Issuu on Google+

ROL 158 - Décembre 2013

ROMA ONLINE Frères de la Charité Durant le mois passé, je suis resté pour la plupart du temps à Rome, et nous avons eu l’occasion d’ajourner notre travail administratif. Entre-temps nous avons eu plusieurs réunions avec des responsables de congrégations au Vatican. Le 15 novembre, j’ai participé à un congrès concernant l’Education Catholique organisé par la commission pour l’Education à l’attention des supérieurs religieux. La commission pour le Dialogue Intereligieux s’est également réunie.

u

y aura un texte séparé qui vous donnera un compte rendu de cet événement unique. A la fin du mois, nous avons eu l’Assemblée Générale avec les Supérieurs Généraux qui ont été reçus par le Pape François. A cause de circonstances spéciales, je n’ai pas pu être présent à cette audience du Pape où Il a annoncé que l’année 2015 sera l’Année de la Vie Consacrée. En date du 4 décembre, je suis arrivé en Belgique pour avoir un check-up médical et pour me préparer pour ma visite en Afrique Centrale, Rwanda, Burundi et Kenya jusqu’à la fin de l’année.

NOUVELLES DU SUPÉRIEUR GÉNÉRAL

Je profite de cette occasion pour vous souhaiter un bel Avent en préparation à la fête de Noël. Soyons reconnaissants Le 17 novembre nous avons eu notre récollection et j’ai pour toutes les grâces reçues cette année, personnellement, donné une conférence aux Frères au sujet de la vocation et en communauté et comme congrégation. Et continuons à proclamer “La Joie de l’Evangile” comme l’a si bien exprimé de la mission des Frères aujourd’hui. le Pape François dans son Exhortation Apostolique. L’ouverture de la tombe de notre Fondateur bien-aimé, le Fr. René Stockman, Supérieur Général Père Pierre Joseph Triest, a été un événement important. Il 

PROGRAMME DES VOYAGES DU SUPÉRIEUR GÉNÉRAL 11/12-31/12: Kenya/ Rwanda /Burundi 12/2 : Belgique 31/12 : Belgique 13/2 : Rome 02/1: Rome 15/2 : Belgique 22/1: Belgique 19/3 : Rome 27/1: RD Congo

FRATELLI DELLA CARItà • Curia Generalizia • Via Giambattista Pagano 35 • 00167 Roma • Italia t. (+39) 06 66 04 901 • F. (+39) 06 66 31466 • www.brothersofcharity.org Responsable: Communication Service Brothers of Charity • lieven.claeys@fracarita.org


ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 2

NOUVELLES DES COMMUNAUTÉS u ROME: CASA GENERALIZIA • 1 novembre: la Fête de la Toussaint, a été célèbrée par des Vêpres et une Messe spéciales animée par les Frères et le Collegio Pontificio Belga.

1

• 2 novembre: la communauté célébrait tout spécialement la mémoire des membres défunts de notre famille après en avoir dressé une liste lue au cours de l’Office; nous avons également commémoré le Frère Eugène Geysen. • 7 novembre: a accueilli le Frère Supérieur Général qui avait été absent pendant près d’un mois.

2

• 16 novembre: Frère Anthony (des Philippines), est arrivé sain et sauf du Nicaragua, où il était en mission au cours des deux dernières années. Il a échangé avec nous les expériences vécues dans son apostolat. Il séjournera avec nous pendant un certain temps. (photo 1) • 17 novembre: la communauté a eu une recollection prêchée par le Frère Supérieur général. Le thème ciblé était : ‘’La vocation et la mission des religieux frères aujourd’hui’’. Un ouvrage de réflexion sur la vie consacrée a été distribué à chaque frère. (photo 2-3)

3

• La tradition en vertu de laquelle des frères et des étudiants du Collège belge participent à un match amical de mini foot certains mercredis a été remise à l’honneur le 20 novembre. En plus d’être une activité humaine axée sur le bien-être physique et psychologique et la bonne entente fraternelle entre les frères, il s’agit aussi d’une expérience spirituelle qui se termine, d’ailleurs, par un Salve Regina, aux pieds de la statue de la Sainte Vierge située près du terrain. (photo 4) • 21 novembre: Frère Jean-Baptiste à célébré son anniversaire. La communauté lui demeure dans tous les cas reconnaissante pour la qualité de ses services. Nous remercions Dieu de nous avoir donné ce frère dans la congrégation. Le 29 de ce mois sera l’occasion de célébrer l’anniversaire du Frère Francis. (photo 5-6-7) 

4

Fr. Bienvenue

5

6

7


ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 3

u AFRIQUE : PROVINCE ST.-AUGUSTIN u Région Notre-Dame d’Afrique R.D. CONGO L’équipe de l’Administration régionale affiche complet! Le vendredi 29 novembre s’est tenue dans le salon de la Région, à Kinshasa, une séance de travail réunissant autour du Supérieur régional tous ses collaborateurs. Tous ses collaborateurs! C’est le cas de le dire, car, en plus de l’Administrateur régional, du secrétaire et du Comptable qui ont toujours été là, il y avait aussi l’Économe régional, en la personne du Fr. Édouard Chipimo. Nommé en juillet dernier à ce poste, le Fr. Édouard est arrivé la veille de Shabunda (via Bukavu-Goma) où il était membre de la communauté Saint-Raphaël et s’occupait de la gestion du centre psychiatrique. Ainsi, l’équipe de l’administration régionale NDA, au lendemain de l’une des résolutions prises lors de la 3è session ordinaire du Conseil régional, tenue à KinshasaMbudi, affichait donc complet. Au cours de cette réunion, essentiellement consacrée à l’accueil et à la présentation du frère économe, il s’en est suivi la description de tâches de chacun des membres de l’administration régionale à l’issue de laquelle le Supérieur régional est revenu, en forme d’exhortation, sur les valeurs essentielles qu’il attend de ses collaborateurs directs: la discrétion, la bonne collaboration et le respect mutuel ainsi qu’une vision commune de l’action de l’équipe de l’administration régionale. C’est aussi ici une occasion pour nous de souhaiter un bon et fructueux apostolat au Fr. Édouard à la maison régionale. Désormais, membre de la maison Saint-Augustin de Kinshasa, le Fr. Édouard était officiellement accueilli par sa nouvelle communauté le samedi 30 novembre en même temps que, dans un climat très fraternel, on célébrait les anniversaires de naissance des 2 autres membres de la communauté : le Fr. Cleophas Mukwa (18/11) et le Fr. Jacob Kazadi (28/11) y compris l’Aumônier de la communauté, l’Abbé Clément Kabobo, qui fêtait lui aussi son anniversaire de naissance (30/12). Notons enfin que, le même jour, le frère André Ngalula (novice stagiaire) était aussi à l’honneur à cause du saint du jour, son Saint patron: saint- André, apôtre de Jésus. La journée avait commencé par une messe d’action de grâce et s’est clôturée par un partage fraternel de la famille Triest entre Frères et Sœurs de la Charité. Maferland Kubhela


ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 4

CommunAUtÉ BIENHEUREUSE Anuarite GOMA

1

La communauté bienheureuse Anuarite de Goma dans l’exécution des activités apostoliques à travers ses œuvres c’est-à-dire au centre de la Santé Mentale et au Centre pour Handicapés Physiques, deux dates marquent son histoire celle du 10 octobre et du 11 novembre 2013, deux événements que nous avons célébrés en réunissant les deux dimensions, c’est-à-dire premièrement la dimension Spirituelle (la messe) ainsi que la dimension Logistique dans toutes ses formes. La communauté : la vie dans l’ensemble avec les nouveaux frères va bien, un effort personnel est fourni de la part de tous pour conserver l’équilibre, un bon climat de vie en respectant le trio de notre vie, c’est-à-dire le climat Spirituel, Communautaire et Apostolique, sans oublier l’accueil de certains frères qui sont venus honorer les fêtes commémoratives de nos œuvres, à savoir, le frère Jean Salumu, Supérieur Local de Bukavu, le Fr. Innocent Tamfutu, Supérieur local d’Uvira et le Fr. Edward, nouvel Econome en provenance de Shabunda. 10 octobre: à la Santé Mentale la journée était pleine d’activités en commençant avec une messe d’action de grâce dite par le Père Lwanzo, un prêtre Caracciline, suivie d’un atelier d’échange d’expériences entre les parents des anciens, des nouveaux malades, et les soignants ; tous sont reconnaissants pour le travail que font les Frères de la charité dans la province de nord Kivu avec toutes les réalités qui y sont, tous trouvent un soulagement à travers nos soins quels que soient les cas de rechute. Mais ils ont souligné le manque d’attention de notre société qui les maltraite, les frappe et les déconsidère comme les sorciers en cas de rechute. D’un commun accord, l’un des parents avait suggéré d’avoir même leur propre comité de parents des malades (cf. photos 1 et 2 : un repas fraternel, un verre de bière et le sucré pour tous les malades et une ambiance musicale entre collaborateurs et les malades ainsi que les frères supérieur, le Fr. Clétus et les autres jeunes frères). 11 novembre: Ouverture du Cinquantenaire de l’existence du Centre pour Handicapés Physiques et Fête de Martin de Tours, tout a commencé par deux conférences: l’une sur saint Vincent de Paul, animée par le Fr. Simon, Supérieur local et une autre sur Martin de Tours animée par le Fr. Floribert, directeur Général; tous deux ont exhorté les collaborateurs à suivre le modèle de ces grandes figures afin de perpétuer l’œuvre de Dieu selon l’esprit de Louis Martin et de Pierre Joseph Triest, l’ensemble était suivi d’une messe d’action de grâce dite par Monseigneur le Vicaire Général, délégué par Monseigneur Théophile Kaboyi, empêché, suivi des différents jeux organisés par les élèves de l’ITM, de l’Ecole Spéciale et de l’école de Vie en présence des invités qui ne pouvaient pas imaginer que ces élèves, qu’ils pensaient invalides, étaient en mesure de se reproduire de la sorte. Les Frères Jean Salumu et Innocent Tamfutu ont représenté valablement les Frères de la Charité ; la messe était bien chantée par notre personnel et une prière d’ouverture du cinquantenaire était composée et récitée à l’occasion. Finalement, il y avait à manger et à boire et la danse qui a pris place à la fin de tout (cf. photos 3-4-5).  Fr. William Mulenda

2

3

4

5


ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 5

u Région Bienheureux Isidore Bakanja KENYA / ÉTHIOPIE

COMMUNAUTÉ saint-GABRIEL mekanisa La communauté St.-Gabriel de Mekanisa a accueilli le 11 de ce mois cinq nouveaux candidats, deux Kényans et trois Éthiopiens. Nous leur souhaitons un agréable séjour parmi nous et bien d’autres bienfaits en suivant l’appel de Dieu et à devenir frères dans notre Congrégation. La Communauté St.-Gabriel a accueilli en date du 15 novembre le Frère Patrick Maloba revenu du Kenya après qu’il ait quitté l’Éthiopie pour assister à la remise de son du diplôme de Bachelier en Soins sociaux au Collège Tangaza de l’Université catholique d’Afrique orientale et nous lui adressons à ce propos toutes nos sincères félicitations.

COMMUNAUTÉ Fredrick Ozanam Gefersa C’est en date du 13 novembre que le Révérend Père Alloys de la Congrégation des Apôtres de Jésus a rendu visite à la communauté Frederick Ozanam pour lui faire ses adieux avant de retourner en Ouganda pour une nouvelle mission. Sur le départ, il n’a pas manqué de visiter nos patients du Centre et de s’entretenir avec eux. Le 14 novembre, la communauté Frederick Ozanam a eu la visite de Mme Mellat, membre du Conseil d’administration de la NIHME et des pionniers du GMHRC. Elle était accompagnée de Mlle Iman, officier du ministère de la Santé publique et résidant aux ÉtatsUnis. Mlle Imam a exprimé son souhait de soutenir le GMHRC en nous suggérant un certain nombre de pistes à suivre, en organisant une collecte de fonds et en émettant des propositions relatives à de nouveaux projets du GMHRC, en envoyant des volontaires au départ des États-Unis vers notre institution, en mobilisant par la même occasion des Éthiopiens de la diaspora (particulièrement aux États-Unis) afin qu’ils appuient les œuvres des frères dans le cadre du GMHRC. Elles ont, par la même occasion, exprimé leur admiration à l’égard des œuvres apostoliques assumées par les frères et les ont encouragés à les poursuivre dans un même esprit en observant combien de choses avaient pu changer et être réalisées dans le Centre. Le 19 novembre, le Frère Dawson Benguye nous a fait savoir qu’il avait commencé sa formation universitaire à

Addis Abeba en Éthiopie. Le même jour, la communauté Frederick Ozanam Community a accueilli le Frère Erick Jeje qui nous est revenu après des vacances passées au Congo. Le Fr. Erick est appelé à reprendre ses activités au Centre dès que possible. Nous lui présentons nos sincères condoléances suite au décès de son père bien-aimé au cours du mois dernier et prions ensemble pour le repos de son âme. Le 20 novembre, ce fut au tour du Frère Gerald, supérieur régional de la région BIB, d’être accueilli dans la communauté Frederick Ozanam. Nous lui souhaitons un agréable séjour. Le 29 novembre, le Centre de Réhabilitation mentale Gefersa a été honoré de la visite surprise du ministre de la Santé publique. Dans son discours, il exprima son appréciation pour le travail fourni par les frères au Centre et les a encouragés à continuer à améliorer la qualité de vie des patients et le développement du Centre dans son ensemble face aux défis que représentent le changement des mentalités et la nécessité d’instaurer de nouveaux modes de gestion au Centre.

COMMUNAUTÉ NOTRE-DAME DE LA MÉDAILLE MiraculEusE • Awassa Du 23 au 25 novembre, la communauté de la Médaille Miraculeuse d’Awassa a reçu la visite du supérieur régional. Au cours de son séjour, il a été décidé de transférer les nouveaux frères de la Région du Père Lievens au Kenya afin qu’ils y préparent leurs études et ce à la suite des difficultés rencontrées pour obtenir des visas d’étudiants en Éthiopie. La communauté de la Médaille Miraculeuse se réjouit des progrès accomplis par d’autres frères au cours de leur formation. C’est ainsi que le supérieur local de la communauté, le Frère Ambrose a pu entamer ses études dans une institution proche alors que le Frère Charles, de la même communauté, a pu s’initier par un stage à la pratique de l’enseignement. 

Fr. John Leo

u RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE COMMUNAUTÉ SAINT-DAMIEN bangui Nous sommes heureux de vous donner les nouvelles de notre communauté après un temps de coupure dû à la crise


ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 6 politico-militaire sans précédent que traverse notre Pays depuis le 24 mars 2013. Avant tout, nous rendons grâce au Seigneur pour avoir épargné notre communauté des pillages et pour avoir protégé tous les frères de notre communauté. (surtout en date du 1er novembre et du 5 décembre). Notre communauté exprime sa gratitude au Révérend Frère Supérieur Général et à son conseil pour leur soutien et prières depuis le déclanchement de la crise jusqu’à aujourd’hui. D’une manière particulière, notre communauté dit merci au Révérend Frère Assistant Général, le Frère Jean MBESHI pour ses multiples appels téléphoniques et encouragements. Il en va de même pour le Supérieur Provincial, le Frère Paulin pour avoir même mobilisé toutes les régions de notre Province pour une prière spéciale pour notre communauté . La liste est longue de tous les frères dans le monde qui nous ont témoigné leur solidarité. A tous et à chacun, nous disons notre reconnaissance pour vos prières auxquelles nous recommandons notre communauté ainsi que notre Pays pour la sortie de la crise. En ce qui concerne les nouvelles, nous allons vous donner celles des événements à partir du mois de septembre dernier, mois qui marque notre accueil et entrée dans la communauté de formation comme postulants. Le 15 septembre était l’anniversaire de naissance de notre Supérieur, le Frère Hubert. Tout s’est passé dans la sobriété et dans une ambiance fraternelle ! Comme c’était le dimanche, le soir aux Vêpres, une intention particulière a été faite pour exprimer au Seigneur notre reconnaissance pour le don de la vie de notre Frère. Du 23 au 29 septembre, c’était la rentrée pastorale 20132014 dans l’Archidiocèse de Bangui avec pour thème central : « La responsabilité du chrétien face à une crise». La Paroisse Notre-Dame de Fatima de Bangui était le cadre choisi pour toutes les activités. Ont pris part: les prêtres, les religieux, les religieuses et les délégués paroissiaux. Comme le nombre d’invités était limité pour la congrégation et la paroisse, nous avons participé seulement à la journée d’ouverture (le 24 septembre). Tout a débuté par les Laudes, ensuite le discours d’ouverture par Mgr. Dieudonné Nzapalainga, Archevêque métropolitain de Bangui, suivi d’une conférence-débat autour d’un sous-thème : « Le fondement biblique de l’engagement social politique ».

Le Frère Emile Eloi, qui représentait la communauté, y a participé du 1er au dernier jour. Chaque soir au souper, il nous partageait le résumé des points sur les différentes activités de chaque jour. Le 5 octobre, le Frère Hubert était invité par le Père Etienne (Lazariste) à prendre part à une messe commémorative de la fête de notre saint Patron, saint Vincent de Paul, qui devrait en principe avoir lieu le 27 septembre, mais qui a été reportée suite à la rentrée pastorale, déjà évoquée. Des membres de la société saint Vincent de Paul, venus de différentes paroisses de l’Archidiocèse de Bangui, y assistaient. Avant les annonces paroissiales, le Frère Hubert était présenté à toute l’assemblée par le Père précité. Il y eut l’interview à la fin de la messe par quelques journalistes qui étaient présents pour la circonstance. En octobre, nous avons eu une session d’intégration à l’Interpostulat et la rentrée officielle, le 21 octobre, pour notre programme de formation de l’année 2013-2014. Le 16 octobre, une messe d’action de grâce a été célébrée en la Cathédrale de Bangui, pour dire merci à Dieu pour tout ce que le Nonce Apostolique, Mgr Judeus Thadeus a été pour l’Eglise de Centrafrique. Lors de son homélie, il a invité la conférence épiscopale à continuer la réforme afin d’éviter le pire... A la fin, un repas familial était partagé en son honneur. Le jour suivant, avant son voyage vers l’Amérique où il se trouve actuellement en mission, il est passé à l’Interpostulat pour nous encourager et nous donner des conseils afin que nos rêves à la suite du Christ soient un jour une réalité. Le 5 décembre 2013 restera une date inoubliable dans la mémoire de notre peuple, avec près de 400 morts suite à un affrontement entre les ex-rebelles de la SELEKA (Coalition) et les milices anti-BALAKA. Depuis cette date, tous les habitants de la Capitale Bangui, traversent un moment pénible; pas de circulations, beaucoup de gens ont fuit leurs domiciles et ont trouvé refuge dans les églises, mosquées, etc. Notre communauté était en pleine préparation pour la visite à Bangui du supérieur Général, du Frère Provincial d’Afrique et du Frère Régional du Congo, le 10 décembre, mais suite aux événements du jeudi 5 décembre, qui ont empiré la crise actuelle, la visite a été annulée. Pour terminer, nous voudrions, au nom de toute notre communauté, saisir cette opportunité pour souhaiter à tous les Frères dans le monde entier un Joyeux Noël et une heureuse année 2014 !  

Postulants Martial Senekkian et Herve Honore Kroquet


ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 7

u AMÉRIQUE : PROVINCE NOTRE-DAME DE GUADALOUPE u Région San Martin de Porres

et ne paieront pas de frais de livraison. Entre-temps notre communauté a été deux jours sans eau.

SAN VICENTE DE PAUL granada - NICARAGUA

Nous étions trop impatients de fêter l’anniversaire du Frères Johnny et avons trouvé une bonne excuse pour le célébrer avec un peu d’avance en cette même fin de novembre, par la même occasion son demi-siècle de dévouement en tant que Frère de la Charité avec sa famille.

NICARAGUA - PÉROU

Le mois de novembre est pour nous le mois de la préparation de nos budgets pour l’année 2014. C’est pour nous une expérience nouvelle, parce que, jusqu’à maintenant, nous recevions pour nos œuvres l’argent du Canada. Maintenant, nous devons nous débattre pour trouver les fonds pour faire vivre les œuvres. Certainement que la Providence est là pour continuer les œuvres qu’elle a commencées. Nos enfants terminent l’année scolaire à la fin de novembre, ils ont donc la fièvre de fin d’année. Le 30 novembre nous aurons la réunion des parents pour une évaluation d’année. Le 26 novembre nous avons eu la réunion de la CONFER du diocèse de Granada. Nous étions quelques 40 religieux et religieuses pour élire la nouvelle administration de 2014 – 2017. Actuellement nous avons de la visite dans la personne du Père Valère de Belgique. Monseigneur Bernard fonda l’œuvre de « Jesús Amigo ». Puisqu’il devait laisser le diocèse de Granada, il se dirigea vers son ami, le Père Valère, pour qu’il puisse trouver une congrégation religieuse pour continuer l’œuvre de l’Évêque. C’est comme cela que les Frères de la Charité vinrent au Nicaragua. De la Belgique, le Père Valère, notre bienfaiteur, suit la vie de l’œuvre. C’est pourquoi, à chaque année, il vient faire son tour. Ce qui lui permet de mieux suivre les allées et venues de l’œuvre que le frère Emmanuel dirige avec maîtrise. Je vous souhaite un bon Avent, une bonne préparation à la venue de notre Sauveur. 

PÉRoU

Fr. Richard Bardier

Nos délégués au chapitre provincial (les Frères Bernard Houle et Jimi) sont revenus au début de novembre en nous apprenant que la session de clôture du chapitre régional se fera en janvier 2014. Après le rush du mois d’octobre pour la fabrication des ‘turrones’ à l’Escuela de Vida, le Frère Bernard Boulay est maintenant occupé à la production de milliers de panetons de Noël. Les clients en commandant plus de 100

Le Fr. Jimi a fait sa semaine annuelle de retraite, comme d’habitude, au couvent des Soeurs Bénédictines. Il doit rendre visite à Ayacucho au directeur régional de la Santé publique et y accomplir d’autres tâches administratives. Le Cepetri entame, ainsi que les établissements scolaires, la période de vacances. Ce sera l’occasion d’organiser le 1er décembre une grande foire et tombola pour répondre ainsi aux besoins de collecte de fonds et de socialisation. Ayacucho enverra à cette occasion deux enseignants délégués. À Lima, notre étudiant le Fr. Roli a été élu représentant des étudiants au sein de son université, grâce à une campagne médiatique virtuelle actualisée sur Facebook. Il reste maintenant à accomplir la promesse d’organiser un congrès... Savez-vous que Lima est après le Caire la seconde ville au monde à avoir été construite dans un désert. Nous y avons connu chaque mois non moins de 10 à 30 tremblements de terre d’une magnitude allant de 4 à 5.8 

Fr. Donald Joyal

u Région Sainte-Anne CANADA

Le Fr. Johnny Apéstegui continue sa tâche de conseillerorienteur des enfants à problèmes du Collège José Martí. Il est aussi très impliqué dans la plus populaire et importante procession: le « Seigneur des Miracles » où il participe à porter l’image sacrée dans les rues de Comas. Fr. Bernard Boulay termine la campagne annuelle de production des “turrones” à la boulangerie de l’Escuela de Vida. L’ on a aussi administré les sacrement de baptême et de confirmation à des membres du groupe de l’Escuela de Vida. Le 6, récollection mensuelle selon le programme habituel: prière, courte introduction du thème, réflexion, messe, repas en silence, adoration, et conclusion par un partage. Les deux Frères de Chacra Cerro se sont unis aux Frères Jimi et Roli à la maison de Lima pour une joyeuse


ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 8 célébration de l’arrivée du Fr. Donald, le 1er novembre. Les 3 Frères de la nouvelle équipe vocationnelle ont déjà tenu 2 rencontres pour en relancer la promotion. Le Bureau de Fracarita-Peru, sous l’égide du Fr. Jimi, développe avec les collaborateurs une vision et une stratégie communes où les 3 œuvres principales du Pérou (CePeTri, Escuela de Vida et Centre psychiatrique Cosma [Ayacucho]) rendront leurs services non seulement dans l’esprit de Triest, mais aussi selon des standards qui inspireront confiance aux «sponsors», aux organisations et aux gouvernements. Cela est rendu possible par le fait que Fr. Jimi agit comme président du conseil des trois institutions. Parmi les événements d’octobre, Fracarita s’est assuré de la collaboration d’une ONG d’Espagne qui fournit des médicaments à Cosma. Fr. Jimi a eu une 2e réunion avec le personnel de COSMA quant aux objectifs de Fracarita; un projet d’aide aux patients chroniques a été accepté pour présentation à PAMS. Tandis que le CePeTri soulignait la journée nationale de la personne avec handicap par un pique-nique avec les familles, Cosma soulignait la journée internationale de la santé mentale en organisant une grande parade dans les rues de la ville de Tambo, où un banquet communautaire a été offert ainsi que des consultations gratuites. Un atelier présidé par le Dr Caballero s’est tenu au CePeTri à l’intention des familles, sur la compréhension du diagnostic de leurs enfants. Fr. Jimi est membre du Conseil thérapeutique de l’Escuela de Vida. En octobre, les frères et les membres associés ont tenu leur journée régulière de retraite.

MontrÉal 10 novembre: Marcel Delisle est passé à Coronet hier; Léo Descheneaux le conduisait à St-Sulpice où son état sera évalué et traité mieux qu’à Drummondville. Gilles est allé à St-Sulpice pour la vaccination contre la grippe. Pierre-Noël et Rolland René l’accompagnaient. Gilles en profite toujours pour «déménager» là-bas quelques «pièces» (mobilier, genre classeurs... ou livres). Au retour de Gilles de St-Sulpice cet après-midi, nous aurons plus de détails sur l’état de Marcel. Je suis à amincir les archives. Rien que ce matin, j’ai déjà rempli 4 boites ...pour brûler. Demande à Bernard Houle comment ça se fait !  Fr. Jacques jbellemare.fc@gmail.com (il semble que mon e-mail n’est pas encore très connu.

3 novembre: Réunion du conseil provincial. 5 novembre: Fr. Joseph déménage à St-Sulpice. 6 novembre: Fr. Marcel Delisle hospitalisé. 10 novembre: Fr. Marcel Delisle se rend à St-Sulpice pour sa convalescence. Depuis le 10 novembre, Fr. Marcel Deslile est à St-Sulpice où il se maintient bien... il reste autonome, avec marche sous surveillance (marchette, parfois la canne). Le milieu semble lui plaire; il va bien avec la communauté: repas, chapelle, TV, etc., et garde son sourire. En somme, le milieu lui va bien présentement et il ne réclame pas son retour!! André Payeur est à Coronet depuis 11h ce matin. Il part de Dorval pour le Brésil demain soir vers 19h. Demain matin, réunion du conseil régional à St-Sulpice. Comme souvent depuis quelque temps, l’un ou l’autre confrère en profite pour y acheminer une partie de son «trousseau»... Après le conseil, Gaston ira au chalet jusqu’à dimanche. Nous venons de recevoir le renseignement suivant: Mme Alfee Kaufman, agent immobilier, nous informe que les acheteurs de notre maison de Coronet sont MM. Garbarino et Trihey. L’un d’eux accompagnera le contracteur pour une visite des lieux après avoir pris rendez-vous avec Gaston. 18 novembre Le Fr. Donald m’a donné les médicaments qui manquaient à ma prescription. Un merci sincère. Je serai tranquille au moins pour un an. Ça faisait déjà plus d’un mois que je ne prenais plus ces médicaments. Hier, récollection mensuelle à notre maison. Y étaient de Lima les FF. Rolly et Donald. Jimi est en retraite au monastère des Bénédictins de Ñaña. Il revient aujourd’hui. L’ an passé, Hirahoka nous a acheté 1600 panetones. Espérons que cette demande se renouvelle cette année! C’est très important pour nous. Nous sommes en pleine production et nous avons une bonne équipe à la boulangerie. Cette année, le Centre de santé dirigé par les SS. de N.-D.de-la-Paix vont souligner en décembre leurs noces d’or! Elles nous ont demandé 200 panetones pour le 9 décembre. Nous apprécions beaucoup la proximité de Maestro (importante ferronnerie) et de Makro très près de chez nous. On y vend des produits alimentaires et les prix sont bons. C’est important pour nous et je vais parfois à pied y faire des emplettes.


ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 9

Ça me fait de la peine que nous devions partir de cette maison (Coronet) proche de tout, mais il faut savoir vivre la réalité et prendre les bonnes décisions.

u St. John Neumann - Maison de Formation

BBT 22 novembre - São Sebastião da Amoreira

Ce mois de novembre a été célébré avec joie par le Fr. Bill dont l’anniversaire marqua ses 72 printemps avec 44 ans de vie religieuse (n’est-ce pas étonnant?). La communauté l’a rejoint dans une des prières spéciales avec, par la suite, une sortie au restaurant pour un dîner délicieux. Nous avons accueilli également des membres associés de notre communauté et, comme d’habitude, nous avons eu un bon moment d’échange surtout à propos du projet relatif au nouvel apostolat à Washington DC. Meilleurs vœux pour la Nouvelle Année!

Bonjour, J’ai fait un bon voyage sans problèmes. Je suis arrivé à la maison hier à 22h.30 comme prévu. Éric m’attendait à l’aéroport. Un grand merci pour les services et l’accueil chaleureux malgré le froid. J’ai senti un petit pincement au cœur à mon départ sachant que je ne reverrai probablement plus la maison Coronet comme on l’appelait: première maison où j’ai demeuré. Salutations à tous et union de prière. 

Fr. André

Le beau-frère du frère Léo Descheneaux, M. Claude Plante, est décédé subitement lundi (25/11) dans sa cour alors qu’il débutait son travail pour protéger les arbustes. Probablement des suites d’un anévrisme qui l’a fait s’écraser comme un sac de plumes, sans souffrance et sans traîner, comme il a voulu: chez-lui, avec sa femme qui venait l’aider à faire ce petit travail. Nos sympathies et notre prière pour notre confrère et les membres de sa parenté.  Fr. Léo Descheneaux Félicitations et merci, Canada! Manille, Philippines - L’équipe d’assistance en cas de catastrophe du Canada [= DART] est arrivé le jeudi matin dans la ville philippine Iloilo pour aider les Philippins qui étaient sous le choc de la dévastation du Super Typhon Haiyan. Un transport canadien C-17 a atterri sur l’île de Panay avec la première vague des intervenants d’urgence à bord. Un deuxième C-17 est arrivé le lendemain ou le surlendemain. Ensuite, il y aura environ 200 Canadiens sur le terrain. Jeudi également, un avion à réaction du Canada a conduit un petit groupe, dirigé par le vétéran afghan lieutenantcolonel Walter Taylor, à la région que la Croix-Rouge, Oxfam et le gouvernement philippin ont dit être dans le besoin urgent d’assistance. « Ils seront en mesure d’aider les agences gouvernementales et non-gouvernementales dans le rétablissement des services essentiels dans la région », a-t-il dit.  Fr. Joel Ponsaran

Washington - USA

Thanksgiving 2013 Le 28 novembre est la plus grande fête de famille aux États-Unis. La communauté à Washington DC a pour la première fois célébré le jour de Thanksgiving avec un dîner spécial et comme le veut la coutume, une dinde de 8 kilos a été cuite avec la collaboration de chaque frère de la communauté. Comme c’était la première fois que nous faisions une telle préparation, nous avions fait des recherches en ligne et, bien sûr, la vidéo de YouTube nous a aidés à faire de notre repas de Thanksgiving une belle et harmonieuse réussite.  Fr. William Riley

u Maison Sao José • Amoreira BRÉSIL Les vacances de deux mois appartiennent au passé. J’ai dû m’adapter à de nouvelles situations en Belgique: mes frères et mes belles-sœurs étaient très accueillants, chacun d’eux à son propre rythme, le travail et le mode de vie qui sont très diversifiés, différent des coutumes de ma mère. En plus, je n’avais pas vécu dans une communauté de Frères depuis 30 ans. Les moments de prière réguliers étaient reposants et je me suis senti chez moi. Bien sûr, cette régularité a fait défaut dans les familles de mes frères, même en ce qui concerne les repas. Ana Paula a proposé d’aborder de nouveau les gestionnaires des travaux pour obtenir leur intérêt pour notre projet pour les adolescents. À ma grande joie, ils nous apportent leur pleine coopération pour la ferme Cachoeira. Ils nous ont proposé immédiatement un contrat d’apprentissage pour deux garçons, avec une


ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 10 option pour une troisième. Il s’agissait d’une affirmation d’accueil de nos efforts dans le passé à cet égard. Nous avons sélectionné sept adolescents pour un entretien dans la ferme Cachoeira. Ils ont laissé répondre nos jeunes à un grand nombre de questions et faire certaines tâches administratives comme si leur entreprise avait besoin de leur aide pour survivre. Mais tout cela a bien réussi, car les gestionnaires ont décidé d’accorder un contrat d’apprentissage à quatre adolescents. Cela a poussé un certain nombre de parents à inscrire leurs garçons ou filles pour le projet professionnel de nos adolescents.

Le rodéo traditionnel a eu lieu le mois dernier. Au dernier moment, un gros investisseur a décidé d’organiser le rodéo à nouveau de sorte que Amoreira puisse le célébrer de nouveau. Il a clôturé le terrain hermétiquement afin qu’il puisse charger les visiteurs d’un tarif d’entrée plus élevé qu’avant. Le Fr. André a visité le Canada pendant trois semaines puisqu’une réunion des supérieurs locaux y était prévue. Ces réunions sont importantes pour maintenir les liens entre le Nord et le Sud et pour explorer de nouvelles pistes. Il l’a trouvé intéressant d’y assister, mais il était pressé de retourner à ses tâches au Brésil, au grand plaisir des jeunes. 

Fr. Eric

u ASIE : PROVINCE SAINT-THOMAS u Région Sacré-Coeur PHILIPPINES

noviCiat international Nous avons eu entre le 11 et le 15 novembre des journées complètes de cours consacrés aux aspects théologiques de la Bible ce qui était d’autant plus intéressant que le prêtre chargé de nous expliquer cette matière a pu le faire de manière aussi claire et explicite. Au cours de différentes sessions, le Révérend Père Philip Ibasco n’a pas manqué de nous familiariser avec les aspects tant du Nouveau que de l’Ancien Testament, les épîtres et les livres de la Bible dans leur contexte sans que nous n’ayons toutefois pu en arriver à bout, compte tenu de l’ampleur du sujet et du temps dont nous disposions. Quoi qu’il en soit, nous en reprendrons le fil l’année prochaine et nous nous en réjouissons déjà. Il nous paraît, en effet, très important de faire plus ample connaissance avec la portée et le contexte de la Bible et ne pouvons qu’exprimer notre reconnaissance à l’adresse des frères qui se sont impliqués dans ce programme de formation. Le 23 novembre fut l’occasion de célébrer les anniversaires de nos deux novices, à savoir Barnabas (originaire du Vietnam) et Gift Courage (originaire de la Zambie). À cette occasion, les novices ainsi que les frères avaient préparé un programme succinct pour marquer cet événement avec une fervente de joie. Nous remercions, dès lors, le Seigneur en de pouvoir compter sur leur précieuse présence parmi nous et du don de vie dont Dieu les a gratifiés. Que le bon Dieu les protège ainsi que leurs familles. La dernière semaine du mois, nous avons porté toute notre attention au thème de l’Année de la Foi

et du renouvellement des vœux de baptême. Des moments de prière ont spécialement été organisés en date du 26 novembre pour commémorer cette journée historique de la Congrégation des Frères de la Charité. La règle du silence complet a été observée en date du 30 novembre pour marquer dans la solennité le début de notre récollection mensuelle. Nous vous remercions d’avoir pris la peine de lire ces nouvelles. Que Dieu vous protège toujours et nous permette de garder le sourire pour tous ceux et celles que nous rencontrons en cheminant avec notre Seigneur Jésus-Christ. Portez-vous bien jusqu’à notre prochaine rencontre. Nous vous souhaitons un Avent plein de grâce et de bénédictions ! 

Novices Lucas Ezekiel Buregeya et Rey Montalban

u Région Rama Sandjaja INDONÉSIE

PURWOREJO Les Membres associés ont tenu en date du 10 novembre leur assemblée ordinaire pour les mois d’octobre et de novembre dans la communauté de Purworejo. Une nouvelle candidate, Mme Dini Handaynai, a assisté à cette réunion; elle rejoindra le précédent groupe des Dames Benedicta sri Setiayati et Theresia Sunni Saundari. Fr. Peter Gordianus les informera à propos de notre Fondateur P.J. Triest et de la Congrégation.


ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 11 Les programmes de formation pour les jeunes frères d’Indonésie ont été organisés comme une série de programmes de routine faisant partie de la formation régionale continue. À cette session, qui s’est déroulée en date du 8 décembre dans la communauté de Puworejo, ont pu participer la plupart des jeunes frères d’Indonésie, à savoir: les Frères Robert, Dismas, Rafael, Francis Danang, Vincent, Philip et Peter. Le Frère Jean-Baptista a été empêché pour des raisons professionnelles. Placés sous la guidance du Fr. Lucas Subiyatno, notre supérieur régional à la formation et président de la Fondation Pius, il y eut l’occasion de mettre en évidence l’importance des Fondations Pius et Karya Bakti en vue de l’harmonisation des régulations gouvernementales par rapport à nos œuvres apostoliques.

WONOSOBO

Monsieur le gouverneur Ganjar Pranowo, a récompensé solennellement, au nom de du gouvernement indonésien, les étudiants ayant remporté un prix lors des Olympiades académiques pour les écoles de l’enseignement ordinaire et spécial. Nous étions très fiers que trois de nos étudiants de l’école Don Bosco pour les sourds et malentendants à Wonosobo se soient distingués : Shaumadhani LP (15 ans), 6e degré de l’école fondamentale a remporté la médaille d’or à l’Olympiade scientifique ; Nur Sahid (11 ans) 2e degré de l’école fondamentale a reçu une médaille d’or pour l’Olympiade du Dessin artistique et Fathur Rozi (14

ans), 6e degré de l’école fondamentale a reçu la médaille d’argent à l’Olympiade des Mathématiques. Les olympiades se sont tenues à Medan, dans la province septentrionale de Sumatra, du 16 au 20 novembre. Plusieurs écoles réparties sur tout le pays ont y ont participé. Lors de la cérémonie de la remise des prix, nos étudiants et la directrice Mme Agnès Siti Saptaningsi étaient présents et ont eu l’occasion de rencontrer le gouverneur. Les lauréats ont également reçu une somme d’argent ainsi qu’une bourse d’études.

yOGYAKARTA

Fr. Apolonaris Setara, l’ancien directeur du centre de revalidation et de toxicomanie Kunci – Yogyakarta, a participé à la réunion de la Conférence épiscopale indonésienne qui s’est tenue à Jakarta en date du 5 novembre. L’ensemble des évêques ont participé à cette assemblée qui avait pour thème : “La politique et les Stupéfiants”. Nous espérons, par ailleurs, qu’une lettre apostolique concernant la politique et les stupéfiants sera ultérieurement publiée avant les élections générales de 2014 en Indonésie. Le Centre Kunci a été reconnu par le Ministre des Affaires Sociales comme un modèle pour la revalidation des toxicomanes et une collaboration avec le Comité national de la Drogue a été, en l’occurrence, vivement recommandée. Pour cette raison, la Conférence des Évêques indonésiens a demandé aux Frères de la Charité, représentés par le Frère Apolonaris Setara, de développer des discussions à propos des stupéfiants et de l’intérêt que représentent ces centres de revalidation pour les patients toxicomanes. Les évêques ont eu, au cours de cette même session, l’occasion d’entendre des témoignages d’anciens toxicomanes. 

Fr. Peter Gordianus


ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 12

u Noviciat International Katugastota • SRI LANKA Le mois étant sur le point de se terminer, nous tenons à récapituler les activités de notre communauté pour avoir ainsi le plaisir de vous les communiquer dans un esprit d’échange et d’union même si leur nombre est, cette fois, un peu plus réduit que d’habitude: En date du 2 novembre, nous avons eu notre récollection mensuelle qui, en l’occurrence, avait pour thème “l’Amour de Dieu”. Nous l’avons entamée le premier jour par la conférence donnée par le Frère Victor Hugo à 9h00 du matin. Chaque membre était invité à méditer sur l’Amour divin dans l’esprit prôné par notre Fondateur, le Père Triest qui, de son vivant, en avait effectivement donné, un vibrant témoignage. Ensuite, nous avons, lors de l’Adoration qui s’est tenue en silence à 11h30, consacré un moment à la contemplation de Dieu afin de ressentir une fois de plus toute la présence de Son Amour dans notre vie, d’en faire le bilan face à nous-mêmes, dans cette relation privilégiée qui nous lie à Dieu et à Son fils, notre Seigneur Jésus-Christ.

Le 16 novembre, notre communauté s’est rendue en excursion à Trincomalee, dans cette province riche de traditions et de beautés naturelles. Sur le chemin de Trincomalee, nous avons pris notre petit déjeuner en un endroit remarquable pour la fraîcheur de l’air et la jolie vue sur le lac à nos côtés. Arrivés à destination, nous avons profité pleinement d’un joyeux rassemblement à la plage de Nilaveli passant quelques heures à nager, à faire des jeux et à nous promener le long de l’eau. Nous avons ensuite pris notre lunch dans la ville de Trincomalee. Nous avons conclu notre excursion par la visite du temple hindou de Trincomalee qui ne manque pas d’attirer de nombreux étrangers. Nous étions tous frappés par la beauté de ce temple magnifiquement décoré, par l’art de ses statues et de sa conception architecturale. Nous avons quitté l’édifice avec un sentiment de profonde admiration et remercions Dieu pour le bon déroulement de cette joyeuse escapade. Le 24 novembre, nous avons célébré la fête du Christ-Roi qui coïncidait avec le dernier dimanche du mois et avons chanté à l’église paroissiale, à l’invitation de son curé. Ce fut un moment bouleversant qui nous fit tous chanter de plein cœur, unis en corps et en âme dans la grâce du Christ, souverain de l’univers. Nous étions heureux d’avoir pu propager dans cette forme d’oraison un esprit de prière auprès de ceux et de celles qui assistaient ce jour à la Sainte messe. Puisse le Christ être toujours le Roi régnant sur chaque être humain.

Après avoir pris ensemble le repas de midi, le point d’orgue de la journée consistait à pouvoir partager vers 3h00 nos sentiments de gratitude et le fruit de notre méditation. Finalement nous avons conclu ce jour de grâce en priant le Rosaire, parfaitement confiant en l’intercession de Marie, notre Mère, en la comblant de nos louanges.

Le même jour nous avons célébré pendant le repas de midi, l’anniversaire de nos frères bien-aimés Janvier, Naman et Vijay. Pour donner un peu de lustre à cette heureuse occasion, nous avions prévu une décoration florale, un gâteau d’anniversaire, un bon repas agrémenté de vin et, bien sûr, l’expression de tous nos bons vœux et félicitations à l’adresse de nos frères et de leurs familles. Nous remercions Dieu de nous avoir fait le don de chacune de ces personnes qui nous valent tant de grâce et de bénédictions dans notre vie quotidienne.  Fr. Janvier


ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 13

u Région Joseph Vaz SRI LANKA Le chapitre régional a été tenu à Trincomalee sous la présidence de notre provincial et de notre régional, Frère Godfried, avec tous les membres de la congrégation de la région du 1er au 3 octobre. Ce fut l’occasion pour les frères d’y formuler et d’y discuter l’ensemble des motions émises par le chapitre général. Fracarita International a organisé une session de formation du 17 au 24 octobre. Les coordinateurs locaux, les supérieurs régionaux et les délégués d’Asie ont participé au projet de Management Training. Les responsables de l’organisation Fracarita ont ainsi assuré des sessions consacrées à des thèmes pratiques d’un grand intérêt qui s’avéraient pour nous essentiels à connaître et à suivre. Le chapitre provincial s’est par ailleurs également tenu au Sri Lanka à l’intention des supérieurs régionaux et des délégués du 28 au 30 octobre. Le supérieur provincial présidait les rencontres. Les questions formulées par l’équipe seront présentées par le provincial à Rome. 

Fr. Wilfred Mariathas

Roma Online est envoyé désormais d’une autre manière électronique. Si vous connaissez des Frères, des membres associés ou des sympathisants qui ne reçoivent pas Roma Online, merci d’envoyer leur adresse e-mail à lieven.claeys@fracarita.org Un grand merci à l’avance. Les textes pour le prochain Roma Online devraient nous arriver avant le 1er janvier 2014.


extra • extra • extra • extra • extra • Réinhumation du Père Triest Le 25 novembre 2013, le Père Triest a été exhumé et réinhumé à Lovendegem. Cette cérémonie, peu commune, fait partie du procès de béatification qui prescrit qu’avant la clôture du procès diocésain, la tombe du serviteur de Dieu soit ouverte afin de vérifier qu’il s’agit effectivement de sa dépouille mortelle et le cas échéant, il convient de prendre les mesures nécessaires à la conservation de ladite dépouille. A 13h00, les délégués de la direction des trois Congrégations fondées par le Père Triest s’étaient réunis près de la chapelle funéraire sur le domaine des Sœurs de la Charité à Lovendegem, avec les membres du du tribunal ecclésiastique, de l’Évêque de Gand et du bourgmestre de Lovendegem, au total: une trentaine de personnes. Nous avions clairement opté pour que l’événement se déroule en comité restreint. La dalle de couverture du tombeau avait déjà été retirée au cours de la matinée ainsi que le muret maçonné derrière lequel se trouvait le cercueil. La tension était grande et tous se demandaient ce qu’on allait trouver dans le cercueil. Y trouverait-on un squelette, le reste d’ossements ou encore des parties des vêtements avec lesquels le Père Triest avait été enseveli? Il nous fallait notamment tenir compte du fait que le Père Triest avait

ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 14 été enterré en 1836 dans le cimetière communal entourant l’église de Lovendegem, en pleine terre et probablement dans un simple cercueil de bois. Il avait demandé, dans ses dernières volontés, d’être enterré dans son ancienne paroisse : “Laissant mon corps à la terre bénie pour être enseveli au cimetière de Lovendegem”. En 1844, les Sœurs de la Charité avaient reçu l’autorisation d’aménager leur propre cimetière et lorsque la Mère Placide, la Supérieure générale des Sœurs de la Charité de l’époque, décéda au cours de cette même année, la chapelle funéraire venait d’être terminée alors que l’on avait, à la veille de ses funérailles, béni dans le cimetière la chapelle funéraire pour que sa dépouille puisse y être inhumée. Entre 1880 et 1934 tout ensevelissement en terrain privé avait été interdit et lorsqu’en 1902 le cimetière entourant l’église avait été désaffecté et transféré vers un nouveau cimetière, les Sœurs décidèrent plus ou moins en secret, de ramener la dépouille mortelle de leur et de notre Fondateur dans leur propre chapelle funéraire. Il y recevait ainsi une sépulture aux côtés de son successeur, le chanoine De Decker. La pierre funéraire existante, qui avait été fabriquée par les frères Parmentier en 1839, fut toutefois conservée et scellée dans la façade de l’église paroissiale. On y remarquera le joli médaillon à l’effigie du Père Triest, où manquait toutefois un signe honorifique lequel fut ajouté par la suite. Le fronton porte en demi-relief un calice, des


extra • extra • extra • extra • extra • raisins et des épis en tant que symboles sacerdotaux. La dépouille du Père Triest avait donc séjourné pendant plus de 66 ans en pleine terre alors que l’exhumation et l’inhumation consécutive avaient été effectuées sans doute dans la hâte, au cours de la nuit. Avec combien de précaution s’était-on acquitté de cette macabre besogne? Nous l’avons appris à l’ouverture du cercueil. Lors du retrait de la pierre tombale, il apparaissait clairement que le cercueil de bis n’était qu’une enveloppe du sarcophage de plomb. Cela garantissait déjà quelque peu que la dépouille mortelle, aurait pu, à partir de l’année 1902, être assez bien préservée bien que la crypte soit ellemême très humide. La remontée de ces deux cercueils, qui pesaient leur poids de plomb au sens propre, était loin d’être une sinécure mais fut accomplie par les entrepreneurs de pompes funèbres avec déférence et selon les règles de l’art. Leur responsable me confiait combien il se sentait honoré de pouvoir assumer ce travail inédit dans sa longue carrière. On remarquait d’emblée, après que le bois vermoulu ait été retiré, que le sarcophage ne mesurait qu’à peine un bon mètre ce qui donnait à penser que les ossements y auraient été déposés pêle-mêle. Après la prière et la bénédiction par les personnes présentes, on procéda à l’ouverture du sarcophage, une autre opération

ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 15 délicate effectuée avec tous les soins voulus. À notre étonnement, on y trouva un autre cercueil, de taille nettement plus petite que le précédent. Il fallait quelque temps avant que le cercueil de plomb puisse être ouvert pour procéder ensuite à l’ouverture du plus petit des cercueils. L’occasion fut donnée à chacun d’en examiner le contenu. Non, ce n’est pas un squelette que nous y trouvâmes ni même des ossements qui y apparurent mais des vestiges de vêtements et même des pièces de chaussures. Cela nous porta à conclure qu’on avait donc vraisemblablement exhumé les restes mortels du premier cimetière sans trop en vérifier le contenu pour les remettre en bière, sans nettoyage ni autre ménagement. Je reconnaissais les pièces de chasuble de couleur verte qui avait été retirées du cercueil en 1902 et avaient été données aux Congrégations en guise de reliques de première classe ainsi qu’une touffe de cheveux. Oui, nous nous trouvions ici bien en présence de la dépouille mortelle de notre bienaimé Fondateur. J’en ressentis un frémissement dans tout mon être, une émotion que les autres personnes présentes auront sans aucun doute partagée. Les membres du tribunal auxquels s’était joint un anatomopathologiste, se rendaient alors à la mortuaire afin qu’y soit vérifiée et nettoyée la dépouille pour être déposée ensuite soigneusement dans le nouveau cercueil. Il fut décidé de remettre, par la même occasion, des reliques à


extra • extra • extra • extra • extra • l’Évêque, aux trois Congrégations ainsi qu’au Vatican en vue d’obtenir, plus tard, comme nous l’espérons, la béatification. Alors que nous prenions un peu de répit dans la maison de fondation des Sœurs de la Charité vers 16h00, on nous avisa de pouvoir nous rendre à l’église paroissiale. C’est vers 16h30 que le nouveau cercueil y fut alors amené de manière solennelle. Le Père Triest, qui avait à l’époque été le curé de cette église, y était aujourd’hui une nouvelle fois accueilli avec tous les honneurs. La dépouille mortelle fut saluée et bénie avec une profonde dévotion et le parchemin signé par les membres du tribunal, par l’Évêque et par les Supérieurs généraux des Congrégations avant que ne soit procédé à la fermeture définitive du cercueil, qui fut alors dûment scellé. Les personnes désignées prirent respectueusement possession des reliques et c’est en procession que nous retournions à la chapelle funéraire où le Père Triest fut à nouveau inhumé. Le cercueil fut ensuite logé dans cette niche d’où nous avions, quelques heures auparavant, vu sortir l’ancien sarcophage. La cérémonie fut conclue par un ‘Salve Regina’, que nous avions décidé d’entonner dans notre émotion, en intense union avec notre Fondateur et avec tous ceux et celles qui peuvent l’invoquer comme Père de leur fondation. Dans le cercueil se trouvent maintenant les quelques ossements restants dans un état de dégradation avancée.

ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 16 Sans doute n’avait-on, lors de la première exhumation, récupéré qu’une partie du squelette étant donné que les membres inférieurs étaient introuvables. Par contre, les pièces de soutane et de chasuble étaient étonnamment bien préservées jusqu’à y retrouver des boutons et les chaussures et -chose remarquable- le bonnet et des touffes de cheveux qui furent alors soigneusement déposés dans le nouveau cercueil. Le Père Triest repose à nouveau dans sa crypte et ses reliques, mises à l’honneur en différents endroits, commenceront ainsi à être vénérées en hommage. C’était pour nous, qui avons pu assister à cet événement, l’occasion de méditer sur la vie et la mort et sur le caractère éphémère de notre passage sur terre en observant ce qui subsiste d’un être réduit à l’état de dépouille. Je repensais, quant à moi, à ce joli petit tableau qui se trouve dans mon bureau à Rome et porte la mention: “Ce tableau montre la véritable image de feu le Père Triest, mortel parmi les mortels, mais qui donc réussira à faire revivre ses vertus?”. Oui, nous avons vu aujourd’hui l’image d’un Père mortel parmi les mortels mais avons reçu, avec pertinence, l’injonction de vivre et d’œuvrer dans l’esprit qu’il nous a légué et de veiller à ce que les pauvres, qu’il appelait ses meilleurs amis, perçoivent l’éclat qui rejaillit de l’Amour de Dieu.  Fr. René Stockman, Vice-Postulateur


extra • extra • extra • extra • extra •

ROL 158 - DÉCEMBRE 2013 - p. 17


Roma online décembre 2013 fr