Issuu on Google+

BIARRITZ magazine N°202 DÉCEMBRE 2010

L’ACTUALITÉ NOËL DANS LA VILLE GEORGES VISAT & DOROTHEA TANNING LA VILLE LE NOUVEAU RÉSEAU CHRONOPLUS HISTOIRE DU BOPB

DOSSIER

portrait de L’ESA DES ROCAILLES


BIARRITZ magazine N°202 DÉCEMBRE 2010

L’ACTUALITÉ GEORGES VISAT & DOROTHEA TANNING NOËL DANS LA VILLE LA VILLE LE NOUVEAU RÉSEAU CHRONOPLUS HISTOIRE DU BOPB

PORTRAIT DE L’ESA DES ROCAILLES


sommaire

4 LA TRIBUNE Biarritz Océan (suite et fin) 7 LE ZAPPING DE NOVEMBRE

L’ACTUALITÉ

8 Georges Visat & Dorothea Tanning 9 Biarritz fête Noël

LE DOSSIER

9

12 Portrait de l’ESA des Rocailles 20 Goi mailakoa

LA VILLE

22 Vie quotidienne Le nouveau réseau Chronoplus 24 Rencontres Un menu de chef 26 MÉMOIRE Biarritz Olympique, les grands moments

26

L’AGENDA

28 Au Royal en décembre, Roméo et Juliette, les opéras du MET

LA VIE ASSOCIATIVE

12

28

32 L’agenda des 3A, les vacances de Noël 33 L’EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES 36 LE CARNET

BIARRITZ magazine

BIARRITZ magazine

N°202 DÉCEMBRE 2010

N°202 DÉCEMBRE 2010

L’ACTUALITÉ GEORGES VISAT & DOROTHEA TANNING NOËL DANS LA VILLE L’ACTUALITÉ NOËL DANS LA VILLE GEORGES VISAT & DOROTHEA TANNING LA VILLE LE NOUVEAU RÉSEAU CHRONOPLUS HISTOIRE DU BOPB

BtzMag_202Couv.indd 1

DOSSIER

PORTRAIT DE L’ESA DES ROCAILLES 25/11/10 16:07:43

LA VILLE LE NOUVEAU RÉSEAU CHRONOPLUS HISTOIRE DU BOPB

PORTRAIT DE L’ESA DES ROCAILLES BtzMag_202Couv.indd 7

Pour ce numéro de décembre dont le dossier présente l’École supérieure d’art des Rocailles, Biarritz Magazine a demandé aux étudiants de 3e année de réaliser la première de couverture du journal, sur le thème de Noël. N’ayant pu départager deux propositions, la rédaction a exceptionnellement choisi de les publier toutes deux.

Décembre 2010 | n° 202 Directeur de la publication Michel Veunac Directrice de la communication Claire Ripert Rédactrice en chef Anne-Marie Galé Participation rédactionnelle : A. Rode, S. Vivé, D. Yustède, A. Laborde Réalisation API® : Maquette Vincent Ahetz-Etcheber Impression SAI – BP 90 041 64201 Biarritz CEDEX – 05 59 43 80 30 Publicité – Yann Murzeau – 05 59 52 84 00 ISSN : 0998-0687 Couverture : Cécile Mestellan, Hervé Lefur

25/11/10 16:07:47

DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 3

Photos : © Photomobile, I. Palé, Photo Bernard, DR

2 unes dans 1 même numéro


la tribune BIARRITZ OCEAN (SUITE ET FIN…)

L

e projet «  Biarritz Océan  » avance rapidement et les délais comme les coûts seront tenus d’une façon stricte. Il n’est pas inutile toutefois, de faire le point exact, à l’intention des Biarrots, des chantiers, de la scénographie, des aménagements paysagers et de la gestion de la Cité de l’Océan et du Musée de la Mer. La visite du pavillon d’exposition du Port Vieux, par plus de 20 000 personnes en 4 mois, témoigne d’une grande attente à cet égard.

© Deepix

La mise à disposition des locaux de la Cité de l’Océan et de l’extension du Musée de la Mer aura lieu le 1er janvier 2011. La prise de possession, par la Ville, après inventaire contradictoire des équipements et vérification de leur bon fonctionnement, interviendra le 1er  avril. L’ouverture au public de l’ensemble est prévue au 1er juin 2011.

“L’ouverture au public de la cité de l’Océan et du musée de la Mer est prévue au 1er juin 2011”

Les travaux des deux bâtiments sont presque achevés. Les derniers arbitrages ont été rendus et les appels d’offres correspondants sont en cours.

Le coût global des travaux, honoraires, bureaux d’études et assurances, sera de 40,9 M€ H.T. Les subventions octroyées à la Ville par l’Union européenne, l’État, la Région, le Département et la Communauté d’Agglomération représentent 16,5 M€. Le coût net de l’investissement sera donc de 24,4 M€. Ce chiffre correspond exactement aux prévisions qui ont été fournies au moment de l’adoption du projet. Des travaux délicats de déplacement de l’entrée du Musée de la Mer restent à réaliser, pour permettre l’accueil de 50 % de visiteurs supplémentaires, qui doivent bénéficier d’un accès beaucoup plus important que celui existant actuellement. Les portes d’entrée traditionnelles

4 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

seront maintenues mais l’accès normal se fera désormais par une porte nouvelle, ouverte sur l’emplacement du kiosque de vente de glaces et d’information touristique (aujourd’hui enlevé). La façade sera restructurée en conséquence et débouchera sur les caisses, les vestiaires et un cheminement conduisant, à travers les aquariums existant, vers les étages supérieurs, la terrasse des phoques et les 25 nouveaux aquariums. Le chiffre de 40,9 M€ intègre la construction d’une boutique sur le toit du Musée de la Mer, à la place de l’ancien bâtiment du CERS et une extension souterraine de la Cité de l’Océan, d’une superficie de 450 m2, pour les expositions temporaires. Ces deux espaces prévus dans le programme initial avaient été reportés dans l’attente de subventions supplémentaires, qui ont été finalement accordées (4,5 M€). Le coût net à financer est donc celui prévu dans le contrat initial de P.P.P. Le loyer « travaux-financement  » sera de 1 180K€/an, en diminution de près de 10 % par rapport à la prévision initiale, grâce à la baisse des taux d’emprunt. *** La scénographie est assumée par la Société d’Économie Mixte pour un montant de 5 M€. Les appels d’offres correspondant ont été lancés, la plupart sont attribués, la mise en œuvre progresse normalement. Le capital de la Société d’Économie Mixte sera porté à 3,2 M€ dont 1,6 M€ pour la Ville puisque la loi fait obligation à celle-ci d’être actionnaire majoritaire, 1,2 M€ pour le Groupe Suez Environnement, 0,2 M€ pour le Crédit Agricole et 0,2 M€ pour la Caisse des Dépôts et Consignations. Suez Environnement et le Crédit Agricole ont donné officiellement leur accord, celui de la Caisse des Dépôts et Consignations est en cours de négociation. La SEM devra, au cours du 1er semestre 2011, renforcer son équipe de gestion, pour assurer le fonctionnement de la Cité de l’Océan, la définition et la mise en œuvre d’une stratégie marketing, la création des produits annexes et d’une manière générale l’animation de l’ensemble.


Des aménagements paysagers de qualité seront réalisés autour des deux équipements. Steven HOLL, l’architecte de la Cité de l’Océan,@ a imaginé un jardin simple, naturel, descendant du rond-point d’Harcet vers le bâtiment, puis de la terrasse publique de la Cité elle-même jusqu’au bord de mer, constituant une belle promenade piétonne publique. En ce qui concerne le Plateau de l’Atalaye, l’aménagement reposera sur un cheminement en boucle, permettant une vue successive sur le Port des Pêcheurs, la Grande Plage, l’Hôtel du Palais, le Rocher de la Vierge, le Port Vieux et la Côte des Basques. Le choix de l’architecte Patrick AROTCHARREN a été de permettre un accès direct à la boutique du Musée de la Mer, sans passer par l’intérieur de celui-ci. Ces deux promenades ont vocation à devenir une attraction majeure et nouvelle pour les Biarrots et nos visiteurs. La Ville est maître d’ouvrage de l’aménagement paysager du Plateau de l’Atalaye alors que le SIAZIM est responsable du jardin de la Cité de l’Océan. *** Enfin, il faut indiquer que la procédure pour désigner l’exploitant du restaurant-cafétéria de la Cité de l’Océan est en cours et que le choix se fera principalement en fonction du concept proposé (carte, variété, prix, confort) et de sa capacité à mobiliser une fréquentation et une fidélisation suffisantes, tout au long de l’année. L’une des questions les plus délicates à régler est l’accès, depuis le centre-ville, aux deux équipements. Nous mettrons en place une navette qui desservira régulièrement le Musée de la Mer et la Cité de l’Océan et dont le prix sera intégré dans le ticket d’entrée. Les décisions concernant le trajet de ces navettes seront prises en liaison avec le délégataire des transports collectifs du B.A.B., pour que l’ensemble des services proposés au niveau de la ville, de ses équipements touristiques (Halle d’Iraty, « Biarritz Océan », centres de congrès, salles culturelles) et de l’agglomération soit cohérent et totalement adapté aux besoins réels. Un plan des parkings publics à proximité de la Cité de l’Océan est en cours d’étude. Il devrait permettre l’accueil de 1 200 à 1 500 places, en permanence.

étude a été lancée, avec le soutien du Conseil Régional, du Conseil Général et de la Communauté d’Agglomération, pour définir les axes à privilégier dans la recherche d’activités nouvelles, notamment études, recherches, formations, production, mais aussi accueil de séminaires, de congrès, de salons commerciaux.

“Biarritz Océan est non seulement l’outil d’un avenir touristique dynamique de la ville, il est aussi un soutien fort à l’économie locale”

On le voit, il s’agit d’un projet complexe qui ne saurait être caricaturé comme certains voudraient le faire en l’assimilant à un équipement de prestige, alors que notre objectif est essentiellement de promouvoir un développement durable, une image différente de la ville, des emplois supplémentaires. La qualité architecturale remarquable des bâtiments y aidera certainement.

Dans la conjoncture économique actuelle, marquée par un tassement de la consommation (dû au chômage), par des difficultés d’exportation (liées au jeu des monnaies), par une restriction des dépenses publiques (conséquence des déficits), la seule chance d’un redémarrage de la croissance passe par l’investissement privé et public, en particulier celui des collectivités locales (75 % du total des investissements publics). De ce point de vue, le projet Biarritz Océan est non seulement l’outil d’un avenir touristique dynamique de la ville, il est aussi un soutien fort à l’économie locale. Je le dis avec sérénité « Biarritz Océan » va être ouvert mi-2011, aucune polémique ne peut plus l’empêcher. Les prévisions initiales sont tenues, le risque financier pour la ville est quasi nul, notre action aura contribué à atténuer les tensions du présent, à créer de nouvelles chances pour l’avenir. Par les temps qui courent, la frilosité, le conservatisme, l’immobilisme, sont les pires des attitudes. Nous avons choisi de relever le défi pour donner une attractivité supplémentaire à Biarritz. Bientôt, avec nous, vous en serez fiers, j’en suis convaincu. Didier Borotra, sénateur maire

*** Dernier élément essentiel : la démarche de développement économique autour du thème de l’Océan, à partir de la Cité et du Musée. Une DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 5


le zapping de novembre

1 – Le 11e Foro de Biarritz s’est déroulé les 4 et 5 novembre au Bellevue, sur le thème Relations Europe Amérique latine : Où en sommes-nous ? Où allons-nous ?

1

2 – Didier Borotra, sénateur maire de Biarritz et président du Foro, accueille Pierre Lellouche, secrétaire d’État aux Affaires Européennes pour le gouvernement français et Gérard Larcher, président du Sénat français. 3 – Benita Ferrero-Waldner, ancien commissaire européen (Autriche), rencontre Patxi Lopez, le lehendakari de la Communauté autonome d’Euskadi. 4 – Didier Borotra entouré de José Serra, (Brésil) ancien maire de Sao Paulo, candidat aux élections présidentielles 2010, ancien ministre, et Ernesto Samper Pizano, président de la République de Colombie (1994–1998), président de la Corporación Escenarios, coorganisateur du Foro de Biarritz.

© Photos : Photomobile

2

3

4

5

5 – François Bayrou, président du MoDem, commente le débat sur La politique européenne vis-à-vis de l’Amérique Latine, entouré de Javier Velazquez Quesquen, premier ministre du Pérou depuis 2009. 6 – Vicente Fox, ancien président des États-Unis Mexicains (2000–2006), médiateur d’une table ronde sur la gouvernance et la démocratie en Amérique Latine. 6 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

6


1 – Démocratie participative mode d’emploi. L’Assemblée générale publique des conseils de quartier, s’est déroulée fin octobre en présence du sénateur maire D. Borotra, de l’adjoint M. Veunac, et des six présidents des conseils de quartier. © Photo Bernard 2 – Championnats de France de surf  2010. Sur le podium : Justine Dupont (photo) Lacanau Surf club Gironde (ondines) et Dimitri Ouvre, Saint Barth Surf Club, Les Antilles (surf open). © Y. Sobansky 3 – Les fêtes de la Saint-Martin : banquets, concours gastronomique, spectacles et une très belle prestation des écoles de danse biarrotes à la Gare du midi. © N. Mollo 4 – Un gros succès pour le premier TEDxBasqueCountry sur le thème des Dynamiques de paix, auquel participait Jules-Édouard Moustic. © Poly

1

2

3

4

5 – Cérémonie du 11 novembre : les élèves de l’école Paul Bert ont interprété la Marseillaise, sous la férule de leur professeur de musique Philippe Lamagdelaine. © Photo Bernard 6 – Le 17e salon Innobat dédié aux professionnels du bâtiment qui se tenait mi-novembre à la Halle d’Iraty, a accueilli 5405 visiteurs. © Photomobile 7 – Bertrand Tarvernier, le parrain du cinéma le Royal, est venu présenter à Biarritz son dernier film, La princesse de Montpensier. Sur la photo, le cinéaste et l’équipe du Royal. © Photo Bernard

5

6

7 DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 7


l’actualité

Georges Visat & Dorothea Tanning

À l’occasion des fêtes de fin d’année, la Ville de Biarritz rend hommage à deux grands artistes surréalistes : Georges Visat et Dorothea Tanning. L’exposition proposée jusqu’au 9 janvier à la crypte Sainte-Eugénie permet de découvrir leur travail à travers une centaine de peintures, gravures, photos et livres d’art. Georges Visat fut un des plus grands graveurs de cette deuxième moitié du xxe siècle et certains, parmi les plus célèbres artistes, ne s’y sont pas trompés puisque c’est à lui qu’ils ont confié la réalisation de leurs œuvres. Il devient l’incontournable compagnon de route des surréalistes, mouvement dans lequel il joue Georges Visat Sans titre, 1995 un rôle important  ; dès Huile sur toile, 130 x 195 cm 1949, il collabore étroitement avec Max Ernst, l’initiant aux différentes techniques de la gravure sur cuivre, créant même de nouveaux procédés. Leur indéfectible amitié ne s’est jamais démentie, de même que celle qui le lie à Roberto Matta et Man Ray. Son atelier de la rue Bourbon-le-Château, tout comme la galerie dirigée par son épouse, Suzanne, rue du Dragon à Paris, témoignent de cet extraordinaire foisonnement artistique du Saint-Germain-des-Prés d’après guerre, attesté par les visites fréquentes de Matta, Magritte, Bellmer, Alechinsky… mais surtout Max Ernst et sa compagne, Dorothea Tanning. Après la mort de Max Ernst, en 1976, Dorothea Tanning rentre à New-York, où elle vit toujours, tandis que Georges Visat se retire à Arzacq, au cœur du Béarn et se remet à la peinture qu’il avait abandonnée depuis des années. Ce sont donc des centaines de toiles, pastels, gouaches, gravures et dessins qu’il laissera à sa mort en 2001 et qui seront, pour beaucoup d’entre eux, présentés pour la première fois à la crypte Sainte-Eugénie, de même que des gravures originales de Bacon, Alechinsky, Moore, César, Vélickovic, Delaunay, Matta, Bellmer. Crypte Sainte-Eugénie – Place Sainte-Eugénie – Ouvert de 14 h à 18 h. Fermé le mardi – Entrée libre – Organisation : Affaires culturelles 05 59 41 57 50 – Accueil crypte : 05 59 24 67 93 www.biarritz.fr 8 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

Jean-François Larralde, professeur et historien d’art, donnera une conférence : Le graveur-peintre Georges Visat et l’avant-garde internationale le mardi 14 décembre à 16 h 30 à la crypte Sainte-Eugénie. Entrée libre.

Un catalogue de 56 pages est édité à l’occasion de l’exposition. Prix de vente : 10 €. Renseignements : Direction des Affaires culturelles Tél. 05 59 41 57 50. culture@biarritz.fr

Dorothea Tanning Bonjour Max Ernst, 1975 Eau-forte, 37,5 x 49,5 cm


Biarritz fête Noël Pour la 5e année consécutive, Biarritz s’habille de lumière. Du 18 décembre au 2 janvier, quelques-uns des plus beaux endroits de la ville célèbrent la magie de Noël, en offrant aux spectateurs des projections et des mises en lumière inédites. Cette année, le public pourra admirer la naissance d’un jardin sauvage sur la façade de la Villa Javalquinto (office de tourisme) et sur son parking. Le Casino municipal se transformera en joyau de lumière, passant d’un bleu azur aux teintes chaudes d’un rouge carmin, le tout dans un magnifique jeu de formes et de couleurs. L’église Sainte-Eugénie sera mise en valeur par des projections retraçant l’histoire des pèlerinages de Saint-Jacques-de-Compostelle... Le voyage y sera retracé au travers de 6 décors et animations spectaculaires. Dans le Square Forsans, de drôles de plantes verront le jour, certaines pouvant atteindre 8 m de hauteur. Sans oublier les Halles, qui seront aussi mises en lumière. De plus, 3 soirées exceptionnelles marqueront cette édition 2010. Le samedi 18 décembre, le Jardin Public ainsi que les terrasses de la Gare du Midi,

accueilleront des pots de feu, créant ainsi une ambiance intimiste et chaleureuse. Le dimanche 26 décembre, c’est au tour du Square d’Ixelles d’être mis en valeur par la lueur des flammes. Enfin, le jardin des Rocailles se fera l’écrin, le samedi 1er janvier, de la soirée de clôture de cette belle aventure. Une projection de lasers associée à un fond sonore, feront de ce lieu d’exception un espace futuriste aux proportions monumentales. Du vin et des chocolats chauds seront distribués par les associations biarrotes lors de ces soirées événements. Tout cela est à admirer chaque soir du 18 décembre au 2 janvier, de 18 h à minuit.

Horra, horra, gure Olentzero ! Arroka perpétue la tradition d’Olentzero, ce charbonnier qui, selon la légende basque, vit dans la montagne où il fabrique du charbon de bois. Une fois l’an, juste avant Noël, Olentzero descend de sa montagne pour rendre visite aux Biarrots le 18 décembre. Tous les enfants qui le souhaitent l’attendront au jardin public à partir de 10 h 30, en dégustant un chocolat chaud. Ils pourront l’accompagner en musique et en chansons vers la place Clemenceau, puis jusqu’aux halles, où petits et grands pourront découvrir les dessins préparés par les enfants des écoles et participer au kantalasai. DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 9


l’actualité Le noël des commerçants L’Association des commerçants de l’avenue de Verdun célèbre la Russie avec l’organisation d’un concours de dessin de matriochkas en partenariat avec l’école maternelle Sévigné. Les œuvres réalisées seront exposées dans les vitrines des commerçants de la rue et soumises aux votes des curieux. Le mercredi 22 décembre vers 16 h 30, un conte de Noël sera lu à la Médiathèque tandis que, sur l’avenue, le Père Noël remettra le prix du plus beau dessin. S’en suivra une distribution de chocolat chaud. L’Association commerciale Beaurivage  organise, le jeudi 23 décembre de 16 h à 18 h 30, une rencontre entre les enfants et le Père Noël, venu leur offrir des chocolats. Quant aux plus grands, ils pourront déguster du vin chaud, le tout autour du sapin, situé Place Pradier. Quartier Saint-Charles  L’Association des Carlossiens organise, un peu avant Noël, un concours de dessins réalisés par les enfants de la maternelle Alsace et de la crèche Estella. Des tickets de tombola seront aussi disponibles chez les commerçants du quartier, la semaine avant Noël. Le vendredi 24 décembre, de 10 h à 14 h, le quartier sera piéton pour accueillir une calèche et un atelier maquillage.  Du vin chaud et des tapas seront offerts aux promeneurs. Quant au Père Noël, il remettra les lots de la tombola sur la Place, à 12h. L’association Espace commercial des Halles  offre du 18 au 24 décembre, de 9 h à 19 h, des chocolats chauds à déguster autour d’une crèche vivante sur la place Sobradiel. À cette occasion, se tiendra un marché d’une quinzaine d’artisans créateurs. Du 18 au 31 décembre, des groupes musicaux viennent animer le quartier et un jeu concours sera proposé dans les commerces participants, avec de nombreux lots à gagner : bons d’achat auprès de commerçants biarrots etc. Le tirage se déroulera le 2 janvier, à 15h, autour d’un goûter. Les halles seront ouvertes les 23, 24, 30 et 31 décembre.

Les Victoires du Sport aquitain Le mardi 7 décembre, la Gare du Midi accueille les Victoires du Sport aquitain, une grande soirée mettant à l’honneur les sportifs de la région qui se sont illustrés tout au long de la saison 2009-2010. Organisée par la Région Aquitaine, France 3 et France Bleu, cette cérémonie est également l’occasion de rendre hommage aux dirigeants et aux clubs qui font vivre le sport aquitain au quotidien. Le jury, constitué de représentants du mouvement olympique, de sportifs de haut niveau, de journalistes sportifs et de personnalités est présidé cette année par Serge Blanco. Le public a été invité à participer à cette grande fête du sport en votant pour leur sportif préféré sur [www.sports.aquitaine.fr]. 10 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

cross des écoles Les 6, 7 et 9 décembre, la Ville de Biarritz organise un rassemblement sportif sur le thème de la course en endurance  pour les écoles du 1er degré. Cette manifestation se déroulera à l’hippodrome des Fleurs selon le planning prévisionnel suivant : lundi 6 décembre de 14 h à 16 h, classes de CP et CE1; mardi 7 décembre de 14 h à 16 h : classes de CE2 et CM1 ; jeudi 9 décembre de 14 h à 16 h : classes de CM2. Le départ des écoles s’effectuera de 13 h 30 à 14 h et le retour entre 16 h et 16 h 30. sportetjeunesse@biarritz.fr Tél. 05 59 41 54 14

24e FIPA Du 24 au 30 janvier, Biarritz accueille le Festival International de Programmes Audiovisuels (FIPA). Durant 7 jours, professionnels, grand public, étudiants et scolaires pointeront leurs regards vers le monde, pour découvrir le meilleur de la télévision d’ici et d’ailleurs. C’est au total un peu plus de 300 programmes qui seront présentés aux visiteurs du FIPA. Des débats ainsi que des ateliers seront également proposés aux professionnels comme aux festivaliers. Rens : [www.fipa.tm.fr]

Biarritz / Rotterdam À partir du 31 mars 2011, Transavia, la compagnie low-cost d’Air France KLM, annonce que les vols au départ de Biarritz et à destination de la Hollande n’atterriront plus à Amsterdam, mais à Rotterdam. 3 vols par semaine seront assurés vers cette destination, tous les lundi, mercredi et samedi. Le vol aller simple Biarritz / Rotterdam est affiché à partir de 66 € TTC.


Sortie du 3e album d'Anne Etchegoyen La chanteuse basque sort son troisième album Adelante. Forte de ses deux précédents succès et de son penchant affirmé pour la musique folk world, Anne Etchegoyen a su s’entourer d’artistes célèbres tels que Michael Jones ou Gérard Daguerre (chef orchestre de Charles Aznavour et pianiste de Barbara). L’artiste marque ainsi un tournant avec cet opus dans lequel figurent certains de ses textes et quelques-unes de ses musiques. Elle sera en concert à la Gare du Midi de Biarritz, le 18 décembre.

Nouveau président du BO omnisports Jean-Philippe Tourgis est le nouveau président du BO omnisports et succède ainsi à Roland Héguy. Ce Biarrot est un amateur de sports en tous genres, qui s’est déjà essayé au surf, à la pelote ainsi qu’au rugby. Cet expert comptable, commissaire aux comptes et ancien trésorier du BO, entend bien poursuivre les efforts de son prédécesseur à la tête de cet organisme et s’imposer dans le paysage sportif biarrot. Sur la photo, Jean-Philippe Tourgis (à gauche) est en compagnie de Roland Héguy et de Vincent Azoulay (à l’arrière-plan), vice-président du BO omnisports.

Fermeture temporaire du musée de la Mer Pour assurer les aménagements de la nouvelle entrée et du raccordement aux nouveaux bâtiments, le musée fermera ses portes tout au long du mois de janvier. [www.museedelamer.com]

La jeune Biarrote, Caroline Osmont, qui a déjà tout d’une grande, a terminé 1re du championnat de France de Dressage équestre qui s’est déroulé le week end du 29 au 31 octobre au Domaine Equestre des Grands pins à Vidauban (83). À noter que sa sœur a également obtenu une très belle 6e place dans sa catégorie.

Les honneurs pour le Biarritz Sauvetage Côtier Cindy Sabliet et Jonathan Despergers, tous deux membres de l’association Biarritz Sauvetage Côtier, ont participé avec l’équipe de France aux championnats du Monde de sauvetage en Égypte qui se sont déroulés début octobre. Cindy Sabliet a remporté un titre de vice-championne du monde sur l’une des épreuves du sauvetage côtier. À noter également une belle performance de Jonathan Despergers qui se classe 5e sur l’une des épreuves les plus convoités : l’Oceanman.

DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 11

© Photos : ADLIB, Photomobile, Bernard photo, L. Roze, I. Palé, DR.

ÉCHO de mag >>> LES CHAMPIONS DE BIARRITZ Une cavalière biarrote sur la plus haute marche du podium


le dossier Portrait de l’ESA des Rocailles Créée en 2008 sous la tutelle pédagogique du ministère de la Culture et de la communication, l’École Supérieure d’Art des Rocailles de la Communauté d’agglomération du BAB délivre un diplôme national d’Arts plastiques (DNAP). Une cinquantaine d’étudiants y fait ses humanités, à la faveur d’un programme orienté vers les industries culturelles. Portrait d’une école en synergie avec son temps.

S

ituée sur le Plateau Image du quartier Jules Ferry à Biarritz, l’École supérieure d’Art des Rocailles de la Communauté d’agglomération de Bayonne Anglet Biarritz a ouvert ses portes à la rentrée 2008. L’établissement complète le dispositif d’enseignement supérieur qu’offre le Pays Basque et s’inscrit dans le projet du pôle image de Biarritz initié en 2006 avec l’implantation du BTS audiovisuel. L’ESA prolonge aussi les enseignements dis-

12 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202


pensés par l’École d’art de Bayonne délivrant un diplôme national d’arts plastiques (DNAP) option Art, mention Industries culturelles.

Une pédagogie calquée sur les nouvelles formes d’art Inscrit dans un cursus de LMD (licence-maîtrise-doctorat), l’ESA offre un enseignement pluriel et multiforme,  axé autour de l’audiovisuel, de la scénographie, du multimédia et de la réalité virtuelle. Cet établissement d’enseignement artistique supérieur se donne pour finalité de former  des diplômés très au fait des questions de l’industrialisation de la culture. Aujourd’hui, le champ des industries culturelles englobe l’édition imprimée, le multimédia, la production cinématographique, audiovisuelle et phonographique, le design… L’intervention d’artistes-invités et autres partenaires figure aussi dans le programme. L’ESA est en lien direct avec les acteurs du Plateau Image mais aussi avec le tissu universitaire local, transfrontalier, national, ainsi qu’avec le réseau des Écoles supérieures d’art.

Une école pilote Les bâtiments rénovés de la Villa des Rocailles et de la Blanchisserie de Notre Maison accueillent un effectif de 53 élèves répartis sur trois années (18 en 1re année, 14 en 2e année, 21 en 3e année). L’admission en 1re année se fait sur concours. Dotée d’équipements aux exigences professionnelles (studio de prise de vue, studio son, studio 3D, scanner 3D, captation de mouvements, caméra DVCPro HD, un ordinateur portable par étudiant), l’ESA fait figure de laboratoire, offrant une formation placée sous le signe de l’expérimentation et de la recherche. Neuf professeurs y prodiguent leur enseignement.

Des têtes bien faites Outre tout ce qui regroupe le champ de l’enseignement plastique (dessin, peinture, couleur, modelage, sculpture, etc.), les élèves de 1re année explorent les fondamentaux  (histoire de l’Art, philosophie, étude d’une langue étrangère, analyse géographique et économique, etc.). Ils étudient aussi  l’image et le multimédia (audiovisuel, photographie, création de scenarii, etc.). Les 2es années peaufinent les maîtrises techniques acquises lors de la 1re année et se penchent plus particulièrement sur la méthodologie. Ils entreprennent aussi des stages professionnels (chez un artiste, au sein d’institutions, d’agences de communications, etc.). Les dernières années préparent leur diplôme qui clôt ce premier cycle, avec la remise d’un mémoire de fin d’études. Le projet pédagogique inclut aussi l’ouverture sur le monde artistique par le biais de la présence sur de longues périodes d’artistes invités, plasticiens, cinéastes, photographes, théoDECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 13


le dossier riciens de l’art et dans le futur, des scénographes ou danseurs. Les étudiants sont donc confrontés à des gens dans l’exercice de leur fonction, une façon de faire entrer le réel dans l’école et de les aider à construire leur travail.

Les artistes invités

Façade de la villa des Rocailles

Projection au Royal d'un film choisi par les artistes M. Desgrandchamps et S. Panchréac'h

Cette année au second semestre les 1re années reçoivent Caroline Duchatelet, artiste vidéaste et ancienne pensionnaire de la villa Médicis. Les 2e années ont travaillé sur un film avec le peintre sculpteur Stéphane Panchréac’h, et élaboreront plus tard une œuvre individuelle sous la houlette du photographe Matthieu Perrot. Les 3e années ont accueilli le peintre Marc Desgrandchamps. Christian Caujolle, le fondateur de l’agence VU’, commissaire, critique et écrivain, leur rendra visite au second semestre.”

QuestionS à… Olivier de Monpezat directeur de l’ESA des Rocailles Biarritz magazine : qu’apprend-on à l’ESA ? Olivier de Monpezat : “Le projet pédagogique de l’école est de faire émerger des artistes formés aux industries culturelles. Notre optique est d’ouvrir la pratique plastique à tous les champs d’expression comme le cinéma, la scène, l’édition, etc., d’accompagner les étudiants dans la pluralité pour en faire des artistes polyvalents. La singularité de notre école est son petit effectif : 45 à 50 élèves, 15 à 18 par année. Avec des moyens humains denses, composés par le corps professoral et les artistes qui interviennent sur 25 semaines dans le cursus, sans compter les autres invités... Une telle proximité avec le monde de l’art et des industries culturelles est un fait rare, dont nous avons grandement conscience. De plus les étudiants de l’ESA voyagent beaucoup, en Europe notamment à la découverte des grandes capitales et de leur patrimoine artistique. Fin novembre toute l’école s’est rendu à Madrid au vernissage d’Atlas, l’exposition organisée par

14 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

Georges Didi-Huberman au Museo nacional centro de Arte Reina Sofia. On ouvre nos étudiants sur le monde extérieur, on leur demande d’être en éveil.” Btz mag : leur DNAP en poche, quels débouchés s’offrent à eux ? O. de M. : “D’emblée, nos étudiants sont informés de la suite à donner à leurs études. Pour ma part, je leur conseille toujours de poursuivre leur cursus dans une autre école d’art en France ou ailleurs pour s’initier à d’autres projets pédagogiques. J’ai dans l’idée que la plupart de nos pensionnaires va suivre cette voie et se présenter à des commissions d’admission (écoles), d’équivalence (université). Les autres se tourneront vers une activité professionnelle avec le DNAP en poche. Globalement, une vaste culture et beaucoup de maîtrise vont les amener à travailler dans des univers professionnels multiples touchant souvent aux industries culturelles.” Btz mag : L’ESA entretient-elle des relations transfrontalières avec Euskadi ? O. de M. : “C’est en voie. Dans le futur, nous trouverons le moyen de travailler avec des structures basques : à SaintSébastien avec la Tabakalera (le Centre international de culture contemporaine, spécialisé en culture visuelle), ou Arteleku (centre d’art consacré à la pratique et à la promotion de l’art contemporain) ; à Bilbao, la faculté des BeauxArts figure parmi nos objectifs… Nous sommes aussi en contact avec l’Institut culturel basque.”


tiste Stéphane Pencréac’h sera présenté au FRAC Aquitaine. L’ESA entretient aussi des relations avec les villes d’Anglet, Bayonne, l’agglo, mais encore les écoles supérieures d’art de Bordeaux et de Tarbes, avec l’Institut de recherche et d’innovation du Centre Pompidou. Des projets sont aussi à l’étude avec l’École supérieure des technologies industrielles avancées (ESTIA) et le CCN Malandain Ballet Biarritz.

Blanchisserie de Notre Maison

des interactivitÉS L’ESA cultive des rapports étroits avec le BTS audiovisuel : les 1res années travaillent avec les 2es années du BTS, notamment pendant le FIPA qui génère une collaboration pérenne. Les étudiants du BTS utilisent aussi la matière de l’école : ils viennent filmer, interviewer et sont invités aux conférences… Une partie des programmes de conférences est intégré à celui de la Médiathèque, un excellent outil pour les élèves. Au cinéma le Royal, l’ESA organise des rencontres (très appréciées du public) avec les artistes invités autour d’un film qu’ils choisissent. L’école met aussi en place ses propres manifestations, (expositions éphémères à la Blanchisserie). Le film réalisé par les 2es années avec l’ar-

Atelier de la Blanchisserie

Studio de prise de vue

DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 15


le dossier

Pascal Convert, un artiste au service de l’ESA La Ville de Biarritz a confié à Pascal Convert, qui a participé avec d’autres enseignants à la mise en place du BTS audiovisuel, la mission de créer une école supérieure d’art. Objectifs ? Renforcer le plateau image et assurer une continuité à l’enseignement dispensé à l’école d’art de Bayonne. À quelques mois de l’obtention des premiers DNAP, l’artiste biarrot livre ses réflexions. Btz mag  : Selon vous, Biarritz et la Côte basque sont-ils des lieux propices à la création artistique ? P. C. : “L’école est implantée dans une ville modeste, mais à la notoriété internationale. Située au milieu d’une communauté d’agglomération dynamique et à deux pas d’une frontière, c’est effectivement un territoire intéressant. Le Pays Basque est une région où tout est envisageable. C’est un pays de voyageurs, un lieu ouvert où il est toujours possible de partir… et de revenir. C’est une qualité pour l’école, même si au-delà de trois ans l’élève se doit de découvrir de nouveaux horizons…” Biarritz magazine  : Est-ce difficile aujourd’hui de devenir un artiste ? Plus précisément, quelle est la mission d’une école d’art ? Pascal Convert  : “La difficulté pour des jeunes attirés par les arts plastiques tient au sentiment qu’ils ne se sentent pas légitimes. La question ne se pose pas dans le champ des pratiques musicales puisqu’il y a une notion d’expertise liée à la technique. On dit : je sais jouer d’un instrument. Peut-on dire aujourd’hui, après Picasso  : je sais peindre  ? Je pense que l’école supérieure d’art est là pour les aider à donner forme à leur désir. Il y a, dans beaucoup d’écoles supérieures d’art, une sorte de renoncement à former des artistes, une mission qu’elles considèrent comme impossible. Je suis convaincu du contraire. Une école comme l’ESA a bien pour mission de « former » des artistes. Ce qui bien évidemment ne veut pas dire que tous les étudiants seront artistes. Pas plus qu’au conservatoire de musique et de danse, on ne trouve que des solistes. L’école assume aussi un rôle d’ouverture  : on y trouve des étudiants en provenance des classes préparatoires de l’école d’art de Bayonne bien sûr, mais aussi de jeunes bacheliers ou des étudiants ayant déjà un BTS ou une licence universitaire. Et parfois des jeunes qui trouvent là ce qu’ils ne peuvent trouver ailleurs, un lieu pour exprimer leur désir. Cette école est peut-être une chance pour les élèves… mais la réciproque est vraie  : les élèves sont une chance pour l’école.” 16 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

Pascal Convert prépare actuellement une biographie (éditions du Seuil mars 2011) et un film documentaire (France 2 mars 2011) sur Raymond Aubrac. Il est par ailleurs en charge du 1 % artistique du nouveau bâtiment des Archives Nationales et son œuvre est actuellement exposée au Musée Reina Sofia (Madrid) dans le cadre de l’exposition "Atlas". Monument à la mémoire des résistants et des otages fusillés au Mont-Valériens entre 41et 44. 2003


UNE ”PREMIÈRE“ POUR L’esa Les étudiants de 3e année ont eu carte blanche pour réaliser la 1re de couverture du Biarritz Magazine : voici quelques-unes de leurs créations.

BIARRITZ magazine

BIARRITZ magazine

N°202 DÉCEMBRE 2010

N°202 DÉCEMBRE 2010

RazIiTnZe AR BIm g a 0

EMBRE 201

N°202 DÉC

L’ACTUALITÉ NOËL DANS LA VILLE GEORGES VISAT & DOROTHEA TANNING LA VILLE LE NOUVEAU RÉSEAU CHRONOPLUS HISTOIRE DU BOPB

BtzMag_202Couv.indd 1

L’ACTUALITÉ GEORGES VISAT & DOROTHEA TANNING NOËL DANS LA VILLE DOSSIER

PORTRAIT DE L’ESA DES ROCAILLES

L’ACTUALITÉ

PORTRAIT DE L’ESA DES ROCAILLES

25/11/10 16:07:43

BtzMag_202Couv.indd 9

BIARRITZ magazine

LA VILLE U LE NOUVEA NOPLUS RO RÉSEAU CH BOPB DU HISTOIRE

E PORTRAIT D OCAILLES R L’ESA DES 25/11/10 16:07:49

BIARRITZ magazine

Couv.indd

BtzMag_202

N°202 DÉCE

MBRE 2010

N°202 DÉCEMBRE 2010

L’ACTUALIT É GEORGES V ISAT & DOROTHEA TANNING NOËL DANS LA VILLE LA VILLE LE NOUVEA U RÉSEAU CH RONOPLUS HISTOIRE D U BOPB

L’ACTUALITÉ GEORGES VISAT & DOROTHEA TANNING NOËL DANS LA VILLE LA VILLE LE NOUVEAU RÉSEAU CHRONOPLUS HISTOIRE DU BOPB

BtzMag_2

02Couv.indd

25/11/10 16:07:57

7

Sapin Photo et créa : Cécile Mestelan

Père noël cinéma Créa : Thomas Mengebier Photo : Hervé Lefur

PORTRAIT DE L’ESA DES ROCAIL LES

PORTRAIT DE L’ESA DES ROCAILLES

25/11/10

Père Noël et lutin Créa : Emma Souharce, Anastasia Ferrant Photo : Gaillard de Navailles

DOSSIER

DOSSIER

BtzMag_202Couv.indd 15

LA VILLE LE NOUVEAU É L’ACTUALIT T SA RÉSEAU CHRONOPLUS GEORGES VI TANNING DOROTHEA VILLE HISTOIRE DU&NO BOPB ËL DANS LA

Père noël pinceau Créa : Hervé Lefur Photo : Thomas Mengebier

17

26/11/10

10:23:44

DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 17

16:


le dossier

regards sur l’ESA Deux élèves, un professeur, un artiste invité : quatre regards sur l’ESA Frédéric Duprat, professeur d’enseignement supérieur artistique à l’ESA des Rocailles et à l’École d’art de Bayonne “J’enseigne auprès des étudiants de 1re, 2e et 3e année de l’Esa des Rocailles à raison de 6 heures par semaine pour les deux premières années et de 4 heures par semaine pour les troisième année. Mon atelier a pour objet l’enseignement des fondements visuels propres au dessin, à la couleur et au graphisme à travers l’acquisition d’une méthodologie de recherche et d’expression.

Stéphane Pancreac’h, artiste invité “Je propose aux élèves un vrai projet : je leur demande de réaliser une œuvre de A à Z. Cela les met dans une situation d’artiste, ils ne sont plus de simples étudiants et doivent aller jusqu’au bout de leur projet. De mon côté, c’est une expérience agréable. Un artiste est un être qui a tendance à vivre dans son monde. C’est mon cas, alors le fait de travailler avec des jeunes m’ouvre l’esprit, c’est un peu comme un bain de jouvence, et cela peut me donner des idées… J’ai toujours refusé d’être prof, mais j’ai accepté d’intervenir à l’ESA car j’aime bien Biarritz. Là nous travaillons sur un film de 35’à 40’ – Biarritz falafel – auquel participent 14 personnes (moi compris). Chacun écrit sa fiction, nous la réalisons ensemble, puis nous imbriquons les différentes histoires qui aboutissent à un portrait collectif. Il ne s’agit pas d’un travail mené par l’artiste avec ses 14 élèves, mais bien de 15 personnes qui instruisent ensemble un projet, dans ce contexte, je me place au même niveau que les étudiants.” Ce film sera projeté au public début 2011.

18 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

Les acquis techniques sont traversés par le questionnement qu’induit le rôle des nouvelles technologies et des industries culturelles dans notre société (quelle place a le dessin aujourd’hui, la peinture, comment évolue notre rapport à l’image, à l’art ? Qu’est-ce qui malgré l’évolution de notre perception et des outils à notre disposition reste de l’ordre de la constante et nous relie à l’histoire). L’enjeu, ici, est de transmettre les connaissances techniques considérées comme indispensables (ce qui constitue une image), en privilégiant des expérimentations diverses ainsi qu’une méthodologie de réflexion, de recherche et de production pour permettre à l’étudiant de se préparer à affronter un monde qui change à grande vitesse et à élaborer dans le futur ses propres valeurs. L’atelier est un laboratoire, il se doit d’être un lieu d’échanges fructueux, croisés et diversifiés, largement ouvert sur la société. En créant un lien fort entre la pratique et la théorie, l’objectif est de donner à l’étudiant les moyens qui lui permettent d’affirmer sa singularité.”


Alizée Armet, 19 ans, en 2e année

Thomas Lebréquier, 21 ans, espoir au BOPB, 1re année. “J’ai intégré l’ESA des Rocailles par l’intermédiaire de l’Académie basque du sport, avec le projet d’obtenir le DNAP en trois ans, en mêlant l’art et le rugby. Je souhaite déboucher sur une carrière d’artiste en parallèle avec le sport, je pense en effet qu’il est possible de développer l’art au travers du rugby mais également de développer le rugby et ses idéaux au travers de l’art. Ce projet semble difficile mais je pense qu’il est réalisable. Je voudrais me servir aussi de ma carrière sportive pour enrichir ma carrière artistique. Faire passer mes émotions, mes ressentis au travers de mes réalisations me semble être un bon compromis.”

Admissions L’admission en 1re année se fait sur concours, les candidats devant être titulaires du baccalauréat. Le concours se déroule sur 3 jours et comprend 4 épreuves  : une épreuve pratique, une épreuve écrite de culture générale, une épreuve orale portant sur les épreuves et sur un dossier personnel pouvant comporter dessin, peinture, photo, vidéo, carnet de bord, etc. Une épreuve de langue (anglais ou espagnol) figure également au programme.

DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 19

Photos : © I. Palé, Photo Bernard, Communauté d’Agglomération du BAB / J.-Ph. Plantey

“L’ESA des Rocailles est un établissement très ouvert sur les différents moyens de production artistique. Spécialisée dans les arts industriels, je suis en contact avec divers supports comme la photographie, la 3D ou la vidéo... Je choisis comment les utiliser et je trouve cela très enrichissant car selon moi un artiste se doit de savoir manipuler tous types de médiums pour réaliser ses projets. Pour ce qui est des cours, théorie et pratique sont très proches, bien que très différentes. Une fois par semestre, nous travaillons en collaboration avec des artistes qui nous font partager leur univers. Actuellement, c’est aux côtés de Stéphane Pencréac’h que nous tournons un film qui sera certainement diffusé au public. Un stage en seconde année nous est aussi proposé, le but étant de se confronter au monde artistique. Je pense le réaliser avec Christophe Doucet ou son association la Forêt d’Art Contemporain. En dehors de ma formation, le violon et la composition de Haïkus sont deux de mes passions, que je tente de lier à mes productions plastiques et artistiques. Enfin, j’envisage de poursuivre mes études avec l’obtention du DNSEP et pourquoi pas, l’entrée aux BeauxArts de Paris ou Nantes.”


dosiera

GOI MAILAKOA Arte Goi Eskolaz gain, Biarritzek badu beste goi mailako formakuntzarik. Ostalaritza eskolak bost BTS proposatzen ditu, Ikusentzunekoak bere bostgarren sartzea egin du, eta azaro huntan ESTIA-k hamabosgarren injineru promozioa ospatu du. Orotara kasik 900 estudiante ditu Biarritzek hotelen kudeaketari lotua, bestea sukaldaritzari. Azken sail honetan, badu lau urte sortu dutela formakuntza gehigarri gisa gizen gutiko sukaldaritza. Tokiko enpresekin harremanetan dira noski, bai eta ere mugaz gaindiko erakundeekin. Hala nola, Jerez, Bilbo eta Donostiako ostatlaritza eskolekin loturak dituzte, bai eta ere Estatu Batuetako Floridako eskola batekin. Harremanak lotzen dira batez ere Hego Amerikarekin. Hango 12 estudiante Biarritzen dira. Aurten zuzendari berria du lizeoak : Jean-Paul Brosse. Okintegi tailerraren sorrera eta ostatuaren logelen zaharberritzea epe motzean eginak izanen dira. Formakuntza berriak sortzeko xedea badu ere, baina goizegi da oraino horien zehazteko.

Argazkilaritzari hedatzeko zain Ikusentzuneko Biarritzeko Irudi eta Soinuaren poloan kokatu da orain duela lau urte Ikusentzuneko BTSa. Beti Baionako Cassin lizeoari lotua da, baina 2006ko sartzea geroztik eraikuntza paregabea dute. "Egiazko telebista egoitza batetan gira" dio Michel Rocher, Cassin lizeoko zuzendariordeak. Bi telebista plato, grabaketa estudioa, bi ikusentzuneko material agintari egitura,... ez dute deus eskas BTS segitzen duten 100 ikasleek —erdibana lehen eta bigarren urtean. BTS hori, 30 batek egiten du formakuntza jarraikian GRETA erakundarekin. Hiru sail ditu formakuntzak: soinuaren lanbideak, muntaia, materialen erabilpena. Eta laugarren sailaren idekitzearen zain. Argazkilaritzaren BTSaren sorrera onartua izan da iaz. Bere gauzatzea 2012 edo 2013an gerta behar liteke Acanthes villan. "Gure ikasle guziek lana atxemaiten dute" dio harroki zuzendariordeak. Enpresengandik eskaera azkarrena materialaren erabilpenean da, erran nahi baita "norbait gai

Ostalaritza goi mailako formakuntzak Goi mailako formakuntza historikoa da Biarritzen. Hiriari ongi doazkion ostalaritza eta turismoarena hain zuzen. Ostalaritzako lizeoak, berrikitan Biarritz Atlantiko lizeoa izendatua izan denak, bost BTS, goi mailako teknikari ziurtagiri, eskaintzen ditu : ostalari-sukaldaritzan, ostalaritza arduran, tokiko turismo animazio eta kudeantzan, salmenta eta ekoizpen turistikoetan. Orotara 180 ikaslek dihardute goi mailako formakuntza horietan. Behar den ekipamenduekin : aplikaziorako jatetxea (45 jarleku) eta ostatua (10 logela), iniziaziorako hiru jatetxe, taberna bat, hiru sukalde, ... eta arnoen jastaketarako gela ere ! Ostalari-sukaldaritza BTSa bitan ezberdintzen da, bat da 20 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202


dena, adibidez, errugbi partida baten filmatzeko eta behar den materiala instalatzeko irudiak bidaltzeko". Ikasleen %10 inguru Euskal Herrikoa da, gehiengoa Frantziako hego mendebalde zabalekoa. Ikastaldiak egiten dituzte hegoaldean (batez ere Euskal Telebistan), baina gehienak Parise inguruetan (TF1, Canal+, France Télévision,...). Lanaren atxemaiteko bezala. "Lan egiteko, joan behar da, batez ere Parise eskualdean" baieztatzen du Michel Rocher-k.

Injineru eskola bakarra Gutik dakite. Izarbel teknopoloaren zati bat Biarritzen kokatzen da. Han da Iparraldeko injineru eskola bakarra. 1996an lor tu du ministeritzaren ezagupena ESTIA, aintzinatutako teknika industrialen goi mailako eskolak. 500 bat ikasle ibiltzen da eskolan, elektronika, mekanika, informatika edota energia berriztagarrietan injineru bilakatzeko. Hiru urteko formakuntza da, baxotik landa bi urteko prépa egin dutenentzat (maths spé sailean batez ere). Konkurtso baten ondotik onartuak dira, lehiaketa berezia (eta nazionala) badelarik ere DUT diploma dutenentzat. Gainera, Master diploma bat presta daiteke, proiektu kudeaketan, formakuntza jarraikiaren bidez.

HIZTEGIA LEXIQUE

Goi mailako formakuntza : formation supérieure • Ostalaritza : hôtellerie • Ikusentzuneko : audiovisuel • Injineru : ingénieur

Résumé de l’article en français

Outre l’École Supérieure d’Arts, Biarritz abrite d’autres formations supérieures. Avec l’École d’Ingénieurs ESTIA, les BTS du Pôle Son et Image et du lycée hôtelier, ce sont près de 900 étudiants qui sont accueillis. Tour d’horizon des formations post-bac sur Biarritz. Le lycée hôtelier de Biarritz, désormais baptisé lycée Biarritz Atlantique, propose cinq BTS autour du tourisme, de la restauration et de l’hôtellerie. Il accueille 180 étudiants, dont une douzaine d’Amérique latine. Avec un nouveau proviseur, Jean-Paul Brosse, la rénovation des chambres de l’hôtel d’application est programmée, et de nouvelles formations envisagées. Installé au Pôle du son et de l’image depuis quatre ans, le BTS audiovisuel offre trois types de brevets : métiers du son, montage, ingénierie & exploitation. Une centaine d’étudiants acquièrent les savoir-faire audiovisuels, ainsi qu’une trentaine en formation continue avec le Greta. Un BTS photographie doit voir le jour dans la villa des Acanthes en 2012 ou 2013. Peu le savent, une partie des terrains de la technopole d’Izarbel se trouve sur la commune de Biarritz. L’Ecole Supérieure des Techniques Industrielles Avancée y a ses aises. L’Ecole d’ingénieurs en électronique, mécanique, informatique et énergies renouvelables a décerné en novembre son diplôme à sa quinzième promotion. Ils sont 500 à suivre cette formation de trois ans qu’ils ont intégrée après une prépa (math spé) ou un DUT via le concours national. Jean-Roch Guiresse, directeur de l’ESTIA, souhaite passer de 150 à 200 étudiants en première année, avec l’octroi de nouveaux moyens et la création d’un troisième bâtiment.

DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 21

Photos : © Photomobile, DR

La formation supérieure à Biarritz

Merkatal gtanbarak sortu du eskola hori, diruztatze publiko eta pribatuekin. Beste injineru eskolak baino garestiagoa da (3 eta 4500 euro artean urte bakotx), hegoaldeko eta inglaterrako injineru eskoletan egonaldiak ordaintzeko gisan. Hor baita ESTIAren ezaugarria : hiru hizkuntzetan banatzen du formakuntza. ESTIAko injineru diploma lortzeaz gain, Bilboko eskolarena, Cranfield (Northampton ondoan), Salford (Manchester) edota Wolverhamptoneko (Birmingham) eskolarena eskuratzen baita. Atal interkulturala airoski aldarrikatzen du Jean-Roch Guiresse ESTIAren zuzendariak. Eskolaren ekarpena garapen lokalari baita ere. Eskolatuen %10a eskualdean egoiten da ikasketak eta gero. Izarbelen diren enpresa mintegi eta ikerketa laborategieri esker ere. Sartze honetan, 154 ikasle dira lehen urtean. Heldu diren bost urteetan, 200 ikasleko kopurua nahi luke lortu ESTIA-k. Horretarako, ahalmen gehiago eskuratu beharko ditu, eta hirugarren eraikuntza xutik ezarri.


Vie quotidienne

la ville

le nouveau RÉSEAU CHRONOPLUS Face à la problématique des déplacements, l’Agglomération a fait le choix de faire des transports collectifs une alternative au tout voiture. S’il n’est pas envisageable d’abandonner totalement la voiture particulière, les transports collectifs se doivent de devenir compétitifs concernant certaines destinations stratégiques : les centres-villes, les grands équipements, les plages, les secteurs d’emplois, les zones commerciales… Un réseau plus simple, plus rapide, plus fréquent, plus économique. Avec 3 niveaux de service : • 4 lignes principales bénéficiant d’une offre importante (A1, A2, B et C), un bus toutes les 10 à 20 mn, • 9 lignes complémentaires pour la desserte des quartiers, • des services de proximité : navettes centres-villes et transport à la demande. Des horaires de passages réguliers : La plupart des lignes sont cadencées, les bus passent à intervalles réguliers (ex: mon bus passe à 8 h, 8h12, 8h22, etc.).

À compter du mois de janvier 2011, un nouveau réseau de transports en commun, sera mis en place. De nouvelles lignes plus rapides, des bus plus confortables et moins polluants apparaîtront. Des aménagements seront progressivement effectués afin de rendre le bus plus rapide. Pour vous permettre de découvrir ce nouveau réseau de transports (services, horaires, itinéraires,…), la Ville de Biarritz présentera, du 13 au 17 décembre, une exposition en accès libre dans le hall de la Mairie. Des permanences seront assurées et des réunions publiques organisées pour répondre à vos questions. Tous les renseignements (abonnements, tarifs, horaires) sur [www.monbus.info]

Des itinéraires identiques le dimanche : L’offre est nettement accrue, seules les lignes 6 et 7 ne circulent pas le dimanche, les autres lignes proposent une fréquence adaptée.

Fréquence des bus • Toutes les 5 mn : vers Anglet et Bayonne • Toutes les 10 mn : vers Pétricot et la Gare • Toutes les 20 mn : vers la Halle d’Iraty et l’Aéroport

LES OFFRES DE L’ESPACE JEUNES • Aide aux devoirs L’Espace Jeunes de Biarritz tient à la disposition des parents un fichier d’étudiants pouvant se déplacer pour délivrer de l’aide aux devoirs ou des cours particuliers aux enfants, du primaire au lycée. • Baby-sitting L’Espace Jeunes recherche des jeunes âgés de 18 à 25 ans pouvant assurer des gardes d’enfants régulières durant la période scolaire. • Carte 15/20 ans La Ville de Biarritz propose gratuitement aux jeunes Biarrots âgés de 15 à 20 ans une carte leur offrant des réductions sur différents loisirs sportifs ou culturels : l’USB, piscine municipale, cinéma Le Royal, Carte Atabal... Rens. : Espace Jeunes/Bureau Information Jeunesse - 31bis, rue Pétricot - 64200 Biarritz - Tél. 05 59 41 01 67 - Fax : 05 59 23 93 56 [bij@biarritz.fr] 22 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202


DANS LA VILLE CONCOURS DES MAISONS FLEURIES

MÉDAILLE DE LA FAMILLE FRANÇAISE Les mères de 4 enfants ou plus qui souhaitent être honorées de la médaille de la famille française en 2011, peuvent s’adresser à la direction du CCAS de Biarritz qui se tient à leur disposition pour constituer, avant le 31 décembre 2010, le dossier de demande. Rens : 05 59 01 61 24.

F.-C. Giraud POUR LA PAIX EN PAYS BASQUE

Dans la ville

Le 16 novembre Anne-Marie Dubecq ajointe déléguée aux jardins a décerné Le prix du Concours des Maisons Fleuries 2010 aux nombreux lauréats, dans les catégories  : balcons et fenêtres, maisons avec jardin ; façades et murs ; hôtels et restaurants. Sur la photo, figurent les 1ers prix.

5e BONCOURT À l’occasion de la journée Dix ans pour la Paix, le 11 novembre, l’association Bakea bai/pour la Paix en Pays basque a accueilli le conférencier de François-Jacques Giraud, titulaire en 1997 du Prix mondial de l’éducation à la paix de l’Unesco.

Commerces

Maialen Sanchez, directrice de la Médiathèque et les membres du Boncourt ont rendu leur verdict, prenant encore le contrepied de leurs homologues chosissant comme 5e lauréate du prix : Naissance d’un pont de Maylis de Kerangal.

LA VIE DES CONSEILS DE QUARTIER La Négresse Fin octobre, s’est tenue l’assemblée générale publique des conseils de quartier, en présence du sénateur maire D. Borotra, de l’adjoint au maire en charge de la démocratie participative M. Veunac, et des six présidents : L. Moulian, A. Guillermin, L. Mauriac, P. Morel, M. Dhospital et L. Houbouyan-Reveillard qui succède à H. Boissier à la présidence du conseil de quartier désormais nommé République-Saint Martin-Larrepunte-Lahouze-Chélitz. Cette soirée fut l’occasion de dresser un bilan après un an et demi de fonctionnement et d’évoquer les

RAFFLE DE NOËL La galerie 13 avril se transforme en marché de Noël du 10 au 13 décembre de 10 h à 19 h (art contemporain, épicerie fine, bijoux, etc.). Rens. : 05 40 39 28 65 [www.13avril.com]. SOLDES D’HIVER Les soldes d’hiver dans le département des Pyrénées-Atlantiques se déroulent du 5 janvier au 8 février 2011.

perspectives pour 2011. (voir p. 35, l’expression des groupes politiques, texte de M. Veunac)

Saint-Charles - le Phare Larochefoucauld Le conseil du quartier rappelle que sa prochaine permanence est fixée au vendredi 10 décembre de 17 h 15 à 19 h 15 au Lycée A. Malraux salle L1. DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 23


la ville rencontres

Un menu de chefs

Ahizpak

En cette fin d’année, trois jeunes chefs biarrots concoctent un repas de fête… À vos fourneaux ! Ahizpak, un restaurant, trois sœurs… C’est avant tout l’aventure biarrote de Delphine, Nanou et Yenofa Arangoits, les trois frangines d’Iholdy qui proposent une cuisine raffinée, élaborée avec les produits du marché. Chez Philippe, Philippe Lafargue Maître restaurateur de France, propose dans son restaurant concept une cuisine basée sur “l’excellence du produit et la technique de fond”. Il organise également des ateliers de cuisine. L’Atelier, Alexandre Bousquet, jeune chef aveyronnais, a ouvert l’Atelier en plein cœur du quartier Saint-Charles il y a trois ans. Dans une ambiance cosy, il «  laisse les produits de saison s’exprimer » autour d’une cuisine qu’il qualifie de néotraditionnelle.

L’Atelier 24 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

Chez Philippe


Dariole de chou fleur, émulsion de coques et crevettes par Yenofa Arangoits d’Ahizpak Ingrédients pour 8 personnes > 340 g de chou fleur + 100 g de sommités (petits bouquets) • 2 œufs entiers + 80 g de blanc d’œuf • 50 g de crevettes roses cuites • 200 g de coques • 15 g de poireaux • 15 g d’oignons • 50 g de beurre • ½ litre de crème • Sel fin • Poivre du moulin

Pour réaliser la dariole : blanchir les choux-fleurs, les égoutter. Suer au beurre les oignons émincés et le poireau très fin, y ajouter le chou-fleur égoutté, mouiller à hauteur avec la crème et assaisonner. Dès que le chou-fleur est cuit, mixer l’ensemble. Ajouter au mélange les blancs d’œufs et les œufs entiers. Beurrer les petits moules à darioles (ramequin) avec un beurre pommade. Ajouter l’appareil, mettre les moules dans la plaque. Filmer et cuire à la vapeur 25 à 30 min. Prélever des petits sommités de chou-fleur, blanchir une minute puis égoutter sur papier absorbant. Cuire les coques, conserver le jus de cuisson. Décortiquer les crevettes roses puis ouvrir les coques. Réchauffer le jus de cuisson, y ajouter un peu de crème et émulsionner avec un fouet. Dans une assiette creuse, démouler la dariole chaude, ajouter les sommités de chou-fleur blanchis, les coques et les crevettes. Recouvrir le tout de l’émulsion de jus de coques. [info@bistrot-ahizpak.com]

Merlu confit, radis braisés au romarin par Philippe Lafargue de Chez Philippe Ingrédients pour 8 personnes > 1,2 kg net de merlu de ligne du Pays Basque • 30 cl d’huile de tournesol bio • 10 cl vin blanc • piment d’Espelette • 8 échalotes • sésame • sauce soja peu salée • ail • fleur de sel • 4 bottes de radis • coriandre • 6 branches de romarin avec fleur • 30 g de gingembre

[restaurant-biarritz.com]

Soufflé Clémentine et son sorbet par Alexandre Bousquet de L’Atelier Ingrédients pour 8 personnes > 250 g de jus de clémentine • 100 g de lait • 3 jaunes d’œufs • 60 g de sucre • 40 g de farine • 50 g de beurre • 40 g de mandarine impériale • 300 g de blanc d’œuf et 80 g de sucre (pour l’œuf à la neige) • Pour le sorbet : 550 g de jus de clémentine • 130 g de sucre et 325 cl d’eau

Pour réaliser le sorbet  : faire bouillir l’eau et le sucre pour obtenir le sirop puis ajouter le jus de clémentine et mettre en sorbetière. Pour le soufflé : faire blanchir les jaunes d’œufs et le sucre, puis ajouter la farine et mélanger. Faire chauffer le jus de clémentine et le lait et verser sur le premier mélange. Cuire ce mélange en fouettant jusqu’à obtenir la consistance d’une pâtissière puis ajouter le beurre et la mandarine impériale et laisser refroidir dans un cul-de-poule. Monter les blancs en neige avec le sucre et les incorporer délicatement avec une spatule dans l’appareil clémentine. Verser l’appareil à soufflé dans des ramequins de 9 cm de diamètre préalablement chemisés avec du beurre pommade et du sucre semoule, cuire dans un four à 200° pendant 8 à 10 min et servir aussitôt accompagné du sorbet. [latelierbiarritz.com] DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 25

Photos : © Photo Bernard, Atomic Photo, Communauté d’Agglomération du BAB, DR

Faire tailler le merlu de ligne du Pays Basque, en pavés de 150 g par son poissonnier. Confire les pavés à 42° C dans l’huile de tournesol biologique avec le vin blanc, le piment et les échalotes pendant 9 minutes. Chauffer, dans une cocotte, l’huile, le piment, le gingembre et l’ail. Ajouter les radis nettoyés avec la sauce soja et le romarin. Couvrir et cuire doucement 5 min. Ajouter le sésame et la coriandre en fin. Égoutter le poisson, les échalotes et les radis sur un linge. Saler de fleur de sel. Servir très chaud et parsemer de fleurs de romarin.


la ville mémoire

Biarritz Olympique, Les grands moments

1935 : L’année 1935 marque l’entrée du Biarritz Olympique au panthéon du rugby français. Le 12 mai, Biarritz bat l’USA Perpignan au stade de Toulouse devant 23 000 spectateurs sur un score de 3-0, remportant ainsi son premier Championnat de France. Henri Haget est le capitaine de cette équipe qui reçoit un accueil mémorable à son retour.

1939 : C’est encore contre Perpignan, le 30 avril 1939 à Toulouse, que le BO gagne son 2e titre de Champion de France sur un score de 6-0 (après prolongations).

>

>

2000 : Les Biarrots remportent la Coupe de France - Challenge Yves du Manoir le 1er juin à Bordeaux contre le CA Brive (24 - 14). C’est le commencement d’une nouvelle grande aventure.

>

>

De 1913, date de sa création, à nos jours, le Biarritz Olympique a brillé dans l’élite du rugby français. Retour en images sur quelques-unes des rencontres mémorables de notre équipe.

2002 : C’est l’année du sacre : le 8 juin, le BOPB bat le SU Agen au Stade de France sur un score de 25 à 22, devant plus de 78 000 spectateurs. 63 ans après, les Rouge et Blanc redeviennent Champions de France.

26 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202


>

2005 : Le samedi 11 juin, le BOPB remporte le bouclier de Brennus, devant l’équipe du Stade Français sur un score de 37 à 34. Près de 80 000 spectateurs suivent cette rencontre au Stade de France à Saint-Denis.

>

2006 : Le 10 juin, Biarritz remporte à nouveau la finale du Top 14 par un score de 40 à 13, ne laissant aucune chance au Stade Toulousain, pourtant le club possédant le meilleur palmarès du rugby français avec 3 titres de champion d’Europe et 16 de champion de France.

>

>

En Coupe d’Europe, les joueurs du BOPB ont disputé des rencontres mémorables : Le 20 mai 2006, Biarritz rencontre le Munster au Millennium Stadium à Cardiff et s’incline en finale sur un score de 23 à 19.

Le Biarritz Olympique a joué 4 finales en Challenge Yves du Manoir et conquis 2 titres. En Championnat de France, l’équipe de Biarritz a disputé 7 finales, remportant 5 titres… bravo !

Bientôt un musée Un musée du BO ouvrira à l’ancienne conciergerie d’Aguiléra en 2011. Il a pour objectif de faire découvrir ou redécouvrir l’histoire de toutes les sections du Biarritz Olympique. La collection du BO, dont on peut voir une partie au Musée historique de Biarritz, sera complétée par la collection personnelle de José Urquidi, infatigable collecteur de la mémoire de son club. Un étage sera consacré au BO Omnisports, l’autre au BOPB, retraçant l’histoire du rugby professionnel. Des expositions de photos, de matériel, de maillots, de trophées seront mises en place. Et sur un écran, on pourra visionner les dernières rencontres professionnelles.

DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 27

© photos : Bernard Photo, Nicolas Mollo, DR

Le 22 mai 2010, la finale de la coupe d’Europe oppose deux clubs français : le Stade Toulousain et le BOPB au Stade de France. Toulouse remporte le titre sur un score de 21 à 19.


l’agenda Le Royal en décembre 

Propose un programme riche en rencontres : 8 décembre à 20 h, autour du film Lucio, échange entre Philippe Oyamburu, auteur de La revanche de Bakounine ou de l’anarchisme à l’autogestion et Lucio Urtubia, le maçon anarchiste qui fit plier la Citibank. 4 €, le 10 décembre à 20 h, une

Opéra Met Don Carlo de Giuseppe Verdi. Roberto Alagna interprète Don Carlo l’infant d’Espagne pour la première fois, sur la scène mythique du Met. Ce somptueux opéra constitue l’œuvre majeure de l’un des plus grands compositeurs du xixe siècle. Après Boris Godounov en octobre, voici le deuxième opéra retransmis en direct et en haute définition par le Metropolitan Opera de New York. D’après le metteur en scène Nicholas Hytner, cet opéra est la quintessence de l’œuvre de Verdi. 11 décembre. Gare du Midi. 18 h 30. Tarif normal 20 €, tarif réduit 12 € (étudiants, demandeurs d’emploi, personnes handicapées). Gratuit jusqu’à 18 ans. Possibilité de réservation en ligne [biarritz.fr] Rens. : 05 59 41 57 50 28 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

soirée exceptionnelle en hommage au Commandant Cousteau qui aurait 100 ans cette année, avec deux films : Vivre pour la mer et Ma terre c’est la mer. Soirée organisée en collaboration avec l’association Planet it’s up to you, en présence d’Albert Falco, ancien capitaine de La Calypso, de Marc Muguet, auteur du livre Après Cousteau, le futur de l’océan, de Mme Pautrizel, directrice du Musée de la Mer et de Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France. 4 €  ; le 11 décembre à 16 h 30 avec Agur Arménie et l’UTLB, projection du film Le voyage en Arménie de Robert Guédiguian suivie d’un débat animé par Philippe Der Khatchadourian, à 21 h, soirée Street Art en présence d’Alban Morlot du centre d’art Spacejunk de Bayonne à l’occasion de la sortie du film de Banksy, Faites le mur ; le 14 décembre deux avant-premières : Another year de Mike Leigh et Le voyage du directeur des ressources humaines de Eran Riklis  ; le 21 décembre, retour sur les révoltes étudiantes en Grèce et rencontre avec le réalisateur Cyril Lafon et Danaé Otatzi autour du film: Grèce : les braises de la révolte. L’occasion de voyager dans la Grèce d’aujourd’hui avec deux autres films: Strella de Panos H. Koutras et Canine de Yorgos Lanthimos. Pass 3 films 10 € ; le 29 décembre Le fils à Jo de Philippe Guillard, avec Gérard Lanvin, Olivier Marchal et Vincent Moscato, premier film sur le monde du rugby fait par d’anciens rugbymen ; le 4 janvier avant-première du film Somewhere de Sofia Coppola, Lion d’or au dernier festival de Venise. Rens. : [royal-biarritz.com]


Mardi 7 décembre

Sport Les Victoires du sport aquitain. (Voir l’Actualité) Gare du Midi. 20 h 30.

Mercredi 8 décembre

Danse  Havana Tropical, Le grand ballet de Cuba. Une légende vivante, et comme toute légende, un mélange de souvenirs et de fantaisie. Gare du Midi. 20 h 30. 50/45 € Rens. : 05 59 22 44 66 / 05 59 59 23 79 [entractes-organisations. com]

Musique Soprano. Fasciné par Michael Jackson, Soprano, de son vrai nom Saïd M’Roubaba, décide très tôt de faire de la musique, puis du rap. L’Atabal. 21 h. 20/16 €. Rens. : 05 59 41 73 20 Théâtre La Choralité Présentation d’un état de travail sur le thème de la choralité par les groupes de première année de formation, sous la conduite de Guy Labadens. Les Découvertes. 17 h. Rens. : 05 59 41 18 19 [theatre-des-chimeres.com]

Dimanche 12 décembre Jeudi 9 décembre

Concert Amel Bent. Gare du Midi. 20 h 30. 29 €. Rens. : 05 59 22 44 66

Animation Bourse aux livres (Voir détails)

Mardi 14 décembre

Chants Citoyens du monde... à travers chants, spectacle pour enfants par Joseph Laffite et Philippe Albor. Le Colisée. Séances à 9 h 30, 14 h et 15 h 15. 4 €. Rens: 09 77 91 70 15

Mercredi 15 décembre

Musique Concert pédagogique d’élèves du Conservatoire de Musique. Le Colisée. 18 h. Entrée libre. Théâtre Viva Wolfgang ! Par le Prague Philharmonic Orchestra. Quelques-unes des œuvres les plus connues et les plus appréciées de Mozart : Noces de Figaro, Petite musique de nuit, Symphonie N° 38. Don Juan, Concerto pour piano et orchestre N° 21. Gare du Midi. 20 h 30. Rens. : 05 59 22 44 66 Musique Concert d’élèves du Conservatoire Maurice Ravel. Le Colisée. 18 h. Entrée libre.

Vendredi 10 décembre

Danse La Dernière Nuit de Tchaïkovsky par la Compagnie chorégraphique François Mauduit. Le compositeur russe voit réapparaître les grands acteurs de sa vie, sur fond musical de Philip Glass, Serge Gainsbourg et de ses propres œuvres. Le Colisée. 20 h 30. 20/15 €. Rens. : 06 81 61 02 87 [francoismauduit.fr]

Braderie de la Croix-Rouge Cette braderie spéciale Noël offre une belle sélection de vêtements habillés, accessoires, sacs, bijoux, foulards et chaussures de fête, du linge ancien, du linge de maison de qualité, une brocante… Au 28, rue Bellevue le 10 décembre de 13 h à 18 h et le 11 décembre de 10 h à 17 h. Rens. : 05 59 24 24 13.

17e grand loto du Lions Club Le club de Biarritz Ilbarritz Côte Basque organise son loto de Noël, le samedi 11 décembre à 20 h 30, à la salle des Ambassadeurs du Casino municipal. Cette soirée se fera au profit de la jeunesse et de l’enfance défavorisée. Les participants pourront bénéficier d’un grand loto puisqu’il y aura pour plus de 7 000 € de lots. Rens. : 06 65 78 25 66

Roméo et Juliette

Jeudi 16 décembre

Conférence Le véritable pouvoir du Feng Shui, transformez l’énergie de votre lieu de vie, par Lucie Roucau, experte en Feng Shui traditionnel. Librairie A bras le cœur, 27 rue Gambetta. 19 h 30. Entrée libre mais inscription souhaitée au 06 07 85 53 20 [influence-fengshui.com]

Vendredi 17 décembre

Vendredi 10 et samedi 11 décembre

Braderie Spéciale Noël organisée par la Croix-Rouge, au 28 rue Bellevue. Rens. : 05 59 24 24 13.

Samedi 11 décembre

Animation Loto organisé par le Lions Club de Biarritz Ilbarritz Côte Basque en faveur de l’enfance défavorisée et au profit de la jeunesse. Casino municipal. 20 h 30. Rens. : 06 65 78 25 66 Opéra Don Carlo de Giuseppe Verdi, retransmission du Met (voir détails). Théâtre De l’autre côté du rideau par le Théâtre du Rideau Rouge. Représentation publique d’exercices de comédiens. Le Colisée. 20 h 30. Entrée libre. Rens. : 05 59 23 97 07.

Humour Mon brillantissime divorce de Géraldine Aron, avec Michèle Laroque. Gare du Midi. 20 h 30. 43/40 €. Rens. : 05 50 22 44 66 et 05 59 43 96 96 [prolymp.com]

Un ballet unanimement salué par le public et la presse lors du dernier festival Le Temps d’Aimer. Thierry Malandain reprend la musique de Berlioz en amenant l’histoire dans un climat hors du temps, hors du mythe Shakespearien. Roméo et Juliette ne sont plus des protagonistes romantiques, mais l’emblème d’une société qui par delà les époques demeure en perpétuel conflit (extrait du journal L’Arena di Verona. Août 2010). 20, 21 et 22 décembre. Gare du Midi. 20 h 30. Rens. : 05 59 22 44 66 et 05 59 24 67 19 DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 29


l’agenda Expositions

Georges Visat & Dorothea Tanning. Jusqu’au 9 janvier. La rencontre entre deux personnalités hors du commun, toutes deux nées en 1910. (Voir l’Actualité)  Oiseaux marins du Golfe de Gascogne, une biodiversité à découvrir Jusqu’au 31 décembre. Les oiseaux marins, présents en haut des chaînes alimentaires, sont de bons révélateurs de l’état de santé des écosystèmes marins et de l’évolution de l’environnement. [museedelamer.com] Sur les pas de Bouddha - Renouveau de la ferveur bouddhique Jusqu’au 31 décembre. Photos réalisées par la conservatrice du Musée Asiatica à l’occasion de son voyage en 2010 dans le Bihar, région où le Bouddha a vécu. Du lundi au vendredi de 10 h 30 à 18 h 30 et le samedi, dimanche de 14 h à 19 h, les jours fériés de 14 h à 18 h. Entrée libre. Rens. : 05 59 22 78 78 Sonia Sova + Noël Bertrand Exposition de peintures de Sonia Sova Simpson et de sculptures de Noël Bertrand. Jusqu’au 11 décembre. Atabal. Entrée libre. Rens. : 05 59 41 73 20 Masques et figures. Jusqu’au 31 décembre. Depuis l’aube de l’humanité, les masques fascinent les hommes, par leur caractère éternel, insoumis et subversif. CRTI. Entrée libre. Rens. : 05 59 23 02 30 [theatre-du-versant.com] Influences contemporaines présentées par Bel’Art’Co. Du 4 au 10 décembre. Exposition internationale d’art contemporain. Le Colisée. 14 h à 18 h. Entrée libre. Rens. : 05 58 41 10 14 / 06 83 19 96 05 Peintures de Julie Le Berre Entre la vie apparente et la vie rêvée. Du 17 décembre au 19 février. Entrée libre. Atabal. Rens. : 05 59 41 73 20 30 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

Samedi 18 décembre

Concert Anne Etchegoyen (voir l’actualité)

Théâtre Inspecteur Tautou de Pierre Gripari par le Théâtre du Lac. Féerie policière de la vie d’un brave chien policier dans l’exercice de ses fonctions… mais la bonne fée intervient et… Le Colisée. 17 h. 8/5 €. Rens. : 05 59 24 51 54 Patrimoine architectural Visite guidée organisée par le musée historique d’un des quartiers ouest de la ville : du Port des pêcheurs à la Côte des Basques. Durée du parcours : 2 h. Départ : 10 h. 5 €. Rens. : 05 59 24 86 28.

Dimanche 19 décembre

Musique Concert de Noël des Chœurs Oldarra. Eglise Sainte-Eugénie. 18 h. Entrée libre. Animation Thé dansant au Casino municipal, salle des Ambassadeurs, animé par Tatoom. Entrée 8 € (boisson et pâtisserie offertes). 15 h. Rens. : 05 59 22 50 50 Théâtre Inspecteur Tautou de Pierre Gripari par le Théâtre du Lac. (Voir le 18 décembre). Théâtre La Choralité Présentation d’un état de travail sur le thème de la choralité par les groupes de 1re année de formation, sous la conduite de Guy Labadens.

Bourse aux livres Le Conseil de quartier du centre ville organise une bourse aux livres, cartes postales, affiches, CD, DVD, à la Gare du Midi le 12 décembre de 10 h à 17 h. Lectures de contes et histoires pour enfants par la P’tite Compagnie à 14 h 30. Rens. : 06 60 46 36 64

Les Découvertes. 17 h. Rens. : 05 59 41 18 19 [theatre-des-chimeres.com] Théâtre Tohu Bohu. À l’approche du solstice d’hiver, écoutons le tohu bohu des journées qui s’allongent. Spectacle destiné aux enfants. Théâtre, mandarine et chocolat. CRTI. 6 €. Rens. : 05 59 23 02 30 [theatre-du-versant.com]

Du lundi 20 au mercredi 22 décembre

Ballet Roméo et Juliette par le Malandain Ballet Biarritz. (Voir détails)

Jeudi 30 décembre

Théâtre Le Merveilleux voyage du Père Noël. 37 artistes et 12 techniciens issus des écoles de danse et de cirque chinoises pour un spectacle féerique, l’alliance parfaite de l’art acrobatique, du ballet classique, du conte fantastique et de la sublime musique de Tchaïkovski. Gare du Midi. 15 h. Rens. : 05 59 22 44 66

Vendredi 31 décembre

Théâtre La Veuve Joyeuse. Franz Lehar est le maître incontesté de l’opérette, cette œuvre est la plus connue et lui valut sa renommée internationale. Gare du Midi. Rens. : 05 59 22 44 66


Club hippique d’Ilbarritz 1 Manche du Challenge d’hiver du Club Hippique de Biarritz - Concours de Hunter Club + Concours de Dressage Club. Ce challenge permet aux cavaliers de commencer à se qualifier pour le Generali Open 2011 (Championnat de France) et de valider par la voie de la compétition les Galops Fédéraux. 4 manches au programme de ce Challenge avec ce concours Hunter & Dressage du 12 décembre, 2 autres manches en janvier et la finale en février. Rens. : 05 59 23 52 33 [biarritzcheval.com] re

Conférences de l’UTLB Le Parc de Yellowstone par Jean-Pierre Bourlier, professeur. 7 décembre. 14 h 30 ; Points chauds et volcans d’Auvergne par Franck d’Aleman, géologue. 9 décembre. 16 h 15  ; Complexité du couple et santé sexuelle par Pierre Reveillard, urologue, andrologue, sexologue. 10 décembre. 14 h 30 ; La collection Cognacq-Jay par Guillaume Coustham, guideconférencier. 16 décembre. 16 h 15. 5 € pour les non-adhérents. Maison des Associations. Rens. : 05 59 41 29 82.

Matches du BOPB 29 décembre Montpellier BOPB. Stade Yves du Manoir  ; 2 janvier Toulon BOPB. Stade Mayol. 7.8 janvier BOPB / Agen. Stade Aguilera. 26.27 janvier BOPB / Perpignan. Stade Aguilera. 11.12 février. Stade Français / BOPB. 18.19 février. Stade Toulousain / BOPB ; Stade Ernest-Wallon. Rens.  : 05 59 01 64 64 [bo-pb.com]

Les Réveillons de la Solidarité En France aujourd’hui les femmes qui élèvent seules leurs enfants sont plus d’un million et demi. Deux gestes simples pour financer les 200 Réveillons de la Solidarité qui leur sont destinés : faire un don soit par chèque, à l’ordre de Fondation de France Réveillons de la Solidarité, adressé à Fondation de France, 40 av Hoche, 75008 Paris ; soit en ligne : [fondationdefrance. org] (don sécurisé) ou acheter le Coffret de la Solidarité sur le site.

Lectures

Belharra de Lionel Fauré-Corréard, paru aux éditions Atlantica. Quatre amis fous de surf guettent l’arrivée d’une vague gigantesque, celle que les marins basques surnommaient Belharra Perdun, la colline verte. Plus la houle approche, plus les problèmes se radicalisent et plus les tensions internes s’exacerbent … Lucien, le loup végétarien de Naty de Stankiewicz. Lucien le loup se sent bien seul... Une histoire d’amitié, de solidarité et de tolérance mise en scène par des animaux bien connus des petits. Ce livre existe en basque/français, basque/espagnol et basque/anglais. Ouvrage destiné aux enfants de 2-5 ans. Imprimé sur papier recyclé  : 3,80 €. [librairie-jakin.com]

DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 31

Photos : © Photo Bernard, O. Houeix, R. Zurel, DR

Biarritz, Vagues Souvenirs de Paul Azoulay, paru aux éditions La Petite Biarrote. L’auteur se promène dans Biarritz et dresse un personnel et rapide inventaire de personnalités et de personnages qui ont existé, d’événements qui se sont produits et qui ont occupé sa mémoire.


Préparation au BAC

Cours de Pilates et de barre à terre

La fédération des parents d’élèves de la PEEP du lycée A. Malraux organise pour tous les élèves de première un week-end bac français et pour tous ceux de terminale un week-end bac philosophie sur 2 après-midi au Bellevue les 15 et 16 janvier 2011. Rens. : 05 59 03 51 50 / 06 24 39 29 19 [week-end bac] [peepbiarritz@hotmail.fr]

Les Amis de Milady Plage Le père Noël des Amis de Milady Plage vient le 19 décembre de 14 h 30 à 17 h sous le préau du BASC où vous seront offerts du chocolat chaud pour les enfants et du vin chaud pour les adultes. Rens. : 06 16 66 24 28

Championnat de mus

Le Comité des fêtes de Bibi Beaurivage organise le Championnat de Mus de l’Union Basque qui débutera en janvier 2011: le vendredi soir à partir de 19h à Latsarria (local de l’association), 29 ter rue Pioche. Restauration possible sur place. Rens. : 06 62 79 58 02.

flamenco et danse espagnole Maria Pili organise les 10, 11 et 12 décembre un stage de flamenco 70 € et de danse espagnole 50 €. Rens. : 06 32 04 45 43. [Maria-pili@numericable.fr]

Valérie Balmayer enseigne le pilates et la barre à terre, deux techniques qui permettent de se muscler et s’étirer en douceur. Idéal pour évacuer le stress et retrouver un bon équilibre physique. Séances entre midi et 14 h ou en fin de journée. Rens. : 06 31 59 46 75 [pilatesbiarritz.com].

Parenthèse nature aux AEL Donnez vie à votre jardin : repensez et harmonisez l’extension naturelle de votre maison. Du dessin à la réalisation, toutes les étapes sont détaillées et travaillées avec un professionnel de l’espace vert pour mener à bien votre projet. Les mains dans la terre, quel bonheur : initiez-vous à la passion du jardinage et découvrez les secrets de la nature. Bien composter, préparer avant l’hiver, jardin des simples, alternatives biologiques, les fleurs qui se mangent, créer son mur végétal. Rens. : 06 24 23 48 12

Camp de ski pour les jeunes Biarritz Vacances Loisirs organise un camp de ski pour les jeunes de 10 à 17 ans, du 19 au 25 février 2011. Au programme : pratique du ski alpin et du snowboard. Hébergement à Béost (près de Laruns). Encadrement assuré par des animateurs de l’association. Prix du séjour, y compris remontées mécaniques : 340 € (+ 10 € carte de membre actif à souscrire). Rens. : 05 47 29 94 91 32 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

Au Théâtre du Versant : stages de théâtre pour enfants et adolescents du 20 au 24 et du 27 au 31 Décembre. Rens. : 05 59 23 02 30 [theatre-du-versant.com] À Denekin : cuisine de Noël petits sablés et fabrication de photophores, journée aux grottes de Sare, atelier chocolat au musée du Chocolat Viens fabriquer ton père Noël en chocolat, visite du marché de Noël de Bayonne, fabrication de décorations de table pour le réveillon. Rens. : 05 59 23 06 14 [asso.denekin@gmail.com] Au musée Asiatica : fabrication bijoux, masques et coiffes, parcours découverte et dessin. Ces activités s’adressent aux enfants à partir de 6 ans. Toutes les animations comprennent une mini visite du musée et tous les enfants repartent avec leur production : bijou, masque, dessin. 4 €. Rens. : 05 59 22 78 78. Ecole de cirque Ballabulle : ateliers interactifs pour les enfants basés sur des jeux ludiques avec les objets de cirque. Rens. : 06 14 97 10 84.

Danza y musica sin fronteras Ouvre de nouveaux cours de guitare en décembre et en janvier avec le Brésilien Edio PESSI. Essai gratuit avec prêt de guitare, solfège. Cours collectifs pour enfants, ados et adultes. Villa Sion. Rens. : 06 33 84 60 27 [danzasinfrontera.com]

Décembre aux 3A Loto le 6, randos groupes bleu et jaune tous les mercredis, atelier cuisine de Noël le 9, portes-ouvertes autour des cartes le 13, sortie bowling le 15, Fête de Noël au Bellevue le 17, découverte des illuminations à travers la ville, suivie d’un vin chaud le 20, après-midi et goûter du Père Noël le 24, marching et déjeuner le 29. Rens. : 05 59 24 15 39 [biarritz.fr] [3A@biarritz.fr]

Photos : © DR

la vie associative

Vacances de Noël


l’expression

des groupes politiques Groupe de la majorité municipale « Les Biarrots rassemblés »

Les Conseils de quartier à cœur ouvert

L

e 27 Octobre dernier s’est tenue l’Assemblée générale des Conseils de quartier de notre Ville. Un an et demi après leur mise en place, c’était l’occasion de faire un premier bilan de leur activité et d’en tirer des leçons pour la suite. Au cours de cette soirée, où personne n’a pratiqué la langue de bois, chacun a pu exprimer à cœur ouvert ses satisfactions ou ses déceptions. Premier constat, qui n’est pas une surprise : la démocratie participative est décidément un exercice difficile. Donner la parole aux citoyens afin qu’ils puissent s’exprimer au quotidien plus souvent que tous les six ans sur les sujets qui les concernent, afin qu’ils enrichissent la décision publique par leur expertise d’usage, est une conquête démocratique qui vient bousculer bien des habitudes : celles des élus, qui doivent davantage écouter et dialoguer, celles de l’administration qui se trouve confrontée à de nouveaux interlocuteurs, celles enfin des citoyens eux-mêmes qui accèdent à un autre niveau de responsabilité. Ce changement profond dans les pratiques de chacun ne peut se faire en un jour et l’on sait bien qu’il y faudra du temps. L’Assemblée générale a bien sûr mis en évidence les embûches et les ratés du parcours : les malentendus, les impatiences des uns, les frustrations des autres, les tensions, parfois le découragement, la difficulté à se comprendre ou à se faire comprendre. Mais, dans ce difficile apprentissage, la plupart ont reconnu que nous avions progressé ensemble et qu’il fallait continuer. Avec la volonté partagée d’améliorer les choses. Et pour y parvenir, gagner sur des points techniques bien sûr, mais surtout sur des attitudes et des comportements réciproques. Les Conseils de quartier doivent être plus écoutés, reconnus et sollicités, les élus qui en sont membres doivent y être plus présents, l’administration doit se montrer encore plus réactive. En même temps, les Conseils doivent continuer à gagner en crédibilité et en maturité par un travail plus en profondeur. À Biarritz comme ailleurs, l’engagement des élus, la détermination des conseillers de quartier et l’ouverture de l’administration sont trois des conditions de réussite des

Conseils de quartier. Nous devons continuellement nous assurer qu’elles sont bien réunies pour progresser sur ce chemin difficile de la démocratie participative. Car rien n’est écrit, et les Conseils de quartier ne seront en définitive que ce que nous saurons et voudrons en faire ensemble. Michel Veunac, adjoint au maire

L’Atabal a 5 ans

L

’histoire des musiques actuelles à Biarritz a démarré en 1994. Différentes structures de la Ville (Biarritz Animation, Biarritz Tourisme) associé à un prestataire privé et à une vingtaine de jeunes bénévoles (tous bien encrés dans la vie associative biarrote) ont proposé des concerts dans la ville sous le label « Biarritz 2001 ». C’est ainsi qu’entre 1994 et 2004, plus de 60 artistes se sont produits à Biarritz (Faudel, M,…). Soucieuse de vouloir répondre à l’attente des jeunes du BAB et des ses environs, nous avons souhaité la création d’un pôle jeunesse fort avec l’ouverture d’un Centre de musiques actuelles dans le quartier de la Négresse, qui a récemment été enrichi par la création de la Halle économique d’Iraty qui permettra l’organisation de grands concerts d’une capacité d’accueil de 4 500 personnes. Bien au-delà de sa vocation de centre de musiques actuelles, l'Atabal est devenu un outil intergénérationnel dont le fil conducteur est l'éclectisme Cette salle est un lieu de formation, d'éducation, de socialisation, d'affirmation d'identité. Il est ouvert à tout public, que l'on soit musicien pratiquant, mélomane, passionné du numérique ou simple visiteur L’Atabal vient de fêter le 25 novembre 2010, ses 5 années de fonctionnement. La fréquentation de cet équipement démontre bien son utilité ; plus de 150 concerts ont été organisés, 90 000 personnes accueillies, 85 groupes en répétition, 135 élèves suivant des cours à la Rock Eskola, 25 café concerts gratuits et 4 expositions de jeunes artistes par an. Michel Poueyts, adjoint au maire, DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 33


Groupe indépendant « Maider arosteguy et denise servy »

Conseils de Quartiers ? Bilan assez décevant…

F

in Octobre, la 1re A.G. des Conseils de Quartiers – nouvelle génération, âgée d’un petit an et demi- s’est réunie au Casino Municipal, avec les six présidents, en présence de Didier Borotra et de Michel Veunac, grand maître de cérémonie  ; délégué à la participation citoyenne, il s’est montré mesuré, apaisant et positif, devant un auditoire attentif… Sans entrer dans les détails, des critiques communes, techniques ou liées au comportement sont à noter : Ier) désaffection des élus brillant par leur absentéisme, peu  incitatif  pour les conseillers, bénévoles engagés et actifs. IIe) revendication forte de reconnaissance morale de ces citoyens impliqués, qui ont l’impression que leur rôle consultatif est plutôt galvaudé, la confiance en eux mal assise  et qu’ils ont plus donné que reçu. IIIe) questions posées ou promesses souvent lettres mortes, sans retour de l’administration  ou avec des réponses «  pas à la hauteur »; en réalité, un manque d’information pousse-t-il à des revendications dont la compétence n’est pas du ressort des services municipaux ?... Un progrès notable avec la mise en place de navettes. IVe) manque de consultation sur de grands dossiers – Halles ou Jardin Public-qui ferait de ces organes un gadget, dixit P. Morel ; hormis les frustrations, il faut rappeler à la décharge de la municipalité que ces projets sont affaires de techniciens. Il reste de l’ouvrage pour huiler la démocratie participative, où s’exerce la liberté d’expression : une meilleure communication ciblant les Conseils, une participation plus suivie des élus, une crédibilité renforcée en ces Conseillers, forces non de doléances mais de propositions, reflets des volontés des citoyens. Cette expérience doit se poursuivre, gommant peu à peu les erreurs de jeunesse ou de manque de maturité. Denise Servy. Maider Arosteguy, www.biarritz-demain.com

Groupe « union de la droite et du centre pour Biarritz » Patrick DESTIZON – Karine DUBOURG – Éric FOUCHER

La facture d’eau ne baissera pas !

L

ors du conseil municipal du 8 octobre, la majorité municipale a présenté le premier rapport d’activités concernant la nouvelle Délégation de Service Public (DSP) de la distribution de l’eau potable. En effet la majorité a reconduit l’an passé comme délégataire la Lyonnaise des eaux – Dumez alors que nous proposions d’opter plutôt pour la constitution d’une régie, non pas

34 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

municipale en raisons de coûts fixes qui risquaient d’être élevés pour une commune de 27 000 habitants mais intercommunale à l’échelle de l’agglomération, soit de 125 000 habitants environ. Or que constatons nous dans ce rapport ? Certes la Lyonnaise des Eaux, a fait des efforts importants pour conserver la DSP sur Biarritz. Par exemple pour une facture type de 120 mètres cubes, la location compteur passe de 9,54 € en 2009 à rien en 2010 et le prix de l’eau distribuée a baissé de – 20,1 % pour les 72 premiers mètres cubes et de – 37 % pour les volumes compris entre 72 et 120 mètres cubes. Cela laisse d’ailleurs penser que le délégataire a largement bénéficié d’une rente de situation ces dernières années. Mais pendant ce temps, la part de la Ville de Biarritz dans la distribution de l’eau s’envole de + 140 % et celle du Syndicat Mixte de l’Usine de la Nive (SMUN) de + 9,8 %. Les tarifications de l’Agence Adour Garonne augmentent de leur coté de + 6,1 % pour ce qui est de la préservation des ressources, de + 12,3 % pour ce qui est de la modernisation des réseaux de collecte et de + 14,4 % pour ce qui concerne la pollution domestique.. Même pour la collecte des eaux usées, le prix de l’assainissement augmente de + 2,9 % seulement pour la part de la Lyonnaise des Eaux et de + 6,3 % pour celle de la communauté d’agglomération. Ainsi l’effort substantiel qu’a réalisé la Lyonnaise des Eaux dans le cadre de son nouveau contrat de DSP a été confisqué par les acteurs publics, comme la ville ou la communauté d’agglomération, et parapublics, comme le SMUN et l’agence Adour Garonne. Ainsi à l’arrivée le consommateur va voir passer sa facture type de 378,04 € pour 120 mètres cubes consommés en 2009 à 377,70 € en 2010. Soit une baisse insignifiante ! Les grandes déclarations de l’an passé de la majorité municipale déclarant que le prix de l’eau au robinet baisserait grâce aux remarquables talents de négociateur de son maire et de ses adjoints étaient une fois de plus une propagande sans fondements. La meilleure solution était bien celle que notre groupe proposait  : la création d’une régie intercommunale de distribution de l’eau potable. Pour cela il suffisait de transférer à la communauté d’agglomération la compétence correspondante et d’étendre le périmètre de la régie municipale de Bayonne (où l’eau est bien moins chère qu’à Biarritz) à ses deux voisines, Anglet et Biarritz, qui renégociaient ensemble leur DSP de distribution de l’eau potable au 31/12/2009. Une belle occasion ratée ! Bref la montagne a accouché d’une souris et c’est le consommateur biarrot qui paiera le manque de vision et de réalisme économique de la majorité municipale ! Patrick Destizon www.udecbiarritz.fr - udecbiarritz@hotmail.fr Permanences sur RDV : samedi matin de 10 heures à 12 heures.

Groupe « Rassemblement pour le Renouveau de Biarritz »

Joyeux Noël Décembre a toujours quelque chose de particulier. Ce sont les premiers frimas et les journées sont courtes. Dans les lumières de Noël, après les derniers achats, beaucoup se préparent à


fêter la nativité dans la chaleur du foyer familial. Ceux qui ont une famille vont vivre ce moment dans la joie, surtout s’il y a de jeunes enfants. Par contre, pour ceux qui sont dans la solitude, le moment est difficile. Dans cette période les gestes d’amitié ont une grande importance. Une main tendue, un repas partagé, une attention, ces choses simples donnent du bonheur à ceux qui n’osent rien demander. Noël, c’est l’occasion de remercier tous ces bénévoles qui font du bien autour d’eux. Je pense à ceux qui s’occupent des plus faibles, des personnes âgées, des malades, des familles dans le besoin, à ceux qui se consacrent à l’éducation des jeunes, aux sports, à ceux qui s’investissent dans leurs quartiers, à tous les Biarrots qui œuvrent pour le bien-être général. Joyeux Noël à tous ! J.-B. Saint-Cricq www.jbsaint-criq.fr

Groupe « Biarritz À cŒur Élus de la gauche unie »

La danseuse du sénateur maire de Biarritz

E

n ce mois de novembre habituellement triste, tel n’est pas le cas à Biarritz pour certains. Pour la onzième année, Didier BOROTRA tient son FORO. D’où champagne, petit-four et logement à l’Hôtel du Palais pour des privilégiés, environ 600 personnes, parmi lesquels un Secrétaire d’État et quelques ex-responsables d’Amérique Latine comme chaque année. Cela coûte suivant notre maire 700 000 euros, à voir ! Pas sûr que les habitants de Pétricot apprécient. Avoir des relations avec l’Amérique Latine, continent pauvre, serait une bonne chose, si cela produisait véritablement des échanges culturelles, commerciales et économiques. Mais comment une ville de 27 000 habitants comme la nôtre, peut créer seule, la dynamique entre les continents d’Amérique Latine et l’Europe ? Comme je l’ai déjà dit en conseil municipal, je pense que notre maire devrait transférer cette collaboration sur notre Ministère des Affaires Étrangères pour une gestion européenne. Pour autant, Didier BOROTRA, pour avoir créé cette coopération n’en serait que plus méritant. Galéry Gourret-Houssein Conseiller municipal PS courriel : galery.gourret@wanadoo.fr blog : www.biarritzacoeur.com

Groupe « Front de Gauche »

L’électricité un bien public, pas une marchandise.

D

éputés, Sénateurs ont voté en première lecture la loi NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité). Fruit du Traité de Lisbonne cette réforme constitue une ultime étape dans le processus de libéralisation dont il est porteur vis-à-vis de l’ensemble des Services Publics. C’est l’ouverture totale à la concur-

rence pour les entreprises et un cadre directif pour l’évolution des tarifs réglementés des particuliers. Afin de permettre aux grands groupes privés d’accéder au marché de l’énergie cette loi contraindrait EDF à céder 25 % de sa production d’origine nucléaire. Ce projet de loi remettrait gravement en cause tout effort en termes de développement durable, s’agissant notamment de la réduction de la consommation et de la facture d’énergie au niveau des équipements et de l’éclairage public des communes. Il en résultera aussi un accroissement de la précarité énergétique de nombreuses familles. Exigeons le retrait de cette loi. Bernard Ithurbide sylberithur@yahoo.fr PCF 64

Groupe « elkartu – Biarritz citoyen solidaire »

Ils nous gouvernent Novembre, les feuilles des arbres tombent. Celles des impôts aussi. Prenons un foyer fiscal ayant toutes les caractéristiques constantes et donc comparables d’une année à l’autre sur la période 20062010. La part communale de la taxe d’habitation aura augmenté annuellement de 3 %. Idem pour la part du département même si celle-ci descend à 1 % en cette veille d’élections cantonales si importantes pour la droite locale… Pour la taxe d’équipement, certes minime en valeur sur notre feuille d’impôts, c’est une augmentation de 150  % ! Entre  2006 et  2014, nos impôts locaux auront augmenté de 30 %. En 2009 le revenu disponible moyen des ménages n’a lui augmenté que de 1 %. Et pourtant l’augmentation des prix à la consommation sera supérieure à 1,8 % en 2010. On annonce aussi une augmentation du prix de l’électricité de 6 %, une augmentation des cotisations sociales salariales comme l’assurance chômage devenue “indispensable” pour sauvegarder nos régimes sociaux. La majorité municipale, labellisée U.M.P, agit, à la demande de M. Borotra, comme le gouvernement. Elle dénonce les financiers responsables de la crise dans ses éditoriaux municipaux, mais ne s’en prend qu’aux salariés et retraités pour en solder les effets. Elle organise la récession sociale qu’elle qualifie d’inévitable. Pendant ce temps, dans le petit monde de ceux qui nous gouvernent comme par exemple chez Hermès où Mme Woerth vient d’être nommée, les rémunérations au conseil de surveillance passent de 282 000 € en juin 2009 à 400 000 € en juin 2010. Soit une augmentation de 41 % ! Et son ex-ministre de mari qui, la main sur le cœur et la larme à l’œil, nous assure que c’est pour notre bien que l’on prolonge le temps de travail de 2 ans et plus… C’est cette politique là qui grossit le mécontentement et la colère sur fond d’injustice et de mépris. C’est de voir Mrs Borotra-Brisson et leur comptable Lafitte ne tenir aucun compte des critiques soulevées par leurs investissements de 60 millions € pour la cité du surf, de la braderie de la Sogicoba, ou des cadeaux répétés à Vinci. Ils décident, les salariés payent. Régine Daguerre & Peio Claverie elkartu@hotmail.fr http://biarritz.citoyen.solidaire.over-blog.com DECEMBRE 2010 N°202 | BIARRITZ magazine 35


BIENVENUE À…

le carnet Hommage à…

Michel Perez

Arthur Micout né le 3 octobre…

Avec Michel Perez, c’est un fidèle du BO qui a disparu. Michel Perez avait joué dans l’équipe de rugby de Biarritz dans les années 70 et 80. Sélectionné à deux reprises en équipe de France B, il était un excellent marqueur, dans une équipe qui comptait aussi Serge Blanco, Jean Martin Etchenique et Roger Aguerre. Ensuite, c’est auprès des cadets du club que Michel Perez s’est investi, comme entraîneur puis dirigeant. Il est décédé début novembre à l’âge de 57 ans. À sa famille, à ses amis, à la grande famille du BOPB, Biarritz Magazine présente ses condoléances. … Louis Sabanowski-Flan, né 15 octobre

NAISSANCES

Le magazine municipal est distribué gratuitement à travers Biarritz. Les personnes qui le désirent peuvent souscrire un abonnement à l’aide de ce coupon. Nom …................................................. Prénom …............................................. Adresse ......................................................... ...................................................................... Code postal …......... Ville …............................ Souscrit un abonnement d’un an (11 numéros) pour la somme de 17 €. Ci-joint :  chèque bancaire (à l’ordre du Trésor Public)  réabonnement Biarritz magazine Service information-communication Tél. 05 59 41 54 34 E-mail : biarritz.magazine@biarritz.fr Hôtel de Ville BP 58 64202 Biarritz cedex

36 BIARRITZ magazine | DECEMBRE 2010 N°202

MARIAGES

OCTOBRE Nicolas MANOURY et Marie-Christine BESSE ■ Clément BELOQUI et Maria RABIN ■ Franck NOUGUE DEBAT et Marie LAUGA NOVEMBRE Clément ROBIN et Julie GIGLIO ■ Benoît GANTIER et Nathalie LAPIOS ■

DÉCÈS

SEPTEMBRE Anita MARTINEZ MARTINEZ (1931) OCTOBRE Berthe CHARLOT (1921) ■ Marie DUBROCA (1922) ■ Marthe DUBARRY (1904) ■ Andrée BALLOT (1928) ■ Anaïs PATUREAU (1930) ■ Marie IBAR (1927) ■ Louis URRUTY (1922) ■ Federico URMAN Y ANDIA (1931) ■ Germaine LONG (1923) ■ Isidoro DEL ARCO RIOS (1936) ■ Yvonne HONDELATTE (1925) ■ Lucienne BÉNICY (1946) ■ Bernardin RODRIGUES de SOUZA MEIRELES (1929) ■ Jean GOMIS (1930) NOVEMBRE Nicolle DUSSARRAT (1923) ■ Raymonde HIBERT (1932) ■ Paulette CHASSEUX (1919) ■ Odette FABRE (1923) ■ My Ha TIPHAINE (1948) ■ Blanca-Flor PRETO (1933) ■ Juliette DIRIBARNE (1925) ■ Lucien COMPAGNON (1912) ■ Bernard MARÉCHAL (1924) ■ Jeanne-Marie PETRIARTE (1924) ■

Photos : © Atomic photo, Bernard photo, DR

Pour s’abonner

SEPTEMBRE Rafael ESTRADE OCTOBRE Maylee FRICAN ■ Arthur MICHAUD ■ Charles COMBES de WARGNY ■ Gaston O’BRIEN ■ Capucine O’BRIEN ■ Léon QUÉROL FALAISE ■ Santiago MOYANO VIVANCO ■ Patllari COSTE ■ Estéban RICHARD ■ Majo JIMENEZ ■ Sarah AMBIANA COSTEDOAT ■ Ambre BOUTIER -- DURANTE ■ Victoria BLANC ■ Gaspard PRUVOST ■ Livia DE ARAUJO NEVES LIMA ■ Hugo GONZALEZ ■ Martin HEITZ ■ Manon MICHELIN -- GARDEIL ■ Mathias SCHWESSINGER ■



BIarritz Magazine du mois de décembre 10