Issuu on Google+

Le Coup de Gueule

Critique de Bâtiments P. 4

Le Vagabond

P. 8

enchainé Mensuel satirique du minefieldien

N°11 - 4 Novembre 2013

Le temps du renouveau

C

a y est ! Enfin ! Il n’aura pas fallu bien plus longtemps à Minefield pour sortir de sa torpeur. Si au cours des deux dernières éditions nous avons pu noter et regretter une certaine torpeur, nous pouvons aujourd’hui nous réjouir de nous en libérer.

En effet, l’activité du serveur reprend son cours depuis quelques temps, à une vitesse inespérée. De nouveaux projets naissent, l’IRL des Cubes et des Pioches motive un grand nombre de joueurs renforce des liens déjà existants entre eux, de nouveaux événements passés ou à venir apparaissent, des disputes éclatent, des projets naissent, des alliances se forment... Les actualités ont été légion ce mois-ci, que ce soit des faits divers ou de plus importantes annonces, le tout pour la plus grande joie de votre serviteur et de son article que vous pourrez retrouver un peu plus loin.

Et en parlant d’annonce, je me permet de rebondir sur l’analogie à un « cycle de la vie minefieldienne » que j’avais pu faire lors de l’édito de la précédente édition. En effet, ce cycle a repris son cours, et des changements s’opèrent peu à peu : vous pourrez donc retrouver dans les pages de ce numéro une note de Ctrofun, qui a souhaité vous offrir quelques explications. Ce regain d’activité amène également de nouveaux joueurs qui souhaitent s’essayer à l’expérience Minefield. Certains sont prometteurs et d’autres désespérants - parfois un peu des deux - comme toujours. Néanmoins, il y aurait à dire autant sur les nouveaux joueurs que sur notre communauté actuelle : c’est exactement le but du nouvel article de Kolwako, j’ai nommé Le Coup de Gueule, que vous pourrez retrouver dans la suite de votre journal. Le retour à la vie de Minefield, c’est aussi le retour des joies du commerce, des échanges, du partage entre vendeur et client... ou peut-être que tout ceci est dépassé et que le commerce stagne ? C’est le point sur lequel reviennent nos deux acolytes d’Une Échoppe Presque Parfaite, qui nous décortiquent encore une fois l’actualité économique du serveur mieux que quiconque ! Par ailleurs, nous avons souhaité vous interroger sur le serveur, sur nous, sur des sujets divers. Les dé-

marcheurs ambulants reviennent donc dans cette édition, plus forts et avec de nouvelles idées, plus de questions, et plus de gens pour y répondre. Mais avant tout, ce qui marque ce début d'année est l'esprit de camaraderie qui se fait ressentir peu à peu. Les spectacles et événements comme Minefield Got Talent, l'Halloween de Port-Estroit, ou encore le prometteur concert de Cérule rapprochent leurs participants, redonnent de la vie et de l'activité. De même, nul doute que les fêtes à venir ou passées comme Halloween ou Noël ne manqueront pas comme chaque année d'apporter leur lot de surprises : décorations, événements, quêtes, et bien d'autres surprises seront assurément au rendez-vous. De même, l'IRL de Paris rapprochera des joueurs, qui seront heureux d'enfin se rencontrer. Au final, retenons un début d'année qui promet d'être riche en émotions : après les nombreuses nouveautés de l'été, tous les événements à venir, nous ne devons en garder qu'un bon souvenir, et espérer le meilleur pour cette nouvelle année. Minefield s'est réveillé après un été riche et reposant. À présent, nous en sortons plein d’énergie et de motivation !

DomFulmen

1


Les Chroniques Bucoliques du Mod NDLR : Ces petits articles RP présentent les aventures fictives et potentiellement critiques du double opposé en tout point de son auteur. Par conséquent, toute éventuelle ressemblance avec des personnes ou des évènements de l’univers minefieldien ne sera que pur hasard, et toute critique, remarque, ou allusion à leur propos ne pourront en aucun cas être reprochées à l’auteur. Par ailleurs, toute faute est intentionnelle et voulue par l’auteur. De même, le style de l’auteur est volontairement vague et large : si le lecteur se sent concerné d’une quelconque manière par les propos vagues et potentiellement non ciblés de l’auteur, il ne conviendra qu’à lui seul de se mettre en accord avec sa conscience. À vous, chers lecteurs, de lire entre les lignes et de savoir pourquoi !

L’acheteur et l’acheté.

U

ne bourrasque. Un simple coup de vent frais au sein de l’atmosphère déjà bien froide de la capitale. Une jeune fille bouscula Mod au coin de la rue, non loin de la place centrale de la cité. Le jeune homme surpris tomba à la renverse, manquant de se briser un os. Sans se retourner, la demoiselle hurla de terreur et continua de galoper, la mort aux trousses. Peu après, des hommes bavant et haletant passèrent. La brise taquine avait soulevé la robe de la demoiselle distraite, et ces messieurs l’avaient bien évidemment prise en chasse, hurlant à tout va de multiples « Fiiiiiille ! » ou autres « Câliiiin ! ». La pauvre fuyarde passa le portail vers New Stendel. Mod secoua la tête, étourdi. Il bondit peu après sur ses pieds, de nouveau en forme. Il était sur le point de faire une affaire en or. Après un peu de marche, il pénétra dans un bar sombre et inquiétant, l’un des rares endroits peu recommandables de la cité. Même pour lui. D’une parfaite complicité avec le gérant de la taverne, il s’introduisit dans la cave. Son fournisseur l’attendait, comme prévu. Sans attendre, il s’enquit sur la qualité de la marchandise. Il n’était pas déçu. Un tout nouveau type, encore plus fourbe et efficace que les anciens modèles, et qui avait l’avantage d’être légal. « Ils sont en bonne santé ? demanda le jeune homme. - Ah ça pour sûr ! Comme je vous l’avais promis m’sieur Nemluf ! - Que font-ils exactement ? - Eh bien ces p’tits gars ont l’avantage de passer les mailles du filet. Ils passent les questionnaires de l’empire sans aucun mal, et c’est seulement ensuite qu’ils frappent. Certains se contentent de parler. Tout le temps. Sans cesse. Ça a l’avantage de rendre les gens fous ‘voyez ? Personne ne

2

peut vous punir parce que vous parlez. D’autres encore se contentent de répéter ce que vous dites. Essayez donc ! - Hum... Toi ! Je pense que le barman sent mauvais ! dit Mod à un des hommes près de lui. - Je pense que le barman sent mauvais ! répéta ce dernier. - En effet, très efficace, concéda le jeune homme à son fournisseur. - Et encore, là ils sont sous contrôle ! Imaginez lorsqu’on les libère ! Les gens deviennent dingues ! - Très bien. Mettez-en moi trois de chaque. - Bien m’sieur ! J’en ai aussi quelques-uns qui parlent beaucoup ET répètent. Vous en voulez ? - Pourquoi pas. Mais seulement un ou deux, ils seront peut-être trop visibles. - Je vous livre ça dès demain m’sieur Nemluf ! Un plaisir comme d’habitude !» Mod le salua et s’empressa de sortir de cet endroit nauséabond. C’était parfait : il avait fait une excellente affaire. Un peu plus loin, il vit un homme s’arrêter devant une maison. Il passa le seuil de la bâtisse qui semblait apparemment vide de ses occupants.

Peu après, un bureau passa par la fenêtre du premier étage. Bien vite, un petit attroupement se créa alors que des meubles volaient dans la rue en contrebas pour s’étaler sur les pavés. Quelques minutes encore, et un homme rentra en trombe dans le logement, furieux. On put entendre des cris : « Mais qu’est-ce que c’est que ça ?! Partez de chez moi, espèce de malade ! Qu’est-ce que vous faites ? - C’est chez moi maintenant, je fais ce que je veux ! - Comment ça chez vous ? J’ai travaillé des années pour faire construire cette maison ! » La dispute se poursuivit durant un long moment. Mod ne resta pas. Il avait à faire et ne souhaitait pas traîner ici. Il se dirigea vers son marchand favoris, qui aurait peut-être des articles à lui faire livrer à leur réseau de revendeurs. Sur le trajet, il passa près d'un bâtiment et entendit les bribes d'une conversation : « Mais vous ne comprenez pas ? J'ai énormément travaillé pour ce concours, et je n'ai pas gagné ! Je suis terriblement déçu, effondré même ! - Pardon monsieur, excusez-moi de vous reposer la question mais... qui êtes-vous ? »


Les Chroniques Bucoliques du Mod Mod était à présent trop loin pour suivre le reste de la conversation. Cependant, il croisa un nouveau groupe parfaitement en ligne et au garde-àvous devant lequel un grand blond faisait les cent pas : « ... et n'oubliez pas les gars, nous sommes ici pour une raison ! Pour secourir tous ces sans abris et ces immigrés, là, dehors, en train de mourir de faim ou de froid. C'est à nous de les sortir de cet enfer et de les sauver de tous les dealers qui hantent nos rues. Nous sommes la NA, et nous ne nous laisserons pas faire ! Dispersion ! » Mod haussa un sourcil. Il commençait à avoir l'habitude des bizarreries de cette ville. Par exemple, la dernière rumeur en date parlait d'une incantation massive touchant nombre d'habitants. Ceux-ci, probablement membres d'une secte, prévoyaient de tous s'endormir simultanément afin d'être transporté l'espace de quelques jours dans un monde parallèle. Il arriva au point de rendez-vous. Comme son contact n’était pas encore là, il se contenta d’observer les alentours. Deux hommes discutaient : « Non mais tu te rends compte ! Ils veulent que je baisse mes prix ET que je rachète au même prix ! Si ça continue, comment vais-je nourrir ma famille ! Je songe déjà à vendre quelques-uns de mes terrains... Ou peut-être même un de mes troupeaux. - Tout ça à cause de pauvres diamants... Je te plains ! Moi-même j’ai dû ruser pour arriver à boucler mes fins de mois. - Ah oui ? Qu’as-tu trouvé ? - J’ai trouvé le moyen de vendre des objets autres que ceux de ma spécialité ! Au final je touche une clientèle plus

large, et je gagne donc plus. - C’est de la contrebande en fait ? - Pas vraiment ! Enfin, je crois... - De toute manière tu n'auras qu'à faire comme lorsque tu avais souhaité avoir ta licence la veille de ta fête d'anniversaire n'est-ce pas ? - Haha ! Oui, c'est vrai ! » De l’autre côté de la petite place, une longue file rentrait dans un bâtiment, et la plupart de ceux qui entraient ressortaient en pleurant. Plus loin, deux bougres chantaient à tue-tête un charabia incompréhensible, mais qui faisait tout de même rire aux éclats leur public improvisé. Mod frissona. Le temps se refroidissait de plus en plus. L'hiver approchait peu à peu. C'était à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle pour ses affaires. Au moins, les gardes impériaux restaient plus dans leurs casernes et se mêlaient moins de ses affaires. Mais en contrepartie le nombre de vagabonds à recruter était plus mince et à la durée de vie plus courte. Pour se réchauffer, le jeune homme acheta un petit en-cas à un marchand ambulant. Son contact ne tarda pas à arriver. « Qu'est-che tu fichais ? Cha fais bau moins chune heu'e que che t'attend ! lui lança-t-il la bouche pleine. - Excuse-moi ! J'étais en chemin lorsque j'ai vu un vagabond se faire battre par un geôlier avec ses chaînes. Comprends bien que j'étais aux anges et que je ne pouvais que m'arrêter ! - Certes. Qu'as-tu pour moi cette semaine ? Dois-je faire un trajet jusqu'au revendeur pour lui apporter

certaines de tes bonnes affaires ? - Malheureusement non. Les affaires tournent mal ces temps-ci, je crains que nous n'ayons un peu dépassé les bornes. Les gardes sont plus vigilants, il devient dur de s'approvisionner. Je pense tous nous réunir d'ici peu pour arriver à une solution nous permettant de détourner le système d'une manière ou d'une autre. - Les temps sont durs... Bien, je te laisse alors, j'ai à faire. Contacte-moi si tu as du nouveau. - Compte sur moi. Porte-toi bien surtout ! » Mod s'en alla après un bref signe de tête. Il fut arrêté par un homme au fort accent de campagne, qui le tira par le poignet malgré toutes les protestations du jeune homme. Ils arrivèrent dans une petite auberge où quelques personnes attendaient. L’homme prit la parole : « M’sieurs, j’y ai enfin trouvé not’ dernier votant ! Nous pouvons enfin commencay ! - Excusez-moi, l’interrompit Mod, mais qui êtes-vous et que fais-je ici ? Que me voulez-vous ? - Oh pa’don mon p’tit gars ! J’y ai oublié de t’y expliquer l’affaire avant d’te traîner ! J’t’amène pour que tu votes avec nous qui ent’ ces deux gugus là doit d’venir le chef d’not’ club de dégustation d’fromage. - Mais ça ne me concerne pas ! Et puis d’abord je vous ferais remarquer que... - Alors m’sieurs, on zy va ! Qui vote qui ? - Vous n’avez donc pas honte ? fit la voix tremblotante d’un vieillard descendant de l’étage. Et vous appelez ça un vote ? Vous osez appeler votre groupe une “démocratie” ?! Honte à vous ! Vous devriez... » Alors que la dispute s’enflammait, Mod sortit et s’éclipsa discrètement.

DomFulmen

3


Le Coup de Gueule J

e ressentais le besoin de pouvoir m’exprimer sur des faits divers ou qui font la une des journaux (en l'occurrence le nôtre) et surtout avoir la possibilité de dire tout haut ce que les gens disent tout bas. C’est l’essence même de cette nouvelle rubrique : dénoncer des problèmes récurrents et irrésolus en mélangeant à la fois mon avis personnel et l’avis de la population. Pour inaugurer donc cette nouvelle chronique mensuelle, il me fallait un sujet vaste me permettant d’exploiter tous les atouts de l’exercice. Il y en a tellement que j’avoue avoir eu du mal à me décider mais au final l’un d’entre eux se distinguait des autres : le flood. Tout d’abord qu’est ce que le flood ? La notion même désigne ces gens qui parlent et monopolisent les canaux de discussions pour des discussions parfois aussi inutiles que futiles. Souvent ces gens-là en portent l’étiquette et la garde à vie mais ils en prennent conscience que bien trop tard, quand le mal est fait. Quels sont leurs cibles favorites ? Le canal du jeu bien sûr, mais aussi le forum et plus particulièrement un endroit qui fait office de temple à l’honneur de la bêtise humaine : les “topics à flood”. Je préfère dès maintenant éviter un amalgame trop souvent fait et qui porte préjudice à certains. Je ne critique pas le fond, mais la forme que prend le flood aujourd’hui Des topics de ce genre, il en a toujours existé, et heureusement car ce sont d’incroyables lieux d’échanges et de discussions. Mais, même si c’était souvent les endroits les plus “bordéliques”, excusez moi du terme, du forum, les réponses étaient un minimum développées et on pouvait vite participer au délire général. Désormais, ce sont des bribes de phrases qui forment un tissu d'âneries parfois aussi délirantes que leurs auteurs ...Vous voyez l’évolution ? Enfin, évo-

lution, je pense que le terme ici serait plutôt “régression”. Parlons-en des auteurs. Là aussi, je ne veux pas faire de tort aux nouveaux joueurs qui se comportent très bien, et faire l’erreur de les mettre tous dans le même panier mais, sincèrement, le constat est flagrant : ce sont les nouveaux, avec moins d’un an de jeu (la plupart du temps) qui sont les premières personnes à flooder. Plusieurs raisons à cela : une envie de se faire une notoriété et une réputation, alors qu’au lieu de les tailler finement, ils les saccagent à coups de burins. Peut être aussi une volonté de se faire des amis, de se sociabiliser ? Une chose est sûre, la variable “âge” n’est pas à exclure dans la résolution de cette équation bien spéciale Je vais donc être franc, je ne vois aucune raison valable de flooder pour flooder. Je pense que c’est comme tout, il faut être modéré sur son utilisation. Il n’y a qu’à voir l’image qu’ont les gens à leur égard. C’est vraiment dommage pour eux mais on ne les aura pas poussé à se forger une mauvaise réputation non ? Maintenant que je suis entré dans le vif du sujet, je peux m’attaquer aux pratiques préférés des floodeurs, et notamment deux d’entre elles. Tout d’abord, le “Bonsoir, non”. La première chose qui m’agace, c’est le nombre de messages de ce type qui peut se suivre sur les topics des suggestions ou projets. Non seulement ce n’est pas sympa pour l’auteur du topic car ça ne lui donne pas les raisons qui poussent les gens à aimer ou non son idée, mais aussi car cela montre un total désintérêt à son égard. Quand je lis une succession de “Bonsoir, oui” c’est comme si je lisais une succession de « Bon j’ai vu de la lumière, j’suis entré, c’était sympa donc je te laisse de la monnaie pour que t’ailles te payer un café ». Franchement, ça sert à quoi ? Puis quand vous voyez que les dix per-

sonnes mentionnées précédemment ont déjà fait usage de cette technique totalement ringarde, il est peut être temps d’étoffer un peu ses réponses et de pencher réellement sur le topic je pense. Le plus drôle dans l’histoire, c’est que la majorité des personnes qui font usage du “Bonsoir, non” ou autre “Bonsoir, oui”, ne savent même pas que cela vient du très mythique Larian. Pour les nouveaux, c’est un ancien modérateur qui avait la fâcheuse habitude d’accepter ou refuser les projets par les allocutions citées précédemment. Devenant au fil du temps culte, on parle même du Larian Style (cc Anthelme), la mode était donc de répondre comme l’illustre modérateur, tel le tout aussi célèbre “Bonsoir” de notre bon vieux gouverneur Hercey. Mais si je parle de ça, je suis forcément obligé d’évoquer la seconde pratique adorée des floodeurs qui découle de la première : le quoting. Pour ceux qui ne connaissent pas (faudrait songer à sortir un peu de sa grotte hein !) c’est le principe de citer la réponse du dessus lorsqu’elle dit exactement ce que vous souhaitez et de la poster. Dans le principe, rien de bien méchant, mais c’est l’utilisation qu’en font les joueurs qui devient vraiment lassante. Ainsi, on se retrouve avec des messages qui citent exactement la même phrase une dizaine de fois. L’utilité ? Donner l’impression à la personne citée qu’elle a dit quelque chose d’extraordinaire ? Souligner l’absence d’implication dans le soutien des personnes, ou leur incapacité à formuler une phrase avec leurs propres mots ? Allez savoir, mais croyez-moi, c’est tout aussi bête que l’utilisation à outrance du “Bonsoir, non”. Il est donc tout à fait normal que les floodeurs agacent les gens par leur omniprésence en jeu ou sur le forum. Ils ne se rendent pas compte de cela et il arrive bien souvent que les joueurs perdent leur sang-froid et balancent leurs quatre vérités et forcément, ça ne plaît pas. On devient obligé de fermer ces topics à flood et à sanctionner les joueurs alors qu’au fond ils n’ont rien fait de bien méchant, à part avoir abreuvé trop abondamment de leur savoir leurs congénères peut-être.

Kolwako

4


J'me casse ! B

onjour à tous,

Vous l’aurez certainement remarqué, le vieux Minefieldien que je suis se laisse un tantinet désirer depuis le Vagabond Enchaîné n°10 ; en jeu, c’est pareil. Eh bien je vous écris cette lettre ouverte et informelle afin de clarifier ma situation. Côté IRL, mes études s’intensifient, cela implique déménagement, collocation, etc. Or, ces changements m’ont privé de

connexion internet (en semaine) durant les mois de septembre et octobre. Autant vous dire qu’il n’est pas simple d’assurer mon rôle de rédacteur en chef avec une présence si hasardeuse. Ceci dit, avec ou sans connexion, c’est pareil, je ne suis plus en capacité de consacrer autant de temps que je le souhaiterais à Minefield. Je tire donc aujourd’hui une semi-révérence, au sein du Vagabond Enchaîné comme au sein de la large famille minefieldienne. Toujours présent de loin, mais loin d’être présent, je garde cependant l’actualité et notre journal au coin de l’oeil. Il n’est pas impossible que je revienne écrire un article ou l’autre de temps en temps, mais rien de régulier, ni chronique, ni édito. Dès lors, qu’advient-il de mon rôle de rédacteur en chef ? Nous avons décidé d’un commun accord d’élire le bucolique DomFulmen comme nouveau rédacteur en chef. Quant à moi, je ferai office de vieux crou-

ton, le gars trop hipe qui pense avoir de l’influence en tant qu’ancien mais dont les commentaires sont négligés par les petits jeunots, ses successeurs. Bref, j’aurai juste le privilège de lire le VE deux jours avant vous, mécréants ! En outre, je découvre le plaisir de lire le Vagabond Enchaîné, et pour être franc, je trouve que ça gère. Ceci étant dit, je ne vais pas vous ajouter de lecture inutile, souhaitant que vous soyez dans de bonnes conditions pour parvenir à achever la lecture de ce numéro. J’espère que les nouveaux membres de l’équipe comme les anciens parviendront toujours à vous surprendre un peu plus et vous faire passer de bons moments. Je me retire aujourd’hui, un an après avoir lancé ce projet, fier du chemin parcouru et confiant pour le chemin qu’il reste à parcourir. Je vous souhaite tout le bonheur du monde, que votre chemin évite les bombes et blablabla. With love, Cétrof1.

Ctrofun

Horoscope Vous êtes né entre le 21 octobre et le 20 novembre ? Félicitation, vous êtes donc un scorpion ! Votre personnalité associée : Scorpio08 Votre couleur : rouge Votre accessoire : le chapeau Votre minéral/métal : redstone Votre item : harpon Votre bloc : bloc de Rubis Votre métier : pêcheur Amour :  Argent :  Travail : 

C

e mois-ci, votre vie ne sera pas ennuyeuse ! Vous rencontrerez la personne idéale pour vous, et en tomberez certainement amoureux(se). Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'en tant que scorpion vous ne manquerez pas de piquer sa curiosité, et les nouvelles seront probablement bonnes pour vous ! Si vous avez déjà trouvé l'âme soeur vous n'aurez pas de mal à donner un peu de piquant à votre couple. Côté argent, prenez garde : si les affaires ne seront pas spécialement mauvaises, il arrivera parfois que vous vous fassiez piquer vos effets. Prenez garde à vos poches ! Par ailleurs faites bien attention : vous vous couchez tard et avez souvent tendance à piquer du nez ; le licenciement vous guette si vous ne vous reprenez pas. Par ailleurs, votre côté fainéant et

procrastinateur vous posera quelques soucis, et vous aurez souvent tendance à faire avancer vos projets sur le fil. Néanmoins, vos chefs vous apprécient et passerons facilement l'éponge. Ne vus y frottez pas trop toute fois : vous risquez de vous y piquer et de perdre les faveurs durement gagnées ces dernières années. Côté santé, vous êtes au pic de votre forme : rien ne vous arrête, et vous filez comme une flèche sur tous vos projets. Au niveau de vos relations enfin, vous êtes mitigé : vos amis vous apprécient, mais certains ne vous aiment pas et réagissent mal à vos piques. Prenez garde à ne pas vous faire d'ennemis ! Vous pourrez être de mauvaise humeur, mais votre entourage arrivera toujours à pointer le bon moyen de vous redonner le sourire.

5


Une Echoppe presque Parfaite V

ous les entendez ? Toutes ces âmes, ces fantômes et autres morts-vivants qui n’attendent que le 31 octobre pour surgir d’outre tombe et terrifier le peuple durant la tristement célèbre journée d’Halloween ? L’assaut ne saurait tarder ! Ne prenez donc pas de risque : courrez au kiosque à journaux le plus proche afin d’obtenir le dernier Vagabond Enchaîné et prélassez-vous tranquillement en lisant cette nouvelle chronique d’Une Échoppe Presque Parfaite ! A la Une : Le commerçant de demain - Un avenir incertain ? Nous en avions déjà parlé mais il nous a paru important d’y consacrer notre Une car c’est l’un des principaux enjeux du commerce minefieldien à l’heure actuelle : le renouvellement des commerçants. Si l’économie s’est aussi bien portée depuis son instauration aux prémices du serveur, c’est bien grâce aux commerçants qui la font tourner. NDLR : Je vous entend déjà, bien sûr, crier sous vos chaumières les noms des nombreux commerçants qui ont fini exilés de nos terres pour divers trafics plus illégaux les uns que les autres mais ne nous attardons pas sur cette minorité qui à vous entendre serait un échantillon représentatif de l’ensemble que constituent les commerçants. Longtemps considéré comme un grade, le commerçant était, est, et restera un homme qui a réussi son parcours sur Minefield. En effet, personne ne prétend devenir commerçant avant un certain temps, notamment afin de s’assurer un nombre conséquent de soutiens : on ne se fait pas un cercle d’amis en un jour. Puis les candidatures commerçantes sont les plus dures après celles de chevalier et croyez-moi, bon sang qu’est ce qu’on est fier de ce symbole [C] devant nos pseudonymes. Mais il semblerait que la nouvelle génération n’ait pas conscience de tout cela. Fini les commerçants atypiques et charismatiques, nous voilà désormais dans l’époque de l’uniformisation mes amis ! En effet, plus personne ne cherche réellement à se distinguer des autres comme la plupart le faisaient avant, et tout les moyens étaient permis ! Mettre en place un roulement des items dans ses échoppes, créer de superbes maga-

6

nouveaux marchands.

sins pour attirer la clientèle .. Certains même ont crée de véritables sites internets à l’effigie de leurs commerces ! L’investissement et le travail ne seraient plus de rigueur pour conquérir son secteur et faire fortune sur Minefield ? Que nenni ! Ce n’est pas un doigt, mais une main qu’ils se mettent dans l’oeil. Rien n’arrive comme ça comme tombé du ciel, le bec ouvert. C’est ainsi que de plus en plus de commerçants abandonnent peu à peu leurs obligations et laissent vacantes leurs parcelles en capitale. Oh, excusez moi, mon acolyte mystère me souffle qu’au contraire, ils auraient recours à la technique du, je cite “Je remplis, je me barre”. Pour ceux qui ne verraient pas à quoi nous faisons allusions, nous parlons bien de tous ces commerçants qui remplissent leurs échoppes régulièrement alors qu’ils ne jouent plus. Non seulement ils font du tort à leurs confrères puisqu’ils occupent une place qui serait bien plus utile à un nouveau commerçant, mais aussi, et surtout, ils cassent volontairement les prix pour s’assurer une retraite digne de ce nom. NDLR : Je soutiens vivement les nouveaux commerçants qui se battent, et le terme est faible, pour expulser ces commerçants qui ne méritent plus au fond de l’être. L’inactivité et l’impossibilité est toujours dure à vivre mais il faut savoir renoncer à ses privilèges et permettre à leur tour aux nouveaux commerçants de se former une petite fortune. Désormais, le seul et unique but du commerçant est d’acquérir une parcelle en capitale. On ne cherche même plus à s’étendre, à être au contact de la population, mais plutôt à faire du profit et rien d’autre. Certains avanceront l’excuse de leur projet, d’autre leur impossibilité à s’engager plus que ça dans leur commerce, mais on ne me retirera pas de l’idée qu’un vent d’avarice souffle bien fort sur nos

La plupart d’ailleurs ne se soucient même pas de leur prochain et n’hésitent plus à arnaquer les paysans naïfs qui leur font confiance. C’est l’occasion souvent de leur vider leur maigre bourse d’argent et d’augmenter de façon significative leurs marges. Puis, il faut dire aussi qu’arrivés à ce stade, beaucoup d’entre nous, que ce soit des jeunes ou des vieux commerçants, se croient supérieurs et méprisent les grades inférieurs. C’est le revers de la médaille et cela est vrai pour tous les grades : plus on grimpe les échelons de la “société minefieldienne”, moins on se soucie des barreaux franchis, préférant regarder ceux qu’il nous reste à gravir. Après avoir lu tout ça, vous devez être bien repoussé par le tableau vraiment pas flatteur que je peint concernant les commerçants. Bien sûr, tout ce que je dis n’est pas faux, mais ne s’applique pas forcément à tous. Il y a des nouveaux commerçants vraiment géniaux et bourrés de talents comme il y a des vieux radins qui n’ont réussi que par un sacré coup de pouce. À vous donc de faire la distinction entre les deux mais j’encouragerai toujours ceux qui hésitent à devenir commerçant car ce sont de grandes responsabilités qui vous sont données et que même si elle comporte quelques inconvénients, cette licence est vraiment un atout indéniable dans votre parcours. Pour conclure cette rubrique, je m'adresserai aux marchands fraîchement désignés et j’utiliserai pour vous conseiller ma propre expérience de commerçant. Vous êtes bien nombreux à vouloir détrôner vos vieux confrères, et c’est tout à votre honneur. Après tout, comme dit précédemment, il faut savoir laisser sa place et vous avez tout à fait le droit de vouloir à votre tour conquérir le marché. Cependant cela ne sera pas facile : ils ont souvent leur propre clientèle, et se sont forgés une certaine réputation bien au delà de la vôtre pour l’instant. Ne rentrez donc pas dans le lard en entamant une guerre sainte contre eux, mais faites plutôt preuve d’ingéniosité. Soyez là où ils ne sont pas/ plus, comme les marchés ou les villes, forgez-vous votre propre clientèle et surtout entrez en contact avec eux. Si

???


Une Echoppe presque Parfaite vous voulez avoir une unique chance de pouvoir les remplacer, ils devront vous connaître. Et n’oubliez jamais que vous récolterez toujours ce que vous sèmerez, en bien ou en mal d’ailleurs. Vos plus grands alliés seront donc la patience et la persévérance. Let’s invade the trading, (wo)men !

Les Tendances des Spécialités : L’extinction des dinosaures Alors là, c’est une grande première dans l’histoire de Minefield. Je vous avais parlé de la dictature des métiers riches en crafts, attirant inexorablement les nouveaux joueurs pour diverses raisons. Mais pour la première fois, et je n’exagère pas, la tendance s’inverse réellement donnant en grands vainqueurs les métiers les plus délaissés ! Les pêcheurs sont sans aucun doute les grands vainqueurs de cette guerre, suivis cependant de très près par les mineurs qui ont eux aussi connu un regain d’intérêt sans précédent depuis l’arrivée du grade de villageois. Tout deux forment la tête du peloton minefieldien ! Je ne cache pas ma joie face à cela. C’était pour moi vraiment dommage que les spécialisations de forgerons, menuisiers, tisserands et souffleurs de verre soient les leaders en terme d’effectifs pour l’unique raison qu’elles avaient de nombreux crafts. Non seulement elles étaient surpeuplées, et les marchands ne faisaient que se marcher dessus, se battant vainement pour obtenir des échoppes, mais surtout elles réduisaient les potentiels effectifs des autres spécialisations, totalement oubliées de tous. Mais la victoire est là ! Désormais, c’est une véritable traque que mènent certains minefieldiens pour trouver un marchand, ou même un citoyen pos-

sédant les spécialisations citées plus haut. NDLR : Le comble serait qu’il soit un jour plus facile de trouver un aventurier qu’un forgeron. Relativisons toutefois, ce n’est pas forcément une si bonne nouvelle que d’apprendre la “disparition” d’autant de personnes. Ils n’ont pas changé de spécialisations, puisque qu’aucune demande n’a été réalisée ces derniers temps par des marchands. Mon acolyte et moi n’avons pas non plus recensé d’énormes mouvements entre différentes spécialisations, et hormis les pêcheurs et les mineurs, aucune n’ont connu d’immenses bonds. Ils n’ont donc pu qu'arrêter Minefield, emportant avec eux les derniers vestiges des vieux commerçants dont nous parlions dans notre Une. Pour l’heure, il est vraiment fort regrettable pour la plupart de ne pas mettre la main sur un seul homme de ces quatre spécialisations déchues. Je pense qu’il va être grand temps pour moi et mon acolyte de surveiller tout cela car il ne serait pas anodin que de nouvelles têtes entreprennent de reconquérir ces marchés pour l’instant délaissés. Une deuxième tendance me donne aussi le sourire, c’est le retour tant attendu des indigènes sur la place minefieldienne. Après des mois chaotiques (excusez-moi mais j’étais vraiment obligé), les indigènes reprennent du galon en comptant peut-être bientôt deux nouvelles recrues. Cela concrétise donc ce basculement du choix des Minefieldiens, qui privilégient à nouveau le rôle-play et l’amour du métier, plutôt qu’à ses intérêts et ses potentiels bénéfices. Le Corporatiomètre - L’aiguille déconne ! Corporation TOP : Mineure Avant toute chose, il est utile de préciser que ce n’est pas réellement un top que nous attribuons ici, mais plutôt un encouragement à la nouvelle corporation mineure. Créée très récemment, elle semble enfin repartir sur de bonnes bases et surtout sur de nouveaux commerçants prêts à respecter l’ensemble des closes du contrat. Elle se détache donc de la corporation joaillière avec qui elle avait fusionnée, mais étant donné que les réunions n’englobaient que le com-

merce de nos bijoutiers, il est tout à fait normal d’assister à une déclaration d’indépendance !

Corporation FLOP : Aucune En ayant l’idée du corporatiomètre, je n’aurais jamais pensé n’avoir aucune corporation à “sanctionner”. Je n’insinue pas que les corporations ne marchent pas, mais un malentendu est si vite arrivé que cela dégénère souvent en véritable guerre. Certains se féliciteront de cela car ils pensent qu’ils ont réussi à convaincre tout le monde de suivre le mouvement, mais je pense qu’au contraire il y a matière à réagir. Si toutes les corporations tournent bien, c’est car elles sont pour la plupart inactives. Comment voulez-vous avoir des débats houleux si personne ne parle ? J'interpréterai cet absence de flop comme, au contraire, un flop collectif pour l’ensemble des corporations, en espérant que certaines sortent de leur léthargie. !

Concours - Faites tomber le masque

Lors de notre dernière édition, nous avons lancé un petit concours qui consiste à deviner l’identité de mon acolyte mystère. Nous avons reçu différentes propositions mais malheureusement pour vous, aucune n’est la bonne. Comme indice ce mois-ci nous vous donnons la liste des noms proposés qui ne sont pas corrects: boubchoup Mutsuomi Splendide Le concours se poursuit donc. Bonne chance à tous et rendez-vous le mois prochain !

Kolwako

7


Critique de Bâtiments B

onsoir. Après une absence le mois dernier, votre chronique favorite (dites rien à Dom, hein) est de retour pour vous jouer un mauvais tour. Qu'à cela ne tienne, qui dit tours dit château, et qui dit château dit salle du trône : bienvenue au château 2.0 de la capitale. Et mon dieu qu’il en avait besoin ! Il faudrait maintenant faire de même pour les bâtiments publics mais chaque chose en son temps. Passé le porche de cette demeure impériale, c’est tête en l’air que vous pourrez admirer le travail accompli sur le plafond. Des voûtes de pierres le soutiennent avec ardeur et je peux affirmer que l’on se sent bien petit en dessous. Sentiment personnel? Que saisje, le temps nous le dira.

Ferme de Harhoeder Stay - Stendel 385/2755

L'oeuf ou la poule? Je vous invite à lire mon article sur les piafs, article qui ne répondra en rien à cette question mais qui vous fera, je l'espère, sourire. L'astuce de ce mois-ci vient tout droit de mon imagination (NDLR: tout est relatif naturellement) et l'on se retrouve donc à l'arrivée du (futur) Splash de Novi. Un nid c'est bien, avec des oeufs c'est mieux! Le problème s'est posé lors de la réalisation de ce nid, quel élément peut laisser penser à un oeuf? Un oeuf d'enderdragon? Non, trop gros et d'une couleur assez douteuse. Cette fois-ci la réponse ne se trouve pas dans la liste infinie des objets minefieldiens mais simplement dans les items de Minecraft. Damned ! Après réflexion, un crâne fait amplement l'affaire, il suffit de le tourner habilement pour ne pas voir le côté "visage". Sur ce, portez-vous bien et au mois prochain.

Salle du trône - New Stendel

Fini la folie des grandeurs, direction la campagne de Stendel pour découvrir une ferme tout à fait splendide. Un petit chemin lui aussi fort charmant vous y conduit tout droit. Après avoir salué l'épouvantail à votre gauche, laissez donc votre esprit vagabonder à sa guise. La nature semble avoir reprise ses droits et c'est là toute la magie de ce lieu habituellement si classique et banal. Rien d'extraordinaire en soit pour l'architecture mais son agencement la rend délicieusement mystérieuse. L'idée de clôturer les champs avec des murets en pierres ainsi que des vignes est intéressante pour ajouter de la matière sans pour autant en faire trop. On y ajoute une placette avec un vieil arbre et hop la recette est bonne pour une ferme plus que sympathique.

SPLASH Novi - Stendel -420/3100

Moraking

8


Les Dé-fis Dé-moniaques du Dé Pour cet édition, rien de bien compliqué. Il s'agit d'une parodie du célèbre "Où est Charlie ?" De ce fait, il vous suffira de trouver :

Notch

Dinnerbone

Jeb_

Réponses du Kubniverbiste : Je me souviens d'un rêve étrange que j'ai fait il y a longtemps. Cela se passait dans un zoo assez particulier. En son sein habitait un moucheron celtique, un alligator cubain, un poussin australien, un calamar islandais, un pingouin africain, un gecko tanzanien tout tordu, un rhino vietnamien et bien d'autres. J'étais impressionné devant tant de diversité quand, tout à coup, le zoo se désintégra... « Bah... que se passe-t-il ? dit-je à haute voix. - À peine arrivé, tu suscites d'ores et déjà la méfiance, manneke ? dit un homme. - Qui êtes-vous ? - Excuse-moi, je ne me suis pas présenté. Bien que pour toi, je ne sois qu'une image, Noa est mon prénom.

- Que s'est-il passé avec le zoo ? - Le pic à rusés revient. - Le quoi ? - C'est comme ça qu'on l'appelle, la cage maudite. Seuls les êtres rusés arrivent à comprendre le but de son existence, d'où son nom. Regarde, la voilà ! » Tout à coup, la cage apparut devant moi. En son centre était planté un pic sur lequel des fourmis laides montaient et descendaient sans cesse, alors que tout en haut de celui-ci se trouvait un hibou rikiki.

sentes dans la cage. Quand il eut fini, il se vanta, ris et dit : « Personne ne va hanter le maître de ces lieux aujourd'hui ! » Il se reposa au sommet de son pic, et d'un battement d'aile fit soulever une énorme vague, nettoyant la moindre tâche laissée par les fourmis et par la même occasion, moi. C'est à ce moment précis que je me suis réveillé. Je n'avais rien compris à mon rêve et tout ce que je pouvais certifier... c'est que mon cerveau était en bouillie.

« Quel désordre ici ! s'exclama-t-il. Je dirais même plus que c'est le bordel... tâches de malheur ! » La bestiole s'envola alors et élimina rapidement toutes les fourmis pré-

MonsieurDicsi

9


Les Démarcheurs Ambulants Quel est votre rang ?

Donnez une note sur 10 au sujet de la qualité graphique du Vagabond Enchaîné

Selon vous qu'elle est la spécialité idéale ? Donnez une note sur 10 à propos du contenu du Vagabond Enchaîné

Quelle page du Vagabond Enchaîné préférez-vous ? Quel métier avez-vous/comptez-vous avoir ?

Miaouuu miaouuu miaouu miaouu ?

DomFulmen

10


Les Démarcheurs Ambulants Donnez une notre sur 10 à propos de l’event MGT à Lifdälinn (Minefield Got Talent).

Êtes-vous satisfait de la nouvelle map Novum ?

Préféreriez-vous des accessoires réguliers ou de nouveaux crafts pour les métiers ?

Donnez une note sur 10 à propos de l’event Halloween à Port-Estroit.

Regardez-vous les pubs pour gagner des PA ?

Quelle est votre map favorite ?

Allez-vous souvent sur le forum ?

New Stendel a été en grande partie nettoyée, aimez-vous les nouveaux paysages vierges de cette map ?

Anthelme ???

11


Les p'tites annonces

Bienvenue dans le monde réel

VE

30/08

/

?/ r e p p a rM le il K é tu a i u q // Mais

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de lire ce Onzième numéro du Vagabond Enchaîné. N’hésitez pas à réagir sur le topique de la gazette. Bon jeu à tous et rendez-vous le mois prochain pour le Douzième opus.

12


Le vagabond enchaîné onzième édition novembre 2013