Page 1


Édito // Décembre 2019

L

es nombreux miracles que nous avons vécus dernièrement sont loin d’être des événements courants. En quarante-huit heures, quatre cents roquettes ont été lancées sur les civils. Les écoles et les sociétés ont fermé. La panique était incommensurable et nous ne pouvions qu’espérer que rien n’arrive, que le Maître du Monde nous protège. Et c’est ce qui est arrivé. Le Maître du Monde réalise pour nous tous les jours des miracles. Il nous protège de nos ennemis, mais Il ne peut rien contre la haine fraternelle, la haine gratuite, la jalousie et la médisance. Peu importe combien nous répétons que l’amour gratuit est primordial, ainsi que l’acceptation de celui qui diffère de nous, car nous finissons toujours par parler de notre prochain. L’affaire de Benyamin Netanyahou n’en est qu’un des exemples flagrants. Un homme qui a tant fait pour son pays, pour l’économie, la sécurité, et tant d’autres domaines, se trouverait coupable d’avoir enfreint quelques délits. Je pense réellement et honnêtement qu’il vaut mieux attendre la fin de la procédure judiciaire et ne juger personne, tant que cette personne n’aura pas eu la possibilité de prouver son innocence. Je terminerai pas une citation de Rabénou Haïm Vital : « Pendant qu’un homme fait de la médisance, on le juge selon cette même mesure. Et dans les cieux également, on énumère ses fautes. » Je vous souhaite à tous une heureuse fête de Hanoukka et que nous soyons toujours liés à la lumière pure et propre.

Sarah Ben

Trouver en Israël

www.trouverenisrael.co.il

L'annuaire des francophones en Israël Directrice de la publication Sarah Ben Sarah.bensimon3@gmail.com

Création & Design 055 974 2085

Media

Rédacteur en Chef Dan Abramowicz Jonathan Doukhan 077 203 82 27

Traducteur Yéochoua Sultan 054 26 28 237

Directeur stratégique et commercial Dan Abramowicz 054 645 7211

Diffusion Presse Magazine Itzhak Zenouda 054 207 5913

• La rédaction de Trouver en Israël magazine décline toute responsabilité quant au contenu des publicités • Ce magazine contient des enseignements de Torah, ne pas jeter dans une poubelle • Pour toute remarque ou conseil : Tsarfatimweb@gmail.com

Partenariat :


© OVLAC

« J’ai regardé un film sous la couette avec Barbara Streisand ! »

Shirel PAR

VANESSA ATTALI

Elle a été révélée en France en tant qu’Esmeralda dans Notre Dame de Paris puis Les Enfants du Soleil, Le Sel et le Miel, Avenue Q ou encore le film O Jérusalem d’Elie Chouraqui. Elle a également brillé dans The Voice en Israël où elle est arrivée jusqu’en demi-finale. En parallèle, elle est devenue maman et vient notamment d’avoir un troisième enfant. Aujourd’hui, la fille de la célèbre chanteuse Jeane Manson, âgée de 42 ans, revient sur le devant de la scène plus belle et épanouie que jamais dans Yentl and me, une confidence musicale qui met en parallèle sa vie et celle du personnage principal du film de Barbara Streisand. Elle nous raconte en toute intimité cette nouvelle aventure ainsi que son nouvel album « Will I marry me », sa nouvelle maternité, sa nouvelle vie. Interview inédite ! Vous présentez « Yentl and me » le 1er décembre à Tel-Aviv, le 4 à Natanya et le 8 à Ranana. Comment vous est venue l’idée de ce spectacle ? Tout d’abord, Yentl est mon film préféré depuis l’âge de 12 ans. Je l’ai vu une centaine de fois, je le connais par cœur ! Cela a toujours été mon rêve de faire un jour Yentl. Aussi, depuis que j’ai fait l’Alya, j’ai passé beaucoup d’auditions en hébreu et même si j’arrivais toujours très loin dans la compétition, j’étais toujours recalée à la fin à cause de mon accent. C’était hyper frustrant. Et un jour, mon père [le producteur André Djaoui] me dit : « Ecoute, ce n’est pas grave, si tu ne peux pas faire les Misérables, tu n’as qu’à faire toi-même ton show ! » Je

4

lui ai répondu : « Que veux-tu que je fasse ? Je ne vais quand même pas faire Yentl ? » Et il m’a rétorqué : « Bin si ! Crée un concept et fais Yentl ! » De là, j’ai écouté les paroles des chansons du film sans les mettre dans leur contexte et j’ai réalisé que plein de titres collaient avec ma vie mais avec un angle différent. Expliquez-nous alors le parallèle… Au début du film, le personnage de Yentl ne comprend pas qu’elle ne puisse pas étudier la Torah car c’est une femme. Elle veut savoir pourquoi, demande où c’est écrit ! Elle rencontre des difficultés et doit se cacher... Et bien moi aussi, j’ai rencontré des difficultés à devenir juive. Née d’une mère non-juive et

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

d’un papa juif, j’ai dû, au sein de cette différence, aller chercher qui j’étais moi ! Ma révélation au judaïsme s’est réalisée à l’âge de 12 ans. J’ai été élevée en allant à la messe tous les dimanches et j’avoue que je m’ennuyais aux cours de catéchisme. La seule fois que cela m’a intéressé, c’est quand ils ont parlé de Moise ! J’avais soif d’étudier et donc ma mère m’a inscrit aux cours de Talmud Torah. Je connaissais uniquement les fêtes juives que je passais avec mes grands-parents paternels car mon père n’était pas du tout pratiquant ! Après cette révélation au judaïsme, il y a eu celle de mon amour pour Israël et je raconte au fur et à mesure de ce spectacle, en chansons, mon parcours initiatique, parsemée


Vous chanterez aussi des titres de votre nouvel album ? En effet, je chanterai des titres de mon nouvel opus « Will I marry me » qui sort le 1er janvier sur les plateformes digitales. Et comme je ne voulais pas que tout soit centré sur moi, on diffusera aussi pendant le spectacle des témoignages de quinze femmes âgées de 17 à 90 ans que nous avons interviewées avec le photographe Ovlac ; des juives, des musulmanes, des russes, des éthiopiennes, des américaines… qui exprimeront leurs points de vue sur les grands thèmes du spectacle tels que le mariage, le divorce, le père, l’amour de la Terre, le souvenir… Je suis fan de ces femmes. Elles sont tellement drôles et intelligentes ! Au final, ça sera un spectacle très féminin qui montre beaucoup le courage et la force des femmes. Mais pour équilibrer le tout, je serai accompagnée de deux hommes sur scène : Giora Linenberg au piano et Yoed Nir, violoniste ! Est-il prévu d’autres dates de Yentl and me en Israël ou même en France ? En effet. Pour l’instant, on fait un test avec trois dates pour voir comment le spectacle est accueilli. Et après, on prévoit d’autres dates à Jérusalem, Ashdod, Haïfa et Eilat. En parallèle, je suis en train de boucler des dates dans le Sud et le Nord de la France et comme j’ai la chance d’être américaine, j’espère en faire aussi aux EtatsUnis. Pour l’instant, ce sont des spectacles au sein de la communauté mais quand je me sentirai suffisamment à l’aise, j’aimerai bien le présenter aussi à des non juifs. Quand j’avais vu la comédie musicale La Couleur Pourpre qui parle de l’histoire des Noirs, j’étais en larmes ! Donc je pense que l’on peut être touché par Yentl and me même si on n’a rien à voir avec la communauté juive.

© OVLAC

d’embuches, d’espoirs, de mariages, de divorces (puisque j’ai divorcé deux fois !)… en passant par les côtés obscures comme lumineux de ma vie !

sur la question « qu’est-ce que A quel âge vous avez vu ce film les juifs pour vous ? » Pendant de Barbara Streisand pour la le spectacle, nous allons donc première fois ? diffuser cette interview inéJ’avais 12 ans car c’est l’âge où dite de Michel Legrand et lui j’ai commencé à m’intéresser rendre hommage ! au judaïsme. Je m’identifiais déjà au personnage de Yentl. Pourquoi avoir appelé votrenouBarbara Streisand était mon vel album « Will I marry me » ? idole. J’ai vu tous ses films. J’ai Comme je me suis mariée trois d’ailleurs eu la chance de poufois, j’ai compris, au final, qu’il voir la rencontrer quand j’avais fallait d’abord se marier avec 17 ans! Mon père avait eu une soi-même ! Que ce n’est pas petite amourette avec elle donc l’autre qui peut nous sauver je suis allée chez elle… Vous mais soi-même ! J’ai mis du imaginez ?!!! J’ai regardé un film temps à le saisir, je suis une allongée sur un canapé sous personne qui éclot tard [rires] ! une couette avec elle à mes côEn plus, j’ai tellement été trautés ! C’était complètement fou ! matisée par les différents maElle était super cool! Je me souriages de ma mère viens que je m’étais que je me disais que mise sur mon « Je suis je ne divorcerai ja« 31 », je portais ! Ce qui prouve une robe noire, complètement mais qu’il ne faut jamais des talons, des bijuger ses parents! joux, j’étais mamariée Si on les juge, Dieu quillée et coiffée avec nous met dans une et elle m’a ouvert la porte en jogmoi-même ! » situation pour nous faire ravaler ce que ging [rires] ! C’était l’on a dit ! S’aimer incroyable ! et se marier avec Ce spectacle est soi-même, c’est le plus beau et aussi un hommage à Michel le plus difficile travail à faire ! Legrand disparu cette année… Il ne peut y avoir de générosité En effet, d’autant que j’ai eu et de don à l’autre tant que l’on aussi la chance de le rencontrer. n’a pas encore fait connaissance Mon père était ami avec lui et avec soi-même. Il faut aller à sa avant qu’il parte, il l’a interviewé rencontre, se regarder, aimer sur plein de sujets et notamment

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

5


6

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

© OVLAC

ses défauts. Le chemin a été long mais aujourd’hui, je peux dire que je suis complètement mariée avec moi-même ! Vous vous êtes remariée récemment avec Arnaud Sayegh et avez eu un troisième enfant. Comment vivez-vous cette nouvelle maternité ? C’est le plus beau cadeau qui ait pu m’arriver ! Ça représente vraiment l’espoir. Je suis de nouveau maman à l’âge de 42 ans et ça n’a rien à voir avec les fois précédentes dans le sens où mes deux premiers enfants Votre ambition est de montrer ont très peu d’écart entre eux et que l’on peut être à la fois une j’étais très souvent seule donc femme, une épouse, une majusqu’ici, je ne savais pas ce que man et une artiste ? c’est d’avoir une famille réunie Complètement ! Pour mes tous les soirs. Je me sens vraideux premiers enfants, j’étais ment heureuse d’avoir une vraie convaincue que je serai soit une vie de famille. Ma fille s’appelle très mauvaise artiste, soit une Adiel, ça veut dire le « bijou de très mauvaise mère si je vouDieu » en hébreu. Elle a un an lais faire les deux ! Et en fin de aujourd’hui et me comble de compte, depuis que je me suis bonheur. Je repouponne et mariée avec moi-même, tout va j’adore !! Je trouve que c’est une beaucoup mieux ! Personnellechance de vivre ça maintenant ment, j’ai vécu l’épreuve d’avoir car je connais les erreurs à ne une maman souvent absente car pas commettre et je sais que elle était au pic de sa carrière ça file à une vitesse folle… Mes donc j’étais super fière et je ne deux autres enfants ont mainlui en veux surtout pas, mais je tenant 10 et 11 ans et déjà, ils n’avais pas envie de ne sont plus trop à la reproduire le même maison… En Israël, « Je schéma pour mes enles enfants sont indéJe ne voulais rapendants très tôt ! repouponne fants. ter aucun instant avec et j’adore ! » eux. Et du coup, je Entre le nouveau me suis mise de côté spectacle, l’album complètement. C’est en préparation, le d’ailleurs toute la problématique bébé… Vous arrivez facilement évoquée dans l’album. Comment à concilier vie d’artiste avec parvient-on à faire cette balance vie de famille, de maman et de ? Etre à la fois présente pour ses femme ? enfants et pour soi ? Certaines Cela n’aurait pas été possible y parviennent à 25 ans et moi, je si je n’avais un bon partecommence seulement maintenaire. Il n’y a que lorsque l’on nant à goûter à cela ! est soutenu que l’on peut à la fois voyager, faire ce que l’on A vous entendre, l’amour est aime et être une bonne mère. loin de représenter un long Moi, je ne veux pas laisser mon fleuve tranquille ? bébé à une femme de ménage Oulala ! C’est clair ! Même si ou une nounou. Je ne l’ai pas mes échecs ne sont qu’à cause fait pour les deux premiers et de moi et aussi grâce à moi ! On je ne le ferai pas pour elle non apprend plus de ses échecs que plus. Du coup, je l’emmène de ses victoires ! En fait, comme partout en studio, aux répéj’étais fille unique jusqu’à mes titions de mon spectacle… Et dix ans du côté de ma mère et les gens avec qui je travaille depuis toujours du côté de mon l’adorent !

père et que mes parents étaient très occupés par leur travail, je n’avais personne avec qui jouer donc j’ai vu énormément de films… Mon père avait au moins trois cent cassettes de vieux films, en noir et blanc, des années cinquante. Donc j’ai tellement vu ces films d’époque que pour moi, la femme devait représenter ce modèle-là! J’ai toujours adoré mettre des robes, être très féminine mais j’étais trop influencée par cette époque ! C’est seulement maintenant que j’apprécie notre époque. Je pense que l’on a de quoi l’apprécier mais aussi s’en méfier. En parlant du passé, vous avez fait une reprise en anglais du célèbre tube de votre maman « Avant de nous dire Adieu ». Qu’en pense Jeane Manson elle-même ? J’ai fait deux reprises de ce titre dans mon album. Avec mes rythmes à moi et mes musiciens qui sont extraordinaires. Je suis vraiment contente car j’ai réussi à faire de ce morceau mythique quelque chose de complètement différent et tout aussi sympa ! Vous le découvrirez dans mon nouvel album « Will I marry me » ! Mais en attendant, je vous invite le 1 décembre à Tel-Aviv, le 4 à Natanya et le 8 à Ranana à mon mariage avec moi-même [rires] !

Infos et Réservations pour assister au spectacle Yentl and me : 03 915 56 32 ou sur www.culturaccess.com


DĂŠcembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

7


DES CONFINS DU SUD AUX PORTES DU MIRACLE La providence au rendez-vous de la guerre de Gaza PAR

J

eudi 14 novembre 2019, un cessez le feu a été annoncé . Il met fin à trois jours de pilonnage permanent de la part du Djihad islamique, en provenance de la bande de Gaza.

8

YAACOV BEN DENOUN

Plus de 400 missiles sont tombés sur Israël, en particulier dans le sud du pays, mais aussi à Tel-Aviv, Modiin, Netivot, Ashkelon, Rishon Letzion… Si la situation semble s’apaiser le doute demeure. L’amertume est partout présente, et ceux

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

qui ont connu la peur, la précipitation, les abris, les cris des enfants, conserveront en eux le souvenir de cette période et les effets d’un traumatisme persistant. Ce doute est lié aux incertitudes qui pèsent à terme sur la situa-


VOICI QUELQUES ÉLÉMENTS LIVRÉS DANS LE DÉSORDRE :

tion dans cette région du pays, qui pourrait être compliquée par la possible ouverture d’un front au nord. Baha abu al-Ata, un haut commandant du groupe terroriste palestinien du Djihad islamique, lors d’un raid ciblé dirigé contre son domicile dans la bande de Gaza, a été éliminé. (Le fils d’un membre du bureau politique du Jihad islamique, Akram Al-Ajouri, a lui été tué à l’aube, le lendemain, avec sa femme et sa fille, mitraillé par un avion visant sa maison près de l’ambassade du Liban à Damas.) La riposte du Djihad, soutenu par l’Iran, a été immédiate. Les alertes se sont multipliées, ininterrompues, propageant le son strident des sirènes, accompagnées par des jets de roquettes, la plupart interceptées par le système Dôme de Fer, Kippat Barzel, ou tombées dans des zones inhabitées. Le député Moti Yogev, après la proclamation du cessez le

feu, a aussi fait part de ses interrogations : « L’État d’Israël ne doit pas être placé dans une situation où il maintient un équilibre stratégique avec une organisation terroriste meurtrière qui s’efforce de provoquer une escalade, et s’autorise des tirs pendant deux jours vers nos localités. Nous ne devons pas nous reposer sur des miracles et le Dôme de fer. Il est possible et nécessaire de décider et de décourager en cela, par un engagement et une responsabilité pour la sécurité de nos citoyens. » Il évoque des miracles, intervenus çà et là, qui ne sont que l’expression d’une intervention divine, d’une protection réduisant la portée de tous les dommages collatéraux, de toutes les atteintes faites aux personnes, aux maisons, aux lieux de vie. « Les miracles ne se produisent pas à tout instant », dit un proverbe juif, prouvant ainsi que s’ils ne sont pas permanents les miracles existent. « Quiconque ne voit pas Dieu partout ne Le voit nulle part. » a dit le Rabbi de Kotzk.

- Mercredi 13 novembre, dans l’après-midi, une roquette tirée sur la ville côtière d’Ashkelon, est tombée sur une maison qui a été véritablement éventrée. Elle n’a fait que deux blessés légers, touchés par des éclats de verre, dont une personne âgée, octogénaire, et une femme de 65 ans qui a été transportée à l’hôpital Barzilaï avec des blessures légères aux mains et au visage. - Un missile a explosé sur la voie rapide qui mène à Gan Yavné, dans le sud d’Israël. Un carrefour très emprunté par les véhicules à cette heure de la journée, une route à 10 voies. La caméra de surveillance filme l’explosion, un nuage de fumée qui apparait, et deux voitures qui s’extraient à vivre allure. Pas de blessés. - Une roquette a explosé à Netivot dans une zone « ouverte », non habitée, près d’une école. Aucun blessé, aucun dommage. - Une roquette a été tirée en direction de Sderot, et a explosé dans un chantier d’usine de la zone industrielle de la ville. Légers dommages, pas de victimes. - En pleine nuit, un énorme incendie a embrasé l’usine Hollandia de la zone industrielle de Sderot après qu’une roquette se soit abattue sur l’entrepôt où étaient stockés des matelas, en grande quantité, et par nature inflammables. Nombreux dégâts, pas de blessés. - Une fillette de 8 ans a été choquée par le bruit de l’alarme qui a retenti sur la ville de Holon, et s’est effondrée. Si son état est désormais moins préoccupant, bien que l’enfant soit toujours sous assistance respiratoire et placé dans un état de coma artificiel, pour l’hôpital Wolfson, la situation de la fillette s’est légèrement améliorée.

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

9


Les causes naturelles, les « hasards » non programmées, les maladresses des lanceurs de missiles, les ripostes de l’armée israélienne, ne peuvent expliquer le niveau de protection dont a bénéficié, une fois encore, l’Etat d’Israël et ses habitants. Inutile de chausser des lunettes possédant des vertus instantanées de décryptage des situations, l’évidence est devant nous. Elle peut être dérangeante pour certains, engageante pour d’autres, il n’en reste pas moins que la Providence divine s’est portée aux côtés des citoyens d’Israël. Un peu partout dans le pays l’alerte rouge a résonné, à Bet Agdi, Chokda, Charcheret, Tekouma, Netivot, Sderot, Beersheva, Beth Horon, Modiin… Des milliers de roquettes sont tombées, sans incidence importante, sans conséquences dramatiques. La Hachgara Pratit’, la Providence divine, qui intervient pour chaque homme, à

10

« Qui saura dire la toutepuissance de l’Eternel, exprimer toute sa gloire, Heureux ceux qui respectent le droit, pratiquent la justice en tout temps! Souviens-toi de moi Ô Eternel, dans ta bienveillance pour ton peuple, veille sur moi par ta protection… » (Psaume106) chaque instant, n’est cependant pas extérieure à la création. Elle est dynamique. Il s’agit d’une rencontre, d’une opportunité de transformation intérieure qui fait écho à l’acte de protection exercé par Dieu. Selon le porte-parole de Tsahal, Hadi Silberman, 450 roquettes ont été tirées, 60% se sont abattues dans des zones inhabitées, et parmi les 40% restantes, 90% d’entre elles ont été interceptées par Dôme de Fer. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

« J’ai placé mon espoir en l’Eternel : il s’est incliné vers moi et a entendu ma supplication » (Psaume 40). L’attribut de justice d’Hachem n’est pas allégorique, et nous pouvons témoigner de sa détermination à nous tenir à l’écart des souffrances, du malheur, des tentatives de destruction de nos ennemis. Nous ne pouvons juger des réponses données par Dieu à nos attentes, à nos questionnements. Nous devons reconnaitre que le monde obéit à Sa volonté et nous soumettre. Il n’y a pas d’autres alternatives pour le juif, pratiquant ou non, qui croit à un certain ordre du monde sensible. Hachem est intervenu pour nous au cours de ces quelques jours de guerre, durant un conflit inachevé qui connaitra probablement d’autres péripéties. Le miracle est voilé mais il existe, il est opérant. Nous ne rendrons jamais assez grâce à cette force qui nous soutient et nous protège.


Pour vous, lecteurs, le site Trouver en Israël se renouvelle, avec un service important et gratuit.

L

e site Trouver-en-Israël a choisi la société Talbit (Talbit Fainancial Advisores), la plus grande société de consultation en Israël ! Dans le cadre du service vous aurez la possibilité de poser des questions susceptibles de vous intéresser ainsi que le reste du public des lecteurs dans des domaines tels que : - Investissements sur le marché des capitaux en Israël et à l’étranger - Réponses aux questions soulevées par votre activité visà-vis des banques en Israël et à l’étranger, par exemple au

Répartition des investissements globaux Equilibre dynamique sans dépendre d’Israël.

sujet: de commissions, d’avantages sur investissements etc., qui peuvent intéresser l’ensemble des lecteurs. La société « Talbit » répondra aux questions adressées par courriel à : tsarfatimweb@gmail.com Les questions seront affichées anonymement sur le site www.trouverenisrael.co.il, ainsi que dans le mensuel, et nous donnerons des réponses dont le public des lecteurs pourra tirer des leçons. En outre, pour les questions urgentes, les réponses seront

adressées directement à leurs auteurs, en dehors de leur parution sur le site et le journal. Trouver en Israël est heureux de vous informer que dans le cadre de la coopération, nous sommes parvenus à un accord avec la société « Talbit », qui permettra aux personnes intéressées de solliciter une consultation sans engagement et gratuitement auprès des conseiller de la société. Au cours du rendez-vous, des conseils judicieux et une orientation personnalisée seront accordés en fonction des besoins et des attentes personnelles individuellement.

Que signifie la consultation pour investissement privé et quelle est sa valeur ? Conseils sur les comptes en Israël et à l’étranger

« Vue aérienne » sur tous les dossiers Pas de surprises ou de risques superflus.

Réduction des frais Dans la gestion du dossier et du choix des produits.

Relation personnelle avec un consultant permanent Confiance totale, sans conflits d’intérêts.

Dossier sur mesure En fonction des besoins, des désirs et du temps disponible. On n’approche pas de vos comptes Le contrôle des sommes reste entre vos mains, et toutes les instructions passent par vous.

Vous êtes invités à prendre contact ou rendez-vous via le mail : talbit@talbit.co.il Ou directement par téléphone : 050-9349000 Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

11


Les Start-up israéliennes investissent la cinquième avenue de New-York PAR

L

es Start up israéliennes tiennent le haut du pavé. Innovantes, inventives, en avance sur leur temps, elles conçoivent, réalisent, et développent des sociétés qui très vite deviennent indispensables, nécessaires, et servent de référence lorsque sont évoquées les technologies mises en œuvre.

12

YAACOV BEN DENOUN

Elles utilisent l’Intelligence Artificielle, l’informatique, des algorithmes d’excellence, et très vite ces Start up sont rachetées à coup de milliards de dollars, par des entreprises souvent introduites en bourse qui comptent sur ces apports pour pénétrer efficacement des marchés avides de fraicheur, de renouvellement, d’avancée tech-

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

nique, de solutions inédites. Il arrive même que ces Start up israéliennes aient des visées précises, et que fortes de leurs désirs d‘anticipation et d’une planification stratégique à toute épreuve, elles souhaitent s’implanter directement aux Etats-Unis, l’Eldorado des entreprises entreprenantes et ambitieuses.


DĂŠcembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

13


« Des centaines de start-up israéliennes fonctionnent actuellement à New York, à partir d’un bureau ou de sites opérationnels, ce qui est logique dans cette ville, car les clients et les investisseurs des startups sont ici. New York City est la capitale financière du monde, avec les plus grandes institutions financières et les banques, ainsi que les principaux acteurs du commerce de détail et le commerce électronique. » Le magazine Forbes a présenté récemment, le 9 septembre 2019, lors d’un évènement officiel qui s’est déroulé sur la 5ème avenue de New-York, la grande artère de la Nouvelle Amsterdam, les 10 start-ups israéliennes les plus prometteuses de la mégalopole. Durant cette cérémonie, Randal Lane, le rédacteur en chef de Forbes Etats-Unis, a interviewé le professeur Amnon Shashua, président-directeur général de l’entreprise israélienne Mobileye, qui a développé des systèmes anti-collisions et d’assistance à la conduite de véhicules (ADAS), tout en assurant le développement de la voiture autonome. Mobileye a été rachetée

au mois de mars 2017 pour 15 milliards de dollars, par Intel. Parmi les invités de cette présentation figuraient Oded Eran, président du conseil d’administration de la Banque Hapoalim, le chef de la direction Arik Pinto, Gabriel Chamani, le directeur général de BHI (entreprise de financement de projets dans le cadre de la banque Hapoalim), ainsi que les membres de la direction générale de la Banque Hapoalim. Le professeur Shashua, l’un des deux créateurs (avec Ziv Aviram) de Mobileye, a fait part de ses expériences, de ses réflexions, de son parcours, et de l’historique de sa société qui rend les routes plus sûres grâce à la technologie basée sur la vision. Les Start up israéliennes ont un bel avenir devant elles. Les avancées technologiques mises au point par elles profitent déjà et profiteront encore dans l’avenir à toutes les couches de la population israélienne, dans des spécialisations aussi diverses que la communication, la santé, la défense et la sécurité.

Le comité éditorial de Forbes Israël, a intentionnellement choisi des entreprises relativement jeunes, en pleine ascension, ayant levé déjà plus de 30 Millions de dollars pour assurer leur financement. Ces sociétés cotées, qui ont été listées, possèdent cependant une grande expérience, attestée par l’engagement des clients à leurs côtés, et ont connu une croissance rapide et un succès très rapide sur le marché américain.

Les 10 entreprises sur la liste sont Commonsense Robotics, Skyline.ai, Axonius, Firedome, Homeis, BrandTotal, PlainID, Showfields, Snappy et Aquant. Elles interviennent dans les domaines de sécurité cybernétique, la FinTech (le numérique au service du secteur financier), du commerce de détail, ou dans le cadre d’industries faisant appel à de nouvelles technologies.

Pendant l’interview du professeur Shashua | Photo Forbes Israel

14

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il


DĂŠcembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

15


Assistance juridique aux entreprises : Professionnels, pensez à votre protection juridique ! PAR

MAÎTRE TOMER BARZIK

Un avocat qui cherche à se spécialiser dans le domaine des affaires et de l’assistance juridique aux entreprises doit avoir des compétences particulières. Quelques conseils pour vous lancer.

L

e domaine de l’assistance juridique aux entreprises tente plus d’un avocat. La capacité d’assister une société, de surmonter avec elle les dures douleurs de l’enfantement, et d’anticiper son essor, représente le rêve de beaucoup. Toutefois, il faut bien comprendre qu’il ne suffit pas d’avoir des connaissances juridiques et une bonne approche du monde des affaires, quel que soit votre niveau, pour assister

16

des entreprises. Il importe que l’accompagnateur ait de véritables atouts qui le distinguent des autres, qu’il soit capable d’appréhender les affaires ou qu’il ait la capacité d’interpréter les données juridiques compliquées tout en sachant les affronter. Le client doit comprendre : le domaine de l’assistance juridique aux entreprises exige de l’expérience dans la gestion d’entreprises, la nécessité de faire face aux travailleurs (contrats, lois, législation du travail, etc.), et de savoir se conduire face aux fournisseurs, du plan de la logistique à celui du développement etc. Pour la rédaction du guide pratique à l’intention des avocats intéressés par la spécialisation dans l’assistance juridique, nous avons été aidés par Maître Barzik, qui évolue dans le

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

monde des affaires et de la juridiction. Il prodigue des conseils aux avocats qui optent pour ce domaine. Les emplois du temps L’un des éléments primordiaux dans l’assistance aux entreprises consiste dans l’organisation et la gestion des emplois du temps, explique Maître Barzik. « Les créateurs d’entreprises ne comprennent rien à la bureaucratie et à ce qui les attend. Ils sont persuadés qu’ils vont pouvoir commencer dès demain matin. Il importe de leur expliquer le processus tout en leur simplifiant les notions juridiques et bureaucratiques. Il est important d’apporter au client un délai raisonnable en y ajoutant une marge de sécurité en cas de problème. Si vous gérez vos emplois du temps avec précision et logique, la gestion


s’en ressentira favorablement par la suite. » Connaître la gestion juridique d’affaires face aux concurrents D’après Maître Barzik, c’est une valeur ajoutée d’importance. Les problèmes de vol des clients, la médisance, le secret professionnel, et bien d’autres sujets encore, qui harcèlent de nombreux directeurs, peuvent être solutionnés en engageant un avocat qui comprenne leur détresse et leurs craintes, ainsi que les menaces qu’ils doivent surmonter. Comprendre le travail vis-à-vis des banques Comme la plupart des entreprises, et tout particulièrement les nouvelles, ont besoin de l’aide des banques, l’avocat qui assiste l’entreprise doit apprendre à bien gérer ses relations avec elles. Quels sont les emprunts ou les avantages qu’il convient de solliciter auprès d’elles et quels sont les remboursements que l’entreprise pourra assumer? Il est important d’accompagner les propriétaires afin de s’assurer qu’ils ne contractent pas de prêts qu’ils seront incapables de supporter. S’insérer dans l’entreprise « L’avocat, en tant qu’intervenant accompagnateur, est obligé de s’intégrer dans l’entreprise, et non pas l’inverse », soutient Maître Barzik. « Si vous tombez sur un problème juridique, il ne suffit pas d’y attirer l’attention des directeurs. Vous devez en tant qu’accompagnateur trouver la solution la plus adéquate afin de le régler. Toute votre attention doit être portée sur la société qui a fait appel à vos services. » Conseil d’affaires « Les propriétaires d’entre-

prises, et plus particulièrement les plus anciens et les plus expérimentés, aiment que l’on parle avec eux leur langage, le jargon professionnel », déclare Maître Barzik «Vous devez parler le langage des affaires que vous allez acquérir avec les années et utiliser, comme : « l’argent stérile », expression qui désigne un investissement qui ne rapporte rien ; « l’argent facile », qui désigne un bénéfice obtenu rapidement sans nécessiter d’investissement important, ainsi que bien d’autres termes du monde des affaires. Tous ces termes renforceront la confiance qu’ils vous accordent et leur volonté de vous désigner particulièrement. » Simplifier la procédure « Quand vous essayez d’expliquer à des directeurs d’entreprises comment rédiger des documents commerciaux : vente, cession de droits, fiducie, etc., ils risquent de ne plus vous suivre. Même des termes comme « brevet », « protection de prototype », etc. sont étrangers pour ceux qui ne sont pas spécialistes en la matière. Simplifiez le vocabulaire au maximum. Toute notion juridique obscure doit être traduite par vous pour le monde extérieur et se retrouver à la hauteur de votre interlocuteur. »

vous serez le premier à en faire les frais. » Pour finir : « L’assistance aux entreprises est un défi de taille pour tout avocat. Mais l’effort investi est prometteur pour la réussite de l’entreprise. L’avocat qui l’accompagne ne lui rapporte pas moins que des entrepreneurs ou des investisseurs. C’est pourquoi l’avocat qui assiste l’entreprise doit être disponible à tout instant pour ses clients et les placer à la tête de ses préoccupations », conclut Maître Barzik.

‫דין‬-‫תומר ברזיק משרד עורכי‬ ’’‫ ‘‘המגדל‬,3 ‫רח’ דניאל פריש‬ ‫תל אביב‬ 03-6078888 :’‫טל‬ 03-6078889 :’‫פקס‬ 054-2340301 :‫נייד‬ tomer@barziklaw.com www.barziklaw.com

Soyez l’« adulte responsable » « Si vous voyez que des directeurs d’entreprises s’apprêtent à faire une erreur, arrêtez-les. Vous devez empêcher au plus tôt que l’erreur ne soit commise, et ne pas avoir honte de parler haut et fort. Souvenez-vous en : si la société s’effondre ou réduit son activité,

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

17


ISRAËL SOUS LA LIGNE DE FLOTTAISON ?

Une enquête au fil de l’eau Les tarifs de l’eau augmenteront début 2020 PAR

L’eau, une denrée en or Les pluies vont bientôt arriver en Israël, bénéfique, attendues. Elles serviront à alimenter le Kineret, le Lac de Tibériade. L’hiver dernier, le niveau de l’eau s’est élevé de 1,405 mètres, mais il se trouvait malgré tout à 4,435 mètres en-dessous de son niveau maximal et 1,635 mètres en-dessous de la ligne noire (un niveau dangereusement bas susceptible de créer des problèmes écologiques irréversibles, d’augmenter la salinité de l’eau et de favoriser la prolifération d’algues, préjudiciables à la faune et à la flore.) Après 5 années de sécheresse, les précipitations abondantes, la fonte des neiges du Mont Hermon, ont permis de briser le cycle infernal qui pouvait mettre en péril toute l’économie du pays. Mais compte tenu de l’évaporation naturelle durant les mois d’été, du non-respect des programmes d’économie de l’eau, le niveau est repassé en dessous de la ligne rouge.

18

YAACOV BEN DENOUN

Et ce d’autant plus qu’en raison du changement climatique, la région du nord sera soumise dans l’avenir à des pluies de moins en moins abondantes, comme on a pu le constater durant les 30 dernières années. Le financement de deux usines de désalinisation, la lutte contre les gaspillages, le recueil des eaux usées, les dispositions prises contre les pollutions de toutes origines, permettent déjà d’envisager que les quantités d’eau disponibles seront maintenues à un niveau acceptable pour tous les usages de la population d’Israël, particuliers, agriculteurs et industriels. Mais tous les scénarios restent envisageables. Comme l’a indiqué Uri Schor, porte-parole de l’Autorité de l’eau, « D’un côté, nous devons arrêter de gaspiller l’eau et de

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

l’autre, nous devons créer de nouvelles solutions ». Les eaux qui se déverseront cet hiver serviront aussi à remplir les nappes phréatiques, situées à une faible profondeur sous le niveau de la terre, qui servent à fournir en eau les puits, les systèmes d’irrigation, et sont soumis aux premières contaminations. La tendance, dans tous les pays industrialisés, en développement ou en restructuration, est de constater une augmentation de la consommation en eau, ce qui ne cadre pas avec le volume de stockage des pluies (même si en Israël la consommation d’eau domestique a diminué de 18%).


DĂŠcembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

19


Selon une enquête menée par la compagnie Novethic, 17 pays à travers le monde font face à un risque « extrêmement élevé » de manque d’eau. « Cela signifie que ces Etats utilisent chaque année plus de 80 % de leurs ressources disponibles en surface et dans les nappes phréatiques. » Aux trois premières places, on trouve le Qatar, Israël et le Liban. C’est dire si les enjeux sont de taille. Mais la réalité impose de prendre des mesures préventives, sans attendre l’évolution des intempéries et des précipitations sur Israël.

La consommation était de :

2018

2,206 millions de m

3

2017

d’eau,

2.307 2016

2.253

(données du bureau central des statistiques.)

Une prochaine hausse Ces taux, selon la loi, sont réévalués deux fois par an, au mois de janvier et au mois de juillet, afin de « refléter leur coût réel ». Les investissements importants nécessaires pour permettre de réaliser une économie significative de l’eau (réalisés par la société Mekorot Water Company) ; la mise en place de stations de traitement des eaux usées, gérées grâce à une technologie des plus efficientes ; les traitements, les améliorations de formulations, qui réduisent les risques environnementaux des produits de nettoyage ; la rationalisation des compagnies qui administrent l’eau, assurent l’évacuation, la régénération des eaux d’égouts, et contrôlent l’assainissement, ont amoindri l’augmentation prévue des tarifs. Ces dispositions permettront non plus de subir les situations, mais de les anticiper, d’intégrer les variations climatiques aux calculs prévisionnels, d’assurer la fiabilité de l’approvisionnement. La construction à un rythme croissant d’usines de dessalement, pourra permettre à l’état d’Israël d’acquérir une autonomie totale. L’eau, cette denrée inestimable deviendra l’or qui remplit les citernes.

20

L’Autorité de l’eau a annoncé qu’à partir de Janvier 2020, les tarifs de l’eau pour les

consommateurs augmenteront de

29 cents par m3.

Le consommateur moyen connaitra donc une augmentation d’environ

4,5 shekels par mois.

La baisse du taux devrait atteindre

7.369 shekels par mètre cube au lieu de 7,079 par mètre cube.

Le taux plus élevé, devrait atteindre environ

13.448 shekels par m3 au lieu de 13.153

Le taux moyen devrait

augmenter de 2,7%. La consommation de l’eau d’une famille moyenne de quatre personnes, sera environ de

15 m3 par mois,

pour un tarif d’environ 112 shekels, soit un gain d’environ 4,5 shekels.

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il


Atelier de dégustation de vins : vos sens en éveil

Y

a’acov Ben Ami, œnologue et agronome, est propriétaire de la cave boutique « Ben Ami ». Fort de deux décennies de production de vins premium, et conseiller pour caves de style boutique, il compte parmi les professionnels de la branche, et nous parle de son atelier de dégustation. Dans le monde du vin, on trouve une diversité impressionnante de sortes et de styles, à la disposition de tout un chacun dans les magasins d’alcools ou les rayons des supermarchés. L’embarras du choix peut parfois être déconcertant. A commencer par la couleur. Faut-il choisir du rouge, du blanc ou précisément du rose ? Du vin sec ou demi-sec ? Pétillant ou peut-être renforcé? Que veulent bien dire les noms sur les étiquettes, et comment reconnaître un bon crû ? En effet, celui qui ne s’y connaît pas peut vivre une expérience d’achat douloureuse. Et la seule esthétique qui entrera en compte finalement ne sera que la couleur de l’étiquette collée sur la bouteille. Il est donc indispensable de se poser la question suivante

PAR

JACOB BEN AMI

: d’où viennent la magie et la beauté de cette boisson noble, pour qu’elle soit considérée comme si mystérieuse et incompréhensible? Le vin ne concernerait-il que les «spécialistes»? La réponse est : absolument pas! Un jour, j’ai été prié d’organiser spontanément un atelier de vins pour un groupe qui s’intéressait à la question. En réalité, cet atelier a renforcé ma conviction : dans le domaine du vin, il y a une énonciation particulière : culturelle, humaine, culinaire, de tout point de vue. Il y a dans ce breuvage quelque chose de magique et attirant, de la magnificence, de la curiosité, de l’amitié et de la joie de vivre. Depuis, cet atelier est très demandé dans différents événements : des anniversaires, des rencontres entre amis, des pots, des réunions de consolidations de groupes d’entreprises, des soirées communautaires etc. En dehors de son aspect original de qualité pour ces soirées, l’atelier fournit des outils pratiques, un langage clair et une expérience personnelle de dé-

gustation et d’appréciation du vin. Beaucoup de participants témoignent et reconnaissent qu’ils apprécient enfin le vin, tout simplement parce qu’ils ont fini par mieux le connaître. Les ateliers comprennent la dégustation d’une large diversité de vins dans des coupes appropriées, des présentations de dégustation, avec un service professionnel à la hauteur des yeux. En outre, il est possible d’associer une collation copieuse de fromages de qualité, de bagels et de légumes frais, qui vont parfaitement avec la dégustation de vins. Aucune connaissance préalable n’est nécessaire. Dites-nous simplement ce que vous célébrez et nous viendrons chez vous pour une expérience impressionnante dont vous continuerez à vous entretenir bien longtemps après qu’elle sera terminée. Promos et remises pour les groupes Tous les vins et la collation sont cashers Le Mahadrin et la société respecte le Chabbat. Contact : 0546-909-177

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

21


ERETZ EN IMAGES

« Le Kotel »

un pont d’union entre toutes les cultures ! PAR

L

e Kotel, appelé plus communément le Mur des Lamentations, reste le site le plus visité d’Israël, attirant chaque année des millions de visiteurs des Etats-Unis, d’Inde, d’Afrique, de Chine, de Russie, de France, d’Allemagne, du RoyaumeUni… Des chrétiens, des protes-

VANESSA ATTALI

tants, des juifs, des hindous… et même des athées ! Pour donner une idée, en 2017, 3,6 millions de touristes ont visité Israël et Jérusalem était la destination choisie pour 78 % des visiteurs ! Et pour cause ! Ils viennent du monde entier, de toutes confessions et de tous horizons pour prier leur Dieu à haute voix ou

Photos : © VANESSA ATTALI

22

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il


en silence, déposer leurs confidences et leurs vœux les plus intimes sur des morceaux de papier qu’ils tentent de glisser dans les fentes des vieilles pierres qui, malgré leurs 2000 ans, demeurent toujours fraîches sous nos doigts… Certains n’y font que poser leurs mains par amour, foi ou simplement par curiosité, d’autres les embrassent avec ferveur ou encore y versent leurs chaudes larmes remplies de douleur et de supplication… Lieu de prière et de pèlerinage, la place du Kotel, qui peut accueillir jusqu’à 60 000 personnes, représente également un lieu de joie et de fête où sont régulièrement célébrées des bar-mitzvahs et des mariages ou encore des tekes (cérémonie au cours duquel les soldats prêtent serment). On y

croise tantôt une jeune femme en tenue de mariée le jour de ses noces, tantôt des groupes d’hommes priant, chantant et dansant autour du bar-mitsvah dans une ambiance très festive ; tantôt des soldats en uniforme, des religieux orthodoxes, des célébrités, des hommes politiques, des touristes chinois au sourire légendaire, des communautés éthiopiennes ou encore hindous aux costumes et couleurs folkloriques… En définitif et quoi qu’on en dise, le Kotel représente inévitablement un lieu saint et sacré pour toutes les cultures. Ils viennent des quatre coins de la planète se recueillir ou simplement visiter, découvrir ces vestiges du Temple… Chacun contribuant à sa manière, sans même le savoir et malgré les différences de rites et de croyances, à faire

de ce site, un lieu d’union et de rassemblement, pas uniquement du peuple juif mais aussi de peuples et de cultures du monde entier !


Conflits de voisinage :

la médiation devient obligatoire PAR

D

ernièrement, j’ai été sollicité pour traiter un différend entre voisins. C’est particulier, surtout quand les copropriétés forment une sorte d’assemblage. D’un côté, chaque habitant reste le propriétaire de son appartement. En revanche, de nombreuses parties de l’édifice sont propriété commune. La plupart des plaintes que j’ai traitées concernaient des dégâts financiers provoqués par les eaux. Cette problématique entraîne généralement de nombreux conflits, étant donné que la personne attaquée / responsable du dommage argue que l’eau, naturellement, s’infiltre là où elle le peut, à partir du toit (propriété commune), ou à partir du logement où se trouve la fuite, et d’où l’eau s’infiltre de façon naturelle vers les appartements situés plus bas. Les conflits tournent également autour d’autres problèmes. Par exemple, si un voisin a fait passer un câble de télévision au dessus de l’espace qui surplombe le terrain d’un tiers, d’une manière raisonnable, c’est permis, et il ne peut être accusé d’empiéter sur sa propriété. Egalement au sujet de l’utilisation de l’espace commun par un voisin, un verdict a établi : L’utilisation prolongée n’octroie pas de droit à l’utilisateur, et les voisins de l’immeuble commun peuvent lui retirer ce droit à tout moment. L’utilisation des parties communes ne nécessite pas d’autorisation particulière des voisins, surtout quand il est question d’une utilisation couramment admise. Les conflits de voisinage sont généralement traités en présence du contrôleur du cadastre. Il s’agit d’un intervenant légal dont l’autorité vaut presque celle d’un tribunal correctionnel. Mais si son verdict n’est pas honoré, il ne peut y avoir de poursuites pour affront au tribunal comme le prévoit l’alinéa 6, auquel cas il

24

MAITRE YAËL COHEN, Avocate et Médiatrice

faut recourir à l’intervention du tribunal. Afin de connaître les prérogatives du contrôleur, il convient de consulter la loi. J’ai choisi précisément d’apporter quelques conseils pour ce genre de questions. Tout d’abord, il faut toujours tenter de régler les différends à l’amiable. Quand les premiers pourparlers n’aboutissent pas, il est important d’adresser un courrier recommandé au responsable du dommage, et de notifier dès cet instant toutes les démarches entreprises ou tout acte de la partie adverse. J’ai découvert que ces dossiers sont menés à bien précisément lorsque les éléments récoltés au cours du conflit ont pu être établis en profondeur. La confrontation des diverses données et des preuves présentées donne raison devant le tribunal au plaignant ou à l’accusé. Les conflits de voisinage sont aussi diversifiés que les opinions : débordement sur la propriété, construction sur le terrain du voisin, modifiant ainsi l’aspect de l’immeuble ou du quartier, tous les thèmes traités par le syndicat de copropriété. Ce dernier peut être poursuivi par exemple

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

quand il exige une même participation de tous les habitants alors que certains appartements sont plus spacieux que d’autres. Par contre, un habitant n’a pas le droit de rabattre de ses cotisations au syndic des sommes qu’il considère qu’il n’a pas à payer. Il ne peut pas non plus imposer de conditions. Il doit exiger du syndic de remédier aux dysfonctionnements, et, s’il refuse, il peut alors se plaindre séparément chez le contrôleur. Les conflits de voisinage ne sont pas nouveaux. On peut apprendre l’arrangement à l’amiable auprès de notre Patriarche Abraham, qui s’adressa à Loth en disant : « Qu’il n’y ait point de querelle entre moi et toi, ni entre mes bergers et les tiens, car nous sommes des frères. Tout le pays est devant toi. Sépare-toi de moi, si tu vas à gauche, j’irai à droite, etc. ». Domaines d’activité : droit de la famille, tutelle, paternité, divorce, médiation familiale. 5, Sderot Menahem Begin, Beit Dagan Port: 052-639-7077 Bureau: 077-507-70-77 Fax: 076-510-7077 www.yael-law.co.il


Fête des Lumières et Journée internationale du bénévolat PAR

26

YAACOV BEN DENOUN

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il


H

anoukka est une fête importante du calendrier juif. Familiale par excellence, cette célébration revêt des aspects particuliers, en raison des lumières allumées chaque soir, sources de joie, d’émerveillement, de magie, qui par leur symbolique appellent à la spiritualité. Elle rappelle aussi des temps immémoriaux où la victoire militaire des Maccabées a symbolisé la résistance juive à l’assimilation grecque. Le miracle de la fiole d’huile, en quantité suffisante pour une journée et qui brûla huit jours entiers, permit aux Cohanim de faire fonctionner le Temple souillé par les grecs, dans l’attente de la fabrication d’une nouvelle huile pure et limpide. Elle est célébrée entre le 25 Kislev et le 2 ou 3 Tevet, selon les années. Les coutumes attachées à cette fête restituent l’esprit qui préside à l’allumage des lumières, étincelantes, vivifiantes, porteuses de significations toutes liées à la joie intense, aux réjouissances, aux cadeaux, aux gâteaux, aux douceurs. Les bougies ou les récipients contenant de l’huile, doivent ainsi brûler 30 minutes, un temps de repos, de dialogue, de jeux, une pause, une respiration. La particularité de la lumière est de se répandre, de se propager, d’être offerte en partage, sans perte, sans altération. La flamme peut ainsi générer une autre flamme,

qui en produira une autre… Le don de soi, la générosité, sont des ferments qui obéissent à la même loi. Il est ainsi possible d’offrir du temps, de l’énergie, de la chaleur humaine, sans que celui qui donne ne soit nullement amoindri, appauvri. Hanoukka est la fête de l’esprit qui règne en maitre sur la matière, se propage et reste immuable, d’une densité toujours renouvelée, comme si chaque aspiration durait au-delà du temps prescrit. Il n’est donc pas anodin, que cette année, la Journée Internationale du Volontariat, inscrite à l’ordre du jour des Nations Unies, coïncide avec la fête de Hanoukka. Le don, le bénévolat, sont mis en situation. Chaque geste est une lumière, chaque offrande est une lueur. Le thème central de cette journée particulière confirme les intentions des organisateurs. Il s’agit d’encourager, de promouvoir et d’encadrer la lutte contre la pauvreté, et de réduire les inégalités sociales qui gangrènent la société israélienne. Ici, en Israël, une personne sur quatre est en situation de détresse financière, jour après jour, sans discontinuité dans cet agenda qui exige des interventions permanentes. Le gouvernement a pris le problème à bras le corps, et organise des tables rondes, des réunions, fait état des besoins et des plans à concevoir, et des ressources à mettre en œuvre. Il est force de proposition, et cherche à favoriser par l’enseignement et l’éducation, la promotion et le respect des droits et des liber-

tés, qui conditionnent toutes les avancées sociales en la matière. Les organisations de bénévolat israéliennes et la société civile ont à l’esprit toutes ces notions. L’Etat d’Israël est encore un pays en construction, en état de structuration permanente. Il élabore des projets, les met en œuvre, mais ne peut intervenir à tous les niveaux afin de faire progresser cette cause. Il s’appuie alors sur des organisations compétentes, sur des équipes motivées, soucieuses de faire de l’entraide une indispensable nécessité. Pour cela il faut exploiter toutes les bonnes volontés, les forces vives, et favoriser le Hessed et l’amour gratuit dans la société israélienne. De la même manière que nous utilisons la lumière à Hanoukka, il faut démultiplier les actions, et préparer l’avenir grâce à la transmission des flambeaux, par-delà le temps et l’espace, de générations en générations. Qui dit partage dit responsabilité, fraternité, et justice. « Tout le monde sait que l’état d’Israël a choisi pour symbole un chandelier posé sur un socle, encadré par deux branches d’olivier. La lumière de l’état d’Israël est fondée sur l’esprit et la puissance. Et la pierre posée à la base, permet d’espérer que la société israélienne sera construite sur la fraternité et la paix entre les personnes, donc le bénévolat, la charité et la justice ». Ainsi s’est exprimé le Procureur Yoram Sagi Sachs, Président du Conseil national en Israël pour le bénévolat, résolu à faire entendre sa voix et à propager la lumière.

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

27


E

Entreprises familiales, Un dangereux mélange ?

n Israël, les entreprises familiales sont nombreuses. Les actionnaires et les gérants sont parents. Cette coopération présente de nombreux avantages : entre autres, elle leur permet de passer du temps ensemble tout en voyant dans leur société un projet commun qu’ils s’attachent à mener à bien. En revanche, l’entreprise familiale doit se mesurer à de nombreux défis ou difficultés qui proviennent précisément du manque de discernement entre ce qui relève de la famille et ce qui touche aux affaires. Ainsi, la société et ses performances risquent de s’en ressentirent. « Les relations familiales risquent d’être reproduites à l’identique au sein de la gestion de l’entreprise, de sorte que les liens et les conflits d’intérêts d’ordre familiaux se traduisent par ce qui se produit concrètement dans l’entreprise. Très souvent, on retrouve un mélange malsain entre les biens familiaux et les biens de l’affaire. » Par exemple, j’ai suivi une famille qui dirigeait une affaire dans le Sud du pays. La directrice générale était la sœur aînée dont la relation avec le jeune frère était conflictuelle. Cela faisait déjà plusieurs années qu’elle occupait ce poste et touchait conséquemment un important salaire. Quant au frère, il venait d’obtenir sa licence en gestion d’entreprises, puis sa maîtrise à l’école de commerce Wharton, de l’université de Pennsylvanie, aux Etats-Unis. Il avait de vastes connaissances académiques et de véritables capacités professionnelles et il était désireux

28

d’apporter sa contribution à l’entreprise familiale. Mais la sœur tentait de l’écarter des grandes décisions, ce qui provoquait une importante perte d’énergies suite aux manipulations et aux tentatives de le doubler, au lieu de réunir leurs forces pour la bonne marche de l’entreprise. Les résultats ne se sont pas fait attendre : l’entreprise déclinait et ne faisait plus de bénéfices. » Quels sont les problèmes principaux que vous avez identifiés grâce à votre expérience auprès des entreprises familiales ? Par exemple, j’ai accompagné une société gérée conjointement par un père et ses trois fils. L’aîné, directeur général, s’est offert sur le compte de la boîte une jeep qui valait 800 000 Nis. Les plus jeunes ont voulu l’imiter immédiatement, pour ne pas se sentir lésés. Le père ne pouvait pas le leur refuser, de sorte que dans la cour d’une petite moyenne entreprise qui brasse dans les trente millions de shekels par an, vous pouvez voir trois véhicules qui ont coûté à l’entreprise 10 % de son chiffre annuel. Ce n’est pas logique. J’ai dû expliquer à chacun ce qui pourtant allait de

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

soi, qu’il est impossible d’imposer de si grandes dépenses à une entreprise au risque de la mettre en faillite. Autre exemple : dans une société que j’ai suivie, le père ne s’entendait pas avec son gendre. Afin de l’écarter de la société où il travaillait lui aussi, il l’a envoyé ouvrir en Afrique une succursale de la boîte, dont personne n’avait besoin. Sa fille a très mal pris cet éloignement de son époux. La succursale africaine coûtait très cher à l’entreprise et n’apportait aucun bénéficie. J’ai suggéré au père – le détenteur de l’entreprise – qu’il serait peut-être judicieux de fermer la succursale et de donner au gendre l’opportunité de rentrer chez lui et de trouver un autre travail. Maître Michal Segal Arnold Avocate et médiatrice, travaille dans le droit des corporations et de la propriété morale, de la consultation juridique aux litiges. www.segalarnold.com 077-3169239 | 04-8455100


Un avenir ensoleillé, une énergie renouvelable

L

a station d’énergie photovoltaïque la plus importante d’Israël commencera à fonctionner très bientôt. 360 mille panneaux solaires constitueront une centrale énergétique de 120 mégawatts, située à proximité des tamaris du Néguev, et capable de fournir de l’électricité à 60.000 résidences. La licence a été accordée par le ministre de l’électricité pour le logement et la construction, Yuval Steinitz, conformément aux engagements pris par Israël lors de la conférence de Paris sur le climat, la COP 21, signée le 12 décembre 2015, et complétée par les dispositions du 7 novembre 2017. La fourniture d’électricité à partir de l’énergie solaire, sera possible grâce : - à un partenariat entre diverses entités, dont le ministère de l’Energie, et la compagnie « Schneier Ze’elim », qui reste propriétaire des équipements et de la construction - à la participation de deux sociétés : Solel Boneh et Bilktrik.

PAR

YAACOV BEN DENOUN

Il s’agit du centre le plus important construit depuis 20 ans en Israël, qui s’étend sur une superficie de 1.250 hectares, dans le Néguev, près du kibboutz Ze’elim. Le site Eshelim Le volume des investissements dans le projet est de 600 millions de dollars. Le Ministre de l’Energie, Yuval Steinitz, n’a pas manqué de déclarer : « Le projet est tout à fait apte à produire et à fournir de l’électricité à des dizaines de milliers de ménages en Israël, dans le secteur des Energies propres…nous continuerons de promouvoir les énergies renouvelables en Israël… » Il est possible de visualiser

l’évolution de la tendance à proposer des énergies de ce type. Par exemple, au mois d’avril dernier, la capacité de production de l’énergie solaire principalement, était de 1326 MW, soit 19,3% de la production totale d’électricité, alors qu’au mois de février précédent, elle était de 1295 MW, soit 16,4% de la production totale d’électricité, soit une augmentation de 2.9 % en à peine 2 mois. Les énergies fossiles ont démontré leurs limites. Les temps sont venus de concevoir d’autres alternatives, et l’Etat d’Israël est résolu à démontrer sa capacité d’innovation dans ce domaine.

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

29


l’agenda des sorties

Trouver votre bonheur parmi les idées de sorties de la Rédaction ! PAR

Lara Fabian : son « 50 World Tour » à Tel-Aviv ! Dans le cadre de sa tournée internationale, Lara Fabian se produira en Israël pour un concert exceptionnel le 14 décembre au Heichal Menora Mivatchim de Tel-Aviv ! Ne manquez pas cet évènement unique qui célébrera le cinquantième anniversaire de l’une des plus belles voix féminines de la musique contemporaine, ses 25 ans de carrière et la sortie de son nouvel album français « Papillon » ! Un spectacle élaboré et élégant, centré sur le thème de l’amour, de la musique et de la carrière de l’auteur-compositeur belgo-canadien qui a vendu plus de vingt millions d’albums dans le monde ! Réservations : 03 915 56 32 ou sur www.culturaccess.com

Yentl and Me : Un One Woman Show musical intime et sans filtres ! Au travers de chansons du célèbre film de Barbara Streisand et de titres inédits de Shirel,

30

VANESSA ATTALI

vous découvrirez un spectacle inédit qui met en parallèle le personnage de YENTL et la vie de SHIREL qui se dévoile avec authenticité, partageant son histoire, celle de détours, de retours, de mariages et divorces, d’humour, mais surtout d’amour... Le 1/12 à Tel Aviv, le 4/12 à Netanya et 8/12 à Raanana Réservations : 03 915 56 32 ou sur www.culturaccess.com

Cirque MAYUMANA : Une expérience inoubliable ! Mettez de l’acrobatie, de la musique, du rythme, 15 artistes survoltés… et mixez le tout avec une bonne dose d’humour et vous obtiendrez un show hors du commun ! 4,5 millions de personnes dans le monde ont fait le déplacement pour assister au spectacle de Mayumana, tellement la troupe a acquis une renommée internationale. Ils se produiront du 22 au 30 Décembre à Tel Aviv, Herzliya, Rishon Letsyon, Be’er Sheva, Kyriat Motskin, Ashdod et Jérusalem ! Réservations : www.2207.kupat.co.il

Laissez-vous emporter par la magie de Hanoukah Venez célébrer la magie de Ha-

Décembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

noukah avec le célèbre magicien Yossi Hakosem le 23 décembre à partir de 13h à la salle Beit hakibbutzim de Tel-Aviv ! Close-up, grande illusion… Un spectacle pour toute la famille à vous couper le souffle ! Infos et réservations : Page Facebook Olim francophones de Tel-Aviv

Partez sur les traces des manuscrits de la mer morte L’Association des Amis francophones de l’Université de Tel-Aviv organise mercredi 4 décembre une journée exceptionnelle de Qumran à Jérusalem au profit d’une bourse pour un étudiant ! Visite du site antique de Qumran situé aux abords de la mer morte, découverte des manuscrits euxmêmes conservés au musée de Jérusalem… Une excursion riche en enseignements grâce au professeur agrégé Noam Mizrahi, directeur du département biblique, spécialisé dans l’étude des manuscrits de la mer morte, qui vous accompagnera toute la journée ! Une occasion unique d’allier l’utile à l’agréable ! Réservations au 03-6406780 ou tlvuniversite@gmail.com


DĂŠcembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

31


32

DĂŠcembre 2019 / www.trouverenisrael.co.il

Profile for Trouver en Israel

Trouver en Israel DECEMBRE  

www.trouverenisrael.co.il

Trouver en Israel DECEMBRE  

www.trouverenisrael.co.il

Advertisement