Municipalité Upton

Page 1

SUPPLÉMENT SPÉCIAL

MERCREDI 14 JUILLET 2021


2 - La Pensée de Bagot - Mercredi 14 juillet 2021 - Cahier C


Il quittera la mairie en novembre

Guy Lapointe très fier du développement d’Upton Alain BÉRUBÉ

Guy Lapointe, qui ne tenteras pas de renouveller son mandat de maire d’Upton lors des élections du 7 novembre, quitte son poste la tête haute. Ce propriétaire d’une ferme laitière et de grandes cultures, qui a consacré 15 ans à la vie municipale, affirme être très heureux de la direction qu’a prise la Municipalité au cours des dernières années. Même la pandémie de COVID-19, qui perdure depuis mars 2020, ne freine pas son enthousiasme.

Guy Lapointe

« Nous avons travaillé très fort à l’hôtel de ville afin de continuer à bien servir les citoyens. Notre équipe municipale, avec en tête la directrice générale Cynthia Bossé, et l’ensemble du conseil ont su bien s’adapter. Notre service de livraison d’épicerie pour les aînés a été très utile. Et la majorité de nos activités de loisirs ont eu lieu, incluant le camp de jour. Le report du paiement des taxes municipales a également été apprécié par nos citoyens. Et on consacre beaucoup d’efforts afin que notre système d’alerte de masse soit encore plus populaire », soutient-il.

Le maire Lapointe fait remarquer qu’au cours des derniers mois, la Municipalité d’Upton a continué à travailler à l’amélioration de la qualité de vie. Il cite comme exemple le prolongement des sentiers du Parc nature de la région d’Acton sur 1,5 km. « Des travaux ont été effectués sur à une bonne partie de notre réseau routier et notre nouveau garage municipal, complété depuis plus d’un an, est pleinement fonctionnel. On continue à miser sur la qualité de l’eau, avec la restauration de nos infrastructures d’aqueduc et d’égout. Et ici, on fait vraiment une grande place aux familles », mentionne-t-il.

M. Lapointe remercie chaleureusement les citoyens d’Upton pour leur fidélité et leur soutien. « On sent ici une fierté et un sentiment d’appartenance très fort. La situation financière de la Municipalité est très bonne, avec un endettement par habitant plus bas que la moyenne dans la MRC d’Acton et au Québec en général. Nos infrastructures de loisirs permettent à toute la famille d’y trouver son compte. Je pense aussi au succès du Théâtre de la Dame de Cœur et aux investissements majeurs à l’usine des Fermes Burnbrae. Je quitterai mon poste avec le sourire, confiant que le développement d’Upton continuera à être harmonieux, avec une Municipalité à l’écoute des citoyens », conclut-il.

Le Parc nature de la région d’Acton, dont les sentiers ont été récemment prolongés, est selon M. Lapointe une des grandes fiertés de la Municipalité d’Upton.

Cahier C - Mercredi 14 juillet 2021 - La Pensée de Bagot - 3


Centre Nautique d’Upton situé au Théâtre de la Dame de Cœur 811, rang de la Carrière Heures d’ouverture : Lundi au vendredi : 11 h 00 à 19 h 00 Samedi au dimanche : 9 h 30 à 19 h 30

VENEZ VISITER LE PARC NATURE

Recherche de personne pour siéger au comité les amis du parc pour information contacter Michael Bernier par courriel michael.bernier@upton.ca

Les résidents de l’extérieur peuvent acheter une carte d’accès pour 50 $ valide jusqu’à la fin de la saison. Pour information joindre Michael Bernier au 450-549-5619.

4 - La Pensée de Bagot - Mercredi 14 juillet 2021 - Cahier C

3 KM

D E N O U V E A UX SE N TI E RS A M É N AGÉ S Guide nature sur place jusqu’au 22 août

AC C È S À PI E D À L A R I V I È R E P O U R L A PÊ C H E

197173

L O CATI O N D E K AYA KS V E S TE D E F L O T TA I S O N FOURNIES


Équipements Adrien Phaneuf : 75 ans, ça se fête! Le 75e anniversaire des Équipements Adrien Phaneuf sera ponctué de concours, de prix, de surprises et marqué par la sélection de porte-paroles officiels dans la communauté agricole. Si l’apport des agriculteurs est essentiel à la collectivité, l’innovation pratique des produits CASE IH mise de l’avant par la troisième génération de la famille Phaneuf est incontournable pour récolter les fruits d’un dur labeur. Tout commence au lendemain de la Seconde Guerre mondiale lorsque le fondateur de l’entreprise, Adrien Phaneuf, forgeron et maréchal ferrant, se lance dans la vente de machines agricoles sous la bannière d’International Harvester qui deviendra Case IH, en 1984. Dans sa concession, nous retrouvons alors des produits variés tels que des camions, des automobiles et des électroménagers, tout comme de l’équipement d’étable ou des outils à jardin et pelouse de la marque Cub Cadet. Au décès du fondateur en 1968, la famille de gestion s’agrandit pour être constituée d’Yvon Phaneuf, Andrée Théroux et Rhéal Théroux. En 1982, Adrien Phaneuf inc. devient Les Équipements Adrien Phaneuf inc., afin de

bien représenter l’offre complète de l’entreprise. La tradition se poursuit avec la troisième génération. C’est en novembre 2001 que Charles Phaneuf et Hugues Théroux prennent la relève et deviennent propriétaires de l’entreprise familiale. Au cœur du succès des Équipements Adrien Phaneuf depuis 75 ans, la famille a toujours eu son mot à dire. Concours « Deviens porte-parole du 75e » Soixante-quinze ans d’existence, c’est aussi 75 ans de clients fidèles à l’entreprise depuis quelques années ou depuis plusieurs décennies. C’est pourquoi les Équipements Adrien Phaneuf lancent sur Facebook le concours « Deviens porte-parole du 75e » . Cette initiative a pour but d’aller à la rencontre de ses plus fidèles clients. C’est neuf personnes qui se verront ainsi offrir des cadeaux surprises dont leur emoji personnalisé afin de souligner cet événement. Le concours permettra de partager l’histoire de plusieurs agriculteurs et celle de leur relation avec les Équipements Adrien Phaneuf. Les détails pour s’inscrire au

concours sont publiés sur le compte Facebook de l’entreprise. Des emojis Les Équipements Adrien Phaneuf, c’est l’esprit de famille à son meilleur. En plus des neuf gagnants du concours, chacun des 150 employés aura aussi son emoji produit par l’artiste montréalais reconnu mondialement, Chris Soueidan de Loogart. Une belle manière d’animer les communications tout au long de l’année.

Suivez Les Équipements Adrien Phaneuf inc. sur Facebook et sur leur site internet pour ne rien manquer de la programmation du 75e anniversaire. Avec leurs huit points de vente au Québec, les Équipements Adrien Phaneuf inc. affichent un chiffre d’affaires de plusieurs millions de dollars et comptent plus de 150 employés.

Charles Phaneuf et Hugues Théroux, propriétaires de l’entreprise Équipements Adrien Phaneuf.

Cahier C - Mercredi 14 juillet 2021 - La Pensée de Bagot - 5


Activités de loisirs à Upton

Plusieurs nouveautés pour toute la famille

Michael Bernier

6 - La Pensée de Bagot - Mercredi 14 juillet 2021 - Cahier C

Alain BÉRUBÉ

Depuis quelques années, de nombreuses améliorations ont été apportées aux infrastructures de loisirs à Upton. La Municipalité propose d’ailleurs quelques nouveautés fort prometteuses pour les prochains mois. Malgré la pandémie, les activités ont été nombreuses l’an dernier. Et ce sera encore bien rempli cet été, soutient Michael Bernier, coordonnateur à la vie communautaire et aux infrastructures municipales. « On a réussi de véritables petits miracles et on a su se réinventer malgré les contraintes sanitaires. Notre camp de jour, qui a accueilli des jeunes de quelques municipalités de la MRC d’Acton l’été dernier, a très bien fonctionné. Et notre nouveau terrain de mini-putt de neuf trous accessible gratuitement a été populaire », soutient-il. La plate-forme multifonctionnelle Desjardins continue d’attirer de nombreux adeptes de tennis, de basket-ball et de hockey balle. « On a aménagé l’an dernier un terrain de volleyball, en plus d’améliorer le terrain de baseball. Nos huit modules d’exercices, construits grâce au Programme Nouveaux horizons pour les aînés, sont très utilisés. Et cette année, on ajoute une surface de pickleball, un sport en pleine croissance. ProLe centre nautique d’Upton a été inauguré, le 18 juin, sur le site du Théâtre de la Dame de chainement, on instaurera six modules de frappe, avec entre autres des punching bags. Cœur. Le projet a été mis sur pied par le Regroupement récréatif d’Upton.

De plus, les ados pourront suivre des cours de graffitis», mentionne M. Bernier. Ce dernier ajoute que le Parc nature de la région d’Acton (avec un guide jusqu’au 22 août) et la Bibliothèque représentent d’autres options intéressantes et accessibles. « Si tout va bien, les spectacles gratuits seront de retour en août. L’an dernier, on a dû prendre une pause à cause de la pandémie. On espère présenter trois événements. Le concours Maison Fleuries aura également lieu prochainement », indique Michael Bernier. Une nouveauté qui plaira à bien des gens, surtout avec les journées chaudes de l’été, est sans contredit l’installation de jeux d’eau. La mise en place d’un centre nautique, qui permet d’emprunter des équipements pour le kayak, le pédalo, la planche à pagaie et la pêche, représente une autre innovation de choix. « Les familles et la nature sont plus que jamais des priorités pour la Municipalité d’Upton. Et les touristes apprécieront également nos nombreuses activités. Ce sera vraiment un été bien rempli! », conclut M. Bernier.

Pour en savoir plus: www.upton.ca. Le site fera l’objet d’une refonte sous peu.


Malgré le ralentissement en raison de la pandémie

La FADOQ demeure un pilier de la vie communataire à Upton Alain BÉRUBÉ

Le dynamisme d’une communauté se reflète entre autres par la vitalité de ses organismes. La FADOQ d’Upton participe activement, malgré le ralentissement des activités causé par la pandémie, à la qualité de vie du milieu uptonais. La FADOQ, qui tient habituellement ses principales activités au Chalet des loisirs et au Centre communautaire, a dû ralentir le rythme depuis mars 2020. Mais la présidente Micheline Guérette a bon espoir que l’organisme puisse revenir à une programmation normale cet automne. « Nous gardons contact avec nos membres, entre autres avec notre page Facebook. Plusieurs liens d’amitié se sont tissés à la FADOQ ce qui permet, sur une base individuelle, de nous rencontrer en attendant le retour des activités », mentionne-t-elle. Une membre de la FADOQ, Fleurette Dalpé, confirme les dires de la présidente.

« J’appelle de temps en temps des membres qui sont devenus des amis au fil du temps. Mais j’ai bien hâte de revoir tout le monde, que ce soit par exemple pour les parties de cartes, de baseball-poche ou de pétanque. Et j’espère pouvoir participer prochainement à des excursions en autobus », confie-t-elle. Mme Guérette s’affaire à préparer la rentrée automnale, en tenant compte bien sûr des mesures sanitaires en cours. « Nous restons prudents, mais la vaccination va bien et le nombre de cas est en baisse. Ce sera une belle relance et la FADOQ pourra reprendre sa place au sein de la communauté. Les conférences, qui sont très appréciées et diversifiées, seront de retour », promet-elle. Après plus de 45 ans d’existence, la FADOQ continue de jouer un rôle majeur à Upton. En plus de défendre les droits des aînés, l’organisme permet de fraterniser et de s’épanouir. « Nous comptons plus de 200 membres et lorsque la pandémie sera chose du passé,

Micheline Guérette, présidente de la FADOQ d’Upton, pose ici avec une membre active, Fleurette Dalpé (à gauche sur la photo). L’organisme espère reprendre ses activités normalement cet automne, après une longue pause à cause de la pandémie.

ce nombre ira en augmentant. La FADOQ d’Upton est en bonne santé et le meilleur est à venir. On planifie déjà notre souper de Noël et tous ont hâte que la situation

revienne à la normale! », conclut Mme Guérette. Pour contacter la FADOQ d’Upton : Micheline Guérette, 450 549-5232.

Cahier C - Mercredi 14 juillet 2021 - La Pensée de Bagot - 7


Une 3e et dernière saison pour Le Grand Bric-à-Brac

La bonne humeur au rendez-vous tout l’été au Théâtre de la Dame de Cœur

Le Théâtre de la Dame de Cœur, situé à Upton, vivra un autre été rempli de bonheur avec plusieurs activités sur place, dont la troisième et dernière saison de sa production Le Grand Bric-à-Brac. (photo gracieuseté TDC)

8 - La Pensée de Bagot - Mercredi 14 juillet 2021 - Cahier C

Alain BÉRUBÉ

Après une seconde saison écourtée à cause de la pandémie pour Le Grand Bric-à-Brac, le Théâtre de la Dame de Cœur (TDC) prévoit un été plus festif que jamais pour la dernière année de cette production d’envergure. Le site, à la fois enchanteur et accueillant, promet une belle gamme d’émotions à ses visiteurs. Cette création du TDC continue de recevoir une pluie d’éloges autant du grand public que des critiques. Cette histoire tournant autour d’objets qui se retrouvent à la rue, cherchant à réinventer leur univers, touche les spectateurs par son message d’espoir et ses nombreux rebondissements. « En tout, nous aurons 44 représentations cet été. La réponse du public est encore très forte, avec des salles complètes jusqu’au 15 août. On a donc décidé d’ajouter neuf représentations supplémentaires. Les récents assouplissements aux mesures sanitaires nous permettront d’accueillir plus de spectateurs que prévu, alors que ce nombre était de 200 depuis le début de la saison. La bonne humeur est au rendez-vous et nous sommes vraiment comblés! », confie Richard Blackburn, directeur général et artistique du TDC. Cette joie de vivre, elle se reflète également sur l’ensemble du site qui fait rayonner Upton et la MRC d’Acton. « Les familles peuvent arriver plus tôt afin de pique-niquer, faire une promenade dans le Parc nature de la région d’Acton et profiter de son nouveau centre nautique, visiter le centre d’interprétation CIMBAD afin d’en savoir plus sur l’univers de la marionnette géante, assister à des

animations familiales sur réservation ou se procurer des boîtes-repas gastronomiques au Vieux Moulin. Il est aussi possible, après le spectacle, de rencontrer les marionnettistes, le tout bien sûr dans le respect des normes sanitaires. Ce sont donc des journées bien remplies », atteste M. Blackburn. Un avenir prometteur Richard Blackburn assure que la nouvelle création, prévue pour l’an prochain, sera à la hauteur des autres productions du TDC. « Ce sera bien sûr très différent de nos anciens spectacles, mais toujours avec un ton extravagant, éclaté et coloré. Ça fait deux

ans qu’on y travaille et j’espère que le public sera encore charmé », mentionne-t-il. Le TDC continuera par ailleurs sa collaboration, à la fin juillet, avec le Festival international des arts de la marionnette, à Saguenay. « Nous présenterons Acupunk, un défiléperformance poétique avec nos deux marionnettes géantes Éria et Terrenis. Ce spectacle avait été présenté en primeur l’an dernier, sur des sites de résidences privées pour personnes âgées. Les commentaires ont été très positifs », déclare M. Blackburn. Le TDC amorcera par ailleurs l’an prochain un important chantier visant l’agran-

dissement et la mise à niveau des infrastructures. À l’été 2020, le gouvernement du Québec avait annoncé une aide financière de 5,4 millions $. « C’est une étape majeure pour nous. Ce projet représente des investissements totaux d’environ 9 millions $. Si tout va bien, les travaux se termineront en 2024. Ça fait longtemps qu’on attend ce grand moment », conclut Richard Blackbum. Les représentations supplémentaires auront lieu du 18 au 21 août, les 27 et 28 août ainsi que du 3 au 5 septembre. Information et réservations : 450 549-5828 ou damedecoeur.com

L’an dernier, un rêve de longue date prenait enfin forme au Théâtre de la Dame de Cœur alors qu’un appui majeur pour son projet d’agrandissement et de mise à niveau, soit une aide financière de 5,4 millions $, a été annoncé de la part du gouvernement du Québec. On voit ici Richard Blackburn, directeur général et artistique en compagnie de Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications.


Musée Saint-Éphrem

Pour en savoir plus sur Upton avant Upton!

On voit ici un pli postal du bureau de poste de Soraba, datant du 4 janvier 1855. (Tous droits réservés au Musée Saint-Éphrem)

d’Upton. Son ticket de location l’obligeait à construire un chemin de huit milles dans le bois pour se rendre aux dit lots, ainsi que pour bâtir des maisons pour des familles et un moulin à scie. On peut apprendre qu’il s’est accompli de ses obligations et on confirme en 1826, il a construit un chemin de huit milles, trois maisons et un moulin à scie aux Grandes Chutes. À l’automne 1828, on apprend que 8 acres ont été défrichés, cultivés et récoltés en blé d’Inde, patates et foin. Tout cela à grands frais : on parle d’investissements de plus de 600 livres. À la suite du décès en 1833 de Pierre Grisé, le moulin des Grandes Chutes passa aux mains du marchand Joseph Cartier de Saint-Hyacinthe. Le 23 septembre 1842, dans l’affaire de la faillite de Joseph Cartier, seront mis en vente le lot 65 du canton d’Upton, une terre de 185 acres avec trois maisons, une grange, des étables, des remises ainsi qu’un moulin à scie dessus érigés. Donc, déjà en 1828, des familles vivaient aux Grandes Chutes dans le but d’établir les bases d’une nouvelle municipalité. Du premier moulin de Pierre Grisé sorti du Canton d’Upton, sont nées Vallombré, Soraba, Saint-Éphrem de Soraba, SaintÉphrem d’Upton et Upton, pour devenir l’actuelle municipalité d’Upton. C’est donc depuis plus de 200 ans que les premiers jalons d’Upton ont été lancés.

Pierre Bernard Musée Saint-Éphrem (Note: tous les faits cités dans ce texte sont appuyés de documents officiels)

Cahier C - Mercredi 14 juillet 2021 - La Pensée de Bagot - 9

Chacun d’entre nous est intéressé par ses ancêtres et ses racines. L’histoire de chacune de nos municipalités est marquée par ses débuts et Upton ne fait pas exception à la règle. Le musée Saint-Éphrem est toujours à la recherche des premiers faits historiques concernant la municipalité d’Upton. Lors de nos recherches concernant Anthony McEvilla afin d’en connaitre plus sur son arrivée et son passage, nous avons été dirigés bien malgré nous vers une autre piste, soit celle des débuts de notre municipalité. Selon les documents, tels les livres du 100e et du 150e anniversaires de la fondation d’Upton, on peut y apprendre qu’en 1854, la municipalité a été formée canoniquement, sous l’appellation de Saint-Éphrem d’Upton. On peut y apprendre que les quatre premiers colons francophones d’Upton seraient Augustin, Baptiste et Pierre Dion ainsi qu’Emmanuel Brunelle vers 1847. À cette même période, on parle d’Upton Mining, la mine de cuivre. Un noyau s’est formé aux alentours de la nouvelle voie ferrée ouverte en 1851. Un bureau de poste s’y installe et le major McDougall construit une église anglicane en 1853. Cette section portera le nom de Soraba. Les fondements de notre municipalité étaient lancés. Mais avant 1845, on peut croire que notre territoire tiré du Township d’Upton était vierge. Mais nos recherches nous démontrent que c’était illusoire. Baigné par la rivière Noire ou Rivière la Tortue, telle qu’on la nommait au début de 1800, un barrage naturel offrait des possibilités de force motrice, ce qui créait une opportunité d’y installer un moulin. Un article de journal nous a appris qu’en 1848, L.T. Drummond offre des terrains à vendre près du moulin des Grandes Chutes. Il y a 25 maisons construites dans le voisinage des Grandes Chutes. Dès qu’il y aura 80 familles, une église y sera construite. Des terrains de 60 x 180 pieds sont offerts au magnifique village de Vallombrai pour y accueillir les nouveaux employés du moulin qui voudront bien s’installer confortablement. Le 13 avril 1848, L.T. Drummond va donner une procuration à Jos Pilon, un commis marchand de Vallombrai. À l’automne de 1927, une inondation emporte les moulins aux Grandes Chutes. L’article nous mentionne que ces moulins sont construits depuis plus d’un siècle! Tout cela nous force à nous poser des questions. Il y aurait eu des moulins vers 1827 aux Grandes Chutes du Township d’Upton. Nos recherches nous ont amenés vers une carte du canton d’Upton et vers les lettres patentes émises pour les dons de lopins de terres dudit canton. En effet, Pierre Grisé, lieutenant-colonel de l’armée britannique, avait obtenu en 1819, pour ses bons services, les lots 61, 63 et 65 dans le 18e et 19e Rang du Canton


Friperie opérée par la fabrique

Le Vestiaire SaintÉphrem ouvre ses portes La population d’Upton et des environs est invitée à l’ouverture officielle de la nouvelle friperie, le Vestiaire Saint-Éphrem. La fabrique de l’Église d’Upton est heureuse de lancer ce nouveau service pour les citoyens. « Avec la pandémie, certains besoins se sont fait sentir dans notre communauté. Avec les coûts des biens de base qui augmentent pour les familles, il était naturel pour nous de vouloir les aider. Nous avons de nombreuses nouvelles familles à Upton et de plus en plus d’aînés qui voient leur pouvoir d’achat diminuer sans cesse. Nous croyons que ce nouveau service aidera beaucoup», a déclaré Pierrette Lapalme, présidente de la fabrique d’Upton. Le Vestiaire offrira des vêtements pour tous en ayant une attention particulière pour les enfants. Le magasin sera entièrement géré par des bénévoles de la communauté. Si vous êtes intéressés à devenir bénévoles, n’hésitez pas à le faire savoir. Il est aussi possible de déposer ses vêtements à donner au bureau de l’église tous les mercredis. Vente débarras Pour souligner l’évènement, une ventedébarras aura lieu en même temps. Il est possible de louer une table pour seulement 20$. On invite les personnes intéressées à écrire par courriel à fabriqueupton@hotmail.com pour réserver une table et un espace.

L’ouverture de la friperie et la ventedébarras auront lieu le samedi 17 juillet, à 9 h, ans le stationnement de l’église d’Upton. Pour vous y rendre, rien de plus simple… suivez le clocher! Le vestiaire sera ouvert pour l’été tous les mercredis de 10h à 13h et les samedis de 9h à midi. Tous les profits de cette activité et du Vestiaire iront à la rénovation de l’église, qui est classée comme un bien patrimonial. Les organisateurs prendront toutes les mesures sanitaires et d’hygiène recommandées par la santé publique.

10 - La Pensée de Bagot - Mercredi 14 juillet 2021 - Cahier C

Portes ouvertes sur la créativité

Catherine Plante et Daniel Morin organisent depuis peu une activité mensuelle de « Portes ouvertes à l’atelier ». Elle est artiste illustratrice spécialisée dans la représentation des plantes et des oiseaux du Québec. Il est un artisan du bois et antiquaire. C’est dans le magnifique atelier construit par celui-ci, que l’activité à lieu. « Notre but est de présenter notre travail respectif et notre lieu de création », explique Daniel Morin. « Comme nous travaillons à notre domicile, nous sommes inspirés au quotidien par le merveilleux décor champêtre qui nous entoure et nous pensons que c’est le meilleur environnement pour présenter notre travail », renchérit Catherine Plante. L’atelier ouvrira ses portes le 17 et le 18 juillet, de 10h à 16h au 685, rue des Érables à Upton.Antiquités, art et ébénisterie vous seront présentés. Il y aura également une édition en août (21 et 22) et en septembre (25 et 26). C’est un rendez-vous, beau temps mauvais temps.


Cahier C - Mercredi 14 juillet 2021 - La Pensée de Bagot - 11


12 - La Pensée de Bagot - Mercredi 14 juillet 2021 - Cahier C


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.