Page 1

DE MARRAKECH

N°6 25 Juin - 15 Sept. 2008

Journal d’humeur et d’information

La Tribune

Another Editions - 194 rue Mohamed El Beqal - Guéliz - 40000 Marrakech - Tél. : 024 42 02 49 - Fax : 024 43 90 04 - Directeur de la publication : Jean-Jacques Fourny - Diffusion gratuite

L’inauguration tant attendue

Yves Saint Laurent à Marrakech pour l’éternité ors des obsèques religieuses d’Yves Saint Laurent, à Paris, en présence de Nicolas Sarkozy, Carla Bruni –qui était l’un de ses mannequins favoris-, et de tout le gotha international de la mode, Pierre Bergé, la voix brisée, s’adressait une dernière fois à son compagnon de cinquante années, décédé le 1er juin d’un cancer du cerveau… Lire page 7

L

révue initialement pour fin 2007, la nouvelle gare de Marrakech sera inaugurée courant juin. “Une gare doit être un repère architectural de la ville”, nous dit l’architecte des lieux Youssef Melehi. L’immense porte vitrée s’inspire de la porte “Bab Agnaou” et les piliers géants rappellent le palmier… Lire page 4

P

Ophélie Winter ’est du 1er au 8 mai dernier que s’est déroulé le “Raid Hummer” édition 2008 à travers le Royaume. Point de départ et d’arrivée : Tanger. Et des étapes de rêve : Merzouga, Zagora… Et, bien sûr, Marrakech. A cette occasion, nous avons rencontré Ophélie Winter, l’atout charme de la course, qui partageait son bolide avec Dida, le célèbre champion de boxe thaïe… Lire page 50

C

Festival des Arts Populaires Pour la seconde année consécutive, Marrakech accueillera le “Festival des Arts Populaires” du 14 au 19 juillet, pour 6 jours de festivités (au lieu de 5). Pour mettre la ville en fête, cette 43è édition débutera par une grande parade composée de troupes folkloriques et d’artistes à travers les grands axes de la cité… Lire page 4

QUELQUES DATES A RETENIR

Uma Thurman à Marrakech our se ressourcer, Uma Thurman a choisi Marrakech, où elle a passé quelques jours le mois dernier. Pour la muse de Tarantino, la priorité est à la famille. Et c’est naturellement accompagnée de ses deux enfants, Maya, 9 ans et Levon, 5 ans -de son ex-mari l’acteur Ethan Hawke-, qu’Uma a séjourné dans le somptueux Amanjena… Lire page 8

* La paix est un combat. M+FG soutient Seeds of Peace.

P

30 juillet : Fête du Trône. 7è anniversaire de l’intronisation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. ● 20 août : Anniversaire de la révolution du roi et du peuple. ● 21 août : Fête de la jeunesse. er ● 2 septembre au 1 octobre : Ramadan. A MARRAKECH è ● 24 Juin au 03 juillet : 2 rencontre “Internationales des Arts de la Rue Awaln’art”. è ● 14 au 19 juillet : 43 “Festival des Arts Populaires” Symphonies du Patrimoine d’Hier et d’Aujourd’hui. A ESSAOUIRA ●

26 au 29 juin : 11è “Festival Gnaoua et musique du monde”. www.festival-gnaoua.net. A AGADIR è ● 01 au 06 juillet : 5 “Festival Timitar des musiques populaires”. Spectacles, ateliers, conférences dans le village du festival. A RABAT è ● 21 au 29 juin : 9 “Festival International du Cinéma d’Auteur”. Favoriser la diffusion d’un cinéma exigeant et engagé, ouvert sur le monde et nourrir le désir de cinéma des publics marocains. A FES ●

14 au 20 juillet : Festival International de danse expressive. Spectacle de danses traditionnelles et de chorégraphies modernes. A ASILAH ● 04 au 19 août : “Festival culturel d’Asilah”. Cette fête traditionnelle met à l’honneur les arts plastiques, le folklore et le monde de la culture. A TANGER è ● 23 au 28 juin : 6 “Festival du court-métrage Méditerranéen”. Compétition ouverte aux courtsmétrages de fiction des pays de la Méditerranée produits en 2007 et 2008. ●

MARRAKECH • 20, RUE DU DRAÂ (À CÔTÉ DU CAFÉ LA FLAMME), GUÉLIZ. TÉL. : 024 43 77 74

CASABLANCA • 8, rue Jbel bouiblane. tél : 022 26 26 20

www.girbaud.com www.seedsofpeace.org


Another ĂŠditions


SOMMAIRE

PAGE

03

03 : EDITO 04 : QUOI DE NEUF EN VILLE 09 : LA VIE DES ASSOCIATIONS 10 : CULTUROSCOPE 14 : SILENCE ON TOURNE 16 : RESTEZ BRANCHES 19 : HOTELLERIE 20 : L’IMMOBILIER 22 : VISIONS D’INTERIEURS 29 : BEAUTE 32 : MODE 34 : LES ENFANTS AUSSI 35 : LOISIRS ET DETENTE 39 : AUTO MOTO 40 : GOLF 42 : LES BONNES TABLES 46 : SORTIR 48 : VUS ET RECONNUS 50 : ON LES A RENCONTRES

EDITO

Mouna Anajjar

NUMEROS UTILES

ABONNEMENT DE SOUTIEN

La Tribune 212 DE MARRAKECH

URGENCES

INFOS UTILES

Police : 19 Police touristique : 024 38 46 01 Pompiers : 15 Gendarmerie : 077

Maroc Telecom : 108 Renseignements internationaux : 126 Renseignements téléphoniques : 160 Infos route : 024 43 39 33 Météo : 024 43 04 09 Télégramme : 140 Fourrière auto/moto : 19 Radema : 024 44 78 55

URGENCES MEDICALES SAMU : 024 43 30 30 SOS Médecins : 024 40 40 40 SOS Accident : 024 40 14 01 Polyclinique du Sud : 024 44 79 99 Hôpital Ibn Toufail : 024 43 63 53 Centre antipoison : 037 68 64 64 Croissant Rouge : 024 44 54 27 Inter Secours : 024 30 27 27 Centre radiologique du Sud : 024 44 79 99 Pharmacie centrale : 024 43 01 58 Pharmacie, dépôt de nuit (Place Jamaâ El Fna) : 024 39 02 38 INFOS TRANSPORTS Gare routière : 024 43 39 33 Gare ferroviaire (ONCF) : 090 20 30 40 ou 024 44 65 69 Aéroport de Marrakech Ménara : 024 44 78 55 ou 024 44 79 10. Perte Bagage : 024 36 85 21 Service Douane de l’aéroport: 024 38 46 01/ ou 024 44 78 10 Supratours : 024 43 55 25 Royal Air Maroc : 024 43 62 05 Air France : 022 53 91 10 ou 022 53 92 81 Corsair : 0 820 042 042 Atlas Blue : 0820 090 90 ou siège à Aéroport : 024 42 42 00 British Airways : 022 22 94 54/53 58 77

ABONNEZ-VOUS ET RETROUVEZ OU QUE VOUS SOYEZ LE MEILLEUR DE MARRAKECH

M A G A Z I N E

Abonnement pour 1 AN (5 numéros par an + hors séries) : Maroc : 250 Dhs ● France : 55 Euros ● En nous écrivant à : Another éditions 194/197 Rue Mohamed El Beqal Res. Firdaous - 4è Etage. 40 000 Guéliz - MARRAKECH ● Ou en nous envoyant un mail à : info@anothereditions.com ●

INFOS ETRANGERS Eglise Sts Martyrs : 024 430 585 Consulat de France : 024 38 82 00 Consulat de Belgique : 024 44 73 12 Opposition carte VISA : 022 437 437 (USA : 1 410 581 38 36) Opposition carte EUROCARD-MASTERCARD : 0033 1 45 67 84 84 Opposition carte VISA PREMIER : 00 33 1 42 77 45 45 Opposition carte AMERICAN EXPRESS : 00 33 1 47 77 72 00

Another éditions recrute CHEFS DE PUB (3 ans d’expérience dans la vente d’espaces publicitaires)

Adresser CV + lettre de motivation à : info@anothereditions.com

LA TRIBUNE DE MARRAKECH : Publication éditiée par la Sarl Another éditions Maroc - R.C. : 26 171 - Patente : 45191132 - I.F. : 06520612 - CNSS : 7399464 - Bureaux : 194/197 rue Mohamed El Beqal, Guéliz, Marrakech, Maroc - E.mail : info@anothereditions.com - Tél: 024 44 97 09 / Fax: 024 42 21 28 - Directeur de la publication : Jean-Jacques Fourny. E-mail : jjf@anothereditions.com - Directrice Générale et Rédactrice en chef : Mouna Anajjar. Tél. : 024 44 97 09. E-mail : mouna@anothereditions.com - Assistante DG : Nadia Ouazahrou - Rédaction : Yamina Benaï, Christian Debois-Frogé, Fred Haffner, Corentin Huon de Penanster, Béatrice Nouveau, Mélanie Polatova, Stéphane Roux, Faten Safieddine, Laurence Veysseyre, Hélène Zemmour - Publicité Marrakech : Constance Thiollier. Tél. : 024 42 02 49. E-mail : constance@anothereditions.com - Direction artistique : Karim Amari. Tél. : 024 42 02 49. Email : da@anothereditions.com - Photographes : Jean-Bernard Yaguiyan - A collaboré à ce numéro : Virginie Faucher -Sébastien Rémy - Régie Publicitaire (annonceurs nationaux, Casablanca et Rabat) : société Advanting : 65, bd Al Hank, Casablanca – M. Abdelhamid Mrabet - E mail : advanting@menara.ma - Impression : Direct Print, Casablanca - Dossier de presse : 07/14 - Dépôt légal : 2007/0118 - ISSN : En cours - Tous droits de reproduc-

INFOS DIVERSES ET TOURISME Office du tourisme : 024 43 08 86 Conseil Régional du Tourisme : 024 38 52 61 Wilaya : 024 30 84 32 Préfecture : 024 42 71 17 Préfecture de Police : 024 43 05 70 Hôtel de ville : 024 38 69 02 Douanes : 024 44 78 10 Poste centrale : 024 43 19 63

tion réservés (titres, textes et photos). La rédaction décline toute responsabilité pour tout matériel photographique, iconographique ou rédactionnel, qui lui serait parvenu sans demande expresse de sa part.

OU TROUVER VOTRE TRIBUNE DE MARRAKECH : DANS LES MEILLEURS ENDROITS DE LA VILLE ET DE SA REGION : GUELIZ : 16 Cafe, Adamo, Afric & Chic, Africain Lodge, Al Fassia, Alain Affelou, Ambiance & Style, Ambiance d’ailleurs, Andre Le Chapelier, Antonelle, Balzatex, Beauty Success, Belkahia Immobilier & Bassim Assurance, Bianco Immobilier, Birkemeyer, Cafe De La Poste, Cafe Du Livre,Casa - Marrakech Immobiilier, Casanova, Challenge’hair, Chat Qui Rit, Ciel D’Afrique, Creazen, Crèche Aide Aux Mères, Decoration 21, Decoration Majorelle, Decoriente, Dpam, Etam, Galerie 127, Galerie 21, Galerie Re, Home Wear, I Love Paris, Ici Marrakech, Institut Français De Marrakech, Isabelle Cartier, Izzalia, Jacob Delafon, Jemaa El Fna Immobilier, K Shop, Kanzamane Chez Pascal, Kechmara, Kinetic, La Crêperie, La Grande récré, La Senza, Lacoste, L’Annexe, Laurence & Arnott, Le Guépard, Le Sud, Les maîtres Du Pain, Loc 2 Roues, Lucie Saint Clair, Lynx Optique, Magilla, Maison et découverte, Maison du lin et du coton, Maje, Mamounia Arts Gallery, Marco Polo, Marithe &

François Gerbaud, Maroco Paysages, Marrakech 3000, Matiise Art Gallery, Medloc, Mercedes, Miss Sixty, Montagne Sahara, Montecristo, Naj Nails, Galerie Noir Sur Blanc, Pain Loic, Parfum Du Soleil, Pharmacie De L’unité, Planet Sport, Polyclinique Du Sud, Primo, Rêve D’un Jour, RG 512, Riviera Spa, Salon Nour, Samanah, Saveurs D’orient, Scènes De Lin, Sergio Balantcia, Sinequanone, Sofidim, Spa Les Secrets, Sport Plus, Studio Ko, Super Sport, Tchaba - Salon De Thé, Terre D’Amanar, The Queen Atlantic, Madurel, Vita fleuriste, Vita Diet, Votre Mesure, Yaz & Izia. HIVERNAGE : 6 Café, Casino De Marrakech Essaadi, Comptoir Darna, Consulat De France, Dessange, Actors, Paradise, Theatro, Emilio Robba, Extrablatt, Galerie Tindouf, Grillardière, Hôtel Atlas Medina & Spa, Hôtel Es Saadi, Hôtel Hivernage & Spa, Hôtel Kempinski Mansour Eddahbi, Hôtel Kenzi Farah, Hôtel Meridien N’fis, Hôtel Ryad Mogador, Hotel Sofitel De Marrakech, Jad Mahal, La Porte D’orient, La Villa, Le Culte, Le Tanzania, Loewe, Loloquoi, Maroc Creation, Oriental Spa, Palais des Congrès, Palm Real Estate, Assoufid, Puerto Banus, Riad - Dar Ghizlaine, Suite Club,Théâtre Royal, Odyssee,

Villa Rosa. MEDINA : Akbar Delight, Bougainvillea Cafe, Cafe Arabe, Casa Lalla, Dar Donab, Dar Ma Ward, Dar Moha, Kulchi, Khalid Art Gallery, Light Gallery, Hotel Le Trésor, Hotel Les Jardins De La Koutoubia & Spa, Kosy Bar, La Quobba, Le Tobsil, Les Terrases De L’Alhambra, Chez Zoé, Marrakchi, Musée de Marrakech, Marrakech 3000, Mustapha Blaoui, Naokazo, Narwama, Palais Bahia, Pavillon, Riad - Dar Youraziz, Riad 72, Riad Al Moussika, Riad Catalina,Dar Kmissa, Riad Des Arts, Riad Dyor, Riad El Fenn, Riad Farnatchi, Riad Ksour Agafay, Riad La Maison Arabe, Riad La Sultana, Riad Les Bougainvilliers, Riad Les Yeux Bleus, Riad Lotus Ambre, Riad Lotus Privilège, Riad Mehdi, Riad Moucharabieh, Riad Noir D’ivoire, Riad Palais Calipau, Riad Sahara Nour, Riad Samarkand, Riad Talaa 12, Les Bains De Marrakech, Riad Des Eaux, Riad des Mers, Spa Isis, Spa Les Couleurs De L’orient, Tanjia, Tatchibana, Villa Des Orangers, Villa Flore, Ziwana. PALMERAIE : Atlas Karting, Dar Ambre, Dar Ennassim - Fabrice Vullin, Dar Lamia,Le Palace, El Bajha, Le pavillon Du Golf, Leroy’s Café, Les Jardins d’Ines, Golf De La Palmeraie, Dar

Ayniwen, Palais Mehdi, Palais Rhoul & Abyssin, Hôtel & Spa Tikida Gardens, Hôtel Ksar Char Bagh, Hôtel Le Murano, Hôtel Sublime Ailleurs, Kiotori, Nikki Beach, Palmeraie Golf Palace, Sports Bar, Pavillon du Golf. SEMLALIA : Centre Canadien De Naturopathie, Emile Garcin, Galerie Kounouz, Rachid Service, Jardin Majorelle, La Kasbah Numerik, Lady Fitness & Men Fitness, Le Bis – Jardins des Arts, Le Comptoir De L’immobilier, Tawada Trekking. SIDI GHANEM : Afrique Atlas Motors, Akkal, Amira Bougies, Artes Mundi, Carre Meubles, Chez Zoé, Cmc, Coté Bougie, Zenitude, Draz & co, Fata Morgana, FB Design, Jerome Vermelin, Jonathan Amar, Kososo & Samparely, L’Atelier, Le Café Cosaque, Léon l’ Africain, Loun Céramique, Maison Méditerranéenne, Maison rouge immobilier, Marrakech Beldi, Métiers D’hier, OTB, Peau D’âne, Privilège, Sadvel, Taj Création, Univers Engins, Zine Zwine. ROUTE DE CASA : Armor Lux, Best Mountain, P.S.A, Renault, Toyota, Stella Motors, Cuisine Plus, Decora Marrakech, Dpam, Home Wear, Joue Club, Keito, Le Comptoir Des Griffes, Marwa, Orchestra, Sisley, Springfield, Un Deux Trois, Women Secret.

ROUTE DE L’OURIKA : bo-zin, Farhana Design, La Maison Des Oliviers, La Ferme Berbère, La Plage Rouge, Le Touggana, Pacha, Oasiria. ROUTE DU BARRAGE : Auberge Du Lac, Le Flouka, Dar Ouzguita, Dar Taliste, Jet Ski, La Floride, Beldi Country Club. DIVERS : Golf Amalkis, Al Maaden, Dar Lamya, Les Parcs De L’Agdal, Dar Tasmayoun , Golf Royal, Amanjena, Projets Almekis, Canal Forme, Thierry Matalon, Atc Developpement, Hotel & Spa - Ksar Catalina. DIFFUSION GRATUITE. ASSURÉE PAR :

DISTRIBUTION

MARRAKECH COURSES 08200.1002

SUR LE NET : Téléchargement gratuit de toute la Tribune en format PDF sur :

www.trinunedemarrakech.com et sur infosBar.com


CITY-BUZZ

Infos urbaines...

L’inauguration tant attendue : Une belle gare flambant neuf

our la seconde année consécutive, Marrakech accueillera le

P

“Festival des Arts Populaires”

P

porte vitrée s’inspire de la porte “Bab Agnaou” et les piliers géants rappellent le palmier… L’ONCF aura investi plus de 70 MDH pour sa conception. Un investissement en partie rentabilisé par l’affectation des espaces commerciaux à des

La finale 2008 du “City Chase” à Marrakech ! Les concurrents déguisés en légionnaires pour un défi à Rome

du 14 au 19 juillet, pour 6 jours de festivités (au lieu de 5). L’ouverture officielle est annoncée le 15 juillet au Palais Badii. Pour mettre la ville en fête, cette 43ème édition débutera par une grande parade composée de troupes folkloriques et d’artistes à travers les grands axes de la cité. Les jeunes ne seront pas exclus des réjouissances, puisque, la grande scène à Bab Ighli, baptisée “nouvelle

Le Canada a remporté la dernière édition du City Chase à Rome

C

pour représenter son pays pour la finale mondiale. Cette année, c’est donc la ville de Marrakech qui a été sélectionnée devant Dubaï et Prague pour accueillir, du 5 au 9 novembre prochain, les 12 équipes finalistes. Une “Wild Card” sera offerte à une équipe marocaine pour participer à la course. Pendant 3 jours non-stop, les 26 concurrents du monde entier vont

pouvoir découvrir Marrakech de façon ludique et originale. Tout comme plus de 50 millions de téléspectateurs sur la chaîne National Géographic qui diffusera l’événement en 4 émissions d’une heure en “prime time”, dans 168 pays. Une belle vitrine pour le Maroc et plus particulièrement pour la ville ocre qui sera la véritable vedette du show.

Un nouvel aéroport qui décolle ! sion du T1 est partiellement alimentée par l’énergie solaire. L’environnement est ainsi préservé. En son sein, une place à l’âme d’une médina s’organise autour d’une fontaine en zelliges “Beldi”. Une quinzaine de boutiques présenteront les fleurons de l’artisanat marocain d’une manière spécifique et exclusive, et ceci dans le cadre du commerce solidaire entre concessionnaires de l’aéroport et coopératives artisanales. Ainsi, le forgeron forgera, le tanneur tannera, la brodeuse brodera… sous l’œil ébahi des passants. Au milieu de la place, des éventaires roulants vendront jus d’orange, escargots… dans un petit air de Jamaâ El Fna ! e nouvel aéroport de Marrakech –extension du T1, passant de 22 000 à 35 000 m 2vient officiellement d’ouvrir, la dernière semaine de mai, après moins de deux ans de travaux. Sa conception a été menée et suivie par onze entreprises marocaines, encadrées par les architectes et ingénieurs de l’Office National Des Aéroports (ONDA)… Dans un savoureux mariage entre tradition-

L

nel marocain et innovation technique, il offre au public un large espace de lumière où les motifs orientaux s’expriment librement grâce à la réflexion du soleil. Doté d’un équipement technologique de pointe et d’une belle gestion des espaces, –l’accueil des passagers passera de 2,7 à 4 millions-, l’aéroport optimise le flux des passagers grâce à une signalétique intelligente, mieux adaptée. Cerise sur le gâteau : l’exten-

génération”, d’une capacité de 40 000 spectateurs, sera reconduite avec une formule innovante. Un partenariat musical a été mis en place entre les artistes de jeune génération et de grands artistes marocains populaires modernes de renom à l’instar de Najat Aatabou, Hajib, Daoudia, Jil Jilala, Nass El Ghiwane. En tout, plus d’une soixantaine de troupes seront présentes pour faire vibrer la ville ocre aux sons des musiques d’hier et d’aujourd’hui. Plus d’informations sur :

Le “Jamelissa show”

Conférence de presse à Marrakech

près un an et demi de relation, Mélissa Theuriau et Jamel Debbouze ont décidé d’officialiser leur union par un mariage digne des mille et une nuits. Pour célébrer leur amour, le comédien et la journaliste n’ont pas lésiné sur les moyens… ni sur le temps : plus de quatre jours de fête, en France et au Maroc. Une première cérémonie a eu lieu le 7 mai dernier dans l’abbaye de Vaux-de-Cernay, à une trentaine de kilomètres de Trappes -ville natale de Jamel. Près de 200 invités étaient conviés, dont Alain Chabat, Zidane, Omar (de Omar et Fred), Luc Besson, Diam’s, Ramzy, … pour ne citer qu’eux. Tous avaient reçu le parchemin avec la mystérieuse indication “Apportez votre passeport, laissez-vous guider, on s’occupera de tout”, signé Jamelissa, la contraction des deux prénoms. Il ne fallait surtout pas

A

réé il y a cinq ans, le “City célèbre course Chase” , urbaine, débarque pour la première fois au Maroc. Son principe est simple, c’est une grande chasse au trésor dans la ville entière. Toute l’année se déroulent des étapes qualificatives dans les grandes villes internationales, seule la première équipe de chaque compétition est qualifiée

04

Marrakech en fête du 14 au 19 juillet

franchises internationales telles que McDonald’s, KFC, Segafredo et Venezia Ice… La nouvelle gare sera dotée de 8 guichets de vente, de dispositifs de vente de billets automatiques, de grands panneaux d’affichage d’horaires et écrans géants, ainsi que de 4 voies -au lieu de 2-, en attendant de lancer la voie Marrakech-Agadir. Une belle invitation au voyage ! F.S.

révue initialement pour fin 2007, la nouvelle gare de Marrakech sera inaugurée courant juin. “Une gare doit être un repère architectural de la ville”, nous dit l’architecte des lieux Youssef Melehi. L’immense

PAGE

M. Anass Lahkim Directeur Aéroport Marrakech-Ménara

oublier son passeport, le couple avait préparé une surprise de taille : embarquer tout le monde à Marrakech le lendemain de la première cérémonie en France. Deux avions privés ont été affrétés pour l’occasion. Les 200 invités et les deux familles ont été luxueusement logés au Riad Mogador Menara, aux frais de Jamel. La veille du mariage, Mélissa a eu le droit au traditionnel rituel du henné qui s’est déroulé à la Sultana… A minuit, les époux ont rejoint le club hype du Méridien, La Suite. Le samedi, c’est dans la résidence de 5 ha de Jamel, dans le quartier de Targa, que la cérémonie du mariage a eu lieu jusqu’au petit matin, mais cette fois, à la Marocaine… Enfin, il est à noter que S.M. le Roi Mohammed VI a fait l’honneur de recevoir les jeunes mariés pendant leur séjour à Marrakech.

Un coup de pavé dans Guéliz…

ous la houlette de la commune, Guéliz déploie un nouveau visage pavé. Les travaux menés au cœur des rues et des ruelles touchent surtout les éléments du domaine public, comme les chaussées, les trottoirs endommagés, l’éclairage déficient ou les plantations fatiguées de Jacarandas et d’orangers… Le pavage, réalisé dans un alliage de béton et granula –suffisamment résistant pour supporter les charges lourdes-, n’a pas comme objectif d’offrir le cœur de la cité aux seuls piétons “oisifs”. Des transformations similaires

S

ont déjà été réalisées dans la Médina, à l’instar de la place Jamaâ El Fna qui fut entièrement pavée malgré les protestations de certains conservateurs sceptiques, aujourd’hui largement convaincus du bien-fondé d’une telle réalisation. C’est aussi le cas de la rue commerçante longeant le cinéma Mabrouka… Naguère timorés face au changement annoncé, les commerçants avaient eu peur de perdre leur clientèle en mal de stationnement… La valorisation évidente de la rue et de son environnement aura eu raison de leur adhésion unanime.


CITY-BUZZ

Infos urbaines...

Awaln’art, seconde rencontre artistique internationale en place publique

L

Du 24 juin au 3 juillet 2008, sur les places publiques de Marrakech, Tahanaout, Tamesloht, Aghmat et Ait Ourir, des acrobates circassiens, des danseurs, des jongleurs de feu, des musiciens ou encore des manipulateurs d’objets insolites déambuleront librement sur les places publiques… Les conteurs, quant à eux, feront danser les mots pour tramer de rocambolesques récits… la poésie et l’amour tisseront un lien fort avec le public. “Awaln’art”, nouveau-né dans le paysage des festivals marocains, est porté par deux collectifs

d’artistes : “Eclats de Lune” à Marrakech et “Graines de Soleil” à Paris. Son directeur artistique, Khalid Tamer, invite les citoyens à s’exprimer librement et en public. “Awaln’art” c’est aussi le rêve de découvrir de nouveaux paramètres culturels nationaux et internationaux à l’heure des méfaits d’une mondialisation à outrance. A l’issue du festival, “Awaln’art” part en caravane. Deux spectacles sillonneront le Maroc de Tiznit à Salé en passant par Essaouira, Ouarzazate, Safi, et Mrir’t… Parmi les spectacles programmés : ● “Taoub” par le groupe acrobatique de Tanger (Maroc) - Le 25 juin à l’Institut Français de Marrakech, 21h. ● “Trajets de Vie, Trajets de Ville” par la

Cie ex Nihilo (France) – les 25 et 26 juin à Marrakech. ● “La Calebasse d’Or” par la Cie Sogolon (Mali) – du 27 au 2 juillet à Aghmat, Tamesloht, Tahanaoute et Aït Ourir. ● “In Total Control” par Afro Jungle Jeegs et Artificio 23 (Kenya/Italie) – les 27, 28 et 29 juin à Aghmat, Tamesloht et Tahanaout. Awaln’art est réalisé en partenariat avec la Province Al Haouz, la Mairie de Marrakech, Al Maqam, l’Institut Français de Marrakech, la Direction Régionale de la Culture et l’ ESAV.

Renseignements : 024 44 80 59 eclats_delune@yahoo.fr www.awalnart.com

07

Yves Saint Laurent à Marrakech pour l’éternité

ors des obsèques religieuses d’Yves Saint Laurent, à Paris, en présence de Nicolas Sarkozy, Carla Bruni –qui était l’un de ses mannequins favoris-, et de tout le gotha international de la mode, Pierre Bergé, la voix brisée, s’adressait une dernière fois à son compagnon de cinquante années, décédé le 1er juin d’un cancer du cerveau : “Il va falloir se quitter

“Il est aujourd’hui plus que jamais nécessaire de mettre le geste et la parole artistiques au coeur de l’espace public”. Souné Prolongeau Wade

PAGE

maintenant. Je ne sais comment le faire parce que je ne te quitterai jamais (…) Même si je sais que nous ne regarderons plus le soleil se coucher sur les jardins de l’Agdal...”. C’est ensuite à Marrakech, au Jardin Majorelle, que deux cérémonies strictement privées ont eu lieu le 11 juin dernier. La première, lors de la dispersion des cendres du couturier dans le jardin de la villa Oasis. Et la seconde, à l’occasion de l’inauguration d’une stèle commémorative, au coeur même du jardin. 130 amis d’YSL, dont une centaine venus de France, étaient présents pour se recueillir sur sa tombe. Le plus célèbre des couturiers français et Pierre Bergé avaient acheté au début des années 80 la villa Oasis à Marrakech, ainsi que les jardins qui avaient appartenu au peintre Jacques Majorelle.

Nouvelles liaisons aériennes

alaga-Marrakech et MalagaNador : ce sont les nouvelles liaisons aériennes que lance dès cet été la toute récente compagnie aérienne espagnole Andalus Lineas Aéreas. Deux nouveaux vols directs entre la ville andalouse et le Maroc, en

M

prélude à d’autres destinations comme le Portugal ou l’Amérique latine, prévues d’ici la fin de l’année. La compagnie low cost irlandaise Ryanair lance, quant à elle, dès octobre deux nouvelles liaisons entre la France et le Maroc : CharleroiMarrakech et Charleroi-Tanger.


CITY-BUZZ

Infos urbaines...

Pour résoudre les problèmes de parking et de circulation à Marrakech… algré une expansion des voies et une meilleure signalisation, le trafic automobile devient de plus en plus problématique au cœur de la cité rouge. Conscients du problème, le Wali, M. Mounir Chraïbi, M. Jazouli, le président de la commune, et les services techniques se sont réunis, afin de solliciter une étude approfondie et globale, dans le cadre d’un plan de déplacement urbain (PDU). Trois priorités sont abordées : la circulation, les transports en commun et le stationnement. Un appel d’offre international a désigné Team Maroc -un bureau d’étude national- qui sera associé à un confrère suisse Transitec. Prévu sur un an, le travail examinera trois priorités : tout d’abord, l’organisation de la circulation, grâce à une enquête sur le déplacement des usagers pour étudier les flux –provenance et

M

destination des ménages. Les décisions appropriées seront mises en oeuvre à la suite des calculs obtenus, (réorganisation des carrefours, conversion des voies en sens unique, élargissements…). En parallèle, l’installation de stations de mesure de la pollution citadine est en cours pour l’organisation pointue du trafic urbain. Ensuite, la création d’un transport en

commun idoine pour une ville millionnaire telle que Marrakech sera examinée. Un tramway ou un métro-bus –avec des couloirs balisés et fluides- sont évoqués. Enfin, le stationnement sera amélioré par la pose d’horodateurs et la création de parkings. Une société d’économie mixte composée de la commune et de la CDG (la Caisse de Dépôt et de Gestion) a été créée pour gérer et exploiter plus aisément la création de ces lieux de stationnement en partie souterrains. Le premier ouvrage se situera derrière le Club Med. D’une capacité de 300 à 350 places, il comprendra un sous-sol, un rez-de-chaussée et deux niveaux supérieurs. Un suivant s’implantera à côté du marché du Mellah. Le parking du Carré Eden, ainsi que celui du centre commercial, situé sur la route de l’Ourika, d’une capacité de 1 000 places sont en attente de réalisation…

D

mentation seront au centre de l’enseignement : une année préparatoire généraliste qui prépare aussi aux concours des grandes écoles d’art européennes et 3 ou 4 années d’enseignement où s’alterneront cours théoriques, enseignements pratiques, séminaires, ateliers et stages. Cette nouvelle offre répondra à un besoin de compétences au Maroc,

08

La Malaisie, alternative originale pour étudiants marocains

’est pour inciter des étudiants marocains et marrakchis en particulier à aller poursuivre leurs études en Malaisie que Lim Boonwah, manager en marketing à l’Université KDU est venu à Marrakech, accompagné de Hassan Kiay qui représentait la société de consulting malaisienne Inter Laken. “C’est la 3ème fois que nous organisons ces rencontres dans la ville ocre”, explique Younès Ribani, directeur de l’école d’infographie Origines

C

(Massira) et l’initiateur de cette “opération séduction”. L’Université KDU offre l’opportunité à nos étudiants de découvrir de nouvelles technologies, dont l’apprentissage n’est pas encore très développé au Maroc, dans les domaines scientifique, du multimédia et du graphisme, le design, le tourisme, ou encore le management. Diplôme en poche –reconnu par l’Etat marocain-, les jeunes pourront rentrer travailler au pays après 3 ans d’études, en particulier dans les secteurs de la communication ou de l’événementiel. Actuellement, une trentaine d’étudiants marocains effectuent leurs études en Malaisie, et une trentaine d’autres ont déjà manifesté leur souhait de s’inscrire pour la prochaine rentrée.

Aperçue à Marrakech : La belle Uma Thurman

Design, Graphisme et Multimédia à l’ESAV eux promotions suivent actuellement leur formation aux métiers du cinéma et de la télévision à l’ESAV. Dès la rentrée 2008, l’école formera aussi des professionnels qualifiés aux métiers de la création et de la communication visuelle : design graphique et édition, identité visuelle et packaging, publicité, media design (web design, création de sites internet, animation 2D et 3D, habillage de chaîne…). Education du regard, réflexion et expéri-

PAGE

our se ressourcer, Uma Thurman a choisi Marrakech, où elle a passé quelques jours le mois dernier. Pour la muse de Tarantino, la priorité est à la famille. Et c’est naturellement accompagnée de ses deux enfants, Maya, 9 ans et Levon, 5 ans -de son ex-mari l’acteur Ethan Hawke-, qu’Uma a séjourné dans le somptueux Amanjena… On l’a également aperçu le temps d’un dîner, toujours en famille, au restaurant Le Marrakchi, place Jamaâ El Fna… Outre son physique de

P

notamment à l’horizon de 2010 avec la signature des accords de libre échange. Une situation nouvelle qui aura des effets directs, notamment sur le secteur de la communication.

www.esavmarrakech.com

rêve, cette blonde de 37 ans dont le prénom est inspiré d’une déesse hindouiste de la lumière et de la beauté, nous a bluffé par sa classe et par sa beauté naturelles !


ASSOCIATIONS

PAGE

J’ai rêvé d’un autre monde...

09

Atfalouna : rendre “nos enfants” à la vie ! Tamesloht 2010

akim Serrakh, professeur de traduction et d’Arabe dialectal décide de venir en aide aux enfants de la rue, lui-même ayant été l’un d’eux il y a longtemps. Sacoche en bandoulière remplie de sandwiches, il s’installe à Bab Doukala et rencontre ces petits “sauvages” qu’il finit par amadouer et scolariser. “Seuls dans les rues, les enfants frôlent de grands risques, comme le commerce du sexe, les trafics de drogue, l’engrenage du vol…”. Savoir pourquoi ces enfants sont dehors, est une des premières

H

missions de l’association. Sans local pour faire leurs devoirs, sans fournitures scolaires, la confrontation avec le maître leur est impossible. Et puis revenir de la place Jamaâ el Fna -ce paradis pour enfantschaque soir avec de l’argent, est réconfortant pour une famille pauvre, qui finit par capituler. L’association offre une prise en charge des fournitures, un endroit calme pour faire ses devoirs, un suivi médical, une table ouverte… au sein de son tout nouveau local situé dans la Médina, à deux pas de Bab Doukala, et piloté par Mama Aïcha, leur maman de substitution à tous. Financée pour le moment par un bailleur de fonds parisien, l’ECPAT (End Children Prostitution And Trafficking), l’association prend en charge deux autres catégories d’enfants : les petits apprentis, impliqués dans une vie active chez un artisan, qui reçoivent une formation scolaire tous

les matins ; et les enfants du Mellah scolarisés dans le quartier, et qui bénéficient d’un soutien et d’un suivi scolaire. Les deux catégories jouissent des mêmes avantages que les enfants du centre. Les partenaires : Air France, Groupe développement, Okaidi et ECPAT, Grand fédérateur.

Atfalouna Hakim Serrakh 48, Bab Doukala - Derb Jdid Tél. : 024 37 77 14 ou 077 53 81 11 ass.atfalouna@yahoo.fr

L’artisanat marocain préservé Notons enfin qu’à l’instar de Femme de Marrakech, Nakasha, située à Salé et pilotée par 20 femmes héritières du savoirfaire de leurs mères tisseuses, ou encore Les créateurs céramistes, situés à Safi, représentent un échantillon de ces coopératives promues par La Sodev, et disséminées sur tout le Royaume.

a Sodev (solidarité et développement Maroc) est une association à but non lucratif visant à développer en zones rurales des hôpitaux, des cours d’alphabétisation et un programme d’aide aux enfants de la rue. Simultanément, sa volonté est de promouvoir les coopératives artisanales nationales dans l’esprit du commerce équitable. Ainsi, elle les aide à se former en gestion d’entreprise, à commercialiser leurs produits au juste prix, à se fournir en matières premières… Femme de Marrakech est l’une de ces coopératives. Née en

L

1992 et portée par 9 ouvrières, elle est spécialisée dans le travail du “sousdi” : un tissu garanti immuable, teint à l’aide de pigments naturels… donnant lieu à une gamme de créations essentiellement pour femmes (djellabas, robes, pantalons, écharpes, chemises…) que Souad nous présente dans une jolie petite échoppe au cœur la Médina, où l’on peut néanmoins découvrir une petite ligne pour hommes. L’art de la table et celui de la maison y sont également exposés : draps, housses de couettes, serviettes, chemins de table, sets…

Souad a aujourd’hui besoin d’un ordinateur pour sa gestion.

La Sodev et la boutique Femme de Marrakech : Souk Lakchachbiya N°65 (à proximité de Dar el Bacha) Tél. : 024 37 83 08 ou 068 51 36 83 coofdem@yahoo.fr

Nouveau bureau et nouveaux défis pour le Lions Club de Marrakech

’association de lutte contre les cécités curables et évitables, le Lions Club de Marrakech, vient d’élire son nouveau bureau à l’unanimité pour un an. D’ores et déjà, l’association

L

a décidé de relever de nombreux défis dans le domaine social. Dès la rentrée scolaire, le Lions Club distribuera plusieurs centaines de cartables aux enfants nécessiteux, ainsi que des colis de premières denrées aux personnes les plus pauvres, lors du Ramadan. Brahim Mellalo, le président de l’association ne souhaite pas s’arrêter là: “Nous avons également pour objectif de fournir des centaines de paires de lunettes aux jeunes les plus démunis, s’occuper de la réfection d’établissements scolaires dans les quartiers indigents et enfin de financer plusieurs cir-

concisions avec une distribution de vêtements et d’une petite somme d’argent”. En plus de ces missions, Le Lions Club va continuer de récolter des fonds en partenariat avec l’OMS pour subventionner des opérations de la cataracte afin que des personnes puissent recouvrer la vue -Le Lions Clubs International a déjà rendu la vue à 5 millions de personnes grâce en particulier aux opérations de la cataracte. Contact : Daniel Hourès Tél. : 024 37 71 84 ou 078 34 90 72 houres@menara.ma

mine Kabbaj, président de l’association depuis 1999, prône le développement économique et social du village et de la commune rurale de Tamesloht -composé de 12 000 habitants. Les pôles d’activité économique devaient absolument être développés pour éviter que cette ville devienne une simple cité dortoir. En relation avec l’Italie, une bourse en provenance du Piémont et de la province de Turin est allouée à l’association pour encourager la formation et l’alphabétisation… Un échange s’est ainsi tissé entre les deux pays pour que des

A

professionnels transalpins forment les élèves et que les étudiants marocains se rendent en Italie pour suivre des stages d’approfondissement à la poterie, au tissage réinitié par Brigitte Perkins depuis 1998-, mais aussi à la gestion d’entreprise. Et puis, tous les ans, l’opération “allo” est lancée pour récolter des fonds par téléphone et permettre ainsi à 120 enfants du village de partir en vacances à Azemmour, à côté de El Jadida…

7, rue de la liberté Tél. : 024 44 73 13 tamesloht2010@menara.ma

Association Tiwizi : pour la scolarisation des filles rurales

’est en rendant visite à Aït Hssaïn, son village natal, situé à 70 km de Marrakech, qu’Aïcha Benjelloun, femme de l’écrivain Tahar Benjelloun, découvre que de nombreuses filles étaient déscolarisées faute de moyens. Elle fonde en 2002 l’Association Tiwizi dans le but de la réinsertion scolaire des filles rurales. Depuis, Tiwizi œuvre à l’alphabétisation des mères, crée une école maternelle, rénove et modernise l’école primaire du village Mzouda et prend en charge les fournitures et livres

C

scolaires pour les familles démunies. Pour assurer le transport des filles au collège le plus proche, Tiwizi obtient le don d’un minibus de la municipalité de ClermontFerrand. Des métiers à tisser sont fournis aux femmes du village. Membre de l’association, Marielle Leymarie, supervise et commercialise au Beldi Country Club la production par ces femmes de créatives broderies mises au goût au jour. Une action à soutenir.

www.tiwizimzouda.org F.S.

Eduquer les parents ’association Al Karam de Marrakech et l’ONG française Auteuil international ont mis en place une formation destinée à une trentaine d’éducateurs et d’assistantes sociales marocains. Initiée sous le thème du “travail avec les familles”, cette session a été encadrée par des formateurs français et marocains pour répondre aux besoins les plus urgents rencontrés par tous ceux qui luttent pour tenter d’enrayer le fléau des enfants des rues au Maroc. “Il est difficile d’estimer le nombre des enfants qui vivent en situation précaire dans la rue, explique Karima M’Kika, la présidente d’Al Karam, lauréate du prix Humanitaire Mme Figaro en 2007. Des enfants avec une terrible carence affective, auxquels il faut redonner confiance et tenter de “réinsérer” dans le système scolaire. Parfois ces enfants ont une famille et notre tâche est aussi d’éduquer des parents, pour qu’ils comprennent que la loi interdit toute forme de travail des enfants et qu’elle punit les infractions. Et

L

Karima M’Kika, présidente l’association Al Karam

surtout qu’ils comprennent les dangers que les petits encourent s’ils sont livrés à eux-mêmes dans la rue.” En travaillant avec Auteuil international qui éduque, forme et insère près de 9 000 jeunes en difficulté dans quelque 170 établissements en France, Al Karam souhaite avec cette “formation– action” trouver des réponses à la problématique des enfants en situation précaire et faire le point sur les attentes des professionnels qui s’acharnent à faire reculer un phénomène qui met en péril les êtres les plus fragiles et les plus vulnérables de notre société. Tél. : 024 33 03 82 ou 061 49 42 84 rammkh@yahoo.fr


CULTUROSCOPE

PAGE

expos, scènes, sons et lumières...

Il était une fois le Prince Doan Na Champassak “Dans les années 60, on le croisait déambuler dans les rues de Marrakech, souvent juché sur un grand vélo hollandais, vêtu d’un costume en toile bleue sombre au col mao, un long fume-cigarette, turquoise ou noir, aux lèvres”, se souvient l’écrivain Henri Boccara. Ce descendant d’une famille royale laotienne fondée en 1610, découvre le Maroc au milieu des années 60 grâce à son frère Tiane, l’un des sept maris de la richissime Barbara Hudson. Bien avant Adolfo de Velasco, Micheline Perrin et autres créateurs et stylistes étrangers, “le Prince” était créateur de bijoux, de vêtements et un architecte d’intérieur hors pair. Il réalisait avec un raffinement inouï de magnifiques bijoux faits de pierres précieuses et semi-précieuses, mariant éclat et matières brutes avec une ascèse quasi franciscaine. Il fut l’un des premiers à récupérer de vieux caftans pour les transformer en tenues élégantes et ori-

ginales qu’il exposait dans une vitrine de la Mamounia, ou qu’il vendait à la Jet Set internationale dans son riad El Biaz, proche de Jamaâ El Fna. Inspirateur de Bill Willis et de Charles Boccara, il tirait le meilleur effet esthétique des subtilités architecturales et des matériaux traditionnels marocains : bejmat, dass, plafonds en ron-

dins d’eucalyptus. Sa petite maison à Arset El Hamed fut achetée vers 1980 par Yves Saint Laurent, avant que ce dernier n’acquière sa maison au Jardin Majorelle. “Découvreur de talents et visionnaire”, selon l’expression du peintre Ajnakane, il prit sous sa protection et encouragea de jeunes artistes marrakchis, tels Ajnakane lui-même, qui en garde un souvenir ému et reconnaissant. “Un jour, nous raconte ce dernier, le Prince rencontre une romancière française, vend tous ses biens à Marrakech et va s’installer à Majorque. Il y crée une immense bibliothèque ouverte au public. Il mourra en Grèce, en 1990, en laissant à Marrakech une empreinte encore vivace, mais dont peu connaissent l’origine.” F.S. Légende photo : Le Prince Doan Na Champassak (en costume noir à gauche) et son cousin le Prince Gounom Na Champassak (à droite) avec la photo du Roi de la pro-

“Piaf, une vie en rose et noir”, le retour “Piaf” revient à Marrakech et cette fois, c’est au Mégarama que la troupe nous donne rendez-vous le 5 juillet pour célébrer sa 500ème représentation mondiale. Le succès de ce spectacle tient, entre autres, à son concept inédit et novateur : Jacques Pessis évoque la carrière d’Edith Piaf au travers d’anecdotes et de dates clés de sa vie. Nathalie Lhermitte jalonne le récit avec des chansons immortelles, accompagnée en direct par Aurélien Noël à l’accordéon. La mise en

scène vivante de Rubia Matignon souligne l’interaction entre le conteur, la chanteuse comédienne et le musicien, et fait intervenir le public… Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de les voir à Marrakech (le 1er novembre 2007), ou encore à Casa (en début d’année), allezy, leur prestation est émouvante, étonnante ! Elle mérite d’être applaudie… ou réapplaudie.

10

Françoise Atlan, ou le chant incarné i la musique adoucit les mœurs, la voix apaise les cœurs… Françoise Atlan, heureuse détentrice de ces talents, est une jeune femme douce et énergique à la fois. Versée dans le chant depuis sa plus tendre enfance, elle a su garder sa voix et entretenir son souffle. “Simplicité et humilité”, telle pourrait être sa devise. Avant d’être ce personnage de scène qui est allé jusqu’au Carnegie Hall -célèbre salle de concert new-yorkaise-, Françoise Atlan est une personne à part entière, qui se promène avec son âme en bandoulière. La rencontrer, c’est s’inscrire dans un échange peu banal, l’écouter c’est se sentir transporté vers un ailleurs riche de promesses et d’engagement… En complément de son travail artistique, elle enseigne le chant aux enfants et adultes, écrit et compose des poèmes, propose un véritable “coaching vocal”, à Marrakech, ville où elle a élu domicile. Dans cet esprit, elle développe une originale et sérieuse pratique thérapeutique, grâce au chant toujours, et au yoga du son. Il faut savoir

S

que Françoise, outre une solide formation au Conservatoire de Marseille, suivie d’une initiation révélatrice au répertoire araboandalou à Fès, est également ethnomusicologue. Femme de mouvement et de concentration, Françoise Atlan revient du Festival de Fès, “le Maroc au Féminin”, elle participe d’ailleurs régulièrement au “Festival des Musiques Sacrées” et se prépare à rejoindre le “Festival d’Art Lyrique“ à Aix-en-Provence. Si d’aventure vous la voyez à l’affiche, alors précipitez-vous !

Cours particuliers et collectifs. Renseignements au 061 14 95 30 francoiseatlan@yahoo.fr

L’atelier d’estampes d’El Kahfaï

Places à partir de 200 dhs. Réservations : 044 23 31 98

’est dans la vallée de Zat, eden verdoyant situé à 50 km au sud de Marrakech, que l’artiste Moulay Youssef El Kahfaï a choisi d’installer son atelier d’estampes. Dans cette bâtisse faite de pierres et de lumière, perdue en pleine campagne, des artistes de toutes parts, ainsi que des enfants, ou encore de simples amateurs peuvent venir apprivoiser l’art de l’impression. “L’idée, nous explique l’initiateur du projet, était de créer des rencontres entre artistes et imprimeurs afin d’ouvrir de nouveaux champs de possibilités dans le monde de la création au Maroc”. La gravure, la lithographie et l’impression n’auront bientôt plus de secrets pour cette partie de notre continent grâce à des stages sur mesure que l’altruiste El Kahfaï a mis en place il y a quelques mois. L’atelier d’estampes est le quatrième au Maroc mais le plus grand du pays avec ses sept machines traditionnelles de gravure, de lithographie et d’impression sur bois. Les stagiaires peuvent loger sur place plusieurs

C

jours et s’imprégner de techniques ancestrales, un savoirfaire à appréhender avec la sensibilité artistique de chacun, le tout dans un cadre absolument idyllique.

Renseignements au : 024 30 73 58 ou 061 34 27 86


CULTUROSCOPE

PAGE

expos, scènes, sons et lumières...

Sabhan Adam,

Notre sélection : Les livres de l’été romans déroutants destinés à bousculer vos repères, histoire de vous inviter à emprunter les chemins de traverse. Bon voyage !

3

“Trois semaines en ce jardin” De Juan Goytisolo aux éditions Fayard Traduit de l’Espagnol par Aline Schulmann

de recomposer l’histoire du poète à partir d’une multiplicité de perspectives (avocats, cinéphiles, sociologues, universitaires arabisants…). On retrouve dans ce livre une atmosphère à la Bunuel du “Fantôme de la Liberté”, mâtiné de l’esprit déconcertant de Juan Goytisolo, en tous les cas à contre-courant des modes de penser. Rafraîchissant, iconoclaste ! Du même auteur : “Les vertus de l’oiseau solitaire” et “L’arbre de la littérature”.

13

explorateur de l’âme humaine

immense territoire étrange et fascinant à la fois. Leïla au nom prédestiné, assurément une grande !

“La femme la plus riche du Yorkshire” De Fouad Laroui, roman paru chez Julliard

“Chroniques de Chine” De Leïla Ghandi aux Editions Le Fennec e jeune peintre et poète syrien n’en finit pas de faire parler de ses sombres créatures. Mihommes, mi-monstres, les êtres grimaçants qu’il représente avec férocité font écho à la douleur de leur âme. Glaçante, la peinture de Sabhan Adam explore les méandres de l’intériorité humaine, sans l’idéaliser, bien au contraire. Le beau n’a plus lieu d’être, lorsque le langage pictural devient métaphysique. On penserait au célèbre “Cri” d’Edvard Munch si la palette du syrien n’empruntait pas les couleurs de la terre, et le trait la noirceur de la nuit. Effrayantes et disgracieuses, souvent déformées, parfois

C

Né en 1931 à Barcelone d’une famille bourgeoise, Juan Goytisolo s’insurge rapidement contre son environnement familial et sociétal. C’est à Madrid qu’il découvrira la littérature. Opposant au franquisme, il part à Paris en 1957. Il vit à Marrakech depuis les années 70 et c’est à lui que nous devons le classement de la Place Jamaâ El Fna déclarée Patrimoine Oral de l’Humanité par l’UNESCO. Il a, par ailleurs, obtenu en 1985 le prix Europalia pour l’ensemble de son œuvre. L’auteur introduit ce livre avec une citation extraite des “Mille et une nuits” : “Le plus beau jardin, c’est une armoire remplie de livres”. Réunis dans un jardin “imaginaire”, les membres d’un cercle de lecteurs tentent de reconstituer l’histoire d’un poète espagnol disparu. A la suite de bouleversements, le destin de cet homme s’est scindé de manière énigmatique. Pendant trois semaines, le cercle de lecteurs va s’efforcer

Casablancaise, Parisienne, citoyenne du monde, Leïla, jeune femme au regard affûté et aux jambes alertes, promène sa sensibilité de la Cordillère des Andes à l’Empire du Milieu. Authentique photographe, proche du noir et blanc et de ses sujets, la voilà qui se lance dans la rédaction de son journal quotidien, témoignage de son périple en Chine. Essai transformé grâce à sa personnalité enjouée, grave, profonde, malicieuse, qui fait tout le charme de ces Chroniques : des rencontres choisies, ses états d’âmes dignes d’un blog… le tout sous fond d’une quête initiatique à la découverte d’un

Le narrateur, jeune professeur marocain en économétrie à la York University décide, pour se distraire, d’appliquer aux Anglais les méthodes que les ethnologues occidentaux utilisent envers les peuples dits primitifs. Dans son dernier livre, une personnalité exceptionnelle se détache de la masse et de la norme. Excentrique, arrogante, cette femme se présente comme la plus riche du Yorkshire… Hilarant, digne fils spirituel de Driss Chraïbi, Fouad Laroussi, Marocain de naissance, ingénieur et économiste, poète en langue néerlandaise, romancier de langue française, court le monde. Tout l’intéresse et le fait rire : son grand talent consiste à nous faire partager les motifs de cet amusement dans une langue soignée, truculente et inventive. Humour implacable et impeccable. A consommer sans modération. Du même auteur : “Les dents du topographe”, “Méfiez-vous des parachutistes”, “La fin tragique de Philomène Tralala”…

Artistiquement vôtre ! “Caravane Marrakech Tombouctou”, un festival qui nourrit l’oeil et enrichit l’esprit. Trait d’union entre l’Afrique du Nord et l’Afrique sub-saharienne… Voyage au-delà des zones sahéliennes jusqu’aux savanes camerounaises et aux forets du Zaïre… A découvrir : les travaux du peintre hyperréaliste Léonardo, les œuvres et sculptures de BART’S, les merveilleux Caftans traditionnels du XIIIè s., ainsi qu’une impressionnante collection privé d’Art africain -pièces d’une rareté extrême. A ne manquer sous aucun prétexte ! Evénement prévu début juillet à Dar Arabesque (Palmeraie). Renseignements : 070 72 85 59. ●

Du 1er juin au 31 août 2008, Dar Cherifa présente, pour la première fois, les travaux du peintre Souad Rharib-Sanchez. Infos : 024 42 64 63. ●

La Galerie 127, quant a elle, prolonge tout l’été l’exposition “Les paysages de l’âme“ de Michael Kenna. Un photographe qui ne vole pas ses images à l’arrachée, mais arrache l’âme d’un paysage. Tél. : 024 43 26 67.

listes ayant peint le Maroc fin XIXè - début XXès., parallèlement à une collection de céramiques marocaines, citadines, berbères et sahariennes. Tél. : 024 43 09 08.

Du côté de la Galerie Tindouf, tout l’été, exposition d’artistes marocains, modernes et contemporains, et d’orienta●

Un beau livre à découvrir, “Pratiques des Harems Marocains – Sorcellerie, médecine et beauté” par Aline R. de Lens., chez les Editions du Sirocco. Ecrivain et artiste peintre, cette fille et petite fille de médecin, a su dans son recueil exprimer, avec simplicité et sincérité, son application à recenser les recettes, même les plus surprenantes, confiées par les femmes marocaines des années 1920. Dans les ●

bâillonnées ou révoltées, les figures affichent des regards qui percent le papier brun pour mieux hanter le spectateur. Autodidacte, Sabhan Adam est devenu l’un des artistes phares du Proche-Orient : ses oeuvres ont notamment fait l’objet d’expositions à la galerie parisienne Polad-Hardouin et à la Cavin Morris Gallery de New York. Elles sont présentées à Marrakech en exclusivité à la Matisse Art Gallery.

Sabhan Adam, exposition permanente à la Matisse Art Gallery : 61 rue Yougoslavie, N°43 Passage Ghandouri, Guéliz - Tél. : 024 44 83 26

Recherche de langage et abstraction

our son exposition “Dust”, Sibylle Baltzer a capturé la poussière d’étoiles, puisé dans l’énergie cosmique pour réaliser ses tableaux grands et petits formats. Etat brut et primitif assuré. L’accent est porté sur la texture et les couleurs, à l’instar des grands peintres, pour ne citer que Malevitch. Les couleurs, jaunes, gris, rouges, noirs et bleus, débordent sur les extrémités du cadre, les surfaces en relief s’épaississent… Certaines toiles paraissent minimalistes alors que ses petits formats intègrent des fragments d’objets inusités, comme autant d’énigmes ou points d’interrogation. L’ensemble bénéficie d’une cohérence certaine, et dans tous les cas, d’une grande élégance ! Lucien Viola, qui n’est pas à une surprise

P

près, nous propose pour passer l’été dans la joie et la bonne humeur, et jusqu’à Ramadan, une exposition d’installations de 13 jeunes artistes dont Michel Fourquet et Khadija Kabbaj. “Une exposition révolutionnaire, du jamais vu au Maroc”, tels sont ses maîtres mots. ● “Dust” de Sibylle Baltzer : du 6 au 21 juin, prolongation jusqu’à fin juillet. ● Installations des 13 artistes : du 5 au 31 juillet et pendant le mois du Ramadan. Galerie fermée en août.

Galerie Rê Résidence Al Andalous Angle Rues de la Mosquée et Ibn Toumert - Guéliz Tél. : 024 43 22 58 galerie.re@menara.ma


CINEMA

PAGE

Silence on tourne...

“Sauvons les salles de cinéma au Maroc”

14

“Green Zone” : les dessous de la machination américaine en Irak près les trois opus de “Jason Bourne”, le duo Paul Greengrass et Matt Damon revient une nouvelle fois sur le devant de la scène avec “Green Zone”. Ce thriller inspiré du livre de Rajiv Chandrasekaran intitulé “Imperial Life in The Emerald city”, tourne autour des agissements américains en Irak et de la façon dont le gouvernement provisoire, organisé par l’administration Bush, s’est constitué d’amis loyaux du président plutôt que de personnalités efficaces et capables. Evoquant, à Cannes, la situation politique de l’ancien fief de Saddam Hussein, Matt Damon explique : “Ce fut un désastre. Ils [le gouvernement américain] ont placé à la tête du pouvoir des gens qui ne savaient pas parler arabe, d’autres sans aucune expérience de la reconstruction d’après-guerre. C’était une farce, et je pense que le film tâchera de traiter ces événements comme une comédie noire sur l’incompétence.” Matt Damon campera le rôle d’un officier appelé pour faire équipe avec un agent de la CIA expérimenté. Tous deux cherchent des preuves de la présence

A

e nom de l’association animée par Tarik Mounim sonne comme une revendication… légitime. En effet, toute une partie du patrimoine marocain est en danger. Menacées de disparition, les salles de cinéma de Casablanca, Tanger, Meknès ou Marrakech, véritables bijoux architecturaux, réalisés dans le pur style Art Déco, sont à l’agonie. La plupart ont déjà sombré dans l’oubli... C’est pourquoi Tarik, acteur de métier, a décidé, depuis le dernier Festival de Marrakech, au cours de photos-call rassemblant artistes et professionnels marocains, de sensibiliser le grand public et les institutions concernées, à cette noble cause ! Rejoints par les amoureux inconditionnels du 7è Art, tous se sont mobilisés… autour d’une campagne de signatures et, dans une suite logique, ont créé l’association “Sauvons les salles de cinéma au Maroc”. Ils oeuvrent pour sauver ce qui peut encore l’être et insuffler au pays une véritable dynamique grâce à des éner-

L

gies, pour l’instant, bénévoles. Dans cet esprit, ils ont effectué un tour des salles au printemps dernier, réalisant un inventaire précis, afin d’interpeller l’Education nationale, Les Affaires Sociales, l’Urbanisme, ou encore le Maire de Casablanca. Leur souhait : remettre la Culture au premier plan au Maroc car le développement économique n’est rien sans, en parallèle, un développement culturel associé et bien pensé. Souvenons nous de ce divertissement majeur, devenu quasi inexistant aujourd’hui… du moins dans l’ambiance des salles obscures qui ont fait rêver toute une génération et animé des quartiers entiers en centre ville. En se fixant comme objectif le renversement d’un scénario catastrophe, en nous permettant de voir et revoir des films dans des conditions décentes, c’est à un sacré challenge qu’ils s’attaquent ! Sans subventions, ni mécénat d’aucune sorte, avec uniquement leurs fonds personnels et des images plein la tête. En rejoignant

le “4L Trophy”, ils sont même partis à la rencontre des jeunes dans les campagnes, leur offrant certes, cartables et stylos, mais aussi une BD éducative autour du 7è Art ! D’ailleurs, Tarik et son équipe nous préparent, d’ici la fin de l’année, pour honorer les 50 ans d’existence du cinéma marocain, une belle “Fête du Cinéma”, en partance de Marrakech et destinée à rayonner sur tout le territoire. Réjouissez-vous !

Tarik Mounim : 071 42 73 37 savescinemasinmorocco@gmail.com www.savecinemasinmorocco.com

d’armes de destruction massive. L’actrice Amy Ryan donnera la réplique à Matt Damon, et incarnera une correspondante en Irak du “New York Times” qui enquête sur les agissements du gouvernement américain sur place. La production exécutive au Maroc a été confiée à la société marrakchie ZAK productions. Les tournages ont eu lieu à Kénitra et à Rabat, du 2 février au 30 mai derniers. La date de sortie en salle n’est pas encore connue, mais le film devrait apparaître sur les écrans courant 2009.

En 2008, c’est en novembre que Marrakech fera son cinéma Cette année, la date de la 8ème édition du Festival International du Film de Marrakech (F.I.F.M.) a été avancée. Le festival se tiendra du 14 au 22 novembre 2008. Les demandes d’accrédita-

tion se feront en ligne grâce à un portail entièrement dédié à l’événement, qui sera opérationnel à partir du 1er juillet. www.festivalmarrakech.info


WEB & NEW TECHNOS souvenirs du Maroc d’autrefois

A

La Tribune de Marrakech : Vous êtes Marrakchi depuis longtemps ? Ali Tazi : Natif de Marrakech, j’ai vécu le plus clair de mon temps à Casablanca et Paris. Aujourd’hui, je réside alternativement à Nice et Marrakech, où je me suis installé il y a sept ans. T.D.M. : Quand et comment avez-vous découvert les blogs ? A.T. : Dès mes tous premiers contacts avec internet, j’ai été intéressé par le potentiel énorme que recèle la “blogsphère”. L’interactivité permet des ouvertures formidables sur le monde et sur les autres, des gains de temps dans les recherches, et l’élargissement permanent des centres d’intérêt, essentiellement, en ce qui me concerne, dans le domaine culturel. T.D.M. : Comment vous est venue l’idée de créer ce blog thématique ? A.T. : Marocantan.com est le troisième site d’un ensemble qui comprend GalerieAthar.com et Marocantics.com. Collectionneur d’art maro-

cain depuis près de 40 ans, j’ai toujours souhaité mettre en avant ces oeuvres. Internet m’a ouvert une perspective inespérée, en m’offrant l’opportunité de mettre en ligne un véritable “Musée Virtuel des Arts Traditionnels du Maroc”. Ce fut la naissance de marocantics.com, dont la suite logique a été très rapidement marocantan, site consacré à l’histoire du Maroc, à travers une iconographie très diversifiée. T.D.M. : Où trouvez-vous les photos que vous publiez ? A.T. : J’ai démarré avec un fonds documentaire personnel, mais très vite de nombreux visiteurs nous ont alimenté en photos, documents et cartes postales anciennes. Aujourd’hui l’apport extérieur représente l’essentiel de nos sources. T.D.M. : Que vous apporte le blogging ? A.T. : Je répondrai par une anecdote : dans les premières semaines de démarrage, j’ai reçu un email d’un monsieur, ancien du Maroc, qui voulait qu’on l’aide à retrouver une amie chère dont il avait perdu la trace depuis 1968. Après un commentaire posté sur le site, il a reçu des informations qui lui ont permis de localiser la personne recherchée : elle habitait Cavaillon, et luimême résidait à quelques encablures de là, à Marseille. C’est ainsi que Henri a

Restez branchés...

16

Le produit du mois :

Marocantan,

li Tazi est le créateur du blog Marocantan, qui rassemble des centaines de cartes postales anciennes du Maroc. Rencontre avec un passionné dont les maître-mots sont échange et partage.

PAGE

retrouvé Josiane, son amie d’Agadir, perdue de vue depuis 40 ans. Henri est devenu un ami, et bientôt un compagnon de pêche, puisqu’il se trouve qu’outre internet, nous partageons la même passion pour la pêche en mer. C’est cela, l’aspect gratifiant du blog ! T.D.M. : Deux conseils à donner à un nouveau blogueur ? A.T. : Le premier : ne vous lancez pas dans l’aventure si vous ne pouvez pas y consacrer régulièrement un minimum de votre temps de loisir. Le second : concevez un blog d’abord pour les autres, et pas pour vous-même. L’ego exacerbé est l’ennemi numéro un de l’expression crédible. T.D.M. : Deux blogs marocains à nous recommander ? A.T. : Yabiladi.com, bien sûr, incontournable, et un blog à découvrir, plein d’humour et de sagesse, animé par Hamid Bouihi, un artiste peintre vivant au Canada : bouhioui.com

Le Loewe Connect oewe signe le 1er téléviseur LCD Media Center. Le fabricant allemand, réputé pour ses téléviseurs à écran plat haut de gamme, innove avec cette TV LCD capable de s’intégrer à un réseau informatique et de communiquer sans fil. Loewe confère ainsi aux médias numériques un nouveau point de rencontre : votre téléviseur… pour vos vidéos, photos ou musique. Depuis votre appareil photo numérique, votre lecteur MP3 ou même, en réseau, depuis votre ordinateur : ce téléviseur unique vous permet d’expérimenter tous les contenus en une qualité de son et d’image exceptionnelle. Connect, c’est aussi ce téléviseur qui vous offre pleinement accès à la richesse de l’ère numérique. En effet, grâce à de nombreuses possibilités de raccordement, Loewe Connect allie les qualités de divertissement d’un téléviseur HDTV haut de gamme aux excellentes solutions d’interconnexion offertes par un ordinateur. Le tout en un design hors normes,

L

d’une beauté bien supérieure à celle d’un ordinateur ! Présenté par le show room Audiovidéo Hightech de l’Hivernage : 3, r. Hafid Ibrahim (Angle r. de Paris) Tél. : 075 07 54 97

Possibilité de crédits gratuits de 10 à 36 mois sans frais

On en parle : Nouveauté mondiale : un nouveau iPhone sur le marché. Le nouveau iPhone 3G permettra un accès au réseau du même nom deux fois plus rapide que le réseau classique, la navigation GPS a également été intégrée. Disponible le 11 juillet aux USA, l’iPhone 3G sera proposé au prix exceptionnel de 199 $ US pour le modèle 8 Go, et de 299 $ seulement pour le modèle 16 Go. ●

28 milliards de photos numériques par an ! Selon une étude de Infotrends, environ 28 milliards de photos numériques ont été prises l’an passé, soit 6 millions de plus qu’en argentique alors que la quantité d’appareils numériques est deux fois inférieures. Ce résultat ne prend pas en compte les photos supprimées après la prise de vue. ●

La technologie au service des enfants : des ordinateurs à 100$. Les nouveaux ordinateurs du projet “One Laptop Per Child” (OLPC) –association américaine à but non lucratif-, destinés aux enfants des pays en voie de développement ont été dévoilés récemment. Les premières machines devraient être livrées aux enfants en 2010 pour la modique somme de 100 $ US. Ces dernières ont l’apparence d’un livre électronique ayant la capacité de stocker l’équivalant de 500 ouvrages. ●

Petite astuce de la Tribune : sauvegarder les données de son ordinateur sur internet. Un vol, un accident, un incident... et toute la mémoire de son ordinateur peut être perdue à jamais. Pour pallier à ce risque, une entreprise de Boston, Carbonite, s’est spécialisée dans la sauvegarde d’information sur Internet pour 49 euros par an. Bien entendu, toutes vos données seront cryptées avec une clef personnelle qui vous sera attribuée. Le saviez-vous ? ●


HOTELLERIE

PAGE

Quoi de neuf...

Les hôtels nostalgiques de Guéliz : un voyage dans le temps

19

Bientôt à Marrakech, le 1er hôtel Park Hyatt du Maroc

les habitués résident à l’hôtel Toulousain, répertorié dans le Guide du Routard depuis sa création en 1973. Côté déco, place à l’authenticité et à la simplicité absolue dans des patios verdoyants et des chambres au confort basique. Rien de très remarquable pour ce qui est de l’architecture globale mais un air vieillot parfaitement assumé (et entretenu ?) qui confère à l’ensemble un charme des plus nostalgiques.

l suffit de se balader un peu dans le centre ville pour s’apercevoir que notre belle Marrakech n’est plus celle que nous avons connue quelques années auparavant. Les édifices et maisons de caractère disparaissent peu à peu au profit d’immeubles modernes et de centres commerciaux d’envergure. Heureusement, il reste quelques façades pour témoigner d’une époque (presque) oubliée, et parmi elles des hôtels aux airs de pension andalouse qui nous plongent dans un univers nostalgique délicieux. C’est en regardant “l’Homme qui en savait trop” d’Alfred Hitchcock, tourné à Marrakech dans les années 50, que l’on découvre la ville ocre telle qu’elle était à l’époque. Ses larges avenues de sable, sa Place encore pittoresque et ses fameuses calèches qui, pour leur part, ont traversé les décennies, ainsi que quelques rares adresses qui font partie

I

intégrante de la mémoire locale. Le réceptionniste de l’hôtel des voyageurs avoue ne pas connaître l’âge exact de l’édifice. Il raconte pourtant avoir trouvé des livres de comptes datant de 1949… Mais pour le reste, il laisse les lieux parler à sa place : carrelages, moulures, long couloir sombre… Toute une ambiance ! Quant à la façade, elle possède un cachet Art Déco indéniable qui dénote discrètement dans le tumulte et les embouteillages du boulevard Zerktouni, à quelques pas de Mohamed V.

L’hôtel Toulousain, caché derrière l’ancien marché de Guéliz, est une véritable institution. La famille Aladlouni, qui l’a racheté à des Français après l’indépendance, habite et gère toujours les lieux. Même le métier de réceptionniste est un héritage de père en fils ! C’est donc dans une ambiance très familiale que

Tout au bout de la rue de la Liberté, l’hôtel du Pacha appartient lui aussi à la mémoire de Marrakech : en passant ses portes vitrées d’époque, nous sommes transportés dans une dimension où le temps s’est arrêté. Le patio et le bar sont des lieux frais et conviviaux où la clientèle d’habitués se plaît à flâner. Le directeur nous raconte que la bâtisse date des années 30 et que seuls des travaux d’agrandissement ont été effectués vers 1975 lorsqu’il a racheté l’hôtel. Il nous parle de son plus fidèle client qui vient y séjourner depuis plus de vingt ans, et de ces autres hôtels disparus comme l’Excelsior et l’Ambassadeur ; sa voix se fait lointaine tandis que nous nous imprégnons des lieux, conscients de faire un véritable voyage dans le temps…

Hôtel des voyageurs : 024 44 72 18 (chambre double : 180 dhs) ● Hôtel Toulousain : 024 43 00 33 (chambre double : 230 dhs) ●

es filiales de Global Hyatt Corporation , l’un des premiers groupes hôteliers du monde, et le groupe Alliances, le premier groupe immobilier et touristique intégré au Maroc, ont annoncé récemment l’ouverture en 2011 d’un hôtel Park Hyatt à Marrakech, faisant ainsi débarquer pour la première fois au Maroc la gamme la plus prestigieuse du groupe Hyatt dans le monde. A seulement 15 minutes de Jamaâ El Fna, l’établissement occupera 12 ha au cœur d’un espace vallonné qui s’étend au pied des spectaculaires montagnes de l’Atlas, sur le prestigieux site d’Al Maaden (190 ha), et sera adossé à un golf 18 trous, et à deux autres hôtels de prestige. Le futur Park Hyatt marrakchi comportera 120 suites et chambres de luxe, et offrira de fastueuses prestations résidentielles, des restaurants

L

créatifs, un salon et un bar élégant ouverts aux clients de l’hôtel et à tous les résidents d’Al Maaden… le tout, dans une architecture résolument moderne. Le montant annoncé pour la construction frôlerait les 850 millions de dhs. Côté ressources humaines, et afin de répondre à ses importants besoins en emploi -plus d’un millier de personnes-, Al Maaden vient de signer avec une organisation caritative, la Fondation Orient-Occident, pour créer un centre de formation professionnelle dans les métiers de tourisme et l’hôtellerie. Leur but : recruter des populations locales issues de zones défavorisées afin de former 620 jeunes d’ici 2012. Notons qu’il existe aujourd’hui 23 hôtels Park Hyatt dans des villes ou des sites exceptionnels du monde entier et 9 autres sont actuellement en construction.


PAGE

Les bonnes affaires...

“Marocaine touch” pour le futur centre commercial de Marrakech

a zone de l’Aguedal n’a pas fini de nous surprendre. Les prévisions de développement annoncées pour cette future immense sphère vouée au tourisme et aux loisirs -7000 lits, 18 hôtels 4* et 5*, 15 maisons d’hôtes, etc…- où le Pacha, régnait en pionnier, suivi du Mégarama, commence à se matérialiser. C’est en plein cœur de ce qui deviendra sans doute le prochain centre névralgique de Marrakech, juste derrière les remparts de l’ancienne médina et à une centaine de mètres de la Mamounia, que se construit actuellement un centre commercial de grande envergure, Almazar. Au programme : 100 000 m2 construits, 40 000 m2 de surface commerciale sur 3 niveaux, 100 enseignes, 20 restaurants, 4 Moyennes Surfaces Spécialisées, 1 200 places de parking, un Hypermarché Label’Vie de 5 000 m2, un Virgin Mégastore… ainsi que divers pôles de loisirs et divertissements, enfants et culture. On nous annonce que l’architecture été confiée à L35 Arquitectos, et le design, à

L

Minale Design Strategy, tous deux spécialistes internationaux en matière de centres commerciaux… Et pour parler de style architectural ? Parole aux spécialistes : “A Almazar, nous n’avons pas voulu faire un centre commercial conventionnel, à l’Européenne ou à l’Américaine, fermé, climatisé, impersonnel. Nous avons conçu un marché ouvert, à l’air libre, avec plusieurs rues, places et placettes, bien proportionnées, protégées du soleil par des pergolas et des voiles, avec des matériaux et des couleurs de la terre.”, dixit M. Jos Galán de L35 Arquitectos. Ouverture prévue à l’automne 2009.

20

Une seconde vie pour Talamanzou

“C’était en 2000. Je rentrais d’Agadir quand un ami m’a proposé de visiter ses parents dans un petit village sur la route. Je découvre alors Talamanzou, village décrépi et presque désert. En dégustant mon thé, j’aperçois un joli terrain en contrebas où il ne reste que quelques ruines. Je demande à ren-

contrer immédiatement le propriétaire à qui je fais une promesse d’achat sur le champ. Un véritable coup de foudre.” Jean-Yves Barzyk s’improvise alors architecte ; et grâce à une trentaine de villageois qui travailleront sur son chantier pendant plus de deux ans, une ravissante

kasbah voit le jour. Huit ans plus tard, ce sont quatre maisons, bâties dans le respect des procédés locaux traditionnels, qui seront vendues comme résidences secondaires. Dernièrement, Jean-Yves a décidé de mettre sur pied une coopérative de tissage de tapis avec les femmes du village tout en continuant de promouvoir Talamanzou pour donner envie à d’éventuels investisseurs de venir goûter aux joies de la campagne. L’investissement dans un monde rural authentique, loin de l’agitation galopante des villes, séduit de plus en plus d’adeptes… Il est d’autant plus réussi lorsqu’il respecte la nature, le paysage architectural et la culture du lieu. Des critères chers à Jean-Yves qui s’est également mis à l’apprentissage du Berbère.

Ksour Jenna, ou “les Palais du Paradis” itué sur la route de Sidi Abdellah Riyat, à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Marrakech, “Ksour Jenna” (littéralement “les Palais du Paradis”), est un ensemble de 33 luxueuses villas, avec vue sur l’Atlas. Initié de A à Z par Mandarine Group, ce projet d’envergure s’étend sur 37 hectares au coeur des plantations d’oliviers et d’orangers. Tout a été minutieusement étudié pour le plus grand bien-être du futur propriétaire, ce dernier a notamment le choix entre deux types de conceptions, la villa andalouse ou le traditionnel Riad, les deux sur 1 hectare de jardin. Chaque propriété

S

est dotée d’une piscine privative et est équipée d’un matériel nec plus ultra : télévision par satellite, accès à Internet, climatisation, chauffage… Autre point clé auquel Mandarine

Group s’est attaché : créer un espace de vie respectueux de l’environnement. “Afin d’éviter la pollution de la nappe phréatique, nous avons mis en place pour chaque villa, une mini-station d’épuration pour le traitement des eaux usées, indique le P.D.G. de Mandarine Group , Monsieur Omar Essakalli. Nous installons également des panneaux solaires pour fournir l’eau chaude.” Depuis le lancement du projet en 2006, quatre villas sont désormais habitées et neuf sont actuellement en construction. Mandarine Group : 022 23 77 77 ventes@mandarinegroup.com


Jean-Charles Mazet


Visions d’intérieurs...

PAGE

22

Ludovic Petit :

Hymne à la lumière, à l’image, à l’amour…

coup de projecteur sur un créateur de talent

e livre de Pierre Choinière, “Paraffine Photo”, se présente comme un véritable hommage à la fabrication de la bougie artisanale. Sublime consécration, illustrée par le talent d’un photographe de mode hors pair, et cristallisée autour de la rencontre avec le tandem d’Amira Bougies, Rodolphe et Géraldine. De cette amitié foudroyante, de ce coup de cœur avec la ville ocre, Pierre Choinière a fait, non seulement un livre superbe de poésie et d’inventivité -une première dans ce secteur d’activité-, mais encore un vrai choix de vie. En artiste complet, il a su, à partir de la lave incandescente de ses émotions, se forger un destin. Renonçant à ses acquis antérieurs, il est devenu lui-même créateur d’une boutique de bougies à Montréal, Comptoir d’Ailleurs, et distributeur exclusif d’Amira Bougies pour les USA… Nous ne

es créations tapissent les magazines de déco et de tendances de ces dix dernières années, mais son nom n’apparaît nulle part. Derrière des objets de déco et des accessoires aux formes ou motifs familiers, désormais cultes, se cache un créateur de talent qui a élu domicile

S

dans la Médina de Marrakech il y a bientôt 12 ans. Ludovic Petit, directeur artistique de Kim & Garo, nous a ouvert son Press Book et impressionnés par le nombre de créations dont il est à l’origine. Aujourd’hui, c’est sa nouvelle griffe LUP 31 qui le passionne, sa meilleure vitrine marrakchie étant certainement le restaurant Bis Jardin des Arts dont chaque détail, chaque objet sortent de son imagination. Influencé par les maisons Kenzo et Lacroix pour lesquelles il a travaillé à Paris, Ludovic se définit comme un coloriste. Mais lorsque l’on découvre l’ampleur de son travail, c’est un véritable chef d’orchestre qui se révèle à nous : il gère ses artisans et ateliers d’une main de maître pour donner vie aux nombreux chantiers qui le font courir dans toutes les directions : de l’île Maurice à Marrakech en passant par l’île de Ré et Fès… Le secret de sa réussite réside peut-être dans sa méthode de travail : “Je demande à mes clients de faire une sélection de photos découpées

dans des magazines. Il en résulte un patchwork d’images hétéroclites dont je m’inspire pour cerner la personnalité de mon client et diriger la suite des opérations”.

L

estionnaire de formation, Laurence a pris goût à la mosaïque en récupérant tout bêtement les pièces cassées que son potier de compagnon ne voulait plus. Elle a commencé à les assembler pour s’amuser, puis, petit à petit, ses mosaïques sont devenues des pieds de lampe… Jusqu’au jour où sa passion

Ludovic Petit : 013 94 87 25 ludovicpetit67@gmail.com

G

ans un premier temps, Sarah est venue à la conception et à la fabrication d’accessoires sur mesure pour salles de bains au hasard de ses rêveries… Processus propre à tout acte créatif ! Ses matières de prédilection demeurent le maillechort et le cuivre, martelés, gravés, ciselés, dans un heureux mélange de styles qui se balade des années 30 jusqu’à nôtre époque, en revisitant les classiques marocains.

D

lée au Maroc, Laurence crée ses chemins de table, bougeoirs et luminaires avec patience et rigueur. Un travail de fourmi -allié à celui de son fidèle dinandier- qui lui permet de nous livrer une collection de pièces lumineuses uniques. www.laurencelandon.com

“Paraffine Photo” en vente chez Amira Bougies Z.I. Sidi Ghanem Marrakech Tél. : 024 33 62 47

Lou Design, quand la création artisanale rencontre le design contemporain

La lumière selon Laurence Landon s’est transformée en véritable obsession. Laurence a ensuite suivi des stages en vitrail, en mosaïque et en dinanderie afin de maîtriser les termes techniques, pour le reste, elle n’a eu qu’à laisser son inspiration la guider : “Mes voyages et mes magazines de déco sont mes principales sources d’inspiration, nous raconte t-elle ; mais pour ce qui est de la couleur, c’est indéniablement Marrakech qui me l’insuffle grâce à sa lumière inimitable”. Et c’est bien de lumière dont il est question : verre, pâte de verre, vitraux, morceaux de miroir, le tout assemblé puis encadré de maillechort. Des matières que Laurence n’a pas choisies par hasard, mais pour pouvoir jouer avec leurs reflets... Aujourd’hui instal-

pouvons que nous incliner devant l’inventivité du destin et célébrer ce livre d’art. Mektoub !

Aujourd’hui elle incorpore des résines de couleurs et étend sa gamme : cachebouteilles, interrupteurs, porte-clefs, luminaires… Sarah sait réagir aux demandes personnalisées de ses clients : riads qui souhaitent composer un univers spécifique, particuliers de choix... tout en maintenant des prix très raisonnables. Portée par le succès rencontré pendant le dernier “Riad Art Expo”, elle s’attaque désormais aux lits, poufs, et matelas de piscine qu’elle habille de skaï blanc ou bicolore, et propose miroirs et meubles de salles de bains entièrement revus et corrigés. Le résultat est tout simplement ravissant !

Tél. : 064 77 11 91 loudesigner@yahoo.fr

Nouveau : un temple du lustre à Marrakech !

oltolina Lignting, la marque de lustres de luxe n° 1 au Maroc, vient d’ouvrir un show room de 1 200 m2 au Marjane Square Ménara. Un espace géant exclusivement dédié à la lumière, composé de quatre univers : des lustres contemporains, une gamme “Glam & Glass”, des lustres de Murano et des lustres

V

classiques ou en cristal… Et puis ce n’est pas tout, une équipe de professionnels pluridisciplinaire est prête à vous conseiller en matière de déco, et un service client prêt à vous assister en cas de besoin…

Pour plus d’information appelez le 061 99 98 10

Un artiste épanoui vous conte fleurette ! ’est à Paris et au coeur de sa propre boutique que Saïd Taj élabore ses premières compositions florales à base de fleurs séchées ou coupées. Installé au Maroc depuis sept ans déjà, il “sévit” en solo dans la ville rouge, au coeur des mariages en vue et des soirées en vogue. “Dix-huit ans dans la fleur, c’est pas rien !”… à l’aide de roses glanées au marché aux fleurs du Guéliz, d’hortensias en provenance de Casa ou Rabat ou mille autres vivaces, Saïd compose des bouquets de mariées, dresse de superbes tables ou monte un décor au thème subtil. Guidé par son instinct, sa sensibilité innée et l’habileté de ses doigts experts, Saïd étonne et détonne… En septembre prochain, cet artiste floral ouvre une serre

C

à 14 km de Marrakech, sur la route de Fès. En son sein deux pôles, un jardin intime pour accueillir ses clients et un laboratoire d’expérimentation qui lui permettra d’élaborer ses techniques de lyophilisation. Par Saïd, l’éphémère devient éternel ! Contrats à l’année à la Plage Rouge, au Tougana, au Cantobar.

Saïd Taj : 069 00 98 10


PAGE

Visions d’intérieurs...

Karim Tassi ou le renouveau du design marocain

e la rencontre en 2005 entre Mohammed Saïri, le dynamique directeur de la Maison de l’Artisan, et le styliste créatif Karim Tassi, ne pouvaient naître que des idées lumineuses. Tous les deux sont convaincus de la nécessité d’insuffler modernisme et créativité à l’artisanat marocain, grâce à l’intervention de designers de tous bords. Sur commande de M. Saïri, Karim Tassi dessine pour les artisans de Tiznit une collection de bijoux en argent sur le thème de la “Main de Fatma”. En mars 2006, les bijoux sont exposés au Jardin d’Acclimatation à Paris, lors d’un défilé “Spécial Maroc” d’Albert Ouaknine et Si Mohammed Lakhdar, et ensuite au grand magasin parisien Le Printemps au dernier trimestre de la même année. Une réussite qui pousse M. Saïri à passer au styliste une autre commande, celle de créer une collection de 12 luminaires ralliant le fer

D

forgé à d’autres matériaux : peau, bois, passementerie, cuir, céramique qui seront exposés lors de la prochaine “Foire de la Maison de l’Artisan”. “Le but est de renouveler l’artisanat marocain et de le rendre accessible sur le marché international”, affirme Karim Tassi, en bon connaisseur.

Karim Tassi : 060 05 80 80 - 075 73 94 45 ou 024 33 52 11 Mohammed Saïri, Directeur de la Direction d’appui à la production artisanale (La Maison de l’Artisan) : 037 77 71 24 F.S

25

Carrefour des artisans du monde neuf, tout est de meilleur goût ! Comme ces minis bouteilles renfermant un jus à la fleur d’oranger, “pour que l’odeur rappelle les vacances…”. Les manchettes en croco côtoient la verrerie fine, les tapis en buchawat, ou encore les bagues en métal et résine colorée… Côté habillement, les ceintures aux boucles en miroir vénitiens étonnent… tout comme ces vêtements d’enfants -petits bonnets, chaussons ou jetées de lit- en “boutis” –procédé provençal de tissage et super-

’est à la suite d’une rencontre avec Vanessa Branson que Viviana et son ami Frédéric prennent en charge les travaux et la décoration de son riad, Riad El Fenn. Le couple s’associe, remplit sa mission et développe le concept en acquérant de nouveaux lieux contigus… Viviana, aux doigts habiles, conçoit en parallèle mille merveilles qu’elle expose au cœur de sa boutique confidentielle du quartier des teinturiers dans la Médina. Vintage ou

positions de coton. Colombienne, Viviana est fière d’associer l’artisanat de son pays à celui du Maroc, au travers de sombreros colorés ou de bracelets en PVC recouverts de paille tressée… Et bientôt la terrasse arborera meubles et autres objets adéquats pour un tel espace extérieur…

C

Atelier Moro : 114, place de Mouassine Médina - Tél. : 024 39 16 78

3 bons plans à encadrer

Que la lumière soit, et la lumière… fuse !

réateur de tissus en Italie pendant plus de dix ans, Philippe Forestier a toujours été très attiré par la lumière, la comparant même à une matière, qu’il découpe, superpose et plie… Venu au Maroc pour approfondir ses recherches, il se lance dans la mise en lumière de la terrasse du Café Arabe. Antoine van Doorne –décorateur d’intérieur- lui propose de

C

redéfinir l’ambiance lumineuse de la Villa Rosa et d’élaborer un concept “clair” pour Le Tanjia. A l’aide des lanternes orientales existantes, ce divin esthète reformule l’esprit d’un œil neuf. “L’objet est un détail en comparaison à la qualité de la lumière qu’il diffuse”. Cette maîtrise, Philippe l’utilise pour faire disparaître la notion d’espace, au travers de vidéos qu’il conçoit et projette dans la volonté d’exacerber un sentiment d’infini… Son rêve ? Créer un cube lumineux qui flotterait dans l’air, comme un hologramme, sans fil, sans rien -façonner la lumière pour pouvoir la placer où il veut. Ses inspirateurs sont Olafur Eliasson ou James Turrell… deux fameux architectes qu’il brûle d’égaler. Investi en parallèle dans l’illumination d’un jardin à Casa, Philippe met le feu à l’eau… à la végétation !

Philippe Forestier : 062 48 73 85

Matisse art Gallery

ouvellement installé au Guéliz, au cœur du passage Ghandouri, l’Atelier de la Matisse art Gallery, avait été conçu originellement pour que les artistes exposés puissent jouir d’un espace pour encadrer leurs œuvres. Ouvert aux “clients acquéreurs” pour leur permettre de modifier le cadre, et ainsi de l’accorder à leur intérieur, l’atelier s’ouvre à tous… On y trouve un large panel de baguettes en provenance de fournisseurs marocains et étrangers. Du châssis à l’encadrement en passant par la Marie-Louise, tout est conçu sur place et dans des délais raisonnables. Boularbah

N

Boularbah cadre

Maison du cadre

cadre… n’a rien à lui envier, on y déniche un vaste échantillonnage de baguettes en vrac -naturelles, teintées ou peintes- permettant ainsi une personnalisation à l’envi. L’espace offre en plus une exposition permanente d’œuvres peintes, tout comme à La maison du cadre, galeriste depuis trois générations… Les prestations pour l’encadrement sont similaires aux deux autres avec tout de même un pôle “restauration” pour les cadres et les toiles. La reproduction d’une œuvre quelle qu’elle soit est également possible. Les trois prestataires s’accordent à accepter un client nanti de ses propres matériaux

et à lui offrir la main d’œuvre pour l’assemblage et les finitions. Tarifs : de 40 à 100 dhs le mètre pour les petits châssis à entoiler et 150 pour les plus épais. Le prix des baguettes oscille entre 40 et 1000 dhs le mètre.

Matisse art Gallery : 61, rue de Yougoslavie, Passage Ghandouri N°43 Tél. : 024 44 83 26 ● Boularbah Cadre : 11, rue Imam Chafaa, centre commercial Kawkab. Tél. : 024 43 53 46 ● La maison du cadre : 154, Avenue Abdelkarim El Khattabi ●


SEDUCTION La Thermodermie en exclusivité à Marrakech Version ’institut Corporelle nous propose cure d’amincissement et soins du visage avec traitements des rides et effet rajeunissant grâce à l’appui d’une nouvelle technique, LA THERMORDERMIE DEBUSSY. Apparue dans l’univers de la beauté il y a 4 ans, cette nouvelle machine équipe déjà plusieurs centaines d’instituts en Europe et vient d’arriver à Marrakech. Ce procédé exclusif et original associe un massage par aspiration alternée à la projection d’un faisceau infrarouge qui, en traversant l’épiderme et le derme, va permettre de s’attaquer aux dépôts cellulitiques qui stockent les graisses -adipocytes-, tout en revascularisant les tissus de la peau. En matière d’amincissement, cet appareil intervient sur toutes les parties du corps insensibles aux régimes classiques. Bas-ventre, culotte de cheval, hanches, intérieur cuisse, fessier...

PAGE

Belles et zen...

NUXE : la beauté au naturel

L

Il permet de perdre jusqu’à une taille en une semaine, et cela naturellement et sans douleur. Pour le traitement du visage, l’action combinée de l’aspiration alternée et de l’infrarouge réactive le collagène, provoquant un effet tenseur de la peau. Résultats garantis !

Thermodermie Debussy chez Version Corporelle : Résidence Safaa, Bd My Abdellah. Rond Point de la Faculté des Sciences. Tél./Fax : 024 31 39 20 versioncorporelle@menara.ma

Fini la cellulite grâce au massage à quatre mains !

l était hors de question que je passe encore l’été planquée sous mon paréo. Je me suis donc décidée à tenter le palperrouler. Au Salon Ammour, l’arme secrète et infaillible contre la cellulite, c’est le massage à quatre mains ; pendant 30 minutes, la graisse est mal menée par deux masseuses impitoyables. Dans ce salon, pas de chichi, les candidates à la souffrance, munies de leur serviette et de leur huile perso, se

I

font masser ensemble dans la même pièce... Les trois premières séances sont vraiment très douloureuses, à tel point que des bleus apparaissent sur les zones les plus critiques. Mais l’ambiance est à son comble et les masseuses, particulièrement bavardes, nous divertissent pour nous éviter de penser au massage. La bonne nouvelle, c’est qu’à partir de la 4 ème séance, la douleur est de moins en moins vive, à condition d’y aller régulièrement – le rythme idéal étant tous les 3 jours. Après 10 séances, l’aspect “peau d’orange” a quasiment disparu et ma peau paraît beaucoup plus lisse grâce à la réactivation de la circulation sanguine. Victoire !

Rue Sourya (angle du Catanzaro) – Guéliz Tél. : 024 44 79 38

29

’est le scoop beauté de l’été : les produits Nuxe ont enfin débarqué au Maroc ! Cette ligne de soins cultes résolument écologiques grâce à leur composition à 80% d’origine naturelle est enfin à notre portée. Des

C

plantes rares, des huiles essentielles précieuses… Chez Nuxe , la nature est à l’honneur grâce à une gamme garantie sans matière d’origine animale et sans colorants. Exactement ce dont nous sommes friandes pour chouchouter notre épiderme délicat ! Pour la petite histoire, c’est en 1991 que “l’Huile Prodigieuse” de la marque voit le jour, un must have adopté depuis par bon nombre de célébrités internationales. Cette huile sèche multi-usages aux 6 huiles précieuses et à la vitamine E est un cocktail à 98.8 % d’origine naturelle qui s’applique en toute saison, sur le visage, le corps et les cheveux. Indispensable! Chez Nuxe , chacune peut trouver son bonheur : des crèmes visage adaptées à chaque génération de femmes, une gamme “Tonific” pour le corps au complexe hydro-tonique de plantes amazoniennes ; et

enfin la gamme “Rêve de miel” aux fragrances sucrées d’huiles de fruits et de fleurs… Sans oublier une ligne complète de solaires, le tout en vente dans toutes les bonnes pharmacies. A nous la beauté au naturel !

Exquise trêve dans le monde de Sindibad ntrez dans l’univers d’Aladin et la lampe magique, si possible en tapis volant… Oubliez la course effrénée à la montre et laissez-vous porter par l’équipe des Bains de Sindibad . Facile d’accès depuis Bab Yacout (tout près de la station des grands taxis de la gare routière Bab Doukkala), ce riad beldi, également maison d’hôtes, vous propose sur deux niveaux -patio et terrasse- hammams, bains, massages et relaxation à la carte. Entre amis, en couple, ou, telle la Reine de Saba, en solitaire, pour le simple plaisir de savourer un pur moment de bonheur, offrez-vous un massage créatif à l’huile d’argan. Ou bien alors, un massage énergétique (Shiatsu, Abhyanga, Taï …), prodigué

E

par le Maître des lieux, Abdelghani Hamich, expert aux doigts d’or. Ces massages en profondeur, véritablement thérapeutiques, aux pierres chaudes ou aux cristaux de couleurs, sont destinés à ouvrir vos chakras et laisser circuler librement le Ki (énergie vitale). Vous n’êtes pas près de les

oublier ! Savourez, sans remords ni culpabilité, ces délices de l’Orient, et surtout ne repartez pas sans avoir essayé le bain Cléopâtre au lait végétal et pétales de roses…

Bab Yacout – Médina Tél. : 024 38 42 62 lesbainsdesindibad@yahoo.fr


SEDUCTION

Belles et zen...

celle de ses patients, et leur corrélation avec celle de l’univers. Après un diagnostic précis au travers d’un dialogue, d’une prise de pouls, d’une palpation, d’une étude de la langue, mais aussi d’une observation générale, comme la qualité des yeux, ou les tons de l’épiderme, Eric sait où il faut piquer ! C’est ainsi qu’un eczéma récurrent s’évaporera en un mois chrono… Egalement ostéopathe, Eric laisse une large place à la partie émotionnelle, spirituelle, énergétique… Un projet de clinique spécialisée en médecine chinoise est en cours !

P

ans à Marrakech, ce jeune praticien prône la maîtrise de sa propre énergie, la connaissance de

Eric Ajjar : 024 42 21 27 ou 011 27 88 48 13, rue Imam Malik, résidence Karim N°10 - Guéliz

De plus en plus de greffes de cheveux sont faites à Marrakech

résident du 3è congrès mondial de la recherche contre la chute de che-

P

veux à Paris, Gil Mennetrey consulte désormais dix jours par mois au Centre Français d'Expertise Capillaire de Marrakech. Ses patients viennent du monde entier, mais les Marocains soucieux de leur image représentent tout de même 60 % de la clientèle.

31

Chris : pour voir la vie en couleurs

Se soigner à coup d’aiguilles ! assionné par les philosophies orientales et les pratiques médicinales douces, Eric Ajjar compulse, en autodidacte, moult ouvrages sur ces sujets. Doté d’un touché thérapeutique depuis l’enfance, il soigne et apaise les maux par simple imposition des mains. L’ ayurvédisme -cette médecine indienne millénaire- l’encourage à entamer une formation en sophrologie : extériorisation des émotions négatives pour libérer les “charges” par un travail de visualisation et de respiration. Conscient de devoir aborder un vrai travail personnel avant toute velléité d’aller vers les autres, Eric atterrit à Marseille pendant trois ans et se forme à l’ostéopathie et à la médecine chinoise. Installé depuis deux

PAGE

30 à 40 % moins cher qu'en Europe Centre Français d'Expertise Capillaire de Marrakech Tél. : 00 212 (0) 24 43 34 63

Paris - Barcelone - Ile Maurice - Marrakech - Rabat et Casablanca

hris, coiffeuse coloriste venue de Strasbourg où elle tenait deux salons avec son mari, a ouvert à Marrakech le premier salon spécialisé en couleurs en partenariat exclusif avec Schwarpzkof. Chez Chris, tout a été étudié pour vous inviter à la détente : une déco lumineuse, un coin VIP privatisé pour les plus discrètes, des sièges High Tech hyper confortables et des mains exceptionnelles pour un shampoingmassage inoubliable.... Le personnel est en effet attentionné à souhait et le soin lavant devient un moment de pur bonheur ! Chris et son mari vous accueillent chaleureusement et mettent tout en place pour que votre visite chez le coiffeur devienne votre rendezvous mensuel (ou hebdomadaire) préféré. Un café, un thé ou une boisson fraîche vous est préalablement offerte, avant de vous mettre entre les mains d’un professionnel qui a à sa disposition la totalité de la ligne Schwarpzkof pour des

C

soins sur-mesure : mèches, couleur ou brillance ton sur ton. Chaque chevelure est traitée selon sa propre nature, le cheveu est respecté et ne peut en ressortir qu’embelli. Ouvert de 10h à 20h, le salon Chris mettra bientôt en place une carte d’encas pour restaurer les plus pressées…

Avenue Yacoub El Marini Guéliz - Tél. : 025 06 02 94 et 079 88 98 88


MODE

Cahier de tendances...

Rencontre avec le talentueux Mao !

’est en se faufilant dans la foule dense du Palais des congrès lors de “Caftan 2008” que nous avons réussi à rencontrer Simohamed Lakhdar communément appelé Mao, l’un des stylistes phares, originaire de Fès et fidèle à l’événement depuis 2002. Formé à S Mode à Casa et Rabat, Mao effectue sa 4è année à Paris. “J’avais plus d’ambition à travailler dans mon pays qu’en France”. Après quelques stages chez Scherrer et Stéphane Saunier…, il se lance dans le caftan. “Je rêvais de haute couture et de coopération avec la tradition

C

marocaine et son savoir-faire ancestral, comme la broderie”. Rencontre. La Tribune de Marrakech : Combien y a t-il de participants ? Simohamed Lakhdar : 10 stylistes, ainsi qu’un nouveau jeune talent, chaque année différent. T.D.M. : Les thèmes abordés ? S.L. : Chaque styliste présente son propos personnel, pour ma part j’ai choisi “punk”. J’adore m’aventurer sur des territoires où personne n’ose aller… Ensuite les organisateurs ont imposé “Glam rock”.

T.D.M. : Et votre inspiration, vous la puisez où ? S.L. : J’ai parcouru les lieux “punk” et j’ai observé… les magasins, les boîtes… J’ai tout fait, de la mitaine en résille, à la manchette en cuir et aux chaussures noires à talons compensés ou aiguilles, et comme le style “punk” est d’origine anglaise, j’ai décidé de faire des faux culs en tartan à la Viviane Westwood… T.D.M. : Vous avez été primé ? S.L. : Oui, en 2006. Depuis, il n’y a plus de prix, tout le monde est gagnant ! T.D.M. : Vos projets ? S.L. : Le lancement d’une ligne de prêt à porter haut de gamme entièrement faite à la main… et puis, redonner vie à des métiers éteints ou des matières disparues comme les brocarts…

Simohamed Lakhdar : 068 06 85 83

En exclusivité chez Afflelou :

I

pour Marrakech… Un modèle paré de cristaux Swarovski, qui se porte comme un bijou. Ça vous donne un style inimitable, digne d’une diva… A découvrir sans plus tarder !

Des vêtements comme une seconde peau awtar Chami, styliste, lance sa marque de cuir et daim sur mesure depuis sa boutique Eranthis, sous la marque Chami Créations, illustrée par deux C entrelacés à la verticale (clin d’œil à Coco Chanel ?). Ouverte depuis plus d’un an en plein de cœur de Guéliz, elle propose des prototypes en agneau plongé et daim, pour hommes et femmes. Ici, pas de modèles en série, pas de reventes… uniquement du sur mesure, de la création, du beau : qualité des matières premières, soin des finitions, prise des mesures par la créatrice ellemême et réalisation sous 48 heures à partir des commandes. La fabrication est 100% marocaine, les teintures, biologiques aux bleus et violines profonds ; véritable enchantement pour les yeux et confort sans pareil pour le corps, tel est l’esprit des collections qui allient sobriété et fantaisie. Rien n’est laissé au hasard, de la décoration de la vitrine à l’intérieur de la boutique -traitée

K

comme un véritable show-room-, où Kawtar reçoit sur rendez-vous, en sus de la clientèle internationale de passage à Marrakech. Vous aurez l’exclusivité et l’embarras du choix, rassurés par cette jeune styliste sortie d’Esmod Paris avec un 1er prix pour son portfolio et qui, ensuite, a fait ses classes dans une véritable maison de Couture, celle d’Olivier Lapidus… avant de rentrer au pays dans sa d’origine, Marrakech. ville Marhaba, Kawtar !

22, Rue Tarik Ibn Ziad - Guéliz Tél. : O24 43 83 56

Existe aussi en modèle homme.

Marrakech Plazza - Place du 16 novembre - Guéliz Tél. : 024 33 96 80

Jamais sans mes “Mounir” ’est une de ses clientes qui nous en dira le plus : “Cela fait 6 ans que je me fournis ici, j’en ai plus d’une trentaine de paires et je ne peux plus m’en passer. D’ailleurs, certains ont leur “Nike”, moi j’ai mes “Mounir”…”, nous confie Ghilaine très affectueusement. Dans cette échoppe, chaque pied peut trouver son bonheur grâce à un choix sans limites de tongs, sandales et tropéziennes… Mounir travaille à la commande, sur place dans son magasin-atelier. Une fois le

32

L’Atelier Parallèle vous taille un costard !

Swarovski habille mes yeux de cristal l est une marque évoquant le cristal que toutes les stars adulent. Afflelou l’a compris, il nous met sur le podium de l’été les lunettes de soleil Daniel Swarovski. Une face en métal, des branches en optil -matière plastique très résistante à la chaleur-, des plaquettes en silicone très souples, des verres anti-UV avec traitement antireflets internes, très conseillé

PAGE

vu le choix impressionnant qu’offre sa petite boutique-, votre paire de “Mounir” est prête deux à trois jours plus tard. Des modèles inspirés de grandes marques italiennes, des couleurs tendance comme le bronze ou le bleu pétrole, une finition impeccable et des prix vraiment minuscules –entre 130 et 250 dhs. On comprend pourquoi Mounir a autant de fans parmi la gente féminine !

C

modèle et la couleur sélectionnés –ce qui n’est pas une mince affaire

N°112, Derb Dabachi Tél. : 064 82 51 74

bdellah crée son atelier de confection à Daoudiate, il y a deux ans. Créateur d’uniformes pour le personnel de nombreux riads et maisons d’hôtes de Marrakech, il conçoit également du linge de maison : sets de table, serviettes, nappes, ainsi que des éléments pour la décoration, tels que rideaux, housses de fauteuils ou encore coussins… Styliste-modéliste, ce jeune talent possède une clientèle privée pour qui il développe du “sur mesure”. D’un simple croquis, il concocte patrons et toiles qu’il ajuste à la silhouette

A

en deux coups d’aiguille. Ito création, l’une des prestigieuses marques de la ville rouge lui fait déjà confiance. En relation avec des fournisseurs de tissus, Abdellah dispose d’un large échantillonnage coloré et varié… Pour les productions plus importantes, Abdellah part d’un prototype qu’il duplique à qui mieux mieux… Suffisamment réactif, d’un bout de chiffon, il fera naître un tailleur en une journée ou un pantalon en quelques heures…

Tél. : 063 86 69 23


ENFANTS

PAGE

L’école est finie...

L’heure des grandes vacances a sonné, que faire de nos chérubins ? es deux mois et demi les plus longs de l’année sont arrivés : que faire des enfants pendant les grandes vacances ? Telle est la question ! Après les stages à l’UCPA et les quinze jours passés chez papy et mamy, il reste encore quelques semaines à organiser de sorte que parents et enfants puissent mettre à profit cette longue période de repos avant d’attaquer la rentrée scolaire frais et dispo. Donc, pour ceux qui restent à Marrakech cet été, en dehors des journées piscines ou révisions, un peu répétitives à la longue, voici quelques idées pour occuper et divertir la jeunesse, en fonction de l’âge.

L

Renseignements : www.terresdamanar.com ou 024 43 81 03 ou 061 40 21 75. ● Couleurs d’ailleurs : maîtrisez l’art du tadelakt en une demi-journée, grâce à un stage auquel toute la famille peut participer (enfants à partir de 7 ans) dans un jardin à la campagne.

parc. Tarifs demi-journée : 140 dhs adulte, 80 dhs enfant, forfait mensuel : 1 600 dhs adulte, 900 dhs enfant, carte 10 entrées : 1 400 dhs. Renseignements au : 024 38 04 38.

Kawkab Jeux : un parc de jeux pour les petits dès qu’ils sont en âge de marcher. L’entrée est à 20 dhs, les activités (tobbogans, petit train, trampoline, etc.) peuvent occuper les enfants pendant deux bonnes heures ! Centre commercial Kawkab : 024 43 82 29. ●

Oasiria : fraîcheur et jeux d’eau pour petits et grands ! Le parc aquatique de Marrakech reste une des options les plus pratiques ; d’autant que les enfants ont désormais un espace de jeux en plein air (châteaux gonflables et autres piscines de balles) adjacent au ●

balades à dos d’âne, une grande piscine pour les nymphettes… et un parcours de jeux pour les plus jeunes. Une terre d’aventures qui ravira toute la famille !

Les plus beaux portraits pour vos enfants deux enfants a eu envie de partager en proposant de réaliser des portraits de vos enfants, à la maison comme à l’extérieur… pour mieux figer les sourires et autres moments précieux dans l’éternité. Virginie photographie également les jeunes mamans et leur bébé, ainsi que les futures mamans.

i vous la connaissiez avant tout comme la créatrice de cette adorable marque de vêtements et accessoires pour Choumissa, nous enfants, sommes aujourd’hui ravis de vous apprendre que Virginie Faucher a d’abord été, pendant 10 ans, photographe et assistante-photographe pour des magazines comme Interiors ou encore House & Garden… Du talent et de la sensibilité, elle en a ; et c’est ce que cette mère de

S Tél. : 061 06 73 74.

Terres d’Amanar : un paradis pour les adolescents avec son parcours aérien : tyroliennes et accro-parc. Mais aussi VTT,

par Mélanie Polatova

● Surfland (Oualidia) : des stages de 7 jours pendant tout l’été incluant le logement au surfcamp, les repas, 2 cours de surf par jour, ainsi que des activités et un encadrement adapté aux 6-12 ans. La première semaine est à 3 500 dhs,

ensuite le prix est dégressif.

Infos : 061 14 64 61. Stages d’équitation à la ferme équestre de Dar Bouazza (Casablanca) : au programme de ces stages d’une à plusieurs journées pour les enfants à partir de 9 ans, on trouve de la voltige et des jeux équestres. Le logement et la pension complète sont assurés. En activité annexe : piscine, VTT, tennis… Et la plage à côté pour les ●

34

Prise de vue de 2 à 3h, pour une quinzaine de photos. Tarifs à la demande. Virginie Faucher : 067 47 82 87 contact@choumissa.net

Un été très Razal…

La Maison de Bilima : coloré, trendy et tellement pratique !

es poufs, des cabas, des coussins, des bacs gigognes, des rangements muraux… le tout dans des couleurs flashy, agrémentées de motifs main de Fatma, tarbouch, babouches… fabriqués dans du lin, de la toile et même de la bâche plastique. Enfin des objets déco rigolos qu’on peut

D

nettoyer d’un coup d’éponge ! La Maison de Bilima est le “bébé” de deux jeunes femmes résidant à Agadir qui ont eu l’idée ingénieuse de décliner un tas d’objets en plastique. La pochette “carnet de santé” et le set de table en toile de nylon deviennent vite indispensables! D’autant que les couleurs et les

motifs d’une grande gaieté s’accordent à merveille avec nos chambres d’enfant. Jolis et faciles d’entretien, on les adopte aussi dans leur version cabas pour tous les jours. Notre enfant peut s’asseoir sur son pouf en bâche pour peindre, il peut même en mettre partout, on s’en fiche : c’est imperméable ! Enfin une source de “zénitude” dans nos vies de mamans parfois stressées…

Points de distribution : Akkal, Côté Sud, Kulchi, Maison Rouge et Maison d’été. bilima@hotmail.fr

a nouvelle collection Al Razal est enfin arrivée ! De la soie, du lin, des couleurs chatoyantes et des modèles toujours aussi craquants ! Nous allons pouvoir à nouveau faire vivre à nos enfants des histoires merveilleuses... Une jolie princesse en robe-caftan “Taos”, faite de soie et tulle bleue (12 mois-12 ans). Elle est escortée par un jeune prince décontracté dans un ensemble

L

short en lin bleu jean brodé main (6 mois-12 ans).... Retrouvez également d’autres modèles en magasin, comme cette robe-caftan en soie vert pistache et tulle rose (6 mois-12 ans), le tout brodé à la main de fil d’or et de raphia. Craquante !

55, rue Sourya Tél. : 024 43 78 84 www.alrazal.com


LOISIRS

PAGE

Bouffées d’air...

35

Essaouira, l’escapade fraîcheur de l’été

laplagerouge marrakech

Plage privée - Restaurant - Bar

nciennement appelée Mogador, Essaouira “la bien dessinée” est un havre de fraîcheur où il fait bon se réfugier durant les chaleurs estivales de notre région. Cette petite forteresse entourée de murailles renferme une médina inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Rien que ça ! Il est vrai qu’elle ne manque pas de charme : sa dimension à taille humaine, son artisanat, sa population cosmopolite faite de hippies nostalgiques et d’ébénistes berbères qui ont fait la réputation de la ville. Les tables souiries notamment sont prisées pour leur originalité ; quant au bois de thuya, il est décliné sous toutes les formes… Pour les adeptes de la baignade, bonne nouvelle : la plage d’Essaouira a fièrement hissé le “pavillon bleu”, un écolabel international qui récompense les plages les plus propres. Royaume des sports nautiques grâce à ses fameux alizées, Essaouira est aussi le Royaume de la sardine : dans les baraques près du port, c’est tout juste si les poissons ne sautent pas directement de l’océan pour atterrir dans votre assiette ! La région, riche en arganiers, fournit d’ailleurs une des meilleures huiles d’argan, à déguster en assaisonnement parfumé… et à utiliser dans sa version

A

cosmétique aux promesses d’hydratation intense pour le corps et le visage. ● Adresse coup de cœur : l’Océan Vagabond est une maison d’hôtes cosy, non loin de la plage du centreville où elle possède sa baraque de sports nautiques. 1 500 dhs environs pour 2 pax avec petit-déjeuner. Tél. : 024 47 92 22 ● Adresse beauté : le Sofitel Thalassa Mogador est équipé d’un centre de thalassothérapie digne de Quiberon et autres destinations iodées de référence. Spéciale mention pour sa cuisine light à l’huile d’Argan. Compter 2 000 dhs minimum pour 2 personnes. Tél. : 024 47 90 00 ● Bon plan : Louer un appartement meublé reste une des options les plus économiques et les plus sympathiques. Des logements typiques au cœur de la Médina vous plongeront dans l’ambiance, donnant libre cours à vos soirées, les ruelles, cafés et restaurants de la ville étant fort animés durant tout l’été. Exemple de site de recherches :

Quête intérieure… dans le désert ! connaissance de soi… seront les quelques thèmes abordés par Ashumâ, dans un dialogue nourri et un relâchement suivi. La cuisine ayurvédique, véritable médecine du bien être, sera initiée et dégustée. Au travers de séances de sophrologie, Ashumâ tentera de guider chacun vers une vision plus positive de “sa vie”… Véritable remise en question, dont la pratique s’effectuera lors de journées trek silencieuses, hissé sur un dromadaire. Ces marches méditatives d’intense réflexion intérieure se clôtureront par des soirées animées par les Touaregs et des nuits en bivouac sauvage. pécialiste des massages ayurvédiques et de la maîtrise des énergies du corps, Ashumâ développe, dans la région de Zagora, des semaines de relaxation pour six chanceux en recherche personnelle. Marrakech est le point de ralliement. Logé dans un hôtel à l’âme beldi, pendant sept jours, chacun jouira d’un accompagnement personnalisé. Relaxation, introspection,

S

Du 30 août au 6 septembre et du 22 au 29 novembre Prix par personne : 9800 dhs (pension complète, hors boissons)

Réservation auprès de Ashumâ : 075 03 91 99 ou de Vincent : 024 84 87 30, 061 24 70 18 ou vincent@darazawad.com

Le Taï Chi Chuan à Marrakech “Boxe contre l’ombre” pour certains ou véritable gymnastique de longévité pour d’autres, l’art et la pratique du Taï Chi, qui restaient encore confidentiels voire inexistants au Maroc, se développent aujourd’hui grâce entre autres à un Maître Wushu : Abdelkrim Belkhalf. Abdelkrim, diplômé de l’Ecole Chinoise de Shangaï, Champion du Maroc en 1996 et 1998, et Myriam Zaidane, secrétaire générale de l’association Marocaine de Wushu s’emploient avec passion et assiduité à démocratiser cette discipline, et sont d’ailleurs à la recherche d’une salle pour la rentrée de septembre. “Le wushu, c’est un mode de vie ; c’est ma vie. Enseigner c’est partager ce que j’ai appris… Avec le Taï Chi, pas de combats, pas de contacts violents, je porte mon attention sur la souplesse, la respiration, la concentration et l’esthétique des mouvements.“ Alors, le Taï Chi comme Ecole de vie ?! … Et pour ceux qui souhaiteraient s’initier à cette merveilleuse discipline, inventée par les moines-guerriers de Shao Lin, nous ne saurons trop leur conseiller de suivre leur intuition, afin d’en ressentir les réels bienfaits. Qu’ils “déploient leurs ailes comme la grue blanche” ou qu’ils “emportent le tigre dans la montagne” -2

figures symboliques au nombre des 108 qui constituent l’enchaînement Taï Chi-, ils éprouveront la stimulation de ces fameux courants internes repérés par les Chinois Anciens et pourtant invisibles. Et pour peu qu’ils s’exercent dans l’un de ces magnifiques jardins arabo-andalous qui nous entourent, alors ils auront accès à ce qu’est la félicité. Stages à Agadir les 12 et 13 Juillet 2008.

Association Marocaine de Wushu : 068 81 37 93 www.wushumaroc.net Cours à l’Institut Français de Marrakech 3 fois par semaine (Me, Ve, et Sam après-midi)

Ouvert 7/7 jours à partir de 10 h Route de L’Ourika - Km 10 Marrakech Tél. : +212 (0)24 37 80 86/87 - Fax : +212 (0)24 37 80 83 laplagerouge@menera.ma - www.laplagerouge.net


LOISIRS

PAGE

Bouffées d’air... 36

Il est venu le temps des pisciiiiines...

Pacha

a chaleur estivale a fini par s’installer, et avec elle l’envie irrépressible de plonger dans l’eau fraîche et cristalline d’une piscine ombragée... Certes, nous n’avons pas tous la chance d’en posséder une dans notre jardin, cependant, choisir une piscine au bord de laquelle se prélasser le dimanche devient de plus en plus difficile, tant l’offre est variée. Visite guidée.

L

Murano

LES PISCINES FAMILIALES : Les enfants qui crient à tue-tête, les mamans qui leur courent après pour les enduire de crème solaire, les papas qui font des concours de plongeon… On aime les piscines familiales pour le spectacle permanent qu’elles offrent au public alentour. Oasiria en est le meilleur exemple : toboggans, jeux d’eau et vagues géantes, l’ambiance est au rendez-vous ! A la Ferme Berbère, les enfants sont en pleine nature, ils peuvent profiter de la piscine et d’un petit âne qui les emmène en balade après un déjeuner beldi. Dans le même esprit, on trouve LES PISCINES CHAMPETRES qui s’adressent aux adeptes du farniente en pleine campagne : silence, les oiseaux chantent, l’odorat est en fête grâce aux effluves végétaux, l’étendue verdoyante est un havre de fraîcheur.

Le Bled et le Moulin Berbère sont certainement les piscines les plus calmes, leurs auberges rustiques pourvoyant une cuisine du terroir fort sympathique et des chapeaux de paille… L’accès à la piscine du Beldi Country Club est interdit aux enfants, l’endroit est donc idéal lorsque l’on est à la recherche de tranquillité et de verdure. Dans un tout autre esprit, Marrakech est réputée pour ses PISCINES BRANCHEES incontournables où bikini, coupe de champ’ et DJ résident sont de rigueur : la Plage Rouge possède un bassin gigantesque et des sun bed renversants ; quant au nouveau Nikki Beach, il honore sa réputation qui a déjà été établie à Miami et Marbella : les filles sont belles, le champagne se boit bien frappé et la musique s’écoute au volume max.

Le Moulin Berbère : l’adresse chic et rustique

Plage Rouge

NOUVEAUTE DE L’ETE 2008 : Dès le 3 juillet, la piscine de la Villa Lotus Savinio sera désormais accessible aux non-résidents. Un esprit romanticobaroque pour des formules déjeuner-piscine, entre amis ou en amoureux, dans une ambiance musicale très lounge... A la fois glamour et familiale, la dernière-née des Riads Lotus en séduira plus d’un, malgré l’offre toujours grandissante en la matière… Son indéniable "plus" : un sushi-bar à se damner !

oin de la chaleur étouffante du centre-ville, des restaurants “tendance” et de l’agitation de la Médina, une adresse intimiste se dissimule au cœur du pays berbère. A 24 km sur la route de l’Ourika, le Moulin Berbère, tapi au creux d’une oliveraie verdoyante, est un lieu idyllique pour abriter des moments de vie privilégiés. Le cadre du lieu vous invite à la détente au sein de son auberge rustique ou de son jardin foisonnant de fleurs champêtres et d’essences rares. La cuisine de l’auberge propose une gastronomie légère et savoureuse, basée sur des produits frais de qualité. A déguster au bord de la piscine accessible uniquement sur réservation-, l’endroit rêvé pour passer

L

Jean & Zoubida - Km 24, Route de l'Ourika. Tél. : 061 19 87 54 contact@lemoulinberbere.com

On the road again !

Restent les PISCINES GLAM’CHIC où luxe, calme et volupté règnent Nikki Beach

Cette année, les dimanches d'été vont se suivre, mais ne risquent pas de se ressembler !

en maîtres : le Murano, le Jardin d’Inès et le Dar Ennassim rivalisent d’inventivité chaque dimanche pour créer des brunchs savoureux à déguster au bord de l’eau. La piscine du Pacha, quant à elle, se distingue par son esprit contemporain étudié et sa clientèle glamour… Une ambiance sans fausse note !

un dimanche en solo ou en famille dans la fraîcheur de la campagne. Au Moulin Berbère, le déjeuner, le week-end ou la soirée s’organisent dans les salons intérieurs, sous la pergola, ou sous une vaste tente caïdale. Même le transfert est en option pour des petits groupes désireux de passer une journée autour de la piscine. L’organisation d’événements se fait à la carte : le domaine peut être réservé en exclusivité, le repas est concocté avec ou sans service traiteur, et l’ambiance peut aussi bien être faite de musique Live… que du silence de la campagne.

Oasiria : 024 24 38 04 38 (entrée adulte : 180 dhs) - Ferme Berbère : 024 38 56 85 (déjeuner et piscine : 120 dhs) - Moulin Berbère : 061 19 87 54 (transfert, déjeuner et piscine : 300 dhs) - Beldi Country Club : 024 38 39 50 (déjeuner et piscine : 350 dhs) - Le Bled : 024 38 59 39 (déjeuner et piscine : 200 dhs) - La Plage Rouge : 024 37 80 86 (déjeuner : 300 dhs, transat : 250 dhs) - Nikki Beach : 024 36 87 27 (transat : 250 dhs, déjeuner à la carte) - Dar Ennassim : 024 33 43 00 (brunch et piscine : 380 dhs) Murano : 024 32 70 00 (brunch et piscine : 420 dhs) - Pacha : 024 38 84 00 (transat : 150 dhs, déjeuner à la carte) - Villa Lotus Savinio : 024 43 15 37 (Light lunch, accès spa et salle de sport et piscine : 350 dhs).

ui n’a jamais rêvé de s’évader, sans rien programmer, pour partir à la découverte du Maroc en toute liberté ? C’est aujourd’hui possible grâce à Camping-Car Maroc qui vient de s’installer à quelques kilomètres de Marrakech sur la route de Ouarzazate. Une aire d’accueil et de service a été aménagée pour les campings car étrangers -qui sont 40 000 à passer chaque année par le Maroc !-, tandis que la vente et la location sont accessibles à toute personne tentée par une échappée sauvage. D’autant que ces spécialistes du camping-car ne font pas les choses à moitié, pourvoyant des engins derniers cris dont certains peuvent accueillir jusqu’à sept personnes aisément. On apprécie les kits “frigo rempli” au départ, et connexion internet pendant le

Q

séjour à bord, des plus qui simplifient la vie. Imaginez vous prendre possession de votre maison sur roues pour sillonner les plus belles régions, et vous arrêter où bon vous semble, selon l’humeur et l’inspiration du paysage ; dormir dans une contrée inconnue, se réveiller en pleine nature, tout en étant “à la maison”…

La Maison du Camping-car : 061 95 55 17


GRAND CAFÉ RESTAURANT DE LA POSTE Angle boulevard El Mansour Eddahbi et avenue Iman Malik Guéliz - Marrakech Tél. : 00 212 (0) 24 43 30 38 Resa@grandcafedelaposte.com www.grandcafedelaposte.com


AUTO MOTO

PAGE

Ça roule pour eux...

2 ESSAIS POUR VOUS

VOLKSWAGEN TIGUAN ’il en a le look, l’esprit et la vocation, ne vous y fiez pas, il ne s’agit pas du Touareg mais de son petit frère, le tout nouveau Tiguan ! Beaucoup plus petit, avec seulement 4,40m pour 1,85m de large, le Tiguan est effectivement un mini Touareg avec son look très reconnaissable de SUV, mais dans le segment des 4X4 compacts. Côté look, le Tiguan se présente à mi-chemin entre le break et le monospace, mais la firme de Wolfsburg a aussi joué à fond la carte de la polyvalence avec un châssis performant tant à la ville qu’en tout terrain ! Très bien équipé selon la tradition Volkswagen, la Tiguan se distingue également mécaniquement par sa transmission intégrale maison “4 Motion” et ses nombreuses motorisations essence et diesel dont les puissances s’échelonnent entre 140

39

par Stéphane Roux

Hummer en folie

S

et 200 chevaux. Si en comportement routier le Tiguan est irréprochable, avec un confort digne des meilleures berlines, en tout terrain il ne rechigne pas à affronter des chemins non revêtus, voire même à franchir de sérieux obstacles tout comme son grand frère le Touareg….

Côté prix, pas de surprise, les tarifs sont à la hauteur de la prestation, avec un début de gamme affiché à 355 000 dhs.

Disponible chez la société Bouderka concessionnaire Volkswagen Marrakech : 29, rue Hassan Ben M'barek - Guéliz

BMW K 1200 R

eux qui pensaient que les motos BMW étaient encore des engins paisibles voués aux longs raids devront immédiatement réviser leur jugement avec la BMW K 1200R ! Son look ravageur, pour ne pas dire

C

agressif, tranche effectivement radicalement avec la tradition des motos de Munich. Sa seule face avant avec son double bloc optique ne peut laisser indifférent. Avec la 1200R, BMW n’a fait aucun compromis tout en sachant conserver les

qualités qui ont fait la réputation de ses motos, comme le confort ou la sécurité. Mécaniquement, BMW fait appel à une 4 cylindres en ligne de 1157 cc dont la puissance débridée atteint les 163ch ! Autant dire que les performances sont à la hauteur avec une vitesse maxi revendiquée à 270km/h… sur circuit bien sûr. La sécurité est évidemment traitée avec soin avec un freinage ABS intégral et autre point intéressant, le tarage de la suspension est géré par un système électronique. La transmission à 6 vitesses se fait à l’aide d’un cardan, gage de fiabilité. Au tarif, la BMW K 1200 R est facturée 222 000 dhs, un prix raisonnable, vu la bête !

vec pas moins d’une petite cinquantaine de véhicules inscrits, le Raid “Hummer Aventure” s’est, pour la première fois de son histoire, aventuré au Maroc. Au programme, les organisateurs bien secondés par l’importateur local du Hummer , le groupe CFAO, avaient concocté un parcours digne d’un véritable raid. Au menu : des franchissements de dunes, mais aussi des pistes empruntées par le rallye Paris-Dakar

A

entre Tanger et Marrakech. Autant dire que les participants ont exploité à fond les qualités off road du 4X4 américain. Du modèle H1 au H3, sans oublier un superbe pick-up 7 litres, certains arboraient des décorations spectaculaires. Les amateurs de Hummer ont ainsi pu admirer toute la caravane à son arrivée à Marrakech où les participants ont joui pleinement d’un repos mérité après 6 jours d’efforts !

QUID DES IMMATRICULATIONS

i vous venez de vous installer au Maroc et que vous possédez une carte nationale marocaine, sachez qu’il est possible de transformer la carte grise de votre véhicule (2 ou 4 roues) en carte grise marocaine. Sur un simple clic sur le service des douanes marocaines, www.douane.gov.ma, vous trouverez à la rubrique dédouanement des véhicules, le montant précis des douanes à verser afin d’effectuer cette transformation. Oubliez les notions de vétusté et autre cote

S

d’occasion qui sévissent en France, par exemple. Au Maroc, seul compte le barème des douanes. Pour les 2 roues, sachez que les scooters de moins de 80cm 3 sont également passibles des droits de douane. Sur ce même site, vous pourrez également découvrir les formalités à remplir pour une admission temporaire d’un véhicule. Pour toutes informations, vous aurez également la possibilité de vous rendre directement aux douanes situées dans le quartier de Targa.

En calèche, à cheval ou en Quad, revivez la Palmeraie autrement

icham Souab, heureux propriétaire du Ranch équestre de l’hôtel Palmariva, se lance dans les sports mécaniques. Passionné depuis toujours par les chevaux et le monde de l’équitation en général, il avait déjà diversifié son activité avec les balades à dos de dromadaires et les tours de calèche. La Palmeraie n’avait donc déjà plus de secrets pour lui, lorsqu’il s’est lancé dans les excursions en Quad. Le Ranch équestre devient alors Marrakech Loisirs et propose désormais

H

des activités tout terrain. “Le Quad est un engin idéal pour obtenir des sensations fortes tout en assurant une sécurité optimum”, s’enthousiasme Hicham Souab qui visiblement prend autant de plaisir que ses clients. Encadrées par un professionnel, les sorties en Quad s’effectuent dans la palmeraie, le désert d’Agafaï, ou tout autre terre d’aventure que la région de Marrakech offre par dizaines…

Contact : 061 45 50 34


PAGE

De par en par...

Le parcours du mois

Royal Golf de Cabo Negro Destination Cabo Negro

40

par Christian Debois-Frogé

ituée sur la côte nord du Maroc, à 10 km de Tétouan et 24 km de Ceuta, la partie nord du petit village de Cabo Negro est un haut lieu de la jet set marocaine avec des villas privées sur le rocher.

S

Mes bonnes adresses à Cabo Negro, et dans les environs :

errière Tétouan et les sommets du Rif, Cabo Negro un golf 18 trous presque sauvage, réalisé dans la plus pure tradition britannique par Hawtree & Sons, revu et corrigé par Cabell B. Robinson. Dans un lieu enchanteur, entre ciel et mer avec ses 18 trous à l’abri des dunes à proximité de la station balnéaire, un parcours au tracé naturel selon la philosophie de la tradition anglo-saxonne. Des fairways larges et généreux qui peuvent cacher des mauvaises surprises à l’approche du green comme des arbustes impénétrables et touffus qui risquent de pénaliser votre carte. Les greens de Cabo Negro son très lents par rapport aux autres parcours. Les abords du fairway sont très pénalisants. Vigilance au 12, 13 et 14 lorsque le vent souffle d’est en ouest ! Au trou n°13, un par 3, attention aux fleurs et à l’eau qui n’accordent pas la moindre erreur ! Le 15, un magnifique par 5 à flanc de colline traversé par deux ruisseaux, la

● Pour déjeuner, je recommande la plage de Kabila, Le Chiringuito ou la Pizzeria. A quelques encablures sur le port de Kabila, Le Pueblo.

D

● Pour dîner ou prendre un verre :

- La Villa Rosa, l’annexe de Marrakech, restaurant éphémère

en juillet et août, sous la direction de l’incontournable Nouredine Fakir, sera le lieu branché pour l’apéro, dîner et finir la soirée joyeusement entre amis ! Réservations au : 062 80 72 38 - Pour déguster une bonne langouste : La Meridiana, à l’entrée de Cabo ! Les Vitamines de la Mer, un excellent restaurant de poissons

dans le centre ville de Martil à 4 km de Cabo Negro. Pour une promenade, je vous suggère d’allez jusqu’à M’Diq, petit village de pêcheurs où sa Majesté le Roi Mohamed VI fait des séjours l’été dans sa propriété en bord de mer et où il s’adonne à sa passion du jet ski !

Golf Royal : un nouveau 9 trous qui fait l’unanimité ! dernière partie remonte vers un green aveugle qui réserve bien des surprises ! Cabo Negro, un 18 trous où la vigilance est indispensable tout au long du parcours. Dommage que de nombreux départs soient mal entretenus... surtout quand vous payez 500 dhs le 18 trous ! FICHE TECHNIQUE : Royal Golf de Cabo Negro Tél. : 039 97 81 41 18 trous par 72 Ouvert 7/7 Handicap : 28 pour les hommes et 36 pour les dames Green fee : 500 dhs le 18 et 350 le 9 trous Caddy 18 trous : 100 dhs – 9 trous 50 dhs Voiturettes 18 trous : 300 dhs Club House, restaurant, proshop

e week-end du 17 mai au Golf Royal de Marrakech fut chargé avec 2 compétitions de grande qualité. Tout d’abord “l’Inaugural Cup”, qui s’est déroulé le samedi 17, et le Trophée “Château Clarke”, le dimanche 18. Du très beau monde a répondu à l’invitation des organisateurs de ces deux événements golfiques.

L

pays qui a dessiné le nouveau 9 trous, associé à Thierry Spretcher. Ce nouveau 9 trous a fait l’unanimité de tous les participants ! Un tracé qui a su tirer profit de la végétation existante. Un parcours moderne, avec des plans d’eaux, plus technique et plus long, qui s’intègre dans le parcours actuel… La remise des prix s’est déroulée au Ksar Char Bagh, Relais & Chateaux dans la Palmeraie, à l’occasion d’une soirée qui a accueilli 200 invités et lors de laquelle le 1er prix en brut a été remis à l’équipe Nasser Makroune, Guillaume Le Soliec, Jamel Aït Menna et Bouanani.

tition “Château Clarke”, propriété de la Baronne. Pour cette 4éme edition, les invités de Nadine de Rothschild ont été gâtés par le temps et par la gentillesse de la Baronne qui adore le Maroc où elle apprécie ce rendez vous annuel pendant lequel elle retrouve ses amis installés à Marrakech ! La coupe Dames est revenue à Laila Sefrihi, chez les hommes en net à Karim El Achack et en Brut à Stéphane Marmim. Tous les participants se sont retrouvés au Caravanserai pour un dîner de gala. Nadine de Rothschild

Le “Proam Inaugural Cup” 84 participants dont 21 professionnels au départ du “Proam Inaugural Cup” parmi lesquels : Bernard Pascassio, Younes El Hassani, Gery Watine l’enfant du

Trophée “Château Clarke Nadine de Rothschild” 66 participants ont répondu présents à l’invitation de la Baronne Nadine de Rothschild le dimanche 18 mai sur le parcours du Golf Royal pour participer à la compé-

QUELQUES RECORDS DES GREENS 2 604 m2 est la surface du green le plus grand du monde qui se trouve sur le parcours de l’International Golf Club de Bolton (Massachusetts). Sur ce PAR 6 d’une longueur de 635 mètres 3 putts est un bon score !!! ●

● Ian Colston, 35 ans, a réalisé à pied, en 24 heures, 401 trous sur le parcours du Bendigo Golf Club à Victoria en Australie (un parcours de 5 539 mètres pour un par 73). Les 27 et 28 novembre 1971 ce sont donc 22 parcours et 5 trous qui ont été arpentés par ce golfeur.

Après le green le plus grand voici le bunker le plus grand du monde appelé Hell’s Half Acre qui se trouve sur le trou n°7 du parcours de Pine Valley, dans le New Jersey. Ce dernier mesure ●

la longueur d’un grand PAR 5 soit 534 mètres. Ce même golf est le plus long du monde avec une longueur de 7609 mètres pour un par de 77. Un Eagle est très rare, et pour cause, il est réservé à une certaine élite golfique. Et Michel Besanceney fait partie de l’élite des élites. En effet ce n’est pas un mais trois Eagles consécutifs qu’il a réalisé en 1997 au Masters de Nouvelle Calédonie (trous 14, 15 et 16 du Golf de Tina). Il s’adjugea le record du parcours en 64 (-8).

Sur la glace, un drive de 2413 mètres fut réalisé par un météorologiste australien appelé Nils Lied, à la base de Mawson, dans l’Antarctique, en 1962. ●

Dates à retenir Golf Royal 14/15 juin : “De l’Atlas à l’Atlantique”, le 14 sur le Golf Royal de Marrakech. Dimanche 15 juin, sur le parcours d’El jadidatiy. ●

Amelkis 11 juillet : tournoi Dar El Ambre. ●

15 août : tournoi des Caddies.


FOODING

PAGE

Les bonnes tables...

Le renouveau du “Kech” = “Big” nouveautés

ous ceux qui habitent ou travaillent à proximité de la rue de la Liberté dans le Guéliz, à l’instar des habitués du lieu, n’ont pas manqué de remarquer que le Kechmara a fermé ses portes durant quelques jours en juin. Qu’ils se réjouissent… ! “Si le “Kech” a pris des vacances, c’est pour mieux vous revenir mes enfants…”. De la nouveauté et du renouveau, voilà ce que l’on nous annonce. Au commencement, la

T

carte a été remaniée dans un esprit “brasserie contemporaine”, avec davantage de produits frais (plats du jour et salades), et de menus. Une carte du soir est également à l’étude. Le petit-déj’, lui, se veut plus matinal (dès 7h), plus copieux (formules sympa à la clé) et plus abordable (tarifs à la baisse). Mais la vraie nouveauté, c’est que le “kech” sera sans aucun doute “the place to be” pour l’apéro : sa terrasse jouit désor-

mais d’un bar totalement autonome, les cocktails se dégusteront jusqu’aux derniers rayons du soleil, et plus… le grignotage se fera, sans culpabilité, sous le signe du “tapas chic”… Lorsque l’on aborde le thème de la déco, on apprend que celui-ci ne bouge pas… et ça, ça nous rassure ! C’est toujours le même mobilier 60’s très design (Panton, Eames, etc).. mais rafraîchi ! …Enfin, culture oblige, mais pas n’importe quoi, de l’art contemporain, et une “Big Apple” -photographies de Noureddine Tilsaghani- en guise d’inauguration pour ces “big” et appréciables changements.

3, rue de la liberté - Guéliz Tél. : 024 42 25 32

A découvrir : La terrasse panoramique de l’Hivernage

u cœur de l’Hivernage, le restaurant Amentis, ouvert il y a moins d’un an, et sa magnifique terrasse panoramique au premier étage, nous ont réjoui : les tentes traditionnelles, banquettes et canapés invitent à la nonchalance... pour passer l’été au frais, à la lumière du crépuscule ! Djalal, le maître

A

des lieux, a mené sa carrière chez Costes à Paris, et c’est donc avec professionnalisme et amabilité qu’il nous reçoit, tout comme le jeune staff qu’il a formé. Côté assiettes, deux spécialités cohabitent allégrement -marocaine et internationale-, avec deux cartes renouvelées à chaque saison, une pour le midi et l’autre

pour le soir. Le Chef Abdellatif Bouyzola, natif 100% marrakchi, jouit d’une expérience internationale. Ses suggestions du déjeuner se veulent fraîches et légères, comme la tomate mozzarella, ou le loup grillé délicatement agrémenté de petits légumes du jour. Celles du dîner, plus robustes, déclinent viandes grillées et tagines – celui au poulet et citrons confits est à tomber. A l’Amentis, on revient également pour les surprises : “apéritif time” avec, à la mode milanaise, un buffet offert entre 18h30 à 20h00… sans oublier les soirées à thèmes qu’affiche le programme.

Angle Avenue Echouada et Rue Elkadissia – Hivernage Tél. : 024 43 50 43 ou 024 43 48 43 Ouvert 7 jours sur 7 de 12h à 16h et de 18h à 1h

42

Un parfum d’Italie…

hez Lorenzo, le cadre accueillant et la sympathie du personnel suggèrent d’investir les lieux pour déguster un repas typiquement italien. Mais ce qu’on apprécie encore davantage, c’est qu’il nous est permis d’emporter ses délicieuses pastas à la maison. Un coup de fil et 25 minutes après, vous pouvez passer prendre votre “barquette” remplie de spécialités succulentes pour un budget ne dépassant pas 100 dirhams par personne. Antipasti, pizza, linguine, raviolis, spaghettis, le tout décliné au pistou, à l’arrabiata, à la bolognese… Autant de recettes au parfum irrésistible d’Italie, à déguster tranquillement à la

C

maison. Pour un plateau télé ou un dîner entre amis, des portions généreuses et des prix raisonnables sont autant de prétextes pour y retourner aussi souvent que l’envie nous prend.

183, rue Mohamed El Beqal Tél. : 024 43 43 47

Pause terrasse

es saisons se suivent et Marrakchis et touristes continuent de plébisciter le Grand Café de la Poste, devenu une institution de la ville rouge. En cette période estivale, la terrasse attire notre attention, un bel espace ombragé à la décoration élégante. Installés dans de confortables fauteuils en rotin à l’abri

L

des parasols, on savoure un authentique et copieux petitdéjeuner continental… et on y revient tout au long de la journée déguster un jus de fruit frais ou un café entre amis.

Tél. : 024 43 30 38 ou Resa@grandcafedelaposte.com www.grandcafedelaposte.com


drinking and fooding

bo zin.com Marrakech Royaume du Maroc Tel + 212 (0) 24 388 012


PAGE

Les bonnes tables...

Parce que la beauté et la santé viennent aussi de l’intérieur !

ne femme nature au projet bien ficelé : secouez et vous obtiendrez ID Nature, produits biologiques et diététiques délicieux. Rajoutez un zeste de création, une pincée d’innovation et réjouissez-vous car l’art et le goût sont au rendez-vous ! Rien ne prédestinait Ilham Ibrahimi à une telle aventure si ce n’est son prénom d’origine qui signifie joliment “inspiration”. Juriste et traductrice de formation, auteur de “Jours de Fête au Maroc”, Ilham a plusieurs cordes à son arc. Elle a consacré quelques années en recherche et développement afin de réaliser ses préparations céréalières diététiques à vertus thérapeutiques. Mélange de céréales com-

U

plètes donc, le tout malaxé avec de l’huile d’olive première pression à froid ou de l’huile d’argan biologique, du sucre roux non raffiné ou du miel artisanal. Ses recettes répondent aux besoins des personnes désirant avoir une alimentation saine et naturelle à 100% -semoules sucrées, semoules salées apportant vitamines, fibres et protéines végétales. Avis aux diabétiques, aux marathoniens, ou aux fins gourmets, sans oublier les gourmands… Bref à tous ceux pour lesquels la beauté et la santé viennent aussi de l’intérieur ! Brevet déposé et médaille en poche –elle a reçu le “Prix du Goût et de la Qualité” à Bruxelles-, Ilham a maintenant l’intention d’ouvrir une boutique vente et dégusta-

Commandes par tél. au 061 24 92 16 ou idnature2000@yahoo.fr

Le Panier Gourmand, c’est le nom d’un nouveau restaurant qui prévoit d’ouvrir fin juin. Derrière cette nouvelle adresse, une équipe de choc : les patrons des Maîtres du Pain, associés à Benoît Pepin (chef éxécutif dans le monde chez les frères Pourcel). Le concept : une cuisine française branchée mais pas chère, avec un rayon traiteur à emporter, des petitsdéjeuners marocains, français et anglais… et bien, entendu,

une vitrine chocolat et viennoiseries. Plus de renseignements au : 024 42 23 67.

rium qui trône dans la salle centrale. Rue Oum Rabii (à côté du Diamant Noir), Guéliz.

Toujours dans le rayon des nouveautés : le Katsura débarque le 15 juillet, avec ses spécialités japonaises et thaïlandaises : “sushi bar”, plats en Wok, nems, yakitori... Le chef est asiatique et la déco moderne, avec une terrasse couverte et un grand aqua-

● Pour rester du côté du soleil levant, on est heureux d’apprendre que les délicieux menus du Tatchibana sont dorénavant proposés à la vente à emporter ! Seuls les Sashimi, trop fragiles, sont réservés à la dégustation sur place. Tél. : 024 38 71 71.

Du fromage, DU BON !

S

à la main, ces jeunes gens ont tout gardé, pour le plaisir des yeux et du palais. Fromages variés, crème fraîche ou chocolat Suisse, vous allez craquer ! Même le grand-père de Laetitia, officiellement à la retraite, a repris du service. “Je lui dois tout, le goût du bon et la connaissance du

Q

Vendues exclusivement chez Aux P’tits Délices : 024 42 18 04

La Noblesse des Saveurs : la nouvelle épicerie fine du Guéliz

ci on nous propose une belle palette de produits et de marques marocaines et françaises. Que du 100% beldi pour régaler nos papilles ! Les produits du terroir sont à l’honneur, le sudouest français est largement représenté avec ses foies gras certes, mais aussi ses cailles aux raisins ou salins de palombes. Les heureux artisans de Sidi Ghanem ont également leur “corner”, on retrouve notamment la gamme Le Temps des Saveurs , ou encore celle d’Argan et Sens…. Tout un choix d’épices, de vinaigres, d’olives farcies -ou non- et de fromages français viennent compléter ce savoureux tableau, tout comme les beaux coffrets de thé et infusions Tchaba. En congelés, on se laisse tenter par les queues et chair de langouste ainsi que le crabe et les arai-

I

métier” , prononce Laetitia émue. Comme jadis, et à partir de novembre prochain, ils sillonneront les quartiers de Marrakech à bord de leur camion flambant neuf. Même Essaouira n’y échappera pas ! Une carte, non limitative, identifiera chaque produit, et permettra les commandes spécifiques… Les meilleurs restaurants leur font déjà confiance, tout comme les particuliers livrés à domicile… aïd et Laetitia viennent de lancer Au bon fromage, un concept créé par l’arrière grand-père de Laetitia avant la seconde guerre mondiale pour le commerce itinérant des meilleures denrées alimentaires. Du logo aux fournisseurs, dont les produits sont affinés

uelle idée d’écrire sur des confitures ! ...Détrompez-vous, la bonne confiture au pays des fruits, légumes et épices est pourtant un produit rare ! Du moins, sous son aspect “fait maison”… Alors, vous n’êtes pas sans imaginer quelle fut

notre joie lorsque nous découvrîmes chez le traiteur Aux P’tits Délices certaines “gourmandises extrêmes” , une marque de confitures 100% artisanales (sans additifs, ni colorants ni conservateurs), et 100% marocaines, fabriquées à Casablanca. Non seulement le packaging est séduisant et rassurant, mais les saveurs, très recherchées et (on le devine) longuement étudiées, sont d’une richesse surprenante. On craque, d’abord, pour celle à la patate douce… Puis, on revient se délecter avec la fraise au basilic, la pêche de vigne au thym… sans oublier celle à l’abricot sec, thé vert, cardamone et fleur d’oranger. Une “tuerie” !

Des coursiers profesionnels, fiables et rapides à votre service

On en parle sur la planète gourmande : ●

De la confiture, oui ! Mais pas n’importe laquelle...

tion à Marrakech et de faire découvrir au grand public ses potages, desserts, jus de fruits… dans un décor cosy, chic et convivial... à son image ! Quant aux riads, hôtels de luxe, traiteurs et particuliers qui souhaitent composer petits-déjeuners, goûters et dîners raffinés et personnalisés (en tous les cas originaux), ils peuvent faire confiance à la maîtresse de maison d’ ID Nature , elle saura parfaitement ravir leurs amis ou clients et réjouir leurs papilles… Biscottes sans arôme artificiel, ni colorant chimique, ni agent conservateur, en vente chez Adamo (024 43 94 19) et l’institut de beauté Toujours Belle (024 42 31 34)

45

Saïd et Laetitia : 024 29 14 21 ou 011 80 57 74 aubonfromage@caramail.com

gnées de mer… Une adresse délicieuse pour tous les gourmets, à retenir également pour des idées cadeaux : le petit panier garni (sucré ou salé) avec son charmant emballage en ravira plus d’un ! 12, rue de Yougoslavie Guéliz (en face du restaurant Le Chat qui Rit ) Tél : 024 45 85 95


SORTIR

PAGE

Itinéraire d’un noctambule...

De la folie à la magie, il n y a qu’un pas… Claude Thomas et son équipe l’ont franchi !

out d’abord, on oublie ses conditionnements de jet-setteur habitué aux comédies musicales de Broadway, ou d’un autre temple du musical. Nous ne sommes pas dans les contrées de la comédie musicale, et c’est avec ce “frein” de départ que Claude Thomas, le créateur des Folie’s de Marrakech, est parti. Lorsque cet homme du spectacle et “showman”, qui depuis 20 ans exprime son talent artistique aux quatre coins de la planète –a créé Les Folie’s de Paris, ainsi que d’autres spectacles au Japon, au Canada et aux EtatsUnis-, a découvert Marrakech et sa place Jamaâ El Fna, il n’a pas vu des acrobates, des jongleurs, des danseurs mais des artistes avant tout… Tout lui paraissait tellement évident : créer Les Folie’s de Marrakech , le 1 er music-hall du Maroc. Une évidence que tout le monde ne partageait pas, “on me disait : mais tu es fou…” , nous confie t-il. Pourtant notre homme y a cru. Il auditionne dans plusieurs villes du Maroc pour constituer sa troupe de 37 artistes marocains. Tous sont au départ d’excellents

T

acrobates, mais n’ont jamais fait de scène. Pour faire émerger leurs aptitudes cachées, Claude Thomas fait venir Santiago du Canada, un excellent chorégraphe cubain, qui leur apprend la danse, le jeu de scène et la comédie, pendant que Claude crée et peaufine la mise en scène, le décor, les 600 costumes… Et après plus de 9 mois de gestation, de préparation, et surtout de générosité et de passion, c’est la révélation que le tout Marrakech attendait. A 12 km de la ville, sur cette route de Fès, se dresse devant nous, d’abord, un mirage ! … Puis le songe fait place à un décor pharaonique, puis à un rideau d’eau, puis à une scène, de 26 mètres sur 20… Et, le spectacle commence. La salle se tait, happée par ces artistes qui virevoltent, par le scintillement de leurs incroyables costumes à plumes et à paillettes. Le résultat est là, beau, drôle parfois, et surtout émouvant… The show must go on !

Km 12, route de Fès. Dîner spectacle d’1h30. Renseignements et réservations au : 024 32 20 20 ou sur www.foliesdemarrakech.com

46

Du “Live clubbing” à Marrakech ? ...”Why Not” ?!

ne nouvelle adresse a surgi au printemps dernier dans la planète nuit marrakchie. La fête, rien que la fête, mais pas n’importe laquelle. Avec l’ouverture le 2 mai du Why Not Live Club, on oublie le Clubbing dans sa version classique, et on vient s’adonner au “Live Clubbing” ! Les frères Bensliman, Abdeslam et Othman, à leur façon, réinventent la nuit en invitant des groupes, qui ne se sont jamais produits au Maroc, à venir jouer en Live chaque soir sur une scène directement aménagée devant la piste de danse. Pour lancer ce concept original, c’est le groupe canadien “The Voodoo Monx” qui a donné le ton et inauguré la scène, dans une ambiance soul et funky qui a battu son plein. Bien entendu, le club accueille également des DJ’s internationaux sur ses platines, mais là encore, il ne s’agit pas de techno mais de jam

U

funky, soul jazzy, afrobeat, reggae, hiphop ou encore world music… Quant au décor, il est résolument cosy et chaleureux, le cuir se marie au velours, le pourpre et le violet au gris et les coussins se font pailletés et argentés… Alors, quand on nous demande d’essayer le “Live Clubbing”, et bien nous on dit “Why not !”.

Angle avenue Echouada et rue Elkadissia - Hivernage Info & Resa : 061 35 90 57

Ramzy, l’icône du Théâtro

rrivé il y a quatre à Marrakech, Ramzy est rapidement devenu une “pièce maîtresse” du Théâtro. Cet autodidacte passionné de la nuit a débuté très tôt dans les clubs du sud de la France. Associé au Bazar dans le 8è arrondissement de Marseille, un désir de changement l’envahit. Sur les conseils de son paternel originaire du Maroc, il décide alors de tenter sa chance à Marrakech. C’est Mathieu, le directeur d’exploitation du Théâtro qui lui donnera sa chance. Depuis, le binôme fonctionne à merveille et Ramzy ne regrette en rien sa venue dans la ville rouge. Toujours le sourire aux lèvres, il est devenu aujourd’hui

A

l’icône du club. Il se définit lui-même comme en quête perpétuelle de bonheur. Du bonheur, pour lui certes, mais surtout pour ses clients qu’ils choient comme si c’était ses enfants. “Cette discothèque est comme une grande famille dont je suis le père, je m’y investis énormément. Notre philosophie est simple, le client, du simple salarié au multimilliardaire doit se sentir chez lui.” Le Théâtro, ancien théâtre transformé en boîte de nuit, fonctionne à pleine vapeur, Marrakchis comme touristes envahissent les lieux chaque soir pour s’amuser et faire la fête. La fête, adeptes ou novices de cet incontournable Club, vont pouvoir la faire tout l’été avec une programmation toujours exceptionnelle. A ne pas rater au Théâtro cet été : Samedi 28 Juin : PROHIBITION - DJ BRICE & KAYROS. Et d’autres soirées à venir, avec DJ MOUSS, 113, MICHA MOOR, GAWSH... Plus d’infos : www.theatromarrakech.com

La fête en plein air, à la mode du bô-zin

uoi de plus agréable qu’une soirée en plein air lorsque les beaux jours arrivent. Tout au long de la semaine, les tables dressées à la belle étoile nous accueillent pour le dîner dans le magnifique jardin du bô-zin, et du jeudi au samedi, la fête s’installe autour du nouveau bar, grandiose et convivial. On danse sur les rythmes que Cyril sait choisir à la perfection : de la chanson

Q

française des années 80, à la Deep House, en passant par la Soul, le Rock n’ roll et les mix de Xavi. C’est aussi là que confortablement installés sur de généreuses banquettes, on peut déguster une coupe de champagne, à l’abri des tentes ou de la végétation luxuriante.

Réservations au : 024 38 80 12 bo-zin.com


PAGE

Itinéraire d’un noctambule...

48

MARRAKECH BY NIGHT... ● Aux Coulisses, les soirées à thème continuent chaque jeudi, tout comme les précédentes : “Espagnole”, “Vin & Fromage”, “Cubaine”, ”Orientale”, “Western” ! …Et bientôt, des “spéciales femmes”, à l’étage, avec voyante, jeux de cartes et ateliers culturels. Renseignements et réservations : 019 40 04 00. ● Quand on nous annonce “soirées brésiliennes” tout l’été, du mercredi au samedi soir, au Jad Mahal, on sait que ça va chauffer. Donc, RDV avec le percussionniste Nouredine… Mais aussi, avec la célébrissime chanteuse Kareen Antonn (énorme succès son duo avec Bonnie Tyler de “Total Eclipse of the Heart”), qui vient de rejoindre le “Mahal Band” … les fins de soirée se terminent en Live, avec les Gnaoua fusion house. Infos : 024 43 69 84. ● Plus que jamais, les Live des “soirées Latino” cartonnent au Chill Out du

Pacha. Côté clubbing, de grands moments en perspective avec DJs internationaux comme à l’accoutumée. Infos : www.pachamarrakech.com ● Du côté de La Suite, toujours les soirées à thème : “Mademoiselle” le mercredi,

“Revival” le jeudi et les “Don’t stop on Friday night”, en partenariat avec le Murano, le vendredi. Mais la grosse actu du club, c’est son nouveau DJ résident, Philippe Coste, résident du Palais M Paris et ex-VIP Room Paris. Enfin, ne ratez surtout pas la soirée “Fashion TV” et ses défilés de mannequins, le 28 juin, elle sera retransmise sur la chaîne télé du même nom. Infos : www.suiteclub.ma

Il fallait y être... 3 belles fêtes : les 4 ans du bô-zin, “Absolut Pears” au Murano, l’inauguration des Folie’s... sans oublier les soirées du Théâtro, Bombay, Pacha , Jad Mahal, Comptoir ou à la Suite, il allait y être...

4 ans déjà pour le bô-zin ! Happy happy…

Claude Challe, Fadoua, Morad et Jonathan Amar

Sophie Favier et Malik du Jad

Roland Dumas et Malik

Mathieu Valbuena, Arsen Wenger et Fred du Comptoir

Monsieur le Maire Omar Jazouli inaugure les Folie’s Youssef toujours bien accompagné...

La fête au Murano

Cyril Lignac, Laurence et Fabrice du Murat

Elles me font mourir ces infirmières !

Rodolphe d’Amira, Géraldine et Cyril

Cyril du bô-zin, Rabia et Jean-Yves du Loloquoi

Laurence férrari, Richard Berry, Marcel Chiche et Marc Lavoine au Comptoir

La Tribune de Marrakech vous propose de retrouver toute l’actualité des sorties de la ville : restaurants, Lounges et pianos-bars, musique Live, programmation de DJs dans les célèbres clubs de Marrakech et galeries photos... sur www.infobar.com Et téléchargez-y aussi, gratuitement, votre Tribune,au format pdf.


PORTRAIT

On les a rencontrés...

Ophélie Winter Guest Star du Raid Hummer 2008

Photo Renaud Corlouer

en bateau. C’est là que la vraie course commence… C’est aussi pourquoi j’y suis arrivée directement, n’ayant pas en plus le temps de parcourir la première partie du trajet. Mon but était surtout de découvrir différemment le Maroc, dans un super esprit de compétition. Vivre une aventure humaine…

’est du 1er au 8 mai dernier que s’est déroulé le “Raid Hummer” édition 2008 à travers le Royaume. Point de départ et d’arrivée : Tanger. Et des étapes de rêve : Merzouga, Zagora… Et, bien sûr, Marrakech. A cette occasion, nous avons rencontré Ophélie Winter, l’atout charme de la course, qui partageait son bolide avec Dida, le célèbre champion de boxe thaïe.

C

La Tribune De Marrakech : On vous connaît chanteuse et actrice, mais pas aventurière… qu’est-ce qui vous a poussée à participer à ce raid ? Ophélie Winter : J’adore les challenges ! Le “Raid Hummer” est un vrai périple de cinquante véhicules, de 2 à 3 personnes, qui partent de Paris, puis traversent l’Espagne pour rejoindre Tanger

T.D.M. : Comment s’est passé votre co-pilotage avec Dida ? O.W. : C’est un garçon formidable. Mais, pour la petite anecdote, il m’a réservée une drôle de surprise… En fait, je pensais qu’il devait piloter le hummer mais, à Tanger, il m’a avoué qu’il n’avait pas le permis ! C’est donc moi qui ai conduit tout le long du parcours, à raison de 10 heures par jour ! T.D.M. : Cela n’a pas été trop difficile ? O.W. : Si, plus que je ne l’imaginais. J’ai été sidérée par la rapidité des autres participants, ils y allaient à fond les manettes ! C’est terrible, il y a même eu un mort dès le premier jour. Ce drame nous a tous fait ralentir la cadence.

GPS débloquait ! T.D.M. : Quelles sont les étapes qui vous ont le plus séduite ? O.W. : J’ai vraiment été fascinée par le désert, au sud de Zagora. On se levait à 6 heures le matin pour prendre notre petit-déjeuner face aux dunes. Là, des villageois venaient nous voir avec leurs chameaux… c’était top ! Toute cette paix, cette sérénité… Et puis, bien sûr, Marrakech ! C’est une ville que j’aime depuis longtemps. C’est un paradis à seulement 3 h de vol de Paris où je viens régulièrement. C’est ma destination préférée avec la Corse. Tout y est parfait, la gastronomie, les endroits branchés… même si, je l’avoue, j’ai parfois la nostalgie du charme perdu du Marrakech d’il y a quelques années. T.D.M. : Votre prochain séjour chez nous ? O.W. : Inch’Allah, très bientôt ! En tout cas, j’adore votre journal et embrasse fort Jacky que je connais depuis plusieurs années !

T.D.M. : Vous êtes arrivés à quelle position dans le classement ? O.W. : Nous, on a dû faire bon dernier ! (rires) On a manqué de chance en fait, car on a cassé notre transmission dans les dunes. On est restés bloqués deux heures à attendre l’assistance technique sous 44° degrés et des tempêtes de sable… En prime, le

PAGE

50

La double vocation d’un galeriste

oubker Temli appartient à la troisième génération d’une famille d’antiquaires tangérois. En 1912, son grand-père vendait des objets d’artisanat marocain. Son père fut parmi les premiers à vendre des œuvres du peintre naïf Benali Rbati. Après des études en Sciences Politiques et une brève tentative d’intégrer le ministère des Affaires Etrangères, il reprend en 1975 l’affaire familiale. Située face à l’hôtel El Minzah, la Galerie Tindouf est l’une des premières et plus connues galeries d’antiquité de Tanger. Boubker y rencontre artistes et intellectuels célèbres de la “Beat generation” : Paul Bowles, Tennessee Williams, Brion Gysin, Francis Bacon… Grâce à eux il découvre l’art contemporain. Depuis, sa passion pour l’art le pousse en 1992 à organiser une exposition du peintre américain James Brown et une rétrospective de l’artiste suédoise

B

Elsa Thorthon. Dans sa galerie tangéroise, il expose côte à côte antiquités, œuvres orientalistes et œuvres d’artistes marocains. Pendant ce temps, sa fille Hadia est chargée des activités de la Fondation Patti Birch à Marrakech, une ville alors en pleine explosion immobilière où le marché de l’art est florissant. De là naît l’idée d’y créer la Galerie Tindouf (en 2008) et d’en confier la gestion à Hadia. L’espace se prête à merveille à sa double vocation : vente d’antiquités et expositions d’art contemporain. Avec le succès des deux premières expositions de Saad Hassani et du peintre polonais Tomek, le pari semble déjà gagné. F.S.

La numérologie de Bérénice l est temps de penser à son foyer, sa famille, ses racines. Après tant de conflits, de peurs, de catastrophes et de guerres, l’homme a besoin de paix et d’amour. Besoin de savoir où il va et donner un véritable sens à sa vie, qu’il soit spirituel, sentimental, religieux, professionnel ou autre… Pour calculer notre vibration numérologique pour 2008, ADDITIONNEZ VOTRE JOUR + VOTRE MOIS DE NAISSANCE + 1 (année universelle) = un chiffre qui se trouve entre 1 et 9 et vous aurez votre vibration 2008. (Exemple : né le 24/04 = 28, 2 + 8 = 10, 1 + 0 = 1 + 1 (année universelle) = 2.

I

C’est un véritable renouveau dans votre vie , car le plus VIBRATION dur est derrière. Prêt à conquérir le monde, vous vous sentez parfaitement bien dans votre tête ; c’est le moment de mettre en application de nouvelles idées, démarrer une activité, faire de nouveaux projets en amour ou dans le travail. Pour les célibataires, une rencontre surprise et inattendue pourrait bouleverser votre vie . Heureux avec le taureau et le cancer.

1

On s’associe, on rencontre, on n’est plus seul, on a envie de tout faire et à 2 c’est tellement mieux ! Vous semez aujourd’hui pour récolter VIBRATION demain, les relations avec les autres sont favorisées, on décide, on s’installe soit dans une vie professionnelle soit sentimentale pour rechercher

2

l’harmonie avant tout. Heureux avec la balance et les poissons. Vous êtes ou vous devenez responsable de tant de choses et de gens que VIBRATION vous ne pourrez plus gérer seul longtemps. Vous aurez grand besoin d’être secondé. Le dialogue doit être provoqué avec votre entourage même si c’est difficile. Les résultats espérés se feront attendre mais vous êtes sur le bon chemin. Ne soyez pas négatif car les changements dans votre quotidien vous apporteront de grandes joies. Heureux avec le capricorne et le lion.

3

Année de choix, d’engagements, de constructions, de grandes résolutions. Foncez car rien ni personne ne pourra vous arrêter. La VIBRATION vie de famille prend encore plus d’importance et vous gérerez votre vie professionnelle avec plus de précision. Une révolution est annoncée dans vos habitudes. Si vous parvenez aux buts fixés, les années qui viennent seront agréables et harmonieuses. Heureux avec la vierge et le sagittaire.

4

C’est l’année des 3 ‘’P” : persévérance, patience, prudence. Vous prenez conscience de ce que vous ne voulez plus du tout, et de ce que vous désirez réellement. Cette introspection et ce bilan sont comme une explo-

5

VIBRATION

sion dans votre vie et votre cœur. La réalité de vos réflexions va faire évoluer votre vie d’une façon positive pour vous et les autres et vous serez content des conséquences. Heureux avec le bélier et les gémeaux. On se risque, on ose, on fait, on défait… on dérange l’ordre établi, c’est un peu déconcertant pour votre VIBRATION entourage mais on vous suit et on vous aide ; vous avez le goût des défis et pas mal de changements s’annoncent dans votre environnement quotidien. Que cela plaise ou non, cela vous importe peu, il faudra le faire. De nouvelles relations pourraient stimuler vos actions, et de jour en jour vous vous sentirez mieux. Heureux avec le scorpion et le verseau.

6

Tout peut vous arriver, même l’impensable et surtout l’imprévisible. Tout dans votre vie sera remis en question car cette année est faite de surprises, d’opportunités, de nouveautés. Ce n’est pas le moment de déprimer. Une rencontre sera LA RENCONTRE qui transformera harmonieusement votre vie. Ce que vous décidez aujourd’hui aura des conséquences évidentes sur votre avenir. Allez-y, foncez. Heureux avec le cancer et la balance. VIBRATION

7

8

VIBRATION

C’est une année de bilan intérieur car il faut résoudre des choses du passé pour mieux vivre sa

vie actuelle. Vous n’avez pas le choix. Osez aussi affronter des sujets brûlants qui vous tiennent à cœur depuis fort longtemps. Vous serez plus souple et compréhensif et mettrez tout en œuvre pour changer ce qui ne va pas. Vous serez satisfait des résultats obtenus dans le travail comme en amour. Heureux avec le capricorne et le lion. C’est la fin du cycle, ça casse ou ça passe!!! On récolte toujours ce que l’on sème et la récolte sera fertile en évènements de toutes sortes, plus ou moins posiVIBRATION tifs. Il vous faudra agir avec prudence et sagesse. Ne prenez pas d’initiatives trop hasardeuses et demandez conseil autour de vous. On vous AIME. C’est avec l’affection des autres que vous puiserez le courage pour vous battre et vous sentir bien. Heureux avec le scorpion et les poissons.

9

QUELQUE SOIT LA VIBRATION DANS LAQUELLE VOUS ETES, N’OUBLIEZ JAMAIS QUE C’EST AVEC AMOUR ET RESPECT QUE NOUS POUVONS RESOUDRE TOUS LES PROBLEMES QUI SE POSENT A NOUS . C’EST L ‘AMOUR QUI EST LA CLE DE TOUTES LES PORTES DE NOTRE VIE. ALORS AIMEZ ET AIMEZ VOUS LES UNS ET LES AUTRES.

Bérénice, Conseil en relations humaines, à votre disposition au : + 33 (0)6 09 45 24 78 ou berenicethai@hotmail.com


TDM 6  

TDM numéro 6

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you