__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

LA COMÉDIE • SCÈNE NATIONALE 69 BIS BOULEVARD FRANÇOIS MITTERRAND 63000 CLERMONT-FERRAND 1


Les grandes Tables, des restaurants dans des lieux culturels.................................................. p

3

Les grandes Tables de la Comédie........................................................................................ p

4&5

Qui sont Frédéric Coursol et Eric Roux.................................................................................. p

6&7

Les producteurs agricoles et viticoles des grandes Tables................................................ p

8&9

La carte des grandes tables de la Comédie........................................................................ p

10 & 11

Cuisine du quotidien et de l’extraordinaire.........................................................................p

12 & 13

L’histoire et l’architecture du lieu........................................................................................p

16 & 17

La Comédie.................................................................................................................................... p

18

Eléments pratiques...................................................................................................................... p

20

2


Les grandes Tables, des restaurants dans des lieux culturels En mai 2006, Les grandes Tables ont ouvert à la Friche la Belle de Mai, aventure culturelle hors norme à Marseille, un restaurant qui puisse être un lieu de rencontres, de partages culinaires et culturels et de réflexion sur la cuisine et l’alimentation. Plus qu’un restaurant, Les grandes Tables sont un véritable lieu d’expérimentation et de création. L’idée est bien que la cuisine peut «faire culture» dans une vraie convivialité et accessibilité. Le restaurant marie le quotidien et l’extraordinaire, développe des démarches innovantes et festives, crée la rencontre entre des pratiques professionnelles et amateures et entre celles d’ici et d’ailleurs. Depuis cette première ouverture, elles ont essaimé dans d’autres lieux culturels de manière permanente comme Les grandes Tables du Channel (Scène nationale à Calais, depuis 2009), Les grandes Tables de la Criée (Théâtre National de Marseille, depuis 2008), Les grandes Tables du Zef (Scène nationale à Marseille, depuis 2018). Elles ont aussi été associées à des événements et festivals comme la transformation de l’Ile Seguin à Paris, Marseille Provence Capitale de la Culture 2013, Le Festival d’Avignon avec la Chartreuse ou des expositions dans Les Musées Cantini et de la Vieille Charité à Marseille… Aujourd’hui elles s’installent à la Comédie de Clermont-Ferrand. À Calais, Marseille et Clermont-Ferrand les grandes Tables se nourrissent et dialoguent avec l’histoire des lieux et de leurs territoires pour une recherche culinaire propre à chacun en même temps qu’elles y inscrivent la cuisine comme une discipline à part entière pour la mettre en travail dans le croisement avec les autres disciplines artistiques.

3


La Comédie et Les grandes Tables de La Comédie Passionnées par les lieux aux identités fortes et chargés d’histoires, Les grandes Tables ont tout naturellement été portées par l’envie d’accompagner la nouvelle vie de ce théâtre, dans ce site emblématique, transformé par un architecte contemporain incontournable, Eduardo Souto de Moura.

Dans l’ancienne brasserie, temple de la famille Vacher et patrimoine de l’histoire locale, les grandes Tables ouvrent un café, bistrot, restaurant, ouvert sept jours sur sept, du petit café le matin, au déjeuner — sur place ou à emporter — au dîner du soir, en passant par les casse-croûtes tout au long de la journée ou l’apéritif entre amis. Elles accueillent les publics de la Comédie avant et après les spectacles mais aussi les voisins du quartier, les étudiants qui révisent ou se détendent, les travailleurs en pause déjeuner, les chineurs du dimanche matin aux « puces des Salins » juste à côté, les touristes, les curieux du monde culinaire, les gourmets… Les grandes Tables sont un des espaces publics de la Comédie, comme les Salles de l’Horizon et celle des Possibles, comme le foyer et le patio ou encore le grand hall d’accueil : la Salle des pas perdus. Les grandes Tables de la Comédie à Clermont-Ferrand se construisent avec un cuisinier, Frédéric Coursol, et un journaliste, « agitateur » culinaire, initiateur de « L’étonnant Festin », Eric Roux, qui partage l’approche culturelle, intitulée dès la création du groupe : cuisine du quotidien et de l’extraordinaire. La cuisine du quotidien à la Comédie, écrite et orchestrée par Frédéric Coursol, est simple, créative et savoureuse. Elle donne à goûter le paysage que construisent les producteurs agricoles, fermiers et viticoles d’Auvergne. Elle privilégie les circuits courts et les saveurs singulières du territoire. Au menu : du frais, du saisonnier, du local et de la passion. Salés, sucrés, vinifiés, tous les jours à midi ou en soirée, le café-bistrot-restaurant propose une collection de mets et boissons sélectionnés avec soin. Tout au long de la journée, les « casse-croutes » sont au bar ou à emporter. Les « collections » permettent de déguster les charcuteries, les fromages, les préparations multiples concoctées avec soin par des producteurs des terroirs auvergnats. Les « hors d’œuvres », les « plats de la gare » et les « sucreries » racontent en cuisine la diversité et la modernité de la production agricole, alimentaire et culinaire de l’Auvergne, entre montagne, pays coupés et ceinture maraichère.,

4


Les publics de la Comédie et des grandes Tables de La Comédie Si le public des grandes tables est naturellement constitué par les spectateurs des programmations de la Comédie, le principe des grandes Tables est que le lieu de convivialité du théâtre soit ouvert sur la ville. En face de l’importante opération urbaine de l’Hôtel-Dieu, au cœur d’un quartier à forte activité professionnelle, à deux pas du grand marché dominical des puces, juste à côté des universités de Clermont Auvergne, en voisin de la Maison de la Culture et du futur siège du Crédit Agricole, les grandes Tables sont faites pour tous les publics. Lieu de vie, de rencontres et d’échanges elles veulent vivre au rythme de la Métropole Clermontoise, de sa diversité économique et de son activité culturelle. Comme la Comédie, scène nationale, les grandes Tables sont le trait d’union entre une grande ville en pleine transformation et un monde rural riche. L’endroit où les publics viennent retrouver et découvrir la cuisine en mouvement d’un pays.

5


FredericCoursol©

Qui est Frédéric Coursol ? Si Frédéric a suivi un parcours exemplaire d’enseignement à l’école hôtelière d’Yzeure c’est qu’il a toujours voulu être cuisinier. Il sera d’ailleurs à 15 ans récompensé par le titre de meilleur jeune cuisinier d’Auvergne. Nommé par le guide Gault & Millau « Grand de Demain » en 2000, durant 10 ans, le guide Michelin lui accordera une étoile pour la cuisine qu’il réalise à l’Hôtel Radio de Chamalières. Tout au long de sa carrière il a mené de nombreuses expériences de restauration cherchant toujours à rendre accessible une cuisine de qualité en accord avec son époque. C’est sans doute pour cela qu’il fera partie du groupe de jeunes chefs français et européens qui créeront Génération.C, association voulant bousculer les codes de la cuisine gastronomique.  À 45 ans il est plus que jamais curieux de la diversité alimentaire que propose en Auvergne, producteurs fermiers, paysans, maraichers et marchands au panier. Pour Frédéric Coursol « la nourriture est une fenêtre pour saisir la culture d’une région ou d’un pays. Donner à manger aux personnes qui viennent chez vous c’est donner à goûter avec sincérité ce qu’est un territoire. ». Donner vie au projet des grandes Tables de la Comédie, aux cuisines qu’elles revendiquent de l’ordinaire et de l’extraordinaire a été pour lui une évidence. Frédéric Coursol écrit et supervise l’ensemble de la carte culinaire des grandes Tables de la Comédie.

6


Qui est Eric Roux ? Eric Roux a toujours fait partager sa curiosité d’une cuisine, fait culturel total, avec les publics de Radio France, de Canal + / la Grande Famille et des nombreux médias pour qui il a travaillé. Il est notamment l’auteur de « Souvenirs Sucrés » aux Mille et une nuits en 1997, du « Manuel de Cuisine Populaire » aux éditions Menu Fretin en 2010 et de « Le pissenlit, dix façons de le préparer » aux éditions de l’Epure en 2020. Accompagner les grandes Tables et Frédéric Coursol dans leur installation à La Comédie de Clermont-Ferrand lui permet d’offrir la connaissance qu’il a nourri tout au long de ses recherches sur une nourriture faite d’humanité. Paysans, artisans de bouche, producteurs qu’il connait, seront la palette de Frederic Coursol pour composer la cuisine des grandes Tables de la Comédie. 

7


Les producteurs agricoles et viticoles des grandes Tables Les grandes Tables cultivent, dans chacun des lieux culturels, la reconnaissance des producteurs agricoles et viticoles. Si le local est toujours recherché et privilégié, il s’agit toujours d’entretenir des liens avec des démarches qui revendiquent des postures politiques fortes, qu’elles soient d’ici et d’ailleurs. À Clermont, proposer les meilleures conserves artisanales de poissons (morue, sardines, anguille, anchois, églefin, hareng…), est un dialogue avec la cuisine des poissons d’eau douce du territoire (truite, saumon, carpe, brochet, sandre…) par la brigade. À la Comédie, vous dégustez dans vos assiettes la production locale des marchands au panier, les meilleures viandes des élevages locaux, des fromages affinés avec précision, des épices issus des réseaux du commerce équitable, des pains artisanaux… et les meilleurs produits du terroir.

Parmi les producteurs locaux, aux grandes Tables retrouvez : LES MARAICHERS ET MARCHANDS AU PANIER : Max et Lucie Clermont, les Biau jardins Gerzat, Stéphane Gavioli Maringues… LES BOUCHERS et/ou ÉLEVEURS D’AGNEAU, PORC, VEAU, ET BŒUF DE RACES : Mickaêl Chabanon, Eric Durif, Louis de Boismenu, La Maison Limoujoux…       LES CHARCUTIERS : Fourgerousse à Saint-Anthème, Pascal Goyon aux Salles, La Maison Laborie… LES CONSERVEURS : Dutrévis, Chabanon, JC David, Descleaux, Godinec… LES PISCICULTEURS : Stéphane Heinis… LES CÉRÉALES ET LÉGUMES SECS : Maison Celnat LES FROMAGES, FROMAGERS, CRÈMERIE : Olivier Nivesse, Charlotte Salat, Adrien Chassagny… LES BOULANGERS : Kevin Kolaveski, Hervé Durif…. Une liste non exhaustive et jamais définitive…

8


Les productions viticoles d’Auvergne sont aujourd’hui reconnues pour leur qualité et leur diversité dans le monde entier. Les grandes tables ont choisi et font le pari d’être la vitrine de cette diversité de vignerons et de leurs vins. Vignerons indépendants, vins bio et vins naturels du Puy-de-Dôme et de Saint Pourçain dans leur multiplicité - Tressaillier, Pinot noir, Chardonnay, Gamay d’Auvergne mais aussi Syrah, Damas noir, Noir fleurien, Côt, tous cépages auvergnats, vinifiés par des vignerons passionnés - accompagnent les repas des Grandes Tables qui sont le lieu pour découvrir et adopter ces vins produits à l’extrémité sud du bassin de la Loire et sur des sols témoins de l’histoire des volcans d’Auvergne. 

La cave viticole des grandes Tables est ainsi composée d’une sélection exclusive de plus de 40 vins auvergnats. Elle est réalisée en complicité avec Sébastien Jolivet des Artisans du Vin. Les verres de vins sont au prix de 3 à 6€. Les bouteilles entre 18 et 52€

Les vignerons de la carte des vins, première saison : CHAPUT, TOURLONIAS, ROUGEYRON, SIMON CHABASSEUR, STEPHAN ELZIERE, ROYET, MIOLANE, CLOS LUERN, DESHORS, CHARMENSAT, ABONNAT, BERNARD, BONJEAN, JEROME  CHAPEL  , TROUILLERES,    LIONEL  IEVAIN, MONTEL, PERSILIER, LACHAUX, PATRICK BOUJU , GOUGIS, DUBIEN, LA CAVE A JEANNOT, GILLES MONIER, ANNIE SAUVAT, RICHARS TOURNAYRE, CHAMBE, DHUMES, AUZOLLE,  GOIGOUX,  … ET D’AUTRES AMIS VIGNERONS.

9


La carte des grandes Tables de la Comédie EXEMPLE DE LA PREMIÈRE SEMAINE, SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

LES COLLECTIONS UN MÊME PRODUIT, DE NOMBREUX ARTISANS, DE NOMBREUX PAYSANS CONSERVES DE PAYS À PARTAGER • 7€ à 15€ Pâté de campagne Fromages de tête Rillettes Sardines à l’huile

~

CHARCUTERIES AUVERGNATES • 7€ à 20€ Jambon de coche Saucissons Jambonnette

~

Fromages du Pays • 3,50€ à 12€ Saint-Nectaire Fourme de Rochefort Salat tradition Fourme fermière d’Ambert Artisou Faisselle ou blanc « sel-poivre » 

~

Casse-croûte au bar ou à emporter • 1€ à 6€ Bao guette Croq’comédie Ban mie rustique Œuf dur au comptoir À la Main Pompe Millard aux fruits de saison

~

Hors d’œuvre • 3,8€ à 6€ AU BAR, EN ENTRÉE OU À PARTAGER

Légumes à la Grecque Poireau grillé romesco Museau ravigote Œuf mayo rémoulade Escargots beurre persillé x6

10


SEMAINIER 12€ à 18€ PLAT À TABLE À PARTAGER, PRIX/PORTION. ILS REVIENNENT CHAQUE JOUR ET CHANGENT SUIVANT LA SAISON. LUNDI • Saucisse au chou MARDI • Rosbif / purée MERCREDI • Tomates farcies / riz JEUDI • Falette de veau / coco VENDREDI • Morue à l’Auvergnate SAMEDI • Épaule d’agneau Brayaude DIMANCHE • Poulet rôti / frites « pont-neuf »

~ Les plats de la gare • 12€ à 25€ Bifteck au beurre Os à moelle fleur de sel Truite au lard Pigeon entier crapaudine

~

Végétal • 14€ à 16€ Pâte locale Palet de quinoa grillé légumes cuits-crus

~

Menu du jour • 13€ à 19€ Tomates rôties en tarte Echine grillée fondante, céréales aux herbes Figues au miel, crème crue

~

Desserts • 5€/8€ Baba au rhum, chantilly à partager Moka café Tarte au chocolat Pompe ou Millard aux fruits de saison

11


Cuisine du quotidien et de l’extraordinaire L’extraordinaire en cuisine n’est pas réservé aux étoiles… Des brigades d’amateurs aux festivals culinaires, des marchés aux ateliers, des créations artistiques aux repas insolites, les grandes Tables proposent, en association avec de multiples partenaires, des rendezvous qui racontent la cuisine dans sa diversité et son actualité. Réfléchir ensemble, face à l’ampleur des défis qui nous attendent, aux alternatives sociétales, écologiques, politiques, humaines, culturelles que nous partageons avec celles et ceux qui nous nourrissent ; mettre en avant les liens qui unissent la ville et le monde paysan ; sont autant de pistes que nous explorerons avec La Comédie, une scène nationale, qui par exemple, a choisi parmi ses artistes associés la compagnie Le désordre des choses, installée dans une ferme à Ennezat, qui appréhende parfaitement l’urgence de certaines questions d’actualité.

12


Le premier rendez-vous extraordinaire de la saison est multiple ! Dix marchés de la Comédie vont se tenir tous les 2e lundis du mois de 17h à 20h, pour que citadins et ruraux, riverains,

LUNDI 14 SEPTEMBRE

étudiants, spectateurs et curieux se croisent

CUISINER FAIT PATRIMOINE ET MATRIMOINE

autour d’une dégustation, d’un verre, d’un plat ou d’un étal, pour partager et prendre conscience

LUNDI 12 OCTOBRE

de la grande diversité du territoire rural, pour

LA FIN (FAIM) DES RESTES

questionner nos pratiques de consommation et

LUNDI 9 NOVEMBRE

favoriser les échanges directs entre producteurs et

LE FROMAGE SOUS TOUTES SES FOURMES

consommateurs, publics et partenaires.

LUNDI 14 DÉCEMBRE

En investissant le grand hall des Pas-Perdus

DES FRUITS : EN PÂTES, EN CONFITURE, CONFITS

de La Comédie, une vingtaine de producteurs vendent leurs productions aux publics pouvant

LUNDI 11 JANVIER

également participer à des rencontres, écouter

JEUNES PAYSA.NE.S

des conférences, s’inscrire à des cours de cuisine,

LUNDI 8 FÉVRIER

voir des films…

SEMENCES PAYSANNES

Chaque soir de Marché, aux grandes Tables, Frédéric Coursol et la brigade préparent une proposition

LUNDI 8 MARS

culinaire à partir des produits agricoles proposés

FEMMES PAYSANNES

et du thème et l’artiste Patrick Pleutin est présent

LUNDI 13 AVRIL

sur chaque marché pour dresser une cartographie

LA VIANDE SE NOURRIT D’HERBE

dessinée.

LUNDI 10 MAI

Les marchés sont aussi un point relais de l’asso-

L’AUVERGNE C’EST AUSSI LE VIN

ciation étudiante et solidaire LieU’topie qui met en place des paniers remplis par les acheteur.se.s

LUNDI 14 JUIN

et producteur.rice.s du marché à destination des

MANGER MÉTISSÉ EN AUVERGNE

étudiant·e·s.

La Comédie est également le lieu où l’on passe prendre ses « paniers de Max et Lucie » le jeudi entre 16h30 et 18h30 et le vendredi entre 12h et 18h30. Les commandes se font sur

www.lesmarchesdemaxetlucie.fr.

13


La saison des événements des grandes Tables, se construit tout au long de l’année. Aux cinq rendez-vous présentés dans ce dossier se rajouteront de nombreux événements et de multiples rencontres…

Le deuxième rendez-vous extraordinaire de la saison, le 19 septembre à 17h30, est le lancement de la collecte des cahiers de Cuisine Familiaux par l’Association l’Etonnant Festin pour le projet de Bibliothèque des Cahiers de Cuisine Familiaux de Clermont Auvergne en co-production avec la bibliothèque du patrimoine. Aux grandes Tables, conférence dégustation sur le thème de « Margaridou, journal et recettes d’une cuisinière au pays d’Auvergne », par Eric Roux. Ce livre est le journal d’une cuisinière du XIXe siècle au service d’un médecin à Saint-Flour, en Auvergne. L’auteur, Suzanne Robaglia, raconte qu’elle a trouvé le journal de Margaridou, avec ses observations et ses recettes culinaires, dans une vieille malle contenant de nombreux souvenirs de brocantes. Margaridou, journal et recettes d’une cuisinière au pays d’Auvergne, est tout autant un roman, qu’un livre de cuisine, dont la première édition est parue en 1935. La cuisine de la région d’Auvergne y est racontée au travers de recettes, toutes délicieuses, proposant ainsi un reflet de l’Auvergne profonde qui allie la rudesse et la finesse à travers des mots simples et précis. De très nombreuses recettes ont été essayées par les frères Troisgros de Roanne et Régis Marcon a, grâce à Margaridou et à sa recette du carré de veau, gagné le Bocuse d’Or en 1996.

14


Le quatrième rendez-vous extraordinaire de la saison se déroule, du 29 janvier au 6 février 2021, lors de l’incontournable Festival du Court-Métrage de ClermontFerrand. Taïwan est le pays invité pour cette 43e édition et Christina Huang du restaurant Zaoka sera en résidence aux Grandes Tables de la Comédie pour une découverte de la cuisine taïwanaise. 

Le troisième rendez-vous extraordinaire de la saison, le 5 décembre, est le lancement du « Solide Almanach Nourricier de Clermont Auvergne  » avec les participants-auteurs de la première édition de l’Etonnant Festin. Premier numéro d’une publication qui raconte l’intimité de la production alimentaire auvergnate, le public pourra découvrir l’édition, se faire signer son livre et déguster les préparations culinaires de ce délicieux almanach.

Le cinquième rendez-vous extraordinaire de la saison est aux couleurs de l’Afrique avec Africa 20.21, la saison

culturelle organisée par l’Institut Français, avec le Ministère des Affaires Etrangères et le Ministère de la Culture. En mars 2021, 2 chefs africains, résidant dans ce continent, viendront faire découvrir la cuisine contemporaine du « berceau de l’humanité ». Un grand plateau d’invités pour échanger sur la cuisine africaine aujourd’hui et de nombreux ateliers seront organisés en collaboration avec la Mission Française du Patrimoine et des Cultures Alimentaires.

15


La Comédie, histoire, architecture et programmation Beaucoup de clermontois et d’auvergnats ont en mémoire la Gare Routière, tout à la fois lieu d’accueil et de départ des autocars qui desservaient la région, mais surtout une brasserie de tradition pendant plus de quarante ans. Dès 1961 à l’ouverture de la nouvelle gare routière dessinée par Valentin Vigneron, Louis Vacher auquel succéderont son épouse Marie et son Fils Gilbert en 1977, dirigeront la brasserie du rez-de-chaussée et le restaurant à l’étage, rendez-vous gourmand et convivial des clermontois. Avec le Festival du Court Métrage au début des années 80 et les puces du dimanche place des Salins, le restaurant de la Gare Routière (inscrite pendant 38 ans sans interruption au guide Michelin) deviendra le lieu de ralliement de la ville. Fermée en 2006, la mémoire de ce lieu est toujours vivante à Clermont-Ferrand, et c’est avec humilité que les grandes Tables de la Comédie mettent leurs pas dans ceux de ses illustres prédécesseurs. Si l’imitation est impossible, l’esprit et le sentiment d’un restaurant convivial, fait d’amitiés et de fête, ouvert au monde, sont ce qui fera vivre les grandes Tables de la Comédie à Clermont-Ferrand aujourd’hui. 

PHOTO • La Montagne - Publié le 01/02/2019

Sous la mandature d’Olivier Bianchi, le 19 décembre 2014, le Conseil municipal a voté la construction du lieu identitaire de la scène nationale avec, au côté de la Ville de Clermont-Ferrand, les apports financiers de l’État, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du Conseil Départemental du Puy-de-Dôme et de Clermont Communauté. C’est le projet d’Eduardo Souto de Moura et de l’agence Bruhat-Bouchaudy qui sera retenu parmi les quatre candidatures du concours.

16


La Comédie d’Eduardo Souto de Mourra ce sont « des volumes simples qui sont organisés progressivement, depuis la gare, « salle des pas perdus », qui prolonge la rue et réunit toutes les fonctions d’accueil. Réalisé en béton armé, offrant de grandes dimensions sans poteaux, gris clair, dans la continuité de la gare, l’ensemble repose sur un socle unitaire en pierre de Volvic. Les salles, de plain-pied, occupent la totalité de la parcelle. Au-dessus de la brasserie, le grand foyer s’ouvre sur la ville par un large lanterneau. Siège et « instrument de travail » de La Comédie, « scène nationale » de Clermont-Ferrand, le bâtiment réunit deux salles de spectacles de 878 et 336 places dotées d’un équipement scénographique moderne et performant, un pôle de médiation culturelle, un hall d’accueil, des espaces administratifs, des locaux pour les artistes, un espace d’exposition et une brasserie ».

Eduardo Souto de Moura

né le 25 juillet 1952 à Porto, est un architecte portugais proche de Fernando Távora et Alvaro Siza Vieira. Il est depuis 1991 enseignant à l’école de Porto. Il a obtenu le prix Pritzker (nobel de l’architecture) en 2011. Le mur est pour lui l’élément central, la pierre, le matériau majeur ; le marbre et le granit étant des pierres naturelles, il a aussi utilisé le béton comme pierre artificielle pour la transposition de ses concepts formels. Le restaurant a été implanté dans l’angle du bâtiment historique en continuité de la billetterie et de la salle des Pas-Perdus. La façade historique est très ouverte sur l’avenue François Mitterrand et sur la rue Leo Lagrange qui a été semi-piétonnisée. Une grande terrasse a été aménagée permettant d’ouvrir le bâtiment sur un grand espace public. Les grandes Tables sont installées dans un univers épuré, rappelant, avec un mobilier choisi par l’architecte, l’histoire du lieu : banquettes en cuir rouge, chaises en bois, tables en marbres. Le grand comptoir en inox, est placé devant une grande baie vitrée permettant d’observer les cuisiniers en brigade. La configuration du lieu permet la fréquentation simultanée de publics multiples partageant un repas, buvant un verre, réalisant une réunion ou grignotant avant un spectacle.

17


La Comédie, scène nationale

Dirigée depuis 2002 par Jean-Marc Grangier, La Comédie de Clermont-Ferrand scène nationale, créée en 1997, a été accueillie toutes ces années dans diverses salles de la ville. En septembre 2020 est inauguré le bâtiment qui donne corps à ce théâtre, et permet à La Comédie de produire 40 spectacles pour sa saison inaugurale 2020-2021. Pour Jean Marc Grangier ce théâtre est rêvé « comme un refuge pour tous, ceux qui ressentent de l’intranquillité, ceux qui cherchent des réponses, ceux qui veulent s’asseoir et divaguer sur le monde, ceux qui veulent appréhender d’autres regards, les guetteurs de beauté, de sens et d’inspiration qui veulent s’exprimer ou ceux qui aiment rester silencieux. Et pour tous ceux qui ne savent pas encore à quel point ce théâtre peut devenir le leur ». La programmation du théâtre est riche et propose en ouverture des spectacles comme Société en chantier et Le Lac des cygnes du metteur en scène suisse Stefan Kaegi et « Le Lac des cygnes » du chorégraphe Angelin Preljocaj. Aux spectacles que la Comédie propose, s’ajoute un important travail d’ateliers, de pratiques artistiques, de médiation et bien sûr d’association d’artistes comme la metteuse en scène Nathalie Béasse, les danseurs et chorégraphes Rosalba Torres Guerrero et Koen Augustijnen, la metteuse en scène et comédienne Aurélia Lüscher et l’auteur, dramaturge et metteur en scène Guillaume Cayet qui cultive le principe de « la permanence artistique ».

Retrouvez le programme de La Comédie www.lacomediedeclermont.com

18


19


ELÉMENTS PRATIQUES

Les grandes Tables sont ouvertes 7 jours sur 7 Vous pouvez prendre un café, boire un verre, et grignoter à toute heure de 8h30 à 23h00 Service déjeuner de midi à 14 heures Service dîner de 19h00 à 22h00 Les soirs de spectacles, services 1h30 avant le début des représentations et 30 mn après celles-ci.

Les grandes Tables et la Comédie

accueillent tout groupe, avec la possibilité d’un espace dédié.

comedie@lesgrandestables.com www.lesgrandestables.com RÉSERVATIONS ET INFORMATIONS

04 43 55 17 97

20

Profile for uus-studio4

Les grandes Tables de la Comédie - Clermont-Ferrand  

Dossier de presse

Les grandes Tables de la Comédie - Clermont-Ferrand  

Dossier de presse

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded