Page 1

© Pexels.com

Bureau de dépôt : Saint-Josse — Place Saint-Josse 1210 Bruxelles | Trimestriel | ÉR : Martine De Booseré, avenue des Arts 10-11 bte 14, 1210 Bruxelles P003497

PB- PP B- 03497 BELGIE(N) - BELGIQUE

juin • juillet • août 201 9  118

Dossier

Assertivité : ni hérisson, ni paillasson page 6


Sommaire REPÈ’R

Qui sommes-nous ?

4

Dossier6 Assertivité : ni hérisson, ni paillasson

VOLONT’R

Formations12 Formation « Relations interculturelles : soi et les autres, comment accueillir la diversité sans se perdre ? »

Quoi de neuf ?

14

Assemblée générale de Volont’R

Agenda

Nouveaux administrateurs

8 juin R Liège Réunion projets solidaires Liège/Verviers

Nouvelle responsable régionale Bulle d’Oxygène Bruxelles

Régions à la Une

16

PARTEN’R

Institutions24 La clinique du MontLégia, le futur hôpital du CHC, ouvrira ses portes en 2019 Espace Bien-être L’ESSENTIEL

SOLID’R

Projets solid’R

26

28 septembre et 12 octobre R Bruxelles p. 13 Formation : « Relations interculturelles :  soi et les autres, comment accueillir  la diversité sans se perdre ? » Soyez au courant de nos futures formations sur notre site web

www.volontr.be ou retrouvez-nous sur Facebook

Création d’un Centre de Santé au TOGO

Colophon

p. 20

Rédaction  Martine De Booseré et toute l’équipe de Volont’R  Mise en page  Média Animation asbl Photos  Volont’R  Éditrice responsable  Martine De Booseré  Coordination  Delphine Crombez Numéro d’entreprise  0413 182 782  RPM  Bruxelles Adresse mail et site web : info@volontr.be et www.volontr.be Si l’une de vos connaissances le souhaite, elle peut s’abonner annuellement à notre trimestriel pour la somme de 5 euros. Il suffit de verser cette somme sur le compte IBAN BE39 0682 0117 7219 avec comme communication « Abonnement Volont’R ».


Édito

1

Laissons les mots nous conter qui ils sont et tentons de les glisser dans des cases même s’ils recèlent bien plus de richesse qu’il n’y parait. Il y aura toujours bien un volontaire pour raviver ces trésors enfouis ! 2 3 E

F A

4 5

L 6

N

L R

I

R

Verticalement 1.  Lorsque vous ne m’avez pas à vos côtés, vous tremblez. Il suffit que vous me découvriez pour affronter la vie le cœur léger. Quel sentiment suis-je pour vous donner autant d’assurance ? 3.  De tout temps j’ai pris la tête de celles et ceux qui faisaient appel à moi. Je ne suis pas particulièrement friand des méninges mais il semble que ce soit là où je me localise… En êtes-vous sûr ? 4.  Quelle arrogance ! Sachez que je suis bien plus important que vous ne le croyez ! Cessez de m’étouffer ou de me retenir, je viens vous éclairer sur vos besoins et vos limites. Veillez simplement à m’accueillir et à m’écouter, ensuite, je disparaitrai. 5.  On dit parfois de moi que je suis jaune mais bien souvent j’apporte joie et bonne humeur. Qui suis-je ? Horizontalement 2.  J’aime être là avant même que vous ne vous en aperceviez. Je suis parfois tranchant et sans appel mais au fond, je suis ce que vous décidez de faire de moi. Est-ce que vous diriez de moi que je suis mauvais ? 6.  Certains me trouvent ringard, d’autres ne jurent que par moi. Vertu pour les uns, faiblesse pour les autres… Quoi qu’il en soit je vous suis bien utile lorsqu’il s’agit de rétablir le calme dans une relation. Merci de ne pas m’oublier ! Mon premier se boit sans incident sur la circulation. Mon second ronge tout ce qui lui passe sous la dent. Qui suis-je ? L’eau rat (Laura Bigattini)

Solutions : 1. Confiance — 2. Préjugé — 3. Réflexion — 4. Colère — 5. Rire — 6. Gentillesse


4 Qui sommes-nous ?

REPÈ’R

Volont’R est une asbl reconnue depuis 1982 en tant que service de jeunesse par la Communauté française. • Notre objectif : promouvoir l’engagement gratuit des jeunes et l’émergence d’une citoyenneté responsable au travers de différentes activités de volontariat à caractère social. • Notre spécificité : aller à la rencontre de l’autre en proposant, à Bruxelles et en Wallonie, du volontariat relationnel dans diverses institutions : cliniques, maisons de repos, crèches, écoles de devoirs, centres pour personnes handicapées…

Pour devenir  volontaire  R  Être âgé de minimum 17 ans R  Suivre une réunion de formation R  S’engager minimum 4 heures par semaine durant 3 mois ou une semaine durant les vacances scolaires.

Cette démarche citoyenne permet une prise d’autonomie, une ouverture à la tolérance ou encore la découverte d’un milieu professionnel. Volont’R collabore également étroitement avec les établissements scolaires dans le cadre de l’organisation de retraites sociales durant lesquelles nous assurons l’encadrement des élèves. Des animations sur des thématiques en lien avec notre type de volontariat (ex : l’intergénérationnel) sont également mises en place en collaboration avec les professeurs. Volont’R c’est aussi un soutien financier de projets de solidarité en Belgique et à l’étranger. En tant que volontaire chez nous, vous avez ainsi la possibilité de proposer un projet qui vous tient à cœur et pouvoir le concrétiser ! (Voir rubrique Projets solid’R)

Volont’R, c’est chaque année :

R  Des volontaires de tous âges, dont près de 400 jeunes, qui s’engagent régulièrement auprès de patients, d’enfants, de personnes âgées ou handicapées. R  U  ne centaine d’institutions partenaires à Bruxelles et en Wallonie. R  D  es projets solid’R soutenus en Belgique et à l’étranger.


REPÈ’R

Qui sommes-nous ? 5


6 Dossier

REPÈ’R

Initié par Andrew Salter, psychologue new-yorkais dans la première moitié du siècle dernier, la notion d’assertivité reste pour la plupart d’entre nous un de ces termes bizarres, jargon de psy ou mot entendu d’une collègue adepte de coaching personnel. Au-delà du terme, voyons un peu en quoi cette manière de communiquer et de s’exprimer peut nous aider dans notre travail, notre volontariat et notre quotidien.

© ndemello, Pixabay

Olivier Gerards


REPÈ’R

Dossier 7

Assertivité :

ni hérisson, ni paillasson

Être assertif est une aptitude en lien avec le comportement social de l’individu et à sa manière de communiquer. L’assertivité peut se définir comme la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres. Ce comportement permet à une personne d’agir au mieux de son intérêt, de défendre son point de vue, d’exprimer ses sentiments avec sincérité, de définir clairement sa position le tout en respectant l’avis et la position des autres.

tous les soirs, empêchant vos enfants de s’endormir. Un soir, n’y tenant plus, en colère, vous vous rendez chez votre voisin et « gueulez » contre « cette espèce de sale ado et sa musique de sauvage ». Le voisin demande à son fils de baisser le volume de sa musique mais sort sa tondeuse qui fait encore plus de bruit. À partir de ce moment-là, vous ne vous adressez plus la parole !

Assertivité et agressivité

Vous demandez à rencontrer le fils du voisin pour lui expliquer calmement la situation. « J’ai un problème, peut-être peux-tu m’aider à le résoudre ». Vous discutez des solutions possibles et vous vous entendez pour qu’en fin de journée, quand vos enfants vont dormir, il écoute sa musique à un volume raisonnable.

Cette notion de respect vis-à-vis de l’autre est vraiment essentielle et permet de distinguer l’assertivité de l’agressivité. Même s’il est vrai que ces deux types de comportement impliquent de défendre ses droits et d’exprimer ses besoins. La différence clé entre les deux styles est que, tandis que les personnes agressives cherchent à faire du mal aux personnes qui sont en face d’elles, les individus se comportant de manière assertive s’expriment de façon à respecter leurs interlocuteurs. Voyons un exemple : Le fils de votre voisin, grand fan de heavy metal, écoute sa musique à plein volume

Que pourrait donner cette même situation en version assertive ?

Assertivité et passivité Dans leurs relations avec les autres personnes, les individus assertifs ont non seulement l’intention de ne pas être agressifs, mais également de ne pas rester passifs. Les individus passifs ont tendance, par crainte des conflits, à accepter de ne pas


8 Dossier

exprimer leurs besoins et gardent leurs sentiments enfouis, tout au fond d’eux, pour soi-disant « avoir la paix ». Ils vont dire oui alors qu’ils pensent non. Ce comportement de soumission ou d’évitement du conflit peut amener à l’accumulation de frustrations et, à moyen terme, à l’explosion suite à la remarque de trop, la goutte qui fait déborder le vase… Voyons un exemple : Régulièrement, votre voisin vous demande du matériel de jardinage à prêter. Vous savez que vous allez devoir réclamer plusieurs fois pour le récupérer et qu’il est probable que le matériel revienne en mauvais état. Comme vous avez envie de maintenir une bonne relation avec votre voisin, vous acceptez sa nouvelle demande de prêt, même si intérieurement vous auriez préféré refuser. Six mois plus tard et après de multiples réclamations, il vous rend enfin votre outil de jardinage mais avec le manche cassé. C’en est trop pour vous, vous lui hurlez ses quatre vérités au visage et lui claquez la porte au nez. C’en est fini de la bonne entente entre voisin. Comment auriez-vous pu réagir en mode assertif ? À la demande de votre voisin, vous lui rappelez les difficultés que vous avez eues la dernière fois pour récupérer votre outil de jardinage. Vous dites que vous êtes désolé mais que cela ne sera pas possible pour vous de lui prêter cette semaine car vous allez en avoir besoin. En résumé, on peut dire que l’assertivité, ce n’est pas l’agressivité des piquants du hérisson, ni la passivité du paillasson.

REPÈ’R

Le rôle des émotions À la lecture des deux exemples et en se souvenant de situations vécues, je suis certain que beaucoup d’entre vous se disent que ce n’est pas très réaliste de réagir de cette manière. Par exemple face à une situation de conflit, il nous semble difficile de garder son calme. Notre énervement et notre colère risquent de prendre rapidement le dessus. Envahis par notre émotion, nous ne sommes plus capables de nous exprimer clairement et avec respect. Nous voilà devenus hérissons… L’assertivité est donc en lien direct avec la gestion des émotions, qui passe notamment par une prise de conscience de nos émotions. Une émotion est une manifestation physique liée à la perception d’un évènement dans l’environnement. Il est généralement admis qu’il existe 6 émotions de bases : la joie, la colère, la tristesse, la peur, la surprise et le dégoût. Les autres émotions étant des combinaisons de celles-ci. Ces 6 émotions sont présentes dans toutes les cultures et identifiables de manière universelle par des expressions faciales caractéristiques. En revanche, ce qui déclenche ces émotions diffère selon les cultures, les contextes et les individus. De même, la réponse à cette émotion sera bien entendu variable d’une personne à l’autre. Nous ne sommes pas tous égaux face aux émotions, la manière dont nous gérons nos émotions est influencée par


REPÈ’R

notre éducation ou notre cadre de référence. Par exemple, notre réaction face à la tristesse pourra être influencée par le fait que toute notre enfance on nous a dit qu’un garçon ne pleurait pas. La difficulté est ici de ne pas se laisser emporter ou déborder par nos émotions. Il est bien entendu impossible d’exprimer calmement et clairement notre ressenti, en d’autres termes, d’être assertif, si nous sommes en colère ou en larmes.

© rawpixel, Pixabay

Habituellement, nous classons les émotions en deux catégories : les bonnes et les mauvaises. Il est préférable de parler d’émotions agréables ou désagréables. En effet, les émotions sont toutes utiles, elles nous indiquent nos besoins satisfaits ou non satisfaits. Les émotions sont des guides qui nous donnent des informations importantes

Dossier 9

face aux choix à faire, nous aident à traverser les épreuves et nous protègent de certains risques. Pour satisfaire nos besoins de manière adéquate et respectueuse et savoir réagir face aux émotions d’autrui, il est important de développer sa conscience émotionnelle. Ce qui peut demander un travail d’introspection important. •  Je sais ce que je ressens p émotion •  Je sais pourquoi p causalité • Je sais quoi en faire p choix, changements

Autres points d’attention Si vous voulez développer votre assertivité, la gestion des émotions est essentielle mais ce n’est pas le seul point auquel il faut être attentif.


10 Dossier

100 %

0 %

REPÈ’R

Claude Steiner, psychologue franco-américain (1935-2017) a développé le concept d’alphabétisation émotionnelle, dans lequel il définit 7 niveaux de conscience des émotions. Anesthésie : aucune conscience de vos sentiments Sensations diffuses : vos émotions ont un impact physique (des maux de tête ou des vertiges par exemple) mais vous n’avez pas conscience des émotions elles-mêmes. Expérience émotionnelle : vous êtes conscient de vos émotions mais vous ne savez pas les identifier. Vous ne pouvez ni en parler ni les comprendre. 7. Interactivité Identification : vous pouvez parler de vos sen6. Empathie timents, vous apprenez à faire la différence 5. Causalité entre la colère, la joie ou la peur. 4. Identification et structuration Causalité : vous pouvez non seulement disligne verbale tinguer vos émotions, mais aussi percevoir ce Quand l’émotion sort de l’inconscience et peut être parlée qui en est la cause. 3. Expérience émotionnelle chaotique Empathie : vous êtes conscient des émotions 2. Perception de sensations diffuses des autres. 1. Anesthésie Interactivité : vous êtes sensible au flux et au reflux des émotions autour de vous, et vous https://apprendreaeduquer.fr/ savez comment elles interagissent La responsabilité Être assertif, c’est être conscient des conséquences prévisibles et imprévisibles de nos actes, c’est aussi la responsabilité de satisfaire nos besoins et de gérer nos émotions. L’assertivité entre dans le domaine de l’affirmation de soi, c’est oser être soi, faire face au conflit pour le résoudre de la meilleure manière possible en tenant compte de mon intérêt mais aussi de celui d’autrui. Il ne s’agit pas de changer les autres mais de changer soi. Que je trouve en moi la sérénité d’accepter toutes les choses que je ne peux changer, le courage de changer les choses que je peux changer et la sagesse d’en connaitre la différence. Marc Aurèle Empereur, Homme d’État, philosophe (121-180)

Face à une difficulté, la personne assertive va se centrer sur le changement de comportement qu’elle peut effectuer elle-même. Attention, changer ne veut pas dire imposer son point de vue, ce serait alors de l’agressivité voire de la manipulation. En effet, elle peut choisir d’agir, mais aussi de lâcher prise et faire le deuil d’un changement. L’important est qu’elle puisse exprimer son ressenti et son point de vue. On peut exprimer son désaccord par rapport à une idée et ensuite accepter qu’il ne soit pas possible pour soi d’y apporter un changement. La congruence La congruence c’est de la cohérence entre ce que je dis et ce que je fais, plus précisément entre ma communication verbale et non verbale.


Lorsque nous communiquons, l’information qui passe de nous à l’autre et de l’autre à nous est constituée, d’une part, du verbal (les mots, la sémantique) et, d’autre part, du non verbal (notre attitude, notre gestuelle, notre intonation de la voix). Certains considèrent que ce non verbal représente près de 90 % de l’information. Pour que nos propos soient pris en considération par notre interlocuteur, il est donc essentiel que notre verbal et notre non verbal soient en harmonie, c’est à ce moment-là que l’on parle de congruence. Quand il n’y a pas vraiment congruence, même si l’interlocuteur s’y laisse prendre, la situation ne lui laissera qu’un parfum de manipulation. Il se sentira alors rempli de doutes, d’incertitudes, voire d’amertume. La qualité de nos échanges est donc intimement liée à la cohérence entre notre verbal et notre non verbal. Notre non verbal étant lui directement lié à ce que nous pensons et à ce que nous ressentons, il ne peut être totalement feint.

Impact sur notre bien-être Les personnes assertives possèdent d’excellentes qualités de communication interpersonnelles et sont animées par une recherche permanente de respect mutuel et de franchise, avec toutes leurs relations. Elles ont tendance à avoir moins de conflits, ce qui se traduit par beaucoup moins de tension dans leurs vies. Elles reçoivent une réelle adhésion à leurs besoins et une meilleure écoute à leurs sentiments. Du fait de rapports plus forts et plus francs avec les autres,

Dossier 11

© Robin Higgins, Pixabay

REPÈ’R

elles subissent moins de frustrations dues aux sentiments de refoulement ou au renfrognement, et en font subir également moins aux autres.

Bibliographie –  Boisvert J.M. et Beaudry M., S’affirmer et communiquer, Édition de l’Homme,1979. – La communication assertive, formation donnée par S. Devuyst, Ligue de l’Enseignement et de l’Éducation permanente, 2019.www.assertivite.net – Assertivité, l’affirmation de soi dans le respect d’autrui, 2001. www.maieusthesie.com –  Qu’est-ce que l’assertivité ?, 2017. www.game-learn.com

Pour aller plus loin Chalvin D., L’affirmation de soi, Mieux gérer ses relations avec les autres, ESF éditeur, coll. « Développement personnel », 2009. Radeki M., Savoir dire non et poser des limites constructives !, Miniguides Ecolibris, 2010. Piquet E., Faites votre 180° !, Vous avez tout essayé. Et si vous tentiez l’inverse ?, Petite Biblio Payot Psychologie, 2015.


12 Formations

VOLONT’R

Les formations chez Volont’R Quand et comment s’inscrire ?

Jusqu’à 10 jours avant le premier jour de formation auprès de Séverine Galant, par mail à formation@volontr.be ou par téléphone au 02 219 15 62. L’inscription sera effective dès réception du paiement.

Désistement

En cas d’annulation par un participant, Volont’R remboursera ses frais d’inscription s’il s’est désisté minimum 15 jours avant le premier jour de formation. Dans le cas contraire, Volont’R se verra dans l’obligation de lui facturer les frais d’inscription, sauf en cas de force majeure comme une maladie, le décès d’un proche, une grève sauvage ou une autre obligation personnelle à laquelle le volontaire ne peut se soustraire, et de remise du document justificatif (certificat médical, faire-part de décès…).

Volont’R se réserve le droit d’annuler une formation si le nombre d’inscrits est insuffisant ou en cas de force majeure. La totalité des frais d’inscription sera alors remboursée aux participants.

Tarif préférentiel pour nos membres

Tout volontaire de Volont’R bénéficie d’un tarif préférentiel pour les formations organisées par l’association. De plus, le paiement de l’inscription pour notre formation à l’écoute est remboursé aux volontaires de notre asbl après participation effective aux journées de formation et après avoir effectué 12 x 4 heures de volontariat.

Engagement

Les participants s’engagent à assister à l’entièreté des modules concernés et à respecter les horaires.

Témoignages de participants à la formation 

Émotions, besoins et développement de l’enfant

témoignages

La formation a abordé brièvement les notions théoriques et a permis de nombreux ateliers de mise en situation ! Mireille, volontaire à Liège Cette formation a répondu à mes attentes mais avec un goût de trop peu. Heureusement nous avons reçu de nombreuses références d’ouvrages permettant de se documenter !  Eric, volontaire à Libramont J’ai découvert que derrière chaque émotion se cache un besoin et que l’on peut tout résoudre en parlant ! Amandine, volontaire à Namur


VOLONT’R

Formations 13

Formation

Relations interculturelles : soi et les autres, comment accueillir la diversité sans se perdre ?

 Pixabay/Alexas_Fotos/19844 photos

Samedis 28 septembre et 12 octobre 2019 à Bruxelles

Cette formation s’adresse à toute personne intéressée par la thématique, en priorité aux jeunes de moins de 30 ans, et à toute personne qui exerce ou qui veut commencer du volontariat. Objectifs et contenu Cette formation permettra aux participants de découvrir et de s’approprier progressivement une approche interculturelle. La première journée abordera la diversité et la pluralité des codes socio-culturels et la nécessité de prendre conscience de ses propres représentations socio-culturelles, stéréotypes et préjugés pour réussir à se décentrer et aller à la rencontre de l’Autre. La seconde journée abordera la question de la dissonance culturelle (B. Lahire) et permettra aux participants de prendre conscience que nous disposons tous de compétences en communication interculturelle et qu’il est possible de les cultiver pour mieux se sentir outillé. Il s’agira aussi d’explorer la question des outils interculturels à notre disposition. Enfin, les participants seront invités à repenser leur relation à l’autre et leur mise en pratique selon une approche interculturelle.

Prix Cette formation est gratuite pour les moins de 30 ans sous réserve d’un nombre minimum de 8 jeunes inscrits. Le prix est de 15 € pour les membres de Volont’R, les demandeurs d’emploi et les étudiants. Le prix est de 40 € euros pour les personnes extérieures. Le coût de cette formation est pris en charge par le CHC (Groupe Hospitalier de la Province de Liège) pour les volontaires engagés dans l’une de ses institutions. Formatrice La formation est dispensée par Madame Marie Deridder, Docteure en Sciences Sociales et Politiques de l’Université Catholique de Louvain, porteuse d’un Master en Sociologie et d’un Diplôme en Anthropologie. Chargée de cours en anthropologie à l’Université de Louvain-laNeuve. Elle donne régulièrement des formations à des publics d’adultes et a rejoint l’équipe des formateurs du CECOM en 2018 comme experte dans les matières concernant la multiculturalité.


14 Quoi de neuf ?

VOLONT’R

Assemblée générale de Volont'R Samedi 30 mars, volontaires, responsables d’institutions et membres de l’équipe de Volont’R se sont donnés rendez-vous à Namur. Au programme : l’assemblée générale de Volont’R. L’occasion de tous se retrouver pour présenter les divers projets


VOLONT’R

réalisés et de partager les expériences de volontariat de chacun lors de tables rondes abordant l’implication des jeunes dans leur volontariat. Fous rires et échanges ont rythmé cette journée ponctuée d’animations conviviales.

témoignages

Le volontariat est ma source de bonheur ! Prenons le temps de vivre, aimons-nous les uns les autres et n’oublions pas de prendre soin de nous. Chloé Merci pour cette belle année de projets. Merci pour ces moments partagés. On l’a fait ! Le canevas est rempli et approuvé. Vive Team’Grou ! Merci à Volont’R de m’avoir donné la possibilité de partager mon temps pour les autres.Adeline Merci à tous pour ce beau projet, cette belle énergie et ce bel esprit d’équipe ! Tous ensemble avec le projet All in et ces enfants extraordinaires ! Anouk

Quoi de neuf ? 15


16 Quoi de neuf ?

VOLONT’R

Nouveaux administrateurs Je suis Nicolas Paermentier. En 2014, j’ai terminé un master en sciences politiques. Ensuite, je suis parti étudier et travailler en Russie. Il y avait une certaine suite logique dans cette démarche puisque ma spécialisation concernait la politique en Europe de l’Est et en Russie. Après quelques années passées dans le pays des tsars et du froid, la raison m’est revenue et j’ai décidé de revenir définitivement en Belgique. Depuis six mois, je suis à la recherche d’un emploi mais pas seulement… Je suis aussi à la recherche de nouveautés à apprendre et de nouveaux défis à relever. Cette soif d’apprentissage m’a mené vers Volont’R. Même si je ne suis probablement pas le plus grand spécialiste des tâches administratives, j’espère pouvoir être utile au conseil d’administration. La motivation et l’enthousiasme sont au rendez-vous. J’aimerais beaucoup pouvoir participer à quelques journées de volontariat dans différentes institutions. Ainsi, j’espère pouvoir apporter une vision pragmatique et proche des gens du terrain. « J’espère », « enthousiasme », « j’espère », vous l’avez compris, par ces mots choisis et répétés, c’est avec optimisme que je me présente à vous aujourd’hui.

Je m’appelle Bianca, j’ai 31 ans, et je travaille à plein temps dans l’expansion immobilière pour une multinationale. Je me décrirais comme une personne ouverte d’esprit, généreuse, tolérante et joyeuse. Provenant d’une famille militaire, j’ai grandi dans un cadre très varié, ce qui m’a ouvert les portes du voyage et m’a appris à m’adapter et communiquer facilement. C’est avec grand plaisir que je compte accomplir ma mission d’administratrice volontaire, en y apportant un regard neuf et un enthousiasme inconditionnel. Alors merci Volont’R de m’avoir accordé cette chance !


VOLONT’R

Quoi de neuf ? 17

Nouvelle responsable régionale Bulle d’Oxygène Bruxelles Dans le carnet du mois de mars, nous vous annoncions le départ de Laurence et Marie. Nous n’avons pas dû chercher longtemps pour trouver une remplaçante et c’est avec grand plaisir que nous vous annonçons l’arrivée de Marie-Jeanne. Afin d’assurer la transition en douceur, elle sera épaulée encore quelques semaines par Laurence et Marie qui devraient nous quitter officiellement le 30 juin.

Bonjour, je m’appelle Marie-Jeanne. Je suis maman au foyer et j’ai 4 grands enfants entre 22 et 29 ans. J’ai fait, (il y a bien longtemps !), un régendat en pédagogie musicale. Je n’ai jamais enseigné. Maintenant que les enfants sont grands, j’ai plus de temps à donner. J’ai commencé, il y a un an, du volontariat à Bulle d’Oxygène aux Cliniques Universitaires Saint-Luc. C’est un volontariat passionnant, dans lequel je me sens vraiment bien. À l’annonce du départ de Laurence et Marie, que je remercie encore pour leur aide, j’ai eu envie de m’engager plus, d’aller plus loin dans l’aventure. J’aime aller à la rencontre des autres, les découvrir comme ils sont. Bulle d’Oxygène est un super projet… Je suis prête à m’y investir. Surtout encadrée par la super équipe de Volont’R.


18 Régions à la une

VOLONT’R

PROVINCE DU All-in, un projet de classe inclusive ! BRABANT WALLON Lors de notre assemblée générale du 30 mars dernier, Anouk, Emine, Magdalena, Morgane et Pauline, volontaires dans le projet All-in, de classe inclusive à Céroux-Mousty, ont présenté ce projet, soutenues par Marie, responsable régionale ! Pour l’occasion, elles ont interviewé les différents acteurs du projet, fait des photos et ont aussi recueilli les témoignages des volontaires engagés dans ce projet ! Je trouvais chouette de vous partager ici quelques témoignages reçus :

témoignages

Les enfants m’ont beaucoup appris et l’expérience était enrichissante. J’ai aussi beaucoup de respect pour le courage des parents ! Pour la question, si mon aide est vraiment nécessaire, vu que cette école est tellement bien gérée, j’ai parlé avec les enseignantes. Toutes les deux ont dit qu’elles apprécient beaucoup notre présence, parce que ça leur donne plus de tranquillité d’esprit et de sécurité. Charlotte Pour moi, le volontariat dans ce projet représente l’ouverture. En effet, je trouve que dans la vie, nous ne côtoyons pas assez la différence et ce projet me permet de m’ouvrir aux autres tout en étant dans l’aide. Je trouve cela vraiment enrichissant. Clémence Pour moi, le volontariat c’est une opportunité de découvrir l’autre, d’apprendre de lui et d’échanger Coralie Le partage. En effet, cette collaboration avec l’école inclusive c’est du partage, du partage de joie, du partage de manières de voir les choses, du partage de connaissances, du partage de bonne humeur… En bref, c’est un super projet auquel je suis ravie de contribuer ! Lisa Pour moi, le volontariat en école inclusive, c’est avant tout du « partage ». Car ce n’est pas seulement les enfants qui profitent de ce projet mais également toutes les personnes qui les entourent. La manière dont les enfants gèrent la différence au quotidien est une source d’inspiration pour nous tous ! Marie

MERCI à tous pour votre engagement, votre aide et votre soutien dans ce projet ! Et rendez-vous à l’AG l’an prochain pour en reparler et manger du gâteau !


VOLONT’R

Régions à la une 19

Retraites sociales Cette année scolaire, à Bruxelles, nous avons eu l’occasion d’accompagner près d’une centaine d’élèves dans le cadre des retraites sociales. Cet engagement de quelques jours auprès des patients, des résidents ou des enfants est pour la majorité de ces jeunes une expérience riche en rencontre et en découverte.

RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

témoignages

J’ai beaucoup aimé parler avec les patients, ils étaient très collaborateurs et très gentils. J’ai appris beaucoup de choses grâce à eux. […] J’ai rencontré des personnes formidables, malgré leur différence, elles m’ont donné énormément de choses positives dans ma vie et c’était une expérience formidable. Ihssane, Centre de Traumatologie et de Réadaptation Les enfants étaient vraiment agréables et ils se sont très vite ouverts à moi ce qui a été un avantage pour moi. […] Il faut montrer qu’on est là pour passer un agréable moment avec eux. Je ne retiens que du bon de ces quelques jours passés auprès des enfants ! Vanessa, Arbre de vie J’ai choisi cette retraite sociale pour voir comment ça se passait dans le milieu médical, pour savoir si ça me plairait d’y travailler plus tard et pour l’expérience sociale. […] Le dialogue avec les patients n’est pas toujours facile mais malgré cela j’ai eu de chouettes et nombreux échanges avec tous. Chloé, Centre Hospitalier Valida

Nouvelle responsable régionale Bulle d’Oxygène Vous le savez certainement, après de très nombreuses années d’accompagnement et de soutien des volontaires, mais aussi de volontariat de terrain auprès de patients en oncologie, Laurence et Marie ont décidé de tourner la page de cette grande aventure solidaire. Nous avons la chance d’avoir trouvé rapidement une remplaçante, en la personne de Marie-Jeanne, volontaire Bulle d’Oxygène aux Cliniques Universitaires Saint-Luc depuis près d’un an. Je vous invite à lire sa présentation dans la rubrique Quoi de neuf ? page 17.

Une grande dame nous a quittés Nous avons appris le décès de Madame Ginette Noterman, survenu le 20 mars, à l’âge de 86 ans. Fin 2018, suite à des soucis de santé, elle avait dû, à regret, arrêter son volontariat auprès des résidents de la maison de repos le Foyer Saint-Joseph. Volontariat qu’elle avait débuté en novembre 1998, soit plus de 20 ans d’engagement ! Elle participait volontiers aux rencontres entre volontaires et ne manquait pas d’y partager son expérience.

PROVINCE DE HAINAUT


20 Régions à la Une PROVINCE DE LIÈGE LIÈGE

VOLONT’R

4 projets solidaires rentrés pour la région de Liège La réunion d’info et d’échange sur les projets solidaires du mois de février a porté ses fruits ! 4 projets ont été rentrés pour la région de Liège. Merci à tous les volontaires qui étaient présents lors de cette matinée d’échange. Bloquez bien la date du SAMEDI 8 JUIN, de 10 heures à 12 h 30 pour la réunion de sélection. Toutes les infos par mail.

Maison de Julien, clinique de l’Espérance Malgré les moments d’attente et d’incertitude lors de l’hospitalisation des enfants, une famille nous rappelle combien notre rôle, aussi minime soit-il, dans leur parcours du combattant, reste essentiel.

témoignage

Un immense merci pour tout. À chacun de nos passages nous sommes soulagés de savoir que nous pouvons disposer d’un endroit pour nous détendre et accueillir nos enfants. Votre accueil, votre écoute et votre attention toujours présents avec discrétion mais efficacité nous touchent à chaque passage dans la Maison de Julien. Nous vous remercions de tout cœur.

La future clinique du MontLégia  prend de plus en plus forme Pour tout savoir sur ce grand projet, rendez-vous à la page « Institutions », à la toute fin du carnet.

Bulle d’Oxygène émet des ondes… Des ondes positives auprès des patients mais pas seulement ! Nos supers héros Bulle d’Oxygène de la Clinique Saint-Joseph ont participé à une interview du Studio Bus de la radio universitaire liégeoise 48 FM.

témoignage

[…] Cela va décupler ma motivation de continuer cette belle aventure avec ces patients en souffrance. Dominique M.


VOLONT’R

Régions à la Une 21

Retraites sociales : MERCI aux institutions ! L’année scolaire se termine et les retraites sociales aussi ! Merci au personnel des institutions pour l’encadrement et la disponibilité que vous proposez aux jeunes ! Chaque année, vous accueillez des élèves et leur permettez de vivre une expérience qu’ils ne sont pas prêts d’oublier ! Une fois leur retraite terminée, nombreux sont les souvenirs qu’ils gardent de leur rencontre avec les personnes âgées ou les personnes hospitalisées ! Pour certains, des vocations se sont confirmées !

témoignage

L’accueil était parfait et le personnel en or. Les résidents étaient très agréables, souriants et ouverts aux rencontres. Notre compagnie les rendait heureux. J’ai appris la patience, l’écoute et comment communiquer et se comporter avec les personnes âgées. Leila, Collège Saint-Louis de Liège, retraite sociale à la maison de repos Saint-Joseph à Blegny

Fusion des régions pour les projets solidaires Cette année, les régions de Verviers et de Liège seront fusionnées pour le soutien des projets solidaires. Cela permettra d’avoir un bon montant pour les 4 projets rentrés. Les Verviétois sont les bienvenus à la réunion de sélection qui aura lieu le SAMEDI 8 JUIN, de 10 heures à 12 h 30 à LIÈGE. Toutes les infos par mail.

De nouveaux compagnons aux longues oreilles à la Résidence de Heusy La Résidence de Heusy du CHC a accueilli de nouveaux pensionnaires dont les résidents prennent soin. Il s’agit d’un nouveau projet relationnel qui a pour but d’améliorer le bien-être des résidents et de développer des activités sensorielles avec eux.

Retraites sociales : MERCI aux institutions ! L’année scolaire se termine et les retraites sociales aussi ! Merci au personnel des institutions pour l’encadrement et la disponibilité que vous proposez aux jeunes ! Chaque année, vous accueillez des élèves et leur permettez de vivre une expérience qu’ils ne sont pas prêts d’oublier ! Une fois leur retraite terminée, nombreux sont les souvenirs

VERVIERS


22 Régions à la Une

VOLONT’R

qu’ils gardent de leur rencontre avec les personnes âgées ou les personnes hospitalisées ! Pour certains, des vocations se sont confirmées !

témoignages Cette retraite m’a permis de confirmer mon futur métier.

Ce volontariat m’a permis de partager de bons moments avec des personnes qui ne sont pas de ma génération. Le personnel était très sympathique. J’ai tissé des liens avec certains résidents et j’étais triste de les quitter.

PROVINCE DE LUXEMBOURG ARLON ET LIBRAMONT

BASTOGNE ET MARCHE

témoignage

Cette expérience a répondu tout à fait à mes demandes car mon but était de voir comment fonctionne un service, voir des soins de plaies, voir plein de choses et m’enrichir davantage pour mon stage futur et c’est chose faite ! Grâce au volontariat, j’ai pu découvrir des soins très spécifiques que l’on n’apprend pas à l’école, j’ai pu avoir un premier contact avec les patients et avec une équipe. J’ai pu aider à faire des toilettes, répondre aux sonnettes… et ce sont des choses que j’aurai du coup plus facile à faire en stage ! En tout cas, je conseillerais cette expérience à tous les étudiants qui veulent voir ce qu’est en partie le monde infirmier qui est un monde compliqué et fatiguant mais en même temps très enrichissant humainement et extraordinaire ! C’est une expérience à faire pour avoir déjà un premier bagage avant de soit aller en stage soit de commencer des études d’infirmier. Léa, volontaire en chirurgie orthopédique à la clinique d’Arlon

témoignages

Mon volontariat s’est très bien passé, j’ai reçu un accueil très chaleureux de la part de toute l’équipe de médecine. J’ai pu aider et apprendre aussi les différentes techniques en observant. Mon expérience en salle d’opération s’est super bien passée et j’ai super bien aimé. Un tout grand merci car ça a bien renforcé mon choix et j’espère que ce sera le bon ! Un grand merci pour l’opportunité que vous offrez aux gens car c’est le meilleur moyen de savoir si c’est ce qu’on souhaite ou non faire plus tard. Laurane, volontaire dans le service de médecine à l’hôpital de Bastogne


VOLONT’R

Régions à la Une 23

Je trouve que j’ai plutôt bien été accueillie par le personnel. Le contact avec les patientes s’est bien passé. J’étais un peu stressée au début mais à la fin ça allait mieux. Les patientes étant pour la majorité accompagnées par leur compagnon, il a été très dur pour moi d’être utile pour elles. J’ai donc été utile pour répondre aux alarmes quand les patients appelaient. Chloé, volontaire en maternité à l’hôpital de Marche

Partager une passion ou juste un café : nouveau projet à Ciney cherche volontaires A Le service de logements supervisés de Ciney, appelé également le FJA – « Foyer pour Jeunes et Adultes », cherche des volontaires pour un nouveau projet. Vous avez un peu de temps et une passion à partager ? Vous êtes ouvert à la rencontre de l’autre ? Alors pourquoi ne pas partir faire de la marche avec Jérémie une fois par mois ? De la couture avec Pascale ? Ou de l’informatique avec Martine ? Tous les 3 des personnes en situation de handicap. En fonction des centres d’intérêt, des duos seront formés. Tenté·e par cette aventure ? Contactez l’animatrice de Namur au 02 219 15 62 – helene@volontr.be

Jeunes et nouvelles technologies Qui mieux que les jeunes maîtrise les nouvelles technologies ? Alors pourquoi ne pas transmettre cette dextérité et ce savoir-faire à des personnes pour qui communiquer se faisait autrement avant ? C’est ce qu’une dizaine d’ados du Foyer d’Havelange (maison de jeunes) va faire lors d’ateliers de découverte des nouvelles technologies à destination de séniors et de personnes âgées. Une animation photolang’Age leur a permis de réfléchir à leurs représentations des personnes âgées et à leurs expériences d’intergénérationnel. Le but : faire de ces ateliers de chouettes moments d’échange, grâce aux 4 clés : # bienveillance, # respect, # humour… et # patience.

Bulle d’Oxygène Namur Le 28 février, c’est dans une ambiance conviviale que les équipes de Bulle d’Oxygène et de Team’Grou se sont rencontrées pour échanger, partager, rire et… manger (oui, parce qu’on peut dire ce qu’on veut, c’est quand même le plus important !). Merci à mes SUPER volontaires pour leur investissement, leur dynamisme et leur joie de vivre. TOUJOURS au rendez-vous pour partager ces beaux moments ensemble !

PROVINCE DE NAMUR


24 Institutions

PARTEN’R

La clinique du MontLégia,

le futur hôpital du CHC, ouvrira ses portes en 2019 Le futur hôpital du MontLégia à Liège ouvrira bientôt ses portes. Emmanuel Legrand, coordinateur du volontariat au CHC, nous en dit plus sur ce grand projet.

Pouvez-vous nous rappeler quelles cliniques seront regroupées au MontLégia et dans quel objectif ? Construit sur le site de l’ancien charbonnage de Patience et Beaujonc à l’entrée ouest de Liège, il regroupera l’activité des 3 cliniques liégeoises du CHC : Saint-Joseph, Espérance et Saint-Vincent. Avec 720 lits d’hospitalisation classique et 120 places d’hôpital de jour, la clinique MontLégia proposera une palette de soins complète (hospitalisations, consultations, examens médicaux). Elle occupera plus de 2 000 personnes qui bénéficieront d’une ergonomie de travail et d’un équipement de pointe. Où en est le CHC aujourd’hui concernant l’évolution de ce grand projet ? Le déménagement s’annonce bientôt, pouvez-vous nous en dire plus ? La date sera fixée courant avril. Il devrait s’étaler sur une quinzaine de jours, entre novembre et décembre. Deux jours seront consacrés au déménagement des patients. L’activité hospi-

talière sera progressivement ralentie pour traverser cette période. Qui dit nouvelle organisation, dit nouveaux changements. Quels seront les changements principaux pour les volontaires ? Les référents institutionnels seront, comme aujourd’hui, Liza NICCOLI pour le pôle accueil, hébergement des patients et Souad AMRANI pour le pôle pédiatrie. Le nombre de patients sera forcément plus important. En tant que coordinateur des volontaires du CHC, quelles seront vos missions au Mont Légia ? Elles seront les mêmes qu’aujourd’hui : coordonner et développer le volontariat sur nos sites, en articulation avec le cadre juridique et éthique, les besoins institutionnels et les attentes des patients et des volontaires. D’ici là, préparer les équipes qui vont fusionner (essentiellement l’accompagnement des patients) et informer au mieux les responsables d’équipe et les volontaires qui me contactent sur l’avancement du projet (via le GT Volontariat). Et pour terminer, quels sont vos souhaits concernant les activités de volontariat dans ce nouvel hôpital ? Je veux d’abord qu’avec les asbl partenaires, les référents institutionnels, et les responsables d’équipe, nous puissions informer, rassurer, convaincre et enthousiasmer nos volontaires d’aujourd’hui à poursuivre leur volontariat sur notre nouveau site. Ensuite, comme pour les autres sites du CHC, je souhaite continuer ma mission déjà expliquée ci-dessus.


PARTEN’RInstitutions 25

Espace Bien-être L’ESSENTIEL Depuis peu, c’est avec beaucoup de plaisir que nous avons entamé une nouvelle collaboration avec le nouvel Espace Bien-être du CHU UCL Namur. Voici le témoignage de Virginie Fontaine, coordinatrice de l’Espace Bienêtre L’ESSENTIEL, qui vous explique en quelques lignes ce super projet !

témoignage

L’Espace Bien-être est une initiative du CHU UCL Namur site Sainte-Élisabeth soutenue par le Fonds Émile Salamon. Depuis de nombreuses années, nous nous préoccupons du bien-être des patients confrontés au cancer via des activités de soutien qui sont proposées pendant la phase intensive des traitements et dans les mois qui suivent la maladie cancéreuse. Depuis mars dernier, nous rassemblons toutes les activités dans un endroit magnifique, tout proche de la clinique et volontairement en dehors. Tout y est mis en œuvre afin d’offrir aux patients et aux proches une approche globale. Les activités existantes trouvent leur place dans ces nouveaux locaux : massages, soins en beauté, art-thérapie, sophrologie, hypnose, groupe de parole, onco-revalidation… De nouvelles activités seront également proposées. En effet, nous préparons des activités autour de l’alimentation avec des ateliers culinaires, des activités physiques comme le yoga, la gymnastique douce et également des ateliers afin de soutenir les patients lors de la reprise du travail après la maladie. Certaines activités seront proposées aux proches ; nous ne les oublions pas ! Le CHU UCL Namur – Site de Sainte-Élisabeth collabore depuis quelques années avec l’ASBL Volont’R pour les projets Bulle d’Oxygène et Team’Grou. C’est tout naturellement que nous avons fait appel à l’animatrice Bulle d’Oxygène Namur, Mélanie, afin de nous soutenir dans l’accompagnement, l’encadrement, la formation et la gestion des plannings de nos volontaires. Des volontaires formés sont présents à l’accueil, pour aider dans les ateliers et également pour nous soutenir au niveau logistique. Avec l’aide de nos volontaires, les prestataires, nous souhaitons offrir aux patients et à leurs proches le meilleur pendant cette période difficile de la maladie. Une belle collaboration de terrain autour de ce magnifique projet !


26 Projets solid’R

SOLID’R

Création d’un Centre de Santé au TOGO Quelques heureuses nouvelles d’un projet soutenu par le Fonds Camille Lambert en 2013

Voici le résumé de mon expérience concernant la découverte de « notre » centre de santé à Lomé au Togo. Nous sommes arrivées au village situé à 30 km de Lomé… après un voyage en taxi dont 7 km de pistes. Le temps de regrouper les habitants et le Chef du village, je me suis promenée pour aller à la découverte de l’environnement. Les enfants du village étaient à l’école, répartis dans 6 classes de primaire tenues par des instituteurs regroupant de 46 à 70 élèves. Comme il y a bien longtemps en Belgique, tout est écrit au tableau et tout est retranscrit dans les cahiers. Pour les exercices de calcul, les élèves utilisent des ardoises et des craies. Je n’ai pas entendu un bruit dans la classe. Dans le village, il n’y avait ni eau ni électricité. Pour pouvoir construire le centre, il a fallu creuser un puits, ajouter une pompe hydrophore et aménager un puits perdu pour évacuer les déchets et toilettes du centre. Il a fallu aussi acheter un générateur pour produire du courant et faire fonctionner les indispensables ventilateurs. Vu que les représentantes du ministère étaient passées le vendredi avant mon arrivée pour un premier état des lieux, nous avons réuni toutes les personnes du village pour leur annoncer que le centre pourrait très bientôt être ouvert. Il conviendra seulement

Devant notre centre

Matériel reçu d’un hôpital de Namur


SOLID’R

Projets solid’R 27

d’y apporter quelques petits aménagements avant de démarrer le projet et d’y amener du personnel médical qualifié. Les villageois devront procéder à la mise en place d’un conseil d’administration, prévoir des possibilités d’hébergement pour le personnel du centre (chambre chez l’habitant !) et clôturer le périmètre du centre afin d’empêcher les chèvres et les poules de s’approcher de celui-ci. Concernant notre travail, tout est OK. Tous les travaux de finition extérieurs et intérieurs ainsi que les aménagements sont terminés (carrelages, sanitaires, étagères pour la pharmacie, meubles à la réception, bancs dans la salle d’attente, meubles, lits et tables dans la salle d’accouchement, avancée de toiture pour avoir de l’ombre.) Grâce au Fonds Camille Lambert, nous avons pu réaliser un beau bâtiment qui va permettre de lancer cet énorme projet. Les villageois que nous avons rencontrés en sont très fiers et nul doute qu’ils feront le maximum pour que celui-ci démarre au plus vite. J’ai été ravie de pouvoir discuter avec tous ces villageois qui mesurent la chance qu’ils ont eue de pouvoir être aidés par une association belge. Monique Delvaux 5 pièces de chaque côté avec des bancs pour la salle d’attente

La future pharmacie


Où s’adresser ?

Siège Central Avenue des Arts 10-11 bte 14  1210 Bruxelles  T  02 219 15 62  F  02 223 33 56 info@volontr.be  www.volontr.be    Retrouvez Volont’R sur Facebook Coordination Martine De Booseré · martine.deboosere@volontr.be Solange Deberg · soladjointe@volontr.be Service comptabilité Michel Van Damme · michel@volontr.be Cellule communication Delphine Crombez · communication@volontr.be Alicia De Meyer

Bulle d’Oxygène Olivier Gerards (animateur région de Bruxelles) · bulledoxygene@volontr.be Marie-Jeanne (responsable de Bruxelles) · mijeannedelmer@gmail.com · 0479 965 995 Laura Bigattini (animatrice région de Liège) · bulledoxygene@volontr.be · 0479 116 528 Mélanie Thirion (animatrice région de Namur) · bulledoxygene@volontr.be Province du Brabant wallon Séverine Galant (animatrice) · severine@volontr.be Marie Renson (responsable) · rensonmfl@gmail.com · 0474 458 503 Région de Bruxelles-Capitale Alicia De Meyer (animatrice) · alicia@volontr.be Olivier Gerards (animateur) · olivier@volontr.be Mariangela Fiorente (responsable) · mariangela.volontr@gmail.com · 0474 412 481 Province de Hainaut Mons  Olivier Gerards (animateur) · olivier@volontr.be Mons  Yvette Derbaix (responsable) · yvette.derbaix@proximus.be · 065 65 51 84 La Louvière  Olivier Gerards (animateur) · olivier@volontr.be Province de Liège Hélène Errembault (animatrice) · helene@volontr.be Delphine Crombez (animatice) · delphine@volontr.be Michelle Delacroix (responsable) · michelle.delacroix@skynet.com · 04 371 50 82 Liège  Laura Bigattini (animatrice Maison de Julien) · laura@volontr.be Dominique Monjoie (responsable d’équipe volontaire Maison de Julien) · monjoie.dominique.mdj@gmail.com  · 0496 791 159 Jihane El Moghrabi (co-responsable Maison de Julien) · jihan-e@live.be · 0499 639 213 Verviers  Stéphanie Stoquart (responsable) · steph.stoquart@gmail.com · 0497 922 133 Province de Luxembourg Arlon-Virton, Marche-en-Famenne, Libramont-Bastogne  Séverine Galant (animatrice) · severine@volontr.be Libramont  Eric Bodson (responsable) · e.bodson@skynet.be · 0476 311 332 Province de Namur Hélène Errembault · (animatrice) · helene@volontr.be

Avec le soutien de

Profile for volontr volontr

Le carnet du Volont'R N°118  

Le carnet du Volont'R N°118  

Profile for volontr
Advertisement