Issuu on Google+

2013

Offre de formation Service Civique Volontaire

Pour s’y retrouver : Présentation de l’asso

On se la joue collectif

et si on changeait le monde ! Le développement durable pour les nuls

Stop au paternalisme Modalités

1

4 6 8 10 12

ChoufChouf Regards en mouvement

Association de loi 1901 - Déclarée le 6 décembre 2011 - N° RNA W133017450 - Parue au JO le 4 février 2012 - N° SIREN 751 626 409 Siège social - 68 rue Horace Bertin - 13005 MARSEILLE - www.choufchouf.org - contact@choufchouf.org


?

?

n o i t a t n Prése

C’est quoi Chouf Chouf ?

Association loi 1901, Chouf Chouf -regards en mouvement- est une association d’éducation populaire se donnant pour mission de créer des circonstances d’échanges émancipatrices.

Échanger pour changer !

Valeurs et finalités Chouf Chouf défend des valeurs de transformations personnelles et sociales vers une société solidaire, écologique, responsable et humaine. Pour véhiculer ses valeurs et intentions de transformations, Chouf Chouf privilégie trois axes : la formation, l’animation et les échanges.

Qu’entendre par éducation populaire ?

intervention de Christian Maurel (mai 2012) «Pour faire simple, et reprendre la structure d’une définition assez habituelle de la démocratie avec laquelle elle est très liée, on pourrait dire que l’éducation populaire est l’éducation du peuple, par le peuple, pour le peuple. C’est le «par le peuple» qui distingue l’éducation populaire des autres formes d’éducation (l’instruction, l’éducation initiale et permanente, la formation professionnelle initiale et continue, l’éducation morale...).Autrement dit, dans l’éducation populaire, l’individu et le peuple sont à la fois sujets et objets de l’acte éducatif, ce qui donne tout son sens à la belle formule de Paolo Freire:

«Personne n’éduque personne, personne ne s’éduque seul, les hommes s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde» Ainsi Chouf Chouf agit dans cette démarche et se propose d’être cette interface entre le « monde et les hommes », de mettre en place des circonstances d’échanges permettant d’agir collectivement dans une optique d’émancipation globale.

-1-


téses i v ll ti Ac itue b ha

A ce jour Chouf Chouf a développé trois types d’activités :  Interventions en formations : dans le cadre de formations Jeunesse et sports.  Animation de débat : Sous forme de théâtre-forum ou à base d’outils collaboratifs.  Mise en mouvement collective.

: ons i t a situ

s e de , u q o é , prov iprocit s, natives f u s u c n o é r se Ch lte er ouf e réell tions, s le con tions a t. h C n n c s lu vité dans u e nos a uire da des so ellemen i t c a t r ces hange sens d constr tions e essionn e d i r c e dre ur d’é imer l es pou propos ssi prof a c vu es au s le s po réan Dan llective s pour ints de erger d ancipe o  co mplexe nt les p faire ém un s’ém  co nfronta n pour ue chac o  co mulati pour q é ’ O util  d déclics p é e d agog s d iq

he e c r u maog iq é D ag d pé

ues

Afin d’être en accord avec cette démarche nous utilisons essentiellement des outils de conscientisation et de participation issus de différents mouvements d’éducation populaire et de transformation sociale. Ces outils ont pour vocation de mettre les bénéficiaires en situation de réflexion ou/et de production collective. Nous utiliserons par exemple :  Des outils pour faire émerger des représentations, des problématiques, des valeurs : débat mouvant, jeu de l’île, tous différents tous égaux, petites histoires-grandes histoires, tableau des dominations.  Des outils pour permettre d’impliquer, d’échanger et de décider collectivement : débat en étoile, débat en fleur, la rivière, forum ouvert, le gros débat.  Des outils pour étudier des cas particulier, les complexifier : Le gros chantier, l’accélérateur de projet, l’arpantage.  Des outils pour évaluer, analyser ses pratiques : entraînement mental (peuple et culture), enquêtes conscientisantes, théâtre forum.

-2-


Des intervenants ?

iz Az hat k Ba

s o i is ç an o Fr ng l La

sef s u Yo zouz Ak

Éducateur spécialisé, humaniste et responsable entre Tanger et Marseille. Des sciences politiques à la médiation interculturelle, il s’appuie sur une expérience riche de face à face avec tous les publics !

Couteau suisse de l’éduc pop’, du sport à l’environnement en passant par les villages et les quartiers. Animateur et formateur engagé, il s’investit depuis 15 ans dans les actions collectives.

Des terrains de sports au terrain socioculturel en passant par l’art, il s’implique dans les constructions qui font bouger les lignes et les regards. Stratégique et expérimen’tateur.

Des praticiens et experts professionnels pluridisciplinaires expérimentés sont également invités selon les thèmes des formations.

-3-


aagés en qu g n e t n o s ur qui ous ceux rs points de vues po t à , t n e s s u re ations s’ad souhaitent agiter le m r o f s e C ui >> ntaire et q lo o v e d é . lit monde ! .. le r e g n a h c

Module Valeurs de la république ____ Discriminations-vivre ensemble ____ Pratique :17 et 18 mars 2014 à Marseille

> On se la joue collectif ?

lutter contre les disciminations et retrouver du sens dans nos différences.

La lutte contre les discriminations et les inégalités font partis des valeurs portés par le volontariat. Mais on peut se sentir désarmé face à une réalité inégale ou chacun voit l’autre à travers ses propres représentations. Ainsi, il est courant de perpétuer, sans même en avoir conscience, ces rapports de domination qui sont la base de toute inégalité et discrimination (genre, âge, couleurs de peau, religion, orientation sexuelle...).Comment déconstruire cela ? Cette formation propose de requestionner le rapport à l’autre via ce prisme de la domination afin que chaque stagiaire puisse adapter sa posture à son engagement. De plus elle permettra à chacun de se situer dans ses propres cultures afin de mieux comprendre celles des autres  : Comment les différences peuvent être un point de convergence ? Comment les valoriser ? Ou comment passer de l’envie de chacun à un plaidoyer collectifs et une organisation adaptée... Objectifs Prendre conscience des rapports de dominations qui existent autour de nous et décrypter différentes formes de discriminations. Définir des postures en adéquation avec son environnement et ses missions. Questionner sur la place de l’individu et des différences dans un collectif. Prendre en compte les différences culturelles et les mixités dans le cadre de sa pratique.

-4-


____ programme prévisionnel 17/18 mars 2013 ____

1er jour : Vivre et comprendre les discrimination Matinée : Présentation du stage, administratif et logistique du stage. Présentation comme nœud culturel. Implication des participants (à partir de situations vécues). Émergence des représentations de chacun et déconstruction collective.

Après-midi : Interventions actives et cas concrets autour de l’exclusion(sortir, res-

sentir). Échanges autour des sensibilités et des pratiques de chacun. Complexification via le prisme des rapport de domination.

2e jour : S’organiser collectivement pour agir Matinée : Implication personnelle et libération des contradictions. Émulation autour de l’organisation collective, des méthodes participatives et de la mobilisation des acteurs. Après-midi : Expérimentations et échanges autour de cas concrets. Appuis aux si-

tuations d’actualité des stagiaires, lever les freins. Échanges sur les outils, techniques et ressources abordés lors de cette formation et bilan du stage.

-5-


e é t i c la e d ion t a s i an g r O ____ e r e i l a l popu n Modu o i t éduca nt-

eme g a g n _E

___

i on > et s

nde ?

mo eait le

chang

Pratique : 7 et 8 avril 2014 à Marseille

Cette formation propose des outils et une réflexion pour être acteur du changement. Pour s’engager consciemment vers une transformation sociale, individuelle, politique, écologique... Pour ceci nous nous appuyons sur deux démarches à la fois proche et distantes : l’éducation populaire et l’empowerment. Qu’est ce que l’éducation populaire ? Pour qui ? Pour quoi faire ? Et l’empowerment ? Elle peut se définir comme l’octroi de plus de pouvoir aux individus ou collectifs pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques qu’ils subissent. Ainsi cette formation va liés les outils et concept de ces deux démarches avec une même intention de transformation : Comment s’organiser à plusieurs pour libérer les pratiques de chacun ? Comment développer de l’envie d’agir individuelle et collective ? Comment développer une autonomie permettant d’exercer son esprit critique afin d’être acteur des transformations ? Comment mettre en œuvre les conditions susceptibles de s’organiser collectivement pour atteindre des résultats  ?

Objectifs Permettre de mieux connaître l’éducation populaire de nos jours. comprendre le concept d’Empowerment Mettre du sens dans ses pratiques : liés l’aspect politique et technique Situer des luttes qui ont débouchés sur des droits et sensibiliser sur des luttes actuelles Créer les circonstances propices au développement des espaces de conscientisation et de participation. Identifier les espaces de transfert de pouvoir possibles pour les gens

-6-


____ programme prévisionnel 7/8 Avril 2014 ____

1er jour : Se saisir des concepts et des démarches Matinée : Présentation du stage, administratif et logistique du stage. Présentation

personnel décloisonnante. Implication des participants (à partir de situations vécues). Émergence des représentations de chacun et déconstruction collective. Présentation vidéo et participative des concept d’empowerment et de la démarche d’éducation populaire.

Après-midi : Interventions actives et cas concrets autour des possibles transformations. Échanges autour des sensibilités et des pratiques de chacun. Complexification via le prisme de la participation

2e jour : S’organiser collectivement pour agir Matinée

: Implication personnelle et libération des contradictions. Émulation autour de l’organisation collective, des méthodes participatives et de la mobilisation des acteurs.

Après-midi : Expérimentations et échanges autour de cas concrets. Appuis aux situations d’actualité des stagiaires, lever les freins. Échanges sur les outils, techniques et ressources abordés lors de cette formation et bilan du stage.

-7-


____ Eclairage collectif ____ > le développement durable pour les nuls. D’un besoin collectif à une nécessité singulière. Pratique : 6 et 7 Octobre 2014 à Marseille

Dans toute organisation aujourd’hui, en France, on entend parler de « développement durable  ». De nombreux praticiens doivent répondre à des commandes impliquant Développement Durable et/ou Agenda 21 (sa mise en œuvre locale). Derrière une commande institutionnelle théorique ou un acte de communication, comment agir vraiment sur le terrain ? Comment transformer durablement des actions quotidiens en ayant conscience des impacts globaux ? Cette formation va permettre élargir la vision des volontaires sur le Développement Durable, d’éveiller un esprit critique et de faire naître de l’émulation et une envie d’agir autour de ces thématiques. Elle sera un levier vers la mise en œuvre d’actions simples, efficaces et cohérentes. Objectifs Mieux connaître le développement durable, ses thématiques, ses enjeux. Se positionner comme acteur de terrain et d’évolution de sa structure. Découvrir des méthodes participatives. Connaître des ressources, des contacts. Essayer, proposer et échanger autour d’actions concrètes

-8-


____ programme prévisionnel 6/7 Octobre 2014 ____

1er jour : Du global au local Matinée : Présentation du stage, administratif et logistique du stage. Implication

des participants (à partir de situations vécues). Émergence des représentations de chacun. Définition collective via la confrontation d’idée du développement durable. Analyse, critique et ouverture

Après-midi : Interventions actives et cas concrets (sortir, ressentir). Échanges autour des sensibilités et des pratiques de chacun.

2e jour : S’organiser pour agir Matinée

: Émulation autour de l’organisation collective, des méthodes participatives et de la mobilisation des acteurs. Mise en évidence des ressources et partenaires utiles.

Après-midi : Émulation autour de l’organisation collective, des méthodes partici-

patives et de la mobilisation des acteurs. Mise en évidence des ressources et partenaires utiles.

-9-


Module international ____ Histoire et posture ____ > Stop au paternalisme ! Fin de la France à papa et ouverture vers la réciprocité. Pratique :17 et 18 Novembre 2014 à Marseille

Cette formation souhaite partir de l’histoire de l’immigration et des échanges interculturels pour permettre d’inventer de nouveaux rapport à l’autre. Dans un contexte mondialisés les migrations font partis du développement de chacun et c’est bien l’immigration qui a rythmé l’histoire contemporaine. Cependant, il n’est pas rare de présenter l’immigration comme un « problème ». D’où vient ce revirement ? Comment dépasser les a-prioris pour mieux s’ancrer dans la réalité du quotidien ? Comment s’inscrire avec et pour ? Comment contrer le populisme en prenant l’histoire comme clefs de compréhension... De même la coopération internationale est une formidable circonstances d’ouverture aux autres et d’émancipation. Cependant il n’est pas rare de voir des organisations ne pas prendre le temps de s’interroger sur une nécessaire réciprocité. Comment être en rupture avec certaines logiques verticales ou parfois, sans le savoir, nous reproduisons et confortons des mécanismes de dominations ? Comment saisir les interactions interculturelles pour qu’elles ne soient plus des freins mais des leviers ? Quelles posture et méthodes pour ne pas reproduire la coopération du passé ? Objectifs Comprendre les logiques d’immigration française d’un point de vue historique et sociologique. S’interroger sur la place de l’immigration dans notre société. Permettre de s’inscrire dans une dynamique d’échanges réciproques permettant à chacun de s’enrichir. Dépasser les approches paternalistes pour provoquer des changements chez tous.

-10-


____ programme prévisionnel 17/18 Novembre 2014 ____

1er jour : Se saisir des concept et des démarches Matinée

: Présentation du stage, administratif et logistique du stage. Présentation personnel décloisonnante. Implication des participants (à partir de situations vécues). Émergence des représentations de chacun et déconstruction collective. Présentation participative de l’histoire de l’immigration et des échanges interculturels

Après-midi

: Interventions actives et cas concrets autour des types d’échanges interculturels. Échanges autour des sensibilités et des pratiques de chacun. Complexification via le prisme de la réciprocité.

2e jour : S’organiser collectivement pour agir Matinée

: Implication personnelle et libération des contradictions. Émulation autour de l’organisation collective, des méthodes participatives et de la mobilisation des acteurs.

Après-midi : Expérimentations et échanges autour de cas concrets. Appuis aux si-

tuations d’actualité des stagiaires, lever les freins. Échanges sur les outils, techniques et ressources abordés lors de cette formation et bilan du stage.

-11-


s é t i l a d Mo Inscriptions Pour vous inscrire ou obtenir des informations vous pouvez nous contacter sur :

François Langlois françois@chouchouf.org 06 87 92 70 24

Tarifs Repas offert Possibiltés d’hébergement en mode «couch-surfing» 50€/personne et par jour de formation

Chouf Chouf c’est aussi : Tout ce qui permet d’agiter les points de vues ! Ainsi nous nous proposons d’accompagner les organisations dans :

ts nemen é v é ’ d e en plac anisations e s i m a De l utour ux org ique a a s n e e u i t q i Du sou alyse de prat rs et de prat i n o a De l ‘ anges de sav h nt Des éc diterranée uveme o m n é es e de la m res mis t u a ’ d ... et

-12-


Chouf Chouf Regards en mouvement Association de loi 1901 Déclarée le 6 décembre 2011 N° RNA W133017450 Parue au JO le 4 février 2012 N° SIREN 751 626 409 Siège social 68 rue Horace Bertin 13005 MARSEILLE

Aziz - 06 86 85 08 05 aziz@choufchouf.org François - 06 87 92 70 24 francois@choufchouf.org Youssef - 06 66 88 44 28 youssef@choufchouf.org

Création graphique - www.camomillecom.fr

Coordonnées www.choufchouf.org contact@choufchouf.org


Formation civique et citoyenne chouf 2014