Issuu on Google+

Journal trimestriel d’information sur les activités de la Croix - Rouge luxembourgeoise

Crosswords S o c i a l

Les demandeurs de protection internationale au Luxembourg :

Défis et succès dans leur accompagnement Accueil des demandeurs de protection internationale

23

Juin 2011

Imprimé sur papier recyclé

page 2

Das Projekt „ Saveurs entremêlées“ im Wohnheim in Rédange page 3 Yunus, 16 ans, mineur non accompagné

www.croix - rouge.lu

page 4

croix-rouge luxembourgeoise


page

02

Juin 2011

Interview mat der Madame MarieJosée Jacobs, Familijen - an Integratiounministesch Wéi eng Ënnerstëtzung bidden d’Servicer vum Familljeministère den „ demandeurs de protection internationale “ ( DPI ) an den Migranten ? Ob wéi eng Grenzen stousst Dir am Moment ?

Le foyer Don Bosco, la première terre d’asile

Accueil des demandeurs de protection internationale Le Foyer Don Bosco au Limperstberg est un lieu de transit pour plus de 900 migrants et réfugiés par an, un endroit baigné d’espoir mais où la place commence à manquer.

All DPI kritt déi selwécht Hëllefen vum Staat während der ganzer Prozedur, d.h. bis hien definitiv ofgeleent oder unerkannt gët. Daat sinn materiell an finanziell Leechtungen, enner annerem, Kascht an Logis, eng Krankenversécherung, Berodungen, an eng „ assistance judiciaire “. A punkto Wunnengen, d.h. foyers d’accueil war den OLAI ( Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration ) a leschter Zäit op Grenzen gestouss. Well ët nët liicht ass Wunnengen schnell ze beschaafen, ass d’Zuel vun den Awunner an deenen eenzelnen privaten an staatléchen Strukturen erop gesaat ginn.

Nombre total des DPI logés dans les 3 foyers de la Croix - Rouge luxembourgeoise

Total

Wéi gesitt Dir an dem Zesummenhang d’Roll vun lokalen an nationalen Associatiounen, ONG’ en oder aneren Akteuren ?

1.1. - 30.4.2010 1.5. - 31.8.2010 1.9. - 31.12.2010 1.1. - 30.4.2011

Ob Decisioun vum Aussenministère kann en Deel vun deenen Leit zu Lëtzebuerg bleiwen, oder muss an seng Heemescht zréck goen. Wéi ginn déi Leit an dëser Situatioun begleet ?

Soutenez les demandeurs de protection internationale ! Vous pouvez améliorer les conditions de séjour des demandeurs de protection internationale en: - faisant des dons matériels: valises et sacoches, équipement pour bébé ( p. ex. poussettes ), chaussures, tongues, vêtements hommes en bon état, livres à colorier et crayons de couleur, parapluies, etc. - faisant un don sur le compte CCPL LU52 1111 0000 1111 0000 ( mention : Migrants et Réfugiés ) - mettant à disposition ou en louant à des prix modestes des logements individuels ou en groupe - devenant bénévole au sein du service ( activités de loisirs, cours de langues individuels, etc. )

Crosswords

2011

857 122 59

752 59 67

1038

885

Evolution de la moyenne des hébergements de DPI par jour dans les 3 foyers de la Croix - Rouge luxembourgeoise ( aperçu trimestriel )

Déi zivilgesellschaftlech Akteuren hun eng ganz wichteg Roll andeem se derzou bäidroen Flüchtlingsfroen weltwäit awer besonnesch an Europa hirem Publikum méi no ze bréngen.

Am Fall wou den DPI als Flüchtling unerkannt gët, hëllefen déi Sproochekuren, déi hien während der Prozedur gemaach huet, him fir méi schnell onoofhängeg ze gin. Ët ass wichteg, d’Léit dann bei der Sich no enger Wunnéng an enger Aarbécht oder och bei den administrativen Demarchen behëlleflég ze sinn. Am Fall wou eng Persoun d’Land muss verloossen, ass et oft méi schwiereg. D’Assistante socialeën vum OLAI schwätzen awer dann mat den eenzelnen Léit iwwert dei Situatioun.

2010

Don Bosco : Centre de 1er accueil au Limpertsberg Félix Chomé : Foyer d’accueil à Eich Félix Schroeder : Foyer d’accueil pour femmes à Rédange

janvier / avril

Don Bosco

Félix Chomé

Félix Schroeder

70 68 87 170

56 56 56 55

30 34 38 45

( Limpertsberg )

( Eich )

( Rédange )

Les tableaux illustrent bien l’évolution des flux migratoires vers le Luxembourg. On constate au Luxembourg une forte vague de migrants et réfugiés qui a débuté dans les derniers mois de l’année 2010, qui s’est renforcée au cours des 4 premiers mois de l’année 2011 et qui risque de durer encore quelque temps. Pour les 4 premiers mois de l’année 2011, le nombre des DPI enregistrés approche le nombre total des 12 mois de 2010.

Devant le bureau de Jeanne Raquin, responsable sociale du Foyer Don Bosco, chacun attend son tour. Le bâtiment est actuellement occupé par 250 migrants et réfugiés pour une capacité de 150 personnes. C’est l’urgence. Au rythme des arrivées, les salles prévues pour des activités sportives ou culturelles, et même la chapelle, sont devenues des dortoirs. « La majorité sont des familles. Il y a aussi des célibataires et des mineurs non - accompagnés. En général, ils sont arrivés au Luxembourg grâce à des passeurs », témoigne Jeanne Raquin, qui accompagne ces demandeurs de protection internationale dans leurs démarches administratives et dans leur quotidien. Dédié, en théorie, au premier accueil avant un transfert vers d’autres centres ( Rédange, Rue d’Eich ), le manque de place prolonge le provisoire. Dans l’attente d’une décision du Ministère des Affaires Etrangères, qui leur permettra ou non de rester au Luxembourg, ils trouvent ici de quoi manger, se vêtir, participant à la vie du Foyer et à son entretien. De nombreuses nationalités s’y côtoient. A leur arrivée, la plupart n’ont rien. Leurs seules richesses : cet espoir qui a résisté à un passé souvent heurté et une culture qu’ils partagent peu à peu avec ceux qui les entourent. « Il y a beaucoup de monde mais l’atmosphère est très bonne », confie une résidente, arrivée de Serbie en février. « Ils ont beaucoup à offrir », insiste Jeanne. Vincent Rindone, responsable technique du centre, souligne la volonté de ces gens. « Il n’y a jamais de tensions. Ils sont sociables, gentils et ont le sens de la famille. Beaucoup les rejettent, mais le rejet c’est souvent le fruit de la méconnaissance », confie-t-il, à l’heure où tous se réunissent au réfectoire pour le repas. Un poignant moment d’échange, un moment d´apaisement.

Responsable du service Migrants et Réfugiés, Nadine Conrardy évoque le rôle de ce service. « En lançant le service il y a sept ans, nous nous sommes inspirés de ce qui se faisait dans les pays voisins. Cependant beaucoup de choses sont différentes, comme les lois ou l’origine des migrants. Nous nous occupons d’abord du premier accueil. Il s’agit de recevoir ces gens dans les meilleures conditions possibles. Mais aujourd’hui le taux d’occupation du Foyer Don Bosco est au - delà de l’acceptable. Nous accompagnons ces gens dans les démarches administratives et leur fournissons un encadrement adapté ( logement, repas, accès aux soins, suivi psychologique, etc. ). Nous avons, par ailleurs, deux autres centres situés Rue d’Eich ( familles et mineurs non accompagnés) gracieusement mis à disposition par la Fondation Chomé, et à Rédange ( mères ou femmes célibataires ). Nous réalisons aussi des projets et des activités liés aux migrants. C’est très intéressant de travailler au contact de gens de cultures très diverses. C’est enrichissant de voir comment ces gens se débrouillent avec leur vécu et leurs moyens. Grâce à eux nous apprenons beaucoup ».


Juin 2011 page

Integration auf kreative Art und Weise :

Das Projekt „ Saveurs entremêlées “ im Wohnheim in Rédange In einem zweiten Schritt wird das geerntete Gemüse gemeinsam zubereitet. Dazu finden wöchentlich Workshops statt. Neben den Migrantinnen sind auch alle Einheimischen und Interessenten eingeladen. Die teilnehmenden Personen werden in verschiedene Gruppen eingeteilt, um so eine möglichst große Vielfalt an Kulturen und kulinarischen Traditionen zu gewährleisten. Pro Gruppe ist auch eine Ernährungsberatung und eine Einführung in Küchenhygiene vorgesehen. In den Workshops geht es in erster Linie um den Austausch von Rezepten, um dadurch die einzelnen Kulturen besser kennenzulernen. Zu guter Letzt steht aber auch das gemeinsame Essen im Mittelpunkt. Die Teilnehmerinnen haben hier die Möglichkeit ihr Land und ihre Traditionen vorzustellen, z.B. durch Kollage, Tänze oder für ihre Heimat typische Gegenstände.

Zu Beginn begegneten einige Einheimische in Rédange den Bewohnerinnen der Einrichtung für Migranten und Flüchtlinge des Roten Kreuzes mit Argwohn und Misstrauen. Sie waren oftmals von Vorurteilen und Stereotypen geleitet, so dass sich die Frage stellte wie man diesem Umstand in einem ungezwungenen Rahmen entgegenwirken könne. Neben anderen Projekten, wurde das Projekt „ Saveurs entremêlées “ gestartet. Es wird finanziell durch den Europaïschen Flüchtlingsfond und die luxemburgische Regierung unterstützt. Das Projekt verfolgt zwei Ziele. Zum einen soll den rund 50 Bewohnerinnen des „ Foyer d’accueil de Rédange “, die aus den unterschiedlichsten Ländern kommen, der Kontakt zueinander erleichtert werden. Doch nicht nur untereinander soll das kulturelle Verständnis gefördert werden, sondern auch und insbesondere zu den Einheimischen in der Ortschaft. So wird den Teilnehmerinnen ermöglicht auf eine ungezwungene und kreative Art und Weise Kontakt zueinander zu finden und sich kennenzulernen.

Klodiana Calliku, Initiatorin dieses Projekts, bestätigt, dass das Konzept sehr gut bei allen Teilnehmerinnen ankommt und für jeden eine Bereicherung ist. „ Zum einen haben die Migrantinnen die Möglichkeit ihr Können zu zeigen und weiterzugeben. Die luxemburgischen Teilnehmerinnen sind oft überrascht wozu unsere Bewohnerinnen fähig sind und welches Wissen sie haben. Auf der anderen Seite lernen die Bewohnerinnen aber auch etwas von der luxemburgischen Kultur kennen und knüpfen Kontakte außerhalb des Wohnheims. So singen z.B. mittlerweile 2 Bewohnerinnen im örtlichen Gesangverein, der Chorale St-Cécile mit “.

Jeder ist natürlich herzlich eingeladen bei diesem Projekt mitzuwirken. Weitere Informationen und Anmeldungen unter 26 62 11 36 oder an klodiana.calliku@croix-rouge.lu

• Leitung von 3 Asylantenheimen und Betreuung derer Einwohner : - Centre d’accueil Don Bosco, Erstauffangzentrum für alle, die einen Asylantrag in Luxemburg stellen - Foyer Eich, Asylantenheim für Familien mit besonderen Bedürfnissen und unbegleitete Jugendliche - Foyer Félix Schroeder in Rédange : Asylantenheim für Frauen mit oder ohne Kinder • Anlaufstelle und Informationsangebot für Migranten ( unabhängig von ihrem juristischen Status )

Témoignage de participantes au projet « Saveurs entremêlées » Cécile, résidante au foyer Rédange : « Les cours de cuisine m’ont donné la possibilité d’échanger avec d’autres personnes et de créer des amitiés. Je suis maintenant intégrée, depuis un an, dans la chorale de Rédange. Je chantais avant et je suis très contente de pouvoir le faire ici, ce qui me change aussi les idées durant la journée ». Sonia, participante au projet : « Les Saveurs entremêlées me donnent la possibilité de connaître d’autres cultures et leur cuisine, souvent inconnues chez nous. Tout le monde est très motivé pour présenter sa culture et s’ouvrir à la culture des autres. J’aimerais bien aller au - delà de la cuisine et approcher les différentes cultures à travers l’art, comme par exemple la musique, la danse ou la peinture ».

Im Interview mit einem Bewohner des Wohnheims des Luxemburger Roten Kreuzes in Eich „ Ich habe keine Arbeitserlaubnis, was meine Arbeitssuche schwierig gestaltet. Von vier Arbeitsangeboten konnte ich bis jetzt keines wahrnehmen, da die Prozedur des Ministeriums um eine Arbeitserlaubnis zu bekommen bis zu drei Monaten dauern kann. So lange wartet natürlich kein Arbeitgeber. Diese Situation ist sehr belastend für meine Familie. Wir können uns nicht das leisten, was andere Familien als selbstverständlich ansehen, Dinge des alltäglichen Lebens - eine schöne Wohnung, Urlaub. Dies ist umso schmerzlicher als dass ich gerne arbeiten würde, um meiner Familie ein gutes Leben zu ermöglichen, ich jedoch durch bürokratische Hürden daran gehindert werde “. „ Wir fühlen uns heimisch in Luxemburg. Mit den Nachbarn im Viertel verstehen wir uns sehr gut und finden auch oft Zeit für ein Gespräch. Ein großer Erfolg ist sicherlich, dass meine vier Kinder auch außerhalb der Schule sehr engagiert sind, zwei meiner Töchter im Modelbereich, mein Sohn in einer Fußballmannschaft. Die Genehmigung einer Aufenthaltserlaubnis wäre eine große Erleichterung, um unser Leben selbst gestalten zu können. Ich gebe die Hoffnung nicht auf, dass ich eines Tages meiner Familie ihre Wünsche erfüllen kann “.

Das Konzept setzt sich insgesamt aus drei Teilbereichen zusammen. In einem ersten Schritt bewirtschaften die Bewohnerinnen der Einrichtung einen Gemüsegarten, unter Anleitung und Beratung von Fachleuten. Diese stellen ihr Wissen zum richtigen Anbau von heimischen Gemüsesorten, aber auch das entsprechende Material und Werkzeug zur Verfügung. Die Abteilung „ Migrants et Réfugiés “ des Roten Kreuz ist eine Anlaufstelle für Asylanten, Flüchtlinge sowie Migranten im Allgemeinen. Aufgabenbereiche und Angebote der Dienststelle sind folgende :

03

• Durchführung von Projekten die vom Europäischen Flüchtlingsfonds und vom Familienministerium unterstützt werden : - Betreuung von unbegleiteten Jugendlichen und Asylanten mit besonderen Bedürfnissen - Psychotranskulturelle Begleitung von Asylanten, die schwere psychische Leiden haben - Integrationsprojekt „ Saveurs entremêlées “ - Fortbildung für Mitarbeiter, die im Bereich des Empfangs von Asylanten arbeiten • Regelmäßige Besuche in Abschiebehaft • Begleitung und neutrale Beobachtung von Abschiebungen • Tracing, Suche nach Familienmitglieder ( in Zusam- menarbeit mit dem Internationalen Roten Kreuz ) • Netzwerkarbeit mit anderen europäischen Rotkreuzgesellschaften.

Témoignage de Mina, bénévole au service Migrants et Réfugiés de la Croix-Rouge luxembourgeoise « En rentrant au Luxembourg, j’ai décidé de m’engager comme bénévole. Mes recherches m’ont amenée à la Croix - Rouge où on m’a offert un travail hebdomadaire d’accompagnement en cours de français pour Anna. Au début, cet investissement en temps avait pour but de me faire garder les pieds sur terre, de me rappeler les vraies valeurs de la vie : la solidarité et les relations humaines. Très vite mon engagement s’est transformé en une forte amitié. Les cours de français sont passés au second plan et une belle relation entre deux personnes a pris place ; une amitié impossible sans le cadre du bénévolat ».

Crosswords


page

04

Juin 2011

Weltflüchtlingstag am 20. Juni 2011 Der Weltflüchtlingstag, der jedes Jahr am 20. Juni stattfindet, soll die Öffentlichkeit auf die Problematik der Flüchtlinge weltweit aufmerksam machen.

60 Jahre Genfer Flüchtlingskonvention Die Genfer Flüchtlingskonvention, eigentlich „ Abkommen über die Rechtsstellung der Flüchtlinge “, wurde 1951 durch die Vereinten Nationen beschlossen. Sie bestimmt die Richtlinien, nach denen sich die Staaten bei der Anerkennung eines Flüchtlingsstatus richten müssen. Die Konvention bestimmt auch die Rechte und Pflichten dieser Personen, so z.B. das Recht auf Asyl, das Recht auf eine Unterkunft und auf Bildung.

Agenda de l‘été 02 juillet – Festival MeYouZik – Luxembourg La Croix - Rouge luxembourgeoise sera présente au festival MeYouZik, le 2 juillet 2011 de 11h à 18h sur la place Guillaume ( « Knuedler » ). Il y aura un stand et des animations seront proposées. Le festival des musiques du monde a lieu depuis quelques années et est connu pour sa variété de groupes sur scènes, qui reflète la variété des cultures au Luxembourg.

Exemples d’insertions :

Yunus, 16 ans, mineur non accompagné « J’ai dû fuir mon pays, l’Afghanistan, et être séparé de ma famille à cause des problèmes politiques de mon père. En 2008, je suis arrivé au Luxembourg comme mineur non accompagné. J’ai bénéficié de l’aide de la Croix - Rouge qui m’a suivi dans toutes mes démarches administratives, notamment pour les dossiers de demande d’asile. Elle m’a également aidé à trouver un logement et m’a accompagné dans ma recherche de formation. J’ai passé un test de mathématiques auprès du Ministère de l’Education pour pouvoir intégrer une classe du lycée technique. L’année prochaine, si tout se passe bien, je passerai dans la section du bac international. L’école au Luxembourg m’a permis d’apprendre le français et le luxembourgeois, je me suis ainsi intégré plus facilement. Je souhaite maintenant apprendre l’allemand. J’ai pu également pratiquer des activités sportives comme le kung - fu et la gymnastique. J’ai d’ailleurs entraîné d’autres jeunes à la gym comme volontaire pendant quelques mois. J’ai beaucoup aimé cette expérience. Je participe également régulièrement à des expéditions au Luxembourg. Je prends assez souvent contact avec la responsable du « Mérite Jeunesse » pour me tenir au courant des activités sportives et culturelles prévues. Mon école m’a récemment élu membre du « Mérite Jeunesse » pour me récompenser

Témoignage d’un migrant régularisé travaillant au Luxembourg :

Monsieur T. vivait au Nigéria jusqu’en 2004. Des raisons médicales et politiques l’ont poussé à fuir ce pays avec son fils. Arrivé au Luxembourg depuis 7 ans, il a bénéficié de l’aide de la Croix - Rouge. Il est désormais régularisé. Lorsqu’il est arrivé au Luxembourg, le Ministère l’a dirigé vers la Croix - Rouge. Il a bénéficié d’un logement et d’un accompagnement ainsi que d’un soutien pour trouver un emploi. Le plus dur pour lui était de ne rien pouvoir faire : « Rester chez soi à longueur de journée, ça rend fou ! ». Finalement, il fut régularisé en 2008. La Croix - Rouge est devenue comme sa famille. Aujourd’hui agent d’entretien sur autoroute, il vit dans un appartement avec deux chambres. Son fils est scolarisé et travaille bien à l’école. « La Croix - Rouge m’a aidé et j’espère vraiment pouvoir l’aider à mon tour » conclut-il.

de tout mon parcours depuis mon arrivée au Luxembourg. Le pays m’a ouvert les bras et m’a permis de faire tout ce que je fais aujourd’hui et de devenir quelqu’un de bien ».

L’entrée sur le marché du travail

Interview d’un directeur d’une entreprise du secteur du bâtiment et le Luxembourg. Il faut un certain temps d’adaptation. Mais, il y a une forme de reconnaissance qui fidélise ce personnel et peut en l’occurrence inciter à lui attribuer certaines tâches de confiance qui lui montrent notre appréciation ». Donc un profil assez positif ? « Oui. Une personne qui ne demande qu’à travailler. Aucun absentéisme et toujours volontaire en cas de besoin ».

10 juillet – « Schlassfest » – Colpach La traditionnelle « Schlassfest » se tiendra de 10h à 19h dans le parc du Centre de Convalescence Emile Mayrisch de la Croix - Rouge à Colpach-Bas. Le programme varié sera propice à l’amusement et à la détente en famille : marché aux puces, stands de ventes divers proposés par les sections locales de la Croix - Rouge, animations pour enfants, concert ( fanfare ), thé dansant, tombola, restauration sur place, etc. Deux activités spéciales auront lieu pour cette édition 2011 : une exposition de voitures de collection et un après - midi « portes - ouvertes » du Centre de Convalescence. De 14h à 16h, le public pourra rencontrer les professionnels du Centre, découvrir les nouveaux locaux et ses équipements, assister à des démonstrations de matériel et obtenir toutes les informations sur leur utilité. Certaines installations pourront même être essayées gratuitement. Alors, si vous êtes curieux de connaitre les activités du Centre de Convalescence Emile Mayrisch, n’hésitez pas à vous joindre à nous !

Vous avez embauché un demandeur de protection internationale. En êtes-vous satisfait ? « Notre employé a maintenant son permis de séjour et il travaille régulièrement chez nous, mais je ne cache pas qu’au début c’était difficile, notamment à cause des problèmes administratifs. Il fallait en effet avoir tous les 6 mois une autorisation d’occupation temporaire. Pour une entreprise qui veut compter sur un personnel stable, personnel qu’elle forme par ailleurs, ce n’est pas idéal. Bien que cette inconnue soit compensée par l’engagement de l’employé, je ne pourrais pas embaucher que des personnes dans cette situation ». Avez-vous rencontré d’autres problèmes ? « Oui, il peut y avoir des problèmes culturels. Quelqu’un peut être motivé, mais les méthodes de travail changent parfois radicalement entre le pays de provenance

Etes-vous prêt à recommencer l’expérience ? « Il n’y a pas plus de problèmes qu’avec un autre européen avec l’avantage d’une plus grande fidélisation et pour une entreprise c’est important. Mais comme je l’ai dit, il existe des mentalités différentes et on recherche objectivement des gens qui, avec papiers en règle ou en cours de régularisation, répondent aux attentes. Côté administratif, les démarches ne sont pas compliquées mais c’est l’incertitude qui freine ». Témoignage d’Avdi, ancien DPI, résident régulièrement au Luxembourg, travaillant dans cette même entreprise : « Je suis ouvrier magasinier en dépôt. Au début, j’ai travaillé avec des contrats renouvelables à cause de mon autorisation de travail temporaire, mais ils ont été suivis d’un contrat indéterminé. J’ai eu la chance de me retrouver dans une bonne entreprise. On travaille dans une bonne ambiance ».

Impressum Crosswords est édité par la Croix - Rouge luxembourgeoise 44, Boulevard Joseph II L - 1840 Luxembourg Adresse postale : B.P. 404 L - 2014 Luxembourg Téléphone : 27 55-2005, helpline Croix - Rouge : 2755 E-mail : crosswords@croix - rouge.lu Compte : CCPL IBAN LU52 1111 0000 1111 0000 Coordination : Nadine Conrardy, Jean - Marc Le Coq. Ont collaboré à cette édition : Marie-Josée Jacobs, Nadine Conrardy,

Crosswords

Nicolas Martin, Klodiana Calliku, Tanja Kinnen, Vincent Rindone, Romuald Saucey, Soulang Nguon. Photos : Nicolas Scholtus, Jorge Valente, image banks. Conception graphique : Alternatives Communication S.à r.l. Impression : Imprimerie Faber. Tirage : 20.000 exemplaires. Les informations contenues dans cette publication sont actuelles au 31 mai 2011.

C


Crosswords n23 - social