Tignish to O'Leary: Confederation Trail Interpretive panels

Page 6

TRAIN WRECK NEAR TIGNISH

The worst train accident in Prince Edward Island’s history occurred in this lonely spot on a bitterly cold winter night in 1932. Handrahan’s Cutting (railwaymen had names for each one) was located a mile from the terminus in Tignish. On February evening, Saturday the 21st, regular freight train #211 ran into the cutting and stuck solid in deep snow. The evening was clear but heavy ground drift had built up 15 feet of packed snow on over 100 feet of track. The train signalled for help and a crew arrived to shovel it out. At about two o’clock in the morning express train #53, with two engines on front behind a steel wedge snowplow, stopped at the water tank about 275 metres (300 yards) down the track. They were aware that #211 had been stuck earlier but they could see little in the ground drift. Reasoning that #211 had reached Tignish and the cutting had drifted in again, they poured on the steam to cut through it. The plow split the baggage car from end to end, tossed two other cars up on the bank and severely twisted the coal car and engine. Four people died that night. Eleven others were badly injured.

With over 400 km of paths, Prince Edward Island’s Confederation Trail is a wonderful way to explore our beautiful Island.

L’ACCIDENT FERROVIAIRE PRÈS DE TIGNISH Le Sentier de la Confèdèration est composé de plus de 400 km de pistes cyclables qui vous mèneront d’un bout à l’autre de la province.

Engine – PARO Locomotive – PARO

Passenger Cars – PARO Voitures à voyageurs – PARO

C’est en cet endroit isolé que s’est produite, par une froide nuit d’hiver de 1932, la pire catastrophe ferroviaire de l’histoire de l’Île-du-Prince-Édouard. La tranchée de Handrahan (les cheminots nommaient chacune des tranchées) se trouvait à un mille à peine de la gare terminus de Tignish. Le samedi soir 21 février, le train de marchandises régulier no 211 est resté bloqué dans la neige profonde qui remplissait la tranchée. La soirée était claire mais de puissantes rafales au sol avaient formé une congère de 15 pieds de hauteur sur plus de 100 pieds de la voie ferrée. Le conducteur a demandé de l’aide et une équipe est arrivée pour déblayer la neige. Vers deux heures du matin, le train express no 53, tiré par deux locomotives précédées d’un chasse-neige à éperon en acier, s’est arrêté au réservoir d’eau à environ 275 mètres (300 verges) plus bas. Le conducteur savait que le train no 211 était resté bloqué dans la neige plus tôt en soirée, mais comme il ne voyait pas grand chose à cause de l’amoncellement de neige, il a cru que le no 211 avait atteint Tignish et que la tranchée s’était à nouveau remplie. Il lança les locomotives à toute vapeur pour passer au travers. Le chasse-neige a coupé le fourgon à bagages en deux sur toute sa longueur, a projeté deux wagons sur le remblai et a tordu le wagon à charbon et la locomotive. Quatre personnes ont perdu la vie et onze autres ont été grièvement blessées cette nuit-là.