Issuu on Google+

BIARRITZ magazine N° 219 JUIN tLPEKAINA

L’ACTUALITÉ LES OCÉANES, PRÉLUDE À L’ÉTÉ LA VILLE TOIT ET PARTAGE

LE DOSSIER / behakoa

LA CULTURE ATTITUDE


sommaire

2 LA TRIBUNE Médias et politique 4 LE ZAPPING

L’ACTUALITÉ

6 Les Océanes, prélude à l’été 7 Biarritz fête l’Océan

LE DOSSIER

6

10 La culture attitude 16 Hurbiltasunaren kultura

LA VILLE

20 Vie quotidienne Toit et partage 21 La surveillance des plages 24 Rencontres Aingirak Euskadi Smile

20

25 Mémoire La passerelle du Rocher de la Vierge

L’AGENDA

26 Les rendez-vous de l’Atabal ; Au Royal, en juin ; International skateboard film festival

BIARRITZ magazine N° 219 JUIN tLPEKAINA

L’ACTUALITÉ LES OCÉANES, PRÉLUDE À L’ÉTÉ LA VILLE TOIT ET PARTAGE

LE DOSSIER / behakoa

LA CULTURE ATTITUDE

COURRIER Juin 2012 | n° 219 Directeur de la publication Michel Veunac Directrice de la communication Claire Ripert Rédactrice en chef Anne-Marie Galé Secrétaire de rédaction Aude Lagrabette Participation rédactionnelle : A. Lagrabette, D. Yustède, A. Rode, D. Saint-Martin Behakoa Eneko Gorri Maquette et Photogravure Vincent Ahetz-Etcheber Impression : Imprim'33 - www.imprim33.com Z.A. du Haut-Vigneau - Rue de la Source 33170 Gradignan ISSN : 0998-0687 Couverture : Fotolia

Merci de nous contacter : service Communication Hôtel de Ville 64200 Biarritz Tél. 05 59 41 54 34 Fax. 05 59 41 59 61 biarritz.magazine@biarritz.fr

www.biarritz.fr

30 L’agenda des associations ; B.O. natation ; la Banque alimentaire recrute 32 LA VIE DES CONSEILS DE QUARTIER 33 L’EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES 36 LE CARNET

La Mairie de Biarritz agit pour la gestion durable des forêts : ce papier est fabriqué à partir de fibres de bois certifiées en provenance de forêts gérées selon les principes de développement durable. JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 1

Photos : © K. Métallier ; O. Houeix ; N. Mollo

10

26

LA VIE ASSOCIATIVE


la tribune MÉDIAS ET POLITIQUE

L

a campagne présidentielle vient de s’achever. Il était temps. Elle a été longue et tendue. Mais contrairement à ce qu’ont dit certains commentateurs et acteurs de la vie publique, je l’ai trouvée fort intéressante, dense, réactive : elle a permis des débats sérieux sur beaucoup des grands problèmes de la France d’aujourd’hui, économiques, financiers, sociaux, sociétaux et sur certains enjeux de l’Europe de demain, principalement de financement, de défense de l’Euro et de gouvernance. On doit cette qualité du débat au talent des candidats, à la clarté de leur ligne politique, mais aussi à l’attente, à l’intérêt, à la pression des citoyens.

© Deepix

*** Les excès des médias dans cette campagne, me semblent toutefois mériter une particulière réflexion, par les conséquences qui en résultent pour la démocratie elle-même et sur la relation des hommes politiques avec leurs électeurs. Les médias ont une responsabilité dans la violence de l’afPeut-on espérer que frontement entre les candidats. Je sais bien que cette violence les hommes politiques est niée par certains, mais c’est le poids des mots, se libèreront de cette oublier des petites phrases, amplidéformés par les titres tutelle de la fiés, des journaux ou les images à communication, la télévision. Dans le feu des joutes oratoires et dans l’amdestinée à façonner biance électrisée des meetings – impressionnants par prioritairement leur partisans leur taille – sont lancées des des accusations, des image, au détriment attaques, injures, qui sont reproduites en de la cohérence boucle et qui suscitent naturellement réponse et surenchère. de leur pensée ? Il en a toujours été ainsi m’objectera-t-on. Peut-être, mais une longue expérience politique me conduit à considérer que la récente élection a atteint, de ce point de vue, un sommet. Question de personnalité, de tempérament des candidats ? Peut-être pour partie, mais de toute évidence pas seulement. L’action des médias à la recherche du spectaculaire, de ce qui fait mouche, de ce qui crée l’audience, sécrète – plus que jamais – cette virulence des

2 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219

échanges où les plus modérés, les plus sages ont du mal à trouver leur place. Bien-sûr, il s’agit d’abord de la télévision qui a relayé dans l’instant, avec une incroyable efficacité, tous les meetings, tous les discours, toutes les polémiques et promu avec délectation les piques les plus aigües. Sans jamais mettre en évidence les conditions dans lesquelles elles ont été lancées, ce qui permettrait de les relativiser. Les télés d’information ont été, à ce petit jeu qui accroît leur audience, les plus « performantes ». C’est le règne de la réplique courte qui caricature, ce sont les échanges virtuels entre candidats, c’est la répétition des désinformations systématiques qui finissent par devenir des vérités acquises. *** Il y a ensuite, dans la presse écrite, parlée et télévisée, l’intervention des experts, économistes, politologues, sondeurs. Ils savent tout, ils expliquent tout, ils prévoient tout. Cela est souvent passionnant, car les points de vue les plus divergents s’expriment, avec assurance, passion, sinon outrecuidance. On peut s’y laisser prendre à condition d’oublier que les experts en question n’ont rien prévu des crises économique, financière, sociale et que la gouvernance des États, comme celle des collectivités locales d’ailleurs, met en cause des Hommes et non simplement des systèmes. D’une part, le comportement des individus comme citoyen, consommateur, entrepreneur est un paramètre fondamental de la conjoncture, difficile à quantifier. D’autre part, la grande fluidité de leur engagement politique rend toute prévision incertaine. Ce qui semblerait appeler la prudence pourtant peu pratiquée dans les médias. Ces mêmes experts n’ont pas pronostiqué les émergences de candidats nouveaux, la descente de candidats anciens, en fonction des mouvements en profondeur qui agitent le pays. Ils ont simplement accompagné des centaines de sondages qui font tous les matins ou presque l’information, avec – il faut le reconnaître – une assez juste mesure. La campagne électorale devient alors l’évaluation quotidienne de la cote des candidats et l’adaptation de ceux-ci pour redresser au mieux leur courbe. *** Autre fait nouveau, le développement d’une presse d’investigation qui traque les affaires, où se mêlent l’argent et la politique. Cette presse est courante dans beaucoup d’autres démocraties, notamment les États-Unis et la Grande-Bretagne, elle a pris


*** Dernier point, plus mystérieux pour les gens de ma génération, celui des réseaux sociaux et Internet qui répercutent la réaction personnelle des internautes, ce qui est en soi très intéressant et constitue un facteur objectif de démocratie participative. Mais ils sont aussi un véhicule puissant de communication colportant les pires inexactitudes, sinon des mensonges éhontés qui sont avalés comme autant de vérités par des lecteurs-acteurs, non préparés à apprécier la réalité des faits. Je comprends bien qu’il faut faire avec tout cela et que chercher à contrôler cette évolution foisonnante de l’information est impossible, sinon dangereuse, au nom du droit légitime de chacun à savoir, de la liberté d’expression individuelle. Il n’empêche qu’on peut avoir le droit de souhaiter, pour les journalistes, le retour à une éthique fondée sur la recherche de l’objectivité et de la vérité et sur le respect d’auditeurs et de lecteurs, traités comme des adultes capables de juger par eux-mêmes. Il me semble que dans notre pays beaucoup est à faire de ce point de vue. Notre presse – sous toutes ses formes – est pluraliste ce qui est une qualité considérable. Mais beaucoup de journalistes ont trop souvent, à droite comme à gauche, un comportement de militants, de partisans. Cela est triste et dommage parce que la liberté de la presse a été construite sur la liberté du journaliste, sur son intégrité intellectuelle, sa rigueur professionnelle, son indépendance. Le mélange de l’argent et des affaires, avec la politique et le pouvoir, se traduit inéluctablement au niveau de la presse par une confusion insupportable. Beaucoup de petits candidats ont dénoncé ce mélange des genres qui touche aussi les sondeurs, plus ou moins aux mains de leurs clients. Il y a réellement menace pour la loyauté, l’équilibre du combat électoral, même si on ne peut négliger la responsabilité propre des candidats eux-mêmes, souvent complices de ces dérives. *** L’évolution vers des médias d’opinion, liés à des intérêts économiques et financiers justifie plus que jamais l’existence d’un secteur public objectif, totalement indépendant des pouvoirs quels qu’ils soient. Cela exige en particulier des nominations de Présidents et Dirigeants des télévisions publiques, par des Comités neutres politique-

ment et strictement professionnels, sur la base de principes moraux et éthiques incontestables. La loi sur la gouvernance des médias publics, que j’avais d’ailleurs refusé de voter en son temps, devra impérativement être modifiée rapidement en ce sens. L’honnêteté m’oblige à dire que cette critique ne touche pas vraiment la presse régionale, beaucoup plus proche de la réalité de terrain et qui est soumise en permanence au jugement et à la réaction de ses lec- Les experts, teurs, à travers leur vie et leurs expériences quotidiennes. La économistes, neutralité de l’information, la mesure, sont la loi de ces jour- politologues, sondeurs, naux locaux destinés au plus grand nombre, sans distinction savent tout, expliquent d’opinion. Le problème pour tout, prévoient tout. eux n’est pas affaire d’équilibre ou d’honnêteté, il est celui du contrôle de l’exactitude de l’information, c’est-à-dire la nécessité de la réflexion et du temps indispensable pour mieux approcher la vérité. Il y faudrait une solide formation des journalistes et des moyens logistiques suffisants, ce qui n’est hélas pas toujours le cas.

une dimension particulièrement importante en France, pendant la période électorale. Les enquêtes en question, qualifiées de « boules puantes » par les accusés, touchent au financement des campagnes politiques, des partis, mêlent trop souvent révélations concrètes, enquêtes judiciaires incomplètes, procédures secrètes en cours, suspicions non prouvées, qui justifient des doutes sur la réalité des faits et hélas quelquefois sur le fonctionnement de la justice elle-même. Tout cela n’est ni honnête, ni respectueux des citoyens, même si ceux-ci se précipitent avec envie sur de telles informations.

*** Pour les hommes publics, ces interrogations pèsent lourd dans l’exercice de leur responsabilité car elles mettent en cause leur relation à l’opinion et donc le jugement de celle-ci sur les élus. Nous sommes là au cœur d’un bon fonctionnement de la démocratie et d’un échange apaisé Élus-citoyens. Critiquer est une chose facile, polémiquer ou mettre en cause l’honnêteté, la compétence des responsables aussi. Créer un consensus pour agir est d’une autre difficulté. Et pourtant, là se trouve la clé de la réussite de tout projet ambitieux. Il est coutume de dire que le monde actuel est devenu celui de la communication. C’est vrai, les « conseillers » sont présents partout. En politique, ils se substituent aux Elus responsables, participent à la définition des stratégies, suivent et corrigent leur mise en œuvre, parlent au nom de leur patron. La dernière campagne électorale en a été une illustration assez étonnante. Les Ministres, par exemple, y avaient peu de place au profit du cercle rapproché du Président candidat. Les conseillers ont eu plus de poids que les acteurs responsables. C’est surprenant. Peut-on espérer qu’un jour les hommes politiques se libèreront de cette tutelle de la communication, destinée à façonner prioritairement leur image, au détriment de la cohérence de leur pensée, qu’ils chercheront d’abord à être eux-mêmes et que les journalistes se comporteront comme des observateurs destinés à éclairer et non à influencer, en toute honnêteté intellectuelle ? A chacun sa place. Le défi est complexe. J’ai une certitude : la réponse ne passera pas exclusivement par de nouvelles lois, elle passera aussi et surtout par un plus grand sens des devoirs de chacun et par une éthique partagée. Didier Borotra, Maire de Biarritz JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 3


le zapping

1

1

2

4

3

5

1 - Petit-déjeuner des chefs au Bar du Marché. L’émission 13 h avec vous s’est invitée aux Halles de Biarritz dans le cadre d’une série sur les marchés du Sud-Ouest. © Isabelle Palé t 2 - « A' men donné, il faut savoir raccrocher les crampons… ». Les adieux de Sylvain Marconnet au public d’Aguilera. À 36 ans le pilier biarrot et ancien international, prend une retraite bien méritée. © Photo Bernard t 3 - Les fêtes de Bibi : buvettes, repas traditionnels, danses, course à la nage et magnifique danborrada des enfants. © Laurent Garcia t 4 - Projection en avant-première du documentaire Les enfants terribles du cinéma, réalisé par Ezéquiel Fernandez sur le Festival du film 4 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219


6

7

7

2

7 7

maudit en présence de Didier Borotra, maire de Biarritz, du réalisateur Édouard Molinaro, Jean Dupont Président du Festival Biarritz Amérique Latine et Jean Douchet historien du cinéma © Isabelle Palé t 5 - Quelques 700 participants se sont affrontés lors des épreuves sportives des JO des Nations Unies. © Laurent Garcia t 6 - Un millier de personnes se sont pressées à La journée des enfants au lac Marion : une première édition réussie qui a séduit autant les enfants que leurs parents. © Jean-Daniel Chopin t 7 - Le Far de Biarritz des milliers de personnes à la rencontre du spectacle vivant © Nicolas Mollo ; Laurent Garcia ; Jean-Philippe Brunet JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 5


l’actualité

LES OCÉANES, PRÉLUDE À L'ÉTÉ Du 13 au 24 juin, les Océanes inaugurent la saison estivale, mêlant concerts, expositions, spectacles et célèbres casetas. 11 jours durant lesquels, artistes, musiciens, sportifs fêtent avec le public, le retour de l’été.

À ne pas manquer Les Casetas, où l’on déguste chaque soir tapas et autres bocadillos les pieds dans l’eau à la Côte des basques. Le 17 juin, un gala de force basque. Le 21 juin, la Fête de la Musique avec en tête d’affiche Queen of Diamonds, The Waxmen Projects sur le parvis sud du Casino. Le 22 juin, le traditionnel Trans’ danse au Port des Pêcheurs, de 21 h à 23 h. Le 23 juin, de 10 h à 19 h, Les Toiles de mer s’exposent dans les jardins de la Grande

Plage ; un concours gastronomique des associations au Port des Pêcheurs, de 9 h à 12 h 30 mais aussi du théâtre au Parc Mazon à 21 h 30 avec la compagnie du Rideau rouge et ses Guides baigneurs ; une soirée DJ Beach Musik au Port-Vieux, de 21 h 30 à minuit. Le 24 juin, sur la place Sainte-Eugénie, des mutxikos de 12 h à 13 h et pour clôturer ces journées de fêtes, un bal populaire de 18 h à 23 h. Tout le programme sur biarritz.fr 6 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219


BIARRITZ FÊTE L’OCÉAN

Au programme

Biarritz qui s’investit dans la sauvegarde de l’OcÊan, fête du 8 au 10 juin l’ocÊan et le premier anniversaire de la CitÊ de l’OcÊan. À cette occasion, L’OdyssÊe du Flocon à la Vague fait escale à Biarritz et convie – sous l’Êgide des parrains Bixente Lizarazu et Mathieu CrÊpel (double Champion du Monde snowboard) – les collÊgiens, sportifs de haut niveau, ONG autour du littoral biarrot.

Le 8 juin, JournÊe mondiale de l’OcÊan, est consacrÊ aux enfants avec des activitÊs nautiques et pÊdagogiques encadrÊes par des sportifs et associations. Le 9 juin, les grands sportifs de toutes disciplines s’affrontent lors d’Êpreuves de connaissance et de dÊfis : course par Êquipe le long du littoral (tyrolienne, escalade, apnÊe, pirogue, surf, etc.) du Port Vieux à la CitÊ de l’OcÊan. Le public est invitÊ à venir les soutenir et les aider dans les �QSFVWFT �EVDBUJWFT RVJ[[ H�BOU  4FSPOU QS�TFOUT  t #JYFOUF -J[BSB[V GPPUCBMM  t :BOOJDL #FTUBWFO WPJMF  t 5POZ &TUBOHVFU DBOPÑ  t 8JMGSJE 'PSHVFT DBOPÑ  t -VD "MQIBOE DPVSTF BVUPNPCJMF t-FF"OO$VSSFO TVSG t3BQIBFM*CBOF[ SVHCZ 

Programme complet sur www.dufloconalavague.org/biarritz

FESTIV’EAU

LA CITÉ DE L’OCÉAN EXPOSE LE BATEAU DE MAUD FONTENOY !

tjRaconte-moi l’ocÊanx"VEJUPSJVN ËQBSUJSEF 17h). Catherine Chabaud, Yannick Bestaven, AurÊlien Ducroz, Maud Fontenoy, Françoise Latour‌ *MTTPOUOBWJHBUFVST FYQMPSBUFVST TQPSUJGTEFIBVU niveau, et viennent vous raconter l’ocÊan avec leurs films, leurs souvenirs, leurs messages.

Du 30 mai au 14 juin, le bateau à rames de Maud Fontenoy fait escale à la CitÊ de l’OcÊan de Biarritz dans le cadre de l’exposition À contre-courant pour la planète. Face à l’OcÊan et à la plage de la Milady, il est le tÊmoin d’une traversÊe Êpique hors du commun ! Rangements, rÊchaud, couchette, panneaux solaires, compartiments à provisions‌ le tout dans un mouchoir de poche ! Une bonne façon de se rendre compte de l’ampleur de l’exploit sportif de Maud, la marraine de la CitÊ de l’OcÊan !

t Village des Initiatives Responsables : ateliers, expositions, jeux, quiz, dÊmonstrations‌ Tout sur les actions et la sensibilisation sur la thÊmatique j M&BV  CJFO DPNNVO EF MIVNBOJU� x 3�TFSW� aux scolaires le 8 juin jusqu’à 16h, est ouvert au public du vendredi 17h30 au samedi 20h. tVidÊ’O en plein air. Humour, images chocs, poÊsie, l’OdyssÊe a sÊlectionnÊ les meilleurs courts-mÊtrages dÊdiÊs à la protection de l’eau, de l’ocÊan. Écran gÊant dans les jardins de la CitÊ de l’OcÊan. Jardins de la CitÊ de l’ocÊan - EntrÊe libre.

L’Enfant et l’OcÊan t%FIËI MFTFOGBOUTEF$.EFT�DPMFT EF #JBSSJU[ RVJ TVJWFOU MF QSPKFU �EVDBUJG EF sensibilisation à l’ocÊan L’Enfant et l’OcÊan endossent le rôle de sauveteurs, sur la plage de MB.JMBEZ*MTUJFOOFOUMFQPTUFEFTFDPVSTFUTF mettent en situation. JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 7


FESTIVAL BIARRITZ AMÉRIQUE LATINE %VBVTFQUFNCSF TFE�SPVMFMF'FTUJWBM #JBSSJU["N�SJRVFMBUJOF Non sans rappeler avec humour la sinistre prÊdiction des Mayas annonçant la fin du monde pour cette annÊe - le festival peut faire valoir une QSPHSBNNBUJPOUSÒTSJDIF FUQBSUJDVMJÒSFNFOU intÊressante fortement liÊe BV'FTUJWBMEF$BOOFTRVJ vient de mettre à l’honneur le cinÊma latino-amÊricain. %FRVPJPVCMJFSMB prÊdiction Maya pendant quelques jours et se plonger dans la passionnante culture latino-amÊricaine Ë#JBSSJU[

OPEN GDF SUEZ DE BIARRITZ

PARTIR‌

$FTU MF NPNFOU EF TFOWPMFS %V QSJOUFNQT Ë MB üO EF M�U�  MB�SPQPSU EF #JBSSJU["OHMFU#BZPOOF DPNQMÒUF TPO PGGSF EF WPMT JOU�SJFVSTFUFVSPQ�FOT-BDPNQBHOJF"JS'SBODFWJFOUEFMBODFS une nouvelle ligne vers Strasbourg, alors que Lille et Nantes sont E�TPSNBJTEFTTFSWJFTQBS7PMPUFB8FFLFOETPVQFUJUFTWBDBODFT dans les capitales françaises ou europÊennes, le choix est variÊ au E�QBSU EF #JBSSJU[  1BSJT  .BSTFJMMF  -ZPO  /JDF  /BOUFT  -JMMF FU 4USBTCPVSH &O &VSPQF  (FOÒWF  4UPDLIPMN  #SVYFMMFT  -POESFT  %VCMJO 3PUUFSEBNFU.BODIFTUFS"VUBOUEFWPMTEFTTFSWJTQBS"JS 'SBODF 3ZBOBJS &BTZ+FU 5SBOTBWJB %BSXJOFU7PMPUFB biarritz.aeroport.fr

Maintenus en Top 14 et la Amlin Cup en poche, les Biarrots partent en vacances l’esprit tranquille. La saison se termine mieux qu’elle n’a commencÊ avec un titre - le cinquième titre en douze ans - et l’assurance de disputer une 13e H Cup. CôtÊ championnat, les rouge et blanc, longtemps menacÊs de relÊgation, terminent à une honorable neuvième place. Gageons que l’Êquipe retiendra les enseignements de cette saison dÊlicate pour aborder le prochain exercice dans des conditions optimales. RassurÊ, son directeur sportif, Patrice Lagisquet peut se tourner sereinement vers de nouveaux horizons, ceux du XV de France.

Du 7 au 14 juillet, se dÊroulera la 10e Êdition de l’Open GDF Suez de Biarritz au parc des Sports d’Aguilera. DotÊe de 100 000 $, cette Êpreuve s’inscrit dans le calendrier international et compte pour le classement mondial WTA. Une semaine de tennis de haut niveau pour dÊcouvrir les futures championnes, avec la participation des deux dernières gagnantes qui ont intÊgrÊ le Top 50 mondial : l’Allemande Julia Goerges (n° 20) et la Française Pauline Parmentier (n° 50). L’entrÊe au parc des sports est libre pour la durÊe de toute l’Êpreuve. Le tournoi bÊnÊficiera d’une heure de retransmission sur Sport+. www.tournoi.fft.fr/openbogdfsuez JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 9

Photos : Š N. Mollo ; I. PalÊ ; H. Antoine : Photo Bernard ; DR

Brève de mag >>>> BO le retour


le dossier LA CULTURE ATTITUDE Ici ou ailleurs, la crise ne freine nullement l’appétit du public pour les sorties culturelles. Bien au contraire, au regard des statistiques. Sur fond de baisse du pouvoir d’achat, comment et pourquoi consomme-t-on autant de spectacles, pièces de théâtre, concerts, festivals, films ? Phénomène sociologique ou simple réaction face à la morosité ? Focus sur la culture attitude.

S

i l’on se réfère aux derniers chiffres édités par le ministère de la Culture et de la Communication, la culture se porte bien dans notre pays. Les salles de théâtre et les scènes nationales font le plein. Les concerts payants ont ces deux dernières années, gagné plus d’un million de spectateurs. L’industrie du film demeure florissante. Le livre tire très bien son épingle du jeu avec un marché en hausse et une bonne fréquentation des médiathèques. Les statistiques démontrent aussi que les musées et les expositions attirent les foules. Ainsi, malgré une conjoncture économique difficile, le public répond présent. Un paradoxe quand l’on sait que les Français consacrent moins d’argent pour leurs sorties culturelles. 10 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219


“La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers” André Malraux

PLUS DE SORTIES, MOINS DE DÉPENSES… Si les dépenses inhérentes aux spectacles, cinéma, visites d’expositions, etc. diminuent, alors que les appétences culturelles augmentent, c’est tout simplement qu’il existe une culture abordable et donc accessible au plus grand nombre. Celle proposée notamment par les pouvoirs publics, collectivités locales et territoriales. Biarritz, à la faveur des actions menées par les Affaires culturelles, Biarritz Culture, Biarritz Événement, son centre chorégraphique national, sa salle de musiques actuelles et des aides accordées aux associations, pourvoit à la diffusion d’une large gamme de produits culturels de grande qualité. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Les consommateurs, de 7 à 77 ans, se retrouvent autour de spectacles variés de danse, théâtre, opéras, scènes de rue, concerts classiques et rock, fêtes traditionnelles de quartiers, festivals. La liste est loin d’être exhaustive…

PÉDAGOGIE CULTURELLE En 2011, 22 000 personnes ont admiré les grandes expositions organisées par la Ville avec un record pour la rétrospective consacrée à Paul Delvaux. À noter aussi, une très bonne fréquentation - avec plus de 3 000 visites - pour l’exposition de printemps à la crypte Sainte-Eugénie, consacrée aux Khatchkars, croix de pierre arméniennes. Des chiffres excellents si l’on rajoute les 21 800 spectateurs qui ont suivi la saison 2011/2012 des retransmissions en direct du Métropolitan Opera de New York. De quoi réjouir Marie Contraires, adjointe en charge des Affaires culturelles, qui estime que c’est une chance pour les Biarrots et autres visiteurs de bénéficier de manifestations de qualité aussi éclectiques qu’abordables. Constat similaire pour Jakes Abeberry, conseiller municipal et président de Biarritz Culture, qui rappelle qu’en 2011, 22 155 spectateurs ont suivi l’ensemble des événements organisés par Biarritz Culture dont le mérite est d’avoir ancré la danse à Biarritz. Le festival le Temps d’Aimer a façonné un public averti qui n’existait pas et a conduit à la création par le ministère de la Culture, du Centre national chorégraphique, Malandain Ballet Biarritz. Festivals pérennes, programmation de compagnies de renom et des meilleurs opéras, prix attractifs, la volonté de Biarritz est d’initier le public et de l’accompagner vers le meilleur de la culture. Une quête récurrente confortée par le travail des associations et servie par autant de structures à la mesure des programmations.

LES OUTILS AU SERVICE DE LA CULTURE Les plus grands événements culturels ne sont rien sans équipements idoines. À Biarritz, la Gare du Midi, le Casino municipal, favorisent spectacles, pièces, opéras ; le Bellevue sert d’écrin aux plus grandes rétrospectives ; l’Atabal et la Halle d’Iraty accueillent les concerts et grandes scènes ; enfin, les places, parvis et promenoirs sont propices aux arts de la rue et à la danse. JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 11


le dossier

L

es orientations de la Ville accordent une place de choix au fait culturel. La crÊation et l’accueil d’ÊvÊnements rÊcurrents aussi variÊs que mÊtissÊs mettent à l’honneur tout au long de l’annÊe, la danse, la musique, le thÊâtre, le cinÊma, les beaux-arts, la photographie, etc. Outre le service des Affaires culturelles qui initie les grandes expositions, les retransmissions du Met et les JournÊes du patrimoine, les associations

“

paramunicipales Biarritz Culture et Biarritz ÉvÊnement sont aussi les chevilles ouvrières de manifestations souvent gratuites et dÊsormais très ancrÊes dans la citÊ. À chaque saison son ÊvÊnement. Les beaux jours arrivent et avec eux les OcÊanes, si la fin de l’ÊtÊ annonce les festivals de danse et latino, l’hiver sonne le temps des lumières et du Fipa‌ Et nombreuses sont les associations qui s’impliquent tous azimuts dans l’organisation de manifestations comptant dans la vie culturelle de Biarritz.

“

Biarritz VILLE MULTICULTURELLE

La culture est devenue une sorte de produit consommable par tous

QUESTIONS À‌ Marie Contraires, adjointe en charge des Affaires culturelles

Jakes Abeberry, conseiller municipal et prĂŠsident de Biarritz Culture

Un telle diversitÊ culturelle prÊsente-t-elle un atout pour sÊduire le public ? Ž #JBSSJU[  OPVT C�O�üDJPOT E�RVJQFments exceptionnels qui nous permettent d’organiser des spectacles grands publics avec des programmateurs privÊs comme Entracte organisation, du thÊâtre pointu avec les compagnies locales, NBJTBVTTJEFT�W�OFNFOUTEFUSÒTIBVU niveau : festival de danse, festival latino, toutes les expositions, les arts de la rue, MFT DPODFSUTy "WFD VOF UFMMF EJWFSTJU� culturelle, tout le monde y trouve son compte. Cette offre et la GS�RVFOUBUJPORVhFMMFH�OÒSF OPVTTJUVFOUBVOJWFBVEVOFWJMMFEF    NJMMF IBCJUBOUT -F QVCMJD WJFOU EF MPJO  EFT -BOEFT  de la Côte basque bien sÝr, et même 30 % de l’autre côtÊ de la GSPOUJÒSFy

La conjoncture actuelle gÊnère plus d'appÊtences culturelles, pourquoi ? *M Z B VO SFUPVSOFNFOU EFT NFOUBMJU�T "VUSFGPJT MBDVMUVSF�UBJUiun plus�, souvent rÊservÊe à ceux qui Êtaient cultivÊs, mais depuis une vingtaine d’annÊes, FMMF FTU EFWFOVF VOF TPSUF EF iproduit� consommable par tous. On ne s’en passe plus, elle s’inscrit dans le nÊcessaire, servant aussi à adoucir ces temps de difficultÊs. La frÊquentation des cinÊmas n’a jamais ÊtÊ aussi bonne. $PNNF Ë #JBSSJU[  MF TQFDUBDMF WJWBOU DPOOBÔU QBSUPVU VO HSBOE TVDDÒT-BDVMUVSFFTUEFWFOVFQMVTQPQVMBJSFFUQS�TFOUFEBOTMFT modes de vie. Comme si de nos jours, on avait besoin, sinon de s’Êtourdir, d’oublier un peu le quotidien, se sublimer à travers les autres‌ les artistes.

12 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219


Que fait-on ? OÙ VA-T-ON ?

L

’amateur d’expositions apprécie-t-il les facéties du FAR ? La festivalière du BIG s’étire-t-elle sur la gigabarre ? Les férus d’opéra sont-ils abonnés au festival d’Amérique latine ? Il faut croire que oui ! Filles ou garçons,

peu importe l’âge ou les origines sociales, se croisent au Temps d’Aimer, à la Danborrada de Bibi Beaurivage, aux concerts du Roxy ou du Big…

De 15 ans à 60 ans on se rend entre camarades de classe ou collègues… aux Océanes, au Festival Biarritz Amérique latine, à la Fête de la musique, aux fêtes de Bibi

De 1 à 85 ans un tour en famille… aux musées Asiatica ou historique de Biarritz, au festival Bi Harriz lau Xori, au Festival des arts de la rue, à la Gigabarre, aux mutxikos

De 15 ans à 50 ans la sortie entre potes… à l’Atabal, au Fipa, au concert du Roxy pro, au Royal

De 25 ans à 90 ans au théâtre ce soir… les opéras du MET, les spectacles Charles Baret, le Malandain Ballet Biarritz

JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 13


le dossier

Le mot des professionnels DE LA CULTURE Au service d’ÊvÊnements publics ou privÊs, les acteurs culturels de la ville partagent un même credo : sÊduire un large public.

SÊbastien Farran programmateur du Big fes tival "On rêve tous de Biarritz en ÊtÊ"... "QSÒT�EJUJPOT MFGFTUJWBMBQSPVW�RVhJMTBWBJU rÊunir tous les publics de la rÊgion du Sud-Ouest FUUSBOTGSPOUBMJÒSFNBJTBVTTJMFTWBDBODJFSTEF KVJMMFU*MBEPOO�OBJTTBODFËVOFW�SJUBCMFCBTF EFGBOTFUEhBüDJPOBEPTEFMhFTQSJU#*( Rien d'Êtonnant à cela puisque qu’il s'impose comme un vÊritable rassemblement humain, musical et expÊrimental.

r du Centre Thierry Malandain directeu landain Ballet Biarritz Ma chorĂŠgraphique national

Jean Ospital directeur du cinĂŠma le Ro yal

“

“

C’est un fait, malgrÊ la crise, nos spectacles font le plein. Sans doute parce que partager, s’interroger, se divertir constituent pour beaucoup une nÊcessitÊ. Malheureusement elle aggrave le sort des plus dÊfavorisÊs, et n’Êpargne pas les fragilitÊs du spectacle vivant.

MalgrĂŠ la crise, nos spectacles font le plein

nĂŠral Marc Bonduel dĂŠlĂŠguĂŠ gĂŠ que Latine ĂŠri du Festival de Biarritz Am

14 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219

/PUSFDJO�NBDPOOBÔUVOFGS�RVFOUBUJPO constante, 110 à 120 000 cinÊphiles QBSBO6OTVDDÒTMJ�ËVOUSBWBJM d’animation permanent. Le public peut rencontrer, Êchanger chaque annÊe avec une centaine d’intervenants (professionnels du cinÊma ou autre). La diversitÊ de la programmation plus de 300 films par an - satisfait sa DVSJPTJU�"WFDTFTUBSJGTBUUSBDUJGT TPO accueil et la disponibilitÊ de son Êquipe, le Royal est un lieu d’Êchanges à forte identitÊ et accessible à tous.

-F'FTUJWBMFTUVOSFOEF[WPVTRVFMhPOBUUFOEBWFDJNQBUJFODF 4POBODSBHFFTUUSÒTGPSUEBOTMBWJMMF-BQPQVMBUJPOTFTFOUJNQMJRV�F FUTFEJUEÒTMFNPJTEFKBOWJFSiFin septembre, il y a le Festival de Biarritzw-F'FTUJWBM DhFTUVOFBUNPTQIÒSFH�O�SBMFRVJJODJUF à rencontrer les autres et à Êchanger. C’est aussi un moment dont WPVTHBSEF[EFTJNBHFTEBOTWPUSFU�UFMFDIBSNFEF3JDBSEP%BSJO le combat des Luchadores sous la nuit ÊtoilÊe devant l'OcÊan, MFTNBSJBDIJTDIBOUBOUEBOTMFTSVFTEF#JBSSJU[y


ateur Michel Loupien programm ret des TournĂŠes Charles Ba

Ce dÊbut de printemps, nous avons enregistrÊ une hausse de la frÊquentation. Notre public a tous les âges : enfants, jeunes, adultes, seniors et personnes du 3e âge. En plus des nombreuses confÊrences, projection de films et expositions, ils viennent chercher des lectures et beaucoup de dvd... /PVTDPOTUBUPOTVOFUSÒTGPSUFDPOTVMUBUJPO EFMBQSFTTFTVSQMBDF BCPOOFNFOUT EBOTVOMJFVUSÒTDPOWJWJBM 

“

“

Maialen Sanchez directrice de la MÊdiathè que

-BGSĂ?RVFOUBUJPOFTUUSĂ’TWBSJBCMF-FEFSOJFSTQFDUBDMFE"OOF Roumanof ou un ballet classique comme Le Lac des Cygnes GPOUVODBSUPO.Ă?NFDPOTUBUQPVSMFTQJĂ’DFTEFUIĂ?ÉUSFBWFD MFTWBMFVSTTĂ&#x;SFT"NBOEB-FBS 3PMBOE(JSBVE FUD &OSFWBODIF )FOSJ*7 QJĂ’DFEFRVBMJUĂ? OBSFNQMJRVBVYUSPJT quarts la Gare du Midi. La difficultĂŠ, c’est d’anticiper sur les HPĂ&#x;UTEVQVCMJDy%FTBSUJTUFTRVJSFNQMJTTBJFOUMFTTBMMFT il n’y a pas si longtemps sont boudĂŠs et inversement.

Des artistes qui remplissaient les salles il n’y a pas si longtemps sont boudÊs et inversement

François Matton directeur de l’Atabal Nous sommes satisfaits de la frÊquentation enregistrÊe ce premier trimestre – entre FUTQFDUBUFVST sur les concerts et cafÊ-concerts - même si le public hÊsite dÊsormais à faire des rÊservations, ce qui rend plus alÊatoire notre vue à long terme. Les salles de musiques actuelles souffrent aussi de la concurrence avec les grandes programmations car, paradoxalement, CFBVDPVQQS�GÒSFOU E�QFOTFSÊ pour assister à un gros DPODFSURVFÊ pour un concert plus intime.

JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 15


behakoa Hurbiltasunaren KULTURA

beste lurralde askotan bezala, hurbileko elkarteek egoerari buru egiten diote. Hurbileko kultura bat defenditzen duten hiru elkarteengana jo dugu. Beren zailtasun, amets, erronka eta desafioez mintzatu gira.

D

udaz eta kezkaz beteriko garai hauetan, kultura biziarazten duten aktoreek inoiz baino paper garrantzitsuagoa betetzen dute jendartean. Alta, ez dute lan errexa : engaiamenduaren krisia alde batetik, eta publikoaren erosahalmena mugatua bestetik. Baina Biarritzen,

La culture reste ce que l’on partage de mieux

KARRIKATIK ETORRIA Hip Hop kultura karrikan sortu eta handitu da. Anitza bezain aberatsa da, Hip Hip Hop elkarteko arduraduna den Esther BERIAINek azaltzen duen bezala: “dantza, janzkera, musika, hizkuntza, graffitia, jarrera... Hip hop unibertso oso bat da. 30 urtez, Bronx auzoan espontaneoki sortutako kultura mundu osora garatu da, baina nondik zetorren sekulan ahantzi gabe. Karrikako jendeez ez da sekulan urrundu.” Hurbiltasun hori lantzen dute, kultura denen eskura emanez. “Elitista baino, kultura eskuzabal bat defendatzen dugu” dio arduradunak. 200 kide zenbatzen dituen elkartea 1998an sortu zen, dantza mota horren irakasteko. Gaurko egunean, hiriko animazioan paper garrantzitsua betetzen dute, Biarritzeko bestetan, karrika arteen festibalean, ihauterietan eta bestelako hitz orduetan parte hartzen baitute. “Kultura elkartzen gaituen eta errexki partekatzen dugun elementu bakarra da gaurko egunean. Eta jende multzo handi batekin ere parteka daiteke. Horrek nau gehien pozten” dio filosofiaz betea Esther BERIAINek. Printzipio hauek taula gainean agertuko dira datozen ekainaren 15 eta uztailaren 8an. 16 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219

ZIRKUAREN ITZULERA Marie Rospide, Ballabulle zirku eskolako arduradun pedagogiko eta artistikoa da. 3 urtetik gorako 120 pertsona errezibitzen dituzte urtero eta horrez gain ikastetxe, zentro berezitu eta aisialdi zentroetan ere lan egiten dute. Zirkua, “sozializazio eta tolerantziaren eskola” dela dio. Duen dimentsio bikoitzari esker, erran nahi baita jarduera fisiko eta adierazpen artistikoa, norberaren eraikuntzan parte hartzen du. Kultura eredu parte hartzaile eta heldu-errex bat defendatzen du elkarteak, “oinarrizko lokarri soziala delako” argumentatzen du. Alta, krisi garaietan kulturaren demokratizazioak gibelerat egiten duela dio. Horren kontra joateko, tipidanik haurrak sentsibilizatu behar direla pentsatzen du, “kultura transmisio afera bat baita”. Haien artea ikusgai izanen da ekainaren bigarren asteburuan, loreen hipodromoan. Trapezio, oihal, malabarista, oreka eta akrobaziak. Hori guzia egiazko zirku karpa baten azpian ikusteko aukera... lehengo eran.


Une culture de proximité En cette période d’incertitudes, la culture joue plus que jamais un rôle essentiel. Témoins, trois associations défendent des projets culturels forts à Biarritz. L’école de cirque Ballabulle compte 120 élèves et intervient aussi au sein des crèches, écoles et autres centres de loisirs. Le cirque allie, selon la responsable pédagogique Marie Rospide, “activité physique et expression artistique” et en fait une magnifique école de la “socialisation et de la tolérance”. “Lien social fondamental”, c’est sous un vrai chapiteau de cirque que l’école s’installera les 9 et 10 juin prochain, pour deux spectacles authentiques. C’est dans la rue qu’est née et a grandi la culture hip hop, ou plutôt l’univers hip hop, comme le nomme Esther Beriain, responsable de l’association Hip Hip Hop, mais ne s’en est jamais éloignée. Depuis 1998, l’association œuvre en direction de l’apprentissage et du perfectionnement de cette danse de la rue, tout en participant à la vie de Biarritz : fêtes, FAR, Carnaval… C’est “une culture généreuse” qu’elle présentera sur la scène de la Gare du Midi et de l’Atabal en juin et juillet prochain.

Depuis 2005, de jeunes Biarrots issus du Gaztetxe et du Skate Park organisent un festival à taille humaine, le Festilasai. Le crédo, de cette bande de potes, comme le répète Brice Morin : “Rendre les musiques et cultures actuelles accessibles aux jeunes en plein cœur de l’été.” Un prix d’entrée à 10 € en est la preuve la plus criante.

La culture est aussi une question de transmission TAMAINA GIZATIARRA

Festibalen urtaro eta konpetentziaren erdian, gehiegikerietan sartzen ez den tokiko iniziatiba ederra da Festilasai. 2005ean sortua, Gaztetxe, Skate Parke eta Paint One elkartearen inguruan zebilen gazteek sortu zuten musika eta lerra-kirol jaialdia. Beren auzoa dinamizatu eta uda erdian gazteei herri kontzertu bat eskaintzea da helburua. Gaur egun, 50 laguntzailek lan egiten dute Festilasai egunean eta 15ek urte osoan zehar. Denak gazteak, denak Biarriztarrak. “Lagun talde bat” da, Gaztetxeko lehen belaunaldikoak besteak beste. “Heldutzearekin eta Gaztetxeari esker ikasitakoarekin, ekitaldi inportanteago bat antolatzeko gogoa piztu zaigu” dio Brice MORINek. 500 eta 1.000 festibalari erakartzen dituzte urtero “gomitatzen ditugun artisten arabera eta udak eskaintzen digun eguraldiaren arabera aldakorra izaten da” aitortzen du gazteak. Gaurko musikak eta kulturak denen eskura emateko, sartzea prezio arrunt apalean proposatzen dute (10€). Aurtengo edizioa ere, arrazoizko baina kalitatezkoa izanen da. Agorrileko lehen asteburuan dugu hitz ordua.

DATOZEN HITZ ORDUAK / À NOTER SUR VOS AGENDAS BALLABULLE tEkainaren 9 eta 10ean: Ikusgarriak karpa azpian 9 et 10 juin : Spectacles sous chapiteau / www.wix.com/ballabulle HIP HIP HOP tEkainaren 15ean: Elkartearen ikuskizuna Gare du Midi aretoan 15 juin : Spectacle de l’association à la Gare du Midi tUztailaren 8an: “Show bouillant!” gaualdia Atabalen 8 juillet : Soirée “Show bouillant!” à l’Atabal / www.hiphiphop.fr FESTILASAI tAgorrilaren 4ean: Kontzertu eta animazio Négresse auzoan 4 août : Concerts et animation à la Négresse / festilasai.blogspot.fr

JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 17


le dossier L’ÉTÉ ls DEXXXXXXXXXXXX re u lt u c Xxxxxx xx xxxxxx X XXXX s rt fo s p m Les te z 1900, Exposition Biarrit es Ancely photos de Georg

SĂŠbastien Tellier

Shaka Ponk

Roxy Pro

30 juin – 29 septembre Le Bellevue

#JBSSJU[BDDSPDIFBVYDJNBJTFTEV#FMMFWVF  VOFDFOUBJOFEFDMJDI�TEF(FPSHFT"ODFMZ  QIPUPHSBQIFEFMBüOEV9*9eTJÒDMF Une occasion unique de se replonger dans les dÊbuts du tourisme balnÊaire Ë#JBSSJU[ FOUSFNPOEBOJU�FUTJNQMJDJU� à l’Êpoque oÚ la photographie sur plaque de verre rÊvolutionne les modes de reprÊsentation. biarritz.fr

Roxy Pro Biarritz du 10 au 14 juillet

CĂ´te des Basques

Le Roxy est l’une des plus grandes compÊtitions de surf fÊminines mais pas que‌ La culture y est aussi à l’honneur avec une exposition prÊsentant une quinzaine de bustes custumisÊs par EFTHSBOETOPNTEFMB#%EBVUFVS Le 13 juillet, sur la plage du Port Vieux, grand concert gratuit de The Shoes. www.roxy.com

18 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219

Festilasai

The Shoes Roxy Pro

Exposition Biarritz 1900, photos de Georges Ancely

Festival film de Skate Big Festival du 18 au 22 juillet

Halle d’Iraty, Stade AguilÊra, Atabal $FUUF Êdition s'annonce riche en ÊvÊnements et en surprises nocturnes, une programmation artistique encore plus variÊe avec Birdy Nam nam, Shaka Ponk, The Rapture, Peter Doherty, De la Soul & Rythm Roots Allstars et SÊbastien Tellier... 6OHSBOEDPODFSUBV4UBEF"HVJMFSB le Village de la Côte des basques tous les jours avec ses animations musicales, gastronomiques et sportives. fest.fr/biarritz e

Irish Celtic 26 juillet Gare du midi

$FTQFDUBDMFEFT5PVSO�FT$IBSMFT#BSFU offre un tableau des danses traditionnelles irlandaises : chorÊgraphies prÊcises signÊes %FOJTF'MZOOFU+JN.VSSJIZ DMBRVFUUFT FYQMPTJWFT NVTJRVFTFOUSBÔOBOUFT  costumes colorÊs, une grande soirÊe BVD”VSEFM*SMBOEF entractes-organisations.com

Le Royal du 28 juin au 1er juillet Ce nouveau festival prĂŠsente au Royal, les productions des rĂŠalisateurs de films EFTLBUFCPBSEEBOTMFNPOEF *MSĂ?VOJUUSPJTHĂ?OĂ?SBUJPOTEFQFSTPOOBMJUĂ?T parmi les plus influentes et les plus talentueuses du monde EVTLBUFCPBSE intskateboardfilmfestival.com

Festival International Piano Classique

du 30 juillet au 7 aoĂťt Le Bellevue, l'HĂ´tel du Palais

(SÉDFËMBQSPHSBNNBUJPORVJG�EÒSF les jeunes talents issus de toutes les nationalitÊs - sur la photo, la pianiste Judith Jauregui - ce rendez-vous est devenu international. Cette annÊe, seront cÊlÊbrÊs %FCVTTZ BJOTJRVFMFTHSBOETNVTJDJFOT JC�SJRVFT"MC�OJ[ (SBOBEPT %F'BMMB  Piazzola, etc. festivalpianoclassique.com


nes JournĂŠes europĂŠen du patrimoine

z Festival de Biarrit AmĂŠrique Latine

Biarritz Malandain Ballet

Malandain Ballet Biarritz

Judith Jauregui

Festilasai le 4 aoÝt Atabal Parking du karting de la NÊgresse 'FTUJWBMEFNVTJRVF EFHMJTTFFUEBSU DPOUFNQPSBJO MF'FTUJMBTBJFTUPSHBOJT� par deux associations biarrotes le Gaztetxe .J[BOCVFUMF4LBUF1BSLEF#JBSSJU[ -BTTPT"MBJ &O�EJUJPOT VOFQBMFUUF d’artistes variÊs est venue s’y produire .BTUFS.JLF %+EFT#FBTUJF#PZT &MJTB%P#SBTJM8JOTUBPO.D"OOVG #B[CB[PSDIFTUSBy BUUJSBOU des milliers de jeunes. http://festilasai.blogspot.fr/p/festilasai.html

Les temps forts culturels DE L’ÉTÉ

les 7, 8 aoÝt Magifique et le 10 aoÝt SoirÊe de ballets, Gare du Midi "QSÒTVOFTBJTPOSJDIFFOUPVSO�FT 'SBODF "MMFNBHOF $PMPNCJF ²UBUT6OJT  )PMMBOEF *UBMJF 4VJTTFyMF.BMBOEBJO #BMMFU#JBSSJU[EPOOFTPOSFOEF[WPVTE�U� dÊsormais incontournable dans son lieu de prÊdilection la Gare du Midi. Magifique QJÒDFEFUSPJTUBCMFBVYTVSEFTNVTJRVFTEF 5DIBÕLPTLZFUSoirÊe de ballets, une suite de cinq ballets du centre chorÊgraphique. malandainballet.com

Le Temps d’Aimer la Danse du 7 au 16 septembre

Le festival de danse qui fait aimer la danse, se met au tempo de tous les styles : nÊo classique, contemporain, hip hop, danse africaine, indienne‌ %JYKPVSTQPVSQSFOESFMFUFNQT de dÊcouvrir des compagnies issues des quatre continents avec en prologue, une fenêtre ouverte sur la Hollande et son Dutch National Ballet. letempsdaimer.com

JournĂŠes europĂŠennes du patrimoine 15 et 16 septembre

$FUUFBOO�F MFT"GGBJSFTDVMUVSFMMFT concoctent un parcours musical au grÊ de lieux emblÊmatiques EF#JBSSJU[y"WFDM0SDIFTUSF3�HJPOBM #BZPOOF$ÙUF#BTRVF biarritz.fr

Festival de Biarritz AmÊrique Latine du 24 au 30 septembre -F'FTUJWBM#JBSSJU["N�SJRVF-BUJOF est une rÊfÊrence dans le cinÊma latino-amÊricain. Pour sa 21e Êdition, il fait honneur à la Colombie dont MJOEVTUSJFDJO�NBUPHSBQIJRVFDPOOBÔU un bel essor. Outre les films en compÊtition, les rÊtrospectives, les rencontres littÊraires, les expositions, les confÊrences universitaires, le festival rÊserve toujours la meilleure des ambiances dans son pittoresque village du Casino municipal. festivaldebiarritz.com

JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 19

Photos : Š N. Mollo ; Photo Bernard ; E. Martens ; O. Houeix ; I. PalÊ ; K. MÊtallier ; G. Ancely reprodcutions Digital Graffic ; Photomobile ; Phire ; DR

llet Dutch National Ba


VIE QUOTIDIENNE

la ville

TOIT ET PARTAGE QUESTIONS À‌ Brigitte Pradier, conseillère municipale en charge de l’IntergÊnÊrationnel. Quel est le mode de fonctionnement de Toit et partage ? Le principe est simple. Le propriÊtaire offre un toit au jeune en Êchange d’une participation aux charges d’eau, de gaz et E�MFDUSJDJU� FU EVO QFV EF QS�TFODF -F $$"4 DPOTJHOF MFT candidatures des personnes âgÊes demandeuses, tandis que le service Jeunesse recueille celles des jeunes intÊressÊs. Les candidats sont ensuite prÊsentÊs et s’ils s’entendent, peuvent signer une convention de cohabitation.

Lucienne Vurpillot Anja Raberanto

I

nitiÊ par les services du Centre communal d’action sociale et de l’Espace Jeunes, Toit et partage est un dispositif de logement intergÊnÊrationnel. Un Êchange de bons procÊdÊs qui met en relation une personne âgÊe propriÊtaire et un jeune Êtudiant, stagiaire, jeune travailleur, etc., en quête d’un loyer bon marchÊ. À ce jour, 4 binômes ont vÊcu cette cohabitation, scellÊe par une convention et basÊe sur des relations humaines de solidaritÊ, de respect mutuel et de confiance. .BHVZ%FMBCPSEFFU-VDJFOOF7VSQJMMPU EFVYIÙUFTTFTEVQSPgramme intergÊnÊrationnel, expliquent leur participation par une envie d’aider et de rendre service. Elles ont respectivement I�CFSH� EFVY �UVEJBOUT EV MZD�F IÙUFMJFS  "OKB 3BCFSBOUPFU-VDBT-FHFBZ"VRVPUJEJFO-VDBT rend à Maguy quelques menus services : "au dÊpart j'Êtais intÊressÊ par l'aspect financier mais je dois avouer que de vrais liens se crÊent et que ce programme prÊsente une multitude de points positifs". Maguy Delaborde et Lucas Legeay

Quelles en sont les garanties ? -BDPOWFOUJPO Ă?UBCMJFQBSMFTKVSJTUFTEV4*3&4 QSĂ?DJTFMFT droits et les devoirs de chaque partie. Elle est fixĂŠe pour une EVSĂ?FWBSJBCMFMFTXFFLFOET RVFMRVFTNPJT VOFBOOĂ?FTDPlaire, une annĂŠe civile - et les signataires disposent d’un mois de rĂŠflexion Ă  l’issue duquel l’accord dĂŠfinitif est donnĂŠ. La convention peut ĂŞtre rĂŠsiliĂŠe Ă  tout moment par l’une des EFVY QBSUJFT "VDVOF TPNNF EBSHFOU OF DJSDVMF FOUSF DFT EFSOJĂ’SFTDBSMF4*3&4QFSĂŽPJUEJSFDUFNFOUMBSHFOUEFMBQBSU EV KFVOF FU MF SFWFSTF BV QSPQSJĂ?UBJSF "JOTJ  FO DBT EF OPO WFSTFNFOUEFTDIBSHFT MF4*3&4SBQQFMMFĂ‹MPSESFMIĂ?CFSHĂ? 1BS BJMMFVST  TJ MF QSPQSJĂ?UBJSF DPOTJEĂ’SF MF KFVOF DPNNF VO garde malade ou une femme de mĂŠnage, son attitude est EFNCMĂ?FEĂ?OPODĂ?F&OFGGFUMF$$"4FUMF4FSWJDFKFVOFTTF assurent un suivi mensuel pour veiller au bon dĂŠroulement de la cohabitation. *Service immobilier Ă  vocation sociale ModalitĂŠs : Le jeune doit se prĂŠsenter Ă  l’Espace jeunes du Service jeunesse, tandis que la personne ou le couple de personnes âgĂŠes FGGFDUVFEJSFDUFNFOUTBEFNBOEFBVQSĂ’TEV$$"4 $$"4'BOOZ/BTSBccas@biarritz.fr. 4FSWJDF+FVOFTTF$BUIZ.PODBVCFJH espace.jeunes@biarritz.fr.


LA SURVEILLANCE DES PLAGES

-BTVSWFJMMBODFEFTQMBHFTFTUBTTVSĂ?FQBSTBVveteurs municipaux, appuyĂŠs par 7 CRS durant la haute saison. Les horaires et les dates de surveillance varient d’une plage Ă  l’autre selon la frĂŠquentation. Grande Plage : du 2 au 30 juin, de 11 h Ă  19 h / du 1er juillet au 31 aoĂťt, de 10 h Ă  20 h / du 1er septembre au 30 septembre, de 11 h Ă  19 h. CĂ´te des Basques : Les 2 et 3 juin, de 13 h Ă  19 h (suivant les conditions mĂŠtĂŠorologiques) / le 9, 10, 13, 16, 17 juin, de 11 h Ă  19 h, / du 18 juin au 30 juin, de 11 h Ă  19 h / du 1er juillet au 31 aoĂťt, EFIĂ‹I%Ver septembre au 16 septembre de 11 h Ă  19 h / Les 19, 22, 23 septembre de 11 h Ă  19 h. Miramar, Port Vieux -FT    KVJO FUEVBVKVJOEFIĂ‹I%Ver juillet BVBPĂ&#x;UEFIĂ‹I-FT    TFQtembre de 11 h Ă  19 h. Marbella-F     FUKVJO  EFIĂ‹I%Ver juillet au 31 aoĂťt, de 10 h Ă  I-FT    TFQUFNCSF EFIĂ‹I Milady : Les 2 et 3 juin, de 13 h Ă  19 h (suivant les conditions mĂŠtĂŠorologiques) / les 9, 10, 13, 16, 17 juin de 11 h Ă  19 h / du 18 au 30 juin, de 11 h Ă  19 h / du 1er juillet au 31 aoĂťt de 10 h Ă  20 h / %Ver au 16 septembre, de 11 h Ă  19 h / Les 19, 22, 23 septembre, de 11 h Ă  19 h. Toutes les informations sur : 0 805 200 064 JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 21


la ville VIE QUOTIDIENNE PLAN CANICULE

NAVETTES GRATUITES

DEVENIR ASSESSEUR

7J/7, la navette Centre ville dessert les arrêts de la ligne toutes les 10 minutes, de 7 h 30 à 19 h 30. Le circuit est complÊtÊ par la navette Côte des basques pendant la pÊriode estivale, du 28 avril au 30 septembre. De 10 h à 20 h, une navette s’arrête à chaque arrêt de la ligne Côte des basques, toutes les 15 minutes. Rens. : 05 59 41 59 41.

Les Êlecteurs de Biarritz peuvent librement s’inscrire sur une liste d’assesseurs. Cela relève d’une dÊmarche citoyenne. Chaque bureau de vote est composÊ d’un prÊsident, d’un secrÊtaire et d’au moins deux assesseurs. Ces derniers sont chargÊs, avec le prÊsident, du bon dÊroulement et de la totale rÊgularitÊ des opÊrations de vote les jours de scrutins, notamment de la vÊrification de l’identitÊ des Êlecteurs et de la gestion de la liste d’Êmargement. Les prochains scrutins auront lieu les dimanches 10 et 17 juin pour les Êlections lÊgislatives. Rens. : Service des Êlections de la mairie. 05 59 41 54 24 reglementation@biarritz.fr

Les personnes âgÊes, isolÊes ou handicapÊes, rÊsidant à domicile, ont la possibilitÊ de se faire inscrire sur le registre nominatif communal. Cette inscription volontaire des personnes vulnÊrables ou de leur reprÊsentant lÊgal, dÊclenche une vÊrification de l’Êtat de santÊ par les services du CCAS en cas de fortes chaleurs. Renseignements et inscription auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) - Square d’Ixelles 64200 Biarritz. TÊl. : 05 59 01 61 01. Pour toute information concernant la collecte des dÊchets et la propretÊ urbaine, un numÊro vert est à disposition : 0 800 111 899. Pour la collecte des objets encombrants, composer le : 05 59 57 00 00.

ENSEIGNEMENT

UN NOUVEAU BTS À BIARRITZ

22 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219

Ă€ la rentrĂŠe de septembre   M"DBEĂ?NJF #BTRVF EV 4QPSU "#4  FO QBSUFOBSJBU BWFD MF (SFUB 1BZT #BTRVF FU &QTFDP  EJTQFOTF VO #SFvet Technicien SupĂŠrieur en Management des UnitĂŠs Commerciales #54 .6$  BEBQUĂ? aux sportifs de haut et bon niveau. -"DBEĂ?NJF #BTRVF EV 4QPSU accompagne les sportifs dans leur double projet en adaptant MFT GPSNBUJPOT Ă‹ MFVS DBSSJĂ’SF par le biais d’amĂŠnagement des horaires et de cours de soutien avec un taux de rĂŠussite de 86 %. 3FOT lucie.abs@orange.fr


DANS LES ÉCOLES TABLEAUX INTÉRACTIFS "EJFV MF UBCMFBV OPJS EF OPUSF FOGBODFy -FT �DPMFT EF #JBSritz sont dÊsormais ÊquipÊes de tableaux numÊriques. Pour Sandrine Odorico, enseignante à l’Êcole Jules 'FSSZ QBTTJPOO�FEJOGPSNBUJRVF JMT DPOTUJUVFOUiEFTPVUJMTGPSNJEBCMFT RVFMFTFOGBOUTBQQSFOOFOUUSÒTWJUF à utiliser.� Et aux sceptiques qui diront que la technologie remplace l’enseignant, elle rÊpond philosoQIJRVFNFOUi-BMPHJRVFEVOPSEJnateur n’est pas la même que celle d’un humain et elle ne la remplacera jamais, même si cet outil tend Ë VOF USÒT GPSUF �WPMVUJPO EBOT MFT annÊes à venir‌�

BILAN PRÉVENTION ROUTIĂˆRE

Tout au long de l’annÊe, la Police municipale met en place des cycles de prÊvention routière dans les Êcoles partenaires : Reptou, Thermes Salins, Victor Duruy, Braou, Paul Bert, Jules Ferry, Ikastola, Sainte-Marie et Saint-Louis-de-Gonzague. Des interventions ont ÊtÊ effectuÊes auprès de 587 enfants en français et en basque par des policiers municipaux moniteurs diplômÊs prÊvention routière. Le cycle se termine par un challenge intercommunal, organisÊ conjointement depuis trois ans par les polices municipales du BAB, qui rÊcompense le meilleur Êlève de chaque Êtablissement. Pour la deuxième annÊe, la victoire est revenue à un Êcolier de Victor Duruy.

INSCRIPTIONS

AU CONSERVATOIRE

Pour la rentrÊe 2012-2013, les dossiers d’inscription sont à retirer au Conservatoire et à retourner complÊtÊs avant le 15 juin dans l’un des quatre Êtablissements du Conservatoire. Rens. : 05 59 31 21 80 / communication@cmdt-ravel.fr / communication@orbcb.fr

SAC À DOS %FTWBDBODFTBVUPOPNFTDFTUQPTTJCMF BWFDVOTPVUJFOQ�EBHPHJRVF FU üOBODJFS EF MB 3�HJPO BVY KFVOFT "RVJUBJOT EF  Ë  BOT "WFD DFU BQQVJ N�UIPEPMPHJRVF FUPV üOBODJFS  DFT derniers peuvent organiser leurs vacances : choisir une destination, apprendre à Êtablir un budget, effectuer les rÊservations ou encore prÊparer le matÊriel adÊquat. Espace jeunesFTQBDFKFVOFT!CJBSSJU[GS

JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 23


la ville RENCONTRES

SMILE Des garçons plein d’avenir‌ $S��FFOG�WSJFSQBSEFTBNJTEFMZD�F#JBSSPUT 4NJMFFTUO�F EF MFVS SFHSFU GBDF BV NBORVF EBDUJWJU�T  EBOJNBUJPOT  E�WÒOFNFOUTQPVSMFTBOTË#JBSSJU[ #FOKBNJO  3BQIBÑM  "OUPJOF  #FOPÔU FU 4ZMWBJO  UPVT TQPSUJGT  POU dÊcidÊ de mettre en place des activitÊs pour les jeunes tout en les sensibilisant à la prÊservation de l’environnement et l’aide au dÊveMPQQFNFOU-FKVJO MBTTPDJBUJPOPSHBOJTFBVHZNOBTF-BSPDIFGPVDBVMEMBEFVYJÒNF�EJUJPOdes JournÊes Sportives et Solidaires initiÊes par l’association Sport et dÊveloppement. Cette association dÊdie principalement ses efforts à la promotion du sport et de la culture entre les jeunes de pays en voie de dÊveloppement, et à MFODPVSBHFNFOUEFMBTPMJEBSJU�FOUSFMFTDPNNVOFT%FTBUFMJFST sportifs, des stands pour sensibiliser les gens à la cause environnementale et à la coopÊration entre les peuples, des groupes de musique du monde, des danseurs et des sportifs envahissent le gymnase Larochefoucauld pour cÊlÊbrer ensemble la journÊe du sport solidaire. Les bÊnÊfices rÊcoltÊs grâce à cette journÊe parUJDJQFSPOU BV üOBODFNFOU EVO QSPKFU TPDJPTQPSUJG BV #VSLJOB 'BTP -FT NFNCSFT EF 4NJMF OF TBSS�UFOU QBT MË FU TPVIBJUFOU DPOUJOVFSËianimer� la jeunesse biarrote en organisant des ÊvÊnements, des activitÊs tout au long de l’annÊe.

AINGIRAK EUSKADI Petit suisse, c’est ainsi que ses amis basques surnomment ce symQBUIJRVF)FMWÒUFRVJWJFOUQS�TFOUFSMBTTPDJBUJPO"JOHJSBL EPOUJM est le prÊsident. Cette association handisport de rugby en fauteuil, est avant tout une histoire de potes comme nous le prÊcise ChrisUPQIF$S��FFOQBSVO'SBOÎBJT MFSVHCZFOGBVUFVJMFTUVO KFVY IBOEJTQPSU E�SJW� EV SVHCZ Ë 9*** &O   "JOHJSBL WPJU MF jour et a pour objectif de faciliter l’intÊgration des personnes ayant VOIBOEJDBQËVOFBDUJWJU�TQPSUJWF$FTQPSUFTUEJUjNJYUFx DhFTU à-dire que l’on retrouve dans cette activitÊ aussi bien des personnes BZBOUVOIBOEJDBQRVFEFTQFSTPOOFTWBMJEFT"VUPVSEFTWBMFVST du rugby, comme le dÊpassement de soi, la combativitÊ, l’esprit d’Êquipe et le respect de l’adversaire, les adhÊrents se retrouvent. Moins dangereux que le rugby ? Les cicatrices de Christophe sont là pour nous prouver le contraire. $FTQPSUDPNQUFE�KËVOFEJ[BJOFE�RVJQFTFO'SBODFFUTFE�WFMPQQFEBOO�FFOBOO�F1PVSDPOUJOVFSËFYJTUFSMBTTPDJBUJPO"JOHJSBLBCFTPJOEFQBSUFOBJSFTQPVST�RVJQFSEFW�SJUBCMFTGBVUFVJMT SVHCZ EF DPNQ�UJUJPOT Ê MVO  FU EF GBVUFVJMT JOJUJBUJPOT ÊMVO $ISJTUPQIFJOWJUFUPVTDFVYRVJBJNFOUMFTQPSUFUMF rugby en particulier à venir les voir jouer et à les soutenir. 24 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219

Photos : Š I. PalÊ ; N. Mollo ; O. Houeix ; Photo Bernard

Christophe Cochand, un  petit suisse  qui dÊborde d’Ênergie


MÉMOIRE

LA PASSERELLE DU ROCHER DE LA VIERGE

Les rÊcents travaux rÊalisÊs sur la passerelle du Rocher de la Vierge ont mis sous les feux de l’actualitÊ locale cet Êquipement emblÊmatique de notre ville. L’occasion de faire le point entre lÊgende et histoire. 5PVU DPNNFODF FO  /BQPM�PO ***  RVJ GS�RVFOUF #JBSSJU[ EFQVJT KVJMMFU   E�DJEF EF DS�FS  BV MBSHF EF M"UBMBZF  VO port à même d’accueillir des bateaux de commerce, des navires de pêche ou militaires. Le dÊcret du 23 mai 1863 autorise cette crÊation pour laquelle un budget de 2 millions de francs-or est affectÊ. Pour ce faire, le rocher de Curculon est percÊ : il s’agit de prolonger le rocher par une digue, formant ainsi un port refuge. En 1863, on bâtit une passerelle en bois pour relier le rivage au Rocher et l’annÊe suivante, on place une statue de la Vierge sur le rocher qui prend dÊsormais le nom de Rocher de la Vierge. Cette TUBUVFTFWFVUVOIPNNBHFËMBGPJEFM*NQ�SBUSJDF&VH�OJF USÒT pieuse. Par la suite, la lÊgende est nÊe selon laquelle des marins #JBSSPUT QSJTEBOTVOFUFNQ�UF BVSBJFOUGBJUMFW”VE�MFWFSVOF statue à la Vierge s’ils rentraient vivants à bon port. Le port souhaitÊ par l’Empereur ne voit jamais le jour. Les travaux subissent de fortes tempêtes qui dÊtruisent une partie des amÊnagements rÊalisÊs et le 9 aoÝt 1870 les travaux sont officiellement BSS�U�T %F DFT QSPKFUT OF SFTUFOU BVKPVSEIVJ RVF EFT SPDIFST Quant à la passerelle en bois, battue par les tempêtes, elle subit le même sort. Cependant, la Ville souhaite faire rÊaliser une nouvelle passerelle plus solide. La construction de la passerelle est confiÊe aux ateliers Schryver et Cie d’Haumont dans le nord en 1886. La passerelle en fer est ouverte au public en 1897 soit 23 ans BQSÒTMBS�BMJTBUJPOEFMBQBTTFSFMMFFOCPJT On prÊtend, à tort, qu’elle a ÊtÊ rÊalisÊe par Gustave Eiffel, encore VOF M�HFOEF  Ž M�QPRVF  EF OPNCSFVY PVWSBHFT S�BMJT�T FO GFS sont attribuÊs au prestigieux constructeur. Sources : Biarritz au Vent du Large et de l’Histoire – Archives de la Ville de Biarritz JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 25


l’agenda LES RENDEZ-VOUS DE L’ATABAL La scène de musiques actuelles accueille le 7 juin un des duos indÊ les plus en vue de la scène amÊricaine, à ne pas manquer Beach House + Gueste, le 8 un CafÊ-concert Piarres + If Renaud was a Punk, le 14 juin Brujeria + Le Choc des Électrons Libres et le 16 Shurik’n d’Iam + Cie A’Corps. Rens. : 05 59 41 73 20 www.atabal-biarritz.fr

AU ROYAL, EN JUIN Des soirÊes et des rencontres sont programmÊes : le 4 à 21 h, rencontre avec l'association BascoSphère autour du film anglais Week-end ; le 5 à 20 h projection du film Ponyo sur la falaise et rencontre avec l'association Les enfants du cinÊma à l'occasion de la sortie du livre Quatre films de Hayao Miyazaki ; le 7 à 19 h avantpremière au Festival de Biarritz avec la projection du film argentin Abrir Puertas y Ventanas. Festival du CinÊma Chinois en France : du 9 au 12, dÊcouverte d’une sÊlection de 9 films inÊdits en France le 9 à 18 h, Tapage au Palais cÊleste de Su Da & Chen Zhihong, à 21 h, Sous l'aubÊpine de Zhang Yimou, le 10 à 16 h, Une fille juive à Shanghai de Wang Genfa, à 18 h, Kora de Du Jiayi, à 21 h, Hello Monsieur Shu de Han Jie, le 11 à 18 h L'amour n'est pas aveugle de Teng Huatao, à 21 h, RÊvolution de 1911 de Zhang Li & Jacky Chan, le 12 à 18 h, L'amour Êternel de Gu Changwei, à 21 h Le règne des assassins de Chao-Bin Su. Rens. : 05 59 24 45 62 www.royal-biarritz.com facebook.com/cinema.biarritz

INTERNATIONAL SKATEBOARD FILM $FOPVWFBV'FTUJWBMBQPVSNJTTJPOEFODPVSBHFS TVQQPSUFSFUQSPNPVWPJS MFT QSPEVDUJPOT EFT SĂ?BMJTBUFVST EF ĂĽMNT EF TLBUFCPBSE dans le monde, Ă  dĂŠcouvrir du 28 juin au 1er juillet au cinĂŠma Le 3PZBM3FOT

COURSES AU TROT Du 30 juin au 27 juillet, 13 soirÊes de courses au trot attelÊ sont organisÊes à l’Hippodrome des Fleurs, qui reçoit les meilleurs chevaux et les meilleurs drivers ou jockeys, rÊgionaux et nationaux. La piste de l’Hippodrome est sans doute l'une des plus courtes de France, avec son dÊveloppement de 803 mètres, mais par sa proximitÊ, elle permet au public de participer à l'action. Rens. : 05 59 23 11 56 www.hippodrome-biarritz.com 26 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219


CHAPELLE IMPÉRIALE

LA LESBIAN GAY PRIDE

Une messe en hommage au Prince ImpÊrial sera donnÊe le 2 juin, à 17 h, à la Chapelle ImpÊriale. L’entrÊe est libre.

CLUB HIPPIQUE D’ILBARRITZ Le 127e Jumping de Biarritz, concours de sauts international se UJFOESBEVBVKVJO$FUĂ?WĂ?OFNFOU GPSUFNFOUBODSĂ?EBOTMF D”VSEFT#JBSSPUT QSPQPTFVOFDPNQĂ?UJUJPOJOUFOTJWFFOUJĂ’SFNFOU EĂ?EJĂ?FBVYTBVUTEhPCTUBDMFT3FOT

Cette manifestation est organisÊe le 16 juin par l’association Les Bascos/Euskal. La Marche des fiertÊs de Biarritz est d’abord un engagement citoyen contre les discriminations et pour l’ÊgalitÊ, mais aussi une manifestation musicale, conviviale, festive ouverte à toutes et à tous. Au programme : à 12 h 30 ouverture du village associatif et pique-nique sur l’esplanade du Phare, 13 h 30 animation musicale, 16 h dÊpart du dÊfilÊ de l’esplanade du Phare (Parcours : Avenue de l’ImpÊratrice, Boulevard de Gaulle, Boulevard MarÊchal Leclerc, Place Sainte-EugÊnie, rue Mazagran, Place ClÊmenceau (discours), Avenue Edouard VII, Avenue de l’ImpÊratrice et retour esplanade Elisabeth II), de 18 h à 19 h 30 : animation musicale. Rens. : lesbascos.free.fr

VOS LECTURES

TRINH XUAN THUAN À BIARRITZ Professeur d’astrophysique à l’UniversitÊ de Virginie, chercheur à l’Institut d’Astrophysique de Paris, il est reconnu mondialement pour ses recherches en astronomie extragalactique et sera à Biarritz les 8 et 9 juin prochain. À cette occasion, il animera une confÊrence La place de l’homme dans l’univers à la Gare du Midi, le 8 à 20 h 30 et deux ateliers au Bellevue De l’univers primitif à l’univers complexe le 9 de 10 h à 12 h et Science et bouddhisme de 15 h à 17 h. Rens. : 05 59 23 64 48 www.trinhxuanthuan.com

Les ÊlÊgantes du Pays Basque, Architectures plurielles 1860/1930, de $IBSMFT#JMBTFU5IPNBT#JMBOHFT7JMlas excentriques, castelets thÊâtraux, casinos majestueux : tÊmoins des plus belles heures de la vogue balnÊaire, des constructions aux architectures exceptionnelles jalonnent le 1BZT#BTRVF-BWBSJ�U�EFTTUZMFTGBJU Êcho à la richesse des inspirations, du rÊgionalisme à l’orientaMJTNF EFMFYVC�SBODFCBSPRVFBVYMJHOFTQVSFTEFM"SU%�DP ÊBVY²EJUJPOT-FT#FBVY+PVST Surfer la vie %BOT TPO EFSOJFS MJWSF  +PÑM EF Rosnay dresse un constat de notre monde moderne, livrant sa philosophie de la vie à la faveur de sa passion du surf et ses connaissances scientifiques. Éditions Les Liens qui -JCÒSFOU

JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 27


l’agenda CONCERTS DE L’ÉTÉ

VOS EXPOSITIONS L'ESA des Rocailles%VBVKVJO&YQPTJUJPOEFĂĽOEhBOnĂŠe universitaire des ĂŠtudiants de 3e annĂŠe Ă  la Crypte Sainte&VHĂ?OJFEFIĂ‹I FOUSĂ?FMJCSF3FOT Vent de Chine +VTRVBV  KVJO " MJOWJUBUJPO EV .VTĂ?F "TJBUJDB  EFVY peintres Chinois de la ville historique EF4V[IPV 9JĂ?:PV4VFU;IV$IFOgliang exposent leurs Ĺ“uvres. 1 rue (VZ1FUJU3FOT La Ligne Verte Jusqu’au 30 juin Ă  M"UBCBM4BNVFM%PVHBEPTNBUĂ?SJBlise ses ĂŠmotions en Ĺ“uvres diverses notamment le beach art : il est notamment connu pour son travail en extĂŠrieur, fait au râteau sur les plages dĂŠcouvertes Ă  marĂŠe basse et Xavier Ride cultive l’art du spontanĂŠ, du land art Ă  la performance. EntrĂŠe libre. 3FOT XXXBUBCBMCJBSSJU[GS

"VQSPHSBNNFMFKVJOChorale Chantadour, le 28 juin ChĹ“ur Oldarra, le 3 juillet Ensemble instrumental de Cologne MFKVJMMFU ChĹ“ur Gaztelu-Zahar, le 8 juillet La MaĂŽtrise des Petits Chanteurs de Sainte-Marie d’Antony (entrĂŠe libre), le 12 juillet ChĹ“ur Itsasoa, le 16 juillet ChĹ“ur Vocanti, le 19 juillet ChĹ“ur Oldarra MF juillet Gospel, le 31 juillet ChĹ“ur Ananda, le 2 aoĂťt ChĹ“ur Itsasoa, le 7 aoĂťt Gospel, le 9 aoĂťt Les Solistes français, le 16 aoĂťt ChĹ“ur Oldarra, le 21 aoĂťt Guy Angelloz, premier prix de flĂťte au Conservatoire de Paris et Claire Lizon, organiste (entrĂŠe libre), le 23 aoĂťt ChĹ“ur Oldarra, le 6 septembre ChĹ“ur Oldarra, le 13 septembre ChĹ“ur Oldarra, le 22 septembre ChĹ“ur Itsasoa, en l’Êglise Sainte-EugĂŠnie. OrganisĂŠs par Connaissance de l’Orgue. 3FOT

FESTIVAL DU FILM D’INVESTIGATION ENVIRONNEMENTALE

Laisse de mer, source de vie Jusqu’au 31 dĂŠcembre au MusĂŠe de la Mer. Exposition photographique rĂŠalisĂŠe par Lucie Papin et Jean-Charles Trainaud. En suivant cette exposition le visiteur s’apercevra vite que cette algue est indispensable Ă  la vie de nos plages‌ Tarif d’entrĂŠe au MusĂŠe. 3FOTXXXNVTFFEFMBNFSDPN L’ocĂŠan, le climat et nous Jusqu’au 31 dĂŠcembre Ă  la CitĂŠ de l’OcĂŠan. Exposition proposĂŠe en partenariat avec la CitĂŠ des Sciences. ConfrontĂŠ Ă  la beautĂŠ et Ă  la menace des ocĂŠans, MFWJTJUFVSOBWJHVFEBOTVOĂ˝PUEJNBHFT EFNJTFTFOTDĂ’OFT  de dispositifs ludiques et interactifs et prend conscience du lien ĂŠtroit qui unit climat et ocĂŠans. Tarif d’entrĂŠe Ă  la CitĂŠ. 3FOT XXXDJUFEFMPDFBODPN Biarritz 1900, photos de Georges Ancely%VKVJOBVTFQUFNCSF $POUFNQPSBJO Eh&VHĂ’OF 5SVtat et de Joseph Provost, Georges "ODFMZ   FTU MF QIPtographe de la vie quotidienne et des dĂŠbuts du tourisme balnĂŠaiSFĂ‹#JBSSJU["V#FMMFWVF 3FOT

28 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219

Le 1er Festival du Film d’Investigation Environnementale, Economique et Sociale a lieu au cinÊma Le Royal du 15 au 22 juin. Des projections, confÊrences et dÊbats, avec de nombreux intervenants, sont organisÊs autour du thème de l'environnement. À cette occasion, l’association Planet It’s Up to You propose l’exposition Intrinsèques du 13 au 23 juin au CafÊ Victor et à l’hôtel Silhouette. 9 artistes d’univers diffÊrents sont rÊunis afin de proposer leur rapport intime et leur rÊflexion autour de l’environnement.


Les Casetas au pied des falaises de la Côte des Basques

Conférence La rivière : milieu vivant, système complexe. Organisé par Surfrider Foundation Europe. Présentation de la complexité du cours d’eau, de sa biodiversité à sa morphologie et démonstration du fragile équilibre dont dépendent les cours d’eau. Villa Banuelos. Entrée libre 18 h 30.

DIMANCHE 10 JUIN

DU 13 AU 17 JUIN

Animation Les Casetas Au pied des falaises de la Côte des Basques, les pieds dans l’eau, des bars, bodegas et restaurants . Possibilité de dîner, danser, chanter… Rens.: 05 59 22 50 50

SAMEDI 16 JUIN

Patrimoine Visite guidée du quartier Saint-Martin (l’église et le cimetière, le Château Gramont, le Château Boulart, la Villa Natacha….). Organisée par le Musée Historique de Biarritz de 10 h à 12 h. 5 €. Rens. : 05 59 24 86 28

MERCREDI 6 JUIN

Concert Hélène Latour, violoncelliste et Olivier Chauzu, pianiste. Au programme : Beethoven, Schumann, Brahms. Hôtel du Palais, 11 h. 30 €. Rens. : 06 80 04 53 19 Concert Christophe Willem. Casino municipal, 20 h 30, 25/30/35 €. Rens. : 05 59 22 44 66

Conférence Existe-t’il un remède à l'angoisse ? Association de la Cause Freudienne MECS Saint-Vincent de Paul, 16 rue Ambroise Paré à 10 h. Rens. : 06 86 72 04 84

JEUDI 7 JUIN

Conférence 1861-1862 : de Biarritz au Mexique par Jacques Balié, journaliste, dans le cadre de l’UTLB, Maison des Associations, 16 h 15, 5 € pour les nonadhérents. Rens. : 05 59 41 29 82

DU 8 AU 10 JUIN

DU 16 AU 24 JUIN

DIMANCHE 24 JUIN

Animation L'Odyssée du Flocon à la Vague fait escale à Biarritz pour célébrer le 8 juin la Journée mondiale de l'Océan (Voir détails Actualité)

Concert Musique en liberté /// Bib’Aldi au Petit Jardin de Beaurivage de 11 h à 12 h. Organisé par le Comité Bibi-Beaurivage Concert Les Prêtres. Phénomène de la chanson avec déjà deux albums. Gare du Midi, à 17 h, 38 €. Rens. : 05 59 22 44 66

VENDREDI 29 JUIN

MERCREDI 13 JUIN Animation Les Océanes De la Grande Plage à la Côte des Basques, ce rendezvous populaire et convivial fait la part belle aux concerts, concours gastronomique, force basque, exposition, surf,... Rens. : 05 59 22 50 50 Pelote Finale du Tournoi International Arthur Pascual de pelote main nue. Organisée par Biarritztarrak à Plaza Berri, 42 av. Foch, à 18 h30, entrée libre. Rens. : 05 59 22 17 07 www. pelote-basque.fr/biarritztarrak

Exposition Les Toiles de mer (Voir détails actualité)

Animation La Lesbian Gay Pride de Biarritz (Voir détails)

Conférence Pourquoi le cinéma américain domine le monde ? avec JeanMarie Tixier, Président du cinéma Jean Eustache de Pessac, dans le cadre de l’UTLB. Maison des Associations, 16 h 15, 5 € pour les non-membres. Rens. : 05 59 41 29 82

Musique Concert d'élèves du Conservatoire Maurice Ravel Au Colisée, 18 h, entrée libre. Rens. : 05 59 31 21 70

SAMEDI 23 JUIN

Animation Inizia‘Jeun Salon des Initiatives de jeunes. Objectif : valoriser les initiatives, informer les jeunes porteurs de projet, impulser l’envie d’agir aux jeunes de 14 h à 18 h à l’Atabal. Rens. : 05 59 41 01 67

MARDI 12 JUIN

Danse Spectacle d'élèves du Conservatoire Maurice Ravel au Colisée à 19 h, entrée libre. Rens. : 05 59 31 21 70

Rens. : 05 59 22 50 50

JEUDI 21 JUIN

Animation Fête de la musique. Des scènes dans le centre-ville avec de la chanson française, des chants basques, du jazz, du rock’n’roll, mais également des scènes découvertes afin de faire découvrir des talents prometteurs.

Conférence Pablo Sarasate, célèbre violoniste, animée par Alexandre de La Cerda. Musée Historique de Biarritz. 18 h 30, entrée libre. Rens. : 05 59 24 86 28

DU 29 JUIN AU 11 JUILLET Animation Festival international de Bridge au Bellevue Rens. : www.biarritz-bridge.com

DU 29 JUIN AU 1ER JUILLET

Musique Festival EHZ Le tremplin est ouvert à tous les styles de musique actuelle. Outre les 3 finalistes, se produiront aussi Nasser et Lisabo. L’Atabal. Rens. : 05 59 41 73 20

JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 29

Photos : © R. Zurell ; I. Palé

MARDI 5 JUIN


la vie associative

L'AGENDA DES ASSOCIATIONS

REPRÉSENTATIONS DES ATELIERS THÉÂTRE ThÊâtre du Versant avec Mai Jeunes AnnÊes du 2 au 17 juin au Centre de Recherche ThÊâtrale, 11 rue Pelletier. Rens. : 05 59 23 02 30 www.theatre-du-versant.com ; ThÊâtre des Chimères avec Faim de Travaux, du 19 au 24 juin au ColisÊe, ainsi qu’un Êtat de travail de la formation 2e annÊe le 10 juin aux DÊcouvertes. Rens. : 05 59 41 18 19 www.theatre-des-chimeres.com ; Ateliers MÊcanica les 13/14 juin au ColisÊe. Rens. : 06 19 56 31 71 ; ThÊâtre du Rideau Rouge les 28/29/30 juin et le 1er juillet. Au ColisÊe. Rens. : 06 82 93 32 93 www.lerideaurougebiarritz.fr

BALLABULLE FAIT SON CIRQUE Les 9 et 10 Juin, sous chapiteau, Ă  l'Hippodrome des Fleurs, au programme le 9 Ă  21 h Construction dĂŠconstruction, spectacle des plus grands, Ă  23 h SoirĂŠe ambiance musicale ouverte Ă  tous et le 10 de 10 h Ă  12 h participation des plus petits et Ă  17 h On fait notre cirque, spectacle des plus jeunes. 8/10 â‚Ź ; forfait 2 spectacles 14/18 â‚Ź. Rens. : 05 59 52 19 62 / 06 14 97 10 84 et www.wix.com/ballabulle ecoledecirquebiarritz

LES GALAS DE FIN D’ANNÉE Les ĂŠcoles de danse suivantes se produisent en juin : La Flamenquita le 8 au ColisĂŠe ; l'ĂŠcole de danse moderne jazz C. Moretti le 9 au ColisĂŠe ; "MNĂ?B le 12 au ColisĂŠe ; Hip Hip Hop le 15 Ă  la Gare du Midi ; Free Danse le 16 Ă  la Gare du Midi ; CrĂŠadanse le 17 Ă  la Gare du Midi ; Expression SantĂŠ#"#le 22 Ă  la Gare du Midi ; Agnalys le 29 Ă  la Gare du Midi ; Studio K le 30 Ă  la Gare du Midi ; Alliance Forme le 1er juillet Ă  la Gare du Midi et Nadia et les 7 voiles le 8 juillet au ColisĂŠe. 3FOT 30 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219

LIGHT CONTACT CÔTE BASQUE

Le LCCB a remportÊ d’excellents rÊsultats les 8/14/15 avril dernier afin de participer au Championnat de France de Light Contact (boxe poings/ pieds au-dessus de la ceinture, KO interdit) organisÊ par la FÊdÊration Française des Sports de Contact. Championnes de France : Claire Brogi (SÊnior), Nathalie Pereira Neto (vÊtÊran), Vice-championne Nathalie Pereira Neto (SÊnior) ; 3e LÊo Guelet (Benjamin) et Jules Duprat (Minime). Le club organise l’Open de Biarritz le 17 juin au gymnase Larochefoucauld, une rencontre internationale Light/ Semi/AÊrokick, pour les enfants, les adolescents et les adultes. EntrÊe libre. Rens. : 06 34 46 12 30

LES 3 A EN JUIN Le 4 Loto du soleil ; le 6 Balade verte ; le 11 Concours de belote ; le 13 RandonnÊe forêt d’Artikutza / Balade verte ; le 14 Atelier cuisine Farandole de lÊgumes ; le 20 RandonnÊe Larrun tipi Olhette / Balade verte ; le 25 Marching de fin d’annÊe ; le 27 RandonnÊe le tour d’Urculu ; le 29 à 10 h 30, AssemblÊe gÊnÊrale, suivie d’un repas de l’amitiÊ (7 ₏) ; des cours de pilates sont organisÊs tous les jours, même en juillet/aoÝt, un nouvel atelier de patchwork sera crÊÊ en septembre (inscriptions ouvertes). Rens. : 05 59 24 15 39


AIKIDO YOGA 64

B.O. NATATION

JOURNÉE SPORTIVE ET SOLIDAIRE DE BIARRITZ

Le club propose le 17 juin un stage Aikido, Bo-jutsu, Yoga/MĂŠditation (40 â‚Ź), ainsi que les 21/22 juillet (50 â‚Ź) deux stages animĂŠs par Yves Tirelli, 4e Dan, aux AEL, 8 rue Jean Bart et un stage d'Aikido, Bo-Jutsu, dirigĂŠ par GĂŠrard Blaize, 7e Dan Aikikai de Tokyo, 5e Dan Masakatsu Bojutsu, 7e Dan Jodo, au gymnase Larochefoucauld du 19 au 25 aoĂťt. Rens. : 06 63 70 77 87 www.aikidoyoga64

-F DMVC PSHBOJTF  FO DPMMBCPSBUJPO BWFD Mh"TTPDJBUJPO /BVUJRVF EF #JBSSJU[ Mh64# FUMF$PNJU�$ÙUF#BTRVF une TraversÊe de Biarritz à la nage le 1er juillet"VQSPHSBNNFVOFDPVSTFEFNËI FUVOFDPVSTFEFTQJUDIPVOT BOT ËI'JDIFEhJOTDSJQUJPOFUJOGPSNBUJPOTTVSMFTJUFXXXCPPNOJTQPSUTDPNOBUBUJPO

Cet Êvènement, qui a lieu le 24 juin, permet au jeune public de dÊcouvrir diffÊrents sports tout en participant à des ateliers de sensibilisation (environnement, Êducation au dÊveloppement, dÊcouverte de projets de solidaritÊ internationale) et à des initiations culturelles (ateliers musique africaine, danse orientale...). Il finance la poursuite d'un projet d'insertion par le sport à DapÊlogo au Burkina Faso. A l’occasion de cette JournÊe, un village associatif composÊ de nombreux stands et ateliers est mis en place, chaque atelier Êtant tenu par des responsables d'associations biarrotes. Deux associations coorganisent ce projet ASD Sport et DÊveloppement, et S.M.I.L.E. Rens. : 06 06 62 11 41 raf.skvor@hotmail.fr

ENERGY'S PAYS BASQUE

LES AMIS DE MILADY PLAGE

RAID XIKINT'O 2012

Troisième Êdition de ce Raid Aventure les 9 et 10 juin, organisÊ par l’association Courant d’Air, avec au programme : trail, VTT, course d’orientation, run and bike, Êpreuves nocturnes, spÊlÊo, tir et Êpreuves surprises. Parallèlement, un Raid Junior est Êgalement proposÊ pour les enfants âgÊs de 8 à 14 ans. Rens. : 07 87 87 04 77 www.courant-air-evenements.fr

L’association propose une sortie au Parc Walibi d’Aquitaine (42/45 ₏) ou une visite guidÊe de NÊrac (61/64 ₏) le 1er juillet et à l’occasion des Fêtes de Pampelune des bus partant de Biarritz, Anglet et Bayonne les 6, 7, 13, 14 juillet (18/20 ₏). Rens. : 05 59 23 50 14 / 06 82 02 51 98 www.nrjpb.com

L’association organise le 10 juin une promenade autour des 2 lacs avec un dÊpart à 9 h du petit parking Junon à la Milady et le 30 une petite rÊunion amicale d'avant saison autour du verre de l’amitiÊ, ainsi qu’une petite restauration rapide. Rens. : 06 49 36 44 96 miladyplage.jimdo.com

LA VIE ASSOCIATIVE LE THÉÂTRE DU RIDEAU ROUGE Dans le cadre d’un partenariat avec la ville de Biarritz, le ThÊâtre du Rideau Rouge a donnÊ deux reprÊsentations en français, devant trois cents personnes, dont le Consul de France, dans le plus grand thÊâtre de Biscaye Los Campos Elicios à Bilbao. Ces reprÊsentations ont ÊtÊ particulièrement apprÊciÊes ce qui pourrait amener prochainement le thÊâtre du Rideau rouge au lycÊe français de Madrid. Rens. : 06 82 93 32 93 www.lerideaurougebiarritz.fr

ATLANTIQUE CYCLISME CÔTE BASQUE Il s’agit d’un club de vÊlo basÊ à Biarritz, crÊÊ par des passionnÊs de cyclisme, qui a pour but de promouvoir et dÊvelopper ce sport dans la rÊgion au travers de compÊtitions sportives, A noter : dÊjà 7 victoires et de multiples podiums depuis le dÊbut de la saison fin fÊvrier. Retrouvez l’actualitÊ du club sur leur page Facebook en tapant le nom de l’association.

LA BANQUE ALIMENTAIRE RECRUTE Elle est Ă  la recherche de bĂŠnĂŠvoles pour la gestion et la prĂŠparation des commandes, l’organisation de la distribution des denrĂŠes aux associations partenaires et aux plus dĂŠmunis, etc. 3FOT CBODBMJNCBZPOOF!OVNFSJDBCMFGS

UN EXPERT DU KENPO AU PAYS BASQUE

Les 28 et 29 avril dernier, les clubs basques de kenpo kai ont invitÊ Serge Cal, 6e dan, responsable de la Commission nationale kenpo auprès de la FÊdÊration française de karatÊ, à diriger un stage. Les pratiquants de cette discipline se sont retrouvÊs afin de dÊcouvrir cette mÊthode caractÊrisÊe par un système de compÊtition exigeant physiquement et mentalement. La pratique de l’art martial est accessible à tous. Kenpo kai, aux AEL,8 rue Jean Bart, rens. : 06 07 26 26 98 kenpo.kai@wanadoo.fr JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 31


la vie associative BIARRITZ PASSIONS

LES FILLES DE LA JAB BASKET CHAMPIONNES DE RÉGION Villenave d’Ornon a ÊtÊ le thÊâtre des finales rÊgionales de basLFU7JDUPJSFEFT#JBSSPUFTTVSMFVSTWPJTJOFT"OHMPZFT4DPSFüOBM Ë

Photos : Š DR

Depuis 1998, Biarritz Passions a pour objectif principal de fÊdÊrer des individus autour de diffÊrentes manifestations afin d’entretenir ou de dÊvelopper des relations amicales indispensables au lien social de notre ville. Elle a rÊcemment organisÊ une rencontre avec AlÊgria, association qui encadre et accompagne les autistes de l’enfance à l’âge adulte, afin de leur offrir du matÊriel pÊdagogique indispensable aux diffÊrentes actions menÊes par cette association. Rens. : btzpassions@numericable.fr

la vie des conseils de quartier RÉPUBLIQUE / ST MARTIN / LAHOUZE LARREPUNTE / CHELITZ

En juin, nous prÊsenterons vos remarques en matière de sÊcuritÊ et incivilitÊs lors d'une rÊunion avec M. le Maire de Biarritz et M. le Commissaire de Police Nationale. Faites-nous part de vos prÊoccupations, soit aux Permanences du Conseil de quartier : lundi 25 juin, 23 juillet, de 17 h à 18 h 30 à Maria Pia, 6 rue Manterola, soit dans les boÎtes à lettres disposÊes chez des commerçants (indiquer vos coordonnÊes et tÊlÊphone). Le jeudi 21 juin, à 16 h 30 dans les locaux de l'association 3A-L'Age d'or situÊs square d'Ixelles, immeuble CCAS à Biarritz aura lieu une rÊunion ouverte à tous :  Seniors, participez à votre sÊcuritÊ  organisÊe par la Police Nationale avec les Conseils de quartier, destinÊe à sensibiliser à certains types d'infractions comme les vols par ruse, par exemple. Grâce à une Êtude de cas rencontrÊs par les services de police de la Côte basque, un dÊbat interactif sera prÊsentÊ à l'aide d'un support audiovisuel qui a pour objet d'identifier les comportements imprudents, et donner des conseils pratiques de prÊvention, faciles à mettre en œuvre pour faire Êchec à diffÊrents types d'infractions. Le dÊbat sera animÊ par le Brigadier-Major Isabelle Lambard, rÊfÊrente prÊvention de la Police Nationale sur la Côte basque et Nicolas Bedin, commissaire de police de Biarritz. http://conseils-de-quartier-biarritz.fr Courrier, Maison des Associations : conseilquartier.rsmll@gmail.com 32 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219

SAINT-CHARLES LE PHARE LAROCHEFOUCAULD Notre dernière permanence avant les vacances se tiendra sur la placette SaintCharles le vendredi 8 juin aux heures habituelles de 17h 15 à 19h 15. Nous pourrons rÊpondre à certaines questions qui nous ont ÊtÊ posÊes, renseigner sur les pÊtitions dÊposÊes et Êchanger avec les habitants et les commerçants du quartier. A très bientôt. Astrid Guillermin TÊl. : 06 65 31 32 83 - contact.stcharles@orange.fr

CENTRE-VILLE Permanence publique du Conseil de Quartier Centre ville. Philippe Morel, prĂŠsident du conseil de quartier Centre-ville, assurera une permanence publique le mercredi 20 juin de 11 h Ă  midi au centre social des AEL : 8, rue Jean Bart. TĂŠl.: 05 47 64 42 58 / philippe.morel@modulonet.fr


l’expression

des groupes politiques MAJORITÉ MUNICIPALE LES BIARROTS RASSEMBLÉS

Un Dimanche au lac Marion

D

imanche 13 mai dernier, sous un beau soleil de printemps, le site magnifique du lac Marion a accueilli la Journée des Enfants, évènement organisé par le conseil de quartier de La Négresse. Durant toute la journée, des centaines d’enfants de tous âges et leurs parents ont profité des nombreuses animations proposées, ont pique-niqué sur les bords du lac, ont tout simplement partagé des instants de détente et de bonheur. Ce spectacle coloré et vivant, dans ce superbe cadre naturel, m’a inspiré deux réflexions. La première est la confirmation de l’intérêt des conseils de quartier. Car c’est à celui de La Négresse, à la volonté de sa commission Animation et de sa présidente Laurence Mauriac, que l’on doit cette belle journée. C’est le conseil qui l’a voulue, qui en a imaginé et réalisé le déroulement, au profit de la population du quartier et bien au-delà. L’autorité municipale et son administration ne sont venues qu’en appui de cette initiative, qui a été celle des habitants réunis au sein du conseil, avec pour seule préoccupation de servir leur quartier, de le mettre en valeur en créant une manifestation populaire pour les enfants et les familles. Pari réussi, et la manifestation sera désormais programmée tous les ans. Comme celui de la Négresse, les cinq autres conseils de quartier de Biarritz travaillent à améliorer la vie quotidienne des Biarrots, en liaison avec la municipalité. Ils suggèrent, proposent, critiquent, font remonter vers l’autorité municipale des suggestions, des remarques et des demandes, attendent des réponses en retour. Bref, ils contribuent par leur action, par leur expertise d'usage, à la vie de la cité et à la décision publique. C’est tout l’intérêt des conseils de quartier, au service d’un exercice plus direct de la démocratie par la participation citoyenne. La deuxième remarque que m’a suggéré cette belle Journée des Enfants, c’est combien nous avons collectivement assuré la protection des sites naturels de la ville, et plus largement de son environnement. Le lac Marion en est sans doute le meilleur exemple. La beauté du lieu, la végétation et la flore, la faune lacustre, tout faisait l’émerveillement des petits et des grands en ce radieux dimanche de printemps. Cette préservation des espaces naturels, à Marion comme à Mouriscot, dans les parcs et jardins comme sur le littoral, est le résultat d’une politique volontariste que la Ville mène depuis plus de deux décennies. C’est aussi le mérite des services municipaux, des jardins et de l’environnement, qui font au quotidien un travail remarquable, que je veux ici saluer. La beauté du lac Marion comme celle des autres sites naturels, la qualité du littoral, la propreté des plages, la qualité des eaux de baignade ou le fleurissement de la Ville, tout cela résulte de l’addition d’une volonté politique et d’une compétence technique qui ne visent qu’un objectif : offrir aux Biarrots et à nos visiteurs un environnement naturel d’excellence.

Voilà comment un dimanche au lac Marion m’a un peu plus convaincu, s’il en était besoin, que la démocratie de proximité, qui engage les citoyens et les invite à prendre des responsabilités dans la gestion de leur Ville, et la protection exigeante de l’environnement étaient décidément deux solides piliers des politiques publiques d’aujourd’hui. Michel Veunac, adjoint au Maire

Une économie performante : une obligation pour Biarritz, un défi pour les Biarrots

L

es discours passent, de multiples programmes ont été présentés à des électeurs plus ou moins sceptiques ; puis, le peuple français a tranché en toute connaissance de cause. À côté de ces données politiques, la vie suit son cours et en particulier l’économie continue sa marche en avant. Il ne faut pas se le dissimuler, la période électorale que nous venons de passer n’est pas favorable à la bonne marche des affaires. Les acteurs économiques ont horreur de l’attente et de l’indécision. Pour les hôteliers, il est temps que les réservations redémarrent ; et les commerçants ne peuvent rester indéfiniment à attendre le client hésitant. Quant aux centres de congrès (Gare du midi, Espace Bellevue et Casino municipal) et la Halle d’Iraty, ils continuent à assurer la réception de salons, congrès et manifestations. C’est ainsi qu’en 2011, un total de 335 000 personnes ont été reçues lors des 261 manifestations organisées sur les 4 sites de notre ville, dont 134 000 dans la seule Halle d’Iraty. Une manifestation quelle qu’elle soit : simple assemblée générale, associative, culturelle, économique, sociale ou sportive ; un congrès, un salon entraînent des retombées économiques directes (hôteliers, restaurateurs, taxis) et indirectes (interprètes, assurances, électricité, enseignes, bureautique, sécurité, sono, banderoles, transports aériens et bus, etc). Les acteurs publics ont été les éléments déclencheurs de cette dynamique grâce à des investissements importants et appropriés. Les acteurs économiques ont accompagné ce mouvement, les hôteliers en améliorant leur structure d’accueil et les commerçants en présentant une offre plus diversifiée et répondant davantage aux goûts de la clientèle. Au fil des ans, les Biarrots ont développé cet art de recevoir qui est le contraire du repli sur soi. Les Biarrots répondent davantage à ce besoin collectif de développer le respect de celui qui nous rend visite afin qu’il aime Biarritz et qu’il ait envie d’y revenir. Les Biarrots le savent bien. C’est leur défi permanent. Ils sauront le relever. Vincent Dubecq, adjoint au maire JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 33


GROUPE INDÉPENDANT MAIDER AROSTEGUY ET DENISE SERVY

F

in 2011, j’écrivais : « les politiques restent drapés dans leurs certitudes, sourds à la rumeur de mécontentement et de désespérance des classes moyennes… on préfère se voiler la face en ignorant l’effritement de la majorité et l’affaiblissement de notre Président : il y a en France une envie collective de changement : que les décideurs écoutent et entendent » ! La majorité a bouché ses oreilles, balayé d’un revers réprobateur ces propos iconoclastes. N. Sarkozy ? A vivre dans une tour d’ivoire, penser se suffire à soi-même, mener sa campagne avec des conseillers « gourous » plutôt qu’avec ses responsables politiques, d’ailleurs emmêlés dans la guéguerre de personnes, mésestimer son adversaire, diaboliser d’autres candidats… il a mêlé les ingrédients d’une défaite, bel et bien consommée ! Les derniers jours ont été pathétiques : le débat, occasion ratée de reprendre l’avantage sur un Hollande bien coaché, autoritaire, drapé dans un costume de coupe mitterandienne ! Un Sarkozy, « homme de la crise et de la maladresse », pétri de lassitude, donnant l’impression de vouloir rendre son tablier, un Hollande, « homme normal » de l’espoir et de la providence « rose » mobilisé, porté par l’élan collectif et l’envie d’accéder au pouvoir ! Et maintenant ?? Certains se bercent de consolations : une victoire étroite… une fois l’euphorie envolée, face à une croissance atone proche de la récession et une marge de manœuvre budgétaire limitée, Hollande ne pourra tenir ses promesses… La tâche est rude, la dette sous surveillance rapprochée des agences de notation, les relations avec l’inflexible Merkel sous tension ! Les mesures annoncées vont-elles engendrer une pression fiscale plus forte ? Et quid des Législatives ? La droite déchirée attendrait la gauche au tournant… Larmes ou joie ? Cohabitation ? France ingouvernable ? Une nouvelle bataille est engagée, incertaine, mais, face à la crise, il y a URGENCE ! Maider Arosteguy, Denise Servy www.biarritz-demain.com

UNION DE LA DROITE ET DU CENTRE POUR BIARRITZ Patrick DESTIZON – Karine DUBOURG – Éric FOUCHER

Ambigüité et opportunisme !

A

u second tour de l’élection présidentielle à Biarritz Nicolas Sarkozy a obtenu 55 % des suffrages et François Hollande 45 %. Si Biarritz confirme ainsi une fois de plus son ancrage à droite, la gauche réalise un score élevé dans une commune qui ne lui a jamais été favorable. Nous n’avons pas souhaité communiquer pendant la campagne pour ne pas perturber un tant soit peu le scrutin mais il est désormais temps de se demander ce qui explique ce glissement à gauche de Biarritz ? Probablement le poids des ambigüités de la faction UMP de la majorité municipale menée par le premier adjoint au Maire. En effet celui-ci par ailleurs tout récent secrétaire départemental de

34 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219

l’UMP a fait campagne pour Nicolas Sarkozy tout en restant solidaire de la majorité municipale. Or le maire et ses adjoints MODEM, abertzale et issus de la gauche, soit sept adjoints sur onze, ont appelé à voter pour le candidat socialiste François Hollande ou font partie de mouvements politiques qui l’ont fait. Après avoir soutenu Nicolas Sarkozy en 2007 à seule fin d’obtenir l’investiture de l’UMP en 2008 dans une réélection qui s’avérera difficile (malgré cela ils n’ont obtenu que 43 % en 2008), les voila qui votent Hollande en 2012 sans que cela ne perturbe le moins du monde leur relation avec la minorité UMP de la majorité municipale. A ce niveau l’ambigüité et l’opportunisme ainsi cultivés deviennent un art ! De plus le secrétaire départemental de l’UMP par ailleurs premier adjoint au maire de Biarritz a fait une très mauvaise campagne dans ce département, voulant tout contrôler, repoussant sans ménagement toutes les offres d’aide pour la campagne de Nicolas Sarkozy, préférant mener une campagne étriquée avec sa petite équipe plutôt que de s’ouvrir à d’autres bonnes volontés… Le seul incident grave de la campagne s’est d’ailleurs produit à Bayonne le 1er mars où le président Sarkozy a été malmené par une bande d’extrémistes devant les yeux impuissants du velléitaire secrétaire départemental de l’UMP. Il ne faut pas du coup s’étonner de la poussée de la gauche à Biarritz. On ne peut pas critiquer le socialiste Hollande et défendre l’UMP Sarkozy lors de l’élection présidentielle et faire allégeance à un maire et à une majorité municipale désormais majoritairement à gauche à Biarritz. Et pour couronner le tout, on nous annonce qu’une adjointe MODEM de Biarritz est pressentie pour se présenter à l’élection législative contre la députée UMP sortante ! Condorcet, le père de la Constitution de la Première république, écrivait que la démocratie était « un système de poids et de contrepoids ». Or si la gauche qui dispose déjà de l’Elysée avec François Hollande, de la majorité au sénat, de 21 régions sur 22 et de la plupart des départements et des grandes villes a une trop forte majorité à l’assemblée elle aura tous les pouvoirs dans ses mains et sera inévitablement tentée d’appliquer brutalement son programme. Pour cela il est important de reconduire la majorité parlementaire sortante ou tout au moins de ne donner qu’une courte majorité à la gauche afin de l’obliger à des compromis sur son aberrant programme économique. Dans la sixième circonscription des Pyrénées Atlantiques nous appelons alors à voter pour la députée sortante, ancien ministre, Michèle Alliot Marie et son suppléant Vincent Bru, maire et conseiller général de Cambo ! Patrick Destizon www.udecbiarritz.fr - udecbiarritz@hotmail.fr Permanences sur RDV : samedi matin de 10 heures à 12 heures.

RASSEMBLEMENT POUR LE RENOUVEAU DE BIARRITZ

La mairie roule à gauche !

D

epuis des années, je m’oppose à l’équipe hétéroclite de Didier BOROTRA. Sitôt réélu en 2008, lors des régionales, il a soutenu la liste PS d’Alain ROUSSET. Lors des présidentielles, nous venons de voir François Bayrou condamner Nicolas SARKOZY par ses déclarations et faire gagner la gauche. Les


adjoints de l’équipe BOROTRA ne se sont pas cachés de leur vote favorable à la gauche, en ce y compris les élus du Modem qui ont pensé si fort que tout le monde les a entendus. Face à un tel revirement, dans une ville majoritairement à droite, on se demande ce que certains élus qui se prétendent de droite, font encore dans l’équipe municipale. Non seulement ces gens nous mènent à la ruine, mais ils veulent faire passer la ville à gauche ! Pour ma part, avec mes amis du Rassemblement pour le Renouveau de Biarritz, je propose une autre politique, clairement à droite, pour redresser cette ville. Rejoignez-nous sur le nouveau site : http://www.jbsaintcricq.fr ! J.-B. Saint-Cricq www.jbsaintcriq.fr

BIARRITZ À CŒUR ÉLUS DE LA GAUCHE UNIE

Valeurs contre fric !!!

J

e fais partie des nombreux Français qui se réjouissent de la victoire de François HOLLANDE aux élections présidentielles. Cette victoire est celle de toute la gauche, mais aussi de la France. Aussi, très satisfait de la défaite de celui qui a longtemps préféré le pouvoir de l’argent aux valeurs morales, humaines et républicaines. Celui dont je parle, bien qu’élu démocratiquement, offrait tout aux puissants, donnait tout aux privilégiés, mais rien aux modestes, sinon mépris et stigmatisations ! Il utilisait invectives et insultes ! Loin de présider la France il présidait sa « maison ». Nous avons gagné et mis fin à cinq années d’indignités pour la France. -« Il n’y a qu’une réponse à la défaite, et c’est la victoire », disait Winston Churchill. Enfin, l’occasion est donnée au nouveau Président de réconcilier les Français, d’appliquer les principes républicains et d’aimer tous les Français. Cette capacité lui a été reconnue par un de ses adversaires politiques, François BAYROU, lui-même préférant les valeurs morales au fric. Galéry Gourret-Houssein Conseiller municipal PS courriel : galery.gourret@wanadoo.fr blog : www.biarritzacoeur.com

FRONT DE GAUCHE

Biarritz est à tous ses citoyens

P

eut-on se réjouir d’être à la tête d’une ville bien ancrée à Droite alors qu’aux plans national et local (-722 voix 1er tour) la sanction de cette politique est tombée le 6 Mai dernier ? Peut-on se sentir à l’aise dans une majorité municipale dont une composante est rejetée (-2277 voix 1er tour) et en pleine déconfiture au national ? Les résultats locaux ne sont pas progressistes, surtout dans le centre mais des frémissements commencent à se faire sentir. Avec un Front de Gauche à 1330 voix, c’est la volonté d’une autre politique locale qui se manifeste. Revitalisation des quartiers avec implantation de commerces à taille humaine, maintien et créations d’emplois industriels afin que la jeunesse reste dans nos murs avec

plus de 20 % de logements sociaux, meilleur entretien des voieries, des écoles, transports urbains étoffés et gratuits. Biarritz est à tous ses citoyens. Par pur électoralisme il ne faut pas faire du centre ville une chasse gardée parce qu’il vote encore à Droite. Bernard Ithurbide sylberithur@yahoo.fr PCF 64.org

ELKARTU – BIARRITZ CITOYEN SOLIDAIRE

Mobilisation générale contre l’habitat indigne

Qu’entend-on par « Habitat indigne » ? C’est un habitat qui porte atteinte à la santé et/ou à la sécurité des occupants. Il recoupe les situations de péril, d’insalubrité ou encore des locaux inhabitables par nature. Ce sont des logements qui cumulent souvent les difficultés : problème électrique, risque d’intoxication au monoxyde de carbone, affaissement de plancher, manque d’éléments de confort, forte humidité… Des situations d’habitat qui représentent un déni au droit au logement et portent atteinte à la dignité humaine. La précarité énergétique en fait partie. Qui est concerné ? 3,6 millions de personnes sont mal logées dans l’hexagone aujourd’hui et le Pays Basque, Biarritz ne sont pas épargnés. Ce sont des locataires aux ressources modestes et aux situations professionnelles précaires qui ne peuvent accéder au marché de l’immobilier classique où les garanties à donner sont souvent impossibles à remplir par ces ménages fragiles. Un marché « parallèle » se crée où les locataires acceptent des logements en mauvais état auprès de bailleurs qui, en contrepartie, sont moins regardants sur les garanties fournies. Que faire pour y remédier ? En tout premier lieu mettre en place des politiques publiques et volontaristes de rénovation à travers des aides octroyées aux propriétaires occupants, bailleurs, copropriétés mais aussi locataires. Ces opérations programmées doivent être accompagnées d’une structure destinée à anticiper, gérer, aider les populations sur des questions de bâti, mais aussi des problématiques juridiques, financières et sociales. En amont de ce dispositif la création d’un observatoire de vigilance semble indispensable. Les services sociaux et le Maire ne peuvent pas tout régler. Cet observatoire doit avoir comme mission de détecter, évaluer et étudier les différentes situations avant de proposer solutions et remèdes personnalisé au mal-logement et à la précarité énergétique. Des aides existent, il faut les utiliser Le Conseil Général peut enclencher des aides exceptionnelles avec majoration des aides ANAH ou majoration des Eco-Primes. Notre Communauté d’Agglomération doit elle aussi être très réactive et performante dans ce domaine. Le conseil municipal biarrot doit redoubler de vigilance. C’est notre responsabilité. Régine Daguerre & Peio Claverie elkartu@hotmail.fr http://biarritz.citoyen.solidaire.over-blog.com JUIN 2012 N°219 | BIARRITZ magazine 35


le carnet

FÉLICITATIONS À…

BIENVENUE À…

Abigaïl et Jean Ismaël Jimenez qui se sont unis le 16 mai.

Éléonore Fagoaga, née le 10 avril La rédaction adresse toutes ses félicitations aux heureux parents : Sophie Vivé (secrétaire de rédaction du magazine) et Sébastien Fagoaga (service des Espaces publics).

Pablo Algalarrondo, né le 11 avril

Aleksi Goczaleck-Rozès, né le 19 avril

MARIAGES

AVRIL PLUTUS ROMAIN ET GRELLIER AUDREY ■ RAVOIRE GUILLAUME ET CHAGNEAU ADELINE ■ LEROY FÉLIX ET HERBAUT LAETITIA MAI DUBOURDIEU BRICE ET SRUTWA SOPHIE ■ POUGNET GWENDAL ET YAZBECK GHALIA ■ JIMENEZ ABIGAÏL ET JIMENEZ JEAN ISMAËL

DÉCÈS

AVRIL AMAGAT ALAIN (72 ANS) ■ ALLION HENRIETTE (94 ANS) ■ LAPEGUE MADELEINE (90 ANS) ■ DE VILLECHENOUSDUCLOS ALICE (88 ANS) ■ LAMARQUE MARYSE (76 ANS) ■ MENJOU MARIE (98 ANS) ■ BAUDRY CATHERINE (87 ANS) ■ DE HEECKEREN JEANNE (90 ANS) ■ CURUTCHET MARIE-AMÉLIE (98 ANS) ■ BARON RÉGINE (82 ANS) ■ PRISOT LÉON (91 ANS) ■ MOURONVAL MARIE (79 ANS) ■ MARTIN PRIETO NICOLE (75 ANS) ■ LUPIEN JACQUELINE (82 ANS) MAI JAFFRES LUCIENNE (76 ANS) ■ LASSALLE RENÉ (61 ANS) ■ DUCLOS JEAN (84 ANS) ■ RODRIGUEZ MARIE (94 ANS) ■ METIVIER ODETTE (89 ANS) ■ HUCHET MARIE-THÉRÈSE (76 ANS)

POUR S’ABONNER Le magazine municipal est distribué gratuitement à travers Biarritz. Les personnes qui le désirent peuvent souscrire un abonnement à l’aide de ce coupon. Nom

............................................................

................................................................

Prénom

Code postal

..................................

Adresse

........................................................................................

Ville

........................................................................................

..........................................

Souscrit un abonnement d’un an (11 numéros) pour la somme de 17 €. Ci-joint : chèque bancaire (à l’ordre du Trésor Public) réabonnement

36 BIARRITZ magazine | JUIN 2012 N°219

Anastasia Zarzycki, née le 20 avril

Biarritz magazine

Service information-communication Tél. 05 59 41 54 34 biarritz.magazine@biarritz.fr Hôtel de Ville BP 58 64202 Biarritz cedex

Photos : © F. Rivera ; DR

NAISSANCES

MARS ANCELY THAÏS AVRIL POCHELU IULIA ■ MAHOUS IRIS ■ HELLO REBEKAH ■ LABAT ALEXANDRE ■ CHEMIN ZVERKO PALOMA ■ BASTRES ETHAN ■ GATTERMANN NATHAN ■ GOCZALECK ROZÈS ALEKSI ■ MIMOUN PRAT INAKI ■ THOMINEDESMAZURES GABRIEL ■ ZARZYCKI ANASTASIA ■ VINET HUGO ■ CHANTREAU BECHOUCHE CHARLOTTE ■ CASALEGNO GAIA ■ POISSON HIND ■ DÉRIGLAZOFF CAMILLE MAI OLIVEIRA CELYA ■

Ethan Bastres, né le 16 avril



BIarritz Magazine du mois de Juin 2012