Page 1

guide phyto 2016_guide phyto 2016 05/07/2016 09:28 Page 1

Jardinons sans pesticide !

Guide pour jardiner naturellement

ĂŠditĂŠ par la ville de Mouans-Sartoux

ville de Mouans-Sartoux


guide phyto 2016_guide phyto 2016 05/07/2016 09:28 Page 2

Le mot de Lucie, Lauriane et Etienne étudiants en master Gestion de l’environnement et développement durable Etudiants en master Gestion de l’Environnement et Développement Durable à Nice, nous avons été sollicités en septembre 2015 par la mairie de MouansSartoux afin de mener un projet de sensibilisation sur la réduction de l’utilisation des pesticides. Dans ce cadre nous avons effectué une

enquête de novembre 2015 à février 2016 auprès de 110 mouansois. Les résultats ont montré que 50 % des personnes interrogées utilisent encore des pesticides dans leur jardin et ce, notamment pour leur efficacité. Les insecticides et les fongicides (maladies et champignons) sont les plus uti2

lisés. Les alternatives, quant à elles, sont utilisées par 80% des personnes, parfois même en parallèle des produits phytosanitaires. Nous nous sommes donc rendu compte que ces solutions naturelles, pas forcément connues du grand public sont simples d’utilisation et facilement accessibles. C’est la raison pour laquelle il est important de communiquer sur ces pratiques de jardinage. Ainsi, à la suite de cette enquête, nous avons décidé de réaliser un guide qui récapitule quelques alternatives faciles à mettre en œuvre pour vous aider à vous y retrouver. Des recettes à concocter vous-même vous attendent. Bonne lecture !


guide phyto 2016_guide phyto 2016 05/07/2016 09:28 Page 3

Le mot du maire

La France est le pays qui consomme

le plus de pesticides en Europe et le quatrième au niveau mondial. Cette consommation provient essentiellement de l'agriculture conventionnelle mais la contribution des particuliers n'est pas négligeable. Alors que globalement dans les potagers, on trouve rarement un usage systématique de pesticides puisqu'il s'agit de légumes destinés à la consommation, la situation est tout à fait différentes dans les jardins d'agrément où il n'est pas rare de constater un usage déraisonné d'herbicides, fongicides, insecticides... produits dont l'efficacité immédiate est peut être avérée mais qui ont un effet délétère sur la biodiversité, sur l'environnement et sur la santé des utilisateurs. La loi prévoit la disparition de la vente libre des produits phytosanitaires au 1er janvier 2017.

La ville de Mouans-Sartoux s'est inscrite depuis longtemps dans une démarche "zéro phyto" au niveau des espaces verts communaux. Ce guide a été élaboré par les étudiants du Master GEDD de l'Université de Nice, il s'adresse aux mouansois passionnés de jardinage ou jardiniers occasionnels. C'est un recueil de bonnes pratiques et de recettes de jardinage dont l'efficacité a été testée et éprouvée par des jardiniers "experts" dans le domaine. J'espère qu'il aidera à corriger quelques mauvaises habitudes et ce pour le bien de la bio diversité, pour le bien de la nature et pour votre bien aussi. Pierre ASCHIERI

3


guide phyto 2016_guide phyto 2016 05/07/2016 09:28 Page 4

Des recettes simples Le marc de café Le marc de café possède plusieurs propriétés insoupçonnées. C’est : - Un répulsif : contre les escargots, limaces, mouches, pucerons, fourmis, nématodes (vers) et autres insectes. - Un engrais : riche en phosphore, azote et potassium, vous pouvez l’ajouter à la terre de rempotage des plantes ou alors l'épandre à la surface de la terre, et finir par un arrosage qui fera petit à petit descendre les éléments nutritifs vers les racines.

Le purin d’ortie Le purin d’ortie est aussi un engrais efficace riche en azote et un répulsif contre les parasites comme les insectes, les pucerons et certains acariens. Comment le réaliser ? 1. Arrachez ou coupez les orties. 2. Coupez les feuilles et les tiges des orties en petits morceaux. 3. Respectez la proportion, à savoir 1kg d’ortie fraiche pour 10L d’eau. 4

Mettre les orties dans un grand récipient (un seau par exemple). Complétez avec de l’eau. 4. Agiter quotidiennement le purin, et laissez macérer 1 à 2 semaines. 5. Filtrez le purin lorsqu’il ne fait plus de bulles en surface. Les résidus d’orties peuvent être jetés dans votre compost. Attention : Ne jamais utiliser le purin d’ortie pur, il brûlerait vos plantes.


guide phyto 2016_guide phyto 2016 05/07/2016 09:28 Page 5

Le savon noir

L’huile d’olive

Le savon noir liquide est utilisé pour lutter contre les pucerons, les cochenilles, les araignées rouges, les aleurodes, les acariens jaunes, les psylles et thrips. Simple à réaliser, la recette de cet insecticide s’effectue sur une base de dilution à 5% : 5 cuillères à soupe de savon liquide dilué (correspondant à 50 grammes) dans 1 litre d'eau tiède. Laissez refroidir et pulvérisez la solution sur les plantes. Attention : ne pas utiliser le savon noir destiné au ménage ou à la cosmétique qui peuvent avoir une composition différente.

Pulvérisez un mélange d’huile d’olive et d’eau sur les plantes pour éloigner les pucerons. Cette solution permet aussi de nourrir les plantes. Attention toutefois à ne pas l’utiliser quand il fait chaud (plus de 30° C) pour ne pas brûler les feuilles.

Les coquilles d’oeuf Les coquilles d’œufs, très riches en minéraux, notamment en calcium, constituent un excellent engrais. Pour cela, il faut : 1. Faire sécher les coquilles vides 2. Les écraser finement 3. Mélanger la poudre obtenue à la terre et incorporer le mélange au pied

de vos plants. Elles peuvent également être utilisées pour lutter contre la cloque du pêcher, le ver du poireau, la pourriture apicale de la tomate et en répulsif pour les limaces et autres rampants qui n’aiment pas se déplacer sur les surfaces rugueuses. 5


guide phyto 2016_guide phyto 2016 05/07/2016 09:28 Page 6

L’association des plantes Certaines plantes ont des affinités entre elles et inversement. Pour profiter au mieux de leur interaction et obtenir un potager productif, il est conseillé d’associer certains légumes entre eux.

Un mariage judicieux entre les plantes permettrait d’éviter des insectes nuisibles et les risques de maladies. Voici un exemple de quelques associations de plantes favorables :

Légumes

Associés avec

Pour lutter contre

Chou

Céleri, tomate

Piéride du chou, rouille du céleri

Carotte

Oignon, échalote, ail, poireau

Mouche de la carotte , Mouche de l’oignon, échalote, ail, poireau

Radis, navet et choux rave

Laitue

Altise

Tomate

Œillet d'inde, basilic

Nématode des tomates

Salade

Cerfeuil

Repousse les limaces

Haricot

Sarriette

Eloigne les pucerons

Fraise

Ail

Evite aux fraisiers de pourrir

Poireau

Carotte, céleri

Teigne du poireau

Pomme de terre

Ail

Doryphore

6


guide phyto 2016_guide phyto 2016 05/07/2016 09:28 Page 7

Les déchets verts : une ressource Le broyage des déchets verts issus de la taille et de l’élagage de vos plantes facilite leur transport et surtout leur réutilisation. Contrairement au brûlage qui pollue et qui est interdit, vous pouvez utiliser toute la richesse de ce nouveau matériau au service de

vos espaces verts. En plus de contribuer au respect de l’environnement, le broyat peut enrichir et embellir votre jardin en l’utilisant directement en paillage au pied des massifs ou en mélange dans le compost.

Le paillage consiste à déposer une couche de broyat sur le sol. Il présente de nombreux avantages comme, par exemple, la conservation de l’humidité du sol, la limitation de la croissance de mauvaises herbes, la préservation de l’activité biologique du sol et la protection de la biodiversité (en abritant notamment les insectes utiles).

Le compostage est un phénomène naturel de transformation par décomposition de la matière organique en humus par les micro-organismes du sol. Une fois mûr (entre 3 et 12 mois en fonction de sa composition, des

soins apportés etc.), le compost peut s’utiliser en paillage sur le sol (compost jeune) ou peut être incorporé dans le sol ou la terre des plantes en pot (compost mûr, aspect proche du terreau). 7


guide phyto 2016_guide phyto 2016 05/07/2016 09:28 Page 8

Comportements et biodiversité La base du jardinage durable et raisonné repose sur des éléments cruciaux :

diverses et mutuellement bénéfiques. D’une part, l’association des cultures (horticoles, potagères) favorise l’efficacité des systèmes de production dans une logique de développement durable Planter des espèces adaptées au ou de jardinage écologique. D’autre climat et au sol locaux, facilitant leur part, cela attire de nombreux insectes croissance et leur entretien. utiles : coccinelles, chrysopes, syrphes, guêpes, carabes, perce-oreilles... qui Apprendre à observer plutôt que se nourrissent d'autres insectes et de traiter systématiquement : de micro-organismes. lorsqu’on aperçoit quelques ravageurs, L’ensemble des êtres vivants du jardin il faut observer si la faune auxiliaire participent à l'équilibre de son écosysn’est pas déjà en train d’agir naturel- tème. Cette lutte biologique permet lement. tout naturellement de minimiser les intrants qui détruisent cet équilibre Appliquer le principe de compa(engrais, produits phytosanitaires, gnonnage végétal (ou culture asso- azote, eau…). ciée) : il s’agit d’associer des plantes

8


guide phyto 2016_guide phyto 2016 05/07/2016 09:28 Page 9

Témoignage Marie-Christine, mouansoise, est une adepte du jardinage au naturel depuis toujours. Elle a accepté de partager son expérience en vous dévoilant quelques secrets qui lui permettent d’entretenir son jardin sans utiliser un seul pesticide ! Pour le compost, l’agrume n’est pas son ami, il ralentit sa maturation, même coupé en morceaux. Pour accélérer la décomposition du compost, il existe des astuces : les orties fraiches prédécoupées (elle enrichit aussi le compost), les pieds de tomates… La cendre, humidifiée et disposée autour des plants, fait office d’anti-limace et anti-escargot (naturel). Mélangée à la terre (par exemple pour les pommes de terre et les légumineuses), celà constitue un engrais potassique. De plus, il est intéressant de déposer de la cendre au pied des arbres fruitiers qui craignent le froid (comme les agrumes), pour les protéger du gel et pour nourrir les racines. Engrais naturels : - Les purins (d’ortie, de prêle ou de bourrache) se préparent dans l’eau et se pulvérisent sur les plantes que l’on souhaite traiter (préventif ou curatif). Ils peuvent également s’utiliser comme engrais. Par exemple le purin de bourrache (photo ci-contre) peut s’utiliser comme engrais et répulsif, notamment sur les choux (contre la piéride du chou et certaines chenilles). Les différents purins ciblent différents ravageurs ou maladies. 9


guide phyto 2016_guide phyto 2016 05/07/2016 09:28 Page 10

Engrais naturels (suite) : La bière pour les arbres fruitiers : - dans un seau rempli d’eau tiède (10L), on verse un demi-verre de bière, puis on arrose. Cela favorise la floraison des arbres fruitiers et évite la chute des fleurs. Des coupes d’orties aux pieds des tomates (dans les racines ou déposé au pied), avant et pendant leur pousse, par exemple permet de prévenir l’arrivée des ravageurs (maladies et parasites) et d’enrichir le sol, cependant les orties ne fonctionneront pas nécessairement sur d’autres plantes comme le poivron. Arroser les plantes avec l’eau de cuisson du cardon peut également leur apporter des nutriments. Association de plantes : contre la piéride du chou, on peut planter des branches de genêt dans la terre près des choux. De même, le romarin, le thym et les capucines éloignent les pucerons. Les lavandes aux pieds des rosiers les protègent d’éventuelles maladies. La sarriette, plantée à côté des haricots, apportera beauté et bonne santé à ces derniers. Les oignons (ou les carottes) et les fraises (ou les tomates), plantés à proximité, pousseront en harmonie puisque les uns sont racinaires et les autres sont rampants. Ils n’ont pas les mêmes besoins dans le sol. Lutter contre certains ravageurs : la mouche du cerisier est attirée par la couleur jaune et arrive donc sur l’arbre lorsque le fruit commence à jaunir. Il suffit d’accrocher un leurre dans le cerisier : un morceau de plastique jaune, par exemple, que l’on enduit de colle (ou d’adhésif) permet de piéger les mouches avant qu’elles ne pondent dans les cerises. Le morceau de plastique jaune est réutilisable une fois nettoyé (pensez à réutiliser plutôt qu’acheter !). On peut appliquer le même principe avec la mouche de l’olivier qui est attirée par le vert. 10


guide phyto 2016_guide phyto 2016 05/07/2016 09:28 Page 11

Contre la cicadelle (blanche, filamenteuse, le long du tronc ou sur les feuilles des arbres fruitiers) : dans 1L d’eau, verser 3 cuillères à soupe de savon noir liquide, 2 cuillères à soupe d’alcool à 90° et 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude. Pulvériser tous les jours cette solution sur la cicadelle. Puis une fois par semaine, arroser franchement avec un jet d’eau pour les faire tomber, et recommencer la pulvérisation de la solution autant de fois que nécessaire. Pour ralentir la pousse des mauvaises herbes sur les surfaces bitumées, au pied des murs, entre les dalles de jardins etc., on peut y verser de l’eau bouillante qui va brûler les feuilles voire les racines. Pour une végétation verte, luxuriante, et pour prévenir l’arrivée de certaines bêtes ou maladies (comme la rouille ou les tâches noires du rosier, etc.), il est possible de pulvériser de l’huile de colza sur toutes les plantes une fois par semaine. Les conseils culinaires de Marie-Christine : La fleur de bourrache s’utilise très bien en tisane. Elle est excellente pour les intestins, la circulation du sang et régule les flux hormonaux. La carde, une fois nettoyée et cuite, peut se consommer de plusieurs façons, dont en raviolis. Elle est également très bonne pour les intestins. Le cardon, en gratin par exemple, est très bon pour le foie et pour la bile.

11


guide phyto 2016_guide phyto 2016 05/07/2016 09:28 Page 12

En savoir plus De nombreux supports regorgent de conseils pour effectuer soi-même ses recettes avec succès. A Mouans-Sartoux : - Jardins familiaux des Canebiers : association Des Jardins Familiaux des Canebiers - Hôtel de Ville de MOUANS SARTOUX 06370 Mouans-Sartoux Président : Frédéric CUNIN email : fredcunin@yahoo.fr) - Jardins du Musée International de la Parfumerie : 979 Chemin des Gourettes à Mouans-Sartoux - Tel : 04 92 98 92 69 Ouvrages et documentaires : - Guide « Jardiner sans pesticides » La pratique des méthodes naturelles au jardin : draaf.paca.agriculture.gouv.fr/GuideJARDINER-SANS-PESTICIDES

- Film « Le Potager de mon Grand Père » de Martin Esposito (2016) Sites internet : www.ademe.fr/guides-fiches-pratiques www.arpe-paca.org www.fredon.fr www.jardiner-autrement.fr www.jardinons-ensemble.org www.paysdegrasse.fr/les-jardins-partages www.notre-planete.info/actualites/4024-jardiner-sans-pesticides www.jardineraunaturel.org www.gestiondifferenciee.be www.airpaca.org http://reporterre.net Et bien d’autres …

Les Jardins du Musée International de la Parfumerie à Mouans-Sartoux

Profile for Ville De Mouans Sartoux

Jardinons sans pesticide !  

Guide pour jardiner naturellement - édité par la ville de Mouans-Sartoux Juillet 2016.

Jardinons sans pesticide !  

Guide pour jardiner naturellement - édité par la ville de Mouans-Sartoux Juillet 2016.

Advertisement