Page 1

> LA PREMIÈRE RUE 2017 PROGRAMME / GUIDE

Cité Radieuse Le Corbusier Briey


> SOMMAIRE :

> INFORMATIONS PRATIQUES :

VISITES GUIDÉES ET ACCUEIL

pages : 4-5

> TOURISME : UNE CITÉ RADIEUSE LE CORBUSIER BRIEY_GRANDE RÉGION

pages : 6-11

> LES EXPOSITIONS : À LA GALERIE BLANCHE

pages : 12-19

> SPECTACLES : À LA PREMIÈRE RUE

pages : 20-29

> OUVERTURES : VERS DE NOUVELLES RELATIONS COLLABORATIVES

2

pages : 30-37


© FONDATION LE CORBUSIER Crédits photos : Vitale Design - couverture, pages 2 - 13, 20 - 21, 30 - 33, 38 - 39

3


> INFORMATIONS PRATIQUES : ACCUEIL ET VISITES GUIDÉES La Première Rue peut vous accueillir en accès libre ou bien vous accompagner lors d’une visite guidée. Accès libre : Du lundi au jeudi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30, et tous les dimanches de 14h à 18h à partir du 28 mai et jusqu'au dimanche 17 septembre Pour les week-ends, jours fériés et vacances scolaires, merci de bien vouloir nous contacter quinze jours à l'avance. Visite guidée : Pour les groupes à partir de 10 personnes, possibilité de visites guidées également les week-ends et jours fériés, sur réservation préalable. Merci de bien vouloir nous contacter au moins 15 jours avant la date souhaitée. Durée de la visite guidée : prévoir entre 1h30 et 2h00. Tarif des visites guidées : - 3,50 euros par personne en visite individuelle. - tarifs préférentiels pour les groupes, se renseigner auprès de l’association. La visite, à dominante didactique est proposée sur réservation et s’adapte à tous les publics (groupes touristiques et scolaires, étudiants, particuliers...). Lors du parcours l’Association vous propose une découverte de l’Unité d’Habitation conçue par l’architecte

4

le Corbusier à travers son histoire, sa façade, le couloir polychrome, appelé "rue" et l’appartement témoin conservé dans son état d’origine. Une immersion étonnante entre utopie et réalisme donnera à voir et à comprendre les clés essentielles à l'interprétation de cette architecture moderniste. ......................................................................................

Pour les week-ends, jours fériés et vacances scolaires, merci de bien vouloir nous contacter quinze jours avant. Association La Première Rue 131, Cité Radieuse Le Corbusier 1, Av. Dr Pierre Giry, 54150 Briey-en-Forêt, France Tél. / Fax : 03 82 20 28 55 lapremiererue@gmail.com www.lapremiererue.fr


> INFORMATIONS PRATIQUES : ACCUEIL ET VISITES GUIDÉES

5


> TOURISME : UNE CITÉ RADIEUSE LE CORBUSIER BRIEY_GRANDE RÉGION

6


7


> PATRIMOINE CORBUSÉEN : LES UNITÉS D’HABITATION

Le Corbusier (1887-1965) est, parmi les architectes du XXe siècle, le plus connu. Sa notoriété dépasse le cercle des spécialistes pour atteindre le grand public. Cette situation, rare pour un architecte, n’est pas uniquement française. Elle se vérifie au plan international. De la maison particulière (villa Savoye) à la grande cité moderne (Chandigarh), Le Corbusier a élaboré de très nombreux projets. Ses œuvres sont unanimement respectées comme des contributions décisives à l’architecture du XXe siècle. Les historiens de l’architecture ont vu dans "l’Unité d’Habitation" l’une des "hypothèses les plus intéressantes" de la période moderne. Elle est l’aboutissement d’un long travail théorique. Ses prémices remontent à 1922. Le Corbusier voulait créer alors des "cités jardins verticales", capables de répondre simultanément à l’aspiration à la maison individuelle (au contact de la nature) et aux avantages de l’immeuble collectif (au contact des équipements). Cette idée, perfectionnée durant les années trente, déboucha, en 1939, sur un projet de grand immeuble, avec "rues intérieures", appartements en "duplex", toit terrasse équipé et commerces intégrés. Cette proposition ne trouva sa concrétisation qu’au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, à Marseille, grâce à une commande exceptionnelle du Ministère de la Reconstruction. Mené durant cinq années, le chantier de Marseille s’acheva en 1952, sur une architecture à la plastique superbe. Après Marseille, quatre unités nouvelles seront construites : à Rezé (Nantes), à Berlin, à Briey et à Firminy. À travers ces

8

cinq réalisations (toutes différentes les unes des autres) Le Corbusier a donné forme à l’une des recherches les plus originales de l’architecture et de l’urbanisme du XXe siècle. Issues d’une approche complexe de la question du logement, ces cinq unités cristallisent les données économiques, sociales et culturelles de l’Europe d’après guerre. Le Corbusier y a mis en œuvre tous les moyens expérimentaux - théoriques, plastiques et techniques - dont on pouvait disposer dans les années 50. Réponses abstraites aux problèmes de l’habitat collectif de la ville moderne, elles offrent aussi, par la diversité des rapports qu’elles ont noués avec leur site particulier, une richesse expérimentale remarquable. Elles constituent, de ce fait, un authentique patrimoine. Nous possédons, en Meurtheet-Moselle, un immeuble important : l’un des cinq exemplaires construits par Le Corbusier sur ce thème de "l’Unité d’Habitation".


> PATRIMOINE CORBUSÉEN : LES UNITÉS D’HABITATION

9


> LA CITÉ RADIEUSE DE BRIEY : BRIEY-EN-FORÊT

L’importance et la spécificité de l’Unité d’Habitation de Briey par rapport aux quatre autres existantes, viennent du fait qu’elle est la seule réalisée entièrement dans les crédits réglementés OPHLM des années 60. Cependant, André Wogenscki, l’architecte et ingénieur qui a dirigé le chantier de construction, a mis un point d’honneur à ce que les principes pratiques et esthétiques du concept de "Cité Radieuse" de Le Corbusier ne soient pas altérés par les moyens modérés mis en œuvre. Construite entre 1959 et 1961, l’Unité d’Habitation de Briey-en-Forêt a traversé de graves difficultés. Dès 1966, la Cité Radieuse va être confrontée au départ des familles américaines (basées à Etain dans le cadre du traité de l’O.T.A.N), puis à la crise de la sidérurgie. A ceci s’ajouteront les problèmes financiers de gestion de l’immeuble, ce qui entraînera sa désaffection progressive, sa fermeture en 1983 et, pour finir, un projet de démolition. Sauvée à la fin des années 1980 grâce aux efforts de la municipalité de Briey et de l’État, elle est aujourd’hui entièrement habitée sous la forme d’une copropriété et a retrouvé tout son sens et son éclat. Le réaménagement des abords de la Cité Radieuse en 1999 conçu par l’architecte suisse Bruno Reichlin et l’agence VW Architectes à la demande de la ville de Briey, de même que la récente réfection de la façade (2007-2009) par le cabinet d’architectes Medrea, Ferauge & Iung Architectes, témoignent de ce souci de protection et de valorisation de cet élément phare du patrimoine architectural régional.

10

Cette reconnaissance est également marquée par l’inscription à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques de certains éléments du bâtiment : les façades, la toiture, le hall, la Première Rue et l’appartement témoin. Situation géographique : Briey se trouve à une trentaine de kilomètres de Metz, une centaine de kilomètres de Nancy et à une cinquantaine de kilomètres du Luxembourg.


> LA CITÉ RADIEUSE DE BRIEY : BRIEY-EN-FORÊT

11


> LES EXPOSITIONS : À LA GALERIE BLANCHE

> Yona FRIEDMAN : Prototype improvisé de type "nuage"_17 octobre 2014 – 08 février 2015_ proposé par le Frac Lorraine

12


> DOONAM BACK & YANN CACLIN : DENSITÉ ET SIMPLICITÉ / DONNER FORME À L’USAGE_10 juin - 23 septembre 2016

13


> RADICALITÉ GÉNÉREUSE : ATELIER MARTEL – POUR UNE PRATIQUE ARCHITECTURALE SENSIBLE

Dans un contexte de la pratique architecturale empreint d’une économie de moyen, l’atelier Martel démontre que la rationalité du projet peut nourrir une générosité d’espace, au profit de l’usage. Si la rigueur de l’utilisation de la matière - guidée par la contrainte économique de la commande - est une réalité de la production architecturale, les architectes Stéphane Cachat, Marc Chassin et Laurent Noël y revendiquent une "responsabilité sociale".

Comme un écho à l’origine du projet, au delà d’une approche qui pourrait sembler formelle, l’atelier Martel donne avant tout du sens. L’atelier présente sept années de production cohérente de 2009 à 2016, à travers sept premiers projets livrés ou en cours. Yann Caclin Commissaire de l’exposition

Le process du projet est orienté par le sensible de la matière, la trame comme outil, non comme finalité. Ce qui habite ces architectes est la qualité d’usage. La production de l’atelier est un manifeste pour une architecture ouverte, généreuse par son habitabilité, résolument attentive aux fondements même de la qualité d’espace : expression de la matière, lumière, temporalité. L’écriture architecturale, expression rigoureuse de l’intention, donne à lire cette dimension sociale de leurs interventions. La production est à l’image de l’atelier : un espace de partage, lieu de vie et de création, où se mêlent influences et productions d’artistes dont l’atelier expose le travail. Cette démarche totale du lieu de création est revendiquée dans la production. Les artistes sont invités à intervenir sur les projets, les espaces y prennent l’épaisseur de leur lecture contemporaine. "Une façon d’être au monde", expriment les trois architectes.

14

Maison d'Accueil Spécialisée pour épileptiques Épi Grand Est Photo : Mayanna von Ledebur


> RADICALITÉ GÉNÉREUSE : ATELIER MARTEL – POUR UNE PRATIQUE ARCHITECTURALE SENSIBLE

24 février - 21 avril 2017 vernissage le vendredi 24 février à 18:30

Restructuration-extension de L’Hôpital Suisse de Paris Détail façade

15


> LE CORBUSIER ET LÉGER Visions polychromes

C’est à Briey que Fernand Léger imagina le décor d’un Centre d’aviation populaire. Ce projet de démocratisation de l’aéronautique, interrompu par la guerre, trouve un écho tout particulier dans la passion de Le Corbusier pour ce qu’il nommait les machines à voler. En dialogue avec la rétrospective "Fernand Léger. Le Beau est partout" au Centre Pompidou-Metz et dans le cadre des 40 ans du Centre Pompidou, l’exposition documentaire "Le Corbusier et Léger. Visions polychromes", présentée à la Cité radieuse, relie la pensée de l’architecte à celle du peintre, révélant ainsi une longue amitié marquée par une célébration commune de la couleur. Fernand Léger, apprenti dès 16 ans dans un cabinet d’architecture, nourrit un intérêt précoce pour ce domaine. Convaincu de l’interdisciplinarité des arts, il milite en faveur d’une "entente à trois" entre le mur, l’architecte et le peintre. S’il ne collabore qu’à quelques reprises avec Le Corbusier, leurs échanges influencent de manière décisive le rôle qu’ils accordent à la polychromie dans leurs réalisations respectives. "Comment créer un sentiment d’espace, de rupture des limites ? Tout simplement par la couleur, par des murs de différentes couleurs. (...) La couleur est un puissant moyen d’action, elle peut détruire un mur, elle peut l’orner, elle peut le faire reculer ou avancer, elle crée ce nouvel espace." affirmait Fernand Léger en 1946. Animé d’un même désir pour la couleur, Le Corbusier déclarait à la fin des années 1930 à propos de la villa E.1027 d’Eileen Gray et Jean Badovici : "J’ai de plus en

16

plus une furieuse envie de salir des murs : dix compositions sont prêtes, de quoi tout barbouiller." À travers un riche ensemble de documents d’archives – revues, films, photographies, correspondance, etc. – nombre de leurs projets liant architecture et peinture, parfois méconnus, sont mis en lumière. L’exposition s’ouvre également aux réflexions contemporaines portant sur la place de l’artiste et de la couleur dans la cité. Le film Dammi i colori, réalisé en 2003 par Anri Sala, entre fortement en résonnance avec les projets polychromes présentés dans l’exposition. Il offre un parcours critique à travers un Tirana multicolore, fruit du désir artistique et politique d’Edi Rama, artiste et ancien maire de la capitale albanaise, "de redonner un sens à la beauté, l’harmonie, au plaisir de vivre ensemble". Deux propositions des étudiants de l'Ecole Supérieure d'Art de Lorraine, dirigés par Agnès Geoffray et Marco Godinho, interagissent avec le parcours et réactivent les échanges et les idéaux de ces deux maîtres de la modernité. Commissariat Elia Biezunski et Anne Horvath Partenariat Le Centre Pompidou-Metz, La Première Rue, et le Val de Briey

Léger et Le Corbusier à Vézelay, issu des Archives Zervos


> LE CORBUSIER ET LÉGER Visions polychromes

20 mai – 24 septembre 2017 vernissage le samedi 20 mai à 11:00

Fernand Léger, Etude de décor pour music-hall 1922, extrait de la revue L'Architecture vivante, automne 1924 © SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle - © Adagp, Paris, [2017]

17


> GENS : rusticité

rusticité nom féminin (latin rusticitas, -atis)

Littéraire - Caractère de ce qui est rustique : La rusticité d'un mobilier. - Manière rustique, fruste de se conduire. - Aptitude d'une plante ou d'un animal à supporter des conditions de vie difficiles.

rustique adjectif (latin rusticus, de rus, ruris, campagne) - Littéraire. Qui appartient ou se rapporte à la campagne, aux gens ou aux choses du milieu rural : Vie rustique. - Se dit des meubles régionaux fabriqués selon des procédés artisanaux ou sur les mêmes modèles : Une armoire rustique. - Se dit d'objets utilitaires, d'un aménagement qui a les caractères simples et naturels de la campagne : Cuisine rustique. - Littéraire. Qui est fruste, sans façons, sans raffinements : Des gens aux manières rustiques. - Agriculture. Se dit des plantes et des animaux doués de rusticité.

(source : www.larousse.fr)

18

A travers la présentation de bâtiments construits ou de projets en cours, GENS illustre un travail polymorphe ancré dans les territoires de la périphérie : campagne bucolique, ZAC hostile, village traditionnel ou lotissement générique. Autant de situations concrètes, sinon triviales, dans lesquelles insérer des modes constructifs pertinents en ce qu’ils sont issus et participent de cette réalité objective, et l’améliorent.


> GENS : rusticité

13 octobre - 31 décembre 2017 vernissage le vendredi 13 octobre à 18:30

19


> SPECTACLES : À LA PREMIÈRE RUE

> Dr Geo : (onemanband)_le vendredi 7 octobre 2016

20


entrĂŠe libre sur rĂŠservation

21


> AdOk : (TROUBADOUR SPOUTNIK)

> Date : le vendredi 17 mars 2017 Lieu : Appt 112 à la première rue Horaire : 18h30 – 19h30 Site : http://www.poodleproductions.org/ les-artistes/adok Genre : folk - jazz - gospel Label : Schnitz Production / distribution CD1D

A

" dOk t'emmène dans son dédale de musiques insolites. Tu y croiseras des visages inconnus. D'autres que tu croiras connaître. Ceux du folk, du jazz, du gospel… Le vent se lève et la boussole s'affole. Pour t'y retrouver, ton meilleur fil à suivre est celui du lâcher prise…" Avec : Daniel SNEED, chant, guitare, mandoline, clavier Gérard DELESSE, clarinette, saxophone, flûte

"Peut-on faire entrer AdOk dans une case ? Assurément non, parce qu’il est beaucoup trop grand. Ensuite parce que sa musique n’en finit pas d’aller et venir allègrement avec une cohérence qui donne le tournis… Avec une indéniable souplesse AdOk déroule un tapis bariolé : rythmes subtiles et rondeurs jazzy, rock délicatement pêchu et poésie urbaine, le tout enveloppé du chant étonnement envoûtant du maître d’œuvre du projet. Promenant sa voix sur un fil tendu entre lyrique et folksong, AdOk décline des textes émouvants et un brin surréalistes. […] Une émotion et des images qui parlent, une musique et des chansons qui montrent. Un projet qui vibre et qui voyage, tout simplement." J-L M. Contact : Production / Bérangère / poodleprod@ hotmail.fr Musik / dAn / +33 (0) 671 678 426 / 123tagadac@free.fr

AdOk cherche à élargir l'imaginaire et à le rendre audible. Un auteur-compositeur-interprète biberonné au folk et au funk alternatifs, puis pris de passion pour le chant lyrique et le gospel. Il s'acoquine avec un jazzman rompu aux risques de l'improvisation sans filet.

adok

Pour AdOk, les nuances du monde sonore sont une mine qui recèle des pierres rares. Mais ses doigts sont trop tentés par la prise… L'électricité vient alors amplifier, puis bouleverser, les certitudes trop bien assises.

22


> AdOk : (TROUBADOUR SPOUTNIK) le vendredi 17 mars 2017 concert de 18:30 Ã 19:30

23


> REWIND > Date : le vendredi 28 avril 2017

Retrouvez nous sur Facebook (@rewind. grooveband) ou écoutez quelques titres sur Soundcloud (rewind-grooveband)

Lieu : Appt 112 à la première rue Horaire : 18h30 – 19h30 Genre : funk - soul - rock Franck Redel : chant Frank Junge : claviers Benoit Signorini : guitare Severin Aubert : bass David Angeletti : batterie

Né de la passion de cinq musiciens

pour la soul, le rock et le funk, le concept REWIND a vu le jour très naturellement : un répertoire éclectique et savamment construit de standards, d’hommages, mais également de "pépites-trésors" quasi inconnus que les "Rewinders" se font un devoir de faire découvrir au public. Une belle énergie sur scène, l’envie de partager un bon moment de musique et une joyeuse escapade dans les répertoires de Stevie Wonder, Gil Scott-Heron, Bill Withers, Paul Weller, des Meters ou encore de Robben Ford et Prince. Un bon compromis entre le vintage funk et l’actuelle New Soul. A découvrir sans tarder ! Ensuite, il ne sera plus possible de revenir en arrière…

REWIND © DAVID ANGELETTI / LA COMPAGNIE GÉNÉRALE DE PHOTOGRAPHIE

24


> REWIND le vendredi 28 avril 2017 concert de 18:30 Ă 19:30

25


> "JOEL" : > Date : le vendredi 19 mai 2017 Lieu : Appt 112 à la première rue Horaire : 18h30 – 19h30 Genre : Chansons françaises

Joel Bernuzzi est artiste, chanteur,

batteur, percussionniste… Il y a plus de 20 ans, alors qu’il allait à l’usine en mobilette, il fit demi-tour pour ne plus jamais y retourner ; et devenir musicien. Il a d’abord appris les percussions, notamment dans des stages de musique africaine, puis la batterie, en passant par les tambours de la fanfare durant son service militaire. Lorrain enraciné, il a joué dans plusieurs formations de rock : Toxic bee buzz (punk rock), Los Cinco Mas (rumba), Good Luck (rock funk reggae) et œuvré dans des projets culturels, (en passant par l'opéra rock et la comédie musicale), toujours dans la région. Puis, il devint chanteur, et appris aussi la guitare. Il se produit parfois seul, mais beaucoup de musiciens se succèdent pour l’accompagner dans les cafés, les guinguettes, les fêtes, les scènes et au milieu des gens. Il revendique avec simplicité son rôle dans la communauté : il est artiste de proximité, il apporte la musique et chante en français les choses de la vie, pour toucher le cœur des gens, les faire rêver, prendre du recul, et éloigner les soucis, le temps d’une soirée ou sous le soleil d’un dimanche après midi. Joel vit à la Cité Radieuse de Briey, il donne des cours de musique et de chant chez lui. Il trouve là sa place, autant pour l’inspiration qu’apporte la plastique du bâtiment que pour sa dimension collective généreuse. C’est dans l'esprit d'un créatif

26

vivant l’expérience du Corbusier, qu’il propose à ses voisins et au public de La Première Rue, de venir le rencontrer dans ce spectacle intime. Il présentera son répertoire actuel intitulé "Joel", des chansons écrites par Laurent Schmitz dont il a composé la musique, portraits d'un alter ego à l'expression frivole ou profonde, pour dire des morceaux de vie, dans une poésie qui peut être noire, ironique, ou chaleureuse. Avec lui, deux musiciens, amis de longue date faisant partie de ceux qui l'accompagnent le plus souvent : Gilles Bancel sera aux percussions et Benoit Signorini à la guitare. Vincent Dietsch

JOEL © DAVID ANGELETTI / LA COMPAGNIE GÉNÉRALE DE PHOTOGRAPHIE


> "JOEL" le vendredi 19 mai 2017 concert de 18:30 Ă 19:30

27


> ALPhONSE ANOUGNA QUARTET : "AFRICAN SMILE"

> Date : le vendredi 22 septembre 2017 Lieu : Appt 112 à la première rue Horaire : 18h30 – 19h30 Alphonse anougna : Basse Maxime Perrin : Accordéon Jérome Fouquet : Trompette Chris Henderson : Batteur

Un quartet virevoltant où énergie et métissage sont au programme. "African Smile" sans être revendicatif, est tout juste un exposé de bouts de vie, une traversée, une Déambulation dans le monde à travers les modes, mais fidèle à la tradition du Jazz. Une sonorité inattendue ou différentes générations se rencontrent pour engendrer une nouvelle transmission traditionnelle et musicale. 

Genre : jazz Label : Ghost Notes Editions Bio : Né au Cameroun, Alphonse Anougna est, comme nombreux de ses compatriotes, bassiste et percussionniste jazz.

D

opé de musique et de rythme, il adore tout ce qui "groove".Mais la découverte de Jaco Pastorius, Marcus Miller, Weather Report, Sixun et bien d’autres… lui ouvre l’horizon de la Basse, et surtout l’approche de l’harmonie. Après plusieurs expériences en Suisse ou aux Etats-Unis dans des styles complètement différents, son domaine de prédilection reste tout de même la musique improvisée de forme libre où complexité rythmique et sensibilité mélodique se marient harmonieusement. Un jazz ou les couleurs et les ambiances se rencontrent, se mêlent et s'entrelacent sans cesse.

ALPHON

Après un premier passage à Briey en 2015 pour la sortie de son album Ghost Notes, La Première Rue a le plaisir de recevoir à nouveau le  musicien compositeur  Alponse Anougna et son quartet pour la présentation  de son nouvel Album "African smile". 

28


> ALPhONSE ANOUGNA QUARTET : "AFRICAN SMILE" le vendredi 22 septembre 2017 concert de 18:30 Ã 19:30

NSE 29


> OSMOSIS CIE - ALI SALMI Forbach / Nancy, France

> ROMÉO UND JULIETTE Cie Des Bestioles, Metz, France

> LE FONDS BELVAL Esch-sur-Alzette, Luxembourg

30


> OUVERTURES : Vers de nouvelles relations collaboratives

31


> CITÉ RADIEUSE / DANSE RADIEUSE : OSMOSIS Cie - ALI SALMI - Studio 122

................................................................................

Trois rendez-vous à retenir :

SAISON CHORéGRAPHIQUE RADIEUSE 2017

Ré-inventer notre pratique professionnelle chorégraphique sous un autre espace géographique et temporel à travers le "Studio chorégraphique LA RADIEUSE"… Placer notre danse au cœur de la Cité Radieuse et s’en nourrir, tout en la rendant visible dans l’ensemble de son processus intime. Essayer de rêver ensemble une nouvelle relation au public à travers la danse au cœur de la ville, au cœur de la cité, au cœur d’une machine à habiter…

GOLD SPRING / PRINTEMP AVRIL 2017 week-end du 8 Avril GOLD SUMMER / ÉTÉ AOÛT 2017 week-end du 26 Août GOLD AUTUMN / AUTOMNE NOV 2017 week-end du 11 Novembre ..............................................................................

http://www.osmosiscie.com http://www.corps-documentaire.com

“...Et si Le Corbusier avait dévolu à une compagnie chorégraphique, un de ces fameux modules d’habitation de la Cité Radieuse? Chose faite !” Après 2 saisons traversées ensemble, emportés par nos danses, les vôtres sous la direction musicales de nos bandes sons et Dj invités… Cette nouvelle saison placera un rendez-vous majeur au coeur de la Cité Radieuse sur 31 jours… Histoire de se mettre sur son 31 tout le long du moi de Mai 2017… Un mois, 31 jours, 31 nuits, 31 temps de rencontres du 1er Mai Minuit au 31 mai 2017 Minuit… Des Pièces Chorégraphiques, Des Bals, Des Tables d’Hôtes, Des Apéros dinatoires, Des Conférences Dansées, Des Projections Dansées… Un spectacle chorégraphique permanent! En après-midi, en soirée, en matinée, entre habitants, scolaires, visiteurs, voisins, invités…

32

http://www.youtube.com/user/OsmosisCieOfficial

OSMOSIS Cie-ALI SALMI Compagnie conventionnée par : le Conseil Régional ACAL 2015-16-17 Compagnie soutenue au Projet par La DRAC ACAL Ministère de la Culture et de la Communication

Compagnie subventionnée par : le Conseil Régional Grand Est, La Direction Générale du Conseil Artistique - Arts de la RueMinistère de la Culture et de la Communication, L’institut français, le Conseil Régional Grand Est, le Conseil Départemental de Moselle. Opération "Pierres Numériques" soutenue par l’Union européenne dans le cadre du programme INTERREG V A Grande Région


> CITÉ RADIEUSE / DANSE RADIEUSE : OSMOSIS Cie - ALI SALMI - Studio 122 SAISON CHORéGRAPHIQUE RADIEUSE 2017

> CITÉ RADIEUSE / DANSE RADIEUSE : OSMOSIS Cie - ALI SALMI - Studio 122_24 septembre 2016

33


>ROMÉO UND JULIETTE Cie Des Bestioles

> Date : le vendredi 6 octobre 2017 Lieu : Appt 112 à la première rue Horaire : 18h30 – 19h30

Ce spectacle est proposé en partenariat avec le Centre Culturel Pablo Picasso, scène conventionnée jeune public de la Communauté de Communes des Pays de Briey, du Jarnisy et de l’Orne, dans le cadre de ses résidences d’artistes et de ses missions territoriales.

Théâtre d’objets À partir de 8 ans • 45 min Adaptation courte et burlesque de la pièce de William Shakespeare. Autour d'une table, encombrée, deux femmes, prennent le thé, en silence, sans se regarder. A la radio, on parle d'émeutes dans la ville, de deux familles qui s'affrontent. Les Capulet et les Montaigu. Alors sur cette table va se jouer à nouveau l'histoire de Roméo et de Juliette. Les couteaux et les fourchettes vont devenir épées. Les tire-bouchons deux jeunes amoureux. Et Roméo va aimer Juliette et Juliette va aimer Roméo. Malgré leurs familles. Malgré la mort qui les attend. Et ces deux femmes, à la fois spectatrices et narratrices de ce drame qui se joue devant elles, vont apprendre à se connaître, à rire, à rêver ensemble le fabuleux destin de Roméo et de Juliette. Humour et décalage assurés ! Mise en scène et adaptation : Martine Waniowski Interprètes : Magali Montier, Martine Waniowski Création lumière : Brice Durand ciebestioles.free.fr

34

photographies : © Bohumil Kostohryz


> RomĂŠo und Juliette Cie Des Bestioles le vendredi 6 octobre 2017

35


> LE FONDS BELVAL : VISITES GUIDÉES ET EXPOSITIONS

La Première rue vous invite à découvrir le site de Belval, ancienne friche industrielle au Sud du Luxembourg, à travers des expositions et visites guidées. Le Fonds Belval, maître d’ouvrage de la Cité des Sciences, implantée sur la Terrasse des Hauts Fourneaux, organise régulièrement des conférences, des débats et des expositions temporaires liés aux projets architecturaux et urbains qu'il pilote, à l’histoire du bassin minier et au développement de la région.

Expositions : Belval & More Installée dans l’ancien hall industriel massenoire, l’exposition "Belval & More" présente la Cité des Sciences sur la Terrasse des Hauts Fourneaux à Belval et évoque le développement urbain de l’agglomération d’Esch-Belvaux par une grande maquette, des bornes interactives et des projections de films. Entrée libre

Massenoire, avenue du Rock’n’Roll (face à la Rockhal) L-4361 Esch-sur-Alzette Ouvert du mercredi au vendredi de 12h00 à 18h00 (19h00 à partir du 1er avril), le samedi de 10h00 à 18h00 et le dimanche de 14h00 à 18h00.

Ouvert à partir du 1er avril du mercredi au vendredi de 12h00 à 19h00, le samedi de 10h00 à 18h00 et le dimanche de 14h00 à 18h00. Tarif : 5 euros (réduit : 3 euros)

Visites guidées : Cité des Sciences et haut fourneau Le Fonds Belval propose des visites guidées du quartier de la Cité des Sciences et du haut fourneau A. La visite du quartier comprend une présentation du développement de Belval et des projets de la Cité des Sciences suivie d’un tour à pied. Le haut fourneau est accessible en visite libre jusqu’à une hauteur de 40 m (180 marches) ou en visite accompagnée. Pour les horaires et tarifs des visites guidées veuillez consulter le site : www.fonds-belval.lu. Réservations pour groupes sur rendezvous. Visites nocturnes du haut fourneau : les 6 mai, 5 août et 28 octobre. Fête des hauts fourneaux : les 1er et 2 juillet 2017. Informations : Le Fonds Belval : Tél : +352 26 840-1 fb@fonds-belval.lu, visite@fonds-belval.lu www.fonds-belval.lu

Visite du haut fourneau Le haut fourneau A est accessible en visite individuelle sur un parcours balisé jusqu’à une hauteur de 40 m (180 marches). L’exposition "Paysages recomposés", installée dans la halle des coulées, retrace la transformation du paysage suite à l’industrialisation et à la reconversion des friches.

36

© Le Fonds Belval


> Le fonds belval : VISITES GUIDÉES ET EXPOSITIONS

© Le Fonds Belval / F. Jourdain

37


> CITÉ RADIEUSE / DANSE RADIEUSE : OSMOSIS Cie - ALI SALMI - Studio 122_27 juin 2015 > CITÉ RADIEUSE / DANSE RADIEUSE : OSMOSIS Cie - ALI SALMI - Studio 122_24 septembre 2016

38


www.lapremiererue.fr

COMMUNE NOUVELLE DU VAL DE BRIEY

39


131, Cité Radieuse Le Corbusier 1, Av. Dr Pierre Giry, 54150 Briey-en-Forêt, France Tél. / Fax : 03 82 20 28 55 lapremiererue@gmail.com www.lapremiererue.fr

Imprimerie Heintz - (LU) www.vitale-design.com

Association La Première Rue

La Première Rue 2017 - Program / Guide  

Annual program of the exhibitions and events of the Association La Première Rue, Cité Radieuse Le Corbusier_Briey, France