Page 101

Voici WDP

Stratégie

ESG

Réalisations en 2020

Gouvernance

Comptes annuels

WDP Rapport annuel 2020

101

PERSPECTIVES Les perspectives décrites ci-dessous contiennent les prévisions pour l’exercice 2021, en ce qui concerne le résultat EPRA consolidé et le bilan consolidé de WDP. Elles ont été établies et préparées sur une base comparable à celle des exercices 2020 et 2019, et ce en adéquation avec la politique comptable de WDP conformément aux normes IFRS. Ces perspectives ont été établies sur la base des informations disponibles au 31 décembre 2020. Les prévisions relatives au bilan consolidé et au résultat EPRA sont des prévisions dont la réalisation effective dépend de l’évolution de l’économie ainsi que des marchés financier et immobilier. Ces informations prospectives, prédictions, opinions et estimations faites par WDP concernant la performance future, actuellement prévue, de WDP et de son marché ne constituent pas un engagement pour l’entreprise. Par leur nature, les déclarations prospectives comportent des risques inhérents, des incertitudes et des hypothèses (à la fois générales et spécifiques). Le risque existe que des déclarations prospectives ne se concrétisent pas.

Événements externes : on part du principe qu’il n’y a eu aucun changement important du climat (géo)politique et/ou économique qui pourrait exercer un impact substantiel sur le groupe. ◆ Cadre fiscal et réglementaire : on part également du principe qu’il n’y a eu aucun changement substantiel dans la législation fiscale ou les exigences réglementaires qui pourrait influencer les résultats du groupe ou les méthodes comptables utilisées par celui-ci. ◆ Risques : les perspectives peuvent être influencées, entre autres, par les risques du marché et les risques opérationnels, financiers et réglementaires décrits au chapitre 9. Facteurs de risque.

Hypothèses relatives aux éléments sur lesquels WDP peut exercer une influence directe Résultat locatif net : l’augmentation est essentiellement soutenue par la croissance externe. Le volume des investissements nets de 392 millions d’euros, réalisés en 2020, contribuera en grande partie au résultat durant l’exercice 2021. Par ailleurs, comme annoncé, plusieurs projets de construction préloués sont en cours d’exécution avec une réception par phases en 2021. En ce qui concerne la croissance organique, il est tenu compte de l’indexation des contrats de bail (voir ci-dessus). En 2021, 10 % des contrats arrivent à leur prochaine échéance, dont plus de 57 % ont déjà pu être prolongés au moment de la publication des résultats 2020 ; les loyers actuels sont dès lors connus. Pour les 43 % restants, il est tenu compte des prolongations et/ou renouvellements de bail à des niveaux de loyers comparables et après une éventuelle période de vacance. WDP se base sur un taux d’occupation moyen minimum de 97 % pour 2020, par rapport à 98,6 % fin 2020. ◆ Produits de l’énergie solaire : ils sont estimés à environ 17 millions d’euros1, une hausse stimulée par les projets PV additionnels aux Pays-Bas et en Belgique. ◆ Autres produits/charges d’exploitation : ce poste comprend l’effet net des impôts fonciers, les honoraires de gestion des biens immobiliers que WDP facture ainsi que quelques produits exceptionnels. ◆ Coûts immobiliers : ces frais comprennent surtout les charges nettes (donc après d’éventuelles refacturations) d’entretien et de réparation, de contrats d’assurance et de commissions. Pour 2021, ces coûts ont été estimés sur la base du portefeuille actuel, des investissements prévus et de l’évolution des chiffres des exercices précédents. ◆

Hypothèses relatives aux éléments sur lesquels WDP ne peut exercer d’influence directe Inflation : un niveau d’inflation moyen pondéré de 1,1 %, en ce qui concerne l’indexation des contrats de bail en 2021, basé sur le consensus en matière de prévisions économiques au 31 décembre 2020. ◆ Taux d’intérêt : un niveau moyen des taux d’intérêt Euribor à un mois, trois mois et six mois de respectivement -0,56 %, -0,54 % et -0,52 %. ◆ Instruments de couverture financiers : compte tenu de leur volatilité, il n’a pas été tenu compte des variations des valeurs de marché. Ces variations ne sont pas pertinentes pour les perspectives relatives au résultat EPRA. ◆ Valorisation du portefeuille immobilier et des panneaux solaires : aucune prévision n’est faite quant aux variations de la juste valeur du portefeuille immobilier et des panneaux solaires. De telles prévisions ne seraient pas fiables et dépendraient d’une multitude de facteurs externes sur lesquels l’entreprise n’a aucune influence. Ces variations ne sont pas non plus pertinentes pour les perspectives relatives au résultat EPRA. ◆