Page 1

VOL. 68 NUMÉRO 2

MERCREDI 10 JUILLET 2019

SUPPLÉMENT SPÉCIAL

MERCREDI 10 JUILLET 2019

Acton Vale, Valcourt et leurs régions... unies par la Pensée

www.lapensee.qc.ca


Entrevue avec le maire Guy Lapointe

Upton investit dans son développement et sa q Alain BÉRUBÉ

Depuis quelques années, la municipalité d’Upton a apporté plusieurs améliorations à ses infrastructures et ses services à la population. Le maire Guy Lapointe affirme être fier de la qualité de vie offerte aux citoyens. Les derniers mois ont été encore très occupés pour l’administration municipale, avec notamment la construction du garage municipal. « Ce projet, qui a nécessité des investissements de 1,3 million $, était attendu depuis longtemps. On compte sur un garage muni-

cipal conçu pour répondre aux besoins à long terme, plus spacieux et moderne, avec en plus un entrepôt à abrasifs. C’est une belle réalisation pour la municipalité, d’autant plus qu’aucune taxe spéciale n’a été imposée aux citoyens. Une subvention provinciale et un montant provenant des revenus de la taxe de l’essence ont permis de payer plus des trois quarts de la facture », commente M. Lapointe. Les investissements de 14,2 millions $, afin d’agrandir et de mettre à jour l’usine des Fermes Burnbrae, représentent également un très bon coup pour la municipalité. « Cette entreprise connaît une belle croissance, en plus d’embaucher plusieurs

résidants d’Upton et des environs. On a ainsi consolidé l’avenir des Fermes Burnbrae chez nous et on a travaillé très fort sur ce dossier, car on ne pouvait pas perdre le plus important employeur de la municipalité », affirme le maire Lapointe. La construction d’une nouvelle caserne pour le service de sécurité incendie fait partie des priorités, assure M. Lapointe. « Une étude de faisabilité nous aidera à analyser les solutions possibles. C’est un investissement majeur, mais des démarches sont entreprises afin d’obtenir des subventions afin de réaliser ce projet. Nos pompiers sont actuellement à l’étroit et on souhaite que la nouvelle caserne respecte adéquate-

ment les nouvelles normes en sécurité incendie. Si tout va bien, nous pourrions déposer un projet préliminaire au gouvernement en vue d’une subvention cet automne », allègue le maire d’Upton, qui ajoute qu’un nouveau plan de sécurité civile est sur la table à dessin. L’arrivée d’un nouveau Centre de la petite enfance (CPE), qui pourrait s’intégrer dans le projet commercial des promoteurs Marcel et Mathieu Durand, sur la route 116, est également dans la mire de la municipalité. « Nous avons un déficit de 107 places et ce serait vraiment génial d’avoir enfin notre CPE. Mais j’ai espoir que ça débloquera

La municipalité est heureuse des investissements majeurs annoncés en janvier par les Fermes Burnbrae, ce

B2 - La Pensée de Bagot - Mercredi 10 juillet 2019 - Upton

Guy Lapointe

qui consolide l’avenir de cette entreprise à Upton. (photo gracieuseté Fermes Burnbrae)


ualité de vie prochainement, car ça favoriserait l’arrivée de plusieurs jeunes familles », confie Guy Lapointe. Le maire d’Upton mentionne que la situation financière de la municipalité est excellente, ce qui favorise la concrétisation des projets et l’amélioration des services. Il

note que, selon le profil financier de 2018, Upton brille parmi les municipalités de sa classe de population dans la MRC d’Acton, en Montérégie et même pour l’ensemble du Québec. « Notre vitalité provient en bonne partie des retombées économiques directes de la

valeur foncière des commerces, des industries et des entreprises agricoles. La valeur de nos investissements dans les immobilisations par rapport à leur coût est bien supérieure à la moyenne. Et notre taux d’endettement à long terme est très faible, avec une gestion des fonds publics très

serrée. Nous répondons aux besoins actuels de la population sans compromettre la capacité financière des générations futures », conclut le maire Lapointe.

UPTON EN BREF Nombre d’habitants: 2208

La construction du garage municipal fait partie des récentes réalisations majeures de la part de la municipalité d’Upton.

Superficie totale: 55,9 km2 Gentilé: Uptonais Fondation du village: 1855 Fusion avec Saint-Éphrem d’Upton: 1998 Maire: Guy Lapointe Conseillers: Alain Joubert Nathalie Lavoie Ghyslain Phaneuf Claude Larocque Barbara Beugger Mathieu Beaudry Superficie totale de la zone industrielle: 124 806 m2

Upton - Mercredi 10 juillet 2019 - La Pensée de Bagot - B3


Une équipe dévouée au Service de sécurité incendie d’Upton Alain BÉRUBÉ

Le Service de sécurité incendie (SSI) d’Upton bénéficie d’une cote d’amour élevée, grâce au dévouement et au professionnalisme de ses pompiers. Le directeur Benoit Gauthier, en place depuis mars 2017, affirme être choyé de compter sur une telle équipe. Pompier durant 19 ans - surtout à Acton Vale -, M. Gauthier avait accroché ses bottes

de pompier lorsque la municipalité lui a offert de diriger le SSI d’Upton. « Avec l’aide de mon adjoint Alexandre Landry, qui a œuvré comme pompier à Upton, je dirige une équipe de 20 pompiers engagés et très compétents. Des améliorations ont été apportées afin de motiver nos effectifs et de faciliter le recrutement », affirme-t-il. M. Gauthier souligne qu’en plus des incendies qui surviennent à Upton, les pompiers sont souvent demandés en renfort pour aider leurs collègues des municipalités

B4 - La Pensée de Bagot - Mercredi 10 juillet 2019 - Upton

Le Service de sécurité incendie d’Upton a participé pour la première fois au Défi Gratte-Ciel, à Montréal, afin d’amasser des fonds pour Dystrophie musculaire Canada.

environnantes, que ce soit par exemple Acton Vale, Saint-Valérien-de-Milton, Saint-Liboire, Saint-Nazaire-d’Acton ou Sainte-Hélène-de-Bagot. « Même si nos pompiers ne sont pas à temps plein pour la municipalité,notre présence est très rapide et efficace lors des incendies », assure-t-il. M. Gauthier a très hâte que la municipalité se dote d’une nouvelle caserne, idéalement d’ici deux ans. « La nouvelle caserne répondra aux normes en vigueur et sera plus vaste. Actuellement, on doit entreposer un de nos quatre camions au garage municipal », fait-il observer. Le SSI attend par ailleurs l’implantation de bornes sèches au rang de la Chute et sur le site du Théâtre de la Dame de Cœur. L’arrivée d’un système de répartition des ondes FM permet par ailleurs d’améliorer les communications entre les camions de pompiers. « Tous ces changements contribuent à offrir le meilleur service possible à la population. Notre équipe est remplie de gens passionnés », confie M. Gauthier. Le directeur du SSI d’Upton est très fier de la participation de son équipe au Défi GratteCiel, une activité de financement pour

Benoit Gauthier

Dystrophie musculaire Canada. Une somme de 4467 $ a été remise aux organisateurs. « Onze pompiers d’Upton étaient sur place. C’était une première pour nous et ça nous fera plaisir d’y participer de nouveau. C’est une très bonne cause et, pour notre équipe, l’activité est très rassembleuse », conclut-il. Cynthia Bossé, directrice générale de la Municipalité d’Upton, n’a que des bons mots pour le SSI. « Il y a un grand esprit d’équipe au sein de notre service de sécurité incendie. Nos pompiers sont dynamiques, dévoués et à l’affût des meilleures pratiques pour la protection des citoyens. Le conseil municipal et la direction générale sont très fiers de ces officiers et des pompiers à Upton », confie-t-elle.


Le 17 août au centre Toxi-co-Gîtes

Les hommes forts de retour à Upton Alain BÉRUBÉ

Après un an d’absence, les hommes forts seront de retour à Upton cet été. Le centre de traitement en dépendances Toxi-coGîtes présentera « La force de l’entraide » le samedi 17 août, dès 13 h, avec plusieurs des meilleurs compétiteurs au Canada. Les participants à cette épreuve du Circuit des hommes forts tenteront de vaincre les records canadiens en cours. Jean-François Caron - couronné huit fois champion canadien -, Jimmy Paquet et Karl Hjelholt seront notamment à surveiller. « L’an dernier, on a pris une pause pour se consacrer à d’autres activités. C’est avec

plaisir que nous ramenons cette belle activité de financement, qui attire habituellement au moins 400 spectateurs. Le Valois Mike Saunders, qui a brillé sur le scène mondiale des hommes forts et qui a toujours été associé à La force de l’entraide, collaborera à l’édition 2019 », affirme Bruno Dadamo, directeur général de Toxico-Gîtes. Le centre uptonais espère ainsi amasser plus de 10 000 $ grâce à cette journée remplie de sensations fortes. L’argent sera réinvesti dans des projets reliés à la thérapie et aux sports. « On a déplacé notre compétition au mois d’août afin d’être moins en concurrence avec d’autres événements estivaux. J’ai

confiance que ce sera un grand succès, car le calibre sera très relevé. C’est pour toute la famille et il y aura sur place une cantine et des jeux gonflables. On invite même les joueurs de baseball et de soccer mineur de la région à venir remplir les gradins avec leurs chandails afin de mettre encore plus d’ambiance », déclare Bruno Dadamo. Le directeur du centre Toxi-co-Gîtes rappelle l’importance de cet établissement en région. « Nous accueillons plus de 400 personnes par année, dont une centaine en tant que résidents. Nos programmes durent en moyenne de six à huit mois, avec comme but de vaincre des dépendances à l’alcool, aux drogues et aux médicaments,

pour ainsi reprendre le contrôle sur leur vie. Notre équipe en place accomplit de véritables petits miracles et j’espère que nous serons là encore longtemps, car les besoins sont importants », conclut M. Dadamo.

Bruno Dadamo

Après un an d’absence, la crème des hommes forts canadiens sera au rendez-vous le samedi 17 août au centre Toxi-co-Gîtes d’Upton, lors de la journée « La force de

Les billets sont en prévente au coût de 15 $ ou deux pour 20 $; pour les enfants, c’est 10 $. Information : www.circuithommesforts.ca ou 450 549-5140.

l’entraide ». (photo archives)

Upton - Mercredi 10 juillet 2019 - La Pensée de Bagot - B5


Le CIMBAD permet de découvrir, sur le site du Théâtre de la Dame de Cœur, plusieurs secrets sur l’univers des marionnettes géantes. (photo gracieuseté Théâtre de la Dame de Cœur)

Au CIMBAD du Théâtre de la Dame de Cœur

Un voyage dans l’univers des marionnettes géantes

B6 - La Pensée de Bagot - Mercredi 10 juillet 2019 - Upton

Alain BÉRUBÉ

Depuis 43 ans, le Théâtre de la Dame de Cœur est une référence majeure dans le domaine des marionnettes géantes. Le CIMBAD (Centre d’Interprétation des Marionnettes Baroques Alphonse Desjardins) permet de prolonger l’expérience vécue par les visiteurs lors des spectacles l’été. Il s’agit du lieu idéal pour les familles pour y découvrir et y expérimenter l’univers des marionnettes surdimensionnées. Durant l’été, de 15 h 30 à 16 h 30, les familles peuvent se prévaloir d’une activité toute spéciale mise en place il y a un an. Cette animation - sur réservation seulement – permet aux parents et aux enfants d’entrer dans l’univers magique du Théâtre de la Dame de Cœur en personnalisant une marionnette géante et en lui donnant vie par la suite. « On peut y accueillir environ cinq familles à la fois. Les parents et enfants peuvent alors passer un agréable moment dans le cadre d’une activité culturelle semiprivée », mentionne l’animatrice Ariane Messier. « Cette activité a pris de l’ampleur à sa deuxième année et nous avons une très bonne réponse de notre public » renchérit-elle. Dès 17 h 30, le CIMBAD est accessible gratuitement à tous les visiteurs pour y découvrir l’univers du Théâtre de la Dame de Cœur et ses réalisations grâce au mini-musée. « Ça permet d’en apprendre davantage sur le Théâtre de la Dame de Cœur tout en patientant un peu avant le début du spectacle en soirée », explique Ariane Messier. Le CIMBAD permet également d’accueillir, durant l’année scolaire, de

nombreux élèves de niveau primaire et secondaire pour différentes animations en lien avec le monde de la marionnette géante. Animatrice depuis trois ans au CIMBAD, cette étudiante en art dramatique à l’UQAM apprécie grandement son expérience. « Le CIMBAD nous entraîne dans un monde merveilleux. J’ai découvert en moi une passion pour les marionnettes géantes. Le contact avec le public est génial et le site est très accueillant », conclut-elle.

Ariane Messier


Théâtre de la Dame de Cœur

Départ fracassant pour « Le Grand Bric-à-Brac » Alain BÉRUBÉ

Pas toujours évident de suivre un immense succès comme celui des Géants de l’Étang, qui a attiré plus de 55 000 spectateurs en trois saisons. Mais le Théâtre de la Dame de Cœur a relevé le défi avec panache grâce à son Grand Bric-à-Brac, qui récolte déjà plusieurs réactions positives dans les médias et auprès du grand public. Lors du passage de LA PENSÉE au Théâtre de la Dame de Cœur, les sièges vides étaient une denrée rare (ce qui n’est pas une surprise)… et la magie était de nouveau au rendez-vous. L’auteure Marilyn Perreault n’a pas cherché à faire un copier-coller de sa pièce précédente, en osant explorer un tout autre univers. Dans un décor magnifique, plusieurs objets - deux lampes, un cheval de bois, un cassenoisette, un panda mécanique et bien d’autres - se questionnent. Pourquoi sont-ils soudainement à la rue? Et vont-ils finir au dépotoir? Avec entre autres les arrivées surprises des gars de la fourrière et de fanatiques de ventes de garage, avec une interaction réussie avec le public, Le Grand Bric-à-Brac

gagne son pari. Les commentaires lus et entendus par LA PENSÉE affirment que le texte est plus facile à comprendre pour les enfants, qui en grande majorité n’ont pas quitté l’action des yeux (et des oreilles). Le grand oiseau des Géants de l’Étang a marqué l’imaginaire de bien des spectateurs, mais les personnages de la nouvelle production (dont la chouette) sont attachants à la hauteur. Un grand cru qui, avec une bonne promotion, pourrait « forcer » le Théâtre de la Dame de Cœur à opter de nouveau pour trois saisons. On leur souhaite ce bonheur!

« Le téléphone sonne vraiment beaucoup et autant en région qu’à l’extérieur, la demande est forte. Le bouche à oreille fait également son travail, car les spectateurs sont vraiment sortis emballés jusqu’à maintenant. On s’attend donc, avec en plus les reportages provenant des médias montréalais, à un été chargé. C’est très encourageant! », renchérit Mme Laroche. David McDuff souligne que les commentaires positifs portent en bonne partie sur la richesse du scénario.

« Le texte est livré dans un français soigné, ce qui est apprécié de plusieurs parents. On nous parle aussi beaucoup du décor et des marionnettes qui se promènent dans la salle, ce qui donne toujours un bel effet. La rencontre entre les spectateurs et les marionnettistes après les représentations est toujours un beau moment. Nos spectateurs viennent vivre une expérience unique et ils sont ravis du résultat final », conclut-il. Pour en savoir plus : www.damedecoeur.com.

Un engouement record David McDuff, responsable des communications, et Solange Laroche, directrice du marketing et du service à la clientèle font le même constat : la prévente de billets laisse présager un autre immense succès pour le Théâtre de la Dame de Cœur. « Bien des gens attendaient la nouvelle création, vu qu’on a fait trois saisons avec les Géants de l’Étang. Et lorsqu’on a commencé la promotion il y a plusieurs mois, l’engouement était très fort », déclare M. McDuff.

Le Théâtre de la Dame de Cœur d’Upton frappe encore dans le mille avec Le Grand Bric-à-Brac, une production qui reçoit déjà plusieurs commentaires très positifs. (photo gracieuseté Théâtre de la Dame de Cœur)

Upton - Mercredi 10 juillet 2019 - La Pensée de Bagot - B7


Un été bien rempli pour toute la famille Alain BÉRUBÉ

Une des forces de la municipalité d’Upton est certainement son éventail d’activités de loisirs. Encore cet été, toute la famille aura de quoi s’occuper grâce à une programmation qui se renouvelle d’année en année.

Michael Bernier

Les spectacles en plein air, de plus en plus populaires à Upton, proposent encore cette année des prestations dynamiques sur la scène mobile. En plus du spectacle d’Andréanne A. Malette qui a eu lieu le 3 juillet, les formations Snooze, de Drummondville (10 juillet) et Last Call, d’Acton Vale (17 juillet), animeront le parc Il était une fois des gens heureux - au 885, rue Lanoie - de 19 h à 21 h. « Ce sont des soirées très appréciées, qui se déroulent dans la bonne humeur et dans une ambiance chaleureuse. L’entrée est gratuite, mais les profits de notre nouveau

B8 - La Pensée de Bagot - Mercredi 10 juillet 2019 - Upton

Les activités familiales, tout au long de l’année, sont fort courues à Upton. (photo Municipalité d’Upton)

bar et de la cantine sont versés au Regroupement récréatif d’Upton pour l’organisation d’activités. La scène, acquise l’an dernier par la municipalité, permet aux artistes de jouer dans des conditions idéales. Et s’il pleut, le Centre communautaire est là pour nous dépanner », affirme Michael Bernier, coordonnateur en loisirs, culture et vie communautaire. Ce dernier ajoute que, lors des Journées de la culture, le 28 septembre, l’humoriste Guy Bernier présentera gratuitement son « one man show » au Centre communautaire. Les familles comblées La municipalité propose des rendez-vous fort intéressants tout au long de l’année. La journée Plaisirs d’hiver, la chasse aux cocos de Pâques, la journée familiale, Pêche en herbe (nouvelle activité 2019), l’Halloween, le Marché de Noël et le dîner de Noël avec

les enfants de l’école La Croisée rassemblent annuellement des centaines de citoyens. « La famille est réellement au cœur de nos priorités. Plusieurs bénévoles travaillent à la réalisation de ces activités », lance M. Bernier. Le réaménagement de la bibliothèque, ajoute Michael Bernier, est par ailleurs une initiative qui améliore le quotidien des Uptonais. « Nous travaillons sur l’informatisation et la modernisation des infrastructures. Il sera possible de faire des réservations en ligne. On sent un beau vent de renouveau à la bibliothèque et, encore une fois, ce sont les bénévoles qui font la différence », déclare-t-il. L’amélioration des installations sportives, avec notamment l’amélioration de la surface du terrain de baseball, la construction d’un terrain de volleyball et un projet de modules d’exercices pour les aînés, contribue également au bonheur de la communauté.


« Nous collaborons également à l’implantation de jardins communautaires à quelques endroits du village. Avec en plus le Parc nature

de la région d’Acton, le camp de jour, les activités sportives et le Théâtre de la Dame de Cœur, on ne s’ennuie pas à Upton! », conclut M. Bernier.

La formation Snooze fait partie de la programmation estivale au parc Il était une fois des gens heureux.

La Municipalité d’Upton propose plusieurs infrastructures et espaces pour toute la famille.

Upton - Mercredi 10 juillet 2019 - La Pensée de Bagot - B9


Nouveaux locaux dans l’ancien hôtel de ville

Le Cercle de Fermières continue de briller à Upton Alain BÉRUBÉ

Le dynamisme de la communauté uptonaise se traduit entre autres par la vitalité de ses organismes. Le Cercle de Fermières d’Upton joue un rôle rassembleur important auprès de ses membres.

B10 - La Pensée de Bagot - Mercredi 10 juillet 2019 - Upton

Depuis juin 2018, le Cercle de Fermières loge au sous-sol de l’ancien hôtel de ville d’Upton. Une excellente nouvelle, selon la secrétaire Andrée Theroux. « Nos activités se déroulaient principalement au chalet municipal, mais la municipalité a récupéré le local pour les activités reliées aux jeunes. Dans nos nouveaux locaux, il y a davantage d’espace », mentionne-t-elle. Le Cercle de Fermières a conservé sa mission au fil des ans, soit favoriser la transmission du patrimoine familial et culturel. « Nous mettons en avant-plan les arts textiles, en plus de faire la promotion des intérêts des femmes et de la famille. Et de manière générale, c’est une très belle occasion de fraterniser toutes ensemble », souligne Monique Harvey, responsable des communications.

L’organisme compte actuellement 50 membres, ajoute Mme Harvey. « Environ la moitié d’entre elles assistent de manière régulière à nos activités, qui ont lieu également de temps à autres au Centre communautaire d’Upton. On a comme défi d’assurer la relève afin que la tradition ne se perde pas », dit-elle. Le Cercle de Fermières amasse par ailleurs des fonds pour la Fondation OLO et l’Associated Country Women of the World depuis quelques années. « De plus, nous donnons également un coup de main à Préma Québec, un organisme qui cherche à améliorer la qualité de vie des enfants prématurés. Et on participe activement à la vie de la communauté, en s’impliquant par exemple à la Fabrique et au dîner des enfants de Noël », allègue Mme Theroux. La secrétaire du Cercle de Fermières d’Upton insiste sur l’apport social de l’organisme. « Les arts textiles et les autres activités, c’est un beau prétexte pour sortir de l’isolement et se faire des amies. Pour un coût de seulement 30 $ par année, incluant un abonnement à la revue L’Actuelle, ça vaut

la peine de joindre notre beau mouvement », conclut Mme Theroux. Le Cercle de Fermières participera à une exposition collective, au Centre sportif d’Acton Vale à la fin septembre, en collaboration avec les Cercles

d’Acton Vale, de Sainte-Christine et de Roxton Falls, sous la supervision de l’artiste multidisciplinaire Ryth Kesselring. Pour en savoir davantage sur l’organisme : Andrée Theroux, 450 549-4436.

Monique Harvey, Andrée Theroux et Denise Demers, du Cercle de Fermières d’Upton, posent ici dans le nouveau local de l’organisme, au sous-sol de l’hôtel de ville.


Le Vieux Moulin élargit ses activités Alain BÉRUBÉ

Depuis l’an dernier, Alexandre Brunelle consacre beaucoup d’efforts afin que le restaurant Le Vieux Moulin, situé tout près du Théâtre de la Dame de Cœur, gagne en visibilité et en popularité. Force est de constater qu’il est sur la bonne voie. Propriétaire du resto-bistro valois La Cuizine depuis 12 ans - en solo durant les dernières années -, Alexandre Brunelle a décidé de vendre l’établissement pour ainsi se consacrer entièrement au Vieux Moulin. « Je suis fier de mes racines uptonaises et je souhaite donner tout mon temps et mon énergie au Vieux Moulin. J’ai un horaire un peu plus normal! », lance-t-il en souriant.

Le restaurant propose, durant la saison du Théâtre de la Dame de Cœur (du mercredi au dimanche soir), des soupers-spectacles de type buffet. Et pour le reste de l’année, c’est un menu bistro à prix abordable, avec en plus des bières de microbrasseries. « Je compte sur une très bonne équipe, ce qui m’aide vraiment beaucoup. On a su s’adapter à notre clientèle et notre formule buffet peut être offerte lors d’occasions spéciales », mentionne M. Brunelle. Ce dernier indique par ailleurs que le volet spectacles, ajouté l’an dernier, continuera de faire partie de la mission du Vieux Moulin. « Au cours des derniers mois, on a reçu deux gros noms, soit Paul Piché (à guichets fermés) et Brian Tyler, qui reviendra sur

notre scène prochainement. On souhaite continuer dans cette direction, avec entre autres Mara Tremblay ainsi qu’un hommage aux Beatles cet automne. La formule chansonniers pourrait également être de retour, en plus d’activités thématiques et possiblement des soirées d’improvisation », dit-il. Alexandre Brunelle souligne que le Vieux Moulin sera désormais ouvert 11 mois par année, avec une pause en février. « J’ai confiance que de plus en plus de gens nous découvriront, autant pour le restaurant que comme endroit culturel. Avec en plus notre terrasse, c’est un établissement magnifique et très bien situé, qui mérite d’être découvert ou redécouvert », conclut M. Brunelle.

Brian Tyler fait partie des artistes qui feront partie de la programmation du Vieux Moulin cet automne.

Alexandre Brunelle

Upton - Mercredi 10 juillet 2019 - La Pensée de Bagot - B11


B12 - La PensĂŠe de Bagot - Mercredi 10 juillet 2019 - Upton

Profile for DBC Communications

Municipalité d'Upton  

La Pensée de Bagot - Édition du 10 juillet 2019

Municipalité d'Upton  

La Pensée de Bagot - Édition du 10 juillet 2019

Advertisement