Issuu on Google+

CARITAS NEWS Numéro 95 - Décembre 2012

EDITORIAL

Cette année, mettez un cochon sous le sapin !

Léif Lieserinnen, léif Lieser, si Kierzunge bei de Sozialleeschtungen e méigleche Wee, fir eis Staatsfinanzen erëm an den Equiliber ze kréien? An enger Etude am Optrag vu Caritas a Gréng Stëftung gouf dës Fro analyséiert. Déi Etude weist, dass héchstens beim Kannergeld en nennenswäert Aspuerpotential ass – 175 Milliounen Euro kéinte gespuert ginn, wann d’Kannergeld beim fënneffache Mindestloun gedeckelt géif ginn. Well doduerch Famillje mat Kanner belaascht géife ginn awer Familljen ouni Kanner net, misst een éischter de Wee vun enger méi staarker Besteierung goen, fir dass Famillje mat Kanner net benodeelegt ginn. Handlungsspillraum, awer och ouni nennenswäert Aspuerunge gëtt et da beim RMG, dem staatlech garantéierte Mindestakommes, deen nei gestalt misst ginn. Waat d’Politik elo mat dësen Erkenntnisser mecht, steet an de Stären… D’Caritas bleift drun, dass Leeschtunge fir benodeelegt Leit net gekierzt ginn! Iech alleguerten, léif Lieserinnen a Lieser, eng geséente Chrëschtzäit.

Philippe Streff, Generalsekretär

Bon cadeau CHÈRE/CHER . cette année je t’ai acheté un cochon d’une famille dans le besoin Grâce à ce cochon, la situation La viande qu’il fournira perva considérablement s’améliorer. ter. De plus, la vente au mettra à cette famille de mieux s’alimen permettra de payer l’édumarché d’une partie de cette viande ou encore d’acheter des sefamille cette de enfants des cation mences ou des outils agricoles. DE

LA PART DE

Retrouvez tous les détails de cette

action sur www.caritas.lu

Bon cadeau CHÈRE/CHER cette année je t’ai acheté une ruche. Grâce à cette ruche, la situation d’une famille dans le besoin va considérablement s’améliore r. Le miel produit par cette ruche permettra à cette famille de mieux s’alimenter. De plus, la vente au marché d’une partie du miel permettra de payer l’éducation des enfants de cette famille ou encore d’acheter des semences ou des outils agricoles. DE LA PART DE Retrouvez tous les détails de cette

Noël approche à grands pas et, comme chaque année, l’ambiance festive des rues décorées invite à l’achat de cadeaux. Si vous aussi vous faites partie de celles et de ceux qui chaque année se voient confrontés à la question quoi offrir, et que vous souhaitez par ailleurs donner du sens à vos cadeaux, Caritas vous offre la réponse : des cadeaux de Noël originaux et solidaires sur www.caritas.lu Ainsi, en faisant en ligne un don de 55 € pour un cochon ou de 20 € pour une ruche d’abeilles, vous soutenez des familles dans le besoin et vous recevez un bon cadeau (PDF) que vous pourrez ensuite offrir à un membre de votre famille, à un ami ou à une connaissance. Pour de nombreux habitants des pays du Sud, le bétail représente le moyen principal d’améliorer leurs conditions de vie. Les cochons et les abeilles par exemple, grâce à leur production de viande et de miel, permettent à de nombreuses familles de mieux s’alimenter. La vente au marché d’une partie

action sur www.caritas.lu

de la production permet également de payer l’éducation des enfants ainsi que l’achat de semences et d’outils agricoles. A travers de nombreux projets, notamment en Ethiopie et au Laos, Caritas Luxembourg vise à ce que les personnes puissent se nourrir selon leurs besoins et soutient le développement d’une agriculture durable. Les efforts de Caritas visent à donner à des familles dans le besoin les moyens d’acquérir leur indépendance ! A l’occasion des fêtes de fin d’année, vous avez ainsi la possibilité de doubler la joie du moment, en partageant votre geste, à la fois avec ceux qui vous sont chers et ceux dans le besoin.


CARITAS S’ENGAGE AU LUXEMIBOURG

Making Luxembourg…

Making Luxembourg est une initiative de différents acteurs de la société civile luxembourgeoise, dont Caritas Luxembourg - pour lutter contre le racisme. Vivre au Luxembourg c’est vivre parmi des gens qui ont des origines très diverses et des talents multiples. Et vous, quels sont vos origines et talents ?

Réfugiés reconnus au Luxembourg : Quelle intégration ? Caritas Luxembourg, à l’initiative de son service Solidarité et Intégration et en concertation avec l’OLAI (Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration), a ordonné une étude exploratoire intitulée « Réfugiés reconnus au Luxembourg : Quelle intégration ? », réalisée par le service Recherche et Développement de Caritas Luxembourg en collaboration avec le Centre d’Etude et de Formation Interculturelle et Sociale (CEFIS). L’étude cerne la situation actuelle des réfugiés reconnus et en dégage des pistes et des recommandations pour améliorer le processus d’intégration de cette population. Ce travail de recherche a été accompli dans le cadre d’un projet cofinancé par le Fonds européen pour les réfugiés (FER) et par l’OLAI.

Téléchargez le PDF sur www.caritas.lu ou demandez une version papier au T.: 40 21 31-1

Rejoignez la campagne en publiant votre contribution sur www.makingluxembourg.lu – et montrez ce qui vous rend « 100% Luxembourg »!

Postlaf 10.3.2013 Laaft och Dir mat!

Malou Belche-Ballini, laang engagéiert bei der Caritas fir Kanner a ­Jugendlecher Ech lafe mat an der Caritas-Equipe vum Postlaf, well ech et immens flott fanne mäin Sport mat sozialem Engagement ze verbannen. Bewegung ass wichteg fir eis alleguerten! Lafen erméiglecht et mir, Stress ofzebauen, nei Energie ze tanken a matt vollem Elan nei Erausfuerderungen unzehuelen. D’Caritas-Equipe beim Postlaf bidd mir eng flott sportlech Geleeënheet mäin Engagement no baussen ze weisen. Mellt Iech un: caroline.theves@caritas.lu

Obdachlos sein im Winter

René Kneip, was bedeutet die kalte Jahreszeit für einen Obdachlosen?

Stell Dir vor, es ist Winter, es friert und Du hast kein Dach über dem Kopf… Zu diesem Thema haben wir uns mit René Kneip, Direktionsbeaufragter von Caritas Accueil et Solidarité, unterhalten.

Viele Obdachlose, die in der wärmeren Jahreszeit auf der Strasse leben, versuchen jetzt ein Dach über dem Kopf zu finden. Sie begeben sich in die zur Verfügung stehenden Obdachlosenunterkünfte im Land (Foyer Ulysse, Abrisud, Abrigado). Menschen ohne soziale Rechte (aus dem EU-Ausland oder Drittländern) und Jugendliche unter 18 Jahren haben dagegen keinen Zugang zu diesen Unterkünften. Die Jugendlichen, geschätzte 25 – 30 Personen, versuchen bei Freunden oder Familienmitgliedern unterzukommen oder suchen Eingänge und Keller von Wohnblöcken auf. Inwiefern ist Obdachlosigkeit im Winter ein Problem in Luxemburg? Gibt es Kältetote bei uns im Winter? Dieses „Problem“ wurde 2001 gelöst, als Ministerin Marie-Josée Jacobs eine „Winteraktion“ ins Leben rief. Ziel ist es, allen Menschen auf der Strasse, auch

denjenigen ohne soziale Rechte, während den kalten Wintermonaten ein Bett zur Verfügung zu stellen. Seit über zehn Jahren wird diese Aktion von Caritas Accueil et Solidarité durchgeführt, in enger Zusammenarbeit mit der Stadt Luxemburg und anderen Hilfsorganisationen und koordiniert durch das Familienministerium. Kältetote gab es seitdem nicht mehr. Was sind das für Menschen, die durch die „Winteraktion“ ein Dach über dem Kopf bekommen? Dies hat sich in den letzten 10 Jahren durch die steigende Armut in Europa wesentlich verändert. Kamen in den Anfangsjahren 2001 – 2006 vor allem Luxemburger und Menschen aus Krisengebieten von Drittländern, so kommen seit 2007 in immer größerem Ausmaße Menschen ohne soziale Rechte aus anderen EU-Ländern. Sie sind auf der Suche nach einer Arbeit in Luxemburg und immer mehr gehen nach Abschluss der „Winteraktion“ im März nicht zurück in ihr Heimatland. Letzten Winter kamen bereits 20% mehr als im Winter 2010/11. Es wird immer schwieriger, diese Menschen unter würdigen Bedingungen unterzubringen. Auch bräuchte es eine gesamteuropäische Lösung für die durch interne Migration entstehende Obdachlosigkeit von EU-Mitbürgern.


CARITAS S’ENGAGE EN SYRIE

Du printemps arabe à l’hiver arabe - La cristallisation de tous les défis ­mondiaux actuels La Syrie est aujourd’hui, hélas, le terrain sur lequel tous les défis géopolitiques se rencontrent. Les syriens payent de ce fait le prix fort pour être le terrain de jeu des acteurs de la scène mondiale. A l’heure actuelle, ce prix est de 40.000 morts et de centaines de milliers de déplacés internes et de réfugiés. Et ces chiffres continueront à augmenter dans les prochaines semaines et mois, si une solution politique n’est pas trouvée. Comme durant la guerre froide, les pouvoirs mondiaux - les Etats-Unis, la Russie et la Chine – guidés par leurs intérêts militaires et économiques, exercent leur politique d’influence sur le dos de

Une crise loin d’être terminée

la Syrie. S’ajoutent à cela, la proximité d’Israël et la sensibilité de sa sécurité. Au niveau régional, le conflit syrien est l’articulation du conflit historique entre sunnites et chiites, avec le jeu d’influence entre l’axe Iran-régime Assad-Hezbollah d’un côté, et la coalition entre la Turquie et les pays du Golfe de l’autre. Dans ce cocktail explosif, la minorité chrétienne constitue la communauté la plus vulnérable, en manque d’alliés. Ce sont pourtant les chrétiens qui sont les mieux placés pour réconcilier les deux partis en guerre, une fois une solution politique arrêtée.

Se préparer à affronter l’hiver – par François Jacobs, Caritas Luxembourg

Selon Kamal Sioufi, Président du centre des Migrants de Caritas Liban, la crise syrienne pourrait s’intensifier en 2013, avec comme conséquence, un afflux plus important encore de réfugiés vers les pays voisins. Environ 40% des réfugiés ont moins de 18 ans. « La situation est telle, que lors d’une récente visite dans un camp de réfugiés, une femme a voulu nous donner son enfant, car sa survie n’était pas garantie dans ces conditions », explique Monsieur Sioufi. Vidéo de Caritas Liban sur la vie et le quotidien des réfugiés syriens. Pour la visionner, scannez le code QR ci-contre ou rendez-vous sur www.caritas.lu.

AGENDA decembre 2012 Mettez un cochon sous le sapin ! Campagne de fin d’année. Offrez un cadeau original et solidaire - www.caritas.lu Concerts « Thank God it’s Christmas » du groupe « 5ive inspirations », avec Steven Pitman, en faveur des projets de reconstruction en Haïti – www.gospel.lu Cela fait à présent un peu plus de 2 mois que je suis à Beyrouth, au Liban, pour apporter mon soutien et mon expérience à Caritas Syrie. Chaque jour, de nouvelles confrontations ont lieu dans les villes syriennes et la catastrophe humanitaire ne cesse d’augmenter. Des milliers de familles continuent de fuir, dans leur propre pays ou vers les pays voisins, notamment au Liban. Pour eux tous, l’avenir est de plus en plus incertain. Devant cette détresse humaine croissante, Caritas se mobilise afin de venir en aide à des milliers de personnes. Depuis le début du conflit, nous avons ainsi pu fournir à de nombreux réfugiés de quoi s’alimenter et se loger. Les enfants ont également pu rejoindre des écoles dans leur pays d’accueil provisoire, et ne sont ainsi pas privés d’éducation. En ce moment, l’approche de l’hiver est au centre de mes préoccupations et de celles de mes collègues. Comment allons-nous assurer un logement chauffé à toutes ces personnes en fuite et aux familles pauvres restées sur place ? Au Liban, Caritas va améliorer les abris provisoires des réfugiés afin qu’ils puissent affronter les intem-

péries hivernales. En Syrie même, Caritas soutiendra cet hiver 1.600 familles à travers les différentes régions du pays. Les loyers de 800 ménages seront financés pendant quatre mois. 1.000 poêles seront également distribués avec le mazout de chauffage nécessaire à leur fonctionnement. Ici, la température baisse un peu plus chaque jour, et certains enfants n’ont même pas de chaussures ! Des couvertures, de la literie, des pullovers, manteaux et souliers seront donc aussi fournis. Dans ces distributions, les familles nombreuses sont toujours prioritaires. Comme j’ai pu le constater depuis mon arrivée, ce sont toujours les plus vulnérables. Le matin du 16 novembre, j’essayait de joindre par téléphone Roula Zemrini, la responsable à Damas, pour échanger sur le travail. Le réseau téléphonique était coupé. Après plusieurs heures, la communication a pu enfin se faire. Dans certains quartiers de la banlieue de Damas, il y a eu des bombardements. La situation est devenue une situation de guerre et le travail humanitaire devient plus compliqué encore !

Vente de cartes de vœux au profit des actions sociales et humanitaires de Caritas – georgette.heintz@caritas.lu, tél. 40 21 31 263

JANVIER 2013 17.01 Matinée de discussion de la SIC GEIE (Société Interrégionale Caritas) avec Roger Cayzellen, Président du Conseil Economique Social et Environnemental de Lorraine

fevrier 2013 24.02 Campagne et collecte à l’église en faveur des personnes sans-abri

mars 2013 10.03 Action Sport et Solidarité dans le cadre du Postlaf, en faveur d’enfants ­souffrant d’une maladie cardiaque au ­Tadjikistan - www.postlaf.rtl.lu Pour plus d’informations: www.caritas.lu


PORTRAIT Sandra Dos Santos, Direktionsbeauftragte Foyer de Jour “Am Rousegäertchen”

Die von Caritas Jeunes et Familles geleitete Kindertagesstätte “Foyer de Jour Am Rousegäertchen” eröffnete 1975 ihre Türen und empfängt heute insgesamt 90 Kinder im Alter zwischen 3 Monaten und 6 Jahren. Die Kinder, aus allen sozialen Schichten v.a. des Bahnhofviertels stammend, werden in den jeweiligen Alterskategorien von 7-19 Uhr werktags betreut.Sandra Dos Santos, 36, ist seit kurzem Direktionsbeauftragte der multikulturellen Kindertagesstätte. Sandra, Sie sind selbst Mutter eines dreieinhalbjährigen Sohnes. Was braucht ein Kind? Ein Kind braucht Zeit Kind sein zu dürfen. Es soll sich nach seinem eigenen Rhythmus entwickeln und seine Erfahrungen machen dürfen. Unsere Kindertagesstätte bietet dem Kind geeignetes Material und altersgerechte Aktivitäten, damit es seine Umgebung erforschen kann. Wir hören den Kindern zu und achten auf ihre unterschiedlichen Persönlichkeiten. Wir versuchen die Eltern zu ergänzen, nicht zu ersetzen.

Welches sind die größten Herausforderungen in Ihrem Beruf? Viele Kinder wachsen in einer Umgebung auf, die nicht förderlich für ihre Entwicklung ist. Manche Eltern haben keine Referenzen, wie sie ihre Kinder erziehen sollen. Unsere Aufgabe ist es, dazu beizutragen, dass alle Kinder die gleichen Ausgangschancen haben. Mein Wunsch ist es außerdem, eine qualitativ hochwertige Arbeit zu leisten. Dies ist die größte Herausforderung. Eine Erzieherin für sechs Kleinkinder, reicht das? Der Personalschlüssel entspricht nicht immer unseren Ansprüchen. Oft ist sparen angesagt, leider. Ein wichtiges Anliegen ist mir im Moment auch die Finanzierung eines neuen Spielplatzes. Da wir den Kindern etwas Tolles bieten möchten, handelt es sich um ein kostspieliges Projekt. Die Eltern werden beim Aufbau des Spielplatzes einbezogen. www.cjf.lu

VOUS VOUS ETES FAIT PROCHES - MERCI Action rentrée – Une éducation pour tous les enfants ! 51.200 € ont été récoltés.

05/2012 Caritas Challenge

Grâce à vos dons, Caritas peut continuer, dans les pays du Sud, à construire des écoles, fournir du matériel scolaire et soutenir la formation d’enseignants. Au sein des librairies Libo, partenaires de la campagne, l’action était soutenue par des bénévoles Young Caritas et a permis de collecter 1.248 € supplémentaires.

09/2012

86.652 € ont été récoltés. Une partie de cette somme a pu être collectée grâce au soutien sans faille des quêteuses et quêteurs de Caritas. Ces derniers ont été félicités par Mgr Hollerich lors d’une après-midi organisée en leur honneur. Les dons reçus sont utilisés en faveur des enfants défavorisés au Luxembourg.

Quelques remises de chèque et gestes de générosité Randonnée Jempy Schmitz : Remise d’un chèque d’un montant de 5.000 €. Cette somme permettra à des enfants défavorisés souffrant de dyslexie d’avoir accès à un diagnostic et à une thérapie.

10/2012

Concert de bienfaisance : Deux jeunes pianistes talentueux, Madame Chiahu Lee et Monsieur Shaun Motiani, ont offert le 14 novembre à l’auditorium du Conservatoire de la Ville de Luxembourg un concert en faveur du Foyer St Antoine, pour demandeurs de protection internationale. La générosité du public présent a permis de récolter la somme de 5.150 €.

11/2012

ETRE PROCHE - UnterstUtzen Sie Menschen in Not: CCPL IBAN LU34 1111 0000 2020 0000 Les dons versés à la Fondation Caritas Luxembourg sont déductibles de l’impôt sur le revenu. Une quittance annuelle est envoyée au mois de janvier et reprend les dons effectués au cours de l’année précédente. Sur demande des quittances pour chaque don peuvent être fournies (georgette.heintz@caritas.lu, tél. 40 21 31 – 263).

Parution de la Caritas News : tous les trois mois. Pour vous abonner (également possible par email sous format PDF) ou désabonner : Merci d’envoyer un email à georgette.heintz@caritas.lu ou de téléphoner au 40 21 31 – 263. Merci de nous communiquer également tout changement d’adresse.

Devenez « fan » de Caritas Luxembourg ! Caritas vous offre des informations du terrain, vous renseigne sur des prises de position actuelles et attend vos commentaires !

Impressum Edité par Caritas Luxembourg, décembre 2012, Caritas News Nr 95 29, rue Michel Welter / L-2730 Luxembourg, Tél. +352 40 21 31 – 1, www.caritas.lu, RCS Luxembourg G38 Photos : Laurent Blum, Georg Hofer (Caritas Südtirol), Pierre Levy, Making Luxembourg 2012, Layout : Vidale-Gloesener, Impression : CIP, Imprimé sur du papier recyclé, emballage recyclable, Tirage : 15.558 exemplaires


Caritas News numéro 95 Web