Page 1

L'art est un effort pour créer, à côté du monde réel, un monde plus humain. André Maurois


02

Programmes en faveur de la cohésion sociale · Nos partenaires culturels et éducatifs · Notre mode d’action : voir, savoir, faire

_ Sommaire

Nos programmes : · Développer la créativité · Découvrir et pratiquer le théâtre · Partager l’image · S’éveiller à la musique sympho nique · Improviser pour le Trophée · S’initier à la danse contem poraine

14

26

· Origine et gouvernance · Mission et axes d’activités · Principes d’action

08

La Fondation Culture & Diversité

Programmes en faveur de l’égalité des chances · Nos partenaires culturels et éducatifs · Notre mode d’action : infor mer, préparer, accompagner · 2006-2012 : résultats aux concours des grandes Ecoles de la culture

Nos programmes : · Etudier l’histoire de l’art · Intégrer une école supérieure d’art · Faire du cinéma · Choisir le métier d’architecte · Etre conservateur · Voyager pour apprendre les métiers d’art · Découvrir les métiers d’art · Devenir journaliste · Accéder aux études de design · Se former aux métiers du cinéma, de la photographie et du son Remerciements

38 1


édito

_ Fondation Culture & Diversité

2

Depuis la création de Fimalac en 1991, je n’ai cessé d’impliquer mon groupe dans des actions d’utilité publique, de m’engager à titre personnel, de militer sur le terrain. En créant en 2006 la Fondation Culture & Diversité, j’ai souhaité prolonger les engagements historiques de Fimalac en faveur de la culture et de la lutte contre les discriminations et renforcer notre action au service de la cité, au service des jeunes générations qui portent l’avenir de notre pays. J’ai également voulu créer une fondation opérationnelle, en parallèle des actions de mécénat plus classiques de Fimalac, une

Marc Ladreit de Lacharrière

fondation qui développe ses propres programmes en partenariat étroit avec les pouvoirs publics. Favoriser l’accès des jeunes de l’éducation prioritaire aux arts et à la culture, telle est la mission de la Fondation. Par ses actions, elle fait partager cette chance, ce droit légitime, d’avoir accès à la culture. Elle permet à des jeunes de s’épanouir, de pratiquer des activités artistiques et, pour certains, de trouver leur voie professionnelle dans les domaines des arts et de la création. Avec nos partenaires éducatifs et culturels, avec les nombreux artistes et professionnels du monde de

Président de la Fondation Culture & Diversité

la culture qui nous accompagnent depuis six ans, nous avons permis à plus de 14 200 jeunes issus de milieux modestes de participer aux programmes que nous mettons en place. Notre plus belle réussite, c’est de mesurer le chemin parcouru par chacun d’entre eux. Ils enrichissent notre société de leurs talents, de leurs points de vue et de leurs diversités. Je vous laisse le plaisir de découvrir l’ensemble de nos actions pour cette nouvelle et passionnante année ainsi que les témoignages de celles et ceux qui rendent cette grande aventure possible. 3


origine et gouvernance

Lancée en octobre 2006 par Marc Ladreit de Lacharrière, la Fondation d’entreprise Culture & Diversité prolonge le double engagement de Fimalac en faveur du rayonnement culturel de la France et de la lutte contre les inégalités sociales. Sa création s’inscrit dans le parcours d’un entrepreneur engagé, convaincu qu’il faut mettre sa réussite au service de la cité et qui a souhaité montrer, à travers la lutte contre les discriminations et la promotion des arts et de la culture, sa reconnaissance envers son pays. 4

Un comité de pilotage composé de personnalités reconnues du monde de la culture et de l’éducation, ou engagées dans la lutte contre les inégalités sociales, accompagne la Fondation Culture & Diversité dans l’élaboration de ses actions. · Claire Barbillon Maître de confé rence à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense · Olivier Duhamel Professeur des Universités à Sciences Po · Philippe Durey Directeur de l’Ecole du Louvre · Gérard Garouste Peintre et sculpteur, Président fondateur de l’association La Source

mission et axes d’activités

· Olivier Kaeppelin Directeur

_ Une mission

de la Fondation Maeght

Favoriser l’accès des jeunes de l’éducation prioritaire aux arts et à la culture.

· Marie-Christine Labourdette

Directrice, chargée des musées de France à la direction générale des patrimoines · Francine Mariani-Ducray

Conseiller d’Etat, membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel · Jean-Michel

Ribes Auteur,

Metteur en scène, Directeur du Théâtre du Rond-Point · Daniel Templon Galeriste · Régis Wargnier Cinéaste, Membre de l’Institut.

_ Deux axes d’activités

› 6 programmes en faveur de la cohésion sociale : Les programmes en faveur de la cohésion sociale reposent sur la conviction que le partage de repères culturels et les pratiques artistiques sont de formidables facteurs d’épanouissement de chacun et d’apprentissage du vivre-ensemble.

› 10 programmes en faveur de l’égalité des chances : Les programmes en faveur de l’égalité des chances accompagnent, de manière individualisée, des jeunes issus de l’éducation prioritaire ou de milieux modestes, dans l’accès aux grandes Ecoles de la culture et dans la poursuite de leurs études jusqu’à leur insertion professionnelle.

5


principes d’actions

_ Agir sur le terrain

Pour œuvrer au mieux vivreensemble et accompagner l’expression de nouveaux talents, la Fondation Culture & Diversité et ses partenaires conçoivent et conduisent sur le terrain des programmes pérennes. Permettant l’accès aux arts et à la culture, ils sont élaborés en lien avec le processus éducatif au sein des établissements scolaires relevant de l’éducation prioritaire.

catifs, culturels et institutionnels, afin d’assurer la qualité et la pertinence de ses programmes et de répondre au besoin de pérennité intrinsèque à tout accompagnement de jeunes. Ainsi, les trois premiers programmes de la Fondation, lancés en 2006, se poursuivent toujours, tandis que treize nouveaux programmes ont vu le jour au fil des ans. Ce sont ainsi seize programmes qui sont menés sur la durée à la rentrée scolaire 2012-2013.

_ Accompagner dans la durée

La Fondation Culture & Diversité s’engage sur la durée envers l’ensemble de ses partenaires édu6

_ Choisir l’excellence

Afin de garantir l’excellence et l’exigence de ses programmes, la

Fondation Culture & Diversité s’associe à des partenaires de référence dans les domaines artistiques et culturels. Ces partenaires ont, seuls, la compétence de déterminer le contenu culturel et artistique des programmes. _ Œuvrer en synergie

La Fondation réfléchit, conçoit et mène ses actions en mettant en réseau les acteurs institutionnels, culturels et éducatifs afin de permettre la mutualisation des moyens et le partage des compétences.

_ Travailler avec les pouvoirs publics

La Fondation Culture & Diversité travaille en étroite collaboration avec les ministères de l’Education nationale et de la Culture et de la Communication, partenariat institutionnalisé par une convention tripartite. _ Evaluer et améliorer

Chaque programme fait l’objet d’un travail de réflexion en amont et d’évaluation en aval, avec l’ensemble des parties prenantes. Les pistes d’amélioration et la conduite du changement sont guidées par les évaluations qua-

litatives et quantitatives menées chaque année.

théâtrale, cinéma et audiovisuel, architecture, arts appliqués, métiers d’art et design.

_ Elargir le champ d’action

La Fondation Culture & Diversité, parallèlement à la pérennisation et au développement des programmes existants, continue à investir de nouveaux champs de la culture. Alors que le théâtre, les arts plastiques et l’histoire des arts étaient les seules disciplines concernées en 2006, la Fondation Culture & Diversité propose aujourd’hui des programmes dans de très nombreux champs de la création artistique : danse, photographie, musique, improvisation 7


Les programmes en faveur de la cohésion sociale reposent sur la conviction que le partage de repères culturels et les pratiques artistiques sont de formidables facteurs d’épanouissement de chacun et d’apprentissage du vivre-ensemble.

_ Programmes en faveur de la cohésion sociale


nos partenaires culturels et éducatifs

_ 6 structures culturelles partenaires des programmes en faveur de la cohésion sociale*

· L’association La Source (pour les arts plastiques) · Le Théâtre du Rond-Point (pour le spectacle vivant) · Le BAL (pour la photographie documentaire) · L’Orchestre Colonne (pour la musique symphonique) · La Compagnie Déclic Théâtre (pour l’improvisation théâtrale) · Le Centre chorégraphique national de Grenoble (pour la danse contemporaine) _ 32 établissements scolaires partenaires en France

Les écoles, collèges et lycées partenaires sont choisis par le ministère de l’Education nationale parmi les établissements scolaires de l’éducation prioritaire, selon leur localisation géographique, l’analyse des besoins, les équipes pédagogiques et la cohérence quant au projet d’établissement. 10

› Programme en partenariat avec l’association La Source · Collège et Lycée Internat d’excellence de Sourdun, Provins, Académie de Créteil · Lycée Jacques Brel - Microlycée 93, La Courneuve, Académie de Créteil · Collège Jean Zay, Bondy, Académie de Créteil · Collège Jean Lecanuet, Rouen, Académie de Rouen · Collège Guy Môquet, Gennevilliers, Académie de Versailles · Collège Léopold Sedar Senghor, Corbeil-Essonnes, Académie de Versailles · Collège Youri Gagarine, Trappes, Académie de Versailles

› Programme en partenariat avec le Théâtre du Rond-Point · Lycée Evariste Galois, Noisy-le-Grand, Académie de Créteil · Lycée Jacques Feyder, Epinay-sur-Seine, Académie de Créteil · Lycée Suger, Saint-Denis, Académie de Créteil · Lycée Voillaume, Aulnay-sous-Bois, Académie de Créteil · Lycée Joliot Curie, Nanterre, Académie de Versailles

› Programme en partenariat avec la Compagnie Déclic Théâtre · Collège Aliénor d’Aquitaine, Bordeaux, Académie de Bordeaux · Collège Auguste Blanqui, Bordeaux, Académie de Bordeaux · Collège de Wazemmes, Lille, Académie de Lille · Collège Louise Michel, Lille, Académie de Lille · Collège Lafayette, Rochefort, Académie de Poitiers · Collège Pierre Loti, Rochefort, Académie de Poitiers · Collège Courbet, Trappes, Académie de Versailles · Collège Youri Gagarine, Trappes, Académie de Versailles

› Programme en partenariat avec Le BAL · Lycée Eugène Hénaff, Bagnolet, Académie de Créteil · Lycée Eugénie Cotton, Montreuil, Académie de Créteil · Lycée Maximilien Perret, Alfortville, Académie de Créteil · Lycée Olympe de Gouges, Noisy-le-Sec, Académie de Créteil · Lycée Antoine de Saint-Exupéry, Mantes-la-Jolie, Académie de Versailles · Lycée Claude Garamont, Colombes, Académie de Versailles

› Programme en partenariat avec l’Orchestre Colonne · Ecole élémentaire Emile Zola, Sevran, Académie de Créteil · Ecole polyvalente d'application, place des 44 enfants d'Izieu, Paris, Académie de Paris

· Lycée Etienne-Jules Marey, Boulogne-Billancourt, Académie de Versailles · Lycée George Brassaï, Paris, Académie de Paris › Programme en partenariat avec le Centre chorégraphique

national de Grenoble  · Collège-Lycée élitaire pour tous (CLEPT), Grenoble, Académie de Grenoble · Ecole élémentaire Verderet, Grenoble, Académie de Grenoble

* Par ordre chronologique de mise en place des partenariats

11


notre mode d’action

12

_ Voir

_ Savoir

_ Faire

Engager les élèves dans un parcours artistique, en leur donnant l’occasion de voir les œuvres, les institutions culturelles, les lieux. Les accueillir et les guider, afin qu’ils les connaissent mieux, qu’ils s’y sentent à l’aise. Leur permettre également de rencontrer des artistes, d’échanger avec eux sur leurs parcours et leurs démarches, afin de mieux appréhender ce qu’est la création. Les initier ainsi à l’art d’être spectateur et inscrire cette pratique dans leurs habitudes grâce à des sorties régulières. Les accompagner dans ce déplacement physique et intellectuel qu’est la sensibilisation culturelle.

Permettre aux jeunes, par la complémentarité des approches théoriques et sensibles, d’acquérir les clés de compréhension nécessaires pour former leur regard et exercer leur sens critique. Leur proposer des moments de réflexion et d’apprentissage, en classe et au sein des institutions culturelles, pour mieux appréhender les enjeux artistiques et culturels, le contexte des œuvres, leurs affiliations et leurs spécificités. Mettre à disposition des élèves connaissances et outils, afin qu’ils se les approprient, les développent et les enrichissent, qu’ils deviennent les acteurs réfléchis de leur parcours.

Allier à la sensibilisation culturelle la pratique artistique, en offrant aux jeunes la possibilité de participer à des ateliers de théâtre, de danse, de photographie, d’arts plastiques, d’improvisation… Organisés avec des artistes intervenants, au sein même de l’établissement scolaire ou dans l’institution culturelle, ces ateliers sont proposés en et hors temps scolaire. Ils favorisent l’épanouissement individuel, le développement de la créativité, le goût de l’effort et de l’excellence, ils sont porteurs de valeurs collectives, d’échange et de respect de l’autre. Valoriser chaque année l’engagement des élèves et des artistes qui les ont accompagnés, par des restitutions publiques de leur travail, en présence d’autres élèves, des équipes pédagogiques et administratives des établissements, des parents et de personnalités du monde artistique et culturel. 13


6 établissements scolaires partenaires par an

133 élèves participant (collégiens et lycéens) aux séjours artistiques

6

6 séjours artistiques de 5 jours à La Source, sur le site de La Guéroulde

6

8

133

6

richard di rosa

8 artistes professionnels animant les séjours

6 restitutions artistiques par les élèves

P R O G R A MME | CO H ESIO N SO CI AL E

Développer la créativité

14

≈ Avec l'association La Source

Trophées réalisés par les élèves de la Classe à Horaires Aménagés en Arts Plastiques et de la Classe Expérimentale du Collège Youri Gagarine de Trappes avec Richard di Rosa, © Photo : La Source

Artiste plasticien

Intervenant lors d'un atelier à La Source

Avec ma petite bande d’adolescents venus de divers horizons, notre projet était clair mais très ambitieux. Le fait de vivre ensemble pendant une semaine a permis d’être impliqués beaucoup plus fortement dans cette aventure collective. Coupés de leur quotidien, ils ont appris le travail régulier, la ponctualité, la nécessité de l’effort… Ils ont appris à trouver leur place dans un chantier collectif et à s’y tenir ! Tout était très mouvementé, mais la perspective de la remise des trophées sur une scène officielle les rendait fiers et motivés. La réussite du séjour a tenu aussi au travail préalable fait avec leur professeur d’arts plastiques, Stéphanie Lerouge, qui les avait déjà initiés à mon univers. Par-delà la valeur éducative d’un tel projet, je crois important de transmettre la force de l’art, la vision que j’en ai, contemporaine par ses sources d’inspiration très ludiques, mais ancestrale par ce travail avec la matière que je revendique. Pour que le charme de cette transmission opère, il faut du temps, de l’espace, une chaîne d’adultes : c’est précisément cela qu’offre La Source, avec qui je collabore depuis plusieurs années. 15


980 élèves issus de 5 lycées accueillis au Théâtre pour des représentations

47 élèves participant aux ateliers théâtre et slam, menés dans 3 lycées

5

1933

980

47

5 artistes comédiens animant les ateliers

2

jean-michel ribes

2 représentations scéniques de l’atelier théâtre et 1 recueil de textes édité pour l’atelier slam

P R O G R A MME | CO H ESIO N SO CI AL E

16

Directeur du Théâtre du Rond-Point

“Être ou ne pas être, voilà la question” est probablement la réplique la plus célèbre du théâtre. Sans doute parce que c’est la question que nous nous posons tous plus ou moins consciemment. La Fondation Culture & Diversité me semble vouloir tenter d’apporter une réponse dynamique et positive, en donnant à tant de jeunes gens qui ne savent pas ce qu’ils sont, où ils sont et même si ils sont, la possibilité d’être, d’être quelqu’un, un quelqu’un qu’ils ne connaissaient pas, un quelqu’un qui est d’abord un personnage et qu’ils découvrent en disant ses mots, en empruntant son costume et en partageant son âme : c’est la magie du théâtre qui donne vie et existence à ceux qui ne la trouvaient pas ou en étaient démunis. Faire du théâtre, c’est vivre à travers d’autres pour devenir soi. C’est le sens de l’action que nous menons au sein de la Fondation Culture & Diversité pour écarter les jeunes en désarroi du désir de ne pas être et le remplacer par la joie d’exister. La vie pour tous est la première égalité des chances.

1933 places distribuées pour 16 spectacles

Découvrir le théâtre & pratiquer

Auteur, Metteur en scène

≈ Avec le Théâtre du Rond-Point

Représentation d’Esperanza, d’après le texte d’Aziz Chouaki et des extraits de Et les poissons partirent combattre les hommes d’Angelica Liddell, par les élèves de l’atelier théâtre, © Photo : DR

17


22 lycéens de Première participant à l’atelier de sensibilisation à l’image

1 artiste à la direction de l’atelier et 12 rencontres avec d’autres artistes et professionnels

110

8 lycées partenaires (généraux et professionnels)

22

8

1

110 heures d’atelier et 7 visites d’expositions et lieux culturels

3

farah

3 restitutions : un blog, une publication, une exposition au BAL

18

Lycée SaintExupéry

Mantes-la-Jolie

Participer au programme Partager l’image a changé ma façon de voir les choses. Tout d’abord, j’ai appris à voir l’art autrement : par exemple, moi qui pensais que les bruits que nous entendons au cinéma étaient enregistrés en même temps que l’image, j’ai découvert un univers dont je ne soupçonnais pas l’existence en rencontrant un bruiteur… J’ai surtout appris à comprendre les images, à les décrypter. Finalement, c’est le monde tout entier que je vois différemment aujourd’hui ! J’ai beaucoup aimé partager mon point de vue, échanger avec les autres. Les désaccords étaient nombreux mais, en réalité, c’est ce qui est le plus intéressant, ce qui nous permet d’envisager d’autres visions du monde. Aujourd’hui, je continue à pratiquer la photographie mais avec plus de rigueur, avec un regard plus affuté qu’auparavant. Je fais plus attention aux petites choses, aux détails qui nous échappent au moment de prendre la photo et que l’on redécouvre plus tard.

P R O G R A MME | CO H ESIO N SO CI AL E

Partager l'image

Elève de Terminale

≈ Avec Le BAL

Les lycéens du programme Partager l’Image sélectionnent des photos, © Photo : La Fabrique du Regard

19


2 écoles élémentaires partenaires

73 élèves de CE2 et CM2 sensibilisés à la musique symphonique et à l’orchestre

13 13 interventions de musiciens en classe, 1 intervention de compositeur

6

73

2

6 répétitions de l’Orchestre ouvertes aux élèves

3

élisabeth verbois

3 concerts de l’Orchestre auxquels sont invités les élèves et les parents

symphonique 20

Circonscription de Sevran

Depuis la naissance du partenariat entre la Fondation, l’Orchestre Colonne et l’Ecole Emile Zola de Sevran en septembre 2010, les enseignants de deux classes de CM2 se sont engagés avec enthousiasme dans ce projet fédérateur, mis au service des élèves et de leurs apprentissages. Les inscriptions en hausse en Classe de sixième à Horaires Aménagés Musique témoignent de l’impact du programme sur les élèves. Ils ont découvert la musique classique en rencontrant les musiciens de l’Orchestre et se sont investis dans des lectures et dans la production d’écrits liés à la musique, pour acquérir les compétences attendues afin d’entrer en sixième. Pour eux, aller aux concerts a été une première expérience qu’ils ont envie de renouveler. Les relations qui se sont construites entre les élèves, les enseignants, les membres de la Fondation et de l’Orchestre ont permis un accompagnement de qualité, au service des élèves, de leurs apprentissages et de leur ouverture culturelle. La présence des familles à différents moments a permis d’apprécier leur totale adhésion à ce programme.

P R O G R A MME | CO H ESIO N SO CI AL E

S’éveiller à la musique

Inspectrice de l’Education nationale

≈ Avec l'Orchestre Colonne

Elèves de l’Ecole Emile Zola de Sevran au cœur de l’Orchestre Colonne pendant un concert, © Photo : DR

21


8 collèges, situés dans les villes partenaires de Bordeaux, Lille, Rochefort et Trappes

240 heures d’ateliers d’improvisation théâtrale

8

8 comédiensmetteurs en scène de la Compagnie Déclic Théâtre animant les ateliers

12

120 collégiens participant aux ateliers d’improvisation théâtrale

240

120 8

julie khiari

12 matchs d’improvisation dans les collèges et les villes puis 1 grande finale à l’Espace Pierre Cardin à Paris

22

Collège Auguste Blanqui

Bordeaux

La rencontre avec les porteurs de projet du championnat national d’improvisation théâtrale il y a deux ans fut une expérience formidable : nous avons trouvé une équipe d’artistes qui adoptait les valeurs que nous défendions : valeurs éducatives, respect de l’autre et dépassement de soi. Il a donc été pour nous tout naturel de faire travailler ensemble enseignants et artistes. Quel bonheur pour un chef d’établissement de réussir à coordonner une action culturelle et un projet pédagogique pour les élèves ! Participer au Trophée, c’est pour moi permettre à des élèves de milieux sociaux défavorisés, dans un quartier enclavé culturellement, de s’épanouir, de s’ouvrir aux autres (rencontres avec des équipes de différentes villes), à d’autres milieux que le leur (jouer sur les Champs Elysées et lors de la soirée de la Fondation en présence de ministres et d’artistes nationaux), à soi-même. Nous partageons la même conception, que l’école et la culture permettent la réussite et personnelle et sociale. Ces valeurs communes qui sont au service de l’ambition des élèves. Ce projet démontre que l’école de la République et ses partenaires peuvent encore jouer le rôle d’ascenseur social.

P R O G R A MME | CO H ESIO N SO CI AL E

Improviser pour le Trophée

Principale

≈ Avec la Compagnie Déclic Théâtre et Jamel Debbouze

Les équipes du Trophée d’improvisation Culture & Diversité autour de Jamel Debbouze, © Photo : Bahi

23


1 classe de 24 élèves de CM2, 10 élèves du collège-lycée et 20 adolescents participants

9

84

1 école élémentaire de Grenoble, 1 collège-lycée et le groupe artistique de la MJC Prémol partenaires

1

1

9 répétitions publiques et représentations en présence des élèves, organisation de rencontres artistiques et sur les métiers

84 heures d’atelier de pratique chorégraphique, 1 ou 2 chorégraphe(s) intervenant(s) par atelier

2

jean-claude gallotta eau noougrvamme

2 restitutions publi-ques des ateliers et 1 représentation du groupe de la MJC au Théâtre Prémol

pr

En 2011, avec les danseurs de ma compagnie, j’ai esquissé un premier travail, fait de rencontres, d’ateliers, de répétitions publiques, d’impromptus, au Théâtre Prémol à Grenoble, dans un quartier de la ville où il nous paraissait important de faire vivre notre danse avec, et pour, sa population très diverse. Issu moi-même de l’immigration, je sais ce que la danse peut apporter à l’individu, en quoi elle peut modifier son inscription dans la vie sociale. Par le rapport à l’autre, le geste créatif, la discipline qu’elle impose, l’axe de vie qu’elle propose, la danse peut être un formidable outil d’épanouissement individuel et de cohésion sociale. Quelle satisfaction de parvenir ainsi à “conquérir” de jeunes personnalités, très étrangères a priori, voire hostiles, à la danse et à la société qui l’environne ! En travaillant aujourd’hui avec la Fondation Culture & Diversité, nous sommes très heureux de permettre ces rencontres si nécessaires et si riches. Nous l’avons écrit, “danser consiste à être attentif au territoire de l’autre”, sur la scène bien sûr, mais aussi au-delà, bien au-delà.

P R O G R A MME | CO H ESIO N SO CI AL E

S’initier à la danse

contemporaine 24

Chorégraphe, Directeur du Centre chorégraphique national de Grenoble

≈ Avec le Centre chorégraphique national de Grenoble

Extrait de la pièce Racheter la mort des gestes – Jean-Claude Gallotta, © Photo : Guy Delahaye

25


_ Programmes en faveur de l’égalité des chances

Les programmes en faveur de l’égalité des chances accompagnent, de manière individualisée, des jeunes issus de l’éducation prioritaire ou de milieux modestes, dans l’accès aux grandes Ecoles de la culture et dans la poursuite de leurs études jusqu’à leur insertion professionnelle.


nos partenaires culturels et éducatifs

_ 39 grandes Ecoles de la culture partenaires des programmes en faveur de l’égalité des chances*

· L’Ecole du Louvre · L’Ecole nationale supérieure des beaux-arts (Ensba) · L’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (Ecole des Arts Déco) · L’Ecole nationale supérieure de création industrielle (ENSCI-Les Ateliers) · L’Ecole nationale supérieure d’arts de Paris Cergy (Ensapc) · Les 13 classes préparatoires publiques aux Ecoles supérieures d’art (APPEA) : Angoulême, Annemasse, Bayonne, Beaune, Beauvais, Belfort, Châteauroux, Cholet, Digne-les-Bains, Gennevilliers, Issy-les-Moulineaux, Lyon et Sète · La fémis (Ecole nationale supérieure des métiers de l’image et du son) · L’Ecole nationale supérieure d’architecture et 28

de paysage de Bordeaux (EnsapBx) · L’Ecole nationale supérieure d’architecture de Grenoble (Ensag) · L’Ecole nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille (Ensal) · L’Ecole nationale supérieure d’architecture de la ville & des territoires de Marne-la-Vallée (Ensavt) · L’Ecole nationale supérieure d’architecture de Normandie (Ensa de Normandie) · L’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris Val de Seine (Ensapvs) · L’Ecole nationale supérieure d’architecture de Strasbourg (Ensas) · L’Institut national du patrimoine (Inp) · L’Ecole nationale des chartes (Enc) · L’Ecole supérieure des arts appliqués Boulle · L’Ecole supérieure des arts appliqués Duperré

· L’Ecole supérieure des arts et industries graphiques Estienne · L’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art Olivier de Serres · Le lycée des métiers des arts du spectacle et de la création textile La Source  · L’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille et les Ecoles de journalisme reconnues par la profession · L’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière · L’Ecole supérieure d’art et design de Saint-Etienne (ESADSE) · La Haute école des arts du Rhin · L’Ecole supérieure d’Art et de Design de Reims (ESAD-Reims) · L’Ecole supérieure d’Art et de Design d’Orléans (ESAD Orléans) * Par ordre chronologique de mise en place des partenariats

29


_ 95 établissements scolaires partenaires en France

Les Collèges et Lycées partenaires des programmes Egalité des Chances de la Fondation sont choisis, sur l’ensemble du territoire français, par le ministère de l’Education nationale et l’ensemble de ses services (DGESCO, Inspections, Rectorats, DAAC) au regard des options et filières dispensées et des critères d’éducation prioritaire. › Programme en partenariat avec l’Ecole du Louvre · Lycée Victor Hugo, Marseille, Académie d’Aix-Marseille · Lycée Jean-Baptiste Delambre, Amiens, Académie d’Amiens · Lycée Jules Uhry, Creil, Académie d’Amiens · Lycée François Mauriac, Bordeaux, Académie de Bordeaux · Lycée Augustin Fresnel, Caen, Académie de Caen · Lycée Jean Rostand, Caen, Académie de Caen · Lycée Ambroise Brugière, Clermont-Ferrand, Académie de Clermont-Ferrand · Lycée Auguste Blanqui, Saint-Ouen, Académie de Créteil

30

· Lycée Evariste Galois, Noisy-le-Grand, Académie de Créteil · Lycée Feyder, Epinay-sur-Seine, Académie de Créteil · Lycée Henri Wallon, Aubervilliers, Académie de Créteil · Lycée Jacques Brel, La Courneuve, Académie de Créteil · Lycée Jean Rostand, Villepinte, Académie de Créteil · Lycée Jean Vilar, Meaux, Académie de Créteil · Lycée Léon Blum, Créteil, Académie de Créteil · Lycée Charles Poncet, Cluses, Académie de Grenoble · Lycée Maxence Van Der Meersch, Roubaix, Académie de Lille · Lycée Jean Moulin, Béziers, Académie de Montpellier · Lycée François Rabelais, Fontenay-le-Comte, Académie de Nantes · Lycée Alain Fournier, Bourges, Académie d’Orléans-Tours · Lycée Edouard Branly, Dreux, Académie d’Orléans-Tours · Lycée Voltaire, Orléans, Académie d’Orléans-Tours · Lycée François Villon, Paris, Académie de Paris · Lycée George Sand, Domont, Académie de Versailles · Lycée Julie-Victoire Daubié, Argenteuil, Académie de Versailles · Lycée Robert Doisneau, Corbeil-Essonnes, Académie de Versailles · Lycée Van Gogh, Aubergenville, Académie de Versailles

› Programme en partenariat avec les Ecoles d’art en Ile-de France et les classes préparatoires publiques en France et programme en partenariat avec les six Ecoles d’art et de design et les classes préparatoires publiques en France · Lycée Adolphe Chérioux, Vitry-sur-Seine, Académie de Créteil · Lycée Alfred Costes, Bobigny, Académie de Créteil · Lycée André Malraux, Montereau-Fault-Yonne, Académie de Créteil · Lycée Antoine de Saint-Exupéry, Créteil, Académie de Créteil · Lycée Blaise Cendrars, Sevran, Académie de Créteil · Lycée Camille Claudel, Vitry-sur-Seine, Académie de Créteil · Lycée D’Alembert, Aubervilliers, Académie de Créteil · Lycée Eugène Hénaff, Bagnolet, Académie de Créteil · Lycée Eugénie Cotton, Montreuil, Académie de Créteil · Lycée Henri Wallon, Aubervilliers, Académie de Créteil · Lycée Jacques Brel - Microlycée 93, La Courneuve, Académie de Créteil · Lycée Jean Jaurès, Montreuil, Académie de Créteil · Lycée Jean Macé, Vitry-sur-Seine, Académie Créteil · Lycée Jean Rostand, Villepinte, Académie de Créteil · Lycée Jean Zay, Aulnay-sous-Bois, Académie de Créteil

· Lycée Le Gué à Tresmes, Congis-sur-Therouanne, Académie de Créteil · Lycée Léonard de Vinci, Tremblay-en-France, Académie de Créteil · Lycée Marcel Pagnol, Bondy, Académie de Créteil · Lycée Marx Dormoy, Champigny-sur-Marne, Académie de Créteil · Lycée Maximilien Perret, Alfortville, Académie de Créteil · Lycée Olympe de Gouges, Noisy-le-Sec, Académie de Créteil · Lycée Paul Eluard, Saint-Denis, Académie de Créteil · Lycée Suger, Saint-Denis, Académie de Créteil · Lycée Théodore Monod, Noisy-le-Sec, Académie de Créteil · Lycée Corvisart-Tolbiac, Paris, Académie de Paris · Lycée Hector Guimard, Paris, Académie de Paris · Lycée Lucas de Nehou, Paris, Académie de Paris · Lycée Adrienne Bolland, Poissy, Académie de Versailles · Lycée Albert Einstein, Sainte-Geneviève-des-Bois, Académie de Versailles · Lycée Claude Garamont, Colombes, Académie de Versailles · Lycée de Prony, Asnières-sur-Seine, Académie de Versailles · Lycée Etienne Jules Marey, Boulogne-Billancourt, Académie

31


de Versailles · Lycée Ferdinand Buisson, Ermont, Académie de Versailles · Lycée Galilée, Gennevilliers, Académie de Versailles · Lycée George Sand, Courcouronnes, Académie de Versailles · Lycée Georges Brassens, Courcouronnes, Académie de Versailles · Lycée Gustave Eiffel, Massy, Académie de Versailles · Lycée Guy de Maupassant, Colombes, Académie de Versailles · Lycée Jean Monnet, Juvisy-sur-Orge, Académie de Versailles · Lycée Jules Verne, Sartrouville, Académie de Versailles · Lycée Julie-Victoire Daubié, Argenteuil, Académie de Versailles · Lycée l’Essouriau, Les Ulis, Académie de Versailles · Lycée Louise Michel, Nanterre, Académie de Versailles · Lycée Michel Ange, Villeneuve-la-Garenne, Académie de Versailles · Lycée René Cassin, Gonesse, Académie de Versailles · Lycée Robert Doisneau, Corbeil-Essonnes, Académie de Versailles · Lycée Valmy, Colombes, Académie de Versailles

32

› Programme en partenariat avec La fémis · Lycée Jules Uhry, Creil, Académie d’Amiens · Lycée Elie Faure, Lormont, Académie de Bordeaux · Lycée Francois Mauriac, Bordeaux, Académie de Bordeaux · Lycée Jean Guehenno, Flers, Académie de Caen · Lycée Léon Blum, Créteil, Académie de Créteil · Lycée Voillaume, Aulnay-sous-Bois, Académie de Créteil · Lycée Antoine de Saint-Exupéry, Fameck, Académie de Nancy-Metz · Lycée Maillard-Joubert, Ancenis, Académie de Nantes · Lycée Bergson, Paris, Académie de Paris · Lycée Philippe Lebon, Joinville, Académie de Reims · Lycée Schuman, Le Havre, Académie de Rouen · Lycée Georges Brassens, Courcouronnes, Académie de Versailles › Programme en partenariat avec les sept Ecoles d’architecture · Lycée des métiers de l’habitat, des travaux publics et des transports routiers, Blanquefort, Académie de Bordeaux · Lycée Francois Mauriac, Bordeaux, Académie de Bordeaux · Lycée André Malraux, Montereau-Fault-Yonne, Académie

de Créteil · Lycée Benjamin Franklin, La Rochette, Académie de Créteil · Lycée Eugène Hénaff, Bagnolet, Académie de Créteil · Lycée Samuel de Champlain, Chennevières-sur-Marne, Académie de Créteil · Lycée André Argouges, Grenoble, Académie de Grenoble · Lycée Roger Deschaux, Sassenage, Académie de Grenoble · Lycée Emile Zola, Wattrelos, Académie de Lille · Lycée François Hennebique, Liévin, Académie de Lille · Lycée Hector Guimard, Paris, Académie de Paris · Lycée Le Corbusier, Saint-Etienne-du-Rouvray, Académie de Rouen · Lycée Marcel Sembat, Sotteville-lès-Rouen, Académie de Rouen · Lycée Robert Schuman, Le Havre, Académie de Rouen · Lycée Val-de-Seine, Le Grand-Quevilly, Académie de Rouen · Lycée CFA Le Corbusier, Illkirch, Académie de Strasbourg · Lycée des métiers du BTP Gustave Eiffel, Cernay, Académie de Strasbourg · Lycée des métiers CFA Heinrich-Nessel, Haguenau, Académie de Strasbourg

› Programme en partenariat avec les Ecoles d'arts appliqués

de la Ville de Paris · Collège Evariste Galois, Paris 13ème, Académie de Paris · Collège Flora Tristan, Paris 20ème, Académie de Paris · Collège Guillaume Budé, Paris 19ème, Académie de Paris · Collège Lucie Aubrac, Paris 11ème, Académie de Paris

33


notre mode d’action

_ Informer

Eclairer les lycéens dans leurs choix d’orientation par la découverte ou la meilleure connaissance des grandes Ecoles de la culture et de leurs débouchés professionnels. Organiser des visites des grandes Ecoles, des présentations de la pédagogie, du tutorat entre lycéens et étudiants, des forums des métiers afin qu’ils déterminent leur choix pour l’avenir. _ Préparer

Permettre aux jeunes qui souhaitent intégrer une grande Ecole de la culture de préparer les concours d’entrée en leur donnant les moyens d’acquérir les fondamentaux méthodologiques, d’approfondir leurs connaissances, d’aiguiser leur curiosité, de développer leur culture générale et d’appréhender les codes de l’enseignement supérieur au cours de Stages et de Classes Egalité des Chances. Ces prépara34

partenaires de l’accompagnement

tions apportent avant tout aux élèves l’estime et la confiance en soi et en l’avenir, indispensables pour réussir. Ils permettent de révéler et d’accompagner leurs ambitions. Les élèves passent ensuite les mêmes concours d’entrée que les autres candidats, sans quota ni voie d’accès parallèle. _ Accompagner

Prendre en compte la diversité des parcours des étudiants en développant un accompagnement autour de quatre grands axes : aide au financement des études et accompagnement logistique, suivi pédagogique adapté à chaque filière, contribution à l’ouverture culturelle et soutien à l’insertion professionnelle afin de lever les obstacles de l’accès à l’emploi. Proposer aux étudiants un accompagnement personnalisé grâce à un parrainage par des professionnels, développé en partenariat avec l’association Frateli.

_ Accompagnement financier et logistique

Les étudiants boursiers ayant intégré une grande Ecole partenaire bénéficient pendant leur scolarité d’une aide financière versée par la Fondation Culture & Diversité sous forme de bourse et d’un soutien logistique. Deux partenaires soutiennent cette action : l’Acsé (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances) est partenaire du financement des bourses pour les étudiants en classe préparatoire aux Ecoles d’art ; la Cité internationale universitaire de Paris propose chaque année 5 chambres pour les étudiants boursiers venant étudier à Paris. _ Accompagnement à l’ouverture culturelle

Afin de contribuer à l’ouverture culturelle et à l’approfondissement des connaissances des étudiants, des partenaires mettent à leur disposition des laissezpasser et des invitations à des visites guidées ou à des

événements culturels : Archistorm, le Cinéma des Cinéastes, la Cité de l’architecture et du patrimoine, l’Ecole de Chaillot, l’Espace Culturel Louis Vuitton, l’Espace Pierre Cardin, le Forum d’Avignon, le Forum des Images, le Festival Paris Cinéma / la Mission Cinéma de la Ville de Paris, la Fondation Jacques Toja pour le théâtre, l’ARP (société des Auteurs Réalisateurs Producteurs), le Musée d’Orsay, le Musée du Quai Branly, les Rencontres cinématographiques de Dijon, le Réseau TRAM, l’UGC. _ Accompagnement professionnel

Plusieurs partenaires proposent des offres d’emplois saisonniers ou de stages aux étudiants de la Fondation : Elemiah, Endemol Fiction France, l’Espace Pierre Cardin, France Télévisions, la Galerie Daniel Templon, le Musée d’Orsay, le Musée du Quai Branly, la Société de production Les Bons Clients, les structures 35


2006-2012 : résultats aux concours des grandes écoles de la culture

membres du réseau TRAM, Vanglabeke Film, etc. Le système d’accompagnement s’appuie sur le Réseau Culture & Diversité, réseau social internet dédié aux étudiants suivis par la Fondation, qui permet sa mise en place opérationnelle. ProfilCulture, premier acteur de l’emploi culturel en France, est partenaire du Réseau et permet aux élèves d’accéder aux annonces de stages et d’emplois. La Fondation organise également, en partenariat avec ProfilCulture, des séances de méthodologie à la recherche d’emploi et de coaching aux entretiens.

Programmes Egalité des Chances

Nombre d'élèves informés

Nombre d'élèves préparés

Candidats aux concours d'entrée

Elèves admis en Ecole

Taux de réussite aux concours **

à l’Ecole du Louvre depuis 2006

21,2% - 18,2% 1

en écoles d'art depuis 2007

88,17% - n.c.

à La fémis depuis 2008

14,6% - 4,5% 3

en écoles d'architecture depuis 2009

50,8% - 11% 5

Total * Moyenne Fondation * Moyenne nationale 1. Tous niveaux d’études confondus, source Ecole du Louvre - 2. Ont passé le concours au moins une fois - 3. Tous départements confondus, source La fémis 4. ¾ d’entre eux viennent de formations professionnelles et technologiques - 5. Tous baccalauréats confondus, source : Direction générale des patrimoines, ministère de la Culture et de la Communication, 2010 36

37


175 lycéens participant aux visites patrimoniales et 106 présents à la journée des métiers

36 élèves de Terminale participant au Stage Egalité des Chances

7

4

36

27 27 lycées partenaires en France

175

daniel djimadoum

7 lycéens sur 33 ont réussi le concours de l’Ecole du Louvre en 2012

4 élèves intégrant l’Ecole du Louvre logés à la Cité internationale universitaire de Paris

38

Lycée Jean Vilar

Meaux

“Ecole du Louvre” résonne de la renommée du musée éponyme. Tête de pont du programme Etudier l’histoire de l’art, elle rayonne depuis 6 ans sur la communauté scolaire du lycée. D’un univers parfois restreint au trajet domicile-école, nos élèves deviennent familiers de l’art, son histoire et ses lieux. Dès lors, l’horizon intègre un parcours “réputé” réservé à certains initiés. Plusieurs y ont songé, seuls deux ont brillé, mais rares sont ceux qui l’auraient envisagé sans la contribution d’“égalité des chances”. Journée des métiers, visites du patrimoine, stage, l’ensemble restaure une juste équité et génère de légitimes ambitions. Les enseignants s’ingénient pour éveiller, captiver, passionner… Ils ne sauraient se départir de ce beau partenariat, effaceur d’obstacle à une école hors les murs, et corollaire de la fierté d’appartenir un peu au prestige. Chacun sait combien image d’un lycée et estime de soi de ses acteurs interagissent : si demain on se targue “dans les dîners en ville” de son appartenance à la famille du Lycée Jean Vilar de Meaux, ce parcours en sera, parmi d’autres, l’un des éléments fondateurs.

P R O G R A MME | EG A L ITE D ES CHAN C E S

Etudier l’histoire de l’art

Proviseur

≈ Avec l'Ecole du Louvre

Etudiante devant l’Ecole du Louvre, © Photo : Pascal Dolémieux

39


45 lycées partenaires en Ile-de-France

141 lycéens de Terminale sensibilisés aux études en Ecoles supérieures d’art

23 23 élèves de Terminale participant au Stage Egalité des Chances

16

141

45

16 lycéens sur les 21 qui ont tenté les concours les ont réussis en 2012

7

florian

7 élèves admis en classe préparatoire publique boursiers de la Fondation et bénéficiant de la prise en charge de leurs frais d’inscription

supérieure d’art 40

Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris

Participation au programme depuis sa Terminale

Je suis convaincu que le Stage Egalité des Chances auquel j’ai participé a marqué mon projet d’orientation artistique ! En effet, des explications détaillées nous ont été données concernant les divers chemins que nous pouvions prendre (allant de la découverte de l’existence des “Classes Prépas” jusqu’au cursus des plus grandes écoles artistiques). Ce point a été essentiel au sein du stage. De plus, “vivre une semaine” à la manière d’une potentielle classe prépa ou école d’art a conforté mon choix de continuer dans ce domaine ! Les visites de musées et centres d’arts, cours de dessins et histoire de l’art... ont été très riches ! Depuis mon entrée aux Arcades en septembre 2009 puis à l’Ensba en 2010, la Fondation Culture & Diversité m’accompagne dans mes études : suivi personnel, visites d’expositions en groupe, aides financières… et depuis peu, un système de parrainage exceptionnel !

P R O G R A MME | EG A L ITE D ES CHAN C E S

Intégrer une école

Elève de troisième année

≈ Avec l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts (Ensba), l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (Ecole des Arts Déco), l’Ecole nationale supérieure de création industrielle (ENSCI-Les Ateliers), l’Ecole nationale supérieure d’arts Paris Cergy (Ensapc), les 13 classes préparatoires publiques membres de l’Association nationale des classes préparatoires publiques aux écoles supérieures d’art (APPEA) et en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication et les rectorats des académies de Créteil, Paris et Versailles Elève du Stage Egalité des Chances pendant un cours de dessin d’après modèle vivant, © Photo : DR

41


417 élèves de 15 lycées en France sensibilisés aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel

15 élèves participant à l’Atelier Egalité des Chances

5 5 semaines d’atelier dans l’année

16

15

417

16% d’élèves admis à La fémis en 2012 ; 6 élèves en cours d’études à La fémis à la rentrée 2012

40 00

régis wargnier

4 000 euros de bourse annuelle pour les étudiants intégrant La fémis pendant les 4 années de leur scolarité

42

Membre de l'Institut

Nous sommes, nous les réalisateurs, très attentifs à ceux à qui nous offrons un apprentissage. Notre effort est toujours de recevoir des candidats d’horizons différents, afin de sortir du recrutement de jeunes recommandés par ceux qui travaillent dans l’industrie du cinéma. Beaucoup de postulants, ceux qui viennent de “nulle part”, m’ont dit la même chose : “La femis, c’est pas pour moi”. Et il y a ceux qui ne connaissaient même pas son existence. La Fondation construit des ponts en direction de la jeunesse qui a grandi dans les zones défavorisées : c’était l’outil qui nous manquait. Rencontrer, informer, proposer, rassurer, soutenir, accompagner : telles sont les étapes du parcours traversées par les étudiants des ateliers et en quatre ans, ce sont six de nos élèves qui ont intégré l’Ecole. Pour nos élèves, réussir le concours de La femis, c’est la réalisation d’un rêve qu’ils ne se permettaient pas. Leur joie, c’est du bonheur, pour eux-mêmes, pour leurs familles, et pour ceux, autour d’eux, qui à leur tour commencent à se dire que tout est possible. Ce bonheur-là est contagieux, et s’il ne devait y avoir qu’une seule raison à mon engagement dans la Fondation, je choisirais celle-là.

P R O G R A MME | EG A L ITE D ES CHAN C E S

Faire du cinéma

Cinéaste

≈ Avec La fémis

Etudiante réalisant un court-métrage pendant l’Atelier Egalité des Chances, © Photo : DR

43


44,8% de réussite aux procédures d’orientation et d’admission en Ecole en 2012

1

1 heure par semaine de monitorat et 1 heure par mois de tutorat pour chaque étudiant en Ecole

14

29 lycéens, notamment de formations professionnelles et technologiques, participant au Stage Egalité des Chances

45

550 550 élèves de 16 lycées partenaires en France, sensibilisés aux études et aux métiers de l’architecture

29

hicham

14 bourses d’aide au logement et à l’achat de matériel délivrées aux étudiants

d’architecte 44

Ecole nationale supérieure d’architecture de la ville & des territoires de Marne-la-Vallée

En Première Professionnelle, j’ai découvert l’architecture et depuis je souhaite en faire mon métier. En Terminale, le Stage Egalité des Chances m’a apporté les réponses à toutes les questions que je me posais sur les études en architecture. Ensuite, en première année d’Ecole, j’ai fait des progrès rapides grâce au tutorat et au monitorat mis en place par la Fondation. J’ai également bénéficié d’une bourse de la Fondation pour acheter du matériel d’architecture. Aujourd’hui, je suis invité par la Fondation à des sorties culturelles où je retrouve d’autres élèves des programmes Egalité des Chances. J’ai également la chance que Monsieur Zubléna, architecte urbaniste et Académicien des Beaux-Arts, soit mon parrain. C’est pour moi l’occasion d’être soutenu par un architecte expérimenté à qui je peux poser des questions et qui me fait visiter son agence et ses chantiers. Le parrainage, c’est un véritable échange.

P R O G R A MME | EG A L ITE D ES CHAN C E S

Choisir le métier

Etudiant en troisième année

≈ Avec l'ENS d'architecture et de paysage de Bordeaux, l'ENS d'architecture de Grenoble, l'ENS d'architecture et de paysage de Lille, l'ENS d'architecture de la ville & des territoires de Marne-la-Vallée, l'ENS d'architecture de Normandie, l'ENS d'architecture de Paris-Val de Seine et l'ENS d'architecture de Strasbourg, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication et le ministère de l’Education nationale Visite de chantier pour les élèves du Stage Egalité des Chances, © Photo : Eugénie Tiger

45


2 000 euros de bourse annuelle pour chacun des 10 étudiants

2 étudiants admis à l’Inp en 2012

25

4

2

11 11 étudiants sélectionnés pour la Classe Préparatoire Intégrée (CPI) de l’Institut national du patrimoine (Inp)

20 00

florent

25 heures d’enseignement hebdomadaire au sein des préparations de l’Ecole du Louvre et de l’Ecole nationale des chartes

4 semaines intensives et 7 heures hebdomadaires d'accompagnement individualisé délivré par l'Inp

46

Institut national du patrimoine

Avant d’intégrer la CPI, je ne pensais ni passer ni réussir le concours de l’Inp… Mais l’année de préparation a si bien fonctionné que le passer est devenu une évidence. La richesse de cette formation tient surtout dans la rencontre entre élève et conservateur et, pour moi, le système de tutorat a été le meilleur moyen d’acquérir des connaissances professionnelles. J’ai également pu prendre des cours de langues et ai bénéficié d’aides matérielles et techniques qui ont participé à ma réussite au concours. Ainsi, au fil du temps, c’est une relation de confiance et de soutien qui s’est développée avec la Fondation Culture & Diversité. Ma première année à l’Inp a été riche d’enseignements, de rencontres et de stages. La diversité des formations de mes camarades est également passionnante, créatrice d’échanges. En 2013, je prendrai mes fonctions : ce sera le moment de transmettre les connaissances que j’ai acquises, à mon tour. Je souhaite devenir conservateur dans un musée de société pour continuer d’analyser et de présenter la diversité et la richesse des cultures humaines.

P R O G R A MME | EG A L ITE D ES CHAN C E S

Etre conservateur

Elève conservateur

≈ Avec la Classe Préparatoire Intégrée de l’Institut national du patrimoine, en partenariat avec l’Ecole du Louvre et l’Ecole nationale des chartes

“ Pourquoi pas moi ” dans la Classe Préparatoire Intégrée de l’Institut national du patrimoine, © Photo : Mathilde Ledur

47


9 étudiants lauréats, 5 français et 4 issus de pays en voie de développement de niveau Bac +2 ou équivalent

4 mois de stage à l’étranger chez des artisans pour les étudiants français et en France pour les étudiants issus de pays en voie de développement

3

5

4

9

3 structures d’accueil en France (DMC, Mulhouse ; Le CNCS, Moulins ; Ateliers de céramistes, Paris)

5 structures d’accueil à l’étranger (Comparte, Chili ; RGS, Equateur ; Ardy 2M Design Studio, Inde ; l’INTACH, Inde ; Vietcraft, Vietnam)

1

valérie lebrun, anne deberly-rome et laure sulger-libessart

1 exposition au Salon International du Patrimoine Culturel au Carrousel du Louvre à Paris

les métiers d’art 48

Elles ont reçu Abdoulaye, étudiant venu du Mali

Au-delà d’un échange culturel et professionnel, c’est avant tout un échange humain. Transmettre c’est : s’adapter à l’autre, offrir ses connaissances, essayer de répondre au mieux aux attentes et aux exigences, être dans l’écoute et donner tout ce que l’on a, du mieux que l’on peut. Ce programme est une magnifique porte ouverte sur le partage et la découverte de l’autre, il permet l’enrichissement d’un lieu, de ceux qui y travaillent, l’horizon s’agrandit et chacun en ressort plus riche. Recevoir un jeune stagiaire qui vient de si loin, c’est la porte de l’atelier qui s’élargit, le terme “stagiaire” ne me semble même plus approprié tant l’échange devient important. La transmission prend toute son ampleur car elle se fait à double sens : donner-recevoir, recevoir-donner. Se mêle alors la valse du partage des cultures et des techniques. Bravo à ce merveilleux programme qui ouvre un chemin sur des rencontres riches, fraternelles et fécondes.

P R O G R A MME | EG A L ITE D ES CHAN C E S

Voyager pour apprendre

Céramistes (ateliers : Fabri’cœur et Un Jour d’Atelier)

≈ Avec l'UNESCO, pour des étudiants des Ecoles d'arts appliqués Boulle, Duperré, Estienne, Olivier de Serres et du Lycée La Source

Abdoulaye découvrant la technique du tournage, © Photo : : Abdoulaye Diakité 2012

49


120 élèves de Quatrième sensibilisés aux métiers d’art et aux formations en arts appliqués

11 visites organisées dans les 3 Ecoles d’arts appliqués de la Ville de Paris

20

9

11

4 4 collèges de l’éducation prioritaire partenaires

120

christophe hespel

20 élèves de Troisième tutorés en petits groupes par des étudiants des Ecoles d’arts appliqués de la Ville de Paris

9 séances de tutorat par an pour chacun des groupes : ouverture culturelle, sensibilisation aux métiers d’art et aide à l’orientation scolaire vers les arts appliqués

d’art 50

Ecole supérieure des arts appliqués Boulle

Le programme Découvrir les métiers d’art a permis à de nom breux élèves de milieux défavorisés de se rendre dans les Ecoles d’arts appliqués de la Ville de Paris. L’âme des métiers d’art est d’abord populaire. L’artisanat puise ses racines dans les quartiers où les ouvriers et les artisans ont défendu les valeurs du travail bien fait et de la création. Cette tradition persiste mais trop d’élèves, par manque d’ambition familiale ou par excès de modestie, s’en détournent. Cette richesse historique et sociale risque de se diluer et de se perdre. Il faut soutenir ce programme. Les écoles d’arts appliqués s’ouvrent à ces collégiens et participent à l’effort d’orientation. Les cursus sont longs et semés d’embûches, mais pour quelques-uns, ce sera une révélation. Et dans les classes de design et de métiers d’art, filles et fils d’agriculteurs, d’ouvriers ou de salariés modestes, enrichissent les échanges. La Fondation a compris l’urgence sociale et morale d’une telle démarche : refuser les mécanismes sociaux qui écartent de trop nombreux élèves de ces métiers et de l’art.

P R O G R A MME | EG A L ITE D ES CHAN C E S

Découvrir les métiers

Proviseur

≈ Avec les Ecoles d'arts appliqués Boulle, Duperré et Estienne, à l'initiative de et en partenariat avec la Mairie de Paris

Atelier Dissidi, © Photo : Augustin Detienne

51


2 200 exemplaires distribués dans les lycées de toute la France par l’intermédiaire du CLEMI

2 800 exemplaires distribués aux 13 Ecoles de journalisme et aux structures portant des initiatives dans l’égalité des chances

1

1 bourse de 7 500 euros délivrée à un étudiant de la classe prépa « Egalité des chances » de l’ESJ Lille

60

28 00

1 1 Petit Manuel sur les formations et les métiers du journalisme à destination des lycéens

22 00

jacqueline papet

60% d’admission aux concours des écoles de journalisme pour la classe prépa « égalité des chances » de l’ESJ Lille

52

Commission Paritaire Nationale de l'Emploi des Journalistes

Les médias sont le miroir de la société. Et si le reflet ne cor respond pas à la réalité, c’est-à-dire à toutes les composantes qui forment la diversité de notre pays, la méfiance s’installe et le métier se décrédibilise. Pour devenir journaliste, il faut en avoir envie, connaître ses compétences et se former. Difficile pour ne pas dire impossible, pensent de nombreux jeunes qui s’excluent d’office, pensant que les épreuves sont trop académiques et donc discriminantes. C’est oublier que les établissements qui professent le métier ont ces dernières années élargi les épreuves pour mieux prendre en compte les aptitudes personnelles. Les concours d’entrée restent cependant difficiles, si bien que différentes initiatives ont vu le jour : la classe prépa “Egalité des Chances” de l’ESJ Lille, “lycéens aujourd’hui, journalistes demain” à Tours ou encore l’association « la Chance aux concours » à Paris… L’objectif est de donner les mêmes conditions d'accès aux jeunes qui ont le talent et l’envie d’exercer ce métier nécessaire à la démocratie.

P R O G R A MME | EG A L ITE D ES CHAN C E S

Devenir journaliste

Ancienne viceprésidente

≈ Avec la classe prépa « égalité des chances » de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille et les écoles reconnues par la profession

Un étudiant en Ecole de journalisme, © Photo : DR

53


45 lycées partenaires en Ile-de-France

21 lycéens sélectionnés pour la Classe Egalité des Chances

1

2

21

45

1 samedi sur deux de septembre à février de cours, de visites d’expositions, d’ateliers et de rencontres avec des designers

2 stages intensifs pendant les vacances de la Toussaint et de Noël

1

1 accompagnement financier pour passer les concours et poursuivre leur scolarité en Ecoles d’art et de design

marie-laure buisson-yip

de design 54

Lycée JulieVictoire Daubié

Argenteuil

eau noougrvamme pr

Cette année, deux élèves de Première option Arts plastiques du lycée, Eddie et Guillaume, ont été sélectionnés pour bénéficier du nouveau programme de la Fondation, offrant une préparation spécifique vers les filières du design. Ce programme complète celui déjà existant en arts plastiques dont d’autres élèves du Lycée bénéficient également. Guillaume et Eddie sont revenus de la première journée organisée par la Fondation autour des “Designer’s Days” avec un grand enthousiasme. Ils attendent avec impatience de pouvoir suivre les ateliers et stages prévus par la Fondation pendant leur année de Terminale. Ce programme leur permet de mieux comprendre comment se préparer concrètement dès la fin de leur année de Première aux concours très sélectifs des différentes écoles de design et de construire un projet d’orientation beaucoup plus solide en étant mieux informés. Leur motivation et leur détermination sont évidemment renforcées par cet accompagnement. En tant qu’enseignante, je suis très heureuse de pouvoir, grâce à ce programme de la Fondation, les aider à réaliser leur ambition et leur rêve : devenir designer !

P R O G R A MME | EG A L ITE D ES CHAN C E S

Accéder aux études

Professeur d’arts plastiques

≈ Avec l’Ecole des Arts Déco, l’ENSCI-Les Ateliers, l’Ensapc, l’ESAD de Saint-Etienne, la Haute école des arts du Rhin, l’ESAD-Reims, l’ESAD Orléans, les 13 classes préparatoires publiques membres de l’Association nationale des classes préparatoires publiques aux écoles supérieures d’art (APPEA) en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication et les rectorats des académies de Créteil, Paris et Versailles Visite des Designer’s Days par les élèves de la Classe Egalité des Chances, © Photo : DR

55


3 collèges et lycées de SeineSaint-Denis partenaires des séances d’information sur les métiers du cinéma, de la photographie et du son

1 séance d’information à destination des professeurs du secondaire et du supérieur

30

4

1

3

30 étudiants de niveau Bac +2, boursiers de l’enseignement supérieur et issus de Seine-Saint-Denis sélectionnés pour la Classe Egalité des Chances

4 heures de soutien à la préparation au concours par semaine à partir de septembre 2013

1

1 accompagnement financier pour les étudiants intégrant l’Ecole nationale supérieure LouisLumière

francine levy

56

Ecole nationale supérieure Louis-Lumière

eau noougrvamme pr

Lorsque l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière a formé le projet de déménager à la Plaine Saint-Denis, elle a souhaité le faire en harmonie avec le territoire sur lequel elle allait arriver. Elle espérait s’ouvrir à plus de diversité, à des parcours différents, à des sensibilités nouvelles, que le recrutement par concours à Bac+2 a tendance à uniformiser. C’est alors que les contacts que nous avons eus avec la Fondation Culture & Diversité nous ont aidés à réfléchir sur notre projet. Les objectifs étaient à la fois simples à exprimer et complexes à mettre en œuvre : nous souhaitions augmenter les chances de réussite au concours des étudiants issus de milieux modestes dans la perspective d’une diversification plus importante et d’un enrichissement mutuel plus favorable. Nous souhaitions que notre implantation territoriale soit renforcée par ce lien que nous tissons avec les habitants en développant ce programme spécifiquement dédié à la Seine-Saint-Denis. Mais c’est grâce à l’expertise de la Fondation, qui nous aide à le mettre en œuvre, que nous sommes en mesure de réaliser ce beau projet.

P R O G R A MME | EG A L ITE D ES CHAN C E S

Se former au cinéma, à la photographie et au son

Directrice

≈ Avec l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière

Un étudiant de l’Ecole nationale supérieure LouisLumière au mixagte, © Photo : Ivan Mathie

57


Les partenaires culturels des programmes en faveur de la cohésion sociale

Remerciements

Les grandes Ecoles de la Culture partenaires des programmes en faveur de l’égalité des chances

La Fondation Culture & Diversité remercie l’ensemble de ses partenaires culturels, éducatifs et institutionnels sans qui la mise en place, le développement et la pérennisation de ses programmes ne seraient pas possibles. Pour les programmes en faveur de la cohésion sociale, la Fondation remercie : Les institutions culturelles d’excellence, partenaires de la Fondation pour les six programmes en faveur de la cohésion sociale. Les artistes et professionnels intervenant pour la sensibi58

lisation culturelle et les ateliers de pratique artistique qui permettent aux élèves de s’épanouir. Les équipes pédagogiques et administratives des établissements scolaires partenaires, sans lesquelles rien ne serait possible. Le ministère de l’Education nationale (le cabinet ministériel, la direction générale de l’enseignement scolaire et en particulier le bureau de la politique d’éducation prioritaire et des dispositifs d’accompagnement, l’inspection générale de l’éducation nationale et les corps d’inspection, les rectorats et les délégations acadé-

miques à l’action culturelle) qui accompagne la Fondation dans la conception, l’organisation et l’évaluation des programmes. Les villes de Bordeaux, Lille, Rochefort et Trappes partenaires donnant une envergure nationale au Trophée d’improvisation Culture & Diversité. Le Théâtre du Rond-Point, l’Espace Pierre Cardin et toutes les structures culturelles qui accueillent les représentations annuelles des élèves. Et bien sûr, l’ensemble des élèves ayant participé aux programmes en faveur de la cohésion sociale. 59


Pour les programmes en faveur de l’égalité des chances, la Fondation remercie : Les grandes Ecoles de la culture qui s’engagent depuis 2006 aux côtés de la Fondation Culture & Diversité pour les élèves de l’éducation prioritaire. Le ministère de la Culture et de la Communication (le cabinet ministériel, le secrétariat général, la direction générale des patrimoines, en particulier le service des musées de France et le service de l’architecture et du patrimoine et la direction générale de la création artistique) et le ministère de l’Education nationale, qui nous accompagnent dans la mise en place et le développement des programmes Egalité des Chances. La Mairie de Paris et l’UNESCO, partenaires privilégiés sur les programmes d’égalité des chances en Arts Appliqués.

60

Les artistes, professeurs et professionnels du monde artistique et culturel intervenant dans les Stages Egalité des Chances. Les équipes pédagogiques et administratives des établissements scolaires partenaires, relais si précieux auprès des élèves. Les étudiants des Ecoles partenaires intervenant auprès des élèves participant aux Stages Egalité des Chances en tant qu’encadrants ou tuteurs. Les personnes qui s’engagent bénévolement aux côtés de la Fondation. Et bien sûr l’ensemble des élèves ayant participé aux différents programmes Egalité des Chances. Pour l’accompagnement des élèves, la Fondation remercie : L’Acsé (Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité

des chances) et la Ciup (Cité internationale universitaire de Paris) pour l’accompagnement financier et logistique des élèves admis au sein des Ecoles partenaires. Les institutions culturelles proposant de nombreuses invitations et laissez-passer aux élèves et accueillant les élèves lors des sorties Réseau mensuelles. Les organisations des différents secteurs culturels (audiovisuel, musée, art contemporain, architecture…) qui proposent des stages et des emplois saisonniers aux étudiants. Les professionnels, parrains d’élèves, qui s’engagent aux côtés des étudiants.

le développement d’une vision durable de ses programmes. Merci à l’équipe de Fimalac pour son soutien quotidien aux actions de la Fondation. Merci enfin à Marie-Béatrice Angelier, Camille Guyon, Julie de Lorgeril et Eugénie Tiger, stagiaires à la Fondation Culture & Diversité en 2012.

Autour de la Fondation : Un grand merci à l’ensemble des membres du comité de pilotage qui s’engagent depuis 6 ans auprès de la Fondation dans

61


Contacts Fondation Culture & Diversité Président : Marc Ladreit de Lacharrière Equipe : Pauline Blanchet, Chargée de mission Barbara Cousin, Chargée de mission Alix Gauthier, Assistante Eléonore de Lacharrière, Déléguée Générale Mathilde Marizien, Chargée de mission Juliette Mucchielli, Chargée de mission Fondation Culture & Diversité 97 rue de Lille, 75007 Paris Tel. : 01 47 53 61 50 / Fax. : 01 47 53 61 83 contact@fondationcultureetdiversite.org www.fondationcultureetdiversite.org

Crédits Direction de la publication : Fondation Culture & Diversité Conception et maquette : Marika Michelon, www.marikamichelon.fr Impression : FOT


brochure2012-2013_fondationcultureetdiversite  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you