Page 1

PARAÎT 5 FOIS PAR AN EN JANVIER, AVRIL, JUIN, SEPTEMBRE ET NOVEMBRE • BUREAU DE DÉPÔT : 2099 ANTWERPEN X • AUTORISATION : P2A6244

Le magazine du décideur

MAI 2018

17E ANNÉE N°97

WE ARE TRANSPORT

AND YOU ?

DANS CE NUMÉRO :

LE CATALOGUE OFFICIEL DE WE ARE TRANSPORT 2018

MAI 2018 17E ANNÉE N°97

PARAÎT 5 FOIS PAR AN BUREAU DE DÉPÔT : 2099 ANTWERPEN X AUTORISATION: P2A6244

www.transportmedia.be

L’essentiel de l’utilitaire léger

LES PICK-UPS EN PLUS !

ESSAIS

NOUVEAU MERCEDES SPRINTER, FORD TRANSIT CUSTOM, RENAULT MASTER ZE

TM_097_fr_nl_09.indd 1

SPOTLIGHT

ATTENTION AUX NOUVEAUX CONTRÔLES ROUTIERS EN WALLONIE!

CASE-STUDY POLYGON GROUP (WILRIJK)

7/05/18 10:49


www.mercedes-benz.com/roadefficiency

Sécurité sur toute la ligne Avertisseur de franchissement de ligne et Attention Assist + Active Brake Assist 4 + SideGuard Assist L’Active Brake Assist 4 et le SideGuard Assist sont disponibles en option, en combinaison avec des packs sécurité pour un prix super attractif. Votre partenaire Mercedes-Benz sera ravi de vous donner de plus amples informations à ce sujet.

Découvrez tous nos systèmes de sécurité au salon We Are Transport ! Le 1er, le 2 et le 3 juin au Palais 5 de Brussels Expo

TM_097_fr_nl_09.indd MB Trucks - We Are Transport 2 AD 8.indd 2

17/04/18 7/05/18 10:49 10:16


18 10:16

TRANSPORT

sommaire

Management

6

16

PANORAMA

Plongée au cœur de Bruxelles-Propreté, l’agence qui se charge de la collecte des ordures ménagères dans les 19 communes bruxelloises et qui a remporté le prix du Truck Fleet-Owner of the Year 2018.

PORTRAIT Paul Hermans est tellement passionné de tout ce qui roule que le temps qu’il ne passe pas dans la cabine de son Scania à transporter des aliments pour animaux, il le consacre à un magnifique roadster Morgan.

18

CASE STUDY Sprint Transport (Houthalen) est une des (trop) rares entreprises de transport à être dirigée par une femme. Et l’histoire d’Alexandra Limage n’est pas banale…

10

Spotlight : Transporter à l’électricité

Subitement (effet Tesla ?), presque tous les constructeurs annoncent un camion électrique pour les prochains mois ou années. Mais à quelles contraintes les camions électriques vont-ils soumettre les transporteurs ?

21

TOPICS

28

TEST Volvo FE 350 6x2

32

TRUCK • Retour sur les 90 ans de DAF (p. 32) • Check-Up Test Iveco Stralis 360 EEV 8x2 chez VRD (p. 34)

37

TOOLS Les boîtiers permettant de payer la taxe kilométrique sont de plus en plus interopérables.

Colophon Éditeur responsable

Gérants Managing director

Christophe Duckers Transport Media - Half Daghmael 1K, 3020 Herent tél +32 (0)16 22 11 31 info@transportmedia.be - www.transportmedia.be Christophe Duckers & Philippe Quatennens Christophe Duckers

38

TV TRANSPORT & VAN.TV est un programme tout neuf, plein de nouvelles rubriques !

39

CATALOGUE WE ARE TRANSPORT 2018 • Les nouveautés présentées par les 7 marques de poids lourds (p.42) • Les nouveautés présentées par les autres exposants (p.49)

Rédaction Directeur de la rédaction Rédaction finale Assistante de rédaction Collaborateurs

Christophe Duckers - christophe.duckers@transportmedia.be Claude Yvens - claude.yvens@transportmedia.be Yannick Haesevoets - yannick.haesevoets@transportmedia.be Christel Cluyten - christel.cluyten@transportmedia.be Frédéric Willems, Michel Buckinx, Tom Mondelaers, ErikRoosens, Claude Yvens, Jean-Michel Lodez, Timothy Vermeir, Hendrik De Spiegelaere, Pierre-Yves Bernard et Pieter Jan Ghysen.

Retournez ce magazine et découvrez VAN MANAGEMENT 97:

Sales & Marketing Project manager

Marketing

MAI 2018 17E ANNÉE N°97

PARAÎT 5 FOIS PAR AN BUREAU DE DÉPÔT : 2099 ANTWERPEN X AUTORISATION: P2A6244

www.transportmedia.be

Bram Crombez tél +32 (0)16 22 11 31 GSM +32 (0)472 45 60 90 bram.crombez@transportmedia.be Frédéric Willems - frederic.willems@transportmedia.be

Prise en mains du nouveau Mercedes Sprinter, de deux Ford Transit Custom et du Renault

L’essentiel de l’utilitaire léger

Master ZE

LES PICK-UPS EN PLUS !

Case Study : Polygon Group (Wilrijk)

Spotlight : les nouveaux contrôles techniques volants en Wallonie

ESSAIS

NOUVEAU MERCEDES SPRINTER, FORD TRANSIT CUSTOM, RENAULT MASTER ZE

SPOTLIGHT

ATTENTION AUX NOUVEAUX CONTRÔLES ROUTIERS EN WALLONIE!

CASE-STUDY POLYGON GROUP (WILRIJK)

Présentation du Best of Van 2018

©TRANSPORTMEDIA 2018

TM_097_fr_nl_09.indd 3

7/05/18 10:49


TM_097_fr_nl_09.indd 4

7/05/18 10:49


Edito Les recettes de la taxe kilométrique progressent de 3.14 % Viapass a tiré un bilan jugé positif de la première année complète de la taxe kilométrique. Les recettes (et le produit versé aux trois régions) sont en progression de 3.14 %, ce qui est légèrement inférieur au nombre de kilomètres parcourus par les poids lourds sur le réseau taxable.

RECETTES TOTALES : 676 MILLIONS EUR Origine des recettes par pays d’immatriculation

Luxembourg 2,6 %

Autres 12,1 %

Bulgarie 2,6 % France 3,2 % Lituanie 3,3 %

Belgique 46 %

Allemagne 4,4 % Roumanie 6% 9,2 % Pologne

10.7 % Pays-Bas

Produit par région

241,6 millions EUR pour la Sofico (Wallonie)

TM_097_fr_nl_09.indd 5

10,1 millions EUR pour Bruxelles

424,5 millions EUR pour la Flandre

Le « coming out électrique » est pour bientôt ! Comme à l’accoutumée, j’ai eu l’envie de partager avec vous mes impressions sur quelques sujets qui ont émaillé l’actualité de notre secteur ces temps derniers. N’hésitez pas à nourrir en retour mes réflexions de vos commentaires/ critiques/avis/remarques… Définitivement lancés ? Les trains routiers super longs, comprenez les écocombis, seraient-ils définitivement sur les rails ? On ne peut en tout cas que se féliciter des progrès enregistrés en Wallonie dans le cadre du premier projet-pilote. Quatre entreprises (Vincent Logistics, Ninatrans, Galliker et Van Mieghem) ont en effet reçu l’autorisation de faire rouler 10 ensembles sur 10 itinéraires. Côté flamand, après un 1er projet-pilote trop restrictif pour être productif - 3 sociétés de transport seulement ont été retenues -, on attend avec impatience l’été et la sortie du 2ème projet-pilote, logiquement attendu comme plus « permissif ». L’électrique monte - enfin - en puissance. Pénalisés par une autonomie réduite, un surpoids conséquent et un surcôut qui ne l’est pas moins, les camions électriques tardent à se faire une place au soleil. Ceci étant, les choses commencent à bouger. Ainsi, après le Fuso e-Canter, c’est au tour de Volvo de se lancer dans l’aventure du tout électrique avec son FL (300 km d’autonomie), qui sera commercialisé en Europe l’an prochain. D’autres constructeurs ont également annoncé leur « coming out électrique » pour 2019, à l’image de Mercedes-Benz, Renault Trucks et MAN Truck & Bus. Un vent électrique qui ne pourra qu’être dopé par l’exemption de la taxe kilométrique prévue en Allemagne dès l’an prochain… Toujours au chapitre « carburants alternatifs », mentionnons les initiatives par deux transporteurs belges de référence. Ainsi, Remitrans a décidé d’accueillir dans sa flotte neuf tracteurs Volvo roulant au gaz naturel liquéfié, dans le même temps où il investit dans sa propre station LNG. On n’en attendait pas moins de la part du vainqueur du Green Truck Award 2018 ! De son côté, Snel Logistic Solutions a initié le test d’un DAF CF roulant au biodiesel, un carburant susceptible de faire diminuer de 89 % les émissions de CO2.

« L’exemption de la taxe kilométrique prévue en Allemagne dès l’an prochain pour les véhicules électriques pourrait doper le marché des camions carburant aux volts… »

Une pilule de plus en plus difficile à avaler. Au-delà de la perturbation des flux logistiques, la congestion routière a un coût pour les sociétés de transport. Soit en moyenne 79,53 EUR/heure (84,61 EUR en international, 74,45 EUR en national), en hausse de 2,5 % en un an. Ce coût tient à la fois compte de l’immobilisation du véhicule et du chauffeur mais aussi de la consommation de carburant au ralenti. Pour faire face à cette baisse de rentabilité pour leurs membres, les trois fédérations et l’ITLB planchent sur un « indice congestion », c’est-à-dire un pourcentage d’augmentation du prix de revient en cas de file. Restera alors à répercuter cette augmentation auprès des chargeurs. Pas gagné d’avance… Christophe Duckers Directeur de la rédaction. christophe.duckers@transportmedia.be

7/05/18 10:49


transport

6 Panorama

10 Spotlight

16 Portrait

18 Case Study

Bruxelles Propreté

LE BAL DES ORDURES D

epuis son bureau du Quai de Heembeek, André Dewilde gère l’imposante flotte de Bruxelles Propreté. Sur les 780 véhicules qui la composent, la moitié sont des véhicules lourds. En majorité des camions de collecte dont le quotidien teinté de blanc, bleu, jaune, vert et orange a connu pas mal d’adaptations ces dernières années. Texte : Jean-Michel Lodez - Photos : Erik Duckers

Les déchets résiduels collectés par Bruxelles Propreté sont emmenés à l’incinérateur de sa filiale Bruxelles Energie. 409.000 t ont ainsi été brûlées en 2017 et valorisées sur le plan énergétique, cette usine permettant de produire de l’électricité équivalent aux besoins annuels de plus de 65.000 ménages.

6

TM_097_fr_nl_09.indd 6

7/05/18 10:49


7

L’organisme régional Bruxelles Propreté assure la collecte et le traitement des déchets des 1,2 millions d’habitants des 19 communes bruxelloises. Pour assurer ces missions, l’agence s’appuie sur un parc de 779 véhicules acquis sur fonds propres dont 408 de plus de 3,5 t : des véhicules de collecte de 5 à 21 m3, des portes-containers avec ou sans grues, des véhicules à benne basculante et hayon ainsi que des balayeuses. Le gros du charroi lourd est logiquement constitué de bennes à ordures ménagères et de lève-containers. Des véhicules dont le profil a évolué avec le temps. « En porte-à-porte, les opérateurs sont souvent amenés à monter dans les véhicules», explique André Dewilde, Directeur Recherche & Développement Charroi. « Avec mon prédécesseur, nous avions vu à un salon les premières cabines surbaissées qui permettraient de rendre ces entrées/sorties plus rapides et plus

confortables. Nous avons alors commencé à en équiper les lève-conteneurs, puis les véhicules dédiés au porte-à-porte. La généralisation de ces configurations en collecte est très positive mais nous a d’emblée limité dans les choix, seuls Renault et Mercedes-Benz proposant ce type de véhicules. C’est d’ailleurs MercedesBenz qui a remporté le dernier marché. Il portait sur 105 véhicules de 16 m3 : des bennes à ordures ménagères et des lèveconteneurs. » LE POIDS DE LA RÉFORME La réforme des collectes mise en place en janvier 2017 par la secrétaire d’État bruxelloise à la Propreté Fadila Laanan a pas mal bousculé la donne chez Bruxelles Propreté. Les véhicules parcourent plus de kilomètres et cela a amené plus de boulot

au niveau d’un garage qui assume en interne l’ensemble des interventions hors garantie. Une flotte sous haute surveillance. Dès la réception d’un véhicule, un équipement de suivi avec ou sans écran, selon son affectation, y est systématiquement installé. Il permet à la fois de le localiser en permanence, de visualiser l’historique de ses missions et de contrôler l’évolution de sa charge en temps réel. « A terme, nous élargirons son utilisation en y encodant la liste des adresses des clients pour aider les chauffeurs dans leurs tournées. Une évolution qui est déjà opérationnelle pour la collecte des encombrants où le dispositif permet même d’appeler le client en cas d’absence lorsque le camion se présente à un rendez-vous. »

TRUCK FLEET OWNER OF THE YEAR : UN PRIX QUI LÈVE LES PRÉJUGÉS A la tête du charroi depuis 4 ans, André Dewilde s’est laissé convaincre par Mercedes-Benz de participer au Truck Fleet Owner of The Year sans vraiment croire en ses chances : « On n’y croyait pas trop parce que ces prix semblent en général plutôt destinés à des entreprises privées », justifie-t-il. « Cela fait d’autant plus plaisir que, depuis la réforme des collectes début 2017, pas mal de messages négatifs étaient passés sur notre compte dans les médias. Par ailleurs, ce prix casse l’image préconçue de l’entreprise publique non soumise à l’obligation de résultats et met en lumière les difficultés auxquelles cette situation nous confronte. Par exemple, il nous faut pas moins de deux ans pour acheter un camion ! »

André Dewilde ne croyait pas vraiment en ses chances de remporter ce prix...

TM_097_fr_nl_09.indd 7

7/05/18 10:49


transport

1.

6 Panorama

10 Spotlight

16 Portrait

18 Case Study

3.

3.

4.

5.

1.Véhicule particulier qui fait partie des derniers arrivés, ce Mercedes-Benz MB 2630 Econic Faun Rotopress n’existe que chez Bruxelles Propreté. Après un test de trois camions il y a quelques années, l’agence en a commandé 15 en plus. Le Rotopress de ce 26 t double essieux lui permet de compacter les immondices pour charger 9 t sur un 18m3 là où les véhicules 19 t traditionnels sont limités à 6,5 t de déchets. | 2. Travaux hydrauliques, pneumatiques, entretiens, freins, carrosserie... Hormis celles en garantie, toutes les interventions sur les châssis, superstructures et autres équipements des véhicules lourds de Bruxelles-Propreté sont assurées en interne. | 3. Il y a une vingtaine d’années, Bruxelles Propreté disposait d’ateliers dans tous les secteurs. Aujourd’hui, hormis deux petites équipes déportées au Bempt et à Neder-Over-Heembeek, tout est centralisé Quai de Heembeek. | 4. Les bennes à ordures ménagères de Bruxelles Propreté travaillent par équipes d’un chauffeur et deux ou trois chargeurs. | 5. Depuis la réforme des collectes, la tournée d’une benne à ordures se compose de trois charges : deux en ordures ménagères (sacs blancs) et une en PMC (sacs bleus) ou en papiers/cartons (sacs jaunes).

8

TM_097_fr_nl_09.indd 8

7/05/18 10:50


TRUCK & TRAILER FINANCING

nt e m e c n a n i f Location -

t n e m e Direct ! e l b i n o disp

Mercedes-Benz 1945 LS 450 CV

Mercedes-Benz

max-rental.eu

Powered by

info@max-rental.eu

TM_097_fr_nl_09.indd 9

7/05/18 10:50


Les camions électriques trouvent leur place chez les clients

UNE ÉVOLUTION PLUS RAPIDE EN EUROPE QU’AUX ÉTATS-UNIS

L

’introduction des camions électriques se déroule rapidement. Pour l’instant, il n’est pas encore question de production en série, mais les constructeurs européens placent déjà des véhicules d’essai chez des clients. Ils devancent ainsi leurs collèges américains. Erik Roosens

Les camions électriques sont très silencieux. Ainsi, les transports en ville pourront avoir lieu en dehors des heures de livraison autorisées.

Le lancement des camions électriques est en plein boum. La tendance était déjà visible pour les véhicules utilitaires légers dont les modèles électriques sont de plus en plus nombreux sur le marché. Mercedes a déjà son eVito, Iveco le Daily Electric, Volkswagen et MAN un Crafter/TGE électrique, Renault son Master ZE, pour ne citer que quelques exemples. Parmi les véhicules utilitaires plus lourds, il y avait déjà le Fuso eCanter. D’un poids total de 7,5 t, ce dernier est nettement plus léger que le Volvo FL électrique, qui pèse 15 t, et que le Mercedes eActros, dont la version la plus lourde atteint les 25 t. Avec ce modèle, les camions de distribution plus lourds se mettent également à l’électrique.

eu la possibilité de le prendre en main nous-mêmes mais, sur la piste d’essai de Stuttgart, nous avons pu constater sa vitesse d’accélération et son silence de conduite depuis le siège passager. Actuellement, il n’est pas encore commercialisé. Avant que l’eActros soit produit en série en 2021, vingt entreprises de transport vont le tester en conditions réelles.

STUTTGART En février, Mercedes a essuyé les plâtres en présentant l’eActros à Stuttgart. Entièrement électrique, l’Actros possède une MMA de 18 ou 25 t et une autonomie de 200 km. Nous n’avons pas encore

Le véhicule suscite de l’intérêt : rien qu’en Allemagne, 150 clients ont demandé à participer au projet pilote. Mercedes en a sélectionné vingt qui pourront utiliser un eActros pendant un an. Il s’agit, en Allemagne, de Dachser, Edeka, Hermes,

À partir de 2019, les camions de distribution plus lourds se mettent également à l’électrique.

10

TM_097_fr_nl_09.indd 10

7/05/18 10:50


11 10 Spotlight

16 Portrait

18 Case Study

21 Topics

transport

TESLA PROMET UNE AUTONOMIE DE 800 KM Le camion électrique le plus marquant (ou du moins celui qui suscite le plus grand intérêt des médias) est le Tesla Semi. Lors de la présentation de celui-ci, le CEO Elon Musk a évoqué une accélération spectaculaire. Sans remorque, le camion pourrait ainsi passer de 0 à 96 km/h en 5 secondes. Selon Tesla, un diesel similaire mettrait trois fois plus de temps pour atteindre cette vitesse (15 secondes). Avec la remorque, le Semi pourrait atteindre 96 km/h en 20 secondes, contre une minute pour un diesel. Sur une pente de 5 %, le Tesla pourrait maintenir une vitesse de 105 km/h, alors qu’un diesel analogue ne gravirait la côte qu’à 72 km/h. 98 % de l’énergie libérée au freinage serait récupérée pour charger la batterie. Celles-ci ont une capacité permettant une autonomie de 800 km sur autoroute, avec une consommation de 125 kWh par 100 km. Pour parcourir 800 km, le Tesla Semi a besoin de 1.000 kWh. Selon Tesla, les batteries pourraient gagner une autonomie de 640 km en 30 minutes grâce à un mégachargeur. La production du camion tracteur Tesla débuterait en 2019.

Le Tesla Semi aurait une accélération trois fois plus performante qu’un diesel.

Kraftverkehr Nagel, Ludwig Meyer, Pfenning Logistics, TBS Rhein-Neckar et Rigterink, et, en Suisse, de Camion Transport et Migros. Pour répondre aux besoins individuels de ces sociétés, les véhicules d’essai ont été équipés de caisses mobiles facilement adaptables à leurs activités, alors que leurs chauffeurs ont été spécialement formés. Ces expériences pratiques doivent conduire au véhicule de série définitif. « Il ne suffit pas que le camion soit au point techniquement », estime Stefan Buchner, directeur de Mercedes-Benz Trucks. « Il doit également être rentable. Nous proposons au client non seulement un véhicule, mais aussi une solution globale comprenant un dispositif de charge et un logiciel adapté. » Mercedes a conscience qu’il subsiste des obstacles techniques et commerciaux, notamment l’autonomie et le coût des batteries, mais également l’infrastructure nécessaire pour intégrer des camions électriques dans des flottes d’entreprise.

TM_097_fr_nl_09.indd 11

Sur la piste d’essai de Stuttgart, nous avons pu constater depuis le siège passager la vitesse d’accélération et la conduite silencieuse de l’eActros.

Ann-Sofie Hermansson, maire de Göteborg : « Le FL Electric est tellement silencieux que j’ai trouvé sa conduite un peu angoissante »

FAIRE LE PLEIN C’est surtout l’infrastructure de charge qui est différente de celle nécessaire pour une flotte thermique. Dans ce cas, quelques pompes suffisent pour alimenter rapidement en carburant un grand nombre de camions étant donné qu’il ne faut que quelques minutes pour faire le plein. Le chargement électrique prend facilement quelques heures et il faut plus de bornes de charge. Pour cent véhicules électriques, il faut en principe autant de points de charge et une puissance électrique suffisante pour les charger simultanément. L’eActros n’est pas un camion totalement nouveau. Il est construit sur le châssis de l’Actros, mais possède un système de propulsion électrique et des pièces spécifiques. Ainsi, l’essieu moteur est dérivé du ZF AVE 130 utilisé dans les bus hybrides et à pile à combustible de Mercedes-Benz. Cet essieu est positionné plus haut pour accroître la garde au sol de plus de 200 mm. La chaîne cinématique fait appel à

deux moteurs électriques pour l’essieu arrière. Ces moteurs asynchrones triphasés disposent d’un système de refroidissement liquide et fonctionnent avec une tension nominale de 400 V. Ils génèrent chacun une puissance de 125 kW et un couple maximum de 485 Nm. Les rapports de transmission convertissent cela en 11 000 Nm par moteur, ce qui a pour résultat des performances équivalentes à celles d’un camion diesel. Deux batteries lithium-ion d’une puissance de 240 kWh offrent une autonomie de 200 km. Ces batteries - aussi employées par EvoBus - ont été logées dans onze groupes protégés par un boîtier en acier. La flotte qui sera utilisée par les clients roulera au moins jusqu’à la mi-2020. « Nous voulons ainsi évaluer les exigences en termes d’énergie et d’efficacité économique, et souhaitons comparer les performances environnementales des camions électriques avec celles des camions

7/05/18 10:50


transport

10 Spotlight

16 Portrait

diesel sur toute la durée d’un cycle de vie », explique Stefan Buchner. GÖTEBORG À Göteborg, Volvo Trucks a présenté son Volvo FL électrique, 90 ans après que le premier camion de la marque est sorti d’usine. Au volant ce jour-là : Ann-Sofie Hermansson, la maire de Göteborg. Ce n’était d’ailleurs pas un hasard puisqu’un exemplaire de ce modèle sera utilisé pour la collecte des immondices dans la ville suédoise. Pour Ann-Sofie Hermansson, « il s’agit d’une étape importante dans l’histoire de notre ville. Non seulement ce véhicule est propre, mais il est également très silencieux. À tel point que j’ai trouvé sa conduite un peu angoissante. » Selon Claes Nilsson, le président de Volvo Trucks, les camions électriques rendront la vie en ville plus agréable et attrayante, non seulement parce qu’ils n’émettent pas de substances nocives, mais aussi parce qu’ils sont beaucoup plus silencieux. Ainsi, les transports en ville pourront avoir lieu en

18 Case Study

21 Topics

dehors des heures de livraison autorisées. C’est la raison pour laquelle Volvo utilise également un FL Electric à Göteborg pour la distribution. Pour les ordures ménagères, une collecte silencieuse de nuit constitue également un gros atout, car un FL électrique fait plus de deux fois moins de bruit (69 dB) qu’un FL à moteur diesel (79 dB). Volvo entamera la commercialisation du nouveau modèle l’année prochaine. La production en série suivra. À l’instar de Mercedes, Volvo ne propose pas simplement un véhicule, mais une solution complète fondée sur les besoins du client. Celui-ci peut ainsi choisir plus ou moins de batteries selon qu’il souhaite une autonomie supérieure ou une charge utile plus importante. Le camion-poubelle est doté de trois batteries et a une charge utile de 5 tonnes. Il peut rouler huit heures sans recharge et doit être vidé une fois avant de pouvoir à nouveau charger des déchets. Pour le FL, le client peut opter pour deux à six batteries pesant chacune

520 kg. Pour la plus grande autonomie (six batteries), le poids des batteries dépasse les 3 t. Le FL électrique est 1 t moins lourd que le modèle diesel et peut donc, pour un même poids, accueillir deux batteries. Il est important que le client évalue bien l’autonomie dont il a besoin. Il est inutile de prévoir trop de réserve puisque le poids des batteries supplémentaires fait augmenter le poids à vide. Volvo constate cependant une évolution très rapide : le coût et le poids des batteries diminuent alors que leur puissance augmente. Toutefois, le fossé qui sépare les camions électriques de leurs pendants à moteur à combustion reste énorme. 500 litres de diesel suffisent pour de parcourir 2.000 km. Pour atteindre une telle autonomie avec un camion électrique, il faudrait pratiquement une semi-remorque remplie de batteries, entendait-on il y a deux ans chez Scania. Dans le cas du Volvo FL Electric, qui peut parcourir 300 km avec 3 t de batteries, il faudrait 20 t de batteries pour rouler

Trois tonnes de batteries permettent de parcourir 300 km.

Cent véhicules électriques nécessitent en principe autant de points de charge.

Les premiers exemplaires du Fuso eCanter ont été livrés aux clients.

12

TM_097_fr_nl_09.indd 12

7/05/18 10:50


13

2.000 km. C’est pourquoi il est essentiel de faire le bon choix concernant l’autonomie : juste assez et pas trop. Le Volvo FL Electric est doté d’un moteur électrique d’une puissance de 130 kW, d’un couple maxi de 425 Nm et d’un couple maxi sur l’essieu arrière de 16 kNm. Tout comme Mercedes, Volvo Trucks recourt à l’expertise de son entreprise sœur, Volvo Bus, qui a vendu plus de 4.000 bus électriques depuis 2010. Dans quelle mesure un tel camion est-il respectueux de l’environnement ? Selon Volvo, il est moins écologique à la production qu’un camion diesel, en raison de l’énergie nécessaire pour fabriquer le tout et des matières premières utilisées. Néanmoins, la variante électrique compense facilement cet inconvénient à l’usage étant donné qu’un camion diesel est bien plus polluant. Pour une flotte de 250 camions-poubelle qui, comme à Göteborg, parcourent chacun 45.000 km par an, le passage à l’électrique représenterait une économie de 3 millions de litres de carburant.

BLAINVILLE-SUR-ORNE Sur le site français de Blainville-sur-Orne, où le Volvo FL Electric est produit, Renault Trucks construira également ses camions électriques. Le constructeur tricolore veut commercialiser une gamme de véhicules électriques en 2019. Depuis 2009 déjà, Renault Trucks planche sur la recherche et le développement en matière de mobilité électrique, notamment en mettant des véhicules électriques de 12 à 16 t dans des conditions d’utilisation réelles. Outre ces camions expérimentaux, Renault Trucks commercialise également depuis 2010 un véhicule électrique de 4,5 t : le Maxity Électrique.

Conseil autrichien de la logistique durable et produits à Steyr. Plusieurs modèles seront mis en circulation : quatre camions avec caisse frigo, trois avec caisse mobile et un avec caisse fixe pour boissons. En ce qui concerne les véhicules de distribution, un modèle est doté d’un poids brut maximum de 18 t et un autre de 26 t. Ils possèdent tous deux un moteur électrique de 350 kW offrant un couple de 3.500 Nm. Le premier est équipé de quatre batteries lithium-ion. Le second est dérivé du TGS 6x2 et peut accueillir douze batteries. En utilisant toutes les batteries, ce camion peut parcourir une distance de 200 km.

STEYR MAN collabore également avec plusieurs entreprises autrichiennes pour tester en pratique les camions électriques, non seulement des modèles de distribution, mais aussi des tracteurs. La production en série est prévue pour 2021. Ces camions sont développés en collaboration avec le

DES CAMIONS ROULENT SANS BATTERIE SUR eHIGHWAY Une tout autre solution pour alimenter les camions en électricité est l’eHighway. Avec ce système, finies les lourdes batteries intégrées qui doivent être transportées : les camions puisent l’électricité en se connectant via un pantographe actif à une caténaire surplombant la bande de droite. Afin de conserver de la flexibilité, il s’agit de véhicules hybrides. Si le camion arrive sur une route dépourvue de câbles aériens d’alimentation, il peut continuer à rouler en utilisant ses batteries rechargées (s’il s’agit d’un véhicule totalement électrique) ou un petit moteur à combustion interne. Cette solution sera testée à trois endroits en Allemagne, notamment sur l’A5 près de Francfort où des caténaires seront installées dans les deux directions sur 5 km, ce qui représente un investissement de 15 millions d’euros. Les essais avec des camions devraient débuter en 2019. La première eHighway sur une voie publique a vu le jour en juin 2016 sur l’E16, au nord de Stockholm. Il s’agit d’un tronçon de 2 km utilisé par des Scania hybrides. Quand ils ne captent plus d’électricité, ils poursuivent leur route au biodiesel. Siemens a aussi construit une bande d’essai en Californie, entre les ports de Los Angeles et Long Beach. Le camion puise l’électricité sur la bande de droite via un pantographe.

Pour moi, la mobilité, c’est :

Conduire à travers l’Europe sans limites . Avec UTA One ® – la solution de péage la plus intelligente en Europe. one.uta.com

one.uta.com

LA SOLUTION DE PÉAGE LA PLUS INTELLIGENTE D'EUROPE.

Vos avantages: 1

Toutes les transactions de péage automatiquement dans une facture

2

L'activation et désactivation des systèmes de péage peuvent être ajustées comme désiré

3

Économies avec des réductions de péage

4

La dernière technologie

5

Déjà disponible avec 8 systèmes de péage: Belgique plus le tunnel Liefkenshoek, France, Italie, Autriche, Pologne (A4), Portugal et Espagne

6

À l'avenir, l'Allemagne et d'autres pays intégré de manière flexible sans remplacer l'OBU

UTA Benelux B.V • Lorentzlaan 5 • 3401 MX IJsselstein - NL T +31 (0)30 799 70 50 (Pays-Bas) • 03 233 39 09 (Belgique) • M info.nlb@uta.com

UTA-2017-1027_UTA_One_DINA4_Anzeige_ENG_v01_FINAL_mel.indd 1

TM_097_fr_nl_09.indd 13

Commandez maintenant!

UTA One®.

13.03.18 10:23

7/05/18 10:50


‘si j’avais su’ de votre vocabulaire.

Ensemble effaçons ‘si j’avais su’ de votre vocabulaire.

Découvrez notre approche RH en tant que secrétariat social www.sdworx.be/sijasu

Ensemble effaçons ‘si j’avais su’ de votre RGPD : vocabulaire.

Découvrez notre approche RH en tant que secrétariat social www.sdworx.be/sijasu

PLAN EN DIX ÉTAPES POUR LES EMPLOYEURS Découvrez notre approche RH en tant que secrétariat social www.sdworx.be/sijasu

D’ici le 25 mai 2018, tous vos processus doivent être en conformité avec les règles européennes strictes relatives à la protection des données à caractère personnel (RGPD). Mais que cela signifie-t-il précisément ? Et que devez-vous faire concrètement en tant qu’employeur ? Suivez notre plan pratique en 10 étapes ! Vous serez ainsi certain d’avoir tout couvert.

1. SOYEZ ATTENTIF AU RESPECT DE LA VIE PRIVÉE.

Personne ne pourra échapper au renforcement des règles relatives au respect de la vie privée. Chaque entreprise traite (= conserve, enregistre, utilise etc.) des données à caractère personnel (= chaque donnée relative à une personne). Le RGPD s’applique donc à toutes les entreprises, peu importe leur taille. Le traitement des données à caractère personnel est uniquement autorisé en cas de raison valable. Ces raisons font l’objet d’une énumération limitative dans le règlement. Les principales sont • satisfaire à une obligation légale ; • poursuivre un intérêt légitime ; • l’autorisation de la personne. Les figures clés de votre entreprise doivent réaliser que toutes les données à caractère personnel ne peuvent pas être traitées. Et si ledit traitement est autorisé, celui-ci doit être

TM_097_fr_nl_09.indd 14

réalisé dans le plus grand respect de la vie privée. Conseil : peut-être existe-t-il déjà un registre des risques au sein de votre entreprise. Cela pourrait être un bon point de départ.

4. AMÉLIOREZ LA

2. NOMMEZ UN DATA

La transparence concernant le traitement de données personnelles était déjà obligatoire, mais cette obligation est maintenant étendue. Votre personne de contact chez SD Worx peut vous fournir des dispositions à reprendre dans le Règlement de travail afin de vous aider à informer les travailleurs quant à leurs droits. Ces dispositions constituent une ébauche, vous devez les compléter avec les éléments pertinents pour votre entreprise.

PROTECTION OFFICER (DPO).

Les instances publiques ou organismes gouvernementaux qui traitent des données à caractère personnel, à l’exception des tribunaux, sont obligés de nommer un DPO. Si vous traitez à grande échelle des données à caractère personnel ou si ces données sont de nature sensible, vous êtes également obligé de nommer un DPO. Le DPO peut être un collaborateur - par ex. le responsable de la sécurité IT - ou quelqu’un d’externe à l’entreprise. Il ou elle veille au respect de la politique de protection de la vie privée et coordonne toutes les actions.

3. CRÉEZ UN REGISTRE DES DONNÉES.

Chaque entreprise doit tenir un registre des données. Il s’agit d’un relevé de tous les traitements de données. Vous trouverez un exemple avec un mode d’emploi sur le site internet de L’Autorité de protection des données - le successeur de la Commission vie privée.

TRANSPARENCE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES DONNÉES.

5. GARANTISSEZ LES DROITS DES INTÉRESSÉS.

Les personnes dont les données sont traitées vont bénéficier de nouveaux droits ainsi que d’un renforcement de leurs droits existants. En tant qu’employeur, vous devez veiller à ce que chaque personne puisse exercer ces droits. Vous devez pouvoir fournir un accès aux données et vous devez, par exemple, veiller à ce que les données puissent être effacées. Il est possible que certaines adaptations techniques soient nécessaires.

7/05/18 10:50


PUBLIREPORTAGE

6. VEILLEZ À CULTIVER

UN RÉFLEXE DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE.

À chaque développement de nouveaux processus, d’outils, etc. vous devez toujours avoir le réflexe de veiller à la plus grande protection possible des données à caractère personnel. Cet aspect doit être intégré dès la conception.

7. PRÉVOYEZ UNE PROCÉDURE EN CAS DE PROBLÈME.

9. DÉTERMINEZ

UNE AUTORITÉ HABILITÉE POUR LES ACTIVITÉS INTERNATIONALES.

veillera en Belgique à la bonne application de ces nouvelles règles. Son rôle est également d’informer tous les intéressés. Vous trouverez sur leur site internet de nombreux trucs et astuces.

Si vous êtes actif à l’international, vous devez déterminer sous quelle autorité de contrôle vous tombez.

10. DEMANDEZ DE L’AIDE. L’Autorité de protection des données - le successeur de la Commission vie privée -

Même si vos données sont bien protégées, une fuite de données n’est jamais à exclure. C’est pourquoi vous devez prévoir une procédure pour la détection, la communication et l’analyse de fuites dans la protection des données. Les fuite de données susceptibles de causer un préjudice doivent être signalées à la Commission vie privée.

SD WORX VOTRE PARTENAIRE POUR LE RGPD

8. VÉRIFIEZ LES CONTRATS EXISTANTS.

Analysez attentivement les contrats existants. Répondent-ils aux nouvelles règles plus strictes en matière de respect de la vie privée ? Les mesures de sécurité prévues sont-elles suffisantes ?

SD WORX A ÉLABORÉ UN PLAN PAR

AVEC 3HEADEDGIANT, NOUS

ÉTAPES QUI VOUS PERMETTRA DE

EXAMINERONS VOS PROCESSUS À

METTRE VOS PROCESSUS RH EN

LA LOUPE ET VOUS AIDERONS À LES

PARFAITE CONFORMITÉ AVEC LE

METTRE EN PARFAITE CONFORMITÉ

RGPD. IL EST ÉGALEMENT POSSIBLE

AVEC LA LÉGISLATION.

QUE CERTAINES ADAPTATIONS SOIENT NÉCESSAIRES AU SEIN

INTÉRESSÉ ? CONTACTEZ VOTRE

D’AUTRES DÉPARTEMENTS COMME

BUREAU SD WORX ATTITRÉ POUR

L’IT, LA VENTE OU LE MARKETING.

DE PLUS AMPLES INFORMATIONS

DANS CE CAS, VOUS POUVEZ

OU PRENEZ IMMÉDIATEMENT

ÉGALEMENT VOUS ADRESSER À

RENDEZ-VOUS POUR UN SCAN

SD WORX . EN COLLABORATION

RGPD.

www.sdworx.be

TM_097_fr_nl_09.indd 15

7/05/18 10:50


transport

16 Portrait

18 Case Study

21 Topics

28 Test

Paul Hermans est fasciné par l’automobile

LE SCANIA EN SEMAINE, UNE M P

atron-chauffeur, Paul Hermans (58 ans) passe une grande partie de son temps dans sa cabine. Mais pendant le week-end, ou lorsqu’il a un peu de temps libre, il aime être au volant de sa Morgan. Voici le portrait d’un homme, issu d’une famille de meuniers, fasciné par l’automobile depuis son plus jeune âge. Erik Roosens

Paul Hermans, patron-chauffeur de Kasterlee (Tielen), travaille pour le Groupe Depre, une entreprise familiale spécialisée dans l’alimentation animale. Pour ce travail, il dispose d’un camion sur mesure avec remorque. Le hayon de son Scania peut être utilisé pour passer dans la remorque, ce qui limite le temps de chargement à moins de 15 minutes. « De

cette façon, je peux m’occuper de tous les clients. C’est l’un des atouts des chauffeurs indépendants. En utilisant votre propre véhicule, vous savez parfaitement ce qui est le mieux adapté à votre conduite et à votre travail », déclare-t-il. « Depuis mon plus jeune âge, je suis fasciné par les camions. À quatorze ans, j’écrivais aux entreprises pour recevoir des brochures. Du coup, mon père a reçu plusieurs appels de vendeurs qui pensaient que notre entreprise était intéressée par l’achat d ’ u n nouveau

camion. Mon père n’en savait rien, mais on a reçu beaucoup de brochures que j’ai encore aujourd’hui ». IJSBOERKE Paul a fait ses premiers pas comme chauffeur chez IJsboerke, pour qui il livrait des glaces à domicile comme job étudiant. C’est ainsi qu’il a obtenu son permis de conduire CE. À 22 ans, il a commencé à travailler dans l’entreprise familiale, un commerce de produits agricoles et horticoles, où il a repris le travail de son père avec un camion Mercedes 1919. « Après cela, j’ai choisi un Scania 93 H 6x2 que j’ai conduit pendant huit ans. Lorsque nous l’avons vendu, il avait près d’un million de kilomètres au compteur. Entre-temps, mon frère cadet, Peter, a rejoint l’entreprise et, lorsque mon père a pris sa retraite, j’ai créé mon entreprise.» En 1997, Paul a acheté un nouveau Scania 124 G, avec remorque. « Une combinaison pratique pour le transport de marchandises en vrac et sur palette. Le vendeur de Buga m’a conseillé un châssis avec un essieu directionnel forcé. Je ne l’ai pas testé au préalable, mais Paul Hermans : une semaine entière dans une cabine, et pendant son temps libre dans une rustique Morgan.

16

TM_097_fr_nl_09.indd 16

7/05/18 10:50


17

E MORGAN LE WEEK-END ce fut le bon choix. Une question de confiance. Cinq ans plus tard, j’ai revendu le 124 G à un client et je me suis concentré totalement sur le transport d’aliments pour animaux sur palette, avec un 124 G 420 à bâches coulissantes. » CAISSE FERMÉE XL En 2009, Paul acquiert un ensemble totalement neuf avec une caisse fermée XL. « Avant même de découvrir la nouvelle cabine G, je me suis de nouveau fié aux informations de Scania pour acheter un G 420. C’est une constante chez moi : consulter le vendeur, le fournisseur et le constructeur afin de pouvoir travailler avec le bon matériel. “Il est important d’être sur la même longueur d’onde. C’est pourquoi je prends le temps de m’asseoir avec eux”, déclare Paul. “Et je me mêle aussi de la superstructure pour voir s’il y a des petits détails à changer. Je suis allé chez Moeyersons à Londerzeel et je l’ai fait à nouveau pour mon dernier camion”. Comme pour sa commande précédente, Paul a commandé son nouveau Scania G sur catalogue. “Sur proposition du concessionnaire Buga, j’ai opté pour une cabine-couchette CG20H avec beaucoup d’espace et de possibilités de rangement pour une hauteur totale inférieure à 3700 mm. Pour moi, cela compte beaucoup. Le véhicule a été livré d’usine dans mes couleurs et forme un seul ensemble avec la superstructure et la publicité. J’aime l’image à la fois douce et marquante du Scania”. Pour Paul, le nouveau G 410 est son premier Scania sans pédale d’embrayage, alors qu’il en est déjà à son troisième avec la boîte Opticruise. “C’est la première fois que la différence entre l’ancien et le nouveau véhicule est si grande”, dit-il. Paul a tenu à équiper son véhicule d’une option importante : des caméras de RDS Electronics (Harelbeke). Une caméra latérale pour montrer l’angle mort, et des caméras de recul qui sont montées sur le camion et la remorque. “De la cabine, je peux passer

TM_097_fr_nl_09.indd 17

de la caméra latérale à la caméra arrière. Je ne pourrais plus me passer de ces caméras, que ce soit pour faire marche arrière ou pour voir ce qui se trouve dans mon angle mort. Cette caméra est, par exemple, parfaite pour voir si quelqu’un vient de la droite à un carrefour”.

“Sans mon épouse Patricia, je n’aurais pas pu exercer cette profession”.

4.000.000 KM Cela fait 40 ans que Paul est chauffeur. Il a noté tous ses déplacements, parcourant au total plus de quatre millions de kilomètres, avec six camions différents. “La solidarité entre les chauffeurs a changé au fil du temps. Avant, il était tout à fait normal que des collègues s’entraident lors des manœuvres. Ce sont de petits détails qui rendent le travail plus sûr et plus agréable”. Dans le Scania, la radio est mise sur Klara (VRT) ou Musique 3, la station classique de la RTBF. Un choix que l’on ne rencontre pas tous les jours dans une cabine. “Dans ma famille, on a toujours apporté une grande importance à la culture. Mon gendre et ma belle-fille sont musiciens professionnels, Jo joue de la trompette et Leen est harpiste, et ma femme travaille dans un centre culturel”. Il précise également que sa famille, et surtout sa femme Patricia, lui a été d’une grande aide pendant toutes ces années. “Sans Patricia, je n’aurais pas pu exercer cette profession. C’est elle qui a mis de côté sa carrière pour l’éducation de nos enfants afin que je puisse me consacrer pleinement à mon travail”. Les journées de Paul sont bien remplies. En moyenne, il passe douze heures dans la cabine, même s’il y dort assez rarement. “Quelques fois par mois et surtout le vendredi après mes livraisons au Luxembourg, j’y passe la nuit afin de ne pas

La famille Hermans possédait une entreprise de produits agricoles et horticoles.

En 1997, Paul Hermans a acheté un nouveau Scania 124 G, avec remorque.

Le hayon du Scania peut être utilisé pour accéder à la remorque.

perdre trop de temps pendant la semaine”. Et puis il y a la Morgan, un énorme changement par rapport au Scania. “Pendant une semaine entière, je suis dans une cabine tranquille et je conduis un véhicule très sophistiqué. Dans ce roadster rustique, que je conduis pendant mon temps libre, je suis dans un monde complètement différent. J’aime bien ce contraste”.

7/05/18 10:50


transport

18 Case Study

21 Topics

28 Test

32 Truck

Sprint Transport

L’ART DU TIMING S

print Transport (Houthalen) est un spécialiste des transports urgents, c’est un fait. Mais son histoire, et celle de sa CEO Alexandra Limage, montre que le bon timing, dans l’histoire d’une entreprise, cela compte beaucoup. Claude Yvens - claude.yvens@transportmedia.be

Alexandra Limage rêve de passer aux ensembles ‘tracteur-semi’, mais pas de devenir un deuxième Essers.

Mercredi 7 mars 2018. Alexandra Limage reçoit le WOMED Award qu’Unizo décerne chaque année à une entrepreneur particulièrement méritante. Depuis ce jour, elle est sollicitée de toutes parts, mais elle a tout de même pris le temps de recevoir Transport Management... Qui aurait pu en tout cas imaginer il y a dix ans que son histoire connaîtrait un tel coup d’accélérateur ? DES DÉBUTS DIFFICILES “C’est comme un rêve”, avoue Alexandra Limage. Mais le rêve avait plutôt débuté comme un cauchemar. “Je travaille dans le transport depuis 1999. J’ai tout appris à une époque où il n’y avait pas encore de GPS. J’ai été chauffeur, puis j’ai passé ma compétence professionnelle qui a bien servi à mon ancien patron. Nous transportions des journaux et des magazines dans le sud de la province de Limbourg. Moi, je m’occupais du personnel, du planning, de l’administration, mais pendant tout ce temps je me disais que je pourrais mieux faire que le patron.” Ce patron, dont elle préfère aujourd’hui taire le nom, mène mal sa barque, au point que la société se rapproche très vite d’une faillite. Nous sommes au début 2008. “Un jeudi soir, j’apprends que la société est mise en faillite. Le curateur me dit que je pourrais poursuivre les activités, mais que pour cela je devais lui remettre une offre pour les actifs de la société. J’ai réfléchi, puis j’ai foncé. Et c’est mon offre qui a été retenue.” A cet instant, Alexandra Limage a 16 personnes à employer, un accord de principe de ses principaux clients, un camion et une flotte d’utilitaires légers qui date sérieusement. Administrativement parlant, il faut tout remettre à plat, à commencer par un nouveau siège d’exploitation et

18

TM_097_fr_nl_09.indd 18

7/05/18 10:50


19

Chaque véhicule est différent, pour pouvoir répondre aux besoins de transport les plus divers.

un nouveau nom. “Je ne trouvais rien à Hasselt, et c’est comme cela que je suis arrivée à Houthalen, avec le soutien de ma banque KBC.” Le déménagement a lieu en juillet 2008... et quelques semaines plus tard, la crise éclate. “J’ai perdu la moitié de mon volume de transport. Heureusement, le personnel a accepté de prester moins d’heures, avec la promesse de les ramener à un horaire complet dès que cela irait mieux. Mais jusqu’à Noël 2008, cela a été une catastrophe financière.” En 2009, Alexandra Limage met en place un plan d’action : économies à tous les niveaux et prospection commerciale. “Je n’avais pas d’argent, alors j’ai fait imprimer un A4 pour me présenter aux entreprises du coin. A ma grande surprise, j’en ai retiré plusieurs clients. A l’été 2009, cela allait déjà mieux.”

“Entreprendre, c’est déléguer, mais déléguer, c’est aussi contrôler.” Alexandra Limage

REMETTRE LA FLOTTE À NIVEAU La jeune entreprise reste toutefois fragile. Sa flotte est complètement dépassée et coûte beaucoup trop cher en panne est en entretien, et l’entrepôt qu’elle loue fuit de tous côtés. “D’abord la flotte”, se dit Alexandra. Dès que les fonds propres repassent en positif en 2010, elle commence par acheter quelques occasions récentes avant de passer progressivement à des camions neufs (qui reçoivent tous

TM_097_fr_nl_09.indd 19

un nom de baptême, comme chez Eddie Stobart !). Aujourd’hui, la flotte est moderne et économe. Une fois l’essentiel assuré, Alexandra Limage peut se permettre d’engager quelqu’un pour l’administration et commence à penser à la manière la plus efficace d’organiser ses activités. C’est à cette époque que Sprint Transport investit dans une infrastructure informatique de pointe pour suivre tous les paramètres de la flotte et pouvoir informer les clients de tout retard éventuel. Reste le problème du bâtiment... “A nouveau, je vais avoir un coup de chance, raconte Alexandra. En juillet 2015, quatre jours avant de partir en vacances, j’apprends qu’un entrepôt est libre à Houthalen. Il a fallu tout règler à distance, mais nous avons pu déménager vers nos installations actuelles en février 2016.” Au vu de l’évolution actuelle de la société, ce site est déjà trop petit, et Alexandra Limage lorgne déjà vers le bâtiment voisin qui pourrait bientôt se libérer. En plus des services de transport urgent (y compris en ADR) et de la livraison des magasins H&M, les clients commencent en effet à demander si Sprint Transport ne pourrait pas effectuer pour eux des prestations de stockage. ECOUTER LES CHAUFFEURS “Idéalement, avec le bâtiment d’à-côté, je pourrais disposer de deux fois 1000 m2 avec un terrain extérieur. Je rêverais aussi de commencer à travailler avec des ensembles tracteur-semi, mais attention : je n’ai aucune intention de devenir un deuxième Essers ! Je veux pouvoir garder le contrôle de l’entreprise. Pour moi, entreprendre,

Sprint Transport assure en interne la plupart des petites opérations d’entretien.

SPRINT TRANSPORT EN BREF Siège : Houthalen Direction : Alexandra Limage Spécialités : transport général, distribution, transports urgents (y compris ADR), fret aérien Personnel : 37 Chiffre d’affaires : 1,75 million EUR Flotte : 17 utilitaires légers (de 2 à 8 palettes), avec ou sans hayon (Fiat, Renault, Iveco), 8 porteurs avec hayon élévateur (MAN, + 1 Iveco et 1 Mercedes) www.sprinttransport.be c’est déléguer, mais déléguer, c’est aussi contrôler. Nous devons continuer à donner à nos clients le niveau de service auquel ils sont habitués.” Cette vision de l’entreprise se ressent dans les bureaux. “Même si je suis tombée dans le transport un peu par hasard, je trouve ce métier tellement passionnant. Je suis ausis d’un naturel joyeux, et après tout ce que j’ai enduré, je crois que je suis ‘blindée’. Je sais aussi qu’il y a beaucoup de bonnes idées à aller chercher chez nos chauffeurs. Souvent, les chauffeurs s’en vont parce qu’on ne les écoute pas.” Et Alexandra Limage de se réjouir d’avoir un taux de rotation très faible au sein de son groupe de chauffeurs. Rétrospectivement, elle se dit aussi que si la société de son ancien patron avait fait faillite cinq mois plus tard, l’histoire de Sprint Transport n’aurait peutêtre jamais commencé...

7/05/18 10:50


3&4I10I2018 BRUSSELS EXPO

EXPOSANTS: Intralogistics, material handling, distribution et e-logistics. RENFORCEZ VOTRE MARQUE ET VOS RELATIONS CLIENT Faites partie de la communauté logistique, augmentez la visibilité de votre image de marque et attirez ainsi de nouveaux clients.

INTÉRESSÉ? www.logistics-distribution.be véronique.lietaer@easyfairs.com

TM_097_fr_nl_09.indd LD2018_adv_exhib.indd 206

PROGRAMME: Orateurs principaux lors des séminaires, centre de démonstration animé, Starters Corner, Drop Zone, et plus!

10/04/18 7/05/18 10:50 15:25


18 15:25

21 21 Topics

28 Test

32 Truck

34 Check-up test

transport

UN STARSHIP 100 % US !

TOPICS ECONOMIE ECOCOMBIS EN WALLONIE : 10 VÉHICULES ET 10 TRAJETS Le projet-pilote autorisant la circulation d’écocombis en Wallonie commence à prendre. A l’heure actuelle, quatre entreprises ont reçu l’autorisation de faire rouler dix ensembles sur dix itinéraires : Ninatrans, Vincent Logistics, Galliker et Van Mieghem. Les dix combinaisons approuvées par le SPW concernent des tracteurs à deux semi-remorques et des porteurs + dolly + semi-remorque. Ces véhicules sont autorisés à circuler sur dix itinéraires qui s’articulent globalement autour de l’axe Visé (E25) - Loncin - Mons (E42), avec deux extensions vers le sud-est (N4 jusqu’à Bastogne et E411 / N81 jusqu’à Aubange), vers le Ring de Bruxelles (d’Ittre à Charleroi par la E420) et entre Lessines et Halle sur la E429.

SNEL LOGISTIC SOLUTIONS OPTE POUR LE BIODIESEL Snel Logistic Solutions fait désormais rouler un nouveau DAF CF au biodiesel HVO, grâce à une collaboration avec DAF Trucks et Maes Brandstoffen. Ce HVO de type 2 est fabriqué à partir de déchets et non d’aliments. Il diminue de 89 % les émissions de CO2, de 33 % les particules et de 9 % l’azote par rapport au diesel fossile. De plus, il ne faut pas adapter le véhicule pour faire le plein de HVO et les intervalles d’entretien et de vidange d’huile restent les mêmes.

Voilà le genre de navette spatiale que l’on aimerait bien voir rouler en Europe, juste pour voir... Pour l’instant, il n’existe qu’un seul exemplaire de ce Starship, qui traverse les Etats-Unis pour démontrer qu’un camion diesel très aérodynamique peut réduire sa consommation de manière très significative. Avec le soutien de Shell (qui en profite pour lui faire utiliser les versions les plus extrêmes de ses lubrifiants synthétiques), la société Airflow a encore affiné le prototype qu’elle développe depuis 2011. La base du véhicule est un Kenworth T2000, sur lequel a été greffé une carrosserie en fibre de carbone et un moteur Cummins X15 de 400 ch, reconfiguré pour tourner à vitesse de croisière à 800 tours/minute. On retrouve sur ce Starship plusieurs solutions déjà connues comme des pneus à très faible résistance au roulement, des dérives arrière et des jupes enveloppantes, mais ausis des solutions qui ne sont pas encore commercialisées : un troisième essieu hybride sur le tracteur qui emmagasine de l’énergie et fournit une puissance supplémentaire en côte (là où le moteur ‘force’ le plus), une installation solaire de 5000 watt sur le toit de la semi-remorque pour alimenter tous les systèmes auxilalres et une grille de radiateur à géométrie variable. Ce qui veut dire qu’elle ne s’ouvre que lorsque le moteur a besoin d’air de refroidissement et qu’elle se referme à d’autres moments, ce qui améliore le coéfficient aérodynamique du véhicule. Mais ne rêvez pas : même après l’entrée en vigueur des futures règles européennes sur les dimensions maximales des camions, il n’y a aucune chance de voir rouler ce camion en Europe... Claude Yvens

REMITRANS FAIT CONSTRUIRE SA STATION LNG PAR LIQAL Le gagnant du Green Truck Award 2018 croit plus que jamais au LNG. Cette année, Remitrans remplacera neuf tracteurs par des véhicules LNG de Volvo Trucks et fera construire sa propre station-service LNG par Liqal. Remitrans a opté pour une station préfabriquée avec un réservoir de 70 000 litres, ce qui réduit considérablement le délai de mise en service. La mise en service de la station et la livraison des premiers tracteurs LNG sont prévues à la même date, soit au début du deuxième semestre.

TM_097_fr_nl_09.indd 21

Le Starship est un véhicule de recherche commissionnné par Shell à la société américaine Airflow.

7/05/18 10:50


transport

21 Topics

28 Test

32 Truck

LE COÛT D’UNE HEURE DE FILE AUGMENTE DE 2.5 % L’ITLB a procédé une mise à jour de son calcul du préjudice subi par les transporteurs lorsqu’un de leurs camions est bloqué dans les embouteillages. En un an, ce coût a augmenté de 2.5 %. Ce coût horaire tient compte de deux postes de coûts fixes : l’immobilisation du véhicule (qui reste relativement stable), du coût-chauffeur (en nette hausse d’une année sur l’autre). Il intègre en outre un coût variable sous la forme de la consommation de carburant du véhicule au ralenti, un poste qui a augmenté de plus de 5 % en un an. Au total, une heure d’immobilisation (sans parler du manque à gagner) revient à 79.53 euros en moyenne (84.61 en transport international et 74.45 en transport national). Cette estimation varie évidemment en fonction du type de véhicule et de diverses données d’exploitation.

34 Check-up test

UN NOUVEAU LOOK POUR VERVAEKE Vervaeke, spécialisé dans le transport citerne, a repris son ‘corporate branding’ en mains. Le nouveau logo devrait rendre le groupe (y compris l’entreprise Van der Lee, acquise récemment) plus reconnaissable.

MEERS REPREND MOORS-THIJS Le groupe Meers Transport (Lanaken) a finalisé l’acquisition de la société Moors-Thijs (Bilzen). Moors-Thijs est spécialisée dans le transport de matières premières pour une briqueterie voisine et dispose d’une flotte de huit véhicules. Meers Transport, avec des filiales en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg, élargit ainsi sa flotte à 80 véhicules.

3 QUESTIONS À ... TRANSPORT Management : Pourquoi venez-vous de revoir votre pronostic à la hausse pour le marché belge en 2018 ? Koen Appels, Sales Manager de Scania Belgium : En 2017, le marché des camions de plus de 16 tonnes a absorbé 8337 nouvelles immatriculations en Belgique. Nous pensions que ce chiffre allait retomber à environ 7300 unités en 2018, notamment en vertu des cycles de remplacement. Mais la manière dont notre carnet de commande continue à se remplir nous fait revoir notre pronostic à la hausse. Maintenant, nous pensons que le marché devrait terminer 2018 autour des 8500 unités, soit 2 % de plus qu’en 2017. TRANSPORT Management : Scania a réalisé une belle percée en 2017. Quelles sont vos ambitions pour 2018 ? Koen Appels : Nous voulons encore gagner un demipoint de pénétration par rapport à 2017 et arriver à

KOEN APPELS (SCANIA BELGIUM) 16 % (au-dessus de 16 tonnes, NDLR). Les premières cabines ‘nouvelle génération’ commencent à peine à arriver sur le marché dans les domaines de la construction et de la distribution. Nous nous réjouoissons par exemple de voir qu’Itterbeek a passé commande pour ses 50 premiers XT. TRANSPORT Management : Comment évoluent les délais de livraison ? Koen Appels : Nos délais de livraison sont actuellement un peu plus longs chez Scania que chez les concurrents et atteignent cinq mois. Nous découvrons même de nouveaux goulets d’étranglement : la production de notre gamme LNG est actuellement limitée par la capacité de production de notre fournisseur de… réservoirs. Une interview de Claude Yvens

22

TM_097_fr_nl_09.indd 22

7/05/18 10:50


EKOTRAX INVESTIT 2,5 MILLIONS D’EUROS Depuis 1991, l’entreprise familiale anversoise Ekotrax, dirigée par Koen Dierckx, est spécialisée dans le transport routier sous température contrôlée positive et négative. Au cours des 5 dernières années, son chiffre d’affaires a doublé, et il est donc temps, selon Koen Dierckx, de professionnaliser davantage l’entreprise. Ekotrax a investi 2,5 millions d’euros dans 19 nouvelles semi-remorques (sur un total de 30), dans des logiciels modernes, une approche RH moderne, des formations complémentaires et de nombreuses innovations.

Les commandes passées hier expédiées ce jour partout en Europe. C’est possible avec DKV BOX EUROPE. Guillaume E., Services d’expédition internationale

LES CONVOIS À 50 TONNES DÉFINITIVEMENT AUTORISÉS EN WALLONIE C’était une des mesures d’accompagnement principales à la taxe kilométrique promises par la précédente majorité gouvernementale wallonne : l’autorisation de porter la masse maximale admissible des convois routiers à 50 tonnes sur six essieux. Concrètement, il sera possible de passer à 50 tonnes avec un tracteur à trois essieux, pour autant qu’il soit équipé d’une suspension pneumatique ‘ou équivalente’ et que la charge sur le tridem soit limitée à 25 tonnes. Il ne sera également possible de monter à 50 tonnes de MMA qu’avec un ensemble routier dont la longueur totale est de 12.25 m.

H.ESSERS REPREND HUKTRA H.Essers a repris Huktra, spécialiste des conteneurs citernes situé à Zeebrugge. En plus du siège et d’un centre de maintenance de 20.000 m2 à Zeebrugge, Huktra possède des implantations à Manchester (Royaume-Uni), Tarragone (Espagne) et Novara (Italie), réalise un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros et emploie environ 50 collaborateurs. Après une période de forte croissance, Gerd et Tim Van Poucke, qui représentent la 2e génération à la tête de la société familiale, voulaient trouver un partenaire industriel afin d’accompagner Huktra dans une nouvelle phase de croissance : “La reprise par un acteur industriel solide tel que H.Essers va permettre à Huktra de continuer à croître dans les prochaines années tout en développant son expertise.”

A commander

dès mai

2018 Nous livrons ce que d’autres promettent. DKV BOX EUROPE: 100% conforme au EETS.

LOVE2TRUCK : RENDEZ-VOUS LE 2 JUIN

dkv-euroservice.com/peage-europe

C’est le 2 juin, dans le cadre du salon We Are Transport, que sera dévoilé le nom du lauréat du grand concours Love2Truck. Pour rappel, Love2Truck vise à récompenser le chauffeur routier le plus passionné de Belgique. La première phase du concours a permis de récolter 83 candidatures et de désigner 5 finalistes, sur base d’un vote public.

WE ARE

EETS

AZ_EETS_Phase3_BE_90x270.indd 2

TM_097_fr_nl_09.indd 23

18.04.18 17:38

7/05/18 10:50


transport

21 Topics

28 Test

32 Truck

34 Check-up test

MODÈLES RÉDUITS : LE MATÉRIEL TRACTÉ Dans la pléthore de modèles disponibles actuellement chez les différents fabricants (le modèle réduit ne connaît en effet pas la crise !), le matériel tracté ne jouit pas spécialement d’une bonne visibilité en tant que tel. Lors d’un achat, le choix va logiquement se porter en priorité vers les modèles aux couleurs des clients : tracteurs, porteurs, combinaisons complètes… Mais il ne faut pas pour autant négliger ceux qui sont en quête d’une remorque ou d’une semi-remorque pour créer des ensembles complets dans leur collection. Ces remorques ou semi-remorques ‘neutres’ se prêtent très bien à une personnalisation. Il est assez facile de créer un bel objet publicitaire grâce à de simples autocollants. C’est particulièrement pratique pour de petites quantités. Ces modèles se trouvent dans la rubrique ‘basic’ des différents fabricants. Cela se reflète dans les couleurs disponibles : le blanc ou le gris, parfois timidement du bleu ou du rouge. Par contre, le choix des versions est large, car les fabricants vont simplement puiser dans les moules qu’ils ont déjà réalisés, p.ex. pour un grand transporteur. On peut donc trouver son bonheur parmi des semis bâchées classiques, des frigorifiques, des citernes de tous types, des plateaux avec ou sans grue, des châssis porte-container, des surbaissées ou encore de magnifiques bétaillères. La qualité (finition et détails) est généralement au même niveau que pour les tracteurs. Au niveau budget, les prix varient entre 45 et 100 euros, le prix étant proportionnel à la spécificité de l’objet. A noter aussi que Tekno propose du ‘seconde main’. Il y a alors de bonnes opérations à faire, car il s’agit souvent des derniers modèles d’une série. Le prix en est souvent très intéressant. Par contre, on peut regretter que le choix soit fort limité au 1/24. A cette échelle, les collectionneurs se tournent généralement vers des créations basées sur des moules en résine. Pierre-Yves Bernard On trouve chez les fabricants (mais pas au 1/24!) suffisamment de modèles de (semi-)remorque pour composer les ensembles les plus variés.

INDUSTRIE VOLVO TRUCKS ÉTEND LA GAMME DU FE LOW ENTRY CAB Le Volvo FE s’enrichit encore de nouvelles versions à emmarchement bas, alors que les moteurs CNG sont maintenant disponibles sur l’ensemble de la gamme de châssis-cabine. La nouvelle version du FE Low Entry Cab a été conçue pour le chauffeur et un seul convoyeur. Elle peut être équipée (en option) d’un siège passager à suspension pneumatique et d’une ouverture dans la porte passager qui améliore la visibilité. Cette nouvelle version a un tunnel moteur à la place du plancher plat.

UTA LANCE UN NOUVEAU BADGE DE PÉAGE INTEROPÉRABLE Après s’être appuyé sur Axxès pour répondre aux exigences de la taxe kilométrique belge, UTA change de partenaire technique et annonce la commercialisation avec effet immédiat de son badge interopérable (d’origine Telepass). Dans un premier temps, le nouveau boîtier UTA One permet de payer les péages en Autriche, Belgique (plus le tunnel du Liefkenshoek), Pologne (autoroute A4), Espagne, France, Italie et Portugal. Selon UTA, l’Allemagne devrait suivre rapidement.

TÉLÉCHARGEMENTS DES TACHYGRAPHES Y compris Track & Trace dans toute l’Europe

La lecture à distance des tachygraphes et le traitement des données provenant des tachygraphes et cartes chauffeurs constituent une partie importante d’Orditool. Et ceci quel que soit l’endroit d’Europe où se trouve le poids lourd. Désormais, notre nouveau service Track & Trace est également disponible pour des flottes mixtes composées de poids lourds et d’utilitaires légers. Nous leur apportons un support, indépendant de la marque, dans toute l’Europe.

Demandez sans engagement une

DEMO GRATUITE chez vous sur place.

LES SOLUTIONS ORDITOOL SONT DISPONIBLES POUR LE : » Service RH, avec Orditach pour l’analyse des données du tachygraphe et le calcul des prestations. » La division technique, avec Ordifleet pour l’analyse et le suivi des entretiens. » Le dispatching, avec Orditrack pour le Track & Trace. OpenICT | Haachtsesteenweg 322 C - 1910 Kampenhout T +32 2 342 01 90 | F +32 2 342 01 93 | info@openict.be | www.orditool.com

24

TM_097_fr_nl_09.indd 24

7/05/18 10:50


MERCEDES-BENZ UPTIME SE PENCHE AUSSI SUR LA SEMI-REMORQUE Le service Mercedes-Benz Uptime s’étend désormais à la détection des interventions à réaliser sur le matériel tracté, ce qui doit permettre d’augmenter le taux d’utilisation de l’ensemble tracteur-semi. Dans un premier temps, cette surveillance portera sur la pression d’air dans le système de frein et dans la suspension, la commande des freins et les connections électriques. Les informations sont envoyées vers le portail clients via le Truck Data Centre et le serveur Mercedes-Benz Service, de manière à pouvoir avertir rapidement les clients lorsqu’un problème critique est détecté sur le tracteur ou sur la semi. Le tout est activé automatiquement (et gratuitement) pour tous les clients de Mercedes-Benz Uptime.

QUEL CHAUFFEUR DE POIDS LOURD

POURRA-T-IL LAISSER

EXPLOSER SA JOIE LE 2 JUIN ? QUI SERA LE CHAUFFEUR DE POIDS LOURD LE PLUS PASSIONNE DE 2018 ? MANIFESTEZ-VOUS POUR

VOTRE CANDIDAT PREFERE

VOLVO TRUCKS ORGANISE SON PROPRE DRIVER CHALLENGE Pour la première fois, Volvo Trucks organise un concours pour trouver le meilleur chauffeur au monde. Le Driver Challenge Volvo Trucks 2018 est en cours et la finale mondiale aura lieu en Suède les 13 et 14 septembre 2018. « L’objectif de cette initiative est de mettre l’accent sur le rôle du chauffeur et sur l’importance d’une conduite sûre », explique Volvo Trucks. Ce concours commence par un test de connaissances en ligne sur la conduite économique, qui est ouvert à tous les chauffeurs professionnels en Belgique et au Luxembourg jusqu’au 30 juin. Les 10 meilleurs candidats seront ensuite invités à la finale belge à Bruxelles le 4 août. Le vainqueur de la finale belge pourra participer à la finale mondiale en Suède les 13 et 14 septembre prochain.

Pour attirer l’attention sur le métier de chauffeur de poids lourds et, par la même occasion, sur l’ensemble du secteur en général, nous nous sommes lancés en janvier à la recherche du chauffeur de poids lourd le plus passionné de Belgique. Nous avons recueilli ainsi 83 fantastiques candidatures et autant de témoignages émouvants et de récits inspirants. Un ensemble hétéroclite d’hommes, de femmes, jeunes et moins jeunes, Néerlandophones et Francophones. Après un premier vote public, voici les 5 finalistes (en ordre aléatoire) :

∠ Peter Schockaert (46) domicilié à Lebbeke et travaille chez Transportbedrijf Macharis à Dendermonde

∠ Gino De Keuster (39) vient de Dendermonde et travaille chez Transport Heirwegh à Zele

∠ Daisy Coudeville (31) habite à Aartrijke et travaille chez Transport De Rese à Brugge

∠ Nico Van Herreweghe (38) vient de Hamme et travaille chez Geka Trans à Gent

∠ Kurt De Bouvre (43) domicilié à Evergem et

LIVRAISONS TRANSPORT TH. WOUTERS ACHÈTE QUATRE NOUVEAUX SCANIA Scania Antwerpen Haven a récemment livré quatre nouveaux tracteurs R410 au spécialiste anversois du transport de conteneurs Th. Wouters. La société anversoise dispose de trente Scania, dont huit camions qui roulent 24 heures sur 24, cinq jours par semaine. Les nouveaux véhicules sont principalement utilisés pour le transport de conteneurs, sont équipés pour le transport ADR et ont tous accès à l’application web Eurotracs via une tablette en cabine.

TM_097_fr_nl_09.indd 25

travaille chez Transport Taillie à Lochristi Découvrez la passion de ces 5 finalistes. Visionnez leur vidéo sur www.love2truck.be : Encouragez votre chauffeur professionnel préféré en likant ou partageant sa vidéo. Le samedi 2 juin prochain, Ben Weyts, Ministre Flamand de la Mobilité, remettra le prix du chauffeur de poids lourd le plus passionné de Belgique, lors de l’événement “We are transport” à Brussels Expo.

La campagne est initiée par

7/05/18 10:50


Abonnez-vous à nos différents magazines… … et restez informé !

Recevez les chez vous Abonnez-vous à une ou plusieurs de nos éditions * TRANSPORT/VAN Management, 75 € HTVA/1 an en Belgique * TRANSPORT/VAN Management, 110 € HTVA/1 an en Europe * TRUCK & BUSINESS, 50 € HTVA/1 an en Belgique * TRUCK & BUSINESS, 75 € HTVA/1 an en Europe * LINK2LOGISTICS Management, 50 € HTVA/1 an en Belgique * LINK2LOGISTICS Management, 75 € HTVA/1 an en Europe *complétez le nombre d’abonnements souhaités par magazine

Cochez la langue souhaitée :

FR

NL

Montant à verser sur le compte Belfius BE25 0682 4047 8282 en indiquant la/les mention(s) suivante(s) : ABO TM/VM 2017 pour un abonnement au TRANSPORT/VAN Management ABO T&B 2017 pour un abonnement au TRUCK & BUSINESS ABO L2LM 2017 pour un abonnement au LINK2LOGISTICS Management Cochez si vous souhaitez recevoir une facture – N° TVA :

Abonnez-vous à une ou plusieurs de nos éditions

Par courrier Adresse de livraison** : Société : Contact: Rue: E-mail:

Tél: CP: Ville:

** à compléter si l’adresse de facturation est différente de l’adresse de livraison Société : Tél: Contact: CP: Rue: Ville: E-mail:

Formulaire à renvoyer dûment complété par courrier à : TRANSPORTMEDIA Att° Christel Cluyten Half Daghmael 1K à 3020 Herent ou par e-mail à l’adresse christel.cluyten@transportmedia.be

Par internet

Pour vous abonner, rendez-vous sur www.transportmedia.be/abo-fr

abo_1/1_FR_202x267.indd TM_097_fr_nl_09.indd 26 1

7/02/17 7/05/18 14:14 10:50


17 14:14

27

JACOBS LOGISTICS ACHÈTE 10 VOLVO TRUCKS Jacobs Logistics, société spécialisée dans le transport de palettes dans le Benelux et l’Allemagne, a acheté 10 nouveaux tracteurs Volvo FH. Basée à Tongres, Jacobs Logistics exploite aujourd’hui une flotte de 65 tracteurs et 110 semi-remorques. « Les dix nouveaux tracteurs Volvo FH 460 sont principalement destinés à l’expansion de la flotte », explique le patron Isice Jacobs.

SITRA REÇOIT LE PREMIER DAF XF D’UNE COMMANDE DE 100 UNITÉS

LE ‘USED TRUCKS’ NEW LOOK DE RENAULT TRUCKS TOMBE À POINT NOMMÉ POUR FRISAYE Il y a quelques semaines, Renault Trucks Belgium annonçait la réorganisation de son service ‘occasions’, qui s’appuie désormais sur quatre Used Truck Centres installés chez des concessionnaires. Il semble que la nouvelle formule plaise, surtout en ces temps de délais de livraison allongés pour les véhicules neufs. Ainsi, les transports Frisaye (Jemeppe-surMeuse) étaient-ils à la recherche de véhicules rapidement. “Nous avions besoin de véhicules supplémentaires pour le transport national. Deux Renault Trucks T à boîte automatique figuraient dans l’offre des véhicules d’occasion de Renault Trucks. Dans la mesure où ils étaient rapidement disponibles et en bon état, nous les avons achetés”, explique Gavrilo Radanovic, responsable d’exploitation. C’est le Used Truck Centre installé chez Lens Motors Liège qui a pu finaliser la transaction.

David Saelens, patron de la société Sitra, a reçu les clés du premier DAF XF nouvelle génération issu d’une commande de 100 exemplaires. La dernière commande passée par la société d’Ypres porte sur 100 tracteurs XF 4×2 et 6×2, tous équipés de DAF Connect, le système de gestion de flotte de DAF. Sitra aurait aussi été sensible au faible poids du véhicule réduisant la consommation. Notons que les tracteurs mobilisés pour le transport de vrac et de liquide ont été dotés de jantes en alliage léger pour réduire encore le poids.

DÉJÀ 50 ANS FIER PARTENAIRE DES ENTREPRISES DE TRANSPORT MAES TANKKAART met een netwerk van bijna 700 stations altijd in je buurt Vous cherchez un grand réseau avec toujours une station

à proximité dans le Benelux? verplichtingen en een lage prijs! Gratis aanvraag zonder bijkomende Application gratuite sans oblxigations et à prix bas? De oplossing voor AdBlue tanken aan de pomp of bij jou!

Des solutions AdBlue sur la route ou sur votre site? Besoin de plus d'informations sur le diesel professionnel?

Meer informatie nodig over professionele diesel?

Livrer du diesel à prix avantageux à votre entreprise?

e t rt ran e Ca bu tuit r a a r c g

Diesel leveren op je bedrijventerrein

Une seule solution: MAES! www.maestankkaart.be 03/889.89.89 www.maesmobility.be 03/889.89.89

TM_097_fr_nl_09.indd 27

7/05/18 10:50


transport

28 Test

32 Truck

34 Check-up test

37 Tools

Volvo FE 350 6X2

NE VOUS FIEZ PAS AUX APPARENCES ! C

hez Volvo Trucks, le FE doit se plier à presque toutes les missions : livraisons en ville, distribution régionale, chantier léger… Il commence à faire son âge, mais continue à rendre bien des services. Pierre-Yves Bernard

Lorsque le FE fût lancé en juillet 2006, il inaugurait une toute nouvelle gamme. Il était à l’époque majoritairement basé sur son cousin français le Premium Distribution. Cependant, le FE revendique sa propre identité dans la catégorie des 18 à 26 t, s’intercalant ainsi entre le FL et le FM. Avec un poids moindre et une substantielle augmentation de la charge utile, c’est clairement une bonne alternative au FM dans certains cas précis. Chaine cinématique. Un seul bloc (D8K) de 7,7 l de cylindrée anime le FE. Ce

classique 6 cylindres propose désormais quatre puissances de 250 à 350 ch. C’est cette dernière, la nouvelle, que nous avons testé. A noter qu’une alternative existe, en version CNG : le bloc est dans ce cas baptisé G9K et il développe 320 ch. Le FE 350 atteint sa puissance maximale à un régime de 2200 tr/min, tandis que le couple de 1400 Nm, est disponible dès 1200 tr/min et ce jusque 1600 tr/min. Le FE 350 est équipé d’une boite I-Shift AT2412F, avec 12 rapports avant et quatre rapports arrière. Le rapport de pont est de 3,36, tandis que les pneus taillent 315/70 R22.5.

28

TM_097_fr_nl_09.indd 28

7/05/18 10:50


29

La version de 350 ch a été ajoutée à la gamme en 2017.

Deux marches pour monter à bord, comme il est de bon ton pour un camion de distribution.

TOP • • •

Maniabilité Agrément de conduite Consommation

FLOP • • • Extérieurement, la cabine du Volvo FE ne fait pas son âge.

Notre véhicule d’essai était équipé d’un système de surveillance de l’angle mort à caméra, très efficace.

Pour clore le chapitre technique, le freinage auxiliaire passe par un frein sur échappement d’une puissance de retenue de 120 kW (163 ch) à 2800 tr/min, avec en complément un frein de compression qui lui, offre une retenue de 170 kW (231 ch) à 2800 tr/min. Nous y reviendrons plus tard…

le carénage réduit la consommation et constitue un atout réel à la revente.

UN INTÉRIEUR DÉSUET Dix ans se sont écoulés depuis le dernier test que nous avons réalisé avec un FE. Il s’agissait alors d’un FE 320, en version 6x2 également. Depuis ce temps, si les motorisations ont connu pas mal d’évolutions, il n’en va pas de même pour la cabine. Le FE est sans nul doute le dernier modèle de cette catégorie à ne pas encore avoir été revalorisé. De face, la cabine est donc très familière, et deux détails nous rappellent qu’il s’agit d’un modèle destiné à la distribution : deux marches d’accès pour accéder à bord, et la fenêtre supplémentaire dans la porte côté passager, gage de sécurité. Comme à l’accoutumée, le véhicule est équipé d’un carénage complet. Ce n’est plus un gadget :

TM_097_fr_nl_09.indd 29

Cabine. Courte, confort ou avec couchette, le choix de la cabine est simple en fonction des activités. Largeur et hauteur étant communes (respectivement 2300 et 1605 mm), la différence porte donc sur la longueur qui est de 1600, 2000 ou 2200 mm. La version intermédiaire ‘confort’ autorise soit le déploiement occasionnel d’une couchette, soit de l’espace supplémentaire pour le chauffeur. Monter et descendre à de nombreuses reprises en distribution doit se faire de façon rapide, sécurisée et ergonomique. C’est le cas ici, même si la cabine n’est pas récente. Deux marches suffisent pour un accès aisé à bord ; larges, décalées et sécurisées, la première se situe à 280 mm tandis que la hauteur totale d’emmarchement trône à 970 mm. Rapidement bien installé, on n’échappe néanmoins pas au choc visuel, ou plutôt au choc générationnel. L’intérieur de la cabine est vraiment d’un autre temps en regard de ce qui se fait actuellement.

Efficacité pare-soleil frontal Emplacement frein de parc Intérieur désuet

Premier exemple concret : le volant. Ne possédant aucune commande, ce dernier arbore en outre un style vieillot, que ce soit au niveau du revêtement et de sa forme. Il cache également par moment certains cadrans. Autre point, les manettes placées de part et d’autre du volant. Depuis un bon moment, sur les autres camions, celle de gauche reprend des commandes annexes telles que les essuie-glaces ou parfois les phares. La manette de droite reprend quant à elle les commandes de la boîte automatisée, que ce soit les modes ou les changements possibles de rapports, mais aussi les commandes des freins auxiliaires, frein moteur et / ou ralentisseur. Dans le FE, il faut reprendre d’anciennes habitudes puisque la manette placée à gauche reprend les commandes du frein moteur. D’une forme fine et typique, cette manette surplombe celle des phares. A droite, prennent place deux manettes supplémentaires. Celle du dessus reprend les commandes des essuie-glaces tandis que l’autre combine les différents modes de la boîte de vitesses. Toutes ces commandes

7/05/18 10:50


transport

28 Test

32 Truck

34 Check-up test

37 Tools

FICHE TECHNIQUE VOLVO FE 350 6X2 • • • • • • • • • • • • • •

Type : porteur 6x2 Cabine : Cabine SSLP Comfort Cab Désignation moteur : D8K 350 Cylindrée : 7.7 litres Puissance maxi : 350 ch (258 kW) à 2200 tr/min Couple maxi : 1400 Nm entre 1200 et 1600 tr/min Niveau d’émission : Euro 6 Boîte de vitesses : automatisée 12 rapports I-Shift AT2412F Freins : à disques, EBS Empattement : 4.500 mm Rapport de pont : 3.36 Pneus AV : 315/70 R22.5 Pneus AR : 315/70 R22.5 Suspensions cabine : AV : air, AR : air Le volant (et plus largement le poste de conduite) est à présent obsolète.

sont évidemment à portée de mains, mais il faut juste éviter de se mélanger les pinceaux ! Au rayon des petits points négatifs, citons encore le cas du chauffeur de grande taille, qui se rendra vite compte que le volant masque certains cadrans par moment. Le pare-soleil en trois éléments n’est pas non plus top, le mouvement nécessaire pour abaisser celui de droite étant non seulement périlleux (à cause du tunnel moteur) mais aussi dangereux. Les rétroviseurs extérieurs pourraient être considérés comme trop volumineux, mais c’est plutôt celui qui est placé juste audessus du pare-brise qui pose question : il n’est efficace que tant que l’on ne doit pas utiliser le pare-soleil. Le frein de parc est placé à droite du chauffeur et n’est pas encore électrique. Ce n’est pas un point négatif en soi, si l’on tient compte de la présence du tunnel moteur et de l’obligation de ne pas surcharger la planche de bord. Mais pour passer éventuellement d’un côté à l’autre de la cabine, mieux vaut sortir et rentrer par l’autre porte. La planche de bord est globalement sobre et classique et sa forme rectiligne y est pour quelque chose, avec des boutons ‘à l’ancienne’, loin de ceux du FH par exemple. Par contre, le siège est d’une

grande qualité pour un véhicule de distribution. Les espaces de rangement ne sont pas très nombreux, mais ils sont suffisants malgré tout. L’espace entre les sièges reçoit idéalement les documents, parfois très nombreux dans les métiers de la distribution. Globalement, on apprécie l’ergonomie générale de la cabine du FE.

Passé le choc générationnel quand on s’installe au volant, il faut reconnaître que le Volvo FE a toujours bien sa place.

Performances. Le D8K est un moteur nerveux et cette sensation est validée dès les premiers tours de roues. Combiné à la boîte I-Shift, cela donne de très bonnes performances, avec évidemment le confort en plus. Plus rien à voir avec notre test précédent, qui s’était déroulé avec une boîte manuelle. ATTENTION AU FREIN MOTEUR Nous sommes ici en présence d’une cylindrée modeste de 7,7 litres, ce qui induit une zone verte qui débute plus tard que sur les gros moteurs. C’est de toute manière

la boîte qui gère ce paramètre, même s’il sera bon de ‘perdre’ momentanément ses bonnes habitudes et d’oser rouler à des régimes plus hauts afin de garder des performances correctes, surtout quand le relief se fait plus menaçant. Le point qui nous a interpellés particulièrement lors de l’étape 2 (la plus technique), c’est la pertinence des 12 rapports, malgré la charge effective. Sur les grands axes, à 90 km/h, le compte-tours indique un régime de 1700 tr/min. Les étapes 1 et 3 de notre parcours proposent un relief très prononcé. A ce niveau, nous avons été déçus du frein moteur, largement trop faible. Il faut cependant relativiser ce point : si le véhicule doit surtout rouler en milieu urbain, nous n’aurons évidemment pas le même discours. Impressions de conduite. Même si l’on peut discuter de l’aspect vieillot de la cabine, il faut reconnaître au Volvo FE d’excellentes qualités de maniabilité, de confort et de visibilité. Mention spéciale pour la visibilité qui est encore renforcée par la vitre placée dans la partie inférieure de la porte passager. Lors de ce test, le véhicule était en outre équipé d’une caméra quatre champs, dont l’efficacité est bluffante. Notons également que le FE

30

TM_097_fr_nl_09.indd 30

7/05/18 10:50


Photo : Alp d’HuZes/Jannemieke Termeer

La vitre supplémentaire à droite est une bonne mesure de sécurité active.

TRANSPORTMEDIA soutient la participation de DKV (l’équipe De Kilometer Vreters), le 7 juin, à l’Alpe d’HuZes dans la lutte contre le cancer!

bénéficie d’une bonne insonorisation, qui n’est pas facile à obtenir sur des véhicules de distribution.

L’espace entre les sièges est suffisamment grand pour accueillir tous les documents que l’on utilise pendant une tournée de distribution.

Consommation. Avec le test précédent, nous avons un point de comparaison intéressant. Le FE 320 (Euro 5) avait obtenu une consommation moyenne de 26,19 l/100 pour une vitesse moyenne de 72,73 km/h. Dans les mêmes conditions, et tenant compte du supplément de puissance (30 ch) et de couple (200 Nm), le FE 350 obtient une moyenne quasi identique de 26,51 l/100, tout en s’adjugeant une vitesse moyenne supérieure : 74,18 km/h. Les enseignements à tirer sont simples, cette nouvelle motorisation est à la hauteur des espérances. Si l’on pousse plus loin la comparaison étape par étape, on donne même l’avantage au FE 350 Euro 6 sur une autoroute sans relief. TOUJOURS À SA PLACE Conclusion. La distribution, c’est un métier. Disposer du bon outil est important. Dans l’attente d’une sérieuse mise à jour qui le remettra à niveau, il faut bien concéder que ce FE a toujours sa place dans la gamme vu le nombre de points positifs qu’il met en avant. Et si son caractère désuet passait finalement au second plan ?

TM_097_fr_nl_09.indd 31

30 ANS DKV EURO SERVICE BENELUX

Transportmedia félicite DKV Benelux pour son 30e anniversaire!

7/05/18 10:50


transport

32 Truck

34 Check-up test

37 Tools

38 TRANSPORT&VAN.TV

DAF a 90 ans

RETOUR AU DOUBLE DÉBRAYAGE

D

AF a eu l’excellente idée de fêter son 90e anniversaire en conviant une dizaine d’anciens modèles sur sa piste d’essais de Sint-Oedenrode. L’occasion de se rendre compte du chemin parcouru depuis que le premier châssis de camion DAF est sorti en 1949... Claude Yvens - claude.yvens@transportmedia.be

Il y a eu trois grandes périodes dans l’histoire de DAF : le temps des pionniers Hub et Wim Van Doorne, qui se spécialisent rapidement dans le matériel tracté (la société s’appelait alors Van Doorne’s Aanhangwagen Fabriek), le développement de la production de poids lourds après la guerre et l’ère actuelle qui voit DAF intégrée dans le groupe Paccar. INNOVATIONS EN PAGAILLE De la première ère, on retient surtout la volonté d’innovation qui animait les frères Van Doorne. Ils furent ainsi parmi les premiers à fabriquer des châssis de remorque soudés et non plus rivetés et ont aussi conçu la première semi-remorque porte-conteneurs au monde. Cette recherche de nouveauté technique a perduré durant toute la deuxième époque de DAF. Dès 1949, la Van Doorne’s Automobiel Fabriek (notez le changement de nom) a produit des châssis de camion, qui étaient alors carrossés à l’extérieur. Il faudra deux ans à DAF pour produire ses propres cabines (les célèbres ‘7 lames’) et six de plus pour s’affranchir de Leyland et Perkins qui lui fournissaient des moteurs. En matière de moteurs, DAF va se poster résolument à l’avant-scène en adoptant le

turbocompresseur en 1959 (DD575, 165 ch) et surtout en étant le premier à proposer un moteur diesel turbo à intercooler sur le nouveau DAF 2800 en 1973. Ce développement avait débuté en 1969 et avait pour but de réduire fortement la consommation de carburant et d’augmenter la puissance disponible grâce au refroidissement intermédiaire de l’air de suralimentation. La course à la puissance avait toute son importance à l’époque, puisque l’Allemagne, par exemple, imposait une puissance minimum en fonction de la MMA du véhicule. La technique était appliquée à des moteurs marins depuis 1956, mais elle n’était pas facile à installer sous une cabine de camion.

DAF a été le grand pionnier de l’Intercooler en 1973.

Dans l’intervalle, DAF s’était aussi construit une belle réputation dans le transport international. Dès 1962, le DAF 2600 définissait les contours de la cabine ‘longue distance’, un domaine sur lequel la marque

Les 35 premières années de l’histoire des camions DAF résumées en neuf véhicules.

néerlandaise allait imprimer sa marque jusqu’au lancement des cabines Space Cab (1985) et Super Space Cab (1994) qui sont toujours fort appréciées des chauffeurs aujourd’hui. L’ÈRE PACCAR En 1993, DAF dépose le bilan. Le sauveur se présente sous les traits du groupe américain Paccar, dont DAF Trucks devient une filiale en 1996. Ce n’est pas le premier constructeur avec lequel DAF s’allie, mais les tentatives des années ’70 et ’80 n’ont pas toutes été couronnées de succès. En 1972, International Harvester avait acheté 33 % des actions DAF, mais quelques années plus tard, la famille Van Doorne décida de mettre fin à ce partenariat parce qu’il n’y avait aucun investissement de la part du partenaire américain. De cette époque, on se rappellera juste les (très moches...) DAF N2500 basés sur l’International Paystar. Plus réussie, la collaboration de quatre constructeurs pour créer une cabine commune (que l’on retrouve sur les DAF 700, le Volvo F4/F6, Saviem J et H et Magirus MK) permet à DAF de s’implanter durablement sur le marché des véhicules de distribution.

32

TM_097_fr_nl_09.indd 32

7/05/18 10:50


33

HANS STAALS RACONTE LA GENÈSE DU DAF 95 Nous avons eu le privilège d’entendre Hans Staals (directeur du développement chez DAF jusqu’à sa retraite en 2005) nous raconter comment le DAF 95 était né en 1987 : “J’ai commencé à travailler sur le prototype de notre premier moteur 11,6 litres en 1968, puis j’ai fait construire le premier vrai banc de test pour moteurs afin de développer l’Intercooler. En 1980, la direction m’a proposé de développer un tout nouveau camion à partir d’une feuille blanche. J’ai déterminé le cahier des charges, puis nous sommes passés à la conception de la cabine. Au départ, nous voulions sous-traiter cet aspect, mais il est rapidement apparu que nous devions le faire nous-mêmes. A l’époque, nous ne faisions presque pas appel à des ordinateurs, et cela nous a donc pris sept ans pour parvenir au 95 définitif.”

Hans Staals et son équipe écoutaient-ils les chauffeurs au moment de concevoir une nouvelle cabine ? “Oui, mais nous avons toujours travaillé de manière très ciblée. Pour la Super Space Cab par exemple, nous avons choisi trois chauffeurs qui faisaient la Russie. On a mis sur une table tout ce qu’ils avaient dans leur cabine et on a commencé à voir comment ranger le tout convenablement. C’était plus une question d’intuition que de tableurs excel...” Dans les années ’80, la conception d’un nouveau camion comme le DAF 95 faisait encore largement appel à l’intuition.

EVOLUTION DES CABINES 1. DAF 1902 (1968) : la cabine n’est pas encore

basculante, et les interventions sur le moteur se font encore de la cabine, par une trappe basculante. Les accessoires (essuie-glaces, ventilation), sont encore ‘rapportés’ sur une planche de bord basique.

2

. DAF 2600 (1970) : la ‘mère du transport inter’, comme aime à l’appeler DAF. Le chauffeur a son siège suspendu, mais la couchette reste d’une largeur modeste. On note la volonté d’améliorer la visibilité et l’électrification de plusieurs fonctions.

1.

3. DAF 3600 (1987) On y est presque... le confort et

l’insonorisation sont en nette hausse, mais on commence seulement à créer des espaces de rangement un tant soit peu pratiques : depuis deux ans, DAF propose la Space Cab.

Après le décès de Wim (1978) et Hub van Doorne (1979), DAF reprend Leyland en 1987. C’est à cette époque que les gammes ‘distribution’ de DAF commencent à être fabriquées au Royaume-Uni. Mais DAF n’a pas les reins assez solides pour poursuivre son développement seul. Lorsque le marché européen du camion chute en 1992, c’est le coup de grâce... et le sauvetage par Paccar. En 22 ans, les Américains ont su imposer leur culture du bénéfice (Paccar n’a jamais réalisé la moindre perte financière...), et DAF continue à affiner moteurs et cabines pour conquérir le marché. Sans faire beaucoup de bruit, mais avec un sens de l’innovation utile qui fait souvent mouche (pensez au verrouillage de nuit des portes...). Le résultat est une part de marché qui n’a cessé de progresser en Europe jusqu’en 2013 et qui dépasse à nouveau les 16 % en gamme lourde. De quoi permettre de nouveaux développements ‘maison’ en matière de conduite connectée et autonome...

2.

3.

TM_097_fr_nl_09.indd 33

7/05/18 10:51


transport

34 Check-up test

37 Tools

38 TRANSPORT&VAN.TV

Extérieurement, l’Iveco Stralis 4 essieux n’a rien perdu de sa superbe après 5 ans d’exploitation.

Check-Up Test Iveco Stralis 360 EEV 8x2

UN BON ÉLÈVE C

haque samedi matin, les installations de VRD à Bornem grouillent d’activité. Observant attentivement le fonctionnement de cette ruche, Marc Van Pottelberge et Ahmet Yuceel nous attendent pour le Check-Up Test de l’un des porteurs de distribution à 4 essieux de VRD Logistiek, un Iveco Stralis 360 EEV 8x2. Hendrik De Spiegelaere

Fraîchement lavé, l’Iveco trône à côté de quelques autres camions plus récents. Mais il cache bien son âge. Après cinq ans, ce Stralis a encore fière allure. De près, il affiche malgré tout quelques traces d’usure, par exemple sur le marchepied ou encore sur la première marche, cassée du côté droit à la suite d’un choc. Mais pour le reste, la peinture de la cabine et celle de la caisse sont impeccables. Ou presque, puisque nous remarquons que la peinture des bavettes à l’arrière des roues avant commence à se décoller. Un détail. NOUVEAU CONCEPT Mais découvrons d’abord le véhicule du test. En 2013, VRD décidait d’acquérir trois Iveco Stralis 8x2. Une nouveauté puisqu’aucune entreprise n’avait alors choisi de se tourner vers des porteurs à 4 essieux pour la distribution. Outre la charge utile, le principal avantage de ces 32 tonnes est une répartition des masses idéales, que ce soit au moment du départ

ou lorsque le véhicule est partiellement déchargé. Avec un 8x2, l’essieu avant n’est jamais surchargé. « Nous constatons que le volume des commandes à livrer aux magasins augmente », explique Ahmet Yuceel, le responsable de l’entrepôt. « Ces quantités, nous ne pouvons plus les transporter avec un 3 essieux. Et livrer avec un tracteur et une semi-remorque, ce n’est pas toujours possible par manque de place. Avec ces 4 essieux, nous pouvons assurer les livraisons. Par ailleurs, ce genre de camion doit moins souvent revenir au dépôt puisqu’il peut emporter plus de marchandises. Cette solution est vraiment appréciée chez VRD, et de nouvelles commandes suivront. » Cet Iveco Stralis, immatriculé 1-FDO-437 et entré en service le 31 mai 2013, est l’un des premiers exemplaires livrés. Il affiche aujourd’hui 371.990 km au compteur. Un kilométrage exclusivement parcouru en distribution.

Le châssis possède deux essieux directeurs à l’avant. Le troisième essieu est l’essieu moteur, et le quatrième est un essieu auto-suiveur directionnel relevable. Sous la courte cabine, on retrouve un moteur Iveco FPT Cursor 8 EEV de 360 ch. Les versions EEV (Environmentaly Enhanced Vehicles) affichaient des émissions plus réduites que celles prescrites par la norme Euro 5 de l’époque, préfigurant en fait la norme Euro 6. Ce moteur est associé à une boîte automatisée EuroTronic. Pour la distribution, le camion a reçu un châssis renforcé de 7,7 mm d’épaisseur. Notre véhicule d’essai est équipé d’une caisse de 9.700 mm avec hayon et porte latérale. Dans la caisse, les palettes peuvent être chargées sur deux niveaux. Un chariot élévateur logé à l’arrière permet au chauffeur de décharger le véhicule. Cette caisse a été réalisée par la firme Baetens de Lokeren. Sur les faces intérieures de la caisse, les traces d’utilisation sont clairement

34

TM_097_fr_nl_09.indd 34

7/05/18 10:51


35

L’intérieur est tout aussi impeccable grâce aux bons soins du chauffeur.

Le marchepied côté droit est légèrement endommagé.

VRD LOGISTIEK L’entreprise de transport VRD Logistiek est fondée en 1986 par Raoul Van Raemdonck. Peu de temps après, André Van Raemdonck entre également dans la société. Les deux frères sont à la tête d’une entreprise de transport et de distribution en plein essor. En 1987, le site de Temse est inauguré. En 2007, c’est au tour de celui de Bornem. Aujourd’hui, VRD est toujours une entreprise familiale indépendante sans actionnaires extérieurs, qui possède sa propre politique de gestion. VRD possède des entrepôts à Temse, Bornem et Stokkem. visibles. Les parois sont souvent heurtées lors du chargement ou du déchargement. Mais tous les équipements sont toujours parfaitement fonctionnels et cette caisse solide avec des parois très épaisses est tout à fait robuste. UN CONTRÔLE QUASI QUOTIDIEN « Cet Iveco est entre les mains d’un chauffeur qui en prend grand soin », souligne Marc Van Pottelberge, le responsable de la station de lavage. « La plupart des camions sont lavés le samedi matin et nous en profitons pour contrôler l’intérieur. Sur ce camion tout est presque comme neuf. Le chauffeur est vraiment attentif. Conduire un camion 4 essieux avec deux essieux directeurs et un essieu arrière auto-suiveur réclame une certaine habitude. Sa conduite ressemble plus à celle d’une semi-remorque avec des essieux suiveurs ou même d’un autocar. Il faut faire attention au porte-à-faux arrière. » En plus d’un lavage hebdomadaire, Ahmet

TM_097_fr_nl_09.indd 35

Yuceel est présent chaque matin très tôt pour effectuer un contrôle visuel : « Nous voyons très vite s’il y a des dégâts quelque part. La plupart des chauffeurs signalent immédiatement les petits dégâts. Le camion est alors directement envoyé chez le concessionnaire pour résoudre le problème. Tous nos camions disposent d’un contrat d’entretien Iveco. Notre distributeur, Cammaert Trucks à Temse, s’occupe aussi des entretiens. Ils nous préviennent quand un camion doit passer chez eux. Dans notre atelier, nous effectuons seulement la maintenance du matériel tracté. L’Iveco 1-FDO-437 a toujours été très bien entretenu et il n’a jamais présenté de problèmes. Avec un modèle du même type, nous avons déjà eu un souci de contrôle d’assiette (NDLR : ces camions possèdent des lames à l’avant et des suspensions pneumatiques à l’arrière), mais il a été rapidement résolu. Sa consommation fluctue entre 28 et 30 l/100 km. »

FICHE TECHNIQUE Iveco Stralis 360 EEV 8x2 Type : porteur 8x2, deux essieux directeurs à l’avant, essieu arrière directeur Ligne cinématique : moteur Iveco FPT Cursor 8 EEV de 265 kW (360 ch) – couple de 1500 Nm et boîte automatisée EuroTronic à 12 rapports MTM : 32 tonnes Kilométrage : 371.990 km En service depuis le 31 mai 2013 Carrosserie : fourgon fermé Baetens, 9700 mm Dealer : Cammaerts, Temse

7/05/18 10:51


PUBLIREPORTAGE

GRADIUS, PLUS PROCHE DU CLIENT…

G

radius, membre d’Axima Refrigeration, lance une série d’innovations majeures, avec notamment une meilleure couverture géographique. Le but ? Offrir un service encore meilleur au client.

Qu’est-ce qui a changé ? Nous avons posé la question à Kurt Heidbüchel, Sales Manager Belux. TROIS NOUVELLES IMPLANTATIONS Le réseau de Gradius s’est étendu avec un nouvel atelier à Geel, désormais opérationnel et officiellement ouvert peu après les vacances. Mais les clients peuvent d’ores et déjà s’y adresser pour la réparation et l’entretien de leurs applications réfrigérées Frigoblock et Thermo King. Entre-temps, les travaux du nouveau siège de Neder-Over-Heembeek entrent dans leur phase finale. L’atelier de 4.500 m2 est déjà en pleine activité avec l’intégration et le montage de packs d’isolation pour les gammes légères et de nouveaux projets pour les poids lourds. Bientôt, la division réparation et entretien sera prête et accessible via 10 portes aménagées sur le côté du bâtiment. La dernière phase consistera à terminer l’espace de bureaux à

l’avant du bâtiment qui sera mis à l’honneur en même temps que l’inauguration officielle de l’ensemble. « Pour terminer, signalons encore que notre filiale d’Houdeng va déménager vers un nouveau bâtiment. Nos clients pourront, cette année encore, se tourner vers Nivelles Nord pour leurs entretiens et réparations », complète Kurt Heidbüchel. Pour la totalité du service et l’installation des unités Frigoblock ou Thermo King, vous pouvez aujourd’hui faire appel à huit filiales différentes et à leurs techniciens qui ont tous suivi une formation technique approfondie. DES PRODUITS POUR L’AVENIR La reprise de Frigoblock par Thermo King a aussi amené de nouveaux produits, adaptés aux besoins du client et aux normes écologiques du futur. Les groupes frigorifiques Frigoblock sont en effet parfaitement adaptés aux chaînes cinématiques électriques et hybrides. Gradius peut aussi se targuer de belles références dans le transport frigorifique au LNG à faibles émissions. Cette volonté écologique s’exprime aussi par l’utilisation de réfrigérants naturels, par exemple du CO2 liquéfié (extrait d’autres processus industriels) pour refroidir les véhicules tractés. Cette solution combine une capacité élevée et un grand silence de fonctionnement, ce qui permet aussi de

satisfaire à la norme PIEK. Gradius propose en outre, en collaboration avec Addax, une vraie primeur avec le premier camion léger frigorifique totalement électrique. Gradius tient ainsi compte du besoin toujours plus important de véhicules peu bruyants et à faibles émissions. Les livraisons de nuit deviennent ainsi possibles, notamment sur demande de différentes villes et communes, réduisant par la même occasion les files quotidiennes. MISER SUR LE SERVICE ET L’EFFICACITÉ Outre cette gamme étendue de produits, Gradius évolue de plus en plus vers une société de service. L’objectif est toujours de « représenter une valeur ajoutée maximale pour nos clients ». Pour preuve, la réorganisation géographique de nos ateliers et l’extension de notre flotte de service qui permet de planifier plus facilement l’entretien chez le client même. Un atout que Gradius offre volontiers aux clients. Des systèmes de tracking simplifient encore ce service en contrôlant les températures et en les ajustant à distance si nécessaire. De cette manière, Gradius peut (comme membre d’Axima Refrigeration) garantir une couverture parfaite de la chaîne totale du froid.

Kurt Heidbüchel : “A l’heure actuelle, les clients peuvent faire appel à huit filiales différentes.”

www.gradius.be

TM_097_fr_nl_09.indd 36

7/05/18 10:51


37 37 Tools

38 TRANSPORT&VAN.TV

transport

Pour que les OBU utilisables en Belgique soient aussi utilisables en Allemagne, il faudra encore attendre quelques mois.

Boîtiers interopérables pour la taxe kilométrique

BIENTÔT... L’ALLEMAGNE T

rès critiquée à son lancement, la taxe kilométrique belge commence à se révéler le meilleur élève de la classe européenne. Le chemin vers un OBU réellement interopérable n’est plus une illusion. Et le prochain domino qui tombera est celui de la LKW-Maut en Allemagne. Claude Yvens - claude.yvens@transportmedia.be

La Belgique est pour l’instant le seul pays où la taxe kilométrique soit ouverte à plusieurs fournisseurs d’OBU (cinq aujourd’hui, sept bientôt), sans interruption du trafic (tout se fait par satellite) et où la totalité du réseau routier est couverte. Les OBU que l’on peut se procurer en Belgique (à l’exception de celui de Satellic) sont interopérables dans quelques autres pays, mais pas encore en Allemagne. Nous nous sommes entretenus à ce sujet avec Eva Tzoneva (Global Services Development Manager chez Shell). 12 MOIS... OU MOINS Au lancement de la taxe belge, Shell a choisi de s’appuyer sur l’expertise d’Axxès. “Les partenariats sont une bonne manière d’avancer dans un domaine aussi complexe que l’interopérabilité. Ce n’est pas la seule, mais si l’on élargit la discussion à l’ensemble des services de mobilité, combiner des compétences, c’est une formule gagnante. Nous avons directement pu proposer à nos clients belges un OBU interopérable avec l’Espagne, la France et le Portugal. Dans d’autres pays (Pologne, République Tchèque, Slovaquie ou Slovénie), là où les autorités imposent un OBU unique, nous avons une offre locale. Et pour l’avenir, nous avons l’intention de rester à l’avant-

TM_097_fr_nl_09.indd 37

plan des développements en matière d’interopérabilité en Europe”, explique Eva Tzoneva. Puisque les Pays-Bas n’imposent pas encore de taxe kilométrique aux poids lourds et que l’interopérabilité avec la France est assurée, la principale destination pour laquelle les transporteurs belges souhaiteraient obtenir une solution interopérable est l’Allemagne. “Les autorités allemandes sont prêtes à accréditer différents fournisseurs d’OBU, et à l’heure actuelle ils ont reçu sept candidatures, mais elles doivent en même temps sélectionner un nouvel opérateur (puisque le contrat passé avec Toll-Collect arrivera à expiration le 1er septembre 2018, NDLR) et étendre le réseau taxable en juillet. Organiser les discussions avec autant de parties concernées n’est pas facile. De notre côté, puisque le nouveau décret ‘Maut’ a été publié le 27 mars dernier, nous ne devons pas nécessairement attendre la nomination du nouvel opérateur pour avancer. Les autorités allemandes sont prêtes à signer des accords de test avec les futurs prestataires EETS, même s’il reste des points à finaliser avec le futur opérateur, notamment en matière de rémunération. Nous sommes donc confiants : dans les douze mois à venir, plusieurs fournisseurs

EETS devraient pouvoir ajouter l’Allemagne à leur portefeuille de services. Certains annoncent qu’ils seront déjà prêts cette année, mais je préfère ne pas donner de date. Je comprends que la rapidité est importante, mais à mes yeux il s’agit surtout de fournir un service 100 % fiable à nos clients”, précise Eva Tzoneva.

Les fournisseurs de cartes carburant sont en première ligne pour fournir un OBU interopérable.

Parmi les nouveaux acteurs qui annoncent la commercialisation future d’un OBU interopérable à 100 %, il y a Toll4Europe, un consortium dans lequel on retrouve Daimler, T-Systems (un des actionnaires de Satellic en Belgique) et DKV Euroservice. Un actionnariat qui montre qu’aussi bien les constructeurs de poids lourds que les prestataires de services de paiement s’intéressent désormais de très près aux taxes kilométriques en tous genres...

7/05/18 10:51


transport

38 TRANSPORT&VAN.TV

Relooking total pour TRANSPORT & VAN.TV sur Kanaal Z

NOUVEAU NOM, NOUVEAU CONTENU

Philippe Quatennens lors d’un tournage au Circuit de Zolder.

F

in mars, TRANSPORTMEDIA a annoncé, non sans une certaine fierté, son ‘nouveau’ programme TRANSPORT & VAN.TV diffusé sur Kanaal Z. Ce programme s’inscrit dans la continuité de TRANSPORT.TV, mais avec de nombreuses nouveautés. Yannick Haesevoets - yannick.haesevoets@transportmedia.be

NOUVEAU NOM TRANSPORT.TV devient TRANSPORT & VAN.TV. Nous accordons ainsi une attention particulière au marché des fourgons et pickups. En effet, le secteur du transport évolue de plus en plus vers un marché des -3,5 t. La rubrique ‘Concessionnaire du mois’ mettra toujours en avant un spécialiste de ce segment. ‘We Are Champions’ permet également aux marques de VUL de faire évaluer leur véhicule par des personnalités bien connues du monde du transport. NOUVELLES RUBRIQUES Avec onze rubriques très ciblées, TRANSPORT & VAN.TV est plus varié que jamais : de ‘Company Profiles’ (produit haut de gamme) à ‘Chauffeurs aan het Woord’, en passant par ‘(Goed)Gekeurd’ et ses tests d’habileté.

NOUVELLES CAMÉRAS TRANSPORTMEDIA évolue, tout comme la technologie, et utilise donc du matériel de pointe. Chaque reportage est filmé grâce à une caméra 4K, des caméras d’action, des drones et des go-pros pour un résultat impressionnant. NOUVEAUX VISUELS Vous l’avez peut-être remarqué lors du dernier TRANSPORT & VAN.TV, les visuels ont été entièrement adaptés et répondent désormais aux exigences actuelles : des cadrages fixes puis en mouvement pour un rendu spectaculaire. La modernité et le style caractérisent parfaitement l’entreprise TRANSPORTMEDIA.

• Reportages sur Kanaal Z (800 000 à 900 000 téléspectateurs répartis sur 42 émissions et deux week-ends) et sur les canaux de communication suivants : • www.transportmedia.be (30 000 à 35 000 visiteurs/mois) • kanaalz.knack.be • E-newsletter Transportmedia (19 000 destinataires) • Chaîne YouTube et réseaux sociaux de Transportmedia (Facebook, LinkedIn, Twitter) • Public cible : les décideurs dans le secteur du transport

POUR APPARAITRE DANS LE PROCHAIN TRANSPORT & VAN.TV Contactez Bram Crombez (Project Manager de TRANSPORT & VAN.TV). bram.crombez@transportmedia.be +32 (0)472 45 60 60 90

38

TM_097_fr_nl_09.indd 38

7/05/18 10:51


L’ÉVÉNEMENT DE RÉFÉRENCE POUR LE SECTEUR DU TRANSPORT ROUTIER EN BELGIQUE !


NOUVEAUX VOLVO FH ET FM LNG

Performances identiques. Moins d’émissions. Nos nouveaux Volvo FH LNG et Volvo FM LNG disposent d’une autonomie de près de 1.000 km et offrent des propriétés de conduite et des performances identiques à celles des camions roulant au diesel que vous connaissez, mais avec 20% de rejet de CO2 en moins* ! Bénéfique pour votre portefeuille et l’environnement. * Cela concerne les émissions du véhicule pendant son exploitation, « du réservoir à la roue ».

www.volvotrucks.be

CAMIONS VOLVO ROULANT AU LNG


41

NOUVEAU SALON, NOUVEAU CONCEPT ET UNE PREMIÈRE ÉDITION TRÈS PROMETTEUSE…

C

’est avec une légitime fierté que FEBIAC et TLV vous présentent le nouveau salon We Are Transport. We Are Transport est le fruit du travail de deux fédérations professionnelles qui ont mis en commun leur longue expertise dans l’organisation de salons pour en concocter un tout neuf. Pour cette première édition, tous les feux sont au vert : le nouveau venu dans le monde des salons est accueilli avec enthousiasme, tant par les exposants que par les visiteurs. Les fédérations sectorielles TLV et FEBIAC sont actives depuis des décennies dans la défense professionnelle de leurs membres respectifs. FEBIAC représente l’industrie automobile, du deux-roues, de la camionnette et du poids lourd tandis que TLV défend les intérêts des entreprises actives dans le transport et la logistique. Outre la défense des intérêts, les co-organisateurs ont autre chose en commun : ils peuvent s’appuyer sur une large expérience en matière d’organisation de salons. Le Palais 5, archicomplet, de Brussels Expo est le lieu de naissance de ce petit dernier. Un nouveau salon suppose évidemment aussi un nouveau concept. Au niveau de l’aménagement du salon, les organisateurs ont misé sur l’ouverture. Un espace d’exposition ouvert et uniforme qui encourage le contact et favorise le réseautage ciblé. Le salon répond ainsi au besoin manifesté par le secteur du transport routier de se retrouver. En se concentrant sur trois jours sous un seul et même toit, We Are Transport entend devenir l’événement de réseautage de l’année. Vous pourrez y partager vos points de vue avec vos fournisseurs (près de 70 !), mais aussi avec vos collègues/transporteurs, collègues/gestionnaires de flotte… dans une atmosphère professionnelle mais joviale.

THE PLACE TO BE : PAS UN SLOGAN CREUX We Are Transport s’adresse exclusivement aux professionnels que vous êtes. Vous avez besoin, dans le cadre de vos activités quotidiennes, de matériel performant ! We Are Transport est la bonne adresse. L’expression ‘The place to be’ est souvent utilisée à tort et à travers, mais ce slogan est ici parfaitement approprié. Tous les segments sont représentés durant ce sommet du transport routier étalé sur trois jours : porteurs, remorques, tracteurs, semi-remorques, ICT, pneus, carrosseries, assurances, formations, carburants, installations de freinage, chariots élévateurs, opérateurs de péage, sociétés de location,… et nous en oublions certainement quelques-uns. En quelques heures, vous essuierez un feu nourri d’innovations, et bien plus encore ! Après votre visite, vous pourrez retourner, mieux armé que jamais, dans votre entreprise.

Jacky Mouligneau, FEBIAC

Nous vous remercions d’ores et déjà de votre visite et espérons vous accueillir à nouveau très bientôt. Jacky Mouligneau, FEBIAC. Lode Verkinderen, TLV.

Lode Verkinderen, TLV


We Are Transport

LES CONSTRUCTEURS FONT ESCALE À BRUXELLES AVEC LEURS PROPULSIONS ALTERNATIVES

B

iodiesel, gaz, électricité… manifestement, les choses bougent du côté des constructeurs de poids lourds. Comme le montre aussi We Are Transport, le premier salon consacré au transport routier, désormais indépendant du salon automobile de Bruxelles. Voici ce que les sept marques présentent ce début juin au Heysel. Erik Roosens

Saxas et hayon Dhollandia. Par ailleurs, un CF 480 FAT en version construction avec crochet lève-conteneurs est aussi présent. Il est propulsé par un moteur MX 13 PACCAR de 480 ch. Les poids lourds DAF peuvent rouler au biodiesel HVO. Toutes les informations sur cette possibilité vous seront également fournies au Heysel. Le HVO est fabriqué à partir de déchets et propose une véritable alternative au carburant fossile qu’est

le diesel. L’empreinte écologique du biodiesel HVO est bien plus petite que celle du diesel : 89 % de CO2, 33 % de particules fines et 9 % d’azote en moins. SNEL Logistic Solutions va tester un véhicule au HVO pendant trois mois et comparer ses émissions avec celles de véhicules au diesel et au LNG. L’importateur Carburants Maes mettra une citerne de 10.000 litres à disposition de SNEL Logistic Solutions sur le terrain de ce dernier.

DAF DAF existe depuis 90 ans et le constructeur d’Eindhoven fait une halte au Heysel avec une édition jubilé du XF. Ce 90th Anniversary Edition XF est un tracteur doté d’un moteur de 530 ch, d’une Super Space Cab à suspension pneumatique, de rétroviseurs et passages de roues couleur cabine, de phares LED, de skylights, de lampes antibrouillard, de l’éclairage directionnel, d’un spoiler de toit, d’ailes et jupes latérales. Le logo DAF historique trône à l’avant, sur les côtés et à l’arrière du poids lourd. Le logo orne aussi l’intérieur de la cabine à divers endroits. Le stand a aussi gardé une place pour un LF DistriForce 4x2 (12 t) avec superstructure

SNEL Logistic Solutions va tester le biodiesel.

DAF existe depuis 90 ans.

42


L’Iveco Daily Blue Power est International Van of the Year 2018.

43

Le Stralis NP a une autonomie jusqu’à 1600 km.

DAF expose aussi les services offerts aux clients : PACCAR Parts, PACCAR Financial ainsi que les contrats d’entretien et de réparation DAF MultiSupport. Une attention particulière est accordée à DAF Connect, un système de gestion de flotte en ligne qui fournit des informations en temps réels sur le véhicule et le chauffeur. DAF Connect indique les routes, les temps de conduite, la consommation et l’utilisation utile du véhicule. Avec le rapport de consommation, il est possible de comparer les prestations des véhicules et des chauffeurs. Les prestations d’un parc entier au cours d’une période déterminée peuvent également être dégagées.

IVECO Iveco table sur des véhicules équipés d’un moteur au gaz. Le stand du constructeur italien abrite un Stralis NP au LNG (Liquefied Natural Gas). Celui-ci possède un moteur de 13 litres 6 cylindres de 460 ch et 2.000 Nm associé à une boîte automatique Hi-Tronix (ZF Traxon). Le Stralis NP dispose d’une autonomie jusqu’à 1600 km et est disponible en tracteur (4x2 et 6x2) et en porteur. Les valeurs d’émission du Stralis LNG Natural Power se situent en dessous des valeurs limites d’Euro 6 car la combustion du gaz naturel rejette moins d’émissions nocives que la combustion du diesel. Il fait aussi moins de bruit. Avec 3 à 6 dB(A) de moins qu’un poids lourd au diesel comparable, le Stralis LNG est 50 à 75 % plus silencieux. L’International Van of the Year 2018 l’Iveco Daily Blue Power - sera exposé à Bruxelles. Le Daily Blue Power est disponible avec une propulsion électrique, avec un moteur au gaz ou un moteur diesel. Le Daily Hi-Matic Natural Power avec moteur au gaz naturel est associé à la boîte automatique Hi-Matic à 8 rapports qui n’est pas seulement confortable mais aussi 2,5 % plus économique que la transmission manuelle. Le moteur 3 litres au gaz naturel délivre 136 ch et 350 Nm. Cela fait du Daily Hi-Matic Natural Power l’utilitaire léger au gaz naturel le plus puissant du marché. Un Stralis X-WAY occupe aussi une place

sur le stand d’Iveco. Il s’agit d’un véhicule destiné aux livraisons dans le secteur de la construction combinant une charge utile élevée à des propriétés off-road légères. Le Stralis X-WAY associe la robustesse d’un véhicule de construction – châssis Trakker – avec la sobriété et le confort d’un véhicule routier. « Avec le X-WAY, nos clients peuvent être sûrs qu’ils pourront gérer aisément le dernier kilomètre sur les terrains non stabilisés et souvent pénibles des chantiers où ils doivent livrer », dit Iveco.

MAN Le MAN TGE a été lancé l’an passé mais la commercialisation de la camionnette a désormais trouvé son rythme de croisière.

Avec l’introduction du TGE, MAN tient compte de la demande pour des véhicules plus légers.

Le bouton de commande de la boîte de vitesses MAN TipMatic se trouve maintenant sur le tableau de bord.


MAN expose à We Are Transport une camionnette fermée et un TGE 4x4 benne. Avec le lancement du TGE, MAN tient compte de la demande pour des véhicules plus légers et dispose maintenant d’une gamme de 3 à 44 t. Le MAN TGE est disponible en tant que camionnette fourgon, minibus, double cabine ou châssis-cabine. Deux empattements, trois hauteurs de toit et trois longueurs sont au programme. Ces derniers varient dans la version fourgon de 5,98 à 6,83 m avec une version extra longue de 7,39 m avec porte-à-faux. Le TGE le plus imposant propose un volume de chargement de 18,4 m3. LE TGE de 3,5 t peut accueillir un chargement de 1,5 t. Le TGE peut aussi tracter une remorque jusqu’à 3,5 t. En juillet, MAN lancera la production de l’eTGE, une camionnette à propulsion totalement électrique. Avec une autonomie de 160 km et une charge utile de 950 à 1.700 kg, le MAN TGE électrique est conçu pour le transport urbain. Du côté des poids lourds, l’intérieur des cabines est neuf. C’est ainsi que le bouton de commande de la boîte de vitesses

MAN TipMatic se trouve maintenant sur le tableau de bord au lieu d’être à droite du siège chauffeur. D’autres boutons ont été regroupés de manière à ce que les fonctions utilisées le plus souvent par le chauffeur pendant la conduite soient les plus proches de lui. Le nouveau moteur D08 est désormais disponible dans toutes les variantes des TGL et TGM. Les poids lourds sur le stand sont un MAN TGM 4x4, un MAN TGS 4x4, un tracteur MAN TGX Special Edition, un MAN TGS chantier avec HydroDrive et un MAN TGX pour le transport exceptionnel. L’attention portera aussi sur les MAN DigitalServices avec notamment RIO (logiciel télématique pour la gestion de flotte) et MAN ServiceCare pour la gestion proactive des entretiens. A côté du grand stand (500 m2), MAN est aussi présent sur un stand complémentaire totalement consacré à l’après-vente avec notamment MAN Genuine Oil et MAN ServiceCare.

MERCEDES Vous pouvez découvrir, sur le stand de Mercedes, l’eActros totalement électrique L’Actros SLT peut tirer des trains routiers jusqu’à 250 t.

Dès à présent, le Sprinter est également disponible en traction avant.

testé actuellement par une vingtaine de clients en Allemagne. L’eActros est proposé en deux versions : un 2 essieux d’un poids total de 18 t et une version à 3 essieux de 25 t. L’autonomie atteint 200 km, en fonction des conditions. L’eActros fait partie de la stratégie CASE de la marque à l’étoile : Connectivity, Autonomous Driving, Shared Services et Electricity. Les autres véhicules du stand sont un Atego 1221 L avec caisse et hayon, un Arocs 3345 K avec crochet lève-conteneurs, un tracteur Actros 2163 LS 4x2 Racing Star et un tracteur Actros 4463 SLT. Ce SLT (Schwerlastwagen) va immanquablement attirer les curieux car ce tracteur puissant peut, avec son moteur 16 litres, tirer des trains routiers jusqu’à 250 t. La puissance impressionnante - 630 ch et 3100 Nm est transmise aux roues par le biais d’un embrayage TRK sans usure. Avec cet embrayage à ralentisseur turbo (TRK), les manœuvres précises et à faibles régimes deviennent un jeu d’enfant comme nous avons pu l’expérimenter l’an passé pendant les Road Efficiency Experience Days à Quenast. Le SLT du salon est la version Actros mais ce gros bras peut aussi être commandé en exécution Arocs. Par ailleurs, le nouveau Sprinter sera exposé pour la première fois à Bruxelles. Le stand accueillera une camionnette fermée Sprinter 516 CDI L3 à propulsion arrière. Dès à présent, le Sprinter est également disponible en traction avant. Le seuil de chargement est alors plus bas de 80 mm et propose 50 kg de charge utile supplémentaires. En plus des véhicules, Mercedes-Benz présente également des services, comme le dispositif de connectivité avancé Uptime qui contrôle automatiquement les systèmes du véhicule pendant l’utilisation, ce qu’il fait désormais aussi pour le véhicule tracté. Le client est informé quelques minutes après la réception d’un code d’erreur ou d’un signal indiquant un problème possible et reçoit alors des recommandations. Les situations critiques peuvent ainsi être détectées à temps et le poids lourd réparé préventivement. Uptime veille à ce que les véhicules passent moins souvent par le garage, ce qui accroît leur disponibilité (uptime) pour le client. Enfin, le stand de Mercedes-Benz fournit aussi des infos sur MBFIN, TruckStore, TruckTraining et FleetBoard.

RENAULT TRUCKS Renault Trucks s’arrête au Heysel avec un T High Sleeper de 480 ch totalement

44


45 Le Master distribué par Renault Trucks arbore une petite plaque rouge sur la portière avec l’inscription By Renault Trucks.

équipé. « Avec une charge utile plus élevée, des moteurs plus efficaces et des innovations pour réduire la consommation, nous franchissons une nouvelle étape dans notre quête visant à faire du poids lourd un centre de profit », déclare le constructeur français. Par ailleurs, un Renault Trucks C 6x4 équipé d’un moteur 13 litres de 480 ch et d’un crochet lève-conteneurs AJK est aussi présent. Le C peut être doté de l’Optitrack, le système de propulsion avec moteurs hydrauliques dans les roues avant qui confère temporairement au

véhicule une motricité supplémentaire. Il est, comparé à une transmission intégrale permanente, plus économique et plus léger. Optitrack constitue une solution pratique pour une utilisation sporadique sur chantier (malaxeurs à béton par ex.) ou pour ceux qui doivent parfois emprunter des routes rurales boueuses pour chercher un chargement comme dans le cas du transport de lait. Le troisième véhicule est un Master L3H2 Renault Trucks Edition. Le Master est disponible dans différentes configurations avec un poids total de 2,8 à 4,5 t. Le Renault

La New Generation Scania consomme 5 % de moins que la génération précédente.

Renault Trucks fait escale au Heysel avec un T High Sleeper de 480 ch totalement équipé.

Master - distribué par Renault Trucks arbore une petite plaque rouge sur la porte latérale avec l’inscription By Renault Trucks. « Le client sait ainsi qu’il peut compter sur le service d’un concessionnaire poids lourd », souligne Renault Trucks. « Nous veillons, avec le client, à ce que l’utilitaire soit adapté à ses tâches. Notre slogan n’est pas pour rien ‘Un service 100 % sur mesure’. » Cette année, les T, C et K bénéficient de nouvelles plates-formes d’infotainment et d’essieux arrière plus lourds (poids total de 60 t avec réduction simple). L’adaptive cruise control est également disponible sur le Renault Trucks D conçu pour le segment de la distribution. Fin 2018, de nouveaux moteurs feront leur apparition, des moteurs répondant à Euro 6 step D ainsi qu’un nouveau tachygraphe numérique. Le Master ZE - une camionnette totalement électrique - est annoncé pour le 2e semestre de l’année et un poids lourd électrique pour 2019.

SCANIA

Bruxelles accueille aussi un Scania P220 doté du nouveau moteur 7 litres SCR-only.

Scania expose au Heysel un Scania G410 LNG équipé du nouveau moteur 13 litres qui peut rouler au CNG ou au LNG. Le constructeur de Södertälje se trouve dans la dernière phase de lancement de sa nouvelle gamme, la New Generation Scania (NGS). Après les véhicules pour le transport longue distance et le secteur de la construction, Scania lance aujourd’hui les véhicules destinés aux applications urbaines. C’est pourquoi Bruxelles accueille un châssis Scania P220 doté du nouveau moteur 7 litres SCR-only. Nous avons déjà


pu le tester brièvement et avons été étonné par la souplesse de son petit moteur qui affiche un couple maximum de 1.000 Nm entre 1.050 et 1.500 t/m. La direction du P220 est légère et le véhicule est équipé du Scania Opticruise qui passe les rapports à la place du chauffeur. Pour accroître la visibilité en ville, la portière droite comporte une vitre Scania City Safe qui supprime l’angle mort. Le stand de Scania offre un bel aperçu des différentes cabines. Outre la G et la P, il abrite aussi une S et une R. Le R450 est équipé du moteur 13 litres SCR-only. Le S650 possède un moteur V8 de 16 litres SCR-only avec lequel nous avons pu rouler pendant l’hiver dans une configuration 50 tonnes. Ce qui est frappant, c’est la rapidité avec laquelle le nouveau Scania Opticruise passe les rapports grâce au lay shaft brake, le mécanisme de freinage sur l’arbre intermédiaire. Scania est le seul constructeur européen à proposer encore un V8, un moteur qui frappe l’imagination de nombreux routiers. Scania espère que les transporteurs viendront en masse au nouveau salon de Bruxelles. « Notre nouvelle plate-forme pour véhicules et services est aujourd’hui complète », déclare le constructeur. « Sur notre stand, le visiteur aura une bonne idée des principales variantes de cabine disponibles et de tous les services qui accroissent l’uptime des véhicules. » « Les Connected Services jouent ici un rôle important pour que le Total Operating Economy de nos clients soit aussi favorable que possible », déclare Scania. « La New Generation garantit une réduction de consommation de 5 % par rapport à la génération précédente. Des tests indépendants dans les médias ont confirmé que cette promesse était tenue. »

VOLVO Volvo Trucks joue la carte des carburants alternatifs et expose à We Are Transport deux véhicules au gaz : le Volvo FH au LNG et le Volvo FE au CNG. Le Volvo FH au gaz liquide - LNG (Liquefied Natural Gas) - est, avec une puissance de 420 ou 460 ch, adapté au transport lourd sur distances moyennes et longues. Le FH au LNG présente les mêmes prestations, caractéristiques routières et économiques que les modèles diesels de Volvo et peut rouler jusqu’à 1.000 km. De plus, les émissions de CO2 sont 20 à 100 % plus faibles que celles du diesel, selon qu’il s’agisse de gaz naturel ou de biogaz. Le Volvo FM peut aussi rouler au LNG.

46

Le Volvo FE CNG (Compressed Natural Gas) est destiné à des applications avec des cycles de conduite courts et au trafic stopstart, comme la collecte de déchets et la distribution locale. Il possède un moteur au gaz naturel de 9 litres qui répond à la norme Euro 6 et une transmission automatique. Le véhicule exposé est un camion à immondices avec une cabine à faible hauteur d’accès. En avril, Volvo Trucks a présenté son premier Volvo FL totalement électrique et le met à l’honneur à Bruxelles. Les deux premiers Volvo FL Electric seront mobilisés à Göteborg : un en tant que benne à ordures ménagères et un comme véhicule de distribution. Le Volvo FL Electric est axé sur le transport urbain. Les ventes débuteront l’an prochain. Dès le 1er janvier 2019, les poids lourds neufs produits dans l’UE recevront un

certificat portant sur la consommation de carburant et les émissions de CO2. « Nous considérons ces nouvelles exigences comme un ajout positif aux outils avec lesquels le secteur travaille déjà », déclare Volvo Trucks. « Pour les acheteurs, il sera plus facile de reconnaître les véhicules économiques avec un impact moindre sur le climat. » Le constructeur de Göteborg mise également sur la connectivité pour garantir la mobilité du véhicule aussi longtemps que possible. C’est ainsi que les nouveaux Volvo FH qui font l’objet d’un contrat d’entretien Gold sont suivis depuis Gand. Dès que le véhicule détecte quelque chose d’anormal, il envoie un message à Uptime Solutions. Le Truck Monitoring Center analyse cette information et le concessionnaire reçoit des instructions sur ce qu’il a à faire. Evidemment, après concertation avec le client.

Le Volvo FH au LNG peut rouler jusqu’à 1.000 km.

Un Volvo FL Electric est utilisé à Göteborg comme benne à ordures ménagères.


La nouvelle génération Scania n’a jamais perdu un défi de consommation Quelle que soit la compétition, Scania a toujours été au top, à chaque test et chaque défi. Donc, lorsque nous déclarons que nous vous permettons d’économiser 5 % de carburant par rapport à la génération précédente Scania, vous n’avez pas à nous croire sur parole. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En savoir plus sur la consommation de carburant sur scania.be.


Backeye®360° Systèmes de caméras Les systèmes Backeye® 360 sont des produits intelligents camera/moniteur qui servent comme appui pendant des manœuvres à basse vitesse, avec ceci le conducteur a une vue d’ensemble de l’environnement complet du véhicule en une seule image et cela en temps reel

Le Backeye® 360 tombe sous le régime de subvention ! Appelez-nous sans engagement pour vous informer sur toutes les possibilités possible. • Élimine les angles morts, améliore la sécurité • Vue d’ensemble de l’environnement dans une seule image • Réduit les risques de collision avec des personnes ou des objets

+31 541 53 18 01 brigade-electronics.nl


49

MICHELIN

MAES ZONEN

BF GOODRICH À L’HONNEUR

QUADRUPLE ACTUALITÉ

Repris en 1990 par Michelin, les pneus poids lourds BFGoodrich seront à l’honneur sur le stand Michelin. Sept nouveautés font partie de l’offre dans les dimensions 22.5. Quant aux nouveautés Michelin, l’actualité porte sur le pneu X Multi Energy lancé en avril. Ce pneu permettrait de réduire la consommation de 1,2 l/100 km ou encore les émissions de CO2 de 3,3 t/ 100.000 km. La résistance au roulement a aussi été abaissée. Le X Multi Energy Z est un pneu toutes positions et le D est destiné à l’essieu moteur. La gamme convient aux longues et courtes distances et à tous les types de routes.

TRANSICS

NOUVELLE VERSION DE TX-FLEX Transics expose la nouvelle version de l’application TX-FLEX. Cette solution permet aux chauffeurs d’accéder au planning, à la communication et à la navigation sur leur appareil mobile, des fonctions qui n’étaient avant accessibles que via l’ordinateur de bord TX-SKY. La nouvelle version est désormais compatible avec TX-GO, l’ordinateur de bord sans display non lié à un véhicule. Elle comprend aussi TX-ECO Assistant, le programme de prestations de conduite de Transics visant une conduite plus économique. TX-FLEX est en outre doté de l’interface API permettant l’intégration aisée d’applications supplémentaires sur l’appareil mobile.

La société Maes Zonen de Bornem, fournisseur de carburant, expose 4 produits. La carte carburant Maes tout d’abord, désormais exploitable dans tout le Benelux et qui bénéficie d’un tout nouveau portail web. Une nouvelle carte Maes Mobility qui permet, en plus de faire le plein, de payer les parkings, le transport public, les péages, le taxi, … Le système AdBlue Proximity qui propose de placer une installation AdBlue professionnelle chez le transporteur. Enfin, la société délivre dorénavant du HVO, un biodiesel écologique permettant de réduire les émissions de CO2 de 89 %, de particules fines de 33 % et d’azote de 9 %.

BRIGADE

NOUVELLES CAMÉRAS BACKEYE 360

VLAMYTAL

SOL ANTIDÉRAPANT Spécialiste du traitement des surfaces, la société Vlamytal diversifie son offre avec la pose de planchers antidérapants (Vlamygrip) dans les surfaces de chargement de poids lourds, véhicules tractés, camionnettes et autres. Appliquer Vlamygrip consiste, après pré-traitement de la surface concernée, à poser une couche spéciale sur celle-ci affichant un coefficient de frottement minimum de 0.6 tel que prescrit par le code de la route et les normes européennes. Vlamygrip contribue donc à la sécurité du transport en évitant aux marchandises de glisser. Sur la photo : Philip Vlamynck et son nouveau produit.

Spécialiste des produits de sécurité, Brigade a encore perfectionné ses caméras Backeye. Le logiciel et les paramètres d’affichage ont été améliorés, et le système supporte désormais une commande à distance. Le Backeye 360 permet au chauffeur de voir son véhicule et les alentours sur un seul écran. 4 caméras montées sur le véhicule transmettent simultanément les images au boîtier ECU qui traite, corrige et rassemble les images en une seule. Celle-ci est ensuite transmise en temps réel sur l’écran. La nouvelle version offre 19 options d’affichage différentes et l’image du chauffeur change automatiquement en fonction de plusieurs facteurs. Présentés aussi au salon : MDR, un enregistreur numérique mobile qui peut être lié à Backeye et un système de détection d’obstacles par ultrason.


ALL CONNECTS

MABO LIFTING

INTERNET DES OBJETS

MOFFETT NOUVELLE GÉNÉRATION

All Connects propose des solutions de gestion des collaborateurs mobiles, des véhicules et des matériaux. A l’honneur au salon : l’IdO (Internet des Objets), la sécurité du chargement et le tachygraphe. Le système IdO trailer tracker d’All-Connects permet de suivre les biens, les palettes et les matériaux d’emballage. La durée de la batterie est de 5 ans minimum. Pour sécuriser le chargement, All-Connects présente un système d’alarme couplé à un module track & trace. Enfin, une application All-Connects autorise le téléchargement à distance de toutes les données du tachygraphe.

GO4LOGISTICS

NOUVEAU PLANNING DE CONTENEURS La société anversoise offre un logiciel qui permet aux entreprises d’enregistrer et de planifier les déplacements de conteneurs au sein du port et vers l’hinterland. Le nouveau planning de conteneurs 2.0 fait des suggestions aux planificateurs pour la réalisation de combinaisons adaptées : amenée ou enlèvement des conteneurs sur les terminaux, réutilisation des conteneurs vides, etc. L’outil de planification offre la flexibilité nécessaire pour scinder ou étendre les transports par le biais de différentes actions comme le scanning, la douane, le pesage, etc. Toutes ces actions peuvent générer divers revenus et coûts, lesquels peuvent être automatiquement calculés avec le module tarifs tant pour les clients que pour les transporteurs/ sous-traitants.

Mabo Lifting est présent à We Are Transport avec de nouveaux chariots élévateurs embarqués Moffett M5 NX et M4 NX. Le constructeur affirme qu’ils bénéficient d’une sécurité et d’un confort accrus pour des performances encore meilleures. Les 2 modèles peuvent être équipés d’une option quadri-directionnelle pratique pour les charges longues. Mabo-Lifting expose aussi un chariot pour allées étroites (à partir de 1,6 m) Aisle-Master avec une capacité de levage de 3 t pour une hauteur de levage jusqu’à 15 m. Il est disponible en version électrique, au diesel ou au LPG. Enfin, la société de Lier propose un gerbeur embarqué Innolift d’une capacité de 600 kg pour une hauteur de levage de 1300 mm.

MY-TRUCKS

VÉHICULE, FINANCEMENT ET ASSURANCE Les sociétés-sœurs My-Trucks et Solvas proposent à leurs clients une solution globale portant sur le véhicule, son financement et les assurances. My-Trucks entend trouver une solution pour le financement de poids lourds d’occasion pour les PME et les sociétés débutantes. Ses solutions : des possibilités de leasing à l’échéance duquel le véhicule est la propriété du client. Solvas se charge des aspects liés aux assurances, à l’accompagnement financier et à l’expertise immobilière. La société promet une surprise au salon. Qu’on se le dise…

SUIVO

PLACE AU SMART DRIVE La société belge Suivo a développé un nouveau produit baptisé Smart Drive, un système dynamique adaptable qui optimalise l’accélération, le passage des rapports, le régime et la vitesse maximale d’un véhicule. Les avantages ? Les chauffeurs roulent de manière plus sereine et donc plus sûre, ce qui réduit les dégâts aux véhicules et les coûts d’entretien de la flotte. Mais la société pointe un autre avantage de taille : une réduction des coûts de carburant qui peut atteindre 10 %.

50


51

PHELECT

TELEROUTE

DES NOUVEAUTÉS EN PAGAILLE

EXTENSION DE LA BOURSE DE FRET

Présent au salon avec Stoneridge, Phelect y présente de nombreuses nouveautés. Un équipement sans fil Optimo qui permet aux installateurs de tachygraphe de calibrer tous les types de tachygraphes, y compris les futurs dispositifs intelligents. Une nouvelle version de la solution télématique DigiFleet (photo). Un système d’éco-conduite DigiDrive. Une nouvelle version du logiciel d’analyse des données tachygraphes et des cartes chauffeurs DigiSave. Un système de sécurisation des personnes et des biens DigiProtect. Un dispositif de surveillance de la pression des pneus DigiTyre. Un système TR-Observer pour le monitoring de la livraison de palettes. Un système d’optimalisation des tournées ANTSroute. Et une nouvelle gamme de dashcams professionnelles hautes performances DigiView.

THETRUCKCOMPANY

UNE PRIMEUR POUR WE ARE TRANSPORT La vedette du stand de TheTruckCompany sera le nouveau châssis porte-conteneurs de Kässbohrer, présenté en première européenne. Les châssis porte-conteneurs K.SHG.AVMH et K.SHG.AMH existent avec col-de-cygne fixe ou extensible. Toutes les versions sont extensibles par le milieu, ce qui permet de transporter tous les types de conteneurs tout en conservant une bonne répartition des masses. L’élément le plus révolutionnaire de ce châssis est sa poutre centrale hexagonale extensible, une forme qui rend la manœuvre d’extension beaucoup plus fluide.

Teleroute a récemment ajouté SPOT à son offre permettant aux prestataires logistiques, expéditeurs, transporteurs mais aussi aux chargeurs d’avoir accès à la bourse de fret de Teleroute. Teleroute intègre aussi une évaluation des utilisateurs. Plus le score (actualisé tous les jours) est élevé, plus la chance sera grande d’être approché par des clients potentiels. Teleroute organise, sur son stand, des démos de leur nouvelle appli mobile TelerouteMobile.

BERGER-ECOTRAIL

CHARGE UTILE OPTIMISÉE Le constructeur de semi-remorques Berger-Ecotrail dévoile ses semis à poids propre minimisé avec une optimisation de la charge utile - jusqu’à 2 t de charge utile en plus - et une réduction de 6 à 7 % du nombre de trajets nécessaires (et donc des émissions nocives). Unique : la géométrie particulière des pièces inférieures de la superstructure permettant une réduction des matériaux sans perte de solidité.

PTV GROUP

PTV SMARTOUR EN VEDETTE Le fournisseur de logiciels de mobilité PTV Group met l’accent sur son système de planning routier PTV Smartour. Celui-ci optimise les tournées et les itinéraires tout en tenant compte des restrictions liées aux commandes, au client et au véhicule. Les missions sont automatiquement réparties en fonction du parc disponible et le client reçoit une proposition en quelques secondes.


KRONE

FOCUS SUR L’ARRIMAGE Le constructeur allemand de matériel tracté base sa communication au salon sur son produit-phare, la semi bâchée Profi Liner, et en particulier sur l’arrimage. Le véhicule dispose ainsi d’un cadre comprenant 130 points de fixations (Multi Lock) capables de supporter chacun une charge d’un peu plus de 2000 kg. Autre dispositif de sécurité : les traverses Multi Block qui reposent sur le cadre et possède chacune 22 œilletons de serrage. Avec le Multi Lock, cela donne plus de 3.000 possibilités de fixation.

MAIS ENCORE… • Gabriëls & Co, fournisseur de carburant (avec un réseau de 80 stations dont 20 proposant de l’AdBlue à la pompe), lance un nouveau site web destiné à la vente d’AdBlue. Elle vient en outre d’ouvrir une nouvelle station CNG à Merelbeke. Enfin, la société partenaire de Satellic propose son propre OBU pour la taxe km et le tunnel du Liefkenshoek.

• Darvan, distributeur d’AdBlue Air1, présente AdBlue-Trolley. Celui-ci permet d’amener aisément un fût de 210 l jusqu’au véhicule à ravitailler.

BRIDGESTONE

R-DRIVE 002 Bridgestone met l’accent sur son nouveau pneu pour camion léger et mi-lourd : le R-Drive 002 (265/70R19,5) pour une utilisation sur le réseau urbain et régional. Côté rechapage, la société présente le nouveau Bandag BTR-WB2, une bande de roulement visant à allonger la vie des pneus pour semis de Bridgestone. Sur le stand également, les dernières nouveautés des autres marques du groupe : Firestone et Dayton.

• GPS-Buddy, spécialiste des systèmes de gestion de flotte, expose 2 produits : ODB, un système de suivi des véhicules compact facile à installer, et une appli Planner pour la gestion de toutes les données liées au chauffeur et au véhicule. • Gardner Denver propose une pompe ‘closed coupled’ STP légère spécialement conçue pour un montage dans des semis citernes et des châssis-conteneurs disposant d’un faible espace d’installation. Elle convient à des produits alimentaires et chimiques. • AEB, actif dans la signalisation pour voitures et poids lourds, dispose sur son stand les nouveaux feux LED directionnels et le tout premier gyrophare LED classe 2 du marché. • Alcomet, spécialiste des superstructures pour poids lourds et distributeur agréé des grues Fassi, est présent à We Are Transport avec Spectra International, distributeur exclusif des semis silos italiennes O.M.E.P.S. dans le Benelux. Alcomet est un point de service pour ces semis silos. • Groeneveld Lubrication Solutions propose CompAlube pour les applications avec peu de points de lubrification et SingleLine pour les applications plus exigeantes. Oilmaster est un système de contrôle automatique du niveau d’huile. Enfin, la société fournit Greensight, un système de détection d’obstacles par ultrason. • Trois nouveautés chez le carrossier A&D Trucks : un châssis-conteneurs multifonctionnel, le système Wabco Telematik TX-Trailerguard pour la surveillance et le traitement de données liées au véhicule tracté et Flextrap, un dispositif d’arrimage des marchandises manipulable par une seule personne. • Eurotoll présente son boîtier interopérable Tribox Air valable pour 6 pays : France, Espagne, Portugal, Autriche, Belgique (Viapass), Allemagne (en cours).

52

6


NOUVEAU

PUISSANCE À L’ÉTAT PUR

LE MEILLEUR POUR NOTRE PLANÈTE

LE MEILLEUR POUR LES CONDUCTEURS

LE MEILLEUR TCO POUR VOTRE ENTREPRISE

LE MEILLEUR POUR VOTRE FLOTTE

Zéro pétrole 95 % en moins d'émissions de CO2 avec le biométhane 60 % en moins d'oxydes d'azote NOx 99 % en moins de particules fines Certification Piek Quiet Truck à moins de 71 dB

Jusqu'à 50 tonnes de poids total roulant autorisé 460 ch Jusqu'à 1 600 km d'autonomie Cabine silencieuse et sans vibrations Ravitaillement propre, rapide, inodore et sûr

Consommation la plus basse (-10 % par rapport au diesel) Carburant le moins cher Intervalles d'entretien plus longs (90 000 km)

Routage et optimisation des itinéraires Services de formation pour conducteur Contrôles quotidiens

Le Cursor 13 du Nouveau Stralis NP, avec ses 460 CH, est un élément nouveau et exceptionnel pour faire la différence dans le secteur des transports. Il affirme haut et fort, sur toutes les routes du monde et à quiconque le croise, l’extrême respect que votre entreprise témoigne à l’environnement. Il incarne la puissance de la nature et du commerce. Le minimum des émissions polluantes et de la consommation. Pour le maximum de la performance et des résultats. LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ET DE VOTRE ENTREPRISE N’A JAMAIS EU AUTANT DE PUISSANCE.


A & D TRUCKS & TRAILERS

STAND 60

AEB

STAND 32

Noordkaai 14 8870 Izegem +32 (0)51 252 233 www.adtrucks.be christ@adtrucks.be

Z.5 Mollem 400 1730 Asse +32 (0)2 452 80 01 www.aeb.be info@aeb.be

Chez nous vous trouverez une gamme sans comparaison de signalisation automobiles & poids lourds renforcée de feux tournants, feux flash et signalisation à LED. Un choix de rampes lumineuses à LED, feux flash à LED, feux de travail, catadioptres et signalisation de toute sorte. Pour explorer les nombreuses façons dont nous pouvons vous servir, contactez AEB.

ALCOMET

STAND 4 Mosten, 9 9160 Lokeren +31 477 89 17 16 www.alcomet.be martino@alcomet.be

ALL-C

NNECTS

Track & trace | Fleet management | Protection | IoT

Notre société est spécialisée pour le placement de compresseurs, de grues Fassi, de systèmes lève conteneurs, de carrosseries sur mesure et dans la vente de de bulkciternes. Pour chaque application spécifique dans le secteur du camion, nous sommes avec vous à la recherhce d’une solution efficace et durable, afin de répondre autant que possible à votre attente.

AXITRA (TRANSLINE)

ALL-CONNECTS

STAND 5

STAND 45 Satenrozen 3 2550 Kontich +32 (0)3 289 55 35 www.all-connects.be info@all-connects.com

Spécialiste des systèmes de suivi des véhicules (Track & Trace), de gestion de parc et de personnel, All-Connects se profile au fil des ans comme le partenaire idéal pour l’aide aux sociétés qui se lancent et souhaitent acquérir un système de localisation avec application de gestion.

B ALERT

Bell telephonelaan 3b 2440 Geel +32 (0)14 89 48 89 www.transline.be

STAND 10 Spanjaardstraat 4 8000 Brugge +32 (0)50 47 20 23 www.balert.be info@balert.be

Transline est un TMS pour le transporteur qui est spécialisé dans des containers.

BERGER FAHRZEUGTECHNIK Buschhausen 18a 4850 Moresnet +32 (0)474 10 31 84 www.berger-ecotrail.com

Fabricant de semi-remorque : Berger Ecotrail

54

STAND 42

BRIDGESTONE EUROPE

STAND 22 Kleine kloosterstraat 10 1932 Zaventem +32 (0)2 719 06 78

Bridgestone Europe, dont le siège social est situé à Bruxelles en Belgique, est une filiale régionale clé de Bridgestone Corporation, le leader mondial du pneumatique, basé à Tokyo. Avec plus de 18 200 employés, Bridgestone Europe opère dans plus de 60 pays, gère 14 usines de pneus et produits associés et exploite un important centre de recherche et développement ainsi qu’un terrain d’essais.


BRIGADE ELECTRONICS

STAND 31

CALLANT VERZEKERINGEN

Hinmanweg 9a NL-7575 BE Oldenzaal NEDERLAND +31 541 53 18 01 www.brigade-electronics.nl sandra.langeveld@brigade-electronics.nl Brigade Electronics est un fournisseur mondial de systèmes de sécurité pour véhicules et machines, entre autre : nos systèmes caméra à 360 degrés, systèmes caméras/monitors, détections radar, détection d’obstacles ultrasons et alarmes de recul.

D’HONDT INSURANCE

STAND 38

Kapellestraat 113 8020 Oostkamp +32 (0)50 34 33 23 www.callant.be organisatie@callant.be

Assurances Fleet management

DAF TRUCKS BELGIQUE

Gistelsesteenweg 300 8200 Sint-Andries +32 (0)474 54 13 87 jonas.dejager@dhondt-insurance.be

DARVAN - AVIA

STAND 20

Luxemburgstraat 17 9140 Temse +32 (0)3 710 14 11 www.daf.be daf.info.be@daftrucks.com

DASHDOC (TRUCKFLY)

Terreststraat 132 a 8650 Houthulst +32 (0)51 70 24 07 www.darvanbvba.be info@darvanbvba.be

STAND 47 Rue René Clair 46 FR-75018 Paris 18eme Arrondissement FRANCE +33 772 364 751 www.dashdoc.eu paul.hubert@dashdoc.eu

Vente AdBlue Air1 Produit The Cleaner Way Fournit également pour AdBlue (réservoir, pompes ....)

EDW FORMATION

STAND 69

DAF Trucks NV, filiale de la société américaine PACCAR Inc., l’un des plus grands producteurs de poids lourds au monde, est l’un des leaders de la fabrication des camions légers, moyens et poids lourds. DAF propose une gamme complète de tracteurs et de camions, avec une solution pour chaque application de transport. DAF est également l’un des principaux fournisseurs dans le domaine des services.

Assurances (transport)



STAND 19

Avec les lettre de voiture et CMR électronique agréée par le SPF Mobilité, DASHDOC permet aux transporteurs d’accélérer la facturation, de gagner du temps et de fournir une interface de suivi de livraison à l’ensemble des clients. Grâce à Dashdoc donc : plus de paperasse, plus de temps perdu, vous facturez dès livraison et vos clients sont satisfaits.

STAND 39 Route du Grand Peuplier,6 7110 Strépy-Bracquegnies +32 (0)474 68 55 14 www.edwformation.be edwformation@gmail.com

Centre de formation Continue Obligatoire des chauffeurs mais aussi caristes et ADR.

EUROTOLL

STAND 7 40 Mazars - Rue Henri Regnault 61 FR-92075 La Défense FRANCE www.eurotoll.eu

Eurotoll, filiale du groupe Abertis, spécialiste du péage en Europe, accompagne les transporteurs dans la gestion et maîtrise de leur budget péage. Notre OBU, la tribox Air permet de couvrir 5 pays dont la taxe kilométrique belge et les péages français. Ce boîtier permet également l’activation de la géolocalisation.


« Approche intelligente : gérez vos données en toute tranquillité » Jan Hermeling, KRONE Telematics / KRONE Fair Care

Notre Cool Liner et KRONE Telematics forment une équipe parfaite qui vous évite de nombreux soucis liés au transport. Le lien entre votre semiremorque et le système Krone Telematics vous permet d’enregistrer à tout moment et très facilement la position et la température en ligne de vos transports et même d’accéder directement au groupe frigorifique pour en modifier des paramètres. Ainsi, vous pouvez attester en permanence que les marchandises sensibles sont sous surveillance.

www.krone-trailer.com P. Philips nv, Baaikensstraat 13, BE-9240 Zele, Tel.: +32 52450519, Fax: +32 52450029

ONS !

NOUS Y SER

AND 70 HALL 5 - ST

Krone_Belgien_TransportVanManagem_200x125_DU180419_Cool_FR.indd 1

19.04.2018 10:42:51

BESOIN D’UN CAMION FRIGO ? RESTEZ COOL ! À COURT OU À LONG TERME Rester cool ? C’est la devise de Fraikin ! Nous louons, leasons et vendons un large éventail de camions frigo (de la camionnette au tracteur avec remorque), à court et à long terme. Comptez sur nous pour vos urgences ou pour des solutions structurelles. Notre service à 360° vous décharge de tout. Découvrez comment sur notre site web ! Tirez un trait sur le stress !

Tél: 02 257 17 60 www.fraikin.be

56


FRAIKIN BELGIUM TRUCK RENTING

STAND 21

GABRIËLS & CO

Beaulieustraat 10 1830 Machelen +32 (0)2 257 17 60 www.fraikin.be wim.devos@fraikin.com

Hekkestraat 41 9308 Hofstade (Aalst) +32 (0)53 78 98 78 www.gabriels.be joost.heynderickx@gabriels.be

Location courte et longue durée de véhicules utilitaires et industriels. Gestion complète de flotte. Plateforme de gestion. Rachat et relocation de parcs.

GARDNER DENVER BELGIUM

STAND 30

Carte de carburant/Stations-service Gabriëls Activités secondaires : AdBlue / Lubrifiants (Huiles Q8) / On Board Units Satellic / Vrac de Diesel / Carwash / Marque «Gabriëls»

GO4LOGISTICS

Luithagen 7a - haven 200 2030 Antwerpen +32 (0)3 541 50 40 www.gd-transport.com stephanie.verkerk@gardnerdenver.com

En tant que composante de Gardner Denver Inc., l’unité commerciale GD Transport se concentre totalement sur l’offre de solutions optimales pour le transport et les applications mobiles. Une offre diverse et variée de systèmes de chargement, déchargement et transfert pour les produits liquides et pondéreux en vrac, forme la base de l’unité commerciale.

GPS-BUDDY BELUX

STAND 35 Oude leeuwenrui 39/v2 2000 Antwerpen +31 365 38 28 80 www.gps-buddy.com info@gps-buddy.com

STAND 50 Noorderlaan 79/13 2030 Antwerpen +32 (0)3 443 12 15 info@go4logistics.be

GO4Logistics développe des solutions pour les sociétés de transport/logistique sur la base d’une vaste expérience dans le secteur lui-même. La société a été créée en 2010 en tant que filiale du groupe Cronos. Go4TMS est une solution logicielle dans le cloud adaptée à la gestion et à la planification de vos transports par route, voie fluviale, rail et voie aérienne.

GROENEVELD

STAND 26 Bourgetlaan 40 1130 Brussel (Haren) +32 (0)3 897 98 60 www.groeneveld-group.com

Fournisseur de solutions de gestion de flotte et de suivi d’actifs.

IVECO BELGIUM

STAND 24

Groeneveld Lubrication Solutions est un fabricant et fournisseur de systèmes de pointe pour la lubrification automatique et la sécurité. Nous présentons nos propres marques, Groeneveld et InterLube. Groeneveld ICT Solutions est un fournisseur majeur de logiciels de gestion transport et télématique pour une large gamme d’entreprises de l’industrie des transports.

STAND 68 A. Gossetlaan 28a bus 3 1702 Groot-Bijgaarden +32 (0)2 467 12 11 www.iveco.be active@iveco.com

Iveco est une marque de CNH Industrial. Iveco conçoit, produit et commercialise une vaste gamme de véhicules industriels légers, moyens et lourds et camions tout-terrain. La large offre de produits comprend : le Daily, l’Eurocargo, le Trakker (Off-Road), le nouveau Stralis X-Way et les Stralis XP et NP. La famille Daily Blue Power a été élue «Van of the Year 2018».

KNORR BREMSE BENELUX

STAND 2

Blarenberg 4 unit 301 2800 Mechelen +32 (0)15 25 79 00 www.knorr-bremsesfn.com steven.sonck@knorr-bremse.com


LOAD LOK BELGIUM

STAND 18

MABO-LIFTING

‘4 wings’ - Nijverheidsstraat 13 2260 Westerlo +32 (0)14 574 675 www.load-lok.com f.logie@loadlok.com

STAND 40 - 41 Mallekotstraat 48 2500 Lier +32 (0)3 491 96 96 www.mabo-lifting.be info@mabo-lifting.be

Importateur exclusif de chariots élévateurs embarqués Moffett, chariots élévateurs pour couloirs étroits Aisle Master et gerbeurs embarqués Innolift.

MAES ENERGY & MOBILITY

STAND 27

MAN TRUCK & BUS

Reedonk 12 2880 Bornem +32 (0)3 889 89 89 www.maes-oil.be gilbert@maes-oil.be

Brusselsesteenweg 406 1730 Asse-Kobbegem +32 (0)2 453 01 04 www.man.be mtb@man.eu

Maes Energy & Mobility est l’expert absolu sur le plan de l’énergie et de la mobilité. Saviez-vous qu’avec la carte carburant MAES, vous pouvez faire le plein dans plus de 700 stations dans le Benelux ? En outre, vous pouvez vous adresser à nous pour tout type de carburant. Diesel et essence bien sûr, mais aussi LPG, CNG et électricité. MAES Energy & Mobility fait aujourd’hui partie des principaux acteurs énergétiques indépendants de Belgique.

MANITOU BENELUX

STAND 59

MAN Truck & Bus est l’importateur belge de véhicules utilitaires, autocars et autobus des marques MAN et Neoplan. Une large palette de services est à la disposition des clients avec des formules de financement et des contrats d’entretien sur mesure et pièces de rechange via MAN Service. Des véhicules d’occasion certifiés sont commercialisés par MAN TopUsed.

MATRO ITA

2, rue des Andains 1360 Perwez +32 (0)477 76 02 32 www.manitou.com b.bouckaert@manitou-group.com

Manitou Group est un fabricant innovateur de machines de manutention en agriculture, construction, industrie et logistique, représenté par les marques Manitou, Gehl et Mustang. Nos concessionnaires sont spécialisés dans la vente, la location, le leasing, le service et l’entretien de chariots téléscopiques, nacelles, chargeurs compacts, chariots à mât, chariots embarqués et le magasinage.

MATTHYS

STAND 58 Industriepark-Drongen I, bus 2 9031 Drongen +32 (0)9 222 43 26 www.matthys.biz bart@matthys.biz

Matthys est spécialisé dans les transformations frigorifiques de 1 à 100 m³. Nous sommes importateurs exclusifs de Lamberet, le nr. 1 en Europe. Nous faisons la transformation de fourgons tollés, de porteurs et de semis, et sommes en plus spécialisés dans la transformation de véhicules alternatifs (triporteurs électriques, steps électriques, colibus, frigos entrainés par des panneaux solaires,…).

58

STAND 36 - 64

STAND 13 Atealaan 65 2200 Herentals +32 (0)14 28 64 44 www.matro.be info@matro.be

Grossiste en accessoires pour poids lourds. Livraison aux importateurs/ concessionnaires poids lourds, carrossiers, constructeurs de matériel tracté, truck shops, … Produits : enjoliveurs de roue, klaxons, rampes lumineuses KELSA, feux de travail, accessoires, enseignes lumineuses IllumiLed, Nedking Truck Products, Strands Lighting Division, Vepro Oy, pare-soleil pour camionnettes et poids lourds, écrans pour vitres latérales.

MAX RENTAL

STAND 15 Duarrefstrooss 8 LU-9990 Weiswampach LUXEMBOURG +352 26 90 04 394 www.renting-car-wts.com info@max-rental.eu

Formules de location à court et long terme, pour tracteurs et semi-remorques.


PUBLIREPORTAGE

VOTRE ENTREPRISE EST-ELLE PRÊTE POUR L’AVENIR ?

E

n tant que transporteur, vous tenez à maximiser la rentabilité de vos véhicules. Or, le fait qu’ils soient la plupart du temps sur la route ne signifie pas pour autant que vous en tiriez le meilleur parti.

Vos employés empruntent-ils l’itinéraire le plus efficace ? Et en cas de mission au pied levé, quel chauffeur envoyer ? Les clients sont aussi de plus en plus exigeants et attendent des réponses rapides. Pionnier du fleet management, GPS-Buddy propose des solutions qui stimulent l’efficacité. Vos décisions sont basées sur une vision en temps réel et sur une vue d’ensemble, pour répondre correctement aux questions de vos clients. MAXIMISER L’EFFICACITÉ ET LA RENTABILITÉ DE VOTRE FLOTTE Parce que tous les entrepreneurs ne travaillent pas de la même manière et que GPS-Buddy veut vous donner une liberté totale, les informations concernant votre flotte sont disponibles sur un portail web et une application. Vous n’êtes donc plus obligé d’être au bureau pour suivre votre flotte. En fonction de l’itinéraire parcouru ou de l’emplacement d’un véhicule, vous pouvez voir si les missions sont planifiées logiquement pour chaque véhicule. Si vous devez planifier une mission inattendue, vous disposez des informations à jour pour choisir à qui la confier et exploiter ainsi au mieux la capacité disponible. Outre la capacité réelle de votre flotte, la disponibilité de vos travailleurs est également essentielle. GPS-Buddy vous permet de télécharger les données du tachygraphe, tant depuis la mémoire de l’appareil que depuis la carte de conducteur. Toutes ces informations sont accessibles dans un environnement de gestion, de sorte que vous pouvez non seulement consulter les données du véhicule, mais aussi savoir combien de

GPS-Buddy BVBA

-

temps un conducteur peut encore travailler avant sa période de repos. Les informations du capteur (température, etc.) sont également disponibles en temps réel, de sorte que vous contrôlez en permanence les conditions de transport. Si la température s’écarte trop d’une limite prédéfinie, vous en êtes aussitôt averti. Enfin, des options telles que le suivi des actifs et l’enregistrement des emballages permettent de s’assurer que l’emplacement des biens de l’entreprise est connu et de réduire ainsi les risques de perte, de vol et les allées et venues inutiles.

Avec GPS-Buddy, votre entreprise est fin prête pour l’avenir !

LE CLIENT EST ROI En plus de tous ces avantages pratiques qui génèrent directement un gain de temps, la disponibilité des informations en temps réel améliore la satisfaction du client et la fiabilité des livraisons. Les clients peuvent être informés avec précision des temps de chargement ou de déchargement prévus à la minute près, et savoir ainsi exactement ce qu’ils peuvent attendre de votre entreprise.

Oude Leeuwenrui 39/V2

-

2000 Antwerpen

-

Tél. +32 (0) 38 08 24 69


MAN au salon We Are Transport 2018

1 - 3 juin, Palais 5 Brussels Expo Enregistrez-vous pour un accès gratuit

L’ADN DU TRANSPORT AU PLUS PROFOND DE NOUS.

MAN : un fournisseur complet.

En introduisant le nouvel utilitaire MAN TGE, MAN complète le tableau. Réputé depuis longtemps pour ses utilitaires lourds, MAN propose désormais des solutions de transport à partir de 3 tonnes, le tout conformément aux standards renommés de MAN. Que ce soit en ville, sur le chantier ou pour le transport de longue distance, MAN a la solution qu’il vous faut. Découvrez sans plus attendre la gamme MAN complète sur www.man.be

Huile d’origine MAN. Usure moindre. Efficacité accrue.

MAN_advertentie Transport Management 200x125 FR 04-2018.indd 1

WE ARE

s e n o l a e r e Th

4/05/18 11:25

REAL TYRES FOR REAL TRUCKERS Jeune de 150 ans et avec de l’énergie à revendre, BFGoodrich® est là pour vous aider à vivre à fond votre passion de la route. Nos pneus poids lourds viennent tout droit des États-Unis. Ils font un tabac en Afrique et en Asie. Maintenant, ils débarquent en Europe. Et ils sont prêts à mordre la poussière, à dévorer de l’asphalte. Oui, on est là pour les truckers qui osent. Ceux qui mangent les kilomètres. Ceux qui font toujours le job. Ceux qui ont l’esprit pionnier. Choisissez votre terrain. Choisissez vos pneus. Et tracez votre route. L’aventure et la liberté vous attendent !

SA T I

ION CT FA S

100% GA R A IE T N

- Lionel Montagnier

Le 1, 2 et 3 juin nous vous invitons à Brussels Expo pour visiter notre stand au salon We Are Transport.

SATISFACTION 100% GARANTIE EN 2018 Enregistrez vos achats sur myaccount.michelin.eu

truck.bfgoodrich.be

60

MIC-11070-L200xH125mm-Transformation Management.indd 1

18/04/2018 09:11


MERCEDES-BENZ TRUCKS

STAND 67

MICHELIN BELUX

Tollaan 68 1200 Brussel +32 (0)2 724 12 11 www.mercedes-benz.be an.thomas@daimler.com

Brusselsesteenweg 494, bus 1 1731 Zellik (Asse) +32 (0)477 92 04 59 www.michelin.be peter.govaert@michelin.com

Mercedes-Benz Trucks contient une vaste gamme de camions avec énormément d’options possibles. Mercedes-Benz vous garantit une consommation basse, des systèmes de sécurité innovants et des solutions afin de réduire l’immobilisation. Venez découvrir l’Atego, l’Antos, l’Arocs, l’Actros et l’Econic sur notre stand et laissez-vous tenter par les différents services qui peuvent faire la différence.

MY TRUCKS RENTAL

STAND 6

STAND 28

Michelin a pour ambition d’améliorer la mobilité de ses clients, durablement. Michelin conçoit, fabrique et distribue les pneumatiques les plus adaptés à leurs besoins et à leurs usages ainsi que des services et des solutions pour améliorer l’efficacité de la mobilité. Michelin présente également sa marque BFGoodrich, des pneus ciblés sur tous les segments du marché des pneus pour camions et autobus.

NAVITRANS BELUX

Kerkstraat 1 9930 Zomergem +32 (0)9 277 44 74 www.my-trucks.com am@my-trucks.com

STAND 44 Spinnerijstraat 97 8500 Kortrijk +32 (0)56 73 20 10 www.navitrans.eu

My-Trucks finance des véhicules d’occasion – avec un focus sur les porteurs – pour des PME et des entreprises qui débutent. Nous aidons nos clients à trouver le véhicule de leurs rêves et leur offrons différentes possibilités de financement.

P. PHILIPS (KRONE BELUX)

STAND 70

PIONIRA

Baaikensstraat 13 9240 Zele +32 (0)52 45 05 19 hans.philips@krone.de

Baron de Maerelaan 8 8380 Zeebrugge (Brugge) +32 (0)9 338 84 53 www.pionira.be

Pionira NV propose avec e-CMR service des solutions distinctives et novatrices pour le transport et la logistique, qui se concentrent sur l’amélioration de la productivité dans les processus logistiques. Xynaps fait office de centre de données. Par l’intermédiaire de la plate-forme, les entreprises peuvent partager les données de leurs partenaires commerciaux.

Remorques et semi-remorques KRONE.

PORT+ (FLOWS)

STAND 52

STAND 8 Brouwersvliet 33 bus2 2000 Antwerpen +32 (0)3 206 73 50 veronique@flows.be

Flows of goods are constantly on the move around the globe, 24/7, on every ocean and continent. Flows maps out these movements, quickly, clearly, and expertly. We will bring you the latest news from the world of trade facilitation, shipping, transport, and logistics. Using a 360° perspective, we will explain the important events and trends that influence our local logistics activities.

PTV BELGIE

STAND 23 Dehemlaan 31 8900 Ieper +32 (0)57 22 45 22 www.ptvbenelux.com info.be@ptvgroup.com

PTV Group fournit des logiciels de planification de tournées et d’itinéraires et du consulting. Nous planifions et optimalisons tout ce qui permet aux personnes et aux marchandises de bouger dans le monde entier. Dans le Benelux, nous nous concentrons sur les produits suivants : PTV Smartour, PTV xServer et TLNplanner : LE planificateur routier standard en ligne et l’outil de calcul des coûts pour la branche logistique.


RANDSTAD BELGIUM

STAND 14

RAUWERS CONTROLE

Access Building Keizer Karellaan 586 bus 8 1082 Brussel (Laken) account_advice@randstad.be

Votre entreprise avance continuellement. Au sens propre, car le transport ponctuel et sûr y joue un rôle crucial. Randstad Transport vous aide à trouver de bons chauffeurs. Chez Randstad Transport, nous avons le transport dans le sang. Nous parlons la même langue que vous et nos chauffeurs. Nous avons chaque semaine plus de 700 chauffeurs (avec permis C, C/E et D) sur les routes.

RENAULT TRUCKS

STAND 71

STAND 46 Rue F.J.. Navez 78-86 1000 Bruxelles +32 (0)2 240 09 00 info@rauwers.be

Actif dans le secteur du transport : tachygraphes (VDO-Continental), transfert des données des tachygraphes (Mix Telematics) et éthylotest (ACS).

SATELLIC

Hunderenveldlaan 10 1082 Brussel +32 (0)2 482 51 11 www.renault-trucks.be info.belux@renault-trucks.com

STAND 9 Da Vincilaan 19a bus 4 1831 Diegem +32 (0)473 98 45 27 bart.lowyck@satellic.be

Renault Trucks propose une vaste gamme de véhicules, allant de 2,7 à 120 tonnes, adaptés pour les livraisons urbaines, la distribution de marchandises, le secteur de la construction et le transport longue distance. Renault Trucks met l’accent sur l’économie de carburant, et donc la réduction des émissions de CO2, et sur le développement de solutions alternatives au diesel.

SCANIA BELGIUM

STAND 65

SOLVAS

A. Van Osslaan 1 - bus 28 1120 Brussel (Neder-over-Heembeek) +32 (0)2 264 02 11 www.scania.be chris.vandecasteele@scania.com

Scania Belgium SA se charge de la distribution et du service des camions et bus Scania en Belgique et au Luxembourg. Un vaste ensemble de services comprenant e.a. la location, le leasing et les contrats d’entretien et de réparation est intégré dans l’offre commerciale. Avec 22 points de distribution et de service, dont 14 en gestion propre, Scania est l’un des principaux acteurs du marché.

SPECTRA INTERNATIONAL

STAND 4 Mosten 7 9160 Lokeren +32 (0)486 25 52 81 www.spectrainternational.eu info@spectrainternational.eu

Distributeur exclusif des remorques O.ME.P.S. pour le Benelux.

62

STAND 29 Kerkstraat 1 9930 Zomergem +32 (0)9 372 56 63 www.solvas.be angelique@solvas.be

Solvas a tout en interne pour l’avenir financier de ses clients : assurances, prestations bancaires, immobilières et accompagnement financier. Nous ciblons les entreprises et les particuliers ambitieux. Les assurances transport constituent une des spécialisations de Solvas, un produit mis à l’honneur au salon.

STONERIDGE / PHELECT

STAND 43 3 rue Fontaine de Guimbalet FR-64100 Bayonne FRANCE +33 559 50 80 40 www.stoneridgeelectronics.info france.amsales@stoneridge.com

Equipementier poids-lourds. Tachygraphes, tableaux de bord et matériel d’atelier.


SUIVO

STAND 51

TELEROUTE / TAS-TMS

Prins Boudewijnlaan 41 2650 Edegem +32 (0)3 451 36 40 www.suivo.com elke.kraemer@suivo.com

Belgicastraat 17 box 1 1930 Zaventem +32 (0)2 641 13 60 www.teleroute.com/fr-be/ alexandra.colette@alpegagroup.com

Suivo, la plate-forme télématique innovante de gestion des véhicules, des machines, des outils et des collaborateurs. Connecter fait partie de notre ADN. La technologie offre des possibilités sans précédent pour relier entre eux les personnes, les véhicules, le matériel et les sites. Cette connexion aide grandement les entreprises à travailler mieux, plus efficacement et avec une sécurité accrue. Nous en sommes persuadés.

THETRUCKCOMPANY

theTRUCKCOMPANY

STAND 62 Bruggesteenweg 223 8830 Hooglede-Gits +32 (0)51 22 65 51 www.thetruckcompany.com info@ttco.eu

TheTruckCompany est une entreprise automobile internationale, spécialisée dans l’achat et la vente de camions et remorques d’occasion, la vente de la marque Kässbohrer (distributeur/importateur officiel en Belgique), la construction de ses propres remorques (Hoet Trailers) et le leasing du matériel de transport.

RENAULT TRUCKS T HIGH

Alpine limited edition

RENAULT-TRUCKS.BE

STAND 49

Teleroute est la solution européenne d’échange en ligne de fret et de véhicules en provenance et à destination de l’ouest, du centre et du sud de l’Europe. TAS-tms est un système de gestion transport (TMS) modulaire qui permet aux transporteurs et aux affréteurs de gérer l’ensemble du processus de transport.

TRANSFOLLOW

STAND 37 Hofweg 33 NL-2631 XD Nootdorp NEDERLAND +31 885 52 55 00 www.TransFollow.org info@TransFollow.org

TransFollow propose une solution numérique révolutionnaire pour vos lettres de voiture. Notre solution supprime le travail sur papier et les coûts de traitement inutiles. Notre plate-forme e-CMR simplifie considérablement votre administration, réduit les coûts liés aux défaillances, rationnalise le transport et donne une vue d’ensemble de la supply chain.


TRANSICS

STAND 53

TRANSPORAMA

Ter waarde 91 Ieper Business Park, zone K 8900 Ieper +32 (0)57 34 61 71 www.transics.com info@transics.com

Stekensbergstraat 8 2390 Westmalle +32 (0)3 237 02 82 www.transporama.be info@transporama.be

Transics développe et commercialise des solutions complètes logicielles et matérielles de gestion de flotte pour les acteurs de transport routier de marchandises, ainsi qu’un ensemble de services associés permettant une amélioration de la productivité, l’optimisation des processus opérationnels, une conduite rationnelle et sécurisée et un meilleur service client.

TRANSPORT EN LOGISTIEK VLAANDEREN

STAND 1

Transporama, Transaktueel.

TRANSPORTMEDIA

Land van Rodelaan 20 9050 Gentbrugge +32 0(9) 210 82 10 www.tlv.be info@tlv.be

STAND 34

Editeur : TRUCK & BUSINESS, TRANSPORT Management, VAN Management, Link2LOGISTICS Management, Transport & Van in Belgium, Transport & Van Partners, www.transportmedia.be, TRANSPORT&VAN.TV, LOGISTICS.TV, BOUW.TV.

TVM BELGIUM

Ter waarde 50 8900 Ieper +32 (0)57 22 39 11 www.trimbletl.com info_trimbletl_eu@trimble.com

Chez Trimble Transport & Logistics, nous croyons en un transport sûr, rentable et durable. Nous développons donc des ordinateurs de bord, des outils de communication sans fil et des applications de back-office basées sur le Web pour les grandes et petites entreprises du secteur de la logistique. Avec nos solutions innovantes, nous vous offrons un service fiable et personnalisé, et des données prêtes à l’emploi.

www.rauwers.be 02 240 09 00 Safety for the professionals on the road

64

STAND 54 Half Daghmael 1K 3020 Herent +32 (0)16 22 11 31 www.transportmedia.be info@transportmedia.be

Association professionnelle des transporteurs et des prestataires de services logistiques flamands. Défense des intérêts, prestation de services, conseil, éditeur ‘TLV Magazine’.

TRIMBLE TRANSPORT & LOGISTICS

STAND 17

STAND 33 Berchemstadionstraat 78 2600 Berchem (Antwerpen) +32 (0)3 285 92 00 www.tvm.eu info@tvm.be

Assurances

ALCOLOCK™ Ethylotest anti-démarrage Mesure le taux d’alcoolémie dans l’haleine


VDT

STAND 57 Weihoek 4 1930 Zaventem laura@vdtnv.be

LAST MINUTE PUBLI LETTRAL BVBA

STAND 16 Pittemsestraat 60 a 8850 Ardooie +32 (0)51 46 73 16 www.lettral.be

Nous sommes spécialisés dans la vente de raccords et tuyaux industriels en caoutchouc, PVC, PU, Inox et composite. Ainsi que pour les accessoires pour le secteur du transport.

VLAMYTAL

STAND 55 Pathoekeweg 104 8000 Brugge +32 (0)50 31 66 88 www.vlamytal.be info@vlamytal.be

Vlamytal sprl s’est spécialisée dans le traitement industriel et l’application de couches de couverture sur les surfaces. Nous vous offrons le traitement de surface parfait par sablage – décapage à la perle - grenaillage – métallisation – peinture au pistolet – peinture en poudre – grenaillage de l’aluminium, de l’acier inoxydable – application de sols antidérapants.

VOLVO TRUCKS

STAND 63 Hunderenveldlaan 10 1082 Brussel +32 (0)2 482 51 11 www.volvotrucks.be volvotrucksbelgium@volvo.com

Volvo Trucks fournit des solutions complètes de transport aux professionnels et aux entreprises commerciales. La société propose une gamme complète de véhicules moyens et lourds, et s’appuie sur un solide réseau de plus de 2000 concessionnaires et points de service répartis dans plus de 120 pays. Les valeurs fondamentales de Volvo sont la qualité, la sécurité et le respect de l’environnement.

5 clics

pour tout connaître du transport et de la logistique Pour vous tenir au courant de l’actualité du secteur, nous nous coupons en 5 pour vous ! •

Surfez sur www.transportmedia.be et inscrivez-vous à notre e-newsletter hebdomadaire

Suivez-nous sur Twitter : www.twitter.com/tm_be

Likez-nous sur Facebook : www.facebook.com/transportmediabe

Suivez l’actualité vidéo via YouTube : www.youtube.com/user/transportmediabe

Soyez au courant des nominations du secteur sur notre page LinkedIn : www.linkedin.com/company/ transportmedia—be


TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR POUR VOTRE VISITE DE QUAND ? Vendredi 01/06 de 10h00 à 22h00 (nocturne) Samedi 02/06 de 10h00 à 19h00 Dimanche 03/06 de 10h00 à 19h00 OÙ ? Brussels Expo (Heysel) – Palais 5 Place de Belgique 1 / Avenue de Miramar 1020 Bruxelles Vous pouvez rejoindre Brussels Expo par le Ring de Bruxelles (R0), sortie 7a ou 8. Suivez ensuite les panneaux ‘EXPO’. Brussels Expo possède de nombreux parkings. Les parkings C, M et T se situent à proximité des palais (voir plan) Le Salon est facilement accessible en transports en commun grâce au grand réseau de lignes de tram, bus et métro. We Are Transport est facilement accessible depuis tous les coins de la ville. Les bus, trams et métros s’arrêtent dans un rayon de 200 mètres autour des entrées des palais. Pour les horaires et tarifs des transports en commun vous pouvez consultez le site web de la STIB et de De Lijn. ENTRÉE L’entrée au salon n’est gratuite qu’après une inscription préalable sur notre site web : www.wearetransport.be. Vous n’avez pas encore reçu d’invitation, mais vous souhaitez visiter We Are Transport ? Envoyez-nous un mail à tickets@wearetransport.be A l’entrée du salon We Are Transport, vous recevrez également un plan très pratique ! PLUS D’INFO ? Surfez vers www.wearetransport.be FEBIAC et TLV attendent votre visite avec impatience !

66

Tm097 fr low  
Tm097 fr low  
Advertisement