Page 1

ENSEMBLE

VOYONS LOIN

Suivez l’actualité de nos Ecoles N°116 - Mai 2018

Association affiliée à :

Yvonnick et Jo

La déficience visuelle


SOMMAIRE

EDITO

L

es remises officielles de chiens guides sont régulièrement l’occasion de rassembler les membres de la famille, les amis, les donateurs, pour partager le plaisir de voir le début du compagnonnage d’une nouvelle équipe maître - chien guide. Au cours d’une de ces manifestations, une personne déficiente visuelle avait rappelé, à juste titre, devant l’auditoire : “Souvent, les gens oublient qu’au bout de la laisse du chien, il y a aussi un aveugle”. C’est pour cette raison que nous avons souhaité rappeler dans cette nouvelle revue “Ensemble voyons loin”, quelques notions à découvrir ou à redécouvrir sur la déficience visuelle, qu’elle soit de naissance, accidentelle ou la conséquence d’une maladie. La cécité, pour celles et ceux qui ne sont pas en contact habituel avec les personnes aveugles ou malvoyantes, les rend parfois mal à l’aise, voire maladroits, dans leur comportement. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à vous inspirer des bons gestes à adopter, suggérés dans cette revue. Les témoignages de Carole et de Jean-Michel nous rappellent aussi que le handicap n’altère en rien la richesse des relations humaines, bien au contraire. Le rôle de notre Association n’est pas d’agir POUR les personnes déficientes visuelles mais AVEC ELLES. Les actualités, riches et diverses, de nos Associations départementales témoignent une fois de plus de l’investissement de nos bénévoles et de l’intérêt que rencontre l’ACGAO auprès de nos concitoyens. Tous ces encouragements nous motivent, avec votre concours, à aller de l’avant. Michel RIVALLAIN Président

Sommaire Éditorial Michel Rivallain, Président

2

Actualités

3

Les remises de chien guide

4

Les remises de canne électronique

6

La Fondation Visio

7

Dossier

8

Que sont-ils devenus ?

12

La Maison du Chiot

13

Les Associations départementales

14

Ce bulletin est réalisé par l’Association les Chiens Guides d’Aveugles de l’Ouest Reconnue d’u­­­­­tilité publique - Décret du 26 août 1981 Affiliée à la Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugles (F.F.A.C.) et à la Fédération Internationale du Chien Guide

Association affiliée à :

FFAC

2

Ecole d’Angers 1, rue des Brunelleries - Bouchemaine 49913 ANGERS cedex 9 Tél. 02 41 68 59 23 Ecole de Bretagne ZAC de Keriaquel - Kermisère 56620 Pont-Scorff Tél. 02 97 32 40 31 www.chiens-guides-ouest.org

Directeur de la publication : Michel Rivallain Rédaction : Christine Turc - Anne Oudry Virginie Martineau Photos : ACGAO, Fondation Visio Maquette, composition, impression : ICI, Angers, Tél. 02 41 60 06 06 Tirage : 110 000 ex. Imprimé sur papier recyclé avec des encres végétales La reproduction totale ou partielle d’un article ou d’une photo est soumise à l’accord préalable de la rédaction


Salon de l’agriculture 2018 Yann Lacourly, son chien guide Eliott ainsi que Claudine de Ligne, administratrice et famille d’accueil étaient présents au salon de l’Agriculture de Paris en février dernier sur le stand de la Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugles (FFAC). Une journée riche en rencontres et échanges.

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS

Les chiens guides, c’est WOUF ! Avec mon chien guide,

La nouvelle campagne de communication du mouvement chien guide allie humour et pédagogie. Au travers de situations inattendues, rocambolesques, l’équipe maître et chien guide est mise en scène. Le maître exprime sa relation privilégiée avec son chien guide et l’intensité de sa confiance en lui.

je n’ai pas froid aux yeux À ses côtés, j’ose aller

loin

Découvrez-les sur : www.cestwouf.fr ChiensGuides-Wouf-A4.indd 1

09/04/2018 11:48:07

A la découverte de l’athlétisme paralympique… Dans le cadre de l’événement sportif “Tout Angers bouge” le dimanche 3 juin, nous proposons, en partenariat avec l’entreprise sociale “Handiamo !”, une initiation à l’athlétisme paralympique (course non-voyant avec guide) en présence de Timothée Adolphe, athlète paralympique. Cette animation gratuite et ludique est accessible à tous et se déroulera près du théâtre le Quai à Angers, de 10h à 18h. Venez nombreux ! “Tout Angers bouge”, c’est chaque année des milliers de sportifs, amateurs ou licenciés qui (re)découvrent la richesse du tissu sportif & architectural angevin. Plus de 100 clubs et associations sont mobilisés pour animer via des stands, initiations et démonstrations, le traditionnel “village découverte”. Cette manifestation est organisée par la Ville d’Angers en partenariat avec Angers Terre d’Athlétisme.

En savoir plus : www.chiens-guides-ouest.org

Réunion d’information familles d’accueil Vous êtes disponible et proche de notre Ecole d’Angers ? Vous aimeriez servir notre cause ? Participez à notre prochaine réunion d’information “Famille d’accueil” samedi 16 juin 2018 de 9h30 à 11h30 au sein de notre Ecole de Bouchemaine (49). Inscription obligatoire au 02 41 68 59 23 Journées découvertes pour les personnes déficientes visuelles :

Crédit photo : Claire-Lise Havet

AGENDA

Vous souhaitez nous écrire, donner votre avis ? Les Chiens Guides d’Aveugles de l’Ouest 1, rue des Brunelleries - Bouchemaine 49913 ANGERS cedex 9 ou par e-mail à a.oudry@chiens-guides-ouest.org

Vendredi 18 mai, à l’institut de La Persagotière à Nantes (44) Vendredi 15 juin, à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de Quimper (29) Samedi 30 juin, à la Salle des Fêtes de Cholet (49)

3


Les chiens guides LANIS à Denis DESPRES

REMISES

LITTLE à Jean-Yves BOCQUEL

Niort (79)

Radon (61)

Elevage : CESECAH à Lezoux (63) Famille d’accueil : Mme De LIGNE (49), suivie par Florine GAUTIER à la pré-éducation. Education : François SEGARD, moniteur. Remise : Angélique DENOUAL, éducatrice et avéjiste, le 26 janvier 2018.

Elevage : Maison du Chiot à Angers (49) Familles d’accueil : Mme KESSLER (44) suivie par Thomas BOISTEUX à la pré-éducation puis Mme De La BIGNE (49). Education : François SEGARD, moniteur et Bruno MONTOUT, éducateur. LINDT: Angélique et Marie-Thérèse BOULO et avéjiste, le Remise DENOUAL, éducatrice 9 février 2018.

Little est mon 5ème chien guide, il est doux, très joueur, affectueux et m’apporte énormément de présence et de tendresse, que j’essaie de lui rendre. Il me tarde que les beaux jours arrivent pour de grandes balades aux bords de la Sèvre Niortaise et en campagne avec lui ! Je remercie beaucoup Claudine et Charles, sa famille d’accueil dont LITTLE était le 9ème élève. Un grand merci également à Angélique.

Jean-Yves

Cherbourg-en-Cotentin (50) Elevage : CESECAH à Lezoux (63) Familles d’accueil : M. CAVE (44), Mme CHOQUART (44) suivis par Thomas BOISTEUX à la pré-éducation puis Mme GERMAIN (49). Education et remise : Esseline LEFEBVRE, éducatrice, le 23 février 2018.

4

Lanis est mon 3ème chien guide et 3ème Golden Retriever ! J’aime cette race, à la fois pour son physique mais aussi et surtout pour sa subtilité. Il a une capacité d’anticipation extraordinaire. Lanis est calme, travaille bien, il est attentif, discret et efficace. Il est parfait ! Denis

LOTUS à Marc HERAUVILLE


LUCCIA à Emmanuel HEBERT

LONZO à Jacky BOTINEAU

REMISES

Vaire (85) Elevage : Maison du Chiot à Angers (49) Famille d’accueil : Mmes DISPOT et RICHARD (49), suivies par Jérôme FILLON à la pré-éducation Education : François SEGARD, moniteur. Remise : Bruno MONTOUT, éducateur, le 23 février 2018.

Dompierre-sur-Mer (17) Elevage : Maison du Chiot à Angers (49) Famille d’accueil : M. GUIBERT (49), suivi par Jérôme FILLON à la pré-éducation. Education et remise : Adrien SANTAMARIA, éducateur, le 2 mars 2018.

Quand Luccia a pointé le bout de sa truffe en septembre 2015, ce n’était qu’une petite boule de poils caramel mais qui avait déjà tout d’une grande. Elle a rapidement pris la mesure de son futur rôle (et nous aussi !) avec les portes ouvertes et son premier tour de piste, 3 semaines après son arrivée. L’éducation de Luccia s’est déroulée sereinement, grâce au suivi individuel et aux cours collectifs dispensés par l’équipe dynamique de la pré-éducation. Elle a parcouru avec nous les quatre coins de la France : ville, campagne, bord de mer et même le métro Parisien. Une fois devenue suffisamment mature grâce à la persévérance de Jérôme, Luccia a rejoint, en novembre 2016, François puis Bruno en éducation. Le rendez-vous de remise de Luccia fut un moment d’échanges et de convivialité. Nous partons confiantes et sereines quant à l’avenir radieux de notre petite Luccia. Emilie Dispot et Laëtitia Richard, Famille d’accueil

NON AU DÉMARCHAGE A DOMICILE L’Association Valentin Haüy, l’Association Voir Ensemble et l’Association les Chiens Guides d’Aveugles de l’Ouest rappellent  qu’elles  n’ont jamais mandaté quiconque pour une telle action.

5


Les cannes blanches électroniques REMISES

Remises de Tom Pouce 3 De gauche à droite : Norbert CERDEIRA (95), Meryem DOGAN (75), Sébastien LOPES (94), Estelle LOPES (94)

Jean-Paul BUSSI (01)

Nolann NICOLAS (49)

Christelle FROGERAIS (49)

Elise GIRARDEAU (49)

Patrick MERARD (974)

Richard MULLER (974)

De gauche à droite : Romain MENARD (75), Joane GIRESS (45), Jean-Marie COQUAT (17), Yolande COQUAT (17), Raymonde LEONARD (37)

Remise de Minitact Alain UGOLINI (75)

Noëlle POIDRAS et Véronique RICARD de l’Ecole d’Angers, Maud LE NEILLON de l’Ecole de Bretagne, et Mathilde LHERMITTE à l’Ile de la Réunion, instructrices en locomotion, assurent leur formation.

Tom Pouce et Minitact, quelle différence ? Se déplacer à l’extérieur : La canne blanche électronique Tom Pouce est un petit boîtier léger, discret et amovible qui se fixe sur la canne blanche et la transforme instantanément en canne électronique ! Grâce à des faisceaux infrarouges et laser, ce détecteur d’obstacles offre une lecture fine de l’espace, informant l’utilisateur par vibration des obstacles mobiles et immobiles. Se déplacer à l’intérieur : Le boîtier d’intérieur Minitact est idéal pour les utilisations à l’intérieur des bâtiments. Ce boîtier léger tient dans la main et mesure la distance jusqu’aux obstacles par vibration. Le balayage du rayon modélise l’espace autour de soi favorisant ainsi l’anticipation des obstacles et la fluidité des déplacements.

6


Développé par la Fondation VISIO, le DOGSIM est un simulateur conçu pour faciliter l’apprentissage du déplacement avec son futur chien guide ou pour apprendre de nouveaux trajets. Il permet de former le maître sans la présence du chien dans un premier temps. Un instructeur en locomotion dirige l’entraînement en reproduisant l’allure, la posture, les mouvements du chien via la perche télescopique du simulateur, afin de sensibiliser la personne déficiente visuelle aux comportements de son futur compagnon. Les atouts de ce simulateur innovant sont multiples : – il accélère l’installation de la relation de confiance entre le chien et son maître grâce à une meilleure préparation en amont,

–  il limite la fatigue réciproque (maître et chien) consécutive aux sessions de formation, – il favorise l’anticipation des réactions de l’animal, – il facilite aussi le travail des éducateurs de chiens guides. Le DOGSIM est en cours de diffusion dans les Associations de chiens guides d’aveugles en France et en Europe, auprès des instructeurs en locomotion et des éducateurs de chiens guides.

FONDATION VISIO

LE DOGSIM

Spécificités techniques ✔ Guidon ergonomique tenu par le déficient visuel : télescopique, léger et robuste, il est utilisable par des personnes de toutes tailles, droitières ou gauchères. Sa poignée orientable garantit une prise en main sans torsion, à la fois confortable et adaptée à chacun. ✔ Manche télescopique tenu par l’instructeur : de 40 à 110 cm de long, à verrouillage facile par clips. Sa poignée en mousse permet une prise en main à différentes hauteurs. ✔ Liaison mécanique entre le guidon et le manche : permet de personnaliser l’angle de guidage.

FOND

La Fondation VISIO lutte contre les maladies cécitantes et développe des matériels et des solutions technologiques très innovantes d’aide et d’assistance. Ses champs d’intervention sont :

UE NN

“Je suis étudiante et mon autonomie est capitale. Avant de parcourir de nouveaux trajets, il est important de s’entraîner. Pour m’y préparer sereinement sans stresser Joggy, mon chien guide, le Dogsim est une innovation géniale ! J’avais appris sur l’ancien modèle avec mon instructeur en locomotion et je viens de tester le nouveau modèle : il reproduit encore mieux les mouvements du chien, il est très léger et pas encombrant comme l’ancien. J’ai ressenti les mêmes sensations que lorsque je suis au harnais avec Joggy, c’est vraiment agréable et parfait pour s’habituer au plus près des conditions réelles”. Marion

ION AT

RECO

✔ Poignée : orientable et identique à celle du harnais nouvelle génération pour éviter les perturbations liées au passage du simulateur au nouveau harnais, développé également par la Fondation VISIO.

• la recherche ophtalmologique et ophtalmopédiatrique, • la recherche technologique, • la recherche vétérinaire autour du chien guide d’aveugle afin de favoriser le bien-être du chien et de son maître et de faciliter le travail des écoles de chiens guides.

Vous souhaitez participer au développement de la Fondation ? Contactez Pascale HUMBERT 02 41 68 15 18 p.humbert@fondation-visio.fr

7


DOSSIER

La déficience visuelle Selon les estimations et dans le monde, 253 millions de personnes présentent une déficience visuelle : 36 millions d’entre elles sont aveugles et 217 millions présentent une déficience visuelle modérée à sévère (source OMS). En France, plus de 2 millions de personnes sont atteintes de déficience visuelle au sens large : 61 900 personnes aveugles, 145 100 malvoyants profonds, 932 000 malvoyants moyens et 560 000 malvoyants légers (source OMS - Etude 2005). L’Organisation Mondiale de la Santé a défini 5 catégories de déficiences visuelles, classées de 1 à 5 selon la perte de l’acuité visuelle et la réduction du champ visuel. Les catégories 1, 2 et 3 englobent ce que l’on appelle la malvoyance, l’amblyopie et la basse vision alors que pour les catégories 4 et 5, on parlera de cécité. La déficience visuelle est généralement le résultat d’une maladie, d’une blessure, d’un processus héréditaire ou congénital.

Catégorie Basse vision Malvoyance Amblyopie

Cécité

Déficience visuelle

Avec la meilleure correction (lunettes)

1

Déficience visuelle moyenne

2

Déficience visuelle sévère

3

Déficience visuelle profonde

4

Déficience visuelle quasi-totale

1/10 <acuité visuelle < 3/10 champ visuel < 20° 1/20 < acuité visuelle < 1/10 1/50 < acuité visuelle < 1/20 5°< champ visuel < 10° acuité visuelle < 1/50 champ visuel < 5°

5

Déficience visuelle totale

Pas de perception visuelle

Repères : s’il n’y a pas d’autre atteinte, 1/10 d’acuité visuelle suffit pour s’orienter à l’extérieur et 4 à 5/10 permet de lire correctement un journal avec une bonne luminosité.

8

Jo et Yvonnick, une autonomie retrouvée et une complicité au quotidien.


Les types de malvoyances ◗ Impression d’être “dans le brouillard”, les détails s’estompent. ◗ La sensibilité à la lumière augmente : le soleil, les phares et les éclairages publics deviennent éblouissants.

Vision centrale

(diminution du champ visuel) ◗ Rétrécissement du champ visuel. Impression de voir “à travers un tube”.

Types de pathologies : myopie dégénérative, cataracte

◗ Évolution progressive de ce type de vision. ◗ Pour percevoir l’intégralité de l’environnement, il faut “balayer” l’espace du regard en permanence. ◗ Grande gêne si la luminosité est insuffisante : le soir ou par temps gris. Photo d’origine ◗ Vision de précision longtemps conservée, la lecture peut être possible. ◗ Les objets en mouvement sont moins bien perçus. ◗ Lors des déplacements, on peut suivre un axe au loin, lire un panneau, mais manquer un obstacle au sol. Difficulté à distinguer les bancs, les plots, les poubelles... ◗ Fatigabilité et maux de tête fréquents Type de pathologie : rétinite pigmentaire

Vision périphérique

Vision avec taches

◗  Difficulté à lire, écrire, cuisiner… pour toutes les activités quotidiennes qui nécessitent de la précision. ◗ Difficulté à se déplacer : Photo d’origine détecter les obstacles, les bordures de trottoir… Besoin de contrastes. ◗ Difficulté à reconnaître les visages. La reconnaissance des proches devient compliquée. ◗ Perception difficile des couleurs, des formes, des contours, des reliefs et des distances.

(diminution du champ visuel) ◗ Affecte le centre de la rétine : la macula. ◗ Disparition de ce que cherche visuellement la personne déficiente visuelle, même si elle bouge son regard. ◗ Dès que l’on essaie de regarder une chose, elle “disparaît”. ◗ Sensibilité à la lumière = photophobie. ◗  Lecture, activités de précision et reconnaisPhoto d’origine sance des visages compliquées. ◗ Lecture des numéros de bus, des panneaux, des plans ou des enseignes difficile voire impossible, l’écriture également… ◗ Lors des déplacements, les obstacles au sol ne sont pas toujours reconnus mais leur présence est souvent perçue. ◗ Les objets en mouvement sont bien perçus.

DOSSIER

Vision floue

(diminution de l'acuité visuelle)

◗ Cumul des difficultés de la vision centrale et périphérique. ◗ Apparition de taches dans le champ visuel. ◗ En fonction de leurs tailles et de leurs localisations, des gênes peuvent apparaître dans les activités de loisirs et lors des déplacements. ◗  De nombreux détails peuvent échapper à la personne déficiente visuelle.

Photo d’origine

◗ Lecture et écriture difficiles voire impossibles des numéros de bus et panneaux. Types de pathologies : glaucome, rétinopathie diabétique...

Type de pathologie : DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age)

9


DOSSIER

Les bons gestes à adopter Aider une personne déficiente visuelle n’est pas toujours chose aisée pour un voyant. Il y a bien sûr la “traditionnelle traversée de rue” mais il y a bien d’autres situations moins évidentes auxquelles nous pouvons être confrontés : monter ou descendre un escalier, trouver des toilettes ou l’entrée d’un magasin mais aussi un banc dans un parc... Nous vous proposons ici quelques exemples illustrés qui peuvent vous être utiles (liste non exhaustive).

Aborder la personne

Monter un trottoir ou un escalier

Quand vous souhaitez proposer de l’aide à une personne déficience visuelle, demandez-lui si elle en a besoin et ne vous sentez pas frustré si elle refuse. La personne entend, comprend et parle comme tout le monde. Même si elle est accompagnée, adressez-vous directement à elle. Parlez-lui d’abord avant de la toucher afin de ne pas la surprendre, et comme elle ne vous connaît pas, présentez-vous.

Lorsque vous guidez une personne déficiente visuelle au bras, et que vous arrivez face à une montée ou une descente, il suffit de lui signaler au bon moment, et de marquer un court arrêt. Pour un escalier, dites simplement : “nous montons ou nous descendons”. Il est important de signaler une éventuelle rampe (à droite ou à gauche), au besoin, posez votre main sur la rampe et demandez à la personne de suivre le long de votre bras jusqu’à votre main pour la trouver.

Décrire l’environnement Demandez à la personne si elle souhaite une description détaillée ou globale de ce qui l’entoure, cela vous permettra de donner les bonnes informations. Si la personne doit se rendre aux toilettes, par exemple, sans l’accompagner jusqu’à l’intérieur, vous pouvez lui demander si elle souhaite une aide complémentaire : lui montrer le lavabo ou lui signaler comment fonctionne le robinet car parfois il est automatique, parfois c’est une pédale située sous le lavabo qui actionne l’eau ! Localiser le savon et le sèche-mains peut également être utile, si leur implantation n’est pas habituelle. Dans une pièce, il convient de ne pas laisser les portes et fenêtres entrebâillées et de signaler votre présence et surtout votre sortie car il est désagréable de parler dans “le vide”. Si vous décrivez un trajet, ne modifiez par votre façon de parler mais n’utilisez pas les mots “là, ici, par-là, tout droit” ainsi que les signes de tête et les gestes démonstratifs. Vous pouvez vous aider, lorsque vous décrivez l’environnement, du principe du cadran horaire. Par exemple : “la rue se trouve devant vous vers 2h” ou “l’église se situe à 3h”.

Aider à traverser une rue

10

Vous pensez qu’une personne déficiente visuelle qui attend à un carrefour a besoin d’aide ? Le plus simple est de lui poser la question ! Il peut arriver qu’elle écoute simplement son carrefour pour se repérer, mais qu’elle ne traverse pas ici. Si elle a effectivement besoin de vous pour traverser, offrez-lui votre bras. Ne la tirez pas, ne la poussez pas, et précédez-la pour la mettre en sécurité. Puis, avant de la quitter, assurez-vous qu’elle soit bien orientée dans l’espace et qu’elle retrouve sa trajectoire.

Trouver un banc ou un siège Pour montrer où se trouve un banc ou une chaise, il suffit de poser la main sur le dossier ou l’assise, la personne n’aura alors qu’à suivre votre bras pour trouver le dossier, puis l’assise. Elle comprendra seule comment est orienté le siège. Ne l’attrapez pas par les bras, ni les épaules pour la faire s’asseoir, ne la poussez pas.

Dans les transports Pour le bus ou le train, placez sa main sur la barre de montée, indiquez-lui si le couloir est à droite ou à gauche et indiquez-lui le dossier d’un siège vide ou la barre de maintien. En voiture, placez sa main sur la poignée ou le sommet de la portière, elle trouvera seule le siège ainsi que la ceinture.

Dans les magasins ou institutions Dans les salles d’attente ou files d’attente, laissez la passer, non pas parce qu’elle refuse de faire la queue mais simplement pour qu’elle se signale. Si vous devez rendre la monnaie, faites-le directement dans sa main en énumérant la valeur des pièces et des billets.

A table Décrivez la table et ne déplacez pas les choses sans l’avoir annoncé. Il est bon de faire part du menu. Décrire la disposition du repas en utilisant le principe simple du cadran d’une montre autour de l’assiette. Dessert à 9h, verre à 12h… Sources : ANMCGA et ACGAO


Un guide au quotidien

Carole et Jawa

“J’ai 38 ans ; on m’a diagnostiquée une atteinte sévère des nerfs optiques, il y a 8 ans. Cela se traduit par un champ visuel “tubulaire” : ma vision est parfaitement nette, mais limitée à l’équivalent d’un “trou de serrure” (vision centrale). Ma chienne se prénomme Jawa, elle est mon premier chien guide et m’accompagne depuis bientôt un an. C’est donc ensemble que nous arpentons les couloirs de la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) d’Angers, où je suis formatrice en vente auprès d’apprentis, depuis le mois de septembre. L’équipe dirigeante a accueilli ce projet inédit avec beaucoup d’enthousiasme. Afin de faciliter l’adaptation de Jawa à ce nouvel environnement, c’est dès juillet que nous avons eu accès aux locaux avec son éducateur, pour travailler les trajets, repérer les salles, réfléchir à la meilleure place pour Jawa. Grâce à elle, j’ai pu appréhender mon nouveau métier dans les meilleures conditions qui soient. De par son comportement exemplaire (MERCI à ses familles d’accueil et ses éducateurs !), elle a tout de suite permis à notre binôme de bénéficier d’un capital sympathie hors norme ! Collègues ou apprentis, tout le monde vient vers nous pour échanger quelques mots ou donner une caresse à Jawa. Pour autant, il y a un très grand respect de la part de tous ! Les premières semaines, j’ai expliqué les “bonnes pratiques” à respecter ; il n’y a jamais eu de problème ! Pendant les cours, Jawa est sur son tapis. Sur certaines de mes séances, Jawa est un atout de “co-animation”, le reste du temps elle sait se faire discrète. En contrepartie, j’essaye de lui donner le meilleur équilibre possible en lui proposant de grandes plages de détente !”

TÉMOIGNAGES

...

Jean-Michel et Lupin “J’ai 48 ans et je suis marié et papa de deux grandes filles de 18 et 21 ans. Depuis 2008, je suis atteint de névrite optique, c’est une inflammation du nerf optique qui m’a poussé à cesser mon activité professionnelle de peintre en bâtiment. Aujourd’hui, mon œil droit ne fonctionne plus et je n’ai qu’une vision tubulaire à l’œil gauche (vision centrale). La période “d’acceptation” a été longue et un peu compliquée. En 2013, j’ai alors été accompagné par le Centre Régional Basse Vision (CRBV) d’Angers où j’ai suivi des cours de locomotion à la canne, d’ergothérapie, d’aide à la vie journalière et y ai découvert quelques outils informatiques. Ne pouvant rester sans activités, j’ai décidé de m’engager bénévolement dans des Associations. Plusieurs fois par semaine, je me rends aux Restos du Cœur où je travaille au tri des légumes et à la mise en rayon. Je fais également partie de l’Aide Humanitaire Choletaise où je répare les palettes usagées, qui sont ensuite revendues au profit d’Associations telles que les Chiens Guides d’Aveugles. Depuis mars 2017, j’ai le bonheur d’être accompagné de Lupin, mon premier chien guide. Il a parfaitement trouvé sa place dans les deux structures où je travaille. Il reste au calme sur son tapis, à mes côtés. Il est même devenu la mascotte des lieux ! Côté loisirs, je pratique aussi la marche (avec Lupin), la course à pied guidé par un ami (sans Lupin, il court dans tous les sens !) et le tandem. Et comme il me restait un peu de temps libre… Annie Bruneau, utilisatrice de canne blanche électronique et moi-même avons décidé de nous investir localement en relançant, fin 2017, une Antenne relais de l’ACGAO à Cholet (49). Nous sommes aujourd’hui 6 bénévoles à intervenir et sensibiliser le jeune public à la cause du chien guide dans tous types de structures. Et toujours avec mon Lupin qui me motive plus que jamais ! ”

11


PARCOURS

QUE SONT-ILS DEVENUS ? Pour une famille d’accueil, la réforme de son chien, pour cause physique ou comportementale, est toujours difficile à vivre. Un certain goût d’inachevé s’installe. Il y a quelques années seulement, on n’envisageait pratiquement qu’une adoption comme solution d’avenir. Et puis les choses ont évolué progressivement avec l’Association Les Chiens d’Eveil d’Anjou, entre autres. Pour nous, dès l’an 2000, nous avons vu notre chien Peggy partir vivre avec une personne non-voyante, handicapée et âgée. Puis en 2009, Bora a rejoint Brigitte, une enseignante de 12 enfants en difficultés scolaires ou familiales. Quant à Séquoïa, ancienne chienne reproductrice de l’Association, elle vit avec Nicole dans un IME au milieu de 60 jeunes de 10 à 18 ans. Puis dernièrement, c’était au tour de Louve d’être écartée du cursus chien guide. En attendant son placement, elle a partagé son temps entre la maison où elle avait toute sa place et l’Association, où elle confortait ses aptitudes avec Agnès, éducatrice. Mais que cela nous paraissait long… L’accompagnement de personnes handicapées ou d’autistes fut envisagé mais sans trouver non plus le bon profil. C’est alors que Cécile, comportementaliste et conseillère en médiation animale au sein de l’Association Canicontact, découvre Louve, chienne calme, sachant s’adapter, proche de l’humain et comme nous le disions souvent “elle parle avec ses yeux” .

LOUVE

Une belle adaptation

Après 20 mois passés avec nous, Louve met aujourd’hui toutes ces facultés au service d’Emilie (témoignage ci-dessous), dont elle partage l’activité de médiation animale. Voilà donc l’aboutissement heureux pour nous, famille d’accueil, qui avons vécu tous ces rebondissements faits d’espoirs, d’attente, voire de déception mais en souhaitant que l’ACGAO puisse poursuivre cette mise en place de nouveaux moyens au service du handicap, quel qu’il soit… Jacqueline et Henri Coulot, famille d’accueil

LOUVE, une alliée sérieuse Cela fait maintenant douze années que je travaille dans le milieu de l’éducation, la rééducation, le social, l’hébergement d’urgence… Douze années que je tente d’instaurer une relation éducative pour ensuite mettre en place des activités qui puissent avoir du sens pour la personne, qui puissent être cohérentes avec son projet et en accord avec le projet de l’établissement. J’ai découvert la médiation animale lorsque j’accompagnais des adolescents en situation de déficience intellectuelle avec troubles associés. Souhaitant favoriser leur bien-être et leur développement, je suis allée à la recherche de nouveaux supports que je pouvais utiliser. J’ai donc effectué une formation au sein de l’Institut de Médiation Animale AGATEA à Angers et ai aussi obtenu un certificat de capacité pour l’exercice d’activités liées aux animaux domestiques. Pour mener à bien mon projet, j’ai aujourd’hui à mes côtés une alliée sérieuse, Louve. Elle sera, j’en suis sûre, une chienne merveilleuse pour sa future mission. Douce et forte à la fois, calme et joyeuse, à l’écoute et recherchant le contact, Louve à toutes les qualités qu’un maître et qu’un intervenant en médiation par l’animal pourrait espérer. Merci à l’ACGAO, à Jacqueline et Henri et à Cécile de l’Association Canicontact, pour sa bienveillance et son professionnalisme. J’ai été touchée par sa disponibilité et par sa volonté de transmettre ses compétences et connaissances. Enfin, je ne pourrais finir mon propos sans remercier Sophie Chapeleau, grâce à qui tout a commencé. Sophie a adopté Lottie, un chien guide réformé avec qui elle s’est dirigée vers un projet de médiation animale en Angleterre (témoignage revue 114). C’est grâce à nos nombreux échanges que ce projet est né dans mon esprit. Emilie BRAUD

12


LA MAISON DU CHIOT NAISSANCES

PORTÉES

Nous sommes heureux de vous présenter nos nouvelles portées !  5 Golden retrievers ont pointé le bout de leur truffe le 26 février : OFF et ORION, les mâles et OLA, OLYMPE et ODDIE, les femelles. La maman, vous la connaissez, c’est Holy, notre belle irlandaise ! Le 2 mars, c’était au tour de Lancome, une Caniche royal qui nous vient d’Angleterre, de mettre au monde OXO et OPAL, les mâles et OLANE, OLKA, OTA, OTTIE et OVA, les femelles. Enfin, le 27 mars, Sybil, une seconde anglaise, donnait naissance à ses premiers chiots, OSLO, ORACK et OLAF, les mâles et OOPS, ORKA, OASIS, OKIE, ONYX, ONLY et ORKY, les femelles. Tous sont sur le point de rejoindre leur famille d’accueil pour débuter les premiers apprentissages. Belle route à eux !

ENTREVUE Pour mettre au monde un bon chien guide, les qualités physiques et comportementales des parents doivent être prises en considération. Mais comment les étudier et créer le bon “mariage” ? Pour cela, l’équipe de la Maison du Chiot teste et suit attentivement la santé et le comportement des parents, afin qu’ils transmettent le meilleur à leur descendance. Un des moyens d’établir un profil comportemental des reproducteurs est le GDBart (Guide Dog Behaviour Assessment Response Test ou Test d’Evaluation de la Réponse Comportementale du Chien Guide). Ce test a été créé par Paul Adrian et les équipes australiennes de New South Wales Guide Dogs et Guide Dogs Victoria. Depuis, il est développé et harmonisé par les membres de la Fédération Internationale des Chiens Guides (IGDF). C’est un moyen de lecture du chien qui a été créé pour mettre en évidence le maximum de données comportementales génétiquement modifiables, en limitant autant que possible l’impact environnemental. En effet, le test doit se dérouler dans une pièce inconnue du chien avec une personne inconnue. Cela permet ainsi de tester les acquis et la part innée du chien avec un autre référent. Plusieurs situations sont proposées au chien et les comportements observés sont retranscrits grâce à une fiche BCL (Behavior Check List). Celle-ci comporte 43 items décrivant chacun différentes intensités de réactions. Par exemple la capacité du chien à s’adapter à un nouvel environnement : va-t-il montrer une excitation, une prudence ou ne pas être du tout affecté par la situation ? On note également le comportement du chien lorsqu’il va marcher sur une surface différente (grille, surface podotactile, sol glissant…) : va-t-il se montrer hésitant à se déplacer dessus, refuser complètement d’y passer, se précipiter pour en sortir ou marcher dessus comme si de rien n’était ? Le descriptif est précis, permettant une notation objective, quel que soit l’évaluateur. Tous les utilisateurs de ce test dans le monde peuvent échanger leurs résultats de façon fiable. Cela favorise grandement les échanges de chiens, de chiots et/ou de semences pour faire les meilleurs mariages et portées possibles, puisque tous parlent le même langage technique, quel que soit leur langue maternelle ! Amandine HARTMANN Technicienne à la Maison du Chiot

13


ASSOCIATIONS

INITIATIVES

Nous contacter... Charente-Maritime (17) Contact : Raymonde Emeriaud

Sarthe (72) Président : Benoît Trudelle* Tél : 02 43 21 21 44 acga72@aol.com

Côtes-d’Armor (22) Président : Jean-Claude Noël Tél : 02 96 23 10 39

Vienne (86) Président : Thierry Janet Tél : 06 76 29 15 61 thierry.janet@orange.fr

Finistère (29)

Deux-Sèvres (79) Président : Francis Barbier Tél : 05 17 40 03 28 acga79@numericable.fr facebook.com/Acga79-Chiens-Guides* Maître de chien guide dAveugles-en-Deux-Sèvres

Côtes d’Armor Ille (22) et Vilaine Mayenne (53) Sarthe Morbihan (35) (72) (56)

Vendée (85)

** Utilisateur de canne blanche électronique

Ille-et-Vilaine “Un nouveau regard” (35) Président : André Garrec Tél : 06 07 72 34 63 andre.garrec@numericable.fr

Indre et Loire (53)

Deux Vienne Sèvres (86) (79)

Charente Maritime (17)

Devenez, vous aussi, BÉNÉVOLE de l’une de nos Associations. Elles ont besoin de vous !

Indre-et-Loire (37) Contact : Bertrand Morbieu Tél. 06 35 66 04 12 asso.chienguide37@gmail.com

Maine et Loire (49)

Loire Atlantique (44)

Maine-et-Loire (49) - Cholet sous le soleil !! Cette sortie fût très appréciée par le groupe, qui s’est retrouvé ensuite autour d’une bonne galette. Nous avons alors pu échanger et informer sur l’Association représentée par Jean-Michel. Un réel moment de partage et de sensibilisation qui a permis de récolter au profit de l’Association une somme de 495 E. Tout le monde était ravi de participer à cet élan de générosité… et nous pensons déjà à une nouvelle organisation l’année prochaine.

En janvier, une sortie sportive était organisée à Mortagne-sur-Sèvre (en Vendée, limite Maine et Loire) au profit de notre Association du Choletais. C’est en compagnie de Lupin et Jean-Michel (témoignage page 11),

qu’un groupe d’amis s’est mobilisé dans le but de récolter des fonds. Coureurs et marcheurs se sont donc élancés sur les chemins longeant la Sèvre Nantaise avec au programme une belle promenade de 2 heures

Association de Cholet Présidente : Annie Bruneau** Tél : 06 66 48 02 30 annie.bruneau49@bbox.fr

Vendée (85)

Avant d’être aveugle, Joël Caillé s’occupait de l’Ecole de cyclisme à Chantonnay. Il avait noué une rela-

14

tion presque paternelle avec Laurent Brouseau, lui prêtant des vélos, du matériel, l‘incitant à participer à des courses. Laurent n’a rien oublié de cette générosité. En avril 2017, il a créé une association Tri-Action qui, par le biais du triathlon, sensibilise et collecte des fonds pour des associations. Pour témoigner sa gratitude à Joël, il a organisé une tombola au profit d‘A Pied A Pattes, car Joël a été maître de chien guide durant plus

de dix ans. La tombola a rapporté 1000 E ; Laurent souhaite à nouveau promouvoir les chiens guides lors de compétitions.

Association de la Vendée “A Pied et à Pattes” Président : Michel Leport Tél. 02 51 46 94 61 denisecima@orange.fr


DÉPARTEMENTALES Loire-Atlantique (44) Association de Loire-Atlantique Présidente : Christine Gagne* Tél : 02 51 70 13 36 asso.chienguidela@orange.fr

Mayenne (53)

Samedi 10 février, Lester, femelle labrador noire de 2 ans et demi, a été

remise officiellement à Joël Robin lors d’une cérémonie organisée à l’hôtel de ville de Château Gontier en présence de Claude Raux, Président de notre Association départementale et Gérard Prioux, Maire de St Fort, lieu de résidence de Joël. Lester est le 5ème chien guide qui accompagnera Joël dans ses déplacements. Alma, son autre chienne en retraite maintenant, lui a cédé sa

INITIATIVES

Christine Gagne, Présidente de l’Association de Loire-Atlantique, et Claire Billet, famille d’accueil étaient les invités d’Alain Chaillot dans l’émission “On découvre ensemble” (France Bleu Loire Océan). A retrouver sur www. francebleu.fr/archives/emissions/ fb-loire-ocean-midi-ensemble/ loire-ocean (émission du 12/02/18).

place… mais restera au foyer à leurs côtés. “Elles sont comme deux sœurs et ont une belle complicité” précise Joël. Association de la Mayenne Président : Claude Raux Tél : 02 43 70 32 50 rauxC@aol.com

Finistère (29) Créé en 1997 par quelques passionnés, le modeste mais non moins talentueux Tarot-Club de

Cornouaille de Quimper organise chaque année, en hommage à l’un de ses membres disparu en 2013, un tournoi dont le bénéfice est reversé à notre Association départementale. En effet, ce joueur passionné et également amoureux des animaux était un fidèle donateur de l’Association régionale. De cette manière, ses amis de club tiennent à perpétuer son action. C’est ainsi que s’écrivent les belles pages de

l’histoire que constitue cette chaine de solidarité en faveur des personnes déficientes visuelles.

Association du Finistère Présidente : Marie-Noëlle GONIDEC* Tél. 06 32 77 12 41 asso.chiensguides29@orange.fr

Merci aux fidèles et infatigables membres du Lions Club de Quimper-Corentin pour l’organisation d’un “dîner dans le noir” qui fût un grand succès, ainsi que pour leur opération “vente de tulipes” annuelle à laquelle se sont associés les Lions Club Quimper Gradlon. Un grand merci également à l’Association Team West Events de Gouesnarc’h pour sa belle initiative de sensibilisation à la danse “les yeux fermés”, journée organisée avec un grand professionnalisme et qui a suscité beaucoup d’enthousiasme et de ferveur auprès des participants.

Morbihan (56) La remise des Trophées de la vie locale du Crédit Agricole s’est déroulée le 6 mars, aux Arcs, à Queven, en présence de nombreux invités. Ces trophées ont pour but de récompenser le dynamisme des écoles et associations. Étaient concernées les communes de Quéven, Gestel, Cléguer et Pont-Scorff. Quatre écoles et quatre associations ont été primées.

Un 1er prix de 500 E a été attribué à notre Association du Morbihan (Quéven), présidée par Eliane Lefaure.

Dans la catégorie associations, douze dossiers étaient présentés.

Association du Morbihan Présidente : Eliane LEFAURE* Tél. 06 40 74 94 38 acga56@orange.fr

Merci aux élèves de terminale en formation SAPAT (service aux personnes) pour l’organisation d’un repas dans le noir.

15


VOTRE AIDE ENCORE PLUS EFFICACE GRÂCE AU PRÉLÈVEMENT AUTOMATIQUE Entrez dans le cercle de nos plus proches amis Notre mission, remettre gratuitement des chiens guides à des personnes déficientes visuelles, demande un temps précieux et des moyens constants. L’élevage, la formation, l’éducation et la remise des chiens s’étalent en effet sur une durée totale de 24 mois. C’est l’assurance de votre soutien chaque mois qui nous permet de mieux planifier nos projets et d’être certains du nombre de chiens que nous pourrons former chaque année. Grâce à votre soutien régulier, nous nous engageons auprès des personnes handicapées visuelles qui ont tant besoin d’un fidèle “compagnon de lumière” pour retrouver leur autonomie.

Pour vous, le prélèvement automatique c’est : L a répartition de votre soutien sur l’année, en donnant quelques euros chaque mois. U n prélèvement mensuel sans aucun frais. 66 % de réduction d’impôts. D es relations privilégiées avec l’Association : une information régulière sur l’avancée de nos projets par le bulletin trimestriel, des invitations aux journées portes ouvertes, la possibilité de visiter l’École d’Angers ou l’École de Bretagne...

À ce jour, plus de 730 “compagnons de lumière” ont été formés et remis grâce au formidable dévouement de tous ceux qui nous accompagnent chaque jour. Cette réussite, c’est à vous que nous la devons !

MERCI de remplir votre autorisation de prélèvement

BULLETIN DE SOUTIEN RÉGULIER

à compléter et à retourner dès aujourd’hui : l’Association les Chiens Guides d’Aveugles de l’Ouest - 1, rue des Brunelleries - Bouchemaine - 49913 ANGERS CEDEX 9 -FRANCE

MANDAT DE PRÉLÈVEMENT SEPA

OUI, je soutiens durablement les actions de l’Association en choisissant le prélèvement automatique récurrent. J’autorise l’établissement teneur de mon compte à prélever chaque mois le montant de : 8 e 15 e 30 e autre montant : e Ce prélèvement commencera le 10 du mois de : Les informations contenues dans le présent mandat, qui doit être complété, sont destinées à n’être utilisées par le créancier que pour la gestion de sa relation avec son client. Elles pourront donner lieu à l’exercice, par ce dernier, de ses droits d’oppositions, d’accès et de rectification tels que prévu aux articles 38 et suivants de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés en écrivant à l’Association les Chiens Guides de l’Ouest.

À compléter par l’ACGAO

RUM : Melle Mme Nom : Adresse : Code Postal : Pays :

M.

Compléter vos coordonnées M. et Mme Prénom :

Nom et adresse du créancier : l’Association les Chiens Guides d’Aveugles de l’Ouest 1, rue des Brunelleries - Bouchemaine 49913 ANGERS CEDEX 9 -FRANCE

Ville : Compléter vos coordonnées bancaires

IBAN Signature, date et lieu :

CODE BIC

ID CRÉANCIER SEPA : FR44ZZZ447843

(obligatoires)

MERCI DE JOINDRE UN RIB En signant ce formulaire de mandat, j’autorise l’Association les Chiens Guides de l’Ouest à envoyer des instructions à ma banque pour débiter mon compte et ma banque à débiter mon compte conformément aux instructions de l’ACGAO. Je bénéficie du droit d’être remboursé selon les conditions décrites dans la convention que j’ai passée avec ma banque. Une demande de remboursement devra être présentée dans les 8 semaines suivant la date de débit de mon compte pour un prélévement autorisé.

Bulletin 116  
Bulletin 116  
Advertisement