Page 1

RAPPORT DE DURABILITÉ 2016-2017


chiffre d’affaires non consolidé de

collaborateurs permanents

556

1 850

déchets traitées par an

CHIFFRES ESSENTIELS

Vanheede Environment Group

production annuelle d’énergie verte

recyclage et de valorisation

124 712 KEUR

798 800 TONNES

41,5 MILLIONS kWh

= représentant la consommation de presque 12 000 ménages = plus de 3 fois la propre consommation

flux de déchets

49 ANS

89,10%

nouvelles matières premières par an

448 843 TONNES


3 CONTENU

Un modèle d’exploitation circulaire

5

Fuel for the future

6

Vanheede Environment Group

8

En dialogue permanent avec nos parties prenantes Notre contribution aux Objectifs de Développement durable

10 13

Circuits de matériaux dûment fermés

16

Solutions innovantes dans le cadre de l’économie circulaire

20

Un bon voisin est important

26

Producteur net d’une énergie abordable et durable

28

Notre contribution à une meilleure qualité des sols et des terres

30

Soin et respect pour chacun de nos collaborateurs

32

Processus de rapportage et chiffres

39

Résultats financiers

40

Processus de détermination du contenu du rapport de durabilité

44

Table des matières GRI

46


Un modèle d’exploitation circulaire


Fuel for the future

« L’innovation requiert le sens de l’entreprenariat pour lancer sans cesse de nouvelles connaissances et technologies sur le marché. Et c’est précisément ce sens de l’entreprenariat que nous avons dans le sang. » DAVID VANHEEDE, CEO VANHEEDE ENVIRONMENT GROUP

La transition vers une économie circulaire en est encore à ses premiers balbutiements. Mais elle prend peu à peu forme, même si le chemin à parcourir est encore très long. Grâce à des techniques de séparation et de transformation innovantes, Vanheede récupère d’ores et déjà de très nombreux matériaux précieux et des quantités appréciables d’énergie à partir de vos flux de déchets. Nous faisons appel à notre longue expérience, nos connaissances des matériaux et notre savoir-faire pour optimaliser les processus de transformation existants, mais aussi pour développer de nouvelles activités économiques durables en concertation avec d’autres entreprises afin de créer toujours plus de circuits de matériaux dûment fermés. En tant que groupe familial belge, le long terme constitue le fil conducteur à travers toutes nos décisions. L’innovation requiert le sens de l’entreprenariat pour lancer sans cesse de nouvelles connaissances et technologies sur le marché.


7

DIETER GRIMMELPREZ, COO VANHEEDE ENVIRONMENT GROUP

Et c’est précisément ce sens de l’entreprenariat que nous avons dans le sang. En tant qu’actionnaires, nous déployons en outre journellement une activité opérationnelle au sein de l’entreprise. Nous visons constamment un renforcement de cette dernière en termes de collaborateurs, de dynamisme et d’organisation. Les fondations et les structures pour l’avenir ont été dûment posées. Les conditions sans cesse changeantes et les connaissances nouvellement acquises nous incitent à corriger constamment notre cap et à fermer toujours plus de circuits avec un maintien maximal de la valeur des produits et matériaux. Notre principale matière première est notre matière grise, notre cerveau. Sans oublier l’énergie de tous nos collaborateurs qui jouent pleinement la carte du changement. Le voilà, notre combustible pour le futur : la matière première et le combustible qui permettront à Vanheede de poursuivre sa croissance et de maintenir sa prospérité dans les années à venir.

FUEL FOR THE FUTURE

« Notre principale matière première est notre matière grise, notre cerveau. Sans oublier l’énergie de tous nos collaborateurs qui jouent pleinement la carte du changement. Le voilà, notre fuel for the future (combustible pour le futur). »


Vanheede Environment Group

AMSTERDAM

LONDRES

ANVERS BRUGES (OOSTKAMP) GENK

ROESELARE (RUMBEKE) BRUXELLES

WERVIK (GELUWE) DOTTIGNIES (DOTTENIJS) LILLE (MARQUETTE-LEZ-LILLE)

WANZE (VINALMONT) LENS (BILLY-BERCLAU)

MONS (QUÉVY)

SIÈGE PRINCIPAL CENTRE DE TRI TRI ET TRAITEMENT FINAL

Vanheede Environment Group évolue au sommet du Benelux et du Nord de la France sur le plan de la gestion des déchets. Sous la devise , Managing your Waste nous aidons nos clients en Belgique, en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, au Luxembourg et en Angleterre à choisir la meilleure destination pour leurs déchets. Nous ne collectons pas seulement leurs déchets, mais nous les trions et les transformons aussi dans nos propres centres de traitement.

ARLON (MESSANCY) LUXEMBOURG(RODANGE)

PARIS


9

Stratégie « La passion de nos collaborateurs est l’énergie qui propulse notre entreprise. »

Vision Façonner le passé grâce à des innovations en vue d’affronter l’avenir.

Mission Vanheede Environment Group veut avant tout être une entreprise durable qui offre à ses clients les solutions les plus efficaces en matière de gestion des déchets et des matériaux, d’énergie verte et de gestion de l’énergie. Dans ce but, nous appliquons une approche qualitative, professionnelle et innovante, offrant une valeur ajoutée à toutes les parties impliquées. À nos yeux, l’entreprise durable signifie que nous obtenons les meilleurs résultats pour toutes nos parties prenantes, tout en exerçant un impact minimal sur l’environnement. Ces parties prenantes sont notre Conseil d’Administration, nos clients, nos collaborateurs, les riverains, les pouvoirs publics, les banques et assurances, nos contractants, nos fournisseurs, les médias, etc.

Pour pouvoir déployer un entreprenariat créatif et toute la flexibilité nécessaire, nous avons subdivisé le groupe en 4 unités opérationnelles. →→ Logistics Collectes et tri de déchets. →→ Services Collectes et tri de déchets dangereux et particuliers. →→ Renewable Energy Le déchet devient énergie. →→ Raw Materials Le déchet devient matière première.

People Nous attachons une grande importance à la personne et ceci dans le sens le plus large : clients, collaborateurs, pouvoirs publics, riverains … bref, toutes les parties prenantes. Leurs avantages, leur bien-être, leur santé et leur sécurité constituent une priorité absolue pour Vanheede Environment Group.

Planet Nous respectons l’environnement en limitant au minimum l’impact de nos activités sur la nature, la faune et la flore. En transformant les déchets en matières premières ou en énergie renouvelable, nous fermons toujours plus de circuits de matériaux et nous évitons que de l’énergie ne soit perdue inutilement.

Think global, act local

Profit

Chaque secteur a ses propres flux de déchets spécifiques, chacun d’eux étant caractérisé par ses propriétés uniques, son approche et ses volumes. Chaque flux de déchets a en outre sa propre méthode de transformation optimale, sans oublier les habitudes et réglementations propres à chaque région. La gestion des déchets est donc très caractéristique pour chaque entreprise. Une approche personnalisée constitue dès lors la clé d’une gestion durable et équitable des déchets. C’est pourquoi nous optons très intentionnellement pour une approche globale avec un ancrage régional. Nous enrichissons cette formule par la présence de spécialistes disposant d’une grande expertise par marché niche. Ces spécialistes peuvent s’approprier très rapidement votre environnement particulier et établir ainsi les bases d’une collaboration fructueuse. Ils collaborent étroitement avec nos représentants locaux et sont en mesure de proposer des solutions ciblées pour vos flux problématiques.

Vanheede Environment Group fait la démonstration de sa responsabilité sociale à l’égard de ses parties prenantes en veillant à l’expansion d’une entreprise bénéficiaire, qui collabore autant que possible avec ses clients de façon très transparente et dans le cadre de partenariats soudés.

Bref, nous nous efforçons d’offrir le meilleur service possible à chaque client, de l’entreprise de petite taille à la multinationale, du boulanger à l’hôpital en passant par le garagiste, qu’il soit implanté sur les hauteurs du Luxembourg ou sur notre côte.

En visant un contact personnel avec nos parties prenantes et en stimulant cette relation empathique entre toutes les parties impliquées, nous conférons davantage de responsabilités à tous nos collaborateurs. Cette démarche se traduit par un engagement important et une implication étroite.

Pride Grâce à une relation ouverte, honnête et sincère, nous pouvons nous regarder dans les yeux et œuvrer ensemble en faveur d’une situation de gain réciproque pour toutes les parties concernées. En communiquant de façon transparente, nous obtenons de meilleurs résultats et nous créons davantage de simplicité dans ce monde complexe.

Passion

VANHEEDE ENVIRONMENT GROUP

Valeurs


En dialogue permanent avec nos parties prenantes Nous recherchons activement le dialogue avec nos parties prenantes par le biais de ce rapport de durabilité, un sommaire annuel des réalisations dans le cadre de notre poursuite d’une maximalisation de notre plusvalue sociale. Mais aussi par le biais de communications ciblées à l’attention de nos parties prenantes.


11

Notre nouveau site web - www.vanheede.com a été agencé totalement autour des visiteurs. Nous avons étudié le profil de nos visiteurs, ainsi que les informations qu’ils recherchent. Nous avons ensuite mis en place une structure simple et claire permettant de présenter toutes nos informations (et ce n’est pas une quantité négligeable). Nous avons opté pour un style d’une grande fraîcheur avec de grandes photos, des titres accrocheurs et des informations digestes. Voici les principales améliorations : →→ Outil de demande d’offre sur base de données ERP →→ Page d’informations de contact nettement améliorée →→ Renouvellement de la page des offres d’emploi comprenant des filtres pratiques →→ Blog avec des nouvelles et des filtres thématiques pratiques →→ Plus de 250 photos illustrent nos activités →→ Version adaptée pour tablettes et smartphones →→ Aujourd’hui en néerlandais et français, bientôt aussi en anglais

myVanheede est une page en ligne personnelle et dûment sécurisée (davantage d’informations sur www.vanheede.com) permettant la consultation, l’évaluation et le rapportage de votre gestion personnelle des déchets. Le but de myVanheede est d’améliorer l’expérience globale du client, d’amplifier sa fidélité et de lui confier pleinement les rênes des opérations. Un client qui collabore avec Vanheede pour tous ses flux de déchets est en outre toujours en conformité avec la législation, quel que soit le pays ou la région où il est établi. À ce jour, le module myVanheede compte quelque 1000 utilisateurs. Ils devront être 10 000 d’ici la fin de l’année 2017. Votre dossier de gestion des déchets en ligne : →→ Structure d’exploitation claire pour les entreprises comptant plusieurs succursales →→ Gestion des interlocuteurs →→ Gestion des utilisateurs myVanheede →→ Un sommaire de tous les projets →→ Calendrier des collectes avec les tâches planifiées et un formulaire d’appel →→ Rapportage sous forme de graphiques ou de listes, le registre des déchets →→ Consultation de documents, comme des factures, des notes de crédit et des certificats (p.ex. VLAREMA) →→ Product Shop proposant des biens de consommation : sacs, big-bags, poubelles …

EN DIALOGUE PERMANENT AVEC NOS PARTIES PRENANTES

Nouveau site web myVanheede

Centexbel visite le site de Rumbeke Le jeudi 9 décembre 2016 en soirée, Vanheede a eu l’honneur de pouvoir organiser l’assemblée générale des membres de VKC-Centexbel (Centre flamand du Textile et des Matières plastiques) sur son site de Rumbeke. Nous avons proposé aux quelque 100 visiteurs - dont de nombreux clients importants de Vanheede - une visite guidée du site, armés de lampes de poche. Une expérience très particulière ! Une réception évoquant d’ores et déjà une ambiance de Noël, offerte par VKC-Centexbel, est venue clôturer cette soirée très réussie. Un très beau cadeau nous attendait encore sous le sapin : un chèque de € 500 au nom de l’asbl Stortkinderen (Enfants des Décharges).

Vanheede collabore très étroitement avec VKC-Centexbel dans le cadre des recherches concernant des possibilités de recyclage innovantes. Grâce entre autres à cette collaboration, nous espérons mieux maîtriser le recyclage de matières plastiques à partir des déchets encombrants (URBANREC - projet H2020 européen) ou la production de granulats composites à partir de fibres de bois et de matières plastiques recyclées (RECOVER - projet O&O VLAIO, Gouvernement flamand). Dans le cadre de l’obligation de reprise des matelas, nous menons également des recherches conjointes concernant les pistes les plus appropriées pour la mise en place d’un circuit de recyclage de matelas (INNOMAT - projet MIP, Gouvernement flamand).

Prospectus d’information Une communication ciblée à l’attention des riverains, des collaborateurs, de l’administration de la ville et d’autres pouvoirs publics autour du site de Rumbeke. Nos parties prenantes peuvent adresser leurs questions ou suggestions à l’adresse mail buren@vanheede.com et au numéro gratuit 0800 99 399.

Contact Notre lettre d’information semestrielle rédigée par et pour nos collaborateurs.


Notre contribution aux objectifs de dĂŠveloppement durable


Objectifs de développement durable en guise de source d’inspiration

L’avenir réserve encore de nombreux défis et opportunités à Vanheede. C’est pour mieux cerner ceux-ci que nous avons décidé, en plus de l’application du cadre de référence international GRI pour le rapportage de durabilité (www.globalreporting.org), d’étudier aussi comment nous pouvons apporter une contribution aux objectifs de développement durable (ODD). Ces nouveaux objectifs de développement durable ont été approuvés le 25 septembre 2015 par 193 chefs d’état et de gouvernement à l’occasion d’un sommet spécial des Nations unies à New York. Ils couvrent toute une série de thèmes de durabilité, comme le changement climatique, la biodiversité, la santé publique, l’enseignement et la lutte contre la pauvreté, et ils détermineront l’agenda mondial de la durabilité pour les 15 années à venir. Pour la première fois, on interpelle tant les entreprises, les ONG, les pouvoirs publics que tous les autres acteurs sociaux pour atteindre ensemble ces 17 objectifs. En concertation avec les membres du groupe de réflexion spécial ‘Entreprise socialement responsable’, il a été décidé que Vanheede pourra apporter la plus grande contribution à la réalisation des ODD ci-dessous.

ODD 12 - Consommation et production responsables

ODD 9 - Industrie, innovations et infrastructure durables

ODD 11 - Villes et communautés durables

ODD 7 - Énergie propre et d’un coût abordable

« La collaboration avec Vanheede est très bonne et repose sur un respect mutuel depuis déjà plus de 5 ans. Les collectes régulières se déroulent aisément. Les collectes supplémentaires urgentes font l’objet d’un suivi scrupuleux. D’autres demandes sont également suivies à la lettre. Mais Vanheede franchit sans nul doute un pas de plus que ses collègues. Vanheede assure un recyclage hautement qualitatif de nos déchets organiques. Grâce au processus de biométhanisation, notre flux de déchets organiques génère du courant vert pour plus de 1000 ménages. »

Nous innovons constamment en réponse aux divers défis du monde des déchets. Grâce à des innovations permanentes en termes de processus et de produits, nous tentons de réaliser une transition dans la façon de gérer les déchets et nous œuvrons en faveur d’une évolution vers une économie circulaire. En concertation avec nos parties prenantes, nous tentons de réécrire nos structures et processus existants. La voilà, la force de l’innovation.

Nous veillons aux conditions de vie de nos voisins, nous limitons les nuisances et nous tenons compte de leurs souhaits et de leurs griefs. Nous investissons dans des transports durables et d’autres infrastructures durables. Notre site à Anvers devient un véritable « Recycling Hub » flamand pour le transport multimodal, puisqu’il a recours à la fois au transport fluvial, au transport ferroviaire et au transport routier.

« Partant de la vision d’une ‘gestion énergétique intelligente’, nous voulons mettre en place un réseau énergétique qui permette une intégration maximale des énergies renouvelables, tout en restant abordable. Roeselare dispose d’une combinaison unique de facteurs qui constituent la pierre angulaire du futur marché de l’énergie : un réseau thermique en pleine évolution, des entreprises familiales innovantes, une société civile active, de grandes entreprises de congélation (stockage d’énergie), des installations de cogénération, de l’horticulture sous verre, une chaleur résiduelle industrielle, des installations de biogaz, une

BART DESLÉ, RESPONSABLE LOGISTIQUE LIDL BELGIQUE & LUXEMBOURG


15 NOTRE CONTRIBUTION AUX OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

ODD 14 & 15 - Vie aquatique et vie terrestre production d’énergies renouvelables (panneaux solaires, éoliennes), etc. Vanheede procède d’ores et déjà à des échanges de chaleur résiduelle. Ensemble, nous voulons étudier davantage de possibilités de production et d’échange d’énergies renouvelables. Nous voulons que les activités de différents acteurs de la zone urbaine fassent l’objet d’une intégration horizontale dans les réseaux énergétiques régionaux : mettre en œuvre la capacité consolidée des toitures en tant que centrales solaires, échanger la chaleur résiduelle et la production d’électricité au sein d’un réseau énergétique régional, organiser une production d’énergie sur base des demandes, etc. Pourquoi

Vanheede est un partenaire idéal pour nous ? La vision de Vanheede est axée sur l’avenir. Pas seulement en ce qui concerne leurs activités essentielles, à savoir la gestion des flux de matériaux et de matières premières, mais aussi en matière de défis sociaux au niveau local. La dynamique et la flexibilité de cette entreprise familiale constituent un atout dans le cadre de l’aménagement de ce nouveau réseau énergétique innovant. » TIMO WYFFELS, EXPERT EN CLIMAT, ÉNERGIE & DURABILITÉ, VILLE DE ROESELARE

L’homme a besoin de la terre pour pouvoir survivre. L’agriculture ne constitue pas seulement une source économique importante, mais aussi un instrument de développement. Les sources d’eau et la façon dont nous les gérons exercent un impact sur la santé, la production alimentaire, l’hygiène et le bon fonctionnement des écosystèmes. Sur notre site de Quévy, le compostage, la biométhanisation et l’épuration d’eau travaillent la main dans la main en vue d’assurer une meilleure qualité des sols et de l’eau.

ODD 3 - Bonne santé et bien-être « Vanheede est proche des gens et ne se cantonne pas à la théorie, mais évolue au cœur de la pratique. Le bien-être au travail est un point important dans le cadre du ‘travail pratique’. Protection personnelle, analyse des risques, prévention des accidents du travail, fiches d’instructions claires et compréhensibles : tous les outils sont disponibles chez Vanheede. Le défi majeur reste la façon de les utiliser. La communication est d’une importance extrême pour s’assurer que la sécurité et la santé fassent l’objet d’une attention suffisante sur les différents sites et à travers les différents niveaux hiérarchiques. » KRISTINE PONNET, MÉDECIN DU TRAVAIL PROVIKMO / CONSEILLER EN PRÉVENTION


Circuits de matériaux dûment fermés

Toujours ce petit pas de plus, voilà notre motivation Nous produisons et consommons sans tenir suffisamment compte de l’impact exercé sur les richesses naturelles de la planète. Il convient donc de remettre en question le mode actuel de consommation et de production. La Directivecadre européenne ‘Déchets’ 2008/98 a pour but de protéger l’environnement et la santé humaine grâce à la prévention des déchets et la limitation des conséquences négatives de la gestion des déchets. Elle veut aussi contribuer à une transition vers une économie circulaire, où la production de déchets fait l’objet d’une prévention et où les déchets sont utilisés en tant que matières premières. En recyclant les déchets et en les transformant en nouvelles matières premières, nous apportons d’ores et déjà notre pierre à l’édifice.

« Vanheede anticipe les évolutions législatives et dirige davantage de matériaux vers une valorisation qualitative. »

Récupération maximale de matières premières

KOEN VANDENBROUCKE, QESH MANAGER

Les déchets peuvent faire l’objet d’une valorisation sur nos propres sites de transformation ou dans des centres externes. La forme de transformation la plus qualitative a toujours la préférence. Environ un quart des déchets est éliminé dans des entreprises de traitement. Il s’agit principalement de résidus fournis par des installations de transformation externes sur notre décharge de Vanheede Landfill Solutions.

Vanheede va bien au-delà de la logistique des déchets. Nous avons acquis de larges connaissances en matière de matériaux et notre expertise dans le domaine des processus de recyclage fait l’objet de demandes internationales. C’est avec grand plaisir que nous mettons ces connaissances au service de nos clients, tant en ce qui concerne l’optimalisation des processus de production que celle de la logistique. Le centre R&D a été fondé en vue de regrouper et d’étendre la vaste expérience, les connaissances et le savoir-faire dont dispose Vanheede Environment Group en tant qu’entreprise intégrée de gestion de l’environnement. Nous voulons ainsi non seulement garantir la continuité et optimaliser les processus et installations de transformation existants, mais également créer l’opportunité d’initier de nouveaux projets. Ceux-ci se situent tant au sein du groupe qu’en collaboration avec des clients et des partenaires externes. Chez les producteurs alimentaires et au sein de la distribution, nous misons avant tout sur la prévention du gaspillage alimentaire ou la réutilisation de produits destinés à la consommation humaine (banques alimentaires) ou animale (Feed Chain Alliance). Dès que la possibilité le permet, nous évitons la logistique. En transformant les déchets sur site (p.ex. épuration d’eau au lieu de biométhanisation) ou en déballant les produits. En organisant autant que possible des transports en vrac ou en ayant recours à des conditionnements Biobox lors de opérations logistiques. En prévoyant un chargement maximal des transports. Ou en centralisant les flux de déchets en tant que cargaisons de retour des points de vente, à collecter dans le centre de distribution central. Après le déballage, les déchets alimentaires sont transformés en énergie, en matières organiques et en azote et les conditionnements sont transformés en combustibles alternatifs hautement qualitatifs. Tous les déchets sont donc valorisés.


17

DÉCHETS DʼEMBALLAGE

DÉCHETS À HAUT POUVOIR CALORIFIQUE

CHALEUR

HYGIÉNISATION COGÉNÉRATION

DÉCHETS ALIMENTAIRES

DÉBALLAGE

PRODUITS CAT.

MÉLANGE BIOMÉTHANISATION DÉCHETS ALIMENTAIRES LIQUIDES

BART DESLÉ, RESPONSABLE LOGISTIQUE LIDL BELGIQUE & LUXEMBOURG

BOUES

DIGESTAT (LISIER FERMENTÉ)

MAÏS, TONTE DE PELOUSE, ...

« Les déchets font l’objet d’une prévention maximale chez Lidl. Les déchets résiduels sont limités au strict minimum. Vanheede assure un recyclage hautement qualitatif de nos déchets organiques. Grâce au processus de biométhanisation, notre flux de déchets organiques génère du courant vert pour plus de 1000 ménages. »

DOSAGE

ÉLECTRICITÉ

CIRCUITS DE MATÉRIAUX DÛMENT FERMÉS

RECYCLAGE


ÉVOLUTION MODE DE TRANSFORMATION PAR LES ENTREPRISES LOGISTIQUES (EN %) élimination valorisation 1001,0 900,9 800,8 700,7 600,6 500,5 400,4

MODE DE TRANSFORMATION PAR LES ENTREPRISES LOGISTIQUES EN 2016

300,3 200,2 100,1 00,0

2012

2013

2014

2015

2016

ÉVOLUTION MODE DE TRANSFORMATION PAR LES ENTREPRISES DE TRAITEMENT (EN %) élimination valorisation

élimination

10,90 % valorisation

89,10 %

1001,0 900,9

Les déchets peuvent faire l’objet d’une valorisation sur les propres sites de transformation ou dans des centres de transformation externes. La forme de transformation la plus qualitative a toujours la préférence.

800,8 700,7 600,6 500,5 400,4

Environ un quart des déchets est éliminé dans les entreprises de traitement. Il s’agit principalement de résidus fournis par des installations de transformation externes sur notre décharge de Vanheede Landfill Solutions.

300,3 200,2 100,1 00,0

2012

2013

2014

2015

2016


19

autre prétraitement compostage recyclage tri mise en décharge

3,97% 2,24% 38,07% 10,82% 9,66%

incinération avec récupération d’énergie25,69% incinération sans récupération d’énergie1,25% co-processing 2,38% biométhanisation 5,93%

NATURE ET TRANSFORMATION PAR LES ENTREPRISES DE TRAITEMENT EN 2016 compostage  9,94% recyclage 11,87% mise en décharge  26,57% co-processing 22,84% biométhanisation  28,24% traitement thermique (séchage) 0,53%

CIRCUITS DE MATÉRIAUX DÛMENT FERMÉS

NATURE ET TRANSFORMATION PAR LES ENTREPRISES LOGISTIQUES EN 2016


Solutions innovantes dans le cadre de l’économie circulaire

Façonner le passé grâce à des innovations en vue d’affronter l’avenir. Fidèles à notre vision, nous repensons les flux de matériaux actuels et nous participons à la pose des pierres angulaires de notre future économie circulaire. Nous innovons constamment en réponse aux divers défis que nous pose le monde des déchets. Pour lutter contre le changement climatique, nous devrons en effet évoluer vers une économie pauvre en carbone et circulaire, où les matières premières ne devront pas être systématiquement extraites de la terre. La technique et les hommes travaillent la main dans la main dans cet effort. Vanheede dispose des technologies, des connaissances et de l’expertise pour convertir les flux de déchets en matériaux pouvant être mis en œuvre en tant que matières premières.

Grâce à l’usage de ces combustibles dans le processus de production de la cimenterie et de l’industrie de la chaux, les déchets sont utilisés à 100%. Il y a d’une part la valorisation énergétique grâce à la chaleur libérée lors de l’incinération, mais les cendres qui subsistent représentent une matière première pure pour le ciment ou la chaux. Le SRF est donc valorisé de deux manières :

SRF : Combustible et matière première pour la cimenterie et l’industrie de la chaux

→→ Alternative écologique pour l’incinérateur (Source : The new waste hierarchy, WBCSD cement sustainability initiative) →→ Les déchets et les combustibles fossiles dégagent une certaine quantité d’énergie (exprimée en mégajoules ou MJ). Dans le cas d’un four à ciment, l’incinération de 1 MJ de SRF s’avère aussi efficace que l’incinération de 1 MJ de combustible fossile. →→ L’incinération de déchets produit habituellement des cendres qui sont considérées comme étant des déchets. Dans la production cimentière, ces cendres sont intégrées au produit final et remplacent donc une partie des matières premières que l’on devrait ajouter au processus de production dans le cas contraire. Dans un four d’incinération, les cendres résiduelles sont exclusivement utilisées dans certaines applications de qualité inférieure ou alors évacuées vers une décharge. →→ Impact CO₂ plus faible →→ Prix coûtant moins élevé →→ Combustible produit localement et donc une moindre dépendance des importations

Vanheede Alternative Fuels produit des Solid Recovered Fuels (SRF) à base de fractions résiduelles, comme le textile et les matières plastiques non recyclables. Les déchets à haute teneur énergétique sont ainsi convertis en combustibles respectueux de l’environnement et matières premières pour la cimenterie et l’industrie de la chaux. L’aspect particulier de ce processus de production réside dans le fait que ces combustibles sont produits à la mesure du client, tant en termes de propriétés physiques (granulométrie, poids, etc.) que de caractéristiques chimiques (résidus de cendres, valeur calorique, etc.).

→→ 20% de valorisation en termes de matières premières : remplacement partiel des composants de base (chaux et argile) →→ 80% de valorisation énergétique : remplacement des combustibles fossiles (coke de pétrole, carbone, fuel lourd) Dans la New Waste Hierarchy (WBCSD), cette forme de valorisation hérite d’une place à part entière sous le dénominateur de co-processing. Le co-processing offre un certain nombre d’avantages essentiels et a donc la priorité sur l’incinération ordinaire ou les centrales thermiques :


21

Beneficial use of material and energy

REUSE

RECYCLING : 100% MATERIAL RECYCLE 100% MATERIAL RECOVERY

CO-PROCESSING

WASTE TO ENERGY Waste disposal

SOLUTIONS INNOVANTES DANS LE CADRE DE L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

PREVENTION/REDUCTION

INCINERATION

LANDFILLING

100% ENERGY RECOVERY


« Les Solid Recovered Fuels sont des combustibles à base de déchets. Compte tenu du fait qu’ils se composent partiellement de matières premières, ils sont complémentaires à d’autres formes de réutilisation et forment ainsi une pièce maîtresse durable du circuit de recyclage des matériaux. » TOM DEFEYTER, VANHEEDE ALTERNATIVE FUELS

TEXTILES ET MATIÈRES PLASTIQUES NON RECYCLABLES

VANHEEDE ALTERNATIVE FUELS

PELLETS (SRF)

FOUR À CHAUX ET CIMENT

COMBUSTIBLE

CENDRES (MINÉRAUX)

CLINKER

CIMENT

BROYAGE


23

20 %

= chaux et argile incorporées dans le clinker = base pour 20 000 tonnes de ciment = production de 150 000 tonnes de béton

valorisation énergétique

80 %

= 80 000 tonnes @ 23 MJ/kg = consommation d’énergie de 40 827 ménages

100 000 TONNES DE SRF

SOLUTIONS INNOVANTES DANS LE CADRE DE L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

valorisation en termes de matières premières


P+MD : potentiel d’extension du système de collecte des déchets plastiques ménagers Le recyclage des déchets d’emballages plastiques ménagers offre encore un potentiel de croissance certain. L’Union européenne vise un objectif de recyclage des emballages plastiques de 55% d’ici 2020. À ce jour, il n’est question que de 22,5%. Avec 211 000 tonnes de plastique collectées,

qui sont recyclées à raison de 38,4%, la Belgique réalise d’ores et déjà des chiffres nettement supérieurs. Sur ce volume, les bouteilles et flacons représentent 86 000 tonnes, qui sont recyclées aux trois quarts (76,6%). Par le biais des parcs à conteneurs ou des sacs roses, les intercommunales belges ont collecté en 2015 14 300 tonnes de matières plastiques résiduelles. Ce flux de déchets se composait principalement de matières plastiques mixtes (59%), de films plastiques (19%) et d’EPS (polystyrène expansé, 11%). Le projet P+MC a recours à un sac violet qui remplace le sac bleu. Dans ce sac sont acceptés aussi d’autres emballages plastiques que les bouteilles et flacons. En plus des emballages en matières plastiques dures, comme les raviers de beurre, les pots de yaourt et divers autres pots, des films et sachets plastiques sont parfois aussi admis dans ce sac violet.

Au début de 2016, différents projets P+MC ont été lancés sous la direction de Fost Plus et grâce aux efforts de Vanheede dans six communes belges, à savoir Aalter, Frameries, Waregem, Hannut, Wervik et Marchin. Les résultats s’avèrent particulièrement divergents (5,4 kg supplémentaires à Waregem, 1,7 kg à Wervik et 5,2 kg à Aalter ; des chiffres comparables en Wallonie, échelonnés entre 1,5 kg et 5,5 kg). Ces divergences sont liées aux trois méthodes de collecte différentes. À Wervik et Marchin, on ne collecte par exemple pas de films d’emballage. À Rumbeke, Vanheede exploite une ligne de tri totalement automatisée pour les déchets PMC d’une capacité annuelle de 20 000 tonnes. Vanheede trie les déchets d’un sac PMC bleu en une seconde et demie. D’un point de vue mécanique, le

tri d’un flux de déchets plastiques étendu, comme le vise le projet P+MC, exige un nombre d’adaptations assez considérable. Ce sont principalement les films plastiques qui représentent un défi majeur. Le scénario où ces films ont leur place dans ce sac a pourtant la préférence chez Vanheede. Voici les principaux atouts : →→ Des règles de tri claires et simples pour le citoyen garantissent une moindre pollution du flux de déchets →→ Les possibilités de recyclage les plus qualitatives (matières plastiques circulaires) →→ Même nombre de mouvements logistiques que le système de collecte PMC actuel

« En moyenne, nous avons collecté en 2016 quelque 35 tonnes de matériaux d’emballage supplémentaires dans le cadre des projets pilotes. Ceci correspond à 3,6 kilos de déchets plastiques supplémentaires par habitant ou une augmentation de 25% par rapport aux quantités de PMC collectées en 2015. » COLLECTE DE DÉCHETS PLASTIQUES

Europe 2020

55,00%

Europe 2016

22,50%

Belgique 2016

38,40%

JOHAN GOOSSENS, DIRECTOR FINANCE & COMMUNICATION, FOST PLUS


25

Les déchets encombrants constituent un flux de déchets résiduels important qui finissent pratiquement toujours leur vie dans une installation d’incinération de déchets ménagers ou en décharge. Même en Belgique, qui connaît une politique de tri soutenue et où le

principe du ‘pollueur payeur’ est rigoureusement appliqué, le citoyen moyen produit toujours 30 kg de déchets encombrants par an (représentant presque un cinquième de la quantité totale de déchets résiduels). Des analyses de tri ont pourtant démontré qu’il existe certainement encore des possibilités de mieux faire, entre autres par davantage de prévention et de meilleures collectes sélectives, mais aussi grâce à de nouvelles techniques de tri et de recyclage ou des solutions logistiques. URBANREC vise une approche intégrale où toutes ces possibilités seraient explorées. Le projet focalise son attention sur les principaux flux dans les déchets encombrants : bois, matelas (sous la forme de mousse PU), textiles mixtes et matières plastiques mixtes. Dans le cadre de ce projet, Vanheede s’axe principalement sur l’épuration du flux de matières plastiques en matières plastiques circulaires et étudie la possibilité de transformer des matières plastiques difficilement recyclables en matériaux composites.

Le projet de recherche européen URBANREC (« New approaches for the valorisation of URBAN bulky waste into high added value RECycled products ») cadre dans le programme de subventionnement HORIZON 2020 de l’Union européenne (convention de subventionnement n°. 690103). Depuis juin 2016, 21 partenaires (pouvoirs publics, entreprises, ONG et centres de recherche) basés en Allemagne, en France, en Pologne, au Portugal, en Espagne, en Turquie et en Belgique collaborent à la mise au point de solutions intégrales et innovantes pour la gestion des déchets encombrants. Le projet s’achèvera en novembre 2019 et dispose d’un budget de dix millions d’euros. La direction est assurée par AIMPLAS, l’Institut technologique espagnol pour les Matières plastiques. En plus de l’OVAM, l’intercommunale IMOG de Flandre occidentale, l’entreprise environnementale Vanheede Environment Group, le Centre technique et scientifique pour l’Industrie belge du Textile Centexbel, Procotex, une entreprise du secteur du textile, et ACR+ prennent également part au projet. Cet apport considérable en expertise belgoflamande souligne notre position privilégiée dans la gestion internationale des déchets et des matériaux, ainsi que la bonne coopération entre les autorités (locales), les centres de connaissances et le monde industriel. De plus amples informations sur urbanrec.aimplas.es.

VIDANGE ET NETTOYAGE APRÈS USAGE

Un Biobox circulaire La préparation des repas dans les cuisines d’entreprise, les cuisines collectives ou les restaurants génère des déchets. Les résidus alimentaires (emballés) font l’objet de collectes séparées et d’une transformation dans notre propre installation de biométhanisation à Quévy, transformation qui s’accompagne aussi d’une génération de courant vert. L’emballage est transformé en pellets sur notre propre site de Dottignies. Mais saviez-vous que nos récipients constituent aussi un bel exemple de l’économie circulaire dans la pratique ?

DES DEGATS ?

BIOBOX VANHEEDE

LE PRODUIT BROYÉ EST UNE MATIÈRE PREMIÈRE POUR LA PRODUCTION DE NOUVEAUX RÉCIPIENTS BIOBOX

SERVICE DE RÉPARATION

PAS RÉPARABLE ? →→ déchiqueter →→ éliminer les métaux →→ laver →→ sécher →→ broyer finement

SOLUTIONS INNOVANTES DANS LE CADRE DE L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

URBANREC élabore des solutions innovantes pour l’approche réservée aux déchets encombrants


Un bon voisin est important Le Recycling Hub anversois permet le transport multimodal Une demande d’extension de l’autorisation environnementale pour le site existant à Anvers est actuellement en cours auprès de la Députation de la Province d’Anvers. L’ajout des deux parcelles achetées porte la superficie du futur terrain à environ 5,5 hectares. La première nouvelle activité sur les nouvelles parcelles sera le stockage et le transbordement de déchets dangereux, ainsi que l’approvisionnement et l’évacuation de flux de déchets et de matériaux, si possible par les voies navigables. L’ancien terrain Tybalt, qui est repris dans l’unité environnementale du site d’Anvers, est situé au niveau du 4ème dock portuaire d’Anvers, permettant donc l’amarrage direct de navires au site anversois. Ce site pourrait être considéré dans la province d’Anvers comme étant un « Recycling Hub » flamand, puisqu’il permet d’avoir recours à la fois au transport fluvial, au transport ferroviaire et au transport routier. La nouvelle autorisation environnementale a été délivrée le 2 mars 2017.

Nous assurons les conditions de vie de nos voisins, nous limitons la nuisance et nous tenons compte de leurs vœux et leurs griefs. Nous investissons dans le transport durable et dans d'autre infastructure durable. Et dans la pureté de l'air.

Réduction globale de CO₂

Limiter les émissions

Les principales sources de CO₂ sont les activités de transport sur et à l’extérieur du site. Un meilleur aménagement de l’atelier évite les déplacements inutiles. Des adaptations à la presse à balles permettent une extension du volume à transporter par camion, soit moins de camions sur les routes. Environ 80% de notre parc automobile offrent de faibles émissions de CO₂ et des résultats supérieurs à la norme Euro 4. La consommation de nos 270 camions fait l’objet d’un suivi mensuel par type de camion et par chauffeur. Les consommations inutilement élevées sont ainsi détectées et gérées. Des efforts sont en outre prestés pour que les transports se déroulent le plus efficacement possible : les meilleures routes, transports combinés, mise en œuvre de camions légers, optimalisation de la quantité de déchets par véhicule, ... Ne jamais rouler à vide est une devise immuable.

Trois fois par semaine, Jan Dujardin fait sa ronde ‘olfactive’ autour de notre décharge de Rumbeke. La ronde a été légèrement adaptée suite au réaménagement du site et le hall de tri des déchets et la zone de lavage des récipients sont désormais inclus dans cette tournée d’inspection. En concertation avec les voisins ont été recommandées un certain nombre de mesures qui seront implémentées en 2017- 2018 : nouvel hangar pour les déchets résiduels, transvasement des déchets alimentaires à l’intérieur, développement d’un autre récipient pour le transvasement des déchets alimentaires, installation d’un biofiltre sur le système d’aspiration, etc.


27 UN BON VOISIN EST IMPORTANT

COMPOSITION DU PARC AUTOMOBILE SELON LA NORME D’ÉMISSIONS 2016-2017

EEV

2% Euro 6

31 %

Euro 3

21 %

Euro 4

6% Euro 5

40 %


Producteur net d’une énergie abordable et durable L’énergie contribue le plus au changement climatique, puisqu’elle est responsable d’environ 60 pour cent des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Limiter la part des émissions de CO₂ liées à l’énergie constitue donc l’un des objectifs principaux pour maintenir le changement climatique sous contrôle à long terme et sauvegarder notre santé et notre qualité de vie. C’est pourquoi nous devons à la fois amplifier la part des énergies renouvelables et doubler l’efficacité énergétique. En 2016, nous avons généré presque 41 500 MWh d’électricité et de chaleur. C’est la consommation d’énergie de presque

12 000 MÉNAGES = quelque 4 millions de litres d’essence = 320 millions de cannettes de Red Bull

Les activités de Vanheede exercent une influence sur deux gaz à effet de serre, à savoir le dioxyde de carbone (CO₂) et le méthane (CH₄). L’impact du CH₄ en tant que gaz à effet de serre dépasse 25 fois l’impact du CO₂. Le captage du CH₄ dans la décharge de Vanheede Landfill Solutions (Rumbeke) et dans l’installation de biométhanisation de Vanheede Biomass Solutions (Quévy) exerce donc un double bénéfice environnemental : →→ Les moteurs à biogaz convertissent le méthane en électricité durable →→ Au cours de ce processus, le CH₄ est converti en CO₂ et en eau, réduisant l’impact environnemental en le divisant par un facteur 25 En 2016, l’incinération s’opérait principalement dans les moteurs de cogénération les plus récents, offrant un rendement supérieur. La chaleur résiduelle libérée lors de la production d’électricité à partir de biogaz fait d’ores et déjà l’objet d’une valorisation par Dewulf Group, producteur de pointe dans le segment des machines agricoles. Grâce à un couplage thermique avec Vanheede Landfill Solutions, la chaleur résiduelle est valorisée dans l’installation de laquage de Dewulf.

« Pourquoi Vanheede est un partenaire idéal pour nous dans le cadre d’une ville qui réfléchit à sa gestion énergétique de demain ? La vision de Vanheede est axée sur l’avenir. Non seulement dans le cadre de leurs activités essentielles, la gestion des flux de matériaux et de matières premières, mais aussi en ce qui concerne les défis sociaux locaux. La dynamique et la flexibilité de cette entreprise représentent des atouts certains pour la construction de ce nouveau réseau énergétique innovant. » TIMO WYFFELS, EXPERT EN CLIMAT, ÉNERGIE & DURABILITÉ, VILLE DE ROESELAR

Compte tenu du fait que la production de biogaz - et donc aussi celle de l’électricité verte - diminue au niveau de la décharge (diminution des matières organiques), nous explorons actuellement de nouvelles pistes. L’une de ces pistes est la transformation de l’herbe fauchée le long des accotements, d’abord par biométhanisation (biogaz), ensuite par compostage. Le site de Quévy dispose en outre d’une éolienne en propre régie et de 2070 m² de panneaux solaires installés sur le toit de Quévy (1065) et de Geluwe (170). Ces 1260 panneaux solaires représentent ensemble une puissance totale de 289 kWp. Seulement 1/3 de cette énergie verte est utilisé par Vanheede même, principalement dans le cadre des processus de production, avec comme principaux consommateurs Vanheede Alternative Fuels et Vanheede Biomass Solutions. Cette production d’énergie nette fait de nous un partenaire intéressant au sein du réseau énergétique.

Vanheede partenaire au sein d’un réseau d’électricité stable Dans toute l’Europe - et donc aussi en Belgique - nous sommes confrontés, lors des périodes de pointe, à un déséquilibre entre la demande et l’offre de courant. Cette situation est une source de préoccupation pour les gestionnaires des réseaux, les régulateurs et les pouvoirs publics. Vanheede contribue à la stabilité du réseau d’électricité en flexibilisant notre production de courant et en réagissant via une régulation du réseau à d’éventuelles pénuries lors de pics de consommation. Mais nous voulons aller encore plus loin que la simple fourniture d’électricité à ce réseau. Localement en première instance (à l’intérieur du zoning industriel, en collaboration avec les entreprises voisines), mais plus tard aussi au niveau régional (p.ex. en compensant des pics dans des unités de réfrigération et de congélation) ou en participant à des groupements énergétiques plus importants (p.ex. une ‘Ville développant une gestion énergétique intelligente’, telle que Roeselare).


29

biomassa

21 057 212 kWh gaz de décharge

4 426 412 kWh énergie éolienne

4 613 202 kWh énergie solaire

247 923 kWh Nous produisons trois fois plus d’énergie renouvelable que nous en consommons

ÉVOLUTION DE LA PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ (EN kWh) biomasse gaz de décharge énergie éolienne énergie solaire

ÉVOLUTION DES CERTIFICATS VERTS

35 000 000 35000

80 00080

30 000 000 30000

70 00070

50 000 000 50000

40 000 000 40000

60 00060

25 000 000 25000

50 00050

20 000 000 20000

ÉVOLUTION DE LA PRODUCTION ET DE LA CONSOMMATION D’ÉNERGIE (EN kWh) production de chaleur production d’électricité consommation d’électricité

30 000 000 30000

40 00040 15 000 000 15000 10 000 000 10000

20 00020

5 000 000 5000 00

20 000 000 20000

30 00030

10 000 000 10000

10 00010

2012

2013

2014

2015

2016

00

2012

2013

2014

2015

2016

00

2012

2013

2014

2015

2016

PRODUCTEUR NET D’UNE ÉNERGIE ABORDABLE ET DURABLE

PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ EN 2016


Notre contribution à une meilleure qualité des sols et des terres L’homme a besoin de la terre pour pouvoir survivre. Environ 18% de notre alimentation sont d’origine végétale et l’agriculture n’est pas seulement un outil économique important, mais aussi un instrument de développement. Les sources d’eau et la façon dont nous les gérons exercent également un impact sur la société et sur l’économie, principalement sur les plans de la santé, de la production alimentaire, de l’hygiène et du bon fonctionnement des écosystèmes. Sur notre site de Quévy, le compostage, la biométhanisation et l’épuration d’eau travaillent la main dans la main en vue d’une meilleure qualité des sols et de l’eau.

Vision en matière de gestion efficace de l’eau Notre mémorandum de vision comprend plusieurs mesures qui sont appelées à optimaliser la consommation d’eau et la gestion des eaux usées : →→ Réutilisation des eaux pluviales. Remplacer l’eau courante par l’eau de pluie dès qu’une possibilité se présente →→ Réutilisation des eaux usées épurées en tant qu’eaux de processus (installations de lavage, arrosages en prévention des nuisances dues à la poussière, …), le tout via une propre installation d’épuration d’eau

→→ Prévenir les eaux usées à la source. Dételage des véhicules sur le parking, emplacements prévus pour conteneurs vides, recouvrement plus rapides des cellules, installation d’une couverture ... →→ Collecter les eaux de lavage pour les épurer ensuite dans une installation d’épuration, en propre régie ou externe. Des compteurs d’eau supplémentaires pour l’eau courante, l’eau de pluie et les flux d’eaux usées nous permettent de mieux suivre la consommation et de gérer les fuites éventuelles. Nous constatons néanmoins en 2016 une élévation de la consommation d’eau. Celle-ci était due à une fuite sur le site de Rumbeke (fin février 2016) à hauteur d’une canalisation municipale qui n’était plus en service.

L’usage et la réutilisation des eaux pluviales, que nous mesurons depuis 2013, assurent une réduction de la consommation d’eau courante. Les sites d’Anvers, de Rumbeke et de Geluwe fonctionnent majoritairement sur l’eau de pluie en ce qui concerne le rinçage des toilettes. À Rumbeke, la majorité de nos conteneurs mobiles et récipients est nettoyée dans une station de lavage extrêmement moderne à l’eau de pluie. Cette station fonctionne dans le cadre d’un système fermé, avec traitement externe des eaux usées produites.


31

consommation d’eau courante

9174 M3

10,0

7,5

consommation d’eau de pluie

6499 M3 5488 M3

7109 M3

4501 M3

5,0

2,687 M3 2,5

3,135M3

2,515 M3 1,796 M3

0,0

2012

2013

2014

2015

2016

NOTRE CONTRIBUTION À UNE MEILLEURE QUALITÉ DES SOLS ET DES TERRES

ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION EAU COURANTE VERSUS EAUX PLUVIALES


Soin et respect pour chacun de nos collaborateurs


33

« Vanheede se distingue par son approche personnelle. Nous sommes proches des gens et de la pratique. L’éthique et la confiance forment la base d’une gestion très solide du personnel. Ces valeurs revêtent dès lors une grande priorité pour nous. Nous offrons notre confiance, mais nous méritons aussi la confiance de nos collaborateurs grâce à un recrutement qualitatif et une administration correcte. »

Nous avons accueilli de très nombreux nouveaux collègues chez Vanheede en 2016. Le département HR a lui aussi fait l’objet d’une rénovation. Un changement qui a entraîné de nouvelles opportunités. Le département HR se déploie comme un service central efficace. Ses collaborateurs bénéficient d’une autonomie élargie et de plus grandes responsabilités dans le cadre des questions opérationnelles journalières, créant ainsi davantage de temps pour une stratégie et une vision à long terme.

Élections sociales 2016 Des élections sociales ont été organisées le 12 mai 2016. Il a été convenu d’organiser des élections pour un Conseil d’Entreprise (CE) et un Comité de Prévention et de Protection au Travail (CPPT), au niveau belge. Le CE est en première instance une plate-forme de concertation entre l’employeur et les salariés. Au sein du CE sont abordées un certain nombre de questions liées au fonctionnement de l’entreprise. Le CPPT s’occupe principalement de la sécurité et de la prévention sur le lieu du travail. Les différentes entreprises de Vanheede Environment Group forment une seule unité d’exploitation technique. Tous les travailleurs ont ainsi la possibilité d’élire leurs représentants.

Votre personne de confiance Dorénavant, 4 personnes de confiance (2 par langue nationale) se tiendront à la disposition des collègues qui seraient confrontés à des

WIM CANNAERT, MANAGER RESSOURCES HUMAINES

classification selon l’âge

comportements intolérables. Les problèmes psychosociaux pèsent lourdement sur la santé des collaborateurs et de l’entreprise. Ces personnes de confiance travaillent en toute discrétion, sont tenues au secret professionnel et sont impartiales.

classification selon la région

classification selon la langue

classification selon le sexe

Un bel avenir en tant que chauffeur chez Vanheede Les chauffeurs de camion sont rares. Combler une vingtaine d’offres d’emploi représente donc un défi de taille. Vanheede a lancé une campagne spécifique dans différentes régions. En combinaison avec notre participation à la journée Speeddate du VDAB du 14 février 2017, nous avons pu rapidement accueillir 5 nouveaux collègues. 6 mai 2017, Randstad a également organisé un Job-Café TRANSPORT, combiné avec un petit déjeuner et une visite guidée de Vanheede et de son parc automobile.

plein temps | temps partiel

ouvriers | chauffeurs | employés

58% 7% < 30

30 - 45

> 45

12%

34% 1%

NL 54%

AUTRE 4% 129

48%

40%

FR 42%

80%

20%

235 521 35 192

SOIN ET RESPECT POUR CHACUN DE NOS COLLABORATEURS

Un lifting pour les Ressources humaines


Semaine du personnel de collecte des déchets : Le CEO devient éboueur Interafval, l’alliance de coopération entre l’Association des Villes et Communes de Flandre (VVSG), toutes les intercommunales flamandes de gestion des déchets et d’autres administrations locales chargées de la gestion locale des déchets, a élu la semaine du 21 au 25 novembre Semaine du Personnel de Collecte des Déchets. Pendant cette semaine, des appels ont été lancés en vue d’accorder une plus grande attention au travail de ce personnel de collecte.

Vanheede tenait aussi à marquer le coup pour ses plus de 200 chauffeurs et a décidé de le faire d’une façon particulièrement originale. Le mercredi 23 novembre, le CEO David Vanheede a en effet pris la route en qualité d’éboueur, exactement comme il le faisait à l’époque avec feu son père Herwig Vanheede. En remontant ainsi sur le marchepied d’un camion-poubelle, David tenait avant tout à garder le contact avec les défis auxquels sont confrontés nos chauffeurs. Mais il voulait avant tout montrer le respect et l’appréciation dont il fait preuve envers ses collaborateurs, tout en espérant que ce geste pourra aussi sensibiliser les clients de Vanheede quant à l’importance que revêt le personnel de collecte des déchets. Sur les réseaux sociaux, cette action nous a permis d’atteindre plus de 30 000 personnes ! Une action similaire suivra en Wallonie en 2017. Ici, ce sera COPIDEC (Conférence permanente des Intercommunales wallonnes de Gestion des Déchets) qui organisera une campagne de sensibilisation en collaboration avec Go4Circle, la fédération professionnelle de l’économie circulaire.

Vanheede On Tour : sur les routes avec la famille Vanheede Avril 2016, il ne fait pas encore très chaud, mais ce n’est pas cela qui nous arrêtera ! Nous préparons notre conteneur de fêtes et nous garnissons le réfrigérateur de boissons. Et nous voilà partis ! Le départ de la première édition du Vanheede On Tour vient d’être donné. Nous avons répété ce scénario encore à huit reprises ce mois-là. Avec la famille Vanheede, nous avons visité chaque site de l’entreprise afin d’offrir un repas de fête à un maximum de collaborateurs et de partager avec eux le verre de l’amitié.


35

JÉRÔME TOUBEAU, QUÉVY

«  Les réunions avec les collègues ne sont pas fréquentes. Elles constituent pourtant de bonnes occasions pour des échanges d’idées et ces rencontres produisent toujours l’un ou l’autre effet positif. Vanheede On Tour est aussi l’opportunité d’apprendre à connaître la direction dans un autre cadre. Bref, un bon moment passé ensemble et une très belle initiative ! » JACKY RUBINI, QUÉVY

«  La façon idéale de combler le fossé entre les ouvriers et les employés. » ANGIE VERBEECK, RUMBEKE

« Une pause-lunch particulièrement agréable. Un beau moment d’échanges, d’écoute réciproque, de rires, collègues et chauffeurs réunis. Nous devrions faire cela plus souvent. » LAURIE NETO, BILLY-BERCLAU

SOIN ET RESPECT POUR CHACUN DE NOS COLLABORATEURS

« Nous avons vécu un moment vraiment agréable, un moment de véritable solidarité. L’un de ces moments où les liens avec les collègues se resserrent clairement. Le Food Truck est un concept génial. Les plats rafraîchissants ont remporté un franc succès. À rééditer sans aucun doute ! »


Le travail en toute sécurité et le souci de la santé : ce sont des questions qui nous concernent tous La sécurité sous toutes ses facettes occupe une place extrêmement importante dans les routines journalières. Les performances de sécurité font l’objet de mesures objectives sur base du taux de fréquence (nombre d’accidents du travail entraînant au moins 1 jour d’incapacité de travail par million d’heures de travail) et du taux de gravité (nombre de jours d’incapacité de travail par mille heures de travail). La règle est donc simple pour les deux facteurs : plus il est bas, plus le résultat est meilleur. Nous sommes restés ambitieux en 2016 et nous avons abaissé la valeur minimale pour le taux de fréquence au sein du CPPT, comme nous l’avions fait les années précédentes, en le portant de 50 à 45. La valeur limite pour le taux de gravité avait également été abaissée. La valeur limite maximale pour le taux de gravité pour 2016 est de 0,8, alors qu’il était encore de 0,85 en 2015. Nous soumettons les méthodes de travail et les conditions de travail à des analyses critiques afin de détecter les dangers et d’évaluer les risques liés à ces dangers. Ces risques sont ensuite limités en prenant des mesures de prévention. Mais malgré notre attention permanente pour la sécurité de nos collaborateurs, nous n’avons hélas pas vu ces efforts se traduire par une nouvelle baisse des chiffres de sécurité en 2016. Nous avons déploré plusieurs accidents graves avec incapacité de travail, dont un certain nombre d’accidents de la circulation. Les causes ont fait l’objet d’une analyse approfondie et les actions suivantes ont été entreprises :

TAUX DE FRÉQUENCE EN 2016 (TF) →→ Toolbox « Manœuvre de recul avec un camionpresse » pour tous les chauffeurs et convoyeurs de camion-presse à Wanze et « Ouverture et fermeture des portes du conteneur ».

taux de fréquence

45,5

→→ Couplage de la tenue de signalisation au plan de circulation. Des directives claires ont été rédigées pour le port de la tenue de circulation dans certaines zones (pas de tenue de signalisation du tout, tout le monde une tenue de signalisation, uniquement le personnel compétent).

valeur limite

45

→→ Acquisition de tenues supplémentaires comportant une protection respiratoire. Après un test positif à Rumbeke, nous avons acquis 4 tenues de protection supplémentaires, qui offrent une meilleure protection à l’utilisateur lors de la manipulation de flux de déchets dangereux. →→ Analyse des risques ‘Incendie’. Cette analyse des risques est une composante du dossier de prévention d’incendie et comprend divers mesures (répartition claire des tâches, signalisation, etc.) et investissements (e.a. des moyens de protection). L’implémentation est prévue en 2017. →→ Formation de sécurité pour la ligne hiérarchique. Les tâches et responsabilités des différents acteurs (employeur, ligne hiérarchique, salariés et le comité) en matière de sécurité sont commentées dans le cadre de cette formation. La présentation de cette formation a été élaborée en étroite concertation entre notre département QESH (Quality, Environment, Safety & Health) et Allianz (notre assureur en matière d’accidents du travail). Il a été fait référence à des situations concrètes au sein de notre entreprise, ce qui a encore amplifié le caractère distinctif de cette formation pour les participants.

TAUX DE FRÉQUENCE (TF) taux de fréquence valeur limite 70,0070 60,0060 50,0050 40,0040 30,0030 20,0020 10,0010 00

2012

2013

2014

2015

2016


37

taux de gravité

0,93

valeur limite

0,80

TAUX DE GRAVITÉ (EG) taux de gravité valeur limite

« Un taux de fréquence de 45 signifie 4 accidents du travail pour chaque travailleur sur une carrière de 40 ans. Un taux de gravité de 0,8 signifie 1,2 jour d’incapacité de travail par travailleur à plein temps et par an. La gravité est un facteur que vous ne maîtrisez pas. C’est une question de chance ou de malchance. Il vaut donc toujours mieux prévenir que guérir. »

Les mesures préventives à prendre ont été reprises dans nos plans de sécurité, respectivement dans le Plan de prévention global et dans le Plan d’action annuel. Ces documents constituent la base de notre système dynamique de maîtrise des risques. 5 thèmes ont été traités en 2016, 1 par site. Les responsables des sites partagent la responsabilité en ce qui concerne la réalisation des mesures. Le suivi s’opère au sein du CPPT.

JOKE CLAEYS, INGÉNIEURE EN PRÉVENTION ALLIANZ

Figurent d’ores et déjà au programme pour 2017-2018 :

1,801,8 1,601,6

→→ Renforcement de la prévention en matière de consommation d’alcool et de drogues →→ Extension de l’assistance traumatique offerte aux victimes et collègues en cas d’accident grave (appliquée pour la première fois en 2016).

1,401,4 1,201,2 1,001,0 0,800,8 0,600,6 0,400,4 0,200,2 00,0

De nombreuses améliorations sont encore possibles par rapport aux valeurs de référence du secteur. Notre taux de fréquence se situe bien au-delà de la moyenne de 2015 (21,97 en 2015 - Code NACE2 38). La gravité des accidents est également supérieure à la moyenne sectorielle (0,64 en 2015 – Code NACE2 38).

2012

2013

2014

2015

2016

« L’implication du travailleur au bon endroit amplifie clairement la force de frappe et l’efficacité. » KOEN VANDENBROUCKE, QESH MANAGER

« La communication est d’une importance extrême pour s’assurer que la sécurité et la santé fassent l’objet d’une attention suffisante sur les différents sites et à travers les différents niveaux hiérarchiques. » KRISTINE PONNET, MÉDECIN DU TRAVAIL PROVIKMO / CONSEILLER EN PRÉVENTION

SOIN ET RESPECT POUR CHACUN DE NOS COLLABORATEURS

TAUX DE GRAVITÉ EN 2016 (TG)


Processus de rapportage et chiffres


Chiffres essentiels 2016

CHIFFRE D’AFFAIRES NON CONSOLIDÉ (EN KEUR)

Les comptes annuels 2016 (01/01/2016 - 31/12/2016) de Vanheede Environment Group nv et de ses filiales, ainsi que le compte annuel consolidé, peuvent être consultés librement à la Centrale des Bilans de la Banque nationale de Belgique. Nous proposons un bref résumé dans le présent rapport de durabilité. Le chiffre d’affaires non consolidé pour l’année 2016 a augmenté de 7,50% par rapport à l’année précédente, à savoir de K€ 115 982 à K€ 124 712. La ventilation de notre chiffre d’affaires non consolidé par activité se présente comme suit :

124 712 KEUR 115 982 KEUR 105 672 KEUR

110 024 KEUR

105 399 KEUR

→→ Logistics (activités logistiques à l’exception des déchets spéciaux) →→ Services (activités logistiques concernant les déchets spéciaux, les interventions et les projets) →→ Renewable Energy (énergies renouvelables ; combustibles secondaires) →→ Raw Materials (matières premières secondaires)

2012

2013

2014

2015

2016


41

Le bilan consolidé pour l’année 2016 a été clôturé avec un total du bilan de K€ 109 299. Du côté des actifs, nous enregistrons une légère augmentation de la valeur comptable des actifs immobilisés immatériels et matériels. Les investissements pour l’exercice comptable s’élèvent à K€ 12 177, soit une baisse de 6,75% en comparaison à l’année précédente. Il n’y a aucune modification en termes de règles d’appréciation par rapport à l’année précédente. Au niveau des créances à maximum un an, nous enregistrons un recul des créances commerciales en souffrance au 31/12/2016. L’année précédente, nous avons connu une activité de facturation accrue au cours des derniers mois de l’année, contrairement à cette année où le volume de facturation a été normal vers la fin de l’année. Les liquidités disponibles ont enregistré une hausse pour atteindre K€ 9060. Le taux de liquidité s’élève à 1,31, ce qui s’avère suffisant pour répondre à toutes les obligations à court terme. Le résultat positif de l’exercice comptable entraîne un accroissement du propre capital. Les provisions pour risques et charges augmentent, principalement suite à la provision constituée (annuellement) en vue de la phase de post-gestion de notre décharge. Au niveau de l’endettement, nous enregistrons une légère baisse du niveau d’ensemble, à savoir les dettes financières à long et à court terme. Nous constatons une légère hausse au niveau des dettes commerciales. La solvabilité de Vanheede Environment reste élevée : 48,64% en 2016 par rapport à 49,29% pour l’année 2015 ; dans ce cadre, nous tenons compte de l’ajout du prêt subordonné ‘DACAR’ à long terme (M€ 32,00) au niveau du propre capital (Dacar : société holding familiale de la famille Vanheede).

BILAN CONSOLIDÉ (EN KEUR) ACTIFS

2016

2015

PASSIFS

2016

2015

actifs immobilisés immatériels

9971

10 893

capital

3350

3350

actifs immobilisés matériels

53 670

52 385

réserves consolidées

17 812

16 000

actifs immobilisés financiers

900

891

PROPRE CAPITAL

21 162

19 350

ACTIFS IMMOBILISÉS

64 541

64 169

intérêts de tierces parties

0

0

créances à plus d’un an

0

0

INTÉRÊTS DE TIERCES PARTIES

0

0

2425

2076

4409

3813

32 467

33 607

63

97

9060

7675

PROVISIONS, IMPÔTS DIFFÉRÉS

4472

3910

806

749

dettes à plus d’un an

51 776

52 222

44 758

44 107

dettes à maximum un an

31 597

32 608

109 299

108 276

comptes de régularisation

292

186

83 665

85 016

109 299

108 276

stocks créances à maximum un an liquidités comptes de régularisation ACTIFS CIRCULANTS TOTAL DES ACTIFS

provisions pour risques et charges impôts différés

DETTES TOTAL DES PASSIFS

PROCESSUS DE RAPPORTAGE ET CHIFFRES

Bilan


Compte des résultats COMPTE CONSOLIDÉ DES RÉSULTATS (EN KEUR)

RÉSUMÉ DU COMPTE CONSOLIDÉ DES RÉSULTATS (EN KEUR) 2016

2015

110 170

102 489

3

362

autres revenus d’exploitation

877

1 209

REVENUS D’EXPLOITATION

111 050

104 060

achats et sous-traitances

40 598

34 817

services et marchandises diverses

26 776

25 965

rémunérations et charges sociales

26 721

25 567

amortissements

10 538

10 197

moins-values et provisions

652

568

autres coûts d’exploitation

1677

1295

amortissements sur différences de consolidation

1056

1056

108 018

99 465

3032

4595

REVENUS FINANCIERS

421

633

COÛTS FINANCIERS

964

1 107

2489

4121

119

422

3

236

2605

4307

34

35

IMPÔTS

1364

683

BÉNÉFICE/PERTE CONSOLIDÉ

1275

3659

chiffre d’affaires adaptation des stocks / actifs immobilisés produits

COÛTS D’EXPLOITATION RÉSULTAT D’EXPLOITATION

BÉNÉFICE/PERTE DÉCOULANT DE L’EXPLOITATION ORDINAIRE REVENUS EXCEPTIONNELS COÛTS EXCEPTIONNELS BÉNÉFICE/PERTE DE L’EXERCICE COMPTABLE AVANT IMPÔTS PRÉLÈVEMENTS

chiffre d’affaires EBITDA résultat net propre capital prêt subordonné 'DACAR' propre capital corrigé total du bilan taux de solvabilité taux de liquidité Le compte consolidé des résultats a été clôturé au 31/12/2016 avec un bénéfice consolidé de K€ 1275. Le chiffre d’affaires consolidé augmente d’environ 7,50% pour atteindre K€ 110 170. Les ‘achats et sous-traitances’ augmentent toutefois de 16,60%, principalement suite à une augmentation des rubriques ‘sous-traitances transport’ et ‘coûts de transformation’. La marge brute augmente en chiffres absolus d’environ M€ 1,90 (= + 2,80% par rapport à l’année 2015), mais chute d’environ 2,87% par rapport au chiffre d’affaires (de 66,02% pour l’année 2015 à 63,15% pour l’année 2016). Les rubriques ‘services et marchandises diverses’ (code 61) et ‘propres coûts salariaux’ (code 62) augmentent, mais dans une moindre mesure que l’augmentation en pourcentage du chiffre d’affaires. L’amortissement annuel au niveau du fonds de commerce de consolidation (à raison de 5%) est mentionné séparément dans la consolidation sous la rubrique ‘amortissements sur les différences de consolidation’ et s’élève à K€ 1056. Les amortissements sur les actifs immobilisés immatériels et matériels et les moinsvalues et provisions comptabilisées enregistrent une augmentation modeste.

2016 110 170 15 278 1275 21 162 32 000 53 162 109 299 48,64% 1,31

2015 102 489 16 416 3659 19 350 34 023 53 373 108 276 49,29% 1,27

Le résultat exceptionnel de l’exercice comptable reste limité et influence le résultat final dans une mesure nettement inférieure que le résultat exceptionnel de l’exercice comptable précédent. La valeur EBITDA de Vanheede Environment Group chute tant en chiffres absolus qu’en pourcentage par rapport au chiffre d’affaires : K€ 15 278 - 13,87% (2016) par rapport à K€ 16 416 - 16,02% (2015). Cette baisse doit être nuancée quelque peu puisque la valeur EBITDA pour l’année 2015 avait subi l’influence favorable des ‘actifs immobilisés produits’ qui avaient alors été comptabilisés et d’un montant élevé en dédommagements perçus. En tenant compte de la remarque précitée, la valeur EBIT suit cette même tendance et chute de 4,20% (2015) à 2,36% (2016). Les impôts augmentent, mais sont influencés dans une large mesure par des recouvrements fiscaux à posteriori dans une seule entité, couvrant plusieurs exercices comptables, pour un montant de K€ 700. Le résultat consolidé après impôts se solde pour l’année 2016 par un bénéfice de K€ 1275 (à titre de comparaison : année 2015 : bénéfice consolidé de K€ 3659).


43

CHIFFRE D’AFFAIRES évolution du chiffre d’affaires (en KEUR)

20 00020

EBITDA évolution de l’EBITDA (en % du chiffre d’affaires consolidé)

120 000 120000

1717

17 672

16,27% 16,02%

110 170 110 000 110000 15 00015

1616

15,63%

13 058 100 000 100000

1515

102 489

12 177

14,90%

96 554

10 00010 90 000 90000

9 723

92 321

1414

92 731

13,87%

7 545 5000 5

2012

2013

2014

2015

2016

EBIT évolution de l’EBIT (en % du chiffre d’affaires consolidé) 55

4,48%

4,48%

80 000 80000

2012

2014

2015

2016

AMORTISSEMENTS évolution des amortissements (en KEUR)  hors amortissements fonds de commerce de consolidation 11 00011

10 430

44

33

2013

1313

2012

2013

2014

2015

2016

CASH-FLOW OPÉRATIONNEL évolution du cash-flow opérationnel (en KEUR) 16 000 16000

15 480

10 538 10 319

10 197

14 345

14 000 14000

13 522

10 00010

2,70%

9890

2,75%

12 510

12 000 12000

22

11 568 1,38% 11

2012

2013

2014

2015

2016

9000 9

2012

2013

2014

2015

2016

10 000 10000

2012

2013

2014

2015

2016

PROCESSUS DE RAPPORTAGE ET CHIFFRES

INVESTISSEMENTS évolution des investissements (en KEUR)


Portée et approche du présent rapport

Vanheede Environment Group est une entreprise environnementale intégrée, spécialisée dans la gestion des déchets et les technologies environnementales innovantes. En plus d’une logistique internationale des déchets, le groupe dispose de ses propres sites de transformation. Une large part des flux de déchets est valorisée en propre régie en les transformant en matières premières ou en les mettant en œuvre dans le cadre d’une valorisation énergétique. En tant que groupe familial, Vanheede reconnaît l’importance d’un rapportage annuel concernant ses performances de durabilité. Les versions précédentes du rapport de durabilité peuvent être consultées sur www.vanheede.com.

Ce 12ème rapport de durabilité englobe toutes les activités de Vanheede Environment Group nv en Belgique et en France. Nous rendons compte des résultats de l’année d’exploitation 2016 et nous avons recours aux standards GRI, option Core. Le CEO David Vanheede est représenté en permanence au sein du Conseil d’Administration (Vamastine bvba), au sein duquel une même représentation permanente est prévue pour Caroline Vanheede (Vanica bvba), Directeur commercial, et pour Claudette Descamps (Imdaca nv), Administrateur. Ils se font assister par le comité de consultation, composé de deux spécialistes externes, messieurs Arnold Deceuninck et Karel Gielen, et une spécialiste interne, madame Evelyne Vanheede-Decrans.


45

fournisseurs

COLLABORATEURS

POUVOIRS PUBLICS banques

partenaires

CLIENTS

médias

→→ Quelle est la plus-value de Vanheede ? Comment Vanheede fait-elle la différence en ce qui concerne ses propres activités, mais aussi ses collaborateurs, la société, l’environnement et le client ? →→ Pour quels défis/tendances (sociaux) Vanheede veut-elle offrir une solution Cette session s’est soldée par une longue liste de points importants, qui a été comparée au passeport ‘Entreprise Socialement Responsable’ sectoriel pour les entreprises de gestion de l’environnement, élaboré par notre fédération professionnelle Go4Circle, ainsi qu’à plusieurs rapports de durabilité édités par des collègues nationaux et étrangers.

2. Lors d’une seconde étape, nous avons défini les défis qui sont aussi des aspects ‘matériels’.

riverains

assurances

1. Une session interne de brainstorming autour des questions essentielles :

Il s’agit d’aspects qui sont à la fois importants pour la stratégie à long terme de Vanheede, tout en répondant aussi aux attentes (raisonnables) de nos parties prenantes. Afin de bien cerner qui sont nos parties prenantes, quels sont les intérêts qu’ils représentent, quel impact ils exercent sur notre fonctionnement et dans quelle mesure ils soutiennent nos objectifs organisationnels, nous avons défini leur pertinence (inventaire des parties prenantes) en tenant compte des critères suivants : →→ Quel est l’impact/l’influence de la partie prenante sur Vanheede ? →→ Quel est l’intérêt de la partie prenante pour Vanheede ?

Les parties prenantes situées dans les cercles de couleur jaune foncé (degré élevé de pouvoir et d’intérêt) sont prioritaires pour Vanheede. Leurs attentes et leurs intérêts sont indicatifs pour la définition et la réalisation de nos ambitions. En ce qui concerne les parties prenantes situées dans les cercles de couleur jaune clair, nous souhaitons répondre à leurs attentes en les tenant bien informées ou en veillant à ce qu’elles soient satisfaites. En première instance, nous avons surtout recherché les réponses autour des intérêts des parties prenantes auprès d’un certain nombre de parties prenantes internes : plusieurs collaborateurs et membres du personnel dirigeant ont partagé leur vision et leurs défis pour les années à venir.

3. En 2015, nous avons étendu cet exercice à un certain nombre de parties prenantes externes. Au sein du groupe de réflexion spécial ‘Entreprise Socialement Responsable’, nous avons décidé, en plus du cadre de référence international GRI pour le rapportage de durabilité, d’étudier également comment nous pouvions apporter une contribution aux objectifs de développement durable (ODD). Le regard frais que les membres du groupe de réflexion ont jeté sur l’entreprenariat et les opportunités et défis qui nous attendent a représenté une véritable plus-value pour nous. Ce rapport de durabilité concrétise nos engagements autour des 6 ODD les plus pertinents pour Vanheede : →→ Consommation et production responsables (ODD 12) →→ Industrie, innovations et infrastructures durables (ODD 9) →→ Villes et communautés durables (ODD 11) →→ Énergie propre et d’un coût abordable (ODD 7) →→ Vie aquatique et vie terrestre (ODD 14+15) →→ Bonne santé et bien-être (ODD 3)

4. En 2016-2017 finalement, nous avons franchi le pas des directives GRI G4 vers les standards GRI en matière de normes de rapportage.

PROCESSUS DE RAPPORTAGE ET CHIFFRES

Intérêts des parties prenantes et de l’entreprise en équilibre

Le processus de détermination des points principaux de notre stratégie pour un avenir durable a été parcouru en 3 étapes :


Table des matières GRI STANDARD GRI

RÉFÉRENCE

STANDARD GRI

RÉFÉRENCE

GRI 102 GENERAL DISCLOSURES

5. Engagement des parties prenantes

1. Profil de l’organisation

102-40

Liste des groupes de parties prenantes inclus par l’organisation

45

102-41

Pourcentage de collaborateurs couverts par une convention collective de travail

33

102-42

Base d’identification et sélection des parties prenantes avec lesquelles dialoguer

45

8, 44

102-43

Démarche de ce dialogue, et notamment fréquence par type et par groupe de parties prenantes

10-11

44

102-44

Principal feedback des parties prenantes et manière dont l’organisation y a répondu

10-11

102-1

Nom de l’organisation

1

102-2

Principaux produits et/ou services et marques correspondantes

102-3

Site du siège principal de l’organisation

102-4

Nombre de pays où l’organisation est implantée

102-5

Mode de propriété et forme juridique

102-6

Marchés où l’organisation opère

102-7

Taille de l’organisation

102-8

Collaborateurs

102-9

Décrivez la chaîne d’approvisionnement

102-10

Changements significatifs au cours de la période de rapportage pour l’organisation et sa chaîne d’approvisionnement

102-11

Décrivez la façon dont est appliqué le principe de précaution

44-45

102-12

Chartes, principes et autres initiatives d’origine extérieure en matière d’entreprise socialement responsable auxquels l’organisation a souscrit

14-15

102-13

Affiliations à des associations, dans lesquelles l’organisation exerce des fonctions, fournit des contributions financières ou dont elle considère l’affiliation comme étant stratégique

8-9 8

8, 44 2 33 www.vanheede.com/nl/ duurzaam-ondernemen

pas d’application

www.vanheede.com/nl/ duurzaam-ondernemen

2. Stratégie 102-14

Une déclaration du Conseil d’Administration sur la pertinence du développement durable pour l’organisation et sa stratégie

6-7

3. Éthique et intégrité 102-16

Déclarations de mission ou de principe développées en interne, codes de conduite et points de départs importants sur le plan de l’entreprise socialement responsable

9

4. Gouvernance 102-18

Structure de gouvernance

44

6. Méthode de rapportage 102-45

Structure opérationnelle, délimitation du périmètre du rapport

44

102-46

Description du processus de détermination du contenu du rapport et application des principes de rapportage

44-45

102-47

Inventaire des aspects matériels

14-15

102-48

Reformulation éventuelle d’informations communiquées dans des rapports antérieurs

pas d’application

102-49

Changements significatifs en matière de rapportage par rapport à la période couverte par les rapports antérieurs

pas d’application

102-50

Période de rapportage

102-51

Date du dernier rapport publié

102-52

Cycle de rapportage

44

102-53

Personne à contacter pour toute question sur le rapport ou son contenu

48

102-54

Rapportage conforme aux standards GRI

44-45

102-55

Table des matières GRI

46-47

102-56

Vérification par des tiers

44 juin 2016 www.vanheede.com/nl/ duurzaam-ondernemen

44


47

REFERENTIE

POINTS MATÉRIELS

chiffre d’affaires

Économiques Performances économiques 103

Approche managériale

40-43

201-1

Valeur économique directe créée et distribuée

40-43

110 170 KEUR

Environnement Matériaux

EBITDA

103

Approche managériale

16-19, 20-25

301-1

Consommation de matières en poids ou en volume

16-19, 20-25

15 278 KEUR

Énergie résultat net

103

Approche managériale

28-29

302-1

Énergie (consommation / génération) au sein de l’organisation

28-29

1275 KEUR

103

Approche managériale

30-31

propre capital corrigé

303-1

Prélèvement d’eau par source

30-31

303-3

Eau recyclée et réutilisée

30-31

103

Approche managériale

26-27

305-5

Réduction des émissions de gaz à effet de serre

26-27

109 299 KEUR taux de solvabilité

Eau

53 162 KEUR

Émissions total du bilan

Flux de déchets 103

Approche managériale

16-19

306-2

Masse totale de déchets, par type et par mode d’élimination

16-19

Social

48,64 %

Santé et sécurité 103

Approche managériale

36-37

403-2

Chiffres concernant les accidents du travail, les maladies professionnelles, l’absentéisme, le nombre de journées de travail perdues et le nombre total d’accidents du travail mortels, par zone géographique et par sexe

36-37

taux de liquidité

1,31

PROCESSUS DE RAPPORTAGE ET CHIFFRES

GRI-STANDAARD


Une gestion durable des déchets : aussi pour vous ? En tant que pionnier de la durabilité, Vanheede Environment Group se profile comme étant le partenaire idéal pour la gestion des déchets des entreprises qui ambitionnent la responsabilité sociale. Notre mission ? Abandonner cette idée préconçue de déchets ‘sales’ et nous axer sur les aspects positifs de vos flux de déchets, sur les éléments qui se prêtent au recyclage ou une autre forme de valorisation. Confiez-nous vos déchets, nous les façonnerons comme ils le méritent !

Édition VANHEEDE ENVIRONMENT GROUP nv Dullaardstraat 11, 8940 Geluwe www.vanheede.com

Expertise et accompagnement Entreprise Socialement Responsable slidingdoors www.slidingdoors.be

Éditeur responsable

Concept et réalisation

Kim Delvoye p.a. Dullaardstraat 11, 8940 Geluwe

Hit The Moon www.hitthemoon.com

Contact

Impression

Kim Delvoye, Marketing Manager Vous pouvez transmettre vos réactions à cette édition par e-mail à kim.delvoye@vanheede.com.

Imprimerie Jacobs www.drukkerij-jacobs.be

Profile for Vanheede Environment Group

Vanheede Environment Group - Rapport de durabilité 2016 2017  

Nous sommes fiers de vous présenter la douzième édition de notre Rapport de Durabilité, édition 2016-2017. Avec ce rapport nous voulons illu...

Vanheede Environment Group - Rapport de durabilité 2016 2017  

Nous sommes fiers de vous présenter la douzième édition de notre Rapport de Durabilité, édition 2016-2017. Avec ce rapport nous voulons illu...

Profile for vanheede
Advertisement