Page 1


SESSUN - 6 rue Sainte, 13001 MARSEILLE SESSUN - 10 rue Courteissade, 13100 Aix en provence SESSUN - 1 rue Joseph Vernet, 84000 Avignon PEOPLE’S RAG - 13 rue de l’Argenterie, 34000 Montpellier BY LA GARCONNE - 39 rue Fresque, 30000 NIMES


R E S T A U R A N T

facebook.com/Cuisine728

Cuisine Française de Saison.

Benjamin Greco, GĂŠrant.

P A T I O


Reprend «PROUHÈZE SAVEURS» sous la direction du chef Olivier Ripert.

Après vingt ans à explorer différentes facettes culinaires, ma cuisine s’oriente vers le travail de produits bruts, exclusivement de saison, le respect des matières est devenu primordial. Je souhaite être dans la continuité de ce que faisait mon grand père*, une touche de modernité maitrisée en plus. Chef Olivier Ripert.

Le pari semblait périlleux afin de succéder à Pierre Olivier Prouhèze dignement, mais le chemin parcouru depuis les débuts en tant que saucier chez «FREDERICK’S» à Londres, donna au Chef la conviction de relever ce défi. Du «BOUCHON BORDELAIS» au «BOUDIN BLANC», Nicolas Laridan** prit Olivier sous son aile et lui confia les commandes d’une brigade de 18 Chefs. Au «CHEYNEWALK» (élu meilleur «local restaurant» de Chelsea par Gordon Ramsey), Olivier conserva la passion intacte et réussit à fidéliser une clientèle prestigieuse :

Brian johnson (ACDC), Stella et Paul McCartney (végétarien), David Ginola, Jean Reno, Adrien Brody, Kylie et Dannii Minogue... De retour dans la région, le projet de restaurant naquit lorsqu’il eu l’opportunité de travailler avec son ami d’enfance Benjamin Greco. Ce fut le meilleur des tests. L’expérience confirmée de Benjamin auprès d’établissements de prestige était complémentaire. Exigence - Constance - Convivialité... Leurs valeurs communes furent l’assurance d’une association réussie. Quant à la note sucrée, elle est orchestrée par Jakub Marchewka, ex-Chef Pâtissier de Nicolas Laridan**. Le Chef Ripert a su le convaincre de rejoindre l’équipe du 728 et propose ainsi un repas entièrement «fait-maison», une partition harmonieuse accessible aux amateurs de goûts.

728, avenue de la Pompignane - Montpellier (34) 04 67 79 43 34 // cuisine728@orange.fr Parking gratuit (nous contacter) du mardi au samedi midi et soir, et dimanche midi

*Georges Pernet, ex Chef de l’Ambassade de Suède. **Nicolas Laridan, 2* Michelin pendant 7 ans au Gavroche, Londres.


VOUS POUVEZ RéSERVER LA PLAGE POUR VOS éVèNEMENTS IMPORTANTS :

Mariage, Anniversaire, SéminairE...

SOLLICITEZ-NOUS ! contactez océane Photos © Marc Dantan

06.06.77.42.64 plage.lespiedsnus@gmail.com

Route de l’Espiguette 30240 Le Grau du Roi

(Dir. Camping de l’Espiguette) GRAND PARKING GRATUIT

PLAGE LES PIEDS NUS


- RICHARD -

LA CHRONIQUE

Direction la

- M AT H I L D E -

Birmanie

SAPPER BRETILLOT - BIANKA -

+ Guide urbain

- ALEJANDRO -

hôtel

LEONE ARAVENA CHETZERON

10

18

20 - 38

44 - 52

LE TRENCH COAT ANDRE COURREGES

- PHOTOGRAPHiE -

- I L L U S T R AT I O N -

Edouard

Victoria

BOUTINAUD

54 - 63

66

HISPANO SUIZA

CHRISTIAN

LE SQUER 80 98 BOOKS + 102.AGENDAS +

Magazine bimestriel gratuit édité par la SARL FOCUS ● Directeur de la publication : Christophe MALSERT pao@focus-magazine.com ● Rédacteurs : Laurent MALSERT & Romain DACHY Agence Racine

86 106 GUIDE URBAIN +

ROUSSEL 72

BREAKBOT 92

118.GRAND HOROSCOPE 2016

Journaliste musique : Céline FLORET music@focus-magazine.com ● Responsable commerciale/publicité : Solange ROUX / 06.88.24.83.62 pub@focus-magazine.com ● Couverture : Lolita Picco www.lolitapicco.fr

Nous remercions particulièrement : Lolita Picco, Eric Canto, Rosine Bramly, Max Gaze, DJ Lolita, Mathilde Bretillot & Clara Verbaeys, Véronique Boissy, Edouard Boutinaud, Victoria Roussel, Christian Le Squer. ● Siège social : 269, rue François Daumas 34090 Montpellier tél. : 0952.598.600 Dépôt légal Fevrier 2016 RCS 448 676 320

www.agence-racine.com

redaction@focus-magazine.com

11

Imprimerie PURE IMPRESSION Mauguio (34) Impression sur papier PEFC Toute reproduction du titre, des textes, photos et maquettes sans autorisation écrite est interdite. La revue décline toute responsabilité pour la perte ou la détérioration des éléments ou documents non sollicités par écrit ainsi que pour le contenu des publicités. Les documents reproduits ici l’ont été avec l’accord préalable du photographe ou de l’envoyeur. Photos non contractuelles. Tous les tarifs de la revue sont des prix indicatifs.


HTC Casque VR «Vive pre»

MISFIT «Ray» tracker d’activité cylindrique

TECHNICS SL-1200 GAE Edition limitée

WISTIKI BY STARCK Porte-clés connecté pour ne plus rien perdre

TECH

LAB

BANG & OLUFSEN Beolab 90

12

HP Elitebook Folio

NIKON Modèle D500 : 20,9 Mpx, 1 640 000 ISO

KODAK Version numérique de la célèbre Super-8


TOM FORD Cardigan en laine mérinos

TIMEX Montre «Camper watch»

THE HAPPY SOCKS Collaboration en édition limitée avec l’artiste André

BALMAIN Blouson en cuir à capuche

MEN's

LAB

MIANSAI Bracelet «Rice»

13

LACOSTE Polo L.12.12 uni

A.P.C Denim Jeans Low Standard Slim-Fit

VEJA X BLEU DE PANAME Modèle «Nautico»


SEE BY CHLOÉ Mini-robe en gaze de coton

JEROME DREYFUSS Sac Nestor festival burgundy

SESSUN Shoes Napoli

APPLE WATCH HERMES Double Tour Bracelet en cuir Bleu Jean

WO MEN's

LAB

OLIVER PEOPLES Lunettes de soleil «Sayer»

14

SAINT JAMES Robe grande marée navy/écume

RAG & BONE Fedora cloche en feutre de laine Faye

PARABOOT Chaussures en cuir glacé «Michael» Black


NUMERO 74 Robe Nina jaune moutarde

RALPH LAUREN Pull marinière écru

GOLDEN GOOSE Baskets maxi paillettes «super Star»

TAGLIATORE JUNIOR Veste en gabardine de coton stretch

Kids

LAB

SUPERDUPER Chapeau en lin

15

FINGER IN THE NOSE Sweat ny surfers gris chiné

BONTON Kurta Internet Bleu gris

VANS Baskets Authentic Lacets Carreaux Blancs


POP CORN Suspension «Hanoï»

BESPOKE EDITION Buffet Cantilever par Philippe Cramer

HARTÔ Fauteuil «Georges»

TOLIX Vestiaire perforé B2

DES IGN

LAB

KENNETH COBONPUE Fauteuil «Dragnet»

16

AND TRADITION Lampe Formakami JH5 par Jaime Hayon

ARTEMIDE Lampe Mia

ALKI Chaise Kuskoa Bi en bioplastique


MAMBO UNLIMITED IDEAS Suspension «Jules»

CASSINA Villa Le Lac Paulownia par Jaime Hayon

SIKA Fauteuil «Paris» en rotin naturel by Arne Jacobsen

LA BOITE CONCEPT Enceinte acoustique Hi-fi tout-en-un LP160

DES IGN

LAB

CHRISTOFLE «Mood» Ensemble 24 pièces dans son écrin

17

ROCHE BOBOIS Gueridon rond «Geom»

LUMIO Le livre lumière Lumio chez RBC

ALESSI Horloge «infinity»


Programme février ‘16

CHARLES SCHILLINGS Grands Enfants Tennis Clubbin’ au Parc&Suites ARENA

11 fev

Chinese New Year dj Blacky

18 fev

Bon Enfants Luis Cossène

HERITAGE - SOUL + FUNK + GROOVY + PARTY

25 fev

Les Jeudis avec ... Paul LESTAT Dj set

5 12 26 dj set fev + fev + fev = Francky

programme mensuel

4 fev

2016 february grey scale cord moons

Tous les vendredis 20h -1h Soul Funk Groovy Party

19 fev

Take Fazz Concert Funk Live

Le Nuage 769 av. Raymond Dugrand Montpellier

04.67.81.72.62 www.aux-grands-enfants.fr

katorze®

Un dimanche en tête à tête 14 menu spécial / playlist love fev Réservez vite votre table

aux grands enfants

13 dj set exclusif 10€ fev #ClassicHouse


EX CLU

SAMEDI13 FÉVRIER

769 av.raymond dugrand - montpellier

20

R

heure

s

pass : 10 € 04 67 81 72 62

katorze®

CHARLES SCHILLINGS

13

FEVRIE


LA CHRONIQUE

DIS CAMION !


LA CHRONIQUE

avais noté une phrase. Je note souvent des phrases qui me servent d’accroche pour débuter ma chronique. C’était dans une soirée arrosée, chez Cédric et Camille, lors d’un blind test musical improvisé où j’ai sorti cette perle : «Elle chante tellement faux, que c’est plus juste, que juste.» Une vérité digne des plus grands moments JCVD et qui me fait dire que l’année 2016 sera plus humaine.

J

Le calendrier Pirelli qui ouvre le bal, va dans ce sens. Tous les ans, il nous livre 12 images avec, pour paraphraser NTM, des meufs terribles « beaucoup plus bonnes que la plus bonne de tes copines ». Un défilé de top models aux formes parfaites, calibrées dans les ateliers des plus grands couturiers, qui depuis près de quarante ans nous imposent leur vision de la beauté féminine. Pirelli n’est pas en reste pour suivre ce regard d’une perfection de papier glacé. Artefact d’ombres et de lumières que prolonge le stylet du

graphiste. Un inaccessible dont chacun est conscient du mensonge mais à force de répétition assénée par tous les médias il est devenu la norme vers laquelle tout le monde court. D’ailleurs dans mon nouveau quartier les Buttes Chaumont il faut prendre cette phrase au sens premier du terme. Tout le monde court. La première fois que j’ai traversé le parc, une clope visé aux lèvres, je me suis retrouvé face à une horde de runners et de familles avec des poussettes faisant aussi la course, tous le sourire aux lèvres comme dans une pub pour les aspirateurs de table Moulinex (je vous invite à jeter un oeil au packaging, en 2015 c’est juste hallucinant).Bref, un vrai balai digne du Truman show dans lequel on vit, qu’on le veuille où non, et dont on ne peut que difficilement s’extraire. Et pourtant, le mythique calendrier à cette année rompu avec les normes qui longtemps ont été siennes. Il présente des femmes qui se démarquent par leur réussite exceptionnelle et peu importe

leur enveloppe charnelle, même si celles-cis sont parfois mise à nu par la photographe Annie Lebovitz. Une vision féministe qui remplace la pin-up par des corps plus ou moins jeunes de 19 ans avec la blogueuse Tavi Gevinson à Yoko Ono 82 ans. « Ils ont suggéré l’idée de photographier des femmes remarquables, de rompre avec le passé. Je souhaitais que les clichés représentent les femmes telles qu’elles sont réellement. » C’est un pari gagné, avec une ode à la femme dans sa beauté plurielle. On trouvera toujours des sceptiques, pour nous dire que ce n’est qu’un coup de communication. Que Pirelli nous prend pour des enfants et nous renvoie au pays des Barbapapas, « qui se transforment à volonté courts, longs, carrés, minces, gros, longs… ». J’ai envie de dire et alors. Je sais comme argumentaire c’est un peu limite. Mais bon. Ps : 2016 on fait dans l’humanité, 2017 on remet les bombes, merci !

WWW.GAZE.IM


OW

RO

M OM

EUGENI QUITLLET, CREATEUR DE L’ANNEE MAISON&OBJET PARIS 2016 Le designer catalan Eugeni Quitllet était à l’honneur du dernier opus Maison&Objet 2016. Après avoir travaillé aux côtés de grands noms du design et notamment Philippe Starck avec qui il a créé la chaise « Masters » pour Kartell, il a présenté une belle expo intitulée « De la pièce unique à l’infini ». On a pu y admirer ses toutes dernières collaborations comme le bougeoir/ porte-encens Eva, réalisé avec la marque française Designer Box, mais aussi la chaise Stone conçue

pour la collection automne-hiver 2016 Habitat entre autres… Autres infos, André Fu a été élu Créateur de l’Année au Salon Maison&Objet Asia qui se tiendra à Singapour du 8 au 11 mars 2016 et Rafael de Cardenas devient Créateur de l’Année Maison&Objet Americas qui aura lieu à Miami du 10 au 13 mai 2016. Pour terminer, les dates du prochain événement Paris Design Week sont également connues : du 3 au 10 septembre prochains.

OB

IL

IE

MIA BY ARTEMIDE

EUGENI QUITLLET M&O 2016

NORGUET x ETHIMO PILLET x ENNE VIA 2016

EN BREF..

SH

R

MIA BY ARTEMIDE La grande maison Italienne Artemide vient de lancer Mia, une lampe de table composée de deux éléments séparés physiquement mais dépendants l’un de l’autre. Une tige les relie et propose alors un design élégant, fonctionnel et harmonieux. L’intérieur de la coupole, qui renvoie une lumière douce sur le plan de travail, est traité avec un verni très réfléchissant pour assurer une performance optimale de la lumière. Une lampe légère qui fera très certainement son effet dans vos intérieurs, proposée dans divers coloris : vieux rose, blanc, gris et noir.


CO

LL

PR

AB .

ET

AIDES A LA CREATION VIA 2016

PATRICK NORGUET X ETHIMO Le célèbre designer français Patrick Norguet nous propose une nouvelle collaboration avec la marque italienne Ethimo. Une collection complète de mobilier d’extérieur, élégante et créative baptisée « Swing ». Le concept initial est assez simple : répéter un même élément en teck décapé composant une structure architecturale, créant ainsi un

OJ

siège confortable, aux détails soignés mixant bois et aluminium. Le tout donne naissance à des pièces légères, ajourées, ergonomiques. Norguet présente donc une balancelle, un canapé XL et un canapé deux places, un fauteuil et deux tables basses aux lignes contemporaines et raffinées, abolissant la frontière entre outdoor et indoor.

CHRISTOPHE PILLET X ENNE CO

LL

AB .

Inaugurée le 14 janvier dernier, l’exposition des prototypes des Aides à la création VIA 2016 se poursuit jusqu’au 4 mars prochain. Vitrine du design de demain, l’événement présente 14 prototypes financés par le programme annuel VIA : concepts de mobiliers ou d’aménagement, luminaires, enceintes… imaginés par de jeunes designers français et prenant en compte les nouveaux enjeux sociétaux, environnementaux et technologiques du monde d’aujourd’hui. On y retrouve notamment le projet Rooms signé Gilles Belley qui propose une autre possibilité d’habiter, la collection de luminaires Luth de Sébastien Cordoleani ou encore le transat Decki de Luci Le Guen. Le futur est en marche !

EN BREF...

L’éditeur turc Enne, qui vient de participer à son deuxième salon Maison&Objet, a fait appel au designer français Christophe Pillet pour concevoir une première collection aux lignes pures et singulières en verre et marbre du plus bel effet. La marque

qui travaille en étroite collaboration avec des designers parmi les plus talentueux au monde continue donc son développement à l’international, après des collaborations avec notamment Arketipo et les italiens Merconato&Zappa.

• La prochaine biennale internationale du design de Saint-Etienne dont la thématique est « Les Mutations du travail » aura lieu en 2017, du 9 mars au 9 avril. • Excellente nouvelle pour l’éditeur basque Retegui : sa table Bistro imaginée par JeanLouis Iratzoki a remporté un Wallpaper Design Award. • RBC organise ses ventes privées du mercredi 9 au vendredi 11 mars dans son showroom de Gallargues de 9h à 17h.


RETRO DESIGN > RICHARD SAPPER

RETRO

- RICHARD -

SAPPER Son nom ne vous évoque probablement pas grand chose mais l’allemand Richard Sapper fut l’un des designers les plus prolifiques de la seconde moitié du XXème siècle. Collaborateur des plus grands éditeurs avec lesquels il a mis au point des objets iconiques, il s’est éteint le 31 décembre dernier. Rétrospective. © photos : D.R.

A

Avec des créations exposées dans les plus grands musées internationaux dont le MoMa de New-York, le Victoria & Albert Museum et le musée de design de Londres, Richard Sapper fait figure d’incontournable dans l’histoire de la création du XXème siècle. Un début de carrière prometteur chez Mercedes-Benz en Allemagne le conduit en 1958 à Milan où il intègre les bureaux de l’architecte Gio Ponti, puis le département de design de La Rinascente. L’année suivante, en 1959, il entame une collaboration avec l’architecte et designer italien Marco Zanuso qui l’amènera à travailler pour Brionvega sur des projets de radios et de télévisions comme la Doney (1962) aux formes arrondies et au design compact qui fut la première télé portable utilisant uniquement des transistors. Ils créeront également un téléphone pour Siemens en 1965, le Grillo. Un objet utilitaire

minimal et sculptural aux lignes fluides et pures, devenu une vraie pièce décorative et qui annonçait déjà les coques des téléphones d’aujourd’hui. En 1964, les deux associés, déjà précurseurs, présentaient avec l’éditeur Kartell la K1340, une chaise pour enfant légère et empilable, la première entièrement fabriquée en matière plastique. Son plus grand coup de maître fut sans doute la célèbre Tizio éditée chez Artemide en 1972, une lampe halogène de bureau équipée d’un bras conducteur à courant basse tension permettant d’éliminer les fils électriques. Dans les années 70, il crée la série de chaises « Sapper Office Chair » chez Knoll, la chaise pliante Nena pour B&B Italia, la mythique cafetière expresso 9090 et la bouilloire à sifflet Bollitore (1984) pour Alessi et façonne même des chronomètres pour Heuer. Une période durant laquelle il s’investit davantage dans l’univers de la cuisine et multiplie les partenariats avec de grands chefs tels que Roger Vergé, Pierre 24

et Michel Troisgros ou encore Alain Chapel jusqu’en 2009. En 1980, il fut nommé principal consultant en design industriel chez IBM où il révolutionne alors le design informatique en proposant des produits comme le ThinkPad 700C : une boite noire minimaliste et élégante qui, une fois ouverte, présentait un bouton rouge placé au centre du clavier, le « contrôleur » du pointeur de l’écran, l’ancêtre du trackpad actuel ! Outre l’informatique, il étudia longuement les problématiques des transports avec l’architecte Gae Aulenti et créa notamment des prototypes pour Fiat et le vélo pliant Zoombike. Tout au long de cette carrière productive, Richard Sapper proposa des produits mélangeant l’innovation technique, la simplicité, la pureté des formes avec toujours un élément de surprise. Des produits qui lui ont valu de nombreuses récompenses internationales dont le Compasso d’Oro reçu à dix reprises et d’enseigner dans plus grandes écoles mondiales de design.


RADIO CUBO Curieuse et astucieuse, la Radio Cubo TS 502 se dévoile lorsqu’on l’ouvre. Ce cube radiophonique, conçu par Richard Sapper et Marco Zanuso en 1964, édité chez Brionvega, est aujourd’hui exposé dans tous les grands musées d’art contemporain. Ses couleurs vives, sa coque en 2 parties en plastique, sa fiabilité, sa facilité d’utilisation, son ergonomie et sa beauté en ont fait un objet mythique. Réédité en 2015 par la marque italienne, l’objet se fait plus technologique, intégrant un réveil, une télécommande infrarouge et la fonction Bluetooth pour se connecter facilement à tous les appareils mobiles.


DESIGN > MATHILDE BRETILLOT

- M AT H I L D E -

BRETILLOT © photos : Mooi / Erwin Olaf

FIGURE DE LA CRÉATION CONTEMPORAINE, MATHILDE BRETILLOT A FORGÉ SON IDENTITÉ AUTOUR DE LA DIVERSITÉ DES PROJETS POUR LESQUELS ELLE PRIVILÉGIE AVANT TOUT LA RENCONTRE DES SENSIBILITÉS. TOUR À TOUR DESIGNER D’OBJETS ET DE MOBILIER, SCÉNOGRAPHE ET ENSEIGNANTE, LA CRÉATRICE FAÇONNE DES ŒUVRES OÙ ESTHÉTIQUE ET RAFFINEMENT SE MARIENT À LA PERFECTION. RENCONTRE AVEC UNE FEMME AUX MILLE ET UNE IDÉES.

26


107 RIVOLI | BOUTIQUE LIBRAIRIE / MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS, PARIS. 2013 / © FRANÇOIS AMIAND


OBJETS SIAMOIS | GALERIE GILLES PEYROULET & CIE& CIE

Pour démarrer, pouvez-vous nous retracer les grandes lignes de votre parcours ? Je suis sortie diplômée de l’Ecole Camondo en 1984 avant de m’envoler pour Milan où j’ai travaillé avec Martine Bedin. J’y suis restée trois années durant lesquelles j’ai dessiné mes premiers objets pour la collection SOLID sous la direction artistique de Michele de Lucchi. Puis après avoir passé huit mois à Taïwan, je rejoins Londres en 1989 pour collaborer avec Ross Lovegrove. Dès 1991, je reviens à Paris et travaille avec Philippe Starck jusqu’en 1994, année où je démarre la coordination de l’enseignement du Desisgn et développe les projets de partenariat ainsi que les relations avec l’international pour l’ESAD de Reims, et ce jusqu’en 2006. Je n’ai depuis jamais cessé d’enseigner, notamment à La Cambre, à Bruxelles et l’Ecole Camondo depuis 2007. Entre temps, je fonde ma

propre structure, en 1997. Vous avez passé plusieurs années à Milan et Londres avant de rejoindre Paris. Quel impact sur votre travail ont pu avoir ces expériences à l’étranger ? Il s’agit avant tout d’un goût pour la découverte et une envie d’élargir le plus possible les champs de la création. J’ai découvert des relations à la création différentes, sensuelles et théoriques en Italie, pragmatiques et excentriques en Angleterre. Vous explorez des domaines très variés : objet, mobilier mais aussi mode, textiles et bijoux, design d’espace. Vous ressentez un véritable besoin de varier les projets ou il s’agit plus d’opportunités ? C’est un mélange entre opportunité et désir de traverser des questions très différentes. 28

Je pense que le Design s’infiltre dans tous les contextes. Ce que j’aime surtout c’est de voyager d’une échelle à l’autre, entre objet et Espace et créer un lien entre ce qui nous enveloppe et ce que nous pouvons tenir dans la main ou déplacer dans un lieu. Les objets donnent un sens à l’espace et l’espace donne un sens à nos relations intimes et notre relation au monde. Justement, de quelle manière choisissezvous et menez-vous vos projets ? A l’instinct ? Après une longue réflexion ? Au coup de cœur ? L’intuition et l’analyse sont toujours au cœur de mes projets. C’est un voyage permanent entre soi et l’autre, la rencontre des sensibilités et un point de vue objectif sur les enjeux. Je travaille surtout avec des commanditaires avec qui je peux dialoguer, rire et explorer.


LE LAC DES CYGNES | CUB-ART - CENTRE DE TABLE. 2011


PARADES. PROGRAMME AMEUBLEMENT VIA 2012 / © MARIE FLORES

Vos créations sont élégantes, raffinées, détachées et toujours très esthétiques. Votre œuvre en est ainsi qualifiée de « dandysme féminin du design ». Que pensez vous de cette définition ? Je la trouve joyeuse et je pense qu’elle transmet bien l’idée de liberté et de beauté. Vos travaux sont aujourd’hui exposés en galerie et édités par de grandes maisons, quelle partie de votre métier vous attire le plus ? Le design utilitaire ou le design artistique ? Je ne me retrouve pas dans cette expression catégorique des genres, je pense que tout est lié. Plusieurs de vos collaborations concernent des musées et galeries. Vous avez un attachement particulier pour ce type de lieux ? Quelles sont leurs particularités pour un designer ? Ce sont des lieux qui sont un peu hors des soupapes du quotidien. Ils sont en cela, d’une

BUREAU COLLECTION PARTICULIÈRE. 2014 / © SILKE BOULAY

grande importance pour chacun de nous. Ils nous relient à notre histoire et convoquent en même temps notre imaginaire. Il demeure très intéressant de définir le cadre et la mise en scène de ces lieux de découverte. Vous avez travaillé le verre, le bois, le métal, la céramique… Pour vous quel serait le matériau idéal s’il ne devait y en avoir qu’un ? Il m’est très difficile de répondre à cette question car je les aime tous. Disons que j’ai peut-être une prédilection pour le verre, trempé, soufflé, moulé, argenté, coloré, transparent… Il existe sous des formes tellement différentes, épais ou cristallin et il joue toujours avec la lumière. Vous œuvrez également à la transmission en étant conférencière, en participant à de nombreux workshops et en enseignant au sein de grandes écoles européennes. Que voulez vous transmettre aux générations futures ? 30

La création nous permet d’envisager le futur, de remettre en question, de sortir des impasses, d’exprimer la liberté, une façon altruiste d’être au monde. Quels sont vos projets actuels et futurs ? Une nouvelle collaboration avec votre frère Marc Bretillot, designer culinaire ? Plusieurs projets sont en cours. Je travaille notamment sur un bureau de ministre en partenariat avec le Mobilier National, du mobilier de salle de bain avec Ambiance Bain sans oublier les commandes privées de mobilier et les objets édités chez Cinna. Quant aux espaces, je peux évoquer les prochaines maisons de vacances en France et les bureaux des éditions des Arènes. Avec mon frère Marc, designer culinaire, nous réfléchissons à la mise en place d’un projet en Thaïlande qui pourrait prendre la forme d’un clin d’œil de la similarité qu’il existe entre cuisiner et fabriquer des objets


LUSTRE ZEPPELIN | BACCARAT


DESIGN-DECO > BIANKA LEONE

- BIANKA -

LEONE © photos : Laurent Vilarem

BIANKA LÉONE OU L’HISTOIRE DE LA RENCONTRE ENTRE GRAPHISME SOIGNÉ, TEXTILE SUBTIL ET SAVOIR-FAIRE ARTISANAL. FONDÉE L’ANNÉE DERNIÈRE PAR VÉRONIQUE BOISSY, LA JEUNE MAISON MONTPELLIÉRAINE PRÉSENTE DES CRÉATIONS ÉLÉGANTES ET DOUCES CONFECTIONNÉES EN FRANCE DANS UNE DÉMARCHE ÉCO-RESPONSABLE. Bonjour Véronique, vous êtes designer textile et avez travaillé en freelance avant de lancer votre propre ligne d’accessoires. Racontez-nous l’histoire et la naissance de Bianka Léone ? Exactement, j’ai suivi une formation de design textile au sein de deux écoles parisiennes, les Arts Appliqués Olivier de Serre et Françoise Conte puis exercé dans différents bureaux de style et dans la décoration d’intérieur. Bianka Léone est née de l’envie de trouver un support pour mes créations visuelles. J’ai commencé par une collection de coussins avant de développer la ligne avec des sacs et des pochettes. J’ai travaillé près de deux ans sur le lancement de Bianka Léone car il a fallu organiser toute la partie design et production. Puis j’ai présenté les premières pièces durant l’été dernier avant la mise en ligne du site en décembre. Bianka Léone est aussi une aventure humaine faite de rencontres et de partage. D’où vient le choix du nom ? J’ai cherché pendant de longues semaines en couchant sur le papier des idées aux différentes sonorités, faisant référence au mélange des 34

cultures et surtout à mes souvenirs d’enfance. Bianka Léone évoque le voyage, l’évasion, l’exotisme, la douceur et la poésie, à l’image de mes créations. Comment avez-vous imaginé cette première collection ? L’idée première était donc de mettre ces supports textiles au service de mes créations visuelles. Celui que l’on retrouve le plus souvent sur mes pièces est le soleil, inspiré d’une image pieuse de ma grandmère et devenu le logo de Bianka Léone qui se décline en différents coloris. Les autres sont le fruit d’un long travail de recherches, d’associations d’idées, de jeux de superpositions. Je travaille à partir de photos, de matières… que je mélange pour donner naissance aux images que l’on retrouve aujourd’hui sur les produits de la marque. Je m’inspire aussi de mes voyages, d’éléments décoratifs et de l’art en général. Ma grand-mère collectionnait dans ses tiroirs plein de belles choses, des dentelles et autres petits trésors devant lesquels je m’émerveillais durant mon enfance et c’est de là qu’est né mon amour et ma sensibilité pour cet univers délicat et poétique.


Vous avez opté pour une fabrication française et une démarche écoresponsable. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur vos partenaires ? J’ai effectivement choisi les circuits courts et une fabrication de qualité comme partie de l’identité de la marque. Il m’a fallu un certain temps pour constituer mon réseau de fabricants. Aujourd’hui, la plupart de mes partenaires, labellisés Entreprises du Patrimoine Vivant, se trouvent en France. Mais si demain je dois faire appel à d’autres pays européens pour développer de nouveaux produits, je n’hésiterai pas si la qualité est au rendez-vous. Le Made in France est une valeur ajoutée au même titre que le Made in Europe. L’impression du lin est réalisée dans le Nord, la confection à Cambrai, les plumes de canard pour les coussins proviennent des Ardennes et la pose des boutons pression a été confiée à une petite couturière de Montpellier. Les conditions de travail entrent également en ligne de compte dans le projet.

Le choix des matières constitue également l’ADN de Bianka Léone. Qualité, confort et durabilité sont leurs principales caractéristiques… Le choix pointu des matières fait entièrement partie de la philosophie Bianka Léone. Pour le Lin avec lequel sont fabriquées toutes nos pièces, je fais appel à une structure implantée en Belgique qui me garantit une qualité irréprochable. Quant au cuir, je travaille avec un petit atelier situé dans l’Aveyron qui collabore avec une Tannerie de Bédarieux fondée il y a 150 ans. J’ai ainsi pu choisir la couleur du cuir au tannage végétal qui est notamment utilisé pour les anses réglables en hauteur de nos sacs. En plus du confort, il était important d’assurer une longue vie aux pièces grâce à des matières de bonne facture. Avez-vous quelques détails à nous donner sur les futures pièces ? Etant donné que je ne fonctionne pas comme une marque de mode qui présente une collection à chaque saison, je lancerai une prochaine collection l’année prochaine. 36

Le réseau de partenaires étant en place, je vais pouvoir désormais consacrer une bonne partie de mon temps aux prochains visuels qui s’inspireront de mes derniers voyages. Comment envisagez-vous le développement de la marque à l’avenir ? Elargir la gamme d’accessoires, explorer le vêtement… ? Les idées ne manquent pas pour la suite. Aujourd’hui, mes produits sont vendus en ligne sur le site www.bianka-leone.com mais j’entends bien développer un réseau de distributeurs : concept-stores, boutiques de décoration… pour étoffer la visibilité de la marque sur la région et dans l’Hexagone. Pour les supports, je réfléchis à plusieurs options dont la création d’un papier peint, de foulards ou de papeterie par exemple mais le vêtement n’est pas inscrit au programme. Je vous donne rendez-vous dans mon showroom-atelier boulevard Clémenceau pour découvrir l’univers Bianka Léone.


ARCHI

- ALEJANDRO -

ARAVENA © Cristobal Palma / Tadeuz Jalocha / Nina Vidic / +2 Architectes

LE PRIX PRITZKER, CONSIDÉRÉ COMME LE NOBEL DE L’ARCHITECTURE, VIENT D’ÊTRE REMIS AU JEUNE ARCHITECTE ALEJANDRO ARANEVA LE 13 JANVIER DERNIER. UNE DISTINCTION CONTROVERSÉE, RÉCOMPENSANT UN TRAVAIL INNOVANT ET ENGAGÉ. LE FONDATEUR DE L’AGENCE « ELEMENTAL » BOUSCULE LES CODES D’UNE ARCHITECTURE SOUVENT DOMINÉE PAR LES ARCHI-STARS, ET C’EST PLUTÔT UNE BONNE CHOSE. PORTRAIT.

Né en 1967, Alejandro Araneva sévit dans le milieu de l’architecture depuis 2003. Année durant laquelle son nom se fait connaître pour un projet de demi-maisons réalisé à Iquique dans le désert chilien, qui fut pensé pour réduire les coûts, permettre aux habitants de s’approprier les lieux et modifier ou agrandir leur logement à leur guise, en se basant sur la créativité des constructions des bidonvilles. Il renouvellera l’opération en 2010 dans la ville de Constitucion, pour reconstruire, en très peu de temps, cette petite municipalité ravagée par un tsunami et un séisme. 2016 commence donc bien pour celui qui sera le prochain 38

commissaire de la Biennale de Venise cette année, sur le thème « Nouvelles du Front ». Outre une médaille en bronze, le Pritzker décerné par la Fondation Hyatt dote son lauréat d’un chèque de 100 000 dollars, et évidemment, une reconnaissance internationale. Mais cela ne plait pas à tout le monde tant l’architecte remue une discipline ancrée dans ses clichés. En 2015, il se moque des architectes stars qui, sous couvert de contemporanéité, n’utilisent que du verre en façade, transformant leurs édifices en serres géantes, gloutonnes en énergie. Pour l’Université Catholique du Chili, il conçoit alors un bâtiment tout en béton, sculptural et brutaliste, réduisant la facture énergétique de 300%.


ARCHI

Selon Tom Pritzker, président de la fondation Hyatt, « Aravena est un pionnier de la pratique collaborative qui sait produire des architectures pleines de force, mais aussi relever les déf is du XXIe siècle. Innovant et inspirant, il nous montre comment l ’architecture, à son meilleur niveau, peut améliorer la vie des gens. Le but premier d ’Araneva est donc de stimuler la construction sociale, de casser le cercle vicieux de l ’inégalité et surtout de « faire mieux avec les mêmes moyens ». A l’annonce du résultat, l’architecte a exprimé « Notre plan pour l ’avenir est de ne pas avoir de plan », un comble pour un bâtisseur mais qui résume très bien le leitmotiv de ce créatif tourné vers l’humain.

Toujours selon Tom Pritzker, le fils du fondateur du prix, « Ses constructions donnent des opportunités économiques aux moins privilégiés, atténuent les effets des catastrophes naturelles, réduisent la consommation d ’énergie et procurent des espaces publics accueillants ». On retiendra particulièrement les Tours siamoises érigées en 2005 sur le campus San Joaquin de l’Université Catholique du Chili, à Santiago, la résidence étudiante de la St Edwards University à Austin au Texas ou encore le centre de recherche et d’innovation Anacleto Angelini, toujours sur le campus San Joaquin. Preuve que le studio mène principalement des projets à visée sociale. On peut ajouter le Bicentennial Children’s Park réalisé en 2012 ou la 40

Ayelén School au Chili érigée en 2014, projets pour les jeunes générations. Plus graphique et sculptural, le point de vue de Las Cruces, posé dans la campagne de Jalisco au Mexique, a été imaginé comme une pierre creusée déposée à flanc de colline et offre un panorama pour les pèlerins et les randonneurs… Plus récemment, Aravena s’est chargé de l’immeuble Novartis, au cœur de Shanghaï mais aussi d’un projet de maison individuelle ultra-contemporaine : la Casa Ocho Quebradas, un bloc de béton futuriste saisissant. Dans le contexte international actuel, pas de doutes qu’Alejandro Aravena et son studio Elemental auront encore de nombreux projets à proposer pour le monde de demain.


MONTPELLIER Port Marianne

LE SPORT SHOP ComplĂŠtez votre garde-robe SPORTIVE

FITNESS YOGA NATATION RUNNING OUTDOOR

Ouvert du lundi au samedi 10h - 19h le-nuage.fr 769, av. Raymond Dugrand 34000 Montpellier

04 34 480 480


AS

SE

M

BEST NEW HOTELS OF THE WORLD 2016

ROBOTIC SUITCASE

TERMINAL NEIGE CIRCLE YACHT

GROTTA PALAZZESE

CL

PR EN

T

AT I

QU

E

ROBOTIC SUITCASE

BEST NEW HOTELS OF THE WORLD 2016 Comme chaque année au mois de janvier, le magazine en ligne spécialisé «Luxury Travel Intelligence» publie son classement des meilleurs nouveaux hôtels de luxe au monde, et la liste est attirante : 1. Le Mandarin Oriental à Marrakech, 2. Le Sant Francesc à Palma de Majorque, 3. L’hôtel Aman situé à Tokyo, 4. Villa René Lalique en Alsace, 5. Le Reverie

Saigon à Hô Chi Minh-Ville au Vietnam, 6. La Temple House à Chengdu en Chine, 7. Le Sujan Rajmahal Palace à Jaipur dans le Rajasthan, 8. La Fiermontina dans le sud de l’Italie, 9. Le Six Senses dans la Vallée du Douro au Portugal, et enfin en dixième position, le Gansevoort en République Dominicaine. Des idées voyages pour 2016.

La société israélienne NUA Robotics a développé un concept novateur dans l’univers de la bagagerie avec la Robotic Suitcase. Une valise qui permet d’avoir les mains libres et qui suit son propriétaire à la trace, grâce à une application mobile. Connecté par Bluetooth, il suffit simplement d’activer la fonction «Follow me» pour que le bagage comprenne immédiatement le message et suive le téléphone et son détenteur. La valise évite les obstacles grâce à des capteurs, est dotée d’une autonomie de 1h30 et est équipée de ports USB pour recharger téléphones, ordinateurs, tablettes ou appareils photos. Bien pratique quand on part en voyage ! Elle comprend aussi une alarme antivol, on ne sait jamais… Le produit devrait coûter aux alentours de 410 euros.


EAN DCR HEÈ SRS EES

TERMINAL NEIGE TOTEM Le seul hôtel de Flaine (Haute-Savoie) vient d’ouvrir ses portes. L’architecture et les aménagements de ce 3-étoiles rompent avec les codes habituels de l’hôtellerie de montagne. Le Totem dans lequel s’est glissé avec justesse cet hôtel 3-étoiles atypique est un immeuble en béton brut, œuvre de l’architecte Marcel Breuer. Il y a trois ans encore, il était occupé par une résidence de vacances. À lui seul, le

bâtiment élevé de 1968 à 1971 suscite l’admiration tant il est emblématique de ces années. Posé sur une roche dont il prolonge l’impression de strates, le Totem semble dialoguer avec le grand blanc qui lui fait face. La restauration des façades, conduite par Jean Louis Sibuet, laisse apparaître un béton lisse et patiné à l’aspect de pierre. Sa blancheur est soulignée par les larges baies en bois noirci.

SU

PE

RY AC

PR HT

OJ

ET

HOTEL GROTTA PALAZZESE

UNIQUE CIRCLE YACHT Réalisé par le cabinet d’architecture Zaha Hadid Architects, le projet est complètement fou. Il s’agit d’un yacht haut de gamme, baptisé «Unique Circle», qui ressemble plus à un vaisseau spatial qu’à un navire. Encore au stade de projet, la bête devrait être construite par le chantier allemand Blohm+Voss. D’une longueur de 128 mètres de long, il devrait voir naître

d’autres yachts du même registre mais de plus petite taille, autour des 90 mètres de long. Futuristes et innovants, ces joyaux des mers redéfinissent le design maritime en y intégrant tout le confort moderne et même plus encore. N’oublions pas que la cible sera forcément très fortunée et aura par conséquent des besoins exceptionnels…

Situé à Polignano a Mare, dans le sud de l’Italie, le lieu offre une vue incroyable sur la mer à ses clients, depuis l’intérieur d’une grotte ! Sans doute l’un des plus beaux et des plus originaux au monde. La Grotta Palazzese est la plus grande grotte et la plus connue des 80 grottes naturelles de la région. De mai à septembre, ses deux étages se transforment en salle de restaurant et en terrasse ouverte sur la mer. La vue et le cadre sont exceptionnels, les plats traditionnels à la carte sont alléchants… A ne pas manquer lors d’un prochain trip en Italie !


L

e bar “Les Loges” du Grand Hôtel du Midi situé sur la Place de la Comédie à Montpellier vous accueille à tout moment de la journée du lundi au samedi de 8h à minuit (jusqu’à la fin mars) et également le dimanche de 15h à 23h à partir du 1er avril jusqu’au 30 novembre. Un nouveau lieu orchestré par l’architecte d’intérieur, designer et artiste Julie Gauthron, en hommage à la danse contemporaine.

barleslogesmontpellier

Confortable et chaleureux, le bar “les Loges” est le nouveau rendezvous pour un petit-déjeuner express, un tea time ou une pause café, un after-work et une fin de soirée. Un lieu où l’on peut travailler avec une connexion wifi gratuite, un espace de vie, d’échanges et de rencontres avec une carte qui mise sur des classiques et une belle sélection de vins et de champagnes. Contact tel : 04 67 62 69 61


22, bd Victor Hugo 34000 Montpellier 04 67 62 69 61 www.grandhoteldumidimontpellier.com

GrandHotelDuMidi


EVASION > BIRMANIE

Birmanie Direction la

ASIE

© photos : D.R.

Pour cette nouvelle aventure bimestrielle, direction l’Asie du Sud-Est, pour vous faire découvrir les trésors de Birmanie… Egalement appelé Myanmar, « le pays merveilleux » qui s’est ouvert sur le monde et donc au tourisme depuis peu de temps raconte sa riche histoire culturelle empreinte de traditions, nous donne à voir des paysages à couper le souffle et offre aussi une étonnante gastronomie qui fera saliver les amateurs de cuisine asiatique. Amoureux d’expériences lointaines, la Birmanie vous attend.

47


LE PAYS MERVEILLEUX La Birmanie ou le Myanmar, s’affirme comme le pays merveilleux de l’Asie du sud-est. Avec plus de cinquante-quatre millions d’habitants, il possède plus de deux mille kilomètres de côtes et demeure le plus vaste territoire de la région. Ouvert au tourisme depuis quelques années seulement, il offre une multitude de paysages : le nord, à l’intérieur des terres, se partage entre rizières et forêts tropicales. Les plaines du centre sont traversées par plusieurs grands fleuves, tandis qu’à l’est, le long de la frontière thaïlandaise, se dressent de hauts reliefs montagneux. Longtemps méconnu, ce pays atypique, rythmé par les traditions bouddhiques connaît une mousson annuelle. La meilleure saison pour y séjourner s’étend ainsi de décembre à février, les mois les moins pluvieux et les moins chauds. UNE CULTURE RICHE EN TRADITIONS BOUDDHIQUES Au croisement des civilisations chinoise et indienne séculaires, le Myanmar révèle une culture totalement empreinte du

bouddhisme. Le « pays des toits d’or » porte effectivement parfaitement son surnom tant les temples et pagodes reflètent l’attachement à la religion et aux traditions de ses habitants. Les plus belles pagodes sont celles de Shwedagon, de Chauzkhtakyi et de Botataung dans le Yangon, celles de Mahamuni dans le Mandalay ou de Shwezigon dans le Bagan. De nombreux Bouddhas ornent les édifices birmans, les places et les forêts, vous ne pourrez donc pas passer à côté. L’iconographie spirituelle est omniprésente : statues, images, fresques narratives d’influence indienne, dont les plus beaux exemples se trouvent dans les temples de Bagan. Côté spectacles, laissez-vous émerveiller par les marionnettes, le yok-thei pwe, qui connut son apogée à la fin du XVIIIe siècle. Cet art typiquement birman fait appel évidemment à un marionnettiste mais aussi à des musiciens et des chanteurs. Les histoires sont le reflet de toute la culture birmane, puisant dans les légendes crées autour des esprits, les nat, tout un univers fantastique. 48

DES PAYSAGES AUX MULTIPLES FACETTES Limitrophe de l’Inde et du Bangladesh à l’ouest, de la Thaïlande du Laos et de la Chine à l’est, la Birmanie offre de nombreux paysages cosmopolites. Quelle que soit la région visitée, le décor est saisissant. Au Sud, la façade maritime donne sur la magnifique mer d’Andaman avec ses eaux turquoise et ses îles paradisiaques, dans le Golfe du Bengale. Au centre du pays, le lac Inlan offre fraîcheur et beauté naturelle en pleine montagne. Depuis Nyaungshwe, vous découvrirez de nombreux villages sur pilotis, entourés de jardins flottants verdoyants. Un univers à découvrir à pied ou à vélo pour plus d’authenticité ou en voiture pour rallier en 2h30, depuis le lac Inle, la ville de Pindaya, nichée au fond d’une vallée luxuriante qui abrite une grotte aux 9 000 bouddhas, lieu de pèlerinage étonnant. L’ancienne capitale Rangoon et la nouvelle Naypyidaw méritent aussi le détour pour s’immerger dans la Birmanie actuelle, preuve qu’effervescence contemporaine et spiritualité peuvent cohabiter.


EVASION > BIRMANIE

LES DELICES DE MYANMAR Lorsqu’on voyage, un peu de gourmandise ne fait jamais de mal ! La Birmanie offre une carte des saveurs immense, issue elle aussi des influences voisines. Le repas typique se compose d’un curry nommé hin, accompagné de riz, d’un bouillon et d’une multitude de petits plats, notamment de légumes. Pour préparer les curry, les birmans utilisent toujours de l’ail, du gingembre, des oignons, du curcuma, beaucoup d’huile et du ngapi, une sorte de pate salée au gout prononcé de crevette ou de poisson… Et évidemment une touche de piment, sans quoi la cuisine asiatique n’aurait aucun intérêt ! Les plats les plus connus sont la mohinga, une soupe de poisson aux pâtes dégustée au petit déjeuner, l’alachaung composé de crevettes séchées et pilées avec de l’ail frit, les salades thok, comme le ma gyi ywet thoke, une salade de jeunes feuilles de tamarin ou le la phet thoke, une salade de feuilles de thé à la tomate et aux cacahuètes. Mais il serait trop long de tout évoquer, le mieux et de se rendre sur place pour tout goûter ! 49


La Birmanie A VOIR / A FAIRE

• Yangon • Mandalay • Naypyidaw • Pindaya • Monastère du Palais d’Or • Pagode Kuthodaw • Cité de Bagan • Taunggyi • Pagodes Shwedagon / • Chauzkhtaky / Botataung / Mahamuni • Lac Inle • Mont Kyaiktiyo • Mrauk U

HÔTELS

Inle Princess Resort :

999 Shan Noodle Shop :

Amata Ngapali Beach Resort & Spa :

Sharky’s :

No. 130 B 34th Street (Yangon)

Magyizin Village - Inle Lake (Taunggyi)

Dhammazedi Road (Yangon)

Green Gallery :

Mya Pyin Village (Ngapali)

Aureum Palace Resort & Spa Ngapali :

52nd Street Lower Block (Yangon)

Bistro at 82nd :

82nd St (Mandalay)

Mya Pyin Village (Ngapali)

Aye Myit Tar :

Amara Ocean Resort :

81st St (Mandalay)

Gault Village (Ngapali)

Ngapali Kitchen :

Bagan Thiripyitsaya Sanctuary Resort :

Ngapali Beach Road (Ngapali)

Bagan Archaeological Zone (Bagan)

BARS

Bagan Lodge :

Chatrium Royal Lake Yangon :

Le Planteur :

Belmond Governor’s Residence :

The Strand Grill :

40 Nat Mauk St (Yangon)

80 University Avenue (Yangon)

92 Strand Road (Yangon) 535 Merchant Street, Kyauktada Township (Yangon)

The Thiripyitsaya Sky Bistro : Tower (Yangon)

92 Strand Road (Yangon)

76 Phone Gyi Road (Yangon)

50

Bogyoke Aung San Street (Yangon)

Bogyoke Aung San Market : Bogyoke Aung San Road (Yangon)

Yuzana Plaza :

Banyar Dala Street (Yangon)

Bagan House :

Jasmine Road (Bagan)

INFOS PRATIQUES

Décalage horaire : 4h30 en été et

Gekko :

20 Malikha Road (Yangon)

Yangoods :

Hummingbird :

RESTAURANTS

223 Sule Pagoda Road (Yangon)

89 Thein Pyu Road (Yangon)

339 Bogyoke Aung San Road, Sakura

Myat Lay Road - New Bagan (Bagan)

Sule Shangri-La :

SHOPPING Pomelo :

Capitale : Naypyidaw depuis 2005 Population : 54.300.000 habitants Monnaie : le Kyat Superficie : 676.552 km² Longueur des côtes : 1930 km Saison fraîche : Jusqu’à fin février Saison chaude : de mars à mai

The Strand Bar :

Shwe Sa Bwe :

35 Taw Win Road (Yangon)

Notre guide des meilleures adresses en Birmanie. kan kaung ba zay !

Mousson : de juin à septembre

5h30 en hiver


HôTEL

CHETZERON © photos : Designhotels

PRENONS UN PEU D’ALTITUDE POUR SE POSER SUR LES PISTES DE CRANS MONTANA EN SUISSE À LA DÉCOUVERTE D’UN HÔTEL EXCLUSIF PERCHÉ À 2112 MÈTRES. INSTALLÉ DANS UNE ANCIENNE GARE DE TÉLÉCABINE, LE CHETZERON VOUS ACCUEILLE POUR VIVRE UNE EXPÉRIENCE HIVERNALE INÉDITE. 53


L

a saison d’hiver bat son plein, la neige est tombée en abondance alors direction les pistes suisses pour un séjour inédit sur les sommets du canton de Valais. Station phare du pays doté d’un domaine de renommée internationale, Crans-Montana accueille l’un des hôtels de montagne les plus exclusifs d’Europe. Perché à 2112 mètres d’altitude et surplombant la vallée du Rhône face aux plus beaux sommets des Alpes, le Chetzeron promet une expérience haut de gamme pour les fondus de glisse et de bien-être. Installé dans l’ancienne gare de la mythique télécabine de Chetzeron, l’établissement est une invitation au dépaysement et à la tranquillité. Le voyage démarre à bord d’un 4x4 ou d’une motoneige pour les moins sportifs, à pied ou à ski pour les plus courageux. L’accès à l’hôtel est déjà en soi une petite aventure. Une fois arrivé, on découvre un étonnant bâtiment fait de pierres conçu dans une démarche éco-responsable afin de réduire

au maximum l’empreinte écologique et préserver l’environnement. Panneaux solaires et photovoltaïques, chaudière à pellets, récupération de chaleur… les concepteurs du Chetzeron, labellisé Minergie, ont pensé à tout. Question confort intérieur, l’hôtel dispose de seize chambres et suites avec vues imprenables sur le paysage et les derniers mélèzes. Trois « Panoramique », quatre « Angle Deluxe » et neuf « Montagne », toutes inspirées de l’univers montagnard et portant le nom d’un sommet. Grandes baies vitrées, mobilier exclusif, coin cosy… ces espaces de vie ont été imaginés comme des refuges de douceur propices à la contemplation de la grandiose et silencieuse nature qui entoure le Chetzeron. L’atmosphère de sérénité est ici omniprésente et l’expérience se poursuit au restaurant panoramique. Confortablement assis dans la salle ou sur la terrasse, le regard tourné vers les sommets et la station, on déguste une cuisine « aux saveurs alpines raffinées » élaborée à 54

partir de produits de proximité. Au menu : plats traditionnels valaisans, découvertes et inspirations contemporaines. Bar poché au lait d’alpage et sa purée de légumes, mijoté d’agneau et sa polenta blanche ou fondue au champagne et truffes… font partie des signatures de la carte. Au bar et au salon, on profite d’un instant d’après-ski au coin du feu dans un fauteuil club, boisson chaude ou vin chaud à la main. Et pour les amateurs de cigares et de whisky, rendez-vous dans le fumoir de l’hôtel. Incontournable après une longue journée de glisse, l’espace Wellness du Chetzeron devient le repère des amoureux de relaxation absolue. Bénéficiant d’équipements haut de gamme, il comprend un hammam, un sauna et un banc de neige. Le service de massages en chambre est également disponible pour les occupants du Chetzeron.Adresse de charme contemporaine et exclusive, le Chetzeron fait figure d’hôtel idéal pour des vacances d’hiver atypiques et reposantes, au cœur des plus beaux sommets alpins.


NI

VE

RS

AI

RE

VANS FETE SES 50 ANS Première marque de chaussures et vêtements de sports extrêmes, Vans, née en 1966 à Anaheim en Californie, célèbre son cinquantième anniversaire. Tout au long de l’année 2016, la maison américaine organisera une série d’évènements pour fêter son demi-siècle comme il se doit. Le premier d’entre eux prendra la forme d’un hommage à l’incontournable Sk8-Hi. Pour

VEJA x BLEU DE PANAME

VANS FETE SES 50 ANS

LEVI’S WEDGIE

BURBERRY APPLE TV EACH X OTHER JC DE CASTELBAJAC

AN

ce faire, la marque a fait appel à plusieurs artistes et personnalités comme Steve Caballero, Lizzie Armanto ou encore Jay Howell immortalisés lors de moments intimes et chaussés du modèle phare de la gamme apparue en 1978. Artistes, musiciens, skaters… racontent ainsi leur histoire marquée par ce modèle montant devenu un symbole de la création à travers le monde.

56

VEJA X BLEU DE PANAME

CO

LL

AB

.

En ce début d’année 2016, Veja et Bleu de Paname nous offrent une sympathique collaboration. Le spécialiste de la basket écolo de fabrication brésilienne s’associe donc à la maison française de vêtements pour donner naissance à une paire de souliers de sport inspirée des années 80. Faite de cuir, de coton biologique, de caoutchouc sauvage d’Amazonie et de moleskine made in France, cette jolie chaussure habillera vos pieds avec élégance. Elle est disponible en deux coloris dans une sélection de boutiques hexagonales dont People’s Rag à Montpellier et The Next Door à Avignon. Faites vite !


JE

LEVI’S WEDGIE Levi’s, LE grand spécialiste du jean, a présenté il y a peu sa dernière coupe baptisée Wedgie. Ce nouveau modèle taille haute a pour ambition de mieux galber les fesses grâce à des poches arrière inclinées et mettre en valeur les hanches par une coupe près du corps. Empruntant les codes du modèle iconique 501, le Wedgie conserve

AN

S

une fermeture boutonnée et arbore une jambe légèrement conique, ni slim ni droite pour un style du plus bel effet, à la fois cool et retro. Cette réinterprétation du jean sera également déclinée dans une version short attendue au printemps prochain et proposée en différents coloris. Rendezvous en boutique ou sur le site Levi’s. CO

NN

EC

CO

T.

LL

AB

.

BURBERRY SUR APPLE TV Après une première collaboration en septembre 2015 avec Apple Music, Burberry a lancé le 11 janvier dernier sa chaîne de vidéos live sur l’Apple TV. Ce jour-là, la maison britannique retransmettait en direct son défilé homme automne hiver 2016-2017 à Londres. Une belle entrée en matière pour la marque qui s’offre un nouveau moyen de communication auprès du public. Le live permettra ainsi de voir tous les évènements Burberry à travers le monde, découvrir les dessous d’anciens défilés et des artistes prometteurs, visualiser des tutos… et tout savoir sur Burberry. Une exclusivité Apple TV bien sûr !

EN BREF • Le mannequin Karlie Kloss rejoint cette année le comité d’expert du prix LVMH qui sera décerné en juin prochain. • Charlotte Olympia collabore une seconde fois avec Agent Provocateur pour la création d’une collection capsule de

lingerie composée de 3 ensembles de dessous et de 3 modèles de chaussures assorties. • Victoria’s Secret s’installe enfin sur le sol français. La marque américaine a choisi l’enceinte de l’aéroport d’Orly pour implanter son nouvel espace de 120m2.

57

EACH X OTHER X JC DE CASTELBAJAC Marque de mode et éditeur d’art à la fois, c’est le parti pris d’Each x Other depuis son lancement en 2012. Poursuivant son mantra « Art meets fashion », la griffe parisienne propose régulièrement des collaborations en tous genres avec des artistes, autour d’œuvres, de vêtements, de livres, en plus de ses propres collections mixtes. Ce printemps, c’est avec un créateur qui a toujours aimé lui aussi faire se rencontrer l’art et la mode qu’Each x Other s’associe le temps d’une capsule : Jean-Charles de Castelbajac via sa griffe JC de Castelbajac Paris.


ANDRE‘ COURREGES © photos : DR

Personnage emblématique de la mode, André Courrèges s’est éteint le 11 janvier dernier à l’âge de 92 ans. Symbole de l’anticonformisme, ce couturier de génie fut à l’origine d’une véritable révolution dans les années 60 en insufflant un style novateur et futuriste au monde de la création de vêtements. Créateur avant-gardiste, inventeur et sans cesse porté vers le progrès, André Courrèges a succombé à la maladie de Parkinson contre laquelle il se battait depuis une trentaine d’années. Symbole de la révolution vestimentaire dans les années 60, le couturier a inventé une mode fonctionnelle inspirée de l’architecture pour les femmes modernes et actives. Né à Pau le 9 mars 1923, André Courrèges, fils de majordome, fut formé à l’Ecole Nationale des Ponts-et-Chaussées. C’est durant cette formation qu’il découvre l’architecture, discipline

qui influencera considérablement son œuvre. Arrivé à Paris en 1945, il suit des cours au sein de l’Ecole de la chambre syndicale de la couture parisienne puis intègre en 1950 les ateliers de Balenciaga chez qui il apprendra le métier pendant onze années et rencontrera sa femme Coqueline Barrière. En 1961, André Courrèges fonde la maison Courrèges. Dès ses débuts, il se démarque par un style futuriste et en l’espace d’une dizaine d’années, il accède au rang de véritable star internationale.


D

ès 1963, il introduit dans ses collections le pantalon pour femmes puis deux ans plus tard, il reprend la minijupe, popularisée en 1962 en Angleterre par Mary Quant. La pièce devient alors un emblème des sixties que s’arrachent les femmes, avant l’arrivée des pantacourts en 1968. Particulièrement attaché aux recherches sur les coupes et les matières et captant l’esprit du temps, André Courrèges dessine des silhouettes aux lignes droites et aux coupes sans plis ni pinces, et joue sur les volumes grâce aux poches arrondies et aux surpiqures. Inspiré par l’architecture, l’art, le sport et la science-fiction, il révolutionne la garde robe des femmes actives et pressées en pleine émancipation qui recherchent des vêtements fonctionnels et confortables pour le quotidien. Outre la couleur blanche qui devient sa marque de fabrique, il utilise le nylon et le vinyle avec lesquels il confectionnera certaines pièces iconiques. « A l’instar de Le Corbusier, qui a fait pénétrer la lumière dans les maisons qu’il concevait, j’ai voulu faire entrer la lumière dans mes vêtements », disait-il.

Visionnaire, André Courrèges, proche de Paco Rabanne et Pierre Cardin, avait anticipé les années 2000 avec des collections aux formes géométriques encore jamais vues à l’époque. Il habillait tout simplement une époque et les femmes les plus élégantes du monde telles Catherine Deneuve, Brigitte Bardot, Romy Schneider, Jackie Kennedy ou encore Claude Poimpidou. Dès le milieu des années 60, période où il abandonne la Haute Couture pour se consacrer au prêtà-porter, Courrèges ouvre des boutiques dans la capitale et à l’étranger, notamment aux Etats-Unis et fait construire en 1972 son usine sur sa terre natale. 300 ouvrières travailleront dans ce lieu historique dont il avait dessiné les plans. Cette même année, il lance son parfum Empreinte et réalise les vêtements officiels des J.O de Munich, portés par plus de 20.000 personnes lors de l’événement. Bottes plates, minijupe trapèze, blouson en vinyle, robe jogging à capuche, collants tricotés, lunettes à fentes sont considérées comme ses plus belles inventions. Pour lui, le vêtement devait échapper au conventions et représenter un mode de vie. 62

Sa volonté, rendre la mode accessible à tous et toutes. Succès commercial et créatif, la maison Courrèges organise des défilés singuliers et développe plusieurs gammes de produits comme les parapluies, le linge de maison et apposera sa griffe sur des montres, appareils photo, voitures… avant de connaître quelques déboires. Fragilisée par le contexte économique, la Maison Courrèges sera vendue à la société japonaise Itokin en 1978 puis exclue de la chambre syndicale de couture en 1986 avant d’être rachetée à ses actionnaires par le couturier en 1993. Alors malade, il laisse la direction à sa femme pour se tourner vers des projets artistiques personnels. En janvier 2002, le défilé Haute Couture marque une nouvelle étape pour la marque qui sera finalement reprise en 2011 par Jacques Bungert et Frédéric Torloting. En 2013, l’usine de Pau rouvre ses portes puis en 2015 la direction artistique est confiée à Arnaud Vaillant et Sébastien Meyer qui perpétuent aujourd’hui le savoir-faire et la créativité de la maison Courrèges.


• LES INDEMODABLES •

LE TRENCH-COAT © photos : D.R

L

Indémodable et surtout incontournable des vestiaires masculins et féminins, le Trench-Coat a fêté son centenaire en 2014. Popularisé par le cinéma, il s’affiche aujourd’hui sur les épaules des plus grandes stars grâce à un style élégant plein de décontraction. Burberry, fondateur du premier modèle, fabrique toujours ce must-have en Angleterre dans le Yorkshire… Petite histoire.

e Trench-Coat fait son apparition sur les épaules en 1914 durant la première guerre mondiale. Thomas Burberry répond alors à une commande de l’armée anglaise pour équiper les soldats sur les fronts belges et dans le nord de la France. Le nom « Trench-Coat » est issu de ce besoin car il signifie litteralement « Manteau de tranchée ». Burberry reprend alors le design des manteaux d’officiers auquel il ajoute des anneaux en métal, les boucles « D » pour y un accrocher du matériel mais aussi des épaulettes pour y fixer des galons, ou accessoirement y mettre des gants de cuir, un chapeau ou maintenir la sangle d’un sac. Confectionné en gabardine de coton, légère et confortable, il devient rapidement un accessoire indispensable dans les plus grandes armées du monde : USA, URSS, Allemagne, France. Cousin du « Duster », le cache-poussière muni d’une cape dans le dos que l’on peut voir dans les westerns, il descend jusqu’au genou et est composé de

26 pièces de tissus, de 10 boutons, d’une ceinture et on le retrouve principalement en 3 coloris : beige, kaki ou noir A la fin de la guerre, le trench-coat entre pleinement dans le vestiaire masculin avec le retour des soldats et des officiers dans le civil mais il est surtout popularisé par les productions cinématographiques qui en font un accessoire indispensable du film noir ou du détective par exemple. Humphrey Bogart ne quitte pas le sien dans Casablanca ou dans le Faucon Maltais, Belmondo, Delon, Derrick et Colombo sont indissociables de leur manteau et encore aujourd’hui, nombre de films utilisent cet accessoire iconique. Coté mode, c’est dans les années 60 et 70 que le Trench acquiert ses lettres de noblesse grâce notamment à Yves Saint Laurent qui en fait une pièce récurrente de ses collections prêt-à-porter. Il fut ensuite récupéré par divers courants, en fonction des époques, comme le mouvement punk,

le mouvement gothique, le style industrial ou métal. Aujourd’hui, le Trench Burberry est un must mais la plupart des grandes marques proposent également le leur. Dior, Balenciaga, Paul Smith, pour ne citer qu’eux, ont créé leur interprétation de ce classique du vestiaire masculin. Un classique qui s’est aussi démocratisé dans les dressings féminins évidemment, avec l’utilisation de nouvelles matières, de nouvelles couleurs et une ligne affinée. Son style chic mais décontracté lui permet de se marier avec tous les looks, pour le plus grand bonheur des fashionnistas. Léger et imperméable, le Trench-Coat est donc rapidement devenu un indispensable de la mi-saison, lorsque le temps est mitigé. Pour un trench Burberry, il vous faudra tout de même casser votre tirelire, la pièce coûtant entre 800 et 1000 €, mais en fouinant un peu, vous pourrez peut-être diviser le prix par cinq en fripe !


F.A.M.E LA GAITE LYRIQUE

SMOLE GALERIE AT DOWN

IT’S A BASS BASS WORLD

AFFICHES POLITIQUES KARL LAGERFELD

SMOLE – GALERIE AT DOWN

EX

PO

FE

ST

.

Le trublion du graffiti montpelliérain revient pour une exposition personnelle à la galerie At Down au cœur de l’écusson. Avec « Rail’n’peace », l’artiste nous présente encore et toujours des œuvres de qualité, ultracolorées et pleines de détails face auxquelles nous pourrions passer des heures. On y retrouve également les lettres entremêlées qui font son style unique et inimitable. Pour l’occasion, la galerie édite un livre dédié, comme elle l’a déjà fait pour les expositions précédentes de Nasty ou de Gum par exemple. A voir jusqu’au 19 mars 2016 au 20 rue du plan de l’olivier à Montpellier.

IV AL

F.A.M.E – LA GAITE LYRIQUE F.A.M.E est de retour à la Gaîté Lyrique pour une troisième édition du festival des films musicaux et de la pop culture. Au programme: films en compétitions, séances spéciales, concerts, rencontres professionnelles, pendant 4 jours, F.A.M.E explorera le monde et lancera des passerelles entre la musique, le cinéma et les cultures « pop » et urbaines, l’architecture et les technologies : Play it Loud ! Le coup d’envoi aura lieu le 12 mars avec le musicien Jean-Benoît

Dunckel, moitié du groupe AIR et le cinéaste Jacques Perconte, collaborateur de Jeff Mills, qui proposeront « Hyper soleils » en ouverture du festival une création en avant-première mondiale. Le 13 mars, le festival propose « Les Nuits de la Gaîté live in Levi’s » qui verront se succéder aux platines des artistes tels que Zaltan, Syracuse, Voiron, Polar Inertia ou encore Svengalisghost. il vous restera donc 2 jours pour les projections !


IT’S A BASS BASS WORLD – LA FENETRE Le centre d’art La Fenêtre fait la promotion des arts appliqués et des arts visuels à Montpellier depuis 2011. En ce début d’année, il propose la superbe exposition « It’s a Bass Bass World - Saul Bass, design graphique et cinéma» qui fait la part belle aux affiches du plus légendaire des graphistes américains des années soixante et soixante-dix. Considéré comme l’inventeur du générique animé dans les années 50, il assista nombre de pointures

L’exposition de la Bibliothèque Internationale de Documentation Contemporaine à l’Hôtel National des Invalides présente un panorama de la production foisonnante d’affiches politiques et culturelles au cours de deux décennies, constituant une période faste pour l’affiche en tant que moyen d’expression des engagements politiques. 170 pièces inédites réunies pour la première fois dressent le portrait de l’histoire

des engagements et des grandes luttes de l’époque vus par la création graphique. La scénographie met en parallèle le travail de graphistes européens et américains, tout particulièrement en Pologne, à Cuba, aux Etats-Unis, aux Pays-Bas, en Allemagne et en France. Vous avez jusqu’au 29 mai 2016 pour vous plonger dans l’histoire politique des années 70 à 90.

FI

CH

E

du septième art comme Otto Preminger, Alfred Hitchcock, Billy Wilder ou Martin Scorsese, et fut même consultant visuel sur des productions telles que West Side Story ou Psychose… Une belle carrière en somme ! Cette expo inédite en France, qui célèbre les 20 ans de la mort de Saul Bass (1920-1996), est un véritable hommage à son œuvre qui a inspiré des générations de créatifs contemporains. A découvrir au Centre d’art La Fenêtre jusqu’au 26 mars.

AF FI CH E

INTERNATIONALES GRAPHIQUES, COLLECTIONS D’AFFICHES POLITIQUES 1970 - 1990

AF

PH

OT O.

KARL LAGERFELD, A VISUAL JOURNEY La pinacothèque de Paris nous présente « Karl Lagerfeld, A Visual Journey », une expo photo qui explore la grande diversité de motifs, d’approches et de techniques qui définit l’interprétation très personnelle de la photographie par le génial créateur touche-à-tout. Le parcours révèle les nombreux centres d’intérêt de cet artiste : architecture, paysages, nuits parisiennes, portraits et autoportraits, photographie de mode et abstraction. Une bonne occasion de découvrir une face cachée de son travail.


Edouard

BOUTINAUD Photographe professionnel depuis plus de quinze ans, le parisien Edouard Boutinaud multiplie les projets, de la publicité aux portraits en passant par les paysages, la mode, la lingerie ou la beauté. Elégantes, poétiques et parfois plus spontanées, ses créations enchantent le regard par leur originalité et leur naturel. L’évolution du métier, ses collaborations avec la presse, ses récents projets… cet élève de « l’ancienne école » se livre.

Bonjour Mr Boutinaud. Commençons avec les grandes lignes de votre parcours… Je suis originaire de Paris et ai suivi une formation à l’Ecole des Gobelins à la fin des années 90. J’ai démarré dès ma sortie comme assistant de plateau pour différents photographes, notamment au studio Cosmos qui n’existe plus aujourd’hui. J’ai fait mes armes durant plusieurs années pendant lesquelles j’ai également eu l’occasion de vivre en Suède, en Angleterre et en Italie notamment. Puis au fur et à mesure, je me suis fait repérer par de grands noms comme Jean Larivière ou Inez Van Lamsweerde & Vinoodh Matadin avec qui j’ai collaboré et forgé mon expérience. A leurs côtés, j’ai découvert le métier de photographe, les différentes techniques…. Je suis issu de l’école argentique et exerce depuis maintenant une quinzaine d’années.

68

Quels changements avez-vous vécu dans la profession depuis vos débuts ? Le métier de photographe a bien évidemment considérablement évolué depuis mes débuts en 2000. L’arrivée du numérique a bouleversé la profession, c’était un changement radical qui a permis de travailler de manière beaucoup plus souple et flexible avec un process en laboratoire par conséquent moins présent. Le métier s’est ainsi démocratisé et a amené toute une nouvelle génération à s’intéresser à la photographie, avec parfois malheureusement un manque de formation technique. L’évolution s’est faite dans ce sens grâce également à un matériel plus accessible même si le véritable matériel professionnel reste cher. Il y a aujourd’hui davantage d’immédiateté dans la photo, on produit des images toujours plus vite pour des clients de plus en plus exigeants.


Aujourd’hui, vous travaillez au sein du Studio Cassiopée… Exactement, je me suis réimplanté au sein du studio Cassiopée après avoir géré pendant sept ans le Studio Noir avec deux associés. Grâce à cette collaboration, je suis désormais un résident de la structure qui est devenue mon laboratoire, mon espace de recherches dans lequel je produis une grosse partie de mon travail, notamment les séries publicitaires, mode, beauté et lingerie. C’est un lieu d’inspiration qui me permet de travailler à la lumière du jour, ce qui est évidemment essentiel pour un photographe. Vous collaborez avec le magazine WAD qui publie depuis toujours de superbes shootings. La presse est-elle un véritable espace de liberté créative pour vous ? Ma collaboration avec WAD a démarré il y a un bon moment déjà. Il est vrai que ces supports presse me laissent un certain espace de liberté créative même s’il faut toujours respecter un thème, une ligne éditoriale. Ce type de travail avec la presse me permet de proposer des idées, de varier les shootings… Je réalise également des séries pour le magazine BlackRainbow dont la dernière est parue courant janvier. Régulièrement, j’imagine des installations pour les marques, je participe à des publi-rédactionnels… et l’avenir m’amènera peutêtre vers d’autres types de supports comme des magazines davantage tournés vers l’information quotidienne ou hebdomadaire. En tout cas, la presse demeure pour moi un véritable terrain d’expression créatif. Deux séries ont particulièrement attiré mon attention de par leur originalité. Il s’agit des clichés de cages

70

de football « Swedish Frame » et ceux des animaux morts sur la route, « La route est longue, la vie…. » Comment vous sont venues ces idées ? Swedish Frame comme son nom l’indique a été réalisée en Suède lors d’un voyage durant lequel j’ai parcouru 5000 kilomètres pour découvrir les quatre coins du pays. Je me suis arrêté dans plusieurs villes et villages pour réaliser des clichés sur le travail du cadre et de la composition au cœur de la nature suédoise. L’idée m’est alors venue d’immortaliser ces cages de football toutes différentes les unes des autres. J’ai trouvé intéressant de lier ce travail au sport en réalisant des polaroïds qui furent ensuite exposés puis publiés dans un numéro de Black Rainbow consacré au football. Quant à la seconde baptisée « La route est longue, la vie… », il s’agit d’un travail réalisé durant un roadtrip en Afrique du Sud au nord de Cap Town. J’ai photographié des animaux morts sur ces routes de plusieurs centaines de kilomètres pour montrer que le risque de rencontrer la mort dans cette immensité existe toujours. Il est présent n’importe où. Même sur leur territoire, ces animaux peuvent perdre la vie en croisant la route de l’homme. Ces polaroïds ont également été exposés par la suite. Justement, vous utilisez régulièrement le polaroïd ? Oui j’essaye de produire de temps à autres des séries avec cet outil que je trouve génial même si de nos jours, il reste difficile de s’équiper. Je trouve cela très amusant, poétique et cela apporte un rendu vraiment différent du numérique. Pour certaines recherches, j’utilise les polaroïds en Noir et blanc. Je fais en sorte de varier les outils quand cela est possible.


Une photo de la campagne Perrier en 2013 avait été réalisée sur la plage Carré Mer, lieu bien connu des montpelliérains. Racontez-nous ce shooting… Une agence m’avait confié la réalisation d’images pour la campagne Perrier. J’avais donc entrepris une tournée des plus belles terrasses de France pour cette campagne et eu l’idée de faire les photos sur la plage privée Carré Mer suite à un pré-repérage. C’est d’ailleurs après un déjeuner, avec l’accord de la direction, que j’ai réalisé le visuel. Connaissant Montpellier et sa région, le lieu se prêtait parfaitement à ce travail qui a d’ailleurs été retenu par l’agence et le client.

Pour tout vous dire, j’utilise Instagram depuis peu. Je m‘étais inscrit à la suite d’un projet baptisé « #loveisproject » avec mes deux associés qui fut publié entre autre sur ce réseau social. Je découvrais alors ce nouveau moyen de communication qui me parait aujourd’hui indispensable pour les photographes mais aussi pour toutes les personnes qui s’intéressent à l’art et à la création dans sa globalité. C’est un outil de partage pratique et efficace que j’utilise de manière plus personnelle mais cela changera peut-être à l’avenir. Quoi qu’il en soit, la question des droits d’utilisation n’est pas encore totalement réglée et il y a encore du chemin à parcourir à ce niveau là.

La retouche fait parfois débat en photographie. Quel est votre avis sur la question ? Je considère la retouche comme un outil nécessaire. Elle peut intervenir à un moment donné dans la recette et de la bonne manière afin de conserver un certain équilibre. Ceci étant dit, cela reste une histoire de goût propre à chaque photographe et au rendu qu’il souhaite obtenir. Je n’utilisais pas la retouche à mes débuts et j’essaye toujours aujourd’hui de m’en servir le moins possible. En général, je la délègue pour gagner du temps. La prise de vue est primordiale à mes yeux et la retouche doit avant tout servir à sublimer, arranger, améliorer une image. Elle facilite parfois les choses, notamment lorsqu’il s’agit de séries beauté, lingerie ou mode par exemple pour « nettoyer » les défauts. J’essaye de conserver au maximum cette spontanéité et ce côté naturel.

Vous réalisez également des vidéos depuis peu. C’est un domaine que vous souhaitez explorer davantage à l’avenir ? Effectivement, les avancées technologiques m’ont amené à me tourner vers la vidéo. J’ai d’ailleurs suivi une formation professionnelle car je considère que c’est un métier très différent de la photo. Petit à petit, les choses avancent, les projets se multiplient et j’ai déjà réalisé plusieurs petits films dont le dernier s’intitule Lifeforms, sorti fin janvier. Que pouvez-vous nous dire sur vos actualités ? Mis à part le projet Lifeforms que je viens d’évoquer, j’ai récemment présenté l’installation « Meltdown » pour la maison Trudon, Manufacture de Cire, fabricant de bougies parfumées et j’en prépare actuellement une autre dans le même esprit pour une nouvelle marque. Sans oublier des parutions dans les magazines WAD pour la série « SHOES MY WORLD » et Black Rainbow pour la série «BODY STUDY ». Un dernier projet mode pour DRX LEGEND et des prochains voyages.

Les réseaux sociaux et Instagram notamment ont entrainé un nouveau mode de communication par l’image. Quel regard portez-vous sur ce phénomène en tant que photographe ? 72


ELAG , AQUA E

K BI

E.

.

.

S PA

T

BY

OD

M :

O

OT

RAPIE,

I YA

I SH

D

Ô

R

RY

PT

OI

D R D E FONTCAU

E,

BI

S

H

A

U

FF

ÉE

À

32°

C

M

T

U

O

M

E

A C

E,

D

J&L

AU

POURCEL

C DE FONT

C

P

VICHY SPA HOTEL VICHY SPA HOTEL **** MONTPELLIER JUVIGNAC 1292 ALLÉE DES THERMES 34990 JUVIGNAC

IS

CI

NE

LA À L ’EAU DE LA VA

D

R IÈ

INFORMATION ET RÉSERVATION : 04 67 WWW.VICHYSPAHOTEL.COM

E

C

410 420


Victoria

ROUSSEL

Illustratrice et directrice artistique basée à Paris, Victoria Roussel a déjà collaboré avec les festivals Rock En Seine et We Love Art, les sérigraphes du Print Van Paris ou encore avec les magazines Paulette et Beware… Bien décidée à ne pas s’arrêter là et à oser plus en 2016, elle propose aujourd’hui des créations colorées, parfois cosmiques, parfois teintees d’une touche quelque peu farfelue. Interview.

75


Bonjour Victoria, Comment ça va à Paris ? L’année 2016 a bien démarré ? Ça va plutôt bien, 2016 a pour le moment bien commencé, j’attends la suite avec impatience ! Peux-tu nous parler de ton parcours ? Tu es originaire d’Avignon c’est bien ça ? J’ai grandi au soleil, à Avignon, pour ensuite bifurquer vers Toulouse afin d’étudier les Arts Plastiques. J’ai ensuite atterri à Paris, où je vis actuellement, j’ai pu y terminer mon cursus mais surtout y rencontrer tout un tas de gens fantastiques et développer de chouettes projets. Je n’ai pas fait d’école de graphisme, ni de formation très pointue, c’est plutôt de la débrouille. Qu’y a –t-il dans ta boîte à outils ? Tes procédés de création ? Ma boite à outil se renouvelle sans cesse, mais en général j’aime mélanger les médiums, les matières, les techniques, je peux passer des heures à dessiner académiquement au crayon pour ensuite y superposer des formes organiques tracées sur Illustrator. Mais si je devais faire la liste de ce qui traine sur mon bureau je dirais : de l’encre de chine, trois crayons gris, des poscas, de la gouache et une tablette graphique, et avec ça je crée un cocktail. Tu travailles principalement en bichromie, d’où te vient cette « obsession » ? Tu utilises aussi la superposition… Pendant une longue période je ne bossais presque qu’en bleu et rouge, pour moi c’était un duo qui se suffisait à lui même, simple et efficace. Aujourd’hui j’ai beaucoup élargi ma palette de couleurs, je vais chercher sur tout le nuancier, mais sans pour autant avoir fait le tour des possibilités graphiques de ce système de bichromie. Je n’ai pas encore exploré toutes les facettes de ce duo et il m’arrive encore souvent d’y retourner, de retravailler uniquement en bleu et rouge. C’est un peu la même chose avec la superposition, je tends à aller vers d’autres systèmes, à diversifier mes procédés, mais j’y reviens toujours à un moment où un autre. Ce qui est génial avec la superposition de formes ou de couleurs c’est que ça apporte tout de suite quelque chose de plus abstrait et de moins linéaire, c’est comme si le dessin adoptait une nouvelle dimension. 76


Comme tout artiste / DA, tu as forcément des influences, des œuvres ou des créateurs fétiches, tu peux nous en citer quelques uns, ou nous parler de tes coups de cœur ? Mes influences arrivent un peu dans tous les sens, du cinéma, de la mode, de la BD, de l’Art contemporain. Je suis une fan de science fiction, c’est pourquoi un grand nombre de mes illustrations, surtout en ce moment, ont un lien avec l’espace, le cosmos. Les artistes minimalistes des années 70, comme Sol Lewitt, Dan Flavin ou encore Donald Judd m’inspirent énormément, par la simplicité déconcertante des formes employées. C’est une démarche conceptuelle qui n’est pas tellement applicable pour ce que je fais en illustration, mais qui néanmoins structure mes gestes.

une totale liberté quant aux illustrations à présenter. J’ai donc voulu créer un univers cohérent, entretenir comme un fil rouge sur la narration de l’exposition. J’avais réalisé une illustration il y a quelques mois de cela, une espèce de laboratoire assez minimaliste et fantaisiste où des phénomènes improbables peuvent se réaliser et de cette illustration est né le thème de l’exposition, « Le Laboratoire des Micro-Utopies » où je tente de tisser des liens entre une science un peu farfelue et un imaginaire lyrique et fantasmé. Ces 15 illustrations créées pour l’exposition sont donc 15 récits totalement oniriques, mais jouant avec les codes d’un laboratoire, d’une recherche d’utopies non décisives mais plutôt poétiques. Tu as réalisé un reportage illustré pour le Pitchfork Festival Paris. Raconte-nous un peu les dessous de cette collaboration… Oui c’était à l’occasion d’un reportage pour Beware Magazine, je devais illustrer notre parcours durant tout ce festival. J’ai choisi de le dessiner au travers du regard d’un personnage que j’ai imaginé il y a quelques années, Julien Jungle, un espèce d’aventurier des années 50 qui est plutôt habitué à en découdre dans une forêt tropicale que dans la grande halle de la Villette. J’ai donc imaginé Julien Jungle s’aventurant au Pitchfork Festival comme un ethnologue rencontrant une tribu inconnue, il découvrait un dialecte, la flore, la faune, tout est neuf ! J’ai adoré parcourir ce festival avec ce regard, me demander ce qu’un ethnologue des années 50 penserait de tout cela, ça permet de changer totalement notre angle d’approche.

Nombre de tes illustrations sont réalisées pour le monde de l’édition. Les magazines semblent être un support de prédilection. Pourquoi ? Je suis assez attachée au support papier, pour moi l’édition artistique est un lieu alternatif au musée, et peut être un espace d’exposition tout à fait équivalent et offrant même une certaine proximité. Après, l’aspect narratif de l’illustration va de pair avec l’édition, ce sont les parfaits associés. Je pense que chaque illustrateur a une approche très spécifique de l’édition et c’est ça qui est beau, chacun remodèle les mots à sa manière. Tu touches également à d’autres supports : affiches, murs, pochettes de disques, teeshirts, tote bags et skateboards… Quelle serait pour toi l’étape suivante, le support ultime ? Un lieu tout entier, créer un véritable microcosme, c’est le fantasme de l’œuvre totale. Avec une scénographie construite sur mesure, des immenses tissus sérigraphiés, des prints aux formats improbables, des plantes, une création sonore, c’est clairement mon rêve suprême, le support ultime.

Peux-tu nous parler de tes travaux en cours et des futurs ? Je suis dans une phase d’expérimentation ces derniers temps, je viens d’emménager dans un nouvel atelier où je vais pouvoir pratiquer la sérigraphie, essayer de nouvelles techniques. Cet atelier c’est un peu Disneyland pour moi. Sinon je travaille actuellement sur l’identité d’un nouveau bar parisien, c’est un chouette projet qui va de la façade au logo, puis une illustration va sortir dans la revue Errratum en début d’année.

Tu viens de présenter « Le laboratoire des micro-utopies » au Pavillon des Canaux à Paris. Tu peux nous présenter ce projet ? D’où vient ce nom intrigant ? Alors c’est ma toute première exposition personnelle, où l’on m’a accordé

As-tu pris une bonne résolution que tu comptes vraiment tenir ? Douter moins, oser plus. C’est un travail gargantuesque mais je suis motivée ! 79


LES 100 CHEFS

FOOD VOYAGES BY JET TOURS

SNEAT APPLI BIB GOURMAND KUSMIKIOSK

EN BREF...

CL

CO NC EP T

FOOD’VOYAGES BY JET TOURS

Le voyagiste Jet Tours surfe sur la tendance fooding et lance une collection exceptionnelle de séjours gastronomiques, en collaboration avec trois chefs français de renom : Yoni Saada, Juan Arbelaez et Denny Imbrois, anciens candidats de l’émission Top Chef. Le concept est simple, les chefs font partager leur passion en proposant de voyager autrement, en découvrant les pays qui leur tiennent à cœur, grâce à des circuits gastronomiques uniques et éphémères. Trois pays : Israel, Colombie et Italie, trois chefs, trois circuits et une seule date de départ par circuit. Retrouvez toutes les infos sur le site de Jet Tours.

©Yann Deret

AS

SE

M

EN

T

LES 100 CHEFS Lancé en 2015 par le magazine Le Chef, le classement baptisé « Les 100 chefs » revient cette année. Le concept est unique au monde : ce sont les chefs eux-mêmes qui votent pour les cinq chefs qui « portent le mieux les valeurs de la profession, qui créent une cuisine incontournable et chez qui il faut avoir été ! ». 528 toques 2* et 3* ont été consultées cette année pour établir le palmarès 2016.

Voici le top 10 : 1. Michel BRAS (France, 6ème en 2015) 2. Pierre GAGNAIRE (France) 3. Seiji YAMAMOTO (Japon) 4. Alain DUCASSE (France) 5. Pascal BARBOT (France) 6. Eric FRECHON (France) 7. Emmanuel RENAUT (France) 8. Martin BERASATEGUI (Espagne) 9. Benoit VIOLIER (Suisse) et 10. Joan ROCA (Espagne). Bravo la France !


UT

IL

BIB GOURMAND 2016 E

SNEAT APPLICATION Une nouvelle application arrive sur le marché pour vous donner accès aux tables les plus prisées de la capitale : Sneat. Prévue pour réserver dans les restos qui ne prennent pas de réservations habituellement ou qui affichent toujours complet, Sneat vous propose d’indiquer le nombre de couverts, la date et l’heure souhaitée puis vous présente une sélection exclusive de restaurants en fonction de vos critères. Un bon plan pour les gourmands mais aussi pour les restaurateurs qui pallient par ce biais au phénomène des No-shows, les réservations non honorées. Disponible sur Apple Store dès février. Bon appétit !

M

Dévoilée mi-janvier, la liste 2016 des Bib Gourmand du Guide Michelin récompense 111 nouvelles tables françaises réparties aux quatre coins du pays qui proposent un menu complet (entré-plat-dessert) pour 32 euros maximum (36 euros à Paris) à midi et le soir. Parmi les nouveautés en Languedoc-Roussillon – Midi Pyrénées, on retrouve la table du Sommelier à Albi, la Bartavelle à Argelès-sur-Mer, le Bistrot Constant à Montech ou encore Les Sales Gosses à Toulouse. Le guide des bonnes petites tables Michelin recense aujourd’hui 655 adresses chaleureuses et gourmandes pour se régaler à petits prix. Notez également que le Michelin a lancé un nouveau pictogramme, l’Assiette, qui récompense la qualité des produits et le tour de main du chef pour un bon repas tout simplement. GU

ID

E

ON

TP

• À Paris, L’équipe du Tokyo Eat, le resto du Palais de Tokyo, ouvrira fin 2016 au sein de la Maison de la Radio, une brasserie panoramique, un bar américain, et des food-trucks sur le parvis. L’architecte Stéphane Maupin s’occupera du design.

LI

ER

KUSMIKIOSK La célèbre marque de thés Kusmi Tea vient de se lancer dans le monde des distributeurs automatiques avec ses KusmiKiosk. Installé au Palais des Congrès de Paris ou encore au cœur du centre commercial Vélizy2, ce nouveau concept devrait être davantage développé par la marque et envahir nos villes sous peu. Acheter sa boite de thé ne prend alors que quelques secondes à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit… Ou comment supprimer les boutiques, les vendeurs, le conseil, etc… L’avenir du commerce ?

EN BREF • Le festival MAD dont la première édition réussie avait eu lieu en mars 2015 reviendra en 2017. Les organisateurs ayant préféré opter pour un rythme biennal afin d’améliorer leur concept et mieux vous recevoir !

EL

• Le groupe Michelin a annoncé avoir acquis 98,5% du capital de BookaTable, leader européen de la réservation de restaurants en ligne. • Jérôme Nutile, le chef installé à Nîmes, décroche une étoile Michelin.


CHRISTIAN

LE SQUER © photos : Four Seasons

Chef du Restaurant Le Cinq depuis octobre 2014, Christian Le Squer est à nouveau entré cette année dans le cercle très fermé des trois étoiles Michelin. Successeur d’Eric Briffard dans les cuisines du Four Seasons Geoges V, cette grande toque française poursuit ainsi sa quête de perfection démarrée au Pavillon Ledoyen il y a une quinzaine d’années. Portrait. La sortie du Guide Michelin est accompagnée chaque année de son lot de rumeurs qui viennent se confirmer ou pas lors de l’annonce officielle. Pour ce millésime 2016, dévoilé le 1er février dernier, Christian Le Squer faisait figure de favori pour l’obtention d’un troisième macaron. Près d’un an et demi après son arrivée dans les cuisines du Four Seasons georges V à Paris, le chef remporte donc la distinction suprême décernée par le célèbre guide rouge, récompensant ainsi sa régularité et son exceptionnelle cuisine gastronomique. Passé non loin de cette récompense l’année dernière en raison de son arrivée 83

trop tardive au sein du palace, il ne lui aura fallu qu’un an d’attente pour se voir consacrer. Le restaurant Le Cinq entre dans le cercle très fermé des triples étoilés Michelin qui sont aujourd’hui au nombre de vingt-cinq à travers l’Hexagone. Habitué des prix gastronomiques, Christian Le Squer avait obtenu une cinquième toque et la note de 19/20 par le Gault & Millau en octobre dernier. L’année 2016 s’annonce donc rayonnante pour le grand chef français.


Remplaçant d’Eric Briffard dans le huitième arrondissement de la capitale, Christian Le Squer s’installait derrière les fourneaux du restaurant Le Cinq au mois d’octobre 2014 après avoir quitté le Pavillon Ledoyen quelques semaines auparavant. Egalement titulaire de trois étoiles dans son ancien établissement durant douze ans, de 2002 à 2014, il retrouve aujourd’hui les plus hauts sommets de la gastronomie hexagonale. A 53 ans, cet enfant de la Bretagne connu pour sa discrétion s’offre un coup de projecteur bien mérité. « Christian Le Squer fait preuve d’une régularité exemplaire avec douze années de 3 étoiles Michelin. C’est un Chef déterminé et serein qui se définit comme un créateur de saveurs et un compositeur de goûts. Tel un couturier ou un parfumeur, il façonne et assemble les produits pour les sublimer et en obtenir les saveurs les plus abouties, dans une parfaite cohérence ». Natif de Plouhinec dans le Morbihan, Christian Le Squer se plait à raconter qu’il s’est pris de passion pour la cuisine à l’âge de quatorze ans après un séjour sur le bateau de pêche de son oncle. Chargé de la préparation des plats pour l’équipage,

il s’initie alors au travail des produits et découvre la convivialité des repas autour de la table. Après cette escapade en mer, il finira par intégrer l’école hôtelière de Vannes avant de poursuivre sa formation dans plusieurs établissements de renommée : Le Divellec, Lucas Carton puis Taillevent et le Ritz aux côtés de son mentor Guy Legay. Il prendra ensuite les commandes du grand Hôtel Café de la Paix où il décroche une première étoile en 1996 puis une seconde en 1998, à 36 ans seulement. L’année suivante, en 1999, tout s’accélère pour Christian Le Squer lorsqu’il succède à Ghislaine Arabian derrière les fourneaux du Pavillon Ledoyen. Il confirme ses deux étoiles en 2000 puis obtient la troisième en 2002, qu’il conservera donc jusqu’à son départ en 2014. En 2008, il ouvre le bistrot ETC – Epicure, Tradition, Cuisine - dans le seizième arrondissement puis la Grande Verrière au bois de Boulogne en 2011. En octobre 2014, sa carrière prend un nouveau virage au restaurant Le Cinq qu’il a hissé aujourd’hui au rang d’adresse incontournable dans la sphère gastronomique internationale. Son objectif de remporter trois macarons dans un autre établissement est pleinement rempli. 84

Génial artisan des saveurs, Christian Le Squer cultive depuis une vingtaine d’années son gout pour la cuisine de tradition à laquelle il insuffle une dose de modernité. « Une cuisine parisienne en mouvement, puissante, apaisante, axées sur la longueur en bouche », bien évidemment inspirée de sa Bretagne natale et de l’air du temps. « Aussi loin que remontent ses souvenirs, il y a des odeurs, marines, iodées, liées à sa Bretagne natale. Elles sont le fil directeur qui l’aide à explorer sans relâche les saveurs et à favoriser la rencontre d’associations harmonieuses ». Célébrant avec élégance l’art de vivre à la française, il a inscrit à la carte du restaurant des plats gourmands, créatifs et colorés : « Blanc de turbot « pêche de petits bateaux » juste braisé et ses pommes rattes truffées, Filet de chevreuil poivré et réduction de vin de Chinon acidulée », « croquant de pamplemousse confit et cru ». Des signatures phares du chef qui renouvelle sa carte à chaque saison et la décline en différents menus selon les appétits. A la table du chef Christian Le Squer, venez prendre part à une étonnante ballade gourmande et esthétique à partager sans modération.


RV I

DE

CE

LOTUS EXCLUSIVE Les plus grands constructeurs automobiles spécialistes du très haut de gamme proposent tous à leurs clients un service de personnalisation, leur offrant ainsi un véhicule unique. C’est au tour de Lotus de se lancer avec Lotus Exclusive. Ce nouveau programme mis au point par la firme d’Hethel permettra aux futurs propriétaires de customiser leur voiture dans les moindres détails : teinte de

carrosserie avec des coloris emblématiques tels le Essex Blue ou le Motorsport Black ; multiples finitions : mat, brillante, métallique ou nacrée ; teinte de rétroviseurs, bas de caisse, spoilers, stickers… Les possibilités sont nombreuses à l’extérieur comme à l’intérieur avec différents cuirs et couleurs de coutures par exemple. Lotus Exclusive est disponible sur tous les véhicules de la marque.

MANIFESTO

MANIFESTO

LOTUS EXCLUSIVE

TVR 2016

CATHERAM 620S BMW I VISION

SE

SI

GN

Le concours de design Top Design School Challenge dont l’objectif était d’imaginer la Ferrari du futur a été remporté par l’ISD Rubika de Valenciennes. Finaliste avec trois autres établissements étrangers, l’école française s’est vu remettre le prix Gran Premio Assoluto pour son projet baptisé Manifesto, mis au point par six étudiants. Le jury composé de représentants de la marque au cheval cabré a salué le travail des étudiants qui ont su proposer un design complet et une vision globale cohérente de la voiture sur l’extérieur, l’habitacle et l’équipement. La Hongik University de Séoul remporte quant à elle le Premio Speciale pour son projet Esfera.


EX

CL

US

CATERHAM 620S IV

E

On connaissait déjà les précédents modèles signés de l’anglais Caterham mais voici une nouvelle livrée plus accueillante mais toujours aussi radicale, la 620S. Même si la place dans l’habitacle reste inchangée, ce modèle embarque désormais des sièges en cuir, un parebrise de série, un meilleur réglage des suspensions, un réservoir plus grand et des jantes de 15 pouces Davantage de confort donc et des performances toujours aussi élevées avec un moteur Ford Duractec de 310 chevaux pour un poids de 610 kilos seulement ! Le 0 à 100km/h est abattu en 3,4 secondes et la vitesse de pointe atteint les 233 km/h. Le tarif de départ est fixé à 59.000 euros mais la 620S ne sera pour le moment pas commercialisée sur le sol français.

PALMARES SPORTIF TVR EST DE RETOUR Le constructeur anglais est de retour aux affaires ! Les Edgar, le nouveau patron de la marque née à Blackpool dans le Nord-Ouest de l’Angleterre a confirmé que TVR travaillait actuellement sur le développement d’une nouvelle sportive dont la sortie est prévue en 2017. Plusieurs informations ont été dévoilées concernant le bolide qui bénéficiera massivement de la fibre de carbone, d’un châssis mis au point par Gordon Murray Design et d’un moteur V8 Cosworth. Les prochains mois devraient nous en dire davantage sur le design définitif et les caractéristiques techniques.

Malgré le malus écologique et la répression routière, les ventes de supersportives se portent plutôt bien dans l’Hexagone. L’Argus a ainsi publié son classement des meilleures ventes en 2015. Sur le podium, on retrouve donc la Porsche 911 (761 exemplaires), la BMW M4 (299 exemplaires / +37%) et L’Audi RS3 (275 exemplaires). Les Porsche Boxter (255 ex.), Porsche Cayman (211 ex.), Mercedes AMG GT (171 ex.), Jaguar F-Type (154 ex.), BMW i8 (95 ex.), Alfa Romeo 5C (75 ex.) et Ferrari 458 (75 ex.) complètent le top 10. Ce palmarès fait bien logiquement la part belle aux allemandes et italiennes. A quand une super-sportive française ?

BMW I VISION FUTURE INTERACTION CONCEPT En attendant l‘arrivée de la BMW i8 Spyder prévue en 2017 ou 2018, le constructeur bavarois a suscité l’intérêt lors du dernier CES de Las Vegas avec son I Vision Future Interaction Concept. Sans toit ni portières, ce nouveau projet destiné à améliorer la conduite autonome dans le futur s’est illustré avec son habitacle enrichi de technologies. Son écran de 21 pouces permettant de gérer l’ensemble des fonctions de divertissement en mode autonome : internet, mails, vidéos… peut être utilisé avec le système AirTouch grâce à des commandes vocales et gestuelles. Autres nouveautés ; l’affichage tête haute HD et le tableau de bord numérique 3D. Ce concept préfigure sans aucun doute la version de série.

EN BREF • Une centaine de clients ont déjà passé commande pour devenir propriétaire de la prochaine Bugatti Chiron qui sera dévoilée au prochain salon de Genève en mars. • Une version plus radicale de la Mercedes AMG GT développant 550 chevaux devrait faire son apparition l’été prochain. • La nouvelle Hypercar d’Apollo Automobil GmbH (anciennement Gumpert) baptisée Arrow sera présentée à Genève en mars prochain.


HISPANO-SUIZA H6C XENIA

© photos : D.R

LA RÉUNION DES MONDES DE L’AÉRONAUTIQUE ET DE L’AUTOMOBILE OFFRE PARFOIS DE BELLES SURPRISES. CE FUT LE CAS DE LA LÉGENDAIRE HISPANO SUIZA H6C XENIA, UN COUPÉ FRANÇAIS IMAGINÉ PAR ANDRÉ DUBONNET, JEAN ANDREAU ET LE CARROSSIER SAOUTCHIK. PEU CONNU DU GRAND PUBLIC, LE MODÈLE N’EN RESTE PAS MOINS L’UN DES PLUS ÉLÉGANTS DE L’HISTOIRE.

89


I

mpossible de rester insensible aux courbes de l’Hispano Suiza H6C Xenia. Véritable chef d’œuvre automobile, ce coupé français a vu le jour en 1938 grâce à l’imagination et au talent de plusieurs visionnaires qui créèrent à l’époque l’un des plus incroyables modèles du XXème siècle. Produite à un seul exemplaire, l’Hispano-Suiza H6C Xenia – également appelée Dubonnet Xenia Coupé - remporta en 2000 le concours de la voiture fermée la plus élégante à Pebble Beach et le prix de la plus belle voiture présente au Festival de vitesse de Goodwood en 2009, six ans après avoir été rachetée par le collectionneur Peter Mullin. C’est dire si les occasions de la voir se font aujourd’hui très rares. Derrière la création de cette élégante mécanique se trouve André Dubonnet. Fils de Joseph Dubonnet, fondateur de l’apéritif éponyme, cet ancien pilote

de combat durant la Première Guerre Mondiale devenu pilote de course amateur et inventeur mis au point en 1927 un système de suspension avant indépendant utilisé plus tard par General Motors et Alfa Roméo. Travaillant main dans la main avec l’ingénieur Antoine-Marie Chedru, Dubonnet fait l’acquisition en 1932 d’un châssis H6C d’Hispano-Suiza (ancien fabricant espagnol de moteurs d’avion) destiné à tester sur route ses multiples idées automobiles. Confié au styliste Jean Andreau le dessin de la carrosserie prendra forme dans les ateliers parisiens du carrossier Jacques Saoutchik pour donner naissance à un véritable manifeste du mouvement streamline, interprétation avant-gardiste du design aéronautique dont la thématique était développée jusqu’à l’intérieur de l’habitacle. Surprenant et pour le moins novateur, le design de l’Hispano-Suiza H6C Xenia – en 90

référence à la défunte épouse de Dubonnet - reprenait différents codes de l’aviation à l’image du pare brise panoramique et des vitres latérales galbés. Bien évidemment équipée des suspensions signées Dubonnet, la voiture avait des aires de fuselage d’avion et l’on accédait à son « cockpit » par des portes qui coulissaient sur le côté tout en se débattant vers l’extérieur. Sous le capot, l’Hispano-Suiza embarquait un moteur six cylindres en ligne développant 160 chevaux couplé à une boite de vitesse manuelle à quatre rapports, la propulsant à une vitesse max de 173 km/h. Les amateurs du genre pourront se rendre au Mullin Automotive Museum installé à Oxnard en Californie où l’HispanoSuiza est exposée depuis son acquisition par le milliardaire américain Peter Mullin. Une visite qui sera également l’occasion de découvrir l’incroyable collection de voitures anciennes de ce monsieur, grand amateur de voitures françaises.


DJ PLAYLIST #01 KOKAZ (TIP TAP RECORDS

THE FANTOM MASSIVE ATTACK

Les fans de Massive Attack possesseurs d’un iPhone 5s ou plus récent pourront faire un petit tour sur l’App Store pour télécharger la nouvelle application interactive du groupe. The Fantom, lancée le 20 janvier, contient de nouveaux morceaux du groupe – « Voodoo In My Blood », « Ritual Spirit », «Dead Editors» et «Take It There - qu’il est possible de remixer en fonction des mouvements, de la localisation et des battements de cœur de l’utilisateur. Un concept de musique infinie qui prend la forme d’une promo 2.0 pour le futur album du duo triphop de Bristol. Toutes les explications sont ici : www.thefantom.co. Pour les autres, l’EP « Ritual Spirit » est paru le 28 janvier.

DJ PLAYLISTS BY LOLITA

RADIOHEAD

THE GET DOWN PANORAMA FESTIVAL

THE FAMTOM

/ KOOTZ MUSIC - FR)

01- The Groove Era - Concepts [Monet] 02- Aney F - Turn it on [Innocent Music] 03- Dean Barred - 0db [Subtatic] 04- Rick Sanders - Aphelion [Amam] 05- Thomas A.S - Structure of Matter (Monkey Coops remix) 06- Medeiros - Bauxes [Alboratory] 07- Raized, Moizez Ohr - Saucer [Malicious Smile] 08- Medu, Enzo Leep - Tryptamine [Rewire Musik] 09- Dubquest - Telekinesis (Kokaz remix) [Kootz Music] 10- Xtremly Loud - Broken Robot [MusiQ Records]

DJ PLAYLIST #02 ELISA DO BRASIL

(FOREVER DNB / TROUBLES FÊTE)

01- Enei & Kasra - Lessons feat DRS [Critical Music] 02- Drumsound&Basseline Smith - The Truth [Technique recordings] 03- Chris.SU - Vital moments feat Kryptone dic [Fate recordings] 04- Gerra Stone - Too Deep VIP [Dispatch recordings] 05- Hyroglifics - No drama [Critical Music] 06- Pythius - New order [Black out music NL] 07- Spirit - Sharks [Horizons Music] 08- Skynet - One speed [Invisible recordings] 09- Skitty - 10 steps Amos Remix [Horizons music] 10- Dj Chap - Like a fyah VIP [V recordings]


NO

VA

RADIO NOVA – NOVA TUNES 2.1 – 3.0

Amateurs d’éclectisme musical, ce coffret signé Radio Nova fera plaisir à vos oreilles ! Ce troisième volet de la rétrospective Nova Tunes renferme les meilleurs titres entendus sur les ondes entre 2010 et 2014. Au programme : des pointures comme Cassius ou Bobby Womack, des découvertes typiques du Grand Mix avec Isaac Delusion ou Rodrigo Amarante et des talents prometteurs qui ont depuis explosé tels Breakbot, Caribou ou Jabberwocky. En bonus, dix titres devenus des classiques et jusque là jamais compilés composés par Kendrick Lamar, The Do, Hercules And Love Affair, Maji Jordan… ! Pas mal non ? EL

EC

TR

RE

GG

AE

DJ VADIM – DUBCATCHER II

Dj Vadim signe son retour en 2016 avec Dubcatcher II dont la sortie est prévue le 19 février sur le label Soulbeats. Deux ans après le premier opus, l’artiste hip-hop d’origine russe poursuit son exploration de l’univers reggae dancehall, influence majeure depuis les débuts de sa carrière il y a une vingtaine d’années. Pour concocter tout ça, il s’est entouré de grands noms : Max Roméo, Big Red, Pupa Jim, général Lévy ou encore Demolition Man en featuring sur le premier titre Fussin N Fighting. A la fois retro et avant-gardiste, ce seize titres envoie des good vibes dans tous les sens ! SO

O

RADIOHEAD EN TOURNEE

UL

Voilà une info musicale de taille ! Radiohead serait en train de préparer une tournée estivale pour accompagner la sortie prochaine de leur neuvième album ! Rares sont ceux qui se rappellent de la date de leur dernier concert car c’était en novembre 2012. Plusieurs dates sont déjà prévues pour le groupe anglais qui se produira lors du Primavera Sound festival à Barcelone début juin, à l’Open Air St Gallen en Suisse (du 30/06 au 03/07) ainsi qu’au NOS Alive Festival de Lisbonne (du 07/07 au 09/07). Même si les membres de Radiohead restent discrets sur le sujet, d’autres dates devraient être programmées en Europe, aux Etats-Unis et au Canada tout au long de l’été. Tenez-vous prêts !

THE GET DOWN La première bande annonce dévoilée début janvier nous a déjà mis l’eau à la bouche. Dans la courant de l’année, Netflix diffusera The Get Down, série télévisée créée par le cinéaste australien Baz Luhrmann centrée sur les débuts du hip-hop au cœur du New-York des années 1970. Le réalisateur de Gatsby le Magnifique et de Moulin Rouge met en scène une bande d’adolescents du South Bronx livrée à elle-même qui trouve refuge dans la musique, la danse et le street art. Concours de danses improvisés, joutes verbales, coupes afro… les premières images donnent le ton de la série qui explore des endroits mythiques de la Grosse Pomme. A ne rater sous aucun prétexte.

PANAORAMA FESTIVAL NYC GENERAL ELEKTRIKS – TO BE A STRANGER

THE JAMES HUNTER SIX – HOLD ON !

Paru le 29 janvier dernier, le quatrième album de General Elektriks s’inscrit dans la lignée des précédents, à savoir le voyage entre beats hip-hop, claviers funk, mélodies pop et autres extravagances sonores. Installé à Berlin depuis trois ans après avoir posé ses machines en Californie, Hervé Salters a écrit, arrangé et réalisé To Be A Stranger avant de laisser le soin du mixage à Mike Cresswell pour un résultat très personnel et pointu. Une véritable pépite de recherches musicales que l’on attendait depuis un bon moment et qui va faire grand bruit !

Considéré comme le meilleur chanteur de soul anglais, James Hunter, signé chez Daptone Records, revient avec un quatrième album baptisé Hold On après l’excellent Minute by Minute sorti en 2013. Ancien compagnon de route d’Aretha Franklin, d’Etta James ou Willie Nelson, le soulman ne déroge pas à ses vielles habitudes sur cet album qui reste fidèle aux productions léchées et aux orchestrations luxueuses qui ont fait sa réputation et celle de ses cinq fidèles complices. Ça va groover !

Il ne s’agit pas du festival français éponyme mais bien du futur festival américain prévu sur la cote est en juillet prochain. L’agence qui gère l’organisation du légendaire Coachella (du 03 au 05/06) en Californie a annoncé le 11 janvier dernier que l’événement serait désormais organisé à New-York sur la Randall’s Island située entre Manhattan, le Queens et le Bronx, du 22 au 24/07. La rumeur devient donc réalité pour les festivaliers. Le Panorama Festival qui tire son nom de la célèbre maquette de la ville de 930m2 promet ainsi une très grosse programmation à la hauteur de son illustre frangin californien.


BREAKBOT © photos : D.R

BREAKBOT, UN NOM QUI NE VOUS EST SUREMENT PAS INCONNU… ET POUR CAUSE, SES REMIXES DE SEBASTIEN TELLIER, DE JUSTICE OU DE METRONOMY VOUS ONT FAIT DANSER PLUS D’UNE FOIS, TOUT COMME SON ALBUM « BY YOUR SIDE ». EN 2016, IL REVIENT EN FORCE AVEC « STILL WATERS » SORTI LE 5 FÉVRIER, ET C’EST PLUTÔT UNE EXCELLENTE NOUVELLE !

94


à dire ! Il aura donc fallu trois ans à Breakbot pour revenir sur le devant de la scène avec l’album Still Waters, disponible depuis le 5 février. Fin 2015, il nous offrait un premier morceau annonciateur de son grand retour : Back for more. Des sonorités inspirées par «la musique californienne des années 70-80 et du disco-funk, de Curtis Mayfield à Prince en passant par Michael Jackson». Et c’est réussi, ce premier track quasiment entièrement instrumental est composé, sans surprise, avec son fidèle complice Irfane. On y retrouve tout ce qui fait le charme du « son Breakbot », une ambiance funky et solaire qui réussit à nous faire voyager dans le temps, à nous renvoyer dans les seventies. On y retrouve également l’élégance érotique de la French-Touch chère aux artistes du label Ed Bangers. Aux dernières nouvelles, il sortait mi-janvier un clip très cinématographique pour le morceau « 2Good4Me » réalisé par Simon Cahn. On y suit une lolita dans les rues de Tijuana au Mexique, dans un univers dépassant les frontières aux références Japonaises indéniables. L’ambiance de nouvel opus est donc toujours aussi joyeuse mais avec une teinte un peu plus nostalgique.

Il nous a fait danser avec ses multiples remixes, bouger au Pont Du Gard et ca continue ! Thibaut Berland alias Breakbot est Parisien, il est DJ et producteur de sons électroniques qui sont déjà passé en boucle dans vos petites oreilles. Il se fait remarquer en offrant un sample au duo Justice sur « New Jack » et participe même, avec les deux comparses à la réalisation graphique de leur album Waters of Nazareth. Plutôt malin, c’est ce qui va lancer sa carrière dans l’univers musical. Une multitude de remixes plus tard, pour Justice, Tellier, Metronomy, Royksopp ou encore Jan Turkenberg, il part en tournée avec les désormais légendaires Late of the Pier. C’est à ce moment qu’il sort le titre « Penelope Pitstop » sur la compilation Edges, et son premier maxi « Happy Rabbits » sur le label Timberyard. En 2010, il signe sur le label Ed Bangers et devient du même coup le nouvel espoir français de l’electro avec un style frais bien à lui. Il sort alors son EP « Baby I’m yours », un titre sur lequel il invite Irfane et qui fera le tour du monde en passant même par Le Grand Journal de Canal +, lui permettant d’atteindre tous les publics, même votre grand-mère ! En 2012, son premier album « By your side » qui contient également le morceau « One Out of Two » et onze autres compositions jonglant entre electro pop et electro funk, se classe à la dix-neuvième place des charts en France et à la cent-soixantième place à l’international. Preuve que l’éléctro à la française a encore beaucoup de choses

Terminons en beauté avec une date à Montpellier. Breakbot se produira sur la scène du Rockstore de Montpellier le 12 mars prochain. La soirée promet des déhanchements incontrôlés ! 96


Portfolio

GREGORY PORTER JAZZ A SETE

w w w. c a n t o - p h o t o g r a p h e r. c o m


Portfolio

THE KILLS FESTIVAL DE NÎMES

99


CHRONIQUES LIVRES M

OD

RO

M

ALL GONE 2015

All Gone, l’ouvrage phare de la street culture célèbre son 10ème anniversaire! All Gone 2015 est une édition limitée à 3000 exemplaires, à l’imprimé unique, appelé «IDF Camo», imaginé par Phillipe Cuendet. Le contenu est mis en valeur par des photographes et artistes des quatre coins du globe qui ont eu carte blanche pour rendre aux objets les plus recherchés de la planète street le crédit qu’ils méritent tout au long des 224 pages qui composent l’ouvrage

ND

AN

Thomas Lélu est un artiste et écrivain français un peu Dada, au style décalé dont le travail rempli d’humour reflète notre société (et ses absurdités). Voici son cinquième roman à travers lequel il raconte la vie d’Arthur Show, un artiste contemporain provocateur et macho sur les bords qui va finalement tomber amoureux mais bizarrement également se retrouver en panne d’inspiration pour la première fois. Ce texte plein de fantaisie et d’inventivité nous interroge sur le sens de la création contemporaine et tente de prouver que les oeuvres d’art résonnent avec leur époque.

LOUIS VUITTON L’ÂME DU VOYAGE

Cet ouvrage de petit format est pourtant très richement illustré et retrace l’histoire et l’évolution de la marque au célèbre monogram. A travers de multiples chapitres, ce guide revient sur absolument toutes les étapes marquantes de l’histoire de la Maison: naissance de la marque, Les Grandes Expositions Internationales, les architectures d’ateliers et magasins, la serrure multigorges, le monogram (de sa création aux versions contemporaines créées par des artistes.) Cet ouvrage illustre la richesse de l’histoire de cette marque et son inspiration toujours renouvelée, entre continuité et modernité.

FROM TIP TO TOE AN

CE

PH FA IR E

OT

OS

E

LES TRIBULATIONS D’ARTHUR SHOW

TE

SA VO IR

Trouver son style, choisir les bonnes matières, les coupes adaptées et les accessoires qui peaufinent une silhouette... From Tip to Toe donne les bases de la mode masculine, en présentant la tendance d’aujourd’hui et ceux qui la font : jeunes créateurs, nouveaux artisans, relance de fabriques anciennes et dandys intemporels.

M

US

IQ

UE

SURFISTAS TRAVELOGUE #1

Surfistas Travelogue a été créé par Daniela Hernandez Pedraza, journaliste vénézuélienne vivant à Venice Beach, en Californie, et passionnée par la culture surf. Elle propose ce carnet de voyage personnel et pratique,afin de donner envie aux lecteurs de voyager (même seul) en vue d’un développement personnel. Le premier numéro de cette publication semestrielle présente sa propre expérience, voyageant à travers l’Indonésie, le Venezuela, le Pérou et le Mexique. Ce journal-livre contient des notes personnelles de l’auteur ainsi que des photographies de surf et des portraits des amis surfeurs qu’elle a rencontrés au cours de son voyage.

RECORD STORES Le photographe Bernd Jonkmanns vit et travaille à Hambourg. Depuis 2009, il a travaillé sur une série de photos qui documentent la culture des magasins de disques. Il pensait que ces boutiques étaient en déclin depuis l’apogée du numérique, mais une tendance positive pousse les amateurs de musique à «revenir au vinyl» partout dans le monde. Cet ouvrage est une ode à l’amour de la musique à travers une série de photographies qui présentent des disquaires, les propriétaires de magasins, les clients, et les gens qui y travaillent. Les photos ont été prises dans 33 villes, dont Los Angeles, Berlin, Londres, Paris, Tokyo, etc ..


2.0 ZAPPING SUR LE NET

GAME

http://defi-ingenieurs.sncf.com

FOOD

www.foodandsens.com

CINEMA

STAR WARS

http://tati-express.arte.tv

http://www.laforcedelamusique.com

MUSIQUE

EXPERIENCE

www.because-recollection.com

http://silesoleil.com


NINTENDO MIIMOTO Le très attendu jeu pour téléphone mobile du géant japonais du jeu vidéo est annoncé pour le mois de mars ! Aux dernières nouvelles le jeu devrait ressembler à Tomodachi Life et permettra aux joueurs de communiquer via des personnages virtuels. Les fans de Mario ou Zelda restent un peu sur leur faim car nous ne savons encore rien des 4 autres titres prévus qui devraient sortir dans la foulée. On espère donc que Nintendo restera fidèle à ses standards, sachant que la marque a scellé un accord avec le développeur DNA pour mettre en place ses jeux sur Android et iOS. Un peu de patience encore…

EN BREF • La moitié des montres connectées vendues dans le monde sont des Apple Watches ! Surprenant non ? • Facebook vient de lancer « Sport Stadium », une fonctionnalité dédiée au sport avec, entre autres, un onglet « Matchup » permettant de suivre en direct le déroulement d’une rencontre. • Skype intègre enfin un traducteur vocal en temps réel pour 6 langues ; le français, l’anglais, l’allemand, l’italien, l’espagnol et le mandarin. La traduction instantanée des messages écrits comporte elle 50 langues.

SONY MULTIFUNCTIONAL LIGHT La firme japonaise Sony se lance dans la domotique et fait son entrée dans cet univers prometteur avec une lampe connectée. Multifunctional light est un système d’éclairage Led connecté équipé de capteurs qui contrôlent la température, l’humidité, la luminosité et détectent les mouvements. Une lampe multifonction qui fait aussi office d’interphone, de télécommande infrarouge et de chaîne stéréo, le tout contrôlé à distance par smartphone ou par tablette. Le prix n’est pas encore public et le premier modèle est uniquement commercialisé au Japon mais il devrait arriver très bientôt en France.

LES PIRES MOTS DE PASSE 2015 Comme chaque année, l’éditeur SplashData nous présente son classement des 25 pires mots de passe de l’année et malgré les alertes et les conseils sur le fait qu’il faut modifier son password régulièrement, beaucoup d’utilisateurs ne changent pas leurs habitudes. Le plus que célèbre « 123456 » est toujours numéro un et « password » consolide sa deuxième place. On notera la progression de « 12345678 », très original, qui prend la troisième place et de « football » (+3 places). On remarquera que le mot de passe « dragon » inspiré de la série Game of Thrones perd sept places et que des mots comme « princess », « solo » ou « starwars » entrent dans le classement, actualité cinématographique oblige.


AGENDA DES SORTIES MONTPELLIER ANTIROUILLE JEU 11/02 : Populaire ! Social Party

From Disco To Electro VEN 12/02 : Come To Daddy #13 Spécial Birthday w/ Panda Eyes et + DAD Crew DJs SAM 13/02 : Bobn Marley Celebration JEU 18/02 : Charabia invite MR KS VEN 19/02 : Monstart présente Shade Of Gold #2 SAM 20/02 : Suce Mon Beat présente RESONANCE VEN 26/02 : Magie Noire JEU 10/03 : Deen Burgido + Le Traitement (1ère partie) VEN 11/03 : Run Mtp présente Soufien 3000, Kaviar, Yytz JEU 17/03 : Nuit Balkan Beats 3 Avec Robert Soko & Dj Tagada VEN 25/03 : Little Berlin 2503 w/ Mute Cell, Bohn, Osmoz et Loko Driss SAM 26/03 : Bonheur Présente Barac (Sunrise, Ro) «All Night Long» ROCKSTORE JEU 11/02 : Verb-T + Fliptrix & Molotov VEN 12/02 : Lahius + Sonic Angels +

Gliese And Kepler JEU 18/02 : The Roadies Of The D + Ladies Ballbreaker + Dot Dash ! SAM 20/02 : Base Mtp présente Kitsuné Club Night – Myth Syzer + Fwdslxsh + Labrea VEN 26/02 : Ivan Smagghe + Dj Koze + La Mverte + Rroxymore live + Clément Aswefall MAR 01/03 : Rock It To The Moon – Here We Go Magic + Dinno SAM 05/03 : Rock It To The Moon Other Lives + Dark Rooms SAM 12/03 : Rock It To The Moon Breakbot Live + Dabeull VEN 18/03 : Rock It To The Moon ASM – A State of Mind JEU 24/03 : Naaman + Jahneration

SAM 26/03 : Fabulous Sheep + Heart Of

Wolves + Kursed MAR 29/03 : Rock It To The Moon A Place To Bury Strangers MER 30/03 : Lee Scratch Perry JEU 31/03 : Guts Live Band + Oz Corporation VEN 01/04 : My Life Is A Week End – Roman FLugel + Marvin & Guy LE DIÈZE SAM 13/02 : Coda – Fumiya Tanaka & Cabanne

SAM 12/03 : Coda – Tini & Bill Patrick LE CLOS SAM 13/02 :la mensuelle by Greg Delon DIM 14/02 : special saint valentin dj Maou SAM 20/02 : la soirée champagne

«Nicolas feuillatte» avec dj SANDY SAM 27/02 : Tapas and mix dj Maou SAM 5/03 : Tapas and mix by Sandy SAM 12/03 :la mensuelle by Greg Delon SAM 19/03 : la soirée champagne «nicolas feuillatte» avec SANDY SAM 26/03 : TAPAS & LIVE : avec le groupe Version acoustique

JEU 18/02 : Local Heroes – Ultra Ultra + Hag ! + MLS SAM 20/02 : Abd Al Malik MAR 23/02 : This Is Not A Love Night III (Chk Chk Chk) JEU 03/03 : Odezenne + Lord Raja SAM 05/03 : Tindersticks + Christine Ott MER 09/03 : General Elektriks + The Wanton Bishops VEN 11/03 : Georgio + Vald MER 16/03 : Lilly Wood and The Prick JEU 24/03 : Aaron + Volin VEN 25/03 : Oxmo Puccino + Redouanne Harjane + La Cerise sur le Gateau JEU 31/03 : Local Heroes – Monsieur Parallele + Jungle Box + Ubikar

AVIGNON SAM 09/04 : Insane festival Seth Troxler Recondite,Rodhad,Maya Jane Coles, Pendulum ... CABARET ALEATOIRE JEU 18/02 : Breakbot + Dj Pone VEN 19/02 : Matrixxman + Kasper Bjorke

+ Abstraxion

VILLA ROUGE VEN 12/02 : Parallel #2 – Jeff Mills

VEN 26/02 : Dj Pierre + Jack Collins

VEN 19/02 : Cult ofSound – The Dualz +

SAM 27/02 : Synapson VEN 04/03 : Club Cabaret x Distropunx VEN 11/03 : Nikitch + Mectoob + Niveau

+ Neelix

James Mac + Lorent Air

SAM 12/03 : Claptone + Greg Delon b2b

James Mac + Mendy b2b Lorent Air VICTOIRE 2

JEU 11/02 : Jabberwocky + Kazy Lambist SAM 12/03 : 3672*Techno AUTRES SAM 13/02 : Existenz by Villa Nova -

Fuck Valentine’s Day

NIMES PALOMA MER 10/02 : Ghosts + Dead Souls

104

+ Tobias Muller

Zero vs TBBT + Yyvng

VEN 18/03 : J.C. + Benales + Nawa SAM 19/03 : Set&Match + Lomepal VEN 25/03 : Shall Ocin + Melokolektiv

+ Gabriel Audrin + Les Ziris SAM 26/03 : Dope D.O.D + Dookoom

DOCKS DES SUDS VEN 12/02 : Sextoy Records Dreamcatcher SAM 20/02 : Tapage Nocturne VEN 04/03 : Sous les paves, le Dock ! SAM 05/03 : O Galop Minuit / Midi SAM 12/03 : WeAre Experience – Car

Craig + Rodriguez Jr. + Gaiser… DU 17 AU 19/03 : Babel Med Music


Pour les 16 ans du Dit Vin,

a s t i a f C O RT I ! O I T A P E L S DAN

RĂŠsa Restau : 04.66.53.52.76 6 rue du 4 septembre, 30220 Aigues-Mortes - www.restoleditvin.com


AGENDA CULTUREL MONTPELLIER DIMANCHES DU PEYOU

Tous les dimanches au Peyrou LAURENCE BRIAT, ESTELLE LACOMBE, CHLOÉ VITON

Jusqu’au 13/02 – Galerie n°5 DENIS ROCHE

Jusqu’au 14/02 – Pavillon Populaire MONDE DE MODERNES

Jusqu’au 21/02 –Espace Saint-Ravy

CABINET BOTANIQUE

ARLES

ENTREVU

IMAGO, PORTRAIT ET PHOTOGRAPHIE /

CAROLE BENZAKEN – YOD

A partir du 06/02 - Musée Réattu

SETE

A partir du 13/02 - Fondation Vincent Van Gogh

PROMENADES IRRATIONNELLES... PHILIPPE

A partir du 26/03 - Flair Galerie

Jusqu’au 26/03 – La Nef Jusqu’au 16/04 – Iconoscope Jusqu’au 22/05 – Carré Sainte-Anne

RAMETTE VALLÉE DES MERVEILLES 2 - PHILIPPE DURAND SEA VIEW - OLGA

ANATOMIE DE L’AUTOMATE

A partir du 11/03 - CRAC

Jusqu’au 28/02 – La Panacée

PROVIDENCE - FRACAS PSYCHÉDÉLIQUE

OFFSHORE #39

EN NOUVELLE - ANGLETERRE

Jusqu’au 29/02 - Galerie Vasistas Le lieu multiple

GIORGIO GRIFFA

JEAN-FRANÇOIS SPRICIGO - IMAPTIENCE

DIDIER DEMOZAY / PATRICE BARTHÈS

Jusqu’au 27/02 - Galerie AL/MA

JEAN-FRANÇOIS BAURET, PHOTOGRAPHE

KISSELEVA

Jusqu’au 22/05 - MIAM

MARSEILLE STEPHEN MAAS – ALAIN SICARD

A partir du 11/02 – Galerie Béa-Ba PLAY (DESIGN POUR LES MARTIENS)

Jusqu’au 21/02 – Studio Fotokino au CHÂTEAU BORELY J’AIME LES PANORAMAS

COLOR FIELD

NÎMES

PARANORMAL OBSCURITY

RENCONTRES N°46

THE DAY AFTER

INSIDE THE CORNER

HABILE BEAUTÉ – L’ART COMME PROCESSUS

PRINTEMPS PHOTOGRAPHIQUE MAROC

Jusqu’au 07/03 - OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel

Jusqu’au 28/02 – NegPos

LE CLOU / LIEVEN DE BOECK

FRÉDÉRIC BLAIMONT

YTO BARRADA / LATOYA RUBY FRAZIER

IMAGE NOT FOUND

Jusqu’au 14/02 – FRAC LR Jusqu’au 16/02 – FRAC LR Jusqu’au 18/02 – FRAC LR Jusqu’au 27/02 – FRAC LR

A partir du 11/03 – Galerie de l’Ancien Courrier

Jusqu’au 29/02 – MUCEM

Jusqu’au 13/02 -La Vigie–Art Contemporain Jusqu’au 14/02 - Galerie 4, Barbier

Jusqu’au 13/03 - Carré d’Art

INDEX/2

A partir du 04/03 - FRAC PACA

LA GAD HORS LES MURS PRÉSENTE

SE SOUVENIR DES BELLES CHOSES

SMOLE

A partir du 16/01 - MRAC

MARC-ANTOINE SERRA

A partir du 05/03 - La GAD LAURENCE DENIMAL – AH ÇA IRA !

A partir du 10/03 – Galerie Porte Avion

IWAN BAAN – 52 WEEKS, 52 CITIES

Jusqu’au 26/03 - Pierresvives

AVIGNON

IT’S A BASS BASS WORLD

ANDRES SERRANO, AINSI SOIT-IL

Jusqu’au 26/03 – La Fenêtre

JEAN DE SAGAZAN

A partir du 05/03 - Studio Fotokino

SERIGNAN

Jusqu’au 03/03 – ESBAMA Jusqu’au 19/03 – Galerie At Down

Jusqu’au 05/03 – Galerie Gourvennec Ogor

DOLORÈS MARAT - TOURBILLON

LA TÊTE DANS LES NUAGES ET LES PIEDS SUR TERRE

Jusqu’au 17/03 – FRAC LR

CLÉMENT LAIGLE – NONOBSTANT

WENDY VACHAL – OUROBOROS,

A partir du 20/12 - Collection Lambert 106

RÉSIDENCE D’ARTISTES

Jusqu’au 30/06 – Hydrib


s

V c E Z rc o r e G ff R H A llie s o

T É L É C n t p e eus e br .mo

www

& p ro f i t e z

om de n

ONE WEEK PREMIUM DISCOVER TOUR

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

O T kt R E ai l “ P we A S ek. S ” S U R : com

du sam ed i1 9

ENTE PRÉ2S6 m ars 2 edi 016 m sa au


RT

IE

Adresse de charme atypique et surprenante, La Villa Nova vous présente Existenz by Villa Nova. C’est au cœur de son salon soigneusement rénové, lieu d’intérieur-extérieur entièrement privatisable, que l’établissement vous propose d’organiser vos évènements personnels ou professionnels, créés à votre image. Le salon Existenz sera également le théâtre de soirées mensuelles à thèmes accessibles sur réservation uniquement. Lancés le 29 janvier dernier, ces rendez-vous underground montpelliérains se poursuivront en février avec la Fuck Valentine’s Day qui aura lieu le 13. Existenz, un lieu intimiste où vous serez reconnu parce que choisi. Retrouvez toutes les infos et les prochaines dates sur les réseaux sociaux et sur www.existenz-montpellier.fr

GRAND HOTEL DU MIDI

EXISTENZ

MONTPELLIER COCKTAIL WEEK

1789

ANGLUS RIDET LA CUISINE DU 728

EXISTENZ

SO

TE

L

GRAND HÔTEL DU MIDI Le Grand Hôtel du Midi, installé sur la place de la Comédie, a rouvert ses portes, auréolé d’une quatrième étoile. Membre du groupement Châteaux & Hôtels Collection et intégré au Groupe Maranatha, il propose 44 nouvelles chambres et suites, mais aussi le « Bar Les Loges », lieu de rendez-vous incontournable ouvert aux montpelliérains qui pourront y déguster boissons et petits plats dans une atmosphère lounge. L’ensemble a bénéficié d’une rénovation complète

et d’un agrandissement orchestrés par Julie Gauthron. Le projet est un hommage à la danse contemporaine, un clin d’œil à la ville de la danse et évidemment à l’Opéra voisin. Confortable, fait d’élégance, luxueux et accueillant, le Grand Hôtel du Midi a pour ambition de redevenir le plus bel établissement de Montpellier… Et c’est plutôt bien parti ! Grand Hôtel du Midi - 22, bd Victor Hugo – Montpellier - 04 67 62 69 61 www.grandhoteldumidimontpellier.com


MONTPELLIER COCKTAIL WEEK

ANGULUS RIDET

Du 19 au 26 mars, durant une semaine, les acteurs incontournables montpelliérains du cocktail vous font découvrir leurs établissements. L’équipe se compose des établissements spécialisés en cocktails comme Le Parfum, le By Coss, le Willie Carter Shape, l’Apothicaire, et pour des bars Lounge, Los Parigos, le Folie’s, le Clos, le Café Joseph et Les Grands Enfants. Ils créeront une carte éphémère pour l’occasion à partir d’une même base de produits « premium » partenaires comme la vodka Grey Goose. Afin d’y participer, il faut télécharger gratuitement son pass sur le site www.montpelliercocktailweek.com pour bénéficier d’offres promotionnelles sur les cocktails avec et sans alcool de cette scène barista montpelliéraine !

Nouveau venu dans l’univers de la décoration et de l’ameublement à Nîmes ! C’est à deux pas des Arènes, rue Violette, que l’architecte Pierre Castanier, l’antiquaire Geoffrey Ginac et la décoratrice Marie Castanier ont décidé d’installer Angulus Ridet, signifiant en latin « coin qui réjouit, petit coin, plaisant ». Cette boutique atypique mêle ainsi les inspirations et les styles dans un univers raffiné où les meubles contemporains signés Sarah Lavoine ou de la maison d’édition française Moustache côtoient des sculptures romaines et autres objets décoratifs, accessoires et pièces d’Art de la Table. Une adresse que l’on vous recommande pour parfaire votre intérieur. Angulus Ridet – 3 ter, rue de la Violette – 3000 Nîmes www.design.angulusridet.com

1789 Amateurs de truffe, soyez les bienvenus au 1789. Ouvert il y a quelques semaines dans l’impasse Périer, ce restaurant lounge entend bien faire sa petite révolution culinaire dans l’Ecusson. Spécialiste de la truffe, l’établissement, tenu par Samuel et Benjamin, fils du célèbre chef varois Clément Bruno, perpétue la tradition de la table familiale de Lorgues. Au cœur de ce lieu mêlant gastronomie et musique, vous dégusterez les recettes gourmandes de Guillaume Pape préparées autour du produit phare de la maison : Foie gras à la truffe tuber Brumale, la pomme de terre cuite au four accompagnée d’une crème de truffe et râpée de truffe tuber Aestivium ou bien encore la canette de Challans d’Ernest Soulard, mousseline de cèleri truffée et panais rôtis. Pour les grands amateurs, optez pour le menu Découverte !

LES NUITS GASTRONOMIQUES L’association PRO.VIN.SEL, en partenariat avec la ville de Montpellier vous convie au Nuits Gastronomiques les 23 et 24 février. Au programme : redécouvrir les meilleures adresses de la ville pendant les nocturnes gourmandes. Des adresses réputées pour leur travail des produits régionaux, locaux et biologiques. Le premier soir, huit restaurants du centre-ville proposeront leur vision de la cuisine montpelliéraine et méditerranéenne : Miammm, Playfood, 1789 Lounge, Ripaille, Le Grillardan, Le Petit Bistraut, Chez Boris et Leticia et Duo. Les établissements prépareront chacun un plat « découverte » que vous pourrez déguster après avoir acheté préalablement à l’Office de Tourisme les carnets de tickets qui seront échangés contre ces délices. Le 24 sera dédié au vin, fer de lance de la région, dans les bars à vin Le Vinarium, Le Glouglou, Les Tanins d’abord, La Robe Rouge, Duo, 1789 Lounge et Comme un dimanche sous le figuier.

RE ST AU RA NT

LA CUISINE DU 728 Le restaurant de la Pompignane, Prouhèze Saveurs fait peau neuve : nouveau nom, nouvelle équipe, nouvelle décoration et surtout nouvelle carte… en gardant évidemment la qualité et l’exigence ! Un menu à 23 euros en fera saliver plus d’un et pour les autres, les plats à la carte annoncent de sacrées sensations gustatives. Pour vous mettre l’eau à la bouche, vous pourrez par exemple y déguster un loup de ligne sauvage poêlé accompagné d’un risotto sauce homardine, une souris d’agneau braisée en sauce vin rouge et chocolat, un filet de dorade royale poêlé avec ses légumes de saison… Miam ! La cuisine du 728 - 728, Avenue de la Pompignane - Montpellier

EN BREF • Boffi, le spécialiste italien de l’aménagement de cuisine, s’est installé au 2 plan d’Aviler à Montpellier. • Autre ouverture prévue dans l’Ecusson, celle de Macway, espacé dédié à Apple, au numéro 12 du boulevard du Jeu de Paume.


CHIC/BRANCHÉ CHIC PAIA : 27, ZAC des Commandeurs – 04 67 99 00 00 (Lattes)

SAPSAK : 16, rue de l’Ancien Courrier - 04 67 60 23 70

LACOSTE : Centre Cial Polygone – 04 67 22 01 98

DE SI JOLIES CHOSES : 17, rue de la Croix d’Or - 04 67 86 40 24

PEOPLE’S RAG : 13, rue de l’Argenterie - 04 67 60 81 91

CLAUDIE PIERLOT : 19, rue de l’Argenterie - 04 67 58 53 42

CORK : 22 Rue Argenterie - 04 67 66 15 27

KARL MARC JOHN : 21 rue de l’Argenterie - 09 72 52 01 91

TAMISE : 28 Rue de l’Argenterie – 04 67 60 62 58

LINETTE : 5, rue Sainte Anne - 09 81 05 39 75

CASAMANCE : 11, rue Jacques Cœur - 04 67 60 69 73

AUTOUR DU MONDE / BENSIMON : 6, rue Saint Paul - 04 67 29 67 81

CACHOU : 4, rue des Sœurs Noires - 04 67 60 70 33

AVANT… APRÈS… : 29, rue Foch – 04 99 06 95 35

LILY : 22, rue de l’Argenterie - 04 67 58 75 28

J’AIME : 17, rue du Petit Saint-Jean - 04 99 06 05 78

SOON : 34, rue de l’Argenterie - 04 67 55 00 82 KLUB : 7, rue Jacques Cœur - 04 67 29 56 89

STREETCHIC STREET CHIC

DIRK BIKKEMBERGS : 7, Passage Lonjon

IN SITU : 18 & 22, rue de l’Ancien Courrier – 04 67 60 62 52

DEWATCHER : 22 grand rue Jean Moulin – 04 67 60 75 89

L’ETAGE : 1, rue Draperie Rouge - 04 67 54 74 91

SLICE OF LIFE SHOP : 12 rue du puits du temple – 04 67 54 57 52 MA PREMIERE BOUTIQUE : 4, rue du Petit Saint-Jean - 04 67 60 62 89 34TH AVENUE : 34 bd du Jeu de Paume – 04 67 92 02 23 CASTING : Place Chabaneau – 04 67 60 65 16 HEMISPHERE HOMME : 22 rue de la Loge - 04 67 60 75 16 HEMISPHERE FEMME : 2 rue des étuves - 04 99 65 60 72 EHAWEE : 7, rue du plan d’Agde – 09 86 27 79 87 CASILDA : 7, place saint Côme – 04 67 84 07 25 COQUELINE : 6, rue de la Croix d’Or - 04 67 60 53 54 AGNES B : 14, rue Foch - 04 67 57 80 94 TARA JARMON : 12, rue de l’Argenterie - 04 67 56 03 29 L’M BY LISE MARIE : place Saint-Roch - 04 67 63 46 17 ZADIG ET VOLTAIRE : 23, rue Foch - 04 99 61 15 85 COMPTOIR DU DESERT : 22, rue de l’Ancien Courrier - 04 67 60 22 99 SANDRO : 4, rue de l’Argenterie - 04 99 61 67 49 SANDRO HOMME : 19, rue de l’Ancien Courrier - 04 67 63 36 92 THE KOOPLES : 29, rue de l’Argenterie - 04 67 02 66 04 MAJE : 26 rue de l’Ancien Courrier - 04 67 58 50 87 ELEVENPARIS : 19, rue de l’ancien courrier – 04 99 62 60 95 BA&SH : 13, rue de l’ancien courrier - 04 67 60 97 11 ERIC BOMPARD : 18, rue de l’Argenterie - 04 67 60 93 26

GRANIT : 29 Blvd du Jeu de Paume- 04 67 54 64 18 MAJESTIC : 37, Blvd du Jeu De Paume - 09 81 19 19 05 MANIFEST : 31, bd du Jeu de Paume - 09 81 18 88 19 MAISONHATE : 11, rue des sœurs Noires – 04 11 75 60 53 LACOSTE L!VE : 3, rue de l’Aiguillerie – 04 67 58 56 21 FAT MONKEYS : zac du fenouillet PEROLS

- 04 67 50 38 38

BACKROOM : 55, rue de l’Aiguillerie - 04 67 58 94 01 ADDIKT : 27 rue de l’Aiguillerie – 04 67 58 43 39 CONCEPT STORE : 4, rue de l’Université - 04 99 63 76 28 DARWIN : 1 rue du bras de fer - 04 34 81 00 59 BARNABE : 12, rue de l’Argenterie - 04 99 63 55 95 THE GENERAL : 36, Grd rue Jean Moulin - 04 67 92 53 45 PULL IN : 18, rue de l’Argenterie – 04 67 54 74 79 SUPERDRY : Centre Cial Odysseum - 04 67 83 64 22

VINTAGE L’HEURE BLEUE : 1, rue de la Carbonnerie - 04 67 66 41 05 BAKELITE : 146 bis, av Georges Clemenceau - 06 03 40 35 88 GALERIE 17 : 17, rue du Palais des Guilhem - 04 67 60 66 48 D’OR ET DEJA : 5, rue Embouque d’Or TWIN BROTHERS : 16, rue Alexis Alquié - 09 81 30 52 87 LEEBERTHY : 3 rue Fournarie – 07 81 40 26 40


BIJOUTIERS / HORLOGERS HERMES : 5, rue Jacques Cœur - 04 67 60 51 61 FRAYSSINET JOAILLIER : 7, passage Lonjon - 04 67 54 75 40 MINUTE ET SECONDE : 14, rue Foch - 04 67 58 34 48 BARRIERE JOAILLIER : 6, rue de l’Argenterie - 04 67 66 10 59

21, rue Foch - 04 67 66 80 93

CARTIER : 2, passage Lonjon - 04 67 66 09 38 MAUBOUSSIN : 19, rue Foch - 04 67 56 31 91 MONT BLANC : 7, rue Jacques Cœur - 04 67 66 62 73

CHAUSSEURS CHAUSSEURS

ENFANTS/KIDS POM D’API : 29, rue de l’Argenterie - 04 67 60 83 70 PETIT BATEAU : 20, rue de la Loge - 04 67 60 37 09 JACADI : Centre Cial Polygone - 04 67 99 90 41 DES PETITES CHOSES : 2, plan Pastourel - 04 67 57 73 25 LE PETIT SOUK : 20 rue de l’Ancien Courrier – 04 67 58 80 89

MOBILIER DESIGN /DECO MOBILIER

REPETTO : 12, rue Jacques Cœur - 04 67 54 05 09

RBC DESIGN CENTER : 609 avenue Raymond Dugrand - 04 67 02 40 24

KROMATIK : 18, grand rue Jean Moulin - 04 67 60 58 19 17, rue de l’argenterie

UNOPIU BY RBC : 1 av. de la Fontanisse à Gallargues - 04 66 73 30 00

ROBERT CLERGERIE : 6, place Chabaneau - 04 67 60 87 26

BO CONCEPT : Route de Carnon - ZAC du Fenouillet - 04 67 64 11 58

ELISABETH STUART : 25, rue de l’Argenterie - 04 67 92 23 07

LA SUITE : Espace Humbert – Route de Carnon (Pérols) – 04 67 64 56 21

FREE LANCE : 17, rue de l’Ancien Courrier - 04 67 60 43 56

MONA MARKET : 16, rue Desmazes - 04 67 02 23 67

JB RAUTUREAU : 17, rue de l’Ancien Courrier - 04 67 60 43 56 DE PAS A PAS : 5, rue En Gondeau - 04 67 66 75 84 MANFIELD : 12, rue Jacques Cœur - 04 67 60 91 30

OPTICIEN Montpellier OPTICIENS DAMIEN OPTICIENS : 9, rue Saint Guilhem - 04 67 60 78 61 CARLA’S EYEWORKS : 7, rue du Petit Saint-Jean - 04 67 54 71 97 O MIL’YEUX : 1, rue En Rouan - 04 67 63 51 67 LOFT OPTIQUE : 8, place des Beaux Arts - 04 67 86 94 97 UNE HISTOIRE DE LUNETTES – 21 rue des Balances – 09 83 73 73 68 EYELOOK : 1 rue Jacques d’Aragon - 04 99 61 79 24

HIGH-TECH ITRIBU : 36, rue Saint-Guilhem - 04 67 555 111 39 rue Fonck – 04 67 222 333 (Mauguio) AZ MUSIC : 1475, rue Hélène Boucher - 04 67 92 98 92 (Mauguio)

LLUCK : 19, boulevard du Jeu de Paume - 04 67 60 52 04

DOMUS VIVENDI : 4, ZAC Soriech - 04 67 65 24 96 Lattes CONTES À NINON : 15, rue des Sœurs Noires - 04 67 84 23 32 STEINER : Centre Cial Le Solis - avenue de la Mer à Lattes - 04 67 64 55 36 VIOLETTE : 2, rue du Petit-Saint-Jean 04 67 92 99 29 DE LA LUCE : 2, rue Saint-Côme - 04 67 06 90 75 FOR INTERIOR LIVING : 12, rue Eugène Lisbonne - 04 67 56 18 49 2EME OBJET : rue de la Carbonnerie - 06 07 32 75 67 ETAT D’AME : 12, rue En Gondeau - 04 67 60 79 20 OXYGEN : 13, rue de l’Ancien Courrier – 04 67 66 27 59 CHIC & BOHEME : 31, rue Proudhon - 06 76 23 99 90 MCH : ZAC la Peyrière, 13 rue Robert Schuman St Jean de Védas – 04 67 49 04 69 69METROPOLITAN ART & DESIGN : 30 rue Foch - 04 67 67 18 70 SYMETRIC DESIGN : rue du plan du Palais – 06 99 21 02 01 BAZAR CHIC : 15, Rue du Cheval Vert 34 000 Montpellier - 06 84 60 20 89 PAUME : 19, bd du jeu de paume - 04 99 61 72 77


GASTRONOMIQUE LE JARDIN DES SENS : 11, avenue Saint Lazare 04 99 58 38 38 CELLIER & MOREL : 27, rue de l’Aiguillerie - 04 67 66 46 36 MIA : RBC design center 609 av Raymond Dugrand - 04 67 73 14 26 TAMARILLOS : 2, place du Marché aux Fleurs - 04 67 600 600 DOMAINE DE VERCHANT : 1, bd Philippe Lamour - 04 67 07 26 00 LA DILIGENCE : 2, place Pétrarque - 04 67 66 12 21 LE CASTEL RONCERAY : 130, rue Castel Ronceray - 04 67 42 46 30 DE LAUZUN : 3, bd de l’Esplanade - 04 67 57 50 83 (Gignac) LE MAZERAND : Chemin du Mas de Causse à l'Estelle (Lattes) - 04 67 64 82 10 LA RESERVE RIMBAUD : 820, avenue Saint Maur - 04 67 72 52 53 LE DISINI : 1, rue des carrières - 04 67 41 97 86 (Castries) L’ANGUILLE SOUS CLOCHE : 42, rue R. Salengro (Lunel)- 04 67 22 38 47 LE PASTIS : 3, rue Terral - 04 67 66 37 26 LECLERE : 41, rue de la Valfère – 04 67 56 90 23

CANTINE CHIC LE PETIT JARDIN : 20 rue Jean-Jacques Rousseau - 04 67 60 78 78 LA CUISINE DU 728 : 728, avenue de la Pompignane - 04 67 79 43 34 LE BAZAR : 448, rue Roqueturière - 04 67 02 15 40 LE MOODY SOCIAL CLUB : 21, rue de Vallat – 04 67 60 77 23 GEORGES CAFE : 11, bis rue de la Loge - 04 67 66 01 63 L’AOC : 290 Avenue Theroigne de Mericourt - 04 67 42 80 51 LE COMPTOIR G : 121, rue Raguse Arche Jacques Cœur - 04 99 92 56 24

80, place G. Frêche - 04 99 92 51 77

DEDÉ JACQUELINE : 8, rue du plan d’Agde - 04 67 57 35 03 LE EAT AND WINE : 5, rue de la petite Loge - 06 32 33 17 89 GIORGIO (BAR À MOZZA) : 1, rue en gondeau - 04 67 55 49 83 CHUPINAZO : 2, place Saint Côme – 09 53 63 05 89 ATIPICO : 1684 Avenue Albert Einstein - 04 67 82 08 21 CHEZ LÉON : 12, rue du Plan d’Agde - 04 67 60 56 83 LES BAINS : 6, rue Richelieu - 04 67 60 70 87 LA SUITE DES BAINS : 6,bis rue Richelieu - 04 67 66 08 94 CHEZ CUICUI : 181 rond point Ernest Granier - 04 99 54 59 56 L’INSENSE : 39, boulevard Bonne Nouvelle - 04 67 58 97 78 LE FOLIA : Ch.de Flaugergues - 744 av, A. Einstein - 04 99 52 66 35 WELCOMEDIA : Parvis de l’Opéra Comédie - 04 67 02 82 65 BRASSERIE DU THEATRE : 22 boulevard Victor Hugo - 04 67 58 88 80 VOLODIA : 29, rue Jean-Jacques Rousseau - 04 99 61 09 17 DUO : Place de la Chapelle - 04 67 66 39 44 LA SUITE : 51 Place du Millénaire - 04 67 85 55 97

ANGA : 19 rue du Palais des Guilhem - 04 67 60 61 65 LE RÉFECTOIRE : 25, rue Hyppolyte – 04 99 66 57 66 PIMPON : 4, place des Beaux-Arts – 04 34 00 66 02 ANGUS & BACCHUS : 4 rue diderot - 04 67 55 79 57 LE DEEP : 17 place du nombre d'or - 04 67 82 78 66 ALLIANCE DES PLAISIRS : 8 bis, rue du Petit St-Jean – 04 34 26 50 94 LES TONTONS ZINGUEURS : 53, rue de l’Aiguillerie – 09 81 97 86 42 LE COMPTOIR DE L’ARC : place de la Canourgue - 04 67 60 30 79 LA COMTESSE : 7, place Albert 1er - 04 67 45 61 09 L’ENDROIT – 6 rue du Petit St Jean – 04 34 11 55 10 L’EPISODE : 25, rue Hippolyte - 04 67 29 94 73 L’IDÉE SAVEURS : 5 rue Four des Flammes - 04 67 29 88 62 MATT’ BURGER : 1 rue en Gondeau – 04 67 59 86 07 L’HEURE BLEUE : 4, rue de la Carbonnerie - 04 67 66 41 05 VILLA 29 : 29 rue de l’école d’Agriculture - 04 67 91 07 97 LE PETIT COMPTOIR : 1 rue de Grand St Jean - 04 99 65 07 39

TRADITIONNEL MA PREMIERE CANTINE : 4, place Jean Jaurès - 04 67 60 24 35 Centre Cial Odysseum - 04 67 83 32 26 AUX GRANDS ENFANTS : 769, avenue Raymond Dugrand – 04 67 81 72 62 L’ACOLYTE : 1 rue des trésoriers de France – 04 67 66 03 43 LES GOURMANDS : 40, avenue St Lazare - 04 67 72 82 76 RIPAILLES : 6 rue des écoles laiques - 04 67 60 29 71 LE 10 : 655 rue Alfred Nobel - 04 99 92 79 02 COM A LA MAISON : 49, rue de l’Aiguillerie - 04 67 60 67 40 ANIS ET CANISSES : 47, avenue de Toulouse - 04 67 42 54 48 CHEZ TOTO : 20, rue du Palais des Guilhem - 04 67 92 53 37 DE L’ART OU DU COCHON : 55, av. Marie de Montpellier - 04 67 68 51 27 BURGER ET BLANQUETTE : 1, rue Rosset – 04 67 66 13 54 25, bvd Sarrail – 04 67 86 72 73 LE BOURGEON : 6 rue Jules Latreilhe – 04 67 60 51 86 L’AIR DU TEMPS : 55 bis, rue de la Cavalerie - 04 99 58 18 91 LES FILS À MAMAN - 12 Rue du Petit Saint-Jean - 04 67 60 60 71 POPOTTE - Rue Jules Grevy - Beaux arts - 04 67 40 50 89 L’ALOA - 70 Allée Alberto Giacometti - 09 83 39 39 19 CHEZ BORIS ET LETICIA : 20, rue de l'Aiguillerie - 04 67 02 13 22 CHEZ BORIS : 17 Boulevard Sarrail - 04 67 02 83 38 MORCEAU DE LUNE : 14, rue du Pila St Gely - 04 67 52 80 59 LE CAFE LEON : 12, rue du Plan d’Agde - 04 67 60 56 83 J&M’S CAFE : 10 bis, rue des Balances - 04 67 67 90 46 DOLCE CAFE : 2 Place de Lisbonne – CC Odysseum – 04 67 17 91 80 LE TEMPS SUSPENDU : 23, bis Route de Montpellier – 09 84 48 33 69 L’ARTICHAUT : 15, bis rue Saint-Firmin – 04 67 67 91 86 MIAMM : 26 Rue Terral - 04 34 35 32 86


L’ANNEXE : 16, place du Nombre d’Or - 04 67 64 50 36 LE BOUCHON SAINT ROCH : 15, rue du Plan d’Agde - 04 67 60 94 18 CHEZ OUAM : 5, rue Alexandre Cabanel – 04 67 60 38 97 GLOUGLOU : 27, rue du Pila Saint Gely - 04 34 11 71 41 L’AUBERGINE : 581, avenue de la pompignane - 04 67 20 25 26 OLEO PAZZO (Marriott) : 105, Place Georges Freche 04 99 54 74 13 MY CUPCAKE BY LILA : 2 rue du Bayle – 04 67 63 05 01 BAGEL & U : 66, rue de l’Aiguillerie et 7 rue En-Gondeau

ASIATIQUE

LA GRANDE MOTTE LE PROSE : 277, allée du Vaccares - 04 67 56 53 38 LE YACHT CLUB : La Capitainerie – 04 67 56 99 45 LA BOURRIQUE : Rés. Acapulco - Quai d’Honneur - 04 67 06 52 39 L’ESTRAMBORD : 8, quai Georges Pompidou - 04 67 56 50 50 L'OMBRINE : 93 quai Charles De Gaulle - 04 67 56 57 36 LE BISTROT DES BIKINIS : Quai d’honneur – 04 67 60 38 23

SUSHI BAR : 20, rue Bernard Délicieux - 04 99 77 06 06

LE GRAU DU ROI

LE PARFUM : 55, bis rue de la Cavalerie – 04 67 84 86 15

L’AIGO BOULIDO : 161, bd du Boucanet – 04 66 77 69 21

OBA : 191 rue Shirin Ebadi 09 84 51 05 51

B-PLAGE : 365, avenue du Boucanet - 06 31 10 82 60

SUSHI SHOP : 2, place Molière / 2, rue de l’Herberie - 0826 826 826 NOODLE BAR : 2, rue du Petit Saint-Jean - 04 67 60 60 71 SUSHI SAKURA : 18, boulevard de Strasbourg - 08 92 68 68 06 LADY SUSHI : 15 faubourg de la saunerie – 04 67 29 77 80 BAN THAI : 7 Bernard Délicieux – 04 67 61 94 59

LE CARRE DES GOURMETS : Voie de la Pointe du Môle - 04 66 53 36 37 LE SPINAKER : Voie de la Pointe du Môle – 04 66 53 36 37 AIGUES-MORTES LE DIT VIN : 6, rue du 4 Septembre - 04 66 53 52 76 L’EXPRESS : Place saint Louis – 04 66 53 69 85

REGION MONTPELLIER

CAFE DE BOUZIGUES : 7, rue Pasteur - 04 66 53 93 95

CASTELNAU LE LEZ

LA TABLE DU MIDI : 27, rue Pasteur - 06 26 69 20 94

LA CHICHOUMEILLE : 390, chemin Cauquilloux - 04 67 71 92 86

LA DOLCE VITA : 12, rue Marceau - 04 66 53 69 11

ST JEAN DE VEDAS

PAPI MOÏSE : 10, rue Alsace Lorraine - 06 13 08 01 40

LE DUPLEX² : 92, route de Lattes - ZA les Coteaux - 04 67 22 38 46

LA BODEGA : 20, rue Pasteur - 06 18 44 37 45

L’UN DES SENS : 25, rue Robert Schuman - 04 67 83 09 65 LATTES LA PROSE DEJEUNER : Esp. Humbert - Route de Carnon - 04 67 22 47 74 LE SPAGGO : Avenue de Pérols - 04 67 50 25 44 COUP DE CŒUR : 14 Avenue de la Fontvin - 04 67 85 81 15 SENSATION GASTRONOMIK : 2, rue des Consuls - 04 67 50 39 31

L’EDEN : 2Ter, rue Denfert Rochereau - 04 66 53 69 45 LES TEMPLIERS : 21-23, rue de la République - 04 66 53 66 56 LE VICTORIA : 10, place Anatole France - 04 66 51 14 20 MARIE-ROSE : 13, rue Pasteur - 04 66 53 79 84 LOS CARACOLE’S : Route Bosquet - 04 66 53 71 98

SENSATION BISTRONOMIK : 2, rue des Consuls - 04 67 50 39 31

BOEM : 253, av du Pont de Provence - 04 34 28 42 30

MAS CAMPO : Chemin de Soriech - 04 67 65 88 50

REMPARTS AIGUES MORTES : 6, Place Anatole France - 04 66 53 82 77

PALAVAS - CARNON

MONTFERRIER LE LEZ

LE PETIT LEZARD : 63, avenue de l’Etang du Grec - 04 67 50 55 55

LES CAVES PASSENT À TABLE : 3040 route Mende – 04 99 61 02 65

LA BANANE : 37, boulevard Sarrail - 04 67 50 73 93

CYGORY : 134, montée des Picadous - 04 67 59 94 15

LE PHARE : place de la Méditerranée - 04 67 68 61 16

PRADES LE LEZ

LA PASSERELLE : PORT DE PLAISANCE - 04 67 83 99 90

LE BISTROT VINAIGRETTE : 182 rue ducques – 04 67 59 61 71

LE J : 8 avenue Grassion Cibrand – 04 67 50 34 99 ANISETTE ET BROCHETTES : 37 avenue Grassion Cibrand - 06 12 19 17 31


BARS BY COSS BAR : 5, rue Belmont - 04 67 52 90 78

LA GRANDE MOTTE

PAPADOBLE : 6, rue du Petit Scel - 04 67 55 66 66

LE WAT : Ancien Quai d’Honneur - 04 99 06 09 22

L’ACOLYTE : 1 rue Trésoriers de France - 04 67 66 03 43

INDIAN CAFE : 117, quai Charles de Gaulle - 04 67 29 19 97

LE PARFUM : 55, bis rue de la Cavalerie - 04 67 84 86 15

LE CRAZY COW : quai d’Honneur

WILLIE CARTER SHARPE : 3 rue Collot – 06 84 82 72 44

CLUBS

APOTHICAIRE BAR : 13 rue de ratte - 06 95 59 51 19 LA ROBE ROUGE : 3, place St Ravy - 09 50 24 91 89

MONTPELLLIER & ALENTOURS

THE TWENTYONE : 11, rue de Ratte – 06 10 22 82 93

LE HEAT : Le Palladium - 1348, av de la Mer - 04 67 270 088

LE ZOO : 8, place Alexandre Laissac - 04 67 56 38 50

LE MUNDO : Lieu Dit Marestelles rte Palavas (Lattes)

LE CAFE JOSEPH & L’ETAGE : 3, place Jean Jaurès - 04 67 66 31 95

LE FIZZ : 4, rue Cauzit - 04 67 66 22 89

BAR LES LOGES : 22, boulevard Victor Hugo - 04 67 92 69 61

LE NEW YORK : Rue Louis Lumière, (Lattes) - 07 60 23 66 91

LE LABO : 10, rue Collot - 06 62 50 09 63

LE MILK : 1348, avenue de la Mer - 04 67 22 41 22

LOS PARIGOS : 3, rue de la Petite Loge - 06 84 77 51 42

L’OPERA : 2, rue d’Alger - 04 67 58 37 32

LE CAFE RICHE : Place de la Comédie - 04 67 54 71 44

LA VILLA ROUGE : Rte de Palavas - 04 67 06 52 15

LA GRANDE BRASSERIE : 17, passage Lonjon – 04 67 60 63 04

THE ONE : Route de Palavas - 06 38 62 07 49

BOBY CHERI : 4bis, place du Marché aux Fleurs - 04 67 29 65 22

L’INOX : 341, rue de la Jasse – 07 81 29 02 91

TIMES CAFE : 7, rue des Teissiers - 06 12 58 16 94

LE CLUB 80 : Route de Palavas - 06 18 14 06 40

LATITUDE CAFE : Place de la Canourgue

KULT : Route des plages Mauguio

LA COMTESSE : 7, place Albert 1er - 04 67 45 61 09

LA DUNE : Le Grand Travers - 06 67 90 46 59 (La Grande Motte)

LE CAPRICE : 1, rue Montpellieret - 04 67 60 45 65 CHEZ FELIX : 1 rue Vanneau - 04 67 92 43 90

RESTAURANT DE NUIT

GLOUGLOU : 27 rue du Pila Saint Gely - 04 34 11 71 41 CAFE MODERNE : 7, place de la Chapelle Neuve - 04 67 68 66 09

LE FOLIE'S : 1348 Avenue Raymond Dugrand - 06 61 39 91 28

LE ST ROCH : 22, rue du Petit Saint Jean - 04 67 66 09 55 LE WINE NOTE BAR : 12, rue des Trésoriers de la Bourse LES ENFANTS ROUGES : 11, rue rebuffy 06 62 13 14 12 LE HUIT : 8, rue de l’Aiguillerie - 04 67 66 14 18 AU FUT ET À MESURE : 6 rue de la croix d’or - 04 67 12 58 21 CHEZ NINA : 10, rue du Plan d’Agde - 06 61 57 01 10 THE EGG : 11, rue du Plan d’Agde - 04 67 63 83 01

114


CHIC/BRANCHÉ CHIC NEWPORT : 1, rue des Halles - 04 66 67 69 59 OXFORD STREET : 2, rue des Halles - 04 66 21 48 87 LOU : 5, rue Guizot - 04 66 64 78 38

BIJOUTIER/ HORLOGER

LOTHAIRE : 1, rue Auguste - 04 66 67 60 14

DOUX : 2, place de la Maison Carrée - 04 66 36 02 45

INTIMO : 6, rue du Chapitre - 04 66 36 84 84 TRANSITION : 11, rue Chapitre - 04 66 21 27 13

CHAUSSEUR CHAUSSEURS

ANDREW’S : 18, rue de l’Horloge - 04 66 76 25 13 GIGI : 17, rue du Général Perrier - 04 66 67 34 06

MARIE M : 7, rue de l’Hôtel de Ville - 04 66 21 34 73

REGARDE: 14, rue Fresque - 04 66 76 11 64

OPTICIEN Montpellier OPTICIEN

LACOSTE : 11, place Maison Carrée - 04 66 21 79 80 THE KOOPLES : 14, rue du Général Perrier - 04 66 05 87 03

OPTIQUE BONNETAIN : 16, rue Général Perrier - 04 66 67 29 51

L’UNE & L’AUTRE : 4, rue du Grand Couvent - 04 66 38 90 79

MOBILIER DESIGN /DECO MOBILIER

BY LA GARCONNE : 39, rue Fresque - 04 66 21 98 48 AUTOREVERSE : 8, rue Molière - 09 53 08 11 94

RBC KARTELL : 1, place Salamandre - 04 66 67 62 22

CREATEURS 7 FRESQUE : 7, rue Fresque

DOMUS : 11, rue de l’Horloge - 04 66 76 13 56

LE VESTIAIRE D’UZES : 15 le Portalet (Uzès) - 04 66 63 92 95

CMS CUISINES : 145, avenue Maurice Trintignan - 04 66 81 16 24 ANGULUS RIDET : 3, ter rue de la violette - 04 66 36 13 57 CHEZ MOI : 4, rue Auguste - 04 66 40 23 62

STREETCHIC STREET CHIC

LE LUTIN VERT DESIGN: 4, place aux herbes - 06 86 81 05 35 PRISM ART & DESIGN STORE : 9, rue du Chapitre – 04 66 64 83 30

UNLIMITED : 5, rue Fresque - 04 66 36 27 46

HIGH-TECH

CLIC N ROLL : 1, rue de L’ Horloge - 04 34 04 54 21 TAKE OFF : Avenue Claude Baillet - 04 66 26 03 50

BANG & OLUFSEN : 16 rue des Fourbisseurs - 04 30 50 68 57

LE SHOP : 3, rue Saint Castor - 04 66 23 89 27

ITRIBU : C.Cial Cap Costières - 04 66 84 29 74

GREEN CORNER SHOP : 33, rue de la Madeleine - 09 81 80 96 45 INDIGO DENIM : 5, rue de l’Horloge – 04 66 21 13 63

116


GASTRONOMIQUE

L’IMPREVU : 6, place Assas - 04 66 38 99 59

ALEXANDRE : rue Xavier Tronc - 04 66 70 08 75 (Garons)

AU FLAN COCO : 21, rue du Grand Couvent - 04 66 21 84 81

JEROME NUTILE : 351, chemin bas du Mas de Boudan - 04 66 40 65 65

LE BISTROT NIMOIS : 22, rue de la Curaterie - 04 66 36 15 75

LES PALMIERS : 140, rue Vatel - 04 66 62 57 57

LA CASA BLANCA : 9, rue Fresque – 04 66 21 76 33

LE MAGISTER : 5, rue Nationale - 04 66 76 11 00

LA MARMITE : 6, rue de l’Agau - 04 66 29 98 23

AUX PLAISIRS DES HALLES : 4, rue Littré - 04 66 36 01 02

LE PASSAGE DE VIRGINIE : 15, impasse Fresque – 04 66 38 29 26

VINCENT CROIZARD : 17, rue des Chassaintes - 04 66 67 04 99

LE BISTROT DE TATIE AGNÈS 16, rue de la Maison Carrée – 04 66 21 00 81

LE LISITA : 2, boulevard des Arènes - 04 66 67 29 15 LE M : 903, chemin du Mas de Sorbier - 04 66 06 06 63

CANTINE CHIC LE CERF A MOUSTACHE : 38, boulevard Victor Hugo - 09 81 83 44 33 LA BODEGUITA : 3, boulevard Alphonse Daudet - 04 66 58 28 29

ASIATIQUE

SUSHI SHOP : 1 Square Antonin - 0826 826 826 EAT SUSHI : 1, rue de la République - 04 66 64 39 71

BARS

LE RESTO : 6, rue St Thomas - 04 66 21 80 12

ÔCLUB : Centre Cial Les 7 Collines - 04 66 64 21 26

L’HARMONIE : 29, rue de la Madeleine - 04 66 67 21 91

LE JEAN JAURES : 30, avenue Jean Jaurès - 04 66 23 19 90

L’EXAEQUO : 11, rue Bigot - 04 66 21 71 96

LE VICTOR HUGO : 36, boulevard Victor Hugo - 04 66 21 20 90

LA LOCANDA : 10 rue de la Maison Carrée - 04 11 83 34 67

LE RACINE : 2, rue Gréty - 04 66 67 95 75

LE CARRE D’ART : 2, rue Gaston Boissier - 04 66 67 52 40

LE CAFE CARRE : Place de la Maison Carrée - 04 66 67 50 05

L’EPICURIEN : 16, place André Malraux - 04 66 67 53 50

LE RHUM BAR : 10, rue Condé - 06 32 50 42 83

CIEL DE NIMES : 3ème étage du Carré d’Art - 04 66 36 71 70

LA GRANDE BOURSE : 2, boulevard des Arènes - 04 66 67 68 69

L’IMPRIMERIE : 3, rue Balore - 04 66 29 57 16

CALLE SALUD : 5, rue Jean Reboul - 04 66 28 92 32

BASILIK : 29, rue du Grand Couvent – 04 66 29 99 81

BAR JOE : 44, boulevard Victor Hugo – 09 51 14 79 13

TRADITIONNEL LE VINTAGE : 7, rue Bernis - 04 66 21 04 45 LE BISTRONOME : 91 Avenue Jean Prouvé - 04 66 40 73 31 LE WINE BAR : 1, place des Arènes - 04 66 76 19 59

LA BODEGUITA : 1, place d’Assas – 04 66 58 28 27 EL CALLEJON : 3, rue Corneille - 09 52 06 21 35 LA CAVE A HOUBLONS D’ARTHUR : 35, rue Fresques – 04 66 23 84 35

CLUBS

AU CHAPON FIN : 3, rue Château Fadaise - 04 66 67 34 73

LE JOY : 150, route de Sauve - 04 66 67 56 23

THEO CAFE : 15, rue Régale – 04 66 21 70 20

LE CKF : 20, rue de l’Etoile - 04 66 21 59 22

CHAVERDILLE : 2, place du Château - 04 66 81 43 24 (Caveirac) LE POETE : 24, boulevard Victor Hugo - 04 66 64 28 77 LA CUISINE DE PASCALINE : 191, chemin du Mas Cheylon - 04 66 27 41 40 LE BEL AMI : 8, rue de la Maison Carrée - 04 66 67 48 49 L’ESCLAFIDOU : 7, rue Xavier Sigalon - 04 66 21 28 49


CHIC/BRANCHÉ CHIC SESSUN : 1, rue Joseph Vernet 04 90 86 58 53 COPPELIA : 42, rue Joseph Vernet - 04 90 82 10 40 ABACA : 7, rue Rouge - 04 90 82 41 14 VOGUE : 18, rue Saint Agricol - 04 32 76 82 51 DONNA : 31, rue Joseph Vernet - 04 90 85 62 69 SANDRO : 35bis, rue Saint Agricol - 04 32 74 02 36 SO’OH : 10, rue Joseph Vernet - 04 90 85 74 66 CONTACT : 9, rue de la Bonneterie - 04 90 82 24 75 LA RESERVE : 5, rue rouge - 04 90 85 08 22 JOHN MOOD : 2 bis, rue République - 04 90 16 98 64 9, rue St Agricol - 04 90 85 15 39 11 & 15 rue de la petite Fusterie LE BOUDOIR : 8, rue Joseph Vernet – 04 90 82 76 99 LOLA : 64, rue Joseph Vernet - 04 90 27 11 97 LACOSTE : 2, rue de la Bonneterie – 04 90 82 60 02 IN THE WOODS : 2, rue Joseph Vernet – 09 66 91 61 53 POP TOWN : 48, rue des Fourbisseurs – 04 90 82 96 47 ZÉRO DE CONDUITE : 20, rue des Fourbisseurs - 04 90 82 17 47 AUTOUR DU MONDE / BENSIMON : 4, rue Joseph Vernet - 04 90 85 29 44 BA&SH : 6 Ter, rue Folco De Baroncelli - 04 90 82 23 05 BESTYLE SHOP : 11 rue Limas - 09 86 27 17 17

STREETCHIC STREET CHIC THE NEXT DOOR : 7, rue Folco de Baroncelli - 04 90 82 36 97 CIRCLE SKATESHOP : 3, rue Folco de Baroncelli - 04 90 82 79 92 PEOPLE PARADISE : 7, rue des 3 Faucons - 04 90 86 43 74 PARALEL : 15, rue de la Bonneterie 04 90 85 09 88 HARDWAX CONCEPT STORE : 36 Rue Carreterie - 04 90 82 44 94 BOND SHOP : 2, rue du changé CQFD : 16 Place de la Principale - 04 90 85 29 86

BIJOUTIERS / HORLOGERS DOUX : 87, rue Joseph Vernet - 04 90 27 16 09 31, rue St Agricol - 04 90 86 68 59 HERMES : 2, place Horloge - 04 90 82 61 94

CHAUSSEUR CHAUSSEURS KONSORTIUM SNEAKER SHOP : 15 place du Change - 04 90 03 20 76

MOBILIER DESIGN /DECO MOBILIER RBC AVIGNON : 38, boulevard Saint Roch - 04 90 82 52 56 ROCHE BOBOIS : La Cristole Avignon Sud - 04 90 89 89 26 FLOSHOP : 41, rue Joseph Vernet – 04 90 86 82 21 BULTHAUP INTRAMURAUS : 39, rue Joseph Vernet – 04 90 88 11 56 CULINARION : 41, rue bonneterie – 09 61 01 45 23

FOODING LE DIAPASON : 1764, chemin du Moulin de Notre Dame - 04 90 81 00 00 LA VIEILLE FONTAINE : 12, place Crillon - 04 90 14 76 76 NEW GROUND : 29, rue Saraillerie - 04 90 85 21 83 ART ET GOURMETS : 4, place de la Principale - 04 90 86 81 87 NINA’SPOON – 54 rue Joseph Vernet – 04 88 61 04 81 BISTRO VERNET – 47 rue Joseph Vernet – 04 90 85 23 49 ART ET BUFFETS : 19, rue des Trois Faucons - 04 90 82 23 69 CO²2 : rue de la Petite Calade - 04 90 86 20 74 83 VERNET : 83, rue Joseph Vernet - 04 90 85 99 04 LA MIRANDE : 4, place Amirande - 04 90 85 93 93 BASILIC CITRON : 4, place Principale - 04 90 85 98 85 L’ESSENTIEL : 2, rue Petite Fusterie - 04 90 85 87 12 L’UBU : 13, rue des Teinturiers - 04 90 80 01 01 CHEZ MARIE : 4, Rue Louis Pasteur - 06 14 52 57 07 LA COUR DU LOUVRE : 23, Rue Saint Agricol – 04 90 27 12 66 AVITUS : 11, Rue Vieux Sextier, 84000 Avignon 09 84 27 57 97 LE POTARD : place de la principale – 04 90 82 34 19 THEIAS : 53, rue du Vieux Sextier – 04 32 76 34 79 SUSHI SHOP : 25 bis, rue de la République - 0826 826 826 LA PETITE PECHE : 13, rue Saint-Etienne - 04 90 86 02 46 LA COUR D’HONNEUR : 58, rue Joseph Vernet - 04 90 86 64 53

BARS AOC BAR A VIN : 5, rue Trémoulet – 04 90 25 21 04 LE CID CAFE : 11, place de l’Horloge - 04 90 82 30 38 UTOPIA : 4, rue Escaliers Sainte-Anne - 04 90 27 04 96 LE RED ZONE : 25, rue Carnot - 04 90 27 02 44 F CAFE : 74, place des Corps Saints - 04 90 85 30 63 L’OPERA CAFE : 24 place de l’horloge - 04 90 86 17 43

CLUBS SHELTER CLUB : 25, rue Carnot LE PRIVE : Route Bosquets - 04 90 25 90 99 (Les Angles) LA STATION : Quartier San Rémo - 09 58 39 01 93 (Chateaurenard)


Fevrier - MArs PAR ROSINE BRAMLY

r

Bélie

ux Gémea

21 mars-21 avril

22 mai-21 juin

Vous construisez votre vie, étape par étape, Uranus en Bélier vous encourage à prendre des risques mais Saturne vous pousse à les évaluer et à faire preuve de raison et de logique, pas de choix impulsif. Mars 2016 sera un mois très actif, vous avez envie de bouger, faire un petit voyage pour ensoleiller votre hiver, ça vous distraira de ce côté boulot-boulot dans lequel vous vous noyez un peu en ce moment. Sentimentalement, mars est meilleur que février.

Une envie de bouger, de faire des choses qui sortent de la routine, vous avez tendance à vous ennuyer facilement. Faites-vous un bon planning de sorties, de sports et de voyage, ça vous aidera à passer l’hiver. Professionnellement vous avez envie de faire quelque chose de nouveau qui vous excite plus la tête que ce que vous faites actuellement. Vous faites des recherches qui devraient aboutir dans l’année. Refaites votre cv, regardez les business qui vous intéressent, soyez à l’affut.

u

Taurea

22 avril-21 mai.

r

Cance

22 juin-22 juillet

Vous êtes assez cool en ce moment avec vos amis qui trouvent que vous êtes plus dans la conciliation et la tolérance. Un bon point pour votre évolution. En couple c’est tendu jusqu’au 6 mars, la faute de Mars qui est dans votre secteur couple, ça génère des frictions. Ça se calme heureusement après cette date. Vous serez dans l’obligation de rattraper votre attitude par plus de gentillesse. Professionnellement, vous voyez tout ce qui cloche et vous corrigez les fautes évidentes et les moins visibles.

Vos amours sont excellentes en février votre St Valentin devrait être super romantique, Vénus est de votre côté jusqu’au 19 février, profitez à fond de ces moments privilégiés. Pour les solos une belle rencontre intense et passionnée est très possible, vous risquez de démarrer au quart de tour. La personne rencontrée semble avoir un caractère très fort, attention à ne pas vous laisser dominer. Professionnellement, votre planning est sous le signe de l’urgence permanente.

120


Lion

ce

Balan

23 juillet-22 août

23 septembre-22 octobre

Si vous sentez une certaine fatigue en février, laissez-vous aller gentiment, vous avez le droit de vous coucher plus tôt, d’hiberner gentiment si vous avez froid. En revanche en mars, vous retrouvez votre plein d’énergie habituelle et vous aurez envie de sortir à nouveau. Solo, c’est au mois de mars que vous trouvez l’amour. Pas de panique, vous rattraperez votre ST Valentin plus tard. En couple, c’est romantique entre le 19 février et le 13 mars, votre entente sera parfaite.

Lilith en Balance vous ouvre les yeux sur des choses ou des personnes que vous n’aviez pas forcément envie de regarder en face. Vous devrez changer d’attitude et exprimer ce que vous ne pouvez plus tolérer. Ça va en faire grincer certains, tant pis, il faut parfois mettre des limites. On ne vous en voudra pas longtemps, la charmante Balance reste toujours correcte. Si vous devez signer des contrats en mars, lisez les petites lignes, soyez dans les détails.

e

Vierg

23 août-22 septembre

on

Scorpi

23 octobre-22 novembre

Jupiter vous donne confiance en vous, prendre des risques ne vous intimide pas, au contraire, vous avez envie de foncer, ce qui ne vous ressemble pas habituellement. Osez demander un nouveau poste, ou chercher un autre job dans une autre société, ne restez pas dans la routine, vous avez de la chance en ce moment, demandez ce que vous pensez mériter. En amour, c’est positif et confortable en février, plus compliqué en mars mais gérable, dialoguez ouvertement, c’est la clé.

Mars vous donne la super pêche jusqu’au 6 mars, profitez-en donc pour faire tout ce qui trainait et quo vous fatiguait rien que d’y penser, c’est maintenant qu’il faut agir. On ne traine pas. En mars, il faudra faire preuve de prudence financière, vous risquez de craquer trop souvent pour des choses inutiles, la mode peut être tentante que vous soyez un homme ou une femme, peu importe. Professionnellement, vous donnez le maximum, vous aimez ce que vous faites. 121


Fevrier - MArs PAR ROSINE BRAMLY

ire

Sagitta

23 novembre-21 décembre

Saturne dans votre signe vous fait réfléchir en février mais le 7 mars quand Mars la planète rentre dans votre signe, vous allez foncer pendant plusieurs mois, plus de boulot, voyages, diners avec des amis toute la semaine, projets en tout genre. Le Sagittaire se réveille à partir de mars, et ce sera à peu près comme ça jusqu’en septembre. L’impatience sera une bonne chose car ça va activer votre rythme. Refaites du sport, vous aimez bien bouger.

orne

Capric

au

Verse

21 janvier-19 février

Mercure entre en Verseau le 14 février, une belle Saint Valentin sous le signe du dialogue. au boulot, il est temps de chercher un nouveau poste si vous en avez envie, vous avez du réseau, utilisez-le. En couple, c’est tendu jusqu’en mars, vous êtes en désaccord pour des choses importantes, il faudra trouver des solutions originales qui conviennent à tous les deux, merci Vénus en Verseau du 19 février au 13 mars, ça va aider à s’entendre mieux. Vous aurez la paix au final.va rechercher votre compagnie parce que vous êtes enrichissant. Vous restez cool et simple, mais vous êtes à la pointe de ce qui se passe dans le monde moderne.

on

Poiss

22 décembre-20 janvier

Vénus en Capricorne jusqu’au 19 février vous met en beauté, vous faites des changements de style que tout le monde apprécie autour de vous, vos efforts sont récompensés. Quelques weekends sympas sont prévus en mars, faites-vous donc plaisir et ne restez pas le nez dans votre ordi en permanence. Marchez dehors, allez voir des films et éteignez tout, téléphone et ordi, vous êtes trop sérieux. On vous reconnait de grosses qualités professionnelles mais pensez à votre vie privée aussi.

20 février-20 mars

Vous avez des coups de pompe en février jusqu’au début mars, prenez des vitamines. Des problèmes de concentration vous affectent, faites des listes, mettez des Post-it partout, postez bien votre courrier. C’est l’amour qui vous distrait : frustrant avec des malentendus et des incompréhensions jusqu’au 13 mars, euphorique après. Les solos peuvent une très jolie rencontre apaisante et calme qui vous fera du bien. En couple, c’est une belle entente à partir de cette date-là,

122


FOCUS MAGAZINE 77  

ARCHI & DESIGN : Richard Sapper - Mathilde Bretillot - Bianka Léone - Alejandro Aravena / EVASION : La Birmanie et son guide urbain – Hôtel...