Page 1

LA

apéro concert i OjalÁ!

Musica del sol, cumbia 18h30 · cour de la Cinémathèque

PELíCULA

Temps fort Ouverture de cinéma en construction

La voz en off

25 mars

19h45 · Cinéma ABC

mercredi 25 mars 2015

séances spéciales

rencontres

partenariat

Panorama Jeune Public : courts-métrages

Rencontre avec José Luis Sepúlveda

Avec le collectif El Cambuche " Comunicación popular "

14h30 · Centre culturel des Mazades

Ciné-conte 16h00 · Médiathèque José Cabanis La voz en off de Cristián Jiménez 19h45 · Cinéma ABC

17h00 · Cave Poésie

Martín Rejtman · Argentine, Chili, Allemagne, Pays-Bas 2014 · 1h44 Compétition fiction, en présence de l'acteur Rafael Federman 14h10 · Cinémathèque

Le jeune Mariano se tire deux balles, une dans le ventre et une dans la tête, sans aucune conséquence. Le jeu de l’absurde, de la non relation de cause à effet est annoncé : l’univers de Rejtman en découle, un monde de manies et des obsessions dont le sens ne fait jamais surface. Le frère de Mariano, Ezequiel et sa mère Manuela, sont également décalés, incapables de réaliser des actes planifiés. Mariano joue dans un quartet de flûte baroque mais la balle restée dans son ventre émet des perturbations. Le quartet devenu trio part en quête d’un nouveau musicien. Ainsi s’amorcent des histoires, dont la narration se perd au hasard de décisions incompréhensibles

16h00 · Espace des diversités et de la laïcité

Rencontre avec les réalisateurs des documentaires en compétition

Avec la CGT Éduc'action 31 Escuela normal 19h30 · ESAV

19h00 · librairie Terra Nova

Une famille à deux balles DOS DISPAROS

6

et s’échoue dans l’absurde. Jamais une once d’empathie ne lie les personnages qui vont chacun leur chemin et l’échec de leurs interrelations produit un comique à la fois déroutant et convaincant. Comme le voyage de Manuela à la plage, avec l’envahissante Liliana. Dans ce micro univers, le silence est puissant, un silence créatif qui montre des personnages sans certitude, parfois odieux, ironiques aussi. Les deux coups de feu ne tuent pas mais déclenchent une comédie de l’absurde qui fait fi de tout rationalisme. M.F.G.

Martín Rejtman est considéré comme un des fondateurs du Nuevo Cine Argentino, un cinéma réaliste et minimaliste. Son premier long-métrage Rapado est projeté à la Cinémathèque le 28 mars dans le cadre de la Muestra, le temps des risques.

Trajectoire Beira Mar

Filipe Matzembacher, Márcio Reolon · Brésil 2015 · 1h23 Compétition fiction, en présence des réalisateurs 15h25 · Cinéma ABC

D’une ville à l’autre, d’un âge à l’autre… C’est l’hiver au Brésil. Suite au décès de son grand-père, Martin doit se rendre dans la petite ville côtière de son enfance pour aller récupérer un document dans sa famille. Son ami Tomaz l’accompagne. Les adolescents élisent domicile dans la maison paternelle, face à la mer. La ville est déserte. Le son de la mer résonne, comme une respiration, comme le mouvement immuable et cyclique des histoires de famille et des attirances amoureuses qui échappent et rattrapent. Ce décor ouvre un espace suffisant pour que les adolescents se retrouvent face à eux-mêmes, immergés dans leur univers ; un espace de tous les possibles à l’âge de tous les possibles, entre bord

de mer et bord de vie. Fallait-il que Martin revienne se perdre sur les lieux de son enfance pour y trouver de nouveaux repères, ceux de l’âge adulte et de toutes les expériences et questions inédites qu’il amène soudain ? La caméra à fleur de peau de Filipe Matzembacher et Márcio Reolon scrute les deux adolescents comme pour mieux dresser une cartographie sensible de ces visages et de ces corps en devenir, jusqu’à en faire apparaître toutes les nuances, des doutes et des imperfections à la maturité et la beauté. A.B.

Beira Mar (littéralement “ Bord de mer ”) est le premier long-métrage du duo de réalisateurs Filipe Matzembacher et Márcio Reolon. Il a fait l’objet d’une projection des travaux en cours dans le cadre du dispositif Cinéma en construction de Cinélatino, 26es Rencontres de Toulouse en 2014.

Autres films en compétition projetés aujourd’hui tudo vai ficar da cor que você quiser

À cœur ouvert El tiempo nublado

Arami Ullón · Paraguay, Suisse, 2014 · 1h32 Compétition documentaire, en présence de la réalisatrice 17h15 · Cinéma ABC

Arami Ullón mène en Suisse une vie qui lui plaît, et c’est à contrecœur qu’elle rentre au pays soigner sa mère qui, atteinte d’une maladie incurable, s'affaiblit avec la vieillesse. La maladie est peu banale et rarement évoquée dans ce sens générationnel : on a pu voir ici ou là des parents parler de déviances mentales de leur enfant, mais rarement des enfants évoquer celles de leurs parents. En filmant un retour censément temporaire auprès de celle avec qui elle a douloureusement grandi, la réalisatrice affronte sa plaie familiale. Mais c'est une manière de poser

www.cinelatino.com.fr

Le quotidien de Cinélatino • Les 27es Rencontres de Toulouse

le premier vrai jalon pour accompagner sa mère au bout du chemin, tout en se donnant la possibilité de vivre librement. Arami parle d’elle, de sa relation avec sa mère, et pourtant elle parle de nous tous. Si le lointain exil complique encore les culpabilités, la situation est assez universelle. Comment agissons-nous, quels (re-)sentiments développons-nous, avec quels questionnements nous torturonsnous face au vieillissement de ceux qui nous ont – ou auraient dû – nous protéger jusqu'ici ? En dévoilant sa propre intimité, par touches successives, ne s'interdisant ni la tendresse, ni la rage à l'écran, Arami Ullón propose une évocation universelle du ravissement et du désespoir d'être l'enfant adulte de nos parents. O.B. & E.D.

Letícia Simões · Brésil 2014 · 1h11 En présence de la réalisatrice

13h45 · Cinéma ABC

ixcanul Jayro Bustamante · Guatemala 2015 · 1h30 · En présence du réalisateur

19h40 · Cinémathèque

Aurora Rodrigo Sepúlveda · Chili 2014 · 1h38

21h30 · Cinéma ABC

Courts-métrages : compétition 2 1h21 · En présence des réalisateurs

Faride Schroeder (Mercy), Deborah Viegas (Kyoto) et Neco Tabosa (João Heleno dos Brito)

21h40 · Cinémathèque

Tous les jours à l’entrée de la Cinémathèque les médiateurs de l’accueil public sont heureux de vous informer, vous conseiller et échanger avec vous.

Ils vous attendent ! 06 01 18 04 67

Retrouvez-nous sur le site !

www.cinelatino.com.fr


Inflammable

CINéLATINO : EXPOS ! Le festival en images

Gasolina du réalisateur guatémaltèque Julio Hernández Cordón est projeté dans la sélection la Muestra. Présenté dans la section L'âge des explorations, le film retrace les aventures vécues en une nuit par trois adolescents qui volent du carburant dans des voitures. Le combustible comme métaphore de l'énergie qui fait que les situations se produisent et s'enchaînent… et finalement explosent. Hernandez décrit ici les relations sociales brutales de son pays, comme dans toute sa filmographie (Polvo, Las marimbas del Infierno). À travers les figures du vol, de l’errance, de l’amitié et du désœuvrement, le film dresse le portrait d'une jeunesse kamikaze, tempétueuse et enragée, thématique abordée par la section L'âge des explorations. Ce groupe d'amis évoque, par extension, la génération postdictature de toute l'Amérique latine. La violence expérimentée par ces adolescents dans leur contact avec les autres nous laisse entrevoir leur solitude, entrecoupée dans le film par des scènes où s’expriment leurs conflits, dans des espaces presque vides, dans une nuit qu'on peut croire interminable. Explorations et prises de risques dans un âge où toute matière est inflammable… P.O.

Le film Gasolina a été partiellement financé par la vente des peintures cédées gratuitement au cinéaste par trente artistes contemporains guatémaltèques. Il sera projeté le 26 mars à 17h45 et le 28 mars à 14h25 à la Cinémathèque.

saviez-vous que… … vous pouvez en savoir plus sur le thème de l’adolescence dans les cinémas d’Amérique latine ? En effet, l’ARCALT, organisatrice de Cinélatino, publie une revue annuelle trilingue françaisespagnol-portugais : Cinémas d’Amérique latine. Y sont rassemblés des articles portant sur le thème de la Muestra. Ainsi, l’âge des possibles dans le cinéma est exploré.

¡ que viva la mÚsica !

Cinélatino rime aussi avec expos ! Le festival programme, pour cette 27e édition, environ cent soixante-dix films et propose également six expositions qui ont lieu à l'ABC, au centre culturel Alban Minville, à l'Espace Croix-Baragnon, à l'Institut Cervantes ainsi que dans les librairies Terra Nova et Ombres Blanches. À Cinélatino, la (re) découverte du continent latino-américain passe par le septième art mais aussi par le biais d'autres médiums visuels comme la photographie, la vidéo, la peinture, la sculpture, le dessin… Le travail des six artistes exposés cette année (Felipe Vargas, Marcela Tinoco, Marco Riesco, Alfredo Blas Castagna, Clément Jusforgues et Andrée Girard) permet d'envisager, d'une autre façon qu'à travers les films, certains sujets. Que l'on soit cinéaste, plasticien, photographe ou sculpteur, on ne travaille pas la matière de la même façon et c'est précisément cette multiplicité des points de vue, des techniques et des médiums qui est intéressante. Les diverses réalités latinoaméricaines, transformées au prisme de l'art, s'exposent ici à travers des œuvres qui permettent de prolonger, d’enrichir et d’agrémenter l'expérience en salles. L'exposition participative Casting operacion XXI du réalisateur et poète chilien Marcos Riesco, qui se tient à l'Espace Croix-Baragnon jusqu'au 28 mars, nous propose de faire partie intégrante de l’œuvre. Un casting a été ouvert au public les 18, 19 et 20 mars et lui a permis d'être véritablement acteur de l'exposition. L'installation est quant à elle centrée sur un film retraçant l'attentat perpétré contre le général Pinochet, dictateur du Chili en 1986. Une fois arrivé à l'Espace Croix-Baragnon, vous pourrez également cerner les coulisses de la création cinématographique par la fabrication, sous vos yeux, d'une séquence de cinéma. A.A.

Une séance au cinéma ABC

Atelier " dans les coulisses du festival "

Atelier " dans les coulisses du festival "

Apéro-concert, La Polvedora

Musique, cinéma & adolescence

İ OjalÁ ! Un musicien et cinq musiciennes s’accordent pour propulser des musiques et nous faire danser aux rythmes du forro, du coco, du calypso, du merengue et de la Cumbia !

Viva la música est le titre d’un roman d'Andrés Caicedo, écrivain colombien passionné de cinéma, membre du grupo de Cali dans les années 1970, militant pour un cinéma nouveau. Notre encart Viva la música fait un clin d’œil à la complicité qui unit littérature, musique et cinéma. Au musée des Abattoirs, le 26 mars, la performance cinématographique d’Andrés Duque rend hommage à Andrés Caicedo. Dans le cadre de la Muestra, l’âge des possibles , cet événement explore les tensions entre l’idéal de la jeunesse et une réalité hostile.

P alabra s (Martin) Avec les personnes qui m'entourent ici je n’ai plus peur d’aller à la plage. Même si je sais que je pourrais me perdre, je préférerais saisir ma chance.

Sergio Castro San Martín (La mujer de barro)

Marco Berger (Mariposa)

Dans Beira Mar de Filipe Matzembacher et Mário Reolon

REVUE

Source d’information unique en France, la revue est en vente à Toulouse (cour de la Cinémathèque, librairies Ombres Blanches et Terra Nova)

CINÉMAS D’AMÉRIQUE LATINE

Entrevues, analyses filmiques: focus sur les femmes des cinémas d’Amérique latine. Une publication de l’ARCALT et des PUM. Vente : à l’accueil public et toute l’année à Ombres Blanches et Terra Nova.

Rencontre avec le comité de 15€ rédaction : Vendredi 27 mars • 12h30 • librairie Ombres Blanches

Retrouvez Cinélatino

LA

PELíCULA

sur mediapart Cinémas d’Amérique latine... et plus encore

Coordination : Marie-Françoise Govin Rédacteurs : Anaïs Armanville, Odile Bouchet, Adeline Bourdillat, Marie Brieulé, Emmanuel Deniaud, Loïc Diaz-Ronda, Marie-Françoise Govin, Cédric Lépine, Paula Oróstica Conception graphique : Barbara Govin Mise en page : Barbara Govin et Sandra Nguyen Crédits photo : Piernick Pavaldech

Un aperçu au long cours des vies des cinémas d’Amérique latine. Un vaste champ qui englobe les territoires, les sociétés, les luttes et les cultures dans lesquels ces cinémas se développent.

http://blogs.mediapart.fr/edition/ cinemas-damerique-latine-et-plus-encore

Directeur de publication : Francis Saint-Dizier Coordination générale : Muriel Justis

mediapart.fr

Imprimé et plié par nos soins ! Ne pas jeter sur la voie publique

Profile for Arcalt Association

La pelicula 6 2015  

La pelicula 6 2015  

Advertisement