Issuu on Google+

parentis -en- born

Infos

Le Magazine de la Ville de Parentis en Born

Cap sur La Jeunesse

Un engagement sur le futur


L’EDITO

Après trois années d’efforts de tous, la majorité municipale a réussi à redresser les comptes de la commune, ce qui lui a permis de voter pour 2012 un budget ambitieux marqué par un important programme d’investissement de près de 2 millions d’€. [ p.3], la poursuite du désendettement de la commune et la baisse de l’effort fiscal des Parentissois. En effet, grâce à notre gestion rigoureuse et à nos choix budgétaires, nous avons pu dégager fin 2011, un excédent de fonctionnement de 1 million d’€ tout en allégeant progressivement la dette exorbitante dont nous avons hérité en 2008. De plus, une bonne nouvelle est tombée début mars : la commune a perçu une recette exceptionnelle de 1 300 000 € au titre de la taxe additionnelle aux droits d’enregistrement. Cette recette aurait pu être utilisée pour réaliser un équipement nouveau: nous avons préféré un partage équilibré qui devrait obtenir un consensus car il correspond à de vrais besoins que personne ne peut contester : 400 000 € pour accélérer le désendettement (nous ne réaliserons pas d’emprunt cette année); 300 000 € de provision pour l’extension de l’école maternelle; 300 000 € pour la mise en sécurité et en accessibilité des bâtiments publics et de la voirie; 300 000 € pour la baisse de la fiscalité (soit une diminution de 10% de la part communale des impôts locaux). Il n’est pas possible de baisser davantage les trois taxes car nous savons que dès cette année la situation sera plus difficile pour les communes avec notamment le gel des dotations de l’Etat, la baisse ou la suppression de certaines subventions du Conseil Général et du Conseil Régional, la diminution de l’allocation de compensation reversée par la Communauté des Communes. Surtout, la mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite des bâtiments et de la voirie coûtera entre 1 et 2 millions d’€ et devra être achevée fin 2015. Avec le redressement financier, l’enfance et la jeunesse restent pour nous des priorités fortes: nous avons élargi les horaires de l’accueil péri-scolaire pour accéder à la demande des familles. Des travaux d’aménagement ont été réalisés à la crèche dont la capacité a été augmentée pour répondre au besoin de places supplémentaires. Le City stade qui fonctionne depuis quelques semaines complète les équipements mis gratuitement à la disposition de la jeunesse. Le dossier de ce bulletin [ p 8/9 ] présente les conditions d’obtention de la bourse au permis de conduire: nous avons choisi le créneau des 16-20 ans pour favoriser la conduite accompagnée, formation réputée plus sécurisante et qui permet aux jeunes conducteurs de payer moins cher leur première assurance. Nous avons aussi souhaité une compensation de 35 heures de travail au bénéfice de la collectivité pour des raisons pédagogiques et de citoyenneté. Toutes ces mesures ont pour but d’améliorer la vie au quotidien des jeunes et de leurs familles. Fidèles à nos engagements, nous poursuivons notre programme de travaux et d’actions pour le développement de Parentis. Christian ERNANDORENA Maire de Parentis en Born

2

Au Sommaire Edito Page 2 Le Budget 2012 Page 3 En cours Page 4 à 5 En préparation Pages 6 à 7 Le dossier Page 8 à 9 Retour sur... Pages 10 à 12 Le Point sur... Page 13 Tribunes libres Pages 14 et 15 En bref Page 16

Parentis Infos n° 35 Mai 2012 Journal gratuit d’informations de la Mairie de Parentis en Born Avenue du Maréchal Foch 40161 Parentis en Born Directeur de Publication: Monsieur le Maire de Parentis en Born Crédits photos: Service Communication - André Bedin Conception Réalisation: Service Communication Impression: Imprimerie Lacoste Roque Mont de Marsan Dépot légal à parution Journal réalisé sur papier recyclé Certification IMPRIM’VERT PEFC,FSC ISSN 1636-1636 Tirage : 3000 exemplaires

www.parentis.com


L’Actu budgétaire L’exercice 2011 s’est soldé par un résultat excédentaire sur tous les budgets sans exception Il aura donc fallu trois longues années et un gros effort fiscal des Parentissois pour que la situation financière de notre commune rentre dans la normale. Mais qu’estce qu’une situation financière normale ? Ce sont bien sûr des budgets qui permettent un fonctionnement optimal de l’administration municipale, plus efficace parce que plus rigoureuse, ce qui garantit aux administrés de bénéficier de tous les services et prestations qu’ils sont en droit d’attendre dans une ville de notre importance. Mais ce sont surtout des excédents de fonctionnement suffisants qui dégagent, après avoir payé l’annuité de la dette, une capacité à réaliser des investissements sur fonds propres (communément appelée «capacité d’autofinancement») pour limiter au maximum le recours à l’emprunt. La précédente municipalité s’était engagée dans un processus sans fin. Face à l’insuffisance de l’autofinancement, elle empruntait pour pouvoir investir malgré tout. Mais, ce faisant, elle augmentait l’annuité de la dette. Conséquence : l’autofinancement était encore plus faible (même négatif en 2008). Pour continuer à investir, il fallait encore plus emprunter etc, etc... Depuis 3 ans, comme le montrent les graphiques ci-dessous, la dette diminue et la capacité d’autofinancement est enfin largement positive. Les budgets ont retrouvé une situation normale. Sources :

http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/tableau.ph p?icom=217&dep=040&type=BPS&param=5&exercice=20 10 et DOB 2012

L’utilité des efforts consentis Le programme d’investissement voté en 2012 (1 859 000€) sera le plus important depuis de nombreuses années. - 261 000€ permettront de parachever l’équipement des services, avec notamment la construction d’un nouveau hangar aux services techniques qui permettra de recentrer les moyens actuellement dispersés et libérera l’espace pour abriter les chars de l’Amicale des Quartiers. - 199 000€ seront consacrés à l’acquisition d’emprises foncières et à la préparation du nouveau PLU. - 485 000€ iront vers la Jeunesse, avec l’achèvement du City-stade, la création d’une aire de jeux au Ségot , l’extension de l’école maternelle et les travaux de l’école primaire. - 530 000€ permettront de poursuivre la réhabilitation des bâtiments communaux avec leur mise en sécurité et accessibilité au profit des personnes à mobilité réduite . - Enfin 386 000€ sont prévus pour la réhabilitation de la voirie ( rue des Sables, résidence La Forêt , route de Beillique).

Gestion depuis 2008 date du changement de Majorité Municipale

www.parentis.com

3


En cours Aménagement de la Rue des Sables

Après les travaux de réfection sur les réseaux assainissement et eau potable, l’aménagement de la Rue des Sables se poursuit.

Aménager les espaces piétons

L’ accès aux Ecoles

Désormais, des trottoirs répondant aux normes d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite permettront de sécuriser l’accès aux écoles primaires et au cimetière.

L’installation de plateaux de sécurité et de passages piétons vise à protéger l’entrée et la sortie des enfants des écoles primaires. Pour assurer une meilleure visibilité aux véhicules, le Plan de Circulation de l’Avenue Léopold Darmuzey sera modifié.

4

www.parentis.com


Le Calendrier des Travaux

En cours...

Mars 2012

Réguler le trafic de véhicules Ces aménagements devraient limiter la vitesse excessive trop souvent constatée autour des écoles.

Enfouissement des réseaux de téléphone, éclairage public, raccordement des riverains, électricté basse tension. Remplacement d’une partie de la canalisation de gaz et d’un tronçon de câble haute tension.

Mai-Juin

Réalisation des trottoirs (commune)

Septembre-Octobre

Réalisation des enrobés (Conseil Général).

Les travaux d’enfouissement sur la Rue des Sables

www.parentis.com

5


En préparation... L’Opération Urbaine Collective (OUC) Dans l’attente des subventions Les demandes de subventions au titre du FISAC concernant l’Opération Urbaine Collective (OUC) déposées auprès de l’Etat, du Conseil Régional, du Conseil Général et de l’Europe, ont été votées en Conseil Municipal les 10 novembre et 20 décembre 2011. Compte tenu des délais qui se sont considérablement allongés et des nombreuses demandes des collectivités, la réponse à ces demandes ne sera pas connue avant la fin 2012. Présentation des demandes auprès de la DIRECCTE et au Conseil Régional Sans subvention, l’aménagement du Centre Ville ne pourra se réaliser. C’est la raison pour laquelle les élus responsables se sont rendus auprès de la DIRECCTE*, du Conseil Régional et du Conseil Général pour présenter et défendre le dossier de cet aménagement du Centre Ville.

*Direction Régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi

Des pré-études avec les Services Techniques Les études pour la réalisation d’un giratoire, en lieu et place du carrefour des feux tricolores, sont en cours. Il s’agit d’une opération préalable permettant d’amorcer la tranche 1 de l’opération d’aménagement du Centre Ville. Uniformisation de la micro signalisation Afin de répondre aux attentes des commerçants, la municipalité vient d’engager une concertation avec eux au sujet de la mise en place d’une nouvelle microsignalisation en Centre Ville. En effet, la signalisation existante ne répond ni aux attentes des usagers ni aux besoins des professionnels.

PLU : Le Point sur la Procédure Réaménagement du PADD Après l’annulation du PLU voté par l’ancienne municipalité, il a fallu réaménager en profondeur le Plan d’Aménagement et de Développement Durable du Plan Local d’Urbanisme. En effet, il a été nécessaire de l’adapter aux nouvelles contraintes des grenelles 1 et 2 de l’environnement pour en faire un des premiers PLU «grenellisé» du département. Redéfinir de nouvelles zones constructibles Ces nouvelles dispositions ont conduit à redéfinir de nouvelles zones constructibles qui respectent : - la loi littoral et particulièrement sa notion de continuité du bâti - la protection de tous les milieux humides, notamment des crastes, berceaux d’une biodiversité souvent oubliée - L’économie de l’espace en densifiant les zones déjà urbanisées et en limitant drastiquement l’étalement urbain. Remise en cause de certains projets initiés dans le PLU annulé Malheureusement, certains projets initiés dans le PLU annulé, ont dû être partiellement ou totalement remis en cause pour satisfaire aux impératifs législatifs ou écologiques. Les services de l’Etat ont rappelé, jurisprudence à l’appui, qu’aucun permis d’aménager n’octroie droit à construire et, que de ce fait, il était impossible de se prévaloir de ces permis d’aménager pour classer ces terrains en zone constructible. Solliciter l’avis de la commission des sites et paysages Après plusieurs mois de concertation avec les services de l’Etat, il apparaît qu’il subsiste encore quelques incertitudes qui peuvent mettre en cause la sécurité juridique du dossier. C’est pourquoi, avant de présenter le plan de zonage en réunion publique, il nous a paru opportun de solliciter l’avis de la commission des sites et des paysages, qui nous l’espérons, pourra se réunir en juin. L’objectif est de présenter en réunion publique le document le plus fiable sur la forme, et le plus proche sur le fond de celui qui sera approuvé par le Conseil Municipal.

Le Centre Ville

6

www.parentis.com


En préparation... Ravalement de façade à l’église et à l’Office de Tourisme

La Place du Général de Gaulle

Afin de mieux valoriser la Place du Général de Gaulle, la municipalité vient de décider la mise en oeuvre d’un programme triennal de ravalement des façades de l’église et de l’Office de Tourisme.

Construction d’un hangar de stockage aux Services Techniques

Lutte contre le «Lagarosiphon» Les ports du lac sont confrontés à la prolifération d’une plante invasive : le «Lagarosiphon major». En 2011, une entreprise utilisant une pelle mécanique avait tenté de procéder au nettoyage des emplacements des ancrages. L’opération a du être interrompue car le poids de l’engin risquait d’endommager les murets du port. Confrontée à l’urgence, la municipalité a fait procéder à l’arrachage du lagarosiphon à l’aide d’une herse tractée par un bateau. Les plantes ramenées sur les cales de mise à l’eau sont évacuées après égouttage. Dans le même temps un barrage flottant permet d’éviter que le vent n’entraîne les débris flottants susceptibles de se «bouturer» sur d’autres zones du lac. Une étude pilotée par la Communauté de Communes est en cours, afin d’évaluer les moyens d’une intervention de plus grande envergure sur l’ensemble des ports. Dans l’attente, une opération d’entretien sera reconduite chaque année dans les ports du Piaou et de Mouteou.

La Mise en conformité des Arènes Au regard des nouvelles dispositions concernant la mise en conformité des établissements recevant du public, les arènes vont faire l’objet d’un programme d’investissement afin d’être mises aux normes sur le plan de la sécurité et de l’accessibilité. De premiers travaux concernant l’élargissement des accès ont débuté courant mars. Le Centre Technique Municipal

Avec pour objectif de recentrer la totalité des matériels sur un même lieu, un second hangar de stockage et de stationnement des véhicules va être construit au Centre Technique Municipal. D’une superficie de 800 m2, ce bâtiment permettra d’accueillir les matériels disséminés dans différents lieux de stockage de la ville (Arènes, Site Ducler ..). La mise en conformité des accès

www.parentis.com

7


Le Dossier Favoriser l’accès au permis de conduire En instaurant la bourse au permis de conduire de 500€, la Municipalité privilégie l’insertion sociale et professionnelle des jeunes Parentissois. Une aide en direction des jeunes

Faciliter l’accès au permis de conduire est désormais une réalité objective dans notre ville. Qu’il s’agisse des jeunes âgés de 16 à 20 ans, sans conditions de ressources, ou des Parentissois de plus de 20 ans relevant de l’action sociale, tous ont désormais la possibilité de bénéficier de cette mesure.

Les bénéficiaires : Sans condition de ressources : - Tous les jeunes Parentissois âgés de 16 à 20 ans - Primo candidat au permis de conduire - Résidant à Parentis en Born ou rattachés à 1 foyer fiscal parentissois Sous conditions de ressources - Les Parentissois de + de 20 ans (familles monoparentales, demandeurs d’emploi, bénéficiaire du RSA) - Primo candidats au permis de conduire et résidant à Parentis en Born

Les modalités financières Pour tous les bénéficiaires de la bourse soumis ou non à conditions de ressources, le montant maximum de la participation de la commune, par attributaire, est plafonnée à 500 €.

Un échange de bons procédés

La «Bourse au permis de conduire» consiste dans la prise en charge par la commune d’une partie du coût du permis de conduire, en échange d’activités bénévoles d’intérêt collectif effectuées par les bénéficiaires de la bourse au service de la commune.

8

Emilie, jeune volontaire au Service Espaces Verts

www.parentis.com


Le Dossier La procédure Se rendre au Point Infos Jeunes au Parc du Segot. Remplir un dossier et signer la charte dans laquelle les deux parties (Mairie et bénéficiaire) s’engagent. Emettre trois voeux d’affectation au sein des Services de la Ville.

La charte est soumise à validation du Maire, puis transmise à l’intéressé qui, dans le même temps, doit s’inscrire dans l’une des deux auto-écoles parentissoises. A l’issue de l’obtention du code, la Mairie verse le forfait de 500€ à l’auto-école qui le déduit du montant total de la facture.

A qui s’adresser : Pour les jeunes de 16 à 20 ans:

Madame Véronique LETOURNEAU Point Infos Jeunes Annexe du Segot Allée Malichecq Tel : 05.58.78.52.14. Courriel : sce-jeunesse@parentis.fr Permanences : Mardi matin, de 10h à 12h, au Centre Administratif Vendredi après-midi, de 14h à 16h30, au Centre Administratif Samedi matin, de 10h00 à 12h30, au Point Infos Jeunes Sur rendez-vous : Mardi, jeudi et vendredi, de 16h30 à 18h30, au Point Infos Jeunes. Pour les parentissois de + de 20 ans relevant de l’action sociale

Madame Sophie MARTY CCAS Mairie Av du Maréchal Foch Tel : 05.58.78.98.32. Courriel : ccas@parentis.fr

Les Parentissois âgés de plus de 20 ans, dont l’aide accordée sous conditions de ressources relève de l’action sociale de la commune, déposeront un dossier plus complet auprès du CCAS précisant la situation familiale, les ressources de la famille, la justification du besoin et/ou de l’urgence à obtenir le permis de conduire. Leur dossier sera ensuite étudié par la commission permanente, dite «Commission restreinte d’attribution» qui émettra un avis sur chaque candidature. Le Conseil Municipal statuera à l’issue de cette procédure sur le nombre des bénéficiaires et le montant des bourses accordées. Quand le Journal «Le Monde» en parle...

Manon.volontaire au Service Petite Enfance

Quelques chiffres : 67 demandes de dossiers 50 demandes en cours de traitement 34 dossiers clôturés

«En plus des actions des collectivités territoriales et de l’Etat, deux communes landaises donnent un coup de pouce financier à leurs jeunes administrés souhaitant passer le permis de conduire. Depuis octobre, Parentis-en-Born, 5 276 habitants, dans le nord du département, propose une bourse plafonnée à 500 euros pour toute personne entre 16 et 20 ans, passant le permis pour la première fois. Si les conditions de ressources ne sont pas nécessaires, le jeune doit faire, en échange, 35heures d’actions bénévoles d’intérêt collectif. Les plus de 20 ans peuvent en être bénéficiaires, sous condition de ressources cette fois-ci». C. Courtois Le Monde du 24 Novembre 2011.

www.parentis.com

9


Retour sur... City stade : une priorité pour la jeunesse Une réponse aux besoins d’équipements pour la jeunesse Un enjeu social et éducatif Au-delà des équipements sportifs utilisés par les clubs, la municipalité a souhaité offrir à l’ensemble des jeunes de la commune un terrain multi-sports librement accessible. Un lieu particulièrement fréquenté par les jeunes

Au coeur de la Ville Proche du centre-ville, à proximité de la Cité Scolaire, cette structure s’intègre tout à fait dans le complexe sportif de notre commune.

Un équipement aux activités multiples On peut pratiquer sur cet espace le mini-foot, le basket, le handball, le tennis, le volley ball et le badminton.

Information, Prévention, Secours et pratiques Baby Sitting L’Espace Jeunes a organisé, pour la seconde année consécutive, une semaine d’informations sur les pratiques du babysitting, complétée d’une formation «Prévention et secours civiques de niveau 1» orientée autour de la petite enfance et de l’enfance.

La plate-forme du City Stade La mise en pratique des premiers secours

10

www.parentis.com


Retour sur...

La toiture de l’EHPAD est entrée en production en début d’année

Réparation du plancher et du clocher de l’église

Réhabilitation de la toiture du Hall des Sports

Remplacement des jeux au lac

Les nouveaux bureaux des Services Techniques

Installation du garde corps de la jetée du Piaou

Réhabilitation du poste MNS

Création du parking des Arènes

Couverture des toriles

Les repas du portage sont à nouveau élaborés par nos cuisiniers conformément aux engagements de la Municipalité

www.parentis.com

Réfection de la voirie rue de Bergeron

11


Retour sur... Quand la concertation et l’écoute se conjuguent pour mieux répondre aux besoins des enfants Ouverture d’une classe à l’école maternelle

Des travaux d’aménagement à la Petite Enfance : Des travaux ont été réalisés dans l’enceinte du multi accueil «L’île aux enfants» permettant un aménagement de l’espace qui améliore l’accueil des enfants et facilite le travail des personnels. D’autre part, l’augmentation de la capacité d’accueil est passée, au 1er janvier 2012, de 20 à 24 places, ce qui permet de mieux répondre au besoin des familles.

L’augmentation des effectifs en maternelle a conduit à l’ouverture d’une 8ème classe. Le bâtiment modulaire a été équipé en dortoir, en salle de réveil et en bibliothèque pour les petits; l’ancienne bibliothèque est devenue une salle de classe pour une meilleure organisation des espaces.

En compagnie des plus jeunes au Multi-Accueil

Modification du Règlement de l’Espace Jeunes

L’Ecole Maternelle

Augmentation des horaires d’accueil périscolaire

La Municipalité a décidé de modifier le règlement de fonctionnement de l’espace Jeunes afin de faciliter sa fréquentation. C’est un lieu de rencontres, d’échanges, d’informations où les jeunes Parentissois peuvent faire émerger des projets et ainsi acquérir autonomie et responsabilité.

La plage horaire de l’accueil périscolaire a été élargie de 7h à 18h30 (Maternelle et Elémentaire). Désormais, à l’école élémentaire, l’accueil périscolaire se fait dans la nouvelle structure du Puntet (logements complètement réhabilités). Les enfants ont ainsi un lieu bien équipé et qui leur est dédié. Réorganisation du fonctionnement de la pause méridienne à la maternelle Pour le bien-être des enfants, les arrivées ont été échelonnées dans la salle de restauration, les repas sont moins bruyants et les temps d’animation et de jeux ont augmenté.

12

L’internat du Lycée

Subvention pour l’internat du Lycée Professionnel L’intervention auprès de la Région de Madame Marie-Françoise Nadau, Conseillère Régionale, et Adjointe au Maire a permis d’obtenir une subvention de 150 000€ pour réaménager le foyer de l’internat du Lycée Professionnel.

www.parentis.com


Le Point sur... Le débroussaillement est un devoir et une obligation. En tant que propriétaire d’un terrain, vous pouvez être concerné par le débroussaillement. Peutêtre l’ignorez-vous ? «Le débroussaillement et le maintien en état débroussaillé doivent être effectués par le PROPRIETAIRE des constructions, terrains et installations ou son ayant droit ou le locataire non saisonnier» (Art. L 322-3 du Code forestier). Renseignez-vous auprès de la mairie, sur le site de la Préfecture des Landes : ww.landes.pref. gouv.fr ou sur le site de la DFCI : www.feudeforet. org.

Ou les trouver ?

Ils sont à la disposition des sportifs et du public au stade de rugby, au stade de football (accessible aussi aux clubs de Tennis et de Pelote), au gymnase, au bassin scolaire (transféré à la plage principale du lac en été ), à la salle des fêtes, à l’EHPAD (maison de retraite). Par ailleurs plusieurs appareils «privés» sont accessibles dans les zones scolaires ou commerciales : à la cité scolaire Saint-Exupéry, en ville rue Pasteur (Pharmacie du centre) et rue Saint-Barthélémy (Transport Ambulances des Grands Lacs), dans les centres commerciaux Super U et Intermarché.

Installation de deux radars pédagogiques

Afin d’inciter les automobilistes à la prudence et au respect des limitations de vitesse lors de l’entrée en agglomération, la Municipalité vient d’installer deux radars pédagogiques sur l’Avenue Brémontier et l’Avenue Foch.

Défibrillateurs: Parentis, une commune bien équipée Un défibrillateur automatique externe est un appareil portable, qui permet d’analyser et de stimuler l’activité du cœur d’une personne en arrêt cardio-respiratoire. Un matériel qui a déjà fait ses preuves L’utilisation d’un défibrillateur est extrêmement simple et peut sauver une vie comme cela a été le cas récemment lors d’un match de rugby au stade Beillique, où une personne a été victime d’un malaise alors qu’elle s’apprêtait à quitter le stade. La réaction des secouristes, mais surtout la présence sur place d’un défibrillateur a sans doute permis d’éviter le pire. Equiper les principaux bâtiments communaux Dès 2008, les élus décidaient de doter la commune de ce type d’appareil. Une commande récente de 3 appareils vient compléter la couverture communale et porte ainsi à 6 le nombre de défibrillateurs communaux.

La négligence, cause principale de la divagation des animaux. La police municipale est de plus en plus fréquemment sollicitée pour des chiens, voire des chats errants en ville. Par pure négligence, certains propriétaires laissent divaguer leurs animaux. Jusque-là plutôt bienveillante, la Police Municipale a désormais pour mission de veiller à la stricte application de la loi qui stipule notamment la verbalisation des propriétaires coutumiers du fait (amende de 68 €).

www.parentis.com

13


Tribune libre Opposition Et 1 million…

Ce million d’euros d’excédent budgétaire affichés par les comptes 2011 laissent pantois. Comment peut-on être au fond du gouffre financier en 2009 et si argenté en 2011 ?La réponse est simple. En 2008, la majorité n’a pas su ou n’a pas voulu apprécier à son juste niveau les difficultés financières de la commune. Nous avions dès lors rétorqué que la tempête Klaus et l’annulation du projet de salle de spectacles devrait coûter 30% d’augmentation d’impôts locaux. Le Maire en a voulu 50 % ! Nous y voilà : 1 million d’euros qui dorment dans les caisses du trésor public. 1 million d’euros qui ne sont pas redistribués aux contribuables par l’intermédiaire de développement de services par exemple. La preuve : les dépenses de fonctionnement stagnent depuis 3 ans alors que les recettes s’envolent. Par exemple la ligne budgétaire des impôts locaux est passée de 1,6 millions en 2008 à 2,7 millions en 2011, soit une augmentation de 71 % en 3 ans ! Les tarifs des services (crèche, garderie, cantine…) se sont eux aussi envolés en 2009. Comme l’a dit le maire, les parentissois ont fait des efforts pour que les comptes en arrivent là. Pour nous, il est donc temps de leur redistribuer cette manne d’une manière ou d’une autre. A ce propos, nous ne nous laisserons pas berner par « la bourse au permis de conduire » destinée à tous les jeunes. Il est injuste que les impôts locaux d’un smicard ou d’un chômeur servent aussi à payer le permis de conduire d’un fils de bonne famille.

...et 2 millions

La nouvelle serait tombée fin mars. La société Vermilion va verser à la ville une contribution de 1,3 millions d’euros sur le budget 2012 !Le maire a dû revoir sa copie en matière d’orientation budgétaire 2012. Que faire avec tout cet argent vu qu’aucun projet n’est encore prêt ? Sa mesure phare est donc de baisser les impôts locaux de 10 % (soit 270 000 euros !).De cette manière il accède timidement à notre demande réitérée chaque année depuis la hausse faramineuse de 2009 – nous demandons 20% de baisse d’impôts. Implicitement, il reconnaît enfin que nous avions raison quand on l’accusait d’avoir eu la main trop lourde en 2009. Toutefois, le maire a martelé que la commune était trop endettée. Alors pourquoi, comme nous l’avons proposé, ne solde-t-il pas 1 million d’euros d’emprunt ? Puisqu’aucun projet n’est prêt, cette décision aurait permis de baisser davantage les impôts et ce sur un plus long terme ?

L’endettement de la commune serait donc devenu supportable… Les graphiques fournis lors du Conseil Municipal du 27 Mars 2012, attestent que la commune n’a jamais été surendettée, et encore moins une commune à risques ! Finalement, comme l’a dit l’adjoint aux finances lors de cette séance : « la dette, on la gère »…

… et 3 millions ?

Le budget 2012 sera aussi peu sincère que celui de 2011, et davantage encore depuis l’intégration à l’emporte-pièce de l’argent tombée du ciel. Ainsi, l’excédent budgétaire constaté en fin d’année devrait être du même ordre et porter le trésor dormant de la ville à un troisième million ! Nous réclamons : - une révision des tarifs municipaux pour les rendre socialement plus juste - une baisse des impôts locaux à hauteur de 20%.

Et la ville dans tout ça ?

Seul projet à l’horizon, le réaménagement du centre ville est suspendu à l’octroi de subventions. Nous nous sommes opposés à ce projet tel qu’il a été pensé. D’abord parce qu’il n’a pas été présenté à la population et ensuite parce qu’il ne résoudra en rien l’activité commerciale in situ. Lâcher 4 millions d’euros dans un centre-ville déjà rénové il y a quelques temps n’est pas opportun. Faire tomber le presbytère pour y caser une halle couverte non plus. D’autres réflexions émanent de notre groupe, notamment sur le manque d’équipements et d’infrastructures dont souffre notre ville. Ces investissements nous semblent bien plus urgents et nous l’avons fait savoir au maire. Bref, nous n’avons pas les mêmes priorités. Contre notre avis, la privatisation du camping municipal est engagée. Dommage, il a rapporté 70 000 euros en 2012 ! Dans le paquet cadeau offert au futur exploitant privé, la municipalité se défait de l’ancien « point accueil jeunes » financé par nos impôts. Alors qu’il y aurait tant de choses à y faire… Bonne gestion ? Non, bon élève. Partout dans le secteur public une même logique : réduire au minimum le champ d’actions. Mais pour cela, le maire devra réintégrer dans ses services, bon gré mal gré, les personnels communaux en poste au camping.

Eric Alfonso, Hervé Bouillet, Christiane Lacaze Pascal Valette Gauche Unie - www.parenthese-parentis.fr

14

www.parentis.com


Tribune libre Majorité Démagogie, incompétence et mauvaise foi... L’opposition semble ignorer qu’une situation budgétaire saine exige que l’excédent de fonctionnement soit suffisant pour rembourser le capital de la dette (500 000€) et pour financer les investissements en limitant l’emprunt pour ne pas aggraver l’endettement. En 2011, nous avons effectivement dégagé près d’un million d’ € d’excédent grâce à l’effort fiscal des Parentissois mais aussi à une réelle maîtrise des dépenses depuis 2009 : la renégociation de tous les contrats (environ 100 000 €/an : assurances, téléphonie, internet, chauffage, photocopieurs…), une politique de rigueur imposée aux services et la limitation de l’emprunt à moins de 400 000 €/an ont permis de réaliser de substantielles économies. Cet argent ne dort pas dans la caisse du trésor public mais va nous permettre de réaliser, en 2012, un programme d’investissements de près de 2 millions d’€. [p. 3]. De même, les élus de l’opposition refusent toujours de reconnaitre que la commune était très endettée en 2008 lorsque nous avons été élus. Pourtant, l’audit de KPMG et le rapport de la Chambre régionale des Comptes sont édifiants : par exemple, le ratio de désendettement était de 32 ans en 2007, alors que le seuil d’alerte se situe à 15 ans. Parentis était donc bien une commune très endettée et à risque. Fin 2011, le ratio communal est de 7,15 ans; c’est donc beaucoup mieux mais la moyenne des communes comparables est de 6,3 ans. De même, la dette par habitant était de 1306 €/hab. en 2008 : elle est descendue à 1063 €/hab fin 2011 et se rapproche de la moyenne de la strate qui est de 938 €/hab. Donc, si la situation de départ était très critique, elle s’améliore mais il convient de persévérer dans nos efforts. Comme d’habitude les élus de l’opposition utilisent le mensonge, la démagogie, la désinformation pour tenter de faire oublier leur gestion calamiteuse du précédent mandat. Leurs affirmations et leur manipulation des chiffres sont telles que l’on peut légitimement se poser une question : s’agit-il d’incompétence totale ou de mauvaise foi? Sans doute, beaucoup des deux!

Délégation de Service Public camping Pipiou : l’arroseur... arrosé L’opposition nous accuse de vouloir privatiser le camping municipal. Mais il faut savoir que le camping ne nous appartient pas puisque les 2/3 de la superficie sont la propriété d’un privé et que nous avons hérité de cette situation décidée par l’ancienne municipalité à laquelle appartenaient les membres de l’opposition qui nous accusent aujourd’hui!!! De plus, nous ne voulons pas investir de l’argent public sur des terrains privés, comme l’avait fait la précédente municipalité, car tout bâtiment construit sur un terrain revient au propriétaire de la parcelle. Alors autant que ce soit un opérateur privé qui investisse.Quand au personnel , il a été informé de ses droits et a le choix entre une réaffectation dans les Services Municipaux ou une mise à disposition auprès du délégataire. OUC (opération urbaine collective) : Désinformation et incohérence de l’opposition Une OUC a pour objectif le développement du commerce de centre ville. La mobilisation de l’UCAP montre l’intérêt commercial du projet doublée d’une attente forte de réaménagement urbain. Les derniers travaux datent de plus de 15 ans. L’attitude du groupe minoritaire est incohérente. Il a voté 3 délibérations lançant la procédure, les études et la constitution d’un comité de pilotage dans lequel un de ses représentants a siégé sans jamais formuler ni remarques ni propositions. Donc l’opposition était d’accord sur le principe. Puis, elle a voté contre les demandes de subventions à la Région, au Département et à l’Europe. Les élus de l’opposition prennent ainsi la responsabilité de compromettre la réalisation de ce projet qui n’aura pas été voté à l’unanimité .En effet sans ces subventions, la commune ne pourra financer seule ces travaux pour un budget prévisionnel de 2 millions d’€ (HT). Bel exemple de sectarisme qui ne sert pas l’intérêt général ! NB : Bien sûr, la halle couverte ne sera pas construite sur l’emplacement du presbytère . Bourse au permis de conduire L’opposition a refusé de voter la bourse de 500€ accordée à tous les jeunes Parentissois de 16 à 20 ans qui passeront le permis en prétextant que nous ferions payer aux plus pauvres les permis de conduire des plus riches. Les jeunes Parentissois qui bénéficieront de cette bourse et leurs familles apprécieront...

www.parentis.com

15


En bref

LA 2° EDITION DES MARCHES DE PRODUCTEURS SE DEROULERA LE 1er JUILLET

DU COTE DE LA CULTURE Le festival Voix Libres s’enrichit d’un concours de peinture. Pour sa 9° édition, le Festival Voix Libres vient de programmer son 1° Concours «Peintres dans la Ville». Une nouvelle initiative qui s’ajoute aux différents Prix du Concours Littéraire. L’orchestre de la ville a un nouveau chef ! Christian Vau a pris sa retraite après de nombreuses années passées à diriger, avec maestria, l’orchestre de la ville. François Maublanc le remplace dans cette tâche. François faisait déjà partie de l’orchestre, le changement s’opère dans la douceur et la continuité.. La médiathèque élargit son public. Aux petits de la crèche se sont ajoutés désormais les enfants du Relais d’Assistantes Maternelles et du Service d’Accueil Familial. Il a fallu augmenter de façon importante le nombre de livres destinés à ce nouveau public.

Le Marché des Producteurs sur la Place Du Général Gaulle

Devant la réussite de l’édition 2011 du Marché des producteurs de Pays, la Municipalité a décidé de reconduire l’opération dans le cadre du prochain Festival Cap e Tôt qui se déroulera du 30 juin au 1er juillet.

L’OFFICE DE TOURISME ENGAGE UNE DĖMARCHE « QUALITĖ » En partenariat avec le Comité Départemental du tourisme, l’OT a décidé d’entreprendre une «démarche qualité» afin d’optimiser ses missions.

Le Camping Pipiou

Une délégation de service public (DSP) pour le camping Pipiou Le camping connaît depuis sa rénovation un déficit chronique (sauf en 2011 mais ce résultat positif tient à des circonstances exceptionnelles qui risquent de ne pas se renouveler). Un audit a été réalisé par un cabinet spécialisé qui a montré sa faible attractivité : un taux d’occupation de 20 %, soit 15% en dessous de la moyenne départementale, une haute saison trop courte (6 semaines) et pendant 20 jours seulement le camping est occupé à plus de 50%. Pour les résidents (mobilhomes) le nombre moyen de semaines louées est de 8,73 /an alors qu’il devrait être à 12. Pour redresser la situation, il faut des investissements lourds (1 million d’€) pour financer une piscine, un espace couvert d’animation, un véritable centre de vie, des jeux plus dynamiques... La régie camping qui est en autonomie financière n’a pas les moyens d’investir : c’est pourquoi l’audit a préconisé une DSP (qui n’est pas une privatisation) qui permettra à un professionnel d’investir dans les équipements indispensables pour renforcer l’attractivité du Pipiou et dégager une rente annuelle pour la commune.

16

Au bord du lac

Des attentes nouvelles

Avec l’apparition des moyens informatiques multiples et en évolution permanente, il est indispensable que le personnel permanent ou saisonnier soit familiarisé avec un mode de gestion très différent de ce qu’il était dans le passé. Qu’il s’agisse de l’accueil du public, de la gestion du courrier écrit ou électronique ou de la promotion de notre station, l’attente des touristes a profondément évolué.

L’obtention du label Qualité Tourisme

Le Comité Départemental du Tourisme assurera le suivi de cette formation qui devrait aboutir à l’obtention du label «Qualité Tourisme» qui sera, pour la population estivale, un gage de sérieux et de fiabilité de notre Office de Tourisme.

www.parentis.com


Parentis Infos