Page 1

N° 119 Décembre 2018

Dans ce numéro :

Soutenir les enfants, les jeunes et leurs familles dans les moments difficiles

Regagner l’estime de soi quand on est dans la rue

Flüchtlingslager inmitten von Olivenbäumen

Editorial Léif Lieserinnen, léif Lieser, Dës Editioun vun der Caritas News steet ganz am Zeeche vum Fridden. Titelbild ass vun engem syresche Kand aus engem Flüchtlingslager am Libanon gemoolt ginn. Caritas Lëtzebuerg setzt sech säit ëmmer fir de Fridden an, an dat net nëmmen um internationalen Niveau. Ech sinn iwwerzeegt datt de Fridde mat engem grousse „F“ mat ville klengen Aktiounen ufänkt, déi et erméiglechen datt eng Persoun sech gutt fillt, seng Plaz an der Gesellschaft fënnt an seng Zukunft an aller Rou virausgesi kann, zesumme mat de Leit déi ëm et stinn an der Gesellschaft an där et lieft. Dir fannt an dëser Nummer vun der Caritas News e puer vun den Aktivitéiten a Servicer vun der Caritas déi zu dësem Fridde bäidroen. Mir bidden déi un well mir mengen datt de Fridde seelen eleng kënnt, mee ëmmer virbereet a gefleegt muss ginn. Fir 2019, wënschen ech Iech datt Dir mat Iech selwer a Fridde sidd. Nëmmen esou, ass et méiglech de Fridde weiderzedroen. Schéi Feierdeeg

Marie-Josée Jacobs Präsidentin vu Caritas Lëtzebuerg

Luxembourg, terre d'accueil et de paix

Soutenir les enfants, les jeunes et leurs familles dans les moments difficiles Beaucoup d’enfants sont aujourd’hui malheureusement confrontés à d’importantes ruptures dans leurs familles. Le divorce est une réalité parmi beaucoup d’autres : le chômage des parents, la perte du logement, les dettes, la maladie d’un des parents, les drogues, l’alcool, etc. Toutes ces situations mettent les familles à rude épreuve. Ce sont les enfants et les jeunes qui sont les premières victimes. Caritas Luxembourg intervient en proposants aux enfants, aux jeunes et aux familles un soutien et un accompagnement à plusieurs niveaux : Le Kanner – Jugendtelefon (11 61 11, www.kjt.lu) écoute et soutient les enfants et les jeunes en tout anonymat sur toutes les questions qu’ils se posent et les difficultés qu’ils rencontrent. Il écoute, soutient et conseille également les parents avec leurs questions, leurs doutes, leurs difficultés et leur désarroi à travers le Elterentelefon au 26 64 05 55. Le service d’aide aux familles FARE accompagne les familles fragilisées chez elles, en ambulatoire. L’aide est à la fois psychique, sociale et éducative et l’objectif premier est de maintenir les enfants dans leur milieu familial et d’éviter le placement volontaire ou judiciaire. Le service intervient également après un placement lorsque les enfants réintègrent le milieu familial. ISIPSY propose à tous ceux qui le souhaitent - enfants, jeunes et parents - des consultations psychologiques et psychothérapeutiques. Isypsy est reconnu par l’Office National de l’Enfance. Suite


Suite

Le foyer d’accueil BEO et les groupes de vie accueillent les enfants et les adolescents dont la famille vit une situation de crise et dans laquelle les parents ne peuvent plus assurer les besoins primaires. L’objectif est d’offrir aux enfants et aux adolescents un cadre de vie structuré, de les stimuler dans leur développement social, relationnel, émotionnel et affectif et de préparer l’enfant, l’adolescent et leurs familles, dans la mesure du possible, à une réintégration familiale. Au BEO, les placements impliquent un clearing de la situation et sont prévus pour une courte durée. Kand a Famill est un service né à la demande des parents du quartier Pfaffenthal de Luxembourg-Ville. Son objectif est de renforcer la relation enfants-parents. Il soutient ainsi à la fois les enfants, les adolescents et les parents et intervient également en tant que médiateur entre les différentes parties : parents, familles, école, maison-relais, services, associations… Au centre, il y a bien entendu toujours l’intérêt et le souhait de l’enfant et de l’adolescent.

Regagner l’estime de soi quand on est dans la rue Si les structures d’accueil et d’hébergement d’urgence sont essentielles pour les personnes vivant dans la rue, surtout en hiver, Caritas Luxembourg est convaincue que son aide ne doit pas se limiter aux seuls besoins matériels du « logé, nourri, blanchi ». Si on veut que les personnes vivant dans la rue renouent un jour avec la société et puissent envisager une inclusion sociale, il est important qu’elles retrouvent confiance en elles. C'est dans cet objectif que Caritas Luxembourg leur propose de participer à différentes activités comme à l'espace socioculturel de rencontre et d'expression artisitique Creamisu qui permet aux personnes sans-abri de rompre avec la monotonie et de s’exprimer à travers toute une série d’activités artistiques : peinture, musique, composition, etc. Lorsqu’elles présentent et vendent leurs productions artistiques les personnes se sentent valorisées. Cela donne une visibilité positive à leur existence.

« La liberté pour les enfants » de Nelson Tavares Chanson extraite du CD « Mär sinn aarme Sai » réalisé par l’atelier Creamisu en collaboration avec Serge Tonnar et Alex Hayer. Tout ce que j’ai vécu, que je vis encore C’est dans ma mémoire La vie reflète mieux que le miroir Comme les larmes qui coulent sur le visage Et autant que la pluie qui tombe avec l’orage C’est dur, surtout au début Tous les jours déçu Mais je me suis battu Et j’ai survécu, oui j’ai survécu

Les mains dans la boue, c’était la galère Je ne jouais pas, j’ai grandi dans la misère Maman était pas là pour moi, parce qu’elle pouvait pas Non, elle pouvait pas, à cause de la misère C’est dur, surtout au début Tous les jours déçu Mais je me suis battu Et j’ai survécu, oui j’ai survécu

Texte Nelson Tavares, Julio Almeida & Serge Tonnar Musique Serge Tonnar Voix Nelson Tavares, Julio Almeida, Serge Tonnar Guitares acoustiques et tambourin Serge Tonnar Guitare électrique Luca Parisi Basse Rom Christnach Cajon Misch Feinen Enregistré par Serge Tonnar au Creamisu et à la maison Mixé par Nicolas Delépine aux Linster Studios Mastering par Darcy Proper Pour commander le CD : www.caritas.lu/cd

A cause de mon enfance Ce que moi je veux vraiment, c’est l’indépendance Pas pour avoir des choses Mais pour lutter contre des choses: Pour arrêter la guerre Pour arrêter de tuer des enfants et laisser aux mamans le temps de sécher leurs larmes Les mamans qui pleurent Les enfants qui meurent Un par un dans la douleur L’homme est un tueur Laissez aux mamans Laissez le temps De sécher leurs larmes Et baissez vos armes


Flüchtlingslager inmitten von Olivenbäumen Die Zeichnung auf der Titelseite dieser Ausgabe der Caritas News stammt von einem syrischen Mädchen, das in den Libanon geflüchtet ist. Mehr als eine Million syrische Flüchtlinge haben seit 2011 die libanesische Grenze überschritten, um ihr Leben zu retten. Mit 4 Millionen Einwohnern stellen die syrischen, irakischen und palästinensischen Flüchtlinge ein Viertel der Bevölkerung dar! Soziale und politische Spannungen sind in diesem Land, das immer noch die Ressentiments früherer, nicht wirklich gelöster Konflikte mitführt, zunehmend spürbar.

Was mich in dieser Kinderzeichnung berührt, ist der Olivenzweig. Das erinnert mich an die improvisierten Lager, manchmal im Schlamm, in Olivenhainen, und an die Kinder, die noch in der Hoffnung auf Frieden aufwachsen“, sagt François Large, Verantwortlicher für die Projekte von Caritas Luxemburg im Libanon und Syrien. Die Aktivitäten von Caritas Luxemburg sind vielfältig. Zunächst einmal werden die Menschen mit Nahrung, Unterkunft und medizinischer Versorgung unterstützt. Lebensmittel und Abdeckplanen wurden nach und nach durch Gutscheine und finanzielle Unterstützung zur Miete ersetzt. Zusatzunterricht wird angeboten, damit Flüchtlingskinder, wie das Kind, welches den Zweig malte, libanesische öffentliche Schulen besuchen können. Schließlich werden Treffen zwischen Kindern aus verschiedenen Gemeinschaften organisiert, damit sie sich gegenseitig kennenlernen und so dazu beitragen einen neuen Bürgerkrieg zu verhindern. Caritas Luxemburg führt diese Friedensarbeit mit ihren Mitarbeitenden und Partnern vor Ort aber vor allem auch mit den betroffenen Menschen durch. Alle haben die Hoffnung auf Frieden noch nicht aufgegeben!

Zeichnungen von Kindern aus den Flüchtlingslagern im Libanon

Luxembourg, terre d'accueil et de paix Caritas Luxembourg accompagne de nombreux réfugiés et migrants durant leurs premières années au Luxembourg. Cet accompagnement est important si nous souhaitons leur bonne intégration au sein de notre société et le maintien de la cohésion sociale du pays. Caritas Luxembourg leur offre de nombreux services autour de la vie au Luxembourg, la compréhension du fonctionnement du pays d’accueil, l’éducation et la scolarisation des enfants et des jeunes, la place de la femme, le logement et le travail. L’objectif est de préparer les personnes à prendre leur place de citoyens au sein de notre société.

Rooz Al Assaad est l’une de ces personnes. Syrienne et mère de trois enfants, elle est arrivée voilà deux ans. On ne peut pas comparer la Syrie et le Luxembourg. Le Luxembourg est un véritable havre de paix. En Syrie, j’avais peur à chaque fois que je sortais de ne plus pouvoir rentrer et mes enfants sursautaient et commençaient à paniquer à chaque passage d’avion car cela voulait dire qu’il y avait des bombardements quelque part. Ici, nous nous sentons en sécurité, protégés, et ne faisons plus attention aux avions qui nous survolent. Nous pouvons envisager l’avenir

en toute sérénité. Nous avons maintenant un logement à nous, mon mari a trouvé du travail sous contrat CDI, mes enfants vont à l’école et ont plein de projets d’avenir et moi, j’apprends le Français et espère trouver ensuite un emploi. Nous voulons construire notre vie ici : une vie normale comme tout le monde. Je ne pense pas retourner un jour en Syrie, peut-être pour voir la famille. Nous avons trop subi pour que tout s’arrange comme cela. Il faudra beaucoup de temps pour tout oublier et pour que nous puissions tous revivre ensemble. En attendant, je souhaite pour l’année qui vient pour la Syrie toute la Paix du monde. »


Les gestes de générosité sont toujours d’actualité !

La Banque centrale du Luxembourg (BCL) soutient les familles dans le besoin au Luxembourg, à hauteur de 40.000 €

L’auteur luxembourgeois Marco Schank soutient les femmes réfugiées Merci à l’auteur luxembourgeois, qui à travers le don des frais d’éditeur de son livre « Damit die Nacht vergeht », rend possible l’organisation de diverses activités pour les femmes réfugiées et leur permet ainsi de renforcer l’estime qu’elles ont d’elles-mêmes.

Merci !

Des sommiers pour les plus démunis Merci à Stoll Maître Matelassier pour le don de 22 sommiers tous neufs en faveur de réfugiés reconnus qui sont en train de s’installer dans un logement autonome.

A l’occasion de ses 20 ans d’existence, la BCL a décidé de renoncer à l’organisation de festivités et de soutenir, en contrepartie, des projets de Caritas Luxembourg ayant pour objet d’aider des enfants ou des personnes en situation de précarité. Merci !

Un très grand Merci à Kolping Luxembourg pour leur soutien à la fois des jeunes réfugiés et migrants dans leurs études au sein des Classes Passerelles ainsi que des jeunes réfugiés hébergés dans des foyers qui pourront s’équiper en vêtements et chaussures de sport et prendre pleinement part aux activités sportives qui leur sont proposées au niveau scolaire ou par des associations.

haftenen bscSch Erund enkung nach „Ich weiß was ich “ Tod für ihn tun werde

meinem

Les quêteuses des paroisses du pays ont collecté des dons pour les enfants dans le besoin au Luxembourg. Un très grand Merci à elles pour leur dévouement chaque année !

Vous cherchez une idée de Cadeaux de Noël ? Découvrez le CD « Mär sinn aarme Sai »

930 € pour des ateliers de couture au foyer pour réfugiés Noppeney 10.000 € en faveur des jeunes réfugiés et migrants

9.509 € pour les enfants dans le besoin au Luxembourg

Les frais de participation à une dégustation de vin organisée par InterNations Luxembourg, ainsi que les rentrées d’une tombola, permettront de soutenir l’organisation d’ateliers de couture au foyer pour réfugiés Noppeney géré par Caritas Luxembourg à Oberkorn. Merci !

Über mein Leben hinaus etwas Bleibendes hinterlassen

Ces derniers mois, Caritas Luxembourg a fait appel à la solidarité. Merci pour votre générosité !

Erbschaften und Schenkungen helfen der Caritas, ihr Engagement in Luxemburg und in der Welt weiter­ zuführen.

09.2018 / Action rentrée – 28.352 € en faveur de l’éducation des enfants à travers le monde.

Ce CD en collaboration avec Serge Tonnar, Alex Heyar (Moof) et trois artistes de l’atelier Creamisu : Julio Almeida, Domingo Lima et Nelson Tavares, est l’expression du vécu et du ressenti de personnes qui vivent en marge de notre société et qui n’ont que rarement la possibilité de se faire entendre. Si en cette période de fête, vous souhaitez écouter ou offrir le CD, n’hésitez pas à le commander sur www.caritas.lu/CD.

Faites don de votre vieux téléphone à l’occasion des fêtes ! Caritas Luxembourg a lancé, il y a peu, le projet eReUse, qui allie revalorisation de matériaux issus de téléphones inutilisés et insertion professionnelle. D’ores et déjà merci pour le don de vos téléphones inutilisés. Ils seront revalorisés. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.caritas.lu/ereuse.

En cette période de fin d’année, Caritas Luxembourg est à la recherche de : Valises, Sacs de sport, Vêtements de sport pour jeunes et adultes, Vêtements hommes en tailles XS, S et M.

Bestellung der Brochüre „Erbschaften und Schenkungen” mit Ratschlägen und Informationen (in deutsch oder französisch) bei : caroline.theves@caritas.lu, Tel. 40 21 31 260.

Si vous souhaitez donc faire plaisir à une personne dans le besoin, vous trouverez tous les points de collecte sur www.spendchen.lu. Merci pour votre geste de solidarité !

Les dons versés à la Fondation Caritas Luxembourg sont déductibles de l’impôt sur le revenu. Une attestation fiscale est émise une fois par an et reprend le détail et le montant cumulé des dons effectués tout au long de l’année. Sur demande des attestations fiscales peuvent être fournies pour chaque don (donateurs@caritas.lu, Tél. : 40 21 31 - 263). CCPL : IBAN LU34 1111 0000 2020 0000 BCEE : IBAN LU63 0019 1000 4075 9000 BGLL : IBAN LU48 0030 5366 0131 0000 BILL : IBAN LU78 0026 1940 6300 0000 BLUX : IBAN LU49 0080 2191 4870 2001 CCRA : IBAN LU09 0090 0000 0113 6001

Impressum Edité par Caritas Luxembourg, décembre 2018, Caritas News N° 119 29, rue Michel Welter, L-2730 Luxembourg Tél. : +352 40 21 31 - 1, www.caritas.lu RCS Luxembourg G38

Photos : Caritas Luxembourg, Ivana Larusson, Banque centrale du Luxembourg Layout : Bakform Impression : Reka Imprimé sur du papier recyclé, emballage polypropylène recyclable Tirage : 8 600 exemplaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! Parution de la Caritas News : tous les trois mois. Conformément au règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil relatif à la protection des données à caractère personnel (RGPD), vous pouvez exercer votre droit d’accès, de rectification ou annulation de ces informations en nous contactant au +352 40 21 31 263 ou via e-mail à communication@caritas.lu

Profile for Caritas Luxembourg

Caritas News 119 - Décembre 2018  

Caritas News 119 - Décembre 2018  

Advertisement