__MAIN_TEXT__

Page 1


Maquette_Argot.indd 4

15/02/2016 16:00


Couverture : Cécile Hébrard Création maquette : Nord Compo

La loi du 11 mars 1957 n’autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.

© 2016, Éditions Ophrys ISBN : 978-2-7080-1457-2 Éditions Ophrys 1, rue du Bac – 75007 Paris www.ophrys.fr

Maquette_Argot.indd 2

15/02/2016 16:00


Maquette_Argot.indd 3

15/02/2016 16:00


Maquette_Argot.indd 6

15/02/2016 16:00


Pour Gloriosa Xantippa MANIRAKIZA, ma meilleure amie.

Maquette_Argot.indd 5

15/02/2016 16:00


Maquette_Argot.indd 4

15/02/2016 16:00


P R EF A C E Le présent glossaire attache la même importance au langage parlé américain, tel qu’il diffère de l’anglais britannique, qu’à l’argot américain (« slang »).

LE LANGAGE PARLÉ Comme dans toutes les langues, l’accent, les mots, les expressions varient de pays en pays où l’anglais est parlé comme langue principale. Dans chaque langue, il y a toujours une langue standard, reconnue par tous les locuteurs natifs (« native speakers  »), bien souvent imposée par une autorité linguistique, telle que l’Académie Française pour la langue française. Les objectifs recherchés sont la normalisation et la perfection de la langue via des règles. En principe, lesdites autorités se limitent à constater, recueillir et normaliser les usages. Curieusement, il n’y a pas de tel organe officiel ou central pour définir la langue anglaise. Toujours est-il que – autorité officielle ou pas - les « utilisateurs » de l’anglais essaient d’adhérer à des règles, éditées par accord tacite, ceci surtout sous l’influence des médias, de la mobilité sociale et de la séparation géographique (qui explique surtout les différents accents), et présentant donc des particularités de pays en pays.

7 Maquette_Argot.indd 7

15/02/2016 16:00


Préface

Les États-Unis ont toujours été un pays d’immigrants et toutes ces nouvelles populations ont contribué à la langue (dès le début d’ailleurs). Rappelons que New York, au moment de la reprise par les anglais, s’appelait « Nieuw Amsterdam  » (la nouvelle Amsterdam), d’où des mots comme «  cookie  » (néerlandais "koekie", même prononciation), au lieu de « biscuit ». Lorsqu’on lit les livres de l’auteur allemand Karl May, on a l’impression qu’au dix-neuvième siècle il n’y avait que des allemands au «  Far West  ». Eh bien, selon des études sociologiques, cela n’est effectivement pas loin de la réalité. En effet, il y a beaucoup plus de Caucasiens d’origine allemande que d’origine anglaise/britannique, suivis par les Irlandais, les Hollandais, etc. Pour ne pas parler des francophones provenant de différents pays, ainsi que les habitants de la Louisiane. Puis les Italiens (surtout des Siciliens), les Polonais, les « Hispanics » (pas toujours considérés comme « blancs ») et j’en passe. La population noire (actuellement 12,61  % de la population) a également contribué au langage parlé, mais surtout à l’argot, tel que le démontrera le présent livre. D’autre part, chaque langue est en constante évolution. Les raisons en sont multiples. On reprend par exemple assez facilement des mots, provenant d’autres langues, dans lesquelles le (nouveau) phénomène/objet trouve son origine (voir "mail" vs. « courriel »). Mais en général, les changements se font petit à petit. Citons Hendrik De Smet, de l’Université de Louvain (Belgique), qui a publié différentes études à ce sujet (De Smet H. (2012), "The course of actualization", Language, 88: 601-633.) : «  Les historiens linguistes, qui documentent et étudient les changements dans les langues, ont depuis longtemps remarqué que ces évolutions ont une qualité sournoise, commençant petites et discrètes, et puis, peu à peu, conquièrent plus de terrain dans un processus appelé ‘actualisation’. L’étude se focalise sur

8 Maquette_Argot.indd 8

15/02/2016 16:00


Préface

comment l’actualisation se déroule en suivant et en comparant les changements dans différentes langues, à l’aide de grandes collections de textes historiques numérisés. De cette façon, on montre que tout processus d’actualisation consiste en une série de petits changements où chaque nouveauté se construit sur et suit la précédente, en faisant chaque fois un ajustement minimal. » 

Ceci étant dit, les langages parlés américains et britanniques évoluent d’une autre façon (par ex. un téléphone portable est "a mobile" au Royaume Uni et "a cell (phone)" aux États-Unis), mais s’influencent souvent. Vu l’importance économique, politique et même culturelle des États-Unis, ce sont depuis des décennies surtout les Britanniques qui se laissent influencer par les Américains, et beaucoup moins l'inverse. Quelques exemples : "wireless" est devenu "radio", "so have/do/… I" est devenu "me too", "perhaps" est (re)devenu "maybe" (un mot qui avait d’ailleurs presque disparu au Royaume-Uni, et qui peut donc être considéré comme étant archaïque), etc. Il y a une dizaine d’années le personage Dalziel de la série anglaise du même nom disait dans un épisode "we have closure, as the Americans say”. Il y a quelques années, j’entends dire un autre policier dans une autre série anglaise “we have closure” (nous pouvons clôturer l’affaire, nous pouvons tourner la page), sans ajouter “as the Americans say”. En quelques années de temps, l’expression avait été reprise et acceptée par les anglais.

C’EST QUOI, L’ARGOT? L’argot, c’est le langage parlé, non-standard, toujours familier et souvent considéré comme étant vulgaire, utilisé par un groupe social, donnant un certain prestige aux utilisateurs au sein du groupe, souvent dans le but d’exclure des personnes n’appartenant pas à ce groupe. Notons que les Afro-Américains (plus de 12 % de la population) contribuent nettement plus que proportionnellement à l’argot, pour ne pas dire majoritairement. L’argot se distingue du jargon, en ce sens que ce dernier est typique

9 Maquette_Argot.indd 9

15/02/2016 16:00


Préface

pour un certain groupe professionnel, spécifique à un métier ou à un secteur. Le contexte social est complètement différent. Le jargon n’a aucune connotation négative ni inacceptable : il est destiné à faciliter et optimiser la communication entre personnes dans une même discipline, en utilisant des termes techniques. Le jargon est toujours acceptable dans sa forme écrite, l’argot ne l’est presque jamais. Toujours est-il que, malgré ce qui précède, l’argot peut devenir du langage standard avec le temps. Mais en général, il est plus éphémère que le langage parlé et/ou le jargon. Raison pour laquelle nous l'indiquons lorsqu’une expression a fait son temps. Par ex. "if you don’t dig the scene, you’d better split" (« si tu ne piges pas, vaut mieux te casser »), très hippie, très années 60 et 70. Le présent glossaire contient donc aussi bien du langage parlé américain, standard, accepté (mais différent de l’anglais britannique), que de l’argot (« slang ») américain. Il ne contient, en principe, pas de jargon. Je dis « en principe », car je n’ai pas su résister à la tentation d’indiquer quelques termes du jargon de l’internet et/ou de la téléphonie mobile. Ce sont les exceptions qui confirment la règle. Le présent ouvrage ne contient pas non plus l’argot britannique, ni australien, ni irlandais ou autre, sauf quelques rares expressions reprises par les Américains, « pour rigoler » .

QUELQUES REMARQUES AU SUJET DU CONTENU ET DE L’UTILISATION DU PRÉSENT GLOSSAIRE La (les) traduction(s) d’un mot pourra (pourront) être différente(s) de la signification traditionnelle de ce mot (qui ne sera d’ailleurs pas mentionnée), et que vous connaissez déjà. Par exemple : « alias » a la même signification en anglais et en français. Nous donnons donc uniquement les significations qui sont différentes dans le langage parlé (ou dans l’argot) américain. Dans le cas de l’argot, le but recherché n’est pas de donner à tout

10 Maquette_Argot.indd 10

15/02/2016 16:00


Préface

prix une traduction en argot français, mais d’être compréhensible et clair. La traduction sera donc bien souvent de l’argot français, mais pas nécessairement. Certains mots, certaines expressions ont trouvé leur chemin dans d’autres langues, telle que le français. On utilise « cool  » comme on dit « génial », « super », « trop bien », etc. En général, nous nous limitons à ces trois traductions pour tous les synonymes de «  cool  ». Et donc, en fonction de votre âge et/ ou de l’endroit où vous habitez, vous complèterez au besoin  : merveilleux, fantastique, formidable, brutal, sensass, énorme, immense, divin… Ce glossaire contient des termes racistes et homophobes, ce qui est inhérent à l’argot. Notons que nous nous sommes limités à enregistrer la langue, mais que nous ne l’avons pas inventée. À utiliser avec prudence ! Par exemple : à l’origine "nigga" (nigger, nègre) était conçu par des blancs pour désigner les noirs de façon insultante et raciste. Par la suite, le terme a été repris par les noirs comme surnom et porté avec fierté, pour s’adresser l’un à l’autre ou encore pour parler d’un autre « frère ». Disons que c’est moins indiqué pour un blanc de s'adresser à un Afro-Américain en disant "Yo, wassup, nigga?" (sauf si vous le connaissez de près). Heureusement, l’argot n’est pas toujours insultant, bien souvent il est très humoristique. Voir par ex. les nombreuses expressions pour dire qu’on va aller aux toilettes et/ou les nombreux noms que l’on donne au pénis. Un peu vulgaire, peut-être, plein d’humour, certainement. Tout comme les mots et expressions pour désigner d’autres parties du corps humain, ou ceux pour désigner d’autres phénomènes physiologiques. C’est un des éléments qui rend ce livre agréable à lire ou tout simplement à feuilleter. L’argot peut aussi être insultant et marrant à la fois. Voir par exemple les expressions pour indiquer qu’une personne est, disons, moins intelligente que la moyenne.

11 Maquette_Argot.indd 11

15/02/2016 16:00


Préface

Ce livre s’adresse à tous ceux qui ont déjà une connaissance (assez) approfondie de la langue anglaise en général et de sa version américaine en particulier, et qui souhaitent élargir leurs connaissances pour différentes raisons : • Les jeunes en général, par exemple, qui s’intéressent à la culture américaine, qui veulent communiquer sur les réseaux sociaux, et plus spécifiquement encore ceux qui s’intéressent à la musique contemporaine américaine, tels que le hip-hop et le rap. • Tous ceux qui souhaitent écrire des textes de chansons ("lyrics") en anglais. • Les personnes qui préfèrent regarder des films/des émissions télévisées ou lire des livres dans la langue originale, question de « ne rien perdre ». • Les touristes francophones qui ont l’intention de visiter les États-Unis (ce sera surtout le volet langage parlé qui les intéressera), mais surtout les expatriés, ou encore les personnes qui souhaitent émigrer vers les États-Unis.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une bonne et agréable lecture.

12 Maquette_Argot.indd 12

15/02/2016 16:00


ASS

ANYWHO

ARM CANDY une femme qui est beaucoup

 contraction de anyhow et de who, ce qui signifie anyhow

plus jeune et attrayante que vous (et qui vous tient par le bras)

A-OKAY (superlatif de okay), excellent,

ARMCHAIR

très bien

• an armchair commando un fanatique de l’armée qui n’est pas militaire • an armchair quarterback un fanatique des sports qui pense qu’il ferrait mieux que les joueurs et que l’entraîneur

A OVER T abréviation de “ass over tip” ou

de “ass over tit” tomber

AP

 abréviation de “ass pooping” très mauvais, ne vaut rien That movie was so AP!

ARMOR

 (beau) corps Yo bro, check out her armor!

APE

ARMPIT

• to go ape (et aussi : to go animal) se comporter comme un animal (par ex. au sujet d’une fille he went ape over a girl)

 aisselle ; un endroit désagréable (dans une région plus vaste)

AS BALLS

 trop bien mais aussi l’inverse : très mauvais He’s pretty as balls. The concert was lousy as balls.

APP. “appetizer” amuse gueule APPLE

AS CHEESE très, beaucoup He’s old as

• apple bottom gros cul • the apple of my eye ma préférée, mon petit trésor

cheese.

AS HIGH AS A KITE extrêmement intoxiqué AS IF! ouais, sans doute ! dans tes rêves !

TO APPLY LIP GLOSS masturber (femme)

She likes to apply lip gloss every morning when she wakes up.

environ la même valeur que “yeah, right!” He asked me to go to the prom with him. As if!

APRON tablier ; gros ventre, qui se

ASL

manifeste au-dessus d’un pantalon ou d’une jupe trop moulants

 ou a/s/l : abréviation de “age, sex, location”. Langage de chat Hi, X, ASL?

APT. abréviation de “appartment” et de

AS MUCH USE AS A CHOCOLATE FIREGUARD/A CHOCOLATE TEAPOT/A HANDBRAKE ON A CANOE sans valeur,

“appointment”

ARBY’S jeu de mots qui signifie « problème

n’ayant aucun sens

avec qqn ». Vient d’une chaîne de fastfood qui sert du veau (“beef”) to have a beef with someone = avoir un problème avec qqn What’s your beef? = What’s your arby’s?

ASPLODE explode ASS

• comme adverbe : pour indiquer très, beaucoup You’re one hot-ass chick! • comme substantif : pour indiquer qqch de mauvais, de négatif This kitchen smells like ass. I feel like ass. That chick looks like ass.

ARGH cri de déception AN ARKANSAS BARKING SPIDER = a fart, un pet

19 Maquette_Argot.indd 19

15/02/2016 16:00


A

ASS

comme un idiot Get off that table and stop being such an ass monkey. • assmucus merde, crotte • ass munch idiot, crétin “jerk” “ass face” (voir ci-dessus) • ass out 1) fauché, à sec ; 2) dupé, se trouver dans une mauvaise situation irréversible I’m afraid I’ll have to take a rain check for the dance, I’m ass out. I’m outta luck I’m screwed I’m ass out! • to ass out 1) se rendre ridicule lorsque trop de drogues ou d’alcool ; 2) ne pas tenir ses promesses ; 3) virer qqn pour qu’il ne dérange pas lorsqu’on baise. I’ll never go back to that bar, I totally assed out last night. Oh, get real! You know how he is, he’s gonna ass out tonight (=he’s not gonna show). Would you believe he had to sleep in his car because he got assed out of his own bedroom by his wife and her boyfriend? • to fall ass over tea kettle chuter, tomber • ass pie une odeur, un goût, un aspect dégoûtant I think Brussels sprouts taste like ass pie. • assquake vient de earthquake tremblement de terre ; aussi en abrégé “quake” diarrhée dégoûtante, répugnante I adore beans but they give me such an assquake. • to ass up 1) to mess up en faire un bordel ; 2) faire en sorte que qqch ait l’air “ass” ou sent “ass“ She doesn’t wanna see me any more, I assed up big time! Did you notice the smell of that guy’s clothes? He assed up the whole room. • ass whup boisson alcoolisée • ass-wipe 1) papier de toilette ; 2) flatteur, lèche cul ; 3) “asshole” mais en plus fort Do you want a piece of me, ass-wipe? If not, put a sock in it! • ass wrangler un homme qui drague des centaines de femmes I wonder if Warren Beatty would still be such an

• comme synonyme de « corps » Get your ass over here! Our ass better be at the gig next saturday. • comme synonyme d’idiot You ass, don’t you know anything at all! Don’t be such an ass. • à connotation sexuelle I’m gonna get me some ass. • assache = pain in the ass • ass can/ass-can personne dégoûtante • assclown/ass clown/ass-clown idiot, avoir l’air idiot. You look like an ass clown with those clothes. • asscrackistan = the middle of nowhere un trou perdu • ass-crack of dawn l’aube, le jour naissant I had to get up at the asscrack of dawn to get to school. • ass-end of space très loin, loin d’ici Our relationship didn’t work out because she lived in the ass-end of space. • ass explosion caca, merde, crotte • assface type moche, sale tronche What’s your problem, assface? • ass face idiot I’m so sorry I hurt your feelings, I was such an ass face. • ass fuck idiot, sot, abruti • assful asstastic asstacular désagréable, ce que tu n’aimes pas, “sucks”, ne ressemble à rien. That dress you’re wearin’ is kinda assful, sugar. Did you see his new girlfriend? Don’t you think she’s asstastic? • asshat idiot, loser • asshattery ce que fait un asshat : se comporter comme un idiot Cut the asshattery! You’re gettin’ on my nerve. • asshoe (hoe = whore + “asshole”) femme « facile » • assilent vient de excellent le contraire d’excellent, donc mauvais • ass load très grande quantité : plus qu’un butt load, mais moins qu’un shit load. That DVD costed me an ass load of money. • ass monkey idiot, qui se comporte

20 Maquette_Argot.indd 20

15/02/2016 16:00


BALL

TO BAHOO

BALD-FACED LIE un gros mensonge BALD-HEADED YOGURT SLINGER pénis BALDIE la police, les flics BALD MAN IN A BOAT clitoris A BALDWIN un homme attrayant (d’après

 se répéter, pleurnicher, se plaindre Stop bahooing about the chores, I’ll do them when I’ll find the time.

BAIL

• to bail se casser Okay, I’m gonna bail, see ya ; chuter, tomber gravement, par ex. en faisant du skateboarding • to bail someone out libérer qqn sous caution ; aider qqn à sortir d’une situation difficile • to bail (out) on someone abandonner qqn (alors que tu avais promis de l’aider), mettre fin à une relation Trust me, I won’t bail out on you. Are you bailing out on me? You’re bailing me, right?

la famille d’acteurs du même nom)

BALL

• to ball 1) avoir du succès ; 2) baiser ; 3) jouer au basketball I feel like ballin’ you, sugar. • baller 1) bon joueur de basket ; 2) qqn qui a du succès That guy’s a real baller, look at the women he’s dating. • it’s a whole new ballgame ça, ça change complètement l’histoire, ça change tout • to play ball collaborer, s’y mettre • let’s play ball! et que ça saute ! allons-y ! on va s’y mettre ! • to play hardball jouer au dur • balls couilles, testicules ; aussi dans le sens de « avoir des couilles », être courageux / dur • ball bag testicules, couilles, scrotum • ball plaisir, amusement I’m havin’ a ball! • you got balls! tu as des couilles, toi (voir aussi guts) = you’ve got some nerve = some guts • it’s your ball à toi de décider (aussi : it’s your call) • to bust someone’s balls énerver qqn • you’re bustin’ my balls tu m’énerves, tu me casses les couilles • let’s have a ball on fait la fête, on va fêter ça (= let’s party, let’s have a party) • I’m bustin’ my balls on this one ceci est trop pour moi, je ne peux pas assumer, travailler dur • to ball a chick baiser une nana • a ball une petite quantité de drogues

BAIT

 1) évident ; 2) délateur, rapporteur The pope is against abortion. Yeah, that’s so bait. Why did you tell the teacher I put the glue on his chair? You’re so bait! • to bait someone out dénoncer qqn • to be baited out être attrapé

BAHJIGITY foutu, ne plus fonctionner

My new bike was bahjigity, so I took it back to the store.

TO BAKE (BROWNIES)  péter What’s that smell, are you bakin’? • to bake se marrer aux dépens de qqn You think he’s your friend, but he bakes you all the time. • To be baked drogué, sous l’emprise de marijuana ; épuisé, léthargique à cause d’un évènement qui te touche profondément • baked-in y compris, inclus • baking cookie baiser, niquer

BAKER’S DOZEN treize BALCONY gros seins, « balcon » BALDERDASH des bêtises, de la merde, des conneries

27 Maquette_Argot.indd 27

15/02/2016 16:00


TO BE/GO BALLISTIC

B

BANANA

• a ball-breaker un supérieur exigeant • to ball on = to hit on draguer I’m gonna ball on that bad kitty. • to ball out se casser • to be balls avoir perdu, ne pas atteindre son but, être vu There’s dad, we’re balls! • balls exclamation de déception Oh, balls! ; très, trop, terriblement I’m balls fed up with this whole thing. • balls out/balls to the wall jusqu’au bout He went balls out to win the contest.

 = build absolutely nothing anywhere near anyone = NIMBY (not in my backyard)

BANANA HAMMOCK maillot trop moulant BANANAS fou

• he went bananas [over that girl] il perdait les pédales [pour / à cause d’une fille] • to go bananas perdre les pédales, devenir fou • bananas incroyable, ridicule

TO BE/GO BALLISTIC être fâché/se fâcher BALLOON KNOT anus, cul BALLSY  qui a des couilles, est courageux

BANG

 1) baiser, niquer ; 2) to be banging être excellent ; 3) to be banging être très attractif, avoir du style ; 4) to bang être membre d’un gang, traîner avec…, prendre une autre direction en conduisant, voler  • That video is banging! • Check out that bitch, she’s banging! • You don’t wanna mess with him, he’s bangin’ with the Bloods. • Me and my bros, we were bangin’ at the mall. • Ain’t no way I’ll ever fall in love with that bitch, but I sure as hell would like to bang her. • it’ll be a cold day in hell when [I’ll bang her] = when hell freezes over jamais • Bang a left at the next street. • He smashes the windows of cars and then bangs the radios. • to bang someone out abattre, botter le cul Put a lid on it or I’ll bang you out! • to bang a woman’s box baiser une femme. I sure would like to bang her box. • I’m banging my head against the wall here quoi que je fasse il n’y a pas de solution, je n’y arrive pas, avoir des difficultés à résoudre un problème • to do a bang up job on… faire un excellent boulot en… • the big bang eh, le big bang

• he’s a ballsy little feller il a des couilles, ce petit mec

BALONEY

  des bêtises (charcuterie ; vient de saucisson de Boulogne) • baloney pony pénis

BALTIC très froid, glacial, il gèle BALTIC TEA cocaïne, dilué dans de la

vodka

BAM = there you go! ah, maintenant je t’entends parler !

BAMBOOZLE soutirer, magouiller BAMF = bad ass motherfucker = one hell

of a dude ; qqn qui ose, un as. He stole that bike from a Hell’s Angel. He’s such a BAMF!

BAMMA

 pas cool, plouc, paysan (vient sans doute d’Alabama) You’re dressed like a bamma.

BAMMER

 marijuana de mauvaise qualité ; en général qqch de mauvaise qualité

28 Maquette_Argot.indd 28

15/02/2016 16:00


DOLEX

TO DODGE A BULLET échapper belle DODO idiot, imbécile DO-DO/DOO/DOODIE/DOO-DOO caca (en

DOG ROCKET cigare bon marché DOG HOUSE

• I’m in the dog house again j’ai perdu la grâce

général vis-à-vis d’enfants)

DOGS des pieds My dogs are killin’ me. THE DOGS BOLLOCKS trop bien, génial DOG’S BREAKFAST/DB bordel, chiffoné

TO DO-DO, ETC. faire caca DODUS la peau entre les testicules et l’anus DOE drôle de numéro (vient de weirdo) DOFLICKY objet dont tu as oublié le nom DOG/DAWG 1) ami, pote, mec, synonyme

You look like dog’s breakfast this morning.

DOG TAG plaque d’identifiaction métallique des militaires

D’OH/DOHY houp, oups (voir Homer

de bro, dude Wassup, dawg? He my dog ; 2) hotdog ; 3) une personne répréhensible You’re such a dog!

Simpson)

DOHICK(E)Y/DOFLICKY chose, truc,

TO DOG 1) tracer, chasser if you lay a

machin

hand on my woman, I’m gonna dog you till I find you ; 2) critiquer, ennuyer (aussi to dog on) stop doggin’ (on) me

TO DO IN

 1) épuiser That race did me in ; 2) faire l’amour avec He’s trying to do me in but he doesn’t stand a chance ; 3) battre You don’t really think that jerk could do me in! ; 4) tuer The mob did those dealers in ; 5) attraper une intoxication alimentaire That chili did me in last night.

DOG BREATH plouc DOG EAR corne DOGER cigarette DOG-FACED atroce I know she’s got a

TO DO THE NASTY baiser A DOINK un naïf (en général prononcé

crunch on me, but she’s so dog-faced.

DOGGIE DO merde de chien DOGGIE STYLE sexe comme les chiens DOGGONE = goddamn. You doggone jerk,

avec tendresse) Oh, honey, you’re such a doink for believing everything I say.

TO DOINK 1) voler, piquer « pour rigoler » ;

2) baiser I doinked that chick ; 3) sanctionner the judge doinked him for ten grand

you!

DOGGONE IT merde ! DOGGY BAG sachet pour le chien (au resto) TO DOG-PILE SOMEONE tabasser qqn en

DOINKER pénis DOJA/DOLJA marijuana DOLEX la tête

groupe

87 Maquette_Argot.indd 87

15/02/2016 16:00


F

FRO

FRO

FRUITCAKE

FROGGER

FRUMUNDA CHEESE sperme qui reste collé

FROM ASS TO ELBOW sur tout mon corps FROM THE DICK from the beginning dès

F-SACK testicules, couilles FU = fuck you FUB = fucked up bitch, fat ugly bitch FUBARED = fucked up beyond all

 1) afro (coiffure) ; 2) fuck right off va te faire foutre, dégage

• [to be] a fruitcake [être] archifou

 slalomer d’une bande de circulation à l’autre

aux testicules après avoir fait l’amour

le début

FROM HUNGER avoir fait son temps That appartment looks like from hunger.

recognition ; complètement foutu/défoncé (d’objets et de personnes)

FROM RAGS TO RICHES partir de zéro et

devenir riche Mark Zuckerberg went from rags to riches.

FUBUGLY = fucking butt ugly atroce, très

moche

FRONT

 1) une tromperie That T-shirt she’s wearing is just a front ; 2) embellissement des dents

FUCK

 “fuck” vient du néerlandais “fok” (élever des animaux, donc baiser) • the F-word euphémisme pour “fuck” • to fuck baiser, niquer (plus vulgaire que to screw) • a fuck ordure, salaud you lucky fuck toi, t’as de la chance, salaud • a fucker salaud, ordure • get fucked! suce ma bite • fuck! merde ! • fuck you! va te faire foutre • what the fuck [are you doin’]?! qu’estce [tu fais] merde alors • shut the fuck up! ta gueule • to fuck with someone arnaquer qqn, se moquer de qqn • don’t fuck with me n’essaie pas de m’avoir, ne te fous pas de ma gueule • don’t fuck with these people fais attention à ces gens • to fuck around with someone faire chier qqn • to fuck up gâcher • I fucked up je l’ai foutu en l’air • to fuck up something foutre qqch en l’air • to be fucked up avoir des problèmes, ou être défoncé ou ivre ; fou, bizarre, pas normal

TO FRONT

 1) te montrer autrement que tu es Stop fronting, I know who you really are ; 2) chercher la confrontation, essayer de te battre He fronted the tall dude at the bar ; 3) avancer (de l’argent, etc.) ; 4) mentir • keep up a good front maintiens les apparences • up front devant, côté rue He’s parked up front. • I’m an upfront kinda guy je suis très franc, direct • a front un déguisement cover A candy shop is a front for a gambling operation. • front butt les parties génitales de grosses personnes (« cul de devant »)

FROOD mec sympa TO BE FROSTED être déçu A FRUIT homosexuel FRUIT BASKET parties génitales masculines

110 Maquette_Argot.indd 110

15/02/2016 16:00


GREETS

GRAVEYARD des dents pourries GRAVEYARD DEAD « très mort » GRAVEYARD SHIFT « la nuit », équipe de nuit TO HAVE A GRAVITY CHECK tomber

GREAT

• you did great tu étais génial • you did just great idem • you did a great job idem • if… we’re in great shape si… alors on est assis sur des roses • oh, great! chouette ! (ironiquement) • a great, big [room] une très grande [chambre] • a great mind un génie • sounds great ça a l’air super

lourdement

GRAVY (sauce, jus) 1) trop bien ; 2) petit

extra They gave me the promotion, anything over that is gravy ; 3) trop facile

GREEK (SEX) sodomie THAT’S GREEK TO ME c’est du chinois

GRAVY NOODLES trop bien, génial GRAVY TRAIN mine d’or, commerce lucratif GRAY-COLLAR employés inférieurs (entre

pour moi

TO BE GREEN ABOUT être d’accord sur TO BE GREEN 1) bleu du point de vue

white-collar cadres, et blue-collar ouvriers)

TO GRAZE grignoter TO GREASE aussi 1) tuer, assassiner ;

sexuel ; 2) jaloux

GREEN 1) marijuana ; 2) argent ; 3) un vert

2) faire l’amour • to grease one’s palm graisser, corrompre • to grease the (punch) bowl chier

(écologiste)

TO HAVE THE GREEN APPLE NASTIES/ QUICKSTEP/SPLATTERS avoir la diarrhée GREENBACK billet de dollar GREEN BUD bonne marijuana GREEN CARD permis de séjour (qui est en

GREASED LIGHTNING rapide comme

l’éclair

GREASE MONKEY mécanicien (auto mechanic)

fait blanc)

GREASEBALL Italien GREASER 1) qqn qui travaille tout le temps

GREENFRIENDLY

 1) comportement écologique ; 2) tolérant vis-à-vis de la marijuana

à sa voiture ; 2) blouson noir ; 3) jeune homme blanc agressif, d’habitude d’origine ouvrière

A GREEN MONSTER une personne jalouse GREEN STUFF billet de dollar TO HAVE A GREEN THUMB avoir la main

GREASY

• greasy spoon snack, fast-food, cantine, resto pas cher • greasy sweet parfait, impec That’s a greasy sweet suit you’re wearing. • greasy tick salopard, sale type, mec dégoûtant

verte

GREETS = greetings salutations

125 Maquette_Argot.indd 125

15/02/2016 16:00


G

TO GRENADE

TO GRENADE 1) se blesser gravement ;

GRIZZLY CHICKEN fille inattractive et trop

A GREY AREA zone grise, zone d’ombre, ce

GROCERY BAGS gros bras GROCERY GETTER bazou, vieille bagnole GRODELICIOUS nourriture inattractive mais

2) tomber en panne

maigre

qui n’est pas clair

GREYBEARD vieux schnock GREY MEAT traître GRIDLOCK embouteillage (traffic jam) GRIFT arnaque GRIFTER imposteur, maître chanteur GRILL bouche, gueule TO GRILL 1) fixer ; 2) torpiller qqn, interroger TO GRIM être de mauvaise humeur GRIMEY sale, méchant A GRIMMY faux-cul TO GRINCH (ABOUT) se plaindre (de) TO GRIND 1) manger ; 2) danser joue

délicieuse

GRODY/GRODEY/GROTTY = gross répugnant

GRODY TO THE MAX incroyablement répugnant

GROIN GRAVY liquide pré-éjaculatoire TO GROK tout comprendre A GRONK vaurien, imbécile TO BE GRONKED somnolent, après avoir

fait la sieste

GROOVE ambiance

• to get into the groove se mettre dans l’ambiance (slang des années 70) • I found that film a groove.

contre joue ; 3) escroquer, essayer de gagner de l’argent facile

TO GROOVE 1) t’amuser, aimer (to groove at), danser ; 2) partir

TO GRIND TO A HOLD tomber en panne GRIP une longue période ; un gros montant TO GRIP voler, piquer TO BE GRIT inattractif, répugnant A GRIT 1) cigarette ; 2) redneck plouc TO GRIT ON SOMEONE fixer qqn de façon

GROOVY fantastique (années 70 ; a actuellement l’air ridicule)

GROSS to gross someone out dégoûter qqn Your feet smell disgusting, it’s grossing me out. That last drink really grossed me out.

GROTTY sale, sordide, crasseux GROUNDED

agressive

• to be grounded privé de sortie, devoir rester dans sa chambre

A GRITTER crapule, canaille

126 Maquette_Argot.indd 126

15/02/2016 16:00


HALF-ASS(ED)

H

HALF-ASS(ED) mauvais, nul HALF-BAKED à moitié préparé, pas du tout

• a hand-me-down des vêtements que ton frère/ta sœur aîné(e) ont déjà portés

HANDLE

réfléchi

• can you handle that? tu saurais faire ça ? ça va aller ? • I can handle him je sais m’y prendre avec lui • he can’t handle that il n’est pas capable de le faire, c’est trop pour lui • let me handle this je m’en occuperai • handle pseudonyme

HALF G cinq cents dollars HALF PINT petit con HALF RACK douze bières TO HALF-STEP chercher la bagarre, puis

se retirer si l’autre se défend

HANDSOME

HALFWIT imbécile, idiot HALLE-YONCE femme très attrayante

• hi, handsome salut, beau gosse

HANDY = hand job HANG

(Halle Berry + Beyonce)

HAMBEAST très grosse femme HAM-FISTED maladroit HAM FLOWER anus TO HAMMER interroger HAMMERED ivre HAMMERHEAD imbécile, idiot HAMSTRING

• a hang = hangout (où tu peux relaxer, te détendre, voir les copains) • to hang traîner, flâner, voir les copains, ne rien faire de spécial • hang in there persevère, n’abandonne pas • to hang up on someone couper la communication téléphonique avec qqn • I got the hang of it now maintenant j’ai compris, je commence à m’y connaître • hangout l’endroit où tu vois tes copains • hang loose relax, du calme • to hang loose ne pas se tracasser, être cool • someone’s gotta hang out to dry il faut un bouc émissaire, qqn devra payer • don’t leave me hangin’ ne me laisse pas dans l’ignorance • a hang-up une source de soucis, cassetête, ce que tu considères comme un problème • to hang a deuce chier • to hang a Louie tourner à gauche • to hang a rat/root chier • hang it up arrête • hang loose! 1) relax, détends-toi ! ; 2) à plus ! Hang loose, man! • I’m hanging with Lou ça n’ira pas, j’ai un imprévu

• don’t hamstring us ne nous suffoque pas, ne nous paralyse pas, laisse-nous notre liberté

HAM WALLET sexe, chatte HAND

• she’s a handfull c’est une emmerdeuse, on n’a jamais fini avec elle • wait till I get my hands on you attends que je t’attrape • he’s all hands il touche les femmes • hand out aumône, générosité • a hand-job branler • hand cannon arme à feu puissante (revolver, pistolet)

130 Maquette_Argot.indd 130

15/02/2016 16:00


LITTLE

LION le mec qui prend les décisions

• like the goose excellent, de bonne qualité • like whoa trop bien, génial

(dans un certain quartier, avec un certain commerce)

LIL’ = little (voir la chanteuse Lil’Kim) LILLY = sissy mauviette, tapette LI’LUN = little one petit, le plus jeune, le

A/TO LIP LOCK un bisou/s’embrasser LIPPY avoir une grande gueule You’re

very lippy for a fourteen year old, girl!

LIPSTICK un chien qui bande LIPSTICK LESBIAN une lesbienne féminine LISHIE ok, en ordre, bien LISTEN

cadet

A LIMEY un Britannique LIMO = limousine LIMOU 1) limousine ; 2) chaussures LIMP-BRAIN idiot, imbécile LIMPDICK lâche LINE

• listen up écoute • to listen in écouter la conversation de tierces personnes • now you listen and listen good écoute-moi bien

TO BE/GET LIT être/devenir ivre, défoncé TO GET LIT UP 1) être sous l’influence ;

• to draw the line fixer une limite the lines were drawn les limites furent fixées, les règles furent déterminées we gotta draw the line somewhere il faut que l’on fixe une limite qq part • I’m next in line c’est à moi, c’est mon tour • to put something on the line mettre en jeu qqch (par ex. l’amitié) • to be [way] outta line aller [beaucoup] trop loin • you’re way outta line here maintenant tu vas trop loin • that’s my line c’était à moi de le dire (tu voles mes paroles) • somewhere down the line [I lost my confidence] quelque part, en cours de route [j’ai perdu ma confiance] • a line-up une confrontation dans le bureau de police, une queue dans laquelle se trouve le suspect

2) attraper une baffe dans ta gueule ; 3) être arrêté par la police (« dans les phares »)

LITE = light (lite beer, lite chocolate. Donc normalement peu de calories ; aussi dans une chambre d’hôtel aux États-Unis “lite” pour indiquer la lumière)

LITTLE petit (anglais britannique small)

• little did we know nous étions loin de penser que… • a little kid un (petit) enfant (anglais britannique a small child) • when I was little quand j’étais petit • little boy’s room toilette pour hommes • to have the little dog/man syndrome compenser ta petite taille par ta grande gueule • little guy 1) pénis ; 2) chose, machin • little miss “it” petite prétentieuse She thinks she’s little miss “it” • littler = smaller • little shit (petit) salaud, ordure

LINEBACKER fille très musclée LINK FARM site web sans beaucoup de

contenu qui réfère surtout à d’autres sites

167 Maquette_Argot.indd 167

15/02/2016 16:00


SHUT

SHOVEL-FACE

• Short Man Syndrome petites personnes qui s’imposent (pour compenser leur taille) • shorty McShort-shorts petit, petit con

 qqn qui a un visage moche et plat (comme s’il a eu un coup de bêche)

SHOW 1) se manifester ; 2) devenir frappant

He’s very sick, it’s starting to show. • to show off frimer • a show off frimeur • big show off frime • he didn’t show il n’est pas venu • it’s showtime ça y est ! ça commence ! • I’ll show you…! je te montrerai… (fâché) • to show one’s ass montrer sa vraie nature • to show one’s stuff montrer tes talents • to show some skin montrer un peu de peau, de nudité • to show some teeth sourire • to show up 1) se manifester ; 2) battre

SHOT 1) cassé, foutu, en panne ; 2) injection

de drogues • to call the shots donner des ordres, déterminer les règles du jeu, jouer au chef • the shot caller le mec qui détermine les règles • a shot un tireur ; a lousy shot un mauvais tireur • a shot un coup dur He took a shot in the face and went down. • give it a shot essaie, fais une tentative Wanna give it another shot? tu veux encore essayer? You’ve given your best shot tu as fait ton possible I’ll give it a shot j’essaierai, je ferai mon possible • big shot grand monsieur, grosse légume • sorry, cheap shot idiot de ma part, bête remarque de ma part • I’m gonna give you a shot je te donnerai une chance • to sit shotgun être sur le siège du passager (comme jadis sur les diligences) • to (call) shotgun revendiquer I shotgun the last cigarette. • shot in the ass coup de pied au cul, qui te fait bouger “trigger” • shotty = shotgun

SHRAPNEL de la monnaie (voir « de la

TO SHOULDER-SURF regarder au-dessus

psychédélique

mitraille »)

A SHRIMP crevette ; petit, petit con SHRIMPER fétichiste des pieds SHRINK, HEADSHRINK, HEADSHRINKER psychiatre, psychologue

(vient de chasseur de têtes) • a shrink un sweat-shirt court, que l’on porte au-dessus d’un autre sweat-shirt ou d’une blouse

SHROOM (de mushroom) champignon SHUCK 

de l’épaule de qqn pour voler son code PIN

• a shuck arnaque, fraude • to shuck tromper, trahir

A SHOULDER SURFER celui qui fait le précité SHOUT ME A HOLLER appelle-moi SHOVE

SHUP = shut up SHUT

• shove it fous le camp, dégage • shove it up your ass idem • shove off idem • shove over avance, recule

• to shut someone up réduire qqn au silence, faire taire Shut the fat little bastard up. • shut it! ta gueule !

239 Maquette_Argot.indd 239

15/02/2016 16:00


Profile for TO Groupe

American Slang  

Les États-Unis vous fascinent ? Vous aimez l’anglais américain ? Malgré votre bon niveau d’anglais vous avez du mal à comprendre les séries...

American Slang  

Les États-Unis vous fascinent ? Vous aimez l’anglais américain ? Malgré votre bon niveau d’anglais vous avez du mal à comprendre les séries...

Profile for togroupe
Advertisement