Dossier de presse 2012

Page 1

LA MAIRIE DU 20 E ARRONDISSEMENT PRESENTE

du

16 au 24 juin 2012

Et 20 l’été

Festival dédié aux arts dans la rue

CONTACT PRESSE

Nolwenn Macouin nolwenn.macouin@paris.fr Tél. 01 43 15 20 85


Des spectacles gratuits pour tous Le festival Et 20 l’été s’adresse à tous les publics, des plus novices aux plus aguerris, en allant à leur rencontre et en les intégrant aux interventions artistiques. Ce festival s’inscrit dans la politique culturelle de la mairie du 20e arrondissement. Frédérique Calandra, Maire du 20e, et Julien Bargeton, premier adjoint à la Maire du 20e chargé de la culture, des finances et des budgets participatifs souhaitent ainsi permettre l’accès de tous à la culture, sous toutes ses formes. Des spectacles multiformes et innovants

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

L

a m airie du 20 e arrondissement présente la quatrième édition de son festival dédié aux arts dans la rue : Et 20 l’été . Du 16 au 24 juin 2012, dix spectacles gratuits investissent rues, places et jardins du 20 e pour des rencontres entre arts, espaces urbains et spectateurs qui bousculent notre regard sur notre environne ment quotidien.

Festival Et 20 l’été

Et 20 l’été 2012

L’édition 2012 rassemble onze spectacles et installations plus surprenants et atypiques les uns que les autres : création en espace urbain, œuvre interactive, théâtre intime de rue, attraction pour l’espace public, intrusion artistique… Autant d’expériences étonnantes et innovantes qui invitent le public à regarder différemment son espace quotidien. Les artistes tissent ainsi des liens entre les disciplines artistiques mais aussi entre spectateur et espace public. La mairie du 20e arrondissement a à cœur de soutenir de nouvelles productions artistiques. Cette année, le festival accueille trois créations 2012 : Be Claude de la compagnie 1WATT (création en cours), Statue du binôme Studio 21bis, Monstre d’humanité par la Compagnie n°8. Des spectacles dans l’espace public Questionné, détourné, magnifié voire malmené, l’espace urbain devient à la fois l’outil et la matière des artistes du festival. Ils s’en saisissent pour offrir à chacun un moment partagé de redécouverte de notre environnement quotidien. Ici l’espace urbain se meut en théâtre intime, là en support pour une création artistique à la croisée de la danse et de l’art plastique, plus loin il se fait compagnon d’une singulière déambulation. Les spectacles de l’édition 2012 questionnent notre rapport à l’espace en général, l’espace public mais aussi le corps dans l’espace, ses limites et ses codes. Des spectacles participatifs Pour cette édition 2012, les interventions artistiques se veulent rencontres entre espaces urbains, spectateurs et artistes. L’environnement quotidien devient le théâtre de représentations en tous genres. De spectateur statique, le public peut devenir instrument sonore humain, scrutateur de l’immobilité… Décor, témoin, sujet ou même acteur, il fait partie intégrante de ce qui lui est donné à voir.

Sommaire Programmation..................................................................... 3 Présentation des spectacles................................................. 4 Renseignements pratiques.................................................. 15 Informations complémentaires........................................... 16 2 / 16


Un léger penchant au vertige par la Compagnie Retouramont (danse poétique) Samedi 16 juin à 21h30 et à 22h30, place Alphonse Allais. Bal(l)ade par la Compagnie Yann Lheureux et la Compagnie MessieursMesdames (spectacle acoustique et déambulatoire) Dimanche 17 juin à 12h, sortie du métro Saint Fargeau. Inside Time / Outside Space par la Compagnie Irène K. (danse et arts plastiques) Dimanche 17 juin à 15h30 et 17h30, place de la Réunion.

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

Statue par le Studio 21bis (œuvre mobile) Du 18 au 24 juin, parcours dans le 20e arrondissement.

Festival Et 20 l’été

Programmation 2012 du festival

Lights contacts par Scénocosme (installation interactive) Dimanche 17 juin de 16h à 23h, entrée du square de la Salamandre. Monstre d’humanité par la Compagnie n°8 (performance théâtrale) Lundi 18 juin à 19h, parvis de la mairie du 20e. Les dames du 20e par la Compagnie La Passante (théâtre intime de rue) Vendredi 22 juin à 16h30, samedi 23 juin à 22h dimanche 24 juin à 16h30, cimetière du Père Lachaise. Les hommes scotchés par la Compagnie Mi-Octobre (objet performatif à géométrie variable) Samedi 23 juin à 14h, place Edith Piaf. Dimanche 24 juin à 14h, square des Saint-Simoniens. Be Claude par la Compagnie 1WATT (conte philosophique déambulatoire) Samedi 23 juin à 17h, départ boulevard de Ménilmontant. Dimanche 24 juin à 18h, départ boulevard de Belleville. L’oiseau par la Compagnie Les apostrophés (attraction pour l’espace public) Dimanche 24 juin à 11h et à 15h, de la rue d’Avron au square de la gare de Charonne.

3 / 16


Oeuvre mobile. Du 18 au 24 juin. Plusieurs lieux du 20e (voir ci-dessous)

Le spectacle Une statue parcourt l’arrondissement, éclairant les passants et passages de sa liberté si fragile.

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

p a r Studio 21bis (création 2012 )

Festival Et 20 l’été

Stat u e

SPECTACLE

Cette pièce s’appuie sur une œuvre emblématique préexistante : «La liberté éclairant le monde», plus connue sous le nom de Statue de la Liberté réalisée initialement par le célèbre sculpteur Frédéric Auguste Bartholdi. Reconstruite alors avec le matériau de prédilection du Studio 21bis, le carton, cette dernière propose une relecture de l’allégorie citoyenne. Forte par sa symbolique et sa désormais mobilité, elle n’en demeure pas moins fragile, se référant ainsi à un monde en mutation où de nombreux fondements et acquis peuvent être mis à mal. Durant le festival, les artistes parcourront le territoire du 20e arrondissement de Paris avec cette Statue en imaginant des pauses évocatrices fortes et des rendez-vous précis avec le public. Il s’agit d’une création 2012 présentée pour la première fois au public.

Les artistes Ce binôme est composé de Romain Demongeot et Laurent Lacotte, nés en 1980. Ils vivent et travaillent à Paris. Préoccupé par les problématiques artistiques et sociétales contemporaines, le Studio 21bis explore les territoires liés à l’espace public et institutionnel. Le binôme trouve écho à ses réflexions environnementales, culturelles et existentielles dans le carton, son matériau de prédilection. À partir de celui-ci, il fait apparaître, dans l’espace urbain, des objets fragiles, des dispositifs éphémères questionnant notre rapport à l’habitat, aux sphères publiques et privées. 
 Site Internet : www.21bis.org Les points de rendez-vous pour suivre le parcours de la Statue : Lundi 18 juin et vendredi 22 juin de 16h15 à 17h55 Départ 16h15 : angle Cours de Vincennes et bd de Charonne. 16h40 : M°Père Lachaise. 17h10 : M°Belleville. 17h30 : Porte des Lilas. 17h55 : angle rue du Commandant l’Herminier et avenue Gallieni. Mardi 19 juin et mercredi 20 juin de 16h à 18h10 Départ 16h : M°Porte de Vincennes. 16h25 : mairie du 20e / Gambetta. 16h45 : M°Saint Fargeau. 17h15 : M°Belleville. 17h35 : rue des Amandiers. 18h10 : pavillon Carré de Baudouin, rue de Ménilmontant. Samedi 23 juin de 13h à 18h Départ 13h : M°Porte de Vincennes. 13h15 : mairie du 20e. 13h30 : place Edith Piaf. 16h : M°Belleville. 17h30 : rue des Amandiers. 18h : terre-plein de Ménilmontant. Dimanche 24 juin de 14h à 19h30 Départ 14h : passage Saint-Simoniens. 14h30 : hôpital Tenon. 15h : M°Porte de Vincennes. 16h : M°Père Lachaise. 17h : M°Télégraphe. 18h : M°Belleville. 18h30 : mairie du 20e. Mentions Création 2012 de Romain Demongeot et Laurent Lacotte. © Studio 21bis.

4 / 16


Danse poétique. 30 minutes. 2 représentations. Samedi 16 juin à 21h30 et à 22h30 Place Alphonse Allais (M°Couronnes ou Belleville)

Le spectacle Des danseurs nous invitent dans leur habitat renversant.

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

p a r l a Compagnie Retouramont

Festival Et 20 l’été

Un l é g e r p e n c h a n t au vertige

SPECTACLE

Les deux danseurs sont les habitants d’une structure qui le temps du spectacle se renverse d’un quart, d’un demi-tour. De nouvelles lois de gravité dominent leur habitat. Le lieu est décalé, les actes du quotidien se transforment pour nous offrir un nouveau point de vue. Notre vision est chamboulée, l’univers bascule… Tout prend une dimension différente, étrange. Cette danse poétique pour l’espace public ouvre l’imaginaire de chacun. Elle interroge la verticalité en prise avec des forces antagonistes, notre rapport au vertige et à notre environnement. C’est aussi un outil pédagogique qui questionne les espaces dans lesquels il se pose lors de temps et lieux de représentation éphémère.

Les artistes La compagnie Retouramont a été créée en 1989 par Antoine Lemenestrel (cie Les lézards bleus) et Fabrice Guillot. Ce dernier s’est plongé dans la recherche d’une écriture chorégraphique singulière depuis plusieurs années. Ancien grimpeur de haut niveau, sa pratique de l’escalade lui a ouvert l’infinie diversité des mouvements nés de l’adaptation au rocher. Son écriture chorégraphique est empreinte de ces expériences qui lui ont fait appréhender la lecture des espaces et fait découvrir toute une richesse gestuelle et une corporalité du mouvement utile. Site Internet : www.retouramont.com

Mentions Création collective sous la direction chorégraphique de Francisca Alvarez et sous la direction artistique de Fabrice Guillot. Interprétation : Francisca Alvarez et Stéphane Couturas. Soutiens : Villejuif, Vitry-sur-Seine, Conseil général du Val-deMarne, Conseil général de l’Essonne, Conseil régional d’île-deFrance, ministère de la Culture et de la Communication. Partenaires : sociétés BEAL et PETZL. ©Alexis Nys.

5 / 16


Spectacle acoustique et déambulatoire. 45 minutes. Dimanche 17 juin à 12h Angle de la rue Saint Fargeau et de l’avenue Gambetta (sortie du métro Saint Fargeau)

Le spectacle Tout commence par une promenade : la nôtre. Démarre alors une histoire commune, dansée et musicale.

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

par les compagnies Yann Lheureux et Messieurs-Mesdames

Festival Et 20 l’été

Bal( l ) a d e

SPECTACLE

Ce spectacle acoustique et déambulatoire invite le spectateur à vivre une Bal(l)ade dansée et musicale par le jeu des regards, des corps et des sons. Les danseurs et les musiciens composent chaque Bal(l)ade de manière instantanée, jouant des impressions délivrées en l’instant lors de cette rencontre inédite avec le public, en cet endroit précisément. Danses et musiques originales s’inventent en même temps qu’elles révèlent l’environnement et tissent un lien avec l’entourage. L’espace devient ainsi un territoire commun à parcourir et à explorer ensemble par nos gestes, nos sons, nos sens, nos déplacements...

Les artistes La collaboration de longue date entre Didier Labbé et Yann Lheureux les a amenés à improviser des performances, à créer des spectacles et à enseigner à des publics amateurs et professionnels. Pour Bal(l)ade, ils vont encore plus avant dans le désir de rencontre avec les publics, sous forme d’invitation à une promenade musicale et dansée. La préparation de cette création performance leur permettra de prolonger le travail concernant les liens entre les écritures dansées et musicales, travail amorcé depuis quelques années. Sites Internet : www.cie-yannlheureux.com et www.didierlabbe.com

Mentions Chorégraphie et danse : Yann Lheureux et Patricia Kuypers. Composition : Didier Labbé. Accordéon : Daltin Grégory. Production : Compagnie Yann Lheureux / Compagnie Messieurs-Mesdames. Soutiens : Conseil régional du Poitou-Charentes., ministère de la Culture (DRAC Languedoc-Roussillon), Conseil général de l’Hérault, Conseil régional du Languedoc-Roussillon, ville de Montpellier. Co production : Institut culturel des Iles Canaries. © Perrine Rouffiac (photo principale) et capture vidéo de Michaël Marchais.

6 / 16


Danse et arts plastiques. 25 minutes. 2 représentations. Dimanche 17 juin à 15h30 et 17h30 Place de la Réunion (M° Maraîchers)

Le spectacle Des fils se tirent entre réalité et imaginaire, et notre environnement prend une nouvelle dimension.

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

p a r l a Compagnie Irène K.

Festival Et 20 l’été

Insi d e Tim e / O u t s i de Space

SPECTACLE

Cette création en espace urbain allie danse contemporaine et installation d’arts plastiques à base de fils. L’installation mise en mouvement par les corps livre un aspect nouveau du lieu aux yeux des habitants. Elle enveloppe ou sépare, elle jette un voile léger, trouble et diffus. Elle modifie de façon fugace la réalité et amène un peu de poésie dans le quotidien. Le muret, l’arbre, les tas de feuilles mortes se dotent d’une dimension nouvelle. L’environnement devient un support artistique, un partenaire du processus. Place au rêve et à l’imaginaire.

Les artistes La Compagnie Irene K. est une compagnie de danse contemporaine fondée en 1978 par Irène BorguetKalbusch qui, depuis lors, en a la direction artistique. En plus de créer des spectacles de danse, y compris pour enfants, Irène Kalbusch travaille sur des performances adaptées à des sites spécifiques. Elle aime à ouvrir sa création à divers espaces en tenant compte de l’environnement et de l’architecture, en l’intégrant, en s’opposant ou en l’ignorant. Ce travail crée une relation avec le mur, la porte, le banc ou l’arbre, mais aussi avec les habitants ou passants. Une relation particulière se dégage: l’art touche, surprend, amuse ou irrite, mais ne laisse jamais indifférent. Site Internet : www.irenek.be

Mentions Directeur artistique : Irène Borguet-Kalbusch. Développement du matériau : Hiroshi Wakamatsu, Masami Sakurai et Mélodie Lasselin. Concept installation de fils: A.M. Can. ©JL Carli.

7 / 16


Installation interactive. 7 heures. Dimanche 17 juin de 16h à 23h Entrée du square de la Salamandre (M° Maraîchers)

Le spectacle Quand les nuages énergétiques des corps deviennent musicalement palpables, notre proximité avec l’autre s’en trouve bousculée.

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

p a r Scénocosme

Festival Et 20 l’été

Ligh t s c o n t a c t s

SPECTACLE

Cette installation sensible, tactile, sonore et lumineuse met en scène les corps des spectateurs et les transforme en véritables instruments sonores humains. A deux ou plus, le public est invité à partager une expérience sensorielle avec le corps de l’autre avec cette volonté d’animer ce qui échappe à notre perception. Cette œuvre interactive peut provoquer des situations intimes ou cocasses : dans cette situation qui rend audible nos contacts énergétiques avec l’autre, il s’agit de provoquer, bousculer les degrés de proximités que nous entretenons avec l’être connu ou inconnu.

Les artistes Les artistes Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt forment le duo Scenocosme. En distillant la technologie numérique, ils en font ressortir des essences de rêve et de poésie, ils en utilisent ainsi la partie vivante, sensible voire fragile. A travers des formes d’expressions pluridisciplinaires, Scenocosme développe la notion d’interactivité, par laquelle l’œuvre existe et évolue grâce à l’action des spectateurs. Ils sont ainsi des « variables » actives propres à développer et donner vie à des microcosmes oniriques, au centre de performances collectives musicales ou chorégraphiques. Site Internet : www.scenocosme.com

Mentions Prix de la création Arts visuels et technologies Bains Numériques #5. Public’s Choice Award Lab30 Media Arts Festival - Augsburg (Allemagne). Coproduction : centre des arts d’Enghien-les-Bains (scène conventionnée pour les écritures numériques). ©Scénocosme.

8 / 16


Performance théâtrale. 1 heure. Lundi 18 juin à 19h Parvis de la mairie du 20e 6 place Gambetta (M°Gambetta)

Le spectacle En cette fin du monde, les survivants se dévorent entre eux pour ne rien perdre de leurs pouvoirs.

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

p a r l a Compagnie n°8 (création 2 0 1 2 )

Festival Et 20 l’été

Mon s t r e d ’ h u m a n i t é

SPECTACLE

Qui n’y a jamais pensé ? Surtout depuis que l’on nous en cause en boucle. Si demain survenait la fin du monde, qui resterait ? Et pourquoi ? La Compagnie N°8 a choisi : ne survivront que les puissants, les politiciens, les dirigeants… Une fin du monde qui verrait les survivants se dévorer entre eux pour ne rien perdre de leurs pouvoirs. Une fin du monde où les ambitions de quelques-uns auraient ruiné la vie de tous les autres… Heureusement c’est une fiction. Toute ressemblance avec des faits réels serait une regrettable coïncidence. Les deux premiers spectacles de la Compagnie N°8 avaient pour thème le pouvoir, l’argent, le travail et ses conséquences sur la société. Avec cette nouvelle performance, ils proposent de boucler la boucle…

Les artistes La Compagnie N°8 est une compagnie de théâtre de rue créée en 2008. Son ambition est de proposer des « attentats artistiques », des images esthétiques vivantes, des situations burlesques, des scènes absurdes, des gestes poétiques... pour bousculer les convenances qui (dé)règlent notre quotidien. Son terrain d’action est la rue, vue comme un espace de liberté, une terre de rencontre mais aussi de confrontation. Site Internet : www.compagnienumero8.com

Mentions Création collective. Projet d’Alexandre Pavlata, Benoît Blanc et Christian Tétard. Mise en rue : Alexandre Pavlata. Chorégraphe : Philippe Ménard. Interprétation : Benoît Blanc, Stéfania Brannetti, Alexandre Pavlata, Christian Tétard, Claire Vergos, Bénédicte Guichardon, Aliénor Bouvier, Romain Neuillet. Musique originale : Gaspard Guilbert. Dispositif : Pierre Lenczner. Costumes : Jeanne Guellaff et Claire Barbera. Régie : Gaspard Guilbert, Julien Malfilatre, Mathieu Breuvart Production : Anaïs Héroguel. Assistante de production : Virginie Lanceleur. Production : Compagnie n°8. Aide à la création, coproduction et résidence : Le Fourneau – CNAR en Bretagne (29), Le Moulin Fondu – CNAR de Noisy-le-Sec (93), L’Atelier 231 – CNAR de Sotteville-lès-Rouen (76), La coopérative De Rue et De Cirque/2R2C – Paris (75), Le Lieu Noir – Sète (34), Les Usines Boinot - CNAR en Poitou-Charentes – Niort (79). Coproduction : L’Avant Scène – Cognac (16), Résidence Les Anciennes Cuisines – EPS de Ville-Evrard | Cie Vertical Détour – Neuilly-sur-Marne (93), Quelques p’Arts... Scène Rhône‐Alpes – Boulieu‐lès‐Annonay (07). Soutiens : ministère de la Culture et de la Communication / DGCA et DRA, ADAMI, SACD « Auteurs d’Espace Public », compagnie Vertical Détour | Hôpital Psychiatrique de Ville-Evrard – Neuilly-sur-Marne (93). ©Philippe Deutsch.

9 / 16


p a r l a Compagnie La Passante Théâtre intime de rue. 1 heure. 3 représentations. Vendredi 22 juin à 16h30 cimetière du Père Lachaise (entrée principale bld de Ménilmontant) Samedi 23 juin à 22h cimetière du Père Lachaise (côté rue de Bagnolet) Dimanche 24 juin à 16h30 cimetière du Père Lachaise (entrée avenue du Père Lachaise) Le spectacle

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

SPECTACLE

Festival Et 20 l’été

Les d a m e s d u 2 0

e

Au cœur du cimetière du Père-Lachaise, cinq Dames vous guettent, chacune dissimulée sous un long parapluie noir. Fugaces apparitions, étranges visions, ces mi-femmes mi-parapluies rythment verticalement l’espace et érigent le chapiteau invisible du théâtre de l’intime. Parfois les Dames vous conduisent sur la piste, leurs pas constituent leur langage. Dans l’ombre, le public hésite : il faut alors oser. Les Dames tout à leur aise entament alors un étrange ballet laissant le spectateur perplexe. Ça y est, l’un d’entre eux ose soulever le tissu, il va sous un parapluie. Un filin de liens se tisse. Les spectateurs se regardent, chuchotent, se regroupent, se parlent, tentent même parfois de s’organiser, « qui ira le premier ? ». Alors, les Dames se jouant d’eux fendent la foule, capturent des compagnons de marche ou se rejoignent pour donner à voir de biens surprenants numéros.

Les artistes La compagnie La Passante est née en 2002 d’un double désir : le désir de silence dans les formes spectaculaires de rue et le désir d’un échange direct avec chaque spectateur au sein même de l’espace public. Sa recherche s’oriente donc sur la création d’espaces et de textes dans une relation particulière au spectateur. Les formes inventées par la compagnie permettent la recréation d’une intimité dans l’espace public : elles ne dévoilent pas tout, intriguent le passant, excitent sa curiosité. L’imaginaire et le fantasme peuvent être au rendez-vous. Site Internet : http://arts2rue.midipyrenees.fr/La-passante.html

Mentions Idée originale et conception : Marcabrune Villa. Mise en scène : Marcabrune Villa et Valérie Surdey. Auteur des textes : Jean-Pierre Dopagne. Comédiennes : Lile Cargueray, Valérie Surdey, Marcabrune Villa, Laure Bronkart, Anne-Catherine Regniers. Production : Compagnie La Passante. Production exécutive : Jean Felix. Tirtiaux. Diffusion : Sophie Cosnard. Administration : Humoprod. Coproduction et résidence : Promotion des Arts forains et Centre des Arts Scéniques (Belgique), association A la rue, Festival Les Zaccros d’ma rue (France). Soutiens : Conseil régional de Midi-Pyrénées, Mairie de Toulouse. Mécénat : Parapluies de Cherbourg (France). ©La Passante.

10 / 16


Objet performatif à géométrie variable. 20 minutes. 2 représentations. Samedi 23 juin à 14h Place Edith Piaf (M° Porte de Bagnolet) Dimanche 24 juin à 14h Square des Saint Simoniens (M°Saint-Fargeau) Le spectacle Tout se transforme, palpite et vit de sa propre existence. Un journal tombé au sol, un corps en mutation, un scotch se détachant délicatement, un écho musical...

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

p a r l a Compagnie Mi-Octobre

Festival Et 20 l’été

Les h o m m e s s c o t c h és

SPECTACLE

Cette composition chorégraphique et plastique invite à poser un autre regard sur le monde qui nous entoure. Il questionne les enveloppes charnelles et entrave le corps pour mieux le libérer. Il emporte le public, aux frontières de l’installation plastique et de la performance.

Les artistes La compagnie Mi-Octobre se compose d’artistes chorégraphiques, de comédiens, de scénographes, musiciens, plasticiens du son, créateurs d’éclairages, d’objets et d’invités. Leur travail repose sur un débat d’idées et des suppositions communes pour ensuite proposer des dispositifs ou des installations originales. L’écriture évolue ainsi de façon constante au regard du renouvellement des espaces et des expérimentations. La compagnie est actuellement en résidence au Figuier Blanc à Argenteuil (Val d’Oise) et au Vent des Forêts, espace rural d’art contemporain (Lorraine). Site Internet : www.mi-octobre.com

Mentions Conception et chorégraphie : Serge Ricci et Fabien Almakiewicz. Performers : Yann Cardin, Fabien Almakiewicz et Marc Planceon. Coproduction : Mi-Octobre/ Serge Ricci. Soutien : Le Forum, scène conventionnée de Blanc-Mesnil, Conseil général de Seine-Saint-Denis, DRAC Ile de France. © Agnès Samson et Mi-Octobre.

11 / 16


p a r l a Compagnie 1WATT (créat i o n e n c o u r s ) Conte philosophique déambulatoire. 55 minutes. 2 représentations. Samedi 23 juin à 17h Départ boulevard de Ménilmontant Dimanche 24 juin à 18h Départ boulevard de Belleville

Le spectacle Un homme lave une vitre… et peut-être aussi son âme. Un conte philosophique en 2 actes et 3 mouvements.

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

Be C l a u d e

Festival Et 20 l’été

SPECTACLE

Voilà, c’est un homme qui lave une vitre. C’est Claude. Corps d’arbalète, grosse pêche. Il nettoie, Il racle, il s’épuise, sèche, s’assèche, va au bout de la propreté, de la transparence. En vérité, c’est peut-être son âme qu’il lave. Ou bien, il fait de la place pour quelque chose. Va savoir. Et parce qu’il y engage toute son énergie, le voilà bientôt profondément libre, au bord des choses et du monde, en déséquilibre parfait, disponible quoi, et naturellement connecté avec l’un des plus grands mystères de la constitution humaine : la part féminine. Il sent qu’il tient le bon bout de lui-même : ce qu’il ne sera jamais. Il possède à présent deux sexes et s’accouple dans la rue avec des poèmes.

Les artistes La Compagnie 1 WATT, dirigée par Pierre Pilatte, parcourt, explore, métaphore l’espace public ; le donne à voir par ses présences actives, expérimentales, toujours entre fiction et réalité.

Site Internet : www.1watt.eu

Mentions De et avec Pierre Pilatte, clown comique. Coach et direction : Sophie Borthwick. Apport mouvementé : Monica Muntaner. Apport verbal : Jean Cagnard. Apport sonore : Erwan Quintin. Apport vestimentaire : Sharon Gilham. Accueils en résidence et aides à la production : Pronomade(s), Centre National des Arts de la rue en Haute Garonne, La Coopérative De Rue et De Cirque à Paris, Le Lieu Noir à Sète L’Atelline, Fabrique Arts de la Rue en Laguedoc-Roussillon, Le Collectif la Basse Cour. ©1 Watt.

12 / 16


p a r l a Compagnie Les Apostrop h é s Attraction pour l’espace public. 35 minutes. 2 représentations. Dimanche 24 juin à 11h et à 15h De la rue d’Avron au square de la gare de Charonne

Le spectacle Pas farouche pour un sou, « Zozo » se pose et s’impose aussi parfois dans la foule.

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

L’oi s e a u

Festival Et 20 l’été

SPECTACLE

Rescapé d’une catastrophe écologique, il est devenu le complice de Solivan Mok. Ensemble, ils poursuivent leur chemin. Malicieux, charmeur, il roule des yeux… murmure…. et s’approche toujours un peu plus… Curieux et attentif, il choisira avec soin celle ou celui avec qui il partagera jeux et grands bavardages. « Zozo » se construit au grès des rencontres et se régale des échanges sincères et respectueux. Gare à celles et ceux qui le prendraient pour une pinata !

Les artistes Implantée en Languedoc Roussillon, la Compagnie Les Apostrophés a été créée en 1997 par Martin Schwietzke (jongleur-danseur) avec Jérôme Tchouhadjian (musicien). Compagnie de cirque contemporain et des Arts de la rue, elle regroupe des artistes d’horizons différents, issus des arts du jonglage, de la danse contemporaine, du théâtre, de la musique. Nourrie de ces rencontres et de ces expériences artistiques pluri-disciplinaires, l’envie et l’intérêt commun étant l’univers du jongleur, elle mène un travail de recherche, de création et d’improvisations vers de nouvelles écritures contemporaines, axé sur le langage du corps et la manipulation/détournement d’objets. Site Internet : www.lesapostrophes.com

Mentions Sur une idée de Martin Schwietzke. Avec la complicité de Jean-Marie Maddeddu (Les Piétons). En collaboration avec Jean Racamier et Sandrine Rozier, pour la conception et la réalisation du corps de la marionnette. Acteur-manipulateur : Martin Schwietzke. Production : Cie Les Apostrophés. Accueils en résidence : l’Espace Périphérique (Mairie de Paris - Parc de la Villette), le Hangar - Fabrique des Arts de la Rue d’Amiens, l’association les Arts d’amant à Gigean. Soutiens : Communauté de Communes du Pays Grand’ Combien, Conseil général du Gard, Conseil régional du Languedoc Roussillon, DRAC du Languedoc Roussillon, Réseau en scène Languedoc-Roussillon. Diffusion : www.siparhasard.com ©Jean-Marie Maddeddu.

13 / 16


Le public peut retrouver l’ensemble des informations concernant le festival via : - Site Internet : www.mairie20.paris.fr pour consulter l’ensemble de la programmation 2012 et s’informer sur les précédentes éditions - Page facebook « Festival Et 20 l’été » pour suivre le festival en direct, le commenter et poster ses propres photos des spectacles - Numéro de téléphone : 01 43 15 22 73 - E-mail : festival.et20lete@gmail.com

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

Informations pour le public

Festival Et 20 l’été

Renseignements pratiques

Informations pour la presse Le logo du festival ainsi que les photographies de l’ensemble du dossier de presse sont libres de droits pour la presse. Leur utilisation est strictement réservée aux articles de presse traitant du festival. La mention du copyright est obligatoire. Vous pouvez également les obtenir en haute définition sur simple demande auprès des contacts presse. Pour les demandes d’interviews ou de tournages, merci de nous contacter de préférence 48h avant. Une vidéo de l’édition 2010 est consultable via le site Internet www.mairie20.paris.fr et à cette url : http://www.dailymotion.com/video/xdzenh_festival-et-20-l-ete-2010_news

Logo et bloc-marque du festival Et 20 l’été :

14 / 16


L’équipe du festival proposera désormais des rendez-vous réguliers tout au long de l’année. Le principe reste le même : des spectacles gratuits pour tous et en plein air, des rencontres entre arts, espaces urbains et spectateurs qui bousculent le regard de chacun sur son environnement quotidien. Dans le 20e arrondissement, c’est l’occasion plus que jamais de faire de notre espace public un espace scénique ! Vous pourrez retrouver la programmation dès septembre 2012 sur le site Internet : www.mairie20.paris.fr

DU 16 AU 24 JUIN 2012 DANS LE 20E ARRONDISSEMEMENT

F

ort des succès de ses trois précédentes éditions estivales, le festival Et 20 l’été évolue à partir de la rentrée 2012.

Festival Et 20 l’été

Le festival évolue

Organisateurs et partenaires du festival Ce festival est organisé par la mairie du 20e arrondissement de Paris avec l’association Paris Culture 20e , avec le soutien de la mairie de Paris, de l’Espace Bénévolat et de Télé Bocal.

15 / 16


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.