Issuu on Google+

INEOV BILAN 6 et 7 juin 2011


SOMMAIRE Bilan de la manifestation

3

Contexte

4

Rappel des Objectifs généraux

5

Les ambitions d’Ineov

6

Les porteurs du projet

7

Les partenaires et sponsors

8

Les partenaires collaboratifs

9

Synthèse du programme

10

Détail du programme

11

Un grand merci aux animateurs de cet évènement !

15

Le bilan international

16

Symposium international : le bilan sur le fond

17

Symposium International INEOV : le bilan des actions

19

Communication partenaires et web

19

Articles d’annonce

19

Articles de fond

20

Médias sociaux

20

Les actions entreprises

20

Les retombées web : relais sur les sites partenaires

21

Les retombées médias sociaux

21

Retour sur le questionnaire de satisfaction

22

INEOV – Budget

23

Analytique de la manifestation

27

Présents et participants

27

Retombées presse

27

Bilan des annonces

28

Bilan de la couverture de l’événement

28

Intervenants Ineov

31

Données statistiques « site d’inovallee » (période de mai à juin)

33

Données statistiques « blog ineov »

34

Les fournisseurs d’Inéov

36

2


Bilan de la manifestation Un Bilan très positif Un projet innovant de par ses outils de communication et d’une complexité technique

350 visiteurs en présentiel, et autant se sont connectés au Web Event pour suivre les conférences en direct. Promotion internationale : Les médias sociaux à fond ! •

84 000 lectures de 10 pays différents,

15 000 visiteurs sur le blog

1400 messages postés sur les différents outils de publication (blog, LePost, Twitter, Viadéo…)

Budget maitrisé et équilibré •

14 conférences

2 tables rondes internationales

17 ateliers avec 55 intervenants, (3 experts parisiens, 3 spécialistes américains du Colorado et 3 responsables de développement économique chinois du Dalian Software Park).



Des prouesses Techniques •

Captation vidéo

Retransmission streaming en temps réel
,

Traduction simultané ; français-chinois-anglais
,

Un animateur virtuel

Visioconférence 
...

Qui ont nécessité la mise en place et l'animation parallèle de •

4 régies externalisées,

transférées d'un site à l'autre en moins de 2 heures !



Les retombées Presse •

84 articles 3

3


Contexte Les technologies intelligentes au service d’une croissance durable Première communauté française de chercheurs en STIC, la Région Rhône-Alpes occupe une place de leader national et international en matière de technologies informatiques. La filière logicielle et systèmes intelligents génère plus de 70 000 emplois sur son territoire, et concentre les meilleures expertises scientifiques et industrielles en matière de micro et nano-électronique, de mathématiques appliquées, de technologies informatiques, de télécoms, ou encore d’automatisme et de robotique. A la croisée des disciplines et fortes d’un essor considérable qui devrait encore s’accélérer dans les années à venir, les STIC font ainsi l’objet d’enjeux économiques et écologiques majeurs. En effet, elles représentent aujourd’hui 3% des émissions mondiales de Gaz à effets de serre, 75 millions de tonnes de déchets que l’on sait plus ou moins retraiter, et 70% des métaux lourds présents dans les déchetteries ! Les nouveaux usages numériques, qui voient exploser les technologies tactiles et l’univers du multimédia, ne vont qu’amplifier le phénomène. Il devient donc urgent de réduire leur impact à toutes les phases de leur cycle de vie, depuis leur conception jusqu’à leur recyclage, voire changer complètement de modèle économique en passant d’une logique de produits à une logique de services, initiée par le Cloud Computing et le SaaS. Surtout, ces mêmes technologies qui impactent la planète sont aussi celles sur lesquelles reposent de nombreuses solutions de Développement Durable. En réduisant l’impact énergétique des process de fabrication, en apportant des solutions d’automatisation, de régulation intelligente et d’organisation (de l’énergie, des transports, des flux), en facilitant de nouveaux usages, comme le télétravail, toutes ces technologies visent à rendre nos environnements plus intelligents et nos activités, y compris économiques, plus durables. Usages et Green IT sont donc plus que jamais pour la filière STIC un nouveau moteur de croissance verte. Permettre aux entreprises d’en comprendre les enjeux sociétaux et les opportunités économiques, en s’appuyant sur les expériences réussies et les difficultés des acteurs qui les initient, tel était l’objectif principal du symposium Inéov.

4 4


Rappel des Objectifs généraux  Promouvoir Grenoble et sa région à l’échelle nationale et internationale sur le capital d’innovation autour du logiciel et du green IT.

Photo de Pierre-François François Couderc

 Créer une communauté, communauté encourager les entreprises à se positionner sur ce marché porteur et développer le potentiel de croissance économique régional.  Communiquer et échanger éch autour des programmes de Recherche R collaboratifs en cours (Minalogic, Pilsi, Inovallée, Inria, Ensimag, Orange Labs...)  Contribuer à l’enrichissement des connaissances mutuelles en favorisant l’échange de bonnes pratiques, le partage d’expérience et la mise en réseau.

Photo de Pierre-François Pierre Couderc

 Fédérer les énergies en s’appuyant sur la vocation technopolitaine historique d’Inovallée et sa légitimité reconnue en matière de Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (STIC).

5

5


Les ambissions d’Ineov

Learning Event  Aborder les opportunités et les freins liés à la mise en œuvre de ces nouvelles approches  Apporter des solutions concrètes pour faciliter leur mise en œuvre  Etudier des cas concrets de réussites et d’échecs  Prendre connaissance de e l’état actuel de la recherche

Evenement IT & Green  Proposer des conférences onférences animées par un personnage virtuel  Retransmettre en direct sur Internet (web event) afin d’avoir un rayonnement mondial  Créer un salon virtuel pour proposer une u vitrine interactive de l’évènement  Assurer dess visioconférences en direct avec les Etats-Unis Unis et de la Chine

Création de réseau  Favoriser la rencontre entre les professionnels, les chercheurs, les experts, les étudiants, les chefs d’entreprises,...  Créer des temps d’échanges d’échange privilégiés : speed meeting, présentation des entreprises, soirées festivess,...  Inciter les échanges inter--structurels par un événement multi-sites.  Fédérer les es acteurs autour d’un site communautaire

Photo de Pierre-François Pierre Couderc

6

6


Les Porteurs du projet Inovallée  Première technopole française, Inovallée est un parc technologique de 110 hectares implanté sur les communes de Meylan et Montbonnot. Terre d’innovation par excellence, Inovallée a orienté ses actions autour du défi de la croissance verte numérique.

 330 entreprises  10 500 emplois  900 chercheurs en STIC

Grilog  L’association GRenoble enoble Isère LOGiciel fédère les éditeurs du logiciel, les sociétés de services, les écoles et organismes de formation, les laboratoires de recherche...  La vocation de l’association est de promouvoir la filière Iséroise du logiciel et des services informatiques.

 96 entreprises, laboratoires et organismes spécialisés dans les STIC :  5 000 emplois locaux

 Inéov n’aurait pu être réalisé sans le soutien de nombreux partenaires et sponsors qu’il faut remercier pour la confiance qu’ils ont accordée. accordée

Photo de Pierre-François Pierre Couderc

7 7


Les Partenaires & Sponsors CollectivitĂŠs partenaires

Partenaires acteurs

Partenaires sponsors

8

8


Partenaires Collaboratifs

9

9


Photos de Pierre-François Couderc

Synthèse du Programme Date

Format

Objectif

Lundi 6 juin matin

Conférences animées par des consultants et experts

Découverte du potentiel de l'innovation par les usages et le Green IT.

Lundi 6 juin après-midi

Débats en plénière avec les entreprises partenaires, l'international, des experts,...

Echanges sur les différentes composantes, problématiques, freins, moteurs...liés aux usages et au Green IT.

Lundi 6 juin soir

Soirée Be smart

Expérimentation ludique des nouvelles technologies, convivialité et réseautage. réseautage

Mardi 7 juin matin

Ateliers de travail animés par des consultants/experts

Découvrir et mettre en œuvre des méthodes et outils pour innover et résoudre les problématiques.

Mardi 7 juin après-midi

Etudes de cas

Présentation des grands projets structurants et des success stories en sous-groupe sous thématique.

Mardi 7 juin soir

Conférence de clôture

Bilan des deux jours et conférence sur les nouveaux modèles économiques de la croissance verte numérique numérique.

Photo de Pierre-François Couderc

10 10


Détail du Programme LUNDI 6 JUIN 2011 INNOVATIONS PAR L'USAGE ET LE GREEN IT DE NOUVELLES OPPORTUNITES ET DES CHALLENGES A RELEVER, RELEVER ENJEUX ET PERSPECTIVES ECONOMIQUES INRIA – Inovallée Montbonnot Les usages, nouveau moteur d'innovations 9h30

Introduction

9h40

Sociologie de l'usage : la contribution des sciences humaines à la dynamique d'innovation. Philippe Mallein : sociologue grenoblois, conseiller scientifique du CEA Leti – Minatec IDEAs Laboratory

10h10

Les usages au secours de la technologie Témoignage de Movea

10h20

Ouverture sur l'international, découverte d'une success story

10h30

Nouveaux usages, nouveaux outils : la nouvelle ère du numérique Stéphane Hugon : sociologue au Ceaq/Sorbonne, fondateur d'Eranos

11h00 Dégustation produits locaux Le green IT, une réponse aux enjeux environnementaux 11h15 11h45 12h00

Le Green IT, une réponse environnementale, une opportunité économique. Frédéric Bordage : consultant expert Green IT, fondateur du portail greenit.fr Le cloud computing : quels enjeux pour quels marchés ? Jean-François François Caenen : Chief Technology Officer – Capgemini France L'impact économique et écologique du smart (metering et grid) Pierre Marlard : Smart Grid Key Offering Manager – AtosWorldGrid

12h15 - Conclusion internationale : les usages et du Green IT, analyse comparée des marchés français, américain et chinois Alex Sammoury, Executive Director, LEN (Longmont Entrepreneurial Network) Kyle Roche, CEO of sidorey

Photo de Pierre-François François Couderc

11 11


On se met au vert RELEVER LES DEFIS DES USAGES ET DU GREEN IT Orange Labs – Inovallée Meylan Relever les défis humains 14h15 Open innovation et créativité partagée Christine Fenouil – Idared, Philippe Caillol - Bouygues 14h45 Projets collaboratifs, choc des cultures et interdisciplinarité Témoignages Olivier Cottet - Schneider Electric- et Christophe Renauc -Realiss, partenaires du programme HOMES

Relever les défis du Green 15h15 Du Green Washing au développement durable : les véritables enjeux et les principaux leviers environnementaux. Françoise Berthoud – CNRS 16h00 Dégustation de produits locaux Relever les défis technologiques 16h15 Les grands challenges de l'intelligence distribuée : interopérabilité, standardisation, communication M to M,... Témoignages Marilyne Arndt - Orange Labs, Jean Patrick Gelas et Claude Bernard- Inria, Didier Mauuary – Cyberio 16h45 Design et logiciels : quand l'usage est intégré dans le développement logiciel Jean Caelen et Anne Pellegrin – Laboratoire MutiCom Cluster Edit - Cité du Design.

17h15 - Conclusion Internationale : « Integrative innovation : the new human and technological challenges » Avec la participation du Colorado et du Dalian Software Park en Chine En présentiel : Sunil Cherian, CEO, Spirae et Kyle Roche, CEO, Isidorey En visio-conf : John LoPorto, CEO, Power Tagging - - Roger Austin, MWH -

19h00

Soirée BE SMART – Lieu : Restaurant O'Chêne, Inovallée Meylan. Expérimentation de technologies ludiques et interactives, convivialité et réseau...

Photo de Pierre-François Couderc

12 12


MARDI 7 JUIN 2011 USAGES ET GREEN IT METHODES, PROJETS ET SUCCESS STORY : S'EN INSPIRER POUR REUSSIR METHODES ET OUTILS POUR INNOVER ENSIMAG – Campus Saint Martin d'Hères / Gières

De 9h15 à 12h30 : Participation à 3 ateliers d'une durée d'1 heure parmi les 9 ateliers listés ci-dessous. Sessions à 9h30, 10h30, 11h30. Atelier n°1 La méthode CAUTIC et anticipation des Business Model Pacal Pizelle – Ixiade Atelier n°2 Partage et expérimentation d'une séance de créativité Catherine Cayuela - Grain Atelier n°3 Technique de créativité on-line en collaboration avec des équipes distantes Christine Fenouil – Idared Atelier n°4 Le Lupi, laboratoire des usages et pratiques innovantes La Cité du design Atelier n°5 Design fonctionnel – La méthode Scenario Based Design Fabrice Forest - Innovacs Atelier n°6 La couche logicielle, élément clé du Green IT Frédéric Bordage – Greenit.fr, Jean-François Méhaut - Pilsi Atelier n°7 Cloud Computing : nouvelle technologie ou révolution des usages? Thomas Sarrazin - Capgemini, Damien Giroud - Schneider Electric, Thierry Coupaye et Alexandre Lefebvre - Orange Labs, Alain Bouveret - InterviewSA Atelier n°8 Serious Game : création d'une ville durable virtuelle pour simuler le comportement humain face aux consommations énergétiques Richard Fontanges - ARDI Atelier n°9 Eco conception et analyse de cycle de vie : méthodes Opengreen et TRIZ François Raffin – Auki Atelier n°10 Efficacité énergétique : de l'état des lieux à la mise en œuvre d'un plan d'actions, l'audit énergétique Cyril Cachat - H3C Energies Photo de Pierre-François Couderc

Navette entre l’Inria et Orange Labs

13 13


SUCCESS STORIES ET PROJETS D'AVENIR ENSIMAG – Campus Saint Martin d'Hères

De 14h15 à 17h00 : Participation à 2 ateliers d'une durée d'1h30 environ parmi les 7 ateliers listés ci-dessous. Sessions à 14h15 et 15h30. Atelier n°1 Smart Energy - Smart metering : déploiement de 300 000 compteurs intelligents Linky – Hervé Barancourt et Pierre Marlard - AtosWorldGrid - Energy Box Pierre Madillo – Orange Labs - Le projet Minalogic Smart Electricity pour une convergence de l'électricité, des automatismes et de la communication – Sogeti High-Tech Atelier n°2 Bâtiments intelligents - Le programme HOMES : projet collaboratif sur la performance énergétique du bâtiment Sylvain Paineau – Schneider Electric - Projet ANR Reactivhome : extension du réseau local de la maison pour la gestion énergétique Gilles Privat – Orange Labs - La Gestion Technique Centralisée et l'optimisation énergétique des bâtiments – Laurent Testard - Halias Technologies Atelier n°3 Ville durable - Le projet Senscity : projet collaboratif pour optimiser la gestion d'une ville, porté par Minalogic Vincent Gimeno – Orange Labs - Le projet FortZ au Colorado : retours d'expériences sur une expérimentation smart city en cours sur la ville de Fort Collins. Sunil Cherian – Société Spirae, expert Green IT au Colorado. - L'approche cluster pour la création d'une ville verte et interconnectée – Laurent Coussedière - Cluster Green and Connected Cities. Atelier n°4 Green Grid Mesure et réduction de la consommation d'énergie pour les systèmes distribués. Marcos Dias de Assuncao – INRIA, équipe RESO Atelier n°5 Empreinte écologique des data centers Green data center à Grenoble éco-responsable à haute qualité de services avec les indicateurs GreenGrid et Code of Conduct en temps réel – Gérald Dulac - Eolas Business & Decision. Atelier n°6 Green data center Présentation du green data center Merlin - Yannick Tricaud – Capgemini Atelier n°7 SaaS et plateformes collaboratives - 4 exemples d'applications en mode SaaS : GED, CRM, gestion événementielle et coaching en ligne - Cotranet, 24-7, Insight Outside, Inopad. 17h Débriefing des ateliers en séance plénière 17h30 Conférence de clôture par Léo Dayan. L'économie des éco-liaisons et les nouveaux modèles de croissance durable.

14 14


Un grand merci aux animateurs de cet évènement !

Laurence Benhamou Cofondatrice du site GrenUnivers, 1er site d'info sur le GreenBusiness en français, partenaire du Cleantech Group, de la Ville de Paris, de grands médias (La Tribune, BFM), elle est chef adjointe du reportage économique à l'AFP Paris, et correspondante éco-finance aux Etats-Unis pour l'AFP. http://www.greenunivers.com/

Laurent Chicoineau Après des débuts dans le journalisme radio et quelques collaborations pour des documentaires TV, il a choisi de contribuer à développer les actions et stratégies du Centre de culture scientifique technique et industrielle de Grenoble. Aujourd'hui à la direction, il travaille à l'émergence et au partage d'une culture de l'innovation, en Rhône-Alpes comme en Europe. Il est en recherche continue de nouvelles méthodes et projets permettant de croiser les disciplines, les publics, les partenaires publics et privés, et les imaginaires. La Casemate est devenue un laboratoire vivant d'innovation culturelle focalisée sur la co-construction du monde d'aujourd'hui et de demain. www.ccsti-grenoble.org

Isabelle Corbett Maître de conférences à l’IAE de Grenoble, Docteur en sciences de gestion participe à la chaire Capital Humain et Innovation. Ses domaines d’intervention : la Gestion des connaissances, gestion de l'expertise, outils de gestion, méthodologies narratives. Actuellement responsable du Master 2 "Management des Ressources Humaines en apprentissage". Elle a travaillé quatre ans chez Lafarge à la Direction des Performances Cimentières en tant que Chargée de la gestion des connaissances industrielles. http://www.iae-grenoble.fr

Virginie Cupillard Virginie est Professeur à Grenoble Ecole de Management en management de l'innovation et gérante de Corélation : société de conseil formation et coaching, notamment pour les start-up. Elle accompagne les individus, les équipes et les organisations dans leurs évolutions et leurs mutations avec une double expérience pratique et théorique. Elle a une double formation en ressources humaines (IGS) et en communication (EFAP). http://www.co-relation.fr

15 15


Le Bilan : international

La promotion de Grenoble et sa région à l’échelle internationale. Nbre de Pages vues

Sur la totalité des pages vues (+15 000), le Blog « Inéov » a été regardé 2198 fois à l’international soit 13% sur une période étalée entre mars et juillet 2011. Plus de 60% des personnes à l’internationales étant anglophone (Etats-unis & Royaume-Uni) Ce résultat a été notamment obtenu à travers la publication d’articles sur des groupes et réseaux directement rattachés à Viadeo, Linked-in, Twitter et Facebook. D’ailleurs, la communauté Inéov Twitter compte à ce jour près de 96 personnes dont un tiers sont des « web media » spécialisés dans le relai d’information autour du Green IT.

16 16


Symposium International INEOV : Le bilan sur le fond

Le logiciel au cœur de l’innovation par les usages, levier de la croissance verte numérique ! 48H d’échanges et de partage de bonnes pratiques ont permis aux acteurs IT français, américains et chinois de trouver une approche de l’innovation par les usages et de suivre les chemins d’une croissance verte, sans frontière, centrée sur le développement durable. Sous l’éclairage de sociologues, d’économistes et de chercheurs, Inéov a permis une profonde réflexion, l’humain peut être au cœur de la conception et le logiciel au service de ses usages. Il a aussi apporté la preuve que l’optimisme est de mise, quant au changement nécessaire pour une économie verte et une croissance durable. « Ce n’est pas en améliorant une bougie qu’on a inventé l’ampoule ». Voilà qui résume l’ébullition de ces deux journées intenses, qui auront avant tout permis aux participants de réfléchir au secteur IT de demain, tel que les enjeux de l’innovation et du développement durable l’imposent désormais. Si la manifestation s’est achevée officiellement le 7 Juin, la richesse des échanges ont conduit les organisateurs, Inovallée et Grilog, à poursuivre Inéov via Internet. C’est un point de rencontre désormais permanent et un levier d’émulation pour tous ceux qui ont envie de placer l’usage comme moteur incontournable de l’innovation et voir le développement durable s’imposer dans les choix stratégiques IT. Pour Christophe Mathevet, Vice-Président d’Inovallée, l’objectif est atteint. « Inéov a rempli sa mission : celle de donner un visage humain à des notions comme le Green IT, et de rendre tout à fait concrète cette idée d’une innovation centrée sur l’usage qui fasse du sens immédiatement pour l’utilisateur final. Bien trop souvent, cette idée même d’innovation paraît tout à fait lointaine et impalpable pour le commun des gens, tandis qu’il est difficile de restituer le fait qu’Inovallée n’est pas qu’une zone d’activité regroupant des entreprises high-tech, mais avant tout un lieu où, des hommes et des femmes travaillent chaque jour au changement. Nous avons réussi le pari de réunir autour d’une même table des acteurs majeurs de l’IT et de l’innovation venus de France, de Chine et des Etats-Unis pour mettre en commun nos visions, nos projets, nos idées. Ce fut tellement riche, et prometteur, que nous réfléchissons déjà à ce qu’Ineov, par le biais d’Internet, devienne un carrefour de réflexion et de partage permanent. »

17 17


Ce sont au total près de 700 700 participants qui ont suivi les conférences et les différents ateliers sur place ou en ligne, dont la synthèse a été rendue disponible mimi juin. Ceux qui ont raté le rendez-vous rendez vous pourront également visionner les conférences et revivre l’évènement sur www.ineov.blogspot.com, ww , et poursuivre les échanges via ce blog, mais aussi sur Facebook et Twitter.

Léo Dayan

Photo de Pierre-François Couderc

La conclusion d’Inéov ov a été donnée par Léo Dayan, économiste enseignant à La Sorbonne, et Directeur Scientifique de l’APREIS l’A (Laboratoire mondiale de Recherche he sur le Développement Durable. Il a partagé sa vision d’un nouveau mode de croissance durable : l’économie des éco-liaisons, éco qui s’appuie ’appuie sur un principe d’offre de services se substituant à la logique actuelle de production de biens pour la consommation. nsommation.

« Tous les chemins mènent à Rome. Mais Ma où est Rome ? En matière de Développement Développement Durable, nous sommes tous convaincus que l’objectif commun à atteindre est de réduire notre impact environnemental et de permettre à chacun de bénéficier, bénéficier de manière équitable, d’une croissance durable. Les chemins qui y mènent sont nombreux. Parmi eux, le retour à une pratique ancestrale des économies de pénurie : transformer nos déchets déche en ressources pour accroître,, non n pas la productivité du travail, mais celle des ressources naturelles. Tout cela en développant une économie autour de la récupération, et en substituant à l’économie de biens une logique de services. Comme facilitateurs urs de cette croissance durable : une fiscalité avantageuse permettant aux entreprises reprises de recruter facilement, facilement compensée par un éco-impôt éco des produits polluants. Car l’entreprise, l’entreprise, pour dégager du profit a tout intérêt à développer des activités intensives en emplois autour de biens non polluants ! » Partagé par un auditoire international, français, chinois et américain, cet exposé a bousculé les idées et provoqué la réflexion, comme un symbole de cet évènement, qui se voulait être le nouveau point de départ d’une dynamique d’avenir. Pour tout savoir sur INEOV : www.ineov.org

18

18


Symposium International INEOV : le bilan des actions

La communication :  Témoignages de partenaires  Rédaction et envoi d’un dossier et communiqué de presse de lancement  Rédaction d’un communiqué de presse sur le patronage de Nathalie KOSCIUSKO MORIZET  Rédaction d’un numéro spécial d’inovallée Mag consacré à inéov  Négociation d’un partenariat avec Greenunivers

La presse en a parlé : Communication partenaires et web         

www.mediaslibres.com www.decideur.com www.lesnewsdunet.com www.buzzibuzz.com www.presse-fr.com www.news-eco.com www.categorynet.com www.lepost.fr www.greenunivers.com

Articles d’annonce        

Le Grésivaudan Acteurs urs de l’économie Rhône-Alpes Rhône Le Petit Bulletin L’AEPI Ecobiz Clubinnovation.info La lettre du numérique Environnement Magazine.com Greenunivers  Green News Techno

Photo de Pierre-François Pierre Couderc

19 19


Articles de fond  Dossier Meylan ma ville de mai  Numéro spécial inovallée Mag de mai  Acteurs de l’économie Rhône-Alpes Rhône : dossier sur le green IT et les usages  Le Dauphiné Libéré : gros dossier en page éco le mardi 24 mai + 4 papiers annexes  L’Essor de l’Isère  Le Journal des Entreprises Isère : dossier dossie juin  Présences : dossier sur le green IT et les usages en juin

Médias sociaux Les actions entreprises  Création et animation d’un blog avec un à deux articles d’actualité hebdomadaires, relayés sur l’ensemble des médias sociaux (un blog français et un blog anglais) : www.ineov.org  Création de comptes Inéov sur l’ensemble des médias sociaux : page Face Book, comptes comp Twitter, Viadeo, Linked-in, Linked Livestream, le post, etc.  Identification de 27 communautés pertinentes sur Viadeo (plus de 50 000 abonnés) et diffusion des articles d’actualité té sur ces communautés (envois automatiques par mail à leurs abonnés)  Relais des actualités sur l’ensemble des médias sociaux d’inovallée allée : page Face Book, compte Twitter, hubs Viadeo, iadeo, etc.  Relais des infos dans la newsletter d’inovallée

20 20


Les retombées web : relais sur les sites partenaires (recherche Google)        

ARDI Inria Ville de Meylan Valeur d’Image Inovallée Grilog 123 people GreenIT.ff

Les retombées médias sociaux Au total, depuis le 15 février (date de lancement de la communication), 150 messages d’actualité ont été postés sur les différents médias (Facebook, Viadeo, Twitter, Le post), générant quelques 6 000 lectures en 3 mois. Quant au blog, il a réuni à ce jour plus de +15 000 visiteurs français et 2198 visiteurs étrangers (dont 800 se sont également connectés à la version anglaise). Visibilité web et médias sociaux (au 15 juin) : inovallée

Compte

inovallée

Média social

Face Book Viadeo Twitter Blog Inéov Blog Inéov_en Youtube Slideshare newsletter

ineov

Face book Viadeo Twitter

(Community Manager)

Face book Viadeo Twitter Le post

Total

Nb de messages postés

nb moyen de lectures par article 123 28

6311

37 107 39 28 14 0 4 22

33 (sept) 6 (sept) 92

25 42 517 7 10 517 6 1375

Nb d'abonnés 76 28433 34

319 92 35396

nb total de lectures ou de visites

Mode de calcul

4 569 2 959 1 326 14 493 951 0 1 296 1 240

nb de téléchargements nb de téléchargements ou de clics

144 8

3 595 331 47 564

nb de lectures réelles des articles nb de lectures réelles des articles nb d'abonnés nb d'articles

68 10

473 100 1 342 3 764 84 003

nb de lectures réelles des articles nb de lectures réelles des articles nb d'abonnés nb d'articles nb de lectures réelles des articles

518 68 324 56

627 1974

nb de lectures réelles des articles nb de lectures réelles des articles nb d'abonnés * nb d'articles nb de visiteurs nb de visiteurs

21


Retour sur le questionnaire uestionnaire de satisfaction 90% des 210 participants ayant répondu au questionnaire de satisfaction ont été satisfaits du symposium, à une exception, la traduction pour les interventions étrangères. Les échanges internationaux et le temps laissé pour les questions/réponses questions réponses et débats a semblé insuffisant. Les nouveaux ouveaux moyens de communication qui ont servi à diffuser les différents supports (blog, Slideshare, vidéo…) ont été bien utilisés, utilisés si l’on en croit les statistiques de suivi chaque mois (avant et après l’évènement). Force et de constater que le site d’Inovallee d’I reste la « référence ». Plus de 41% ayant déclaré avoir eu connaissance ance de l’évènement Inéov à partir de ce site. Autre élément à souligner, les participants sont presque tous des ingénieurs ingén ou des chefs d’entreprise qui ont été séduits par les thématiques Green IT et usages. Les soirées, conférences, onférences, ou intervenants n’ont pas fait partie des motivations les plus fortes.

22 22


INEOV – RECETTES

inovallée Grilog Avenance Entreprises partenaires Banque Populaire Udimec Grenoble INP - Ensimag UJF Ideas'Lab PRES Inscriptions Sous total 1 Région Métro Grésivaudan Conseil Général Ville de Grenoble Ville de Meylan Ville de Montbonnot Sous total collectivités TOTAL RECETTES

INEOV – RECET

REALISE

PREVISIONNEL

Montant total HT

Montant total HT

16 671,00 € 1 421,40 € 13 500,00 € 18 000,00 € 10 000,00 € 10 000,00 € 3 000,00 € 3 000,00 € 2 508,00 € 3 000,00 € 2 200,00 € 83 300,40 € 48 700,00 € 15 000,00 € 20 000,00 € 10 000,00 € 5 000,00 € 5 000,00 € 5 000,00 € 108 700,00 € 192 000 €

9 000,00 € 7 000,00 € 4 000,00 € 18 000,00 € 15 000,00 € 10 000,00 € 3 000,00 € 3 000,00 € 3 000,00 €

72 000,00 € 50 000,00 € 20 000,00 € 20 000,00 € 10 000,00 € 15 000,00 € 5 000,00 € 5 000,00 € 125 000,00 € 197 000 €

INEOV -DEPENSES LIEU

A1 A2

Location salle Patinoire Location des salles Frais techniques Sous total A-LIEU

Montant total HT

12 000,00 1 000,00 13 000,00

Location mobilier

500,00

Sous total B-AMENAGEMENT

500,00 Montant total HT

AUDIOVISUEL

C1 C2 C3

PREVISIONNEL

Montant total HT

AMENAGEMENTS

B1 B2

REALISE Montant total HT

Son, lumière, captation

3 000,00 Montant total HT

4 000,00 Montant total HT

3 000,00

Visio conférence Photo

Sous total C-AUDIOVISUEL

2 000,00 5 000,00

16 000,00

23


EVENEMENT VIRTUEL

D1

Montant total HT Salon virtuel et web event

Sous total D-EVENEMENT VIRTUEL

E1 E2

9 000,00 2 500,00

Sous total E-FILM

11 500,00

Montant total HT Maîtrise d'ouvrage Billets d'avion pour 6 personnes Hébergement, repas et frais

2 020,00 9 939,74 2 708,00

Sous total F-RELATIONS INTERNATIONALES

14 667,74 Montant total HT

ANIMATION

G1 G2 G3 G4

Animations soirée Slam Personnage virtuel Stands showroom CEA

3 000,00 1 500,00 3 600,00 2 000,00

Sous total G-ANIMATION

10 100,00 Montant total HT

RESTAURATION

H1 H2 H3 H4

Pauses Déjeuners - 5200 + Soirée Restauration soirée avenance

Sous total H-RESTAURATION

Accueil et gestion des participants Matériel pédagogique Badges + tee-shirts Nettoyage Matériel d'accueil Bâche d'accueil

Sous total I-ACCUEIL

8 000,00 Montant total HT

9 000,00

Montant total HT

15 000,00 Montant total HT

14 500,00 Montant total HT

3 040,00 9 267,00 2 000,00 10 500,00 24 807,00 Montant total HT

ACCUEIL

I1 I2 I3 I4 I5 I6

8 000,00

Vidéos plénières et webcast Vidéos de lancement et de présentation

RELATIONS INTERNATIONALES

F1 F2 F3

8 000,00

Montant total HT

FILMS

Montant total HT

14 000,00 Montant total HT

1 000,00 2 500,00 1 500,00 800,00 650,00 6 450,00

8 500,00

24

24


Montant total HT

MONTAGE & COORDINATION

J1 J2 J3 J4

Roads de montage et démontage de l'événement Personnel de coordination Repas organisateurs et goodies Transport

Sous total J-MONTAGE & COORDINATION

K1 K2

cartable bloc note

Sous total K-LIVRET

L3 L4 L5

L6

37 728,00

Sous total N-INTERPRETARIAT

Montant total HT

7 000,00 35 000,00 Montant total HT

7 450,00 1 489,00 500,00 9 439,00

14 000,00 Montant total HT

1 956,00 6 500,00 6 500,00 Montant total HT

DEPLACEMENTS

3 000,00

5 000,00 860,00

Montant total HT Traduction Interprétariat

Montant total HT

6 146,00 6 000,00

Montant total HT

INTERPRETARIATS

O1

4 232,00

Sous total L-COMMUNICATION

Cachet Frais de déplacements, hotel Animateur

9 000,00

800,00 3 432,00

9 722,00 3 000,00

Sous total M-INTERVENANT

N1

4 100,00

Création graphique des supports Animation blog + comm inovallée Recherche de partenariat Impression des documents Agence de presse Communication électronique et gestion des inscriptions Interviews blogs Création et animation d'un blog + médias sociaux

INTERVENANTS

M1 M2 M3

1 000,00 600,00

Montant total HT

COMMUNICATION

L1 L2

2 500,00

Montant total HT

GOODIES

Montant total HT

Déplacement inter-sites

900,00

Sous total O-DEPLACEMENTS

900,00

5 000,00 Montant total HT 4 000,00

25 25


Montant total HT

SECURITE

P1 P2 P3 P4

Cahier de sécurité Dispositif de premiers secours Contrôle des installations électriques Personnel de sécurité

300,00

Sous total P-SECURITE

300,00 Montant total HT

MAITRISE D'OEUVRE

Q4

Maîtrise d'ouvrage Insight

Sous total Q-ORGANISATION MAÎTRISE D'OUVRAGE

Q1 Q2 Q3

Sous total Q-ORGANISATION TOTAL DEPENSES

3 000,00 Montant total HT

25 000,00 25 000,00

Montant total HT Design du projet – Grilog Maîtrise d'ouvrage Inovallée Maîtrise d'ouvrage Grilog

Montant total HT

20 000,00

Montant total HT

8 076,00 1 700,00 9 776,00

12 000,00

192 000

197 000

Conclusion : Le bilan financier est plus que positif, puisque le budget est maitrisé et équilibré

26 26


Analytique de la manifestation Présents et participants Communication : ont été réalisés • • • • • • • • • • • • •

Des affiches (Création d’Images) Des flyers programme et leur support (Création d’Images) Une pochette (Création d’Images) Un visuel de mailing et de blog (Création d’Images) Des kakemonos (Création d’Images) Des programmes détaillés français (inovallée) Des programmes détaillés anglais (inovallée) Des mailings (Insight Outside + inovallée) Des invitations et relances mails (inovallée) Un blog français + un blog anglais (inovallée) Une plateforme d’inscription (Insight Outside) Un événement virtuel (GaeaNova) Signalétique : panneaux, affichage… (Création d’Images)

Ont été enregistrées sur les deux jours : • •

300 personnes sur le salon virtuel 350 personnes présentes

Retombées presse (cf revue de presse) Ont été rédigés : • Un dossier de presse • Un communiqué de lancement • Un communiqué de clôture • Un compte-rendu détaillé de l’événement, des sessions plénières et des ateliers • 4 articles pour le DL • Un numéro du Mag inovallée 122 journalistes ont été suivis et relancés par Valeur d’Images toutes les semaines (par téléphone), et un document de suivi envoyé à inovallée 2 fois par semaine.

27 27


Bilan des annonces Presse écrite : 20 articles d’annonces • 2 articles dans la lettre AEPI • 2 articles dans Grésivaudan • Dossier Meylan ma ville + article d’annonce • Présences • Acteurs de l’économie • 7 articles dans le DL • Intermedia • L’essor • Dossier inovallée Mag • Journal des entreprises 43 annonces parues sur le web : Greenit.fr 5 articles sur le post Innovation 3 articles sur Ecobiz Gouvactu admin net Innovation rhône-alpes CCI Green news techno Buzzibuzz Medias libres 123 news Innov24 ARDI

Categorynet Regards sur les pôles Channel news Data event 2 articles dans Guide informatique Web annuaire Environnement mag Dinoutoo Conférences services Info économique Médiaterre Environnement online

Flash info Grésivaudan actu AEPI web Alternatives économiques Journal des entreprises Eolas Mon journal Cotranet Site de Meylan Active développement Koifaire

Bilan de la couverture de l’événement Presse écrite ; 7 journalistes étaient présents : • Le Dauphiné Libéré : Olivier Pentier • J3E: M. Beaudet • Bfm/ Greenunivers : Laurence Benhamou • GrennIT.fr: Frédéric Bordage • Présences : Annie Zylberberg • France 3 Alpes • Agence Pôle Presse : Laurent Rivet Couverture TV / radio • France 3, Journal télévisé du 6 juin • BFM Radio a relayé l’info dans sa chronique éco du 6 juin • RCF Radio et Oxygène radio ont également relayé l’info le 6 juin

28

28


Couverture Médias sociaux L’impact des médias sociaux s’est révélé être un vecteur extrêmement fort et puissant en terme de visibilité, puisque les 1375 messages postés ont généré quelques 84 000 lectures. Plus de 28 messages ont été publiés sur le blog français, générant presque 15 000 visites en 4 mois (soit 3750 visites / mois). Le choix du blog a permis de bénéficier d’un excellent référencement naturel sur Google, quel que soit le mot clé (ex : Léo Dayan : inéov en 3ème place, Capgemini cloud computing : 1ère page, etc…) 2 pages Facebook ont permis de relayer l’information avec un retour très important : • •

la page inovallée : 37 messages postés / 4 569 lectures http://www.facebook.com/#!/pages/Inovallee/156295561058063 la page inéov : 25 messages postés / 3595 lectures http://www.facebook.com/#!/pages/Ineov/192207894136341

107 messages ont été postés, pour près de 3000 lectures sur les hubs spécifiques de Viadéo

Hub Green business club ASP Blue Green Business High Tech Cloud Computing Création et innovation Dvt durable Dvt durable, RSE, ISR Ext. pr devenir green ! Green IT Green new deal… INEOV INNOVATION Innovation appliquée au D.D. Inovallée La green team Labos de l'innovation Lancer un start up web Machines & objets intelligents Think green

Nb d'abonnés 1041 882 114 761 751 2492 5244 3050 76 568 139 6 2706 588 3 320 1567 7532 316 277

Exemples : http://www.viadeo.com/groups/?containerId=0021udi787jutvo7 http://www.viadeo.com/hub/forums/detaildiscussion/?containerId=0022amqn8x5798dq&f orumId=0021yvhdysoo0hbf&action=messageDetail&messageId=002wp88h38fn2o1 29


Un volant très important d’acteurs et d’intervenants à manager • • • • • •

55 intervenants 4 animateurs 8 sociétés pour la soirée Be smart 28 partenaires dont 2 partenaires étrangers 4 lieux différents avec des montages et démontages de régie, gestion parallèle d’accueil et de vestiaires … 47 prestataires : o 3 traiteurs o 1 régie web avec captation et streaming : 2 cameramen, 1 régisseur, 1 monteur o 1 régie vidéo et 2 personnes pour le personnage virtuel o 1 régie son et 4 traducteurs pour l’international (Insight) o 1 régie salle : vidéo et son pour traiter en parallèle traductions, slides, vidéo et personnage virtuel (1 km de câbles) o 1 prestataire pour le salon virtuel o 1 prestataire pour la réalisation et le montage des vidéos d’introduction o 1 photographe o 2 slamers o 2 traducteurs pour les documents amont (anglais et chinois) o 1 agence de communication o 1 web Community Manager o 1 agence de presse et 3 journalistes dépêchés sur l’événement o 1 imprimeur o 1 agence de reprographie o 3 prestataires pour les goodies (cartable + cahier + tee-shirts) o 1 compagnie de taxi o 2 hôtels o 2 compagnies aériennes o La ville de Grenoble pour le petit train o 2 personnes sécurité o 8 personnes pour le montage / démontage du restaurant O Chêne o 1 prestataire pour la sonorisation et la lumière de la soirée o 1 rédactrice pour la partie usages o 1 DJ o 5 hôtesses

30

30


Intervenants Ineov Structures

Nom

Prénom

Cea

Mallein

Philippe

Movea

Caritu

Yanis

Cea

Hugon

Stéphane

Green-it fr

Bordage

Frédéric

Capgemini

Caenen

Jean-François

Atos Origin

Barancourt

Hervé

Idared

Fenouil

Christine

Realiss

Renaud

Christophe

Schneider Electric

Cottet

Olivier

Berthoud

Françoise

Orange Labs

Arndt

Marilyne

Orange Labs

Bottaro

André

Inria

Gelas

Jean-Patrick

Inria

Bernard

Claude

Cyberio

Mauuary

Didier

Multicom

Pellegrin

Anne

Multicom

Caelen

Jean-François

Cluster Edit

Echampard

Eric

07 juin matin Atelier n°1

Ixiade

Pizelle

Pascal

Atelier n°2

Grain

Cayuela

Catherine

Atelier n°3

Idared

Fenouil

Christine

Atelier n°4

Cité du Design

Pennaneach

Alexandre

Atelier n°5

Innovacs

Forest

Fabrice

Atelier n°6

Green-it fr

Bordage

Frédéric

Atelier n°6

Pilsi

Méhaut

Jean-François

Atelier n°7

Capgemini

Sarrazin

Thomas

Atelier n°7

Orange Labs

Coupaye

Thierry

Atelier n°7

Orange Labs

Lefevre

Alexandre

Atelier n°7

Schneider Electric

Giroud

Damien

Atelier n°8

ARDI

Fontanges

Richard

Atelier n°8

AUKI

Raffin

François

Atelier n°9

H3C Energies

Cachat

Cyril

Les usages, nouveau moteur de l'innovation 06 juin matin Le green IT, une réponse aux enjeux environnementaux

Relever les défis humains

Relever les défis du Green CNRS

06 juin après-midi Relever les défis technologiques

31

31


Structure

07 juin aprèsmidi

Nom

Prénom

Smart Energy

Atos Origin

Barancourt

Hervé

Smart Energy

Atos Origin

Marlard

Pierre

Smart Energy

Orange Labs

Pulou

Jacques

Smart Energy

Sogeti High Tech

Excoffier

David

Bâtiments intelligents

Schneider Electric

Paineau

Sylvain

Bâtiments intelligents

Orange Labs

Privat

Gilles

Bâtiments intelligents

Halias Technologies

Testard

Laurent

Ville durable

Orange Labs

Gimeno

Vincent

Ville durable

Spirae

Cherian

Sunil

Ville durable

Cluster Green

Coussediere

Laurent

Green Grid

Inria

Dias de Assuncao

Marcos

Green datas center

Eolas Business & Decision

Dulac

Gérald

Green datas center

Capgemini

Tricaud

Yannick

Serious Game

ARDI

Fontanges

Richard

SaaS

Cotranet

Mathevet

Christophe

SaaS

24-7

Laplane

Rémy

SaaS

Insight Outside

Loisy

Eric

SaaS

inopad

Renier

Jean-Pierre

Pixee

Milpix

Bourez

Christopher

CCSTI

Foray

Alexandre

Kayentis

Combe

Jean-Michel

Bio²Imaging

Fuchs

Emmanuel

Movea

Caritu

Yanis

GaeaNova

Morand

Christian

APREIS

Dayan

Léo

soirée 6 Grenoble Ville Augmentée juin Stylo numérique Capteurs web de santé Wii soirée 7 Web event Univers 3 D juin Green IT et usage

32 32


Données statistiques « site d’inovallée » (période de mai à juin 2011)

En rouge : exemple du trafic généré par le blog inéov vers le site inovallée

En rouge : Période de communication autour du projet Inéov. Celui-ci Celui ayant généré environ 200 visiteurs par mois de plus en moyenne sur cette période

33

33


Données statistiques « Blog ineov »

34


D

35

35


Maitrise d’ouvrage • •

Inovallée Grilog

Maitrise d’œuvre •

Insight outside

Les principaux fournisseurs d’Inéov • • • • • • • • • • • • • • •

Création d'Images Valeur d'Images Le Dauphinois Gourmand La Fine Fourchette Music Plus Favoriz La Boîte à Malice Compagnie Gertrude 2 Licorne Sécurité Pixel Vidéo Le Petit Train de Grenoble Numerica Papillon Mediamax Mix Attitude

3636


Compte Rendu Symposium INEOV

Contact Presse : Solenn Petitjean, Agence Valeur D’image 04 76 70 93 54 / 06 24 75 20 82 s.petitjean@valeurdimage.com


Compte rendu des conférences - lundi 6 juin Sociologie de l’usage Par Philippe Mallein -

Lors de son intervention, Philippe Mallein, sociologue au sein de Minatec Ideas Lab, nous a présenté la manière dont il travaille pour créer à partir des usages. 1. Identification de tendances du changement des modes de vie, d’attentes nouvelles et de besoins émergents. 2. Créativité pour l’émergence d’idées d’innovation. 3. Fabrication de concepts d’innovation. 4. Scénarisation du concept- design. 5. Test d’acceptabilité du concept. 6. Test de légitimité du concept. 7. Test de valorisation économique du concept. 8. Réalisation d’une maquette ou d’un prototype à partir des différents livrables précédents et test de son usage. 9. Livrable final du projet.

5 idées simples sur l’innovation technologique par l’usage : 1. L’affordance : capacité d’un outil à trouver sa place légitimement dans le parcours d’un utilisateur, sans effort ni pédagogie -> système intuitif. 2. Le paradoxe de l’innovation : révéler des formes et des usages déjà existant dans l’imaginaire des utilisateurs -> Time to Market. 3. Il est donc utile de cartographier les relations des personnes qui habiteront le réseau social -> être au moins à la hauteur du social. 4. Les réseaux sociaux constituent un espace et non un outil. 5. L’interface d’accès doit donner un réel espace aux utilisateurs -> innovation ascendante.

« Le paradoxe de l’innovation est de révéler des formes et des usages déjà existants dans l’imaginaire des utilisateurs », a déclaré Stéphane HUGON lors de son intervention à INEOV. L’innovation répond donc à la capacité d’un outil à trouver sa place légitimement dans le parcours d’un utilisateur. C’est ce que l’on appelle l’innovation « ascendante ».

Les usages au secours de la technologie

Par Yanis Caritu, société Movea -

La société Movea conçoit et commercialise des dispositifs électroniques de mesure de mouvement miniaturisés, capables d’enregistrer, de retranscrire et d’analyser les mouvements chez l’être humain. Cette société, fournisseur de technologies, a 2 nouveautés à son actif: - Un capteur de mouvement permettant de voir si un travail de rééducation a été efficace. Le capteur permet d’estimer l’extension articulaire…une façon ludique de se rééduquer. - Une nouvelle technologie de pointage permettant de faire disparaitre les boutons des télécommandes TV pour laisser place au geste intuitif. C’est en faisant toute une série de gestes intuitifs, préenregistrés dans une base de données, que l’utilisateur pourra naviguer sur son poste TV sans se déconcentrer du contenu. A noter que la Wii de Ninento est née de la technologie Movea.

Nouveaux usages, nouveaux outils Par Stéphane Hugon, sociologue et fondateur d’Eranos

Cette conférence a permis aux participants à INEOV d’avoir un premier contact avec l’innovation par l’usage. L’innovation par l’usage consiste à étudier les besoins des consommateurs dans un marché spécifique, pour ensuite concevoir un produit autour, qui répondra à leurs besoins.

Le Green IT Les NTIC sont présentes partout dans le quotidien de tout un chacun : fourniture d’électricité, telecoms, appareils domestiques…la technologie informatique conditionne notre mode de vie et demeure le pilier de l’activité humaine. Or, l’énergie grise utilisée pour fabriquer ordinateurs, smartphones et chipsets, et les matières premières non renouvelables utilisées à cette fin, ont un impact direct significatif sur notre environnement, induisent des conflits au niveau planétaire et il est plus que jamais nécessaire de penser autrement le secteur IT pour une informatique plus en phase avec le développement durable. Ce changement doit passer par une sensibilisation des entreprises, et notamment des DSI, mais aussi des particuliers. Allongement de la durée de vie des équipements, travail sur la réduction de la couche logicielle, maîtrise d’une chaîne efficace de recyclages sont quelquesuns des axes de progrès soumis par Fred Bordage, expert en Green IT et fondateur du site www.greenit.fr Il ne s’agit pas d’innover juste pour un gain de performance, mais désormais, l’innovation doit être au service de la préservation de nos ressources. Fred Bordage propose des clés de changement simples, basées sur une modification raisonnée des pratiques quotidiennes dans l’entreprise qui sont régulièrement exposées sur son site, ainsi que des listes d’acteurs impliquées dans une véritable démarche d’innovation au service du green IT, et des prestataires capables d’accompagner les entreprises, les collectivités de toutes tailles, dans une vision innovante de l’IT de demain, basée sur une prise de conscience plus que jamais nécessaire.


Compte rendu des conférences - lundi 6 juin Les défis de l’Open Innovation

Avec l’intervention de Christiane Fenouil (Idared) L’objectif de l’Open Innovation est d’aller à la recherche de l’innovation, en passant d’une logique ouverte à des logiques de compétition et à une application immédiate de ces pratiques. Cette discipline consiste à organiser des rencontres avec des partenaires externes, dans le but d’échanger de bonnes pratiques et de faire une recherche active de solutions innovantes commercialisables. Il s’agit d’une démarche de « créativité partagée », où différentes entités travaillent ensemble pour une réflexion commune. Lors de l’intervention sur l’open innovation, un exemple pratique a été mis en avant, celui du projet « Homes » de Schneider Electric et Realiss. Ce projet, qui regroupe plusieurs partenaires de la filière électrique, recherche l’efficacité énergétique des bâtiments industriels pendant 4 années (2008-2010). Olivier COTTET, Schneider Electric : « C’est un projet qui regroupe plusieurs filières : évidement techniques, mais aussi un aspect marketing de sensibilisation. Il y a des concepts d’architecture, de contrôle d’éclairage, de ventilation d’une salle, d’améliorer la communication sans fils… Il s’agit de pouvoir contrôler l’efficacité énergétique, mais pas en réduisant le confort ».

Du « green washing » au développement durable

Par Françoise BERTHOUD (CNRS) Cette première approche green de l’évènement a servi pour évaluer les risques environnementaux des TIC, étudier les problématiques actuelles et réfléchir à des possibles solutions pour faire face à l’impact des produits techniques sur la terre, les eaux et la géopolitique à niveau mondial.

- Les métaux rares : l’incrémentation de la fabrication de certains produits techniques (écrans LCD, batteries, téléphones portables,…) a provoqué une forte diminution des ressources, ainsi que la dispersion des éléments dans les déchets. Actuellement, seulement 5 usines dans le monde sont dédiées au recyclage et à la récupération de ces métaux. Des pistes éventuelles de solutions : l’amélioration du recyclage, l’éco-conception des nouveaux produits, la miniaturisation, la sobriété des achats chez les particuliers et l’utilisation prolongée des appareils. - Les terres rares : les ‘anthanides’ ou terres riches en ressources naturelles sont dispersées dans la Terre, et le coût humain et environnemental est énorme. La Chine exploite actuellement la majorité de ces territoires. Les conséquences, on les connait: des risques industriels, des coûts environnementaux et des conflits géopolitiques importants. Les solutions : exploiter des mines ailleurs, recycler les terres rares ou chercher des pistes alternatives.

- Les émissions de GES (gaz à effet de serre) : la fabrication continue à représenter la principale émission de GES, par rapport à la consommation. Un bon exemple serait le refroidissement des data center. Un autre problème est le manque d’eau (la fabrication des puces nécessite 7 500 à 14 000 m3 d’eau ultra pure par usine et par jour). Conclusion : l’utilisation de produits techniques n’est

pas toujours la solution. Il faut rentrer dans une optique de recyclage des biens industriels, de récupération des métaux rares et d’une meilleure utilisation et conception des produits techniques. François Raffin a dévoilé la méthode intelligente de TRIZ : la théorie de résolution de problème informatique. Bien souvent lorsque l’on améliore un paramètre c’est pour mieux en détériorer un autre (ex : un objet qui devient plus léger et souvent plus fragile). TRIZ permet d’aligner ces deux paramètres et d’en résoudre les contradictions. Cette méthode permet d’apprendre à raisonner autrement : www. triz-journal.com


Compte rendu des ateliers - mardi 7 juin ATELIER 1 / La méthode CAUTIC

Avec l’intervention de Pascal Pizelle (Ixiade) Comment savoir si un projet d’innovation a des chances de trouver un usage suffisant pour générer un marché susceptible d’atteindre une masse critique pour l’entreprise ? La méthode CAUTIC, développée par Philippe Mallein et proposée par le cabinet Ixiade permet d’y répondre de manière aussi simple qu’efficace. Un groupe d’une quinzaine d’usagers est constitué, auxquels on fait passer un petit test pour déterminer leur profil CAUTIC; Une fois éliminés les 3% de passionnés, qui approuvent systématiquement toute forme d’innovation, et les 3% d’objecteurs, qui n’y adhèreront jamais, les pragmatiques du changement (centrés sur l’utilité du produit), et les pragmatiques de la continuité (centrés sur l’accord de l’innovation avec leurs valeurs) poursuivent l’aventure. Le projet d’innovation leur est présenté, et une série de 19 questions leur est posée pour mesurer le degré d’acceptabilité de l’innovation. Ces questions visent par exemple à déterminer la capacité des usagers à imaginer de nouveaux usages pour l’innovation (ce qui est bon signe), à la faire entrer dans leur imaginaire et leur système de valeurs, mais aussi à en trouver les freins et les limites. A partir d’une dizaine d’interviews, on peut ainsi établir le seuil d’acceptabilité de l’innovation, sachant qu’en dessous de 50%, la poursuite du projet est fortement déconseillée.

ATELIER 2 / Le Lupi, laboratoire des usages et pratiques innovantes Animé par La Cité du design

Le LUPI (Laboratoire des Usages et des Pratiques Innovantes) a été créé en 2010 au sein de la cité du Design de Saint Etienne. C’est un programme de développement d’une durée de 2 à 6 mois selon les projets, permettant de faire émerger des nouveaux produits, services ou systèmes sous forme de scénario, à partir d’une méthodologie innovante de coconception par le design. Concrètement, des PME avec des activités complémentaires et non concurrentielles sur un marché commun, peuvent bénéficier d’un LUPI pour produire une innovation collective visant à déboucher sur de nouveaux usages, de nouvelles

applications ou un nouveau marché. Pour ce faire, un Design Manager anime une séance de créativité initiale pour faire émerger la problématique, puis met en place un workshop de cadrage permettant de définir des hypothèses à vérifier. Commence ensuite un travail de terrain de plusieurs mois auprès des usagers avec un ergonome, un sociologue, un anthropologue… en fonction de la nature de la problématique, qui restituera les résultats de son travail sous forme de scénari d’usages. En moyenne ce sont 4 entreprises par projet qui bénéficient d’un accompagnement du LUPI, avec un financement assuré à 40% par la Région Rhône-Alpes et à 35% par l’Etat. http://www.citedudesign.com/sites/Entreprises/index. php?article=392&page=190

ATELIER 3 / La couche logicielle, élément clé du Green IT Par Frédéric Bordage (GreenIT.fr) et Jean-François Méhaut (PILSI)

Les technologies de l’information et de la communication sont les produits les plus impactants sur le plan environnemental, si l’on considère le ratio de ressources naturelles non renouvelables utilisées pour les produire. Une puce électronique nécessite ainsi 2 fois plus de matières premières qu’une voiture (toute proportion gardée évidement). Surtout, ce sont 75 milliards de déchets électroniques qui seront produits à l’horizon 2014, sachant qu’1g de mercure pollue 1m3 de terre pendant 50 ans, et que la fabrication d’un seul ordinateur en Chine consomme autant d’énergie que … 54 ans d’utilisation. Autant dire que l’enjeu écologique majeur des TIC est … l’allongement de leur durée vie, alors même que cette dernière a été divisée par 4 en 25 ans ! La raison principale de cette obsolescence forcée : la couche logicielle, qui nécessite toujours plus de ressources pour un service quasi égal. Entre windows 98 avec un pack office 97 et les mêmes fonctions sous Windows 7 avec un pack office 2010, la mémoire vive nécessaire a été augmentée plus de …. 71 fois en 12 ans !


Compte rendu des ateliers - mardi 7 juin informatiques généralement localisés sur des serveurs locaux. Les entreprises peuvent ainsi accéder à de nombreux services en ligne en mode locatif sans avoir à gérer l’infrastructure. Le cloud permet donc de partager des ressources informatiques configurables (réseau, serveurs, stockage, applications et services) qui peuvent être rapidement mobilisées.

Des conférenciers d’INEOV Aujourd’hui, les constructeurs ont fait le nécessaire pour réduire l’impact de leur matériel : un microprocesseur moderne consomme 40 fois moins d’énergie qu’en 1946 pour une même capacité de traitement, la consommation électrique d’une unité centrale a été divisée par 40 en 60 ans, et le développement des architectures multicoeurs a permis de démultiplier les performances bien plus que les consommations énergétiques. Le vrai travail repose désormais sur la couche logicielle, à charge pour les développeurs de réapprendre à coder dans une logique d’efficience. A titre d’exemple, Facebook a divisé par deux ses besoins en ressources matérielles à service égal, simplement en compilant son code Php en code C. De la même façon, les multi-cœurs permettent de faire des économies d’énergie si et seulement si les développeurs ont développé leur codes de manière à paralléliser les traitements ! Et du côté usagers et DSI, un gros travail de bon sens et de ménage reste à faire sur la gestion des données pour ne pas saturer son matériel et allonger la durée de vie de son matériel: supprimer les applications redondantes ou non utilisées, trier et archiver ses données lourdes et non utiles, etc.

Atelier 4/ Cloud Computing : nouvelle technologie ou révolution des usages? Avec l’intervention de Thomas Sarrazin - Capgemini, Damien Giroud - Schneider Electric, Thierry Coupaye et Alexandre Lefebvre - Orange Labs et Alain Bouveret – InterviewSA

La présentation de chaque intervenant a permis de mieux cerner l’apport et l’évolution du Cloud aujourd’hui. Il ressort que le Cloud Computing ou « informatique dans les nuages » consiste à déporter sur des serveurs distants des traitements

Aujourd’hui, les grands acteurs du Cloud sont Saleforce, Oracle, Google, Amazon, Microsoft… qui se partagent différents niveaux dans le « Cloud » qui vont de l’infrastructure (IaaS : Infrastructure as a Service) à l’application (SaaS : Software as a Service) en passant par la plateforme (PaaS : Platform As A Service). Les principaux avantages repérés par les intervenants furent le coût, la flexibilité, la ressource à la demande, la fiabilité par l’usage, la qualité et le développement durable. La question du besoin d’aller vers le cloud a été présenté comme un point majeur et ce quelques soient les freins existants (où sont nos données ? quels sécurités ?). C’est justement le besoin d’avoir une ressource à la demande qui conditionne souvent l’évolution de nombreuses applications dans les nuages. En effet, celui-ci répond à une contrainte : « payer seulement pour la ressource nécessaire» et ce quelques soit les fluctuations du trafic sur le web (exemple E-boutique). Une fois le besoin identifié encore faut-il choisir le modèle, l’architecture cible, les étapes de mise en œuvre, les tests, les outils de migration, le cryptage des données, l’authentification ou la connexion en mode sécurisé… Bref, bien que les solutions dans le Cloud soient nettement plus rapides à mettre en œuvre que des solutions de gestions intégrées en interne, elles nécessitent des étapes de réflexion dans le choix de la solution. Il faudra également compter sur des évolutions possibles ou plus tard faire appels à des « Web services » qui permettront de faciliter la communication et l’échange de données entre différentes applications. Et si ce processus se généralise à de nombreuses applications métiers, ne pourrons-nous pas bientôt parler d’ERP (progiciel de gestion intégré) dans le nuage ?

Une inquiétude demeure : L’effet de rebond car si d’un côté modularité et automatisme sont les clés des économies d’énergie (équipements de refroidissement, les flux d’électricité, serveurs) de demain. Il n’en demeure pas moins que les acteurs du Cloud attirent le chaland par une offre et un espace de stockage toujours plus important.


Compte rendu des ateliers - mardi 7 juin ATELIER 5 / Serious Game : création d’une ville durable virtuelle pour simuler le comportement humain face aux consommations énergétiques Animé par Richard Fontanges - ARDI -

Le projet repose sur une modélisation rapide de zones urbaines semi-réalistes, où l’usager peut déambuler et tester la qualité environnementale de ce qui l’entoure. Dans cette « Ville Durable Virtuelle » considérée avec toutes ses dimensions (énergie, architecture, trafic, situation, nuisances diverses, …) à grande échelle. Selon lui la notion d’impact environnemental prendra alors tout son sens. Il est intéressant de noter que de nombreuses entreprises régionales ont d’ores et déjà choisi de s’impliquer dans la modélisation de processus environnementaux, liée le plus souvent au bâtiment individuel. On pourra y « greffer » les savoir-faire d’entreprises (logiciels liés aux économies d’énergie et à leur mesure) sur l’ensemble des constituants de la ville modélisée ainsi que des cartes ayant des repères géopositionnés le tout permettant de réaliser un bilan de l’impact environnemental en fonction de situations imposées par la communauté. Finalement les données pourront être restituées aux villes, agglomérations, syndics, conseils de quartier, aménageurs, bâtisseurs, investisseurs fonciers… . A ce jour, bien que des points forts soient actés (acteurs clef identifiés par l’ARDI ; technologies matures…) il reste à identifier un porteur et l’axe prioritaire de cette ville virtuelle « plateforme collaborative ou outil propriétaire ? »

ATELIER 6 / Efficacité énergétique Par Cyril CACHAT – Fondateur de H3C ENERGIES

H3C ENERGIES est un bureau d’études créé en 2004, qui s’est spécialisé dans l’efficacité énergétique des bâtiments. Avec 80 personnes réparties sur Paris, Grenoble, La Guadeloupe et le Maroc, H3C ENERGIES a déjà accompagné près de 500 clients dans la définition de projet visant à atteindre, voire dépasser les objectifs fixés par la RT 2012. Cette réglementation vise à réduire la consommation d’énergie des bâtiments (un taux de réduction de 40% est visé), entraînant ainsi une réduction significative des émissions de C0² et favorisant l’introduction d’énergies renouvelables, et des procédés d’isolation thermique par l’extérieur (ITE). Déjà appliquée sur les bâtiments tertiaires, la RT2012 va également être appliquée sur le secteur résidentiel à compter du 1er Janvier 2012. La RT2020 est déjà en marche. L’activité d’H3C ENERGIES est dédiée aux entreprises et aux collectivités. 80% de son métier repose sur l’audit, et depuis sa création, l’entreprise a diagnostiqué plus de 10 millions de m². La question de l’efficacité énergétique des bâtiments reste cruciale, à l’heure où le bâtiment pèse 43% de la consommation nationale, devant les transports (31%) et l’industrie (21%). (Source ADEME). H3C ENERGIES intervient depuis l’audit et le diagnostic DPE, propose un conseil en orientation énergétique, de façon à trouver la manière dont ses clients peuvent réaliser un investissement énergétique rentable. Ces solutions se trouvent par exemple dans l’amélioration du bâti, la substitution d’énergies, ou même l’utilisation du bâtiment. Concernant la mise en œuvre des préconisations, H3C ENERGIES peut aller de l’aide à la mise au point du cahier des charges et la sélection des professionnels à même de réaliser les travaux ou de fournir les équipements et logiciels adéquats. H3C ENERGIES compte parmi ses réalisations majeures la Bibliothèque François Mitterand ou le Château de Versailles.

Léo Dayan dans la conférence de fermeture d’INEOV le 7 juin


Compte rendu des ateliers - mardi 7 juin

Atelier 7/ Smart Energy

Animé par Pierre MARLAND (Atos WorldGrid), Jacques Pulou (Orange Labs) et David Excoffier (Sogeti High-Tech). Lors de cet atelier, les animateurs ont présenté trois projets différents, avec un objectif commun : rendre la consommation énergétique plus écologique au niveau domestique, avec l’utilisation d’un hardware spécifique qui permettrait aux particuliers comme aux entreprises de gérer personnellement la consommation d’eau, le chauffage ou l’électricité sur une plateforme en ligne.

- Smart metering (AtosWorldGrid) : déploiement de 300 000 compteurs Linky en France :

Ces compteurs intelligents conçus par Atos permettent de faire un comptage automatique à partir d’un réseau intelligent, SmartGrid qui combine le réseau électrique et informatique. Ce « comptage futé » permet la collecte automatique des informations de consommation, l’automatisation intelligente des compteurs avec l’AMM utilisé comme la première brique du SmartGrid. Le projet regroupe 700 000 contracteurs en France. « Pour garantir une totale interopérabilité, le logiciel des concentrateurs est unique, indépendant des concentrateurs et déployé à distance depuis le site central », a expliqué Pierre MARLAND.

- Projet Smart Electricity, Minalogic : Ce projet, d’une durée de 4 ans (2006-2010) et avec un budget de 20 millions d’euros, est divisé en 4 sous –projets: 4 dédiés à la conception du hardware, plus un cinquième consacré à l’efficacité énergétique. Avec pour cible le résidentiel et le tertiaire (immeubles, maisons individuelles et appartements), l’architecture globale du projet cherchait à créer des solutions et des logiciels embarqués administrés localement, pour imaginer un service complet qui pourrait être proposé au client final par, par exemple, GEG. La clef du projet est le pilotage à distance pour l’utilisateur, et la gestion du système et des capteurs sur une interface web pour l’administrateur. L’environnement test du projet, d’une durée de deux ans, a permis de tester les solutions imaginées par Minalogic : des capteurs pour piloter entièrement les équipements de la maison, pour gérer les heures creuses et pleines, avoir des relevés à distance des compteurs, détecter des fuites ou des gaspillages d’énergie au foyer,… Puis pour les bâtiments tertiaires, la possibilité d’estimer les coûts par semaine de chauffage, éclairage, de la plaque de cuisson, des électroménagers, de l’audiovisuel ou de l’eau chaude.

- Projet EcoHome, Orange Labs : Sur le même principe que les deux projets précédents, Orange Labs a créé un projet d’une durée total de 30 mois entre 2011 et 2013 pour gérer le réseau numérique domestique : la consommation des PC, des tablettes, des smartphones, le wifi, les TV, et même des dispositifs bluetooth. Le but est d’exploiter les possibilités de circuits, de jouer sur le mode veille des équipements et d’optimiser les systèmes de connectivité afin de réduire la consommation énergétique, dans un contexte social de multiplication de la consommation. Les axes de développement envisagés sont les suivants : la maîtrise de l’énergie par de nouveaux composants, les plateformes (passerelles, modes de veille globaux pertinents), le réseau (chercher le chemin le plus économe dans l’habitat) ou l’efficience énergétique (système « de bout en bout »).

Atelier 8/ Bâtiments intelligents Cet atelier a permis de présenter trois projets autour du bâtiment intelligent. - Projet HOMES, Schneider Electric : Ce projet financé par Oséo associe 13 partenaires et fédère plus de 120 chercheurs, 300 personnes, sur une période de 4 ans (2008 à 2012), avec pour objectif de doter les bâtiments résidentiels et tertiaires, neufs et existants, de solutions énergétiques active de contrôle, de monitoring et de suivi. Son ambition : optimiser la performance énergétique des bâtiments, c’est-à-dire réduire leur consommation à confort et service égal. Des mesures de performance et d’évaluation d’impact du monitoring sur les consommations réelles ont été enregistrées sur 5 sites pilotes en France, dont l’école du Tartaix à Montbonnot, qui montre la plus forte efficacité de ces systèmes de pilotage, avec 57% de gain énergétiques ! Néanmoins, comme le souligne Sylvain Paineau en conclusion: «on peut inventer tous les sytèmes de contrôles de commandes, si rien dans le bâtiment n’est commandable, ça ne changera rien ! La condition sine qua non de la réussite est donc que les bâtiments disposent d’équipements techniques commandables par zones … ».


Compte rendu des ateliers - mardi 7 juin - Projet ANr Reactiv’Home, Orange Labs : Réactiv’Home est un projet ANR de recherche en Home Micro Grid, qui vise à optimiser la performance énergétique de la maison, par un système de monitoring et de contrôle de la génération et de la consommation électriques. L’objectif est de pouvoir fournir le même niveau de service avec un input énergétique réduit, en s’appuyant sur les compétences d’un opérateur télécoms pour élargir les services dédiés à la gestion de l’audiovisuel et de l’électronique (via la Live box), aux autres équipements domestiques (lave linge, lave vaisselle, clim, etc). Ce monitoring serait assuré par un système de capteurs et d’actionneurs, reliés à une Energy box, qui communiqueraient entre eux par des interfaces analogiques pour permettre à l’usager de connaître en temps réel la consommation et l’état des appareils et de les piloter à distance. « Car l’objectif n’est pas que la maison soit intelligente à notre place, mais bien de nous permettre de la gérer nous-mêmes avec intelligence ! », conclut Gilles Privat.

Atelier 9/ Ville durable

Trois projets ont été présentés sur cet atelier. - Projet d’éco-centres 2.0, cluster green and connected cities: Le cluster est un think tank qui regroupe une série d’acteurs pour réfléchir à la Ville durable et connectée. Une étude des tiers lieux a été réalisée, et notamment des éco-centres 2.0, lieux de télétravail mais aussi d’information, de rencontres et de services, susceptibles de développer une nouvelle citoyenneté. Grâce aux investissements d’avenir, un premier centre devrait ouvrir ses portes à Paris en septembre, bientôt suivi d’autres réalisations concrètes.

- Projet FortZED (Zero Energy District) à Fort Collins, Spirae : Ce projet a pour objectif de réaliser sur la commune de Fort Collins un projet de smart grid city visant à l’auto-suffisance énergétique, lui permettant de générer autant de chaleur et d’électricité qu’elle en consomme localement. Il faut dire que Fort Collins abrite à la fois l’université du Colorado qui est une source majeure de recherches en énergies propres, le cluster « Colorado Clean Energy », et de nombreuses entreprises du secteur. Spirae, fourni toute l’architecture informatique permettant d’assurer le suivi, la gestion et le pilotage intégré de cette smart grid city.

- Projet Senscity, Orange Labs : retour d’expérience avec GEG et la Régie des Eaux. - Projet de GTC domestique full web, Halias Technologies et Vesta System : La société a développé un outil logiciel de présentation de données scientifiques et d‘aide à la décision, qui permet notamment de bénéficier de services de supervision et de monitoring non critiques à distance, via un navigateur web. Un projet actuellement financé par Oséo Go-innovation avec le soutien de Grilog vise à développer un démonstrateur de la technologie G-home Tech de Vesta System qui soit utilisable sur Internet en version full web. G-home Tech est une solution logicielle de gestion et d’optimisation des coûts énergétiques d’un bâtiment ou d’un groupe de bâtiments, permettant de réguler la consommation et la production d’énergie, d’optimiser les apports gratuits, d’anticiper et de s’adapter aux besoins en temps réel tout en maximisant le confort.

Le projet collaboratif SensCity a pour objectif de fournir une plateforme de communication pour le M2M unique, ouverte, standardisée et donc mutualisable, permettant de proposer une offre de services globale et évolutive aux acteurs publics engagés dans une démarche de développement durable. Une expérimentation terrain est actuellement en cours sur Grenoble avec REG (la Régie des Eaux de Grenoble) et GEG ( Gaz Electricité de Grenoble). 50 foyers grenoblois du quartier de la ZAC de Bonne ont été ainsi vu leurs compteurs d’eau et d’électricité équipés de capteurs, qui font remonter des informations quotidiennes sur leurs consommations, via des répéteurs installés sur les candélabres, jusqu’aux concentrateurs installés sur le bâtiment d’Orange Labs à Meylan. Les usagers peuvent alors visualiser leurs consommations sur un portail web de suivi et télécharger leur index quotidien.


Compte rendu des ateliers - mardi 7 juin Atelier 10/ Green Grid : Mesure et réduction de la consommation d’énergie pour les systèmes distribués.

Animé par Marcos Dias de Assuncao et JeanPatrick Gelas – INRIA, équipe RESO Mieux connaitre les dépenses énergétiques des applications dans le Cloud voilà l’objet de l’outil Grid™ 5000 qui nous a été présenté dans cet atelier. Grid™ 5000 représente la première infrastructure nationale dans le Cloud déployée sur 10 sites en France. Il s’agit de « 5000 cœurs de processeurs à destination de la communauté scientifique ». L’objet de cette « grille » consiste à mieux cerner la consommation d’énergie des applications et par la même l’empreinte CO2. Ceci devant permettre d’améliorer la conception des applications et de développer une politique de gestion énergétique. Comment ça fonctionne ? Les chercheurs réservent des « nœuds » pour leurs équipements (hard / soft) et la Grid™ 5000 mesure chaque seconde leurs utilisations et stock les données brutes (fichiers texte). C’est ainsi que les chercheurs ont pu démontrer précisément la consommation d’équipements en veille. Pour la suite des axes de recherche sont en à l’étude sur les équipements réseaux, les protocoles, les technologies de virtualisation… Voir la présentation : http://www.slideshare.net/Vigane/b4greengrid

Atelier 11/ Green Data Center à Grenoble

Animé par Gérard DULAC et Rodolphe ODE, du groupe Business & Decision EOLAS. Cet atelier a réuni des consultants en green IT, des experts des data centers et des personnes intéressées à ce type de démarches pour réduire l’utilisation d’énergie dans le secteur des TIC. Les participants ont pu débattre autour du premier data center green de Grenoble, innovant dans sa conception et plus autonome en énergie que les data center traditionnels. Une conception intelligente, une meilleure efficacité énergétique et le profit du potentiel du cloud computing sont les points clés d’un data center moins carbonisé. « Je vis la virtualisation et les conséquences économiques et écologiques des data center actuels depuis l’initiation du projet il y a trois ans », a déclaré Gérard DULAC dans son intervention à Ineov. Les innovations technologiques ont permis à ce groupe de créer ce projet en réhabilitant l’ancien site de Caterpilar Alstom. C’est le premier projet en France à avoir obtenu le label « Code of Conduct », une initiative qui pousse les entreprises dans l’amélioration en continu. Le site utilise des indicateurs d’énergie GreenGrid, gère le cycle de vie des applications avec une « greenethiquette » qui calcule le niveau de CO2 consommé, et est bâti sur une structure en béton et recouvert de panneaux solaires. L’objectif, a expliqué Rodolphe ODE, est de « récupérer la chaleur et l’énergie des « facilities » et « IT » pour devenir plus autonome et éco responsable pour avoir une énergie le plus décarbonisée possible ». Pour en arriver là, ces deux experts ont participé à des brainstormings organisés par le projet « EnergeTIC », avec la collaboration d’entreprises comme Intel ou Schneider Electric. Le data center de EOLAS à Grenoble stocke les données d’environ 10 000 clients, entre TPE, PME, collectivités territoriales et entreprises de grande taille.


Compte rendu des ateliers - mardi 7 juin Atelier 12/ Green Data Center Merlin Par Yannick Tricaud – Cap Gemini

Merlin est aujourd’hui le Green Datacenter le plus performant au monde. Il fait figure de modèle pour l’avenir du data center. Alors que les Datacenter consomment une énergie considérable, et même en gaspillent une bonne partie (CPU non utilisés par exemple), polluent (bruit et fabrication des équipements), ils sont cependant nécessaires et incontournables. Le challenge que s’est lancé Cap Gemini, est de concevoir un datacenter qui respecte le plus possible les conditions du développement durable. Implanté sur un site industriel désaffecté, Merlin agrège des équipements et des techniques à la pointe de l’innovation. Cette combinaison audacieuse permet de disposer d’un datacenter résilient, fiable, peu consommateur d’énergies, parfaitement sécurisé. L’innovation repose là où on ne l’attendait pas traditionnellement dans ce type d’infrastructure. Par exemple, il n’y a pas de climatisation au sein de Merlin : on a utilisé l’air atmosphérique. Les calories utilisées par le système de cooling sont également réutilisées. Il n’y a pas de batteries non plus : c’est un système de Flywheels UPS qui produit l’électricité nécessaire en cas de coupure du système électrique général et assure le relais avec les générateurs. Un système de rotor/stator produit de l’électricité via l’énergie cinétique dégagée. Ce principe est également appelé volant inertiel. Merlin a nécessité 22 semaines pour sa mise en œuvre, là où traditionnellement et à taille égale, il aurait fallu prévoir près de 18 mois. Aujourd’hui, Merlin représente la réalisation la plus aboutie en ce qui concerne le modèle d’avenir des datacenters.

Atelier 13/ Saas et plateformes collaboratives

4 exemples d’applications en mode SaaS : GED (Cotranet), CRM (24-7), coaching en ligne (Inopad) et gestion événementielle (Insight Outside) La « solution collaborative » Cotranet est actuellement distribuée pour de grands comptes (Groupe Casino, Gaz de France, Ministère de la Santé, CIAT…). Elle permet la gestion, la diffusion et l’échange d’information accessible via un

navigateur et ce grâce à de nombreuses fonctionnalité : portail personnalisable, base documentaire, Workflow, forums, annuaire de personnes, agendas, espaces collaboratifs, gestion des droits et des utilisateurs…. Grâce à ses fonctionnalités la solution facilite la gestion électronique de documents et de référentiel documentaire, le travail en espace collaboratif, la gestion des connaissances et la gestion d’un réseau (vente, associatif…). Aujourd’hui la fiabilité et la sécurité de la plateforme sont testées grâce à des attaques ciblées, réalisées par certains clients. L’équipe « 24-7 » (Remy Laplane) était présent avec une solution CRM en mode SAAS « INES » qui couvre l’ensemble des domaines de la gestion de la relation client et de la gestion commerciale. Cette solution a l’avantage d’avoir été développée en mode SAAS et open source ce qui réduit à la fois le coût et la durée de son intégration (installation et paramétrage des bases de données, reprise et import de données). Inopad ou « les nouveaux usages des SAAS » ! Grâce à la mise en place de technologies collaboratives (Processus fonctionnels, Espace communautaire, Plateforme de veille, dématérialisation des documents, gestion des Flux …) Inopad structure, organise et simplifie la relation entre le coaché et le coach que ce soit pour une approche individuelle ou collective. Jean-Pierre RENIER a ainsi développé un nouvel usage du Saas en éditant une plate-forme collaborative dédiée à l’accompagnement à distance, au diagnostic en ligne et au conseil professionnel et ce pour accélérer la performance des individus et des équipes. Cette plateforme s’adresse aussi bien à des groupes internationaux que des PME, des cabinets de conseil et des consultants indépendants. InoPad comptabilise à ce jour plus de 4700 utilisateurs uniques. La puissance d’InoPad permet en outre d’utiliser cette plate-forme comme une base de méthodologie et de connaissances structurées en même temps qu’un tableau de bord pour la conduite des stratégies. Éric Loisy a présenté la solution en mode SAAS d’Insight Outside. Une solution qui prend en charge l’ensemble de la communication auprès des participants mais également la gestion administrative et financière des inscriptions, la réservation hôtelière, la logistique de transport et les prises de rendez-vous... La solution se compose de formulaires d’inscription en ligne et d’une base de données qui centralise l’ensemble des informations. Il est possible pour le client d’externaliser totalement la fonction évènementielle grâce à la plateforme full web qui intègre la majeure partie de l’évènement.


Pour tout savoir sur INEOV : www.ineov.org

En savoir plus sur INOVALLEE Première technopole créée en France en 1972, inovallée fédère aujourd’hui 330 entreprises, 10 500 emplois dont 7000 dans les STIC et 900 chercheurs en informatique. Technopole de l’innovation durable, elle a été l’une des premières zones d’activité à mettre en place un Système de Management Environnemental en 2002, un Plan de Déplacement interentreprises en 2004 ou une charte de Développement Durable en 2008. La technopole se positionne aujourd’hui comme un pôle de référence green IT, avec des entreprises et des centres de recherche moteurs dans tous les projets structurants de Green for IT et d’IT for Green. www.inovallee.com En savoir plus sur GRILOG L’association GRenoble Isère LOGicel, implantée sur inovallée, fédère plus de 80 acteurs (5000 emplois) de la filière informatique et logicielle (éditeurs, sociétés de services, organismes de formation, laboratoires de recherche …). Son objectif est d’animer et de dynamiser la filière autour d’une thématique centrale : l’innovation par l’usage. www.grilog.fr


Compte Rendu INEOV Contact Presse : Solenn Petitjean, Agence Valeur D’image 04 76 70 93 54 / s.petitjean@valeurdimage.com


REVUE DE PRESSE Mai-Juin 2011


/// sommaire 1. Print _______________________________________________________________ 2 2. Web

_______________________________________________________________ 24

3. Radio & Télé_________________________________________________________ 66


Print


Lettre d’information AEPI, numÊro de mai 2011, page 4


GrĂŠsivaudan, numĂŠro de mai 2011, page 7


N° et date de parution : 227 - 01/05/2011 Page : 5 Diffusion : 34000 Taille : 100 % Périodicité : Mensuel 13 cm2 PRESENCES_227_5_301.pdf Site Web : http://www.presences-grenoble.fr

INNOVATION 6

7

et

juin

Symposium Inéov organisé ,

parGrilog Inovallée découvrir potentiel innovation offert par et

:

le

'

d

lesusages

et

le

Green IT.

www.ineov.org

1/1 Copyright (Présences) Reproduction interdite sans autorisation

Ineov


N° et date de parution : 99 - 01/05/2011 Page : 10 Diffusion : 12000 Taille : 100 % Périodicité : Bimestriel 46 cm2 Acteursd_99_10_303.pdf Site Web : www.acteursdeleconomie.com

INEOV MET LESGREEN HONNEUR juin prochains filièreinformatique logicielle seretrouvera Grenoble pour réfléchir échanger sur les innovations mettreenoeuvre pour aller dans voiede croissance verte Baptisé Inéov cesymposiumestorganisé parInnovallée technopole dédié auxentreprises innovantes par association GRenoble IsèreLOGiciel GRILOG fédérant 80 entreprises laboratoires organismes isérois dusecteur Cinquanteexpertsdes usages duGreen issus des mondesuniversitaire industriel sont attendus surplace Les participants '

IT

Les

6

et

À

L

7

la

et

à

,

et

la

à

la

.

,

'

et

l

,

,

(

et

)

,

.

et

IT

,

et

.

,

pourront partager leursexpériences méthodologies expertises notamment des Etats-Unis tousdeux et

avec leurs homologues originaires deChine ,

,

et

partenaires duprojet Ensavoir plus www.ineov.org .

,

:

1/1 Copyright (Acteurs de l'économie - Rhône Alpes) Reproduction interdite sans autorisation

Ineov


Extraction : 10/05/2011 00:00:00 Catégorie : Actualités Régionales Fichier : piwi-6-3-40086-20110510-34678091.pdf Audience : 240000

Inovallée Ineov, deux jourspour l'innovation "Green IT" PENTIER OLIVIER

Le Symposium Ineov se tiendra les 6 et 7 juin prochain, à l'initiative d'Inovallée et de Grilog, sur le thème des nouvelles voies de l'innovation durable (www. (www.ineov.org).Au programme : conférences, débats, ateliers, partage d'expériences entre plus de 50 experts français et des échanges internationaux avec leurs homologues chinois et américains. Inovallée est la 1re technopole créée en France, en 1972 : 330 entreprises, 10 500 emplois, dont 7 000 dans les Stic et 900 chercheurs en informatique. Grilog (Grenoble Isère Logiciel)fédère plus de 80 acteurs (5 000 emplois) de la filière informatique et logicielle.

Copyright Dauphiné Libéré (Grenoble) - Reproduction interdite sans autorisation C295B2F755D04C04B03849D82D0FC5DD1DA38D0971F713572DA7F7D

1/1 Ineov


Extraction : 11/05/2011 00:00:00 Catégorie : Actualités Régionales Fichier : PIWI-6-3-40086-20110511-35375849.pdf Audience : 240000

Ineov : 50 experts pour du Green IT PENTIER OLIVIER

MEYLANLa technopole Inovallée, et l'association Grenoble Isère LOGiciel se sont associées -en réunissant entreprises, universités, laboratoires, collectivités et institutions spécialisées- pour organiser un événement d'envergure sur le "Green IT" (¹). (¹).Plus de 50 experts en Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication (chercheurs, industriels, ingénieurs R & D, starts-ups.), mais aussi sociologues et économistes, seront réunis les 6 et 7 juin prochains autour d'une double thématique : l'innovation par l'usage et le Green IT.Faire le point sur les enjeux et les opportunités économiques de ces nouveaux moteurs d'innovation pour la filière informatique (au sens large), débattre des challenges humains et technologiques à relever, tout en faisant le point sur les véritables leviers environnementaux par delà les discours marketing, découvrir et mettre en pratique les nouvelles méthodes et outils pour y parvenir, mais aussi et surtout, dresser un état de l'art à partir des grands projets structurants en cours et des success stories, telles sont les multiples ambitions de cet événement. Des échanges internationaux avec des experts du Colorado aux Etats Unis et du Dalian Software Park en Chine, permettront de croiser les regards et de profiter du retour d'expérience de nos homologues.C'est donc un programme riche de plus de douze conférences, deux tables rondes et dix-sept ateliers à découvrir sur le site www.ineov.org. Les inscriptions en ligne ont été lancées la semaine dernière. Plus de 350 personnes sont attendues, mais surtout des milliers d'internautes du monde entier qui pourront suivre la retransmission vidéo de l'événement sur une plateforme de « web event ».Les technologies intelligentes au service d'une croissance durablePremière communauté française de chercheurs en STIC, la Région Rhône-Alpes revendique une place de leader national et international en technologies informatiques.Les STIC

représentent 3 % des émissions mondiales de gaz à effets de serre, 75 millions de tonnes de déchets que l'on sait plus ou moins retraiter, et 70 % des métaux lourds présents dans les déchetteries ! Les nouveaux usages numériques, qui voient exploser les technologies tactiles et l'univers du multimédia, ne vont qu'amplifier le phénomène. Il devient donc urgent de réduire leur impact à toutes les phases de leur cycle de vie, depuis leur conception jusqu'à leur recyclage, voire changer complètement de modèle économique en passant d'une logique de produits à une logique de services, initiée par le cloud computing et le SaaS.Surtout, ces mêmes technologies qui impactent la planète sont aussi celles sur lesquelles reposent de nombreuses solutions de développement durable. En réduisant l'impact énergétique des process de fabrication, en apportant des solutions d'automatisation, de régulation intelligente et d'organisation (de l'énergie, des transports, des flux), en facilitant de nouveaux usages, comme le télétravail, toutes ces technologies visent à rendre nos environnements plus intelligents et nos activités, y compris économiques, plus durables.Usages et Green IT sont donc plus que jamais pour la filière STIC un nouveau moteur de croissance verte. Permettre aux entreprises d'en comprendre les enjeux sociétaux et les opportunités économiques, en s'appuyant sur les expériences réussies et les difficultés des acteurs qui les initient, tel est bien l'objectif principal du symposium Inéov.(¹) Le "green information technology" vise à réduire l'empreinte écologique, économique et sociale des technologies de l'information et de la communication.

Copyright Dauphiné Libéré (Grenoble) - Reproduction interdite sans autorisation BA93B2D953502203F0184C48480825D41AE3081BC18F17D27BAD2E3

1/1 Ineov


L’ÉCONOMIE

LA LETTRE A

G

R E N O B L E

E T

E N

I

S È R E

Lettre d’information de l’Agence de Développement Économique de l’Isère > Juin 2011 < N° 2 2 5

> En vue

> A E P I i n fo s

IRT > Grenoble labellisée nanoélectronique

Le projet grenoblois d’IRT (Institut de recherche technologique) dédié à la nanoélectronique figure parmi les six IRT retenus dans le cadre de la politique des investissements d’avenir programmés au titre du Grand Emprunt. Cette décision va permettre à l’écosystème grenoblois, leader européen des hautes technologies avec Minatec, d’accélérer la réalisation du prochain objectif qu’il s’est donné: figurer parmi les trois grands pôles mondiaux pour les micro-nanotechnologies. Ce projet d’IRT a été porté principalement par le pôle de compétitivité Minalogic avec le CEA-Léti et STMicroelectronics avec une forte contribution de Grenoble INP, de l’Université Joseph Fourier et du CNRS, ainsi que des collectivités territoriales. Il représente un investis-

sement de 460 M€ sur dix ans, financé à hauteur de 50 % par le secteur privé, selon un modèle original de partenariat public-privé. L’essentiel de ce projet est consacré au “Core Technology Program” qui comporte trois grands programmes de R & D: l’assemblage 3D, la nanophotonique sur silicium et les technologies de liaison. Grâce à l’IRT, 2 000 emplois directs et 6 000 emplois indirects devraient être créés aussi bien en R & D qu’en production ou marketing. Cet IRT favorisera par ailleurs l’émergence de PME et le développement d’entreprises technologiques de taille intermédiaire, qui renforceront la filière électronique iséroise. Contact: Vincent Coronini (CEA-Léti), tél.: 04 38 78 44 30 (Grenoble), e-mail: vincent.coronini@cea.fr

Maatel > 35 ans d’électronique “sur mesure” Spécialisée dans l’étude et la réalisation de produits électroniques sur mesure, Maatel fêtera en juillet ses 35 années d’existence. Cette PME de 48 personnes, qui réalise un chiffre d’affaires de 9 M� – dont 28 % à l’exportation – a progressivement évolué de la position de sous-traitant dans la fabrication de cartes électroniques spécifiques à celle de fournisseur de solutions innovantes et pérennes dédiées aux donneurs d’ordre des marchés des équipements informatiques embarqués, de l’industrie et du médical. Concevant chaque année plusieurs dizaines de produits nouveaux, elle fabrique annuellement

plus de 90000 cartes et équipements électroniques. Présente depuis 20 ans sur le segment médical qui assure aujourd’hui 70 % de son activité et auquel elle fournit non seulement des produits électroniques, mais aussi des logiciels, Maatel ambitionne d’en devenir un acteur de référence grâce à son savoir-faire en vue des certifications auprès de la FDA. Enfin, Maatel devrait prochainement finaliser une collaboration avec un laboratoire afin de développer une technologie innovante dans le domaine de l’énergie sans contact. Contact: Nathalie Berger, tél.: 04 76 56 73 00 (Voreppe), e-mail: nathalie.berger@maatel.fr

Crocus Technology

> partenariat avec Rusnano Producteur de mémoires vives magnétiques à accès aléatoire (MRAM) – dont le marché est estimé à 40 Md$– , Crocus Technology, créé en 2004 à Grenoble et également implanté en Californie, va investir 210 M� dans la construction d’un site de production en Russie avec Rusnano, une société publique qui a pour vocation de développer les activités de hautes technologies en Russie. En retour, cette dernière injectera, aux côtés des partenaires historiques de Crocus, 55 M$ dans l’entreprise grenobloise. L’accord prévoit un transfert de technologie entre Crocus et Rusnano.

> EN BREF <

s En juin l’AEPI participera à plusieurs événements internationaux: • les 6 et 7, aux côtés d’autres partenaires territoriaux et de Cora (Colorado Rhône-Alpes Economic Partnership), l’agence sera présente à la première édition de Inéov, For a smart Future organisée par Inovallée et Grilog à Montbonnot ; • du 6 au 8, son bureau de Los Angeles sera à la Design Automation Conference à Anaheim (Etats-Unis), manifestation dédiée à la conception automatisée des circuits électroniques ; • du 8 au 10, l’agence prospectera les entreprises présentes à Intersolar (Munich), le plus grand salon mondial des technologies liées à l’énergie solaire ; • toujours en Allemagne à Francfort, du 28 au 30, l’AEPI rencontrera les exposants de la Large Area Organic and Printed Electronic Convention, premier événement international dans le domaine de l’électronique imprimée. s Le 14 juillet, l’AEPI exposera sur le pavillon France lors du salon international du secteur des semi-conducteurs, Semicon West, à San Francisco. Contact: Anne Giraudel, tél.: 04 76 70 97 03 (Grenoble), e-mail: a.giraudel@grenoble-isere.com

fr> I n n ova t i o n

Apix Technology > lauréat du trophée 4i-Jean-Michel Lamure

La dernière édition du Forum 4i a distingué, dans le cadre de son Trophée 4i-Jean-Michel Lamure (du nom du cofondateur de Soitec, décédé en 2006), Apix Technology, une start-up iséroise développant des technologies issues du CEA Léti (Grenoble) et du Caltech (Californie) pour la réalisation de systèmes miniaturisés d’analyse des mélanges gazeux complexes, dédiés à des applications industrielles, environnementales, de sécurité et médicales. Ces systèmes, miniaturisés grâce à l’intégration de fonctions à base de puce silicium, peuvent être de 10 à 100 fois plus petits et moins chers que les systèmes actuels. Cette technologie de rupture permet d’installer un laboratoire d’analyse sur place: les échantillons ne sont plus transportés, mais analysés in situ, favorisant un meilleur contrôle, des gains de productivité, une amélioration de la sécurité et des opérations de maintenance, avec, à terme, une réduction des coûts. Parmi les plus apportés par cette technologie figurent, outre sa compacité, la possibilité d’analyser plusieurs gaz simultanément, sa flexibilité (une seule technologie pour plusieurs gaz et applications), sa sélectivité et sa sensibilité très élevée. Cet ensemble de qualités permet à l’utilisateur de changer radicalement ses pratiques d’analyse. Cette solution permettant un contrôle accru des process devrait notamment intéresser l’industrie lourde (chimie, pétrochimie, métallurgie, ciment, verre, papier...). Contacts: Philippe Andreucci, tél.: 04 38 78 28 04 (Moirans), e-mail: philippe.andreucci@cea.fr


Extraction : 03/06/2011 00:00:00 Catégorie : Actualités Régionales Fichier : piwi-6-3-99736-20110603-49474129.pdf Audience : 10000

Le symposium Inéov les 6 et 7juin Co-organisé par la technopole Inovallée et l'association ...

Co-organisé par la technopole Inovallée et l'association Grenoble Isère logiciel (Grilog), Inéov rassemblera pendant deux jours plus de cinquante experts internationaux (chercheurs, universitaires, grands groupes industriels, centres de R & D, start-up, pôles de compétitivité). Ce symposium sur la thématique "Innover par les usages: logiciel et Green IT" a pour buts: de faire le point sur les enjeux et les opportunités des approches usages et Green IT; de débattre des challenges technologiques et humains à relever; d'expérimenter les méthodes et outils pour y parvenir; et de partager ses savoirs autour des grands projets structurants et des "success stories". Le programme compte une douzaine de conférences, deux tables rondes et dix-sept ateliers. Inéov À Meylan et Montbonnot-Saint-Martin, et sur le campus de Gières/ Saint-Martin-d'Hères. www.ineov.orgÀ NE PAS MANQUER

Copyright Le Journal des Entreprises (Isère) - Reproduction interdite sans autorisation 9F94626E57F0EC01B0F44B18150AE5ED1F55D84B41731EEED88F0BB

1/1 Ineov


Extraction : 03/06/2011 00:00:00 Catégorie : Actualités Régionales Fichier : piwi-6-3-40086-20110603-49364569.pdf Audience : 240000

Le Colorado et la Chine présents à Inéov PENTIER OLIVIER

Organisé par Inovallée et Grilog avec une trentaine de partenaires, les 6 et 7 juin, Inéov rassemblera plus de 50 experts et 300 participants, qui partageront leurs expériences sur l'innovation par l'usage et le Green IT. IT.Pour enrichir ces échanges, six experts internationaux du Colorado et du Dalian Software Park, en Chine, deux acteurs choisis pour leur positionnement fort dans l'industrie internationale du logiciel.Une forte participation chinoiseEn 2007 déjà, Inovallée (7 000 emplois et 900 chercheurs) avait signé une convention de partenariat avec le Dalian Software Park, qui fédère plus de 500 entreprises IT dans le Nord de la Chine, dont 41 % d'entreprises étrangères.C'est donc en toute logique que Ye Ming, vice-président du Dalian Software Park, a répondu favorablement à l'appel d'Inovallée pour participer à Inéov, accompagné du directeur de la commission économique de la Ville de Dalian Dong Li.Un choix qui ne doit rien au hasard, puisque Dalian est particulièrement avant-gardiste en matière de développement territorial durable en Asie. Un gros projet de ville écologique est mené depuis 2009 par Yida Group, qui a également piloté le développement du parc technologique IT, et qui témoignera en visioconférence sur Inéov.Enfin, Tao Hongzhi, manager de Lenovo Limited, multinationale informatique chinoise, apportera sa vision économique à l'événement.Colorado : 50 % des exportations viennent de l'industrie du logicielCôté américain, le Colorado n'est pas en reste d'intervenants de qualité, grâce au partenariat conclu entre Inovallée et Cora (Association Colorado Rhône-Alpes), qui a pour mission de développer les collaborations entre les acteurs économiques des deux régions (entreprises et laboratoires de recherche), en particulier dans les domaines des nouvelles technologies de l'énergie et de l'information. Il faut dire que l'informatique génère 55 000 emplois au Colorado et l'industrie du logiciel représente 50 % de ses exportations.Sunil Cherian, responsable de la

société Spirae, entreprise spécialisée dans le domaine du "smart grid", fera un retour d'expérience sur un projet de "Smart City", mené en collaboration avec Schneider sur la ville de Fort Collins.Kyle Roche, responsable de la société Isodorey, auteur de l'application Google Engine For Java et programmateur de Googlewave.com, située à Denver, interviendra sur les applications "Machine to Machine" et le "Cloud Computing".Alex Sammoury, responsable d'un incubateur IT, apportera, lui, une vision marché du Green IT aux États-Unis.Et deux intervenants compléteront l'enrichissement des connaissances en visioconférence : John LoPorto, responsable de Power Tagging, sur la question du "smart grid", et Jim Butcher, manager d'IBM, sur les "green datas centers".Pour en savoir plusSite Web : www.ineov.org

Copyright Dauphiné Libéré (Grenoble) - Reproduction interdite sans autorisation 8695A2E350904D09E04C4748310705D512D5D44FB1AF1BC57309536

1/1 Ineov


Extraction : 04/06/2011 00:00:00 Catégorie : Actualités Régionales Fichier : piwi-6-3-40086-20110604-50324100.pdf Audience : 240000

Inovallée et Grilog invitent à réfléchir sur la croissance durable CHANTERELLE CLAIRE

Les 6 et 7 juin prochains, Inovallée et Grilog organisent Inéov, un symposium qui rassemblera 50 experts et 300 participants. Ils partageront pendant ces deux jours leurs expériences sur l'innovation par l'usage et le Green IT. Un spécialistede la durabilitéTechnopole de l'innovation durable, Inovallée a déjà reçu des invités de marque pour porter la bonne parole de la croissance durable à ses entreprises : Nicolas Hulot, Dominique Bourg ou encore Elie Cohen se sont succédé dans les amphis de l'Inria ou d'Orange Lab. Cette année, Inovallée a décidé de clore le symposium Inéov avec l'économiste Léo Dayan, spécialiste de la durabilité mardi 7 juin à 20h30. Expert reconnu internationalement dans le domaine de l'économie de la durabilité, il a de nombreuses publications à son actif, anime conférences et cours dans le monde entier et dirige ou co-dirige des programmes ambitieux de développement durable en Amérique du Sud et au Burkina Faso.Il faut dire que l'enjeu est de taille. La croissance économique actuelle repose sur une consommation exponentielle de ressources, de matières premières et d'énergie, et une production tout aussi exponentielle de déchets, dont on sait pertinemment qu'elles sont condamnées à terme. Il va donc nous falloir réinventer nos modèles en trouvant le moyen de concilier qualité de service, croissance économique et développement durable. L'économie de fonctionnalité, ou économie des écoliaisons, qui substitue à la logique de production de biens un principe d'offre de services (comme le cloud computing), est un très bon exemple de nouveau modèle durable.Apprendre à voir et penser autrement, tel est bien l'objectif de cette conférence de clôture d'Inéov...POur en savoir plusRendez-vous mardi 7 juin à l'Ensimag (campus) à 17h15.Inscriptions : www.ineov.orgDes invitations gratuites sont disponibles sur simple appel à Inovallée au 04 76 90 41 57.REPÈRES léo dayan en brefChercheur associé au Cired (Centre international

de recherches sur l'environnement et le développement) et professeur d'économie à la Sorbonne, Léo Dayan est directeur académique de l'Erasmus Mundus Master in "Sustainable territorial development", diplôme d'excellence délivré conjointement par les universités Dom Bosco (MSBrésil), KULeuwen, Padova et Paris I et directeur scientifique de l'Apreis (European and international actors, practices and research for sustainability), laboratoire mondial de recherches scientifiques pour le développement durable.

Copyright Dauphiné Libéré (Grenoble) - Reproduction interdite sans autorisation 1694A28D5CD08E01801842685308553D15D57D57F1B310497C07E18

1/1 Ineov


Extraction : 07/06/2011 00:00:00 Catégorie : Actualités Régionales Fichier : piwi-6-3-40086-20110607-51770153.pdf Audience : 240000

Inéov : l'innovation passe au vert PENTIER OLIVIER

Agglomération grenobloisePlace au vert. Hier, à l'affiche du symposium Inéov, c'était la couleur de rigueur. Celle du gazon devant les bâtiments de l'Inria à Montbonnot-Saint-Martin, puis d'Orange Labs à Meylan, qui accueillaient la première journée de la manifestation. Celle du logo d'Inovallée, co-organisatrice d'Inéov, avec Grilog. Ou celle qui fleurissait dans toutes les interventions des experts invités à ce grand forum dédié au. Green IT, l'informatique "verte".En attendant que ne s'impose, aujourd'hui, le gazon du campus grenoblois et de l'Ensimag, troisième réceptacle d'Inéov, il aura été question hier des usages et des enjeux et perspectives du Green IT.Ainsi, on retiendra ce cri d'alarme poussé par Frédéric Bordage, consultant expert et fondateur du portail greenit.fr : « L'explosion démographique exponentielle, celle de la consommation des pays émergents, associée à des produits qui ne sont pas éco-conçus, et donc à un volume de déchets qui explose, des écosystèmes surconsommés par certains pays, comme les ÉtatsUnis qui usent 5 écosystèmes terrestres pour assurer leur mode de vie, des stocks qui s'appauvrissent à grande vitesse, l'accroissement accéléré des rejets de gaz à effets de serre (GES), montrent que nous sommes déjà entrés dans le monde de la rareté. Une économie de pénurie. Et même une économie de guerre. »Alors quels rôles ont les Tic dans tout cela ? Hors le fait qu'ils sont à l'origine d'une débauche d'énergie, de déchets (les DEEE, déchets d'équipements électriques et électroniques, représenteront 75 milliards de kg en 2014), et qu'ils participent à 2 % des GES dans le monde, ils peuvent, aussi, jouer du "vert écologique".Grâce à une discipline comportementale : allonger la durée de vie des ordinateurs, économiser l'énergie des appareils et les consommables, collecter les DEEE dans les centres agréés.

Ou encore profiter des avantages issus de la mobilité informatique ou des systèmes de visiophonie pour réduire les déplacements des entreprises et donc leur empreinte carbone. « Mais la technologie peut être environnementalement intelligente ». Un simple exemple de Frédéric Bordage : « La détection satellitaire des surfaces agricoles permettrait à l'agriculteur d'épandre des produits ou d'arroser les seules parcelles qui le nécessitent, très précisément. »De la sociologie à l'ingénierie des usagesPhilippe Mallein, sociologue grenoblois, conseiller scientifique du CEA et de Minatec Idea's Lab, est revenu sur la sociologie de l'usage, et la contribution des sciences humaines depuis le concept produit jusqu'au prototype. Un terrain connu pour Yanis Caritu, cofondateur de Movea. La société (issue du CEA-Leti) conçoit et commercialise des dispositifs électroniques de mesure de mouvement miniaturisés, destinés aux marchés de la santé et du sport, capables d'enregistrer, de retranscrire et d'analyser les mouvements chez l'être humain. « L'ingénierie des usages permet, entre autres, de pénétrer les marchés très rapidement. Sachant que nous sommes des fournisseurs de technologies livrant des intégrateurs et équipementiers. »Stéphane Hugon, sociologue, enseignant et chef d'entreprise (Eranos), a, lui, servi un message limpide sur l'innovation technologique par l'usage. « L'innovation "ascendante", c'est la manière dont les générations s'approprient les objets, leur donnant un sens en leur injectant leur imaginaire. »L'éclairage international aux débats est venu de deux délégations d'experts, du Colorado et du Dalian Software Park, en Chine.Aujourd'huiLa deuxième et dernière journée du symposium Inéov se déroule aujourd'hui à l'Ensimag (groupe Grenoble INP), sur

Copyright Dauphiné Libéré (Grenoble) - Reproduction interdite sans autorisation 5E9182BA5280F10F50D745888B0C85471865AD86C10E1DBC16410F9

1/2 Ineov


Web


Le 30 mars 2011 par FrĂŠdĂŠric Bordage.


Article publié sur le site Lepost.fr Ranking

En savoir plus : www.alexa.com/siteinfo/Lepost.fr

Popularité

Extraction : 05/04/2011 10:53:00 Catégorie : Actualités générales Fichier : piwi-3-2-99755-20110405-14802849.pdf Audience : 10230740

http://c.moreover.com/click/here.pl?z4472431824&z=1250249458

Léo Dayan sur Inéov : un nouveau modèle de la croissance durable Professeur déconomie à lUniversité de Paris I Panthéon-Sorbonne, Expert reconnu internationalement dans le domaine de l'économie de la durabilité, notamment pour ses travaux et ses publications sur l'économie des éco liaisons, les politiques fiscales de la durabilité, la dimension culturelle et interculturelle du développement durable et le tourisme durable, Il est membre du Comité scientifique de la revue internationale brésilienne sur le développement local, Interações, du Conseil Scientifique de lInstitut INSPIRE et président du Conseil Scientifique et Ethique de la MADD. Il dirige actuellement le volet scientifique du programme ESSAS (Economia solidaria sostenible en América del Sur), et de deux programmes financés par la Commission Européenne : AOMD (Agendas XXI Objectifs du Millénium pour le Développement) et ISDERA (Valorisation de la filière artisanale de récupération des déchets au Cameroun et au Burkina Faso. Il est le conseiller scientifique du film documentaire de 64 minRien à Jeter Canal+ Planète Décembre 2010. "Considérant les déchets dune activité comme ressource pour une autre, ne produisant que les biens dont les déchets sont localement réutilisables, rapprochant zonesdapprovisionnement et de désapprovisionnement, léconomie des éco liaisons forme des territoires déco réseaux et des éco réseaux de territoires, met en boucle le cycle économique global, fabrique des biens intensifs en intelligence humaine, en coopérations et en emplois locaux et La constitution de ces écosystèmes locaux, qui déconnectent laccroissement des flux financiers de laccroissement des flux de matière, protège préventivement la nature et la santé humaine. Faisant prévaloir la qualité de linformation et la productivité des ressources naturelles sur celle du Copyright Lepost.fr - Reproduction interdite sans autorisation 1/2

Ineov


Le 29/04/2011

http://www.innovation.rhone-alpes.cci.fr/informez-vous/agenda/ineov-un-symposium-dedie-au-greenit-et-a-l-innovation--5970.html


Software Park) et américains (CORA – Colorado Rhône-Alpes) interviendront en visioconférence. Mobilité douce pour les déplacements inter-sites, dématérialisation des échanges et objectif zéro papier, la philosophie Green est de rigueur jusque dans les moindres détails. Séduits par l’initiative, de nombreux partenaires, entreprises et centres de recherche se sont engagées dans le montage de cet évènement unique en France, ainsi que des personnalités, comme le sociologue Léo Dayan, économiste spécialisé dans les enjeux de la durabilité qui interviendra en clôture de l’événement pour présenter les nouveaux modèles économiques de croissance durable. Pour tout savoir sur INEOV : www.ineov.org http://www.mediaslibres.com/communiques-de-presse/post/2011/05/04/Ineov


Le 05/05/2011 123NEWS»FRANCE»REGIONSDEFRANCE»RHONEǦALPES

Actualité : Symposium Ineov: les 6 & 7 juin 2011 - Categorynet.com (Communiqué de presse) Symposium Ineov: les 6 & 7 juin 2011 INOVALLEE, et GRILOG (GRenoble Innovation LOGiciel) acteurs phare de la filière informatique et logicielle en Rhône-Alpes, ont décidé de mutualiser leurs compétences et leurs efforts pour offrir aux acteurs économiques un moyen efficace et utile pour ...

Source / Média : Categorynet.com (Communiqué de presse) Url : http://www.categorynet.com/communiques-de-presse/informatique/symposium-ineov%3A-les-6-et7-juin-2011-20110504157441/

http://france.123news.org/Article-Actualite-symposium-ineov-les-6-et-7-juin-2011categorynet-com-communique-de-presse--00038682817.html


Le 05/05/2011

http://www.ardi-rhonealpes.fr/web/guest/agenda-numerique/detail//journal_content/56_INSTANCE_Txp9/10136/572967


Article publié sur le site Guideinformatique.com

En savoir plus : www.alexa.com/siteinfo/Guideinformatique.com

Extraction : 23/05/2011 00:00:00 Catégorie : Informatique & Internet Fichier : piwi-2-1-30073-20110523-42171179.pdf Audience :

http://www.guideinformatique.com/agenda_evenement-

[2011-06-16] Atelier Demo Itesoft - Spécial Dématérialisation Achats et Factures Fournisseurs Atelier Demo Itesoft Spécial Dématérialisation Achats et Factures Fournisseurs Le 16 Juin 2011 (matin) 43 boulevards des Bouvets, 92741 Nanterre Itesoft et Fujitsu Présentation Fonctionnelle et Technologique des solutions Itesoft et Fujitsu A qui s'adresse évènement ?

cet

Aux décideurs financiers, comptables et IT qui envisagent de dématérialiser et automatiser leurs processus Achats et Factures Fournisseurs Agenda - Présentation Fonctionnelle et Technologique des solutions Itesoft et Fujitsu Démonstration live - Questions ? Réponses Date Jeudi 16 Juin de 9h30 à 11h30 (accueil à partir de 9h00) Lieu Itesoft - 43 Boulevard des bouvets, Nanterre (92) Pour en savoir plus et vous inscrire (voir lien) Copyright Guideinformatique.com - Reproduction interdite sans autorisation 1/5

Ineov


Le 24/05/2011 Symposium INEOV06 Mai 2011 ĺ 07 Mai 2011; Grenoble, FranceRésumé: Deux jours pour booster le potentiel d'innovation de la filière informatique et logicielle grâce à l'approche usages et au Green IT, à la recherche de la croissance numérique verte.Page web: http://ineov.blogspot.com/Sujets apparentés: Evénement multidisciplinaires ou générales en informatique

http://www.conference-service.com/reunions/recherche-conference.html


Le 29/05/2011

Agenda Deux jours pour booster le potentiel d'innovation de la filière informatique et logicielle grâce à l'approche usages et au Green IT Symposium INEOV, les 6 et 7 juin 6 et 7 juin 2011 - Grenoble (38) SOUS LE HAUT PATRONNAGE DE NATHALIE KOSCIUSKO-MORIZET Inovallée et Grilog, acteurs phare de la filière informatique et logicielle en Rhône-Alpes, ont décidé de mutualiser leurs compétences et leurs efforts pour offrir aux acteurs économiques un moyen efficace et utile pour s'approprier les nouvelles clés de l'innovation. 50 experts accompagneront les participants pour leurs permettre de s'approprier les clés d'une nouvelle dynamique de l'innovation pour s'engager dans la voie d'une croissance verte numérique. Au programme : - Découverte du potentiel d'innovation, des enjeux et des opportunités économiques de l'approche usages et du Green IT. - Échanges et débats sur les défis humains et technologiques. - Expérimentation des méthodes et outils pour les relever. - Echange de bonnes pratiques. L'événement sera retransmis sur Internet via des webinaires interactifs. Inscriptions et autres renseignements sur le site de l'évènement : http://ineov.blogspot.com/ Contact : x

Solenn Petitjean Inovallée / Grilog Envoyer un e-mail http://ineov.blogspot.com/

http://www.environnement-online.com/presse/environnement/agenda/2011/06/2699/deux-jours-pour-booster-lepotentiel-d-innovation-de-la-filiere-informatique-et-logicielle-grace-a-l-approche-usages-et-au-greenit/symposium-ineov-les-6-et-7-juin


Le 31/05/2011

Salon Ineov : croissance verte dans la filière informatique et logicielle Meylan à Inovallée, Grenoble au Campus, lun 6 et mar 7 juin, 2011, Salon Ineov : croissance verte dans la filière informatique et logicielle... L’association Inovallée et Grilog (GRenoble Innovation LOGiciel) acteurs phare de la filière informatique et logicielle en Rhône-Alpes, ont décidé de mutualiser leurs compétences et leurs efforts pour offrir aux acteurs économiques un moyen efficace et utile pour s’approprier les nouvelles clés de l’innovation. Face aux nouveaux enjeux qu’imposent la protection de la planète et la préservation des ressources naturelles, l’innovation ne peut plus être envisagée en dehors des usages futurs et des contraintes environnementales qui sont désormais au centre de toute démarche de progrès. Avec deux jours de conférences, de débats, d’ateliers, de partage d’expérience entre plus de 50 experts français et d’échanges internationaux avec leurs homologues chinois et américains, INEOV se veut être un tremplin efficace pour toute entreprise qui souhaite s’engager rapidement sur les nouvelles voies de l’innovation durable. INEOV est un learning event à valeur ajoutée immédiate : 50 experts de l’innovation par l’usage et du Green IT accompagneront les participants pour leur permettre de s’approprier les clés d’une nouvelle dynamique de l’innovation dans la filière STIC (Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication). Les experts, qu’ils soient chercheurs, groupes internationaux, start-ups, pôles de compétitivité ou encore incubateurs, seront en prise directe avec les participants pour leur montrer qu’innover par les usages, en surfant sur les nouvelles opportunités de la croissance verte numérique reste simple et accessible à toute entreprise. Le programme du symposium a été conçu comme un parcours didactique en 4 étapes, à raison d’une étape par demi-journée : Découverte du potentiel d’innovation, des enjeux et des opportunités économiques de l’approche usages et du Green IT. Echanges et débats sur les défis humains et technologiques de ces nouvelles approches : problématiques, freins, moteurs. Expérimentation des méthodes et outils pour les relever. Echange de bonnes pratiques sur les grands projets en cours et retours croisés d’expérience sur les success stories. Le Grésivaudan est partenaire d’Ineov. http://www.ineov.org/

http://www.gresivaudan-actu.org/spip.php?article7012


Le 01/06/2011

AEPI - « Inéov – For a smart Future !” à Montbonnot, France 01 Juin 2011

Première édition d’Inéov, conférence dans le domaine du Green IT et de l’innovation par les usages. L’AEPI, aux côtés d’autres partenaires territoriaux et l’organisation CORA (Colorado Rhône-Alpes Economic Partnership) soutiennent cette manifestation organisée par Inovallée et Grilog. A noter que plusieurs entreprises du Colorado interviendront au cours de ces journées. - Responsable : Véronique Pequignat http://www.grenoble-isere.com/fre/Actualites/AEPI-Ineov-For-a-smart-Future-!-a-Montbonnot-France


Le 01/06/2011 INEOV : Green IT, innovations et usages (conférences-ateliers) 6 et 7 juin 2011 à Inovallée et Campus de Grenoble, un symposium organisé par inovallée et Grilog (GRenoble Innovation LOGiciel). 2 jours de conférences, de débats, d'ateliers et d'échanges internationaux, plus de plus de 50 experts (entreprises, chercheurs, pôles de compétitivité ...) pour découvrir et mettre en pratique le potentiel d'innovation offert par les usages et le Green IT.

www.grenoble-ecobiz.biz


Article publié sur le site Alternatives-economiques.fr Ranking

Alternatives-economiques.fr En savoir plus : www.alexa.com/siteinfo/Alternatives-economiques.fr

Popularité

Extraction : 02/06/2011 00:25:00 Catégorie : Economie & Finance Fichier : piwi-3-2-73773-20110602-48852375.pdf Audience :

http://c.moreover.com/click/here.pl?z4796034536&z=1250249457

Pour une autre économie, Changer de regard sur la Richesse

Rens. : http://www.printempseconomie-equitable.net/ contact@printempseconomie-equitable.net Du 04/06/2011 au 05/06/2011 Rencontres écocitoyennes Mérindol (84). L'association Action Mérindol Environnement organise pour le 12è édition "les rencontres écocitoyennes". Deux journées pour découvrir, discuter, et apprendre autour des thèmes de la réduction de la consommation et des économies d'énergies, dans une ambiance festive. Entrée libre. Rens. : www.rencontres-ecocitoyennes.org Du 04/06/2011 au 25/06/2011 Festival des foyers Paris et Saint-Denis (75 et 93). L'association "Attention Chantier" organise la troisième édition du Festival de Cinéma dans les Foyers de travailleurs migrants, destiné à ouvrir les foyers et casser les préjugés, grâce à la programmation de films, d'expositions et de débats. Après une édition 2010 marquée par le bilan des indépendances africaines, le festival 2011 se propose d'explorer les formes de l'engagement politique des migrants. Ici, là-bas, quels rôles les migrants jouent-ils dans les transformations sociales ? Chaque weekend, les 4, 11, 17, 18 et 25 juin, dans un foyer chaque fois différent, des projections-débats aborderont le rôle des migrants dans les combats politiques au pays ou en France, les droits des Copyright Alternatives-economiques.fr - Reproduction interdite sans autorisation 1/8

Ineov


Article publié sur le site Lejournaldesentreprises.com

En savoir plus : www.alexa.com/siteinfo/Lejournaldesentreprises.com

Extraction : 03/06/2011 04:22:32 Catégorie : Economie & Finance Fichier : piwi-9-12-123639-20110603-49342533.pdf Audience :

http://www.lejournaldesentreprises.com/editions/38/actualite/agenda/le-symposium-ineov-les-6-et-7juin-03-06-2011-125526.php

Le symposium Inéov les 6 et 7juin

Co-organisé par la technopole Inovallée et l'association Grenoble Isère logiciel (Grilog), Inéov rassemblera pendant deux jours plus de cinquante experts internationaux (chercheurs, universitaires, grands groupes industriels, centres de R & D, start-up, pôles de compétitivité). Ce symposium sur la thématique "Innover par les usages: logiciel et Green IT" a pour buts: de faire le point sur les enjeux et les opportunités des approches usages et Green IT; de débattre des challenges technologiques et humains à relever; d'expérimenter les méthodes et outils pour y parvenir; et de partager ses savoirs autour des grands projets structurants et des "success stories". Le programme compte une douzaine de conférences, deux tables rondes et dix-sept ateliers. Inéov À Meylan et Montbonnot-Saint-Martin, et sur le campus de Gières/ Saint-Martin-d'Hères. www.ineov.org [ANEPASMANQUE]À NE PAS MANQUER

Copyright Lejournaldesentreprises.com - Reproduction interdite sans autorisation 1/1

Ineov


Le 07/06/2011

Eolas au Symposium Inéov For à Smart Future - Eolas 07/06/2011

Eolas participe au symposium Inéov For a smart future les 6 et 7 juin 2011, évènement unique en France. Le symposium Inéov consiste à rassembler plusieurs experts (chercheurs, starts up, entreprises …) dans un même lieu afin d’offrir aux différents acteurs économiques les nouvelles clés de l’innovation et de l’utilisation du green IT (technique de l’information et de la communication dont la conception ou l’emploi permettent de réduire les effets négatifs de l’activité humaine sur l’environnement). Lors de ce symposium, 50 experts de l’innovation accompagneront les participants dans l’utilisation des nouvelles techniques d’innovation green. A travers des conférences, des débats, des tables rondes, des rencontres, des études de cas, les experts montreront que l’on peut innover tout en respectant son environnement. Eolas, acteur incontournable de l’innovation green IT animera un atelier le 7 juin sur l’empreinte écologique des data centers : « Green data center à Grenoble éco-responsable à haute qualité de services avec les indicateurs Greengrid et du Code of Conduct en temps réel »

Plus d'information sur : http://ineov.blogspot.com/ http://www.businessdecision-eolas.com/TPL_CODE/TPL_AGENDA/PAR_TPL_IDENTIFIANT/392/1280agenda-b-d-eolas-actualites-b-d-eolas-services-en-ligne-manages.htm


Le 08/06/2011

http://www.monjournal.ma/news/le-colorado-et-la-chine-presents-a-ineov


Le 10/06/2011

http://www.meylan.fr/index.php?idtf=1354&TPL_CODE=TPL_ACTUALITE2010&PAR_TPL_IDENTIFIANT =222


Le 14/06/2011

http://www.actived.fr/nos-applications/196-ineov.html


Radio et TV - France 3, JT du 6 juin 2011 - BFM Radio, 6 juin 2011 - RCF Grenoble, 6 juin 2011 - Oxygène Radio, 6 juin 2011


Le 6 juin 2011


Retombées en attente Télégrenoble J3E Pôle Presse (agence de press)

Retombées manquées RCF Le Point M6

Revue de presse INEOV Contact Presse : Solenn Petitjean, Agence Valeur D’image 04 76 70 93 54 / s.petitjean@valeurdimage.com


bilan ineov