Issuu on Google+

Le quartier du Marché à Meaux

L’ ÉQUILIBRE URBAIN D’UN TISSU ANCIEN > Le tissu serré et homogène, un maillage en finesse des rues > La place laissée à l’eau : les grèves, les berges > La place de foire au coeur du quartier > L’importance du canal dans l’organisation et la vie du Marché

DES VEINES VEGETALES QUI TRAVERSENT LA VILLE LE CANAL DE CORNILLON & LE CANAL DE CHALIFERT, DES ENTAILLES DANS L’ESPACE

UN QUARTIER CALCIFIÉ DANS SA TRAME URBAINE BOULEVERSÉE > Une autoroute entre dans la ville, un couperet dans le tissu et dans l’organisation du quartier > La disparition des espaces de transition terre/eau > La place du marché s’est atrophiée > La disparition de l’identité du quartier

RETISSER & SURPRENDRE RETISSER LA TRAME URBAINE ENTAILLÉE DU QUARTIER DU MARCHÉ > retrouver une échelle de vie pour les habitants, > revasculariser le corps du quartier > retrouver des franges avec l’eau SURPRENDRE CELUI QUI VIENT AU MARCHÉ > lui faire comprendre qu’il entre sur une île, c’est le double passage de l’eau

UNE ARTICULATION ORGANIQUE UNE VEINE VERTE QUI FAIT ENTRER LA VÉGÉTATION DANS LA VILLE Le canal de Cornillon est une interface entre les deux espaces naturels qui enserrent la ville.

COLETTE NOUIS

TRAVAIL DE FIN D’ETUDES JUIN 2011

Ecole Nationale Supérieure de la Nature & du Paysage


PLAN MASSE AU 2000ème

N

COLETTE NOUIS

TRAVAIL DE FIN D’ETUDES JUIN 2011

Ecole Nationale Supérieure de la Nature & du Paysage


RETISSER

DU QUARTIER À LA RIVIÈRE, DE LA VILLE À L’ÎLE

un PONTON pour se promener tout autour de l’île, retrouver l’épaisseur de la rivière dans la ville une COULEUR pour voir l’île et ses limites un CAFÉ sur une esplanade comme invitation à la promenade ENTRE CAFÉ ET GUINGUETTE, S’ARRÊTER AU BORD DE L’EAU ET REGARDER L’ÎLE

UNE COULEUR COMME DE NOUVEAUX REMPARTS > un ponton pour se promener tout autour de l’île > aller sur la rivière et réaliser son épaisseur dans la ville > une couleur comme un nouvel élément d’identification et de singularité de l’île dans la ville

COUPE EE’ AU 150ème

> un espace indépendant, > des volumes qui se complètent > une structure métallique, mi-encastrée dans le parking de la gare

COUPE FF’ AU 250ème

UNE ESPLANADE SUR LA MARNE, ENTRE GARE ET ÎLE - une invitation à la promenade

EE’ PONTON MÉTALLIQUE - POUTRES & CAILLEBOTIS largeur du ponton 7m, hauteur au dessus de l’eau 4m

FF’

Butomus Carex Iris ombellatus acutiformis pseudoacorus

Joncus usitatis

Nuphar Phragmite lutea australis

Typha latifolia

Hippuris vulgaris

Sagittaria sagittifolia

BACS & POTS DE PLANTATION EN ACIER CORTEN

ARBUSTES

dimensions bac : L200 x l80 x h80 m dimensions pot : diam. 100/60 x h120

Buddleia davidii

Armeria Centaurea maritima montana

Cistus x hybridus

Cornus alba

Lychnis Eschscholzia coronaria californica

COLETTE NOUIS

Philadelphus coronarius

Iris germanica

Solanum rantonuetii

Sedum Sedum album arachnoideum

Colutea arborescens

Sedum Sedum lydium spectabilis

TRAVAIL DE FIN D’ETUDES JUIN 2011

DÉTAIL DE PLAN MASSE AU 500ème

Ecole Nationale Supérieure de la Nature & du Paysage


RETISSER

UN BOULEVARD URBAIN POUR SE RENDRE AU MARCHÉ un BOULEVARD URBAIN pour revasculariser le quartier la PLACE DU MARCHÉ, une nouvelle identité forte et un noyau de vie pour le quartier

UNE NOUVELLE HALLE SUR LE DEVANT DE LA SCÈNE > une structure en poutre lamellée-collée > une surface de marché couvert supplémentaire d’environ 600m2

UNE ESPLANADE COMMUNE pour la médiathèque et le marché, une terrasse accueillante pour les cafés & restaurants

VARIATIONS AUTOUR DU BOULEVARD

Chaussée et piste cyclable

COUPE GG’ AU 250ème

Chaussée, piste cyclable & arrêt de bus

Chaussée, piste cyclable & stationnements

DÉTAIL DE PLAN MASSE AU 500ème

Corylus avelana

AVANT L’ÎLE

Betula utilis

DANS L’ÎLE

Alnus glutinosa

COUPE DE PRINCIPE AU 100ème

Acer monspessulanum

GG’

LE NOUVEAU BOULEVARD - une juste échelle de déplacements à travers le Marché COLETTE NOUIS

TRAVAIL DE FIN D’ETUDES JUIN 2011

DÉTAIL DE PLAN MASSE AU 500ème Ecole Nationale Supérieure de la Nature & du Paysage


SURPRENDRE

LE CANAL DE CORNILLON, FONDEMENT DE L’ÎLE c’est le lieu pour COMPRENDRE la singularité du Marché c’est le DOUBLE PASSAGE de l’eau qui fabrique la Grande Ile de Meaux c’est un lieu UNIQUE & SINGULIER dans la ville c’est l’IMAGINAIRE du promeneur et de son parcours, un lieu hors temps dans la ville

COUPE LONGITUDINALE AU 200ème

LE JARDIN D’EAU DU CANAL DE CORNILLON - une entaille dans l’espace et dans le temps

JJ’

KK’

LL’

COLETTE NOUIS

TRAVAIL DE FIN D’ETUDES JUIN 2011

Ecole Nationale Supérieure de la Nature & du Paysage


UN LIEU QUI DEVIENT PÉDAGOGIQUE ET QUI VEILLE À LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE DE LA RIVIÈRE > trois bassins de lagunage pour épurer l’eau de la Marne et retrouver une eau plus propre dans le canal de Cornillon > c’est à la fois un espace pédagogique, et la continuité à travers la ville, des deux espaces naturels de l’agglomération > ce sont des jardins qui terminent la boucle de promenade autour de l’île > la necessité de conserver et de voir l’eau pour comprendre le Marché comme île géographique dans la ville

LE PRINCIPE SIMPLE DES VASES COMMUNICANTS

COUPE HH’ AU 200ème

SCHÉMA & COUPE DE PRINCIPE > 2 tuyaux souples accrochés à un flotteur, la prise d’eau est toujours sous l’eau quel que soit le niveau de la Marne > 2 tuyaux diamètre 50 mm permettent d’évacuer 19,2 m3 d’eau par jour, soit la contenance d’un bassin (950 m3) en 25 jours, soit une circulation suffisamment lente pour une épuration phyto-sanitaire des eaux de la Marne

COUPE JJ’ AU 150ème

COUPE KK’ AU 200ème DÉTAIL DE PLAN MASSE AU 500ème

PLANTES AQUATIQUES DES BASSINS DE LAGUNAGE

Butomus ombelatus

Phragmite Iris australis pseudoacorus

Scirpus lacustris

Carex acutiformis

Sparganium erectum

Elodea canadensis

Potamogeton crispus

Ceratophylum demersum

Nuphar lutea

Sagittaria sagittifolia

JARDIN DE CORNILLON - PLANTES AQUATIQUES ET DES MILIEUX HUMIDES HH’

Butomus ombellatus

Carex Iris acutiformis pseudoacorus

Joncus usitatis

Nuphar lutea

Phragmite australis

Typha angustifolia

Typha latifolia

Hippuris vulgaris

Sagittaria Schoenoplectus sagittifolia palustris

Stachys palustris

SAULAIE - DERNIER BASSIN DE LAGUNAGE

Salix alba

Salix daphnoides

Salix matsudina

Salix caprea

Salix viminalis

LES JARDINS DE L’ÉCLUSE - se promener à la cime des saules sur les anciens quais pavés

COLETTE NOUIS

TRAVAIL DE FIN D’ETUDES JUIN 2011

Ecole Nationale Supérieure de la Nature & du Paysage


SURPRENDRE

LA GÉNÉROSITÉ DU VERGER POUR S’APPROCHER DE L’EAU

c’est PROVOQUER UNE ACCROCHE pour le promeneur et le guider jusqu’à la rivière, puis vers le canal de Chalifert c’est un lieu pédagogique en ECHO aux potagers et vers les milieux humides de bord de cours d’eau

POMMES À CROQUER L’À-PROPOS DES ESSENCES LOCALES RETROUVER DES SAVEURS ET DES FORMES AUTOUR DES ESSENCES BRIARDES Belle Joséphine

POMMES À CIDRE Hochet

Vérité PRUNES

CERISES

Datte

POIRES Martin Sec de Provins Bassard

Montmorency de Sauvigny

Chat Rôti

Carrière

Bonne de Bry

Faro

Sebin jaune

Bachelier

Fleuritard

COUPE LL’ AU 250ème LE TRAVAIL DU VERGER POUR PARTAGER

UN VOCABULAIRE EN ECHO À L’OUVRAGE D’ART DU CANAL

DÉTAIL DE SOL DU VERGER

COLETTE NOUIS

TRAVAIL DE FIN D’ETUDES JUIN 2011

Grille de clôture Acier corten

MURET DE BRIQUES

ALLÉE STABILISÉE

MURET DE BRIQUES

ALLÉE FAUCHÉE

ALLÉE FAUCHÉE

PRAIRIE NATURELLE

> une arboriculture sans produit d’origine pétro-chimique > les tâches d’arboriculture réalisées manuellement > cueillette puis vente des fruits sur place et/ou au marché > accueil du public : le verger comme lieu de détente, d’observation, d’information

PRAIRIE NATURELLE

Muret banc

Ecole Nationale Supérieure de la Nature & du Paysage


SURPRENDRE

L’INSOLITE D’UN HALAGE ENTRE CANAL ET RIVIÈRE

DES POTAGERS ENTRE DEUX EAUX

OUVRIR les fenêtres du coteau et COMPRENDRE le pincement de la rivière ouvrir la langue de terre pour voir le PARRALLÈLE INSOLITE de la rivière et du canal

UN MATÉRIEL DE TRAVAIL COMMUN, UN ROYAUME À INVENTER

UNE INVITATION À JARDINER POUR SON MILIEU

DÉTAIL DE PLAN MASSE AU 500ème

COUPE MM’ AU 250ème

MM’ > une parcelle de 150 à 200m2 > un cabanon de 4 m2 sur pilotis > un composteur de 1,5 m3, modulable > une citerne de récupération des eaux de pluie de 400 L > accès à la pompe à eau manuelle (environ 1 pompe pour 10 potagers) > respecter la charte de jardinage

> ne pas utiliser d’engrais et de pesticides pétro-chimiques > favoriser les amendements organiques naturels et composter ses déchets végétaux > planter en cultures associées > raisonner sa consommation d’eau

POMPE À EAU MANUELLE

COUPE LONGITUDINALE AU 200ème

AULNES

Sambucus nigra

Sambucus nigra purpurea

Alnus glutinosa

Prunus nipponica

Prunus serrulata

Prunus padus

> 2 jardiniers 4h/semaines pour entretenir les fenêtres sur la rivière > fauchage et taille 2 fois/an

Prunus sargentii

HERBACÉES

Alnus rubra

Acer griseum

PRUNIERS

Acer Acer saccharinum buergerianum

SUREAUX

ERABLES

Acer ginnala

DES FENÊTRES JARDINÉES

Aquilegia vulgaris

COLETTE NOUIS

Calendula officinalis

Galanthus nivalis

Hyacinthoides non-scripta

TRAVAIL DE FIN D’ETUDES JUIN 2011

Allium ursinum

Myosotis sylvatica

Ecole Nationale Supérieure de la Nature & du Paysage


PANNEAUX TFE - PROJET