Issuu on Google+

novembre 2012

notre ville

ISSN 01529838 - PRIX 1,52 € - N°444 - NOVEMBRE 2012

www.champigny94.fr

Le magazine de la ville de Champigny-sur-Marne

numéro 444

Foire au troc et aux cochons

10-11 nov. Fête

6 novembre DU NOUVEAU POUR LE MÉTRO Couv Nov 2012 OK.indd 1

Rencontres pour la jeunesse AU CŒUR DES DÉBATS 24/10/12 00:40


BM Champigny Novembre.indd 1

19/10/12 09:59


édito VOUS AVEZ ÉTÉ ENTENDUS : LE COMITÉ RÉGIONAL DE L’HABITAT A VALIDÉ LE PLAN « LOGEMENT »(1) DE CHAMPIGNY

Plus d’info sur

JOGOOD

www.champigny94.fr Débat public sur le PLH salle Tabanelli, le 17 mai 2011.

agenda du maire et de

la municipalité

Jeudi 1er novembre 10h30 Cérémonie du souvenir

Crématorium de Champigny – Cimetière de Cœuilly

-----------------------------Mardi 6 novembre Bureau exécutif du syndicat Paris Métropole 20h Débat public sur le réseau de transport du Grand Paris, organisé par la Commission nationale du débat public Salle Pascal-Tabanelli

-----------------------------Jeudi 8 novembre Rencontre avec M. Hervé Carrère, sous-préfet à la ville 19h30 Rencontres citoyennes pour la jeunesse Salle du Jeu de Paume (Plateau)

-----------------------------Vendredi 9 novembre Visite du Musée de la Résistance nationale avec M. Huchon, président du Conseil régional et M. Favier, sénateur et président du Conseil général -----------------------------Samedi 10 et dimanche 11 novembre Foire au troc et aux cochons Place Lénine

------------------------------

3-5 Sommaire ok.indd 1

Dimanche 11 novembre 11h Commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918 Monument aux morts, place J.-B.-Clément

-----------------------------Mardi 13 novembre Bureau du syndicat Paris Métropole -----------------------------Mercredi 14 novembre Débat organisé par le Conseil général sur l’avenir institutionnel de la Métropole 20h30 Conseil municipal Salle du Conseil

-----------------------------Jeudi 15 novembre 18h Remise des médailles du travail aux agents de la Ville Hôtel de ville

-----------------------------Samedi 17 novembre 9h Accueil des nouveaux arrivants à Champigny -----------------------------Lundi 19 novembre Congrès des maires 17h Inauguration de la clinique de Champigny 34, rue de Verdun

19h30 Rencontres citoyennes pour la Jeunesse Gymnase J.-Owens (Mordacs)

-----------------------------Mardi 20 novembre Bureau exécutif du syndicat Paris Métropole ------------------------------

Jeudi 22 novembre 11h Accueil des nouveaux recrutés du service public communal 14h30 Rencontre avec les représentants de l’Etablissement public foncier d’Île-de-France 19h30 Rencontres citoyennes pour la Jjeunesse Maison pour tous du Bois-l’Abbé

-----------------------------Vendredi 23 novembre 17h Remise de la médaille de la Famille française Salle des mariages

19h Remise des médailles du travail aux salariés du privé Salle du Conseil municipal

-----------------------------Lundi 26 novembre 11h Ouverture des Restos du cœur -----------------------------Jeudi 29 novembre 19h30 Rencontres citoyennes pour la Jeunesse Ecole R.-Rolland A (Cœuilly)

-----------------------------Vendredi 30 novembre 19h Réception des jeunes majeurs et jeunes diplômés Salle du Conseil municipal

-----------------------------Lundi 3 décembre Signature de l’acte de vente du premier terrain acquis par la SGP en Val-de-Marne au 161, av. Salengro, future gare Champigny-Centre.

------------------------------

Vous vous rappelez peut-être, c’est en mai 2011, au cours d’un grand débat public, que la municipalité vous a présenté le Plan local de l’habitat pour Champigny, qui se fixe l’objectif de construire 380 logements neufs par an, de rééquilibrer la ville au centre et à l’ouest, d’intensifier l’offre de logements pour tous autour des futures gares du métro automatique. J’ai bien entendu ce que vous avez exprimé lors de la Consult’action : l’engagement de Champigny dans la métropole doit profiter en priorité aux Campinois, même si le désenclavement de notre ville permet d’envisager d’accueillir aussi de nouveaux habitants. Aujourd’hui 4 200 familles campinoises se sont inscrites pour un logement social. Personne ne comprendrait qu’une partie importante des nouvelles constructions ne leur soient accessibles. C’est dans cet esprit que nous avons élaboré le PLH et prévu la construction de 50 % de logements sociaux à proximité des gares et 40 % sur l’ensemble de la ville dans le respect des zones pavillonnaires. Contesté dans un premier temps par le préfet du Valde-Marne et les services de l’État au motif que notre PLH ne prévoyait pas assez de logements privés à prix libre, ce qui était inquiétant pour ceux qui ont des revenus modestes, nous avons enfin obtenu sa présentation au Comité régional de l’habitat. Celui-ci, lors de la séance du 10 octobre, l’a validé à l’unanimité, reprenant à son compte l’idée juste que le droit d’habiter non loin des gares ne devait pas être réservé aux gens les plus argentés. Vous avez été entendus. La ville est plus humaine, plus dynamique, lorsqu’elle est partagée. Nous sommes mobilisés depuis longtemps pour que Champigny trouve toute sa place dans le Grand Paris. Nous avons d’abord obtenu l’implantation des deux gares à Champigny, celle du centre de maintenance et de remisage des trains, et aujourd’hui la validation de notre programme de constructions de nouveaux logements, accessibles aux ménages de notre ville. C’est une victoire supplémentaire à mettre à l’actif des Campinois et des élus de la majorité municipale. Elle reflète notre volonté commune de maîtriser ensemble le développement de notre ville, d’agir pour Champigny et ses habitants. Un développement construit à chaque étape avec les Campinois, avec la jeunesse, dont les Rencontres citoyennes se poursuivent, avec vous tous qui êtes appelés à venir très nombreux le 6 novembre à Tabanelli pour faire le point de lancement du chantier du Grand Paris Express lors de la consultation officielle de la Commission nationale du débat public.

Dominique Adenot

Maire de Champigny-sur-Marne 1. Plan local de l’habitat

24/10/12 11:47


Retrouvez votre agenda L’agenda

de toutes

les sorties

XAVIER CAMBERVEL

w

es et festives

, sportiv culturelles

gny

à Champi

mbre 2012

er 30 nove Du 1 au

Des idées plein la fête !

Cie Onstap

n Parce qu'oher va pas lâc e

Nhaoul'

ons Ladylike Drag

ard-Philip théâtre Gér

ue Poésie-musiq

Studio 66

May B

Ça va bien

P. 8-9

RENCONTRES CITOYENNES…

GRAND PARIS EXPRESS

NE PAS RATER P. 10 LE MÉTRO

Le week-end du 10 et du 11 novembre, faites la Foire au troc et aux cochons ! Brocante, manèges, ripailles, bonne humeur... P. 17

JOGOOD

D.R.

AU CŒUR DES DÉBATS

QUOTIENT FAMILIAL

P. 11

DES TARIFS À VOTRE MESURE

DIDIER RULLIER

embre au Mardi 27 nov

INTERQUARTIERS

P. 24

DES TRAVAILLEURS COMME LES AUTRES

3-5 Sommaire ok.indd 2

P. 34

ESPÈCES DE CLOWNS !

D.R.

D.R.

CULTURE

24/10/12 11:47


DIDIER RULLIER

www.champigny94.fr

sommaire

échos Le mois de septembre

Quartiers

Actualité RENCONTRES CITOYENNES…

AU CŒUR DES DÉBATS

p. 24

p. 8

QUATRE-CITÉS/SIMONETTES

p. 26

Comme une lettre à La Poste !

GRAND PARIS EXPRESS

p. 10

CENTRE-VILLE/COTEAUX

p. 27

QUOTIENT FAMILIAL

p. 11

CŒUILLY/VILLAGE PARISIEN

p. 28

MORDACS/CŒUILLY

p. 29

Ne pas rater le métro

DES TARIFS À VOTRE MESURE JOURNÉE D’ACCUEIL

p. 12

VIOLENCES À L’ENCONTRE DES FEMMES

p. 13

Bienvenue aux Campinois Intolérable

Travaux LOGEMENT

RÉSIDENCE CARPEAUX DIDIER RULLIER JOGOOD

INTERQUARTIERS

Des travailleurs comme les autres

en images

RENOUVELLEMENT URBAIN

Cités-Jardins

Dossier Des idées plein la fête Info- citoyens FOIRE AU TROC

CADRE DE VIE

Désherber au naturel

SORTIR

Au centre de votre magazine

Retrouvez votre agenda !

A-tout cœur ! As du volant

Tisseuse de liens

Portrait

p. 31

Loisirs ANIMATIONS

p. 32

SPORTS

p. 33

CULTURE

p. 34

HISTOIRE

p. 35

MOUSSA TOURÉ

Démocrate p. 14 p. 15

Les trois fantastiques L’APAC : le douzième homme

p. 17

Espèces de clowns ! De bon secours

p. 23

Tribunes libres L’expression des groupes politiques

p. 36

Services

p. 38

numéros pratiques, état civil, santé, nouvelles entreprises Retrouvez toutes les infos sur Internet

Champigny notre ville

P. 35 HISTOIRE DE BON SECOURS

3-5 Sommaire ok.indd 3

www.champigny94.fr

Mairie de Champigny 14, rue Louis-Talamoni – 94500 Champigny-sur-Marne. Tél. : 01 45 16 40 00 – Fax : 01 47 06 02 80. Une production et un concept du service Communication de la ville de Champigny-sur-Marne. Direction : Annie Lyonnaz. Direction de la publication : Dominique Adenot. Chargé des publications : Nicolas Roger. Rédaction en chef : Béatrice Lovisa. Rédaction : Sandrine Becker, Laurence Doyen, Sophie Durat, Emmanuelle Palasset, Stéphane Lanton. Secrétariat de rédaction : Emmanuel Rongiéras. Photos : Didier Rullier, Jogood, Anja, Xavier Cambervel. Couverture : Didier Rullier. Création : Vincent Dulau. Maquette : Nadia Vimard, Hélène Leclerc, Gérard Macchi. Publicité : Médias & Publicité (Jérôme Piron) 01 49 46 29 46. Photogravure : Mac Graphic. Impression : ETC INN. Nombre d’exemplaires : 37 000. Imprimé sur papier certifié PEFC, issu de forêts gérées durablement.

24/10/12 11:47


PAR LAURENCE DOYEN - PHOTOS : DIDIER RULLIER, ANJA, XAVIER CAMBERVEL, JOGOOD, DIDIER ADAM

Vendredi 5 octobre

Remise de diplômes

Samedi 13 octobre, 400 jeunes du lycée Langevin-Wallon recevaient le diplôme officiel couronnant leur réussite pour l’année scolaire 2011-2012. Bac pro, certification d’allemand, bac techno, bac général et BTS, personne n’a été oublié. Un moment à la fois solennel et convivial.

Disparition

Roger Ginet nous a quittés le 3 octobre dernier à l’âge de 88 ans. Il a développé le judo sur la ville et structuré la ligue du Val-de-Marne. Arbitre, instructeur, il a créé la section Judo du RSCC puis lancé une activité handicapés et le haut niveau féminin. La municipalité présente ses condoléances à sa famille et tous ses complices judokas. Nous reviendrons prochainement sur son parcours.

Samedi 13

Spicy Mix

C’est sous ce titre que Laure Djourado, lauréate du CRAC 2012, a présenté jusqu’au 26 octobre ses œuvres à la Maison des arts plastiques. Son univers métissé s’inspire d’archives personnelles, de photos, et brouille les repères.

Samedi 13 octobre

Jeudi 4 octobre Solidarité avec les Kurdes

Fidèle à son engagement en faveur de la paix, la municipalité s’engage aux côtés du peuple kurde. La projection du film « Ez Kurdim- Je suis Kurde » suivie d’un débat s’est tenue au Studio 66. Semaine du goût

Noces d’or

Armand et Jacqueline Duchenne se sont dit « oui » le 23 septembre 1961. Ils ont célébré leur cinquantième anniversaire de mariage le 22 septembre 2012, la veille du 51e anniversaire, en présence de leurs proches et de la maire adjointe Valérie Zélioli.

Du lundi 15 au vendredi 19 octobre 6-7 CHAMP-ECHOS.indd 1

Estragon, sauge, basilic, ciboulette, aneth : les écoliers découvrent cette année les plantes aromatiques sur le temps de la restauration scolaire. La Semaine du goût comprenait également des ateliers pédagogiques comme des tests olfactifs ou plantation de graines de basilic. 24/10/12 00:40

Staf

Ap jeu enf pou un issu


edi 13 octobre

re

Plus d’échos

Saturday Breizh Fever

Ambiance celtique pour le fest noz de l’Amicale des Bretons Champigny-Joinville. 300 personnes ont alterné polkas, gavottes et autres quadrilles. Mention spéciale au jeune Morgan Crézé, 14 ans, qui a littéralement électrisé la salle et les danseurs avec son solo de vielle.

Staff Benda Bilili

Après le documentaire « Benda Bilili ! » projeté jeudi 11 octobre au Studio 66, le groupe congolais enflamme le théâtre Gérard-Philipe. Salle comble pour cette tête d’affiche du Festi’Val-de-Marne : un groupe qui rassemble des artistes handicapés et issus de la rue congolaise.

sur www.champigny94.fr

Semaine bleue

Samedi 20 octobre Du mercredi 10 au samedi 20 octobre

L’association des commerçants du centre-ville participe pour la première fois à l’opération « Commerces en fête » organisée par le conseil général du Val-de-Marne et la chambre de commerce et d’industrie du Val-de-Marne. Dix jours pour reconstituer un puzzle géant, gagner des lots, et une animation samedi après-midi avec balades à poney et maquillage pour les enfants place Lénine, pour finir par un concert de blues le soir.

Samedi 22 septembre

Nuit blanche à la médiathèque

Pour sa 2 édition, BD et super-héros ont investi la médiathèque Jean-JacquesRousseau. La bande dessinée prend vie grâce à une expo interactive, des ateliers, un spectacle dessiné, un buffet, une BD-concert.

Cross Collège PVC

Prix Honoré

BP Zoom

e

Samedi 20 octobre 6-7 CHAMP-ECHOS.indd 2

La paix en marche

Le Mouvement pour la paix, France-Amérique latine, le CLME et le Comité de jumelage participent à la Journée mondiale de la paix. Square de la Paix et de l’Amitié entre les peuples, arbre de Paix, stade Nelson-Mandela, musée de la Résistance nationale : autant de lieux symboliques pour le cortège campinois. 24/10/12 00:41


!

INFOSpratiques

L’événement

Le 11 octobre, dans le quartier du Maroc : la parole des jeunes ouvre le débat.

Réunions dans les quartiers (suite) Plateau : jeudi 8 novembre 19h30, salle du Jeu de Paume Mordacs : lundi 19 novembre 19h30, gymnase Jesse-Owens Bois-l’Abbé : jeudi 22 novembre 19h30, Maison pour tous Cœuilly : jeudi 29 novembre 19h30, école élémentaire R.-Rolland A Chaque réunion se conclut par des échanges conviviaux et individuels : prise de contact, information, échange de coordonnées… Réunions de proximité 10 et 11 novembre : Foire au troc, en centre-ville 15 novembre : lycée L.-Wallon 6 décembre : magasin Truffaut Villiers Plus d’infos : 01 45 16 41 15 Blog : reussiravecchampigny.com

Zoom… Majeurs et diplômés ! Vous avez atteint 18 ans cette année ? Vous avez décroché un diplôme ? Félicitations ! Pour fêter ces événements, la Ville vous invite à une cérémonie festive. Autour d’un pot convivial, et dans le cadre des Rencontres pour la jeunesse, venez rencontrer les élus, les services municipaux… et retirer votre cadeau. Rendez-vous le 30 novembre à 19h salle du Conseil. Si vous n’avez pas reçu votre invitation, contactez le 07 77 49 89 91 / a.guerziz@mairie-champigny94.fr

P.8 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 8-9 CHAMP-ACTU.indd 8

24/10/12 01:00


www.champigny94.fr Bouillonnement d’idées, choc des générations, coups de gueule et belles rencontres… la jeunesse fait parler d’elle tout l’automne à Champigny. Après un lancement réussi en septembre, les Rencontres citoyennes pour la jeunesse poussent l’aventure dans les quartiers. Extraits. PAR NICOLAS ROGER PHOTOS XAVIER CAMBERVEL

RENCONTRES CITOYENNES POUR LA JEUNESSE

AU CŒUR DES DÉBATS I

l y a ceux qui pensent qu’il faut « que jeunesse se passe », d’autres qui entendent l’aider à trouver toute sa place dans la société… C’est le cas à Champigny, avec les Rencontres citoyennes pour la jeunesse, dont le lancement officiel était donné le 27 septembre salle du Conseil en présence de plus de 250 personnes : jeunes, parents, élus, représentants d’entreprises, de l’éducation… « La jeunesse n’est pas un problème, c’est un atout, affirmait le maire, Dominique Adenot, en introduction. Les jeunes ont la volonté de réussir leur vie (…) Nous avons décidé de leur donner la parole, et de chercher des solutions ensemble. » Parole donnée aux jeunes, ce soirlà comme dans les réunions de quartier organisées en octobre et novembre, et inaugurées le 11 octobre au Maroc et le 18 au Tremblay (quelques 100 participants à chaque rendez-vous).

Des jeunes désorientés ?

« Tous les jeunes qui sont ici ont de l’ambition, lance Ismaël, 24 ans. Il faut être d’autant plus déterminé quand on vit dans les quartiers. » Mauvaise image des villes, des quartiers populaires, comme un frein aux études, à l’accès à l’emploi… Si certains partagent ce diagnostic, d’autres comme Florian, 22 ans, posi-

8-9 CHAMP-ACTU.indd 9

Débattre, et après ?

Le 11 octobre, à l’école Marcel-Cachin : inauguration des rencontres dans les quartiers. Une centaine de participants, dont les élus campinois, prennent part au débat.

tivent : « J’ai fait toute ma scolarité ici, aujourd’hui je suis en master (bac +5). La ville n’est pas un handicap, ici on peut faire plein de choses au niveau culturel, sportif… ça aide à se construire. » « Oui, mais le souci premier c’est l’emploi, reprend une jeune étudiante, après si on a la chance d’avoir une passion, c’est du bonus ! » L’accès à l’emploi, préoccupation n°1 des jeunes, et souvent parcours du combattant. Qu’en pensent les entreprises ? « Il faut croire en vous ! » déclare un responsable de Truffaut Villiers. « Les portes vous sont ouvertes, à condition d’avoir envie de s’insérer, d’apprendre et de respecter les règles de l’entreprise, confirme un représentant d’Air Liquide. « Nous avons des offres qui s’adressent

aux CAP et BEP, et pas seulement aux très diplômés », explique la chargée de recrutement de la RATP, tandis que M. Closet, de Bouygues-Immobilier, insiste sur la formation comme sésame au monde du travail. Justement, les jeunes se sentent souvent « pas assez informés sur les métiers, les orientations, dit cette lycéenne. Il faudrait pouvoir faire des stages, ou rencontrer des adultes qui nous expliquent… » « Il faut nous laisser choisir, essayer différentes voies : on ne nous laisse pas rêver », déplore Moussa, 20 ans. « L’école est peut-être mal connue, concède M. Chambon, proviseur du lycée Langevin-Wallon, il y a différentes filières, orientations, dispositifs… Beaucoup de choses existent pour les jeunes. »

Des jeunes motivés, plein d’envies et d’idées, des possibilités d’orientation et de formation, des entreprises prêtes à accueillir la jeunesse à bras ouverts… La vie en rose, en somme. Alors quel est le chaînon manquant ? La crise est là bien sûr, tenace, et ce qui fait défaut c’est « le lien, le réseau », pour s’informer, s’entraider. Avec les Rencontres pour la jeunesse, « nous franchissons cette première marche, se réjouit Dominique Adenot : entrer en contact, créer la rencontre… » « Et après ? Ça va donner quoi, concrètement ? » relance un jeune. « La Ville peut faire des choses à son niveau, reprend le maire : proposer des stages, favoriser l’emploi des jeunes sur les chantiers publics, renforcer les liens entre les services Jeunesse et Développement économique, avec la Mission locale… Il faudra aussi porter des idées, des exigences, par exemple pour la création de filières dans nos lycées, se saisir de l’arrivée du métro et de son potentiel d’emplois, et pourquoi pas créer des centres de formation… » « Ce que vous exprimez aujourd’hui va nous servir à avancer, à explorer des pistes, conclut l’élu. Nous ferons le point ensemble le 13 décembre lors de la soirée de restitution. » Rendez-vous est pris.

N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

P.9 24/10/12 01:00


www.champigny94.fr

Grand Paris Express

Ne pas rater le métro Le 6 novembre, rendez-vous pour une nouvelle phase de concertation sur la réalisation du premier tronçon du métro Grand Paris Express. L’occasion d’exprimer questions et exigences alors que des incertitudes demeurent sur le financement du projet.

D.R.

A

450

le chiffre du mois

c’est le nombre d’emplois qui seront créés sur le site de maintenance et de remisage des trains implanté à Champigny dans le cadre du projet de métro Grand Paris Express. 60 % des trains de la ligne rouge y seront entretenus et réparés. tifs) : de 9h à 12h, le 30/11, place Lénine, et le 1/12, marché du Bois-l’Abbé. En présence de proLa Ville organise à l’occasion de la fessionnels des centres municipaux Journée de lutte contre le sida une de santé (CMS) et des associations semaine pour : locales.

Lutte contre le sida Une semaine d’actions

Droits de l’enfant Un avenir, un métier

- se faire dépister : de 15h à 20h, le 26/11, parking du centre commercial Leclerc, et le 30, place Lénine. Avec le Bus Santé et l’association VISA 94. - s’informer, se protéger (distribution de plaquettes et préserva-

À l’occasion de la Journée des droits de l’enfants, le service municipal de la Jeunesse invite le 21 novembre de 13h à 18h enfants, ados et parents, salle du conseil municipal. Thème 2012 : « Un avenir, un métier », dans le cadre des Rencontres citoyennes de la jeunesse. Avec trois pôles : expos de l’Unicef, « épreuves » et attractions … et de quoi se restaurer ! (plus d’infos dans Sortir)

P.10 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 10-11 CHAMP-ACTU_ok.indd 10

vant le lancement de l’enquête publique en fin d’année, la Société du Grand Paris (SGP) mène une nouvelle étape d’information et de concertation sur la réalisation de la ligne rouge sud du métro (Pont de Sèvres-Noisy/Champs via deux stations à Champigny). Début des travaux prévu fin 2014 et mise en service en 2018 pour ce premier tronçon du vaste projet de métro en rocade autour de Paris. Le métro avance, donc, avec un acte symbolique le 3 décembre : la signature entre la Ville et l’État pour l’achat des terrains qui accueilleront la gare du centre-ville (actuel garage municipal). Le 6 novembre, on entrera dans le vif du sujet, avec la présentation par la SGP du calendrier et des modalités du chantier : quel phasage ? Quel impact sur l’environnement, la circulation ?… Comment s’organiseront les interconnexions avec les autres lignes dans les deux gares campinoises ?(1) Autant de questions concrètes qui devront être éclaircies. Il faudra aussi lever le doute sur la réalisation du Grand Paris Express dans son ensemble et dans les délais prévus, alors que l’État vient d’annoncer qu’il n’inscrira pas dans la loi de programmation budgétaire le premier milliard d’euros prévu pour la mobilisation des emprunts nécessaires.

Inquiétude chez les habitants, les élus des villes concernées de toutes sensibilités politiques, l’association Orbival, l’Actep(2)… qui se mobilisent. Car si la réalisation de la ligne rouge sud semble confirmée, il serait à leurs yeux impensable de remettre en cause ou de retarder l’ensemble de ce projet, opportunité unique pour faciliter les déplacements quotidiens des Franciliens et formidable levier pour le développement d’activités et d’emplois… une priorité en ces temps de crise. NICOLAS ROGER 1. Pour plus d’informations, voir Champigny notre ville d’octobre 2012, « Actualités », p.11. 2. Association des collectivités territoriales de l’Est parisien. Elle regroupe 16 collectivités : 14 communes, dont Champigny, et les conseils généraux du Val-de-Marne et de Seine-Saint-Denis.

!

INFOSpratiques Réunion publique

MARDI 6 NOVEMBRE

à 20h - Salle Tabanelli 11, rue de Musselburgh Navettes au départ des quartiers : Car 1 : 19h30 Bois-l’Abbé, place Rodin/19h40 Mordacs, av. du 8-Mai (Franprix)/19h45 Plateau, mail de la Demi-Lune. Car 2 : 19h30 4-Cités (commissariat République)/19h40 Tremblay, angle De-Gaulle/Stalingrad (Le Balto)/ Le Plant 19h45, place J.-B.-Clément. Retour prévu vers 22h30.

24/10/12 00:55


...

Le quotient familial permet à toutes les familles d’inscrire leurs enfants dans les CLME.

Les adultes bénéficient aussi du quotient familial pour s’inscrire en école d’art.

QUOTIENT FAMILIAL

DES TARIFS À VOTRE MESURE Destiné à toutes les familles campinoises, le quotient familial est applicable sur de nombreux services de la ville comme la restauration scolaire : pour payer selon ses moyens. Faites calculer le vôtre jusqu’au 20 décembre.

«L

e quotient familial est calculé et révisé tous les ans pour toutes les familles campinoises, quelle que soit leur situation personnelle. Il permet de bénéficier de tarifs moindres par rapport au prix réel du service ou de l’activité municipale, en fonction des revenus de chacun », explique Aline Kelleci, chef de service de la régie centrale. Douze tranches ont été établies (de A à L) ; ce large barème correspond aux fourchettes de revenus afin que chacun paye selon ses moyens, au plus juste. Et personne ne paye pour son voisin. Le quotient familial est applicable sur la restauration scolaire (maternelle et élémentaire), les études dirigées, les écoles d’art, les classes découverte, les séjours et le CLME ; il bénéficie aux enfants comme aux adultes. Des justificatifs de ressources sont nécessaires pour calculer le quotient, et un

10-11 CHAMP-ACTU_ok.indd 11

abattement est aussi pratiqué en fonction des charges des familles (voir encadré). Vigilance : si vous ne faites pas recalculer votre quotient familial, le tarif de la dernière tranche, la plus chère, s’appliquera automatiquement.

Un repas à moins de 5 €

Choix fort dans la politique de justice sociale menée par la ville, le quotient familial donne la possibilité à tous les habitants, y compris ceux dont les revenus sont moins élevés, de participer aux services et activités municipales. Grâce à l’application du quotient familial, aucun Campinois ne paie plus de 60 % du coût réel du service ; les 40 % ou plus restants sont pris en charge par la municipalité. Alors qu’un repas à la cantine revient à 8 € (repas, personnel, animation, chauffage, électricité…), les familles payent entre 0,95 et

4,34 € pour la tranche la plus haute. Pour la journée au CLME, les Campinois déboursent entre 4 et 15 € alors que son coût réel est de 44 €. Pour les études dirigées et les écoles d’art, les familles peuvent bénéficier, de surcroît, d’un tarif dégressif en fonction du nombre d’enfants inscrits. « La politique municipale de solidarité atténue les charges de la vie quotidienne, mais l’ampleur des difficultés conduit souvent à une perception insatisfaisante de ces efforts. Un repas à 2 € devient une charge pour les familles… Pourtant la grille tarifaire des restaurants scolaires permet à plus de 6 familles sur 10 de régler moins de la moitié du coût d’un repas », souligne Roger Clouet, directeur général adjoint en charge des Finances. Pensez à faire calculer votre quotient pour maîtriser au mieux votre budget. SOPHIE DURAT PHOTOS DIDIER RULLIER

!

INFOSpratiques Justificatifs pour le calcul du quotient familial jusqu’au 20 décembre : - Dernier avis d’imposition - Justificatif de revenus des 3 derniers mois - Bilan comptable pour les artisans - Dernière quittance de loyer ou avis d’échéance ou tableau d’amortissement (pour les propriétaires) - Attestation de paiement de la Caisse d’allocations familiales de moins de 3 mois - Livret de famille - En cas d’hébergement : ressources et charges du ou des hébergeants - Carte de quotient familial

Où ? À l’accueil enfance de la mairie et dans les annexes : Cœuilly (44, bd du Château), Bois-L’Abbé (14, place Rodin), Plant-Tremblay (164, avenue du Général-deGaulle) et Cités-Jardins (95, avenue de la République).

N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

P.11 24/10/12 00:55


www.champigny94.fr

Journée d’accueil

Téléthon À vos agendas ! À l’appel de l’AFM (Association française contre les myopathies), la municipalité et les associations campinoises se mobilisent pour le Téléthon, à partir du 27 novembre et les 7, 8 et 9 décembre. Plongée,

bridge, concert… le programme 2012 prévoit une quinzaine d’initiatives sportives et socioculturelles. En intégralité sur www. champigny94.fr. Participez, pour faire avancer la recherche !

Solidarité Un Noël pour tous

INSEE Enquête à Champigny

Bienvenue aux Campinois Samedi 17 novembre, les nouveaux habitants sont conviés à une visite de découverte et d’information à travers la ville : pour faire davantage connaissance avec Champigny !

C

ampinois depuis peu, vous n’êtes pas encore complètement familiarisé à la géographie de votre ville, son histoire, ses équipements et espaces publics, ses projets de développement… : la journée d’accueil du 17 novembre est faite pour vous ! Depuis quelques années, la municipalité a instauré une visite en car gratuite destinée aux personnes ayant emménagé depuis peu dans la commune. Le parcours commenté à travers les différents quartiers de la ville permet d’appréhender concrètement l’étendue et les atouts de Champigny, de s’imprégner de ses caractéristiques et de situer ses nombreux équipements sportifs, culturels… En fin de matinée, les participants sont attendus pour une réception en mairie, en présence de M. le Maire, Dominique Adenot. Une pochette leur sera alors

remise, contenant des brochures d’information sur la ville et les structures municipales (mairie, accueil enfance, centres culturels…). Ils y trouveront également une invitation pour un spectacle – choisi dans la saison culturelle – sur une scène campinoise. Un accueil de choix pour rejoindre l’histoire commune des Campinois.

!

BÉATRICE LOVISA

Mercredi 19 décembre, la Ville et le CCAS organisent le Noël de la Solidarité pour les Campinois de moins de 17 ans dont l’un des parents est au chômage ou allocataire du RSA. Au programme : spectacle de cirque à la Bodega Feria, puis goûter et distribution de jouets. Inscriptions du 5 au 23/11 de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h (sauf jeudi aprèsmidi), au CCAS, en mairie. Tél. 01 45 16 40 00, postes 2700/ 2701.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) réalise jusqu’en février 2013 une enquête sur les conditions de travail, dans notre commune. Les ménages interrogés seront prévenus par lettre et informés du nom de l’enquêteur qui viendra se présenter chez eux, muni d’une carte officielle. Réponses anonymes et confidentielles.

Réussite éducative Recherche étudiants

Dans le cadre du PRE (Programme de réussite éducative), l’AFEV 94 (Association de la fondation étudiante pour la ville) recherche des étudiants bénévoles pour parrainer des élèves de 3e du collège Elsa-Triolet. Leur mission : aide aux devoirs, à l’orientation… Il s’agit de consacrer 2 heures par semaine, au domicile du collégien. Contact : 06 29 48 19 12, Pauline. tabard@afev.org.

INFOSpratiques Restos du cœur SAMEDI 17 NOVEMBRE

Trois départs en cars à 9h dans les secteurs Est, Ouest et Centre.

Retours en fin de matinée. Détails dans les documents joints à l’invitation adressée aux nouveaux habitants de 2011-2012.

C’est reparti

Le 26 novembre, les Restos du cœur ouvrent leurs portes à Champigny pour la période hivernale. Pour s’inscrire, rendez-vous dès le 12 à partir de 8h30 à l’antenne locale, située au 131, rue de Verdun. Par ailleurs, vous êtes tous invités à apporter vos dons de nourriture et de vêtements, en particulier pour bébé... Tél. 01 45 16 35 91.

P.12 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 12-13 CHAMP-ACTU.indd 12

24/10/12 00:44


...

!

En France les violences conjugales tuent une femme tous les trois jours. Intolérable.

INFOSpratiques Du 22 au 26 novembre • Du 19 au 26 : exposition « Violences : elles disent non ». Hall de l’hôtel de ville. • Le 22 à 14h : information et échanges « Violences conjugales : une violence pas comme les autres ? », au CDDP, 40 quai Victor-Hugo. • Le 22, 9h-12h et le 23, 9h-12h/14h17h : exposition « Les Magnifiques » : témoignages. Avec l’EDS Champigny centre. • Le 25 : la Mirabal : course, marche et stands informatifs. Parc du Tremblay. Infos : lamirabal.tremplin94@ orange.fr / 01 48 53 77 38 ou en mairie 01 45 16 41 27. Brochure disponible dans les lieux publics.

VIOLENCES À L’ENCONTRE DES FEMMES

INTOLÉRABLE

Du 19 au 26 novembre, Champigny fait écho à la Journée internationale du 25 novembre pour l’élimination des violences faites aux femmes. Par ses actions, elle confirme son engagement pour le respect et l’égalité, et alerte à nouveau.

E

st une « violence à l’égard des femmes, tout acte portant un préjudice physique, sexuel ou psychologique, dans la sphère privée comme dans la sphère publique », définit l’Assemblée générale des Nations unies. Le 25 novembre est la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’encontre des femmes, et la Ville s’associe à cette sensibilisation(1). Car les violences conjugales touchent 1 femme sur 10 en France, tuent 1 femme tous les trois jours(2). Pour Farida Dammene-Debbih, directrice de l’association spécialisée Tremplin94-SOS Femmes, « c’est une vraie question de société. Il faut aider les femmes et travailler en parallèle sur les

12-13 CHAMP-ACTU.indd 13

inégalités hommes-femmes ». Des hommes qui exercent la violence comme moyen de contrôle ; des femmes fragilisées, culpabilisées ; des entourages souvent incrédules. Derrière le vernis de l’apparence sociale, l’agressivité verbale, psychologique et physique, brise les victimes et leurs enfants.

Quitter l’enfer

Des situations destructrices et dangereuses, qui nécessitent de l’aide. « Nous aidons les femmes à identifier la nature de leur relation, à ne plus porter la responsabilité de la violence, à retrouver peu à peu leur intégrité psychique… Chacune va à son rythme et sans jugement», témoigne Farida.

Écouter, rassurer, accompagner, et trouver ensemble les moyens de leur sécurité. D’où l’importance de liens entre la victime et les structures de soutien. « C’est un sujet sur lequel un acteur ne peut agir seul », confirme Véronique Dumortier, chef du service municipal Prévention, Tranquillité publique et Droits des femmes. Celui-ci développe et anime le réseau campinois des violences familiales et conjugales depuis bientôt dix ans. Un réseau pionnier qui met en lien le travail des services municipaux, des associations, de la Police, des avocats, des hébergements d’urgence… Pour aider les victimes à sortir au plus vite de l’enfer qu’est devenu leur

quotidien. «La violence n’est pas une fatalité, les femmes peuvent s’y soustraire, souligne Farida Dammene-Debbih. Et plus l’on sensibilise et communique sur le sujet, plus on les aide à identifier leur situation et à en sortir au plus vite. » Parce que la famille ne doit pas être un lieu de peur, parce qu’aimer est tout sauf abîmer : protégez-vous. BÉATRICE LOVISA 1. Charte européenne pour l’égalité hommesfemmes dans la vie locale signée par Champigny en 2010. 2. D’après une enquête nationale de 2010. Violences conjugales info : 3919, appel gratuit depuis un fixe, lundi-samedi 8h-22h, jours fériés 10h-20h. Tremplin94-SOS Femmes : 01 49 77 52 12, tremplin94@orange.fr. Réseau campinois : www.champigny94.fr/ Santé-droits-solidarité/Droit des femmes.

N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

P.13 24/10/12 00:44


Logement

PAR LAURENCE DOYEN - PHOTOS : DIDIER RULLIER, XAVIER CAMBERVEL

Ici débuteront bientôt les travaux de préparation pour la construction d’un programme de 69 logements locatifs sociaux.

AVIS D’EXPERT « Ce projet renforce les objectifs du programme de renouvellement urbain. Avenue

Salvador-Allende, il marquera l’entrée du quartier et assurera la transition avec les bâtiments existants par un jeu de déclinaisons progressives. Les espaces extérieurs sont organisés pour conforter le fonctionnement de l’espace urbain. Rue Carpeaux, le bâtiment sera minéral et vitré à hauteur de piéton. En intérieur d’îlot, des grilles clôtureront les jardins. »

Marie-Hélène Badia et Didier Berger Architectes

RÉSIDENCE CARPEAUX Fin octobre, les travaux de préparation commencent rue Carpeaux. Cette étape, d’une durée de deux mois, est indispensable pour lancer la construction de 69 nouveaux logements locatifs sociaux, dont 13 réservés pour la Ville. en cours

D

es briques d’un ton orange vif, un enduit de couleur claire : ces deux matériaux caractériseront ce nouveau programme de huit niveaux maximum. L’ensemble se déploie rue Carpeaux, avec un accès depuis la rue. Les logements sont regroupés autour de 3 cages d’escalier donnant sur la rue Carpeaux. Au rez-de-chaussée, halls et locaux communs (poussettes, vélos, motos, collecte sélective) structurent l’accueil. Les locataires auront la possibilité d’utiliser le parking souterrain

P.14 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 14-15 TRAVAUX.indd 14

place Rodin. À l’extérieur, des espaces différenciés multiplient les vues, avec plusieurs espaces végétalisés et une continuité plantée avec l’accès à la place Rodin. Le programme se décline en 5 grands une-pièce, 15 deux-pièces, 17 trois-pièces, 27 quatre-pièces, 3 cinq-pièces, et 2 six-pièces. Un maximum d’ensoleillement est prévu avec des orientations Sud-Est, Sud ou Sud-Ouest. Sur les façades ensoleillées, des jardins d’hiver habillés de métal et de verre alterneront avec des

balcons pour différencier chaque logement. L’isolation par l’extérieur et le choix de matériaux à fort pouvoir isolant, tout comme le parti pris d’un bâtiment compact, garantiront de bonnes performances énergétiques. Qui : Paris Habitat OPH Combien : 8 000 000 hors taxes pour les travaux dont financement Région, État, 1% logement Quand : août 2014

23/10/12 15:54


le chiffre du mois

Renouvellement urbain

971

C’est le nombre de logements construits à la Cité-Jardins. Parmi eux, 169 sont dédiés à l’accession à la propriété.

En bref… Patrimoine

en cours

Réaménagement en cours des espaces extérieurs de la Cité-Jardins.

Salle des mariages Coup de neuf pour la salle des mariages. Peinture fraîche et nouvel éclairage (basse consommation) lui redonneront sa splendeur d’origine. La tapisserie de Jean Picart Le Doux sera elle aussi mise en lumière. En attendant la fin des travaux, les mariages sont célébrés en salle des commissions. Qui : La Ville Combien : 40 000 € TTC Quand : Jusqu’à la fin 2012

Équipement

Élémentaire Albert-Thomas

fait

Touche finale après le ravalement de l’école élémentaire Albert-Thomas. Les lettres métalliques ornant le fronton ont été repeintes dans l’esprit des années 1930, époque de la construction. Le « G » manquant a été recréé en usine et reposé début octobre. Qui : La Ville

Cadre de vie

Lumière !

fait

360 mâts de candélabres ont été repeints en ville. La couleur reprend

Cité-Jardins

Depuis le 10 septembre, la requalification des espaces extérieurs a commencé sur le secteur sud de la Cité-Jardins. Ou comment concilier la valorisation de ce patrimoine ancien et les demandes de ses résidents.

D

ans la suite du renouvellement urbain du quartier, les aménagements extérieurs seront refaits à neuf sur l’ensemble de la Cité-Jardins. Ce chantier intervient après la remise aux normes du réseau d’assainissement. Le réaménagement portera sur les cheminements piétons, les placettes et les aires de

jeux. Les espaces verts seront remplacés, complétés ou restaurés. Une étude plus globale permettra aussi d’optimiser le stationnement. Ces grands principes seront déclinés îlot par îlot, en concertation avec les locataires par le biais de l’Amicale CNL. Rue Charles-Fourier, les travaux devraient durer cinq mois

environ, avec des allées piétonnes terminées pour Noël. Viendra ensuite l’amélioration de l’espace vert dans les cours à l’arrière du square Léon-Blum.

la charte du mobilier urbain : noir en bas, bleu nuit en haut. La peinture protège des attaques chimiques (urines de chien, sel, pluie). Sa vie est ainsi prolongée et l’entreprise prestataire signale systématiquement si un poteau détérioré doit être remplacé. Qui : La Ville Combien : 30 000 € TTC

stationnement pourra être neutralisé ponctuellement ainsi que la file de circulation aux abords du chantier. Qui : le Département Quand : Jusqu’en décembre Combien : 300 000 €

mois pour évacuer les gravats. Qui : Paris Habitat OPH Quand : Jusqu’à la fin décembre

Voirie

en cours

Avenue Roger-Salengro Circulation difficile sur la RD4 entre la rue des Frères-Petit et la rue de Cimetière. De 9h30 à 16h30, des aménagements de sécurité sont en cours, en amont de la future gare de métro du Grand Paris Express. Le

www.champigny94.fr 14-15 TRAVAUX.indd 15

en cours

Logement

en cours

Avenue du 8-Mai-1945 La démolition du bâtiment A suit son cours. La première phase de curage et désamiantage se déroule jusqu’au début novembre : pour enlever les réseaux, les menuiseries et ne laisser que la superstructure du bâtiment. Cette superstructure sera détruite par deux pelles mécaniques durant le mois de novembre. Il restera ensuite un

Qui : Valophis Habitat Combien : 4 423 000 € dont subventions Département, Région, ANRU Durée : 18 mois

École

en cours

Groupe scolaire Anatole-France Les travaux ont commencé depuis avril. Après la démolition de la maternelle 1 et la réalisation des pieux des élémentaires A et B d’août à septembre, les travaux portent actuellement sur les superstructures. Une pose de première pierre est prévue le 7 décembre prochain. Qui : Sadev 94 sous le contrôle de la Ville Durée : Jusqu’au printemps 2015 Combien : 24 786 769 € TTC avec subventions ANRU et autres

N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

P.15 23/10/12 15:54


Avec Appétits & Associés, l’appétit grandit et le confort aussi. ���������

������������ ����� ���� ����

��

   �

�� �x d’�un appe�l lo�ca l)

�    

CNAV APA

(p ri

www.appetits-associes.fr

Les spécialistes des repas de qualité livrés à domicile

- Pompes Funèbres - Marbrerie - Articles Funéraires - Contrats Obsèques

ENTREPRISE

Martins

62, av. Marx Dormoy - RN4 CHAMPIGNY-SUR-MARNE www.roceclerc-cpl.fr

Tél. : 01 47 06 20 87 - Portable : 06 07 31 94 58 14, rue Jean-Villemin - 94500 Champigny-sur-Marne

01 48 80 20 00 - 7J/7

Les Allées Champigny «LA CLOSERIE» PROCHAINEMENT

Un nouveau quartier, pour une nouvelle vie ! Seulement 42 APPARTEMENTS du 2 au 4 pièces Résidence clôturée et intimiste Balcons, terrasses ou jardins

TVA

réduite à

7%

(1) (2)

0805 405 485 N°Vert

Appel gratuit depuis un poste fixe

WWW.LNC.FR

BM Champigny Novembre.indd 2

(3)

veaux Au coeur des nou ents ! projets d’équipem

(1) Le Prêt à taux 0 Plus (PTZ+) est accordé sous réserve du respect de la règlementation en vigueur de la loi de finance 2012 (article 86) - Décret n° 2011-2059 du 30 décembre 2011 relatif aux prêts ne portant pas intérêts consentis pour financer la primo-accession à la propriété. (2) La Closerie fera l’objet d’une demande de label Bâtiment Basse Consommation énergétique, BBC Effinergie auprès de l’organisme certificateur Promotelec, délivré à l’achèvement des travaux. (3) La TVA 7% est accessible, en vue de l’acquisition d’un logement neuf en tant que résidence principale, aux ménages, dans le cadre de la règlementation en vigueur. Sous réserve de respect des conditions d’éligibilité. Plus de renseignements auprès de nos conseillers. Réalisation sakara.fr <http://sakara.fr> - Illustrations : SCENESIS - Architecte : Étienne LENNACK – -Illustrations à caractère d’ambiance dues à la libre interprétation de l’artiste - SCI Champigny les Mordacs - RCS 752 419 29 - LNC - Tour Maine Montparnasse 33, avenue du Maine - BP 18 75755 - Paris cedex 15 - 09/12.

“ PARCE QUE LA VIE EST DÉJÀ ASSEZ CHÈRE ! ”

➨ Ravalement peinture ➨ Isolation thermique extérieure et intérieure ➨ Peinture intérieure et extérieure ➨ Rénovation

ROC-ECLERC

19/10/12 10:00


Foire au troc

Dossier

Des idées plein la fête ! Le week-end du 10 et du 11 novembre, faites la Foire au troc et aux cochons ! Brocante, manèges, ripailles, bonne humeur... Régalez-vous, petits et grands, place Lénine et aux alentours ! À l’honneur cette année, parmi les stands: des producteurs et des associations de l’économie solidaire, et les Rencontres citoyennes pour la jeunesse, évènement local de cet automne. Excellente fête à tous! PAR SANDRINE BECKER PHOTOS XAVIER CAMBERVEL, DIDIER RULLIER, JOGOOD, ANJA.

F

lâner, dénicher la bonne affaire, festoyer, échanger… Quelle raison allez-vous prétexter cette année pour venir faire un tour à la Foire au troc et aux cochons? Pour la 449e édition de cet évènement populaire, le plus prisé des Campinois, la municipalité a fait le plein d’idées nouvelles... Parmi les 450 exposants, particuliers, forains, stands alimentaires et associations : focus sur l’économie solidaire, incarnée notamment par les « circuits courts »(1), outil d’insertion... et espace municipal de parole dédié aux Rencontres citoyennes pour la jeunesse qui se poursuivent jusqu’au 13 décembre… De purs moments à partager tous ensemble!

N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

17-21 Dossier bis.indd 17

P.17 24/10/12 00:57


Des idées

plein la fête !

EN PRATIQUE LES 10 ET 11 NOVEMBRE - Foire au troc et aux cochons du petit matin jusqu’à 19h le samedi et 18h le dimanche, place Lénine et alentours. Circulation modifiée en centreville. À noter, deux stands municipaux, consacrés aux Rencontres citoyennes pour la jeunesse et à l’économie solidaire. - Office de tourisme, 21 rue Joséphine-deBeauharnais. Ouverture exceptionnelle samedi et dimanche de 10h à 18h. Vente sur place du DVD « Champigny d’hier à aujourd’hui ». Partenariat avec l’association des Vignes du coteau de Champigny (stand, exposition, dégustation).

Tournicoti tournicoton… Manèges à sensations et d’antan, pour les petits et les grands !

seulement grâce aux beaux yeux du mammifère... Il a su également s’adapter aux goûts et besoins actuels du plus grand nombre.

Voici donc cinq bonnes raisons de venir faire la foire...

Pour acheter malin à la brocante : fouinez partout et n’hésitez pas à négocier… C’est la règle !

 An 1563. Le roi Charles IX accorde au seigneur de Champigny le droit de tenir une foire. Le bourg accueille de nombreux marchands, dont des éleveurs de porcs... Depuis cette époque, le petit cochon de la foire est resté dans le cœur des Campinois. Des courses folles dans les rues de la ville jusque dans les années 1980 aux petits cochons caressés dans leur enclos bien au chaud, l’animal incarne le charme dautrefois... Mais si l’évènement est aujourd’hui le plus ancien, le plus réputé et le plus fréquenté de toute la région, ce n’est pas

P.18 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 17-21 Dossier bis.indd 18

Chiner et faire de bonnes affaires à la brocante, en centre-ville et sur les quais... Afin de refaire la décoration de l’appartement… de constituer une nouvelle garde-robe pour soi et les petits... d’enrichir sa bibliothèque ou sa collection de livres anciens, de timbres... Ou de dénicher des cadeaux, notamment des jouets, à l’approche des fêtes de fin d’année. Avec près de 400 brocanteurs, vous devriez trouver sans mal. Un coup de cœur ? Allez, craquez ! S’offrir une franche partie de rigolade et de sensations sur les manèges, place Lénine : auto-tamponneuses, tir à la carabine, chevaux de bois, pêche aux canards… Retrouvez aussi toute la magie des fêtes foraines d’antan auprès des marchands de ballons à l’hélium et de la sempiternelle barbe à papa… Un délicieux parfum d’enfance qui fera tourner la tête des petits et des grands !

24/10/12 00:57


Foire au troc

Dossier

3 questions à… Que représente la Foire au troc et aux cochons à Champigny? C’est une tradition populaire depuis près de quatre siècles et demi ! Le rendez-vous de l’échange, du partage, du brassage... de la bonne humeur ! Chaque année, les habitants l’attendent avec beaucoup d’impatience. Pour ces raisons, la municipalité la maintient et tente de la développer, en l’adaptant aux besoins actuels… Au-delà de la fête, ce temps fort suscite un réel engouement économique… Dans un contexte de crise, la Foire au troc et aux cochons permet aujourd’hui à nombre de Campinois de se faire un peu

BELHASSEN BLIMI,

Maire adjoint chargé des Initiatives publiques et de la Vie associative

d’argent pour affronter les fins de mois difficiles, en vidant leur grenier… La vente de crêpes, sandwichs, etc. permet également aux associations locales, dont les subventions baissent, de financer une part de leurs activités. Cette année, la Ville met à l’honneur la jeunesse et l’économie solidaire... La jeunesse, comme l’économie solidaire, sont des questions de société… des priorités à Champigny ! Pour cela, nous voulons aider à en parler, afin de créer une émulation, trouver ensemble des solutions, en leur consacrant un stand spécifique, et en se mettant, en tant qu’élus, à la disposition de tous!

Qui saura résister aux adorables petits cochons, symboles de la foire d’antan ?

Se régaler de ses mets préférés, version sucrée ou salée : crêpes, châtaignes, tartiflette, huîtres, charcuteries et fromages… Ou découvrir de nouvelles saveurs, d’Orient, d’Asie ou des îles. Un vrai festin à déguster aux stands des associations locales et de producteurs régionaux… Et à accompagner d’un bon verre de vin ou d’une boisson chaude... Thé à la menthe ou café ? Rencontrer des acteurs de l’économie sociale et solidaire, à l’occasion du mois national éponyme… Au stand consacré, le service municipal du Développement économique réunit, pour la première fois, producteurs (champagne, vins pouilly et vouvray, miel et pain d’épices…) et associations (lire en pages 20 et 21). Réchauffez-vous devant un bon bol de potage, au bar à soupe… Participez à la tombola et remportez un panier garni... Et achetez directement auprès des producteurs, gage de qualité et d’économie! À découvrir notamment : les cosmétiques bio au lait d’ânesse Téliane, de la plaine des Bordes. Autre façon encore de se rendre acteur de l’économie solidaire: proposez à vos enfants une balade à poney, avec le Ranch Equi-libre,

entreprise d’insertion (plus d’infos sur www. ranch-equilibre.fr). C’est gratuit ! Se divertir, parler de la jeunesse, venir exprimer ses attentes en terme de formation, d’emploi, de logement... Eh oui, les Rencontres citoyennes pour la jeunesse s’invitent à la Foire au troc et aux cochons! Installé sur la place centrale, le stand municipal proposera une floppée d’animations, avec sets hip-hop, DJ, démonstrations de graph... Et un espace de parole ouvert à tous, avec rencontres-débats, projection du film de l’événement... De la soirée de lancement fin septembre à la restitution le 13 décembre, en passant par les huit rencontres dans les quartiers, ce week-end permettra de poursuivre la discussion avec les Campinois, jeunes et moins jeunes, et les élus municipaux (lire notre article en pages 8 et 9). Oyez oyez Campinoises et Campinois, venez nombreux les 10 et 11 novembre faire la Foire au troc, aux cochons & cie, dans la joie et la bonne humeur! 1. Démarche de développement durable visant à expérimenter de nouveaux modèles de fonctionnement de l’économie, tels que le commerce équitable ou l’insertion par l’activité économique.

« Cette année encore, la Foire au troc et aux cochons proposera des animations variées pour tous, avec une nouveauté : les balades à poney du Ranch Equi-libre, entreprise d’insertion qui vient en aide aux jeunes en difficultés… Pour faire la fête en étant solidaire! » MARILYN PORTE Chef du service municipal des Initiatives publiques

N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

17-21 Dossier bis.indd 19

P.19 24/10/12 00:57


Des idées

plein la fête ! Cultiver ses légumes, dans le respect de la nature… Ça donne le sourire à Marie, de l’association Relocalisons.

« Les abeilles sont méthodiques, courageuses... C’est une école pour les enfants. On découvre à leur contact la nature toute puissante… Une façon de donner envie aux nouvelles générations d’en prendre soin ! » VIVIANE JOUAN Association L’Abeille des Bordes

Dans la tradition des foires d’antan, des producteurs, amateurs et professionnels vous invitent les 10 et 11 novembre à venir goûter leurs spécialités. En avant-première, rencontre avec les associations locales Relocalisons et L’Abeille des Bordes...

Des natures solidaires

V

un collectif d’amoureux de la nature… et en particulier à la jeune association Relocalisons. « Grâce au dynamisme de Martine et Evelyne, deux des co-fondatrices, un projet collectif solidaire a vu le jour en partenariat avec le Département, “Une terre pour apprendre” », se réjouit Viviane, apicultrice de L’Abeille des Bordes. « Notre philosophie, explique Martine : nous faisons tout ensemble ! Le projet est basé sur l’entraide, le partage, la sensibilisation, l’insertion, par l’organisation d’évènements, de stages… Petit mot en pasUne terre pour apprendre Mercredi 10 octobre, à 10h. Nous avons ren- sant, tout le monde est le bienvenu ! » dez-vous devant la grange de l’ancienne ferme des Bordes... Il y a encore quinze ans vivaient Le miel et les abeilles ici veaux, vaches et cochons. La campagne à Il pleut, il pleut… Nous chaussons nos bottes seulement quelques minutes de marche à pied et prenons le chemin des ruches des Bordes... du Bois-l’Abbé. Depuis peu, les 40 hectares À l’entrée de la parcelle occupée par Viviane de l’exploitation, propriété du Conseil géné- et six autres apiculteurs amateurs, et leurs ral, ont retrouvé un nouveau souffle, grâce à 800 000 abeilles, réparties dans douze coloins régionaux, pains d’épices, confitures… La Foire au troc et aux cochons vous offre ce mois-ci une bonne occasion de mettre vos papilles en éveil, en venant découvrir et savourer sur les étals de l’économie solidaire, préparés avec l’aide du service municipal du Développement économique, des produits authentiques. Produits, pour certains, élaborés à la mode de chez nous, comme ceux proposés par Viviane, Martine et Evelyne…

P.20 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 17-21 Dossier bis.indd 20

nies, nous ne résistons pas à la tentation de nous agglutiner autour de la ruche pédagogique. « Cet outil nous permet de faire découvrir, en toute sécurité, la vie des insectes dans leur intimité et d’expliquer les principes de fabrication du miel, de la cire et de la propolis(1), explique Viviane. Piquée d’abeilles depuis sept ans, la passionnée se rend ici deux à trois fois par semaine pour prendre soin de ses protégées... Si le miel vient à manquer par temps froid, nous leur donnons du sucre. Le but n’est pas seulement de récolter mais aussi de participer à la pollinisation. » Lors des évènements, tels que les fêtes de la Saint-Jean ou des Moissons, l’association vend du « mille fleurs », du pollen... et les fameux gâteaux au miel de Tata Viviane! Alicia, la petite fille qui l’accompagne, en raffole. Des délices au goût naturel idéaux pour sensibiliser les futures générations. Son projet, dès 2013 :

24/10/12 00:58


Foire au troc

Dossier Le mois dernier, distribution de fruits et légumes, avec l’association « Du champ à l’assiette », à Champigny.

Zoom sur… En circuits courts Depuis une dizaine d’années, les « circuits courts », vente directe du producteur au consommateur, se développent en France. Pour les aider à mieux se faire connaître, la Foire au troc et aux cochons accueillera les 10 et 11 novembre, sur son stand dédié à l’économie solidaire, deux associations locales : - « Circuits courts » lutte depuis les années 70 contre la malbouffe « en mettant en relation l’expérience, la tradition, le savoir-faire et le bon-goût », explique sa présidente, Marie-Claude Thiery. Sur ses étals: du miel, du foie gras, du vin... E-mail; contact@circuits-courts. com, Internet: www.circuits-courts.com. - Paniers de fruits et légumes, viandes... « Du champ à l’assiette » apporte depuis 2009 son soutien à une agriculture paysanne de qualité. « Notre objectif, précise Alain Charmasson, de l’association, est de diversifier nos circuits, pour des producteurs plus proches et bio. » E-mail : duchampalassiette@yahoo.fr.

s

Miel, propolis, pollinisation… Les abeilles sont nos amies à plus d’un titre ! Pour les apiculteurs des Bordes, un message à faire passer…

organiser des visites pédagogiques pour les des arbres fruitiers sauvages. Car « pas quesécoles. Une envie partagée, parmi d’autres, tion d’y toucher !, insiste Evelyne. On doit faire avec la nature et non contre ! » Aspect avec Relocalisons... convivial : les adhérents se partagent 80% de la récolte et déjeunent souvent ensemble. Le Relocalisons ! Il est 12h. Nous laissons les abeilles à leur reste est vendu aux habitants, à qui l’associatravail et nous rendons sur la parcelle de tion ouvre grand sa clôture… et envisage, dès l’association campinoise Relocalisons, inau- que possible, de proposer des cours pour réapgurée l’an dernier avec l’aide de la Ville. prendre à cuisiner les légumes de saison. En Deux hectares de terre alloués gratuitement attendant, venez rencontrer Martine, Evelyne, par convention par le Conseil général sur Viviane et les autres les 10 et 11 novembre, à lesquels une vingtaine d’adhérents jardinent la Foire au troc et aux cochons ! collectivement en permaculture(2) des légumes. - Relocalisons, tél. 01 45 16 33 25/06 86 78 18 23, Sur l’une des buttes, Marie, la Parisienne du e-mail: relocalisons@free.fr, Internet: www.relocalisons.org. également sur le projet de la Plaine des Bordes, groupe, 80 ans, ôte les mauvaises herbes… Infos « Une terre pour apprendre ». « Attention !, s’amuse-t-elle. Aujourd’hui, on - L’Abeille des Bordes, tél. 06 99 69 22 65, parle de plantes adventices : indésirables là e-mail: alainvivi@aol.com. où elles se trouvent... » Ici et là, sur une butte 1. Résine végétale aux vertus thérapeutiques, produite par les 2. Système qui s’inspire de la nature, visant à obtenir ou sous la paille: des pommes de terre, des abeilles. une production abondante de nourriture et d’énergie pour courges, des tomates, de la menthe au milieu satisfaire les besoins locaux.

« L’objectif est de permettre aux 120 000 habitants des quatre communes de la Plaine des Bordes de s’approprier cet incroyable patrimoine naturel, de leur faire prendre conscience de tout ce dont nous disposons juste à côté de chez nous ! » MARTINE TIRAVY Association Relocalisons

N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

17-21 Dossier bis.indd 21

P.21 24/10/12 00:58


LA QUALITÉ EST NOTRE FORCE DEPUIS 27 ANS FENÊTRES VOLETS BATTANTS VOLETS ROULANTS PORTES D’ENTRÉE PORTES DE GARAGE

U et PVC DESIGN CONTEMPORAIN AL RS EU UL CO LARGE GAMME DE FABRICATION SUR MESURE E SÉCURITÉ À TOUTE ÉPREUVONIQUE PH ISOLATION THERMIQUE ET LES AB CL CY RE S PRODUIT NOS MENUISERIES RÉPON

DENT AUX CRITÈRES D’EXIG

ENCE DES BÂTIMENTS DE

FRANCE

FABRICANT FRANÇAIS - PRIX DIRECT D’USINE* POSE ASSURÉE PAR NOS SPÉCIALISTES AGRÉÉS SALLE D’EXPOSITION POSSIBILITÉS DE FINANCEMENT - PRODUITS ÉLIGIBLES AU CRÉDIT D’IMPÔT ET AU PRÊT À TAUX 0%** 'ENVIRONNEMEN

T

BIEBER PVC PARIS

BM Champigny Novembre.indd 3

Fax 01 64 21 80 41

www.bieber-pvc.com

UN

E EN

EU

SE

Tél. : 01 64 21 80 40 bieberpvc.claire@gmail.com

DE L

ZAC des Tuileries - 26, rue de l’Ormeteau - 77500 CHELLES TREPRISE RESPECTU

LaMineBleue 03 88 01 21 13

* usine à Diemeringen (67430) ** selon loi de finances en vigueur

19/10/12 10:00


www.champigny94.fr Bords de Marne Réouverture dominicale

Après la Foire au troc et aux cochons, qui se déroule le week-end des 10 et 11 novembre, la Ville suspendra la fermeture des berges de la Marne à la circulation le dimanche de 10h à 18h. Cette décision courra jusqu’au printemps, dans une période où les activités de plein air sont réduites en raison de la météo. Pour que les promenades dominicales restent néanmoins agréables pour tous les usagers, il convient de lever le pied. Automobilistes, cyclistes, rollers, pensez-y !

Cadre de vie Attention aux branches !

Jardiniers, attention, les branches d’arbres et arbustes ne doivent en aucun cas empiéter sur la voie publique ni se mêler aux fils électriques. Sachez que d’après la réglementation en vigueur votre responsabilité est engagée en cas d’accident. Alors, pensez à couper !

Géothermie Permanence

Jeudi 15 novembre, de 16h à 18h, l’Etablissement public campinois de géothermie propose une permanence d’information. Cette séance est ouverte aux locataires du Bois-l’Abbé et des Mordacs qui sont chauffés par cette énergie renouvelable. Vous pourrez venir vous informer sur votre facture, mais aussi vous renseigner sur le fonctionnement de cette ressource naturelle. Plus d’infos au 01 45 16 42 11 ou 42 22.

Ayant fait le choix d’entretenir ses espaces publics avec « zéro pesticides », la Ville développe une politique innovante que les fortes intempéries de ces derniers mois l’ont amenée à adapter.

Désherber au naturel CADRE DE VIE

U

n pesticide est une substance chimique toxique utilisée en jardinage ou agriculture pour éliminer des organismes nuisibles aux végétaux. On en retrouve sous formes de résidus dans l’air, dans l’eau et les sols, qui persistent plus ou moins longtemps selon la nature du produit et de l’environnement. Principe de précaution La Ville s’est engagée depuis 1997 dans une lutte contre la pollution par principe de précaution pour ses habitants, par principe de prévention pour les agents. Depuis trois ans, les jardiniers n’utilisent plus non plus de désherbant chimique. Ils ont opté pour le désherbage manuel(1). Les alternatives comme l’eau chaude ou le brûlage ont été écartées en raison de leur impact écologique négatif tel que la production de gaz à effet de serre et les risques pour les agents. Fortes intempéries « La végétation spontanée se glisse dans les moindres fentes, le long des clôtures, autour des

arbres, entre le trottoir et la voirie, sur un trajet de 150 km, explique Jean-Louis Joncheray, directeur du Centre technique des infrastructures en mairie. Les deux premières années sans désherbant ont donné des résultats encourageants, mais en 2012, nous avons été piégés. Depuis début avril, il a pratiquement plu le double des normales saisonnières. Les herbes folles ont poussé de manière très rapide à travers la ville. » Solutions adaptées Pour remédier à la situation, la Ville s’est mobilisée. Les agents travaillant aux espaces verts, au nettoiement et dans les unités territoriales ont désherbé manuellement, aidés par 2 saisonniers pour les cimetières d’avril à octobre et 6 autres pour le désherbage à travers la ville en juillet-août. Trois balayeuses munies de balais désherbeurs sillonnent les rues tous les jours.Des matériels de type débroussailleuses sont en cours d’expérimentation. LAURENCE DOYEN, DESSIN CHRISTOPHE BESSE

en chiffres • 60%

de l’eau pompée en Valde-Marne dans les captages d’alimentation en eau potable présentent un dépassement de la norme autorisée pour les pesticides.

• 100 000 € C’est le prix à payer pour traiter 1 kg de pesticides répandus dans l’eau. Le traitement est assuré par les usines d’eau potable et se répercute directement sur la facture de chacun !

1. La démarche municipale est en cohérence avec le Plan bleu du Val-de-Marne, réunissant des acteurs engagés pour la préservation de l’eau. Champigny est montrée en exemple au sein du Syndicat Marne Vive, venu découvrir les modes d’entretien naturel des bords de Marne, le 31 mai dernier.

NUMÉROS PRATIQUES Veolia eau (ex-Générale des eaux) : 0 811 900 900 - EDF : 0 810 010 333 - GDF : 0 810 800 801 - Dépannage : 0 800 473 333 (gaz) et 0 810 333 194 (électricité) - Déchetterie municipale : voie Sonia-Delaunay - Pour tout renseignement sur la collecte sélective des déchets : 0 805 700 500 (numéro Vert) - Appel gratuit depuis un poste fixe (du lundi au vendredi). N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

23 infos citoyens.indd 23

P.23 21/10/12 22:30


L’événement

JOURNALISTES RÉFÉRENTS QUARTIERS : Bois-l’Abbé/Cœuilly : Emmanuelle Palasset – 4-Cités/Simonettes : Sandrine Becker – Centre-ville/Coteaux : Sandrine Becker – Cœuilly/Village parisien : Laurence Doyen – Maroc : Sophie Durat – Mordacs/Cœuilly : Laurence Doyen – Plateau : Laurence Doyen – Plant/Tremblay : Sophie Durat - PHOTOGRAPHES : Didier Rullier, Jogood, Xavier Cambervel, Anja.

Les travailleurs de l’Esat Pierre-Souweine sont chargés par la Ville de l’entretien des véhicules municipaux.

Parole de

Les Join de

Des travailleurs co m INTERQUARTIERS

EDOUARD PLASENCIA Travailleur de l’Esat Afaser, employé au nettoyage de la voirie dans le quartier de Cœuilly

« Je m’occupe depuis cinq ans du nettoyage de la voirie. J’ai en charge un secteur d’une vingtaine de rues, soit 7 à 10 km par jour. Je dois ramasser les feuilles et les détritus, canettes, papiers, mégots de cigarettes, vider les poubelles, et désherber au printemps. J’aime travailler seul et en extérieur car je suis plus autonome qu’en atelier. »

Du 12 au 18 novembre, la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées met en lumière l’importance du travail comme facteur d’insertion. Une évidence pour Champigny, qui multiplie les partenariats avec des établissements de service et d’aide par le travail (Esat), dont deux sont situés à Cœuilly. PAR EMMANUELLE PALASSET

S

eptembre 2012. Comme tous les ans, les élèves des écoles élémentaires campinoises ont reçu leur pochette de fournitures scolaires, offerte par la Ville. Un utile cadeau de rentrée préparé, pour la deuxième année consécutive, par des usagers du Manoir, un établissement de service et d’aide par le travail (Esat) accueillant des personnes en situation de handicap mental ou psychique. Près de 5 800 pochettes remplies de cahiers, règles, équerres, gommes… adaptées aux différents niveaux scolaires. Pas question de se tromper. « Le conditionnement est une de nos spécialités. Mais cette mission revêt un sens particulier pour nos travailleurs : ils savent

P.24 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 24-25 Quartiers.indd 24

que les pochettes sont destinées aux enfants de la ville, souligne Valérie Keller, monitrice d’atelier. C’est très valorisant pour eux. »

Des travailleurs reconnus

Ce partenariat entre Le Manoir et la Ville n’est pas le premier du genre. Quatorze travailleurs de cet Esat assurent ainsi, à temps plein ou en alternance, le nettoyage quotidien de 50 km de trottoirs dans le quartier de Cœuilly, depuis… 1976. « Travailler sur la voirie réclame de l’autonomie et des notions de sécurité. C’est une mission intéressante car elle rapproche les usagers du travail en milieu “ordinaire” et est source de reconnaissance », note Denis

23/10/12 15:56


les 5 800 pochettes scolaires offertes par la Ville aux enfants des écoles élémentaires campinoises ont été préparées et conditionnées par les usagers de l’Esat Le Manoir.

Depuis 1976, des travailleurs de l’Esat Le Manoir entretiennent au quotidien 50 km de trottoirs à Cœuilly.

Plant/Tremblay Mairie annexe 164, avenue du Général-de-Gaulle > 01 49 83 86 30 Marché couvert (8 h - 13 h) 125, bd de Stalingrad mercredi et samedi

Quatre-Cités/Simonettes Les jardiniers de l’Esat Polangis Joinville entretiennent la haie de la crèche Jean-Effel.

o mme les autres Baccon, chef d’atelier… Reconnaissance, valorisation, intégration par le travail : des objectifs partagés par Martine Berlo, responsable de l’Esat Pierre-Souweine, dont les travailleurs handicapés assurent notamment l’entretien du cimetière de Cœuilly, trois fois par semaine, et le nettoyage des véhicules municipaux : « Nos usagers veulent gagner leur vie, comme tout le monde. Ils ont besoin d’être considérés comme des citoyens à part entière, qui ont des compétences, une force de travail, et qui participent à la vie économique de leur pays. »

Des prestations de qualité

Ces partenariats satisfont les travailleurs handicapés mais aussi les services municipaux concernés. « Pour l’entretien des véhicules municipaux, nous cherchions un prestataire pouvant travailler sur place, avec des produits non nocifs pour la nature. L’Esat Pierre-Souweine a présenté l’offre la plus intéressante », se souvient Jean-Marc Bey, régisseur de l’hôtel de ville. « Pour les pochettes scolaires, le travail est mieux fait qu’avec l’ancien prestataire », remarque Nathalie Voiton à la

24-25 Quartiers.indd 25

direction de l’Enseignement. Qualité des prestations et souci d’agir en faveur de l’emploi des personnes handicapées : autant de raisons qui expliquent la multiplication de ces partenariats ces dernières années, au-delà de l’aspect financier. « Certaines structures employant des travailleurs handicapés sont exemptées de TVA. Mais vu leur taux d’encadrement, leurs services ne sont pas forcément moins chers que leur équivalent privé », explique Jean-Louis Joncheray, directeur du Centre technique des infrastructures. « La Ville s’implique au plus près des besoins des travailleurs handicapés, notamment à travers les conseils de vie sociale des deux Esat, dont je suis membre », ajoute MarieOdile Dufour, adjointe à la Santé et au Handicap. Champigny a une culture humaniste et nous allons poursuivre dans cette voie. » Une perspective intéressante pour Martine Berlo : « Nous pouvons intervenir dans de nombreux domaines, mais les entreprises ne sont pas toujours au fait de nos compétences. Travailler pour la Ville peut nous aider à gagner en visibilité. »

!

INFOSpratiques

Mairie annexe 95, avenue de la République > 01 48 81 82 65 PMI 37 bis, rue Karl-Marx > 01 47 06 00 33 Coordinateur social Yves Hemmen > 06 16 82 34 44 6, rue Germinal Point rencontre infos jeunes 6, rue Germinal > 01 48 81 44 65 Marché (8 h - 13 h) Boulevard Gabriel-Péri jeudi et dimanche

Maroc/Fourchette/ Polangis Mairie annexe 164, avenue du Général-de-Gaulle > 01 49 83 86 30 Marché couvert (8 h - 13 h) 125, bd de Stalingrad mercredi et samedi

Cœuilly/Village parisien Mairie annexe 54, boulevard du Château > 01 48 80 82 72 PMI 8, rue de l’Abreuvoir > 01 55 98 11 40 Bibliothèque Gérard-Philipe 54, boulevard du Château > 01 55 98 29 80 Marché (8h-13h) Place de Cœuilly, jeudi et dimanche

Bois-l’Abbé/Cœuilly Mairie annexe 14, place Rodin > 01 48 80 63 04 Bibliothèque André-Malraux 3, mail Rodin > 01 48 80 45 20 PMI 1, place Rodin > 01 48 80 45 49 Coordinateur social à la maison du projet 4, place Rodin Sébastien Patinet > 06 16 82 34 31 Point rencontre infos jeunes 9, square Jean-Goujon > 01 48 80 27 24 Marché (8 h - 13 h) Route du Plessis mercredi et samedi

Mordacs/Cœuilly Point rencontre infos jeunes 22 bis, avenue du 8-Mai-1945 > 01 48 80 22 27 Maison du projet Centre commercial des Mordacs, avenue du 11-Novembre-1918 Coordinatrice sociale Salma Moudjaoui > 06 20 25 79 25

Plateau Point rencontre infos jeunes LCR des Chaloux, chemin des Chaloux > 01 48 81 53 14 Coordinatrice sociale Aurore Chenini LCR Jalapa, 11, rue Jalapa > 06 19 68 67 31

N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

P.25 23/10/12 15:57


En octobre, Le bureau de Poste République était encore en travaux, pour une ouverture début novembre et un meilleur accueil du public.

Plant/Tremblay CIRCULATION

Faites le tour ! Plus de confort pour les oreilles des Campinois aux abords de l’autoroute ! L’opération vise à protéger les riverains des nuisances sonores provoquées par l’A4 par la pose d’écrans antibruit supplémentaires. Ces travaux, engagés par la DiRIF (Direction des routes d’Île-de-France), depuis juillet, se prolongeront jusqu’en décembre prochain. Pour la sécurité des usagers, l’avenue Pierre-Brossolette sera interdite à la circulation entre le numéro 4 et la rue George-Sand : l’accès des véhicules au n° 6 sera maintenu grâce à la mise en double sens de l’avenue Pierre-Brossolette pour les riverains. Bien sûr, la circulation piétonne est conservée.

REPAS-CONCERT

DIDIER RULLIER

Soirée jazz

Impossible de se laisser envahir par la morosité ! Venez réveiller votre enthousiasme et vos papilles lors de la soirée jazz organisée par le restaurant Le Code Bar, samedi 17 à 20h30. Au menu, une formule unique et savoureuse avec entrée-plat-dessert (produits du jour) à 25 euros et un set musical par le groupe Jazz Aclam, en live. Bonne humeur assurée à partager en famille ou entre amis pour se jouer de la grisaille de novembre. Le Code Bar : 09 52 11 95 18 et lecodebar@aol.com 140, avenue Général-de-Gaulle

Quatre-Cités/Simonettes SERVICE PUBLIC

Comme une lettre à La Poste !

A

u 95 avenue de la République, à la Poste, on ne reconnaît plus les lieux… C’est aujourd’hui devenu un bureau moderne et spacieux, centré sur la personnalisation de l’accueil. Disparue la ligne guichet traditionnelle ! Clients et postiers évoluent désormais ensemble. Les espaces, rénovés, sont attractifs et plus faciles d’accès. Service sans attente pour les opérations simples. Conseil complet pour les clients bancaires et professionnels… Depuis quelques jours, la Poste République accueille à nouveau le public. Après cinq semaines de travaux, souhaités par la

Ville, et un investissement de 175 000 euros, le bureau campinois a suivi le nouveau modèle d’accueil et de conseil de l’Enseigne : un véritable espace au service des clients dans lequel le temps d’attente est réduit. Afin de nous guider, toute la signalétique a été repensée et un nouvel îlot a été implanté. Pour des achats rapides : des produits (timbres, emballages préaffranchis…) à disposition immédiate. À l’espace « libre-service » : un éditeur de vignettes d’affranchissement, un distributeur automatique de billets accessible 24h/24 depuis l’extérieur, un autre à l’intérieur… Une nouvelle étape de la réno-

vation urbaine du quartier, après la réhabilitation de l’immeuble Germinal (ludothèque, association Iro-o, coordinateur social), et un service public de proximité amélioré !

INFOS PRATIQUES Poste République 95, avenue de la République. Ouverte de 9h30 à 12h et de 14h à 17h30 (fermée le jeudi après-midi) du lundi au vendredi, et de 9h à 12h le samedi. Pour plus d’infos, composez le numéro unique 3631, de 8h30 à 19h du lundi au vendredi, et de 8h30 à 13h le samedi (appel non surtaxé).

P.26 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 26-27 Quartiers.indd 26

23/10/12 15:57


www.champigny94.fr Maroc/Fourchette/Polangis

Dans sa boutique « À tout cœur », Virginia propose des collections de vêtements et chaussures bien choisies.

SPORT

Un coach rien que pour vous ! La formule déferle et séduit de plus en plus de citadins, motivés par l’envie et le besoin d’entretenir leur forme. Champigny se met au goût du jour grâce à Corinne et Stéphanie, deux coachs sportifs à domicile de « S&C » : une équipe d’athlètes de haut niveau et diplômées d’État. Elles proposent remise en forme, renforcement musculaire pour se tonifier ou perdre du poids, massages, zumba avec des ballons, des appareils comme le TRX pour aborder le bien-être du corps de manière ludique. Chaque programme est personnalisé et s’adresse aux particuliers comme aux entreprises (en groupe). Laissez-vous tenter par leurs séances toniques, en musique ! S&C au 06 63 82 00 20 Séances d’une heure, à l’unité ou forfait. À partir de 50 euros.

SOUTIEN SCOLAIRE

SOS bénévoles !

Parole de

Centre-ville/Coteaux PRÊT-À-PORTER FÉMININ

A-tout cœur !

JOGOOD

A Victime de son succès… ou plutôt de l’extrême utilité de son activité ! L’association « Coup d’pouce » recherche des bénévoles de tout horizon (salarié, retraité, étudiant…) pour assurer les séances d’aide aux devoirs des enfants de primaire, du CE1 au CM2. Les créneaux à pourvoir sont : de 10h à 12h, le mercredi au centre Jean-Vilar, et le samedi à la salle LCR Diderot (180, rue Diderot). Chaque enfant est pris en charge pendant une heure. Joignez-vous à la tribu, partagez votre enthousiasme et votre patience pour aider les plus jeunes ; même pour une heure ou deux ! Contact « Coup d’pouce » : Catherine Fleury au 06 61 64 90 41

u 8, rue Albert-Thomas, comme tous les vendredis après-midi, Nicole – ancienne propriétaire du restaurant L’Abreuvoir – et Danièle et Jean-Pascal – vendeurs à la retraite des anciens magasins Beurel – sont passés faire un petit coucou... Chez Virginia, responsable de la boutique de vêtements « À tout cœur », habitués et visiteurs d’une fois sont accueillis à la même enseigne : comme chez une amie ! Un sentiment créé par la nature muy caliente de la Brésilienne qui, à peine le seuil franchi, vous demande avec simplicité : « Ça va ? » Une personnalité attentionnée qui a su séduire clientes et clients qui ne viennent pas ici uni-

quement pour acheter mais aussi pour discuter, parfois même se confier… Même si Virginia n’est pas avare de bons conseils pour faire son choix parmi les collections de chaussures et vêtements de marques (Guess, Ange, MEParis… ). Des fins de série en promotion à 50% qui, en ces temps difficiles, font le plaisir des aficionados de la mode de tous budgets. Et pour combler les fidèles, dont elle connaît les goûts et les mesures par cœur, les attentes aussi, Virginia n’hésite pas à les prévenir des arrivées, dans la rue, sur le marché, ou par un petit coup de fil. À l’unanimité, son plus bel atout : son grand cœur !

NICOLE

cliente et amie

« C’est un vrai bonheur de venir faire du shopping chez Virginia. Elle a une personnalité incroyable. Elle est charmante, à l’écoute et au service des gens… Une commerçante de proximité comme on les aime ! »

N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville - P.27

26-27 Quartiers.indd 27

23/10/12 15:58


www.champigny94.fr

Bois-l’Abbé/Cœuilly ANATOLE-FRANCE

D’une pierre deux coups Dès cet automne, le groupe scolaire Anatole-France est au cœur de la rénovation urbaine, avec deux initiatives : • Animation au cours de l’année d’ateliers en classe de CM2 et de CLIM, par l’association Urba Consultants, la Ville et le personnel de chantier. • Pose de la 1re pierre des écoles élémentaires A et B le 7 décembre à 17h, dans le cadre de la démolitionreconstruction du groupe.

SOLIDARITÉ

DIDIER RULLIER

Des jouets et des livres

Samedi 17 novembre, deux rendez-vous à ne pas manquer dans votre quartier : • Bourse aux jouets de 10h à 18h, à la Maison pour tous (6, place Rodin). Sur place : des jeux, des jouets, du matériel de puériculture ou de sport pour les enfants, en bon état. Pour participer, deux dates de dépôt : le 10 de 11h à 19h et le 14 de 13h30 à 18h30. Restitution des invendus le 19 de 16h à 21h. • Vente de livres offerts par la bibliothèque municipale AndréMalraux, à la Maison du projet (3, place Rodin). À l’occasion de l’événement « Un Notre monde », organisé par les associations Oxy’Jeunes et Unies pour tous, avec le Conseil général du Val-deMarne, dans le cadre de la Semaine de la solidarité internationale.

Cœuilly/Village Parisien AUTO-ÉCOLE

As du volant «Q

uand un ancien élève m’apprend qu’il a trouvé un boulot grâce à son permis, je me dis qu’on a bien travaillé », sourit Sendes Ben Moussa, gérante de la nouvelle auto-école Coach Permis. Cette monitrice, bientôt 27 ans, a repris l’auto-école du Village parisien et recommencé les cours depuis le 1 er septembre. « Tout comme Gérard, l’ancien propriétaire, je m’investis à fond avec mes élèves. Il ne faut rien laisser passer. » Aidée de son frère Méroine, également moniteur, Sendes fait rouler ses élèves à travers Cœuilly pour s’entraîner aux manœuvres et va jusqu’à Paris pour les préparer à la conduite urbaine «Sendes et Meroine prennent le temps de m’expliquer mes erreurs au volant. Je me sens en confiance avec eux », souligne Ouided Chouaref, élève de l’auto-école.

Le travail en famille est important pour Sendes qui, dès ses 10 ans, tenait la caisse de l’épicerie paternelle. « Il y avait une auto-école juste à côté de chez nous et je savais que je voulais faire ça. J’ai eu mon examen de monitrice du premier coup à 21 ans ! » Depuis, Sendes a travaillé d’arrache-pied pour accumuler ses heures, acquérir l’expérience nécessaire avant de reprendre une auto-école. Prochains défis : ouvrir des cours de préparation au permis moto et former des futurs moniteurs d’auto-écoles.

INFOS PRATIQUES Coach Permis 414, avenue Maurice-Thorez Tél. 01 48 80 16 50 Préparation au permis auto, bientôt moto. Possibilité de cours de perfectionnement en fonction des places disponibles

Sendes et Méroine, de l’auto-école Coach Permis, mettent leurs élèves en confiance.

CIRCULATION Zone bleue

Rue de l’Abreuvoir, le stationnement est désormais limité à 1h30 sur le parking situé à la hauteur du rond-point du Château. Cette zone bleue assure une meilleure rotation des véhicules pour les usagers du centre administratif (mairie annexe, poste, théâtre, PMI, centre de santé ). Cette mesure reste valable tous les jours de 9h à 19h, sauf les dimanches et jours fériés.

P.28 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 28-29 Quartiers.indd 28

23/10/12 17:41


www.champigny94.fr Salma Moudjaoui, nouvelle coordinatrice sociale des Mordacs, s’appuie sur son expérience du travail de quartier et sur l’écoute des habitants.

AGENDA

Prenez date • Vendredi 16 novembre à 18h : inauguration des îlots 1 et 3 par Paris Habitat à l’angle des avenues du 11-Novembre-1918 et 8-Mai-1945. • Du vendredi 23 au dimanche 25 novembre : tombola organisée par le supermarché Franprix pour son 1er anniversaire. • L’équipe de la Maison pour tous s’installe temporairement au 2, place Georges-Marchais. Pour les activités et permanences, voir la plaquette de la MPT ou téléphoner au 01 48 80 96 29.

Mordacs/Cœuilly COORDINATRICE SOCIALE

Tisseuse de liens «J

e suis à fond dans l’action collective. À plusieurs, le travail est plus efficace et cohérent : les moyens mis en commun font faire des économies à chacun. » Salma Moudjaoui, la nouvelle coordinatrice sociale du quartier, persiste et signe. Un moment de partage à Noël, la sensibilisation autour des bornes enterrées, l’information sur le renouvellement urbain seront autant de sujets à traiter pour Salma qui a de l’énergie à revendre.

Après 3 ans de travail au quartier du Plateau, la coordinatrice sociale - Campinoise depuis sa naissance - s’installera aux Mordacs dans les locaux provisoires de la Maison pour tous Youri-Gagarine. « Je travaillerai en complémentarité avec la MPT et tisserai des liens avec les autres structures et les associations. » Cette dynamique s’était avérée payante au Plateau. Avec sa ténacité, son sens de l’humain, Salma y a mené des actions - aujourd’hui

pérennes - en s’appuyant sur le talent des uns et des autres : création de l’association Café des familles, initiative « Café conte, Quartier conte ». « Les Mordacs sont en plein renouvellement, poursuit Salma. Nous sommes aux côtés des habitants pour accompagner le changement. C’est ensemble que l’on avance. Que les habitants porteurs d’un projet collectif n’hésitent pas à me contacter. »

INFOS PRATIQUES Salma Moudjaoui, coordinatrice sociale des Mordacs Tél. 06 20 25 79 25 Permanence à la Maison pour tous Youri-Gagarine lundi de 9h à 12h et mercredi de 14h à 18h

Plateau COORDINATRICE SOCIALE Nouvelle tête

Bienvenue à Aurore Chenini, la nouvelle coordinatrice sociale du Plateau. Elle arrive début novembre pour remplacer Salma Moudjaoui, qui s’occupera désormais du quartier des Mordacs (voir article page 29). Aurore sera joignable au 06 19 68 67 31 et recevra les habitants au LCR de la rue Jalapa.

LYCÉE

Semaine Santé Depuis 4 ans déjà, la Journée mondiale de lutte contre le sida se décline durant une semaine. Du lundi 26 au vendredi 30 novembre, les lycéens seront sensibilisés aux risques du sida. Ils s’informeront aussi sur la contraception, la prévention des grossesses précoces, des maladies sexuellement transmissibles. Cette sensibilisation se déroule en partenariat avec le Bus santé du Conseil

général, le CRIPS (Centre régional d’information et de prévention du sida), le Bus Escale de Villiers, la PMI.

LOTO

À vos grilles ! Vendredi 16 novembre, tentez votre chance au loto proposé par l’association Un plateau pour tous. Vous pourrez gagner un vélo, d’autres lots de valeur et des lots de consolation. Rendez-vous à 19h à la salle du Jeu de Paume au

67, avenue de Cœuilly. Une restauration légère et des boissons seront proposées sur place. Les cartons sont mis en vente au prix de 3 € la pièce, 8 € pour 2 et 15 € les 7.

N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

28-29 Quartiers.indd 29

P.29 21/10/12 22:34


BM Champigny Novembre.indd 4

19/10/12 10:00


Moussa Touré

Repères 1976

Né à Gao (nord du Mali).

1999

Arrive à Champigny. Devient agent de médiation sociale au Bois-l’Abbé.

2001

Reprend l’association La Main dans la main.

2007

Devient intervenant d’action sociale au foyer de migrants de l’AFTAM.

Mars 2012

Début des conflits au Mali. Se rend sur place.

Juillet 2012

Achemine au Mali des médicaments collectés.

M

SOLIDARITÉ

Démocrate

ars 2012. Au nord du Mali, les rebelles touaregs et des groupes islamistes prennent les principales villes de la région. Depuis, ils imposent chaque jour un peu plus leur loi aux habitants, la charia(1)… Un « traumatisme » pour Moussa Touré, l’enfant du pays, aujourd’hui Campinois. Un engagé volontaire dans la défense de la république, de la démocratie, entre ici et là-bas… Né à Gao, en 1976, Moussa passe une enfance heureuse et instruite. Son diplôme universitaire de gestion

en poche, ce fils d’instituteur et d’assistante sociale suit les traces de ses parents, investis au sein d’associations. Il fait la connaissance à La Badegna(2) de jeunes français des quartiers difficiles. « Des liens se sont tissés... » Avec Champigny notamment, pour qui il quitte tout en 1999… Peu après son arrivée en France, Moussa est recruté comme agent de médiation sociale (AMLS) au Boisl’Abbé. En 2001, avec le soutien de la Ville, ll reprend l’association La Main dans la main. Son but :

À 36 ans, le Campinois Moussa Touré est sur tous les fronts. Des jeunes en difficulté de nos quartiers à la crise au Mali, son pays d’origine, l’amour de la démocratie le pousse à agir… Champigny pour la paix, l’intégrité territoriale et la sécurité du Mali(3), à l’initiative de l’UTSF (Union tremplin socioculturelle France). Sur place, il vient en aide, rencontre les associations. À son retour, il témoigne, alerte, appuie son engagement en impulsant avec l’UTSF une nouvelle démarche : « Nous souhaitons agir auprès des autres associations, des élus… pour que le Mali reste au centre de l’actualité ! » Son cri du cœur : « Tous les Maliens de Champigny doivent donner l’exemple, en s’engageant, en venant échanger… Début 2012, alors qu’il s’apprête à Car ce qui se passe là-bas est très s’engager au sein de l’ONG « SOS grave ! Ensemble, nous devons Sahel international », les conflits faire vivre un espoir de paix ! » SANDRINE BECKER PHOTO XAVIER CAMBERVEL éclatent au Mali. Après un séjour en mars, où il vient au secours Loi islamique (traduction approximative, de sa famille, prend le pouls, le (1) sujette à interprétations). Campinois repart en juillet pour (2) Signifie la « fraternité », en malien. Réunion du collectif le vendredi à 18h, au acheminer une partie des médi- (3) local de l’UTSF (1, rue du Bourbonnais). Plus caments réunis par le Collectif de d’infos au 01 55 98 33 81 ou au 06 88 24 37 21. « montrer le chemin aux jeunes, leur faire prendre conscience de la richesse de leur double culture, et redonner confiance aux parents, renforcer les liens familiaux. » Séjour au Mali, troupe de théâtre, formations BAFA… Les projets s’enchaînent, une dynamique est lancée ! « Aujourd’hui, les jeunes, qui ont grandi, me saluent dans la rue. Certains ont pris le relais… Moi, j’avais d’autres projets… »

D.R.

« Faire vivre un espoir de paix ! »

Moussa Touré (en haut au centre), en compagnie de jeunes Campinois, lors d’un séjour au Mali organisé par l’association La Main dans la main, en 2002.

N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville - P.31

31 portrait.indd 31

21/10/12 22:35


www.champigny94.fr

Animations

D.R.

Simone Simon dans « La Féline », de Jacques Tourneur. Sous une apparence anodine se cache… le fantastique.

Parole de…

CINÉMA

Les trois fantastiques Frissons et esthétique se conjuguent à la médiathèque Jean-Jacques-Rousseau du 20 novembre au 8 décembre pour l’initiative sur le cinéma fantastique : une expo et trois projections pour revenir aux sources du genre.

« Cette initiative invite à une découverte du cinéma fantastique à différentes époques avec des films souvent peu connus du grand public : une œuvre comme La Féline est un chef-d’œuvre dont il n’a pas été si simple d’obtenir les droits de diffusion. C’est un film rare. » MARIE DALL’AGLIO,

responsable du fonds cinéma à la médiathèque Jean-Jacques-Rousseau

D

es années 1930 à aujourd’hui, de La Momie de Karl Freund à eXistenZ de David Cronenberg… : le « Fantastique envahit la médiathèque » avec une exposition et un cycle de projections. En écho à la « vampire-mania » actuelle et la révolution numérique qui réconcilient les salles obscures avec le public ado et jeunes adultes, la médiathèque ouvre le champ sur un genre qui est apparu avec le cinéma muet, avant son essor dans les années 30 et ses monstres cinématographiques comme Dracula et Frankenstein. « Nous avons choisi de montrer un cinéma fantastique sans effets spéciaux, très esthétique et inquiétant, qui suggère et s’interdit de

visualiser l’objet de la terreur », indique Marie Dall’Aglio, responsable du fonds cinéma à la médiathèque Jean-Jacques-Rousseau. Du 20 novembre au 8 décembre, une exposition sur l’histoire du cinéma fantastique racontera les films dans leur contexte. À découvrir aussi, trois projections de films clés qui ont marqué l’histoire du cinéma fantastique et qui s’adressent à un public adulte : La Féline de Jacques Tourneur (1942), Le Portrait de Dorian Gray d’Albert Lewin (1945) et Morse de Tomas Alfredson (2008), grand prix et prix de la critique du 16e Festival du film fantastique. Hors des codes et du folklore « qui fait peur », c’est la

montée progressive de la terreur, l’utilisation du hors champ, des ombres et lumières qui jouent de la suggestion et de l’étude des caractères pour créer l’angoisse. Magistrale démonstration dans La Féline, fascinant bijou en noir et blanc qui s’adresse à l’imaginaire du spectateur. Pour cette projection exceptionnelle, Christophe Champclaux, spécialiste du cinéma fantastique, présentera le film et animera un débat sur le genre. De quoi renouveler les sensations. SOPHIE DURAT Entrée libre et gratuite. La Féline, vendredi 23 à 18h30 ; Le Portrait de Dorian Gray, vendredi 30 à 19h et Morse (interdit aux moins de 12 ans) vendredi 7 décembre à 19h.

P.32 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 32-33 Loisirs.indd 32

21/10/12 22:36


Sports

À l’APAC, Francisco Araujo a laissé en héritage un esprit familial, tourné vers la formation des jeunes.

FOOTBALL

L’APAC : le douzième homme Bien qu’orpheline de Francisco Araujo, son mythique dirigeant décédé cet été, l’Association Portugais Academica Champigny (APAC) a entamé une nouvelle saison avec ambition.

C

omme un dernier cadeau d’adieu. Fin septembre, l’équipe fanion de l’Association Portugais Academica Champigny (APAC) jouait un quatrième tour de Coupe de France face à Villemomble. En dépit de sa défaite face à cette équipe évoluant en quatrième division nationale (CFA), le niveau atteint aurait ravi le passionné du ballon rond qu’était Francisco Araujo. Ce mythique dirigeant, surnommé Torres quand il vivait dans le bidonville de Champigny dans les années 60, en référence à un attaquant du Benfica Lisbonne, s’est

RÉSULTATS Judo

Le 22 septembre à Porec (Croatie), Amélie Guihur a décroché la médaille d’argent des

éteint le 31 août dernier. Il avait 65 ans dont quarante passés au service du ballon rond. « Il avait le foot dans la peau, se souvient Joao Da Costa, un proche. Il aimait aider les gens, faire des choses. Il ne comptait pas son temps pour le club. » L’Academica Champigny est né en 1971 de la volonté commune de trois amis, dont Torres. Après avoir été rattaché à la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT), le club s’est inscrit en Fédération française de football pour grandir et créer des équipes de jeunes. La saison dernière, 270

Championnats d’Europe Champigny. Avant de chez les moins de 52 kg. remporter deux victoires successives, le 13, 35 à 29 contre Vitry 2, à Hand-ball l’extérieur, et le 20, 27 à Le 6 octobre, l’équipe

seniors 1 masculin

du RSCC a perdu 30 à 33 contre Serris 2, à

26 contre Tremblay 3, à domicile. Les joueurs campinois sont ainsi placés 7e sur 14 au classement.

Retrouvez toutes les infos sur Internet

www.champigny94.fr

Parole de…

licenciés dont 160 jeunes garnissaient les rangs d’un club devenu l’Association Portugais Academica Champigny (APAC) après la fusion avec l’équipe des Portugais de Champigny en 2000. Modeste association sportive, l’APAC s’appuie sur sa convivialité et son esprit familial pour perdurer. Beaucoup de mamans de joueurs aident ainsi au fonctionnement ; la buvette est ouverte sept jours sur sept au stade ou au club où trônent « Le club était toute la vie les trophées et photos, témoins de mon père. Il y a passé d’une riche histoire. Aujourd’hui, c’est David Rodrigues qui reprend beaucoup de temps et nous a le flambeau avec ambition. « Je transmis le virus du football souhaite faire prospérer le club à mes frères et moi. Il était du mieux possible, le faire grandir et atteindre la première division, passionné par le foot. On peut indique le nouveau président. » même dire qu’il était “ marié ” Voilà un programme qui aurait avec. » sûrement plu à Torres. FERNANDO ARAUJO, vice-président et responsable des STÉPHANE LANTON PHOTO XAVIER CAMBERVEL jeunes (ici aux côtés de son père) N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

32-33 Loisirs.indd 33

P.33 23/10/12 15:46


DIDIER RULLIER

www.champigny94.frw Culture

« Schneck blues », en décembre. Un duo de clowns qui rencontre un acrobate sur cycle…

Lecture

Poésie au salon

En écho à la pièce Quand m’embrasseras-tu ?, programmée le dimanche 2 décembre, autour des textes du poète palestinien Mahmoud Darwich, le théâtre Gérard-Philipe propose aux Campinois des lectures à domicile. Entre le 15 et le 30 novembre, réunissez au minimum 12 personnes pour recevoir une comédienne qui lira des œuvres du poète chez vous. Prenez rendez-vous au 01 48 80 96 28.

Appel à don

Larguez les valises ! Votre valise est vieille et moche ? Elle vous encombre et vous avez envie d’un nouveau sac de voyage ? Recyclez vos bagages(1) ! L’EHPAD et l’école d’arts plastiques Claude-Poli récupèrent vos valises, style ancien ou contemporain, dans le cadre d’un projet commun. Déposez vos trésors avant le 15 novembre à l’EHPAD, 21 rue des Hauts-Moguichets. Renseignements : M. Loutski au 01 55 98 05 98. 1. Les valises ne pourront pas être restituées après utilisation.

D.R.

ANJA

« Hors piste, histoires de clowns à l’hôpital », moment fort du parcours clown, à noter dans votre agenda de février.

SPECTACLE

Espèces de clowns !

En six spectacles, le théâtre Gérard-Philipe fait le clown pour les familles campinoises : un parcours en six façons de sourire, de s’étonner, de s’émouvoir aussi. Un voyage aux mille éclats… de rire.

C

’est l’univers du cirque qui lui a donné son terrain de jeu de prédilection : le clown fait partie de chaque enfance et des grandes sorties familiales. Qu’on les aime fantasque, musicien, acrobate, gaffeur ou poète, en auguste ou en clown blanc, leurs postures comiques accrochent le cœur des petits et des grands. Traditionnels ou contemporains, grimés ou à visages humains, ces personnages universels font, cette saison, le show à Champigny… à leur manière. « Imaginé avec le concours d’Alain Gautré, clown et dramaturge, le parcours clown donne matière à faire découvrir plusieurs tonalités et touche un public varié d’enfants, d’adultes et d’habitants non francophones.

P.34 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 34-35 Loisirs.indd 34

C’est une sortie, comme une fête, qui va surprendre car ce ne sont pas des clowns d’anniversaire : chaque artiste a son propre univers », explique Véronique Lécullée, directrice du théâtre Gérard-Philipe. Du duo théâtral et feutré de La Curiosité des anges en octobre aux propositions de Noël avec le CircoLoto (les lots sont vivants !) ou Schneck blues, un trio de fortes personnalités assez déjanté, le rire s’installe en fil rouge. Certains spectacles seront l’occasion d’ateliers enfant/ parent, d’expositions en complément, notamment, du spectacle Hors piste, une création cocasse et émouvante avec le soutien de la Ville, qui aborde le rire médecin et les clowns à l’hôpital. La « saison

clown » se clôturera avec Jamie Adkins et son Circus incognitus : un show XXL et fantastique par un artiste américain qui vient du Cirque du Soleil. Reste à succomber à cette brassée de bonne humeur contagieuse et à aller « au spectacle » !

!

SOPHIE DURAT

INFOSpratiques Retrouvez la programmation du « parcours clown » dans la plaquette de la saison culturelle, également consultable sur le site www.champigny94.fr, rubrique culture.

21/10/12 22:37


Histoire

Repères 1876

ouverture de la gare du Plant, la seule de Champigny

1908

ouverture de l’hôpital auxiliaire n° 120

1914-15

début de l’accueil des soldats blessés

11 novembre 1918 armistice

1939

en chiffre

fin d’exploitation de la gare

1999

destruction de la gare

2006

800

D.R.

décès de Ferdinand Gilson, Campinois et avant-dernier poilu, à l’âge de 108 ans

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

De bon secours

1914-18. Si Champigny a été touchée par la perte de nombreux hommes partis au front, elle a aussi joué un rôle d’accueil majeur pour panser les maux des soldats, grâce à son hôpital auxiliaire et à la gare du Plant.

L

’avenue Jules-Guesde s’appelle alors le boulevard Militaire et les Cités-Blanches font office de champ de manœuvres… Autour de la gare du Plant, ouverte en 1876, du côté de l’actuelle école Joliot-Curie, qui reliait Paris Est à Belfort (actuel RER E) à la ligne Bastille/Brie-Comte-Robert (actuel RER A). Dès le départ, elle est à vocation mixte (militaire et voyageurs), stratégiquement positionnée sur la grande ceinture pour des opérations de manœuvres militaires et de ravitaillement éventuelles. La Grande Guerre éclate et la gare devient un lieu de rassemblement : on y embarque

34-35 Loisirs.indd 35

pour le front, comme Albert Thomas, en 1914 ; on revient du champ de bataille, les blessés sont acheminés à l’hôpital auxiliaire campinois – le numéro 120 –, l’actuelle mairie. Les conditions déplorables des postes de secours sur le front rendent le rapatriement et la prise en charge des hommes en souffrance très urgente : les hôpitaux auxiliaires pullulent à partir de 1914-1915. Orphelinat et école religieuse reconvertis, le dispensaire campinois est fondé en 1908 sous l’égide de la Croix Rouge avec le concours de sœur Madeleine, qui a obtenu son diplôme d’infirmière. Des infir-

mières laïques, des religieuses, des chirurgiens et des médecins le rejoignent. Il accueille des hommes terriblement meurtris, mutilés, aux blessures physiques et psychiques profondes. Face à la stratégie d’armement chimique des Allemands, l’armée française est débordée et peu préparée ; les soldats se protègent avec des chiffons… À Champigny, on entend parfois tonner les bombardements de la « Grosse Bertha ». Ce canon géant très puissant, Ferdinand Gilson, l’avant-dernier poilu, né à Champigny en 1898 et surnommé le « morpion » dans les tranchées, le côtoie de près. C’est à Fontaine-

C’est le nombre approximatif de Campinois morts pour la France. Durant la Grande Guerre, 1 315 000 soldats français âgés de 18 à 25 ans sont morts pour la France et on recense 4 270 000 blessés (handicapés physiques et mentaux).

bleau, alors qu’il prépare les examens pour devenir officier, qu’il apprend la nouvelle de l’armistice, signé le 11 novembre 1918. Il déclarera : « Nous étions comme des condamnés à mort que l’on graciait. »(1) Reste notre mémoire pour alerter les générations futures et l’hommage, chaque 11 novembre, aux nombreux soldats morts pour la France. SOPHIE DURAT

1. Article Le Monde du 9/11/2005

N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

P.35 23/10/12 15:50


Les tribunes libres relèvent de la responsabilité de leurs auteurs

OPPOSITION MUNICIPALE

OPPOSITION MUNICIPALE

Nicole RONDEAU CONSEILLÈRE MUNICIPALE

OPPOSITION MUNICIPALE

Alain CHEVALIER CONSEILLER MUNICIPAL

Laurent JEANNE CONSEILLER MUNICIPAL

GROUPE DES ÉLUS UMP

GROUPE DES ÉLUS DIVERS DROITE

LA PASSION DE CHAMPIGNY - UNION DE LA DROITE ET DU CENTRE

RETOUR À CHAMPIGNY

9 779

R

C

PAS D’EMPLOIS À CHAMPIGNY : POURQUOI ?

etour de vacances d’une ville de 13 500 âmes et qui en saison estivale dépasse les 45 000 habitants. Pas un papier, pas de déjections canines, pas de détritus dans les rues et sur les trottoirs. Pour éviter les déjections canines, il y a une amende forfaitaire de 135 euros payable sur-le-champ. Des fleurs à tous les carrefours entretenues pas des employés municipaux à temps plein, sans augmentation d’effectifs pendant la saison estivale, donc pas d’augmentation de budget. Vous connaissez cette ville, car nos petits Campinois vont en colonies de vacances dans ce merveilleux site balnéaire. Quel ne fut pas mon désarroi en rentrant de vacances et en retrouvant ma ville. Des rues encombrées de déchets, les pelouses en très mauvais état. Pourtant, il ne faudrait pas faire beaucoup de choses pour obtenir un cadre de vie semblable dans notre ville. Un peu de civisme de la part de tous nos concitoyens campinoises et campinois, ainsi qu’une police municipale active sur le terrain pour aider à préserver un cadre de vie de qualité.

’est le nombre de jeunes entre 15 et 24 ans recensés à Champigny. Pour analyser précisément la situation de la jeunesse, nous devrions compter en plus ceux de la « génération Tanguy » touchés par la crise actuelle. Pour autant nous n’avons que les statistiques de l’INSEE de 2009 : - 4 900 jeunes sont étudiants - 2 900 ont un emploi - 2 000 soit 20 % de cette tranche d’âge sont chômeurs à peine arrivés à l’âge adulte. Cette situation est intolérable, que faire ? Certainement pas d’organiser encore de nouvelles rencontres citoyennes à grand renfort de communication : un film, 6 recrutements, 300 personnes interviewées, 50 figurants, une réunion de lancement, 8 réunions de quartier et une réunion de restitution en décembre… Monsieur le Maire a revêtu son habit de Merlin l’enchanteur, et je le cite, « il veut recueillir les avis, les propositions, les suggestions pour permettre à chaque jeune de réussir » ! Alors que 250 000 élèves quittent le système scolaire sans diplôme chaque année, remplir une salle ne permet pas de trouver une solution. Nous avons assisté à la présentation, mis à part le film un peu niais où l’on interroge un jeune qui veut remplacer le président de la RATP et celui qui veut devenir chocolatier parce qu’il aime le chocolat… la méthode est condamnable car la municipalité veut faire croire qu’elle s’occupe de l’emploi des jeunes alors qu’elle n’a aucune solution concrète à proposer. Son objectif est de souffler sur les braises, pour attiser le feu et pousser la jeunesse et ses parents à revendiquer. A-t-on fait preuve d’analyse pour comprendre la situation campinoise ? A-t-on expliqué comment la gestion communiste depuis 60 ans a plongé les jeunes habitants des grands ensembles dans le désarroi ? A-t-on essayé de mettre en place des solutions dans notre propre ville ? Le maire ne se préoccupe pas du taux déplorable de réussite au bac, pas plus qu’il ne se remet en question quand il a fait fuir les entreprises avec des impositions record. Sachez que le taux d’emploi à Champigny n’est que de 0,57 : le plus faible des communes qui nous entourent. Fontenay-sous-Bois par exemple, obtient un taux d’emploi de 1,02, c’est-à-dire qu’il y a plus d’emplois dans cette commune que d’habitants en âge de travailler… Quel que soit le sujet le maire est dans l’incantation, pas dans les solutions. Pour le bien de tous, il faut mettre fin à ce système politique d’une autre époque et appeler une équipe dont l’action sera tournée vers le résultat.

A

lors que la crise économique européenne dure, que notre vieux continent est à la peine face aux puissances émergentes, les responsables politiques français nationaux et locaux tiennent des discours volontaristes décalés face à la situation actuelle. L’économie a pris le pas sur la politique. Il ne suffit pas de créer un ministère de la parole rebaptisé du redressement productif pour changer la situation de Peugeot-Citroën à Aulnay. L’État ne peut pas tout et ne doit pas être un pompier pour les entreprises en difficulté, mais le stratège de notre industrie pour garantir nos emplois actuels et créer ceux de demain. Une partie de la gauche, dont les communistes d’extrême gauche, considère les chefs d’entreprise comme les ennemis de la société. À Champigny, lors de la rédaction du PLU (Plan local urbain) en 2006-2007, le maire avait défini deux priorités : la création d’emplois et la construction de logements. Six ans plus tard, le bilan du maire d’extrême gauche est simple : des centaines de nouveaux HLM, pas d’emplois nouveaux et une volonté de faire partir les entreprises comme la société Dumoulin. Les seuls emplois qu’il a pu annoncer sont ceux du centre technique du Grand Paris Express décidé par Sarkozy. Le maire, notre Mélenchon local, veut ainsi revoir le PLU pour accentuer la construction et faire deux fois plus de HLM. Pour les entreprises rien de plus, alors qu’il n’a rien fait. Les discours du maire face aux jeunes campinois pour dire qu’ils doivent exiger un CDI auraient du sens si Champigny était une ville dynamique. Nous avons les pires communistes, ceux de Fontenay et de Villejuif ont attiré la Société générale, BNP Paribas, AXA et le Crédit lyonnais, plus de 15 000 emplois, le maire de Champigny lui passe son temps à taper sur les entreprises, et notamment les banques. Il est vrai que le seul compte d’exploitation que le maire a eu sous sa responsabilité, c’est celui du Studio 66. Résultat : 5 millions d’euros de pertes pour notre commune et des emplois en moins. Champigny est à 0,5 emploi par actif, 40 % de moins que la moyenne des autres villes de l’est de la région parisienne alors que nous disposons d’espaces non construits. La première priorité municipale doit être d’attirer des entreprises, donc des emplois et des impôts locaux afin d’améliorer le cadre de vie de tous les Campinois.

P.36 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 36-37 Tribuneslibres.indd 36

23/10/12 16:00


MAJORITÉ MUNICIPALE

MAJORITÉ MUNICIPALE

Maria-Isabel FLORES RACMACHERS MAIRE ADJOINTE

MAJORITÉ MUNICIPALE

François COCQ CONSEILLER MUNICIPAL

Christian FAUTRÉ MAIRE ADJOINT

GROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES

PARTI DE GAUCHE

GROUPE DES ÉLUS COMMUNISTES ET RÉPUBLICAINS

LA VIOLENCE DE GENRE

VENTE À LA DÉCOUPE

L

L

POUR UNE RÉFORME TERRITORIALE UTILE AUX HABITANTS

a violence à l’égard des femmes demeure l’un des obstacles majeurs à la réalisation des droits humains dans le monde entier. Celle-ci peut prendre plusieurs formes : physique, psychologique, sexuelle et économique. Elle touche les femmes de toutes origines et conditions sociales. Encore en France une femme sur dix est victime de violences et le coût global, selon une enquête européenne, s’élèverait à 2,5 milliards d’euros par an. Comment peut-on transformer la violence faite spécifiquement aux femmes en respect et liberté ? Une des difficultés dans la mise en œuvre de politiques efficaces pour combattre la violence à l’égard des femmes est de comprendre les causes profondes et d’effectuer de réelles recherches. Ces causes sont enracinées dans des constructions sociales de rôles qui tendent à normaliser et reproduire des relations de domination et de violence entre les sexes. Il faut établir un dialogue permanent entre les chercheurs, les professionnels de tous les secteurs concernés, les associations et les citoyens pour prévenir et arriver à éradiquer cette violence par des politiques de plus en plus ciblées. En outre, il est indispensable que les différentes actions concernant la protection des victimes, la prévention des violences et la responsabilisation de l’ensemble de la société soient vraiment mises en œuvre, ce qui n’a pas été fait sous le précédent gouvernement sous différents prétextes. L’engagement et le travail que réalise de longue date la municipalité se concrétise par la réflexion et les actions menées conjointement sur le terrain entre le « réseau de violences intra-familiales » et les services municipaux. Les principaux axes sont l’amélioration des connaissances des violences faites aux femmes pour mieux les prévenir, la formation des professionnels concernés, la sensibilisation de l’ensemble des Campinois, en travaillant également avec des interlocuteurs au niveau départemental. Nous attendons beaucoup de l’engagement du gouvernement et de sa ministre des Droits des femmes. Ils ont su rapidement résoudre le vide juridique provoqué par le Tribunal constitutionnel, en faisant adopter la nouvelle loi sur le harcèlement sexuel. L’espoir renaît, pour les élus(es) socialistes et toutes les femmes, avec la création, le 30 septembre 2012, du Comité interministériel aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes.

e gouvernement se prépare à poser un acte III de la décentralisation. Masqué derrière une pseudo-concertation, celui-ci serait déjà bouclé selon la ministre Lebranchu. Cet acte III conditionnera les politiques des collectivités territoriales. En tant que Campinois(es) mais d’abord en tant que citoyens(nes), nous sommes directement concernés. Car le choix de l’organisation institutionnelle d’un pays n’est jamais neutre. Il résulte de la volonté des gouvernants de trouver la solution la plus efficace pour appliquer leurs politiques. En France, notre mode d’organisation, c’est le cadre républicain. C’est lui qui nous permet de résister aux potions libérales de Bruxelles et au règne des marchés. Mais l’acte III risque de tout saborder. Il entend décliner l’austérité au niveau des territoires. Fidèle au pacte budgétaire européen ratifié par les socialistes et la droite, l’acte III comprimerait les investissements publics au détriment de la relance. Sarkozy avait imposé la RGPP et les métropoles, Ayrault enchaîne à coups de gel des dotations, compression de personnels, règle d’or et soumission des budgets à la commission européenne. Serait aussi créé un Haut conseil des territoires pour que dialoguent les élus locaux et l’État, une oligarchie locale en somme ! L’acte III rompt avec l’égalité républicaine et l’intérêt général. Il vise à formater notre pays pour s’inscrire dans le cadre institutionnel européen et répondre à la mise en concurrence. Le développement économique serait ainsi confié aux Régions. La République ne serait plus une et indivisible mais deviendrait alors un agrégat de territoires en compétition en l’absence de grandes lois cadres, porte ouverte au dumping social intranational. La décentralisation sert une fois de plus de prétexte à la braderie du bien commun. D’autres pistes pourraient pourtant être envisagées, construites avec les citoyens et pour l’émancipation du peuple plutôt que sa soumission. Une déconcentration correctement articulée pourrait par exemple démultiplier la force du service public et permettre d’innover pour faire une force des spécificités territoriales. La convergence exprimée en son temps par Robespierre entre la nécessité de « l’égalité politique entre les habitants de toutes les parties du pays » et la volonté de rendre « à la liberté individuelle tout ce qui n’appartient pas à l’autorité publique », laissant ainsi « d’autant moins de prise à l’ambition et à l’arbitraire » est toujours d’actualité.

A

u début de l’année 2013, le gouvernement présentera le projet de loi sur la réforme de la décentralisation. Débattu d’abord au Sénat, puis à l’Assemblée nationale, il redéfinira l’organisation et l’action des communes, des départements, et des régions. En 2010, la réforme libérale des collectivités territoriales faite par la droite sarkozyste cassait les principes fondamentaux de la République et étouffait la démocratie locale. Avec cette nouvelle loi, la décentralisation doit porter au cœur de son action l’intervention des citoyens et la réponse aux besoins sociaux des populations. Pour atteindre cet objectif il est nécessaire : - de conserver la notion de compétence générale et de renforcer la libre administration ; - d’assurer des ressources aux collectivités par une autonomie financière et fiscale, des dotations de l’État suffisantes pour financer des politiques publiques ; - de continuer à s’appuyer sur l’organisation constitutionnelle actuelle, commune, département, région, en pérennisant l’existence de ces deux premières entités, tout en préservant un rôle de l’État garant du bien-être de la population et de l’égalité de tous sur tout le territoire. Si la coopération entre ces trois collectivités demande à être renforcée, cette organisation du territoire démontre sa pertinence et son efficacité en termes d’action publique. Prenons, pour partie, l’exemple du projet de transport Grand Paris Express. Au départ, il était seulement construit pour répondre aux exigences de rentabilité financière des affairistes. Aujourd’hui, sous l’action des populations et le travail coopératif des élus locaux, des communes, des départements, de la Région, il est devenu un projet concerté avec des avancées utiles aux Franciliens et aux Campinois. Sans cette intervention citoyenne, comme la Consult’action menée en 2011 à Champigny, sans l’action publique, comme celle du Conseil général du Val-de-Marne, initiateur du projet Orbival, le projet Grand Paris Express n’aurait pas subi une telle transformation. Les attentes des habitants en matière de logement, de déplacement, d’emploi n’auraient pas été autant prises en considération. Aussi, pour les élus communistes, dans le contexte d’austérité, de dégradation économique et sociale, l’acte III de la décentralisation doit être un levier démocratique capable d’agir contre les inégalités sociales, contre la crise, pour un développement territorial solidaire. N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

36-37 Tribuneslibres.indd 37

P.37 23/10/12 16:00


Pour rencontrer un conseiller municipal non délégué, se renseigner au : 01 45 16 40 08 -----------

Dominique Adenot (PCF), maire sur rendez-vous, en mairie

Tél. 01 45 16 40 15

Marie Kennedy (PCF), 8e adjointe

Politique culturelle, cinéma, relations avec le Musée de la Résistance

• le 1 vendredi du mois de 9h30 à 11h, centre Gérard-Philipe er

Christian Fautré (PCF), 1er adjoint

Développement de la démocratie participative, communication, finances/marchés publics, intercommunalité

• le lundi de 9h à 11h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Marie-Odile Dufour (PS), 2e adjointe

Prévention/santé, lutte contre les toxicomanies, coordination des actions sur les handicaps

• le lundi de 15h30 à 17h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

• le 3 samedi du mois de 9h à 10h30, centre de santé Pierre-Rouquès e

Tél. 01 45 16 81 13

Georges Charles (PCF), 3e adjoint Aménagement du territoire et développement urbain (mixité et équilibre des fonctions urbaines habitat/activités), développement social des quartiers, politique de soutien aux associations et acteurs du quartier

• le mardi de 9h à 12h, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Sylvaine Ettori (Parti de Gauche),

4e adjointe

Patrimoine bâti communal : équipements publics communaux, gestion et développement des énergies renouvelables dans le patrimoine bâti communal, géothermie

• le mardi de 9h15 à 11h, mairie • un à deux mercredis de 16h30 à 17h30, Maison du Projet aux Mordacs

Tél. 01 45 16 40 43

Tél. 01 45 16 40 08

• le 2e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie annexe de Cœuilly

Tél. 01 48 80 82 72

• le 3e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Brigitte Terrade (PCF), 6 adjointe

Personnel communal, organisation du service public communal, actions pour la défense du service public, administration générale, nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication

• le mercredi de 14h à 16h30, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Tél. 01 48 80 63 04

• le 1er et 3e jeudi du mois de 14h à 16h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

Bernard Lécuyer (PS), 7 adjoint e

Actions pour l’environnement, le développement durable et la mise en place de l’Agenda 21, collecte et tri sélectif, service public de l’eau, cadre de vie : propreté de l’espace public (voirie/espaces verts) et espaces verts (réhabilitation et aménagement)

Fily Keita (PCF), 16e adjointe

14, rue Louis-Talamoni

01 45 16 40 00 Service de l’état civil 01 45 16 40 83 Service des élections 01 45 16 40 81 Coordinatrice Petite enfance 01 47 06 65 91 Maison de justice et du droit

• un jeudi sur deux de 9h30 à 11h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Tél. 01 45 16 40 08

Tél. 01 48 80 63 04

Gérard Lambert (PCF), 9e adjoint

Philippe Sudre (Personnalité), 17e adjoint

15, rue Albert-Thomas

• le lundi de 9h à 11h30, mairie • le 3e mercredi du mois de 9h à 11h30, centre Jean-Vilar

14, rue Louis-Talamoni

Développement des transports en commun, partage de l’espace public (circulations douces, circulation/stationnement), infrastructures routière et ferroviaires, travaux espace public (voirie/espaces verts liés à la voirie), réseaux, évolution écologique du parc automobile municipal

• le mercredi de 9h à 11h, mairie

Quartiers du Maroc, du Plant et du Tremblay, politique sportive

Tél. 01 45 16 40 08

Tél. 01 45 16 40 08

Patricia Bollinger (PCF), 18e adjointe

Tél. 01 48 80 63 04

• le 1er et 3e vendredi du mois de 17h30 à 19h30, mairie annexe Cité-Jardins

• le 3e jeudi du mois de 14h à 16h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Isabel Flores-Racmachers (PS),

10e adjointe

Quartiers du centre-ville et des Quatre-Cités

Tél. 01 48 81 82 65

Claude Guerrier (PCF),

Droits des femmes, formation professionnelle

conseiller municipal délégué

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous

Projets urbains ANRU Bois-l’Abbé et Mordacs

Tél. 01 45 16 40 08

• le mardi de 8h45 à 11h45, mairie annexe du Bois-l’Abbé

Claude Gascard (PCF), 11e adjoint

Tél. 01 48 80 63 04

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous

e

Tél. 01 45 16 40 08

Hôtel de Ville

• le 4e vendredi du mois de 9h30 à 11h, mairie

• les 1er et 3e lundis du mois de 14h30 à 16h30, mairie • le jeudi de 9h30 à 11h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 19 ou 40 39

• le mardi de 18h45 à 19h45 en alternance au LCR Jalapa et LCR des Meilliers • le jeudi de 17h à 18h30, mairie

Quartiers du Bois-l’Abbé et des Mordacs, jeunesse.

Gilles Desseigne (PS), 5 adjoint

Développement économique, emploi-insertion, artisanat et commerce

Quartiers du Plateau et de Cœuilly, prévention et droit à la tranquillité publique, commission de sécurité

Tél. 01 48 80 63 04

Action sociale, politique en direction des seniors, relation avec les anciens combattants et travail sur la mémoire

e

Jean-Pierre Rivallain (PS), 15e adjoint

Tél. 01 45 16 40 08

Valérie Zélioli (PCF), 12e adjointe

Enseignement (maternel, primaire, secondaire), animation du Comité local pour l’enseignement public, enfance

• le jeudi de 15h à 17h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 25

Jeannick Le Lagadec (Parti de Gauche), conseillère municipale déléguée Petite enfance

• le mercredi de 10h à 12h, mairie

Initiatives publiques et vie associative, immigration - droits et citoyenneté des résidents étrangers, projets de solidarité internationaux

• le jeudi de 15h à 17h, centre Gérard-Philipe • le vendredi de 9h30 à 11h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 08

conseiller municipal délégué Jumelage

• un lundi sur deux de 14h à 15h30, mairie

Tél. 01 45 16 40 43 (Gauche Alternative Champigny), conseillère municipale déléguée Marchés aux comestibles, économie solidaire, jardins familiaux

• un mardi sur deux de 14h30 à 16h30, LCR : 18, rue du Docteur-Bring

Tél. 01 45 16 40 08

Xavier Defranoux (PS),

• le mardi de 9h à 12h, mairie

• Pas de permanences fixées, uniquement sur rendez-vous

Tél. 01 45 16 40 08

Tél. 01 45 16 40 08

Tél. 01 45 16 40 39 ou 40 19

Tourisme

Les élus reçoivent sur rendez-vous, à prendre aux permanences indiquées. PCF : Parti communiste français, PS : Parti socialiste.

Agence de Saint-Maur 24, avenue de la République - 10 14

Pôle emploi 39 49 Caisse d’allocations familiales

(prix d’un appel local depuis un fixe)

• le mercredi de 16h à 17h30, mairie

* AYANT UNE DÉLÉGATION

15, place Rodin - 01 48 80 73 06 Espaces départementaux des solidarités (EDS) Champigny centre 4, place Lénine - 01 48 81 75 45 Hauts de Champigny 12, place Rodin - 01 45 16 82 00 Poste principale 54, rue Jean-Jaurès - 36 31 France Télécom

François Cocq (Parti de Gauche),

conseiller municipal délégué

Politique du logement, amélioration de l’habitat, hygiène

Antenne de Champigny/Chennevières

2, rue Georges-Dimitrov

Nicole Pasquier (PCF), 14 adjointe e

01 45 16 40 00 Mission locale intercommunale des Bords de Marne

Tél. 01 45 16 40 43

Zohra Kassou

Belhassen Blimi (PCF), 13e adjoint

01 45 16 18 60 Centre communal d’action sociale

0 810 259 410 ou www.caf.fr

Sécurité sociale • Espace d’accueil

7, rue de l’Abreuvoir

• Espace d’accueil

5 bis, bd de Stalingrad - 36 46 Coût d’un appel local à partir d’un poste fixe

Commissariat Urgence police : 17 7/9, place Rodin - 01 45 16 84 00 Annexe République 95, avenue de la République

01 48 82 51 20 Sapeurs-pompiers 14, rue de Dunkerque - 01 48 81 03 97 ou 18 Centre des Finances publiques de Champigny-sur-Marne

(Particuliers et entreprises) 13, rue Gabriel-Péri - 01 45 16 61 00

Inspection du travail

Immeuble Pascal - Hall B Avenue du Général-de-Gaulle 94007 Créteil - 01 49 56 29 44

01 49 56 28 41 ou 01 49 56 28 42

P.38 - Champigny notre ville - N° 444 - novembre 2012 38-39 PERMANENCES&Co.indd 38

23/10/12 16:01


du 17 septembre au 14 octobre

Urgences

Pour les urgences médicales de toutes sortes, un seul numéro SAMU : 15

Médecins de garde

SAMI (composez le 15) (Service médical d’accueil initial) 11, rue Charles-Fourier (Cité-Jardins) du lundi au vendredi 20h-24h samedi 16h-24h dimanches et jours fériés 8h-24h

NAISSANCES Bienvenue à Dyego

Dentistes de garde dimanches et jours fériés Tél. : 01 42 61 12 00

XAVIER CAMBERVEL

Pharmacies de garde Jeudi 1er novembre Pharmacie David 8, avenue Ardouin Le Plessis-Trévise Tél. 01 45 76 58 98 Pharmacie Sala 6, rue de Paris Joinville-le-Pont Tél. 01 48 83 20 50 Dimanche 4 novembre Pharmacie des Perroquets 28, clos des Perroquets Champigny-sur-Marne Tél. 01 48 80 47 30 Dimanche 11 novembre Pharmacie Odouto 12, rue Robert-Schumann Villiers-sur-Marne Tél. 01 49 30 49 79 Pharmacie principale 36, rue de Paris Joinville-le-Pont Tél. 01 48 83 34 48 Dimanche 18 novembre Pharmacie des Canadiens Résidence Panoramis 4, rue des Réservoirs Saint-Maurice Tél. 01 42 83 24 42 Dimanche 25 novembre Pharmacie des Tilleuls 47, avenue du Général-de-Gaulle Villiers-sur-Marne Tél. 01 49 30 20 20 Dimanche 2 décembre Pharmacie Tchonang Centre commercial des Mordacs Champigny-sur-Marne Tél. 01 48 80 58 10 Pharmacie Puigt 95, avenue de la République Champigny-sur-Marne Tél. 01 47 06 21 53 Consultations sans rendez-vous CDAG-CIDDIST (Permanences gratuites et anonymes pour le dépistage et l’information sur les hépatites, HIV, IST) CMS Maurice-Ténine lundi 14h-18h30 / mercredi 14h-16h30 CMS Pierre-Rouquès jeudi 17h-19h / vendredi 14h-16h30 Renseignements : 01 48 82 58 12

ARTMAT

Ce ravissant bambin a vu le jour le jeudi 4 octobre à 19h30 précises. Il mesurait 46 cm pour 2,380 kg. Très calme, il fait le bonheur de son papa et de sa maman, mais aussi de ses deux grands frères, Ary, 17 ans, et Brian, 13 ans, qui adorent s’en occuper.

Mohamad EL-KOUJOUK (5.09) • Adam MESZIEN (6.09) • Ayem AGOUNOUN (6.09) • Jade HUET-VERSTER (6.09) • Nathan PELAIC (7.09) • Maayane HAYACH (8.09) • Lorenzo POULET (9.09) • Ashley REMILIEN (10.09) • Sofia JARDAOUI (11.09) • Armane ZAVERI (11.09) • Tyfaine MOREAU (11.09) • Evans FERREIRA (12.09) • Maxime BONNOTTE (13.09) • Mody DOUCOURÉ (15.09) • Cyril GARDES • Noa HERVÉ • Zoé POLLET • Valentine ROCHA DA SILVA • Assya KANTE • Julia CHENAOUI • Hugo OUVRIER • Léa BARREIRA • June SOR • Aliosha SARIGIOUMDJIAN • Raphaël PIERRE • Elliot KOUASSI • Sali DOUMBIA • Jade TORD • Mété ÇIÇEK • Paula OPREA • Deveun MOUKO • Crystal BERGER • Olnella FARANNA • Aimad JARDAOUI • Liam KERIVEN • Aaron YÉO • Inès LADOUL LEBRETON • Ethan DEHONGHER • Paul CHABANNE • Elsa COSTE • Dyego FERREIRA • Shannonn DIANTETE • Isra BOUMILLANE • Lorenza PEREIRA • Amel BENALI • Coumba DIALLO.

MARIAGES

Joaquim NEVES & Maria De Fatima CÉSAR LOPES • Arnaud CHRISTOL & Emmanuelle TAHA • Redouane OUAGUENNOUNI & Feriel MEHENNAOUI • Willy BRELLE & Alexandra MABIRE • José CORRÊA DO ESPIRITO SANTO & Caroline GAYRAUD • Frédéric HOFMANN & Audrey MARQUES-LADEIRA • Daniel PETIT & Patricia LEMAIRE • Fabien VANDENBROECKE & Sophie LINEK • Julien ALEXANDRE & Maria FERNANDES • Christopher GANDAIS & Wahchia HADAD • Pascal GIARD & Nadir NOUIOUA • Alex KOAGNE & Guillaine YONGDOU • Yves LEGRANDGÉRARD & Beata MIKOVICOVA • Emilien MAUDON & Elodie CIALEC • Lazhar METAOUAA & Samia BOURARA • Yann REDON & Laëtitia NICOLAS • Zakaria SEKHRI & Elsa HALLÉ • Edouard TANGI LELO & Stella ADEKUOROYE • Jean-Marc HEFTLER & Julie CHEMLA • Bruno PALMISANO & Catherine STIVAL • Abdelhamid SAHRAOUI & Noura KADRI • Mohamed FETHI & Khadija BOUCHLAGHEM • Zerrouk BRAHIMI & Dalila DJEBBARI • Jean RESULMÉ & Adeline TURLET.

DECES

Dolorès BALTHAZE épouse ABÉNAQUI • Paolo COLELLA • André LONCLE • Eric CHAULEY • Georget DEWAËLE • Marie VIFFRY épouse DUMORA • Marc COHEN BOULAKIA ��� Liliane FLAGIS veuve MORINET • Jean DANIEL • Eve DUBUIS épouse BARBEDETTE • Alvaro CARDOSO • Jean VAN OORT • Manuel MURIA BELTRAN • Georges COLSON • Odette SCIUBUKGIAN veuve PIERI • Annie GRISOT • Danielle RATEAU • Jacqueline DÉSERT • Mauricette BAUDE veuve ROETYNCK • Jeanne THOMAS veuve HUREAU • Liliane QUEVILLY veuve DOUCET • Maddalena SANDRETTO LOCANIN veuve MORO • Martial ISSELÉ • Karim YOUSFI • Robert POUSSE • René BERTHOMÉ • Jean MIRAULT.

PARRAINAGES CIVILS Noa LEGER.

Restauration de mobilier ancien, cannage, marqueterie. Initiation technique. 26, rue de Verdun 01 48 76 54 36 www.artmat.fr

TALENT MANAGEMENT CONS.

Conseil en ressources humaines. Optimisation des processus de gestion. 06 13 85 57 43 tmc.rcscreteil@gmail.com

RETAIL MIND SERVICES

Informatique pour le commerce. Gestion de stock, encaissement, fidélisation... 06 20 18 65 79 info@retailms.fr

ACCESS BAT.

Bureau d’étude en bâtiment et TP, tout diagnostic immobilier. 09 54 33 75 66 www.accessbat.fr

JULIE LALOY

Orthophoniste. 01 48 81 76 98 julielaloy@orange.fr

ARTCREA

Ateliers d’arts, infographie, conseil en communication. Organisation d’évènements. 06 86 13 88 67 www.herve-lamb.fr

MARC CHAZELLE

Photographie pour entreprises et particuliers. 06 22 74 17 86 www.cmarc.fr

ECOHM

Électricité générale. Climatisation. 06 52 10 52 91 www.ecohm.fr

EMBELL’VIE

Aide à la personne. 06 08 55 64 61 n.tartivel@hotmail.fr

GEST-IONN

Domiciliation d’entreprises. Accompagnement lors de transmissions. 01 41 77 93 50

CHANGEMENT D’ADRESSE - SPPA. Toute fermeture de bâtiment. 2, rue Henri-Dunant. 01 48 80 74 58 www.sppa.fr - INTELLIGENT BUSINESS Formation-conseil en entreprise. 295, rue du Professeur-Milliez www.intelligent-business.eu

N° 444 - novembre 2012 -

38-39 PERMANENCES&Co.indd 39

Champigny notre ville - P.39 23/10/12 16:01


Le magazine de la ville de Champigny-sur-Marne

BM Champigny Novembre.indd 5

notre ville

19/10/12 10:00


annonces

Petites EMPLOI • Entretien d’immeuble, dépannage, installation sanitaire, chauffage par plombier retraité. Tél. 06 17 11 88 57 • Peintures soignées à prix corrects : intérieur et extérieur, enduit, papier peint, etc. Tél. 06 64 27 78 40

• Je m’occupe de la maintenance de votre habitation : entretien, peinture, etc. Travaux d’intérieur et d’extérieur. Petite maçonnerie, Karcher. Taille et tonte, débroussaillage, grilles, murets, divers travaux. Possède fourgon et matériel. Paiement CESU. Tél. 07 61 56 47 00

• Professeur expérimentée donne cours piano ou flûte traversière/ à bec, chant. Solfège intégré dans la pratique dès le début. CESU acceptés. Tél. 06 75 87 14 42. • Enseignante donne cours de soutien scolaire du CP à la 6e. CESU acceptés. Tél. 06 89 30 02 57

• Professeur de maths donne • Peintures soignées à prix à domicile. Niveaux collège • Jeune femme cherche heures correct par peintre retraité. cours e (3 , lycée, BTS et prépa ECE), de ménage, repassage, garde Tél. 01 45 16 99 60 (répondeur) préparation aux bacs généraux d’enfants, personnes âgées. ou technologies (terminale S, ES, • Dame cherche heures de Tél. 06 14 83 36 95 ménage, repassage matin, soir STI,…). Tél. 01 71 56 61 24 • Jeune femme sérieuse, et week-end. Tél. 06 68 21 69 96 • Cours de guitare pour débutant expérimentée, cherche heures sans solfège. Classique, folk, élec• Dame cherche heures de de ménage, repassage, trique. Tél. 06 10 09 63 75 (Didier) ménage et/ou de repassage le garde d’enfants et personnes lundi matin, mercredi matin, jeudi âgées. Tél. 01 47 06 19 22 / • Initiation musicale tous âges. matin. Tél. 06 01 12 52 04 06 22 50 04 28 Cours de guitare, ateliers d’écriture de chansons. Tél. 06 71 17 37 39 • Auxiliaire de vie cherche à s’oc• Aide à domicile cherche emploi cuper de personnes âgées. Toiauprès de particuliers, semaine • Enseignant donne cours et week-end. Auxiliaire de vie lette, repas, nuit, course, fin de vie, de maths à domicile niveau diplômée et expérimentée, spé- accueil de jour. Tél. 06 43 95 11 50 collège. Tél. 01 45 16 95 68 / cialisée Alzheimer. Gaie, patiente, • Jeune femme sérieuse cherche 06 01 80 69 57 dynamique. Permis B, véhicu- heures de ménage, gardes lée. CESU. Tél. 01 45 16 02 18 / d’enfants, repassage, garde de • Fini le solfège ennuyeux ! Cours de flûte traversière, à bec, piano, 06 62 54 15 87 personnes âgées du lundi au ven- chant lyrique, technique vocale. • JF se propose pour travaux de dredi. Tél. 06 52 28 97 06 Tous niveaux, adultes débutants carrelage, plaque de plâtre, pein- • Jeune femme sérieuse cherche bienvenus. CESU accepté. Tél. 01 ture. Tél. 06 09 89 86 83 heures de ménage, repassage, 47 06 20 63/06 75 87 14 42 • Retraité recherche travaux garde d’enfants et personnes • Prof de guitare donne cours tous styles, tous niveaux. CESU accepd’électricité, rénovation, dépan- âgées. Tél. 06 63 42 67 40 nage. Tél. 06 15 59 24 21 • Jeune femme AVS recherche du tés. Tél. 06 17 13 09 24 • JF sérieuse et expérimen- travail auprès de personnes âgées • Prof avec expérience donne tée cherche gardes d’enfant ou handicapées du lundi au ven- cours de batterie tous âges tous (sortie d’école matin et soir), dredi 9h-17h. Tél. 06 52 50 86 29 niveaux à votre domicile ou au quelques heures de ménage. • Jeune femme cherche heures mien. Larges dispos. Pédagogie, Tél. 06 27 84 85 95 de ménage et repassage les du travail et du jeu, méthode adaptée. Tél. 06 29 34 47 22 • Jeune femme recherche matins et après-midis, les merquelques heures de ménage et/ou credis matin (12 €/h). Pas sérieux • Professeur d’anglais donne cours de la maternelle au TOEIC de repassage. Tél. 01 48 80 95 91 s’abstenir. Tél. 06 05 31 09 19 / 06 17 99 42 03 • Jeune femme cherche en passant par le bac en petits groupes (5 élèves maxi) ou en • Monsieur sérieux cherche garde d’enfant ou personne cours particuliers. Prix attractifs. âgée, sortie d’école, heures de heures de jardinage et bricolage. ménage. Tél. 06 83 06 64 69 / Possibilité facture pour avantages Tél. 06 28 64 45 99 comité d’entreprise. Contact : Cla01 48 81 08 98 rence myhappyschool@bbox.fr. • Jeune femme cherche garde d’enfant à temps complet ou sortie • Je recherche un emploi le week- Tél. 01 42 83 64 57 d’école à partir de 16h30 jusqu’au end comme garde d’enfants ou • Prof diplômée + formation contiretour des parents + mercredi caissière. Tél. 07 87 99 51 46 nue institut Cervantès bilingue journée et tâches ménagères. • Jeune femme cherche donne cours d’espagnol. Cours Tél. 06 09 12 38 23 heures de ménage mercredi et particuliers ou collectifs. Enfants • Jeune femme cherche heures samedi. Tél. 09 51 90 46 34 / ou adultes. Remise à niveau. Communication. Méthode d’apprende ménage et repassage les 06 14 24 67 57 tissage communicatif adaptable mardis matin et après-midi, à vos besoins. Tél. 07 86 58 53 04 les mercredis après-midi. COURS Tél. 06 05 31 09 19 • Jeune homme master tri• Jeune femme véhiculée vient à lingue anglais-espagnol donne GARDE D’ENFANT votre domicile prendre votre linge, cours d’anglais tous niveaux. Se • Assistante maternelle agréée vous le repasse et vous le rapporte. déplace semaine et week-end. cherche enfant à garder. Travail soigné. Tél. 06 80 26 00 42 Tél. 06 65 55 49 69 Tél. 06 21 62 98 11

• Assistante mater agréée non- • Four encastrable Whirlpool en fumeuse, cherche enfant à garder parfait état couleur inox (250 €). jusque 3 ans. Tél. 09 50 21 78 05/ Tél. 06 11 19 96 21 06 17 74 24 23 • Armoire bébé 3 tiroirs, penderie • Assistante mater agréée cherche bois décapé à repeindre (50 €). enfant à accueillir, non-fumeuse, Manteau neuf taille 42 cuir borpas d’animaux. Soins et sorties deaux (50 €). Galerie auto, vélo, assurés. Tél .01 48 81 94 80 / course, vélo femme, collection 06 25 69 95 46 livres neufs Reders’s Digest. Prix • Assistante mater agréée non- à débattre. Tél. 01 47 06 00 93 fumeuse, pas d’animaux cherche enfant à garder sauf mercredi. • Vélo homme Top bike X-Trem gris 21 vitesses état neuf Tél. 06 11 07 50 56 jamais servi (60 € à débattre). Tél. 01 48 80 83 83

RECHERCHE

• Le Vélo Club de Champigny recherche cyclistes pour former équipe de tandems avec nonvoyants. Contact : plouviermarcel@ gmail.com. Tél. 01 48 81 90 52 / 06 38 34 13 25 • L’association Amis sans Frontières recherche laine fine (fins de pelotes acceptées) pour confectionner layette 1er âge. Tél. 01 47 06 36 86

AUTO-MOTO • Suite décès vend caravane Digue GS 890 de 1972 4-5 places très bon état. Auvent neuf servi 8 fois. Roue de secours + 2 grands rétros. Enrouleur, éléments de cuisine. Glacière, table pliante + 4 fauteuils + 1 grand relax + lit abattable (1 800 €). Tél. 01 47 06 00 93

BRIC-BROC • 2 meubles salle de bain laqués blanc état neuf (coût d’ensemble 120 €) : 1 meuble bas avec tiroir + 2 portes L 60 x P 32,4 x H 86,5 (70 €) + 1 meuble haut avec ouvrant + 2 portes L 60 x P 20 x H 73,2 (50 €). Table ronde pin massif naturel diamètre 110 cm + 2 rallonges 40 x 110 cm (120 €) + 4 chaises assorties (60 €), excellent état (coût total 180 €). Tél. 06 82 27 11 82

• Taille-haie électrique 400 W Black et Decker (40 €). Paire de rollers taille 39/40 (15 €) et paire taille 43/44 (15 €). Transat marine (10 €). Piscine gonflable 3 boudins 3 m de diamètre (10 €). Calculatrice Casio scientifique Fx92 collège (10 €). Living merisier style Regency 2,11 m de large, 2,23 m de haut et 0,44 m de profondeur (250 €). Table ovale de salle à manger merisier 1,86 x 1,04 et 2,70 m x 10,4 avec rallonges (200 €). 2 écrans d’ordinateur 15 pouces (15 € x 2), meuble de rangement télé (20 €), veste cuir noir (10 €). Tél. 01 45 16 23 77 • Piano Bontempi + partitions électrique (100 €). Chambre de jeune fille rose : commode chevets 3 tiroirs, encadrement lit avec sommier (le tout 100 €). Tél. 01 48 80 25 66 • Chambre d’enfant fille (150 €). Commode ancienne style Louis XVI (250 €). Guéridon merisier (100 €). Lot vêtement garçon ado (prix à débattre). Tél. 06 14 48 23 24 • Veste renard roux taille 40 bas prix, disques 45 tours années 1980 petits prix, vêtements homme taille 42 petits prix. Vin Saint-Emilion année 1967, bas prix. Lampadaire années 1970/80 bois-cuivre à débattre. Panier de transport rose à chat (10 €). Coupe à fruits cristal années 1970/80 (à débattre). Tél. 06 87 75 64 57

• Canapé cuir d’angle + pouf, machine à coudre, kit d’embrayage Peugeot-Citroën GTI 16 s (prix à débattre), disques divers, machine à laver la vaisselle Vedette. Tél. 01 79 21 17 63 / 06 17 53 19 53 • Chaussettes faites main… bébé • Cyclo-touriste, très bon état, à la pointure 41, nombreux colomarque Salmon Sports, 8 vitesses, ris (3 à 5 €). Vêtements femme peu de kilomètres. Prix intéres- T 40 été et hiver petits prix. sant. Tél. 01 42 83 62 97 Tél. 06 68 88 93 40 N° 444 - novembre 2012 - Champigny notre ville -

41 CHAMP-PA.indd 41

P.41 21/10/12 22:37


Vos énergies au quotidien

Dalkia Ile de France 2 Allée des Moulineaux 92445 Issy les moulineaux cédex Tél : 01 46 62 70 00 - www.dalkia.com

BM Champigny Novembre.indd 6

19/10/12 10:00


Somainnet1-4:Layout 2

8/11/10

16:18

Page 1

INVESTISSEZ DANS L’OR PHYSIQUE

Penser différemment la route Les filiales Screg dessinent les routes et les infrastructures de demain

www.epicea.com - 10/2008

Nos routes et nos villes se transforment. Les attentes en matière de sécurité, de performance et de respect de l’environnement deviennent plus fortes. En privilégiant l’innovation, les filiales Screg vous permettent d’optimiser vos projets et de réaliser des infrastructures plus sûres, plus durables et plus économes en énergie.

BM Champigny Novembre.indd 7

VOS

ROUTE S ET VOS PROJETS PR E N N E NT VI E.

www.screg.fr

19/10/12 10:00


BM Champigny Novembre.indd 8

19/10/12 10:00


Champigny-notre-ville, novembre 2012