Page 1

n°45 décembre 2011 janvier 2012 Le magazine économique de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Loiret

La CCI du Loiret, TESTÉE ET APPROUVÉE !

À DÉCOUVRIR EN CAHIER CENTRAL ECOBIZ 2012 : plus simple, plus concret, plus ciblé !

13 commerce MG Coiffure cultive l’art du bien-être

15 services Edith Mag déploie ses elles

17 création À Jargeau, le fromage sur un plateau !


552 081 317 RCS PARIS – Siège social : 22-30, avenue de Wagram, 75008 Paris – * Prix d’un appel local, hors surcoût éventuel selon l’opérateur.

Et

ce fil si votre gagement environnemental passait par en

Avec les offres Équilibre d’EDF Entreprises, renforcez votre performance environnementale en choisissant une électricité issue d’énergies renouvelables.

Pour en savoir plus, contactez le ou rendez-vous sur edfentreprises.fr

L’énergie est notre avenir, économisons-la !


édito

Engagement : les dirigeants du Loiret répondent présents !

P

orter la voix des entreprises, exercer un lobbying au service du développement et du territoire : la CCI du Loiret s’est investie avec dynamisme dans le débat public engagé par la Commission nationale de débat public pour la Ligne à Grande Vitesse Paris-OrléansClermont Ferrand-Lyon. Arrivés quasiment à miparcours de la mobilisation (date limite de dépôt des cahiers d’acteurs, le 10 janvier, clôture du débat public, le 25 janvier prochain), nous souhaitions vous remercier pour votre engagement !

Nous dénombrons, à la date de bouclage de ce magazine, un peu plus de 500 signatures en faveur des scénarii Ouest et Ouest Sud grâce à la pétition en ligne lancée sur www.loiret.cci.fr* ! Nous restons intimement convaincus que la LGV à Orléans constitue un véritable levier économique, territorial et touristique pour notre département et une ouverture formidable vers le reste du pays et l’international. Ne baissons pas la garde : Réseau Ferré de France a émis la possibilité, lors d’une récente conférence de presse, de construire un 5e scénario à partir des éléments du débat si aucun consensus fort d’émergeait. Continuez à voter en ligne ! À quelques jours de cette année 2012, je formule le vœu que la crise ne soit pas trop rude pour vos entreprises et vos salariés. J’espère que nous ferons mentir ceux qui épinglent les Français pour leur manque de confiance récurrent… et que décembre 2012 ne s’achèvera pas sur les mêmes incertitudes qu’il y a un an… La CCI sera présente, à vos côtés, pour vous accompagner et vous aider à

faire aboutir vos projets et vos idées. Vous trouverez d’ailleurs dans le dossier de ce numéro un aperçu de l’étendue de nos actions, « testées et approuvées » ! Notre magazine économique, Loiret Eco, dont la ligne éditoriale valorise depuis cinq ans les success stories du département, change sa périodicité l’an prochain. Dans la perspective de l’entrée en vigueur de la réforme des CCI au 1er janvier 2013 et dans le souci d’une cohérence accrue avec les publications des autres CCI de la région, Loiret Eco devient bimestriel. Bonne lecture ! *Rubrique Connaître la CCI.

Yves Broussoux

Président de la CCI du Loiret

décembre 2011 - janvier 2012

45

3


tableau de bord

Indicateurs et chiffres clés iD LOIRET*

Créations et radiations d’entreprises

Créations d’entreprises par bassin de vie

Source > CCIL – novembre 2011

Source > CCIL – novembre 2011

500

Beaugency 1 Briare 3 Châteauneuf-sur-Loire 11

450 Radiations

400 350

Chatillon Coligny Courtenay Gien

1 0 0

300 250 200

Malesherbes

Bassin de Vie d'Angerville

Créations

150 100

0

nov.

déc. jan. 11 fév.

mars

avril

mai

juin

juillet août

sept.

oct.

8 nov.

Ferrières Neuville aux Bois

Bassin de Vie de Châteaudun

Meung sur Loire

Montargis Châteauneuf sur Loire

Orléans

Jargeau

40 36 184 35 30

Châtillon Coligny

la L o i r e

Beaugency

-0,2 % +0,3 %

évolution sur 1 mois

Château-Renard

Lorris

Source > Insee évolution sur 1 an

Courtenay

Beaune la Rolande

Patay

Dépenses de consommation des ménages

Bassin de Vie de Souppes sur Loing

Puiseaux

Pithiviers

Bassin de Vie de Toury

52

50

Sully sur Loire

La Ferté Saint Aubin

Gien

36 127

36 019

Briare

Produits manufacturés évolution sur 1 an

25 20 15 10

+0,5% évolution sur 1 mois

+0,9 %

20 461

20 550 dont biens durables

Jargeau La Ferté Saint-Aubin Lorris Malesherbes

20 652

5 0 en millions d’euros

oct. 2010

sept. 2011

0 1 1 0

Montargis Orléans Pithiviers

7 16 1

oct. 2011

Commerce extérieur dans la région Occupation et fréquentation hôtelière

Source > Douanes

Source > Comité régional du Tourisme du Centre

en milliers d’euros

Centre Loiret variation sur un an Taux d’occupation septembre 2011

65,1 %

64,5 %

+ 2,0 pt

Région Centre

Loiret

3T2011

3T2011

Part Loiret

Exportations

4 082 235

1 605 222

39,32 %

Importations

3 980 879

1 469 345

36,91 %

101 356

135 877

Soldes

Fréquentation hôtelière sept. 2011 - nuitées

560 214

130 335

+ 3,8 pt

Taux de chômage Source > Insee (estimations provisoires)

Permis de construire commencés

2e trimestre 2011

Variation sur un trimestre

Variation sur un an

Loiret

8,6 %

- 0,1 pt

- 0,2 pt

+ 9 %

Centre

8,3 %

- 0,2 pt

- 0,4 pt

+ 6 %

France

9,1 %

- 0,1 pt

- 0,2 pt

Source > Direction Régionale de l’Équipement

Logements (nbr) Locaux d’activités (m²)

2T 2011 704 94 317

3T 2011 Évolution 769 100 032

*Retrouvez l’intégralité de ces données sur www.id.loiret.cci.fr

4

45 décembre 2011 - janvier 2012


sommaire

12

n° 45

décembre 2011 - janvier 2012 Magazine de la cci du Loiret ADMINISTRATION

Hôtel consulaire 23, place du Martroi 45000 Orléans Tél. 02 38 77 77 77 Fax 02 38 53 09 78

16 17

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION

Yves Broussoux

RÉDACTRICE EN CHEF

Gaëlle Lepetit RÉDACTION

Estelle Boutheloup (p. 12, 13, 16 à 18) Gaëlle Lepetit

18

DIFFUSION

Chantal Legris CONCEPTION

www.enola-creation.fr

03 Édito 04 t ableau de bord

Photos

Didier Depoorter

Les chiffres du mois

Impression

Imprimerie Nouvelle

06 a ctualités 11 m  ade in loiret 12 industrie

PUBLICITÉ

Sylvia Fromenteaud Tél. 02 38 77 77 22 TIRAGE

21 000 exemplaires N° ISSN : 1955-0642

Scoval, fournisseur des fonderies du monde entier

CONTACT CCI - RÉDACTION

Tél. 02 38 77 77 77 gaelle.lepetit@loiret.cci.fr

13 c ommerce

MG Coiffure cultive l’art du bien-être

PRÉSIDENT DE LA CCI

15 s ervices

Yves Broussoux Tél. 02 38 77 77 75 www.blogdupresident.loiret.cci.fr

Edith Mag déploie ses elles

16 d éveloppement durable

LA CCI SUR INTERNET

www.loiret.cci.fr

Hydropole : l’eau sous surveillance

17 c réation

À Jargeau, le fromage sur un plateau !

18 à table

Des tagliatelles à 15h ? À La Pause, c’est possible !

décembre 2011 - janvier 2012

45

19 c ahier central

LOIRET ECOBIZ 2012 : plus simple, plus concret, plus ciblé

23

dossier

La CCI du Loiret, testée et approuvée ! La CCI du Loiret, TESTÉE ET APPROUVÉE ! Fournir aux entreprises des services performants, adaptés à leurs besoins, pour accélérer leur développement et l’assurer dans la pérennité : voilà ce qui anime la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) du Loiret au quotidien. Parce que nos clients sont nos meilleurs ambassadeurs, nous avons opté pour une compilation de retours d’expérience. Seul critère de sélection : avoir exprimé, à un moment donné, la satisfaction d’avoir sollicité la CCI du Loiret et/ou collaboré avec elle ! n°45 décembre 2011 janvier 2012

Le magazine économique de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Loiret

À DÉCOUVRIR EN CAHIER CENTRAL ECOBIZ 2012 : plus simple, plus concret, plus ciblé !

13 COMMERCE MG Coiffure cultive l’art du bien-être

15 SERVICES Edith Mag déploie ses elles

17 CRÉATION À Jargeau, le formage sur un plateau !

32 p assés composés

Services bien compris

33 CCI infos

5


actualités

Vitrines d’Orléans : un concours pour rivaliser dans la créativité

I

nitié par Les Vitrines d’Orléans, le grand-jeu concours lancé du 3 au 24 décembre 2011 permettra d’élire «  la plus belle vitrine et décoration extérieure  » du centre-ville. Une émulation supplémentaire en cette période de fin d’année pour les commerçants orléanais, destinée à « renforcer le dynamisme commercial et à ramener du pouvoir d’achat en centre-ville », cheval de bataille de sa présidente, Elisa Pinault. Les coupons de participation, disponibles chez les commerçants, peuvent être remis dans

de nombreux points : Kiosque des Vitrines d’Orléans place du Martroi, France Bleu rue d’Illiers, entrées des centres commerciaux Place d’Arc et Halles-Châtelet. Quatre lauréats seront distingués du côté des professionnels (1er prix, une escapade Châteaux pour deux personnes d’une valeur de 500 €, offert par l’union commerciale orléanaise) mais aussi pour les quatre particuliers ayant voté pour la plus belle vitrine (1er prix, une croisière sur le Nil, offert par l’agence Marmara). L’occasion

également pour Elisa Pinault de rappeler en cette période propice aux achats, l’existence de chèques-cadeaux Vitrines d’Orléans, valables dans plus

de 350 boutiques du centreville orléanais, d’une valeur unitaire de 10 €. www.vitrines-orleans.com

Quand les entreprises font leur cinéma

S

outenir financièrement la sortie d’un film tout en bénéficiant d’avantages fiscaux : c’est l’option innovante proposée par le cabinet de gestion de patrimoine indépendant orléanais KMG Consulting, en association avec la société de production cinématographique Hérodiade. En échange de leur entrée au capital de films, les investisseurs privés (seule condition, payer plus de 1 000 € d’impôt sur le revenu), bénéficient d’une défiscalisation à hauteur de 22 % de leur investissement sur l’IR ou de 50 % sur leur facture ISF. Comme l’explique Grégory Masseret, dirigeant de KMG Consulting, « les films sélectionnés sont excellents et laissent entrevoir de belles perspectives de rentabilité à moyen terme (5 ans), tout en rentrant dans le principe du love money (investir sur ce que l’on aime) plutôt que de manière impersonnelle en ignorant sur quels supports sont investis les fonds placés ». C’est ainsi que 11 % du budget du dernier film de Bertrand Blier, Le Bruit des Glaçons, (soit 800 000 €) a par exemple été financé. Outre l’intérêt financier de la démarche, le placement revêt un côté plus « glamour » : accès aux avant-premières, envoi du DVD… http://www.kmgconsulting.fr

6

45 décembre 2011 - janvier 2012


Pôle Santé Oréliance (PSO) : un chantier en avance

N O S

jusqu’à leur sortie, a été organisé « selon un plan en équerre comportant deux axes horizontaux correspondant à deux types d’activité » : la chirurgie, et la médecine. Le PSO, qui regroupera en 2013 les deux cliniques de la Reine Blanche (Orléans) et des Longues Allées (Saint-Jean-deBraye), le Centre de dialyse de la Reine Blanche, le COROM (Centre Orléanais de Radiothérapie et Oncologie Médicale) et INOV (Imagerie Nucléaire de l’Orléanais et du Val de Loire), emploiera près de 600 salariés directs sur les 1 000 acteurs de santé appelés à travailler sur le site. *À proximité de l’échangeur de l’autoroute A10 et de la rocade nord d’Orléans.

S E R V I C E S

http://debatpublic-lgv-pocl.org

Retrouvez toutes nos offres sur www.gemofis.com

Grands comptes

Investissement

Des problématiques multiples, un interlocuteur unique

• Stratégie patrimoniale • Arbitrage et acquisition • Valorisation de patrimoine • Externalisation • Audit

• Grands utilisateurs, pôle logistique, pôle administration • Multisites • Logistique • Optimisation des coûts immobiliers • Veille réglementaire

Avis de valeur Expertise

Commercialisation Recherche • Stratégie évaluation • Promotion Valorisation • Sélection Présentation • Négociation Accompagnement • Obligations légales

Développement durable • Réglementations environnementales • Études & Solutions

décembre 2011 - janvier 2012

45

Le débat public sur la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Paris-Orléans-Clermont Ferrand-Lyon (POCL) ne sera clos que le 25 janvier prochain. D’ici là, les chefs d’entreprise peuvent continuer la mobilisation : > en participant aux prochaines réunions publiques : • 19 janvier 2012 (19h) GIEN Salle Cuiry - Chemin Cuiry • 25 janvier 2012 (19h) ORLÉANS Parc des Expositions -   1 rue du président Robert Schuman. > en signant la pétition en ligne sur www.loiret.cci.fr

www.goodby.fr

U

n mois et demi d’avance sur le planning prévu pour sa réalisation : tel est le point d’étape du chantier du futur Pôle Santé Oréliance, situé sur un terrain de 10 hectares au cœur de la ZAC des Portes du Loiret Sud à Saran*. Avec une construction lancée en janvier 2011 (110  millions d’euros d’investissement immobilier), le futur établissement abritera à terme 4 pôles d’hébergements, 4 pôles de soins ambulatoires, 24 salles d’opération, 5 salles d’accouchement, ainsi que trois services d’urgences (polyvalent, SOS Mains et cardiologiques). Le bâtiment de 50 000 m2, afin d’optimiser la prise en charge des patients sur le plan de l’efficacité et de la sécurité de l’entrée

Débat public LGV : la mobilisation des dirigeants continue !

• Valeur vénale • Valeur locative

ORLÉANS

76 rue de la Bretonnerie - 45000 ORLEANS

Tél. : 02 38 54 20 20 orleans@gemofis.com

Études & Analyses Pour toute aide à la décision • Études géographiques et sectorielles • Études d’implantation • Études spécifiques

7


actualités

59e congrès national de la JCEF : Orléans retenue pour 2013

C

’est la dynamique jeune Chambre Économique d’Orléans (JCEO) qui s’est finalement vue confier les rênes de l’organisation du congrès national de la Jeune

Chambre Économique Française en 2013, lors du 57 e congrès qui a eu lieu à Lyon en novembre dernier. Avec cette victoire emportée face à la JCE de Rézé (Nantes), l’équipe de

XCPH met en scène les 30 ans d’Antartic

C

onvier l’ensemble du personnel d’Antartic pour célébrer le 30e anniversaire de l’entreprise lors d’une soirée d’exception le 26 novembre dernier : telle était la volonté de Pascal Dirand et Manuel Machado, respectivement PD-G et directeur du site de Saint-Martin-d’Abbat. Première surprise pour les salariés du spécialiste de l’embouteillage de boissons non alcoolisées du Groupe Intermarché : non pas un départ - comme ils s’y attendaient - en autocar vers une destination inconnue, mais une invitation dans un espace festif aménagé au cœur de l’usine et des chaînes de production. Un univers de travail complètement métamorphosé par l’imaginaire d’XCPH Organisation, agence orléanaise spécialisée dans la communication et l’organisation d’événements depuis plus de vingt ans. Avec le cabaret comme fil rouge, la soirée a été rythmée par de nombreuses animations (grande illusion, mât chinois, jonglerie, rolla rolla…) et animée par Fred Courtadon, animatrice télé sur M6.

la JCEO se mobilise désormais pour l’organisation de l’événement et recherche des partenaires (budget : 400 000 €). Au programme des 40 membres pour les deux années à venir : promotion de l’Orléanais sur le stand de la JCEO au cours des différentes rencontres nationales, présentation des produits locaux et des entreprises partenaires. Au final, du 24 au 26  octobre 2013, 1 500 membres de la JCEF (chefs d’entreprises, cadres supérieurs…) et de Jeunes Chambres étrangères seront réunis à Orléans pour leur 59 e congrès. Trois jours qui

contribueront à dynamiser la vie économique locale et au rayonnement de la capitale régionale. Déjà récompensée à plusieurs reprises pour son esprit novateur, la JCEO a par ailleurs été primée pour « la meilleure action de responsabilité sociétale des entreprises ». Son « E-mag des formations », outil pédagogique en ligne destiné aux formateurs et aux personnes formées, complète ainsi, en vidéo, les supports papiers fournis lors des formations. Contact : Vanessa de BROUCKER contact@orleans2013.fr 06 64 73 65 29

Un Karting “indoor”au service de nos clients...

DÉFIEZ LE CHRONO !

Restauration le midi du lundi au vendredi le vendredi et samedi soir Contactez Reynald Raimbert

www.antartic.fr www.xcph.com

8

Parc de loisirs - Rue de la Tuilerie - 45770 SARAN par Tél. 02 38 72 08 08 ou par mail : contact@kartracer.fr

45 décembre 2011 - janvier 2012


Contact : Chantal Tuffreau


Sous le haut patronage du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

SALON

150 exposants 14 conférences Espace APB

ET DE

DU

lycéen l’Etudiant réussir ses études et son orientation

Orléans Parc des expositions

Tout le programme sur

Vendredi

3

Samedi

4

février r fév14 hràie18 h de 10 h à 18 h de


made in loiret

Sous-vêtements royaux Ils sont soyeux au toucher, confortables, faits d’un mélange coton et élasthanne qui les empêcheront de « boulocher » au fil du temps : les nouveaux sous-vêtements masculins King DagobertTM privilégient le bien-être et le confort. Clin d’œil à la célèbre comptine, la créatrice de la marque orléanaise, Valérie-Anne Delaidde, revendique un esprit décalé. On le retrouve dans l’intitulé des huit nuances évocatrices méticuleusement mises au point en atelier : Noir de Liège, Indigo, Sang de dragon… Parce que royal n’est pas forcément synonyme de pléthorique, les pièces sont sobres, monochromes, « de l’élastique au tissu jusqu’au fil de montage ». Détail qui fait la différence : le sceau royal placé au dos du boxer, à l’extérieur. Pour ne pas le mettre à l’envers, évidemment. En vente (pour l’instant exclusivement) en ligne. www.kingdagobert.com www.lesdessousdekingdagobert.com

Haltère Ego Fini le matériel terne, triste et à l’ergonomie générale médiocre ! C’est pour remédier à ce constat que Nicolas Legrand et Frédéric Buard, déjà experts en conception de matériel de ski, ont créé leur propre marque de matériel de fitness (Bule® Sport). On pourra désormais allier effort et esthétique grâce à une gamme d’haltères très design, déclinée en huit couleurs. Baptisé haltère Ego, le premier né peut supporter de 2,5 à 6,5 kg et même monter jusqu’à 10,5 kg grâce à l’ajout de poids vendus à l’unité. Sur le site Internet, on trouvera non seulement la liste des magasins distributeurs, mais aussi des exercices de musculation en ligne. www.bulesport.fr http://haltere-musculation.fr/blog

Divines gelées Votre entreprise, située dans le Loiret, crée, développe, vend ou distribue un produit ou un service innovant, original, particulier ? Adressez une photo haute définition du produit/service ainsi que toute documentation relative (catalogue, communiqué de presse…) par courrier électronique à gaelle.lepetit@loiret.cci.fr – Objet : Made in Loiret.

Les capacités d’innovation du célèbre vinaigrier orléanais n’en finissent pas de nous étonner. Après le vinaigre de vin à l’ancienne fabriqué selon la recette du procédé d’Orléans comme au xixe siècle, la gamme de quatre vinaigres à l’ancienne (jus de framboise, échalotes, estragon et cidre normand), voilà que s’invitent à notre table deux gelées. « Douceur d’Antan » et « Gelée de vinaigre aux figues », cuites au chaudron, devraient sublimer foie gras, gibier, viandes, toasts, roquefort et même salades de fruit. Autre nouveauté de saison : le spray à huîtres dont les échalotes de Bretagne, le vinaigre d’Orléans de cépage Muscadet et de vin Chardonnay viendront réveiller le goût iodé. www.martin-pouret.com

décembre 2011 - janvier 2012

45

11


industrie

SCOVAL,

fournisseur des fonderies du monde entier Créée en 2006 par quatre anciens salariés de la société Fondarc, SCOVAL développe à Tavers une activité de conception et de fabrication de machines pour l’industrie de la fonderie unique en France.

«

Sable à vert  » : c’est le terme qu’emploient les industriels de la fonderie pour désigner le sable utilisé dans le process de préparation du sable technique destiné à alimenter les lignes de moulage. Et c’est justement pour la préparation de ce sable que SCOVAL conçoit, fabrique et commercialise des machines uniques en leur genre. « SCOVAL est le seul fabricant français de malaxeurs pour la fonderie : nos Rotomax (poids de 30 t pour les plus gros) peuvent malaxer jusqu’à 7 t de sable. Pour une efficacité accrue, ils fonctionnent à vitesse variable et intègrent des systèmes de tourbillons », explique Thierry Cheneau, ancien responsable bureau d’études chez Fondarc et aujourd’hui gérant de la Scop SCOVAL. Autre spécificité, l’entreprise est la seule société à faire du malaxage en refroidissant le sable grâce au Maxcool : « cette machine à double fonction permet de malaxer et refroidir en même temps, réduisant ainsi le taux de rebus des pièces moulées. Gain

Thierry Cheneau

de place, économies d’énergie mais aussi de consommation de produits : c’est de l’écomalaxage ». Enfin, le Roto-control, machine qui a fait la réputation de Fondarc, « prélève des échantillons de sable, dans nos malaxeurs ou dans ceux de confrères, et analyse ce qu’il faut ajouter en eau ou en additifs », poursuit Thierry Cheneau. L’entreprise produit aussi des stations de dosage et de pulsage : « On pulse des résidus de poussière de sable ou de produits pulvérulents, qui sont récupérés pour recyclage, cette collecte étant une obligation légale pour les fonderies ». Au total, pas moins de 350 machines SCOVAL fonctionnent dans le monde.

Export et diversification Avec 40 % du CA (1,2 M€ en 2011) réalisés à l’export, notamment en Allemagne, Brésil et Chine, SCOVAL a su trouver sa place sur un marché dominé par de gros concurrents allemands, scandinaves, italiens et américains. Tournée vers l’international

et visant plus particulièrement le potentiel des pays émergents, SCOVAL entend « continuer à travailler avec le Brésil et à entretenir les relations avec la Chine. Un projet de vente est également en cours avec la Corée du Sud ». Mais exporter ne suffit pas, il faut aussi se diversifier, par exemple en développant régionalement une partie ingénierie en automatisme, mécanique et électricité industrielle. Pour autant, SCOVAL reste un acteur de taille modeste : « On est un peu le grain de sable dans la chaussure de nos concurrents, ironise Thierry Cheneau. La difficulté pour une petite entreprise comme la nôtre est de devoir travailler à son échelle face à des entreprises 10 à 50 fois plus grandes ». www.scoval.fr

Nouvelles fonctionnalités sur www.s2e2.fr La nouvelle version du site Internet du pôle de compétitivité S2E2, Smart Electricity Cluster, au-delà d’un relooking graphique, vise à favoriser les opportunités d’initier de nouveaux contacts. On y trouve une présentation clarifiée des actions du pôle, des compétences de son réseau (positionnement, marché, territoires) et plusieurs nouveautés : géolocalisation des adhérents, recherche par type (entreprise, d’organisme de recherche et de formation) ou par marché, sélection de projets de R & D selon leur thématique ou leur stade d’avancement… www.s2e2.fr

12

45 décembre 2011 - janvier 2012


commerce

MG coiffure cultive l'art du bien-être

l’image, capter une nouvelle clientèle ». Car c’est sur l’ambiance, le relationnel et la qualité que Maryline Alasseur construit la notoriété de son salon : « Ma politique depuis très longtemps : pas de turn-over, un personnel hyperformé. Je ne mets pas la pression côté temps mais sur le résultat. On a une écoute active pour répondre au plus près du besoin du client ». Outre la classique vente de produits capillaires, MG Coiffure propose des petits plus avec manucure et maquillage, sans oublier une offre de diagnostic sur rendez-vous.

Soins pour calvitie et chimio

Maryline Alasseur

D

onner une autre image de son métier : tel était l’objectif de Maryline Alasseur, responsable de MG Coiffure, salon mixte implanté depuis 1991 dans le centre-ville de Montargis. « Entièrement refait à neuf et modernisé en août 2011, le salon a été totalement repensé dans sa fonctionnalité avec entre autres une gestion du salon 100 % informatisée, des nouveaux fauteuils qui s’allongent pour un moment de bien-être, et aussi la création d’un petit laboratoire de coloriste et permanentiste, pour préparer les produits devant les clientes : une exigence de qualité et de respect par rapport à ce qu’on leur applique  ». Chic et moderne, dans les tons noirs, blancs, rouges et acier, très fleuri, le tout dans une ambiance détendue et conviviale, ce nouveau salon se veut vraiment avant-gardiste. « L’idée ? Bousculer décembre 2011 - janvier 2012

45

Mais la grande nouveauté, c’est la création d’une cabine privée. Un facteur de différenciation original, « pour offrir un instant de détente précieux rien qu’à soi. Avec musique d’ambiance et diffusion d’huiles essentielles, intégration de systèmes et produits adaptés à chaque besoin ». Deux objectifs : « d’un côté être reçue en VIP, avec soins capillaires et coiffure, fauteuil massant pour le haut du dos et les mollets… Bref, la cliente est invitée à se faire cocooner comme chez l’esthéticienne. Il s’agit aussi de proposer un endroit discret aux personnes, recevant des compléments capillaires, portant des perruques ou des chapilies, suite à une calvitie partielle ou totale ou en traitement chimiothérapique, pour des soins spécifiques du cuir chevelu ». Attentive au choc psychologique que constitue la perte des cheveux, notamment avec la peur du regard de l’autre, Maryline Alasseur accompagne ainsi pour le choix de prothèses capillaires prescrites par le médecin. « Notre cabine facilite aussi la rapidité du remboursement par rapport aux choix d’une perruque en magasin ». MG Coiffure est à ce titre agréé par la Sécurité sociale. « Ici, je souhaitais que l’on s’occupe des clients en faisant attention à l’humain ». www.mg-coiffure.com

Un SushiShop à Orléans Fin janvier, Stéphan Labasse ouvrira les portes de son SushiShop à l’angle de la rue Royale à Orléans. La franchise, spécialisée en japonese food « en froid » (sushis, makis, sashimis, california rolls…) propose, outre la restauration sur place (50 places hors terrasse), une offre à emporter et un service livraison aux entreprises. Spécificité de l’enseigne : les mets, préparés à base de produits frais exclusivement et de poissons entiers découpés sur place, sont assemblés à la commande, devant le client. Enfin, la marque s’associe chaque année avec un grand nom de la gastronomie française. En 2012, c’est JeanFrançois Piège (Plaza Athénée, Hôtel de Crillon…) qui signe plusieurs créations de la carte. www.sushishop.fr

ORLÉANS

carrément golf

Vo tr e magasin de 300 m 2 !!! Matériels, vêtements techniques, prêt à porter et accessoires Fitting, zone de practice, simulateurs mesures informatiques

S T PRYVÉ S T MESMIN 120 bis, rue du Puits Rond - 45750

Ouver t du L undi au Samedi de 10h à 19 heur es sans int errup tion

www.grafity.fr - 02 38 70 83 33

En relookant son salon MG coiffure, Maryline Alasseur a su se différencier, en proposant à Montargis une offre bien-être proche de celle d'un salon parisien, avec notamment une cabine privée.

02 38 25 96 17

www.carr egolf.com

13


COLLÉGIENS, LyCÉENS, ApprENtIS, ÉtudIANtS

5-6-7 J

ANVIER

2012

Parc des exPositions - orléans

Hall Minsard : après la 3ème - Hall prestige : après le BAC

Jeudi - Vendredi - Samedi : 9h-17h Plus qu’une Région une chance pour l’éducation

14

www.etoile.regioncentre.fr

45 décembre 2011


services

Edith Mag déploie ses elles Alors qu’il vient tout juste de souffler sa première bougie, le magazine féminin gratuit d’Orléans et de son agglomération semble avoir atteint son objectif : séduire un nombre croissant de lectrices. leurs particularités tout en acceptant leurs différences ». De la rubrique J’ai changé de vie (un partage d’expérience de femmes à un carrefour décisif de leur vie) à Cosmopolite (une femme d’origine étrangère qui déroule sa vision d’Orléans), ce que Marie-Zélie Moser aime par-dessus tout, c’est « croiser tous ces regards ».

Nouvelle norme de déclaration des données sociales

De l’utile au futile

Marie-Zélie Moser

«

On a rencontré notre lectorat, le magazine est réclamé avant sa sortie !  » se réjouit Marie-Zélie Moser, fondatrice et rédactrice en chef d’Edith Mag, le nouveau féminin gratuit d’Orléans et de son agglomération lancé en novembre 2010. Neuf numéros plus tard et à l’occasion de son premier anniversaire, le magazine a indéniablement creusé son sillon dans le paysage médiatique local. «  Beaucoup de femmes s’y retrouvent… l’idée, c’est de partager des bons plans locaux, de jouer la proximité. Contrairement aux féminins nationaux, Edith Mag parle aux lectrices de chez elles ». Elles ? La cible est large. Initialement dévolue aux 30 ans et plus, la publication a rapidement été adoptée par de très jeunes filles… jusqu’à leurs grands-mères. Des femmes actives ou au foyer, des femmes plutôt féministes sans être caricaturales, «  qui revendiquent décembre 2011 - janvier 2012

45

Né d’une vraie envie - la rédactrice en chef savoure à sa juste mesure la chance d’avoir pu s’appuyer sur la société orléanaise d’édition et de communication dirigée par son mari, Scoop Communication – Edith Mag a aujourd’hui trouvé son rythme de croisière. Tiré à 15 000 exemplaires, distribué dans 300 points et à raison de neuf numéros annuels, le magazine revendique le droit de passer « de l’utile au futile, du rire aux larmes et du léger au grave ». Commencer l’année du bon pied grâce à quelques astuces puis aborder la question de la déprime saisonnière, ou encore évoquer le cancer du sein ou les violences faites aux femmes : Marie-Zélie Moser pose un regard lucide, mais que l’on sent tendre, sur la femme de 2012. À l’image de son initiative « Les salons du cœur » qui a suscité l’adhésion de 25 coiffeurs de l’agglomération. Avec le soutien de Gemey et Caudalie (échantillons gratuits), ils ont ouvert gratuitement leurs portes un lundi par an et ont ainsi accueilli une centaine de femmes en réinsertion. Et parce qu’Edith magazine ne cesse de se renouveler et se veut interactif, il affiche deux nouveautés : son « club de testeuses », qui partagent bons plans et coups de cœur, mais aussi une appli Smartphone dédiée, disponible en février. Si elle n’avait qu’un seul message à faire passer à ses lectrices ? « C’est vous qui décidez de votre vie ! ». Et sa vie à elle, Marie-Zélie l’incarne dans cette pensée de Confucius : choisis le travail que tu aimes et tu ne travailleras pas un seul jour de ta vie. www.edith-magazine.com

La N4DS *, qui se substitue à la DADS-U, entrera en vigueur le 1er janvier 2012, pour les salaires 2011. La formalité impose « des modifications et des ajustements dans le logiciel de paie et le système d’information paie-ressources humaines des entreprises ». D’où la nécessité, pour celles-ci, de se rapprocher de leur éditeur de logiciel de paie pour obtenir les mises à jour nécessaires à la nouvelle norme. Pour plus d’informations (documentation, foire aux questions…) : www.e-ventail.fr *Norme pour les déclarations dématérialisées des données sociales

AFFICHEZ VOS

COULEURS NOUS FABRIQUONS VOS CARTES S

CÈ ’AC

ED

T CAR

CA R

T

AL EC

ITÉ

COM

TE CAR

RIE

END

R

D

T

REN

DHÉ

D’A

N ATIO ITÉ IFIC DÉL E FI D E T R CA

ENT

’ID TE D

CAR

ISE

EPR

TR ’EN

www.cartoflex.fr

02 38 70 53 44

15


développement durable

HYDROpole : l'eau sous surveillance Agréé par le COFRAC* pour le compte du Ministère de l’Écologie et du Développement Durable, HYDROpole est l’une des rares sociétés spécialisées dans l’inspection et le diagnostic des réseaux d’eau au plan technique et bactériologique. Sa démarche de réduction des risques lui a valu la labellisation « Entreprise responsable et durable ».

L

a Légionellose. C’est par elle que tout a commencée… Nous sommes en 1999. Patrick Fontaine, alors responsable d’agence dans la climatisation-chauffage, attrape cette maladie à déclaration obligatoire (1 540 cas en 2010) : « les légionelles sont des bactéries présentes naturellement dans l’eau. Elles deviennent dangereuses quand elles sont inhalées. La légionellose a été un prétexte au démarrage en 2002 de la

société : le but d’HYDROpole était d’éliminer ces bactéries des réseaux d’eau installés entre les compteurs et les bâtiments à usage collectif, la réglementation prévoyant en effet un seuil maximum de teneur en légionnelle à 1000 ufc/l (unité formant colonie par litre). Depuis, l’activité s’est orientée autour de la surveillance et de la prévention des risques sanitaires et de l’économie d’eau ». Que faire pour éviter la contamination ? Quelle mainte-

nance préventive mettre en place ? Quelle consommation en eau ? Que faire pour économiser ? Autant de questions auxquelles HYDROpole répond en apportant toute la diversité de son expertise aux collectivités et sociétés (ERP, industries, banques, bureaux, maisons de retraite, centres hospitaliers, crèches, établissements sportifs, piscines, offices HLM…) : « audit d’installation où l’on évalue les pertes d’eau (fuites, surconsommations), étude et calcul de l’impact financier et écologique sur x années, analyse de la vétusté du matériel, travaux de maintenance, remise en conformité, entretien des réseaux, dépannage. Aujourd’hui HYDROpole intervient sur plus de 100 000 logements en France dans une vingtaine de départements. Il faut rappeler par exemple qu’une chasse d’eau qui fuit, c’est entre 120 et 900 m3 d’eau perdus par an soit entre 360 et 2 700 € par an », explique Thierry Gaillard, gérant et cofondateur d’HYDROpole.

Une démarche récompensée

Patrick Fontaine et Thierry Gaillard

45 projets solidaires primés par la Fondation Caisse d’Epargne Loire Centre Dans le cadre d’un appel à projets de solidarité en région Centre, la Fondation Caisse d’Epargne Loire-Centre, placée sous l’égide de la Fondation Caisses d’Epargne pour la solidarité, reconnue d’utilité publique, a reçu près de 103 dossiers de. Un jury composé d’experts a finalement accordé 196 000 euros à 45 associations et organismes (dont neuf dans le Loiret) œuvrant en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou malades ou handicapées, l’acquisition des savoirs de base et la lutte contre l’illettrisme, l’accès à la culture et au sport pour des jeunes malades ou handicapés. 16

Basée à Orléans depuis 2007, HYDROpole est ainsi devenue en 10 ans la 5e entreprise du secteur en France, réalisant 85 % de son CA sur les marchés publics via sept sociétés d’exploitation implantées sur Orléans, une à Troyes et une à ClermontFerrand pour un total de 70 salariés. Sa démarche de réduction des risques lui a permis de devenir la dixième PME de la région Centre labellisée « Entreprise responsable et durable » par le CNRI** : « le fruit de 4 ans de travail, soulignent Patrick Fontaine et Thierry Gaillard. On a pour habitude de se remettre en question, de mettre en évidence nos points faibles et nos risques. On a donc mis en place des contrôles de ces risques : notre PME a suivi la même approche que pour l’eau ». * Comité français d’accréditation ** Centre national des risques industriels www.hydropole.com

45 décembre 2011 - janvier 2012


création

À Jargeau, le fromage sur un plateau ! Avec La Prairie Fromagère, David Saget a doté Jargeau et son canton d’un fromager. Ouvert depuis juillet 2011 au 56 Grande Rue, le nouveau commerçant propose une palette de produits régionaux élaborés par des petits producteurs français.

P

our David Saget, le bonheur est désormais dans le pré ! Ancien magasinier chez Norbert Dentressangle, il a ouvert cet été La prairie fromagère, petite fromagerie située dans la rue commerçante de Jargeau, entre le poissonnier et le primeur. « Ouvrir un commerce alimentaire me trottait dans la tête depuis deux ans et demi, confie David Saget, tablier autour du cou, prêt à servir le client. J’aime le fromage, le vin… Je suis très ripaille ! ». Pour mettre toutes les chances de son côté, le nouveau commerçant de Jargeau se met alors en relation avec la Boutique de Gestion d’Orléans et du Loiret, qui va l’aider au montage de son projet. « Au départ, mon idée était de faire les marchés du Loiret mais j’ai vu que c’était surchargé. Habitant Jargeau, j’ai trouvé ce local et me suis lancé ». Valençay, Sainte-Maure, Selles-sur-Cher, mais aussi Livarot, Coulomiers, Salers ou Saint-Nectaire… une centaine de références au total. David Saget a souhaité vendre à la fois du chè-

vre et du vrai fromage de vache au lait cru, plutôt que du fromage pasteurisé : « Je fais aussi un peu de crèmerie, des produits italiens et du vin de la région ». Et pour trouver ses bons petits produits frais, David Saget monte tous les 15 jours à Rungis. « Pendant quelques mois, je me suis rapproché d’une fromagerie des Halles Châtelet d’Orléans, où l’on m’a montré ce qu’il fallait faire ou pas : j’ai gardé le même fournisseur ».

Grossir… sans faire grossir Pour le lancement de son commerce, David Saget a dû investir 50 000 € pour la réalisation des travaux, l’achat de son matériel professionnel et de ses fromages. « Pendant les travaux, les gens s’arrêtaient, heureux de voir qu’un fromager allait ouvrir. Maintenant que c’est ouvert, les clients peinent à venir… Je ne pense pas que le prix soit un obstacle : ici on peut acheter un petit fromage à partir de 2 €. Il faut le temps de se faire connaître et que les gens réapprennent le bon goût,

Prêts Loiret Initiative : un appui efficace De 1500 € à 15 000 €, et même 30 000 € pour les reprises d’entreprise de plus de neuf salariés : telle est l’amplitude des prêts d’honneur à taux zéro et sans garantie proposée par Loiret Initiative aux créateurs et repreneurs. La marche à suivre : renseigner les Business plans en ligne sur le site dédié, contacter un conseiller de la CCI du Loiret (ou de la CMA du Loiret, d’Orléans Val de Loire Technopole ou la Boutique de Gestion) puis présenter son projet au comité d’agrément qui se réunit chaque mois à Orléans, Montargis ou Gien. En octobre dernier, 23 prêts ont été accordés pour un montant total de 180 000 €, avec le soutien du FEDER (Fonds européen de développement régional). contact@loiret-initiative.fr

David Saget

laissant de côté les idées reçues comme celle que le fromage fait grossir : non, s’il est au lait cru et si l’on n’en mange pas le soir ! Par ailleurs, il existe des fromages contenant peu de matières grasses pour les personnes qui ont du cholestérol ». Pour l’heure David Saget ne possède aucune trésorerie, ne se verse pas encore de salaire : « Je me donne un an. Il est vrai qu’à Jargeau, il y a un certain dynamisme des commerces de bouche. J’espère vraiment pouvoir continuer mais un commerce ne vit pas que de bonnes intentions ». Tél. : 02 38 59 52 66

décembre 2011 - janvier 2012

45

17


à table

Des tagliatelles à 15h ? À La Pause, c’est possible ! En ouvrant début août 2011 son restaurant-salon de thé en continu, Jean-Marc Verrier s’est adapté au rythme de plus en plus décalé des actifs, prolongeant la pause déjeuner l’aprèsmidi. Ainsi, à La Pause, il est possible de prendre le repas du midi… jusqu’à 18h.

U

ne ouverture non-stop : c’est le concept qu’a souhaité proposer Jean-Marc Verrier pour son salon de thé-restaurant, situé à l’emplacement qu’occupait Le Tokyo, place du Châtelet à Orléans. L’idée ? « Faire un peu comme dans un fast-food, mais en beaucoup plus artisanal, pour les gens qui travaillent plus tard, qui ont des réunions qui traînent ou des pauses décalées ». La Pause est ainsi ouverte en continu de 12h à 15h le mardi (18h les mercredis et samedis), et de 12h à 22h les jeudis et vendredis. Jouer sur les horaires, proposer une petite carte maison, le tout dans un accueil convivial, telle est la recette choisie par ce nouveau restaurateur. De quoi satisfaire celles et ceux qui s’entendent dire qu’on ne peut plus les servir : « Un steak tartare à 15h de l’après-midi, ici c’est possible. On peut commander tout ce que l’on veut dans l’après-midi ». Du salé bien sûr, mais aussi du sucré ou du glacé : macarons, cupcakes, smoothies, crumbles, crêpes, gâteaux, boules de glace… avec un grand choix de variétés de thés et de cafés, à déguster dans une ambiance salon de thé.

plein (associé au capital à hauteur de 10 %) et d’une serveuse travaillant à 80 %. Une toute petite équipe qui a à cœur de servir une cuisine maison, avec des choses simples et naturelles, voulant « mettre en avant le goût plus que le visuel ». Ainsi, on pourra savourer un mijoté servi dans des verrines (blanquette, bœuf bourguignon, tartiflette, poulet au curry, parmentier…), seul ou avec une entrée (tartine, cake salé ou soupe de légumes) et/ou un dessert, le tout pour des prix compris entre 9,50 € et 15,50 €. Ou encore choisir son menu à la carte. Avec 36 couverts à l’intérieur et 26 à l’extérieur l’été, Jean-Marc Verrier dispose depuis peu d’une terrasse fermée et chauffée. De quoi permettre, en toutes saisons et à toute heure, de faire la pause déjeuner.

Un Restaurant à la Maison des Entreprises L’offre est encore parfois méconnue : la Maison des Entreprises, gérée par l’Udel-Medef Loiret et située 14 boulevard Rocheplatte à Orléans, abrite à son second étage un restaurant destiné aux repas d’affaires, séminaires et cocktails. Dans un cadre chaleureux et feutré, le restaurant propose ainsi une gamme de repas élaborés surplace par son chef cuisinier. Différentes formules sont disponibles à partir de 20 € (plat-dessert-café) ainsi que des plateaux-repas, cocktailsbuffets et petits-déjeuners. www.udel45.fr

www.la-pause.fr

Changement de cap Ingénieur informatique pendant 15 ans à Grenoble, Jean-Marc Verrier, 52 ans, s’est ensuite dirigé vers la communication et le marketing. En 2001, il crée sa société de formation et de communication à Annecy, avant que sa passion pour la cuisine ne le rattrape. « C’est un vieux rêve qui me trottait dans la tête. Mon projet était raisonné : je savais accueillir le client, parler anglais, je connaissais la com', le marketing et je savais gérer une société… Il ne restait plus qu’à trouver un lieu bien placé ». Ayant entre autres bénéficié d’un prêt Loiret Initiative de 12 000 €, Jean-Marc Verrier officie avec l’aide d’un cuisinier à temps 18

Jean-Marc Verrier

45 décembre 2011 - janvier 2012


Les entreprises

se rencontrent… DéCOUVREZ ECOBIZ 2012 PLUS SIMPLE, PLUS CONCRET, PLUS CIBLé


AVEC LOIRET ECObIz, LES ENTREPRISES SE RENCONTRENT … • pour un partage accru : d’informations, de retours d’expériences, de compétences … • pour de nouvelles opportunités : business, partenariats, mutualisation de moyens … • pour rompre l’isolement : des dirigeants, des responsables fonctionnels …

Ecobiz entreprendre Développer votre potentiel Une communauté dédiée aux créateurs/repreneurs et nouveaux entrepreneurs :

➤ Un espace documentaire

spécifique création / reprise

➤ Un agenda des rencontres de l’entrepreneuriat

➤ Un espace spécifique repreneurs ➤ Un forum dédié création/ reprise

Ecobiz performance Echanger pour progresser Avec 6 communautés thématiques, 40 rencontres en 2012 et une newsletter mensuelle, ECOBIZ Performance a pour objectifs :

➤ De vous faciliter l’accès à

l’information, les échanges d’expériences et le partage de bonnes pratiques

➤ De vous mettre en relation avec

des entreprises partageant les mêmes problématiques ou projets

Ecobiz ’ ness promouvoir votre entreprise Une approche spécifique business permettant aux entreprises de rencontrer leurs futurs clients ou partenaires, d’accroître leur visibilité et de développer leur réseau d’affaires :

➤ Annuaire en ligne (prochainement)

➤ Rencontres d’affaires

Dès maintenant, découvrez ci-contre le planning des rencontres ECObIz performance : 40 opportunités pour booster les performances de votre entreprise.


ECObIz performance Les rencontres 2012 stratégie & pilotage de l’entreprise

Les rencontres «stratégie» Diriger l’entreprise et assurer la fonction commerciale : les clés pour réussir Utiliser les meilleurs outils gratuits pour faire de la veille : 15 février informations, concurrence, technologies, marchés publics … 22 mars S’ouvrir à l’international : faire vos premiers pas à l’export 19 avril Faire du buzz sur votre entreprise grâce au marketing 2.0 25 septembre Construire votre stratégie : une clé fondamentale pour développer votre entreprise 09 octobre Savoir vendre sur un site web marchand à l’international 06 décembre Trouver les accompagnements pour vos projets de développement 17 janvier

Les rencontres «Innovation» 13 mars 26 juin 04 octobre 04 décembre

Hommes et femmes de l’entreprise

Capitaliser l’échec : principe fondamental de l’innovation Participer à la 3ème rencontre Design et Industrie à Orléans Exploiter les outils gratuits comme l’Open Source et le Fab Lab pour développer vos produits Créer de nouveaux services avec la radio-identification (Tag, capteur, RFID ...) et visite du CRESITT

Les rencontres «santé et sécurite au travail» Analyser efficacement les accidents et presqu’accidents du travail Intégrer l’approche ergonomique au poste de travail : retour d’expérience de MSL CIRCUITS Comprendre le nouveau contexte réglementaire sur le risque électrique 17 avril et identifier les conséquences pour votre entreprise 05 juin Prévenir le risque chimique au poste de travail 28 septembre Identifier les risques pour vos salariés : faire ou améliorer votre document unique 20 novembre S’informer sur l’actualité juridique en santé et sécurité au travail 20 janvier 24 février

Les rencontres «RH management» Développer votre business : les règles d’or du management commercial Utiliser la Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences 16 mars comme outil de création de valeur 10 mai Manager la performance au quotidien : comment impliquer les équipes ? 05 juin Prendre en compte la pénibilité au travail (application des derniers décrets) 22 juin Motiver et fidéliser vos collaborateurs : de la génération Y aux seniors 13 septembre Optimiser votre communication interne pour une performance durable 29 novembre Recruter sans se tromper 02 février

Les rencontres «mobilité et déplacements» 31 janvier 12 avril

Encourager et dynamiser le covoiturage dans votre entreprise Découvrir de nouveaux services à la mobilité (voiture servicielle…)

20 septembre Motiver vos salariés à venir travailler sans voiture : «Bougeons Autrement» - 3ème édition

Organisation & production

Les rencontres «performance industrielle» 07 février 29 mars 23 mai 02 octobre

D’autres rencontres pourront être programmées en fonction de l’actualité, des attentes et des propositions des membres. La disponibilité des intervenants peut, à titre exceptionnel, nous amener à modifier les dates et les sujets.

Améliorer votre rentabilité en développant le Supply Chain Management Bénéficier du retour d’expérience de la fonderie FAVI Une entreprise sans hiérarchie : ça marche ! Engager une dynamique d’amélioration continue Découvrir l’organisation reconnue d’un équipementier automobile - FAURECIA

21 février 15 novembre

Protéger vos savoir faire, vos idées … avec les outils de la propriété intellectuelle : brevets, marques, dessins et modèles

13 décembre

Cartographier votre chaîne de valeur avec la Value Stream Mapping

Les rencontres «protection de l’environnement» 20 mars 04 avril 05 juin 05 juin 28 juin 22 octobre

Rencontrer la DREAL pour connaître les priorités de l’inspection en 2012 Exploiter une Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE) : se repérer dans les textes et être à jour de ses obligations Lancer votre premier plan d’actions RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) Communiquer efficacement sur les thèmes Environnement-Sécurité dans votre entreprise pour motiver les salariés Optimiser la gestion des déchets de votre entreprise : produire moins de déchets, valoriser davantage et diminuer les coûts Visiter le nouveau bâtiment tertiaire HQE et BBC du Crédit Agricole à St-Jean de Braye


ECObIz performance Echanger pour progresser

OFFRE « DéCOUVERTE »

gRaTUIT

COmpREnD La nEwsLETTER mEnsUELLE Une lettre d’informations sur les leviers de performance pour votre entreprise + L’aCCès à 2 COmmUnaUTés : - Innovation - Mobilité et déplacements

HT 110 € /an pour l’entreprise

COmpREnD L’OFFRE « DéCOUVERTE » + La paRTICIpaTIOn aUx REnCOnTREs « sTRaTégIE » (cf. planning des rencontres) + La paRTICIpaTIOn aUx 4 REnCOnTREs sUIVanTEs : - Engager une dynamique d’amélioration continue (23 mai 2012) - Optimiser la gestion des déchets de votre entreprise (28 juin 2012) - Identifier les risques pour vos salariés (28 septembre 2012) - Recruter sans se tromper (29 novembre 2012)

OFFRE « ExCELLEnCE »

HT 240 € /an pour l’entreprise

avec 4 codes d’accès

COmpREnD L’OFFRE « EssEnTIELLE » + L’aCCès à 4 COmmUnaUTés sUppLémEnTaIREs : - Environnement - Santé et Sécurité au travail - Performance Industrielle - RH et Management

OpTIOn

"Nombre de codes d’accès illimité pour l’entreprise" HT

+ 40 € /an

En saVOIR pLUs, VOUs InsCRIRE CCI du Loiret : ecobiz2012@loiret.cci.fr, 02 38 77 77 77

www.loiret-ecobiz.fr Chambre de Commerce et d’Industrie du Loiret – 23 place du Martroi – 45044 ORLEANS Cedex 1 – SIRET : 184 500 015 00013 - APE : 9411Z – TVA : FR 15 184 500 015

Partenaire :

➤ La participation aux

rencontres proposées par la communauté ➤ L’accès à un espace web sécurisé et dédié sur la plate-forme ECOBIZ pour bénéficier des services associés à la communauté : l’annuaire des membres, les informations qualifiées, les ressources partagées... ➤ La possibilité de participer aux projets collectifs mis en œuvre par la communauté www.forcemotrice.com

OFFRE « EssEnTIELLE »

L’accès à une communauté comprend :


dossier

La CCI du Loiret Fournir aux entreprises des services performants, adaptés à leurs besoins, pour accélérer leur développement et l’assurer dans la pérennité : voilà ce qui anime la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) du Loiret au quotidien, à l’instar des 125 autres chambres de commerce et d’industrie territoriales présentes sur le territoire. Si elles jouissent globalement d’une bonne image auprès des dirigeants*, qui les trouvent « utiles, bien ancrées dans le territoire, efficaces et soucieuses de l’intérêt général », la multitude de compétences et services qu’elles mettent à leur disposition est encore parfois méconnue. Trois missions guident l’action de la CCI du Loiret :

accompagner les entreprises à chaque étape de leur vie, transformer les projets du territoire en richesses économiques et humaines, exercer un lobbying au service du développement de ce même territoire. Parce que nos clients sont nos meilleurs ambassadeurs, nous avons opté, plutôt qu’un catalogue de nos services, pour une compilation (non exhaustive) de retours d’expérience. Seul critère de sélection : avoir exprimé, à un moment donné, la satisfaction d’avoir sollicité la CCI du Loiret et/ou collaboré avec elle ! *Sondage OpinionWay/ACFCI auprès des dirigeants d’entreprise sur l’image et les enjeux des élections aux Chambres de Commerce et d’Industrie. 74 % des dirigeants déclarent avoir une image bonne voire très bonne des CCI (novembre 2010).

décembre 2011 - janvier 2012

45

23


dossier

Accompagner les entreprises à chaque étape de leur vie

Plus de performance !

REDYNAMISER le commerce rural

M

aire de la commune rurale de Vitry-aux-Loges (1 850 habitants), Jean-Claude Naizondard s’est trouvé confronté à la redynamisation du commerce en centre bourg. C’est à deux reprises que la CCI du Loiret lui a apporté un « soutien attentif et efficace » dans le montage de dossiers destinés à obtenir des Fonds FISAC et du Conseil général du Loiret, mais aussi pour la sélection de commerçants repreneurs. Après le rachat des ensembles immobiliers abritant les commerces concernés, la commune a pérennisé sa librairie-papeterie-salon de thé… et l’ancienne quincaillerie de 300 m² est en passe d’accueillir une épicerie. www.vitry-aux-loges.com *Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce.

GéNéRER DE L’EMPLOI, FAVORISER LE DéVELOPPEMENT

S

pécialisée dans les équipements et l’installation de cuisines et froid professionnels (restauration collective publique et privée), l’entreprise Fricom, basée à St-Jean-dela-Ruelle, bénéficie actuellement du dispositif Ardan. Le projet de développement d’Olivier Bezault, dirigeant de l’entreprise : recruter un responsable technique de chantier, « un poste de cadre qualifié ». C’est dans le cadre d’un « diagnostic innovation croissance » réalisé par la CCI qu’il prend connaissance de l’existence du dispositif qui lui permet de recruter une personne

L’information à valeur ajoutée

en recherche d’emploi tout en supportant seulement (pendant six mois) 65 % de son salaire net. Fricom a aujourd’hui déniché le profil qu’elle recherchait chez un ancien salarié licencié économique, actuellement formé à ses produits et métiers, qui se verra proposer un CDI au 1er mars prochain. « Cela n’aurait pas pu être possible sans Ardan ni la CCI, ces postes sont lourds et coûteux à mettre en place » confie Olivier Bezault. Autre préconisation de la CCI : présenter un dossier au Fond Départemental de Revitalisation du Loiret pour financer ses projets de développement et les créations d’emplois prévues sur les trois prochaines années. Subvention obtenue, mission accomplie.

Un accompagnement sur-mesure à la création d’entreprise dans le secteur de la restauration ? C’est ce qu’a testé David Sterne, à la tête du restaurant orléanais La Parenthèse. « La CCI a vraiment dégrossi les démarches pour nous : elle a su nous aiguiller vers les bons interlocuteurs, nous inciter à la vigilance quand il le fallait, en prenant le temps de nous écouter, et surtout, sans nous prendre de haut, car nous n’avions à l’époque, mon épouse et moi, que 24 et 26 ans… ».

www.fricom.fr

www.restaurant-la-parenthese.com

Un accompagnement sur-mesure pour les acteurs du tourisme

Accompagner les entreprises à chaque étape de leur vie

ETUDE DE MARCHÉ et face-a-face personnalisé

C

e que Michel Conton, gérant de la franchise Histoire de Pains à Saint-Jean-de-Braye, plébiscite suite à l’étude de marché commandée à la CCI du Loiret en vue de l’ouverture d’une seconde enseigne dans le département ? Indéniablement, le retour en « face-à-face » qui lui a permis de poser toutes les questions soulevées et d’obtenir une analyse très personnalisée, mais aussi un coût très compétitif. S’il ne regrette qu’une chose, c’est d’avoir appris tardivement l’existence de cette compétence au sein de la CCI du Loiret. Tél. : 09 81 12 77 39

24

45 décembre 2011 - janvier 2012


UN OUTIL D’AIDE à LA DéCISION

Q

uel potentiel pour le marché des services à la personne d’entretien d’espaces verts dans le Loiret ? Avant de lancer la création de Gabriel Services, Bertrand Gabriel, déjà à la tête de l’entreprise de création d’espaces verts éponyme à Saint-Jean-le-Blanc, a commandé à la CCI du Loiret une étude d’opportunité commerciale. « J’y ai trouvé des informations concrètes comme l’état de la concurrence, des études démographiques, des statistiques sur les revenus, sur les tendances de la création dans ce secteur d’activité etc. ». Comme le souligne le dirigeant, l’étude n’a pas pour but « de garantir la pérennité de l’entreprise », mais s’est révélée un outil précieux d’aide à la décision.

Accompagner les entreprises à chaque étape de leur vie

Valider ses compétences

McDonald’s confie sa VAE à l’ecg Orléans

Faites le bon choix, versez votre cotisation 1 % au CIL Val de Loire !

La vae comme tremplin

E

ntrée au Golf international des Bordes (St Laurent Nouan) il y a 23 ans, titulaire d’un baccalauréat, c’est un à un qu’Isabelle Sautenet, sa dirigeante actuelle, a gravi les échelons. « J’ai été successivement responsable de réception, directrice de restaurant, puis me suis formée à la gestion et ai appris à parler couramment anglais en côtoyant une clientèle internationale ». À la direction depuis 2005, la démarche de VAE (Validation des acquis de l’expérience) engagée auprès de l’ECG d’Orléans lui a permis d’obtenir une licence de commerce et gestion. Si elle plébiscite la souplesse du dispositif compatible avec l’exercice de ses fonctions et la valorisation de ses compétences par un diplôme reconnu, c’est dans la perspective de l’ouverture d’un nouveau complexe en 2014, suite au rachat par des investisseurs anglais, avec un nombre de salariés multiplié par 10, qu’elle a réalisé qu’un « management de proximité » ne suffirait plus. La dynamique semble enclenchée : Isabelle Sautenet envisage de s’orienter vers un master en ressources humaines.

l

Vous apportez des solutions pour se loger à vos salariés.

l Vous participez au développement économique et social de votre région. Pour 100 € versés au CIL Val de Loire, les salariés ont bénéficié, en 2010, de 194 € de prestations*. Toujours proche des salariés d’entreprises ! * la moyenne nationale est de 87 €

orléans l 02 38 78 18 80

montargis 02 38 93 85 60

l

Pithiviers 02 38 30 69 73

w w w. c i l - v a l d eloi re . c om

www.mcdonalds.fr

aCtion logement

C’est dans le cadre d’un accord national signé avec le ministère du Travail en 2008 que l’enseigne McDonald’s a déployé sa politique V.A.E (Validation des acquis de l’expérience) auprès de ses directeurs et directrices de restaurant. Trois promotions plus tard, ce sont 27 personnes qui ont validé, via l’ECG d’Orléans gérée par la CCI du Loiret, un diplôme bac + 3 visé par l’Éducation nationale. Un choix dont se félicite Sandrine Rey, responsable RH de l’enseigne de restauration rapide : « à l’époque nous avions passé au crible les différentes écoles et c’est le dynamisme et la mise en avant des projets de l’ECG Orléans qui a retenu notre attention, tout comme la Pub CIL CCI_Collecte 2011_Mise en page 1 15/11/11 15:14 Page1 qualité du package enseignement/entreprise/référent ». La question de la pérennité du dispositif ne se pose même plus. « Nous lançons début janvier la 4e promotion à laquelle participeront, vraisemblaBerrY LOIRET sarthe - touraine blement, huit salariés ».

www.lesbordes.com

décembre 2011 - janvier 2012

45

25


dossier

Accompagner les entreprises à chaque étape de leur vie

Des formalités simplifiées

renouveler sa carte de commerçant ambulant

A

ncienne compétence de la Préfecture du Loiret, la délivrance et le renouvellement des cartes de commerçants ambulants s’effectuent à la CCI du Loiret depuis mars 2010. Outre son format rénové (type carte bancaire) sécurisant les données, Didier Desterne, fleuriste ambulant et président des syndicats des marchés du Loiret, y voit un bénéfice à moyen terme : « comme elle doit être renouvelée obligatoirement tous les quatre ans, nous aurons prochainement un paysage complet des commerçants non-sédentaires déclarés

Une hotline pour l’apprentissage

A

vec 19 jeunes en apprentissage ou contrats de professionnalisation, l’entreprise de génie climatique Gallier basée à Saint-Jean-de-la-Ruelle est rompue au marathon que constitue l’embauche d’un apprenti. « La sélection des apprentis commence avant qu’ils n’aient obtenu leur diplôme, début juillet, explique Arlette Lacaze, responsable RH. Après la période estivale, de nombreux documents doivent être réunis en un temps très court, pour être prêts dès la rentrée ». C’est là qu’intervient la CCI : pour l’enregistrement des contrats, mais aussi pour assurer la « hotline » sur des questions relatives à la législation, au taux de rémunération… Disponibilité permanente garantie !

Les meilleurs atouts pour créer, reprendre, transmettre

dans le Loiret ». Avec 456 professionnels du secteur recensés à ce jour, ces statistiques représentent une source précieuse d’informations. Elles enrichiront le site Internet en ligne www.geomarches.com*, destiné à renforcer le dynamisme des marchés. Seul (petit) bémol pour Didier Desterne, le prix de la carte, aujourd’hui fixé à 15 €. *Développé par l’Association pour le développement et la promotion des marchés, dupliqué dans le Loiret en partenariat avec le Conseil régional du Centre, le Conseil général du Loiret, la Chambre d’Agriculture et le Syndicat des Marchés du Loiret.

Les formalités export à proximité de l’entreprise Chaque mois, ce ne sont pas moins de 30 « Visas export » - notamment pour l’Inde - que Chryso (Sermaises) fait valider par l’agence de la CCI à Pithiviers. La formalité, incontournable pour l’entreprise qui exporte ses adjuvants pour béton dans le monde entier auprès de filiales, distributeurs ou encore clients directs, se trouve accélérée par la proximité de la CCI. « Nous gagnons en moyenne deux jours par rapport à la validation des visas à Orléans, quand l’agence de Pithiviers est fermée », confirme Jadwiga Trzaska, responsable logistique. www.chryso.com

Accompagner les entreprises à chaque étape de leur vie

CONSTITUER SON RéSEAU quand on est créateur

M

ieux appréhender son territoire et développer son réseau : tel est l’esprit du cycle de rencontres Acti Dèj initié par la CCI du Loiret dans ses quatre agences locales au second semestre 2011. Et c’est surtout pour le second volet que Christophe Bresous a participé au rendez-vous organisé à l’agence de Beaugency en octobre dernier. Pour l’ancien responsable communication d’un laboratoire pharmaceutique qui a créé son entreprise de photographie aérienne par ballon captif (CBS Images & Sons), l’idée était d’aller à la rencontre d’autres entreprises pour étoffer son réseau, dans une ambiance qu’il qualifie de conviviale. Ce qu’il attend de la CCI ? Du conseil, de l’orientation, l’organisation d’autres rencontres d’entrepreneurs ! http://bresous.balloide-photo.com/

26

45 décembre 2011 - janvier 2012


UNE BASE DE DONNEES EN LIGNE POUR TROUVER UN ACQUEREUR OU UN CEDANT

S

i l’une des priorités de la CCI en matière de transmission-reprise d’entreprise reste de sensibiliser les cédants à la transmission de leur entreprise, elle facilite également les reprises en s’appuyant sur des outils nationaux, comme www.pmi-contact.net. C’est grâce à cette base de données que Max André, gérant de V.F.Conditionnement (Estouy), a trouvé l’entreprise spécialisée dans le conditionnement à façon de gels réfrigérants en briquettes et de sachets souples qu’il dirige depuis mars 2010. Les avantages du site Internet à ses yeux ? « Simple, gratuit, accessible »*. Il récidive d’ailleurs, avec la reprise d’une société de e-commerce, dénichée aussi par ce biais. *Gratuit pour le repreneur, 300 € HT/an pour le cédant.

Lire page suivante

Solutions Monétiques CIC Jouez la carte de la performance

L’innovation technologique au service de votre activité Un ensemble de solutions à vos mesures Un chargé d'affaires entreprises CIC Ouest est à votre disposition pour vous aider à choisir la solution la plus appropriée à votre activité.

cic.fr décembre 2011 - janvier 2012

45

27


dossier

Le parcours réussite, un module bien-nommé

P

asser au crible la posture du (futur) dirigeant - son relationnel, son leadership, son management - pour diriger efficacement son entreprise : tel est le parti-pris qui fait l’originalité du module d’accompagnement à la création d’entreprise proposé par la CCI du Loiret. Un dispositif « testé et approuvé » par Joëlle Bignard, co-gérante de Loiret Audition, centre d’audioprothèse ouvert à Chécy en février 2011. Un travail d’introspection dont s’est réjouie la dirigeante, impossible à effectuer dans le tourbillon du quotidien. « La formation m’a obligée à réfléchir sur moimême, à identifier mes points forts et mes points faibles, à trouver des réponses expertes à mes questions… questions qu’on se pose d’ailleurs tous, c’est aussi rassurant de le constater ». Cerise sur le gâteau du Parcours Réussite : le suivi post-formation, sous forme de visites en entreprise. « Des piqûres de rappels indispensables » conclut-elle. Tél. : 02 38 56 54 40

ÊTRE ORIENTE VERS LES BONS INTERLOCUTEURS

L

e salon de la création et de la reprise d’entreprise d’octobre dernier ? « Trop court ! C’était très complet, je n’ai pas pu tout faire et je me sers toujours du carnet de contacts remis à l’occasion ! ». La formation « Cinq jours pour entreprendre » proposée par la CCI du Loiret ? « Elle ouvre toutes les pistes à explorer quand on crée son entreprise ! ». Denis Legrand, qui travaille au démarrage de sa centrale d’achats (Sofrani) pour les marchés industriels en Afrique de l’ouest

et les DomTom, avec son associée Sylvie Velarde, ne tarit pas d’éloges sur l’accompagnement de la CCI. Suivi personnalisé post-formation, orientation vers les bons interlocuteurs, possibilité de bénéficier gratuitement de conseils d’experts (avocats, experts comptables…) dans le cadre du dispositif… le porteur de projet se dit « agréablement surpris », alors qu’il pensait le chemin de la création plus ardu. « On reste maître de ses démarches bien sûr, mais la CCI facilite le processus et nous fait gagner du temps ». Et de plébisciter les modules à la carte : « Je vais faire Optimiser son réseau informatique et téléphonique, c’est un des points que je dois régler ».

Des préconisations judicieuses, au bon moment Son statut de dirigeant est tout frais. Thomas Billault, actuellement hébergé au sein de la pépinière d’entreprises de l’agglomération montargoise à Pannes, a créé en septembre dernier son entreprise de commercialisation de voitures « Premium » via l’interface web dédiée. À 24 ans, ce diplômé de l’ESCEM Tours-Poitiers et de l’INSEEC Paris, a bénéficié d’un accompagnement de huit semaines à la création d’entreprise au sein de la CCI de Montargis. Son feedback ? Compte tenu de son profil, pas d’apport théorique réel dans les domaines commerciaux et marketing. En revanche, un très bon point pour « la constitution des bons dossiers avec les bons interlocuteurs et au bon moment ». Guide pour le choix de son statut, incitation à présenter un dossier Loiret Initiative pour l’obtention d’un prêt à taux zéro… : « ces conseils se sont révélés judicieux » analyse-t-il. Autres points forts : un réseau étoffé, sans oublier « la disponibilité et la sympathie de l’équipe ».  www.ipvauto.fr

Accompagner les entreprises à chaque étape de leur vie

Le réseau, c’est vital !

cherche (et trouve !) retours d’experiences

C

orporate HSE Manager du groupe FAMAR, spécialisé dans la fabrication de produits pharmaceutiques, Jean-Raymond Mayeux est un membre actif de la communauté Loiret Ecobiz Environnement. S’il affirme utiliser la veille réglementaire dont il bénéficie via la plateforme « pour l’équipe France », il plébiscite les audits croisés mis en place, « ouverts vers d’autres secteurs d’activités que le sien », et au détour desquels il a pu « se caler par rapport à ses collègues ». Des audits croisés qui peuvent en outre être intégrés dans les systèmes de management certifiés. Une autre illustration d’un apport concret de Loiret Ecobiz ? La récente sollicitation du réseau sur l’utilisation de matériels spécifiques pour la construction d’un certain type d’entrepôt. Mission de la CCIL : dénicher le retour d’expérience adapté et mettre en relation. Mission accomplie !

www.famar.fr

28

45 décembre 2011 - janvier 2012


Connecter les entreprises autour de problématiques communes

M

ettre en relation des entreprises autour de problématiques communes : telle est la vocation partagée du réseau d’entreprises MSP* (Malesherbes- Sermaises - Puiseaux), dont les bases ont été jetées par la CCI du Loiret au début des années 2000, et de la communauté Loiret Ecobiz Environnement qu’elle anime aujourd’hui. Spencer Moulton, spécialisée dans l’étude, la fabrication et la commercialisation de pièces techniques en caoutchouc/métal, adhérente de la première heure, a vite cerné les avantages à s’impliquer dans Ecobiz. « Une TPE de 19 salariés comme la nôtre n’a pas de ressources humaines spécifiquement dédiées à l’environnement », explique Florent Manceau, l’un des cogérants. Idem

Pour un territoire dynamique et attractif

T

halès Air Systems (Fleury-les-Aubrais) fait partie des huit entreprises du Loiret qui ont signé la charte d’engagement Mobil’actifs en mars 2011, marquant la volonté collective d’agir en faveur de la mobilité et des déplacements durables. Accompagné dans sa démarche par la CCI du Loiret, le site de 420 salariés, spécialisé dans le suivi et la maintenance des équipements et systèmes opérationnels permettant de sécuriser l’espace aérien civil et militaire, s’est engagé dans le déploiement d’un Plan de Déplacement d’Entreprise (PDE). Comme l’explique Michel Vigier, directeur de l’établissement et des opérations du site de Fleury-Orléans, sa participation à l’opération Mobil’actifs « lui a permis de structurer son plan d’action et de renforcer son efficacité par l’échange d’outils pratiques et l’organisation d’opérations de communication ». Seul obstacle aujourd’hui : la desserte de la zone d’activité, pour laquelle seule une action des acteurs décisionnaires en matière de transports collectifs pourrait lever. www.thalesgroup.com

Intéresser les entreprises aux enjeux de la mobilité ’est une intervention du conseil en mobilité de la CCI du Loiret sur les modes de transports alternatifs, comme le covoiturage, qui a déclenché au sein de Calberson Loiret (Pôle 45, 200 collaborateurs) l’envie de pousser la réflexion plus avant. Accompagné par la CCI dans le montage de son Plan de Déplacement Entreprise (PDE), le spécialiste du décembre 2011 - janvier 2012

45

transport et de la logistique (groupe Geodis), déjà très engagé en faveur du développement durable, salue son « rôle de chef d’orchestre ». « Monter un tel projet est une entreprise de longue haleine, il faut bien deux ans pour mener à bien une démarche globale » insiste Karine Roux, responsable administratif et RH. Une démarche qui se construit pas à pas, grâce aux échanges et à la co-construction impulsés au sein de l’opération Mobil’actifs. www.calberson.com

www.spencermoulton.com * Association Loi 1901 autonome depuis 2009. * *Syndicat national du caoutchouc et du polymère.

Transformer les projets du territoire en richesses économiques et humaines

STRUCTURER un pde efficace

C

pour la veille réglementaire, très lourde à gérer, et que l’entreprise complète avec celle produite par le SNCP**. Appréciées particulièrement : les visites d’entreprises et les réunions d’information ou d’échange programmées dans le cadre d’Ecobiz-Environnement : Florent Manceau s’en sert pour faire du benchmarking et situer ainsi sa propre entreprise vis-à-vis des conformités réglementaires : « inutile d’inventer quelque chose qui a déjà fait ses preuves ailleurs et qui peut être facilement mis en place dans une entreprise de notre taille » commente-t-il avec pragmatisme.

Une dynamique efficace dans le Giennois Les opérations communes menées tambour battant par le MEPAG (Mouvement des entreprises du giennois) et la CCI du Loiret via son agence de Gien vont crescendo depuis quelques années. Des petits-déjeuners thématiques (formation au management, approche du contrôle de gestion…) animés par la CCIL aux groupes de travail sur le Lean Manufacturing, Jean-Pol Launois, président du MEPAG et DG du site de Gien de Shiseido International France, approuve la dynamique enclenchée. « Ce groupe Lean, qui regroupe huit entreprises*, s’est bien développé. Les visites itinérantes dans chacune d’elles, permettent, grâce au Gemba Walk ou visites sur le terrain, de croiser les expériences et d’identifier des points de progression ». Au programme d’ici la fin de l’année : la promotion de l’apprentissage auprès des entreprises adhérentes au Mepag, puis en 2012, l’organisation de courts séminaires sur des thèmes définis avec la CCI, comme le bilan financier ou encore la formation à la gestion… www.mepag.fr *Pierre Fabre Médicament, VWR International, Shiseido International France, Faïencerie de Gien, Industrielle Desmarquoy, Hôpital Saint Jean, Société giennoise de chaudronnerie, S.I.C.E.M.

29


dossier

Exercer un lobbying au service du développement des entreprises et du territoire

Susciter le débat, valoriser les success stories

Carrefour de la vie économique

Une publication, des retours concrets en magasin

Susciter le débat économique : tel est l’objectif du cycle de « Conférences du Martroi » organisées par la CCI du Loiret. Johann Lauthier, gérant de Jokaluma, était l’un des 420 participants venus écouter Jacques Attali décrypter une crise économique dont on était alors seulement aux prémices. Il revenait en ces termes, par l’intermédiaire d’un commentaire sur le blog du président de la CCI, sur l’événement : « […] 420 chefs d’entreprises et acteurs de l’économie locale dans un même lieu, il y a longtemps que l’on n’avait pas vu ça à Orléans… La CCI comme carrefour de la vie économique, comme facilitateur de rencontres, comme accélérateur de business… Ne serait-on pas en train de revenir aux fondamentaux du rôle de ces institutions ? ».

J

ulien Carsoule, co-gérant de l’enseigne spécialisée dans les produits pour la marche nordique et la randonnée à Orléans l’affirme : la parution d’un article dans le magazine économique de la CCI du Loiret* a eu des retombées concrètes : « de nouveaux clients, des visites et des échanges de flyers avec des magasins souhaitant promouvoir le statut SCOP et les activités outdoor comme la randonnée, le trail, la marche nordique… ». www.mounteramag.com *Loiret Eco septembre 2011

Des partenariats exemplaires

Exercer un lobbying au service du développement des entreprises et du territoire

Une relation gagnant-gagnant

A

teliers du Développement durable en 2008, salon Envipro en 2010, démarche Plan de Déplacements Entreprises, opération Berges de Loire propres, réseau Loiret Ecobiz Environnement… l’implication de La Poste dans des actions menées en partenariat avec la CCI du Loiret ne se dément pas au fil des ans. Comme l’explique Véronique Dalleau, déléguée régionale en charge des RH et de la responsabilité sociale d’entreprise pour La Poste en Région Centre, le Groupe ne manque pas une opportunité d’être ambassadeur des initiatives menées en faveur du développement durable. « Nous essayons d’être moteurs sur la question, comme l’opération 30

Berges de Loire que nous avions d’ailleurs proposée dans le cadre d’un groupe de travail interentreprises. La Poste témoigne régulièrement sur des actions qu’elle mène tant sur les aspects social qu’environnemental en partageant bonnes pratiques et procédures auprès de structures plus petites ne bénéficiant pas forcément des mêmes moyens ». Parce qu’il incombe aussi à la CCI du Loiret d’accompagner les entreprises en matière d’innovation, elle soutient la prochaine éco-initiative de La Poste – en faisant partie des structures « test » : un nouveau service de récupération des papiers de bureau usagés auprès des entreprises. 45 décembre 2011 - janvier 2012


Exercer un lobbying au service du développement des entreprises et du territoire

Au nom des entreprises

PESER dans le débat

«

Je m’engage en faveur de la réalisation de la LGV Paris/Orléans/ClermontFerrand/Lyon, et je me prononce plus particulièrement pour les scénarii Ouest et Ouest-sud  »  : tel est l’intitulé de la « pétition positive » mise en ligne depuis septembre par la CCI du Loiret sur son site Internet. Alain Broussaud, directeur général de Metso Minerals Cisa implantée dans la ZAC du Moulin à Olivet, fait partie des dirigeants qui l’ont « signée sans hésitation ». Selon le chef d’entreprise, le passage de la future LGV correspond bien, et à double titre, aux besoins de l’entreprise spécialisée dans la conception de

solutions de pilotage automatique des usines de traitement de minerais. « Nous voyageons quotidiennement à l’étranger et fréquentons de fait beaucoup les aéroports parisiens, que nous mettons trop de temps à rejoindre. De plus, cette ligne serait un avantage car Metso Minerals Cisa travaille étroitement avec une société basée à Mâcon, que nous rallions actuellement par la route ». Au final, Alain Broussaud salue l’initiative de la CCI de centraliser les demandes des entreprises auprès des organismes compétents pour peser dans le débat public. www.metso-cisa.com

ON PEUT CONNAÎTRE SON ENTREPRISE SANS TOUT CONNAÎTRE. Diriger une entreprise, c’est porter un projet dans son ensemble. Projets d’investissements, cycle d’exploitation, gestion de trésorerie, action à l’international, organisation des fonds propres, motivation des salariés ou valorisation du patrimoine privé sont autant de sujets sur lesquels nous pouvons vous accompagner à la Banque Populaire. Prenez contact avec nos conseillers. Ils sont à votre disposition pour vous accompagner à chaque étape de développement de votre entreprise.

Agence Loiret Entreprises

 02 38 77 53 78 (coût d’un appel local.)

Enquête réalisée auprès de clients de l’entreprise issus d’un échantillon de 4000 personnes.

2011_09 ENT_Loiret eco_175 x 120.indd 1

décembre 2011 - janvier 2012

45

Banque Populaire Val de France - SA coopérative de Banque Populaire à capital variable, 9 av. Newton Montigny-le-Bretonneux (78), RCS Versailles 549 800 373 –

DÉVELOPPEZ VOTRE ENTREPRISE EN ÉTANT ACCOMPAGNÉ À CHAQUE ÉTAPE

– © SERIAL CUT

Merci à Julien Hatton (agence Buzznative www.buzznative.com) d’avoir posé pour la Une de ce Loiret Eco !

05/09/2011 15:50:14

31


passés composés

Services bien compris La chronique d’Anne-Marie Royer-Pantin

Si la notion de service aux entreprises de son territoire s’est toujours trouvée au cœur de la vocation de la CCI du Loiret, les objectifs et les modalités de ses missions de service ont bien changé au fil de son histoire : ils se sont précisés, structurés, adaptés, passant de tous azimuts à bien ciblés.

A

Anne-Marie Royer-Pantin Ancienne élève de l’École normale supérieure, médaille d’or de l’Académie d’Agriculture de France pour son œuvre littéraire et son action culturelle en faveur du patrimoine, Anne-Marie Royer-Pantin est écrivain, auteur d’essais, d’ouvrages d’histoire et de nombreux travaux sur le patrimoine local et régional. Sa chronique « Passés composés » propose un éclairage différent du présent et du devenir économiques de notre département, à la lumière d’un passé riche d’expériences originales et fructueuses, de belles aventures et de réussites exemplaires.

32

ujourd’hui véritable boîte à idées, boîte à outils à la disposition des entrepreneurs du Loiret, la CCIL a développé, affûté et circonscrit ses compétences, au fil des expériences, des réflexions et des échanges. C’est là le fruit d’une longue évolution, au cours de laquelle la Chambre a progressivement étendu ses champs d’intervention et en même temps recentré ses actions pour un maximum d’efficacité, de cohérence et de cohésion. Dans la première partie de son histoire, encore limitée par sa fonction originelle de consultation et de relais entre la puissance publique et les acteurs économiques locaux, mais éminemment soucieuse de défendre les intérêts de son territoire par tous les moyens possibles, la Chambre de Commerce du Loiret multiplie les initiatives dans les domaines les plus variés, voire les plus éclectiques. Si son combat majeur reste, pendant tout le xixe siècle, le maintien de la navigation ligérienne, axe commercial traditionnel qui avait fait la prospérité de l’Orléanais, on la voit monter au créneau contre tout ce qui peut nuire à la bonne marche des affaires : dès 1850, elle s’oppose vivement au monopole des voies ferrées et aux pratiques tarifaires des Compagnies de chemins de fer ; et en 1853, elle s’insurge violemment contre le projet de transfert de la gare d’Orléans aux Aubrais. Dès 1862, elle part en croisade contre le plan de captation des eaux de la Loire pour alimenter Paris. À maintes reprises elle fait front contre l’ingérence inopinée des fonctionnaires dans la marche intérieure des entreprises du département : par exemple en 1902, c’est l’ensemble de ses membres qui protestent avec vigueur

contre l’enquête policière intempestive dont l’imprimeur orléanais Pigelet a fait l’objet. On remarque d’ailleurs que les élus de l’assemblée consulaire n’y vont pas de main morte dans leurs démarches et revendications auprès de l’État : ainsi en 1894, le président Jules Croissandeau, excédé de ne pas voir avancer le projet du prolongement du canal d’Orléans, n’hésitait pas à écrire au Ministre de l’Agriculture : « Depuis 10 ans, dans les bureaux ministériels on se moque de nous. » Au début du xxe siècle, forte de nouvelles ambitions et installée dans le bel hôtel consulaire de la place du Martroi, la CCI diversifie tous azimuts ses offres de service. On la voit partout, même là où on ne l’attend pas : en 1900, elle œuvre activement à la création du réseau de tramways rayonnant à partir d’Orléans ; en 1903, elle réclame l’introduction des chèques barrés dans la législation française ; en 1909, elle met en place un service postal de remplacement au moment d’une grève totale des postes ; en 1910, la voilà qui s’intéresse de près au percement du tunnel du Petit-SaintBernard, et envoie sur place l’un de ses membres, le spécialiste des grands travaux publics, Ferdinand Arnodin. Elle se préoccupe du potentiel touristique du département, encourage et subventionne l’enseignement professionnel, fédère les entreprises… Riche de ces expériences diverses, inventives et foisonnantes, la CCIL, aujourd’hui plus que jamais fidèle à ses missions de services, est à même d’offrir toute une panoplie de réponses bien ciblées aux besoins des entreprises du département.

45 décembre 2011 - janvier 2012


CCI INFOS

Les rencontres Loiret Ecobiz www.loiret-ecobiz.fr /////////////////////////////////////////////

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Formation « Paquet hygiène HACCP » 2012

La CCI du Loiret propose, comme chaque année, une sensibilisation aux nouvelles réglementations en matière d’hygiène alimentaire. Cette sensibilisation prend la forme d’une journée et demie spécifiquement conçue pour les professionnels, répondant aux dispositions de la réglementation sur le « Paquet Hygiène » applicable depuis janvier 2006. Obligatoire pour tous les métiers de bouche (restaurateurs, traiteurs, bouchers-charcutiers, industries agro-alimentaires…), la formation, d’un coût de 350 € net de TVA par personne, peut être prise en charge par les fonds de formation.

Thinkstock

Les entreprises se rencontrent… découvrez ECOBIZ 2012 en cahier central de ce magazine

Les rises entrep

Sessions 2012 Janvier > lundi 9 (journée) et lundi 23 (après-midi) à Orléans Mars > lundi 19 (journée) et lundi 26 (après-midi) à Montargis Mai > lundi 14 (journée) et lundi 21 (après-midi) à Gien Septembre > lundi 10 (journée) et 24 (après-midi) à Pithiviers

t… se rencontren ECOBIZ 2012 DéCOUVREZ RET, , PLUS CONC PLUS SIMPLE Lé CIB PLUS

Toutes les modalités d’inscription sur www.loiret.cci.fr Onglet Accompagnement des entreprises, Rubrique Acteurs du tourisme. //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

« Fidèles parmi les fidèles » ou « petits nouveaux », Un grand MERCI pour votre confiance ! En 2011, vous avez été 49 entreprises à communiquer au sein de Loiret Eco sous forme d’encart traditionnel, de publi-reportage ou d’encartage. L’année 2012 sera riche d’évolution pour notre magazine avec une programmation bimestrielle (6 numéros par an), la refonte de notre grille tarifaire, disponible auprès de sylvia.fromenteaud@loiret.cci.fr - Tél. 02 38 77 77 22 et la proposition d’un nouveau module de communication publicitaire.

n°44 novembre 2011 Le magazine économique de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Loiret n°41 juin 2011 Le magazine économique de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Loiret

n°43 octobre 2011

TROPHÉES DE L’ENTREPRISE : retrouvez les huit lauréats 2011 !

Le magazine économique de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Loiret

REPRISETRANSMISSION : un passage de relais qui se prépare

QUAND L’INFORMATION devient stratégique

Emmanuel Vasseneix, président de la Laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel

12 COMMERCE Les Cafés Jeanne d’Arc renouent avec leurs racines

15 DÉVELOPPEMENT

leurs racines renouent avec Jeanne d’Arc Les Cafés 12 COMMERCE

petits prix se déplacer à ÉcoTravel, pour

DURABLE

ÉcoTravel, pour se déplacer à petits prix

DURABLE

15 DÉVELOPPEMENT

16 CRÉATION Sit’n’relax : Le bien-être sans rendez-vous

rendez-vous bien-être sans Sit’n’relax : Le 16 CRÉATION

Annie Slupecki, présidente de Value Research Medical Manufacturer

10 INDUSTRIE Franciaflex, en pointe sur la performance énergétique

14 DÉVELOPPEMENT DURABLE 12 SERVICES Intelligence Novotel, l’hôtellerie du bâtiment : respectueuse des ingénieurs de la planète “made in Polytech”

énergétique performance pointe sur la Franciaflex, en 10 INDUSTRIE

“made in Polytech” des ingénieurs de la planète du bâtiment : respectueuse Intelligence Novotel, l’hôtellerie 12 SERVICES 14 DÉVELOPPEMENT DURABLE

11 INDUSTRIE Otis Gien, la pépite française du leader américain

président de la Laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel

14 SERVICES SCOP : quand économie rime avec démocratie

15 DÉVELOPPEMENT DURABLE Éclairages moins énergivores : la filière s’organise

démocratie rime avec économie SCOP : quand

s’organise la filière énergivores : Éclairages moins 15 DÉVELOPPEMENT DURABLE

SERVICES

Annie Slupecki, présidente de Value Research Medical Manufacturer

qui se prépare un passage de relais TRANSMISSION : REPRISE-

devient stratégique QUAND L’INFORMATION

Belle année 2012 retrouvez les huit lauréats 2011 !

décembre 2011 - janvier 2012

45

33


CCI INFOS

ENQUÊTE DU MARTROI : COMMENT LES DIRIGEANTS APPRÉHENDENT-ILS LA QUESTION DES ENJEUX ÉNERGÉTIQUES ? Quelle importance les entreprises du Loiret accordent-elles à la question des enjeux énergétiques ? Quel est l’impact de la hausse des coûts énergétiques en termes économique, social et environnemental ? Telles sont les questions que la CCI du Loiret a posées à un échantillon représentatif de 150 PME issues des secteurs de l’industrie, du transport et des services dans son Enquête du Martroi en octobre dernier. Synthèse.

A

nnonce de la sortie programmée du nucléaire en Allemagne, hausse importante des coûts énergétiques - notamment celle du carburant -, entrée en vigueur du Grenelle 2 de l’environnement… : impossible, dans le contexte actuel, de ne pas se sentir concerné quand on est entrepreneur par la maîtrise des coûts énergétiques de son entreprise et de son empreinte environnementale. Concernés, l’enquête révèle que les dirigeants du Loiret

le sont (au premier rang les transporteurs, qui font face à une concurrence européenne exacerbée), même s’ils semblent tous avoir du mal à évaluer le poids précis du coût de leur énergie sur leur chiffre d’affaires.

Des actions ciblées plus qu’une stratégie globale Alors que le Plan Climat Énergie de la région Centre, en cours de rédaction, est à ce jour jugé trop ambitieux par les dirigeants*interrogés,

notamment au regard des investissements qu’il implique, près de 70 % d’entre eux ont déjà mis en œuvre des actions concrètes visant à réduire la consommation énergétique de leur entreprise (chauffage, éclairage, transports…). Bien que des solutions existent pour réduire la facture énergétique (changement des comportements, valorisation des énergies renouvelables) dans une région au fort potentiel en matière de bois énergie et de géothermie, peu d’entreprises

- dans un contexte économique par ailleurs difficile - semblent au final enclines à investir pour traiter les enjeux énergétiques dans leur globalité. L’intégralité de l’enquête est disponible en ligne sur www.id.loiret.cci.fr. Contact : Mounir Essaadaoui Tél. : 02 38 77 77 13 mounir.essaadaoui@loiret.cci.fr

*Réduction de 35 % des émissions de gaz à effet de serre dans l’industrie d’ici 2020.

Composition du « mix » énergétique de la France au 1er janvier 2010 257,8 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep)

La Directive sur les énergies renouvelables adoptée dans le cadre du paquet énergie climat approuvé par le Parlement et le Conseil européen fin 2008 prévoit de porter en 2020 à 20 % la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie finale. Pour y parvenir, la directive fixe des objectifs au niveau de chacun des états membres (23 % pour la France). Source : Les chiffres clés de l’énergie en France en 2010, Ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement - http://www.developpement-durable.gouv.fr

34

45 décembre 2011 - janvier 2012


Futures « normes accessibilité » : les OCMACS pour aider les entreprises Baptisés OCMACS (Opérations collectives de modernisation de l’artisanat, du commerce et des services, ex ORAC) les dispositifs destinés notamment à soutenir les projets de développement des commerçants et artisans en milieu rural, peuvent aussi permettre d’anticiper l’entrée en vigueur des « normes accessibilité » en 2015.

E

mbellir sa boutique, rénover sa vitrine, aménager ou mettre aux normes ses locaux, acquérir des équipements apportant une plus-value à l’entreprise : c’est pour soutenir ce type de projets que des opérations collectives de modernisation de l’artisanat, du commerce et des services, sont déployées dans le Loiret depuis de nombreuses années. D’une durée de trois ans, le dispositif s’adresse aux commerçants et artisans (en phase de création, de reprise, de modernisation ou de développement) dont le chiffre d’affaires n’excède pas un million d’euros. Sous réserve de respecter les critères d’éligibilité - comme un montant d’investissement minimal de 10 000 € hors taxes -, la subvention peut s’élever jusqu’à 30 % du montant des investissements hors taxes. Autre vocation (encore méconnue) du dispositif : il peut prendre la forme d’un véritable coup de pouce pour anticiper l’entrée en vigueur de la norme accessibilité, applicable à tous les établissements recevant du public au 1er janvier 2015.

de son point de vente. Les OCMACS sont menées avec le concours financier de l’État (FISAC), de la Région Centre (Contrat de Pays), du Conseil Général du Loiret et l’appui technique et financier de la CCI du Loiret et de la CMA du Loiret. La CCI du Loiret, compétente pour émettre un avis sur la viabilité économique des projets présentés, accompagne également les entrepreneurs qui le souhaitent dans le montage de leur dossier. Contact : CCIL – Pascal Hurault - Pôle Expertises Économiques Tél. : 02 38 77 77 77 - pascal.hurault@loiret.cci.fr

Le chéquier commerce, un atout supplémentaire

Thinkstock

Pour savoir à quoi s’en tenir et évaluer l’importance des aménagements requis, le « chéquier commerce » permet aux commerçants et artisans d’obtenir, dans un premier temps, un « diagnostic accessibilité ». Le principe général du chéquier : six heures de conseil à utiliser par tranche de deux heures auprès d’un cabinet spécialisé. L’opportunité de bénéficier d’un regard expert et extérieur sur d’autres questions telles la stratégie de développement commercial, ou encore de bénéficier de diagnostics sur l’éclairage

décembre 2011 - janvier 2012

45

35


CCI INFOS

TAXE D’APPRENTISSAGE : versement jusqu’au 29 février 2012 Les entreprises du Loiret ont jusqu’au 29 février 2012 pour verser leur taxe d’apprentissage. La CCI du Loiret offre un service de saisie en ligne dès la mi-janvier 2012. Avantage : une démarche simplifiée, qui évite toute pénalité de retard.

2

9 février 2012 : telle est la date butoir pour verser sa taxe d’apprentissage à l’organisme collecteur de son choix, comme la CCI du Loiret. À défaut de versement dans les délais impartis, une pénalité (équivalente au double du montant initialement dû) sera exigée par les services fiscaux*. Pour faciliter les démarches des entreprises, la CCI du Loiret donne la possibilité, dès la mi-janvier 2012, d’opter pour la saisie en ligne via le dispositif Webtaxe. Le processus est simple : plutôt que de retourner le formulaire papier expédié début 2012, l’entreprise peut le saisir en ligne, l’imprimer et le retourner avec le règlement correspondant. Intérêt de la démarche ? L’aide en ligne à chaque étape de la saisie, une garantie de la justesse des calculs et des répartitions selon les pourcentages légaux et enfin un accès à un fichier d’écoles susceptibles de recevoir le versement de la taxe d’apprentissage. À noter que la contribution supplémen-

taire à l’apprentissage pour les entreprises de 250 salariés et plus dont le nombre annuel moyen de salariés en contrat d’alternance** est inférieur à un certain seuil***, est modifiée. Autre changement : sont affranchies de taxe d’apprentissage les entreprises ayant accueilli un apprenti en 2011 et dont la masse salariale est inférieure ou égale à 100 355 €.

Maintenir et développer les formations locales La CCI du Loiret, comme chaque année, rappelle le caractère crucial de cette contribution financière, dont dépendent le maintien et le développement de formations locales. En 2011, la Région Centre compte 19 800 jeunes accueillis en CFA (+10 % qu’en 2010). Le chiffre de 20 000 apprentis devrait être atteint en début d’année 2012, dont un 5e dans l’enseignement supérieur. Développer l’alternance et soutenir l’emploi des jeunes : c’est l’esprit

de la dynamique enclenchée dès 2009 avec le Plan Urgence Jeunes et aujourd’hui prolongé avec un objectif de 800 000 apprentis à l’horizon 2015. www.loiret.cci.fr Tél. : 02 38 77 77 77 – Chantal Tuffreau

* Loi n° 2007-1787 du 20.12.2007 relative à la simplicité du droit ** et de jeunes accomplissant un volontariat international en entreprise (VIE) ou bénéficiant d’une convention industrielle de formation par la recherche (CIFRE) ** *Article 230H du code général des impôts (modifié par la LOI n° 2011-900 du 29 juillet 2011 – art. 23 (V)

5-6-7 janvier 2012

Forum de l’orientation : un intérêt pour les chefs d’entreprises aussi Le POINT A (Apprentissage) de la CCI du Loiret sera présent au prochain Forum de l’Orientation, aux côtés de ses partenaires de la Chambre de métiers et de l’Artisanat du Loiret et du Conseil régional. Ouvert en priorité aux jeunes, le rendez-vous peut aussi intéresser les chefs d’entreprise qui souhaitent se faire connaître auprès des Centres de Formation des Apprentis (CFA) ou qui recherchent des jeunes pour des emplois très spécifiques. Au Parc des Expositions à Orléans (Salle Prestige)

36

45 décembre 2011 - janvier 2012


« La taxe d’apprentissage, un investissement essentiel pour préparer l’avenir »

L

e Pôle Enseignement Formation de la CCI du Loiret regroupe l’École de Commerce et de Gestion (ECG) d’Orléans et le Centre de Formation Supérieure d’Apprentis (CFSA). Depuis 1982, son ambition demeure inchangée : répondre au mieux aux besoins des entreprises grâce à une offre de formation toujours plus adaptée, pour conduire vers la performance. Dans cette optique, et comme l’explique Frédérique DREUX, directrice déléguée du Pôle Enseignement-Formation de la CCI du Loiret, « la taxe d’apprentissage représente un levier essentiel pour notre financement. Elle permet

décembre 2011 - janvier 2012

45

à notre groupe de poursuivre son action de formation auprès de plus de 200 étudiants et apprentis, en développant des programmes de qualité, en adéquation avec les attentes et les exigences des entreprises ». Elle garantit aux étudiants un apprentissage dans des conditions optimales, assuré par des intervenants experts dans leur domaine. L’intérêt pour les entreprises est double : « la taxe d’apprentissage constitue aussi et surtout pour vous, entreprises, une opportunité d’investir dans la formation de futurs collaborateurs à fort potentiel d’évolution. Verser cette taxe d’apprentissage

Frédérique Dreux, directrice déléguée du Pôle EnseignementFormation de la CCI du Loiret

à l’ECG ou au CFSA, c’est encourager la formation de professionnels de la fonction commerciale opérationnels dès leur prise de poste, qui assureront demain la croissance de votre entreprise ». Pour découvrir en détail l’offre de formation, rendez-vous dès à présent sur www.ecgorleans.org École de Commerce et de Gestion d’Orléans – 17, bd de Châteaudun – 45000 Orléans – 02 38 77 89 00 – ecg@ecgorleans.org

37


CCI INFOS

Dynamisation des marchés du Loiret : des résultats tangibles Depuis 2009, la CCI du Loiret a engagé, avec les acteurs du secteur, une stratégie globale sur le long terme destinée à dynamiser les marchés du Loiret. Et a enclenché toute une batterie d’actions au service du commerce non sédentaire, qui porte déjà ses fruits.

I

mpulser une dynamique avec les professionnels du secteur, visant à moderniser et à professionnaliser les marchés afin de les adapter aux nouvelles tendances de consommation, et dans le même temps de reconquérir, voire de rajeunir, leur clientèle : c’est l’esprit des multiples actions engagées par la CCI du Loiret avec les acteurs des marchés (commerçants, artisans, municipalités, Conseil général, Conseil régional, Chambre d’Agriculture du Loiret, Syndicat des marchés du Loiret) et le soutien financier des fonds européens FEDER. Les 113 marchés répartis sur 80 communes du Loiret, forts d’un regain de fréquentation, constituent un approvisionnement de proximité essentiel, notamment dans les zones rurales. Parmi les actions structurantes engagées par la CCIL : la création d’une École des marchés, pour aborder la

démarche de création d’une activité de vente sur les marchés, ses spécificités, les bonnes questions à se poser ainsi que les pièges à éviter. Depuis 2010, 70 créateurs-repreneurs d’une activité de vente sur les marchés ont participé à ces sessions. Autres initiatives : la formation des placiers communaux, qui a concerné près de 50 participants au cours des deux dernières années ou encore l’accompagnement de neuf communes en 2010 et  2011 dans la création ou le développement de leur marché.

Des marchés de plus en plus 2.0 Grâce à la géolocalisation et à un système d’annonces et d’alertes reliant les communes aux commerçants concernés, Géomarchés.com® fournit depuis sa mise en service aux commerçants des marchés une multitude de données

pour créer leur tournée et aux communes un moyen simple et rapide de promouvoir et optimiser le fonctionnement de leurs marchés ; Des données qui seront également intégrées en ligne sur www.mtonmarche. com, site de promotion partagé avec l’APDM (Association pour le développement des marchés), en complémentarité d’une future page Facebook.

Enfin, pas moins de 35 000 Guides des marchés ont été distribué dans le département, en partenariat avec le Comité départemental de tourisme du Loiret. www.geomarches.com Contact : Véronique Chemineau Tél. : 02 38 77 77 77- veronique. chemineau@loiret.cci.fr

*Données 2008.

Ensemble, réalisons vos projets immobiliers Depuis 25 ans, AXITIS ENTREPRISE vous apporte ses services et conseils en gestion et commercialisation d’immobilier d’entreprise dans le Loiret.

« L’École des Marchés m’a évité de me disperser » Une connaissance des marchés, un moyen de bien cibler sa propre tournée et bénéficier du retour d’expériences de commerçants aguerris : c’est en substance ce que plébiscite Eric Ratouin après sa participation à l’École des Marchés. « Cela m’a à la fois évité de me disperser et de doublonner là où l’activité était déjà présente » explique le commerçant non sédentaire qui a créé « Titille papilles » en novembre 2011. Spécialisée dans le mélange d’épices, l’entreprise sera entre autres présente tous les quinze jours sur le marché nocturne le vendredi place du Martroi à Orléans, à Saint-Cyr-en-Val le dimanche matin, mais aussi à Briare et Aubigny-sur-Nère. www.titillepapilles.com

38

➤ Programmes neufs ➤ Bureaux ➤ Entrepôts ➤ Commerces ➤ Locaux d’activité ➤ Clés en main ➤ Investissements 9, rue Jeanne d’Arc - 45000 Orléans

www.axitis.fr 02 38 54 32 32 45 décembre 2011 - janvier 2012


P ro j e t s d ’ e n t r e P r i s e s / P ro s P e c t i o n /

FO R C E

M OT R I C E

P ô l e s d e c o m P é t i t i v i t é / P o rta i l - e m P l o i

L’ADEL partenaire du développement économique dans votre département. LE LOIRET, FORCE D’ATTRACTION

www.adeloiret.com Ils ont choisi le Loiret :

LES MISSIONS DE L’ADEL

L’objectif de notre équipe est de faciliter les initiatives d’implantations et de développements économiques des entreprises sur l’ensemble du territoire du Loiret. Dans cette perspective, nous travaillons en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs économiques départementaux et nationaux.

Implantations d’IDD TECH (Orléans-la-Source),AXION PLV (Châtillon-Coligny), ECOSYSTEM (Patay),APTE (La Bussière), FAERCH PLAST (Semoy), CML (Pannes)… Développements de AMAZON (Gidy), COMEXO (Château-Renard), OCO (Semoy), Centre de R&D LVMH (St-Jean-de-Braye), LES CRUDETTES (Châteauneuf/Loire), PHARMAPOST (Amilly)…

L’emploi est une priorité : www.emploi-loiret.com Le portail emploi de l’ADEL au 1er semestre 2011 : 320 offres mises en ligne 951 candidatures transmises Près de 70 000 connexions

15, rue Eugène Vignat - 45010 Orléans cedex 1 - Tél. 02 38 25 44 28 - Mail : info@adeloiret.com

Loiret-Eco-decembre-2011-janvier-2012-numero-45  

Loiret Eco decembre 2011 janvier 2012 numero 45

Advertisement