Page 1


MERCREDI 16 MAI 2018

Fondé en 1970

48e année, no 16

48 pages

Photo: Gracieuseté Santco

oeilregional.com œilregional.com

34 700 exemplaires

Grutier sur le projet Réseau Sélection

Un travail à la hauteur

Emplois dans les camps de jour municipaux et les piscines

Difficile de recruter des étudiants

P.6

Un pas de plus vers un centre-ville à Mont-Saint-Hilaire P.3

P.5


2 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018


NOUVELLES RÉGIONALES

Mont-Saint-Hilaire

Le centre-ville prend forme tranquillement Denis Bélanger | L’Oeil Régional

Le projet commercial du promoteur immobilier Odacité sur la rue SaintGeorges, à Mont-Saint-Hilaire, avance à grands pas. L’entreprise s’est déjà entendue avec tous les propriétaires des terrains visés dans le secteur et a même présenté son projet à la Ville qui a donné ses premiers commentaires positifs. Odacité se portera acquéreur de quatre maisons sur Saint-Georges, lesquelles sont situées sur le même côté que l’épicerie d’aliments naturels L’Eau Vive et la boulangerie artisanale Le Pain dans les voiles, et d’une autre sur la rue Forest. «L’autre côté de la rue, je laisse le soin à la Ville ou à un autre de le développer», affirme le président de l’entreprise, Steve Richard, de Mont-Saint-Hilaire.

L’achat des maisons devrait se finaliser d’ici la fin de l’année pour ainsi entamer la construction en 2018 ou au début de 2019. Dès le début de janvier, un représentant d’Odacité était allé rencontrer les résidents en question pour leur parler du projet. «Nous sommes attachés aux cinq maisons depuis début mars. Nous avons commencé à faire les tests des sols depuis deux semaines. Nous attendons les résultats, mais il ne devrait pas y avoir de problème, poursuit M. Richard. Ce sont des travaux nécessaires à faire. Le test géotechnique donne la capacité portante du terrain qui te permet de savoir si tu peux construire correctement. Ça coûte cher, mais c’est important pour la sécurité.» Il s’agira d’un projet mixte, avec des commerces et des condos locatifs. «Nous aurons cinq ou six locaux et nous avons

déjà quelques joueurs pour s’installer dans le secteur», poursuit le promoteur. L’initiative de l’Hilairemontais s’inscrit dans la vision de la municipalité, décrite dans le plan d’urbanisme durable, d’aménager un vrai centre-ville dans le secteur. «Nous dépensons trop d’argent à Belœil et dans les environs. Quand nous sortons le soir avec les amis, nous sortons de Mont-Saint-Hilaire. J’espère que la municipalité va participer à arranger la rue pour la rendre plus conviviale.» Le projet a été présenté aux membres du Comité consultatif d’urbanisme (CCU). Ils ont recommandé le 1er mai dernier au conseil municipal de donner une orientation préliminaire favorable. Le comité est toutefois d’avis que le concept architectural et l’impact visuel devront être analysés plus en profondeur. On veut également s’assurer de connaître les effets potentiels de ce projet sur la circulation.

Signe que le projet avance, plusieurs résidents ainsi que les propriétaires de L’Eau Vive et le Pain dans les Voiles étaient présents à la dernière séance du conseil municipal où a été déposé le résumé de la réunion du CCU. Développement de la rue Le maire Yves Corriveau a révélé à la dernière séance du conseil que la municipalité se porterait éventuellement acquéreur du 219 Saint-Georges dans le cadre du redéveloppement du secteur. Cette acquisition permettrait notamment le prolongement de la rue du CentreCivique. C’est dans cet esprit que la Ville a ainsi imposé une réserve foncière sur la propriété. Selon le registre foncier de Mont-Saint-Hilaire, la propriété est évaluée à 211 000 $, soit un peu de plus de 10 000 $ de moins qu’au précédent rôle d’évaluation. 

sommaire Actualité Opinion Toujours Déro Jeux Automobiles Immobilier Communautaire Cartes professionnelles Culture Petites annonces Horoscope Carrière et professions Avis légaux Nécrologie Sports

3 8 20 21 22 23 24 28 30 34 35 37 40 43 44

Les rues Saint-Georges et Forest seront complètement transformées par le projet Odacité. Photo: Karine Guillet

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 3


NOUVELLES RÉGIONALES

Deux ans déjà Des proches de Danyka Grabosky ont installé une nouvelle croix de bois, le dimanche 13 mai, sur la 116 à Mont-Saint-Hilaire, à la hauteur du chemin Authier, deux ans jour pour jour après son décès. Rappelons que la jeune femme est décédée après que le véhicule de son copain soit entré en collision avec un autobus scolaire transportant des élèves du Collège Saint-Hilaire. Une première croix de bois avait été installée au même endroit peu de temps après le drame. 

4 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

Photo: Denis Bélanger


NOUVELLES RÉGIONALES

Recrutement difficile dans les municipalités

Animateurs et sauveteurs recherchés Karine Guillet | L’Oeil Régional

Belœil et Mont-Saint-Hilaire ont de la difficulté à recruter des moniteurs pour leurs camps de jour estivaux ainsi que des sauveteurs. La Ville de Belœil a même dû procéder à une deuxième vague d’affichage pour pourvoir les postes vacants. À Belœil, près du quart des postes étudiants en camp de jour et de service de garde n’avaient toujours pas trouvé preneur la semaine dernière, malgré l’embauche de neuf nouvelles personnes. Au total, 12 postes demeureraient vacants. Le taux de rétention pour les employés en camps de jour de l’année précédente était de 60 %. La directrice des communications de la Ville, Caroline Nguyen Minh, soutient que cette difficulté de recrutement s’explique peut-être par le fait que divers emplois pour les étudiants sont offerts dans la région. «Pour travailler dans les camps de jour, il faut aimer travailler avec les enfants, dit-elle. Aussi, nous vivons cette année une hausse d’inscriptions dans nos camps de jour, donc nous avons besoin de plus de personnel.» Pour contrer les difficultés de recrutement, Mont-Saint-Hilaire a pour sa part entamé cette année des démarches dans les écoles secondaires de son secteur afin de leur faire connaître les possibilités d’emplois à la Ville. La démarche a permis de pourvoir quelques postes au camp de jour, alors que plusieurs anciens avaient quitté leur emploi. La Ville songe à renouveler l’expérience l’an prochain. Sauveteurs Mont-Saint-Hilaire a aussi une équipe de 50 surveillants-sauveteurs. La Ville a de la difficulté à combler toutes les heures de service, principalement le jour. Cette pénurie s’explique par le fait que la formation est exigeante et

s’étend souvent sur plusieurs années. En période estivale, la municipalité doit généralement recruter chaque année entre un à trois sauveteurs sur la dizaine de postes offerts. «Le défi est d’intéresser les jeunes au métier de sauveteur dès le plus jeune âge et d’entretenir leur intérêt pour le métier afin de les orienter et de les former, explique la porte-parole de la Ville, Isabelle Marnier. Ainsi, la visite dans les écoles permettait aussi de renseigner les jeunes sur les différentes formations de sauveteur et moniteur et de présenter les possibilités d’emplois au centre aquatique.» Pas de problème à Otterburn Park À Otterburn Park, la municipalité reçoit environ trois fois plus de curriculums vitae qu’il y a de postes disponibles à l’animation du camp de jour. La municipalité a reçu cette année une trentaine de candidatures, mais n’avait besoin que de 12 nouveaux animateurs pour garnir son équipe de 35 animateurs. Pour assurer une relève, Otterburn Park a même ouvert un camp pour les aspirants-animateurs, où ils apprennent la théorie pour l’animation de camp de jour. La semaine dernière, 11 des 15 places offertes étaient comblées. Emplois étudiants La Ville de Belœil offre cette année 86 postes pour étudiants. Dans l’ensemble, elle avait un taux de rétention plutôt élevé pour ces emplois, alors que la majorité des postes étaient comblés par des étudiants qui les occupaient déjà l’an dernier. Hormis le camp de jour, la Ville était toujours en processus de recrutement de trois personnes pour compléter son équipe de 10 sauveteurs. Les autres postes avaient tous déjà trouvé preneur. La Ville avait cette année créé deux postes de surveillants aux activités, en raison de la venue du Centre des loisirs et de l’activité de Dek Hockey. La Ville engageait

Le recrutement de moniteurs de camp de jour s’avère difficile. Photo: Archives

également exceptionnellement un étudiant en communication afin d’aider à développer du contenu dans le cadre de la refonte du site Internet de la Ville. Otterburn Park accueillait cette année deux étudiants aux services techniques pour

l’entretien des parcs, qui reviennent à la municipalité depuis trois ans. Deux étudiants ont aussi été engagés pour les terrains de balle et la Ville a également reçu cette année une bourse pour l’embauche d’un stagiaire en génie civil. 

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 5


NOUVELLES RÉGIONALES

Grutier sur le chantier Réseau Sélection de Belœil

Travailler la tête dans les nuages Karine Guillet | L’Oeil Régional

Résident de Saint-Charles-sur-Richelieu, Carl Grant opère des grues depuis 11 ans. Un métier qui l’amène à contempler le monde d’aussi haut que 137 mètres (450 pieds); un métier qui requiert une bonne dose de sang-froid, assure-t-il.

Carl Grant.

Les grutiers sont appelés à opérer des grues ou des pelles mécaniques pour lever ou déplacer des charges telles que des machines, de l’équipement ou des matériaux. S’il existe plusieurs types de grues, le résident de Saint-Charles-sur-Richelieu opère pour sa part les grues à tour, ces appareils longilignes qui captent assurément l’œil en raison de leur hauteur. M. Grant souligne d’ailleurs que plusieurs observateurs seraient surpris de constater à quel point l’engin peut plier lorsqu’il est chargé, un peu comme un arbre. «J’ai toujours été quelqu’un qui aimait les moteurs, qui aimait conduire et opérer. C’est une passion, explique M. Grant. J’ai vu une grue et ça a été le déclic», se souvient-il. Dans la grue?

6 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

Du haut de sa tour, c’est d’ailleurs un sentiment de responsabilité qui habite avant tout M. Grant. «Lever des charges, c’est rock and roll. Juste passer des charges en haut de

la tête des gens, il y a quelque chose de surnaturel là-dedans», observe-t-il. En plus d’être un bon conducteur et de savoir attacher des charges, un bon grutier doit aussi parfois être chef d’équipe et avoir une bonne dextérité. «Il faut que tu sois à ton affaire, concentré. Tu n’as pas le droit à l’erreur. Il ne faut pas être une tête folle», dit-il, rappelant qu’il faut être conscient de l’environnement qui l’entoure pour s’assurer que les opérations sont sécuritaires pour les autres travailleurs sur le chantier. Les conditions peuvent se montrer difficiles. Les grutiers grimpent souvent dans leur engin pour n’en descendre que le soir venu. «Ce sont de longues heures, tu es tout seul dans la cabine. C’est un métier où il y a beaucoup de burn-out. » L’ennemi numéro un de la grue, c’est avant tout le vent. Un vent trop fort peut d’ailleurs conduire l’opérateur à fermer sa grue. Mais la hauteur permet aussi d’apprécier des scènes d’une impressionnante beauté que M. Grant prend d’ailleurs plaisir à photographier. Le plus beau paysage qu’il a vu? «Je travaillais dans le Vieux-Port. Il y avait des couchers de soleil et des levers de soleil, c’était super beau avec le reflet de la lune sur l’eau.» Formation Un seul centre de formation, de la Commission scolaire des Trois-Lacs, situé à Les Cèdres,


«

On n’arrête jamais d’apprendre. J’ai appris quelque chose dernièrement, je vais encore apprendre la semaine prochaine. Les vieux de la vieille transmettent leurs connaissances. » – Carl Grant

offre la formation professionnelle de conduite de grues. Si les entreprises peuvent désormais former elles-mêmes leurs grutiers, une mesure que dénonce l’Union des opérateurs grutiers, M. Grant estime pour sa part que l’école offre un apprentissage inestimable, notamment en enseignant aux aspirants grutiers à déceler bien des pièges. «L’école nous apprend à avoir la bonne attitude. Parfois, il faut être capable de dire non. Il peut y avoir de la pression de la partie patronale, mais il faut être capable de

mettre son pied à terre et de dire non quand c’est dangereux.» Le Québec comptait 1687 grutiers en emploi au Québec en 2016, selon la Commission de la construction du Québec (CCQ). La moyenne d’âge était de 44 ans, alors que 98 % des postes étaient occupés par des hommes. La plus grande portion des grutiers opéraient dans le secteur commercial et institutionnel (47 % des emplois). Les perspectives d’emploi y étaient toutefois limitées. 

Carl Grant travaille depuis les trois dernières semaines sur le chantier du Réseau Sélection, à Belœil, où il devrait encore s’attarder quelques mois. Il y a d’ailleurs pris ce cliché à 150 pieds. Photos: Gracieuseté Carl Grant

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 7


OPINION

Changement de paradigme VINCENT Guilbault vguilbault@oeilregional.com

«Je suis confiant», me souligne Jean-Pierre Charbonneau. «Mais pas naïf.»

8 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

En qualité de ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques, l’homme pilotait déjà en 2002-2003 une réforme du mode du scrutin. En fait, dit-il, on parle depuis presque 100 ans au Québec d’une réforme de notre mode de scrutin représentatif hérité des Britanniques. Mais cette fois, nous serions vraiment proches de changer notre façon d’élire nos politiciens. Et ça nous touche tous. Le 9 mai dernier, tous les partis d’opposition à l’Assemblée nationale ont fait front commun pour demander une réforme du scrutin en signant une entente; ils promettent de réformer le système si l’un d’eux est porté au pouvoir. Simon Jolin-Barrette, député de Borduas et porte-parole en matière de réforme des institutions démocratiques pour la CAQ, a eu le mandat de mener les négociations pour son parti: «Les gens sont désabusés. Dans bien des circonscriptions, ils ont l’impression que leur vote ne compte pas, qu’ils ne peuvent pas vraiment faire de différence. Il est temps de changer ça, de leur redonner confiance au système.» Dans un système basé sur la proportionnelle mixte compensatoire, comme on en trouve en Nouvelle-Zélande, en Allemagne et en Écosse, une partie des députés seraient élus localement, alors qu’une autre partie serait choisie en fonction du pourcentage de vote obtenu par chacun des partis. On vise ici une répartition des sièges à l’Assemblée nationale plus représentative des votes. Si tout va bien, rappelle Jean-Pierre Charbonneau, l’élection provinciale en octobre prochain serait la dernière dans notre système actuel si les l’un des partis d’opposition prenait le pouvoir et que l’ensemble des votes additionnés de tous les partis (sauf ceux des libéraux) équivalait à plus de la moitié des votes. En fait, si l’élection avait lieu aujourd’hui, toutes les conditions seraient réunies. Aujourd’hui membre de l’organisme Mouvement démocratie nouvelle, Jean-Pierre Charbonneau y croit de plus en plus. «Cette fois-ci, les astres s’alignent», dit-il, rappelant que c’est la première fois que plusieurs partis politiques s’entendent sur les modalités. «Tous les partis d’opposition sont d’accord. Il reste seulement à présenter un projet de loi. Pas besoin de refaire tout le processus.» Je me colle donc à l’opinion de M. Charbonneau. Cette réforme est majeure. Les impacts de cette refonte pourraient changer notre façon d’approcher la politique, de pousser les jeunes à voter et de permettre un renouvellement des idées. C’est carrément un changement de paradigme, avance M. Charbonneau. Notre système actuel est à la limite illégitime, dit-il, puisqu’un parti peut diriger la province sans obtenir la majorité de voix. Dans un mode proportionnel mixte, chaque vote compte et ça force les partis minoritaires à travailler en coalition. Et si l’on veut combattre le cynisme, ce «coup de barre» est primordial, pense M. Charbonneau. Moi aussi. Et surtout, et c’est bien important, ce grand changement démocratique apporterait probablement espoir et vitalité au peuple québécois qui a peut-être un peu besoin de se faire rappeler qu’il est encore capable d’accomplir de grandes choses. 

34 700 exemplaires

oeilregional.com

393, boul. Sir-Wilfrid-Laurier, Beloeil, J3G 4H6 Tél. 450 467-1821 / Téléc. 450 467-3087 publicite@oeilregional.com redaction@oeilregional.com emploi@oeilregional.com Petites annonces 450 771-0677 / Rive-Sud : 514 875-1948

Réponse à l’éditorial du 26 avril 2018 de Vincent Guilbault M. Guilbault, je tiens à réagir à votre récent éditorial paru dans vos pages la semaine dernière. Vous semblez vous désoler que le PQ n’ait pas, à ce stade, de candidat unique recevant l’appui à l’unanimité des membres. Vous avez raison, le Parti québécois, s’inscrivant franchement dans la tradition démocratique de René Lévesque, favorise un processus dit d’investiture, où le candidat est élu par les membres après une période d’élections ouvertes. Au terme de cette investiture, qui aura lieu le 3 juin prochain, le PQ aura son candidat. On peut certes «sourire» devant une telle démarche qui vise à donner au plus grand nombre possible une influence politique et décisionnelle directe, mais ce serait ainsi rire des citoyens qui, informés, mobilisés et intéressés par la chose publique, se rassemblent afin modeler une société à leur image, une société reflétant leurs valeurs. À l’opposé, à la CAQ, le choix du candidat ne reflète que la

Éditeur : Benoit Chartier Directrice générale : Johanne Marceau Rédacteur en chef : Martin Bourassa Directeur de l’information : Vincent Guilbault Journalistes : Denis Bélanger, Karine Guillet Caricaturiste : Pierre Brignaud Contrôleur :

Monique Laliberté Directeur adjoint production : Louis Pelletier Directeur des ventes : Guillaume Bédard Directeur des projets spéciaux : Gilbert Desrosiers Publicitaires : Sonia Dupré, Félix Pruneault-Banford, Abigail Boucher-Bédard Coordonnatrice aux ventes : Janick Bernard Distribution : Distribution Transcontinental Inc. Division Publisac Montérégie

seule discrétion du chef et ses valeurs personnelles. Pas étonnant dans ce contexte que ce parti, en manque de membres et de financement, ait dû se dédire récemment d’une candidate pro-Trump, ou encore d’un candidat ayant «un dossier de harcèlement». Bien que présent sur le terrain depuis plus d’un an, je me réjouis de cette course à l’investiture, qui rend plus fort l’ensemble du PQ et qui insuffle du sens au mot «démocratie». Le 3 juin prochain, c’est plus de 800 membres qui, dans Borduas, auront l’occasion de se faire entendre, plus de 800 membres qui seront ensuite galvanisés à bloc et s’uniront alors derrière le candidat élu démocratiquement. De quoi promettre toute une campagne électorale dans le comté Patriote, et une charge de travail intéressante pour vous, M. Guilbault!  Cédric G.-Ducharme, avocat, MBA Candidat à l’investiture du Parti Québécois dans Borduasc

Hebdomadaire publié par 655, avenue Sainte-Anne, Saint-Hyacinthe, Québec, J2S 5G4 dbccomm.qc.ca PAPIER FABRIQUÉ AU QUÉBEC. Merci de recycler ce journal.

Imprimé par l’Imprimerie Transcontinental s.e.n.c., division Transmag, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, H1J 1T7 et distribué par Publi Sac pour plainte ou requête: 450 773-6028 ISSN 0839-7864 Toute reproduction des annonces ou des informations est interdite


NOUVELLES RÉGIONALES

Ses œuvres ont été exposées à la Maison Villebon

Une artiste poursuit Belœil pour 5000 $ Karine Guillet | L’Oeil Régional

Une artiste réclame 5000 $ à la Ville de Belœil pour avoir brisé les termes de son contrat d’exposition, selon ce qu’elle allègue dans une requête à la Cour des petites créances. La maison de la culture Villebon a accueilli l’exposition «Être humain» du 12 juin au 31 juillet 2017. Dans le cadre de cette exposition, l’artiste Nadia Nadège devait également animer un atelier de création et une visite guidée de son exposition, le 12 juillet, qui ont finalement été annulés par manque de participants. Selon la requête déposée à la Division des petites créances, l’artiste allègue que la Ville ne lui a jamais payé les droits d’exposition de 350 $. La demanderesse soutient que la Ville aurait fermé le lieu d’exposition pour le louer à quelqu’un d’autre pendant l’exposition et reproche à la Ville d’avoir fermé fréquemment la maison de la culture durant les heures d’ouverture annoncées. Elle reproche aussi à la Ville d’avoir choisi un projet mal adapté à son lieu de diffusion, ce qui l’aurait obligée à modifier le projet d’exposition. Selon l’artiste, la Ville n’a également fourni aucune assistance pour le montage de l’exposition puisque l’employée

chargée de l’aider se serait déclarée «incapable pour des raisons de santé». L’employée chargée de l’aide au montage était enceinte à ce moment, selon la Ville. L’artiste soutient que la liste du prix des œuvres n’a jamais été fournie aux visiteurs, que l’éclairage n’était pas adéquat et que les vidéos préparées n’ont pas pu être diffusées. Finalement, elle reproche à la Ville de n’avoir pas fait de promotion de son exposition.

L’artiste allègue que la situation lui a fait perdre du temps et de l’argent. Elle réclame donc un montant de 3470 $ compensant les droits d’exposition avec intérêt, la parution d’un pleine page de publicité dans le magazine Vie des Arts, à 2000 $, à titre de compensation pour dommage professionnel, et la location des trois salles de la maison Villebon durant son exposition (1000 $).

L’exposition de Nadia Nadège a eu lieu du 12 juin au 31 juillet. Photo: Facebook

«Abusif» et de «mauvaise foi» Belœil demande pour sa part de rejeter la demande de l’artiste. La Ville dit avoir remis un chèque pour payer les frais d’exposition à l’artiste, que celle-ci n’a jamais encaissés, malgré que la Ville lui ait envoyé des courriels à ce sujet. La Ville soutient d’ailleurs que l’artiste a eu de l’aide pour le montage et le démontage de son exposition. Elle soutient que les reproches formulés par la demanderesse «sont abusifs et empreints de mauvaise foi». La Ville avait d’ailleurs fourni l’aide d’un autre employé et d’une étudiante pour le démontage. La Ville assure n’avoir retardé l’ouverture de la maison Villebon d’une heure qu’à deux reprises pendant la durée de l’exposition, pour des rencontres des employés. Belœil admet avoir loué ses locaux à un organisme communautaire durant l’exposition, mais précise que l’exposition était toujours accessible au public. Activité annulée De plus, l’artiste réclame également 1530 $ à la Ville pour avoir annulé l’atelier avant les délais convenus pour l’annuler. L’artiste soutient que la fermeture fréquente des bureaux et que l’absence de rappel des participants a nui aux inscriptions. Sur ce point, la Ville dit que le contrat de diffusion stipulait que la Ville se réservait le droit d’annuler s’il n’y avait pas assez d’inscriptions. Seulement deux citoyens s’étaient inscrits à l’activité. 

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 9


NOUVELLES RÉGIONALES

Un investissement de 2,3 M$ au Metro de Beloeil Denis Bélanger | L’Oeil Régional

Les propriétaires du Metro Plus Beloeil, la famille Riendeau, ont souligné la semaine dernière la fin des travaux de rénovation de l’épicerie. Le projet a nécessité un investissement de 2,3 M$ et a entraîné la création d’une vingtaine d’emplois.

Le magasin de 43 000 pieds carrés, qui a ouvert ses portes il y a dix ans seulement, a été revu «pour assurer une expérience de magasinage optimale». «Nous étions dus après dix ans pour faire ces travaux et nous voulions qu’il soit le tout dernier marché à être rénové. Nous sommes bien contents du

résultat final», a commenté Mathieu Riendeau. Les travaux ont commencé il y a trois mois environ. Des départements ont été repositionnés, le décor a été modifié et une centaine de nouveautés ont été ajoutées. Il s’agit du troisième magasin de la Famille Riendeau à être rénové au cours des dernières années. En 2017, les propriétaires avaient investi plus 4,5 M$ pour rénover et agrandir la surface de plancher du Metro de Mont-Saint-Hilaire. Le projet avait engendré la création d’une quarantaine d’emplois. Quelques années auparavant, les travaux avaient été réalisés au marché d’alimentation de Sainte-Julie. Selon Mathieu Riendeau, le prochain sur la liste

serait le magasin de Saint-Hyacinthe. «Nous parlons d’un projet plus à moyen terme.» Notons que la Famille Riendeau est propriétaire de cinq Metro dans la région, incluant celui de l’arrondissement de Saint-Hubert, à Longueuil. 11 000$ en bourse La Famille Riendeau a profité d’une conférence de presse pour présenter un bilan de sa participation depuis 2012 au programme Croque Santé de Metro. Elle a remis 11 bourses de 1000$, en six ans, à des écoles primaires et secondaires de la région pour permettre à plusieurs élèves de participer à des projets visant l’augmentation de la consommation de fruits et légumes. 

10 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

La Famille Riendeau a procédé jeudi dernier à la traditionnelle coupe de ruban pour inaugurer l’épicerie fraîchement rénovée. Photo: Gracieuseté


NOUVELLES RÉGIONALES

Mont-Saint-Hilaire est équitable Depuis le 7 mai, Mont-Saint-Hilaire est reconnue Ville équitable par l’organisme Fairtrade, en partenariat avec l’Association québécoise du commerce équitable. Par cette nouvelle certification, la Ville s’engage à promouvoir le commerce équitable à l’échelle locale.Afin de célébrer l’obtention de la désignation de Ville équitable pour Mont-Saint-Hilaire, les membres du comité «Mont-Saint-Hilaire Ville équitable» donnent rendez-vous aux Hilairemontais le 14 juin, en soirée, au Pavillon Isaac -Vandandaigue. La désignation de Ville équitable est le fruit d’un travail collectif entrepris au printemps 2016 à l’initiative des membres du Magasin du monde Oxfam-Québec de l’école secondaire Ozias-Leduc, une des 18 écoles équitables au Canada. Les élèves impliqués dans ce projet ont alors sollicité les élus. Touchés par l’engagement

et la persévérance des jeunes, et inspirés par cette cause, les membres du conseil municipal les ont soutenus tout au long de la démarche. Le tout a commencé avec la création, en novembre 2016, d’un comité «Mont-SaintHilaire Ville équitable», constitué d’élèves de l’école secondaire, de citoyens et d’un élu municipal. Le premier mandat du comité a alors été de bonifier l’offre de produits équitables à Mont-Saint-Hilaire. Plus de 80 produits équitables différents ont été recensés dans six commerces et trois restaurants locaux, ce qui répond aux exigences pour une ville de 18 000 habitants. Par la suite, plusieurs organisations ont été sollicitées pour soutenir l’initiative et affirmer leur engagement envers le commerce équitable; 11 lettres d’appui ont ainsi été recueillies par le comité. Par ailleurs, la Ville a amendé sa politique d’achat afin d’y inclure les exigences de la désignation de Ville équitable. (D.B) 

Des membres du comité Mont-Saint-Hilaire Ville équitable en compagnie des élus municipaux. Photo: Denis Bélanger

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 11


12 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018


NOUVELLES RÉGIONALES

Toujours fan du Canadien à 105 ans Denis Bélanger | L’Oeil Régional

Une partisane de longue date du Canadien, Angéline Longtin-Chaput de Saint-Basile-le-Grand, revendique tout un exploit: elle a été en vie pour toutes les conquêtes de la Coupe Stanley des Glorieux! Le 9 mai dernier, parents et amis ont célébré son 105e anniversaire à la résidence Villas d’aujourd’hui. La centenaire est née en 1913 et le Tricolore a remporté la première de ses 24 Coupes au terme de la saison 1915-1916. Pour sa plus récente fête, Mme Longtin-Chaput, a eu droit en matinée à la visite de l’ancien attaquant et directeur-général de la Sainte-Flanelle, Réjean Houle. «Nous avons contacté le Canadien, car le hockey, c’est son divertissement ici et on trouvait que son anniversaire était un événement important. Tout ça est bien tombé que Réjean Houle soit venu, car c’est un de ses joueurs préférés», commente le propriétaire de la résidence, Jean-Pierre Baril. «Je suis bien contente d’avoir eu la visite de M. Houle», a dit pour sa part la fêtée, qui a également reçu en

cadeau une carte autographiée de celui que l’on surnomme Peanut. Angéline Longtin-Chaput écoute ces jours-ci le Canadien principalement à la radio, en raison de la baisse de sa vision. Elle est contente quand son équipe gagne, mais se fâche quand elle perd. Mme Longtin-Chaput va même jusqu’à éteindre sa radio. «Je ne veux plus parler d’eux. Ils ont joué trop mal cette année», a confié la dame à L’Œil Régional. «Que Mme Chaput fête son 105e anniversaire est un exploit en soi, a souligné M. Baril. Qu’elle le fête en résidence pour aînés en est un autre. Cet exploit témoigne de sa détermination, car rares sont ceux qui ont 105 ans et qui ne sont pas en CHSLD. Évidemment, il a fallu ajuster le niveau de soins pour répondre à ses besoins.» Jusqu’à l’été dernier, la dame prenait ses marches à l’extérieur, et ce, trois saisons par années pour prendre de l’air et se dégourdir les jambes, disait-elle. Le maire de Saint-Basile-le-Grand, Yves Lessard, et le représentant du député provincial de Chambly Jean-François Roberge ont tenu des discours. La centenaire a reçu aussi trois lettres d’hommages du gouverneur

L’ancien Canadien Réjean Houle est venu souhaiter bonne fête à Angéline Longtin-Chaput. Photo: Gracieuseté

Mme Longtin-Chaput en compagnie de ses arrières petits-enfants. Photo: François Larivière

général, du ministre des Aînés et du premier ministre du Québec. Sa vie Angéline Longtin-Chaput est née à Saint-Rémi-de-Napierville. Elle est la plus jeune d’une famille de 13 enfants. Lors de son enfance, sa famille a déménagé à Montréal dans le quartier Saint-Henri où son père est devenu propriétaire d’une épicerie. À l’âge de 4 ans, lors du décès de sa mère, Angéline est envoyée au pensionnat chez les sœurs Sainte-Anne avec les sœurs de son père qui étaient religieuses. Selon la fille de Mme Longtin-Chaput, elle a été très gâtée par ses sœurs et ses tantes. Ensuite, la famille a déménagé à Sainte-Scholastique avec son père où il a opéré un hôtel jusqu’à sa mort. C’est le 23 septembre 1939 à Montréal que Mme Longtin épousa Jean Chaput. De cette union, ils auront leur fille unique, Gabrielle Chaput-Garon. Mme Chaput a deux petits-enfants, Kathery et Patrick, ainsi que six arrières petits-enfants: Mikeal, Jade, Marc-Antoine, Sophia, Noah et Miles. 

Sauvetage in extremis sur la rivière Alexandre Beaulieu peut remercier le ciel quue l’équipage d’embarcation du Club de Canotage d’Otterburn Park ait décidé samedi dernier de prolonger son excursion matinale sur la rivière Richelieu. L’homme âgé de la trentaine a chaviré en kayak et aurait probablement succombé d’hypothermie s’il n’avait pas reçu d’aide. Le sauvetage est survenu dans les alentours de 10h. Ce matin-là, l’équipe de canot R9 (rabaska) venait de terminer son entraînement et avait ramené certains membres de l’équipage au quai du Club à la Pointe-Valaine. «Nous étions restés cinq à bord et nous avions décidé de retourner à l’eau pour aller jusqu’au pont Noir pour voir la condition de la Rivière, alors que nous avons une compétition ici le 26 août», souligne une des membres de l’équipe, Justine Desrosiers. Les cinq pagayeurs ont croisé en chemin un kayak, mais ils ne voyaient personne à bord. Ils ont finalement repéré dans l’eau le kayakiste qui avait sur lui sa veste de flottaison. M. Beaulieu avait été en mesure de composer le 911, sans toutefois pouvoir leur parler. Alexandre Beaulieu remercie les pagayeurs de l’avoir aidé. «Leur présence a fait toute la différence. J’ai chaviré alors que l’ancre est tombée à l’eau. C’est sûr que l’adrénaline a embarqué et que c’était stressant au début, mais je n’ai pas eu le temps de paniquer vraiment.» L’Hilairemontais attendra que l’eau se réchauffe avant de retourner sur la rivière. 

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 13


NOUVELLES RÉGIONALES

Élections partielles

Chantal St-Amant joint l’équipe Diane Lavoie Karine Guillet | L’Oeil Régional

Déjà membre du comité consultatif en urbanisme de la Ville de Belœil depuis plusieurs années, l’urbaniste Chantal St-Amand briguera le poste de conseillère du district 4 pour l’équipe de la mairesse Diane Lavoie. La résidente des Bourgs de la capitale dit avoir eu envie de faire le saut en politique après avoir décroché un emploi en urbanisme du côté provincial. Après 14 années à travailler dans les municipalités, le contact avec les citoyens lui manquait, dit-elle. Mme St-Amant a d’ailleurs siégé au comité que la municipalité avait mis en place dans le cadre de la consultation sur la piscine. Celle qui dit miser sur la transparence a d’ailleurs récemment mis en place, avec le conseiller municipal Réginald Gagnon, un groupe Facebook pour informer et discuter avec les résidents de son secteur.

14 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

Préocupations «Belœil, pour moi, c’est une ville familiale où le développement passe par l’épanouissement des familles, la sécurité pour les enfants, la diversité des activités et le développement économique», lance-t-elle. Dans le district qu’elle souhaite représenter, Mme St-Amant note que le boulevard

Yvon-L’heureux sera un enjeu majeur.Pour la Ville, le développement en bordure de l’autoroute représentera un enjeu important, comme dans le Vieux-Belœil. Elle est en accord avec les décisions de l’équipe Lavoie prises jusqu’à maintenant. Beaucoup de candidatures La mairesse Diane Lavoie dit avoir reçu 11 candidatures pour combler son équipe. L’équipe a rencontré quatre candidats avant de faire son choix, afin de s’assurer que la chimie opérait. L’équipe voulait un candidat qui n’avait pas d’expérience en politique,

pour amener un nouveau regard à la table du conseil. Le fait d’avoir une candidate de 32 ans a pesé dans la balance. «Je fais partie du comité Femmes et gouvernances locales de l’UMQ et avoir de jeunes femmes candidates, ce n’est pas évident, explique la mairesse. On a décidé de prioriser ça. Chantal va nous amener les préoccupations des jeunes familles et des jeunes femmes.» Mme St-Amant ne sait pas encore si elle siégerait encore au comité consultatif d’urbanisme. Elle est intéressée par le comité de conservation du patrimoine bâti

Chantal St-Amant et la mairesse Diane Lavoie. Photo: Karine Guillet

(anciennement le comité de démolition). «Comme je suis urbaniste, je suis touchée par tout ce qui est patrimoine, par la conservation des caractéristiques qu’on a à Belœil. [Je souhaite] travailler pour les conserver.» 

Élection à deux Il y aura finalement une élection dans le district 4 de Belœil. Au terme de la période de mise en candidature, vendredi, deux candidats s’étaient enregistrés. Nouvelle venue en politique, Chantal St-Amant défendra les couleurs de l’équipe Lavoie. Du côté du parti des citoyens de Belœil, Luc Cossette se présente pour une deuxième fois au poste de conseiller. Le vote par anticipation se déroulera le 3 juin, de 12h à 20h, à l’école secondaire Polybel. Le scrutin aura lieu le dimanche suivant, de 10h à 20h, au même endroit. Seuls les électeurs du district 4 auront le droit de vote. 


COMMUNAUTAIRE NOUVELLES RÉGIONALES Déjeuner-conférence L’AREQ Richelieu-Yamaska propose un déjeuner-conférence le 23 mai à 8h30 au Restaurant Casa Flora, 3275, boul. Laframboise, Saint-Hyacinthe. Conférencier invité: Daniel Breton, le sujet: «L’électrification des transports: l’avenir économique et écologique du Québec». Inscription obligatoire auprès de Guylaine au 450 464-3290. Entrée gratuite. Déjeuner aux frais des participants. Qi en mouvement Le 26 mai, à 10h, au parc de la Gare, les citoyens de la Vallée-du-Richelieu sont conviés à un atelier sur les bienfaits que le Qi Gong et le Tai-Chi apportent au bien-être et à la santé. Seront présents des pratiquants de ces deux disciplines qui feront une courte démonstration, échangeront avec les participants et répondront à leurs questions. Après la rencontre, il y aura un pique-nique convivial. Apportez votre repas! Les participants sont priés d’arriver à pied ou à vélo, par la piste cyclable. Pour ceux qui prendront leur voiture, utilisez le stationnement de la gare du train. Infos: Gloria au 450 536-3544. Club Social la Joie de Vivre Bingo le 16 mai de 19h30 à 21h30, une collation sera servie. Danse le 20 mai, de 13h30 à 16h30, Yvon Daunais animera la journée; par la suite un repas chaud sera servi par le personnel du Délice du Paradis dès 17h. Réservation dès maintenant: Huguette Bousquet au 450 584-2710. Toutes les activités se déroulent au 16, rue Saint-Pierre à Saint-Charles-sur-Richelieu. Le Tour de la Montagne Desjardins Le Tour de la Montagne Desjardins qui aura lieu le dimanche 20 mai affiche complet en ligne, mais il sera tout de même possible de contacter la Fondation jusqu’à midi le vendredi 18 mai afin de se procurer les derniers dossards restants. Les amateurs de course sont invités à faire vite pour ne pas manquer leur chance de prendre part à ce bel événement organisé au profit de la Fondation Honoré-Mercier et de la promotion de la santé par l’activité physique. En huit éditions, cette activité, présidée par José Lobato, a permis d’amasser 725 000 $ pour l’Hôpital Honoré-Mercier et pour ceux n’ayant pas la chance d’avoir la santé. Club Toastmasters Vallée-du-Richelieu L’endroit par excellence pour apprendre à parler en public avec assurance et développer son leadership. Rencontres hebdomadaires, tous les jeudis de 18h45 à 21h. Édifice JordiBonet, 99, rue du Centre Civique, Mont-SaintHilaire. Trois rencontres gratuites sont offertes. Pour information, Simon Parisien au 450 467-4483 ou simonparisien@gmail.com.

Assemblée générale annuelle L’Association des traumatisés craniocérébraux de la Montérégie (ATCCM) invite tous ses membres à son assemblée générale annuelle, le mercredi 6 juin, à 13h30, à la Maison de la culture Villebon, 630, rue Richelieu à Belœil (stationnement à l’arrière de l’édifice). Inscriptions avant le 4 juin au 450 446-1111, poste 39 ou au 1 877-661-2822. 

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 15

Collecte de sang Le Mail Montenach invite les gens à la collecte de sang qui se tiendra sous la présidence d’honneur de Simon Jolin-Barrette, député de Borduas. Elle aura lieu le jeudi 24 et vendredi 25 mai, dans la cour centrale du Mail Montenach situé au 600, boulevard Sir-Wilfrid-Laurier à Belœil.


NOUVELLES RÉGIONALES

Course en couleurs de l’Arc-en-ciel

Nouveaux défis pour les coureurs Karine Guillet | L’Oeil Régional

Le Défi 5 km en couleurs, qui se tiendra le 9 juin, proposera cette année des parcours alternatifs pour les coureurs qui souhaitent une expérience supplémentaire.

Organisé par l’organisme en prévention des dépendances l’Arc-en-ciel, l’événement se veut une course non chronométrée au cours de laquelle les participants sont aspergés de couleur chaque kilomètre. L’événement se veut d’abord

un moyen de promouvoir les saines habitudes de vie. Cette année, l’événement proposera des parcours alternatifs à chaque station de couleur. Sans gâcher la surprise, le directeur général de l’organisme, Frédérick Fortier, mentionne que ces parcours sont destinés aux coureurs qui souhaitent un défi supplémentaire. Outre des animations particulières, certaines stations proposeront par exemple un entrainement spécial. M. Fortier explique que cet ajout est venu d’une part de la volonté d’offrir des nouveautés au coureur, mais aussi de tirer une meilleure utilisation de certains parcs. Il cite l’exemple du boisé Louis-Philippe Vézina, situé au kilomètre 2, qui offre aux citoyens des stations d’entrainement plein-air gratuitement. Écoresponsable Le défi prend cette année un virage vert puisque la tenue d’un tel événement

demande souvent la création de matériels promotionnels. Contrairement à l’an dernier, l’organisme ne distribuera pas les trousses de départ dans un sac. L’événement abandonne aussi la distribution de bouteilles d’eau à usage unique et invite les participants à apporter leur gourde d’eau. L’heure de départ de la course a également été repoussée à 10h, dans une volonté d’inciter les coureurs à dîner sur place et à profiter du site plus longuement. Un départ repoussé permettra également de respecter davantage la quiétude des voisins en commençant les tests de son plus tard. Le parcours demeurera pour sa part le même, alors que le départ et l’arrivée sont fixés au parc Lorne-Worsley, à l’arrière de l’école Polybel. L’organisme espère attirer 2000 participants à l’événement. Jusqu’à maintenant, environ 1500 personnes ont confirmé leur inscription. L’an dernier, près de 2800 coureurs avaient pris part à la course. 

Fredérick Fortier, Marie-Eve Raymond, Mathieu Carrière, Guillaume Théorêt, Léonie Isabelle, Diane Roy, Johanne Marceau, Carl Hurtubise et Jean Niquet.

16 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

Photo: François Larivière


Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 17


NOUVELLES RÉGIONALES

Sommet du G7

1000 arbres de plus au mont Saint-Hilaire La Réserve de la biosphère mont Saint-Hilaire participe aux efforts afin de compenser les émissions de gaz à effet de serre générées par le Sommet du G7, qui se déroulera cette année à La Malbaie les 8 et 9 juin. Le Canada avait annoncé au début du mois d’avril son intention de planter 100 000 arbres à travers les 17 réserves de la biosphère que compte le pays. Au total, 14 des 17 réserves ont joint leurs efforts au projet, piloté par la réserve de Charlevoix. «On est de plus en plus conscients qu’il faut réduire les déchets, réduire l’empreinte environnementale par la compensation des gaz à effet de serre, explique Serge Gauvin, de la Réserve faunique de Charlevoix. Les gens qui voyagent, c’est un peu de pollution qui se fait, qu’on le veuille ou non. On essaie quelque part de compenser ça par la plantation d’arbres.»

Les filles atteintes de la maladie de Crohn s’unissent

Au mont Saint-Hilaire, 1000 arbres ont été plantés en piémont, sur une propriété protégée à perpétuité située sur le chemin Noiseux, à Saint-Jean-Baptiste. Acquise en 2011, la propriété Fontaine, d’une grandeur totale de 11,09 hectares, offrait un emplacement de choix pour accueillir ces nouveaux arbres, alors que la montagne souhaitait déjà reboiser en partie le secteur. Élèves impliqués Les élèves de classes de secondaire 1 en éducation internationale à l’École secondaire Ozias-Leduc ont d’ailleurs participé à la plantation des arbres, des chênes rouges et des chênes à gros fruits, vendredi. Les arbres ont été offerts par le ministère de la Faune et des Parcs du Québec. Mont-Saint-Hilaire est la plus vieille réserve de Biosphère au pays. Dans le cadre de son quarantième anniversaire, qu’elle célèbre cette année, elle s’est d’ailleurs engagée à planter 4000 arbres. (K.G.) 

Le dimanche 3 juin, tous sont invités à venir marcher pour vaincre la maladie de Crohn au profit de Crohn et Colite Canada. Le départ de la marche aura lieu à 10h, à l’Académie des Sacrés-Cœurs, à Saint-Bruno-de-Montarville, en direction du Parc national du mont Saint-Bruno en passant par la ville de Saint-Basile-le-Grand. Funbooth offert par la Banque Nationale; animation par deux acrobates de l’école du Cirque de Verdun; maquillage pour enfants. 10h45: réchauffement zumba. 11h: départ de la marche de 5 km dans le Parc national du mont Saint-Bruno. La marche aura lieu même s’il pleut. Il y aura une heure de zumba en plein air. S’il pleut, la zumba aura lieu à l’intérieur de l’Académie des Sacrés-Cœurs. 12h30: collation offerte par IGA Lambert de Saint-Basile-le-Grand. Apportez votre boîte à lunch. Pour vous inscrire: gutsyenmarche.ca. 

Marche pour l’Alzheimer 2018 La Société Alzheimer des MaskoutainsVallée-des-Patriotes invite la population à participer à la Marche pour l’Alzheimer 2018 qui se déroulera à Saint-Hyacinthe le dimanche 27 mai à 10h au Centre BMO.

18 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

Des élèves d’Ozias-Leduc ont aidé à planter les arbres. photo: Robert Gosselin

La Marche pour l’Alzheimer permet de sensibiliser la population à la maladie d’Alzheimer ou d’autres troubles neuro-

cognitifs et de rassembler des personnes qui ont cette cause à cœur. Cet événement constitue également une activité de collecte de fonds permettant à la Société de poursuivre ses activités sur l’ensemble de son territoire et d’offrir des services de qualité aux personnes atteintes de cette maladie et leurs proches aidants. Renseignements: 450 768-6616, poste 222 ou info@alzheimermvp.com. 


Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 19


20 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018


Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 21


EN VOITURE

Essai routier

Mitsubishi Outlander PHEV : la solution magique? puisque les moteurs à l’avant et l’arrière le contrôlent en partie), qui est l’une des grandes qualités des véhicules Mitsubishi. En résumé Économique, le Mitsubishi Outlander PHEV? Oui, un peu, selon l’usage que vous en faites, bien entendu. Sachez cependant que sa conduite est agréable et confortable, et qu’il ne fait aucun compromis sur les autres utilitaires sport de la catégorie, ce qui, pour un véhicule aux prétentions vertes, est tout de même un avantage! 

MARC Bouchard autos@cgocable.ca

Il y a peu d’utilitaires sport qui utilisent le mode électrique. En fait, à l’exception du Tesla Model X, dont la décence m’empêche d’en parler en raison de son prix abusif qui outrepasse les 150 000 $, il n’y a dorénavant qu’une seule possibilité : le Mitsubishi Outlander PHEV. Petite précision : les lettres PHEV signifient simplement Plug In Hybrid Electric Vehicle. En termes clairs, il suffit de le brancher pour bénéficier d’une propulsion électrique en tout ou en partie. Le mot hybride faisant ici référence à l’usage d’un moteur à essence sous le capot, combiné à la propulsion électrique. Le Mitsubishi Outlander PHEV est une véritable star sur le marché. Il est le plus vendu de la famille Mitsubishi et affiche une popularité importante au cours des dernières semaines. Popularité bien méritée, faut-il le dire, puisque le véhicule remplit, du moins partiellement, ses promesses.

22 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

Technologie La technologie sous le capot du Outlander PHEV n’est pas exactement nouvelle puisque le véhicule lui-même est vendu depuis quelques années en Europe. Simplement dit, un moteur à essence 4 cylindres 2,0 litres de 117 chevaux est chargé de mouvoir la voiture et, occasionnellement, d’agir comme une génératrice pour recharger la batterie. Le support électrique provient de deux moteurs électriques, un à l’avant et un à l’arrière, alimenté par une batterie de 12 kWh, ce qui est tout juste un peu en deçà de la limite fixée par le gouvernement du Québec pour l’aide financière à l’achat. On doit donc se contenter de la moitié de l’aide, soit 4 000 $.

Fiche technique

Photo Mitsubishi Canada

Une fois ces choses dites, il faut comprendre que la voiture démarre d’abord en mode électrique. Elle pourra parcourir ainsi entre 35 et 40 kilomètres de distance sans consommer la moindre goutte de carburant, ce qui peut sembler bien peu, j’en conviens, mais qui répond souvent aux exigences des automobilistes les plus urbains d’entre nous. Entre vous et moi, cependant, j’avoue que j’aurais bien aimé un peu plus d’autonomie, ce qui rendrait l’achat du Mitsubishi encore plus intéressant. Une fois les 40 kilomètres parcourus, ou lorsque vous roulez sur l’autoroute par exemple, le moteur à essence prend le relais. Un bouton appelé poétiquement «Charge» vous permet d’utiliser la puissance libre du moteur pour recharger, partiellement, la batterie. Ainsi, pour une distance entre la Rive-Sud et Montréal, vous serez capable de récupérer quelques kilomètres d’autonomie purement électrique. Autrement, il faut faire appel au branchement. Ici, il faut bien l’admettre, l’usage n’est pas abusif. Sur une prise ordinaire de maison, il faudra environ 7 à 8 heures pour une recharge complète. Les détenteurs d’une borne de recharge verront ce temps réduit à 3,5 heures, alors que les usagers des bornes rapides publiques pourront recharger les batteries à 80 % en moins de 30 minutes.

Petit bémol… Une fois le moteur à essence enclenché, le Mitsubishi Outlander PHEV affiche plutôt une consommation de 9,2 litres aux 100 kilomètres, ce qui est loin d’être aussi frugal qu’on pourrait le souhaiter. Sur la route Le Outlander PHEV n’a que peu de différence avec son frère régulier. Physiquement, à l’exception de quelques étiquettes, il lui ressemble à s’y méprendre. Dans l’habitacle, les cadrans sont différents, mais on y retrouve l’ensemble habituel de Mitsubishi, avec un levier de vitesse transformé pour l’occasion. Notre modèle d’essai, haut de gamme, comptait notamment sur une sellerie de cuir, toute une gamme d’accessoires et un ensemble de systèmes électroniques embarqués incluant un régulateur de vitesse intelligent et une aide au maintien en voie. Petit détail, qui n’a à mes yeux qu’une importance relative, la troisième banquette offerte en option sur le Outlander traditionnel disparaît ici au profit des batteries. Pour quiconque ayant déjà été forcé d’y prendre place, c’est presque une bonne nouvelle! Quant à la conduite, elle est agréable, silencieuse et sans souci. On apprécie aussi le rouage intégral (électrique ou presque

Forces : - Motorisation électrique - Accessoires nombreux - Roulement agréable Faiblesses : - Faible autonomie - Consommation d’essence élevée - Prix un peu élevé Fiche technique : Moteur : 4L 2,0 l Puissance : 117 hp @ 4 500 tr/min Couple : 137 pi·lb @ 4 500 tr/min Moteurs : Électrique (avant et arrière) Puissance : 80 hp (60 kW) Couple : 101 pi·lb Puissance : 80 hp (60 kW) Couple : 144 pi·lb Transmission : Rapport fixe Rouage : Intégral Consommation : 9,2 l aux 100 km Prix : de 42 998 $ à 49 998 $


L’IMMOBILIER ET SES COURTIERS

AVEC UN COURTIER IMMOBILIER... C’EST MIEUX !

Mont-Saint-Hilaire

Deux projets qui n’aboutissent pas Denis Bélanger | L’Oeil Régional

450 464-1000

www.suttonquebec.com

450 446-8600

VIA CAPITALE AVENUE Agence Immobilière

450 467-1211

Depuis un certain temps, les automobilistes empruntant la rue Brunet à Mont-SaintHilaire, près de la sortie de l’autoroute 20, peuvent apercevoir deux affiches annonçant des projets commerciaux. Les promoteurs n’ont toujours pas accouché de leur projet bien qu’ils aient été présentés à la municipalité il y a plusieurs années. Le garage Mécanique Expert, qui a notamment pignon sur rue à Saint-Mathieu-de-Belœil, a fait installer une pancarte pour annoncer une ouverture prochaine à Mont-Saint-Hilaire ainsi que pour recruter de nouveaux employés. Il est impossible pour la municipalité de connaître exactement la date d’installation de cette affiche, car un permis n’était pas requis auparavant. Selon la Ville, elle serait installée depuis 2014 ou 2015. L’affiche peut être installée un maximum de douze mois, mais Mont-Saint-Hilaire démontre de la souplesse à cet égard, selon la porte-parole Isabelle Marnier. Le projet est dans les cartons depuis au moins 2013. Le propriétaire Javier Vicente Izquierdo a obtenu le 18 juin 2013 l’approbation préliminaire de son projet par le conseil municipal. La construction se fait toujours attendre. On ignore les intentions de M.Vicente Izquierdo; ce dernier n’a pas rappelé le journaliste malgré plusieurs tentatives. Rappelons que la Ville de Mont-SaintHilaire a fait passer en 2018 le taux général d’imposition de 1,0494 $ à 1,3992 $ par tranche de 100 $ d’évaluation. Selon le registre foncier de la municipalité, la compagnie à numéro de Javier Vicente Izquierdo doit payer environ 7000 $ en taxes municipales pour le terrain en question.

certain pourcentage des espaces n’avait pas été loué. Le zonage du terrain en question, qui rapporte à Mont-Saint-Hilaire environ 6000 $ en taxes, permet les usages en restauration, hébergement, service pétrolier, commerce pétrolier et dépanneur. Un autre projet en développement Un autre chantier pourrait aussi se mettre en marche sur la rue Brunet. On souhaite agrandir le bâtiment abritant le siège social des Entreprises Michaudville ainsi qu’aménager une aire de stationnement. Le projet a été présenté récemment à la Ville et le comité consultatif d’urbanisme a recommandé le 1er mai dernier aux élus d’approuver le projet avec quelques conditions. Une étude géothermique doit notamment être réalisée, car l’immeuble est situé à l’intérieur de la zone à risque de glissements de terrain du cours d’eau Voghel. 

Cette affiche peut être vue sur la rue Brunet à Mont-Saint-Hilaire. Toutefois, les projets tardent à voir le jour depuis des années. Photo: Denis Bélanger

Immobilier - Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 23

Pas de presse À quelques centaines de mètres plus loin, on retrouve près de la garderie Les Petits

Invincibles une enseigne annonçant des locaux à louer pour un bâtiment commercial. Les promoteurs du projet, qui sont également administrateurs du Club de golf La Seigneurie, ont vu leur projet de trois suites commerciales recevoir une recommandation favorable du conseil en 2014. L’entreprise Consultants BG, qui s’occupe de la location des locaux et qui appartient à des administrateurs du Golf, confirme que la construction ne commencera qu’une fois que tous les espaces seront loués. «Il n’y a pas de presse. Nous avons plusieurs constructions sur la Rive-Sud», explique François Cadieux, de Consultants BG. M. Cadieux assure que cette décision de l’entreprise n’est pas liée à une condition de financement. Certains promoteurs de projets ont confirmé par le passé qu’ils ne pouvaient obtenir le feu vert pour entamer la construction du bâtiment tant qu’un


COMMUNAUTAIRE

24 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018 - Immobilier

Comptoir familial d’Otterburn Park Le comptoir familial d’Otterburn Park, situé au 315, chemin Ozias-Leduc (près de la rue Comtois), à Otterburn Park, offre une variété de vêtements usagés pour toute la

famille. On y trouve aussi toutes sortes d’objets (livres, jouets, vaisselles, films, etc.) Tél.: 450 446-5522. Les heures d’ouverture sont mercredi, jeudi et vendredi de 13h à 16h et le samedi de 9h à 12h.

Fermé le samedi en juillet et août. Tous les profits seront versés à la Paroisse Notre-Dame-du-Bon-Conseil.

place, soit les VEÉ, VÉAP et VHR. L’entrée est gratuite. C’est un rendez-vous à ne pas manquer!

Rencontre Le député de Pierre-Boucher–Les Patriotes– Verchères, Xavier Barsalou-Duval, convie la population à une soirée d’information et d’échanges sur la voiture électrique et l’électrification des transports. Sous la forme d’un panel d’experts animé par votre député, l’activité se déroulera au Novo Centre de Varennes, 1625, boulevard Lionel-Boulet, le jeudi 17 mai à 19h. De plus, les participants auront la chance d’admirer des modèles des trois types de véhicules électriques sur

Assemblée générale annuelle L’assemblée générale annuelle de Bonjour Soleil qui se tiendra le samedi 19 mai à la Maison de la culture Villebon située au 630, rue Richelieu à Belœil. L’accueil se fera à partir de 10h15 et l’assemblée débutera à 10h30. Un dîner sera servi gratuitement et une projection d’un film d’animation pour les enfants aura lieu en même temps que l’assemblée. Confirmer sa présence au plus tard le 17 mai par téléphone au 450 467-3479 ou en ligne à info@bonjoursoleil.org. 


Immobilier - Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil RÊgional - 25


26 - L’Oeil RÊgional - Mercredi 16 mai 2018 - Immobilier


Immobilier - Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil RÊgional - 27


POUR VOS PLACEMENTS PUBLICITAIRES UN SEUL NUMÉRO

450 467-1821

28 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

CARTES PROFESSIONNELLES

publicite@oeilregional.com


CARTES PROFESSIONNELLES

REPRODUISEZ VOTRE CARTE PROFESSIONNELLE

INFO : 450 467-1821

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 29

CARTE PROFESSIONNELLE


NOUVELLES CULTURELLES

Exposition Nomades ou itinérants

Racines à la Maison Villebon

Double regard d’André Michel sur les populations autochtones

L’ascension de Tommy Charles se poursuit

Olivier Dénommée | L’Oeil Régional

Artiste peintre sensible depuis longtemps aux défis des communautés autochtones, André Michel s’est mérité au fil des ans le titre de «peintre ethnographe». Sa toute nouvelle exposition, Nomades ou itinérants: peuples en danger, met de l’avant deux regards qu’il a posés au fil des ans sur les personnes qu’il a rencontrées dans les bois et dans la rue. Si la portion Nomades de l’exposition a été réalisée il y a plusieurs années alors qu’André Michel avait vécu le quotidien de différents Amérindiens en vivant avec eux, il s’est concentré plus récemment au volet Itinérants, après avoir croisé dans les rues de Montréal certaines personnes qu’il avait connues dans le bois. Les mêmes défis «Un moment donné, j’ai réalisé que quand j’étais dans les bois avec eux, leurs problématiques étaient de trouver le meilleur endroit pour installer le campement et de trouver de la nourriture. À Montréal, leurs questions étaient “où est-ce que je vais coucher?” et

“qu’est-ce que je mange?”», fait remarquer M. Michel, précisant que la différence majeure entre les deux réalités et leur rapport avec la nature. L’autre différence, c’est la discrimination que vivent systématiquement les autochtones en ville, rendant leur vie encore plus difficile. «Par contre, je n’ai rencontré que des gens heureux!», ajoute le peintre résident de Mont-Saint-Hilaire. «Les autochtones ont un bon sens de l’humour et sont capables de rire d’eux comme des autres. Ils ont aussi un discours éloquent: c’est quelque chose qu’ils ne perdent pas en venant en ville.» M. Michel a consacré deux ans à rencontrer des itinérants d’origine autochtone et à apprendre leur histoire tout en immortalisant leur rencontre par un dessin, principalement à la sanguine. Certains dessins ont par la suite été recréés en peinture. L’exposition Nomades ou itinérants: peuples en danger permet à André Michel de partager son regard privilégié sur ces deux réalités. Elle sera présentée à l’Écomusée du fier monde de Montréal dès aujourd’hui jusqu’au 26 août. Les deux volets de l’exposition seront décrits aux visiteurs et il se peut même qu’un des sujets des œuvres serve de guide à l’occasion. 

Olivier Dénommée | L’Oeil Régional

Le jeune talent belœillois Tommy-Charles Bernier continue de se frayer un chemin dans l’univers country québécois, après que Laurence Jalbert l’ait pris sous son aile. Le 19 mai, il sera possible d’entendre son évolution lors de son spectacle Racines à la Maison de la culture Villebon. Celui qui se fait simplement appeler Tommy Charles se considère chanceux d’être aussi bien entouré depuis deux ans. «J’ai autour de moi des gens généreux qui ont fait beaucoup pour moi. Côté professionnel, Laurence Jalbert m’a beaucoup donné et m’a laissé beaucoup de place», explique le jeune musicien en entrevue. Celui-ci a joué l’an dernier dans le circuit du Réseau des organisateurs de spectacles de l’est du Québec (ROSEQ) en plus d’avoir pu rencontrer d’autres artistes influents. Prochain arrêt pour Tommy Charles: la Maison Villebon en formule trio acoustique pour le spectacle Racines. «On va jouer une formule qui rappelle les petits ensembles bluegrass, la “mountain music”.» Il promet une soirée mêlant ses multiples influences, en allant du country au blues, en passant par le bluegrass et le gospel. «Il y aura beaucoup de répertoire de l’est et du sud-est des États-Unis, et des harmonies vocales très présentes», prévient-il. La soirée contiendra aussi une portion francophone avec, entre autres, des chansons de Zachary Richard et de Laurence Jalbert. À cela s’ajouteront les compositions originales du Belœillois. «Dans mon propre matériel, je dirais qu’il y a une grosse influence du country des années 90, mais aussi un côté lyrique rappelant la soul et un peu de blues dans l’interprétation», estime-t-il. Tommy Charles espère faire découvrir cette «musique du cœur» au plus grand nombre de personnes le samedi 19 mai, dès 20h à la Maison Villebon.

30 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

Suite prometteuse L’avenir semble sourire au jeune chanteur country qui participera à quelques

André Michel a fraîchement peint quelques œuvres pour la portion Itinérants de sa nouvelle exposition, mais la majorité des œuvres sont plutôt des dessins à la sanguine. «C’est le plus important pour moi, parce que j’ai fait le dessin en sa présence, on a connecté», explique-t-il. Photo: François Larivière

spectacles significatifs dans les prochains mois, dont un spectacle hommage à Johnny Cash à Saint-Tite. Il travaille aussi à faire connaître sa musique ailleurs, jusqu’en Amérique du Sud, un marché en expansion pour le country. L’idée de percer ailleurs semble loin de faire peur à l’ambitieux Tommy-Charles Bernier, qui devrait faire quelques belles annonces dans les prochains mois. 

Le 19 mai, Tommy Charles promet une soirée à la bonne franquette où personne ne se prendra trop au sérieux. Pour les détails et pour se procurer des billets, il faut se rendre sur sa page Facebook. Photo: François Larivière


NOUVELLES CULTURELLES

Premier roman jeunesse pour l’Otterburnois

Markus Gauthier, des idées plein la tête Depuis toujours, Markus Gauthier rêve d’inspirer les autres: ce programmeur chez Ubisoft a toujours conservé son cœur d’enfant et a imaginé un univers, Les aventures du Clan Boréal, où une communauté elfique vit et tente de relever le défi environnemental dans un contexte contemporain. La première étape de ce grand projet a été franchie avec la parution du tome 1 de cette histoire jeunesse, La première chasse.

l’esprit d’initiative, le travail d’équipe, la bravoure, la liberté, et surtout, le respect des cycles de vie dans la nature», indique-t-il. L’auteur lancera ce premier livre au Parc Les Salines le 27 mai de 10h à 14h, à Saint-Hyacinthe. Toute la population est invitée à cette activité gratuite qui se veut à la bonne franquette. Sur place, des exemplaires de La première chasse seront en vente au coût de 15 $. (O.D.) 

Pour l’occasion, le résident d’Otterburn Park a fait appel à un de ses collègues, Julien Lemaire, pour les illustrations. «Le livre compte 32 pages avec une image presque aux deux pages! On vise un lectorat de 7 ans et plus», note l’auteur, qui a déjà des idées pour créer une dizaine de tomes. «Ça devrait me tenir occupé pour 10 ans minimum!», lance-t-il. La suite de l’histoire du Clan Boréal, La nouvelle gardienne, devrait voir le jour vers la fin de 2018 ou au début 2019, estime-t-il. Des valeurs importantes Les aventures du Clan Boréal est un beau prétexte pour permettre à Markus Gauthier de transmettre les valeurs qui lui sont chères à la jeunesse: «l’amitié, l’ouverture sur le monde, l’importance de croire en ses rêves,

L’illustrateur Julien Lemaire et l’auteur Markus Gauthier. Photo: Gracieuseté

L’Art pour tous, tous pour l’art La première édition de l’exposition L’Art pour tous, tous pour l’art se tiendra du 18 au 21 mai, au Vignoble La Grande-Allée à Mont-Saint-Hilaire. Cette nouvelle exposition regroupera des artistes multidisciplinaires et permettra de découvrir différents médiums tels que la sculpture, la pyrogravure, la poterie, la peinture et la poésie. L’Association québécoise de la douleur chronique, un organisme qui a pour mission de réduire l’isolement des personnes souffrantes et de donner des conseils pour améliorer leur qualité de vie, dont certains membres font partie des exposants, parraine cette activité. L’Art pour tous, tous pour l’art accueillera, en tant qu’invité d’honneur, l’artiste peintre Gabriel Landry, de Longueuil. Il sera entouré de plusieurs autres artistes de la région. Les visiteurs seront conviés à choisir leur artiste Coup de Cœur et pourront participer à un tirage, en plus de bénéficier d’une agréable balade au vignoble et d’en déguster les excellents produits. Entrée libre. Vignoble La Grande-Allée, 812, chemin Pion, Mont-Saint-Hilaire; 450-446-6820. Info: Bernard Jaquet: 450 536-3123. 

Sur la photo: Pleine-Lune de Bernard Jaquet.

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 31


NOUVELLES CULTURELLES

Un premier album solo pour Stéphane Parenteau Olivier Dénommée | L’Oeil Régional

Auteur-compositeur-interprète résident d’Otterburn Park, Stéphane Parenteau s’est fait un nom depuis longtemps avec le Travelling Band, son groupe hommage à Creedence Clearwater Revival (CCR) qui a parcouru le Canada pendant des années. Le voilà qui se lance en solo avec Pourquoi?, un album de rock québécois qui aborde de façon personnelle les sujets qui lui sont chers. «Notre groupe était, et est toujours, le meilleur groupe hommage à CCR au Canada. On a joué partout, jusqu’au Nunavik et on a joué à beaucoup de festivals et dans des salles majeures. C’est énorme pour un band hommage!», raconte Stéphane Parenteau. Mais malgré son succès, le musicien avait envie de jouer son propre matériel. «J’ai toujours composé et on avait même lancé Sur la route, un album de chansons francophones avec Travelling Band. En solo, j’en ai écrit de nouvelles et je reprends certaines pistes de cet album à ma façon.» Sa façon, c’est un rock teinté de country, un peu malgré lui. «Ce sont peut-être mes années CCR qui sont restées imprégnées?», se demande-t-il tout haut. Pourtant, avec d’autres chansons, comme l’extrait «Payer»,

certains n’hésitent pas à le comparer à Dédé Fortin, Gerry Boulet ou même Éric Lapointe. «Dès qu’on a une voix qui rocke, ça fait penser à quelqu’un, mais je considère que j’ai mon propre timbre», précise le chanteur et guitariste. Lancement à Saint-Hyacinthe Le lancement de Pourquoi? aura lieu au bar L’Explosion à Saint-Hyacinthe. Plusieurs invités devraient être présents au lancement, dont Yanick Boivin (batterie, membre de Yelo Molo et de La Chicane), Frédéric Beauséjour (basse, membre de La Volée d’castors) et Pascal Mailloux (claviers, associé à Marjo et à Roxane Bruneau). Si d’autres artistes viennent au lancement, Stéphane Parenteau les invitera sur scène pour jouer avec lui. «Ce sera un show rock à la bonne franquette!» Ce lancement aura lieu le jeudi 24 mai, dès 19h. Les billets sont en vente au coût de 20 $ et incluront une copie de l’album, qui sera officiellement en vente le lendemain. Passionné et très productif, Stéphane Parenteau assure déjà avoir assez de matériel pour enregistrer un nouvel album, chose qu’il risque de faire dès cet été. Sinon, ses prochains mois seront consacrés à la tournée en lien avec Pourquoi? et possiblement quelques spectacles avec son groupe hommage. Bref, c’est une année très chargée qui l’attend. 

Frédéric Chopin sous les chandelles

32 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

Le samedi 19 mai, les gens assisteront à un concert, avec la pianiste Alejandra Cifuentes-Diaz, lumineux et empreint d’une beauté si bouleversante de grandeur et de noblesse, qu’il ne pourra en subsister dans leur âme qu’un émouvant souvenir. Ce sera l’occasion de découvrir Chopin et sa musique sous un jour nouveau. Il suffit d’imaginer d’écouter un de ses nocturnes ou ses plus belles valses dans une église uniquement illuminée de chandelles. C’est une invitation à découvrir les plus grands chefs-d’œuvre de Frédéric Chopin dans un concert aussi étonnant qu’émouvant, le samedi 19 mai à 20h à l’église St-Matthieu, 1014, rue Richelieu en compagnie de la pianiste canado-chilienne Alejandra Cifuentes-Diaz. L’admission est de 30 $ et les billets sont en vente chez le Fleuriste Martin, 930, rue Laurier ainsi qu’à l’entrée le soir du concert. Infos: 514 774-9148 ou www.concertchandelle.com. 

Stéphane Parenteau. Photo: François Larivière


COMMUNAUTAIRE NOUVELLES CULTURELLES FADOQ Otterburn Park Dîner suivi de danses pour clore la belle session à Pointe-Valaine le 1er juin. 25$. Inscriptions au 450 339-3150. Voyage Foresta Lumina et la virée d’Al Capone à Coaticook le dimanche 5 août. Coût: 135$, comprend le transport, un repas et la visite. Inscriptions: 450 339-3150. Début des activités extérieures: bocce et palet les lundis, mercredis et vendredis soir à partir du 4 juin. Les équipes seront formées sur place avec les gens qui se présentent. Comptoir familial du Centre Trinité-sur-Richelieu Vêtements, articles ménagers, livres, DVD, articles de sport usagés et parfois neufs vendus à prix dérisoires. Déposer les sacs de dons fermés à l’intérieur des bacs situés à l’arrière du Centre Trinité-sur-Richelieu. Le Comptoir est ouvert tous les mardis et vendredis de 13h à 16h ainsi que le dernier samedi du mois de 10h à 12h (samedi: moitié prix). Au 308, rue Montsabré, Belœil. Entrée directe: porte C, rue des Tilleuls (près des bacs de récupération). Les profits sont remis à la Paroisse Trinité-sur-Richelieu. Bazar communautaire McMasterville La municipalité de McMasterville invite les gens à participer au bazar communautaire qui aura lieu le samedi 9 juin entre 9h et 16h, dans le stationnement de la patinoire couverte au 255, boul. Constable. En cas de pluie, l’activité sera remise au dimanche 10 juin. Plus de 35 vendeurs et le kiosque alimentaire. Les gars de saucisse seront sur place. Pour plus d’information: www.mcmasterville.ca dans les dernières nouvelles ou au 450 467-8195. Administrateurs au Grain d’Sel Le Grain d’Sel, centre d’entraide qui lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale en soutenant le développement de l’autonomie alimentaire et économique des familles ainsi qu’en agissant comme plateau de travail auprès de personnes ayant des troubles majeurs de santé mentale, souhaite pourvoir deux postes d’administrateurs bénévoles au sein du conseil d’administration. Le mandat est d’une durée de deux ans, qui peut être renouvelé. Les réunions ont lieu, dans les locaux de l’organisme ou ailleurs selon les disponibilités du local, quatre fois par année, et une de plus pour assister à l’assemblée générale annuelle. Soumettre avant le 30 mai son curriculum vitae et une lettre de motivation à l’attention du comité de sélection à: doris.graindesel@gmail.com. Pour plus d’information: 450 467-5733.

Cours de radio maritime VHF Ce cours de trois soirées permet aux participants d’obtenir le certificat obligatoire pour utiliser une radio VHF sur leur bateau. Un simulateur acheté récemment qui combine les radios VHF fixes et portatives et permet de faire des appels en temps réel. Début des cours: mardi 29 mai à 19h, école secondaire Polybel. Inscription en ligne: http://www.ecpquebec.ca/fr/node/168. Infos: 450 464-7384 ou 450 658-0766. 

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 33

Activités estivales de la Gerbe Dorée Billard possible les lundis, mardis, mercredis et jeudis soir et jeudis après-midi et jeux de cartes, scrabble les mardis, mercredis, jeudis soir et jeudis après-midi, infos: Carmen Lacombe au 450 653-1800. Pétanque extérieure les lundis et jeudis soir à partir de 18h30 dès le 24 mai. Responsables: Patricia Benoît, 514-386-8037 ou Hélène Laforest, 450-653-4828. Palet les mercredis à 18h30 dès le mercredi 6 juin, infos: Carmen Lacombe au 450 653-1800. Bridge les mercredis à 13h, infos: Michèle Carpentier au 450 714-1987. Inscriptions auprès de la personne responsable de chacune des activités. Sauf le bridge, toutes les activités sont gratuites.


PA

VOS

ETITES 450 771-0677 NNONCES LOCALES

393, boul. Sir-Wilfrid-Laurier, Beloeil, J3G 4H6

AVIS

/ 514 875-1948 / classees@dbccomm.qc.ca

10

65$

oeilregional.com

L’HEURE DE TOMBÉE POUR LES PETITES ANNONCES EST LE LUNDI 13 H. HEURE DE TOMBÉE SPÉCIALE Après cette heure, elles sont automatiquement reportées à la parution suivante.

POUR L’ÉDITION DU 23 MAI : LE JEUDI 16 H.

140

IMMOBILIER À LOUER

105

IMMOBILIER À VENDRE 200 205 210 215 220 225 230 235

LOCAL entrepôt avec porte de garage grandeur 1600pi.ca. et plus avec a/c, toilette et chauffage 220 et 600volts, disponible cour asphaltée, bien situé, bordure autoroute 20. Chariot élévateur disponible: Demandez Michel: 450-467-2224.

Ameublements - Électroménagers Animaux Antiquités Articles de sports Bois de chauffage Machinerie et pièces agricoles Matériaux de construction Musique Outillage Ventes de garage Divers

SAINTE-JULIE:BUREAU 684 pi.ca.; 829 pi.ca. à louer ensemble ou séparément. Rénovés 2015. Bail minimum 2 ans. Incluant: chauffage, électricité, climatisation, système d’alarme, entretien ménager. Espace de stationnement réservé. Tarif selon les modalités et la superficie. 450-649-1516 poste 0.

SERVICES 400 405 410 415 420 425 430 435 440 445 450 455 460 470

Amitiés - Rencontres Astrologie Construction - Rénovation Cours - Formation Entretien ménager Événements - Voyages Garderies Occasions d’affaires Offres d’emploi Perdu - Trouvé Santé Services comptables - Impôts Services divers Recherche divers

115

CHAMBRES

1CHAMBRE meublée, a/c, toute équipée, McMasterville, 2 pas 116 et du Marché IGA, près arrêt autobus. Libre maintenant. 1 1 0 $ / s e m a i n e . 514-891-1853 CHAMBRES de motel à Mont-Saint-Hilaire, Rive-Sud sur autoroute 20. Cuisine, sdb complète, 120$/sem., 514-436-9400.

VÉHICULES 500 505 510 515 520 525

BUREAUX / LOCAUX

BELOEIL: 4 5 0 à 5 , 7 3 5 pi.ca. de bureaux et locaux commerciaux sur boul. Laurier. 450-467-4456. www.gestionagodin.com

À revenus Chalets Commerces - Édifices commerciaux Condominiums - lofts Fermes - Terres Maisons de campagne Maisons unifamiliales À VENDRE Terrains

À VENDRE 300 305 310 315 320 325 330 335 340 345 350

+ TAXES

1224$

LOGEMENTS 3 1/2

3-1/2, sur Bernard-Pilon, Beloeil, chauffé, éclairé, inst. lav./séch., frigo/cuisinière inclus. Immeuble tranquille. Sous-sol. Pas d’animaux. Non-fumeur. Libre 1er juillet. 600$/mois. 514-710-8980.

À partager Bureaux - locaux Chalets Chambres Condominiums Garages - entrepôts Lofts Logements 1-1/2 - 2-1/2 Logements 3-1/2 Logements 4-1/2 Logements 5 -1/2 et plus Maisons unifamiliales À LOUER Maisons de campagne

MONT-SAINT-HILAIRE, secteur paisible, belle et grande chambre avec foyer, entièrement meublée (divan, réfrigérateur), près arrêt d’autobus et train, non-fumeur; 450-714-1295.

Automobiles Bateaux - Motomarines Camions - Camionnettes - Vus Motoneiges-Motocyclettes-VTT Véhicules - Garages Véhicules récréatifs

PRIÈRES - REMERCIEMENTS

120

CONDOMINIUMS

600 Prières - Remerciements

5-1-2. Mont St-Hilaire, bord de l’eau. Condo neuf, avec garage privé. Foyer, 2 balcons, 2 stationnements. Libre. 1450$/mois 1 mois gratuit. Information: 514-773-4040

ENCANS 700 Encan

125

BELOEIL, beau 3-1/2, haut duplex, semi-meublé, secteur tranquille, près du bord de l’eau, 800$/mois, non-fumeur, pas d’animaux. Informations: Véronique, 514-222-3618.

GARAGES / ENTREPÔTS

ENTREPOSAGE B.C.G.M. Saint-Jean-Baptiste. Entreposage général, sécuritaire, grandes surfaces, mini-locaux et véhicules. 450-464-2246.

135

LOGEMENTS 1 1/2 - 2 1/2

2-1/2, au 728-730, Lavoie, Mont-Saint-Hiliaire, chambre fermée, cuisinière, réfrigérateur, chauffé/éclairé, stationnement, près des services, 495$/mois; 450-209-2794. 2-1/2, Saint-Hilaire, bien situé, demi-sous-sol, chambre fermée, frigo/cuisinière, stationnement déneigé, chauffé/éclairé, non-fumeur, pas d’animaux, 525$/mois, 450-446-2373.

140

Le mot additionnel 35¢ + taxes Sauf exception rubrique 700 encans PRIX SUR DEMANDE

AVIS AUX AN­NONCEURS

LOGEMENTS 3 1/2

475$/MOIS; 3 - 1 / 2 ; d e s Gouverneurs, Saint-Hyacinthe, près du centre d’achat/autoroute 20, ensoleillé, tranquille, cuisinière/réfrigérateur inclus, stationnement, cour fermée, corde/linge, déneigement, buanderie. Libre 1er juillet, 450-779-2690. 3-1/2, Beloeil, rue de Lévis, face à la Polybel, juin ou juillet, demi-sous-sol, aucun tapis, 580$/mois, rien d’inclus, 514-980-3626. 3-1/2, niveau terrasse. 1er juillet. Place du Manoir, Mont-St-Hilaire, près des services, aire ouverte, immeuble idéal pour pré-retraité, enquête de crédit, références exigées, nonfumeur, sans animaux ni reptiles. LAISSEZ MESSAGE: 450-536-0661

MONT Saint-Hilaire, 3-1/2 demi-sous-sol, dans triplex, 318 Albert. Près des services, 2 chambres, entrée lav./séch., 2stationnements. Aucun animal. Libre 1er juillet. Prix: 730$/mois. Tél.: 514-463-8344.

145

LOGEMENTS 4 1/2

1x4-1/2, Beloeil. 115, Boul. Yvon L’Heureux. Demi-sous-sol, libre 1er août. 830$/mois. Très propre, paisible, 1stationnement. Non-fumeur, pas d’animaux, enquête crédit. 514-706-4858. 1x4-1/2; Ste-Julie: disponible 1er juillet, semi soussol, bien éclairé, 690$/mois. Électricité au frais des locataires. Entrée laveuse/sécheuse. ‘locker’ cabanon, stationnement. PAS D’ANIMAUX. Enquête de crédit et références demandées. 514-755-5260 4-1/2, 1er étage, libre immédiatement. Très propre, repeint, pas chauffé, pas éclairé, 615$/mois, enquête crédit, SaintJean-Baptiste, jour: 450-536-2121, soir: 514-926-0399. 4-1/2, 2e étage. Beloeil. Libre 1er juillet. 710$/mois. Très propre, paisible, 1stationnement. Non-fumeur. Pas d’animaux. Enquête crédit, références demandées. 514-909-8714 4-1/2 aux limites de SaintHilaire, Otterburn park. À Partir de 745$/mois. Avec vue sur Richelieu. Inf. 514-773-4040. 4-1/2 Beloeil: secteurs boul. Yvon L’Heureux et des Manoirs pour mi-juin et 1er juillet 905$/mois et 925$/mois. Rue CarmenBienvenue, rez de jardin pour 1er octobre, 895$/mois. Contactez Manon: 514-806-2776.

145

LOGEMENTS 4 1/2

4-1/2 dans un immeuble neuf. Faites vite, il n’en reste que deux. Libres 1er juillet. Saint-Basile, rue Laf r a n c e E s t . 2stationnements, grand balcon, a/c, insonorisés, à partir 975$/mois. Infos: location.smci@gmail.com ou 514-778-9046. 4-1/2; Grand, rénové. St-Hilaire. Immeuble tranquille. Système intercom, ‘locker’ intérieur. Beaucoup de rangement. Tous les services à proximité. Pas d’animaux. Enquête crédit. 514-677-2697 4-/12. Vieux Beloeil, 900 Monseigneur-de-Laval, entièrement rénové, entrée lave-vaisselle, laveuse/sécheuse, porte-patio, 1stationnement (possibilité 2e stationnement). Pas d’animaux Non-fumeur. ENQUÊTE CRÉDIT. Références exigées. Libre 1er juillet. 1er étage: 840$ nonchauffé. 514-576-8986 BELOEIL, très grand 4-1/2 dans triplex, demi soussol, céramique/flottant, entrée lav./séch., stationnements. Pas de chien. Références demandées. Libre 15 juin ou 1er juillet. 685$/mois. Tél.: 514-910-9731 CHAMBLY, grands 4-1/2, style condo, bien situés, entrées privées, bois flottant, 2stationnements, cabanon, pas d’animaux, enquête crédit, à partir 795$/mois; 450-658-6686 ou 514-592-0210. DANS TRIPLEX Grands 4-1/2, rue Constable, McMasterville, Près Rte-116, 2stationnements, cabanon. Libres 1er juillet. Pas d’animaux. Enquête crédit. À partir de 885$/mois 450-467-4958, 514-444-3308 GRAND 4-1/2 à Beloeil, sur 2 étages, très propre, très tranquille, terrain privé, inclus: électricité, chauffage, câble, internet, cabanon, 2 stationnements. 1295$/mois. AUCUN animal permis. Non-fumeur. 1er juillet. 514-705-8632. MCMASTERVILLE: 4-1/2, 2e étage. 120 Mongeau, 760$/mois, libre 1er juillet ou avant. Enquête crédit, 5minutes de la gare; 450-446-4521 514-777-7650.

34 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

AJOUTEZ DE LA VISIBILITÉ À VOTRE PETITE ANNONCE ille mots Une photo vaut m POUR SEULEMENT

5

75$

cluses

De plus taxes in

Mettez-y de la couleur

POUR SEULEMENT

LES PETITES ANNONCES SONT PAYA­BLES À L’AVAN­CE

par annon ce

L’Oeil Régional ne se tient pas fi­nan­ciè­re­ment res­pon­sa­ble des er­reurs ty­po­gra­phi­ques pou­vant sur­ve­nir dans les tex­tes pu­bli­ci­ tai­res, mais il s’en­ga­ge à re­pro­dui­re la par­tie du tex­te où se trou­ve l’er­reur. Le jour­nal se ré­ser­ve le droit de re­fu­ser tou­te pu­bli­ci­té ne conve­nant pas à sa po­li­ti­que. Nos an­non­ceurs sont priés de pren­dre note que tou­tes les an­non­ces doi­vent être pu­bliées en confor­mi­té avec la Loi sur la pro­tec­tion du consom­ma­teur, ar­ti­cle 242, qui sti­pu­le: “Au­cun com­mer­çant ne peut, dans un mes­sa­ge pu­bli­ci­tai­re, omet­tre son iden­ti­té et sa qua­li­té de com­mer­çant.” Les an­non­ceurs sont priés de vé­ri­fier la pre­miè­re pa­ru­tion de leurs an­non­ces. No­tre jour­nal se rend res­pon­sa­ble d’une seu­le in­ser­tion er­ro­née. Tou­te c­ or­rec­tion à ap­por­ter ou tout re­trait d’une pe­ tite annonce doit par­ve­nir au bu­reau du jour­nal avant 13 h, le lundi. Après ce mo­ment, l’an­non­ce sera fac­tu­rée com­me en­ten­du.

INDEX DES RUBRIQUES 100 105 110 115 120 125 130 135 140 145 150 155 160

20 MOTS

365$

De plus taxes incluses

Disponible dans

leclairon.qc.ca

450 771-0677

145

LOGEMENTS 4 1/2

200

À REVENUS

MCMASTERVILLE. Dans triplex. Rue Casavant, 4-1/2, rez-dechausée, libre 1er juin; 2e étage, libre 1er juillet; Air climatisé. 1010$/mois. Pas d’animaux. Enquête de crédit. 450-446-4285, 514-444-3308.

QUADRUPLEX, Beloeil, 680 de Lévis, revenus: 33,780$. Électricité locataires. Prix: 439,000$; 514-980-3626.

SAINT-DENIS face au Richelieu, chaleureux 4-1/2, haut duplex éclairé, stationnement, grand balcon, inst. lav./séch., 555$/mois; 514-827-4072.

TERRAINS Notre-Damedes-Bois, à partir 19,900$. Accès étangs/ruisseaux/montagnes. Financement 0% d’intérêts pendant 10ans, à partir 39,25$/semaine. Visite guidée gratuite. 819-888-2314, www.domainedesappalaches.ca

SAINT-DENIS-SUR-RICHELIEU. 1er, 2e étage, 4-1/2, nonmeublés: à partir 545$/mois (Meublé: 745$/mois). Libres. Aucun chien. Entrée laveuse/sécheuse. Remise intérieure. Stationnement. 450-888-1198. SAINTE-MADELEINE. Petits et grands 4-1/2, 1er, 2e étage, semi-meublé si désiré, planchers flottants, tranquille, déneigés, remise extérieure, non-fumeur, chien interdit. 4 5 0 - 4 6 4 - 7 7 3 3 , 450-773-0107. ST-BASILE: 4-1/2, environnement de verdure et tranquillité. Près de la gare 2 balcons, corde à linge. Idéal couple ou personne seule, 775$/mois. Références demandées. 450-441-5903.

150

LOGEMENTS 5 1/2 ET PLUS

5-1/2, 2e étage, pour juillet 835$/mois. Pas de chien. 2stationnements, cabanon Mc-Masterville. Proximité du train. Enquête de crédit. 514-714-2749 MCMASTERVILLE, 5-1/2, 2e étage, 2 cac, 2stationnements, cabanon. Accès à la cour et au rangement au sous-sol, Libre 1er juillet. 810$/mois. 514-237-3401. MONT-ST-HILAIRE, 5-1/2, 785$/Mois, Libre 1er juillet, paisible, spacieux, Place du Manoir, devant Manoir Rouville-Campbell. 4 5 0 - 4 6 4 - 1 6 7 8 , 450-649-4942. OTTERBURN PARK, 5-1/2, 2 ième étage, a/c, pour gens tranquilles, pas d’animaux, non-fumeurs, libre 1er juillet. 995$/mois; Sylvie: 514-703-2706. OTTERBURN PARK, grand 5-1/2 dans triplex, salle de bain avec douche séparée, plancher bois franc, cabanon, 2 stationnements, 960$/mois. 450-922-2015.

155

MAISONS UNIFAMILIALES À LOUER

LA PRÉSENTATION, maison à louer, 5-1/2 sur ferme équestre, 750$/mois, libre immédiatement. Contactez Claude Martel: 514-863-8235.

200

À REVENUS

BELOEIL, i m p e c c a b l e sixplex, 6x4-1/2, construction 1987, revenus annuels 51,480$, électrique locataires. Tous loués, aucun tapis, bon secteur. Prix: 725,000$. 514-949-0565. BELOEIL, sixplex, construction 1995, à 5 min. de l’autoroute 20 ou 116. Toiture bardeau refait, fenêtres changées, plancher bois flottant. Revenu 56 724$ en juillet. Tél.: 450-464-5438.

235

TERRAINS

300

AMEUBLEMENTS / ÉLECTROMÉNAGERS

310

ANTIQUITÉS

ÉLECTROS Sylvain inc. Vente, service et réparation à domicile. Grand choix de réfrigérateurs, cuisinières, laveuses, sécheuses et laves-vaisselle d’occasion disponibles en magasin, avec garantie. Heures d’ouverture du magasin: lundi et jeudi: 14h à 19h. Mardi et mercredi: 14h à 18h. Vendredi: 14h à 17h30. Samedi et dimanche: fermé. Ramassons appareils ménagers. 450-795-3299.

ANTIQUAIRE achète à domicile. Meubles antiques/design, bijoux/or, tableaux, luminaires, téléphone, sculptures bronzes, monnaies, coutelleries sterling, cruches, balances, etc. www.tabeauxantiques.com 514-891-0699.

340

OUTILLAGE

SCIERIES mobiles à partir 4,397$. Coupez bois toutes dimensions avec votre scierie à ruban portative. Info/DVD gratuits. www.ScieriesNorwood.ca/400QN 1-800-408-9995 poste:400QN.

345

VENTES DE GARAGE

19 MAI, 926-927, rue de Calais, Mont-St-Hilaire, 8h-16h. Vente de déménagement. Antiquités, outils, verrerie, jouets, livres, meubles, vêtements signés, tapis noué Kazak... Si pluie, remis au dimanche 20mai. 240, Blain, Mont-Saint-Hilaire, 19 mai. De tout pour tous. 243, rue Sharron, Otterburn Park, 19 mai. Plusieurs familles. Lit superposé en bois. De tout pour tous. Bienvenue! 440, rue Forest, Mont-StHilaire, 19-20mai, à partir de 9h. Vente de déménagement: meubles, outils, vélos, et plus... DE retour à la demande générale! Méga vente de garage au 20, rue Vanier, Otterburn Park. Samedi 19 mai. (Si pluie remis au dimanche 20mai). GRANDE vente de déménagement! 19-20-21mai. Au 189, rue Prince-Edward, Otterburn Park. Sécheuse, lits superposés, autres meubles et articles pour fillettes.


345

VENTES DE GARAGE

GRANDE vente de succession. Tout doit partir! Samedi 19 mai et dimanche 20 mai de 7h à 16h, 506 Mountainview, Otterburn Park. Beau temps, mauvais temps. GROSSE vente débarras intérieure. Samedi 19mai ou dimanche. 9ham (selon météo). 2550, Chabot, Saint-Jean-Baptiste. 450-464-3025. Aucune offre raisonnable refusée! OTTERBURN PARK, 1026, chemin des patriotes. Samedi et dimanche le 19 et 20 mai. La maison est vendue. Tout de la cave au grenier. Beaucoup d’outils, articles de jardinage, air climatisé portatif, décorations, vaisselles, art. country, meubles, ens. de patio. Le tout en excellente condition. OTTERBURN PARK, 10, rue Vanier, 19-20-21 mai. Articles de jardin, outils, décorations, vaisselle, meubles, bijoux, tapis roulant et autres articles. VENTE de garage, 19-20 mai, de 9h à 16h. Au 297, rue Jasmin, Otterburn Park. Articles de maison et camping. VENTE de garage au 273-A, 3e Rang Sud, Saint-Charles-sur-Richelieu. 19-20-21 mai. Décorations de Noël, meubles et plusieurs autres articles! VENTE de garage. Samedi 19 mai (si pluie, remis au dimanche 20 mai). Au 241, rue Viger, MontSaint-Hilaire. VENTE de garage sur la rue des Prés à McMasterville. Plusieurs maisons. 19-20 mai. De 8h à 17h.

350

DIVERS

CABANONS (remises à jardin). 10’x12’, 2,150$/2,500$. 10’x16’, 2,675$/3,050$. 12’x16’, 3,000$/3,450$. 15’x20’, 4,100$/4,850$. 15’x30’, 5,600$/6,600$. 20’x30’, 9,400$/11,000$. Autres grandeurs disponibles. Livraison et installation gratuites. #RBQ:8213-9338-04. 450-632-0007.

400

AMITIÉ / RENCONTRES

CONTACTS et rencontres. Service#1 au Québec! Conversations, rencontres inattendues. Goûtez la différence. Appelez: 1-866-553-5652 ou cell.: #6910(des frais peuvent s’appliquer). SAINT-HYACINTHE, homme dans la cinquantaine, apparence jeune, désire conrresponde et rencontrer femme entre 35 et 55ans, mince, délicate pour sortie à deux, goût à dialoguer, Serge: c.p. 761, Saint-Hyacinthe, Qc, J2S7P5.

405

ASTROLOGIE

ANA Médium pure, 40ans d’expérience. Ne pose aucune question. Réponses précises et datées, confidentielles. 514-613-0179 (avec ou sans Visa/MasterCard).

410

CONSTRUCTION / RÉNOVATION

CONSTRUCTION / RÉNOVATION

HOMME à tout faire, peinture int./ext.. Spécialité: Salle de bain haut de gamme, plancher chauffant, flottant, bois franc. Prix très compétitif, estimation gratuite. 40 ans d’expérience. Tél.: 514-219-2974. PEINTRE d’expérience, rapide, propre, minutieux. Réparation joints. Références. RBQ: 3134-8782-18. Jean-Marc Larose: 514-297-7164. PEINTRE résidentiel d’expérience. Travail minutieux et de qualité assurée. RBQ: 8349-5127-49. Contactez Michel Martel au: 514-983-4067. SABLAGE de planchers, pose, réparation, teinture, sablage d’escaliers. Finition sans odeur Estimation gratuite. 450-653-3109 planchersduclos.com R.B.Q: 5735-6396-01

420

ENTRETIEN MÉNAGER

AIDE familiale. Je ferais ménage, lessive, repas, services diversifiés. Références et reçus disponibles. St-Hilaire et environs. Contactez Lyne: 450-464-8031. ENTRETIEN ménager, Mont-Saint-Hilaire, Beloeil. Références sur demande. Denise: 450-584-3851.

435

OCCASIONS D’AFFAIRES

OFFRE du manufacturier, clé en main, route de distributrices automatiques. Eau en bouteille. Profit annuel prévisionnel, 100,000$+. Financement disponible. 514-945-4599.

440

OFFRES D’EMPLOIS

ACADÉMIE préscolaire Les Capucines recherche une éducatrice à temps plein. Créative, dynamique, passionnée de la Petite Enfance. Cours de premiers soins à jour (RCR). 450-536-1996 ou 514-850-7536.

440

OFFRES D’EMPLOIS

LAVEUR demandé, Lave Auto Luc Guillot. Beloeil. Ponctuel. Honnête, dynamique. 20h./Semaine.. 450-464-4178 LUCIES.CA à Mont-SaintHilaire est à la recherche d’un(e) Assistant(e) aux ventes. 25 à 32h/semaine. Français et anglais parlé et écrit requis. Tâches: entrée et suivi des commandes, facturation, service clientèle et autres. Salaire et conditions à discuter. Envoyer CV: info@lucies.ca; 514-291-7798. LUCIES.CA à Mont-SaintHilaire recherche préposé à l’entrepôt pour la réception et expédition des marchandises, préparation des commandes et visite de service clients. Permis de conduire nécessaire. Horaire flexible, de 30 à 40 heures/semaine. Salaire 14$ à 16$/heure. Bonne forme physique. Poids de 25kilos à soulever à l’occasion. Envoyez CV à info@lucies.ca, 514-291-7798. RECHERCHE camelots avec voiture, pour distributions de journaux, de nuit. À Saint-Basile-le-Grand, Beloeil et Otterburn Park. 514-793-3611. RECHERCHE dame comme aide-cuisinière et aideménagère pour 3-4 fins de semaine pendant l’été, 8h-14h lorsque je reçois des visiteurs. Salaire: 16$/h. Faire parvenir coordonnées et CV: Oeil Régional, 393, boul. Laurier, Beloeil, J3G 4H6. administration@oeilregional.com RECHERCHE intervenant (e) en déficience intellectuelle pour les soirs dans résidence de Beloeil auprès de 6 usagés. Pour information contactez Cindy au 514-706-5189.

440

OFFRES D’EMPLOIS

RECHERCHE personnel pour travaux de béton. Temps plein, temps partiel. Beloeil. Hugo: 438-491-9196. RECHERCHE soudeurs et mécaniciens 40h/semaine, 450-649-0338. RESTAURANT Miss Italia Saint-Basile-le-Grand recherche Téléphoniste, Aide-cuisinier et livreur Demandez Christina ou Bianca au 450-653-7373

460

SERVICES DIVERS

À Domicile. Réparation: ordinateur, TV, DVD, vidéo radio/son.., téléphones, caméra. Vente d’ordinateurs Estimation gratuite. Travail garanti. Expérience imbattable. Prix compétitifs. 450-467-5259.

COUTURIÈRE Diplômée, 25 ans d’expérience, offre services pour confections et altérations de tous genres. Myriam: 450-467-2107.

460

SERVICES DIVERS

LAVAGE de vitres, murs, plafonds, tapis et gouttières. Service professionnel. Service d’entretien Luc Lambert: 514-771-0429. www.luclambert.com luclambert@gmail.com NETTOYAGE de terrain, gouttières, coupe et pose de gazon, taille de haies, installations de cèdres. Ramonage, fissures. 4 5 0 - 9 2 2 - 74 4 1 , 514-941-5617

SECTEUR Saint-Marc-surRichelieu. Poste pour production en agroalimentaire artisanale à combler. Être disponible 3 à 5 jours/semaine. Demandez Guy ou Lucie, 514-608-9687, 438-888-0773. SERVEURS(EUSES) Livreurs(euses) recherchés! Postes temps plein. Vous avez de l’expérience et désirez vous joindre à notre équipe? Restaurant Azé. Appelez-nous au: 438-886-1912 ou gyilmaz76@hotmail.com

450

SANTÉ

À domicile, soins des pieds, service professionnel (retraités et diabétiques), Marie-Claire, infirmière auxiliaire, 450-446-4167. LA massothérapie, bénéfique pour le corps et l’esprit. Mont-Saint-Hilaire: 514-929-0969. Montréal: 514-294-7188.

460

SERVICES DIVERS

514-266-1044 Ramassons de la cave au grenier. Meubles, bibelots, etc. (SVP en bon état) gratuitement, (sauf divan $) Marc. Aussi service de taxi meubles, livraison. Exemple 2 à 3 meubles. Alain.

460

SERVICES DIVERS

COUTURIÈRE retouches, modifications, ajustements, confections. Line: 514-979-4101. Beloeil www.couturierelinerobichaud.com ÉBÉNISTERIE, restauration et/ou fabrication d’armoires de cuisine et de s.d.b., fabrication de moulures. Meubles sur mesure. Mario: 514-585-9713. FAITES peindre par peintres d’expérience. Acceptons carte de crédit et autres. Estimation gratuite. Stéphane: 438-503-6834, Yves: 514-237-2079

460

SERVICES DIVERS

PARENT VERT: Services tonte pelouse, taillage haie de cèdre, plates-bandes et autres petits travaux extérieurs possibles. Contactez Jean-Luc 438-884-3919

POSE de pavé uni, muret, réparations de tous genres et nettoyage à pression du pavé uni. André: 514-975-8749.

AIDE-CUISINIER(ERE), plongeur(euse) recherchés pour restaurant dans le Vieux Beloeil. Horaire de jour, temps plein et partiel. 514-803-1043, 450-527-1171. AIDE domestique recherchée, temps partiel. Aout 2018. Tâches diverses: maisonnée, nourriture, enfants fin de journée. Automobile et références requises. 450-464-1549. BELOEIL, gardien(ne) nuit, 16h/semaine dans ressource intermédiaire, 9 résident(e)s. Milieu accueillant, 15$/h, prime assiduité. 450-467-6979. m.angevin@hotmail.com BRASSERIE La Poudrière rue Bernard-Pilon, Beloeil, recherche Plongeur(euse) et Aide-cuisinier(ère). Soirs et fins de semaine. Prendre rendez-vous: 450-467-0968 CAISSIER(ÈRE) Dépanneur. Poste saisonnier, 20-30h/ semaine. 12$/heure. De jour et soir. Fermé la nuit. Devra être disponible les fins-de-semaine. Expérience avec système de caisse et de lecteur serait un atout, sinon une formation sera offerte, 5 1 4 - 7 1 8 - 4 4 8 3 450-464-5983 CAISSIER(ÈRE) recherché(e), 30h/semaine, jour/soir/fin de semaine, salaire à discuter, faire parvenir CV par courriel: chamblybeloeil@gmail.com

ATTENTION Rénovations F. Charbonneau. Finition sous-sol, plafonds suspendus, planchers flottants, patios, «deck», peinture. Travail professionnel. Prix imbattables. Estimation gratuite. Licence R.B.Q.8263-8222-25 François: 450-446-1466, 514-236-9308.

COMMIS DÉPANNEUR. Responsable des produits principalement réfrigérés. Doit la recevoir, la placer, voir à la rotation et assurer l’approvisionnement des tablettes. Travail saisonnier, de jour. 12$/heure. Devra être disponible les fins-de-semaines. Bienvenus étudiants ou jeunes retraités. 514-718-4483, 450-464-5983

COLORI Signature. Correction de joints, peinture, murs 3D. Je me déplace pour une pièce. Mon expérience: un atout pour vous. Bureau: 450-768-4959. Cell.: 450-888-3959. RBQ: 5732-3560-01.

JOURNALIERS avec permis de conduire valide. Domaine piscine creusée. Salaire de base: 14$/h ou selon expérience. 450-655-5996 ou Fax: 450-467-7440

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 35

2 PLÂTRIERS-PEINTRES compagnons C.C.Q., disponibles à travailler pour particulier ou contracteur en rénovation. Michel: 514-233-6951, 450-653-6072.

410


460

SERVICES DIVERS

520

VÉHICULES GARAGE

PRÊT 500$ à 1000$. Ouvert 7jours; Obtenez argent instantanément avec Sekur. Mauvais crédit accepté.Dépôt d’argent 7j/7. Crédit Yamaska: 1-877-661-4721, www.credityamaska.com

A1 Auto Bas Prix SaintHyacinthe. Besoin d’un véhicule? Aucun cas refusé. Véhicule garanti. Livraison instantanée. Pas d’enquête. 4 5 0 - 2 5 2 - 7 3 7 3 , 1-877-212-7373 www.autobasprixst-hyacinthe.com

PRÊTEUR h y p o t h é c a i r e privé, 1er/2e niveau. Financement rapide, toutes régions. Service professionnel, taux compétitifs et conditions de financement flexibles. Financement Brisson:1-866-566-7081.

ATTENTION! Besoin d’un véhicule. Problème crédit? Aucun cas refusé. Financement. Modèles 2004-2013. Robert Cloutier Autos: 450-446-5250, 514-830-0098, 1-888-446-5250; www.robertcloutierautos.com

SAAQ. Victime d’accident automobile? Vous avez des blessures? Contacteznous. Consultation gratuite! M. Dion, Avocats: 514-282-2022 www.sossaaq.com

TERRASSEMENT... Roulage de pelouse. Enlèvement des bosses sur le terrain. Demandez Michel: 514-886-1337

600

PRIÈRES REMERCIEMENTS

600

PRIÈRES REMERCIEMENTS

L.P. REMERCIEMENT au Sacré-Coeur de Jésus pour faveur obtenue avec promesse de publication. F.M.

M.L.

APRÈS M’AVOIR LU

300$ +/- ACHAT auto/camion. Bon ou mauvais état. Payons meilleur prix. Remorquage gratuit. 514-943-0989, 450-447-8536.

Recyclez-moi!

ACHAT Autos, Camions. 300$+/-. Route. Ferraille. Crédit d’immatriculation. VENTE Pièces usagées. N.J. Autos: 450-649-2955

J.-L.C.

COMMUNAUTAIRE Méga vente de garage Une méga vente de garage aura lieu le samedi 2 juin de 8h à 16h dans le parc longeant la 116, à côté du Centre Communautaire situé au 308, rue Montsabré à Belœil (anciennement l’Église Maria-Goretti), au profit de Bonjour Soleil-Regroupement des familles monoparentales et recomposées de la Vallée-du-Richelieu. Tables à louer au coût de 15$ par table et 10$ par table supplémentaire (réservation obligatoire). Infos: Bonjour Soleil au 450 467-3479 ou par courriel à info@bonjoursoleil.org.

www.financementbrisson.com

AUTOMOBILES

ACHAT Autos Camions, pour pièces ou route Paye 40$ à 3000$ COMPTANT. Mario: 514-497-4913.

PRIÈRES REMERCIEMENTS

À voir: autos, camions, 4x4 (2010 à 2017). Financement maison, aucun cas refusé/aucun endosseur (léger dépôt); 1-866-566-7081

TROP de dettes?Laisseznous vous aider. Un versement par mois. 7/7, 8h à 20h. MNP Ltée, Syndic autorisés en insolvabilité. 514-839-8004.

500

600

Festin de homards C’est le 2 juin, à l’école secondaire Polybel, qu’aura lieu la 39e édition du Festin aux homards organisé par le Club Optimiste de Belœil, au profit de la jeunesse de la région. Au menu de la soirée: homards à volonté, bar à salade et rosbif. Une soirée dansante, un service de bar et de nombreux prix de présence agrémenteront cet évènement qui réunit annuellement plus de 400 convives. Les billets sont en vente au coût de 85$ par personne et ils incluent une bouteille de vin par deux personnes. Infos: Club Optimiste, 450 281-1524 ou à co.beloeil@outlook.com. Brunch de la fête des Pères et des Mères Les billets sont en vente pour le brunch de la fête des Pères et des Mères de la Gerbe Dorée qui aura lieu le 3 juin à 11h au club de golf Rive-Sud, 415, chemin Bella-Vista à Saint-Basile-le-Grand. Il y aura un petit concert de la chorale du club et des prix de présence. Le 25 mai est la date limite pour réserver des billets à 15$ pour les membres et à 18$ pour les non-membres auprès de Carmen Lacombe au 450 653-1800 ou se présenter au club les mardis de 13h à 15h et de 19h à 20h ainsi que les jeudis de 9h à 11h30.

36 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

Assemblée générale annuelle Tous les membres du Parrainage civique de la Vallée-du-Richelieu sont convoqués à l’assemblée générale de l’année 2018, le lundi 4 juin à 19h, au Vignoble La GrandeAllée, 812, chemin Pion, à Mont-SaintHilaire. Il faut confirmer sa présence au 450 464-5325 ou au 1-877-464-7287. Sondage sur la légalisation du cannabis La légalisation du cannabis entrera en vigueur cet été. Quelles sont les normes sociales acceptables? Que devraient faire nos municipalités? Le comité Porte-voix citoyenne, un comité citoyen issu du Regroupement pour le développement social de la Vallée, interpelle les citoyens sur cet enjeu d’actualité. Comme plusieurs des enjeux touchés par ce changement législatif toucheront les municipalités, les acteurs locaux souhaitent connaître votre opinion pour adapter notre communauté à cette nouvelle réalité. Info: www.infosvp.ca. Brunch familial Bonjour Soleil- Regroupement des familles monoparentales et recomposées de la Vallée-du-Richelieu organise un brunch familial, le dimanche 3 juin, en collaboration avec les Chevaliers de Colomb, à la salle des Chevaliers de Colomb au 250, rue Hubert à Belœil. Vous pouvez venir déjeuner à n’importe quel moment entre 8h et 13h. Les prix: 10$ par adulte, 5$ par enfant âgé entre 6 et 12 ans et gratuit pour les enfants de 5 ans et moins. Ouvert à tous et avec inscriptions. Infos: Bonjour Soleil au 450.467.3479 ou à info@bonjoursoleil.org.

Assemblée générale annuelle La Maison de répit l’Intermède convoque ses membres à l’assemblée générale annuelle qui aura lieu le mercredi 13 juin à 18h30, à la Salle du Conseil de l’hôtel de ville de McMasterville au 255, boul. Constable, McMasterville. Sera suivi de l’AGA de la Fondation l’Intermède. Pour confirmer sa présence ou pour plus d’informations: direction@repit-intermede.com ou au 450 464-9261. Chevaliers de Colomb 4301 de Sainte-Madeleine Souper smoked meat le vendredi 18 mai de 17h à 20h. Coût: 12 $ par personne. 4$ (6 à 12 ans) et gratuit (0 à 5 ans). À la Salle des Chevaliers de Colomb, 1025, St-Simon, Sainte-Madeleine. Information: Michel Alliette, 514 553-7735. Relâche estivale L’Association des Personnes handicapées de la Vallée-du-Richelieu (APHVR) fait relâche de ses activités sportives adaptées pour l’été, incluant le volleyball du mardi. Merci et félicitations à tous les participant(e)s de la saison dernière. FADOQ Région Richelieu-Yamaska La FADOQ-RY propose cet automne trois escapades: 19 septembre - Wendake, au pays des Hurons; du 9 au 11 octobre - Le Vermont à l’automne et le 21 et le 22 novembre Escapade à Québec avec souper-spectacle des Belles Sœurs au Capitole. Pour plus d’informations: www.fadoqry.ca ou au 450 774-8111 poste 3 ou 5. Un circuit découverte pour les nouveaux Belœillois Pour une première fois à Belœil, les nouveaux résidents sont invités à participer le samedi 2 juin à une toute nouvelle façon de découvrir leur ville d’accueil: un circuit découverte à bord d’un autobus nolisé! Offert gratuitement et en exclusivité aux nouveaux résidents, ce circuit découverte a pour objectif de les familiariser aux différents attraits de leur nouvel environnement. Le circuit découverte propose une visite guidée d’une durée de 90 minutes qui permettra aux participants de découvrir la ville, alors que différents points d’arrêts sont prévus pendant lesquels des intervenants viendront présenter leurs activités. Cette première édition du circuit découverte aura lieu le samedi 2 juin. L’événement est gratuit, mais les places sont limitées: pour connaître les détails et vous inscrire, complétez dès maintenant le formulaire en ligne à beloeil.ca/circuitdecouverte, ou communiquez avec nous par téléphone au 450 467-2835, poste 2303 ou par courriel à akante@beloeil.ca. Grand bazar de livres usagés Buropro Citation Buropro Citation s’associe à La Maison Victor-Gadbois pour le lancement d’un bazar de livres. Cette vente de livres usagés aura lieu du 2 au 10 juin chez Buropro Citation, au 600, boulevard Sir-WilfridLaurier à Belœil. Tous les profits amassés seront remis à La Maison Victor-Gadbois pour les aider à financer leur mission. La population est invitée dès maintenant à venir porter leurs livres usagés, et ce tout au long de l’année, directement chez Buropro Citation ou à La Maison Victor-Gadbois. Ce bazar en lien avec l’amour et l’importance de la lecture dans nos vies permet de donner une seconde existence à nos livres et ce en contribuant à la qualité de vie des personnes qui fréquentent la Maison. 


CARRIÈRES ET PROFESSIONS

514 875-1948 / 450 773-6028 poste 247 / emploi@oeilregional.com

N.B.: tous les postes annoncés sont ouverts également aux femmes et aux hommes

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 37


38 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

CARRIÈRES ET PROFESSIONS

514 875-1948 ou 450 773-6028 poste 247


514 875-1948

773-6028 247 CARRIÈRES ET PROFESSIONS 514 875-1948 / 450 773-6028450 poste 247 poste / emploi@oeilregional.com emploi@oeilregional.com

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 39


CARRIÈRESET AVIS LÉGAUX PROFESSIONS 514 875-1948 450 773-6028 poste 247 emploi@oeilregional.com

AVIS

POUR VOS

AVIS LÉGAUX UN SEUL NUMÉRO

450 467-1821

40 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

CARRIÈRES ET PROFESSIONS


Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 41


42 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018


NÉCROLOGIE

index des décès CARMEL, Denise CLARK, Thérèse HÉBERT, Denise LECLERC DUROCHER, Céline (Beloeil) SÉGUIN, Raymond & CÔTÉ-SÉGUIN, Camille

CARMEL Denise 1937-2017

À l’hôpital Charles-Lemoyne, à l’âge de 80 ans, est décédée Mme Denise Carmel.

Elle laisse dans le deuil ses enfants feu Michel, Danièle (Alfred) et Pierre (Élise), ses petits-enfants Maélie et Alexanne, le père de ses enfants Jean-Pierre Toutant (Marielle), son frère feu Normand (Pierrette), son neveu Éric, ainsi que plusieurs autres parents et amis. La famille recevra vos condoléances le samedi 26 mai 2018 dès 11 h au

651, boul. Laurier McMasterville www.salondemers.com

Un hommage suivra à 13h30 au salon. Vos marques de sympathie peuvent se traduire par un don à la Société de Sclérose en plaques.

CLARK Thérèse 1927 -2018 Le 3 mai 2018 à l’âge de 90 ans est décédée Thérèse Clark (née Chabot) épouse de feu Robert «Bob» Clark.

Elle laisse dans le deuil ses enfants, Lorraine, Alain (Lynda Bolduc), Natalie (Michel Magnan), ses petits-enfants Nadine , Alexendre, Olivier, Gabrielle, Cynthia-Jade, ses arrières petitsenfants Zackary, Raphael, son frère Paul Chabot, belles -soeurs, neveux et nièces. La famille recevra vos condoléances en l’église SainteMaria-Goretti à Beloeil le jeudi 24 mai de 13 h à 14 h. Une liturgie suivra. Au lieu de fleurs vous pouvez faire un don à l’organisme Les Amis du Crépuscule, 650, rue Girouard Est, St-Hyacinthe, QC, J2S 2Y2. www.lesamisducrepuscule.com

HÉBERT Denise 1928 - 2018

Le 6 mai 2018, à l’âge de 89 ans, est décédée madame Denise Hébert, fille de feu dame Flore-Emma Handfield et de feu monsieur Alexandre Hébert.

Elle laisse dans le deuil, ses frères, François (feu Georgette Levasseur) et Gaston (feu Georgette Monast), ses belles-sœurs, Cécile L’Heureux (feu Guy), Valérie Massé (feu Armand) et Alice Guertin (feu Pierre), ses neveux et nièces, ainsi que de nombreux autres parents et amis. Elle était également la sœur de feu Sr. Katéri (née Marguerite), feu Jean-Paul PB, feu André (feu Gisèle Benoit), feu Thérèse (feu Marcel Sabourin) et feu René. Les funérailles auront lieu le vendredi 18 mai 2018 à 11 h en l’Église Saint-Matthieu de Beloeil, 1010, Richelieu, Beloeil, où la famille recevra les condoléances dès 10 h.

LECLERC DUROCHER Céline 1943-2018

Le 9 mai 2018, à l’âge de 75 ans, est décédée madame Céline Leclerc Durocher, épouse de feu Denis Durocher.

Elle laisse dans le deuil ses enfants Guylaine (Serge) et Gaétan (Viviane), ses petits-enfants Sabrina (Marc-Antoine) et Edgar. Elle laisse également dans le deuil ses frères et sœurs Claude, Claudette, Raymond, Denis, Germain, Martine, Marie et Sylvain, ses beaux-frères et belles-sœurs, ses neveux et nièces ainsi qu’autres parents et amis. Les funérailles seront célébrées en l’église Sacré-Cœur de McMasterville, le samedi 19 mai 2018 à 11 h précédées d’une période de condoléances dès 10 h. La famille tient à remercier le personnel de la maison Victor-Gadbois et de la maison de soins palliatifs La Source Bleue pour les bons soins prodigués. Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à l’une de ces ressources.

Nous offrons nos plus sincères condoléances aux familles éprouvées

www.salondemers.com

SÉGUIN Raymond & CÔTÉ-SÉGUIN Camille 1926-2017 & 1924-2002

Le samedi 26 mai 2018 à 11 h 00, un «In Mémoriam» aura lieu à la grande Chapelle du Complexe funéraire Demers au 651 Boul Laurier (rt 116) à McMasterville, J3G 0K5, en mémoire de Camille Côté-Séguin (1924-2002) et Raymond Séguin (1926-2017). Tous deux anciens résidents de Beloeil. Selon leurs volontés, aucune fleur ni aucun don ne sont requis.

www.salondemers.com

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 43


NOUVELLES SPORTIVES RÉGIONALES

Football

Mickael Côté reçoit l’appel de la LCF Denis Bélanger | L’Oeil Régional

année dans la ligue et en remportant le trophée l’année suivante. La population a l’air d’être derrière son équipe de football.» Côté avait eu de très bons contacts avec le Rouge et Noir avant le repêchage. Il avait notamment discuté avec le directeur général Marcel Desjardins. «Le soir du repêchage, j’ai aussi parlé à l’entraîneur qui m’a dit qu’ils avaient une place pour moi dans l’équipe.» Le jeune homme de 24 ans s’attend à jouer éventuellement à sa position de prédilection. Il sait toutefois que cette saison, il y a des vétérans secondeurs, desquels il peut apprendre beaucoup. «Je m’attends surtout à joueur un rôle sur les unités spéciales.»

Le footballeur de Mont-Saint-Hilaire, Mickael Côté, est excité à l’idée de porter l’uniforme du Rouge et Noir d’Ottawa de la Ligue canadienne de football (LCF), qui l’a sélectionné en quatrième ronde du repêchage le 3 mai dernier.

44 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

Le football a occupé une grande partie de la vie du secondeur de ligne. C’était un rêve pour lui de percer les rangs professionnels. Il avait encerclé la date du repêchage sur le calendrier depuis longtemps. Dans les 48 heures précédant l’encan annuel de la LCF, Côté a reçu plusieurs appels des équipes qui voulaient s’informer avant de faire leurs sélections. Il savait qu’il avait de bonnes chances de recevoir l’heureux appel. Le repêchage de la LCF ne se fait pas devant un grand rassemblement, comme le fait la Ligue nationale de hockey (LNH), dans de grands amphithéâtres remplis de spectateurs, joueurs et proches. Les joueurs de football doivent simplement attendre que le téléphone sonne. Mickael Côté s’était fait un devoir de filtrer ses appels et de dire à ses amis de ne pas appeler cette journée-là. «Je voulais être certain de ne pas manquer l’appel d’un club.» Mickael Côté a passé la soirée du 3 mai en compagnie de quelques proches chez sa sœur. Ils pouvaient suivre le déroulement des sélections à la télévision et sur internet. Le produit des Stingers de Concordia a appris sa

Mickael Côté lors du camp d’évaluation national de la LCF. Photo: Gracieuseté Johany Jutras/LCF.ca

sélection de façon particulière. «À l’écran, on pouvait voir le nom des joueurs repêchés défilés. Je m’étais dit que je recevrais l’appel avant que mon nom apparaisse. À un moment donné, un de mes amis m’a dit que mon nom est apparu. Après, j’ai reçu l’appel d’Ottawa.»

Une belle destination Mickael Côté a bien hâte de pouvoir porter le casque du Rouge et Noir et de découvrir la ville d’Ottawa. «C’est une jeune équipe qui a su avoir du succès rapidement en accédant à la finale de la Coupe Grey à sa deuxième

Mickael Côté a joué son football universitaire dans l’uniforme des Stingers de Concordia. Photo: Gracieuseté

Un penchant pour Montréal Originaire de la grande région métropolitaine, Mickael Côté souhaitait être réclamé par les Alouettes de Montréal. Avant le début du repêchage, il était persuadé qu’il ferait partie des Moineaux tellement les échanges entre les deux parties avaient été bons. «On m’a même fait parler au docteur de l’équipe. J’étais sûr que ça y était. Mais au fil du repêchage, quand j’ai vu les Alouettes repêchées d’autres joueurs de ma position, j’ai compris des choses. Je demeure très content d’Ottawa, c’était mon deuxième choix.» Notons que c’est la deuxième année consécutive que le Rouge et Noir réclame un talent de la Vallée-du-Richelieu. L’an dernier, l’équipe avait repêché de centre-arrière du Vert & Or de Sherbrooke, Anthony Gosselin. 


NOUVELLES SPORTIVES

Le séjour de Martin Cadorette Corinne Laframboise impatiente de se battre à Baie-Comeau terminé Denis Bélanger | L’Oeil Régional

La combattante ultime originaire de SaintMathieu-de-Belœil, Corinne Laframboise (2-1), a bien hâte de retourner dans la cage de l’organisation TKO MMA et vient de lancer un défi à la prometteuse Jade Masson-Wong (1-0). Aux yeux de Laframboise, l’affrontement s’impose de lui-même alors qu’elle est présentement classée première de la division des 125 lb et Masson-Wong, deuxième. Cette dernière a effectué ses débuts professionnels le 4 mai dernier au Centre Vidéotron de Québec. Elle a vaincu par décision unanime Maggie Poulin. Corinne Laframboise a évidemment regardé attentivement le combat. «Félicitations pour ton combat. Ç’a pas mal été représentatif des trois fois qu’on a fait du sparring ensemble. Malheureusement pour toi, tu as signé chez les 125 lb avec TKO et c’est ma catégorie», dit-elle dans une vidéo qui circule sur les médias sociaux. Laframboise a même fait un petit clin d’œil aux fiançailles de Jade Masson-Wong et du champion des 185 lb de TKO, Marc-André Barriault. Ce dernier a fait sa demande en

Corinne Laframboise. Photo: Karine Landry

mariage après son combat du 4 mai, qui était la grande finale du gala. «Let’s do it, maintenant que je sais que tu peux dire oui, oui je le veux», a blagué Laframboise. De son côté, Jade Masson-Wong est prête à relever le défi. «Ça va se passer et ça va être tout un combat.» Questionné quelques jours après le gala de Québec sur l’éventualité de voir cet affrontement au prochain événement de TKO, le promoteur Stéphane Patry a indiqué qu’il n’en avait aucune idée pour l’instant. «Je n’ai même pas parlé à Corinne et je vais laisser Jade relaxer de sa victoire avant d’aborder le sujet avec elle.» La dernière présence de Corinne Laframboise dans l’octogone remonte au 8 décembre au Centre Bell lors de sa victoire par décision unanime contre Griet Eeckhout. Charles Jourdain bientôt en action Selon La Voix des Guerriers, le prochain évènement de TKO aura lieu le 2 août à La Tohu de Montréal. Le combattant de Belœil, Charles Jourdain, (6-1) devrait être de la carte. On ne connaît pas encore son adversaire. Jourdain a été expéditif à son dernier combat le 16 mars à Laval en enregistrant un K.-O. au premier round aux dépens de Matar Lo. 

L’association entre l’homme de hockey hilairemontais Martin Cadorette et le Drakkar de Baie-Comeau de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) n’a duré que deux saisons. Cadorette a su il y a plusieurs semaines qu’il ne reprendrait pas ses fonctions d’entraîneur-adjoint l’an prochain. La direction du Drakkar avait annoncé l’embauche de l’ancien pilote des Gaulois de Saint-Hyacinthe du midget AAA le 1er août 2016 et son arrivée dans l’organisation à titre d’adjoint pour l’entraîneur-chef Martin Bernard. Le mariage entre Martin Cadorette et le Drakkar semblait être prédestiné alors que son fils, le gardien de but Philippe, a protégé la cage de Baie-Comeau pendant quatre saisons. Au cours des deux dernières campagnes, la formation nord-côtière a terminé au 13e et 15e rang du classement général du circuit Gilles Courteau.

Notons que Martin Cadorette a dirigé dernièrement l’équipe Québec-Bleue lors du Défi d’Excellence Gatorade composé de joueurs midget. Pour les hockeyeurs, c’était l’occasion d’impressionner les bonzes de la LHJMQ en vue du repêchage, ainsi que ceux de Hockey Canada qui étaient sur place en prévision de la sélection canadienne estivale des moins de 17 ans. Pour l’instant, on ignore où aboutira Martin Cadorette. Le portrait des entraîneurs de la planète au hockey est bousculé, alors que le Canadien a embauché Dominique Ducharme des Voltigeurs de Drummondville comme adjoint et pourrait aussi embaucher Joël Bouchard de l’Armada de Blainville-Boisbriand. Ces changements risquent d’avoir des répercussions jusque dans le midget AAA, où certains entraîneurs pourraient être appelés au niveau supérieur. Rappelons que Martin Cadorette a dirigé les destinées des Gaulois de Saint-Hyacinthe de 2009 à 2016 avant de céder le volant à son adjoint Marc-André Ronda. (D.B.) 

Martin Cadorette à l’époque où il dirigeait les Gaulois de Saint-Hyacinthe. Photo: Archives

Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 45


NOUVELLES SPORTIVES

Une course de rabaska sur la rivière Richelieu DENIS Bélanger dbelanger@oeilregional.com

Le Club de canotage d’Otterburn accueillera pour la première fois une compétition officielle de canot marathon R9 sur les eaux de la rivière Richelieu le 26 mai prochain.

46 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018

La compétition le Challenge des Brasseurs du Moulin s’inscrit dans le circuit provincial de l’Association des coureurs en rabaska du Québec (ACRQ). Il s’agira de la première course de la saison qui en comprend huit. Le dernier rendez-vous du calendrier sera la traditionnelle classique de la Maurice du 31 août au 3 septembre où les équipes rameront pendant 200 km, de La Tuque jusqu’à Trois-Rivières. La course du 26 commencera à midi à la Pointe-Valaine d’Otterburn Park et une dizaine d’équipes devraient y participer. Le Club de canotage d’Otterburn sera représenté par une embarcation. Les équipes participantes devront effectuer trois boucles d’un parcours qui les mèneront jusqu’aux hauteurs de Belœil et Mont-Saint-Hilaire, pour un grand total de 24 kilomètres. Comme le veut la tradition pour ce type de course, il y aura un portage à la deuxième boucle. Il s’agit en fait d’un «faux portage», la majorité des participants sortiront du bateau pour effectuer une course dans le Vieux-Belœil tandis que les membres de l’équipage resteront à bord et iront récupérer leurs coéquipiers à la fin du portage.

Les rameurs de l’équipe de canot R9 du Club de Canotage. Photo: Gracieuseté

En course de rabaska, chaque canot a neuf rameurs, mais chaque équipe peut faire des substitutions en cours de route. Une équipe peut ainsi comprendre un maximum de 14 membres. Une jeune équipe La présentation de la compétition est rendue possible grâce à la création il y a quelques années de l’équipe de canot R9 Les Dragons du Club de canotage. Une initiative du co-capitaine et barreur de l’équipe, Philippe Lamarche, et de sa conjointe, Justine Desrosiers. «Ça fait une dizaine d’années que ma conjointe fait du bateau-dragon. En 2014, une équipe canot R9 est venue faire une démonstration ici à Otterburn, rapporte

Philippe Lamarche. Ma conjointe et moi nous sommes joints alors à une équipe de compétition de Waterloo. Puis en 2015, nous avons décidé de démarrer une équipe de rabaska à Otterburn tout en restant aussi avec le Club de Waterloo. Par la suite, on a délaissé Waterloo pour se consacrer entièrement au club ici.» L’équipe des Dragons en est à sa troisième année sur le circuit provincial de l’ACRQ. La première année a été plus difficile du point de vue des résultats, mais l’équipage est maintenant compétitif. M. Lamarche voit beaucoup de potentiel pour ce sport alors que s’ouvre un volet récréatif pour les courses de R9 et que quelques clubs planchent sur la création d’un circuit régional. 

Philippe Lamarche. Photo: Denis Bélanger


Mercredi 16 mai 2018 - L’Oeil Régional - 47


48 - L’Oeil Régional - Mercredi 16 mai 2018


L'Oeil régional  

Édition du 16 mai 2018

L'Oeil régional  

Édition du 16 mai 2018

Advertisement