Page 1

Scène de recherche et de création contemporaine Chemin de la Censive du Tertre 44300 Nantes Tram. 2, bus et bicloo - arrêt Facultés

TU_PRGM_2012_13_10.indd 3

www.tunantes.fr 02 40 14 55 14 facebook/tunantes.fr twitter@tunantes

24/07/12 18:27


TU_PRGM_2012_13_10.indd 4-5

24/07/12 18:28


Octobre 04

Meaning(s) ou quelque chose plutôt que rien ?

Janvier 34

Pierre Sarzacq / NBA Spectacles 06

36

[Àut]

Samuel Lefeuvre, Raphaëlle Latini et Nicolas Olivier / Groupe Entorse

La Grande et Fabuleuse Histoire du commerce

Louis-Ferdinand Céline Pauline Bourse / Cie Möbius Band

Sous les yeux de la jument nocturne (titre provisoire) Loïc Touzé / Oro

Novembre 10

Voyage au bout de la nuit

Février 38

Le Conte d’hiver

Joël Pommerat / Cie Louis Brouillard

William Shakespeare Antoine Gouy / Théâtre des Cerises

12

Une semaine d’art en Avignon

40

Clôture de l’amour

14

Life : Reset

44

Parlement

16

Olivia Grandville

Fabrice Murgia / Artara

Et les poissons partirent combattre les hommes

Angélica Liddell - Cécile Kiffer et François Possémé / Cie À pleine voix

Pascal Rambert

L’Encyclopédie de la parole - Joris Lacoste

Mars 46

J’ai tout donné

48

Macbeth Kanaval

50

F. et Stein Réinterprétation

Montage for Three + Not About Everything

52

Sheep

24

Au pied du mur sans porte

54

Zig et More

26

Les Flèches du Parthe

28

L’Instinct de l’instant

32

Tour of Duty

20

Flip Book

Boris Charmatz / Musée de la danse

Décembre 22

Daniel Linehan Lazare

Anne Rainer et Régis Noël / Cie Blanche Nadia Xerri-L.

Sofian Jouini / Cie KLP

Alain Michard

William Shakespeare Pascale Nandillon / L’atelier hors champ Dominique Bagouet Christian Bourigault / Cie de l'Alambic

Mohamed El Khatib / Collectif Zirlib Marine Auriol - Gaëlle Héraut / Cie de l'Aronde

Avril 56

Enfant

58

Fun-Festival 19

Boris Charmatz / Musée de la danse

TU-Nantes Scène de recherche et de création contemporaine Saison 2012/2013 TU_PRGM_2012_INT.indd 3

24/07/12 18:16


16 - 18 octobre théâtre Sept jeunes individus présentent Puisque leurs profils, à la manière de ceux que l’on trouve sur les réseaux ces mystères sociaux. Ainsi, ils arpentent, fouillent et nous dépassent, explorent, bouleversent le plateau en quête d’un sens à donner au monde feignons qui échoit à leur génération. Pas de réponse, en définitive, mais d'en être les des tentatives multiples qui déjouent le fatalisme. Pas d’états organisateurs. d’âme, sinon une vitalité Jean Cocteau

communicative pour concilier des trajectoires individuelles avec un sens commun.

Avec cette équipe « générationnelle », la compagnie NBA questionne l’expérience nouvelle de l’autonomie propre aux adultes. L’expérimentation s’appuie sur de multiples matériaux apportés par chacun, puisant aussi bien dans des textes philosophiques ou poétiques, des courriels et des souvenirs que dans des chorégraphies collectives ou la musique pop. Cette proposition pétillante et émancipée est un pied de nez moqueur aux postures fatalistes, inquiètes et alarmistes, des savants, journalistes, politiques, ou artistes sur le devenir du monde et de la jeunesse.

Mar. 16, mer. 17 et jeu. 18 octobre 20h30, au TU Durée : 1h20 Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 €

Voisinages est un dispositif soutenu par la région des Pays de la Loire pour encourager la diffusion des équipes artistiques.

Meaning(s) est en tournée dans les Pays de la Loire, à Nantes, au Mans et à Saint-Barthélemy-d’Anjou. Conception et mise en scène

Pierre Sarzacq Avec

Denis Boyer, Yoan Charles, Julie Duchaussoy, Manuel Garcie-Kilian, Simon Le Moullec, Mathilde Monjanel et Anne-Sophie Sterck Scénographie et lumières

Cyrille Guillochon Création sonore

Emmanuel Six Vidéo

Olivier Clausse Costumes

Béatrice Laisné Photo

Ylm Picture

Meaning(s) ou quelque chose plutôt que rien ?

Pierre Sarzacq Compagnie NBA Spectacles

4 -  5

TU_PRGM_2012_INT.indd 4

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 5

24/07/12 18:16


24 - 25 octobre danse Deux danseurs, Samuel Lefeuvre Comment et Meytal Blanaru. Un espace scénique qui semble nous construire happer. Les corps s'y meuvent comme dans une autre réalité. un monde Décalage. Une matière sonore en interaction commun quand entre avec leurs gestes. Sur scène, Raphaëlle Latini déclenche les matériaux platines vinyles et capteurs de mouvements. Des sons mats, font défaut, organiques, évoquent l'intérieur d'un corps et accentuent les interfaces le trouble. sont différentes, Fondé en 2007 par Raphaëlle Latini, créatrice sonore et DJ, quand le groupe Entorse a présenté Accidens (ce qui arrive) la divergence au TU en 2010. Il propose travail chorégraphique des perceptions un et sonore basé sur l'agnosie réalité augmentée. du réel en vient etUnelaréflexion sur notre perception du réel qui interroge à défaire la possibilité de construire un monde commun au-delà la réalité ? de la multitude des subjectivités

existantes. Ce nouveau projet, créé en juin 2012 à l'Atelier de Paris - Carolyn Carlson, affirme l'originalité d'un univers qui mêle danse et création sonore live, offrant ainsi au spectateur une véritable expérience sensible et percutante.

[Àut] 6 -  7

TU_PRGM_2012_INT.indd 6

Mer. 24 et jeu. 25 octobre 20h30, au TU Durée : 1h Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € SAV - Service après vue Un échange sur le spectacle, autour du regard et de l’imaginaire, animé par Joris Mathieu, metteur en scène Jeu. 25, à 19h, au TU Concept

Raphaëlle Latini, Samuel Lefeuvre et Nicolas Olivier Chorégraphie et interprétation

Samuel Lefeuvre et Meytal Blanaru Création musicale, travail sur platines et capteurs

Raphaëlle Latini Création lumière

Nicolas Olivier Régie son

Vanessa Court Scénographie

Groupe Entorse Diffusion

Seventyseven - Bram Smeyers Photo

Virginie Meigné

Samuel Lefeuvre, Raphaëlle Latini et Nicolas Olivier Groupe Entorse 24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 7

24/07/12 18:16


Le théâtre peut-il se marier à l’exercice des « humanités » ? Peut-il nous rendre intelligibles, par le détour du sensible, des sujets aussi complexes que le dévoiement du commerce (La Grande et Fabuleuse Histoire du commerce de Joël Pommerat), le paradoxe de la solitude sociale face à l’hypercommunication virtuelle (Life : Reset de Fabrice Murgia), l’étrange poésie des espaces et des êtres au seuil de l’exclusion (Au pied du mur sans porte de Lazare), ou encore nos espaces de liberté face au dressage physique et mental (Sheep de Mohamed El Khatib) ?

Pour ce cycle de quatre spectacles, intitulé « Théâtre des humanités », le TU-Nantes et Le Grand T ont choisi d’inviter des auteurs / metteurs en scène contemporains, qui frottent leur écriture au plateau et tentent d’y inscrire leurs interrogations sur le monde. Les artistes qui composent ce parcours traitent tous le plateau de théâtre comme un espace de liberté où texte, musique, lumière, images et interprètes concourent ensemble à l’avènement d’une œuvre hybride et vivante, curieuse et agissante, qui touche le spectateur et actionne sa pensée.

Nous avons demandé à Bruno Tackels, critique d’art et rédacteur au magazine Mouvement, de venir réfléchir avec nous sur ce « Théâtre des humanités ». Il propose un cycle de quatre rendez-vous, les jeudis des humanités, qui fera dialoguer, autour du sujet abordé dans chaque pièce, son auteur / metteur en scène et un universitaire nantais spécialiste du sujet.

Photos

Cici Olsson, Agathe Poupeney et Elizabeth Carecchio

Le Théâtre des humanités

Un cycle proposé par le TU-Nantes et Le Grand T

8 -  9

TU_PRGM_2012_INT.indd 8

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 9

24/07/12 18:16


7 - 9 novembre théâtre Vendre à tout prix. N’importe Gagnants quoi, coûte que coûte. Voici des cinq représentants et perdants unis ledecrédo commerce que l’on retrouve, deux époques différentes, pour le meilleur àdans leurs chambres d’hôtels. De soir en soir et de ville en ville, et pour le pire. ils font état de leurs réussites

ou échecs commerciaux quotidiens. Et s’y révèle toute la cruauté de l’esprit marchand qui déforme jusqu’à nos relations aux autres.

Mer. 7, jeu. 8 et ven. 9 novembre 20h30, au TU Durée : 1h20 Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Attention ! Spectacle réservé aux porteurs de la carte TU jusqu'au 15 octobre. Réservation exclusive à la billetterie du TU, sur place ou par téléphone.

Les jeudis des humanités Une rencontre animée par Bruno Tackels, critique d’art Jeu. 8, à 18h30, au TU Coréalisation

Fort d’un formidable succès public et critique, Joël Pommerat compte désormais parmi l’un des créateurs les plus remarquables de la scène française. Nourrie d’échanges avec d’anciens voyageurs de commerce béthunois, son écriture se révèle ici d’une efficacité remarquable. La scénographie et l’interprétation jouent sans cesse de la dialectique entre l’hyperréalisme et la parabole sans jamais se révéler moralisatrices. La conjugaison de ce regard aigu sur la condition humaine et d’un art du plateau à la beauté stupéfiante promet, une fois de plus, un rendez-vous éblouissant.

La Grande et Fabuleuse Histoire du commerce

TU-Nantes / Le Grand T

Une création théâtrale

Joël Pommerat Avec

Patrick Bebi, Hervé Blanc, Éric Forterre, Ludovic Molière et Jean-Claude Perrin Collaboration artistique

Philipe Carbonneaux Création lumière

Éric Soyer assisté de Renaud Fouquet Scénographie

Éric Soyer Création costumes

Isabelle Deffin Créations sonores

François Leymarie Recherches sonores

Yann Priest Musique

Antonin Leymarie Construction des décors et accessoires

Thomas Ramon À Travers Champs Création vidéo

Renaud Rubiano Direction technique

Emmanuel Abate Photo

Elizabeth Carecchio

Joël Pommerat Compagnie Louis Brouillard

10 -  11

TU_PRGM_2012_INT.indd 10

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 11

24/07/12 18:16


13 - 14 novembre danse, théâtre Par l’évocation pointilliste Ça me fout de citations chorégraphiques, de témoignages et d’anecdotes un peu le trac, ludiques, cette histoire du Festival réactive celle du spectacle vivant. mais bon, À partir de la sphère de l’intime, Grandville retrace j’essaierai d’être Olivia les liens qui se tissent entre générations d’artistes, là comme je suis des la réalité des carrières des femmes artistes ou devant vous. son rapport à sa mère et Sur le plateau, la danseuse et chorégraphe Olivia Grandville convie deux femmes dont les parcours ont, comme le sien, traversé l’histoire du Festival d’Avignon. Sa mère, Léone Nogarède, qui joua le rôle de la reine dans Richard II, sous la direction de Jean Vilar en 1947. Sa complice, Catherine Legrand, qui interpréta à ses côtés Jours étranges et So Schnell de Dominique Bagouet, en 1993, dans la Cour d’honneur du Palais des Papes. Et ensemble, elles nous racontent leur histoire intime du Festival d’Avignon.

sa propre trajectoire. Elle nourrit ainsi une réelle passion pour la dimension polysémique de la danse, qui place le corps au centre d’un réseau de relations à l’autre et aux autres médias du spectacle. Son langage poétique et articulé, élégant et délicat, compose ici une narration sans nostalgie ni complaisance, juste éblouissante.

Dans le prolongement de cette aventure personnelle, Jack Ralite, journaliste à L’Humanité, homme politique et de culture, propose son récit du Festival à partir d’une projection d’extraits du documentaire Être Libre (1968) et de ses propres archives. Récit d’une aventure théâtrale à plusieurs voix.

Mar. 13 et mer. 14 novembre 20h30, au TU Durée : 2h Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Lire la danse Olivia Grandville présente des extraits de films de danse qui l'inspirent ou l'émeuvent, qui racontent ses processus de création et dévoilent son univers chorégraphique Jeu. 15, à 20h30, à la médiathèque Hermeland / Saint-Herblain Conception

Olivia Grandville Avec

Olivia Grandville, Catherine Legrand et Léone Nogarède et la participation de Jack Ralite Collaboration artistique

Yves Godin, Pascal Quéneau Montage et réalisation sonore

Vanessa Court Collaboration et réalisation des interviews

Karelle Ménine Chorégraphie

Duo de Déserts d'amour de Dominique Bagouet Citation chorégraphique

Le Sacre du printemps, Messe pour le temps présent de Maurice Béjart, Le Sacre du printemps de Pina Bausch Montage des extraits du film Être Libre

Stéphane Pauvret Photo

Pascal Gely

Une semaine d’art en Avignon

Olivia Grandville

12 -  13

TU_PRGM_2012_INT.indd 12

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 13

24/07/12 18:16


21 - 23 novembre théâtre, vidéo C’est là son histoire, sa destinée. Une ville, c’est Une jeune femme rentre boulot, lasse, et devient un tas de petites du prisonnière de sa solitude À travers ses petits fenêtres isolées silencieuse. rituels quotidiens, profondément elle tente de garder et dans chacune répétitifs, prise sur la réalité. Comme seul horizon, sa fenêtre sur le monde d’elle, il y a se limite à un repli virtuel, lui façonnant ainsi une « second une histoire, life », véritable fantasme de relations humaines une solitude… et affectives accomplies. Le talentueux Fabrice Murgia, révélé en 2009 par Le Chagrin des Ogres (Prix Odéon-Télérama du meilleur spectacle), interroge notre réalité, nos corps et nos doutes dans cette société surcommunicante et ultratechnologisée. Avec ce spectacle d’une beauté fascinante, il crée un itinéraire à la lisière des gouffres de l’existence contemporaine, soutenu par un paysage sonore et un environnement vidéo magistralement maîtrisés. Un spectacle troublant et profondément humain.

Mer. 21, jeu. 22 et ven. 23 novembre 20h30, au TU Durée : 1h Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Les jeudis des humanités Une rencontre animée par Bruno Tackels, critique d’art Jeu. 22, à 18h30, au TU. Coréalisation

TU-Nantes / Le Grand T

Texte et mise en scène

Fabrice Murgia / Artara Interprétation

Olivia Carrère Assistanat

Christelle Alexandre et Catherine Hance Environnement vidéo

Arié Van Egmond Caméraman

Xavier Lucy Régie vidéo

Giacinto Caponio Création lumière

Pierre Clément Régie lumière

Attention ! Spectacle réservé aux porteurs de la carte TU jusqu'au 15 octobre. Réservation exclusive à la billetterie du TU, sur place ou par téléphone.

Graciano Bardio Régie son

Simon Pirson Scénographie

Life : Reset Chronique d’une ville épuisée Fabrice Murgia Artara

Vincent Lemaire Décoration

Anne Goldschmidt, Marc-Philippe Guérig et Anne Humblet Musique et régie son

Yannick Franck Régisseur général

Romain Gueudré Construction décor

Les ateliers du Théâtre national - Bruxelles Machinerie

José Bardio et Thomas Noël Création costumes des avatars

Sabrina Harri Chant

Albane Carrère Figuration

14 -  15

Christelle Alexandre, Romain Gueudré et Albane Carrère Photo

Cici Olsson

TU_PRGM_2012_INT.indd 14

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 15

24/07/12 18:16


26 - 28 novembre théâtre, musique Vingt mille par an. Ce serait Un jour, le nombre d'immigrants africains arrêtés chaque année sur la côte on connaîtra espagnole. Des hommes et des femmes prêts à tout les chiffres. pour fuir la misère... Et devenir des « clandestins » en Europe, Et on n’y croira exploités, déshumanisés. La réponse des hommes pas. Et ça nous politiques occidentaux fuite en avant ? Le silence. laissera un goût àUncette silence profondément complice. détestable. Le Festival d’Avignon 2010 On dira : on a littéralement consacré la jeune Angélica Liddell, ne savait pas ce madrilène auteure et performeuse engagée, à la langue et qu’il se passait. enragée l'esthétique trash. Avec authenticité, elle compose ici un monologue cru et violent, profondément humain. Cécile Kiffer, actrice, et François Possémé, compositeur rennais, conçoivent tous deux une approche poétique et incisive de cette écriture de l'urgence. Une mise en scène sobre. Voix, musique live, électrique et vidéo. Une comédienne fait entendre les mots, sans colère. Un hommage théâtral à ces exilés pour simplement leur redonner l’importance d’hommes qu’ils méritent.

Lun. 26, mar. 27 et mer. 28 novembre 20h30, au Studio Théâtre Durée : 1h Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Texte

Angélica Liddell Traduction

Christilla Vasserot Conception, mise en espace et jeu

Cécile Kiffer et François Possémé, Compagnie À pleine voix Conception mannequin

Faustine Beuve Vidéo

François Possémé Mise en son

Éric Trochu Création lumière

Benoît Brochard Photo

Christophe Le Devehat

Et les poissons partirent combattre les hommes

Angélica Liddell Cécile Kiffer et François Possémé Compagnie À pleine voix

16 -  17

TU_PRGM_2012_INT.indd 16

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 17

24/07/12 18:16


Constellation réunit plusieurs artistes connectés au champ chorégraphique et dont les travaux se font écho. Envisagé comme un espace pluriel, Constellation est l'occasion d'élargir les frontières de la danse grâce à des artistes qui échangent et renouvellent le champ de leurs recherches et pratiques artistiques. Pour cette première édition, c'est autour du chorégraphe français Boris Charmatz que s'organise une constellation de spectacles, installations et rencontres tout au long de la saison.

Constellation, c’est l'occasion rare de découvrir l’univers pluriel de Boris Charmatz selon deux axes : • L'image photographique qui met la danse au défi du temps et du mouvement suspendus pour mieux révéler les idées, les références et les désirs qui peuplent les imaginaires chorégraphiques. Boris Charmatz présente Flip Book, invite Montage for Three et Not About Everything de Daniel Linehan ainsi que le vidéaste Jean-Gabriel Périot.

• L'enfant, dont la présence et la situation annoncent Depuis le milieu des années 1990, et promettent les possibles, dévoile l’état d’(in)humanité cet artiste solaire et aventureux de la communauté des adultes. développe un travail qui Boris Charmatz présente contribue, avec celui de quelques Enfant et propose des ateliers autres congénères, à modifier (sous réserve). en profondeur la manière de penser et de faire la danse. Un travail qu’il a présenté sur les plus grandes scènes, en France, en Europe et dans le monde, et qui lui a valu d’être choisi comme artiste associé du Festival d’Avignon 2011. Depuis 2009, il dirige le Musée de la danse, centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne. Un lieu volontairement atypique dont la dynamique se nourrit de ses propres contradictions.

Constellation

Boris Charmatz / Musée de la danse Un cycle en mouvement proposé par le TU-Nantes et le lieu unique

18 -  19

TU_PRGM_2012_INT.indd 18

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 19

24/07/12 18:16


29 - 30 novembre danse L’ouvrage Merce Cunningham, D'un côté, un demi-siècle de danse, raconte à travers une archive il s'agirait de près de cinquante ans – des photographies de chaque d'une pièce pièce et celles de l’artiste depuis de cinq ans – toute la vie purement « fake l’âge et l'œuvre de l'éminent chorégraphe américain, pilier Cunningham » de la modernité et de la radicalité chorégraphiques. et de l'autre, Boris Charmatz s'en saisit et d'un event le transforme en une chorégraphie à part entière. Entouré métade danseurs de renom ayant côtoyé, de près ou de loin, Cunninghamien... tous la danse de Cunningham,

il compose une pièce à partir de cette partition d’images, performée du début à la fin. Il s'inspire ainsi du processus développé par le maître – la danse a lieu entre deux postures – pour interroger la mémoire de la danse et la notion d'archive. Une performance entre hommage et recréation.

Jeu. 29 et ven. 30 novembre 20h30, au TU Durée : 50 min Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Attention ! Spectacle réservé aux porteurs de la carte TU jusqu'au 15 octobre. Coréalisation

TU-Nantes / le lieu unique, scène nationale de Nantes Lire la danse Boris Charmatz présente des extraits de films de danse qui l'inspirent ou l'émeuvent, qui racontent ses processus de création et dévoilent son univers chorégraphique. Mer. 28, à 19h à la médiathèque Hermeland / Saint-Herblain Conception

Boris Charmatz Pièce pour six danseurs avec

Mathieu Burner, Raphaëlle Delaunay, Christophe Ives, Olivia Grandville, Latifa Laâbissi, Mani A. Mungai Son

Pascal Quéneau Lumières

Yves Godin Libre interprétation d’après les photos du livre

Merce Cunningham, un demi-siècle de danse de David Vaughan, direction de l’ouvrage Melissa Harris, éditions Plume (1997) Photo

Christophe Urbain

Flip Book

Avant / après le spectacle We are winning don't forget Un film de Jean-Gabriel Periot (7mn) qui s'appuie sur l'image photographique pour repenser la lutte des classes.

Boris Charmatz Musée de la danse

20 -  21

TU_PRGM_2012_INT.indd 20

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 21

24/07/12 18:16


3 - 4 décembre Pourquoi cela nous saisit-il peu à peu, s’impose à nous, nous bouleverse, finit par tout dominer, au point qu’il pourrait n'y avoir rien d’autre que ce présent-là ?

danse À l’invitation de Boris Charmatz, dans le cadre du cycle Constellation imaginé par le TU et le lieu unique, le jeune chorégraphe et performeur américain Daniel Linehan présente deux pièces. Le duo Montage for Three est à proprement parler une « chorégraphie d’images ». Des photographies et captures de films projetées se confrontent aux corps de deux danseurs. Dans un dialogue très fertile, ils réussissent à réanimer ces figures statiques, devenant eux-mêmes les photogrammes d’un film en cours de montage.

Not About Everything est un solo captivant et amusant, qui emprunte, cette fois-ci, à la poésie sonore et aux rites des derviches tourneurs. Tandis qu'il n’en finit plus de tourner sur lui-même, Daniel Linehan nous assure de tout ce dont sa performance n’est pas le sujet : « Il ne s’agit ni de thérapie, ni de désespoir, ni d’endurance, ni de Martha Graham, ni de capitalisme… ». Des mots, des idées qui deviennent en un instant, et par ce simple effet d’énonciation, le sujet de nos préoccupations. Dans son art, il s’agit bien de parler du monde, mais sans en avoir l’air. Un petit tour et puis s’en va.

Lun. 3 et mar. 4 décembre 20h30, au Studio Théâtre Durée : 1h10 Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Coréalisation

TU-Nantes / le lieu unique, scène nationale de Nantes

Montage For Three (2009) Conception et chorégraphie

Daniel Linehan Avec

Daniel Linehan, Salka Ardal Rosengren Lumière

Ise Debrouwere

Not About Everything (2007) Chorégraphie et interprétation

Daniel Linehan Lumière

Joe Levasseur Dramaturgie

Juliette Mapp Photo

Jason Somma Avant / après le spectacle We are winning don't forget Un film de Jean-Gabriel Periot (7mn) qui s'appuie sur l'image photographique pour repenser la lutte des classes.

Montage for Three + Not About Everything Daniel Linehan

22 -  23

TU_PRGM_2012_INT.indd 22

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 23

24/07/12 18:16


5 - 7 décembre À la marge, il n’est plus possible de perdre.

théâtre, musique Libellule, petit garçon de la cité du Couvercle, a des difficultés à l'école comme dans son quotidien. En marge dès l'enfance, il évolue dans un monde hostile, entre punaises, brûleurs de crack et policiers de la brigade anti-criminalité. Par fragments, on suit cet enfant, depuis l’école primaire jusqu'à l'âge de vingt ans, dans son parcours initiatique qu’il compose comme un dialogue avec son double – un frère jumeau mort-né –, tout en s'inventant son propre univers.

Mer. 5, jeu. 6 et ven. 7 décembre 20h30, au TU Durée : 1h50 Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Les jeudis des humanités Une rencontre animée par Bruno Tackels, critique d’art Jeu. 6, à 18h30, au TU Coréalisation

TU-Nantes / Le Grand T

Texte et mise en scène

D’une sensibilité à fleur de peau, Lazare est comédien, metteur en scène et auteur. Il se frotte au théâtre, d'abord en autodidacte, puis se forme au TNB - Théâtre national de Bretagne. Depuis, il a conquis le public avec une approche du plateau inédite. Sur scène, l'évocation de la violence et de la brutalité du monde est empreinte de toute une poétique du réel. Au-delà de la dynamique tragique de l'exclusion et de la grisaille d'une cité de banlieue, une autre réalité apparaît, drôle et sublime à la fois, soutenue par une musique rock. Un véritable hymne à l'imagination.

Lazare / Vita Nova Le texte est publié aux éditions Voix Navigables (décembre 2010) Avec

Guillaume Allardi, Anne Baudoux, Axel Bogousslavsky, Julien Lacroix, Mourad Musset, Yohann Pisiou, Claire-Monique Scherer et les musiciens Benjamin Colin, Jean-François Pauvros Lumière

Bruno Brinas Conseil chorégraphique et assistanat

Marion Faure Conseil scénographique

Marguerite Bordat Conseil artistique

Daniel Migairou Photo

Hélène Bozzi

Au pied du mur sans porte Lazare

24 -  25

TU_PRGM_2012_INT.indd 24

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 25

24/07/12 18:16


11 décembre Une fiction se résume à une seule expression : les tourments de l'âme humaine. William Faulkner

danse, arts numériques, musique Un meurtre a eu lieu. Un inspecteur mène l'enquête. Autour de lui, différents témoins potentiels se souviennent et imaginent ce qui a pu se passer : Rosae, une adolescente qui passe sa vie sur internet à fantasmer son identité ; Antonine et Marc, un couple à l'histoire compliquée, entre obsession et perversité ; puis, les fantômes des morts réapparaissent. Ainsi, se compose un polar complexe qui interroge notre perception de l'image, les frontières entre le réel et le virtuel, et la pertinence de nos interprétations. Car, finalement, ce crime n’en est peut-être pas tout à fait un… Anne Rainer, chorégraphe, et Régis Noël, réalisateur nantais, construisent un polar chorégraphique, multimédia et innovant, en trois parties interdépendantes : un projet web, un film et un spectacle. Avant cette représentation, il est ainsi possible de rencontrer les personnages fictifs, lâchés dans la réalité médiatique, via le web*, puis de plonger dans le début de l’intrigue avec un film projeté en amont. Et le spectacle devient alors le dénouement possible de ce polar résolument moderne. Au final, une création comme une flèche, cinglante, tirée par-dessus l’épaule, qui met en images, en sons, en mots, et en danse.

Mar. 11 décembre 20h, à la salle maxi - Stereolux / La Fabrique Durée : 1h15 Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 14 € Carte Stereolux : 8 € Coréalisation

TU-Nantes / Stereolux Mise en scène

Anne Rainer Direction artistique

Anne Rainer et Régis Noël Avec

Mathias Delplanque, Armel Facon, Leslie Henfrey-Smith, Régis Noël, Anne Rainer, Soazig Ségalou et Marc Têtedoie Textes et chorégraphies

Anne Rainer Création visuelle

Régis Noël Création sonore

Mathias Delplanque Lumière

Jean-Pierre Sabiron Chargé de production

Stéphane Anizon Photo

Atelier photo de Stereolux

* plus d’informations à partir de septembre sur www.tunantes.fr

Les Flèches du Parthe

Anne Rainer et Régis Noël Compagnie Blanche

26 -  27

TU_PRGM_2012_INT.indd 26

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 27

24/07/12 18:16


12 - 14 décembre théâtre François et Pierre sont d’anciens Et la Ligue internationaux de l’équipe France de football. des Champions, de Aujourd'hui propriétaires d'un bar-hôtel-restaurant, je l’ai eue, ils décident de rassembler, autour petite fête, leurs anciens je l’ai soulevée, d'une partenaires d’un match historique. Ce ne sont plus les célébrités dressée, je l’ai d’autrefois, leurs vies ont changé de cours. Jean, ils ne l’ont plus embrassée, vu depuis huit ans ; Matthieu est devenu vendeur de piscines ; j’en ai été. David est dans le coma depuis dix ans... Cette fête devient le théâtre d'un dévoilement de secrets, de douleurs et de doutes pour ces héros déchus et leur entourage.

Auteure, Nadia Xerri-L. écrit souvent à partir de faits réels. Si Couteau de nuit, présenté au TU en 2008, avait trouvé sa source dans Ouest-France, c’est au hasard d'une lecture de L'Équipe magazine qu’elle puise cette fois son inspiration. Que deviennent les héros ? Metteure en scène, elle fait exister sur le plateau une vraie bande, laissant les personnalités des acteurs investir les personnages et s'exprimer la connivence réelle qui les lie. Une étude de clan scénique, pleine d'humour et de tendresse. Une équipe aux couleurs nantaises, où l'on retrouve notamment les comédiens Hervé Guilloteau, Bertrand Ducher et Tanguy Bordage.

Mer. 12, jeu. 13 et ven. 14 décembre 20h30, au TU Durée : 1h40 Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Portrait sonore Entretien avec Nadia Xerri-L. animé par Aurélie Marchand, Fil en têtes / Les Pieds dans l’Ô, en partenariat avec Jet Fm. Jeu. 13, à 19h, au TU Écriture et mise en scène

Nadia Xerri-L. Le texte est publié aux éditions Actes Sud-Papiers (Janvier 2011) Assistante à la mise en scène

Marine de Missolz Son et bande originale

Gaël Desbois Scénographie

Caroline Foulonneau Création lumière et régie

Thierry Mathieu Régie générale

Franck Tortay Avec

Tanguy Bordage, Bertrand Ducher, Olivier Dupuy, Shams El Karoui, Vanille Fiaux, Hervé Guilloteau, Clara Pirali et Jean-Jacques Simonian Photo

Pierre Grosbois

L’Instinct de l’instant

Nadia Xerri-L.

28 -  29

TU_PRGM_2012_INT.indd 28

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 29

24/07/12 18:16


13 - 19 décembre Plus qu’un mouvement artistique pluridisciplinaire, le hip hop est surtout un véritable carrefour d’influences qui le fait échapper à toute définition précise. Du hip – argotisme des ghettos noirs américains des années 70 signifiant « être libre, être cool, à l’aise », au hop – onomatopée du saut, l’histoire de ce phénomène, ou cet état d’esprit, sans cesse en mouvement, se relit régulièrement à la lumière de ses origines.

Yasmin Rahmani, artiste résident au TU

Retours aux sources et recours aux sources. Concerts, documentaires, stage et atelier de pratique, débat et rencontre, spectacle de danse, tentent de donner un aperçu d’une histoire qui mêle musique, danse, graff et art de vivre, et d’en interroger les racines, déjouant ainsi les catégories ou stéréotypes dans lesquels le hip hop a pu parfois être enfermé. Ce rendez-vous pluriel est composé sous la houlette de Yasmin Rahmani, danseur, chorégraphe et artiste résident au TU depuis deux ans, et surtout l’une des figures emblématiques de la danse hip hop en France dans les années 80.

Pour la troisième saison, Yasmin Rahmani poursuit sa présence au TU en mêlant sa pratique et son expérience de la danse hip hop à d’autres disciplines. Le spectacle Gomme, coécrit et interprété par Loïc Touzé en collaboration avec le plasticien Jocelyn Cottencin, poursuit sa tournée sur les routes de France et peut-être au-delà… Gomme est produit par le TU-Nantes dans le cadre d’une résidence soutenue par la Ville de Nantes. Deux ateliers de pratique, ouverts à tous, explorent d’autres voies à la danse. L’un, mené par Yasmin Rahmani, associe le hip hop à d’autres danses. L’autre, imaginé avec le metteur en scène nantais Guillaume Gatteau, explore les modalités de conversation entre le théâtre et la danse hip hop, entre la voix et le mouvement. + d’infos - www.tunantes.fr Photo

Solm

Programme détaillé à paraître en novembre.

Influences hip hop 30 -  31

TU_PRGM_2012_INT.indd 30

Retours / recours aux sources d'un mouvement Concert, ciné, stages, rencontres et spectacle 24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 31

24/07/12 18:16


18 - 19 décembre danse années 1960. Crazy Joe, Dans une réalité Brooklyn, Jamal, Black Benji et leurs acolytes se retrouvent dans leur QG, aussi dure de retour de soirée. Une discussion s'enclenche et va s'étirer jusqu'au que la leur, lever du jour. Ils se remémorent : la guerre, le bien ou le mal qu'ils il n'y a pas de ont faits, leurs familles, l'amour, le sexe... Au fil de la nuit, demi-mesure. les esprits s'échauffent, les démons surgissent, et l'alcool Alors, c'est attise les passions. Au-delà du passé douloureux et violent lorsqu'ils sont qu'ils ont en commun, tous en arrivent au même point : tous ensemble s'ils ont préservé la rage de vivre aujourd'hui, c'est pour tous qu'ils trouvent les moments de fête et de danse partagés. Ces moments hors leur équilibre. du temps, qui ont été à l'origine d'un immense mouvement artistique moderne : le hip hop.

Mar. 18 et mer. 19 décembre 20h30, au TU Durée : 1h Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Tarif unique moins de 12 ans : 4€ SAV - Service après vue Un échange sur le spectacle, autour du regard et de l’imaginaire, animé par Yasmin Rahmani, danseur et chorégraphe Mer. 19, à l’issue de la représentation, au TU Chorégraphie

Sofian Jouini Avec

Brice Bernier, Samy Djema, Sofian Jouini et Eddy Ravelojaona Scénographie et décor

Cyrille Bretaud Arrangements sonores

Se présentant comme la troisième génération de la breakdance, le crew nantais KLP invite à un retour aux sources. En racontant le contexte économique, social et culturel de l'émergence du hip hop, ils revendiquent ainsi leur filiation et la richesse de leur histoire. Sofian Jouini signe une pièce à la fois ludique et instructive, deuxième volet d'une trilogie des « origines ». Un plateau empreint d'énergie vitale. Une ode à l'esprit de gang, aux battles et à la danse elle-même.

Guillaume Bariou Mise en lumière

Willy Cessa Photo

Solm

Un spectacle à partir de 9 ans.

Tour of Duty

Sofian Jouini Compagnie KLP

32 -  33

TU_PRGM_2012_INT.indd 32

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 33

24/07/12 18:16


21 - 24 janvier théâtre, musique Céline, un auteur controversé, La mort court certes. Mais son Voyage au bout de la nuit a marqué la littérature après vous, par son écriture affranchie codes. Son actualité surprend faut se dépêcher. des encore. La société, que découvre l'antihéros Bardamu, apparaît comme une ébauche de la nôtre : un monde ultralibéral, individualiste, générateur de précarité. Ce projet retrace l'errance d'un homme à travers les noirceurs de l'âme humaine. Il ne raconte pas le roman, mais alternant des parties dialoguées, dansées et chantées, il construit un univers sensible, entre voyage et cauchemar. Les six interprètes, facettes diverses de Bardamu aujourd'hui, sont les témoins d'une quête épique et intime. Une proposition politique et poétique.

Depuis 2006, la jeune compagnie Möbius-Band développe un théâtre de laboratoire, en adaptant pour la scène des textes non dramatiques et en collaborant avec des artistes issus de disciplines multiples : danseurs, plasticiens, vidéastes et musiciens. Ses projets abordent la société contemporaine de manière détournée, poétique et distanciée, proposant ainsi au public des expériences théâtrales ludiques et fantasmatiques.

Lun. 21, mar. 22, mer. 23 et  jeu. 24 janvier 20h30, au Studio Théâtre Durée : 1h20 Tarifs carte TU  : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Libre adaptation théâtrale de

Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline, texte original publié aux éditions Gallimard (1932) Mise en scène

Pauline Bourse Dramaturgie

Sarah Oppenheim Collaboration chorégraphique

Fanny Gannat Avec

Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre, Élise Roth, Clara Chabalier, Jean-Christophe Laurier Musique

Basile Ferriot (batterie) et Benjamin Jarry (violoncelle) Lumières et régie générale

Antoine Clémot Photos

Yann Leon Roman Signer, Bottes

Voyage au bout de la nuit

Louis-Ferdinand Céline Pauline Bourse Compagnie Möbius-Band

34 -  35

TU_PRGM_2012_INT.indd 34

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 35

24/07/12 18:16


23 - 25 janvier danse La notion de pré-geste, ce moment Je vais user à la source du mouvement où rien encore ordonné, traverse les personnages n'est et nourrit le travail de Loïc Touzé. Ici, il s’attarde sur la mythologie. des mythes Les mythes disent l'origine du monde et deviennent la matière et faire vivante de ce projet qui veut s'approcher d’une forme de poésie une ronde, lyrique et insuffler sur scène une cosmogonie évocatrice nous verrons pour chacun. bien alors À chaque nouvelle création, Loïc Touzé observe ce que qui danse. ses précédentes pièces dessinent comme territoire formel, les questions qu’elles soulèvent et surtout l’espace qu’elles n’occupent pas. Et, comme un chercheur d’or, creuse à cet endroit ! Ainsi, en 2010 au TU, il présentait La Chance qui se clôturait sur une vision incertaine, contenant peut-être un récit mythologique… C'est donc de là qu'il initie cette création avec la possibilité d’une rupture nouvelle, passant de l’étude des paramètres de la danse à la quête d’une autre forme de récit.

Mer. 23, jeu. 24 et ven. 25 janvier 20h30, au TU Durée : 1h10 Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Conception et chorégraphie

Loïc Touzé Avec

Bryan Campbell, Ondine Cloez, Madeleine Fournier, Elizabete Francisca, Gianfranco Poddighe, Teresa Silva Voix

Jennifer Bonn Lombard Dramaturgie

Mathieu Bouvier Scénographie

Jocelyn Cottencin Lumière

Yannick Fouassier Musique

Jonathan Seilman Photo

Mathieu Bouvier

Sous les yeux de la jument nocturne (Titre provisoire) Loïc Touzé / Oro

36 -  37

TU_PRGM_2012_INT.indd 36

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 37

24/07/12 18:16


4 - 8 février Léonte - Est-ce que tu crois que je suis assez dérangé, assez détraqué pour inventer moi-même ce cauchemar ?

théâtre, musique Au royaume de Sicile, Léonte et Hermione attendent un enfant. Mais l'idylle tourne au drame, le jour où Léonte se met en tête que l'enfant n'est pas de lui. Jalousie et passion destructrice engendrent alors désespoir et remords. Mais d’acte en acte, ce qui se dessine d’abord comme une terrible tragédie se fait peu à peu contaminer par une comédie des plus explosives, mariant le romanesque au merveilleux, le réalisme au fantastique.

Le Conte d’hiver signe le très attendu retour du Théâtre des Cerises sur la scène du TU, depuis Le Moine, Je vous salue Jarry, La Nonne sanglante et Maxa on the Rocks. Avec ce texte du répertoire, la compagnie nantaise interroge des thèmes résolument actuels tels que le divorce entre l'humanité et la nature ou la lutte entre la spontanéité et le carcan social. Elle compose une fresque théâtrale et musicale aux couleurs romantiques et mélancoliques, joyeuses et festives, qui fait triompher l'humour et la vitalité. Un théâtre de la vie en somme !

Lun. 4, mar. 5, mer. 6, jeu. 7 et ven. 8 février 20h30, au TU Durée estimée : 2h15 Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Texte

William Shakespeare Mise en scène

Antoine Gouy Traduction et dramaturgie

Lisa Paul Avec

Martin Buraud, Mathilde Clavier, Amandine Dolé, Patrick Even, Jane Héraud, Joseph Lecadre, Morgane Maisonneuve, Simon Morant, Antoine Orhon et Hélori Philippot Musique originale

Le Théâtre des Cerises Son

Hervé Launay Lumière

Aurore Baudouin Scénographie

Lise Abbadie Costumes

Patricia Nail et les ateliers d'Angers-Nantes Opéra Construction des décors

Les ateliers du Grand T Administration

Marine Charles Crédit Photo

Antoine Gouy

Le Conte d’hiver

William Shakespeare Le Théâtre des Cerises Antoine Gouy

38 -  39

TU_PRGM_2012_INT.indd 38

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 39

24/07/12 18:16


11 - 13 février théâtre Un couple, dans un espace clos. On est où là ? Deux artistes qui travaillent ensemble. C'est d'abord lui On est où ? qui parle : il énumère toutes ses rancœurs, toutes les raisons À un moment pour lesquelles il a décidé la quitter. Il la quitte. il faut dire stop, de Elle écoute, recevant la violence des mots dans son corps, en il faut arrêter silence. Puis, c'est son tour à elle : déverser un fleuve de paroles net. Non amères sur son partenaire. Le jeu s'inverse. Anéantissement franchement, mutuel. Et ça dure. Et ça continue. impression de déjà on a l'air de quoi Douloureuse vu. Mais au cœur de cette rupture amoureuse irréversible, apparaît là Audrey ? l'évidence d'un lien existant à jamais.

Lun. 11, mar. 12 et mer. 13 février 20h30, au TU Durée : 2h Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € SAV - Service après vue Un échange sur le spectacle, autour du regard et de l’imaginaire, animé par Guillaume Gatteau, metteur en scène Mer. 13, à 19h, au TU Texte, conception, réalisation

Pascal Rambert Avec

Audrey Bonnet et Stanislas Nordey Scénographie

Daniel Jeanneteau Musique

Pascal Rambert a écrit ce texte pour Stanislas Nordey et Audrey Bonnet : un dialogue, prenant la forme de deux monologues. Les deux acteurs – qui prêtent leurs noms aux personnages – le font entendre à bras le corps. Stan projette les mots, les surarticule ; Audrey les renvoie, bruts et directs. Au-delà des méandres de la pensée, des expressions obsédantes qui reviennent en boucle, la parole, dans leurs bouches, devient organique. Et la mise en scène de Rambert, chorégraphique. Une pièce bouleversante de justesse, qui a marqué le Festival d'Avignon 2011.

Arrangement d’Alexandre Meyer de la chanson Happe (Alain Bashung - Jean Fauque), avec l’aimable autorisation des éditions Barclay / Universal © Interprétée par

Une chorale d'enfants Parures

La Bourette Lumières

Pascal Rambert et Jean-François Besnard Assistant à la mise en scène

Thomas Bouvet Directeur technique

Patrick Yvernat Régisseur plateau

Stéphane Piton Régisseur lumière

Jean-François Besnard Photo

Marc Domage

Clôture de l’amour Pascal Rambert

40 -  41

TU_PRGM_2012_INT.indd 40

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 41

24/07/12 18:16


18 - 21 février Depuis septembre 2007, L’Encyclo- Par ailleurs, différentes formes, pédie de la parole collecte toutes s’appuyant sur les documents sortes d'enregistrements issus du corpus sonore et les répertorie en fonction de L’Encyclopédie de la parole, sont présentées : de phénomènes particuliers de la parole : cadences, choralités, compressions, emphases, • Diffusions sonores d’extraits espacements, mélodies, de L’Encyclopédie disséminées répétitions, résidus, saturations, sur le campus timbres, etc. Chacune de • La chorale de L’Encyclopédie ces notions constitue une entrée menée par des étudiants de L’Encyclopédie, dotée nantais au cours de laquelle d'un corpus sonore et d'une notice se construit une parole compacte explicative. À partir de aux contours changeants, qui ces enregistrements, un collectif donne à expérimenter un format de poètes, d'acteurs, d'artistes inédit : l'ensemble vocal parlé. plasticiens, de musiciens, de curateurs, de metteurs • La conférence-Marabout qui, en scène, de dramaturges, émaillée de commentaires, de chorégraphes et de réalisateurs de digressions, de restitutions de radio produit des pièces performées et de petits détours sonores, des spectacles, des performances, des conférences chorégraphiques, est une promenade en zigzag et des installations, qui sont à travers les différentes entrées présentés lors d'ouvertures de L’Encyclopédie. publiques.

Programme détaillé à paraître en janvier. + d’infos www.encyclopediedelaparole.org

• Parlement, un spectaclePour cette première ouverture performance qui incarne nantaise, L’Encyclopédie la multitude des paroles de la parole investit en février aux statuts très différents, le campus du Tertre pour et qui génère un discours collecter de nouveaux transformiste et poétique documents sonores principalement traversé par la diversité en langues étrangères. de la parole humaine.

Nous sommes tous des experts de la parole ! 42 -  43

TU_PRGM_2012_INT.indd 42

Exploration du corpus de L'Encyclopédie de la parole Chorale, installation sonore, conférence et spectacle 24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 43

24/07/12 18:16


19 - 21 février La parole dans tous ses états.

théâtre, performance Une actrice, face à un micro et un pupitre, scande, murmure, profère, déclame, chuchote, ou débite des discours en continu : une plaidoirie d'avocat, un message sur répondeur, un discours politique, une publicité, une déclaration d'amour, un extrait de sitcom, un prêche religieux, un commentaire sportif... Un immense collage dadaïste. Une centaine de voix à l’intérieur d’un corps, celui d’Emmanuelle Lafon, acrobate virtuose de la parole traversée par la diversité de la parole humaine. Cet étonnant solo est composé à partir du vaste corpus sonore de L’Encyclopédie de la parole. Ces enregistrements, d'abord recueillis pour leurs qualités propres, fournissent la matière d'une écriture théâtrale particulière, procédant par montage et composition, non de textes mais de sons. Au-delà de son aspect expérimental, ce flux incessant qui met au même niveau slogans de communication et messages quotidiens, reflète une des réalités de notre société : la surinformation sonore à laquelle chacun est confronté chaque jour.

Mar. 19 et jeu. 21 février 20h30, au TU Durée  : 1h Tarifs carte TU  : 4 € / 8 € Sans carte  : 8 € / 16 € Une création de

L’Encyclopédie de la parole Conception

Joris Lacoste Collaboration

Frédéric Danos et Grégory Castéra Interprétation

Emmanuelle Lafon Dispositif sonore

Kerwin Rolland et Andrea Agostini Photo

Huma Rosentalski et Olivier Ouadah

Parlement

L’Encyclopédie de la parole Joris Lacoste

44 -  45

TU_PRGM_2012_INT.indd 44

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 45

24/07/12 18:16


12-13 mars Les autres en moi, c’est tout un monde grouillant d’où je tire ma nourriture qu’il me faut mâcher, broyer, digérer.

danse Le corps comme document vivant. C'est la posture initiale qu'adopte le chorégraphe Alain Michard pour composer un portrait de l'artiste « en multiples ». À partir de la mémoire du corps, il explore certains des thèmes de ses précédentes créations, fait ressurgir des souvenirs de rencontres avec d'autres artistes – mouvements, discussions, extraits de spectacles, de films, lectures de textes, concerts rock, etc. –, et laisse ainsi s'exprimer ouvertement toutes ses influences artistiques. Il convoque une mémoire, sélective, imparfaite, qui zappe d'un registre à l'autre. Une ballade scénique qui présente l'acte artistique comme une digestion, un recyclage infini de ce qui a déjà existé.

Mar. 12 et mer. 13 mars 20h30, au Studio Théâtre Durée : 1h10 Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Chorégraphie

Alain Michard Avec

Manuel Coursin, Julien Gallée-Ferré, Alain Michard et Ludovic Rivière Conception son

Manuel Coursin Lumières

Julia Riggs Scénographie

Alain Michard et Jocelyn Cottencin Typographie

Jocelyn Cottencin Photo

Jocelyn Cottencin

Alain Michard est chorégraphe, cinéaste et interprète. Il a initié en 2010 un projet de longue durée autour de la mémoire avec l'exposition J'ai tout donné, opus 1, présentée dans le cadre de la biennale d'art contemporain à Rennes. Avec ce deuxième opus, il dépasse la réalisation d'une pièce chorégraphique en créant une forme aux frontières des genres, une forme familièrement singulière, pour ce « virtuose de la fragilité ».

J’ai tout donné

Alain Michard

46 -  47

TU_PRGM_2012_INT.indd 46

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 47

24/07/12 18:16


13 - 15 mars Ross - Où en est le monde ? Macduff - Ne le voyez vous pas vous-même ?

théâtre Le meurtre engendre le meurtre. Conformément à la prophétie de trois sorcières, Macbeth, chef de guerre écossais, poignarde son roi endormi. Consacré roi à sa place, il est tué à son tour, décapité. Malédiction conforme aux codes tragiques, Macbeth est la démonstration d’une mascarade politique, l’excroissance d’un pouvoir édifié sur la violence, où le meurtre est la règle. De cette tragédie, l'atelier hors champ tire un long poème dramatique, un matériau choral pour cinq acteurs et une partition sonore. Le plateau devient un espace d'apparition, le lieu d’un rituel d’exorcisme où les fantômes se mêlent à la parade des vivants. Un espace carnavalesque emprunté à Haïti (Kanaval), à la fois effroyable et sublime, où se rejoue le combat de l’ordre et du chaos avec une dimension magique et transgressive. Pascale Nandillon, qui dirige l'atelier hors champ, abolit ici la chronologie de la pièce au profit de la figure. Composant ses mises en scène à partir de textes-partitions qui creusent la langue et les corps, elle propose de véritables ovnis scéniques, tour à tour étranges et fascinants…

Mer. 13, jeu. 14 et ven. 15 mars 20h30, au TU Durée estimée : 2h Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Portrait sonore Entretien avec Pascale Nandillon animé par Aurélie Marchand, Fil en têtes / Les Pieds dans l'Ô, en partenariat avec Jet FM Jeu. 14, à 19h, au TU Création de

L'atelier hors champ d’après

Macbeth de William Shakespeare Traduction

André Markowicz Mise en scène

Pascale Nandillon Avec

Séverine Batier, Serge Cartellier, Alban Gérôme, Myriam Louazani, Sophie Pernette Collaboration artistique, scénographie, création sonore

Frédéric Tétart Assistante à la mise en scène

Aliénor de Mezamat Costumes

Odile Crétault Administration

Les ateliers de La Grande Ourse Photo

Frédéric Tétart

Macbeth Kanaval

William Shakespeare Pascale Nandillon L’atelier hors champ

48 -  49

TU_PRGM_2012_INT.indd 48

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 49

24/07/12 18:16


18 mars Une danse à la fascinante et inquiétante étrangeté.

danse Être double, être deux : être Franck et Stein. Ainsi, se construit un solo à deux, à la fois effrayant et émouvant, à mi-chemin entre la mort et la vie. Comme la vie, il offre son dérisoire et son espoir, et comme la mort, sa séduction et sa révolte. De cette rencontre entre un musicien punk-rock et un danseur contemporain, naît une complicité nécessaire : devenir autre pour vivre.

Lun. 18 mars 20h30, au TU Durée : 1h Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Chorégraphie (1983)

Dominique Bagouet Réinterprétation (2000)

Christian Bourigault Musique et Guitare

Sven Lava Lumières

Lorsqu’en 1983, Dominique Bagouet compose F. et Stein, c'est avec l'envie furieuse de déchaîner au grand jour l'excès qui l'habite. Il livre une œuvre étrange, déjantée et disjonctée alors que son style reposait jusqu’ici sur une danse élégante et fluide, à l'écriture et la narration soignées. Cette pièce, et celles à venir nettoyées de toutes scories, le consacreront définitivement comme une grande figure de la danse contemporaine par-delà sa disparition en 1992. Christian Bourigault, l'interprète de Dominique Bagouet dans les années 1980, et Sven Lava, à l'époque son complice musical et aujourd’hui guitariste de Parabellum, composent ici une remarquable réinterprétation qui révèle l'intelligence d'une construction et l'équilibre fracassant de la musique et du mouvement.

Jacques Chatelet Dispositif scénique

Christine Le Moigne Costumes

Dominique Bagouet Réalisation des costumes

Maritza Gligo Régie lumière

Sylvie Debare Maquillage

Sylvie Chaintrier Yeux et oreilles complices

Jean-Charles Di Zazzo, Catherine Legrand, Yan Raballand Mémoire Vidéo

F. et Stein (1983), Charles Picq Avec l'accord des

Carnets Bagouet Photo

Jean Gros-Abadie

F. et Stein Réinterprétation

Dominique Bagouet Christian Bourigault Compagnie de l'Alambic

50 -  51

TU_PRGM_2012_INT.indd 50

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 51

24/07/12 18:16


20-22 mars théâtre, danse Huit virtuoses, danseurs, Devant circassiens ou acteurs, tous ayant suivi des formations techniques un peloton très normées, très poussées, dansent ou jouent, comme ils l'ont d'exécution, bien appris. Comme ils savent faire. Un mouton les regarde… si je devais crier lePuis, ils s'attèlent à des langages auxquels ils ne sont pas rompus, « Vive la France » tandis que le mouton, vivant, incontrôlable, erre parmi eux pour éviter et peut à tout moment provoquer l'accident. Une fragilité d'être fusillé, permanente qui vient mettre en cause les limites je le ferais, des apprentissages et interroge la domestication du vivant, et je tomberais le dressage des individus. mort... de honte. Avec cette forme hybride, Jean Genet

Sheep

exploration des barbelés physiques et mentaux de chacun, l’auteur et metteur en scène Mohamed El Khatib interroge l’humain et le vivant avec un mot d’ordre politique et militant. Son écriture se nourrit des parcours professionnels et personnels de chacun des interprètes. Le plateau devient un terrain de jeu, d’expérimentation, de recherche et de risque pour prendre la parole et porter des écritures qui parlent et nous parlent, nous rappelant à chaque instant que nous sommes bien vivants. Un artiste hors-pistes, inspiré et inspirant.

Mer. 20, jeu. 21 et ven. 22 mars 20h30, au TU Durée : 1h10 Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 € Les jeudis des humanités Une rencontre animée par Bruno Tackels, critique d’art Jeu. 21, à 18h30, au TU Coréalisation

TU-Nantes / Le Grand T

Texte et conception

Mohamed El Khatib Collectif Zirlib Avec

Fanny Catel, Samuel Dutertre, Dimitri Hatton, Mélanie Lomoff, Satchie Noro, Stéphanie Petit, Séverine Ragaigne, Thierry Raynaud Dramaturgie

Bérénice Paupert Plasticien associé

Olivier Morvan Environnement lumineux

Arnaud Chéron et Olivier Parent Environnement sonore

Jean-Noël Françoise Musique

Nicolas Jorio Présence animale

Sheep Photo

Gilles Dumur

Mohamed El Khatib Collectif Zirlib

52 -  53

TU_PRGM_2012_INT.indd 52

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 53

24/07/12 18:16


26 - 29 mars théâtre Dans un monde post-apocalyptique, Que reste-t-il deux clans d'hommes cherchent à survivre, en guerre les uns contre de la loyauté les autres. More est un jeune soldat de vingt ans, qui appartient à son camp au clan du Pouvoir. Il tient en joue Zig, enfant de huit ans, membre lorsque l'on vit de l'autre clan, les Cadrieux. ne cède pas. Zig non plus. avec son ennemi More Debout sur une bombe qui menace d'exploser, il lui tient tête. pendant trop Le temps passe et la situation s'enracine. Dix ans s'écoulent longtemps ? et font naître une relation unique entre les deux ennemis : entre loyauté à leur camp respectif et idéologies opposées, quelque chose de l'ordre de l'amour les lie.

Mar. 26, mer. 27, jeu. 28 et ven. 29 mars 20h30, au TU Durée estimée : 1h30 Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 8 € / 16 €

Un projet de la coopérative La paillette-Rennes / TU-Nantes. Avec le soutien des villes de Nantes et Rennes, de Nantes Métropole et de Rennes Métropole, dans le cadre de Nantes / Rennes Métropoles. Texte

Marine Auriol Mise en scène

Gaëlle Héraut Compagnie l'Aronde Avec

Premier chapitre d'une saga théâtrale intitulée Chroniques du Grand Mouvement, cette pièce à l’écriture forte de Marine Auriol est montée ici pour la première fois en France. La metteure en scène Gaëlle Héraut construit une manière profonde d’habiter le temps, avec des partis pris sobres et efficaces, une scénographie composée de matières changeantes. Un conte théâtral qui explore les méandres complexes de la pensée et l'imprévisibilité de l'âme humaine.

Philippe Lardaud, Anthony Le Foll, David Maisse et Cédric Zimmerlin Scénographie

Jean Gilbert-Capietto et Gaëlle Héraut Création sonore et musique originale

Éric Thomas Interprétée sur scène par

Éric Thomas et un autre musicien (distribution en cours) Création lumière

Gweltaz Chauviré Création costumes

Laure Fonvieille Régie générale

Pierre Guisnel Photo

Jean Gilbert Capietto

Zig et More

Marine Auriol Gaëlle Héraut Compagnie l'Aronde

54 -  55

TU_PRGM_2012_INT.indd 54

24/07/12 18:16


TU_PRGM_2012_INT.indd 55

24/07/12 18:17


4 - 5 avril L'enfant est éminemment l'humain parce que sa détresse annonce et promet les possibles.

danse Des enfants endormis. Neuf danseurs adultes se saisissent de ces corps, ils les soulèvent et les font voler, les étreignent et les dirigent… Ils en deviennent ainsi de délicats récepteurs, rêveurs, comme s’ils rêvaient les mouvements. Progressivement, ces petits êtres assoupis, abandonnés, se meuvent à leur tour, et les rapports s'inversent. On ne sait plus qui dirige qui. Qui manipule qui. Nuée impétueuse, fragile et incontrôlable, les enfants renversent alors l'équilibre de la scène et emportent tout sur leur passage… Création événement pour la Cour d'honneur du Palais des Papes du Festival d'Avignon 2011, cette pièce de Boris Charmatz propose une chorégraphie pour des corps inertes régis par d’autres – des adultes et des machines-chorégraphes – qui tirent les ficelles, manipulent et créent des frictions sans utiliser l'énergie musculaire. Des machines et des enfants. Des fils et des pantins. Cette pièce bouleverse incontestablement les normes et habitudes de la danse, autant pour les interprètes que pour les spectateurs. Un étrange ballet d’où émergent des images suspendues entre le repos, le rêve et la ronde…

Jeu. 4 et ven. 5 avril 20h30, au lieu unique Durée : 1h Tarifs carte TU : 4 € / 8 € Sans carte : 11 € / 17 € / 20 € Attention ! spectacle réservé aux porteurs de la carte TU jusqu'au 15 octobre Coréalisation

TU-Nantes / le lieu unique, scène nationale de Nantes Chorégraphie

Boris Charmatz Avec

Eleanor Bauer, Nuno Bizarro, Matthieu Burner, Olga Dukhovnaya, Julien Gallée-Ferré, Lénio Kaklea, Maud Le Pladec, Thierry Micouin, Mani A. Mungai Enfants

Un groupe d’enfants Cornemuse

Erwan Keravec Lumière

Yves Godin Son

Olivier Renouf Machines

Artefact, Frédéric Vannieuwenhuyse, Alexandre Diaz Assistant

Julien Jeanne Régie générale

Antoine Guilloux Régie plateau

Max Potiron, François Aubry Costumes

Laure Fonvieille Travail voix

Dalila Khatir Lutherie logicielle

Luccio Stiz Photos

Enfant

Christophe Raynaud de Lage

Boris Charmatz Musée de la danse

56 -  57

TU_PRGM_2012_INT.indd 56

24/07/12 18:17


TU_PRGM_2012_INT.indd 57

24/07/12 18:17


10 - 18 avril Le FUN est le festival des pratiques du spectacle vivant issues de la vie universitaire et de l’enseignement supérieur : projets associatifs, laboratoires, restitutions d’ateliers, projets d’écoles (Conservatoire de Nantes, École des Beaux-Arts de Nantes, Cefedem - centre de formation à l'enseignement de la danse et de la musique de Nantes, CNDC - centre national de danse contemporaine d'Angers…).

Le cœur de la programmation du FUN s’appuie sur deux dispositifs d’accompagnement spécifiques, Appuis et Initiales. Véritables soutiens aux initiatives artistiques étudiantes et à l’insertion professionnelle, ils proposent au cours de l’année aux étudiants qui le souhaitent un accompagnement professionnel ainsi que des ressources artistiques et techniques :

Le FUN, ce sont aussi une terrasse ensoleillée, des concerts le midi ou en soirée, des expositions, des médias engagés, des soirées festives, et plein d’autres projets à imaginer avec vous. Let’s have fun !

Pendant dix jours, une quarantaine de rendez-vous, éclectiques et curieux, au TU ou sur le campus de Nantes, permettent de découvrir des premiers pas comme des projets expérimentés à l’ambition plus professionnelle.

- « Appuis », pour Accompagnement professionnel de projets universitaires d’initiatives scéniques, est proposé conjointement par le TU et l’université de Nantes. Il offre aux étudiants de l’université un cadre qui les met en relation avec des professionnels de la scène (metteurs en scène, chorégraphes, créateurs lumière et son, scénographes, etc.) pour accompagner la conduite d’un projet de danse ou de théâtre. - « Initiales » est initié par le TU et le conservatoire de Nantes. Il propose un programme d’insertion professionnelle aux élèves en année d’envol de la classe d’art dramatique autour de la création d’un solo avec un metteur en scène professionnel.

Tout au long de l’année, à l’occasion d’événements ou dans le cadre de sa saison, le TU propose des stages et ateliers de pratique. Plus d’informations sur www.tunantes.fr

Vous avez un projet et vous souhaitez le proposer pour le FUN ? Vous souhaitez participer aux dispositifs Appuis et Initiales ? Contactez Charles-Eric Besnier ce.besnier@tunantes.fr

Photos

Jérôme Blin / Bellavieza www.bellavieza.com

FUN 19 Festival universitaire de Nantes 58 -  59

TU_PRGM_2012_INT.indd 58

24/07/12 18:17


TU_PRGM_2012_INT.indd 59

24/07/12 18:17


Meaning(s) ou quelque chose plutôt que rien ? COPRODUCTION COMPAGNIE NBA SPECTACLES, LA FONDERIE / LE MANS, LE LIEU UNIQUE SCÈNE NATIONALE DE NANTES (RÉSIDENCE DE CRÉATION), L’ESPAL - SCÈNE CONVENTIONNÉE / THÉÂTRE DU MANS AVEC LA PARTICIPATION DU THÉÂTRE NATIONAL DE BRETAGNE / RENNES. AVEC L’AIDE DE LA DRAC PAYS DE LA LOIRE, DU CONSEIL RÉGIONAL DES PAYS DE LA LOIRE, DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA SARTHE ET DE LA VILLE DU MANS.

[Àut] PRODUCTION GROUPE ENTORSE / PHILEAS PRODUCTION. COPRODUCTION ATELIER DE PARIS - CAROLYN CARLSON, CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE RILLIEUX-LA-PAPE - DIRECTION YUVAL PICK, LA BRIQUETERIE – CENTRE DE DÉVELOPPEMENT CHORÉGRAPHIQUE DU VAL-DE-MARNE SOUTIEN ET ACCUEIL 2ANGLES - RELAIS CULTUREL RÉGIONAL / FLERS ET LE TU-NANTES SOUTIEN CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE CAEN / BASSE-NORMANDIE DIRECTION HÉLA FATTOUMI ET ÉRIC LAMOUREUX DANS LE CADRE DE « L’ACCUEIL-STUDIO » / MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION / DRAC DE BASSE-NORMANDIE, CONSEIL RÉGIONAL DE BASSE-NORMANDIE, CONSEIL GÉNÉRAL DU CALVADOS ET ADAMI PARTENAIRES CENTRE CULTUREL JEAN GAGNANT / LIMOGES.

La Grande et Fabuleuse Histoire du commerce PRODUCTION COMPAGNIE LOUIS BROUILLARD. COPRODUCTION COMÉDIE DE BÉTHUNE - CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL NORD-PAS-DE-CALAIS, BÉTHUNE 2011 - CAPITALE RÉGIONALE DE LA CULTURE, LE CARRÉ / SAINTE-MAXIME, THÉÂTRE DE L’UNION - CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL DU LIMOUSIN, LE RAYON VERT / SAINT-VALÉRY-EN-CAUX, THÉÂTRE D’ARLES - SCÈNE CONVENTIONNÉE POUR DES ÉCRITURES D’AUJOURD’HUI, THÉÂTRE D’ÉVREUX - SCÈNE NATIONALE ÉVREUX LOUVIERS, CENTRE NATIONAL DE CRÉATION ET DE DIFFUSION CULTURELLES DE CHÂTEAUVALLON, LE PARVIS - SCÈNE NATIONALE TARBES PYRÉNÉES, LE GRANIT - SCÈNE NATIONALE DE BELFORT ET AVEC LE SOUTIEN DE LA COUPE D’OR - SCÈNE CONVENTIONNÉE DE ROCHEFORT. LA COMPAGNIE LOUIS BROUILLARD REÇOIT LE SOUTIEN DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION / DRAC ÎLE-DE-FRANCE ET DE LA RÉGION ÎLE-DE-FRANCE. JOËL POMMERAT EST ARTISTE ASSOCIÉ À L’ODÉON-THÉÂTRE DE L’EUROPE JUSQU’EN JUIN 2013 ET AU THÉÂTRE NATIONAL DE BRUXELLES.

crédits TU_PRGM_2012_INT.indd 60

Une semaine d’art en avignon

Au pied du mur sans porte

PRODUCTION LA SPIRALE DE CAROLINE COPRODUCTION SACD ET FESTIVAL D’AVIGNON CRÉATION 2010 DANS LE CADRE DES SUJETS À VIF, THÉÂTRE DE L'OLIVIER - SCÈNES ET CINÉS OUEST PROVENCE / ISTRES REMERCIEMENTS AU MUSÉE DE LE DANSE - CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE RENNES ET DE BRETAGNE ET À LA MAISON JEAN VILAR.

PRODUCTION VITA NOVA (DIRECTION DE PRODUCTION / DIFFUSION EMMANUEL MAGIS / ANAHI). COPRODUCTION STUDIO-THÉÂTRE DE VITRY, LA FONDERIE AU MANS AVEC LE SOUTIEN DE LA DRAC ÎLE-DE-FRANCE, DE LA FONDATION BEAUMARCHAIS / SACD, DE LA SPEDIDAM, DE L’ÉCHANGEUR À BAGNOLET ET DU THÉÂTRE NATIONAL DE BRETAGNE.

Life : Reset COPRODUCTION THÉÂTRE NATIONAL DE BRUXELLES, THÉÂTRE ANTIGONE / COURTRAI, FESTIVAL DE LIÈGE, MAISON DE LA CULTURE DE TOURNAI,. CE TEXTE A BÉNÉFICIÉ DU SOUTIEN DU COMITÉ MIXTE CWB, DE LA CHARTREUSE DE VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON PROMOTION DES LETTRES DU MCF.

Et les poissons partirent combattre les hommes PRODUCTION CÉCILE KIFFER ET FRANÇOIS POSSÉMÉ / CIE À PLEINE VOIX, THÉÂTRE DE L’AIRE LIBRE / SAINT-JACQUES-DE-LA-LANDE.

Flip Book PRODUCTION MUSÉE DE LA DANSE - CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE RENNES ET DE BRETAGNE - DIRECTION BORIS CHARMATZ ASSOCIATION SUBVENTIONNÉE PAR LE MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION / DRAC BRETAGNE, LA VILLE DE RENNES, LE CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE ET LE CONSEIL GÉNÉRAL D’ILLE-ET-VILAINE. MERCI AU LIFE / SAINT-NAZAIRE, AU HZT / BERLIN, AU CENTRE DE DÉVELOPPEMENT CHORÉGRAPHIQUE / TOULOUSE ET À CÉCILE TONIZZO.

Not About Everything COPRODUCTION ET SOUTIEN BESSIE SCHÖNBERG / FIRST LIGHT COMMISSIONING PROGRAM ET CREATIVE RESIDENCY PROGRAM DE DANCE THEATER WORKSHOP. AVEC LE SOUTIEN DE JEROME FOUNDATION, FORD FOUNDATION, NATIONAL ENDOWMENT FOR THE ARTS (A US FEDERAL AGENCY), NEW YORK STATE COUNCIL OF THE ARTS ET JEROME ROBBINS FOUNDATION CRÉATION EN RÉSIDENCE MOVEMENT RESEARCH ARTIST RESIDENCY PROJECT AVEC LE SOUTIEN DE LEONARD ET SOPHIE DAVIS FUND.

Montage for Three COPRODUCTION P.A.R.T.S. (PERFORMING ARTS RESEARCH AND TRAINING STUDIOS) / BRUXELLES, RENCONTRES CHORÉGRAPHIQUES INTERNATIONALES DE SEINE-SAINT-DENIS ADMINISTRATION CARAVAN PRODUCTIONS.

Les Flèches du Parthe PRODUCTION COMPAGNIE BLANCHE, MITIKI PRODUCTIONS. COPRODUCTION TU-NANTES, STEREOLUX AVEC LE SOUTIEN DE LA VILLE DE NANTES, DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LOIRE-ATLANTIQUE, EN COURS.

L’Instinct de l’instant PRODUCTION THÉÂTRE DE L’AGORA - SCÈNE NATIONALE D’ÉVRY ET DE L’ESSONNE, ÉQUINOXE - SCÈNE NATIONALE DE CHÂTEAUROUX, THÉÂTRE BRÉTIGNY - SCÈNE CONVENTIONNÉE DU VAL D’ORGE, LE VOLCAN SCÈNE NATIONALE DU HAVRE, ÉCOLE DU THÉÂTRE NATIONAL DE BRETAGNE / RENNES. AVEC L’AIDE À LA PRODUCTION DRAMATIQUE DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION / DRAC ÎLE-DE-FRANCE SOUTIEN RÉGION ÎLE-DE-FRANCE, DÉPARTEMENT DE L’ESSONNE ET LE GRANIT - SCÈNE NATIONALE DE BELFORT.

Tour of Duty COPRODUCTION COMPAGNIE KLP, ONYX-LA CARRIÈRE / SAINT-HERBLAIN, INITIATIVES D’ARTISTES EN DANSE URBAINE (PARC DE LA VILLETTE, FONDATION DE FRANCE. AVEC LE SOUTIEN DE LA CAISSE DES DÉPÔTS ET DE L’AGENCE NATIONALE POUR LA COHÉSION SOCIALE ET L'ÉGALITÉ DES CHANCES) SOUTIEN LE GRAND T (CONSTRUCTION DES DÉCORS), DRAC PAYS-DE-LA-LOIRE, RÉGION PAYS-DE-LA-LOIRE, DÉPARTEMENT DE LOIREATLANTIQUE, VILLE DE NANTES ET VILLE DE SAINT-HERBLAIN.

Voyage au bout de la nuit PRODUCTION CIE MÖBIUS-BAND. COPRODUCTION COLLECTIF 12 / MANTES-LA-JOLIE ET LA PLÉIADE / LA RICHE. AVEC LE SOUTIEN DE LA SPEDIDAM, L’AIDE À LA CRÉATION DE LA RÉGION CENTRE, L’AIDE À LA RÉSIDENCE DE LA DRAC CENTRE, LA MAIRIE DE TOURS, LA BOURSE DÉFI JEUNE, L’ACCUEIL EN RÉSIDENCE À L’ECHALIER-LA GRANGE / SAINT-AGIL.

Sous les yeux de la jument nocturne PRODUCTION ORO-LOÏC TOUZÉ, TU-NANTES, CENTRE NATIONAL DE DANSE CONTEMPORAINE / ANGERS, CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL / MONTPELLIER / LANGUEDOC-ROUSSILLON, LE GRAND R - SCÈNE NATIONALE / LA ROCHE-SUR-YON, CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE CAEN / BASSE- NORMANDIE, CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE FRANCHE-COMTÉ / BELFORT ORO-LOÏC TOUZÉ EST SUBVENTIONNÉE PAR

LE MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION / DRAC PAYS DE LA LOIRE, LA RÉGION PAYS DE LA LOIRE, LA VILLE DE NANTES ET REÇOIT LE SOUTIEN DU DÉPARTEMENT DE LOIRE-ATLANTIQUE ET DE L’INSTITUT FRANÇAIS POUR SES PROJETS À L’ÉTRANGER.

Le Conte d’hiver COPRODUCTION THÉÂTRE DES CERISES, TU-NANTES SOUTIEN CONSEIL RÉGIONAL DES PAYS DE LA LOIRE, CONSEIL GÉNÉRAL DE LOIRE-ATLANTIQUE ET VILLE DE NANTES.

Clôture de l’amour PRODUCTION THÉÂTRE DE GENNEVILLIERS - CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL DE CRÉATION CONTEMPORAINE COPRODUCTION FESTIVAL D’AVIGNON, THÉÂTRE DU NORD. AVEC LE SOUTIEN DU CONSEIL RÉGIONAL D’ÎLE-DE-FRANCE, DE LA VILLE DE GENNEVILLIERS, DES SERVICES CULTURELS ET DES SÉJOURS ÉDUCATIFS DE LA VILLE DE GENNEVILLIERS.

Parlement

Sheep PRODUCTION ZIRLIB. COPRODUCTION SCÈNE NATIONALE DE SÈTE ET DU BASSIN DE THAU, CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL D’ORLÉANS - DIRECTION JOSEF NADJ, CARRÉ MAGIQUE - PÔLE NATIONAL DES ARTS DU CIRQUE DE BRETAGNE / LANNIONTRÉGOR, MAISON DE LA CULTURE DE BOURGES, THÉÂTRE DE THOUARS SCÈNE CONVENTIONNÉE POUR LA CRÉATION CONTEMPORAINE ET L'ÉCRITURE DE PLATEAU RÉSIDENCE DE CRÉATION À L’HIPPODROME - SCÈNE NATIONALE DE DOUAI ET AU CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL D’ORLÉANS. AVEC LE SOUTIEN DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION / DRAC CENTRE, DE LA RÉGION CENTRE, DE LA VILLE D’ORLÉANS ET DE LA VILLE DE BILLOM. MOHAMED EL KHATIB EST ACCOMPAGNÉ PAR L’L - LIEU DE RECHERCHE ET D’ACCOMPAGNEMENT POUR LA JEUNE CRÉATION / BRUXELLES.

Zig et More

PRODUCTION LOUMA COMPAGNIE SUBVENTIONNÉE PAR LE MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION / DRAC BRETAGNE, LE CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE ET LA VILLE DE RENNES. COPRODUCTION EN RÉSIDENCE MUSÉE DE LA DANSE / CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE RENNES ET DE BRETAGNE ACCUEIL EN RÉSIDENCE THÉÂTRE DE LA BASTILLE / PARIS.

COPRODUCTION THÉÂTRE NATIONAL DE BRETAGNE FESTIVAL METTRE EN SCÈNE / RENNES, LE QUARTZ – SCÈNE NATIONALE / BREST, LA PAILLETTE THÉÂTRE / RENNES, TU-NANTES, L’ARCHIPEL – CENTRE DES ARTS ET DES CONGRÈS / FOUESNANT, LE STELLA MAISON DU THÉÂTRE / BREST, CENTRE CULTUREL LE MARQUE PAGE / LA NORVILLE ET COMPAGNIE L'ARONDE. AVEC LE SOUTIEN DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION / DRAC BRETAGNE POUR UNE AIDE À LA RÉSIDENCE ET UNE AIDE À LA CRÉATION, DE LA RÉGION BRETAGNE, DE LA VILLE DE RENNES, DU CENTRE CULTUREL QUAI DES RÊVES / LAMBALLE, DU CARRÉ - SCÈNE NATIONALE / CHÂTEAU-GONTIER ET DE LA FONDATION BEAUMARCHAIS.

Macbeth Kanaval

Enfant

COPRODUCTION L'ATELIER HORS CHAMP, L'ESPAL - SCÈNE CONVENTIONNÉE / THÉÂTRE DU MANS, LA FONDERIE THÉÂTRE DU RADEAU / LE MANS. AVEC L'AIDE À LA CRÉATION DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION / DRAC PAYS DE LA LOIRE AVEC LE SOUTIEN DU THÉÂTRE DU SOLEIL REMERCIEMENTS VÉRANE PARTENSKY. PASCALE NANDILLON EST ARTISTE ASSOCIÉE À L'ESPAL DEPUIS 2009.

PRODUCTION MUSÉE DE A DANSE - CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE RENNES ET DE BRETAGNE DIRECTION BORIS CHARMATZ ASSOCIATION SUBVENTIONNÉE PAR LE MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION / DRAC BRETAGNE, LA VILLE DE RENNES, LE CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE ET LE CONSEIL GÉNÉRAL D’ILLE-ET-VILAINE. COPRODUCTION FESTIVAL D’AVIGNON, THÉÂTRE DE LA VILLE / PARIS, FESTIVAL D’AUTOMNE À PARIS, INTERNATIONALES SOMMERFESTIVAL / HAMBURG ET SIEMENS STIFTUNG DANS LE CADRE DE SCHAUPLÄTZE, THÉÂTRE NATIONAL DE BRETAGNE / RENNES, LA BÂTIE - FESTIVAL DE GENÈVE, KUNSTENFESTIVALDESARTS / BRUXELLES. AVEC LE SOUTIEN EXCEPTIONNEL DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION, LE CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE, LA VILLE DE RENNES ET RENNES MÉTROPOLE REMERCIEMENTS OR AVISHAY, PIERRE MATHIAUT, JULIA CIMA, RAIMUND HOGHE.

PRODUCTION ÉCHELLE 1:1. COPRODUCTION FONDATION CARTIER ET PARC DE LA VILLETTE DANS LE CADRE DES RÉSIDENCES D’ARTISTES.

J’ai tout donné

F. et Stein PRODUCTION COMPAGNIE DE L'ALAMBIC. COPRODUCTION ESPACE MICHEL-SIMON / NOISY-LE-GRAND. AVEC LE SOUTIEN DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA SEINE-SAINT-DENIS ET DE LA VILLE DE NOISYLE-GRAND REMERCIEMENTS L’APOSTROPHE - SCÈNE NATIONALE DE CERGYPONTOISE ET DU VAL D'OISE, CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE RENNES ET DE BRETAGNE, DIEPPE SCÈNE NATIONALE. LA COMPAGNIE DE L'ALAMBIC EST SOUTENUE PAR LE MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION / DRAC ÎLE-DE-FRANCE DEPUIS 1991.

24/07/12 18:17


Je veux LA CARTE TU ! Le TU lance LA CARTE TU, une carte de réduction individuelle, qui vous permet de bénéficier dès votre premier spectacle, d’une réduction de 50% sur le prix de la place. Valable toute la saison 2012 / 2013, elle est sans engagement, sans contrainte et sans contre indication. Parce que c’est moins cher ! En optant pour LA CARTE TU, vous bénéficiez d’une réduction de 50 % sur le prix du billet dès le premier spectacle, et sur tous les spectacles suivants quelque soit le nombre de spectacles que vous choisissez. Nous réservons aux détenteurs de la CARTE TU, en avant-première et jusqu’au 15 octobre 2012, quelques spectacles majeurs de notre saison : La Grande et Fabuleuse Histoire du commerce (Joël Pommerat), Life : Reset (Fabrice Murgia), Flip Book et Enfant (Boris Charmatz). Par ailleurs, nos partenaires Le Grand T et le lieu unique proposent le tarif réduit dans leurs salles aux porteurs de LA CARTE TU.

Parce que c’est simple et sans engagement Avec LA CARTE TU, on ne vous oblige plus à choisir plusieurs spectacles en une seule fois, comme dans un abonnement classique. Mais vous pouvez aussi le faire si vous avez besoin de planifier vos sorties. Bref, LA CARTE TU s’adapte à votre rythme !

Parce que c’est souple et sans contrainte Avec LA CARTE TU, nous facilitons l’échange de vos billets jusqu’à 48h avant la représentation choisie, dans la limite des places disponibles, parce que les temps changent et les emplois du temps aussi !

TU_PRGM_2012_INT.indd 61

24/07/12 18:17


Nouveaux tarifs à la carte ! Tarif plein partenaire : personnels de l'université de Nantes et du Crous Pays de la Loire, étudiants de l’université permanente, abonnés lieu unique et Grand T, titulaires de la carte Stereolux et Ciné Liberté / le Katorza. Tarif réduit : étudiants, élèves du conservatoire de Nantes, scolaires, intermittents, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA, titulaires de Cart's, Pass Tan - 26 ans. Tarif réduit Campus Nantes : étudiants de l’université de Nantes (sauf université permanente).

Tarifs spéciaux Enfant au lieu unique Carte TU : 4 € / 8 € - Sans carte : 11 € / 17 €* / 20 € * Structures associées : abonnés des salles partenaires, aux adhérents de la fal, tourisme et loisirs, tourisme et culture, c.c.p, aux titulaires de la carte cezam et de la carte ciné liberté du katorza.

Plein

20 €

8 €

16 €

Plein

15 €

8 €

16 €

Réduit

10 €

4 €

8 €

Réduit

5 €

4 €

8 €

Carte blanche Ville de Nantes : tous les spectacles à 4 €

Partenaire

Campus Nantes

TU_PRGM_2012_INT.indd 62

* Sauf tarifs speciaux

J’achète la carte TU

Puis je paie à chaque spectacle

Je n’achète pas la carte et je paie à chaque spectacle*

Les Flèches du Parthe à Stereolux / La Fabrique Carte TU : 4 € / 8 € - Carte Stereolux : 8 € Sans carte : 8 € / 14 €

24/07/12 18:17


Une saison à la carte ! Bulletin de réservation TU-Nantes 2012 / 2013 Mme / M. Nom Prénom Mail Recevez chaque mois, ou presque, par mail les informations et bons plans du TU.

Adresse Code postal Ville Téléphone Vous êtes deux, trois ou quatre et vous souhaitez réserver les mêmes spectacles ? Vous pouvez compléter un seul bulletin pour des réservations multiples. Vous pouvez également télécharger ce bulletin de réservation sur www.tunantes.fr Tarifs spécifiques sur présentation d’un justificatif en cours de validité

Plein Partenaire Réduit

Étudiants, scolaires, demandeurs d'emploi, intermittents, bénéficiaires du RSA, Cart's, pass Tan - 26 ans, élèves du conservatoire de Nantes. Étudiants de l’université de Nantes (hors université permanente).

* Sauf tarifs speciaux

Réduit Campus Nantes

Abonnés lieu unique, Grand T, carte Stereolux, étudiants de l’université permanente, personnels de l'université de Nantes et du Crous Pays de la Loire, carte Ciné Liberté / Le Katorza.

TU_PRGM_2012_INT.indd 63

24/07/12 18:17


Je choisis la carte TU ! Plein normal

… x 20 €

Plein partenaire

… x 15 €

Réduit normal

… x 10 €

Réduit campus nantes

…x5€

Total carte(s)

Je choisis mes spectacles et les dates Spectacle

Date

Plein

Réduit

Lieu

Meaning(s)

… oct. 2012

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

[Áut]

… oct. 2012

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

La Grande et Fabuleuse Histoire…

Vente exclusive en billetterie ou par téléphone

TU-Nantes

Une semaine d’art en Avignon

… nov. 2012

TU-Nantes

Life: Reset

Vente exclusive en billetterie ou par téléphone

TU-Nantes

Et les poissons partirent…

… nov. 2012

… x 8€

… x 4€

Studio Théâtre

Flip Book

… nov. 2012

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

Montage for Three + Not About...

… déc. 2012

… x 8€

… x 4€

Studio Théâtre

Au pied du mur sans porte

… déc. 2012

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

Les Flèches du Parthe

11 déc. 2012

… x 8€

… x 4€

Stereolux

L’Instinct de l’instant

… déc. 2012

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

Tour of Duty

… déc. 2012

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

Voyage au bout de la nuit

… jan. 2013

… x 8€

… x 4€

Studio Théâtre

Sous les yeux de la jument …

… jan. 2013

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

Le Conte d’hiver

… fév. 2013

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

Clôture de l’amour

… fév. 2013

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

Parlement

… fév. 2013

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

J’ai tout donné

… mars 2013

… x 8€

… x 4€

Studio Théâtre

Macbeth Kanaval

… mars 2013

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

F. et Stein - réinterprétation

18 mars 2013

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

Sheep

… mars 2013

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

Zig et More

… mars 2013

… x 8€

… x 4€

TU-Nantes

Enfant

… avr. 2013

… x 8€

… x 4€

lieu unique

… x 8€

… x 4€

Total spectacles Total carte(s) + spectacles Règlement Chèque-vacances / chèques-culture

TU_PRGM_2012_INT.indd 64

Chèque à l’ordre du TU-NANTES

24/07/12 18:17


Réserver à partir Règlements du 3 septembre acceptés Espèces, chèque, carte bancaire, 2012 chèques-vacances et chèquesculture, pass culture sport.

À l’accueil billetterie du TU TU-Nantes Chemin de la Censive du Tertre 44300 Nantes Du lundi au vendredi de 12h à 17h30 et 1h avant le début de la représentation sur le lieu d’accueil du spectacle.

Par téléphone 02 40 14 55 14 Du lundi au vendredi de 12h à 17h30 et en continu les soirs de spectacle. Règlement par carte bancaire.

Par courrier Commandes adressées à : TU-Nantes BP - 22228 44322 Nantes Cedex 3 avec copie des justificatifs de réduction.

www.tunantes.fr Attention ! Pas de vente de LA CARTE TU en ligne, mais vous pouvez toutefois régler vos billets au tarif CARTE depuis notre site de vente et acheter votre CARTE lors du retrait de vos billets en billetterie. Si un spectacle n’est plus en vente sur notre site, cela ne signifie pas forcément qu’il est complet. Alors n’hésitez pas à contacter la billetterie au 02 40 14 55 14.

TU_PRGM_2012_INT.indd 65

Retrait des billets Pour les réservations par téléphone, correspondance, ou internet, les billets sont à retirer à l’accueil du TU aux heures d’ouverture de la billetterie ou le soir de la représentation choisie. N’oubliez pas de vous munir de vos éventuels justificatifs de réduction en cours de validité.

Venir Théâtre universitaire Chemin de la Censive du Tertre 44300 Nantes Parking gratuit et surveillé les soirs de spectacle Tram. 2, bus et bicloo arrêt Facultés

Studio Théâtre 5, rue du Ballet 44000 Nantes Tram. 2, arrêt Saint-Félix

Hors les murs Les Flèches du Parthe est programmé à Stereolux / La Fabrique, 4 boulevard Léon Bureau (Nantes). Enfant est programmé au lieu unique, 2 rue de la Biscuiterie (Nantes). Plus d’informations sur l’accès à ces salles : www.tunantes.fr

Placement Nos salles ne sont pas numérotées et offrent une bonne visibilité où que vous soyez. Attention, l’accès en salle peut être refusé aux retardataires.

TU mitonnes ! Les soirs de représentation ainsi que le midi, du lundi au vendredi, le café du TU propose une restauration fraîche et de saison, tartes salées et sucrées, et autres réjouissances gustatives à petits prix. Un café pour boire un verre, se restaurer et échanger, avant ou après le spectacle. Un lieu vivant où se croisent spectateurs, comédiens, danseurs, metteurs en scène, techniciens, etc. Et pour une détente assurée : mercredis midis enjoués par la Maison des jeux, accès wifi, revues et presse régionales, nationales et internationales, et vente d'ouvrages de théâtre, savamment sélectionnés par la librairie Vent d’Ouest.

24/07/12 18:17


Geneviève Barillier

Fabrice Mathieu

Accueil - billetterie

Direction technique

Charles-Éric Besnier

Laurence Morin

Publics et territoire

Administration

Nolwenn Bihan

Bertrand Salanon

Communication et information

Direction

Stéphanie Lepage

Magali Thiam

Relations aux publics de l’enseignement supérieur

Comptabilité

Bertrand Lhomer Café

Éva Mainguet Accueil - billetterie (en congé pour heureux événement)

TU_PRGM_2012_INT.indd 66

Cécily de Villepoix Accueil - billetterie Avec l’étroite collaboration de nombreux artistes et techniciens, intermittents du spectacle, étudiants et ouvreurs.

TU-Nantes Chemin de la Censive du Tertre BP 22228 44322 Nantes cedex 3 Administration : 02 40 14 33 34 Télécopie : 02 40 14 00 55 Accueil, billetterie : 02 40 14 55 14 contact@tunantes.fr www.tunantes.fr Le TU-NANTES est une scène conventionnée théâtre, subventionnée par la Ville de Nantes, l’université de Nantes, le Ministère de la culture et de la communication / direction régionale des affaires culturelles des Pays de la Loire, le conseil général de Loire-Atlantique et la région des Pays de la Loire. Le TU reçoit le soutien de l'Onda – office national de diffusion artistique et du Crous Nantes – Pays de la Loire.

TU Programme Avec la participation de Colyne Morange (rédaction) et Delphine Boisselier (corrections) Design graphique et typographie Akatre, www.akatre.com Photo couverture Akatre Impression  Edicolor (Cesson-Sévigné) Licences 1-1027216 2-1027217 3-1027218

24/07/12 18:17


TU_PRGM_2012_13_10.indd 4-5

24/07/12 18:28


Scène de recherche et de création contemporaine Chemin de la Censive du Tertre 44300 Nantes Tram. 2, bus et bicloo - arrêt Facultés

TU_PRGM_2012_13_10.indd 3

www.tunantes.fr 02 40 14 55 14 facebook/tunantes.fr twitter@tunantes

24/07/12 18:27

TU-Nantes - programme de saison 12 I 13  

Toute la programmation 2012-2013 du TU-Nantes, scène de recherche et de création contemporaine nantaise. - Du théâtre et de la danse, des...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you