Page 1

Innovation and Technical Specifications Expo Hightex 2013 Preview

Canadian Publications Mail Product Sales Agreement #40068979

CETI Opening

Les spécifications techniques et l’innovation Avant-goût de l’Expo Hightex 2013 Ouverture du CETI

www.textilejournal.ca Vol. 130, N 1 | Hightex Issue | Édition Hightex o


C O N T E N T S S O M M A I R E 24

24

34

Interview | Martin Filteau

Technical Specs and Innovation | L’innovation et les spécifications techniques 34

Tech-Tex

CETI Inauguration | Ouverture du CETI 42

42

D E PA R T M E N T S | R U B R I Q U E S Industr y News | Nouvelles en bref

06

New Products | Nouveaux produits

14

Special Events | Événements spéciaux

48

Agenda

53

Advertisers’ Index | Index des annonceurs

54

Tech-Tex

2013 Expo Hightex Preview | Avant-goût de l’Expo Hightex 2013

The Textile Journal | La Revue du textile w w w. t e x t i l e j o u r n a l . c a EDITORIAL BOARD |

TRANSLATION

COMITÉ DE RÉDACTION

TRADUCTION

PUBLISHER

| ÉDITEUR

Groupe CTT Group 3000, Boullé, St-Hyacinthe (Québec) Canada J2S 1H9 Tel./Tél. : 450 778-1870 Fax/Téléc. : 450 778-3901 info@gcttg.com www.gcttg.com EDITORS IN CHIEF

|

RÉDACTEURS EN CHEF

Martin Filteau Tel./Tél. : 450 778-1870 mfilteau@gcttg.com

RÉDACTEUR ASSOCIÉ

Daniel Bertrand Tel./Tél. : 450 778-1870 info@gcttg.com

4

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

DESIGN

Text2texte Tel./Tél. : 450 349-1010 phr@text2texte.com ADVERTISING SALES

|

VENTES PUBLICITAIRES

Ann Langlois Advertising Sales Manager | Directrice, ventes publicitaires Tel./Tél. : 450 778-1870 Fax/Téléc. : 450 778-3901 alanglois@gcttg.com [EUROPE]

Olivier Vermeersch Tel./Tél. : 450 778-1870 overmeersch@gcttg.com CORRESPONDING EDITOR

|

|

| INFOGRAPHIE

Ateliers Prêt-Presse Tel./Tél. : 450 460-5246 pretpresse@videotron.ca ACCOUNTING

| COMPTABILITÉ

Annie Maillé Tel./Tél. : 450 778-1870 amaille@gcttg.com SUBSCRIPTIONS

|

ABONNEMENTS

Lise Bouchard Tel./Tél. : 450 778-1870 lbouchard@gcttg.com

(excluding Italy / sauf l’Italie)

BOARD OF DIRECTORS

Eddie Kania Robert G. Horsfield Co. Tel./Tél. : +44-1663-750-242 Fax/Téléc. : +44-1663-750-973 ekania@btopenworld.com

CONSEIL D’ADMINISTRATION

[ITALY | ITALIE] Ferrucio Silvera Tel./Tél. : +39-2-284-6716 Fax/Téléc. : +39-02-289-3849 ferruccio@silvera.it

|

Guy Pelletier (Fintex Mécanique & Procédés) Roger Sylvestre (Cégep de SaintHyacinthe) France Doire (Ville de Montréal) Jacek Mlynarek (Groupe CTT) Martin Filteau (Groupe CTT) Olivier Vermeersch (Groupe CTT)


JB MARTIN LTD ANNOUNCES THE SALE OF MARTINTEK USA Nicolas Juillard, President and CEO of JB Martin Ltd, announced the sale of Martintek USA, its division specializing in high-performance ballistic fabrics, to a group of industry investors based in Leesville (SC). For JB Martin, this sale is a strategic move aimed at continuing to expand its ballistics business in North America and around the world. JB Martin will continue to sell and promote protection related fabrics under its own brand name as well as the Martintek brand, to which it retains the rights. www.jbmartin.ca T

?

INDUSTRY NEWS NOUVELLES EN EN BREF BREF NOUVELLES

JB MARTIN LTÉE ANNONCE LA VENTE DE MARTINTEK USA Nicolas Juillard, président et chef de la direction de JB Martin Ltée, a annoncé la vente de Martintek  USA, la division de l’entreprise spécialisée dans les tissus balistiques à hautes performances, à un groupe d’investisseurs de l’industrie établi à Leesville (Caroline du Sud). Cette vente stratégique s’inscrit dans la logique d’expansion des activités de JB Martin dans le domaine balistique en Amérique du Nord et dans le monde. JB Martin continuera de vendre et de promouvoir des tissus de protection sous sa propre marque et sous la marque Martintek, dont elle conserve les droits. www.jbmartin.ca T

MW CANADA CHOISIT OEKO-TEX®

MW CANADA CHOOSES OEKO-TEX® MW Canada Ltd has chosen the OEKO-TEX Standard 100 certification to ensure that their textiles are free from more than 300 harmful chemicals such as pesticides, heavy metals, formaldehyde, carcinogenic dyestuffs, and residual surfactants. The products that MW Canada makes at its Cambridge (ON) facility include a broad assortment of engineered materials for the custom window covering market. “OEKO-TEX certification is an assurance we give our customers that our products are safe for their clients and for their employees,” says Bob Berger, President of MW Canada. “OEKO-TEX certification is also an investment we make to provide our employees with a cleaner working environment.” MW Canada’s differentiation strategy includes a commitment to sustainability. The company’s facility features a unique solar panel system that delivers more than 30% of the plant’s energy requirements and significantly reduces its carbon footprint. Other sustainability projects include solar heat and water recovery systems, energy consumption reduction programs, and a concerted recycling effort that has resulted in a 90%

6

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

MW Canada Ltée a choisi la certification OEKO-TEX Standard 100 pour garantir que ses textiles sont exempts de plus de 300  substances chimiques nocives telles que le formaldéhyde ou les pesticides, les métaux lourds, les colorants cancérigènes ou les agents de surface résiduels. La gamme de produits fabriqués par MW Canada à son usine de Cambridge, en Ontario, comporte une grande variété de matériaux techniques destinés au marché des revêtements de fenêtre personnalisés. « La certification OEKO-TEX garantit à nos clients que nos produits sont sans danger pour eux et pour leurs employés, explique Bob Berger, président de MW  Canada. La certification OEKO-TEX constitue aussi un investissement pour nos employés à qui nous souhaitons offrir un milieu de travail sain. » La stratégie de différenciation de MW Canada comprend un engagement en faveur de l’environnement. L’usine est équipée d’un système de panneaux photovoltaïques unique, qui génère plus de 30 % de ses besoins énergétiques et réduit notablement son empreinte écologique. L’entreprise met en œuvre d’autres initiatives d’ordre environnemental, notamment des systèmes de chauffage solaire et de récupération de l’eau, des programmes de réduction de la consommation d’énergie et un effort concerté de recyclage, qui se solde par une réduction de 90 % des déchets envoyés à des sites d’enfouissement. Les initiatives environnementales, comme la génération d’énergie solaire, la conservation de la chaleur ou de l’éclairage se retrouvent également dans les produits de MW Canada. www.mwcanada.com et www.oeko-tex.com T


INDUSTRY NEWS NEWS INDUSTRY NOUVELLES EN BREF

?

reduction of waste sent to landfills. Sustainability features, such as solar energy generation and light and heat conservation, are being engineered into MW Canada’s products, too. www.mwcanada.com and www.oeko-tex.com T

FELLFAB® TO ACQUIRE INTEGRAL TACTICAL Fellfab and Integral Tactical announced that an agreement has been made by both companies concerning the acquisition of Integral Tactical by Fellfab. By combining Fellfab ’s manufacturing scale, engineering excellence and

FELLFAB® ACQUIERT INTEGRAL TACTICAL Fellfab et Integral Tactical ont annoncé avoir conclu une entente prévoyant l’acquisition d’Integral Tactical par Fellfab. Les parties estiment que la capacité de production, l’excellence technique et l’expertise en gestion de projets de Fellfab couplée à l’approche innovatrice axée sur l’utilisateur d’Integral Tactical en matière de conception et d’intégration de nouveaux matériaux leur permettra d’offrir à leurs clients réciproques, à une échelle jusque-là impossible, un produit canadien de haute qualité capable de répondre à l’évolution de leurs besoins en équipement. Fellfab rapatriera à son siège social les activités d’Integral Tactical au début de 2013. www.fellfab.com et www.integraltactical.com T

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DU CRHIT DISTINGUÉ POUR SES RÉALISATIONS Le conseil d’administration du Conseil des ressources humaines de l’industrie du textile (CRHIT) a été distingué par le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie textile (CSMO Textile) pour ses résultats passés et ses solutions novatrices pour le milieu de travail dans l’industrie du textile québécoise. Le conseil d’administration du CRHIT a également été salué pour sa mise en place du Réseau manufacturier canadien (RMC) en partenariat avec le Consortium pour l’Excellence manufacturière. Au cours des prochains mois, le RMC continuera à collaborer avec le CSMO Textile sur les techniques d’encadrement, dans le cadre du Programme de certification en supervision CRHIT-EMC-Harvard, et à donner accès au Portail d’apprentissage et de compétence du RMC, consacré à la formation en textile. Ces activités de perfectionnement des compétences seront partiellement financées par le CSMO Textile en vertu d’accords de partenariat passés avec VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

7


project management expertise with Integral Tactical’s user driven, innovative approach to design and incorporation of new materials, the parties believe that they will be able to offer their mutual customers a high quality Canadian made product capable of meeting their evolving equipment needs, on a scale not previously possible. Fellfab will relocate Integral Tactical’s operations to its headquarters early 2013. www.fellfab.com and www.integraltactical.com T

?

la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) et devraient permettre aux fabricants de renforcer leur compétitivité à l’échelle mondiale. www.thrc-crhit.org et www.csmotextile.qc.ca T

TEXTILES HUMAN RESOURCES COUNCIL (THRC) BOARD ACKNOWLEDGED The THRC Board of Directors was acknowledged by CSMO Textile for its past results and innovative workplace solutions in the Québec textile industry. THRC’s Board of Directors was also recognized for its vision to create the Canadian Manufacturing Network (CMN) in partnership with the Excellence in Manufacturing Consortium. Over the next months, the Canadian Manufacturing Network (CMN) will continue to work with CSMO Textile on supervisory skills with the CMN-Harvard Supervisory Certificate program and provide CMN Skills and Learning Portal access to textile related training. These skills development activities will be partially funded by CSMO Textile through partnership agreements with the Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), and should allow manufacturers to advance their global competitiveness. www.thrccrhit.org and www.csmotextile.qc.ca T

INDUSTRY NEWS NOUVELLES EN EN BREF BREF NOUVELLES

DES PROGRAMMES MONDIAUX DE RECYCLAGE DE VÊTEMENTS L’entreprise de mode H&M a annoncé qu’elle commencera à accepter des vêtements dans le cadre du programme mondial de recyclage de la Secondary Materials and Recycled Textiles Association (SMART). Le programme sera mis en œuvre à partir de février 2013 dans des magasins sélectionnés des 48  pays où est présent le détaillant. Il existe de nombreux autres programmes du genre dans le secteur de la vente de prêt-à-porter, comme le partenariat entre Levi’s et l’initiative « Donate Movement » de Goodwill ou les programmes « Recycle Your Blues » de GAP, qui a pour but de recycler les pantalons en denim, « Reuse Your Shoes » de Nike ou « Common Thread » de Patagonia. Ces programmes visent à détourner le plus de vêtements et de textiles possible des sites d’enfouissement pour réduire leur impact environnemental sur la planète. L’Envi ronmental Protection Agency des États-Unis estime que 9,5  millions de tonnes de vêtements et de textiles sont jetées chaque année rien qu’aux États-Unis, alors que 95 % des vêtements et textiles de maison pourraient être recyclés. Même les articles déchirés, tachés ou jugés immettables sont recyclables. www.smartasn.org T

LES BONS COUPS DE L’INDUSTRIE DU TEXTILE 2012

FROM LEFT TO RIGHT | DE GAUCHE À DROITE: LINDA CYRENNE, CSMO Textile; JOCELYN LAVOIE, Centrale des syndicats démocratiques, CSMO Textile Board | CA; SUZANNE AUDET, Excellence in Manufacturing Consortium | Consortium pour l’excellence manufacturière; JEANPIERRE GIROUX, Human Capital Development of the Canadian Manufacturing Network | Développement du capital humain du Réseau manufacturier canadien; LUC LUSIGNAN, Stedfast, CSMO Textile Board | CA.

8

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Les neuf lauréats des Bons coups de l’industrie du textile 2012 ont été dévoilés lors du colloque du CSMO Textile, qui s’est tenu l’automne dernier à Drummondville et qui avait pour thème « Vous… ou la compétition ? ». Six entreprises et trois organisations ont reçu un certificat afin de souligner leurs bonnes pratiques RH, leur soutien au développement des entreprises textiles et la promotion du secteur : Auvents W. Lecours (Québec) pour la qualité et


WORLDWIDE CLOTHING RECYCLING PROGRAMS

?

INDUSTRY NEWS NOUVELLES EN EN BREF BREF NOUVELLES

Fashion company H&M announced it will begin accepting clothing for Secondary Materials and Recycled Textiles Association’s (SMART) global recycling program. Beginning in February 2013, the program will operate in select stores in the retailer’s 48 worldwide markets. Other clothing recycling programs within the retail fashion industry include Levi’s partnership with Goodwill’s “Donate Movement,” the GAP’s “Recycle Your Blues” program to recycle unwanted denim products, Nike’s “Reuse Your Shoes,” and Patagonia’s “Common Thread,” among others. The goal of these programs is to keep as much clothing and textiles as possible out of landfills in order to reduce the world’s carbon footprint. The Environmental Protection Agency estimates 21 billion pounds of clothing and textiles are discarded annually in the United States alone, while 95% of clothing and household textiles can be recycled. Even items that are ripped or torn, stained, or considered otherwise unwearable can be recycled. www.smartasn.org T

2012 TEXTILE INDUSTRY SUCCESS STORIES The nine winners of the 2012 Textile Industry Success Stories were announced at the CSMO Textile symposium— themed “You… or the Competition?”—that took place in Drummondville last fall. Six companies and three organizations received certificates highlighting their good HR practices and their support for textile company development and promotion of the sector: Auvents W. Lecours (Quebec City) for management quality and efficiency; Filspec (Sherbrooke), Stedfast (Granby) and Victor Woollens (SaintVictor-de-Beauce) for their workers’ involvement in and commitment to designing skills transfer tools to ensure their companies’ long-term existence; Jomac Canada (Stanstead) for its sound management of occupational health and safety; Ouragan (Quebec City) for its team’s skills at developing exclusive, world-renowned products; the Association des manufacturiers d’auvents du Québec for its vitality and its involvement in its members’ business development; the Des Chênes School Board (Centre-du-Québec) for the creation of additional material for the “100% TEXTILE” kit designed for elementary schools and applicable to science and technology courses; the Textiles Human Resources Council for creating the Canadian Manufacturing Network (CMN) thanks to its alliance with the Excellence in Manufacturing Consortium. All the details can be found on line at www.csmotextile.qc.ca T

l’efficacité de sa gestion ; Filspec (Sherbrooke), Stedfast (Granby) et Les Lainages Victor (Saint-Victor-de-Beauce) pour l’implication et l’engagement de leurs travailleurs dans la conception d’outils de transfert de compétences pour assurer la pérennité de leur entreprise ; Jomac Canada (Stanstead) pour sa bonne gestion de la santé et de la sécurité au travail ; Ouragan (Québec) pour les compétences de son équipe à développer des produits exclusifs et réputés mondialement ; l’Association des manufacturiers d’auvents du Québec pour son dynamisme et son implication au développement d’affaires de ses membres ; la Commission scolaire Des Chênes (Centre-du-Québec) pour la réalisation de matériel additionnel à la trousse « 100 % TEXTILE », conçue pour les élèves du primaire et applicable aux cours de science et technologie ; le Conseil des ressources humaines de l’industrie du textile pour la création du Réseau manufacturier canadien (RMC) grâce à son alliance avec le Consortium pour l’excellence manufacturière. Tous les détails en ligne à www.csmotextile.qc.ca T

TWALL: THE TECHNICAL TEXTILES EXPERT!

TWALL : L’EXPERT EN TEXTILE TECHNO !

To reach today’s tech-savvy kids, a new virtual character is making his entrance on the Science en jeu gaming platform: Twall. In kid-friendly scientific language, Twall introduces

Pour rejoindre les jeunes d’aujourd’hui, habitués aux nouvelles technologies, un personnage virtuel nommé Twall a vu le jour sur la plateforme de jeux Science en jeu. Twall traite des

10

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


?

INDUSTRY NEWS NOUVELLES EN EN BREF BREF NOUVELLES

textiles techniques dans un langage scientifique qui s’adresse aux jeunes en plus de faire connaître les métiers du secteur du textile québécois.

young people to technical textiles and to some of the careers in the Quebec textile sector. Twall is convinced that many of today’s problems could be solved with textiles. He travels the virtual world, challenging visitors with 10 case studies and 20 multiple-choice questions. Among the topics: geotextiles used to protect embankments, self-cleaning cloths, outfits that take vital signs, and bandages containing silver nanocrystals to heal severe burns. See www.scienceenjeu.com and www.csmotextile.qc.ca T

LENZING AG PARTNERS WITH NANOCARBONS LLC Lenzing AG and NanoCarbons LLC will cooperate to develop and explore the use of new activated carbons in electrode technology. This technology is based on a combination of Lenzing’s TENCEL® fibers and the technology provided by NanoCarbons. The jointly developed carbons should deliver optimal performance in the area of energy storage. It is believed that these new carbons will accelerate the development of the already rapid growth in uses of electrical devices such as double layer capacitors (also known as ultra capacitors or super capacitors). These high performance capacitors are being increasingly used in hybrid vehicles as well as with stop-start systems, uninterruptable power supplies and wind turbine blade orientation. After extensive research Lenzing constructed a new pilot production facility to take the technology forward. Friedrich Weninger, COO of the Lenzing Group with management responsibility for research and development, states: “We are continuing to invest in new areas of research to increase the range and reach of our product portfolio. We strongly believe in the future growth of this market.” Rud Istvan, CEO of NanoCarbons, added: “This development will allow the double layer capacitor market to make a significant advancement. This could mean breakthroughs for electrode technology that will reap dividends for the designers of electrical components and the drivers of vehicles alike.” www.lenzing.com T

12

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Twall est persuadé que plusieurs problèmes peuvent être solutionnés grâce au textile. Il parcourt le monde virtuel de Science en jeu et propose dix mises en contexte et vingt questions à choix multiples. Parmi les sujets abordés, on trouve : les géotextiles utilisés pour la protection des berges, les textiles autonettoyants, les combinaisons qui détectent les signes vitaux et les pansements qui contiennent des nanocristaux d’argent pour guérir les grands brûlés. www.scienceenjeu.com et www.csmotextile.qc.ca T

LENZING AG SIGNE UN PARTENARIAT AVEC NANOCARBONS LLC Lenzing AG et NanoCarbons LLC coopéreront pour développer de nouveaux charbons actifs pour la technologie des électrodes et en explorer les applications. Cette technologie repose sur la combinaison de fibres TENCEL® de Lenzing et de la technologie apportée par NanoCarbons. Les charbons mis au point devraient offrir un rendement optimal dans le domaine du stockage d’énergie et devraient en principe accélérer la croissance déjà rapide de l’utilisation de dispositifs électriques tels que les condensateurs double couche (ultracondensateurs ou supercondensateurs). Ces condensateurs à hautes performances sont de plus en plus utilisés dans les véhicules hybrides, ainsi que dans les systèmes d’arrêtdémarrage, les systèmes d’alimentation sans coupure et les éoliennes à pales orientables. Au terme de recherches approfondies, Lenzing a construit une nouvelle usine de fabrication, afin de faire avancer la technologie. Friedrich Weninger, chef des opérations de Lenzing Group et responsable des activités de recherche et développement, explique : « Nous continuons d’investir dans de nouveaux domaines de recherche, afin d’élargir la variété et la portée de notre portefeuille de produits. Nous croyons fermement en la croissance future de ce marché. » Rud Istvan, chef de l’exploitation de NanoCarbons, ajoute : « Cette nouvelle étape permettra au marché des condensateurs double couche de faire un grand pas en avant. Cela pourrait entraîner des percées dans le domaine de la technologie des électrodes, ce qui pourrait rapporter des dividendes à la fois aux concepteurs de composants électroniques et aux conducteurs de véhicules. » www.lenzing.com T


ALEXIUM CONTINUES TO DEVELOP NOVEL FR TREATMENT Alexium has made advancements in its flame retardant (FR) treatments and curing methods. The company’s novel, nonhalogenated FR chemistry for nylon can now be applied with traditional heat curing methods—such as a standard oven— as well as with Alexium’s microwave technology. This will significantly lower entry barriers to key markets and speed up market introduction since equipment of this type is available in nearly every fabric finishing facility in the world. “We identified the opportunity and the benefit for adapting our FR chemistry for a traditional thermal cure. For other applications (such as the treatment of heat sensitive polyolefins), the microwave technology is integral and irreplaceable. With our FR technology, microwave and traditional heat curing methods are equivalent, which we believe will facilitate how customers adopt it,” stated Dr. Bob Brookins, CTO of Alexium. www.alexiuminternational.com T

!

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

ALEXIUM POURSUIT LA MISE AU POINT D’UN NOUVEAU TRAITEMENT IGNIFUGE Alexium a réalisé des progrès en ce qui a trait à ses traitements ignifuges et ses procédés de séchage. Son nouveau traitement chimique ignifuge non halogéné pour le nylon peut désormais s’appliquer par des procédés traditionnels de séchage par la chaleur (comme un four standard) ou par le procédé à microondes d’Alexium. Cela devrait considérablement réduire les obstacles à l’accès à des marchés clés et en accélérer l’adoption, dans la mesure où pratiquement toutes les usines de finissage de tissus dans le monde disposent d’équipements de ce type. « Nous avons vu l’intérêt et saisi l’occasion d’adapter notre traitement chimique ignifuge à un séchage par la chaleur traditionnel. Pour les autres applications (comme le traitement des polyoléfines thermosensibles), le procédé par micro-ondes reste fondamental et irremplaçable. Grâce à notre technologie, les procédés de séchage par micro-ondes et traditionnel par la chaleur s’équivalent désormais. Nous sommes persuadés que cela en facilitera l’adoption par les clients », a indiqué Bob Brookins, Ph.D., directeur technique d’Alexium. www.alexiuminternational.com T

ARSENAL MEDICAL INC. DÉCRIT SA TECHNIQUE D’ÉLECTROFILAGE RÉVOLUTIONNAIRE

ARSENAL MEDICAL INC. DESCRIBES ITS ELECTROSPINNING TECHNIQUE BREAKTHROUGH Arsenal Medical Inc. presented dramatic progress in the development of high-throughput electrospinning technology at the meeting of The Fiber Society in Boston (MA). Arsenal demonstrated that its processing technology can increase the manufacturing rates of core-sheath fibers (concentrically layered nano- or micro-scale fibers) more than 400 fold, compared with current state-of-the-art needle-based electrospinning techniques.  With the ability to yield high production rates while also enhancing quality control, reducing costs and preserving flexibility across multiple materials systems, Arsenal’s high-throughput electrospinning technology is poised to help advance the commercial potential of core-sheath nano- and microfibers across multiple applications.

14

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Arsenal Medical Inc. a présenté, lors de la réunion de la Fiber Society à Boston (Massachusetts), les progrès remarquables qu’elle a réalisés dans la mise au point de sa technologie d’électrofilage à haut débit. Elle a montré que sa technologie de traitement permet de multiplier par plus de 400 la vitesse de fabrication des fibres à âme-gaine (micro ou nanofibres à couches concentriques) par rapport aux meilleures techniques d’électrofilage à aiguille actuelles. Grâce à la possibilité d’obtenir des taux élevés de production tout en améliorant le contrôle de la qualité, en réduisant les coûts et en préservant la souplesse dans différents types de matériaux, la technologie d’électrofilage à haut débit d’Arsenal permettra de promouvoir le potentiel commercial des micro et nanofibres à âme-gaine pour de multiples applications. L’électrofilage est un procédé qui permet de créer des nanofibres à partir d’une solution de polymères liquides. Les procédés d’électrofilage à aiguille actuels fonctionnent généralement à des débits de 1 à 10 mL/h, ce qui se traduit par des débits ou des taux de dépôt faibles. Lors de sa présentation, Arsenal a dévoilé des données montrant que sa technologie d’électrofilage peut produire l’équivalent de


NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

!

Electrospinning is a process where nanofibers are created from a liquid polymer solution. Current needle electrospinning techniques typically operate at flow rates between 1-10 mL/h, resulting in low throughput and deposition. In its presentation, Arsenal disclosed data showing that its electrospinning technology can generate the equivalent of several square meters of one millimeter thick core-sheath mesh per day, on a lab scale system. This achievement may well open the door to a new class of innovative medical devices that take advantage of the unique properties of core-sheath electrospun nanofibers. Areas that may potentially benefit from this new technology include drug delivery, tissue engineering and nanoscale sensors. Arsenal’s high-throughput electrospinning technology is being developed with support from a three-year, $2.3M cooperative agreement with the U.S. Department of Commerce, National Institute of Standards and Technology’s Technology Innovation Program (TIP). www.arsenalmedical.com T

plusieurs mètres carrés de treillis âme-gaine d’un millimètre d’épaisseur par jour en laboratoire. Cette réalisation pourrait bien ouvrir la porte à une nouvelle catégorie de dispositifs médicaux novateurs tirant parti des propriétés uniques des nanofibres à âme-gaine électrofilées. Parmi les champs d’application potentiels de cette nouvelle technologie, citons l’administration de médicaments, le génie tissulaire ou les nanocapteurs.

DOUBLETEX’S INNOVATIONS

La technologie d’électrofilage à fentes à haut débit d’Arsenal est développée grâce à une entente de coopération de trois ans d’un montant de 2,3 millions de dollars, conclue dans le cadre de son Technology Innovation Program (TIP) avec le National Institute of Standards and Technology du Department of Commerce des États-Unis. www.arsenalmedical.com T

H3OUT™ Liquid and Stain Protection Finish H3OUT treated fabrics offer advanced protection against liquids and stains while keeping the wearer dry and comfortable. The technology is based on applying two different chemistries to each side of the fabric. The face side is treated with Ultrapel™, a hydrophobic treatment which repels liquid stains and keeps them from penetrating into the fabric, thus allowing the garment to stay cleaner. The back side is treated to disperse moisture using the hydrophilic H 2OUT™ technology. Perspiration is therefore wicked away from the body, promoting quicker evaporation and more comfort to the wearer.

Climaflo37™ Waterproof and Breathable Fabrics Climaflo37 laminated fabrics are totally windproof, have the ability to withstand water penetration under extreme conditions while remaining breathable and flexible. They ensure a high degree of comfort by allowing the body’s perspiration to evaporate quickly. Climaflo37 technology’s proven performance can be found in the following end uses: automotive products, high performance sportswear, workwear and protective clothing, outerwear, lingerie, medical footwear and many more. Doubletex also provides flame lamination, which uses foam as an adhesive to combine or fuse fabrics together. From car

DES INNOVATIONS CHEZ DOUBLETEX Apprêt de protection contre les liquides et les taches H3OUTMC Les tissus traités au moyen de l’apprêt H3OUT offrent une protection renforcée contre les liquides et les taches tout en gardant la personne au sec et en préservant son confort. Le procédé s’appuie sur l’application, de chaque côté du tissu, de deux agents chimiques différents. L’endroit du tissu reçoit le traitement hydrophobe UltrapelMC, qui repousse les taches d’origine liquide et les empêche de pénétrer dans l’étoffe, ce qui permet au vêtement de rester propre. L’envers est traité au moyen de la technologie hydrophile H2OUTMC, afin de disperser l’humidité. La transpiration s’évacue par capillarité, ce qui en facilite l’évaporation rapide et assure un confort accru. VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

15


!

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

Tissus imperméables et respirants Climaflo37MC Les tissus contrecollés Climaflo37 sont entièrement à l’épreuve du vent et résistent à la pénétration de l’eau dans des conditions extrêmes, sans rien perdre de leur souplesse et de leur respirabilité. Ils garantissent un confort élevé en accélérant l’évaporation de la transpiration. Les atouts éprouvés de la technologie Climaflo37 trouvent de nombreuses applications, notamment dans les produits automobiles, les tenues de sport à hautes performances, les vêtements de travail et de protection, les manteaux, la lingerie ou les souliers médicaux, pour n’en citer que quelques-unes.

seats to footwear insoles, sound barrier materials, orthopedic braces, soft shell outerwear, swimwear and sporting goods, these are just a few of the end uses possible. In addition, Doubletex offers one-stop shop complete lamination packages and can work with its customers to ensure that they comply with required specifications. www.doubletex.com T

DYNEEMA® MAX TECHNOLOGY SETTING NEW STANDARDS DSM, producer of ultra high molecular weight polyethylene Dyneema, has introduced Dyneema Max Technology DM20, a new fiber designed for the production of incredibly strong ropes that provide unrivalled strength, safety and durability— ideal for racing yachts. As the yachting world strives to gain the maximum performance from boats large and small, saving weight is of paramount importance. Since the early days of sailing, rigging has traditionally been made of rope. In more recent times standing rigging has become the domain of steel wire. Racing yachts however require Dyneema’s already well established high performance materials for running rigging and sailcloth applications based on the material’s high strength, low weight

16

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Doubletex propose aussi un procédé de collage à la flamme, qui fait appel à de la mousse, plutôt qu’à de la colle, pour combiner ou « fusionner » les tissus. Il est utilisé, entre autres, pour des applications comme les sièges d’automobile, les semelles isolantes pour les chaussures, les matériaux d’isolation acoustique, les appareils orthopédiques, les manteaux extérieurs souples, les maillots de bain ou les articles de sports. Doubletex offre par ailleurs des services de contrecollage « en bloc » centralisés et peut travailler de concert avec ses clients pour garantir le respect de leurs spécifications. www.doubletex.com T

LA FIBRE MAX TECHNOLOGY DE DYNEEMA® ÉTABLIT DE NOUVELLES NORMES DSM, fabricant du polyéthylène de masse moléculaire très élevée (UHMW) Dyneema, a présenté Dyneema Max Technology DM20, une nouvelle fibre destinée à la production de cordages incroyablement robustes offrant une résistance, une sécurité et une durée utile incomparables – donc idéale pour les voiliers de compétition. La navigateurs qui souhaitent tirer les performances maximales de leur bateau, gros ou petit, accordent une importance capitale au gain de poids. Depuis la naissance de la navigation à voile, les gréements ont toujours été faits de cordages. À l’époque moderne, les câbles d’acier se sont taillé une place dans les gréements standard. Les voiliers de compétition font cependant appel aux matériaux à hautes performances déjà bien établis de Dyneema pour le gréement courant et les voiles, en raison de sa grande résistance, de son faible poids et de son excellente durabilité. Aujourd’hui, la fibre Max Technology DM20 de Dyneema permet de repousser encore plus les performances. La fibre Max Technology DM20 de Dyneema fixe de nouvelles normes de durabilité pour les gréements des voiliers, qui peuvent désormais supporter des charges statiques importantes avec une élongation permanente limitée, même dans des milieux extrêmes et durant des périodes


!

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

prolongées. Sa résistance aux UV et à l’eau salée est également exceptionnelle. Fine, légère et de petit diamètre, la fibre offre une prise au vent minimale. Qui plus est, les gréements dormants faits à partir de Dyneema Max Technology DM20 s’avèrent extrêmement résistants à l’abrasion, à la flexion et, de façon générale, à la fatigue mécanique. On peut s’en procurer par l’intermédiaire des principaux fabricants de cordages et de partenaires sous licence. www.dyneema.com T and excellent durability. Now, with Dyneema Max Technology DM20, the performance characteristics have been further enhanced. Dyneema Max Technology DM20 sets new standards for durability in yacht rigging, withstanding high static loads with limited permanent elongation, even in the most extreme environments and for long periods of time. It also offers excellent UV and salt water resistance. Slim, lightweight and with a smaller diameter means low windage, furthermore standing rigging made with Dyneema Max Technology DM20 is extremely resistant to abrasion, bending and overall mechanical fatigue. It is available for yachting through market leading rope makers and licensed partners. www.dyneema.com T

GE TRAVAILLE SUR UN CONCEPT D’ÉOLIENNE EN TISSU Une manière de réduire le coût de l’énergie éolienne est de créer des éoliennes de plus grande taille. Mais si les pales sont plus grandes, il en va de même de leur coût de fabrication. GE espère diminuer ce coût et ouvrir une nouvelle voie, en remplaçant les pales rigides actuelles en fibre de verre par des pales faites de tissu. Les tissus résistants en polyester présentement employés dans l’architecture (p. ex., le toit de l’aéroport de Denver) ou dans les planeurs ne seraient pas assez robustes pour des éoliennes. GE envisage plutôt d’utiliser des tissus à base de

CAPTION: What a cross section of GE’s fabric blades might look like. The fabric would be stretched over a composite frame (light gray) and central spar (yellow and green). LÉGENDE : Aspect possible d’une pale en tissu de GE. Le tissu serait tendu sur un cadre en matériaux composites (gris clair) et un longeron central (jaune et vert).

18

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


GE IS WORKING ON A CLOTH WIND TURBINE IDEA One way to reduce the cost of wind power is to make larger turbines. But as the blades have been getting larger, the costs of making them have been rising as well. GE hopes to make wind turbines cheaper, and open up new ways to design them, by ditching the stiff fiberglass blades it uses now in favor of turbine blades made out of fabric. Durable polyester fabrics used now in architecture (such as for the roof of the Denver airport) or for gliders wouldn’t be durable enough for wind turbines. Instead, GE plans to use glass-based fabrics. Indeed, even current fiberglass wind turbine blades start with glass cloth. The blades are made stiff by cementing the fabric with plastic resin. Instead of this hard resin, GE plans to use a soft, rubbery resin, allowing the fabric to retain some flexibility. That flexibility will make it more resilient than stiff fiberglass, which will in turn allow GE to use less material, reducing materials costs and weight. The design calls for a frame that’s similar to the spars and ribs used in airplane wings. The fabric would be stretched over that frame. This structure could be far cheaper to manufacture than fiberglass blades, which require forms that are so large that workers walk inside them to lay down layers of glass fiber. The new design won’t require large, expensive forms, and the blades could be made in a more automated fashion. GE says the project’s smart design, which recently received nearly $4 million from the U.S. Advanced Research Projects Agency for Energy, could lower wind turbine blade costs by 40%. This could in turn mean lowering the overall wind turbine costs by as much as 10%. The benefits may go beyond this cost reduction, since the fabric-based blades could allow for new designs, including blades that change shape to accommodate wind conditions. The new manufacturing methods would also eliminate the restrictions on blade size imposed by the difficulty of transporting long, wide blades, making larger wind turbines practical. www.ge-energy.com

T

!

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

verre. En fait, les pales en fibre de verre des éoliennes actuelles sont déjà fabriquées à partir de tissu de verre. Elles sont rigidifiées en liant le tissu de verre au moyen d’une résine plastique. GE pense remplacer cette résine dure par une résine souple et caoutchouteuse, qui laisserait une certaine flexibilité au tissu. Cette flexibilité rendrait le matériau plus résistant que la fibre de verre rigide, ce qui permettrait d’en utiliser moins, et donc de réduire les coûts et le poids. Cette idée nécessiterait un cadre similaire aux longerons et aux nervures que l’on trouve dans les ailes d’avion. Le tissu serait tendu sur ce cadre. La structure pourrait coûter beaucoup moins cher à fabriquer que les pales en fibre de verre, qui exigent des moules si vastes que les ouvriers doivent se placer à l’intérieur pour étaler les couches de fibre. Non seulement le nouveau concept ne nécessite-t-il aucun moule immense et coûteux, mais il permettrait même d’automatiser davantage la fabrication des pales. GE affirme que la conception intelligente du projet, qui a récemment reçu une subvention de près de 4 millions de dollars de l’Advanced Research Projects Agency for Energy des États-Unis, pourrait réduire les coûts de fabrication des pales d’éolienne de 40 %. Cela pourrait se répercuter par une baisse de 10 % du coût total de fabrication de l’éolienne. Les avantages dépasseraient la seule réduction des coûts, dans la mesure où les pales en tissu pourraient permettre de nouveaux concepts, comme des pales changeant de forme pour s’adapter au vent. Les nouveaux procédés de fabrication permettraient aussi de s’affranchir des limites imposées à la taille des pales par les difficultés liées à leur transport, ce qui rendrait possible la construction de plus grandes éoliennes. www.ge-energy.com T

OUTLAST® LANCE UN NOUVEAU MATÉRIAU DE REMPLISSAGE À CHANGEMENT DE PHASE Outlast Technologies présente un nouveau matériau de remplissage à changement de phase destiné à la literie, qui fait appel à la toute nouvelle et première fibre de polyester à changement de phase au monde. Il est désormais possible de garnir les couettes, oreillers ou sacs de couchage avec cette fibre, qui contribue à équilibrer dynamiquement la température et l’humidité durant la nuit. Le nouveau matériau gère l’atmosphère dans le lit de manière active, contrairement à d’autres technologies qui se bornent à évacuer l’humidité par capillarité. Les tests effectués avec un système indépendant montrent qu’un matériau

20

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

!

à changement de phase d’Outlast permet de réduire de 48 % l’humidité à l’intérieur de la couette, comparativement à une couette classique. La technologie d’Outlast gère constamment la chaleur et l’humidité tout en réduisant la sudation dès le début, ce qui limite l’humidité générée dans le lit. Cela influence le confort global du dormeur et lui assure un meilleur repos. La nouvelle fibre de remplissage en polyester d’Outlast se mélange facilement à d’autres fibres et convient aux articles de literie à garniture synthétique. En résumé, ce matériau apporte une touche douce et chaleureuse, avec la valeur ajoutée d’un climat tempéré. www.outlast.com T

UN TEXTILE CAPTEUR D’ÉNERGIE DOTÉ DE MINUSCULES CELLULES PHOTOVOLTAÏQUES SPHÉRIQUES Sphelar Power Corporation a réussi à créer un prototype de textile capable de capter l’énergie solaire, dans lequel sont « tissées » des cellules photovoltaïques sphériques (cellules Sphelar®). Ce résultat a été rendu possible par une collaboration interdisciplinaire entre Sphelar Power, qui a mis au point les cellules Sphelar qui captent la lumière de manière tridimensionnelle, et l’Industrial Technology Center de la préfecture de Fukui, qui fait office de plaque tournante en matière de R-D pour les industries de textile locales.

OUTLAST® LAUNCHES NEW PCM FIBERFILL Outlast Technologies presents a new phase change material (PCM) fiberfill material for bedding that utilizes the recently launched world’s first PCM polyester fiber. The PCM polyester fiber can now be used as filling for duvets, pillows or sleeping bags and helps to actively balance temperature and humidity during the night.

CAPTION: Sphelar cells (above) and Sphelar textile (below). LÉGENDE : Cellules Sphelar (ci-dessus) et textile Sphelar (ci-dessous).

The new PCM fiberfill manages the climate inside the bed proactively, in contrast with other technologies that only wick away humidity. Tests with an independent system indicate that a duvet with an Outlast PCM fiberfill can reduce absolute humidity by 48% compared to a traditional duvet. Outlast technology works continuously to manage heat and moisture while reducing sweat production right from the beginning, so less humidity is created inside the bed. This can influence a person’s overall comfort and lead to a better night’s rest. The new Outlast polyester fiberfill can be easily blended with other fibers and is suited for bedding products with synthetic fillings. The result: cuddly and soft with the added value of an ideal comfort climate. www.outlast.com T VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

21


ENERGY-HARVESTING TEXTILE WITH MICRO SPHERICAL SOLAR CELLS Sphelar Power Corporation has successfully prototyped an energy-harvesting textile where spherical solar cells (Sphelar® cells) are interweaved. This result was made possible thanks to an interdisciplinary collaboration between Sphelar Power, which developed three-dimensional light capturing Sphelar cells, and the Industrial Technology Center of Fukui Prefecture which serves as innovative R&D hub for local textile industries. The basic structure of the textile is composed of warp and energy generating woof: 1.2-mm Sphelar cells are aligned and connected as a thread which is then woven as woof with supporting warp. The energy generating thread and the weaving method were both developed in this project. With such structure, photovoltaic modules can be not only flexible, but also expandable just like textile. This energy-harvesting textile technology allows for a wide range of innovative designs that cannot be achieved using conventional technology, since it has the advantages of Sphelar which is less dependent on incoming light angle and enables light-through module. www.sphelarpower.com T

WEARCOM™ TOUCHSCREEN GLOVES Alphyn’s Wearcom touchscreen gloves help users stay cozy, comfortable and connected while waiting for the train, at the ballgame, or on the slopes. Conductive fingertips on thumb and two forefingers allow users to swipe and pinch the touchscreen with amazing accuracy, giving people better access to mobile devices in chilly temperatures. The cotton/Spandex synthetic blend provides great softness and stretch while the double ribbed cuff keeps the gloves secure on the wrist. www.alphynind.com T

22

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

!

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

La structure de base du textile est faite d’une chaîne et d’une trame génératrice d’énergie : les cellules Sphelar de 1,2 mm sont alignées et connectées à la manière d’un fil pour constituer la trame, qui est ensuite tissée avec la chaîne. Le projet a permis la mise au point à la fois du fil générateur d’électricité et de la méthode de tissage. Cette structure permet au module photovoltaïque d’être non seulement souple, mais aussi extensible, comme un textile standard. Cette technologie de textile capteur d’énergie permet, grâce aux avantages des cellules Sphelar, qui sont peu tributaires de l’angle de la lumière et permettent de créer des modules translucides, d’envisager une vaste gamme de concepts innovants qu’il ne serait pas possible de réaliser au moyen des technologies classiques. www.sphelarpower.com T

LES GANTS WEARCOM™ POUR ÉCRAN TACTILE Les gants Wearcom pour écran tactile d’Alphyn permettent aux utilisateurs de rester bien au chaud, à l’aise et connectés lorsqu’ils attendent leur train, assistent à un match sportif ou dévalent les pentes de ski. Les extrémités conductrices du pouce et des deux principaux doigts leur donnent la possibilité de balayer ou pincer l’écran tactile avec une précision incroyable et d’interagir parfaitement avec leurs appareils mobiles par grand froid. Le mélange synthétique coton/Spandex offre une élasticité et grande douceur, tandis que les doubles poignets côtelés assurent une bonne tenue du gant sur la main. www.alphynind.com T


An interview with Martin Filteau, First Vice-President of CTT Group


By | Par DANIEL BERTRAND

DE L’INNOVATION AUX SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES Une entrevue avec Martin Filteau, premier vice-président du Groupe CTT

It’s often said that the key to a manufacturing company’s success, in Canada as in every industrialized country, is innovation. It has now become nearly impossible to achieve industrial manufacturing success without added value. At the same time as emerging countries are relying on cheap and abundant labour to produce consumer goods, Canada, since the turn of the millennium, has deindustrialized, and the only way to make the best of the situation is to focus on niche markets and intellectual property. If Canadian manufacturers refused to follow this path, the country would relinquish all hopes of growth, and would instead be in free fall. To find out where we stand today, The Textile Journal met with its own co-editor in chief and CTT Group’s First Vice President Martin Filteau.

On le répète souvent, la clé du succès des entreprises manufacturières, au Canada comme dans l’ensemble des pays industrialisés, réside dans l’innovation. En effet, il est désormais devenu presque impossible de concrétiser un succès manufacturier industriel sans valeur ajoutée. Alors que les pays émergeants comptent sur leur main-d’œuvre abondante et peu coûteuse pour produire des biens de commodité, depuis le tournant du millénaire, le Canada se désindustrialise, et la seule façon de tirer notre épingle du jeu est de se concentrer sur les marchés de niche et la propriété intellectuelle. Si les industriels canadiens refusaient de suivre cette voie, le pays ne se retrouverait plus en situation de croissance, mais bien en chute libre. La Revue du textile a voulu faire le point sur la question en rencontrant son corédacteur en chef et premier viceprésident du Groupe CTT, Martin Filteau. VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

25


Exactly what is a value-added product?

Concrètement, qu’est-ce qu’un produit à valeur ajoutée ?

There are two important terms in this expression. First is “value”: This tells me there’s an aspect of the material that can be counted. Then, this value is “added,” so there’s some sort of performance that’s grafted onto the original product. It’s essential that this added value is standardized, which can’t be done without technical specifications. That’s why our industry doesn’t just have to concentrate on value-added materials, but also has to produce the technical specifications that accompany such products.

Deux termes importants de l’expression sont à considérer. D’abord, la « valeur » : j’y vois un aspect du matériau qui peut être chiffré. Ensuite, cette valeur est « ajoutée », donc une performance est greffée au produit original. Or, il est primordial de pouvoir normaliser cette valeur ajoutée, ce qui ne peut se faire sans spécifications techniques. C’est pourquoi notre industrie doit non seulement se tourner vers les matériaux à valeur ajoutée, mais également produire des spécifications techniques qui accompagnent ces produits.

MARTIN FILTEAU

MARTIN FILTEAU

What does a technical specification consist of?

En quoi consiste une spécification technique ?

Une spécification technique doit traduire le besoin de l’utilisateur et le besoin du marché. Elle doit avant tout faire appel à des normes qui sont établies par des organismes réputés qui opèrent des tests spécialisés, question de leur conférer une crédibilité adéquate, et elle doit répondre à des exigences minimales. MARTIN FILTEAU

De tels essais peuvent-ils être réalisés en entreprise ?

Cela est certainement possible, mais de tels tests sont plus diffiMARTIN ciles à avaliser que d’autres FILTEAU basés sur des résultats d’analyse reconnus, comme ceux de l’ASTM, par exemple. Un bon exemple pour illustrer cette problématique est celui d’un test développé il y a quelques années dans les laboratoires du Groupe CTT pour déterminer le niveau de confort des bottes par rapport à la température extérieure. Aucun test semblable n’existait encore, de sorte que nous avons dû en développer un pour mesurer le niveau de performance de la botte. Un certain temps a été nécessaire pour que le test soit connu et utilisé par les industriels, de sorte que ce n’est que quelques années plus tard que le test est véritablement devenu une référence en la matière. Aujourd’hui, les produits évoluent si

26

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


A technical specification must express the needs of the user and the needs of the market. Most of all, it must express standards that are established by reputable organizations that perform specialized tests, which give these standards the proper credibility, and it must meet minimum requirements. MARTIN FILTEAU

rapidement qu’il vaut mieux se tourner vers des tests qui sont reconnus mondialement pour développer des spécifications. D’ailleurs, le fait de s’adresser à des organismes réputés facilite l'adhésion des acheteurs à ces spécifications, qui seront convaincus de la validité des essais réalisés et qui, finalement, seront mieux outillés pour préparer leurs devis techniques d’achat.

Les normes et spécifications décrivent donc le produit ?

Can these tests be conducted inhouse?

It’s certainly possible, but a test MARTIN conducted in your company is harder to endorse than one based FILTEAU on the results of a recognized analysis, like those of ASTM, for instance. A good example of this is a test we developed a few years ago in the CTT Group laboratories to determine boots’ comfort level in relation to the outdoor temperature. No similar test existed at that point, so we had to develop one to measure the boots’ performance level. It took a little while before the test became known and used by manufacturers, so a few years went by before the test really became a reference. Today, products evolve so quickly that it’s best to go for tests that are recognized worldwide for developing specifications. Also, the fact that a reputable organization is involved will facilitate the sale of those specifications to buyers, who will be convinced of the tests’ validity and who in the end will be on a better footing to prepare their technical specifications for purchase.

Therefore, standards and specifications des cribe the product?

Technical specifications should be based on a product’s performance rather than its characteristics. Let’s say that a manufacturer develops a new fabric to make firefighters clothing. Let’s then say that the added value of this material is that it’s both waterproof and more breathable than other fabrics usually used for this type of clothing. The result is a product that protects the firefighter from water and bacteriological or viral contaminants while providing a decent degree of comfort MARTIN FILTEAU

28

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

En fait, les spécifications techniques doivent préférablement être axées sur les performances d’un produit plutôt que sur ses caractéristiques. Disons qu’un industriel développe un nouveau tissu pour la confection de vêtements de pompier. Disons ensuite que la valeur ajoutée de ce matériau est qu’il est à la fois plus imperméable et plus respirant que les autres étoffes habituellement employées pour ce type de vêtement. Le résultat est un produit qui protège le pompier de l’eau et des contaminations bactériologiques ou virales, tout en assurant un bon degré de confort, lui permettant de compléter ses opérations. On doit maintenant exprimer cette valeur ajoutée en MARTIN FILTEAU


and allowing him to do his job. You now have to express this added value in performance terms: It’s a fabric that resists such and such a degree of water pressure while draining away so many grams of water per square metre over a given period. We quantify performance this way, we identify exactly what value has been added to the product, and we record it all in the technical specifications. These data are much more important than the simple characteristics of the product, which tell us that the fabric weighs so many grams per square metre, whether it’s a membrane with fluorocarbon coating, etc. If we were only concentrating on its characteristics, the buyer would be limited to a given product, which couldn’t evolve over time. By prioritizing performance, however, the buyer is better able to meet the needs of the end user. The same applies to all sectors, whether it’s transportation, construction, the medical industry, etc.

termes de performance : il s’agit d’un tissu qui résiste à telle pression d’eau tout en évacuant tant de grammes d’eau par mètre carré sur une période donnée. On quantifie ainsi la performance, on identifie exactement la valeur de ce qui est ajouté au produit, et on inscrit le tout dans une spécification technique. L’importance de ces données est supérieure aux simples caractéristiques du produit, par lesquelles on apprendra que le tissu pèse tant de grammes par mètre carré, qu’il s’agit d’une membrane avec un revêtement de fluorocarbone, etc. S’il ne devait se concentrer que sur ces caractéristiques, l’acheteur se limiterait à un produit donné, sans évoluer dans le temps. En privilégiant la performance par contre, l’acheteur est plus à même de répondre aux besoins de l’utilisateur final. La même chose s’applique dans tous les secteurs, que ce soit le transport, la construction, l’industrie médicale, etc.

Quels exemples les industriels canadiens doivent-ils suivre pour le développement de produits à valeur ajoutée et de spécifications techniques ?

La meilleure démonstration de succès découlant de la valeur MARTIN ajoutée nous vient sans doute de FILTEAU l’Allemagne. Depuis les dix dernières années, l’Allemagne se situe en tête de peloton en termes d’exportation de produits manufacturiers per capita. C’est tout un exploit, considérant que le coût de sa main-d’œuvre figure parmi les plus élevés au monde. Comment peut-on expliquer cet énorme succès commercial ? D’abord, l’Allemagne dépose le plus grand nombre de brevets au monde. Ensuite, la quasi-totalité des entreprises allemandes sont axées sur la valeur ajoutée, avec des produits encadrés par de solides spécifications techniques. Si une entreprise allemande fabrique et vend une machine à café, ce ne sera pas celle de 50 $ produite en masse et que l’on retrouvera dans les magasins à grande surface. Bien souvent, ce ne sera même pas la machine de 500 $ qui sera vendue dans les boutiques plus spécialisées. Les Allemands fabriqueront la machine à café qui se vendra à 5 000 $, celle qui sera destinée à une infime portion de la population, soit les consommateurs les plus exigeants et les mieux nantis. Les industriels allemands se concentrent sur le marché de niche haut de gamme, et on les reconnaît ainsi comme les producteurs de biens de grande qualité. L’Allemagne foisonne en petites et moyennes entreprises, et celles-ci constituent le moteur de l’innovation de leur pays, le moteur économique même. Le Canada aussi compte de nombreuses PME, et celles-ci devraient, comme leurs homologues allemands, se concentrer sur des produits de niche de qualité. Et puisque les cahiers de charge des entreprises allemandes comprennent de nombreuses spécifications techniques, il revient aux industriels canadiens de développer les leurs.

30

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


What examples should Canadian manufacturers be following to develop value-added products and technical specifications?

Sur quels produits devrait se concentrer l’industrie canadienne du textile ?

The best demonstration of suc cess deriving from added value is, without a doubt, Germany. For the last 10 years, Germany has been the number one exporter of manufacturing products per capita. That’s not bad considering that the labour costs are some of the highest in the world. How do you explain this enormous commercial success? First off, Germany applies for the largest number of patents in the world. Next, nearly every German company is focused on added value, with products backed by rock-solid technical specifications. If a German company is making and selling a coffee machine, it won’t be the $50 mass-produced one you’ll find in a big box store. Very often, it won’t even be the $500 machine sold in more specialized stores. The Germans will make a coffee machine that sells for $5,000, the kind of coffee machine designed for a tiny proportion of the population—the most finicky, most well-off consumers. German manufacturers concentrate on the high-end niche markets, and they’re renowned for being producers of top quality goods. Germany abounds in small and medium-sized companies and they’re the country’s driving force for innovation— even the driving force of the economy itself. Canada, too, is full of SMEs, and like their German counterparts, they should be concentrating on high-quality niche products. And since the specification books of German companies are replete with technical specifications, Canadian manufacturers should be copying their lead.

Nos industriels doivent demeurer en relation étroite avec les utilisateurs finaux. Ils doivent s’efforcer de bien comprendre leurs besoins réels et, de fait, d’identifier la valeur qu’ils doivent ajouter à leur produit. Le client privilégiet-il la durabilité ? Dans l’affirmative, le manufacturier doit développer de nouveaux traitements de surface pour améliorer la résistance de l’étoffe à l’abrasion, ou modifier les fibres d’un tissu pour qu’elles soient plus résistantes à la déchirure et aux coupures, etc. En rencontrant les attentes de son client par l’innovation, et en produisant les spécifications techniques afférentes, l’industriel canadien sera ensuite bien armé pour présenter son produit à d’autres acheteurs, au Canada comme à l’étranger.

MARTIN FILTEAU

What kind of products should Canadian textile companies be concentrating on?

Our manufacturers should maintain close ties with end users. They must strive to properly understand their real needs and actually identify the kinds of values they should be adding to their products. Is the customer looking for durability? If so, the manufacturer should be developing new surface treatments to improve the fabric’s resistance to abrasion, or modifying the fabric’s fibres to make it more resistant to tearing and cuts, etc. By meeting the expectations of their clients through innovation and by producing the relevant technical specifications, Canadian manufacturers will be armed and ready to present their products to other buyers, in Canada and abroad. MARTIN FILTEAU

32

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

MARTIN FILTEAU

Est-il réellement possible pour les industriels canadiens de vendre leurs innovations à l’étranger ?


Is it really possible for Canadian manufacturers to sell their innovations abroad?

Lets look again at the example set by Germany. As well as being an incubator for innovation and a major producer, Germany is an international meeting point and showcase for presenting innovative products. CTT Group has organized trade missions all over the world, including many to Germany, where participants not only had the chance to see these innovations up close, but also show off their own to visitors from other countries. If we want Canadian innovations to cross borders, it’s essential that our presence at international meetings like Techtextil is intensified. Not only that, one of the most important forums for anyone who’s involved in the Canadian textile industry is held every year right here in Québec at Expo Hightex. This kind of event is the ideal forum for presenting the technical specifications of a new product—ideally, one that’s patented—to a new, targeted and captive clientele. Since most buyers today are less interested in a product’s brand image than in the standards that define its performance level, it becomes more essential than ever to invest in establishing technical specifications. T MARTIN FILTEAU

Je reviens à l’Allemagne. En plus d’être un incubateur d’innovation et un grand producteur, ce pays s’avère un point de rencontre international et une vitrine pour la présentation de produits innovants. Le Groupe CTT a organisé différentes missions commerciales de par le monde, dont plusieurs en Allemagne, où les participants ont eu l’occasion non seulement de voir ces innovations de près, mais aussi de présenter les leurs à des visiteurs de différents pays. Pour que les innovations canadiennes traversent les frontières, il est essentiel d’intensifier notre présence aux rencontres internationales comme Techtextil. D’ailleurs, un des forums les plus importants pour tous les intervenants de l’industrie canadienne du textile se tient chaque année ici même, au Québec, dans le cadre de l’Expo Hightex. Ce genre d’événement constitue la tribune idéale pour présenter des spécifications techniques entourant un nouveau produit, idéalement breveté, à une nouvelle clientèle ciblée et captive. Puisque la plupart des acheteurs sont aujourd’hui moins intéressés par l’image de marque d’un produit que par les normes qui définissent son niveau de performance, il devient plus essentiel que jamais d’investir dans l’établissement de spécifications techniques. T MARTIN FILTEAU

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

33


THE QUEBEC QUÉBEC DELEGATION ATTENDS CETI’S OFFICIAL INAUGURATION


By | Par OLIVIER VERMEERSCH VP, Chair in Innovative Textiles | Chaire Textiles techniques innovants

LA DÉLÉGATION QUÉBÉCOISE À L’INAUGURATION OFFICIELLE DU CETI

Le Groupe CTT et UpTex entretiennent des liens étroits depuis plusieurs années déjà. L’un des moments-clés de cette collaboration a eu lieu en 2010, lors de leur participation à une mission industrielle d’envergure lors du second Symposium sur les pôles de compétitivité français et les créneaux d’excellence québécois, et ce dont La Revue du Textile avait traité exhaustivement en présentant les perspectives et les retombées de l’événement (vol. 127, no 3 et vol. 128, no 1). C’est donc très naturellement qu’une mission composée d’industriels et de scientifiques s’est rendue en France pour participer à l’inauguration officielle du Centre Européen des Textiles Innovants (CETI), le 10 octobre 2012, à Tourcoing dans le nord du pays. MM. Alain Poirier (président de Soleno), Robert Bélanger (président de Belt-Tech), Roger Sylvestre (DG du cégep de Saint-Hyacinthe), Jacek Mlynarek (PDG du Groupe CTT), Toan Vu-Khanh (professeur à l’ETS et titulaire de la Chaire de recherche en matériaux et équipements de protection en santé et sécurité du travail), Jaime Lara et moi-même avons rejoint les quelque 1 400 décideurs internationaux issus des sphères économique, scientifique, politique et artistique qui participaient au dévoilement de cette nouvelle plateforme technologique multisectorielle dédiée à la recherche et à l’innovation des matériaux textiles. VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

35


Photo: Christian Richters / CETI

CTT Group and UpTex have been maintaining close links for several years now. A key moment in the collaboration occurred in 2010, when they were part of a major industry mission to the second Symposium on the French competitive clusters and Quebec’s Niches of Excellence. The Textile Journal covered the event in depth, elaborating on the possibilities it represented and the spinoffs it might generate (vol. 127, no. 3, and vol. 128, no. 1). It was therefore natural that a mission made up of manufacturers and scientists should visit France to take part in the official inauguration of the Centre Européen des Textiles Innovants (CETI) on October 10, 2012, in the northern French town of Tourcoing. Alain Poirier (president of Soleno), Robert Bélanger (president of Belt-Tech), Roger Sylvestre (CEO of the Cégep de Saint-Hyacinthe), Jacek Mlynarek (CEO of CTT Group), Toan Vu-Khanh (professor at ETS and holder of the Research Chair in Protective Materials and Equipment for Occupational Safety and Health), Jaime Lara and myself joined some 1,400 international decisionmakers from economic, scientific, political and artistic spheres attending the unveiling of this new multisectoral technological platform dedicated to research and innovation in textile materials.

36

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Le nord de la France – et particulièrement les villes de Roubaix et Tourcoing où le CETI s’est implanté – ont compté au cours de l’histoire parmi les hauts fiefs de l’industrie du textile. Roubaix fut la capitale mondiale du textile au début du XXe siècle et hébergea en 1911 l’Exposition internationale du textile. Mais les années 1970 ont vu la fermeture massive des entreprises de textile, et c’est donc avec beaucoup d’émotion que le fondateur du CETI, André Beirnaert, et les élus participants ont procédé à cette ouverture officielle, présentant le CETI tel un phœnix renaissant de ses cendres. Plusieurs points forts ont ponctué cette inauguration, dont la présentation de l’Étude prospective matériaux textiles innovants 2030 : Comment vivrons-nous dans 20 ans ?1 Après avoir rappelé que le textile était partout, même s’il n’était pas toujours visible, Evelyne Chaballier, directrice des études économiques et prospectives à l’Institut Français de la Mode (IFM), a expliqué les trois prémisses de l’étude avant de développer en plusieurs points l’évolution de nos habitudes de vie à l’horizon de 2030 : 1) penser l’innovation en incluant toutes les étapes de la chaîne de conception ; 2) penser le futur des textiles innovants comme un développement sans limite des marchés de niche ; 3) penser à de nouveaux usages au-delà du remplacement des matériaux


Northern France—and particularly the cities of Roubaix and Tourcoing where CETI is located—plays an illustrious role in textile industry history. Roubaix was the world capital of textiles in the early 20th century and hosted the 1911 international textile exhibition. But with the 70s came massive closings of textile companies, and it was with evident emotion that CETI founder André Beirnaert and attending elected representatives officially opened the centre, portraying it as a phœnix rising from the ashes. The inauguration had many high points, including the presentation of the Prospective Study of Innovative Textiles for 2030: What Will Our Lives Be Like in 20 Years’ Time?1 Noting that textiles were everywhere, even if they weren’t always visible, and speculating on the many ways in which our lifestyles might be changed by 2030, Evelyne Chaballier, director of economic studies and perspectives at the Institut Français de la Mode (IFM), explained the study’s three premises: 1) imagining innovation that included every step of the design process; 2) imagining innovative textiles as having the potential to develop a limitless number of niche markets; 3) imagining new uses for innovative textiles beyond the simple

existants. Le textile représente une valeur ajoutée incontestée car il permet d’imaginer de nouveaux matériaux inconcevables sans son apport (voir l’encadré de la page 40). Cette étude fera très probablement l’objet d’une conférence lors de l’Expo Hightex 2013, les 10-11 avril prochains. Un forum international portant sur trois thèmes, à savoir : « Les nouvelles technologies pour de nouvelles fibres », « La gestion de l’innovation», et « Les nouvelles technologies pour de nouveaux marchés : effets barrière », s’est déroulé tout au long de la seconde journée de l’événement.

Délégation québécoise Dr Jacek Mlynarek, PDG du Groupe CTT, a agi à titre d’expert membre de la table ronde pour réagir sur les scenarios envisagés quant à l’avenir des textiles d’ici 2030. Questionné sur les enjeux vécus au Québec, il a d’ailleurs invité M. Robert Bélanger, président de Belt-Tech, à apporter son point de vue, corroborant la nécessité d’innover par exemple les ceintures de sécurité pour les avions, un secteur pour lequel il n’y a eu aucune innovation significative depuis 40 ans.

Prospective Study of Innovative Textiles for 2030 The study’s first priority is natural resources and the urgent need to develop bio-sourced materials and structure recycling channels. A second important aspect is population growth, which represents challenges in terms of managing available housing space and sustainably developing megacities. Housing will see a new city-country synergy marking the end of the rural exodus and the entry into cities of nature with the emergence of a new nomadism and the creation of ecodistrictstyle common spaces. User-friendly, protective and communicative, our homes will be like “ comfy bunkers”—modular and energy independent. “You have to learn how to renovate in an entirely new way, reduce costs and prefabricate with personality,” said Chaballier. “Textiles will be part of this process.” Like homes, cars will be protective, user-friendly and communicative. But what kind of energy will they use? Gas (with reduced consumption), biofuels, electricity or natural gas? One thing is certain: Bicycles in 2030 will indispensable companions. Interconnected, transportation will nevertheless be collectivised, with major centres, urban cable cars, stratospheric airplanes, and even space elevators marking the beginnings of space colonization. Defence will also be a crucial field of exploration and development for advanced textile materials, with bionic, ultra-protected and chameleon-like “super soldiers” inter-communicating with each other.

38

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Another market in which textiles will play an essential role is that of health and welfare, particularly with the development of cosmetic textiles and textile medicine. We’ll live better and longer thanks to preventive medicine, homecare, personalized assistance for the disabled, telemedicine and the regeneration of defective organs through tissue engineering. In figures, the rise in innovative textiles that began only 12 years ago appears unstoppable: Technical textile consumption, which counted for $78 billion in 1995, had, by 2011, risen to $133 billion, and is set to reach $175 billion by 2020, and $200 billion by 2030. After noting three critical issues—demographic growth (with a world population of 8 billion to feed in 2030); access to raw materials, with growing and sustained consumption of synthetic fibres, and the resounding entry of China on the international textile innovation stage—, Chaballier concluded her presentation, impressing on the audience the major shifts ahead in the advanced textile materials market. Macromolecular chemistry, nanotechnology, electronic microsystems and advanced production technology are major areas of research for innovation; intelligent textiles will become increasingly more effective thanks to gains in related technology; textiles will be ubiquitous, with fields of application as varied as housing, health and transportation. Said Chaballier, “Textiles offer unquestionable added value by making new, otherwise inconceivable materials possible.”


replacement of existing materials. Textiles offer unquestionable added value by making new, otherwise inconceivable materials possible (see box on page 38). The study is likely to be a conference topic at Expo Hightex 2013 this April 10 and 11. An international forum on three themes, namely “New Technologies for New Fibres,” “Managing Innovation,” and “New Technologies for New Markets: Barrier Effects,” was held on the event’s second day.

Quebec Delegation CTT Group CEO Dr. Jacek Mlynarek acted as an expert member of the roundtable and gave his opinions on the scenarios envisaged for textiles in 2030. When questioned on the issues Quebec now faces, he yielded the floor to Belt-Tech president Robert Bélanger, who confirmed the need to innovate in the area, for instance, of airplane seatbelts, which haven’t benefitted from any significant innovations in 40 years. Attendees also had a chance to visit the third edition of Futurotextile, an exhibition that links science, technology,

Les participants pouvaient aussi profiter de l’occasion pour visiter la troisième édition de Futurotextile, une exposition qui associe les sciences, les technologies, le design, la mode et les arts autour des textiles innovants et de leurs différents secteurs d’application. L’exposition proposait aux visiteurs de découvrir les dernières innovations et les grands enjeux des recherches actuelles en matière de textile. Le parcours de l’exposition, à travers une approche originale, ludique et poétique, invitait les visiteurs à prendre conscience des possibilités offertes par ces matériaux fascinants dans de nombreux domaines : sports, transports, mode, architecture, design, etc. www.futurotextiles.com La mission québécoise a servi de carrefour pour les participants grâce à l’organisation de rencontres pour les projets de collaboration déjà en marche, notamment avec les dirigeants de l’ENSAIT avec qui plusieurs dossiers importants furent discutés. Leur présence leur a également permis de comprendre quelles nouvelles ressources seraient disponibles, à travers le CETI, pour d’éventuelles collaborations dans le secteur des textiles techniques innovants. T

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

39


Étude prospective matériaux textiles innovants 2030 La première priorité soulevée par l’étude concerne les ressources naturelles et l’urgence avec laquelle il faudrait développer les matières biosourcées et structurer les filières de recyclage. Le deuxième aspect d’importance sur lequel l’étude se penche est la croissance de la population, qui suscitera quelques défis au niveau de la gestion de l’espace disponible pour l’habitat et le développement des mégacités en tenant compte des préoccupations environnementales. L’habitat verra une nouvelle synergie ville-campagne marquer la fin de l’exode rural et l’entrée de la nature en ville avec l’émergence d’un nouveau nomadisme et la création d’espaces communs à l’image des écoquartiers. Conviviales, protectrices, communicantes, nos maisons ressembleront à de « doux bunkers », modulables et énergétiquement indépendantes. « Il faudra savoir rénover en faisant fi du passé, baisser les coûts et préfabriquer avec personnalisation. Le textile aura ici toute sa place », a souligné Evelyne Chaballier. Comme les habitations, la voiture sera protectrice, conviviale et communicante. Mais à quelle énergie roulera-t-elle ? Au pétrole avec une consommation diminuée, au biocarburant, à l’électricité ou au gaz de schiste ? Une certitude demeure toutefois : le vélo sera en 2030 un compagnon quotidien et indispensable. Interconnectés, les transports seront par contre collectifs, avec de grands centres, des téléphériques urbains, des avions stratosphériques ou même des ascenseurs spatiaux qui marqueront alors les débuts de la colonisation de l’espace. La défense sera également un domaine d’exploration et de développement intéressant pour les matériaux textiles avancés avec des « supersoldats » bioniques et caméléons, communicants et hyperprotégés.

40

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Un autre marché où le textile jouera un rôle essentiel sera celui de la santé et du bien-être, avec le développement des cosmétotextiles et des texticaments en particulier. On vivra mieux et plus longtemps grâce à la médecine préventive, le maintien des personnes à domicile, la prise en charge personnalisée du handicap, la télémédecine et la régénération des organes défectueux par ingénierie tissulaire. Quelques chiffres présentant l’irrésistible ascension des textiles innovants, entamée il y a une douzaine d’années : de 78 milliards de $ en 1995, la consommation de textiles techniques est passée à 133 milliards en 2011. Elle avoisinera les 175 milliards de $ en 2020 avant d’atteindre les 200 milliards en 2030. Après avoir rappelé les trois enjeux majeurs que sont la croissance démographique (avec une population mondiale de 8 milliards d’habitants à nourrir en 2030), l’accès aux matières premières avec une consommation croissante et soutenue de fibres synthétiques, et l’entrée fracassante de la Chine sur la scène internationale de l’innovation textile, Evelyne Chaballier a conclu la présentation des résultats en insistant sur les grandes mutations à attendre sur le marché des matériaux textiles avancés. La chimie macro-moléculaire, les nanotechnologies, les microsystèmes électroniques et les technologies de production avancées constitueront les axes de recherche majeurs de l’innovation ; les textiles intelligents deviendront de plus en plus performants grâce à des technologies connexes de plus en plus poussées ; le textile s’imposera partout, avec des champs d’application aussi variés que l’habitat, la santé, les transports. « Le textile représente une valeur ajoutée incontestée en permettant d’imaginer de nouveaux matériaux inconcevables sans son apport », a insisté Evelyne Chaballier.


design, fashion and the arts to innovative textiles and their application sectors. The exhibition gave visitors a glimpse at the latest innovations and major issues in current textile research, and, taking an original, playful and poetic approach, it got them thinking about the possibilities of these fascinating materials, in fields as varied as sports, transportation, fashion, architecture, design and more. www.futurotextiles.com The Quebec mission served as a kind of focal point for attendees as the site of meetings for ongoing collaborative projects. A number of important dossiers were discussed with the directors of ENSAIT, who described all the new resources that would be available through CETI for potential collaborative projects in the innovative technical textile sector. T

NOTE 1.

Study conducted by the Observatoire des Textiles Techniques, supported by the Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS) and entrusted to the Institut Français de la Mode (IFM). Étude menée par l’Observatoire des Textiles Techniques, soutenue par la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS) et confiée à l’Institut Français de la Mode (IFM).

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

41


INNOVATION AT YOUR FINGERTIPS

EXPO HIGHTEX 2013 L’INNOVATION À LA PORTÉE DE LA MAIN

Expo Hightex 2013, the annual convention of the Canadian technical textiles, advanced materials and geosynthetics industries, is scheduled to take place on April 10 and 11, 2013 at Place Bonaventure, in Montreal (QC). Every year, the landmark event attracts over 800 international business, government and R&D leaders with formal and informal activities, specialized seminars and a high-end tradeshow. The Hightex event unites numerous sector-oriented trade and technology shows through its common focus—technical textiles. Technical textiles, advanced materials and geosynthetics have become indispensable in recent years. The last decade has seen significant change for the Canadian textile sector, with companies moving away from traditional markets and working together to produce specialized products. Sector leaders have discovered that to move forward and meet clients’ or end users’ specifications, the industry must gear towards technological, specialized, high-end or value-added products. Technical textiles indeed now represent a key

L’édition 2013 de l’Expo Hightex, le congrès annuel de l’industrie canadienne des textiles techniques, des matériaux évolués et des géosynthétiques, se tiendra les 10 et 11 avril 2013, à la Place Bonaventure de Montréal, au Québec. Chaque année, cet événement phare rassemble plus de 800  chefs d’entreprise, responsables gouvernementaux et chefs de file en matière de R-D du monde entier et organise à leur intention des activités officielles ou informelles, des séminaires spécialisés et un salon commercial haut de gamme. Hightex réunit en un seul lieu de nombreux salons commerciaux et technologiques sectoriels autour d’un dénominateur commun : les textiles techniques. Les textiles techniques, les matériaux évolués et les géosynthétiques sont devenus indispensables depuis quelques années. La dernière décennie a vu des bouleversements importants dans le secteur du textile canadien, nombre d’entreprises ayant décidé de s’écarter de leurs marchés traditionnels et de coopérer pour produire des produits spécialisés. VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

43


industry for Canada and the businesses operating in this field are associated with a wide range of value chains covering construction, aerospace, transport, health, and protection, just to name a few. Through its conferences, exhibitions and activities, Expo Hightex 2013 will empower Canadian textile industry professionals as well as buyers and specifiers by optimising their shared knowledge and know-how about emerging textile solutions and high-tech technologies. This year’s two-day event will namely present informative and engaging discussions on research and developments in textiles and clothing to protect the worker. The innovative solutions presented by over fifty exhibitors and twenty speakers during the 2013 edition of Expo Hightex will cover a range of markets—such as the mining, energy and extreme cold markets—, but will focus specifically on protecting the worker and on the environment. The following applications will be covered:

Les chefs de file du secteur ont découvert que pour aller de l’avant et répondre aux besoins des clients ou des utilisateurs finaux, l’industrie devait s’orienter vers des produits technologiques, spécialisés, haut de gamme ou à valeur ajoutée. En fait, les textiles techniques représentent aujourd’hui une industrie essentielle pour le Canada, et les entreprises œuvrant dans ce domaine sont associées à un large éventail de chaînes de valeur, notamment dans les secteurs de la construction, de l’aérospatiale, des transports, de la santé et de la protection. Grâce à ses conférences, expositions et autres activités, l’Expo Hightex 2013 permettra aux professionnels de l’industrie du textile canadienne, ainsi qu’aux acheteurs et rédacteurs de devis, d’optimiser leurs connaissances et savoir-faire communs dans le domaine des nouvelles solutions et hautes technologies associées aux textiles. La manifestation de deux jours présentera en particulier des débats informatifs et passionnants sur les activités de recherche et développement menées dans les secteurs des textiles et des vêtements destinés à protéger les travailleurs. Les solutions novatrices présentées par plus de 50 exposants et 20 intervenants pendant l’édition 2013 de l’Expo Hightex couvriront un large éventail de marchés (mines, énergie, grand froid, etc.), mais seront principalement axées sur la protection des travailleurs et sur l’environnement. Les applications suivantes seront en particulier à l’honneur :

n Cold Work Environment

n Milieux de travail froids ;

n Personal Protective Equipment (PPE)

n Équipements de protection individuelle (ÉPI) ;

n First Responders

n Premiers intervenants ;

n Smart & Wearable Technologies

n Technologies intelligentes prêtes à porter.

44

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


PROTECTION DES TRAVAILLEURS n Secteur de l’énergie (protection contre les éclairs d’arc

WORKER PROTECTION n Energy Industry (Electrical Arc | FR | High Visibility) n Mining Industry (Surface | Underground) n Extreme Cold Environment (Outside | Inside) n First Responders (Ambulance | Firefighters | Police) n Land Protection (Military | Crowd Control | Customs | Police)

n Industrial (Manufacturing | Processing | Cleanroom | Assembling)

électrique, tenues ignifuges, tenues à haute visibilité)

n Industrie minière (à ciel ouvert, souterraine) n Froids extrêmes (extérieur, intérieur) n Premiers intervenants (ambulances, services d’incendie, police)

n Protection terrestre (armée, canalisation des foules, services frontaliers, police)

n Secteur industriel (fabrication, traitement, salles blanches, assemblage)

n Santé (hôpitaux, cliniques, établissements de santé)

n Health (Hospitals | Clinics | Health Establishments)

ENVIRONNEMENT

ENVIRONMENT

n Ressources minérales (extraction, production)

n Mineral Resources (Extraction | Production)

n Énergie (production et distribution – gaz, hydroélectricité,

n Energy (Production & Distribution : gas, hydro, petroleum) n Environmental Protection (Earth | Air | Water) n Natural Resource Development (Forestry | Agriculture) n Pollution Control (Green Roofs | Drainage | Toxicity)

46

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

pétrole)

n Protection de l’environnement (terre, air, eau) n Développement des ressources naturelles (foresterie, agriculture)

n Lutte antipollution (toits verts, drainage, toxicité)


Expo Hightex 2013 aims to deliver contacts and knowledge in order to facilitate access to the technical textiles, advanced materials and geosynthetics industries. A “New Products and Innovation” section shows a glimpse of the significant innovations that are expected to impact these sectors in the coming years. A new Environment exhibition area will demonstrate how some of the new materials now available can effectively control the effects of climate and demographic change. Eight distinct sessions will cover themes inspired by worker and environmental protection. The conference portion of the event will also feature an Expert Panel session to discuss the future of smart textiles for personal protective equipment (PPE), and an Innovation Platform which will give companies an opportunity to present their latest innovations to the audience. The Advanced Workwear Canada segment of the event will showcase Canadian workwear and protective uniforms. Alongside of the tradeshow and conferences, a designated space will promote unique networking by introducing products to world-class companies. As always, Expo Hightex’s first day will close on a festive note thanks to the annual CTT Group awards ceremony, where three special distinctions will be awarded to people who have left their mark or contributed in a significant manner to the continuity of the Canadian textile industry. T

L’Expo Hightex 2013 a pour but de faciliter les contacts et de diffuser la connaissance, afin de favoriser l’accès aux industries des textiles techniques, des matériaux évolués et des géosynthétiques. La section « Nouveaux produits et Innovation » donnera un aperçu des innovations importantes qui devraient marquer ces secteurs dans les années à venir. Une nouvelle zone d’exposition consacrée à l’environnement permettra de découvrir comment certains nouveaux matériaux déjà commercialisés peuvent aider à gérer efficacement les effets des changements climatiques et démographiques. Huit sections distinctes seront consacrées à des thématiques inspirées par la protection des travailleurs et de l’environnement. Le volet conférence de l’événement accueillera également un débat d’experts ayant pour thème l’avenir des textiles intelligents dans les équipements de protection individuelle. Une tribune de l’innovation donnera aussi la possibilité aux entreprises de présenter leurs dernières avancées au public. La section Advanced Workwear Canada mettra en avant les vêtements de travail et les uniformes de protection canadiens. En marge du salon et des conférences, un espace sera réservé aux activités de réseautage et permettra de présenter des produits à des entreprises de calibre international. Comme toujours, la première journée de l’Expo Hightex prendra fin sur une note festive, avec la cérémonie annuelle de remise des prix du Groupe CTT, qui récompense trois personnes ayant laissé leur marque dans l’industrie textile canadienne ou ayant particulièrement contribué à sa pérennité. T

Visit the event’s website to obtain a detailed program schedule for the conferences. Pour tout savoir sur le programme détaillé des conférences, visitez le site de l’événement.

expohightex.com


NAUMD 2013 – INNOVATION IN ACTION CONVENTION/EXPO The North American Association of Uniform Manufacturers and Distributors’ (NAUMD) annual convention will take place April 4-7, 2013, at the Orlando Renaissance at Sea World, Florida. The event brings together many of the industry’s top executives, and features a two-day trade show, dynamic speakers and educational offerings, including workshops on how to improve your sales, great entertainment, industry awards and plenty of networking opportunities. NAUMD is the place for distributors to meet their current (and new) suppliers, with the opportunity to network with over 70 exhibitors. The Awards Banquet will feature winners of the Image of the Year and Best Dressed Public Safety Contests, and many other meeting and mingling opportunities will be provided throughout the event. www.naumd.com T

TEXPROCESS 2013 The second edition of the International Trade Fair for Processing Textile and Flexible Materials—Texprocess will once again be featured alongside Techtextil in Frankfurt am

48

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

@

INDUSTRY NEWS SPECIAL EVENTS NOUVELLESSPÉCIAUX EN BREF ÉVÉNEMENTS

NAUMD 2013, L’EXPO-CONFÉRENCE DE L’INNOVATION EN MARCHE Le congrès annuel de l’Association nord-américaine des fabricants et distributeurs d’uniformes (NAUMD) se tiendra du 4 au 7  avril  2013 au complexe Orlando Renaissance at SeaWorld, en Floride. L’événement, qui réunira nombre de hauts dirigeants de l’industrie, comprendra un salon de deux jours, des conférences et activités éducatives animées par des intervenants dynamiques, notamment des ateliers sur la manière d’améliorer ses ventes, des divertissements exceptionnels, une cérémonie de remise de prix et d’innombrables occasions de réseautage. Le congrès de la NAUMD est le lieu incontournable pour les distributeurs désireux de rencontrer leurs actuels (et futurs) fournisseurs, grâce à la possibilité de nouer des contacts avec plus de 70 exposants. L’événement accueillera un banquet pour la remise des prix des concours Image of the Year et Best Dressed Public Safety (qui récompense l’uniforme destiné aux services de sécurité le mieux conçu) ainsi que de nombreuses autres occasions de rencontres et d’échanges. www.naumd.com T


@

Main (Germany) from June 10 to 13, 2013. The combination of Texprocess and Techtextil takes account of the fact that textiles are being used and processed in more and more new fields. Techtextil and Texprocess combined are expected to attract around 1,200 exhibitors from 50 countries and approximately 25,000 visitors from over 90 countries. Back in 2011, 326 exhibitors from 40 countries and around 17,000 trade visitors from 86 countries attended Texprocess alone. At Texprocess, international market leaders will present their cutting-edge technologies and high-tech solutions for greater sustainability, energy efficiency and automation. The extensive spectrum of product segments at Texprocess ranges from preparation, design and pattern making, via sewing, embroidery, knitting and joining, to finishing, logistics and IT. One of the highlights at Texprocess is IT solutions. In Hall 4.0, exhibitors present a comprehensive range of applications that not only support both production and the trade but also optimise and accelerate processes. Also in focus are 3-D simulations, which are used across the board, from design and cutting to marketing. The ‘Source it’ procurement platform is also a top segment of the fair. The integration of a procurement platform into a technological fair is unique and offers additional benefits for fashion labels and contract manufacturers. At the sourcing area in the middle of Hall 5.0, national pavilions and production companies demonstrate their expertise and offer insights into the conditions for contract manufacturing in their countries. Taking part are leading sourcing countries from all over the world. Additionally, a contact exchange at the sourcing area gives decision makers

50

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

INDUSTRY NEWS SPECIAL EVENTS NOUVELLESSPÉCIAUX EN BREF ÉVÉNEMENTS

TEXPROCESS 2013 La deuxième édition de Texprocess, salon international consacré au traitement des textiles et matériaux flexibles, voisinera une nouvelle fois avec Techtextil à Francfort sur le Main, en Allemagne, du 10 au13  juin  2013. L’organisation combinée de Texprocess et de Techtextil traduit le fait que les textiles sont utilisés et traités dans un nombre grandissant de nouveaux domaines. En tout, Techtextil et Texprocess devraient attirer quelque 1 200  exposants de 50 pays et environ 25 000 visiteurs de plus de 90 pays. Lors de l’édition de 2011, 326 exposants de 40 pays et quelque 17  000  visiteurs venus de 86  pays ont participé au seul événement Texprocess. Des chefs de file internationaux viendront présenter leurs technologies d’avant-garde et leurs solutions de haute technologie axées sur la protection de l’environnement, l’efficacité énergétique et l’automatisation. Le large éventail de segments de produits représentés à Texprocess va de la préparation, la conception et la création de motifs à la finition, la logistique et les TI, en passant par la couture, la broderie, le tricot et l’assemblage. Les solutions de TI occuperont une place de choix à Texprocess. Dans le Hall 4.0, les exposants présenteront une gamme complète d’applications permettant non seulement de faciliter la production et les échanges commerciaux, mais aussi d’optimiser et d’accélérer les processus. Les simulations 3-D, utilisées partout, de la conception à la commercialisation en passant par le découpage, retiendront également l’attention. La plateforme d’approvisionnement « Source it »


SPECIAL EVENTS INDUSTRY NEWS ÉVÉNEMENTS NOUVELLESSPÉCIAUX EN BREF

@

from manufacturing companies and the apparel industry the chance to make new business relationships. The range of products and services to be seen at Texprocess is rounded off by an extensive complementary programme, which includes the Texprocess Innovation Award, the Texprocess Forum lecture and the Texprocess Campus promotional programme for young people. www.messefrankfurt.com T

10th TECHTEXTIL NORTH AMERICA The tenth edition of North America’s only dedicated show for technical textiles and nonwovens will be held March 19-21, 2013 at the Hilton Anaheim (CA). Techtextil North America (TTNA) assembles all vertical aspects of the technical textile industry: R&D, raw materials, production processes, conversion, further treatment and recycling. It’s exhibit hall and symposiums are the meeting place for the constantly growing high-performance, technical textile industry and the platform for attendees to turn their visions into reality. Held in conjunction with the exhibit hall, TTNA Symposiums will address market developments, technological information, new technical processes and products, as well as international industry trends. Twenty-five presentations will cover the following topics:

suscitera elle aussi beaucoup d’intérêt. L’intégration d’une plateforme d’approvisionnement dans un salon technologique est unique. Elle offrira des avantages supplémentaires aux marques de prêt-à-porter et aux fabricants en soustraitance. Dans la zone réservée à l’approvisionnement, au milieu du Hall 5.0, des kiosques nationaux et des fabricants présenteront leur expertise et donneront un aperçu des conditions de fabrication en sous-traitance dans leurs pays. Les principaux pays d’approvisionnement dans le monde seront représentés. En outre, une sorte de « Bourse » des contacts, dans la même zone, permettra aux décideurs des entreprises de fabrication et du secteur de l’habillement de nouer de nouvelles relations commerciales. Le tour d’horizon ne serait pas complet sans parler du vaste programme d’activités gratuites, qui comprendra notamment la remise du prix de l’innovation Texprocess, de nombreuses conférences au forum Texprocess et le programme de promotion des jeunes talents Texprocess Campus. www.messefrankfurt.com T

LA 10e ÉDITION DE TECHTEXTIL NORTH AMERICA

The adaption of new technologies is providing momentum for innovative uses of fiber in the technical textiles industry. This session will offer an overview of new and emerging fibers and their usage in FR fabrics, composites, green fabrics, industrial fabrics, and many other areas.

La 10e édition du seul salon uniquement consacré aux textiles techniques et aux non-tissés en Amérique du Nord se tiendra du 19 au 21 mars 2013 à l’hôtel Hilton Anaheim, en Californie. Techtextil North America (TTNA) rassemble toutes les composantes verticales de l’industrie des textiles techniques, de la recherche et développement aux processus de fabrication en passant par les matières premières, la transformation, les traitements ultérieurs et le recyclage. Son hall d’exposition et ses symposiums sont un lieu de rencontre par excellence d’une industrie des textiles techniques en croissance constante, de même qu’un forum où les participants peuvent voir leurs visions devenir réalité. Organisés en marge du hall d’exposition, les symposiums de TTNA sont consacrés aux développements du marché, à l’information technologique, aux nouveaux produits et procédés techniques ainsi qu’aux tendances internationales de l’industrie. Pas moins de vingt-cinq présentations seront données, sur les thèmes suivants :

Protective Textiles

Technologies des nouvelles fibres

Widely used technical products were originally developed for use by the military and the technology has been transferred to the civilian sector. This session will cover the next generation of protective fabrics, and the latest R&D in protection from hazards such as chemicals and biologicals, blast and ballistics, and flames. Technical subject areas will include nanotechnology, novel materials, and surface modifications.

L’adaptation de nouvelles technologies donne une impulsion aux applications innovantes des fibres dans l’industrie des textiles techniques. Cette séance offrira un aperçu des fibres nouvelles ou à venir ainsi que de leur utilisation dans les tissus ignifuges, les matériaux composites, les tissus verts, les tissus industriels et bien d’autres domaines.

New Fiber Technologies

Textiles de protection High Performance Composites The use of high performance composites in technical applications continues to evolve, grow, innovate and diversify. New products and technologies are emerging to help drive this

Ces produits textiles largement utilisés étaient à l’origine conçus pour les militaires; leur technologie a aujourd’hui gagné le domaine civil. La présentation portera sur la prochaine génération de tissus de protection et sur les VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

51


@

INDUSTRY NEWS SPECIAL EVENTS NOUVELLESSPÉCIAUX EN BREF ÉVÉNEMENTS

dernières avancées de la R-D en matière de protection contre des dangers comme les agents chimiques et biologiques, les explosions et les armes balistiques ou encore les flammes. Les domaines techniques abordés comprendront les nanotechnologies, les nouveaux matériaux et les modifications de surface.

Matériaux composites à hautes performances L’utilisation de matériaux composites à hautes performances dans les applications techniques continue d’évoluer, de se développer, d’innover et de se diversifier. De nouveaux produits et de nouvelles technologies apparaissent qui stimulent l’innovation et cette croissance dynamique. Cette séance permettra de se pencher sur différentes avancées dans des domaines touchant toute la chaîne d’approvisionnement des produits et technologies. dynamic growth and innovation. This session will explore several new developments in areas throughout the supply chain of products and technologies.

Medical Textiles Healthcare systems are currently struggling under a number of pressures, such as an aging population, medical budgets, drug-resistant bacteria and hospital acquired infections reaching epidemic proportions. This session will illustrate with the latest examples how new medical textile products are being developed.

Nonwovens/Filtration Nonwoven fabrics have been an ongoing success story in the steadily growing filtration industry. This session will focus on emerging technologies with an in-depth review of latest trends and technologies. The 2012 Techtextil North America event hosted 314 exhibitors from 22 countries including international pavilions from Belgium, Canada, China, Germany, Italy and Portugal. With the colocation of ATME-I, total attendance reached 6,800 from 62 countries and 475 exhibitors from 26 countries. www.techtextilNA.com T

52

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Textiles médicaux Les systèmes de santé doivent actuellement composer avec un certain nombre de pressions, comme le vieillissement de la population, les budgets des services de santé, les bactéries résistantes aux médicaments ou les maladies nosocomiales qui prennent des proportions endémiques. Cette présentation illustrera par des exemples récents la manière dont sont mis au point les nouveaux produits textiles à usage médical.

Non-tissés et filtration Les non-tissés connaissent depuis toujours un succès dans le secteur en croissance constante de la filtration. Cette séance mettra l’accent sur les technologies émergentes en passant en revue de manière détaillée les dernières tendances et technologies. L’édition 2012 du salon Techtextil North America a accueilli 314  exposants de 22  pays et hébergé des kiosques de la Belgique, du Canada, de la Chine, de l’Allemagne, de l’Italie et du Portugal. Avec la conférence de l’American Textile Machinery Association (ATME-I) qui se tenait simultanément, la participation totale a atteint 6 800 visiteurs de 62 pays et 475 exposants de 26 pays. www.techtextilNA.com T


A G E N D A THE AMERICAS | LES AMÉRIQUES GEO-CONGRESS 2013 March 3-6 mars San Diego, CA, USA | É.-U. asce.org

EXPO HIGHTEX 2013 April 10-11 avril Montreal, QC, Canada gcttg.com

AÉROMART MONTREAL 2013 April 23-25 avril Montreal, QC, Canada bciaerospace.com

COMPOSITES MANUFACTURING 2013 March 19-21 mars Long Beach, CA, USA | É.-U. composites.sme.org

WORKWEAR CANADA – MONTREAL 2013 April 10-11 avril Montréal, QC, Canada gcttg.com

IDEA 2013 April 23-25 avril Miami Beach, FL, USA | É.-U. inda.org

TECHTEXTIL NORTH AMERICA 2013 March 19-21 mars Anaheim, CA, USA | É.-U. techtextilna.com

BIOMEDEVICE BOSTON 2013 April 10-11 avril Boston, MA, USA | É.-U. biomedeviceboston.com

JLC LIVE NEW ENGLAND 2013 March 20-23 mars Providence, RI, USA | É.-U. newengland.jlclive.com GEOSYNTHETICS 2013 April 1-4 avril Long Beach, CA, USA | É.-U. ifai.com NAUMD CONVENTION & EXPO 2013 April 4-7 avril Orlando, FL, USA | É.-U. naumd.com 2013 AATCC INTERNATIONAL CONFERENCE April 9-11 avril Greenville, SC, USA | É.-U. aatcc.org

EXPO SEGURIDAD MEXICO 2013 April 23-25 avril Ciudad de Mexico, Mexico | Mexique exposeguridadmexico.com PARTNERS IN PREVENTION 2013 April 30 avril – May 1 mai Mississauga, ON, Canada healthandsafetyontario.ca

ISC BRASIL 2013 April 16-18 avril Sao Paulo, Brazil | Brésil iscexpo.com.br

FIRE-RESCUE MED 2013 May 3-7 mai Las Vegas, NV, USA | É.-U. iafc.org

SMART FABRICS 2013 April 17-19 avril San Francisco, CA, USA | É.-U. smartfabricsconference.com

PETROLEUM SAFETY CONFERENCE PSC 2013 May 6-10 mai Banff, AB, Canada psc.ca

NTPEP 2013 ANNUAL MEETING April 21-26 avril Pittsburgh, PA, USA | É.-U. ntpep.org NACE 2013 April 21-25 avril Des Moines, IA, USA | É.-U. countyengineers.org FDIC 2013 April 22-27 avril Indianapolis, IL, USA | É.-U. fdic.com

SAMPE 2013 May 6-9 mai Long Beach, CA, USA | É.-U. sampe.org CONGRÈS DE L'ASSOCIATION DES CHEFS EN SÉCURITÉ INCENDIE AU QUÉBEC 2013 May 18-21 mai La Malbaie, QC, Canada

acsiq.qc.ca AIHCE 2013 May 18-23 mai Montréal, QC, Canada aihce2013.org AFCA 2013 CONFERENCE AND TRADE SHOW May 26-29 mai Red Deer, AB, Canada afca.ab.ca INTELLIGENT TEXTILES FOR PPE WORKSHOP May 28-28 mai Saint-Hyacinthe, QC, Canada gcttg.com CSCE ANNUAL GENERAL MEETING & CONFERENCE 2013 May 29 mai – June 1 juin Montréal, QC, Canada csce2013.ca CANSEC 2013 May 30-31 mai Ottawa, ON, Canada defenceandsecurity.ca WORLD OF WIPES (WOW®) CONFERENCE 2013 June 18-20 juin Atlanta, GA, USA | É.-U. inda.org ADVANCED WORKWEAR CANADA June 26 juin Calgary, AB, Canada workwear-canada.com

EUROPE & AFRICA | EUROPE ET AFRIQUE JEC EUROPE 2013 March 12-14 mars Paris, France jeccomposites.com

WORKWEAR AND CORPORATE CLOTHING SHOW 2013 April 16-17 avril Northamptonshire, G. B. | R.-U. workwearshow.com

AUTOMOTIVE INTERIORS EXPO 2013 4-6 juin Stuttgart, Germany | Allemagne automotive-interiors-expo.com

3RD WORLD TEXTILE CONFERENCE SMARTEX 2013 May 14-16 mai Sharm Elsheakh, Egypt | Égypte kfs.edu.eg

TEXPROCESS 2013 June 10-13 juin Frankfurt, Germany | Allemagne texprocess.messefrankfurt.com

INTERSTOFF ASIA ESSENTIALSPRING 2013 March 13-15 mars Hong Kong, Hong-Kong messefrankfurt.com.hk

INTERTEXTILE BEIJING APPAREL FABRICS 2013 March 27-29 mars Hong Kong, Hong-Kong messefrankfurt.com.hk

JEC ASIA 2013 25-27 juin Singapour, Singapour jeccomposites.com

OUTLOOK CONFERENCE ASIA 2013 March 13-14 mars Singapour, Singapour edana.org

INTERNATIONAL TRADE FAIR FOR FIBRES AND YARNS 2013 March 27-29 mars Beijing, China | Chine messefrankfurt.com.hk

2013 AIRCRAFT EXPO HAMBURG April 9-11 avril Hambourg, Germany | Allemagne aircraftinteriorsexpo.com

TECHTEXTIL FRANKFURT 2013 June 11-13 juin Frankfurt, Germany | Allemagne techtextil.messefrankfurt.com INTERNATIONAL CONFERENCE ON COMPOSITE STRUCTURES 2013 June 17-21 juin Porto, Portugal paginas.fe.up.pt

ASIA | ASIE

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

53


Coming up:

ADVERTISERS’ INDEX INDEX DES ANNONCEURS

TEL. #

WEB SITE WEB

PAGE

❏ American & Efird

514-385-0880

www.amefird.ca

IFC | C2

❏ Belt-tech

877-932-6455

www.belt-tech.com

33, 41

❏ Block Bindings

514-381-7493

www.blockbindings.com

13

❏ Cansew

1-800-361-7722

www.cansewspecialops.com

13

❏ Cégep de Saint-Hyacinthe

450-771-9260

www.cegepsth.qc.ca

23

Prochain numéro : •

❏ Comité sectoriel de main-d'œuvre

de l'industrie du textile du Québec 819-477-7910

www.csmotextile.qc.ca

23, 33 IBC | C3

❏ Davey Textile Solutions

780-484-4474

www.daveytextiles.com

❏ Doubletex

1-800-311-1770

www.doubletex.com

31

❏ Expo Hightex

1-877-288-8378

www.expohightex.com

45

❏ Groupe CTT Group

1-877-288-8378

www.gcttg.com

27

❏ Logistik Unicorp

888 326-8688

www.logistikunicorp.com

29

❏ Matador Converters

514-389-8221

www.matador.ca

37

❏ Midwest Quilting

877-783-6009

41

❏ Monterey

819-475-4333

3

❏ Oratex

514-493-4986

www.oratex.ca

❏ Peerless Garment

204-774-5428

www.peerless.mb.ca

❏ Sageos

450-771-4608

www.sageos.com

37

❏ Soleno

450-668-2545

www.solenotextiles.com

17

❏ Starchem Inc.

1-888-697-7340

www.star-na.com

17

❏ Stedfast

888-673-8441

www.stedfast.com

19

❏ Texprocess

905-824-5017

www.texprocess.com

❏ Tricots Liesse

514-485-9900

www.tricots-liesse.com

Workwear Workwear Calgary Preview Tech-Tex Smart Textiles

Workwear Avant-goût du salon Workwear Calgary Tech-Tex Textiles intelligents

11 9

BC | C4 5

These companies can provide you with FREE information on their products or services. Simply check the box and the companies will contact you directly. Please send the completed information to: | Ces compagnies peuvent vous faire parvenir GRATUITEMENT de l’information sur leurs produits et services. Cochez les cases et les compagnies vous contacteront directement. Faites parvenir votre demande à : The Textile Journal | La Revue du textile – 3000, Boullé – Saint-Hyacinthe (Québec) – J2S 1H9

www.textilejournal.ca/online

Photos: ©iStockphoto – Shaun Lowe (p. 47); ©123RF – Zoran Orcik (cover | C1); Mike Flippo (p. 10); Fedor Selivanov (p. 14); Kowit Choopun (p. 14); Ratchapon Yanyongdecha (p. 15); Wajan (p. 18); Frank Rohde (p. 24-25); Viktor Cap (p. 26); Goodluz (p. 28); Gjee (p. 30); Olga Besnard (p. 32); Altomedia (p. 34-35); Kurhan (p. 48);

SUBSCRIPTION RATES

|

Canada 45 $ CAD per year | par année 80 $ CAD for 2 years | pour 2 ans Plus 5% G.S.T. | Plus 5 % pour la TPS. Quebec residents add 7.5% P.S.T. | Les résidents du Québec doivent ajouter 7,5 % pour la TVQ. U.S.A. | É.-U. 55 $ US per year | par année 90 $ US for 2 years | pour 2 ans Other countries | Autres pays 65 $ US per year | par année 110 $ US for 2 years | pour 2 ans

54

PRINTED IN CANADA ON RECYCLED PAPER | IMPRIMÉ AU CANADA SUR DU PAPIER RECYCLÉ

TARIFS D’ABONNEMENT

Single copies | Exemplaires à l’unité Canada : 15,00 $ U.S.A. | É.-U. : 15,00 $ US Other countries | Autres pays : 15,00 $ US The Textile Journal is published four times a year. La Revue du textile est publiée quatre fois par année. www.textilejournal.ca www.textilejournal.ca/online

The Textile Journal is not responsible for unsolicited manuscripts. With the acceptance of an article for publication, the right to publish and translate is transferred to The Textile Journal. The contents of this publication may not be reproduced in whole or in part, by any means (including electronic, mechanical or photographic), without the prior written consent of the publisher. La Revue du textile ne peut être tenue responsable pour les manuscrits non sollicités. Dans l’éventualité qu’un article soit retenu pour être publié, les droits de reproduction et de traduction deviennent l’acquis de la Revue du Textile. Le contenu de cette publication ne peut être reproduit en tout ou en partie, par quelque procédé que ce soit, et notamment par de procédés électroniques, mécaniques ou photographiques, sans le consentement écrit de l’éditeur.

VOL. 130, NO 1 | 2013 HIGHTEX ISSUE – ÉDITION HIGHTEX 2013 THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Canadian Publications Mail Product Sales Agreement No. 40068979 ISSN : 0008-5170 Canada Post – Send address changes to | Postes Canada – Veuiller faire part des changements d’adresse à : The Textile Journal | La Revue du textile 3000 Boullé, St-Hyacinthe (Québec) Canada J2S 1H9 Tel./Tél. : (450) 778-1870 Fax/Téléc. : (450) 778-9016 MEMBER OF | MEMBRE DU CANADIAN BUSINESS PRESS PRINTED IN CANADA ON RECYCLED PAPER | IMPRIMÉ AU CANADA SUR PAPIER RECYCLÉ


La Revue du Textile - The Textile Journal  

Volume 130 #1

La Revue du Textile - The Textile Journal  

Volume 130 #1