Démasquons les soins de santé ! Le Monde en classe

Scroll for more

Page 1

no 1 - Année scolaire 2020-2021

LE M

NDE

MAGAZINE D’ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ MONDIALE ET SOLIDAIRE – 6 À 12 ANS

Démasquons les soins de santé ! INÉGALITÉS


PROF

PAGE 1

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT

INTRODUCTION

Démasquons les soins de santé !

© Reporters

Démasquons les soins de santé ! Ce dossier pédagogique vise à aborder en classe la crise sanitaire liée au COVID-19, ses impacts dans différentes parties du monde et l’accès aux soins en Belgique et dans les pays du Sud. Ce document vise la compréhension de la problématique de la pandémie et propose ensuite des pistes pour renforcer l’accès aux soins médicaux. Ce thème a déjà sûrement été abordé en classe. Le présent outil vous aidera à approfondir la réflexion en élargissant le spectre d’analyse aux systèmes de santé en place dans les autres régions du monde. Plusieurs questions seront soulevées afin de baliser l’entrée en matière. Que signifie « la santé » ? Comment fonctionnent les systèmes de santé ? Quels en sont les acteurs et comment agissent-ils en qualité de personnel soignant ? Quelle différence peut être établie entre un médecin exerçant en milieu hospitalier et un autre exerçant en maison médicale ? Ces caractéristiques sont-elles valables pour la Belgique comme pour le reste du monde ? Que recouvre la notion de « soins de santé » ? Les soins de santé sont-ils accessibles pour tous les individus partout dans le monde ? Ce numéro de notre revue offre la possibilité de vous appuyer sur des témoignages authentiques issus du personnel de santé, de revenir sur

l’expérience de confinement vécue par les enfants et d’explorer le principe de solidarité et son application en lien étroit avec le concept de « droit à la santé ». La crise sanitaire liée au Covid-19 a mis à nu les inégalités sociales préexistantes. Les inégalités sociales se traduisent en inégalités de soins importantes, démontrant que seul un système de santé permettant l’accès aux soins à toutes et tous et un système de protection sociale performant peuvent permettre à tout un chacun d’accéder à une vie digne, et lui offrir la possibilité de se soigner en cas de maladie. L’accès aux soins reste pourtant inaccessible, ou fort limité, pour la majorité des populations des pays en développement. Dans le contexte sanitaire alarmant du coronavirus, la majorité de la population mondiale s’est retrouvée confinée et l’économie a été mise à l’arrêt pendant plusieurs mois. La crise économique suite à la crise sanitaire a de nombreuses répercussions sociales sur les populations, comme la précarisation des personnes vulnérables, les pertes de revenus pour de nombreuses familles toutes régions confondues, l’impossibilité de retrouver une activité lors de la reprise… La santé économique de grandes puissances mondiales a également été mise à mal.

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 2

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT

INTRODUCTION

La crise sanitaire a par ailleurs mis en exergue la dépendance de pays comme la Belgique concernant les fournitures de matériel médical (masques, gel hydro alcoolique…). Ce contexte a permis la mise en évidence des failles du système de santé européen considéré jusqu’alors comme le plus performant au monde. Dans certaines régions comme l’Amazonie au Brésil, le manque d’efficacité des systèmes sanitaires en place pose problème, car il ne permet pas de soigner décemment les patients atteints du COVID-19, qui pour certaines populations locales, a pour effet une mortalité élevée. Dans d’autres pays comme l’Inde, ce sont les conséquences sociales et économiques du confinement qui sont le plus à craindre. En effet, les pays en développement ne disposent d’aucune structure permettant l’accès à des revenus de remplacement. Ce sont des millions de familles qui se retrouvent sans aucun revenu pour assurer leur subsistance. Cette précarité est aussi identifiable dans d’autres pays où les franges les plus vulnérables de la population, telles que les sans-papiers, les personnes sans-abri ou les personnes à faibles revenus se voient encore plus précarisées qu’avant cette crise. En parallèle, d’autres régions du monde n’ont pu se protéger du virus au vu du contexte géopolitique dans lequel la population évolue. C’est le cas dans la bande de Gaza, où l’accès aux médicaments et à l’eau potable ne permet nullement de se confiner ni de respecter les gestes barrières et la distanciation physique. Gestes pourtant primordiaux pour préserver la population de la maladie et pour limiter sa propagation. La mise en place réelle d’un confinement peut s’avérer compliquée, voire impossible, dans des régions où le secteur informel est la principale source de revenus pour de nombreuses personnes. Pourtant, les initiatives de solidarité se sont multipliées et des groupes d’entraide voient le jour çà et là. Cette crise a montré la capacité des citoyens à s’organiser et à faire preuve de solidarité envers les plus vulnérables, que cela soit sous forme d’entraide entre voisins pour faire les courses pour les plus vulnérables, à la fabrication et distribution de masques, aux gestes d’attention et de soutien envers les travailleurs et travailleuses en première ligne…

Le droit à la santé, un droit universel ? Aujourd’hui, le droit à la santé est un droit universel. Le droit à la santé comprend l’accès, en temps utile, à des soins de santé acceptables, d’une qualité satisfaisante et d’un coût abordable 1. Pourtant, depuis plusieurs décennies, les systèmes de santé ont été fragilisés, mettant sous pression les effectifs du personnel médical. Les remboursements sont parfois insuffisants, obligeant par exemple en Belgique, où le système de santé publique est pourtant parmi les plus développés du monde, des personnes à reporter une consultation médicale pour raisons financières. Dans les pays où le système de santé est largement privatisé, les soins de santé peuvent coûter cher, très cher. Ainsi, plus d’un million d’euros fut facturé à un citoyen américain pour avoir été hospitalisé deux mois pour cause du COVID-19. 2 Les écarts entre les personnes les plus vulnérables et les personnes les plus riches se creusent, ajoutant des inégalités supplémentaires entre les individus : faute de prise en charge à temps, les pathologies s’aggravent pour les personnes dans le besoin. À l’échelle mondiale, les écarts entre les pays du monde se maintiennent, et pour cause : l’espérance de vie dans les pays à revenu faible est inférieure de 18,1 ans par rapport à un pays dont le revenu est élevé. La mortalité infantile touche plus durement les régions les plus pauvres de la planète. C’est ainsi qu’un enfant sur quatorze décède avant son cinquième anniversaire. 3 Le droit à la santé fait partie des droits humains universels. Pourtant, la réalité présente un tout autre tableau. Le droit à la santé au 21e siècle n’est pas encore une réalité pour toutes et tous, même en Europe. L’accès aux soins pour toutes et tous, un combat de longue date L’accès aux soins de santé est un droit universel. Tout être humain, qu’il soit issu d’un milieu privilégié ou non, peu importe où il vit, doit pouvoir bénéficier de soins de santé. Les pays occidentaux, dont la Belgique, ont été traversés à la fin du 19e siècle par des mouvements sociaux qui cherchaient à renforcer l’accès aux soins pour toutes et tous (création d’une caisse de solidarité

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 3

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT

INTRODUCTION

pour donner naissance à la sécurité sociale, mise en place de campagnes de prévention et d’information pour faciliter l’accès aux soins de santé…). En Belgique, la sécurité sociale a été instituée au sortir de la seconde guerre mondiale avec l’instauration d’un système d’assurance-maladie. Autre exemple, de l’autre côté de l’Atlantique, avant l’arrivée d’Obama à la tête des États-Unis, 16,9 % de la population n’avait pas de couverture santé. Le reste de la population était obligé de contracter une assurance privée coûteuse et restrictive pour certaines pathologies. En 2014, l’Obamacare fut votée dans le but de réduire les inégalités d’accès aux soins de santé. La nouvelle loi démocratise l’accès aux soins de santé aux personnes précarisées, assure la gratuité de plusieurs tests de dépistages, etc. Cette loi fut toutefois détricotée via des amendements votés au Congrès en 2017, suite à l’arrivée de Donald Trump à la tête du pays, mettant fin à l’assurance obligatoire. 4 Suite à cela, de nombreux Américains qui ne rentrent pas dans les critères des programmes sociaux ne sont plus assurés et reportent les soins, en pleine épidémie de COVID-19.

Outre les coûts, plusieurs autres types d’obstacles rendent les soins de santé inaccessibles à de nombreuses personnes dans le monde. Les barrières géographiques sont l’une d’entre elles. À titre d’exemple, au Zimbabwe, une personne doit marcher en moyenne deux heures pour rejoindre l’hôpital le plus proche. 5 La distance que doit parcourir un individu pour trouver un médecin ou un centre de santé représente un obstacle non négligeable. À cela s’ajoutent des routes parfois dangereuses pour cause de conflits ou encore des obstacles comme des chemins escarpés, des inondations rendant la route plus éprouvante et parfois même impraticable pour une personne dont les soins médicaux sont urgents. Ensuite, les moyens insuffisants comme la pénurie de médicaments (66 % de médicaments génériques sont indisponibles dans les pays à revenu intermédiaire et faible), l’absence de personnel qualifié – par exemple de généralistes (un médecin pour 100 000 habitants au Liberia), alors que l’OMS déclarait en 2009 qu’en deçà de 23 professionnels de la santé pour 10 000 habitants (sagefemme, infirmière et médecin uniquement), il est improbable pour les pays d’obtenir une couverture convenable pour les interventions essentielles

© Paolo Patruno – UMWomen

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 4

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT

INTRODUCTION

en matière de soins de santé primaires 6. Enfin, le manque de matériels suffisants (10 lits d’hôpitaux disponibles pour 10 000 habitants en Asie du Sudest) 7 est un obstacle à l’accès universel aux soins dans la plupart des pays en développement. La sécurité sociale est par ailleurs essentielle pour permettre à tout un chacun de bénéficier de soins de santé. Les mécanismes pour y arriver nécessitent la création d’une caisse de solidarité pour faciliter l’accès à toutes et tous. Garantir l’accès aux soins de santé, c’est augmenter l’espérance de vie des individus, réduire le taux de mortalité, améliorer les conditions de vie de chacun et chacune en multipliant les lieux où il est possible de se soigner, financer des campagnes de prévention pour réduire les maladies qui peuvent être maîtrisées, offrir des services accessibles pour entretenir une hygiène et des moyens à tout individu, lutter contre les inégalités qui ciblent toujours les plus vulnérables. C’est aussi mieux faire face à des crises sanitaires qui s’étendent de par le monde. Faciliter l’accès aux soins de santé, c’est mettre en place une couverture universelle de santé. Refinancer les soins de santé, c’est possible Les leviers sont multiples afin de garantir une protection sociale pour tous les citoyens. Depuis la crise du COVID-19, dans plusieurs pays européens dont la Belgique, le personnel soignant dénonce avec vigueur le manque de moyens et de personnel pour pouvoir exercer leur métier correctement. Plusieurs organisations appellent les autorités publiques à prendre des mesures fortes pour améliorer l’accès aux soins de santé. L’une des pistes pour mieux financer les services de santé concerne les mesures de justice fiscale. Chaque année, la fraude et l’évasion fiscale coûtent 30 milliards d’euros à la Belgique, ce qui représente l’équivalent du budget annuel des soins de santé en Belgique. 8 Dans ce Monde en Classe, vous pourrez aborder l’accès aux soins de santé en Belgique et dans d’autres pays du monde. Les élèves seront amenés à mieux connaître les acteurs de terrain, leur vécu et leur rôle dans le secteur. Les enfants

pourront explorer la sécurité sociale et son fonctionnement. Ils auront l’opportunité d’aborder les barrières d’accès aux soins, que celles-ci soient d’ordre géographique, financière, culturelle… Il vous permettra d’accompagner les enfants dans la découverte des soins de santé et de la couverture sociale. Aborder la sécurité sociale, c’est comprendre l’importance de la solidarité entre chacune et chacun, afin de réduire les inégalités. Au travers d’histoires et de récits, les enfants partiront à la découverte du monde, et de l’importance de l’accès universel aux soins de santé. 1. https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/humanrights-and-health 2. https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/06/17/la-politique-desante-ne-doit-pas-se-reduire-a-augmenter-les-moyens-consacresa-l-hopital_6043177_3232.html 3. https://www.who.int/fr/news-room/detail/04-04-2019-unevenaccess-to-health-services-drives-life-expectancy-gaps-who 4. https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donaldtrump/vous-allez-enfin-comprendre-obamacare-la-loi-que-donaldtrump-lui-meme-ne-comprend-pas_2033563.html 5. https://msf.lu/sites/default/files/msf_lacces-aux-soins-est-undroit-fondamental-pour-tous.pdf 6. https://www.who.int/whosis/whostat/FR_WHS09_Table6.pdf?ua=1 7. Ibid., 8. Pour plus d’informations sur les mesures possibles en matière de justice fiscale, voir https://www.cncd.be/justice-fiscale-dossiercampagne-cncd-11-11-11-aout-2019

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 5

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT

SOMMAIRE PROF

ÉLÈVE

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT PAGES 1 À 4 Introduction Récapitulatif des compétences PAGES 6 À 11 Glossaire PAGE 12 SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES TOUS NIVEAUX PAGE 13 S’INFORMER Photolangage SE MOBILISER Participer aux Olympiades 11.11.11 PAGE 14

FICHES ÉLÈVE TOUS NIVEAUX

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES m CRÉER Atelier d’images : Comment j’ai vécu PAGE 15 le confinement ? S’INFORMER BD : Rafael court après ses soins de santé PAGE 16 S’INFORMER La protection sociale en images PAGE 17

FICHES ÉLÈVE m et mm S’INFORMER BD : Rafael court après ses soins de santé

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES mm S’INFORMER BD : Rafael court après ses soins de santé PAGE 18 CRÉER Atelier d’images : Comment j’ai vécu le confinement ? PAGE 19 S’INFORMER La sécurité sociale, ou agir solidaire PAGES 19 ET 20

FICHES ÉLÈVE mm S’INFORMER La sécurité sociale, ou agir solidaire

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES mmm CRÉER Atelier d’écriture : Comment j’ai vécu le confinement ? PAGE 21 S’INFORMER Allô, docteur ? Le droit à la santé, c’est quoi ? PAGES 21 ET 22

FICHES ÉLÈVE mmm S’INFORMER Allô, docteur ? Le droit à la santé, c’est quoi ?

PHOTOLANGAGE

« Accès aux soins de santé »

FICHES 1 À 3

FICHES ÉLÈVE m S’INFORMER La protection sociale en images FICHE 1

FICHE 1

FICHES 1 À 8

Les niveaux m, mm, mmm sont des indications de la « difficulté » de la séquence pédagogique. Néanmoins, sentez-vous libre d’adapter les activités en fonction du niveau de votre classe.

Coordination et rédaction : Violette Brassart Illustrations : Jérémy Van Houtte – Graphisme : Élise Debouny et Louise Laurent Éditeur responsable : Arnaud Zacharie, Boulevard Léopold II, 184 D, 1080 Bruxelles

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT

RÉCAPITULATIF DES COMPÉTENCES

PAGE 6

NIVEAU m Compétences

Objectifs

Éducation à la philosophie et à la citoyenneté

1. Élaborer un questionnement philosophique sur le concept de solidarité – Recourir à l’imagination pour élargir le questionnement sur base du photolangage 2. Assurer la cohérence de sa pensée (Photolangage et comment j’ai vécu le confinement) – Reconstruire le concept de solidarité au travers de récits et de leur vécu – Construire un raisonnement logique entre l’accès aux soins de santé et le confinement 3. Développer son autonomie affective – Réfléchir sur ses affects et ceux des autres : Comment as-tu vécu le confinement, comment les autres l’ont-ils vécu ? – Renforcer son estime de soi, ainsi que celle des autres : Quelles sont les activités que j’ai réalisées durant le confinement ? Qu’ai-je fait pour m’occuper ? 4. Se décentrer par la discussion – Écouter l’autre pour le comprendre : échanger sur le confinement de chacun et chacune, partager aux autres ses expériences au travers d’un dessin et observer le vécu des autres, comprendre comment le personnel de santé a vécu la crise sanitaire. 5. S’ouvrir à la pluralité des cultures et des convictions – Reconnaître le rôle et la pluralité des normes au travers du récit, apprivoiser la vision de l’autre et appréhender les conditions de vie de l’autre 6. Comprendre les principes de la démocratie – Reconnaître tout citoyen comme auteur et bénéficiaire de la loi au travers de l’histoire de la sécurité sociale, un droit pour toutes et tous – Expliquer l’égalité devant la loi : identifier sur base d’une vidéo les freins d’accès aux soins de santé pour différents groupes sociaux 7. Contribuer à la vie sociale et politique en participant à l’Opération 11.11.11 – Coopérer – Assumer des responsabilités individuelles et collectives – Imaginer une société et/ou un monde meilleur

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT

RÉCAPITULATIF DES COMPÉTENCES

PAGE 7

NIVEAU m Compétences

Objectifs

Français

1. Orienter sa lecture en fonction de la situation de communication 2. Élaborer des significations – Gérer la compréhension de la BD et en dégager les informations explicites 3. Dégager l’organisation d’un texte – Sur base de la BD, identifier la structure dominante (narrative) 4. Élaborer des contenus – Rechercher et inventer des idées, des mots sur base du photolangage et du vécu des enfants 5. Orienter sa parole et son écoute en fonction de la situation de communication – En tenant compte des critères de l’intention poursuivie : Que vois-tu sur la photo ? Que peux-tu dire de cela ? Que comprends-tu de l’histoire ?

Éducation artistique

1. Agir et exprimer, transférer et créer dans les domaines suivants : tactile, gestuel, corporel et plastique – Choisir ses outils pour réaliser son dessin – Représenter des personnages, des objets, des animaux, des paysages

Éveil

1. Se poser des questions – Formuler des questions 2. Construire une démarche de recherche – Exprimer ce que l’on croit connaître avant d’entamer la recherche 3. Rechercher de l’information – Utiliser un instrument de travail (le récit/le photolangage) 4. Exploiter l’information et en vérifier la pertinence en fonction de la recherche entreprise – Décoder et sélectionner les éléments – Confronter et organiser les informations – Situer l’information dans un cadre spatial et chronologique en s’aidant de repères et de représentations spécifiques 5. Agir et réagir sur les éléments qui leur sont présentés – Faire preuve d’esprit critique – Prendre une part active à l’élaboration et à la réalisation d’un projet pour promouvoir la solidarité, le sens des responsabilités vis-à-vis des autres

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT

RÉCAPITULATIF DES COMPÉTENCES

PAGE 8

NIVEAU mm Compétences

Objectifs

Éducation à la philosophie et à la citoyenneté

1. Élaborer un questionnement philosophique sur le concept de solidarité – Recourir à l’imagination pour élargir le questionnement sur base du photolangage 2. Assurer la cohérence de sa pensée (Photolangage et comment j’ai vécu le confinement) – Reconstruire le concept de solidarité au travers de récits et de leur vécu – Construire un raisonnement logique entre l’accès aux soins de santé et le confinement 3. Développer son autonomie affective – Réfléchir sur ses affects et ceux des autres : Comment l’enfant a vécu le confinement et comment les autres enfants de la classe l’ont-ils vécu ? – Renforcer son estime de soi, ainsi que celle des autres, quelles sont les activités que l’enfant a développées pendant le confinement ? 4. Se décentrer par la discussion – Écouter l’autre pour le comprendre : échanger sur le confinement de chacun et chacune, partager aux autres ses expériences au travers des scrapbookings et observer le vécu des autres 5. S’ouvrir à la pluralité des cultures et des convictions – Reconnaître le rôle et la pluralité des normes au travers du récit, apprivoiser la vision de l’autre et appréhender les conditions de vie de l’autre 6. Comprendre les principes de la démocratie – Reconnaître tout citoyen comme auteur et bénéficiaire de la loi au travers de l’histoire de la sécurité sociale, un droit pour toutes et tous – Expliquer l’égalité devant la loi : identifier sur base d’une vidéo quels sont les freins d’accès aux soins de santé pour différents groupes sociaux de la population 7. Contribuer à la vie sociale et politique en participant à l’Opération 11.11.11 – Coopérer – Assumer des responsabilités individuelles et collectives – Imaginer une société et/ou un monde meilleur

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT

RÉCAPITULATIF DES COMPÉTENCES

PAGE 9

NIVEAU mm Compétences

Objectifs

Français

1. Orienter sa lecture en fonction de la situation de communication 2. Élaborer des significations – Gérer la compréhension de la BD et en dégager les informations explicites 3. Dégager l’organisation d’un texte – Sur base de la BD, identifier la structure dominante (narrative) 4. Élaborer des contenus – Rechercher et inventer des idées, des mots sur base du photolangage et du vécu des enfants 5. Orienter sa parole et son écoute en fonction de la situation de communication – En tenant compte des critères de l’intention poursuivie : que vois-tu sur la photo, que peux-tu dire de cela ? que comprends-tu de l’histoire ?

Éducation artistique

1. Agir et exprimer, transférer et créer dans les domaines suivants : tactile, gestuel, corporel et plastique – Choisir ses outils pour réaliser son dessin – Représenter des personnages, des objets, des animaux, des paysages

Éveil

1. Se poser des questions – Formuler des questions 2. Construire une démarche de recherche – Exprimer ce que l’on croit connaître avant d’entamer la recherche 3. Rechercher de l’information – Utiliser un instrument de travail (le récit/ Photolangage) 4. Exploiter l’information et en vérifier la pertinence en fonction de la recherche entreprise – Décoder et sélectionner les éléments – Confronter et organiser les informations – Situer l’information dans un cadre spatial et chronologique en s’aidant de repères et de représentations spécifiques 5. Agir et réagir sur les éléments qui leur sont présentés – Faire preuve d’esprit critique – Prendre une part active à l’élaboration et à la réalisation d’un projet pour promouvoir la solidarité, le sens des responsabilités vis-à-vis des autres

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT

RÉCAPITULATIF DES COMPÉTENCES

PAGE 10

NIVEAU mmm Compétences

Objectifs

Éducation à la philosophie et à la citoyenneté

1. Élaborer un questionnement philosophique sur le concept de solidarité – Recourir à l’imagination pour élargir le questionnement sur base du photolangage 2. Assurer la cohérence de sa pensée (Photolangage et comment j’ai vécu le confinement) – Reconstruire le concept de solidarité au travers de récits, de témoignages et de leur vécu – Construire un raisonnement logique entre l’accès aux soins de santé et confinement 3. Développer son autonomie affective – Réfléchir sur ses affects et ceux des autres : Comment as-tu vécu le confinement et les autres comment l’ont-ils vécu ? – Renforcer son estime de soi, ainsi que celle des autres, quelles sont les activités que j’ai mises en place durant le confinement ? Qu’ai-je fait pour m’occuper ? Comment me suis-je organisé pour suivre l’école ? 4. Se décentrer par la discussion – Écouter l’autre pour le comprendre : échanger sur le confinement de chacun et chacune, partager aux autres ses expériences au travers de l’atelier d’écriture et observer le vécu des autres 5. S’ouvrir à la pluralité des cultures et des convictions – Reconnaître le rôle et la pluralité des normes au travers des témoignages, apprivoiser la vision de l’autre et appréhender les conditions de vie de l’autre 6. Comprendre les principes de la démocratie – Reconnaître tout citoyen comme auteur et bénéficiaire de la loi au travers de l’histoire de la sécurité sociale, un droit pour toutes et tous – Expliquer l’égalité devant la loi : identifier sur base d’une vidéo quels sont les freins d’accès aux soins de santé de tranches de la population et le rôle solidaire de la sécurité sociale 7. Contribuer à la vie sociale et politique en participant à l’Opération 11.11.11 – Coopérer – Assumer des responsabilités individuelles et collectives – Imaginer une société et/ou un monde meilleur

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT

RÉCAPITULATIF DES COMPÉTENCES

PAGE 11

NIVEAU mmm Compétences

Objectifs

Français

1. Orienter sa lecture en fonction de la situation de communication 2. Élaborer des significations – Gérer la compréhension des témoignages et en dégager les informations explicites 3. Dégager l’organisation d’un texte – Sur base des témoignages, identifier les structures dominantes (narratives) 4. Élaborer des contenus – Rechercher et inventer des idées, des mots sur base du photolangage et du vécu des enfants 5. Orienter sa parole et son écoute en fonction de la situation de communication – En tenant compte des critères de l’intention poursuivie : que vois-tu sur la photo, que peux-tu dire de cela ? que comprends-tu de l’histoire ?

Éducation artistique

1. Agir et exprimer, transférer et créer dans les domaines suivants : tactile, gestuel, corporel et plastique – Choisir ses outils pour réaliser son dessin – Représenter des personnages, des objets, des animaux, des paysages

Éveil

1. Se poser des questions – Formuler des questions 2. Construire une démarche de recherche – Exprimer ce que l’on croit connaître avant d’entamer la recherche 3. Rechercher de l’information – Utiliser un instrument de travail (les témoignages/ le photolangage) 4. Exploiter l’information et en vérifier la pertinence en fonction de la recherche entreprise – Décoder et sélectionner les éléments – Confronter et organiser les informations – Situer l’information dans un cadre spatial et chronologique en s’aidant de repères et de représentations spécifiques 5. Agir et réagir sur les éléments qui leur sont présentés – Faire preuve d’esprit critique – Prendre une part active à l’élaboration et à la réalisation d’un projet pour promouvoir la solidarité, le sens des responsabilités vis-à-vis des autres

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 12

INFORMATIONS POUR LE CORPS ENSEIGNANT

GLOSSAIRE

Aide-soignant·e Souvent des femmes, leurs missions consistent à accompagner les patients à se soigner, les patients qui sont dans l’incapacité d’assumer seuls leurs besoins primaires (se laver, se déplacer, s’habiller, se nourrir…) Maison médicale Lieu où collaborent le personnel médical, infirmier, ainsi que des assistantes sociales, des kinésithérapeutes afin d’offrir une prise en charge de première ligne plus holistique. Les maisons médicales ont pour mission de faciliter l’accès aux soins de santé de qualité, de façon gratuite et de façon continue (c’est-à-dire, en suivant le patient qu’ils rencontrent). Ensemble, les différents membres de la maison médicale collaborent pour encadrer au mieux le patient dans toutes les étapes de sa prise en charge. Les maisons médicales ne se limitent souvent pas à une approche curative et individuelle, la santé communautaire est souvent l’un des axes de leur travail. Médecin généraliste Le ou la médecin généraliste soigne et accompagne les personnes malades, il peut rediriger les patients vers d’autres médecins spécialisés pour mieux répondre aux besoins de la personne dans le cas de pathologies plus sévères nécessitant une connaissance plus approfondie des organes. Il agit également de manière préventive via l’information et l’éducation sanitaire. Il fait partie de l’offre de soins de première ligne.

© Médecins du Monde, Haïti 2010

Planning familial Lieu d’expertise dans les questions liées à la vie affective, relationnelle et sexuelle. On peut y trouver des psychologues, des médecins généralistes, des gynécologues, des thérapeutes et des assistants sociaux, ils sont souvent sollicités pour traiter de questions liées à la contraception, à la sexualité, aux grossesses désirées ou non, ou encore à des problèmes liés à la vie quotidienne nécessitant une aide extérieure. Sécurité sociale La sécurité sociale est un système d’assurance sociale mis en place par l’État qui assure les risques sociaux des travailleurs, indépendants. Cela couvre les risques de maladie, d’invalidité, de chômage, de maternité, de vieillesse. Selon les pays, tout le monde participe au financement de la sécurité sociale en versant des cotisations sociales et/ou des impôts. Cela permet pour celles et ceux qui vivent un risque social (et non individuel comme un accident de la route) de bénéficier d’un revenu de remplacement ou de compléter leur revenu professionnel. Grâce à ces cotisations et impôts, les bien-portants sont solidaires des malades, les travailleurs actifs sont solidaires des chômeurs et des retraités, les familles sans enfant sont solidaires des familles nombreuses, les jeunes sont solidaires des plus âgés. Il s’agit d’un système obligatoire et fondé sur la solidarité à la différence d’une assurance privée.

© Memisa

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 13

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES

TOUS NIVEAUX S’INFORMER

Photolangage OBJECTIF : Introduire les soins de santé et ses enjeux DURÉE : 30-40 minutes MATÉRIEL : FICHES « PHOTOLANGAGE »

Sur base de photos proposées dans ce photolangage, abordez les enjeux d’accès aux soins de santé. Invitez les enfants à partager leur connaissance sur l’actualité de ces derniers mois : le virus, la pandémie, le confinement, le personnel soignant, le vaccin… Sur base des photos, les enfants sont invités à s’exprimer librement sur les images qui leur sont proposées. À quoi penses-tu en voyant la photo ? Quel(s) lien(s) fais-tu avec les autres photos ? Sur base de ces interactions, inscrivez les mots qui ressortent des échanges au tableau. Accès aux soins de santé Droit aux soins de santé Inégalités d’accès Hôpital Inégalités (riches/pauvres) Virus, vaccin, confinement, masques Maladies, Souffrance, décès Ensuite, proposez aux enfants de classer les mots qu’ils ont proposés afin de voir plus clair. À l’issue de ces échanges, proposez aux enfants de définir « accès aux soins de santé ». Ces premiers échanges représentent une première amorce.

Hôpital en Inde, où le nombre de patients dépasse le nombre de lits disponibles.

Membre du corps médical épuisé durant la crise sanitaire en cours.

Médecin réalisant un vaccin contre le tétanos à une patiente.

Banderole indiquant : « Du fric, du fric pour le service public » apposé à la fenêtre d’un appartement durant le confinement pour appeler au refinancement des soins de santé.

Les médicaments, essentiels à la guérison, se trouvent absents de certaines régions du monde, leur pénurie est un frein dans l’accès aux soins pour toutes et tous.

Exemple de solidarité suite à l’annonce du confinement. Des réseaux de solidarité entre voisins ont été créés pour protéger les citoyens les plus vulnérables : personnes âgées, personnes sans revenu…

Illustration du virus COVID-19, nécessitant pour s’en préserver d’un vaccin.

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

Une terre masquée à l’image d’un confinement presque mondial, où partout le virus menace des vies.

Mise en perspective des inégalités d’accès aux soins de santé dans le monde : les papiers (passeport) et l’argent (le billet) facilitent l’accès aux personnes qui les possèdent.

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 14

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES

TOUS NIVEAUX SE MOBILISER

Participer aux Olympiades 11.11.11 OBJECTIF : Participer à la solidarité internationale

grâce à l’Opération 11.11.11 et lancer vous dans un projet créatif et solidaire ! DURÉE : de mi-septembre à décembre 2020 MATÉRIEL : Inscrivez-vous et rejoignez l’aventure Olympiades : www.cncd.be/-olympiades-

© Shannon Rowies

© Shannon Rowies

© Shannon Rowies

Les Olympiades 11.11.11 c’est : Former des citoyens et des citoyennes solidaires, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, pluraliste et ouverte aux autres cultures Agir collectivement pour influencer les enjeux locaux comme globaux de notre société pour un monde juste et durable Appréhender les enjeux de l’accès aux soins de santé à l’aide de l’outil « le monde en classe » pour conscientiser les enfants à la thématique au Nord comme au Sud Réaliser un projet créatif, solidaire et engagé de leur choix à l’échelle de la classe ou de l’école À la clé : des prix pour les œuvres les plus créatives et/ou engagées ; des prix pour les meilleures ventes de chocolat Les Olympiades 11.11.11 vous proposent de mettre en action votre classe sur la question d’accès aux soins de santé ! Le principe est de laisser au corps enseignant une grande liberté par rapport à la manière de s’approprier l’outil, tout en vous proposant animations, accompagnement dans les différentes étapes du concours. À l’issue du concours, envoyez-nous vos plus belles créations, engagées et solidaires, participer à l’Opération 11.11.11 et remportez avec votre classe les Olympiades 11.11.11 édition 2020 ! Toutes les infos et inscriptions : www.cncd.be/-olympiades-

© Shannon Rowies

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 15

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES

NIVEAU m CRÉER

Atelier d’images : comment j’ai vécu le confinement ? OBJECTIF : Partir du vécu des enfants pendant le confinement pour aborder l’accès aux soins de santé DURÉE : 2 x 50 minutes Matériel : FICHES « PHOTOLANGAGE », crayons de couleurs, marqueurs, peinture, feuilles A3

Le confinement a été pour beaucoup, un moment de réorganisation du quotidien, sujet à de nombreuses interrogations et incertitudes. Cet exercice vous permet d’aborder le confinement et les changements que celui-ci a engendrés. Place à la création ! À l’aide de crayons de couleurs, de marqueurs, de peinture ou de pastels, proposez aux enfants de prendre quelques temps pour réfléchir au confinement. Sur base des phrases qui suivent, proposez-leur d’en choisir une et d’exprimer sur une feuille A3 ce qu’ils pensent, ce qui les interpelle ou encore ce qu’ils ont vécu ou observé. Ensuite, proposez-leur d’afficher leur dessin et de l’expliquer par petit groupe et de relever les liens qu’ils font entre les différents dessins. 1. Proposez-leur d’explorer le photolangage pour leur donner des idées.

2. Proposez-leur de choisir une question, et laissez-les choisir les questions auxquelles ils veulent répondre : Le coronavirus pour moi, c’est… Ce que je retiens du confinement, c’est… Ce que j’ai trouvé de beau durant le confinement, c’est… Ce qui me fait peur actuellement, c’est… Ce que j’espère pour lutter contre le virus, c’est… Ce qui m’a manqué durant le confinement… Le coronavirus représente pour moi… Si je pouvais faire disparaître le virus, je ferais… Les médecins représentent… Si j’étais le virus… … Vous pouvez ajouter des questions, continuer les propositions et ensuite demander aux enfants de choisir deux ou trois débuts de phrases pour démarrer leur dessin. 3. Faites des groupes de 3 élèves et proposez-leur de présenter leur dessin aux autres et d’expliquer les liens qu’ils peuvent établir entre les dessins. Astuce ! L’activité est proposée pour chaque cycle, les questions sont les mêmes, seul le support change : dessin, scrapbooking, atelier d’écriture. N’hésitez pas à mélanger les groupes de la première à la sixième pour enrichir les échanges.

© Manuel Peris Tirado

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 16

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES

NIVEAU m S’INFORMER

BD « Rafael court après les soins de santé » OBJECTIF : Aborder les freins d’accès aux soins de santé au travers de l’histoire de Rafael Durée : 30-40 minutes MATÉRIEL : FICHES m 1 À 3

Proposez aux enfants de découvrir l’histoire de Rafael, un garçon atteint d’une maladie chronique. On y découvre le parcours parsemé d’obstacles du garçon. Cette activité vous aidera à aborder les barrières à l’accès aux soins que subissent plusieurs populations dans le monde. À l’issue de la lecture, proposez aux enfants de répondre aux questions de la FICHE m 3. Et accompagnez les enfants dans l’exploration des obstacles que le personnage principal rencontre. – Qu’est-ce que l’accès aux soins de santé ? – Quelles sont les barrières que rencontrent Rafael et ses parents ?

Le centre médical est loin de chez lui. Le parcours pour arriver à la ville la plus proche n’est pas sans obstacle. La fréquence des rendez-vous est contraignante pour ses parents. Les frais médicaux sont élevés (médicaments, prise en charge du médecin, opération qui lui permettrait de mieux vivre avec son asthme). Il ne bénéficie pas d’un système de protection sociale ou une prise en charge des frais liés à sa santé lui permettant de couvrir les frais médicaux, imposant donc aux parents de devoir assumer seuls les coûts liés à la maladie de leur enfant. Aujourd’hui encore, l’accès aux soins de santé n’est pas une réalité pour plusieurs tranches de la population mondiale. Distances à parcourir, absence de protection sociale, absence de moyens adéquats et suffisants, manque de personnel, manque d’infrastructures constituent les obstacles les plus fréquents. La fin de l’histoire propose une alternative qui pourrait répondre à certaines difficultés que rencontre Rafael : une caisse de solidarité. Proposez aux enfants d’aborder la caisse de solidarité et de faire le lien entre la solidarité et l’accès aux soins de santé en introduisant la protection sociale. – Pourquoi ses parents cotisent à une caisse de solidarité ? – À votre avis, qu’est-ce qu’une caisse de solidarité ? – Comment cela se passe en Belgique ? Avons-nous une caisse de solidarité ?

– Connais-tu d’autres barrières que peut rencontrer une personne malade ? – Pourquoi est-ce important d’avoir accès aux soins de santé ?

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 17

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES

NIVEAU m S’INFORMER

La protection sociale en images OBJECTIF : Appréhender le principe de sécurité

sociale et les mécanismes de solidarité DURÉE : 30-40 minutes MATÉRIEL : FICHE ÉLÈVE m 4, vidéo du CEPAG

Proposez aux enfants de séparer les illustrations en 3 catégories à l’aide de 3 crayons de couleur. Comment répartissent-ils les différentes illustrations ? Quelle logique ont-ils mise en place ? Par exemple, rassembler les choses qui les protègent en mauve ; les accessoires de soins en bleu ; les problèmes de santé ou ce qui est dangereux en vert… Sur base des échanges et des mots qui en ressortent, vous pouvez amorcer le concept de protection sociale qui se base sur le vécu des enfants notamment, lorsque l’on se fait mal, on va chez le médecin, et grâce à la protection sociale, on peut recevoir des soins abordables. À l’issue de ces échanges, proposez aux enfants de visionner la vidéo du CEPAG qui explique le principe de la sécurité sociale : https://www.youtube.com/watch?v=9u-J8X7iFnQ

Pour ne pas me blesser en vélo, je porte un casque, je peux avancer sans crainte, car j’ai un ange gardien… La sécurité sociale, c’est un peu comme un casque de vélo, pour éviter de tomber gravement malade, la sécurité sociale permet de protéger tout individu qui pourrait rencontrer des problèmes de santé. – Qu’est-ce que la sécurité sociale ? À quoi sert-elle ? Grâce à la symbolique des objets, abordez les mécanismes de la sécurité sociale : solidarité, protection, accès aux soins de santé.

– Qu’avez-vous retenu de la vidéo ? – Pourquoi porte-t-elle un casque ? – Pourquoi la solidarité est-elle importante ?

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 18

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES

NIVEAU mm S’INFORMER

BD « Rafael court après ses soins de santé » OBJECTIF : Aborder les freins d’accès aux soins

de santé au travers de l’histoire de Rafael

DURÉE : 30-40 minutes MATÉRIEL : FICHES mm 1 À 3

Proposez aux enfants de découvrir l’histoire de Rafael, un garçon atteint d’une maladie chronique. L’histoire vous propose de découvrir le parcours parsemé d’obstacles du garçon. Cette activité vous aidera à aborder les barrières d’accès aux soins que subissent plusieurs tranches de population dans le monde. À l’issue de la lecture, proposez aux enfants de répondre aux questions de la FICHE mm 3. Et accompagnez les enfants dans l’exploration des barrières qu’il rencontre. – C’est quoi l’accès aux soins de santé ? – Quelles sont les barrières que rencontrent Rafael et ses parents ? – Connais-tu d’autres barrières que peut rencontrer une personne malade ? – Pourquoi est-ce important d’avoir accès aux soins de santé ? Le centre médical est loin de chez lui. Le parcours pour arriver à la ville la plus proche n’est pas sans obstacle. La fréquence des rendez-vous est contraignante pour ses parents. Les frais médicaux sont élevés (médicaments, prise en charge du médecin, opération qui lui permettrait de mieux vivre avec son asthme). Il ne bénéficie pas de protection sociale lui permettant de couvrir les frais médicaux, imposant donc aux parents de devoir assumer les coûts liés aux soins à apporter pour soigner leur enfant.

Aujourd’hui encore, l’accès aux soins de santé n’est pas une réalité pour plusieurs tranches de la population. Distances à parcourir, absence de protection sociale, absence de moyens adéquats et suffisants, manque de personnel, manque d’infrastructures… La fin de l’histoire propose une alternative qui pourrait répondre à certaines difficultés que rencontre Rafael : une caisse de solidarité… Proposez aux enfants d’aborder la caisse de solidarité et d’établir un lien entre la solidarité et l’accès aux soins de santé en introduisant la protection sociale. – Pourquoi ses parents participent à une caisse de solidarité ? – À votre avis c’est quoi une caisse de solidarité ? – Comment cela se passe en Belgique ? Avons-nous une caisse de solidarité ?

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 19

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES

NIVEAU mm CRÉER

Atelier d’images : comment j’ai vécu le confinement ? OBJECTIF : partir du vécu des enfants sur

le confinement pour aborder l’accès aux soins de santé DURÉE : 2 x 50 minutes MATÉRIEL : Des magazines/images, ciseaux, papier collant, feuilles A3

Place à la création ! À l’aide de magazines, journaux, cartes postales, et autres supports papier, proposez aux enfants de prendre quelque temps pour réfléchir au confinement. Sur base des phrases qui suivent, proposez-leur de choisir une phrase ou deux (ci-dessous) et d’exprimer sur une feuille A3 ce qu’ils pensent, ce qui les interpellent ou encore ce qu’ils ont vécu ou observé. Ensuite, proposez-leur d’afficher leur dessin et de l’expliquer par petit groupe et de relever les liens entre les différents dessins.

de choisir deux ou trois débuts de phrases pour démarrer leur dessin. Notez les éléments qui retiennent votre attention, cela alimentera les liens à établir avec la suite des histoires. 3. Faites des petits groupes et proposez leur de présenter leur création. Astuce ! L’activité est proposée pour chaque cycle, les questions sont les mêmes, seul le support varie : dessin, scrapbooking, atelier d’écriture. N’hésitez pas à mélanger les groupes de la première à la sixième pour enrichir les échanges.

1. Proposez-leur d’explorer le photolangage pour leur donner des idées. 2. Posez-leur des questions, et laissez-les choisir celles qui seront la base de leur création : Le coronavirus pour moi, c’est… Ce que je retiens du confinement, c’est… Ce que j’ai trouvé de beau durant le confinement, c’est… Ce qui me fait peur actuellement, c’est… Ce que j’espère pour lutter contre le virus, c’est… Ce qui m’a manqué durant le confinement… Le coronavirus représente pour moi… Si je pouvais faire disparaître le virus, je ferais… Les médecins représentent… Si j’étais le virus… … Vous souhaitez ajouter des questions, continuer les propositions. Ensuite, demandez aux enfants

S’INFORMER

La sécurité sociale, ou agir solidaire OBJECTIF : Aborder le mécanisme de la sécurité

sociale

DURÉE : 50 minutes MATÉRIEL : FICHE mm 4 + vidéo CEPAG

La solidarité est au cœur de la sécurité sociale. Au travers de cette séquence pédagogique, proposez aux enfants de réfléchir à la solidarité, qui fait toute la différence entre la sécurité sociale et une assurance privée.

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 20

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES

NIVEAU mm Proposez aux enfants quelques situations : donner son sang, faire les courses pour sa voisine âgée, accompagner une personne handicapée pour faire ses courses, partager sa collation avec son camarade, faire une récolte d’argent pour une association, écrire des lettres de correspondance avec des personnes isolées… La solidarité est un mécanisme qui brise les barrières que peuvent rencontrer les individus lorsqu’ils sont en difficulté et ce grâce à l’entraide. – La sécurité sociale est un mécanisme de solidarité, mais comment cela fonctionne ? D’où vient-elle ? Sur base de la première activité, proposez aux enfants de regarder la vidéo du CEPAG « Ceci n’est pas un trou » afin d’amorcer le principe de sécurité sociale et son rôle. https://www.youtube.com/watch?v=9u-J8X7iFnQ

À la suite du visionnage de la vidéo, proposez aux enfants une discussion : – Qu’avez-vous retenu de cette vidéo ? – C’est quoi la sécurité sociale ? – Pourquoi dit-on que la sécurité sociale est solidaire ? – Quel est le lien avec l’histoire de Rafael ? – Pourquoi la solidarité est importante ? À l’issue de cet exercice, proposez aux enfants un moment réflexif sur leur perception de la solidarité, et son utilité dans la vie en groupe, en société. Pour ce faire, formez des petits groupes de 4 enfants, et proposez-leur de réfléchir aux actions qui pourraient renforcer la solidarité pour l’accès aux soins de santé. Cela vous permettra de réfléchir ensemble aux alternatives à mettre en place face aux inégalités d’accès aux soins de santé, plus particulièrement dans d’autres parties du monde.

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 21

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES

NIVEAU mmm CRÉER

Atelier d’ecriture : comment j’ai vécu le confinement ? OBJECTIF : Partir du vécu des enfants sur le

confinement pour aborder l’accès aux soins de santé

DURÉE : 2 x 50 minutes MATÉRIEL : feuille A4

Place à la création ! Sur base des phrases qui suivent, proposez-leur de choisir une phrase ou plusieurs (ci-dessous) et proposer leur de s’exprimer sur une feuille A4 ce que les phrases qu’ils ont choisis leur évoque, ce qu’ils pourraient ajouter à la suite des propositions, ce qui les interpellent ou encore ce qu’ils ont vécus ou observés. Ensuite, proposez-leur de l’expliquer par petit groupe et de relever les liens qu’ils font les uns aux autres.

3. Faites des petits groupes et proposez leur de présenter leur création. Astuce ! L’activité est proposée pour chaque cycle, les questions sont les mêmes, seul le support varie : dessin, scrapbooking, atelier d’écriture. N’hésitez pas à mélanger les groupes de la première à la sixième pour enrichir les échanges.

S’INFORMER

Âllo, docteur ? Le droit à la santé, c’est quoi ? OBJECTIF : Aborder la question du droit à la santé

du point de vue des acteurs de terrain

DURÉE : 50 minutes MATÉRIEL : FICHES mmm 1 À 8

1. Proposez-leur d’explorer le photolangage pour leur donner des idées. 2. Posez-leur des questions, et laissez-les choisir celles qui seront la base de leur création : Le coronavirus pour moi, c’est… Ce que je retiens du confinement, c’est… Ce que j’ai trouvé de beau durant le confinement, c’est… Ce qui me fait peur actuellement, c’est… Ce que j’espère pour lutter contre le virus, c’est… Ce qui m’a manqué durant le confinement… Le coronavirus représente pour moi… Si je pouvais faire disparaître le virus, je ferais… Les médecins représentent… Si j’étais le virus… … Vous souhaitez ajouter des questions, continuer les propositions, et ensuite demandez aux enfants de choisir une ou plusieurs phrases pour démarrer leur dessin. Notez les éléments qui retiennent votre attention, cela alimentera les liens avec la suite des histoires.

Les inégalités d’accès aux soins de santé sont multiples, et il n’est pas toujours simple de trouver des personnes ressources. Au travers de témoignages de patients et soignants, proposez aux enfants de partir à la rencontre du milieu médical. Infirmiers, médecins généralistes, urgentistes, kinésithérapeutes sont tous des domaines spécifiques dont les missions varient. Qu’ils travaillent dans le milieu hospitalier, dans un centre de santé, à domicile ou dans la rue, leur mission reste la même : permettre à toute personne qui en a le besoin de pouvoir être pris en charge, de façon adéquate, à prix abordable et cela sans aucune distinction religieuse, ethnique, de genre, de nationalité ou de revenu.

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


PROF

PAGE 22

SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES

NIVEAU mmm Pourtant, l’accès aux soins de santé est aussi parsemé d’embûches pour les personnes dont les revenus sont faibles, pour les personnes qui ne sont pas munies d’un titre de séjour légal, ou les personnes qui n’ont pas accès à l’information sur leurs droits de recevoir de soins de santé. Au travers des témoignages, relevez les difficultés rencontrées par les patients, et découvrez la diversité des profils des soignants qui travaillent au quotidien partout dans le monde pour rendre les soins de santé accessibles à tous.

2. Par petits groupes distribuez soit une carte « patient », soit une carte « personnel soignant » et invitez les enfants à en prendre connaissance.

1. Afin de démarrer cette activité, interrogez les enfants sur leurs souvenirs :

5. Quand chaque groupe a trouvé son groupe correspondant, proposez aux enfants une discussion sur les différences entre les profils. (voir FICHES mmm 6 À 8)

– Vous rappelez-vous la dernière fois que vous avez été chez le médecin ? – Rappelez-vous où vous êtes allés ? Qui avez-vous rencontré ?

3. Proposez aux enfants de présenter avec leurs mots, le profil qu’ils ont parcouru. 4. Au fur et à mesure que les témoignages sont présentés, invitez les enfants à rejoindre le groupe avec lequel leur personnage pourra bénéficier de soins adéquats.

6. À l’issue de cette activité, qu’est-ce que cela leur évoque ? Proposez par groupe de réfléchir au droit à la santé et de proposer leurs propres lois pour un accès à la santé pour toutes et tous : La santé, c’est trouver… Une personne qui pourra les soigner ; un lieu pour recevoir des soins ; des solutions ; un accompagnement dans les problèmes qu’ils rencontrent. Le droit à la santé c’est… Pouvoir être soigné partout et à tout moment ; recevoir des informations sur la maladie que l’on a ; avoir accès aux médicaments , …

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


Š Elaichifilms



Š Eldar Nurkovic



© Jeanne Menjoulet



Š Imagesine



Š Shutterstock



© Valeriya Anufriyeya



Š Shutterstock



Š Shutterstock



Š Shutterstock



Rafael court après ses soins de santé

ÉLÈVE

m et mm FICHE 1

Rafael a 7 ans, il vit dans la cordillère des Andes. Depuis qu’il est tout petit, il sait qu’il ne doit pas marcher trop vite sinon, il s’essouffle et peut manquer d’air. Rafael est asthmatique, ça veut dire qu’il respire parfois difficilement.

Quand il sent qu’il est fragile, il prend un petit peu d’air dans son puff et ça l’aide à respirer. Il se balade toujours avec son médicament.

Tous les mois, il se rend au centre de santé avec ses parents pour rencontrer son médecin qui lui donne ses médicaments et regarde s’il va bien.

Rafael vit dans les montagnes, à plus de 2000 m d’altitude, et pour voir un médecin, il doit descendre dans la ville. Elle se situe au pied de la montagne à plusieurs kilomètres de chez lui. Pour ses parents, c’est vraiment compliqué et ça leur coûte beaucoup d’argent.

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


ÉLÈVE

m et mm FICHE 2 La famille de Rafael est soucieuse de sa santé, et voudrait bien qu’il puisse jouer au basket avec ses amis. Mais pour cela, il faudrait qu’il puisse recevoir des soins qui lui permettraient de courir et de respirer pleinement.

Depuis quelque temps, la famille de Rafael a rejoint un groupe de citoyens solidaires. Tous les membres de la communauté s’aident les uns et les autres en créant une caisse de solidarité.

Grâce à cette caisse de solidarité, Rafael peut recevoir un nouveau puff. Ensuite, l’argent accumulé dans cette caisse lui permettra de mieux soigner son asthme et de pouvoir jouer au basket avec ses camarades.

Le groupe de citoyens solidaires, c’est un groupe qui se bat pour que tout le monde puisse recevoir des soins de santé, partout, à tout moment, et gratuitement ! Parce que c’est un droit, pour les petits, les grands, les moins riches, les plus riches, les moins vieux, les plus… Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


ÉLÈVE

m et mm FICHE 3

S’INFORMER

Rafael court après ses soins de santé Après avoir lu la BD, réponds aux questions suivantes

Comment s’appelle le personnage principal ? Pourquoi doit-il se rendre chez le médecin ? D’où vient-il ? Pourrais-tu retrouver la montagne sur une carte ? Selon ce que tu as lu et les images de la bande dessinée, quels sont les problèmes que rencontre le jeune garçon ?

Que font ses parents pour aider Rafael ?

Que retiens-tu de l’histoire ?

Ses parents participent à une caisse de solidarité, à quoi cela te fait-il penser ? Peux-tu donner un exemple de solidarité ?

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS



ÉLÈVE

m

FICHE 1

S’INFORMER

La protection sociale en images Observe chaque image ci-dessous et relie-la au mot qui correspond v

Une allumette

v

v

Un ange gardien

v v

Une blessure

v

v

Une bouée de sauvetage

v v

Une caisse de solidarité Un casque de vélo Une couverture

v

v

v

v v

Des médicaments Un pansement Un plâtre

v

v

v

v

v

Un casque de rugby

v

Une seringue

v

v v

Un virus

v

v

Choisis trois crayons de couleur et colorie de la même couleur les objets qui font partie de la même famille.

v

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS



ÉLÈVE

mm

FICHE 1

S’INFORMER

La sécurité sociale ou agir solidaire C’est quoi être solidaire ? Sur base des phrases suivantes, souligne les phrases qui sont selon toi des actions de solidarité. Donner son sang Faire les courses de sa voisine qui ne peut pas se déplacer Partager sa collation avec son camarade Ranger sa chambre S’acheter des bonbons Jouer aux jeux vidéo Regarder la télévision Donner ses jouets à une association Vendre des chocolats pour l’Opération 11.11.11 Aider ses parents à cuisiner Partager ses crayons avec ses camarades Mettre des sous de côté pour acheter un nouveau jouet Jeter ses vieux jouets Défendre un camarade qui se fait embêter

Selon toi, que signifie la solidarité ? Après avoir regardé la vidéo « ceci n’est pas un trou », est-ce que la sécurité sociale est solidaire ? Explique ce que tu as retenu.

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS



ÉLÈVE

mmm

Manon

FICHE 1

Infirmiers de Rue

Qui es-tu ? Je m’appelle Manon, j’ai 24 ans, je suis infirmière. J’ai travaillé pendant deux ans en service de psychiatrie dans un hôpital bruxellois. J’ai ensuite décidé de travailler dans le milieu associatif, et ai donc rejoint l’équipe d’Infirmiers de rue en tant que travailleuse sociale. Infirmiers de rue, c’est une association qui lutte pour la fin du sans-abrisme, animée par la conviction que sortir les gens de la rue, c’est possible. Je travaille donc avec les gens qui vivent dans la rue ou qui ont été relogés. Je passe beaucoup de temps en maraude, c’est-à-dire que je me promène dans les rues à la rencontre des personnes sans-abri pour leur faire des soins ou les aider pour des démarches et autres. Que fais-tu, quelle est ta mission ? Je vais rencontrer les personnes chez elles pour les accompagner dans leurs démarches, afin qu’elles puissent améliorer leurs conditions de vie. Par exemple, je les soutiens ou je les accompagne pour aller chez le médecin, pour se soigner. Ces personnes sont souvent très seules et ont parfois du mal à réaliser les démarches « simples » de la vie quotidienne. Parfois, j’accompagne simplement la personne à aller à la pharmacie, faire des courses au rythme du patient et tout en préservant sa santé. Il m’arrive aussi de m’occuper moi-même des problèmes de santé des personnes, de leur faire des soins. Rêver est important. Durant tout le processus de réinsertion des personnes, on les accompagne pour qu’elles puissent réaliser leurs rêves. Par exemple, le rêve d’une

patiente est de pouvoir voir ses enfants. On l’accompagne donc étape par étape pour rendre cela possible. J’aime beaucoup ce que je fais. Ça a énormément de sens pour moi, de travailler dans les soins de santé, de donner un coup de pouce à une personne pour l’aider à devenir autonome. Que signifie pour toi l’accès aux soins de santé pour tous et toutes ? Les soins de santé pour toutes et tous, cela veut dire que chaque personne a les mêmes chances de pouvoir accéder, de manière inconditionnelle, à des soins de santé de qualité, quels que soient son identité, sa couleur de peau, son origine culturelle, son genre, sa langue, son appartenance religieuse, son statut (avec ou sans papiers, par exemple), etc. L’accès aux soins ne peut en aucun cas être conditionné par les ressources financières des personnes. Quand je travaillais à l’hôpital, je me rappelle que certaines personnes bénéficiaient parfois de soins de santé à la place d’autres parce qu’elles avaient une assurance plus chère. Il est fondamental que tout le corps médical soit formé pour pouvoir accompagner au mieux tous les patients et toutes les patientes. Pour que chacun et chacune, qui qu’il ou elle soit, se sente aussi bien accompagné. Pour moi, c’est ça aussi, l’accessibilité des soins de santé.

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


ÉLÈVE

Bernard

mmm

FICHE 2

Médecin urgentiste

Je travaille aux urgences, et on ne ferme jamais, on est ouvert 24 h/24 et on travaille la journée et la nuit, le dimanche, les jours fériés. Le service d’urgence n’est jamais fermé… Il y a toujours des personnes pour accueillir les personnes qui sont malades ou qui se sont blessées.

Qui es-tu ? Bernard, je suis médecin au service d’urgence à Bruxelles, j’ai fait 7 ans d’études pour devenir médecin et ensuite j’ai fait 6 ans en plus pour devenir urgentiste. J’ai donc fait 13 ans d’études. Que fais-tu, quelle est ta mission ? Je m’occupe des personnes qui sont tombées malades ou qui se sont blessées et qui viennent à l’hôpital. Ensuite, je vais chercher en ambulance les personnes qui se sont blessées et qui ne savent pas se déplacer pour les ramener à l’hôpital. Dans l’hôpital, il y a beaucoup de personnes qui travaillent. En tant que médecin, j’écoute ce que raconte le patient. Je tente alors de comprendre ce qu’il se passe et je regarde ce que je peux faire pour le guérir ou le soigner au mieux. Ça veut dire que je dois bien écouter ce que le malade ou le blessé dit. Ça peut être un plâtre si quelque chose est cassé, ça peut être une maladie et à ce moment-là on demande de l’aide d’un médecin qui est spécialisé dans le domaine.

Que signifie pour toi l’accès aux soins de santé pour tous et toutes ? Chez nous aux urgences, ça peut arriver à tout le monde de se blesser ou de tomber malade. Et pour nous, celle ou celui qui tombe malade, qu’il ou elle soit en prison, étrangère, je dois soigner tout le monde de la même manière et lui donner de bons soins. On ne s’intéresse pas à ce que les gens sont, mais on regarde uniquement la maladie. On veut soigner tout le monde, des hommes, des femmes, du monde entier, des pauvres et des riches. Ça veut dire que dans mon hôpital, même les gens qui n’ont pas d’argent, on essaye de trouver des moyens pour qu’ils puissent être soignés comme tout le monde. C’est un principe de médecine. Chaque médecin qui commence à travailler prête serment, il s’engage à faire plusieurs choses : il ne va jamais faire du mal aux gens, il va toujours respecter ce que les gens veulent (ne pas obliger les gens à se soigner), Il va soigner tout le monde qui demande d’être soigné du mieux qu’il peut. Quand une personne me confie quelque chose, un secret par exemple, je ne peux jamais le dire à quelqu’un d’autre si ça ne le regarde pas.

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


ÉLÈVE

mmm

Issaka Mamane

FICHE 3

Médecins du Monde

Qui es-tu ? Je suis Issaka Mamane, responsable pour le volet santé au centre de santé d’Agadez au Niger. Je suis médecin. Avec une équipe, je suis en charge de plusieurs activités autour des centres de santé.

de personnes ne se soignent pas. Alors, nous les informons que nous pouvons intervenir financièrement pour qu’elles et ils puissent se soigner.

Que fais-tu, quelle est ta mission ? Au Niger, nous avons beaucoup de choses à réaliser pour la santé de la population. Mon travail c’est de permettre aux habitants de se soigner, mais aussi de le faire dans de bonnes conditions. Nous distribuons des médicaments, nous donnons au corps médical des ambulances, des formations, on recrute du personnel et on sensibilise la population sur la santé.

Ensuite, nous identifions toutes les personnes qui en ont le plus besoin et qui n’ont pas d’argent pour pouvoir intervenir et leur permettre d’accéder aux soins.

Le chemin que doit faire un habitant pour se soigner est parfois très long, ce qui l’empêche parfois de se soigner. C’est pourquoi nous nous rendons dans les villages pour informer les habitants qu’ils peuvent se soigner près de nous. Ensuite, on leur explique ce que sont les maladies comme le choléra et on les informe qu’ils peuvent se soigner gratuitement auprès de nous. Beaucoup d’habitants n’ont pas les moyens de payer un médecin et beaucoup

L’État n’a pas de médicaments, et ce sont des organisations humanitaires qui les fournissent.

Que signifie pour toi l’accès aux soins de santé pour tous et toutes ? La constitution du Niger garantit la santé à tous les citoyens, pourtant ce n’est pas le cas. Il n’y a pas de centres de santé en suffisance, et partout dans le pays il n’y a pas de médicaments, la population n’a pas de moyens pour se soigner. Mais pour moi, la santé pour tous et toutes, ça veut dire, quelles que soient la religion, l’origine, l’ethnie, peu importe si c’est une femme ou un homme, chacun et chacune doit pouvoir accéder à des soins de santé de qualité, à tout moment et partout gratuitement.

Le Niger se trouve en d’Afrique de l’Ouest. C’est le pays le plus pauvre de la planète, cela veut dire que la plupart des habitants ne peuvent pas manger à leur faim, ne peuvent pas aller à l’école, se soigner n’est pour la plupart, pas une réalité. Ensuite, il y a des conflits et cela insécurise beaucoup les résidents du pays. Tous ces éléments compliquent l’accès aux soins de santé pour les femmes, les hommes et les enfants. Le pays a peu de moyens pour construire des centres de santé partout dans le pays, fournir des médicaments à ceux qui en ont besoin… Souvent pour trouver un médecin, les citoyens doivent parcourir une grande distance. Les médecins se concentrent dans les villes, les villages sont donc sans médecin. Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


ÉLÈVE

mmm

FICHE 4

Stephen

Médecin généraliste en maison médicale

Qui es-tu ? Je m’appelle Stephen et je suis médecin généraliste. J’ai fait 7 ans d’études de médecine et deux ans de spécialisation. Aujourd’hui, je travaille dans une maison médicale et dans un planning familial. Que fais-tu, quelle est ta mission ? Je suis médecin généraliste et je travaille dans une maison médicale, cela veut dire que je partage un projet commun avec d’autres personnes comme des infirmières, un kinésithérapeute, une assistante sociale… Tous ensemble, nous travaillons pour la santé de nos patients que ça soit au niveau biologique (les bobos, les maladies) ; psychologique et social (écouter et accompagner les personnes qui rencontrent des difficultés dans leur quotidien). Pour nous la santé c’est aussi se sentir bien dans son quotidien, et accompagner les personnes dans les difficultés qu’elles peuvent rencontrer.

Moi en tant que médecin généraliste, ma mission est d’être le premier soignant que quelqu’un puisse aller voir lorsqu’il a un problème de santé, ou un autre problème. J’écoute, je rassure et puis, je soigne si je le peux, et parfois je dirige le patient vers d’autres soignants qui pourront l’aider. Mon rôle est donc d’être un coordinateur de soins. Et ensuite mon autre rôle, c’est d’accompagner les patients. C’est-à-dire que je dois les soutenir et les conseiller tout au long de leur vie, m’assurer d’avoir leur dossier médical complet c’est-à-dire avoir à ma disposition toutes les informations sur son état de santé, c’est pour cela que l’on m’appelle le généraliste. Que signifie pour toi l’accès aux soins de santé pour tous et toutes ? Accéder aux soins signifie que n’importe qui puisse rencontrer un ou une soignant·e pour parler de n’importe quel problème gratuitement, dans les meilleurs délais, dans un lieu proche de chez lui et dans la langue qu’il désire.

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


ÉLÈVE

mmm

Camille

FICHE 5

Infirmière à domicile ; enseignante Qui es-tu ? À la base je suis professeure d’histoire et géographie. Ensuite j’ai fait des études d’infirmière pendant 5 ans. Aujourd’hui, je suis infirmière à domicile, cela veut dire que je me rends chez des personnes qui ont besoin de soins. Ensuite, je donne des cours de soins de santé, et d’éducation à la santé. Cela veut dire que j’apprends à des aides-soignantes comment accompagner les patients dans les soins qu’elles réalisent, et aider les patients à mieux comprendre leur maladie. Par exemple : Lorsqu’une personne est diabétique, on l’accompagne pour qu’elle comprenne ce qu’est sa maladie, et comment elle peut en prendre soin dans sa vie quotidienne. Ensuite, je suis infirmière à domicile. Que fais-tu, quelle est ta mission ? Je suis infirmière en vélo ! Je travaille pour une organisation qui rassemble des sagesfemmes, des infirmières et qui propose des soins à domicile, tout cela en vélo. Je me rends chez des patients qui se trouvent à leur domicile pour les soigner. Le matin, je pars en vélo à la rencontre des patients. Une journée représente environ 9 patients. Je fais des pansements, des injections, des piqûres, j’accompagne des personnes âgées pour se laver, ou des patients handicapés pour se préparer le matin avant d’aller au travail. Parfois, je traverse la ville d’un bout à l’autre pour réaliser une piqûre, et cela en vélo, même quand il pleut, mais c’est moins rigolo. Avec mes collègues, on collabore ensemble pour accompagner au mieux les patients,

comme le font les maisons médicales. Cela veut dire que les patients payent un prix abordable, on travaille pour que tout le monde puisse avoir accès à des soins de santé. C’est important de prendre le temps de parler avec le ou la patient·e, de communiquer avec lui ou elle. Ensuite, j’enseigne à des aides-soignantes comment accompagner et prendre soin des patients. En tant que personnel soignant, nous sommes en contact avec des personnes et nous devons leur parler comme si on se parlait à soi-même. Je vois des patients tous les jours chez eux, je crée du lien avec eux. Écouter les tracas du quotidien, ça fait partie de mon travail. Que signifie pour toi l’accès aux soins de santé pour tous et toutes ? Aujourd’hui, en Belgique, on dit que tout le monde a accès aux soins de santé, mais ce n’est pas vrai. Il y a beaucoup de freins pour énormément de personnes, et ça les empêche de se soigner. Par contre, si tu payes plus, tu peux avoir des avantages comme une chambre seul à l’hôpital, ou avoir un rendez-vous plus rapidement chez des spécialistes qui coûtent plus chers. Tout le monde n’est pas égalitaire dans les soins. Pour des soins de santé juste, il faut une société plus juste, il faudrait pour ça que tous les soins soient gratuits.

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


ÉLÈVE

mmm

FICHE 6

Hector

17 ans, étudiant

Je m’appelle Hector, j’ai 17 ans, depuis que je suis tout petit je fais du vélo, j’adore me balader avec mes copains dans les rues de mon quartier. Partout où je vais, je prends mon vélo ! Pour aller à l’école, pour me balader au parc, même pour aller voir mes grands-parents à plusieurs dizaines de kilomètres de chez moi. Depuis quelques mois, je fais du freestyle avec mes copains ! J’adore descendre les rampes, les escaliers, et sauter des murs en faisant des figures ! Plus tard, j’aimerais bien faire de la compét’, alors en attendant je m’entraîne partout où je le peux ! Bon, parfois c’est un peu dangereux… J’ai fait une mauvaise chute et je suis tombé de mon vélo. Je vais bien, mais je crois que j’ai la jambe cassée… Je n’arrive plus à bouger, et je ne sais pas quoi faire…

José

30 ans, travailleur sans-papiers

Je m’appelle José, et je viens d’Éthiopie, un grand pays qui se trouve à l’Est de l’Afrique. Depuis 10 ans, je vis en Belgique. Avec mes amis, on vit dans un grand bâtiment. On partage les repas, on organise des ateliers, et on est solidaire les uns avec les autres. Je n’ai pas de travail, mais il m’arrive de travailler comme maçon pour gagner de l’argent. Depuis plusieurs années, j’ai des problèmes de peau, j’ai besoin de mettre une crème spéciale sur tout mon corps plusieurs fois par semaine pour qu’elle soit protégée, sinon, c’est dangereux pour

ma santé. Je dois souvent rendre visite à un médecin pour recevoir un traitement. Malheureusement, je n’ai pas encore de papiers ici en Belgique, alors que je vis ici depuis 10 ans. C’est donc difficile de trouver un médecin, et surtout, c’est plus cher pour moi…

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


ÉLÈVE

mmm

FICHE 7

Océane

40 ans, à la recherche d’un domicile Je m’appelle Océane, je vis dans la rue. Il y a quelques années, je travaillais dans un magasin, mais il a fermé, et puis j’ai commencé à avoir des problèmes au cœur. Aujourd’hui, je suis dans la rue depuis plusieurs mois, et j’aimerais pouvoir me soigner correctement, j’ai besoin de médicaments pour préserver mon cœur de la maladie qui le menace. Malheureusement, je n’ai pas beaucoup d’argent, et les médicaments coûtent cher, et je ne sais pas vraiment vers qui me tourner pour que je puisse trouver un logement, et des soins de santé. Je suis confiante, et je suis certaine que je trouverai de l’aide…

Ahmed

12 ans, futur bourgmestre de sa commune

Je m’appelle Ahmed, et j’adore parler, depuis que je suis tout petit, je parle à tout le monde, j’adore me rendre à l’épicerie du coin de ma rue pour parler avec les passants. Je connais tout de mon quartier, et j’aimerais beaucoup le rendre plus beau en installant des fleurs, des arbres, mais aussi des bancs et surtout des dos d’âne ! Parce que dans ma rue, les voitures passent très vite, et elles sont parfois dangereuses. D’ailleurs, la semaine dernière, j’ai voulu traverser sur le passage pour piétons, et je me suis fait renverser par une voiture ! Bon, je n’ai rien de cassé, mais j’ai une grande blessure sur le genou et le coude. Je crois bien qu’il faudrait que je change de pansement régulièrement pour éviter que ça n’empire…

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


ÉLÈVE

mmm

FICHE 8

Ornella

21 ans, bientôt maman Je m’appelle Ornella, et dans quelques mois, je serai maman ! Je suis tellement heureuse ! Bon, après, je suis un peu stressée, parce que je ne sais pas trop comment je vais pouvoir l’accueillir… J’habite dans un petit village, où il n’y a pas de médecin ni de centre médical. Je ne sais pas vraiment comment faire, et vers qui me tourner pour recevoir des informations, et préparer l’arrivée de mon petit bébé…

Démasquons les soins de santé ! - Le Monde en Classe no 1 - Année scolaire 2020-2021

INÉGALITÉS


Le CNCD-11.11.11 regroupe près de nonante organisations actives dans le domaine de la solidarité internationale, parmi lesquelles des ONG et des syndicats. Il a pour mission la sensibilisation, le plaidoyer politique et la récolte de fonds (Opération 11.11.11). Abonnement gratuit www.cncd.be/le monde en classe

Le Monde en Classe, kesako ? Le Monde en Classe est un outil semestriel d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire. Il permet d’aborder, avec les élèves de l’enseignement primaire, des grands enjeux mondiaux tels que les inégalités, l’agriculture et l’alimentation, les migrations et les changements climatiques. Dans chaque dossier, nous partons de la réalité de communautés du Sud que nous connaissons via nos ONG membres. Leur situation est en général difficile, mais nous l’abordons à travers des fictions qui mettent en scène des enfants d’environ 6-12 ans. Ces fictions comportent une part de rêve et de fantaisie. Nous imaginons ainsi des histoires correspondant aux trois niveaux de complexité qu’offre Le Monde en Classe et qui couvrent les besoins de l’enseignement primaire. Ces niveaux sont symbolisés par des étoiles m. Ces histoires sont le point de départ de séquences pédagogiques. Chaque dossier en propose ainsi l’exploitation, et ce, sur des modes différents : s’informer, créer, se mobiliser. Les élèves plus âgés seront amenés à réfléchir aux problèmes concrets des communautés du Sud illustrés dans le récit, et à quelle solution leur donner. Ils découvriront aussi les réponses réelles apportées par les

associations locales du Sud avec lesquelles travaillent nos ONG membres. Et comme ce genre de situation n’est bien souvent qu’un exemple parmi des milliers d’autres, on amène les élèves à prendre conscience de la dimension souvent planétaire du problème qu’ils découvrent. Ce faisant, ils se dotent d’acquis nécessaires à exercer leur rôle de « citoyens mondiaux et solidaires ». Un dossier du Monde en Classe se compose de fiches « PROF » et de fiches « ÉLÈVE ». Les premières offrent à l’enseignant des informations et des propositions de séquences pédagogiques à faire en utilisant les fiches ÉLÈVE. Les fiches ÉLÈVE sont à photocopier et distribuer aux élèves. Elles comportent les histoires à lire et des supports graphiques pour les activités de type s’informer, créer et se mobiliser, ainsi que les informations de type « changer le monde ».