Issuu on Google+

1938 • 2013


égypte

1 . Statuette d’Horus enfant

En couverture Herme représentant une tête d’homme barbu Travail au trépan. Art romain, fin du Ier-début du IIIe siècle après J.-C. Rosso antico. Très bel état de conservation. H : 25,7 cm Prov. : anc. coll. privée, Autriche.

Le jeune dieu se tient debout, nu. Il est coiffé de la mèche latérale de l’enfance et de la couronne amonienne (rémiges manquantes) ornée d’un uraeus frontal. Les sourcils et les yeux sont incrustés d’argent et d’argent niellé (sourcil gauche manquant). Égypte, XXVIe dynastie, 664-525 avant J.-C. Bronze de patine brun rouge. Petites lacunes et légère fente au niveau du cou. H : 18,4 cm Prov. : anc. coll. Nicolas Landau.

2 . Portrait de jeune femme dit « du Fayoum » Provient d’un sarcophage. Art copte, époque romaine, Ier-IIe siècle. Peinture sur bois à l’encaustique. Brûlures et lacunes visibles. Dim. : 35 x 19 cm. Publié : Repertorio d’Arte dell’Egitto greco-romano. Serie B : Ritratti di mummie, vol. IV (2003), S. 53f., n° 732, pl. 167,3. Prov. : collection privée ; vente Christie’s Londres, 16 juillet 1985, lot 127.


égypte

1 . Statuette d’Horus enfant

En couverture Herme représentant une tête d’homme barbu Travail au trépan. Art romain, fin du Ier-début du IIIe siècle après J.-C. Rosso antico. Très bel état de conservation. H : 25,7 cm Prov. : anc. coll. privée, Autriche.

Le jeune dieu se tient debout, nu. Il est coiffé de la mèche latérale de l’enfance et de la couronne amonienne (rémiges manquantes) ornée d’un uraeus frontal. Les sourcils et les yeux sont incrustés d’argent et d’argent niellé (sourcil gauche manquant). Égypte, XXVIe dynastie, 664-525 avant J.-C. Bronze de patine brun rouge. Petites lacunes et légère fente au niveau du cou. H : 18,4 cm Prov. : anc. coll. Nicolas Landau.

2 . Portrait de jeune femme dit « du Fayoum » Provient d’un sarcophage. Art copte, époque romaine, Ier-IIe siècle. Peinture sur bois à l’encaustique. Brûlures et lacunes visibles. Dim. : 35 x 19 cm. Publié : Repertorio d’Arte dell’Egitto greco-romano. Serie B : Ritratti di mummie, vol. IV (2003), S. 53f., n° 732, pl. 167,3. Prov. : collection privée ; vente Christie’s Londres, 16 juillet 1985, lot 127.


égypte

3 . Vase Type 29 (Petrie). La panse, flanquée de deux petites anses latérales de préhension percées en oreilles, possède un col court et plat, finement ourlé. Égypte prédynastique, entre le IVe et le IIIe millénaire avant J.-C. Brèche verte marbrée. Très bel état de conservation. H : 11,8 cm ; Diam. : 8 cm Biblio. : Ali Abdel-Rahman Hassanain El-Khouli, Egyptian Stone Vessels. Predynastic period to Dynasty III. Typology and Analysis, vol. I, Mainz am Rhein, Verlag Phillip von Zabern, 1978, p. 200, n°0) et ibid., vol. III (plates), pl. 56, n°1409-1410 et pl. 152, n°1410 ; Petrie, Prehistoric Egypt, pl. XXXVIII, 61. Prov. : anc. coll. privée, Arles.

4 . Tabula Ce tissu est orné de deux scènes mythologiques condensées en une : la visite de Thétis chez Héphaïstos et Achille revêtant ses armes, dans un encadrement bordé d’une frise de postes. Un exemplaire similaire est conservé au Victoria and Albert Museum de Londres. Art copte, VIe siècle après J.-C. Lin et laine. Dim. : 12,2 x 13,3 cm. Paral. : tabula en lin et laine, 12,7 x 12,7 cm, VIe s., Londres, Victoria and Albert Museum, inv. 2140-1900. Biblio : Rutschowscaya Marie-Hélène, Tissus coptes, 1990, p. 116. Prov. : anc. coll. M. C., Paris.


égypte

3 . Vase Type 29 (Petrie). La panse, flanquée de deux petites anses latérales de préhension percées en oreilles, possède un col court et plat, finement ourlé. Égypte prédynastique, entre le IVe et le IIIe millénaire avant J.-C. Brèche verte marbrée. Très bel état de conservation. H : 11,8 cm ; Diam. : 8 cm Biblio. : Ali Abdel-Rahman Hassanain El-Khouli, Egyptian Stone Vessels. Predynastic period to Dynasty III. Typology and Analysis, vol. I, Mainz am Rhein, Verlag Phillip von Zabern, 1978, p. 200, n°0) et ibid., vol. III (plates), pl. 56, n°1409-1410 et pl. 152, n°1410 ; Petrie, Prehistoric Egypt, pl. XXXVIII, 61. Prov. : anc. coll. privée, Arles.

4 . Tabula Ce tissu est orné de deux scènes mythologiques condensées en une : la visite de Thétis chez Héphaïstos et Achille revêtant ses armes, dans un encadrement bordé d’une frise de postes. Un exemplaire similaire est conservé au Victoria and Albert Museum de Londres. Art copte, VIe siècle après J.-C. Lin et laine. Dim. : 12,2 x 13,3 cm. Paral. : tabula en lin et laine, 12,7 x 12,7 cm, VIe s., Londres, Victoria and Albert Museum, inv. 2140-1900. Biblio : Rutschowscaya Marie-Hélène, Tissus coptes, 1990, p. 116. Prov. : anc. coll. M. C., Paris.


égypte

6 . Statuette funéraire du directeur des deux greniers Rê-Mery

5 . Statuette de Khnoum Le dieu à tête de bélier porte la couronne Atef, le pagne royal et une harpé, sabre en forme de faucille, de la main droite. Khounm était principalement adoré à Eléphantine. Démiurge, il appartient à la cosmogonie et à la théogonie égyptiennes. Stéatite noire finement sculptée et incisée. Égypte, Basse Époque, 711-332 avant J.-C. Biblio. : Egon Komorzynski, Altägyptens Hohe Kunst, vol. III, 1952, 44-46. Prov. : anc. coll. anglaise.

Cinq lignes de texte hiéroglyphique orienté à droite. Égypte, début du Nouvel Empire, XVIe siècle avant J.-C. (règne d’Amenhotep III ?). Bois de jujubier, enduit de plâtre et dorure à la feuille. H : 20,8 cm Biblio. : Briant Bohleke, The Overseers of Double Granaries of Upper and Lower Egypt in the Egyptian New Kingdom, 1570 - 1085 B.C., New Haven, Conn., Yale University 1991. Analyses scientifiques : Bois [Laboratoire Xylodata] ; Analyse 14C [Qed Laboratoire] : date 14C calibrée : 1680 cal BC - 1520 cal BC. Prov. : anc. coll. Paul Mallon (anc. coll. Périchon Bey). Étude complète sur demande.


égypte

6 . Statuette funéraire du directeur des deux greniers Rê-Mery

5 . Statuette de Khnoum Le dieu à tête de bélier porte la couronne Atef, le pagne royal et une harpé, sabre en forme de faucille, de la main droite. Khounm était principalement adoré à Eléphantine. Démiurge, il appartient à la cosmogonie et à la théogonie égyptiennes. Stéatite noire finement sculptée et incisée. Égypte, Basse Époque, 711-332 avant J.-C. Biblio. : Egon Komorzynski, Altägyptens Hohe Kunst, vol. III, 1952, 44-46. Prov. : anc. coll. anglaise.

Cinq lignes de texte hiéroglyphique orienté à droite. Égypte, début du Nouvel Empire, XVIe siècle avant J.-C. (règne d’Amenhotep III ?). Bois de jujubier, enduit de plâtre et dorure à la feuille. H : 20,8 cm Biblio. : Briant Bohleke, The Overseers of Double Granaries of Upper and Lower Egypt in the Egyptian New Kingdom, 1570 - 1085 B.C., New Haven, Conn., Yale University 1991. Analyses scientifiques : Bois [Laboratoire Xylodata] ; Analyse 14C [Qed Laboratoire] : date 14C calibrée : 1680 cal BC - 1520 cal BC. Prov. : anc. coll. Paul Mallon (anc. coll. Périchon Bey). Étude complète sur demande.


égypte

7 . Chaouabti de Mout-em-Wouia Il porte les instruments aratoires et la perruque tripartite ceinte d’un bandeau typique de la XXIe dynastie. Colonne ventrale de hiéroglyphes au nom du défunt. Égypte, fin Nouvel Empire, 1550-1069 avant J.-C. Bois polychrome à pigments noirs, rouges et blancs. Légère usure et petit éclat au bout du nez. H : 12,3 cm Prov. : anc. coll. Charles Bouché.

8 . Oushebti de Nésipernoub Momiforme, coiffé de la perruque tripartite rayée, il tient les instruments aratoires. Hiéroglyphes au niveau des jambes. Traduction : « Oushebti ! Dis : j’agirai pour irriguer ! L’Osiris, le père divin d’Amon, Nésipernoub. » Égypte, 2e cachette de Deir el Bahari, XXIe dynastie. Faïence siliceuse à glaçure bleue et noire. Cendres de cuisson. H : 14.4 cm Biblio. : Aubert, p. 76, n°24. Muséo : Oushebti de Nésiperrnoub, Paris, musée du Louvre, inv. n°E 32552. Prov. : anc. coll. privée, Paris.

9 . Statuette d’homme marchant Il est vêtu d’un pagne et porte une coiffure boule. Égypte, Moyen Empire, 2033-1786 avant J.-C. Bois. Restes de stuc et de pigments. Manquent l’avant-bras droit et les pieds. H : 24 cm Prov. : anc. coll. Bernard et Bertrand Bottet.


égypte

7 . Chaouabti de Mout-em-Wouia Il porte les instruments aratoires et la perruque tripartite ceinte d’un bandeau typique de la XXIe dynastie. Colonne ventrale de hiéroglyphes au nom du défunt. Égypte, fin Nouvel Empire, 1550-1069 avant J.-C. Bois polychrome à pigments noirs, rouges et blancs. Légère usure et petit éclat au bout du nez. H : 12,3 cm Prov. : anc. coll. Charles Bouché.

8 . Oushebti de Nésipernoub Momiforme, coiffé de la perruque tripartite rayée, il tient les instruments aratoires. Hiéroglyphes au niveau des jambes. Traduction : « Oushebti ! Dis : j’agirai pour irriguer ! L’Osiris, le père divin d’Amon, Nésipernoub. » Égypte, 2e cachette de Deir el Bahari, XXIe dynastie. Faïence siliceuse à glaçure bleue et noire. Cendres de cuisson. H : 14.4 cm Biblio. : Aubert, p. 76, n°24. Muséo : Oushebti de Nésiperrnoub, Paris, musée du Louvre, inv. n°E 32552. Prov. : anc. coll. privée, Paris.

9 . Statuette d’homme marchant Il est vêtu d’un pagne et porte une coiffure boule. Égypte, Moyen Empire, 2033-1786 avant J.-C. Bois. Restes de stuc et de pigments. Manquent l’avant-bras droit et les pieds. H : 24 cm Prov. : anc. coll. Bernard et Bertrand Bottet.


égypte

10 . Bouchon en forme de tête humaine (Amset) Égypte, Nouvel Empire, 1552-1070 avant J.-C. Calcaire. Restes de polychromie ocre, bleue, rouge et noire ; quelques égrenures. Dim. : 10 x 13 cm Prov. : anc. coll. privée, Belgique.

anatolie

11 . Torse d’idole Kilia Le corps, aux bras arrondis, présente une forme trapézoïdale. Marbre. Pièce fragmentaire ; chocs. Anatolie, 2700-2400 avant J.-C. H : 11 cm, l : 3,5 cm, L : 10,3 cm. Prov. : anc. coll. U. L., Bad Birnbach, Allemagne, depuis les années 1980.


égypte

10 . Bouchon en forme de tête humaine (Amset) Égypte, Nouvel Empire, 1552-1070 avant J.-C. Calcaire. Restes de polychromie ocre, bleue, rouge et noire ; quelques égrenures. Dim. : 10 x 13 cm Prov. : anc. coll. privée, Belgique.

anatolie

11 . Torse d’idole Kilia Le corps, aux bras arrondis, présente une forme trapézoïdale. Marbre. Pièce fragmentaire ; chocs. Anatolie, 2700-2400 avant J.-C. H : 11 cm, l : 3,5 cm, L : 10,3 cm. Prov. : anc. coll. U. L., Bad Birnbach, Allemagne, depuis les années 1980.


monde grec

12 . Statuette de jeune femme Statuette en ronde-bosse. Debout sur une base et coiffée de feuilles, la jeune personne porte un chiton et se drape dans son himation, le bras droit en appui sur la hanche. Influence tanagréenne. Grande-Grèce, Apulie (?), Campanie (?), IIIe siècle avant J.-C. Terre cuite. Manques à la coiffe et en bas, à l’arrière. H : 18,3 cm Muséo. : Paris, musée du Louvre, inv. n°Cp 4457 [statuette très similaire]. Prov. : anc. coll. privée, Paris.

13 . Tête féminine Moulée en très haut-relief, ce fragment de sculpture présente le visage d’une femme aux cheveux ondulés, séparés par une raie médiane. Grande Grèce, fin IVe-IIIe avant J.-C. Terre cuite. Cassé-collé. H : 8 cm Prov. : anc. coll. privée, Paris.

14 . Tête féminine D’une statuette en ronde-bosse. La jeune femme est coiffée d’un chignon noué à l’arrière de la tête. Elle porte un diadème et des boucles d’oreilles. Grande-Grèce, IIIe siècle avant J.-C. Terre cuite avec reste d’engobe blanc. H : 5,2 cm Prov. : anc. coll. privée, Paris.

15 . Oenochoe à bec trilobé Décor sur la panse et le col de pampres de vigne, de frises de postes, de points et de godrons. Macarons en relief en haut à la base de l’anse. Grande Grèce, Gnathia, seconde moitié du VIe siècle avant J.-C. Céramique à vernis noir rehaussée de peinture blanche, rouge et jaune. Test de thermoluminescence. H : 25,4 cm Muséo. : Museo Civico Archeologico di Bologna, inv. n° G 573. Prov. des trois vases : anc. coll. privée, Paris.

16 . Oenochoe à bec trilobé La décoration se compose d’une scène figurant dans un cadre végétal une femme assise sur un rocher, tenant un coffret et une bandelette dans sa main gauche ainsi qu’un miroir dans sa main droite. Elle se tourne vers un Eros assis, une couronne à la main. Décor de postes à la base, de godrons et de marguerites au col. Grande Grèce, Apulie, IVe siècle avant J.-C. Céramique à figure rouge et rehaut de peinture blanche et jaune. Test de thermoluminescence. H : 30 cm Publié : Collection Le Vin, La Reine Margot, p. 48, repr. p. 49.

17 . Péliké Le décor présente un Eros ailé, le pied en appui sur un rocher, tenant un alabastron et une guirlande. Sur l’autre face, une ménade de profil tient un rameau fleuri et un plateau d’offrandes surmonté d’une guirlande. Les scènes sont séparées par des palmettes et encadrées d’une frise de postes, en partie inférieure, de points et d’oves, en partie supérieure. Grande Grèce, Apulie, IVe siècle avant J.-C. Céramique à figure rouge rehaussée de peinture blanche et orangée. Cassé-collé, manque au pied. Test de thermoluminescence. H : 24,5 cm Publié : Collection Le Vin, La Reine Margot, p. 40, repr. p. 41.


monde grec

12 . Statuette de jeune femme Statuette en ronde-bosse. Debout sur une base et coiffée de feuilles, la jeune personne porte un chiton et se drape dans son himation, le bras droit en appui sur la hanche. Influence tanagréenne. Grande-Grèce, Apulie (?), Campanie (?), IIIe siècle avant J.-C. Terre cuite. Manques à la coiffe et en bas, à l’arrière. H : 18,3 cm Muséo. : Paris, musée du Louvre, inv. n°Cp 4457 [statuette très similaire]. Prov. : anc. coll. privée, Paris.

13 . Tête féminine Moulée en très haut-relief, ce fragment de sculpture présente le visage d’une femme aux cheveux ondulés, séparés par une raie médiane. Grande Grèce, fin IVe-IIIe avant J.-C. Terre cuite. Cassé-collé. H : 8 cm Prov. : anc. coll. privée, Paris.

14 . Tête féminine D’une statuette en ronde-bosse. La jeune femme est coiffée d’un chignon noué à l’arrière de la tête. Elle porte un diadème et des boucles d’oreilles. Grande-Grèce, IIIe siècle avant J.-C. Terre cuite avec reste d’engobe blanc. H : 5,2 cm Prov. : anc. coll. privée, Paris.

15 . Oenochoe à bec trilobé Décor sur la panse et le col de pampres de vigne, de frises de postes, de points et de godrons. Macarons en relief en haut à la base de l’anse. Grande Grèce, Gnathia, seconde moitié du VIe siècle avant J.-C. Céramique à vernis noir rehaussée de peinture blanche, rouge et jaune. Test de thermoluminescence. H : 25,4 cm Muséo. : Museo Civico Archeologico di Bologna, inv. n° G 573. Prov. des trois vases : anc. coll. privée, Paris.

16 . Oenochoe à bec trilobé La décoration se compose d’une scène figurant dans un cadre végétal une femme assise sur un rocher, tenant un coffret et une bandelette dans sa main gauche ainsi qu’un miroir dans sa main droite. Elle se tourne vers un Eros assis, une couronne à la main. Décor de postes à la base, de godrons et de marguerites au col. Grande Grèce, Apulie, IVe siècle avant J.-C. Céramique à figure rouge et rehaut de peinture blanche et jaune. Test de thermoluminescence. H : 30 cm Publié : Collection Le Vin, La Reine Margot, p. 48, repr. p. 49.

17 . Péliké Le décor présente un Eros ailé, le pied en appui sur un rocher, tenant un alabastron et une guirlande. Sur l’autre face, une ménade de profil tient un rameau fleuri et un plateau d’offrandes surmonté d’une guirlande. Les scènes sont séparées par des palmettes et encadrées d’une frise de postes, en partie inférieure, de points et d’oves, en partie supérieure. Grande Grèce, Apulie, IVe siècle avant J.-C. Céramique à figure rouge rehaussée de peinture blanche et orangée. Cassé-collé, manque au pied. Test de thermoluminescence. H : 24,5 cm Publié : Collection Le Vin, La Reine Margot, p. 40, repr. p. 41.


monde grec

rome

18 . Statuette de grotesque Nu, coiffé d’un bonnet, portant un collier, il jongle avec ses pieds en esquissant un mouvement de contorsion. Trou latéral de suspension (ou d’élément rapporté) au bonnet. Grèce, IVe siècle avant J.-C. Bronze à patine verte. Cassé-collé. H : 9,4 cm Prov. : anc. coll. privée ; acquis à la Reine Margot dans les années 1970.

19 . Buste de Dionysos Provient d’une statuette. Le dieu est coiffé de fleurs et d’un diadème. Grande Grèce, Myrina, IIIe siècle avant J.-C. Terre cuite. H : 20,7 cm Anc. coll. A. M., Paris.

20 . Phalère Applique de forme circulaire représentant au centre Méduse ailée, de trois-quarts face, en haut-relief. Quatre tenons à l’arrière pour fixer l’élément à un harnais de poitrine. Rome, Ier-IIe siècle après J.-C. Argent moulé. Repatinage léger en bas, devant ; léger comblement. Diam. : 6,2 cm ; H : 3 cm. Biblio. : E. Babelon, J.-A. Blanchet, Catalogue des Bronzes antiques de la bibliothèque nationale…, Paris, E. Leroux, 1895, p. 316, fig. 712. Note : les soldats les plus valeureux portaient leurs décorations. Le thème de Méduse est bien adapté à ces objets car selon la mythologie, Méduse pétrifiait les mortels qui osaient la défier du regard. Au IIIe siècle, les décorations militaires (dona militairia) tombent en désuétude. Tous les exemplaires de phalères connus sont donc antérieurs à cette époque. Nous remercions M. Michel Feugère de nous avoir aidés à la rédaction de cette notice.


monde grec

rome

18 . Statuette de grotesque Nu, coiffé d’un bonnet, portant un collier, il jongle avec ses pieds en esquissant un mouvement de contorsion. Trou latéral de suspension (ou d’élément rapporté) au bonnet. Grèce, IVe siècle avant J.-C. Bronze à patine verte. Cassé-collé. H : 9,4 cm Prov. : anc. coll. privée ; acquis à la Reine Margot dans les années 1970.

19 . Buste de Dionysos Provient d’une statuette. Le dieu est coiffé de fleurs et d’un diadème. Grande Grèce, Myrina, IIIe siècle avant J.-C. Terre cuite. H : 20,7 cm Anc. coll. A. M., Paris.

20 . Phalère Applique de forme circulaire représentant au centre Méduse ailée, de trois-quarts face, en haut-relief. Quatre tenons à l’arrière pour fixer l’élément à un harnais de poitrine. Rome, Ier-IIe siècle après J.-C. Argent moulé. Repatinage léger en bas, devant ; léger comblement. Diam. : 6,2 cm ; H : 3 cm. Biblio. : E. Babelon, J.-A. Blanchet, Catalogue des Bronzes antiques de la bibliothèque nationale…, Paris, E. Leroux, 1895, p. 316, fig. 712. Note : les soldats les plus valeureux portaient leurs décorations. Le thème de Méduse est bien adapté à ces objets car selon la mythologie, Méduse pétrifiait les mortels qui osaient la défier du regard. Au IIIe siècle, les décorations militaires (dona militairia) tombent en désuétude. Tous les exemplaires de phalères connus sont donc antérieurs à cette époque. Nous remercions M. Michel Feugère de nous avoir aidés à la rédaction de cette notice.


monde grec

21 . Cratère en calice La ligne est élancée. La décoration se compose d’un profil féminin (ou masque) sous un dais de pampres de vigne. Frise d’oves sur la lèvre. Grande Grèce, Gnathia, IVe-IIIe siècle avant J.-C. Céramique à vernis noir et à rehaut de peinture blanche, ocre brun et ocre jaune. H : 47 cm Prov. : anc. coll. M.C., Paris.

-

rome

22 . Hanches masculines Fragment d’une statue monumentale d’homme (athlète ?). Marbre blanc, Ier siècle après J.-C. Dim. : 58 x 39 cm Prov. : anc. coll. privée, USA, New York.

23 . Eros ou Hyménée adossé à une colonne Rome, Ier siècle après J.-C. Marbre blanc à grains fins. H : 51 cm ; L : 28,5 cm Muséo. : Londres, British Museum, inv. n°1831.0101 .1 [pour une pièce approchante (chevelure plus longue)], cf. San Lorenzo fuori le mura, Rome, publ. in Guntram Koch and Helmutt Sichtermann, Romische Sarkophage, Munich, 1982, pl. 97 ; Marlborough Gem (Hyménée conduisant la procession d’Eros et de Psychée), Boston, Museum of Fine Art, inv. n°99.101, publ. in Christine Kondoleon et al., MFA Highlights Classical Art, Boston, 2008, p. 91. Biblio. : Margarete Bieber, The Sculpture of the Hellenistic Age, New-York, Columbia University Press, 1955, p. 136 à 156. Prov. : anc. coll. privée, USA, New York.

24 . Lécythe La scène représente le septième des travaux d’Héraclès : la lutte contre le taureau de Crète. Art grec, Attique, Ve siècle avant J.-C. Céramique à figure noire. Pied remplacé. H : 19,5 cm Biblio. : R. Vollkommer, Herakles in the Art of Classical Greece, 1988, Oxford ; Héraclès, héros grec aux douze travaux [cat. d’exp. Boulogne sur Mer, Musée des Beaux-arts et d’archéologie], Le Touquet, 2006. Muséo. : Bologne, Museo Civico, inv. n°73, Paris, musée du Louvre, inv. n°CA 3759 D. Prov. : anc. coll. d’un avocat parisien ; acquis dans les années 1980. Note : La capture du taureau, symbole de fertilité, remonte à la plus haute Antiquité et se rattache à la mythologie de la déesse-mère. Ainsi, le contact de la corne du taureau conférait au roi le pouvoir de fertiliser la terre au nom de la Déesse-Lune grâce à la pluie ; le mugissement du taureau présageait l’orage. Le combat contre un taureau ou contre un homme déguisé en taureau faisait également partie des tâches rituelles imposées au candidat à la royauté.

25 . Lekané Le couvercle est décoré d’un Eros ailé, d’un cygne (ou une oie) et d’une jeune femme. Frise de postes sur la tranche du couvercle et de traits verticaux et parallèles sur la panse. Grande Grèce, Lucanie, Paestum, 360-330 avant J.-C. Muséo. : Italie, Côme, Civico Museo Archelogico Paolo Giovio. Prov. : anc. coll. J.P. Camus, Paris, acquis dans les années 1970.


monde grec

21 . Cratère en calice La ligne est élancée. La décoration se compose d’un profil féminin (ou masque) sous un dais de pampres de vigne. Frise d’oves sur la lèvre. Grande Grèce, Gnathia, IVe-IIIe siècle avant J.-C. Céramique à vernis noir et à rehaut de peinture blanche, ocre brun et ocre jaune. H : 47 cm Prov. : anc. coll. M.C., Paris.

-

rome

22 . Hanches masculines Fragment d’une statue monumentale d’homme (athlète ?). Marbre blanc, Ier siècle après J.-C. Dim. : 58 x 39 cm Prov. : anc. coll. privée, USA, New York.

23 . Eros ou Hyménée adossé à une colonne Rome, Ier siècle après J.-C. Marbre blanc à grains fins. H : 51 cm ; L : 28,5 cm Muséo. : Londres, British Museum, inv. n°1831.0101 .1 [pour une pièce approchante (chevelure plus longue)], cf. San Lorenzo fuori le mura, Rome, publ. in Guntram Koch and Helmutt Sichtermann, Romische Sarkophage, Munich, 1982, pl. 97 ; Marlborough Gem (Hyménée conduisant la procession d’Eros et de Psychée), Boston, Museum of Fine Art, inv. n°99.101, publ. in Christine Kondoleon et al., MFA Highlights Classical Art, Boston, 2008, p. 91. Biblio. : Margarete Bieber, The Sculpture of the Hellenistic Age, New-York, Columbia University Press, 1955, p. 136 à 156. Prov. : anc. coll. privée, USA, New York.

24 . Lécythe La scène représente le septième des travaux d’Héraclès : la lutte contre le taureau de Crète. Art grec, Attique, Ve siècle avant J.-C. Céramique à figure noire. Pied remplacé. H : 19,5 cm Biblio. : R. Vollkommer, Herakles in the Art of Classical Greece, 1988, Oxford ; Héraclès, héros grec aux douze travaux [cat. d’exp. Boulogne sur Mer, Musée des Beaux-arts et d’archéologie], Le Touquet, 2006. Muséo. : Bologne, Museo Civico, inv. n°73, Paris, musée du Louvre, inv. n°CA 3759 D. Prov. : anc. coll. d’un avocat parisien ; acquis dans les années 1980. Note : La capture du taureau, symbole de fertilité, remonte à la plus haute Antiquité et se rattache à la mythologie de la déesse-mère. Ainsi, le contact de la corne du taureau conférait au roi le pouvoir de fertiliser la terre au nom de la Déesse-Lune grâce à la pluie ; le mugissement du taureau présageait l’orage. Le combat contre un taureau ou contre un homme déguisé en taureau faisait également partie des tâches rituelles imposées au candidat à la royauté.

25 . Lekané Le couvercle est décoré d’un Eros ailé, d’un cygne (ou une oie) et d’une jeune femme. Frise de postes sur la tranche du couvercle et de traits verticaux et parallèles sur la panse. Grande Grèce, Lucanie, Paestum, 360-330 avant J.-C. Muséo. : Italie, Côme, Civico Museo Archelogico Paolo Giovio. Prov. : anc. coll. J.P. Camus, Paris, acquis dans les années 1970.


eros

26 . Eros-éphèbes Ensemble exceptionnel provenant peut-être d’un même tombeau. Grèce ou Grande Grèce (Myrina ?), vers IVe-IIIe siècles avant J.-C. Terre cuite. Pour certaines pièces : petites lacunes, cassé-collé. Test de thermoluminescence. Muséo. : Eros-éphèbes, Paris, musée du Louvre, n° inv. Myr 54 et 62. Prov. : anc. coll. de Mme de Boully, Paris. De gauche à droite : Eros couronné. H : 16 cm Eros relevant sa tunique. H : 16 cm Petit Eros drapé. H : 11 cm Eros levant les bras. H : 15,5 cm Eros à l’alabastron. H : 17 cm Eros voilé. H : 16,5 cm

27 . Paire de boucles d’oreilles Les éléments se composent de larges disques décorés de rosaces en relief, de grandes pendeloques en forme de pyramides inversées, surmontées de sphinges et entourées de deux Eros à larges ailes (rapportées) suspendus à des chaînes et de pendeloques en forme de feuilles. Il n’existerait qu’une vingtaine de paires comparables à celle que nous présentons ici. Art grec, fin IVe-début IIIe siècle av. J.-C. Or moulé, tressé, filigrané et granulé. H : 6,5 cm Biblio. : H. Hoffmann, P. F. Davidson, Greek Gold : Jewelry from the Age of Alexander, [cat. d’exp.], éd. par Axel von Saldern, Mainz-am-Rhein, Verlag Philipp von Zabern, 1965, p. 95, fig. 19a et 96. Muséo. : boucles d’oreille du trésor du « Groupe de Kymé », Asie Mineure, 330-300 av. J.-C., British Museum et Staatliche Museen, Berlin, inv. n° Misc. 7035 – GI 165/6) [pour un modèle très proche] ; Trésor d’Olbia, Crimée, IVe s. av., Walters Art Museum de Baltimore, Maryland ; Boucles d’oreilles de la Grande Bliznitsa, Péninsule de Taman, vers 330-300 av. J.-C. [pour des modèles approchants]. Prov. : anc. coll. du colonel Ribatchenkoff (1890-1975) dispersée dans les années 1960. Pièce acquise par le colonel R. Note : Les motifs des pyramides inversées sont très répandus dans le monde grec entre le VIe et le IVe siècle avant notre ère.


eros

26 . Eros-éphèbes Ensemble exceptionnel provenant peut-être d’un même tombeau. Grèce ou Grande Grèce (Myrina ?), vers IVe-IIIe siècles avant J.-C. Terre cuite. Pour certaines pièces : petites lacunes, cassé-collé. Test de thermoluminescence. Muséo. : Eros-éphèbes, Paris, musée du Louvre, n° inv. Myr 54 et 62. Prov. : anc. coll. de Mme de Boully, Paris. De gauche à droite : Eros couronné. H : 16 cm Eros relevant sa tunique. H : 16 cm Petit Eros drapé. H : 11 cm Eros levant les bras. H : 15,5 cm Eros à l’alabastron. H : 17 cm Eros voilé. H : 16,5 cm

27 . Paire de boucles d’oreilles Les éléments se composent de larges disques décorés de rosaces en relief, de grandes pendeloques en forme de pyramides inversées, surmontées de sphinges et entourées de deux Eros à larges ailes (rapportées) suspendus à des chaînes et de pendeloques en forme de feuilles. Il n’existerait qu’une vingtaine de paires comparables à celle que nous présentons ici. Art grec, fin IVe-début IIIe siècle av. J.-C. Or moulé, tressé, filigrané et granulé. H : 6,5 cm Biblio. : H. Hoffmann, P. F. Davidson, Greek Gold : Jewelry from the Age of Alexander, [cat. d’exp.], éd. par Axel von Saldern, Mainz-am-Rhein, Verlag Philipp von Zabern, 1965, p. 95, fig. 19a et 96. Muséo. : boucles d’oreille du trésor du « Groupe de Kymé », Asie Mineure, 330-300 av. J.-C., British Museum et Staatliche Museen, Berlin, inv. n° Misc. 7035 – GI 165/6) [pour un modèle très proche] ; Trésor d’Olbia, Crimée, IVe s. av., Walters Art Museum de Baltimore, Maryland ; Boucles d’oreilles de la Grande Bliznitsa, Péninsule de Taman, vers 330-300 av. J.-C. [pour des modèles approchants]. Prov. : anc. coll. du colonel Ribatchenkoff (1890-1975) dispersée dans les années 1960. Pièce acquise par le colonel R. Note : Les motifs des pyramides inversées sont très répandus dans le monde grec entre le VIe et le IVe siècle avant notre ère.


eros

28 . Statuette d’Eros ailé Debout, le dieu à la chevelure bouclée et abondante, une main sur la hanche, présente un masque de théâtre. Art grec, IIIe siècle avant J.-C. Terre cuite avec traces d’engobe. H : 19 cm Prov. : anc. coll. parisienne.

< 29 . Buste d’enfant ou d’Eros serrant un lapin Art gallo-romain, production de l’Allier, Ier-IIIe siècle après J.-C. Terre cuite sous engobe blanche. H : 9,6 cm Biblio. : Micheline Rouvier, « Les figures en terres cuites de la Gaule romaine au musée des Antiquités nationales », EPHE, 4e section, Science historiques et philosophiques, annuaire 1964-1965, 1964, p. 421 à 424. Muséo : Amour ou enfant au lapin, musée d’Archéologie nationale de Saint Germain-en-Laye, inv. n°6865. Prov. : anc. collec. Particulière du XIXe siècle; deux étiquettes indiquant : “Clermond-Ferrand 1894” et “Gallo-romain TAE Clermont”.

30 . Eros endormi ou Hypnos Le dieu est allongé près de son flambeau, sa tête reposant sur un volumen. Art romain, Ier siècle après J.-C. Marbre. L : 28 cm Biblio.: Reinach, t. I, p. 353-354 ; t. VI, p. 98, n°7 ; t. II, vol. I, p. 490-492. Prov. : anc. coll. privée, Barcelone.


eros

28 . Statuette d’Eros ailé Debout, le dieu à la chevelure bouclée et abondante, une main sur la hanche, présente un masque de théâtre. Art grec, IIIe siècle avant J.-C. Terre cuite avec traces d’engobe. H : 19 cm Prov. : anc. coll. parisienne.

< 29 . Buste d’enfant ou d’Eros serrant un lapin Art gallo-romain, production de l’Allier, Ier-IIIe siècle après J.-C. Terre cuite sous engobe blanche. H : 9,6 cm Biblio. : Micheline Rouvier, « Les figures en terres cuites de la Gaule romaine au musée des Antiquités nationales », EPHE, 4e section, Science historiques et philosophiques, annuaire 1964-1965, 1964, p. 421 à 424. Muséo : Amour ou enfant au lapin, musée d’Archéologie nationale de Saint Germain-en-Laye, inv. n°6865. Prov. : anc. collec. Particulière du XIXe siècle; deux étiquettes indiquant : “Clermond-Ferrand 1894” et “Gallo-romain TAE Clermont”.

30 . Eros endormi ou Hypnos Le dieu est allongé près de son flambeau, sa tête reposant sur un volumen. Art romain, Ier siècle après J.-C. Marbre. L : 28 cm Biblio.: Reinach, t. I, p. 353-354 ; t. VI, p. 98, n°7 ; t. II, vol. I, p. 490-492. Prov. : anc. coll. privée, Barcelone.


gallo-romain

empire romain

31 . Pied en forme de Silène Ce type d’élément servait de pied de meuble ou de pièce mobilière de qualité du type braséro ou samovar. L’élément rappelle les trapézophores (pieds de tables) souvent sculptés d’un protomé animalier ou de figures mythologiques. Empire romain, Ier siècle après J.-C. Bonze de patine brune, verte et rouge. Traces de dorure. Lacunes visibles. H : 8,7 cm Biblio. : H. Rolland, « Bronzes antiques de Haute-Provence », XVIIIe supplément à Gallia, CNRS, 1965, fig. 398 ; Reinach, t. V, vol. 1, p. 63, n°2 et 3 ; E. Babelon, J.-A. Blanchet, Catalogue des Bronzes antiques de la bibliothèque nationale…, Paris, E. Leroux, 1895, p. 174, fig. 389. Prov. : anc. coll. Segredakis, Paris.

32 . Nain Ce grotesque torse nu, vêtu d’un drapé formant un pagne enroulé à la taille, est coiffé d’un bandeau enroulé et noué sur le devant de la tête. Il porte sur l’épaule gauche une amphore à vin qu’il maintient de la main gauche et tient dans l’autre le bouchon. Alexandrie, époque romaine. Bronze. Lacunes éparses. H : 4,8 cm Prov. : anc. coll. Kelekian, New York.

33 . Satyre tenant un rhyton Nu, doté d’une queue, d’une longue barbe et coiffé d’une épaisse couronne, le satyre se tient debout sur une terrasse circulaire. Il porte un vase à boire de la main gauche et devait tenir une outre à vin de l’autre. Les satyres faisaient partie du cortège de Bacchus. Époque romaine, IIe-IVe siècles après J.-C. Bronze à patine verte croûteuse. Petites lacunes. H : 8,4 cm Prov. : anc. coll. parisienne.

34 . Urne cinéraire dite Olla Panse globulaire, flanquée de deux anses, à fond plat, légèrement incurvé, et lèvre en bourrelet aplati. Trouvé à Bourges en 1909. Verre verdâtre soufflé et moulé et anses appliquées. Biblio. : Morin-Jean, p. 49-50, fig. 21 et pl. V [urne cinéraire, musée du Louvre]. Prov. : anc. coll. partic., Bourges, 1909.

35 . Vase cinéraire Morin-Jean, forme 13 – Isings, forme 62. Panse quadrangulaire, fond plat, épais, et col éversé. Trouvé à Bourges, rue Jean Bart, en 1909. Travail gallo-romain, Ier-IIe siècle ap. J.-C. Verre verdâtre soufflé et moulé. Irisations. H : 13,3 cm Prov. : anc. coll. partic., Bourges, 1909 ; étiquette écrite à la plume précisant le lieu et la date de découverte. Biblio. : Geneviève Sennequier, Verrerie d’époque romaine, Rouen, Collections des Musées départementaux de SeineMaritime, 1985, p.33, pl. V, n°42 et p.67-68.

36 . Carafe Panse quadrangulaire ornée d’une large anse rubanée rattachée au col et à l’épaule. La base est moulée avec un décor de cercles concentriques. Empire romain, IIe siècle après J.-C. H : 19,4 cm Verre verdâtre moulé et anses appliquées. Traces d’irisations. Publié : Collection Le Vin, La Reine Margot, p. 87, repr. p. 89.


gallo-romain

empire romain

31 . Pied en forme de Silène Ce type d’élément servait de pied de meuble ou de pièce mobilière de qualité du type braséro ou samovar. L’élément rappelle les trapézophores (pieds de tables) souvent sculptés d’un protomé animalier ou de figures mythologiques. Empire romain, Ier siècle après J.-C. Bonze de patine brune, verte et rouge. Traces de dorure. Lacunes visibles. H : 8,7 cm Biblio. : H. Rolland, « Bronzes antiques de Haute-Provence », XVIIIe supplément à Gallia, CNRS, 1965, fig. 398 ; Reinach, t. V, vol. 1, p. 63, n°2 et 3 ; E. Babelon, J.-A. Blanchet, Catalogue des Bronzes antiques de la bibliothèque nationale…, Paris, E. Leroux, 1895, p. 174, fig. 389. Prov. : anc. coll. Segredakis, Paris.

32 . Nain Ce grotesque torse nu, vêtu d’un drapé formant un pagne enroulé à la taille, est coiffé d’un bandeau enroulé et noué sur le devant de la tête. Il porte sur l’épaule gauche une amphore à vin qu’il maintient de la main gauche et tient dans l’autre le bouchon. Alexandrie, époque romaine. Bronze. Lacunes éparses. H : 4,8 cm Prov. : anc. coll. Kelekian, New York.

33 . Satyre tenant un rhyton Nu, doté d’une queue, d’une longue barbe et coiffé d’une épaisse couronne, le satyre se tient debout sur une terrasse circulaire. Il porte un vase à boire de la main gauche et devait tenir une outre à vin de l’autre. Les satyres faisaient partie du cortège de Bacchus. Époque romaine, IIe-IVe siècles après J.-C. Bronze à patine verte croûteuse. Petites lacunes. H : 8,4 cm Prov. : anc. coll. parisienne.

34 . Urne cinéraire dite Olla Panse globulaire, flanquée de deux anses, à fond plat, légèrement incurvé, et lèvre en bourrelet aplati. Trouvé à Bourges en 1909. Verre verdâtre soufflé et moulé et anses appliquées. Biblio. : Morin-Jean, p. 49-50, fig. 21 et pl. V [urne cinéraire, musée du Louvre]. Prov. : anc. coll. partic., Bourges, 1909.

35 . Vase cinéraire Morin-Jean, forme 13 – Isings, forme 62. Panse quadrangulaire, fond plat, épais, et col éversé. Trouvé à Bourges, rue Jean Bart, en 1909. Travail gallo-romain, Ier-IIe siècle ap. J.-C. Verre verdâtre soufflé et moulé. Irisations. H : 13,3 cm Prov. : anc. coll. partic., Bourges, 1909 ; étiquette écrite à la plume précisant le lieu et la date de découverte. Biblio. : Geneviève Sennequier, Verrerie d’époque romaine, Rouen, Collections des Musées départementaux de SeineMaritime, 1985, p.33, pl. V, n°42 et p.67-68.

36 . Carafe Panse quadrangulaire ornée d’une large anse rubanée rattachée au col et à l’épaule. La base est moulée avec un décor de cercles concentriques. Empire romain, IIe siècle après J.-C. H : 19,4 cm Verre verdâtre moulé et anses appliquées. Traces d’irisations. Publié : Collection Le Vin, La Reine Margot, p. 87, repr. p. 89.


Tête de Bouddha Visage aux lèvres ourlées et aux yeux proéminents surmontés des sourcils prenant naissance à la racine du nez, exprime le recueillement. Les cheveux sont coiffés en boucles d’escargot et sommés de l’ushnisha, une des marques distinctive du Bouddha, tout comme les trois plis de beauté visibles sur le cou et les longs lobes des oreilles. Inde du Nord, période post-Gupta, VIIeVIIIe siècle après J.-C. Grès beige-rosé. Petits chocs et manques. H : 26 cm. Prov. : anc. coll. Philippe Larue ; acquis en 1986 à la galerie Moreau-Gobard, Paris.

Photographies : Julien Cresp / Graphisme : Elise Vigney / Textes : Adeline Germond

7, quai de Conti, 75006 Paris +33 (0)1 43 26 62 50 lareinemargot@wanadoo.fr www.lareinemargot.com


La Reine Margot 1938-2013