__MAIN_TEXT__

Page 1

Perspective Aborder la relance sous le prisme du développement durable

Courants actuels Tout sur les tendances de l’heure en matière de design et de télétravail

À ne pas manquer Revue complète de nos projets en cours et à venir : Alvéo Mirabel Ateliers Héritage Humaniti Impéria condominium Le Newman Noca Tak Village

LaSalle/Angrignon

LE NEWMAN Un nouveau projet rassembleur et inclusif qui transformera la trame urbaine Vol

4

5 2020

IMPERIA Fabuleux concept au cœur du Quartier des spectacles devmcgill.com

18


C O N C E P T N O U V E L L E G É N É R A T I O N M U LT I R É S I D E N T I E L CONDOS - APPARTEMENTS - RÉSIDENCE PRIVÉE POUR RETRAITÉS

À D E UX PA S

DU PARC ANGRIGNON

VOTRE NOUVEL HORIZON DE VIE HABITEZ ANGRIGNON

VISITEZ LE BUREAU DES VENTES : 2225 RUE LÉGER, LASALLE

LENEWMAN.COM T 514 368-3449

RÉALISÉ PAR

EN PA RT E N A R I AT

VENDU PAR


MOT DE LA VICE-PRÉSIDENTE

C

DOSTIE

TINA

hers lecteurs et chères lectrices,

Nous espérons que ce numéro vous trouvera en grande forme. Nous avons, de notre côté, apporté plusieurs changements importants et notre organisation a, plus que jamais, le vent dans les voiles ! En effet, nous sommes extrêmement fiers d’avoir lancé tout récemment Imperia Condominiums et Le Newman (vous les découvrirez plus amplement dans ces pages), des projets aussi ambitieux qu’exceptionnels. L’immense engouement spontané qu’ils suscitent le démontre d’ailleurs largement. Leur emplacement au cœur de la métropole favorise, de plus, la concentration de certaines ressources. Dans cette même veine, nous annoncions dernièrement la création de la nouvelle entité Cogir développement et construction qui résulte de la fusion des divisions Cogir construction et DevMcGill. Nous croyons que cette fusion nous permettra d’encore mieux propulser notre talent en promotion immobilière. Avec sa forte image de marque, DevMcGill devient la bannière exclusive des condominiums. Nos équipes sont donc maintenant réunies sous un même toit, soit celui du resplendissant Humaniti Montréal tout juste inauguré d’où l’on orchestre actuellement sept projets montréalais majeurs tout en nourrissant des visées du côté de l’Ontario et des États-Unis. Depuis mars dernier, la pandémie nous a, bien sûr, apporté son lot de défis. Heureusement, nous nous sommes ajustés très rapidement et avons effectué les changements nécessaires pour, entre autres, offrir tous nos services en ligne. La clientèle a également très bien réagi et tout est désormais en place pour que ces nouvelles façons de procéder deviennent des normes courantes. En parcourant ce numéro, vous saisirez aussi sûrement à quel point notre dynamisme met la table pour créer et mener à bien de futures réalisations tout aussi emballantes. Bonne lecture, Tina Dostie, VICE-PRÉSIDENTE, VENTES, MARKETING ET SERVICE CLIENT DÉVELOPPEMENT IMMOBILIER ET CONSTRUCTION COGIR IMMOBILIER

1


221 CONDOS 2 2 É TAG E S 1 CHAMBRE STUDIOS

QUARTIER D E S S P E C TAC L E S R É S E R V E Z S A N S TA R D E R

ESPACE VENTE ET VISITE (SUR RDV SEULEMENT) 1434, RUE DE BLEURY

|

514 700.1005

| IMPERIACONDOS.COM


2020

Vo l . 5

TA B L E D E S M AT I È R E S

PROJETS IMMOBILIERS 4 18 26 30 32 36

Le Newman Impéria Condominiums Tak Village Noir Collection Ateliers Héritage Alvéo maisons de ville et condos

59

À vendre

ART ET ARCHITECTURE DÉCO, DESIGN, TENDANCES ET INSPIRATIONS

4

Humaniti 40 - Portrait : Renée Benhaïm 44 - Certification WELL pour votre mieux-être 49 - Penthouse-témoin Humaniti : une prestation remarquable 64 Télé-travail : toujours ensemble ! 68 Visite à domicile 72 Des cuisines nouveau genre 78 Montréal animée 84 Design 2020 90 Se projeter en Scandinavie

18 90

MAGAZINE

ÉQUIPE DE RÉDACTION DEVMCGILL

devmcgill.com

Tina Dostie – Vice-Présidente ventes, marketing et service client Madeleine LeBlanc – Responsable du contenu Sophany Sin – Direction artistique Édouard Robitaille – Réviseur

DESIGN Eric Béland – Designer graphique (Direction artistique, mise en page)


LE NEWMAN

L E N E W M A N CO N D O S .CO M

PAR MADELEINE LEBLANC

NOUVEAUTÉ

DevMcGill

L E N E W M A N  : U N S P ECTACU LAIRE CO N C E P T M U LTIRÉ S ID E NTIE L E N P H AS E AV E C SO N ÉP O Q U E Mixité de l’offre résidentielle, architecture originale de qualité, aménagement durable du site et intégration au milieu. Soucieux de donner le ton de la transformation du tissu urbain de ce coin de LaSalle/Angrignon, le projet résidentiel mixte Le Newman permettra l’implantation d’une communauté urbaine vibrante. Conçu par la firme Neuf architectes, et réalisé par Cogir Immobilier, Le Newman favorisera la réappropriation par les résidents d’un espace commercial dont la transformation comprendra l’intégration de nombreuses stratégies de développement durable. 4


En effet, Le Newman, sera constitué de quatre bâtiments distincts répartis sur une superficie de terrain de 20 000 m2, dont plus de la moitié sera faite d’espaces verts, de terrasses et de sentiers. Situé le long du boulevard Newman et s’étendant jusqu’à la rue Léger, ce projet comprendra 950 unités résidentielles (des condos DevMcGill, un Mostra offert en location et une résidence Jazz pour retraités actifs) et permettra la revitalisation d’un site commercial (on y retrouvait quatre concessionnaires automobiles). CO NCE PT ARCH IT E CT U RAL

Pour affirmer une présence forte sur le domaine public, toutes les façades sur rue seront recouvertes d’au moins 80 % de maçonnerie. Afin de favoriser la luminosité et de briser la masse de volumes, les façades de la cour intérieure seront recouvertes principalement de revêtement métallique léger. Les immeubles seront d’une hauteur maximale de 16 étages (65 m) pour la résidence pour retraités, passant graduellement à 14 étages pour le locatif avec recul de la tête du bâtiment pour y apporter une légèreté et pour diminuer l’effet de hauteur. L’immeuble des condos totalisera 15 étages et adoptera aussi un certain retrait pour sa partie supérieure.


LE NEWMAN

DevMcGill

6


7


LE NEWMAN

DevMcGill

8


9


LE NEWMAN

DevMcGill

10


11


LE NEWMAN

DevMcGill

12


13


LE NEWMAN

DevMcGill

14


INITIATIVES EN DÉVELOPPEMENT DURABLE

La revivification de ce secteur passera notamment par l’aménagement d’un quartier intégré mixte. Des espaces extérieurs verts seront aménagés et comprendront des équipements communautaires pour le projet. On procédera aussi à l’élimination des grandes surfaces asphaltées présentes sur le terrain commercial. Il y aura une préférence marquée pour les matériaux à faible teneur en composés organiques volatils (COV). L’aménagement d’espaces favorisant une saine gestion des matières résiduelles sera conforme aux normes de l’arrondissement LaSalle.

Efficacité énergétique des bâtiments Tout sera mis en place pour amplifier cette force. Qu’on en juge :

Chauffe-eau central plus durable que les chauffe-eau individuels, favorisant une faible consommation énergétique ; Système de climatisation central pour les aires communes ; Système de ventilation introduisant de l’air frais dans toutes les unités ; Ventilation et éclairage naturels favorisés par la fenestration généreuse ;

Thermostats programmables permettant la réduction de la consommation d’énergie lorsque les occupants sont absents Isolation de qualité supérieure selon les nouvelles normes

Construction durable

Vitrage performant minimisant les gains de chaleur solaire non désirés et la perte de chaleur; Utilisation de matériaux de construction durables ; Préférences pour l’utilisation de matériaux locaux.

Réduction des îlots de chaleur

Plantation de nombreux arbres feuillus pour créer de l’ombrage sur le terrain et dans les jardins collectifs ; Utilisation d’espèces indigènes dans l’aménagement du terrain ; Aménagement d’îlots de fraîcheur pour les résidents (par ex. zones ombragées) ; Maximisation du verdissement dans les aménagements extérieurs ;

Dallage de couleur claire pour les accès et la place publique, afin d’obtenir un indice de réflexion solaire (IRS) élevé.

Gestion de l’eau

Le bureau de vente est ouvert depuis le 17 octobre Pour plus d’information :

Choix de végétaux qui consomment peu d’eau ; Équipements sanitaires économes en eau dans les logements ;

Rétention d’une partie de l’eau de pluie sur le toit du bâtiment principal ; Robinets à faible consommation d’eau ; Appareils mécaniques à faible consommation énergétique.

15

L E N W M A N .CO M

Toute l’équipe est très fière de collaborer à la réalisation d’un projet phare pour la transformation urbaine du Quartier Angrignon Ouest en une communauté attrayante, mixte et vibrante.

Lina Bouchard

Cell. : 514 655-1748 lina@lenewman.com

Stéphanie Courtois

Cell. : 514 265.7833 stephanie@lenewman.com ou info@lenewman.com


FA I R E PA R T I E D U S P E C TAC L E

Q U A R T I E R D E S S P EC TAC L E S IMPERIACONDOS.COM


IMPERIA

NOUVEAUTÉ

IM PE R IA CO N D O M I N I U MS : UN S UPER B E P R OJ E T I MM O BILIER À L’AVA N T- S C È N E DU Q UAR T I E R DES S PE CTACLE S  !

Les partenaires DevMcGill (Cogir Immobilier), Omnia et Québecor sont très fiers d’ériger un projet immobilier mixte au cœur de l’effervescence montréalaise. Aussi compact qu’élégant, l’Imperia Condominiums comprendra 221 condos répartis sur 22 étages. Conçu par la réputée firme d’architecture Provencher_Roy, l’immeuble sera situé au coin des rues de Bleury et Mayor. Attenant au festif Cinéma Impérial, il offrira restaurant et autres commerces recherchés au rez-de-chaussée. Composé essentiellement de studios allant de 250 à 531 pi2, Imperia Condominiums comptera aussi une quarantaine d’unités d’une chambre allant jusqu’à 689 pi2 et sera livré en 2023.

DevMcGill

18


Gymnase, chalet urbain sur deux étages, terrasse sur le toit avec espace BBQ et spa, vues imprenables sur le quartier et les nombreux spectacles qui s’y déroulent, tout sera en place pour faire de cette adresse un incontournable du centre-ville. Les occupants pourront profiter de l’effervescence d’un arrondissement très animé et réputé pour les nombreuses activités qui s’y déroulent. L’emplacement s’avère idéal comme pied-à-terre pour jeunes couples professionnels, étudiants universitaires, investisseurs, etc. U NE A R C H I T E CT U RE DIST INCT E

D’allure très contemporaine, la remarquable portion basilaire vitrée favorisera le dialogue avec son environnement immédiat en y réactualisant certaines composantes. Ainsi, la vitrine, enveloppée de lames verticales fabriquées en terracotta, s’avère une déclinaison contemporaine de la façade classique du Cinéma Impérial.

UNE OFFRE COMPLÈTE  ! QUA L I T É E T DE S I GN : U N E F I C H E T E C HN I Q U E I MP R E SS I O NNANT E Électroménagers intégrés Climatiseur Limuro pour les studios ($) Serrure intelligente Thermostats intelligents Spa/bain sur le toit Espace “work-live” Salle d’exercice multi-sports Salon des propriétaires Prise USB au comptoir de cuisine Porte patio coulissante de pleine hauteur Accès sécurisé avec puce et caméra

Trois gammes de finis avec surclassement en option ($)

Plancher d’ingénierie avec sous-couche à isolation acoustique Grande fenestration Échangeur d’air individuel

Salle de bain avec céramique de plancher et murale Système central d’eau chaude

QUE ST I O N DE ST R U C T U R E Structure de béton Cloison mitoyenne d’épaisseur double Ascenseurs Hauteur du plafond 8’6’’ Plafond de béton avec portion en gypse Casiers de rangement

19


IMPERIA

DevMcGill

20


21


IMPERIA

DevMcGill

22


23


IMPERIA

CONDOS URBAINS QUARTIER DES S P E C TAC L E S Toujours dans ce souci d’harmonie, le mouvement élégant de l’enveloppe inférieure s’arrête à la même hauteur que l’Impérial et fait jaillir une tour de verre pour les étages supérieurs. Cette spectaculaire tour s’élance en pointe vers la place des festivals, puis s’étend en hauteur en s’érigeant au-dessus du Cinéma Impérial afin d’offrir des vues magnifiques et inédites du quartier. LA MIS E E N VE NT E DU PROJ E T S ’AVÈ RE U N G RAND S U CCÈ S .

Une tour de verre aux multiples facettes ! Aires communes :

s :s

22 étages RDC hall d’entrée du bâtiment rue Mayor Rangements au troisème, quatrième et cinquième étages Salle d’entraînement avec espace de yoga au sixième et septième étage Chalet urbain sur deux étages au 21e et 22e étage Terrasse au toit 21e étage avec espaces BBQ, spa/bain, tables et chaises Aucun stationnement

I M P E R I ACO N D O S .CO M

Restaurant, commerces, salle de spectacle attenants.

DevMcGill

Condos à partir de 269 920 $ (avant taxes)

Pour plus d’information : 514 700-1005 info@imperiacondos.com

24


25


3 TA K

TAK VILLAGE PHASE 3 – DERNIÈRE PHASE

TRO U VEZ C H AU SS U RE À VOTRE P IE D  ! 59 CONDOMINIUMS RÉPARTIS SUR 6 ÉTAGES. STUDIOS – CONDOS 1 À 3 CHAMBRES ET PENTHOUSES ! Les condos de Tak Village ont été conçus pour vous simplifier la vie en vous donnant accès à des commodités uniques. Très recherchés – les phases 1 et 2 sont presque entièrement vendues. Par exemple, on y retrouve une magnifique terrasse avec une vue panoramique, un hall de style salon connecté et un atelier de travail multifonctionnel pour réparer votre vélo, faire de menus travaux domestiques et de jardinage, voire toiletter votre animal domestique. DevMcGill

26


TA K V I L L A G E . C O M

Pour plus d’information : 514 900-3434 info@takvillage.com

Parmi ses multiples caractéristiques, on retrouve les suivantes : Plus de 40 % de verdure Aucune voiture sur le site Grand choix de finitions d’inspiration scandinave Plancher d’ingénierie avec sous-couche à isolation acoustique Grande fenestration Thermostats électroniques programmables Système de climatisation Échangeur d’air individuel Salle de bain avec céramique de plancher et murale (en pourtour de douche et pourtour de bain/douche combiné) Électroménagers de gamme supérieure inclus Système central d’eau chaude

Côté armature : Structure en béton de 6 étages avec mezzanine Cloison mitoyenne d’épaisseur double Plafonds de 9 pi (au rez-de-chaussée) et de 8 pi 6 po (du 2 e au 6 e étage) Ascenseurs Stationnements souterrains

27


TA K  : M A I S O N S D E V I L L E

N OS S UP E R B E S M A ISO NS DE V I L L E VO U S AT T E N DE NT Après avoir procédé au lancement des trois phases de condominiums de ce projet avant-gardiste, nous avons le plaisir d’offrir les dernières 14 maisons de ville superposées (prix à partir de 578 305 $ + TX - comprenant 3 chambres) et les 10 maisons de ville (prix à partir de 759 880 $ +TX comprenant 3 ou 4 chambres) qui complètent avec bonheur cette communauté urbaine éco-responsable située au cœur de Rosemont-Angus.Conçues avec un souci de réduire l’empreinte environnementale, les 24 maisons de ville et maisons superposées de Tak Village comporteront des allées piétonnes végétalisées agrémentées de mobilier urbain.

DevMcGill

28


Tri et recyclage des matériaux (pertes) issus du chantier de construction Préférence pour les matériaux locaux Site à proximité du réseau de transport en commun et de transport alternatif Communauto Possibilité d’intégrer en option un compartiment pour le compostage à même le mobilier des cuisines Endroits de collecte de matières recyclables et compostables dans la salle à déchets au niveau des garages Aucun stationnement en surface, sauf les 2 voitures en autopartage disponible sur le site Matériau utilisé pour la toiture favorise la réduction des îlots de chaleur (toiture blanche) Tous les stationnements seront prêts à accueillir une borne de recharge de voiture électrique (50% des stationnements pour la phase 2 des maisons de ville superposées) – Système non disponible pour les bornes de type « SuperCharger de Tesla ». 29

TA K V I L L A G E . C O M

De plus, elles seront dotées des caractéristiques suivantes en matière de considérations environnementales :

Prenez rendez-vous avec l’un de nos représentants et découvrez-en davantage sur un concept unique déjà très populaire. 514 900-3434 info@takvillage.com


NOIR

Savourez le privilège de vous offrir l’exclusivité. En effet, seuls quelques penthouses portent le sceau « Noir Collection » et offrent à leurs résidents un espace de vie unique qui témoigne d’un souci du détail inégalé. Ces espaces somptueux sertis d’immenses terrasses sont dotés de produits émanant de fournisseurs de grande renommée qu’il s’agisse de cuisines Poggenpohl, des produits pour la salle de bain Wet Style ou la pièce-penderie de California Closet. Triés sur le volet, nos fournisseurs haut de gamme donnent le ton à cet univers de rêve.

N OI R CO L L E C T IO N , L’ E XC LU S IV IT É S IG N É E DE V M CG IL L

N O I R CO L L E C T I O N .CO M

(D I V I SI O N D E CO GI R I MMO B I L I E R )

DevMcGill

Les penthouses portant le sceau Noir Collection du projet résidentiel Noca offrent des espaces de vie inusités parce que la qualité des matières rend les lieux mémorables. En les habillant des plus beaux atours, Noir Collection leur confère des attributs recherchés et éblouissants.

Pour plus d’information : 514 700-4024 info@noircollection.com

30


À l’orée d’une nouvelle décennie, nous sommes très heureux d’offrir à nos clients une vie magnifiée grâce à notre prestigieuse Noir collection dont le sceau de distinction hors pair fait preuve d’un raffinement et du souci du détail inégalés.

N OC A N O IR CO L L E C T IO N : PA RC E Q U E L A V IE S E R A IT T R O P T R IST E SAN S M YST È R E !

Seule une poignée de penthouses Noir Collection offrent à leurs occupants un espace de vie unique grâce à de savantes touches élégantes et prestigieuses. Terrasse en plein ciel, étage sécurisé, design hautement sophistiqué, finis hyperpersonnalisés. Venez découvrir Noir Collection dès maintenant à notre ravissant espace-vente Noca, à l’image de notre très convoité projet situé au cœur de Griffintown.

31


AT E L I E R S H É R I TA G E

PAR MADELEINE LEBLANC

NOUVEAUTÉ

ATELIERS CASTELNAU, PHASE 4, HÉRITAGE

Q UA N D U N TÉ M O IN D U PASS É S ’INS C RIT DA N S L E PATRIM O INE D E D E M AIN ! Ateliers Castelnau devrait dévoiler en novembre la dernière phase de son ensemble, la très attendue phase 4 (Ateliers Héritage pour les intimes) qui sera constituée de 36 condominiums abrités dans un écrin de pierres grises quasi centenaire. Hyper convoité – le ratio d’inscrits pour le nombre d’unités disponibles donne le tournis, l’ultime phase d’un projet très populaire sait, elle aussi, cultiver l’envie.

DevMcGill

32


Entre 1916 et 1921 est construit le bâtiment principal de l’Institution des sourds-muets. Aujourd’hui, il est le cœur du projet immobilier Castelnau En 1926 est érigé l’édifice des ateliers des Sourds-Muets situé sur la rue De Castelnau. Ce bâtiment sera intégré à la phase IV du projet immobilier les Ateliers Castelnau.

33


H É R I TA G E

DevMcGill lance cet automne la phase 4, Héritage, aux Ateliers Castelnau. POUR PLUS DE DÉTAILS CONSULTEZ LE SITE WEB AT E L I E R S C A S T E L N A U . C O M

Ses magnifiques unités, à la signature franchement contemporaine – merci aux architectes de Provencher_Roy, devraient être en vente pour le grand public dès novembre. Situés à même un bâtiment historique quasi centenaire et constitué de pierres grises emblématiques et extraites d’une ancienne carrière attenante au site actuel, ces condos seront dotés d’un symbole recherché incontestable de la métropole. Ce legs patrimonial transformé en immeuble d’habitation modernisé est situé au cœur d’un concept architectural contemporain. DevMcGill

34

Érigé en 1926, l’immeuble a vu défiler des centaines de jeunes en formation. Dans ces ateliers, une formation en cordonnerie, menuiserie, tissage, broderie, typographie, couture, forge et peinture y étaient offerte. Ce clin d’œil aux artisans d’antan permet de témoigner d’un souci marqué pour la mémoire des divers passages qui ont contribué à conférer une identité propre à ce quartier phare tout en favorisant une intégration judicieuse.


Chill Out Technique mixte sur bois, néon 84” x 84”

ROCK THERRIEN EXPOSITION SOLO ÉTÉ 2020

GALERIELEROYER.COM |

info@galerieleroyer.com @galerieleroyer @GALERIELEROYER | 514.287.1351 514-287-1351

galerieleroyer.com 24, rue Saint-Paul O.


A LV É O

DevMcGill

36


ALVÉO MIRABEL :

L A PH AS E 2 B AT SO N P LEIN ! La phase 1 est déjà presque entièrement vendue et est en partie occupée. La phase 2 vient d’être lancée et quelques unités ont tout de suite trouvé preneurs. Regroupant en tout un ensemble de 56 maisons de ville superposées offertes en copropriété et réparties sur cinq phases, Alvéo propose une formule actuelle très attrayante et franchement populaire. Les architectes de DKA Architectes ont mis de l’avant des formes géométriques épurées et des matériaux attrayants ce qui contribue à l’émergence d’une architecture saine et moderne. Nous croyons qu’en privilégiant des matériaux et des couleurs actuels, fascia - membrane d’aluminium prépeint de couleur gris anthracite, revêtement d’aluminium prépeint de plusieurs couleurs dont effet bois gris fusain, blanc, gris charbon et accent de rouge vif, ils ont réussi à créer une proposition cohérente et chaleureuse. Chaque unité compte 2 ou 3 chambres à l’étage et une salle de bain complète. Très lumineux, le rez-de-chaussée dispose d’un concept à aire ouverte et possède de superbes espaces dont une cuisine au goût du jour qui comprend un îlot élancé. La terrasse arrière de dimension imposante permet d’accueillir à la fois espace repas et aire de détente. En plus du garage situé à l’arrière du bâtiment, un espace de stationnement se trouve à l’avant. UN E G A MME DE F I N I S E N H A R MO NIE AVE C LE S IT E

Afin d’évoquer la nature environnante, nos designers ont retenu des matériaux qui se marient à merveille avec le site. Qu’on en juge : La source : ode à l’essentiel ! On y évoque un élément naturel indispensable à l’aide de teintes naturelles de bois, de sable et de pierre. Écorce : rappelant le bois brûlé, ce rassemblement fait la part belle au noir mystérieux et à ses dérivés. Des tons de granit, de béton et de charbon s’y donnent rendez-vous. Galet : comment mieux aborder la douceur de vivre qu’avec ces gris délavés et autres roches sédimentaires.

37


UN TO I T P O U R TO U S  !

Les 56 maisons de villes et condos que propose ce projet s’avèrent le parfait compromis entre ville et campagne ! De la jeune famille dynamique, aux retraités actifs, des jeunes professionnels aux couples dont les enfants ont récemment quitté la demeure familiale, nombreux sont les gens qui y trouvent leur compte. Qui plus est, il est aussi possible de personnaliser chacune des demeures. De plus, ce projet actuel situé au cœur d’un environnement naturel se démarque grâce à sa formule « tout-inclus ». Ainsi, aucun déneigement ni tonte de gazon n’incombent aux propriétaires. L’esprit dégagé, les résidents peuvent pleinement profiter de la salle d’entraînement et de son espace yoga ou encore de la salle récréative où un grand écran et des divans douillets permettront d’accueillir vos amis et de régaler votre famille élargie grâce à la cuisine toute équipée qui s’y trouve (quand le tout sera autorisé).

Alvéo Mirabel offre de nombreux avantages : Tranquillité de la rue (projet intégré) Formule copropriété (aucun entretien) Garage intégré indépendant (aucun entretien) Grande terrasse privée (pas de pelouse à tondre) Possibilité d’installer un monte-escalier du sous-sol au rdc Concept à aire ouverte Aucun voisin à l’arrière Vue dégagée sur le boisé et la rivière

Pour plus d’information : 450 420-4947 info@alveomaisonsdeville.com A LV E O M A I S O N S D E V I L L E . C O M

DevMcGill

38


Pourquoi habiter à Mirabel « Un cadre de vie exceptionnel en totale harmonie avec la nature et l’environnement, voilà ce que Mirabel offre à ses citoyens. Située au cœur des grands espaces, Mirabel allie les avantages de la ville aux bienfaits d’un milieu de vie champêtre. Ses vastes étendues et ses boisés offrent aux amateurs de plein air l’accès à des pistes cyclables, des sentiers de ski de fond et plusieurs parcours équestres sans compter ses nombreux terrains de golf, ses terrains de baseball, de soccer et ses parcs de quartier. S’ajoutent à cette liste, des terrains de camping, des patinoires extérieures, trois arénas, le parc du Domaine-Vert, une base de plein air qui s’étend sur 1 500 acres, ainsi que le parc régional du bois de Belle Rivière qui, avec ses 176 hectares, compte parmi les plus beaux domaines forestiers du Québec. Mirabel, c’est aussi l’abondance d’une variété de commerces et de services publics des plus complets ainsi que l’accessibilité à une douzaine d’écoles primaires et à une école secondaire. Mirabel est aussi bien dotée en matière d’équipement culturel. Elle dispose en effet de sept centres culturels et offre six bibliothèques municipales. Mirabel dispose également de quatre écocentres réservés aux citoyens mirabellois où l’on peut déposer toutes les matières recyclables et offre à ses citoyens un programme de collecte sélective porte-à-porte des matières recyclables. » Extrait du document Mirabel y travailler, y habiter, y vivre, publié par la Ville de Mirabel.

Habiter à Mirabel et mettre à profit un excellent rapport qualité/prix ! Vivre en harmonie avec la nature, profiter de l’accès direct aux multiples activités de plein air offertes à proximité, bénéficier d’un mode de vie urbain ; c’est très bien ! Obtenir plus d’avantages en déboursant moins : c’est encore mieux ! La Ville de Mirabel offre un taux de taxes foncières parmi les plus faibles au Québec. Assez invitant, non ? De plus, on y propose une vie sécuritaire dans un cadre serein d’où émane un fort sentiment d’appartenance à la communauté. Facile à découvrir, accueillante, ouverte et dynamique, cette municipalité connaît un essor démographique remarquable et vit un élan économique enviable. De nombreux sièges sociaux y élisent domicile et la Ville se fait un point d’honneur d’adopter des solutions environnementales novatrices. Pas de doute, Mirabel a la cote. 39


PAR MADELEINE LEBLANC

BENHAÏM

RENÉE

PORTRAIT

D E R R IÈ R E LE GRAND H U M ANITI S E CACH E… U N E F E M M E ÉLANC ÉE. Audacieux, et unique, Humaniti Montréal possédait aussi son lot d’imposants défis techniques. Pour les relever avec brio, une équipe chevronnée de professionnels aguerris travaille sans relâche pour compléter, ce spectaculaire écrin. « Le projet est quasi terminé et nous sommes très fiers du travail accompli », confirme Renée Benhaïm. Grâce à cet assemblage inédit, le paysage du centre-ville s’avère resculpté avec panache. La construction du pont reliant les condos Humaniti à l’hôtel Autograph Collection de Marriott faisait partie des nombreux défis techniques. Cette étape cruciale a permis de faire en sorte que la troisième composante centrale du projet s’érige de toute sa superbe. Porte-à-faux spectaculaire, prouesse technologique et pur ravissement pour l’œil, cette nouvelle aile enchante déjà les badauds qui déambulent rue Viger devant la place Riopelle, en plus de recevoir les grands honneurs. Ainsi, M. Félix Bédard, vice-président et cofondateur de la firme d’ingénieurs Elema a reçu en novembre 2019 le prix d’excellence de la construction en acier ICCA Québec dans la catégorie « Jeunes ingénieurs – Architectes » pour sa contribution à Humaniti Montréal. Le bâtiment multi-usage exigeait le mariage de différentes trames de colonnes. La charpente de transfert de trois étages mesurant 27 m (90 pi) de portée reprenait les charges de neuf étages de l’hôtel et ne pouvait être érigée que par les grues à tour,

DevMcGill

40


et ce, sans l’usage d’échafaudages. Ce tour de force a exigé la conception d’un système de résistance aux charges latérales de la structure sans joint qui prend appui sur deux podiums distincts. Devant de telles prouesses, on ne s’étonne pas que Humaniti Montréal ait figuré parmi les cinq finalistes d’envergure dans la catégorie Best Futura Project en mars 2019 au MIPIM de Cannes, où l’on retrouvait également des projets de l’architecte Jean Nouvel (avec la participation du designer Philippe Stark) et de la firme Zaha Hadid Architects. F E M M E S AU T R AVA I L

Allure longiligne, chevelure d’ébène, Renée Benhaïm, projette à la ville une image racée. Sur le chantier, son élégance naturelle est vite réprimée. Port du casque et bottes obligatoires consignent son style griffé au rencart. « Sur le chantier, je suis habillée en jeans, comme tout le monde. On est évalué sur nos compétences et c’est mon esprit cartésien qui prime. » Signe des temps, elle rapporte que de nombreuses femmes appartenant à divers corps de métier viennent prêter main-forte pour la réalisation du projet. Et, même si nous sommes très loin de la parité, les apparences sont parfois trompeuses. « J’ai remarqué à quelques reprises que les femmes étaient majoritaires dans le cadre de certaines réunions », observe-t-elle. Par ailleurs, elle souligne aussi que peu de bâtiments comportant un ratio de difficultés aussi élevé que Humaniti ont été érigés jusqu’à maintenant à Montréal. « À vrai dire, le projet présentait certaines difficultés techniques sans précédent. La tour principale a une forme très étroite et possède deux gros noyaux de structures, soit la cage d’escalier et celle des ascenseurs. Même si la Ville nous a sans doute remerciés 50 fois d’avoir mis de l’avant un tel projet, il nous appartient de le réaliser avec ses caractéristiques intrinsèques. On a dû d’abord aller à l’encontre de la règle habituelle de conception intérieure – interior design. Cette fois-ci, l’enveloppe dicte carrément les difficultés de l’aménagement, mais on s’en sort toujours ». Renée Benhaïm met aussi en relief le côté spectaculaire de l’hôtel tout en rappelant les caractéristiques novatrices de son assemblage. « Le recours à quatre colonnes pour soutenir l’hôtel aurait été très simple. Nous avons opté, de concert avec la firme d’ingénieurs, pour du jamais vu et il était bien sûr ardu de tout prévoir. Nos cinq composantes sont de grande ampleur. Par exemple, il faut bien déployer les systèmes mécanique et électrique et prévoir l’aménagement des condos dont la plomberie descend en quinconce par rapport à la position des balcons. Tout cela requiert beaucoup de planification et la capacité de se retourner rapidement pour la prise de certaines décisions. » UN PA RCO U R S S I N GU L I E R

Fille de deux intellectuels professeurs de philosophie (son père évolue maintenant comme psychanalyste), Renée Benhaïm a opté pour un trajet scientifique rigoureux qui comporte 41


PORTRAIT

des réalisations tangibles. « Je suis allée complètement ailleurs dans mon choix professionnel – c’est la sensation d’achèvement qui m’a attirée. Intuitivement et instinctivement, je voulais me réaliser avec quelque chose de concret. »

H U M A N I T I M O N T R E A L .CO M

Après une formation en génie civil à Polytechnique Montréal (elle était sur les lieux lors de la tragique tuerie), elle enchaînera les contrats à la pige une fois son diplôme obtenu et s’envolera éventuellement vers la Polynésie française pour prendre mari et… décrocher un poste à l’hôtel Four Seasons de Bora Bora. « Il se trouvait que Bora Bora construisait alors ses derniers hôtels. J’ai fait tout le projet ponctué de deux grossesses accompagnées chacune de 10 semaines de congé de maternité. »

DevMcGill

De retour à Montréal, Renée fera un passage tout naturel au nouveau et très prestigieux Four Seasons, parfait tremplin pour faire le saut à la tête de Humaniti Montréal. Le reste appartient dorénavant à l’histoire et elle poursuit sa route au sein de Cogir Immobilier à titre de Directrice Sénior – Division des Grands Projets.

42


FAIRE DU GRAND BEAU, CHEZ VOUS

RESIDENTIEL & COMMERCIAL ︱ KARYNEDEBONVILLE.COM ︱ 514.569.0740

sur mesure


H U G O L A F R ANCE : L’ H O M M E Q UI VO U S VEU T D U BIEN ! Derrière toute bonne intention se trouvent une disposition d’esprit et un désir arrêté d’atteindre un but, un dessein… voire une certification ! C’est assurément cet objectif d’excellence que Hugo Lafrance, Directeur, stratégies durables chez Lemay, firme d’architecture et de design, s’est mis en tête de décrocher en proposant aux instigateurs du projet Humaniti de viser l’obtention de la toute première certification WELL au Québec.

L E M AY. C O M

LEMAY, FIRME D’ARCHITECTURE ET DE DESIGN

PAR MADELEINE LEBLANC

C E R T I F I C AT I O N W E L L

DevMcGill

Précisons d’emblée que, comme le stipulent les créateurs de cette appellation internationale qui a vu le jour en 2014, « Le programme de certification WELL® est le premier du genre à se concentrer exclusivement sur la santé et le bien-être des personnes touchées par l’environnement bâti. L’objectif de WELL® est de résoudre les problèmes qui affectent la santé, le confort et les connaissances des occupants par la conception, les opérations et le comportement. » En phase avec les préoccupations environnementales de l’heure et soucieux d’offrir un produit à la fine pointe des prouesses technologiques en architecture actuelle, Lemay a déployé, pour ce faire, les trois piliers majeurs de son approche synergique à savoir : design remarquable, approche nette positive et réalisation transdisciplinaire. La Société a néanmoins gardé à l’esprit des préoccupations liées à la santé, à l’environnement, à la performance énergétique et à la gestion carbone. Directeur, stratégies durables, Lemay, firme d’architecture et de design

LAFRANCE

HUGO

CE RT IFICAT IO N WE LL, H U MANIT I MO NT RÉ AL

« Notre démarche fonctionne à merveille à l’échelle de projets comme Humaniti. Divers intervenants se côtoient grâce à notre offre de services intégrés. Et puis, en cherchant une valeur ajoutée plus distinctive pour la composante appartement-locatif, en lien avec le nom et l’identité du projet Humaniti, il y a vraiment eu une résonnance et une volonté de tenir compte d’enjeux liés à la santé, au confort et au bien-être que les appartements pouvaient procurer », se souvient Hugo Lafrance. Il souligne ainsi combien l’idée d’obtenir la certification WELL s’est inscrite avec à-propos dans l’esprit du projet.

44


WEL

DIX CO NCE PTS -CLÉ S MIS D E L’AVANT PAR LA NO RME W ELL

Air, eau, nourriture, lumière, mouvement, confort thermique, acoustique, matériaux, esprit et communauté constituent l’essence des éléments pris en compte pour obtenir la certification WELL. Cette nouvelle norme internationale de référence est destinée aux bâtiments qui tentent de fédérer des espaces intérieurs et des communautés unies par la mise en œuvre et la validation des projets visant à appuyer et à faire progresser la santé et le bien-être humains. De fait, l’une des spécificités de la certification WELL, c’est qu’il s’agit d’une certification de performance qui ne comporte donc pas de garantie de résultats. « On prend bien sûr les moyens pour y parvenir, et on adopte beaucoup de mesures pour favoriser notamment une excellente qualité d’air intérieur. L’IWBI (International WELL Building Institute) mandate des laboratoires qui analysent, entre autres, la qualité de l’air et de l’eau en fonction de critères très élevés. Nous sommes évidemment tributaires des résultats qui, à la fin, permettent d’obtenir ou non la certification » précise M. Lafrance. SANT É E T B IE N-Ê T RE À L’AVANT-PLAN

Chose certaine, l’exercice a poussé les responsables à ratisser plus large pour faire des choix susceptibles de profiter à l’ensemble des usagers. Par exemple, le gymnase du projet Humaniti s’avère de bonne dimension et dans l’ensemble, les liens avec des éléments naturels s’en trouvent rehaussés alors qu’une connexion piétonne se dégage du tout. « On veut s’assurer que les gens puissent facilement se rassembler. On met de l’avant des éléments

45


ARCHITECTURE WELL

biophiliques liés à la nature malgré le contexte dense du centre-ville. La ville est très minérale et cet aspect ressort de plusieurs façons. On essaie de retisser ce lien, notamment en célébrant la représentation d’un arbre dans la cour intérieure et en cadrant des vues de grande qualité qui mettent en valeur des composantes naturelles. » Les finis sélectionnés visent également à favoriser l’aspect naturel des matériaux. Le « design actif » fait aussi partie de cet effort. L’aménagement prévoit des façons d’inciter les gens à se déplacer de manière active. La proximité des services et du métro fait en sorte qu’il est facile d’effectuer ses déplacements dans les environs. « On peut sortir à pied pour faire ses courses et se sentir très connecté aux alentours ou encore planifier ses déplacements à vélo grâce à des espaces intérieurs sécurisés qui permettent d’être à l’aise d’y garer notamment un vélo de qualité. La conception de la circulation horizontale et verticale favorise, de son côté, un certain sens de l’orientation qui permet de se déplacer de façon plus fluide » renchérit-il. De plus, dans un guide destiné à l’occupant, les environs seront cartographiés dans un rayon de 150 m afin de permettre aux gens de bien trouver à proximité les services de santé, les propositions d’alimentation saine et autres renseignements qui caractérisent le quartier. Le tout prendra forme dans un grand esprit de transparence afin que les usagers puissent bien connaître non seulement l’aspect physique et mécanique dans lequel ils évoluent, mais aussi les composantes qui les entourent et qui tendent à leur permettre de vivre dans un univers sain et bien conçu. Beau programme, non ? Une fois que l’ensemble des condos-locatifs sera occupé, soit fin 2020, le processus de vérification WELL démarrera. D’ici là, on se croise les doigts tout en maintenant des normes de qualité très élevées pour l’ensemble de la réalisation de Humaniti Montréal. Restez branchés !

DevMcGill

46


47

H U M A N I T I M O N T R E A L .CO M

WEL


Collection penthouse

CHEZ SOI COMME À L’HÔTEL SERVICES D’HÔTEL

VALET 24 H / 7

CENTRE D’ENTRAÎNEMENT

PISCINES

SPA. SOINS. BEAUTÉ.

PLANIFIEZ VOTRE VISITE MAINTENANT JOSEPH VALENTINO JOSEPH@HUMANITIMONTREAL.COM 514.829.0507

RÉALISATION

CERTIFICATION VISÉE


PAR MADELEINE LEBLANC

PENTHOUSE

V U E SU R LA VILLE : M AGNIFIQ U E P E N T H O US E À CO NTE M P LER E T D ’ O Ù CO NTEM P LER Quand une paire d’as s’affaire à agencer un penthouse Humaniti aux couleurs de Roche Bobois, le résultat décoiffe. En matière d’élégance, elles sont imparables. Pour ce qui est de l’audace, Jessica et Renée savent exactement jusqu’où dépasser la ligne. Alors, prendre les commandes pour habiller un Penthouse Humaniti Montréal en Roche Bobois – fleuron Made in France de l’art de vivre avec distinction de pied en cap et épater la galerie ? « Nous avons tous besoin d’un passe-temps, non ? », répondent-elles ironiquement en chœur.

49


PENTHOUSE

DevMcGill

50


Leur mission : réinterpréter avec finesse un espace majestueux en un amalgame de couleurs et de matières vibrantes un pour le sublimer et dépasser ainsi les attentes de futurs clients. « Essentiellement, nous avons eu les coudées franches pour mettre de l’avant notre proposition » explique René Benhaïm, ingénieure, directrice du projet - programme Humaniti. « De plus, travailler avec Roche Bobois, avec qui nous avions déjà un partenariat et qui représente pour nous l’incarnation d’un sceau à part, allait de soi. Il s’agissait en quelque sorte du mariage parfait » précise-t-elle. Pour conférer à ce penthouse des allures de palais urbain savamment décontracté, elles ont relevé leurs manches et procédé à plusieurs rencontres afin de déterminer la ligne directrice. Leur complicité les a guidées et une sensibilité très compatible a fait le reste. Heureusement, leurs goûts aiguisés allaient dans le même sens et leurs sens respectifs de l’esthétique et de la composition respectifs étaient alignés. « Nous avons voulu mettre en scène un décor à la fois enveloppant et spectaculaire » renchérit Jessica Puglisi, designer, gestionnaire de projets, programme Humaniti. Pour ce faire, en plus des consultations préliminaires entre elles puis avec des membres de l’équipe de Roche Bobois, Jessica s’est vu confier la tâche des personnalisations. « Arrêter nos choix sur les collections de meubles

51


DevMcGill

52


et sur les couleurs, c’est une chose. Mais, une fois ce premier tri établi en collaboration avec Renée, j’ai dû déterminer les couleurs exactes et dans plusieurs cas, le type de matière, de texture ou de tissus. Un travail à la fois passionnant et très minutieux et qui comprend beaucoup de détails. » UN E F F E T R E NV E R SA N T

En entrant dans ce nouvel écrin chaleureux, on a la sensation de basculer dans un univers feutré où une abondante lumière naturelle se charge d’inonder tout l’espace. Spacieux et conviviaux, les lieux permettent d’ailleurs d’accueillir de nombreux convives. Voiles, la table de repas surdimensionnée, signée par le designersculpteur italien Maurice Barilone s’avère incontestablement la pièce maîtresse. Longue de trois mètres et permettant à une dizaine de commensaux d’y prendre confortablement place en s’asseyant sur une chaise d’allure très contemporaine de la gamme Front Line Bridge, elle n’en produit pas moins un effet de légèreté confondant. Son plateau en verre trempé semble déposé sur un piètement de feuille dorée. En retrait, trois tabourets ludiques de couleur orange brûlé peuvent accueillir quelques personnes côté îlot pour un repas express tout en égayant cette section. Autre élément saisissant, le canapé à angle de cuir gris clair avec surpiqûre blanche dont l’ampleur et la générosité n’ont d’égales que les tables basses à la laque mate qui le ceignent avec aplomb. D’immenses tapis de laine aux motifs géométriques délimitent ces espaces et contribuent à leur conférer beaucoup de chaleur. Lampadaires en laiton satiné d’acier laqué, buffet surnommé Paris Paname et ses quatre tiroirs, et deux « classiques » et enjoués fauteuils Bubbles vert topaze donnent du punch à la portion Nord qui débouche sur l’accès à la ravissante terrasse. D ES C HA MB R E S A PAI SANT E S

Dans la chambre principale, un lit Backstage, théâtral à souhait avec son piètement asymétrique et son ailette de tête arrondie de couleur sarcelle, prête des airs Art déco revisités à cette pièce essentiellement paisible et relaxante. Un fauteuil également aux formes profilées complète harmonieusement la décoration. La chambre secondaire possède un lit sur pied Brio Bed d’allure compacte et aux lignes épurées. Un espiègle fauteuil Lady B et deux coquettes tables de nuit signent le tout avec doigté.

53


Crédit des photos de ce dossier / Alexandre Parent

Prédominance des bleus et des verts, palette de couleurs variées, œuvres d’art savamment choisies et présentées (provenant essentiellement de la collection Cogir Immobilier), atmosphère distinguée. Déambuler dans cet appartement-terrasse – l’un des derniers du projet - agencé avec une telle maîtrise, donne le tournis et fait naître l’envie. Avis aux intéressés : on peut se procurer cet espace avec tous les meubles et accessoires compris. À qui l’insigne honneur ?

DevMcGill

54

R O C H E - B O B O I S .CO M .CO M

L E TO UT ENCO R E MI E UX Q U E L’ E N SE MB LE D ES PA RT I ES


Vivre au NOCA dans Griffintown, c’est : Évoluer dans un immense quadrilatère piétonnier  Habiter en bordure du canal de Lachine

Jouir d’une abondante lumière naturelle  Profiter d’une architecture contemporaine inédite  Bénéficier d’aires communes extraordinaires, et bien plus encore.

Procurez-vous l’un des derniers condos encore disponibles ESPACE VENTE ET VISITE (SUR RDV SEULEMENT) 1551, rue Basin, Griffintown | 514 700.4024 | NOCACONDOS.CA


stores

rideaux

motorisation


Visitez-Nous en Magasin 1384 Notre-Dame Ouest, MontrĂŠal Consultation Ă Domicile 514-846-8878 ou info@storeurbain.com

storeurbain.com


DOSSIER À VENDRE

DÉCOUVREZ NOS CONDOS DISPONIBLES POUR OCCUPATION IMMÉDIATE Angus/Rosemont

Griffintown

Mirabel

Centre-ville

PROFITEZ DE NOS PROMOTIONS EXCLUSIVES C O N D O S O C C U PAT I O N I M M E D I AT E . C O M

59


O C C U PAT I O N I M M É D I AT E

À VENDRE

L A CO L L E C T I O N DES CO N D OS P O UR O CCU PATIO N IM M É D IATE.

N

3

OS

BL

CO

D

ES

Vous pourriez vivre dans le condo de vos rêves en quelques semaines seulement ! Découvrez les différentes unités et contactez un de nos représentants des ventes pour une visite.

DISPON

I

TAK VILLAGE : 2800 rue Gilford, Montréal, QC 514 900-3434 info@takvillage.com POUR PLUS DE DÉTAILS : TA K V I L L A G E . C O M

TAK, PHASE 2 Condo Étage Plan Superficie

Description

Orientation

Prix avant taxes

106 1 e

C12

942 p 2

2 chambres + 2 sdb

Est

426 000 $

105 1

e

D6

1 198 p 2

3 chambres + 2 sdb

Ouest

526 000 $

109 1

e

E2

1 519 p

4 chambres + 2 sdb

Ouest

654 000 $

DevMcGill

2

60


N

ES

2

OS

BL

CO

D

DISPON

I

ALVÉO 9225, Boul. de la Grande-Allée, Mirabel, QC 450 300-4947 info@alveomaisonsdeville.com POUR PLUS DE DÉTAILS CONSULTEZ LE SITE WEB : A LV E O M A I S O N S D E V I L L E . C O M

ALVÉO Condo

Superficie

Description

Orientation

Prix avant taxes

201

1266 p 2

2 chambres

Coin, bas

306 000 $

202

1 640 p 2

3 chambres

Coin, haut

348 000 $

Consulter la fiche complète de chaque unité au : C O N D O S O C C U PAT I O N I M M E D I AT E . C O M

61


N

D

5

OS

ES

CO

À VENDRE

BL

O C C U PAT I O N I M M É D I AT E

DISPON

I

NOCA (phase 1 et 2) : 1551, rue Basin, Montréal, QC 514 700-4024 info@nocacondos.ca POUR PLUS DE DÉTAILS CONSULTEZ LE SITE WEB : N O C ACO N D O S .C A

NOCA, PHASE 1 Condo Plan

Superficie

Description

Orientation

Prix avant taxes

705

C8

1 474 p 2

SPH : 2 chambres + 1 sdb

Cour intérieure

779 900 $

808

C7

1 304 p 2

PH : 2 chambres + DEN + 2 sdb

Biais vers canal

724 900 $

NOCA, PHASE 2 Condo Étage Plan Superficie

Description

Orientation

Prix avant taxes

814 8 e

D11

1 347 p 2

2 chambres + 2 sdb + terrasse toit

Biais vers canal

969 900 $

816 8 e

D8

1 325 p 2

2 chambres + 2 sdb + terrasse toit

Biais vers canal

940 890 $

817 8 e

D10

1 277 p 2

3 chambres + 2 sdb + terrasse toit

cour intérieure

950 900 $

Consulter la fiche complète de chaque unité au : C O N D O S O C C U PAT I O N I M M E D I AT E . C O M

DevMcGill

62


HUMANITI 1020 de Bleury, Montréal, QC 514 829-0507 joseph@humanitimontreal.com POUR PLUS DE DÉTAILS CONSULTEZ LE SITE WEB : H U M A N I T I M O N T R E A L .CO M

HUMANITI Penthouses Plus que quelques penthouses de disponibles, infos sur demande

63

Prix avant taxes à partir de 2,1 M $


PAR MADELEINE LEBLANC

T É L É T R AVA I L

U N P E T IT CO IN O Ù TRAVAILLE R ! DE S E S PAC E S R E PE NS É S PO U R ACCU E ILLIR DE NO U VE LLE S H AB ITUDES !

La pandémie liée à l’apparition de la Covid-19 aura chamboulé le monde entier et transformé notre façon de vivre à plusieurs égards. Bien des gens ont appris à apprivoiser cette nouvelle réalité en moins de deux et à développer des façons de faire inédites. Parmi ces « nouvelles compétences », on note beaucoup de flexibilité et une plus grande maîtrise des technologies pour effectuer le travail à distance ou, pour plusieurs, combattre la solitude. On jardine, on cuisine, on s’entraîne et on célèbre les grandes joies que procurent parfois les petits bonheurs tout en espérant un déconfinement permanent. DevMcGill

64


D EM EURE R AC T I F S , C R É AT I F S E T PRO DU CT IFS G RÂCE À UN ESPAC E DE T R AVAI L R E P E NS É DE FAÇO N AST U CIE U S E

Pour Maxence Baratier, vice-président, gestion de projets, division développement immobilier et construction, Cogir Immobilier, il va de soi que cette situation modifie de façon permanente l’offre à proposer aux clients. « Nous devons tenir pour acquis que les gens veulent avoir accès à un endroit réservé à des fins de télétravail. Cela fait partie de la nouvelle donne. Les espaces que nous concevrons refléteront donc cette réalité ». À cet effet, on remarque déjà l’apparition d’une icône d’ordinateur sur la surface de travail proposée à même les nouveaux plans. Les gens souhaitent, de toute évidence, pouvoir disposer d’une telle ressource devenue atout incontournable. D’ailleurs, les aires communes de nombreux projets comme le Noca, Humaniti et Tak Village permettent déjà des usages polyvalents et la pratique simplifiée du télétravail, sans parler des terrasses, des jardins intérieurs et autres lieux de rencontres et d’échanges. C E QU’ I L FAU T R E DÉ F I NI R

Cette crise majeure exige des changements essentiels de même qu’une grande capacité d’adaptation jusqu’alors insoupçonnée pour certains. Il a fallu faire vite et bien avec les moyens du bord. Un bon branchement Internet constituait le nerf de la guerre. Mais puisque le travail à distance est appelé à faire partie des nouvelles pratiques, autant y réfléchir un peu afin d’en tirer le meilleur parti possible. Surface de travail, rangement, confort, lumière naturelle, classeur. Que d’éléments à redéployer pour structurer une nouvelle approche du travail de façon aussi ergonomique 65

Les aires communes le LIFE LAB ou la CANOPÉE du complexe immobilier NOCA. Des espaces inusités idéals pour travailler, échanger ou socialiser.


Le concept Imperia condominiums offre une très grande prestation en matière d’espaces communs hors de l’ordinaire. Ces lieux sont parfaits pour faire du télétravail, ou pour se poser entre deux réunions visioconférence.

qu’esthétique ! Il est évidemment souhaitable de délimiter une zone de travail, qu’il s’agisse d’une véritable trousse pour le professionnel virtuel ou encore d’un lieu fermé pour permettre une meilleure concentration et la tenue d’appels téléphoniques, confidentiels ou non. La déclinaison des accessoires varie au gré des besoins, des moyens et des habitudes de chacun. Il importe, en effet, de bien établir ses besoins en matière de surface de travail ou de rangement aussi nomades que soient vos habitudes. Selon que l’on dispose d’une pièce entière ou simplement d’un pan de mur sur lequel appuyer un meuble de travail et un système de rangement en hauteur, par exemple, il y a de nombreuses façons d’adapter un espace pour en faire sa petite « franchise professionnelle personnelle ». Le traducteur/réviseur Édouard Robitaille a opté pour l’adaptation d’une chambre. « Ma femme et moi avons emménagé dans notre nouveau condo au Beaumont au cours du mois de décembre. Je me suis donc immédiatement approprié l’une des chambres où j’ai installé mon espace de travail. Quel luxe ! » remarque-t-il. « Avec sa généreuse fenestration, j’ai beaucoup de lumière pour y effectuer mon travail. Cette grande chambre

DevMcGill

66


I M P E R I ACO N D O S .CO M

Le projet a été lancé à l’été 2020 Condos à partir de 269 920 $ (avant taxes)

Pour plus d’information : 514 700-1005 info@imperiacondos.com

offre amplement d’espace pour y mettre mes deux grands classeurs achetés pour ce nouvel emplacement, mon bureau et mes étagères pour y contenir mes livres de référence. Ordinateurs, imprimante, modem et téléphone, tout est installé pour le télétravail. J’ai fait poser des tablettes dans le placard pour y ranger ma papeterie. Quant à l’insonorisation, je n’ai qu’à fermer la porte pour me concentrer. Bref, je suis ravi ! » Certains pourront privilégier un milieu de vie et de travail évolutif. Différentes tâches seront exécutées dans divers endroits selon la course du soleil, la superficie dont on dispose ou le besoin de se changer les idées et de se délier les jambes. Plusieurs aimeront faire leurs appels en marchant, et si on n’a pas de notes à prendre ni d’écran à consulter pour ces échanges, il s’agit d’une excellente façon de joindre l’utile à l’agréable. Plus mobiles que jamais, nous avons constaté rapidement qu’un changement important dans l’organisation du travail venait de faire son apparition. À la vitesse grand V, plusieurs secteurs ont revu leurs procédures pour maintenir le cap malgré la suspension des activités de nombreux pans actifs de la société. « Cette situation inédite engendre forcément une réflexion en profondeur pour l’avenir. Des aires de travail nouveau genre voient le jour et une petite révolution est en branle » souligne M. Baratier. Qu’il s’agisse de travail en alternance maison/bureau, d’horaires flexibles, d’espaces partagés, de conciliation travail/famille, ou du besoin de se distancier davantage physiquement, de nouvelles options viables émergent au gré des contraintes. Comme l’avait remarqué Platon, « la nécessité est la mère de l’invention ». Les grands bouleversements sont souvent propices à des changements structurels, à des remises en question et à des analyses en profondeur. Voilà une belle occasion à ne pas rater, peu importe l’endroit où ces prémisses prennent forme.

67


CHEZ CAROLINE

PAR MADELEINE LEBLANC

CAROLINE ROBERGE, ARCHIVISTE MÉDICALE ET HEUREUSE COPROPRIÉTAIRE AUX ATELIERS CASTELNAU DE LA PHASE 1

AT E L IE R S C ASTELNAU P H AS E 1 : V IS IT E À D OM ICILE Un cocon chaleureux et plein d’astuces! Devant le défi de mettre à sa main un petit, mais lumineux espace, sa proprio, Caroline Roberge a su déployer une bonne dose d’imagination et de ruse. Savamment mis en scène, son condo s’avère douillet, coquet et féminin à souhait. Il faut dire que la réflexion a été pleinement nourrie. Caroline a acheté sur plan ce charmant studio de la phase 1 du projet Ateliers Castelnau deux ans avant sa réalisation. Elle a donc eu amplement le temps de faire le plein d’idées et d’achats pour s’attaquer à la tâche. « Je pense que ces années ont été les plus longues de ma vie », remarque-t-elle avec une pointe d’humour en nous faisant faire le tour du propriétaire.

DevMcGill

68


Cette période de gestation lui a néanmoins permis de bien penser l’aménagement et de faire des choix judicieux afin d’optimiser les quelque 380 pc à leur plein potentiel. La preuve ? Une trentaine de personnes s’y sont regroupées lors de la pendaison de crémaillère, sans s’y sentir à l’étroit.

« Comme c’est souvent le cas dans ce type d’événement, les gens se sont surtout concentrés dans la partie cuisine, mais franchement, on ne se marchait pas sur les pieds ». Aussi accueillante que son antre, Caroline aime recevoir et son sens de l’hospitalité a d’ailleurs guidé plusieurs de ses choix.

« Je suis originaire d’Abitibi et c’était important pour moi de pouvoir héberger à l’occasion des membres de ma famille. J’ai donc opté pour un fauteuil réversible qui permet d’accueillir un proche de passage sans pour autant gruger trop d’espace ». Son propre lit – pratiquement seul rescapé de son ancien logis – est escamotable et possède un important volume de rangement… sous le matelas. Autres trouvailles : des tablettes Ikea ont été installées dans le cagibi laveuse-sécheuse, la garde-robe d’entrée sert de garde-manger et l’évier de la cuisine fait office de seau à glace lors des grandes occasions.

69


L A B E L L E V I E  !

DevMcGill

70


DevMcGill lance cet automne la phase 4, Héritage, aux Ateliers Castelnau. POUR PLUS DE DÉTAILS CONSULTEZ LE SITE WEB

Pour égayer le tout et asseoir l’atmosphère, de l’éclairage personnalisé de marque Luminaire Authentik, une compagnie québécoise en plein essor qui offre la possibilité de choisir les matériaux et les couleurs pour un amalgame aussi unique que ludique, se retrouve sur pied au salon ou en suspension au-dessus de la table à manger. Bricoleuse à ses heures, Caroline profitera de l’atelier de travail au sous-sol de l’immeuble aménagé pour les résidents.

« Ce sera l’endroit idéal où réaliser mon projet de panneau perforé qui mettra, en quelque sorte, la touche finale à mon installation ».

filledesregions

Vous pouvez suivre Caroline Roberge sur Instragram, où elle croque la ville avec son appareil photo. Ses images sont souvent reprises par la chaîne CBC Montréal, et dernièrement l’entreprise Moment Factory a souligné une de ses photos du pont Jacques Cartier éclairé aux couleurs de l’arc-en-ciel.

AT E L I E R S C A S T E L N A U . C O M

Ravie d’y avoir élu domicile, Caroline recense ce qui lui plaît tant dans son nouvel univers et attend avec envie l’ouverture du gymnase qui fera partie intégrante de la phase 2. « J’aime la délimitation de l’espace. Je le trouve bien conçu. J’aime par exemple que la garde-robe de ma chambre crée une séparation avec la cuisine. Je n’ai pas de balcon, mais l’ouverture en Juliette qui surplombe le magnifique jardin me permet d’ouvrir la porte l’été et d’y prendre mon café comme si j’étais dehors. Et puis, la proximité avec le parc Jarry, le marché Jean-Talon et la Petite-Italie est extraordinaire », assure-t-elle. Archiviste à l’hôpital Sainte-Justine, elle emprunte la ligne de métro bleue pour se rendre à son travail en 20 minutes « top chrono ». Comme quoi, l’accumulation de petits plaisirs mène souvent à un certain bonheur. 71


FA IR E P LU S AVEC M O INS  : « L E F U T U R E ST RÉ D U CTIO N » ! À l’heure où il semble impératif de modifier certains comportements afin d’améliorer notre bilan carbone, d’adopter des habitudes de consommation responsable et d’encourager les producteurs locaux, plusieurs façons de faire émergent. Éliminer nos restes de table en les compostant et recycler ce qui peut être récupéré ? C’est déjà ça. S’attaquer au cycle de production, c’est-à-dire au cœur même de notre empreinte environnementale, voilà qui est déterminant. C’est là l’approche adoptée par Louis-Philippe Pratte, président fondateur de la boîte de design À Hauteur d’homme, atelier spécialisé dans le mobilier sur mesure écologique, avec une prédominance de la cuisine. « Notre approche vise à réduire, à épurer et à donner du sens », explique-t-il. Quand le minimalisme se fait vertueux !

H H .C A

Studio de design À HAUTEUR D’HOMME

PAR MADELEINE LEBLANC

ÉCOLO / DÉVELOPPEMENT

DevMcGill

Fondateur, Directeur Design + Brand

P R AT T E

LOUIS-PHILIPPE

Effort concret et nouvelle gamme mis de l’avant pour s’en tendre vers la substantifique moelle, la gamme SKIN, lancée par À Hauteur d’Homme se pose en moteur de changement grâce son modèle local de cuisine réinventée. Un astucieux système sans caisson prend appui sur le mur qui lui sert ainsi de surface d’ancrage et permet à une structure métallique d’accueillir les éléments traditionnels des armoires de cuisine. Portes, tiroirs, quincaillerie, tablettes, comptoirs, etc. sont ainsi supportés. De plus, les clients choisissent eux-mêmes l’essence locale de bois qui constituera le cadre massif des armoires en façade. Les panneaux intérieurs sont, de leur côté, composés de placage de source FSC (système de certification de source forestière). « Je voulais traiter de réduction et cela m’a poussé à développer ce produit. Je suis très satisfait d’avoir mis au point un dispositif invisible qui ne modifie en rien l’esthétique d’une cuisine standard ». Spécialisé en design automobile de la Hochschule de Pforzheim, en Allemagne, Louis-Philippe Pratte a négocié son virage écologique à la vitesse grand V en devançant les ténors de l’industrie notamment parce que l’urgence d’agir le pressait. « Mes convictions environnementales sont présentes depuis longtemps et m’ont poussé à quitter l’industrie automobile », explique-t-il. « J’aime l’innovation, la recherche et le développement et mon esprit analytique me permet de faire évoluer un produit puisque j’en vois facilement les faiblesses. « Bien sûr, l’auto est un produit tellement séduisant et très fort sur le plan émotif et identitaire. Autant j’aime le produit en matière de design, autant l’automobile représente un problème pour la planète et devient aujourd’hui une plaie pour l’humanité. » 72


73


É CO LO / D É V E LO P P E M E N T

DevMcGill

74


C H E R C H E R À M E T T RE LE B O IS E N VAL E U R P OU R S E S VE RT U S N AT U R E L L E S

Ce désir de faire plus avec moins est la bougie d’allumage de cette gamme. « SKIN s’inscrit dans une volonté de grande réduction. Le système Skin utilise 58 % moins de matière pour un caisson de 24 pouces de large et ce chiffre s’élève à 70 % pour quatre caissons (et devient exponentiel à mesure que l’on additionne les caissons) », estime-t-il. Lors de son séjour en Allemagne, LouisPhilippe Pratte se rappelle que le regard que les Allemands posaient sur le Canada 75

et le Québec tournait autour du bois, une matière première tellement abondante ici. Le fait qu’aucune marque ne semblait avoir adopté ce produit naturel comme composante centrale l’a beaucoup étonné. Le moment est propice pour ce type de produit et la demande est de plus en plus forte. Ainsi, Louis-Philippe Pratte possède la volonté de remettre en question ce qui est tenu pour acquis, ce qui favorise l’innovation, croit-il. « De plus en plus, le client souhaite porter une réflexion plus profonde sur l’aménagement et sur


É CO LO / D É V E LO P P E M E N T

l’environnement. C’est aussi notre responsabilité comme entreprise d’informer, d’enseigner et de promouvoir le changement. Certains sont plus réceptifs. Je sens vraiment une ouverture par rapport à ce discours-là aujourd’hui alors que quand je parlais du thème de l’environnement il y a 10 ans, ce n’était pas perçu de la même façon. C’était un truc charmant et sympathique, mais les gens avaient peur de devoir payer plus cher, alors que maintenant, pour plusieurs, l’environnement est vraiment une préoccupation centrale ». FA I RE F L È C H E DE TO U T B O I S  : UN ATOUT POUR PROMOUVOIR LE RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT

Ce système de production qui a soulevé un vif enthousiasme pourrait aussi permettre de livrer de plus gros volumes et de réaliser ainsi une économie d’échelle. « Pour le client, l’avantage financier de réduire est immédiat. Moins de matériaux coûtent forcément moins cher. C’est avantageux, et cela va donner plus de flexibilité pour le design, côté budget. Mais ça peut paraître contre-intuitif pour une entreprise de dire : on diminue les éléments et cela va donc réduire la facture. On peut aussi miser sur une plus grande qualité. Et ce produit est unique. Ce qui représente un bel avantage par rapport à la concurrence. » Devenu cuisiniste par aboutissement logique de sa démarche, Louis-Philippe Pratte considère aujourd’hui que la cuisine est un élément essentiel et un produit durable. « On a besoin d’une cuisine pour s’alimenter. La réflexion qui en sous-tend la conception est importante. Je découvre au fil des années la pertinence de ce secteur. Il ne s’agit pas de simplement juxtaposer des caissons. Je pense que ce qui intéresse les clients et les séduit dans mon approche, c’est qu’il y a un vrai travail de design qui va au-delà d’un simple alignement ». DevMcGill

76


Chaque histoire de vie est particulière et chaque espace offre des opportunités. Nous concevons des solutions personnalisées pour toute la maison. Tout comme la vie, chaque solution est distincte.

Retrouvez-vous chez vous avec

Appelez-nous ou cliquez pour réserver votre consultation virtuelle gratuite 514.636.6336

californiaclosets.ca

©2020 California Closet Company, Inc. Tous droits réservés. Chaque franchise est détenue et exploitée de manière indépendante.


MONTRÉAL ANIMÉE

I MP E R I A CO NDO MINIU MS

Q UA RT IE R DES S P E CTAC LE S  : VO U S FA IT ES PARTIE D E L’INS P IRATIO N ! À notre demande, la photographe Caroline Roberge braque son objectif sur un Montréal convivial, accueillant, animé et farouchement photogénique. Le quartier des spectacles constitue l’un de ses sujets de prédilection. À travers son objectif, elle saisit le charme des lieux et nous permet de contempler la puissance des souvenirs passés et à venir. Tout comme le fait la ville, le projet résidentiel Imperia Condominiums intègre le spectacle à son décor. Sa majestueuse architecture occupera les devants de la scène d’un quartier allumé où les plus grandes stars foulent les lieux et leur imprègnent une atmosphère festive.

filledesregions

Crédit photo : Caroline Roberge

I M P E R I ACO N D O S .CO M

Suivez chaque semaine les clichés de Caroline à la trace sur la page Facebook d’Imperia Condominiums et entrez en scène. Les condominiums Imperia vous propulseront en haut de l’affiche.

DevMcGill

M 78


T I L L U M I N AT I O N DU PONT JACQUES CARTIER Conçu par Moment Factory et six firmes montréalaises de multimédia.

79

L


INS

MONTRÉAL ANIMÉE

RÉSEAU SOUTERRAIN

BASSINS D’EAU SUR L’ESPLANADE DE LA PLACE DES ARTS DevMcGill

80


DENDRITES Cette œuvre d’art composée essentiellement d’acier galvanisé a été réalisée par l’artiste visuel Michel De Broin dans le cadre du projet de réaménagement de l’autoroute Bonaventure à l’entrée du centre-ville de Montréal en 2017 pour le 375e anniversaire de la fondation de Montréal.

PI CENTRE NAUTIQUE DU CANAL-DE-LACHINE AV E N T U R E S H 2 0

POINTE-À-CALLIÈRE Ce complexe muséal est le plus grand et le plus fréquenté musée d’histoire de Montréal. 81


MONTRÉAL ANIMÉE

LA GRANDE ROUE DE MONTRÉAL Avec ses 60 mètres de hauteur « notre œil » offre une vue panoramique époustouflante sur la ville. Il s’agit de la plus grande roue d’observation au Canada. Elle permet d’observer les environs jusqu’à une distance de 28 kilomètres.

DevMcGill

82

RA


AN LA PLAGE DE L’HORLOGE Véritable ambiance de vacances à quelques minutes du centre-ville conçue par l’architecte paysagiste Claude Cormier.

83

TE !


DOSSIER DESIGN

LA PHOTO DE LA PAGE PROVIENT DU SITE WEB DU DESIGNER, ET AUTEUR AMÉRICAIN JONATHAN ADLER QUI SE DÉCRIT COMME : MODERN, AMERICAN AND GLAMOUR

J O N AT H A N A D L E R . C O M

PAR MADELEINE LEBLANC

M IR O IR , M IRO IR, D IS - NO U S O Ù N O U S E N S O M M ES E N M AT IÈ R E D E D É CO RATIO N !

DevMcGill

Conformément au mot d’ordre ambiant, les tendances déco actuelles semblent se focaliser sur les trois grands R : réduire, réutiliser et recycler ! Moins consommer ou le faire plus intelligemment, dénicher des trouvailles le plus localement possible, donner une deuxième vie à des meubles ou à des accessoires défraîchis. Comptoirs plus minces, étagères de cuisine exposées, look industriel pour les luminaires, présence soutenue du noir mais abondance de couleurs pâles. Geneviève Pertugia et Jessica Puglisi, nos designers-maison d’expérience, suivent de très près tout ce qui se fait de nouveau dans le merveilleux monde du design et de la décoration. Total des courses ? Elles sont formelles : le design durable a la cote. Cela dit, nos savantes designers ont aussi débusqué pour nous ce qui égayera nos intérieurs. Qu’on en juge. 84


Ansty Plum House + Studio / Coppin Dockray © Brotherton Lock & Rachael Smith

1 D ESI G N D U R AB L E Faire vert, c’est bien beau. Montrer patte blanche, c’est préférable. Plus que jamais, la traçabilité est de mise et les certifications permettent de bien jauger de quel bois les producteurs se chauffent. Les consommateurs veulent savoir d’où proviennent leurs coups de cœur et s’assurer de la composition exacte des matériaux, connaître leur empreinte carbone et ne pas douter que griffe de qualité puisse s’arrimer à la décoration éthique.

2 DE S ACCE NTS VINTAG E S Les matières durables et intemporelles ont la cote. Le choix des combinaisons Mix and Match reprend du poil de la bête. L’heure est aux mélanges éclectiques : un peu d’audace, quelques couleurs en accent, des accessoires renouvelés et le tour est joué. Agencez le tout avec amour et redéployez au besoin.

GENE VIÈ VE P E RTU GIA

studio52.blog

D E S IGNERS D EVM CGILL

3 LE S CU IS INE S CO LO RÉ E S

JE SS IC A P U GLIS I

Il n’y a pas que dans l’assiette que les couleurs comptent. Mettez un peu de zeste dans votre environnement culinaire aussi. Vous vous sentirez un rien vitaminé. Les pastels chauds pourraient vous rendre service. Les verts et les bleus occupent bien sûr le devant de la scène par les temps qui courent. Les teintes douces sont à privilégier afin de bien les harmoniser avec l’ensemble du décor et de les aider à passer l’épreuve du temps.

85


gauche : article.com, droite : decoholic.org

T E N DA N C E D É CO

5 L E S D ÉCORS CO NT R AST É S Le maximalisme fait aussi tout un retour. Sortez de votre zone de confort pour mieux vous emmitoufler. Visez haut et osez les idées de grandeur. Meubles surdimensionnés, arrangements étoffés, juxtaposition de matières : velours, draperies, tableaux, on en met ! La superposition est le mot d’ordre. On gère notre chaos et on marie le tout.

Finis les complexes. On expose nos bibelots et on casse les codes. On se surprend à étaler nos biens comme bon nous semble. Tableaux du plancher au plafond, étagères à l’avenant, on crée son propre cabinet de curiosités et au diable les conventions.

6

gauche : coastalfarmhouse.com, droite : decoholic.org

4

ACCE SS O IRE S E T AU T RE S B IB E LOTS E X POS É S

LE S MAT IÈ RE S NAT U RE LLE S

7 RÉÉ M ERG E NC E DE L’A RT S A ND C RA FTS E T AU T RE PAPIE R PE INT FLO RAL Dans la foulée d’un plus grand souci de conservation, on ne s’étonnera pas de voir certains grands courants ressurgir. Né en Angleterre à la fin du XIXe siècle, ce mouvement a permis l’éclosion et la valorisation du travail artisanal alors que l’ère industrielle pointait à l’horizon. Il était annonciateur aussi des courbes caractéristiques de l’art nouveau qui a fait la part belle à la nature et aux motifs fleuris. Les années 20 et leurs formes profilées sont aussi beaucoup évoquées et revues. Conseil : papier peint à privilégier dans la salle d’eau, les entrées et autres espaces contigus.

DevMcGill

86

Courtesy of Corey Damen Jenkens and associates, domino.com

Bois, rotin, lin, cannage et macramé. Les fibres naturelles et très pâles sont populaires. Blancs cassés. Doux finis. Univers onirique et ouaté. Ces composantes invitent à la détente et à la relaxation. Faciles à assortir, elles trouveront leur place un peu partout. Faites-leur un petit coin, elles feront le reste.


gauche : homeexin.com, droite : Pinterest, @slrosec

8 L E S P ORT E S FO NC É E S Vous souhaitez donner de la vigueur à votre corridor ? Lui créer une personnalité forte et ne pas prendre des vessies pour des lanternes ni confondre mur et ouverture ? Ce courant est pour vous. Osez les contrastes. Appareillez les couleurs saturées à vos accessoires et vous verrez.

9 SUP ERP OS I T I O N DE MOT I F S

balcon.carreviewnew.com

Le style bohème prend une nouvelle tournure quand les tapis se superposent. On ose la juxtaposition de motifs et l’espace se redéfinit. Pour atténuer les excès, on se rabat sur des matières naturelles pour les tables et autres objets.

87


gauche : plankandpillow.com, Grand Tradition Homes, droite : dorisleslieblau.com, Becki Owens

10 M ÉL A N G E D E MÉ TAUX

gauche : homesandgardens.com, Cameron House Design droite : Pinterest, Verandainterior

Il est tout à fait dans l’air du temps de mélanger les métaux. Mais pas n’importe comment. Pour réussir cette alchimie, on détermine tout de même lequel de ces précieux alliages sera dominant et on ajuste le dosage en conséquence. Le laiton et le rose métallique se partagent l’avant-scène. On se garde tout de même une petite gêne et on essaie de s’en tenir à quelques finis.

11 LUM I N A I RES Les appliques murales tiennent le haut du pavé. Leur multiplication dessine des motifs architecturaux élaborés et fascinants. Elles habillent un mur avec aplomb grâce à un savant jeu d’ombres et de lumière et donnent une touche singulière au décor - sans parler de l’atmosphère qu’elles contribuent à moduler.

DevMcGill

12 RANG E ME NT S U R ME S U RE Mobiliers intégrés à même votre décor et fait sur mesure. Clin d’œil aux années 40 et 50, cette vague permet de cloisonner l’espace de façon non opaque et personnalisée. On range ce qui ne gagne pas à être vu et on met en valeur ce qui est précieux. À nos yeux, du moins.

88


Meubles Design Danois depuis 1952


Vy รถver Urban Escape, amffastigheter.se

S

I N S P I R AT I O N

DevMcGill

90


LES BELLES HISTOIRES DES PAYS D’EN HAUT

AN


Il était une fois, des gens qui circulaient aussi librement que leurs idées. Ils se déplaçaient au gré de leurs humeurs, de leurs envies et des occasions qui se présentaient à eux. Qui aurait, par exemple, décliné l’invitation d’aller découvrir des projets résidentiels avant-gardistes dans les villes de Copenhague, de Stockholm et de Helsinki avec un petit groupe de bons vivants férus de design et de construction novatrice ? Sûrement pas Richard Boudreault, créateur de la boîte Idea Factory et friand de produits originaux et précurseurs qui a, sans trop de surprise, spontanément répondu par l’affirmative devant une telle occasion. « L’organisation était hyper bien huilée. Les présentations on ne peut plus professionnelles, et tous les gens rencontrés se sont montrés vraiment soucieux de partager sans réserve leurs connaissances et leur approche » se rappelle-t-il avec enthousiasme.

DevMcGill

Architecte, Voodoo Associates

Voodoo Associates, une firme finlandaise et suédoise

DUCHASTEL

FRANÇOIS

V O O D O O - A S S O C I AT E S . C O M

PAR MADELEINE LEBLANC

I N S P I R AT I O N

92


coastalfarmhouse.com 4057 Grävlingen, amffastigheter.se

À la tête de Voodoo Associates, une firme finlandaise et suédoise qui connaît ce marché comme le fond de sa poche, il est bien placé pour remarquer un intérêt grandissant au Québec et ailleurs au Canada, pour l’expérience nordique et scandinave dans plusieurs domaines. « L’urbanisme, l’architecture, l’introduction de nouvelles technologies et un mode de vie particulier soulèvent de plus en plus d’intérêt. De part et d’autre, nos pays ont beaucoup de similarités. Non seulement les hivers y sont-ils très rigoureux mais d’autres éléments y sont semblables comme la taille des villes, la densité des populations, etc. De plus, les villes nordiques font partie des premières à vraiment accorder la priorité au développement durable (Stockholm abordait déjà la question dans les années 1970). Elles ont donc une certaine

Helsingin Telakkaranta, skanska.fi

Instigateur de cette tournée des grands-ducs qui se déroulait fin janvier 2020, l’architecte expatrié québécois François Duchastel a ainsi voulu permettre à un groupe de huit personnes comptant plusieurs promoteurs immobiliers québécois de visiter des projets de développement urbain dans des pays nordiques. Cette incursion leur a permis de rencontrer des intervenants homologues de ces contrées et de s’inspirer de pratiques innovantes à ce sujet.

longueur d’avance dans ce domaine. Notre initiative aura permis de créer de bons échanges ». Parmi les grandes forces des trois villes visitées, il souligne leur capacité d’anticiper les besoins en infrastructures. Les nouveaux quartiers prennent ainsi forme alors que transport urbain, lignes de métro, gare intermodale, etc. sont mis sur pied en amont des projets privés ce qui permet, d’après lui, une réalisation plus rapide grâce à cette façon concertée de faire les choses. M. Duchastel rappelle que les pays nordiques sont très performants en innovation technologique et souligne que leurs 93


Norra Torne, Helix, oscarproperties.com

I N S P I R AT I O N

DevMcGill

N

94


Allas sea pool, allasseapool.fi, skanska.fi

NA

95


Hagastaden, vaxer.stockholm

I N S P I R AT I O N

économies sont orientées vers l’exportation. Cette structure dynamique favoriserait l’émergence de nouvelles entreprises qui ont pu croître mondialement. « Les grandes participations gouvernementales se manifestent notamment par une politique étatique et municipale qui promeut le soutien actif aux nouvelles technologies et se traduit, entre autres, par des initiatives telles que : achat et mise en place de bus électriques, instauration du Wi-Fi public, implantation de la fibre optique dans tous les foyers, implantation de système écologique de boucle énergétique, développement d’un système pneumatique de collecte des déchets, implantation de navette autonome, etc. » D’après lui, l’installation de ces infrastructures permettrait aux nouvelles pousses locales de développer rapidement une masse critique et un marché de base. DE S FAÇ O N S DE FAIRE INSPIRANTES

Ayant le vent en poupe, Copenhague aspire à fonctionner de façon carboneutre dès 2025 grâce notamment au transport actif. La bicyclette y règne en maître et l’administration s’assure de renouveler son offre de façon remarquable. Attractions culturelles, gastronomiques, historiques DevMcGill

96

V

et architecturales en font une ville hypermédiatisée et de plus en plus fréquentée (c’était le cas avant la pandémie, à tout le moins) par des hordes de touristes en quête de découvertes stimulantes. Incidemment, plusieurs projets emblématiques mis sur pied par le célébrissime groupe BIG (fondé par l’architecte Bjarke Ingels) ont été visités par notre cohorte. « L’aplomb des projets et leur capacité à réinventer notre rapport à la ville en font de grandes réussites et des modèles d’émulation », croit M. Boudreault. Le quartier du front de mer Norra Djurgårdsstaden, à la limite Nord-Est de Stockholm, est aussi considéré comme un exemple de développement urbain durable exceptionnel, voire comme un endroit où l’on peut déjà entrevoir l’avenir de la vie en ville. Ainsi, maisons, appartement (12 000 unités), bureaux, espaces de loisir, commerces, espaces verts, complexes sportifs, écoles et transport émergent de façon harmonieuse grâce, entre autres, à un processus de consultation publique. Et la croissance de cette zone, associée à la popularité grandissante de la ville centrale innerstaden, étire les limites habitables de Stockholm. « La création de quartiers nouveaux fait partie des


affaires courantes de l’administration de la Ville », renchérit M. Duchastel. Parmi les réalisations récentes de la Ville, on note le quartier de Hagastaden où l’on retrouve l’intrigant Norra Tornen Helix (conçu par la firme OMA de Rem Koolhaas) constitué de modules préfabriqués (qui affiche d’ailleurs un petit air de parenté avec Habitat 67). L’usage de modules, repris par BIG pour le projet 79&Park permet à la fois économie et meilleur contrôle des coûts. HEL SI N KI , F I NL ANDE

Vision, planification, concertation, densité, proximité et multi-usages sont des mots-clés dans les projections que la Ville de Helsinki intègre à son plan de développement qui s’étend jusqu’à l’an 2050. D’ici là, de

nombreuses initiatives audacieuses font le bonheur des citoyens. Parmi celles-ci, figure le Allas Sea Pool qui connaît un grand succès. Greffée en quelque sorte à la mer Baltique, une piscine (chauffée en permanence à 27 degrés C) respecte bien sûr ces visées écologiques. « Ce concept est presque entièrement alimenté par des énergies renouvelables. Les bassins sont chauffés avec un système urbain alimenté au biogaz. En outre, la station thermale est refroidie par un système de refroidissement urbain renouvelable ». Par ailleurs, notre délégation a profité des circonstances pour visiter les impressionnants bureaux de la firme suédoise Skanska, l’une des plus grandes compagnies de construction et de développement au monde, et qui a notamment une antenne en Finlande. 97

Malmtorgsgatan 8, amffastigheter.se

VI


E

I N S P I R AT I O N

79&Park, Stockholm, oscarproperties.com

Résolument tournées vers l’avenir, ces trois villes, novatrices à plusieurs égards, auront permis aux représentants québécois d’apprécier l’audace et la conscience sociale qu’elles mettent de l’avant. « Autant les Scandinaves rencontrés étaient plutôt conformistes dans leur façon de se vêtir, autant les projets qu’ils érigent sont originaux au niveau de la forme et très réfléchis en ce qui a trait à leur fonction », remarque avec une pointe d’humour Richard Boudreault. Comme quoi, l’habit ne fait toujours pas le moine !

DevMcGill

98


ROSEMONT-ANGUS

SEULEMENT 24 MAISONS DE VILLE PRENEZ RENDEZ-VOUS INSCRIVEZ-VOUS TAK VILLAGE, C’EST UNE NOUVELLE FAÇON DE DÉFINIR LA VIE EN VILLE. VOUS EN ÊTES ? ESPACE VENTE ET VISITE (SUR RDV SEULEMENT)

2800, RUE GILFORD | 514 900-3434 TAKVILLAGE.COM

UN PROJET DE


RÉSIDENCES PRIVÉES POUR AÎNÉS AU QUÉBEC ET ONTARIO ET AUX É.-U.

Profile for DevMcGill

DevMcGill Magazine - Vol. 5 - Automne 2020  

Advertisement
Advertisement