Issuu on Google+

Bilan du programme en faveur de la cohésion sociale « S’initier à la danse contemporaine » Année scolaire 2012-2013

1


Sommaire Présentation du programme

3

Porteurs du programme Objectifs Structures partenaires et élèves participants Déroulé du programme Mise en place et conception

4 9 10 11 12

Bilan 2012-2013

13

Programme avec l’Ecole primaire Verderet Programme avec l’Axe de création – MJC Prémol Programme avec le Collège et Lycée Elitaire Pour Tous Chiffres clés Apports du programme pour les participants

14 17 20 23 24

Conclusion

29 2


PrĂŠsentation du programme

3


Les porteurs du programme Le Centre Chorégraphique National de Grenoble

Créé en 1984 au sein de la Maison de la culture de Grenoble, le Centre Chorégraphique National de Grenoble fait suite à la création du Groupe Emile Dubois en 1979. Jean-Claude Gallotta en est le directeur depuis sa création.

Missions : Créer et diffuser des spectacles chorégraphiques; assurer des actions de sensibilisation à la danse contemporaine; assurer un entrainement régulier du danseur; accueillir et coproduire d’autres compagnies de danse.

Conviction : « La danse c’est être attentif au territoire de l’autre. »

4


Le CCN de Grenoble Site et engagement •

Site :

Le Centre Chorégraphique National de Grenoble est hébergé dans les murs de la Maison de la culture de Grenoble depuis 1980. Depuis 2004, le CCN de Grenoble occupe de nouveaux locaux dans l’extension de la Maison où il bénéficie de bureaux, de loges, d’un studio de danse (Studio 1).

Chiffres clés :

- Plus de 60 créations chorégraphiques depuis 1979 - Chaque année entre 15 et 25 compagnies de danse sont accueillies en coproduction, résidence, ou prêt de studio. - Entre 3500 et 6000 personnes sensibilisées chaque saison à la danse contemporaine.

Pour en savoir plus : www.gallotta-danse.com

5


Les porteurs du programme La Fondation Culture & Diversité •

Créée en 2006 par Marc Ladreit de Lacharrière, président directeur général de Fimalac

Mission : favoriser l’accès aux arts et à la culture pour les jeunes de l’éducation prioritaire

Conviction : les arts et la culture participent de l’épanouissement personnel, de la cohésion sociale et de l’égalité des chances

• -

Caractéristiques des actions menées : Développer des programmes selon deux axes : la cohésion sociale et l’égalité des chances Mener sur le terrain des programmes pérennes et s’engager sur la durée auprès des jeunes et envers l’ensemble de ses partenaires éducatifs, culturels et institutionnels Travailler en étroite collaboration avec les ministères de l’Education nationale et de la Culture et de la Communication 6

-


La Fondation Culture & Diversité Objectifs et mode d’action des programmes en faveur de la cohésion sociale Favoriser l’épanouissement personnel et le vivre-ensemble par la sensibilisation culturelle et la pratique artistique

VOIR : rencontres avec les œuvres, les artistes et les institutions culturelles SAVOIR : apprentissages essentiels pour appréhender la culture FAIRE : ateliers de pratique artistique

7


La Fondation Culture & Diversité Chiffres clés • 7 programmes en faveur de la cohésion sociale • 10 programmes en faveur de l’égalité des chances dans l’accès aux grandes Ecoles de la culture • 15 000 élèves ayant d’ores et déjà bénéficié de ces programmes • 150 établissements scolaires de l’éducation prioritaire en France • 46 partenaires culturels d’excellence Pour en savoir plus : www.fondationcultureetdiversite.org

8


Objectifs du programme « S’initier à la danse contemporaine » Ce programme propose à des élèves du primaire et des jeunes des quartiers sensibles de Grenoble d’être initiés à la danse contemporaine. Il s’articule en deux temps : •

Sensibiliser les élèves à la danse contemporaine tout au long de l’année scolaire : temps de rencontre avec des danseurs professionnels, venue des élèves à des répétitions publiques de spectacles présentés au CCNG et à des représentations.

Permettre aux élèves de pratiquer la danse contemporaine au travers d’ateliers, d’un stage intensif de pratique artistique et de restitutions publiques de leur travail.

9


Structures partenaires et élèves participants

Ecole primaire Verderet, Grenoble : 23 élèves en

classe de CM2 •

Axe de création – MJC Prémol : un groupe de 21

adolescents et jeunes adultes volontaires issus du quartier sensible Prémol à Grenoble •

Collège et Lycée Elitaire pour tous (CLEPT) : un

groupe de 10 élèves engagés dans le cadre de leur cursus dans l’atelier éducatif et artistique « danse »

10


Déroulé global du programme •

Venue à des répétitions publiques et spectacles de

Rencontres avec la troupe du CCNG : échanges sur la

Pratique artistique de la danse contemporaine avec des danseurs professionnels (ateliers, stages intensifs)

la troupe de Jean-Claude Gallotta et des compagnies résidentes au CCNG

danse et sur les métiers

 Restitutions publiques du travail des participants (Théâtre du Rond-Point, Théâtre Prémol)

11


Mise en place et conception du programme • Mise en place du programme : Le programme « S ’initier à la danse contemporaine » a été conçu en fonction du cursus scolaire des participants (intégration des ateliers dans le cursus des élèves du CLEPT), de l’implication d’intervenants professionnels du monde de la danse (participation aux ateliers et aux rencontres) et des spectacles proposés au CCN de Grenoble (venue des élèves aux répétitions et aux spectacles).

• Conception du programme : Le programme a été conçu de façon à permettre aux élèves participants de découvrir la danse contemporaine et ses métiers, de faire l’expérience du travail en groupe et du développement de soi par une pratique artistique soutenue.

12


Bilan de la première année du programme « S’initier à la danse contemporaine »

13


Ecole primaire Verderet Chiffres clés •

23 élèves participants en classe de CM2

3 répétitions publiques au CCNG

2 spectacles de Jean-Claude Gallotta à la MC2 (Maison de la Culture de Grenoble)

3 rencontres avec des artistes

1 stage intensif de cinq jours avec Agnès Canova

2 restitutions sur le plateau du Théâtre Prémol

14


Ecole primaire Verderet Déroulement •

La venue aux répétitions :

-

-

le 26/10/2012 : Yvan Vaffan (chorégraphie de Jean-Claude Gallotta) le 13/12/2012 : Casse-noisette (chorégraphie de Bouba Landrille Tchouda et la compagnie Malka) le 17/01/2013 : le Sacre du printemps (chorégraphie de Jean-Claude Gallotta) Invitations aux spectacles de Jean-Claude Gallotta à la MC2

Les rencontres avec les artistes :

-

-

2 rencontres avec les danseurs du CCNG : une avec la répétitrice du Sacre du Printemps, et une avec Jean-Claude Gallotta à la suite des répétitions publiques 1 rencontre avec Agnès Canova sur le thème : « Qu’est-ce que la danse contemporaine ? » 1 visite de la MC2 : Maison de la culture de Grenoble

Les ateliers de danse :

-

Du 12 au 16 novembre 2012 : stage intensif de danse contemporaine pendant la période des vacances scolaires avec Agnès Canova

-

 Le 16/11/2012, les écoliers ont proposé deux restitutions de leurs

ateliers sur le plateau du Théâtre Prémol. La première pour les autres élèves de l’Ecole primaire Verderet et la seconde pour les parents et les habitants du quartier Prémol. 15


Ecole primaire Verderet Témoignages

« Mes parents ont vu de quoi j’étais capable. » Vérane, élève en classe de CM2

« Grâce aux ateliers, j’ai appris à avoir confiance en moi. » Inès, élève en classe de CM2 « J ’avais trop peur, je pensais que j’allais faire des erreurs. Mais quand j’étais sur scène, je me sentais bien. C’était comme si personne ne me regardait. » Assia, élève en classe de CM2

16


Axe de Création – MJC Prémol Chiffres clés •

21 jeunes de la MJC Prémol volontaires

3 répétitions publiques au CCNG

2 répétitions générales au CCNG

2 spectacles de Jean-Claude Gallotta à la MC2

6 rencontres avec des artistes, dont 2 présentations d’étape de travail

5 ateliers de danse contemporaine avec Agnès Canova, Nicolas Diguet, Thalia Ziliotis et Sarah Barrau

3 restitutions dont une au Théâtre du Rond-Point et deux sur le plateau du Théâtre Prémol

1 participation au Bal contemporain organisé par le CCNG

17


Axe de Création – MJC Prémol Déroulement • -

La venue aux répétitions : Le 25/10/12 : Racheter la mort des gestes (chorégraphie de Jean-Claude Gallotta, répétition publique) Le 14/11/12 : Racheter la mort des gestes (chorégraphie de Jean-Claude Gallotta, répétition générale) Le 12/12/12 : Yvan Vaffan (chorégraphie de Jean-Claude Gallotta, répétition publique) Le 7/01/13 : Yvan Vaffan (chorégraphie de Jean-Claude Gallotta, répétition générale) Le 27/02/13 : une répétition des danseurs de la compagnie de Jean-Claude Gallotta au Théâtre Prémol Invitations aux spectacles de Jean-Claude Gallotta à la MC2

Les rencontres avec les artistes :

- 4 rencontres avec les compagnies en résidence au CCNG et Jean-Claude Gallotta à la suite des répétitions publiques - 2 présentations d’une étape de travail : une de la compagnie Joseph Aka et une d’Anne Nguyen, artistes en résidence au CCNG

Les ateliers de danse :

- 5 ateliers de danse d’une durée de 3 heures lors des vacances scolaires, des mercredis ou des temps dits « stages de création », prévus par la MJC Prémol. Au programme : apprentissage des techniques de danse, apport d’un regard extérieur du chorégraphe, transmission de pas - 4 danseurs ont animé ces ateliers : Agnès Canova, Nicolas Diguet, Thalia Ziliotis et Sarah Barrau

 Le 1/03/2013, les volontaires de la MJC Prémol ont participé au Bal contemporain organisé par le Centre Chorégraphique National de Grenoble  Les 11-12/05/2013, les volontaires de la MJC Prémol ont présenté leur travail sur le plateau du Théâtre Prémol  Le 3/06/2013, les volontaires de la MJC Prémol ont présenté leur travail sur le plateau du Théâtre du Rond-Point lors de la Soirée de restitution des actions de la Fondation Culture & Diversité 18


Axe de Création – MJC Prémol Témoignages

« Les élèves étaient motivés et investis dans le travail. Il y avait beaucoup de solidarité et d'entraide dans le groupe. » Thalia Ziliotis, chorégraphe au CCNG

Ce sont des élèves très motivés qui forment un groupe qui crée une émulation extrêmement positive. Ils sont très désireux d'apprendre. » Nicolas Diguet, chorégraphe au CCNG

19


Collège et Lycée Elitaire Pour Tous Chiffres clés

10 élèves participants, engagés dans le cadre de leur cursus scolaire

2 répétitions publiques au CCNG

1 spectacle de Jean-Claude Gallotta à la MC2

2 rencontres avec des artistes

14 ateliers de danse avec Agnès Canova et Sylvie Honle

2 restitutions publiques sur le plateau du Théâtre Prémol

20


Collège et Lycée Elitaire Pour Tous Déroulement •

La venue aux répétitions :

- Répétitions publiques de la compagnie de Jean-Claude Gallotta et d’autres compagnies en résidence au CCNG - Invitations au spectacle de Jean-Claude Gallotta à la MC2 •

Les rencontres avec les artistes :

- Rencontres entre le groupe de volontaires et la troupe du CCNG • Les ateliers de danse : - De novembre à mars : 14 ateliers de danse menés par deux danseuses du CCNG dans le cadre des ateliers éducatifs et artistiques obligatoires dans leur formation au CLEPT (apprentissage des techniques de danse, création de modules chorégraphiques, transmission de pas et d’extraits de chorégraphies de Jean-Claude Gallotta) - 2 danseuses ont mené ces ateliers : Agnès Canova et Sylvie Honle, danseuse et professeure de danse au CCNG

 Le 20/12/2012 : restitution de mi-parcours au CLEPT  Le 29/03/2013 : restitution finale sur scène au Théâtre Prémol 21


Collège et Lycée Elitaire Pour Tous Témoignages

« J' ai su être moi même, laisser mes émotions apparaître sans gène. Cela m’a procuré un bien être personnel. » Marine, élève en classe de 1ère au CLEPT

« J'ai appris une danse que je ne connaissais pas, des mouvements que je n'avais pas l'habitude de faire. » Laurent, collégien au CLEPT

22


Chiffres clés

Structure

Nombre d’élèves

Nombre de répétitions publiques

Nombre de répétitions générales

Nombre d’échanges

Nombre d’ateliers (en jours)

Nombre de spectacles

Nombre de restitution

Ecole primaire Verderet

23

3

0

3

1 stage intensif de 5 jours

1

2

21

3

2

6

5

2

4

10

1

0

2

14

1

2

54

7

2

11

24

4

8

Axe de création – MJC Prémol Collège et Lycée Elitaire Pour Tous (CLEPT) TOTAL

23


Apports du programme pour les participants

24


Apports du programme pour les participants La rencontre avec la danse et les artistes

« J’ai appris ce qu’était la danse contemporaine, j’ai trouvé ça plutôt bien. » Assia, en classe de CM2 à l’Ecole primaire Verderet

« J’ai aimé car elle nous a appris plein de choses et on a bien travaillé. J’ai aimé quand Jean-Claude Gallotta est venu nous voir. » Amina, en classe de CM2 à l’Ecole primaire Verderet « Ce programme a apporté aux élèves une ouverture avec des professionnels du spectacle et une expérience de création d'un spectacle de bout en bout. » Sarah Barrau, comédienne et danseuse 25


Apports du programme pour les participants La confiance en soi et le travail en groupe « Grâce aux ateliers, j’ai appris à avoir confiance en moi. J’étais vraiment très fière de moi, j’avais envie de revivre cette expérience encore une fois. Je me suis sentie bien et à ma place. » Inès, en classe de CM2 à l’Ecole primaire Verderet « Pour moi, les moments forts de l’Atelier ont été : les propositions chorégraphiques composées par les élèves en fin d'atelier, les moments de doute et de perte de repères entraînés par la manipulation en aveugle, les plus grands qui prennent sous leur aile les plus jeunes et les poussent à refaire l'expérience du duo. » Thalia Ziliotis, danseuse au CCNG « Cet atelier fonctionnait très bien. On laissait les autres proposer leurs idées. On assemblait leurs idées pour créer quelque chose de constructif. » Hamza, en classe de CM2 à l’Ecole primaire Verderet 26


Apports du programme pour les participants L’épanouissement personnel « J’ai ressenti qu’on travaillait bien. On était attentif, on avait des idées qui nous passaient par la tête. Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est qu’on avait envie de faire, on avait la pêche ! » Hamza, en classe de CM2 à l’Ecole primaire Verderet

« J’avais trop peur ! Je pensais que j’allais me tromper. Mais quand j’étais sur scène, je me sentais bien. C’était comme si personne ne me regardait. » Assia, en classe de CM2 à l’Ecole primaire Verderet

« Je pense que les élèves ont apprécié les moments où ils se sont rendus compte qu'ils étaient capables de réaliser des choses dont justement ils se sentaient incapables. » Nicolas Diguet, danseur au CCNG 27


Apports du programme pour les participants L’apprentissage de repères culturels « Ca m’a donné envie de retourner voir des spectacles de danse contemporaine. » Vérane, en classe de CM2 à l’Ecole primaire Verderet « Outre les compétences liées à la danse même, cela a enrichi leur vivre ensemble et l'ouverture à une culture artistique différente de celle qu'ils côtoient. » M. Wladimir Jacquet, enseignant à l’Ecole primaire Verderet « J'ai découvert un autre style de danse, dansé par des professionnels et ça ma permis de voir de nouvelles choses. » Laurent, collégien au CLEPT « Ce programme a apporté aux volontaires du CLEPT une ouverture à la fois corporelle et intellectuelle, un dépassement de soi pour certains, la satisfaction d'avoir réussi quelque chose de difficile et d'avoir surmonté des difficultés. » Mme Marie-Cécile Bloch, professeure de SVT au CLEPT 28


Conclusion

29


Conclusion •

Sensibilisation à la danse contemporaine :

-

54 élèves sensibilisés pour la première année du programme « S’initier à la danse contemporaine » 8 répétitions (publiques et générales) au Centre Chorégraphique National de Grenoble Des échanges riches avec des professionnels de la danse contemporaine

Pratique de la danse contemporaine :

-

24 journées d’ateliers dont un stage intensif de 5 jours 6 danseurs professionnels impliqués dans le programme 8 restitutions sur scène des ateliers, dont une au Théâtre du Rond-Point lors de la Soirée de restitution des actions de la Fondation Culture & Diversité

-

30


Conclusion •

-

Pour cette première année du programme « S’initier à la danse contemporaine », mis en place par le Centre Chorégraphique National de Grenoble et la Fondation Culture & Diversité, les enseignants, les artistes et les élèves soulignent tous les apports du programme en termes de : rencontre avec les artistes, confiance en soi et le travail en groupe, épanouissement personnel, apprentissage de repères culturels.

31


bilan-sinitier-a-la-danse-2012-2013