Roxton Falls - Canton de Roxton

Page 1

SUPPLÉMENT SPÉCIAL

Mercredi 30 mars 2022 12 pages

Un village aux chutes magnifiques. Au cœur de la nature.


Un village aux chutes magnifiques.

Au cœur de la nature.

La Bibliothèque municipale, 50 ans de découvertes culturelles Alain Bérubé | La Pensée

Depuis 1972, la Bibliothèque municipale de Roxton Falls est un lieu idéal pour apprendre ou se divertir grâce à la lecture. Cinquante ans plus tard, la magie est toujours au rendez-vous.

2 - La Pensée de Bagot - Mercredi 30 mars 2022 - Roxton Falls et Le Canton de Roxton

Le projet a vu le jour grâce à l’implication de quelques citoyens qui croyaient au potentiel d’un tel service à Roxton Falls. La Caisse populaire Desjardins locale a collaboré à la mise sur pied de la bibliothèque, qui a fait ses débuts à l’hôtel de ville. « C’est un projet qui est vraiment parti de zéro. Ce fut un départ modeste, avec quelques livres seulement, mais la bibliothèque a pris de l’ampleur au fil des ans. En 1979, elle a été déménagée au sous-sol de la Caisse populaire afin d’avoir plus d’espace », raconte Ginette Dépeault, une des deux préposées de la Bibliothèque de Roxton Falls.

Francine Langevin et Ginette Dépeault, préposées à la Bibliothèque de Roxton Falls.

Une étape importante a été franchie en 2006 alors que la bibliothèque a été transférée dans un local de l’hôtel de ville. « Nous comptons sur un inventaire d’environ 9000 livres, avec plus de 320 familles qui empruntent chaque année près de 10 000 livres. La biblothèque est donc très bien implantée dans la communauté », sou-

tient Francine Langevin, également préposée à la bibliothèque. Plusieurs bénévoles ont contribué au développement de cette institution culturelle. Le Pacte rural de la MRC d’Acton, les Municipalités du Canton de Roxton et de Roxton Falls ainsi que Desjardins ont aussi fait leur part afin que la bibliothèque

demeure dynamique et actuelle. Les citoyens de Béthanie peuvent également bénéficier des services de la bibliothèque. « On a pu nous adapter à la pandémie en prenant davantage de réservations à distance. Notre inventaire en ligne est facile d’accès et l’arrivée du logiciel Biblionet nous permet de remplir encore mieux notre mission », souligne Mme Langevin. La diversité est toujours au rendez-vous. Les deux préposées de la bibliothèque demeurent à l’affût des nouveautés. « Nous avons un très bel appui de la Régie des loisirs de Roxton, qui a remplacé récemment Loisirs de Roxton Falls. On accueille avec plaisir les élèves de l’école Saint-JeanBaptiste, qui apprécient le choix de livres disponibles sur place. Et avec la pandémie qui perd du terrain, nos activités font peu à peu leur retour », conclut Mme Dépeault. La bibliothèque est ouverte le jeudi, de 13 h 30 à 19 h 30. Aucune carte de membre n’est requise. Information : 450 548-1265.


Un village aux chutes magnifiques.

Au cœur de la nature.

Équipements forestiers

Une histoire d’amour entre Shearex et Roxton Falls Alain Bérubé | La Pensée

Deux ans après le départ de l’entreprise Denis CIMAF vers les États-Unis, Roxton Falls accueille l’usine Shearex, qui prendra la relève avec brio. Plus de 6,5 millions $ seront investis dans ce futur leader dans le domaine des équipements forestiers. Shearex est une division de GRYB, un manufacturier d’attachements pour machinerie lourde situé à Victoriaville. L’usine, qui couvrira plus de 25 000 pieds carrés sur la route 139, suivra les traces de Denis CIMAF en se spécialisant dans la fabrication de débrousailleuses industrielles.

« Nous compterons une trentaine d’employés et on prévoit en embaucher, pour soutenir notre croissance, au moins dix de plus d’ici quelques mois, tels que des soudeurs et des assembleurs. Environ 75 % de nos employés ont fait partie du personnel de Denis CIMAF. L’ambiance est déjà extraordinaire, car chaque personne au sein de la compagnie est importante », mentionne Jeffrey Bélanger, directeur de division. Robert Camiré, directeur des opérations, soutient que Roxton Falls est l’endroit idéal pour lancer l’entreprise. « En plus bien sûr de compter sur l’expérience et l’expertise de plusieurs anciens employés de Denis CIMAF, nous sommes

lignes électriques. La majeure partie de nos ventes sera aux États-Unis », indique-t-il. Selon M. Bélanger, Shearex bénéficie déjà d’une solide réputation. « On voit déjà un bel engouement sur les médias sociaux et dans notre réseau de contacts. Et nous prévoyons déjà l’embauche de nouveaux employés, dont des soudeurs, des assembleurs, des dessinateurs-concepteurs mécaniques, un technicien en génie industriel ainsi que du personnel administratif. D’ici cinq ans, Shearex devrait compter au moins 150 employés. Le carnet de commandes se remplit à un bon rythme. Le marché est très prometteur », conclut-il.

Jeffrey Bélanger et Robert Camiré, respectivement directeur de division et directeur des opérations de Shearex.

Roxton Falls et Le Canton de Roxton - Mercredi 30 mars 2022 - La Pensée de Bagot - 3

La construction de l’usine Shearex, située à l’intersection de la route 139 et de la rue Fil-de-l’eau à Roxton Falls, sera complétée d’ici quelques semaines. (maquette gracieuseté de Shearex)

très bien situés géographiquement. On aurait tout de même pu choisir un autre endroit, mais le maire Jean-Marie Laplante a littéralement déroulé le tapis rouge pour Shearex. Il a été très convaincant, tellement il a fait preuve d’enthousiasme! », confie-til en souriant. M. Camiré affirme que l’avenir de Shearex est plus que prometteur. « Nous réussirons à nous imposer pour la qualité de notre design et de nos outils hydrauliques pour la foresterie et le débroussaillage, que ce soit par exemple pour l’aménagement de terrain pour le passage de pipelines, de nouvelles routes ou de


Au cœur de la nature. Un village aux chutes magnifiques.

4 - La Pensée de Bagot - Mercredi 30 mars 2022 - Roxton Falls et Le Canton de Roxton

Un été fort occupé à la Régie de loisirs de Roxton Falls!

La Régie de loisirs de Roxton Falls est fière d’annoncer que ses activités reprennent à plein gaz! Ce sera entre autres le retour du souper steak et homard qui se tiendra le 14 mai, ainsi que les festivités de la Fête nationale les 24, 25 et 26 juin. La saison de soccer junior et la balle-molle reviennent aussi en mai, alors que le camp de jour comnencera en juin. D’autres activités sont prévues tout au long de l’année. Visitez régulièrement le site internet www.loisirsroxtonfalls.ca ainsi que la page « Les loisirs de Roxton Falls inc. » pour en savoir davantage. La Régie de loisirs est à la recherche de moniteurs pour s’occuper du camp de jour pour cet été, qui aura lieu du 27 juin au 19 août. Les candidats doivent faire parvenir leur C.V. au plus tard le 20 mai par courriel à loisirsroxton@live.fr. Information: Nancy Poudrier, 450 548-5832.


Un village aux chutes magnifiques.

Au cœur de la nature.

Maison de répit en déficience intellectuelle

La P’tite maison bleue encore plus accueillante Alain Bérubé | La Pensée

Véritable havre de paix situé sur le 9e Rang, à Roxton Falls, La P’tite maison bleue voit grand. Cette résidence qui offre un moment de répit aux familles vivant avec une personne adulte ayant une déficience intellectuelle, avec ou sans un trouble du spectre de l’autisme, constate une hausse des demandes et s’est donc ajustée à la situation. Deux agrandissements des locaux ont été complétés durant l’automne 2021. « Nous comptons sur un nouvel atelier de 700 pieds carrés, qui est juxtaposé à notre P’tite école. De plus, un bureau, une salle de conférence et une salle des employés ont été ajoutés au bâtiment principal, ce qui est agréable à la fois pour notre personnel et nos visiteurs », explique le coordonnateur Gilbert Côté. L’atelier contributif, qui ouvre en avril, permettra d’utiliser des matériaux provenant du milieu naturel qui entoure la rési-

La résidence La P’tite maison bleue poursuit son développement afin de donner un répit aux familles vivant avec des personnes ayant une déficience intellectuelle. (photo La P’tite maison bleue)

dence, que ce soit relié par exemple au bois ou aux fruits et légumes récoltés sur place. Une aide financière de 15 000 $ a été versée par le programme des Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC).

« Tous les produits fabriqués en atelier seront disponibles sur notre boutique en ligne qui sera inaugurée prochainement. Ce beau projet a été réalisé en partenariat avec le CISSS de la Montérégie-Est et ça touche

notre clientèle qui provient de la MRC d’Acton. La bourse du programme des BIEC nous aidera par ailleurs, en plus d’acquérir l’équipement nécessaire pour démarrer notre atelier, à actualiser notre site Web, ce qui facilitera le paiement en ligne pour l’utilisation des services de répit », mentionne M. Côté. Le coordonnateur de La P’tite maison bleue croit que le succès de l’organisme passe par le maillage avec la communauté. Il cite comme exemple la vente de géraniums, de camérises et d’œufs sur place, en plus de l’ensachement de bois d’allumage. « Je souhaite que les réalisations des membres utilisateurs de La P’tite maison bleue inspirent la fierté. On a de plus la chance de bénéficier de l’implication de la fondatrice et propriétaire Lise Jodoin-Fournier. Sans son appui incroyable et celui de membres de sa famille, rien de tout ça ne serait possible », conclut M. Côté. Pour joindre La P’tite maison bleue : Gilbert Côté, 450 548-5795 ou info@residencelaptitemaisonbleue.com.

Roxton Falls et Le Canton de Roxton - Mercredi 30 mars 2022 - La Pensée de Bagot - 5


Un village aux chutes magnifiques.

Au cœur de la nature.

Plusieurs projets en cours au Canton de Roxton Alain Bérubé | La Pensée

La Municipalité du Canton de Roxton, habituellement discrète et reconnue comme un havre de paix, fourmille de projets pour les prochaines années. La construction d’un garage municipal fait partie des réalisations en cours.

6 - La Pensée de Bagot - Mercredi 30 mars 2022 - Roxton Falls et Le Canton de Roxton

La nouvelle bâtisse municipale, située tout près de l’hôtel de ville, représente des investissements d’environ 700 000 $. Avec l’aménagement du terrain, la facture s’élève à plus de 1,1 million $. Les travaux seront complétés d’ici l’automne 2022. La Municipalité a réservé un montant de 659 000 $ pour cette nouvelle infrastructure. Des subventions gouvernementales, dont un montant de près de 100 000 $ provenant du Programme d’aide financière pour les bâtiments (PRABAM), complètent le financement. « Ce sera beaucoup plus pratique pour l’entreposage de nos équipements, dont ceux pour le déneigement », mentionne le maire Stéphane Beauchemin.

Le pavage du rang Petit 9, qui sera réalisé sur une distance de 3,5 km en juillet et en août, requiert un investissement de 875 198 $. La facture est assumée par le Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ) et le Fonds de carrières et de sablières. « Depuis plusieurs années, la Municipalité consacre beaucoup d’efforts à son réseau routier. On a asphalté en moyenne 2 km de routes par année », indique la directrice générale Caroline Choquette. Avec en plus l’achat d’une camionnette et, l’an prochain, le resurfaçage du chemin de la Mine, l’action ne manque pas au niveau des travaux municipaux. « Nous avons réussi à maintenir dans notre budget 2022 une taxation comparable à l’an dernier,soit 53,3 cents par 100 $ d’évaluation.Depuis une dizaine d’années, on ne note aucune augmentation majeure de la facture envoyée aux contribuables. Malgré un taux de taxation si bas, nos services sont de grande qualité », atteste Mme Choquette. Le maire Beauchemin affiche sa fierté face à l’efficacité du personnel en place à la Municipalité,

Stéphane Beauchemin et Caroline Choquette

malgré les défis apportés par la pandémie. Il louange notamment le professionnalisme de Caroline Choquette, qui compte 22 ans de services au Canton de Roxton. « Nous avons pu répondre rapidement et efficacement aux demandes de nos citoyens tout en respectant les normes sanitaires. Et le conseil municipal,avec l’arrivée de deux nouveaux membres, continue de travailler en équipe, avec plu-

sieurs nouvelles idées. De plus, nous accueillons depuis quelques mois la nouvelle Régie des Loisirs, qui accomplit un magnifique travail », établit-il. M. Beauchemin ajoute que quelques activités seront au rendez-vous plus tard cette année,dont l’Halloween. « Je suis heureux de vivre dans une municipalité à la fois authentique et chaleureux »,conclut-il.


Un village aux chutes magnifiques.

Au cœur de la nature.

Roxton Falls a le vent dans les voiles Alain Bérubé | La Pensée

La pandémie a eu peu d’impact sur les projets et le développement en cours à Roxton Falls. Le maire Jean-Marie Laplante affiche un bel enthousiasme face à l’avenir de la municipalité. Maire depuis plus de 16 ans, M. Laplante a promis lors des élections municipales de novembre de poursuivre sur sa lancée en favorisant l’essor de Roxton Falls aux niveaux résidentiel, industriel et commercial. « L’année 2021 a été pour nous une très bonne année. On a observé un record d’investissements, avec en plus l’arrivée de plusieurs nouveaux résidents, dont de jeunes familles et des travailleurs autonomes. Notre programme de crédit de taxes, la qualité de nos infrastructures et le taux de taxe compétitif sont de très bons arguments, en plus de la beauté de la région », soutient-il. Jean-Marie Laplante souligne qu’un nouveau projet domiciliaire sera lancé en 2023, avec 16 nouveaux terrains.

« On sent un courant très positif et c’est très encourageant. Ça bouge bien pour le volet industriel, avec entre autres Shearex qui terminera sous peu la construction de son usine. Des projets d’entreprises devraient aboutir prochainement », dit-il. M. Laplante ajoute que l’instauration de la Régie des loisirs est une réussite, avec une programmation qui aura du panache avec l’abolition de plusieurs normes sanitaires. Le maire de Roxton Falls souligne par ailleurs que plusieurs travaux municipaux sont prévus d’ici les prochains mois, touchant notamment le réseau d’égout ainsi que l’asphaltage de la rue Sainte-Marguerite ainsi que des rues des Pins et des Lilas. si bien sûr des subventions peuvent être obtenues rapidement. « On complétera aussi sous peu les travaux d’aménagement de la piste multifonctionnelle de la rue du Marché », affirme-t-il. Un dossier devra toutefois se régler prochainement, soit l’avenir de l’église, qui fait face à d’importantes dépenses en vue de sa préservation. « La réflexion se poursuit. On consultera la population afin d’en venir à

Jean-Marie Laplante

une solution adéquate, avec les bonnes informations. Les deux municipalités concernées, soit Roxton Falls et le Canton

de Roxton, seront impliquées de près dans le processus », conclut-il.

Roxton Falls et Le Canton de Roxton - Mercredi 30 mars 2022 - La Pensée de Bagot - 7


Un village aux chutes magnifiques.

Au cœur de la nature.

Fabrication et distribution de produits d’apithérapie

Les vertus des produits de la ruche mises en valeur par Happy Culture Alain Bérubé | La Pensée

Pour Yann Loranger et Isabelle Rabbat, un jeune couple de Roxton Falls, Happy Culture inc.- une entreprise consacrée à l’apithérapie - est bien plus qu’un simple gagne-pain. Ce rêve de longue date devenu réalité est inspiré de l’univers des abeilles, une porte ouverte sur un changement global en alimentation et en santé.

8 - La Pensée de Bagot - Mercredi 30 mars 2022 - Roxton Falls et Le Canton de Roxton

C’est en Colombie-Britannique, alors que M. Loranger travaillait comme apiculteur dans un écovillage aux valeurs solidaires, que le projet a vu le jour il y a 15 ans. « J’ai alors découvert la richesse des produits d’abeilles. Ce fut une véritable révélation d’en savoir plus sur l’apithérapie, qui révèle la grandeur des produits de la ruche et le véritable sens du rôle des abeilles à miel », explique-t-il.

Après avoir participé à de nombreux événements internationaux d’apithérapie, en plus d’entreprendre de nombreuses recherches, Yann Loranger ouvre une clinique spécialisée dans ce domaine à Toronto. Il fonde avec sa conjointe l’Association Canadienne d’Apithérapie. « Notre but est d’être la référence dans ce secteur. Notre démarche est très sérieuse, en s’appuyant sur plusieurs études scientifiques », indique Isabelle Rabbat. Les propriétaires de Happy Culture sont présentement partenaires de trois étudies universitaires au Québec sur les produits de la ruche, dont une subventionnée par le gouvernement dans le cadre du programme Innov’Action Agroalimentaire sur la santé des vaches laitières. Le couple concentre ses énergies sur deux produits, soit le pollen - qui est en soi un aliment naturel complet - et la propolis (sous la marque Bee-O-Pharm), qui selon

Santé Canada, est utilisé traditionnellement en phytothérapie pour aider à soulager le mal de gorge et d’autres infections de la bouche et de la gorge. Les fondateurs de Happy Culture, avec l’appui de spécialistes dans le domaine, ont choisi Roxton Falls il y a quatre ans pour poursuivre les activités de l’entreprise. « Je suis né à Sainte-Christine et c’est donc un retour aux sources. Nous bénéficions d’un appui très apprécié de la MRC d’Acton dans nos démarches de subventions. On inaugurera prochainement, sur nos installations du chemin Shefford, un kiosque où les visiteurs pourront acheter du miel, d’ailleurs très savoureux, et les autres produits de Happy Culture. Je suis très fier de notre pollen, qui a un goût plus savoureux que la concurrence, car il est frais et congelé, au lieu d’être séché », mentionne Yann Loranger.

Yann Loranger et Isabelle Rabbat, fondateurs de Happy Culture, une entreprise spécialisée en apithérapie. (photos gracieuseté Happy Culture)

L’entreprise Happy Culture souhaite se faire connaître en région, avec une belle visibilité au cours des prochains mois. « Cet été, nous serons régulièrement au Marché d’ici, à Sainte-Christine, en plus de participer à la Foire agroalimentaire de la région d’Acton. Nous serons aussi présents lors de l’événement Des tournesols plein la vue de la Ferme Champy/Améroquois. On a également une belle présence sur les médias sociaux, avec en plus des vidéos animées par Yann sur YouTube (« Happy Culture Apithérapie »). Et nos produits, en plus d’être disponibles sur notre site Web, sont en vente dans plus de 30 magasins d’aliments naturels indépendants. On espère percer à la fois les marchés canadien et américain. Nous sommes très confiants que notre approche touchera bien des gens soucieux de leur santé et de l’environnement », conclut M. Loranger. Pour en savoir plus : www.happycultureinc.com ou 514 915-2890.


Au cœur de la nature. Un village aux chutes magnifiques.

Le Cercle de Fermières Roxton Falls, plus actif que jamais!

Depuis son aménagement dans un nouveau local, le Cercle de Fermières Roxton Falls a présenté une demande de subvention au Programme Nouveaux Horizons pour les Aînés – Canada, obtenant ainsi un montant de 25 000 $. I

Oui, le Cercle de Fermières Roxton Falls est toujours là! Si vous désirez vous joindre à cet organisme, communiquez en privé (sur Messenger) via Facebook (Cercle de Fermières Roxton Falls) ou à l’adresse CommRecr.Fed17.ROXTON-FALLS@cfq.qc.ca. Le Cercle de Fermières est là pour vous!

Roxton Falls et Le Canton de Roxton - Mercredi 30 mars 2022 - La Pensée de Bagot - 9

Deux métiers à tisser ont été rapidement commandés et une machine à broder/coudre a été achetée par l’organisme. Durant la pandémie, pour garder le Cercle « vivant », des communications régulières ont été faites aux membres, surtout sur la page Facebook. À la reprise des activités, des ateliers ont proposé différentes techniques à ses

membres : couture, tricot, décorations diverses, jasette, jeux… Le concours de la Saint-Valentin, proposé par une des membres, a remporté un franc succès et a rallié les troupes autour d’un autre beau projet.


Un village aux chutes magnifiques.

Au cœur de la nature.

Au Camping de l’île et à Fort Débrouillard

Un vent d’optimisme en vue d’un été plus « normal » Alain Bérubé | La Pensée

10 - La Pensée de Bagot - Mercredi 30 mars 2022 - Roxton Falls et Le Canton de Roxton

La pandémie de COVID-19 n’a pas été facile pour les entreprises à vocation touristique. Heureusement, deux destinations très populaires en région, soit le Camping de l’île et Fort Débrouillard, à Roxton Falls, ont pu traverser cette période éprouvante et ainsi revenir en force cet été. Un camping plein de projets Depuis leur arrivée en tant que propriétaires du Camping de l’île en 2020, Stéphane Gravel et Mireille Périgny-Fortier ont ajouté plusieurs nouveautés à ce site enchanteur aux abords de la rivière Noire. Le couple a gardé le cap malgré la pandémie.« Nous sommes arrivés en pleine pandémie, mais nous avons eu un bel achalandage malgré tout. Ce sera notre premier été normal. L’été dernier, la capacité des baigneurs était grandement diminuée. Espérons que cette année, les limitations soient moins présentes afin que les campeurs en profitent pleinement! Nous sentons déjà la hâte des campeurs et l’été s’annonce bien rempli », affirme Mme Périgny-Fortier. La copropriétaire du Camping de l’île fait valoir que les nombreuses améliorations apportées au site sont vraiment appréciées de leur clientèle. On retrouve sur place trois tentes Glamp quatre saisons, trois dômes, sept roulottes et 16 chalets, dont neuf construits en décembre. « Nous captons l’intérêt de plus en plus d’adeptes du glamping, soit du camping où le confort est mis en avant-plan. Nos dômes, qui proposent plusieurs commodités, sont très populaires. Les amateurs de camping qui profitent des quatre saisons voient le décor changer. Ils redécouvrent notre site d’une saison à l’autre. Les couleurs flamboyantes de l’automne sont magnifiques.

Les arbres matures de l’île, recouverts de neige, rendent le décor féérique. Et pouvoir accueillir des campeurs toute l’année, c’est vraiment génial », déclare-t-elle. Le Camping de l’île, qui regroupe 192 terrains - dont 50 sont loués par des campeurs saisonniers - a encore bien des projets sur la table. « En plus des activités sur place, dont la glissade, les jeux d’eau, la descente en rivière et la raquette, on ouvrira cet hiver un spa et un sauna. Le bouche à oreille nous amène plein de nouveaux visiteurs et on veut vraiment faire de notre camping une destination incontournable, qui plaira à toute la famille », conclut Mme PérignyFortier. Une bonne dose d’adrénaline Depuis 29 ans, Fort Débrouillard est un lieu d’aventures où l’adrénaline est au rendez-vous avec des parcours sollicitant à la fois les neurones et les muscles. Le propriétaire Michel Hallée était heureux d’ouvrir le site de nouveau à l’été 2021 après un congé forcé l’année précédente. « L’an dernier, on a démarré la saison à 30 % de notre capacité habituelle. En septembre, la fréquentation était fort intéressante dans les circonstances. Cette année, on commence le 16 mai avec 50 % de la capacité du site et on s’ajustera par la suite. Mais le fait de tenir nos activités à l’extérieur nous aide beaucoup. Et on affiche déjà complet pour certaines semaines en mai et en septembre », indique-t-il. M. Hallée mentionne que quelques innovations ont été apportées au site, dont un scrabble géant et un jeu de poutres. « Notre circuit Robin des Bois, qui a attiré chez nous plusieurs sportifs et mordus de plein air, continue d’être très populaire. On a des parcours pour tous les goûts et, en général,

c’est accessible à tout le monde », mentionne-t-il. Michel Hallée est très fier du succès de Fort Débrouillard, qui continue de briller après toutes ces années.

« C’est une occasion unique de décrocher du quotidien, tout en favorisant le travail d’équipe. Ici, c’est le plaisir avant tout! », lance-t-il.

Le Camping de l’île propose un site enchanteur, aux abords de la rivière Noire, avec entre autres la possibilité d’y faire du glamping. (photo Camping de l’île)

Fort Débrouillard continue, après 29 ans, d’être un lieu d’aventures à forte dose d’adrénaline.


Un village aux chutes magnifiques.

Au cœur de la nature.

Texte de Patrimoine Roxton Falls

Les débuts industriels de Roxton Depuis sa création, le 15 décembre 2020, le Comité Patrimoine Roxton a été très actif. Il y a eu notamment la création d’une page Facebook (Patrimoine Roxton Falls) sur laquelle paraît tous les mois un feuillet portant sur notre beau village. Près d’une centaine de personnes y sont abonnées et nous suivent régulièrement, commentant les publications. De plus, ces feuillets sont transmis par courriel à près d’une vingtaine de « membres ». En septembre, en collaboration avec la Fabrique de la Paroisse Saint-Jean-Baptiste, une visite guidée de l’église a été offerte à une centaine de personnes. Il y avait un jeu de pistes qui a également été beaucoup apprécié des plus jeunes. Cette activité a remporté un franc succès. Afin de se souvenir et de connaître davantage notre village, nous sollicitons les résidents, jeunes et plus âgés à nous faire part de leur expérience, de leur vécu, tant par des documents et des photos que par leurs histoires. Nous voulons ainsi

enrichir et doter Roxton Falls d’un patrimoine vivant et d’actualité. Finalement, pour vous montrer ce que nous faisons mensuellement, nous vous joignons le feuillet de mars 2022 paru sur Facebook et transmis par courriel à nos membres qui n’ont pas de compte Facebook. L’auteur du texte est Pierre Larivière. Sylvie Ouimet-Rodriguez Patrimoine Roxton Falls *** Une des premières références notariées trouvées en rapport à Metcalf (Roxton Falls) remonte à 1848 et elle concerne la vente du lot #1 pour une portion de l’île sur la rivière Noire entre les deux chutes, et qui deviendra le cœur industriel du village. C’est en mars 1848 que la British American Land Company (BALC) vend à M. Cook un moulin à farine localisé sur l’île, dans le village de Metcalf (Township of Roxton). À la lumière de cette référence, il semble qu’il y a donc déjà un moulin à farine à cet endroit.

En août 1848, l’abbé Leblond est mandaté par l’évêque de Montréal pour exploiter la possibilité d’établir une paroisse à Metcalf. Il mentionne les difficultés pour se rendre à Metcalf, qui découragent les colons, mais il souligne le potentiel pour une implantation canadienne française. Son rapport mentionne l’existence d’un moulin à farine sur l’île, propriété de M. Cook. Toujours au cours de l’année 1848, un deuxième contrat entre M. Cook et la BALC fait état de l’acquisition d’un moulin à scie sur le côté Ouest de la rivière Noire. Ce serait localisé entre l’embranchement Ouest de la rivière et le 9e rang actuel. D’autres extraits de transactions datés plus tard, soit vers 1857, font état de la vente d’un moulin à scie localisé sur la demi-portion Est de l’île.

Fait à noter : sur la carte Walling de 1864, l’île est coupée en deux portions, séparée par un étroit bras de rivière sur sa portion Ouest. Il y a deux bâtiments qui seraient le moulin à farine et une maison. Sur la partie Est, le bloc noir serait un moulin à scie. Sur la même carte, un bâtiment situé entre l’île et le rang 9 est possiblement l’autre moulin à scie. Il est intéressant de remarquer que dès 1858, certains documents font déjà état des ponts. Au fil des ans, il y a de très nombreuses transactions reliées à l’île et à ses moulins. Jusqu’à aujourd’hui, c’est plus d’une vingtaine de propriétaires qui acquièrent à tour de rôle la propriété de l’île. Par sa position stratégique exceptionnelle entre les deux chutes et par son important potentiel hydraulique, l’île et ses abords, au cœur du village de Metcalf (aujourd’hui Roxton Falls), est assurément le berceau industriel de notre village.

Roxton Falls et Le Canton de Roxton - Mercredi 30 mars 2022 - La Pensée de Bagot - 11


12 - La Pensée de Bagot - Mercredi 30 mars 2022 - Roxton Falls et Le Canton de Roxton


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.