Issuu on Google+

Solutions mur

Solutions toiture

Solutions façade

N°23 - octobre 2012

LA FILIÈRE TERRE CUITE Dossier spécial architecture

Solutions bardage


SOMMAIRE DOSSIER SPÉCIAL ARCHITECTURE

RUBRIQUE

Des solutions constructives si…contemporaines..................p 3

Un bâtiment confortable et plein de chaleur : l’EHPAD de Bobigny ....................................................p 12/13

Les solutions Porotherm aux exigences de la réglementation acoustique..........................p 24/25 Concours Bas Carbone EDF 2010 Bruno Rollet brillant lauréat du « Candide »......................p 26 Partenariat Wienerberger, partenaire de Villavenir + Atlantique 2012..p 27 Brick Award 2012 Le talent récompensé… puissance 5 !..............................p 28 Pôle Alsace Energie Un laboratoire grandeur nature.........................................p 29

Des tuiles pour un style unique : la mairie de Basse-Goulaine.........................................p 14/15

ZOOM SUR…

Le retour contemporain de la brique : Résidence Europe à Lillebonne.........................................p 4/5 La maison des Solidarités à Montceau-les-Mines..............p 6/7 Une alternative à la maison de ville : 30 maisons à Montereau-Fault-Yonne..............................p 8/9 L’audace pour seul modèle : Villa Fly à Mérignies......... p 10/11

Une maison saine et naturelle dédiée à l’enfance : Châteauneuf-du-Faou................................................. p 16/17 Un siège social haut en couleurs : Garges-lès-Gonesse.....................................................p 18/19 Un subtil tissage de briques : L’IUT de Montreuil ......... p 20/21

FOCUS RT 2012 RT 2012 Quelles conséquences sur les modes constructifs ?.......p 22/23

Dépôt légal à parution : ISSN 2117-2943 Directeur de publication : Francis Lagier Rédacteurs en chef : Gilles Wuthrich Rédacteur en chef adjoint : Arnaud Mounier-Duchamp Rédactrice : Corinne Maix Consultants Experts : Céline Tamaillon, Marc Bellair, Gilles Meunier, Alexis Bohn, Lionel Labadie

Solution toiture Tuiles Koramic aussi innovantes que séduisantes ..............p 30 Solution Energie KORELIOS®, système photovoltaïque universel ..................p 31 KoraTech RF 180-AD, écran de sous-toiture BBC................p 31 Solution façade ArGeLite® le nouveau bardage simple et économique........p 32 Solution façade et mur : Maxi Thermique®, Maxi PoteauTerca 2 révolutions pour les chantiers du Nord ..........................p 33

Nous remercions les architectes, maîtres d'ouvrage, les entreprises de construction qui ont mis en valeur nos produits et ont participé à l'élaboration de ce numéro.

Document imprimé sur papier PEFC pour la gestion durable des forêts.


Chères Lectrices, chers Lecteurs, Entre les normes et les exigences d’efficacité énergétique des bâtiments, il existe encore bien des domaines où votre liberté de créer peut s’exprimer, donner un ton et un style à des architectures uniques et remarquables. Découvrez dans ce numéro nos solutions Wienerberger. Nous vous offrons la possibilité de concevoir des bâtiments tout en variété et en mixité pour donner vie à vos nouvelles idées : les briques apparentes Terca et leur incroyable palette de couleurs et de matières, les bardages Terre Cuite ArGeTon® pour un style ultra contemporain, les tuiles Terre Cuite Koramic qui peuvent se prolonger en revêtement de façade et les briques de structure Porotherm pour leur résistance thermique et mécanique. Notre dossier consacré à l’esthétisme des bâtiments vous montrera l’étendue des possibles qui n’a comme limite que votre créativité… Nous vous invitons à découvrir au fil de ces pages, autant de variations esthétiques que techniques. Notre gamme de produits s’applique à tous les types de construction : collective, tertiaire ou résidentielle. A vous de choisir classique ou résolument contemporain. Nos solutions constructives en Terre Cuite répondent aussi parfaitement bien aux exigences de la RT 2012, du Plan Bâtiment du Grenelle de l’Environnement et au label BBC. Céline Tamaillon Directrice nationale des ventes Façade

Nous concevons également des produits spécifiques, telle la Maxi Thermique® Terca pour répondre aux exigences constructives du Nord de la France, ou encore ArGeLite®, un nouveau bardage Terre Cuite en simple peau, léger, facile à poser et économique, idéalement conçu pour les rénovations de façades… Au-delà de notre savoir-faire industriel, nous vous accompagnons dès le choix des matériaux et jusque sur vos chantiers pour conseiller les professionnels de la pose… Alors bonne lecture !

P.1 I La filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


P.2 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions terre cuite Dossier spécial architecture

Des solutions constructives et performantes si contemporaines… Depuis plusieurs années, Wienerberger conçoit pour vous les solutions constructives en terre cuite les plus adaptées aux exigences du marché : efficaces, économiques, fiables, durables et écologiques. Les briques de 20 cm Porotherm viennent également d’être certifiées par Cerqual pour leurs capacités à répondre aux exigences de la réglementation acoustique des bâtiments labellisés Qualitel et Habitat & Environnement ! Au-delà de leurs multiples qualités techniques, nous avons voulu démontrer dans ce numéro aux passionnés d’architecture et aux spécialistes que vous êtes, que nos gammes de matériaux sont aussi contemporaines et possèdent des qualités esthétiques rares.

Là encore, nous avons choisi des usages innovants qui impriment leur caractère à un projet, qui se distinguent par une identité forte et des finitions parfaites. A votre tour d’imaginer, de rêver, de composer… les possibilités d’application sont multiples. Laissez-vous surprendre par l’esthétisme de nos solutions constructives. Pensez-y pour vos futures réalisations et comptez sur les collaborateurs du premier producteur mondial de briques et du numéro un de la tuile en terre cuite en Europe, pour se passionner avec vous ; pour relever vos défis techniques et esthétiques et vous mettre en relation avec les entreprises de proximité qui les maîtrisent à la perfection.

Voici une dizaine de projets, remarquables exemples d’architectures en terre cuite dans lesquels puiser de nouvelles sources d’inspiration. Voyez comment les briques apparentes Terca viennent parfaire les réalisations les plus audacieuses. Avec plus de 140 teintes, nuances et finitions, un vaste choix d’épidermes et de formats, les briques apparentes Terca sont plurielles, en totale adéquation avec l’écriture contemporaine. Découvrez comment elles se marient harmonieusement à d’autres matériaux ou réinventent l’esthétisme du mur, lorsqu’elles sont posées en Joints Vifs®. Matériau millénaire et pourtant si contemporain, la terre cuite séduit les architectes soucieux de dessiner des ponts entre les époques urbaines ou de s’inscrire dans un style régional. Loin d’être sectaire, elle s’associe parfaitement au verre, au béton, au bois ou au métal pour des constructions audacieuses. Le bardage terre cuite ArGeTon® offre par exemple, une alternative originale aux façades classiques. La haute technicité de ses bardeaux alvéolés, la variété de ses formats, de ses textures et de ses teintes vous suggèreront une infinie palette de créations. Autre matériau à découvrir au fil de ces pages, la tuile terre cuite Koramic et ses innombrables possibilités de bardage et de couverture.

P.3 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions façade Dossier spécial architecture

Le retour contemporain de la brique : la résidence Europe Résidence Europe - 54 logements label THPE - Lillebonne (76) C’est à Lillebonne, quartier du Clairval, que l’architecte Julie Delamare a dessiné son premier projet de A à Z en tant qu’associée des Ateliers 6.24, selon les principes qui l’animent dans son métier : créer un bâtiment remarquable dans la ville mais qui s’intègre harmonieusement dans son environnement ; un lieu d’habitation agréable et fonctionnel pour les gens qui y vivent et travaillent désormais ici.

Terca Brique Hectic étouffée 217 x 104 x 51 mm Pose à Joints Vifs®

Du passé industriel de ce quartier d’anciennes filatures, il ne reste aujourd’hui qu’une cheminée de brique, mais Julie Delamare a tout de suite eu envie d’y réintroduire cet élément marquant de l’architecture ancienne, en lui apportant un côté très contemporain. «J’avais vu en Belgique des réalisations avec ces briques noires, presque carbonisées aux reflets argentés. C’est une brique qui a du vécu, et je l’imaginais très bien dans cet environnement où les autres constructions se déclinent en rouges et en ocres». Avec ses Joints Vifs®, les briques semblent simplement posées et produisent un effet résolument moderne et esthétique. Surmontés de blocs orange et rouge foncé, qui abritent des duplex, les deux bâtiments qui composent la Résidence Europe, viennent réveiller le paysage avec leurs contrastes de brique noire, de béton blanc et de multiples touches rouges sur les balcons, tout en s’intégrant parfaitement aux autres constructions plus ou moins récentes du quartier. «J’ai eu la chance qu’on me confie une page blanche, un terrain à réaménager avec pour seules contraintes une zone inondable et le souhait de recréer de la cohérence dans ce quartier coupé en deux par la rivière.» Au final, les 54 logements sont bâtis sur 4 niveaux, desservis par des coursives intérieures au-dessus d’un patio végétalisé. Les rez-de chaussée, occupés par un centre médico-social du Département et des locaux administratifs de la Ville sont largement ouverts sur l’extérieur et n’empiètent en rien sur l’intimité des résidents. Julie Delamare est de ces architectes qui conçoivent leurs projets comme s‘ils allaient les occuper eux-mêmes. Le confort d’une bonne isolation, des matériaux nobles et innovants pour l’esthétique, des équipements solaires pour des charges maitrisées (label THPE) font partie de ses préoccupations, tout comme la conception de cuisines fonctionnelles ou d’espaces verts pour le bien-être des familles et de locaux de travail sobres et confortables. «Je me refuse à faire des «coups» architecturaux, mais aussi à imposer des coûts inutiles, un équilibre que je pense avoir trouvé avec cette réalisation, où j’aime aujourd’hui me promener pour voir les gens y vivre, pour voir si tout ce que j’ai imaginé fonctionne.»

Architecte Julie Delamare, ATELIER 6.24, Le Havre (76) Maître d’ouvrage S H L E, Le Havre (76) Bureau d’Etudes SEBAT, ST Etienne du Rouvray (76) Entreprise ABC Maçonnerie, Le Havre (76) P.4 I La filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


P.5 I La filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions bardage Dossier spécial architecture

La solidarité a belle allure : la Maison des Solidarités à Montceau-les-Mines… Centre Médicaux Social, Montceau les Mines (71)

Construit sur d’anciens ateliers des Houillères de Montceau, ce nouveau centre médico-social préfigure le nouveau visage de ce quartier du centre ville appelé à devenir un pôle d’activités tertiaires. Opérationnel depuis octobre 2011, ces 1344 m2 accueillent l’ensemble des missions sociales de l’Ouest du Département de Saône-et-Loire, c’est-à-dire 80 travailleurs sociaux et leurs publics.

Bardage ArGeTon® Tampa rouge saumon 225 x 500 Terzo rouge saumon 225 x 500 Barro rouge saumon 50 x 50

Sur cette ancienne friche industrielle, située à l’angle de deux rues, en terrain inondable, l’architecte Marc Dauber et son chef de projet Hans Martin Sonntag ont imaginé un bâtiment qui épouse la forme de la parcelle. Ce bâtiment conçu en 2 parties répond à la double vocation du lieu : accueillir du public et des bureaux. Pour des raisons d’inondabilité, «le terrain a été surélevé de 1,20 m sur lequel nous avons aménagé un très beau jardin. La partie gauche du bâtiment, située de plain pied avec le jardin, accueille le public, tandis que la partie droite, sur deux niveaux est réservée aux bureaux des travailleurs sociaux.» Ces deux parties très contrastées dans leurs volumes, leur bardage et leur couleur se répondent parfaitement et composent un ensemble très accueillant. « Nous avons imaginé une courbe très douce pour le pignon qui arrive au croisement de deux rues. Elle dessine comme une proue au bâtiment, elle l’ancre dans son environnement et en même temps, elle ajoute un nouvel élément de contraste, par sa douceur, dans une architecture résolument géométrique.» Cette Maison des Solidarités, qui compte parmi les bâtiments pilotes initiés par la Région Bourgogne, en matière de démarche Bâtiments Basse Consommation a fait l’objet d’un choix très rigoureux des matériaux. Ses murs très épais sont isolés par l’extérieur grâce à 18 cm de laine de verre, complétés d’un bardage de terre cuite ArGeTon®, qui offre une alternative originale aux façades classiques, avec sa gamme très colorée, mais aussi une très bonne protection de l’isolant. «Il y a plusieurs constructions récentes en briques dans le quartier et il y a une vraie volonté de ne pas perdre l’identité passée de ce quartier industriel, même s’il change de vocation pour le tertiaire. Le bardage terre cuite m’a donc paru un très bon choix, d’autant que nous avons été très bien conseillés par les techniciens Wienerberger sur toutes les questions

Architectes Marc DAUBERT, Hans Martin Sonntag, Ecuisses (71) Entreprise Baux, Macon (71) P.6 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012

de pose et de calepinage. Car pour parvenir au BBC, l’isolation ne supporte aucune approximation. L’étanchéité à l’air a été renforcée sur toutes les menuiseries bois et même les fixations des bardeaux ont été protégées par un isolant thermique.» Au final, la façade bardée de terre cuite Argeton apporte au lieu une esthétique très contemporaine, originale par sa matière, chaleureuse par sa couleur rouge. A l’intérieur, une grande nef baignée de lumière grâce à deux puits lumineux et de larges couloirs facilitent les échanges entre ces gens qui travaillent beaucoup sur le terrain et ne se croisent qu’ici. «C’est un bâtiment qui respire et qui pourtant ne consomme presque rien !» se réjouit Marc Dauber. « Grâce aux choix techniques et à la conception des lieux, nous éviterons le rejet de 13 tonnes de CO2 chaque année, et économiserons 55 000 KWh/an soit 250 000 euros de consommation énergétique.» Mais au-delà de choix écologiques tels que l’absence d’eau chaude dans les sanitaires ou un éclairage artificiel contrôlé, le bien-être de chacun a été largement pris en considération, que ce soit grâce aux larges baies vitrées qui baignent les locaux de lumière naturelle ou par la personnalisation de la couleurs des murs de chaque bureau.


P.7 I La filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions mur et façade Dossier spécial architecture

Une alternative à la maison de ville : 30 maisons à Montereau-Fault-Yonne 30 maisons individuelles, Montereau-Fault-Yonne (77) En confiant ce terrain de 12 000 m2, dans le quartier de Surville à Montereau-Fault-Yonne, à l’agence RMDM

Porotherm architectes, Foncière Logement ambitionnait de construire un projet relativement dense de 30 maisons individuelles, mais surtout de proposer un habitat locatif de grande qualité, favorisant la mixité sociale dans ce quartier en pleine

GF R20 Th+ reconstruction.

Véritable pari de rénovation urbaine, cette opération réalisée dans un environnement urbain en limite de terres agricoles, modifiera fortement à terme l’image de cette partie de l’agglomération, encore très marquée par les grands ensembles aujourd’hui en partie disparus.

Terca Brique Forum Prata 215 x 102 x 50 mm

« Nous avons cherché à concevoir un ensemble de maisons individuelles résolument variées et contemporaines, pour répondre à l’ambition de mixité sociale du programme, mais aussi à proposer un ensemble cohérent, harmonieux, avec des tailles de parcelles optimisées en fonction des types de maisons » explique Philippe Maillols, concepteur du projet. Livrées au printemps 2012, ces 30 maisons sont accolées deux à deux et implantées au centre d’un jardin, permettant une double ou triple exposition au soleil, pour le confort et le bien-être de leurs habitants. « Ces volumes découpés créent une belle verticalité. L’alternance des hauteurs, des volumes et des alignements rythme les vues de façades et offre un ensemble riche et cohérent. » Construit entre le nord du Carré Langevin dont les réalisations programmées sont contemporaines et le sud, aux constructions plus traditionnelles, cet ensemble se devait de proposer une jonction entre deux architectures. « Nous avons accordé une attention particulière au choix des matériaux, car nous recherchions à la fois le côté naturel et traditionnel capable de s’intégrer au lieu et un matériau noble et de qualité qui puisse être utilisé de façon contemporaine. Notre parti pris : rechercher l’architecture la plus simple possible, mise en œuvre par des détails singuliers.

Architecte RMDM ARCHITECTES, Cédric ANOT Saint Ouen (93) Maître d’ouvrage Foncière logement Entreprises REVIL, Villemandeur (45) et IPER SA, Ozoir La Ferrière (77) P.8 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012

C’est le format et la couleur gris beige de cette brique Terca qui ont inspiré nos choix architecturaux : l’ensemble des façades ont été calpinés selon un module de brique pour éviter toute coupure. Le joint traité de la même couleur que la brique lui apporte un aspect très contemporain, allié à l’enduit blanc des façades et au zinc des toitures. » Au final, la continuité des matériaux et des coloris utilisés pour chaque binôme créé une belle harmonie ; le choix de matériaux, tels la brique moulée main, évite l’uniformité et la monotonie et dynamise l’écriture architecturale. Le projet, conforme aux principes de la certification «Habitat & Environnement» et au label Thpe, rencontre un bel engouement parmi la population locale qui s’est vite portée candidate à la location de ces maisons individuelles.


P.9 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions toiture et façade Dossier spécial architecture

L’audace pour seul modèle : la villa Fly away Villa Fly away, Mérignies (59) Cette maison individuelle construite sur le golf de Mérignies porte la marque de fabrique d’Alain Demarquette, architecte à Cambrai, au Touquet et à Paris. Ses maisons, ses lofts ses locaux professionnels sont toujours novateurs et ultra contemporains. «Soit on aime, soit on déteste le côté radical de mes constructions» résume-t-il parfaitement.

Koramic Tuile Actua anthracite, 10 m2 Terca Brique Agora super blanc 210 x 100 x 60

C’est parce qu’il a aimé une autre réalisation signée Demarquette, qui bousculait la typologie des maisons du secteur, que son client lui a donné carte blanche pour imaginer cette maison résolument audacieuse, malgré un règlement de lotissement très contraignant. «Il y avait obligation d’utiliser au moins 50 % de toitures traditionnelles, c’est-à-dire des tuiles en terre cuite avec une pente comprise entre 35 et 50 degrés et 50 % de briques.» Des figures imposées qui n’ont pas empêché l’architecte de jouer avec toutes les libertés possibles. Deux grands pans de toiture orientés nord sud donnent à la maison son caractère «troglodyte» côté rue, pour se protéger au maximum des regards, des vents d’est et du froid. Une faille entre ces deux parois dissimule l’entrée. Côté green, la maison s’ouvre comme une fleur, sur le bord du parcours de golf pour profiter pleinement d’un panorama exceptionnel. Une large verrière baigne de lumière les 330 m2 de la villa, conçue sur trois niveaux. «Même si ce choix, n’était pas le plus simple techniquement, la façade se dessine avec des briques de trois couleurs : du blanc crème pour la partie médiane, du gris taupe pour le garage et du gris anthracite pour les parois basses qui semblent s’effacer». Un camaïeu qui apporte à l’ensemble une belle structuration, de l’élégance et une vraie touche graphique. «En utilisant de la brique et de la tuile, des matériaux traditionnels mais de formes et de couleurs variées, dans une architecture très surprenante, j’ai répondu à l’attente de mon client de bousculer ou dépasser les codes, dans une région à l’identité architecturale forte mais jamais figée». Même s’il n’avait pas l’objectif d’obtenir un quelconque label, l’architecte a beaucoup travaillé l’inertie et la bioclimatique du bâtiment, tenant compte des zones froides, des zones chaudes, des courants d’air naturels, des apports de lumière. D’abord pour concevoir une maison qui se régule naturellement, mais aussi pour concevoir une maison où il faut bon vivre et rêver.

Architectes Alain Demarquette, Cambrai (59) P.10 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


P.11 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions façade Dossier spécial architecture

Un bâtiment confortable et plein de chaleur : l’EHPAD de Bobigny EHPAD, Bobigny (93) C’est à la place d’un foyer de travailleurs immigrés à Bobigny, dans un quartier devenu central avec la construction

Terca de l’Hôtel du département, de la Préfecture, de l’Hôtel de Ville et la convergence des transports, qu’Adoma

a construit cet établissement d’hébergement pour personne âgées dépendantes. Une solution d’hébergement

Brique Agora blanc ivoire pour ces résidents vieillissants. «Dans ces établissements qui ne sont pas des hôpitaux mais des EHPAD, nous avons 210 x 100 x 50 mm voulu apporter de la gaîté et du confort» expliquent Paul Chemetov et Vanessa Bourdeau, les architectes. Pose à Joints Vifs® Ces 5 300 m2 proposent sur 3 niveaux 85 lits, dont 24 pour l’unité Alzheimer et 10 places en accueil de jour. Chaque décision d’aménagement a été guidée par les discussions avec le gériatre conseil et la direction de l’EHPAD, pour tenir compte des difficultés des résidents et en faire un lieu de vie agréable pour tous. Les deux niveaux supérieurs sont consacrés aux chambres, vastes, très lumineuses grâce à de grandes baies vitrées qui s’ouvrent sur des balcons orientés de façon à bénéficier d’un ensoleillement maximum et à être protégées du bruit. Accessibilité oblige, c’est au rez-de-chaussée que s’organisent les deux unités Alzheimer de 12 chambres chacune, autour d’espaces de déambulation et de patios ouverts, mais aussi l’accueil de jour et les espaces collectifs : salle de restaurant, bibliothèque, salon de coiffure, salle de culte, organisés autour du jardin central. Le choix des matériaux et des couleurs s’est imposé rapidement. «Nous avons construit un bâtiment fait pour durer, qui doit bien résister au temps, avec un minimum d’entretien, c’est pourquoi nous avons choisi la brique apparente Terca. Posées sans joint apparent, les lignes sont très affirmées de près et parfaitement homogènes de loin, mais adoucies par le choix de cette couleur très pâle. Un blanc ivoire qui accroche parfaitement la lumière, d’autant que nous l’avons associé à des panneaux d’aluminium et de verre colorés. Son aspect moulé à la main lui donne du passé, de la matière et beaucoup de douceur.»

Architecte CHEMETOV ARCHITECTURE, Paul Chemetov, Paris (75) Maître d’ouvrage ADOMA, Paris (75) Bureau d’Etudes MIZRAHI, Garches (92) Entreprise Ets HERVE, Mantes La Jolie (78) - DELTA SUD, Paris (75) Photos 11h45©, CHEMETOV ARCHITECTURE P.12 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012

Des lignes simples, des matériaux bruts, comme le chêne ou le béton à l’intérieur, des couleurs comme autant de repères cognitifs pour ceux qui n’en ont plus, de la végétation et de la lumière partout où cela était possible apportent à ce bâtiment très codifié et très clair, son caractère bien particulier.


P.13 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions toiture Dossier spécial architecture

Des tuiles pour un style unique : la mairie de Basse-Goulaine Hôtel de ville de Basse-Goulaine (44), Concours Démarche Environnementale, bâtiment BBC La création de ce nouvel hôtel de ville s’inscrit dans la transformation des espaces du centre ville de Basse-Goulaine, et notamment l’ouverture au public d’un parc situé au coeur de la commune et jusqu’alors inaccessible aux habitants.

Koramic Tuile plate 301 émaillée blancs 59 au m2

Conçu dans un esprit de recherche d’une qualité environnementale optimale du point de vue des énergies, de l’écologie, de la santé et de la pérennité, ce bâtiment de 1500 m2 répond aux normes BBC+ (50 kw/m²/an). La sélection de la tuile répond à la recherche d’une esthétique et au choix d’une technique traditionnelle du Sud Loire, où les tuiles de toiture sont très utilisées. Ce choix est fait par l’architecte tout en lui apportant un traitement contemporain. «Nous avons réfléchi la mise en œuvre de ce matériaux par une approche comparable à de l’artisanat en usant de techniques de calepinage très variées» explique François Dussaux de l’agence nantaise DLW Architectes. Grâce à ses lignes très simples et épurées, ce bâtiment s’intègre parfaitement à son environnement naturel. Son premier niveau, réalisé en béton teinté, semble incrusté dans le parc, tout en permettant un accès direct sur la rue aux agents municipaux qui occupent ces bureaux. Le second niveau, entièrement vitré, est consacré à l’accueil du public et aux salles de cérémonies. Le troisième niveau, dont la façade est bardée de tuiles claires, est réservé aux services internes. Des matières simples sont utilisées comme le bois, le béton, le verre, la terre cuite en essayant de jouer avec les contrastes et les effets de matière. Les tuiles utilisées, de différents blancs, participent à ce jeu par leur fine couche d’émail qui produit naturellement toute une palette de teintes composant un subtil camaïeu. L’ensemble très harmonieux reflète généreusement la lumière et dégage une grande finesse et un effet matière très étonnant. Au final, l’architecte livre aux Goulainais un bâtiment très élégant et contemporain aux lignes simples qui tranchent sans choquer dans ce quartier pavillonnaire. La construction repose sur une belle association de matériaux contrastés réunis dans un volume unitaire et compact au style unique.

Architecte DLW architecture, Nantes (44) Maître d’ouvrage Mairie de Basse-Goulaine (44) Bureau d’Etudes AREST (BET Structure béton), MBI (BET Acoustique), ECGG (économiste) Entreprise SMAC, Nantes (44) Photos Stéphane Chalmeau, Nantes (44) P.14 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


P.15 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions mur Dossier spécial architecture

Une maison saine et naturelle dédiée à l’enfance Maison de l’Enfance, Châteauneuf-du-Faou (29) La nouvelle Maison de l’Enfance de Chateauneuf-du-Faou regroupe tous les services enfance et jeunesse de la Communauté de communes de Haute Cornouaille.

Porotherm R50

Porotherm R30

C’est sur une parcelle de 5 669 m2 d’un quartier pavillonnaire, au carrefour de deux voies de circulation importantes, que Michel Grignou, architecte à Quimper a conçu un lieu capable d’accueillir en toute sécurité des enfants de diverses tranches d’âge, plusieurs équipes de professionnels ayant besoin de bureaux et une cuisine sur place. L’agence, forte de son expérience dans la réalisation de plusieurs Maisons de l’Enfance, a imaginé un lieu accueillant, respectant tous les critères d’accessibilité et de sécurité pour la dépose des enfants : une promenade piétonne et une bande paysagère bordent la façade du bâtiment dédiée aux différents accès. A l’inverse, les espaces de vie des enfants s’ouvrent sur un patio et le jardin, au calme profitant des orientations Sud et Ouest. Le préau, implanté en prolongement des salles d’activités, se compose d’une structure métallique avec couverture en panneaux verriers équipés de cellules photovoltaïques.

La salle de réunion, élément fédérateur de la Maison de l’enfance, se distingue par son volume et sa matérialité. Ses façades sont habillées de clins de bois Douglas, les ouvertures tempérées de lames du même bois. La façade sur jardin est habillée de panneaux bakélisés colorés, comme un clin d’œil à l’enfance. D’un montant global de 2 millions d’euros, cet équipement s’inscrit dans une démarche HQE avec un choix de matériaux naturels et non polluants et des choix constructifs qui composent un bâtiment quasiment autonome sur le plan énergétique au fonctionnement très économe.

D’un volume compact et d’une hauteur très mesurée, le socle maçonné du bâtiment est surélevé de sheds bardés en cuivre qui irriguent tout le bâtiment d’un éclairage zénithal qui participe à la thermique d’hiver du projet. « Le Mur Bioclimatique® Porotherm composent le seul isolant de cette construction à forte inertie. Leur épaisseur de 50 cm bénéficie aussi d’excellentes qualités coustiques, un critère essentiel du fait de la situation et de l’usage des lieux» explique l’architecte. Extérieurement, ils reçoivent un enduit à la chaux lissé et blanc. Grâce aux larges sheds ouverts aux lumières du sud qui éclairent les salles d’activités, et au travail d’une artiste mené dans le cadre du 1% artistique, la lumière naturelle est ici apprivoisée et compose un jeu pédagogique et ludique selon les heures de la journée. Le patio assure l’articulation entre ces différents espaces et grâce à ses larges baies vitrées qui ouvrent totalement les locaux sur une terrasse en bois, il compose, sous son vélum bleu azur, une salle à manger extérieure.

Architecte Grignou Architecture : Michel Grignou, Architecte D.P.L.G, Quimper (29) Maître d’ouvrage Communauté de communes de Haute Cornouaille (29) Economiste Sarl Bagot, Rennes (35) Entreprise Colesco, Ploudaniel (29) Photos Communauté de Communes de Haute Cornouaille (29) P.16 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


P.17 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions bardage Dossier spécial architecture

Un siège social haut en couleurs Bâtiment de bureau Aprionis, Garges-lès-Gonesse (95) Ce bâtiment de 9700 m2 sur 4 étages est devenu en mars, le siège du groupe d’assurances Aprionis

ArGeTon® à Garges-lès-Gonesse. C’est le premier des nouveaux bâtiments construits dans ce quartier de la gare RER

de Garges-Sarcelles en pleine réhabilitation, qui voit l’arrivée du tramway, de nouveaux commerces et de bureaux...

Bardeau rouge naturel Par le choix nuancé de ses couleurs, les architectes lillois Benoît Grafteaux et Richard Klein ont choisi de faire écho 225 x 1350 à la polychromie des immeubles d’habitation alentour. 200 x 1350 Bardeau sable 225 x 1350 200 x 1350

Situé en bordure des lignes de chemins de fer et du TGV, ce bâtiment a été conçu sur boîtes à ressorts, positionnées entre les deux niveaux du parking sous-terrain et le plancher du rez-de-chaussée de façon à limiter les vibrations associées au passage des trains. Sa façade ouest, le long des voies, toute en continuité, dessine d’ailleurs un véritable front antibruit. Côté est, un jardin paysager de 480 m2 (Céline Leblanc et Axel Vénacque paysagistes) offre aux salariés un espace de verdure dont la géométrie reprend la composition de l’édifice. Tout dans la conception de ce bâtiment a été pensé pour offrir aux 460 collaborateurs des conditions de travail optimales : accès au site par les transports en commun, conception soignée des espaces de travail, restaurant interentreprises de 690 m2 et parking de 200 places en sous-sol. Dans la continuité de ces préoccupations de confort, le choix de châssis ouvrants a permis de privilégier de larges ouvertures vitrées pour un apport généreux de lumière naturelle, sans pour autant remettre en question les excellentes performances acoustiques. Les alternances colorées, grises et vitrées permettent ainsi de jouer sur les tailles différentes des surfaces suivant les orientations dans une même composition architecturale. Les remplissages verticaux pleins ou vitrés sont accompagnés de brise-soleil sur la façade Sud. Chaque étage est délimité par un large bardage de terre cuite, réalisé avec des modules ArGeTon® de 135 en deux teintes : un rouge naturel pour souligner les niveaux et un jaune Sahara pour couronner le bâtiment. Des choix esthétiques et chromatiques, des couleurs et des textures qui combinent l’aspect technique et contemporain d’un lieu de travail tertiaire avec les nécessités de la situation urbaine.

Architecte Grafteaux et Klein Architectes, Lille (59) Maître d’ouvrage NACARAT, Paris (75) Entreprise RJ ENTREPRISE, Montreuil (93) Photos Vincent Lecigne P.18 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


P.19 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions façade Dossier spécial architecture

Un subtil tissage de briques : l’extension de l’IUT de Montreuil Extension et restructuration de l’IUT de Paris 8, Montreuil (93) L’extension et la restructuration de l’IUT de Montreuil imaginées par l’agence parisienne Ateliers 2/3/4 doit

Terca permettre d’assurer une cohérence d’ensemble à un site en profonde mutation : densification du bâti, boulevard

urbain, arrivée du tramway, redynamisation des quartiers sensibles. Le nouveau bâtiment universitaire a été conçu

Briques Agora gris titane, pour répondre à trois critères prédominants : l’insertion urbaine et paysagère, l’optimisation fonctionnelle et le Agora gris argenté développement environnemental. 210 x 100 x 50 Ce rectangle compact ouvert sur un large patio central, offre des vues traversantes sur le cœur d’ilot, sans renier sa présence sur la rue. Les circulations et les espaces de convivialité (parvis, parvis couvert, jardins, hall et restauration traversant…) sont disposés au sud, tandis que les salles d’enseignement et les bureaux sont exclusivement orientés au nord. A la clé : optimisation des énergies gratuites, diminution des besoins énergétiques et réelle qualité de vie et d’usage. Le bâtiment doit une bonne part de son originalité au choix des deux matériaux dominants de ses façades : la brique Terca, matériau naturel fondu dans le paysage et l’inox pour son aspect brillant et froid qui renvoie une vision déformée du paysage végétal et urbain avoisinant. Tous deux réinterprétrent de façon contemporaine le métissage urbain de Montreuil.

Pose à Joints Vifs® Une technique de pose basée sur la réduction de l’épaisseur des joints, et ce sans jointoiement visible, ni traces de salissures. La brique est mise valeur… Les volumes se sculptent, les couleurs s’intensifient pour révéler une esthétique pure de façade.

En façades extérieures le jeu de tissage en briques grises calepinées en lisse, en creux et en relief et les baies vitrées, inscrites dans un large cadre en inox poli miroir, créent une subtile opposition entre la brillance et les briques. En contraste, les façades sur le patio sont habillées de briques Terca blanches qui offrent, avec l’inox, un cœur lumineux et clair au projet. Isolé par l’extérieur, le bâtiment a fait de la brique pleine moulée main son matériau principal, pour ses caractéristiques écologiques, ses qualités thermiques, climatiques et d’isolant acoustique, mais aussi parce qu’elle conserve au fil des années, ses couleurs d’origine, sans entretien particulier, si ce n’est la patine du temps.

Architecte 2/3/4 Architecte - Jean-François PATTE - Chargée de projet : Emilie SOPENA, Paris (75) Maître d’ouvrage Université de Paris 8, Saint-Denis (93) Ingénieur Conseil MIZRAHI, Garches (92) Bureaux d’études LASA, Paris (75), CICAD CONSULTANTS (93) Entreprise mandataire NORDFRANCE, Lambersart (59) Entreprise soumissionnaire RAVALEXT, Le Grand Quevilly (76) Paysage Faubourg 2/3/4, Paris (75) Photos IUT Montreuil©2/3/4 Architecture P.20 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


P.21 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions mur Focus

RT 2012 : Quelles conséquences sur les choix de modes constructifs ?

Objectif de consommation conventionnelle maximale d’énergie primaire Cepmax pour une maison individuelle selon la zone géographique. H1 a = 65 kwh/m2 H1 b = 60 kwh/m2 H1 c = 60 kwh/m2

Au 1er janvier 2013, la RT 2012 sera la norme de toute nouvelle construction. Ce n’est qu’une étape pour parvenir aux objectifs du Grenelle, qui prévoit d’imposer en 2020 le Bâtiment à énergie positive (Bepos). Dans l’immédiat, elle impose aux maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre une réflexion globale sur les choix de modes constructifs, très en amont de tout projet de construction.

Quels critères de conformité ? Les exigences de résultats imposées par la RT2012 sont de trois types : l’efficacité énergétique du bâti, la consommation d’énergie primaire et le confort en été.

- L’indice Bbio : la performance du bâti Le Bbio permet de caractériser l’impact de la conception du bâti sur la performance énergétique indépendamment des systèmes de production d’énergie retenus.Le Bbio vise à limiter les besoins liés au chauffage, à la climatisation et à l’éclairage en limitant les déperditions (isolation) et en captant les apports solaires par l’orientation, le vitrages et l’inertie. Bbio ≤ Bbiomax

H2 a = 55 kwh/m2 H2 b = 50 kwh/m2 H2 c = 45 kwh/m2 H2 d = 45 kwh/m2 H3 b = 40 kwh/m2

La RT 2012 impose aussi des exigences minimales en matière de :

A savoir !

• traitement des ponts thermiques > le cœfficient de transmission thermique linéique moyen des liaisons entre les planchers intermédiaires et les murs n’excède pas 0,6 W/(m.K) > Le ratio de transmission thermique linéique moyen global des ponts thermiques du bâtiment n’excède pas 0,28 W/(m²SHONRT.K)

La RT 2012 améliore fortement la performance énergétique des bâtiments, avec une meilleure conception bioclimatique et la généralisation des techniques les plus performantes.

• perméabilité à l’air maximale de 0,60 m3/(m2.h) pour la maison individuelle et de1,0 m3/(m2.h) pour le logement collectif • recours aux énergies renouvelables pour les maisons individuelles • accès à l’éclairage naturel.

- L’indice Cep : la consommation en énergie primaire Le Cep caractérise les consommations conventionnelles d’énergie primaire pour le chauffage, le refroidissement, l’éclairage, la production d’eau chaude sanitaire et les auxiliaires. Modulé selon la zone géographique, l’altitude, l’usage du bâtiment et pour les bâtiment d’habitation la surface moyenne des logements. Le Cep doit être inférieur à 50 kWhep/m² en moyenne. Pour les bâtiments d’habitation à usage collectif cette valeur est portée à 57,5 kWhep/ (m².an) jusqu’au 31 décembre 2014. Cep ≤ Cepmax

- L’indice Tic : la température intérieure du bâtiment Il limite l’inconfort d’été et le recours à la climatisation sur la même base de calcul que la RT 2005, à savoir que la température la plus chaude atteinte dans les locaux, au cours d’une séquence de 5 jours très chauds d’été, n’excède pas le seuil de confort (Ticréf). Tic ≤ Ticréf

RT 2012 - Quels contrôles ? Dans la continuité de la RT 2005 et des bâtiments labellisées BBC, la RT 2012 impose des contrôles à différentes étapes du projet de construction.

Déroulement du projet Ebauche du projet

Etapes obligatoires

Dépôt du Permis de Construire

Conception détaillée

Attestation de prise en compte RT 2012 Calcul Bbio Exigences minimales

Etude thermique détaillée Calcul Cep, Bbio et Tic

Réalisation des travaux

Réception des travaux

Déclaration d’achèvement des travaux

Mesure étanchéité à l’air Récapitulatif standardisé étude thermique DPE

Attestation de conformité

A noter qu’avec la RT 2012, la conformité sera vérifié dès le du dépôt du permis de construire avec la remise d’une attestation de prise en compte de la RT 2012. Pour obtenir cette attestation, le projet devra satisfaire certains critères de la réglementation thermique, notamment le Bbio ≤ Biomax. P.22 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Logements collectifs et RT2012 : Porotherm, la solution économique et performante. Le choix d’une solution en briques terre cuite Porotherm associée à une Isolation par l’Intérieur est en totale adéquation avec les exigences de la RT 2012 dans l’habitat collectif : simplicité, maîtrise des coûts et performances optimales en sont les maîtres mots. ❱ Conforme : la brique isolante type a offre une structure qui respecte largement les exigences de ponts thermiques tout en restant en Isolation Thermique par l’Intérieur.

❱ Performant : L’isolation apportée par le mur en brique et le bon traitement des ponts thermiques, permet une amélioration des consommations de chauffage en Isolation par l’Intérieur.

❱ Economique : Ce mode d’isolation traditionnel combiné à la solution Porotherm contribue à réaliser des économies de construction substantielles par rapport à une isolation extérieure sur une structure coffrée.

Démonstration Etude réalisée pour la FFTB sur la base d’une paroi type brique GF R20 Th en ITI. Les calculs thermiques réalisés par Pouget Consultants sont disponibles auprès de la FFTB sur simple demande. Les Chiffrages ont été réalisés par Zimmer Consultant Construction (Z2C). Zone climatique H1a Bâtiment de 2e famille Nombre de niveau R+3 Nombre de logements 20 SHAB 1 230 m2 SHONrt 1 579 m2 Surface de murs 683 m2 Surface parois vitrées 208 m2 Surface de plancher bas 403 m2 Surface de plancher haut 403 m2

R+3

+ +

Solution Porotherm avec Isolation Thermique par l’Intérieur - Rmur > 3,60

Voile béton avec Isolation Thermique par l’Extérieur - Rmur = 3,70

Composition du mur : ✔ B rique Porotherm GF R20 Th (20 cm) (R > 1 m2.K/W) ✔D  oublage intérieur par complexe Th 30 80+10 (R = 2,6 m2.K/W) > Up = 0,26 W/m2.K ✔  L9 = 0,58 W/m.K (y compris balcons) ✔ Planelle isolée R = 0,50 m2.K/W ✔ Coffre volet roulant léger terre cuite - Uc = 0,60 W/m2.K

Composition du mur : ✔ Voile béton doublé par l’extérieur par 140 mm de laine de roche ✔ R = 3,7 m2.K/W ✔  L9 = 0,40 W/m.K (y compris balcons) Chauffage gaz à condensation.

Chauffage gaz à condensation.

Chiffrage en $ de la solution Porotherm en ITI* Mur extérieurs Briques terre cuite isolantes ép. 0,20 Raidisseurs verticaux Chaînages horizontaux Linteaux

Chiffrage en $ du béton en ITE*

Unité

Quantité

Prix U

m2

683,00

84,55

57 747,65

Total

ml ml ml

183,00 353,00 100,00

10,48 7,69 49,47

1 914,18 2 714,57 4 947,00

m2 ml

760,00 379,00

42,95 8,14

32 642,00 3 085,06

m2

664,00

36,46

24 209,44

Mur extérieurs

Total HT

ml

Isolant laine de roche 140 mm + fix. m2 Enduits grande surface sur isolant m2

Quantité

Prix U

683,00 93,28 sans objet 100,00 14,17

Total 63 710,24 1 417,00

772 772

85,70 35,77

66 160,40 27 614,44

664,00 379,00

20,38 14,53

13 532,32 5 506,87

Finition intérieure

Finition intérieure Isolation par l’intérieure 80 + 10

m2

Ravalement

Ravalement Enduits grande surface Enduits tableaux et voussures

Unité

Voile béton de 0,18 ép. Raidisseurs verticaux Chaînages horizontaux Linteaux (renforts acier)

Habillage plaques plâtre collées Habillage tableaux et voussures

m2 ml

Total HT

127 259,90

177 941,27

* Tarif incluant frais généraux,marges, échafaudage, support de fixation, support d’enduit et tous les aléas de chantier.

Comparaisons performances énergétiques et économiques Comparaison CEP

Comparaison BBio

CEP max : 71,1 67,5

0000

0000

0000

0000

0000

0000

0000

0000

0000

Economie 19039

coût de 93774 construction

60

28%

30

10

ITE Finition intérieure

Ravalement

Murs extérieurs

0

ITI

Ventilation

Eclairages

Refroidissement

Auxiliaires

ECS

Chauffage

Economie énergie chauffage

Isolation Thermique Intérieure + brique

20

67323

Chiffrage murs ITI

51,6

40

35727

0

53,9

50

24209

Isolation Thermique 65127 Intérieure + brique Chiffrage murs ITE

BBio max : 72 70

65,7

ITE

6%

ITI

Toutes choses égales par ailleurs, les consommations de chauffage en ITI sont inférieures à celles en ITE (30,4 et 32,4 kWhep/m² shonrt.an). P.23 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions mur Rubrique

QUALITEL Briques Porotherm : des solutions aux exigences de la réglementation acoustique La maçonnerie en brique Terre Cuite Porotherm répond aisément aux exigences des normes constructives actuelles et à venir. Après la reconnaissance de ses qualités en matière d’isolation thermique et de perméabilité à l’air, c’est désormais son confort acoustique qui est reconnu par Cerqual, dans son référentiel Qualitel Habitat & Environnement 2012.

Des labels exigeants Pour répondre aux exigences des labels Qualitel et Habitat & Environnement, la Fédération Française des Tuiles et Briques et Wienerberger ont mené des travaux qui ont permis de valider la conformité acoustique des solutions constructives en briques creuses de 20 cm minimum. Ces études sur les isolements acoustiques intérieurs et de façade menées sur des bâtiments collectifs d’habitation, ont eu pour principal objectif de justifier l’emploi des briques de 20 cm et de 25 cm, sur des ouvrages avec isolation thermique rapportée par l’extérieur (ITE) et par l’intérieur (ITI). Pour les bâtiments en briques de 20 cm minimum en ITI, des simulations acoustiques à l’échelle des

P.24 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012

bâtiments ont permis d’apporter des solutions à l’ensemble des exigences de la réglementation acoustique actuelle : • DnTA ≥ 53 dB (entre logements) • DnTA ≥ 55 dB (entre logements et garages) • DnTA ≥ 58 dB (entre logements et commerces). Pour les bâtiments en briques de 20 cm en ITE, des mesures d’isolements acoustiques et d’affaiblissements vibratoires in situ ont permis de définir des dispositions constructives conformes : • DnTA ≥ 53 dB (entre logements) • DnTA ≥ 55 dB (entre logements et garages).

Porotherm : Les briques de 20 et 25 cm validées par Cerqual Après les briques Monomur de 30 et 37 cm, ce sont les briques Porotherm de 20 et 25 cm qui intègrent le référentiel Qualitel et Habitat & Environnement pour leurs performances acoustiques !


Les configurations labellisées Les briques Porotherm ont fait l’objet d’essais acoustiques au CSTB. Le niveau d’isolement acoustique aux bruits aériens intérieurs Rw+c permet de justifier l’emploi des briques Porotherm conformément au référentiel Qualitel Habitat & Environnement millésime 2012. Les dispositions admises sont résumées dans le tableau ci-dessous.

ITE

Configuration Exigence acoustique nT,A) (D

53 dB

55 dB

53 dB

ITI 55 dB

58 dB

Configuration Logement/ Logement/ Logement/ Logement/ Logement/ Logement Garage Logement/ Garage Commerce (vertical) (vertical) (vertical) Briques terre cuite GF R20 GF R20 Th GF R20 GF R20 Th+

Briques de 20, 25 et 30

Briques de 20, 25 et 30

Briques de 20

Chape flottante OUI OUI NON NON NON obligatoire (chape (chape (si isolant (si plafond acoustique) Thermo Thermo dans le acoustique) acoustique en commerce) sous face) Doublage - - Doublage Thermo-acoustique (PSE Th-A ou LM) Mesure in situ OUI OUI NON OUI OUI

Solutions murs Porotherm : les qualités réunies pour le résidentiel BBC - RT 2012 Si tant est qu’il était encore besoin de le démontrer, la maçonnerie en brique Terre Cuite Porotherm bénéficie d’agréments du CSTB lui permettant de répondre aux exigences du référentiel QUALITEL et Habitat & Environnement millésime 2012.

ITE

ITI

Outre la naturalité de leur composition, leurs performances reconnues d’isolation et de résistance, les briques en terre cuite Porotherm bénéficient de procès verbaux d’essai du CSTB : économies, confort, santé et environnement pour un habitat collectif de qualité.

Confort acoustique, confort thermique, perméabilité à l’air, rien n’est laissé au hasard.

Exemple d’interprétation avec la GF R20 Th+

P.25 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions mur et façade Rubrique

Bruno Rollet,

brillant lauréat «Candide» du Concours Bas Carbone EDF 2010 Triomphant haut la main de 120 candidats, l’architecte parisien Bruno Rollet, assisté des bureaux d’études EPDC et MEBI, a remporté, dans la catégorie «habitat neuf», la troisième édition du Concours Bas Carbone EDF, qui mettait à l’honneur cette année-là le logement social. Son projet : construire pour l’Office public de l’habitat de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), Cité Balzac, un immeuble d’angle de 29 logements collectifs (2 629 m2), baptisé «Le Candide», qui associe briques, bois et végétation et a été pensé comme un «extrait de nature». Parmi les matériaux retenus par l’architecte : la brique de structure Porotherm GF R20 Th+ et la brique de façade Terca pour une esthétique à Joints Vifs®.

Un parti pris architectural fort et clair Des solutions bas carbone ingénieuses et innovantes Formes douces qui captent la lumière, angles arrondis, balcons courbes : Bruno Rollet a imaginé «Le Candide» en tenant compte du site, de l’histoire et des habitants du quartier où il sera implanté. L’immeuble est composé de deux entités de 5 à 6 étages reliées par un hall mitoyen. À tous les niveaux, les circulations sont baignées d’une lumière naturelle au sud et au nord, qui descend jusqu’au parking. Tous les logements bénéficient d’une double ou triple exposition, d’un balcon ou d’une terrasse plantée. Les séjours, situés en angle, sont parfois prolongés par des loggias. Les toits-jardins recouvrent et protègent l’ensemble. Au sixième étage, une serre commune donne sur un jardin partagé, puis plus haut permet d’accéder à un jardin potager.

29 logements performance Bas Carbonne «Le Candide » cité Balzac, Vitry-sur-Seine (94) Porotherm GF R20 Th+ Terca Brique Rhônes Architecte Bruno Rollet, Paris (75) Architecte assistant Frédéric Mercier, Paris (75) Maître d’ouvrage OPHLM, Vitry-sur-Seine (94) Bureau d’Etudes EPDC, Vitry-sur-Seine (94) Economiste MEBI Entreprises BCMC (Porotherm) - BYN (Terca)

P.26 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012

«Cet immeuble doit être un exemple de confort et de bon sens partagés, confie Bruno Rollet. Loin de viser la prouesse technique, nous souhaitons montrer qu’un bâtiment sobre ne se fait pas forcément aux dépens du bien-être et du lien social. L’architecture révèle humanité et sociabilité.»

Bruno Rollet a imaginé plusieurs solutions ingénieuses et innovantes pour concevoir un bâtiment bas carbone d’exception, parmi lesquelles : l’utilisation de matériaux reconnus pour leurs performances thermiques, hygrométriques et/ou acoustiques (brique, bois, métal et végétaux) ; chauffage urbain et pompe à chaleur pour la récupération des eaux grises, ventilation naturelle assistée (le chauffage du bâtiment via une pompe à chaleur) ; des panneaux photovoltaïques sur la serre qui compensent une partie de la consommation d’énergie des espaces communs intérieurs et extérieurs ; la récupération des eaux de pluie stockées et remontées par une éolienne; une isolation faite par l’extérieur entre deux parois de briques qui assurent la pérennité de l’enveloppe... Au final, «Le Candide» affiche des performances conformes aux normes du label BBC Effinergie et promet à ses habitants une qualité de vie exceptionnelle.


Solutions mur et toiture Rubrique

Wienerberger,

partenaire de Villavenir + Altantique 2012 Déjà partie prenante du projet Villavenir initié en BBC (Bâtiment Basse Consommation) par la Fédération Française du Bâtiment (FFB) Nord-Pas-de-Calais à Loos-en-Gohelle en 2009, le groupe Wienerberger a été de nouveau sélectionné cette année comme partenaire, par la FFB Loire-Atlantique cette fois-ci, pour participer à la réalisation de deux des six logements sociaux Bepos (Bâtiment à Énergie Positive) du projet Villavenir + Atlantique 2012.

L’implication de Wienerberger : deux logements sociaux de 85 m2 Concrètement, implantées au cœur de l’éco-quartier nantais Erdre-Porterie géré par La Nantaise d’Habitations, deux maisons mitoyennes de 85 m2 seront réalisées en briques de structure Porotherm GF R20 Th+, avec une toiture en tuiles Koramic Actua équipée sur 10 m2 de panneaux photovoltaïques KoraSun®. Signées Rodrigue Goulard, du cabinet d’architectes Magnum, et mises en œuvre par le groupe énorA, assisté de Pouget Consultants pour la partie étude thermique, elles accompagneront quatre autres habitations utilisant différents systèmes constructifs qui devront toutes, une fois achevées, d’une part afficher une performance thermique permettant d’être labellisées Bepos, d’autre part être accessibles aux personnes à mobilité réduite, le tout naturellement à un prix des plus concurrentiels.

La brique de structure en terre cuite : un pouvoir isolant incomparable «Notre bureau d’études a privilégié une maçonnerie isolante, la brique de terre cuite, très présente dans notre région, matériau dont les entreprises locales maîtrisent les techniques de pose, explique Gilles Guyot, de Pouget Consultants. Ce choix arrêté, nous avons sélectionné Wienerberger car, concernant les briques de structure, le fort pouvoir isolant – six fois plus que le parpaing de béton creux - et l’inertie de la Porotherm GF R20 Th+ offrent indiscutablement une réponse adéquate aux objectifs de performance énergétique et de confort d’été recherchés. Quant aux panneaux photovoltaïques, cette solution nous est apparue évidente de par le parti architectural retenu pour ces maisons briques. Le système KoraSun® permet une parfaite intégration architecturale et offre une productivité électrique importante grâce à la technologie des panneaux en silicium polycristallin.»

Lancement des travaux du projet Villavenir + Atlantique 2012, véritable vitrine technologique pour garantir aux futurs occupants le meilleur de la construction durable : le 27 avril dernier.

Logements sociaux Bepos - Projet Villavenir + Atlantique 2012 Porotherm GF R20 Th+ Koramic Tuile Actua KoraSun Panneaux photovoltaïques Architecte Rodrigue GOULARD - MAGNUM Entreprise mandataire Olivier BRIAND - Groupe ENORA (LA BAULE 44) Bureau d’Etudes Fluides Gilles GUYOT - POUGET Consultants

P.27 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions façade Rubrique

Brick Award 2012 :

le talent récompensé… puissance 5 ! Le 3 mai dernier, à l’hôtel de ville de Vienne (Autriche), quelque 400 invités venus des quatre coins d’Europe, de Russie, de Chine, d’Inde et d’Afrique du Sud ont eu le privilège d’assister à la soirée de gala de remise des prix du Wienerberger Brick Award 2012, concours international d’architecture biennal organisé par le numéro un mondial de la brique et dont c’était cette année la cinquième édition.

Le gagnant de la catégorie «Bâtiment non résidentiel», quant à lui, est le bureau d’architecture écossais NORD, justement récompensé pour sa sous-station électrique primaire imaginée pour les Jeux olympiques 2012 de Londres (Angleterre).

50 projets internationaux d’architecture moderne remarquables Au total, pas moins de 50 architectes issus de 28 pays du monde entier ont participé à ce prestigieux concours dont l’ambition est de mettre à l’honneur des exemples aussi remarquables qu’innovants d’architecture moderne utilisant la terre cuite comme matériau de construction. Chaque projet est tout d’abord soumis à un comité d’évaluation international, constitué de critiques et journalistes spécialisés en architecture, puis un jury cosmopolite composé de cinq éminents architectes (en 2012, le Bulgare Plamen Bratkov, l’Allemand Rudolf Finsterwalder, le Croate Hrvoje Hrabak, le Danois John Foldbjerg Lassen et le Chinois Zhang Lei) a eu la responsabilité de désigner les lauréats. Cette année, ils étaient cinq.

Dans la catégorie «Reconversion», c’est le Slovaque Pavol Panák qui s’est illustré avec la rénovation de son propre atelier d’architecture, qui à l’origine n’était rien moins qu’un... four à briques !

Les grands vainqueurs du Wienerberger Brick Award 2012 sont l’architecte sud-africain Peter Rich et ses associés, Michael Ramage et John Ochsendorf, qui se sont vu décerner le Grand Prix ainsi que la palme «Solution spéciale avec la brique» pour leur Mapungubwe Interpretation Centre (Afrique du Sud), complexe dont l’objectif – plus que réussi – était de créer un espace permettant d’exposer les trouvailles archéologiques dans leur environnement d’origine, le Parc National.

Edition « Brick’12 » publié aux éditions Callwey. Disponible sur la boutique en ligne : http://www.callwey-shop.de/brick-12.html Retrouvez toutes les réalisations sur : http://www.brick10.com Informations et inscription au Brick Award 2014 : prescrifrance@wienerberger.fr

P.28 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012

Dans la catégorie «Maison unifamiliale», c’est le Belge Bart Lens qui a su convaincre le jury grâce à son audacieux projet «The Rabbit Hole», qui a consisté en la reconversion, à Gaasbeek (Belgique), d’une ferme en briques délabrée en une zone résidentielle couplée à un cabinet vétérinaire.

Les architectes portugais Francisco et Manuel Aires Mateus ont pour leur part remporté le Brick Award 2012 du «Bâtiment résidentiel» pour avoir construit une maison pour personnes âgées à Alcácer do Sal (Portugal), espace de vie fonctionnel, confortable et qui surtout répond parfaitement aux besoins de la communauté.


Solutions mur et façade Rubrique

Pôle Alsace Energie

Un laboratoire grandeur nature pour l’énergie positive Le projet de l’Observatoire, inauguré en juin 2012 à Oberschaeffolsheim près de Strasbourg, est né de la volonté de grands industriels tels que Wienerberger, de mettre en valeur leurs matériaux de construction respectueux de l’environnement. Dans une région qui a vu naître en 2010 le Pôle Energivie, seul pôle de compétitivité français dédié aux bâtiments à énergie positive, ce projet qui réunit une vingtaine d’industriels et d’artisans du Pôle est plus qu’une vitrine. Ce laboratoire a permis de tester in situ les dernières innovations des chercheurs et de faire travailler ensemble des entreprises du bâtiment, permettant à l’avenir de poursuivre les recherches en termes de construction saine, économe, autonome, voire productrice d’énergies.

La maison active naturellement Situé en pleine nature, l’Observatoire, avec son ossature bois à toiture plate s’inscrit parfaitement dans son environnement. La façade bois vient conforter l’esprit naturel du projet, son esthétique très reposante. Il a d’ailleurs été conçu comme une véritable maison d’habitation d’une surface de 223 m2,

selon des critères HQE. Wienerberger, dont l’un des sites de production est installé à proximité, s’est tout naturellement positionné sur ce chantier éco-conçu pour apporter à la fois ses solutions constructives qui réduisent fortement la consommation énergétique, telles les briques Monomur R30, et ses solutions de bardage en terre cuite, telles Terca et sa finition en brique apparente. «Les matériaux utilisés ainsi que les modes de construction en font un bâtiment aux performances énergétiques hors du commun», commente Denis Ruhlmann, attaché de prescription Wienerberger et membre actif du projet. Isolation et orientation optimale, toiture équipée de panneaux photovoltaïques, suppression des ponts thermiques, pompe à chaleur reliée à la nappe phréatique, le bâtiment déjà peu gourmand en ressources naturelles, produit de façon autonome de l’électricité. Les premiers bilans énergétiques concluent qu’il ne sera pas seulement passif mais actif avec des besoins primaires en énergie estimés à 37 kWh/m2/an (contre 40 à 80 kWh/m2/an pour les bâtiments BBC). Le projet de l’architecte Bertrand Fritsch, de Natura Concept, a bien atteint les performances d’un Bâtiment à Énergie Positive.

La maison témoin intelligente Entièrement domotisé et instrumenté de façon à suivre en réel ses consommations énergétiques, le bâtiment a été filmé durant tout le chantier pour constituer un fond documentaire pour les artisans et les étudiants (www.observatoire-maison-positive.com). Mais bien au-delà, ce site a vocation à accueillir professionnels, étudiants et particuliers. Il servira d’observatoire aux industriels participants, fera l’objet d’études menées par des écoles et universités, accueillera des conférences et toutes sortes d’expositions. Enfin, il fournira une matériauthèque aux professionnels et aux particuliers à la recherche d’informations sur les matériaux et les techniques utilisées pour concevoir une maison à énergie positive.

P.29 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions toiture Zoom sur…

Koramic :

trois nouvelles tuiles terre cuite aussi innovantes que séduisantes… du Nord au Sud ! Avec une palette d’une quarantaine de modèles et plus de 210 coloris, Koramic, propose régulièrement des solutions qualitatives, pratiques et esthétiques répondant parfaitement, aux 4 coins de l’Hexagone. Pleins feux sur trois nouveautés qui, certainement, ne manqueront pas de vous séduire…

Opalys : la nouvelle double tuile… plein Nord ! Inspirée de la forme de la fameuse Tempête 44, la tuile terre cuite Opalys, nouvelle référence Koramic fabriquée à l’usine Wienerberger de Seltz (Bas-Rhin), vient idéalement compléter l’offre tout spécialement dédiée aux départements du Nord. Conciliant esthétique, simplicité et rapidité de pose grâce notamment à un double emboîtement et un jeu de 12 mm, elle est disponible en trois coloris : Nuagé, Anthracite et Aubergine. Affichant une peau lisse et un cornet traditionnel, cette tuile à onde douce, avec seulement 10 tuiles au m2 pour 36 kg, se pose à joints droits ou croisés. On ne peut plus facile à mettre en œuvre, par conséquent…

Toutes les informations sur Opalys.

P.30 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012

Kanal 10 : la THD couleur Terre nuancé… plein Sud !

Mais aussi quelque part, sans nul doute, les trois teintes d’origine proposées – «couleurs locales», évidemment : Rouge, Nuagé, Ocre vieilli.

En 2010, Koramic, désireux de partir activement à la conquête de la France méridionale et du Sud-Ouest, décidait de concevoir et de commercialiser une tuile haute définition (THD) spécifiquement dédiée aux toitures traditionnelles de ces deux grandes régions : Kanal 10. Deux ans après, force est de constater que l’opération a porté ses fruits, Koramic ayant significativement progressé sur ce double marché.

Fort de cette prometteuse percée «haut en couleurs», Koramic propose depuis peu un quatrième coloris : Terre nuancé.

La clé de la réussite ? Le produit lui-même, bien sûr, et ses nombreuses qualités : tuile haute finition ultra lisse fabriquée sur moule plâtre, certifiée CE et garantie 30 ans ; esthétique «sudiste» soignée jusque dans les moindres détails ; performances techniques et énergétiques incontestables ; rapidité, souplesse et simplicité de mise en œuvre.

Koramic Panne Aubergine : la tuile aux lignes élégantes et épurées pour le Nord ! Enfin, la gamme de tuiles Koramic à onde douce Panne s’enrichit d’un nouveau coloris : Panne Aubergine. En neuf comme en rénovation, ces tuiles aux lignes douces et élégantes, aux finitions lisses et brillantes offriront aux toitures du Nord une esthétique résolument haut de gamme. Ces tuiles Koramic de haute technicité, particulièrement adaptées aux toitures à très faible pente (DTA 5/09-2048), affichent deux atouts maîtres : légèreté et surtout étanchéité haute performance, leur triple emboîtement longitudinal et double emboîtement transversal alliés à un système de chicane permettant naturellement une excellente évacuation des eaux.


KorElios : ®

le système photovoltaïque universel et intégré signé Koramic Soucieux depuis toujours de mettre son savoir-faire au service d’innovations performantes et respectueuses de l’environnement, Koramic a notamment lancé, dès 2007, son tout premier système photovoltaïque, KoraSun®, destiné spécifiquement aux toits couverts de tuiles terre cuite Koramic. Les enjeux tant économiques qu’écologiques liés à l’énergie solaire s’affirmant incontestablement jour après jour depuis, le premier tuillier européen se devait d’enrichir sa gamme en offrant une solution photovoltaïque universelle et intégrée convenant à tous types de couverture (tuiles mécaniques, tuiles plates, tuiles romanes, ardoises…). C’est aujourd’hui chose faite grâce à KorElios®. Conçu pour une intégration esthétique et harmonieuse à tous les styles de toiture, complètes ou partielles, KorElios® est équipé d’un cadre breveté SolRif, garanti 10 ans. Alliant performance et efficacité, ce système plus qu’innovant offre des rendements énergétiques élevés (jusqu’à 145 Wc/m2) grâce à l’efficience des modules photovoltaïques : cellules monocristallines recouvertes d’une feuille en verre trempé pauvre en fer associées à un cadre et des abergements laqués noirs. Proposé en quatre classes de puissance nominale (187,5 Wc, 190 Wc, 195 Wc et 200 Wc), KorElios® garantit un rendement électrique pouvant atteindre 14,7%... pour une puissance garantie 25 ans à 80% et 10 ans à 90% ! Et, bien sûr, afin de satisfaire pleinement sa clientèle, Koramic propose également toute une gamme d’appareillages électriques (onduleurs, boîtiers AC, interrupteurs DC, câbles et connecteurs...), en kit ou personnalisés, pour raccorder en toute simplicité les modules photovoltaïques KorElios® installés.

Toutes les informations sur KorElios®

KoraTech RF 180-AD :

un écran de sous-toiture réfléchissant haute performance spécial BBC Afin de répondre pleinement aux attentes des maîtres d’œuvre et des couvreurs et de satisfaire aux exigences d’économies d’énergie dictées par la RT 2012, Wienerberger a innové une fois de plus avec KoraTech RF 180-AD, un écran de sous-toiture réfléchissant HPV (Hautement Perméable à la Vapeur d’eau) optimisant la consommation d’énergie de l’habitat, l’étanchéité à l’air, l’efficience énergétique et le confort intérieur, hiver comme été.

Pré-équipé d’une bande adhésive double pour le collage des lés et le renforcement de l’étanchéité à l’air, cet écran permet d’accéder aux pentes minimales tout en protégeant les locaux sous-jacents contre les infiltrations d’eau accidentelles, la pénétration de neige ou encore les entrées dans les combles d’animaux et autres insectes, pollens, sable, poussières...

Hautement efficace, simple et facile à mettre en œuvre en pose directe sur isolant, KoraTech RF 180-AD se présente en rouleaux de 1,5 x 50 m (poids 14 kg). Classé E1Sd1TR3 selon le CSTB, avec entraxe sur chevron maximal de 90 cm, il affiche une performance d’émissivité de 0,38 (62% de réflexion thermique) ainsi qu’une résistance mécanique R3.

Véritable barrière pour conserver la chaleur à l’intérieur en hiver et la contenir à l’extérieur en été, KoraTech RF 180-AD contribue également à l’amélioration des qualités thermiques des isolants de combles en empêchant efficacement le vent d’y pénétrer.

P.31 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions bardage Zoom sur…

ArGeLite : ®

le nouveau bardage ArGeTon® simple et économique Wienerberger complète sa collection de bardeaux terre cuite alvéolés double peau ArGeTon® en créant ArGeLite®, une solution de bardage simple peau économique alliant esthétisme et grande facilité de mise en œuvre ! Composés d’une seule paroi, les bardeaux ArGeLite® sont un matériau de parement et d’isolation léger (31 kg/m2) simple et rapide à poser, au moyen d’agrafes et de crochets, sur toute ossature primaire en métal ou en bois, horizontale comme verticale. Synonymes de gain de temps dans la phase de montage, ils permettent également de rationaliser les coûts de transport et d’optimiser ceux de mise en œuvre. Déclinés en plusieurs formats et coloris directement teintés dans la masse, proposés dans une finition lisse, engobée ou émaillée, les bardeaux ArGeLite® sont la réponse idéale à tout projet de rénovation, tant pour habiller des bâtiments anciens que pour les créations les plus contemporaines.

P.32 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions mur et façade Zoom sur…

Maxi Thermique, Maxi Poteau : deux révolutions Terca pour les chantiers du Nord

Maxi Poteau : la réponse sismique et DTU… maximale ! Bien plus qu’un simple accessoire, le Maxi Poteau Terca est à ce jour la seule solution industrielle du marché pour murs de 22 en briques apparentes qui soit en parfaite conformité avec les nouvelles normes de construction sismiques et le DTU en vigueur dans le Nord. Produit 100% régional respectant naturellement les spécificités architecturales locales, le Maxi Poteau permet de réaliser facilement, sans coupe fastidieuse, le coffrage des raidisseurs verticaux imposés par le DTU 20.1, notamment dans tous les angles des murs de structure, la réserve de 15 cm autorisant même, quant à elle, la construction de bâtiments étudiés suivant l’Eurocode 8.

Maxi Thermique : l’innovation terre cuite BBC brevetée Wienerberger Trois fois plus isolante qu’un bloc classique et cinq fois plus performante qu’un bloc béton ordinaire, la Maxi Thermique Terca, à la fois brique de façade, de structure et d’isolation, facilite l’accès au BBC au regard de la RT 2012. Construit de façon traditionnelle et ne nécessitant aucun enduit de façade (face extérieure en brique apparente), un mur en Maxi Thermique affiche en effet un indice de performance thermique de R = 4,80 m2K/W. Entièrement maçonné, il garantit une résistance thermique élevée, une optimisation des ponts thermiques (même en l’absence de rupteurs en tête de plancher), une étanchéité à l’air maximale et une très bonne inertie thermique pour un confort constant et naturel, été comme hiver.

Composé de deux éléments prêts à poser complémentaires (Brique Poteau et Bloc Poteau), le Maxi Poteau est simple, sûr et rapide à mettre en œuvre à partir d’une maçonnerie traditionnelle : située dans l’axe du mur, la réservation pour le béton armé facilite en effet le positionnement des fers en attente sur le soubassement ; intégralement coffré de brique, le raidisseur évite tout débordement de béton au coulage ; enfin, Brique et Bloc Poteau permettent de concevoir un calepinage traditionnel des joints verticaux, aussi bien en angle rentrant qu’en angle saillant, en milieu de mur ou en tableau de baie. Résultat : un respect maximum des normes constructives réglementaires ; des économies d’énergie naturellement réalisées grâce aux qualités intrinsèques de la brique en terre cuite ; mais aussi – et surtout – des délais de chantiers raccourcis, et par conséquent… une compétitivité optimisée !

Au-delà des économies d’énergie réalisées, la Maxi Thermique permet de réduire l’épaisseur de l’isolant intérieur, d’où un gain non négligeable en m2 de surface habitable. De plus, ses grandes dimensions (22 x 22) augmentent sa rapidité de mise en œuvre : gain de temps et économies globales dans le coût de la construction garantis ! Fabriquée à Flines-Lez-Râches (59), la Maxi Thermique perpétue la tradition architecturale des briques apparentes du Nord. Naturellement teintée dans la masse, elle résiste parfaitement aux phénomènes d’usure (chocs, UV, intempéries…) tout en se patinant subtilement au fil des ans. Enfin, sa cuisson à très haute température (plus de 1 000 °C) lui assure une longévité estimée à plus de 100 ans.

P.33 I L  a filière terre cuite n°23 - 10 / 2012


Solutions toiture

Solutions façade

Solutions bardage

10/2012 - Les procédés d’impression ne permettent pas une reproduction fidèle des teintes - Document non contactuel.

Solutions mur

8, rue du Canal - Achenheim - 67087 Strasbourg cedex 2 Demande de documentation : Tél. : 03 90 64 64 64 - Fax : 03 90 64 64 61 www.wienerberger.fr


La filière terre cuite Octobre 2012