__MAIN_TEXT__

Page 1

saison 2020-2021 ORCHESTRE DE PARIS PHILHARMONIE DE PARIS

ORCHESTRE 2020 ORCHESTREDEDEPARIS PARIS 2020 PHILHARMONIE DEDE PARIS PHILHARMONIE PARIS

2021 2021


« La musique embellit les lieux où on l’entend » Julien Green L’orchestre est souvent perçu comme un miroir de la société – là où se donnent pleinement à lire ses évolutions, mais aussi ses états d’âme et les tensions qui la traversent. Fellini l’avait bien saisi, lui qui, dans son film de 1979 intitulé Prova d’orchestra, transforme une séance de répétition en une série d’allégories politiques : le despotisme du chef, le syndicalisme ou le parlementarisme des musiciens, la révolution ou l’anarchie réclamant l’abolition de tout pouvoir… Cette capacité de l’orchestre à se faire l’écho des rapports de force qui inner vent une époque donnée, c’est ce dont témoigne son histoire sociale au fil des siècles. Déjà, sous l’impulsion de Haydn ou Mozart, les Lumières consacrent l’émancipation des formes instrumentales en dehors du cadre religieux ou lyrique, c’est-àdire en dehors de la vocalité, du texte et du rite. En rapport étroit avec cette avancée formelle, les salles de concert se développent dans les grandes villes européennes contrôlées par la bourgeoisie montante. Cette mutation trouve très vite son écho dans le style orchestral. Avec Beethoven et, à sa suite, Mendelssohn, Schumann ou Brahms, une nouvelle architecture symphonique, plus dramatique, apparaît.

À Paris, malgré l’avènement dès 1828 de l’ancêtre de l’Orchestre de Paris, à savoir la Société des concerts du Conservatoire, les pratiques n’évoluent réellement que dans la seconde moitié du xixe siècle, grâce aux initiatives associatives portées par Pasdeloup, Colonne ou Lamoureux, qui diffusent à l’attention d’un public plus modeste la musique symphonique germanique, russe ou française. Petit à petit, symbole d’une transformation sociétale plus large, l’orchestre n’est plus une simple parure : il devient le vecteur raffiné de la quête d’un univers idéal, libéré des contraintes de la scène. De Berlioz à Bruckner et Mahler, des œuvres monumentales contribuent alors à la reconfiguration de l’espace urbain en légitimant la construction de vastes auditoriums à même de répondre aux contraintes acoustiques liées à des effectifs orchestraux imposants. Pendant près de deux siècles, écartelés entre universalisme et nationalisme, de Haydn à Richard Strauss, l’orchestre se transforme de manière purement additive, amplifiant ses effectifs, incorporant de nouveaux instruments, du côté des vents surtout, mais sur une base hiérarchisée – où les cordes gardent généralement la conduite du discours –, sans que soit remise en cause l’unité du groupe.

3


Depuis, les interrogations plus récentes liées à l’internationalisation de la vie musicale et à l’émergence de nouveaux enjeux démocratiques ont imposé une réévaluation de cette histoire. Le xxe siècle, qui a souvent réparti la ligne musicale à parts égales entre tous les instruments en l’éclatant dans l’espace, a ainsi favorisé une dissolution de la structure traditionnelle de l’orchestre. Dans sa volonté d’expérimentation, il peut avoir donné aux uns l’impression d’une inadaptation du genre symphonique aux exigences de hiérarchie et d’unité fondant l’ordre social ; et aux autres le sentiment que la désagrégation de la masse orchestrale anticipait la complexité du monde contemporain. Le devenir du modèle de l’orchestre doit donc être interrogé. Si les pistes paraissent se brouiller, c’est parce que la dimension collective de l’orchestre non seulement reflète, mais parfois même configure ou anticipe les soubresauts du temps dans lequel nous vivons. C’est ce que veut prendre en compte, à sa manière, le projet de la Philharmonie de Paris. Il tente, d’une part, d’offrir un état des lieux du monde d’aujourd’hui en donnant à entendre les univers de la musique selon des points de vue mobiles : celui des enfants ; celui des praticiens amateurs de tout âge ; ou encore, bien sûr, celui des simples auditeurs curieux de naviguer entre des genres, des époques et des contextes différents. Il inscrit, d’autre part, le répertoire symphonique au cœur de son dispositif protéiforme, avec la conviction qu’il représente toujours une référence productive, à condition de le garder vivant en le confrontant à d’autres modes d’expression, en soulignant les lignes 4

de rupture ou de continuité qui le traversent. Aussi chaque saison accueille-t-elle des artistes et des formations venus de tous les continents et représentant tous les répertoires. Il ne saurait y avoir un devenir digne de ce nom pour l’art et la création sans la possibilité de projeter l’ici et le maintenant dans une géographie et une histoire plus vastes. C’est au regard de cette mise en perspective que l’intégration de l’Orchestre de Paris dans la Philharmonie, réalisée en 2019, prend son sens. Dans notre monde de plus en plus complexe à appréhender, où les inquiétudes suscitées par les effets de la globalisation alimentent les pulsions individualistes et communautaristes, nous partageons tous une même priorité : faire de la culture un vecteur non seulement d’épanouissement personnel mais aussi, plus largement, de lien social et de lutte contre les inégalités. Comment ne pas souhaiter qu’elle puisse contribuer à une refondation que réclame la période difficile que nous traversons ? Cette ambition se lit dans tous les contours du projet multiforme de la Philharmonie, qui confronte constamment les formes savantes par nature plus codifiées et les pratiques populaires plus spontanées, qui met aussi en regard la création et le patrimoine, la dimension internationale et les enjeux territoriaux. Mais cette ouverture incarnée par la Philharmonie en tant qu’espace d’accueil doit aussi être portée par un rayonnement, par une force artistique propre qui en émane et que l’on serait tenté de décrire comme l’âme du lieu.


L’orchestre – tel est notre pari – personnifie cette force. Il a gardé tout son pouvoir de fascination, par la richesse de son répertoire, par son fonctionnement qui obéit à des lois organiques et des codes qui lui sont propres, par la figure du chef, aussi. L’Orchestre de Paris, ce sont ainsi 119 personnalités qui, indépendantes à l’instar de tous les artistes habités par la plus haute exigence, ont néanmoins conscience de n’exister qu’en tant que partie d’un tout qui les dépasse. Et chaque fois que musiciens et chef communient dans le phrasé qui les transcende, l’orchestre nous apparaît comme la plus magique des inventions humaines. Nul mieux que l’Orchestre de Paris ne peut se faire l’interprète de notre démarche collective et rendre lisible la structure qui relie les initiatives mises en œuvre par toutes les composantes de la Philharmonie. La saison 2020-2021 témoigne des multiples facettes de son engagement : la création de sa propre formation de jeunes au sein du projet Démos ; sa participation à de nombreux thèmes de week-ends et aux concerts de l’exposition Amazônia ou du festival Days Off ; son dialogue avec l’Orchestre du Mariinski et Valery Gergiev à l’occasion d’un cycle consacré à Stravinski ; son implication dans le lancement de la Philharmonie des enfants ; et bien d’autres initiatives encore, qui aboutiront à terme à une nouvelle académie destinée à favoriser l’entrée en carrière des jeunes musiciens ainsi qu’à la mise en place de tournées croisées avec d’autres grandes formations internationales.

Les conditions sont réunies pour en faire non seulement la formation française de référence mais aussi l’un des phares de la galaxie symphonique mondiale et l’acteur central d’un nouveau modèle de diffusion de la musique. Ce modèle ambitieux, nous pouvons y œuvrer grâce au soutien constant de l’État, de la Ville de Paris, du cercle de mécènes et des équipes qui travaillent au jour le jour. Il vise à renouer ce que bien souvent les usages de la société divisent : l’aspiration à une forme de transcendance qui a toujours traversé l’art et la défense de valeurs plus récentes de partage ou de transmission.

Laurent Bayle, directeur général Cité de la musique – Philharmonie de Paris Anne-Sophie Brandalise, directrice de l’Orchestre de Paris

En retour, l’Orchestre de Paris, avec son Chœur de plus en plus reconnu et apprécié, est en droit d’attendre beaucoup de son nouveau statut. 5


REPÈRES MARIN ALSOP 9 et 10 septembre Honneur aux Maestras ! Après Karina Canellakis qui avait ouvert la saison passée, l’Orchestre de Paris a de nouveau confié son concert d’ouverture à une femme, la Maestra américaine Marin Alsop qui est depuis cette année directrice musicale de l’Orchestre symphonique de la radio de Vienne.

DUSAPIN / PENTHESILEA Après avoir donné Roméo et Juliette, le premier opéra de Pascal Dusapin, à l’Opéra Comique en 2008, l’Orchestre de Paris retrouve le compositeur pour son septième opéra, Penthesilea d’après Heinrich von Kleist. Une passion amoureuse, sauvage et bestiale, s’y exprime jusqu’à la dévoration, entre la reine des Amazones et Achille. Une nouvelle occasion pour Dusapin d’exprimer sa fascination pour les grands mythes et ce qu’ils disent au monde d’aujourd’hui (sous la direction d’Ariane Matiakh). 26 et 27 novembre 6

Symphonies de Mahler UNE DEMI-INTÉGRALE DIRIGÉE DE MAINS DE MAÎTRES !

Symphonie no 2 « Résurrection » Klaus Mäkelä

— Symphonie no 8 « des Mille » Daniel Harding

— Symphonie no 1 « Titan » Jaap van Zweden

— Symphonie no 5 Michael Tilson Thomas


VALERY GERGIEV

FESTIVAL STRAVINSKI du 29 mars au 2 avril Lors de ce festival Stravinski, l’Orchestre se prépare à partager une semaine pyrotechnique avec les musiciens du Mariinsky. Sous la direction experte de Valery Gergiev, chaque œuvre du créateur du Sacre devient un véritable feu d’artifice. Le pupitre des vents de l’Orchestre sera particulièrement à l’honneur !

LE CHŒUR Dès les concerts d’ouverture, le Chœur de l’Orchestre de Paris dirigé par Lionel Sow est présent aux côtés de l’Orchestre dans les

CINÉ-CONCERTS

Chichester Psalms de Bernstein ; il règne en

STAR WARS 3 et 4 mars & METROPOLIS 8 et 9 mai

majesté dans les monumentales Symphonies

« La force est dans l’orchestre » Véritable flux d’énergie vitale portant la saga de la Guerre des étoiles, la musique de John Williams est indissociable des images. Conçue comme un « space opera », elle déploie de saisissants contrastes, du lyrisme à l’épique, s’appuyant sur la « force » de l’orchestre, une force qui vaut bien celle des Jedi !

« des Mille » et « Résurrection » de Mahler, pour rayonner dans la Messe glagolitique de Janáček, le Stabat Mater de Pärt ou même jubiler dans le Gloria de Poulenc.

L’œuvre de Matalon, composée pour Metropolis, démontre elle aussi la force de la musique. Détachée de l’image, plus libre, c’est elle qui permet de renouveler l’interprétation du chefd’œuvre de Fritz Lang.

7


SALONEN / ELEKTRA 12 et 14 février

© DISNEY

PHILHARMONIE DES ENFANTS

En 2013 au Festival d’Aix-en-Provence, galvanisé par la baguette d’Esa-Pekka Salonen, l’Orchestre de Paris avait créé l’événement avec une Elektra mise à nu, inouïe et ensorcelante, dans la dernière mise en scène de Patrice Chéreau. La production avait alors enthousiasmé public et critiques. Nul doute que la version concert de cet opéra de la démesure, donnée par l’Orchestre en grand effectif et toujours sous la baguette de Salonen, tiendra toutes ses promesses !

Ouverture en février

Un nouvel espace, la « Philharmonie des enfants » ouvre ses portes en février 2021. Les petits de 4 à 10 ans sont invités à suivre un parcours interactif et ludique. Ils deviennent les « maîtres du jeu » et développent leur sensibilité en explorant librement les sons, la musique et les instruments. Voici venu le temps des « enfantillages » : cette inauguration est l’occasion d’une programmation réservée aux enfants. Fantasia, en ciné-concert, accompagné par l’Orchestre de Paris, les initiera en parallèle à la rêverie musicale, au pouvoir magique de la musique qui fera d'eux autant d’apprentis-sorciers en herbe (19, 20 et 21 février).

Biennale Boulez du 15 au 21 janvier. Cette deuxième édition de la Biennale est placée

sous le signe du dialogue et de la filiation. À la tête de son Ensemble Boulez et de la Staatskapelle Berlin, Daniel Barenboim a voulu montrer la voie entre Beethoven, Wagner, Debussy et Boulez ; l’Orchestre de Paris, sous la direction de Ludovic Morlot, a quant à lui choisi de mettre le jeune Boulez en miroir avec l’âge d’or de la musique française impressionniste. 8


FESTIVAL DAYS OFF

CONCERTS EN FAMILLE Samedi 22 mai

Un livre de la jungle

DU 27 JUIN AU 7 JUILLET

pour les petits d’homme, et leurs parents ! Parallèlement à l’exposition Salgado Amazônia (du 7 avril au 22 août), un concert en famille à partir de 6 ans restitue le célèbre Livre de la jungle de Rudyard Kipling et rend hommage à cette fable universelle, véritable affirmation du respect dû aux êtres vivants. Grâce à une musique imagée, servie par le comédien Elliot Jenicot, c’est toute la sombre puissance et la sagesse morale de la jungle qui émergent de cette fusion inédite de musique symphonique et de théâtre.

DESSIN ET MUSIQUE À LA CROISÉE DES ARTS 2020 est l’année de la BD et de la reconnaissance du neuvième art. Autour de L’Oiseau de feu de Stravinski, l’Orchestre de Paris célèbre les noces du dessin et de la musique en invitant deux illustratrices à croquer en direct l’histoire d’Ivan Tsarévitch et de l’oiseau fabuleux aux plumes d’or et de flammes. Catherine Meurisse, marraine de l’année de la BD, laissera son imaginaire répondre à la partition orchestrale de cette variation sur le mythe du phénix et les pouvoirs de la beauté (concert en famille, à partir de 6 ans, samedi 5 décembre). Camille Jourdy lui fera écho dans une version chambriste de ce conte russe (Le Petit oiseau de feu – concert en famille, à partir de 6 ans, dimanche 21 février), faisant vivre sous sa plume cet univers foisonnant et fantastique.

JEUDI 2 JUILLET — 20H00  G EORGE JACKSON

di rec ti on

 Steve Reich Radio Rewrite (2012) 20’, création française  Steve Reich Music for ensemble and orchestra (2018) 19’ création française  Philipp Glass Symphonie no 1 « Low » (1992) 42’ 

La Philharmonie de Paris organise chaque été un festival « Days Off » dédié aux musiques actuelles. Pour sa première participation à cette manifestation, l’Orchestre de Paris fait vivre deux œuvres iconiques, des relations entre musiques pop et minimaliste : une symphonie de Philip Glass, inspirée de l’album « Low » de David Bowie et Radio Rewrite de Steve Reich, relecture des titres du groupe Radiohead. La création française d’une œuvre de Reich puisant aux Concertos brandebourgeois de Bach complète ce programme. G R A N D E SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E TA R I FS : 4 0 € / 32€ / 27€ / 22€

9


SEPTEMBRE DÉCEMBRE — SAISON 2020-21 —


MARIN ALSOP Directrice musicale des orchestres symphoniques de Baltimore, de SĂŁo Paulo et de la radio de Vienne.


MERCREDI 9 ET JEUDI 10

20H30

SEPTEMBRE

ALSOP BUNIATISHVILI CONCERT D’OUVERTURE  M ARIN ALSOP di rec ti on  K HATIA BUNIATISHVILI pian o  CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS  L IONEL SOW ch ef de ch œu r  Leonard Bernstein Chichester Psalms (1965) 18’  Ludwig van Beethoven Concerto pour piano no  1 (1798) 36’  Dmitri Chostakovitch Symphonie no  5 (1937) 46’

Trois compositeurs, trois espaces culturels, trois formes musicales, trois chefs-d’œuvre : c’est un superbe éventail stylistique que propose ce concert où l’étrange sérénité liturgique de la partition de Bernstein, sur des textes en hébreu, prélude à l’équilibre encore tout classique dont témoigne, malgré sa virtuosité, le Concerto no 1 de Beethoven. Après la sombre tendresse de son Largo, qui renferme l’une des plus sublimes

KHATIA BUNIATISHVILI

inspirations mélodiques de la première période du compositeur, le triptyque se clôt avec la Symphonie n o 5 de Chostakovitch, tendue à se rompre et tour à tour épique, acide, ironique, déchirante. AV EC LE SO UT I EN D U CHA N EL FU N D

G R A N D E SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E TA R I FS : 62€ / 52€ / 42€ / 32€ / 20 € / 10 €

Retrouvez Khatia Buniatishvili, les 3 et 4 février | p. 45

13


SEPTEMBRE

MERCREDI 16 ET JEUDI 17

20H30

DOHNÁNYI AÏCHE / GAILLARD  CHRISTOPH VON DOHNÁNYI  PHILIPPE AÏCHE v i o lon  DAVID GAILLARD alto  Witold Lutosławski Musique funèbre pour cordes (1958) 12’  Wolfgang Amadeus Mozart Symphonie concertante (1779) 33’  Johannes Brahms Symphonie no  2 (1877) 45’

di rec ti on

C’est la somptuosité, le lyrisme et l’éloquence des instruments à cordes (le « quatuor ») qui est à l’honneur dans ce programme où cohabitent trois siècles de musique. Hommage à Bartók, la Musique funèbre pour cordes de Lutosławski rappelle la gravité et la crudité harmonique du maître hongrois. Chez Mozart, le dialogue entre le violon et l’alto, porté par les solistes de l’Orchestre de Paris, Philippe Aïche et David Gaillard, atteint un sommet de densité émotionnelle dans l’Andante, qui fait de cette radieuse et profonde Symphonie concertante, composée à l’âge de vingt-trois ans, une partition digne des chefs-d’œuvre de la dernière période. Parfois qualifiée de « classique », la Symphonie no 2 de Brahms magnifie elle aussi les cordes, notamment dans l’Adagio où domine le lyrisme méditatif des violoncelles, démontrant toutes les leçons que Brahms a tirées de Mozart. G R A N D E SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E TA R I FS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20 € / 10 €

14


CHRISTOPH VON DOHNÁNYI Ancien directeur musical de l’Orchestre de Cleveland. Chef honoraire à vie du Philharmonia Orchestra.

15


SEPTEMBRE

MERCREDI 23 ET JEUDI 24

20H30

SOKHIEV GENIUŠAS  T UGAN SOKHIEV di rec ti on  LUKAS GENIUŠAS pian o  Serge Rachmaninoff Concerto pour piano no  3 (1909) 45’  Sergueï Prokofiev Roméo et Juliette, extraits des suites no 1, 2 et 3 (1944) 40’

Deux chefs-d’œuvre de la musique russe se contemplent ici en miroir : d’abord la magnétique musique de ballet de Prokofiev pour Roméo et Juliette, avec ses numéros célébrissimes comme la « marche des chevaliers », et le Concerto no 3 de Rachmaninoff, monument de lyrisme postromantique. Tugan Sokhiev a assemblé sa séquence idéale en puisant dans les trois suites d’orchestre que Prokofiev tira de son ballet shakespearien. Le choix était vaste : grandes pages épiques, mélodies mystérieuses et cristallines, mélopées sensuelles et danses endiablées se bousculent sur cette partition d’une séduction inégalée. Cette vision russe de la tragédie élisabéthaine n’est pas sans rappeler l’une des caractéristiques de l’ample Concerto no 3 de Rachmaninoff, l’un des plus périlleux du répertoire, qui s’ancre, dès son fameux thème introductif, dans des réminiscences du folklore russe et de la liturgie orthodoxe. G R A N D E SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E TA R I FS : 62€ / 52€ / 42€ / 32€ / 20 € / 10 €

AVANT LE CONCERT DU MERCREDI — 19H30 LUKAS GENIUŠAS

Clé d’écoute Concerto pour piano no 3 de Rachmaninoff par Stéphane Friederich SALLE DE CONFÉRENCE – PHILHARMONIE • ENTRÉE LIBRE

16


TUGAN SOKHIEV Directeur musical de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse et du Théâtre du Bolchoï.

MERCREDI 30 ET JEUDI 1 ER

SOKHIEV SHAHAM  T UGAN SOKHIEV di rec ti on  G IL SHAHAM v i o lon  Claude Debussy Prélude à l’après-midi d’un faune (1894) 10’  Camille Saint-Saëns Concerto pour violon no 3 (1880) 30’  Igor Stravinski Le Sacre du printemps (1913) 33’

20H30

SEPT-OCT

Le Concerto pour violon no 3 de Saint-Saëns témoigne du raffinement d’une « civilisation romantique » à son apogée. Cette suavité coulée dans des textures sonores alors inouïes, se retrouve magnifiée dans le Prélude à l’après-midi d’un faune, rêverie musicale sur le poème de Mallarmé. À cette partition, dont la volupté n’altère en rien le caractère novateur, il fallait un contrepoint puissant : le véritable totem de la modernité musicale qu’est Le Sacre du printemps de Stravinski, formidable rite païen, partition « barbare » pour laquelle, un certain 29 mai 1913, on brisa les fauteuils. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 62€ / 52€ / 42€ / 32€ / 20€ / 10€

17


OCTOBRE

SAMEDI 3

11H00

Concert en famille, à partir de 8 ans

HISTOIRES ET DIEUX DE LA MER  T UGAN SOKHIEV di rec ti on  L AYLA DARWICHE conteuse  Maurice Ravel Daphnis et Chloé, Suite no  2 (1912) 15’  Claude Debussy La Mer (1905) 25’

Du voyage d’Ulysse à celui d’Énée, des Tritons aux Sirènes, des tempêtes ravageuses aux pirates cruels, les mythologies de la mer nourrissent les fables de l’Antiquité gréco-latine. La prégnance de cet imaginaire dans la première moitié du xxe siècle trouve une admirable expression dans l’art de Ravel et Debussy. Du premier, le ballet Daphnis et Chloé évoque le rapt de la jeune fille par de cruels pirates, quand La Mer, du second, métamorphose l’orchestre en poudroiement irisé du soleil sur la crête des vagues.

HRŮŠA CAPUÇON  J AKUB HRŮŠA di rec ti on  GAUTIER CAPUÇON v i o lon celle

GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 10€ (ENFANT) / 14€ (ADULTE)

 Vítězslava Kaprálová Sinfonietta militaire (1937) 14’

LES ACTIVITÉS JEUNE PUBLIC BÉNÉFICIENT DU SOUTIEN DE LA CAISSE D’EPARGNE ILE-DE-FRANCE

 Edward Elgar Concerto pour violoncelle (1919) 31’

 ATELIERS DE PRÉPARATION AU CONCERT p. 76-77

18

JAKUB HRŮŠA

 A ntonín Dvořák Symphonie no  9 « Du Nouveau Monde » (1893) 43’


JAKUB HRŮŜA Principal chef invité du Philharmonia Orchestra. Chef principal du Bamberg Symphony Orchestra.

GAUTIER CAPUÇON

MERCREDI 7 ET JEUDI 8

Dominé par la musique tchèque, ce programme confronte l’imposante Neuvième Symphonie de Dvořák, célèbre pour son caractère héroïcolégendaire et sa « recréation » de mélodies américaines, à une partition brillante et méconnue du « météore » Vítězslava Kaprálová, qui serait certainement devenue, sans son tragique décès à l’âge de 25 ans, l’une des figures majeures de la musique du xxe siècle.

20H30

OCTOBRE

En contrepoint, l’archet de Gautier Capuçon rend hommage à Elgar, autre barde national, faisant souffler sur la Bohême un vent d’Angleterre, confidentiel et quintessencié. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20 € / 10 €

19


NOVEMBRE

JEUDI 12 ET SAMEDI 14

20H30

EMELYANYCHEV LABÈQUE  M AXIM EMELYANYCHEV di rec ti on  K ATIA LABÈQUE pian o  M ARIELLE LABÈQUE pian o  Sergueï Prokofiev Symphonie no  1 « Classique » (1917) 15’  Nico Muhly Concerto pour deux pianos (2019) 30’ (Commande du New York Philharmonic Orchestra et de son directeur musical Jaap van Zweden, de la Tonhalle de Düsseldorf, des Düsseldorfer Symphoniker et de l’Orchestre de Paris), création française

 Wolfgang Amadeus Mozart Symphonie no  41 « Jupiter » (1788) 35’

Adossé au chef-d’œuvre qu’est l’ultime symphonie de Mozart, dont la perfection jette un regard vers Bach, et un autre vers l’avenir, ce programme est un voyage dans le temps qui révèle l’art des filiations secrètes. La Symphonie « classique » de l’enfant terrible du modernisme, Prokofiev, est bien un hommage stylistique à l’art orchestral du xviiie siècle. Quant à Nico Muhly, le prodige américain né en 1981, il offre à Katia et Marielle Labèque un double concerto renouant, par-delà les siècles, avec la transparence du Concerto pour deux pianos de Mozart.  GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20€ / 10€

 AVANT LE CONCERT DU JEUDI — 19H00

Rencontre Avec Nico Muhly Entretien mené par Vincent Théval SALLE DE CONFÉRENCE – PHILHARMONIE • ENTRÉE LIBRE

WEEK-END

NICO MUHLY Ces concerts s’inscrivent dans le cadre du week-end (du 14 et 15 novembre) consacré à l’œuvre de Nico Muhly. INFOS SUR PHILHARMONIEDEPARIS.FR

20

NICO MUHLY


KATIA ET MARIELLE LABÈQUE MAXIM EMELYANYCHEV Les pianistes Katia et Marielle Labèque se produisent avec les plus grandes formations mondiales. Maxim Emelyanychev est le chef principal du Scottish Chamber Orchestra.


KLAUS MÄKELÄ Principal chef invité du Symphonique de la radio suédoise. Chef principal et conseiller artistique désigné du Philharmonique d’Oslo.


MERCREDI 18 ET JEUDI 19

20H30

NOVEMBRE

MAHLER / RÉSURRECTION MÄKELÄ  K LAUS MÄKELÄ di rec ti on  M ARI ERIKSMOEN so pr an o  ELISABETH KULMAN alto  CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS  L IONEL SOW ch ef de ch œu r  Gustav Mahler Symphonie no  2 « Résurrection » (1894) 80’

Vaste poème existentiel et métaphysique, La Symphonie n o 2 affronte, avec toute la fièvre expressive mahlérienne, la question de la finitude et de l’espoir d’une seconde vie. Le terme de « Résurrection » fixe l’horizon vers lequel convergent les cinq mouvements, qui recourent également au trésor mélodique du Knaben Wunderhorn (« Cor merveilleux de l’enfant »). Après une pièce funèbre, citant le célèbre Dies Irae, le souvenir de la fête populaire vient alléger la tension, symbolisant la résistance de l’instinct vital. Mais l’angoisse ressurgit bientôt sous la forme d’une ronde ironique et infernale, s’achevant par une poignante mélodie, « Urlicht » (« Lumière

MARI ERIKSMOEN

originelle »), où la voix d’alto chante la détresse de l’homme. Puissant, animé de luttes internes, le vaste Finale se déchaîne jusqu’au murmure du chœur affirmant : « Je mourrai pour vivre. » G R A N D E SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E TA R I FS : 62€ / 52€ / 42€ / 32€ / 20 € / 10 €

Retrouvez Klaus Mäkelä, les 17 et 18 mars | p. 54

23


PASCAL DUSAPIN ARIANE MATIAKH Le compositeur Pascal Dusapin est auteur d’une œuvre diversifiée – opéras, pièces pour solistes, chœur et formations instrumentales variées. La cheffe Ariane Matiakh est l’invitée de grandes scènes symphoniques et lyriques en Europe.


JEUDI 26 ET VENDREDI 27

20H30

NOVEMBRE

DUSAPIN / PENTHESILEA MATIAKH  A RIANE MATIAKH di rec ti on  G EORG NIGL ach i lleus  CHRISTEL LOETZSCH penth esi lea  M ARISOL MONTALVO proth o e  DAVÓNE TINES o dysseus  N OA FRENKEL o berpri esteri n  CHŒUR DE CHAMBRE ACCENTUS  R ICHARD WILBERFORCE  ch ef de ch œu r  T HIERRY CODUYS dispositif électroacoustique  Pascal Dusapin Penthesilea (2015) 90’  Opéra avec prologue, onze scènes et épilogue  Livret de Pascal Dusapin et Beate Haeckl, d’après Heinrich von Kleist

ARIANE MATIAKH

L’opéra se présente comme une « réécriturevariation » de l’une des plus complexes et violentes pièces d’Heinrich von Kleist, Penthesilea. Pascal Dusapin poursuit son exploration des mythes grecs et livre un fascinant drame lyrique. La passion sensuelle et bestiale de la reine des Amazones pour le héros Achille, menant au meurtre et à la dévoration, s’exprime par la plasticité des techniques vocales mais aussi par une texture orchestrale sombre et obsessionnelle : nappes sonores progressives et timbres orchestraux célèbrent le rituel de la sauvagerie et de l’amour.

AVANT LE CONCERT DU VENDREDI — 19H00

Rencontre Avec Pascal Dusapin Entretien mené par Arnaud Merlin SALLE DE CONFÉRENCE – PHILHARMONIE • ENTRÉE LIBRE

AVEC LE SOUTIEN DU CHANEL FUND COPRODUCTION FESTIVAL D’AUTOMNE À PARIS, PHILHARMONIE DE PARIS AVEC LE SOUTIEN DE L A FONDATION ERNST VON SIEMENS

G R A N D E SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E TA R I FS : 42€ / 37€ / 3 0 € / 22€ / 15 € / 10 € 25


DÉCEMBRE

SAMEDI 5

11H00

Concert en famille, à partir de 8 ans

L’OISEAU DE FEU  GÁBOR KÁLI di rec ti on  C ATHERINE MEURISSE

dessi n en di rec t

 Igor Stravinski L’Oiseau de feu (1910) 45’

Féérie musicale inspirée d’un célèbre conte russe, l’Oiseau de feu inaugure la carrière parisienne de Stravinski. L’hédonisme orientalisant de cette partition chatoyante ne l’empêche pas de témoigner de l’audace et des rythmes convulsifs, parfois brutaux, qui allaient peu après caractériser Le Sacre du printemps.

Pour ce concert exceptionnel, c’est l’imaginaire de la dessinatrice Catherine Meurisse qui répond « en direct » au conte d’Ivan Tsarévitch et de l’oiseau fabuleux. CE CONCERT S’INSCRIT DANS LE CADRE DE « 2020 ANNÉE DE LA BD » EN PARTENARIAT AVEC LE CENTRE NATIONAL DU LIVRE, LE FESTIVAL D’ANGOULÊME ET LA CITÉ INTERNATIONALE DE LA BANDE DESSINÉE ET DE L’IMAGE LES ACTIVITÉS JEUNE PUBLIC BÉNÉFICIENT DU SOUTIEN DE LA CAISSE D’EPARGNE ILE-DE-FRANCE

G R A N D E SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E TA R I FS : 10 € ( EN FA NT ) / 14 € (A DU LT E)

  ATELIERS DE PRÉPARATION AU CONCERT p. 76-77

DESSIN DE CATHERINE MEURISSE

26


CATHERINE MEURISSE Illustratrice, dessinatrice de presse et auteure de bande dessinée. Marraine de l’Année de la BD lancée en janvier 2020.


DÉCEMBRE

MERCREDI 9 ET JEUDI 10

20H30

WELSER-MÖST MØRK  FRANZ WELSER-MÖST di rec ti on  T RULS MØRK v i o lon celle  Ludwig van Beethoven Ouverture d’Egmont (1810) 10’  Robert Schumann Concerto pour violoncelle (1850) 22’  R ichard Strauss Sinfonia domestica (1902) 45’

Ce programme tout en contrastes oppose la grandeur épique de l’ouverture d’Egmont, dans laquelle Beethoven livre après Goethe un hymne à la liberté, au cantabile homogène d’un Concerto pour violoncelle de Schumann, tout en nuances poétiques, qui n’en reste pas moins une œuvre virtuose. Avec sa Sinfonia domestica, dans laquelle il met en scène sa vie quotidienne dans l’esprit d’une pièce à programme, Strauss n’invente rien moins, avec sa formidable science de l’orchestre, que l’autofiction musicale. G R A N D E SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E TA R I FS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20 € / 10 €

TRULS MØRK

28


FRANZ WELSER-MÖST Ancien directeur musical des opéras de Zurich et Vienne. Directeur musical de l’Orchestre de Cleveland.

29


MANFRED HONECK Ancien directeur musical de l’Opéra de Stuttgart. Directeur musical de l’Orchestre symphonique de Pittsburgh.


MERCREDI 16 ET JEUDI 17

DÉCEMBRE

20H30

HONECK LEVIT  M ANFRED HONECK  I GOR LEVIT pian o

di rec ti on

 Lera Auerbach Icarus (2006) 12’, création française  Serge Rachmaninoff Rhapsodie sur un thème de Paganini (1934) 30’  Piotr Ilitch Tchaïkovski Symphonie n o 5 (1888) 49’

Deux partitions majeures de Tchaïkovski et Rachmaninoff répondent à la création française d’Icarus de la russo-américaine Lera Auerbach. L’œuvre regorge d’effets sonores paroxystiques et angoissants, évoquant le songe et le destin tragique du fils de Dédale. Brillante, s’étoilant en vingt-quatre variations à partir d’un Caprice de Paganini, la Rhapsodie de Rachmaninoff est digne d’un grand concerto pour piano tandis que la Symphonie nº 5 de Tchaïkovski, unifiée par son sombre motif de « marche-choral », s’assimile à un grand poème orchestral du destin. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20€ / 10€

IGOR LEVIT

AVANT LE CONCERT DU MERCREDI — 19H30

Clé d’écoute Rhapsodie sur un thème de Paganini de Rachmaninoff par Anastasiia Syreishchikova-Horn SALLE DE CONFÉRENCE – PHILHARMONIE • ENTRÉE LIBRE

31


DÉCEMBRE

MARDI 22 ET MERCREDI 23

20H30

MAHLER / SYMPHONIE DES MILLE HARDING  DANIEL HARDING di rec ti on  ERIN WALL so pr an o  J OHANNI VAN OOSTRUM so pr an o  S IOBHÁN STAGG so pr an o  J AMIE BARTON alto  M ARINA PRUDENSKAYA alto  A NDREW STAPLES tén o r  CHRISTOPHER MALTMAN bary ton  S HENYANG ba sse  CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS  CHŒURS D’ENFANTS ET DE JEUNES DE L’ORCHESTRE DE PARIS  L IONEL SOW ch ef de ch œu r  J EUNE CHŒUR DE PARIS  M ARC KOROVITCH ch ef de ch œu r  FILIÈRES VOIX DES CONSERVATOIRES DE LA VILLE DE PARIS  Gustav Mahler Symphonie n o 8 « des Mille » (1907) 80’

32

Tous les superlatifs seraient de rigueur pour qualifier cette partition que Mahler conçut comme un message spirituel, résolument optimiste, adressé à l’ensemble de l’humanité. La présence permanente du chœur et des solistes en fait une sorte d’oratorio profane, véritable hymne à l’esprit créateur. En 1910, la création de l’œuvre à Munich offrit à Mahler le plus grand succès de sa carrière : Thomas Mann était dans la salle, ainsi que maints intellectuels qui célébrèrent la partition. La première partie s’articule autour de l’hymne « Veni Creator Spiritus » quand la seconde, fondée sur la scène finale du Second Faust de Goethe, offre une succession démesurée de chœurs, de moments solistes et d’interludes orchestraux pleins de mystères, comme autant de « chapitres » menant à l’apothéose finale. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 62€ / 52€ / 42€ / 32€ / 20€ / 10€


DANIEL HARDING Ancien directeur musical de l’Orchestre de Paris et du Mahler Chamber Orchestra. Directeur artistique et musical du Symphonique de la radio suédoise.


JANVIER MARS — SAISON 2020-21 —


JANVIER

MERCREDI 6 ET JEUDI 7

20H30

BLOMSTEDT SCHIFF  H ERBERT BLOMSTEDT di rec ti on  S IR ANDRÁS SCHIFF pian o  Johannes Brahms Concerto pour piano no  1 (1858) 50’  Carl Nielsen Symphonie n o 5 (1922) 35’

L’une des pièces maîtresses du répertoire concertant et la plus célèbre des symphonies de Carl Nielsen se rencontrent sur cette affiche proposée par deux artistes au sommet de leur art : Herbert Blomstedt et Sir András Schiff. À l’ampleur de l’inspiration brahmsienne, tout imprégnée de culture nordique, répond la modernité du plus grand symphoniste danois. Initialement conçu comme une symphonie, le Concerto no  1 de Brahms frappe par la puissance incisive de sa célèbre introduction orchestrale, adoucie par l’entrée discrète et presque féérique du soliste. Avec sa Symphonie no  5, empreinte d’une méditation sur les horreurs de la Première Guerre mondiale, Nielsen livre sa partition la plus profonde : une première partie symbolise l’instinct de mort quand la seconde se veut l’expression d’un optimisme moral, prélude à la régénération de l’humanité. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20€ / 10€

SIR ANDRÁS SCHIFF

36


HERBERT BLOMSTEDT Chef honoraire des orchestres des radios danoise et suĂŠdoise, de San Francisco, du Gewandhaus de Leipzig, de Bamberg et de la NHK de Tokyo.


JANVIER

MERCREDI 13 ET JEUDI 14

20H30

CANELLAKIS  K ARINA CANELLAKIS di rec ti on  AUŠRINĖ STUNDYTĖ so pr an o JENNIFER JOHNSTON m ez zo - so pr an o STEFAN VINKE tén o r  MIKHAIL PETRENKO ba sse  CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS  LIONEL SOW ch ef de ch œu r

La solennité de trois chefs-d’œuvre vient ici magnifier la spiritualité de la musique.

 Wolfgang Amadeus Mozart Musique funèbre maçonnique (1785) 6’

Le Stabat Mater d’Arvo Pärt, caractéristique de son inimitable poétique sonore, semble prendre quelque distance avec la lamentation elle-même pour transposer l’émotion sur un plan plus généralement spirituel.

 A rvo Pärt Stabat Mater (1985) 28’  Leoš Janáček Messe glagolitique (1926) 42’

Composée à l’occasion du décès de deux frères de la loge maçonnique à laquelle appartenait Mozart, la Musique funèbre est une concentration inouïe de douleur expressive.

Avec sa Messe glagolitique, célébrant par son titre le vieil alphabet de la langue slavonne, Janáček transforme l’affirmation de la foi en rituel païen, célébrant l’énergie de la vie et, implicitement, de la jeune nation tchèque. AVEC LE SOUTIEN DU CHANEL FUND

GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20€ / 10€

 AVANT LE CONCERT DU MERCREDI — 19H30

Clé d’écoute Messe glagolitique de Janáček par Marianne Frippiat SALLE DE CONFÉRENCE – PHILHARMONIE • ENTRÉE LIBRE

38


KARINA CANELLAKIS Première cheffe invitée du Symphonique de la radio de Berlin. Cheffe principale du Philharmonique de la radio néerlandaise.

39


LUDOVIC MORLOT Ancien directeur musical du Théâtre de la Monnaie de Bruxelles et de l’Orchestre symphonique de Seattle.

40


MERCREDI 20 ET JEUDI 21

20H30

JANVIER

MORLOT AIMARD  LUDOVIC MORLOT di rec ti on  PIERRE-LAURENT AIMARD pian o  AUDREY LUNA  so pr an o  AUDE EXTREMO m ez zo - so pr an o  CHŒUR DE CHAMBRE ACCENTUS  R ICHARD WILBERFORCE ch ef de ch œu r  CHŒUR DE LA RADIO LETTONE  S IGVARDS KĻAVA ch ef de ch œu r  Pierre Boulez Initiale, pour sept cuivres (1987) 5’

DU 15 AU 21 JANVIER

2E BIENNALE PIERRE BOULEZ Une semaine pour parcourir l’œuvre du compositeur disparu en 2016, du piano à l’orchestre. INFOS SUR PHILHARMONIEDEPARIS.FR

 Claude Debussy La Cathédrale engloutie (1910) 8’ (Orchestration de Colin Matthews de 2006)  Pierre Boulez Le Visage nuptial (1989) 30’  Maurice Ravel Concerto pour la main gauche (1931) 19’  Claude Debussy La Mer (1905) 22’

Dans le cadre de la deuxième Biennale Pierre Boulez, ce programme met en regard avec l’âge d’or de la musique française deux de ses partitions : le Visage Nuptial, œuvre majeure de sa première période, inspirée par René Char, et Initiales, grande fanfare pour cuivres peu à peu gagnée par une profondeur hypnotique.

Précision, objectivité de l’approche poétique, sens aiguisé des couleurs : on sait ce que Boulez doit à Debussy, dont La Mer, avec sa moire sonore et ses lumières orchestrales inédites, sa magie coloriste et prismatique, est l’une des plus pures réussites. Mais l’univers ravélien, représenté par l’œuvre « de guerre » qu’est le Concerto pour la main gauche, n’est pas moins représentatif d’une éthique de la forme et de la clarté, où le geste moderniste n’abdique jamais le sens de la retenue et du contrôle. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20€ / 10€

41


JANVIER

MERCREDI 27 ET JEUDI 28

20H30

JÄRVI RANA  PAAVO JÄRVI di rec ti on  B EATRICE RANA pian o  Igor Stravinski Scherzo fantastique (1907) 12’  Piotr Ilitch Tchaïkovski Concerto pour piano no 1 (1874) 35’  Hector Berlioz Symphonie fantastique (1830) 50’

L’adjectif « fantastique », qualifiant à la fois une brillante partition de jeunesse de Stravinski et la monumentale symphonie de Berlioz, peut servir de mot d’ordre à ce programme plein d’une galvanisante grandeur. Avec son orchestre pléthorique et son imaginaire débridé, la partition de Berlioz se déploie enfin comme l’autobiographie musicale de l’artiste romantique, quand le Concerto pour piano no 1 de Tchaïkovski, virtuose et immensément populaire, est l’archétype même d’une grisante prodigalité épico-lyrique. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 62€ / 52€ / 42€ / 32€ / 20€ / 10€

 AVANT LE CONCERT DU MERCREDI — 19H30

Clé d’écoute Concerto pour piano no 1 de Tchaïkovski par Anastasiia Syreishchikova-Horn SALLE DE CONFÉRENCE – PHILHARMONIE • ENTRÉE LIBRE

BEATRICE RANA

42


PAAVO JÄRVI Ancien directeur de l’Orchestre de Paris. Directeur artistique de la Deutsche Kammerphilharmonie de Brème. Directeur musical des orchestres de la NHK de Tokyo et de la Tonhalle de Zurich.


JAAP VAN ZWEDEN Directeur musical des orchestres philharmoniques de Hong Kong et de New York.


MERCREDI 3 ET JEUDI 4

20H30

FÉVRIER

VAN ZWEDEN BUNIATISHVILI  J AAP VAN ZWEDEN di rec ti on  K HATIA BUNIATISHVILI pian o  Wolfgang Amadeus Mozart Concerto pour piano no  23 (1786) 26’  Gustav Mahler Symphonie no  1 « Titan » (1896) 55’

Dédié au génie viennois, le concert offre deux partitions composées à un siècle d’intervalle : le somptueux Concerto no 23 et la puissante Symphonie « Titan ». Olivier Messiaen considérait le Concerto no  23, avec son Adagio bouleversant et « prophétique », comme la plus belle partition de Mozart, et il est vrai que sa perfection harmonique et mélodique, ombrée d’un dramatisme digne de Don Giovanni, en font l’un des sommets absolus de la musique concertante. En regard, la Symphonie no 1 de Mahler semble déjà condenser les caractéristiques d’un style inimitable : grandes nappes sonores, inspirations méditatives et fantastiques, réactivation tragique de l’esprit du lied ourlée de délicate ironie.

KHATIA BUNIATISHVILI

Retrouvez Khatia Buniatishvili, les 9 et 10 septembre | p. 13

G R A N DE SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E TA R I FS : 62€ / 52€ / 42€ / 32€ / 20 € / 10 €

45


ESA-PEKKA SALONEN Ancien directeur musical du Philharmonique de Los Angeles et chef principal du Philharmonia Orchestra. Directeur musical du Symphonique de San Francisco Ă partir de septembre 2020.

46


FÉVRIER

VENDREDI 12 — 20H30 ET DIMANCHE 14 — 16H30

STRAUSS / ELEKTRA SALONEN  ESA-PEKKA SALONEN di rec ti on  I RÉNE THEORIN elek tr a LISE DAVIDSEN ch rysoth em is  A NNA LARSSON kly täm n estr a  S TEFAN VINKE ägisth  PEIXIN CHEN o rest  CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS  L IONEL SOW ch ef de ch œu r  ÉLÈVES DU DÉPARTEMENT DES DISCIPLINES VOCALES DU CONSERVATOIRE DE PARIS  R ichard Strauss Elektra, opéra, version de concert (1908) 110’ Livret de Hugo von Hofmannsthal

IRÉNE THEORIN

Opéra hors norme, drame en un acte de la démence et de la sauvagerie, Elektra demeure pour tout auditeur une expérience inoubliable. Un acte unique, animé d’une tension insoutenable, suffit à projeter la tragédie de la vengeance sur la scène lyrique, avec une sauvagerie alors inédite. Strauss oppose la masse de l’orchestre postromantique à des voix qui, poussées à l’extrême limite de leurs moyens, luttent pour parvenir à l’expression. La radicalité de l’écriture, à la recherche d’un primitivisme pulsionnel, fait craquer les cadres du son et de la tonalité. Poème de l’épouvante, Elektra effraya jusqu’à son créateur même, qui jamais ne revint à un tel degré d’audace et de sauvagerie.

 AVANT LE CONCERT DU VENDREDI — 19H30

Clé d’écoute Elektra de Strauss par Jean-Jacques Velly SALLE DE CONFÉRENCE – PHILHARMONIE • ENTRÉE LIBRE

PENDANT LE CONCERT DU DIMANCHE — 16H00

Récréation musicale Activité pour les enfants dont les parents sont au concert ENFANTS (DE 3 À 10 ANS) TARIF INCLUANT LE GOÛTER : 12€ PAR ENFANT

GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 82€ / 72€ / 57€ / 37€ / 20€ / 10€ 47


FÉVRIER

VENDREDI 19 — 18H30 SAMEDI 20 — 11H00 ET 16H30 DIMANCHE 21 — 16H30

Ciné-concert en famille, à partir de 6 ans

FANTASIA  A NNA RAKITINA

di rec ti on

Films des Studios Disney (États-Unis, 1940) 125’ Musiques de Johann Sebastian Bach, Ludwig van Beethoven, Paul Dukas, Modest Moussorgski, Amilcare Ponchielli, Franz Schubert, Igor Stravinski, Piotr Ilitch Tchaïkovski PRÉSENTATION LICENSED BY DISNEY CONCERTS

Film de légende, Fantasia est avant tout une célébration de la musique, car c’est bien autour de la musique, avec en première ligne l’Orchestre de Philadelphie et son chef, Leopold Stokowski, que fut élaborée cette suite narrative. Les sept séquences de Fantasia constituent un grand livre d’illustration de pages musicales célèbres Qui a oublié la lutte de Mickey contre une armée de balais sur l’Apprenti sorcier de Paul Dukas, le surgissement de créatures mythologiques sur la Symphonie pastorale de Beethoven ou les métamorphoses d’une montagne sur la musique de Moussorgski ? Jamais les Studios Disney ne devaient par la suite s’autoriser autant de « fantaisie », ni chanter une telle ode à l’orchestre. AVEC LE SOUTIEN DU CHANEL FUND LES ACTIVITÉS JEUNE PUBLIC BÉNÉFICIENT DU SOUTIEN DE LA CAISSE D’EPARGNE ILE-DE-FRANCE

G R A N D E SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E TA R I FS : 42€ / 3 0 € / 20 € R ÉDU C T I O N PO U R LES -15 A N S : -3 0 %

ATELIERS DE PRÉPARATION AU CONCERT p. 76-77

ANNA RAKITINA Cheffe assistante d’Andris Nelsons au Boston Symphony Orchestra. « Dudamel Fellow » au Philharmonique de Los Angeles.


© DISNEY

WEEK-END « ENFANTILLAGES » À savourer en famille, six spectacles, ciné-concerts ou promenades sonores. INFOS SUR PHILHARMONIEDEPARIS.FR

PHILHARMONIE DES ENFANTS Ouverture en février 2021 La Philharmonie des enfants est un tout nouvel espace de découvertes destiné aux enfants de 4 à 10 ans. INFOS SUR PHILHARMONIEDEPARIS.FR 49


50


MERCREDI 3 ET JEUDI 4

19H30

MARS

Ciné-concert

STAR WARS THE LAST JEDI  C AROLYN KUAN

di rec ti on

 Star Wars – The Last Jedi (États-Unis, 2017) 152’  Film de Rian Johnson Musique de John Williams PRÉSENTATION LICENSED BY DISNEY CONCERTS IN ASSOCIATION WITH 20TH CENTURY FOX (2019), LUCASFILM LTD AND WARNER/CHAPPELL MUSIC

Compositeur attitré de la saga intergalactique, John Williams propose pour Les Derniers Jedi, récent opus de la saga intergalactique Star Wars, une partition qui mêle réminiscences et morceaux originaux. Pour cette architecture de thèmespersonnages et de thèmes-notions qui situent le « space opera » dans l’héritage de Wagner, il déploie toute la richesse de sa palette illustrative : les puissants contrastes, de l’effusion lyrique à la grandeur épique, prouvent s’il en était besoin que l’orchestre, détenteur d’une « Force » qui vaut bien celle des Jedi, est l’une des « stars » du spectacle.

CAROLYN KUAN Directrice musicale du Hartford Symphony Orchestra.

AVEC LE SOUTIEN DU CHANEL FUND

G R A N DE SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E TA R I FS : 85 € / 65 € / 45 €

51


MARS

MERCREDI 10 ET JEUDI 11

20H30

ESCHENBACH FLEMING  CHRISTOPH ESCHENBACH  R ENÉE FLEMING so pr an o

di rec ti on

 Lili Boulanger D’un matin de printemps (1917) 5’  R ichard Strauss Lieder orchestrés 25’  Johannes Brahms Symphonie no 4 (1885) 40’

On ne manquera pas d’être sensible aux affinités existant entre les œuvres au programme : Lili Boulanger offre une densité harmonique n’ayant rien à envier à celle de Strauss, qui luimême perpétuait la tradition du grand lyrisme brahmsien. La Symphonie n o 4 de Brahms concilie thèmes épiques, échappées fantastiques et rigueur formelle, notamment dans son magistral Finale. Sa sérénité apollinienne se retrouve dans la verve transparente de la partition la plus « heureuse » de Lili Boulanger, D’un matin de printemps, remarquable par la richesse de son harmonie aux couleurs parfois impressionnistes. Confiés à la voix de Renée Fleming, les lieder orchestraux de Strauss, enfin, sont une fleur tardive de la culture romantique, comme un « adieu » somptueux, élégiaque, parfois déchirant, à l’âge de la magie musicale. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 62€ / 52€ / 42€ / 32€ / 20€ / 10€

RENÉE FLEMING

52


CHRISTOPH ESCHENBACH Ancien directeur musical de l’Orchestre de Paris. Chef Principal du Konzerthausorchester Berlin.


MARS

MERCREDI 17 ET JEUDI 18

20H30

MÄKELÄ GERSTEIN  K LAUS MÄKELÄ di rec ti on  K IRILL GERSTEIN pian o  Maurice Ravel Pavane pour une infante défunte (1899) 6’  Béla Bartók Concerto pour piano no 3 (1945) 24’  A nton Bruckner Symphonie n o 9 (1894) 63’

Retrouvez Klaus Mäkelä, les 18 et 19 novembre | p. 23

Ravel transcrivit pour orchestre La Pavane pour une infante défunte, évocation élégiaque d’une Espagne de songe, originalement composée pour piano. Malgré ce qui sépare les deux œuvres, la même impression de transparence se retrouve dans le Concerto no 3 de Bartók ; le compositeur renonce à son style percussif au profit de textures lumineuses, presque mystiques, fondées sur des mélodies populaires quintessenciées. La Symphonie no 9 de Bruckner se présente quant à elle comme un bouleversant « Adieu à la vie », véritable testament spirituel de Bruckner, qui conjugue grandeur, simplicité et effroi, se traduisant par des transcendances orchestrales inouïes doublées de sublimes visions sur l’Au-delà. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20€ / 10€

KIRILL GERSTEIN

54


MERCREDI 24 ET JEUDI 25

20H30

MARS

HERAS-CASADO DEVIEILHE  PABLO HERAS-CASADO di rec ti on  SABINE DEVIEILHE so pr an o  Maurice Ravel Alborada del gracioso (1910) 8’ Cinq mélodies populaires grecques (1906) 8’ L’enfant et les sortilèges (extraits) (1925) 15’  Modeste Moussorgski / Maurice Ravel Tableaux d’une exposition (1874/1922) 38’

C’est sous le signe de la transcription, cette pratique si décisive pour la vie des œuvres musicales, qu’est placé ce programme dédié à Maurice Ravel.

PABLO HERAS-CASADO Principal chef invité du Teatro Real à Madrid. Fidèle collaborateur du Freiburger Barockorchester.

SAMEDI 27 MARS — 20H

Grande nef du musée d’Orsay

Ravel a souvent transcrit pour l’orchestre ses œuvres pianistiques, comme Alborada del gracioso, dont l’écriture vive et scintillante fait bondir sous nos yeux le bouffon des comédies espagnoles. Délicatement mélismatiques, les Mélodies populaires grecques n’enchantent pas moins que L’Enfant et les sortilèges, qui font entendre les timbres insolites de la crécelle ou de l’éoliphone. Mais Ravel a aussi servi la musique des autres, comme en témoigne sa somptueuse version des Tableaux d’une exposition de Moussorgski, originellement pour le piano. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20€ / 10€

Pablo Heras-Casado dirige l’Orchestre de Paris dans Boléro et Alborada del gracioso de Ravel et Tableaux d’une exposition de Moussorgski / Ravel RÉSERVATION À PARTIR DU 1ER MAI 2020 MUSEE-ORSAY.FR 55


AVRIL JUIN

— SAISON 2020-21 —


VALERY GERGIEV Directeur général du Théâtre Mariinsky, il est également directeur musical du Philharmonique de Munich.


JEUDI 1 ER ET VENDREDI 2

AVRIL

20H30

GERGIEV MATSUEV  VALERY GERGIEV di rec ti on  DENIS MATSUEV pian o  Igor Stravinski Symphonies d’instruments à vent (version 1920) 10’ Symphonie en trois mouvements (1942-1945) 22’ Capriccio pour piano et orchestre (1929) 19’ Petrouchka (1911) 35’

Toute la richesse contrastée de l’œuvre orchestrale d’Igor Stravinski est condensée dans ce concert, véritable vitrine d’un art qui demeure l’un des symboles de la modernité musicale du xxe siècle. Hommage à Debussy, mais sans nul esprit d’imitation ou de pastiche, les Symphonies d’instruments à vent témoignent, avec leur style incantatoire, de l’extrême précision de l’écriture de Stravinski, que l’on retrouve dans la Symphonie en trois mouvements, œuvre « de guerre » faisant alterner brutalité motoriste, dans le style de Prokofiev, et moments de grâce contemplative. Le Capriccio pour piano et orchestre confine au burlesque, avec des volte-face de cinéma muet, rappelant que Petrouchka nous entraînant dans le grisant Carnaval russe, était né d’un semblable projet. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 62€ / 52€ / 42€ / 32€ / 20€ / 10€

DENIS MATSUEV

DU 29 MARS AU 2 AVRIL

FESTIVAL STRAVINSKI Valery Gerviev dirige la musique orchestrale, concertante et chorale de Stravinski, avec l’Orchestre et le Chœur du Mariinsky et l’Orchestre de Paris. INFOS SUR PHILHARMONIEDEPARIS.FR

59


AVRIL

MERCREDI 7 ET JEUDI 8

20H30

BERLIOZ / ROMÉO ET JULIETTE ROTH  FRANÇOIS-XAVIER ROTH di rec ti on  M ARIE-NICOLE LEMIEUX contr alto  LOÏC FELIX tén o r  V INCENT LE TEXIER ba sse  CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS  L IONEL SOW ch ef de ch œu r  Hector Berlioz Roméo et Juliette (1839) 110’ Livret d’Émile Deschamps

La « symphonie dramatique » qu’est Roméo et Juliette emblématise la passion de Berlioz pour Shakespeare. Le compositeur imagine un dispositif orchestral et dramatique original, qui autorise à parler « d’opéra de concert ». L’évocation de cette intemporelle tragédie de l’amour a ceci d’étonnant que les deux amants n’y sont représentés que par l’orchestre, les chanteurs solistes portant la voix de personnages secondaires. Trop sublime pour être incarnée, la passion se déploie à la faveur d’une alternance de flamboyantes pages orchestrales ou chorales et de « numéros » célèbres : la superbe mélodie de hautbois de la « Tristesse de Roméo », l’extatique Adagio de la « Scène d’amour », la volubilité féérique du Scherzo de la « Reine Mab », le convoi funèbre de Juliette, avec sa psalmodie passant de l’orchestre au chœur… Une partition foisonnante jusqu’à l’excès. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20€ / 10€

MARIE-NICOLE LEMIEUX

60


FRANÇOIS-XAVIER ROTH Directeur musical de l’orchestre Les Siècles. Directeur musical général de l’Orchestre de Gürzenich et de l’Opéra de Cologne. Également principal chef invité du Symphonique de Londres.


AVRIL

MERCREDI 14 ET JEUDI 15

20H30

KÁLI TAMESTIT  GÁBOR KÁLI di rec ti on  A NTOINE TAMESTIT alto

Un programme aussi dense que contrasté, dédié à deux maîtres de la modernité musicale.

 Maurice Ravel Le Tombeau de Couperin (1917) 16’

Tirée de son ballet expressionniste, la suite du Mandarin merveilleux de Bartók joue sur un mélange de réalisme et de fantastique, quand le crépusculaire Concerto pour alto offre une rhapsodie à la fois virtuose et méditative.

 Béla Bartók Concerto pour alto (1945) 22’ Le Mandarin merveilleux (Suite) (1918) 20’  Maurice Ravel Boléro (1928) 17’

Côté Ravel, Le Tombeau de Couperin déploie, avec sa lumineuse transparence, un hommage conjoint au baroque français et aux morts de la Grande Guerre. Le magnétique crescendo du Boléro, lui, demeure une page à la popularité inégalée, doublé d’un formidable hommage aux timbres instrumentaux. G R A N D E SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E TA R I FS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20 € / 10 €

ANTOINE TAMESTIT

62


GÁBOR KÁLI Premier prix du concours de direction musicale de Hong Kong en 2017 et premier prix du concours du Festival Nestlé Salzbourg 2018. Il dirige régulièrement le Budapest Festival Orchestra à l’invitation d’Iván Fischer.

63


MAI

SAMEDI 8 20H30 ET DIMANCHE 9 16H30

Ciné-concert

METROPOLIS LANG / MATALON  K AZUSHI ŌNO di rec ti on  T HOMAS GOEPFER  réalisati on i n fo rmati q u e m usi c ale i rc am

Film de Fritz Lang Allemagne, 1927, nouvelle version restaurée de 2010, 160’ Musique pour orchestre et bande de Martin Matalon (commande de l’Orchestre de Paris et de l’Orchestre du Gürzenich de Cologne), création de la version orchestrale

Pour la version restaurée du film Metropolis, le compositeur argentin Martin Matalon a composé en 1995 une partition originale, initialement destinée à seize instrumentistes et dispositif électronique, dont ce ciné-concert exceptionnel inaugure la version orchestrale. Calquée sur le rythme de la narration filmique, l’œuvre de Matalon devient, grâce aux effets de spatialisation permis par l’électronique, un véritable double musical du poème visuel de Fritz Lang. Échos de jazz et de musiques extraeuropéennes, sons acoustiques et réfractés fusionnent pour renouveler en profondeur la caractérisation des situations et des personnages. PRODUCTION PHILHARMONIE DE PARIS EN PARTENARIAT AVEC L’IRCAM-CENTRE POMPIDOU

 AVANT LE CONCERT DU SAMEDI — 19H00

AVEC L’AUTORISATION DE LA FONDATION FRIEDRICH WILHELM MURNAU, WIESBADEN

Rencontre

GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 42€ / 22€ / 15€

Avec Martin Matalon Entretien mené par Anne Montaron SALLE DE CONFÉRENCE – PHILHARMONIE • ENTRÉE LIBRE

KAZUSHI ŌNO

MARTIN MATALON KAZUSHI ŌNO Martin Matalon compose pour le concert, l’opéra, le ballet et les films muets. Kazuchi Ono a été directeur musical de l’Opéra de la Monnaie.

64


WEEK-END FUTURISMES Visions du futur, du Metropolis de Fritz Lang à l’électropop de Zombie Zombie. INFOS SUR PHILHARMONIEDEPARIS.FR

65


MAI

SAMEDI 22

11H00

Concert en famille, à partir de 6 ans

UN LIVRE DE LA JUNGLE  L AURÉATE DU CONCOURS LA MAESTRA  di rec ti on  ELLIOT JENICOT  com édi en  Musique de Nikolaï Rimski-Korsakov, Miklós Rózsa, Camille Saint-Saëns, Éric Tanguy  Textes d’Elliot Jenicot et Raphaëlle Cambray

Sur le plateau avec l’orchestre, Elliot Jenicot nous restitue le célèbre Livre de la jungle avec des yeux neufs, multipliant récits, apartés et bruitages pour rendre hommage à cette fable universelle, véritable affirmation du respect dû à l’ensemble des êtres vivants. Grâce aux partitions imagées de Miklós Rózsa, Éric Tanguy, Nikolaï Rimski-Korsakov et Camille Saint-Saëns, c’est toute la sombre puissance et le pittoresque imagé de la jungle qui émerge des pupitres de l’orchestre. Une fusion inédite de musique symphonique et de théâtre, pour que les « petits d’homme » (et leurs parents !) redécouvrent la loi et la poésie de la jungle. AVEC LE SOUTIEN DU CHANEL FUND

GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 10€ (ENFANT) / 14€ (ADULTE)

 ATELIERS DE PRÉPARATION AU CONCERT p. 77

WEEK-END AMAZÔNIA Les artistes de notre temps rendent hommage au poumon de l’humanité, plus fragile que jamais. EN LIEN AVEC L’EXPOSITION DU 7 AVRIL AU 22 AOÛT ELLIOT JENICOT

SALGADO AMAZÔNIA INFOS SUR PHILHARMONIEDEPARIS.FR

66


STANISLAV KOCHANOVSKY Invité des principaux orchestres et opéras en Europe, notamment le Mariinsky.

ALEXANDRE KANTOROW

MAI

MERCREDI 26 ET JEUDI 27

KOCHANOVSKY KANTOROW  S TANISLAV KOCHANOVSKY di rec ti on  A LEXANDRE KANTOROW pian o  Paul Dukas L’Apprenti sorcier (1897) 13’  Sergueï Prokofiev Concerto pour piano no  2 (1913) 30’  Nikolaï Rimski-Korsakov Shéhérazade (1888) 45’  AVANT LE CONCERT DU MERCREDI — 19H30

Clé d’écoute Concerto pour piano no 2 de Prokofiev par Claire Paolacci

20H30

Deux partitions à la popularité et au charme inégalés encadrent ce programme : l’enchantement sonore et rythmique de L’Apprenti sorcier de Dukas, rendu universel par Fantasia de Walt Disney, et la séduction de ce chef-d’œuvre d’orientalisme musical qu’est la Shéhérazade de Rimski-Korsakov avec ses arabesques violonistiques et envoûtantes mélopées. Au centre, tel un puissant antidote, la frénésie motoriste du Concerto no 2 de Prokofiev, intimidant défi pianistique relevé ici par Alexandre Kantorow (Premier prix Tchaïkovski 2019), dont les déflagrations virtuoses épouvantèrent le public lors de sa création. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20€ / 10€

SALLE DE CONFÉRENCE – PHILHARMONIE • ENTRÉE LIBRE

67


JUIN

MERCREDI 2 ET JEUDI 3

20H30

GUGGEIS BARENBOIM  T HOMAS GUGGEIS di rec ti on  M ICHAEL BARENBOIM v i o lon  Wolfgang Amadeus Mozart Symphonie no  29 (1774) 22’  Henri Dutilleux L’Arbre des songes (1985) 26’  R ichard Strauss Ainsi parlait Zarathoustra (1896) 35’

À chaque siècle son chef-d’œuvre. Grâce inouïe de l’inspiration mélodique, subtils dialogues entre pupitres : que dire de la Symphonie no  29, sinon que tout concourt pour en faire une parfaite démonstration du style mozartien ? À cette justesse de proportions répond la pièce grandiose, à tous égards excessive, conçue par Strauss comme une libre paraphrase sur le Zarathoustra de Nietzsche. Enfin, l’archet de Michael Barenboim fusionne avec l’orchestre pour servir le raffinement sonore, tout en lumières oniriques et changeantes, qu’est le concerto pour violon de Dutilleux. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20€ / 10€

68

MICHAEL BARENBOIM

 AVANT LE CONCERT DU MERCREDI — 19H30

Clé d’écoute L’Arbre des songes de Dutilleux par Maxime Joos SALLE DE CONFÉRENCE – PHILHARMONIE • ENTRÉE LIBRE


XOXO XOXOOX

THOMAS GUGGEIS Assistant de Daniel Barenboim au Staatsoper Berlin. Chef principal de l’Opéra de Stuttgart.

69


JUIN

VENDREDI 11 ET SAMEDI 12

20H30

VIOTTI DEVIEILHE  LORENZO VIOTTI di rec ti on  SABINE DEVIEILHE so pr an o  CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS  L IONEL SOW ch ef de ch œu r  Francis Poulenc Gloria (1960) 25’  Maurice Ravel Daphnis et Chloé (ballet) (1912) 60’

C’est à une confrontation du sacré et du profane, du chrétien et du païen, que nous invite ce programme mettant en perspective deux œuvres majeures de la musique française, que Poulenc et Ravel considéraient respectivement comme leur meilleure partition. Superbe et déroutant, le Gloria de Poulenc est une symphonie chorale avec soprano qui fait cohabiter, avec l’élégance propre au compositeur, majesté marmoréenne et climats plus opératiques. En regard, Daphnis et Chloé nous transporte dans une Grèce fantasmée, à la fois merveilleuse, épique et sensuelle : Ravel lui-même avait le sentiment de n’avoir jamais poussé plus loin son art de la mélodie et des couleurs orchestrales. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 62€ / 52€ / 42€ / 32€ / 20€ / 10€

SABINE DEVIEILHE

70


LORENZO VIOTTI Directeur musical du Gulbenkian Orchestra. Chef principal du Netherlands Philharmonic Orchestra et de l'OpĂŠra d'Amsterdam Ă partir de 2021.

71


JUIN

MERCREDI 16 ET JEUDI 17

20H30

TILSON THOMAS CAPUÇON  M ICHAEL TILSON THOMAS  R ENAUD CAPUÇON v i o lon

di rec ti on

 A lban Berg Concerto pour violon « À la mémoire d’un ange » (1936) 28’  Gustav Mahler Symphonie n o 5 (1902) 70’

Deux chefs-d’œuvre élégiaques se contemplent ici en miroir. D’abord le Concerto « À la mémoire d’un ange » écrit en hommage à Manon Gropius, fille d’Alma Mahler, décédée à 18 ans ; ensuite la Symphonie no 5 de Mahler, dont Visconti, dans Mort à Venise, devait faire un symbole de morbidité postromantique. Le Concerto de Berg se compose de deux mouvements : le premier est un portrait volubile de la pureté de Manon, tandis que le deuxième, marqué par la tragédie et le fatum, évoque la maladie et la mort. L’imposante Symphonie no 5 de Mahler propose un parcours de l’ombre, de sa marche funèbre introductive à la lumière récapitulative du Finale. Au milieu, le lyrisme de l’Adagietto bouleverse par sa somptuosité harmonique et l’expression d’une douleur en voie d’être surmontée. GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE TARIFS : 62€ / 52€ / 42€ / 32€ / 20€ / 10€

RENAUD CAPUÇON

72


MICHAEL TILSON THOMAS Fondateur du New World Symphony à Miami. Directeur musical du Symphonique de San Francisco jusqu’en juin 2020.


JEUNE PUBLIC — SAISON 2020-21 —


CONCERTS ET ATELIERS E  N FAMILLE Ces concerts permettent aux enfants et à leurs parents de partager durant une heure un moment exceptionnel dans les salles de concert de la Philharmonie de Paris. Présenté de façon originale, le répertoire classique devient accessible à tous.

Concert en famille, à partir de 8 ans

Concert en famille, à partir de 8 ans

SAMEDI 3 OCTOBRE——————————— 11H00

SAMEDI 5 DÉCEMBRE—————————— 11H00

HISTOIRES ET DIEUX DE LA MER

L’OISEAU DE FEU

 TUGAN SOKHIEV di rec ti on  LAYLA DARWICHE conteuse

 GÁBOR KÁLI di rec ti on CATHERINE MEURISSE dessi n

 Maurice Ravel Daphnis et Chloé, Suite no 2

 Igor Stravinski L’Oiseau de feu

 Claude Debussy La Mer

EN PARTENARIAT AVEC LE CENTRE NATIONAL DU LIVRE, LE FESTIVAL D’ANGOULÊME, L’ANNÉE DE LA BD ET LA CITÉ INTERNATIONALE DE LA BANDE DESSINÉE ET DE L’IMAGE

/ RETROUVEZ LES INFOS P. 18 / GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE / TARIFS : ENFANT : 10€ / ADULTE : 14€

/ RETROUVEZ LES INFOS P. 26 / GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE / TARIFS : ENFANT : 10€ / ADULTE : 14€

• Atelier cordes

• Atelier cordes

SAMEDI 3 OCTOBRE ——————— 9H30 À 10H30

SAMEDI 5 DÉCEMBRE ——————— 9H30 À 10H30

/ ATELIER RÉSERVÉ AUX ENFANTS MUNIS D’UNE PLACE DE CONCERT / TARIF : 6€

/ ATELIER RÉSERVÉ AUX ENFANTS MUNIS D’UNE PLACE DE CONCERT / TARIF : 6€

• Atelier de préparation au concert en famille

• Atelier de préparation au concert en famille

SAMEDI 3 OCTOBRE ——————— 9H30 À 10H30

SAMEDI 5 DÉCEMBRE ——————— 9H30 À 10H30

/ ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION À PARTIR DU 1 SEPTEMBRE

/ ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION À PARTIR DU 1ER SEPTEMBRE

ER

en di rec t

Spectacle en famille, à partir de 6 ans DIMANCHE 21 FÉVRIER —————————15H00

LE PETIT OISEAU DE FEU  MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE PARIS CAMILLE JOURDY dessi n en di rec t EN PARTENARIAT AVEC LE CENTRE NATIONAL DU LIVRE, LE FESTIVAL D’ANGOULÊME, L’ANNÉE DE LA BD ET LA CITÉ INTERNATIONALE DE LA BANDE DESSINÉE ET DE L’IMAGE

/ AMPHITHÉÂTRE - CITÉ DE LA MUSIQUE / TARIFS : ENFANT : 10€ / ADULTE : 14€

76


Ciné-concert, à partir de 6 ans VENDREDI 19 FÉVRIER —————————— 18H30 SAMEDI 20 FÉVRIER —————— 11H00 ET 16H30 DIMANCHE 21 FÉVRIER ————————— 16H30

FANTASIA  ANNA RAKITINA di rec ti on / RETROUVEZ LES INFOS P. 48 / GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE / TARIFS : 42€ / 30€ / 20€ – RÉDUCTION POUR LES -15 ANS : -30%

• Atelier cordes VENDREDI 19 FÉVRIER —————— 17H00 À 18H00 SAMEDI 20 FÉVRIER ——————— 9H30 À 10H30 SAMEDI 20 FÉVRIER ——————— 15H00 À 16H00 DIMANCHE 21 FÉVRIER —————— 15H00 À 16H00 / ATELIER RÉSERVÉ AUX ENFANTS MUNIS D’UNE PLACE DE CONCERT / TARIF : 6€

• Atelier de préparation au concert en famille SAMEDI 20 FÉVRIER ——————— 15H00 À 16H00 / ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION À PARTIR DU 4 DÉCEMBRE

Atelier de préparation au concert Avant chacun de ces concerts, venez assister à un atelier de préparation avec les musiciens de l’Orchestre de Paris. Ce moment de partage et de découverte complétera l’expérience du concert en famille.

Atelier cordes Concert en famille, à partir de 6 ans SAMEDI 22 MAI ————————————— 11H00

UN LIVRE DE LA JUNGLE  LAURÉATE DU CONCOURS LA MAESTRA di rec ti on ELLIOT JENICOT com édi en

Musique de Nikolaï Rimski-Korsakov, Miklós Rózsa, Camille Saint-Saëns, Éric Tanguy Textes d’Elliot Jenicot et Raphaëlle Cambray / RETROUVEZ LES INFOS P. 66 / GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE / TARIFS : ENFANT : 10€ / ADULTE : 14€

• Atelier cordes SAMEDI 22 MAI ————————— 9H30 À 10H30 / ATELIER RÉSERVÉ AUX ENFANTS MUNIS D’UNE PLACE DE CONCERT / TARIF : 6€

Faites découvrir le violon à vos enfants avant chacun de ces concerts ! Deux musiciens de l’Orchestre de Paris guideront leurs premiers pas avec l’instrument dans un moment d’échange privilégié.

RENCONTREZ LES MUSICIENS ET DÉCOUVREZ LEURS INSTRUMENTS ! ESPACES PUBLICS - PHILHARMONIE DE PARIS

À l’issue des concerts en famille dans la Grande salle, vous pouvez échanger avec des musiciens de l’Orchestre sur leur pratique et leur instrument. Ils ont réponse à tout ! ENTRÉE LIBRE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES

• Atelier de préparation au concert en famille SAMEDI 22 MAI ————————— 9H30 À 10H30 / ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION À PARTIR DU 4 DÉCEMBRE

LES ACTIVITÉS JEUNE PUBLIC BÉNÉFICIENT DU SOUTIEN DE LA CAISSE D’EPARGNE ILE-DE-FRANCE

77


CONTES MUSICAUX POUR LES 4 À 6 ANS À la Philharmonie de Paris et dans des mairies d’arrondissement, les musiciens de l’Orchestre de Paris en formation de musique de chambre offrent aux enfants des concerts de 45 minutes. Ils leurs racontent des histoires familières, apportant des illustrations musicales pendant que les enfants ponctuent le récit de chansons et de comptines. Un moment musical où fusent cris, chants et fous rires. Pour chaque programme, nous vous proposons des outils pour préparer vos enfants au concert, tels que les paroles des comptines. Vous les trouverez sur la page ressources du site orchestredeparis.com.

À LA PHILHARMONIE

DANS LES MAIRIES

SALLE DE CONFÉRENCE

MAIRIES DE PARIS ET DE L’EST PARISIEN

DIMANCHE 13 DÉCEMBRE ———————— 16H00

LE CRABE QUI JOUAIT AVEC LA MER D’après Rudyard Kipling

 PIERRE DESCHAMPS conteu r

Extraits d’œuvres de Haendel, Debussy, Bizet, Smetana… DIMANCHE 31 JANVIER ————————— 16H00

BON APPÉTIT ! MONSIEUR LAPIN D’après Claude Boujon

Extraits d’œuvres de Mozart, Biber, Telemann, Britten, Bach… DIMANCHE 18 AVRIL —————————— 16H00

JEAN DE LA LUNE D’après Tomi Ungerer

 RICHARD McNICOL récitant

Extraits d’œuvres de Stravinski, Debussy, Bizet.

78

SAMEDI ———————————————— 11H00

Programmes et dates disponibles à partir de septembre sur orchestredeparis.com / DURÉE DU SPECTACLE : 45 MINUTES / CONCERTS GRATUITS / INSCRIPTIONS OBLIGATOIRES / À PARTIR DE SEPTEMBRE : 01 56 35 12 12

AU THÉÂTRE ET AU MUSÉE Les musiciens de l’Orchestre de Paris proposent des concerts de musique de chambre pour les familles dans différents lieux de Paris. • THÉÂTRE DE LA VILLE • PETIT PALAIS • MUSÉE D’ORSAY Vous retrouverez le détail de cette programmation hors les murs sur le site de l’Orchestre de Paris à partir du mois de juin 2020. Découvrez toutes les dates, lieux et programmes sur orchestredeparis.com


LES MUSICIENS S’ENGAGENT À LA RENCONTRE DES PUBLICS ÉLOIGNÉS DE LA MUSIQUE Soucieux de s’impliquer dans la vie en dehors des salles de concert, de s’adresser à tous les publics, y compris les plus fragilisés, l’Orchestre de Paris noue des partenariats avec différents acteurs sociaux, associations et institutions. AU CHEVET DES MALADES INTERVENTIONS EN MILIEU HOSPITALIER Chaque saison les musiciens se rendent à plusieurs reprises dans les hôpitaux pour enfants Armand Trousseau et Robert Debré afin d’égayer le quotidien des petits malades par leurs mélodies et de leur faire découvrir, souvent pour la première fois, de vrais instruments de musique. UNE APPROCHE SENSORIELLE DE LA MUSIQUE MUSIQUE ET HANDICAP L’Orchestre de Paris et l’association Musique & Santé mènent ensemble un projet musical à l’Institut d’Éducation Motrice à la Fondation de Saint Jean de Dieu à Paris. Tout au long de la saison, des musiciens animent régulièrement des ateliers participatifs pour préparer leur venue aux concerts à la Philharmonie de Paris auxquels ils assistent avec leurs camarades mais aussi avec leurs familles. L’écoute des mélodies et rythmes apportent des possibilités merveilleuses d’expression par la participation active de la voix ou par le jeu instrumental. Ce sont des outils précieux pour l’équipe enseignante des jeunes dans leurs missions pédagogiques.

CONCERTS POUR TOUS RÉPÉTITIONS GÉNÉRALES OUVERTES ET CONCERTS DU SOIR L’Orchestre de Paris propose chaque saison à des associations œuvrant dans le champ social (Petits Frères des pauvres, Nos quartiers ont du talent, etc.) de découvrir ce qu’est un orchestre en assistant à la dernière séance de travail des musiciens et du chef d’orchestre avant le concert du soir, dans la Grande salle Pierre Boulez. Lors des concerts sélectionnés en fonction du caractère accessible de leur programme, des places sont réservées pour des associations du champ social. Une médiation en amont du concert est assurée par le service de l’Action culturelle afin de donner des clés d’écoute à un public non initié à la musique classique.

L’année est ponctuée par une restitution durant laquelle les jeunes présentent leur création mêlant musique, texte et arts plastiques et par un concert de musique de chambre proposé aux élèves et leurs familles au sein de l’institution. LES INTERVENTIONS EN MILIEU HOSPITALIER REÇOIVENT LE SOUTIEN DE L A BRED BANQUE POPUL AIRE ET DE L A FONDATION ENGIE

79


APPRENTISSAGE ET TRANSMISSION La question de l’intégration des jeunes musiciens en formation et de leur lien avec la pratique orchestrale constitue aujourd’hui un axe important du projet culturel de l’Orchestre de Paris. DÉMOS En 2020, l’Orchestre de Paris rejoindra le projet en animant son propre Orchestre Démos d’une centaine de jeunes parisiens en formation avancée. Les musiciens de l’Orchestre accompagneront spécialement ces jeunes pour leur transmettre leurs valeurs d’excellence et de partage qui sont au cœur de leur pratique musicale. L’ACADÉMIE DE L’ORCHESTRE DE PARIS L’Orchestre est attaché à un développement de l’Académie qu’il a créée en 2003 pour en faire une véritable pépinière de jeunes talents de haut niveau. Ce projet, repensé en lien étroit avec l’écosystème offert par la Philharmonie de Paris, vise à offrir une expérience originale d’immersion professionnelle comprenant un accompagnement pédagogique soutenu et une participation aux concerts symphoniques de l’Orchestre de Paris.

LA MAESTRA La Philharmonie initie en mars 2020, le premier concours dédié aux cheffes d’orchestre, à une échelle internationale. 12 candidates parmi plus de 200 ont été choisies en octobre 2019 et concourront, à cette occasion, devant un jury paritaire. Dans cette dynamique de formation des jeunes professionnels, l’Orchestre de Paris participera naturellement au Concours Maestra et offrira à certaines lauréates de l’Académie des cheffes la direction de concerts jeunes publics et de certains concerts du chœur de l’Orchestre de Paris. JOURNÉE DE DÉCOUVERTE PROFESSIONNELLE DU MÉTIER DE MUSICIEN D’ORCHESTRE L’Orchestre de Paris se positionne comme un « partenaire ressource » pour les élèves en cycle de classes préparatoires dans les conservatoires d’Île-de-France en leur proposant une journée de découverte professionnelle, au printemps 2021, à la Philharmonie de Paris. Au programme : répétitions, échanges avec les musiciens, travail par pupitre… ÉLÈVES ET ENSEIGNANTS DE LA MATERNELLE À L’UNIVERSITÉ Concerts éducatifs, répétitions générales, concerts du soir à 5 € : les portes d’entrée dans la vie de l’orchestre sont nombreuses. De la maternelle à l’université, en passant par les conservatoires, chacun peut découvrir la musique classique à son niveau. Retrouver la programmation des concerts éducatifs et des répétitions générales ainsi que les modalités d’inscription sur orchestredeparis.com

L’ORCHESTRE DEMOS – ORCHESTRE DE PARIS BENEFICIE DU SOUTIEN DE

80


MUSIQUE DE CHAMBRE — SAISON 2020-21 —


MUSIQUE DE CHAMBRE À LA PHILHARMONIE DE PARIS VENDREDI 13 NOV. —— —————— 20H30

NICO MUHLY & INVITÉS  MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE PARIS  NICO MUHLY pian o, célesta SAM AMIDON chant, banj o NADIA SIROTA  alto

 Nico Muhly Keep in Touch, The Only Tune, Drones & Viola,  No Uncertain Terms  Sam Amidon Songs (arrangements de Nico Muhly) Parce qu’il n’aime rien autant que pratiquer la musique avec ses plus proches partenaires et collaborateurs, Nico Muhly invite pour ce concert l’altiste Nadia Sirota, personnalité incontournable de la scène contemporaine new-yorkaise, et le chanteur Sam Amidon, avec lequel il se plaît à subvertir des mélodies traditionnelles du folklore américain. / SALLE DES CONCERTS – CITÉ DE LA MUSIQUE / TARIFS : 31€ / 25€

DIMANCHE 22 NOV. —— 14H30 OU 15H30 Concert-promenade au Musée de la Musique

BEETHOVEN PASTOR AL

MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE PARIS

« Personne ne saurait aimer la campagne comme moi, écrit Beethoven à son amie Theresa Malfatti. Les forêts, les arbres, les rochers nous rendent en effet l’écho désiré. » Les musiciens de l’Orchestre de Paris vous plongent au cœur de cette nature pour faire entendre ses tourments, ses délices et ses moindres recoins habités d’oiseaux et de bruits évocateurs. / /

MUSÉE DE LA MUSIQUE – CITÉ DE LA MUSIQUE EN FAMILLE (À PARTIR DE 6 ANS) TARIF (ENTRÉE DU MUSÉE INCLUSE) : 9€ GRATUIT POUR LES MOINS DE 26 ANS

JEUDI 3 DÉC.——————————— 19H00

LETTRES INTIMES  MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE PARIS SOLISTES DE L’ENSEMBLE INTERCONTEMPORAIN

 Péter Eőtvős Korrespondenz, scènes pour quatuor à cordes  K aija Saariaho Sept Papillons, pour violoncelle  Leoš Janáček Quatuor à cordes n˚ 2 « Lettres intimes » Intitulé Lettres intimes, le deuxième quatuor de Janáček, composé en 1928, fut conçu comme un journal de son amour pour Kamila Stösslová. En 1992, Peter Eőtvős imagine quant à lui que les instruments du quatuor donnent corps et voix à la correspondance entre Mozart et son père : « L’alto incarne Wolfgang, le violoncelle Leopold et les deux violons jouent ce qui est écrit entre les lignes. » / LE STUDIO – PHILHARMONIE / TARIF : 33€ 82


SAMEDI 12 DÉC.————————— 17H00

MARDI 9 FÉV.—————————— 19H00

PASTICHE EXPRESSIONNISTE

BOHÊME

 M USICIENS DE L’ORCHESTRE DE PARIS

 M USICIENS DE L’ORCHESTRE DE PARIS SOLISTES DE L’ENSEMBLE INTERCONTEMPORAIN

 Paul Hindemith Ouverture du Vaisseau fantôme, jouée à vue par un orchestre thermal de deuxième ordre à 7 heures du matin  Minimax – Répertoire pour orchestre militaire  Ludwig van Beethoven Quatuor à cordes n˚ 10 / AMPHITHÉÂTRE – CITÉ DE LA MUSIQUE / TARIF : 26€

DIMANCHE 24 JAN.——— 14H30 OU 15H30 Concert-promenade au Musée de la Musique

ENCHANTEMENT  AVEC LES ÉLÈVES DU CONSERVATOIRE DE PARIS ET LES MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE PARIS COPRODUCTION CONSERVATOIRE NATIONAL SUPÉRIEUR DE MUSIQUE

 Leoš Janáček Concertino, pour piano et six instruments  Bohuslav Martinů La Revue de cuisine, suite pour six instruments  M iroslav Srnka Milky Way, pour trompette et piano (création française)  Nina Šenk Réflections, pour trompette et piano Venues de Bohême, deux œuvres singulières : le Concertino de Janáček (1925), qui décrit la colère d’un hérisson, la danse d’un écureuil ou le regard d’un hibou ; La Revue de cuisine de Martinů (1927), suite de ballet sur les amours d’une casserole et d’un couvercle. Également au programme, des œuvres récentes du Tchèque Miroslav Srnka (né en 1975) et de la Slovène Nina Šenk (née en 1982).

ET DE DANSE DE PARIS, PHILHARMONIE DE PARIS

/ LE STUDIO – PHILHARMONIE

Trois perles de l’art vocal viennent enchanter le Musée : les Petits Concerts spirituels de Heinrich Schütz, les chants populaires de Beethoven et les chansons sans paroles de Fanny Mendelssohn, interprétées sur un piano historique de la collection du Musée.

/ TARIF : 33€

/ / / /

MUSÉE DE LA MUSIQUE – CITÉ DE LA MUSIQUE EN FAMILLE (À PARTIR DE 8 ANS) TARIF (ENTRÉE DU MUSÉE INCLUSE) : 9€ GRATUIT POUR LES MOINS DE 26 ANS

AU THÉÂTRE ET AU MUSÉE Les musiciens de l’Orchestre de Paris proposent des concerts de musique de chambre dans différents lieux de Paris : • THÉÂTRE DE LA VILLE • MUSÉE D’ORSAY Vous retrouverez le détail de cette programmation hors les murs sur le site de l’Orchestre de Paris à partir du mois de juin 2020. Découvrez toutes les dates et programmes sur orchestredeparis.com

83


SAMEDI 20 MARS ———————— 17H30

MERCREDI 5 MAI ————————— 20H30

100% SAINT-SAËNS

TROIS TEMPS

 MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE PARIS

 MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE PARIS SOLISTES DE L’ENSEMBLE INTERCONTEMPORAIN MUSICIENS DES ARTS FLORISSANTS

 Camille Saint-Saëns Allegro appassionato, Tarentelle, Romance, Sonate, Odelette, Caprice sur des airs danois et russes Saint-Saëns fut un virtuose du clavier et un amoureux des timbres instrumentaux ; sa musique de chambre se révèle d’une prodigieuse inventivité. En témoignent le fougueux Allegro appassionato, l’irrésistible Tarentelle, les splendides pièces dédiées aux instruments à vent et, enfin, le délicieux Caprice sur des airs danois et russes que le compositeur créa lui-même à Saint-Pétersbourg. / LE STUDIO – PHILHARMONIE / TARIF : 26€

DIMANCHE 11 AVRIL —— 14H30 OU 15H30 Concert-promenade au Musée de la Musique

CONTES SONORES D’AMAZONIE  MARCELA OBREGON  conteuse MARCELO MILCHBERG  flûtes AXEL LECOURT  i nstru m ents d ’am éri q u e du su d  PIERRE HAMON  flûtes et autres i nstru m ents d ’am éri q u e du su d

MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE PARIS percussi ons

Légendes amérindiennes, percusssions et autres instruments traditionnels nous plongent dans l’immensité de la forêt tropicale et font battre le cœur sonore de l’Amazonie. / /

84

MUSÉE DE LA MUSIQUE – CITÉ DE LA MUSIQUE EN FAMILLE (À PARTIR DE 6 ANS) TARIF (ENTRÉE DU MUSÉE INCLUSE) : 9€ GRATUIT POUR LES MOINS DE 26 ANS

 Camille Saint-Saëns Septuor  Jean-Philippe Rameau Pièces de clavecin  F lorence Baschet Œuvre nouvelle, pour quatuor à cordes et piano (commande de l’Ensemble intercontemporain et de l’Orchestre de Paris, création) Lorsqu’on lui demanda une pièce pour « trompette mêlée aux instruments à cordes et au piano », SaintSaëns plaisanta… Pourquoi pas « un morceau pour guitare et treize trombones » ? Mais le résultat, en 1879, fut une suite de danses rappelant la tradition illustrée par Rameau. Après le baroque et le néoclassique, c’est une création contemporaine de Florence Baschet qui clôt ce concert. / LE STUDIO – PHILHARMONIE / TARIF : 33€


LE CHŒUR de l’Orchestre de Paris — SAISON 2020-21 —


LE CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS LIONEL SOW ch ef d e ch œu r RÉMI AGUIRRE ZUBIRI, EDWIN BAUDO, MARIE JOUBINAUX ET BÉATRICE WARCOLLIER ch efs d e ch œu r a sso ci és d es ch œu r s d ’en fa nts e t d e j eu n es d e l’o rch es t r e d e pa r is

Le Chœur de l’Orchestre de Paris est un ensemble de chanteurs amateurs unis par un amour commun de la musique et animés par un désir d’excellence. Sa vocation principale est de se produire aux côtés de l’Orchestre de Paris. Considéré comme le meilleur chœur symphonique amateur français, il accompagne également des phalanges françaises ou internationales, à Paris ou en tournée. Sous la direction de Lionel Sow, il rassemble aujourd’hui près de 350 chanteurs à travers les différents ensembles qui le composent : le Chœur symphonique (le Chœur principal, le Chœur de chambre, l’Académie), le Chœur de jeunes et le Chœur d’enfants. Il propose des parcours pédagogiques adaptés à chacun de ses chanteurs. Il permet ainsi aux enfants, jeunes et adultes de se former tout en se produisant sous la baguette des plus grands chefs. SAMEDI 24 OCTOBRE — 20H30

MARDI 10 NOVEMBRE — 20H30

ORCHESTRE KIMBANGUISTE DE KINSHASA

BEETHOVEN / BARENBOIM

 ARMAND DIANGIENDA W. d i r ec t i o n  CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS LIONEL SOW ch ef d e ch œu r

 DANIEL BARENBOIM d i r ec t i o n  SIMONE SCHNEIDER so pr a n o  MARINA PRUDENSKAYA m ez zo - so pr a n o  KLAUS FLORIAN VOGT t én o r  RENÉ PAPE ba sse  CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS LIONEL SOW ch ef d e ch œu r

 Ludwig van Beethoven Messe en ut majeur L’Orchestre symphonique kimbanguiste fut fondé à Kinshasa en 1994 par le violoncelliste, compositeur et chef d’orchestre Armand Diangienda. Les amateurs formant cet ensemble s’associent au Chœur de l’Orchestre de Paris, qui réunit lui aussi des amateurs passionnés de musique.

AVEC LA STAATSKAPELLE DE BERLIN

 Ludwig van Beethoven Symphonie nº 9 « Hymne à la joie » COPRODUCTION PIANO****, PHILHARMONIE DE PARIS

/ GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE / TARIFS : 125€ / 100€ / 85€ / 60€ / 30€ / 10€

/ SALLE DES CONCERTS – CITÉ DE LA MUSIQUE / TARIFS : 31€ / 25€

Le Chœur d’enfants et de jeunes de l’Orchestre de Paris bénéficie du soutien de la Fondation Groupe RATP. Les Conservatoires des 6 e, 13e, 17e et 19e arrondissements de Paris, ainsi que le Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aubervilliers-La Courneuve, sont des partenaires privilégiés du Chœur de l’Orchestre de Paris.

86

Le Chœur recrute d’avril à juin Renseignements sur

orchestredeparis.com


LIONEL SOW

CHŒUR DE L'ORCHESTRE DE PARIS

DIMANCHE 24 JANVIER — 15H00

VENDREDI 12 FÉVRIER — 18H00 ET 20H30

L’INVITATION AU VOYAGE

Spectacle en famille

 CHŒUR DE CHAMBRE DE L’ORCHESTRE DE PARIS  CHŒUR DE CHAMBRE FIGURE HUMAINE  KATHARINA SCHLENKER pian o LIONEL SOW, DENIS ROUGER  di rec ti on

Musique d’Arthur Lavandier Textes de Frédéric Boyer

Mélodies et lieder de Lili et Nadia Boulanger, Peter Cornelius, Claude Debussy, Henri Duparc, Gabriel Fauré, Charles Gounod, Augusta Holmès, Fanny Mendelssohn, Clara Schumann, Hugo Wolf… (arrangements de Denis Rouger) C’est sous l’invocation de Baudelaire que se place ce programme – célébrant les noces de la poésie et de la musique – consacré à des transcriptions de mélodies et de lieder pour chœur accompagné au piano. Si le lied, de Schubert à Hugo Wolf, demeure inséparable de la culture romantique, la mélodie est le témoignage d’un « âge d’or » où règnent Gounod, Duparc, Fauré et Debussy. / SALLE DES CONCERTS – CITÉ DE LA MUSIQUE / TARIF : 22€

MARCO POLO  ORCHESTRE DE CHAMBRE DE PARIS  CHŒUR D’ENFANTS DE L’ORCHESTRE DE PARIS  MARZENA DIAKUN  di rec ti on  VINCENT VANTYGHEM  marco po lo  SAFIR BEHLOUL  le père  LÉA TROMMENSCHLAGER  l a vo ix  LIONEL SOW  ch ef d e ch œu r  FRANÇOISE PÉTROVITCH, HERVÉ PLUMET  v i déo  LODIE KARDOUSS  m ise en espace

Avec la complicité de l’écrivain Frédéric Boyer, Arthur Lavandier puise dans Le Devisement du monde qui relate les souvenirs des voyages de Marco Polo. Le portrait est moins celui d’un explorateur que celui d’un homme pris dans une quête infinie et assailli par des voix intérieures. COPRODUCTION ORCHESTRE DE CHAMBRE DE PARIS, PHILHARMONIE DE PARIS

/ SALLE DES CONCERTS – CITÉ DE LA MUSIQUE / EN FAMILLE (ENFANTS À PARTIR DE 6 ANS) / TARIFS : 12 € (ENFANT) / 20 € (ADULTE) 87


VENDREDI 19 MARS — 20H00

HORS LES MURS

ARSENAL DE METZ

MARDI 25 AOÛT— — 20H00

SAMEDI 20 MARS — 20H30

CHÂTEAU LOUIS XI – FESTIVAL BERLIOZ, LA CÔTE-SAINT-ANDRÉ

PHILHARMONIE DE PARIS

HOLMÈS / WAGNER  ORCHESTRE NATIONAL DE METZ  CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS  DAVID REILAND  di rec ti on  LIONEL SOW ch ef de ch œu r

 R ichard Wagner Chœurs extraits de Tannhäuser, de Lohengrin

et du Vaisseau fantôme Associées à la musique symphonique d’Augusta Holmès, les grandes pages pour chœur de Wagner sont portées avec enthousiasme par les voix du Chœur de l’Orchestre de Paris. COPRODUCTION ORCHESTRE NATIONAL DE METZ, PHILHARMONIE DE PARIS

/ GRANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE / TARIFS : 32€ / 28€ / 24€ / 19€ / 13€ / 10€

 Hector Berlioz Les Troyens à Carthage, deuxième partie (actes III à V) de l’opéra Les Troyens  JEUNE ORCHESTRE EUROPÉEN HECTOR BERLIOZ – ISÈRE  FRANÇOIS-XAVIER ROTH di rec ti on CHŒUR EUROPÉEN HECTOR BERLIOZ ANASS ISMAT ch ef de ch œu r CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS  LIONEL SOW ch ef de ch œu r production du festival berlioz le jeune orchestre européen hector berlioz

– isère bénéficie du soutien du département

de l’isère et du groupe caisse des dépôts, son mécène principal

VENDREDI 2 OCTOBRE——————— 20H00 CATHÉDRALE SAINT-LOUIS DES INVALIDES, PARIS

 Ludwig van Beethoven Opferlied, Messe en ut  CONCENTUS MUSICUS WIEN  STEFAN GOTTFRIED di rec ti on CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS LIONEL SOW ch ef de ch œu r

SAMEDI 28 NOVEMBRE——————— 19H00 GALERIE SUD, PETIT PALAIS – PARIS

DIMANCHE 4 JUILLET—————— 16H00 ÉGLISE ABBATIALE, CELLES-SUR-BELLE – FESTIVAL ARTENETRA

 Serge Rachmaninoff Les Vêpres  CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS LIONEL SOW ch ef de ch œu r

JEUDI 20 ET VENDREDI 21 MAI——— 20H00 PALAIS DE LA MUSIQUE ET DES CONGRÈS, STRASBOURG

 Leoš Janáček Messe glagolitique  ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG  MARKO LETONJA di rec ti on  CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS  LIONEL SOW ch ef de ch œu r production de l’orchestre philharmonique de str asbourg

INFOS COMPLÉMENTAIRES SUR ORCHESTREDEPARIS.COM 88


CHŒUR DE L’ORCHESTRE DE PARIS Lionel Sow chef de chœur SOPRANOS  Louise Amsallem  Maïlys Arbaoui-Westphal  Marie Aubry  Virginie Bacquet  Nida Baierl  Ida Barat  Corinne Berardi  Manon Bonneville  Roxane Borde  Magalie Bulot  Clara Callewaert  Lucie Camps  Isabelle Carlean-Jones  Mylène Cassan  Christine Cazala  Cécile Chéraqui  Anne Chevalier  Marie-Agathe Chevalier  Maia-Angelica Costa  Virginie Da Vinha-Esteve  Alice de Monfreid  Colombe de Poncins  Marie-Albane de Saint-Victor  Aliénor de Vallée  Christiane Détrez-Lagny  Fatoumata Dicko-Dogan  Katarina Eliot  Stéphanie Gaillard  Maud Gastinel  Nathalie Gauthier  Clémence Lalaut  Clémence Laveggi  Jaeyoon Lee  Virginie Mekongo  Catherine Mercier  Michiko Monnier  Anne Muller-Gatto  Marie-Josée Pasternak  Juliette Reibel

 Aude Réveille  Ludivine Ronceau-Quesada  Cécile Roque Alsina  Cécile Sagnier  Charline Samphel  Sandrine Scaduto  Anaïs Schneider  Bénédicte Six  Neli Sochirca  Clémence Tolot  Anna Vateva ALTOS  Louise Alexis  Françoise Anav-Mallard  Camila Argolo  Anne Boulet-Gercourt  Agnès Bucquet  Sophie Cabanes  Léonie Chappard  Sabine Chollet  Lola Dauthieux  Françoise Davril  Violette Delhommeau  Chloé Fabreguettes  Audrey Gourdin  Élisabeth Houpert  Caroline Irigoin  Caroline Koclejda  Sylvie Lapergue  Nicole Leloir  Julie Lempernesse  Suzanne Louvel  Zôé Lyard  Sandra Markovic  Catherine Marnier  Agnès Maurel  Jill McCoy  Florence Mededji-Guieu  Sarah Morisot  Alice Moutier  Martine Patrouillault  Ny Ifaliana Ratrema  Clarisse Rerolle  Lola Saint-Gilles  Véronique Sangin

 Silvia Sauer-Witwicky  Mathilde Segal  Nina Tchernitchko  Marly Trépy  Margarita van Dommelen  Annick Villemot  Clothilde Wagner

BASSES  Grégory Allou  Paul Alric  Timothy Artusio  Timothée Asensio Frery  Vincent Boussac  Paul Brochen

TÉNORS  Louis Anderson  Jean-Sébastien Basset  Julien Catel  Ferréol Charles  Olivier Clément  Stéphane Clément  Xavier de Snoeck  Valentin Delafontaine  Julien Dubarry  Romain Dufrene  Ghislain Dupré  Noam Fima  Daniel Fortmann  Matthieu Gourdon  Nicolas Grégis  Stéphane Grosclaude  Thomas Guillaussier  Didier Kaleff  Marc Laugenie  Éric Leurs  Louis Lorieux  Toni Mendes  Augustin Mondan  Pierre Nyounay Nyounay  Denis Peyrat  Pierre Philippe  Frédéric Pineau  Philippe Quilès  Arnaud Razafindralambo  Philippe Robichaud  Frédéric Royer  David Suzanne  Clément Tixier  Emmanuel Tridant  Bruno Vaillant  François Verger  Michel Watelet

 Pere Canut De Las Heras  Jean-François Cerezo  Pierre Colas  Justin Coubé  Thomas Crouigneau  Gilles Debenay  Stéphane Dri  Thibaut Eguether  Emmanuel Enault  Renaud Farkoa  Patrick Félix  Pierre Gadeau  Laurent Guanzini  Christophe Gutton  Martin Hosch  Christopher Hyde  Alain Ishema Karamaga  Benoit Labaune  Serge Lacorne  Grégoire Lecomte  Gilles Lesur  Pierre Logerais  Eliott Majerowicz  Maxime Martelot  Salvador Mascarenhas  Nicolas Maubert  David Pergaud  Didier Péroutin  Sébastien Pettoello  Éric Picouleau  Guillaume Pinta  Ares Siradag  Arié Vaisbrot  Swann Veyret  Victor Wetzel


LE CERCLE de l’Orchestre de Paris — SAISON 2020-21 —


LES ACTIVITÉS DU CERCLE Créé il y a plus de 30 ans par Daniel Barenboim, le Cercle de l’Orchestre de Paris est un fonds de dotation rassemblant des mélomanes individuels et entreprises, qui soutiennent l’Orchestre de Paris, ses projets de rayonnement, ses actions sociales et pédagogiques.

LES GRANDS PROJETS SOUTENUS PAR LE CERCLE DE L’ORCHESTRE DE PARIS UN OBJECTIF D’EXCELLENCE ET DE TRANSMISSION Le Cercle soutient les projets de création artistique de l’Orchestre en accompagnant la saison symphonique, la saison de musique de chambre, les commandes d’œuvres contemporaines et les résidences de compositeurs et d’artistes à l’Orchestre de Paris. L’Orchestre de Paris s’implique aussi fortement dans la formation de jeunes instrumentistes ou chefs venus du monde entier, notamment grâce à son Académie et par la formation de chefs assistants. UNE POLITIQUE D’ACQUISITION D’INSTRUMENTS PRESTIGIEUX Le Cercle soutient le renouvellement du parc d’instruments de l’Orchestre de Paris via l’acquisition d’instruments anciens prestigieux, nécessaires pour maintenir le niveau artistique des musiciens et contribuer au positionnement d’excellence de l’Orchestre.

CONTACT

Claudia YVARS

LE RAYONNEMENT ET LA MARQUE DE L’ORCHESTRE DE PARIS L’Orchestre de Paris et son chœur s’illustrent non seulement par leur excellence musicale sur scène lors des grands concerts symphoniques, mais également par leur renom à l’échelle internationale. La marque Orchestre de Paris se déploie notamment lors des nombreuses tournées à l’étranger ainsi que dans les festivals les plus reconnus. Le soutien des mécènes permet également de développer des outils numériques qui s’inscrivent dans la politique de démocratisation culturelle de l’Orchestre en incarnant des valeurs d’ouverture et de partage, et en valorisant le patrimoine sonore de l’Orchestre de Paris. LES ACTIONS CULTURELLES ET ÉDUCATIVES La formation se distingue par ses ambitieux projets d’ouverture et de transmission à travers l’engagement des musiciens dans de multiples actions culturelles et éducatives à destination de tous les publics : concerts éducatifs scolaires et en famille, contes musicaux, ateliers de découverte instrumentale. Depuis sa création, le Cercle rend également possible de nombreuses actions de solidarité hors les murs : interventions en milieu hospitalier, interventions auprès de personnes en situation de handicap et dans les quartiers sensibles de Paris et de sa banlieue.

Responsable Mécénat & Événementiel cyvars@orchestredeparis.com + 33 1 56 35 12 05 / + 33 6 43 40 34 84

91


L’ORCHESTRE DE PARIS REMERCIE LES MEMBRES DU CERCLE DE L’ORCHESTRE DE PARIS Président Pierre Fleuriot Président d’honneur Denis Kessler Membres Grands Mécènes – Cercle Charles Munch

LE CERCLE DES MÉLOMANES Mélomanes, rejoignez le Cercle de l’Orchestre de Paris, soutenez les projets de l’Orchestre et partagez des soirées conviviales auprès des musiciens ! AU CŒUR DE L’ORCHESTRE ET DE SES COULISSES

… ET DE LA PHILHARMONIE DE PARIS

• Rencontrez les musiciens de l’Orchestre de Paris et accompagnez-les en tournée ; • Partagez un moment convivial avec les artistes invités et les musiciens de l’Orchestre lors des Soirées Cercle ; • Assistez à des concerts privés de musique de chambre dans des lieux uniques.

• Accédez aux meilleures places sur des concerts d’orchestres internationaux invités ;

DEVENEZ UN SPECTATEUR PRIVILÉGIÉ DE L’ORCHESTRE DE PARIS… • Bénéficiez des meilleures places ; • Échangez vos places sans frais à tout moment ; • Découvrez la prochaine saison et réservez vos places en avant-première ; • Participez à des visites musicales conçues pour vous. 92

• Accédez aux expositions de la Philharmonie de Paris de manière privilégiée. AVANTAGE FISCAL Vos dons sont déductibles de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66 % dans la limite de 20 % du revenu imposable.

CONTACT

Chloé DECROUY

Chargée des donateurs individuels et de l’événementiel cdecrouy@orchestredeparis.com + 33 1 56 35 12 42 / + 33 7 61 72 27 79

Anthony Béchu, Nicole et Jean-Marc Benoit, Christelle et François Bertière, Agnès et Vincent Cousin, Pierre Fleuriot, Pascale et Éric Giuily, Annette et Olivier Huby, Tuulikki et Claude Janssen, Claude et Denis Kessler, Brigitte et Jacques Lukasik, Danielle et Bernard Monassier, Laetitia Perron et Jean-Luc Paraire, Éric Rémy, Brigitte et Bruno RevellinFalcoz, Carine et Éric Sasson, Peace Sullivan. Membres Mécènes Béatrice Beitmann et Didier Deconinck, Anne et Jean-Pierre Duport, France et Jacques Durand, Vincent Duret, Philippine et JeanMichel Eudier, S et JC Gasperment, Thomas Govers, Marie-Claude et Jean-Louis Laflute, Michel Lillette, François Lureau, Michèle Maylié, Gisèle et Gérard Navarre, Catherine et Jean-Claude Nicolas, Emmanuelle Petelle et Aurélien Veron, Eileen et Jean-Pierre Quéré, Olivier Ratheaux, Agnès et Louis Schweitzer. Membres Donateurs Françoise Aviron, Isabelle Bouillot, Sabine Boulinguez, Jean Bouquot, Claire et Richard Combes, Maureen et Thierry de Choiseul, Christiane et Gérard Engel, Nicolas Gayerie et Yves-Michel Ergal, Claudie et François Essig, Jean-Luc Eymery, Claude et Michel Febvre, Anne-Marie Gachot, Catherine Ollivier et François Gerin, Bénédicte et Marc Graingeot, Maurice Lasry, Gilbert Leriche, Eva Stattin et Didier Martin, Ana et André Oganesoff, Christine Guillouet Piazza et Riccardo Piazza, Annick et Michel Prada, Martine et Jean-Louis Simoneau, Odile et Pierre-Yves Tanguy, Colette et Bill Toynbee, Claudine et Jean-Claude Weinstein.


LE CERCLE DES ENTREPRISES Associez votre nom et votre image à l’Orchestre de Paris, soutenez des projets qui font écho aux valeurs de votre entreprise, proposez à vos clients des moments d’exception. ASSOCIEZ-VOUS AU PROJET QUI VOUS RESSEMBLE Véritable projet d’entreprise, votre don peut être affecté à un projet spécifique, aux actions culturelles et éducatives, à la marque Orchestre de Paris et son rayonnement ou encore, à la saison symphonique de l’Orchestre de Paris et de son chœur. FÉDÉREZ VOS ÉQUIPES ET FIDÉLISEZ VOS CLIENTS Bénéficiez de nombreux avantages sur mesure pour vos clients et collaborateurs : • Invitations aux répétitions générales ; • Rencontres avec les musiciens après le concert ; • Visites privées de la Philharmonie de Paris et de ses coulisses ; • Soirées Musique et Vins ; • Concerts privés et conférences dans vos locaux. ET BIEN SÛR :

UNE OPPORTUNITÉ UNIQUE DE RELATIONS PUBLIQUES : LES GRANDES SOIRÉES SYMPHONIQUES Réservées aux membres entreprises du Cercle et à leurs invités, les Grandes Soirées symphoniques constituent l’occasion de se retrouver dans le cadre prestigieux de la Philharmonie, autour des meilleurs concerts de l’Orchestre de Paris. Que vos convives soient mélomanes ou non, ils apprécieront cette soirée privilégiée : accueil personnalisé, visite des coulisses et coupe de champagne en avant-concert, places en Première catégorie « Prestige », moment privilégié en coulisses avec le chef d’orchestre et/ou le premier violon solo, et/ou le soliste invité en après-concert. UN AVANTAGE FISCAL ATTRACTIF Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt égale à 60 % du montant de votre don, dans la limite de 0,5 % de votre chiffre d’affaires.

• Les meilleures places en salle, même pour les concerts les plus demandés ; • Un accueil personnalisé lors de vos événements et des espaces de réception privatisés ; • Une forte visibilité sur tous nos supports de communication.

CONTACT

Florian VUILLAUME

Chargé du mécénat et du parrainage d’entreprises fvuillaume@orchestredeparis.com + 33 1 56 35 12 16 / + 33 7 61 72 27 77 93


LE CERCLE DES ENTREPRISES (SUITE)

VOTRE ÉVÉNEMENT SUR MESURE AVEC L’ORCHESTRE DE PARIS Partagez avec vos clients et collaborateurs l’émotion d’un concert de l’Orchestre de Paris Dans le cadre d’un concert privé ou de nos concerts à la Philharmonie de Paris, nous vous proposons des formules « clés en main » pour vos événements prestigieux de relations publiques, de 2 à 2 400 personnes. DES SOIRÉES PRESTIGE CLÉS EN MAIN Partagez une soirée d’exception à la Philharmonie de Paris autour d’un concert de l’Orchestre de Paris : • Accueil personnalisé ; • Places en catégorie Prestige ; • Mise à disposition d’espaces privés pour votre réceptif en avant-concert, entracte et après-concert ; • Visite guidée. DES RENCONTRES AVEC LES MUSICIENS DE L’ORCHESTRE • Organisez une soirée alliant un concert donné par des musiciens de l’Orchestre de Paris et une dégustation de grands crus dans des lieux exceptionnels en plein cœur de Paris ; • Invitez vos clients à des concerts privés de musique de chambre dans votre entreprise ou hors les murs ; • Rencontrez les musiciens, les chefs et les solistes lors d’événements privilégiés.

LA PHILHARMONIE DE PARIS ET L’ORCHESTRE DE PARIS EN TOUTE INTIMITÉ • Partez à la découverte des coulisses de la Philharmonie en avant-concert, visitez la Grande salle Pierre Boulez, les salles de répétition, la bibliothèque des partitions ; • Assistez à une séance de répétition de l’Orchestre de Paris lors d’une matinée musicale et accueillez vos invités à l’occasion d’un petit-déjeuner ou d’un cocktail.

CONTACT

Chloé DECROUY

Chargée des donateurs individuels et de l’événementiel cdecrouy@orchestredeparis.com + 33 1 56 35 12 42 / 07 61 72 27 79 94


L’ORCHESTRE DE PARIS REMERCIE SES ENTREPRISES MÉCÈNES MEMBRES D’HONNEUR

Logo quadri

Logo niveau de gris

Logo niveau de gris + baseline

Logo niveau de gris sans baseline si logo moins de 20mm

Leading positive transformation

MEMBRES ASSOCIÉS

MEMBRES PARTENAIRES

MEMBRES DONATEURS

MEMBRES AMIS Gaillard Partners, Potel et Chabot

LES ENTREPRISES PARTENAIRES

LES PARTENAIRES DE L’ENSEIGNEMENT

LES PARTENAIRES MÉDIAS


LES ÉQUIPES — SAISON 2020-21 —


LES MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE PARIS PREMIERS VIOLONS SOLOS  Philippe Aïche  Roland Daugareil VIOLONS  Eiichi Chijiiwa, Serge Pataud deuxièmes violons solos  Nathalie Lamoureux troisième violon solo  Philippe Balet deuxième chef d’attaque  Joseph André  Antonin André-Réquéna  Maud Ayats  Elsa Benabdallah  Gaëlle Bisson  David Braccini  Joëlle Cousin  Cécile Gouiran  Matthieu Handtschoewercker  Gilles Henry  Florian Holbé  Andreï Iarca  Saori Izumi  Raphaël Jacob  Momoko Kato  Maya Koch  Anne-Sophie Le Rol  Angélique Loyer  Nadia Mediouni  Pascale Meley  Phuong-Maï Ngô  Nikola Nikolov  Étienne Pfender  Gabriel Richard  Richard Schmoucler  Élise Thibaut  Anne-Elsa Trémoulet  Damien Vergez  Caroline Vernay ALTOS  Ana Bela Chaves, David Gaillard premiers altos solos  Nicolas Carles deuxième alto solo

 Florian Voisin troisième alto solo  Clément Batrel-Genin  Hervé Blandinières  Flore-Anne Brosseau  Sophie Divin  Chihoko Kawada  Béatrice Nachin  Nicolas Peyrat  Marie Poulanges  Cédric Robin  Estelle Villotte  Florian Wallez VIOLONCELLES  Emmanuel Gaugué, Éric Picard premiers violoncelles solos  François Michel deuxième violoncelle solo  Alexandre Bernon troisième violoncelle solo  Anne-Sophie Basset  Delphine Biron  Thomas Duran  Manon Gillardot  Claude Giron  Marie Leclercq  Florian Miller  Frédéric Peyrat  Hikaru Sato CONTREBASSES

FLÛTES

TROMPETTES

 Vincent Lucas, Vicens Prats premières flûtes solos  Bastien Pelat  Florence Souchard-Delépine

 Célestin Guérin, Frédéric Mellardi

PETITE FLÛTE  Anaïs Benoit

TROMBONES HAUTBOIS  Alexandre Gattet premier hautbois solo  Benoît Leclerc  Rémi Grouiller  C OR ANGLAIS  Gildas Prado

 Guillaume Cottet-Dumoulin,  Jonathan Reith premiers trombones solos  Nicolas Drabik  Jose Angel Isla Julian  Cédric Vinatier

CLARINETTES

TUBA

 Philippe Berrod, Pascal Moraguès premières clarinettes solos  Arnaud Leroy

 Stéphane Labeyrie

PETITE CLARINETTE  Olivier Derbesse BASSONS  Giorgio Mandolesi, Marc Trénel premiers bassons solos  Lionel Bord  Yuka Sukeno

 Vincent Pasquier,

CONTREBASSON

Ulysse Vigreux premières

 Amrei Liebold

contrebasses solos  Sandrine Vautrin deuxième contrebasse solo  Benjamin Berlioz  Jeanne Bonnet  Igor Boranian  Stanislas Kuchinski  Mathias Lopez  Marie van Winsberge

premières trompettes solos  Laurent Bourdon  Stéphane Gourvat  Bruno Tomba

CORS  André Cazalet, Benoit de Barsony premiers cors solos  Jean-Michel Vinit  Anne-Sophie Corrion  Philippe Dalmasso  Jérôme Rouillard  Bernard Schirrer

TIMBALES  Camille Baslé, Antonio Javier Azanza Ribes premières timbales solos PERCUSSIONS  Éric Sammut premières percussions solos  Nicolas Martynciow  Emmanuel Hollebeke HARPE  Marie-Pierre Chavaroche

LE CHŒUR L’ORCHESTRE DE PARIS Lionel Sow chef de chœur Rémi Aguirre Zubiri, Edwin Baudo, Marie Joubinaux, Béatrice Warcollier, chefs de chœur associés 97


CITÉ DE LA MUSIQUE PHILHARMONIE DE PARIS DIRECTION GÉNÉRALE

DÉPARTEMENT L’ORCHESTRE DE PARIS

Laurent Bayle, directeur général Thibaud Malivoire de Camas, directeur général adjoint

DIRECTION

Astrid Boissier, chargée de mission auprès de la direction générale Olivia Falzi, assistante du directeur général adjoint

Amélie de Pange, assistante de direction

Clara Wagner, directrice déléguée aux relations institutionnelles et diplomatiques ÉDITORIAL Sabrina Valy, directrice éditoriale nn, éditeur.rice Laurent Munoz, responsable administratif et commercial Victoria Gautier, assistante commerciale

Anne-Sophie Brandalise, directrice Édouard Fouré Caul-Futy, délégué artistique

Sibel Demircan, chargée de mission pour la musique de chambre et l’action culturelle PRODUCTION Clotilde Pelletier, directrice Julie Guittard, Stephan Hugonnier, Isabelle Llorens, attachés de production Jean-Claude Fritsch, régisseur général Vincent Adams, Patrick Boufferet, régisseurs Julie David, administratrice du chœur Marie Chamfrault, chargée de production pour le chœur Nina Léger attachée de production pour le chœur TECHNIQUE

PHILHARMONIE DES ENFANTS Mathilde Michel-Lambert, directrice Méliné Kéloglanian, responsable administrative et financière Alice Chamblas, responsable de la production et des déploiements Sébastien Moreau, responsable technique, audiovisuel et numérique Thomas Arnaudin, responsable de la coordination

98

François Lesage, directeur Patricia Rabarijaona, assistante chargée du planning Stéphane Darmon, régisseur du personnel artistique Cécile Goudal, cheffe Bibliothécaire Vincent Boyer, bibliothécaire Sylvie Trochet, costumes

PUBLICS ET ACTION CULTURELLE Élise Guiovanna, responsable Sophie Gallardo, Isabelle Marquez, chargées des relations avec le public Rachel Dale, responsable de l’action culturelle Christine Le Roy, attachée de production pour l’action culturelle MÉCÉNAT ET RELATIONS ENTREPRISES Claudia Yvars, responsable du mécénat et de l’événementiel Chloé Decrouy, chargée des donateurs individuels et de l’évènementiel Florian Vuillaume, chargé du mécénat et du parrainage d’entreprises COMMUNICATION Olivia Tourneville, responsable Nadine Deldyck, responsable des publications Frédéric Désaphi, responsable communication digitale Marion Pons, chargée de communication digitale ADMINISTRATION Antonine Fulla, administratrice Marion Damiani, fondée de pouvoir de l’Agent comptable Élisabeth Mollard, comptable-paie − agence comptable Estelle Eldin, responsable des Ressources humaines Nadia Melki, hôtesse-standardiste


DIRECTION DES AUTRES DÉPARTEMENTS ET SERVICES CONCERTS ET SPECTACLES Emmanuel Hondré, directeur Antonella Zedda, directrice de la production Nadège Wlodarczyk, adjointe à la directrice de production Brigitte Florange, adjointe à la directrice, responsable du suivi budgétaire TECHNIQUE ET RÉGIE DES SALLES

MÉCÉNAT ET DÉVELOPPEMENT

ADMINISTRATION ET FINANCES Lætitia Bedouet, directrice RESSOURCES HUMAINES Corinne Taule, directrice Vincent Charmont, directeur adjoint EXPLOITATION TECHNIQUE ET LOGISTIQUE

Jean-Rémi Baudonne, directeur Damien Rochette, directeur adjoint Thomas Segarra, directeur de scène

Carole Aouay, directrice Rachid Ghallali, adjoint à la directrice

MUSÉE DE LA MUSIQUE

Jennifer Carvou, agent comptable

Marie-Pauline Martin, directrice Jade Bouchemit, directeur adjoint ÉDUCATION ET RESSOURCES Marie-Hélène Serra, directrice Ondine Garcia, directrice adjointe Gilles Delebarre, directeur délégué Orchestres Démos Éric Lemaire, directeur adjoint Orchestres Démos Rodolphe Bailly, adjoint à la directrice, responsable ressources et systèmes d’information ÉDITION Sabrina Valy, directrice SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Hugues de Saint Simon, secrétaire général Fabienne Martin directrice de la communication numérique Anne Herman, directrice des relations avec le public Élise Maillard, adjointe à la directrice, déléguée au marketing

CONSEIL D’ADMINISTRATION

Christophe Monin, directeur

AGENCE COMPTABLE

PRÉSIDENTE Patricia Barbizet REPRÉSENTANTS DE L’ÉTAT Sylviane Tarsot-Gillery, directrice générale de la création artistique, ministère de la Culture Marie Villette, secrétaire général, ministère de la Culture Franck Isaia, adjoint à la sous-direction de la politique des musées, ministère de la Culture Amélie Verdier, directrice du budget, ministère de l’Action et des Comptes publics Didier Fusillier, président de l’Établissement public du Parc et de la Grande halle de la Villette REPRÉSENTANTS DE LA MAIRE DE PARIS Christophe Girard, adjoint à la Maire de Paris pour la culture François Dagnaud, Maire du 19e arrondissement de Paris REPRÉSENTANTE DE LA PRÉSIDENTE DE LA RÉGION ÎLE-DE-FRANCE Florence Berthout, conseillère régionale d’Île-de-France REPRÉSENTANT DU CONSERVATOIRE NATIONAL SUPÉRIEUR DE MUSIQUE ET DE DANSE DE PARIS Émilie Delorme, directrice PERSONNALITÉS QUALIFIÉES Laurence Herszberg, Sylvie Vassallo REPRÉSENTANTS DES SALARIÉS Jean-Philippe Échard, Valérie Giffon, Mathias Odetto, Gérard Police, Christophe Rosenberg, Hamid Si Amer CONTRÔLE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER Lucien Scotti, contrôleur général 99


BILLETTERIE Informations pratiques, restaurants — SAISON 2020-21 —


NOS TARIFS CONCERTS SYMPHONIQUES Les tarifs sont compris entre 42 € et 85 € en 1re catégorie. Pour chaque concert, nous proposons plus de 300 places entre 10 € et 20 €. Les catégories 5 (20 €) et 6 (10 €) ne bénéficient d’aucune réduction.

TARIFS SPÉCIAUX

ABONNEMENT LIBRE 3+

3 à 5 concerts, à 15 % de réduction.

ABONNEMENT LIBRE 6+

6 à 9 concerts, à 25 % de réduction.

(selon quotas) • Les enfants de moins de 15 ans bénéficient d’une réduction de 30 %.

À partir de 10 concerts, à 30 % de réduction.

• Pour les moins de 28 ans : 10 €

ABONNEMENT JEUNES

• Groupes de 10 personnes et plus : réduction de 15 % pour l’achat d’un minimum de 10 places pour un même concert symphonique (frais d’envoi : 4 € /commande). • Tarif personne à mobilité réduite et son accompagnateur : réduction de 20 %. • Tarif « dernière minute », 30 minutes avant le début du concert symphonique : de 10 à 30€ en fonction du tarif du concert. Réservé aux demandeurs d’emploi, aux bénéficiaires du RMI et du RSA, aux jeunes de moins de 28 ans et aux seniors (65 ans et plus). Sur présentation d’un justificatif.

BONS-CADEAUX Des bons-cadeaux d’une valeur de 10 €, 20 € ou 50€ sont valables pour les concerts de la saison 2020-21 de l’Orchestre de Paris à la Philharmonie de Paris. Disponible sur notre site : orchestredeparis.com

PLACE AUX JEUNES MOINS DE 28 ANS

Bénéficiez de places à 8 € en abonnement ou 10 € à l’unité pour tous les concerts de la saison.

102

VOUS ABONNER

ABONNEMENT LIBRE 10+

8 € PAR CONCERT, 3 concerts minimum (réservé aux moins de 28 ans à la date de réception de l’abonnement).

ABONNEMENT GROUPE

À partir de 10 abonnements de 3 concerts minimum à 25 % de réduction (exemple  : 4 abonnements de 5 concerts et 6 abonnements de 8 concerts). Chaque concert dispose d’un quota de places à tarif réduit. Lorsque ce quota est atteint, le concert reste accessible en abonnement, mais à plein tarif.


COMMENT RÉSERVER

LES AVANTAGES RÉSERVÉS AUX ABONNÉS • Priorité de réservation jusqu’au lundi 27 avril 2020 avant 12h. • Possibilité d’ajouter des concerts en cours de saison avec la même réduction. • Tarif Abonné pour la collection permanente du Musée, les expositions et les activités pédagogiques. • 10 % de réduction à la librairie-boutique sur les CD et les DVD. • 5 % de réduction à la librairie-boutique sur les livres. • Des facilités de paiement (voir formulaire de réservation).

POUR LES ABONNÉS 6+, 10+ • Possibilité d’échanger jusqu’à 3 dates de concerts pour les abonnés 6+ et 10+. • Venez accompagné et profitez de places côte à côte. • Contactez-nous pour des conseils avisés. • Offres privilèges sur nos concerts et chez nos partenaires.

PLACES À L’UNITÉ ET EN ABONNEMENT • PAR INTERNET orchestredeparis.com • PAR COURRIER

Orchestre de Paris  Relations avec le public 221, AVENUE JEAN-JAURÈS - 75019 Paris (frais d’envoi : 4 €/commande).

• PAR MAIL

reservations@orchestredeparis.com • PAR TÉLÉPHONE

BOURSE AUX BILLETS Vous n’êtes plus disponible à la date d’un de vos concerts, vous cherchez des places pour un concert complet ? Revendez ou achetez en ligne des billets dans un cadre légal et sécurisé.

Pour les abonnements : 01 56 35 12 12 Pour les places à l’unité : 01 44 84 44 84 (coût d’un appel local) du lundi au vendredi de 10H00 à 13H00 / de 14H00 à 17H00

• AUX GUICHETS DE LA PHILHARMONIE DE PARIS OU DE LA CITÉ DE LA MUSIQUE

Du mardi au vendredi de 12H00 à 18H00, les samedis et dimanches, de 10H00 à 18H00, (pas de frais de réservation).

BESOIN D’ÊTRE GUIDÉ ? DUOS SYMPHONIQUES

Explorez les grands classiques de la musique symphonique en choisissant 2 concerts, proposés à un tarif préférentiel. EN VENTE DÈS LE LUNDI 27 AVRIL 2020 À 12H00

103


RESTAURANTS ET LIBRAIRIE

CAFÉ DES CONCERTS

LE BALCON Situé au 6e étage de la Philharmonie, Le Balcon surplombe le parc de la Villette et offre une vue magique sur Paris. Le restaurant s’adapte à tous les tempos, proposant une planche à partager avant le concert ou une carte plus sophistiquée pour ceux qui prennent le temps. DU MARDI AU SAMEDI — À PARTIR DE 18H30 OUVERT LE LUNDI UNIQUEMENT LES SOIRS DE CONCERT DANS LA GR ANDE SALLE PIERRE BOULEZ – PHILHARMONIE INFORMATIONS : +33 (0)1 40 32 30 01 RÉSERVATION : RESTAUR ANT-LEBALCON.FR

Situé au niveau de la place de la Fontaine-aux-Lions, face à la Grande Halle de la Villette, le Café des concerts vous accueille pour un en-cas ou un véritable repas, dans un cadre au design épuré ou sur sa vaste terrasse ensoleillée. OUVERT TOUS LES JOURS — 10H00 À MINUIT R ÉS ERVAT I O N : +33 (0)1 42 49 74 74 C A FED ESCO N CERTS.CO M

L’ATELIER-CAFÉ Au rez-de-parc de la Philharmonie, donnant sur l’esplanade, L’Atelier-café propose une restauration « sur le pouce » de qualité, composée de petits plats, salades et sandwichs, à déguster sur place ou à emporter. DU LUNDI AU DIMANCHE — 11H00 À 17H00 J U SQ U ’À 20 H3 0 LES SO I R S D E CO N CERT DA N S L A G R A N D E SA LLE PI ER R E BO U LEZ – PH I LHA R M O N I E

104


LES LIBR AIRIES-BOUTIQUES À la Cité de la musique

BARS D’ENTR ACTE À la Cité de la musique Pour la majorité des spectacles programmés dans la Salle des concerts, le Café des concerts s’installe au bar de la Rue musicale et vous propose ses services.

À la Philharmonie Trois bars vous accueillent et vous proposent une restauration légère dès l’ouverture des portes et pendant l’entracte. Pour éviter d’attendre, précommandez vos consommations auprès des serveurs avant le début du concert. LES SOIRS DE CONCERT DE L’OUVERTURE DES PORTES JUSQU’À LA FIN DE L’ENTR ACTE

Située à l’entrée du Musée de la musique, la librairieboutique propose un large choix de livres, disques ou DVD. Vous retrouverez aussi les catalogues des expositions, des idées de cadeaux originales et un espace consacré aux livres et disques pour enfants. DU MARDI AU VENDREDI  — 12H00 À 18H00* SAMEDI ET DIMANCHE  — 10H00 À 18H00* ET JUSQU’À LA FIN DE L’ENTR ACTE CERTAINS SOIRS DE CONCERT

* Ces horaires peuvent être soumis à des modifications pendant les expositions ou à l’occasion d’événements particuliers. CONTACT : FORUMPARIS@HMLIVRE.COM +33 (0)1 53 19 90 23

À la Philharmonie Pendant les expositions, vous trouverez au rez-de-parc une sélection d’ouvrages et de produits dérivés. Dans le hall d’accueil de la Grande salle Pierre Boulez, avant chaque concert et, certains soirs, jusqu’à la fin du concert, vous découvrirez une sélection de disques et DVD.

105


CALENDRIER SYMPHONIQUE

2020 2021

SEPTEMBRE Mercredi 9 Jeudi 10 Mercredi 16 Jeudi 17 Mercredi 23 Jeudi 24 Mercredi 30

20H30 SYMPHONIQUE ALSOP / BUNIATISHVILI 20H30 SYMPHONIQUE ALSOP / BUNIATISHVILI 20H30 SYMPHONIQUE DOHNÁNYI / AÏCHE / GAILLARD 20H30 SYMPHONIQUE DOHNÁNYI / AÏCHE / GAILLARD 20H30 SYMPHONIQUE SOKHIEV / GENIUŠAS 20H30 SYMPHONIQUE SOKHIEV / GENIUŠAS 20H30 SYMPHONIQUE SOKHIEV / SHAHAM

OCTOBRE Jeudi 1er 20H30 SYMPHONIQUE SOKHIEV / SHAHAM FAMILLE Samedi 3 11H00 HISTOIRES ET DIEUX DE LA MER / SOKHIEV Mercredi 7 20H30 SYMPHONIQUE HRŮŠA / CAPUÇON Jeudi 8 20H30 SYMPHONIQUE HRŮŠA / CAPUÇON

NOVEMBRE Jeudi 12 Samedi 14 Mercredi 18 Jeudi 19 Jeudi 26 Vendredi 27

20H30 SYMPHONIQUE EMELYANYCHEV / LABÈQUE 20H30 SYMPHONIQUE EMELYANYCHEV / LABÈQUE 20H30 SYMPHONIQUE MAHLER / RÉSURRECTION / MÄKELÄ 20H30 SYMPHONIQUE MAHLER / RÉSURRECTION / MÄKELÄ 20H30 SYMPHONIQUE DUSAPIN / PENTHESILEA / MATIAKH 20H30 SYMPHONIQUE DUSAPIN / PENTHESILEA / MATIAKH

DÉCEMBRE FAMILLE Samedi 5 11H00 L’OISEAU DE FEU / KÁLI / MEURISSE Mercredi 9 20H30 SYMPHONIQUE WELSER-MÖST / MØRK Jeudi 10 20H30 SYMPHONIQUE WELSER-MÖST / MØRK Mercredi 16 20H30 SYMPHONIQUE HONECK / LEVIT Jeudi 17 20H30 SYMPHONIQUE HONECK / LEVIT MAHLER / SYMPHONIE DES MILLE / HARDING Mardi 22 20H30 SYMPHONIQUE MAHLER / SYMPHONIE DES MILLE / HARDING Mercredi 23 20H30 SYMPHONIQUE

JANVIER Mercredi 6 Jeudi 7 Mercredi 13 Jeudi 14 Mercredi 20 Jeudi 21 Mercredi 27 Jeudi 28

106

20H30 SYMPHONIQUE BLOMSTEDT / SCHIFF 20H30 SYMPHONIQUE BLOMSTEDT / SCHIFF 20H30 SYMPHONIQUE CANELLAKIS 20H30 SYMPHONIQUE CANELLAKIS 20H30 SYMPHONIQUE MORLOT / AIMARD 20H30 SYMPHONIQUE MORLOT / AIMARD 20H30 SYMPHONIQUE JÄRVI / RANA 20H30 SYMPHONIQUE JÄRVI / RANA


FÉVRIER Mercredi 3 20H30 SYMPHONIQUE VAN ZWEDEN / BUNIATISHVILI Jeudi 4 20H30 SYMPHONIQUE VAN ZWEDEN / BUNIATISHVILI Vendredi 12 20H30 SYMPHONIQUE STRAUSS / ELEKTRA / SALONEN Dimanche 14 16H30 SYMPHONIQUE STRAUSS / ELEKTRA / SALONEN Vendredi 19 18H30 CINÉ-CONCERT FANTASIA / RAKITINA Samedi 20 11H CINÉ-CONCERT FANTASIA / RAKITINA Samedi 20 16H30 CINÉ-CONCERT FANTASIA / RAKITINA Dimanche 21 16H30 CINÉ-CONCERT FANTASIA / RAKITINA

MARS Mercredi 3 19H30 CINÉ-CONCERT STAR WARS - THE LAST JEDI / KUAN Jeudi 4 19H30 CINÉ-CONCERT STAR WARS - THE LAST JEDI / KUAN Mercredi 10 20H30 SYMPHONIQUE ESCHENBACH / FLEMING Jeudi 11 20H30 SYMPHONIQUE ESCHENBACH / FLEMING MÄKELÄ / GERSTEIN Mercredi 17 20H30 SYMPHONIQUE MÄKELÄ / GERSTEIN Jeudi 18 20H30 SYMPHONIQUE HERAS-CASADO / DEVIEILHE Mercredi 24 20H30 SYMPHONIQUE HERAS-CASADO / DEVIEILHE Jeudi 25 20H30 SYMPHONIQUE

AVRIL Jeudi 1er 20H30 SYMPHONIQUE GERGIEV / MATSUEV Vendredi 2 20H30 SYMPHONIQUE GERGIEV / MATSUEV Mercredi 7 20H30 SYMPHONIQUE BERLIOZ / ROMÉO ET JULIETTE / ROTH Jeudi 8 20H30 SYMPHONIQUE BERLIOZ / ROMÉO ET JULIETTE / ROTH Mercredi 14 20H30 SYMPHONIQUE KÁLI / TAMESTIT Jeudi 15 20H30 SYMPHONIQUE KÁLI / TAMESTIT

MAI Samedi 8 20H30 CINÉ-CONCERT METROPOLIS / LANG / MATALON Dimanche 9 16H30 CINÉ-CONCERT METROPOLIS / LANG / MATALON Samedi 22 11H00 FAMILLE UN LIVRE DE LA JUNGLE Mercredi 26 20H30 SYMPHONIQUE KOCHANOVSKY / KANTOROW Jeudi 27 20H30 SYMPHONIQUE KOCHANOVSKY / KANTOROW

JUIN Mercredi 2 20H30 SYMPHONIQUE GUGGEIS / BARENBOIM Jeudi 3 20H30 SYMPHONIQUE GUGGEIS / BARENBOIM Vendredi 11 20H30 SYMPHONIQUE VIOTTI / DEVIEILHE Samedi 12 20H30 SYMPHONIQUE VIOTTI / DEVIEILHE Mercredi 16 20H30 SYMPHONIQUE TILSON THOMAS / CAPUÇON Jeudi 17 20H30 SYMPHONIQUE TILSON THOMAS / CAPUÇON 107


CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES p. 2 : Orchestre de Paris dans la Grande salle Pierre Boulez © Marco Borggreve – p. 6-7 : Marin Alsop © Adriane White – Pascal Dusapin © Marthe Lemelle – Valery Gergiev © Alberto Venzago – Le Chœur de l’Orchestre de Paris © William Beaucardet – Star Wars / The Last Jedi © – p. 8-9 : Fantasia © Disney – Esa-Pekka Salonen © Annick Ramp – Violoniste de l’Orchestre de Paris © Mathias Benguigui – p. 10-11 : © Marco Borggreve – p. 12-13 : Marin Alsop © Grant Leighton – Khatia Buniatishvili © Esther Haase / Sony – p. 15 : Christoph von Dohnányi © Brescia e Amisano – p. 16-17 : Lukas Geniušas © Ira Polyarnaya – Tugan Sokhiev © Mathias Benguigui – p. 18-19 : Jakub Hrůša © Andreas Herzau – Gautier Capuçon © Felix Broede – p. 20-21 : Nico Muhly © Ana Cuba – Katia et Marielle Labèque © Umberto Nicoletti – p. 21-23 : Klaus Mäkelä © Heikki Tuuli – Mari Eriksmoen © Sveinung Bjelland – p. 23-25 : Pascal Dusapin © Jérôme Bonnet / Moods – Ariane Matiakh © Marco Borggreve – p. 26-27 : Catherine Meurisse © Rita Scaglia / Dargaud – Illustration originale de Catherine Meurisse – p. 28-29 : Truls Mørk © Johs Boe – Franz Welser-Möst © Michael-Pöhn – p. 30-31 : Manfred Honeck © Felix Broede – Igor Levit © Felix Broede / Sony – p. 33 : Daniel Harding © Julian Hargreaves – p. 34-35 : © Marco Borggreve – p. 36-37 : Sir András Schiff © Nadia F Romanini – Herbert Blomstedt © Mathias Benguigui – p. 38-39 : Karina Canellakis © Éric Garaud – p. 40-41 : Ludovic Morlot © Lisa-Marie Mazzucco – Pierre Boulez © Bridgeman Images – p. 42-43 : Beatrice Rana © Simon Fowler / Warner Classics – Paavo Järvi © Julia Bayer – p. 44-45 : Jaap van Zweden © Bert Hulselmans – Khatia Buniatishvili © Gavin Evans – p. 46-47 : Esa-Pekka Salonen © Nicolas Brodard– Iréne Theorin © Chris Gloag – p. 48-49 : Anna Rakitina © DR – Fantasia © Disney – p. 50-51 : Star Wars / The Last Jedi : Disney Concerts in association with 20th Century Fox (2019), & LucasFilm Ltd – Carolyn Kuan © Steven Laschever – p. 52-53 : Renée Fleming © Andrew Eccles – Christoph Eschenbach © Marco Borggreve – p. 54-55 : Kirill Gerstein © Marco Borggreve – Pablo Heras-Casado © Andrew Eccles – p. 56-57 : © Marco Borggreve – p. 58-59 : Valery Gergiev © Julien Mignot – Denis Matsuev © Eugene Evtukhov – p. 60-61 : Marie-Nicole Lemieux © Martin Tremblay / Warner Classics – François-Xavier Roth © Holger-Talinski – p. 62-63 : Antoine Tamestit © A.T. Birkenholz – Gábor Káli © DR – p. 64-65 : Martin Matalon © Nicolas Botti – Kazushi Ōno © Luca Trascinelli – Metropolis © Fritz Lang / Source : Friedrich Wilhelm Murnau Stiftung – p. 66-67 : Elliot Jenicot © Sandra Surmenian – Stanislav Kochanovsky © Marco Borggreve – Alexandre Kantorow © Martin Rapahël Martiq / Fondation Louis Vuitton – p. 68-69 : Michael Barenboim © Marcus Hohn – Thomas Guggeis © Matthias Baus – p. 70-71 : Sabine Devieilhe © Sandrine Expilly / Warner Classics – Lorenzo Viotti © Brescia e Amisano / Teatro alla Scala – p. 72-73 : Renaud Capuçon © Simon Fowler / Warner Classics – Michael Tilson Thomas © Vahan Stepanyan – p. 74-75 : © Marco Borggreve – p. 76-77 : © Marco Borggreve – p. 79 : Musicien à l’Hôpital Robert-Debré © Mathias Benguigui – p. 80-81 : © Bertrand Gaudillere – © Marco Borggreve – p. 82 : © Marco Borggreve – p. 84-85 : © Marco Borggreve – Chœur © Marco Borggreve – p. 87 : Lionel Sow © Jean-Baptiste Millot – Chœur © Mathias Benguigui – p. 88 : Chœur © Marco Borggreve – p. 90 : © Marco Borggreve – p. 92-93 : © Marco Borggreve – p. 94 : © Marco Borggreve – p. 96 : © Marco Borggreve – p. 100-101 : © Marco Borggreve – p. 102 : © Marco Borggreve – p. 104-105 : © William Beaucardet – © Gil Lefauconnier – © Élodie Dupuis.

Couverture : BETC, Paris Réalisation graphique de la brochure : Laurence Maillet Photogravure : Cesar Graphic Impression : Chirat

Licences ES : 1-1083294-1-1041550, 2-041546, 3-1041547


saison 2020-2021 ORCHESTREDEPARIS.COM ORCHESTREDEPARIS.COM

ORCHESTRE DE PARIS PHILHARMONIE DE PARIS

+33+33 (0)1 56 56 35 35 12 12 12 12 (0)1 221, AVENUE JEAN-JAURÈS - 75019 PARIS 221, AVENUE JEAN-JAURÈS - 75019 PARIS

Profile for Association Française des Orchestres

Brochure de saison 20-21 Orchestre de Paris  

Brochure de saison 20-21 Orchestre de Paris  

Advertisement