Page 1

SUPPLÉMENT SPÉCIAL

JEUDI 24 JANVIER 2019

VOS

FINANCES Assurance Planification financière Immobilier

Reer


2 - Le Courrier de Saint-Hyacinthe - Jeudi 24 janvier 2019 - Courrier d'affaires


VOS FINANCES QUAND LE STRESS FINANCIER AFFECTE LA SANTÉ… Selon Statistique Canada, le ratio d’endettement des ménages canadiens ne cesse d’augmenter depuis une trentaine d’années. En effet, il était de 66 % en 1980, de 150 % en 2011 et, à la fin de 2017, de 170 %! Ce qu’on sait moins, c’est que le stress financier causé par l’endettement a des répercussions importantes sur la santé psychologique et physique. Plusieurs études ont démontré qu’une personne qui subit un stress financier sur une longue période court plus de risques de développer les problèmes suivants :

• • • •

Anxiété; Dépendances (médicaments, alcool, etc.); Dépression; Insomnie;

• • • •

Migraines; Maladies cardiaques; Problèmes digestifs; Irritabilité.

Solutions Quand le stress financier se fait sentir, des actions positives peuvent aider à le diminuer : consulter un conseiller financier, établir un budget et le respecter, éviter les achats impulsifs, réduire ses dépenses, etc. Des programmes d’éducation financière et divers outils sont disponibles partout au Québec, notamment avec les associations coopératives d’économie familiale (ACEF) qui proposent des solutions pour déjouer l’endettement. Renseignez-vous!

ÉPARGNE, PLACEMENT ET INVESTISSEMENT : QUELLES SONT LES DIFFÉRENCES? Vous voulez mettre de l’argent de côté ou le faire fructifier? Apprenez dès maintenant à faire la distinction entre les trois termes suivants! Épargne : c’est le montant qu’il vous reste après avoir payé l’ensemble de vos factures (loyer, nourriture, électricité, etc.). Autrement dit, c’est l’argent que vous pouvez utiliser pour faire un placement ou un investissement. Placement : c’est un actif bloqué pendant une période déterminée dans une opération financière, comme l’achat d’obligations ou d’un certificat de placement garanti. Le gain final est connu à l’avance, car le taux d’intérêt est généralement fixe et le rendement, modeste.

Investissement : c’est un montant d’épargne que vous utilisez pour acquérir des biens mobiliers ou immobiliers dans le but d’en tirer un bénéfice lors de la revente. Un investissement peut se faire, par exemple, en participant au développement d’un projet immobilier. Bien que l’objectif soit d’obtenir un bon rendement du capital investi, le risque demeure variable et le gain final, incertain. Ceci dit, un investissement peut s’avérer plus rémunérateur qu’un placement. Consultez un conseiller financier pour en savoir plus!

Courrier d'affaires - Jeudi 24 janvier 2019 - Le Courrier de Saint-Hyacinthe - 3


VOS FINANCES

QUEL EST LE RÔLE DE L’ÉVALUATEUR AGRÉÉ? Le rôle de l’évaluateur agréé consiste à formuler une opinion objective sur laa valeur marchande d’un bien immobilier. Ainsi, il procède à l’examen méthodique du marché immobilier ett produit un rapport d’évaluaente ou la construction d’une tion afin de permettre à son client de prendre une décision éclairée pour l’achat, la ve vente propriété, notamment. Pour produire son rapport, l’évaluateur agréé utilise trois techniques éprouvéess : les méthodes du coût, de la ennue au moyen de la méthode comparaison et du revenu. En dernière analyse, il retient la valeur marchande obtenue ’éévaluation. Une fois ce travail offrant le plus haut degré d’exactitude en fonction du type de propriété et du but de l’évaluation. ess éléments qui influencent la achevé, il remet au client un rapport comprenant les motifs de sa conclusion et les enntaire sérieux. valeur de la propriété. Le client dispose donc d’une opinion motivée par un argumentaire mobilière. Plusieurs procèdent Les évaluateurs agréés exercent principalement leur profession en évaluation immobilière. uipements mobiliers, alors que u aussi à l’estimation de la valeur d’un fonds de commerce, d’une entreprise ou d’équipements d’autres sont spécialisés dans des domaines tels que le milieu agricole et le secteurr industriel. uaateurs agréés du Québec auu Pour trouver un professionnel qualifié, visitez le site Web de l’Ordre des évaluateurs oeaq.qc.ca.

5 CONSEILS POUR ATTEINDRE RE L’INDÉPENDANCE FINANCIÈRE

4 - Le Courrier de Saint-Hyacinthe - Jeudi 24 janvier 2019 - Courrier d'affaires

L’indépendance financière peut être atteinte en es. En voici quelquesadoptant de saines habitudes. ancer sur la bonne unes qui vous aideront à vous lancer voie! nancier : 1. Consultez un conseiller financier dès le départ, il est important de parler avec eut contribuer un expert en finances, car il peut etits à maximiser même vos plus petits investissements. line : en 2. Faites preuve de discipline stes, vous vous fixant des objectifs réalistes, êtes plus susceptible de les mener à bien. 3. Réduisez votre train de vie : en ttement, éliminant le superflu et l’endettement, us vous vous économisez plus et vous uvre. donnez une marge de manœuvre. énichant nt 4. Travaillez par choix : en dénichant uss vvous ous ou un emploi que vous aimez, vous us lo llongnginvestissez davantage et plus temps, ce qui favorise votree santéé financière. vant nt 5. Ayez les bons réflexes : avant ue, d’acheter un bien quelconque, ez vérifiez toujours si vous pouvez l’emprunter, l’échanger ou le louer.

DEVEZ-VOUS PAYER DE L’IMPÔT À LA VENTE DE VOTRE PROPRIÉTÉ? Trois scénarios peuvent se produire lorsque vous vendez une habitation : vous pouvez réaliser un profit, accuser une perte ou récupérer le coût d’achat. L’impact fiscal diffère selon qu’il s’agit d’une résidence principale ou secondaire. Résidence principale Si la propriété vendue était votre résidence principale, le gain en capital n’est pas imposable — c’est ce qu’on appelle l’exemption pour résidence principale (ERP). Pour que celleci s’applique, vous devez indiquer la vente et désigner le bien dans votre déclaration de revenus (annexe 3) et remplir le formulaire T2091(IND).

Résidence secondaire Si vous vendez une propriété secondaire, vous devez déclarer la portion du gain en capital qui s’applique aux années pour lesquelles vous n’avez pas désigné le bien comme résidence principale. Par exemple, si vous vendez votre chalet, la moitié du gain en capital (le cas échéant) sera imposable. Dans tous les cas, les règles fiscales sont complexes. Pour y voir clair, consultez un comptable professionnel agréé ou un notaire fiscaliste.


VOS FINANCES AVEZ-VOUS UN FONDS D’URGENCE?

DEVRIEZ-VOUS INVESTIR DANS LES CRYPTOMONNAIES?

Que feriez-vous si vous perdiez soudainement votre emploi, si vous étiez victime d’un incendie ou si vous tombiez gravement malade? Un conseiller financier vous confirmera l’importance de vous constituer un coussin de sécurité. Idéalement, celui-ci devrait être suffisant pour couvrir vos dépenses pendant au moins six mois. Mais comment y arriver quand il est difficile d’épargner? Voici quelques sages conseils pour vous préparer à toute éventualité! Soyez bien assuré : il est essentiel d’assurer vos biens contre les dommages causés par un incendie ou une catastrophe naturelle. Une assurance vie est également indispensable, surtout si vous avez un conjoint ou des enfants à charge. Si vous êtes un

Bitcoin, Ethereum, Litecoin, IOTA, Stellar, Monero… il existe plus de 1900 devises virtuelles listées sur CoinMarketCap, la principale bourse de référencement et d’indexation des monnaies cryptées. Et s’il y en a autant, c’est parce qu’il est devenu très facile de les créer. Mais attention, c’est aussi un véritable « far west », car il n’y a aucune autorité de contrôle!

travailleur autonome ou si votre employeur ne vous offre aucune assurance collective, considérez l’achat d’une assurance invalidité. Ayez suffisamment de crédit : assurezvous de rembourser le solde de vos cartes de crédit de manière à pouvoir les utiliser pour payer vos factures pendant les mois difficiles. Diminuez vos dépenses : identifiez dès maintenant les dépenses mensuelles que vous pourriez couper ou réduire en cas d’urgence, par exemple vos sorties au restaurant ou au cinéma.

Qu’est-ce que c’est? Une cryptomonnaie est une monnaie chiffrée qui s’utilise de pair à pair sur un réseau informatique décentralisé et qui permet de faire des transactions anonymes sans intermédiaire (une banque ou une carte de crédit, par exemple). Ces transactions sont effectuées par une technologie de stockage et de transmission appelée chaîne de blocs (blockchainn). Est-ce rentable? Comme la quantité d’une cryptomonnaie

est limitée, sa valeur intrinsèque, purement spéculative, est sujette à une forte volatilité. Son cours peut donc fluctuer grandement sur une courte période et les résultats à long terme demeurent imprévisibles. Y a-t-il des risques? L’Autorité des marchés financiers rappelle que la sécurité des portefeuilles électroniques n’est pas garantie : il n’y a aucune protection contre le piratage informatique, les activités criminelles, le vol et la perte d’actifs. De plus, les transactions en cryptomonnaie ne sont pas couvertes par le fonds d’assurance-dépôts. En résumé, si votre tolérance au risque est élevée, investir dans les cryptomonnaies pourrait vous intéresser. Parlez-en à votre cconseiller co nseiller fina anc n ier! financier!

Courrier d'affaires - Jeudi 24 janvier 2019 - Le Courrier de Saint-Hyacinthe - 5


6 - Le Courrier de Saint-Hyacinthe - Jeudi 24 janvier 2019 - Courrier d'affaires


Courrier d'affaires - Jeudi 24 janvier 2019 - Le Courrier de Saint-Hyacinthe - 7


VOS FINANCES POURQUOI SE DOTER D’UNE ASSURANCE HABITATION LORSQU’ON EST LOCATAIRE? Saviez-vous que, selon le Bureau d’assurance du Canada, près du quart des locataires québécois ne possèdent pas d’assurance habitation? En effet, nombreux sont ceux qui croient (à tort) que l’assurance de leur propriétaire les protègera en cas de sinistre. La réalité est malheureusement tout autre... Lisez ce qui suit pour en apprendre davantage! D’abord, il est important de mentionner qu’aucune loi ne vous oblige, en tant que locataire, à souscrire une assurance habitation. Toutefois, puisque personne n’est à l’abri d’un fâcheux incident, celle-ci s’avère indispensable si vous souhaitez avoir l’esprit tranquille, car elle garantit la valeur de vos biens dans l’éventualité où un dégât d’eau ou un incendie, par exemple, endommagerait sérieusement votre logement. Responsabilité civile En plus de protéger vos possessions, l’assurance habitation occupe une deuxième fonction essentielle, soit celle de couvrir votre responsabilité civile. Plus précisément, cela signifie que vous n’auriez pas à payer pour les dommages matériels ou corporels que vous pourriez involontairement infliger à autrui. Ainsi, si vous inondiez par mégarde votre voisin à l’étage inférieur, votre assurance se chargerait de débourser le montant nécessaire pour les réparations.

Pourquoi confier votre déclaration de revenus à un professionnel? Vous hésitez entre engager un professionnel — un comptable agréé ou un fiscaliste, par exemple — et produire vous-même votre déclaration de revenus? La première option présente une foule d’avantages non négligeables! En voici quelques-uns.

À défaut d’être muni d’une assurance habitation, vous seriez tenu responsable pour les dégâts et devriez régler à vous seul les divers frais encourus... Alors, pour votre bien-être — et celui de votre portefeuille! —, ne prenez pas ce risque inutile. Si ce n’est déjà fait, procurez-vous vite une assurance habitation!

• Vous gagnez du temps : tout ce que vous avez à faire, c’est choisir un expert qualifié et lui remettre les documents nécessaires — il prendra ensuite les choses en main! Vous pouvez donc vaquer à d’autres occupations pendant qu’il s’occupe de remplir les formulaires et de jongler avec les chiffres. • Vous obtenez un remboursement maximal : un expert connaît toutes les nouveautés touchant la loi fiscale ainsi que les nombreuses particularités de celle-ci. En recourant à ses services, vous êtes donc assuré, par exemple, de recevoir tous les crédits d’impôts auxquels vous avez droit — et que vous ne connaissiez peut-être même pas! • Vous évitez les erreurs coûteuses : une toute petite erreur d’inattention peut avoir de lourdes répercussions financières et légales. En misant sur l’expertise d’un professionnel, vous savez que tout sera fait dans les règles de l’art. Ainsi, vous vous offrez la tranquillité d’esprit. C’est d’autant plus vrai si votre situation est complexe (famille monoparentale, propriétaire d’immeubles à revenus, travailleur autonome, etc.). Autrement dit, confier la production de votre déclaration d’impôts à un professionnel est assurément un choix intelligent — pensez-y!

8 - Le Courrier de Saint-Hyacinthe - Jeudi 24 janvier 2019 - Courrier d'affaires

CHOISIR VOTRE COMPTABLE Avant d’engager un comptable, vérifiez qu’il est membre de l’Ordre des comptables agréés du Québec (cpaquebec.ca) : vous aurez ainsi la garantie qu’il a reçu une formation adéquate et qu’il possède une assurance responsabilité professionnelle, entre autres.


VOS FINANCES REER – CELI : PLANIFIER POUR MIEUX PROFITER DE SA RETRAITE Sara Ducharme Conseillère Gestion de Patrimoine Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe

Pour vous permettre de maintenir votre rythme de vie une fois à la retraite, votre revenu de retraite devrait équivaloir à environ 70 % de votre revenu actuel. Bien sûr, tout dépend de vos objectifs. Une analyse détaillée de vos sources de revenus et la mise en place d’une bonne stratégie d’investissement vous permettront de bien préparer votre retraite. Les quatre étapes de la planification à la retraite

– Étape 1 : Évaluez à quel âge vous prendrez votre retraite – Étape 2 : Déterminez les revenus dont vous aurez besoin à la retraite – Étape 3 : Déterminez les sources de revenu sur lesquelles vous pourrez compter – Étape 4 : Déterminez votre besoin d’épargne

Quelles seront vos sources de revenus? ven enus us eett Bien comprendre vos sources de revenus menc me ncer er à prévoir quand il sera judicieux de commencer urer un les percevoir contribueront à vous assurer revenu adéquat à toutes les étapes dee la ent retraite. Vos revenus de retraite devraient nts, provenir des rentes des gouvernements, tre du régime de retraite offert par votre employeur et de vos placements. Saviez-vous que le report de la demande de vos rentes des gouvernements apporte une bonification? Ill s’agit là d’une stratégie payante si, bien sûr, vous pouvez vous permettre d’attendre. Quant à la rente de votre régime de retraite, assurez-vous de bien en connaître les modalités. Épargner/Investir de. Épargner, c’est avant tout une habitude. La règle d’or est d’y consacrer 10 % de e, votre revenu annuel. Cette épargne, erinvestie dans un portefeuille bien diversifié selon votre profil d’investisseur, vous permettra d’en optimiser le rendement. Votre conseiller saura vous renseigner sur les stratégies et les solutions de placement les mieux adaptées à la planification de votre retraite afin de maintenir votre niveau de vie à la retraite, tout en atténuant les contrecoups de l’inflation.

Le REER ou le CELI ou les deux? Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est souvent l’outil idéal pour planifier votre retraite. Vos cotisations seront déduites de vos revenus et vous économiserez sur l’impôt à payer. Le CELI permet d’épargner à l’abri de l’impôt et tous les revenus générés par vos

placements ainsi que les retraits ne seront pas imposés. Selon votre situation, une stratégie combinant le REER et le CELI peut s’avérer judicieuse. De bons conseils, ça rapporte. Parlez avec votre conseiller Desjardins de vos objectifs de retraite.

Courrier d'affaires - Jeudi 24 janvier 2019 - Le Courrier de Saint-Hyacinthe - 9


VOS FINANCES LE PLANIFICATEUR FINANCIER ET LE REPRÉSENTANT EN ASSURANCE : AU SERVICE DE VOS INTÉRÊTS Envers l’industrie La loyauté est de mise : le conseiller membre qui désire faire concurrence à un confrère, à un cabinet, à un assureur ou à une institution financière doit employer des méthodes loyales sans jamais discréditer les produits, les services ou les compétences de son compétiteur. Il peut cependant comparer des produits ou des services pour des fins de recommandation, mais il doit s’abstenir de faire des commentaires qui seraient faux ou inexacts.

C’est en 2000 que le gouvernement du Québec a créé la Chambre de la sécurité financière (CSF). Sous la supervision de l’Autorité des marchés financiers, cet organisme d’autoréglementation assure la protection des consommateurs de services financiers en veillant à la pratique intègre et compétente de ses quelque 32 000 membres. Ses normes déontologiques se trouvent dans deux règlements différents, dont le Code de déontologie de la Chambre de la sécurité financière, qui s’applique aux représentants en assurance de personnes, aux représentants en assurance collective de personnes et aux planificateurs financiers. Leurs obligations y sont clairement définies en fonction de quatre groupes précis. Envers le public La confiance du public est essentielle à la crédibilité du secteur financier. Pour cette raison, le conseiller membre a le devoir de favoriser la qualité et la disponibilité de ses services. Par conséquent, il est tenu, dans un souci d’amélioration continue, de maintenir ses connaissances à jour et de prendre les mesures d’éducation et d’information nécessaires dans son domaine. Il doit faire preuve en tout temps de discrétion, d’objectivité et de modération et s’abstenir d’exercer dans des conditions pouvant compromettre la qualité de ses services ou la confiance du public.

OS

Envers le client Le conseiller membre doit bien connaître les besoins du client et agir dans son intérêt. Il doit lui fournir tous les renseignements utiles et s’assurer qu’il a bien compris les explications données. Il doit faire preuve d’intégrité, d’objec-

C S

tivité et de compétence tout en respectant les limites de son champ d’expertise et, au besoin, demander l’aide nécessaire. En cas de conflit d’intérêts, il doit en aviser le client. Enfin, il a le devoir de préserver la confidentialité des renseignements et des dossiers du client.

Envers l’assureur Le représentant en assurance a l’obligation de transmettre à l’assureur toute somme qu’il a perçue pour lui. Il doit également veiller à ce que l’information qu’il est d’usage de fournir à l’assureur soit exacte, complète et conforme. En résumé, le planificateur financier et le représentant en assurance de personnes ou en assurance collective de personnes doivent offrir un service d’une qualité irréprochable, c’est-àdire qu’ils ont le devoir d’exercer avec intégrité, compétence et objectivité dans l’intérêt du client et dans le respect des exigences législatives et règlementaires — il en va de la confiance du public. Pour accéder au Code de déontologie complet, visitez le www.chambresf.com. Pour obtenir plus d’information, communiquez avec la CSF au 1 800 361-9989.

10 - Le Courrier de Saint-Hyacinthe - Jeudi 24 janvier 2019 - Courrier d'affaires

LES COMPTABLES PROFESSIONNELS : INDÉPENDANTS ET OBJECTIFS Regroupant plus de 39 000 membres, l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec (CPA) est régi par le Code des professions et la Loi sur les comptables professionnels agréés. Tous sont tenus de respecter le Code de déontologie qui leur impose des devoirs envers le public, les clients et la profession, notamment ceux d’intégrité et d’indépendance. Que ce soit envers le public, un client ou un employeur, tout membre de l’Ordre des CPA doit remplir ses obligations professionnelles avec intégrité et objectivité. Avant de convenir d’un contrat résultant de l’exercice de la profession, il doit tenir compte des limites de ses aptitudes, de ses connaissances et des moyens dont il dispose. Il doit éviter toute fausse représentation quant à son niveau de compétence ou à l’efficacité de ses

services, ou à ceux des autres professionnels au sein de la société où il exerce. Il ne doit ni signer ni produire quelque document que ce soit qu’il sait ou devrait savoir contenir des données erronées ou fallacieuses. Il ne doit pas non plus y associer son nom. Le membre doit apporter un soin raisonnable aux biens qui lui sont confiés par un client ou son employeur. Lorsqu’il reçoit ou garde à titre de fiduciaire, de dépositaire, d’administrateur, de mandataire ou de liquidateur des sommes d’argent ou d’autres valeurs, il doit tenir les registres nécessaires afin de pouvoir rendre compte de sa gestion ou de son contrat. Sauf sur l’autorisation écrite du client, il doit s’abstenir d’utiliser ces sommes ou les autres valeurs en paiement de ses honoraires ou à des

fins autres que celles pour lesquelles elles lui sont confiées. Le comptable professionnel qui exécute une mission de certification ou d’application de procédés de vérification ou qui y participe doit demeurer libre de toute influence, de tout intérêt et de toute relation pouvant porter atteinte à son jugement professionnel ou en donner l’apparence. Avant de convenir de fournir des services professionnels, il doit déterminer s’il y a des restrictions, des influences, des intérêts ou des relations qui le placent dans une situation de conflit d’intérêts ou qui en donnent l’apparence. Il doit s’abstenir de détenir, de recevoir ou de solliciter une rémunération, des honoraires ou des avantages dans son propre intérêt ou dans

l’intérêt de la société au sein de laquelle il exerce sa profession sans le consentement du client ou celui de son employeur. Il ne peut, notamment, faire usage de renseignements confidentiels au préjudice de son client ou de son employeur ou en vue d’obtenir un avantage pour lui-même ou pour autrui. Bien entendu, tout membre de l’Ordre des CPA est tenu de respecter le secret professionnel et de faire preuve de disponibilité et de diligence. Il doit demander des honoraires justes et raisonnables et rendre compte à son client ou à son employeur lorsque celui-ci le lui demande. Vous trouverez le texte intégral du Code de déontologie des CPA du Québec au legisquebec.gouv.qc.ca. Pour plus de renseignements, communiquez avec l’Ordre au 1 800 363-4688.


Courrier d'affaires - Jeudi 24 janvier 2019 - Le Courrier de Saint-Hyacinthe - 11


12 - Le Courrier de Saint-Hyacinthe - Jeudi 24 janvier 2019 - Courrier d'affaires

Profile for DBC Communications

Le Courrier d'affaires  

Le Courrier de Saint-Hyacinthe - Édition du 24 janvier 2019

Le Courrier d'affaires  

Le Courrier de Saint-Hyacinthe - Édition du 24 janvier 2019

Advertisement