Page 1

CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

RAPP

RT D’ACTIVITÉ 2007

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 1

19/02/08 14:08:34


Sommaire

00 / Edito

>>

03

01 / Evénements Croix-Rouge 2007

>>

04

Activités des sections locales Quelques campagnes de sensibilisation Exemples de projets Entreprise

02 / Santé

06 07 08

>>

Transfusion sanguine Doheem versuergt Fondation Emile Mayrisch Ambulances Secourisme

03 / Social

12 14 16 17 17

>>

Aidsberodung Service social de proximité Fourniture de mobilier Vestiaires DropIn Migrants et Réfugiés Repas sur Roues Eng Hand fir déi Krank

04 / Jeunesse

18 20 22 23 24 24 25 27 27

>>

Maisons des jeunes Vacances Centres d’accueil Fondation de Colnet Maison Norbert Ensch Foyers de jour Kannervilla Carlo Hemmer Zwergenhaus Maison Relais Reckange/Mess Services thérapeutiques Psy-Jeunes Kannerhaus Jean Families First Services socio-thérapeutiques Adoption Placement familial

05 / Humanitaire

10

28 30 31 32 32 32 32 32 33 33 33 34 34 35 35 36 37 37

>>

Urgence Développement Section canine

38 40 42 44

06 / La quinzaine de la Croix-Rouge

>>

45

07 / Les dons et legs

>>

48

08 / Annexes

>>

54

Statistiques des séjours de vacances Cours élémentaires en secourisme Code de bonne conduite Coordonnées des services CR

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 01

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 2-3

19/02/08 14:08:39


00

Editorial Message de la direction

Sous une forme similaire à celle de 2006, le rapport d’activité 2007 présente les services de la Croix-Rouge en suivant la logique de nos 4 grandes familles d’activités, ou domaines d’intervention, que sont la santé, le social, l’humanitaire et la jeunesse. En complément à celui des années précédentes, ce document consacre une partie au panorama de nos actions, projets et évènements 2007, et une annexe sur les coordonnées de tous les services de la Croix-Rouge. Dans un souci de répondre au mieux aux besoins actuels nationaux, deux nouveaux services sont venus compléter nos activités dans le domaine du social et de la jeunesse: le service d’aide sociale de proximité, qui collecte puis fournit meubles et appareils électroménagers aux personnes dans le besoin, et le centre national de ressources en matière d’adoption, qui apporte information, consultation, préparation et échanges sur le thème de l’adoption. Comme l’année précédente, «Doheem versuergt», service d’aides et soins, continue par ailleurs sa croissance. Sur le plan de l’organisation et du fonctionnement interne, l’année 2007 est celle du lancement de notre grand projet de «modernisation» de la Croix-Rouge luxembourgeoise, initié en 2006 avec l’arrivée de nouveaux membres au conseil d’administration. L’objectif global est de construire une Croix-Rouge moderne et dynamique, marquée par une meilleure reconnaissance et identification de ses activités, et une plus forte présence et visibilité dans le paysage luxembourgeois. Dans le cadre de ce processus, des groupes de travail se sont mis en place autour de thèmes stratégiques comme l’informatique, les finances, les partenariats Entreprises, la communication et les ressources humaines. Nous tenons à féliciter tous les bénévoles et salariés de la Croix-Rouge pour leur dévouement dans la mise en œuvre de nos actions qui apportent, chaque jour, assistance et réconfort à des milliers de personnes en difficulté. Nous remercions aussi vivement nos donateurs privés et publics. Grâce à leur soutien lors d’évènements particuliers comme la Quinzaine annuelle ou tout au long de l’année, la Croix-Rouge continue à fortifier son indépendance et son autonomie. Ce sont toutes ces personnes qui permettent à la Croix-Rouge d’améliorer tous les jours ses activités et de créer de nouveaux services afin de répondre continuellement aux besoins des plus vulnérables d’entre nous.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 03

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 4-5

19/02/08 14:08:39


01

EvĂŠnements Croix-Rouge 2007

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 6-7

19/02/08 14:08:40


Evénements Croix-Rouge 2007

01

Activités des sections locales

A travers le pays, des milliers de bénévoles rassemblés en 38 sections locales soutiennent la CroixRouge luxembourgeoise tout au long de l’année.

Lors de la Quinzaine annuelle, ces sections locales effectuent la quête dans leurs communes respectives. Puis, selon les particularités locales, elles organisent également durant l’année: - soit des manifestations récréatives ou culturelles pour collecter des fonds pour contribuer au financement des programmes et services de la Croix-Rouge au Luxembourg et dans le monde; - soit des conférences ou autres activités en relation avec les buts de la Croix-Rouge. Au cours de la période écoulée, 2 réunions ont eu lieu avec les délégués des sections locales: 17/3 et 29/9. Big Bazar Chaque année au mois de novembre, la section locale de la Ville de Luxembourg organise, avec l’appui de la CroixRouge et le soutien de la Banque de Luxembourg, le «Big Bazar». Cette grande fête annuelle s’est déroulée cette année au Hall Victor Hugo à Limpertsberg, en présence de S.A.R. la Grande-Duchesse, Présidente de la CroixRouge luxembourgeoise. Plus de 30 stands vendent tout au long de la journée divers articles (brocante, décoration, jouets, vêtements...) et de nombreuses activités sont organisées (tombola géante, animations et jeux pour enfants, Saint-Nicolas...).

«Schlassfest» à Colpach La traditionnelle fête de la section locale de la CroixRouge «Schlassfest-Colpach», au château de Colpach au profit de la Croix-Rouge, a connu en 2007 de nouveau un franc succès. Défilé Haute Couture de Stéphane Saunier Avec le soutien de BNP Paribas Luxembourg, la section locale de la Ville de Luxembourg a organisée comme chaque année une Soirée de Gala au bénéfice de la CroixRouge luxembourgeoise, qui a eu lieu le 19 septembre 2007, au Grand Théâtre de Luxembourg. En présence de S.A.R. la Grande-Duchesse, le public a pu admirer le défilé de Haute Couture Automne-Hiver 2007-2008 du créateur Stéphane Saunier. La présentation de la collection a été suivie d’un dîner de gala et d’une tombola.

Fête de Differdange Le 21 juillet 2007, avec l’association des Donneurs de sang de Differdange, la section locale de Differdange et la section locale de la Jeunesse de Differdange ont organisé une grande fête de la Croix-Rouge sur la Place du Marché. Certains services de la Croix-Rouge y avaient un stand d’information. En plus de la présentation de ces quelques activités, bien d’autres actions et opérations de soutien sont menées à travers le pays par les différentes sections locales. Contactezles directement pour en savoir plus (liste des 38 sections locales en annexe du rapport d’activité ou sur le site internet de la Croix-Rouge, www.croix-rouge.lu.

Concert de bienfaisance à Pétange Au mois d’octobre 2007, la section locale la Croix-Rouge de Pétange a donné un concert de bienfaisance offert par l’harmonie municipale de Pétange au Home.

QUELQUES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION Campagne «Don du sang» De la journée mondiale du don de sang, le 1er juin au mois de décembre, une grande campagne de sensibilisation a été lancée au second semestre 2007. Elle a tout d’abord été marquée pendant l’été par le dépassement du 1.000.000ème don du sang au Luxembourg depuis la création du service de la transfusion sanguine en 1950. Ensuite, au mois d’octobre, une grande campagne Média avec la distribution d’un CrossWords spécial «don du sang», un affichage grand public et la réalisation d’un spot TV et cinéma a permis de recruter de nombreux nouveaux donneurs de sang. Campagne Jeunesse «Ton potentiel. Ton avenir. Sans pression.» Un CrossWords sur la jeunesse ainsi que la diffusion d’un spot à l’Utopolis a permis d’informer le grand public sur les problèmes qui affectent les jeunes dans notre société. Dans le cadre d’une action européenne avec d’autres sociétés Croix-Rouge germaniques, cette campagne a aussi permis de mobiliser petits et grands autour de l’action des jeunes. Campagne «Mobilisons-nous contre la précarité» Au moment des fêtes de fin d’année, un CrossWords consacré à la précarité au Luxembourg et au rôle social de divers services de la Croix-Rouge a été réalisé. Il a permis de sensibiliser nos donateurs et le grand public aux nombreuses problématiques sociales au sein du Grand-Duché de Luxembourg, auxquelles répondent les services de la Croix-Rouge.

Exploration du monde à Steinfort La section locale de la Croix-Rouge luxembourgeoise de Steinfort invite à une «Exploration du monde - Saison 2007-2008» de septembre 2007 à mai 2008, au Centre Culturel «Aal Schmelz», à Steinfort.

En 2007, les recettes de la fête ont servi plus particulièrement à participer au financement: - de la reconstruction du Centre National de Convalescence Emile Mayrisch à Colpach; - d’un programme de prévention et de prise en charge VIH/Sida au Sénégal.

Un certain nombre d’autres actions de sensibilisation sont par ailleurs menées dans les services concernés par des problématiques précises, par exemple lors de dates anniversaires particulières comme la journée mondiale de lutte contre le Sida ou la journée mondiale de lutte contre la pauvreté.

// 06 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 8-9

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 07

19/02/08 14:08:55


Evénements Croix-Rouge 2007

01

Exemples de projets Entreprise

Face à la diversité des problématiques et des enjeux sociaux au Luxembourg, la Croix-Rouge luxembourgeoise développe régulièrement de nouveaux projets, voire de nouvelles activités. Dans ce contexte, en complément des dons et legs des particuliers, le soutien des entreprises est le garant de notre réactivité, de notre innovation et de notre indépendance dans leur mise en œuvre.

L’entreprise possède selon son secteur d’activité et ses ressources humaines, financières et matérielles de nombreuses alternatives de soutien. Sans être exhaustif, ces formes possibles d’intervention au sein de projets CroixRouge pourraient être catégorisées de la manière suivante: - dons en nature et collectes de matériel (marchandises, produits d’activités, vêtements, jouets, etc); - produits ou services partagés selon le secteur d’activité; - relais d’information (évènements Croix-Rouge, appels aux dons suite à une catastrophe naturelle, etc); - logistique et compétence (services, sites à disposition, conseils, etc); - engagement citoyen (individuel ou en groupe, don du sang, teambuilding, etc); - sponsoring et soutien financier aux projets de nos activités nationales; - projets internationaux (projets de développement, action humanitaire, etc). En 2007, la Croix-Rouge a commencé à se structurer pour répondre à ces enjeux. En officialisant une cellule Communication & Développement des Ressources, elle a professionnalisé son approche des entreprises, ce qui lui a permis de développer plusieurs projets différents.

Deloitte: Concert OPL en faveur d’un projet Croix-Rouge La société Deloitte a organisé, le 30 mars 2007, un concert de bienfaisance avec le soutien de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg au profit du projet de la Croix-Rouge d’amélioration des services de secours au Sud Liban. La Croix-Rouge luxembourgeoise, avec le concours des recettes du concert, s’est engagée à fournir deux ambulances aménagées ainsi que deux centres de secours à équiper. Reuters: Exposition de photos en faveur de la Croix-Rouge La société Reuters a organisé, le 2 juillet 2007, une exposition de photos au profit de la Croix-Rouge luxembourgeoise. Les recettes de cette soirée de bienfaisance ont été reversées au profit de l’équipe ERU Benelux. ArcelorMittal: Don du Casino de Dudelange à la Croix-Rouge Le vendredi 7 décembre, à l’Hôtel de Ville de Dudelange, ArcelorMittal a offert officiellement, en présence de S.A.R. la Grande-Duchesse, Présidente de la Croix-Rouge luxembourgeoise, le Casino de Dudelange à la Croix-Rouge luxembourgeoise. En raison du rôle majeur des Mayrisch lors de la création de la Croix-Rouge en 1914, le Casino fut l’un des premiers lieux mis à sa disposition au début de la première guerre mondiale pour soigner les soldats blessés allemands et français. Plus de 90 ans après, la Croix-Rouge revient finalement dans ce lieu historique. Le Casino deviendra une structure d’accueil pour personnes âgées, gérée par le service Croix-Rouge «Doheem versuergt».

Tele2Tango: Opération «un meuble pour tous» En partenariat avec la Croix-Rouge luxembourgeoise et la Fondation «Hëllef fir d’Natur», Tele2Tango a lancé en décembre 2007, une nouvelle action intitulée «Pronto! For life». Jusqu’au 31 janvier 2008, pour tout achat d’une carte prépayée «Pronto! For life» de 20 euros, le client faisait automatiquement un don de 5 euros à l’association caritative de son choix. A ce montant, Tele2Tango ajoutait 2 euros, ce qui portait le montant total reversé à l’association caritative à 7 euros. Le client conservait un crédit d’appel de 15 euros. Le projet de la Croix-Rouge s’intitulait «Un meuble pour tous», en faveur du service d’aide sociale de proximité.

Voyages Demy Schandeler: Partenaire des services vacances En complément de leur apport en nature via des dons de chaussures, Voyages Demy Schandeler a décidé de soutenir le service vacances de la Croix-Rouge en réalisant eux-mêmes un fascicule d’information sur les colonies de la Croix-Rouge et en l’insérant dans leur catalogue professionnel. Relais d’information et partenaires communication A l’occasion de la campagne sur le don du sang, de nombreuses entreprises comme GoodYear, PriceWaterHouseCoopers ou bien encore KPMG se sont mobilisées à nos côtés pour sensibiliser leurs salariés à l’importance du don de sang.

UBS: Don de 18 000 euros pour la rénovation d’un centre de vacances UBS (Luxembourg) S.A. soutient financièrement le centre de vacances pour enfants «Am Bongert» de la Croix-Rouge à Berg pour permettre à de nombreux enfants issus de milieux défavorisés de continuer à profiter de ce centre d’activité pendant les vacances.

// 08 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 10-11

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 09

19/02/08 14:08:56


02

SantĂŠ

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 12-13

19/02/08 14:08:57


Transfusion sanguine

02

Transfusion sanguine

En 2007, le Centre de Transfusion Sanguine de la Croix-Rouge luxembourgeoise (CTS/CRL) a continué à mettre en œuvre toutes les activités nécessaires pour remplir sa mission nationale qui consiste à couvrir les besoins des malades du pays en produits sanguins (PS) labiles et en dérivés plasmatiques (DP) stables et à leur fournir les services connexes à la transfusion avec une sécurité, efficacité et qualité maximales.

Donneurs actifs En 2007, le service a pu faire appel à 13 392 donneurs actifs pour répondre aux besoins transfusionnels des malades de tous les hôpitaux du pays. Parmi eux, 1 017 nouveaux donneurs ont commencé leur parcours de donneur de sang. Sur les 13 392 donneurs, 12 189 sont des donneurs de sang et 1 203 sont des donneurs de plasma/de cellules. 43% sont des femmes, 57% sont des hommes. Activités de prélèvement Du 01.01 au 31.12.2007, le CTS/CRL a enregistré 26 653 prélèvements au total: - 21 684 dons de sang; - 3 908 dons de plasma; - 858 dons de cellules; - 203 autotransfusions. En complément des prélèvements qui ont lieu tous les jours ouvrables au centre national de transfusion, un peu plus de 250 collectes externes ont été organisées dans les localités de Bettembourg, Clervaux, Differdange, Dudelange, Echternach, Esch/Alzette, Ettelbruck, Grevenmacher et Wiltz, ainsi que dans les institutions et entreprises suivantes: Assurances Le Foyer, Goodyear-Tire, Goodyear-Mold, Goodyear-Wire, Société Electrique de l’Our. Activités de laboratoire En 2007, les analyses suivantes ont été réalisées, sans tenir compte des analyses de contrôle lors de la détection d’une anomalie à l’occasion d’un don: 21 684 groupes d’analyses lors des dons de sang; 3 908 groupes d’analyses lors des dons de plasma;

858 203 1 017 30 528 485 6 573

groupes d’analyses lors des dons de cellules; groupes d’analyses lors des autotransfusions; analyses sur les nouveaux donneurs; recherches d’anticorps irréguliers; tests de compatibilité («cross-match»); déterminations de groupes sanguins, dont 4 237 groupes pour les candidats à l’examen prénuptial.

Activités de distribution En 2007, les produits sanguins et les dérivés plasmatiques suivants ont été distribués aux hôpitaux: - total de globules rouges: 20 341 unités; - total de plaquettes: 10 628 doses standard; - total du plasma congelé: 754,4 kg; - transfusions autologues: 203 unités. (Une unité = un «baxter», soit un prélèvement de 500 ml de sang total). Collaboration avec les associations de donneurs de sang et actions de sensibilisation Les 10 associations locales de donneurs de sang jouent un rôle très important dans la diffusion d’information sur le terrain, dans la sensibilisation et dans le recrutement de nouveaux donneurs. Plusieurs réunions d’information et de concertation sur les actions de sensibilisation ont eu lieu tout au long de l’année avec les représentants de l’Entente des Associations des Donneurs de Sang Bénévoles du Grand-Duché de Luxembourg. L’Entente regroupe au niveau national les différentes associations locales. Ainsi, de nombreuses actions de recrutement et de fidélisation se sont déroulées en 2007 avec l’appui de toutes les associations locales des donneurs de sang, notamment:

- sensibilisation autour de la journée mondiale du don du sang, le 1er juin, avec des interventions dans les Médias et un stand à la Place d’Armes; - mobilisation suite au 1.000.000ème don du sang au Luxembourg avec affichages, spot TV/Cinéma et distribution journal CrossWords spécial «Don du sang»; - stands d’information à Luxexpo lors des Foires de Printemps et d’Automne, ainsi que pendant la Foire des Etudiants, mais également dans différentes entreprises du Grand-Duché comme Deloitte, Bank of New York ou bien encore PriceWaterHouseCoopers. Grâce à tous ces efforts conjoints, de nombreuses personnes se sont inscrites pour devenir donneur de sang en 2007. Qualité et sécurité Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation en matière de sang en 2006, les activités développées au CTS/CRL ont été mises en conformité avec ces nouvelles dispositions légales. Depuis la certification du système de qualité du CTS/CRL, suivant la norme ISO 9002:08.94 (International Organisation for Standardisation), en date du 8 mars 1999, les démarches «qualité» se déroulent de manière bien définie et minutieusement structurée au sein du centre. Le CTS/CRL a été le premier établissement de soins de santé au Luxembourg à recevoir ce prestigieux certificat ISO 9002. En juin 2003, son système de gestion de la qualité (QMS) a été reconnu conforme aux exigences de la nouvelle norme ISO 9001:2000. Elle a permis au centre d’être plus flexible, d’organiser ses activités sous forme de processus, de mettre plus en évidence la satisfaction du client et d’institutionnaliser l’amélioration continue de la qualité.

Le CTS/CRL continue ainsi sa politique «qualité», mise en place fin des années 80 et développée depuis lors sans relâche. Le Centre de Transfusion Sanguine de la CroixRouge luxembourgeoise (CTS/CRL) s’est soumis les 19 et 20 mars 2007 à un audit de surveillance par le TÜV Süddeutschland. Changements et orientations en 2007 - Le volume prélevé lors des dons de sang est passé de 450 ml à 500 ml afin d’assurer une préparation de produits sanguins finis présentant de manière constante et fiable les caractéristiques essentielles pour la transfusion sanguine. - Une approche systématisée dans le contexte de la bactériologie environnementale permet désormais de mieux contrôler les risques bactériens dans le cadre des différentes activités du service, de la collecte des dons jusqu’à la distribution des produits finis destinés à la transfusion. - Les travaux préparatoires pour l’introduction d’une nouvelle technologie de fabrication et de sécurisation de produits sanguins se sont achevés en attendant l’autorisation de l’autorité compétente. Cette technique permettra l’inactivation de pathogènes dans certains produits sanguins et d’augmenter encore le niveau de sécurité et de qualité de ceux-ci. - La fidélisation et la mobilisation des donneurs inscrits ont continué à être une priorité, entre autre grâce à une maîtrise des temps d’attente pendant le processus du don de sang et des contacts réguliers avec les donneurs pour parer à une demande importante en produits sanguins et dérivés plasmatiques.

// 12 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 14-15

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 13

19/02/08 14:09:09


En 2007, Doheem versuergt a prestÊ 472 800 heures d’aides et soins dans le cadre de l’assurance dÊpendance et 85 400 heures de soins opposables à l’assurance maladie (y compris les actes de kinÊsithÊrapie).

L’activitÊ peut être rÊsumÊe comme suit: 2007 (estimÊ)

368 200 472 800

 

359 600 417 800 190 900 232 600

Le concept des soins palliatifs

en cours de rÊalisation. L’antenne de Dudelange a pu emmÊnager dans de nouveaux locaux au sein de l’hôpital de Dudelange et dispose de bureaux pouvant accueillir en plus de l’Êquipe locale, une salle de formation et un bureau de travail pour l’Êquipe interdisciplinaire rÊgionale. Depuis le 1er mai 2007, l’association a repris la gestion du logement encadrÊ Vital Home du Val de Kayl sur base d’un accord de collaboration à livre ouvert, conclu avec l’association Vital-Home a.s.b.l. Cette nouvelle activitÊ enrichit le panel de services à offrir à la clientèle et Êlargit le champ de compÊtences dans le domaine de la gÊrontologie. Le service dispose, à ce jour, de 17 antennes, de 2 centres de jour spÊcialisÊs et d’un logement encadrÊ pouvant accueillir 38 rÊsidents. Depuis 2002, notre croissance d’activitÊ reste constante et se renforce par de nouvelles offres de services, ainsi que par une augmentation de nos effectifs de 20%.























Depuis juin 2007, les nouveaux locaux du siège administratif de Doheem versuergt, inaugurÊs en 2006, font l’objet de travaux d’agrandissement. En effet, face au dÊveloppement constant de l’activitÊ de l’a.s.b.l., l’Êquipe du siège s’est encore ÊtoffÊe de nouveaux collaborateurs et un accroissement de la surface, de plus de 310 m2, est



12 000



4 900

des soins (dÊmarche dÊbutÊe en 2006) et l’implantation d’un nouveau dossier de soins patients, oÚ figure l’ensemble de la dÊmarche interdisciplinaire. Ainsi, le projet de vie de la personne et les objectifs de son plan de prise en charge sont partagÊs et validÊs par tous les intervenants.





Aides et soins ass. dÊp (en heures) 233 500 288 000 Nombre d’actes infirmiers 233 500 298 100 DÊplacements 138 300 164 400 Nombre d’actes de kinÊsithÊrapie

2006



2005



2004



ActivitĂŠ

Cette progression de l’activitÊ est illustrÊe clairement par le graphique suivant:



Service des aides et soins

02

Doheem versuergt a.s.b.l.

Au sein du rÊseau Help, Doheem versuergt reprÊsente en 2007, environ 80% des recettes perçues. Du point de vue juridique, il est à noter que Doheem versuergt s’est vue reconnaÎtre cette annÊe le statut d’association d’utilitÊ publique, qui entre autres, rend les dons à l’association fiscalement dÊductibles. Prise en charge globale et interdisciplinaritÊ Le principe de rÊtablir ou maintenir au mieux l’autonomie des clients ne peut se concrÊtiser que par une prise en charge globale, personnalisÊe et interdisciplinaire. C’est pour cela que les Êquipes soignantes de première ligne travaillent dÊjà depuis quelques annÊes en Êtroite collaboration avec des kinÊsithÊrapeutes, des ergothÊrapeutes, des psychologues, des Êducateurs et autres. Cette annÊe, nous avons renforcÊ et formalisÊ cette dÊmarche par la rÊvision complète de notre documentation

La dÊmarche d’accompagnement des personnes en fin de vie est marquÊ en 2007 par la mise en route de la deuxième phase du projet continuitÊ des soins palliatifs pour la rÊgion sud du Grand-Duchʝ. L’Êquipe a ÊtÊ renforcÊe par une infirmière graduÊe spÊcialisÊe en soins palliatifs. Cela a permis d’augmenter le conseil, le soutien et l’accompagnement des patients et de leurs proches, mais Êgalement celui des Êquipes de terrain. La formation interne de sensibilisation du personnel aux soins palliatifs s’est intensifiÊe. Omega 90 a reconnu la formation comme Êquivalente à leur module de sensibilisation. Cela permettra aux salariÊs d’accÊder au cycle complÊmentaire chez Omega 90 ainsi qu’à celui de la spÊcialisation. Parallèlement, l’ensemble de la formation douleur a ÊtÊ rÊorganisÊe et le cycle, concernant la pharmacologie et les traitements non mÊdicamenteux de la douleur, renforcÊ. Grâce aux dons, du matÊriel, tels que des coussins de positionnement, du matÊriel d’aspiration ou encore d’oxygÊnothÊrapie, a ÊtÊ acquis.

- RÊfÊrentiel mÊtier: manuel de rÊfÊrence documentant les règles de rÊalisation des techniques de soins, autrement dit le Handbuch, ciblÊ sur les soins. - Evaluation de la satisfaction des clients: enquête tÊlÊphonique rÊalisÊe en partenariat avec Tns-lres, afin de mesurer le degrÊ de satisfaction de la clientèle et d’Êvaluer dans quels domaines des efforts supplÊmentaires doivent être rÊalisÊs. Organisations de sorties, journÊes divertissantes et sÊjours vacances Dans un souci de rajouter de la vie aux annÊes, Doheem versuergt cherche continuellement à sortir des chemins battus en organisant des activitÊs pouvant susciter l’intÊrêt et l’enthousiasme des clients. En 2007, plusieurs excursions sur le Princesse Marie-Astrid ont eu lieu avec une participation importante des patients. Le voyage d’une semaine à Palma, les week-ends en Forêt Noire, la journÊe pêche, les journÊes à l’Octave, les visites des marchÊs de NoÍl, entre autres, ont encore remportÊ un franc succès. Devant un tel intÊrêt de la part des clients, un groupe de travail chargÊ de rÊflÊchir à un large panel d’activitÊs et d’Êtablir des fiches pratiques, a ÊtÊ mis en place.

La dÊmarche qualitÊ Mise en place depuis 2005, la dÊmarche qualitÊ a ÊtÊ structurÊe dans une logique planifiÊe sur 2 ans et selon 3 axes de travail: - Satisfaction à un rÊfÊrentiel AFNOR: norme française Êtablie pour les services de soins à domicile avec un premier audit rÊalisÊ en juin 2007.

>> 14 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 16-17

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 15

19/02/08 14:09:10


Secours nationaux

02

LE CENTRE DE CONVALESCENCE «EMILE MAYRISCH» Les pensionnaires Pendant l’exercice 2007, au total 333 pensionnaires ont été pris en charge et ont totalisé 15 711 journées de cure. Les 50 chambres disponibles sont toutes adaptées aux personnes dépendantes, voire grabataires (lit médicalisé, salle de bain adaptée, accès de plain-pied sur toute la surface du bâtiment,...), ce qui améliore les conditions de travail de notre personnel de soin et d’entretien et permet, par la même occasion, d’accepter davantage de patients très dépendants. Le taux moyen d’occupation dans le bâtiment provisoire est de 86,09%. L’unité de vie permet toujours aux personnes désorientées d’être encadrées durant toute la journée. Activités sociales et culturelles Pour améliorer la qualité de vie des pensionnaires, de multiples activités socioculturelles particulièrement appréciées, figurent au programme d’animation mensuelle. Citons par exemple: - les récitals de l’école de musique du canton de Rédange; - les fêtes de fin d’année, la visite de Saint-Nicolas; - le passage des anges le 25 décembre; - le verre de champagne pour fêter le nouvel an; - le marché de Noël; - le concert de la chorale d’Ospern.

Kinésithérapie La prise en charge kinésithérapeutique a été garantie comme chaque année par l’équipe des kinésithérapeutes de l’hôpital de la ville d’Esch/Alzette. Au total, 3 622 actes ont été prestés. Orthophonie Depuis le mois de juillet 2006, une orthophoniste libérale vient plusieurs fois par semaine pour prester des séances individuelles. Elle accomplit son activité, soit dans un bureau mis à sa disposition, soit directement dans la chambre des patients. Notons encore que la rééducation orthophonique étant un travail de longue haleine, les traitements sont bien entendu poursuivis lors du retour du patient à son domicile. La sécurité, un élément prioritaire Le groupe «sécurité et hygiène» s’est réuni plusieurs fois pendant l’année 2007 dans le but d’améliorer continuellement la prévention et les mécanismes d’intervention dans ces deux domaines.

AMBULANCES Le transport en ambulance de personnes malades est assuré par les secouristes-ambulanciers de la Croix-Rouge luxembourgeoise. Le service fonctionne 24/24 heures. Il est disponible jour et nuit au numéro de téléphone unique: 45 70 70-1. Le service garantit aux patients un transport confortable et médicalement approprié. En cas de besoin, un médecin anesthésiste ou un infirmier accompagne le malade. En 2007 le service a effectué: - 189 transports à l’étranger (Allemagne: 110, Autriche: 2, Belgique: 23, France: 48, Pays-Bas: 1 et Suisse: 5); - 1894 transports sur le territoire du Grand-Duché. Pour effectuer ces transports, 4 ambulances dont 2 médicalisées et 2 véhicules sanitaires légers, ont parcouru 130 937 km en 2007. Le service fonctionne ensemble avec les secouristes ambulanciers de la section Luxembourg-Ville. //

SECOURISME Section des secouristes-ambulanciers de Luxembourg-Ville La section de Luxembourg a effectué des transports de malades à l’intérieur du pays comme à l’étranger. En plus, elle a assuré pendant l’année 2007, 76 permanences à des manifestations culturelles, sportives et autres. La section a été présente au Centre de Secours Principal de la Ville de Luxembourg, les week-ends et les jours fériés, durant l’année 2007. En collaboration avec les ambulanciers professionnels de la Ville de Luxembourg, les ambulanciers de la section ont assuré 1 557 heures de présence. Durant 25 jours, en fin de semaine, les secouristes ont assuré la permanence du transport des produits sanguins vers les hôpitaux et les cliniques du pays. 350 heures ont été prestées et 3 638 km parcourus. 82 livraisons de produits sanguins ont été effectuées, dont 15 en urgence. Les cours de formation continue pour les secouristes-ambulanciers, en langues luxembourgeoise et française, ont lieu au Centre de Formation, à Hollerich, chaque mardi (sauf vacances scolaires) de 20.00 à 22.00 heures. En 2007, 31 cours et 2 exercices pratiques ont eu lieu. Formation premiers secours La Croix-Rouge propose régulièrement des cours d’initiation aux soins de premiers-secours, de même que des cours de rappels en langues luxembourgeoise, française, allemande ou anglaise. Les cours sont gratuits, sauf pour les entreprises où une participation est demandée, et comportent 14 x 2 heures de formation théorique et pratique. //

16 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 18-19

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 17

19/02/08 14:09:11


03

Social

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 20-21

19/02/08 14:09:11


Social

03

Aidsberodung

L’Aidsberodung de la Croix-Rouge a été créé en 1988 avec comme objectifs: -

fournir aux personnes vivant avec le VIH/Sida et à leur entourage une palette de soutien

-

lutter contre la propagation du virus VIH en initiant des campagnes de prévention en direction

émotionnel, psychosocial et pratique de groupes spécifiques (jeunes, prostituées, migrants, hommes homosexuels etc.).

Le travail psychosocial L’équipe multidisciplinaire de l’Aidsberodung propose ses compétences à toutes les personnes touchées par le virus VIH et à leurs proches. Elle respecte la déontologie des professions de santé et, de ce fait, garantit la confidentialité. Dans ce domaine, 321 personnes ont consulté, dont 157 vivant avec le VIH/Sida.

Maison Henry Dunant: projet d’insertion La Maison Henry Dunant est un lieu d’hébergement et d’accompagnement pour personnes vivant avec le virus VIH, lié à un projet d’insertion et de restauration de l’autonomie. Trois éducateurs/trices travaillent à la Maison Henry Dunant. Ce sont les personnes de référence pour les résidents. - au 1er janvier 2007, 20 personnes, dont 7 enfants rési-

Concernant les personnes vivant avec le VIH/Sida ayant consulté l’Aidsberodung: - 32% se définissent comme hommes homosexuels; - 50% comme hétérosexuelles; - 18% comme usagers de drogues; - 67% sont des hommes; - 33% sont des femmes; - 38% sont de nationalité luxembourgeoise; - 38% sont originaires de l’Union Européenne; - 24% sont des non communautaires.

daient dans la Maison Henry Dunant; - pendant l’année 2007, la Maison a hébergé 28 personnes dont: 15 hommes, 5 femmes et 8 enfants (26 personnes en 2006 et 29 en 2005); - total des admissions: 9; - total des départs: 11; - au 31 décembre 2007, 18 personnes, dont 7 enfants habitent la Maison Henry Dunant.

En 2007, la collaboration avec les centres pénitenciers de Schrassig et de Givenich a été consolidée, de sorte que des visites ont été rendues à toutes les personnes incarcérées vivant avec le VIH/Sida.



Le personnel de la Maison a organisé des repas et brunchs tous les mardis midi et vendredis matin. Environ 900 plats ont été distribués dans une ambiance conviviale et parfois exotique selon l’origine du cuisinier. Ces repas sont l’occasion de créer des échanges pour les personnes malades et de combattre leur solitude. Prévention (en collaboration avec Stop Aids Now a.s.b.l). Centres Pénitentiaires 92 détenus, dont 4 femmes ont bénéficié de séances d’information sur le VIH/Sida au Centre Pénitentiaire de Givenich ou de Schrassig.

«Round About Aids» Il s’agit d’un programme de prévention mobile, dynamique et interactif sur le Sida, l’amour et la sexualité: - 4 formations au «Round About Aids» ont été réalisées en 2007; - 64 élèves ont participé à ces formations et ont animé le «Round About Aids» auprès de 1 749 autres élèves; - 2 lycées ayant déjà suivi la formation les années précédentes ont bénéficié de séances de «rafraîchissement» sur le «Round About Aids» afin de le représenter dans leurs établissements; - 19 élèves ont suivi un rappel de la formation et l’ont présentée ensuite. Exposition «Sida, 25 ans déjà» L’exposition créée l’an dernier a été présentée en 2007 dans plusieurs endroits, tels que le Parlement Européen et le Lycée Technique des Professions de Santé. Elle a été accompagnée d’animations dans le Lycée Technique de Bonnevoie, le Lycée Technique du Centre et le Lycée Robert Schuman. Un total de 889 élèves a participé aux animations présentées dans le cadre de l’exposition «Sida 25 ans déjà». Séances d’information De nombreuses séances d’information d’une durée de deux heures ont été données dans différents établissements scolaires et dans des centres de formation pour adultes.

Festival du film jeunes Comme chaque année, l’Aidsberodung a participé au festival du film jeunes «Hautnah». Destiné aux élèves de l’enseignement secondaire et de l’enseignement secondaire technique, le festival propose de les sensibiliser à différents thèmes: discrimination, violence, chômage, Sida, sexualité et autres. La projection des films est suivie d’un débat animé par des professionnels ou par une personne directement concernée. «World Aids Day», le 1er décembre 2007 A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, l’Aidsberodung et les Maisons des Jeunes du Grund et de Clausen ont choisi de sensibiliser le public en initiant une chaîne de solidarité s’exprimant par la création d’un «Quilt for Life». Une centaine de personnes ont accepté le défi en réalisant une pièce du Quilt par la décoration d’une toile, par la peinture ou autre. De nombreux artistes luxembourgeois ont réalisé des œuvres originales sur le thème du Sida. Ces œuvres et le Quilt ont été exposés à l’Abbaye de Neumünster du 1er décembre 2007 au 2 janvier 2008. Autres actions de prévention Comme chaque année, des stands étaient présents lors de diverses manifestations: Gay Mat, Festival des Migrations, etc. 95 600 préservatifs ainsi que de nombreuses brochures ont été distribués par l’Aidsberodung, durant l’année 2007.



20 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 22-23

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 21

19/02/08 14:09:24


03

LE SERVICE SOCIAL DE PROXIMITÉ Le Service Social de Proximité dispose de 12 antennes, qui permettent aux personnes, en quête de conseil et d’assistance, de rencontrer des assistants sociaux:

Social

Le Service Social de Proximité (SSP) dispose de 12 antennes:

bliques et privées. Ci-après, à titre indicatif, quelques rubriques particulières extraites du total de ces demandes: - 541 demandes d’admission en maisons de retraite/de soins publiques et privées; - 1 219 demandes RMG; - 40 placements en séjour de vacances; - 585 demandes d’assistance judiciaire auprès de l’Ordre des Avocats; - 250 demandes auprès du Fonds du Logement; - 3 824 demandes de secours aux Offices Sociaux; - 249 demandes d’assurance-dépendance; - 3 059 demandes d’assistance et d’accompagnement administratif. 1 757 enquêtes sociales établies par les travailleurs sociaux du SSP pour des familles en détresse dont: - 278 pour le Ministère de la Famille; - 328 pour le Ministère de la Santé; - 13 pour le Ministère du Logement; - 1 pour le Ministère de l’Education Nationale; - 250 pour des Oeuvres Privées; - 801 pour les Offices Sociaux; - 39 pour Servior; - 48 autres.

Les travailleurs sociaux du Service Social de Proximité de la Croix-Rouge assurent des permanences hebdomadaires, voire deux fois par semaine, au sein de 27 communes du GrandDuché. Ce service primordial de permanences est un service d’utilité publique particulièrement performant. Il a permis d’accueillir 4 432 personnes en 1 584 permanences sociales en 2007 dans les différentes communes. Le Service Social de Proximité facilite l’accès aux services, aux institutions et aux prestations qui existent en matière de législation et de protection sociales au Grand-Duché de Luxembourg, aux personnes qui s’adressent à lui ou qui lui sont adressées par les services publics (ministères, administrations communales, offices sociaux). Prestations du service en 2007 - 6 710 dossiers traités au courant de l’exercice; - 30 dossiers de longue durée transférés vers le Service d’Accompagnement Social de la Ligue Médico-Sociale; - 2 289 visites à domicile réalisées; - 10 640 entretiens au bureau. 12 730 demandes d’aides sociales diverses adressées aux différents ministères et services publics, aux administrations communales et offices sociaux, aux œuvres et institutions pu-

22 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 24-25

- En accord avec le Ministère de la Famille, le Service Social de Proximité a pu accorder 542 bons alimentaires en faveur de personnes vivant des situations de détresse sociale aigue. De plus en plus le Service Social de Proximité est amené à travailler avec des professionnels et des prestataires du secteur privé regroupant un total de 1 457 demandes: - professionnels de la finance 10% - prestataires de soins 40% - sociétés commerciales 12% - professionnels du travail 8% - professionnels du droit 30%

En 2007, le service a géré 116 dossiers de personnes sansabri. Depuis septembre 2006, année de la mise en route de statistiques spécifiques sur ce type de profil, on note une légère augmentation du nombre de dossiers ainsi qu’une concentration sur la Ville de Luxembourg.

116 enquêtes sociales officiellement demandées par les différents Ministères et 27 par la Fondation Grand-Duc Henri et Grande-Duchesse Maria Teresa.

Service Social International Le Service Social International, intégré au Service Social de Proximité, a géré 21 dossiers durant l’année 2007. La grande majorité des demandes d’enquêtes sociales proviennent du Portugal et ont pour objet des problèmes judiciaires liés aux droits de l’enfant (droit de garde, autorité parentale, accueil de l’enfant au sein de la famille). //

230 interventions sociales ont été exécutées dans le domaine qualifié de l’urgence sociale dont: - 3ème âge 8% - danger en la demeure 4% - décès-hospitalisation 2% - déguerpissement 7% - indigence grave 50% - protection de l’enfance 12% - psychiatrique 10% - violence domestique 7%

FOURNITURE DE MOBILIER L’exercice de l’année 2007 est caractérisé par: - la collecte d’objets mobilier chez 222 donateurs; - l’organisation de 289 livraisons de redistribution pour 247 demandes; - la dissolution de l’association Leit hëllefe Leit a.s.b.l., le 09/05/07; - la reprise des activités par la Croix-Rouge luxembourgeoise, le 01/08/07.

74 situations, objets d’un signalement à la Justice: - tribunal de la Jeunesse 43% - tribunal des Tutelles 54% - parquet Général 3% 24 interventions en cas d’insalubrité L’approche ainsi que la stratégie dans le concept de travail de proximité ont été affinées en créant des liens directs avec bons nombre de structures et d’acteurs sociaux œuvrant dans la lutte contre l’exclusion sociale: - 17 demandes d’aides en relation avec l’article 16 de la loi RMG ont été ordonnées par le SNAS.

Si le succès du service est une des raisons de ses difficultés à répondre à tous les dons, il est important de noter également qu’une partie des dons ne sont finalement pas récupérés par le service en raison de la vétusté ou de l’état défectueux de la donation. Certaines promesses de dons sont aussi parfois annulées par le donateur avant ou lors de la récupération par le service. Activité de distribution de mobilier Sur les 247 demandes formulées par les assistants sociaux, 289 livraisons de mobilier ont été effectuées à des particuliers dans le besoin. Le nombre de livraisons supérieur à la demande s’explique par la réalisation de plusieurs déplacements en fonction de l’arrivée des objets demandés. 26 demandes ont été annulées pour les 2 raisons suivantes: - les objets demandés n’étaient pas disponibles à temps; - le demandeur a annulé sa demande. Sur l’année 2007, ils restent 6 demandes non traitées qui seront reprises en 2008. Activité suite à la dissolution de «Leit hëllefe Leit» Suite à la dissolution de l’association et la vente imminente du dépôt ArcelorMittal à Belvaux, la volonté exprimée par «Leit hëllefe Leit» était de solder tous les effets au 31/07/07. Ceci a conduit, dans un premier temps, à la diminution du stock de vêtements en transférant 13 chargements de vêtements à diverses associations caritatives, puis le transport au centre de recyclage de tous les objets (vaisselle, jouets, mobilier) non conformes à une redistribution ou détériorés. A partir du 1er août 2007, la Croix-Rouge luxembourgeoise a repris et continué l’activité. //

Le fonctionnement du service à but social étant en partie fondé sur des personnes en contrat de réinsertion, l’activité est variable selon les ressources disponibles. Activité de collecte de mobilier En 2007, 222 récupérations ont été réalisées suite à des promesses de donation. Ce chiffre n’inclut pas le fait que dans certains cas plusieurs déplacements ont été nécessaires. La nature des objets collectés se compose de la façon suivante: - mobilier 73% - électroménager 17% - vêtements et literie 10%

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 23

19/02/08 14:09:25


Social

03

VESTIAIRES La Croix-Rouge luxembourgeoise dispose de 3 vestiaires situés à Luxembourg, à Esch-sur-Alzette et à Ettelbrück. Les vestiaires, gérés par des bénévoles, fournissent des vêtements à des personnes dans le besoin, respectivement à revenu modeste, dirigées vers ce service par des travailleurs sociaux.

L’augmentation des surveillances policières dans les rues et les parkings, en particulier autour du DropIn, ont eu pour effet de diminuer, dès le mois d’août, la fréquentation des «sexworkers» au service. La plupart des nigériennes et des américains latins, dont ces derniers étaient par ailleurs des clients fidèles de notre service médical, évitent désormais le DropIn.

Le vestiaire de Luxembourg, situé au sous-sol du Siège de la Croix-Rouge, est ouvert les mercredis après-midi, de 14.00 à 16.00 heures. En 2007, 632 familles y ont reçu des vêtements une ou plusieurs fois.

Grâce au bon fonctionnement de la structure TOXIN et à la présence importante de la Police, l’échange de seringues a diminué: sur 7 554 clients comptés, 39 036 seringues ont été échangées dont 36 409 rendues, soit un retour de 93,27%.

Le vestiaire de la section locale d’Esch-sur-Alzette, au Centre Albert Schweitzer, est ouvert chaque 1er et 3ème jeudi du mois, de 15.00 à 17.00 heures.

Le DropIn fait parti des programmes européens: - TAMPEP (Transnational AIDS/STD prevention among Migrant Prostitutes in Europe/Project) - CORRELATION (European Network, Social inclusion & Health) «drug added sex-workers»

Le vestiaire de la section locale d’Ettelbrück, situé au numéro 13 de la Grand’rue, est ouvert chaque 1er et 3ème mardi du mois, de 14.00 à 16.00 heures. Des vêtements en bon état sont constamment acceptés pour approvisionner les 3 vestiaires. Ils peuvent être déposés comme suit: à Luxembourg: - les jours ouvrables (8.00-18.00 h) à la réception au Siège de la Croix-Rouge, 44, bd Joseph II à Luxembourg. à Ettelbrück et Esch/Alzette: - aux heures d’ouverture respectives des vestiaires.

LE SERVICE «DROPIN» Durant l’année 2007, le service a accueilli dans ses locaux 5 719 clientes, dont 196 transsexuelles, 1 004 travesties et 4 519 femmes. Le service a constaté une progression d’une clientèle fidèle qui a rendu visite de manière régulière, ainsi qu’une augmentation importante d’une clientèle en provenance d’Amérique Latine et de l’Afrique Noire. 36 080 préservatifs y ont été distribués, ainsi que des lubrifiants et des tampons vaginaux. Grâce au Ministère d’Égalité des Chances, le DropIn a pu lancer un projet qui consiste à distribuer une fois par semaine 1 753 paquets de lingettes intimes et de sous-vêtements (698 slips et 601 paires de chaussettes ou collants) aux clientes du service. Lors des actions régulières du service dans les rues, 4 900 femmes dont 275 transsexuelles et 357 travesties, ont été abordées. 51 441 préservatifs ont été distribués, ainsi que des tampons et des lubrifiants. En hiver, l’équipe du DropIn s’est déplacée dans les rues avec du café chaud, du bouillon et des gâteaux.

24 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 26-27

Le personnel du DropIn organise et se rend régulièrement à des réunions, conférences et journées de réflexions concernant les problématiques liées à la prostitution, la violence et autres: - Deux réunions au DropIn sur la problématique complexe de la prostitution de rue dirigées par des prostituées et organisées par le personnel (traductions et déroulement des réunions): 64 sexworkers présents lors de la première réunion et 18 lors de la deuxième, principalement des porte-paroles de divers groupements. - Participation pendant 2 jours à la formation organisée par Le Centre Hospitalier de Luxembourg, l’Aidsberodung et le projet OPPE FAMILL de la Croix-Rouge luxembourgeoise visant à développer les compétences au niveau de l’accueil et de l’accompagnement des migrants et réfugiés issus de l’Afrique subsaharienne. - Visites d’assistantes sociales, stagiaires et psychologues de différents services sociaux. - Conférence à Sofia (Bulgarie) dans le cadre du programme européen CORRELATION. - Visites des différents services sociaux et/ou médicaux de Saarbrücken; «Hurenselbsthilfe», «Gesundheitsamt», «Aidshilfe» und «Anlaufstelle und Spritzenstube für Drogenabhängige». Suite à un don fait au service, le DropIn a pu aménager un petit Fitness dans ses locaux. Ainsi, depuis le mois d’août, le DropIn propose des séances de Fitness 3 fois par semaine. Depuis septembre, le DropIn propose également 4 fois par semaine des cours de Français à destination de clientes qui souhaitent quitter à court ou à long terme la prostitution. Le DropIn a organisé avec ses clientes une grillade d’été et une fête de Noël. Les clientes ont reçu des cadeaux du Père Noël. Le Père Noël s’est également rendu avec du vin chaud dans la rue.

Le cabinet médical La permanence médicale est assurée tous les mercredis, de 20h à 22h, par une équipe de médecins et deux infirmières: 1 051 visites, dont 758 femmes, 113 usagers de drogues et 180 travesties/transgendres/transsexuelles. 487 consultations chez le médecin, dont 346 femmes, 44 hommes et 97 travesties/transgendres/transsexuelles. Les sexworkers se rendent au service pour les activités suivantes: Dépistages du sang (VIH, hépatite B+C, syphilis, vaccinations) 97 Tests de grossesse 49 Pansements & soins infirmiers 929 Examens et traitements médicaux 224 Dépistages uro-génitaux (PAP, frottis, bactério, candida) 58 Ordonnances 173 Vaccinations 25 (hep B) Engerix (25), Tedivax (8) Boostrix (2) Anti-Grippine 6 Hospitalisation 7 Dépo Provera 5 21 personnes ont ainsi pu détecter leurs infections (6 VIH, 3 Hep B, 9 Hep C, 2 Syphilis et 1 Chlamydia trachomatis) et 13 ont été traités. Durant l’année 2007, le cabinet médical a compté au total 331 clients différents dont 105 nouveaux contacts.

MIGRANTS ET RÉFUGIÉS Résidents dans les trois foyers pour demandeurs de protection internationale Dans le centre de premier accueil Don Bosco, ont habité au cours de l’année 2007, plus de 445 personnes différentes (dont 58 enfants de moins de 15 ans) d’environ 40 nationalités différentes. En moyenne pendant l’année, le centre a hébergé par jour 63 personnes dont 11 enfants de moins de 15 ans.

Activités offertes aux demandeurs de protection internationale (résidents et non résidents) La Vestiboutique au Don Bosco La Vestiboutique au Don Bosco est, en premier lieu, destinée aux nouveaux arrivants demandeurs d’asile. Cependant, tous les migrants et demandeurs d’asile peuvent en profiter. Dans le cas où les personnes ne trouvent pas tous les vêtements dont elles ont besoin, elles sont dirigées vers le Vestiaire au Siège de la Croix-Rouge. En moyenne par mois, 93 personnes s’équipent auprès de la Vestiboutique et 23 sont envoyées au Vestiaire. Ainsi, en 2007, 571 personnes ont profité de ce service et 143 de celui du Vestiaire. Activités dans les foyers A côté des activités quotidiennes (accueil, information, encadrement et accompagnement), d’autres activités sont organisées dans les différents foyers: Au Don Bosco: Sorties au théâtre, activités décoration, ateliers cuisine, activités sportives (sorties piscine, basket, football, tournoi de tennis de table, ...), forums de discussion, fête de fin d’année,... A Eich: Activités pour enfants, jeux et aide aux devoirs pour enfants (organisés par un groupe de Pax Christi), aide aux devoirs pour les mineurs non accompagnés, cours de relaxation,... A Rédange: Cours de langues (français et luxembourgeois), séances d’information (en collaboration avec le planning familial et l’Aidsberodung), projet «united colors of Réiden» (projet artistique en collaboration avec la Maison des Jeunes, la ligue HMC et le Genderhaus), projet «la vie d’un jeune chez lui» (en collaboration avec la Maison des Jeunes), sorties piscine, activités de jardinage, activités de bricolage et de décoration, fête de SaintNicolas, repas de fin d’année, fêtes d’anniversaire des enfants, cours de couture, ...

Au Foyer Félix Schroeder à Rédange, ont habité au total 57 personnes (dont 45 adultes et 12 enfants de moins de 15 ans). En moyenne pendant l’année, le foyer a hébergé par jour 35 personnes dont 9 enfants de moins de 15 ans. Au foyer d’accueil pour familles et pour mineurs isolés à Eich, ont pu profiter d’un logement au total 77 personnes (dont 47 adultes et 30 enfants de moins de 15 ans). De ces personnes, 11 étaient des mineurs isolés. En moyenne pendant l’année, le foyer a hébergé par jour 59 personnes dont 26 enfants de moins de 15 ans.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 25

19/02/08 14:09:26


Social

03

Projet Aktiv dobäi Les activitÊs du projet Aktiv dobäi (cofinancÊ par le Fonds EuropÊen pour RÊfugiÊs et le Gouvernement luxembourgeois) ont dÊbutÊ en avril 2006. Elles visent à l’intÊgration et la participation des demandeurs d’asile à la vie sociale et culturelle du Luxembourg. 52 hommes et 29 femmes de 26 nationalitÊs diffÊrentes, dont plus de la moitiÊ ont moins de 30 ans, soit au total 81 personnes, ont participÊ activement au projet Aktiv dobäi au cours de l’annÊe 2007. Le nombre de bÊnÊficiaires directs s’Êlève à 103 personnes. Les bÊnÊficiaires secondaires sont estimÊs à 3 900 personnes. 24 activitÊs diffÊrentes ont pu être rÊalisÊes dont: - 13 activitÊs ponctuelles: peinture couloirs et chambres, aide pour la pose de carrelage, transferts de dons de meubles, nettoyage dans le foyer, amÊnagement des espaces verts, parrainage des nouveaux arrivants, atelier tricotage, prÊparation de cocktails pour les fêtes de foyer, prÊparation de desserts pour les fêtes, atelier photo, mise en place du stand pour le Bazar de la CR, rangement et trie des vêtements, location de vÊlos. - 11 activitÊs permanentes: Êdition d’un journal mensuel des sorties culturelles au Luxembourg, coiffeur, recyclage, gestion de la bibliothèque, de la vestiboutique et de la ludothèque, activitÊ Le pays d’oÚ je viens, entretien de la salle visiteurs, aide au dÊmÊnagement, atelier couture, babysitting pour les enfants des parents suivant des cours de langue. Projet Encadrement des mineurs non accompagnÊs 13 mineurs (10 garçons et 3 filles) non accompagnÊs de 10 nationalitÊs diffÊrentes ont fait partie du projet Encadrement des mineurs non accompagnÊs en 2007: - 10 mineurs ont habitÊ au foyer d’Eich; - 2 mineurs ont habitÊ dans des familles d’accueil (projet Oppe Famill); - 1 mineur a habitÊ au foyer de Don Bosco.

26 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 28-29

Au total, 88 activitÊs ont ÊtÊ rÊalisÊes: - 37 activitÊs culinaires: prÊparation de spÊcialitÊs nationales, de repas ÊquilibrÊs, de desserts, de cocktails et dÊgustations de lÊgumes et de fruits de saison; - 25 activitÊs dans le cadre des projets nutrition et bienêtre et recyclage: soirÊe cinÊma-dÊbat, Nuit des MusÊes, jeux de sociÊtÊ, atelier dirigÊ par une nutritionniste, tour guidÊ au supermarchÊ, suivi-accompagnement achat courses; - 5 activitÊs sportives: tournois de foot, accompagnement à l’entraÎnement sport de combat japonais, challenge, volleyball, kayak; - 21 sorties: Parc Merveilleux, jardin des papillons, promenade PÊtrusse, visite de Remich, visite de Luxembourg-Ville le soir, marchÊ de NoÍl d’Echternach, sortie restaurant, piscine, cinÊma. Le projet Oppe Famill Le projet Oppe Famill a permis en 2007 à 6 adultes, 2 mineurs et 2 enfants, demandeurs de protection internationale, d’habiter au sein d’une famille rÊsidant au Luxembourg, ce qui favorise l’intÊgration et leur offre une meilleure qualitÊ de vie. Au total, sept familles ont accueilli des personnes chez elles. Sept autres familles se sont intÊressÊes au projet mais ne se sentent pas encore prêtes à accueillir quelqu’un chez eux. Fin 2007, 8 personnes attendaient encore de trouver une famille d’accueil. Les Êvaluations effectuÊes montrent une amÊlioration de la qualitÊ de vie des personnes accueillies ainsi que des progrès dans une des trois langues du pays. Dans le cadre du projet, une formation de deux jours sur les similitudes et les diffÊrences dans les relations entre europÊens et africains a attirÊ 114 professionnels et a connu un vif succès. Autres activitÊs - 3 accompagnements et observations neutres lors d’expulsions de demandeurs de protection internationale dÊboutÊs; - 2 rÊunions participation PERCO (Platform for European Red Cross Coperation on Refugees Asylum Seekers and Migrants); - participation au groupe de travail Accès aux soins de santʝ; - participation aux rÊunions du LÍtzebuerger Flßchtlingsrot (LFR); - participation à la permanence bihebdomadaire du LFR au centre de rÊtention au sein du centre pÊnitentiaire à Schrassig.

REPAS SUR ROUES Livraison de repas à domicile Pendant l’annÊe 2007, la cuisine s’est encore amÊliorÊe pour être en conformitÊ avec les normes d’hygiène et permettre au personnel de travailler dans les meilleures conditions et aux clients de bÊnÊficier de produits sains et de qualitÊ. En fin d’annÊe, il a ÊtÊ dÊcidÊ qu’une entreprise de leasing se chargerait de fournir et de laver les vêtements professionnels mis à disposition du personnel. Le mois de septembre a ÊtÊ marquÊ par le regroupement des cuisines de RÊdange et de Noertzange en une seule entitÊ rassemblÊe à RÊdange. L’organisation de la cuisine s’est Êgalement vue restructurÊe. Une nouveautÊ a Êgalement vu le jour en fin d’annÊe. Il s’agit d’un projet de repas livrÊs pour la commune de Bissen dans un local de la commune afin de favoriser les Êchanges entre les gens du village. L’activitÊ, qui est encore très rÊcente, gÊnère dÊjà des Êchos très positifs par les bÊnÊficiaires. Au total 60 021 repas ont ÊtÊ distribuÊs, soit une moyenne de 164 repas par jour. Ils se rÊpartissent comme suit:

(OBSCHEID "ECKERICH -AMER "OEVANGE!TTERT ,ACDELA(AUTE 3Ă&#x;RE "OURSCHEID 2AMBROUCH 2EDANGE!TTERT 7INSELER 'OESDORF &EULEN 3CHIEREN 3EPTFONTAINES 0REIZERDAUL %SCHWEILER (EIDERSCHEID 6ICHTEN 7AHL "ISSEN %LL +IISCHTPELT +OPSTAL 4UNTANGE 5SELDANGE %SCH 3Ă&#x;RE "OULAIDE 3AEUL 'ARNICH #OLMAR "ERG 'ROSBOUS #ONSTHUM 7ILWERWILTZ +AUTENBACH -ERTZIG

                 

WEESEN ELTEREN Des parents qui ont eu le malheur de perdre un enfant se sont associÊs dans un groupe de rÊflexion et d’Êchange pour partager ce qu’ils ont vÊcu et pour s’ouvrir à de nouvelles perspectives. Le groupe se rÊunit au Siège de la Croix-Rouge, le dernier mercredi de chaque mois, à 20 heures. Tous les parents concernÊs sont les bienvenus. L’INITIATIVE ENG HAND FIR DÉI KRANK Dans le cadre du projet visant à lutter contre l’isolement et la solitude de la personne âgÊe, malade ou handicapÊe, l’annÊe 2007 a ÊtÊ marquÊe par la formation de 7 bÊnÊvoles francophones et de 8 bÊnÊvoles germanophones. Cette formation a ÊtÊ organisÊe en collaboration entre la Croix-Rouge luxembourgeoise (Doheem versuergt) et le groupe Zitha, de manière à proposer aux futurs bÊnÊvoles, selon leur intÊrêt, d’exercer leur activitÊ aussi bien dans les cliniques du groupe Zitha qu’au domicile des patients. Les formations constituÊes d’un tronc commun et de modules spÊcifiques relatifs à l’hôpital ou au domicile se sont dÊroulÊes: - de mars à juin 2007 pour la formation en langue française; - d’avril à dÊcembre 2007 pour la formation en langue allemande. Cette annÊe, Doheem versuergt a Êgalement voulu prendre du recul par rapport au projet en cours depuis trois ans maintenant. Ainsi, depuis septembre 2007, le projet est supervisÊ par un consultant externe via l’agence du bÊnÊvolat. Cette dÊmarche vise à structurer le projet en dÊfinissant clairement les attributions, fonctions, droits et devoirs de chaque protagoniste (patients, bÊnÊvoles, antennes locales servant de lieu de stage et accueillant les bÊnÊvoles, formateurs, superviseurs, responsable du projet). En s’interrogeant Êgalement sur les procÊdures les plus adaptÊes, cette dÊmarche vise à optimiser le fonctionnement et la pÊrennitÊ du projet Eng Hand fir dÊi Krank. //

               

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 27

19/02/08 14:09:26


04

Jeunesse

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 30-31

19/02/08 14:09:27


Jeunesse

04

Maisons des Jeunes

Le concept pédagogique des Maisons des Jeunes repose sur les trois piliers: accueil, écoute et orientation.

Accueillir signifie recevoir, c’est-à-dire offrir à la personne un espace où elle pourra s’exprimer et créer. Les Maisons des Jeunes garantissent la sécurité de la personne. Ecouter est le processus interactif qui doit permettre d’entendre, de comprendre, de renvoyer et de s’entendre. Le jeune peut s’exprimer librement et prendre conscience de sa problématique, de son histoire, de ses ressources et de ses capacités d’agir. Orienter veut dire accompagner, soutenir, ouvrir des perspectives pour que le jeune puisse dépasser son découragement, reconsidérer sa situation et être capable de reprendre les choses en main. En 2007, la Croix-Rouge luxembourgeoise a géré des Maisons des Jeunes dans 12 communes.

Formation La formation continue «Suchtprävention in der Jugendarbeit» s’est terminée en juillet 2007. Organisée et planifiée par la coordination des Maisons des Jeunes, cette formation, qui s’adressait à toutes les Maisons des Jeunes du pays, a duré au total 175 heures, réparties sur 9 mois. La Coordination des Maisons des Jeunes est coorganisateur avec le Service National de la Jeunesse, de la formation Co-Pilote pour devenir animateur dans une Maison des Jeunes. Sur 84 jeunes inscrits en 2007, une vingtaine fréquentait les Maisons des Jeunes de la Croix-Rouge luxembourgeoise. Evènement Un moment inoubliable a été la visite de S.A.R., la GrandeDuchesse, Présidente de la Croix-Rouge luxembourgeoise, le 27 mars 2007 à la Maison des Jeunes régionale de Steinfort. 23 jeunes étaient responsables du bon déroulement de la visite. Cette visite a marquée la clôture, au niveau national, de la campagne «Ton potentiel. Ton avenir. Sans pression.».

VACANCES 523 enfants et adolescents ont participé aux 24 colonies de vacances organisées en 2007. Ils ont été encadrés bénévolement par 158 moniteurs et monitrices de la Croix-Rouge de la Jeunesse. Les centres de vacances de Berg (Luxembourg), La Panne (Belgique) et Fiesch (Suisse) ont été très demandés tout comme les séjours de camping à Canet-en-Roussillion au bord de la mer, à Remoulins à deux pas du Pont-du-Gard ou à Alkmaar aux Pays-Bas. Un séjour en voilier a également fait plaisir à un grand nombre de jeunes. En parallèle des deux colonies de vacances organisées en collaboration avec l’association de parents «Mateneen Doheem» à Berg et à La Panne, un groupe mixte de la Croix-Rouge de la Jeunesse avec des jeunes valides et handicapés ont participé au camp intégratif international «Crossroads» en Autriche. Toutes les colonies de vacances de la Croix-Rouge de la Jeunesse sont ouvertes aux enfants et adolescents handicapés. 14 stages ont permis aux moniteurs(trices) de se former. 86 personnes ont régulièrement participé aux stages de formation menant au brevet d’animateur ou d’aide-animateur d’activités de loisirs. A la fin de l’année, 20 moniteurs(trices) ont achevé leur formation d’aide-animateur et 10 ont reçu un brevet animateur. En 2007, la Croix-Rouge de la Jeunesse a élargi son programme en organisant, avec les 3 sociétés Croix-Rouge germanophones (Allemagne, Autrice, Suisse), une campagne de sensibilisation ayant pour thème la pression et l’avenir de la jeunesse. La campagne «Ton potentiel. Ton Avenir. Sans Pression» a connu, dès son lancement fin mai, un grand succès chez les jeunes bénévoles. Beaucoup de jeunes motivés ont aidé à la réalisation des projets, comme la manifestation de lancement dans les rues de la ville de Luxembourg ou la production d’un spot cinématographique. La Campagne se déroulera parallèlement dans les quatre pays partenaires, avec certaines actions communes, et durera jusqu’en 2009.

Statistiques des séjours de vacances 2007 Destination

Participants Moniteurs Jours

Fiesch Carnaval Fiesch Pâques De Panne Pentecôte Berg 1 Berg 2 Berg 3 Berg 4 De Panne 1 De Panne 2 De Panne 3 De Panne 4 De Panne 5 Fiesch 1 Fiesch 2 Fiesch 3 Pays-Bas Velo/Kayak Pays-Bas 1 Camping et Bateau à Voile Pays-Bas 2 Camping et Bateau à Voile Pyrénées-Roussillon 1 Pyrénées-Roussillon 2 Pont du Gard 1 Pont du Gard 2 Fiesch Noël Berg Noël Total

Total journées

57 47 43 24 29 43 19 54 54 40 50 11 18 39 31 28

16 13 14 8 8 16 6 13 11 8 15 9 5 11 8 5

7 10 7 11 10 7 7 13 13 7 13 7 15 13 13 13

511 600 399 352 370 413 175 871 845 336 845 140 345 650 507 429

23

7

13

390

13 14 9 11 15 30 39 741

6 4 4 4 4 12 14 211

13 13 13 13 13 10 7

247 234 169 195 247 420 371 10 061

// 30 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 32-33

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 31

19/02/08 14:09:44


Jeunesse

04

CENTRES D’ACCUEIL Fondation «De Colnet» Les enfants et adolescents pris en charge par le service d’accueil de la Fondation de Colnet sont encadrés jour et nuit par une équipe psychopédagogique. L’un des objectifs de la Fondation est la réintégration des enfants et adolescents dans leur famille d’origine. L’équipe éducative travaille en étroite collaboration avec le service familial et les familles pour créer les conditions qui permettent le retour des enfants. Souvent ce travail requiert de l’équipe et des parents une collaboration avec d’autres services, qui aident les parents à gérer leur situation après le retour de leurs enfants. Les enfants et adolescents sont placés par le tribunal de la jeunesse. Au préalable ils sont informés de la situation par d’autres intervenants extérieurs (assistantes sociales, SCAS, SPOS, etc.). Les parents ou les enfants/adolescents ont la possibilité de faire une demande volontaire de placement. Les jeunes adultes s’adressent eux-mêmes aux responsables de la Fondation.

Maison Norbert Ensch La Maison Norbert Ensch est un centre d’accueil pour enfants et adolescents de 3 à 18 ans, à Roodt-sur-Syre, dont l’objectif principal est la réintégration des mineurs dans leur famille d’origine. La capacité d’accueil de la structure est actuellement de 15 places. En 2007, 15 enfants (7 filles et 8 garçons) ont été accueillis, dont 6 entre 3 et 5 ans, 7 entre 6 et 12 ans et 2 entre 13 et 15 ans. 2 enfants ont été placés volontairement et 13 par décision de justice. La Maison Norbert Ensch est également un projet pilote inaugurant un nouveau mode de fonctionnement, ainsi qu’une nouvelle approche pédagogique, qui s’oriente particulièrement vers les besoins spécifiques des enfants et adolescents placés par ordonnance du juge de la jeunesse ou par placements volontaires. Des projets d’intervention pédagogique individualisés sont mis en place afin de favoriser une stabilisation de la situation et un retour en famille, mais aussi la réussite de l’insertion future de l’enfant/adolescent dans la société.

Le Centre offre à l’enfant et à l’adolescent: - un contact régulier avec la famille d’origine; - une écoute de leurs problèmes et sentiments au quotidien; - une stabilité de vie; - un soutien dans les démarches scolaires et une aide dans la préparation de leur vie professionnelle.

Pour le travail d’encadrement et éducatif, le centre d’accueil a une équipe de 10 personnes complétées de plusieurs bénévoles qui supportent l’équipe pendant les activités. Le travail avec les familles ainsi que la collaboration avec les services de la CroixRouge est primordial pour atteindre des résultats positifs.

Au niveau des installations, le centre propose à chaque enfant: - sa chambre individuelle; - un living, une cuisine, une salle de défoulement et une pièce séparée pour faire les devoirs; - des ateliers pédagogiques adaptés aux besoins spécifiques de chaque enfant (atelier de «bois», atelier «poterie», un espace de «snoezeln», un atelier «air tramp»).

FOYERS DE JOUR La «Kannervilla Carlo Hemmer» Le rôle du foyer de jour est la prise en charge des enfants pendant le temps où les parents ne sont pas disponibles. Il est important de souligner que la famille est secondée par le foyer de jour et non remplacée par celui-ci.

Les enfants/adolescents peuvent fréquenter des activités hors du centre (sport, musique...). Certains ont participé à des activités de «self défense» et à un week-end de pédagogie d’aventure à Irrel en Allemagne. Par ailleurs, ils vont à l’école publique, au lycée ou à l’université, font un apprentissage ou exercent un métier. En 2007, le centre a accueilli en moyenne par mois, 31 enfants, adolescents et jeunes adultes partagés en trois groupes: - 9 au Groupe I «Am Schlass» de 2 à 12 ans; - 8 au Groupe II Maison Henry Dunant de 12 à 18 ans; - 14 au Groupe III Jeunes adultes de plus de 18 ans répartis entre le Jugendhaus à Bertrange, la Maison Marthe à Gasperich, le Jugendhaus à Gasperich et des studios à Bertrange.

32 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 34-35

Les principaux objectifs de la crèche sont de: - permettre à l’enfant un plein épanouissement de son potentiel physique, affectif et intellectuel; - stimuler l’apprentissage de son autonomie et de sa socialisation; - apprendre la langue luxembourgeoise; - créer un lieu de rencontre et d’échange entre professionnels de l’enfance et familles. Au cours de l’année 2007, le foyer de jour a accueilli au total 64 enfants venant dans 24 communes différentes et originaires de 17 pays (plus de 80% hors Luxembourg), dont 15 issus de familles monoparentales.

Vu le grand nombre d’enfants venant de différentes cultures, l’apprentissage de la langue luxembourgeoise joue un rôle important au foyer de jour. Stimuler l’apprentissage du luxembourgeois avant que les enfants ne soient scolarisés est une priorité pour les parents et pour l’équipe du «Kannervilla». Beaucoup d’enfants sont bilingues, le luxembourgeois étant pour eux la troisième langue à apprendre. Le «Zwergenhaus» Le Foyer de jour «Zwergenhaus» à Lorentzweiler présente une capacité d’accueil de 45 enfants dans 4 groupes: - 2 groupes crèche pour 15 enfants de 2 mois à 2 ans; - 1 groupe jardin d’enfants pour 15 enfants de 2 à 4 ans; - 1 groupe pour 15 enfants de 3 à 6 ans qui fréquentent l’éducation précoce à plein temps ou l’école préscolaire à Lorentzweiler. Les conditions d’admission des enfants donnent la priorité aux: - 1. familles monoparentales; - 2. familles avec des problèmes financiers et/ou sociaux; - 3. familles résidentes de la commune de Lorentzweiler.

Activités proposées en 2007: - Participation à l’élaboration d’un flyer qui intègre les services de la Maison Relais dans le projet scolaire «école active». Ce projet a pour objectif d’atteindre, à travers l’enseignement, toutes les différentes facettes de l’enfant: l’intellect, la créativité et l’activité. - Participation au marché de printemps et au marché de Noël organisés par l’école primaire. - Dans le cadre d’un projet sur l’alimentation saine des enfants, le personnel scolaire a organisé une soirée d’information pour les parents dans les lieux de la Maison Relais, au cours de laquelle les enfants ont préparé un buffet pour leurs parents. En décembre 2007, 126 enfants étaient inscrits à la Maison Relais. !NNÏE !NNÏE  

Au cours de l’année 2007, le Foyer de jour a accueilli au total 65 enfants venant de 9 communes différentes (60% Lorentzweiler) et originaires de 10 pays (58% hors Luxembourg). Les raisons du placement à la crèche sont diverses: - familles monoparentales (13 enfants); - parents en nécessité de 2 salaires (44 enfants); - socialisation de l’enfant (8 enfants).

MAISONS RELAIS Reckange-sur-Mess La Maison Relais à Reckange/Mess offre ses services depuis le 2 octobre 2006. Située au rez-de-chaussée du nouveau complexe de l’école primaire «Kleesenberg», la Maison Relais accueille tout enfant inscrit dans l’enseignement primaire et préscolaire de la commune. La structure offre aux enfants: - une alimentation équilibrée (service repas); - l’aide aux devoirs et l’éveil au sens de la responsabilité; - l’équilibre (relais entre l’école, les options et le foyer familial) Elle favorise: - l’intérêt aux activités culturelles, ludiques et éducatives; - le travail en groupe; - la responsabilité face à la vie quotidienne; - le savoir-faire et le savoir-être en plus du savoir.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 33

19/02/08 14:09:44


Jeunesse

04

SERVICES THÉRAPEUTIQUES Psy-Jeunes En 2007, 170 jeunes ont bénéficié du soutien thérapeutique du service «Psy-Jeunes». 145 parents, médecins, psychothérapeutes venant d’autres établissements, éducateurs, enseignants et travailleurs sociaux ont été impliqués dans le processus thérapeutique. Les motifs d’inscription les plus fréquents: Problèmes scolaires Comportement agressif Violence sexuelle Troubles affectifs Violence Tentative de suicide Divorce des parents Angoisses Violence au sein de la famille Auto agressions Problèmes familiaux divers

Symptômes les plus courants: Retrait social Perte de compétence Problèmes de concentration Sentiment de désespoir et vide intérieur Hyperarousel Agressivité Anxiété et sensation de panique Troubles du sommeil Intrusions, flashbacks Cauchemars Troubles somatiques Pensées suicidaires Auto mutilations Phénomènes dissociatifs Tentatives de suicide

22 jeunes sur 170 18 jeunes sur 170 16 jeunes sur 170 16 jeunes sur 170 16 jeunes sur 170 10 jeunes sur 170 10 jeunes sur 170 10 jeunes sur 170 10 jeunes sur 170 9 jeunes sur 170 8 jeunes sur 170

61 jeunes sur 170 47 jeunes sur 170 47 jeunes sur 170 44 jeunes sur 170 42 jeunes sur 170 41 jeunes sur 170 41 jeunes sur 170 39 jeunes sur 170 36 jeunes sur 170 30 jeunes sur 170 24 jeunes sur 170 21 jeunes sur 170 19 jeunes sur 170 18 jeunes sur 170 16 jeunes sur 170

D’après le ICD - classification internationale des troubles psychiques de l’enfance et de l’adolescence par l’organisation mondiale de la santé.

Diagnostics les plus courants: Stress post-traumatique Problèmes d’adaptation Anxiété et trouble panique Stress aigu Trouble dissociatif

61 jeunes sur 170 34 jeunes sur 170 17 jeunes sur 170 16 jeunes sur 170 11 jeunes sur 170

Contexte psychosocial: Trouble psychique/ comportement d’évitement Absence d’harmonie au sein de la famille Evénements stressants aigus Violence corporelle au sein de la famille Evénements traumatisants Violence sexuelle en dehors de la famille Evénements qui réduisent la perception de soi Violence sexuelle au sein de la famille

30 jeunes sur 170 25 jeunes sur 170 17 jeunes sur 170 14 jeunes sur 170 12 jeunes sur 170 11 jeunes sur 170 11 jeunes sur 170 11 jeunes sur 170

Nombre de réunions thérapeutiques: Réunions thérapeutiques individuelles Réunions thérapeutiques en famille Entretiens avec des institutions

Durée des réunions thérapeutiques: 2 558 heures Consultations téléphoniques 223 heures Rendez-vous en réseau 49 heures Travail public et propositions formation continue 75 heures Intervision et supervision 380 heures Réunions de groupe 476 heures Formation continue des collaborateurs 241 heures 75 heures ont été consacrées à la formation continue de collaborateurs de divers instituts psychosociaux au Luxembourg ainsi qu’à l’Institut de formation en EMDR à Cologne. Le service a pu compter à nouveau sur Michaela Huber, qui dans le cadre d’un contrat avec le Ministère de la Famille, a donné deux formations pour professionnels travaillant sur la traumatologie. Le service «Psy-Jeunes» s’est chargé de planifier et diriger la journée de stage de formation et supervision. Deux collaborateurs de «Psy-Jeunes» étaient également en charge du «Groupe Psy» du Ministère de la Famille en 2007. A eu lieu également, en 2007, un travail de groupe avec l’Institut de formation en EMDR de Cologne, dirigé par le Dr. Anne Hoffmann ainsi qu’une collaboration au sein du groupe de travail «Akuttrauma» de la communauté allemande pour la psycho traumatologie «DeGPT». Le but de ce groupe de travail est de mettre en place des directives, instaurer des relations avec d’autres instituts scientifiques et élaborer des questionnaires pour la constitution d’une base de données commune. Celle-ci est utile pour le contrôle de qualité des données assemblées et du travail en lui-même. Permanences: Du lundi au vendredi, de 9 heures à 18 heures.

34 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 36-37

1 467 1 004 372 91

Kannerhaus Jean Depuis janvier 2002, le centre thérapeutique équestre «Kannerhaus Jean», situé à Berg, fait partie des services de la Fondation De Colnet, en collaboration avec la Fondation Jean Hamilius jr. Le service ambulatoire du centre thérapeutique «Kannerhaus Jean» offre: - un accompagnement psychopédagogique et thérapeutique pour enfants, parents et familles en difficultés; - des consultations pédagogiques pour parents. Les méthodes appliquées sont: - la thérapie équestre/à médiation animale; - l’art thérapie; - la thérapie du couple et de la famille; - l’hypno thérapie Ericksonienne; - la thérapie Gestalt.

Sur l’année, le service a pris en charge 39 familles avec 89 enfants. Tout au long de l’année, le personnel «Families First» s’est efforcé de soutenir intensivement les familles, de réactiver leurs ressources et leurs capacités afin de les stabiliser et de garantir la sécurité des enfants ainsi que leur maintien dans leur milieu familial. Les problèmes auxquels le service a dû faire face sont essentiellement des problèmes d’éducation, du comportement et de négligence psychique et/ou physique, liés aux difficultés de couple ou dues à la séparation des parents, liés à une maladie psychique et/ou physique d’un parent, d’absentéisme, d’agressivité ou de maltraitance, de puberté ou de toxicomanie (drogue, alcool) d’un parent. En fin d’intervention, la plupart des familles a été mise en contact avec d’autres structures de soutien afin de stabiliser les solutions développées et les changements réussis. Un placement a été suggéré pour 8 mineurs. //

Les demandes sont faites par les parents de l’enfant ou par d’autres intervenants extérieurs. L’offre thérapeutique et pédagogique concerne aussi bien les parents que les enfants. Pendant l’année 2007, le centre thérapeutique «Kannerhaus Jean» a accompagné 48 familles, dont la plupart à long terme. 97 enfants étaient impliqués de manière régulière, ainsi que deux classes d’intégration et une classe de l’éducation différenciée avec 9 enfants au total. Cette année, le centre a commencé à intégrer les différentes méthodes dans une même séance d’intervention. Les thérapeutes équestres et la thérapeute d’art thérapie ont désormais deux groupes pour enfants, dans lesquels sont combinées de manière bénéfique les deux méthodes. L’année a été marquée par les préparatifs pour le module semi stationnaire qui débutera en 2008. Une première enseignante est venue compléter l’équipe pour s’occuper plus spécifiquement des problèmes scolaires qui affectent enfants, parents et enseignants.

Families First Le service «Families First» Luxembourg (FFL) est un programme ambulant d’intervention de crise dont le but est de secourir les familles pour une durée de six à huit semaines, sur demande d’un professionnel du secteur social.

%NFANTSPARFAMILLE

&AMILLEAVECENFANT &AMILLEAVECENFANTS &AMILLEAVECENFANTS &AMILLEAVECENFANTS &AMILLEAVECOUPLUS

!GEDESMINEURS

 MOIS MOIS ANS ANS ANS ANS ANS PLUSDEANS

3ITUATIONFAMILIALE

&AMILLEUNIE &AMILLERECOMPOSÏE 0ARENTSEUL 0ARENTSADOPTIFS

Durant l’année 2007, le service n’a pu accepter que 48 demandes venant de divers organismes sociaux, sanitaires ou juridiques (Aide Familiale, Alupse, Hôpitaux psychiatriques, Manternach, Pro Familia, Tribunal, etc.), dont 4 demandes issues de services Croix-Rouge (Service Social de Proximité et «Kannerhaus Jean»). Régulièrement le service a été obligé de refuser de nouvelles admissions afin de garantir une prise en charge de la famille en crise dans un temps adéquat. RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 35

19/02/08 14:09:45


Jeunesse

04

Services socio-thérapeutiques

Le Centre de Ressources en matière d’adoption a été créé en juin 2007. En accord avec Mme la Ministre de la Famille et les cinq œuvres d’adoption agréées, la gestion du centre de ressources a été confiée à la Croix-Rouge. Par rapport aux cinq services d’adoption agréés au Luxembourg, il s’agit d’un organisme neutre, dans la mesure où il n’intervient à aucun moment dans le processus d’évaluation des candidats adoptants ni dans celui de l’adoption.

Les missions du service sont de proposer - des cycles de préparation à l’adoption pour les couples désirant adopter un enfant soit par une adoption nationale, soit par une adoption internationale; - des consultations individuelles ou en famille offertes aux parents adoptants avec leurs enfants, ou aux adoptés; - un lieu d’échange et de discussion entre professionnels confrontés à l’adoption; - un centre de documentation destiné à toute personne intéressée. Préparation des candidats adoptants Les cycles de préparation sont obligatoires et offerts en 3 langues (français, luxembourgeois et anglais). La durée d’un cycle est de deux fois 4 heures. Un maximum de 10 couples par cycle est accepté. Trois types de préparation ont été mis en place: - la préparation à une première adoption; - la préparation à une 2ème respectivement 3ème adoption; - la préparation à une adoption intrafamiliale. En 2007, 25 couples et 3 célibataires de 10 nationalités différentes (66% non luxembourgeois) ont participé aux différents cycles. 97% des participants étaient satisfaits et considéraient les préparations utiles.

Consultations Dans le cadre de l’accompagnement pré-adoptif, une consultation a été réalisée en 2007. En ce qui concerne l’accompagnement post-adoptif, 12 familles et 3 adoptés ont sollicité le service. Le centre est par ailleurs intervenu sur des démarches concernant 12 adoptés mineurs placés à l’étranger. Lieu d’échange et de discussion pour professionnels Le Centre de ressources s’efforce d’assurer une meilleure compréhension de l’adoption par le biais de plusieurs initiatives et interventions: - 1 séance d’initiation aux enjeux de l’adoption pour professionnels et bénévoles employés dans le cadre du Benjamin Club; - Interviews donnés pour la présentation du service et sensibilisation aux différentes activités du Centre (radio et journaux). - Elaboration de documents de base tels que: - dépliant pour présenter le service; - deux fascicules traitant du «lien adoptif» et de «la préparation à l’adoption en quelques questions»; - fiches d’évaluation; - organigramme reprenant le processus d’adoption. - Bibliothèque: commande de livres sur l’adoption et la bibliographie correspondante. Une formation a eu lieu pour les professionnels de l’équipe les 12 et 13 octobre 2007, intitulée «Le soutien du lien adoptif». Il s’agissait de 2 journées de rencontre et de formation pour intervenants de l’adoption, thérapeutes et professionnels de l’enfance. Une réunion a également eu lieu avec chacun des 5 services d’adoption agréés, ainsi que plusieurs réunions en groupe de réflexion avec l’autorité centrale en matière d’adoption (Ministère de la Famille et de l’Intégration).

ADOPTION L’information En 2007, le service a géré 135 demandes d’entretiens d’information par des parents adoptants potentiels. Ces entretiens visent à informer sur la législation, sur les procédures d’adoption nationales et internationales, ainsi que sur les particularités psychologiques et sociales de l’adoption. L’évaluation 45 dossiers de sélection d’aptitude à l’adoption ont été traités, dont 32 nouvelles demandes d’adoption en 2007: - 24 sélections terminées avec avis favorable; - 1 avis défavorable; - 4 sélections en suspens; - 4 désistements de candidats; - 12 évaluations de parents adoptants potentiels en cours en fin d’année. Parmi ces 45 dossiers, 4 évaluations concernent une adoption nationale et 41 une adoption internationale: - 16 enfants accueillis en adoption en 2007; - 4 adoptions nationales (enfants nés par accouchement anonyme); - 7 enfants placés, dont l’adoption n’était pas finalisée début 2007, représentés par un administrateur public du service d’adoption, nommé par le juge des tutelles; - 12 enfants arrivés au Luxembourg en 2007 dans le cadre de l’adoption internationale (dont 8 adoptions intrafamiliales de Bosnie, du Burundi, du Congo, de France, de Haïti et d’Ukraine). Un suivi a été fait de 33 enfants en 2007, dont 6 au Luxembourg et 27 à l’étranger. 66 interventions (visites à domicile, consultations, démarches) ont été réalisées pour suivre et évaluer l’intégration des enfants adoptés dans leur nouvel entourage, pour aider les adoptants dans les démarches d’adoption et les conseiller dans l’encadrement de leurs enfants. Des rapports d’évolution sont établis sur demande des pays d’origine. Pour 12 enfants le suivi postadoption a été plus intensif sur demande des parents adoptants ou des adoptés (consultations, collaborations avec d’autres services spécialisés).

Recherches d’origine 5 adoptés ont demandé à ce que des recherches soient effectuées.

PLACEMENT FAMILIAL Le Centre de Placement Familial s’occupe des enfants qui ne peuvent pas vivre dans leur famille d’origine suite à des difficultés familiales graves. - Le service recrute et prépare des familles capables de s’occuper de jour et de nuit d’enfants qui se trouvent dans de telles situations. - Pendant toute la durée de l’accueil, le service fait un accompagnement psychosocial de l’enfant placé en famille d’accueil. - Le centre offre aux enfants un lieu où ils peuvent rencontrer leurs parents en toute sécurité.

Les jeunes en placement familial - Fin 2007, 110 enfants ont été placés en 78 familles d’accueil, et deux vivent dans un studio et continuent leurs études. - 92 enfants sont de nationalité luxembourgeoise. - 88 enfants vivent dans des familles qui n’ont aucun lien familial avec eux et 24 vivent auprès de leurs grands-parents, tantes ou oncles. - 19 enfants ont été placés en famille d’accueil directement après leur naissance - L’âge des enfants et des jeunes: 24 enfants sont nés entre 2003 et 2007 inclus; 31 enfants sont nés entre 1998 et 2002 inclus; 34 jeunes sont nés entre 1993 et 1997 inclus; 23 jeunes sont nés en 1992 ou avant.

Les activités du service - 40 134 journées de présence d’enfants et de jeunes en placement familial. - 14 nouveaux placements en famille d’accueil en 2007. - 9 enfants sortis du placement familial: 3 jeunes devenus autonomes et 4 enfants réintégrés à leur milieu familial. - 9 enfants ou jeunes accompagnés par le service suite à une réintégration familiale ou suite à leur autonomie. - 13 familles venues s’informer auprès du service pour devenir famille d’accueil. - 8 sélections réalisées. - 453 visites accompagnées de l’enfant placé avec une ou plusieurs personnes de sa famille d’origine. - 241 visites à domicile en famille d’accueil. - 36 visites à domicile en famille d’origine. - 44 réunions avec la famille d’accueil au bureau. - 67 réunions avec la famille d’origine au bureau. - 14 réunions au bureau entre la famille d’accueil et la famille d’origine. - 17 réunions au bureau avec le mineur placé. - 137 réunions diverses, sauf réunions internes.

// 36 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 38-39

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 37

19/02/08 14:09:45


05

Humanitaire

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 40-41

19/02/08 14:09:46


Humanitaire

05

Humanitaire

L’année 2007, a été une période charnière pour l’activité internationale, sans catastrophes majeures, ce qui a permis la mise en oeuvre de grands projets en vue d’une meilleure efficience à l’avenir.

Construction de ERU Relief Benelux Durant l’année, le personnel a été formé (ERU Relief Cours, Basic Training Cours, ...), le stock constitué et les procédures préparées. L’équipe est désormais complètement «déployable» et équipée. Avant cette échéance, des actions conjointes avaient déjà été menées avec l’ERU américaine et danoise, à Madagascar et au Mozambique.

- rendre les projets accessibles aux exclus, sous ses différentes dimensions (exemples: l’accessibilité géographique au centre du programme en faveur des populations du Haut Mustang au Népal, l’accessibilité

Cadre des actions de développement Les objectifs poursuivis concernent deux aspects: - L’amélioration des systèmes de santé, aussi bien en ce qui concerne la prise en charge des patients que les aspects préventifs, ainsi que la dimension amélioration de la gestion au niveau des ressources humaines, de la finance et de la logistique. - L’amélioration de la prise en charge des patients les plus vulnérables, aussi bien dans la dimension des soins que dans les aspects socio-économiques, avec une priorité aux personnes vulnérables infectées/affectées par le virus du Sida.

Les notions d’accessibilité ne seront pas antagonistes de la notion de qualité qui devra être présente dans tous nos projets. La démarche qualité concernera aussi bien les soins que le processus pour y accéder.

Les aspects importants seront les suivants: - s’adresser à la population la plus vulnérable et la plus rejetée par sa communauté (travailleuses du sexe, personnes homosexuelles, enfants des rues...);

culturelle intégrée dans tous les projets Sida et l’accessibilité économique guidant le travail de l’équipe de Kinshasa).

URGENCE Dans le domaine de l’urgence, les activités suite aux catastrophes de 2006 ont été poursuivies. D’autres programmes de moindre envergure ont été entamés en rapport avec des catastrophes naturelles. Tsunami Sri Lanka Poursuite et fin du programme de réhabilitation de maisons, les objectifs ont été atteints et dépassés en fin d’année: - 382 maisons construites; - 4 centres communautaires; - 1 bibliothèque; - 75 maisons en chantier. Le bilan du programme psychosocial peut se résumer en 2 750 familles suivies (8 000 visites familiales) et 800 activités communautaires. Ce programme a été mené par 17 travailleurs psychosociaux sri lankais.

Indonésie Finalisation du programme de création d’une coopérative de pêche à Banda Aceh La coopérative a été équipée de 17 bateaux de type Laby Laby, ce qui permet à 234 pêcheurs de retrouver un travail et un revenu. L’accompagnement de la structure coopérative va être poursuivi durant l’année 2008. Programme de création d’une usine de fabrication de glace à Sabang Afin d’accompagner les activités de pêche, l’aide d’urgence soutient la création d’une usine de production de glace dans l’île de Sabang au large de Banda Aceh. Pakistan Le programme de reconstruction de maisons et de soutien psycho-social dans le Nord-Ouest du Pakistan, la Région de Batagram, a pu se poursuivre durant une grande partie de l’année. Malheureusement, des événements violents dans la région ont suspendu cette activité. Le Croissant-Rouge pakistanais continue à travailler avec les victimes. Liban Suite à la guerre de l’été 2006, un programme de reconstruction de centres de santé et d’équipement de la CroixRouge libanaise a été soutenu en ambulances et en moyens de secours. Ce programme se terminera en 2008. Madagascar Suite aux dégâts causés par le cyclone Indlala, l’aide d’urgence de la Croix-Rouge luxembourgeoise a soutenu la Croix-Rouge malgache dans ses activités de distribution de biens de première nécessité dans le Nord du pays. Un délégué luxembourgeois a pu participer à cette action en étant intégré dans un Team américain.

Mozambique En février 2007, le Mozambique a connu un épisode de pluies torrentielles, majoré par le cyclone Flavio. Ces inondations ont provoqué le déplacement de 130 000 personnes. L’aide d’urgence a fourni, grâce au soutien du gouvernement luxembourgeois, 300 tentes pour les sinistrés. Celles-ci ont été distribuées par une équipe (ERU) de la Croix-Rouge. Un délégué de la Croix-Rouge luxembourgeoise s’est rendu sur place. Autres actions Durant l’automne 2007, la nature a été cruelle pour l’Amérique Latine. Le tremblement de terre au Pérou a été suivi d’une tempête tropicale en Amérique Centrale. Des actions ont pu être menées grâce au soutien du Gouvernement luxembourgeois. Autres interventions: - Pérou: envoi de tentes et de couvertures avec un programme à venir de reconstruction des structures de santé. - Nicaragua: envoi de kits de cuisine et de seaux en plastique. - Mexique: kits d’hygiène. En fin d’année, la générosité du grand public a permis de contribuer à l’effort de la Fédération des Sociétés de Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, en faveur des victimes des inondations au Bangladesh.

// 40 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 42-43

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 41

19/02/08 14:09:59


Humanitaire

05

DÉVELOPPEMENT Les différents programmes en cours ont été poursuivis tout en explorant les possibilités de travailler dans les mêmes domaines dans d’autres pays.

L’agrément de coopération entre la Croix-Rouge ukrainienne et la Croix-Rouge luxembourgeoise a été prolongé pour une durée de 3 ans. Le document a été signé en septembre à Lviv.

Serbie - Poursuite de programme de «soup kitchen» par la construction d’un local qui servira de lieu de distribution. - Programme de formation en premier secours. - Réhabilitation de l’école primaire de Crkvine dans la municipalité de Tutin au Sandjak, grâce au soutien du Gouvernement.

Congo La première phase de création d’un bloc chirurgical à l’hôpital de Kalembe Lembe est terminée. Il s’agit désormais d’entamer le renforcement des services connexes: buanderie, laboratoire, radiologie et soins intensifs.

Ukraine Projet «Enfants cardiaques d’Ukraine» Activités à Luxembourg/Strasbourg Au cours de l’année 2007, deux groupes d’enfants se sont déplacés et six enfants ont été opérés. Le nombre d’enfants ukrainiens, souffrant d’une malformation cardiaque congénitale, opérés au Centre Hospitalier Universitaire de Strasbourg, a atteint 235 enfants depuis le début de l’action en 1992. Activités à Lviv (Ukraine) 61 opérations ont été réalisées par les médecins ukrainiens à Lviv. La Croix-Rouge luxembourgeoise a pris en charge le matériel médical et les médicaments pour ces opérations. Du matériel médical nécessaire pour réaliser des opérations a été fourni en juin à Lviv. Le groupe des médecins de la Croix-Rouge luxembourgeoise, qui s’occupe bénévolement du volet médical, a été sur place à l’Hôpital régional de Lviv en septembre. Lors de ce séjour, 4 interventions chirurgicales lourdes ont été réalisées sur place. Des enfants malades ont été examinés, en vue d’une opération à Strasbourg.

Quelques résultats: - 1 047 travailleuses du sexe régulièrement suivies par les cliniques mobiles à Dakar et Mbour; - 380 travailleuses du sexe bénéficiant d’un appui à la prise en charge médicale en Casamance; - 710 personnes vivant avec le VIH/Sida soutenues par le projet; - 175 enfants vulnérables et orphelins profitant d’une prise en charge; - 1788 dépistages volontaires VIH effectués.

- un renforcement des capacités d’intervention des sections locales de la Croix-Rouge, des associations et des ONG; - la mise en place de dispositifs de concertation, de formation et d’harmonisation des pratiques et expériences des différents acteurs et services de part et d’autre des frontières; - une recherche-action et une capitalisation des activités du projet. Népal

Sénégal Projet de prise en charge médicale et psychosociale des travailleuses de sexe clandestines à Dakar, Mbour et Ziguinchor Ce projet réalisé en collaboration avec l’a.s.b.l «Pharmaciens sans frontières» et Enda Santé (Sénégal) intervient dans 3 régions du Sénégal: les banlieues populaires de Dakar, Mbour et les agglomérations et en Casamance (Ziguinchor, Cap Skirring, Bignona et Cabrousse). Le but du projet est d’offrir aux travailleuses du sexe clandestines, aux personnes vivant avec le VIH/Sida et aux orphelins/enfants vulnérables, un accès au dépistage volontaire VIH, une prise en charge et un suivi médical comprenant l’accès aux traitements anti-rétro-viraux, un soutien psychosocial et une prévention de la transmission mère-enfant. Cette offre se fait via une clinique mobile à Dakar et à Mbour.

Afrique Ouest Réduction de la vulnérabilité au VIH/Sida et amélioration de l’accès aux services des personnes vulnérables au VIH/Sida en Afrique subsaharienne Le projet mené en partenariat avec ENDA Santé (Sénégal) intervient au Sénégal, en Guinée Bissau, au Cap Vert, au Mali, au Burkina Faso et au Niger. L’Afrique de l’Ouest connait une prévalence du VIH préoccupante dans les zones frontalières, liée à une mobilité ancienne et importante, une porosité des frontières (favorisée par les nombreuses activités d’échanges économiques) et une faiblesse, voire une absence de structures médicales et associatives.

Durant l’année, deux programmes de santé ont été soutenu au Népal. Ces programmes étaient menés par l’ONGD des FNEL.

Avec une stratégie transfrontalière, le but du projet est d’analyser les dynamiques de la vulnérabilité du VIH en Afrique de l’Ouest et de préparer la mise en œuvre des activités suivantes: - une amélioration de l’accès aux soins et au traitement pour les populations des zones frontalières; - une offre de services de prévention, de dépistage et de prise en charge médicale des groupes les plus vulnérables à l’épidémie (travailleuses du sexe, MSM, populations mobiles);

// 42 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 44-45

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 43

19/02/08 14:10:01


Humanitaire

05

SECTION CANINE Intégrée dans la section Luxembourg-Ville des secouristesambulanciers de la Croix-Rouge, la section canine a continué à exercer ses missions bénévoles au niveau de la localisation et de la recherche de personnes disparues ou ensevelies sous les décombres. La section - qui compte actuellement 25 membres actifs avec 18 chiens, dont 12 sont brevetés et 6 en formation - a participé à 4 interventions nationales concernant des recherches de personnes disparues, ceci sur appel de la Police GrandDucale et du CSU 112. La section a été dotée d’un nouveau véhicule de permanence, véhicule tout terrain à disposition du maître-chien ou du coordinateur assumant le service de permanence hebdomadaire. Un fourgon tôlé utilisé pour le transport de matériel, nécessaire lors de démonstrations ou d’entraînements, a également été acquis. Il servira également de tracteur pour la remorque logistique.

Interventions internationales Au niveau international, les formateurs de la section canine sont en train de former des équipes cynophiles de recherches pour le compte de la Croix-Rouge allemande à Daun (sur demande officielle du «Landesverband Rheinland-Pfalz). La section est dotée depuis peu d’un deuxième examinateur d’équipes cynotechniques, agréé par la Croix-Rouge allemande. Un règlement interne réglant le fonctionnement de la section canine a été élaboré et mis en œuvre. Les équipes cynotechniques peuvent être contactées en cas de besoin sous le numéro téléphonique: 457070-1 (service ambulancier), le 113 (Police Grand-Ducale), respectivement le CSU: 112 de l’ASS.

Stages et formations Comme tous les ans, un stage de formations d’une semaine a été organisé en collaboration avec différentes unités de chiens de recherches de la Croix-Rouge allemande à Neuendettelsau en Bavière. Une quarantaine d’équipes y ont participé. Diverses journées de formation (tant au niveau recherches sur décombres qu’au niveau recherches en surface), ont aussi été organisées en collaboration avec la Croix-Rouge allemande, à Luxembourg ou en Allemagne. Dans le cadre de la coopération avec la LAR, différentes formations ont eu lieu, en particulier pour les membres du pool «missions à l’étranger» au niveau du LearJet. En 2007, quelques 11 000 heures d’activités bénévoles (entraînements, interventions, stages, formations, exercices, démonstrations, travaux d’entretien des locaux à Hollerich et du terrain d’entraînement à Strassen, permanences et transports pour le service ambulancier et la transfusion sanguine), ont été prestées. Le coordinateur de la section canine a participé à une semaine de formation de l’ERU logistique à Berg. Au cours de l’année, a eu lieu un premier test pour assistant cynotechnique visant à contrôler les capacités des membres non maîtres-chiens. Une collaboration intense et fructueuse a été entamée au cours de l’année avec les responsables du centre de vacances à Berg, au niveau de l’organisation de stages de formation divers et de la réalisation de tests d’aptitude.

06

La quinzaine de la Croix-Rouge

44 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 46-47

19/02/08 14:10:01


La quinzaine de la Croix-Rouge

06 La quinzaine de la Croix-Rouge

Résultats de la Quinzaine de la Croix-Rouge 2007 En 2007, la Quinzaine de la Croix-Rouge luxembourgeoise a eu lieu du 11 au 30 avril. «A l’écoute des jeunes, Am Déngscht vun de Jonken», a été le thème du dépliant édité à cette occasion. Lors de la quête annuelle, le dépliant a été remis aux ménages du pays par les quêteuses et les quêteurs. En avant-propos, le dépliant transmet un message de S.A.R. la GrandeDuchesse, Présidente de la Croix-Rouge luxembourgeoise, ayant comme objet le thème du dépliant et la quête annuelle. Le dépliant informe sur des formations et services sociaux à disposition des jeunes, organisés par la Croix-Rouge luxembourgeoise, comme le Service Social de Proximité, les Maisons des Jeunes ou les Centres d’accueil. Il présente aussi des services pour des adolescents organisés par les pouvoirs publics et par d’autres organisations. La Quête annuelle est d’une grande importance pour les activités humanitaires de la Croix-Rouge luxembourgeoise. Comme les années précédentes, elle a été faite dans le cadre de la Quinzaine par les quêteuses et les quêteurs bénévoles et les membres des 38 sections locales. La Croix-Rouge luxembourgeoise les remercie sincèrement de leur collaboration altruiste. En 2007, la Quête a rapporté un montant de 810.191, 51 €. La Croix-Rouge luxembourgeoise remercie la population du pays et tous les donateurs de leur bienveillant soutien financier.

Sections locales Luxembourg-Ville Attert-Bissen Bascharage Bertrange Bettembourg Betzdorf Boevange-Attert Clemency Colmar-Berg Diekirch Differdange Dippach Dudelange Echternach Esch/Alzette Ettelbrück Grevenmacher Hesperange Junglinster Kayl Kehlen Kopstal-Bridel Mamer Mersch Mertzig Mondercange Perlé Pétange Remich Rodange/Lamadelaine Sanem Rumelange Schifflange Steinfort Strassen Tétange Walferdange Wiltz Subtotal I Cantons Capellen Clervaux Diekirch Echternach Esch-Campagne Grevenmacher Luxembourg-Campagne Mersch Redange/Attert Remich Vianden Wiltz Subtotal II Dons divers / Subtotal III Total I + II + III

46 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 48-49

Montant reçu 2006 151 930,90 3 662,11 12 105,30 13 870,00 14 716,10 8 694,50 3 129,00 4 585,00 4 300,00 14 787,60 12 635,77 7 603,20 39 598,42 18 567,59 20 338,35 14 841,24 7 818,00 28 689,73 16 422,20 8 525,00 14 446,07 8 303,00 12 567,22 12 552,72 3 178,60 13 461,85 4 259,00 13 034,90 13 930,18 10 567,65 17 751,41 7 298,52 11 176,87 4 613,66 18 787,81 5 255,29 18 298,25 11 192,95 607 495,96

Montant reçu 2007 137 056,97 3 805,73 11 841,40 13 410,00 11 144,37 9 102,88 3 923,00 4 095,23 4 800,00 14 426,21 11 478,34 8 303,10 38 000,08 18 497,09 14 367,90 14 044,49 7 499,26 29 493,42 15 884,95 8 155,00 14 519,30 8 253,69 13 670,33 14 368,55 3 191,00 12 996,11 4 300,00 13 502,80 15 614,10 8 892,00 17 212,58 7 651,37 10 423,20 3 937,00 18 618,40 5 050,10 17 573,91 10 887,98 579 991,84

Différence - 14 873,93 + 143,62 - 263,90 - 460,00 - 3 571,73 + 408,38 + 794,00 - 489,77 + 500,00 - 361,39 - 1 157,43 + 699,90 - 1 598,34 - 70,50 - 5 970,45 - 796,75 - 318,74 + 803,69 - 537,25 - 370,00 + 73,23 - 49,31 + 1 103,11 + 1 815,83 + 12,40 - 465,74 + 41,00 + 467,90 + 1 683,92 - 1 675,65 - 538,83 + 352,85 - 753,67 - 676,66 - 169,41 - 205,19 - 724,34 - 304,97 - 27 504,12

9 564,47 10 226,05 14 199,66 11 124,90 18 708,92 21 747,80 34 409,88 15 382,55 16 036,86 17 007,80 4 413,35 9 841,40 182 663,64

10 950,90 10 415,15 12 208,74 12 792,50 22 581,27 20 581,90 32 227,74 7 700,52 15 594,47 17 052,55 4 663,50 12 203,43 178 972,67

+ 1 386,43 + 189,10 - 1 990,92 + 1 667,60 + 3 872,35 - 1 165,90 - 2 182,14 - 7 682,03 - 442,39 + 44,75 + 250,15 + 2 362,03 - 3 690,97

42 411,65

51 227,00

+ 8 815,35

832 571,25

810 191,51

- 22 379,74 -2,69%

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 47

19/02/08 14:10:10


07

Dons et legs

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 50-51

19/02/08 14:10:11


07

Les dons et les legs En 2007, la Croix-Rouge luxembourgeoise, ensemble avec quatre autres organismes sans but lucratif luxembourgeois actifs dans le domaine humanitaire et social, a adhéré au Code de bonne

Les dons de particuliers et les legs

conduite des organismes faisant appel à la générosité du public, réglementant la gestion des collectes de dons, dans un devoir d’information des donneurs et souhaitant obtenir toute leur confiance en ce qui concerne l’acte de donner. A la mémoire de personnes décédées. Affectation selon le désir de la famille.

Activités de la Croix-Rouge

Service de la Transfusion sanguine

Madame Josée FRANTZ-TOMPERS, Garnich

Madame Maria SCHMIT-WAGNER, Eischen

Madame Margot ARENDT-FERRES, Luxembourg

Monsieur René BINTENER, Howald

Monsieur Victor FURPASS, Esch-Alzette

Madame Marie SCHMITT-SEYBERTZ, Budersberg/Dudelange

Monsieur Albert ARNOLDY, Luxembourg

Monsieur Guy CARIERS, Dippach

Madame Antoinette GASTAUER–WOLSFELD, Rumelange

Madame Pauline SEYLER-DEFRANG, Schweich

Madame Anna ARNOLDY-BIRNBAUM, Luxembourg

Madame Henriette WAMBACH-THUY, Hespérange

Monsieur Emile GENGLER, Remerschen

Madame Yvette SIMONIS-PALGEN, Luxembourg

Monsieur Armand BERLO, Fouhren

Madame Assunta WEBER-ZORZI, Junglinster

Monsieur Guy GLAESENER, Luxembourg

Madame Alice STEINMETZER, Hobscheid

Madame Maria GOERGEN-CONRARDY, Rédange/Attert

Madame Anne STREFF-WENNMACHER, Bertrange

Monsieur Jean-Paul BRIMEYER, Luxembourg Monsieur Roger BUDINGER, Esch-Alzette

Fondation Emile Mayrisch, Colpach

Madame Maria GONNERING-HAMES, Bourglinster

Madame Marie-Antoinette URY, Grevenmacher

Madame Anne CLASEN-WOLWERT, Luxembourg

Madame Marguerite GOELFF-MORES, Beckerich

Monsieur Fernand Goudembourg, Perlé

Monsieur Armand URY, Grevenmacher

Monsieur André DECKER, Howald

Monsieur Frantz LIBER, Esch-Sauer

Monsieur Jos HANEN, Noerdange

Madame Maria WELTER-MAQUET, Dudelange

Monsieur Jean DIEDERICH, Differdange

Monsieur Jos REVENIG, Luxembourg

Madame Margot HELLINCKX-LINGENS, Luxembourg

Monsieur Jean WOLFF, Eischen

Monsieur Bernard JAGER, Steinsel

Madame Maria GALLION-REINERT, Strassen Madame Catherine HAAG-ZIESER, Strassen

Kannerheem Norbert Ensch

Madame Marie JANS-MULLER, Differdange

Ambulances

Mademoiselle Lily HEINEN, Clemency

Madame Maggy BREDEMUS-KUHN, Senningen

Madame Zette JOURDAIN-JENTGEN, Luxembourg

Monsieur Jean LANGERS, Luxembourg

Monsieur Nicolas KAYSER, Schifflange

Monsieur Gaston HOLZMACHER, Luxembourg Monsieur Emile JEITZ, Clemency

«Doheem versuergt»:

Monsieur Richard KETTMANN, Stolzembourg

Section Canine

Madame Aline KABERS-SIMON, Vichten

soins, aides et services à domicile

Madame Anna KLEIN-SCHAAF, Heisdorf/Steinsel

Madame Anita MORES-BRAUN, Hostert/Rédange

Monsieur Josy KOLBACH, Luxembourg

Monsieur Sergio ANDRICH, Steinfort

Madame Catherine LEIDER-MULLESCH, Walferdange

Monsieur Aloyse WENNMACHER, Steinfort

Monsieur Jean KUNZER, Bettembourg

Madame Catherine ANDRING-HOTTUA, Schifflange

Madame Simone LECLERC-WAGNER, Lorentzweiler

Monsieur Roberto LONGHINO, Bertrange

Madame Nelly AUST, Mersch

Madame Barbe LEMMER-KOHN, Echternach

Dons adressés à nos Sections locales

Monsieur Mathias MEIER, Lipperscheid

Monsieur Jean BALTHASAR, Echternach

Madame Tilly MERGEN, Consdorf

Monsieur Dominique Albert BECKER, Mamer,

Madame Cécile NOESEN, Ettelbruck

Monsieur Théo BODEN, Saeul

Monsieur Eugène MERTZ, Eischen

Section locale Mamer

Monsieur Nicolas PETESCH, Weiler-la-Tour

Monsieur Ottorino BONANI, Esch-Alzette

Monsieur Aly MORES, Folschette

Monsieur Jean-Pierre HOLZ, Esch-Alzette,

Monsieur Marcel POMMERELL, Echternach

Madame Mélanie CHARPENTIER-MANDERSCHEID, Syren

Monsieur Robert NILLES, Heisdorf

Section locale Esch-Alzette

Monsieur Giovanni RAMPINI, Luxembourg

Monsieur Giovanni CIMENTI, Luxembourg

Monsieur Adrien NOTHUM, Koerich

Monsieur Antonio MILANO, Warken, Section locale Ettelbruck

Madame Monique SADELER-WERTHEIM, Liège

Madame Eliane CREMONA, Boevange/Attert

Madame Nathalie OCTAVE-VALLENTHINI, Walferdange

Monsieur Norbert STEICHEN, Wiltz, Section locale Kehlen

Madame Juliette SCHMIT-BRANDENBURGER, Luxembourg

Monsieur Florent de MONTIGNY, Ettelbruck

Madame Christine PACI-HALSDORF, Echternach

Madame Madeleine WARNY-CLAUS, Luxembourg, Section

Madame Maria SCHMIT-WARNIER, Banzelt

Monsieur Germain ERNZER, Berdorf

Madame Sophie PARRIES-ESSER, Useldange

locale Kehlen

Monsieur Melchior SCHUMACHER, Luxembourg

Monsieur Joseph ERNSDORFF, Gonderange

Monsieur Egide PETRY, Wiltz

Madame Laure SOLVI-DURY, Differdange

Madame Agnès FEDERSPIEL-WEISGERBER, Asselscheuer

Madame Suzanne SCHEFFEN-NEISELER, Luxembourg

Families First

Monsieur Jean-Pierre TOMPERS, Perlé

Monsieur Pierre FELIX, Tétange

Monsieur Fernand SCCACKI, Beckerich

Madame Yvonne MINN

Monsieur Paul FOURNELLE, Rodange

Madame Marguerite SCHMIT-BAUM Elvange/Beckerich

>> 50 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 52-53

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 51

19/02/08 14:10:24


Les dons de particuliers et les legs

07

Les dons

Les legs

Autres occasions

Des legs testamentaires sont échus à la CroixRouge luxembourgeoise de la part des personnes suivantes:

Madame Germaine DEVAS, Anniversaires

veuve de Monsieur Nicolas SCHOCKWEILER, Luxembourg

Mademoiselle Eugénie HEMES, Kopstal 80ème anniversaire, activités de la Croix-Rouge

Monsieur Marcel KUOM, veuf de Madame Barbe REICHLING, Luxembourg

Monsieur Gilbert KNEPPER, Howald 60ème anniversaire, activités de la Croix-Rouge

Madame Marie Henriette KIRSCH, Luxembourg

Madame Marceline WANTZ-SCHOMER, Ettelbruck

Monsieur Jean-Pierre PHILIPP,

ème

85

anniversaire, Croix-Rouge, Aide au Mexique

veuf de Madame Elise BONERT, Niederanven Madame Berthe PETRY,

Noces d’Or

veuve de Monsieur Alexandre MASSELER, Diekirch

Monsieur et Madame ADAM-GOERENS, Bridel Croix-Rouge, Aide au Pérou

Madame Yvette TERENS, Esch-sur-Alzette Madame Eugénie SCHOUWEILER, veuve de Monsieur Armand WINANDY, Esch-sur-Alzette

// 52 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 54-55

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 53

19/02/08 14:10:24


08

Annexes

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 56-57

19/02/08 14:10:25


Annexes

08

Annexes

ANNEXE I: Statistiques des séjours de vacances 2007 Destination Participants Fiesch Carnaval 57 Fiesch Pâques 47 De Panne Pentecôte 43 Berg 1 24 Berg 2 29 Berg 3 43 Berg 4 19 De Panne 1 54 De Panne 2 52 De Panne 3 40 De Panne 4 50 De Panne 5 11 Fiesch 1 18 Fiesch 2 39 Fiesch 3 31 Pays-Bas Velo/Kayak 28 Pays-Bas 1 Camping et Bateau à Voile 23 Pays-Bas 2 Camping et Bateau à Voile 13 Pyrénées-Roussillon 1 14 Pyrénées-Roussillon 2 9 Pont du Gard 1 11 Pont du Gard 2 15 Fiesch Noël 30 Berg Noël 39 Total 741

Moniteurs 16 13 14 8 8 16 6 15 13 8 15 9 5 11 8 5 7 6 4 4 4 4 12 14 211

Jours 7 10 7 11 10 7 7 13 13 7 13 7 15 13 13 13 13 13 13 13 13 13 10 7

Total journées 511 600 399 352 370 413 175 871 845 336 845 140 345 650 507 429 390 247 234 169 195 247 420 371 10 061

Statistiques sur les groupes hébergés dans les centres de vacances de la Croix-Rouge luxembourgeoise en 2007 «AM BONGERT» BERG / BETZDORF Croix-Rouge Hellange Croix-Rouge Foyer de Jour «Zwergenhaus» Lorentzweiler Crèche Zolwerknäppercher Croix-Rouge Kannervilla Carlo Hemmer Bertrange Luxembourg Bertrange Sanem Bertrange Differdange Differdange Sanem Luxembourg Sanem Luxembourg Croix-Rouge de la Jeunesse Section Differdange Croix-Rouge Service International - Formation BTC Stages de Formation Animateur Loisirs Stages de Formation Co-pilote Maisons des Jeunes Colonies de vacances Croix-Rouge Formation «Suchtprävention» Total

56 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 58-59

Nombre de personnes 9 31 7 12 37 37 41 32 49 59 52 46 35 26 19 32 200 99 154 78 1 055

Total nuitées 9 93 7 24 74 74 164 64 196 236 208 92 140 78 19 160 200 243 1 261 106 3 448

«SANDKAUL» DE PANNE / LITTORAL BELGE ERU Croix-Rouge de Belgique - Communauté flamande Institut pour IMC Waitbléck asbl Institut pour IMC Medernach Rheinische Förderschule - Körperliche und Motorische Entwicklung Euskirchen Harlange Hëllef fir de Puppelchen Mamer Kayl Kayl Beaufort ‘Park-Housen’ Hesperange Hagen Differdange Differdange Echternach Centre d’Education Différencié Echternach Echternach Sankt Nikolaus Schule Kall Croix-Rouge de Belgique - Communauté francophone Wohnen und Betreuen Sanden - Heim St. Michael Mechernich Croix-Rouge de Belgique - Communauté francophone Colonies de vacances CR Total

Nombre de personnes 40 29 16 18 12 14 16 50 13 66 56 60 29 25 27 20 44 46 37 6 38 42 22 17 22 252 1 017

Total nuitées 320 145 64 144 48 42 80 150 39 264 224 240 116 50 81 40 220 230 74 12 76 168 44 85 44 2 411 5 411

«ROSENTIRLI» FIESCH / VALAIS SUISSE Weiler-la-Tour Strassen Sanem Sanem Sanem Sanem Bertrange Steinfort Sanem Sanem Sanem Sanem Contern Colonies de vacances CR Total Total Berg + De Panne + Fiesch

Nombre de personnes 28 49 54 52 61 55 34 36 61 40 59 53 42 222 846 2 918

Total nuitées 196 441 378 364 427 385 306 180 427 280 413 371 462 2 349 6 979 15 838

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 57

19/02/08 14:10:37


Annexes

08

Annexes

ANNEXE II: Les cours élémentaires en secourisme

Cours de rappel en secourisme Luxembourg-Ville

En 2007, la Croix-Rouge luxembourgeoise a organisé 47 cours élémentaires en secourisme, regroupant au total 847 participants et 18 cours de recyclage, regroupant au total 236 participants. Cours élémentaires en secourisme accesibles à la population Bertrange Biwer Canach Colmar Berg Dahl Ell Esch-sur-Sûre Gilsdorf Grevels Luxembourg-Bonnevoie Luxembourg-Hollerich Luxembourg-Hollerich Luxembourg-Kirchberg Luxembourg-Kirchberg Luxembourg-Rollingergrund Mompach Moutfort Oberdonven Pontpierre Rumelange Saeul Schuttrange Steinsel Waldbillig Walferdange Total

Cours organisés pour Luxembourg-Ville

Colpach Differdange Munshausen

associations, écoles, entreprises Banque LBLux S.A. Cargolux Commission Européenne Ecole Privée Fieldgen Elco Elco FNEL Général Technic-OTIS Hôtel Le Royal Initiativ Rëm Schaffen Lycée Athénée Lycée Michel Rodange Lycée Robert Schuman Lycée Technique Michel Lucius Lycée Technique Privé Emile Metz Lycée Vauban Naxi Office des Publications Officielles des Communautés Européennes Postes & Télécommunications Fondation Emile Mayrisch Arcelor Mittal Fondation Autisme Total

58 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 60-61

Participants 28 18 21 14 13 11 12 19 21 8 22 47 60 25 15 8 15 17 21 19 16 13 11 10 10 474

Participants 14 23 17 12 13 58 18 11 14 13 14 16 14 22 7 23 10 17 11 22 17 7 373

Betzdorf Betzdorf Grosbous Heiderscheid Leudelange Mensdorf Sandweiler Wormeldange

associations, écoles ou entreprises Cargolux Commission de Surveillance du Secteur Financier Commission Européenne Crèche ARCHE NOE Foyer de Jour Siweschleiferhaus Foyer Laladudo Hôtel Hilton HVB Banque Luxembourg Kredietbank State Street Bank Luxembourg Institut St. Joseph Institut St. Joseph

Arthur Welter Transports Lux TP Total

Participants 13 15 13 17 13 7 15 12 11 15 20 13 10 5 17 14 15 11 236

ANNEXE III: Code de bonne conduite des organismes faisant appel à la générosité du public Certaines associations sans but lucratif, fondations et autres établissements d’utilité publique font régulièrement appel à la générosité des résidents luxembourgeois afin de soutenir leurs missions d’intérêt général à caractère social et humanitaire.

Les six engagements à respecter

Conscients de leur devoir d’information et souhaitant que les donateurs puissent donner en toute confiance, la Croix-Rouge Luxembourgeoise, la Fondation Alzheimer, la Fondation Caritas Luxembourg, la Fondation Kräizbierg et la Fondation Luxembourgeoise Contre le Cancer, cinq organismes sans but lucratif luxembourgeois actifs dans les domaines humanitaire et social, ci-après dénommés «organismes adhérents», ont rédigé et adhéré au présent Code de bonne conduite des organismes faisant appel à la générosité du public (Code).

1. Les droits des donateurs Les donateurs ont droit à: une information complète concernant le don sollicité; une attestation officielle de leur don dans un délai raisonnable; au respect de l’affectation des fonds; une réponse rapide et honnête à leurs demandes d’information; une réponse appropriée et rapide en cas de réclamation.

Lors de l’élaboration du Code, les organismes adhérents ont voulu répondre aux questions légitimes que se posent les donateurs, notamment:

2. Une gestion désintéressée Les organismes adhérents s’engagent à: ne pas rémunérer les fonctions d’administrateurs; ne pas distribuer directement ou indirectement des bénéfices; ne pas attribuer de l’actif aux sympathisants de l’organisme adhérent et leurs ayants droit; ne pas accorder aux salariés des organismes adhérents le droit de vote ni le droit d’être élu à l’organe statutaire compétent de l’organisme en question.

-

-

Sur quels critères, puis-je juger que mon don sera utilisé de manière optimale et conformément à l’objet de la sollicitation? Comment puis-je m’informer sur les actions menées? Comment ces actions sont-elles gérées et contrôlées? Comment l’organisme fonctionne-t-il?

De par la signature officielle du présent Code, les organismes adhérents formalisent ainsi des engagements et des pratiques, souvent déjà existants. Ils affirment leur attachement à la notion de transparence et à leur obligation morale de rendre régulièrement des comptes aux donateurs.

Pour permettre «le don en confiance», les organismes adhérents entendent respecter les six engagements suivants:

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 59

19/02/08 14:10:38


Annexes

08

Annexes

3. Une gestion rigoureuse Les organismes adhérants s’engagent à: mettre en place des procédures et des contrôles permettant d’assurer la pertinence et l’efficacité de leur gestion; sélectionner les fournisseurs dans des conditions objectives et transparentes; mettre en place un mode de gestion des plaintes et à informer au moins annuellement l’organe de direction du nombre, du type et du règlement des plaintes des donateurs.

5. Des actions de collecte de fonds irréprochables Les organismes adhérants s’engagent à: ne mettre en œuvre que des modes de collecte de fonds respectueux des donateurs; régler par convention écrite toute collecte organisée par un tiers rémunéré et à en informer le public; n’accorder aucun avantage direct ou indirect proportionnel aux fonds collectés aux personnes apportant leur concours aux opérations de collecte de fonds.

Transfusion sanguine 42, bld Joseph II, L-1840 Luxembourg Tél.: 45 05 05-1, Fax: 45 05 05-247

Maisons des Jeunes Strassen 1B, Rue de l’Eglise, L-8025 Strassen Tél.: 26 11 95 42, Fax: 26 11 94 42

Permanence médicale Tél.: 691-553800

Service vacances Tél.: 26 19 65-71 ou 49 30 24, Fax: 48 15 77

Doheem versuergt 11, Place Dargent, L-1413 Luxembourg Tél.: 26 26 33-1, Fax: 26 26 33-333

Maison de vacances «D’Sandkaul» La Panne Korrelaan 3, B-8660 De Panne Fax: 0032-58-41 01 22

Fondation Emile Mayrisch, Colpach L-8527 Colpach-Bas Tél.: 23 625-1, Fax: 23 625-251

Centre de vacances et de formation, «Am Bongert» Berg 9, rue du Château, L-6922 Berg Tél.: 26 71 62-1, 26 71 02 82 (cabine), Fax: 26 71 62-28

4. Des actions de communication irréprochables Les organismes adhérents s’engagent à: donner au public et à leurs donateurs une information fiable, loyale, précise et objective; respecter la dignité des bénéficiaires; et ne pas exploiter abusivement l’image de la détresse humaine, ni cautionner une forme quelconque de discrimination, ni inciter à la violence; mettre à la disposition des donateurs un rapport des activités de l’année écoulée comprenant notamment la somme des fonds recueillis lors des actions de collecte de fonds auprès du public et leur affectation.

6. Transparence financière à l’égard des donateurs Les organismes adhérents s’engagent à: tenir une comptabilité régulière, à établir leurs comptes annuels comprenant le bilan, le compte de profits et pertes ainsi que l’annexe et à établir, à la fin d’un exercice social, un budget prévisionnel pour l’exercice social subséquent; se faire contrôler leurs comptes annuels par un réviseur d’entreprises désigné par l’organe statutaire compétent; tenir les comptes annuels, le rapport de gestion et le rapport du réviseur d’entreprises à disposition des donateurs à leur siège.

CIPA Grande-Duchesse Josephine Charlotte 40, rue Rham, L-2642 Junglinster Tél.: 27 07 07 00, Fax: 27 07 07 07

Chalet Rosentirli Fiesch CH-3984 Fiesch Tél.: 0041-27-971 1312, Fax: 0041-27-971 53 11

Repas sur roues cantons, cusine Redange Tél.: 26 62 11 06

Centre d’Accueil De Colnet, Bertrange 34, rue de Mamer / Boîte postale 51, L-8081 Bertrange Tél.: 31 98 74-1, Fax: 31 18 23

Aidsberodung 94, boulevard Patton, L-2316 Luxembourg Tél.: 40 62 51/ 40 52 92-1, Fax: 40 62 55

Clervaux 86, Grand-Rue, L-9711 Clervaux, Tél.: 92 91 71 Diekirch 5, rue des Fleurs, L-9231 Diekirch, Tél.:80 92 15 Echternach 56, rue André Duchscher, L-6434 Echternach, Tél.: 72 03 02-1

Service social de proximité Esch/Alzette 89, rue J-P Michels, L-4243 Esch-sur-Alzette Tél.: 26 17 33-1, Fax: 26 17 60 61 Dudelange 56, rue du Parc, L-3542 Dudelange, Tél.: 51 62 62-1 Differdange 23, Grand-Rue, L-4575 Differdange, Tél.: 58 56 58 Luxembourg 2, rue G.C. Marshall, L-2181 Luxembourg, Tél.: 48 83 33-1 Mersch 17, rue de la Gare, L-7535 Mersch, Tél.: 32 58 20 Grevenmacher 20, route du Vin, L-6794 Grevenmacher, Tél.: 75 82 81-1 Ettelbrück 1, avenue J.F. Kennedy, L-9053 Ettelbrück, Tél.: 81 92 92-1

60 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 62-63

Maison des Jeunes Dalheim 3, Kierlingerstross, L-5685 Dalheim Tél.: 26 67 26 74, Fax: 26 67 22 35 annexe Weiler-La-Tour 7, Schlammestee, L-5770 Weiler-La-Tour Tél.: 23 66 18 84, Fax: 26 67 22 35

ANNEXE IV: Coordonnées services Croix-Rouge SIEGE 44, boulevard Joseph II, L-1840 Luxembourg Tél.: 45 02 02-1, Fax: 45 72 69, email: siege@croix-rouge.lu

Coordination des Maisons des Jeunes Tél.: 26 19 65-75, Fax: 48 15 77

Rédange/Attert 74, Grand-Rue, L-8510 Rédange-sur-Attert, Tél.: 23 62 16 28 Wiltz 4, avenue Nic Kreins, L-9536 Wiltz, Tél.: 95 76 54 Drop In 31, rue de Bonnevoie, L-1260 Luxembourg Tél.:48 90 01-1, Fax 48 90 01-20

Maison des Jeunes Bridel/Kopstal Rue Gerden, L-8132 Bridel Tél.: 26 33 17 12, Fax: 26 33 17 13 Maison des Jeunes Junglinster Rue Hiehl, L-6131 Junglinster Tél.: 26 78 02 27, Fax: 26 78 24 88 Maisons des Jeunes Mertert/Wasserbillig 25, Grand Rue, L-6630 Wasserbillig Tél.: 26 74 04 24, Fax: 26 74 08 26 annexe Wormeldange 94, Rue Principale, L-5480 Wormeldange, Tél.: 26 74 97 22, Fax: 26 74 97 24 Maisons des Jeunes Steinfort 17, rue de Hobscheid, L-8414 Steinfort Tél.: 26 10 82 95, Fax: 26 10 82 96

Service Migrants et Réfugiés 30, rue d’Eich, L-1460 Luxembourg Tél.: 26 68 46 46, Fax: 26 68 30 20

annexe Koerich 22, rue de l’Ecole, L-8385 Koerich Tél.: 39 73 63, Fax: 39 73 63

Service Ambulancier/Secouristes-Ambulanciers 1, rue de l’Abattoir, L-1111 Luxembourg Tél.: 45 70 70-1, Fax: 45 70 70 30

annexe Septfontaines Rue des Sources, L-8395 Septfontaines Tél.: 26 10 21 37, Fax: 26 10 21 37

Cours Premiers Secours Tél.: 45 02 02 24, Fax: 45 72 69

Kannerheem Norbert Ensch 22, Route de Luxembourg, L-6910 Roodt/Syre Tél.: 26 78 71 10, Fax: 26 78 71 11 Kannervilla Carlo Hemmer Bertrange 34, rue de Mamer / Boîte postale 51, L-8081 Bertrange Tél.: 31 38 59, Fax: 31 18 23 Foyer de jour «Zwergenhaus» Lorentzweiler 12, Rue J.P. Glaesener, L-7358 Lorentzweiler Tél.: 26 33 68-1, Fax: 26 33 24 32 Maison Relais 27, Rue de la Montée, L-4981 Reckange/Mess Tél.: 26 37 12 70, Fax: 26 37 12 74 Service psychothérapeutique pour jeunes 17, rue Glesener, L-1631 Luxembourg Tél.: 49 51 32, Fax: 49 51 32-33 Centre Thérapeutique Kannerhaus Jean 9, rue du Château, L-6922 Berg Tél.: 26 71 08 51, Fax: 26 71 08 51 Families First Luxembourg Tél.: 26 31 00 95, Fax: 31 18 23 Centre de placement familial 97, route d’Arlon, L-8009 Strassen Tél.: 25 15 60, Fax: 25 15 50-5 Service d’adoption 97, route d’Arlon, L-8009 Strassen Tél.: 25 15 50, Fax: 25 15 50-5 Centre de ressources en matière d’adoption 28, rue Beicht, L-1227 Luxembourg Tél.: 26 20 26 32, Fax: 26 20 26 42

Maisons des Jeunes Steinsel 8, Rue de la Forêt - Boîte postale 6, L-7206 Steinsel Tél.: 33 55 30, Fax: 33 55 20

Section Canine Tél.: 45 70 70-1

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE I 61

19/02/08 14:10:38


Annexes

08

Annexes

Coordonnées des sections locales: Section locale de Bascharage

Z.I. Bommelscheuer

L-4901

Section locale de Bertrange

158, rue de Luxembourg

L-8077

Bascharage Bertrange

Section locale de Bettembourg

7A, rue des Alouettes

L-3332

Fennange

Section locale de la commune de Betzdorf

3 Banzelt

L-6921

Roodt-sur-Syre

Section locale de Bissen

16, Cité Albert Raths

L-7787

Bissen

Section locale de Boevange/Attert

1, Cité Letschert

L-8711

Boevange/Attert

Section locale de Clemency

7, rue de la Fontaine

L-4963

Clemency

Section locale de Colmar-Berg

Rue Goldberg

L-7722

Colmar-Berg

Section locale de Colpach Schlassfest

4, rue des Trois Cantons

L-8354

Garnich

Section locale de Diekirch

1, rue Saint Nicolas

L-9263

Diekirch

Section locale de Differdange

25, rue Emile Mark

L-4620

Differdange

Section locale de la commune de Dippach

10, rue Laangert

L-4971

Dippach-Gare

Section locale de Dudelange

23, rue Comte de Bertier

L-3422

Dudelange

Section locale de Grevenmacher

8, rue du Centenaire

L-6719

Grevenmacher

Section locale de la commune de Junglinster

20, rue Neuve

L-6132

Junglinster

Section locale de Kayl

18, rue Jos Mille

L-3657

Kayl

Section locale de la commune de Kehlen

55, rue de Kehlen

L-8295

Keispelt

Section locale de Kopstal/Bridel

13, rue J.-F. Kennedy

L-8141

Bridel

Section locale de la commune de Sanem

5, rue du Moulin

L-4986

Sanem

Section locale de la commune de Mamer

54, rue Mameranus

L-8249

Mamer Mersch

Section locale de Mersch

16, rue de Pettange

L-7554

Section locale de Mertzig

Wéchen 15

L-9167

Mertzig

Section locale de Mondercange

53, rue d’Esch

L-3921

Mondercange

Section locale de Perlé

20, route d’Arlon

L-8825

Perlé

Section locale de Pétange

6, rue Prince Henri

L-4738

Pétange

Section locale de Remich

19, route du Vin

L-5405

Bech-Kleinmacher

Section locale de Rodange-Lamadelaine

104, rue de Longwy

L-4831

Rodange

Section locale de Rumelange

33, Grand’rue

L-3730

Rumelange Schifflange

Section locale de Schifflange

3, rue Aloyse Kayser

L-3852

Section locale de Steinfort

11 cité Pierre Braun

L-8366

Hagen

Section locale de Strassen

22, rue Raoul Follereau

L-8027

Strassen

Section locale de Tétange

61, rue Principale

L-3770

Tétange

Section locale de Walferdange

33C, rue de la Forêt

L-7227

Béreldange

Section locale de Wiltz

21, rue des Tondeurs

L-9570

Wiltz

Section locale d’Echternach

113, rue Krunn

L-6453

Echternach

Section locale d’Esch/Alzette

15, rue Mathias Koener

L-4174

Esch/Alzette

Section locale d’Ettelbrück

12, rue des Vergers

L-9086

Ettelbrück

Section locale de la commune de Hesperange

32, rue Dr Joseph Peffer

L-2319

Howald

62 I RAPPORT D’ACTIVITÉ 2007 - CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

503207_CroixRouge_rapport_2007.indd 64

19/02/08 14:10:39

Rapport d'activité Croix-Rouge luxembourgeoise 2007  

Rapport d'activité de la Croix-Rouge luxembourgeoise de l'année 2007

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you