Page 1

du grec moderne en un seul ouvrage de A à Z

 GRAMMAIRE

Une approche contrastive, simple, originale, raisonnée, sans jargon inutile

>  du français vers le grec >  en 84 rubriques classées par ordre alphabétique >  75 commentaires pour approfondir connaissances grammaticales et lexicales ■

 VOCABULAIRE

>  10.000 mots >  illustrant 35 thèmes actuels

 CONJUGAISON

>  tous les tableaux utiles

Un ouvrage tourné vers la communication ■

  PHRASES ET EXPRESSIONS

>  énoncés d’actes de parole, expressions idiomatiques, proverbes : traduits et mis en contexte

Jean-Pierre Robert Maria Malamas-Robert

français • grec gallo • ellhvikó

DICTIONNAIRE

Lexikó

grec• français

ellhvo • gallikó

de conjugaison • Avec tableaux française et grecque • Phonétique γαλλικών • Με τους πίνακες και�ελληνικών�ρημάτων • Φωνητική

���

Le complément

indispensable

RE AU DICTIONNAI ÇAIS EC / GREC • FR AN GR • IS FR ANÇA

des mêmes aute

urs

Jean-Pierre Robert est français. Professeur de grec ancien, spécialisé dans l’enseignement du Français Langue Étrangère, il a écrit avec son épouse un Dictionnaire français • grec – grec • français paru aux Editions Ophrys (2013). Maria Malamas-Robert est grecque. Elle a étudié aux universités d’Athènes et de Melbourne.

ISBN 978-2-7080-1444-2

www.ophrys.fr

Jean-Pierre Robert • Maria Malamas-Robert

LA GRAMMAIRE LE VOCABULAIRE ET LES EXPRESSIONS COURANTES

GRAMMAIRE VOCABULAIRE  Grec moderne

Pour les débutants en grec moderne

Avec tests & exercices

Jean-Pierre Robert Maria Malamas-Robert

GRAMMAIRE VOCABULAIRE Grec moderne ■  COMPRENDRE ■  ÉCRIRE ■  PARLER ■ 

GRAMMAIRE

■ 

VOCABULAIRE

■ 

CONJUGAISON

■ 

COMMUNICATION

84 explications de faits grammaticaux 35 thèmes actuels Tous les tableaux

Des phrases traduites pour mieux s’exprimer

Le com

AU DICTIO plément indispen sable NNAIRE F R ANÇAIS • de Jean-P GREC • FR GREC ierre Rob ANÇAIS er t et Mari a Mala mas-Rob

er t


Avec tests s & exercice

Jean-Pierre Robert Maria Malamas-Robert

GRAMMAIRE VOCABULAIRE Grec moderne Q COMPRENDRE Q ÉCRIRE Q PARLER Q GRAMMAIRE 84 explications de faits grammaticaux Q VOCABULAIRE 35 thèmes actuels Q CONJUGAISON Tous les tableaux Q COMMUNICATION Des phrases traduites pour mieux s’exprimer

Le complém ent indispe AU DICTION nsable NAIRE FRA NÇAIS • GR EC de Jean-Pie GREC • FRA rre Robert NÇAIS et Maria Ma lamas-Rob ert


Du même auteur : - Dictionnaire français-grec / grec-français, MALAMAS-ROBERT MARIA, ROBERT JEAN-PIERRE - Dictionnaire pratique de didactique du FLE, ROBERT JEAN-PIERRE

Mise en pages : Bérengqre 9erret Couverture : Cécile Hébrard

ISBN : 978-2-7080-1444-2 © Éditions OPHRYS, Paris, 2016

Le code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes des paragraphes 2 et 3 de l’article L 122-5, d’une part, que les «copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective» et, d’autre part, sous réserve du nom de l’auteur et de la source, que «les analyses et les courtes citations Musti¿ées par le caractqre critique, polémique, pédagogique, scienti¿que ou d’inIormation», toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, Iaite sans consentement de l’auteur ou de ses ayants droit, est illicite (art. L 122-4). Toute représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, notamment par téléchargement ou sortie imprimante, constituera donc une contreIaoon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Édition OPHRYS 1 rue du bac, 75007 Paris ZZZ.ophrys.Ir


Préambule « Tout ce que les hommes ont dit de mieux a été dit en grec » (Marguerite Yourcenar, Mémoires d’Hadrien) « Si le violon est l’instrument de musique le plus parfait, alors le Grec est le violon de la pensée humaine » (Helen Keller, The story of my life)

Le grec ancien a fait en France l’objet de nombreuses publications, mais il n’existe que très peu d’ouvrages destinés à faire connaître le grec moderne, la langue maternelle de près de quinze millions de locuteurs parlée en Grèce et à Chypre (où elle a le statut de langue officielle) et aussi par d’importantes communautés de la diaspora grecque, en particulier en Albanie, en Turquie, en Australie et au Canada. Les quelques livres proposés sur le marché actuel sont rédigés par d’éminents spécialistes et d’un niveau d’érudition peu accessible au grand public, notamment aux débutants. C’est à ces derniers que s’adresse en priorité ce livre écrit dans une langue simple, dépouillée de tout métalangage inutile. Il se compose de deux grandes parties consacrées respectivement à l’étude de la langue et de la grammaire, et à celle du vocabulaire puisque apprendre une langue, c’est connaître à la fois le lexique de la langue et les règles qui permettent d’agencer les mots en énoncés corrects pour communiquer à l’oral comme à l’écrit. La démarche choisie en grammaire est à l’opposé de celle habituellement en usage dans ce genre d’ouvrage. Au lieu de partir de la langue étrangère mise à l’étude, le livre définit d’abord brièvement le mot grammatical d’un point de vue français (certains apprenants ayant peut-être oublié sa signification) avant de procéder à son étude complète en grec. Ces deux parties sont constituées d’articles classés par ordre alphabétique, une telle présentation étant de nature, du moins nous l’espérons, à rompre avec l’aspect quelque peu rébarbatif des grammaires traditionnelles. En complément, une rubrique ponctuelle intitulée Pour aller plus loin complète l’information et approfondit certains points de la plupart des articles. Si cette présentation pose problème à l’apprenant, il lui suffit de regrouper les articles autour des grandes parties qui constituent les grammaires classiques comme celle de R.L. Wagner et J. Pinchon, Grammaire du français classique et moderne (Hachette université, 1962) : • Préliminaires : Alphabet – Grec ancien – Grec moderne – Prononciation, etc. • Le substantif et ses déterminants : Nom commun – Nom propre – Genres – Nombre – Articles – Adjectifs possessifs, etc. • L’adjectif qualificatif : Adjectifs qualificatifs – Comparatifs et superlatifs. • Les pronoms : Pronoms personnels – Pronoms possessifs – Pronoms démonstratifs, etc.


2

Préambule er

• Le verbe : Verbe – Voix – Verbes être et avoir – Verbes du 1 groupe, etc. – Modes et temps : Indicatif – Subjonctif, etc. – Présent – Imparfait, etc. • Les adverbes : Adverbe – Adverbes de lieu – Adverbes de temps, etc. • Les conjonctions de coordination : Conjonction – Conjonctions de coordination. • Les prépositions : Prépositions. • La phrase : Phrase et propositions – Conjonctions de subordination. Cet ouvrage comprend, par ordre d’apparition dans le texte : • La liste alphabétique des articles Langue et grammaire. • 84 articles (de Actes de parole à Voix). • La liste alphabétique des articles Vocabulaire. • 35 articles de Affaires – Économie – Commerce à Voyages – Déplacements – Directions. • La rubrique Testez vos connaissances comprenant 119 activités (84 en grammaire, 35 en vocabulaire, une par article) avec leurs corrigés. • Une bibliographie succincte qui rassemble uniquement les ouvrages de référence, les revues, les périodiques cités ou consultés. • Une sitographie des principaux sites utilisés. • Un index français qui renvoie les mots répertoriés aux numéros des articles des parties Langue et grammaire et Vocabulaire. • Un index grec qui renvoie les mots répertoriés aux numéros des articles de la partie Langue et grammaire. Il reste à espérer que cet ouvrage recueille l’adhésion des publics intéressés comme il a rencontré celle de Madame Eftychia-Sofia Damaskou, professeur de Français Langue Étrangère en Grèce, qui a bien voulu, à titre amical, se charger de la lourde tâche de relire le manuscrit. Qu’elle en soit vivement remerciée !


Partie I. Langue – Grammaire Liste alphabétique des articles

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30. 31. 32. 33.

Actes de parole Adjectif Adjectifs démonstratifs Adjectifs indéfinis Adjectifs interrogatifs et exclamatifs Adjectifs numéraux cardinaux Adjectifs numéraux ordinaux Adjectifs possessifs Adjectifs qualificatifs Adverbe Adverbes de lieu Adverbes de temps Adverbes de manière Adverbes de quantité Adverbes d’affirmation, de négation et de doute Alphabet Aoriste Article Articles défini et défini contracté Article indéfini Article partitif Aspects Augmentatifs Cas Comparatifs et superlatifs Conditionnel Conjonction Conjonctions de coordination Conjonctions de subordination Déclinaisons Désinences Diminutifs Élision

34. 35. 36. 37. 38. 39. 40. 41. 42. 43. 44. 45. 46. 47. 48. 49. 50. 51. 52. 53. 54. 55. 56. 57. 58. 59. 60. 61. 62. 63. 64. 65. 66. 67. 68.

Faux amis Futur Genres Grec ancien Grec moderne Imparfait Impératif Indicatif Infinitif Interjections katharévoussa Lexique Modes et temps Mots composés Neutre Ni (ν) final Nom Noms communs Noms propres Nombre Onomatopées Parfait Participes Passé Phrase et propositions Plus-que-parfait Ponctuation Préfixes Prépositions Présent Pronom Pronoms définis Pronoms démonstratifs Pronoms indéfinis Pronoms interrogatifs


Langue − Grammaire

4 69. Pronoms personnels 70. Pronoms possessifs 71. Pronoms réfléchis et réciproques 72. Pronoms relatifs 73. Prononciation 74. Registres du discours 75. Subjonctif 76. Suffixes

77. 78. 79. 80. 81. 82. 83. 84.

Verbe Verbes être et avoir er Verbes du 1 groupe e Verbes du 2 groupe A e Verbes du 2 groupe B Verbes impersonnels Verbes irréguliers et défectifs Voix


Langue - Grammaire

5

1. Actes de parole 1.

Le grec, comme toutes les langues, est composé d’actes de parole (oraux et écrits) : se présenter, demander, ordonner, inviter, etc.

2.

Apprendre une langue revient donc à apprendre à utiliser les formulations de ses actes de parole (les exemples du livre sont émaillés de ces formulations), leurs contenus et leurs agencements, en d’autres mots, le lexique de la langue et sa grammaire.

3.

Exemple d’acte de parole : présenter quelqu’un. a. Να ο καινούριος μας συνάδελφος. Voici / Voilà notre nouveau collègue. – Είναι ο καινούριος μας συνάδελφος. C’est notre nouveau collègue. b. Σας παρουσιάζω τον καινούριο μας συνάδελφο. Je vous présente notre nouveau collègue. c. Θα ήθελα να σας παρουσιάσω τον καινούριο μας συνάδελφο. Je voudrais vous présenter notre nouveau collègue. d. Έχω την ευχαρίστηση να σας παρουσιάσω τον καινούριο μας συνάδελφο. J’ai le plaisir de vous présenter notre nouveau collègue. e. Έχω την τιμή να σας παρουσιάσω τον καινούριο μας συνάδελφο. J’ai l’honneur de vous présenter notre nouveau collègue. f. Θα μου επιτρέψετε να σας παρουσιάσω τον καινούριο μας συνάδελφο; Puis-je me permettre de vous présenter notre nouveau collègue ? Ces six formulations sont possibles. Elles diffèrent seulement par le registre de langue : la formulation a. relève de la langue familière, les formulations b, c et d de la langue standard, les suivantes d’une langue soignée.

Pour aller plus loin Le terme d’acte de parole est une traduction de l’anglais speech act, notion, proposée dans les années 1960 par le philosophe anglais J.L. Austin, puis reprise et développée par l’américain J.R. Searle, avant d’être acceptée par tous les linguistes qui se réclament de la théorie de l’énonciation. L’accouplement acte et parole peut sembler paradoxal quand on sait que acte vient du latin actum, mot de la famille du verbe agere qui signifie faire et a donné agir. En effet, il est communément admis que parler n’est pas agir. « Assez de paroles ! On veut des actes ! », disent les manifestants qui défilent. Austin a pourtant démontré que « dire, c’est faire » puisque, quand je parle, je fabrique un énoncé traduisant une intention et que ma parole produit une réaction : quand j’ordonne, on exécute ou on refuse, quand j’invite, on accepte ou on s’excuse. Demander, ordonner,


Langue − Grammaire

6

inviter sont donc des actes de parole puisque j’ai besoin du langage pour agir, tout comme répondre, refuser, accepter et s’excuser. Par contre, conduire sa voiture ou scier du bois ne sont pas des actes de parole puisque je n’ai pas besoin de parler ou d’écrire pour exécuter ces tâches. (Dictionnaire pratique de didactique du Fle, J.-P. Robert, p. 6) → Registres du discours

2. Adjectif 1.

Le grec, comme le français, possède des adjectifs (επίθετα) qualificatifs (κοσμητικά) et numéraux (cardinaux et ordinaux) (απόλυτα και τακτικά) αριθμητικά.

2.

Pour la grammaire grecque, la notion d’adjectif n’existe pas pour les adjectifs démonstratifs, indéfinis, interrogatifs et exclamatifs, possessifs. Elle ne parle que de pronoms. C’est ainsi par exemple que le dictionnaire de l’université de Thessalonique (το Λεξικό της κοινής νεοελληνικής), présente τέτοιος uniquement comme un pronom alors que ses premiers exemples sont : τέτοιο κρύο (un tel froid), τέτοια ζέστη (une telle chaleur). D’un point de vue français, 1 dans ces deux exemples τέτοιο et τέτοια sont des adjectifs indéfinis . → Pronom

3. Les adjectifs démonstratifs 1.

L’adjectif démonstratif sert à désigner de façon précise une personne, un animal ou une chose.

2.

L’adjectif αυτός correspond aux formes simples de l’adjectif démonstratif (ce, 2 cet, cette, ces). Il est le plus souvent placé avant le nom et toujours accompagné de l’article défini.

1

Dans un souci de clarté et de simplication, cet ouvrage privilégie la distinction française et présente comme adjectifs les pronoms grecs correspondant à des adjectifs français. En règle générale, l’adjectif se trouve avant le nom. Quelquefois, il peut se trouver après mais le sens change : Αυτό το βιβλίο είναι ενδιαφέρον. Ce livre est intéressant. Στο βιβλίο αυτό, dans ce livre (c’est-à-dire : le livre dont je viens de parler).

2


103

Langue − Grammaire

59. Plus-que-parfait86 1.

En grec comme en français, le plus-que-parfait (ο υπερσυντέλικος) est un temps du passé. Il indique une action ou un fait achevés qui se sont déroulés avant une autre action ou un autre fait qui ont eu lieu dans le passé.

2.

« Η Κλαρίσσα πήγε στην Αγορά, στο κέντρο της πόλης, και, βλέποντας τα πήλινα καναρίνια που πουλούσε ένας έμπορος από την Ανατολή, θυμήθηκε ένα παρόμοιο καναρίνι που της είχε χαρίσει ο πατέρας της όταν ήταν 87 μικρή » . Clarissa alla au marché au centre-ville et, en voyant les canaris d’argile que vendait un marchand d’Anatolie, elle se rappela un canari semblable que lui avait offert son père quand elle était petite. Dans cette introduction d’un conte grec, on constate que : a. le récit est au passé : πήγε (alla) – πουλούσε (vendait) – θυμήθηκε (se rappela) – ήταν (était). b. l’événement exprimé par χαρίζω est antérieur à l’action indiquée par θυμάμαι. c. le verbe είχε χαρίσει (avait offert) est au plus-que-parfait.

3.

En grec, un plus-que-parfait est un temps composé constitué : a. de l’auxiliaire avoir conjugué à l’imparfait (είχα). b. de l’infinitif aoriste du verbe (terminaison en -ει / -εί) toujours invariable, είχα + χαρίσει → είχα χαρίσει, j’avais offert.

4.

Le plus-que-parfait se construit de la même façon dans les deux groupes de verbes, à l’actif comme au passif : είχε χαρίσει : il avait offert – είχε χαριστεί, il avait été offert. Exemples Verbe er

1 groupe : διαβάζω (lire) e 2 groupe : αγαπώ (aimer)

86 87

Plus-que parfait actif passif είχα διαβάσει είχα διαβαστεί είχα αγαπήσει είχα αγαπηθεί

Pour la conjugaison de ce temps aux deux groupes, consulter les articles n° 79 – n° 81. Κώστας Βουλαζέρης, littérature fantastique, site : fantastikosorizontas.gr/kostasvoulazeris/th.php ?ID.


Langue − Grammaire

104 88

Autres exemples a. Το χιόνι είχε σκεπάσει τις στέγες των σπιτιών. La neige avait recouvert les toits des maisons. b. Οι στέγες των σπιτιών είχαν σκεπαστεί από το χιόνι. Les toits des maisons avaient été recouverts de neige. → Parfait

60. Ponctuation 1.

Le grec, comme toutes les langues contemporaines, possède des signes de ponctuation qui ont sensiblement la même valeur que leurs correspondants français, même s’ils s’écrivent parfois différemment.

2.

Tableau de correspondance Ponctuation (Στίξη) Signe . ? ! , ; : () [] «» -

française Nom le point final 89 le point d’interrogation le point d’exclamation la virgule 90 le point-virgule les deux points les points de suspension les parenthèses les crochets les guillemets le tiret

Signe . ; ! , · : () [] «» -

grecque Nom η τελεία το ερωτηματικό το θαυμαστικό το κόμμα η άνω τελεία η διπλή τελεία / η άνω κάτω τελεία τα αποσιωπητικά η παρένθεση οι αγκύλες τα εισαγωγικά η παύλα

Pour aller plus loin La ponctuation est une invention grecque. À l’origine de l’écriture, tous les mots sont attachés les uns aux autres et forment des lignes e e continues. Ce sont les Mycéniens (XVII – XII siècle av. JC) qui ont e e l’idée de séparer les mots. Mais il faut attendre les III et II siècle av. JC pour voir apparaître le premier signe de ponctuation (le point), initiative qui serait due à des responsables de la bibliothèque d’Alexandrie. → Phrase et propositions 88

89 90

Pour montrer la correspondance entre le parfait et le plus-que-parfait, ce sont les mêmes exemples qui ont été utilisés dans les articles n° 55 et 59. Le point d’interrogation grec s’écrit comme le point-virgule français. Le point-virgule grec (appelé point médian) est un point écrit au-dessus de la ligne de base.


Partie II. Vocabulaire Liste alphabétique des articles 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30. 31. 32. 33. 34. 35.

Affaires – Économie – Commerce Agriculture – Élevage Animaux sauvages – Poissons – Insectes – Chasse – Pêche Artisans – Métiers – Professions Calendrier – Temps Caractère – Comportement – Sentiment – Sensation Climat – Météo Corps humain – Fonctions du corps Cultes – Religions École – Éducation Environnement – Écologie État – Citoyenneté Famille traditionnelle – Famille actuelle Forces armées – Forces de l’ordre Habitat – Urbanisme Industrie – Développement Informatique – Internet – Multimédia Justice – Liberté Littérature – Beaux-Arts Maison – Vie domestique Nourriture – Boisson Pays – Capitales – Nationalités – Immigration Pensée – Volonté Poids – Mesures – Monnaie Presse – Journaux Radio – Cinéma – Télévision Relations sociales Sports – Jeux – Loisirs Théâtre – Musique – Chant – Danse Univers – Ciel – Terre Végétation – Arbres – Plantes – Fleurs Vêtements – Accessoires – Bijoux Vie – Santé Ville – Magasins Voyages – Déplacements – Directions


170

Vocabulaire

1. Affaires – Économie – Commerce les affaires, ȠȚ įȠȣȜİȚȑȢ1 – l’économie, Ș ȠȚțȠȞȠȝȓĮ le commerce, IJȠ İȝʌȩȡȚȠ 1

En français, le mot affaire est un terme générique très large contrairement au grec qui possède plusieurs mots : Ș ȣʌȩșİıȘ (ȕȡȩȝȚțȘ ȣʌȩșİıȘ, sale affaire), IJȠ șȑȝĮ (İȓȞĮȚ șȑȝĮ IJȘȢ ĮıIJȣȞȠȝȓĮȢ, c’est l’affaire de la police), IJȠ ȗȒIJȘȝĮ ( question) (İȓȞĮȚ ȗȒIJȘȝĮ ʌȠȜȜȫȞ ȤȡȘȝȐIJȦȞ, c’est une affaire de gros sous). Il en est de même au pluriel : en dehors de įȠȣȜİȚȑȢ qui se rapporte au commerce, on a IJĮ ʌȡȐȖȝĮIJĮ, les affaires personnelles (Ƞ ȖȚȩȢ ȝȠȣ įİȞ IJĮțIJȠʌȠȚİȓ ʌȠIJȑ IJĮ ʌȡȐȖȝĮIJȐ IJȠȣ, mon ¿ls ne range jamais ses affaires.)

NOMS -

-

1. le capital, IJȠ țİijȐȜĮȚȠ le capitalisme, Ƞ țĮʌȚIJĮȜȚıȝȩȢ le capitaliste, Ƞ țĮʌȚIJĮȜȚıIJȒȢ le syndicalisme, Ƞ ıȣȞįȚțĮȜȚıȝȩȢ le syndicat, IJȠ ıȣȞįȚțȐIJȠ le syndicaliste, Ƞ ıȣȞįȚțĮȜȚıIJȒȢ – la syndicaliste, Ș ıȣȞįȚțĮȜȓıIJȡȚĮ 2. la banque, Ș IJȡȐʌİȗĮ – la banque Mondiale, Ș ȆĮȖțȩıȝȚĮ ȉȡȐʌİȗĮ la Bourse, IJȠ ȤȡȘȝĮIJȚıIJȒȡȚȠ le marché, Ș ĮȖȠȡȐ le Nrach (boursier), IJȠ țȡĮȤ l’entreprise  l’affaire, Ș İʌȚȤİȓȡȘıȘ la société (anonyme), Ș (ĮȞȫȞȣȝȘ) İIJĮȚȡİȓĮ le siège (social), Ș (İIJĮȚȡȚțȒ) ȑįȡĮ la maison-mère, IJȠ țİȞIJȡȚțȩ țĮIJȐıIJȘȝĮ la ¿liale, Ș șȣȖĮIJȡȚțȒ (İIJĮȚȡİȓĮ) la succursale, IJȠ ȣʌȠțĮIJȐıIJȘȝĮ la fusion, Ș ıȣȖȤȫȞİȣıȘ l’imp{t (direct, indirect), Ƞ (ȐȝİıȠȢ, ȑȝȝİıȠȢ) ijȩȡȠȢ le paradis ¿scal, Ƞ ijȠȡȠȜȠȖȚțȩȢ ʌĮȡȐįİȚıȠȢ

3. - la direction, Ș įȚİȪșȣȞıȘ

- la réception (d’une entreprise), Ș ȣʌȠįȠȤȒ - la réception (d’un h{tel), Ș ȡİıİȥȚȩȞ - le guichet, IJȠ ȖțȚıȑ - la comptabilité ( le bureau), IJȠ ȜȠȖȚıIJȒȡȚȠ - la comptabilité ( les comptes), Ș ȜȠȖȚıIJȚțȒ - le coffre(-fort), IJȠ ȤȡȘȝĮIJȠțȚȕȫIJȚȠ - le service après-vente, Ș İȟȣʌȘȡȑIJȘıȘ ȝİIJȐ IJȘȞ ʌȫȜȘıȘ 4. - la carrière (d’un employé), Ș țĮȡȚȑȡĮ  Ș ıIJĮįȚȠįȡȠȝȓĮ - le banquier, Ƞ IJȡĮʌİȗȓIJȘȢ - le chargé de clientèle, Ƞ ıȪȝȕȠȣȜȠȢ ʌİȜĮIJȫȞ – la chargée de clientèle, Ș ıȪȝȕȠȣȜȠȢ ʌİȜĮIJȫȞ2 - l’employé, Ƞ ȣʌȐȜȜȘȜȠȢ – l’employée, Ș ȣʌȐȜȜȘȜȠȢ - l’agent de change, Ƞ ĮȞIJĮȜȜĮțIJȒȢ ȞȠȝȚıȝȐIJȦȞ  Ƞ ĮȡȖȣȡĮȝȠȚȕȩȢ - le Président Directeur Général, Ƞ īİȞȚțȩȢ ǻȚİȣșȣȞIJȒȢ - le manager, Ƞ ȝȐȞĮIJȗİȡ - le conseil d’administration, IJȠ įȚȠȚțȘIJȚțȩ ıȣȝȕȠȪȜȚȠ - l’investisseur, Ƞ İʌİȞįȣIJȒȢ

2

Beaucoup de noms -ȠȢ  -ȩȢ comme ıȪȝȕȠȣȜȠȢ désignent la profession d’un homme ou d’une femme.


Affaires – Économie – Commerce - le spéculateur, Ƞ țİȡįȠıțȩʌȠȢ – la spéculatrice, Ș țİȡįȠıțȩʌȠȢ - l’actionnaire ( l’homme), o ȝȑIJȠȤȠȢ – l’actionnaire ( la femme), Ș ȝȑIJȠȤȠȢ - le gestionnaire, o įȚĮȤİȚȡȚıIJȒȢ - le comptable, o ȜȠȖȚıIJȒȢ – la comptable, Ș ȜȠȖȓıIJȡȚĮ - le personnel, IJȠ ʌȡȠıȦʌȚțȩ - le cadre, IJȠ ıIJȑȜİȤȠȢ - l’homme d’affaires, o İʌȚȤİȚȡȘȝĮIJȓĮȢ – la femme d’affaires, Ș İʌȚȤİȚȡȘȝĮIJȓĮȢ - le patron, IJȠ ĮijİȞIJȚțȩ – la patronne, Ș ĮijİȞIJȚțȓȞĮ - le compte (en banque), Ƞ ȜȠȖĮȡȚĮıȝȩȢ - l’argent liquide  le liquide, IJĮ ȝİIJȡȘIJȐ - le chèque, Ș İʌȚIJĮȖȒ - le chéquier / le carnet de chèques, IJȠ ȝʌȜȠț İʌȚIJĮȖȫȞ - le crédit, Ș ʌȓıIJȦıȘ - le taux d’intérêt, IJȠ İʌȚIJȩțȚȠ - le débit, Ș ȤȡȑȦıȘ - le prêt / l’emprunt, IJȠ įȐȞİȚȠ - la mensualité, Ș ȝȘȞȚĮȓĮ įȩıȘ - la gestion / la gérance, Ș įȚĮȤİȓȡȘıȘ - la dépense, IJȠ ȑȟȠįȠ, Ș įĮʌȐȞȘ – les dépenses publiques, ȠȚ įȘȝȩıȚİȢ įĮʌȐȞİȢ - l’épargne, Ș ĮʌȠIJĮȝȓİȣıȘ - le compte épargne, Ƞ ĮʌȠIJĮȝȚİȣIJȚțȩȢ ȜȠȖĮȡȚĮıȝȩȢ / Ƞ ȜȠȖĮȡȚĮıȝȩȢ IJĮȝȚİȣIJȘȡȓȠȣ - l’épargnant, Ƞ ĮʌȠIJĮȝȚİȣIJȒȢ – l’épargnante, Ș ĮʌȠIJĮȝȚİȪIJȡȚĮ. - la carte (bancaire, de crédit), Ș (IJȡĮʌİȗȚțȒ, ȤȡİȦıIJȚțȒ) țȐȡIJĮ - le DAB (distributeur automatique de billets), (ĮȣIJȩȝĮIJȠ ȝȘȤȐȞȘȝĮ ĮȞȐȜȘȥȘȢ ȤȡȘȝȐIJȦȞ) IJȠ ATM3

171 - le prélèvement automatique, Ș ʌȐȖȚĮ İȞIJȠȜȒ 5. - le ¿nancement, Ș ȤȡȘȝĮIJȠįȩIJȘıȘ - le budget (de l’État, familial), Ƞ (țȡĮIJȚțȩȢ, ȠȚțȠȖİȞİȚĮțȩȢ) ʌȡȠȨʌȠȜȠȖȚıȝȩȢ - l’investissement, Ș İʌȑȞįȣıȘ - la conjoncture (économique), Ș (ȠȚțȠȞȠȝȚțȒ) ıȣȖțȣȡȓĮ - l’action, Ș ȝİIJȠȤȒ - la valeur (d’une action), Ș ĮȟȓĮ (ȝİIJȠȤȒȢ) - la croissance / le développement, Ș ĮȞȐʌIJȣȟȘ - la prévision, Ș ʌȡȩȕȜİȥȘ - la progression (de l’économie), Ș ʌȡȩȠįȠȢ (IJȘȢ ȠȚțȠȞȠȝȓĮȢ) - la dépression, Ș ȪijİıȘ - le chiffre d’affaires, Ƞ IJȗȓȡȠȢ - le résultat, IJȠ ĮʌȠIJȑȜİıȝĮ - l’actif, IJȠ İȞİȡȖȘIJȚțȩ - le passif, IJȠ ʌĮșȘIJȚțȩ - les frais généraux, IJĮ ȖİȞȚțȐ ȑȟȠįĮ - le béné¿ce / le pro¿t, IJȠ țȑȡįȠȢ - la commission ( ), Ș ʌȡȠȝȒșİȚĮ - le pourcentage, IJȠ ʌȠıȠıIJȩ - le dé¿cit, IJȠ ȑȜȜİȚȝȝĮ - la perte, Ș ȗȘȝȚȐ – les pro¿ts et les pertes, IJĮ țȑȡįȘ țȚ ȠȚ ȗȘȝȚȑȢ - la dette (publique), IJȠ (įȘȝȩıȚȠ) ȤȡȑȠȢ - la spéculation, Ș țİȡįȠıțȠʌȓĮ -

3

Les Grecs n’ont pas de sigle correspondant à DAB. Ils utilisent le sigle anglais (ATM : automated teller machine, machine « caissière » automatique).

6. l’assurance (incendie, maladie), Ș ĮıijȐȜİȚĮ (ʌȣȡȩȢ, ĮıșȑȞİȚĮȢ) l’assureur, Ƞ ĮıijĮȜȚıIJȒȢ le contrat d’assurance, IJȠ ĮıijĮȜȚıIJȒȡȚȠ (ıȣȝȕȩȜĮȚȠ) la prime d’assurance, IJȠ ĮıijȐȜȚıIJȡȠ


172

-

7. les échanges commerciaux, ȠȚ İȝʌȠȡȚțȑȢ ĮȞIJĮȜȜĮȖȑȢ l’offre et la demande, Ș ʌȡȠıijȠȡȐ țȚ Ș ȗȒIJȘıȘ le client, Ƞ ʌİȜȐIJȘȢ – la cliente, Ș ʌİȜȐIJȚııĮ la clientèle, Ș ʌİȜĮIJİȓĮ la concurrence, Ƞ ıȣȞĮȖȦȞȚıȝȩȢ le concurrent, Ƞ ĮȞIJĮȖȦȞȚıIJȒȢ – la concurrente, Ș ĮȞIJĮȖȦȞȓıIJȡȚĮ l’inÀation, Ƞ ʌȜȘșȦȡȚıȝȩȢ le taux de change, Ș IJȚȝȒ ıȣȞĮȜȜȐȖȝĮIJȠȢ l’exportation, Ș İȟĮȖȦȖȒ l’exportateur, Ƞ İȟĮȖȦȖȑĮȢ l’importation, Ș İȚıĮȖȦȖȒ l’importateur, Ƞ İȚıĮȖȦȖȑĮȢ l’expédition, Ș ĮʌȠıIJȠȜȒ4 – le bordereau d’expédition, IJȠ įİȜIJȓȠ ĮʌȠıIJȠȜȒȢ l’expéditeur, Ƞ ĮʌȠıIJȠȜȑĮȢ – l’expéditrice, Ș ĮʌȠıIJȠȜȑĮȢ le destinataire, Ƞ ʌĮȡĮȜȒʌIJȘȢ – la destinataire, Ș ʌĮȡĮȜȒʌIJȡȚĮ. la balance commerciale, IJȠ İȝʌȠȡȚțȩ ȚıȠȗȪȖȚȠ la marchandise, IJȠ İȝʌȩȡİȣȝĮ l’achat, Ș ĮȖȠȡȐ la vente, IJȠ ʌȠȪȜȘȝĮ / Ș ʌȫȜȘıȘ5 le prix, Ș IJȚȝȒ le solde, IJȠ ȣʌȩȜȠȚʌȠ les soldes, ȠȚ İțʌIJȫıİȚȢ le rabais / la réduction, Ș ȑțʌIJȦıȘ l’escompte, IJȠ ıțȩȞIJȠ

Vocabulaire -

6

4

5

Comme en français, Ș ĮʌȠıIJȠȜȒ peut désigner un voyage scienti¿que : ȝȚĮ ĮʌȠıIJȠȜȒ ıIJĮ ǿȝĮȜȐȚĮ, une expédition dans l’Himalaya. Dans les doublets, le premier mot relève, en règle générale, de la langue standard, le second d’une langue plus soutenue. ȉȠ ʌȠȪȜȘȝĮ (langue standard), Ș ʌȫȜȘıȘ (langue littéraire) : Ș ʌȫȜȘıȘ ȝİ ʌȓıIJȦıȘ, la vente à crédit.

le troc, Ș IJȡȐȝʌĮ la facture, Ƞ ȜȠȖĮȡȚĮıȝȩȢ la TVA, Ƞ ĭ.Ȇ.ǹ. la commande, Ș ʌĮȡĮȖȖİȜȓĮ le négociant, Ƞ ȑȝʌȠȡȠȢ – la négociante, Ș İȝʌȩȡȚııĮ le fournisseur, Ƞ ʌȡȠȝȘșİȣIJȒȢ le grossiste, Ƞ ȤȠȞIJȡȑȝʌȠȡȠȢ l’intermédiaire, Ƞ ȝİıȐȗȦȞ le détaillant, Ƞ ȜȚĮȞȠʌȦȜȘIJȒȢ le sous-traitant, Ƞ ȣʌİȡȖȠȜȐȕȠȢ l’entrep{t, Ș ĮʌȠșȒțȘ la livraison, Ș ʌĮȡȐįȠıȘ la réclamation, IJȠ ʌĮȡȐʌȠȞȠ les droits de douane, ȠȚ IJİȜȦȞİȚĮțȠȓ įĮıȝȠȓ 8. le management, IJȠ ȝȐȞĮIJȗȝİȞIJ le travail, Ș įȠȣȜİȚȐ, Ș İȡȖĮıȓĮ, IJȠ ȑȡȖȠ6 l’emploi, Ș įȠȣȜİȚȐ, Ș İȡȖĮıȓĮ, Ș ĮʌĮıȤȩȜȘıȘ l’employeur / le chef d’entreprise, Ƞ İȡȖȠįȩIJȘȢ – la chef d’entreprise, Ș İȡȖȠįȩIJȡȚĮ l’employé, Ƞ ȣʌȐȜȜȘȜȠȢ – l’employée, Ș ȣʌȐȜȜȘȜȠȢ le travailleur, Ƞ İȡȖĮȗȩȝİȞȠȢ – la travailleuse, Ș İȡȖĮȗȩȝİȞȘ le salarié, Ƞ ȝȚıșȦIJȩȢ – la salariée, Ș ȝȚıșȦIJȒ le ch{mage, Ș ĮȞİȡȖȓĮ le ch{meur, Ƞ ȐȞİȡȖȠȢ – Ǿ įȠȣȜİȚȐ (langue standard), Ș İȡȖĮıȓĮ (langue plus soutenue) : ȑȤȦ ʌȠȜȜȒ įȠȣȜİȚȐ (j’ai beaucoup de travail) mais Ș ȐįİȚĮ İȡȖĮıȓĮȢ (le permis de travail). 4uant au mot IJȠ ȑȡȖȠ, il désigne tout travail en tant qu’°uvre : IJȠ ȊʌȠȣȡȖİȓȠ įȘȝȩıȚȦȞ DzȡȖȦȞ (le ministère des Travaux publics), le travail en général mais aussi le livre, le ¿lm, la pièce (de théâtre). Il en est de même pour les verbes correspondants : įȠȣȜİȪȦ (langue standard), İȡȖȐȗȠȝĮȚ (langue plus soutenue).


État – Citoyenneté

225

12. État – Citoyenneté l’État, IJȠ țȡȐIJȠȢ – la citoyenneté, Ș ȣʌȘțȠȩIJȘIJĮ NOMS -

-

47

48

1. la nation, IJȠ ȑșȞȠȢ – le chef de la nation, o İșȞȐȡȤȘȢ la région (agricole, industrielle), Ș (ȖİȦȡȖȚțȒ, ȕȚȠȝȘȤĮȞȚțȒ) ʌİȡȚȠȤȒ le département, o ȞȠȝȩȢ47 la circonscription (administrative), Ș (įȚȠȚțȘIJȚțȒ) ʌİȡȚijȑȡİȚĮ la commune, o įȒȝȠȢ – la (petite) commune, Ș țȠȚȞȩIJȘIJĮ48 2. le régime (capitaliste, socialiste), IJȠ (țĮʌȚIJĮȜȚıIJȚțȩ, ıȠıȚĮȜȚıIJȚțȩ) țĮșİıIJȫȢ la république / la démocratie, Ș įȘȝȠțȡĮIJȓĮ l’empire, Ș ĮȣIJȠțȡĮIJȠȡȓĮ la royauté, Ș ȕĮıȚȜİȓĮ le royaume, IJȠ ȕĮıȓȜİȚȠ la monarchie (constitutionnelle), Ș (ıȣȞIJĮȖȝĮIJȚțȒ) ȝȠȞĮȡȤȓĮ la principauté, IJȠ ʌȡȚȖțȚʌȐIJȠ la fédération (suisse), Ș (ǼȜȕİIJȚțȒ) ȠȝȠıʌȠȞįȓĮ le national-socialisme, o İșȞȚțȠıȠıȚĮȜȚıȝȩȢ le fascisme, o ijĮıȚıȝȩȢ la dictature, Ș įȚțIJĮIJȠȡȓĮ la tyrannie, Ș IJȣȡĮȞȞȓįĮ

Bien distinguer par l’accent Ƞ ȞȠȝȩȢ (le département), de Ƞ ȞȩȝȠȢ (la loi). Noter qu’en Grèce, il n’y a pas comme en France de petites communes mais des communautés (țȠȚȞȩIJȘIJİȢ) qui font of¿ce de communes avec à leur tête un président. Chaque communauté est rattachée à une commune voisine.

- le despotisme (éclairé), Ș (ʌİijȦIJȚıȝȑȞȘ) įİıʌȠIJİȓĮ - l’anarchie, Ș ĮȞĮȡȤȓĮ 3. - Le chef de l’État, Ƞ ĮȡȤȘȖȩȢ IJȠȣ țȡȐIJȠȣȢ - le président, Ƞ ȆȡȩİįȡȠȢ – la présidente (en exercice), Ș ȆȡȩİįȡȠȢ – la présidente ( la femme du président), Ș ʌȡȠİįȡȓȞĮ - l’empereur, Ƞ ĮȣIJȠțȡȐIJȠȡĮȢ - l’impératrice, Ș ĮȣIJȠțȡȐIJİȚȡĮ / Ș ĮȣIJȠțȡĮIJȩȡȚııĮ - le roi, Ƞ ȕĮıȚȜȚȐȢ – la reine, Ș ȕĮıȓȜȚııĮ - le monarque, Ƞ ȝȠȞȐȡȤȘȢ - le souverain, Ƞ ȘȖİȝȩȞĮȢ – la souveraine, Ș ȘȖİȝȠȞȓįĮ - le trône, Ƞ șȡȩȞȠȢ - le prince, Ƞ ʌȡȓȖțȚʌĮȢ – la princesse, Ș ʌȡȚȖțȓʌȚııĮ - le dictateur, Ƞ įȚțIJȐIJȠȡĮȢ - le tyran, Ƞ IJȪȡĮȞȞȠȢ - le despote, Ƞ įİıʌȩIJȘȢ -

49

4. La Commission européenne, Ș ǼȣȡȦʌĮȧțȒ ǼʌȚIJȡȠʌȒ le gouvernement, Ș țȣȕȑȡȞȘıȘ l’administration, Ș įȚȠȓțȘıȘ le Premier ministre, Ƞ ȆȡȦșȣʌȠȣȡȖȩȢ le ministre, Ƞ ȣʌȠȣȡȖȩȢ le Commmissaire européen, Ƞ ǼȣȡȦʌĮȓȠȢ ǼʌȓIJȡȠʌȠȢ49 Les deux adjectifs İȣȡȦʌĮȧțȩȢ et İȣȡȦʌĮȓȠȢ signi¿ent européen. Cependant le premier se rapporte à des choses le second à des personnes. Ce dernier peut être ainsi substantivé : ȅȚ ǼȣȡȦʌĮȓȠȚ. Les Européens.


226 - le ministère (de l’Éducation nationale et des Cultes), IJȠ ȣʌȠȣȡȖİȓȠ (ǼșȞȚțȒȢ ȆĮȚįİȓĮȢ țĮȚ ĬȡȘıțİȣȝȐIJȦȞ)50 -

-

50

5. le parlement, IJȠ țȠȚȞȠȕȠȪȜȚȠ l’assemblée, Ș ıȣȞȑȜİȣıȘ la chambre des députés, Ș ȕȠȣȜȒ ( l’Assemblée nationale) le sénat, Ș ȖİȡȠȣıȓĮ le conseil (municipal, des ministres, de l’Europe), IJȠ (įȘȝȠIJȚțȩ, ȣʌȠȣȡȖȚțȩ, IJȘȢ ǼȣȡȫʌȘȢ) ıȣȝȕȠȪȜȚȠ la majorité (absolue, relative), Ș (ĮʌȩȜȣIJȘ, ıȤİIJȚțȒ) ʌȜİȚȠȥȘijȓĮ l’opposition, Ș ĮȞIJȚʌȠȜȓIJİȣıȘ le député, Ƞ ȕȠȣȜİȣIJȒȢ – la députée, Ș ȕȠȣȜİȣIJȒȢ – le député européen, Ƞ İȣȡȦȕȠȣȜİȣIJȒȢ le sénateur, Ƞ ȖİȡȠȣıȚĮıIJȒȢ – la sénatrice, Ș ȖİȡȠȣıȚĮıIJȒȢ le préfet, Ƞ ȞȠȝȐȡȤȘȢ – la préfète, Ș ȞȠȝȐȡȤȘȢ – le préfet de région, Ƞ ʌİȡȚijİȡİȚȐȡȤȘȢ le sous-préfet, Ƞ ȑʌĮȡȤȠȢ – la sous-préfète, Ș ȑʌĮȡȤȠȢ le maire Ƞ įȒȝĮȡȤȠȢ – la mairesse, Ș įȒȝĮȡȤȠȢ le conseiller (municipal, culturel, d’ambassade), Ƞ (įȘȝȠIJȚțȩȢ, ȝȠȡijȦIJȚțȩȢ, ʌȡİıȕİȓĮȢ) ıȪȝȕȠȣȜȠȢ – la conseillère, Ș ıȪȝȕȠȣȜȠȢ 6. la politique, Ș ʌȠȜȚIJȚțȒ le pouvoir (absolu, législatif, exécutif, judicaire), Ș (ĮʌȩȜȣIJȘ, ȞȠȝȠșİIJȚțȒ, İțIJİȜİıIJȚțȒ, įȚțĮıIJȚțȒ) İȟȠȣıȓĮ le parti (politique), IJȠ (ʌȠȜȚIJȚțȩ) țȩȝȝĮ le leader (charismatique), Ƞ (ȤĮȡȚıȝĮIJȚțȩȢ) ȘȖȑIJȘȢ C’est une spéci¿cité grecque : ce ministère traite à la fois les questions d’éducation et de religion.

Vocabulaire - l’homme politique / le politicien, Ƞ ʌȠȜȚIJȚțȩȢ – la femme politique / la politicienne, Ș ʌȠȜȚIJȚțȩȢ - la droite, Ș įİȟȚȐ - le centre, IJȠ țȑȞIJȡȠ - la gauche, Ș ĮȡȚıIJİȡȐ - l’extrême-droite, Ș ĮțȡȠįİȟȚȐ - l’extrême-gauche, Ș ĮțȡȠĮȡȚıIJİȡȐ - l’impérialisme, Ƞ ȚȝʌİȡȚĮȜȚıȝȩȢ - le nationalisme, Ƞ İșȞȚțȚıȝȩȢ - le socialisme, Ƞ ıȠıȚĮȜȚıȝȩȢ - le communisme, Ƞ țȠȝȠȣȞȚıȝȩȢ 7. - le nationaliste, Ƞ İșȞȚțȚıIJȒȢ – la nationaliste, Ș İșȞȚțȓıIJȡȚĮ - le national-socialiste, Ƞ İșȞȚțȠıȠıȚĮȜȚıIJȒȢ – la nationalsocialiste, Ș İșȞȚțȠıȠıȚĮȜȓıIJȡȚĮ - le fasciste, Ƞ ijĮıȓıIJĮȢ– la fasciste, Ș ijĮıȓıIJȡȚĮ - le conservateur, Ƞ ıȣȞIJȘȡȘIJȚțȩȢ – la conservatrice, Ș ıȣȞIJȘȡȘIJȚțȒ - le réactionnaire, Ƞ ĮȞIJȚįȡĮıIJȚțȩȢ – la réactionnaire, Ș ĮȞIJȚįȡĮıIJȚțȒ - le démocrate / le républicain, Ƞ įȘȝȠțȡȐIJȘȢ – la démocrate / la républicaine, Ș įȘȝȠțȡȐIJȚııĮ - le républicain, Ƞ ȡİʌȠȣȝʌȜȚțȐȞȠȢ – la républicaine, Ș ȡİʌȠȣȝʌȜȚțȐȞĮ - le social-démocrate, Ƞ ıȠıȚĮȜįȘȝȠțȡȐIJȘȢ – la socialdémocrate, Ș ıȠıȚĮȜįȘȝȠțȡȐIJȚııĮ - le centriste, Ƞ țİȞIJȡȫȠȢ – la centriste, Ș țİȞIJȡȫĮ - le modéré, Ƞ ȝİIJȡȚȠʌĮșȒȢ – la modérée, Ș ȝİIJȡȚȠʌĮșȒȢ - le libéral, Ƞ ijȚȜİȜİȪșİȡȠȢ – la libérale, Ș ijȚȜİȜİȪșİȡȘ - le travailliste, Ƞ İȡȖĮIJȚțȩȢ – la travailliste, Ș İȡȖĮIJȚțȒ - le socialiste, Ƞ ıȠıȚĮȜȚıIJȒȢ – la socialiste, Ș ıȠıȚĮȜȓıIJȡȚĮ


Presse – Journaux

297

25. Presse – Journaux la presse, Ƞ IJȪʌȠȢ – les journaux, ȠȚ İijȘȝİȡȓįİȢ NOMS -

-

-

1. l’agence de presse, IJȠ įȘȝȠıȚȠȖȡĮijȚțȩ ʌȡĮțIJȠȡİȓȠ / IJȠ ʌȡĮțIJȠȡİȓȠ İȚįȒıİȦȞ le journal, Ș İijȘȝİȡȓįĮ le Journal Of¿ciel / le J.O, IJȠ ijȪȜȜȠ IJȘȢ ǼijȘȝİȡȓįĮȢ IJȘȢ ȀȣȕȑȡȞȘıȘȢ / IJȠ ĭ.Ǽ.Ȁ. le magazine / le périodique / la revue, IJȠ ʌİȡȚȠįȚțȩ le quotidien, Ș ȘȝİȡȒıȚĮ İijȘȝİȡȓįĮ l’hebdomadaire, IJȠ İȕįȠȝĮįȚĮȓȠ ʌİȡȚȠįȚțȩ le mensuel, IJȠ ȝȘȞȚĮȓȠ ʌİȡȚȠįȚțȩ le trimestriel, IJȠ IJȡȚȝȘȞȚĮȓȠ ʌİȡȚȠįȚțȩ la publication, ( le livre) Ș įȘȝȠıȓİȣıȘ l’imprimé, IJȠ ȑȞIJȣʌȠ le journal intime (de Anne Frank), IJȠ ʌȡȠıȦʌȚțȩ ȘȝİȡȠȜȩȖȚȠ (IJȘȢ DZȞȞĮȢ ĭȡȐȞț) 2. le journalisme, Ș įȘȝȠıȚȠȖȡĮijȓĮ le journaliste, Ƞ įȘȝȠıȚȠȖȡȐijȠȢ – la journaliste, Ș įȘȝȠıȚȠȖȡȐijȠȢ – le métier de journaliste, IJȠ įȘȝȠıȚȠȖȡĮijȚțȩ İʌȐȖȖİȜȝĮ le chroniqueur, Ƞ ȤȡȠȞȠȖȡȐijȠȢ – la chroniqueuse, Ș ȤȡȠȞȠȖȡȐijȠȢ le reporter, Ƞ ȡİʌȩȡIJİȡ – la reporter, Ș ȡİʌȩȡIJİȡ – le reporter photographe, Ƞ ijȦIJȠȡİʌȩȡIJİȡ le grand reporter, Ƞ ȝİȖȐȜȠȢ ȡİʌȩȡIJİȡ l’envoyé spécial, Ƞ İȚįȚțȩȢ ĮʌİıIJĮȜȝȑȞȠȢ le correspondant (de guerre), Ƞ (ʌȠȜİȝȚțȩȢ) ĮȞIJĮʌȠțȡȚIJȒȢ –

-

-

la correspondante, Ș ĮȞIJĮʌȠțȡȓIJȡȚĮ le représentant (permanent), Ƞ (ȝȩȞȚȝȠȢ) ĮȞIJȚʌȡȩıȦʌȠȢ – la représentante, Ș ĮȞIJȚʌȡȩıȦʌȠȢ le critique (de cinéma), Ƞ țȡȚIJȚțȩȢ (țȚȞȘȝĮIJȠȖȡȐijȠȣ) – Ș țȡȚIJȚțȩȢ, la critique le comité de rédaction, Ș ıȣȞIJĮțIJȚțȒ İʌȚIJȡȠʌȒ la rédaction, Ș ȈȪȞIJĮȟȘ155 le rédacteur, Ƞ ıȣȞIJȐțIJȘȢ – la rédactrice, Ș ıȣȞIJȐțIJȡȚĮ – le rédacteur en chef, Ƞ ĮȡȤȚıȣȞIJȐțIJȘȢ – la rédactrice en chef, Ș ĮȡȤȚıȣȞIJȐțIJȡȚĮ l’informateur, Ƞ ʌȜȘȡȠijȠȡȚȠįȩIJȘȢ – l’informatrice, Ș ʌȜȘȡȠijȠȡȚȠįȩIJȡȚĮ l’imprimeur, Ƞ IJȣʌȠȖȡȐijȠȢ

3. - l’impression, Ș İțIJȪʌȦıȘ - la publication, ( l’action de publier), Ș įȘȝȠıȓİȣıȘ - l’imprimerie ( l’art / l’action), Ș IJȣʌȠȖȡĮijȓĮ - l’imprimerie ( l’atelier), IJȠ IJȣʌȠȖȡĮijİȓȠ - le format, IJȠ ıȤȒȝĮ - le sommaire, IJĮ ʌİȡȚİȤȩȝİȞĮ - l’éditorial, IJȠ ȐȡșȡȠ ȈȪȞIJĮȟȘȢ / IJȠ țȪȡȚȠ ȐȡșȡȠ155 - la Une, IJȠ ʌȡȦIJȠıȑȜȚįȠ155 155

Le nom ıȪȞIJĮȟȘ signi¿e à la fois la rédaction en général (l’action de rédiger), la rédaction d’un journal (l’ensemble des rédacteurs) et« la retraite. Littéralement, IJȠ ȐȡșȡȠ ȈȪȞIJĮȟȘȢ est donc l’article de la rédaction (d’un journal), IJȠ țȪȡȚȠ ȐȡșȡȠ, c’est l’article principal – IJȠ ʌȡȦIJȠıȑȜȚįȠ, c’est la première page, la Une – Ș ȝȚțȡȒ İȓįȘıȘ, c’est la petit nouvelle, le fait divers.


298 - le titre, Ƞ IJȓIJȜȠȢ - la critique (théâtrale, musicale), Ș (șİĮIJȡȚțȒ, ȝȠȣıȚțȒ) țȡȚIJȚțȒ - la rubrique, Ș ıIJȒȜȘ / Ș ȡȠȣȝʌȡȓțĮ - l’article, IJȠ ȐȡșȡȠ - le reportage, IJȠ ȡİʌȠȡIJȐȗ - la chronique (sportive), IJĮ (ĮșȜȘIJȚțȐ) ȤȡȠȞȚțȐ - le fait divers, Ș ȝȚțȡȒ İȓįȘıȘ155 - la colonne, Ș ıIJȒȜȘ - le courrier (des lecteurs), Ș ıIJȒȜȘ (IJȦȞ ĮȞĮȖȞȦıIJȫȞ) - l’intervieZ, Ș ıȣȞȑȞIJİȣȟȘ / IJȠ ȚȞIJİȡȕȚȠȪ - les petites annonces, ȠȚ ȝȚțȡȑȢ ĮȖȖİȜȓİȢ – l’avis de décès, Ș ĮȖȖİȜȓĮ șĮȞȐIJȠȣ - la publicité, Ș įȚĮijȒȝȚıȘ - la coupure de presse, IJȠ ĮʌȩțȠȝȝĮ İijȘȝİȡȓįĮȢ -

4. l’événement (historique), IJȠ (ȚıIJȠȡȚțȩ) ȖİȖȠȞȩȢ la nouvelle, Ș İȓįȘıȘ l’annonce, Ș ĮȖȖİȜȓĮ l’information ( l’action d’informer), Ș İȞȘȝȑȡȦıȘ – pour votre information, ʌȡȠȢ İȞȘȝȑȡȦıȒ ıĮȢ l’information / le renseignement, Ș ʌȜȘȡȠijȠȡȓĮ l’enquête, Ș ȑȡİȣȞĮ la révélation, Ș ĮʌȠțȐȜȣȥȘ le scandale, IJȠ ıțȐȞįĮȜȠ 5. le tirage, IJȠ IJȚȡȐȗ l’exemplaire, IJȠ ĮȞIJȓIJȣʌȠ l’édition (spéciale), Ș (ȑțIJĮțIJȘ) ȑțįȠıȘ le numéro, IJȠ IJİȪȤȠȢ – dans le prochain numéro, ıIJȠ İʌȩȝİȞȠ IJİȪȤȠȢ le kiosque, IJȠ ʌİȡȓʌIJİȡȠ

Vocabulaire - le lecteur, Ƞ ĮȞĮȖȞȫıIJȘȢ – la lectrice, Ș ĮȞĮȖȞȫıIJȡȚĮ - l’abonné, Ƞ ıȣȞįȡȠȝȘIJȒȢ – l’abonnée, Ș ıȣȞįȡȠȝȒIJȡȚĮ - l’abonnement (annuel), Ș (İIJȒıȚĮ) ıȣȞįȡȠȝȒ -

6. la conférence de presse, Ș ıȣȞȑȞIJİȣȟȘ IJȪʌȠȣ la liberté (de la presse), Ș İȜİȣșİȡȓĮ IJȠȣ IJȪʌȠȣ / Ș İȜİȣșİȡȠIJȣʌȓĮ la censure, Ș ȜȠȖȠțȡȚıȓĮ le censeur, Ƞ ȜȠȖȠțȡȚIJȒȢ l’impartialité, Ș ĮȝİȡȠȜȘȥȓĮ la partialité, Ș ȝİȡȠȜȘȥȓĮ la manipulation (de l’opinion publique), Ș ȤİȚȡĮȖȫȖȘıȘ (IJȘȢ țȠȚȞȒȢ ȖȞȫȝȘȢ)

ADJECTIFS -

1. populaire, (art, tradition) ȜĮȧțȩȢ populaire, (acteur) įȘȝȠijȚȜȒȢ national, (route, journal) İșȞȚțȩȢ régional, (développement, journal) ʌİȡȚijİȡİȚĮțȩȢ local, (produits, autorités, presse), IJȠʌȚțȩȢ

2. - journalistique, (style) įȘȝȠıȚȠȖȡĮijȚțȩȢ - publicitaire, (annonce, campagne) įȚĮijȘȝȚıIJȚțȩȢ 3. - impartial, (juge, décision, article) ĮȝİȡȩȜȘʌIJȠȢ - partial, (juge, décision, article) ȝİȡȠȜȘʌIJȚțȩȢ - tendancieux, (article) ʌȡȠțĮIJİȚȜȘȝȝȑȞȠȢ - critiquable / discutable, ıȣȗȘIJȒıȚȝȠȢ


Exercices langue - grammaire

349

Activités de la 1e partie Testez vos connaissances en /DQJXHHWJUDPPDLUH (Les numéros sont ceux des articles correspondants.)

1. Associez les actes de parole et leurs formulations. 1. s’excuser

a. ǼȓȝĮȚ ĮʌȩȜȣIJĮ ĮʌȠijĮıȚıȝȑȞȠȢ ȞĮ ʌȠȣȜȒıȦ IJȠ ıʌȓIJȚ.

2. donner une information

b. ȉĮ șİȡȝȐ ȝȠȣ ıȣȖȤĮȡȘIJȒȡȚĮ!

3. exprimer une opinion

c. ǺȠȪȜȦı’IJȠ!

4. féliciter

d. ǹȣIJȩ IJȠ ĮȣIJȠțȓȞȘIJȠ ȣʌȐȡȤİȚ ıİ 1400 cc.

5. montrer sa détermination

e. ǻİ ıȠȣ ʌȐİȚ ĮȣIJȩ IJȠ ijȩȡİȝĮ.

6. exprimer sa colère

f. ȈȣȖȤȫȡİıȑ ȝİ.

2. Cochez les bonnes réponses. Si on compare au français, la notion grammaticale d’

existe en grec Vrai

Faux

adjectif quali¿catif adjectif démonstratif adjectif possessif adjectif indé¿ni adjectif interrogatif et exclamatif adjectif numéral cardinal et ordinal

3. Complétez à l’aide des mots entre parenthèses. a. ǻȓȞİIJİ ȣʌİȡȕȠȜȚțȒ ıȘȝĮıȓĮ ı’« (ĮȣIJȩȢ) ȣʌȩșİıȘ. Vous accordez trop d’importance à cette affaire. b. « (ĮȣIJȩȢ) țĮȞȩȞĮȢ įİȞ İʌȚįȑȤİIJĮȚ țĮȝȚȐ İȟĮȓȡİıȘ. Cette règle n’admet aucune exception. c. ǼȓȤĮ ʌȚİȚ ȜȓȖȠ ʌĮȡĮʌȐȞȦ « (İțİȓȞȠȢ) ȞȪȤIJĮ. J’avais un peu trop bu cette nuit-là. d. Ǿ İțțȜȘıȓĮ « (IJȠȪIJȠȢ) İȓȞĮȚ Įʌȩ IJȚȢ ȦȡĮȚȩIJİȡİȢ IJȠȣ ȞȘıȚȠȪ. Cette église est l’une des plus belles de l’île.


350

Exercices langue - grammaire

4. Choisissez et complétez à l’aide du français. a. ȃȑİȢ ʌȡȠıijȠȡȑȢ ȖȚĮ« (ȐȜȜȠȣȢ – įȚȐijȠȡȠȣȢ – ȓįȚȠȣȢ) ʌȡȠȠȡȚıȝȠȪȢ IJȠȣ İȟȦIJİȡȚțȠȪ Įʌȩ IJȘ Ryanair. Nouvelles offres de Ryanair pour différentes destinations à l’étranger. b. ȂȑȤȡȚ ʌȡȩıijĮIJĮ ʌȠȜȪ « (IJȑIJȠȚȠȚ, ȩȜȠȚ, ȜȓȖȠȚ) DzȜȜȘȞİȢ İȓȤĮȞ ıȪȞįİıȘ ȝİ IJȠ įȚĮįȓțIJȣȠ. Jusqu’à récemment, très peu de Grecs étaient connectés à la Toile. c. ȖȚĮ « (ȠʌȠȚȠȣıįȒʌȠIJİ, ȠʌȠȚȦȞįȒʌȠIJİ, ȠʌȠȚȠȣįȒʌȠIJİ) ȜȩȖȠȣȢ, pour n’importe quelle raison. d. ǼȓįĮ « (țȐșİ, țĮȞȑȞĮȞ, țȐʌȠȚȠȞ) ȞĮ ȑȡȤİIJĮȚ. J’ai vu quelqu’un arriver.

&RPSOpWH]DYHFʌȠȚȠȢRXʌȩıȠȢ a. Ȉİ « ȝȚȜȐIJİ Avec qui parlez-vous ? b. « IJȠ ʌȜȘȡȫıĮIJİ Combien vous l’avez payé ? c. « țȐȞȠȣȞ IJȠ țȚȜȩ ȠȚ ȞIJȠȝȐIJİȢ Combien coûte le kilo de tomates ? d. « ȝʌȠȡİȓ ȞĮ ȤIJȣʌȐİȚ IJȘȞ ʌȩȡIJĮ IJȑIJȠȚĮ ȫȡĮ Qui peut frapper à la porte à cette heure-ci ?

6. Trouvez les erreurs et écrivez correctement les phrases. a. ǻȪȠ ȤȓȜȚȠȚ ʌȡȩıijȣȖİȢ ĮʌȠȕȚȕȐıIJȘțĮȞ ıIJȠ ȜȚȝȐȞȚ. Deux mille réfugiés ont débarqué au port. b. ȅȚ ȗȘȝȚȑȢ ʌȜȘıȚȐȗȠȣȞ IJĮ 10 İțĮIJȠȝȝȪȡȚo İȣȡȫ. Les dégâts avoisinent les 10 millions d’euros. c. ǿʌʌİȪȦ ȝȚĮ ȐıʌȡȠ ȐȜȠȖȠ. Je monte un cheval blanc. d. DzIJȠȢ : ȤȡȠȞȚțȩ įȚȐıIJȘȝĮ IJİIJȡĮțȠıȓȦȞ İȟȒȞIJĮ ʌȑȞIJİ ȘȝİȡȫȞ. Année : espace de temps de trois cent soixante-cinq jours.

7. Complétez. a. ǼȜȑȞȘ Ȓȡșİ « ıIJȠȞ ĮȖȫȞĮ ıIJȓȕȠȣ. Hélène est arrivée première à la compétition d’athlétisme. b. ȉȠ ȕȚȕȜȓȠ ʌȠȣ ȥȐȤȞİȚȢ İȓȞĮȚ ıIJȠ « ȡȐijȚ. Le livre que tu cherches est sur la troisième étagère. c. ȂȑȞȦ ıIJȠȞ « ȩȡȠijȠ IJȘȢ ʌȠȜȣțĮIJȠȚțȓĮȢ. J’habite au cinquième étage de l’immeuble. d. ǼȓȞĮȚ Ƞ ȞȚțȘIJȒȢ IJȠȣ «ʌĮȞİȜȜȒȞȚȠȣ ĮȣIJȠțȚȞȘIJȚıIJȚțȠȪ ĮȖȫȞĮ. C’est le vainqueur de septième course automobile nationale.


du grec moderne en un seul ouvrage de A à Z

 GRAMMAIRE

Une approche contrastive, simple, originale, raisonnée, sans jargon inutile

>  du français vers le grec >  en 84 rubriques classées par ordre alphabétique >  75 commentaires pour approfondir connaissances grammaticales et lexicales ■

 VOCABULAIRE

>  10.000 mots >  illustrant 35 thèmes actuels

 CONJUGAISON

>  tous les tableaux utiles

Un ouvrage tourné vers la communication ■

  PHRASES ET EXPRESSIONS

>  énoncés d’actes de parole, expressions idiomatiques, proverbes : traduits et mis en contexte

Jean-Pierre Robert Maria Malamas-Robert

français • grec gallo • ellhvikó

DICTIONNAIRE

Lexikó

grec• français

ellhvo • gallikó

de conjugaison • Avec tableaux française et grecque • Phonétique γαλλικών • Με τους πίνακες και�ελληνικών�ρημάτων • Φωνητική

���

Le complément

indispensable

RE AU DICTIONNAI ÇAIS EC / GREC • FR AN GR • IS FR ANÇA

des mêmes aute

urs

Jean-Pierre Robert est français. Professeur de grec ancien, spécialisé dans l’enseignement du Français Langue Étrangère, il a écrit avec son épouse un Dictionnaire français • grec – grec • français paru aux Editions Ophrys (2013). Maria Malamas-Robert est grecque. Elle a étudié aux universités d’Athènes et de Melbourne.

ISBN 978-2-7080-1444-2

www.ophrys.fr

Jean-Pierre Robert • Maria Malamas-Robert

LA GRAMMAIRE LE VOCABULAIRE ET LES EXPRESSIONS COURANTES

GRAMMAIRE VOCABULAIRE  Grec moderne

Pour les débutants en grec moderne

Avec tests & exercices

Jean-Pierre Robert Maria Malamas-Robert

GRAMMAIRE VOCABULAIRE Grec moderne ■  COMPRENDRE ■  ÉCRIRE ■  PARLER ■ 

GRAMMAIRE

■ 

VOCABULAIRE

■ 

CONJUGAISON

■ 

COMMUNICATION

84 explications de faits grammaticaux 35 thèmes actuels Tous les tableaux

Des phrases traduites pour mieux s’exprimer

Le com

AU DICTIO plément indispen sable NNAIRE F R ANÇAIS • de Jean-P GREC • FR GREC ierre Rob ANÇAIS er t et Mari a Mala mas-Rob

er t

Profile for TO Groupe

Grec moderne. Grammaire. Vocabulaire, J.J. Robert - Editions Ophrys  

La grammaire, le vocabulaire et les expressions courantes du grec moderne. En un seul ouvrage, de A à Z. Pour les débutants en grec moderne....

Grec moderne. Grammaire. Vocabulaire, J.J. Robert - Editions Ophrys  

La grammaire, le vocabulaire et les expressions courantes du grec moderne. En un seul ouvrage, de A à Z. Pour les débutants en grec moderne....

Profile for togroupe
Advertisement