Issuu on Google+

Librairie Lardanchet

de

P a r i s 2003

chOiX beaUX LiVres

Pierre & Bertrand MeaUdre


Librairie Lardanchet 100, rue du Faubourg-Saint-Honoré 75008 Paris Tél. : 01 42 66 68 32 - Fax : 01 42 66 25 60 E-mail : meaudre@online.fr

Références bancaires Monte Paschi Banque Compte n° 00001 05342497001 47 Banque Dexia Compte n° 41031570 35 5

Impression : Drapeau-Graphic © 2003 - Librairie Lardanchet


Beaux livres Anciens et Modernes

Paris 2003


LIBRAIRIE LARDANCHET

1. [...]. ALMANACH ROYAL, année M.DCC.LXXVIII. Paris, Le Breton, s.d. [1778], in8°, maroquin rouge, dentelle dorée autour des plats, armes au centre, dos à nerfs orné, gardes et doublure de tabis bleu, tranches dorées (reliure de l'époque). Superbe volume orné d'une fine dentelle dorée. Une telle ornementation est rare sur un ouvrage de ce type. Généralement ils sont habillés d'une reliure décorée d'une plaque de Dubuisson. Exemplaire aux armes de N. de La Honte. Armes non répertoriées par Olivier et Guigard. Condition parfaite. Rahir, Livres dans de riches Reliures, 184 a-m.

2. AMBROISE, Saint. Les trois livres des Offices... Ensemble quelques Epistres du même Autheur... Paris, G. Chaudière, 1588, in-12, maroquin olive, filets dorés autour des plats, couronne de laurier au centre, feuillage doré en angles, dos lisse orné de même, tranches dorées (reliure de l’époque). Première édition de la traduction de J. Tigeou, docteur en théologie et chanoine de l’église cathédrale de Metz. Superbe et très fraîche reliure à feuillage, semblable à celle qui est reproduite dans Fairfax Murray (Catalogue of a collection of Early French Books, T. I, p. 46) attribuée par W. Davis à l’atelier des Eve. Petit papillon de papier au bas du feuillet de titre.

3. ANACREON. Odes, inscriptions, épitaphes… Paris, Didot l’ainé, 1794, in-12, maroquin rouge à grains longs encadrement de filets dorés et brisé dans les angles, doublure et gardes de moire bleue, tranches dorées (reliure de l'époque). 4 jolies figures par Queverdo et Gaucher. Superbe exemplaire contenant un double état des planches dont l'eau forte pure. Fine reliure dans le goût de celles de Bozérian. Provenances: Sir Francis Baring Bart; Sir Abdy (Cat., 29-30 avril 1976, 5).

4. APOLLINAIRE (G.). Les Fenêtres. S.l. n.d., [Paris, Marty, 1912], in-4° de 16 ff., broché, couverture. Edition originale de ce poème conversation composé par Apollinaire en 1912 dans l'atelier des Delaunay. A la suite du poème, on trouve une liste de 11 tableaux et leur reproduction. L'impression a été faite sur papier de couleur choisi par S. Delaunay. L'ensemble fut publié à l'occasion de l'exposition des tableaux de R. Delaunay à Berlin, à la galerie Der Sturm du 27 janvier au 20 février 1913. Condition parfaite.

5. APOLLINAIRE (G.) & CHIRICO (G. De). Calligrammes. Paris, Gallimard, 1930, in-4°, en ff., couverture, chemise, emboitage décoré. Première édition illustrée de 68 lithographies originales en noir de Giorgio de Chirico, dont deux répétées. Sur l'exemplaire de René Gaffé, le peintre explique les sources de son inspiration : "... J'ai suivi un souvenir qui me conduisait aux années 1913 et 1914 ; je venais de connaître Apollinaire. Je lisais ses poèmes où il est souvent question d'étoiles, de lunes… en même temps je pensais à l'Italie et à ses villes et à ses ruines ; étoiles et soleils émigrés sur la terre ; éteints dans le ciel, rallumés dans les maisons ; ruines et portiques… voici la source de mon inspiration." 2


LIBRAIRIE LARDANCHET Tirage limité seulement à 131 exemplaires. Selon Chirico un certain nombre d'exemplaires disparurent pendant la guerre. Le nôtre est sur papier de chine, signé par 1'artiste. Condition parfaite. Provenance : Fardel (Cat., 1992, n°5). Rauch, Les Peintres et le livre, 159 ; Victoria & Albert Museum, From Manet to Hockney, n°84 ; Castleman, A century of artists books, p. 180.

6. APOLLINAIRE (G.). Poèmes secrets à Madeleine. S.l. n.d., [1949], in-8° de 24 ff., en ff., couverture. Edition originale non mise dans le commerce, publiée sous le manteau. Tirage limité à 16 exemplaires sur papier d'Auvergne. Condition parfaite.

7. ARCY (Chevalier d'). Essai d'une théorie d'Artillerie. Paris, Lambert, 1760, in-8°, maroquin rouge, triple filet doré encadrant les plats avec fleurs de lys dans les angles et armes royales au centre, dos à nerfs orné, tranches dorées (reliure de l'époque). Edition originale, illustrée de 4 planches hors texte gravées en taille-douce. Ouvrage qui eut une grande importance sur l'évolution de la balistique au XVIIIe siècle. L'auteur, né à Galaway en Irlande, membre de l'Académie des Sciences, s'occupa notamment d'électricité et inventa un électromètre. Très bel exemplaire d'une grande fraîcheur intérieure aux armes de Louis Philippe Ier, duc d'Orléans. Olivier, p. 2572.

8. BALINGHEM (A. de). Apresdinees et propos de table contre l'excez au boire, et au manger, pour vivre longuement, sainement, et sainctement, dialogisez entre un prince et sept savants personnages : un théologien... Douze propositions pour passer plaisamment et honnestement les iours des Quaresmeaux. Saint-Omer, Charles Boscart, 1624, 2 parties en un vol. in-12, maroquin bleu, filets à froid autour des plats, dos à nerfs orné, roulette dorée intérieure, tranches dorées (H. Duru). Seconde édition, en partie originale. Rédigé sur un ton facétieux, l'ouvrage se présente sous forme de dialogues où il n'est question que d'ivrognerie et de goinfreries. Cette seconde édition contient une partie intitulée les Douzes propositions, qui tente d'expliquer à qui veut l'entendre, que les plaisirs sensuels transforment l'homme en bête, qu'ils nuisent à sa santé et le conduisent à la damnation. Bel exemplaire, malgré une légère décoloration des plats. Vicaire, 62 ; Bitting, 26 ; Drexel, 745 ; Simon Gastr., 442.

9. [...]. BALLET DU COURTISAN. S.l., Toussainct du Bray, 1612, in-12, maroquin rouge janséniste, dos à nerfs orné, roulette dorée intérieure, tranches dorées (Thibaron-Joly). Edition originale de ce livret de ballet comique, restée inconnue de Lacroix, Soleinne et Beaumont. Superbe exemplaire. Picot, II, 1447. 3


LIBRAIRIE LARDANCHET

10. BALZAC (H. de). Code des gens honnêtes. Paris, Barba, 1825, in-12, demi-basane prune, dos lisse orné, tranches mouchetées (reliure de l'époque). Edition originale parue sans nom d'auteur et écrite en collaboration avec H. Raisson. Agréable exemplaire sans les habituelles rousseurs.

11. BALZAC (H. de). Les Ressources de Quinola. Paris, H. Souverain, 1842, in-8°, demiveau havane glacé, dos lisse orné, tranches mouchetées (reliure de l'époque). Edition originale de cette comédie en prose,donnée pour la première fois le 19 mars 1842 à l'Odéon. La pièce fut un échec financier comme l'atteste cette lettre de l'auteur à sa mère : " L'insuccès d'argent de la pièce que j'ai faite, complique encore ma situation… " Bel exemplaire.

12. BARBEY D'AUREVILLY (J.). Les Diaboliques. Paris, E. Dentu, 1874, in-12, demichagrin rouge, dos à nerfs orné et mosaïqué, tête dorée (reliure de l'époque). Edition originale du chef-d'oeuvre de Barbey d'Aurevilly que l'on rencontre rarement en reliure de l'époque. Bel exemplaire.

13. BARROW (J.). Voyage en Chine, formant le complément du voyage de Macartney, contenant des Observations et des Descriptions faites pendant le séjour de l'Auteur dans le Palais Impérial de Yuen-Min-Yuen, et en traversant l'Empire Chinois, de Pékin à Canton… Paris, F. Buisson, an XIII (1805), 3 vol. in-8° et un atlas in-4°, demi-veau moucheté, dos lisses ornés, tranches mouchetées (reliure de l'époque). Première édition française traduite de l'anglais par J. Castéra. Barrow participa à l'ambassade de Lord Macartney, quand ce dernier fut chargé d'établir des relations commerciales avec la Chine. Il occupa les fonctions successives d'astronome, de mécanicien et enfin de secrétaire. 22 planches gravées en taille douce d'après les dessins réalisés sur les lieux, deux sont en couleurs. Bel exemplaire dont les dos sont ornés de fers maritimes. Cordier, 2388-91 ; Lust, Western Books on China Published up to 1850, 365.

14. BELLIN (J.N.). Description du golfe de Venise et de la Morée. Par M.B… ingénieur de la Marine. [Paris, Didot], 1771, in-4°, maroquin rouge, filets dorés autour des plats, armes au centre, dos à nerfs orné, tranches dorées (reliure de l'époque). Edition originale de ce pilote, dédié au secrétaire d'état à la Marine, Monseigneur De Boynes. La création en 1720 d'un “Dépot légal des cartes et plans, journaux et mémoires concernant la navigation”, futur Service Hydrographique de la Marine, la naissance en 1752 d'une Académie de Marine, société de pensée où se rassemblaient astronomes, hydrographes et marins, l'évolution des techniques de navigation, avec notamment les horloges marines de Le Roy et Harrison qui permirent de déterminer avec exactitude la longitude du lieu où l'on se trouvait, et enfin l'amélioration de la formation des officiers de marine, concoururent au grand rayonnement de la France dans le domaine de la cartographie. Bellin (1703-1772), membre du Dépôt, fut l'un de ses plus célébres hydrographes avec Jean-Nicolas Buache de la Neuville et Charles François Beautemps-Beaupré. Leurs travaux consistaient à archiver les meilleures cartes existantes et à superviser l'établissement des nouvelles, complétées à l'aide des journaux de navigation 4


LIBRAIRIE LARDANCHET et des mémoires rapportés par les navigateurs, ces derniers n'ayant pas le droit de les conserver. Devant cette somme d'informations, le Dépôt développa donc assez tôt une activité éditoriale en imprimant et vendant cartes et atlas intitulés Neptunes ou Pilotes. Ainsi Bellin commença à publier les recueils de l'Hydrographie française, puis en 1764 son Petit Atlas Maritime, considéré comme un chef-d'oeuvre de clarté et de précision, et des Pilotes décrivant la Guyane, les Antilles françaises et anglaises, le Golf de Venise, la Corse, … Un titre-frontispice gravé par Arrivet et 49 cartes et plans : Carte du Golfe de Venise, Plan de la ville et port de Brindisi, Plan de la Ville de Venise, Cartes des lagunes de Venise,… Plan de Trieste… Carte de l'isle et canal de Corfou,… Carte de la Morée, Plan des rades d'Athènes,… Carte de l'Isthme de Corinthe… Bel exemplaire aux armes de J.E.J. Lambert Deschamps de Morel, conseiller-auditeur à la Cour des comptes de Paris, charge qu'il occupa de 1761 à 1790. Il semblerait que le titre-frontispice soit suivi d'un feuillet de titre, qui ne figure pas ici. Phillips, A list of Geographical Atlas in the Library of Congress; 3973 ; Tooley, Maps and Map-Makers, p. 44 ; Polak, 592 ; non cité par Blackmer.

15. BEVERLAND (Adr.). De Stolatae virginitatis jure lucubratio academica. Joannis Lindanti, 1680, Peccatum originale... [A la fin]: ln Horto Hesperidum, Typis Adami Evae Terrae Fillii, 1678 - De fornicatione cavenda admonitio. sive adhortatio ad pudicitam et castitatem. Hollande, justa Exemplar Londinense, 1698. In-8°, maroquin rouge, filets dorés autour des plats, armes au centre, dos à nerfs orné, tranches dorées sur marbrure (reliure de l’époque). Les deux premiers traités sont en édition originale. Adrien Beverland, écrivain et avocat flamand fut contraint à l'exil après que le tribunal de l'université de Leyde ait jugé hérétique et licencieux les trois ouvrages présentés ici. Sont reliés avec: RYSSEN (L.V.). Justa detestatio sceleratissimi libelli Adriani Beverlandi de Peccato originali. Gorinchem, Lever, 1680. Edition originale. Ce libelle également condamné par Rome, est la réfutation du traité de Beverland, Pescatum Originale. Prestigieux exemplaire aux armes du comte d'Hoym, La réunion de ces quatre ouvrages témoigne de l’intérêt manifesté par les bibliophiles d'alors pour les textes hérétiques . Provenances: Hoym (Cat., 1838, 636) ; Rothelin ; Langlois (Cat., 1974, n ° 32). Caillet, T. I, 1124.

16. BLONDEL (J.B.). Plans, coupes, élévations et détails du nouveau marché Saint-Germain. Paris, L'auteur-Dussillon, 1816, in-folio, demi-basane mouchetée, dos lisse orné, tranches mouchetées (reliure ancienne). Edition originale et premier tirage. 11 planches gravées par Lusson et Devilliers frères et 2 vignettes interprétées par les mêmes. Texte de J.B. Blondel (1764-1825), membre de la célèbre famille d’architectes français du XVIIIe siècle, qui se rendit célèbre en réalisant en 1816 le marché Saint-Germain, récemment restauré. Petite auréole de mouillure. Petite épidermure à un mors. Rare. British Architectural Library, Early Printed Books, 1478-1840, I, n° 300 ; Mareuse, 2642. 5


LIBRAIRIE LARDANCHET

17. BOCCACE (J.). Il Decamerone. Londres-Paris, Prault, 1757, 5 vol. gr. in-8°, maroquin rouge, filets dorés autour des plats, dos lisses ornés, tranches dorées (reliure de l 'époque). Premier tirage. 5 frontispices, un portrait et 110 figures et 97 culs-de lampe par Gravelot, Boucher, Cochin et Eisen gravés par Aliamet, Baquoy, Flippart... Considéré, à juste titre par Cohen, comme l'un des plus beaux illustrés de tout le XVIIIe siècle, son cycle iconographique est l'œuvre la plus importante de Gravelot qui a dessiné pour l'occasion la plupart des illustrations, et dont il confia l'interprétation aux meilleurs graveurs de l'époque. Le baron Portalis, lui-même grand amateur d'ouvrages du dix-huitième siècle, s'est longuement arrêté sur cette édition: " ... Vignettes et fleurons Gravelot en dessina l'ensemble avec une verve et un talent remarquable; les dessins de ce joli livre, spirituels et délicatement ombrés de bistre, sont parmi ses meilleurs; on sent que ces sujets gais lui conviennent; quand aux groupes d'enfants qui y sont répandus dans les culs-de-lampe, ils sont gracieux et il a réussi à faire de cet ouvrage qui eut un très grand succès... un des modèles du genre. " Devant le succès de l'ouvrage, l'éditeur donna peu après une version traduite en français mais, comme le fait remarquer Gordon Ray, “French collectors have always shown a preference for Decameron on their own language, but the earlier italian text has better impressions of the illustrations”. Superbe exemplaire, grand de marges, avec au dos de certaines planches, le paraphe, marque des exemplaires les plus recherchés. Cohen, I, 158 ; Portalis, Les Dessinateurs d'illustrations au dix-huitième siècle, p. 276 ; Gordon N. Ray, The art of the French illustrated book, n°15.

18. BOSSUET (J.B.). Traité de l'amour de Dieu nécessaire dans le sacrement de pénitence... composé en latin par Bossuet. Paris, Alix, 1736, in-12, maroquin janséniste rouge, dos à nerfs, roulette dorée intérieure, tranches dorées (Chambolle-Duru). Edition originale posthume. Traduction de Philibert-Bernard Lenet. Bel exemplaire, grand de marges.

19. BOURGET (P.). Pastels. Dix portraits de femme. Paris, L. Conquet, 1895, in-8°, maroquin ocre, plats ornés de petits iris mosaïqués de maroquin vert et violet longeant trois côtés et passant par le dos, au centre trois hauts iris mosaïqués de maroquin vert et rose, encadrement intérieur orné de guirlandes de fleurs mosaïquées, doublure et gardes de soie verte brochée de fleurs parme, doubles gardes, tranches dorées, couverture et dos, étui (P. Ruban, 1899). 11 aquarelles de Robaudi, reproduites en creux sur cuivre par Chauvet et Hellé, et nombreux ornements de Giraldon. Tirage unique à 200 exemplaires, sur papier japon. Exemplaire offert par l'éditeur à son cousin Rouquette, enrichi d'une suite sur japon mince des ornements de Giraldon. Délicate reliure de Ruban (1851-1929), aux couleurs chatoyantes. Doué d'une technique irréprochable, Petrus Ruban, adopta jusqu'en 1905, une esthétique nouvelle, en créant des décors floraux en mosaïques de couleurs, comme Marius Michel et Meunier. C'est au cours de cette période qu'il réalisa ses reliures les plus intéressantes. On les rencontre peu fréquemment. 6


LIBRAIRIE LARDANCHET

20. BOUTEILLE (H.). Ornithologie du Dauphiné ou description des oiseaux observ��s dans le département de l'Isère, de la Drome, des Hautes-Alpes et les contrées voisines. Grenoble, H. Bouteille, 1843, 2 vol. in-4°, maroquin vert, dentelle de fers rocailles autour des plats, chiffre au centre, dos lisses ornés de même, tranches dorées (reliure de l'époque). Edition originale et premier tirage. 72 lithographies en noir de Pégéron d'après Cassien représentant 300 sujets. " Une des plus intéressantes parmi les faunes locales est certainement l'Ornithologie du Dauphiné… d'Hyppolyte Bouteille et de Labatie avec des figures dues au "crayon tout à la fois si pur et d'une expression si suave" du dauphinois Victor Cassien. " (Ronsil). L'un des rares exemplaires dont les lithographies ont été tirées sur Chine appliqué, tirage non-mentionné par les bibliographies spécialisées. Elégantes reliures de l'époque. Mors et coiffes très légèrement épidermés. Provenance : chiffre et cachet à froid non identifiés. Ripley and Scribner, Ornithological Books in the Yale Library, p. 37 ; Ronsil, Bibliographie ornithologique française, T.I, 361 ; Ronsil, L'Art français dans le livre d'oiseaux, p. 67 ; Perret, Guide des livres sur la montagne et l'alpinisme, II, 667.

21. [BRILLAT-SAVARIN (A.)]. Physiologie du goût ou méditations de gastronomie transcendante ; ouvrage théorique, historique et à l'ordre du jour, dédié aux gastronomes parisiens, par un professeur membre de plusieurs sociétés littéraires et savantes. Paris, Sautelet et Cie, 1826, 2 vol. in-8°, veau blond raciné glacé, roulette florale et filets dorés autour des plats, dos lisses ornés, tranches dorées (reliure de l'époque). Edition originale de l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature gastronomique mondiale, dont il n'a pas été tiré de grand papier. Publié anonymement, l'ouvrage fut diversement accueilli ; Balzac loua son style et affirma que depuis le seizième siècle en dehors de La Bruyère et de La Rochefoucauld, aucun prosateur n'avait su donner à la langue française un tel relief. Toujours réédité, il suscite encore aujourd'hui de l'intérêt, Jean-François Revel imputant à son style la réussite de ce chef-d'oeuvre, Roland Barthes, le jugeant digne d'une lecture serrée, au-delà des “joliesses de style”. Pour lui, la langue de Brillat-Savarin est, à la lettre, gourmande : gourmande des mots qu'elle manie et des mots auxquels elle se réfère… Superbe exemplaire, du premier tirage, en pleine reliure de l'époque. Une coiffe très habilement restaurée. Rare dans cette condition. Vicaire, 116 ; Carteret, I, 146 ; Oberlé, Les Fastes de Bacchus et Comus, 144 (“Rare et très recherchée. Tirage seulement à 500 exemplaires ”).

22. [...]. CALLIGRAPHIE. Manuscrit du XVIIIe siècle. Prières durant la messe. S.l., 1756, in-12 de 81 pp., maroquin rouge, fine dentelle aux petits fers autour des plats, dos à nerfs orné, gardes et doublure de tabis bleu, tranches dorées (reliure de l'époque). Beau manuscrit, finement calligraphié à l'encre brune, daté et signé Massé. Ce dernier est peut-etre le J.B. Massé, miniaturiste et graveur, né à Paris en 1687 et décédé le 26 septembre 1767 dans cette même ville. Il fut l'élève de Jouvenet et de Chatillon. La décoration consiste en une belle page de titre ornée d'un encadrement d'arabesques et une série d'initiales à l'encre rouge. Superbe et très fraîche reliure dont les plats sont ornés d'une fine dentelle. Benezit, VII. 7


LIBRAIRIE LARDANCHET

23. CERVANTES (M. de). L'ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche… Paris, Dubochet, 1836-1837, 2 vol. gr. in-8°, demi-maroquin à grains longs, dos à nerfs ornés, tranches marbrées, étui (Meslant). Premier tirage, d'un des très beaux illustrés du XIXe siècle. Traduction de Louis Viardot. 2 faux titres, 2 frontispices sur chine dont un portrait de l'auteur (ici avec moustache), et 800 vignettes de Tony Johannot. Bel exemplaire, dans une demi-reliure de l'époque de Meslant, qui excerça à partir de 1798 et ce pendant une quarantaine d'années. Provenances : Ex-libris André Beraldi et Chantal Cazaux. Carteret, III, p.136 ; Ramsden, p. 140 ; Flety, p.128 ; P. Culot, Relieurs et reliures décorées en France à l'époque romantique, p. 527.

24. CHAMPIER (S.) & BALSAT (R. de). La Nef des princes et des batailles de noblesse avec le chemin pour aller à lospital... Paris, Ph. Le Noir, 1525, 2 parties en un vol. pet. in-4°, maroquin rouge, jeu de filets dorés autour des plats, dos à nerfs orné, dentelle dorée intérieure, tranches dorées (Chambolle-Duru). Seconde édition d'un " des livres les plus rares et les plus curieux " de Symphorien Champier (Allut). Cet ouvrage écrit en latin et en français, soit en prose, soit en vers, est d'une composition complexe. On y trouve mêlé, des traités moraux et d'éducation, des poèmes, des moralités et joyeusetés. Ce mélange de textes est le reflet de la personnalité contrastée de l'auteur. En effet, il a été à la fois médecin, théologien, poète, et philosophe. Agréablement imprimée en caractères gothiques, la Nef des Princes est illustrée de 7 bois dont l'un représente la Cène. Parmi ces figures, l'une est reprise de la Nef des Batailles. Elle nous montre un docte personnage lisant un livre posé sur un lutrin, avec une femme debout sur ses épaules tenant des instruments de géométrie. En outre, l'ouvrage s'ouvre et se ferme sur la belle marque de Ph. Le Noir. Superbe exemplaire. Renouard, n° 763 ; Pernetty, Lyonnais Dignes de Mémoire ; Allut, p. 118.

25. CHAMPMESLE. Les Œuvres. Paris, P.J. Ribou, 1735, 2 vol. petit in-8 °, veau fauve clair, jeu de filets dorés encadrant les plats, armes au centre, dos lisses ornés, pièces de titre et de tomaison maroquin rouge, tranches rouges (reliure de l'époque). Edition originale. Agréable recueil de pièces que Champmesle composa seul ou avec La Fontaine. Ce sont principalement des comédies de style badin, tout à fait dans l'air du temps. Exemplaire de choix, aux armes de Gaspart de Fontenu. Provenance: de la bibliothèque V. Sardou. Olivier, 384. 8


LIBRAIRIE LARDANCHET

26. CHATEAUBRIAND (F. R. de). Itinéraire de Paris à Jérusalem et de Jérusalem à Paris. Paris, Le Normant, 1811, 3 vol. in-8°, veau moucheté, dos lisses ornés, tranches marbrées (reliure de l'époque). Edition originale avec mention deuxième édition, inconnue de Vicaire, Carteret, Talvart et Clouzot. L'idée d'aller en Grèce s'était formée dans l'esprit de Chateaubriand pendant son séjour à Rome en 1803, mais il ne réalisa pas ce projet avant 1806, quand il eut renoncé à tenir un rôle politique sous le règne de Napoléon et réuni quelque argent. Mais entre ces dates, ses intentions avaient changé. S'il comptait toujours visiter la Grèce et se rendre à Constantinople, il s'était fixé un nouveau but : Jérusalem, pour chercher "des couleurs à ses pinceaux, de nouvelles émotions pour son âme" et les utiliser dans l'ouvrage qu'il avait mis en chantier : Les Martyrs. L'auteur a réuni à la fin du troisième volume trois opuscules, l'Itinéraire latin de Bordeaux à Jérusalem, la Dissertation de d'Anville sur l'ancienne Jérusalem, et un Mémoire inédit sur Tunis, qui complètent ses travaux. Une carte de la Méditerranée par Lapie et un fac-similé d'un traité écrit en arabe. Bel exemplaire, en pleine reliure de l'époque, d'un des voyages les plus célèbres de l'époque romantique. Rare dans cette condition. Tobler, 1806 ; Blackmer, 328 (éd. de 1812).

27. [CHINE]. Arts, Métiers et Culture de la Chine… - Papier de Bambou. Paris, Nepveu, 1815, in-12, maroquin bleu à grains longs, roulette dorée autour des plats, dos lisse finement orné, tranches dorées (reliure de l'époque). Texte établi sur les Mémoires des pères d'Entrecolle, Cibot… 13 planches, ici soigneusement coloriées. Est relié avec : Art du Vernis. Id., id., 1814. Texte par le père d'Incarville. 11 planches habilement coloriées. L'ensemble publié séparément, forme un complément à l'ouvrage de Breton de la Martinière, la Chine en Miniature. Cordier, I, p. 65 ; non cité par Colas.

28. COCTEAU (J.). Le Grand Ecart. Paris, Stock, 1923, in-12, demi-maroquin vert, dos lisse orné, couverture et dos, tête dorée. Edition originale. Exemplaire enrichi d’un envoi autographe de Cocteau à Henri Massis : à Henri Massis ce drame d’un esprit religieux sans le secours de la religion Son admirateur Jean Cocteau Mai 1923 Est relié dans le corps de l’ouvrage une L.A.S. de Cocteau à Massis, écrite sur un ton virulent. L’auteur du Grand Ecart reproche à ce dernier d’avoir publié un article honteux sur la machine infernale. 9


LIBRAIRIE LARDANCHET

29. CORNEILLE (P.). Théatre de P. Corneille, avec des commentaires et autres morceaux intéressants. Genève, 1774, 8 vol. in-4°, maroquin rouge, filets dorés autour des plats, dos à nerfs joliment ornés, tranches dorées (reliure de l'époque). Célèbre édition dite édition encadrée, du Théâtre de P. Corneille reprenant le texte de celle de 1764 qui avait été publiée par Voltaire. Elle contient en outre un grand nombre de préfaces inédites par ce dernier dont celles de Médée, du Cid, d'Andromède et de Dom Sanche d'Aragon. Malgré les vives controverses suscitées en 1764 par ses Commentaires (cf: Grimn. Correspondances Littéraires, T.V, p. 498 et sq), Voltaire critique ici certains passages, et encore plus vivement Corneille. Les 34 figures et encadrements qui illustrent l'ouvrage sont l'œuvre de Gravelot. L'ensemble a été interprété par les meilleurs artistes de l'époque. Très bel exemplaire dans de très fraîches reliures de l'époque. Rarissime dans cette condition. Cohen ne cite qu'un seul exemplaire ainsi relié.

30. CREBILLON. Œuvres. Paris, Imprimerie Royale, 1750, 2 vol in-4°, maroquin citron, filets dorés autour des plats, surpa-libros frappé au centre, dos à nerfs, tranches dorées (reliure de l'époque). Un très beau frontispice, 2 fleurons de titre, une vignette et une lettre ornée de Boucher, gravés par Lebas. Superbe exemplaire dans une très fraîche reliure de l'époque, provenant de la bibliothèque du monastère de Saint-Vigor de Bayeux.

31. DANCOURT (Fl. Carton). Prologue et divertissements nouveaux pour Circe. Tragédies en machines - l'Impromptu de Livry, Comédie Ballet. Paris, Ribou, 1705, 2 pièces en un vol. in-4°, maroquin rouge, filets dorés autour des plats, armes au centre, dos à nerfs orné de fleurs de lys, tranches dorées (reliure de l’époque). Editions originales. Dancourt, auteur dramatique et acteur, fit partie des Comédiens du Roi qui lui vouaient une certaine admiration. Le nombre important des tragédies qu'il nous a laissées, reflète l’intérêt croissant que les grands et le peuple ont manifesté pour le théâtre de cette époque. Exemplaire aux armes de Mademoiselle de Nantes.

32. DAUDET (A.). Contes du Lundi. Paris, A. Lemerre, 1873, in-12, vélin ivoire à rabats, filets d'encadrement, chiffre au centre [J D ], dos lisse orné, tête rouge (Gayler-Hirou). Edition originale. Exemplaire offert par Daudet à sa femme Julia, qui fut sa collaboratrice, ainsi qu'il le proclama dans la dédicace du Nabab. Il porte ce bel envoi autographe : au bien aimé compagnon de ma vie à ma Julia Daudet Alphonse D. Daudet confia à Gayler-Hirou, artisan qui exerça durant la seconde moitié du XIXe siècle, le soin de le relier. Son atelier situé rue de Condé, fut fréquenté également par Barbey d'Aurevilly et Louise Read. Provenance : Ortiz-Patino (Cat., 1998, n°80). 10


LIBRAIRIE LARDANCHET

33. DAUDET (A.). Tartarin dans les Alpes. Nouveaux exploits du héros tarasconais. Illustré par Aranda, de Beaumont… Paris, Calmann-Lévy, 1885, gr. in-8°, toile rouge à la bradel, couverture, non-rogné (Pierson). Edition originale de cet ouvrage initialement intitulé Tartarin en Suisse et premier tirage des illustrations. Superbe exemplaire, sur papier Japon dont le tirage a été de 100 ; celui-ci spécialement imprimé pour Edmond de Goncourt porte sur le premier feuillet de garde l'ex-libris des deux frères et la mention manuscrite : Exemplaire sur papier du Japon Edmond de Goncourt Les deux écrivains étaient unis par des liens profonds d’amitié. E. de Goncourt décèda dans la propriété de Daudet et en fit son exécuteur testamentaire. En outre, dans son journal, l'auteur de Germinie Lacertueux, nous décrit son " Grenier " et cite avec précision l'emplacement des ouvrages de Daudet.

34. DU BOUCHET (A.) & TAPIES (A.). Air. Paris, Maeght, 1971, in-4° (282 x 226 mm.), en ff. (44 p. non paginées en onze feuillets double), double couverture. Edition originale. 14 illustrations mêlant l'eau-forte et la lithographie en noir et en couleurs, dont sept à pleine page, une sur double page, quatre dans le texte et deux sur chacune des couvertures. On remarque aussi sur la couverture extérieure l'emploi du carborundum. Tirage limité à 180 exemplaires sur vergé d'Auvergne Richard-de-Bas, tous signés par le poète et le peintre à la justification du tirage. Les exemplaires sont contenus dans un portefeuille en carton, illustré d'un dessin en reproduction, qui ne figure pas ici. Y. Peyré, Bulletin du Bibliophile, 1977, III-IV, n°97 ; Chapon, Le Peintre et le Livre, p.188-191 et 292 ; Peyré, Peinture et Poésie, n°96 ; Bibliothèque Nationale, 50 Livres illustrés depuis 1947, 1988, n°41 ("…le raffinement du livre qu'ils réalisèrent ne surprendra pas : la sympathie du peintre pour l'œuvre du poète, sa profonde connaissance du livre [" je crois au "Rituel" de la comtemplation du savoir lire "] préparaient cette réussite).

35. DUVAL (J.). Des hermaphrodites, accouchements des femmes, et traitement qui est requis pour les relever en santé et bien élever leurs enfants. Où sont expliqués la figure des laboureur, et verger du genre humain, signes de pucelage, défloration, conception… Rouen, Geuffroy, 1612, in-12, maroquin rouge, filets droits et perlés et roulette torsadée dorés autour des plats, dos lisse orné, tranches dorées (reliure du XVIIIe siècle). Edition originale très rare de cet ouvrage qui fut saisi par arrêt du Parlement le 4 avril 1612, puis interdit de vente. Il fut réédité à Paris en 1880. L'auteur, Jacques Duval, seigneur d'Hectomare et de Houel, docteur et professeur en médecine, exerça à Rouen. Dans cet ouvrage, il développe l'hypothèse qu'Adams était un hermaphrodite. Un portrait de l'auteur et 4 bois gravés d'anatomie. Bel exemplaire. Petite trace d'épidermure sur le premier plat. Bibliotheca Walleriana, 2665 ; Wellcome, 1975 ; Frère, I, 415 ; Caillet, I, 3486 ; Dorbon, Bibliotheca Esoterica, 1434. 11


LIBRAIRIE LARDANCHET

36. [...]. EDICT DU ROY pour contenir les Serviteurs et Servantes en leur devoir. Lyon, Benoit Odo, 1565, in-8° de 4 ff., maroquin terre de Sienne, dos à nerfs, roulette dorée intérieure, tranches dorées (Aussourd). Edition rarissime de l'édit de Charles IX instituant pour la première fois l'obligation du "certificat" pour les domestiques, qui ne pourront plus être engagés sans attestation de leur précédent maître, lequel ne pourra en revanche les licencier sans leur bailler acte à l'occasion de leur congé. Ce certificat fut avant tout institué pour préserver les maîtres des serviteurs qui les quittaient en les volant et se présentaient, en toute impunité, à une autre place. L'ouvrage, qui peut être regardé comme un incunable de la législation du travail, ne semble figurer dans aucune bibliothèque française ou étrangère. Il est inconnu de Baudrier qui ne cite qu'une seule impression sortie des presses de Benoît Odo, et des bibliographies spécialisées. La page de titre est ornée des armes de la ville de Lyon. Bel exemplaire parfaitement établi par Aussourd. Baudrier, I, 315.

37. ELUARD (P.). A toute épreuve. Paris, Editions surréalistes, 1930, 16 pp., non coupées. Edition originale. Le recueil comprend trois parties : l'Univers-Solitude, Confections et Amoureuses. Tirage non précisé, mais il y a eu un tirage de tête (30 chine) et un tirage ordinaire sur différents papiers : rose, vert, jaune, saumon et blanc. Exemplaire sur papier rose. Sebbag, Les Editions Surréalistes, n°15.

38. [...]. ETAT DES TROUPES depuis 1740 jusqu'au mois de janvier 1754. Avec quelques détails concernant leurs subsistances en vivres et en fourrages et sur les fournitures qui leur sont faites dans les camps. S.l. n.d., [1754], in-4° de 94 pages, maroquin rouge, triple filet, dos orné,tranches dorées (reliure de l'époque). Intéressant manuscrit, d'une écriture très lisible, illustré de 5 tableaux dépliants. Les 2 derniers présentent la Récapitulation générale des Troupes au premier Janvier 1754 et au premier octobre 1755. Le chapitre consacré aux vivres comprend la composition et la distribution du Pain de munition, du Pain biscuit,de la fournitue en viande et en riz.

39. [...]. ETAT DES OFFICIERS de l'artillerie et du génie pour l'année l756. Etat des officiers du corps roïal de l'artillerie et du génie pour 1756. Etat des mêmes officiers par ordre de leurs grades. S.l. n.d., [1756], 3 parties en un vol. in-8° de 125 ff., maroquin rouge, filets dorés autour des plats, dos lisse joliment orné, doublure et gardes de papier étoilé or, tranches dorées (Fournier). Intéressant manuscrit du XVIIIe siècle, finement calligraphié à l'encre brune, révélant de nombreux noms d'officiers et indiquant leurs grades et soldes respectifs. En outre cette liste fournit des renseignements précieux sur l'emplacement des corps d'armée à cette époque. Fine et rare reliure souple de Fournier, relieur du Roi et de la Reine à Versailles, dont l'étiquette est au bas d'un des feuillets de garde. Provenances: un cachet ancien figure sur le 1er f. au nom du Lt. Général Gourgaud ; Bibliothèque du Baron Pichon (Cat. I, 1897, n° 1342).

40. [...]. ETAT GENERAL des gouvernement tant généraux que particuliers des Provinces et états majors des places du Royaume déterminés par le Roy Louis XVI suivant l'ordonnance de sa Majesté, du 18 mars 1776, année 1780. S.l. n.d., [1780], in-8° de 107 ff., maroquin 12


LIBRAIRIE LARDANCHET

rouge, filets dorés autour des plats, dos à nerfs orné, tranches dorées (reliure de l'époque). Beau manuscrit du XVIII e siècle, sur papier, agréablement calligraphié où chaque page est encadrée de fines bordures aquarellées. Le texte nous instruit non seulement sur le traitement des gouverneurs généraux et particuliers des commandants , des lieutenants généraux,... mais aussi sur le nombre des gouvernements des provinces, établi sous Hugues Capet et déterminé par Louis XVI suivant son ordonnance du 18 mars 1776. Fraîche reliure du XVIIIe siècle.

41. [...]. ETRENNES SPIRITUELLES, dédiées aux Dames... Paris, de Hansy, 1772, petit in-8°, maroquin rouge, plats ornés d'une élégante plaque dorée de style rocaille avec huit médaillons ovales réservés aux pièces d'armes, armoiries au centre, dos lisse orné, doublure et gardes de tabis bleu, tranches dorées (reliure de l'époque). Un fleuron gravé sur bois et trois bandeaux dont deux de Papillon. Superbe reliure aux armes de Denis-Jean Papillon de la Ferté, intendant des Menus Plaisirs du Roi. Provenances: Niel (Cat., 1973, 77) ; Florin de Duikingberg. Exposition: Reflets de la bibliophilie en Belgique, 1976.

42. FAUCHET (C.). Recueil de l'origine de la langue et poésie française, ryme et romans… Paris, Mamert Patisson, 1581, grand in-8°, maroquin rouge, filets dorés autour des plats, dos à nerfs orné de petits fers répétés, roulette dorée intérieure, tranches doréees (H. Duru). Edition originale de cette oeuvre essentielle pour l'étude du langage et de la littérature. S'appuyant sur une documentation précise et étendue, et doué d'un esprit critique, l'auteur nous livre ici un ouvrage novateur, qui est une étude de l'ancienne langue française et de ses monuments. Ainsi cite-t-il, d'après des manuscrits, quelque 127 fabliaux et poètes oubliés qu'il étudie et analyse. Son biographe, Mme Espiner-Scott, voit en lui un précurseur digne des Gaston Paris, Paul Meyer, et même d'Augustin Thierry. Il est selon cette dernière, le fondateur ou du moins le premier auteur de l'histoire de la littérature en Europe. Bel exemplaire. Coin supérieur de deux feuillets habilement restaurés (b 1- 2) Grente, Dictionnaire des lettres françaises, XVIe siècle, pp. 324- 325 ; Bibliothèque Nationale, En français dans le texte, 1990 n°74 ; Brunet, II, 1192.

43. [...]. LA FETE DU VILLAGE, ou le chancelier de Cheverny. Paris, Cailleau, 1786, Le Revenant ou les 2 grenadiers, ... Paris, Cailleau, 1786, 2 ouvrages en un vol in-8°, maroquin rouge, jeu de filets dorés autour des plats avec fleurons aux angles, armes au centre, dos orné à nerfs, tranches dorées (reliure de l'époque). Éditions originales. L’auteur de La fête du village s’est inspiré de la vie du Chancelier de Cheverny pour composer cette pièee, qui fait partie du Théâtre de Croisier (Carrière Doisin). Le Revenant ou les 2 grenadiers, par Desenne, pièce dans l’air du temps, se jouait au Théatre des Variétés amusantes, dont la salle au Palais-Royal est l’actuelle Comédie-Française . Exemplaire aux armes de la Duchesse d'Orléans, cité par Olivier. Provenance : de la bibliothèque du Palais Royal. Olivier, p. 2575. 13


LIBRAIRIE LARDANCHET

44. FRANCE (A.). Thaïs. Paris, Calmann Levy, 1891, in-12, maroquin prune janséniste, dos à nerfs, doublure de maroquin bleu sertie d'un filet doré, gardes de soie moirée rouge, couverture, tranches dorées sur témoins, chemise, étui (Huser). Edition originale. Précieux exemplaire d'Alphonse Daudet, portant un respectueux et amical envoi autographe de l'auteur : à Alphonse Daudet, son admirateur et ami Anatole France

45. FROMENTIN (E.). Dominique. Paris, Hachette, 1863, in-8°, demi-maroquin bleu à coins, dos à nerfs orné, tête dorée, non rogné (Cottin-Simier). Edition originale du seul roman d'Eugène Fromentin, chef-d'oeuvre du roman psychologique autobiographique, dédié à Georges Sand. Dominique est un moment de l'histoire littéraire, il y participe dans la lignée de Renée, Volupté et l'Education Sentimentale. L'un des très rares exemplaires sur papier de Hollande, de format in-8°, à grandes marges, que Fromentin appelait " exemplaires sur papier de cérémonie. " Il porte l'envoi autographe suivant : à mon ami Louis Ulbach, Souvenir de son bien dévoué Eug. Fromentin Intéressante dédicace, Louis Ulbach fit découvrir Fromentin en publiant dans la Revue de Paris, dont il était le directeur entre 1853 et 1858, un Eté dans le Sahara, premier ouvrage de l'auteur. Lors sa sortie, le talent de Fromentin fut unanimement salué par la critique. Provenances : Louis Ulbach ; J. Guérin (Cat., 1986, n°18).

46. GABORY (G.) & DERAIN (A.). La Cassette de Plomb. Paris, Bernouard, 1920, in-8°, broché, couverture. 2 gravures originales par Derain. Tirage limité à 155 exemplaires ; celui-ci est l'un des 125 sur papier vergé d'Arches. Condition parfaite.

47. GAMBARA (L.). Rerum sacrarum liber. Antwerpiae, Ex off. chr. Plantini, 1567, in-4°, maroquin rouge, filets à froid autour des plats, dos à nerfs, dentelle dorée intérieure, tranches dorées (Duquesne). Un titre et 55 figures à mi-page, encadrés par des motifs architecturaux de style baroque, illustrent l’ouvrage. Ces intéressantes gravures, en premier tirage, sont exécutées d'après les dessins de Bernardillo de Passari. Elles furent envoyées d'Italie à Christophe Plantin. Une seule fait exception, extraite de l’ouvrage Humanae Salutis Monumenta d'Arias Montanus publié en 1571, elle porte la signature de Wierix (p. 88). Chacune de ces estampes est accompagnée d'un texte où l'auteur chante la vie de notre Seigneur et de la Sainte Vierge. Les dernières pièces de l'ouvrage célèbrent la guerre contre les Turcs, la bataille de Lépante. Bel exemplaire avec les remarques de tout premier tirage (p. 69), de cet ouvrage rare . Provenance : de la bibliothèque Jules Renard. Dr. Funck, p. 316 ; Plantin press, 1235 ; Graesse, III, p. 22. 14


LIBRAIRIE LARDANCHET

48. GAUTIER (Th.). Le pavillon sur l'eau. Paris, Ferroud, 1900, grand in-8°, maroquin havane, premier plat orné d'une composition florale mosaïquée de maroquin parme, dos à nerfs, dentelle dorée intérieure, doublure et gardes de soie moirée, couverture et dos, tête dorée, non rogné (Canape). Belle édition accompagnée de compositions en couleurs de Caruchet, qui avive le texte de fantaisies par leur originalité. Ouvrage tiré à 350 exemplaires ; celui-ci est sur vélin d'Arches.

49. GERMAIN (P.). Elements d'Orfèvrerie. Paris, L'Auteur, 1748, 2 parties en un vol. in-4°, maroquin rouge, filets dorés autour des plats, dos à nerfs orné, roulette dorée intérieure, tranches dorées (Llyod). Pierre Germain dit le Romain, membre de la célèbre famille des orfèvres des rois, fit son apprentissage chez Nicolas Besnier qui le cautionna lorsqu'il fut reçu Maître le 4 mai 1744. Il excerça sa profession aux galeries du Louvre, puis place du Carrousel et enfin quai des Orfèvres. P. Germain décèda le 12 janvier 1783. En 1748, il publia ce recueil dédié à Monseigneur de Machault, formé de deux parties, chacune de cinquante planches ; l'une consacrée à l'orfèvrerie civile, l'autre à l'orfèvrerie religieuse. Excepté six compositions de J. Roettiers, les autres figures sont de Germain et interprétées par Pasquier et Bacquoy. “Toutes ces pièces sont charmantes de composition et très utiles à consulter par les orfèvres qui veulent traiter le genre de l'époque”. (Guilmard, Les Maîtres Ornemanistes, p.175, n°50). Superbe exemplaire, à l'adresse de la veuve Chereau, de cet ouvrage offrant les plus beaux modèles de l'argenterie parisienne sous Louis XV. Cohen, 430 ; Foulc, 231 ; Nocq, Le Poinçoin de Paris, D-k, pp. 248 et 249.

50. GIGNOUX (R.) & DUNOYER DE SEGONZAC (A.). L'Appel du Clown. Paris, Brunel, 1930, gr. in-4°, en ff., couverture de vélin ivoire, emboîtage. " Passionné par la forme en mouvement ", attiré par le cirque, ami personnel de Gignoux, autant de raisons qui expliquent le choix de Dunoyer de Segonzac d'illustrer ce livre. A la différence des autres ouvrages l'artiste n'exécuta que très peu de dessins préparatoires ainsi qu'en témoigne la spontanéité des gravures, proches du croquis. Belle édition illustrée de 25 eaux-fortes originales dont la célèbre planche de " Mademoiselle Dodor se maquillant ". Tirage limite à 135 exemplaires. Exemplaire sur papier de Hollande, enrichi d'une eau-forte originale inédite de l'artiste, tirée sur papier Japon, signée et annotée par Dunoyer de Segonzac.

51. [GIRARDIN (S.X. de)]. Promenade ou itinéraire des jardins d'Ermenonville. Paris, Merigot-Gattey-Guyot, 1788, in-8°, basane mouchetée, dos lisse orné, tranches mouchetées (reliure de l'époque). Edition originale et premier tirage. Cet itinéraire, qui aurait été rédigé par Stanislas Xavier de Girardin, fils du marquis, décrit l'un des lieux les plus célèbres de France, créé par René de Girardin. Ce dernier, qui avait acquis le domaine d'Ermenonville en 1766, s'attacha, aidé dans son travail par l'architecte paysagiste Morel, à y créer un parc dans l'esprit de ceux qu'il avait admirés en Angleterre, notamment le jardin de Leasowes. Le nom d'Hubert Robert a souvent été prononcé à propos d'Ermenonville sans que l'on puisse cependant préciser son rôle. Malgré cette collaboration, Ermenonville est à tous les points de vue, conception et réalisation, l'oeuvre de son propriétaire. 15


LIBRAIRIE LARDANCHET Ainsi, il fit aménager une rivière factice bordée de fabriques d'inspiration italienne et médiévale, intégra au paysage la route de Senlis à Meaux, transforma le potager en pièce d'eau alimentée par un petit étang qui s'y déversait en cascade, corrigea le dessin de l'étang supérieur et les mouvements de terrains, fit élever des fabriques (la Glacière, le temple de la philosophie moderne…) ; en revanche il toucha à peine au Désert, se contentant d'y bâtir un ermitage. Il plaça de très nombreuses inscriptions, françaises, latines, anglaises, italiennes, permettant aux promeneurs de comprendre la signification des tableaux créés par le maître des lieux, autant en philosophe qu'en peintre. Achevé en 1777, le domaine connut l'apogée de son succès avec le séjour de J.-J. Rousseau qui composa dans ce cadre une partie des Rêveries du promeneur solitaire. Il fut enterré dans l'île des peupliers le 4 juillet 1778. 25 vues dessinées et gravées à la manière noire par Merigot Fils et 2 ff. de musique. Bel exemplaire, sur grand papier, avec les planches tirées en bistre. Ganay, 120-124 ; Cohen, II, 704 ; Hotel de Sully, Jardins en France, 1760-1820,1977.

52. GRUTER (Jean). Historiae Augustae Scriptores Latini minores, A Julio Fere Caesare ad Carolum Magnum... ex optimâ... editione, comparati... ad codices Mss. Bibliothecae Palatinae. Hanovre, Cl. Marnii, Joh. & Andr. Marnii, 1611, fort in-folio, maroquin rouge, filets dorés autour des plats, armes au centre, dos à nerfs orné d'un chiffre entrelacé plusieurs fois répété, tranches dorées (reliure de l'époque). Seconde édition très augmentée, donnée par Gruter (1560-1627), le célèbre philologue néerlandais, directeur en 1602 de la Bibliothèque Palatine. Ecrivain infatigable, il laissa de nombreux ouvrages. Dans ce livre d'une grande érudition en antiquité romaine, il étudie tous les historiens latins, tels Suetone, Ammien, Marcellin. Son étude s'étend depuis Auguste jusqu'à Charlemagne. Bel exemplaire, aux armes de Jacques-Auguste de Thou (1553-1617) et de sa seconde femme, Gasparde de la Châtre, qu'il épousa en 1602. De Thou, historien réputé, se classe parmi les grands bibliophiles. Il avait réuni l'une des plus belles collections de livres de son époque, plus remarquable par le choix des ouvrages que par leur nombre. Il confiait ses livres à relier à Le Gascon. Provenances : Victorien Sardou ; R. Peyrefitte (Cat., 20-12-1976, 58). Olivier, 216.

53. HALES (St.). Description du ventilateur, par le moyen duquel on peut renouveller facilement & en grande quantité, l'air des mines, des prisons, des hopitaux, des maisons de force, & des vaisseaux… Paris, Charles-Nicolas Poirion, 1744, in-12, maroquin rouge, autour des plats filet d'encadrement, armes au centre, dos à nerfs orné, tranches dorées sur marbrure (reliure de l'époque). Edition originale française précédée d'un an par l'originale anglaise. 2 planches dépliantes gravées sur cuivre. L'installation, à titre expérimental, de son ventilateur dans la prison de Savy divisa par trois la mortalité des détenus. Il fut donc adopté, aussi bien en Angleterre qu'en France, dans tous les endroits où le confinement favorisait l'apparition des germes : prisons, hôpitaux, mines, cales des vaisseaux… “Hales créa un ventilateur grâce auquel l'air frais pouvait être introduit dans les mines, hopitaux, cales, prisons, etc. L'invention obtint un succès immédiat et améliora de façon significative les conditions sanitaires des lieux pour lesquels elle fut employée. Hales fut également l'inventeur de la ventilation artificielle" (Garrison & Morton). Bel exemplaire de dédicace aux armes de Philibert Orry, comte de Vignary (1689-1747), contrôleur général des finances et ministre d'état sous Louis XV. Dictionnary of Scientific Biography, VI, 35-48 ; Garrison & Morton, Morton's medical bibliography, 1596 ; 16


LIBRAIRIE LARDANCHET Kress, 4657 (Ed. anglaise) ; Olivier, Hermal et Roton, Manuel de l'amateur de reliures armoriées françaises, 1892.

54. [HANCARVILLE (F. Hugues, dit)]. Monumens de la vie privée des Douze Césars, d'après une suite de pierres gravées sous leur règne - Monumens du Culte secret des dames pour servir de suite aux monuments de la vie privée des XII Césars. Chez Sabellus, 17801784, 2 vol. in-4°, maroquin rouge à grains longs, autour des plats roulette dorée à décor de vases, de branches de fleurs et de fruits, sertie de filets dorés et d'une grecque à froid, dos à nerfs orné d'un très beau décor à feuilles de vigne sur fond criblé, roulette dorée intérieure, doublure et gardes de tabis bleu céleste, tranches dorées (rel. P[ar]. Bozérian). Edition originale et premier tirage. Publiés sous le voile de l'anonymat à Orléans par l'imprimeur Leclerc, ces ouvrages sont dus à l'antiquaire P.F. Hugues, dit d'Hancarville (1719-1805), le collaborateur du célèbre archéologue William Hamilton. On soupçonne Hancarville d'avoir employé comme modèle pour ses gravures, non pas des camées comme il le prétend, mais ses propres dessins. Chaque livre s'ouvre sur un frontispice, puis suivent 50 gravures d'un genre spintrien. Bel exemplaire dans d'élégantes reliures de J.Cl. Bozérian, dont le décor est semblable à celui du Voyage du Jeune Anacharsis en Grèce, décrit par Paul Culot dans son ouvrage consacré au maître. Qualques habituelles et légères rousseurs dans le premier volume. Provenance : Sir David Salomon Bart. Cohen, I, 475 ; Vinet, 1633 ; Pia, Livres de l'enfer, II, 883 ; P. Culot, J. Cl. Bozérian, p. 74-75 n°32 et pl. XXXV.

55. [...]. HISTOIRE entière et véritable de tout ce qui s'est passé en Espagne pour l'accomplissement du mariage du Roy & de l'Infante, depuis le départ de monseigneur, le duc de Mayenne…, iusques à son retour en France… Paris, Pierre Bertault, 1612, in-12, maroquin bleu janséniste, dos à nerfs orné, roulette dorée intérieure, tranches dorées (M. Lortic). Edition originale, anonyme. Ouvrage relatant le voyage entrepris par Henri de Lorraine, duc de Mayenne, à la demande de la cour pour demander en mariage l'infante qui devait épouser Louis XIII. Partis de Fontainebleau le 7 juin 1612, le duc et sa suite s'arrêtèrent à Bayonne, San-Sébastien, Tholozette, Victoria, Burgos… arrivèrent le 17 juillet à Madrid, où ils furent accueillis par le duc d'Albe, le duc d'Alburquedo, le marquis d'Este… Le 21 du même mois, il fut reçu par le roi, ce dernier lui accordant une longue audience. Ce n'est que le 22 août et les jours suivants que furent célébrées les cérémonies, pendant lesquelles on lut le contrat de mariage entre Louis XIII et l'infante. Ces festivités furent suivies par une remise de cadeaux, qui valut à Catelina de Serda, l'un des plus beaux esprits de la cour d'Espagne, de recevoir une riche enseigne de diamants. Ils quittèrent Madrid le 30 août, séjournèrent à Sigonia, où l'on donna une corrida, puis à Valladolid,… Victoria, Bayonne, Bordeaux, et franchirent les portes de Paris avant d'être reçus par Monsieur de Nevers, de Bassompierre et autres seigneurs de la cour qui accompagnèrent le duc au Louvre où il rendit compte de son ambassade à Sa Majesté. Le duc de Mayenne ordonna un rapport sur cette relation à un certain Baschelier, qui occupait la charge d'intendant lors du voyage. Le verso du dernier feuillet est occupé par un sonnet adressé à Henry le Lorrain. Il est signé de l'initiale B. Très bel exemplaire. Palau, 114960. 17


LIBRAIRIE LARDANCHET

56. HONNECOURT (Villard, de). Album de Villard de Honnecourt, architecte du XIIIe… Paris, Imprimerie Impériale, 1858, in-4°, demi-maroquin rouge à coins, dos à nerfs orné, couverture, non rogné (Durvand-Thivet). Edition originale de cet album dont l'auteur pourrait être un chef de chantier qui " nous fait pénétrer au coeur des tâches qu'un architecte médiéval avait à affronter ". A la différence des autres manuscrits ou recueil de modèles connus, celui de Villard est accompagné d'un texte. La reproduction de ce manuscrit, aujourd'hui conservé à la bibliothèque nationale, est accompagnée d'un commentaire du texte, suivi d'un glossaire des termes employés dans le manuscrit. L'ensemble est précédé de considérations générales sur l'architecture et d'une étude sur Villard de Honnecourt qui nous révèle en fait peu de choses sur son identité. Un mors légèrement fendu.

57. HUGO (V.). L’Année Terrible. Paris, M. Levy, 1872, in-8°, demi maroquin vert à coins, dos à nerfs orné, tête dorée (reliure de l'époque). Edition originale de cet ouvrage qui connut un grand succès. Selon Carteret ce livre tient une place importante dans la production littéraire de V. Hugo. Bel exemplaire portant sur le faux titre un envoi autographe signé par l'auteur à Paul de Saint-Victor : à Paul de Saint-Victor Victor Hugo Critique littéraire et auteur d’une étude sur l'histoire du Theâtre, il fut l'un des familiers de Victor Hugo.

58. HUYSMANS (J.K.). L'Oblat. Paris, Stock, 1903, in-12, broché. Edition originale. L’un des 80 exemplaires sur papier de Hollande, imprimé pour la librairie Stock.

59. INDAGINE (I.). La chiromance et phisionomie par les regards des membres de l'homme ; mises en francois par Ant. du Moulin... Lyon, Jean de Tournes, 1549, in-8°, maroquin rouge, filets et pointillés dorés autour des plats, motif doré au centre, dos à nerfs orné, dentelle dorée intérieure, tranches dorées (Darlaud, frères). Edition originale de la traduction française, beaucoup plus rare que la réimpression de 1571, selon Caillet. L'ouvrage est illustré de 83 figures sur bois dans le goût de B. Salomon, de chiromancie, d'allégories zodiacales, de physiognomomie et d'astrologie. Il est intéressant de signaler qu'Indagine a établi des rapports étroits entre la complexion des hommes et les signes du zodiaque. On doit cette traduction à Antoine du Moulin qui fut le valet de chambre de la reine Marguerite de Navarre. Bel exemplaire. Caillet, Il, 5387; Bibliotheca Isoterica, 2199 ; Cartier, I, 141; Brun, p. 238. 18


LIBRAIRIE LARDANCHET

60. JACOB (M.) & DERAIN (A.). Les Œuvres burlesques et mystiques de frère Matorel, mort au couvent. Paris, H. Kahnweiler, 1912, in-8°, broché, couverture, emboîtage. Edition originale de ce recueil de poèmes. 66 gravures sur bois d'André Derain. Tirage limité à 106 exemplaires ; celui-ci est sur Hollande Van Gelder, signé et numéroté par l'auteur et l'illustrateur. Exemplaire de Jean Hugo, portant cet envoi : à Jean Hugo, une petite vieille à Mathorel : encore le démon ! quid des anges ? Max Centre Georges Pompidou, D.H. Kahnweiler , p.179.

61. JACOB (M.). Matorel en Province. Paris, Vogel, 1921, in-8°, broché, couverture. Edition originale. Illustration de J. Dépaquit. Exemplaire sur papier d'Arches.

62. JACOB (M.). La Couronne de Vulcain. Paris, Galerie Simon, 1923, in-4°, broché, couverture. Edition originale. Premier livre illustré par S. Roger. 3 lithographies en couleurs de S. Roger. Tirage limité à 112 exemplaires, tous sur vergé d'Arches; celui-ci est signé par l'auteur et l'artiste. Centre Georges Pompidou, D. H. Kahnweiler, p. 184.

63. JOUBERT (J.). Pensées, essais et maximes suivis de lettres à ses amis et précédés d'une notice sur sa vie, son caractère et ses travaux. Paris, Ch. Gosselin, 1842, 2 vol. in-8°, demiveau bleu, dos lisses ornés d'un élégant décor de fers rocailles, tranches mouchetées (Lebrun). Première édition en librairie, en grande partie originale, donnée par le neveu de l'auteur, Paul Raynal. Elle contient 216 pensées et 85 lettres inédites. Un choix restreint de ces pensées recueillies précédemment par Chateaubriand à la demande de madame Joubert, avait fait l'objet d'une édition non mise dans le commerce, limitée à quelques exemplaires. L'auteur de la Vie de Rancé en écrivit la préface. Superbe exemplaire dans d'élégantes reliures signées de l'époque, réalisées par Lebrun, actif de 1830 à 1857. Il travailla entre autres pour Jules Janin, Armand Bertin et le baron Taylor. 19


LIBRAIRIE LARDANCHET

64. JUVENAL (D.). Junii Juvenalis et auli persii flacci satyrae. Birminghan, Baskerville, 1761, in-4°, maroquin rouge, filets dorés autour des plats, dos lisse finement orné, armes en queue, tranches dorées (reliure de l'époque). Superbe édition, joliment imprimée par Baskerville en caractères romains. Chaque satire est précédée par un petit commentaire en italique. Baskerville, le célèbre typographe anglais, fut le premier à fabriquer le papier non filigrané, dit papier vélin. Il grava lui-même ses caractères. A sa mort, la société littéraire de Kehl acquit ses poinçons pour donner en 1784 la célèbre édition des Oeuvres de Voltaire. Superbe exemplaire aux armes en pied de Jean du Barry, dit le Roué, qui avait usurpé le nom et la devise des Du Barry d'Irlande, en se basant sur une similitude de nom fort contestable. On sait qu'il fut l'habile entremetteur qui présenta la Comtesse du Barry, sa maîtresse, à Louis XV, après lui avoir fait épouser son frère Guillaume. Les fers du dos de la reliure ont été gravés spécialement par Gravelot pour Jean du Barry. Updike, T. II, I 12.

65. LA BRUYERE (J. de). Les Caractères de Théophraste traduits du grec, avec les caractères ou les mœurs de ce siècle. Paris, Estienne Michalet, 1694, in-12, maroquin vert janséniste, dos à nerfs, roulette dorée intérieure, tranches dorées (Galette). Huitième édition originale, la première à contenir l'ensemble des caractères (1120). Elle est augmentée de 46 nouveaux caractères, et du Discours de réception à l'Académie Française, publiée ici pour la première fois. Superbe exemplaire, très grand de marges, présentant quelques remarques du tout premier tirage. Hauteur : 162 mm.

66. LA CROIX DU MAINE (F. Grudé) & DU VERDIER (A.). Les bibliothèques françaises. Paris, Saillant & Nyon, 1772-1773, 6 vol. in-4°, veau blond, filets dorés autour des plats, dos à nerfs ornés, tranches marbrées (reliure de l'époque). Première édition collective, importante pour l'histoire littéraire de la France antérieure à la fin du XVIème siècle. Publiée par Rigoley de Juvigny, cette édition est formée de la réunion des ouvrages de La Croix du Maine et de du Verdier, édités respectivement à Paris par Abel L'Angelier en 1584 et à Lyon par Barthélémy Honorat en 1585, et augmentée des commentaires de B. de la Monnoye, du Pr. Bouhier et de Falconet. Ces deux livres, Premiers volumes de la bibliothèque du Sieur de la Croix-du-Maine et la Bibliothèque d'Antoine du Verdier, constituent les premiers essais de bibliographie en France. Superbe exemplaire en veau blond. Petite mouillure angulaire sans gravité aux 20 premiers feuillets du tome I. Breslauer-Folter, Bibliography, its History and Development, 1984, n°29-30.

67. LA FONTAINE (J. de). Les Amours de Psiché et de Cupidon. Paris, Cl. Barbin, 1669, 2 parties en un vol. in-8°, veau fauve, filets dorés autour des plats, dos à nerfs orné, tranches dorées (reliure de l'époque). Edition originale. Mis en scène à travers une conversation entre quatre amis, ce poème est en réalité une interprétation du mythe de Psyché et de Cupidon. On reconnait l'auteur sous les traits de Polyphile. 20


LIBRAIRIE LARDANCHET Séduisant exemplaire en reliure de l'époque. On sait que les classiques français du XVIIe sont difficiles à trouver dans cette condition. Un mors légèrement épidermé, a fait l'objet d'une discrète restauration. Hauteur : 174 x 113 mm.

68. LAFORGUE (J.). Les Complaintes. Paris, L. Vanier, 1885, in-12, maroquin prune janséniste, dos à nerfs, roulette dorée intérieure, couverture et dos, tranches dorées (Vermorel). Edition originale. Tirage limité à 511 exemplaires, tous sur papier fort. Dos légèrement plus foncé.

69. LAMARTINE (A. de.). Nouvelles confidences. Paris, M. Levy, 1851, in-8°, demi-veau fauve, dos orné à la grotesque, tête dorée, non rogné (E. Niédrée). Edition originale. Superbe exemplaire, l'un des très rares sur grand papier de Hollande. Il est cité par Vicaire. Provenance: de la bibliothèque de Jules Janin (Cat., 1877, n° 704 bis).

70. LAUTREAMONT & BUFFET (B.). Les Chants de Maldoror. Paris, Les dix, 1952, 2 vol. in-folio, en ff., couverture, emboitage. 125 pointes sèches originales de B. Buffet. Tirage unique limité à 147 exemplaires, tous sur vélin pur fil d'arches.Condition parfaite. Rauch, Les Peintres et le livre, 197.

71. LEGER (F.). Cirque. Paris, Tériade, 1950, in-folio, en ff., couverture, chemise, étui. Edition originale de ce livre entièrement composé par Fernand Léger. Par sa conception, où le texte et l'illustration sont de la même main, il est à rapprocher du Jazz de Matisse. Fernand Léger a très certainement puisé son inspiration dans les représentations du cirque Medrano auxquelles il assista assidûment en compagnie de Max Jacob et Apollinaire. 65 lithographies originales dont 35 à pleine page, coloriées au pochoir, accompagnent la reproduction de son manuscrit. Tirage limité à 300 exemplaires, tous sur papier vélin d'Arches, et signés par l'artiste. Hommage à Tériade, pp. 121-122 ; Chapon, Le Peintre et le livre, p. 236 ; Castleman, A Century of artist books, p. 95 ; Victoria & Albert Museum, From Manet to Hockney, 123.

72. LEIRIS (M.) & MASSON (A.). Glossaire j'y serre mes gloses. Paris, Galerie Simon, 1939, in-12, broché, couverture illustrée. Edition originale dédiée à Robert Desnos, de ce dictionnaire. 16 lithographies par André Masson. Tirage limité à 112 exemplaires signés ; celui-ci est sur Vergé d'Arches, signé par l'auteur et l'illustrateur. Centre Georges Pompidou, D. H. Kahnweiler, p. 188. 21


LIBRAIRIE LARDANCHET

73. [...]. LETTRE D'UN GENTILHOMME françois à Dame Jacquette Clément, princesse boîteuse de la ligue… S.l., 1590, in-12 de 16 ff. , sign. A-D4, maroquin rouge janséniste, dos à nerfs, roulette dorée intérieure, tranches dorées (Trautz-Bauzonnet). Edition originale, citée par Brunet mais qui ne mentionne pas d'exemplaire. L'ouvrage fut réédité par Ed. Fournier dans ses Variétés historiques et littéraires (T. X, p.55-76). " Satire très violente contre la duchesse de Montpensier. Madame de Montpensier boitait légèrement, et de là le titre de princesse boîteuse. Quelques personnes du parti contraire au sien l'accusaient de s'être prostituée au moine Jaque Clément pour le déterminer à l'assassinat de Henri III. " Le verso du dernier feuillet est occupé par un sonnet signé P.L.D.B. Dédié au duc des Moynes, qui n'est autre que le duc de Mayenne, il est dirigé contre les ligueurs. Provenance : Lignerolles (Cat. II, 1894, n°2825). Gay, II, 803 ; Brunet, III, 1025 ; Leber, 4045 ; Bulletin Techner, 1ère série, n° 9, p. 16 ; Drujon, Les livres à clef, I, 436 (ne connaissait que l'exemplaire Leber).

74. LOUYS (P.). Aphrodite. Mœurs antiques. Paris, Société du Mercure, 1896, in-12, vélin blanc, filets et petite grecque dorée autour des plats, dos lisse orné, couverture et dos, tête dorée (Durvand). Edition originale. L'ouvrage intitulé successivement Chrysis puis l’Esclavage, fut un grand succès de librairie. Selon l'auteur, c’est un roman antique sur la femme et sur la lumière. Exemplaire offert par l'auteur à Ed. de Goncourt, portant ce bel envoi autographe : A M. Edmond de Goncourt hommage de respectueuse et profonde admiration Pierre Louÿs. Edmond de Goncourt mourut quelque temps après la publication d'Aphrodite, roman dans lequel P. Louÿs développe des thèmes chers à l'auteur de Germinie Lacerteux. Comment ne pas pressentir en E. de Goncourt un lecteur attentif d'Aphrodite ?

75. MALLARME (S.). Beckford. Vathek. Réimprimé sur l'original français, avec la préface de Stéphane Mallarmé. Paris, Perrin, 1893, in-12, demi-toile orange à la bradel, couverture et dos, non rogné (reliure de l'époque). Exemplaire offert par Mallarmé à Alphonse et Julia Daudet portant cet envoi autographe : A Madame Daudet A Alphonse Daudet Hommage respectueeux, affectueux de SM En 1874, Mallarmé créa à sa propre initiative, la Dernière Mode , Gazette du Monde et de la Famille. Il s'empressa à cette occasion de faire place aux écrivains qu'il estimait ou avec lesquels il était lié d'amitié. On voit ainsi participer Théodore de Banville, François Coppée, Catulle Mendes et Alphonse Daudet, l'un des destinataires de notre dédicace. Provenance : de la bibliothèque A. Daudet (Cat., 1941, n° 122). 22


LIBRAIRIE LARDANCHET

76. MALLARME (S.). Oxford Cambridge. La Musique et les lettres. Paris, Perrin, 1895, in-12, broché. Edition originale. Exemplaire enrichi d’un envoi autographe adressé à Anatole France : Au très cher Anatole France ce rien de son admirateur SM Touchante dédicace adressée à Anatole France qui, faut-il le rappeler, écarta la publication de l 'Après Midi d’un faune. Par ces quelques mots toute la personnalité de Mallarmé se revèle.

77. MALLET-STEVENS (R.). Une demeure, 1934. S.l. n.d., [Boulogne, Ed. de l'Architecture d'Aujourd'hui, 1934], album in-8° oblong, spirale, couverture. Avant-propos de Mallet-Stevens présentant la maison idéale. Nombreuses reproductions. Couverture souillée.

78. MALRAUX (A.) & LEGER (F.). Lunes en papier. Paris, Galerie Simon, 1921, in-4°, broché, couverture, chemise, étui. Edition originale du premier ouvrage de Malraux et premier livre illustré de gravures sur bois par Fernand Léger. " Dédié à Max Jacob, l'ouvrage participe d'un humour passablement décervelateur et de l'écriture automatique des surréalistes ". 7 bois gravés de Fernand Léger dont 2 à pleine page. Tirage limité à 110 exemplaires ; celui-ci est sur Hollande van Gelder, numéroté et signé par l'auteur et l'artiste. Centre Georges Pompidou, D. H. Kahnweiler, p. 181 ; Victoria & Albert Museum, From Manet to Hockney, n°64 ; Chapon, Le Peintre et le livre, pp. 112, 116 et 117.

79. MALRAUX (A.). La psychologie de l'art. Le Musée imaginaire. La Création artistique. La Monnaie de l'absolu. Paris, Skira, 1947-1950, 3 vol. in-4°, broché, couverture. Edition originale. Reproductions en couleurs. Exemplaire du Service de Presse, portant un envoi de Malraux à Roger Parry.

80. MARCHAND (Pr.). Histoire de l'origine et des premiers progrès de l’imprimerie. La Haye, Paupie, 1740, 2 parties en un vol. in-4°, veau marbré, dos à nerfs orné, tranches rouges (reliure de l'époque). Edition originale, illustrée d'un frontispice. Ce livre était à son époque l'un des meilleurs ouvrages publiés sur ce sujet. Agréable exemplaire. 23


LIBRAIRIE LARDANCHET

81. MARILLIER (P.-CI.). Nouveaux trophées, ou cartouches représentants les arts et les sciences... inventés et dédiés à M. Morlot, peintre, par son élève et son ami Marillier. Paris, Mondhare, s.d., in-folio, demi-maroquin rouge à coins, dos à nerfs, tête dorée (reliure de la fin du XIXe siècle). Un frontispice par Marillier et 12 compositions allégoriques par le même, gravées par Berthault, Bosc.… et Le Roy. Ces planches représentant soit un art (musique, sculpture, … ) soit une science (médecine, géographie … ) sont composés des attributs qui les caractérisent. Bel exemplaire.

82. MARMONTEL (J. Fr.). Contes Moraux. Bélisaire. Les Incas. Les Eléments de littérature. Paris, Verdière, 1824-1825, l0 vol. in-8°, maroquin rouge à grains longs, filets dorés autour dés plats, chiffre couronné au centre, dos à nerfs ornés, tranches dorées (reliure de l'époque). Les différents titres qui constituent cet ensemble ont été publiés et vendus séparément. On peut y joindre les 2 volumes des Mémoires. 6 frontispices et 10 planches de Choquet. Superbe exemplaire au chiffre du comte russe Anatole Demidoff, bibliophile qui constitua la célèbre bibliothèque de San Donato. Il épousa notamment Mathilde Laetitia-Wilelmine Bonaparte, la fille de Jérôme, roi de Westphalie. L'ensemble forme une série très décorative. Provenance : de la bibliothèque San Donato. (Cat., 1880 n° 468) dont le cachet figure sur la page de titre de chaque volume.

83. [...]. LE MATOIS MARY, ou la courtizanne attrapée. Comédie en prose… Paris, P. Billaine, 1634, in-12, maroquin citron, filets dorés autour des plats, dos à nerfs orné, roulette dorée intérieure, tranches dorées (Joly, R.D.). Edition originale de cette comédie, restée anonyme, qui est plus une adaptation qu'une traduction d'un texte espagnol Elsagaz Stacio Marido Examinado de Salas Barbadillo. On l'attribue à d'Ouville ou à Vion d'Alibray. Elle s'inscrit dans la tradition des pièces de théâtre ayant pour sujet les maris, comme Molière en a composées, notamment l'Ecole des Maris, ou Georges Dandin ou le Mari Confondu. C'est un précieux document sur les moeurs et usages de Paris en 1634. Superbe exemplaire. Gay, III, 81 ; Soleinne, III, 3217 et I, 1114.

84. MAUPERTUIS (P.L., MOREAU de). Astronomie nautique ou élémens d’astronomie, tant pour un observatoire fixe que pour un observatoire mobile. Paris, Imprimerie Royale, 1743, in-8°, veau marbré, filets dorés autour des plats, dos lisse orné, roulette dorée intérieure, tranches dorées (reliure de l’époque). Edition originale. L’ouvrage qui est un manuel d’astronomie nautique se présente sous la forme de 40 problèmes permettant de déterminer selon différents modes d’observation la latitude du lieu où l’on se trouve. 5 figures hors-texte. Superbe exemplaire. Polak, n° 6542 ; Bernard, Histoire de l’imprimerie royale du Louvre, p. 180. 24


LIBRAIRIE LARDANCHET

85. MAURICEAU (F.). Des maladies des femmes grosses et accouchées. Avec la bonne et véritable méthode de les bien aider en leurs accouchements naturels, & les moyens de remedier à tous ceux qui sont contre-nature & aux indispositions des enfants nouveau-nés… Paris, J. Henault, J. d'Houry, R. de Ninville, J.-B. Coignard, 1668, in-4°, veau brun granité, dos à nerfs orné de petits fers dorés, tranches mouchetées (reliure de l'époque). Edition originale, rare, du livre fondateur de l'obstétrique moderne. L'ouvrage, lors de sa publication, eut un très grand retentissement. Non seulement on ne compte pas moins de 8 rééditions jusqu'en 1740, mais aussi un grand nombre de traductions dans toutes les langues européennes. Il doit sa renommée par sa rédaction rigoureuse qui en fait le premier livre véritablement scientifique publié dans ce domaine. Ainsi sont exposées avec clarté des connaissances concernant la grossesse, les accouchements dont ceux qui exigent une intervention médicale, les organes destinés à la génération. Il s'élève contre la pratique de la césarienne, toujours mortelle à cette époque, condamne le forceps et s'attaque aux erreurs héritées d'Ambroise Paré. L'illustration, remarquable, fixera pendant des décennies de nouvelles normes dans la présentation de l'obstétrique. Elle est constituée d'un titre frontispice figurant l'auteur d'après Antoine Paillet, puis suivent 29 superbes figures dont 7 à pleine page, représentant les organes génitaux de la femme et la position du foetus, ainsi que les instruments du praticien. Huit sont l'oeuvre de Du Cerceau. Exemplaire plaisant dont la reliure a fait l'objet de quelques habiles restaurations. Cutter & Viets, pp. 77-81 ; Lilly, p.85 ; Speert, Milestones, pp. 546-566 ; Norman, 1461 ; Imbault-Huart, En Français dans le texte, 107.

86. MAZZELA (S.). Sito, et anticha della citta di Pozzuolo,… Opusculum de balneis puteolorum, baiarum et pithecusarum. Naples, Bonsadino, 1594-1593, 2 parties en un vol. in-12, peau de truie, plats ornés d'un décor estampé à froid, dos à nerfs, tranches rouges (reliure allemande de l'époque). Seconde édition, rare. Publié pour la première fois en 1591, ce guide décrit Pouzzoles, ville thermale d'Italie péninsulaire, bordant la mer Tyrrhénienne, rendue célèbre par ses phénomènes volcaniques, la solfatare. Les vertus thérapeutiques de ses eaux étaient reconnues des Romains. Mazzela brosse un tableau de cette ville et des environs avec son port, son Colisée, presque aussi grand que celui de Rome, les ruines de la villa de Cicéron, le lac Averne, les termes, le cap Misène, le Monte-Nuovo… La seconde partie est une adaptation anonyme en latin du texte de P. d'Ebulo, De Balnéis Puteolanis, datant du XIVe siècle, suivie de vers chantant les bienfaits curatifs des bains, composés pas Alcadin, Eustache de Matera et Fr. Lombardi. Ce guide fut réédité en 1595, 1596 et 1606. Un grand plan de Pouzzoles et de la région, et 18 vignettes figurant les principaux monuments et sites décrits, l'ensemble gravé sur bois. Cicognara, 4317 et 4318 (éd. de 1591 et 1595) ; Fossati Bellani, IV, 3862-3864 (éd. 1595, 1596 et 1606) ; Durling, 1355 ; Adams, M. 954 ; B.M., S.T.C. Italian, p. 429 ; Kauffmann, The Bath of Puzzoli, Oxford, 1959. Est relié avec : FALCO (B. di). Descrittione de i luoghi antiqui di Napoli… Naples, Cappelli, 1589. Edition ancienne de ce guide rare sur Naples, dont l'originale date de 1549. Cicognara, 4265 (Libretto raro a trovarsi, ottimo per instruire confrontitra le antiche e moderne Guide) ; Adams, I, F. 124 (ed. de 1549) ; B.M., S.T.C. Italian, p.242. Intéressante reliure estampée à froid, datée 1596. Elle est décorée sur le premier plat d'une plaque représentant Maximilien II, surmontée des initiales HRSL. Sur le second ont été frappées les armes de l'Empereur. 25


LIBRAIRIE LARDANCHET

87. [...]. MIRACULEUX EFFECTS (LES) de l'eau de la Fontaine de la Hacquinière… proche S. Cler, six lieuës de Paris… Paris, Mesnier, 1620, in-8° de 8 ff., sign. A-B4, maroquin prune janséniste, dos à nerfs, roulette dorée intérieure, tranches dorées (Chambolle-Duru). Seule et unique édition, citée par Brunet. Rapport commandé par le Roy Louis XIII à ses médecins, sur une fontaine miraculeuse, proche de Saint Cler, village situé dans l'Essonne à trois heures de chemin de Paris, appartenant au Comte de Limoun, fils du chevalier de Chiverny. Ainsi des malades atteints de cécité retrouvèrent la vue, d'autres souffrant de paralysie se mirent à marcher,…. Cette liste est suivie des témoignages de Jacques Bourdin, prêtre en l'église de Dourdan, Jacques Barault, célèbre avocat du présidial du Maine et de Charles et Jean-Paul Malingre, marchands à Igny. L'ouvrage se termine par un itinéraire permettant de se rendre depuis Paris à ladite fontaine. Le privilège est signé H. de Mesmes. Superbe exemplaire. Brunet, Suppl. I, 1035 (ne cite que l'ex. Payen).

88. MONSTRELLET (Eng. de). Volume premier (second, Tiers) des chroniques d'Enguerran de Monstrellet gentilhomme jadis demeurant à Cambray... Paris, Mettayer, 1595, 3 vol. in-folio, veau, dos à nerfs ornés, tranches rouges (reliure ancienne). Belle édition de ces Chroniques qui continuent celle de Froissart et précèdent celles de Commines. Elle relatent notamment les évènements survenus entre les maisons d'Orléans et de Bourgogne, l'occupation de Paris et de la Normandie par les Anglais, leur retraite... Ces annales s'arretent à l'année 1517. Elles contiennent bien la Chronique de Jean de Roye sous le règne de Louis XI et le récit de la mort de Charles VIII par P. Desrey. Exemplaire grand de marges. Quelques petits défauts aux reliures.

89. MOSELLY (E.) & PISSARRO (C.). La Charrue d'Erable. Paris, Le Livre Contemporain, 1912, in-8°, veau souple vert olive, nom de l'auteur, titre, fleuron et nom de l'éditeur frappés en lettres dorées dans l'angle supérieur droit du premier plat, doublure de veau crème à encadrement et rectangle intérieur ornés de grappes de coins en bordure, en écoinçon ou losange central, initiales de l'éditeur au centre de la composition, non rogné (reliure de l'éditeur). Le petit chef-d'oeuvre sorti des Eragny Press à la demande du Livre Contemporain. 12 compositions hors-texte de Camille Pissarro, un frontispice et 30 vignettes dans le texte, l'ensemble gravé sur bois en couleurs par Lucien et Esther Pissarro. Tirage limité à 116 exemplaire sur vergé. Dos légèrement plus clair. C. Franklin, Private Presses, pp. 97 et 207; J. Lewis, The 20th Century Book, pp. 19 & 20 ; Ray, The art of the french illustrated book, 1700 to 1914, n°395.

90. MUSSET (A. de). Contes d'Espagne et d'Italie . Paris, Levasseur-Canel, 1830, in-8°, demi-maroquin rouge à grains longs, dos lisse orné, tranches jaunes (reliure de l'époque). Edition originale du premier livre que l'auteur ait publié sous son nom. Bel exemplaire en reliure de l'époque. Provenance : De la bibliothèque J. Davray (Cat., 1961, n° 205).

91. [...]. NOVUM TESTAMENTUM. Ex Bibliotheca Regia. Paris, Robert Estienne, 1549, 26


LIBRAIRIE LARDANCHET

2 vol. in-12, maroquin rouge, filets et roulettes dorés autour des plats, dos à nerfs joliment ornés, doublure de tabis vert, tranches dorées (reliure du XVIIIe siècle). Seconde édition des éditions "O mirificam ", ainsi appelées car le texte de la préface commence par ces mots. D'après Renouard, elle est plus rare et plus recherchée que la première. L'ouvrage est joliment imprimé avec les caractères grecs gravés par Garamond pour les Estienne. Très bel exemplaire habillé d'une fraîche reliure du début du XVIIIe siècle. Schreiber, 102 ; Renouard, p. 73, n° 1.

92. PERSHING (Général John Joseph). Mes souvenirs de la guerre. Paris, Plon, 1931, 2 vol. in-8°, demi-maroquin vert avec coins, filet doré, tête dorée, couverture et dos, non rogné, étui (Alix). Edition originale française de My experiences in the World War (1931), dédié au Soldat Inconnu, illustrée de 43 reproductions photographiques et de 24 cartes. Précieux exemplaire offert par le Général Persching, commandant du corps expéditionnaire américain en France, au maréchal Pétain, portant un envoi autographe : For Maréchal Pétain as a souvenir of our service together and much sincere friendship John J. Pershing Le maréchal Pétain est présent dans tout l'ouvrage. " L'impression que fit sur moi Pétain fut très favorable et elle ne varia point de toute la guerre. Notre amitié - qui est pour moi d'un haut prix- commença le jour de cette rencontre. " (Tome I, chapitre 5).

93. PEYREFITTE (R.). Les amitiés particulières. Marseille, J. Vigneau, 1943, gr. in-4°, maroquin janséniste terre de Sienne, dos lisse orné, doublure et gardes de box Lavallière, couverture et dos, tranches dorées sur témoins, étui (H. Duhayon). Edition originale. L'un des 10 exemplaires de tête (n°10), sur Auvergne pur chiffon à la main. Exemplaire à toutes marges dans une sobre reliure triplée de Duhayon.

94. PICAULT (G.). Les Fleurs de la Dévotion, contenant diverses prières à Dieu, à la Vierge, aux Saincts… Paris, M. Collet, 1644, in-8° de 4 ff. n.ch. (a1 manquant) et 176 pp, maroquin olive, plats ornés d'un élégant décor aux petits fers avec réserve centrale quadrilobée, dos à nerfs orné, tranches dorées (reliure de l'époque). Edition originale dédiée à la Reyne Régente, publiée après approbation de J. Montal et J. Ripe. Elégante reliure de l'époque. Feuillets de garde renouvelés.

95. PLAUTUS (T.M.). M. Accii Plauti Comodiae Viginti... Antwerpiae, Ex. officina Christoph Plantini,, MDLXII, in- 12, maroquin olive, petite dentelle autour des plats, fer à la tulipe aux angles, au centre grand compartiment de mar. rouge de forme chantournée, orné d'un semé de petits fers, avec pièce de mar. citron au milieu, dos à nerfs orné d'un losange de mar. rouge plusieurs fois répété, doublure et gardes de papier à décor doré sur fond rouge, tranches dorées (reliure ancienne). Premiere édition de poche Plantiniene, éditée et commentée par J. Sambucus. 27


LIBRAIRIE LARDANCHET Superbe reliure mosaïquée sortant de l’atelier des Classiques. Louis-Marie Michon dans son ouvrage les Reliures Mosaïquées du XVIII Siècle, en cite plusieurs dont il date l’exécution autour des années 1730. Labore et Constantia, 385 ; Michon, Reliures Mosaïquées du XVIIIe siècle.

96. PLINE. Sommaire des Singularités de Pline, Extrait des seize premiers livres de sa Naturelle histoire, par P. de Changy. Escuier. Paris, R. Breton, 1559, petit in-8°, maroquin bleu, filets dorés autour des plats, médaillon central, dos à nerfs orné, dentelle dorée intérieure, tranches dorées (Lortic). Belle édition de cet ouvrage rare, imprimée avec des caractères élégants dit de " Civilité ", inventés et gravés par Robert Granjon. Superbe exemplaire. Provenances : Firmin-Didot (Cat., 1879, n° 242) ; H. Gallice. Carter et Vervliet, 26.

97. [...]. RECUEIL (Le) de tout soulas et plaisir, & Paragon de Poésie, comme espitres, rondeaux, balades, épigrames, dizains & huictains. Nouvellement composé. Paris, Bonfons, 1563, in-12, maroquin bleu, filets dorés autour des plats, fleurons dorés en angles, au centre motif Renaissance aux petits fers avec réserve centrale ornée d'une rose, dos à nerfs finement décoré, doublure de maroquin rouge sertie d'une roulette dorée, tranches dorées (Bauzonnet). Seconde édition de ce recueil, des plus rares et des plus intéressants, formé de pièces anonymes pleines de grâce et de naïveté. Parmi elles nous citerons l'épitre commençant ainsi "Coeur plus dur que n'est marbre ou enclume…" ou encore la deuxième ballade. La plupart de ces poésies avaient été publiées à Paris vers 1530 dans La Fleur de toute joyeuseté. Joliment imprimé en caractères ronds, le texte est accompagné de 6 charmantes vignettes gravées sur bois et de nombreux bandeaux. Superbe exemplaire, cité par Brunet. Provenances : Bignon (Cat., 1837, n°642) ; Pichon (Cat., 1869, n°497) ; La Roche-Lacarelle (Cat., 1888, n°233). Viollet-le-Duc, pp. 133-134 ; Brunet, IV, 1158 ; Gay, III ; Non cité par Picot.

98. [RELIURE À L'EVENTAIL]. LIVIUS (T.). Historicorum Romanorum principis... Historicorum principis, Opera... Parisiis, Apud Societatem, 1625, 2 parties en un vol. infolio, maroquin fauve, dos et plats entièrement dorés aux petits fers, avec décor à l'éventail dans les angles, armoiries au centre, tranches dorées (reliure de l 'époque). Riche reliure à l’éventail aux armes de Henri de Baudéan, comte de Parabère. Habile restauration aux coiffes. Olivier, pl. 1067.

99. RENARD (J.). Bucoliques. Paris, Ollendorf, 1898, in-12, demi-maroquin havane à coins, dos à nerfs orné, couverture et dos, tête dorée, non rogné (Semet & Plumelle). Edition originale de ce recueil de texte dédié par l'auteur à son père. L'un des 25 sur papier de Hollande. Bel exemplaire. 28


LIBRAIRIE LARDANCHET

100. RENARD (J.). Le Plaisir de rompre. Paris, Ollendorf, 1898, gr. in-8°, cartonnage de soie de l'époque, à la Bradel, couverture conservée, non rogné. Edition originale. Couverture illustrée par F. Valotton. L'un des 20 exemplaires sur papier de Hollande. Le cartonnage d'époque est très séduisant.

101. RENARD (J.). Le Plaisir de rompre. Paris, Ollendorff, 1898, in-12, percaline grise, à la bradel, dos lisse, couverture (Durvand). Edition originale. Couverture illustrée par F. Valotton. Exemplaire enrichi d’un E.A. de l’auteur adressé à Ernest Lajeunesse : à Ernest Lajeunesse homme de talent et de courage Jules Renard Ernest Lajeunesse (1874-1917), romancier, auteur dramatique et satiriste, ami de L. Guitry, se rendit célèbre sur le Boulevard par ses insolences, son physique et le groupe qui l’entourait au Napolitain. Il fréquenta la Revue Blanche et assista aux soirées données par les frères Natanson où étaient bien sûr conviés Marinette et Jules Renard. Dans les Nuits... publiées en 1896, il fit un portrait pastiche de ce dernier intitulé " Eloi ". L’auteur de Poil de Carotte le cite régulièrement dans son journal.

102. RENARD (J.). Le Pain de Ménage. Paris, Ollendorff, 1899, in-8°, percaline grise, à la bradel, dos lisse, couverture (Durvand). Edition originale de cette comédie dédiée à Tristan Bernard, représentée pour la première fois le 16 mars 1898 au Figaro. Exemplaire de Ernest Lajeunesse, portant au recto du faux-titre un E.A. de l’auteur : Exemplaire d'Ernest Lajeunesse Jules Renard

103. RENARD (J.). La Bigotte. Paris, Société d'éditions littéraires et artistiques, 1910, in-8°, demi-maroquin havane à coins, dos lisse orné d'un ruban floral mosaïqué, couverture et dos, tête dorée, non rogné, étui (Marius Magnin). Edition originale. Comédie en deux actes, représentée pour la première fois, le 21 octobre 1909 à l'Odéon, et dont les protagonistes sont la famille Lepic : père, mère, grand frère, Félix et Henriette. L'un des 5 exemplaires sur papier de Chine. L'élégante reliure de Marius Magnin est de l'époque. 29


LIBRAIRIE LARDANCHET

104. REVERDY (P.). Coeur de Chêne. Paris, Galerie Simon, 1921, in-8°, broché, couverture. Edition originale. 8 bois gravés du sculpteur et peintre catalan Manuel Martinez, dit Manolo. Il réalise ici son unique livre. Tirage limité à 112 exemplaires, numérotés et signés par l'auteur et l'illustrateur ; celui-ci est l'un des 10 de Chapelle. Imprimé sur papier de Hollande, il a été offert par l'auteur à André Simon : A André Simon hommage de Pierre Reverdy L'année 1920 marqua le retour de Kahnweiler à Paris, qui ouvrit alors un nouvel espace : la Galerie Simon, avec un ami de longue date, André Cahen, dit André Simon. Le rôle de ce dernier fut d'apporter l'indispensable surface financière au marchand de tableau dont le stock venait de faire l'objet d'une mesure de séquestre de guerre. D.-H. Kahnweiler, Centre Georges Pompidou, p. 181.

105. ROBBE-GRILLET (A.). L'année dernière à Marienbad. Paris, Edition de Minuit, 1961, in-12, broché, couverture. Edition originale. 48 photographies extraites du film réalisé par Alain-Resnais, accompagnent le texte. L'un des 90 exemplaires de tête, sur papier pur fil.

106. [ROUSSEAU (J.-J.)]. RECUEIL d'air choisis. Manuscrit illustré. Paris, 1750, in-12 de 18 ff. (le dern. bl.), maroquin vert olive, dentelle dorée autour des plats, large motif aux petits fers au centre, dos lisse orné, roulette dorée intérieure, gardes de tabis jaune, tranches dorées (reliure de l'époque). Charmant recueil de chansons populaires (paroles et musique), soigneusement calligraphiées dans un encadrement à l'encre, et très délicatement illustrées de onze aquarelles, sous forme d'en-tête à mi ou quart de page et de cul-de-lampe : instrument de musique sur le titre, paysages, fleurs et fruits (tulipe, rose, oeillet, fraises), insecte, oiseau. Ensemble décoré par le même artiste qui a peint un grand manuscrit pour Charles de Rohan, prince de Soubise (Cf. Londres, Sothebys, 15 mai 1997, n° 107). On y trouve l'Air de Devin du Village de J.J. Rousseau, Air tendre, Ronde de Table, la Nouvelle Rose, Chanson de Table, etc... Quelques habiles restaurations à la reliure. Provenances : Van der Helle ; Didot (Cat., 1881, n°37).

107. SAND (G.). La Petite Fadette. Paris, Levy, 1849, 2 tomes en un volume in-8°, demi-veau blond, dos lisse orné, tranches mouchetées (reliure de l'époque). Edition originale. Bel exemplaire.

108. SATIE (E.) & BRAQUE (G.). Le Piège de Méduse. Paris, Galerie Simon, 1921, in-4°, broché, couverture. Premier livre illustré par G. Braque et édition originale de cette comédie lyrique, la seule oeuvre d'Erik Satie publiée en livre. 3 gravures sur bois en couleurs de G. Braque. Tirage limité à 112 exemplaires, signés par l'auteur et l'illustrateur ; celui-ci est sur Hollande. 30


LIBRAIRIE LARDANCHET Condition parfaite. Centre George Pompidou, D.-H. Kanweiler, p. 181 ; Castleman, A Century of artists books, p. 172, n°122 ; Chapon, Le Peintre et le livre, pp.110-111.

109. SAULCY (F. DE). Recherche sur la Numismatique judaïque. Paris, Firmin-Didot Frères, 1854, in-4°, maroquin rouge, jeu de filets dorés autour des plats avec chiffre couronné aux angles, armes au centre, dos à nerfs joliment orné de petits fers à la grotesque, dentelle intérieure, tranches dorées (Ottman-Duplanil). Intéressant ouvrage pour l'étude des monnaies, qui était un des sujets préférés de Napoléon III, protecteur de F. de Saulcy. Exemplaire aux armes de Napoléon III. La triple conjonction qui associe les noms de Félix de Saulcy, de son impérial protecteur, et d'Ottman-Duplanil, relieur de Napoléon III, confère à ce volume un intérêt remarquable.

110. STAEL (Madame de). Corinne ou l'Italie. Paris, A la librairie Stéréotipe, chez H. Nicolle, 1807, 2 vol. in-8°, veau raciné, roulette florale et filet au pointillé dorés autour des plats, dos lisses ornés à fond criblé, tranches mouchetées (reliure de l'époque). Edition originale. "Portée par le succès de ses précédents ouvrages De la littérature et Delphine, Corinne ou l'Italie aura un retentissement considérable ; roman d'amour servant de fil directeur à un guide artistique et littéraire, à une étude sociale et politique, il attendrit ou fit réfléchir, il enchanta ou heurta. Mme de Stael ne se contenta pas d'admirer les vestiges d'un passé grandiose ; elle pressentit dès lors le réveil de l'Italie ; son livre est une incitation à la liberté dans l'indépendance qui devait choquer Napoléon." A l'exception de ce dernier et de Prosper de Barante, Corinne eut la faveur du public et valut à son auteur une renommée presque internationnale. Le destin de Corinne a ému les coeurs et fixa l'image floue du romantisme en montrant que l'on pouvait mourir d'amour et qu'une femme d'esprit supérieur rencontre rarement un homme capable de la comprendre, idée qui séduira les femmes et ranimera leur amour-propre. C'est en ça que Corinne s'inscrit dans l'histoire littéraire du féminisme français. Bel exemplaire dans d'élégantes reliures strictement d'époque. Rare dans cette condition. Provenance : Feltrinelli.

111. STENDHAL (H. Beyle). De l'Amour. Paris, P. Mongie, 1822, 2 vol. in-12, veau moucheté, filets et roulette dorés autour des plats, dos lisses ornés, tranches marbrées (reliure de l'époque). Edition originale de cet ouvrage pour lequel Stendhal a toujours gardé une prédilection. Il le considérait comme l'un de ses meilleurs livres, sinon le meilleur. C'est une étude froide et scientifique de la passion. L'ouvrage, dont le tirage est de 150 à 200 exemplaires (Lettre à Mareste, Corr., I, 704), fut très mal accueilli puisque seuls dix-sept exemplaires furent vendus entre 1822 et 1833. On le remit en vente en 1833 sous une couverture et un titre nouveaux. Précieux exemplaire, dans des reliures strictement d'époque. Nous n'avons trouvé aucune trace d'un autre exemplaire ainsi relié. Mors très habilement restaurés. Provenance : de la bibliothèqe du château de Valençay, propriété acquise le 7 mai 1803 par Talleyrand (17541838), à la demande de Bonaparte, afin d'y recevoir le corps diplomatique et les étrangers marquants. Ardent lecteur, le Sphinx avait réuni plus de quinze mille volumes, répartis dans les différents étages du château. Bien que Stendhal et Talleyrand n'aient pas entretenu de relations intimes, on sait de manière officielle qu'ils ont été présentés l'un à l'autre le 5 Juillet 1814 (Farges, Stendhal Diplomate, p. 255) et se virent par la suite plus fréquemment au "cercle de la rue de Grammont". 31


LIBRAIRIE LARDANCHET

112. TERENCE. Comoedia. Birminghan, Baskerville, 1772, grand in-4°, maroquin citron, fine et belle dentelle dorée autour des plats, dos de maroquin rouge orné de fleurons dorés, dentelle dorée intérieure, doublure et gardes de tabis parme, tranches dorées (reliure de l'époque). Superbe édition de Terence, imprimée par Baskerville, le célèbre typographe anglais. Ancien maître d’école devenu imprimeur, il grava lui même ses caractères et fut le premier à fabriquer le papier non filigrané, dit papier vélin. A sa mort, la Société littéraire de Kehl acquit ses poinçons pour donner en 1784 la célèbre édition des oeuvres de Voltaire. Par la suite ils furent employés pour l'impression du Moniteur Universel. Très bel exemplaire, réglé, relié en maroquin citron à dentelle, attribuable à Derome. Provenance : de la bibliothèque Raoul Edouard Cartier. Updike, Printing Type II. pp. 107-116.

113. VALDORY (G.). Discours du Siège de la ville de Rouen, au mois de Novembre, mil cinq cent quatre vingt onze. Rouen, Richard l'Allemand, s.d. [1592], in-12, maroquin havane, filets dorés autour des plats avec fer doré en angle, au centre, large motif doré aux petits fers, dos à nerfs orné, roulette dorée intérieure, tranches dorées (Bauzonnet-Trautz). Edition originale, rare. L'auteur, en qualité de lieutenant général et capitaine des bourgeois, relate le siège de Rouen par Henri IV, qui se fit livrer les clefs de la ville, moyennant une importante somme remise au gouvernement catholique. Un plan du fort de Sainte-Catherine. Bel exemplaire, bien complet du plan qui manque presque toujours. Ce volume a servi au retirage de l'ouvrage, publié par la société Rouennaise des Bibliophiles. Provenances : de Merval ; Bruno Monnier. Hauser, Les sources de l'Histoire de France, IV, 3007 ; Frère, Manuel du Bibliographe, II, 586 ; Lormier, V, 4280.

114. VALERY (P.). Introduction à la méthode de Léonard de Vinci. Paris, Extrait de la Nouvelle Revue du 15 Août, 1895, in-8°, maroquin souple havane, titre de l'ouvrage frappé en lettres dorées sur le premier plat, dos lisse, couverture conservée, étui (Alix). Edition originale rarissime de cette plaquette, chef-d'oeuvre de Valéry, qui est sa première commande, faite à la demande de Juliette Adam, directrice de la Nouvelle revue. Dans une lettre adressée à son frère Jules, où il expose les progrès de son article sur Vinci, Valéry exprime parfaitement bien le sens qu'il veut donner à son texte : " J'écarte le Vinci connu et je veux établir un " modèle " (dans le sens de modèle mécanique) de l'esprit d'un Vinci, les conditions du problème étant pour moi réduites à ce point : " On dit que c'était un esprit universel. Que signifie, quelle est la nécessité de cette proposition ? Peut-on être universel ? Y a-t-il une méthode pour se rendre universel ? "". L'auteur exclut ainsi de son texte tout travail d'érudition ou de critique d'art. Tirée à une centaine (cf. L.A.S. de P. Valéry au comte Philipon : " …très émerveillé d'apprendre que vous possédez un exemplaire de cette fantaisie déjà ancienne sur Léonard. Un seul sur une centaine fut mis en vente chez Bailly et vendu ! "), il ne subsiste aujourd'hui de cette plaquette que quelques exemplaires. Exemplaire offert par l'auteur à Georges Louÿs : à Monsieur G. Louis Hommage respectueux de l'auteur P. Valéry 32


LIBRAIRIE LARDANCHET Georges Louÿs, frère et protecteur de Pierre Louÿs, fit l'une des plus brillantes carrières de son époque en tant que grand commis de l'Etat. C'est à la demande de Pierre que Georges interviendra pour trouver une situation intéressante à Paul Valéry. G. Karaïskakis, 4.

115. VALERY (P.). Charmes. Paris, NRF, 1922, in-4°, broché, couverture. Edition originale. L’un des 54 exemplaires sur Hollande Van Gelder Zonen ; celui-ci est enrichi d'un envoi autographe de P. Valéry à J. Benoist Méchin : Ex Libris J. Benoist Méchin Filles des nombres d'or Fortes des lois du ciel, Sur nous tombe et s'endort Un dieu couleur de miel… Paul Valéry avec son meilleur souvenir

116. VALERY (P.). Eupalinos ou l'architecture précédé de l'âme et la danse. Paris, NRF, 1923, in-4°, broché, couverture. Seconde et première édition séparée, en partie originale de ce texte qui fut publié pour la première fois en 1921 comme préface au tome I de la revue Architectures de Louis Süe et André Mare, pour illustrer les réalisations françaises depuis 1914 dans le domaine de l'architecture et dans celui de la décoration intérieure. Paul Valéry développe sa conception de l'architecture qui, selon lui, est le plus complet des arts, parce qu'il satisfait aux exigences du corps, de l'âme et du monde extérieur en répondant aux trois principes d'utilité, de beauté et de solidité ou durée. L'ouvrage est unanimement considéré comme le modèle le plus remarquable de la prose valéryenne. L'un des 30 exemplaires sur Japon impérial, second papier. Karaïskakis et François Chapon, 1976, 25 A.

117. VAUQUELIN DE LA FRESNAYE (J.). Pour la monarchie de ce royaume, contre la division. A la Royne mère du Roy. Lyon, Benoit Rigaud, MDLXVIII (1568), petit in-8° de 19 pp. et 2 ff. blancs, maroquin janséniste orange, dos orné en long, dentelle intérieure dorée, tranches dorées (Godillot). Première édition lyonnaise de ce petit opuscule patriotique écrit au début des guerres de religion qui avait déjà paru en 1563 et 1567 à Paris chez Frédéric Morel, puis réédité en 1570 pour la dernière fois. Il se compose d'un long poème dédié à la reine Catherine de Médicis et d'un sonnet de Guy Le Fèvre de la Borderie sur la monarchie de France. Baudrier ne l'a pas eu, il ne cite que l'exemplaire de la Méjanes à Aix et Brunet en mentionne seulement un relié en maroquin. Superbe exemplaire en parfait état et bien complet des 2 ff. blancs, admirablement établi par Godillot. Aucun exemplaire complet n'est passé en vente publique depuis octobre 1964. Rare. Baudrier, III, 260 ; Brunet, V, 1012. 33


LIBRAIRIE LARDANCHET

118. VEGECE (P.) - FRONTIN (J.) - AELIAN (T.) - MODESTE. De re militari. Paris, C. Wechel, 1535, 4 parties en un vol. in-folio, maroquin havane, filets à froid autour des plats avec motifs dorés en angle, dos à nerfs orné, roulette dorée intérieure, tranches dorées (BelzNiédrée). L'un des grands livres illustrés d'art militaire et de technique, réunissant quatre textes importants. Troisième édition publiée par G. Budé qui en confia l'impression à C.Wechel. L'ouvrage traite des levées des futurs soldats, des exercices auxquels ils sont soumis, de la fortification des camps, de l'organisation de la légion, des opérations d'une armée en campagne, des manoeuvres sur un champ de bataille et de la défense des places fortes. 121 bois gravés dont 118 à pleine page, offrant une suite remarquable de machines de guerre ainsi que des projets ingénieux tels des scaphandres et chars d'assaut, illustrent le livre. Les artistes se sont inspirés de ceux de l'édition d'Erfurt de 1511. Superbe exemplaire, grand de marges. Murray, French Books, n°563 ; Brunet, V, 1162 ; Mortimer, French Book, n°487 ; Brun, p.319 ; Elie Wechel, p. 193.

119. VERHAEREN (E.). Les Moines. Poésies. Paris, Lemerre, 1886, in-12, broché, couverture. Edition originale. L'idée de ce recueil, dédié au poète Georges Knopff, prit naissance en 1883, à la suite d'une retraite que fit Verhaeren à l'abbaye des trappistes de Forges près de Chimay, alors qu'il traversait une période de scepticisme religieux. En souvenir de ce séjour, il écrivit ces poèmes, dont certains furent d'abord publiés dans des revues littéraires, pour être finalement rassemblés en 1886 sous le titre Les Moines. Le poète préféra un éditeur français à un confrère belge, car il voulait un public plus large que celui de Bruxelles. Exemplaire offert par l'auteur à Paul Verlaine, son ainé. Il porte l'envoi autographe suivant : à Paul Verlaine en souvenir de notre bonne entrevue d'hier E. Verhaeren Dès 1886, Verhaeren franchira la frontière pour assister aux mardis de Mallarmé et aux jeudis de Villiers. Il fut très vite accepté par les milieux littéraires parisiens qui voyaient dans les Flamandes et Les Moines, l'évidence d'un talent et la promesse d'une évolution, puis il gagna la sympathie et l'estime d'écrivains célèbres : Mallarmé, Huysmans, Verlaine… Autant Verhaeren vénérait Mallarmé, autant il était ému et amusé par la personnalité charismatique de Verlaine. Il manifesta au Pauvre Lelian, et ce jusqu'à sa mort, une attention toute particulière, soit sous forme de collecte afin de lui venir en aide, en organisant par exemple, en mars 1892, une séance Verlaine, soit en lui consacrant de vibrants articles, comme après les conférences que prononça le poète à Bruxelles en 1893, devant les XX. Troublé par sa mort, Verhaeren criera lors d'une causerie à la Maison du Peuple, son affection pour Verlaine, et toute son admiration pour l'extraordinaire transparence de son lyrisme.

120. VERLAINE (P.). La Bonne Chanson. Paris, Lemerre, 1870, in-12, maroquin bleu, filets dorés autour des plats, dos à nerfs orné, doublure et gardes de soie rose, couverture et dos, tranches dorées (Gruel). Edition originale. Recueil de 21 poèmes entièrement composé sous l'influence de son amour pour Mathilde, pour lequel Verlaine garda une prédilection toute particulière. 34


LIBRAIRIE LARDANCHET Superbe exemplaire accompagné d'un billet autographe signé par l'auteur des Poèmes Saturniens, adressé à L. Vanier. Verlaine demande à son éditeur, en échange de 30 vers, de lui remettre 10 francs par l'intermédiaire d'Eugénie. Il s'agit très certainement d'Eugénie Krantz, sa dernière compagne, chez qui il vécut de façon épisodique entre 1891 et 1896, année de son décès. Condition parfaite.

121. VERLAINE (P.). Sagesse. Paris, Société générale de librairie catholique, 1881, in-8°, maroquin janséniste bleu, dos à nerfs pincés, doublure de maroquin bleu ciel sertie d'un filet doré, gardes de soie moirée bleue, tranches dorées sur témoins, couverture et dos, chemise, étui (P.L. Martin). Edition originale de ce recueil capital dans l'oeuvre du poète, constitué de 47 poèmes d'inspiration mystique. Sept furent écrits durant son emprisonnement à Mons. Il n'y a pas eu de tirage sur grand papier. D'après une confidence de Verlaine, seuls huit recueils furent vendus lors de la mise en librairie d'où la très grande rareté des exemplaires reliés à l'époque. Superbe exemplaire, à grandes marges, dans une élégante reliure doublée de P.L. Martin.

122. VERLAINE (P.). Parallèlement. Paris, Vanier, 1889, in-12, demi-toile prune, à la bradel, à coins, plats de papier à décor floral, couverture et dos, non-rogné (Vermorel). Edition originale, dont il n'a pas été tiré de grand papier. Verlaine a regroupé dans Parallèlement, comme il le fit précédemment dans Jadis et Naguère, des pièces écrites à des moments très différents et qui ne relèvent pas de la même inspiration. Ainsi, il évoque sa vie de prisonnier (“Autre”, “Réversibilités”, …), Mathilde (“A Madame**”), Rimbaud (“Laeti et errabundi”), songe aux filles faciles rencontrées au hasard (“A la princesse Roukhine”), et exalte avec liberté les jeux de l'amour. Exemplaire bien complet du double feuillet portant un poème inédit, “Chasteté”, qui fut repris sous un titre différent dans Bonheur. Vanier renonça par la suite, sur la protestation du poète, à cette insertion, d'où sa rareté. Fine et délicate reliure de Vermorel, praticien d'origine lyonnaise, qui exerça à Paris de 1887 à 1925.

123. VERLAINE (P.). Odes en son honneur. Paris, Vanier, 1892, in-8°, maroquin janséniste havane, dos à nerfs, non-rogné (Canape, R.D.). Exemplaire d'épreuves, datées 26 et 28 novembre 1892, portant de nombreuses corrections autographes de la main de l'auteur : mots modifiés et ponctuation. Malgré ce travail, il persiste quelques différences avec le texte de l'édition originale, qui n'est paru qu'en 1893. Elles sortent des presses de l'Imprimerie Hérissey à Evreux.

124. VERLAINE (P.). Elégies. Paris, Vanier, 1893, in-12, cartonnage à la bradel de toile rosée, plats de papier vermiculé de même couleur, dos lisse, étiquette de titre de maroquin rouge, couverture chamois, non rogné (Franz). Edition originale. Depuis longtemps l'auteur avait l'envie d'écrire des élégies, n'avait-il pas dès 1887, demandé à Jules Tellier de lui envoyer les Oeuvres de Catulle, Tibule et Properce ? Les Elégies, au nombre de XII, poèmes tendres et mélancoliques, marquent un renouveau de la création poétique. Charmant exemplaire, parfaitement établi par Franz, relieur ayant exercé à Paris, de 1872 à 1938. Etiquette de titre très légèrement épidermée. 35


LIBRAIRIE LARDANCHET

125. VIGNY (A. de). Le More de Venise. Othello. Paris, Le Vasseur, 1830, in-8°, demi-veau parme, dos à nerfs orné de fers romantiques, tranches marbrées (reliure de l'époque). Edition originale. Jouée pour la première fois le 24 octobre 1829 à la comédie française, cette pièce revêt un caractère particulier dans l'histoire du théâtre français, puisqu'elle est la première apparition sur la scène française du théâtre de Shakespeare. D'autre part elle occupe une place prépondérante dans l'oeuvre de Vigny, ce dernier la présentant comme le premier manifeste du théâtre moderne. Accueillie avec succès par le public et la presse, la pièce suscita néanmoins une vive bataille entre Classiques et Romantiques. On peut lire dans les Mémoires de Dumas le compte rendu de cette soirée : " malgré une violente opposition, Othello réussit ". Vigny créa le rôle d'Othello pour Johanny, celui de Iago, après avoir été aidé par Charles M. Young, pour Periez, et celui de Desdemona pour Mademoiselle Mars. Il confia la réalisation de la pièce au Baron Taylor. Exemplaire offert par Vigny à Mademoiselle Mars (1779-1847). Il porte sur le feuillet de garde cet envoi autographe : Mademoiselle Mars Témoignage d'une admira[tion] sans bornes. Pressentie déjà dans le rôle de Juliette dans Roméo et Juliette, pièce qui ne vit pas le jour, Vigny confia à la grande actrice, celui de Desdemona, car elle était la seule à ses yeux capable d'assurer la victoire de la pièce. Sa belle guerrière, ainsi prénomme-t-il affectueusement Mlle Mars, remporta les suffrages de tous les journaux, même de ceux qui n'étaient pas favorables aux Romantiques. Malgré ce franc succès, Marie Dorval l'éclipsa l'année suivante aux yeux de Vigny. Sociétaire de la Comédie-Française dès 1795, Anne-Françoise Boutet, dit Mademoiselle Mars, y créa 109 rôles, aussi bien dans l'ancien répertoire que dans le nouveau. Séduisante et spirituelle, elle était animée d'un goût certain qui donna à Paris pendant trente ans, le ton de la mode aux femme élégantes. Nous avons retrouvé deux autres ouvrages offerts par Vigny à Mademoiselle Mars, l'un ayant figuré à la vente de la bibliothèque Guérin (Cat., 1985, n°105), puis Sickles (Cat. I, 1989, n°226), le second provenant des bibliothèques Von Hirsh (Cat., 1978, n°280) et Sickles (Cat. I, 1989, n°221). Notre exemplaire est cité par Vicaire (VII, 1056-57), et par les auteurs de la correspondance de Vigny (T.I, 1816-juillet 1830, p.374, note 1). Un petit compte rendu de l'époque, dans lequel est cité le livre, a été inséré dans le volume. Petit défauts à la reliure, qui n'altèrent en rien l'intérêt de l'exemplaire. Exposition : Bibliothèque Nationale, Le Romantisme, 1930. Provenances : Mademoiselle Mars (Cat., 1874, n°68) ; Lecouturier ; Gillet.

126. VIGNY (A. de). Les Destinées. Paris, Michel Lévy, 1864, in-8°, maroquin janséniste bleu, dos à nerfs, roulette dorée intérieure, couverture et dos, tête dorée, non rogné (Bernasconi). Edition originale. Seules la Maison du berger et la Bouteille à la mer avaient paru précédemment Portrait d'Alfred de Vigny. Superbe exemplaire.

127. [VOLLARD (A.)]. Catalogue complet des éditions Ambroise Vollard. Exposition du 15 décembre 1930 au 15 janvier 1931 au Portique, 99 boulevard Raspail à Paris. Paris, Le Portique, 1930, in-4°, broché, couverture imprimée. Edition originale du catalogue des publications d'Ambroise Vollard déjà éditées ou à paraître, avec en préambule, un texte du célèbre marchand de tableaux, Comment je devins éditeur (Extrait de l'Art vivant du 15 décembre 1929). Ouvrage illustré d'un portrait d'Ambroise Vollard par Auguste Renoir, d'un fac-similé d'une lithographie, et d'une eau-forte originale de Raoul Dufy. L'un des 125 exemplaires de tête, sur papier Montval à la forme, avec l'eau-forte tirée en sanguine. 36


LIBRAIRIE LARDANCHET

128. YOURCENAR (M.). En Pélerin et en étranger. Essais. Paris, NRF, 1989, in-8°, maroquin janséniste ocre, doublure et gardes de même couleur, serties d'un listel de box crème, couverture et dos, chemise, étui (C. et J.P. Miguet). Edition originale. L'un des 40 exemplaires de tête sur vergé blanc de Hollande van Gelder. Superbe exemplaire.

129. YVER (J.). Le Printemps d'Yver. Anvers, G. Silvius, 1575, in-16, maroquin vert, filets dorés autour des plats, au centre marque contenue dans une couronne de lauriers, dos à nerfs orné, roulette dorée intérieure, tranches dorées (reliure de la fin du XVIIe siècle). "Le Printemps d'Yver est un fort joli livre, qui donne une idée avantageuse et qui ne peut manquer d'être vraie de la bonne compagnie de cette époque." (Viollet-Le-Duc). Originaire de Niort, Yver (1520-1571) fréquenta, avant son départ en Italie dont il revint en 1550, la société lettrée de Poitiers avec du Fail, Bouchet et Scévole de Sainte-Marthe. A son retour, il entreprit alors d'écrire son unique livre, le Printemps, clin d'oeil par opposition à son nom, afin de montrer que la littérature française n'était pas qu'une simple imitation des lettres italiennes. Bien qu'influencé par Rabelais, et tout en suivant la tradition de Bandello et de ses adaptateurs, faite d'intrigues compliquées et sanglantes, Yver créa cinq histoires ou l'analyse sentimentale tient une place prépondérante, les protagonistes devisant d'amour, chacun soutenant sa thèse, mais l'amour n'étant pas le seul sujet, puisque certains poèmes exposent des voeux de paix et appellent au retour à la paix. L'une de ces histoires a, comme l'a signalé en 1978 L. Harper, fourni la trame du Solyman and Perseda de Thomas Kyd, imprimé en 1592. D'autre part, comme l'a rappelé F. Schreiber en 1987, G. Bullough a suggéré, dans son Narrative and dramatic Sources of Shakespeare, I, 207 f, que le cinquième récit a été la source principale des Two Gentlemen of Verona de Shakespeare. (Cat., Des Valois à Henri IV, 1995, n°350). Le Printemps connut un succès énorme, pas moins de 20 éditions virent le jour entre 1572 et 1618. Il fut traduit en Angleterre dès 1578. Bel exemplaire relié à la fin du XVIIe ou au tout début du XVIIIe siècle, qui fut par la suite la propriété de Joachim de Montaigu-Beaune (1763-1834), marquis de Bouzols, qui fit apposer sa marque au centre du premier plat. Bouland, Marques des livres, p.82.

130. ZONCA (V.). Novo teatro di machine et edificii. Padoue, Fr. Bertelli, 1621, in-folio, vélin ivoire, dos lisse orné, tranches marbrées (reliure de l'époque). Seconde édition de ce théâtre de machines, publié quelques années après les ouvrages de Besson et Ramelli. S'inspirant des dessins du manuscrit, Trattato di architectura, de l'ingénieur siennois, François-Georges Martini (1439-1501), conservé à la bibliothèque Laurenziana, Zonca nous offre ici un panorama d'instruments et de machines, formé de 42 planches gravées, figurant des presses à huile et à caractères mobiles, des machines à tisser, des écluses, des pompes hydrauliques, des élévateurs… Ces illustrations servirent de modèles à de nombreux ingénieurs. Le livre s'ouvre sur un très beau titre-frontispice. Bel exemplaire, malgré une tache sombre dans la marge supérieure du volume. Riccardi, I, 669 ; Norman, 2281 ; Singer, Technology, III, pp. 41, 172 et 451 ; Wolf, XVI th. & XVII th. centuries, p. 540 ; Reti, Technology and Culture, pp. 287-298 ; Dibner, Heralds of Science, 173. 37


DRAPEAU-GRAPHIC 02 51 21 64 07



/334aeb659e9ec56c4354b097444395f7_Juin-2003