Dossier de presse 2010

Page 1

Contact presse mairie du 20 e Nolwenn Macouin 01 43 15 20 85 - nolwenn.macouin@paris.fr


Présentation Le festival Et 20 l’été est un événement organisé par la mairie du 20e arrondissement de Paris en partenariat avec l’association Paris culture 20e. Pour sa deuxième édition, du 19 au 27 juin 2010, les rues du 20e vont vous surprendre ! 15 spectacles gratuits et en plein air rythmeront les premiers jours de l’été en faisant du 20e arrondissement un lieu de rencontres et d’étonnement. Et 20 l’été dynamise l’Est parisien et invite ses habitants à le redécouvrir. L’espace urbain est utilisé, questionné, détourné, magnifié, voire malmené. Interrogeant le quotidien et l’ordinaire, les interventions artistiques modifient et métamorphosent les quartiers de Belleville, Ménilmontant, Saint-Fargeau, Charonne et du Père Lachaise. Places, rues, jardins, esplanades et boulevards du 20e se verront investis par des formes artistiques hybrides, un « mélange des genres » où plasticiens, chorégraphes, comédiens, créeront des cheminements, tisseront des liens à la fois entre des populations et des espaces mais aussi entre des disciplines artistiques. Soucieux de proposer et de soutenir de nouvelles productions artistiques, le festival accueille cette année trois « création 2010 ». Cette édition favorise des spectacles participatifs et évolutifs nés d’une diversité de regards sur la ville. Le festival Et 20 l’été s’adresse à tous les publics, des plus novices au plus aguerris, en allant à leur rencontre et en les intégrant aux interventions artistiques. Ce sont des expériences inattendues et décapantes qui attendent riverains et badauds !

Sommaire Récapitulatif des spectacles ..................................................

Contacts 3

Descriptif complet des spectacles ........................................ 4-10 Organisateur et partenaires..................................................

11

Presse Mairie du 20e arrondissement Nolwenn Macouin 01 43 15 20 85 nolwenn.macouin@paris.fr Public Association Paris Culture 20e 01 43 15 20 79 parisculture20eme@gmail.com Site Internet : www.mairie20.paris.fr

2 / 11


Les rues du 20 e vont vous surprendre Salam Toto / 24 h d e l a v i e d ’ u n e f e m m e e t d ’ u n c h e v a l

P e r f o r m a n c e Samedi 19 juin à partir de 14h du Cours de Vincennes au bas du parc de Belleville

Dimanche 20 juin toute la journée Bas du parc de Belleville

Les Performeurs Urbains / L i a i s o n - d é l i a i s o n D a n s e Samedi 19 juin à 16h Rue Saint-Blaise

Belleville en vue(s) / C i n é - d a n s e

C i n é m a Samedi 19 juin à 22h30 Square des Saints-Simoniens

Rachid Ouramdane / S k u l l * C u l t

D a n s e Dimanche 20 juin à 14h30 et 19h Square Sarah Bernhardt

Compagnie 1 watt / B e a u t r a v a i l

P e r f o r m a n c e Dimanche 20 juin de15h à 19h Place des Grandes Rigoles

La Py chante au coin du Bua / F ête de la musique M u s i q u e Lundi 21 juin à 18h15 Croisement rue de la Py et rue le Bua

Les armoires pleines / F a n t a i s i e m o n s t r u e u s e

A r t s d e l a r u e Mardi 22 et mercredi 23 juin à 19h30 Square Sorbier

Redplexus / In c i d e n t d e p a r c o u r s

P e r f o r m a n c e Mercredi 23 et jeudi 24 juin de 17h30 à 20h30 Terre-plein central des boulevards

de Ménilmontant et Belleville

Eekupoiz / [ n o n + ]

A r t s d e l a r u e Jeudi 24 juin à 11h et 13h Place de la Réunion

Les Transformateurs / L e s É t r a n g e s

A r t s d e l a r u e Jeudi 24 juin de 17h à 20h et vendredi 25 juin de 13h à 16h Place Edith Piaf

Raphaël Dupin / 1 0 ème m i n u t e c o r n e r

D a n s e Jeudi 24 juin à 17h et 19h et vendredi 25 juin à 16h et 19h Théâtre de verdure

Compagnie du Sarment-Banal Molotov / Le nuage en pantalon P o é s i e e t V J Vendredi 25 juin à 22h30 Square du Pavillon Carré de Baudouin

P2BYM / Ôdan H o d ô & S h û t e n

D a n s e Samedi 26 juin à partir de 11h et de 13h Place Gambetta

Dimanche 27 juin à partir de 12h et de 17h Place Saint-Fargeau

Compagnie Apsaras / L e s G . I . L . S .

A r t s d e l a r u e Samedi 26 juin à 15h et 18h Square Séverine

Dimanche 27 juin à 15h et 18h Jardin de la Gare de Charonne

Compagnie Les Choses de Rien / B u l l

C i r q u e Samedi 26 et dimanche 27 juin à 22h Esplanade de la Porte des Lilas

3 / 11


Dossier de presse Festival Et 20 l’été / 19 au 27 juin 2010 / 20 e arrondissement

Salam Toto / 24h de la vie d’une femme et d’un cheval Performance

Samedi 19 juin à partir de 14h du Cours de Vincennes au bas du parc de Belleville, via le Boulevard de Charonne

M° Porte de Vincennes (L1) ou Nation (L1, 2, 6, 9 ou RER A) puis Couronnes (L2)

Dimanche 20 juin toute la journée au bas du parc de Belleville

L’artiste

Dans la rue, une femme et un cheval déambulent, dansent, vivent leur quotidien. Cette performance est faite d’installations, d’improvisations jouées et dansées, de moments de la vie quotidienne, mêlant la danse, le théâtre et la recherche autour de la relation avec le cheval. Le public n’est pas convié de manière fixe. Il passe, s’installe le temps qu’il veut et repart, pour revenir plus tard, pour voir où elle en est dans sa vie, dans sa solitude, par curiosité ou par intérêt ou encore interpellé par ses demandes, de soins, d’objets devenus inutiles et dont elle a besoin pour se construire son « chez elle » de passage chez eux. L’acte final est travaillé comme une peinture vivante, explosive, dont il ne restera qu’une toile peinte, un linceul et une robe suspendue après leur départ.

Salam Toto est une compagnie de théâtre équestre qui s’aventure dans un territoire de la représentation où se rencontrent artiste et cheval partenaire, compagnons à part égale d’un labeur quotidien de création et de recherche. Son domaine de création associe le cirque, l’art équestre, la musique vivante, la danse et les arts plastiques dans des créations solos ou collectives. La compagnie rassemble ainsi autour du cheval les mythes et légendes qui sont l’essence de son projet artistique. Site Internet www.salamtoto.com

Photo : Patrick Imbert

M° Couronnes (L2)

Le spectacle [création 2010]

Les Performeurs Urbains / Lia ison-déliaison Danse

Samedi 19 juin à 16h Rue Saint-Blaise

Les artistes

Sous vos yeux, une forme insolite, constituée par des danseurs alternativement liés les uns aux autres par des ceintures élastiques ou déliés et autonomes, évolue en fonction de l’espace urbain qui l’entoure mais aussi de vos réactions. Cette forme se déplace, ondule, se transforme et invite le public à se laisser conquérir par la danse.

Le projet Les Performeurs Urbains a été initié par la chorégraphe Juliette Vitte en 2004. Structurés en association depuis 2008, les membres de la compagnie participent régulièrement à des performances urbaines dans l’espace public (parcs, musées, métro parisien, etc.) associant danse et musique improvisées.

Un atelier d’initiation, ouvert au public, conclura l’intervention des performeurs urbains.

Site Internet www.myspace.com/performeursurbains

Photo : Locarbo

M° Maraîchers ou Porte de Montreuil (L9)

Le spectacle

4 / 11


Dossier de presse Festival Et 20 l’été / 19 au 27 juin 2010 / 20 e arrondissement

Belleville en vue(s) / Ciné-danse Cinéma

Samedi 19 juin à 22h30 Square des Saints-Simoniens 2 rue de la Duée

Accès : 147-151 rue de Ménilmontant, 18 passage des Saint-Simoniens - M° Saint-Fargeau (L3bis)

Le spectacle

Les artistes

De Charlot patine aux kaléidoscopes de Philippe Decouflé, en passant par Thriller de John Landis/Michaël Jackson, les comédies musicales, les courts métrages hip hop de Spike Jonze ou des films chorégraphiés... un florilège éclectique de films connus et inconnus. Ce programme de courts métrages met en lumière les points communs et les rapports qu’entretiennent le cinéma et la danse, art du mouvement.

Belleville en vue(s) agit au cœur des quartiers comme acteur culturel de la diffusion cinématographique en proposant des programmations éclectiques. L’association s’adresse à un public diversifié et tisse des liens avec des partenaires locaux, procédant ainsi en véritable opérateur culturel de l’économie sociale. Son fonctionnement associatif et collaboratif permet à toute personne de participer en s’inscrivant dans leur projet d’action culturelle. Site Internet www.belleville-en-vues.org

Rachid Ouramdane / Skull*Cult Danse

Dimanche 20 juin à 14h30 et 19h Square Sarah Bernhardt 2 rue de Buzenval

Photo : Bertrand Saugier

M° Buzenval (L9)

Le spectacle

L’ artiste

Sur scène, une image plastique forte : celle du motard, casqué, encagoulé et en armure de cuir. Icône urbaine et pop par excellence, égérie de la vitesse et de la performance, le motard est ici déporté dans un espace-temps contrarié qui le submerge. Performance co-écrite par les chorégraphes Rachid Ouramdane et Christian Rizzo, Skull*Cult utilise la figure populaire du super-héros pour mieux la détourner. La pièce s’appuie sur la figure de l’anonyme dans la ville moderne, sorte de héros solitaire et sans visage, qu’elle confronte à l’hyperactivité de l’espace urbain contemporain en se nourrissant de sa toile sonore et des voix chaotiques des passants avec lesquels le danseur dialogue. Présenté pour la première fois dans le cadre du Sujet à Vif du Festival d’Avignon 2002, ce spectacle appartient aux créations « in situ » réalisées par le chorégraphe.

Dès ses premiers travaux, le chorégraphe Rachid Ouramdane a repensé les catégories d’ « interprète » et de « chorégraphe » et questionné le mode de production et de circulation des œuvres. Après avoir collaboré avec plusieurs artistes, il fonde en 2007 l’association L’A., qui se veut un lieu de réflexion artistique sur les identités contemporaines. Ceci marque un tournant notable dans son projet qui s’articule désormais autour des frontières entre danse et documentaire. En parallèle de ses projets de création, Rachid Ouramdane développe un travail de transmission et de rencontre en France et à l’étranger (Russie, Roumanie, Pays-Bas, Brésil, EtatsUnis...). Site Internet www.rachidouramdane.com

5 / 11


Dossier de presse Festival Et 20 l’été / 19 au 27 juin 2010 / 20 e arrondissement

Compagnie 1 watt / Beau travail Performance

Dimanche 20 juin de 15h à 19h Place des Grandes Rigoles M° Jourdain (L11)

Le spectacle [création 2010]

Les artistes

Ils sont danseur, plasticien, bricoleur de son, comédien burlesque. Pendant quelques heures, ils vont mettre toute leur science au service de leur mission : ficeler, accompagner, signaler, accumuler, applaudir, équilibrer, sécuriser, lancer, attendre, enfumer, faire sonner, vibrer, regarder, arpenter, jouer, ramasser, transformer, réparer, détourner, construire, marcher… Bref faire du beau travail ! À travers ces actions jubilatoires, ludiques, voire étranges, les artistes invitent les habitants et les passants à ressentir autrement ce « bout de ville ». Il ne s’agit pas seulement de convier un public à venir voir un spectacle mais de permettre une expérience sensorielle et fictionnelle : les artistes tirent des fils imaginaires entre eux et les commerçants, le flux des passants, les flâneurs, l’architecture donnée… en faisant se frotter ensemble plusieurs approches artistiques et plusieurs manières d’être spectateurs ou acteurs de cette expérience.

Dans 1 Watt, il y a « Watt », personnage de S. Beckett : « Et tantôt Watt comprenait tout, et tantôt il comprenait beaucoup, et tantôt il comprenait peu, et tantôt il ne comprenait rien, comme alors. ». Cette compagnie est composée d’une équipe artistique protéiforme qui réalise, avec un minimum de moyens et matériaux, de nouvelles formes plastiques et sonores à traverser, propres à aspirer le public et à les inspirer. Beau travail est une création 2010 réalisée avec Alexandre Théry, Pierre Pilatte, Erwan Quintin, Nadir Bouassria en action ; Sophie Borthwick, Isabelle Antoine en regard, écoute et pensée. Site Internet www.1watt.eu

La Py chante au coin du Bua / Fête de la musique Musique

Le spectacle

Les artistes

Lundi 21 juin à partir de 18h15 Croisement rue de la Py et rue le Bua

Sur le croisement apparemment anodin des rues de la Py et de la rue le Bua, se réveillent chaque année, depuis 13 ans, un peu mystérieusement, voisins et passants pour faire une fête du diable. La fusion un peu magique, dont on parle ici, est celle qui surgit dès lors que la rue s’humanise. Pour que les rencontres se transforment en aventures à partager il faut emprunter des « cheminements ». Le premier est celui de « l’association-d’associations » : La Py chante au coin du Bua, l’école de danse L’Espace Oxygène, l’école de musique brésilienne Sambacademia, l’artiste Arnaud Rabier NowArt. Un second type de cheminement est celui créé par les artistes entre eux qui vont mixer les ingrédients et faire monter la sauce pour réinventer cette fête en développant tout une batterie de sollicitations du public, marqués du sceau de l’été et de celui de la «musique». Tout un arsenal artistique ayant pour munitions la musique, le chant, la danse, les arts plastiques et un peu de magie bien sûr !

La Py chante au coin du Bua est, à l’origine, un collectif de voisins et d’habitants qui s’ignorait lorsqu’il s’est généré spontanément il y a 14 ans à l’occasion de la Fête de la musique. Simple, très attaché à son pavé, festif et partageur, il s’est laissé prendre à ce rendez-vous avec beaucoup de plaisir. Le gang «lumineux» qu’il constitue avec L’Espace Oxygène et Sambacademia a déjà commis avec succès quelques méfaits et s’était promis de se retrouver le 21 juin pour «monter un gros coup».

Photo : Sambacademia DR

M° Porte de Bagnolet (L3)

6 / 11


Dossier de presse Festival Et 20 l’été / 19 au 27 juin 2010 / 20 e arrondissement

Les armoires pleines / Fantaisie monstrueuse Arts de la rue

Mardi 22 et mercredi 23 juin à 19h30 Square Sorbier 13 rue Sorbier

M° Gambetta (L3, L3bis)

Le spectacle

Les artistes

Tout commence à l’heure où le jour rencontre la nuit. Sur un manège de bois, de belles demoiselles de mousse et de collant se confondent avec de dociles poupées de chair. Un goût de boite à musique à taille humaine, une odeur de carillon vivant, naphtaline et vieux parfum. En un coup de pédale tout se met en branle, place à la dentelle foraine… Fantaisie monstrueuse est un poème visuel pour 5 comédiennes, 2 cyclistes, 7 poupées, 8 manivelles et 1 vieux manège. Une réflexion sur le cycle et la mémoire qui revient, lancinante. L’installation d’un manège réveille la mémoire des lieux, place dans la ville des indices d’une présence ancienne et passée. L’idée est de proposer un autre rythme à la rue, grain de sable qui vient perturber d’une manière symbolique la mécanique bien huilée de la ville afin de redessiner l’espace urbain le temps d’un spectacle.

Après leur première création, Les Vieilles Petites filles, la compagnie Les armoires pleines se lance dans l’écriture d’un spectacle autour d’un manège de 1950. Les artistes ont pour ambition d’établir un dialogue entre les arts plastiques et les arts vivants au travers d’une esthétique foraine. La construction de poèmes visuels ainsi que les thèmes de l’étrangeté et du double deviennent les moteurs des recherches de la compagnie. Elle engage une réflexion sur la limite entre l’inerte et le vivant avec des questions comme « Comment faire naître le mouvement de l’immobilité ? » ou « Comment mettre en scène la perméabilité des frontières entre le réel et l’imaginaire ? ». Site Internet www.myspace.com/lesarmoirespleines

Redplexus / Incident de parcours P e r f o rm a n c e

Mercredi 23 et jeudi 24 juin de 17h30 à 20h30 Terre-plein central des boulevards de Ménilmontant et Belleville

Photo : Ornic’art

M° Ménilmontant, Couronne, Belleville (L2)

Le spectacle

Les artistes

Le 10 août 1903 un incendie se déclare sur la ligne 2 au niveau du métro Couronnes. 84 personnes meurent asphyxiées en cherchant à se faire rembourser les 3 sous de leur ticket de métro. Incident de parcours questionne l’intrusion de l’accident dans notre société avec humour et détournement de technologies de surveillance. Ce spectacle se compose de 3 performances qui s’installent 48h durant le long de la ligne 2 entre les stations Menilmontant-CouronnesBelleville sur l’ancien emplacement du mur des fermiers généraux : • Maison close, compagnie Terrain Vague • Le someilleur, Benoit Rassouw • Radar dolls (maquette), Ornic’art / MU.

Redplexus est un réseau d’échanges et de diffusion des nouvelles écritures de la performance. Ce collectif met en lien des artistes issus d’horizons artistiques et géographiques différents dont la pratique est centrée sur l’exploration de la performance afin de créer une dynamique de rencontres et de diffusion. Site Internet www.redplexus.org

7 / 11


Dossier de presse Festival Et 20 l’été / 19 au 27 juin 2010 / 20 e arrondissement

Eekupoiz / [non+] Arts de la rue

Jeudi 24 juin à 11h et 13h Place de la Réunion M° Alexandre Dumas (L2) ou M° Buzenval (L9)

Le spectacle

Les artistes

Entre actions, performances jonglées, dansethéâtre et installations, objets et interventions in situ créent des images et situations qui remettent en cause nos positions et nos relations dans l’espace public. Intervention interactive, [non+] s’inspire de la plasticité et de la mobilité dans le paysage urbain. L’objectif est de redéfinir le sens de l’espace public et de l’espace privé en mettant les objets et corps (des interprètes et des spectateurs) en mouvement et en créant des images baroques (en légère distorsion) qui remettent en cause le paysage quotidien.

Eekupoiz est une compagnie franco-hellénique de cirque contemporain, jonglage et manipulation d’objets, fondée en 2004 par Marion Renard et Xristos Kaoukis. Elle est entièrement consacrée au développement chorégraphique avec les objets et la recherche sur le mouvement dramatique et dynamique de l’objet. Eekupoiz a développé un vocabulaire chorégraphique particulier en utilisant des éléments issus de la danse, du théâtre, du jonglage et des installations visuelles et plastiques. Site Internet www.equipoize.org

Photo : Bertrand Saugier

Le spectacle a remporté le 1er prix spécial du Festival international du Théâtre de rue d’Athènes.

Les Transformateurs / Les Étranges Arts de la rue

Jeudi 24 juin de 17h à 20h Vendredi 25 juin de 13h à 16h Place Edith Piaf

M° Porte de Bagnolet (L3)

Le spectacle

Les artistes

Installés dans une cage, entre un nain de jardin et deux plantes vertes, les Etranges vivent leur quotidien. Menant une vie extraordinaire, ces deux bipèdes doués de raison observent leur environnement avec curiosité, tournent en rond, mangent, se chamaillent, se réconcilient, s’amusent. Il est vivement conseillé de venir les observer aux horaires indiqués, périodes propices à leur éveil et à leur sociabilité. Vous pourrez alors communiquer avec eux en leur adressant un courrier ou en leur offrant quelque objet susceptible de les intéresser. Peut-être aurez vous alors la chance de tomber sur l’heure de la toilette ou sur leur intrigant rituel de remise en forme. Conçue et réalisée par Nicolas Ramond, cette performance interroge l’appréhension quotidienne de la ville, dans sa globalité architecturale, symbolique et économique.

La compagnie Les Transformateurs a été créée en 1992 à l’initiative de Nicolas Ramond et s’intéresse aux principes de décalage, au détournement des codes de représentation et des modes de perception. Elle développe une pratique scénique originale qui se déploie tant dans les théâtres que dans l’espace public et qui associe plusieurs modes d’expression : théâtre, danse, musique, vidéo, marionnette, cirque... Chaque spectacle procède d’une démarche d’écriture multiforme à partir d’improvisations et de collecte de matériaux divers (écrits, images, interviews). Son travail questionne nos préoccupations contemporaines : la frontière, la bio éthique, le travail, le rêve, la mémoire. Site Internet http://les.transformateurs.free.fr

8 / 11


Dossier de presse Festival Et 20 l’été / 19 au 27 juin 2010 / 20 e arrondissement

Raphaël Dupin / 10 ème minut e corner Danse

Jeudi 24 juin à 17h et 19h Vendredi 25 juin à 16h et 19h Théâtre de verdure Accès : 54 rue des Cendriers

ou rue Duris (au fond du square des Amandiers) M° Père-Lachaise (L2, L3), Gambetta (L3, L3bis),

Le spectacle

L’artiste

Un homme, un mur, un ballon, une aire de jeu s’improvise dans la ville. Partie de foot chorégraphiée, 10ème minute corner met en scène le joueur numéro 7. Celui-ci convoque sa mémoire, cherche le geste juste, maîtrisé, vrai, puis accélère, frappe, bouscule, esquive, danse. Il est dans le jeu, le jeu d’un homme face à un mur.

Raphaël Dupin, né en 1976, joue au football durant 15 années puis sort de l’université avec une maîtrise de biochimie et une passion pour la danse. Il intègre la formation du Centre de développement chorégraphique (CDC) de Toulouse, dirigé par Annie Bozzini, et suit de nombreux stages. Depuis, il interprète des créations d’Estelle Héritier, Christian et François Ben Aim, Nathalie Pernette et Laure Bonicel. Il collabore régulièrement avec le chorégraphe-plasticien Olivier Dohin sur des créations-performances autour du culinaire, de l’organique et du vivant. Il signe, avec 10ème Minute Corner, son premier travail d’auteur chorégraphique.

Ménilmontant (L2)

Compagnie du Sarment - Banal Molotov / Le nuage en pantalon Poésie et VJ

Vendredi 25 juin à 22h30 Square du Pavillon Carré de Baudouin 119 rue de Ménilmontant

M° Gambetta (L2 et L3bis)

Le spectacle

Les artistes

Sur le plateau, un VJ (vidéo-jockey, comme un DJ mais de vidéo), accompagné d’une comédienne, jongle avec une cinquantaine de vidéos créées pour ce spectacle. Le public suit le rythme de l’acteur, ses tensions, son énergie, faisant de chaque représentation une œuvre unique où la vidéo est l’unique source de lumière. Basé sur le poème écrit en 1914 par Maïakovski, ce spectacle poétique est conçu comme une forme simple, nue et brute, où l’instant et le rapport direct avec le spectateur prennent le pas sur tout le reste. Il met en valeur le sens et la musicalité du texte en laissant entendre les mots comme le poète le faisait lui-même lorsqu’il se produisait dans les cafés futuristes.

Ce spectacle est né de la rencontre entre deux compagnies de théâtre, la Compagnie du Sarment et la compagnie Banal Molotov, dans le cadre de l’année France-Russie 2010. Né du désir de faire partager le poème de Maïakovski , auteur russe porté par le mouvement futuriste, il est mis en scène par Natacha Kantor et joué par les comédiens Neus Vila et François Grandjacques. Site Internet www.compagniedusarment.com

9 / 11


Dossier de presse Festival Et 20 l’été / 19 au 27 juin 2010 / 20 e arrondissement

P2BYM / Ôdan Hodô & Shûten Danse

Samedi 26 juin à partir de 11h et de 13h Place Gambetta - M° Gambetta (L3, L3bis) Dimanche 27 juin à partir de 12h et de 17h Place Saint-Fargeau

Photo : Yui Mitsuhashi

M° St Fargeau (L3bis)

Le spectacle

Les artistes

Deux danseurs se lancent dans l’espace public, dans les endroits où notre corps s’interdit tout mouvement superflu et où nous croisons les gens sans les regarder. A l’abribus c’est l’attente, droit comme un I nous partageons le même espace avec les mêmes gens sans échanger le moindre mot. Ensemble, nous partageons le même instant. Un peu plus loin, sur le passage piéton, rien n’est permis, à part avancer. Mais que peutil se passer d’autre sur ces bandes successives ? Nous allons y raconter des histoires. Nous allons étirer ces passages obligés dans le temps, dans l’espace. Nous allons prendre le temps de danser. Car si on y regarde de plus près : tout est déjà en place, la scène, le public. Même le plateau est déjà monté, tracé plutôt. Ces deux spectacles de danse contemporaine, Shûten - duo pour un abribus et ÔdanHodô - duo pour un passage piéton (création 2010) interrogent l’espace public, ses codes et ses rythmes, ses limites.

La compagnie P2BYM, axée sur la danse en espace public , a été fondée en 2008 par les chorégraphes et danseurs Patrice de Benedetti et Yui Mitsuhashi. Leur travail porte notamment sur ce tryptique danse «SOTO» : le passage piéton «ôdanhodô » / l’abribus «shûten» / le réverbère «akari ni». Shûten est une création 2010 co-produite avec l’Usine, la Papeterie, l’Atelline et l’espace Périphérique, avec le soutien du ballet Preljocaj et de la compagnie Kelemenis. Site Internet www.p2bym.com

Compagnie Apsaras / Les G.I.L.S. Arts de la rue

Samedi 26 juin à 15h et 18h Square Séverine 7 rue le Vau

M° Porte de Bagnolet (L3)

Dimanche 27 juin à 15h et 18h Jardin de la Gare de Charonne 60 rue du Volga

Accès : 63 boulevard Davout, 68 rue du Volga M° Porte de Montreuil (L9)

Le spectacle [création 2010]

Les artistes

Les Groupes d’intervention larvaire (Gils) se baladent ensemble : ils prennent le temps de vivre, de sentir et chacun de leurs mouvements s’articule tranquillement. Ils sont présents à chacun de leurs gestes et aux sensations que leur relation au monde extérieur leur procure. Ils aiment à vibrer en touchant subtilement. Ils découvrent, ils jouent avec tout ce qu’ils trouvent et touchent. Les Gils se nourrissent du spectacle de la vie, et leur éveil attise la curiosité du spectateur. Par leur manière d’être au monde, ils réinterrogent les coutumes, dérangent l’ordre, et donnent à sentir aux spectateurs l’émerveillement des petites choses. Leur émerveillement génère de l’émerveillement. Les Gils ont pour essence la découverte des espaces poétiques. Ils invitent ainsi les spectateurs à ouvrir leur regard sur la dimension poétique contenue dans toute chose.

La compagnie Apsaras a été fondée en 1994 par Henri Bonnithon, rejoint par des comédiens, techniciens, danseurs, musiciens qui constituent un groupe de recherche et de création. Ces artistes se sont donné pour objectif de proposer à un large public un travail conciliant formes théâtrales traditionnelles et sujets contemporains. Sites Internet http://gil.artblog.fr www.apsarastheatre.org

10 / 11


Dossier de presse Festival Et 20 l’été / 19 au 27 juin 2010 / 20 e arrondissement

Compagnie Les Choses de Rien / Bull Cirque

Samedi 26 et dimanche 27 juin à 22h Esplanade de la Porte des Lilas M° Porte des Lilas (L3bis et L11)

Le spectacle

L’artiste

Entre le feu de camp déglingué et la buvette de la femme à barbe, un personnage en lunettes vertes et costume gris déboule dans une bulle en plastique de 7m de diamètre. Ses partenaires y seront une lampe de bureau, une chaise bourrée d’électronique, un pouf en poils mécanisé et, en fond sonore, une voix féminine, parente du logiciel d’annonces de la SNCF. L’univers trop aseptisé, bien sûr, va se dérégler. Interprété par Boris Gibé, 25 ans, danseur acrobatique venu du théâtre de rue, ce spectacle introduit une réflexion amusée sur le modernisme de notre espace de vie en pointant l’envahissement de notre quotidien par une série d’objets électroniques qui nous entraîne dans une autre réalité. Cette débauche d’accessoires étaye notre intimité pour au final devenir trait de personnalité, d’identification. L’homme reste-t-il vraiment le maître de ces objets intelligents ? Où se trouve la limite entre le virtuel et le réel ?

Créé en 2004 par Boris Gibé, la compagnie Les Choses de Rien développe un univers bricolé, intime et propice à l’émotion, en utilisant un vocabulaire basé sur la danse acrobatique, l’exploration aérienne, le théâtre corporel, la manipulation d’objets. Attachée à l’essence du cirque, art populaire transcendant les âges et les publics, la compagnie s’inscrit dans une démarche artistique où chaque spectateur est convié à la réalité éphémère de la représentation ; placé en position d’acteur de sa propre lecture, il peut créer sa vision personnelle de ce qui lui est suggéré.

Organisateurs du festival

Partenaires du festival

Site Internet www.leschosesderien.com

Photograp hies libres de droits pour la presse Les photographies de l’ensemble du dossier de presse sont libres de droits pour la presse. Leur utilisation est strictement réservée aux articles de presse traitant du festival. Vous pouvez également les obtenir en haute qualité sur simple demande. Mention de copyright obligatoire : Voir à côté de la photographie sinon Mairie du 20e.

Contact presse mairie du 20 e Nolwenn Macouin 01 43 15 20 85 nolwenn.macouin@paris.fr

11 / 11


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.