Page 1

UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ


univer sité

ou v e r t e

uni ve r sit é de f ranc h e - com t é


invitation

L’Université Ouverte de Franche-Comté a l’honneur et le plaisir de vous convier à sa rentrée solennelle

Présentation générale du programme à 14h30 le mercredi 4 octobre 2017 au Grand Kursaal à Besançon suivie à 16h de

De Don Juan à Casanova w NICOLE DESGRANGES clavecin w PATRICK CRISPINI livret et récitatif l

Matisse et son mécène russe w MARIA OZEROVA Attachée scientifique au Musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg

jeudi 5 octobre 2017 à 17h - Amphithéâtre Donzelot, Faculté des Lettres l

Comtois rends-toi ! Nenni ma foi ! w PAUL DELSALLE Historien, Université de Franche-Comté

vendredi 6 octobre 2017 à 17h - Amphithéâtre Donzelot, Faculté des Lettres

Entrée libre


ÉDITO R I AL

L’

UNIVERSITÉ OUVERTE EST UNE INVITATION AU VOYAGE culturel, scientifique, historique, géographique, philosophique… l’espace universitaire est infini ! Plongez-vous au cœur des disciplines en émergence, vivez l’actualité la plus intime de la formation et de la recherche. La synergie formation-recherche est au cœur des préoccupations de l’Université et le partage des connaissances est plus que jamais un enjeu pour nos sociétés. Depuis quelques années, les mercredis des savoirs labélisés « Effet Pasteur » par la Région Bourgogne Franche-Comté, vous transmettent avec une proximité immédiate, le fruit de la recherche la plus actuelle, tout comme les rendez-vous réguliers avec les auteurs qui publient aux Presses universitaires de Franche-Comté (PUFC).

J’adresse toutes mes félicitations à la directrice et son équipe, aux président-e-s d’antennes de l’Université Ouverte pour la nouvelle carte 2017-2018 qui, comme à son habitude, ne cesse de se renouveler pour mieux nous mettre en appétit. Le programme est une belle invitation à la curiosité et à l’ouverture sur le monde. Pour ne citer que quelques facettes : le programme débutera par un cycle cinéma-musique autour de Casanova et la musique d’opéra au XVIIIe. En fin d’année, l’Égypte sera à l’honneur, puis au printemps 2018, la Tunisie avec plus d’une dizaine d’heures de cours pour chaque cycle.

Le programme ainsi établi, il ne reste qu’à passer à la pratique en appliquant les cycles de cours sur le terrain. Des voyages avec vos enseignants vous sont ainsi proposés : le Maroc médiéval sur les traces des relations croisées entre Arabes et Berbères ; un parcours culturel égyptien exceptionnel sous la conduite de hautes autorités culturelles du pays ; les collections de peinture du XIXe des musées danois, ou encore, pour une escapade plus dépaysante qu’il n’y paraît, une semaine de marche auvergnate ! Les sept antennes de l’Université Ouverte sont très actives sur le territoire. Les liens avec les collectivités sont renforcés, de nouvelles villes sont partenaires ainsi que des villages dans le cadre des nouveaux contrats de ruralité et de l’extension de l’intercommunalité. L’Université Ouverte propose ainsi une véritable proximité culturelle et du savoir, ouverte à tous. L’Université Ouverte, avec la Fabrikà sciences, le Jardin botanique et le Gymnase-espace culturel, sont aujourd’hui des acteurs culturels reconnus. Claire Dupouët, Vice-Présidente chargée des politiques culturelles et moi-même, sommes en effet très attentifs à ce que notre université transmette auprès de tous et toutes ses connaissances et permette le dialogue avec son territoire. Excellente rentrée à tous, JACQUES BAHI Président de l’Université de Franche-Comté


w

Depuis 1981, année après année, grâce à l’action du Professeur Michel Woronoff, l’Université Ouverte cultive le jardin des connaissances.


ÉDI TO RIAL

V

ous séduire, vous retenir, vous voir revenir.

Séduire, ce fut l’art de Casanova, libertin des Lumières, qui ouvrira avec vous l’année universitaire ! Peinture et littérature seront mises en musique par un dialogue des arts dont nous souhaitons qu’il soit la marque de l’Université Ouverte, service commun de l’Université de Franche-Comté. De même, histoire nationale et régionale, géographie et géopolitique se répondront comme en écho. La force de cette institution, qui doit tant à l’inspiration de son premier concepteur, Monsieur le Président Michel Woronoff, est d’impliquer toutes les composantes de l’Université afin d’en partager les multiples richesses. Que les universitaires et chercheurs en poste, ou retraités, relèvent des Lettres, des Sciences, des Activités physiques et sportives, de Médecine-Pharmacie, ou encore de la Faculté de droit et sciences économiques, des Instituts technologiques, des organismes de recherche, ils ont vocation à vous retenir. Avec une régularité de métronome puisque nous vous proposons des rendez-vous réguliers : des lundis du livre, des mardis des savoirs à partager, des mercredis Pasteur, des jeudis d’Hippocrate ou botaniques. Et pour vous retenir davantage encore, cours et conférences se succèdent à un rythme soutenu. Pourquoi pas un tour dans les grands musées du monde, une histoire de l’Angleterre, une découverte des évangiles apocryphes, un voyage dans les étoiles, un vagabondage poétique succédant à la rigueur de la physique ou des mathématiques… De quoi vous voir revenir jour après jour, y compris après une escapade dans une des sept antennes régionales ou, qui sait, un voyage culturel dépaysant. C’est un programme dont la séduction procède des moyens accordés par l’Université, mais aussi les collectivités territoriales - Région, départements, intercommunalités, municipalités - dont l’aide est absolument déterminante. Comme sont indispensables votre confiance et votre appui, chères auditrices, chers auditeurs afin, après vous avoir séduits et retenus, de vous voir revenir !

DAMIENNE BONNAMY Directrice de l’Université Ouverte


Sommaire

w Besançon

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 11

Rubriques

Numéros

Ouverture : séminaire – séduction . . . . . . . . . . . . . . . . . 01 Mon rendez-vous du lundi : un jour, un livre . . . . . . . . 02 Mon rendez-vous du mardi : savoirs en partage . . . . . 03 Mon rendez-vous du mercredi avec la méthode scientifique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 04-05 Mon rendez-vous du jeudi avec Hippocrate : les jeudis médicaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 06 à 08

Connaissance de soi, connaissance de l’autre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 à 106 Comprendre l’actualité économique et politique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107 à 110 Des nouvelles de la terre… et du ciel . . . . . . . . 111 à 114 Physique, chimie, mathématiques, informatique, paléontologie : vive les sciences ! . . . . . . . . . . . . 115 à 123 Et si on immortalisait le tout ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124 Tisser du lien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125 à 129

Mon rendez-vous du jeudi avec Dame Nature . . . . . . . 09 Un corps pour bouger . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10-11

7

Des yeux pour voir ; cinéma. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 à 15 Des oreilles pour entendre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16-17 D’un coup de pinceau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 à 23 Le trait et la main . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 à 26 Vagabondages. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27-28

w Dole

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 89

Des mots pour dire, des mots

w Gray

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 117

pour vivre ici et ailleurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 à 41

w Lons-le-Saunier

Échappées musicales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 à 32

L’art de le dire autrement :

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 125

langues du monde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 à 48

w Lure

L’art de penser. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 à 55

w Pays de Montbéliard

Sources et racines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56 à 67

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 137

Si la Comté m’était contée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68 à 72

w Saint-Claude

Fragments de passé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73 à 81

w Vesoul

Le monde au présent :

w Sites décentralisés

entre découverte et interrogations . . . . . . . . . . . . 82 à 94

. . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 147

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 165

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 175 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 189

Invitation au voyage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95 à 97 Questions de société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 98 à 103

w Index des conférenciers

. . . . . . . . . . . . . . Page 201


Besançon L’équipe administrative

Besançon Structures, inscriptions

w Présidence JACQUES BAHI, Président de l’Université de Franche-Comté

SERVICE COMMUN DE L’UNIVERSITÉ DE FRANCHECOMTÉ, qui est garante de la qualité et de la rigueur scientifique des activités proposées, l’Université Ouverte a pour vocation de mettre à la disposition du plus grand nombre les savoirs et le savoir-faire universitaires.

w Direction DAMIENNE BONNAMY, directrice Tél. 03 81 66 51 01 damienne.bonnamy@univ-fcomte.fr w Administration LOÏC DROSSARD Tél. 03 81 66 51 00 loic.drossard@univ-fcomte.fr

8

w Inscriptions – Gestion des intervenants – Frais de mission - Sorties pédagogiques – Voyages MARIE BROCARD, collaboratrice Tél. 03 81 66 51 05 marie.brocard@univ-fcomte.fr BÉNÉDICTE BAUDOIN, collaboratrice Tél. 03 81 66 51 02 benedicte.baudoin@univ-fcomte.fr

Elle ne vise qu’à la formation culturelle désintéressée et ne délivre aucun diplôme. Chacun peut donc s’y inscrire sans considération d’âge ou de niveau d’études et la fréquenter tout à loisir. Son activité se déploie sur l’ensemble du territoire comtois. S’ajoutent, en effet, au site de Besançon, sept antennes décentralisées : Dole, Gray, Lons-le-Saunier, Lure, Montbéliard, Saint-Claude et Vesoul. De plus, un certain nombre de collectivités sollicitent l’Université Ouverte pour l’organisation de conférences. Afin de répondre à sa mission de diffusion des connaissances, elle organise, durant l’année universitaire, des enseignements, conférences, ateliers pratiques, l’ensemble pouvant être complété par des sorties et voyages culturels.

ANAÏS JORANDON, collaboratrice Tél. 03 81 66 51 15 anais.jorandon@univ-fcomte.fr

L’Université Ouverte bénéficie, outre d’une dotation de l’Université, du soutien logistique et financier de partenaires territoriaux dont l’aide continue est déterminante.

w Bureaux — Accueil, inscriptions, sorties et activités pédagogiques : 47 rue Mégevand, rez-de-chaussée — Administration, secrétariat : 47 rue Mégevand, 1er étage

Sans les subventions de la Région Bourgogne FrancheComté, des départements de la Haute-Saône et du Jura, des municipalités de Besançon, Dole, Gray, Lons-leSaunier, Lure, Saint-Claude, Vesoul, mais également du Pays de Montbéliard Agglomération, l’Université Ouverte ne pourrait continuer à fonctionner dans les conditions actuelles.

w Adresse postale 30 rue Mégevand – 25030 Besançon Cedex universite.ouverte@univ-fcomte.fr w Site Internet universite-ouverte.univ-fcomte.fr

Enfin, l’Université Ouverte est adossée à une association de la loi de 1901, l’Association de Développement des Activités de l’Université Ouverte qui permet le déploiement de l’activité dans toute la Franche-Comté et assure le tiers des enseignements.


9


Besançon Inscriptions 2017-2018 w L’inscription à l’année peut être prise à tout moment. Elle permet l’accès à l’ensemble des activités et des sites UO et ADAUO. Nul ne peut participer aux cours, conférences, ateliers, sorties et voyages sans être régulièrement inscrit (service universitaire et association), muni d’une carte d’auditeur, en cours de validité, comportant une photographie d’identité et avoir réglé les droits généraux et spécifiques. La carte d’auditeur est obligatoire. Elle peut être demandée dès le deuxième cours. Une liste d’émargement est établie pour chaque enseignement ou activité.

10

L’exonération des seuls droits universitaires généraux doit être demandée au jour de l’inscription. Elle suppose que le revenu fiscal de référence, tel qu’il figure sur le dernier avis d’imposition sur le revenu des personnes physiques du demandeur, ne dépasse pas le seuil fixé par le conseil d’administration de l’UFC. Aucun remboursement ne pourra intervenir après l’inscription, quel que soit le motif de la demande.

w Pièces à fournir — Fiche d’inscription à compléter — Une photo d’identité — Règlement par chèque(s) w La fiche d’inscription est à télécharger sur internet ou à retirer au Bureau d’accueil. Attention : certains cours sont à effectif limité : langues vivantes, informatique, atelier photographique, activités physiques, méditation. L’inscription est obligatoire auprès du secrétariat et entraîne le paiement d’un droit supplémentaire par cours suivi ainsi qu’un engagement d’assiduité, trois absences valant renonciation à l’inscription dans le cours considéré. N.B. Pour chacune de ces activités, l’inscription sera prise dans un seul groupe. w Dans les antennes L’inscription est liée à la domiciliation (un auditeur domicilié à Besançon ne peut s’inscrire dans une antenne décentralisée). S’agissant des modalités pratiques, s’adresser au secrétariat de l’antenne locale, comme indiqué en première page du programme de chacune des antennes.

w ANTENNES Secrétariat, inscriptions, renseignements : voir à la page de présentation de l’antenne concernée


Bien sûr, l’Amérique a été découverte avant Colomb. Mais le secret avait été bien gardé ! OSCAR WILDE

11


Besançon / Ouverture : séminaire - séduction 01 x AUTOUR DE CASANOVA, LIBERTIN DES LUMIÈRES w PATRICK CRISPINI Chef d’orchestre

10 séances 9, 10, 11, 12 et 13 octobre 2017

Giacomo Casanova par Anton Raphael Mengs, 1728-1779

1. Un itinéraire flamboyant I 2. Un itinéraire flamboyant II 3. Venise, l’attraction miroitante 4. De Venise à Paris 5. Et les Lumières… 6. Et la littérature… 7. Les Mémoires d’un libertin 8. Et la musique… 9. Du théâtre au cinéma I 10. Du théâtre au cinéma II Avec le vénitien Giacomo Casanova (1725-1798), rien n’est simple : les cartes du jeu se redistribuent sans cesse. On invoque l’aventurier, mais c’est l’alchimiste qui apparaît. On rougit des exploits romanesques du fornicateur, mais c’est le séducteur raffiné qui reprend la main. Violoniste, joueur professionnel, escroc, financier, bibliothécaire, libre-penseur, occultiste, ce diable d’homme n’a pas fini de nous surprendre ! Libertin cultivé, adepte du plaisir et des plaisirs, inventeur de la loterie et du profit par les jeux, il n’en fut pas moins philosophe et philanthrope, achevant une existence itinérante dans un oubli et une solitude absolus. Sa vie n’est que paradoxes, fantasmagories, hyperboles sensuelles.


Besançon / Mon rendez-vous du lundi 02 x UN JOUR, UN LIVRE Nous accueillerons, cette année, les productions de chercheurs confirmés puisque nous recevrons des universitaires, auteurs d’ouvrages parus aux Presses Universitaires de Franche-Comté.

3. Pouvoirs, peuplement et paysage dans le Morvan et le Jura médiéval : données écrites, archéologiques et paléoenvironnementales

lundi 20 novembre 2017 w VALENTIN CHEVASSU Doctorant, Université de Franche-Comté

1. Transmigration des âmes lundi 23 octobre 2017 w CLAIRE POULLE Maître de conférences en langue et littérature grecques, Université de Franche-Comté

Lors d’une journée d’étude organisée par l’ISTA en octobre 2013, des spécialistes de l’histoire des philosophies, littératures et religions de l’antiquité se sont réunis pour réfléchir aux croyances grecques et indiennes en la métempsychose. Les actes de cette journée ont été publiés en 2016 aux PUFC ; on montrera en quoi ils permettent d’esquisser une comparaison entre les doctrines indiennes de la transmigration et les représentations grecques des voyages de l’âme après la mort : après avoir rappelé les théories brahmanique et bouddhique sur la réincarnation et la rétribution des actes, on s’intéressera à la façon dont différents courants de la pensée grecque (pythagorisme, platonisme, néo-pythagorisme) ont utilisé le thème des voyages de l’âme pour étayer leur propre projet doctrinal.

Les massifs de moyenne montagne tels que le Morvan et le Jura sont vus traditionnellement comme des zones hostiles conquises tardivement par l’homme, désertes avant les grands défrichements médiévaux. Cette vision ancienne est aujourd’hui fortement nuancée par l’apport des récentes recherches archéologiques et paléoenvironnementales menées sur les deux secteurs. Une approche renouvelée de ces massifs montagneux et de leurs spécificités historiques est donc aujourd’hui possible grâce à la synthèse d’un corpus de données variées concernant à la fois l’évolution de la végétation et celle des peuplements humains. La confrontation avec les textes d’archives médiévaux permet enfin de décrire le rôle des monastères et des seigneuries dans l’organisation du peuplement et de l’exploitation du milieu.

2. Regards sur 1848 lundi 13 novembre 2017 w EDWARD CASTLETON Historien des idées, Université de Franche-Comté

Ce livre vise à retracer les prises de position et interprétations différentes de quelques observateurs les plus connus de la Révolution de 1848 en France, des philosophes et écrivains Marie d’Agoult, Honoré de Balzac, Louis Blanc, Auguste Comte, Victor Cousin, Gustave Flaubert, Alexandre Herzen, Alphonse de Lamartine, Karl Marx, Jules Michelet, FrançoisVincent Raspail et Lorenz von Stein.

Alphonse de Lamartine devant l’Hôtel de Ville de Paris le 25 février 1848 refuse le drapeau rouge Peinture de Félix Philippoteaux, détail

13


Besançon / Mon rendez-vous du lundi 4. Faire et défaire les affaires de famille lundi 4 décembre 2017 w DOMINIQUE JACQUES-JOUVENOT Professeur de sociologie, Université de Franche-Comté

5. La sculpture gréco-romaine en Asie Mineure. Synthèse et recherches récentes lundi 22 janvier 2018 w SOPHIE MONTEL Maître de conférences en histoire de l’art et archéologie du monde grec, Université de Franche-Comté

L’ouvrage constitue la publication des actes d’un colloque tenu à Besançon en octobre 2014. Les contributions réunies témoignent de la diversité des approches relatives à la sculpture antique. Certaines d’entre elles s’intéressent à une zone géographique en particulier, d’autres mêlent des approches régionales, techniques et stylistiques, quand d’autres encore mettent en lumière un type d’objet particulier. La première partie réunit des articles de synthèse. La sculpture dans son territoire est le thème de la deuxième partie, qui permet d’analyser une production dans un contexte précis, que ce soit à l’échelle d’une région, d’une cité ou du territoire d’une cité. Dans la troisième partie, consacrée aux études techniques et stylistiques, les objets d’étude et les approches méthodologiques varient.

Gladiateur, 1er siècle av.JC. Marbre de Agasias, Ephèse

14

Faire et défaire des affaires en famille : — Situer le contexte dans lequel est réalisé cet ouvrage : recherche INTERREG, colloque réunissant des chercheurs qui travaillent sur la question des très petites entreprises (TPE) en France et en Suisse — Montrer comment l’observation des modalités de transmission des TPE met en évidence des rapports de parenté très particuliers qui sont l’expression à la fois de solidarités et de conflits familiaux et qui donnent à voir des assignations de genre au travail. Enfin, nous montrerons l’importance de la temporalité longue, incluant plusieurs générations au travail dans les modes de transmission et de rupture des TPE.


Besançon / Mon rendez-vous du lundi 6. Religion sous contrôle. Pratiques et expériences religieuses de la marge ? lundi 26 février 2018 w BASSIR AMIRI L’organisation à Besançon du colloque « Religion sous contrôle. Pratiques et expériences religieuses de la marge ? » visait à s’interroger sur la pratique et les expériences religieuses de ceux dont le statut est de nature à les exposer, selon les circonstances ou selon les lieux, à des phénomènes d’exclusion dans la cité romaine. Les communications ont permis de montrer comment les pratiques et expériences religieuses de la marge restent ou sont mises sous le contrôle de la société et des institutions romaines officielles, mais qu’il faut compter avec un processus d’intégration (sinon de valorisation) de la différence religieuse et sociale à l’œuvre dans la communauté romaine. Il y a donc une place pour la différence, à condition qu’elle ne remette pas en cause l’ordre auquel elle s’intègre. Cette intervention portera sur l’expérience religieuse de la marge à partir d’exemples précis. Comment faut-il appréhender la religion de ceux dont le statut semble les vouer à une pratique moindre et moins légitime ?

Mosaïque de Neptune. © Ville de Besançon

Maître de conférences en histoire romaine

7. Le Palatium de Vesontio lundi 5 mars 2018 w CLAUDINE MUNIER Service archéologique de la Ville de Besançon

Découvrir Besançon en suivant les traces des Gallo-Romains.

8. La civilisation de l’arbre en Roumanie : ethnoécologie, technique et symbolique dans les forêts des Carpates lundi 12 mars 2018 w ALAIN BOURAS Docteur en anthropologie, EHSS, Paris

Conférences ouvertes à tous les étudiants régulièrement inscrits à l’Université de Franche-Comté

Le massif des Carpates est un conservatoire de la civilisation rurale de toute l’Europe : une civilisation de l’arbre et du bois, avec son culte et ses rites étroitement liés au culte des ancêtres et à celui de la terre, son art et ses techniques. Les archaïsmes les plus stupéfiants ont été observés, décrits et photographiés par l’auteur entre 1976 et 2010. L’ouvrage présente les deux moments du couple culturel : la technologie et le symbolique qui lui vient en miroir. Il explique, selon la méthode anthropologique, cette civilisation du bois.

15


Besançon / Mon rendez-vous du mardi : savoirs en partage 03 x LES MARDIS DES SAVOIRS À PARTAGER

2. L’héroïsme des jeunes filles : Antigone et Électre dans le théâtre de Sophocle

1. La « Belle Époque », formules et réalités

mardi 17 octobre 2017 w SYLVIE DAVID-GUIGNARD

mardi 10 octobre 2017 w DOMINIQUE LEJEUNE Docteur ès-lettres, professeur émérite de khâgne au lycée Louis-le-Grand

C’est dès 1919, grâce à l’évidence née au sein de l’opinion publique et au milieu d’un consensus des plus rapides, qu’apparut l’expression de « Belle Époque » pour désigner le temps d’avant la Grande Guerre. Voici une formule beaucoup répétée, notamment dans un ouvrage plusieurs fois réédité par nos soins ! Formellement... c’est faux ! La question de la date d’apparition de l’expression a été traitée de manière « révisionniste », récemment, par Dominique Kalifa dans un livre paru au début de cette année 2017. Dont acte... On examinera la date réelle d’apparition de la formule (Ire partie) et on présentera quelques thèmes concernant les réalités concrètes, dans le champ politique, intérieur et extérieur, de la France des années 1900 (parties II et III). Octobre, James Tissot, 1836-1902

Maître de conférences en langue et littérature grecques, Université de Franche-Comté

La conférence portera sur la notion d’héroïsme, apanage des hommes dans l’épopée, qu’incarnent désormais des personnages féminins dans les pièces d’Antigone et d’Électre de Sophocle : toutes deux, mues par un devoir de piété envers un mort et prêtes à perdre la vie plutôt que de renoncer à une exigence éthique conforme à leur idéal, se révoltent contre le pouvoir et se heurtent aux cadres d’une société où la femme est exclue de la sphère politique. Les figures d’Antigone et d’Électre continuent de fasciner : elles incarnent la résistance à l’oppression et se prêtent à des interprétations multiples en fonction du contexte historique dans lequel la pièce est jouée.

3 - Les révoltes dans l’Occident médiéval mardi 7 novembre 2017 w JULIEN LAGALICE Professeur agrégé d’histoire géographie, doctorant en histoire médiévale

Les XIVe et XVe siècles sont un temps fort des révoltes médiévales. En dépit des sources (mais écrites par des élites méprisant les révoltés) et d’un caractère européen (touchant les villes et les campagnes), elles demeurent un phénomène mal connu. La seule misère ne suffit plus pour les expliquer, et les études menées depuis trente ans contribuent à renouveler l’histoire politique de la fin du Moyen-Âge.


Besançon / Mon rendez-vous du mardi :

« Tête Kaufmann », vers 150 avant J.-C. Musée du Louvre, Paris

savoirs en partage

4. La femme dans la sculpture grecque mardi 14 novembre 2017 w SOPHIE MONTEL Maître de conférences en histoire de l’art et archéologie du monde grec, Université de Franche-Comté

Il s’agira de montrer quelle place occupent les femmes dans la sculpture grecque, dans la ronde-bosse comme dans l’art du relief. Les représentations des femmes dans la sculpture funéraire constituent un riche corpus que nous complèterons par une analyse des autres représentations féminines dans la plastique depuis l’époque archaïque (VIIe – VIe siècle av. J.-C.) jusqu’au tournant de notre ère.

6. Un grand mécène de la Renaissance : Claude de Longvy, évêque de Langres, cardinal de Givry (1481-1561) mardi 28 novembre 2017 w SYLVAIN PICAUD Directeur de recherche au CNRS, Directeur de l’Institut UTINAM, Université de Franche-Comté

Claude de Longvy est un prélat du XVIe siècle, né dans les environs de Dole et qui fut l’un des grands mécènes de la Renaissance. L’exposé montrera comment sa carrière ecclésiastique fut liée non seulement à d’indéniables qualités personnelles, mais aussi à un incroyable concours de circonstances familiales et politiques. Il invitera à voyager sur les traces de son mécénat religieux, dont il reste quelques témoignages exceptionnels.

7. Les bateaux flottent, les avions volent mardi 5 décembre 2017 w SERGE LUNEAU Professeur honoraire de chimie, Université de Franche-Comté

5. Qu’est-ce qu’un procès équitable ? mardi 21 novembre 2017 w CATHERINE TIRVAUDEY Maître de conférences en droit privé, directrice de l’UFR SJEPG, Université de Franche-Comté

L’article 6 §1 de la convention européenne des droits de l’homme érige en droit fondamental, celui de bénéficier d’un procès équitable. Toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue équitablement, publiquement et dans un délai raisonnable, par un tribunal indépendant et impartial. De cette définition, la Cour européenne des droits de l’homme a déduit deux droits supplémentaires en amont du procès, celui d’accéder à un juge, et, en aval le droit à l’exécution des décisions de justice.

Fait surprenant, ce sont les mêmes lois qui nous gouvernent, que l’on soit dans la mer ou dans les airs, deux milieux apparemment bien différents. L’air comme l’eau sont des fluides, et leur comportement est très différent de celui des solides. La première de ces lois déconcertantes est due à Archimède et beaucoup d’autres noms y sont rattachés, Darcy le Dijonnais et Bernoulli notre voisin suisse, qui nous ménagent d’autres surprises. Nous comprendrons (sans calcul compliqué) comment fait un « plus lourd que l’air » pour voler, et un « plus lourd que l’eau » (mais est-ce bien sûr ?) pour évoluer dans les mers. Et bien d’autres choses curieuses du même ressort.

17


Besançon / Mon rendez-vous du mardi : savoirs en partage 8. Un homme pour une idée, François-Antoine Momoro et la fraternité mardi 12 décembre 2017 w DAMIENNE BONNAMY Maître de conférences de droit public, Directrice de l’Université Ouverte, Université de Franche-Comté

Trois mots « Liberté, Égalité, Fraternité ». Trois mots suivis à l’époque révolutionnaire d’un inquiétant « ou la mort ». Et pour cette devise, un bisontin, François-Antoine Momoro, né le 13 novembre 1755, qui sera guillotiné le 10 germinal de l’an II. Le destin de l’homme et celui de l’idée se répondent, ici, comme en écho.

18

9. Portraits croisés : Edgar Faure, Jean-Pierre Chevènement mardi 9 janvier 2018 w JEAN-CLAUDE DUVERGET Proviseur honoraire, Besançon

Edgar Faure (1908-1988) et Jean-Pierre Chevènement (né en 1939), ont l’un et l’autre marqué de leur empreinte le paysage politique de la France contemporaine. Chacun d’eux a exercé d’éminentes responsabilités gouvernementales et locales. Pouvaient-ils concevoir leur vie hors le pouvoir ? Probablement pas ! Leur biographie, leur rêve inachevé, leur conception de l’État, de l’éducation, de l’Europe, de la Franche-Comté, leur héritage, tout concourt à illustrer deux parcours d’exception. Que faut-il en retenir ? Avec quel impact à l’échelle de la France et de la Franche-Comté ?

10. Alésia, vers la fin d’une controverse ? mardi 16 janvier 2018 w PHILIPPE BARRAL Professeur d’archéologie du monde celtique, directeur de la MSHE C.-N. Ledoux, Université de Franche-Comté

Le site de la bataille d’Alésia, épisode fondateur de l’histoire de France, fait l’objet depuis plus d’un siècle d’une controverse surprenante au regard des données scientifiques. Les recherches sur les travaux du siège de César permettent de mesurer, à un siècle de distance, les progrès réalisés par l’archéologie dans la connaissance des sites de bataille de la guerre des Gaules.

11. La réforme du régime d’asile européen commun mardi 23 janvier 2018 w HÉLÈNE TOURARD Maître de conférences de droit public, Université de Bourgogne

La crise migratoire de 2015 et 2016 a fait voler en éclats la solidarité entre États membres de l’Espace Schengen et la solidarité envers les demandeurs d’asile. Une réforme du régime d’asile européen commun est nécessaire mais difficile à élaborer et à faire accepter par tous les États membres. Le juge européen doit jouer un rôle dans la garantie des droits des personnes cherchant protection.


Besançon / Mon rendez-vous du mardi : savoirs en partage 12. Dionysos, altérité, transe et folie mardi 30 janvier 2018 w ANNE-MARIE HUMBERT Professeur honoraire de philosophie, Présidente de l’antenne lédonienne de l’Université Ouverte

Dionysos est le plus mystérieux, le plus ambigu des dieux grecs. L’étude de la tragédie d’Euripide, Les Bacchantes, nous permettra d’en préciser les caractéristiques et d’en dégager des questions philosophiques (Identité, altérité, Moi, Autrui) et politiques (la cité peut-elle être gouvernée exclusivement par la raison ?)

13. Iconographie de la conquête de Besançon et de la Franche-Comté par Louis XIV

14. Regards croisés sur la femme en Grèce antique : entre réalité et mythologie mardi 27 février 2018 w KARIN MACKOWIAK Maître de conférences en histoire grecque, HDR, Université de Franche-Comté

Il s’agira de comprendre comment se construit la figure de la femme dans la mythologie grecque en insistant sur quelques « figures de proue », modèles de vertu ou de vice. Un but de l’exposé sera de montrer combien la réalité sociale et les superstitions ont joué un rôle dans l’élaboration de grandes figures mythologiques. L’exposé historien sera argumenté à l’aide de textes et de peintures sur vases de l’époque grecque classique.

mardi 6 février 2018 w PASCAL BRUNET Historien de l’architecture, Besançon

Siège de Besançon, Frans van der Meulen, 1632-1690

Au XVIIe siècle, les troupes de Louis XIV firent par deux fois la conquête de Besançon et de la Franche-Comté. Afin de célébrer ses victoires et l’annexion du comté de Bourgogne, le roi s’adressa aux meilleurs artistes et créateurs de son temps. Pour la gloire du souverain, ces derniers créèrent dans le domaine de l’architecture, de la peinture, de la sculpture et réalisèrent de nombreuses médailles et tapisseries.

19 15. Des regards qui ne se croisent pas : vision de l’autre en France et en Allemagne mardi 6 mars 2018 w STÉPHANIE KRAPOTH Maître de conférences d’histoire contemporaine, Université de Franche-Comté

Après la Première Guerre mondiale et jusqu’en 1939, la France victorieuse tout comme l’Allemagne vaincue nourrissent un complexe à l’égard du voisin, se sentant chacune en position de faiblesse et dans un rôle de victime que le voisin ne voit pas. Dans ces conditions, il s’avère difficile de construire une paix durable. Différentes sources illustrent ce diagnostic de manière parfois surprenante.


Besançon / Mon rendez-vous du mardi : savoirs en partage 16. Quelles structures familiales le droit nous propose-t-il aujourd’hui ? mardi 13 mars 2018 w CATHERINE PHILIPPE Maître de conférences de droit privé, Université de Franche-Comté

Un certain nombre de lois très médiatisées (« mariage pour tous », divorce sans juge…) laissent imaginer de grands bouleversements. D’autres évolutions, moins connues, sont tout aussi importantes. Il est intéressant, en 2018, de faire le point sur le droit de la famille alors que cette institution est plébiscitée par les Français qui y trouvent un lieu d’épanouissement et de solidarité.

20

17. Entre sultans et empereurs : témoignages de l’architecture musulmane en Inde, entre Dehli et Agra mardi 20 mars 2018 w MICHEL ARAGNO Professeur honoraire de microbiologie, Université de Neuchâtel

Cinq siècles d’histoire mouvementée du sultanat de Dehli sont illustrés par des monuments extraordinaires dus à des despotes éclairés, mais souvent cruels : le voyage en images présenté l’an passé se poursuivra au travers de cette conférence.


Besançon / Mon rendez-vous du mardi : savoirs en partage 18. Le pain quotidien autrefois (1518-1618) mardi 27 mars 2018 w PAUL DELSALLE Maître de conférences d’histoire moderne, HDR, Université de Franche-Comté

« Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien ». Les Comtois d’autrefois priaient Dieu chaque matin pour que leur subsistance soit assurée. Mais que signifie ce mot familier : « le pain » ? Les archives nous apportent des réponses parfois surprenantes.

19. Une chapelle de Grand séminaire : la chapelle de la Présentation au Centre diocésain mardi 3 avril 2018 w BÉNÉDICTE BAUDOIN Membre de l’Association Grammont Haute-Comté, guide du patrimoine au Centre diocésain

Mausolee humayun, New Delhi

Qu’est-ce qu’un Grand séminaire ? Comment la chapelle répond-elle aux exigences d’une telle institution ? Quel fut le rôle déterminant de l’archevêque Pierre Antoine 1er de Grammont ? En quoi les vitraux de Félix Gaudin sont-ils uniques et méritent-ils toute notre attention ? Quelle sont les surprises apportées par la restauration de 2014 ? Une invitation à parcourir les siècles et à découvrir sur place cet édifice singulier.

21


Besançon / Mon rendez-vous du mercredi avec la méthode scientifique 04 x LES MERCREDIS PASTEUR

1. Blaise Cendrars, combattant de la Grande Guerre mercredi 11 octobre 2017 w LAURENT TATU Professeur d’anatomie, neurologue, praticien hospitalier, CHRU Jean Minjoz, Université de Franche-Comté

22

Frédéric Sauser, alias Blaise Cendrars, né en 1887 en Suisse, est un des poètes majeurs de l’avant-garde. Engagé volontaire dans la Légion étrangère, il n’est pas un combattant ordinaire de la Grande Guerre. Grièvement blessé en Champagne en septembre 1915, il est amputé de l’avant-bras droit et perd sa main d’écriture. Les archives médicales et militaires permettent de reconstituer en détail ce parcours de combattant et de blessé.

2. Les traitements des surfaces métalliques : exemples et applications mercredi 18 octobre 2017 w CHLOÉ ROTTY École doctorale Carnot-Pasteur (CP)

Nous utilisons dans notre vie quotidienne une multitude d’objets métalliques dont les performances doivent toujours être améliorées que ce soit pour les alléger, résister aux dommages du temps (corrosion) ou encore leur conférer des propriétés spécifiques. Pour cela, il est souvent nécessaire de modifier leur surface via des réactions chimiques. C’est le rôle des traitements de surfaces.

3. Augustin Cournot, mathématicien, économiste et philosophe comtois mercredi 8 novembre 2017 w THIERRY MARTIN Professeur d’histoire et philosophie des sciences, Université de Franche-Comté

Antoine-Augustin Cournot, né à Gray en 1801 et mort à Paris en 1877, fut l’un des philosophes les plus importants du XIXe siècle français. Il est notamment connu non seulement pour son œuvre novatrice en économie, mais aussi pour sa théorie du hasard, sa philosophie probabiliste de la connaissance et sa philosophie de l’histoire.


Besançon / Mon rendez-vous du mercredi avec la méthode scientifique 4. Le transhumanisme : du Golem à l’homme augmenté ? mercredi 15 novembre 2017 w IOAN ROXIN Professeur en sciences de l’information et de la communication, Université de Franche-Comté

Mouvement philosophique et scientifique, le transhumanisme vise l’utilisation de NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique, sciences cognitives) pour améliorer l’espèce humaine, augmenter ses capacités physiques, mentales et émotionnelles. Comme les enjeux sont énormes et que la transformation de l’humain touche au plus profond de notre identité, les réactions sont interrogatives et partagées.

6. Chiffrer avec les doigts à Rome mercredi 29 novembre 2017 w JEAN-YVES GUILLAUMIN Professeur émérite de langue et littérature latines, Université de Franche-Comté

La main aussi peut s’exprimer, les doigts sont capables de parler. Dans bien des domaines, ils renforcent ou suppléent l’expression orale. Les Romains, en particulier, s’en servent, non seulement pour compter, mais pour exprimer des nombres. Cette surprenante loquela digitorum est attestée par des textes et par des œuvres artistiques.

5. Analyse socio-historique des difficultés d’émergence d’une nouvelle technologie : le cas de la pile à combustible en France des années 1960 à 1980 mercredi 22 novembre 2017 w NICOLAS SIMONCINI RECITS - Laboratoire de Recherche sur les Choix Industriels, Technologiques et Scientifiques, Besançon

En décembre 1965 est organisée une exposition sur les piles à combustible au Palais de la découverte. La DGRST (Délégation générale à la recherche scientifique et technique), qui mène depuis quatre ans des recherches sur le sujet et finance à coups de millions de francs un grand nombre d’entreprises industrielles concurrentes souhaite en effet « donner au public un aperçu des résultats obtenus ». La presse salue les « nouvelles vedettes » de la technologie française. Quinze ans plus tard, c’est très sobrement que l’on découvre, dans une note de bas de page du bilan du fonds de la DGRST, le sort réservé aux piles : « En 1980, l’action piles à combustible a été suspendue ». Qu’est-il advenu entretemps ? Comment une telle technologie est-elle passée du statut de garante de l’énergie de demain à néant ?

7. Les caprices du Doubs et du Rhin à Besançon au cours des derniers millions d’années mercredi 6 décembre 2017 w PIERRE CHAUVE Professeur de géologie honoraire, Université de Franche-Comté

Au cours des derniers millions d’années, le cours du Doubs est passé par Chaudanne, Velotte, la Malcombe et la Roche d’Or, creusant des cluses étagées et abandonnées. Les alluvions qu’il a laissés permettent de suivre ses cours successifs et de mettre en évidence la période la plus ancienne où, avec le Rhin (le RhinDoubs), il se jetait dans le lac de Bresse.


Besançon / Mon rendez-vous du mercredi avec la méthode scientifique 8. La science des monstres : des siamois à Elephant man. Contributions de la tératologie à la connaissance du développement embryonnaire « normal »

10. Internet, identité numérique et protection de la vie privée

mercredi 13 décembre 2017 w CLAUDE-ROLAND MARCHAND

Maître de conférences d’informatique, Université de Franche-Comté

Professeur honoraire de biologie du développement, Université de Franche-Comté

Quand l’harmonie du développement du vivant est perturbée par des causes internes (chromosomes) ou externes (dioxines, radiations), peuvent naître des organismes monstrueux. Leur observation (tératologie) a fait progresser les connaissances en biologie du développement.

24

mercredi 17 janvier 2018 w CHRISTOPHE LANG

Internet est un lieu de toutes les cultures, un lieu d’échange et d’ouverture. Mais il est aussi un lieu de désinformation et de dangers pour la vie privée de chacun. Cette conférence abordera ces thèmes et permettra d’avancer des préconisations sur la protection de chacun.

9. De la bibliothèque aux champs : à propos de Louis Poirot de Valcourt, agronome de la première moitié du XIXe siècle mercredi 10 janvier 2018 w FABIEN KNITTEL Maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Franche-Comté

Après avoir consacré un ouvrage récent à Louis Poirot de Valcourt (1771-1855) aux Presses Universitaire de Nancy (2015), nous présenterons cet agronome ordinaire qui a légué, à sa mort, sa bibliothèque à la ville de Toul (Lorraine), accompagnée de son catalogue manuscrit qui a été retrouvé, analysé et publié. Nous proposons une analyse historique de cette source somme toute assez rare et une étude du principal ouvrage de Poirot de Valcourt, ses Mémoires sur l’agriculture, éditées en 1841.

11. Quoi de neuf en paléontologie ? mercredi 24 janvier 2018 w THIERRY MALVESY Conservateur en Sciences de la Terre, Musée d’histoire naturelle, Neuchâtel

Depuis la fin du XVIIIe siècle, la paléontologie a acquis ses lettres de noblesse. S’il est vrai que l’histoire de la terre est connue dans ses grandes lignes, il ne se passe pas une journée sans que de nouvelles recherches apportent leur lot de surprises. Depuis une petite dizaine d’années seulement nous avons découvert deux nouveaux humains, deux nouveaux australopithèques, et trouvé des traces de vie pluricellulaire à plus de deux milliards d’années ! Nous évoquerons aussi l’invention de la mâchoire au cours du temps, l’évolution des baleines et bien d’autres découvertes qui reconstituent patiemment l’histoire de la Vie.


Besançon / Mon rendez-vous du mercredi avec la méthode scientifique 12. Bien manger pour croquer la vie !

15. Suivons les traces soyeuses des araignées

mercredi 31 janvier 2018 w ÉVELYNE AGUILERA-AYMARD

mercredi 7 mars 2018 w CHRISTINE ROLLARD

Docteur en pharmacie, diplômée en micro-nutrition et nutrithérapie, Besançon

Maître de conférences du Muséum national d’histoire naturelle, Paris, Enseignante-chercheur, arachnologue

Pesticides, perturbateurs des hormones, molécules de Maillard, huiles minérales... N’acceptez plus n’importe quoi dans votre assiette !! Mais comment s’y retrouver ? Blogs, newsletters, sites internet, magazines... Aujourd’hui un flot ininterrompu d’informations nous submerge. Laissez-vous guider vers ce qui est bon pour vous, en toute connaissance. Vous disposerez des clés pour prendre le « contenu » de votre assiette en main.

13. Des vies de chiens : d’Argos, le chien d’Ulysse à Miraut, le chien de Pergaud mercredi 7 février 2018 w CLAUDE-ROLAND MARCHAND En domestiquant le chien, l’homme s’est approprié ses différentes aptitudes : ses sens (vue, ouïe, odorat), ses facultés (mémoire, fidélité, force...). Dans la mythologie, dans la vie quotidienne, le chien occupe une place de choix : chiens d’aveugles, de berger, d’avalanches ; chiens policiers (drogues, explosifs...), chiens détecteurs de cancers.

14. L’exercice vétérinaire en laboratoire départemental

Connaissons-nous vraiment les araignées ? Que d’idées reçues à leur sujet ! Fascination et répulsion se mêlent. Alors, partons en balade dans le monde soyeux de ces animaux trop souvent méconnus en suivant leur traces pour découvrir ces modes de vie insoupçonnés et pourtant si diversifiés.

16. La polarisation de la lumière mercredi 14 mars 2018 w DANIEL VAN LABEKE Professeur émérite d’optique, Université de Franche-Comté

Nous décrirons les expériences fondamentales démontrant des effets de polarisation et les très nombreuses applications en physique, en métrologie, en chimie, en télécommunication. Au XXe siècle, la mécanique quantique a rendu nécessaire l’introduction de corpuscules de lumière, les photons. Nous donnerons le sens quantique de photons polarisés et décrirons leur utilisation dans des expériences fondamentales de corrélation (expérience d’Aspect) ou des applications en cryptographie.

mercredi 28 février 2018 w FRANÇOISE POZET Docteur vétérinaire responsable santé animale au LDA39

Le vétérinaire biologiste recherche les causes de maladies dues à des parasites, bactéries, virus, chez les animaux domestiques et sauvages dont les abeilles et les poissons, par des techniques de diagnostic variées, parfois complexes, qu’il est amené à mettre au point à défaut de méthodes toutes faites. Entre biologie humaine et médecine vétérinaire pratique, un chemin où la curiosité reste le moteur indispensable.

17. Un homme, un savant, à Arbois : patrimoine et sensorium pasteurien mercredi 21 mars 2018 w PHILIPPE BRUNIAUX Gériatre, praticien hospitalier, Centre hospitalier d’Arbois

La vie et l’œuvre du savant à Arbois avec un regard documenté par ses archives personnelles ou familiales et une découverte inédite : le sensorium de Pasteur dans sa maison, dans son laboratoire, dans sa ville !

25


Besançon / Mon rendez-vous du mercredi avec la méthode scientifique 18. Les progrès de la chimie dans la vie quotidienne

05 x HISTOIRES CÉLESTES : ASTRONOMIE 12 séances

mercredi 28 mars 2018 w DIDIER KLEIN Professeur de physique des matériaux, directeur du Pavillon des Sciences de Montbéliard, Université de technologie Belfort-Montbéliard, Sévenans

Notre vie quotidienne est fortement impactée par les nouveaux matériaux et procédés qui sont découverts par les scientifiques dans le domaine de la chimie. Ainsi les nouveaux revêtements permettent de nouveaux matériels culinaires, domestiques, énergétiques et de la construction. Cette conférence fera le point sur les savoirs d’hier devenus des applications d’aujourd’hui et sur ceux qui serviront dans notre futur.

26

1. L’observation de la lumière des astres mercredi 15 novembre 2017 w PHILIPPE ROUSSELOT Professeur d’astronomie et d’astrophysique, Directeur de l’Obsercatoire, Université de Franche-Comté

Les astronomes disposent aujourd’hui d’une panoplie impressionnante d’instruments d’observation du ciel qui permettent de sonder l’univers qui nous entoure avec une sensibilité et une précision extraordinaires. Cette conférence présente les principes physiques sur lesquels sont bâtis ces instruments ainsi qu’un tour d’horizon de ce qui existe actuellement et de ce qui est en projet à moyen terme.

19. Comment la physique bouscule nos idées sur le temps

2. Les planètes telluriques

mercredi 4 avril 2018 w JEAN-MARIE VIGOUREUX

mercredi 22 novembre 2017 w PHILIPPE ROUSSELOT

Professeur honoraire de physique, Université de Franche-Comté

De toutes les grandeurs physiques, le temps est certainement celle que l’on « mesure » avec la plus grande précision. C’est pourtant, aussi, la plus difficile à saisir… Qu’est-ce que le temps ? À cette question, Saint Augustin répondait : « Si personne ne me le demande, je le sais ; si je veux l’expliquer, je l’ignore ». Sa réponse donne la mesure de la difficulté que nous avons à définir le temps : notion essentielle s’il en est dans notre vie quotidienne, elle n’est pas a priori naturelle au sens où peuvent l’être certaines autres… Il suffit pour s’en persuader de voir la difficulté qu’ont les enfants pour se l’approprier, de constater que d’autres peuples ont une notion de temps très différente de la nôtre, ou de voir, dans notre propre culture, comment, de l’antiquité à nos jours, a pu évoluer cette notion.

Il existe quatre planètes telluriques dans notre système solaire : Mercure, Vénus, la Terre et Mars. Elles sont ainsi appelées car elles ressemblent à notre planète et sont donc relativement petites, denses et avec une surface solide. Elles s’opposent aux géantes gazeuses situées plus loin : Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Cette conférence en présente les principales propriétés physiques.


Besançon / Mon rendez-vous du mercredi avec la méthode scientifique 3. Les planètes extrasolaires

5. Les naines brunes, entre étoiles et planètes

mercredi 29 novembre 2017 w PHILIPPE ROUSSELOT

mercredi 17 janvier 2018 w CÉLINE REYLÉ

Une des plus grandes découvertes de l’astrophysique de la fin du XXe siècle a été celle de l’existence de systèmes planétaires autour d’autres étoiles. Ce domaine de recherche, aujourd’hui en plein développement, a donné des résultats spectaculaires dont les médias se font régulièrement l’écho. Cette conférence présente les méthodes de détection utilisées ainsi que les principaux résultats obtenus à ce jour.

Astronome

Astres peu massifs et froids, les naines brunes ne brillent pas autant que les étoiles. Depuis la première naine brune découverte il y a vingt ans, plusieurs milliers d’autres ont été identifiées. Les plus froides ont une température proche de celle des planètes géantes. Elles constituent l’ultime classe d’astres avant d’entrer dans le domaine des exoplanètes. Nous verrons comment elles sont découvertes, ce qu’elles sont et ce qu’apporte leur étude dans notre connaissance de l’Univers.

4. Les objets transneptuniens mercredi 6 décembre 2017 w AURÉLIE GUIBERT-LEPOUTRE Chargée de recherche, CNRS

Une des principales découvertes de la fin du XXe siècle concernant le système solaire est celle d’une nouvelle catégorie de petits corps appelés « objets transneptuniens » car situés audelà de l’orbite de Neptune. Cette conférence présente l’état de nos connaissances, des propriétés physiques et dynamiques de ces objets, très intéressants pour mieux comprendre l’histoire du système solaire.

6. Les populations stellaires dans la Voie lactée mercredi 24 janvier 2018 w CÉLINE REYLÉ La Voie lactée, notre galaxie, est une galaxie spirale barrée, peuplée d’étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire. Elle est la seule galaxie connue de manière détaillée. L’étude des populations stellaires est nécessaire pour comprendre comment les galaxies se sont assemblées en général. Nous présenterons les dernières connaissances sur la structure et l’évolution de la Voie lactée.

7. La formation des étoiles dans les bras spiraux de la galaxie mercredi 31 janvier 2018 w JULIEN MONTILLAUD Maître de conférences d’astrophysique, Université de Franche-Comté

Les bras spiraux, structures emblématiques des galaxies, hébergent une activité intense de formation stellaire. Nous présenterons notre compréhension actuelle de l’origine et des mécanismes à l’œuvre dans ces structures, sur la base des observations et simulations numériques remarquables des bras de notre galaxie et de grandes galaxies proches.

27


Besançon / Mon rendez-vous du mercredi avec la méthode scientifique 8. La zone centrale moléculaire : le milieu interstellaire du centre de la Voie lactée mercredi 7 février 2018 w JULIEN MONTILLAUD La région centrale de la Voie lactée se démarque du reste de notre galaxie à de nombreux égards. Elle héberge le fameux trou noir supermassif, mais également le nuage moléculaire le plus massif de la galaxie. Nous décrirons ce nuage hors-norme, depuis son étonnante difficulté à former des étoiles jusqu’à la richesse de son contenu moléculaire, notamment en molécules prébiotiques.

11. La cosmologie branaire mercredi 28 mars 2018 w DAVID VIENNOT Des théories cosmologiques fondées sur de nouveaux paradigmes sont régulièrement proposées par des théoriciens. La cosmologie branaire est l’une d’elles, mais entre les dimensions cachées et les « univers parallèles », certains de ses ingrédients semblent exotiques. Dans cette conférence, nous discutons des raisons pour lesquelles elle est néanmoins extrêmement prometteuse.

12. Gaia : quoi de neuf ? 9. L’astronomie des trous noirs 28

mercredi 14 mars 2018 w DAVID VIENNOT Maître de conférences en physique mathématique, Université de Franche-Comté

Les trous noirs sont les objets les plus compacts de notre univers. Longtemps hors de portée de toute observation, ce n’est plus le cas avec des instruments comme Gravity (ESO), les radiotélescopes EHT et les mesures des ondes gravitationnelles comme Ligo. Cette conférence présente la physique des trous noirs et les méthodes utilisées afin de les étudier.

10. Les questions sans réponse de la cosmologie mercredi 21 mars 2018 w DAVID VIENNOT De nombreux ingrédients du modèle standard de la cosmologie restent totalement inexpliqués : quelle est la nature de la matière et de l’énergie sombres ? Quelle est l’origine de l’inflation et du Big-Bang ? Quelle est l’origine du rayonnement Hawking des trous noirs ? Cette conférence aborde les motivations liées à toutes ces questions.

mercredi 9 mai 2018 w CÉLINE REYLÉ Lancé en 2013, le satellite Gaia a l’objectif ambitieux de cartographier plus d’un milliard d’astres, en estimant leur distance et leurs mouvements dans l’espace avec une précision extraordinaire (l’équivalent de la taille apparente d’une pièce de 20 centimes vue à la surface de la Lune). Grâce à ces observations, les astronomes tentent de lever le voile sur la formation, la structure et l’histoire de la Voie lactée. N.B. Voir aussi les « Conférences de l’Observatoire », n° 114


Besançon / Mon rendez-vous du jeudi avec Hippocrate : les jeudis médicaux 07 x NUTRITION ET SANTÉ w NHU UYEN NGUYEN Médecin hospitalier honoraire, docteur ès-sciences, maître de conférences honoraire MD-PhD, Université de Franche-Comté

5 séances

1. Les défenses de l’organisme contre un corps étranger : — description du système immunitaire — réaction inflammatoire, vaccination — groupes sanguins, incompatibilité fœto-maternelle rhésus

2. Quand le système immunitaire se trompe de cible 06 x LA CELLULE, UNITÉ DE BASE DE L’ORGANISME w SERGE LUNEAU Professeur honoraire de chimie, Université de Franche-Comté

4 séances Les cellules, animales comme végétales, sont les plus petites unités vivantes. À travers leur grande diversité, on retrouve les mêmes fonctions assurées par ses divers constituants : respiration (apport d’énergie), élimination des déchets, reproduction, etc. Les cellules végétales assurent en plus certaines fonctions spécifiques liées à la présence de molécules particulières (chlorophylle, cellulose). La membrane cellulaire est un petit bijou de complexité : barrière vis-à-vis des intrus, elle doit laisser passer diverses molécules nécessaires à son fonctionnement et à la communication avec le milieu extracellulaire. Mais de nombreux « dysfonctionnements » guettent les cellules : plasmolyse, apoptose, cancer...

— allergies : digestive, cutanée, respiratoire, ORL. — maladies auto-immunes : diabète, maladie coeliaque, polyarthrite rhumatoïde

3. Que faut-il penser des compléments alimentaires ? — pour maigrir, faire du sport, dormir — pour lutter contre le stress, les jambes lourdes, la ménopause

4. Les avantages et les inconvénients des régimes : carné, végétarien et végétalien — qualités des protéines d’origine animale et végétale — bénéfices et risques de leur consommation

5. Bien connaître son diabète — régulation de la glycémie (taux de sucre dans le sang) et ses troubles. — différences entre les deux types de diabète (de type 1 et de type 2)

29


Besançon / Mon rendez-vous du jeudi avec Hippocrate : les jeudis médicaux 08 x MÉDECINE D’HIER À AUJOURD’HUI 10 séances

1. L’homme réparé jusqu’où ? Conférence avec film d’illustration jeudi 18 janvier 2018 w JEAN-PHILIPPE MIGUET Professeur honoraire d’hépatologie, Université de Franche-Comté

30

L’espérance de vie a beaucoup augmenté dans notre pays, la diminution de la mortalité infantile y est pour beaucoup, mais n’explique pas tout, la médecine a fait d’immenses progrès techniques (implants, prothèses, greffes de tissus ou d’organes pour améliorer la qualité de vie et/ou augmenter l’espérance de vie). Mais tous ces progrès peuvent éthiquement dériver s’ils sont proposés à des gens en bonne santé pour améliorer leur fonctionnement ou les rendre immortels ce que certain nous proposent. À l’aide d’extraits vidéo, nous ouvrirons ce débat.

2. L’odorat, sens dégénéré chez l’homme jeudi 25 janvier 2018 w JEAN-CLAUDE CHOBAUT Professeur émérite, ORL, Université de Franche-Comté

L’olfaction est le moins bien connu de nos sens. Son importance dans nos comportements dépasse ce qu’on imagine habituellement. Les performances de l’odorat peuvent être portées à des niveaux étonnants chez les œnologues, les parfumeurs... La perte de l’odorat, l’anosmie, est une infirmité sous-estimée ; elle peut avoir de nombreuses causes. Elle est parfois dramatique, mais peut être heureusement curable.

3. La vitamine D jeudi 1er février 2018 w MICHÈLE BECKER Gériatre, praticien honoraire hospitalier

Qui est-elle ? Quel est son rôle au sein de l’organisme ? Intervient-elle dans la prévention du vieillissement physiologique ? La vitamine D a-t-elle un rôle dans le déclin cognitif ? Quels sont les apports nutritionnels de la vitamine D ? Quels est son rôle dans l’ostéoporose ?

4. Bien voir pour bien soigner : enjeux de l’imagerie médicale moderne jeudi 8 février 2018 w OLEG BLAGOSKLONOV Maître de conférences, praticien hospitalier, CHRU Jean Minjoz, Service de médecine nucléaire, Université de Franche-Comté

Complètement numérique et de ce fait informatisée, l’imagerie médicale utilise des procédés physiques complexes pour diagnostiquer des maladies, mais pas seulement. L’objectif de cette conférence est de passer en revue les principales techniques modernes en radiologie et en médecine nucléaire.

5. Histoire de quelques grandes découvertes thérapeutiques : antibiotiques, cortisone, insuline jeudi 1er mars 2018 w PHILIPPE MERCET Chargé d’enseignement d’histoire de la médecine, Université de Franche-Comté

À travers la découverte de l’insuline (et donc du diabète), des sulfamides et antibiotiques (et donc des maladies infectieuses), et des thérapeutiques de choc en psychiatrie, nous aborderons l’histoire de la prise en charge des patients au fil du temps à travers certaines avancées essentielles ... ou discutables !


Besançon / Mon rendez-vous du jeudi avec Hippocrate : les jeudis médicaux 6. Les vaccins actuels et futurs : apport de l’immunologie

8. Les rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC). Actualités et perspectives

jeudi 8 mars 2018 w ESTELLE SEILLÈS

jeudi 22 mars 2018 de 18h à 19h30 w BENOÎT AUGÉ

Professeur, immunologiste, CHRU Jean Minjoz, Université de Franche-Comté

Rhumatologue, attaché au CHRU de Besançon

La vaccination est l’un des plus grands succès de la médecine et la meilleure illustration de ce que devrait être la médecine préventive. L’immunologie, science qui étudie les moyens moléculaires et cellulaires de défense de l’organisme et les maladies liées à leur dysfonctionnement, a contribué de manière significative à cette avancée. Son histoire montre comment la médecine peut progresser à partir d’un certain empirisme vers des avancées conceptuelles majeures. Malgré une recherche très dynamique et des progrès considérables, plusieurs maladies (notamment infectieuses) ne sont pas encore combattues par la vaccination, et de nombreux obstacles et difficultés persistent. Ils existent plusieurs types de vaccins, et de nouvelles stratégies vaccinales voient le jour dans des domaines autres que celui de la protection des maladies infectieuses, comme par exemple les vaccins anti-cancers, anti-allergies, et anti-drogues.

7. Ronflement. Faut-il s’en inquiéter ? jeudi 15 mars 2018 w JEAN-CLAUDE CHOBAUT Ronfler est plus que banal : plus de 40 % des hommes après 40 ans. Les femmes ne sont pas épargnées. Les causes et mécanismes du ronflement sont expliqués. Si les conséquences peuvent se résumer à la nuisance sonore pour l’entourage, certains cas sont pathologiques avec des apnées obstructives du sommeil qui peuvent présenter un danger vital et nécessiter un traitement médical ou chirurgical.

9. Histoire de la gastro-entérologie jeudi 29 mars 2018 w PHILIPPE MERCET L’histoire de l’hépato-gastro-entérologie sera celle des progrès spectaculaires de l’endoscopie digestive dans la maladie ulcéreuse et les cancers colo-rectaux, mais aussi de ceux qui ont permis en trente ans de démembrer et peut-être faire disparaitre les hépatites virales.

10. Consommation antibiotique et résistance bactérienne jeudi 5 avril 2018 w XAVIER BERTRAND Professeur, Service d’hygiène hospitalière, CHRU Besançon, Université de Franche-Comté

La résistance aux antibiotiques est devenue, aux cours des dernières décennies, un enjeu de santé public majeur. En effet, en France, 158 000 personnes contracteraient chaque année une infection liée à une bactérie multi-résistante (BMR), dont 12 500 décèderaient. Ce problème est encore plus important dans d’autres pays, à tel point que certaines projections établissent que la résistance bactérienne aux antibiotiques sera la première cause de mortalité dans le monde en 2050. L’objectif de cet exposé est de faire le point sur les causes de cette évolution, de présenter les données de consommation antibiotique humaine et animale, d’explorer les conséquences globales de la consommation antibiotique et d’aborder les solutions pour contrôler cette menace de santé publique.

31


Besançon / Mon rendez-vous du jeudi avec Dame Nature 09 x LES DUOS DE LA MAIN VERTE La botanique ? Le botanique ? La botanique, c’est de la théorie mais aussi de la pratique au Jardin botanique. Nous vous proposons, pour chacun des thèmes, un jeudi avec une conférence en salle puis, un autre jeudi, l’application sur le terrain. La botanique, c’est en duo, pas en solo ! Les séances auront lieu les jeudis de 10h à 12h.

Duo « Multiplier des plantes »

32

1. Conférence en salle La multiplication sexuée : qu’est qu’une graine, comment semer, quels traitements effectuer pour obtenir une bonne germination... ? 2. Conférence en salle La multiplication végétative : bouturer, diviser, marcotter, greffer... ou comment produire en nombre, et à moindre frais, fleurs, légumes et arbustes. w GRÉGORY JACQUOT Médiateur scientifique et culturel, Jardin Botanique

Duo « Jardiner autrement » 1. Conférence en salle Les insectes de nos jardins : une alternative aux entrants chimiques pour lutter contre les ravageurs. Ravageurs, auxiliaires, butineurs : comment les reconnaitre et quels intérêts dans nos jardins ? 2. Séance pratique dans les collections du Jardin botanique Favoriser la biodiversité dans nos jardins : travail du sol, paillage ; traitements naturel : comment conserver la biodiversité indispensable à l’équilibre de nos plantes dans son jardin ? w BENJAMIN BAUDIQUEZ Jardinier botaniste, Jardin Botanique

Duo « Les Interactions dans le monde végétal » 1. Conférence en salle La biocénose ou comment les plantes coexistent avec les autres êtres vivants : symbiose, mutualisme, commensalisme… Petit tour d’horizon de ces relations parfois étonnantes que les plantes ont avec le vivant qui les entoure. 2. Séance pratique dans les collections du Jardin botanique La biocénose ou comment les plantes coexistent avec les autres êtres vivants : l’exemple des plantes carnivores dont la relation avec les insectes leur permet de survivre en milieu pauvre. w NICOLAS PERRET Jardinier botaniste, Jardin Botanique

Duo « Plantes et alcools » 1. Conférence en salle Plantes et alcools : les plantes entrent dans la composition de nombreux alcools et leur utilisation remonte à des millénaires. Le jardin botanique vous invite à découvrir l’histoire de ces alcools ainsi que les plantes qui se cachent derrière le nom de célèbres breuvages. 2. Séance pratique dans les collections du Jardin botanique Comment réaliser ses propres liqueurs. Venez découvrir les secrets de fabrication des célèbres liqueurs (Absinthe, Genépi, Chartreuse...), les principes fondamentaux et la réglementation de la distillation. w CÉDRIC BOUVIER Jardinier botaniste, Jardin Botanique


Duo « Hors cycle » 1. Conférence en salle Inventions végétales : L’observation des plantes a permis à de nombreux inventeurs de créer des objets qui nous entourent. Salière, scratch, tissus déperlants… Venez découvrir ces particularités végétales qui nous inspirent encore. 2. Séance pratique dans les collections du Jardin botanique Détermination botanique : séance de détermination de plantes franc-comtoises grâce à une clef et à des loupes binoculaires. Apprentissage du vocabulaire botanique de base. w ISABELLE DIANA-MATHÉ Botaniste, Jardin Botanique

33


34


Besançon / Un corps pour bouger 10 x LA MÉTHODE PILATES POUR UN CORPS TOUT NEUF

11 x EUTONIE, GESTION DU STRESS w JEAN-MICHEL COUTERET

w FLORENCE MÉRIOT Professeur d’éducation physique et sportive, Université de Franche-Comté

20 séances d’1 heure 2 groupes limités (35 personnes par groupe) sur inscription La méthode Pilates consiste à renforcer les muscles profonds du corps, à corriger la posture, ériger la colonne vertébrale, travailler la respiration, l’équilibre, la coordination, la souplesse par le biais de mouvements doux, précis et fluides pour un travail musculaire de l’ensemble du corps. C’est un travail d’intériorisation sur ses propres sensations. La philosophie de Joseph Pilates résidait dans le fait d’amener le corps et l’esprit à ne faire qu’un. Ce cours s’adresse à tous, jeunes, moins jeunes, sportifs ou non. Structure du cours : échauffement, travail de l’équilibre, travail de 6 à 8 mouvements de base suivis de leur évolution, étirements.

Professeur d’eutonie, professeur d’activité physique adaptée et santé

15 séances 1 groupe limité (25 personnes) sur inscription L’eutonie est une démarche qui permet d’affiner la conscience du corps, de chercher à sentir sa globalité, son unité. Elle vise à donner à la personne les moyens de parvenir par ellemême à des états de profonde détente ou d’énergie élevée. Elle permet de se rapprocher du meilleur état ajusté, adéquat face à une situation. Juste adaptation, efficacité et économie du mouvement, solidité et souplesse sous-tendent régulièrement les propositions d’exercices. L’eutonie aide à réintégrer une partie lésée du corps dans l’ensemble fonctionnel, de même qu’elle est susceptible de contribuer au soulagement de phénomènes douloureux cervicaux ou lombaires notamment. N.B. Voir aussi « Introduction à la méditation », n° 106

35


Besançon / Des yeux pour voir : cinéma 13 x LA BOTTE SANGLANTE. VOYAGE DANS LES MÉANDRES DE THRILLERS POLITIQUES ET FANTASTIQUES ITALIENS DES ANNÉES DE PLOMB w SERENA GENTILHOMME Maître de conférences honoraire de littérature, Université de Franche-Comté

5 séances

36

12 x LE CINÉMA DES ANNÉES 1930, EN FRANCE ET EN ITALIE w JOSETTE LASSERRE Chef d’établissement honoraire

4 séances En partenariat avec Les 2 scènes — Gabin à Michèle Morgan : « T’as de beaux yeux, tu sais ! » — Arletty pour Louis Jouvet : « Atmosphère, atmosphère », ces répliques célèbres en disent long sur l’air du temps et le cinéma des années trente, ces années tragiques après les Années folles, période charnière qui verra le passage du muet au parlant. Des dialoguistes illustrant le réalisme poétique, des réalisateurs : Renoir, Carné, Clair, Duvivier…, des films : Quai des brumes, Hôtel du Nord, Boudu sauvé des eaux, La vie est à nous, Le crime de Monsieur Lange…, autant de propositions pour un cinéma souvent d’évasion. Un cinéma que nous retrouverons en Italie dans le contexte politique du fascisme mussolinien. Ici, dans des décors artificiels, la comédie sentimentale est reine et le happyend obligatoire. C’est l’époque des « téléphones blancs », tandis que les films historiques s’inscrivent, eux, dans une atmosphère patriotique et militante. Retrouvons : Les hommes, quels mufles !, Malombra, Grands magasins ou encore Scipion l’Africain.

Fin des années 60 : après l’éphémère euphorie du boom économique, vient le temps des attentats et de la peur. Comme en résonnance avec l’atmosphère ambiante, force est de constater que les cinéastes les plus différents puisent leur inspiration dans les ténèbres du psychisme humain. Nous analyserons plus particulièrement le phénomène du Giallo, le thriller italien qui révolutionne les règles du genre : l’enquête policière passe en effet au deuxième plan, par rapport à l’exploration de l’esprit détraqué d’assassins psychopathes.


Besançon / Des yeux pour voir : cinéma 14 x LA VILLE DE NEW-YORK REVISITÉE PAR LE CINÉMA w ZEENAT SALEH Maître de conférences honoraire d’anglais, Université de Franche-Comté

4 séances

Nous tenterons de montrer à quel point cette ville continue à occuper une place prépondérante dans la production cinématographique. D’ailleurs, le cinéma est intimement lié à NewYork depuis ses origines. Aucune autre ville au monde n’a égalé la fascination que véhicule cette mégalopole : la « Grosse Pomme » est presque devenue un personnage à part entière. Et même si l’image de la ville a évolué depuis plus d’un siècle par l’émergence de genres cinématographiques divers, la magie qu’exerce cette ville sur les cinéastes et les spectateurs n’a jamais cessé d’opérer.

15 x LUCHINO VISCONTI, LE PRINCE BLESSÉ ! w PATRICK CRISPINI 10 séances du 2 au 7 mai 2018 1. Un prince blessé I 2. Un prince blessé II 3. Cinéma italien et néo-réalisme 4. Rossellini, Fellini, Visconti… 5. Visconti, l’inspiration littéraire 6. Visconti, l’attraction germanique 7. Visconti et la musique 8. Visconti et l’opéra 9. Visconti, le Guépard I 10. Visconti, le Guépard II Aristocrate sans illusions, ce prince a enveloppé ses blessures de décors précieux et de nostalgie romantique, nous tendant un miroir lucide sur les valeurs d’un monde en perdition. Comme le dit le comte Salina dans Le Guépard, unanimement considéré comme un des chefs-d’œuvre absolus du 7e art : « Il faut que tout change pour que tout reste comme avant […]. Nous fûmes les guépards, les lions ; ceux qui nous remplaceront seront les chacals et les hyènes, et tous, guépards, chacals et moutons, nous continuerons à nous considérer comme le sel de la terre. » Ce séminaire propose de revisiter l’œuvre du dernier Seigneur du cinéma, à la lumière d’incursions documentées dans les diverses expressions esthétiques qui forment l’univers viscontien…

37


Besançon / Des oreilles pour entendre 16 x LECTURE ET MISE EN SCÈNE w PIERRE LOUIS Directeur du Théâtre de la Clairière, auteur

2 séances Nous accueillerons, cette saison, deux représentations ouvrant un échange nourri avec le public.

2. « L’Œil écoute », écrit de Paul Claudel sur l’art

17 x SUR LA SCÈNE w JEAN PÉTREMENT Directeur artistique de la Compagnie Bacchus, auteur

4 séances 1. L’un, Pierre-Joseph Proudhon naît en 1809, l’autre, Gustave Courbet, ouvre les yeux dix ans plus tard, en 1819. Associer ces deux maîtres comtois s’impose : retour sur « Proudhon modèle Courbet ». 2. Réflexion sur l’adaptation des « Mémoires d’Hadrien » de Marguerite Yourcenar qui restitue tension intérieure et passion amoureuse.

Paul Claudel, © Yousuf Karsh

38

1. « L’Argent, toujours l’Argent » de Charles Péguy Dans son essai publié dans les Cahiers de la Quinzaine en 1913, Charles Péguy, avec cette prodigieuse capacité de langage qui le caractérise, dénonce le primat de l’argent dans le monde moderne, sans mépriser pour autant les nécessités économiques. L’Argent est aussi un hymne au travail bien fait et un magnifique récit autobiographique où l’ancien normalien évoque plaisamment et gravement les deux métaphysiques, celle des maîtres d’école et celle des curés. « Pour la première fois dans l’histoire du monde, l’argent est maître sans limitation ni mesure, pour la première fois, l’argent est seul en face de l’esprit. ».


Besançon / D’un coup de pinceau 18 x LA PEINTURE EUROPÉENNE (HORS LA FRANCE) AU XIXe SIÈCLE

20 x JOAQUíN SOROLLA Y BASTIDA 1863-1923 : L’EAU, LE CORPS, LA LUMIÈRE

w JEAN-FRANÇOIS SOLNON

w JORDANE FAUVEY

Professeur honoraire d’histoire moderne, Université de Franche Comté

Docteur en langues, chargé de cours, laboratoire CRIT, Université de Franche-Comté, Collège Jean Rostand, Luxeuil-les-Bains

11 séances Le cours poursuivra un tour d’horizon (entamé l’an dernier) des courants picturaux européens, en dehors du cas français, qui ont dominé l’activité artistique en Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie, et – moins connue – au Danemark, en Suède et en Hongrie. N.B. Ce cycle sera l’occasion d’un voyage à la découverte des collections danoises, cf. n° 96 et 97

19 x ILS ONT MARQUÉ L’ART DU XXe SIÈCLE w CHANTAL DUVERGET

4 séances Le peintre Joaquín Sorolla est né à Valence, face à la Méditerranée. Il invente une manière de peindre la plage qui lui assurera un succès commercial hors norme. Il réalise des « campagnes » de mer à Valence, Jávea, Biarritz, Ibiza et Majorque. La correspondance, les coupures de presse, les carnets de dessins sont autant de documents précieux qui permettent de connaître l’activité de l’artiste dans les moindres détails et facilite la lecture des tableaux. Le cours propose une immersion dans l’intimité du peintre en lui restituant la parole. On découvrira non seulement un homme attachant, souvent drôle, mais également des ébauches et des tableaux superbes, baignés d’une lumière chaude et intense.

Docteur en histoire de l’art, Besançon

Qui n’a pas entendu parler des chats ou des fillettes de Balthus, des clowns ou des crucifixions de Buffet, des nanas de Niki de Saint-Phalle, de la pièce de dix francs ou du logotype d’Antenne 2 par Georges Mathieu, du bleu Klein ou des noirs de Soulages ? Ces artistes ont connu une trajectoire individuelle originale hors des modes et des courants même si l’histoire de l’art admettra ensuite leur influence : qui oserait prétendre que le nu et le portrait ne doivent rien à Balthus, que Bernard Buffet n’est pas un nouveau maître du réalisme, que l’abstraction lyrique peut se concevoir sans Mathieu, que la sculpture n’a pas été renouvelée par Niki de Saint-Phalle, que les tableaux monochromes ne questionnent pas sur le statut de l’art ? À l’heure où les graffitis urbains sont érigés en œuvres d’art par les galeries ou les institutions, il importe de montrer des démarches esthétiques authentiques et néanmoins populaires.

Baigneuse, Niki de Saint-Phalle - 1930-2002

6 séances

39


Besançon / D’un coup de pinceau 21 x MAX ERNST, ARTISTE DADAÏSTE ET SURRÉALISTE

22 x LA PEINTURE EUROPÉENNE (XVe – début XXe SIÈCLE) DANS LES GRANDS MUSÉES D’ART

w FABIENNE CHAULLET w LAURE MÉNÉTRIER

5 séances

Directrice des musées de Beaune

« Mon art n’est ni réaliste ni abstrait, mais emblématique » déclarait Max Ernst. Artiste dadaïste et surréaliste, « peintre des illusions », l’œuvre de Max Ernst est immense et sa créativité inépuisable : peintures, collages, frottages, sculptures et assemblages composent ainsi un monde fantastique peuplé de créatures étranges et poétiques. Ce cycle de conférences sur Max Ernst proposera de suivre l’évolution de son art : ses années de jeunesse marquées par l’Expressionnisme allemand, puis les sulfureuses années Dada à Cologne. Nous aborderons également sa participation déterminante au mouvement surréaliste à Paris, ainsi que ses mystérieux et troublants romans-collages jusqu’à ses années d’exil en Amérique.

4 séances Le cycle de conférences s’intéresse aux collections de peintures européennes, du XVe siècle au début du XXe siècle, dans les grands musées d’art internationaux (musée du Louvre, musée des Offices, Metropolitan Museum of New-York, Getty Center, musée Calouste Gulbenkian…). Le propos sera tout d’abord d’expliquer comment se sont constituées ces collections dans des musées aux origines historiques diverses (des musées publics issus de collections princières ou royales aux musées privés). Il sera aussi pertinent de mettre en avant les forces et faiblesses de ces grandes collections de peinture, tant d’un point de vue qualitatif que quantitatif. Enfin, pour chaque musée, quelques chefs d’œuvre seront présentés, analysés et replacés dans le contexte historique de leur création.

23 x MICHEL TOURLIÈRE w LAURE MÉNÉTRIER 1 séance

Max Ernst, autoportrait, 1909

40

Docteur en histoire de l’art contemporain

Exposition Michel Tourlière, Rétrospective L’exposition, qui réunit tapisseries et œuvres graphiques, invite à (re)découvrir l’œuvre de Michel Tourlière (1925-2004). Né à Beaune, ce dernier est l’un des principaux représentants de la tapisserie contemporaine, grâce à sa rencontre avec Jean Lurçat. Ses tapisseries sont le plus souvent inspirées par les paysages viticoles bourguignons et privilégient de grandes compositions colorées au langage abstrait et au rythme graphique prononcé. L’exposition rappelle aussi qu’il a joué un rôle essentiel dans le développement des métiers d’art à Aubusson et Paris (ENSAD). Nous vous proposons de découvrir l’exposition, cf. n° 126.


Besançon / le trait et la main 24 x LE DESSIN ANCIEN EN ANGLETERRE w FRANÇOISE SOULIER-FRANÇOIS La boîte verte, Marcel Duchamp, 1934 © Jean-Claude Planchet - Centre Pompidou

Conservateur en chef honoraire du patrimoine, Ancienne responsable du cabinet d’arts graphiques du Musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon

5 séances L’histoire de l’art française s’est peu intéressée à l’art anglais, et n’en connaît que quelques aspects réducteurs. Les influences venues du continent et la pratique de l’aquarelle ne résument pas une réalité plus féconde.

25 x UNE HISTOIRE DE MOUVEMENT : LA SCULPTURE ET LES SCULPTEURS AU XIXe SIÈCLE

26 x PAROLES D’ARTISTES : PABLO PICASSO ET MARCEL DUCHAMP

w CHRISTIANE DOTAL

w ALAIN PHILIPPE

Docteur en histoire de l’art, Ancienne pensionnaire de la villa Médicis et de la Casa de Velàsquez

Directeur honoraire de l’École des Beaux-arts, ERBA, Besançon

5 séances

3 séances

L’art de la sculpture a connu sa véritable heure de gloire au XIXe siècle. Un engouement sans précédent va enrichir les collections privées et publiques d’œuvres parfois oubliées aujourd’hui. Dresser un panorama de cet art revient à prendre conscience d’un patrimoine accessible qui appartient à notre quotidien. Quelques exemples emblématiques manifestent l’originalité et l’audace de sculpteurs qui ont su s’adapter ou résister au goût de l’époque.

Nous proposerons la lecture des propos des deux artistes, soutenue par la projection d’images (vie, œuvres, environnement artistique) s’y rapportant. Peu de créateurs du XXe siècle ont suscité autant d’analyses et de commentaires. Eux-mêmes n’ont presque pas écrit, s’exprimant surtout lors de conversations ou d’interviews, fréquemment pour Picasso, très rarement pour Duchamp. Dans le cas de Picasso, il s’agira d’extraits d’entretiens couvrant plusieurs décennies, où s’affirment clarté, humour, pensée libre et iconoclaste. Pour Duchamp, ce seront les fameux « entretiens avec Marcel Duchamp » (1966, avec le critique Pierre Cabanne), où l’artiste déroule méthodiquement et avec sa distance légendaire, vie, intentions, réalisations… et nous laisse en fin de lecture face à une captivante énigme.

41


Besançon /

Besançon /

Vagabondages

Échappées musicales

27 x LES VOIX DE LA POÉSIE AUJOURD’HUI

29 x THÉORIE DE LA MUSIQUE : INSTRUMENTATION ET ORCHESTRATION

w ÉLODIE BOUYGUES Maître de conférences de littérature française, Université de Franche-Comté

7 séances Ce parcours dans la poésie contemporaine vous invite à découvrir des voix de poètes du XXe siècle jusqu’à nos jours : qui sont les poètes d’aujourd’hui ? Quelle est leur place dans la société ? Que nous disent-ils d’eux, de nous, de notre monde ? Quelle révolte salutaire portent-ils dans un univers gouverné par la parole « utile » et bien souvent vide de sens, si peu propice à la fraternité ? Quel choix de langue « autre » opèrent-ils, comme étrangère dans sa beauté, pleine, dense, et qui nous touche si vivement ?

42

28 x LES POÈTES DU JEUDI

w DOMINIQUE ARBEY Docteur en musicologie, chargé de cours à l’Université de Franche-Comté

8 séances Dans le cadre des cours sur la théorie de la musique, cette nouvelle série de 8 séances portera sur les instruments de l’orchestre. Le célèbre ouvrage de Berlioz, le Traité d’instrumentation et d’orchestration, servira d’appui et de référence pour cette étude. De nombreux exemples musicaux seront analysés, expliqués, à la lumière des textes du compositeur de La Symphonie Fantastique. L’objectif de cet enseignement est d’améliorer la reconnaissance auditive des différents instruments, mais surtout d’entrer au cœur de l’écriture musicale via l’alchimie de l’orchestration. Ce cours fait suite aux niveaux 1 et 2 des années précédentes mais reste accessible à de nouveaux auditeurs. La lecture de la musique n’est donc pas nécessaire pour le suivre.

w ÉLODIE BOUYGUES w JACQUES MOULIN Professeur honoraire de lettres, poète

Nous vous proposons de rencontrer des poètes vivants, de les écouter lire leurs textes et témoigner de ce qu’est, pour eux, l’écriture poétique aujourd’hui. La poésie, depuis toujours, tisse des liens avec les autres arts et modes d’expression, ce que reflète la diversité des lieux dans lesquels nous vous convions : à l’université bien sûr, mais aussi dans le noir d’une salle de cinéma, au théâtre, en librairie ou à la médiathèque... Il s’agit, à chaque fois, d’écouter ce que nous dit la poésie de notre monde et de nous-mêmes, d’être attentifs à ce qu’elle nous offre : du sens à vif, de la beauté, de l’émotion, de l’intensité, au plus près de notre sensibilité et de notre expérience immédiate. Rencontres prévues, entre autres, avec Alain Berset (éditions Héros-Limite), Jacques Darras, Ariane Dreyfus, Sylvie Durbec, Emmanuelle Lafon (collectif L’Encyclopédie de la parole), JeanClaude Pinson…

30 x LES VINGT-DEUX OPÉRAS DE MOZART w NICOLE DESGRANGES Maître de conférences de musicologie, Université de Strasbourg

10 séances Aborder les vingt-deux opéras de Mozart, consiste à couvrir vingtcinq ans de la vie de ce compositeur. Mozart y fait la somme de toutes les influences : du modèle italien de l’opéra seria au dramma giocoso en passant par le singspiel, il va utiliser toutes les techniques d’écriture connues, mais son invention mélodique et la richesse de ses ensembles vont produire de véritables chefs-d’œuvre. Sa collaboration avec un librettiste d’exception, Lorenzo Da Ponte, donne naissance à sa trilogie : Les noces de Figaro, Don Giovanni, Cosi fan Tutte. Son appartenance à la franc-maçonnerie inspire, en 1791, l’année de sa mort, l’un des plus célèbres opéras de la littérature musicale : La flûte enchantée.


Besançon / Échappées musicales 31 x LES DÉBUTS DE LA MUSIQUE RUSSE AU XIXe SIÈCLE : « LE GROUPE DES CINQ » w FRANÇOIS FLEUROT Maître de conférences honoraire de musicologie, Université de Franche-Comté

3 séances La Russie n’a eu que très peu de musique savante avant le milieu du XIXe siècle, mais la situation a rapidement évolué avec l’arrivée d’une nouvelle génération de musiciens assez méfiants vis-à-vis de la tradition. C’est ainsi que s’est créé le célèbre « Groupe des cinq » qui a complètement rénové le monde musical russe en s’appuyant entre autres sur le meilleur de la tradition populaire. Après avoir évoqué les précurseurs ainsi que l’œuvre d’Alexandre Borodine, on étudiera la magie de l’orchestre chez Nicolaï Rimski-Korsakov puis la rénovation de l’opéra avec Modeste Moussorgski.

32 x HISTOIRE DU JAZZ : DES ORIGINES À 1944 w DOMINIQUE ARBEY 3 séances Ce cours s’appuiera sur de nombreux enregistrements sonores historiques. À travers leur écoute et leur analyse, le vocabulaire musical, les aspects sociaux historiques et esthétiques (problématique des musiques savantes/populaires) de la musique afro-américaine seront explorés et expliqués. Durant ces trois séances nous proposons de découvrir les racines du jazz, le style New Orleans (avant 1917), le Hot Jazz, le piano Stride et Boogie Woogie (années 1920-1940), les grands orchestres et combos des périodes pré-swing et swing (1930-1944). Cet enseignement est accessible à tous, il n’est pas nécessaire de savoir lire la musique.

King Oliver’s Creole Jazz Band, 1921

43


Besançon / Des mots pour dire,

33 x ATELIERS D’ÉCRITURE w SOUMYA AMMAR-KHODJA Docteur en littérature, Animatrice culturelle indépendante, Besançon

10 séances de 2h

44

Écrire pour écrire, pour retrouver la part écrite de sa langue ; écrire pour dire, pour tenir, retenir, peut-être pas le temps qui passe mais les souvenirs, les visages, les impressions. Écrire pour donner au texte, donc à vous-mêmes, le temps, le recueillement qui lui reviennent. Autour de propositions précises, les séances seront ponctuées par les moments d’écriture, de lecture d’écoute et d’échange. L’atelier est un espace ouvert à celles et ceux qui voudraient tenter l’expérience de l’écriture, qui aiment écrire, échanger et partager.

34 x L’ATELIER DE L’ÉCRIVAIN : DU XVIIIe au XXe SIÈCLE w FRANÇOIS JACOB Maître de conférences en littérature française Université de Franche-Comté

7 séances Il s’agit de voir comment, dans deux époques aussi différentes que le XVIIIe et le XXe siècles, les écrivains usent de leur « chez soi » et comment ils élaborent, conservent, corrigent leurs manuscrits. 1. Voltaire aux Délices (1755-1760) : la rédaction du poème sur le désastre de Lisbonne 2. Voltaire homme de théâtre : autour des manuscrits de Zaïre et d’Irène 3. Jean-Jacques Rousseau à Paris : le sens de la promenade 4. Les Chénier, une famille en pleine tourmente révolutionnaire 5. Louis Dumur, directeur littéraire du Mercure de France 6. Nicolas Bouvier, l’éternel voyageur 7. Georges Haldas, poète de la petite graine

35 x POURQUOI SARRAUTE ? OU LES ENJEUX DE LA PAROLE QUI S’ÉCRIT

Nathalie Sarraute - 1900-1999 - encre et pierre noire (2001) ©Flora

des mots pour vivre ici et ailleurs

w VÉRONIQUE DAGUES Docteur en sciences du langage, Université de Franche-Comté

6 séances Nathalie Sarraute est une figure déroutante de la littérature du XXe siècle qui s’inscrit dans un courant qu’on appellera le « Nouveau Roman » (1963), tout en le devançant dès 1939 (Tropismes) et s’y rattachant dans une position de vigie résolument marginale et solitaire. Traquant aussi bien qu’éprouvant ce que toute parole charrie, elle tentera de saisir – au prix d’une opiniâtreté précoce reprise son œuvre durant – ce que chacun obtusément refuse par amnésie volontaire. L’usage de l’écriture chez Sarraute fait entendre ce qui dans « des riens dits » distribue la souffrance et le crime ; dont l’écoute-perception attentive enrayerait, peutêtre, la contagion. Le cours s’attardera à lire-entendre notamment des extraits de : — Tropismes : ce que l’imperceptible exhibe — L’Ère du soupçon : entre la défiance de l’Histoire et celle de la belle histoire — L’Usage de la parole : l’avers des lieux communs — Enfance : rappel d’une rumination de mots — Le Silence : ou l’insupportable (écoute d’une pièce de théâtre) Tous les textes sont publiés en éditions de poche ; en plus du plaisir qu’on y trouve, leur lecture est roborative...


Besançon / Des mots pour dire, des mots pour vivre ici et ailleurs 36 x GITANS ET BOHÉMIENS DANS LE ROMAN ET AU THÉÂTRE

37 x LOUIS PERGAUD w BRICE LEIBUNDGUT

w FLORENT MONTACLAIR Professeur de lettres certifié, ESPE, Docteur ès-lettres, médaille d’or de philologie, Université de Franche-Comté

8 séances

Campement de bohémiens aux environs d'Arles, Vincent van Gogh

Parmi les grandes figures littéraires, l’une d’elles a été délaissée dans la seconde moitié du XXe siècle, alors qu’elle avait donné lieu à plus de trois cents interventions dans le roman du siècle qui précédait. On se souvient d’ailleurs davantage de la bohémienne de théâtre (Clara Gazul, Carmen, Zerbinette) que du bohémien de roman (à l’exception d’Esmeralda…). Grand succès cependant du roman-feuilleton, le personnage n’en accomplit pas moins des rôles narratifs très divers et ses descriptions donnent lieu à des stylisations assez riches. Ce cycle propose une lecture de cette figure de l’imaginaire – peut-on parler de mythe littéraire ? – en montrant les variations historiques et les grands champs descriptifs qui s’y attachent.

Écrivain régional, auteur de La Rhubarbe et la Pivoine, Éd. Comtois Illustres, 2007 Président des Amis de Louis Pergaud

3 séances 1. Louis Pergaud, son album de photographies Louis Pergaud appartient aux premières générations dont la vie a été « immortalisée » par des photos. C’est ainsi que nous disposons d’une trentaine de clichés emblématiques des grandes étapes de sa vie. Et parce que l’homme est aussi intéressant que son œuvre, c’est l’occasion, en reconstituant la chronologie et le contexte des clichés, de voir l’évolution de l’écrivain jusqu’à cette dernière photo prise l’avant-veille de sa mort. 2. Louis Pergaud, les années parisiennes Mi-août 1907, Louis Pergaud quitte sa Franche-Comté natale pour Paris. Jusqu’à sa mobilisation début août 1914, il va habiter successivement quatre appartements, exercer différents métiers, mais surtout gagner la reconnaissance du monde des lettres par ses cinq livres, romans ou recueils de récits, où la FrancheComté est omniprésente. C’est ce parcours qui est présenté, notamment au travers de la reconstitution de son dernier appartement et des amis qu’il y reçoit. 3. Louis Pergaud, les mois de guerre Louis Pergaud est mobilisé le 3 août 1914 et jusqu’au 8 avril 1915, date de sa mort au front, il va vivre la vie d’un soldat engagé dans le conflit. Ces huit mois nous sont connus par son Carnet de guerre, par ses Lettres à Delphine (son épouse), par celles qu’il écrit à ses amis ou encore par le récit de ses derniers jours relaté par ses compagnons de combat. C’est l’occasion de présenter la chronologie des opérations militaires et de suivre l’état d’esprit de Louis Pergaud, entre sens du devoir, révolte et résignation.

45


Besançon / Des mots pour dire, des mots pour vivre ici et ailleurs 38 x LE ROMAN ANGLAIS EN TRANSITION w DAVID BALL Professeur émérite de littérature, Université de Franche-Comté

5 séances Changements de thème, de style et de structure dans le roman anglais vers la fin du XIXe siècle sous l’influence de Flaubert et d’une variété d’évolutions sociales. Deux textes à l’étude : Dickens, Notre ami commun et Henry James, Les Ambassadeurs.

46

39 x LES ÉCRIVAINS D’EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE À L’ÉPREUVE DE LA DÉPORTATION (1940-1950) w CLAUDE BOUHÉRET Ancien diplomate

9 séances Dernier volet d’un triptyque consacré aux littératures de guerre et d’exil en Europe centrale et orientale, ce cycle de conférences présentera dans une perspective comparative et historique les hommes de lettres qui ont fait de leur captivité dans les camps nazis et soviétiques la matrice de leur œuvre. Cette étude s’intéressera aux œuvres majeures d’écrivains polonais (Jozef Czapski et Gustaw Herling), russes (Alexandre Soljenitsyne et Varlam Chalamov), roumano-américain (Élie Wiesel, prix Nobel de la paix), hongrois (Imre Kertéz, prix Nobel de littérature), slovène (Boris Pahor) et italien (Primo Levi) qui, victimes de l’arbitraire, du racisme ou de la guerre, firent la tragique expérience de la déportation et en témoignèrent avec courage et talent. Illustrées de lectures, ces conférences s’interrogeront également sur la place que tient la littérature des rescapés des camps dans le travail de l’historien et du diplomate aujourd’hui.


Besançon / Des mots pour dire, des mots pour vivre ici et ailleurs 40 x LA LITTÉRATURE RUSSE DE LA PREMIÈRE MOITIÉ DU XXe SIÈCLE : LA RÉAFFIRMATION DE LA FICTION POUR TRADUIRE LE RÉEL w ANNA FOSCOLO Maître de conférences, département d’études slaves, Université de Lyon III, Chercheur EUR’ORBEM, UMR-8224, Paris-Sorbonne - CNRS

Anton Tchekhov (1860-1904)

6 séances Entre le rejet du romanesque et sa réaffirmation, dans la première moitié du XXe siècle, la littérature russe s’engage dans des voies impactées par l’Histoire. À l’issue de la Révolution d’Octobre, toute une partie de cette littérature évolue en dehors de la Russie. Avant de se pencher sur les ouvrages de certains auteurs exilés de l’entre-deux-guerres, le premier cours du cycle sera consacré à Anton Tchekhov (1860-1904) dont l’œuvre devient un modèle pour un grand nombre de ces écrivains. C’est le cas d’Ivan Bounine (1870-1953), doyen des écrivains russes en exil. Ses ouvrages seront envisagés en parallèle avec les conceptions romanesques d’autres auteurs russes, à la fois ses prédécesseurs (Tolstoï) et successeurs (Vladimir Nabokov), mais aussi avec ses contemporains français, et en premier lieu Marcel Proust. Pour conclure, on évoquera la façon dont les auteurs russes exilés en France influencent le champ littéraire français.

47

41 x L’ÉTRANGE ET LE FANTASTIQUE DANS LA LITTÉRATURE CHINOISE : L’EXEMPLE DU CHUANQI w BERNARD LUC Professeur honoraire de philosophie

6 séances On lit dans les « Entretiens de Confucius » : « Le Maître ne parlait ni du fantastique, ni de la violence, ni du désordre, ni du surnaturel ». C’est pourtant de ces « domaines de l’étrange » que naît la littérature de fiction en Chine, sous la forme de courtes nouvelles appelées « chuanqi » (transmettre l’extraordinaire), durant la dynastie des Tang (618-907)… Ce cours comprendra 6 parties : 1. Définition et sources du « chuanqi ». 2. Le « chuanqi » à l’époque des Tang. 3. L’héritage du « chuanqi » jusqu’à nos jours. 4. Les femmes renardes dans la littérature chinoise. 5. et 6. Approche de l’œuvre de Pu Songling (1640-1715) : « Chroniques de l’étrange »


Besançon / L’art de le dire autrement : langues du monde 42 x ALLEMAND Faux débutants, 17 séances d’1h30 w HELGA METTETAL Professeur agrégé, Université de Franche-Comté

Le cours se présente sous forme très variée : différents supports sont utilisés afin de permettre la découverte de la langue, de la civilisation et de la culture de l’espace germanophone. Moyens avancés, 17 séances d’1h30 w HELGA METTETAL Le cours se présente sous forme très variée : différents supports sont utilisés afin de favoriser la prise de parole et de permettre la découverte de la langue, de la civilisation et de la culture de l’espace germanophone.

48

Autonomie, 13 séances d’1h30 w HELGA METTETAL Le cours prend ici davantage la forme d’un échange libre autour de textes divers adaptés au niveau des apprenants.

43 x ANGLAIS Vrais débutants, 20 séances d’1h30 w LUDIVINE BOUHELIER-VENCK Professeur certifié, Université de Franche-Comté

Destiné aux personnes n’ayant jamais fait d’anglais, le cours « Vrais Débutants » est une initiation à la langue anglaise et à son fonctionnement. Grâce à l’utilisation du manuel servant de support au cours, l’apprentissage se fait de manière graduée et vise à progresser tout en acquérant aisance et spontanéité. Vrais débutants, 15 séances de 2h w STÉPHANIE MORAND Formatrice

Ce cours est ouvert à tous ceux qui désirent apprendre les bases de l’anglais, de manière ouverte et ludique. Des exercices de grammaire bien sûr, mais beaucoup d’oral pratique et de travail collaboratif.

Faux débutants, 20 séances de d’1h30 w THOMAS MUSAH Professeur certifié, Université de Franche-Comté

Ce cours est destiné aux personnes ayant « oublié » l’anglais et qui souhaitent en reprendre l’apprentissage. Avec le manuel « New Headway, Elementary » comme support, nous visons l’acquisition des bases d’anglais aussi bien à l’écrit qu’à l’oral, sans oublier l’élargissement du lexique et la consolidation de la grammaire. Nous travaillons également avec des documents sonores pour permettre la compréhension et l’expression orale. Faux débutants, 20 séances d’1h30 w DOMINIQUE BOUTTE Professeur certifié, Lycée Pergaud, Besançon

Vous n’avez que quelques connaissances de la langue anglaise, vous l’avez peut être étudiée lors de votre scolarité et vous désirez revoir les bases grammaticales et lexicales pour vous exprimer sur des sujets de la vie quotidienne : ce cours vous propose, grâce à une méthode progressive, de remettre à jour et consolider vos connaissances. Il combine à la fois des activités visant à améliorer les compétences de l’oral grâce à des documents sonores et de la conversation, mais aussi celles de l’écrit par l’étude de courts textes. Moyens moins, 20 séances d’1h30 w LUDIVINE BOUHELIER-VENCK Palier entre le niveau « Faux débutants » et le niveau « Moyens », le cours « Moyens moins » permet une consolidation de la langue anglaise, un approfondissement de ses mécanismes et est également l’occasion d’une ouverture plus vaste sur l’actualité du monde anglo-saxon. Bien que tous les aspects de la langue anglaise soient envisagés, un accent particulier est mis sur la compréhension et l’expression orales, non seulement à l’aide du manuel mais également à travers l’utilisation de supports annexes variés (extraits de reportages télévisés…). Moyens moins, 15 séances de 2h w STÉPHANIE MORAND Ce cours est consacré en grande partie à l’expression orale et écrite autour du monde et de l’actualité. Nous faisons par exemple des mises en situation, des débats, des traductions


Besançon / L’art de le dire autrement : langues du monde d’articles de presse, des travaux d’écriture personnelle, d’écriture collaborative mais aussi des exercices de grammaire. Tout cela dans le but d’une participation de tous, sans complexe, et toujours dans une bonne ambiance.

lement à développer les compétences de compréhension et d’expression orales.

Moyens, 20 séances d’1h30 w CHRISTOPHE BRIGNOT

Professeur certifié, Lycée Pierre-Adrien Pâris, Besançon

Professeur agrégé, Université de Franche-Comté

Découverte du monde anglophone à travers les médias : — aborder le monde anglophone et les grandes questions d’actualité par le biais de la presse écrite anglophone et de documents audio, audiovisuels — communiquer en anglais à partir d’expériences personnelles et/ou professionnelles — découvrir et s’approprier les processus de formations lexicologiques — partager ses passions

Cours d’anglais de niveau intermédiaire (B1) avec poursuite du travail effectué sur les structures de la langue anglaise grâce à divers documents simples et authentiques (extraits d’articles de presse ou vidéos) ou didactisés (documents d’apprentissage) permettant de découvrir divers aspects des cultures britannique et américaine au travers d’activités ludiques. (L’accent est mis essentiellement sur l’oral). Moyens, 20 séances d’1h30 w JEAN-CHRISTOPHE TAINTURIER

Moyens avancés, 20 séances d’1h30 w ANNE-MARIE COLLET

Chaque cours fait d’abord et prioritairement place aux apports des auditeurs, sous forme d’expériences, de récits de voyages, d’anecdotes ou de quizz et charades… qui donnent lieu à des explications ou corrections. Les activités proposées ensuite par l’enseignant sont volontairement variées. On traite généralement un point de langue sous forme d’exercices, ou encore à travers une thématique. L’actualité anglo-saxonne est exploitée grâce à des audios ou vidéos, mais le rythme de travail permet à chacun de se sentir suffisamment à l’aise. Aucun manuel n’est utilisé mais les documents vus en cours sont transmis par le biais d’une liste de diffusion e-mail.

Moyens avancés, 20 séances d’1h30 w JEAN-CHRISTOPHE TAINTURIER Chaque cours fait d’abord et prioritairement place aux apports des auditeurs, sous forme d’expériences, de récits de voyages, d’anecdotes ou de quizz et charades… qui donnent lieu à des explications ou corrections. Les activités proposées ensuite par l’enseignant sont volontairement variées. La priorité est donnée à l’actualité anglo-saxonne grâce à des audios ou vidéos, utilisés pour la progression en matière de compréhension et d’expression orale, avec parfois une dimension grammaticale. Une certaine aisance à l’oral est requise, mais le niveau de langue anglaise reste assez disparate, dans une atmosphère bienveillante. Aucun manuel n’est utilisé mais les documents vus en cours sont transmis par le biais d’une liste de diffusion e-mail.

Moyens avancés, 20 séances d’1h30 w CHRISTOPHE BRIGNOT Cours d’anglais de niveau intermédiaire avancé (B2) avec consolidation des bases de la langue anglaise grâce un travail un peu plus approfondi sur des documents authentiques (articles de presse ou extraits de journaux télévisés ou d’émission de télévision) permettant d’élargir sa connaissance du monde anglo-saxon en général. En cours, les activités visent essentiel-

Autonomie, 20 séances d’1h30 w DOMINIQUE BOUTTE Vous avez une bonne connaissance de la langue anglaise sans être bilingue. Vous voulez développer votre pratique, mettre à l’épreuve votre compréhension et représentation du monde : ce cours vous propose des thématiques variées telles que les arts, les sciences, la politique, l’économie et l’actualité... abordées par la presse anglo-saxonne.

Professeur agrégé, Université de Franche-Comté

49


Besançon / L’art de le dire autrement : langues du monde

50

44 x CHINOIS

45 x ESPAGNOL

Perfectionnement, 18 séances de 2h w FEIFEI CHEN

Débutants, 15 séances de 2h w VÉRONIQUE MELCORE

Professeur certifié, Lycée Victor Hugo, Besançon

Professeur certifié d’espagnol, Lycée Saint-Paul Besançon

C’est du chinois ? Non, la langue chinoise n’est pas aussi compliquée que vous l’imaginez! C’est une langue où la conjugaison, la déclinaison, le genre n’existent pas. La grammaire est relativement facile. C’est une langue tonale où les tons sont à la fois chantants et pertinents. Enfin, c’est une langue dont l’écriture est chargée d’histoire et d’imagination. Elle représente une pensée, une culture d’un pays lointain où la vision du monde est différente… — Le cours de perfectionnement : « développer la compétence de l’expression orale et de la compréhension écrite » s’adresse à ceux qui ont déjà des bases et des connaissances de la langue, et qui ont envie de continuer l’aventure… — Réviser le vocabulaire appris, proposer des exercices pour consolider des acquis, renforcer la pratique de l’écriture chinoise, préparer le certification de niveau de chinois (HSK).

La langue et la culture sont les valeurs les plus universelles. L’espagnol est aujourd’hui parlé par près de 500 millions de personnes sur l’ensemble de la planète : deuxième langue avec le plus grand nombre de locuteurs natifs et deuxième langue de communication internationale, c’est également la deuxième langue la plus étudiée dans le monde (après l’anglais, avec plus de 40 millions d’apprenants, répartis sur 90 pays). L’espagnol est la langue officielle ou quasi officielle de 21 pays. Il affiche une vigueur et un dynamisme de plus en plus évidents : le nombre de personnes qui parlent espagnol ne cesse d’augmenter. Selon les prévisions de la Britannica World Data, en 2030 les hispanophones représenteront 7,5 % de la population mondiale, loin devant les russophones (2,2 %), les francophones (1,4%) et les germanophones (1,2 %). Si la tendance ne fléchit pas, dans trois ou quatre générations, 10 % de la population mondiale communiquera en espagnol. La motivation est le premier moteur pour démarrer l’apprentissage d’une nouvelle langue ; donc, le groupe Débutants vous séduira si vous manifestez le désir de pouvoir communiquer et vous exprimer dans la langue de Cervantès...

Attention : en 2017-2018, il n’y aura pas de cours niveau « Débutants »

Faux débutants, 15 séances de 2h w VÉRONIQUE MELCORE L’atelier « Faux-débutants », comme son intitulé l’indique, s’adresse à des auditeurs ayant déjà quelques notions d’espagnol et propose de solidifier ces connaissances, grammaticales et lexicales, à travers l’étude et l’analyse de divers supports : articles de journaux, extraits de romans, pièces de théâtre, paroles de chansons... Selon l’intérêt du public pour tel ou tel autre aspect de la culture hispanique ou latino-américaine, il est également possible de découvrir différents points de l’histoire par le biais de l’étude de tableaux ou de films (ce fut le cas en 2015/2016 avec Le Labyrinthe de Pan, de Guillermo del Toro qui retrace les premières années du franquisme et qui a donné lieu à de riches échanges entre auditeurs). L’année à venir nous permettra de


Besançon / L’art de le dire autrement : langues du monde marquer une pause sur l’œuvre cinématographique de Pedro Almodóvar, président du jury du dernier festival de Cannes, de découvrir ou redécouvrir ses premiers films…

46 x ITALIEN

Moyens, 15 séances de 2h w JEAN GARCIANT

Professeur certifié, Lycée Aragon, Héricourt

Professeur honoraire certifié

Lors de nos interventions, nous veillons à ce que le niveau des compétences linguistiques des auditeurs ne cesse de s’améliorer par l’apport de nouvelles structures de syntaxe. Pour mener à bien notre entreprise, nous puisons nos sources dans des textes d’auteurs universellement connus et dans des manuels spécialisés de grammaire didactique. Tout cela dans le but d’apprendre à construire des phrases permettant de véhiculer, de façon cohérente, les idées nécessaires à un échange oral, constructif et efficace. Par ailleurs nous veillons tant à l’architecture syntaxique qu’à l’authenticité de la phonétique. Perfectionnement, 15 séances de 2h w VÉRONIQUE MELCORE L’atelier « Perfectionnement » offre, lui, la possibilité pour les auditeurs possédant déjà des bases solides dans la langue d’enrichir les acquis et les capacités linguistiques au travers de documents récents et anciens qui appartiennent à la littérature espagnole et latino-américaine. Dans cet atelier, la prise de parole est nettement privilégiée et les documents sont avant tout des supports afin de partager différents points de vue sur des thèmes divers tels que l’émigration politique et/ou économique, l’éducation d’hier et d’aujourd’hui, thèmes également suggérés par certains auditeurs désireux d’approfondir ou de découvrir certains aspects de la culture du pays natal de Cervantés. Les possibilités d’enrichissement linguistique et culturel sont multiples et les conversations, riches et animées ! L’actualité cinématographique espagnole et latino-américaine sera au programme de l’année à venir où nous analyserons des scènes de film des réalisateurs tels que Guillermo del Toro, Pedro Almodóvar.

Débutants / Langue et culture italienne, 24 séances d’1h15 w JULIA MAGGI Il s’agit pour le cours débutant de permettre aux apprenants d’acquérir les bases élémentaires de la langue italienne. Outre l’apprentissage de la grammaire et du vocabulaire, les apprenants sont mis en situation de communication. Des exercices oraux visant à la pratique concrète de la langue sont mis en place et chaque apprenant y prend part. Des exercices de mémorisation sont également prévus, ils visent à assimiler le vocabulaire mais également, à travers la répétition, à travailler l’intonation et le rythme. Si l’oral est privilégié, le passage à l’écrit est aussi très important (rédaction, exercices...). Niveau à atteindre à la fin de cette première année : A2 Faux débutants, 15 séances de 2h w SERENA GENTILHOMME Maître de conférences honoraire de littérature

Qui dit langue dit papilles, si métaphoriques soient-elles. Pour éveiller celles des auditeurs, nous proposons une appropriation passionnée, gourmande, de la culture italienne déclinée et de ses différentes facettes : arts du spectacle – avec le cinéma en vedette – musique, littérature, actualités et traditions, y compris les gastronomiques. C’est d’une approche ludique – projection de séquences filmiques, de textes de chansons et d’articles de presse – que découlera l’apprentissage de la grammaire, mise au service de l’expression et de la communication. Perfectionnement / Langue, littérature et civilisation italienne, 24 séances d’1h15 w JULIA MAGGI Le cours « Perfectionnement » s’adresse à des auditeurs ayant une bonne connaissance et une bonne pratique de la langue italienne (niveau B2/C1). La littérature, la civilisation et la culture italienne y sont abordées. Le programme peut porter sur l’étude d’œuvres complètes en langue italienne (Benni, Buzzati, Moravia, Pirandello,...), mais aussi sur des textes d’actualité

51


Besançon / L’art de le dire autrement : langues du monde (politique, économie...) et sur la presse (articles de journaux, travaux d’écriture...). La pratique orale et la prise de parole se font au cours de débats, de présentations, de travail sur les textes (explications, commentaires...). La grammaire est abordée de façon implicite mais aussi explicite (cours et exercices pratiques) si nécessaire. Les auditeurs doivent être en mesure de prendre part à une conversation et avoir les connaissances lexicales et grammaticales nécessaires et requises par le niveau B2/C1.

47 x JAPONAIS

52

Le japonais est la sixième langue la plus parlée au monde. Cette langue est toutefois peu employée à l’extérieur du pays. Pourtant, la grammaire est assez logique, la prononciation est simple. Le japonais est très différent de la langue que vous parlez, mais c’est une langue accessible. Vrais débutants, 30 heures w KAORI FRANZ Interprète

L’objectif est de savoir écrire le syllabaire japonais (hiragana et katakana), et l’apprentissage des premiers kanjis (écriture chinoise) de base. Étude de conversations simples de la vie quotidienne. Acquisition de la grammaire de base. Initiation à la culture et à la civilisation japonaise. Moyens, 30 heures w KAORI FRANZ Ce cours s’adresse aux personnes qui veulent approfondir leurs connaissances grammaticales de base et savoir s’exprimer dans des situations diverses.

48 x RUSSE Débutants, 15 séances de 2h w VLADIMIR TCHOUDNOV Enseignant associé de russe, Université de Franche-Comté

Ce cours est destiné à des personnes n’ayant jamais - ou très peu - étudié la langue russe. Son objectif principal est de donner la possibilité à toute personne intéressée d’acquérir les compétences nécessaires à une communication de base en russe. Le programme porte notamment sur les aspects suivants : — Apprentissage de la grammaire, du vocabulaire et des structures syntaxiques de base. — Correction phonétique (prononciation, intonation, rythme) — Activités orales et écrites — Aperçu de la culture russe Non débutants, 15 séances de 2h w VALENTINE GROSJEAN Assistante honoraire de langue et littérature russe, Université de Franche-Comté

Le cours s’adresse aux personnes ayant suivi les cours de langue russe depuis 2 ou 3 ans dans un organisme privé ou universitaire. Niveau « faible » accepté.


Besançon / L’art de penser Antoine Augustin Cournot, né en 1801 à Gray et mort en 1877 à Paris

49 x LEÇONS DE PHILOSOPHIE w JEAN-LOUP BONNAMY Agrégé de philosophie, normalien

5 séances Introduction à la philosophie grecque La philosophie est née en Grèce. C’est dans la culture et la langue grecques que se sont écrites les premières pages de la philosophie. L’objectif de ce cours sera de présenter une introduction à la philosophie grecque et de montrer que cette pensée a toujours quelque chose à nous dire. Nous étudierons les Présocratiques, Socrate, Platon, Aristote, l’épicurisme, le scepticisme, le cynisme de Diogène et le stoïcisme.

50 x TABLEAUX DE LA PHILOSOPHIE FRANÇAISE DU XIXe SIÈCLE w SAMUEL-GASTON AMET

La philosophie contemporaine L’objectif de ce cours sera de présenter les grandes tendances de la philosophie depuis le début du XXe siècle : la philosophie française contemporaine (Bergson, Canguilhem, Simondon, Levinas, Derrida, Deleuze, Foucault, Régis Debray), la phénoménologie allemande (Husserl, Heidegger, Sloterdjik) et la philosophie analytique.

Docteur en épistémologie, histoire des sciences et des techniques, Université de Franche-Comté

Henri Bergson dans son jardin - 1859-1941

4 séances La France du XIXe siècle est un creuset, duquel sont sortis, aux yeux des générations futures, des peintres et sculpteurs d’une immense renommée, des musiciens d’un talent prodigieux, de très grands écrivains et poètes, des scientifiques qui ont grandement fait avancer leur discipline, en ont créé de nouvelles, qui ont mis au point les techniques modernes et nous ont fait entrer dans l’ère de l’industrialisation… La France était en effervescence, elle bouillonnait politiquement et intellectuellement. Mais pourquoi conserve-t-on tant de grands noms du XIXe siècle français et si peu de philosophes ? A-t-on à ce point changé de paradigme qu’ils n’auraient plus rien à nous faire savoir ? La philosophie s’émiette-t-elle ou se réduit-elle alors ? On se replacera dans le contexte de ces diverses créations pour appréhender, en quelques tableaux, ces philosophes français méconnus du XIXe, pour réfléchir avec eux et grâce à eux, pour écouter les conseils donnés par Boutroux, Cournot, Hamelin, Bachelier, Lagneau, Lequier, Ravaisson, Renouvier et quelques autres.

53


Besançon / L’art de penser 52 x POURQUOI LES GUERRES ? 1516, 1916, 2016 w CAMILLE SCALABRINO Maître de conférences honoraire d’histoire, psychanalyste, Université Paris VII

5 séances

En septembre 1909, Clark University, à Worcester, Massachusetts. De gauche à droite en bas S. Freud, G. Stanley Hall, C. G. Jung ; derrière : A. Brill, E. Jones, S. Ferenczi

54 51 x HISTOIRE DE LA PSYCHANALYSE : DE FREUD À CARL GUSTAV JUNG. UNE APPROCHE JUNGIENNE DES MYTHES DE PROMÉTHÉE, FAUST ET WOTAN w CHRYSTEL DELAIGUE Professeur de philosophie, autrice, Lycée Jean Michel, Lons-le-Saunier

4 séances Freud fait naître la psychanalyse en pensant trouver en Jung son dauphin. Pourtant leur approche différente de l’inconscient, conduit à une rupture entre les deux hommes. Malgré leur certitude selon laquelle les hommes sont traversés de forces et de courants intérieurs qui les dépassent, et parfois les débordent, ces deux représentations de l’homme, de l’âme et du monde sont peu conciliables. En l’occurrence, et alors que Jung se demandait « Qu’est le mythe que tu vis ? », les figures mythologiques de Prométhée, Faust et Wotan, offrent des grilles de lecture de ce que, singulièrement et collectivement, nous vivons aujourd’hui ; offrant des éléments de réponse à la question du mal dans nos sociétés contemporaines ainsi qu’une réflexion sur la « Psychologie des profondeurs ».

Le concept d’illusion chez Freud est articulé, de 1915 à 1939, au réel de la guerre. Si Freud partage l’idée de la guerre que l’Europe se forge entre 1850 et 1950 sur la nécessité et l’irréversibilité de la guerre comme puissance civilisatrice, il rompt avec son temps en caractérisant comme illusion la volonté politique de créer un Homme Nouveau, élément idéologique essentiel des totalitarismes qui ravagent le XXe siècle et continuent de hanter le XXIe siècle. La lecture de Freud par Lacan nous permet d’interroger l’articulation entre le mythe de l’Homme Nouveau et le Discours de la Haine qui organise l’éthos du Monde Occidental. La première scansion, celle de la radicalité léniniste, transforme les guerres entre nations en guerre civile généralisée et permanente. La seconde est celle de l’Europe de la guerre froide, pariant sur l’effacement des souverainetés nationales pour garantir une paix imaginaire fondée sur des conflits dits de basse intensité, pourtant violents et cruels. Est-ce raison pour donner son congé au désir de paix ? Le désir de paix n’est-il qu’un leurre de l’agressivité humaine ? Il importe ici de revenir sur la lutte expérimentée par Gandhi, illustrée aujourd’hui par le modèle birman de transition démocratique que l’on peut opposer point par point aux politiques de subversion des régimes autoritaires que l’Europe a cautionnées quand elle n’en a pas pris l’initiative (destruction de la Lybie, destruction de la Syrie). Ce n’est pas la civilisation qui garantit la paix. Au contraire puisqu’elle exige, nous dit Freud, la guerre de l’être humain contre lui-même. C’est le désir de paix, transformé en courage politique, qui permet à l’inverse d’humaniser la civilisation.


Besançon / L’art de penser 53 x HISTOIRE DES IDÉES POLITIQUES

55 x LITTÉRATURE ET RÉVOLUTION

w DAMIENNE BONNAMY

w ALAIN CUENOT

Maître de conférences de droit public, Directrice de l’Université Ouverte, Université de Franche-Comté

Professeur agrégé honoraire d’histoire, Docteur en histoire contemporaine,

10 séances État moral, État sans morale : à la Renaissance, l’État qui sort des limbes n’hésitera guère et, selon le mot de J. Maritain, il s’affranchira de la théologie et de la morale avec bonne conscience, avec le sentiment du devoir accompli ! Un vent nouveau se lève alors, celui de l’absolutisme auquel l’Angleterre résiste, auquel la France succombe. Des œuvres témoignent de ces évolutions, nous nous y référerons comme à l’accoutumée. Avec une mention particulière pour Le Bouclier d’État et de Justice (1667) de François-Paul de Lisola, un natif de Salins, serviteur du Saint-Empire, dont l’œuvre, « véritable bréviaire d’opposition » à Louis XIV aura une forte audience en Europe.

5 séances Tristan Tzara, Louis Aragon, Victor Serge, Pierre Naville, Alexandre Soljénitsyne et les dissidents soviétiques sont autant d’exemples d’intellectuels qui, par leurs productions poétiques et littéraires, ont cherché à bousculer l’ordre établi, sa culture, ses institutions. Leur puissance de contestation sur le plan esthétique débouche sur une remise en cause du pouvoir en place. Leur démarche reposant à la fois sur une soif de renouveau et sur l’espoir d’une révolution prochaine, ouvre alors de nouvelles perspectives politiques. Nous chercherons à retracer en détail la nature de leur itinéraire culturel et politique et à distinguer le sens même de leur réflexion doctrinale en lien étroit avec une volonté irrépressible de défendre l’homme et sa dignité en toutes circonstances.

54 x PROUDHON : UNE VIE, UNE PENSÉE w EDWARD CASTLETON Historien des idées, Université de Franche-Comté

Ce cours va retracer la vie de Pierre-Joseph Proudhon (18091865) et son évolution intellectuelle. Il vise à revoir Proudhon sous la lumière des manuscrits conservés à la Bibliothèque municipale de Besançon. 1. De Besançon à « La propriété, c’est le vol » 2. Contre les Fouriéristes et les économistes 3. La Révolution de 1848 : avant, pendant, et après 4. Le justicier et l’exil 5. Contre les nationalités et les artistes 6. Derniers combats et postérité

Tristan Tzara par Robert Delaunay, 1923 - Musée Reina de Sofia

6 séances

55


Besançon / Sources et racines 57 x FEMMES ET HOMMES DANS L’ÉGLISE : ENTRE POUVOIR SPIRITUEL ET AUTORITÉ ECCLÉSIASTIQUE

56 x JÉSUS APOCRYPHE w ANNE-CATHERINE BAUDOIN Agrégé préparateur à l’ENS-ULM, docteur ès-lettres

w KARIN HELLER

6 séances

Docteur en théologie, docteur de l’Université Sorbonne-Paris IV, Professeur, Whitworth University, États-Unis

C’est dans le Nouveau Testament que se trouvent les textes les plus célèbres et les mieux connus sur Jésus, les quatre évangiles canoniques. Mais qu’en est-il des évangiles dits de Thomas, de Pierre, de Jacques ? Quel est le statut de ces textes, mensonge, hérésie, vérité cachée ? Existe-il une autre vie de Jésus que dans l’histoire officielle ? Peut-on savoir ce que Jésus a vraiment dit ou fait ? Était-il marié ?

La formation du canon des Écritures révèle une tension entre hommes et femmes. Le pouvoir spirituel des femmes suscite chez les hommes une réaction de défense et de fascination. Elle conduit les femmes à développer une résistance pacifique au pouvoir ecclésial. Le monde de la Foi, de l’Esprit qui souffle où il veut, et de l’expérience immédiate de Dieu, échappent souvent à l’autorité ecclésiale. Cette dernière répond à cette faiblesse par une volonté de contrôler, de domestiquer et d’utiliser les dons des femmes au profit d’une vision de l’Église élaborée par l’autorité ecclésiastique. Face aux menaces politiques et aux défis sociaux créés par les hommes au pouvoir, les femmes prennent le chemin du Christ serviteur souffrant sur lequel elles entraînent des hommes prêts à s’ouvrir à leur pouvoir spirituel.

La présentation de textes apocryphes chrétiens anciens dont Jésus est le héros permettra d’aborder l’histoire de la circulation et de la transmission des textes dans le bassin méditerranéen ainsi que la question de la tradition et de la construction du dogme dans le christianisme ancien.

Marie-Madeleine au désert, Jose de Ribera, 1641 - Musée du Prado, Madrid

56

4 séances de 2h


Besançon / Sources et racines 58 x LE CROIRE ET LE VOIR w JEAN-MICHEL BLANCHOT Doctorant Université Lyon 2

L’image et le symbolisme sont une porte d’entrée pour mieux appréhender les croyances et les mentalités des sociétés de l’Occident chrétien, leurs représentations et perceptions d’un au-delà. Ce cycle propose, sur plusieurs années, d’en explorer quelques axes. 1. L’histoire de Noël Du Noël des premiers chrétiens aux dérives consuméristes de nos jours, Noël a considérablement évolué au fil des siècles, au gré des traditions et des rituels divers. Nous tenterons de comprendre pourquoi a été choisie la date du 25 décembre pour célébrer la Nativité ; comment la fête religieuse et le symbolisme de Noël se sont progressivement construits au cours de l’Histoire. 2. La rose et le rosaire Le rosaire tire son nom du latin rosarium qui désigne la guirlande de roses dont la Vierge est couronnée. Très tôt, dès les premiers siècles du christianisme, on prend l’habitude d’assimiler la Vierge à la rose. La Rose mystique est l’un des nombreux vocables sous lesquels la Vierge Marie est invoquée. Nous nous interrogerons donc sur le symbolisme de la rose qui est associé à Marie, sur l’origine historique de la dévotion au Rosaire, véritable fer de lance de la promotion de la piété mariale, le rôle des confréries du Rosaire ou encore du chapelet. Chemin faisant, nous évoquerons la place des fleurs dans le discours et l’iconographie du christianisme. 3. Représenter Dieu L’affaire dite des caricatures, en 2005, a fait ressurgir tragiquement la question de la perception, de la place et des pratiques autour des images dans les différentes religions. Le christianisme est, par excellence, une religion iconique, en témoigne le foisonnement des images véhiculé par une extrême

Chœur de l’église Saint-Antoine, Cernay-l’Église, Baroque du Haut-Doubs

4 séances

57

variété des supports : statues, vitraux, peintres, estampes... Mais ce statut de l’image chez les Chrétiens est le fruit d’une histoire complexe, de nombreuses controverses, de crises iconoclastes. Pour mesurer l’ampleur de cette question, une approche comparative avec les autres monothéismes est indispensable. 4. La mort a-t-elle une histoire ? La perception de la mort dans l’Occident chrétien a considérablement évolué au cours des siècles durant lesquels « la bonne mort » prend des acceptions très différentes. Aujourd’hui, la mort est un tabou, rejetée loin des regards, préférée rapide sans douleur, même brutale. C’est tout le contraire au Moyen-Âge où la lente agonie permet de se préparer en bon chrétien. Seront ainsi évoqués les traditions et rites régionaux, l’imagerie de la mort dans l’iconographie des retables, la christianisation progressive du cimetière, la naissance du purgatoire, le Macabre… Somme toute, loin du morbide, une manière de donner du sens, grâce au recul de l’Histoire, à un élément central dans l’histoire religieuse et culturelle autour du grand passage.


Besançon / Sources et racines 60 x INITIATION AU GREC ANCIEN (2) : APPRENDRE LE GREC ANCIEN COMME UNE LANGUE DITE « VIVANTE » w MARIE-ROSE GUELFUCCI Professeur de langue et littérature grecques, Université de Franche-Comté

9 séances

58

59 x JUIFS ET CHRÉTIENS DANS LA COUR DU PROPHÈTE MAHOMET w AHMED YOUSSEF Universitaire, conseiller culturel, écrivain et journaliste Membre de l’Institut d’Égypte, Le Caire

8 séances À en croire la légende de Mahomet, le Prophète de l’Islam, quelques figures de juifs et chrétiens émergent à ses côtés. Non seulement ils ne cessent de jalonner son existence en fidèles compagnons de route mais ils acquièrent aussi par moment la stature de véritables pères spirituels, qui ont joué un rôle de premier plan dans l’avènement de la nouvelle foi révélée par le Prophète. Comment faut-il alors interpréter cette volonté farouche que l’on rencontre chez les historiens musulmans d’aujourd’hui de faire disparaître de la mémoire islamique tous ces hommes et toutes ces femmes, juifs et chrétiens, qui marquèrent pourtant la vie du prophète ? N.B. Ce cycle est donné en prélude à un voyage, cf. n° 95 et 97

Le cours fera suite au cours d’initiation commencé cette année à la demande des auditeurs de l’UO. Il s’adresse à tous ceux qui souhaitent apprendre et lire le grec ancien (ou en revoir les bases). Les textes grecs (de moins en moins brefs au cours des séances) seront un support pour un apprentissage ou une reprise de la langue grecque selon le modèle (adapté) des langues vivantes (acquisition du vocabulaire, pratique progressive de la langue, utilisation prudente de nouvelles technologies, tel le tableau interactif). Les textes seront choisis ou adaptés pour permettre d’aborder des moments importants de la vie d’Athènes. La traduction des textes sera systématiquement donnée pour permettre de réfléchir à ce qu’est la traduction.

61 x LE THÉÂTRE GREC ANTIQUE : LA TRAGÉDIE w MICHEL FARTZOFF Professeur de langue et littérature grecques, Université de Franche-Comté

13 séances Nous aborderons en traduction la tragédie grecque, en étudiant ses origines, sa création progressive à partir des genres poétiques qui l’ont précédée et qui continuent à exister en parallèle, et sa singularité. Nous analyserons ainsi diverses formes de tragédies, d’Eschyle à Euripide en passant par Sophocle ; nous montrerons comment chacun de ces auteurs met en œuvre une poétique singulière dans sa construction dramatique et comment celle-ci exprime une conception particulière de l’héroïsme, de la condition humaine et du Tragique, en relation avec son époque.


Besançon / Sources et racines 62 x LA RÉCEPTION DE THUCYDIDE (ANTIQUITÉ ET ÉPOQUE BYZANTINE)

64 x ARISTOPHANE ET LE COMIQUE POLITIQUE w SYLVIE DAVID-GUIGNARD

w AURÉLIEN PULICE Professeur en classe préparatoire, lycée Édouard Herriot, Lyon, Doctorant en langue et littérature grecques

4 séances Quatre interventions autour de la réception de l’historien Thucydide : 1. Un aperçu général de la question et la forte « rhétorisation » de Thucydide dès l’époque de Cicéron 2. La Guerre du Péloponnèse : les papyrus annotés et les commentaires d’époque impériale conservés

Maître de conférences en langue et littérature grecques, Université de Franche-Comté

5 séances À partir d’extraits variés de pièces d’Aristophane, on étudiera la manière dont le poète comique donne libre cours à sa verve et à son imagination pour se moquer des institutions et des hommes politiques de l’Athènes classique et nous entraîner dans un monde poétique carnavalesque ; on constatera l’étonnante modernité de ce théâtre, par-delà le contexte historique et la dimension rituelle qui lui sont propres. Le cours s’appuiera sur la lecture commentée de textes donnés avec la traduction.

59

3. Les Vies de Thucydide et sa tradition biographique 4. Le corpus des scholies (i.e. les commentaires marginaux des manuscrits), en particulier les scholies versifiées de Tzétzès (XIIe siècle)

65 x LANGUE LATINE POUR DÉBUTANTS w CLAUDE BRUNET Maître de conférences de langue latine, Université de Franche-Comté

63 x FIGURES DE L’ÉTRANGE EN GRÈCE ANCIENNE w CLAIRE POULLE Maître de conférences en langue et littérature grecques, Université de Franche-Comté

4 séances On sait que les Grecs considéraient avec étonnement les coutumes, les langues et les religions des étrangers. On étudiera - à travers des extraits traduits de textes poétiques, ethnographiques ou romanesques - comment les Grecs se sont posé les questions de l’identité des barbares, de leur intégration dans la cité et de la quête de soi au miroir de l’autre. On se demandera aussi si l’on peut parler d’un dialogue des cultures dans le monde antique.

12 séances Ce cours s’adresse aux auditeurs qui débutent l’étude de la langue latine. L’apprentissage de la morphologie, du vocabulaire et de la syntaxe se fait de façon progressive et s’accompagne d’exercices d’application et de traduction. Les textes choisis ont été sélectionnés à la fois pour permettre une appropriation raisonnée de la langue latine, et pour donner aux étudiants une connaissance sommaire de la civilisation et de l’histoire romaines. Le manuel utilisé sera « Initiation à la langue latine et à son système » (Manuel pour grands débutants I) de Simone Déléani et Jean-Marie Vermander, CDU SEDES.


60

Besançon /

Besançon /

Sources et racines

Si la Comté m’était contée

66 x LANGUE LATINE PERFECTIONNEMENT

68 x NOS ANCÊTRES LES… COMTOIS

w THOMAS GUARD

w PAUL DELSALLE

Maître de conférences de langues et littératures anciennes, Université de Franche-Comté

Maître de conférences d’histoire moderne, HDR, Université de Franche-Comté

12 séances

10 séances

Ce cours de latin est destiné à des personnes déjà dotées de connaissances en latin, du fait de leur expérience personnelle ou de leur fréquentation antérieure d’un cours d’initiation au latin. Il permettra aux participants d’approfondir leurs connaissances grammaticales (morphologie, syntaxe, vocabulaire), mais aussi d’accéder, par le processus de traduction, aux œuvres les plus importantes de la littérature latine dans les genres les plus représentatifs (discours, épopée, poésie lyrique, satire, théâtre, roman, histoire, philosophie). On découvrira ainsi une histoire littéraire jalonnée par les plus grands auteurs (Cicéron, César, Virgile…).

Cette année, le cours portera sur la découverte de la FrancheComté à travers les plus anciennes cartes géographiques. Dès le XVIe siècle, des documents sont élaborés qui donnent une image singulière de la province comtoise, ses villes et ses villages, ses cours d’eau, ses forêts et ses montagnes. Chaque carte à sa propre histoire et chaque auteur mérite d’être découvert. À travers les cartes, c’est toute la société comtoise qui transparaît.

67 x LATIN POUR JURISTES w CLAUDE BRUNET 14 séances Ce cours s’adresse aux étudiants et aux auditeurs, débutants ou ayant déjà quelques connaissances de latin. Le cours est axé sur l’étude de notions importantes en droit romain et dans le droit actuel. Rome demeure un modèle d’organisation juridique, principalement en France où le Code civil tire ses fondements du droit romain. Ce cours fait une grande place à l’étymologie, à la culture générale dans le domaine juridique, à l’évolution d’expressions latines dont beaucoup restent encore utilisées en droit. Mais c’est également un véritable apprentissage de la langue qui est proposé.

69 x ATELIER D’HISTOIRE RÉGIONALE : LES TIBÉRIADES w PAUL DELSALLE 10 séances de 2h Cette année, nous continuerons nos travaux sur les Tibériades, ces cartes élaborées aux XVIe et XVIIe siècles pour faciliter le règlement de litiges, le plus souvent frontaliers. Le groupe travaillera tout particulièrement sur la frontière suisse.


Besançon /

Jenny d’Héricourt, 1809-1875

Si la Comté m’était contée

70 x COMTOISE RENDS-TOI, NENNI MA FOI ! w BRIGITTE ROCHELANDET Docteur en histoire des mentalités, Besançon

6 séances Biographies de quelques comtoises oubliées ou célébrées : Marguerite de Bourgogne, Béatrix de Cusance, Jeanne-Antide Thouret, Jenny d’Héricourt, Marie Phisalix et quelques autres. Des femmes rebelles, des vies bien remplies.

71 x LES CADRES DE LA VIE COMTOISE AU MOYEN-ÂGE w PIERRE GRESSER Professeur honoraire d’histoire médiévale, Université de Franche-Comté

3 séances Du XIe au XVe siècle, les Comtois vécurent dans des lieux de vie fort diversifiés. Seule une minorité d’entre eux habitait dans des châteaux et maisons fortes. D’autres, de plus en plus nombreux, avaient une existence bien différente à l’intérieur des bourgs et des villes, protégées par des remparts. Mais la majorité de la population, composée de paysans, se trouvait dispersée dans des hameaux et des villages mal connus. À cette classification tripartite, il convient d’ajouter les moines dont les abbayes volontairement construites dans des déserts formaient un cadre propice aux religieux.

72 x LE CHÂTEAU DE RAY-SUR-SAÔNE : 1 000 ANS D’HISTOIRE ET DE PATRIMOINE w PASCAL BRUNET Historien de l’architecture, Besançon

8 séances En 2015, après mille ans d’histoire familiale ininterrompue, le château de Ray-sur-Saône a été offert au département de la Haute-Saône. Puissante forteresse médiévale, le château a été reconstruit à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle suite aux destructions de la Guerre de Dix Ans. Ensuite, durant les XIXe et XXe siècle, de nouvelles modifications de l’architecture, des décors intérieurs et du parc furent réalisées par de grands créateurs comtois et français. Ce cycle a ainsi pour but de présenter l’incroyable histoire d’une famille millénaire ainsi que les multiples mutations d’une demeure abritant de remarquables collections.

61


Besançon / Fragments de passé

Trinacria, emblème de la Sicile depuis l’Antiquité

74 x BERBÈRES ET ARABES : AUX ORIGINES MÉDIÉVALES DU MAGHREB CONTEMPORAIN 

À l’aube de l’histoire, le Maghreb était peuplé de Berbères. Ensuite, ces derniers connurent l’arrivée de peuples étrangers : les Phéniciens, créateurs de la civilisation carthaginoise, les Romains, les Vandales et les Byzantins. En 670, la fondation de Kairouan, marquant le début de la conquête arabo-musulmane, ouvrit une ère nouvelle. Dans le domaine politique, l’existence de plusieurs dynasties arabes n’empêcha pas les Berbères de s’imposer avec les Almoravides et les Almohades. Dans le domaine religieux, le sunnisme dominant ne put s’opposer au développement du chiisme et du kharidjisme (hérésie berbère). De cet ensemble complexe perdure un riche patrimoine architectural laïc et religieux qui témoigne de ce lointain passé dont bien des aspects existent encore de nos jours.

73 x LA SICILE ET L’ITALIE DU SUD À L’ÉPOQUE ROMAINE w BRUNO POULLE Professeur de langues et littératures anciennes, Université de Franche-Comté

N.B. Un voyage au Maroc prolongera le cycle, cf. n° 97

20 séances d’1 heure À la suite des conférences de l’année passée, on étudiera l’histoire de la Sicile et de l’Italie du Sud lors de leur conquête par Rome et après elle. Seront en particulier abordées : la question de la romanisation ; les révoltes d’esclaves (Spartacus) et la révolte de l’Italie (guerre sociale) ; le discours de Cicéron contre Verrès ; la place de la Sicile et de l’Italie du Sud dans les guerres civiles après la mort de César ; l’époque impériale, déclin ou prospérité ?

La Kahina, reine des berbères des Aurès - VIIe siècle

62

w PIERRE GRESSER 12 séances


Besançon / Fragments de passé 76 x L’ANGLETERRE ET L’EUROPE, DES TUDORS À WATERLOO (1485-1815) w EDMOND DZIEMBOWSKI Professeur d’histoire moderne, Université de Franche-Comté

5 séances

75 x MÉMOIRES DE VOILIERS DE LÉGENDE w FRANÇOIS VION-DELPHIN

Les relations complexes et orageuses de l’Angleterre avec l’Europe ne datent pas d’hier. Dans leurs explications du Brexit, les observateurs ont tous insisté, et à juste titre, sur le poids de l’histoire. Leur analyse est néanmoins restée confinée à l’histoire récente, postérieure à 1945. Dans la perspective qui est la nôtre depuis le référendum de juin 2016, un retour sur les trois siècles de l’époque moderne s’avère tout aussi nécessaire. Des premiers Tudor jusqu’à la bataille de Waterloo, l’on voit en effet une Angleterre en proie à un dilemme cornélien, qui lui impose le choix douloureux entre le Vieux Continent et le grand large. La conciliation de ces deux options en apparence contradictoires est-elle réalisable ?

Professeur honoraire d’histoire moderne, Université de Franche-Comté, Président de l’antenne de Montbéliard de l’Université Ouverte

4 séances « L’heureux temps de la marine à voiles », avec ses coques remarquables, ses figures de proue majestueuses, ses cathédrales de mâts et de toile, ses marins dans les haubans, stimule l’imaginaire et fait encore rêver. Des recherches et des découvertes aussi fortuites qu’exceptionnelles, tant en matière technique et scientifique, qu’archéologique, permettent de mieux connaître ces navires à la pointe de la technologie de l’époque et les hommes qui vivaient à bord dans des conditions très difficiles. 1. « Des forêts sur l’eau » : la belle histoire des bois de marine 2. Une audacieuse reconstruction : le chantier de la frégate L’Hermione à Rochefort 3. Une réussite de l’archéologie navale : l’épave du Vasa à Stockholm 4. À la recherche de l’expédition de Lapérouse : une autre réussite de l’archéologie navale.

77 x LES INTIMES DU POUVOIR DANS L’EUROPE MONARCHIQUE (XVIe-XIXe SIÈCLES) w JEAN-FRANÇOIS SOLNON 8 séances Conseillers occultes, favoris et favorites, reines partageant l’autorité souveraine avec leurs maris, ces personnages influents nous plongent dans une autre histoire du pouvoir autour de figures emblématiques comme les favoris anglais, les validos espagnols ou des personnages ayant exercé la réalité du pouvoir comme Pombal au Portugal, Potemkine en Russie ou Struensee au Danemark.

63


Besançon / Fragments de passé 79 x ÉCOLE ET SYSTÈME SCOLAIRE AU FIL DU TEMPS w YVES LEQUIN Professeur agrégé honoraire d’histoire, Université de technologie Belfort-Montbéliard, Sévenans

2 séances 1. Les quatre écoles en France au XVIIIe siècle Au XVIIIe siècle, principalement entre 1724 et 1775, Louis XV, Louis XVI et leurs gouvernements fondent deux systèmes scolaires : l’école élémentaire (paroissiale) et des écoles d’ingénieurs. Ils tentent de réformer ce qui existe (collèges et universités).

78 x LA « BELLE ÉPOQUE »

64 w DOMINIQUE LEJEUNE Docteur ès-lettres, professeur émérite de khâgne au lycée Louis-le-Grand

2. 1789-1820 : l’affrontement fondateur du système français actuel Souvent présentée comme un « intermède » dans l’histoire de l’enseignement en France, la période 1789-1820 est au contraire une phase de confrontation exceptionnelle qui aboutit à la conception initiale du système scolaire que nous connaissons.

2 séances en prolongement du « Mardi des Savoirs », cf. n° 3 1. « La Belle Époque » de la société et de la culture en France : ce qui est fondamentalement constitutif des réalités concrètes de la Belle Époque (années 1900) en France, ce sont essentiellement la société et la culture. La société est « en progrès » grâce à la bonne conjoncture économique, mais l’on examinera les légendes dorées et noires de la Belle Époque... La France connaît au début du siècle dernier un véritable bouillonnement culturel, que symbolisent l’Exposition de 1900 et le Sacre du Printemps (1913). 2. Les années 50 en France, une nouvelle « Belle Époque » : les années 50 montrent-elles une France en noir et blanc, un pays encore « d’avant-guerre », ou une autre, plus moderne, en couleurs ? Nostalgie vis-à-vis d’un monde « d’avant », regret d’un « vert paradis » non, mais une certaine tendresse oui, pour ces années cinquante.

80 x HISTOIRE POLITIQUE DE LA IIIe RÉPUBLIQUE w DAMIENNE BONNAMY 6 séances Ce 4 septembre 1870, la République proclamée a la fragilité du cristal. Elle mettra cinq ans avant de se donner une constitution, une vingtaine d’années avant d’être pleinement républicaine. Entre heurs et malheurs, dont la Commune sur laquelle nous reviendrons, elle posera des libertés publiques majeures pour finir par sombrer dans le déshonneur. Cette matrice nourrit toujours notre imaginaire politique et mérite donc d’être revisitée.


Besançon / Fragments de passé 81 x L’ÉPOQUE MEIJI, LES DÉBUTS DE LA MODERNITÉ JAPONAISE… w LAURENCE NICOLAS Diplômée de l’INALCO, ex professeur adjoint de l’Université Rikkyô de Tôkyô

4 séances 1. L’ère Meiji (1868-1912) et l’ère Taishô (1912-1926) : les débuts de « l’Empire du Grand Japon » Après la chute du shogunat des Tokugawa qui aboutit à la restitution des pouvoirs à l’empereur, le nouveau gouvernement de Meiji se lança dans la modernisation économique et politique du pays. Il mit, par ailleurs, un point d’honneur à positionner le Japon comme grande puissance extrêmeorientale, ce qui put le conduire à un impérialisme inconsidéré.

Photo : Arnold Genthe - 1869-1942, Library of Congress, Washington DC

2. Le Japon de Meiji : les particularités de sa modernité Dès le XIXe siècle, à la fin du shogunat d’Edo, le Japon entame un processus de modernisation. Le caractère spécifique de la modernité japonaise et sa façon singulière de se construire, influencée tout autant par les classiques chinois et une pensée autochtone que par la civilisation occidentale retiendra notre attention. 3. 4. Focus sur la présence française au Japon entre la restauration de Meiji et la fin de l’ère Taishô Que ce soit dans le domaine militaire, juridique, industriel, commercial ou encore artistique, la France a joué un rôle important dans le processus de modernisation du Japon. Nous découvrirons ainsi les principaux protagonistes des relations franco-japonaises de l’époque et les activités qu’ils ont menées.

65


Besançon / Le monde au présent : entre découverte et interrogations 82 x DÉCOUVERTE DU MONDE w RONALD BOSMANS Traducteur, journaliste culturel

4 séances 1. Les cinq capitales nordiques : Copenhague, Stockholm, Helsinki, Reykjavik et Oslo, de la période viking au XXIe siècle Bien que les cinq capitales nordiques présentent de nombreux points communs (architecture, histoire partagée, etc.), chacune a malgré tout son identité propre.

66

2. L’Espagne atlantique : du Pays basque à la Galice Soleil, plages et tapas… On réduit souvent l’Espagne à ce tiercé bien futile. Alors découvrons une autre Espagne, celle des Espagnols sans plages surpeuplées et dont le littoral est peu ravagé par le béton. C’est une escapade dans l’Espagne du Nord-Ouest que nous proposons : du Pays basque à la Galice, en passant par la pittoresque Cantabrie et les sauvages Asturies dominées par les impressionnants Picos de Europa. Ici, les chaînes de montagne viennent se heurter à l’océan. Les vertes vallées, les petits ports, les côtes échancrées et les falaises abruptes donnent l’impression d’être en Bretagne ou en Écosse. Région à l’identité forte, l’Espagne atlantique n’appartient pas qu’aux touristes espagnols ; elle vous tend les bras. 3. La Slovénie : terre de contrastes au rythme des saisons Plus tournée vers l’Europe de l’Ouest que ses voisines slaves, la Slovénie, qu’on aime surnommer « la Suisse des Balkans », est un îlot d’authenticité, d’hospitalité, de calme et de bien-être. Coincée entre les Alpes et l’Adriatique, et convoitée pendant des siècles par les puissances voisines, la Slovénie a su garder son identité propre. La Slovénie n’est rien de moins qu’un arc-en-ciel, une palette de peintre, un subtil mélange de rigueur alpine et de douceur méditerranéenne, un pays dont nous découvrirons les différents attraits au rythme des saisons.

4. Les États baltes : entre passé et modernité Les trois États baltes : Lituanie, Lettonie et Estonie couvrent une superficie totale à peu près équivalente à celle de la France. Libérées du joug soviétique, les capitales baltes ont retrouvé leur dynamisme et dévoilent à nouveau leurs charmes. Rivalisant de séduction, chacune défend sa spécificité : catholique et baroque pour Vilnius, luthérienne et Art Nouveau pour Riga, moyenâgeuse et futuriste pour Tallinn.

83 x HISTOIRE DE L’ITALIE CONTEMPORAINE DE 1946 À NOS JOURS w PAUL DIETSCHY Professeur d’histoire contemporaine, directeur du Laboratoire des Sciences historiques Lucien Febvre, Université de Franche-Comté

4 séances Après avoir envisagé la destinée de l’Italie sous le fascisme et pendant la Seconde Guerre mondiale, nous reviendrons sur l’histoire de la république italienne de sa fondation en 1946 jusqu’à nos jours. Le cours se composera de quatre séances : 1. L’Italie dans la Guerre froide 2. Le miracle italien 3. Les années de plomb 4. L’Italie de Berlusconi


Besançon / Le monde au présent : entre découverte et interrogations 84 x LE MAROC : UNE TRANSITION DÉMOCRATIQUE AVORTÉE ? w HASSAN LATIF Journaliste d’investigation

2 séances Après l’indépendance du Maroc, en 1956, l’histoire politique du Royaume a connu deux périodes fondamentalement distinctes. Le règne du roi Hassan II (1961-1999) a été marqué par le pouvoir sans partage sous un régime monarchique autoritariste traditionnel. Son successeur, Mohamed VI, a inauguré une ère de libéralisation et promu une « nouvelle ère » et un « nouveau concept de l’autorité ». Il a réformé le code de la famille et mis en place un comité d’équité et de réconciliation pour les victimes de torture et de disparition sous le régime d’Hassan II, sans pour autant apporter des modifications à la constitution héritée de son père. Mais la vague de contestations qui a atteint le Monde Arabe, en 2011, l’a contraint à entamer une réforme constitutionnelle et partager une partie de son pouvoir avec le chef du gouvernement. Celui-ci est désormais choisi obligatoirement parmi les membres du parti qui a eu le plus de sièges au parlement. Les chercheurs estimaient alors que cette réforme était une avancée importante sur la voie de la démocratisation du régime. Où en est-on six ans après ? Nous nous proposons dans ces deux interventions de faire la lumière sur les deux transitions : de Hassan II à Mohamed VI et après les réformes de 2011.

85 x LES ACCORDS SYKES-PICOT (1916)

67 w HASSAN LATIF 3 séances En Octobre 1915, en pleine guerre mondiale, l’ambassadeur de France à Londres, Paul Cambon, adresse un télégramme à René Viviani, alors Président du Conseil, pour l’informer de la volonté du gouvernement britannique de négocier, en secret, le partage des territoires de l’Empire Ottoman, en cas de victoire des Alliés. René Viviani désigne François Georges-Picot, alors consul au Liban, pour entamer les négociations avec le diplomate britannique Mark Sykes. Les pourparlers durent un peu plus de six mois et aboutissent en mai 1916 à la signature des accords qui porteront leurs noms : les accords Sykes-Picot. La France se réservera le Liban, la Syrie et la région de Mossoul, au nord de la Mésopotamie ; les Britanniques le reste de la Mésopotamie (Irak) et la Transjordanie. La Palestine devient une zone internationale (un condominium). Dans ces trois interventions nous revenons sur ces faits, les différents protagonistes de ces accords, leurs arguments et les motivations qui les agitent, les accords qui y ont succédé et leur impact sur la carte géopolitique actuelle du Proche-Orient.


Besançon / Le monde au présent : entre découverte et interrogations 88 x LA GUERRE ENTRE HISTOIRE ET TECHNIQUES w CHRISTOPHE LAFAYE

© SylRoy Design

Docteur en histoire, Prix d’histoire militaire 2014 du ministère de la Défense, Membre du laboratoire CHERPA de l’IEP d’Aix-en-Provence

86 x POINTS CHAUDS DU GLOBE – ÉQUILIBRE GÉOPOLITIQUE MONDIAL w ALEXANDRE MOINE

68

Professeur de géographie, Université de Franche-Comté

2 séances Le monde actuel est en proie à des tensions rarement observées depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Cette séance permettra de faire un zoom sur les points chauds d’actualité. Il sera dans tous les cas traité : — du redéploiement des États-Unis dans le monde ; — de l’attitude de la Russie à l’égard de ses ex-pays satellites (Pays baltes, Ukraine, Caucase) ; — du repositionnement de la Chine dans son aire d’influence.

87 x LE MONDE EN GUERRE w JEAN-LOUP BONNAMY 4 séances de 2 heures Ce cours d’introduction à la géopolitique s’adresse à tous. La première partie sera consacrée à l’analyse de deux thèmes : l’Amérique latine et l’Islamisme. La deuxième partie consistera en une lecture et une analyse de l’actualité internationale.

2 séances de 2 heures 1. Les armes chimiques Cette intervention propose de faire le point sur l’histoire des armes chimiques, leur nature, leur usage opérationnel, les nouveaux risques et les tentatives de réglementation puis de bannissement de leur usage en droit international. Cette menace est-elle d’un autre temps ou conserve-t-elle encore toute son actualité ? 2. Usage des armes spéciales en contre-guérilla : les sections de grottes en Algérie (1958-1961) Cette intervention permettra de mettre en lumière un aspect méconnu de la guerre antisubversive menée par l’armée française en Algérie : l’usage des gaz dans les combats de grottes en Algérie entre 1958 et 1961. Un épisode de la guerre totale menée contre l’Armée de Libération Nationale (ALN), qui marque encore le destin d’hommes et de femmes en France et en Algérie.

89 x LA GENDARMERIE NATIONALE 4 séances Plébiscitée par les sondages d’opinion, partie prenante du paysage et du patrimoine français, la gendarmerie nationale n’en reste pas moins une force armée souvent mal connue à la fois dans ses origines comme dans un travail constant d’adaptation de sa doctrine et de son organisation à la réalité contemporaine de la lutte contre l’insécurité, en métropole, outre-mer et sur les théâtres d’opérations extérieurs.


Besançon / Le monde au présent : entre découverte et interrogations Outil à la disposition du gouvernement, il s’agit pour elle d’apporter autant que faire se peut une réponse pertinente aux périls qui menacent la souveraineté nationale comme la paix publique et la sécurité de tous dans le continuum paix-criseguerre tout en demeurant fidèle à sa devise, « Une force humaine ». Au travers de quatre conférences, il vous est proposé de mieux connaître l’histoire de la maréchaussée qui a nourri les fondamentaux actuels de l’Arme, sa transition numérique, son engagement dans la protection des entreprises et sa réserve opérationnelle, cet élan enthousiaste qui conduit des jeunes et moins jeunes à venir appuyer quotidiennement son action. 1. « La gendarmerie, une idée française toujours renouvelée », histoire et modernité d’une des plus anciennes institutions de notre pays w COLONEL ÉRIC LANGLOIS Commandant la formation administrative du Doubs pour les 4 départements de Franche-Comté

2. Division des opérations de la formation administrative Intelligence économique, sécurité et protection des entreprises par la gendarmerie (prévention sûreté, le risque cyber spécifique aux entreprises, prévention et secours/enquête). 3. Division des opérations de la formation administrative et de l’appui opérationnel La transition numérique de la gendarmerie, outils opérationnels et administratifs (SIRH), transmissions, lutte contre la cybercriminalité, etc.). 4. La réserve opérationnelle de la gendarmerie w COLONEL PATRICK GENS Conseiller réserve du commandant de la formation administrative, ancien commandant du groupement du Doubs

90 x LES GUERRES DU « PRINTEMPS ARABE »  w CLOTHILDE MRAFFKO Journaliste indépendante

3 séances 1. Syrie, la révolution sacrifiée Six ans et demi de guerre, plus de 300 000 morts et presque cinq millions de réfugiés. La Syrie est devenue le symbole d’une révolution qui tourne court, et le pays sombre chaque jour un peu plus dans le chaos. Qui sont ceux qui se partagent la Syrie aujourd’hui ? Quels sont les espoirs qui subsistent ? Pourquoi cette révolution a-t-elle avorté ? 2. Le conflit oublié au Yémen Depuis presque trois ans, le Yémen est sous le feu des bombes de la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite. Face à elle, un groupe d’insurgés, les Houtistes, que Riyad accuse d’être financé par son ennemi : l’Iran. Une guerre qui découle directement de la révolution de 2011 qui a renversé le président en place et qui cherche aujourd’hui à revenir. Mais face à l’Arabie saoudite, la communauté internationale reste muette et contemple en silence le drame humanitaire qui se joue. 3. Le printemps français : l’échec de la Libye Le 19 mars 2011, l’OTAN bombarde la Libye pour sauver les habitants de Benghazi. À l’initiative de cette intervention militaire : la France de Nicolas Sarkozy et son allié britannique. Mouammar Kadhafi est abattu, la coalition laisse un pays libre mais incapable de se reconstruire. Depuis six ans, milices et djihadistes se partagent le gâteau libyen, qui menace de déstabiliser la région.

69


Besançon / Le monde au présent : entre découverte et interrogations 91 x QUE RESTE-T-IL DES PRINTEMPS ARABES ? w HABIB KAZDHAGLI Professeur d’histoire contemporaine, doyen de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités, Université de Manouba, Tunis

3 séances 1. Les enjeux de la transition en Tunisie (2011-2017) Il s’agit de faire une rétrospective analytique des changements intervenus dans plusieurs pays du monde arabe et de voir à quoi ces changements ont abouti.

3. L’écriture renouvelée de l’histoire plurielle de la Tunisie, un des enjeux de la révolution tunisienne

92 x LE CAUCASE w VALENTINE GROSJEAN 2 séances 1. Caucase du Nord, zones caucasiennes de Russie : géographie, histoire, us et coutumes 2. Caucase du Sud : Géorgie, Arménie, Azerbaïdjan, géographie, histoire et modes de vie.

Paysage d’Arménie

70

2. Les enjeux de la transition en Tunisie (2011-2018) Malgré les difficultés qu’elle a dû affronter, la transition entamée en Tunisie depuis janvier 2017 est toujours d’actualité, elle est porteuse d’espoir en Tunisie et dans le reste de la région.


Besançon / Le monde au présent : entre découverte et interrogations 93 x LE SYSTÈME POLITIQUE EN CHINE w XIAOWEI SUN Maître de conférences en droit public, Expert judiciaire près la Cour d’appel de Besançon, titulaire du certificat d’aptitude à la profession d’avocat

5 séances Objet de fascination et sujet d’équivoques, le système politique chinois comporte à la fois des éléments connus de l’Occident et une nature inclassable au regard des critères classiques de classification des régimes politiques. À l’occasion de cette nouvelle année de l’Université Ouverte, cinq conférences seront consacrées au système politique en Chine. 1. Les répercussions des pensées classiques chinoises sur le système politique en Chine 2. L’influence des idées occidentales dans l’évolution du système politique chinois 3. Le centralisme en Chine 4. Le système des partis politiques en Chine 5. La démocratie en Chine – de la nature du gouvernement chinois

94 x EN COLLABORATION AVEC L’AFNU-FC L’Association française des Nations-Unies, AFNU-FrancheComté, présidée par Jean-Pierre Bugada, ancien responsable communication à l’ONU, nous propose deux rendez-vous : 1. L’Iran et la question du nucléaire Jean-Claude Voisin, diplomate culturel, spécialiste de l’Iran, ancien directeur de l’Institut français à Beyrouth et à Téhéran, abordera la question de l’acquisition du nucléaire par l’Iran, la crise provoquée par celle-ci, les négociations et la nouvelle donne depuis l’élection de Donald Trump. 2. Un bilan des Nations-Unies Romuald Sciora, documentariste spécialiste de l’ONU, à l’occasion de la parution de sa publication sur l’Assemblée générale de l’organisation mondiale, dressera le bilan de l’action du nouveau Secrétaire général, Antonio Gutterres.

71


Besançon / Invitation au voyage : partir ici ou ailleurs… et s’y préparer ! 96 x HISTOIRE DU DANEMARK

72

95 x CYCLE DE CONFÉRENCES PRÉPARATOIRES AU VOYAGE EN ÉGYPTE w CLOTHILDE MRAFFKO 2 séances 1. Égypte : une passion française En 1798, Bonaparte mène la campagne d’Égypte. Dans ses bagages, il amène 160 savants qui produiront la « Description de l’Égypte ». C’est le début d’une relation spéciale qui lie depuis plus de deux siècles Paris et Le Caire. C’est un Français, Champollion, qui déchiffra les hiéroglyphes, un autre qui construira le canal de Suez… Sous occupation britannique, le pays se découvre francophile et francophone. Récit de cette histoire mêlée et de son héritage dans l’Égypte d’aujourd’hui. 2. Alexandrie, ville nostalgique de son cosmopolitisme Port mythique, carrefour entre l’Afrique et l’Asie, Alexandrie est la ville la plus européenne d’Égypte, avec son architecture d’inspiration italienne, ses boutiques grecques et ses cafés qui vendent des « croissants à la française ». Mais la deuxième ville égyptienne vit dans la nostalgie d’un passé culturel rayonnant, cosmopolite qui n’est plus tout à fait la réalité aujourd’hui.

En introduction au voyage prévu à Copenhague, deux séances proposeront une initiation à l’histoire du Danemark, ses grandes heures, ses figures emblématiques depuis l’union de Kalmar (1397), la Réforme, le règne de Christian IV dit le Bâtisseur, la rivalité avec la Suède en mer Baltique, l’instauration de la monarchie absolue, la guerre des Duchés.

97 x VOYAGES CULTURELS 1. Remonter le temps en Égypte pour un riche séjour culturel (Ahmed Youssef – octobre 2018) 2. Mettre ses pas dans ceux des Berbères et Arabes : voyage au Maroc (Pierre Gresser – avril/mai 2018) 3. Partir pour le Danemark à la découverte inattendue de la peinture du XIXe siècle (Jean-François Solnon – mai/juin 2018) 4. La France est belle : l’Auvergne en marchant (Patrick Marcel) 5. Le Bauhaus, de Weimar à Berlin (Alain Philippe)

Fauteuil Wassily, Marcel Breuer - 1927

Alexandrie © Javarman Javarman / 123RF

w JEAN-FRANÇOIS SOLNON 2 séances


73


Besançon / Questions de société 99 x CONSOMMATIONS ET CONSOMMATEURS EN FRANCE AUX XIXe ET XXe SIÈCLES w JEAN-CLAUDE DAUMAS Professeur émérite d’histoire contemporaine, Université de Franche-Comté

Affiche Le Bon Marché - 1910

6 séances

74

98 x DIALOGUE SOCIAL ET MUTATION DU DROIT DU TRAVAIL w RENAUD BUEB Maître de conférences en histoire du droit et des institutions, HDR, Université de Franche-Comté

L’objectif de ce cycle de conférences est de reconstituer les transformations de la consommation en France aux XIXe et XXe siècles en plaçant les consommateurs, leurs besoins, leurs goûts et leurs pratiques au cœur de l’analyse. La question sera abordée à travers des objets divers : les régimes alimentaires successifs, la modernisation des conditions de vie des campagnes, le développement du logement populaire, la démocratisation des usages de la bicyclette, la révolution du grand magasin, et les évolutions de la distribution de masse. On sera particulièrement attentif aux interactions entre production et consommation, aux différences entre groupes sociaux, aux phénomènes d’imitation et d’appropriation, et aux bouleversements de la culture matérielle et de la vie quotidienne.

4 séances Un nouveau président de la république, une nouvelle réforme du droit du travail ! La thématique est à la mode et sur l’écheveau du législateur depuis des années. On ne cesse de modifier le droit du travail et le fonctionnement du dialogue social. Ce « modèle français » est-il vraiment inadapté ? Et d’ailleurs, d’où vient-il ? Quelle est son histoire ? Grèves, syndicats, réformes, lois, conflits du travail : l’histoire du droit du travail et du dialogue social ne fut pas un long fleuve tranquille. Il y eut des morts et des chemises arrachées, mais aussi des accords collectifs et des conquêtes législatives. Le ménage à trois - État-patrons-syndicats - est parvenu à construire un droit du travail et de la négociation dont la France n’a pas à rougir (95 % des salariés français étant couverts par une convention collective). Ce cycle de conférences permettra de découvrir ce modèle social français et de donner à chacun quelques clefs de lecture critique pour apprécier la réforme en cours.

100 x LE MODÈLE ALIMENTAIRE FRANÇAIS, ORIGINE ET ÉVOLUTIONS w PATRICE NORDEY Ingénieur des ponts, des eaux et des forêts, Agro-Sup Dijon

9 séances Le modèle alimentaire français est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Il est aujourd’hui largement remis en cause. Les livres, articles de journaux ou émissions de télévision qui abordent ce sujet sont pléthoriques (obésité, gaspillage, perturbateurs endocriniens, place de la viande, impacts environnementaux, nutriScore…). L’objectif de ce cycle de conférences est de tenter de prendre du recul et d’avoir un regard et un discours un peu plus savants sur


Besançon / Questions de société ce modèle. Pour cela, nous convoquerons autour de la table de discussion, les différentes disciplines scientifiques ou artistiques, de l’histoire à la sociologie en passant par le cinéma et bien d’autres encore mais qui, toutes, se sont saisies de l’objet « alimentation ».

102 x LA VILLE ET L’UTOPIE w JACK BOURGUET Ingénieur

3 séances Ce thème sera abordé sous trois angles différents à travers des exemples pris dans divers pays et diverses époques.

101 x LIRE LA VILLE, COMPRENDRE L’ESPACE

1. La ville utopique : de Platon au familistère de Guise

w SOPHIE MARIANI-ROUSSET

2. La ville invisible : des villes souterraines aux villes closes

Maître de conférences en psychologie, Université de Franche-Comté

3. La ville ludique

5 séances L’espace peut s’aborder à travers de nombreuses disciplines : psychologie, linguistique, sémiotique, géographie, anthropologie, art et littérature… La problématique de l’espace interroge les relations entre le sujet, la réalité et le langage. De quelle façon se positionner dans son espace environnant et se l’approprier ? Comment s’appréhende l’espace (urbain) au quotidien ? Comment (d)écrire l’espace ? Comment les discours prennent-ils en charge l’espace et les itinéraires qui s’y inscrivent ? Comment la langue traduitelle cette donnée essentielle de l’expérience ? Que nous apprennent les frontières, les limites ? De quelle manière nos ancêtres se sont-ils organisés pour accéder au « vivre ensemble » ? La ville de Besançon est prise comme objet privilégié, abordée sous différents angles : mémoire des lieux et patrimoine, signaux et inscriptions, itinéraires et limites, pratiques touristiques, transports et mobilité, expériences sonores, noms des rues, etc. Visite guidée d’un espace redécouvert…

103 x L’ÉCOLE ENTRE PESANTEURS ET MUTATIONS w BENJAMIN CASTETS-FONTAINE Maître de conférences en sociologie, Université de Franche-Comté

4 séances L’école française apparaît tout à la fois comme immuable et changeante. Si sur le plan des inégalités, elle semble à bien des égards figée et fermée, elle a pourtant connu de profondes transformations depuis les années 1960. Sa massification a entraîné des profondes transformations quantitatives et qualitatives : nouveaux publics, nouvelles expériences, nouveaux métiers. Comme institution, le système scolaire a ainsi été ébranlé. Dès lors, quelle est l’histoire récente de l’école ? Comment peut-on caractériser celle-ci en ce début de XXIe siècle ? Est-elle une école pour tous ? Est-elle en déclin, voire en crise ? Telles seront les principales questions explorées lors de ce cycle de conférences. N.B. Voir aussi pour une introduction historique « École et système scolaire au fil du temps », n° 79

75


Besançon / Connaissance de soi, connaissance de l’autre

Le penseur (détail), Auguste Rodin - 1840-1917

104 x LA PERVERSION NARCISSIQUE DANS TOUS SES ÉTATS w SOUAD BEN-HAMED Psychologue-psychanalyste, Besançon

4 séances Nous étudierons cette pathologie souvent cachée dans la normalité qui maîtrise l’art de se débarrasser de tout ce qui est pathologique et de rester en dehors des lieux de soins. Du courant pervers universel aux organisations perverses narcissiques en passant par les perversions ponctuelles, nous visiterons quelques-uns de ses terrains privilégiés : le couple, la famille, l’institution et nous évoquerons quelques stratégies et quelques mécanismes qui lui sont attribués.

76 105 x LE COUPLE, UN RENDEZ-VOUS IMMANQUABLE w EMMANUEL DAVOUST Psychopraticien, Gestalt-thérapeute, Besançon

3 séances Nos rencontres amoureuses ont-elles un sens ? Y a-t-il un contrat implicite qui unit deux inconscients, dès la rencontre, dans lequel se dessinent déjà les moteurs du couple ou bien tout n’obéit-il qu’à une logique du hasard ? Une fois constitué, le couple, dans une quête sans cesse renouvelée d’un périlleux équilibre entre angoisse de séparation et désir de réalisation, va mettre à l’épreuve sa capacité de créativité en s’inventant sans cesse. Ce cycle propose d’explorer la dynamique de couple à travers le choix qui s’élabore autour du lien conjugal, les conflits qui peuvent le nourrir, et la thérapie dans sa vocation à donner du sens au projet du couple.

106 x INTRODUCTION À LA MÉDITATION, UNE INVITATION À LA PRATIQUE w VÉRONIQUE DAGUES 10 séances d’1 heure 2 groupes limités à 20 personnes sur inscription Groupe 1 : débutants Groupe 2 : niveau consolidé Il ne s’agit pas tant de se soumettre à une profonde réflexion que de se poser dans une calme observation, ce que précisément nous ne savons pas faire, et qui pourtant nous soutiendrait dans tous les domaines de notre quotidien. Connectés en permanence via nos sens et notre cerveau augmentés de nouveaux outils, nous n’agissons pas, mais nous réagissons constamment par identification immédiate à cet espace corpsmental que l’on perçoit comme « moi ». Or, méditer c’est séparer : expérience – objet – sujet -, pour tenter un écart d’observation susceptible de percevoir cette intrication et, de fait, créer les conditions de retranchement propice à une différence d’ « être ». Après une première séance introductive de présentation, nous passerons à la pratique : exercices simples corps / respiration puis méditation progressive. Tenue souple pour l’assise + 1 zafu ; ½ lune ; ou banc de méditation : à voir ensemble lors de la première séance.


Besançon / Comprendre l’actualité économique et politique 107 x ACTUALITÉ ÉCONOMIQUE

109 x ÉCONOMIE ENVIRONNEMENTALE ET DES MATIÈRES PREMIÈRES

w JEAN-LOUIS DONEY Professeur agrégé de sciences économiques et sociales, Ancien directeur de l’IPAG, Université de Franche-Comté

4 séances 1. Le Brésil : un géant aux pieds d’argile

w JULIEN BUEB Économiste des ressources rares, chercheur au Centre d’analyse de prévision et de stratégie, Ministère des Affaires étrangères, professeur associé, Paris I Panthéon-Sorbonne

2. Doit-on craindre un retour de l’inflation en Europe ?

2 séances

3. Les conséquences économiques du Brexit

1. La nouvelle géopolitique pétrolière et gazière En parallèle de la crise financière puis économique, la géopolitique des énergies fossiles a été plusieurs fois redessinée. Entre l’émergence puis la maturité des gaz et pétrole de schiste, l’explosion des cours puis leur chute brutale ont bousculé les croyances habituelles poussant les acteurs clés du secteur à modifier plusieurs fois leurs stratégies. Dernière en date, alors que l’Arabie saoudite semblait avoir abandonné sa stratégie de contrôle des prix, l’accord de l’OPEP avec la Russie fin 2016 laisse présager un retour à des prix sous contrôle. Or ces prix ne paraissent plus obéir.

4. Marché et démocratie

108 x ÉCONOMIE EUROPÉENNE w FABIEN LABONDANCE Maître de conférences d’économie, Université de Franche-Comté

4 séances Ce cours propose de réaliser un bilan accessible et rigoureux de l’économie européenne. Ainsi, l’état de la conjoncture, les fondements des politiques monétaires et budgétaires, et les grands problèmes posés au processus d’intégration européenne seront abordés. Le principal d’entre eux, à l’heure actuelle, est certainement le Brexit. Au-delà de ses modalités et de ses conséquences pour le Royaume-Uni et pour l’Union européenne, le Brexit révèle les risques de désintégration européenne. Quelle sera l’UE de demain ? Les divergences économiques pourront-elles être atténuées par les réformes structurelles, et les divergences bancaires et financières par l’union bancaire ? Quelles ont été les conséquences de la crise sur les inégalités européennes et sur les marchés du travail ?

2. Quelle trajectoire environnementale d’ici 2030 ? Les objectifs fixés à la COP21 obligent les États à réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre afin de limiter la hausse des températures mondiales à 2°C, voire à 1,5°C. Dans quelle mesure sont-ils réalisables ? Quelles sont les contraintes – économiques, sociales, techniques, politiques auxquelles nous faisons face ? Afin d’approcher une réponse, nous analyserons trois scénarios possibles et envisagerons leur probabilité d’occurrence à partir d’une triple lecture : technologique, politique et écologique.

77


Besançon / Comprendre l’actualité économique et politique 110 x LECTURE DE L’ACTUALITÉ POLITIQUE w DAMIENNE BONNAMY 6 séances Décomposition, recomposition du champ partisan, interrogations sur les institutions, autant de questions qui invitent, audelà de l’écume de l’instantanéité, à s’interroger sur une démocratie où, comme l’écrit Pierre Manent, « la gouvernance démocratique ressemble à un gouvernement représentatif qui ne représente pas et ne gouverne plus ! ». On en appelle à une démocratie apaisée, à moins qu’il ne s’agisse d’une démocratie affaissée. À la lumière de l’actualité, nous nous interrogerons sur cet inquiétant recul du politique et sur ce qu’il dit de notre société.

© Assemblée nationale

78


de la terre… et du ciel 111 x VOLCANISME ET HISTOIRE DE LA TERRE w PATRICK MARCEL Professeur agrégé de Sciences de la Vie et de la Terre, ESPE, Lons-le-Saunier, Membre de la Société de volcanologie de Genève

5 séances 1. La dynamique des éruptions volcaniques Les éruptions volcaniques sont les manifestations les plus spectaculaires de la dynamique de notre planète. Coulées de lave, nuées ardentes ou panaches de cendres, la terre libère son énergie de bien des façons.

Nancy art nouveau, piscine des thermes - www.voyages-d-affaires.com

Besançon / Des nouvelles

112 x LES TERROIRS DE L’EAU ET DU THERMALISME EN FRANCE w PIERRE CHAUVE

2. Les volcans dans leur contexte géodynamique Où sont localisés les volcans et comment s’explique cette répartition ?

Professeur de géologie honoraire, Université de Franche-Comté

3. Volcans du Mexique, les géants assoupis Risque volcanique en pays aztèque.

La France est riche en eaux de minéralisation variable. Certaines sont reconnues pour leur composition minérale et pour leur utilisation à des fins médicales ou thérapeutiques. Elles ont, pour la majorité d’entre elles, une origine météorique. Le passage de l’eau dans l’atmosphère, à la surface du sol et en profondeur, lui donne des caractéristiques physiques et chimiques, favorables ou non à leur utilisation. Eaux potables, eaux minérales ou eaux thermo-minérales sont exploitées par les collectivités pour l’alimentation en eau potable ou embouteillées et distribuées. Une part est utilisée dans les stations thermales réparties sur tout le territoire, reflétant la diversité des domaines géologiques nationaux. L’extension des aquifères, leurs caractéristiques physiques et chimiques, leur exploitation et leur protection constituent le domaine d’étude des hydrogéologues. Le cours présentera un panorama complet du thermalisme et des stations thermales, complété par quelques exemples d’alimentation en eau potable de grandes collectivités. Il sera suivi d’une séance de dégustation !

4. Madère : le vieux volcan L’évolution du relief d’un immense volcan éteint soumis à l’érosion. 5. Le Chenaillet, volcan sous-marin au cœur des Alpes Le massif du Chenaillet est un objet géologique fascinant. Pourquoi trouve-t-on des traces d’un volcanisme sous-marin à 2 600 m d’altitude au cœur des Alpes ?

6 séances

79


Besançon / Des nouvelles de la terre… et du ciel 114 x CONFÉRENCES DE L’OBSERVATOIRE Cycle Françoise Suagher 3 séances L’apparition de la complexité moléculaire : vers une origine interstellaire de la vie ? samedi 14 octobre 2017 w JULIEN MONTILLAUD

113 x IL N’Y A PLUS DE SAISON ! LE CLIMAT COMTOIS EST-IL CONTINENTAL OU OCÉANIQUE ?

80

w BRUNO VERMOT-DESROCHES Chef du Centre météorologie, Ingénieur des travaux, Météo France, Besançon

4 séances Il n’y a plus de saison ! L’expression est fréquente, mais elle appelle une question : « Qu’est-ce qu’une saison dans notre région ? ». La nostalgie du « bon vieux temps » nous donne souvent, à travers des souvenirs parfois subjectifs, de fausses idées sur la réalité climatique. Pour définir un climat, il faut le quantifier, le mesurer sur une période d’au moins trente ans. Et là, c’est souvent une surprise de constater la grande variabilité naturelle des conditions météorologiques, variabilité déjà présente autrefois. Au-delà des différents records de froid ou de chaleur, des sécheresses ou des tempêtes, les valeurs moyennes nous montrent que notre climat ne mérite pas toujours sa réputation de climat rude et froid. Que ce soit les températures, la pluviométrie, ou aussi l’enneigement, les valeurs mesurées depuis plus de cent ans permettent d’en quantifier de façon rigoureuse les réalités, mais également de mettre en évidence son évolution.

Les astronomies radio et infrarouge ont permis la détection de plusieurs centaines de molécules dans le milieu interstellaire, dont beaucoup de molécules organiques, tandis que le nombre d’acides aminés détectés dans les comètes dépasse celui de ceux détectés sur Terre. Ces observations motivent de nombreuses études théoriques, expérimentales et observationnelles, cherchant à déterminer si une origine interstellaire des molé-cules prébiotiques est vraisemblable. Nous exposerons l’état des connaissances sur les principaux mécanismes chimiques et astrophysiques permettant l’apparition de molécules complexes dans le milieu interstellaire.


Besançon / Des nouvelles de la terre… et du ciel

Il est bien connu que nos ancêtres les Gaulois n’avaient peur de rien sauf que le ciel leur tombe sur la tête… et ils n’avaient peutêtre pas complètement tort. En effet, même si la prise de conscience des chutes de météorites sur Terre a été tardive (elle remonte seulement au début du XIXe siècle) il est maintenant bien établi que les chutes de petits corps planétaires (astéroïdes et comètes) sur notre planète ont joué un rôle important dans l’histoire. La taille de ces objets peut être très variable. Celui de la taille d’un grain de sable crée une étoile filante à une dizaine de kilomètres. Sa chute entraînerait un cataclysme planétaire. Le plus souvent, il est possible de récupérer des météorites de quelques grammes ou quelques kilogrammes dont l’analyse constitue une précieuse source de renseignements pour comprendre l’histoire du système solaire. Cette conférence essaie

de dresser un panorama général de ce sujet, en présentant également les techniques modernes de détection des astéroïdes géocroiseurs qui pourraient nous menacer.

Gaia : une vision en trois dimensions de la Voie lactée samedi 5 mai 2018 w CÉLINE REYLÉ Lancé en 2013, le satellite Gaia de l’Agence spatiale européenne a l’objectif très ambitieux de cartographier plus d’un milliard d’astres, en estimant la distance qui les sépare de la Terre ainsi que leurs mouvements dans l’espace. Si ce nombre est exceptionnellement élevé, la précision avec laquelle ils seront localisés le sera tout autant. Cette précision peut aller jusqu’à 7 microsecondes d’arc (soit la taille d’une pièce de 20 centimes vue à la surface de la Lune). Grâce aux observations de Gaia, les astronomes tentent de lever le voile sur la formation, la structure et de l’histoire de la Voie lactée.

© ESA, Agence spatiale européenne

Le ciel peut-il nous tomber sur la tête ? samedi 3 mars 2018 w PHILIPPE ROUSSELOT

81


Besançon / Physique, chimie, mathématiques, informatique, paléontologie : vive les sciences ! 115 x LA CHIMIE PAR LA PRATIQUE w SERGE LUNEAU 6 séances de 2 heures

116 x PHYSIQUE : HISTOIRE ET DESCRIPTION DE PHÉNOMÈNES w YANNICK POUJET Professeur agrégé de physique-chimie, Université de Franche-Comté

4 séances 1. Tesla et Edison : un oublié, un reconnu ; petites biographies de deux physiciens à-travers leurs découvertes. 2. Lise Meitner : une génie scientifique sans Nobel ; description des travaux et de la contribution importante de Meitner au monde de la physique. 3. La révolution industrielle : naissance de la thermodynamique ; présentation des principes de la thermodynamique et de leurs mises en évidence. 4. Laser : principe, fonctionnement et applications.

Lise Meitner, 1878-1968 - muenchnerweibsbilder.files.wordpress.com

82

Fabriquer un savon ou de l’encre sympathique ? Extraire la chlorophylle des épinards ? Jouer aux experts en « précipitant » des ions colorés ? Élémentaire, mon cher Lavoisier. Quelques produits chimiques, un peu de matériel dans un laboratoire, c’est chose facile. Ces expériences simples effectuées par les participants ou par le professeur (principe de précaution oblige) nous permettront de comprendre un certain nombre de notions : atomes et ions, acides et bases, mais aussi oxydant et réducteur, élément, principes d’analyse et de synthèse chimique. Et tout cela en utilisant beaucoup de produits connus (vinaigre, bicarbonate, soude, huile d’olive, marbre, jus de citron, chou rouge ou clou en fer !). Blouse et lunettes de rigueur (fournies par l’IUT).


Besançon / Physique, chimie, mathématiques, informatique, paléontologie : vive les sciences ! 117 x DISTRIBUTIONS, CONVOLUTIONS, TRANSFORMÉES DE FOURIER : DES OUTILS MATHÉMATIQUES UTILES POUR LA PHYSIQUE 

118 x LES PHÉNOMÈNES VIBRATOIRES ET LEURS EFFETS w JEAN-MARIE VIGOUREUX

w EUGÈNE DE PRUNELÉ

Professeur honoraire de physique, Université de Franche-Comté

Professeur de physique, Université de Franche-Comté

11 séances

10 séances Le but de ce cours est d’introduire de façon intuitive des notions de mathématiques qui se sont révélées très utiles pour la physique. 1. Distribution Comment généraliser la notion de dérivée d’une fonction (par exemple donner un sens à la dérivée d’une fonction discontinue) ? C’est l’objet de la théorie des distributions. 2. Convolution La traduction mathématique du lien entre signal de sortie et signal d’entrée d’un appareil fait souvent appel à la notion de convolution. 3. Transformée de Fourier La transformée de Fourier g d’une fonction f est une autre fonction qui se construit à partir de la fonction f. Cette transformation permet de passer en mécanique quantique de la fonction d’onde dans l’espace ordinaire à la fonction d’onde dans l’espace des moments ou impulsion (masse multipliée par la vitesse).

De la feuille d’un arbre à nos propres vertèbres en passant par les murs d’un logement ou par les chaînes moléculaires de nos constituants les plus fondamentaux, tout vibre autour de nous et en nous, ou tout au moins, tout est susceptible de vibrer sous l’action. Qu’en est-il donc des effets des ondes électromagnétiques et mécaniques qui, plus que jamais, font partie de notre quotidien ?

83 119 x LA PHYSIQUE DES ONDES : DE L’ANTIQUITÉ À EINSTEIN w DANIEL VAN LABEKE Professeur émérite d’optique, Université de Franche-Comté

5 séances Les ondes interviennent beaucoup dans notre vie : ondes acoustiques produites par les instruments musicaux ; ondes électromagnétiques qui ont révolutionné les télécommunications (radio, télévision, wifi, Bluetooth…) ; ondes en optique qui sont à l’origine de nombreux splendides phénomènes ; ondes quantiques qui permettent d’expliquer la structure et les propriétés de la matière et enfin les ondes de gravitation prévues par Einstein en 1916 et qui ont été détectées en 2015. Le but de ces conférences est de donner un aperçu de la physique des ondes, leurs propriétés communes et leurs différences. Il y aura un minimum d’équations. Chaque fois, le contexte historique de la physique et des idées sera donné. Les applications et observations dans la vie quotidienne seront présentées.


Besançon / Physique, chimie, mathématiques, informatique, paléontologie : vive les sciences ! 120 x DU SUPPORT PHYSIQUE AUX APPLICATIONS DU WEB w CHRISTOPHE LANG Maître de conférences d’informatique, Université de Franche-Comté

2 séances Internet existe aujourd’hui grâce aux technologies des réseaux. Pour que votre courriel arrive à destination, pour qu’une page Web s’affiche dans votre navigateur, il faut mettre en œuvre un ensemble de technologies et de protocoles liés aux réseaux. Le cours propose de décortiquer les technologies des réseaux en partant du support physique pour aller jusqu’aux logiciels. Les notions de routage et de commutation seront abordées également.

84

122 x ATELIERS INFORMATIQUES Niveau 1 Découverte de l’outil informatique w SERGE LUNEAU 10 séances de 2h L’ordinateur individuel est un outil formidable pour qui le maîtrise un minimum, à commencer par savoir faire le ménage, c’est-à-dire ranger ses documents, pouvoir les retrouver facilement, créer des dossiers de classement, trier les photos… Ce cours s’adresse aux vrais débutants pour lesquels tout ceci, sans parler de mémoire vive et de giga-octets, reste encore du domaine du mystère. Niveau 2 Prise en main des outils de bureautique w LOÏC DROSSARD Responsable administratif, Université Ouverte

121 x LE MONDE NUMÉRIQUE w SERGE MORAND Maître de conférences honoraire d’électronique, Université de Franche-Comté

2 séances 1. Actualité du numérique en 2018 Durant l’année 2017 le thème du numérique s’est fortement développé sur de nombreux sujets : emploi, cybersécurité, omniprésence des « GAFA »… Les perspectives nouvelles, qui ont été découvertes récemment, seront présentées. 2. Électronique numérique Le matériel électronique est indispensable pour beaucoup d’activités : informatique, télécommunications, transports, banques, armée… À partir du fonctionnement des composants de base, la structure de systèmes électroniques complexes comme les microprocesseurs sera abordée de façon élémentaire.

10 séances de 2h Les thèmes abordés sont variés allant de l’organisation interne des ordinateurs (où enregistrer un document, comment le retrouver, comment le déplacer) à l’utilisation de deux logiciels primordiaux : Word et Excel. Un volet sécurité sur l’utilisation d’internet voit le jour cette année. Grâce à un déroulement des séances en effectif limité (20 personnes maximum), un accompagnement personnalisé est apporté à chacun.


Besançon / Physique, chimie, mathématiques, informatique, paléontologie : vive les sciences ! 123 x HISTOIRES DE BÊTES À TRAVERS LES ÂGES w THIERRY MALVESY Conservateur en sciences de la terre, Musée d’histoire naturelle, Neuchâtel

3 séances 1. Le bestiaire du Moyen-Âge : dernière partie Cette conférence fait suite à celle sur le Physiologos. Comment pourrait-on croire aujourd’hui que les « mignons » écureuils étaient, au Moyen-Âge, des animaux du Diable ? Dragons et autres animaux fabuleux avaient une réalité et une place au même titre que les oiseaux ou les poissons. De riches ouvrages enluminés nous offrent la vision de ce monde, ils nous transmettent leur perception des animaux à travers les siècles. Parmi ces ouvrages, les bestiaires ont eu une grande importance.

85

3. Quoi de neuf en paléontologie ? Les découvertes et les connaissances se sont accumulées depuis deux cents ans et l’histoire de la terre est connue dans ses grandes lignes mais de nouvelles recherches apportent leur lot de surprises. Depuis une petite dizaine d’années seulement nous avons découvert deux nouveaux humains, un nouvel australopithèque et trouvé des traces de vie pluricellulaire à plus de deux milliards d’années, alors que les précédentes preuves s’arrêtaient à 600 millions d’années !

© Tifaeris

2. Histoire(s) de(s) plantes I. Quelle est l’origine des plantes ? Que broutaient les dinosaures ? Des questions auxquelles répond la paléobotanique, science créée par le Français Adolphe Brongniart (1801-1876). II. Le monde végétal nous surprend par sa diversité, sa richesse et sa complexité : mimétisme, accouplement, tromperie, communication ! Autant de comportements plus classiquement attribués aux animaux… et pourtant !


Besançon / Et si on immortalisait le tout ? 124 x ATELIER DE PHOTOGRAPHIE NUMÉRIQUE w JOHANN COUR Photographe indépendant

6 séances Groupe limité à 8 personnes sur inscription Prérequis : — Appareil photo avancé (réflex / bridge / hybride) — Éventuellement un trépied Chaque séance d’1h30 comprendra environ 30 minutes de théorie

86

Séance 1 : Prise en main du matériel et triangle d’exposition (partie 1) Acquérir les premières bases de la photo et découvrir son appareil de manière détaillée Séance 2 : Mode de fonctionnement et triangle d’exposition (partie 2) Solidifier les connaissances du triangle d’exposition à travers les modes de fonctionnement, savoir utiliser ces derniers Séance 3 : Réglages avancés (collimateurs, correcteur d’exposition, balance des blancs) Acquérir les notions plus poussées de photographie, produire des photos correctement exposées en toutes circonstances Séance 4 : Qualification du matériel (boîtiers, objectifs), révision du triangle d’exposition, réglages avancés Savoir quel matériel utiliser en fonction des besoins, connaître les différences entre les types de boîtiers, parfaire les acquis des précédentes séances Séance 5 : Règles de composition Une fois la technique maîtrisée, l’accent est mis sur les règles de composition d’une image Séance 6 : Sortie synthèse de 3 heures en extérieur Pas de thème imposé, une sortie conviviale. L’échange y règne en maître et les dernières questions sont balayées


Besançon / Tisser du lien 125 x ASSEMBLÉE GÉNÉRALE Vivante ! Ouverte ! L’Association de développement des Activités de l’université ouverte – cette ADAUO dont vous faites tous partie – a besoin de chacun d’entre nous, d’entre vous. Son dynamisme est le signe d’une véritable vie associative absolument indispensable au bon fonctionnement du service universitaire. L’Adauo assure, en effet, environ le tiers de l’activité. Elle compte sur votre implication, vos suggestions pour promouvoir la diffusion des connaissances sur le territoire comtois. En 2018, c’est l’antenne de Saint-Claude qui vous accueillera le 14 avril. Au programme : une conférence de S. Bully (archéologue), assemblée générale, repas. Puis une visite au choix : la cathédrale et ses stalles, le musée de la pipe et du diamant, le musée de l’Abbaye, la Fraternelle. Tout est déjà organisé au mieux par une antenne très allante. Merci aux Sanclaudiennes et Sanclaudiens !

126 x SORTIES CULTURELLES : JOURNÉES DÉCOUVERTE Quoi de mieux que de s’instruire en se promenant, qui plus est en agréable compagnie… 1. Exposition Tourlière au Musée de Beaune, novembre 2017.

127 x CRÉATION ET RESTITUTION AVEC « LES SCÈNES DU JURA » L’historique des Scènes du Jura, institution née de la fusion, en 1997, des théâtres municipaux de Dole et de Lons-le-Saunier, rappelle que le conventionnement avec les collectivités est labellisé « écritures d’aujourd’hui en territoire » afin de privilégier les échanges et rencontres avec des publics variés. En 2018, Magali Mougel, autrice de « Elle pas princesse, lui pas héros », en résidence aux Scènes, proposera un travail autour des femmes « guérillères ordinaires ». Des femmes qui, à un moment ou un autre de leur vie, dans les circonstances les plus diverses, ont su dire « non », ont su résister. L’Université Ouverte invite vivement auditrices – et auditeurs, pourquoi pas – à se joindre à l’aventure pour témoigner. Sans compter que le temps fort, du 3 au 7 avril, se terminerait par un bal « Mauvais genre ». Un programme inédit… en tout bien tout honneur !

128 x ARCHÉOLOGIE BISONTINE « À l’origine de toute connaissance, nous rencontrons la curiosité ! » Alexandra David-Neel. Tout comme en 2017, le service archéologique de Besançon nous fera une présentation des fouilles en cours.

2. Autun, en suivant Pierre Gresser, printemps 2018 3. Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel, jardin botanique sur les pas de J. –J. Rousseau, printemps 2018. 4. Exposition, Pavillon des Sciences de Montbéliard sous la conduite de Didier Klein, printemps 2018.

Conférences ouvertes à tous les étudiants régulièrement inscrits à l’Université de Franche-Comté

87


Besançon / Tisser du lien 129 x ET SI L’ON PASSAIT LA FRONTIÈRE… De vous à nous, chers voisins, nous avons beaucoup en commun ! Nous nous partageons le Jura et le Doubs, autrement dit une bonne part de notre géographie et de mes représentions paysagères. Nous accueillerons deux collègues : Marcel Aymé - 1902-1967

1. Le Doubs dans l’art w WALTER TSCHOPP Conservateur de la Fondation Ateliers d’Artiste, Neuchâtel

Si la Loue tient son grand peintre, Gustave Courbet, le Doubs tient les siens : Carl Schuh (1846-1903), peintre autrichien célèbre à Vienne, produisant des images enchanteresses, parfaitement inconnues chez nous. Puis Charles L’Eplattenier (1874-1946) ne cesse de chanter le Doubs pendant quarante ans. Et Robert Fernier (1897-1977) se penche à son tour, de très nombreuse fois, sur le Doubs, du lac Saint-Point à SaintUrsanne et au-delà. Avant, pendant et après ces périodes, d’innombrables peintres sont allés séjourner au bord du Doubs. En privilégiant la partie frontalière de ce cours d’eau étonnant, nous présenterons des œuvres de tous ces artistes, du XVIIe siècle à aujourd’hui. La présentation sera introduite par une réflexion sur le phénomène même de paysage.

« Bassin du Doubs », Charles L'Eplattenier - 1874 - 1946

88

2. Le Doubs des écrivains « Le Doubs au fil des textes du XIXe siècle à aujourd’hui », éditions Alphil, 2017 w DANIEL SANGSUE Professeur de littérature française, Neuchâtel

Géographie littéraire et histoire des sensibilités mêlent leurs fils pour une anthologie où récits, poèmes, nouvelles, romans suivent le cours du Doubs. « Le paysage dubisien, perçu tour à tour comme sublime, pittoresque, mystérieux, inquiétant » est « à la fois hanté par la mort et fourmillant de vie, hostile et familier, puissant et menacé ; paysage inspiré dont les rêveries des écrivains permettent d’approcher l’originalité profonde et irréductible, ce qui s’appelle le génie du lieu ».


À l’origine de toute connaissance, nous rencontrons la curiosité ! ALEXANDRA DAVID-NEEL

89


Dole Le mot du président

«

LA

CULTURE IRRIGUE LA VIE »

Bien peu de candidats à la présidence ont parlé de culture. Pourtant, j’ai glané ce propos intéressant dans un discours. Il me semble qu’il donne corps à ce que nous faisons.

90

CULTURE. La culture, sa diffusion, a été, dès ses origines, la vocation assignée à l’Université Ouverte de Franche-Comté. Cette composante de l’Université a toujours eu pour mission d’apporter aux auditeurs inscrits, à Besançon, puis progressivement dans les antennes, au fur et à mesure de leur création, toutes les connaissances les plus larges, voire les plus nouvelles et même en devenir, dans le domaine des sciences humaines et dans le domaine scientifique. IRRIGUE. La culture peut être déclinée sous toutes ses formes, plusieurs jours par semaine. Encore faut-il qu’elle ait une finalité. Sa diffusion – même si elle nécessite une inscription et un coût, comme au cinéma ou en d’autres occasions – doit apporter du bienêtre, de la satisfaction, irriguer au sens de nourrir, de stimuler tout un chacun, selon ses centres d’intérêt, ses goûts, combler l’insuffisance qu’il ressent dans tel ou tel domaine. La culture énoncée doit revigorer ce qui a pu être oublié, expliquer ce qui a été entendu mais pas forcément assimilé, faire découvrir des sujets nouveaux, des horizons inconnus. VIE. Et bien oui, l’Université Ouverte est pour certaines et certains d’entre vous 1, 2, 3, 4 séances parfois par semaine et elles occupent bien votre vie en des moments précis de celle-ci. Certes, l’Université

Ouverte ne fonctionne pas du 1er janvier au 31 décembre, mais son programme est attendu dès la rentrée, et même avant, car il participe de l’organisation de votre vie quotidienne. Dans toute vie il y des choix à faire. Alors, aller à telle séance d’histoire, de sciences, de peinture ou encore aller dans un village voisin, plus tard en soirée, est un moyen d’orienter sa réflexion, même s’il n’y a rien de commun entre l’étude de la planète Mars et une conférence sur Monnet, entre une séance sur certaines maladies qui vous sont évoquées et une autre traitant des conflits du Moyen et Proche Orient. L’Université Ouverte, c’est mieux qu’Internet, que la télévision, que les journaux, même s’ils sont utiles et des outils de notre vie quotidienne. Et il n’y a rien de plus extraordinaire que le contact avec un conférencier, femme ou homme, que l’on voit, que l’on peut écouter attentivement et interroger en vrai ! Pour moi qui participe à la vie de votre antenne depuis 1983 et plus intensément encore depuis 1990, je dois avouer que l’Université Ouverte fait partie de ma vie, des échanges que j’ai pu et peux avoir avec d’autres, même si, parfois il faut une récréation, un éloignement, ce que donnent les interruptions des vacances. L’Université Ouverte c’est donner et recevoir. JACKY THEUROT, Professeur honoraire d’histoire médiévale, Université de Franche-Comté Président de l’Antenne doloise de l’Université Ouverte


Dole Le bureau l Rentrée de l’Université Ouverte mercredi 20 septembre 2017 de 17h à 20h Présentation du programme à 17h, Salle Edgar Faure, Mairie de Dole

w Président JACKY THEUROT Professeur honoraire d’histoire médiévale, Université de Franche-Comté w Vice-président  MICHEL MARTIN Professeur de mathématiques honoraire w Secrétaire  MICHELLE BUGNON Directrice d’école honoraire w Trésorière  ANNIE MARTIN Professeur de mathématiques honoraire w Permanences et inscriptions Du mardi 12 septembre 2017 au vendredi 22 septembre 2017, de 14h à 16h Médiathèque de Dole (secrétaire et bénévoles) Puis du mardi au vendredi, de 10h à 12h (fermée le lundi) Bureau de l’antenne doloise de l’Université Ouverte Jean-Philippe Mégnin Chargé de mission d’action culturelle, Médiathèque de Dole Hôtel-Dieu, 2 rue Bauzonnet – 39100 Dole Tel. 03 84 69 01 56 universite-ouverte.@dole.org Site internet universite-ouverte.univ-fcomte.fr

91

Conférence de rentrée à 18h Jacques Duhamel, député du Jura, ministre : histoire d’un destin politique w DAMIENNE BONNAMY Maître de conférences de droit public, Université de Franche-Comté, Directrice de l’Université Ouverte de Franche-Comté

Si les centristes, et davantage encore s’ils sont jurassiens, se montrent attachés à Jacques Duhamel, élu député dans la deuxième circonscription du Jura en 1962, sans doute est-ce parce qu’il incarne une forme de modération politique et de modernité dans l’action. Pourtant, celui qui a su conquérir le Jura, avant d’être, à l’image d’un cep que l’on greffe, conquis par lui, a largement contribué à la dilution du centrisme dans la droite. Pot de l’amitié, Salon d’Honneur


Dole / Les lundis de l’UO AUTOUR DU 40e ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE JACQUES DUHAMEL Les conférences de ce cycle auront lieu à 17h

LA GUERRE DE SEPT ANS (1756-1763) : un conflit mondial au siècle des lumières

Le déroulement de cette guerre mondiale au siècle des Lumières (1)

Dans le sillage de Jacques Duhamel : Dole, un espace urbain en secteur sauvegardé (1967-2008)

lundi 25 septembre

Le déroulement de cette guerre mondiale au siècle des Lumières (2)

lundi 6 novembre 2017 w JACKY THEUROT

lundi 2 octobre 2017

Professeur honoraire d’histoire médiévale, Université de Franche-Comté, Président de l’antenne doloise de l’Université Ouverte

Le bouleversement des rapports de force internationaux lundi 9 octobre 2017

La dimension politique et les effets de la guerre sur la culture politique des puissances belligérantes, qui ont précipité l’entrée de l’Europe et du reste du monde dans l’ère des révolutions. lundi 16 octobre 2017 w EDMOND DZIEMBOWSKI Professeur d’histoire moderne Université de Franche-Comté,

Ce cycle de conférences est consacré au conflit que Winston Churchill regardait comme la première guerre mondiale de l’histoire. Nées en Amérique du nord de la rivalité française et britannique, les hostilités se propagent à l’Europe où s’affrontent les armées de Frédéric II de Prusse, de Louis XV, de MarieThérèse d’Autriche et d’Élisabeth de Russie. Ce conflit a provoqué un bouleversement durable des rapports de force internationaux. Maîtresse des mers, irrésistiblement conquérante au Canada et en Inde, la Grande-Bretagne s’est hissée au rang de première puissance maritime et coloniale. Humiliée outre-mer et en Allemagne, la France de Louis XV et de Choiseul contemple un désastre. « Nous ne sommes plus une nation propre à la guerre », observe un contemporain.

© Getty images

92

Jacques Duhamel, maire de Dole jusqu’en 1976, a engagé une transformation de la ville que sa mort, mais surtout la fin des Trente Glorieuses, auraient pu interrompre. Les équipes municipales qui ont suivi ont perpétué l’esprit de cette transformation, surtout lors des quatre mandats de Gilbert Barbier, la création du secteur sauvegardé en 1967 constituant un cadre et une contrainte (pour l’évolution de la ville ancienne).

Jacques Duhamel, ministre de la culture : les orientations d’une politique lundi 13 novembre 2017 w PASCALE GOETSCHEL Maitre de conférences en histoire contemporaine, HDR, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Directrice du Centre d’histoire sociale du XXe siècle

Les perspectives intellectuelles et les actions concrètes de Jacques Duhamel, ministre des Affaires culturelles entre 1971 et 1973, ainsi que ses relations avec les différents acteurs des politiques culturelles comme des institutions artistiques constitueront le cœur de l’intervention.


Dole / Les lundis de l’UO LE SECTEUR SAUVEGARDÉ DE DOLE A 50 ANS En collaboration avec la Médiathèque de Dole et le Service du Patrimoine

Du monument au centre ancien, histoire et analyse d’un lent processus de patrimonialisation

Grandeur et misère du patrimoine : d’André Malraux à Jacques Duhamel, 1959-1973

lundi 4 décembre 2017 w MAXIME CATELAIN

lundi 20 novembre 2017 w XAVIER LAURENT Directeur des Archives départementales et du patrimoine, Musée de la Résistance et de la Déportation, Conseil départemental du Cher

Les mandats présidentiels de Charles de Gaulle et de Georges Pompidou sont jugés sévèrement par les défenseurs des monuments historiques : la modernisation à marche forcée aurait conduit à des actes de vandalisme coupables, symbolisés par la destruction des Halles de Baltard au centre de Paris. La période est pourtant marquée par des fortes personnalités au poste de ministre de la Culture – rien de moins qu’André Malraux et Jacques Duhamel –, par des progrès législatifs et par un élargissement du champ du patrimoine.

Dole, du secteur sauvegardé au site patrimonial remarquable lundi 27 novembre 2017 w PIERRE CHEVASSU Service de l’urbanisme de la Ville de Dole

Dole fête cinquante ans de protection patrimoniale ! C’est, en effet, en 1967 que la Ville est devenue un secteur sauvegardé, notion créée par la loi Malraux du 4 août 1962 et insérée dans le Code de l’urbanisme en 1977. En 2016, la loi du 7 juillet a transformé les secteurs sauvegardés en SPR : sites patrimoniaux remarquables, ajoutant ainsi une dimension nouvelle à la préservation de l’héritage commun. Le plan de sauvegarde et de mise en valeur, le PSMV, de Dole a été approuvé en 1993 et est en révision depuis 2016. Pour imaginer le nouveau document devant régir ce lieu chargé d’histoire et appréhender au mieux cet ambitieux chantier, il est proposé de revivre cinquante années de planification tant sous l’angle chronologique que spatial.

Ingénieur des services culturels et du patrimoine, chargé du secteur Dole-Nord Jura

Les notions de « monuments historiques » et de « patrimoine » n’ont jamais été aussi présentes. On ne compte plus les revues, les magazines ou les émissions de télévision sur ce sujet, du plus accessible au plus spécialisé. Ce qu’on appelle désormais le « tourisme culturel » connaît, de nos jours, un essor non démenti : succès des Journées du Patrimoine avec12 millions de visiteurs par an selon le ministère de la Culture ; opérations de souscriptions publiques pour des monuments nationaux (Panthéon, Mont Saint-Michel) ou du patrimoine local. Ces questions relèvent cependant d’un univers complexe tant en termes historiques, que théoriques, législatifs et administratifs.

Regard actuel d’un praticien sur le secteur de Dole lundi 11 décembre 2017 w BERTRAND COHENDET Architecte du patrimoine, Dole

Pour clôturer ce cycle de quatre conférences consacrées au secteur sauvegardé de Dole et après les approches parfois plus « théoriques » des précédents intervenants (respectivement axées sur les notions de « patrimoine », de « monuments historiques » et de « planification urbaine »), cette dernière intervention propose – sur la base d’une présentation illustrée de documents photographiques récents – de porter un regard « actuel et nouveau » sur le cœur de Ville et le centre ancien de Dole ainsi que sur les espaces, publics comme privés, qui constituent les limites du secteur sauvegardé. Tenter de comprendre et de faire partager, avec une expérience de praticien de l’architecture et du patrimoine, la connaissance et l’usage des moyens pratiques qui régissent les règles de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine architectural, urbain et paysager.

93


Dole / Les lundis de l’UO REGARDS SUR LES FEMMES DANS LA GRÈCE ANTIQUE

Les agglomérations romaines de Franche-Comté : résultats

Regards croisés sur la femme en Grèce antique : entre réalité et mythologie

lundi 18 décembre 2017 w PIERRE NOUVEL

lundi 8 janvier 2018 w KARIN MACKOWIAK

Maître de conférences en archéologie de la Gaule romaine, Laboratoire de Chrono-environnement, Université de Franche-Comté

Maître de conférences en histoire grecque, HDR, Université de Franche-Comté

Il s’agira de comprendre comment se construit la figure de la femme dans la mythologie grecque en insistant sur quelques « figures de proue », modèles de vertu ou de vice. Un des buts de l’exposé sera de montrer combien la réalité sociale et les superstitions ont joué un rôle dans l’élaboration de grandes figures mythologiques. L’exposé sera illustré par des textes et des peintures sur vases de l’époque grecque classique.

L’étude des agglomérations antiques de Franche-Comté (qui correspond, à peu près, au territoire de l’ancienne cité des Séquanes) a fait des progrès importants, grâce à un programme collectif de recherche mis en place depuis 2012. Plusieurs sites nouveaux ont été découverts alors que d’autres ont fait l’objet de nouvelles recherches grâce au concours conjoint des opérations de fouilles préventives, des prospections aériennes et des prospections géophysiques. Après quatre années de travail, il est possible de brosser un tableau renouvelé des paysages urbains de cette région, révélant un réseau composé de villes d’origine gauloise et de nouvelles fondations échelonnées le long des grandes voies romaines.

La femme dans la sculpture grecque lundi 15 janvier 2018 w SOPHIE MONTEL Maître de conférences en histoire de l’art et archéologie du monde grec, Université de Franche-Comté

Domus gallo romaine du IIe siècle (site du collège Lumière), Musée d’archéologie et des Beaux-Arts, Besançon

94

À PROPOS DES AGGLOMÉRATIONS ANTIQUES DE FRANCHE-COMTÉ

Quelle place occupent les femmes dans la sculpture grecque, dans la ronde-bosse comme dans l’art du relief ? Les représentations des femmes dans la sculpture funéraire constituent un riche corpus que nous complèterons par une analyse des autres représentations féminines dans la plastique depuis l’époque archaïque (VIIe – VIe siècle av. J.-C.) jusqu’au tournant de notre ère.


Dole / Les lundis de l’UO UN MARONITE D’ALEP À LA COUR DE LOUIS XIV

Hanna Dyâb, d’Alep à Paris : les pérégrinations d’un jeune Syrien au temps de Louis XIV lundi 29 janvier 2018 w BERNARD HEYBERGER Directeur d’études, EHESS, Paris

L’héroïsme des jeunes filles : Antigone et Électre dans le théâtre de Sophocle lundi 22 janvier 2018 w SYLVIE DAVID-GUIGNARD Maître de conférences en langue et littérature grecques, Université de Franche-Comté

La conférence portera sur la notion d’héroïsme, apanage des hommes dans l’épopée, qu’incarnent désormais des personnages féminins dans les pièces d’Antigone et d’Électre de Sophocle : toutes deux, mues par un devoir de piété envers un mort et prêtes à perdre la vie plutôt que de renoncer à une exigence éthique conforme à leur idéal, se révoltent contre le pouvoir et se heurtent aux cadres d’une société où la femme est exclue de la sphère politique. Les figures d’Antigone et d’Électre continuent de fasciner : elles incarnent la résistance à l’oppression et se prêtent à des interprétations multiples en fonction du contexte historique dans lequel la pièce est jouée.

Hanna Dyâb, chrétien maronite d’Alep, a laissé en arabe le récit du voyage effectué dans sa jeunesse autour de la Méditerranée qui culmine avec sa rencontre avec Louis XIV à Versailles. Conteur hors-pair, il aida Antoine Galland à compléter ses Mille et une Nuits, en lui racontant notamment Aladin et Ali Baba. Extrêmement vivant, son récit relate rencontres et conversations, déplacements en caravane, tempêtes et attaques de corsaires en mer, voyages en diligence, visites de monuments historiques, qualité des auberges… Il entrecoupe son récit d’histoires plus ou moins légendaires, inspirées de vies de saints, de contes populaires, et de faits divers. Le regard exceptionnel d’un homme ordinaire.

95


Dole / Les lundis de l’UO ASPECTS DE LA GRANDE GUERRE EN 1918

L’Italie en guerre 1915-1918 lundi 5 février 2018 La Première Guerre mondiale a constitué un événement essentiel de l’histoire de l’Italie contemporaine. Entrée tardivement en guerre contre les puissances centrales, l’armée italienne doit mener une guerre dans un milieu montagnard difficile et hostile. La défaite de Caporetto (1917) comme la victoire de Vittorio-Veneto (1918) dévoilent de profondes fractures dans la société italienne qui préfigurent les bouleversements de l’aprèsguerre.

De la baïonnette au char d’assaut : les mutations de la guerre 1914-1918 lundi 26 février 2018 Les armées européennes ont une configuration encore très napoléonienne à l’été 1914. En novembre 1918, elles sont dotées des armes du XXe siècle tout en ayant « perfectionné » celles qui ont été inventées au siècle précédent : chars d’assaut, avions de combat, sous-marins, mitrailleuses et grenades. La conférence envisagera cette grande mutation qui a touché en premier lieu l’armée française.

Le sport et la Grande Guerre lundi 5 mars 2018 Le sport est bien installé dans la culture de la Belle Époque. Le déclenchement de la guerre oblige les milieux sportifs à s’adapter. La presse spécialisée contribue à la propagande en développant le thème du « grand match » que serait la guerre. Dans la zone de guerre, le sport, notamment le football association, est pratiqué par les soldats comme un moyen d’oublier la guerre et est utilisé par les officiers pour assouplir la discipline militaire. Le premier conflit mondial a, sans aucun doute, renforcé la politisation du sport. w PAUL DIETSCHY Professeur d’histoire contemporaine, directeur du Laboratoire des Sciences historiques Lucien Febvre, Université de Franche-Comté,

Troupes françaises pendant la bataille de la Marne

96


Dole / Les lundis de l’UO LE JURA DANS LES CARTONS À DESSINS

Saisir l’identité du Jura au XIXe siècle à travers le regard de l’artiste lundi 23 avril 2018

« Les enfants perdus de David », les beaux jours du néo-classicisme en Franche-Comté lundi 30 avril 2018 w SYLVIE DE VESVROTTE Ingénieur d’études CNRS, Centre G. Chevrier, Université de Bourgogne

LE SPORT : UNE AUTRE HISTOIRE DE FRANCE

Du Moyen-Âge à la Révolution française lundi 12 mars 2018

Des guerres révolutionnaires à la Belle Époque lundi 19 mars 2018

Des guerres mondiales à la mondialisation lundi 26 mars 2018 w PAUL DIETSCHY Si le sport moderne doté de ses règles universelles naît au Royaume-Uni au XIXe siècle, les hommes du Moyen-Âge se sont passionnés pour des jeux où l’on peut trouver les origines des disciplines sportives contemporaines. L’objectif de ce cours sera de proposer une autre histoire de France, vue au travers du prisme sportif, et qui englobe aussi bien les pratiques des élites que celles des classes populaires et a beaucoup à nous dire autant sur l’évolution du système monarchique que sur les idéaux républicains.

À travers les dessins, pochades et croquis laissés par les artistes jurassiens ou ayant séjourné dans ce lieu, se dévoilent les caractères identitaires de ce territoire ayant imprégné les artistes, d’un point de vue des sites, patrimonial ou ayant trait aux coutumes sociétales. Les sujets distingués par les artistes témoignent de leur perception du particularisme du Jura et ont contribué à activer l’intérêt pour la découverte de ce département à un moment où le développement du tourisme s’organise. Succédant à une riche période baroque et précédant l’éminente école du paysage comtois, le néo-classicisme a été et est encore passé sous silence dans le panorama de la peinture franccomtoise. Or il a généré des artistes et des œuvres qui forment une séquence identifiée de la peinture et de la sculpture en Franche-Comté à la charnière du XVIIIe et XIXe siècles.

97


Dole / Les mardis scientifiques Salle Edgar Faure, Mairie de Dole de 18h à 20h, sauf cycle médecine de 18h30 à 20h30

Hépatite C : de la découverte du virus à la guérison mardi 3 octobre 2017 w PATRICK HILLON

VIRUS, BACTÉRIES, PARASITES : ÉVOLUTIONS EN INFECTIOLOGIE Cycle conçu par le docteur Benoît Gauffeny, polyclinique de Dole

La maladie de Lyme en 2017 : quelle problématique ? mardi 26 septembre 2017 w LIONEL PIROTH Professeur, Département d’infectiologie, CHU Dijon, Université de Bourgogne

Depuis l’affirmation au début des années 1980 qu’une tique transmettant Borrelia burgdorferi sensu lato pouvait être à l’origine d’atteintes cutanées, neurologiques, rhumatologiques ou cardiaques, l’importance médicale et médiatique de la maladie de Lyme n’a cessé de croître, suscitant espoirs, polémiques et frustrations. De plus en plus de praticiens et de spécialités sont confrontés à cette pathologie, soit directement, soit indirectement. Qu’appelle-t-on maladie de Lyme, Lyme chronique, syndrome post Lyme ? Quand penser à une maladie de Lyme et, à l’inverse, quand savoir ne pas l’évoquer ? Comment en faire le diagnostic ? Comment la traiter ? Comment évaluer l’efficacité du traitement ? Et que faire en cas d’échec supposé ?

Virus de l’hépatite C

98

Professeur émérite de médecine, CHU Dijon, Université de Bourgogne

L’identification d’une sérologie du virus de l’hépatite C a fait disparaitre, à partir de 1991, la transmission de ce virus par la transfusion sanguine. À l’époque, l’interferon alpha permettait la guérison de 15 % des malades atteints d’hépatite chronique C. À partir de 2011, 80 % des malades ont pu être guéris grâce à des traitements malheureusement responsables d’effets indésirables invalidants. La mise sur le marché en 2014 des antiviraux directs très efficaces permet d’envisager, dans les 8 ans à venir, l’éradication de l’hépatite chronique C en France.

Consommation antibiotique et résistance bactérienne mardi 10 octobre 2017 w XAVIER BERTRAND Professeur, Service d’hygiène hospitalière, CHRU Besançon, Université de Franche-Comté

La résistance aux antibiotiques est devenue, aux cours des dernières décennies, un enjeu de santé public majeur. En effet, en France, 158 000 personnes contracteraient chaque année une infection liée à une bactérie multi-résistante (BMR), dont 12 500 en décèderaient. Ce problème est encore plus important dans d’autres pays, à tel point que certaines projections établissent que la résistance bactérienne aux antibiotiques sera la première cause de mortalité dans le monde en 2050. L’objectif de cet exposé est de faire le point sur les causes de cette évolution, de présenter les données de consommation antibiotique humaine et animale, d’explorer les conséquences globales de la consommation antibiotique et d’aborder les solutions pour contrôler cette menace de santé publique.


Dole / Les mardis scientifiques Hélicobacter pylori : une révolution dans les pathologies gastriques et duodénales Nicolas Copernic, portrait exposé au musée de Torun

mardi 17 octobre 2017 w THIBAULT DEGAND Médecin, service hépato-gastro-entérologie et cancérologie digestive, CHU Dijon, Université de Bourgogne

L’échinococcose alvéolaire : le point en 2017 mardi 7 novembre 2017 w SOLANGE BRESSON-HADNI Professeur d’hépatologie, CHRU Besançon, Université de Franche-Comté

L’échinococcose alvéolaire (EA) est une maladie parasitaire rare mais grave, due au développement dans le foie de la larve d’Echinococcus multilocularis. Sa progression s’apparente à celle d’un cancer du foie à marche lente. Le cycle parasitaire fait intervenir des hôtes définitifs (renard, chien) hébergeant dans leur intestin la forme adulte du parasite ; l’hôte intermédiaire habituel est un rongeur (campagnol) ; l’homme est un hôte intermédiaire accidentel. En France, les foyers endémiques restent localisés à l’est (la Franche-Comté étant la région la plus concernée) et au centre, mais la limite dépasse désormais Paris et concerne les zones urbaines.

ASTRONOMIE

Copernic et la révolution copernicienne mardi 14 novembre 2017 Depuis l’Antiquité, notre Terre est au centre du monde. En 1543, le chanoine polonais Nicolas Copernic propose de mettre le Soleil au centre du monde. Ce changement va entraîner de nombreuses conséquences et ouvrir l’histoire de l’astronomie actuelle.

La planète Mars mardi 21 novembre 2017 Notre planète voisine, la planète Mars ressemble à notre Terre bien que différente, et les conditions de vie ne sont pas trop hostiles. C’est la destination probable des astronautes dans le futur… L’exploration de Mars est en cours par des robots automatiques. w MICHEL MARTIN Professeur honoraire de mathématiques

99


Dole / Les mardis scientifiques

100

MATHÉMATIQUES

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

Les femmes et les mathématiques

Les volcans d’Auvergne, la chaîne des Puys

mardi 28 novembre 2017 Pendant de nombreux siècles, les femmes ont été écartées à la fois du système éducatif et des cercles scientifiques. Cependant certaines ont dominé le monde scientifique/mathématique et lui ont apporté un éclairage particulier. Qui étaient-elles et quel fut leur apport majeur en mathématiques ?

mardi 19 décembre 2017 Ensemble unique au monde d’une centaine d’édifices volcaniques, la chaîne des Puys est aussi un lieu fondateur dans l’émergence de la volcanologie. Pour ces raisons, elle répond aux critères pour être inscrite un jour au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les mathématiques : pour quoi faire ?

Les premiers temps de la Terre

mardi 5 décembre 2017 « Les mathématiques, ça sert à quoi ? » cette interrogation dépasse souvent le monde scolaire des élèves en décrochage. Sans vouloir aborder tous les aspects de cette question, peut-on au moins donner un éclairage sur l’intérêt des sciences mathématiques ? En quoi les mathématiques ont-elles eu un rôle majeur dans le développement scientifiques ? Comment interviennent-elles dans notre quotidien ?

mardi 9 janvier 2018 Les géologues sont myopes : plus on remonte le temps géologique, et plus les témoignages des évènements du passé apparaissent flous. Que sait-on des premiers temps de notre planète, de sa formation à l’apparition des premiers fossiles ?

2017 : nombres entiers, parfaits, premiers, jumeaux,… mardi 12 décembre 2017 Les nombres entiers font partie de notre quotidien. Les aborder est à la portée de tous et nous les avons côtoyés depuis nos premières scolarisations au moins. Pourtant, ils recèlent bon nombre d’aspects encore inconnus et qui font l’objet de recherches intenses. Notre quotidien est jalonné d’éléments qui reposent sur l’absence de certitude les concernant. Jouer avec les nombres : nombres parfaits, jumeaux. Que sont ces nombres ? Leurs particularités peuvent-elles nous être utiles ? w RAYMOND MÉTRA Professeur honoraire de mathématiques

Les pistes de dinosaures dans le Jura mardi 16 janvier 2018 Les couches géologiques des montagnes du Jura, riches en fossiles marins, ont permis de définir le Jurassique, devenu un terme très populaire grâce entre autre au cinéma. En 2002, à Coisia, d’étranges successions de dépressions circulaires sont interprétées comme étant des empreintes de grands dinosaures terrestres. C’est le point de départ d’une série de découvertes de sites « à pistes de dinosaures » à Loulle, Plagne… qui font maintenant de notre région un haut lieu de la paléontologie mondiale. Revenons sur ces découvertes récentes et sur ce qu’elles apportent quant à la connaissance des dinosaures du Jurassique. w PATRICK MARCEL Professeur agrégé de Sciences de la Vie et de la Terre, ESPE Lons-le-Saunier, membre de la Société de volcanologie de Genève


Dole / Les mardis scientifiques LES APPLICATIONS DES SCIENCES

Maxwell et Faraday, des humbles dans la science mardi 23 janvier 2018 w YANNICK POUJET Professeur agrégé de physique-chimie, Université de Franche-Comté

Portrait de deux grands physiciens trop méconnus en France et de leurs travaux.

Un procédé de traitement des surfaces : l’électro-polissage des métaux mardi 30 janvier 2018 w CHLOÉ ROTTY École doctorale Carnot-Pasteur, Besançon

L'hélicostat No 2 d'Etienne Oehmichen, collection Ph. Boulay

La frontière entre un objet et l’environnement auquel il est exposé constitue la surface. En sciences, on parle plus volontiers d’interface pour témoigner du fait que la surface est un lieu spécifique d’échanges entre les deux milieux. Pour protéger un objet, il suffit alors d’agir sur sa surface sans avoir à modifier le cœur du matériau qui peut être constitué d’une matière abondante et peu chère. C’est pourquoi, au fil des siècles, dans une logique économique et esthétique, on a développé des techniques permettant de modifier la composition, les propriétés ou l’apparence des surfaces des objets fonctionnels. L’ensemble

des opérations mécaniques, physiques, chimiques, ou électrochimiques pour y parvenir constitue le domaine des « traitements de surface » : galvanoplastie, électro polissage notamment.

Les ailes volantes mardi 6 février 2018 w ARMAND DANCER Docteur ès-sciences

À l’aube de l’aviation, l’intérêt des pionniers a été attiré par le « vol » de graines géantes (samares) qui sont semblables à des « ailes volantes ». La quête de la perfection aérodynamique a conduit à imaginer des machines réduites à une aile pure. La « saga » des ailes volantes permettra d’évaluer l’efficacité de cette formule et de présenter son aboutissement actuel qui fait appel au contrôle informatisé du pilotage.

101 Jardinez autrement mardi 27 février 2018 w BENJAMIN BAUDIQUEZ Jardinier botaniste, jardin botanique, Besançon

Nous ferons le tour d’horizon des « nouvelles méthodes de jardinage » dont on entend de plus en plus parler. Préserver la vie du sol, ménager le jardinier… Quels sont les grands principes de ces nouvelles méthodes ? Sont-elles efficaces et pourquoi ? Nous essayerons de démêler tant le côté empirique que le côté scientifique pour y voir plus clair.


Dole / Les mardis scientifiques

mardi 6 mars 2018 w BRUNO VERMOT-DESROCHES Chef du centre météorologique, ingénieur des travaux, Météo France, Besançon

102

De tout temps, l’homme a cherché des signes pour prévoir le temps. Observant les cycles de la lune, le comportement des animaux, le sens et la force du vent, ou tout autre événement plus ou moins subjectif, il a essayé de prédire le temps du lendemain ou des jours à venir. Puis le baromètre, la girouette ont apporté des éléments supplémentaires un peu plus fiables… Avec le développement des moyens de calcul, la mise en équation de l’atmosphère a été rendue possible et les « modèles » numériques permettent aujourd’hui de faire des prévisions de plus en plus fiables des conditions météorologiques à venir.

Niels Bohr et Albert Einstein en 1925

Météorologie : des dictons à la prévision numérique

Einstein et le hasard quantique mardi 13 mars 2018 w DANIEL VAN LABEKE Professeur émérite d’optique, Université de Franche-Comté

Einstein a révolutionné la physique dans de nombreux domaines : mécanique, électromagnétisme, optique, gravitation. Il est également un des fondateurs de la physique quantique qui permet d’expliquer parfaitement toutes les expériences au niveau atomique, moléculaire et de noyaux des atomes. Cette théorie a été formalisée aux environs de 1925, grâce aux travaux d’Einstein, Bohr, De Broglie, Heisenberg, Schrödinger, Dirac, Born… Einstein ne remit pas en cause les résultats extraordinaires de la physique quantique mais, dès 1925, il s’opposa à Bohr au sujet de son interprétation. La phrase célèbre d’Einstein « Dieu ne joue pas aux dés » pose clairement une des questions fondamentales : quel est le rôle du hasard dans la Nature ? 1. Le débat « Einstein-Bohr » 2. Des expériences qui permettent de distinguer le « hasard classique » du « hasard quantique 3. Des expériences récentes de corrélations (expériences d’Aspect). À ce jour, toutes donnent tort à Einstein et il semble bien que la Nature joue aux dés ! Niels Bohr répondit en 1925 : « Einstein, cessez de dire à Dieu ce qu’il doit faire ! »


Dole / Les mardis scientifiques L’aube de l’humanité : de Lucy à Cro-Magnon (1)

L’harmonie des sphères, une petite histoire des relations entre musique et mathématiques

mardi 20 mars 2018

mardi 3 avril 2018 w JEAN-PHILIPPE MÉGNIN

L’aube de l’humanité : de Lucy à Cro-Magnon (2) mardi 27 mars 2018 w THIERRY MALVESY Conservateur en Sciences de la Terre, Musée d’histoire naturelle, Neuchâtel

L’histoire de l’humanité se perd dans la nuit des temps. Elle ne représente pourtant qu’environ sept millions d’années ; bien peu au vu des cinq milliards d’années d’existence de notre planète. Pourtant, Australopithèques, Homo habilis, Homo erectus, Homme de Néandertal et Homme de Cro-Magnon se sont succédé et ont légué la planète Terre, au singe bipède que nous sommes. 1. Historique des découvertes 2. Notre famille les primates, des lémuriens aux humains 3. Les différents groupes d’humains et de pré-humains 4. Quelques principes d’évolution (la locomotion, la parole, la croissance et la naissance). Grottes de Lascaux

Chargé de cours, Université de Franche-Comté

Les Pythagoriciens ont découvert que le plaisir d’écouter de la musique reposait sur des lois mathématiques ; plus tard, Kepler imaginera l’harmonie des sphères, qui marie musique et course des planètes. On peut même mettre des équations en musique…

Les progrès de la chimie dans la vie quotidienne mardi 24 avril 2018 w DIDIER KLEIN Professeur de physique des matériaux, Directeur du Pavillon des Ssciences de Montbéliard, Université de technologie Belfort-Montbéliard, Sévenans

Notre vie quotidienne est fortement influencée par les nouveaux matériaux et procédés découverts par les scientifiques dans le domaine de la chimie, ainsi les nouveaux revêtements utilisés dans le matériel culinaire, les innovations domestiques, énergétiques ou celles de la construction. Les savoirs d’hier sont devenus les applications d’aujourd’hui. Que réserve le futur ?

103


Les mercredis de l’UO Salle Edgar Faure, Mairie de Dole de 18h à 20h Sauf indication contraire

104

Louis Pasteur dans son laboratoire de l’École normale supérieure (détail) par Albert Edelfelt, 1885 - Musée d'Orsay, Paris.

Dole /

AUTOUR DES ANIMAUX : UN SUJET PASTEURIEN Cycle conçu par Alain Marchal, biologiste honoraire, membre de l’association des Amis de Pasteur à Dole

L’exercice vétérinaire en laboratoire départemental

Les écoles vétérinaires

Vétérinaire, laboratoire départemental du Jura à Poligny

mercredi 27 septembre 2017 w CHRISTOPHE DEGUEURCE

Le vétérinaire biologiste recherche les causes de maladies dues à des parasites, bactéries, virus, chez les animaux domestiques et sauvages dont les abeilles et les poissons, par des techniques de diagnostic variées, parfois complexes, qu’il est amené à mettre au point à défaut de méthodes toutes faites. Entre biologie humaine et médecine vétérinaire pratique, un chemin où la curiosité reste le moteur indispensable.

Directeur par intérim de l’École nationale vétérinaire d’Alfort, Directeur du musée Fragonard (histoire de la médecine vétérinaire)

La France a été l’initiatrice en 1761 de la création de l’enseignement vétérinaire. L’École de Lyon d’abord, puis celle d’Alfort en 1766, ont engagé la rationalisation d’une médecine des animaux engluée dans des pratiques routinières. Cette nouvelle profession a du se créer une place dans la société et toute sa stratégie a porté sur l’amélioration des niveaux de recrutement et de formation.

mercredi 11 octobre 2017 w FRANÇOISE POZET

L’exercice vétérinaire dans l’industrie mercredi 18 octobre 2017 w MICHA ROUMIANTZEFF Vétérinaire honoraire

Pasteur, l’Institut Pasteur et les vétérinaires L’exercice vétérinaire en clientèle privée mercredi 4 octobre 2017 w JEAN-FRANÇOIS FOULQUIÉ Vétérinaire, clinique Pasteur à Dole

L’exercice vétérinaire en clientèle privée prend différentes formes selon les espèces soignées et le degré de spécialisation du praticien ; la profession a connu une forte évolution technique ces dernières décennies ; elle a une importance économique certaine dans les domaines agricoles et des animaux de compagnie. Le rôle du « médecin des animaux » a évolué avec le changement de la relation entre l’homme et l’animal.

mercredi 8 novembre 2017 w GÉRARD ORTH Professeur honoraire de l’Institut Pasteur, Directeur de recherche émérite à l’Institut Pasteur, Membre de l’Académie des sciences

Des maladies animales ont permis à Pasteur d’étayer sa théorie des germes et de montrer que l’injection de microbes atténués préservait l’animal de la maladie. Les vétérinaires ont pris une part importante à l’épopée pastorienne, dans les écoles vétérinaires (qu’ils aient été ses prédécesseurs, concurrents, disciples, soutiens ou détracteurs), sur le terrain et, ensuite, dans les Instituts Pasteur.


Dole / Les mercredis de l’UO PAGES DE LITTÉRATURE Cinquantième anniversaire de la mort de Marcel Aymé En collaboration avec le Service du Patrimoine, médiathèque de Dole

Marcel Aymé, le mal aimé mercredi 15 novembre 2017 Si ses œuvres lui ont valu un immense succès populaire de son vivant, force est de constater que la critique l’a férocement attaqué ou totalement ignoré. Accusé de collaboration avec l’ennemi, l’écrivain a été critiqué par tous ceux qui ne supportaient pas que ses romans décrivent assez crûment la France des années quarante et qu’il ait pris la défense de ses amis Brasillach et Céline. Certes, en refusant la Légion d’honneur et son entrée à l’Académie française, il a cultivé son statut d’écrivain marginal, mais la façon dont, aujourd’hui encore, cet auteur très prolifique et novateur est largement tenu sous silence par les manuels de littérature relève d’un scandale culturel qui mérite d’être dénoncé.

Autres conférences

Guillaume Apollinaire, un siècle après : « les jours s’en vont et je demeure » mercredi 29 novembre 2017 On fêtera en 2018 le centenaire de la mort de Wilhelm Apollinaris de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire, qui meurt à Paris, en 1918, de la grippe espagnole, à l’âge de 38 ans. Romancier, dramaturge, essayiste, il est surtout considéré comme l’un des poètes les plus importants du début du XXe siècle. Avec certains textes comme Zones, La chanson du mal-aimé, Le pont Mirabeau, avant-gardes artistiques telles que le cubisme ou l’orphisme, précurseur du surréalisme dont il forgea le nom, Apollinaire reste très présent dans notre mémoire et dans l’actualité littéraire.

105

Marcel Aymé, un « passe muraille » littéraire mercredi 22 novembre 2017 À l’instar de Dutilleul, le héros du Passe-Muraille, qui peut traverser les murs, l’auteur enjambe les genres et les styles qui cloisonnent, souvent de façon hermétique, la littérature. Romancier, dramaturge, nouvelliste, essayiste, scénariste, conteur, Marcel Aymé a laissé dix-sept romans, une dizaine de pièces de théâtre, plusieurs dizaines de nouvelles et plus de cent soixante articles et contes. Son œuvre fournit une véritable étude sociale : bourgeois, snobs, parisiens, voyous, intellectuels, paysans, politiciens… Le langage de l’auteur, mêlant argot, français châtié, patois régional franc-comtois, est l’un des plus riches de la littérature contemporaine.

Les héritiers d’Arthur Schopenhauer dans la littérature française mercredi 6 décembre 2017 La philosophie de Schopenhauer a eu une influence considérable sur de très nombreux écrivains, philosophes et artistes majeurs du XIXe et XXe siècles. Pour nous en tenir à la littérature française, nous étudierons combien l’auteur – pour qui l’existence, menée par un vouloir-vivre aveugle et féroce, représente une « éternullité » qui oscille entre l’infini de la souffrance et la fatalité de l’ennui – est apparu comme un maître à penser aux yeux de Flaubert, Mirbeau, Maupassant, Zola, Huysmans, Proust, Gide, Cioran, Beckett et, plus récemment encore, Houellebecq. w ALAIN CHESTIER Professeur de lettres honoraires, docteur ès-lettres


Dole / Les mercredis de l’UO DÉLITS, CRIMES ET CHÂTIMENTS AU FÉMININ DU MOYEN-ÂGE À L’ÉPOQUE CONTEMPORAINE

d’un crime puni de la peine de mort au délit passible du sursis. Les raisons de ces évolutions mentales mercredi 13 décembre 2017 à 17h

Pourquoi la femme adultère fut-elle plus souvent méprisée et punie que l’homme adultère ? Des faits réels liés à la perception du rôle de la femme au sein de la famille mercredi 20 décembre 2017 à 17h w BRIGITTE ROCHELANDET

106

Docteur en histoire des mentalités, Besançon

ARCHÉOLOGIE ET HISTOIRE NAVALE

Une réussite de l’archéologie navale : l’épave du Vasa à Stockholm mercredi 10 janvier 2017 w FRANÇOIS VION-DELPHIN Professeur honoraire d’histoire moderne, Université de Franche-Comté, Président de l’antenne de Montbéliard de l’Université Ouverte

André Derain, portrait de Henri Matisse, 1905

La perception de l’infanticide par la justice et la société au cours des siècles :

MATISSE ET LES FAUVES Le point de départ du fauvisme est le Salon d’Automne de 1905. Ceux qui exposaient alors se nommaient Matisse, Braque, Derain, Vlaminck, Marquet, Camoin, Manguin, Friesz, Dufy, Van Dongen, Rouault, Puy et Valtat. Ils se présentaient non comme un mouvement artistique, mais comme une « formation de combat », une avant-garde. Matisse expliquera : « le fauvisme fut, en premier lieu, un bref moment lors duquel nous avons pensé qu’il était nécessaire d’exalter les couleurs ensemble sans en sacrifier aucune ». Louis Vauxcelles, le critique du Gil Blas, dénonça le scandale : « Au centre de la salle VII, un torse d’enfant et un petit buste en marbre […]. La couleur de ces bustes surprend au milieu de l’orgie des tons purs : c’est Donatello chez les fauves ». L’expression « cage aux fauves » s’est répandue ensuite. Le fauvisme fut une aventure artistique de courte durée (1905-1908), mais qui marqua durablement l’art du XXe siècle.

Henri Matisse (Le Cateau-Cambrésis, 1869 - Nice, 1954)

mercredi 17 janvier 2018 à 17h

Maurice de Vlaminck En 1628, lors de son lancement, le Vasa, fleuron de la marine de guerre suédoise, coula à pic dans le port de Stockholm, emportant avec lui cinquante marins. L’épave fut retrouvée et renflouée : commencées en 1959, les opérations s’achevèrent en 1962. Aujourd’hui conservé dans un musée conçu spécialement pour lui, le Vasa est l’unique voilier de guerre conservé du XVIIe siècle et constitue un exceptionnel témoignage de la vie des marins à cette époque.

(Paris, 1876 - Rueil-la-Gadelière, 1958)

mercredi 24 janvier à 17h

Albert Marquet (Bordeaux, 1875 - Paris, 1947)

mercredi 31 janvier 2018 à 17h

Kees Van Dongen (Delfshaven, 1877 - Monte-Carlo, 1968)

mercredi 7 février 2018 à 17h w CHANTAL DUVERGET Docteur en histoire de l’art, Besançon


Dole / Les mercredis de l’UO POUR EN FINIR AVEC LE CHORÉGRAPHE ? Conservatoire de musique et de danse, avenue Aristide Briand, Dole

LES MOULINS, ENTRE ARCHÉOLOGIE ET HISTOIRE

Le temps de l’archéologie Des carrières aux moulins : archéologie meulière dans la région doloise, des origines au Moyen-Âge mercredi 21 mars 2018 w LUC JACCOTTEY

Un surdoué, Thierry Malandain mercredi 28 février 2018 À la découverte du parcours de cet autiste chorégraphique

Archéologue, INRAP Grand Est Sud, assistant d’études et d’opérations, spécialiste du matériel de mouture

La danseuse, objet ou muse du chorégraphe ? mercredi 7 mars 2018

Les grès du massif de la Serre sont exploités pour la production de meules dès le Néolithique. La découverte et la fouille de plusieurs carrières de meules permettent de connaître cette industrie dont on retrouve les productions sur les différents sites archéologiques régionaux, à l’image des habitats néolithiques de Chalain et de Clairvaux, ou des moulins hydrauliques médiévaux comme ceux de Thervay.

Les rapports complexes qui existent entre le créateur et sa créature… Vous avez dit chorégraphe ? Au féminin bien sûr ! mercredi 14 mars 2018

Quelle place a la femme « chorégraphe » dans un univers de tout temps dévolu à l’homme ? …

La force hydraulique en pays dolois : de la farine à la fée électrique

w FRANCOISE MOURLIN Professeur d’enseignement musical, Conservatoire de musique et de danse à vocation départementale, Dole

— Dole : Grands Moulins (1274-1963), Moulin Neuf (1474-1935), machine hydraulique (1752-1934) et centrale électrique (1935-2016) mercredi 28 mars 2018 — Dole : moulin à Bateaux (1565-1987) et moulin de la Papeterie (1591-2006) mercredi 4 avril 2018

Trisha Brown - 1936-2017 -© Lois Greenfield

w JEAN-CLAUDE CHARNOZ Technicien de l’entreprise Solvay Tavaux en retraite, généalogiste membre du CEGFC (Centre d’Entraide Généalogique de Franche-Comté)

De l’utilisation de la force motrice de l’eau (Doubs), pour faire tourner les divers moulins, tant à Dole qu’à Crissey, à la houille blanche, pour les centrales électriques de l’ex moulin Neuf, à Dole, et de l’ex moulin de Crissey. De la farine à la fée électrique, les propos vont s’attacher à faire revivre aussi des générations de meuniers devenus de véritables entrepreneurs dans la région doloise.

107


Dole / Les jeudis de l’UO Salle Edgar Faure, Mairie de Dole, de 18h à 20h Sauf indication contraire LES PAYSANS COMTOIS AU TEMPS DE LA POULE AU POT

Société paysanne et familles rurales en Franche-Comté, au temps de la poule au pot jeudi 28 septembre 2017 Que sait-on de la société rurale de notre région doloise ? Les familles vivaient-elles dans le même village pendant des siècles ? Quelle était la part des paysans dans ce monde profondément rural ? Quels métiers exerçaient les hommes et les femmes ?

108

Par monts et par vaux : les déplacements des paysans en Franche-Comté, au temps de la poule au pot jeudi 5 octobre 2017 Dans notre imaginaire, les paysans d’autrefois ne bougeaient pas de chez eux, attachés à la glèbe, du matin au soir. Or, rien n’est plus faux ; ils se déplaçaient sans cesse, accomplissant des distances considérables, à cheval ou à pied, pendant des jours, même pour trouver l’âme sœur.

Le pain quotidien en Franche-Comté, au temps de la poule au pot jeudi 12 octobre 2017 Que n’a-t-on pas dit et écrit sur l’alimentation paysanne, au temps de la poule au pot ? Les archives apportent une multitude de détails sur les aliments consommés chez les agriculteurs, vignerons, forestiers, manouvriers. Demandez le menu !

Des harengs, du poivre et de l’huile d’olive en Franche-Comté : aux origines de la mondialisation alimentaire, au temps de la poule au pot jeudi 19 octobre 2017 Quoi de plus banal, dans notre cuisine, que l’huile d’olive, le hareng ou le poivre ? Ces denrées sont pourtant exotiques, d’origine très lointaine. Or, parmi bien d’autres, elles étaient consommées fréquemment à Dole et dans les villages voisins il y a cinq cents ans. Comment parvenaient-elles chez nous ? w PAUL DELSALLE Maître de conférences d’histoire moderne, HDR, Université de Franche-Comté


Dole / « La grève-Le Creusot » de Jules-Adler - 1865-1952 - Musée de Dole

Les jeudis de l’UO

AUTOUR DE JULES ADLER (1865-1952) En collaboration avec le musée de Dole

Jules Adler, naturaliste : la faillite d’un peintre ? jeudi 9 novembre 2017 w AMÉLIE LAVIN Conservatrice du patrimoine, directrice du musée de Dole

Dans le cadre de l’exposition Jules Adler, Peindre sous la IIIe République présentée à l’automne-hiver 2017-2018, le musée de Dole propose un cycle de conférences autour de la figure de Jules Adler (1865-1952), peintre naturaliste dont une partie du travail porte sur la question sociale, la représentation des humbles, du monde ouvrier, du travail. La conférence portera sur la place d’Adler sur la scène artistique française de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, entre fin du naturalisme, impressionnisme et début des avant-gardes du XXe siècle, une période complexe où le monde artistique est bouleversé et où les carrières hésitent entre académisme et modernité. Il s’agira de comprendre le parcours, ambivalent et complexe de l’artiste Jules Adler, sur la période couverte par la IIIe République (18701940) elle aussi complexe en matière politique, sociale et culturelle.

« Adler, chemineau », une ethnographie des régions et des métiers jeudi 16 novembre 2017 w VINCENT CHAMBARLHAC Maître de conférences en histoire contemporaine, Directeur adjoint du Centre Georges Chevrier, Université de Bourgogne

Adler et Luxeuil jeudi 23 novembre 2017, Lycée Prévert w BÉNÉDICTE GAULARD Maître de conférences en histoire de l’art moderne, Centre Georges Chevrier, Université de Bourgogne

Les liens entre Jules Adler et Luxeuil, sa ville natale, ont marqué la pratique artistique et les relations amicales du peintre. La conférence propose d’aborder les lieux appréciés par l’artiste, lieux souvent évoqués dans son œuvre ; les amis, notamment politiques, qui vont forger sa réputation de « peintre du peuple » et le projet de création d’un musée Jules Adler.

Adler et la question sociale jeudi 30 novembre 2017 w VINCENT CHAMBARLHAC

109


Dole / Les jeudis de l’UO PALÉOGRAPHIE MÉDIÉVALE FRANÇAISE : « DANS LE SECRET DES ARCHIVES » Sur les chemins comtois, au cœur des villes, au côté des fidèles, entre XIIIe et XVe siècles et au sein des territoires comtois 6 séances de 2 heures, Mairie de Dole de 15h30 à 17h30 Les jeudis 9, 16, 23, 30 novembre, 7 et 14 décembre 2017 w JACKY THEUROT

110

En prenant appui sur des textes originaux issus des archives comtoises, pour des périodes allant du XIIIe au XVe siècle, ce sera l’occasion d’une initiation à la lecture paléographique (graphie des mots, modalités de rédaction, datation, conditions de l’enregistrement). Nous irons à la rencontre des populations vivant et travaillant dans les villes (Dole, Arbois, Salins, Gray, Besançon…) et les campagnes, pratiquant leur foi, répondant aux incitations des religieux (donations, testaments).

Une petite histoire du jazz : du Swing au Bop (1930-1950) jeudi 21 décembre 2017 w DIDIER PATEL Professeur de culture musicale, Conservatoire de musique, Bourg-en-Bresse

Né à La Nouvelle Orléans, transplanté à Chicago et New-York, le jazz est récupéré par l’industrie du divertissement. Les blancs s’en emparent et vont lui donner, avec la guerre une audience internationale : c’est l’époque des grands orchestres et du « Swing ». Dès lors l’histoire s’accélère, avec en toile de fond les tensions raciales de la société américaine, et la musique comme marqueur identitaire d’une communauté noire qui cherche à se réapproprier le jazz à travers un style de rupture, né dans les petites boîtes « underground » de Harlem, qui prendra bientôt le nom de « Bop ». Le jazz devient une musique élitiste.

Les lieux de mémoire, entre évocation du passé et tremplin vers l’avenir jeudi 7 décembre 2017 Poursuivons ensemble notre voyage au cœur des patrimoines d’ici et d’ailleurs. Nous analyserons les lieux de mémoire pour savoir s’ils ne sont qu’une évocation du passé ou s’ils aident nos sociétés à avancer.

DÉCORATIONS, DITES-VOUS ?

Le Patrimoine un acteur de notre société

Proviseur honoraire, Besançon

jeudi 14 décembre 2017

La France est le pays d’Europe qui distribue le plus grand nombre de médailles et distinctions : dès 1469, avec l’Ordre de Saint-Michel (Louis XI), en passant par la Légion d’honneur en 1802 (Napoléon Bonaparte) ou enfin l’Ordre national du Mérite en 1963 (le Général de Gaulle). Que signifient ces récompenses ? Comment sont-elles attribuées ? Participent-elles à l’identité de la France ?

Nous découvrirons également en quoi le patrimoine est un acteur de nos sociétés depuis bien longtemps même dans les domaines insoupçonnés. w STÉPHANE MENEGON Chargé de mission patrimoine

Les récompenses et distinctions françaises à travers l’histoire jeudi 11 janvier 2018 w JEAN-CLAUDE DUVERGET


Dole / Les jeudis de l’UO L’ARMÉE FRANÇAISE EN AFGHANISTAN

Présentation de l’Afghanistan : géographie et histoire du Royaume de l’Insolence jeudi 18 janvier 2018 Présentation de l’histoire de ce pays, des origines à nos jours, théâtre de la plus longue intervention extérieure de l’armée française depuis la fin de la guerre d’Algérie. Introduction du cycle.

Les Talibans (1994-2014) : genèse et évolution d’un mouvement jeudi 25 janvier 2018 À travers la présentation de l’histoire du mouvement Taliban qui apparaît à Kandahar en 1994, nous aborderons les techniques, tactiques et procédures de combat des adversaires de la coalition internationale en Afghanistan de 2001 à 2012.

L’armée française en Afghanistan (2001-2012) : de la stabilisation à la contre-insurrection puis au retrait Jeudi 1er février 2018 Histoire de l’engagement de l’armée française en Afghanistan, de la chute des Taliban (2001) à son retrait (2014). w CHRISTOPHE LAFAYE Attaché territorial, docteur en histoire, Prix d’histoire militaire 2014 du ministère de la Défense, Membre du Laboratoire CHERPA de l’IEP d’Aix-en-Provence

111


Dole / Les jeudis de l’UO ÉCONOMIE ET SOCIÉTÉ EN EUROPE ET DANS LE MONDE

La politique de la concurrence de la commission européenne est-elle efficace ? jeudi 8 février 2018 La commission européenne met en avant la nécessité de protéger les intérêts des consommateurs pour assurer les conditions de la croissance économique à long terme. Cette politique est cependant fréquemment critiquée car elle constituerait un obstacle à l’émergence de champions européens capables d’affronter la concurrence mondiale. Ce sont deux conceptions de la concurrence qui s’affrontent dans ce débat.

L’immigration, une chance pour l’Europe ? 112

jeudi 1er mars 2018 Les débats suscités par la crise des migrants prouvent à quel point l’immigration est perçue aujourd’hui uniquement à travers les difficultés d’intégration. De nombreux économistes mettent au contraire en avant les avantages qu’elle représente en termes de croissance potentielle pour les nations européennes confrontées au vieillissement de leur population. w JEAN-LOUIS DONEY Professeur agrégé de sciences économiques et sociales, Ancien directeur de l’IPAG, Université de Franche-Comté

La réforme du régime d’asile européen commun jeudi 8 mars 2018 w HÉLÉNE TOURARD Maître de conférences de droit public, Université de Bourgogne

La crise migratoire de 2015 et 2016 a fait voler en éclats la solidarité entre États membres de l’espace Schengen et la solidarité envers les demandeurs d’asile. Une réforme du régime d’asile européen commun est nécessaire mais difficile à élaborer et à faire accepter par tous les États membres. Le juge européen doit jouer un rôle dans la garantie des droits des personnes cherchant protection.

L’OMC et les médicaments jeudi 15 mars 2018 w HÉLÉNE TOURARD L’OMC s’occupe du commerce des marchandises, mais parmi celles-ci, certaines n’ont-elles pas un statut particulier ? Comment les négociations commerciales internationales et le règlement des différends commerciaux peuvent-ils assurer un équilibre entre libre échange et protection de la santé publique ?

À LA RECHERCHE D’UN MONDE DURABLE

Dynamiques transfrontalières dans l’Arc jurassien franco-suisse : quelles stratégies ? jeudi 22 mars 2018 L’Arc jurassien franco-suisse est un territoire transfrontalier, de fait soumis à l’influence d’une limite internationale plus ou moins perméable suivant les thématiques abordées. De multiples flux se sont développés, conditionnant une organisation spatiale des territoires frontaliers assez originale. Mais au-delà de ces principes organisateurs, qu’en est-il des relations transfrontalières, des jeux d’acteurs autour de cette frontière ? Entre coopération spontanée, institutionnelle, reconnaissance ou ignorance, de multiples situations s’offrent au regard, sans qu’aujourd’hui n’émerge clairement une gouvernance capable de porter un véritable projet de développement transfrontalier… hélas.


Dole / ateliers linguistiques Changement climatique, équilibre mondial, logiques locales en Bourgogne Franche-Comté

Entre anglais et espagnol Les ateliers linguistiques de l’Université Ouverte Droits universitaires spécifiques

jeudi 29 mars 2018 Le changement climatique est à l’œuvre et sa rapidité est sans équivalent depuis la création de notre terre. Les impacts globaux et locaux sont complexes à anticiper, mais il est d’ores et déjà possible d’esquisser, à partir des rapports du GIEC et en croisant avec les logiques de développement local, des tendances à l’échelle monde et plus spécifiquement pour la région Bourgogne Franche-Comté. Retour sur un phénomène complexe et ses conséquences vues au prisme de la géographie.

ESPAGNOL — Débutants : 20 séances d’1 heure 30, les jours et horaires seront communiqués à la rentrée lycée Jacques Duhamel, Les Mesnils-Pasteur w NAÏMA MONIER Professeur certifié d’espagnol, Collège Claude-Nicolas Ledoux, Dole

gare TGV Besançon Franche-Comté

— Confirmés : 20 séances d’1 heure 30, les jours et horaires seront communiqués à la rentrée lycée Jacques Duhamel, Les Mesnils-Pasteur w NAÏMA MONIER

Géopolitique de l’aménagement du territoire : Quels équilibres autour des projets locaux ? jeudi 5 avril 2018 Les tensions géopolitiques ne s’expriment pas seulement entre les États. Aujourd’hui, en France, l’aménagement du territoire est source de multiples tensions et conflits qui génèrent des blocages. En nous appuyant sur l’exemple des aménagements périphériques à la gare TGV Besançon Franche-Comté, nous expliquerons la complexité des processus de prise de décision et d’action. Nous effectuerons un zoom sur la géopolitique de l’aménagement du territoire à une échelle locale : le cas des aménagements autour de la gare TGV Besançon FrancheComté. w ALEXANDRE MOINE Professeur de géographie, Université de Franche-Comté

ANGLAIS — Débutants : 20 séances de 2 heures, les jours et horaires seront communiqués ultérieurement lycée Jacques Duhamel, Les Mesnils-Pasteur w FRANÇOISE MONJANEL Formatrice, chargée de cours, Université de Franche-Comté

— Intermédiaires : 20 séances de 1 heure, Mairie de Dole — Confirmés : 20 séances de 1 heure, Mairie de Dole w STEPHANIE MOTTEY Professeur certifié, Lycée Prieur, Côte d’or

113


Dole / autres conférences

Dole /

séances exceptionnelles

À l’horizon du Pays dolois

Séances exceptionnelles Salle Edgar Faure, Mairie de Dole

Ces séances sont gratuites et ouvertes à tous

L’Université Ouverte de Franche-Comté accueille la Société d’Émulation du Jura

LA LOYE – En lisière de la sylve de Chaux En collaboration avec l’Association Mémoire de la Grande Guerre, Aux noms de La Loye Salle communale, à 20h30

samedi 16 décembre 2017, de 15h à 17h

Notre-Dame d’Arans, des années 1480 au terme du XVIe siècle : les derniers feux du premier hôpital de Dole w JACKY THEUROT

114

Le sel de Salins à travers les archives cisterciennes (milieu XIIe-c. 1350) w BENOÎT CHAUVIN Chercheur honoraire, CNRS

1917, une année de ruptures ? vendredi 17 novembre 2017 w BENOÎT LITTARDI Professeur agrégé d’histoire, Université de Franche-Comté

L’année 1917 constitue un véritable moment charnière dans le conflit qui met aux prises depuis 1914 la majorité des nations européennes. Elle se caractérise par des populations épuisées, des combats indécis et un renouvellement des belligérants, marqué avant tout par l’entrée en guerre des États-Unis et l’effondrement militaire et politique russe qui redistribue profondément les cartes.

MENOTEY - Au pays des avant-monts En collaboration avec l’association Menotey-Patrimoine Salle communale, à 20h

L’architecture funéraire en Franche-Comté au temps de la Renaissance vendredi 24 novembre 20176 w PASCAL BRUNET Historien de l’architecture, Besançon

Au XVIe siècle, de très nombreux comtois servent fidèlement leurs souverains Habsbourg. À leur mort, sur le modèle des princes, certains d’entre eux firent réaliser de superbes monuments funéraires qui témoignent toujours de leurs destins, de la vitalité de la création artistique de la Renaissance comtoise ainsi que de l’harmonieuse mise en œuvre des pierres marbrières et albâtre de Franche-Comté.


Dole / À l’horizon du Pays dolois Cette conférence sera l’occasion de présenter les tombeaux des Carondelet à Dole et à Besançon, celui d’Adrien de Vaudrey et d’Anne de Vuillafans à Bersaillain, la chapelle funéraire des Visemal à Rahon, l’émouvant gisant d’Antoine de Montmartin à Poligny…

CHAUSSIN - Au souffle de la Plaine Jurassienne En collaboration avec la communauté de communes de la Plaine Jurassienne Maison de la Plaine Jurassienne, à 20h30

Astronomie : les terres habitables vendredi 12 janvier 2018 w MICHEL MARTIN Nous vivons sur la Terre : dans le système solaire, il n’y a pas de planètes habitables pour nous. Depuis 23 ans, nous découvrons des planètes en orbite autour d’autres étoiles. Sur ces 3 600 connues, certaines ressemblent à notre Terre, et hébergent peutêtre des formes de vie.

Le paysage scientifique de la Renaissance vendredi 19 janvier 2018 w JEAN-PHILIPPE MÉGNIN La Renaissance est une période décisive dans le domaine de la peinture, de la musique, de l’architecture… mais également dans le domaine scientifique ! Curiosité et remise en cause des certitudes anciennes vont ouvrir les esprits, et pour la première fois, l’observation va enfin l’emporter sur la croyance.

Blessures invisibles et morts vivants de la Grande Guerre vendredi 26 janvier 2018 w LAURENT TATU Professeur d’anatomie, neurologue, praticien hospitalier, Université de Franche-Comté

Camptocormie, qui fait inexorablement se pencher en avant, tremblements persistants interdisant toute activité, surdi-mutité, états confusionnels ou amnésiques…, tels sont les symptômes nouveaux qui apparaissent chez les poilus confrontés à la violence inouïe de la Grande Guerre. Face à ces blessés sans blessure visible, les médecins sont soupçonneux : ne serait-on pas en présence de simulateurs qui tentent de se soustraire à leur devoir patriotique ? Afin de les confondre, certains médecins n’hésitent pas à recourir à la méthode forte : le « torpillage », traitement électrique agressif et douloureux. Après la guerre, hormis les « morts vivants » recueillis dans des asiles, des milliers de traumatisés psychiques seront laissés sans soin et ne recevront aucune pension d’invalidité.

115


Dole / À l’horizon du Pays dolois VILLETTE-LES-DOLE - Sur les rives de la Clauge En collaboration avec la commune de Villette-les-Dole Salle communale, à 20h30

Voyages, pèlerinages et voyageurs d’autrefois à travers le Jura mercredi 25 avril 2018 w PAUL DELSALLE Autrefois, avait-on du temps libre et des loisirs ? Pourquoi voyageait-on ? Où allait-on ? Et avec quels moyens de transport ? Risquait-on de croiser des loups et des bandits de grand chemin ? Voyageurs et pèlerins à travers le massif jurassien, nous racontent tout ce qu’ils ont vu et découvert en cours de route.

116

CRISSEY – Au bord de l’onde du Doubs En collaboration avec la municipalité de Crissey Salle communale, à 20h30

Crissey : du moulin (1304-1897) à la centrale électrique (1898-2016) jeudi 26 avril 2018 w JEAN-CLAUDE CHARNOZ De l’utilisation de la force motrice de l’eau (Doubs), pour faire tourner les divers moulins, tant à Dole qu’à Crissey, à la houille blanche, pour les centrales électriques de l’ex moulin Neuf, à Dole, et de l’ex moulin de Crissey. De la farine à la fée électrique, les propos vont s’attacher à faire revivre aussi des générations de meuniers devenus de véritables entrepreneurs dans la région doloise.

o RENCONTRE CONVIVIALE DE FIN D’ANNÉE

Verre de l’amitié

mercredi 2 mai 2018 à 17h Salle Edgar Faure et salon d’honneur


Mais alors, dit Alice, si le monde n’a aucun sens, qui nous empêche d’en inventer un ? LEWIS CARROLL

117


Gray Le mot du président

D 118

1988, VINGT-CINQ FOIS PAR AN, l’Université vient à la rencontre du « pays graylois » pour répondre aux attentes exprimées par le bureau de cette petite antenne de l’Université Ouverte de Franche-Comté. Elle vient offrir un magnifique bouquet de connaissances variées, solides, actualisées, à la pointe… grâce au talent et aux compétences de conférenciers(ères) issus de son rang. C’est véritablement une chance donnée à tous d’accueillir cette incomparable richesse universitaire pour une somme très modérée. EPUIS LA RENTRÉE

Nos auditeurs en sont conscients et savent manifester leur intérêt, leur attention, leur reconnaissance, par leur fidélité, une participation élevée au regard de la petite centaine d’inscrits, par leurs questions souvent pertinentes. Qu’ils en soient vivement remerciés ! Tous, par leur bienveillance s’efforcent de contribuer à une ambiance conviviale, chaleureuse et même fraternelle. L’Université Ouverte permet de mettre en pratique notre devise nationale : liberté (de la culture, de la recherche…), égalité (par l’ouverture à tous) fraternité (par ces liens sociaux qui se tissent et s’approfondissent d’année en année).

L’Université Ouverte se présente donc comme un moyen d’embellir et d’enrichir la vie dans un climat souvent morose, de susciter l’émerveillement devant l’infini, l’espérance devant les ressources inouïes de la nature et dans ce que l’homme peut apporter de meilleur. Rien ne serait possible sans l’aide éclairée et précieuse de l’équipe administrative bisontine et sans le dévouement généreux des bénévoles. Que tous soient cordialement remerciés et encouragés à poursuivre cette belle aventure !

FERDINAND KLINGUER, Professeur honoraire d’histoire-géographie Président de l’antenne grayloise de l’Université Ouverte


Gray Le bureau

w Président FERDINAND KLINGUER, Professeur honoraire d’histoire-géographie w Vice-Présidente PIERRETTE MONNOT Institutrice honoraire w Trésorière ARLETTE BARBIER w Secrétaire MARTINE OLIVIER w Membre actif JEAN-PIERRE LAURENT

w Renseignements et inscriptions Sur place, salle de la Communauté de communes du Val de Gray, 10 rue Moïse Lévy, Gray w Localisation des cours et des conférences Les conférences ont lieu le mardi de 18h à 20h Salle de la Communauté de communes du Val de Gray Site internet universite-ouverte.univ-fcomte.fr

l Rentrée de l’Université Ouverte mardi 26 septembre 2017 18 heures, Salle de la communauté de communes du Val de Gray

Conférence de rentrée :

« Le château de Ray-sur-Saône : 1000 ans d’histoire et de patrimoine » w PASCAL BRUNET Historien de l’architecture, Besançon

En 2015, après mille ans d’histoire familiale ininterrompue, le château de Ray-sur-Saône a été offert au Département de la Haute-Saône. Puissante forteresse médiévale, le château a été reconstruit à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle suite aux destructions de la Guerre de Dix Ans. Ensuite, durant les XIXe et XXe siècles, de nouvelles modifications de l’archi-tecture, des décors intérieurs et le parc furent réalisés par de grands créateurs comtois et français. On présentera l’incroyable histoire d’une famille millénaire ainsi que les multiples mutations d’une demeure abritant de remarquables collections

119


Gray / conférences Les institutions politiques aux États-Unis mardi 3 octobre 2017 w CHRISTOPHE GESLOT

Le Palais de la Cité, du palais des rois de France au palais de justice mardi 10 octobre 2017 w HERVELINE DELHUMEAU Chargée de mission scientifique, Conseil national de la recherche archéologique, ministère de la Culture

120

Au cœur de Paris, sur l’île de la Cité, la Sainte Chapelle, les vastes salles de la Conciergerie ou encore les tours du Quai de l’Horloge sont les témoins grandioses de ce qui fut la première résidence principale des rois de France. Or, le complexe monumental médiéval existait encore en grande partie au milieu du XIXe siècle avant que ne soit érigé le Palais de Justice actuel. Nous évoquerons l’évolution de ce palais méconnu bien qu’il ait abrité des joyaux d’architecture médiévale.

Le vol du planeur : gratuit et silencieux

© Philippe Halsman

Maître de conférences de droit public, Université de Franche-Comté

Entre postures et impostures : Dali ou la construction d’un mythe au travers de quelques exemples d’œuvres clefs mardi 7 novembre 2017 w FABIENNE CHAULLET Docteur en histoire de l’art contemporain

Cette conférence expose comment Dali, par la création de tout un panthéon de figures mythiques censées le symboliser et incarnant ses relations familiales, sexuelles ou amoureuses, consolidées par des récits autobiographiques fortement romancés, ne révèle en aucune façon sa véritable personnalité, mais cherche en réalité à refléter les préoccupations de son époque, l’évolution de ce nouveau monde et des incertitudes qu’il dévoile.

mardi 17 octobre 2017 w ARMAND DANCER Docteur ès-sciences

Les oiseaux se maintiennent en l’air, se déplacent sur de grandes distances… sans battre des ailes et sans dépenser d’énergie. Les premiers aviateurs ont décrypté les secrets du vol plané. Ils ont développé des appareils capables de performances étonnantes grâce à l’analyse et à l’utilisation de l’aérologie. On présentera l’historique des planeurs et les solutions mises en œuvre pour le vol… silencieux et gratuit !

1917, l’année terrible mardi 14 novembre 2017 w PAUL DIETSCHY Professeur d’histoire contemporaine, directeur du Laboratoire des Sciences historiques Lucien Febvre, Université de Franche-Comté

1917 a constitué une année cruciale dans l’histoire de la guerre et du monde. On reviendra notamment sur l’offensive du Chemin des Dames, les mutineries et la reprise en main de l’armée française, la défaite de Caporetto en Italie et les répercussions des deux révolutions russes.


Gray / conférences Augustin Cournot (1801-1877) mathématicien, économiste et philosophe comtois

Les points chauds du globe : quelles menaces pour l’équilibre du monde ?

mardi 21 novembre 2017 w THIERRY MARTIN

mardi 12 décembre 2017 w ALEXANDRE MOINE

Professeur d’histoire et philosophie des sciences, Université de Franche-Comté

Professeur de géographie, Université de Franche-Comté

Cette intervention a pour but de présenter l’œuvre d’AntoineAugustin Cournot, né à Gray en 1801 et mort à Paris en 1877, qui fut l’un des philosophes les plus importants du XIXe siècle français. Cournot est notamment connu non seulement pour son œuvre novatrice en économie, mais aussi pour sa théorie du hasard, sa philosophie probabiliste de la connaissance et sa philosophie de l’histoire.

Le monde actuel est en proie à des tensions rarement observées depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Cette séance permettra de faire un zoom sur les points chauds qui seront d’actualité. Cette séance repose sur une veille active autour des questions majeures de géopolitique dans le monde.

Le bestiaire au Moyen-Âge deuxième partie Cardiologie d’aujourd’hui

mardi 19 décembre 2017 w THIERRY MALVESY

mardi 28 novembre 2017 w MARIE-FRANCE SÉRONDE

Conservateur en Sciences de la Terre, Musée d’Histoire naturelle, Neuchâtel

Professeur en cardiologie, CHU Jean Minjoz, Université de Franche-Comté

Maupassant : « Je suis entré dans la littérature comme un météore, j’en sortirai comme un coup de foudre » mardi 5 décembre 2017 w ALAIN CHESTIER Professeur de lettres honoraire, docteur ès-lettres

En 1891, deux ans avant sa mort, Guy de Maupassant confiait à José Maria de Heredia : « Je suis entré dans la littérature comme un météore, j’en sortirai comme un coup de foudre ». À vingtcinq ans, il donnait l’impression d’une santé magnifique et Flaubert l’appelait « le petit taureau breton ». À quarante ans, sa sensibilité d’écorché vif, l’atavisme familial propice au dérèglement des sens, la syphilis qu’il contracte très jeune et le pessimisme fondamental qui préside à sa vie et à son œuvre, auront raison de lui et feront qu’il ne sera plus qu’un numéro dans un asile.

Cette conférence fait suite à celle évoquant la source principale des bestiaires du Moyen-Âge : le Physiologos. Si la science, depuis Carl von Linné (1707-1778), a inventé un langage universel pour décrire les espèces vivantes autour de nous, il n’en a pas toujours été ainsi. De riches ouvrages enluminés nous offrent la vision moyenâgeuse de ce monde : Les très riches heures du Duc de Berry (XVe), Le livre de chasse de Gaston Phébus (XIVe), Le Livre des subtilités des créatures divines d’Hildegarde de Bingen (1151-1158) et bien d’autres encore, nous transmettent leur perception des animaux à travers les siècles. Parmi ces ouvrages, les Bestiaires stricto sensu ont eu une grande importance : Philippe de Thaon, Guillaume Le Clerc de Normandie, Gervais de Tilbury, Pierre de Beauvais et Richard de Fournival furent les auteurs les plus connus. Cela nous permettra d’évoquer une quarantaine d’animaux.

121


Gray / conférences Béatrix de Cusance

Les Açores : sous l’anticyclone, les volcans

mardi 9 janvier 2018 w BRIGITTE ROCHELANDET Docteur en histoire des mentalités, Besançon

mardi 30 janvier 2018 w PATRICK MARCEL

Béatrix de Cusance : la princesse qui voulait devenir duchesse de Lorraine. Le destin hors norme de la plus belle femme de son temps qui voulait vivre libre.

Rêver, prier, jardiner avec la lune mardi 16 janvier 2018 w MAURICE COUSSEMENT Professeur honoraire agrégé de mécanique, classes BTS

122

Rêver : évocation des romans et des films proposant un voyage vers la Lune et ses éventuels habitants. Prier : origines des calendriers. Le temps des dieux : calendriers selon les principales religions. Calendriers lunaires, solaires… Jardiner : les calendriers des jardiniers. Influence supposée de la Lune sur la croissance des végétaux selon les positions et les phases de la Lune, etc.

Épidémies d’aujourd’hui : hépatites, Sida mardi 23 janvier 2018 w PHILIPPE MERCET Chargé d’enseignement d’histoire de la médecine, Université de Franche-Comté

Histoire de deux affections découvertes au XXe siècle et dont les origines, la prise en charge et les thérapeutiques offrent bien des passerelles.

Professeur agrégé de Sciences de la Vie et de la Terre, ESPE, Lons-le-Saunier, Membre de la Société de volcanologie de Genève

Plus connu pour son anticyclone que pour ses volcans, l’archipel portugais perdu au milieu de l’Atlantique est un chapelet d’îles volcaniques, au passé tumultueux et aux paysages originaux. Partons à la découverte de quelques édifices volcaniques remarquables des Açores centrales, du Capelinhos sorti avec fracas de l’océan en 1958, au grand chaudron de Graciosa, en passant par le point culminant du Portugal, le superbe Pico.

Alberto Giacometti (1901-1966) – Une sculpture au-delà de la figure humaine mardi 6 février 2018 w CHRISTIANE DOTAL Docteur en histoire de l’art, Ancienne pensionnaire de la villa Médicis et de la Casa de Velasquez

Alberto Giacometti (1901-1966) a passé sa vie à dépouiller ses œuvres, à effacer inlassablement les signes permettant de les identifier. Sculpteur et peintre, Alberto Giacometti s’est installé à Paris en 1922 où il est devenu une figure incontournable de Montparnasse. Il réussit à donner un nouveau souffle à la sculpture en s’appuyant sur la figure humaine. Giacometti participe aux différents courants avant-gardistes de la première moitié du XXe siècle pour aboutir à une œuvre tout à fait originale dans l’histoire de l’art d’après-guerre.


Gray /

L’homme qui marche (1960), Alberto Giacometti

conférences

Apprivoiser ses émotions mardi 27 février 2018 w EMMANUEL DAVOUST Psychopraticien, Gestalt-thérapeute, Besançon

Joie, colère, peur, tristesse… Toutes ces émotions témoignent de notre profonde humanité et pourtant nous avons parfois l’impression qu’elles nous submergent, nous entravent et nous limitent. En quoi sont-elles utiles ? Quel sens leur donner et comment les nommer, les identifier, pour pouvoir comprendre quels besoins elles révèlent ?

État de l’art des véhicules électriques et hybrides. Quelle voiture pour demain ? mardi 6 mars 2018 w DAVID BOUQUAIN Maître de conférences, Université de technologie Belfort-Montbéliard, Sévenans

Après une synthèse des problématiques environnementales liées à l’automobile, les différentes technologies présentes dans les

véhicules électriques, hybrides et à pile à combustible seront présentées. Les questions concernant la rentabilité et le bienfondé de ces nouveaux véhicules seront abordées, notamment en présentant un bilan énergétique et environnemental depuis l’extraction de l’énergie primaire (pétrole, uranium, énergies renouvelables ...) jusqu’aux roues de la voiture.

Qu’est-ce qu’un procès équitable ? mardi 13 mars 2018 w CATHERINE TIRVAUDEY Maître de conférences en droit privé, Directrice de l’UFR SJEPG, Université de Franche-Comté

L’article 6 §1 de la Convention européenne des droits de l’homme érige un droit fondamental, celui de bénéficier d’un procès équitable. Toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue équitablement, publiquement et dans un délai raisonnable, par un tribunal indépendant et impartial. De cette définition, la Cour européenne des droits de l’homme a déduit deux droits supplémentaires, en amont du procès, celui d’accéder à un juge et, en aval, le droit à l’exécution des décisions de justice.

Effet de serre, réchauffement climatique. Décortiquons le climat à l’aide de la physique mardi 20 mars 2018 w SYLVAIN PICAUD Directeur de Recherche au CNRS Directeur de l’Institut UTINAM, Université de Franche-Comté

La Terre a gardé une atmosphère qui maintient une température compatible avec le développement des formes de vie que nous connaissons aujourd’hui. L’exposé permettra de comprendre les lois de la physique qui expliquent ce phénomène appelé « effet de serre ». Il montrera également ce qu’on peut apprendre sur ce sujet en observant d’autres corps du Système solaire.

123


Gray / conférences Le chant des oiseaux

L’absolutisme entrevu, combattu, magnifié (2)

mardi 27 mars 2018 w CLAUDE-ROLAND MARCHAND

mardi 15 mai 2018 w DAMIENNE BONNAMY

Pourquoi, avec quoi, où et quand chantent-ils ? C’est un inventaire audio-visuel des oiseaux de votre région qui sera présenté… et suivi d’un quiz ludique !

Les progrès de la chimie dans la vie quotidienne

Si le discours politique des Réformés est empreint d’un parfait loyalisme monarchique, les événements sanglants qui vont émailler les guerres de religion entraînent des réactions d’opposition à l’absolutisme de plus en plus marquées. En témoigne Le Bouclier d’État et de Justice (1667) de F.-P. de Lisola, un natif de Salins, serviteur du Saint-Empire, dont l’œuvre, « véritable bréviaire d’opposition » à Louis XIV aura une forte audience en Europe. Pantagruel, Francois Rabelais (1494-1553) par Gustave Doré, (1832-83), Bibliothèque Nationale, Paris

Professeur honoraire de biologie du développement, Université de Franche-Comté

mardi 3 avril 2018 w DIDIER KLEIN

124

Professeur de physique des matériaux, Directeur du Pavillon des Ssciences de Montbéliard, Université de technologie Belfort-Montbéliard, Sévenans

Notre vie quotidienne est fortement influencée par les nouveaux matériaux et procédés découverts par les scientifiques dans le domaine de la chimie, ainsi, les nouveaux revêtements utilisés dans le matériel culinaire, les innovations domestiques, énergétiques ou celles de la construction. Les savoirs d’hier sont devenus les applications d’aujourd’hui. Que réserve le futur ?

Ripailles et littérature L’absolutisme entrevu, combattu, magnifié (1) mardi 24 avril 2018 w DAMIENNE BONNAMY Maître de conférences de droit public, Directrice de l’Université Ouverte, Université de Franche-Comté

La Réforme, cette formidable lame de fond qui brisera définitivement l’unité chrétienne si chèrement recherchée par le Moyen-Âge, servira l’avènement de l’absolutisme. C’est inattendu si l’on songe que le luthérianisme se présente comme une doctrine du libre examen. Pourtant, avec la Réforme, c’est toute la conception d’un pouvoir contractuel et limité qui s’effondre. L’homme se retrouve nu face au tyran.

mardi 22 mai 2018 w FLORENT MONTACLAIR Professeur de lettres certifié, ESPE, Docteur ès-lettres, médaille d’or de philologie, Université de Franche-Comté

Il est rare de voir un personnage de roman dormir. En tout cas, les pages d’un roman ne se donnent pas la peine de préciser qu’à la fin de chaque journée, le personnage se met au lit… Il est plus courant de le voir manger. De fait, l’absorption de nourriture revêt souvent un sens symbolique qui dépasse de loin la simple nécessité de se sustenter… Les banquets de Rabelais sont restés célèbres, les dîners fins de Laclos, les repas mondains de Proust… Mais au fait, que mange-t-on ce soir ? Et surtout qui mange qui ?


Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends. BENJAMIN FRANKLIN

125


Lons-le-Saunier Le mot de la présidente

E

126

NFIN, LA RENTRÉE !

Une rentrée universitaire, c’est d’abord une promesse de retrouvailles des auditeurs. C’est l’une des fonctions de l’Université Ouverte que de raviver les liens sociaux, de rassembler en un même lieu des personnes qui se connaissent depuis longtemps pour une même aventure. Car, une rentrée universitaire, c’est aussi un nouveau programme, l’accès à des savoirs variés, la découverte et le partage de connaissances rendues accessibles par les conférenciers que nous accueillons. Ce programme, le comité de programmation l’a voulu éclectique, même si les difficultés d’élaboration ont été plus importantes cette année. Une place importante a été réservée aux questions d’actualité : le changement climatique, les points chauds du globe, les épidémies d’aujourd’hui, quelle agriculture pour nourrir la planète, les nouveautés en cardiologie, la mondialisation et l’efficacité des politiques économiques… L’histoire, la littérature ne sont pas oubliées : Aliénor d’Aquitaine, Olympe de Gouges, les rapports franco-allemands entre 1919 et 1939, la naissance du feuilleton, Maupassant, Blaise Cendrars… Nous avons programmé également deux conférences sur l’archéologie, une sur Bibracte, l’autre sur Alésia. L’histoire de l’art occupe une place non négligeable avec Chostakovitch, Chopin, Monteverdi et Le Greco. Nous avons souhaité introduire dans ce programme un art dont nous n’avions jamais parlé jusqu’à maintenant, la photographie. Les sciences sont également présentes, qu’il s’agisse des progrès de la chimie, de l’électromagnétisme et ses applications dans la vie quotidienne, du monde entre ordre et désordre, du Sahara ou de l’éruption du volcan Tambora en Indonésie et de ses conséquences sur les saisons…

Il n’est pas possible de recenser les thèmes de toutes les conférences que nous avons retenues. Une seule solution : venir dès la rentrée et s’inscrire. Vous serez accueillis à bras ouverts ! Des sorties vous seront proposées : deux à Martigny pour redécouvrir Cézanne et Toulouse Lautrec, une à Bibracte, une sur les pas de Jean-Jacques Rousseau, en Suisse, une sur les églises à pans de bois de l’Aube (nous avions dû y renoncer l’année passée) et trois à l’Auditorium de Dijon. Mes remerciements vont aux personnes qui nous apportent leur aide,Véronique, la secrétaire, Joël et Francis, les régisseurs et aussi à l’équipe du comité de programmation porteuse de propositions, critiques et qui se mobilise pour la présentation des conférenciers. Je vous rappelle que la présidente que je suis restera en place jusqu’à l’assemblée générale de 2019 et qu’il convient de songer dès maintenant à son remplacement… Je termine par cette citation empruntée à une auditrice lédonienne : « Merci infiniment à vous surtout [mais c’est l’affaire d’une équipe] de nous faire profiter de ce cadeau qu’est l’Université Ouverte » Il vous appartient de la faire vivre en incitant vos connaissances et amis de la rejoindre. Merci à tous. Je vous souhaite une rentrée dynamique et chaleureuse. ANNE-MARIE HUMBERT Professeur honoraire de philosophie


Lons-le-Saunier Le bureau

w Présidente ANNE-MARIE HUMBERT Professeur honoraire de philosophie w Vice-Présidente MARIE-JEANNE THUREL w Secrétaire DANIELLE PRÉTERRE

l Rentrée de l’Université Ouverte lundi 18 septembre 2017 Théâtre de Lons-le-Saunier Conférence de rentrée à 18 heures

« Voyages, pèlerinages et voyageurs d’autrefois à travers le Jura » w PAUL DELSALLE

w Trésorier DANIEL BOUR

Maître de conférences d’histoire moderne, HDR, Université de Franche-Comté

w Renseignements S’adresser à Anne-Marie Humbert tél. 03 84 47 16 86 ou venir avant les conférences au Carrefour de la communication

Autrefois, avait-on du temps libre et des loisirs ? Pourquoi voyageait-on ? Où allait-on ? Et avec quels moyens de transport ? Risquait-on de croiser des loups et des bandits de grand chemin ? Voyageurs et pèlerins à travers le massif jurassien, nous racontent tout ce qu’ils ont vu et découvert en cours de route.

w Localisation des cours et des conférences Les conférences ont lieu au Carrefour de la communication (Carcom), 2 rue de Ronde. Site internet universite-ouverte.univ-fcomte.fr

127


Lons-le-Saunier /

Aliénor d’Aquitaine en 1154, Cathédrale de Chartres

conférences

Aliénor d’Aquitaine 128

lundi 25 septembre 2017 à 14h30 et à 18h w MONIQUE ROUX Professeur agrégé honoraire d’histoire-géographie, Université de Bourgogne

Femme exceptionnelle, deux fois reine, Aliénor d’Aquitaine bouleverse les codes de l’exercice et de la transmission du pouvoir et alimente dans son siècle une « légende noire » de séductrice qu’il nous faut revisiter, sous les auspices de l’amour courtois et de la légende arthurienne. Elle laisse des images multiples, au-delà de la sérénité de son admirable gisant que l’on peut contempler dans la superbe abbaye de Fontevraud où, en 1204, elle termina sa vie.

Changement climatique, équilibre mondial, logiques locales en Bourgogne-Franche-Comté lundi 2 octobre 2017 à 14h30 et à 18h w ALEXANDRE MOINE Professeur de géographie, Université de Franche-Comté

Le changement climatique est à l’œuvre et sa rapidité est sans équivalent depuis la création de notre terre. Les impacts globaux et locaux sont complexes à anticiper, mais il est d’ores et déjà possible d’esquisser, à partir des rapports GIEC et en croisant

avec les logiques de développement local, l’échelle monde et plus spécifiquement Bourgogne-Franche-Comté. Retour sur complexe et ses conséquences vues au prisme

des tendances à pour la région un phénomène de la géographie.

À quoi sert l’histoire ? lundi 9 octobre 2017 à 14h30 et à 18h w JEAN-LOUP BONNAMY Agrégé de philosophie, normalien

À première vue, l’utilité de l’histoire semble manifeste. Éviter de reproduire les erreurs du passé, comprendre le présent, voilà les leçons. Pourtant, l’histoire pourrait bien apparaître comme inutile. Elle fait de nous des tard venus, des avortons malhabiles d’un passé toujours plus glorieux que notre présent, médiocre et vide. À la différence de la science qui porte sur des faits universels, l’histoire ne porte que sur une collection d’événements uniques, singuliers et contingents. Alors que la vérité scientifique E=mc2 sera toujours vraie et s’appliquera donc encore demain, Napoléon, après être allé en Égypte, n’y retournera plus jamais. À la lumière de ce paradoxe et de ces difficultés, nous tenterons de voir à quoi peut servir l’histoire.

Olympes de Gouges lundi 16 octobre 2017 à 14h30 et à 18h w MONIQUE ROUX « Aux hommes les lois, aux femmes les mœurs » cette célèbre formule définit le grand partage entre la sphère publique réservée aux hommes, et la sphère privée, par nature et par loi divine, dévolue aux femmes. 1789 semble rebattre ces cartes immémoriales. Olympe de Gouges, Manon Roland sont de celles qui saisissent ce moment extraordinaire de l’histoire pour affirmer pleinement leur croyance en l’égalité des droits entre les sexes. Mais leur combat se termine tragiquement sur l’échafaud. Comment ont-elles utilisé l’espace de liberté que l’histoire leur offrait et pourquoi ont-elles payé de leur vie leurs idéaux ?


Lons-le-Saunier / conférences Les points chauds du globe : quelles menaces pour le monde ?

Un musicien sous la dictature. Chostakovitch 4

lundi 23 octobre 2017 à 14h30 et à 18h w ALEXANDRE MOINE

lundi 6 novembre 2017 à 14h30 et à 18h w DIDIER PATEL

Le monde actuel est en proie à des tensions rarement observées depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Cette séance permettra de faire un zoom sur les points chauds d’actualité et repose sur une veille active autour des questions majeures de géopolitique dans le monde.

Guy de Maupassant -1850-1893

Professeur de culture musicale, Conservatoire de musique, Bourg-en-Bresse

Maupassant « Je suis entré dans la littérature comme un météore, j’en sortirai comme un coup de foudre » lundi 30 octobre 2017 à 14h30 et à 18h w ALAIN CHESTIER Professeur de lettres honoraire, docteur ès-lettres

En 1891, deux ans avant sa mort, Guy de Maupassant confiait à José Maria de Heredia : « Je suis entré dans la littérature comme un météore, j’en sortirai comme un coup de foudre ». À vingt-cinq ans, il donnait l’impression d’une santé magnifique et Flaubert l’appelait « le petit taureau breton ». À quarante ans, sa sensibilité d’écorché vif, l’atavisme familial propice au dérèglement des sens, la syphilis qu’il contracte très jeune et le pessimisme fondamental qui préside à sa vie et à son œuvre, auront raison de lui et feront qu’il ne sera plus qu’un numéro dans un asile.

Après la victoire de 1945, le peuple russe espère une détente du régime. Mais la guerre froide relance la traque de l’ennemi intérieur. Dès 1948, Chostakovitch, Prokofiev et d’autres sont mis à l’Index et condamnés à une autocritique mortifiante. Isolé, le compositeur se réfugie dans la création, mais garde ses œuvres secrètes jusqu’à la mort de Staline. La fin de la terreur lui permet de réaffirmer sa liberté d’artiste avec la 10e symphonie notamment, mais la tutelle reste pesante. Le régime veut faire de lui un musicien « officiel » et Chostakovitch doit faire des concessions douloureuses qui brouillent son image, comme l’adhésion au Parti Communiste. Le 8e quatuor, porte le poids de cette tragédie intérieure. La dernière décennie, minée par la maladie, sonne comme un long adieu à la vie, alors que les hommages internationaux le consacrent comme la figure majeure du XXe siècle.

Chostakovitch (5) lundi 13 novembre 2017 à 14h30 et à 18h w DIDIER PATEL

129


Lons-le-Saunier / conférences La nuit romantique : Chopin lundi 27 novembre 2017 à 14h30 et à 18h w DIDIER PATEL w SAMUEL FERNANDEZ

Jean Sturm - 1507-1589

Pianiste, professeur de piano, Conservatoire de musique, Bourg-en-Bresse

130

La Renaissance : conception d’un premier système scolaire français mardi 14 novembre 2017 à 14h30 et à 18h w YVES LEQUIN Professeur agrégé honoraire d’histoire, Université de technologie Belfort-Montbéliard, Sévenans

Synonyme d’humanisme et de beaux-arts, la Renaissance européenne fut aussi un temps fort dans le domaine scolaire : « petites écoles », « collège » (Paris, 1561 ; Dole, 1582) ; tentatives de réforme des universités ; amorce d’un enseignement professionnel et technique. Surviennent aussi une réflexion soutenue sur les disciplines scolaires (J.-L. Vivès, 1531 : Jean Sturm, 1538) et, plus généralement, une floraison d’ouvrages pédagogiques (avec Budé en France, et d’autres comme Érasme, Philippe Mechanchton, Calvin…), bref une vitalité dont Rabelais se fera l’écho (Abbaye de Thélème).

Chostakovitch

(6)

lundi 20 novembre 2017 à 14h30 et à 18h w DIDIER PATEL

L’identité franc-comtoise au XIXe siècle mardi 28 novembre 2017 à 14h30 et à 18h w VINCENT PETIT Professeur agrégé d’histoire, docteur en histoire, Lycée Victor Hugo, Besançon

Si l’on définit le régionalisme comme le sentiment d’appartenance et d’identification à un espace régional, en l’occurrence la Franche-Comté, il faut d’emblée affirmer que ce sentiment ne doit rien à la nature, mais relève d’une construction politique. C’est par les recherches érudites, l’étude des traditions populaires, la littérature et la poésie et dans le contexte général du romantisme que s’élabore l’identité franccomtoise au XIXe siècle.

Des regards qui ne se croisent pas : vision de l’autre en France et en Allemagne (1919-1939) lundi 4 décembre 2017 à 14h30 et à 18h w STÉPHANIE KRAPOTH Maître de conférences d’histoire contemporaine, Université de Franche-Comté

Après la Première Guerre mondiale et jusqu’en 1939, la France victorieuse tout comme l’Allemagne vaincue nourrissent un complexe à l’égard du voisin, se sentant chacune en position de faiblesse et dans un rôle de victime que le voisin ne voit pas. Dans ces conditions, il s’avère difficile de construire une paix durable. Différentes sources illustrent ce diagnostic de manière parfois surprenante.


Lons-le-Saunier / conférences Le Sahara, témoin des changements climatiques passés

L’année sans été : éruption du volcan Tambora en Indonésie

lundi 11 décembre 2017 à 14h30 et à 18h w GENEVIÈVE CODOU-DAVID Professeur de biologie-écologie, EPLE, Chargée d’enseignement à l’Université de Bourgogne

lundi 8 janvier 2018 à 14h30 et à 18h w PATRICK MARCEL

Le climat du Sahara n’a pas toujours été tel qu’il se présente aujourd’hui. Les preuves de l’existence dans ce désert d’anciennes périodes humides sont nombreuses au niveau du relief et de la végétation. On trouve même des traces d’activités humaines dans des régions totalement inhabitées depuis plus de 3 000 ans. Cette conférence permet de partir à la découverte de ces marques du passé et de découvrir le Sahara avant le désert.

Professeur agrégé de Sciences de la Vie et de la Terre, ESPE, Lons-le-Saunier Membre de la Société de volcanologie de Genève

Quand un volcan craque, le climat se détraque... 1816 est connue comme étant l’année sans été. Dans le Jura, il n’y a pas eu de vendanges. Ce dérèglement climatique est-il lié à l’éruption cataclysmale du Tambora en Indonésie ? Cette enquête est l’occasion d’évoquer le lien entre volcanisme et climat.

Le Greco (1) Le Sahara : Hommes et plantes au Sahara (ethnobotanique saharienne)

lundi 15 janvier 2018 à 14h30 et à 18h w DOMINIQUE BRUNET

lundi 18 décembre 2017 à 14h30 et à 18h w GENEVIÈVE CODOU-DAVID

Directeur actions touristiques et thermales, Lons-le-Saunier

Au-delà des espaces vides, des immensités de sable, des rochers nus, le Sahara recèle bien des richesses floristiques : plantes adaptées à l’aridité et à l’irrégularité des précipitations mais également plantes ressources utilisées par les populations nomades qui peuplent ce grand désert. Cette conférence montrera comment les hommes du désert ont su développer des savoirs pour survivre dans un milieu aux conditions écologiques difficiles.

Le plus grand des peintres maniéristes : Domínikos Theotokópoulos, dit El Greco, crétois d’origine, réalisa une œuvre magistrale de plus de 280 toiles jusqu’à la fin de sa vie à Tolède, capitale syncrétique de l’Espagne du Siècle d’or. Peintre clé de la Réforme catholique, derrière la rigueur des thèmes ou l’austérité des personnages, El Greco joua avec un style aucunement comparable : explosion de couleurs et déformation des corps…

Le Greco (2) lundi 22 janvier 2018 à 14h30 et à 18h w DOMINIQUE BRUNET

131


Lons-le-Saunier / conférences Épidémies d’aujourd’hui : grippe, Ebola, sida lundi 29 janvier 2018 à 14h30 et à 18h w PHILIPPE MERCET Chargé d’enseignement d’histoire de la médecine, Université de Franche-Comté

Histoire des découvertes et de la prise en charge de trois maladies virales qui ont bouleversé le XXe siècle.

Les progrès de la chimie dans la vie quotidienne lundi 5 février 2018 à 14h30 et à 18h w DIDIER KLEIN Professeur de physique des matériaux, Directeur du Pavillon des Sciences de Montbéliard, Université de technologie Belfort-Montbéliard, Sévenans

132

Notre vie quotidienne est fortement influencée par les nouveaux matériaux et procédés découverts par les scientifiques dans le domaine de la chimie, ainsi, les nouveaux revêtements utilisés dans le matériel culinaire, les innovations domestiques, énergétiques ou celles de la construction. Les savoirs d’hier sont devenus les applications d’aujourd’hui. Que réserve le futur ?

Relire le feuilleton : naissance économique et littéraire d’un genre nouveau. 1836 lundi 12 février 2018 à 14h30 et à 18h w FLORENT MONTACLAIR Professeur de lettres certifié, ESPE, Docteur ès-lettres, médaille d’or de philologie, Université de Franche-Comté

Zola, Maupassant, Verne, Balzac… Tous furent publiés sous la forme du feuilleton, en bas de page des journaux nationaux et provinciaux. On l’a oublié, mais ce feuilleton est le fruit de tensions économiques fortes dans la presse et l’édition françaises. Ce genre demande une maîtrise particulière de cette forme narrative originale. Écrire un roman, n’est pas écrire un feuilleton, comme Balzac l’apprendra souvent à ses dépens.

Relire le feuilleton : les premiers feuilletons de Balzac à Eugène Sue lundi 19 février 2018 à 14h30 et 18h w FLORENT MONTACLAIR Quatre grandes voies marquent le feuilleton. La première est le roman social (La Vieille Fille de Balzac, Les Mystères de Paris de Sue, Les Mystères de Londres de Féval, Les Mystères de Marseille de Zola, Le Comte de Monte-Cristo de Dumas...). Les succès sont inégaux, les talents sont aussi parfois discutables… La deuxième voie concomitante est le roman historique (Les Trois Mousquetaires de Dumas, Le Bossu de Féval…) et on se rappellera que les premières formes romanesques du romantisme (Cinq Mars de Vigny et Notre-Dame de Paris de Hugo) s’inscrivaient aussi dans une relation forte au théâtre romantique. Les dernières voies sont plus tardives (le roman judiciaire et exotique), même si elles furent les plus célèbres et les plus durables.

Empathie et violence lundi 26 février 2018 à 14h30 et à 18h w EMMANUEL DAVOUST Psychopraticien, Gestalt-thérapeute, Besançon Présentée comme une formidable force altruiste, l’empathie est un concept à la mode. En cette époque où nous avons besoin d’espérer, il résonne avec l’optimisme et l’altruisme, voire avec l’amour. Certains affirment même que nous entrerions dans le siècle de l’empathie. Mais qu’en est-il exactement ? Qu’est-ce qui crée l’empathie ou suscite la cruauté chez l’homme ? Les deux sont-elles viscéralement inscrites dans la nature humaine ou bien peut-on parler d’une résonance émotionnelle propre au vécu singulier de chacun ? L’empathie n’est-elle qu’une magnifique force altruiste ou bien peut-elle induire de la violence ? Nous dresserons un état des lieux à l’aune des derniers développements en neurosciences et à l’ère des nouvelles technologies numériques.


Lons-le-Saunier /

Déficits, dette publique, dette privée, dette extérieure : quelle différence ? Qui finance et comment sans sortir ? lundi 5 mars 2018 à 14h30 et à 18h w CHRISTIAN DESCAMPS Maître de conférences honoraire d’économie, ancien doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion de Dijon. Université de Bourgogne

Si les déficits et la dette ne sont pas un fait nouveau, ils n’en constituent pas moins aujourd’hui, en raison de leur universalité et de leur croissance, un phénomène spectaculaire et inquiétant. Quelles sont les conséquences pouvant résulter de leur coût, de l’incertitude quant à leur soutenabilité à long terme et de la dépendance engendrée à l’égard des marchés financiers ?

L’agronomie au XIXe siècle, une science en constitution mardi 6 mars 2018 à 18h w FABIEN KNITTEL Maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Franche-Comté

L’agronomie est une science en construction durant le XIXe siècle et c’est un facteur déterminant dans l’activité des savants qui, peu à peu, sont désignés durant ce siècle par le mot agronome. En Europe, les agronomes sont des savantsenseignants mais aussi des gestionnaires d’exploitations agricoles. À travers divers exemples, diverses personnalités et expériences, nous montrerons les mécanismes d’institutionnalisation de la discipline.

Claudio Monteverdi (1567-1643) par Bernardo Strozzi (1640)

conférences

Claudio Monteverdi lundi 12 mars 2018 à 14h30 et à 18h w ANNE-MARIE HUMBERT Professeur honoraire de philosophie, Présidente de l’antenne lédonienne de l’Université Ouverte

L’année 2017 marque le 450e anniversaire de l’immense musicien qu’a été Monteverdi. Il est l’héritier de la grande tradition polyphonique franco-flamande et entre dans la modernité baroque avec de nouvelles formes musicales, les madrigaux et l’opéra.

L’histoire de la photographie urbaine de 1826 à nos jours lundi 19 mars 2018 à 14h30 et à 18h w ÉDOUARD BARRA Photographe, chargé d’enseignement, Université de Bourgogne

La photographie naît en 1826 en Bourgogne. À ses débuts, le procédé de Niepce, amélioré par Daguerre, ne permet pas de photographier le mouvement. Tout naturellement, les photographes se tournent vers l’architecture. La photo urbaine est le premier genre à être développé. Au travers de grands auteurs, nous reviendrons sur l’histoire de l’urbanisation, vue par le prisme des photographes.

133


Lons-le-Saunier / conférences Blaise Cendrars mardi 20 mars 2018 à 18h w LAURENT TATU Professeur d’anatomie, neurologue, praticien hospitalier, CHRU Jean Minjoz, Université de Franche-Comté

© Carmat

Frédéric Sauser, alias Blaise Cendrars, né en 1887 en Suisse, est un des poètes majeurs de l’Avant-garde. Engagé volontaire dans la Légion étrangère, il n’est pas un combattant ordinaire de la Grande Guerre. Grièvement blessé en Champagne en septembre 1915, il est amputé de l’avant-bras droit et perd sa main d’écriture. Les archives médicales et militaires permettent de reconstituer en détail ce parcours de combattant et de blessé.

L’univers entre ordre et désordre 134

lundi 26 mars 2018 à 14h30 et à 18h w JEAN-MARIE VIGOUREUX

Nouveautés en cardiologie : ce qui va vraiment changer

Professeur honoraire de physique, Université de Franche-Comté

mardi 3 avril 2018 à 14h30 et à 18h w NICOLAS MENEVEAU

Les lois de la physique nous disent que l’énergie se conserve. Ce serait plutôt une bonne nouvelle puisqu’elle nous assure ainsi que nous ne manquerons jamais d’énergie. Le problème, c’est qu’elles nous disent aussi que cette énergie se dégrade progressivement et, qu’un jour, il ne sera plus possible d’en faire quoi que ce soit. C’est là ce que l’on appelle le principe de la croissance de l’entropie, de la désorganisation ou encore du désordre. Il n’en reste pas moins que se trouvent autour de nous de grandes structures admirablement organisées telles une fleur, un oiseau ou un être humain. Mais alors la vie irait-elle à l’encontre des lois de la physique ?

Professeur en cardiologie, praticien hospitalier, CHU Jean Minjoz, Université de Franche-Comté

Des progrès conséquents ont été accomplis au cours des vingt dernières années dans le domaine de la cardiologie qui ont permis d’améliorer le pronostic des patients. Les interventions se sont simplifiées, leurs indications se sont élargies aux patients les plus fragiles qui, jusqu’à présent, étaient exclus des prises en charge les plus appropriées. De nouveaux médicaments sont apparus, aussi efficaces mais plus sûrs d’utilisation. D’autres innovations prometteuses sont en cours d’évaluation, comme le cœur artificiel CARMAT, attendu par la communauté médicale depuis des années.


Lons-le-Saunier / conférences Le monde en guerre lundi 9 avril 2018 à 14h30 et à 18h w JEAN-LOUP BONNAMY Notre monde est profondément marqué par les conflits, qui prennent des formes nouvelles, multiples. Crise ukrainienne, guerre civile en Syrie, guerre froide entre l’Iran et les pétromonarchies du Golfe, attaques terroristes islamistes, guerre économique. Nous présenterons un tableau synthétique des grands conflits de la planète et des principales menaces qui pèsent sur elle, qu’elles soient géopolitiques et sécuritaires, économiques, sanitaires ou écologiques.

L’électromagnétisme et ses applications dans la vie quotidienne mardi 10 avril 2018 à 14h30 et à 18h w YANNICK POUJET Professeur agrégé de Sciences physiques, Université de Franche-Comté

Présentation des grandes théories électromagnétiques et des applications utilisées tous les jours, généralement sans le savoir !

Mondialisation et efficacité des politiques économiques lundi 16 avril 2018 à 14h30 et à 18h w JEAN-LOUIS DONEY Professeur agrégé de sciences économiques et sociales, Ancien directeur de l’IPAG, Université de Franche-Comté

La mondialisation a profondément bouleversé le fonctionnement des économies. La contrainte extérieure est souvent évoquée pour expliquer l’inefficacité des politiques économiques. Il est cependant possible de retrouver une certaine efficacité en insistant davantage sur les investissements d’avenir et surtout en coordonnant davantage les politiques au niveau international.

Le Brexit, élargissement de l’Union européenne. Quelle union ? Pour quel projet ? lundi 23 avril 2018 à 14h30 et à 18h w CHRISTOPHE GESLOT Maître de conférences de droit public, HDR Université de Franche-Comté

Les Britanniques ayant exprimé leur volonté de se retirer de l’Union européenne, Theresa May a enclenché la procédure de retrait qui devrait nécessiter au moins deux ans de négociations pour fixer le cadre des relations futures entre les protagonistes. La sortie d’un tel État constitue un réel séisme dans un contexte de progression de l’euroscepticisme. Elle pose nécessairement la question de l’avenir de la construction européenne sur un plan politique et institutionnel, mais aussi celle de ses frontières, alors que les États membres portent des conceptions nettement divergentes.

L'odorat, sens dégénéré chez l'homme lundi 30 avril 2018 à 14h30 et à 18h w JEAN-CLAUDE CHOBAUT Professeur émérite d’ORL, chirurgien de la face et du cou, Université de Franche-Comté

L'olfaction est le moins bien connu de nos sens. Son importance dans nos comportements dépasse ce qu'on imagine habituellement. Les performances de l'odorat peuvent être portées à des niveaux étonnants chez les œnologues, les parfumeurs... La perte de l'odorat, l’anosmie, est une infirmité sous-estimée ; elle peut avoir de nombreuses causes. Elle est parfois dramatique, mais peut être heureusement curable.

135


Panthère (Bestiaire d’amour, XIVe siècle) Dijon, BM

Lons-le-Saunier / conférences Bibracte, une place forte animée d’une vie brève et intense lundi 14 mai 2018 à 18h w PIERRE NOUVEL Maître de conférences en archéologie de la Gaule romaine, Laboratoire Chrono-environnement, Université de Franche-Comté

Depuis les années 1980, le centre de recherche archéologique de Bibracte et les équipes internationales qui y sont rattachées ont entrepris l’exploration de l’un des témoins les plus exceptionnels de l’urbanisation gauloise. Les fouilles archéologiques qui y sont entreprises tous les ans ont démontré qu’il constituait un « chaînon manquant » entre les formes urbaines de la Gaule indépendante et celles de l’époque romaine.

136 Alésia, un champ de bataille semant la confusion jusqu’au XXIe siècle mardi 22 mai 2018 à 18h w PHILIPPE BARRAL Professeur d’archéologie du monde celtique, directeur de la MSHE C.-N. Ledoux, Université de Franche-Comté

Le site de la bataille d’Alésia, épisode fondateur de l’histoire de France, fait l’objet depuis plus d’un siècle d’une controverse surprenante au regard des données scientifiques disponibles. Les recherches sur les travaux du siège de César permettent de mesurer, à un siècle de distance, les progrès réalisés par l’archéologie dans la connaissance des sites de bataille de la guerre des Gaules.

Le bestiaire du Moyen-Âge : les origines lundi 28 mai 2018 à 18h w THIERRY MALVESY Conservateur en Sciences de la Terre, Musée d’histoire naturelle, Neuchâtel

Si la science, depuis Carl von Linné (1707-1778) a inventé un langage universel pour décrire les espèces vivantes autour de nous, il n’en a pas toujours été ainsi. Au cours du long MoyenÂge, les animaux étaient plutôt classés selon leur utilité et l’usage que l’on pouvait en faire, ou selon la symbolique que leur donnaient les ouvrages religieux. Comment pourrait-on croire aujourd’hui que les « mignons » hérissons étaient à cette époque des animaux du Diable ? De riches ouvrages enluminés, les bestiaires, nous offrent la vision moyenâgeuse de ce monde et nous transmettent leur perception des animaux à travers les siècles. Mais ils ont tous une origine commune : le Physiologos. Cela nous permettra d’évoquer une quarantaine de notices.

Quelle agriculture pour nourrir la planète ? lundi 4 juin 2018 à 18h w MARIE FIERS Ingénieur agronome, Créatrice de l’entreprise innovante « Urbanleaf » , Dijon

La raréfaction des ressources et l’accroissement démographique nous obligent à repenser nos modes de production alimentaires. À travers un état des lieux de la situation agricole mondiale, nous mettrons en lumière les défis qui nous attendent pour nourrir l’humanité et nous ouvrirons sur les nouvelles techniques de production avec un focus particulier sur l’aquaponie.


Dans la vie, rien n'est à craindre, tout est à comprendre. MARIE CURIE

137


Lure Le mot de la présidente

V

OUS TENEZ ENTRE VOS MAINS LE PROGRAMME DE L’UNIVERSITÉ

OUVERTE DE FRANCHE-COMTÉ pour cette année 2017-2018... et vous arrivez au chapitre « antenne de Lure » ! Une découverte ? Un étonnement ? Ou le plaisir de retrouver, magnifiquement mis en page, le programme annoncé dans le dossier d’inscription envoyé en août aux auditeurs ?

138

L’antenne de Lure de l’UO-FC est solidement implantée dans le paysage du « grand Lure » depuis 1993. Ses rendez-vous du jeudi sont devenus incontournables pour ses quelque 230 auditeurs et auditrices. Ses activités culturelles marquées par l’atmosphère joyeuse et conviviale qui y règne, jalonnent le calendrier loisirs de chacun... L’antenne conjugue avec bonheur les talents inépuisables de l’Université dans tous les domaines du savoir et, les capacités d’accueil de la ville de Lure qui met à sa disposition un auditorium fort agréable tant aux conférenciers qu’aux auditeurs et des partenariats avec les acteurs locaux de la vie culturelle. Pour cela, le concept de l’Université Ouverte mis en place au sein de l’Université de Franche-Comté est particulièrement efficace. Son programme se veut éclectique et tourné vers le questionnement sur la société d’aujourd’hui, société engagée dans l’Europe et entraînée dans la mondialisation. Il observe aussi la culture régionale et n’hésite pas à solliciter le passé pour mieux comprendre le présent. Résumé ainsi, ce programme peut vous paraître bien sérieux, il l’est assurément ! Ce sérieux renforce le

plaisir d’apprendre et de débattre. Par son exigence, c’est un contrepoint puissant à la communication qui fait fi des savoirs, ces savoirs, socle de tout travail universitaire et base de toute réflexion. Pourrez-vous trouver votre place dans le public de l’antenne ? Bien entendu ! N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’auditeurs ou de responsables ! N’hésitez pas à franchir la porte du Centre Culturel ! Rassurez-vous, les conférenciers, s’expriment de façon simple, rigoureuse mais pleine de bienveillance en nous faisant partager le fruit de leur recherche. Ils répondent volontiers à toutes les questions. Les deux heures que durent les conférences du jeudi sont deux heures prises aux tracas du quotidien, deux heures où chacun entre dans un monde annoncé, qu’il découvre quelquefois et qu’il revisite toujours, accompagné du conférencier. Chacun en ressort avec un regard plus profond, souvent renouvelé.... Des activités nombreuses et diverses complètent agréablement les conférences et renforcent le lien social. L’Opéra National du Rhin nous accueille à Mulhouse avec la même attention que le Centre Culturel à Lure. Au fil des années, l’antenne a su créer des relations d’amitié avec les intervenants. Et ainsi notre Antenne est un lieu singulier et accueillant où chacun trouve sa place ! Bonne année 2017-2018 et longue vie à l’Université Ouverte de Franche-Comté ! NICOLE PETITOT Professeur honoraire de sciences physiques


Lure Le bureau

w Présidente NICOLE PETITOT, Professeur honoraire de sciences physiques w Vice-Présidente PAULE CASSABOIS w Secrétaire DENISE CHAPPUIS w Trésorier JEAN-MICHEL PHILIBERT

l Rentrée de l’Université Ouverte jeudi 21 septembre 2017 Auditorium François Mitterrand (AFM) Place de la Libération Présentation générale à 18 heures

w Renseignements Secrétariat du Centre culturel François Mitterrand 29, rue Albert Mathiez – 70200 Lure Corinne Belly corinne.belly@mairie-Lure.fr tél. 03 84 30 33 42 Email de l’antenne : universiteouverte@lure.fr w Localisation des cours et conférences — Auditorium du Centre culturel François Mitterrand, 29 rue Albert Mathiez — Espace du Sapeur, rue Parmentier — Espace Georges Meliès, esplanade Charles de Gaulle Les conférences ont lieu le jeudi de 18h30 à 20h30. Site internet universite-ouverte.univ-fcomte.fr

Conférence de rentrée

« La Réforme » w HUGUES DAUSSY Professeur d’histoire moderne, Université de Franche-Comté

L’année 2017 marque le 500e anniversaire de la Réforme protestante, née le 31 octobre 1517 à Wittenberg, lorsque Martin Luther rendit publique les 95 thèses par lesquelles il condamnait la vente des indulgences. Cette conférence a pour ambition de replacer cet événement dans son contexte, d’en saisir la portée et les conséquences à travers l’analyse du parcours de Luther et de la diffusion de son message.

139


Lure /

Georges Colomb dit Christophe - 1856-1945 - La famille Fenouillard

conférences Les déplacements de population après la guerre de 1945 jeudi 28 septembre 2017 w SÉGOLÈNE PLYER Maître de conférences histoire contemporaine, Université de Strasbourg

140

Les déplacements de population en Europe centrale et orientale après la Seconde Guerre mondiale sont un sujet encore peu connu en France, mais qui a reçu une attention continuelle de la recherche internationale depuis l’ouverture des archives à la fin de la Guerre froide. Nous étudierons particulièrement le cas des migrations allemandes entre 1945 et 1949 : expulsions d’Europe centrale vers l’Allemagne, émigration vers des pays occidentaux, groupes sociaux concernés (y compris les juifs germanophones survivants de la Shoah). Nous montrerons que cette question a été fondamentale dans le réaménagement des relations internationales en Europe après 1945 ; enfin, nous mettrons en lumière le rôle quasiment ignoré qu’y a joué la France.

Auguste Rodin, l’onde de choc jeudi 5 octobre 2017 w WASSILI JOSEPH Docteur en histoire de l’art

Auguste Rodin (1840-1917), domine le monde de l’art de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Son œuvre a engendré un puissant renouvellement de la statuaire et a inspiré plusieurs générations d’artistes. Il a permis à la sculpture d’entrer dans la modernité et l’a libérée de ses poncifs traditionnels pour donner à la matière une expressivité nouvelle. Rodin a généré un choc artistique et l’onde qui s’en suivit continue de résonner dans la création contemporaine.

jeudi 16 février 2017

Assemblée générale

Éthique et esthétique de Christophe, entre Camember et Cosinus jeudi 12 octobre 2017 w PASCAL ORY Professeur d’histoire moderne Université Paris 1, Panthéon Sorbonne

On ne présente pas Georges Colomb aux Lurons. Mais puisque c’est costumé en « Christophe » qu’il est passé à la postérité – un peu chancelante aujourd’hui – , il semble utile de revenir sur les sources – qui ne sont pas que luronnes – et sur le contenu à la fois de sa morale (humaniste de tonalité « radicale-socialiste ») et de son art (qui en fait l’un des précurseurs de la « BD »).

Enjeux de défense et de sécurité jeudi 19 octobre 2017 w FRANÇOIS HEISBOURG Conseiller spécial, Fondation pour la recherche stratégique, Paris

Face à la montée des périls au Sud et à l’Est, pénalisé par une croissance économique faible, comment notre pays pourra-t-il assurer son rôle de puissance diplomatique et militaire dans une Europe qui est elle-même soumise au défi du Brexit et la précarisation des relations transatlantiques ?


Lure / conférences Faut-il conserver le Sénat ?

Théodore Deck

jeudi 9 novembre 2017 w DAMIENNE BONNAMY

jeudi 23 novembre 2017 w BERNARD JACQUÉ

Maître de conférences de droit public, Directrice de l’Université Ouverte, Université de Franche-Comté

Conservateur honoraire du musée du Papier Peint, Mulhouse

L’Alsacien Théodore Deck (1825-1891) a révolutionné le monde de la céramique de la seconde moitié du XIXe siècle, tant par sa maîtrise technique, sans équivalent (le fascinant bleu Deck lui doit son nom), que par sa collaboration avec le monde artistique de son époque. Récompensé lors des Expositions universelles, collectionné par les plus grands musées, il fut le premier céramiste à diriger la manufacture de Sèvres.

Théodore Deck - 1825-1891 - céramique

Le vieux fond d’antiparlementarisme qui, depuis l’Ancien Régime, marque notre mentalité politique amène souvent à une conclusion plus ou moins radicale : réduire le nombre de sénateurs, ou alors transformer l’institution – avec le résultat que l’on sait en 1969 – voire supprimer cette chambre surannée. Rien n’empêche, cependant, de s’engager dans une démonstration exactement contraire comme nous le verrons !

La question syrienne dans une perspective historique : de l’Empire ottoman à la Seconde guerre mondiale jeudi 16 novembre 2017 w FARUK BILICI Professeur des universités à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO), Paris

Intégrés dans l’Empire ottoman dès 1516, les Billâd al-Shâm (Pays de Damas), restent une province fondamentale sur la route du pèlerinage des trois religions monothéistes. Couvrant une grande variété sociale, religieuse et économique, la Syrie est née officiellement en 1865 sous la forme d’un vilâyet. Berceau du nationalisme arabe, la Syrie, libérée des Ottomans tombe sous le mandat français en 1920 et est morcelée en plusieurs portions territoriales. Incapable de trouver une unité et une densité, la Syrie reste un pays en guerre permanente entre Israël, le Liban et la Turquie.

Humanitaire d’État jeudi 30 novembre 2017 w CÉLINE SCHMITT Responsable de l’information publique – Porte-parole

L’intervention portera d’abord sur la situation des réfugiés dans le monde, avec un focus sur les « crises oubliées », pour lesquelles le HCR appelle la communauté internationale à se mobiliser. La situation spécifique en Europe pourra également être expliquée, ainsi que les recommandations adressées à la Commission Européenne afin de « mieux protéger les réfugiés en Europe et dans le monde ».

141


Lure / conférences Le Congo après l’élection du 20 mars 2016

Justice pénale

jeudi 7 décembre 2017 w RÉMY BAZENGUISSA-GANGA

jeudi 21 décembre 2017 w BÉATRICE LAPÉROU

Directeur d’études à l’EHSS, Paris

Maître de conférences de droit privé HDR, directrice du CRJFC, Université de Franche-Comté

Il s’agit de présenter la situation du Congo depuis le moment où les gouvernants ont commencé à remettre en cause la constitution de 2002 pour rendre à nouveau éligible le président en place. Le vote du 20 mars 2016 qui devait arrêter cette tentative de reprise de pouvoir a laissé un pays en proie à une crise profonde de légitimité. Cet exposé donnera des éléments de compréhension de cette situation minée par la violence.

Cette conférence consacrée à la justice pénale abordera la question du traitement judiciaire des crimes. Une approche chronologique du traitement des affaires permettra d’aborder successivement les spécificités procédurales de l’avant-procès (enquête-instruction), la composition de la Cour d’assises, le déroulement du procès, les voies de recours et enfin l’exécution des peines et le suivi du coupable au-delà de l’exécution de la sentence.

Les Françaises dans la Grande Guerre L’humanitaire

jeudi 14 décembre 2017 w FRANÇOISE THÉBAUD

jeudi 11 janvier 2018 w RONY BRAUMAN

Professeur émérite d’histoire contemporaine

Directeur d’études, Fondation Médecins Sans Frontière

La Grande Guerre, longue et meurtrière, n’est pas qu’une affaire d’hommes. Après quelques remarques préliminaires, la conférence abordera avec des éléments de comparaison, quatre thèmes essentiels : la chronologie et les formes de la mobilisation des femmes ; les épreuves qu’elles ont subies (solitude, deuil, pénuries, violences sexuelles) ; leurs engagements, patriotiques ou pacifistes ; les effets de la guerre sur leur place dans la société et sur leurs trajectoires individuelles.

À partir d’exemples puisés dans l’actualité de ces dernières années (séisme de Port-au-Prince, épidémie d’Ebola, « crise des migrants » notamment) la question de l’aide humanitaire internationale sera abordée sous différents aspects, à savoir la variété des organismes, privés et publics, qui la mettent en œuvre, ses transformations, les progrès et échecs qu’elle a connus et finalement les enjeux éthiques dont elle est porteuse.

Album de la Poudrerie, Archives municipales de Toulouse

142


Lure / conférences La filière viande en Franche-Comté jeudi 18 janvier 2018 w BERNARD CASSARD Autoentrepreneur, ingénieur-conseil en élevage et en agroalimentaire

À l’échelon national, les productions animales, en général, et celles des ruminants, en particulier, sont souvent contestées. Appliquées à la partie basse de la Franche-Comté, de telles critiques peuvent se révéler redoutables. La conférence développera l’histoire locale récente de l’élevage (races, productions,…) et l’impact prévisible négatif de ces fausses « bonnes » idées…

Le Centre régional de restauration et conservation des œuvres d’art jeudi 1er février 2018 w GÉRARD AUBERT Restaurateur du patrimoine

Le Centre régional de restauration et conservation des œuvres d’art est un outil exceptionnel. Nous verrons ici son histoire, ses moyens ou encore quelques interventions remarquables.

L’Islam jeudi 1er mars 2018 w GHALEB BENCHEIKH Islamologue

Un islam en France et un islam de France, quelles nuances y at-il entre ces deux expressions ? Parlons plutôt « d’un islam gallican » tant la réalité islamique est intrinsèque à la Nation depuis un long moment. N’oublions pas que l’Empire était une puissance musulmane. En outre, la prégnance culturelle élaborée dans l’aire civilisationnelle euro-méditerranéenne illustre les liens indéfectibles entre l’islam et la France.

Le Proche-Orient Les paysans et la viande en Haute-Saône autrefois jeudi 25 janvier 2018 w PAUL DELSALLE Maître de conférences d’histoire moderne, HDR, Université de Franche-Comté

Viande ou poisson ? Aujourd’hui, nous pouvons choisir notre assiette. Autrefois, le calendrier de la vie était rythmé par les contraintes économiques, sociales et religieuses. Aux jours gras succédaient les jours maigres. Que produisait-on dans la région luronne et que consommait-on ?

jeudi 8 mars 2018 w JEAN-PIERRE FILIU Professeur des universités, Sciences Po, Paris

143


Lure / conférences Une maladie : les rhumatismes

La Justice : entre idéal et institution. Approche historique et philosophique

jeudi 15 mars 2018 w DANIEL WENDLING

jeudi 5 avril 2018 w CAROLINE DE COSTER

Professeur de rhumatologie, chef du Service de rhumatologie, CHU Jean Minjoz, Université de Franche-Comté

Maître de conférences d’histoire du droit Université de Franche-Comté

Les rhumatismes correspondent à l’ensemble des maladies de l’appareil locomoteur. Ce sont donc les maladies des articulations, des os, et des structures périarticulaires (tendons, ligaments, muscles). Ces maladies sont fréquentes, à l’origine de douleurs qui retentissent sur la qualité de vie, et de limitation des capacités fonctionnelles. On peut ainsi citer, parmi les atteintes articulaires, les arthrites (polyarthrite, spondylarthrite, goutte), les arthroses, parmi les maladies osseuses : les ostéoporoses, parmi les maladies de la colonne vertébrale : les lombalgies et sciatiques.

Cette intervention a pour objet une réflexion autour de la justice. Si c’est aujourd’hui un terme constamment mis en avant, force est de constater que, loin d’être univoque, c’est une notion à la définition complexe. Le propos sera d’interroger cette notion dans une perspective historique et philosophique, afin de comprendre les enjeux institutionnels qu’elle recouvre.

De l’alliance de l’Église avec le pouvoir temporel en France

144

jeudi 26 avril 2018 w PATRICK DEMOUY

La Tunisie jeudi 22 mars 2018 w HABIB KAZDAGHLI

Professeur émérite d’Histoire médiévale, Université de Reims

Professeur d’histoire contemporaine, doyen de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités, Université de Manouba, Tunis

Le baptême de Clovis (498/499 ?) a scellé une alliance durable entre l’Église et la royauté franque. L’avènement d’une nouvelle dynastie, en 751, est marqué par l’introduction du sacre, signe d’une élection divine renforçant le choix des Grands. Entre le IXe et le XIVe siècle, l’évolution du rituel reflète le rapport de pouvoir établi entre l’épiscopat et les rois de France.

Une histoire des Empires jeudi 29 mars 2018 w GABRIEL MARTINEZ-GROS Professeur émérite d’Histoire médiévale Université de Paris Nanterre

On désigne en général par empire, dans nos langues, des superpositions de nations. En fait, les empires véritables (chinois, islamiques…), n’ont rien à voir avec nos nations, et obéissent à des constantes que l’historien arabe Ibn Khaldoun (1332-1406) met en valeur. Il permet en outre de comprendre que nous marchons aujourd’hui vers l’empire…

Plaque de reliure en ivoire, IXe siècle. Amiens, musée de Picardie

Les évolutions récentes de la Tunisie depuis la révolution de 2011, quel bilan de la transition ?


Lure / conférences De la poterie utilitaire au souvenir touristique jeudi 3 mai 2018 w MARC GRODWOHL

Durable et principal matériel révélé par les fouilles archéologiques, la terre cuite fut longtemps la principale source de connaissance des modes de vie des sociétés anciennes. On s’intéressera aux matières premières, aux types de fours et de cuisson, à la confection des pièces, décors et glaçures. On donnera ensuite un aperçu de la diversité des usages des objets. On poursuivra avec un tour d’horizon d’ateliers de potiers contemporains en différents endroits du monde, exemples de persistance de certaines pratiques et fonctions traditionnelles aux côtés de nouveaux usages touristiques qui pérennisent et renouvellent pour le meilleur, et parfois pour le pire, les arts de la terre cuite.

La musique pendant la Première guerre mondiale

Damia - 1889-1978

Chercheur honoraire en anthropologie, Fondateur de l’Écomusée d’Alsace

Les fées jeudi 24 mai 2018 w BRIGITTE ROCHELANDET Docteur en histoire des mentalités, Besançon

Au Moyen-Âge, les fées sont assimilées à des créatures érotiques qui séduisent les hommes ou les femmes. Qui sont ces créatures merveilleuses et que veulent-elles ? Comment sont-elles passées du statut érotique médiéval au statut moralisateur aux 18e et 19e siècles ?

jeudi 17 mai 2018 w NICOLE DESGRANGES Maître de conférences de musicologue, Université de Strasbourg

On chante pendant la Première Guerre mondiale, tant en France, qu’en Allemagne ou en Angleterre : des chansons d’amour, de détresse ou satyriques. On va à la guerre au son des trompettes, des cornemuses. La guerre des tranchées possède aussi son propre répertoire.

La philosophie moderne et contemporaine jeudi 31 mai 2018 w JEAN-LOUP BONNAMY Agrégé de philosophie, normalien

Imprimerie, découverte de l’Amérique, Réforme, révolution scientifique : le basculement du Moyen-Âge à la Renaissance a eu une influence majeure sur la philosophie. Celle-ci, délaissant la référence à des autorités incontestées, place en son centre l’esprit critique, l’examen des sources, le libre usage de la raison. Il s’agit, désormais, de porter son attention sur le sujet pensant. Nous présenterons ce renversement intellectuel, puis les étapes de l’histoire de la philosophie moderne – Descartes, Pascal, Kant, Hegel, Marx, Nietzsche, Bergson, Heidegger…– qui en découlent en droite ligne.

145


Lure /

Lure /

conférences

opéra

Alésia : les leçons de l’archéologie

En partenariat avec l’Opéra National du Rhin. L’antenne de Lure constitue un groupe pour l’abonnement en zone 1 avec un bus au départ de Luxeuil (à la charge des auditeurs).

jeudi 7 juin 2018 w PHILIPPE BARRAL Professeur d’archéologie du monde celtique, directeur de la MSHE C.-N. Ledoux Université de Franche-Comté

Forsythe · Kylián · Scholz Grands Chorégraphes européens dimanche 5 novembre 2017, 15h, La Sinne

Le site de la bataille d’Alésia, épisode fondateur de l’histoire de France, fait l’objet depuis plus d’un siècle d’une controverse surprenante au regard des données scientifiques disponibles. Les recherches sur les travaux du siège de César permettent de mesurer, à un siècle de distance, les progrès réalisés par l’archéologie dans la connaissance des sites de bataille de la guerre des Gaules.

Le Nozze di Figaro Wolfgang Amadeus Mozart dimanche 12 novembre 2017, 15h, La Filature, Mulhouse Chaplin Mario Schröder dimanche 4 février 2018, 15h, La Filature, Mulhouse Werther Jules Massenet dimanche 4 mars 2018, 15h, La Filature, Mulhouse

la Gaule romaine, carte réalisée par Jan Jansson en 1657

146

Le Pavillon d'or Toshiro Mayuzumi dimanche 15 avril 2018, 15h, La Filature, Mulhouse Tous les auditeurs qui souhaitent se joindre à ce groupe sont les bienvenus. Pour l’abonnement, voir la fiche opéra au plus tôt. Réservations obligatoires.


L’avenir est la seule chose qui m’intéresse, car je compte bien y passer les prochaines années. WOODY ALLEN

147


Pays de Montbéliard Le mot du président

S

148

OURIRES, PLAISIRS

DE

LA

RENCONTRE, ATTENTION

SOUTENUE, ENTHOUSIASME, APPLAUDISSEMENTS NOURRIS

: telles sont les marques de l’antenne montbéliardaise de l’Université Ouverte de Franche-Comté, prodiguées généreusement par les auditeurs depuis 1998 ; et il n’y a aucune raison pour que cela cesse au cours de la saison 2017-2018 tant le programme paraît attractif. Cette nouvelle saison proposera, selon une tradition solidement établie, une offre originale, parfois surprenante, mais toujours solide et diversifiée de manière à satisfaire le plus grand nombre sans jamais sacrifier à la qualité. Au pupitre et à la baguette, vous retrouverez Denis Morrier, François Fleurot et Nicole Desgranges, tandis que l’histoire de l’art ne sera pas oubliée avec Georges de la Tour, Derain et Vlaminck. L’histoire conservera une place de choix avec la poursuite du cycle « Histoire de la France », l’histoire de la verrerie, de la vigne et du vin, des Antilles françaises et… plus insolite, celle du cochon… L’histoire naturelle, sous ses diverses formes, sera bien représentée : oiseaux nicheurs, diatomées, insectes ou gélinotte des bois. Il en sera de même pour l’actualité : Brexit, évolution de la Ve République, euro, COP 21, développement durable, Afghanistan. La littérature ne sera pas oubliée : Malraux, roman feuilleton, Flaubert, Baudelaire, pas plus que la médecine, l’égyptologie, la gastronomie ou les sciences dures. On pourra même parfaire ses connaissances théoriques sur le tango ! Les plus curieux et les plus exigeants trouveront donc dans ce programme de quoi satisfaire leur soif de connaissance et leur curiosité, en s’acquittant de frais d’inscription toujours aussi raisonnables. Nos ateliers de langues vivantes, de photo numérique, de connaissance du patrimoine local et de course à pied permettront à celles et à ceux qui ont plus de temps, d’énergie et de curiosité d’aller encore plus loin. L’Université Ouverte demeure un fantastique outil de découverte, de culture et d’enrichissement. Nous souhaitons que de plus en plus d’habitants du Pays de Montbéliard en poussent la porte et viennent nous rejoindre. Aucun critère de diplôme n’est requis, aucune évaluation n’est exigée : il suffit de venir, de s’installer sur les sièges du grand amphi, d’écouter… et d’apprécier ! Notre antenne est accueillante, chaleureuse, conviviale. En ces temps difficiles, elle est une parenthèse heureuse : on s’y enrichit, on y réfléchit, on y rencontre des

amis. Faites le savoir autour de vous, soyez nos ambassadeurs ! Car plus nous serons nombreux, plus nous serons armés pour défendre notre originalité dans la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté. Il y a un « modèle comtois » d’Université Ouverte : elle n’est ni du troisième âge, ni du temps libre, ni pour tous, ni inter-âges, elle est simplement ouverte et c’est très bien ainsi. Il faut absolument garder cette richesse et vous pouvez nous y aider par votre présence et donc votre soutien. Je veux remercier ici notre Directrice, Damienne Bonnamy, pour son inlassable travail en faveur du développement de l’Université Ouverte, de la solidarité entre les antennes, ainsi que pour les efforts qu’elle déploie pour défendre notre singularité. Je suis sûr qu’avec notre soutien elle y parviendra. Je remercie aussi Pays de Montbéliard Agglomération pour son indéfectible appui, tant matériel que moral, sans lequel nous ne pourrions pas fonctionner dans d’aussi bonnes conditions qui font d’ailleurs envie aux autres antennes...Toute ma reconnaissance va à Magali et à Angélique pour leur disponibilité, leur enthousiasme, leur efficacité et leur sourire qui donne à notre antenne un visage si avenant. Enfin, nous pouvons compter sur un bureau fidèle, attentif et imaginatif qui travaille dans une bonne humeur communicative. Un très grand merci à toutes et à tous. Service commun de l’Université de Franche-Comté, l’Université Ouverte vous attend ; elle vous ouvre grandes ses portes pour une belle année de découvertes et de rencontres. Entrez ! La fête de la connaissance dans la bonne humeur va commencer. Bonne rentrée pour une nouvelle année universitaire particulièrement enrichissante. FRANÇOIS VION-DELPHIN Professeur honoraire d’histoire moderne, Université de Franche-Comté Président de l’antenne de Montbéliard de l’Université Ouverte


Pays de Montbéliard Le bureau

w Président FRANÇOIS VION-DELPHIN Professeur honoraire d’histoire moderne, Université de Franche-Comté, Président de la Société d’Émulation de Montbéliard w Vice-Président CLAUDE ANTONY Société d’histoire naturelle du Pays de Montbéliard w Secrétaire SUZANNE PINOT Guide conférencière, présidente de Montbéliard sans frontières w Trésorier JEAN-LUC FLAVENOT Directeur de banque honoraire w Renseignements Siège du Pays de Montbéliard Agglomération 8 avenue des Alliés – 25200 Montbéliard — MAGALI GAUTHROT, Pays de Montbéliard Agglomération Tél. 03 81 31 86 46 magali.gauthrot@agglo-montbeliard.fr — ANGÉLIQUE ZENDER, Pays de Montbéliard Agglomération Tél. 03 81 31 86 44 angelique.zender@agglo-montbeliard.fr w Localisation des cours Les conférences ont lieu de 18h à 20h au Pôle Universitaire des Portes du Jura à Montbéliard, Grand amphithéâtre Site internet universite-ouverte.univ-fcomte.fr universite-ouverte.agglo-montbeliard.fr

149 l Rentrée de l’Université Ouverte jeudi 14 septembre 2017 Conférence de rentrée à 18 heures

« La Ve République, condamnée ? » w DAMIENNE BONNAMY Maître de conférences de droit public, Directrice de l’Université Ouverte, Université de Franche-Comté

Il est temps, à près de soixante ans, de se retirer de la scène et de prendre une retraite méritée : la Ve République a vécu ! Si certains souhaitent la réformer, d’autres entendent l’euthanasier. Mais peut-être le diagnostic n’a-t-il pas été correctement posé, le mal étant non pas tant celui des institutions que celui d’un système partisan épuisé, reflet d’une société en mal d’unité. Autrement dit, n’est-on pas en train de vouloir casser le thermomètre en croyant ainsi faire tomber la fièvre ?


Pays de Montbéliard / conférences L’Allemagne actuelle lundi 25 septembre 2017 w GABRIÈLE PADBERG

Professeur agrégé de sciences économiques et sociales, Ancien directeur de l’IPAG, Université de Franche-Comté

Maître de conférences honoraire d’allemand, Université de Franche-Comté

Les bienfaits du libre-échange sont de plus en plus remis en question à cause de ses effets sociaux. Des arguments théoriques viennent soutenir cette défiance et justifier un protectionnisme ciblé et transitoire. Ces politiques ne sont cependant pas aisées à mettre en place et peuvent présenter des effets pervers.

Le 24 septembre 2017, les Allemands élisent un nouveau parlement (le Bundestag) qui, lui, élira à son tour un nouveau (?) chancelier. Le lendemain de cette date décisive, nous exposerons les débats actuels en Allemagne qui ont pu déterminer/ influencer le résultat de ces élections. Nous nous interrogerons aussi au sujet de leur incidence sur la politique de l’Allemagne à venir. Dans une démarche comparative (France/Allemagne), nous essayerons de donner des pistes pour une meilleure compréhension de ce qui se passe chez nos voisins d’outre-Rhin.

Charles Darwin - 1809-1882

La tentation protectionniste lundi 18 septembre 2017 w JEAN-LOUIS DONEY

150

Charles Darwin (1809-1882), le Newton du brin d’herbe jeudi 21 septembre 2017 w THIERRY MALVESY Conservateur en Sciences de la Terre, Musée d’histoire naturelle de Neuchâtel

En 1543, Nicolas Copernic montre que la terre n’est pas au centre de l’univers mais qu’elle tourne autour du soleil. En 1859, Charles Darwin établit la descendance humaine du règne animal et l’indestructibilité de sa nature animale Enfin, en 1917, Sigmund Freud démontre « au Moi, qu’il n’est même pas maître dans sa propre maison » et « qu’il doit se contenter de renseignements rares et fragmentaires sur ce qui se passe, en dehors de sa conscience, dans sa vie psychique ». Cette conférence vous racontera la vie de Charles Darwin et la genèse de son grand œuvre, De l’origine des espèces, qui marque le début de la grande aventure de la théorie de l’évolution biologique…

Les Antilles françaises de Colbert à Toussaint Louverture et à Victor Schoelcher (1) jeudi 28 septembre 2017 w FRANÇOIS VION-DELPHIN Professeur honoraire d’histoire moderne, Université de Franche-Comté, Président de l’antenne de Montbéliard de l’Université Ouverte

Les Antilles françaises de Colbert à Toussaint Louverture et à Victor Schoelcher (2) lundi 2 octobre 2017 w FRANÇOIS VION-DELPHIN Au XVIIIe siècle, les Antilles françaises constituent le fleuron d’une économie coloniale fondée sur le système de la plantation esclavagiste. La révolte d’Haïti et le combat de Toussaint Louverture conduisent à l’indépendance de l’île après une époque de grands troubles (1791-1820) et marquent une rupture majeure. L’abolition de la traite négrière, puis plus tard celle de l’esclavage par l’action de la Deuxième République et celle de Victor Schoelcher (1848) en est une autre, décisive. 1. Les Antilles françaises, fleuron de l’économie coloniale 2. Les Antilles françaises, de Toussaint Louverture à Victor Schœlcher.


Pays de Montbéliard / conférences

© Frédéric Jiguet

La France de 1774 à 1789 : de la crise de l’Ancien Régime à la Révolution (1) jeudi 12 octobre 2017 w FRANÇOIS VION-DELPHIN

La France de 1774 à 1789 : de la crise de l’Ancien Régime à la Révolution (2) lundi 16 octobre 2017 w FRANÇOIS VION-DELPHIN

Les oiseaux nicheurs de Franche-Comté et du Pays de Montbéliard jeudi 5 octobre 2017 w CLAUDE NARDIN Ornithologue, photographe animalier, vidéaste, Montbéliard

Notre région, par sa diversité des milieux naturels, est riche d’une palette de près de deux cents espèces d’oiseaux nicheurs. Le Pays de Montbéliard en compte cent vingt-trois. Nous vous ferons voyager des crêtes jurassiennes aux prairies inondables de la plaine, de la forêt aux vergers, et jusque dans les villes et partagerons avec vous des moments privilégiés vécus lors de nos observations.

La maladie de Parkinson lundi 9 octobre 2017 w MICHÈLE BECKER Gériatre, praticien hospitalier honoraire, Besançon

Maladie chronique d’évolution lente et progressive, au début insidieux, la maladie de Parkinson met en cause la dopamine : neurotransmetteur (molécule transmettant les informations entre les neurones). Fréquence un peu plus élevée chez l’homme. Diagnostic essentiellement clinique. L’âge est le facteur de risque principal. Le traitement vise à restaurer la transmission dopaminergique. Les mesures thérapeutiques non médicamenteuses sont à mettre en place le plus tôt possible. La question essentielle : peut-on faire de la prévention ? Comment améliorer la prise en charge ?

Plein de bonne volonté mais mal conseillé et manquant de caractère, Louis XVI se trouve confronté aux contradictions multiples d’un système politico-social à bout de souffle faute d’indispensables réformes de fond. La contestation, d’abord menée par les parlements, se trouve relayée par les « patriotes » et enfin par la plus grande partie de l’opinion. Dès 1781, la situation paraît révolutionnaire. 1. Un riche royaume, un règne difficile 2. La fin d’un règne, la fin d’une monarchie

Georges de La Tour : entre ombre et lumière jeudi 19 octobre 2017 w FRANÇOIS VION-DELPHIN Au début du XXe siècle, la « redécouverte » de Georges de La Tour (1593-1652), peintre lorrain renommé en son temps, constitue une remarquable conquête de la recherche en histoire de l’art. Grande figure de la peinture occidentale, auteur de « nuits » et de sujets diurnes exceptionnels, il garde une grande part de mystère tant dans sa vie et sa personnalité que dans son œuvre.

151


Pays de Montbéliard / Modeste Moussorgski, peinture de Ilya Repine - 1844-1930 (détail)

conférences La situation de l’Euro, de l’espérance au déclin ? lundi 6 novembre 2017 w CHRISTIAN DESCAMPS Maître de conférences honoraire d’économie, ancien doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion de Dijon, Université de Bourgogne

152

Alors qu’au moment de sa création, l’euro ambitionnait d’être une alternative crédible au dollar américain ou de constituer avec lui un système monétaire international « bipolaire », ce statut semble désormais hors de portée. Les difficultés rencontrées dans la gestion des dettes souveraines, les aléas de la gouvernance économique de l’Union Européenne et les atermoiements en matière de fédéralisme budgétaire révèlent l’ambiguïté de sa construction que les économistes avaient pourtant soulignée lors du traité de Maastricht. Comment désormais garantir sa pérennité ?

Héros et vilains dans le roman feuilleton jeudi 9 novembre 2017 w FLORENT MONTACLAIR Professeur de lettres certifié, ESPE, Docteur ès-lettres, médaille d’or de philologie, Université de Franche-Comté

Le Cardinal (inutile de préciser lequel car tout le monde pensera au même) est mêlé à une sombre affaire de ferrets. Ce dernier mot est bien inhabituel, mais, là aussi, il renvoie à des objets connus dans ce contexte précis, comme la pantoufle est de vair (ou parfois de verre) dans un contexte tout aussi connu. De toutes les aristocrates anglaises, la plus célèbre est Milady, et on parle bien d’une seule personne, bien que ce titre soit très généralement porté. Le roman-feuilleton a livré dans l’imaginaire collectif des personnages qu’il faut bien reconnaître comme faisant partie de la culture commune. Qui sont ces héros et vilains ? Comment ont-ils été construits ? Quels sont les moteurs de leur développement universel ?

Modeste Moussorgski et l’opéra russe lundi 13 novembre 2017 w FRANÇOIS FLEUROT Maître de conférences honoraire de musicologie, Université de Franche-Comté

Modeste Moussorgsky (1839-1881), l’auteur le plus doué du célèbre Groupe des Cinq, a composé Boris Godounov en 1869, premier chef-d’œuvre de l’opéra russe, qui évoque le tsar supposé régicide du tsarévitch, fils d’Ivan le terrible. Avec cette œuvre magistrale, où le peuple russe est le héros principal, il a donné un extraordinaire élan à une conception nationale de l’art lyrique assez éloignée de la tradition occidentale.

Les diatomées (algues siliceuses), joyaux de monde microscopique jeudi 16 novembre 2017 w FRANÇOIS STRAUB Hydrobiologiste, docteur ès-sciences, directeur du bureau d’études et d’analyses PhycoEco,

Les diatomées, très beaux organismes microscopiques sont présentes dans les eaux et les sols. Elles participent à la plupart des chaînes alimentaires. Elles ont une importance mondiale pour l’équilibre des milieux. Elles ont fasciné les premiers microscopistes, les bijoutiers et architectes. Ces algues sont utilisées en routine pour le diagnostic de l’état de santé des milieux naturels.


Pays de Montbéliard / conférences De Locke à Milton Friedman : brève histoire du libéralisme lundi 20 novembre 2017 w JEAN-LOUP BONNAMY

toute son œuvre, aussi bien dans sa quinzaine d’opéras que dans ses riches pièces symphoniques telles que la célèbre Schéhérazade. Il a su en particulier parfaitement évoquer le merveilleux russooriental par les couleurs les plus chatoyantes.

Agrégé de philosophie, normalien,

Le libéralisme est le courant de pensée qui pose la liberté individuelle en principe suprême. En étudiant la philosophie de Locke, nous verrons comment le libéralisme, fondé sur l’indifférence à l’égard des valeurs, fut à l’origine une réponse au traumatisme des guerres de Religion. Puis Mandeville, à travers sa Fable des Abeilles pousse cette indifférence au point de prôner l’égoïsme, de réduire l’intérêt général au jeu des intérêts particuliers et d’affirmer que les vices privés font la fortune publique. Vient ensuite la conception moderne de la liberté théorisée par Benjamin Constant et par Alexis de Tocqueville. Enfin, en articulant philosophie et économie, le libéralisme a pu, à partir des années 70, opérer un retour en force après avoir été éclipsé pendant quatre décennies par le consensus keynésien.

Histoire des insectes jeudi 30 novembre 2017 w CHRISTOPHE BOUGET Ingénieur-chercheur, Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l’Environnement et l’Agriculture (Irstea), Unité « Écosystèmes Forestiers », Nogent-sur-Vernisson

Les insectes livrent une histoire naturelle fascinante. Après avoir décliné les facteurs biologiques de leur réussite évolutive, les chiffres de leur diversité, et quelques portraits originaux pointant des records ou des innovations, nous aborderons plusieurs affaires de mœurs extraordinaires. Quelques cas « historiques » illustreront enfin les relations entretenues par les hommes et les insectes.

L’avarice jeudi 23 novembre 2017 w BRIGITTE ROCHELANDET

Verriers et verreries en Franche-Comté au temps médiéval

Docteur en histoire des mentalités, Besançon

lundi 4 décembre 2017 w JACKY THEUROT

La perception d’un péché capital à travers les textes religieux, les fabliaux, les légendes et la peinture, la sculpture et les symboles du IVe siècle au XXIe siècle. Toute une histoire !

Professeur honoraire en histoire médiévale, Université de Franche-Comté Président de l’antenne doloise de l’Université Ouverte

Nicolas Rimsky-Korsakov et la magie de l’orchestre

Dès le XIIe siècle sans doute, l’implantation de l’activité verrière peut être suivie en Comté. Le site de la Vieille Loye, - en forêt comtale de Chaux, près de Dole et de la route transjurane - le mieux connu fut le point de départ de cette proto-industrie. Les verriers et leurs conditions, la production verrière et son encadrement par les princes, les usages du verre qui se diffuse, seront abordés à travers les informations de la comptabilité et des actes notariés.

lundi 27 novembre 2017 w FRANÇOIS FLEUROT Grand ami de Moussorgsky, Nicolas Rimsky-Korsakov (18441908) fut le grand maître de l’orchestration dans la musique russe de son époque. Sa science des combinaisons sonores irradie

153


Pays de Montbéliard / conférences Ces normes qui nous entourent

Les plantes et les changements globaux

jeudi 7 décembre 2017 w LAURENT MOUGEY

(changements climatiques, pollution…) avec des exemples fondamentaux appliqués en écologie et agronomie jeudi 14 décembre 2017 w GENEVIÈVE CHIAPUSO

Agrégé en mécanique, lycée polyvalent, Montbéliard

Les normes sont omniprésentes : ISO 9001, ISO 2600 et les acronymes nombreux : NF, CE. En tant que formateur académique en normalisation, nous tenterons, après avoir défini ce qu’est une norme, d’en expliquer l’utilité. Par la suite, nous réfléchirons à la différence existant entre une norme, une réglementation, un label et une directive. Pour terminer, nous exposerons la stratégie que doit suivre l’entreprise afin d’innover dans un monde de plus en plus normé.

Maître de conférences, laboratoire Chrono-environnement, pôle de Montbéliard, Université de Franche-Comté

Les plantes, fixées à leur substrat, doivent faire face aux changements climatiques, aux diverses pollutions du sol et/ou de l’atmosphère. Quelles sont alors leurs stratégies de défense ? Comment peuvent-elles s’adapter ? À l’heure actuelle, quels sont donc les enjeux scientifiques et sociétaux de nos cultures et de nos milieux naturels face aux changements environnementaux ?

Gruyère, emmental et cancoillotte : 154

histoire régionale des fromages sous Signes Officiels de Qualité

lundi 11 décembre 2017 w BERNARD CASSARD Auto-entrepreneur, ingénieur-conseil en élevage et en agroalimentaire, Vesoul

La Franche-Comté peut se targuer d’une histoire fromagère bien établie. Cette qualité reconnue via l’obtention d’indications géographique (dès 1935 pour le bleu de Gex) concerne plutôt les fromages du Massif du Jura… Mais depuis quelques années, la zone basse s’inscrit dans cette même dynamique.

Le tango : son histoire et sa sociologie lundi 18 décembre 2017 w GEORGE ZARAGOZA Professeur honoraire des universités en littérature comparée, Metteur en scène, comédien et chanteur lyrique

« C’est une pensée triste qui se danse ». Enrique Santos Discépolo naît à Buenos Aires, Argentine, entre 1870 et 1880. Dans les quartiers populaires, on chante la pauvreté, le mal-être, l’exil pour ceux qui cherchent à sortir de la misère. Lui, reste très attaché à une ville emblématique d’un mode de vie et de sentir. Les textes des tangos baignent dans une poésie urbaine où l’amour est toujours souffrance, où la vie est toujours fardeau. La conférence-concert se partage entre exposé et récital.


Pays de Montbéliard / conférences Les légumes oubliés

Le transhumanisme : rêve ou cauchemar ?

jeudi 21 décembre 2017 w FABRICE PIGUET

jeudi 18 janvier 2018 w IOAN ROXIN

Maître-cuisinier de France, CFA du Pays de Montbéliard

Professeur des universités, Université de Franche-Comté

Les légumes oubliés dans nos assiettes reviennent en force grâce à la restauration gastronomique. — Les différents légumes — Les préparer — Les cuisiner…

Mouvement philosophique et scientifique, le transhumanisme vise l’utilisation de NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique, sciences cognitives) pour améliorer l’espèce humaine, augmenter ses capacités physiques, mentales et émotionnelles. Comme les enjeux sont énormes et que la transformation de l’humain touche au plus profond de notre identité, les réactions sont interrogatives et partagées.

La longue et belle histoire de la vigne et du vin (1) lundi 8 janvier 2018 w FRANÇOIS VION-DELPHIN

La longue et belle histoire de la vigne et du vin (2) jeudi 11 janvier 2018 w FRANÇOIS VION-DELPHIN

La longue et belle histoire de la vigne et du vin (3) lundi 15 janvier 2018 w FRANÇOIS VION-DELPHIN La viticulture s’est construite au fil des siècles depuis sa naissance, en Géorgie, puis son extension à tout le bassin méditerranéen au temps des Romains. Elle n’a eu de cesse d’évoluer jusqu’à aujourd’hui, améliorée par la main de l’homme et par les progrès technologiques. Chahutée par l’histoire, elle a traversé les âges, manquant de disparaître à plusieurs reprises, mais se relevant chaque fois. Dans ce long processus, la France occupe une place très particulière. 1. Aux origines d’une culture originale 2. L’apogée des vignobles traditionnels (XVIIe - milieu du XIXe siècle) 3. La naissance du vignoble moderne (milieu XIXe - XXe siècle)

La médecine par les plantes, des origines à nos jours lundi 22 janvier 2018 w CORINE GIRARD-THERNIER Professeur en sciences médicales et pharmaceutiques, Université de Franche-Comté

Dès l’origine, l’homme a pioché dans la nature les ressources nécessaires à sa survie. Les plantes notamment sont source de nombreuses molécules alimentaires, toxiques ou thérapeutiques. De leur utilisation ancestrale aux médicaments actuels, l’évolution est passée par de nombreuses étapes mais une grande part de ces médicaments renferme encore aujourd’hui des principes actifs d’origine végétale.

Les enjeux économiques de la COP 21 jeudi 25 janvier 2018 w JEAN-LOUIS DONEY La COP 21 qui s’est tenue à Paris devait impérativement aboutir à un accord afin de surmonter les échecs des conférences précédentes. Les engagements en faveur du climat imposent des coûts importants que les pays émergents et en développement ne peuvent pas soutenir. Les nations industrialisées doivent trouver les moyens de les aider dans un contexte financier difficile.

155


Pays de Montbéliard / Charles Baudelaire (1821-1867) Les fleurs du mal, 1857

conférences

Deux grands procès littéraires : Flaubert (Madame Bovary, 1857) et Baudelaire (Les Fleurs du Mal, 1857) lundi 29 janvier 2018 w FLORENT MONTACLAIR

156

Napoléon III ayant transféré la censure au ministère de la Justice, le procureur Pinard est amené la même année à poursuivre, pour les interdire, deux ouvrages de genres différents mais qui illustrent une façon nouvelle et scandaleuse de faire de la littérature. Le réquisitoire est sans appel et les scènes décrites renvoient à l’amoralité la plus crue. Le tribunal censurera l’un des deux ouvrages, autorisera l’autre. À travers ces procès, se lisent les relations de l’Empire à la littérature, mais aussi un état de la société française, et une évolution de sa littérature.

Le développement durable dans les activités de production

La dynastie des Duvernois lundi 5 février 2018 w DENIS MORRIER Professeur de culture musicale, Conservatoire de musique du Pays de Montbéliard Professeur d’analyse musicale au Conservatoire national supérieur de musique de Paris

Après avoir exploré « Les grandes périodes de l’histoire de la musique et de la danse » (2012-2014) puis « Les formes et les genres de la musique occidentale » (2015-2017), les élèves et les professeurs du Conservatoire du Pays de Montbéliard investissent à nouveau l’Université Ouverte pour inaugurer un nouveau cycle de conférences musicales (2018-2020). Durant les trois nouvelles années à venir, nous nous proposons d’établir ensemble « Une Histoire musicale du Pays de Montbéliard », consacrée aux personnalités, aux institutions, aux actions et aux créations qui ont marqué, depuis le Moyen-Âge jusqu’à nos jours, la vie musicale de notre région, à l’histoire si riche et singulière. Ces conférences ne suivront pas un plan chronologique, mais plutôt une organisation thématique, renouvelée d’année en année. Chacune bénéficiera, comme à l’accoutumée, d’illustrations musicales préparées et exécutées par les élèves et les enseignants du Conservatoire du Pays de Montbéliard.

La gélinotte des bois

jeudi 1er février 2018 w SERGE LUNEAU

jeudi 8 février 2018 w BLAISE MULHAUSER

Professeur honoraire de chimie, Université de Franche-Comté

Directeur du jardin botanique de Neuchâtel

Le développement durable impose aux industriels des réglementations diverses. Nous nous limiterons au cas des industries mécaniques et de la chimie et parlerons de l’écoconception, des politiques d’économie d’énergie et de matière et des règlementations comme RoHS, REACH ou la directive cadre sur l’eau (DCE). Une critique du développement durable, de ses espoirs et de ses limites clôturera la séance.

Espèce aux mœurs discrètes, la Gélinotte des bois Tetrastes bonasia mène une vie qui recèle encore bien des mystères. Les études menées ces vingt dernières années dans le Jura, de part et d’autre de la frontière franco-suisse, permettent de retracer la biologie de cette espèce.


Pays de Montbéliard / conférences Hegel en Russie

L’armée française en Afghanistan

lundi 26 février 2018 w GÉRARD CONIO

jeudi 1er mars 2018 w CHRISTOPHE LAFAYE

Professeur émérite de littérature comparée, Université de Nancy 2

Attaché territorial, docteur en histoire, Prix d’histoire militaire 2014 du ministère de la Défense, Membre du laboratoire CHERPA de l’IEP d’Aix-en-Provence

La philosophie de Hegel a profondément marqué la pensée russe tout au long du XIXe siècle. Non seulement elle a laissé son empreinte sur les courants les plus divers de la philosophie proprement dite, mais, beaucoup plus que le marxisme qui en est issu, elle est à l’origine de l’idéologie révolutionnaire qui devait renverser le tsarisme. Largement traitée dans les ouvrages de Guy Planty-Bonjour et de Dimitri Tchijevski, elle sera aussi abordée par le biais de la littérature en montrant comment Dostoïevski dans Le Double a tenté la parodie romanesque de la dialectique du maître et de l’esclave. La référence à une pièce de Tom Stoppard, Le rivage de l’utopie, créée à Moscou, fait revivre sur la scène les débats inspirés au XIXe siècle par les différentes interprétations de la pensée de Hegel.

Histoire de l’engagement de l’armée française en Afghanistan, de la chute des Taliban (2001) à son retrait (2014).

La musique pendant la Première Guerre mondiale : la musique de l’arrière lundi 5 mars 2018 w NICOLE DESGRANGES,

Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1770-1831) par Schlesinger

Maître de conférences de musicologie, Université de Strasbourg

On compose aussi à l’arrière du front : des œuvres dédiées aux soldats, d’autres avec le peu de moyens restant à disposition (Stravinsky, Debussy, Ravel, Satie). C’est l’apparition de la Ligue nationale pour la défense de la musique française. Ce sont aussi les débuts du dadaïsme, du surréalisme, de la musique sérielle et de l’expressionnisme.

Une famille d’ébénistes montbéliardais : les Couleru (milieu XVIIIe-début XIXe siècle) mercredi 7 mars 2018 w FRANÇOIS VION-DELPHIN À Montbéliard, dans la seconde moité du XVIIIe siècle, la famille Couleru s’est particulièrement distinguée dans le domaine de l’ébénisterie, atteignant une renomée qui dépassait très largement le Pays de Montbéliard. Abraham-Nicolas Couleru (1716-1812) fit preuve d’un immense talent en marquetterie, réalisant en particulier de magnifiques bureaux de pente et de somptueuses commodes.

157


Pays de Montbéliard / conférences Histoire et éthique de la pensée libérale jeudi 8 mars 2018 w DANIEL MERCIER Professeur de philosophie honoraire, Université de Franche-Comté

158

Cette contribution aux travaux de l’Université Ouverte ne propose ni un panégyrique de la pensée libérale, ni une attaque en règle contre ses fondamentaux. Dans les débats actuels – politiques, économiques, sociétaux – le concept de libéralisme est trop souvent requis dans un large flou sémantique, soit comme le porte-drapeau d’un rassemblement conquérant, soit comme le repoussoir des peuples en déshérence. Il importe donc de revenir à l’histoire du concept pour en situer l’émergence puis en décliner, au cours des trois derniers siècles, les nombreuses variations issues d’importantes évolutions ou de radicaux retours aux origines.

Le sommeil et ses troubles lundi 12 mars 2018 w ISABELLE GUY Médecin généraliste, Montbéliard

— Physiologie du sommeil — Évolution au fil du temps — Les principales maladies survenant durant le sommeil et leur traitement

Les coureurs de troncs ou une introduction à la notion de « naturalité » jeudi 15 mars 2018 w NOËL JEANNOT Naturaliste et photographe franc-comtois de terrain

Avec une découverte des animaux (oiseaux, mammifères et insectes) qui arpentent les troncs des arbres (surtout morts) une présentation de la notion de « naturalité » sera faite. Ce concept a le mérite de rappeler que la nature n’a nul besoin de l’homme

pour exister. En effet, la naturalité, c’est le caractère naturel d’une chose. Naturalité rime avec spontanéité et liberté. En bref, laisser des zones (surtout en forêt) en totale liberté et libres de toutes interventions humaines : une philosophie de gestion du territoire qui émerge de plus en plus.

Portraits de femmes lundi 19 mars 2018 w DENIS MORRIER

Conférence connaissance et découverte du patrimoine mercredi 21 mars 2017 w PAULINE DAMONGEOT Guide conférencière agrée, Pays de Montbéliard Agglomération

Les mythes et légendes en paléontologie jeudi 22 mars 2018 w THIERRY MALVESY Toutes les civilisations ont généré des mythes et des légendes, souvent inspirés de la paléontologie. Les découvertes de restes fossiles ont suscité de nombreuses questions. Il faut attendre la reconnaissance de la réalité du phénomène de l’extinction des espèces pour que la notion de fossiles et de paléontologie scientifiques débute. Nous devons cette étape primordiale de la science à Georges Cuvier, le savant montbéliardais, au début du XIXe siècle. 1. Approche historique : les fossiles, sources de légendes populaires 2. Légendes issues de fossiles


Pays de Montbéliard / conférences Malraux : l’homme des ruptures lundi 26 mars 2018 w ALAIN MALRAUX Écrivain, homme de culture

Visite connaissance et découverte du patrimoine mercredi 28 mars 2018 w PAULINE DAMONGEOT Visite du Musée Beurnier Rossel qui portera à la fois sur les boîtes à musique L’Épée et les meubles de Couleru.

Médecine nucléaire : entre bénéfices et risques imaginaires jeudi 29 mars 2018 w OLEG BLAGOSKLONOV Maître de conférences, praticien hospitalier, CHRU Jean Minjoz, Service de médecine nucléaire, Université de Franche-Comté

L’objectif de cette conférence est de présenter les liens étroits qui existent entre les sciences « dures » et les sciences biomédicales au travers de la médecine nucléaire qui, depuis les travaux de Marie Curie, utilise au quotidien la puissance de l’atome et même l’antimatière pour soigner des patients. On évoquera également les questions de radioprotection des patients, des travailleurs, etc.

Malraux, l’écrivain (1901-1976)

Photo : Fred Stein

jeudi 5 avril 2018 w FLORENT MONTACLAIR André Malraux, l’un des rares auteurs français au Panthéon… On en parle souvent, lorsqu’ il s’agit de fustiger le manque d’envergure culturel de ses successeurs au ministère… Mais que lire au XXIe siècle de Malraux ? Dans quel domaine sa plume fut-elle la plus innovante ? Que garder de sa pensée littéraire et philosophique à partir de ses grands textes ?

159


Pays de Montbéliard / conférences

160

Matière et antimatière : les moyens pour les qualifier

Une méthodologie pour l’informatique personnelle

lundi 23 avril 2018 w DIDIER KLEIN

jeudi 3 mai 2018 w YVES FOURNIER

Professeur de physique des matériaux, directeur du Pavillon des sciences, Université de Technologie Belfort-Montbéliard, Sévenans

Ingénieur honoraire, président de l’Université pour Tous de Bourgogne

Dans notre environnement proche, toutes les entités qui nous entourent et tous les phénomènes de la physique (lumière, électricité, chaleur,...) composent la matière et sont un assemblage de particules élémentaires reliées entre elles par des interactions. La théorie du modèle standard de la physique des particules décrit tout cela. Elle permet de décrire l’origine, la composition et les propriétés intimes de la matière et des forces (« grains » élémentaires ). Des chercheurs à travers le monde s’essaient à étudier et à observer ces interactions. Certaines sont connues depuis longtemps, d’autres commencent tout juste à être « détectées », comme le boson de Higgs ; d’autres encore n’ont toujours pas pu être débusquées par les plus puissants détecteurs du monde.

Visite connaissance et découverte du patrimoine mercredi 25 avril 2018 Visite de l’entreprise Cristel w ÉVELYNE BOILAUX

L’expérience de l’utilisation personnelle de l’informatique montre, qu’au-delà de l’apprentissage des manipulations des machines et des logiciels, une véritable méthode de travail doit être entreprise pour adapter ses pratiques à ses objectifs. Nous en dessinerons les grandes lignes, fruit de l’expérience personnelle et de l’observation faite auprès d’adhérents, d’amis ou de membres de la famille.

Le Pays de Montbéliard, foyer d’élection du wagnérisme français, ou les aventures d’Ernest Laurent et d’Alfred Bovet (épisode 1) Lundi 14 mai 2018 w DENIS MORRIER

Conférence connaissance et découverte du patrimoine mercredi 16 mai 2017 w ÉVELYNE BOILAUX Guide conférencière vacataire, Pays de Montbéliard Agglomération

Le ronflement et l’olfaction jeudi 26 avril 2018 w LAURENT MOUGEY Agrégé de mécanique des fluides, Montbéliard

Une grande partie de la population déclare avoir des difficultés à respirer par le nez et un grand nombre de personnes ne plus ressentir les odeurs. Pourquoi a-t-on la sensation de nez bouché ? Quel est le rôle des fosses nasales dans le mécanisme de l’olfaction ? Existe-t-il des solutions chirurgicales à ces problèmes ? Nous tenterons de répondre à ces questions en nous appuyant sur l’étude de l’écoulement de l’air dans les fosses nasales par simulation numérique.

Bir Samut : un fort ptolémaïque situé à proximité de mines d’or dans le désert oriental égyptien jeudi 17 mai 2018 w MARIE-PIERRE CHAUFRAY Chargée de recherche CNRS en papyrologie


Pays de Montbéliard /

Portrait de Maurice de Vlaminck par André Derain (1880-1954). Metropolitan Museum of Art, New-York

conférences

Derain et Vlaminck, des Fauves hauts en couleur jeudi 24 mai 2018 w CHANTAL DUVERGET Docteur en histoire de l’art, Besançon

En juillet 1900, Derain et Vlaminck se rencontrent dans le train et décident de travailler ensemble. Ils louent à Chatou une salle abandonnée dont ils font leur atelier. Invités par Matisse à Collioure pendant l’été 1905, Derain s’y rend seul, Vlaminck préférant rester sur les berges de la Seine. Leur peinture est fortement influencée par Van Gogh : « Avec mes cobalt et mes vermillon, je voulais brûler l’École des Beaux-Arts ! Je voulais traduire mes sentiments sans songer à ce qui a été peint », dira Vlaminck. Ils exposent leurs œuvres au Salon d’Automne dans la fameuse « cage aux fauves ». En 1907, tandis que Derain réalise à Londres des toiles lumineuses, Vlaminck signe avec Vollard un contrat qui lui permet de vivre de son art. Après la Grande Guerre, leur carrière évoluera différemment.

Le Brexit, élargissement de l’Union européenne. Quelle union ? Pour quel projet ? lundi 28 mai 2018 w CHRISTOPHE GESLOT Maître de conférences de droit public, HDR Université de Franche-Comté

Les Britanniques ayant exprimé leur volonté de se retirer de l’Union européenne, Theresa May a enclenché la procédure de retrait qui devrait nécessiter au moins deux ans de négociations pour fixer le cadre des relations futures entre les protagonistes. La sortie d’un tel État constitue un réel séisme dans un contexte de progression de l’euroscepticisme. Elle pose nécessairement la question de l’avenir de la construction européenne sur un plan politique et institutionnel, mais aussi celle de ses frontières, alors que les États membres portent des conceptions nettement divergentes.

Visite connaissance et découverte du patrimoine mercredi 30 mai 2018 Visite de l’École Boudard du CFA w PAULINE DAMONGEOT

Tout est bon dans le cochon : l’histoire d’un animal familier jeudi 31 mai 2018 w FRANÇOIS VION-DELPHIN Connu en Asie depuis 8 000 ans, le porc fut l’une des principales viandes de l’Antiquité gallo-romaine et des Gaulois. Considéré comme impur par les juifs et les musulmans, il fut au Moyen-Âge et aux temps modernes une source essentielle de viande et de graisse. Animal engraissé avec amour et même béni, il fut à l’origine de traditions populaires riches et variées.

161


Pays de Montbéliard / Ateliers de langues ATELIERS DE LANGUES Pour suivre ces cours de langues, un niveau de base est requis. Les cours ont pour objectif de réactiver et d’étendre des connaissances acquises pendant la scolarité. Pour une formation continue et optimale, une assiduité à tous les cours est exigée. — Durée : 1h30 par semaine sur 20 semaines — Début des cours : octobre 2017, voir le site et le programme spécifique de l’antenne de Montbéliard. — Horaires : de 18h à 19h30.

Allemand niveau pré-intermédiaire (20 places) w MIRIAM JALMAIN Professeur d’allemand

162

Anglais niveau pré-intermédiaire (25 places) w MARIE-JOSEPHE HARDING Professeur certifié d’anglais honoraire, Université de Franche-Comté

niveau intermédiaire (25 places) w MARIE-JOSEPHE HARDING

Tests : Des tests afin de connaître votre aptitude à suivre ces cours auront lieu au Pôle universitaire de Montbéliard le mardi 17 octobre 2017. Règlement — L’inscription à l’Université Ouverte est obligatoire (conférences + activités). Pour s’inscrire aux tests des ateliers de langues, le paiement doit être effectué lors de votre inscription. — Les nouveaux inscrits à l’atelier d’anglais seront prioritaires, selon le nombre de places disponibles dans chaque niveau, les personnes inscrites l’an passé pourront se réinscrire (à l’exception des personnes inscrites depuis 3 ans dans un même niveau). — L’enseignant est souverain pour les niveaux, aucun changement de groupe ne sera permis. — Si, au mois de décembre, 5 absences sans motif sont constatées, l’annulation de l’inscription au groupe sera automatique. — Une fiche de présence devra être signée à chaque séance.


Pays de Montbéliard / Passeport pour la photo numérique

LES SECRETS DE LA PHOTO NUMÉRIQUE Atelier de 4 séances de 3 heures, de 17h30 à 20h30 w IOAN ROXIN Professeur, Université de Franche-Comté

L’inscription à cet atelier suppose des connaissances acquises à l’atelier « Passeport pour la photo numérique ». Les fondamentaux mercredi 28 mars 2018 — Lumière et couleur ; ouverture, distance focale et profondeur de champ — L’essentiel des réglages : l’exposition et la balance des blancs — La résolution et la taille de l’image, l’espace de couleur et la profondeur — Étalonner l’appareil photo numérique : la prise de vue ; RAW et JPEG — Les éléments d’une image : tons, formes, volumes, textures, motifs — Composer l’image ; simplifier l’image ; conduire le regard — Choisir l’angle ; équilibrer et cadrer ; choisir l’arrière-plan.

163

Problèmes fréquents des photos numériques mercredi 4 avril 2018 — Redimensionner, recadrer et ré-échantillonner ; correction des couleurs — Corriger des photos sur ou sous-exposées — Éliminer les reflets sur les lunettes ; retoucher les portraits Effets spéciaux mercredi 25 avril 2018 — Renforcer les couleurs avec le mode Lab ; techniques d’accentuation — Dompter la lumière ; utilisation des filtres. Imprimer et publier pour le Web mercredi 3 mai 2018 — Les secrets de l’impression fidèle ; les astuces pour publier et envoyer des photos.


Pays de Montbéliard / Ateliers sportifs ATELIERS SPORTIFS

LA COURSE À PIED : de la théorie à la pratique Approfondissement de vos connaissances sur le sujet et mise en application sur le terrain w DIDIER GEORGES Agrégé d’EPS, titulaire du brevet d’État deuxième degré en athlétisme

Pratique avec l’arrivée des beaux jours...

164

Deux options (cumulables et complémentaires) vous sont proposées : pour chacune, un certificat de non contre-indication à la pratique intensive de la course à pied vous sera demandé avec l’inscription. Chaque participant devra également être équipé d’un cardiofréquence mètre (appareil indispensable au suivi optimal de l’entraînement) et être capable de parcourir au minimum 5 500 mètres pour les hommes, et 4 500 mètres pour les femmes en une demi-heure. Option I Sur la piste du stade le vendredi... pour (re)découvrir les aspects « fondamentaux » de l’entraînement en endurance À la suite des 2 tests initiaux (VMA & Seuil Anaérobie) destinés à évaluer vos aptitudes aérobies (indice d’endurance), il vous sera proposé des séances à thème (travail « fractionné », fartlek, gestion cardiaque de son effort, préparation physique du coureur de demi-fond, etc….) sur un rythme individualisé. Un court exposé théorique vous permettra de bien appréhender la thématique abordée. Ce cycle de 12 séances se déroulera sur le stade Jacky Boxberger à Montbéliard de 17h30 à 19h. Toutes les deux séances, après une bonne douche réparatrice,

vous serez convié à poursuivre votre « formation » de coureur par un exposé d’une heure dans une salle située sur le stade. Les thèmes abordés seront d’ordre « technique » (descriptif de la foulée efficace, mise en place du « fractionné », planification des séances, étirements et échauffements du coureur) mais pourront également laisser une place importante à toutes les questions suscitées par les séances effectuées sur le terrain. Programmation des séances sportives de 17h30 à 19h

Les vendredis 2, 9, 16, 23 et 30 mars, 6 et 27 avril, 4, 18 et 25 mai et 1er et 8 juin 2018. Programmation des séances théoriques de 19h à 20h

Les mardis 6, 13, 20 et 27 mars, 3 et 24 avril 2018. Option II En pleine nature le mercredi... pour (re)découvrir la foulée du trailer Ce cycle de 12 séances vous permettra de réussir votre approche du Trail en envisageant sa motricité spécifique : survitesse en descente, choix opportun des modalités de déplacement en montée (course, marche), gestion « cardiaque » sur terrains différenciés… jusqu’à l’utilisation des bâtons… Pour vous proposer des modalités de course variées et différenciées, la mise en situation se fera de 17h45 à 19h45 sur 3 sites autour de Montbéliard : parcours VITA de Courcelles-lèsMontbéliard ; base de Brognard et parcours du Bois Bourgeois. Programmation des séances

— Parcours VITA de Courcelles-les-Montbéliard : les mercredis 7, 14, 21 et 28 mars 2018. — Base nautique de Brognard : les mercredis 4 et 25 avril, 2 et 9 mai 2018. — Parcours forestier du Bois Bourgeois : les mercredis 16, 23 et 30 mai, 6 juin 2018.


Le monde m'est nouveau à mon réveil, chaque matin. COLETTE

165


Saint-Claude Le mot de la Présidente

U

NE RENTRÉE DE L’U NIVERSITÉ

O UVERTE ET UN pour l’Antenne sanclaudienne avec la réorganisation du Bureau. NOUVEAU DÉPART

J’aurai désormais le plaisir de succéder à Christiane Bourgeat après ses onze années de présidence, de disponibilité et de générosité.

166

Notre équipe, dynamique, administrée jusqu’alors en collégial vous présente un programme diversifié, un choix de thèmes aussi attractif, je l’espère, que les années précédentes, un « outil » qui se veut au service de l’art, de la culture et des savoirs. Ainsi, je remercie les membres du bureau pour leur confiance et leur investissement. Je remercie également la Mairie de Saint-Claude pour son soutien, ainsi que l’Université Ouverte de Franche-Comté pour la gestion de nos Antennes. Fidèles auditeurs de Saint-Claude et des communes environnantes, je vous souhaite une année riche de découvertes et de satisfactions. Vous signez, par votre présence amicale et assidue, la poursuite de ces belles rencontres hebdomadaires.

DOMINIQUE GAUTHIER Présidente de l’antenne de Saint-Claude Assistante médicale en Médecine générale


Saint-Claude Le bureau

w Présidente DOMINIQUE GAUTHIER

l Rentrée de l’Université Ouverte lundi 25 septembre 2017

w Vice-Président JEAN-FRANÇOIS LANÇON

Conférence de rentrée à 18h30 Salle des fêtes – Rue Rosset, Saint Claude

w Secrétaire ANNE-MARIE POÈTE

« Saint-Exupéry, la ligne et le trait »

w Trésorière JOSETTE DORNIER

Chef d’orchestre

w Localisation des cours Les conférences ont lieu à Saint-Claude, Salle Bavoux, les lundis de 18h30 à 20h30

Site internet universite-ouverte.univ-fcomte.fr

w PATRICK CRISPINI Né pour le rêve, l’aviateur-poète Antoine de Saint Exupéry (1900-1944) se fit mécanicien pour les hommes et arpenteur de dunes. Tout en lui aspirait à la contemplation, mais il fut de l’aventure de l’Aéropostale et lui donna ses ailes de noblesse. Traversées du désert, apprentissage de la dignité. Sauver la ligne, à tout prix livrer le courrier : telles étaient les consignes. Il n’aurait jamais dû quitter le jardin familial, mais il fit de la terre son empire dérisoire et le remit aux allumeurs de réverbères. Mondain, il n’aimait rien tant que la simplicité, fragile, il ne sut être que cassures et fêlures, funambule sur la corde raide de sa vie. Sa planète, c’était sa machine à écrire. Homme paradoxal, n’ayant eu de cesse d’être au milieu des vivants, il mourut épuisé en 1944 aux commandes de son zinc, alors qu’on allait lui signifier pour toujours son interdiction de voler et que le débarquement allié avait commencé…

167


Saint-Claude / conférences Quelle agriculture pour nourrir la planète ? lundi 2 octobre 2017 w MARIE FIERS Ingénieur agronome, Créatrice de l’entreprise innovante « Urbanleaf », Dijon

La raréfaction des ressources et l’accroissement démographique nous obligent à repenser nos modes de production alimentaires. À travers un état des lieux de la situation agricole mondiale, nous mettrons en lumière les défis qui nous attendent pour nourrir l’humanité et ouvrirons sur les nouvelles techniques de production qui s’offrent à nous, avec un focus particulier sur l’aquaponie.

168

Fred Vargas et le renouveau du roman policier : les raisons d’un succès lundi 9 octobre 2017 w ALAIN CHESTIER Professeur de lettres honoraire, docteur ès-lettres

Comment cette archéozoologue de formation, travaillant au CNRS, est-elle devenue auteur de romans policiers, de « rompols » selon sa propre expression ? Où se place-t-elle dans ce que l’on pourrait appeler une archéologie du roman policier ? Quelles sont les raisons qui expliquent le succès de Fred Vargas (plus de cinq millions d’exemplaires vendus en quelques années) et le fait qu’elle est considérée comme le chef de file du renouvellement du roman policier.

Années 30 : l’art moderne à l’épreuve des totalitarismes lundi 16 octobre 2017 w ALAIN PHILIPPE Directeur honoraire de l’École des Beaux-arts, ERBA, Besançon

Les artistes et mouvements pionniers de l’art moderne ont été combattus par le stalinisme et le nazisme. En Union soviétique, l’Avant-garde, initialement associée aux chantiers nés de la révolution de 1917, fut réduite au silence à la fin des années vingt par l’instauration des codes du réalisme socialiste en art. En Allemagne, l’art moderne étant, pour Hitler et son régime, synonyme de dégénérescence, nombre d’artistes furent dans l’impossibilité de poursuivre leur œuvre ou durent s’exiler, et par la suite certains d’entre eux furent persécutés.

Le bestiaire du Moyen-Âge : les origines lundi 6 novembre 2017 w THIERRY MALVESY Conservateur en Sciences de la Terre, Musée d’Histoire Naturelle, Neuchâtel

Le monde vivant est, aujourd’hui, étudié sous toutes les coutures. La science, depuis Carl von Linné (1707-1778), a inventé un langage universel pour décrire les espèces vivantes autour de nous. Il n’en a pas toujours été ainsi. Au cours du long Moyen-Âge, les animaux étaient plutôt classés selon leur utilité et l’usage que l’on pouvait en faire, ou selon la symbolique que leur donnaient les ouvrages religieux. Comment pourrait-on croire aujourd’hui que les « mignons » hérissons étaient à cette époque des animaux du Diable ? De riches ouvrages enluminés – les Bestiaires – nous offrent la vision moyenâgeuse de ce monde. Mais ils ont tous une origine commune : le Physiologos. Cela nous permettra d’évoquer une quarantaine de notices.


Saint-Claude / conférences Adolescence et Internet lundi 13 novembre 2017 w EMMANUEL DAVOUST Psychopraticien, Gestalt-thérapeute, Besançon

Entre changements corporels et bouleversements psychiques, l’enfance et plus particulièrement l’adolescence est le terrain d’élection de toutes les métamorphoses à la fois de soi et du lien aux autres. Avec l’éclosion des nouvelles technologies numériques, c’est une nouvelle révolution qui vient contribuer également à une modification substantielle du rapport au monde. Comment s’articulent ces bouleversements, qu’induisent-ils chez le jeune et quelles dérives peuvent-ils engendrer ?

169 Les volcans et le climat lundi 20 novembre 2017 w PATRICK MARCEL Professeur agrégé de Sciences de la Vie et de la Terre, ESPE, Lons-le-Saunier, Membre de la Société de volcanologie de Genève

Quand un volcan craque, le climat se détraque... 1816 est connue comme étant l’année sans été. Dans le Jura, il n’y a pas eu de vendanges. Ce dérèglement climatique est-il lié à l’éruption cataclysmale du Tambora en Indonésie ? Cette enquête est l’occasion d’évoquer le lien entre volcanisme et climat.


Saint-Claude / conférences L’art urbain aujourd’hui Execution à Verdun lors des mutineries

lundi 27 novembre 2017 w DAVID DEMOUGEOT Coordinateur de l’association « Juste Ici », Besançon

À travers des œuvres créées dans l’espace public dans le monde et à Besançon, nous esquisserons les contours de la création dans cet espace au XXIe siècle. Dans une période de crises multiples (sociale, identitaire, écologique, économique) et quarante ans après les bouleversements esthétiques et moraux apportés par le graffiti, les artistes ont une approche critique de la ville qui prend de nombreuses formes. Peinture murale figurative ou abstraite, sculpture, performance, marche, exploration, sont différents moyens d’interagir avec un espace, des contextes, et des citadins.

170 Nouveautés en cardiologie : ce qui va vraiment changer lundi 4 décembre 2017 w MARION CHATOT Cardiologue, CHRU Jean Minjoz, Besançon

Des progrès conséquents ont été accomplis au cours des 20 dernières années dans le domaine de la cardiologie, qui ont permis d’améliorer le pronostic des patients. Les interventions se sont simplifiées, leurs indications se sont élargies aux patients les plus fragiles qui, jusqu’à présent, étaient exclus des prises en charge les plus appropriées. De nouveaux médicaments sont apparus, aussi efficaces mais plus sûrs d’utilisation. D’autres innovations prometteuses sont en cours d’évaluation, comme le cœur artificiel CARMAT, attendu par la communauté médicale depuis des années.

Les mutineries de 1917 lundi 11 décembre 2017 w ALAIN CUENOT Professeur agrégé honoraire d’histoire, Docteur en histoire contemporaine

Les mutineries de 1917 représentent un événement central dans l’histoire du premier conflit mondial. Au cœur d’une tragédie sans nom, plusieurs milliers de soldats vont crier leur haine de la guerre et revendiquer la fin des hostilités, buttant contre l’autoritarisme d’un gouvernement et d’un État-major déterminé quoi qu’il en coûte à poursuivre les opérations de conquêtes militaires. Il importe de se pencher en profondeur sur le sens de la lutte désespérée des soldats mutins qui ont paralysé le front est de l’Oise aux Vosges au printemps de 1917.

West Side Story lundi 18 décembre 2017 w FRANÇOIS FLEUROT Maître de conférences honoraire de musicologie, Université de Franche-Comté

Leonard Bernstein (1918-1990), pianiste et chef d’orchestre de renommée mondiale, s’est illustré aussi à Broadway dans le domaine de la comédie musicale. West Side Story, son Roméo et Juliette new-yorkais, y connaît depuis sa création (1957) un succès inégalé. La notoriété de ce chef-œuvre a été encore multipliée par le film aux vingt Oscars de 1961. C’est l’une des rares œuvres qui fasse l’unanimité dans tous les genres de publics.


Saint-Claude / conférences Les couleurs de l’invisible lundi 8 janvier 2018 w SERGE LUNEAU Professeur honoraire de chimie, Université de Franche-Comté

Il est possible de « voir » l’infrarouge, si l’on en croit les images des caméras thermiques ou de certains télescopes. Mais qu’est-ce donc que les infrarouges ? Nous devinerons, à travers certaines de leurs propriétés, comment fonctionnent des appareils liés à leurs nombreux domaines d’application : alarmes, isolation, fabrication de l’acier, astronomie et autres.

La montagne s’écoute, comment les compositeurs se sont-ils inspirés de cet élément de nature ? lundi 15 janvier 2018 w CHRISTOPHE PAGET

À l’école avec les romanciers français : Flaubert, Vallès, Pergaud, Colette lundi 22 janvier 2018 w FLORENT MONTACLAIR Professeur de lettres certifié, ESPE, Docteur ès-lettres, médaille d’or de philologie, Université de Franche-Comté

Depuis les premières lois du XIXe siècle sur l’école (Guizot, puis Falloux), les écrivains ont décrit ou mis en scène les élèves et leurs professeurs. Le mouvement s’est amplifié après la loi Ferry, rendant l’école gratuite et obligatoire. Qu’est-ce donc qu’un élève ? Et que doit-il apprendre ? Que pensent les Sidonie Gabrielle Colette en 1890 enseignants de ce qu’ils font apprendre aux enfants ? C’est souvent avec humour, parfois avec férocité, que les auteurs placent leurs héros en contact avec l’école.

Médiateur culturel, musée de l’Abbaye, Saint-Claude

Le paysage ne cesse d’interpeller les artistes et cela depuis plusieurs siècles ; la montagne, longtemps crainte par les hommes, reste une thématique isolée dans l’histoire des arts. Les compositeurs, musiciens et artistes, l’ont longtemps associée à la mauvaise saison des neiges et du froid, des sortilèges et des légendes contées, avant de la redécouvrir dans une perception romantique et conquérante. À travers l’écoute de morceaux musicaux, retour sur l’appropriation des sommets par les compositeurs et les musiciens à travers les modes et les siècles.

Le Brésil : un géant aux pieds d’argile lundi 29 janvier 2018 w JEAN-LOUIS DONEY Professeur agrégé de sciences économiques et sociales, Ancien directeur de l’IPAG, Université de Franche-Comté

La croissance économique forte au début des années 2000 et l’émergence d’une industrie diversifiée ont fait penser que le Brésil pouvait, dans un avenir proche, devenir un géant économique capable de jouer les premiers rôles. Depuis, le Brésil traverse une crise grave qui témoigne de la nécessité de réformes importantes.

171


Saint-Claude / conférences

La planète Mars lundi 5 février 2018 w PHILIPPE ROUSSELOT Professeur d’astronomie et d’astrophysique, directeur de l’Observatoire, Université de Franche-Comté

172

De tous les corps du système solaire, la planète Mars est certainement la plus « accueillante » pour les terriens. Ce sera certainement la première planète autre que la Terre sur laquelle des êtres humains iront marcher. Elle a fait l’objet de nombreuses observations d’abord avec des télescopes, puis ensuite avec des sondes spatiales de plus en plus sophistiquées. Cette conférence, après un rappel historique, s’attache à essayer de faire un état des lieux de nos connaissances scientifiques sur cette planète fascinante ainsi que des problèmes scientifiques encore non résolus qu’elle pose.

Le Corbusier lundi 26 février 2018 w FRANÇOIS VION-DELPHIN Professeur honoraire d’histoire moderne, Université de Franche-Comté, Président de l’antenne de Montbéliard de l’Université Ouverte

Au faîte de sa renommée, Charles-Édouard Jeanneret, dit Le Corbusier, accepte de construire sur la colline de Bourlémont dominant Ronchamp, lieu de pèlerinage marial multiséculaire, une chapelle qui va devenir un véritable symbole du renouveau de l’art sacré contemporain et occuper une place singulière dans l’œuvre du grand architecte.

Les progrès de la chimie dans la vie quotidienne lundi 5 mars 2018 w DIDIER KLEIN Professeur de physique des matériaux, directeur du Pavillon des Sciences de Montbéliard, Université de technologie Belfort-Montbéliard, Sévenans

Notre vie quotidienne est fortement influencée par les nouveaux matériaux et procédés découverts par les scientifiques dans le domaine de la chimie, ainsi, les nouveaux revêtements utilisés dans le matériel culinaire, les innovations domestiques, énergétiques ou celles de la construction. Les savoirs d’hier sont devenus les applications d’aujourd’hui. Que réserve le futur ?

Voyages, pèlerinages et voyageurs d’autrefois à travers le Jura lundi 12 mars 2018 w PAUL DELSALLE Maître de conférences d’histoire moderne, HDR, Université de Franche-Comté

Autrefois, avait-on du temps libre et des loisirs ? Pourquoi voyageait-on ? Où allait-on ? Et avec quels moyens de transport ? Risquait-on de croiser des loups et des bandits de grand chemin ? Voyageurs et pèlerins, à travers le massif jurassien, nous racontent tout ce qu’ils ont vu et découvert en cours de route.


Saint-Claude /

Édifices classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO en Bourgogne-Franche-Comté lundi 19 mars 2018 w JEAN-CLAUDE DUVERGET Proviseur honoraire, Besançon

Depuis 1979, huit sites et monuments situés en BourgogneFranche-Comté ont fait l’objet d’une inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO : la basilique et colline de Vézelay (Yonne), les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en Bourgogne, l’abbaye cistercienne de Fontenay, de la grande saline de Salins-les-Bains à la saline royale d’Arc-et-Senans, les sites palafittiques préhistoriques des lacs de Chalain et de Clairvaux, les fortifications de Vauban à Besançon, les climats du vignoble de Bourgogne, l’œuvre architecturale de Le Corbusier (chapelle de Ronchamp).

Le chamois, l’antilope de nos montagnes

Charles Fourier - le phalanstère, village idéal, dessin de C. Daubigny, BN Paris

conférences

L’utopie de Thomas More à Charles Fourier. L’utopie a-t-elle encore sa place dans le monde d’aujourd’hui ?

lundi 26 mars 2018 w NOËL JEANNOT

lundi 23 avril 2018

Naturaliste et photographe franc-comtois de terrain

w ANNE-MARIE HUMBERT

Pour beaucoup, le chamois est l’animal qui personnifie la haute montagne. Il est l’emblème des pics enneigés et de localités alpines. Mais depuis maintenant environ 70 ans, il est de plus en plus présent sur la chaîne du Jura et des Vosges. Cet arpenteur des pentes et des falaises, herbivore, fait partie de la famille des bovidés. C’est un peu le cousin des antilopes himalayennes. Son retour dans nos monts a permis de favoriser les équilibres écologiques, entre autres en servant de proie au super prédateur qu’est le lynx.

Professeur honoraire de philosophie, Présidente de l’antenne lédonienne de l’Université Ouverte

Il faut dépasser la définition banale de l’utopique comme irréalisable et bon à jeter aux oubliettes. Quelles étaient les intentions de Thomas More (XVIe siècle), Francis Bacon (XVIIe siècle) et Charles Fourier (XIXe siècle) en écrivant des utopies ? Et en quoi ces œuvres qui ne constituent pas des programmes électoraux ont-elles encore aujourd’hui quelque chose à nous dire ?

173


Saint-Claude / conférences Archéologie d’un grand monastère comtois : Baume-les-Messieurs lundi 14 mai 2018 w SÉBASTIEN BULLY

connus, ont fait l’objet de nouvelles recherches grâce au concours conjoint des opérations de fouilles préventives, des prospections aériennes et des prospections géophysiques.

Archéologue, chargé de recherche au CNRS

Maxwell et Faraday, des humbles dans la science lundi 4 juin 2018 w YANNICK POUJET Professeur agrégé de sciences physiques, Université de Franche-Comté

Les agglomérations romaines de Franche-Comté : résultats des derniers programmes de recherche lundi 28 mai 2018 w PIERRE NOUVEL Maitre de conférences en archéologie de la Gaule romaine, laboratoire Chrono-environnement, Université de Franche-Comté

L’étude des agglomérations antiques de Franche-Comté (qui correspond, en gros, au territoire de l’ancienne cité des Séquanes) a fait des progrès importants, grâce à un programme collectif de recherche mis en place depuis 2012. Plusieurs sites nouveaux ont été découverts alors que d’autres, anciennement

James Clerk Maxwell - 1831-1879

Portrait de deux grands physiciens trop méconnus en France et de leurs travaux.

Michael Faraday - 1791-1867

174

L’abbaye de Baume-les-Messieurs est établie au cœur de l’un des sites naturels les plus remarquables du Jura, la reculée de la Seille. La beauté du site et la bonne conservation des bâtiments de l’abbaye romane et gothique en font l’un des lieux les plus visités de la région. Mais le monastère jurassien doit aussi sa renommée à sa destinée, liée à celle de la prestigieuse abbaye de Cluny fondée en 910 par Bernon, abbé de Gigny et de Baume, accompagné de moines issus de ces mêmes établissements. Pour autant, ses origines restent mal connues. À l’issue des recherches archéologiques programmées qui se sont déroulées durant l’hiver 2011-2012 dans le chœur de l’ancienne abbatiale romane Saint-Pierre, c’est tout un volet de l’historiographie baumoise qu’il convient d’examiner sous un jour nouveau. Les données archéologiques récentes, confrontées à l’étude des sources écrites, engagent en effet à une relecture des origines du site et du parti architectural primitif de l’église abbatiale romane.

La justice et la société face à la violence conjugale au cours des siècles, du droit de correction marital à son interdiction lundi 11 juin 2018 w BRIGITTE ROCHELANDET Docteur en histoire des mentalités, Besançon

Il fut un temps où les coutumes des villes et des provinces autorisaient le mari à corriger sa femme. Si ce droit ne fut pas repris par les ordonnances royales, l’idée et la pratique restèrent longtemps dans les mentalités et subsistent encore.


utilisons le temps comme outil et non comme repose-pied ! JOHN FITZGERALD KENNEDY

175


Vesoul Le mot du président

M 176

ERCI !

« Un seul mot, usé, mais qui brille comme une vieille pièce de monnaie : MERCI ! », Pablo Neruda. C’est vrai ! Un mot si court, si simple, si banal, qu’on aurait souvent tendance à l’oublier. Eh bien, utilisons-le, sincèrement, sans compter, parce qu’il est important, parce qu’il renforce les liens qui, à l’Université Ouverte, nous unissent dans une volonté commune : la diffusion de la connaissance, la découverte ou la redécouverte de notre passé, la compréhension de notre présent avec toujours l’espoir d’un futur meilleur.

grand MERCI à vous tous, auditeurs de Vesoul et de sa région qui nous avez renouvelé votre confiance et qui avez réélu l’équipe en place avec… 99 % des voix ! Quel triomphe ! Mais sans gloire, car le péril n’existait pas, faute de liste concurrente !!! MERCI à toutes et à tous pour votre présence, votre assiduité. Nous pourrions remettre la médaille de la fidélité à quelques-uns d’entre vous : - Paulette et Jacques B. avec nous depuis 1989 ! - Bernadette et Paul M., Henri A. … depuis 1991 ! Et à bien d’autres encore.

Un grand MERCI, donc, à toutes celles et à tous ceux qui participent à cette belle aventure par leur soutien moral, leur soutien financier, leur aide matérielle ou technique : — l’Université de Bourgogne-Franche-Comté, — la Région de Bourgogne-Franche-Comté, — le conseil départemental de la Haute-Saône, — la ville de Vesoul, — Madame BONNAMY, directrice, et son équipe qui administrent, gèrent, arbitrent, avec conviction, détermination, patience…

Et nous vous proposons de continuer avec nous pour une nouvelle année à l’U.O. avec des conférenciers que vous avez appréciés ou que vous allez découvrir et quelques belles rencontres en perspective, dans un programme ouvert à toutes les voies de la connaissance et de la culture ; rencontres entre : — des Dieux et des hommes en Grèce, — des soldats et des généraux en 1917, — des artistes et des dictateurs dans les années 30, — des philosophes et des hommes de science, — Offenbach et Napoléon III, — des volcans et un anticyclone…

MERCI à l’équipe de bénévoles du bureau de Vesoul qui essaie de régler, comme elle peut, tous les problèmes d’organisation, d’accueil, de maintenance du matériel… Et bien sûr, un autre

MERCI à tous ! PIERRE BENEUX, Professeur agrégé de géographie, proviseur honoraire


Le bureau

w Président PIERRE BENEUX Professeur agrégé de géographie, proviseur honoraire w Vice-présidente PAULETTE GARRET Professeur honoraire w Secrétaire MARIE-THÉRÈSE GARRET Infirmière, retraitée w Trésorière CHRISTIANE GUERRERO Agent comptable retraitée w Membres ANDRÉ FERRAND, CLAUDE GRUT, CLAUDE GUYON, CHRISTINE GUYON, NICOLE NICOLET, JEAN-PIERRE PRINCE w Renseignements par téléphone uniquement MARTINE THÉVENOT Mairie de Vesoul, Service des sports - tél. 03 84 78 64 25 w Inscriptions par correspondance uniquement Université Ouverte – Maison des associations 53 rue Jean Jaurès – 70000 Vesoul w Localisation des cours et conférences — Lundi : Amphithéâtre de l’Espace 70 (ancien IUFM), route de Saint-Loup (entrée : route de Saint-Loup) — Jeudi : Maison des Associations, salle 108, rue Jean Jaurès Les conférences ont lieu de 18h à 20h, sauf le lundi 25 septembre (17h30), le jeudi 16 novembre (17h) et le jeudi 14 décembre 2017 (17h). Site internet universite-ouverte.univ-fcomte.fr

l Rentrée de l’Université Ouverte lundi 25 septembre 2017 à 17h30 Amphithéâtre de l’Espace 70 de Vesoul, route de Saint-Loup Conférence de rentrée à 17h30

« Qu’est-ce qu’une nation ? La question nationale de Renan à nos jours » w DAMIENNE BONNAMY Maître de conférences de droit public, Directrice de l’Université Ouverte, Université de Franche-Comté

Principe spirituel selon Renan, la nation n’est cependant pas un concept abstrait, mais se compose de deux choses : « L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est dans la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis ». Cette approche est-elle toujours d’actualité ?

177


Vesoul / conférences L’Empire russe et Moscou, troisième Rome lundi 2 octobre 2017 w GÉRARD CONIO

178

D’après une étude personnelle publiée dans L’État de César (numéro XIII des Cahiers d’Études Lévinassiennes, 2015), nous tenterons d’analyser les rapports entre l’Église et l’État dans la formation de l’Empire russe. La proclamation de « Moscou, troisième Rome » a joué un rôle considérable dans le messianisme qui a fondé la vocation non seulement nationale mais universelle de cet Empire. Cette idée se trouve dans les lettres adressées par le moine de Philothée de Pskov à Ivan III (1523-1524). Il est opportun de rattacher cette mission théocratique de l’Empire à l’opposition entre le peuple et l’État qui traverse toute l’histoire russe. Le débat entre les occidentalistes et les slavophiles à la suite des « Lettres Philosophiques » de Tchaadaiev (1930) connaîtra au XXe siècle de nouveaux rebondissements après la révolution d’Octobre. On en trouve la récurrence dans les discussions qui opposent aujourd’hui « les libéraux » et les « patriotes ».

Cent ans après : 1917, année de rupture lundi 9 octobre 2017 w BENOÎT LITTARDI Professeur agrégé d’histoire, Université de Franche-Comté

L’année 1917 constitue un véritable moment charnière dans le conflit qui met aux prises depuis 1914 la majorité des nations européennes. Elle se caractérise par des populations épuisées, des combats indécis et un renouvellement des belligérants, marqué avant tout par l’entrée en guerre des États-Unis et l’effondrement militaire et politique russe qui redistribue profondément les cartes.

Aristophane - vers -445 - vers -385

Professeur émérite de littérature comparée, Université de Nancy 2

Aristophane : aux origines de la comédie jeudi 12 octobre 2017 w SYLVIE DAVID-GUIGNARD Maître de conférences en langue et littérature grecques, Université de Franche-Comté

Après avoir évoqué les liens entre la comédie et le culte de Dionysos, on présentera l’œuvre d’Aristophane dans sa double dimension satirique et poétique et on montrera combien la critique des institutions et des hommes politiques de l’Athènes du Ve siècle entre en résonance avec les travers de notre société et avec les bassesses qui entachent encore aujourd’hui la vie politique.


Vesoul / conférences Histoire de la thermodynamique : applications actuelles lundi 16 octobre 2017 w YANNICK POUJET Professeur agrégé de sciences physiques, Université de Franche-Comté

Présentation des grands principes de la thermodynamique et de ses auteurs à travers la révolution industrielle.

Les mécanismes de l’attention : peut-on faire deux choses à la fois ? jeudi 19 octobre 2017 w FRANÇOIS MAQUESTIAUX

Les Açores, sous l’anticyclone, les volcans lundi 13 novembre 2017 w PATRICK MARCEL Professeur agrégé de Sciences de la Vie et de la Terre, ESPE, Lons-le-Saunier, Membre de la Société de volcanologie de Genève

Plus connu pour son anticyclone que pour ses volcans, l’archipel portugais perdu au milieu de l’Atlantique est un chapelet d’îles volcaniques, au passé tumultueux et aux paysages originaux. Partons à la découverte de quelques édifices volcaniques remarquables des Açores centrales, du Capelinhos sorti avec fracas de l’océan en 1958, au grand chaudron de Graciosa, en passant par le point culminant du Portugal, le superbe Pico.

Professeur de psychologie, Université de Franche-Comté

179

L’attention est une fonction psychologique constituée de nombreuses facettes au fonctionnement subtil et très élaboré. Dans cette présentation, seront exposées les découvertes les plus marquantes et inattendues sur les mécanismes et processus cognitifs de l’attention. Seront aussi abordées les relations qu’entretient l’attention avec la conscience, le self-control, l’apprentissage et le mouvement.

Offenbach (1819-1880) : entre rire, satire et fantastique

Autour de la clarinette : aspects historiques, techniques, illustrations instrumentales

lundi 6 novembre 2017 w ANNE-MARIE HUMBERT

jeudi 16 novembre 2017 17h-19h w MYRIAM DEGRET

Professeur honoraire de philosophie, Présidente de l’antenne lédonienne de l’Université Ouverte

Professeur de clarinette, École Municipale de Vesoul

On considère Jacques Offenbach comme l’amuseur public du Second Empire. Il est pourtant le seul compositeur qui n’hésite pas à flétrir par le rire les travers d’une société marquée par le népotisme, les va-t’en guerre, la censure… Jusqu’à donner une dimension fantastique à quelques-unes de ses œuvres comme Les Contes d’Hoffmann.

Après avoir présenté la clarinette, sa technique d’embouchure et de doigts, nous évoquerons son historique ainsi que son évolution à travers les siècles. Nous écouterons quelques extraits d’œuvres diverses puis nous regarderons en images la grande famille des clarinettes, et entendrons le son de quelques-unes. Vous pourrez également essayer cet instrument à la sonorité chaude.


Vesoul / conférences L’art-thérapie : pour le bien-être et l’estime de soi, des personnes fragilisées et malades

Notre terre et ses mesures, l’utilisation du GPS lundi 20 novembre 2017 w MICHEL MARTIN

lundi 27 novembre 2017 w FLORENT PUPPIS

Professeur honoraire de mathématiques

Professeur de musicothérapie, Université de Franche-Comté, Fondation Bois-Gentil, Lausanne

Nous habitons une terre sphérique : depuis l’antiquité, la question de ses dimensions a conduit à des méthodes mathématiques et astronomiques élaborées. La précision actuelle est très grande et les applications quotidiennes.

L’art-thérapie peut être un outil pour aborder des problématiques personnelles plus ou moins engageantes, préoccupantes ou invasives. Elle peut aussi permettre d’aborder différemment la gestion du stress ou de l’ennui au quotidien, les problèmes de communication personnels, les périodes de crise, de mal-être, de perte et/ou de deuil. Au-delà des finalités thérapeutiques, l’art-thérapie peut aussi s’envisager dans une démarche de développement et de réflexion personnels, d’optimisation de la confiance en soi : une exploration et une expression de soi par l’image, la matière et parfois la mise en jeu du corps. C’est en mobilisant et en guidant le potentiel créatif de chacun que l’art-thérapeute ouvre le chemin d’un mieuxêtre, la possible résolution des conflits intérieurs.

Francis Poulenc et la musique vocale jeudi 23 novembre 2017 w FRANÇOIS FLEUROT Maître de conférences honoraire de musicologie, Université de Franche-Comté

Francis Poulenc (1899-1963), membre éminent du Groupe des six, est particulièrement réputé pour sa musique vocale. C’est un grand maître de la mélodie française ainsi que de l’opéra, notamment avec La Voix humaine de Jean Cocteau et Le dialogue des carmélites de Georges Bernanos. Mais c’est aussi un des rares de son époque à avoir composé de la musique religieuse de haut niveau (Gloria et Stabat Mater).

Arthur Honegger et l’oratorio jeudi 30 novembre 2017 w FRANÇOIS FLEUROT

Francis Poulenc - 1899-1963

180

Le musicien suisse Arthur Honegger (1892-1955), qui a composé dans tous les genres, est incontestablement le maître de l’oratorio au XXe siècle où il a introduit la voix parlée. Auteur du Roi David, son chef d’œuvre demeure Jeanne au bûcher (1938), sur le texte de Paul Claudel. Le rôle principal de cette œuvre très impressionnante a toujours attiré les grandes actrices, d’Ingrid Bergman à Marion Cotillard.


Vesoul / conférences Entre Vosges et Jura : histoire de l’élevage en Franche-Comté jeudi 7 décembre 2017 w BERNARD CASSARD

Sanctuaire de Delphes dédié à Apollon

Chef d’entreprise, Vesoul

L’essentiel de la viande bovine produite en Franche-Comté est issu de la race « Montbéliarde ». Depuis quelques années, d’autres races (Charolaises) montent en puissance : notamment à partir des zones basses de FrancheComté. Pour les autres productions de viandes, (autres ruminants, porcs, volailles), la situation est plus diversifiée encore… Et la consommation, où en est-elle ?

Les communautés juives du Comté de Bourgogne au Moyen-Âge : l’exemple de Vesoul, Gray, Fondremand… lundi 11 décembre 2017 w JACKY THEUROT

Des dieux et des hommes : à Delphes et à Olympie lundi 4 décembre 2017 w KARIN MACKOWIAK Maître de conférences en histoire grecque, HDR, Université de Franche-Comté

Il s’agira de reconstituer l’histoire des Grecs de l’époque archaïque (VIII-VIe s. av. J.-C) à travers l’étude du site de Delphes et des offrandes qui ont été entreposées là pendant plusieurs siècles. Nous reviendrons sur l’élaboration de l’art grec, l’émergence politique des Grecs après des siècles d’éclipse, dus à l’effondrement mycénien, et sur l’histoire d’un dieu, Apollon.

Professeur honoraire d’histoire médiévale, Université de Franche-Comté, Président de l’antenne doloise de l’Université Ouverte

Du début du XIIIe siècle au début du XVe siècle, la Comté a connu l’implantation de populations juives (individus et familles) versées dans le prêt et le commerce, sous le contrôle des princes. L’attitude à leur égard fut l’écho en partie de la situation française. Leur présence, leur activité, leur sort seront cernés à la lueur des textes et surtout des saisies de leurs biens lors de l’émotion née de la diffusion de la Peste Noire en 1348. Besançon sera leur dernier refuge. C’est ce destin que nous évoquerons.

181


Vesoul / conférences Rencontre « Poésie » jeudi 14 décembre 2017, 17-19 heures Les auditeurs qui ont aimé un poème, une fable, une histoire, … viennent les dire, lire, raconter,… Un moment d’échange, dans la simplicité et la bonne humeur…

Le Cardinal de Granvelle : pour le 500e anniversaire de sa naissance lundi 18 décembre 2017 w PASCAL BRUNET Historien de l’architecture, Besançon

182

Il y a 500 ans, le 20 août 1517, naissait Antoine de Granvelle à Besançon. Homme d’Église et homme d’État au service de Charles Quint puis de Philippe II, Antoine de Granvelle fut également un humaniste bibliophile et un grand mécène. Soucieux de son image et de sa postérité, il commanda ou reçut de nombreux portraits peints, sculptés ou gravés le représentant. En raison de son implication dans la politique de répression de la Réforme menée par Philippe II, il fut l’objet de nombreuses caricatures même après sa mort en 1586.

Le Brésil lundi 8 janvier 2018 w JEAN-LOUIS DONEY Professeur agrégé de sciences économiques et sociales, Ancien directeur de l’IPAG, Université de Franche-Comté

La croissance économique forte au début des années 2000 et l’émergence d’une industrie diversifiée ont fait penser que le Brésil pouvait, dans un avenir proche, devenir un géant économique capable de jouer les premiers rôles. Depuis, le Brésil traverse une crise grave qui témoigne de la nécessité de réformes importantes.

Des dieux et des planètes dans la mythologie gréco-romaine jeudi 11 janvier 2018 w MAURICE COUSSEMENT Professeur honoraire agrégé de mécanique, classes BTS

La genèse selon Hésiode, les dieux olympiens, les épouses et les principales maîtresses de Zeus, la création de l’humanité et les mythes illustrent l’origine des noms des planètes, des jours de la semaine et de quelques constellations.

Regards philosophiques sur la science – Les fondements de la démarche scientifique lundi 15 janvier 2018 w JEAN-LOUP BONNAMY Agrégé de philosophie, ENS-ULM, Paris

Qu’est-ce que la science ? Pourquoi l’astronomie est-elle une science alors que l’astrologie n’en est pas une ? Qu’est-ce qui caractérise la démarche et la méthode du scientifique dans son laboratoire ? Cette conférence proposera une analyse philosophique permettant de cerner la spécificité de la démarche scientifique.

« Dis papa, c’est quoi un nombre ? » jeudi 18 janvier 2018 w CHRISTIAN MATHIS Professeur honoraire de mathématiques

Comment émergea et évolua la notion de nombre dans l’histoire de l’humanité ? Quelle réponse les civilisations ontelles donné au problème de l’écriture des nombres ? Les nombres entiers gouvernent-ils le monde comme le prétendait Pythagore ? Y a-t-il des nombres plus réels que d’autres qui seraient imaginaires ? Et zéro ? Cet exposé accessible à tous ne comporte aucune difficulté mathématique.


Vesoul / conférences Auguste Bartholdi (1834-1904) : du Lion à la Liberté  lundi 22 janvier 2018 w CHRISTIANE DOTAL Docteur en histoire de l’art, Ancienne pensionnaire de la villa Médicis et de la Casa de Velàsquez

Auguste Bartholdi (1834-1904) appartient à cette famille de sculpteurs majeurs du XIXe siècle dont le nom demeure inconnu du grand public. Il est pourtant l’auteur des non moins célèbres statue de la Liberté à New-York et du Lion de Belfort. Son œuvre est loin de se cantonner à ces succès. Très ancré et intégré dans son époque, le Second Empire et la IIIe République, il est un artiste résolument prolifique et novateur.

1879, construction de la Statue de la Liberté dans les ateliers de Bartholdi, rue Chazelles à Paris

183 Sciences sociales. Histoire du tarot : ce qui se cache derrière ses atouts jeudi 25 janvier 2018 w CHRISTIAN VIVIER Professeur de sociologie, Université de Franche-Comté

Parmi les jeux de cartes, le « Tarot Nouveau » est intéressant à étudier. Héritier des tarots à sujets allégoriques du XVe siècle, le Tarot Grimaud s’impose à la fin du XIXe siècle. Ses saynètes n’ont que peu évolué. Postulant une fonction de régulation sociale, cette conférence envisage de montrer que le Tarot Nouveau restitue un ordre bourgeois et civilisé hésitant entre modernité et tradition.


Vesoul / conférences La constitution des canons bibliques lundi 29 janvier 2018 w ANNE-CATHERINE BAUDOIN

Agrégé préparateur à l’ENS-ULM, docteur ès-lettres

184

Quels livres font partie de la Bible, quels livres n’en font pas partie ? L’établissement des canons bibliques est progressif ; certains livres deviennent canoniques dans la Bible juive comme dans la Bible chrétienne ; d’autres en sont retenus ici, refusés là et désignés comme « apocryphes », encore qu’ils n’aient jamais été réellement « cachés ». Comment se sont établis les canons juifs et chrétiens ? Quelles ont été les étapes de la canonisation ? Qu’en est-il des livres restés en marge du canon ?

La course à la bombe : ou comment les Américains ont maîtrisé l’énergie nucléaire en cinq ans lundi 26 février 2018 w SERGE LUNEAU Professeur honoraire de chimie, Université de Franche-Comté

La fission de l’atome a été découverte en 1939, et six ans plus tard la première bombe atomique explosait dans le ciel d’Hiroshima. Histoire d’une des plus grandes entreprises de tous les temps et des hommes qui l’ont écrite, dont les retombées n’ont pas fini de nous concerner.

La cyber-criminalité jeudi 1er mars 2018 w PHILIPPE PINTAPARY Spécialiste en Nouvelles technologies (NTECH) au sein de la division des opérations du Doubs

Années 30 : l’art moderne à l’épreuve des totalitarismes lundi 5 février 2018 w ALAIN PHILIPPE Directeur honoraire de l’École régionale des Beaux-arts, ERBA Besançon

Les artistes et mouvements pionniers de l’art moderne ont été combattus par le stalinisme et le nazisme. En Union soviétique, l’avant-garde, initialement associée aux chantiers nés de la Révolution de 1917 fut réduite au silence à la fin des années vingt par l’instauration des codes du réalisme socialiste en art. En Allemagne, l’art moderne étant, pour Hitler et son régime, synonyme de dégénérescence, nombre d’artistes furent dans l’impossibilité de poursuivre leur œuvre ou durent s’exiler, et par la suite certains d’entre eux furent persécutés.

Les autoroutes du Net restent un moyen extraordinaire de circuler dans le monde de l'information, il demeure important pour chacun, de connaître au mieux les risques rencontrés, pour mieux les appréhender et évoluer en toute sérénité dans ce monde opaque pour les non-initiés. Partant de l’origine d’Internet, je vous propose de vous exposer les réponses et moyens mis place par la Gendarmerie face à la délinquance à laquelle sont confrontés les usagers, les entreprises et les mineurs aux travers d’exemples concrets. En conclusion j’évoquerai les structures à mettre en place par les entreprises dès 2018 afin de respecter les prescriptions de la GDPR européenne.


Vesoul /

Les Mystères de Paris par Eugène Sue - Jules Rouff éd. Bibliothèque nationale de France

conférences Le roman feuilleton au XIXe siècle : son rôle historique, social, judiciaire… lundi 5 mars 2018 w FLORENT MONTACLAIR Professeur de lettres certifié, ESPE, Docteur ès-lettres, médaille d’or de philologie, Université de Franche-Comté

Zola, Maupassant, Verne, Balzac… Tous furent publiés sous la forme du feuilleton, en bas de page des journaux nationaux et provinciaux. On l’a oublié, mais le feuilleton est le fruit de tensions économiques fortes dans la presse et l’édition françaises, et il bénéficie à la fois des capitaux des tenants de la littérature classique (Émile de Girardin et son salon littéraire) et des innovations formelles des jeunes auteurs du romantisme. Le genre demande une maîtrise particulière de cette forme narrative originale. Écrire un roman, n’est pas écrire un feuilleton, comme Balzac l’apprendra souvent à ses dépens.

Adolescence et métamorphoses jeudi 8 mars 2018 w EMMANUEL DAVOUST Psychopraticien, Gestalt-thérapeute, Besançon

Entre changements corporels et bouleversements psychiques, l’adolescence est le terrain d’élection de toutes les métamorphoses à la fois de soi et du lien aux autres. Comment se manifeste-t-elle ? Quels en sont les enjeux ? En nous appuyant sur l’expérience thérapeutique, nous nous proposons d’explorer cette période où l’ambivalence côtoie le paradoxe.

Le roman feuilleton (suite) lundi 12 mars 2018 w FLORENT MONTACLAIR Quatre grandes voies marquent le feuilleton. La première est le roman social (La Vieille Fille de Balzac, Les Mystères de Paris de Sue, Les Mystères de Londres de Féval, Les Mystères de Marseille de Zola, Le Comte de Monte-Cristo de Dumas...). Les succès sont inégaux, les talents sont aussi parfois discutables… La deuxième voie concomitante est le roman historique (Les Trois Mousquetaires de Dumas, Le Bossu de Féval…) et on se rappellera que les premières formes romanesques du romantisme (Cinq Mars de Vigny et Notre-Dame de Paris de Hugo) s’inscrivaient aussi dans une relation forte au théâtre romantique. Les dernières voies sont plus tardives (le roman judiciaire et exotique), même si elles furent les plus célèbres et les plus durables.

185


Vesoul / conférences Philosophie et sciences au XVIIe siècle : « Descartes, inutile et incertain » ?

La famille en question : dynamiques et formes familiales

jeudi 15 mars 2018 w FRANÇOIS BRULTEY

jeudi 29 mars 2018 w ISABELLE MOESCH

Professeur agrégé de philosophie, Lycée des Haberges, Vesoul

Maître de conférences associé, Université de Franche-Comté

À partir de la figure centrale de Descartes, seront abordés quelques aspects problématiques de la science au XVIIe siècle.

Crise de la famille ? La famille est une institution qui se transforme, change. Du XIXe siècle à aujourd’hui, le modèle a évolué de la famille conjugale à celui d’une famille plus « incertaine ». Après avoir décrit ses caractéristiques, il s’agit ici de comprendre ce que ces mutations entraînent notamment au niveau de la fonction de la famille contemporaine et les tensions qu’elle traverse (identité, autonomie…).

Crimes et délits au féminin : infanticides et crimes passionnels lundi 19 mars 2018 w BRIGITTE ROCHELANDET Docteur en histoire des mentalités, Besançon

186

La perception de l’infanticide par la justice et la société au cours des siècles : d’un crime puni de la peine de mort au délit passible du sursis. Les raisons de ces évolutions mentales face à un geste qui reste d’actualité.

Saint-Augustin : Père de l’Église et écrivain de génie, témoin privilégié d’une période cruciale de l’Histoire lundi 26 mars 2018 w STÉPHANE RATTI Professeur d’Histoire, civilisation, archéologie et art des mondes anciens et médiévaux, Université de Franche-Comté

Saint Augustin est né en 354 à Thagaste : c’est un Romain d’Afrique. Il est mort en 430 à Hippone, la ville dont il était l’évêque, alors assiégée par les Vandales : il a connu la prise de Rome par Alaric en 410 puis l’effondrement de l’Empire romain d’Occident. Il fut le témoin privilégié d’une période cruciale de l’histoire.

Blaise Cendrars, combattant de la Grande Guerre lundi 23 avril 2018 w LAURENT TATU Professeur d’anatomie, neurologue, praticien hospitalier, CHRU Jean Minjoz, Université de Franche-Comté

Frédéric Sauser, alias Blaise Cendrars, né en 1887 en Suisse, est un des poètes majeurs de l’avant-garde. Engagé volontaire dans la Légion étrangère, il n’est pas un combattant ordinaire de la Grande Guerre. Grièvement blessé en Champagne en septembre 1915, il est amputé de l’avant-bras droit et perd sa main d’écriture. Les archives médicales et militaires permettent de reconstituer en détail ce parcours de combattant et de blessé.


Vesoul / conférences Alésia : vers la fin d’une controverse

Naissance des États-Unis d’Amérique

lundi 30 avril 2018 w PHILIPPE BARRAL

lundi 14 mai 2018 w EDMOND DZIEMBOWSKI

Professeur des Universités, archéologie du monde celtique, Directeur de la MSHE C.N. Ledoux, Université de Franche-Comté

Professeur d’histoire moderne, Université de Franche-Comté

Le site de la bataille d’Alésia, épisode fondateur de l’histoire de France, fait l’objet depuis plus d’un siècle d’une controverse surprenante au regard des données scientifiques. Les recherches sur les travaux du siège de César permettent de mesurer, à un siècle de distance, les progrès réalisés par l’archéologie dans la connaissance des sites de bataille de la guerre des Gaules.

En 1765, au lendemain de la guerre de Sept Ans (1756-1763), une révolte antifiscale éclate dans les colonies britanniques d’Amérique du Nord. Fait inédit dans l’histoire, cette révolte du Stamp Act débouche quelques années plus tard sur la contestation puis le bouleversement d’un ordre politique et social qui perdurait depuis le Moyen-Âge. En 1776, tandis que les Treize colonies d’Amérique rompent les amarres avec la mère patrie, un monde nouveau est en train de naître : l’heure des révolutions a sonné.

Comment économiser l’énergie ? 187

lundi 7 mai 2018 w DAVID BOUQUAIN

Les ressources énergétiques fossiles de la planète s’amenuisent et sont par ailleurs loin de tout reproche au niveau environnemental (83 % de la consommation d’énergie mondiale est carbonée). Face à cela, la croissance énergétique ne cesse d’augmenter. Une des pistes essentielles pour notre avenir est la sobriété énergétique de nos équipements et de nos usages, mais quid de l’acceptabilité sociétale de cette démarche ?

Opposants au Stamp Act, New York City 1765. Alamy Stock photo

Maitre de conférences, Université de technologie de Belfort-Montbéliard, Sévenans


Vesoul / ateliers ATELIERS (si effectifs suffisants)

Anglais Approfondissement – Langue et culture des pays anglophones 15 séances d’1 heure 30 w JEAN-MARIE DIOT Professeur d’anglais, ESPE Vesoul, Université de Franche-Comté

Travail autour de la langue et de la culture anglophone. Littérature, chansons, arts, histoire, civilisation, syntaxe, phonologie. Le cours explore différentes modalités de production et d’exposition à la langue : lectures de textes (littéraires ou journalistiques), analyse d’image, débats, chant, saynètes, jeux pédagogiques.

188 Grec Apprentissage et approfondissement 12 séances d’1 heure w PAULETTE GARRET Professeur honoraire de Lettres classiques, Vesoul

Étude de la langue grecque antique (vocabulaire grammaire - étymologie), de la civilisation, des idées… à partir de textes authentiques, choisis d’Homère aux Pères de l’Église, en fonction de leur richesse et de leur actualité. Problèmes de l’exactitude des traductions. Commentaires et prolongements du texte étudié. Discussion. Une feuille de vocabulaire accompagne chaque texte, voire en cas de difficultés syntaxiques, une traduction juxtalinéaire. Iconographie et œuvres artistiques enrichissent le texte.


Ce dessin m’a pris cinq minutes, mais j’ai mis soixante ans pour y arriver. AUGUSTE RENOIR

189


Sites décentralisés / conférences Les forges de Baudin

Arbois Les conférences ont lieu le mardi de 18h à 20h Salle du tribunal, Mairie d’Arbois

Changement climatique en Franche-Comté mardi 7 novembre 2017 w BRUNO VERMOT-DESROCHES Chef du Centre Météorologie, Ingénieur des travaux, Météo France, Besançon

190

Il n’y a plus de saison ! L’expression est fréquente, mais elle appelle une question : qu’est-ce qu’une saison dans notre région ? La nostalgie du « bon vieux temps » nous donne, à travers des souvenirs parfois subjectifs, de fausses idées sur la réalité climatique. Pour définir un climat, il faut le quantifier, le mesurer sur une période d’au moins 30 ans. Au cours du siècle dernier, les mesures montrent que la température moyenne sur la planète a augmenté. En France, environ 0,6 à 1,2°C. À Besançon où des mesures sont effectuées depuis 1880 on le constate aussi. À Mouthe, l’enneigement mesuré depuis 1960 traduit ce réchauffement par une durée des hivers qui diminue. Les prévisions à long terme de l’évolution de l’atmosphère sont donc de la plus haute importance, mais elles sont très complexes, car les paramètres à prendre en compte sont très nombreux. Parmi eux, l’activité humaine et les rejets de gaz à effet de serre doivent être estimés. À partir de différents scénarii, il est incontestable que notre planète va encore se réchauffer, mais pas de manière uniforme. En France, il faut s’attendre à un réchauffement compris entre 1,4 et 5,8°C d’ici 2100, avec de nombreuses conséquences prévisibles et sans doute d’autres plus cachées…

mardi 5 décembre 2017 w JEAN-CLAUDE CHARNOZ Technicien de l’entreprise Solvay en retraite, généalogiste

Exposé sur la richesse des archives industrielles de Baudin, très journalistiques, qui représentent 35 mètres linéaires aux Archives Départementales du Jura. Ces archives permettent, de la forêt à la forge, du charbon de bois à la fonte, une meilleure compréhension de la vie de cette usine, des hommes qui la composent, et des répercussions de la grande Histoire sur la vie locale…

Le Jura sous la glace mardi 27 février 2018 w MICHEL CAMPY Professeur émérite de géologie, Université de Bourgogne

Au cours de l’ère quaternaire (derniers 2 millions d’années) des refroidissements sévères ont affecté l’hémisphère nord. Grâce aux témoignages laissés par les glaciers (moraines déposées, polis glaciaires, blocs erratiques…), les géologues ont pu démontrer que le massif jurassien a été en partie recouvert à plusieurs reprises par une calotte glaciaire. Deux glaciations ont pu être identifiées : la dernière (glaciation dite du « Würm ») a eu lieu vers - 20 000 ans et a recouvert le Jura au-dessus des altitudes moyennes de 600 à 700 mètres selon les régions (Pontarlier, Champagnole, Orgelet) ; l’avant dernière (glaciation dite du « Riss ») fût plus importante. Elle s’est manifestée vers - 120 000 ans et les langues glaciaires ont atteint le rebord occidental du Jura jusqu’aux altitudes de 300 à 400 mètres selon les régions (Lons-le-Saunier, Arbois, Salins…). Par leur action érosive, ces glaciations ont fortement marqué les paysages.


Sites décentralisés / conférences

Communauté de communes Bresse-Revermont Les conférences ont lieu le jeudi de 18h30 à 20h30, lieux et salles à définir

Orage et tornade jeudi 15 mars 2018 w BRUNO VERMOT-DESROCHES Chef du Centre Météorologie, Ingénieur des travaux, Météo France, Besançon

Les Gaulois avaient peur que le ciel ne leur tombe sur la tête… C’est vrai que parfois la nature peut se montrer très violente sous les gros orages menaçants. Pire, elle peut être dévastatrice lorsque se forme une tornade. Comment se forme un nuage, puis un orage ? Comment se forme la grêle, la foudre ? Quelle dynamique explique la formation d’une tornade sous un orage ? Nous essayerons de comprendre les processus physiques qui entrent en jeux pour expliquer ces phénomènes extrêmes.

La chanson pendant la seconde guerre mondiale jeudi 5 avril 2018 w NICOLE DESGRANGES Maître de conférences de musicologie, Université de Strasbourg

On chante pendant la première guerre mondiale, tant en France, qu’en Allemagne ou en Angleterre : des chansons d’amour, de détresse ou satyriques. On va à la guerre au son des trompettes, des cornemuses. On construit des instruments. Le jazz arrive avec l’armée des USA. La guerre des tranchées possède ainsi son propre répertoire.

191


Sites décentralisés / conférences L’oreille et la musique

À quoi sert le rêve ?

jeudi 14 mai 2018 w JEAN-CLAUDE CHOBAUT

vendredi 15 décembre 2017 w SOUAD BEN HAMED

Professeur émérite, ORL, Université de Franche-Comté

Psychologue-psychanalyste, docteur en psychologie, Besançon

Comment perçoit-on la musique ? L’oreille du mélomane, de l’exécutant, du compositeur, sont-elles différentes de celle du profane ? Pourquoi des suites de notes, des accords apparaissent agréables ou dissonants ? Ces questions, au carrefour de l’art et de la science, sont loin d’être résolues. Nous en tentons une approche simple et abordons le problème de la surdité à la lumière des progrès thérapeutiques récents.

Le rêve est à la fois une expérience universelle et une aventure individuelle. Doù vient-il ? Comment fonctionne-t-il ? Pourquoi et comment passe-t-il dans l’oubli ? De quoi rêve-ton ? Avons-nous tous les mêmes rêves ? Nous interrogerons enfin sa place dans la relation à soi, à l’autre et au monde.

La création de l’identité franc-comtoise vendredi 26 janvier 2018 w VINCENT PETIT Professeur agrégé d’histoire, docteur en histoire, Lycée Victor Hugo, Besançon

192

Champagnole

Les guides touristiques vantent la Franche-Comté, ses paysages (montagnes, lacs et rivières), ses habitants avec leurs solidarités traditionnelles (fruitières, affouage…) et leur goût de l’indépendance (Comtois rends-toi ! nenni ma foi !), ses spécialités gastronomiques… Notre propos vise à comprendre la formation de cette identité régionale qui s’est construite à partir du XIXe siècle dans le cadre du romantisme. Romanciers, historiens, philosophes, poètes… et pas des moindres (Charles Nodier, Montalembert, Xavier Marmier, Proudhon, et plus près de nous Bernard Clavel, André Besson ou Hubert-Félix Thiéfaine) ont dessiné et entretenu une identité collective qui a servi de support à un régionalisme sensible jusqu’à la fin du XXe siècle.

Les conférences ont lieu le vendredi de 20h30 à 22h30 Auditorium du Lycée Paul-Émile Victor

Les enfants et le phénomène internet : compréhension, enjeux et dérives vendredi 24 novembre 2017 w EMMANUEL DAVOUST Entre changements corporels et bouleversements psychiques, l’adolescence est le terrain d’élection de toutes les métamorphoses à la fois de soi et du lien aux autres. Avec la culture Internet, ce sont de nouveaux espaces de créativité qui s’ouvrent et qui constituent un véritable laboratoire de la quête adolescente. Comment s’articulent ces bouleversements et cette révolution numérique ? Qu’induisent-ils chez le jeune et quelles dérives peuvent-ils engendrer ?

Bas-relief sur une façade à Hautepierre-le-Chatelet © Hervé, http://rvall.eklablog.com

Psychopraticien, Gestalt-thérapeute, Besançon


Sites décentralisés / conférences Le chant des oiseaux vendredi 23 mars 2018 w CLAUDE-ROLAND MARCHAND Professeur honoraire de biologie du développement, Université de Franche-Comté

Pourquoi, où, quand, comment chantent-ils ? Seront évoqués les oiseaux de notre région et les astuces pour les identifier. On essaiera d’en mémoriser 10 à la fin de l’exposé !

Maîche Les conférences ont lieu le mercredi de 20h à 22h Salle Pierre Ducreux, Château du Désert

Les enfants et le phénomène internet : compréhension, enjeux et dérives mardi 10 octobre 2017 w EMMANUEL DAVOUST

L’oreille et la musique

Psychopraticien, Gestalt-thérapeute, Besançon

vendredi 25 mai 2018 w JEAN-CLAUDE CHOBAUT

Entre changements corporels et bouleversements psychiques, l’adolescence est le terrain d’élection de toutes les métamorphoses à la fois de soi et du lien aux autres. Avec la culture Internet, ce sont de nouveaux espaces de créativité qui s’ouvrent et qui constituent un véritable laboratoire de la quête adolescente. Comment s’articulent ces bouleversements et cette révolution numérique ? Qu’induisent-ils chez le jeune et quelles dérives peuvent-ils engendrer ?

Professeur émérite, ORL, Université de Franche-Comté

Comment perçoit-on la musique ? L’oreille du mélomane, de l’exécutant, du compositeur, sont-elles différentes de celle du profane ? Pourquoi des suites de notes, des accords apparaissent agréables ou dissonants ? Ces questions, au carrefour de l’art et de la science, sont loin d’être résolues. Nous en tentons une approche simple et abordons le problème de la surdité à la lumière des progrès thérapeutiques récents.

Gilley La conférence a lieu le mardi de 20h à 22h Espace culturel Paulette Donzel

Bien s’alimenter mardi 7 novembre 2017 w NHU UYEN NGUYEN Médecin hospitalier honoraire, docteur ès-sciences, Maître de conférences honoraire MD-PhD Université de Franche-Comté

L’équilibre alimentaire ; les repères essentiels ; quelques astuces pour garder la ligne tout en se faisant plaisir.

Gérer le stress par les plantes mardi 17 avril 2018 w OLIVIER TISSOT Pharmacien à Ornans, chargé de cours et responsable du diplôme universitaire d’aromathérapie, Université de Bourgogne

Gestion du stress et prévention de certaines maladies grâce aux plantes médicinales et aux huiles essentielles.

193


Sites décentralisés / conférences

Morteau La conférence a lieu de 19h à 21h Médiathèque Roland Bouheret

Les dangers de l’assiette mardi 6 février 2018 w ÉVELYNE AGUILERA-AYMARD Docteur en pharmacie, diplômée en micro-nutrition et nutrithérapie

194

Notre mode alimentaire s’est profondément transformé depuis 70 ans. Mettons un peu de bon sens dans notre assiette. Se nourrir aujourd’hui n’est pas si complexe qu’il n’y paraît, mais nous sommes troublés quand nous faisons nos courses par les dernières vérités annoncées par la science de la nutrition, relayées à grand coup de supports médiatiques. On se perd entre conseils et allégations relatifs à la santé. Revenons à l’assiette, avec une alimentation simple et saine, afin de retrouver avant tout le plaisir de se nourrir.

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFONTAINE-VERCEL

Valdahon Les conférences ont lieu le jeudi de 20h à 22h Espace Ménétrier

Le refus de vieillir et le désir de rester jeune, une quête ancestrale jeudi 25 janvier 2018 w BRIGITTE ROCHELANDET Consultante en valorisation du patrimoine, Besançon

Dès l’Antiquité, nos ancêtres ont perçu la vieillesse comme un problème ou comme une période de sagesse, mais ils ont surtout chercher à repousser le temps de la vieillesse. La quête de la source de Jouvence a marqué les époques et marque encore notre société.

Inné ou acquis : d’où viennent les comportements du chien ? jeudi 15 février 2018 w ALINE AUBLÉ Comportementaliste et éducateur canin

Le chien est un animal de compagnie réputé sociable. Il vit aux côtés de l’être humain depuis de nombreuses années et pourtant son comportement nous étonne régulièrement encore. Si les réactions d’un chien peuvent être justifiées par son appartenance au genre canidé, parfois la cohabitation avec l’Homme est à l’origine de certains troubles comportementaux.

Débat sur la fin de vie, faut-il aller plus loin que la loi Léonetti ? jeudi 8 mars 2018 w RÉGIS AUBRY Chef de service des soins palliatifs du CHU de Besançon, Président de l’Observatoire national de la fin de vie

La loi n° 2016-87 du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie renforce les droits précédents et introduit un droit nouveau. Le statut de la personne de confiance est renforcé. Les directives anticipées deviennent contraignantes. La loi introduit le droit à une sédation profonde et continue jusqu’au décès. Cette loi est-elle suffisante ? Va-t-elle trop loin ou pas assez ? Ces questions seront débattues en s’appuyant sur l’expérience des réalités de terrain, sur les réflexions du comité consultatif national d’éthique, sur l’enseignement des nombreux débats publics sur ce sujet et à la lumière de situations singulières complexes et médiatisées.


Sites décentralisés / conférences Le compost : principe, mise en place et utilisation jeudi 12 avril 2018 w ISABELLE DIANA-MATHÉ Botaniste, Jardin Botanique, Besançon

jeudi 17 mai 2018 w BRUNO VERMOT-DESROCHES Chef du Centre Météorologie, Ingénieur de travaux, Météo-france, Besançon

De tout temps, l’homme a cherché des signes pour prévoir le temps. Observant les cycles de la lune, le comportement des animaux, le sens et la force du vent, ou tout autre événement plus ou moins subjectif, il a essayé de prédire le temps du lendemain ou des jours à venir. Puis le baromètre, la girouette ont apporté des éléments supplémentaires un peu plus fiables... Au début du siècle, les scientifiques se sont penchés sérieusement sur le problème et ont vite compris qu’il faudrait de gros moyens de calcul pour faire des prévisions météorologiques, moyens inexistants à l’époque. Comme pour toute prévision, qu’elle soit économique ou budgétaire par exemple, il faut d’abord observer et faire un état des lieux. En météorologie, cet état des lieux se fait chaque nuit à partir des observations faites par les radiosondages, les stations météorologiques au sol, les radars et les images des satellites. Toutes ces informations recueillies sur la planète fournissent au super calculateur de Météo-France à Toulouse l’état des conditions météorologiques et lui permet d’en calculer l’évolution à quelques jours. Le travail du prévisionniste du centre météorologique de MétéoFrance est ensuite de dépouiller les résultats et d’en déduire le temps qu’il fera sur la région en tenant compte des particularités climatologiques locales. Si les prévisions sont de plus en plus fiables et précises, il ne faut pas perdre de vue quelles ont des limites : d’un pas de temps de 3 à 6 heures pour les premières 48 heures, leur précision n’est plus que de 12 voire 24 heures audelà de 5 jours.

Le Creux du Van - ©sylviephotos

Des dictons à la prévision numérique…

Orchamps-Vennes La conférence a lieu le mardi de 20h à 22h Théâtre

Le Jura Franco-Suisse, un massif pour les deux pays mardi 24 avril 2018 w RONALD BOSMANS Traducteur indépendant, Journaliste

Jouer à saute frontière entre la France et la Suisse. Voilà ce nous ferons tout au long de ce reportage. De Besançon aux monts du Haut-Jura, des vignobles d’Arbois à la cité médiévale de SainteSuzanne, des Salines royales d’Arc-et-Senans au Val-de-Travers, berceau de l’absinthe, les chemins qui parcourent les paysages uniques sont nombreux. Et c’est aussi en allant à la rencontre de métiers traditionnels typiquement jurassiens et en participant aux nombreuses festivités qui rythment la vie de la région été comme hiver que l’on perçoit le mieux ce qui constitue l’âme du Jura, un massif que se partagent la France et la Suisse.

195


Sites décentralisés / conférences

Ornans Les conférences ont lieu le mardi de 18h à 20h Cinéma Eldorado

Gérer le stress par les plantes mardi 17 octobre 2017 w OLIVIER TISSOT Pharmacien à Ornans, chargé de cours et responsable du diplôme universitaire d’aromathérapie, Université de Bourgogne

Gestion du stress et prévention de certaines maladies grâce aux plantes médicinales et aux huiles essentielles.

Plaisir et mal être au travail mardi 7 novembre 2017 w EMMANUEL DAVOUST Psychopraticien, Gestalt-thérapeute, Besançon

Si le travail est source de promesses, il peut aussi devenir terreau de souffrance. C’est que ka « qualité au travail » est en soi un concept qui n’a rien d’évident. On pourrait presque y voir une forme de déni. Les méthodes de management actuelles ne se confrontent que rarement à cette réalité-là, et préfèrent rester du côté du déni. Il faut positiver : c’est le maître mot de l’entreprise, qu’elle soit privée ou publique. Les salariés sont aujourd’hui presque écartelés entre des injonctions contradictoires : d’un côté, on leur promet davantage d’autonomie, de l’autre, davantage de règles. Contradiction difficile à gérer, qui se traduit parfois par une pathologie moderne : le burn out et sa déclinaison en creux, le bore out. Alors, « Peut-on encore prendre du plaisir au travail et à quelles conditions ? »

Les dangers de l’assiette mardi 16 janvier 2018 w ÉVELYNE AGUILERA-AYMARD Docteur en pharmacie, Diplomée en micro-nutrition et nutrithérapie, Besançon

Notre mode alimentaire s’est profondément transformé depuis 70 ans. Au delà des modes et des tendances, mettons un peu de bon sens dans notre assiette. Se nourrir aujourd’hui n’est pas si complexe qu’il n’y paraît, mais nous sommes troublés quand nous faisons nos courses par les dernières vérités annoncées par la science de la nutrition, relayées à grand coup de supports médiatiques. On se perd entre conseils et allégations relatifs à la santé. Revenons à l’assiette, avec une alimentation simple et saine, afin de retrouver avant tout le plaisir de se nourrir.

197


Sites décentralisés / conférences

Poligny Les conférences ont lieu le mardi de 18h30 à 20h30 Salle Herzog, cour de la Mairie

Le Corbusier et l’art sacré : la Chapelle de Ronchamp mardi 14 novembre 2017 w FRANÇOIS VION-DELPHIN Professeur honoraire d’histoire moderne, Université de Franche-Comté Président de l’antenne de Montbéliard de l’Université Ouverte

© Dominique Bouteiller

198

Inscrite au patrimoine mondial, la chapelle Notre-Dame du Haut de Ronchamp (70) est une réalisation majeure dans l’œuvre de Le Corbusier où elle occupe par sa beauté éclatante et sa pureté lumineuse une place singulière. Par son audace et la manière dont le maître s’est approprié le génie du site, elle constitue un chef-d’œuvre de l’art sacré du XXe siècle.


Sites décentralisés / conférences La fable et le pouvoir des fables d’Esope à la Fontaine mardi 16 janvier 2018 w SYLVIE DAVID-GUIGNARD Maître de conférences en langue et littérature grecques, Université de Franche-Comté

Les Grecs ont attribué à Ésope, figure mi-historique, milégendaire, l’invention de la fable au VIe siècle avant J.-C. mais l’origine du genre remonte à une plus haute antiquité et dépasse le cadre même de la Grèce. Par la suite, les fables d’Ésope ont connu un développement littéraire grâce au génie de La Fontaine dont l’œuvre occupe une place de choix dans les programmes scolaires. Ces histoires édifiantes traduisent bien souvent la dureté des rapports humains.

Pontarlier Les conférences ont lieu le lundi de 18h30 à 20h30 Salle Morand

Le gaspillage alimentaire lundi 18 septembre 2017 w NHU UYEN NGUYEN Médecin hospitalier honoraire, docteur ès-sciences, Maître de conférences honoraire MD-PhD, Université de Franche-Comté

Le gaspillage alimentaire dans le monde ; les principales causes de ce gaspillage; quelques astuces pour y remédier

Bande-dessinée et sport L’Irlande exposition du mardi 13 mars au samedi 17 mars 2018 w ALEXANDRE CLAUDEL Reporter culturel, Association Voir Plus Loin Photographe amateur, Alexandre profite de chaque voyage pour s’adonner à sa passion. Cette exposition photographique est justement le fruit de son dernier périple à travers la République d’Irlande et l’Irlande du Nord. Elle retrace un road trip de trois semaines pendant le mois de juin 2015 sur les routes de ces deux nations authentiques qui se sont longtemps déchirées. Nous vous proposons de découvrir le pays du trèfle et du « Leprechaun » à travers une exposition d’une vingtaine de clichés.

lundi 4 décembre 2017 w SÉBASTIEN LAFFAGE-COSNIER Maître de conférences en sciences du sport, Université de Franche-Comté

En lisant Bibi Fricotin, Les Schtroumpfs ou encore Michel Vaillant, on découvre beaucoup de choses sur l’univers du sport et des Jeux olympiques au XXe siècle. Le thème des Olympiades occupe une place récurrente dans la bande dessinée francophone. Parce que les journaux de bandes dessinées font intégralement partie de la vie culturelle des jeunes, il importe de s’interroger sur l’image du sport véhiculée par ces publications.

199


Index des conférenciers

pages

A Aguilera-Aymard Évelyne . . . . . . . . . . 25, 192, 194, 197 Amet Samuel-Gaston . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Amiri Bassir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Ammar-Khodja Soumya . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 Aragno Michel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Arbey Dominique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42, 43 Aubert Gérard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143 Aublé Aline . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 194 Aubry Régis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 194 Augé Benoît . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31

Bouquain David . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123, 187 Bouras Alain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Bourguet Jack . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75 Boutte Dominique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48, 49 Bouvier Cédric . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Bouygues Élodie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Brauman Rony . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 142 Bresson-Hadni Solange . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99 Brignot Christophe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 Brultey François . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 186 Brunet Claude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59, 60 Brunet Dominique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 131 Brunet Pascal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19, 61, 114, 119, 182 Bruniaux Philippe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Bueb Julien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 Bueb Renaud . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 Bully Sébastien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 174

201 C

B Ball David . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Barra Édouard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133 Barral Philippe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18, 136, 146, 187 Baudiquez Benjamin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32, 101 Baudoin Anne-Catherine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56, 184 Baudoin Bénédicte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Bazenguissa-Ganga Rémy . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 142 Becker Michèle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30, 151 Bencheikh Ghaleb . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143 Ben-Hamed Souad . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76, 192 Bertrand Xavier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31, 98 Bilici Faruk . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 141 Blagosklonov Oleg . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30, 159 Blanchot Jean-Michel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57 Boilaux Évelyne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 160 Bonnamy Damienne .18, 55, 64, 78, 91, 124, 141, 149, 177 Bonnamy Jean-Loup . . . . 53, 68, 128, 134, 145, 153, 182 Bosmans Ronald . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66, 195 Bouget Christophe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 153 Bouhelier-Venck Ludivine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 Bouhéret Claude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46

Campy Michel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 190 Cassard Bernard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143, 154, 181 Castleton Edward . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13, 55 Castets-Fontaine Benjamin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75 Catelain Maxime . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93 Chambarlhac Vincent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109 Charnoz Jean-Claude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107, 116, 190 Chatot Marion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170 Chauffray Marie-Pierre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 160 Chaullet Fabienne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40, 120 Chauve Pierre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23, 79 Chauvin Benoît . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114 Chen Feifei . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 Chestier Alain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 105, 121, 129, 168 Chevassu Pierre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93 Chevassu Valentin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Chiapiuso Geneviève . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 154 Chobaut Jean-Claude . . . . . . . . . . . . 30, 31, 135, 192, 193 Claudel Alexandre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 199 Codou-David Geneviève . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 131 Cohendet Bertrand . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93 Collet Anne-Marie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49


Conio Gérard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 157, 178 Cour Johann . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86 Coussement Maurice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122, 182 Couteret Jean-Michel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Crispini Patrick . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1, 12, 37, 167 Cuenot Alain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55, 170

Fiers Marie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136, 168 Filiu Jean-Pierre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143 Fleurot François . . . . . . . . . . . . . 43, 152, 153, 170, 179, 180 Foscolo Anna . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 Foulquié Jean-François . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 Fournier Yves . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 160 Franz Kaori . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52

D

202

Dagues Véronique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44, 76 Damongeot Pauline . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 158, 159, 161 Dancer Armand . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101, 120 Daumas Jean-Claude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 Daussy Hugues . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139 David-Guignard Sylvie . . . . . . . . . . . 16, 59, 95, 178, 198 Davoust Emmanuel 76, 123, 132, 169, 185, 192, 193, 197 Decoster Caroline . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144 Degand Thibault . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99 Degret Myriam . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 179 Degueurce Christophe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 Delaigue Chrystel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 Delhumeau Herveline . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120 Delsalle Paul . . . . . . . . . . . . 1, 21, 60, 108, 116, 127, 143, 172 Demougeot David . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170 Demouy Patrick . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144 Descamps Christian . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133, 152 Desgranges Nicole . . . . . . . . . . . . . . . . . 1, 42, 145, 157, 191 Diana-Mathé Isabelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33, 195 Dietschy Paul . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66, 96, 97, 120 Diot Jean-Marie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 188 Doney Jean-Louis . . . . . . 77, 112, 135, 150, 155, 171, 182 Dotal Christiane . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41, 122, 183 Drossard Loic . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84 Ducange Jean-Numa . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109 Duverget Chantal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39, 106, 161 Duverget Jean-Claude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18, 110, 173 Dziembowski Edmond . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63, 92, 187

F Fartzoff Michel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 Fauvey Jordane . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Fernandez Samuel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 130

G Garciant Jean . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 Garret Paulette . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 188 Gaulard Bénédicte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109 Gens Patrick . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69 Gentilhomme Serena . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36, 51 Georges Didier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164 Geslot Christophe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120, 135, 161 Girard-Thernier Corine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155 Goetschel Pascale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92 Gresser Pierre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61, 62 Grodwohl Marc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 145 Grosjean Valentine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52, 70 Guard Thomas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60 Guelfucci Marie-Rose . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 Guibert-Lepoutre Aurélie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27 Guillaumin Jean-Yves . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Guy Isabelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 158

H Harding Marie-Josèphe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 162 Heisbourg François . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140 Heller Karin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56 Heyberger Bernard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95 Hillon Patrick . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 98 Humbert Anne-Marie . . . . . . . . . . . . . . . 19, 133, 173, 179

J Jaccotey Luc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107 Jacob François . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 Jacqué Bernard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 141 Jacques-Jouvenot Dominique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Jacquot Grégory . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32, 193

Jalmain Miriam . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 162 Jeannot Noël . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 158, 173 Joseph Wassili . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140

K Kazdhagli Habib . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70, 144 Klein Didier . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26, 103, 124, 132, 160, 172 Knittel Fabien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24, 133 Krapoth Stéphanie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19, 130

L Labondance Fabien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 Lafaye Christophe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68, 111, 157 Laffage-Cosnier Sébastien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 199 Lagalice Julien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Lang Christophe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24, 84 Langlois Éric . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69 Lapérou Béatrice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 142 Lasserre Josette . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 Latif Hassan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67 Laurent Xavier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93 Lavin Amélie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109 Leibundgut Brice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 Lejeune Dominique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16, 64 Lequin Yves . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64, 130 Littardi Benoit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114, 178 Louis Pierre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Luc Bernard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 Luneau Serge . . . . . . . . . . . . . . . 17, 29, 82, 84, 156, 171, 184

M Mackowiak Karin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19, 94, 181 Maggi Julia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 Malraux Alain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 159 Malvesy Thierry . . . . 24, 85, 103, 121, 136, 150, 158, 168 Maquestiaux François . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 179 Marcel Patrick . . . . . . . . . . . . . . . 79, 100, 122, 131, 169, 179 Marchand Claude-Roland . . . . . . . . . . . 24, 25, 124, 193 Mariani-Rousset Sophie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75 Martin Michel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99, 115, 180 Martin Thierry . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22, 121


Martinez-Gros Gabriel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144 Mathis Christian . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 182 Mégnin Jean-Philippe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103, 115 Melcore Véronique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50, 51 Menegon Stéphane . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110 Ménétrier Laure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 Méneveau Nicolas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 134 Mercet Philippe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31, 122, 132 Mercier Daniel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 158 Mériot Florence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Metra Raymond . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100 Mettetal Helga . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 Miguet Jean-Philippe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Moesch Isabelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 186 Moine Alexandre . . . . . . . . . . . . 68, 112, 113, 121, 128, 129 Monier Naïma . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113 Monjanel Françoise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113 Montaclair Florent 45, 124, 132, 152, 156, 159, 171, 183, 185 Montel Sophie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14, 17, 94 Montillaud Julien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27, 28, 80 Morand Serge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84 Morand Stéphanie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 Morrier Denis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 156, 158, 160 Mottey Stéphanie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113 Mougey Laurent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 154, 160 Moulin Jacques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Mourlin Françoise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107 Mraffko Clothilde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69, 72 Mulhauser Blaise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 156 Munier Claudine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Musah Thomas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48

N Nardin Claude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 151 Nguyen Nhu Uyen . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29, 191, 193, 199 Nicolas Laurence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65 Nordey Patrice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 Nouvel Pierre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94, 135, 174

O Orth Gérard

........................................

104

Ory Pascal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140 Ozerova Maria . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

P Padberg-Jeanjean Gabrièle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 150 Paget Christophe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 171 Patel Didier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110, 129, 130 Perret Nicolas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Petit Vincent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 130, 192 Pétrement Jean . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Philippe Alain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41, 168, 184 Philippe Catherine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Picaud Sylvain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17, 123 Piguet Fabrice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155 Pintapary Philippe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184 Piroth Lionel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 98 Plyer Ségolène . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140 Poujet Yannick . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82, 101, 134, 174, 179 Poulle Bruno . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62 Poulle Claire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13, 59 Pozet Françoise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25, 104 Prunelé Eugène de . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83 Pulice Aurélien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59 Puppis Florent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180

R Ratti Stéphane . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 186 Reylé Céline . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27, 28, 81 Rochelandet Brigitte 61, 106, 122, 145, 153, 174, 186, 194 Rollard Christine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Rotty Chloé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22, 101 Roumiantzeff Micha . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 Rousselot Philippe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26, 27, 81, 172 Roux Monique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 128 Roxin Ioan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23, 155, 163

Seillès Estelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 Séronde Marie-France . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121 Simoncini Nicolas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Solnon Jean-François . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39, 63, 72 Soulier-François Françoise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 Straub François . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 152 Sun Xiaowei . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71

T Tainturier Jean-Christophe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 Tatu Laurent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22, 115, 134, 186 Tchoudnov Vladimir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 Thébaud Françoise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 142 Theurot Jacky . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92, 110, 114, 153, 181 Tirvaudey Catherine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17, 123 Tissot Olivier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 193, 197 Tourard Hélène . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18, 111, 112 Tschopp-Moor Walter . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88

V Van Labeke Daniel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25, 83, 102 Vermot-Desroches Bruno . . . . . . 80, 102, 190, 191, 195 Vesvrotte Sylvie de . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97 Viennot David . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Vigoureux Jean-Marie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26, 83, 134 Vion-Delphin François 63, 106, 150, 151, 155, 157, 161, 172, 198 Vivier Christian . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183

W Wendling Daniel

..................................

144

Y Youssef Ahmed

......................................

58

Z S Saleh Zeenat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 Sangsue Daniel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88 Scalabrino Camille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 Schmitt Céline . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 141

Zaragoza Georges

.................................

154

203


o

UNIVERSITÉ

DE

FRANCHE-COMTÉ

Université Ouverte Programme 2017-2018 Directeurs de la publication

Jacques Bahi, président de l’Université de Franche-Comté Damienne Bonnamy, directrice de l’Université Ouverte Direction de la communication de l’Université de Franche-Comté

Maryse Graner Photographies

Johann Cour, Média Reflex, Besançon Ludovic Godard, UFC Dominique Bouteiller, Besançon Illustration de couverture

Détail d’une planche de l’album Vilmorin, 1879 Remerciements

aux auditeurs de l’Université Ouverte pour leur aimable collaboration Design graphique

Bouteiller communication, Besançon Réalisation

Studio Bracco, Besançon Impression

Imprimerie Simon Graphic, Ornans 3 500 exemplaires - août 2017 Avec le soutien de

L’Université de Franche-Comté s’est engagée dans le développement durable. Ce document est imprimé avec des encres sans plomb et aux pigments végétaux, sur papier recyclé blanchi sans chlore chez un imprimeur labellisé Imprim’vert.

Ce document n’est pas contractuel.


univer sité

ou v e r t e

unive rsité de franche-comté


w Université ouverte Université de Franche-Comté 30 rue Mégevand 25030 Besançon cedex w contact 47 rue Mégevand Tél. 03 81 66 51 05 / 03 81 66 51 00 universite.ouverte@univ-fcomte.fr

universite-ouverte.univ-fcomte.fr

Universite Ouverte – programme 2017-2018  

Programme 2017-2018 de l'Université Ouverte.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you