Issuu on Google+


C O N T E N T S S O M M A I R E 24

24

32

Protexion

The SSTRM Workshop | L’atelier sur la CTSS 32

Protexion

What DND Needs | Les besoins du MDN 52

52

D E PA R T M E N T S | R U B R I Q U E S Industry News | Nouvelles en bref

06

New Products | Nouveaux produits

14

Book Review | Notes de lecture

64

Special Events | Événements spéciaux

65

The Green Page | La page écolo

68

Advertisers’ Index | Index des annonceurs

69

Agenda

70

Protexion

Interview with Tim Page and Laurin Garland | Entrevue avec Tim Page et Laurin Garland 40

40

The Textile Journal | La Revue du textile

Industry | Industrie

Techtextil Review | Compte rendu sur Techtextil

w w w. t e x t i l e j o u r n a l . c a EDITORIAL BOARD

|

TRANSLATION

PUBLISHER

| ÉDITEUR

Groupe CTT Group 3000, Boullé, St-Hyacinthe (Québec) Canada J2S 1H9 Tel./Tél. : 450 778-1870 Fax/Téléc. : 450 778-3901 info@gcttg.com www.gcttg.com EDITORS IN CHIEF

|

RÉDACTEURS EN CHEF

Martin Filteau Tel./Tél. : 450 778-1870 mfilteau@gcttg.com Olivier Vermeersch Tel./Tél. : 450 778-1870 overmeersch@gcttg.com

PRINTED IN CANADA ON RECYCLED PAPER | IMPRIMÉ AU CANADA SUR DU PAPIER RECYCLÉ

4

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

CORRESPONDING EDITOR RÉDACTEUR ASSOCIÉ

Daniel Bertrand Tel./Tél. : 450 778-1870 info@gcttg.com

|

|

Text2texte Tel./Tél. : 450 349-1010 phr@text2texte.com ADVERTISING SALES

| INFOGRAPHIE Ateliers Prêt-Presse Tel./Tél. : 450 460-5246 pretpresse@videotron.ca DESIGN

TRADUCTION

COMITÉ DE RÉDACTION

|

VENTES PUBLICITAIRES

Ann Langlois Advertising Sales Manager | Directrice, ventes publicitaires Tel./Tél. : 450 778-1870 Fax/Téléc. : 450 778-3901 alanglois@gcttg.com

| COMPTABILITÉ Annie Maillé Tel./Tél. : 450 778-1870 amaille@gcttg.com ACCOUNTING

SUBSCRIPTIONS

|

ABONNEMENTS

Lise Bouchard Tel./Tél. : 450 778-1870 lbouchard@gcttg.com |

[EUROPE]

BOARD OF DIRECTORS

(excluding Italy / sauf l’Italie)

CONSEIL D’ADMINISTRATION

Eddie Kania Robert G. Horsfield Co. Tel./Tél. : +44-1663-750-242 Fax/Téléc. : +44-1663-750-973 ekania@btopenworld.com

Karine Bibeau (Logistik Unicorp) – Présidente Guy Pelletier (Fintex Mécanique & Procédés) Roger Sylvestre (Cégep de SaintHyacinthe) France Doire (Ville de Montréal) Jacek Mlynarek (Groupe CTT) Martin Filteau (Groupe CTT) Olivier Vermeersch (Groupe CTT)

[ITALY | ITALIE] Ferrucio Silvera Tel./Tél. : +39-2-284-6716 Fax/Téléc. : +39-02-289-3849 ferruccio@silvera.it


INDUSTRY NEWS

COLUMBIA SPORTSWEAR EXPANDS E-COMMERCE Columbia Sportswear plans to expand its e-commerce operations to Canada and up to eight key markets across Europe in Fall 2011. The company will launch two new e-commerce sites, enabling customers to buy Columbia and Sorel brand products online directly from the company. Both sites will offer easy, interactive tools to experience the brand, learn about product features and benefits, and find nearby independent retailers and online retailers that also carry the brands’ products. Christian Finell, general manager of Columbia’s Europe, Middle East & Africa region, says: “E-Commerce is an essential brand platform that allows us to bring our brands to life and help people find the styles they need.” Customers on both sites will also have the ability to reduce the environmental impact of their order by requesting shipment in a reused cardboard box using www.aboxlife.com, a patent-pending program the company developed and introduced two years ago. The company also attempts to minimize shipping material waste by using poly bags that are recyclable or reusable. www.columbia.com and www.sorel.com T

NEW REPORT ON PERFORMANCE APPAREL Textiles Intelligence has just published a report in the series Performance Apparel Markets called Fast Track: How Apparel is Recording Track Times, Distances, Calories, Location and Pictures. The report focuses on major performance apparel brands who are capitalizing on the new trend to monitor, log and post personal information and who are teaming up with technology companies to develop and produce innovative ways of tracking, recording and sharing athletic performance. For instance, the data4vision running cap has a panel in the brim displaying the wearer’s heart rate, distance covered, pace and running speed. Transcend snow sports goggles feature a head mounted display on which GPS (global positioning system) data can be viewed in real time. The Polar WearLink+ works with the Nike+ SportBand and the Nike+ iPod Sport Kit to enable users to run and train while monitoring their heart rates. The report examines these and other innovations from

6

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

NOUVELLES EN BREF

COLUMBIA SPORTSWEAR ÉTEND SES ACTIVITÉS CYBERCOMMERCIALES À l’automne  2011, Columbia Sportswear projette d’étendre ses activités de commerce en ligne au Canada et jusqu’à huit marchés clés en Europe. Grâce au lancement de deux nouveaux sites de commerce électronique, l’entreprise permettra aux consommateurs de se procurer en ligne, directement de Columbia Sportswear, des produits des marques Columbia et Sorel. Ces deux sites offriront des outils conviviaux et interactifs pour se familiariser avec les marques, explorer les caractéristiques et avantages des produits et trouver à proximité de chez soi des détaillants indépendants ou en ligne offrant aussi ces produits. Comme le souligne Christian Finell, directeur général pour la région de l’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique à Columbia Sportswear, « le commerce électronique constitue une plateforme essentielle pour une marque, ce qui nous permet de donner vie à nos produits et d’aider les gens à trouver le style qui convient à leurs besoins ». Les clients de ces deux sites auront aussi la possibilité de réduire l’empreinte environnementale de leurs commandes en demandant à ce qu’elles soient expédiées dans un emballage en carton réutilisé, grâce à www.aboxlife.com, programme en instance de brevet mis au point et lancé par l’entreprise deux ans plus tôt. Columbia Sportswear tente aussi de réduire au minimum les déchets de matériaux d’emballage et d’expédition, en utilisant des sacs en polyéthylène recyclables ou réutilisables. www.columbia.com et www.sorel.com T †

NOUVEAU RAPPORT SUR LES VÊTEMENTS DE PERFORMANCE Textiles Intelligence vient de publier, dans la collection « Performance Apparel Markets », un rapport intitulé Fast Track: How Apparel is Recording Track Times, Distances, Calories, Location and Pictures (Comment les vêtements enregistrent les temps, les distances, les calories, les lieux et les images). Le rapport s’intéresse aux grandes marques de vêtements de performance qui exploitent la nouvelle tendance à surveiller, enregistrer et communiquer des données personnelles et qui se rapprochent d’entreprises technologiques pour mettre au point et produire des moyens innovants permettant de suivre, enregistrer et diffuser les performances des athlètes. Par exemple, la casquette de course Data4vision running est dotée d’un « tableau de bord » sous la visière, qui affiche le rythme cardiaque du coureur, la distance parcourue, sa cadence et sa vitesse. Les lunettes de sports d’hiver de Transcend comportent


INDUSTRY NEWS NOUVELLES EN BREF

companies such as Adidas, Humotion, Nike, o-synce, Polar Electro and Recon Instruments. It also provides information on products currently on the market, and highlights some of the developments expected in the near future. www.textilesintelligence.com T

un afficheur de tête, qui permet de consulter en temps réel des données GPS (global positioning system). Le bandeau Polar WearLink+ fonctionne avec les accessoires Nike+ SportBand et Nike+ iPod Sport Kit pour permettre aux utilisateurs de surveiller leur rythme cardiaque pendant la course ou l’entraînement. Le rapport examine ces innovations ainsi que d’autres, proposées par des sociétés comme Adidas, Humotion, Nike, osynce, Polar Electro ou Recon Instruments. Il fournit également de l’information sur des produits déjà commercialisés et met en lumière certains projets appelés à être mis au point dans un avenir proche. www.textilesintelligence.com T

COLLOQUE «†LA FORMATION, ÇA RAPPORTE†!†» Le colloque annuel du CSMO Textile qui s’adresse aux dirigeants, gestionnaires, syndicats, représentants d’employés et partenai res de l’industrie québécoise du textile aura lieu le 13 septembre prochain, à Drummondville. Ce colloque – intitulé La formation, ça rapporte ! – sera centré sur la formation des travailleurs et le développement des compétences de la main-d’œuvre. L’événement proposera des ateliers pendant lesquels seront donnés des conseils et des outils qui aideront les entreprises à mener à bien leurs projets de formation. Marc Lalande, professionnel certifié en formation et développement, de même que Daniel Baril, de l’Institut de coopération pour l’éducation des adultes (ICÉA), guideront les participants afin qu’ils puissent optimiser leurs actions en formation et donner un nouveau souffle à l’apprentissage au sein de leur entreprise.

“TRAINING PAYS!” SYMPOSIUM CSMO Textile’s annual symposium for Québec textile industry leaders, managers, unions, employee representatives and partners takes place September 13, 2011, in Drummondville. The symposium, entitled La formation, ça rapporte! (Training Pays!), is centred on labour force training and skills development. The symposium will offer workshops with advice and tools for helping companies in their training projects. Marc Lalande, a certified professional in training and development, and Daniel Baril of the Institut de coopération pour l’éducation des

8

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

L’apprentissage en ligne offre la possibilité aux employés de progresser à leur rythme et d’éviter les contraintes de déplacement, d’horaire et de disponibilité. Gaétan Demers, viceprésident des opérations chez Bennett Fleet, entreprise œuvrant dans le secteur du textile utilisatrice de la plate-forme d’apprentissage en ligne du Conseil des ressources humaines de l’industrie du textile (CRHIT), témoignera de son expérience pour gérer la formation à partir de cet outil innovateur. Un représentant du CRHIT expliquera les plans d’apprentissage, les outils d’évaluation de rendement de la formation et les webinaires. Enfin, le CSMO présentera son projet en lien avec les Réseaux de connaissances. Le réseautage sera au rendez-vous lors des visites au Salon des partenaires, où des exposants feront connaître leurs services pour soutenir les entreprises dans le développement de leur main-d’œuvre. Ce colloque est offert, sur invitation, aux entreprises québécoises du secteur du textile et aux partenaires du CSMO Textile. Pour plus de renseignements : Christine Gervais à cgervais@csmotextile.qc.ca. www.csmotextile.qc.ca T


INDUSTRY NEWS NOUVELLES EN BREF

adultes (ICÉA) will guide participants in optimizing their training efforts and giving new impetus to learning in their workplaces. Online learning gives employees the chance to advance at their own pace and avoid the constraints of travel, schedules and availability. Gaétan Demers, vice-president of operations at Bennett Fleet, a textile company using the online learning platform of the Textiles Human Resources Council (THRC), will share his experiences in labour force training with this innovative tool. A representative from the THRC will explain training plans, tools for evaluating training results, and webinars. Last but not least, the CSMO will present its project in association with the Réseaux de connaissances (Knowledge Networks). Networking will be on the agenda at the Salon des partenaires (Partners Show), where exhibitors will be presenting services available to companies for human resources development.

TENCATE ACQUIERT LA DIVISION DES TISSUS DE PROTECTION DE DIFCO TenCate Protective Fabrics Americas a conclu un accord d’acquisition des actifs de Difco Tissus de Performance Inc., fabricant canadien renommé de tissus de protection. Ce regroupement permettra d’accroître la présence commerciale et les activités de fabrication de TenCate dans les marchés américain et canadien des tissus de protection. Les actifs acquis par TenCate incluent les noms de marque de Difco et d’autres propriétés intellectuelles associées au portefeuille de produits textiles de protection de l’entreprise. L’opération se traduira par une part de marché accrue en Amérique du Nord pour TenCate, grâce à une offre élargie et à des capacités d’innovation renforcées, qui lui permettront de répondre aux besoins changeants du marché. www.tencate.com T

EDANA PUBLIE DES STATISTIQUES SUR LES NON-TISSÉS EUROPÉENS EN 2010 La production totale de non-tissés en Europe a enregistré une croissance de 10,3 % par rapport à  2009, pour s’établir à

The symposium is open, on invitation, to Québec textile companies, and partners of CSMO Textile. For more information, contact Christine Gervais at cgervais@csmotextile.qc.ca. www.csmotextile.qc.ca T

TENCATE AQUIRES DIFCO’S PROTECTIVE FABRICS BUSINESS TenCate Protective Fabrics Americas has reached an agreement regarding an asset transaction with Difco Performance Fabrics Inc., a recognised Canadian producer of protective fabrics. This transaction will further increase the commercial presence and manufacturing activities of TenCate in the US and Canadian protective fabrics markets. Among the assets being purchased by TenCate are all of Difco’s brand names and other intellectual property associated with Difco’s protective fabrics product portfolio. This transaction will lead to a larger market share for TenCate in North America, as a result of a broader product offering and enhanced innovation capabilities to meet the market’s evolving needs. www.tencate.com T VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

9


EDANA RELEASES 2010 EUROPEAN STATISTICS ON NONWOVENS Total European nonwovens production grew by 10.3% since 2009, reaching 1.78 million tons in 2010, according to EDANA statistics. This compares with a 6.3% decline in 2009. The level of production in square meters, which did not stop growing, reached 54,245 million in 2010, representing a total turnover estimated around €5,585 million. Despite the recovery of almost all other market segments, the hygiene business is still by far the largest outlet of the industry both in terms of weight and surface area for 2010. After the first ever decline in tonnage in 2009, the amount of nonwovens sold to the personal care wipes market recorded double digit growth last year, both in tons and square meters. Other important positive evolutions were observed in automotive, building and roofing, air and gas filtration, agriculture and medical applications. www.edana.org T

DAVEY TEXTILE SOLUTIONS HAS NEW US SALES MANAGER Davey Textile Solutions is proud to announce that Brenda Brown has agreed to join their sales team to focus on the US market. Brenda Brown brings 17 years of experience in the Protective Apparel Industry both in the Canadian and US market places. www.daveytextiles.com T

FLAME-RESISTANT UNIFORMS WITH INSECT REPELLENT The Army is now issuing Flame-Resistant Army Combat Uniforms (FR ACUs) that have been factory-treated with the insect repellent, permethrin, to help protect soldiers against the annoyance and dangers of biting insects and insect-borne diseases. Permethrin is a synthetic insect repellent that

10

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

INDUSTRY NEWS NOUVELLES EN BREF

1,78 million de tonnes en 2010, selon EDANA. Un repli de 6,3 % avait été constaté en 2009. Le volume de production en superficie, qui n’a cessé de croître, a atteint 54 245 millions de mètres carrés en 2010, soit un chiffre d’affaires total estimé à quelque 5 585 milliards d’euros. Malgré la reprise observée dans presque tous les autres domaines du marché, le secteur de l’hygiène demeure de loin le débouché le plus important, tant en poids qu’en superficie, pour l’industrie en 2010. Après avoir, pour une toute première fois, enregistré un recul en tonnage en 2009, la quantité de non-tissés écoulée sur le marché de l’hygiène personnelle a connu une croissance énorme l’an dernier, en poids comme en superficie. D’autres évolutions positives ont été constatées dans les secteurs de l’automobile, de la construction et des toitures, de la filtration de l’air et du gaz, de l’agriculture et des applications médicales. www.edana.org

UNE NOUVELLE DIRECTRICE DES VENTES CHEZ DAVEY TEXTILE SOLUTIONS Davey Textile Solutions est fière d’annoncer que Brenda Brown a accepté de se joindre à son équipe de vente pour s’occuper du marché américain. Brenda Brown compte 17  années d’expérience dans le secteur des vêtements de protection, tant dans le marché américain que canadien. www.daveytextiles.com T

DES UNIFORMES IGNIFUGES ET INSECTIFUGES L’armée produit désormais des tenues de combat ignifuges (FR ACU, pour Flame-Resistant Army Combat Uniforms) traitées en usine au moyen de perméthrine, répulsif insectifuge, afin de protéger le soldat contre les inconvénients et les dangers des piqûres d’insectes et des maladies propagées par ces derniers. La perméthrine est un répulsif de synthèse qui imite les composés naturels que l’on trouve dans les chrysanthèmes. Approuvée par l’Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis, elle est employée par des sociétés civiles pour créer des vêtements insectifuges à l’usage des amoureux de la nature. « Dans toute l’histoire de la guerre, les maladies et les blessures non attribuables au combat sont parmi les plus importantes causes de pertes et de dégradation de notre puissance


mimics natural compounds found in chrysanthemum flowers. Permethrin has the approval of the Environmental Protection Agency (EPA) and is used by civilian companies to make insect-repelling clothing for outdoor enthusiasts. “Over the history of warfare, disease and non-battle injury has been one of our biggest sources of casualties and degradation of our combat power,” said COL Peter Benson, U.S. Army Special Operations Command, Command Surgeon. “By protecting soldiers from these diseases, it keeps more men and women in the fight and decreases the burden on the medical care system when deployed.” The pre-treatment of uniforms means one less task for soldiers as they prepare to deploy and, unlike previous versions, the factory-treated uniforms do not have an unpleasant smell. While permethrin does not provide a 100% guarantee that a soldier won’t be bitten (soldiers will still need to take precautions, such as maintaining good hygiene and using the insect repellent DEET on their skin), factory treatment of uniforms will provide 70% bite protection for up to 50 washes, with a decreasing (but still extremely high) percentage of bite protection thereafter. T

INDUSTRY NEWS NOUVELLES EN BREF

militaire, explique le colonel Peter Benson, médecin-chef du commandement des opérations spé ciales de l’armée américaine. En protégeant les militaires contre ces affections, cette tenue permet de garder plus de soldats au front et réduit le fardeau du système de soins de santé. » Le traitement préalable des uniformes épargne une tâche aux soldats lorsqu’ils se préparent à se déployer, et, contrairement aux modèles antérieurs, aucune odeur désagréable n’émane des uniformes traités en usine. Bien que la perméthrine ne garantisse pas à 100 % le soldat contre les piqûres (des précautions doivent toujours être prises, comme observer une bonne hygiène et appliquer sur sa peau du DEET, autre répulsif insectifuge), le traitement en usine des uniformes assure une protection à 70 % contre les morsures d’insecte jusqu’à une cinquantaine de lavages, après quoi son degré d’efficacité, bien que toujours très élevé, commence à décliner. T

TEXEL PROCÈDE À LA REFONTE DE SON IMAGE CORPORATIVE

TEXEL LAUNCHES A REMAKE OF ITS CORPORATE IMAGE Operating for 44 years in the industry of nonwoven materials—once commonly known as felt—Texel has become a specialist over the years in the development, manufacturing and marketing of innovative technical materials now used throughout North America, Europe and Asia. A change in the Texel signature was required to better reflect this evolution. This change in signature is a first step in the remaking of the Texel corporate image. Look out for more changes to the company’s communication marketing tools. www.texel.ca T

12

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Œuvrant depuis 44 ans dans l’industrie des matériaux nontissés, communément appelés autrefois des feutres, Texel est devenu au fil des ans un spécialiste dans le développement, la fabrication et la mise en marché de matériaux techniques innovateurs utilisés aujourd’hui partout en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Un changement de la signature de Texel s’imposait afin de mieux refléter cette évolution. Ce changement de signature représente une première étape vers la refonte de l’image corporative de Texel. D’autres changements seront apportés bientôt aux divers outils de communication marketing de l’entreprise. www.texel.ca T


POLARTEC® PARTNERS WITH BIG BILL® TO PRODUCE FR GARMENTS

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

The Big Bill brand of workwear for the oil, gas, petrochemical, electrical utility, power generation, mining and industrial markets, has partnered with Polartec to produce a full layering system of high performance garments using Polartec’s Flame Resistant fabric technology.

POLARTEC® S’ASSOCIE À BIG BILL® POUR The Big Bill Active FR line of full Polartec Flame Resistant laye- PRODUIRE DES VÊTEMENTS IGNIFUGES ring system includes baselayer shirts made with Polartec Power Dry® FR, the industry’s best moisture-managing next-to-skin fabric. Midlayer jackets and hoodies are made using highly breathable and lightweight Polartec Thermal® FR insulation. Big Bill Active FR outerwear and weather protection garments are made using Polartec Wind Pro® FR, which is four times more wind resistant than regular fleece, and Polartec Power Shield® FR, providing a unique combination of real weather resistance and breathability. Big Bill has become the first manufacturer to offer this soft shell technology in a flame resistant garment with Polartec Power Shield FR. Polartec FR fabrics are inherently flame resistant, tested in-house and in independent state-of-the-art laboratories, and pass relevant industry certifications. www.big bill.com and http://polar tec.com T

VERSALIS® FASHION, BY LECTRA Lectra has recently released a new leather cutting solution called Versalis Fashion. This cutting solution is aimed at manufacturers in the luggage, footwear, and fashion accessories markets who are looking for solutions to reduce both their costs and manufacturing times in order to respond to growing production demand, in particular from major brands. The Versalis Fashion solution consists of a cutter, a hide analysis solution, and a software suite for optimizing and managing operations. Using an offline process, Versalis Fashion operates continuously to reach particularly high levels of productivity. This innovative process enables the operator to scan the hides for defects before cutting, and to identify the different qualities of the material with a

14

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Big Bill, fabricant de vêtements de travail destinés aux secteurs du pétrole, de l’exploitation gazifière, de la pétrochimie, de la production et de la distribution d’électricité, des mines et de l’industrie s’est associé à Polartec afin de produire un système multicouche complet de vêtements de haute performance faisant appel à la technologie de tissus ignifuges de Polartec. La gamme Big Bill Active FR de systèmes multicouches complets Polartec Flame Resistant intègre des maillots de corps faits de Polartec Power Dry® FR, le meilleur tissu pour vêtements en ce qui concerne la gestion de l’humidité. Les vestes intermédiaires et capuchons sont faits du matériau isolant léger et extrêmement respirant Polartec Thermal® FR. Les vêtements de dessus et de protection contre les intempéries de la gamme Big Bill Active FR sont fabriqués à partir de Polartec Wind Pro® FR, qui isole quatre fois mieux du vent que les tissus molletonnés habituels, et de Polartec Power Shield® FR, qui offre une combinaison unique de respirabilité et de résistance aux intempéries. Big Bill est le premier fabricant à offrir cette technologie de coquille souple dans un vêtement ignifuge fait de Polartec Power Shield FR. Les tissus Polartec FR, ignifuges par nature, sont testés dans des laboratoires de pointe internes et indépendants et satisfont aux conditions des certifications pertinentes de l’industrie. Pour en savoir plus : www.bigbill.com et http://polartec.com T †

VERSALIS® FASHION, PAR LECTRA Lectra a récemment lancé une nouvelle solution de découpe du cuir baptisée Versalis Fashion. Cette solution est destinée aux industriels des marchés de la maroquinerie, de la chaussure et des accessoires de mode, qui cherchent à réduire leurs coûts et délais de fabrication pour pouvoir répondre à une demande de production croissante, notamment de la part des grandes marques. La solution Versalis Fashion comprend un découpeur, une solution d’analyse des peaux, ainsi qu’une suite logicielle de gestion et d’optimisation des opérations. Grâce à un


NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

high level of detail and speed. This benefit, combined with the power of the Versalis automatic nesting algorithms, enables material savings of 10% on average— translating to lower production costs even as leather prices are rising. By the end of 2011, Lectra plans to enlarge its Versalis family by offering solutions specifically adapted to the automotive and furniture markets. www.lectra.com T

WACKER LAUNCHES A BINDER WITH REDUCED FORMALDEHYDE CONTENT The Wacker Polymer Group has developed a novel dispersion tailored to textiles with stringent flame-retardancy requirements. This new self-crosslinking copolymer dispersion is based on vinyl chloride and ethylene with a reduced formaldehyde content. It features high heat resistance, excellent adhesion to textile fibers, and a wide range of processing

processus autonome, Versalis Fashion fonctionne en continu pour atteindre des niveaux de productivité particulièrement élevés. Ce processus innovant permet à l’opérateur de balayer les peaux avant leur découpe et de repérer rapidement, avec une grande précision, les différentes qualités des matières à traiter. Cet avantage, conjugué à la puissance des algorithmes de placement automatique de Versalis, permet de réaliser des gains sur la matière, évalués, en moyenne, à 10 %, ce qui se traduit par une baisse des coûts de production, en dépit de la hausse du prix du cuir. D’ici la fin de 2011, Lectra prévoit élargir la famille Versalis, en proposant des solutions spécifiquement adaptées aux marchés de l’automobile et de l’ameublement. www.lectra.com T


options, including spray-application and impregnation. This makes the new VINNOL® CEN 2752 ideally suited for flameretardant fabrics and nonwovens. The high proportion of vinyl chloride in the base polymer makes it especially suitable for flame-retardant finishing of textiles such as upholstery fabrics and sun-protection articles such as sunshades and blinds. It has excellent stability in combination with flame-retarding additives such as inorganic and organic phosphates or aluminum hydroxide. The new dispersion adheres reliably and permanently to cellulose as well as to synthetic fibers and polyvinyl chloride (PVC) coatings. Furthermore, it has a high wet strength, a stable viscosity, and good wash resistance. The dispersion complies with the latest product safety requirements. www.wacker.com T

TAKATA WILL COMMERCIALIZE SAFETY AIRBELT Takata Corporation has commercialized a new seat belt system for passenger vehicles that inflates like an airbag at the time of impact. The Takata Airbelt— commercially known as the SRS seat belt airbag—provides added safety and protection for many occupants as it is designed to reduce injuries and save lives.

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

WACKER LANCE UN LIANT À TENEUR RÉDUITE EN FORMALDÉHYDE Le Wacker Polymer Group a mis au point une dispersion originale adaptée aux textiles soumis à des spécifications rigoureuses en matière d’ignifugation. Cette nouvelle dispersion de copolymères auto-réticulants est à base de chlorure de vinyle et d’éthylène et affiche une teneur réduite en formadéhyde. Elle se caractérise par une résistance à la chaleur élevée, une excellente adhérence aux fibres textiles et un large éventail d’options de traitement, comme l’application par pulvérisation ou imprégnation. Ces caractéristiques rendent le nouveau VINNOL® CEN 2752 parfaitement adapté aux tissus et nontissés ignifuges.

The first vehicle to be fitted with the new safety technology is the Lexus LFA, available since December 2010. The SRS seat belt airbag of the Lexus LFA has an airbag built into the webbing of the seat belt, which inflates on impact to provide additional protection to the shoulder and critical head area. In the case of a frontal impact, the belt expands directly to spread the shock-load over a wider area of the occupant’s chest. In a side impact, the belt inflates between the shoulder and head to reduce lateral head movement and provide protection from impact with the side window or colliding object. www.takata.com T La forte proportion de chlorure de vinyle dans le polymère de base en fait un matériau particulièrement adapté aux apprêts ignifuges de textiles comme les tissus de sellerie et les articles de protection solaire tels les stores ou les pare-soleil. Il se montre très stable lorsqu’il est utilisé en combinaison avec des additifs ignifuges comme les phosphates organiques et inorganiques ou l’hydroxyde d’aluminium. La nouvelle dispersion adhère de façon fiable et permanente aux enduits cellulosiques comme aux enduits à base de fibres synthétiques et de polychlorure de vinyle (PVC). Citons encore sa remarquable résistance à l’état mouillé, la stabilité de sa viscosité et sa bonne résistance au lavage. La dispersion est conforme aux plus récentes exigences en matière de sécurité des produits. www.wacker.com T

16

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


NEW PRODUCTS

NEW HELICOPTER PASSENGER SURVIVAL BY SURVIVAL-ONE Survival-One Limited, who manages helicopter passenger survival suits for use by the offshore oil and gas industry, has recently launched a new survival suit incorporating Outlast® technology so workers can benefit from an ultimate protection without compromising comfort. The elevated thermal insulation worn to address the effects of long term immersion in water (typically less than 10°C) can cause thermal stress to the wearer. Utilizing Outlast technology is one means of mitigating against this. The new 1000 Series suit uses Outlast materials to enable offshore workers to benefit from enhanced insulation that regulates the microclimate inside the suit to improve thermal comfort and reduce thermal stress. The Outlast lining stores heat, then releases it when the wearer gets cold. The new suit goes beyond the minimum requirements of the new European standard of EASA (European Aviation Safety Agency) and delivers exceptional inwater performance and survivability.

NOUVEAUX PRODUITS

PHOTO : ©LEXUS

TAKATA COMMERCIALISE UNE CEINTURE DE SÉCURITÉ GONFLABLE Takata Corporation a mis sur le marché un nouveau système de ceinture de sécurité pour véhicules de tourisme, qui se déploie à la manière d’un coussin gonflable en cas de collision. La ceinture de sécurité gonflable de Takata, connue sous l’appellation commerciale « ceinture de sécurité gonflable SRS » et conçue pour réduire les blessures et sauver des vies, assure une protection accrue. Le premier véhicule équipé de cette nouvelle technologie de sécurité a été la Lexus LFA, mise sur le marché en décembre 2010. Le dispositif SRS de la Lexus LFA intègre un coussin gonflable dans la sangle de la ceinture de sécurité, qui se déploie au moment de l’impact pour offrir une protection supplémentaire aux épaules et autour de la zone critique de la tête. En cas de choc frontal, la ceinture se déploie immédiatement afin de répartir l’énergie de l’impact sur une superficie accrue de la poitrine. Si le choc est latéral, la ceinture se gonfle entre l’épaule et la tête pour réduire le mouvement latéral de cette dernière et la protéger contre tout heurt avec la vitre ou autre objet. www.takata.com T

SURVIVAL-ONE PRÉSENTE UNE NOUVELLE COMBINAISON DE SURVIE POUR LES PASSAGERS D’HÉLICOPTÈRE Survival-One Limited, spécialiste des combinaisons de survie destinées aux occupants d’hélicoptère œuvrant dans l’industrie des plateformes pétrolières et gazières, a récemment lancé une nouvelle combinaison de survie intégrant la technologie Outlast®, afin d’offrir aux travailleurs de cette industrie une protection optimale sans compromettre leur confort. Les isolants thermiques imposants portés pour combattre les

18

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


The outer shell of the suit is waterproof, breathable and inherently flame retardant. The thermal lining uses state-of-theart Outlast PCM technology for much better heat management. Moreover there is also a bonded antimicrobial layer of 99,9% silver to make sure the material remains fresher for longer. www.survival-one.com T

NEW ELTEX ELECTROLUMINESCENT FOR HIGH VISIBILITY REQUIREMENTS A new option for High visibility workwear is now available on the market. The Eltex patch electroluminescent system has many benefits: I Lamps are flat, flexible, dimmable and interchangeable I No mercury means low environmental impact I Good color rendering allows clear viewing of information without being harsh on the eyes I Apparel can be torn or punctured without loss of lamp functionality (provided primary leads are not severed). Lamp colors are presently available in white, green or blue, and the lamps can be fixed to flexible materials. www.eurotex.com T

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

effets d’une immersion prolongée dans l’eau (généralement en dessous de 10 °C) peuvent entraîner une fatigue thermique pour la personne. Le recours à la technologie Outlast offre un moyen d’atténuer cette contrainte. La nouvelle combinaison de la gamme  1000 fait appel à des matériaux Outlast pour permettre aux travailleurs en mer de bénéficier d’une isolation améliorée capable de réguler le microclimat à l’intérieur du vêtement, afin d’améliorer le confort thermique et de réduire la fatigue thermique. La doublure en Outlast emmagasine la chaleur, puis la restitue lorsque la personne a froid. La nouvelle combinaison dépasse les exigences minimales de la nouvelle norme européenne de l’AESA (l’Agence européenne de la sécurité aérienne) et offre un rendement et une capacité de survie exceptionnels dans l’eau. La coquille externe de la combinaison est étanche, respirable et ignifuge par nature. La doublure thermique incorpore la technologie novatrice de matériau à changement de phase d’Outlast pour assurer une gestion optimale de la chaleur. De plus, la combinaison comporte une couche antimicrobienne faite d’argent pur à 99,9 %, destinée à préserver plus longtemps la fraîcheur du matériau. www.survival-one.com T

DISPOSITIF ÉLECTROLUMINESCENT POUR APPLICATIONS À HAUTE VISIBILITÉ Une nouvelle option pour les vêtements de travail à haute visibilité est maintenant disponible. Le système électroluminescent Eltex comporte de nombreux avantages : I lampes plates, souples, réglables et interchangeables ; I système sans mercure, pour une empreinte environnementale minimale ; I excellent rendu des couleurs, pour une excellente lisibilité des informations, sans effort pour les yeux ;

TWO NEW PRODUCTS BY DOUBLETEX® Doubletex introduces the latest in the Truflex™ family of fabrics: the Synergi Micropolar soft shell, in Hi Visibility Yellow. This 100% polyester tri-laminate meets the CSA Z96 high visibility luminance requirement and offers waterproof

20

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

I aucune perte de fonctionnalité des lampes en cas de déchirure ou de perforation du vêtement (sous réserve que les fils d’alimentation ne soient pas endommagés). Les lampes sont actuellement offertes en blanc, en vert et en bleu. Elles peuvent être fixes ou collées sur un support flexible. www.eurotex.com T


breathable protection and 15% stretch with no Lycra, no sagging or bagging. Perfect for all season safety wear jackets and layering for colder temperatures, it is easy care and can withstand repeated home launderings. Doubletex has also added H3OUTTM to their line of specialty finishes. This highly advanced technology allows the outside fabric’s hydrophobic features to effectively block water, oil and other liquids from penetrating through the surface. At the same time the H3OUT technology adds a moisture management treatment to the back side of the fabric, where perspiration will evaporate more quickly, leaving even the most active people comfortable and dry. It is a high performance fabric protection that repels stains while keeping the wearer dry and comfortable. Doubletex uses environmentally responsible technologies in its developments and applications of all specialty finishes and follows Environment Canada’s Effluent Toxicity regulations. www.doubletex.com T

STEDFAST LAUNCHES STEDAIR TX 5040 COMPOST COVERS The Stedair TX 5040 product was designed to compost domestic waste, capturing malodors and producing a high quality compound for agriculture and gardens. The process is an aerobic treatment, allowing only air to pass through the fabric, a multiple-layered product which is optimized using a microporous membrane which is laminated to high quality textiles to ensure durability and performance. The product allows the reduction of volatile organic compounds (VOCs) which are emitted during traditional composting. The TX 5040 Compost Covers tested performed beyond expectation and provided a high quality compost product. This will constitute a tool for local governments who are considering regulating air emissions for composting facilities. www.stedfast.com T

INNOVATIVE WEBBING BY BELT-TECH Belt-Tech Products have introduced an innovative new webbing product designed and  developed to save lives: the Drag Rescue Device. The webbing is now being used in firefighters clothing in North America and meets NFPA standards and specifications (UL). The new webbing can be inserted into any military garment to form a safety harness that can be used to remove a soldier, quickly and risk-free, from a situation where he is unconscious or wounded and needs help from his comrades in arms. The webbing is wear-, fire- and cutresistant. http://belt-tech.com T

22

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

DEUX NOUVEAUX PRODUITS DOUBLETEX® Doubletex présente le dernier né de la famille de tissus TruflexMC, la coquille souple Synergi Micropolar, proposée en jaune à haute visibilité. Ce composé à trois couches fait à 100 % de polyester satisfait aux exigences de luminance de la norme CSA  Z96 sur les vêtements à haute visibilité. Il offre une protection respirante imperméable et une élasticité de 15 %, sans faire appel au lycra, et n’a pas tendance à l’affaissement ou à la déformation. Idéal pour les gilets de sécurité quatre saisons ou en superposition par temps froid, il est facile d’entretien et résiste aux lavages domestiques répétés. Doubletex a par ailleurs élargi sa gamme d’apprêts spécialisés, avec H3OUTMC. Cette technologie de pointe apporte à la face externe du tissu des propriétés hydrophobes et empêche efficacement l’eau, l’huile et les autres liquides de pénétrer sous la surface. Parallèlement, la technologie H3OUT applique à l’endos du tissu un traitement destiné à la gestion de l’humidité, qui permet d’évacuer très rapidement la transpiration, en gardant même les personnes les plus actives au sec. Outre le confort qu’elle procure ainsi, cette protection à haut rendement est également antitache. Doubletex fait appel à des technologies respectueuses de l’environnement pour la mise au point et les applications de tous ses apprêts spécialisés et se conforme à la réglementation sur la toxicité des effluents d’Environnement Canada. www.doubletex.com T

STEDFAST LANCE LES BÂCHES À COMPOST STEDAIR TX 5040 La bâche Stedair TX  5040 est destinée au compostage des déchets domestiques ; elle permet de confiner les odeurs et de produire un compost de grande qualité pour l’agriculture et le jardinage. Le procédé repose sur un processus aérobique : seul l’air peut traverser la bâche, produit multicouche optimisé composé d’une membrane microporeuse aposée à un textile de qualité élevée pour assurer durabilité et performance. Le produit permet de réduire les émissions de composés organiques volatils (COV) typiques des méthodes traditionnelles de compostage. Les performances des bâches à compost TX  5040 essayées ont dépassé les attentes : la qualité du compost obtenu est excellente. Ces bâches constituent un outil de choix pour les administrations locales qui cherchent à réglementer les émissions d’air des installations de compostage. www.stedfast.com T


NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

UNE SANGLE INNOVATRICE DE BELT-TECH Belt-Tech innove en présentant une toute nouvelle sangle dessinée et conçue pour sauver des vies : le Drag Rescue Device. Cette sangle est présentement utilisée dans les vêtements de pompiers en Amérique du Nord et rencontre les normes NFPA ainsi que les spécifications (UL). Cette nouvelle sangle s’insère dans n’importe quel vêtement militaire pour former un harnais de secours qui permettra de sortir un militaire, rapidement, efficacement et sans risque, lors de situations où celui-ci se trouve inconscient ou blessé, et requiert l’aide de ses confrères. Cette sangle est inusable et possède une résistance au feu de même qu’une résistance aux coupures. http://belt-tech.com T

VICTOR GROUP LAUNCHES CUSTOMIZED UNIFORM FABRICS Victor Group now offers fabrics adapted for uniforms for the Department of National Defence. The fabrics can be personalized in many ways—in terms of composition, the combination of materials used and the different types of finishing—to obtain a product that exceeds expectations for comfort, lightness and performance. The materials’ origin and their place of manufacture can also be adapted to procure products entirely made in Canada. Local production of fabrics makes Victor Group a stand-out for flexibility of service and rapidity of delivery. Contact Al Britton, 418227-9897. www.victorgroup.com T

LE GROUPE VICTOR LANCE DES TISSUS D’UNIFORME SUR MESURE Le Groupe Victor offre maintenant des tissus adaptés pour la conception d’uniformes pour le département de la Défense nationale. Le tissu peut être personnalisé sur plusieurs aspects, notamment au niveau de la composition des tissus, de l’alliance des matériaux ou des différents types de finitions, afin d’obtenir un produit qui dépasse les attentes en matière de confort, de légèreté et de performance. De plus, la provenance des matériaux ainsi que le lieu de fabrication peuvent être adaptés afin de procurer des produits entièrement faits au Canada. D’ailleurs, la production locale des tissus permet au Groupe Victor de se démarquer par la flexibilité de son service et la rapidité des délais de livraison. Prendre contact avec Al Britton 418227-9897. www.victorgroup.com T

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

23


THE SOLDIER SYSTEMS TECHNOLOGY ROADMAP

By | Par DANIEL BERTRAND

IMPLEMENTATION WORKSHOP

ATELIER SUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA

Following the successful development of the Soldier Systems Technology Roadmap (SSTRM)—a unique industrygovernment partnership aimed at engaging industry, academia and other research organizations at the front-end of Canada’s soldier modernization effort—the project has now embarked on its important implementation phase.  To formally kick-off implementation, a comprehensive workshop was held on Friday, June 3rd, 2011 at Ottawa’s Château Laurier Hotel. During this four-hour session, participants heard from officials of the Department of National Defence and Industry Canada on results of the SSTRM development phase, and of future soldier needs and requirements in technical areas of Power/ Energy, Lethal/Non-Lethal Weapons, C4I (Command, Control, Communications, Computers and Intelligence), Sensors, Personal and Protective Equipment, as well as Human and Systems Integration. “CADSI has been an ardent supporter of the SSTRM because we and our 860 members see it as a new way of helping the customer better understand industry, and for industry to better understand the needs and ideas of the customer, early enough so that industry is prepared to meet the customer’s needs before their product comes to market,” said Tim Page, President of the Canadian Association of Defence and Security Industries, and SSTRM co-Chair.

CARTE TECHNOLOGIQUE DES SYSTÈMES DU SOLDAT Après l’élaboration réussie de la Carte technologique des systèmes du soldat (CTSS)  – un partenariat unique en son genre entre l’industrie et le gouvernement visant à inciter l’industrie, les milieux universitaires et d’autres organisations vouées à la recherche, à devenir le fer de lance du Canada en matière d’efforts de modernisation du soldat –, on s’apprête à présent à amorcer l’étape importante de sa mise en œuvre. Pour marquer officiellement le coup d’envoi de cette étape, un atelier synoptique a eu lieu le vendredi 3  juin  2011 à l’hôtel Château Laurier, à Ottawa. Au cours de cette rencontre de quatre heures, des représentants officiels du ministère de la Défense nationale et d’Industrie Canada ont informé les participants des résultats obtenus à l’étape de l’élaboration de la CTSS. Ils leur ont également exposé les besoins et les exigences des systèmes du soldat dans différents domaines, comme les sources d’énergie, les armes létales et non létales, les éléments de soutien C3IR (commandement, contrôle, communications, informatique et renseignement), les capteurs électroniques, l’équipement de protection individuelle et l’intégration des systèmes et des facteurs humains. VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

25


Colonel Mike Nixon, Director of Land Requirements at DND, stated: “The SSTRM has truly been a groundbreaking effort for us. Since the beginning in 2004, our objectives have always been to enhance the soldiers, but also to enhance the industry’s capabilities. We have gone far since then, and our collaborative efforts have given us the SSTRM Capstone Report and Action Plan, but there will be some steerage required to make sure we keep moving forward […] In short, as much interaction as possible will ensure success, both in the short term and in the long term.” SSTRM co-Chair Mike Bodner, with Defence Research and Development Canada, explained: “The key questions we ask ourselves are ‘Where are we now?’, ‘Were do we want to go?’ and ‘How are we going to get there?’ The Soldier Systems Technology (SST) community now has a guiding document that sits over all previous SST efforts, which will allow us to sequence and prioritize our work.” Jennifer Garret, Director for the Soldier Systems Program Management, with DND, is in charge of the SSTRM implementation phase. “While Industry Canada has been doing the roadmapping process for some time, and have substantial experience, this is actually the first time we have done roadmapping within National Defence,” said Miss Garret. “The

26

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

« L’AICDS a soutenu avec ardeur la CTSS, et, de concert avec nos 860 membres, nous sommes d’avis qu’elle constitue une nouvelle façon, d’une part, d’aider le client à mieux comprendre l’industrie et, d’autre part, d’aider l’industrie à mieux cerner les besoins et les idées du client, suffisamment tôt pour que l’industrie soit prête à répondre aux besoins de la clientèle avant la mise sur le marché des produits », a déclaré à cette occasion Tim Page, président de l’Association canadienne des industries de défense et de sécurité (AICDS) et co-président de la CTSS. Le Colonel Mike Nixon, directeur des Besoins en ressources terrestres au MDN, a quant à lui affirmé : « la CTSS a représenté pour nous un véritable effort d’innovation. Depuis le début du projet, en 2004, nos objectifs ont toujours été d’améliorer non seulement les capacités du soldat, mais aussi celles de l’industrie. Nous avons fait beaucoup de chemin depuis, et nos efforts de collaboration ont abouti au Rapport récapitulatif et plan d’action concernant la CTSS ; mais si nous voulons continuer de progresser au même rythme, des orientations devront être définies […]. Bref, plus nous multiplierons les interactions, plus nos chances de réussite seront élevées, à court terme comme à long terme. »


SSTRM | CTSS

Mike Bodner, co-président de la CTSS à Recherche et développement pour la défense Canada a ensuite expliqué : « les questions clés que nous nous posons sont “Où en sommesnous à présent ?”, “Que souhaitons-nous faire ?” et “Que devons-nous faire pour y parvenir ?”. La communauté de la technologie des systèmes du soldat (TSS) dispose à présent d’un document d’orientation qui surclasse les travaux antérieurs dans le domaine de la TSS et qui nous permettra d’établir l’ordre de priorité de nos travaux et leurs échéanciers. » Jennifer Garret, directrice à l’Administration du programme de l’équipement du soldat (DAPES), au MDN, orchestre la mise en œuvre de la CTSS. Elle a souligné que « contrairement à Industrie Canada, qui travaille depuis longtemps sur différentes cartes technologiques et a acquis une expérience

ability to get together, network, meet new people and discuss a common subject area seemed to be very successful during the development phase, and this is what we’re going to try to do during implementation. Although we are past the information gathering phase, we still need to articulate our requirements as well as the changes to be made to those requirements.” One of the ways DSSPM will achieve this will be through further collaborative events. The planning has already begun for what they hope will be an annual Soldier Systems event, in collaboration with CADSI and CTI. The first edition of this gathering should take place in Ottawa in November 2011. Another way will be to support innovation funding proposals. Finally, DSSPM will continue to focus on the technical sub-committee process, even though, since the Capstone Report and Action Plan is now available, it is expected that industry will take a new leadership role in the continuation of such networks. Among other projects, a VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

27


SSTRM | CTSS

Soldier Systems technical network should be created in the near future, led by CADSI. DSSPM is looking towards industry to initiate proposals and provide feedback on how the implementation should unfold. Industry, academia and government may all have different expectations of the process and may all want different things from it, but the efforts of each promise to create synergies that will benefit all. From a government perspective, the need is to provide funding to create greater effect and get where they need to go, faster. They are looking to better their understanding of the technology and stay on top of it. From an industry perspective, the process should help manufacturers position themselves to compete for both Canadian defence contracts as well as on the international stage. It also provides an excellent opportunity for small, medium and large enterprises to come together and collaborate. From an academic perspective, this will be the first opportunity to pursue defence knowledge domains and understand the military’s needs. Al Hamel, Senior Director, Electronics, Munitions and Tactical Systems Procurement Directorate, with Public Works and

FROM LEFT TO RIGHT: | DANS L’ORDRE HABITUEL : AL HAMEL, JENNIFER GARRETT, MAJOR JONATHAN HERBERT, LIEUTENANT-COLONEL MIKE BODNER, COLONEL MIKE NIXON, TIM PAGE.

28

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

considérable de ce processus […], l’élaboration d’une carte technologique au sein de la Défense nationale est une première. Il semble que notre capacité de nous rassembler, de tisser des liens, de faire de nouvelles rencontres et de discuter de domaines communs ait contribué à la réussite de l’élaboration de la CTSS, et nous allons tenter de faire de même à l’étape de sa mise en œuvre. Même si nous avons dépassé le stade de la collecte de renseignements, certains besoins restent encore à définir et d’autres doivent être revus. » Pour atteindre cet objectif, la DAPES compte, entre autres, organiser d’autres activités propices à la collaboration. En partenariat avec l’AICDS et l’ICT, elle s’affaire déjà à la préparation de ce qui, on l’espère, deviendra un rendez-vous annuel pour les intervenants du domaine des systèmes du soldat. La toute première édition devrait avoir lieu en novembre 2011, à Ottawa. La DAPES table aussi sur des projets de financement de l’innovation pour mener à bien son objectif. Enfin, elle continuera de mettre l’accent sur les réseaux de sous-comités techniques, même si, depuis la publication du Rapport récapitulatif et plan d’action concernant la CTSS, elle s’attend à ce que l’industrie endosse un nouveau rôle de chef de file à l’égard du maintien de ces réseaux. D’autres projets devraient voir le jour dans un proche avenir, dont un réseau technique des systèmes du soldat chapeauté par l’AICDS.


SSTRM | CTSS

Government Services (PWGS), Canada, took the stage to talk about SSTRM and the procurement process. Mr. Hamel provided a straight answer to the question that was on the minds of many during the workshop: As representatives of the defence industries, will participating in the SSTRM initiative preclude a company from bidding on future procurements? Attendees were relieved to find out that the short answer to this was “no” — that participation in the various SSTRM workshops, focus groups and other information sharing activities is really just a form of industry-government consultation, which is expected and encouraged.  Such participation would not preclude a company from competing for downstream procurement opportunities.

n No other country in the world is doing roadmapping for Soldier Systems Technologies like Canada’s DND is, and there is great interest in seeing what Canadian Forces are doing and where they are going. DND has friends from the U.S. Marine Corps

La DAPES se tourne actuellement vers l’industrie pour recueillir des propositions et des commentaires sur la façon dont cette mise en œuvre devrait évoluer. L’industrie, les milieux universitaires et le gouvernement ont peut-être tous des attentes distinctes à l’égard de ce processus et de ce qui en résultera, mais les efforts de chacun laissent présager la création de synergies qui profiteront à tous. Du point de vue du gouvernement, il est nécessaire d’accorder du financement pour maximiser les effets de ces initiatives et pour accélérer la réalisation des objectifs. Il y a donc lieu pour lui d’améliorer sa compréhension de la technologie et de rester au fait des derniers développements. Du point de vue de l’industrie, le processus devrait aider les fabricants à se positionner pour remporter des contrats avec les forces armées tant canadiennes qu’étrangères. Il offre aussi une excellente occasion aux petites, moyennes et grandes entreprises de se rencontrer et de collaborer. Pour les milieux universitaires, ce sera une occasion sans précédent d’approfondir leurs connaissances des domaines liés à la défense et de comprendre les besoins des militaires. Al Hamel, directeur principal à la Direction de l’acquisition des systèmes de munitions et systèmes électroniques et tactiques de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC), est monté sur scène pour parler de la CTSS et du processus d’acquisition. M.  Hamel a répondu sans détour à la question que beaucoup de participants se sont posée au cours de l’atelier, à savoir si, en tant que représentants des milieux de l’industrie militaire, la participation au projet de la CTSS pourrait empêcher une entreprise de répondre à des appels d’offres pour de futurs contrats d’approvisionnement. Les participants ont accueilli avec soulagement la courte réponse à cette question : « Non ». La participation aux différents ateliers, groupes de consultation et activités d’échange de renseignements sur la CTSS est uniquement une forme de consultation entre l’industrie et le gouvernement, et elle est non seulement prévisible, mais encouragée. Une telle participation ne saurait empêcher une entreprise de répondre à de futurs appels d’offres pour des contrats d’approvisionnement.

n Aucun autre pays au monde n’a encore réalisé de carte technologique des systèmes du soldat comme celle du MDN du Canada. C’est pourquoi on s’intéresse de très près à ce que les Forces armées canadiennes font dans ce domaine et aux buts qu’elles poursuivent. Des observateurs, alliés ou amis du MDN, venant du Corps des Marines des États-Unis, du

30

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


who are watching closely, friends from the U.K., and many other NATO allies, all of which agree that this is a good way of doing business, from which they will surely benefit as well. Participants at this workshop were also briefed on government assistance and advice to help develop and move forward on industrial and academic projects or offers to meet future soldier system requirements of the Department of National Defence. To obtain more information on the Soldier Systems Technical Roadmap, visit www.soldiersystems-systemesdusoldat.collaboration.gc.ca, or contact Mr. Geoffrey Nimmo, of Industry Canada, at geoffrey.nimmo@ic.gc.ca. T

Royaume-Uni et de nombreux autres membres de l’OTAN suivent attentivement ce processus, et tous sont d’avis que c’est une bonne façon de faire des affaires et qu’ils en retireront eux aussi des bénéfices. Les participants ont également été informés de l’aide et des conseils dispensés par le gouvernement pour favoriser l’avancement des projets industriels et universitaires ou des offres visant à répondre aux besoins futurs en matière de systèmes du soldat du ministère de la Défense nationale. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Carte technologique des systèmes du soldat, rendez-vous à l’adresse www.soldiersystems-systemesdusoldat.collaboration.gc.ca ou communiquez par courriel avec M. Geoffrey Nimmo d’Industrie Canada, à geoffrey. nimmo@ic.gc.ca. T

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

31


SSTRM CO-CHAIR TIMOTHY PAGE AND SSTRM EXECUTIVE STEERING COMMITTEE MEMBER LAURIN GARLAND SHARE THEIR PERSPECTIVE ON THE SOLDIER SYSTEMS TECHNOLOGY ROADMAP


TIMOTHY PAGE, CO-PRÉSIDENT DE LA CTSS, ET LAURIN GARLAND, MEMBRE DU COMITÉ DIRECTEUR DE LA CTSS, PARTAGENT LEUR VISION DE LA CARTE TECHNOLOGIQUE DES SYSTÈMES DU SOLDAT

Following the Soldier Systems Technology Roadmap Implementation Workshop, The Textile Journal met with Timothy Page, President of the Canadian Association of Defence and Security Industries (CADSI) and SSTRM co-Chair, and with Laurin Garland, President of Vernac (a leading consulting firm in the military industry), and a member of the SSTRM executive steering committee, who both shared some of their insight on the roadmapping process, on its true value and on what lies ahead for the Canadian industry.

Dans la foulée de l’atelier sur la mise en œuvre de la Carte technologique des systèmes du soldat (CTSS), la Revue du textile a rencontré M.  Timothy Page, président de l’Association canadienne des industries de défense et de sécurité (AICDS) et co-président de la CTSS, ainsi que M. Laurin Garland, membre du comité directeur de la CTSS et président de Vernac, société d’experts-conseils de premier plan œuvrant dans l’industrie militaire, qui ont tous deux partagé leur vision concernant le processus d’établissement de la CTSS et sa véritable valeur, ainsi que l’avenir réservé à l’industrie canadienne. VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

33


What respective roles did you assume in the development and implementation of the Soldier Systems Technology Roadmap (SSTRM)? I have been involved in the SSTRM process since the very LAURIN beginning, as Industry co-chair of GARLAND the Human and Systems Integration Technical Sub-committee, representing industry, and as a member of the executive steering committee. As president of CADSI, a membership driven organisation repreTIM senting 860 companies in Canada PAGE that are playing in the defence and security space, I have acted for the past two years as co-chair of the executive steering committee of the SSTRM. What are the key elements of the SSTRM, and how will they help support Canada’s soldier modernization efforts?

What the roadmap has done is enable an interchange between LAURIN the National Defence, industry GARLAND and academia, thus bringing different perspectives on how we can achieve the goal to get a greatly-equipped soldier on the battlefield. For CADSI, the SSTRM is all about driving collaboration between TIM industry partners, between PAGE industry and academia, and between industry, academia and the different government funded agencies, all in the aim of repositioning Canadian industry for success, either in domestic markets or internationally. It is an example of a whole government approach to support the men and women

Quels ont été vos rôles respectifs dans le cadre de l’élaboration et de la mise en œuvre de la Carte technologique des systèmes du soldat (CTSS) ? Je participe à ce projet depuis ses tout débuts. Je représente l’industrie à titre de coprésident du sous-comité technique de l’intégration des systèmes et des facteurs humains, et en tant que membre du comité directeur. LAURIN GARLAND

De par ma fonction de président de l’AICDS, une organisation représentant 860  entreprises canadiennes membres dans le secteur de la défense et de la sécurité, j’ai été appelé, pendant ces deux dernières années, à agir comme coprésident du comité directeur de la CTSS. TIM PAGE

Quels sont les éléments clés de la CTSS et en quoi contribueront-ils à soutenir les efforts du Canada en matière de modernisation du soldat ? La carte technologique a créé des occasions d’échanges entre la Défense nationale, l’industrie et les milieux universitaires. Ces interactions ont apporté des éclairages différents sur la façon dont nous pouvons atteindre l’objectif fixé, c’est-à-dire doter les soldats du meilleur équipement possible sur le champ de bataille. LAURIN GARLAND

Pour l’AICDS, la CTSS signifie promouvoir la collaboration TIM entre les partenaires de l’indusPAGE trie, entre l’industrie et les milieux universitaires, et entre l’industrie, les milieux universitaires et les différents organismes financés par le gouvernement, tout cela, dans le seul but de positionner l’industrie canadienne à l’avant-scène des marchés national et international. La CTSS est l’exemple même d’une approche globale du gouvernement visant à soutenir les militaires, hommes et femmes, afin qu’ils puissent accomplir efficacement leur travail, puis rentrer chez eux sains et saufs. Quelle place les programmes d’innovation du gouvernement occupent-ils dans la mise en œuvre de la CTSS ?

34

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


in uniform so that they are able to do their job effectively and so that they can come home safely to their family. What is the role of government innovation programs in the SSTRM implementation?

We are now at the change between the initial development work on this program and going forward into the implementation phase. At this stage, we will be able to start-up programs targeted at very specific technological areas to develop products that don’t exist. The government innovation programs are going to be the source of part of the funding for all this development. Without these, it would be less likely that industry would be able to proceed with the next step. LAURIN GARLAND

One of the exciting things for Canadian industry is the effort TIM being made to bring the vast PAGE array of federal R&D funding programs together with a targeted focus on needs that have been identified by the Canadian Forces, where Canadian industry, through collaboration, can help them downstream when individual procurement projects come to market. This is not purely an academic exercise. This means repositioning the Canadian industry so that it can play as great a role as possible in ensuring that the men and women in uniform get the necessary equipment, training and skills. The government has earmarked 240 billion dollars for the first-defense strategy, and it intends to spend the money on reequipping the Canadian military. What better example of industry-government cooperation than the SSTRM to figure-out how to maximize an economic turnout investment for Canadian workers and Canadian Industry?

Nous sommes actuellement en transition, entre l’étape initiale de l’élaboration du programme et celle de sa mise en œuvre. C’est à cette nouvelle étape que nous pourrons enclencher les programmes axés sur des domaines techniques très précis, qui permettront de mettre au point des produits encore inexistants. Les programmes d’innovation du gouvernement fourniront une partie du financement de tous ces travaux de développement. Sans eux, l’industrie aurait sans doute beaucoup plus de mal à franchir cette autre étape. LAURIN GARLAND

Un aspect enthousiasmant, pour l’industrie canadienne, est l’énergie déployée pour faire converger l’impressionnante artillerie des programmes fédéraux de financement des activités de recherche et développement vers les besoins ciblés par les Forces canadiennes, tandis que, grâce à la collaboration, il est possible pour l’industrie canadienne d’appuyer le processus en aval, lorsque les projets d’approvisionnement individuels voient le jour. L’exercice n’est pas purement académique ; il a pour but de repositionner l’industrie canadienne de sorte qu’elle exerce un rôle aussi influent que possible lorsqu’il s’agit de s’assurer que le personnel militaire dispose de tout l’équipement, de toute la formation et de toutes les capacités requises. Le gouvernement a réservé une somme de 240 milliards de dollars pour financer la stratégie de défense Le Canada d’abord, et il entend dépenser cet argent pour moderniser l’équipement des militaires canadiens. Existe-t-il un meilleur exemple de coopération entre l’industrie et le gouvernement que celui de la CTSS, pour illustrer ce que signifie pour les travailleurs canadiens et l’industrie canadienne la maximisation d’un investissement économique participatif ? TIM PAGE

Quelles seront les prochaines étapes de la mise en œuvre de la CTSS et les mesures concrètes prises pour passer de la parole aux actes ? La mise sur pied par l’AICDS d’un réseau dédié aux technologies des systèmes du soldat regroupant des centaines d’entreprises canadiennes ayant participé à l’exercice sur les systèmes du soldat fait partie des initiatives tangibles qui suivront l’atelier sur la mise en œuvre de la CTSS pour s’assurer que l’industrie continue de faire entendre sa voix au gouvernement fédéral, au moment où ce dernier établit ses priorités de financement en matière de R-D. TIM PAGE

LAURIN GARLAND

36

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Le MDN et Industrie Canada ont aussi créé ce qu’ils appellent un « bureau de gestion des programmes interministériels », pour veiller à ce que les industries qui


What are the next steps for the implementation of the SSTRM, and how can we move from words to concrete actions? A tangible follow-up initiative for the SSTRM implementation TIM workshop will be the setting-up PAGE by CADSI of a Soldiers Systems technology network that bring together hundreds of Canadian companies who have been involved in the Soldier Systems exercise to ensure that industry’s voice continues to be carried into the federal government as it sets priorities for R&D funding. DND and Industry Canada have also established what they are referring to as an “inter-departmental program management office” to ensure that things will follow through, to ensure that industries who want to pursue certain areas can maintain contact with the end client, be updated on requirements, and assist those industries in finding government support programs. LAURIN GARLAND

Where are the collaborative opportunities for the textile industry? How can Canadian manufacturers bring their contribution to the new Soldier Systems? The textile industry clearly relates in many ways to the Soldier Systems, for the soldier has several textile-based components and devices he uses other than clothing. The modern soldier requires intelligence and information, which are today being incorporated into the uniform, such as sensors or communication devices. The textile industry is an integral part of the Soldier Systems technology program in achieving these developments. It is the collaboration between the textile manufacturers and the defence electronics and communications experts that will make this possible in order to have a dismounted soldier able to anticipate events and respond effectively to these. There is great leadership in the SSTRM coming from Canadian textile manufacturers, each of which have a traditional role to play in the textile space, but who understand the importance of that collaboration and the need for interoperable equipment as a part of the modern soldier. T TIM PAGE

38

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

veulent approfondir certains domaines puissent demeurer en contact avec le client final et être informées des nouveaux besoins, mais aussi pour épauler les industries à la recherche de programmes de soutien gouvernementaux. Quelles sont les possibilités de collaboration pour l’industrie du textile ? Comment les fabricants canadiens peuvent-ils apporter leur contribution aux nouveaux systèmes du soldat ? L’industrie du textile est, à bien des égards, clairement associée TIM aux systèmes du soldat. Le PAGE soldat, outre les vêtements qu’il porte, utilise de nombreux dispositifs et composantes associant des technologies textiles. Le soldat moderne doit avoir accès à des renseignements et à certaines données ; c’est aujourd’hui possible, grâce à des capteurs et à des dispositifs de communication intégrés à son uniforme. De par ses réalisations, l’industrie du textile fait partie intégrante du programme de technologie des systèmes du soldat. C’est cette collaboration entre les fabricants de textiles et les experts en électronique et en communication de la Défense qui permettra au soldat en mission d’anticiper les événements et d’y réagir efficacement. Les fabricants de textiles du Canada sont porteurs d’une solide expérience, dont bénéficie la CTSS ; chacun d’eux a un rôle traditionnel à jouer dans l’univers des textiles, mais tous sont conscients de l’importance de cette collaboration et de la nécessité pour le soldat moderne de disposer d’un équipement interopérable. T


WHAT

DND NEEDS

INFORMATION PROVIDED BY THE SOLDIER SYSTEMS TECHNOLOGY ROADMAP


LES BESOINS DU MDN INFORMATIONS TIRÉES DE LA CARTE TECHNOLOGIQUE DES SYSTÈMES DU SOLDAT

For 13 years, the Canadian textile industry has been meeting with decision-makers from the Department of National Defence to nourish an ongoing and effective working dialogue extending to the whole range of personal equipment. Although the well-attended annual event, organized by the Canadian Textiles Institute, has come to an end, the need for suppliers to fully understand what the Canadian Forces expect in Canadian-made products still stands. The Soldier Systems Technology Roadmap (SSTRM), a first-hand tool in grasping the vision of the DND with regard to personal protective equipment was unveiled on June 3rd, 2011, giving R&D priority focus areas in several technical domains. To help the Canadian textile industry pinpoint what pertains to its field of expertise, the Textile Journal has extracted from the SSTRM what DND needs for operational clothing, load carriage and mobility, as well as for personal protection. In developing the SSTRM, many deficiencies were identified in today’s Soldier Systems concerning survivability, sustainability and mobility. These were clustered around weight, material properties, protection, integration and comfort. They include both material performance properties and design processes (integration, compatibility, etc.) aspects.

L’industrie canadienne des textiles entretient depuis 13  ans avec les décideurs du ministère de la Défense nationale (MDN) un dialogue permanent et constructif portant sur toute la gamme des équipements personnels. Bien que le réputé événement annuel organisé par l’Institut canadien des textiles ait pris fin, le besoin pour les fournisseurs de comprendre parfaitement les attentes des Forces canadiennes à l’égard des produits canadiens demeure. La Carte technologique des systèmes du soldat (CTSS), outil original destiné à saisir la vision du MDN en matière d’équipements de protection personnelle, a été présentée le 3 juin 2011. Ce document définit les axes prioritaires en matière de R-D dans différents domaines techniques. Pour aider l’industrie canadienne des textiles à bien cibler ce qui correspond à ses champs d’expertise, la Revue du Textile a recensé, dans la CTSS, tous les besoins du MDN qui concernent les tenues opérationnelles, le transport de charge et la mobilité, ainsi que la protection personnelle. L’élaboration de la CTSS a permis de mettre en évidence nombre de faiblesses touchant les systèmes des soldat d’aujourd’hui, notamment en ce qui a trait à leur capacité de survie, à leur durabilité et à leur mobilité. Ces faiblesses ont été regroupées autour des thèmes suivants : poids, propriétés des matériaux, protection, intégration et confort. Ces thèmes touchent à la fois aux propriétés et performances des matériaux et aux processus de conception (intégration, compatibilité, etc.). VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

41


Neuf faiblesses, étroitement liées les unes aux autres, ont été jugées cruciales et ont conduit à définir les priorités :

n protection contre les explosions et atténuation de ses effets ;

n confort (physique et thermique) ; n protection contre le feu, les flammèches et les flammes ;

n renforcement et amélioration de la protection balistique (tête, cou, nuque, aine, extrémités) ;

n intégration de l’équipement et compatibilité des vêtements ;

n protection auditive intégrée ; n résistance à la fusion et au suintement des vêtements et des équipements ;

n poids ; n répartition du poids. Nine deficiencies were identified as being high priority:

n Blast protection and mitigation n Comfort (physical and thermal) n Fire, flash and flame protection n Increased and improved ballistic coverage (head, neck, nape, groin, extremities)

n Integration of equipment and clothing compatibility n Integrated aural protection n Melt/drip resistant clothing and equipment n Weight n Weight distribution. In order to achieve DND’s vision of the Soldier Systems Survivability/Sustainability and Mobility capabilities, mid-term (2015-2020) and long-term (2020-2025) goals have been identified that will require R&D efforts over the next 10-15 years. While the mid-term goals can be categorized as evolutionary or incremental improvements on existing systems, the long-term goals are characterized as revolutionary and will exploit novel emerging technologies. The goal for the 20152020 timeframe is a lightweight system that improves the balance between protection and performance, enhances functionality, comfort, personal protection, safety and mobility, and is better integrated. For 2020-2025, the goal is an adaptive, intelligent integrated system that offers “plug and play” capabilities and “self” functions (e.g., self-repair) providing substantial weight and bulk reduction. It should also allow the soldier to evade C4I detection through signature management, and fully exploit an optimized survivability chain with functions to avoid detection and identification, increase platform manoeuvrability, and the capability to defeat attack and enable selfrepair. The overall system goals include the following:

42

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Pour concrétiser sa vision des capacités de survie, de maintien en opération et de mobilité que devraient offrir les systèmes du soldat, le MDN a établi des objectifs à moyen et à long termes (2015-2020 et 2020-2025, respectivement), qui nécessiteront des efforts de R-D durant les 10 à 15 prochaines années. Les objectifs à moyen terme comprennent l’évolution ou l’amélioration progressive des systèmes existants, tandis que les buts à long terme sont révolutionnaires et tablent sur l’exploitation des technologies émergentes. L’objectif, pour la période 2015-2020, est de concevoir un système léger, qui offre un équilibre accru entre protection et performances, une amélioration des fonctionnalités, du confort, de la protection personnelle, de la sécurité et de la mobilité, de même qu’une intégration plus poussée des éléments. Pour 2020-2025, il est question de produire un système adaptatif, intelligent et intégré, doté de capacités « prêtes à l’emploi » et de fonctions « auto » (autoréparable, etc.), au poids et à l’encombrement considérablement réduits. Ce système permettra aussi au soldat d’être invisible à toute détection C3IR (commandement, contrôle, communications, informatique et renseignement) grâce à la possibilité de gérer sa signature et d’exploiter pleinement une chaîne de survie optimisée intégrant des fonctions lui permettant d’éviter d’être détecté et identifié, d’accroître la manœuvrabilité de sa plateforme, de répondre à une attaque et de disposer de capacités d’autoréparation. Les objectifs pour le système global incluent :

2015-2020 (amélioration progressive) n Réduction progressive du poids et de l’encombrement (25 à 50 %).

n Modularité et possibilité de configuration selon la mission. n Couverture optimisée du corps, en même temps que souplesse, mobilité (articulations intégrées et protection de l’aine, protection des yeux et de la mâchoire), confort rehaussé et capacité de respirer améliorée.


2015-2020 (Incremental Improvement) n Incremental weight and bulk reduction (25-50%)

n Intégration améliorée : –

n Mission configurable and modular n Optimized body coverage with flexibility, mobility (integrated joint and groin protection, integrated ocular and mandible protection) with better comfort and enhanced breathability

n Improved integration – – – – –

Heat management (cooling and heating, sealed system) Electronics, flexible displays and input devices, C4I sensors and others Power generation, distribution and storage (eTextile) Basic load carriage Life-sign monitoring and tracking and automated call-for-help

n Personal protection – – – – – – – – –

Flame resistance No melt/drip Flash (ocular) Heat/cold (integrated all-weather protection) Stab/needle/bite Ballistic and blast Anti-static/electric resistance Antimicrobial Blunt impact

– – – –

gestion de la température (chauffage, refroidissement, étanchéité du système) ; électronique, afficheurs souples et dispositifs de saisie, capteurs C3IR et autres ; production, distribution et stockage d’électricité (textiles électroniques) ; capacité de transport de charge de base ; surveillance et suivi des signes vitaux et appel à l’aide automatique.

n Protection individuelle : – – – – – – – – –

résistance à la flamme ; ni fusion ni suintement ; flammèches (yeux) ; chaleur/froid (protection tous temps intégrée) ; perforations, piqûres, morsures ; explosions et projectiles ; résistance à l’électricité, statique et autres ; protection antimicrobienne ; traumatismes fermés (objets contondants).

n Gestion adaptative et réactive de la signature, y compris protection multispectrale (concept du prédateur).

n Adaptive and reactive signature management, including n Amélioration des systèmes de transport de charge et des multispectral protection (predator concept)

chaussures, aides à la mobilité (p. ex., exosquelette).

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

43


n Système intégré d’identification ami ou ennemi (IFF) et des forces alliées (ou forces bleues).

n Surveillance, signalement.

2020-2025 (changements et améliorations « révolutionnaires ») n Réduction notable du poids et de l’encombrement (50 à 75 %).

n Modularité et possibilité de configuration complètes.

n Système d’uniforme avec gestion complète et recyclage de l’humidité, et avec matériaux autoréparables.

n Système entièrement intégré de captage, d’emmagasinage d’énergie.

et

de

production

n Improved load carriage and footwear systems mobility n Système de prise en charge ou de soins intégré aids, e.g. exo-skeleton

n Integrated Identification Friend and Foe (IFF) and Blue Force n Tracking/reporting.

(actif/passif) des blessures associé à des capteurs C3IR intégrés.

n Protection personnelle réactive (sur demande). n Tenue balistique modifiable et modulaire.

2020–2025 (Revolutionary Change/Improvement) n Substantial weight and bulk reduction (50-75%) n Fully configurable and modular

n Protection corporelle intégrale à 360 degrés. n Protection CBRNE avec capacité d’autodécontamination (tête et corps).

n Uniform system with complete moisture management n Protection contre les armes à énergie dirigée (son, microand recycling, and with self-repairing materials

n Fully integrated energy harvesting/storage/generation

ondes, laser).

n Camouflage multispectral adaptatif intelligent.

n Integrated/embedded (active/passive) wound manage- n Possibilité d’ajouter sans difficulté des technologies et ment/healing with embedded C4I sensors

n Reactive personal protection (i.e. on-demand) n Scalable and modular armour n 360-degrees whole-body protection

des interfaces réseau.

VÊTEMENTS OPÉRATIONNELS, TRANSPORT DE CHARGE ET MOBILITÉ Le thème Vêtements opérationnels, transport de charge et

n CBRNE, self-decontaminating protection (head and body) mobilité vise les futurs systèmes d’uniforme opérationnel, de n Directed energy protection (sonic, microwave, laser) n Smart adaptive multi-spectral camouflage n Ability to seamlessly add on technology and interface with networks.

transport de charge et d’aide à la mobilité. Cela inclut les :

n sous-vêtements, uniformes proprement dits et compléments vestimentaires (p. ex., parkas et tenues imperméables), à l’exclusion de l’équipement de protection spécialisé (p. ex., les survêtements CBRNE) ;

n moyens de distribuer, de générer et de stocker de l’élec-

OPERATIONAL CLOTHING, LOAD CARRIAGE AND MOBILITY The Operational Clothing, Load Carriage and Mobility theme includes the future operational uniform system, load carriage system and mobility aids. It includes:

44

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

tricité, avec prises pour brancher des systèmes électroniques (GPS, étiquettes IFF, etc.) ;

n gants et articles chaussants (chaussettes, semelles, souliers, couvre-chaussures, raquettes et skis). Le système de transport de charge inclut :


n arsenaux de combat modulaires ; n sacs à dos individuels. Les aides à la mobilité comprennent ce que le soldat peut utiliser pour transporter son équipement sur le théâtre des opérations, comme les :

n petits robots ou véhicules de transport ; n dispositifs d’aide au transport de charge (p. ex., exosquelettes).

n Undergarments, the uniform itself, and add-ons (e.g., parkas and rain suits), not including specialized protection equipment (e.g., CBRNE overgarment)

n A means to distribute, generate and store power, together with connectors to attach electronic systems (e.g., GPS, IFF tags, etc.)

L’objectif consiste à améliorer l’efficacité opérationnelle grâce à un système d’habillement et d’équipement du soldat permettant d’améliorer sa protection et lui offrant interopérabilité, multifonctionnalité et adaptabilité pour sa mission, quels que soient le milieu et les conditions météorologiques ou climatiques. Cela peut s’accomplir en développant un système de transport de charge humanocentrique (c.-à-d. axé sur les besoins de l’humain), qui contribue à son endurance et à son efficacité opérationnelle, et qui soit configurable selon la mission, modulaire et mobile. Ce système doit offrir un confort accru et réduire le poids tant réel que perçu, grâce à une conception et à des matériaux légers, à une meilleure répartition des masses et au recours à une aide robotisée à la mobilité, tels un exosquelette, un système extérieur de transport ou un chariot. Le système doit intégrer un dispositif de génération ou de captage d’énergie, ainsi que des capacités de transmission d’énergie et de données, y compris des branchements.

n Handwear and footwear (socks, insoles, boots, over boots, snowshoes and skis). The load carriage system includes:

n Modular fighting rigs n Personal rucksacks. The mobility aids include what the soldiers may use to carry his/her equipment into operations, such as:

Défis et besoins à moyen terme (2015-2020) n Réduction de poids impérative de 25 % et souhaitable de 50 %.

n Confort amélioré. n Intégration améliorée. n Performances des matériaux améliorées.

n Small-unit carriage robots/vehicles.

n Gestion améliorée de la signature du soldat.

n Load carriage assistive options (e.g., exoskeletons).

n Acceptation de l’utilisateur.

The objective is to improve operational effectiveness through a soldier clothing and equipment system that will better protect the soldier and provide interoperability, multi-functionality and adaptability to the soldier’s mission in all environments and weather conditions. This can be achieved by developing a humancentric load carriage system that contributes to self-sustainability and operational effectiveness, with increased mission configurability, modularity and mobility. It must provide increased comfort and reduce real and perceived weight through enhanced lightweight design and material, better weight distribution or the use of robotic mobility assistance such as an exoskeleton or an external

46

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Défis et besoins à long terme (2020-2025) n Réduction de poids impérative de 50 % et souhaitable de 75 %, avec ajout de nouvelles capacités.

n Gestion active de la température. n Textiles adaptatifs multifonctionnels. n Intégration totale. n Gestion de l’électricité et des données intégrée. n Acceptation de l’utilisateur.


carriage system. It will integrate energy generation and harvesting, as well as data and power transmission and connections.

Key Mid-term (2015-2020) Challenges and Requirements n 25% essential and 50% desirable weight reduction n Improved comfort n Improved integration n Improved material performance n Improved signature management n User acceptance

À l’avenir, les efforts de R-D doivent être axés sur des technologies capables de combler les lacunes constatées sur le plan des tenues opérationnelles, du transport de charge et de la mobilité, et en particulier sur les textiles et technologies capables de capter l’énergie, les nanorevêtements, les polymères et élastomères avancés, les structures textiles 3D, les textiles à composantes multiples (enduits et membranes), les motifs de camouflage, ainsi que les structures d’exosquelette et d’endosquelette. Les technologies touchant les procédés relatifs aux nanotechnologies et leurs applications sont parmi les plus prometteuses, même si leurs avantages véritables n’ont pas encore été parfaitement démontrés. Néanmoins, les nanotechnologies laissent entrevoir la possibilité de personnaliser les matériaux et les textiles pour répondre aux besoins uniques et exigeants du MDN. Les solutions nanotechnologiques qui permettront potentiellement, à long terme (au-delà de 2025), de combler les lacunes évoquées comprennent notamment :

Key Long-term (2020-2025) Challenges and Requirements n les nanomatériaux à base de carbone (p. ex., les particules et nanotubes de carbone), pour améliorer la robustesse, n 50% essential and 75% desirable weight reduction with added capabilities

n Active thermal management n Adaptive/multi-function textiles n Full integration

le stockage d’électricité ou l’isolation, les propriétés conductrices et semi-conductrices ;

n les nanofibres et nanofibrilles, pour améliorer la robustesse des tissus, renforcer les polymères ou produire des matériaux plus légers ;

n Integrated power and data n User acceptance In looking towards the future, R&D efforts should be centred around technologies that could address gaps in operational clothing, load carriage and mobility. These could include energy-harvesting textiles and technologies, nano-coatings, advanced polymers and elastomers, advanced 3-D textile structures, multi-component textiles (coatings and membranes), camouflage designs, as well as exo and endoskeleton structures. Among the most promising technologies are those revolving around the processes and applications of nanotechnology, although their real benefits have still not been fully demonstrated. Still, nanotechnology holds the promise of customizing materials and textiles for DND’s unique and demanding requirements. Potential long-term (2025+) nanotechnology solutions to performance gaps include:

n Carbon-based nano-materials (e.g., particles and carbon nano-tubes) for improved strength, electrical energy storage, insulation, semiconducting and conducting properties

n Nano-fibres/nano-fibrils for improved fabric strength, polymer reinforcement and lighter materials

n Nano-clays for improved abrasion resistance, chemical protection and fire resistance

n Nano-ceramics for improved and novel optical, electrical, dielectrics, magnetic, thermal, chemical and mechanical properties VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

47


n les nanoargiles, pour améliorer la résistance à l’abrasion, la protection contre les agents chimiques, et l’ignifugation ;

n les nanocéramiques, pour obtenir des propriétés optiques, électriques, diélectriques, magnétiques, thermiques, chimiques et mécaniques améliorées ou nouvelles ;

n les nanorevêtements, pour les revêtements protecteurs, les enduits à distorsion chromatique, une résistance à l’abrasion améliorée, la protection contre les ultraviolets (UV), la protection CBRNE, la protection contre les liquides, etc.

n Nano-coatings for protective covering, colour-shift coatings, improved abrasion resistance, ultraviolet (UV) protection, CBRNE protection, liquid repellence, etc. Important R&D efforts should revolve around next-generation operational clothing, including outer shell systems using integrated multi-spectral signature management, moisture management and logistic carriage systems, as well as headwear systems, footwear, handwear and combat uniforms. Special focus should also go to advanced materials and processes, including adaptive textiles, electrochromic materials, micro-encapsulation processes and coatings, smart and nanomaterials, and E-textiles.

PERSONAL PROTECTION The Personal Protection theme includes ballistic, blast, impact and CBRNE protective systems. The torso and extremity ballistic protective systems include fragmentation vests with ballistic plates, arm protectors and groin protection. The head protective system includes the ballistic helmet, helmet liner and suspension, protective visor, ballistic eyewear, ballistic goggles, nape protector, throat protector, mandible guard and attachment points for items such as night vision goggles (NVGs), headlights, mountable cameras, IFF, and others. The extremity protective systems include arms, legs and joints protection. The objectives in this area are:

n Reducing weight and bulk of materials n Emphasizing a high level of human factors engineering and user acceptance

n Improving and integrating protection to the various body areas against environmental and battlefield threats

Des efforts importants de R-D doivent être consacrés aux tenues opérationnelles pour la prochaine génération : systèmes de couche extérieure dotés de fonctions intégrées de gestion multispectrale de la signature et de gestion de l’humidité, systèmes de transport logistique, systèmes de casque, articles chaussants, gants et tenues de combat. Une attention particulière doit aussi être portée aux matériaux et procédés évolués, comme les textiles adaptatifs, les matériaux électrochromiques, les procédés de microencapsulation et les enduits, les nanomatériaux et les matériaux intelligents, ainsi que les textiles électroniques.

PROTECTION INDIVIDUELLE Le thème de la protection individuelle englobe les systèmes de protection balistique, contre les explosions, les impacts et les incidents CBRNE. Les moyens de protection du torse et des extrémités comprennent des vestes pare-éclats dotées de plaques balistiques, des manchettes et des coquilles pour protéger la région de l’aine. Le système de protection de la tête comprend le casque balistique, la doublure et le dispositif de suspension du casque, la visière de protection, des lunettes balistiques, un protecteur de nuque, un protège-cou, un protège-mâchoire et des points d’attache pour des accessoires comme des lunettes de vision nocturne, une lampe de casque, une caméra amovible ou une étiquette IFF. Les systèmes de protection des extrémités comprennent des protections pour les bras, les jambes et les articulations. Les objectifs, à ce chapitre, sont les suivants :

n réduire le poids et l’encombrement des matériaux ; n mettre l’accent sur une conception qui tient compte du niveau élevé de facteurs humains et sur l’acceptation des utilisateurs ;

n améliorer et intégrer la protection des différentes parties du corps contre les menaces environnementales et militaires ;

n Maintaining thermo-physiological comfort and survival n maintenir le confort thermophysiologique et les capain extreme conditions

cités de survie dans des conditions extrêmes ;

n Improving compatibility between different clothing n renforcer la compatibilité entre les différentes compocomponents

48

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

santes de l’habillement du soldat ;


n Integrating functionality so that fewer layers provide n intégrer les fonctionnalités de façon à obtenir une multi-layer protection and increase functionality

n Reducing lifecycle costs by making systems more effective, durable and recyclable, and by buying fewer components for the system

n Providing scalable/modular protection depending on the threats and the mission.

protection multicouche avec un nombre de couches réduit, et améliorer ces fonctionnalités ;

n réduire les coûts liés au cycle de vie en améliorant l’efficacité, la durabilité et le caractère recyclable des systèmes et en réduisant le nombre des composantes achetées pour ces systèmes ;

n offrir une protection modulable et modulaire en fonction

Key Mid-term (2015-2020) Challenges and Requirements  n Improved aural and ocular protection n Improved behind-armour blunt trauma n Improved environmental protection n Improved extremity protection n Improved integration n Reduced weight (30% increased mass efficiency) n User acceptance.

Key Long-term (2020-2025) Challenges and Requirements  n Active thermo-regulation, full heat management

des menaces et de la mission.

Principaux défis et besoins à moyen terme (20152020) n Protection auditive et oculaire renforcée. n Réduction des traumatismes sous les protections balistiques.

n Amélioration de la protection contre l’environnement. n Amélioration de la protection des extrémités. n Intégration améliorée. n Réduction du poids (augmentation de 30 % de l’efficacité de la masse).

n Acceptation de l’utilisateur.

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

49


Principaux défis et besoins à long terme (2020-2025) n Thermorégulation active, gestion complète de la chaleur.

n Vêtements balistiques entièrement intégrés, modulaires et modulables.

n Intégration totale. n Amélioration de la protection balistique et contre les chocs.

n Réduction du poids (augmentation de 50 % de l’efficacité de la masse).

n Acceptation de l’utilisateur. n Full integrated, modular and scalable armour n Full integration

De nombreuses technologies pourraient résoudre les faiblesses en matière de protection individuelle, notamment les :

n Improved ballistic and impact protection

n matériaux céramiques évolués ;

n Reduced weight (50% increased mass efficiency)

n fibres ou tissus balistiques ;

n User acceptance.

n technologies de protection contre les traumatismes ;

Many promising technologies may resolve deficiencies in personal protection, including:

n matériaux composites ;

n Advanced ceramics n Ballistic fibre/fabric n Blunt impact protection technologies n Composite materials n Overpressure protection technologies n Reactive technologies n Transparent armour. Some of the technologies identified for personal protection are similar to the ones identified for operational clothing. Among the ones that will probably deliver the most important changes are: nano-materials, adaptive convective materials, shape memory polymers and textiles, smart/interactive textiles, phase change materials and energy absorbing materials.

n technologies de protection contre les surpressions ; n technologies réactives ; n armures transparentes. Certaines des technologies ciblées pour la protection individuelle sont les mêmes que pour les tenues opérationnelles. Les technologies ayant le plus de chances d’entraîner des bouleversements importants sont les : nanomatériaux, matériaux adaptatifs à convection, polymères et textiles à mémoire de forme, textiles intelligents ou interactifs, matériaux à changement de phase et matériaux à absorption d’énergie.

Pour en savoir plus sur les besoins du MDN concernant les tenues opérationnelles, le transport de charge, la mobilité et la protection personnelle, vous pouvez vous reporter à la partie « Survie/maintien en opération/mobilité » du Rapport récapitulatif et plan d’action de la CTSS. D’autres parties de ce For further details concerting the DND’s needs in regards to document peuvent aussi présenter un intérêt pour l’industrie operational clothing, load carriage, mobility and personal canadienne des textiles, dont notamment  les sections protection, you may refer to the Survivability/Sustainability/ « Énergie », « Commandement, contrôle, communications, Mobility portion of the SSTRM Capstone Report and Action informatique et renseignement (C3IR) » et « Capteurs ». Le Plan. Other sections, including Power and Energy, C4I site www.soldiersystems.collaboration.gc.ca présente beau(Command, Control, Communications, Computer, Intelli - coup d’information utile. T gence) and Sensing, could also be of great interest to the Canadian textile industry. Information is available at www.soldiersystems.collaboration.gc.ca. T

50

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


TECHTEXTIL 2011 MESSE FRANKFURT SETS THE BAR EVEN HIGHER


By | Par OLIVIER VERMEERSCH, ALDJIA BEGRICHE, ANN LANGLOIS

TECHTEXTIL 2011 MESSE FRANKFURT MET LA BARRE ENCORE PLUS HAUTE By combining its flagship Techtextil Frankfurt trade fair with the Texprocess trade fair for processing of textile and flexible materials, Messe Frankfurt has succeeded in confirming its international leadership position. Over the show’s three intense days, over 24,500 international visitors (96 countries) strolled past the stands of 1207 exhibitors. The positive mood among both exhibitors and visitors was the result of growing demand from the various areas of application, and the improvement in the general economic situation, which has triggered an investment and employment upsurge in the sectors represented at Techtextil. Multifunctionality and energy efficiency are the determining factors behind the trends in this innovative sector. New fibres, materials, technologies, finishes and potential applications—these and other innovations give manufacturers of technical textiles innumerable ideas for offering materials for every conceivable industrial area of application and for greater energy efficiency.

En combinant son salon vedette Techtextil Frankfort au salon Texprocess des technologies de transformation des textiles et autres matériaux flexibles, Messe Frankfurt a réussi à confirmer sa position de chef de file international. Plus de 24 500 visiteurs internationaux (96 pays) ont déambulé durant trois journées intenses parmi les stands des 1 207 exposants. L’enthousiasme qui a régné chez les exposants comme chez les visiteurs est attribuable à une demande croissante de la part des différents domaines d’application et à l’amélioration de la situation économique générale, qui a déclenché une hausse marquée des investissements et de l’emploi dans les secteurs représentés à Techtextil. La multifonctionnalité et l’efficacité énergétique sont les facteurs déterminants des tendances observées dans ce secteur innovant. Les nouvelles fibres, nouveaux matériaux, nouvelles technologies, nouveaux apprêts et nouvelles applications potentielles sont autant d’innovations qui, parmi d’autres, donnent aux fabricants de textiles techniques d’innombrables idées pour présenter des matériaux destinés à tous les domaines d’application industrielle imaginables ou à améliorer l’efficacité énergétique. VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

53


Présence canadienne remarquée Le Groupe CTT avait mis en place un pavillon canadien qui, cette année encore, fut un succès et qui a accueilli 6 entreprises exposantes et 9 autres sociétés participant à la mission Techtextil Europe 2011. La zone de maillage a été particulièrement achalandée tout au long du salon, notamment du fait des rencontres préprogrammées grâce à la collaboration du Groupe CTT et de ses partenaires européens Bayern Innovative (Bavière) et Uptex (nord de la France). En outre, deux soirées cocktail ont été organisées avec ces partenaires pour solidifier les échanges. Plusieurs Canadiens visitant Texprocess ont aussi été aperçus au fil des jours. Le salon comptait dix autres pavillons nationaux (Belgique, Chine, Espagne, États-Unis, France, Italie, Portugal, République tchèque, Suède et Taiwan)

Texprocess : une première impressionnante

Notable Canadian Presence CTT Group had set up a Canadian pavilion, which was a success this year once again, attracting 6 exhibiting companies, and 9 companies without booths on board for the Techtextil Europe 2011 mission. The networking area was particularly busy throughout the fair, due mainly to the preprogramed meetings arranged by CTT Group and its European partners Bayern Innovative of Bavaria, and Uptex of Northern France. A pair of cocktail soirées was held with the two collaborators to solidify exchanges. A number of Canadians were seen visiting Texprocess over the course of the fair, which included 10 other international pavilions (Belgium, China, Spain, United States, France, Italy, Portugal, Czech Republic, Sweden and Taiwan).

Texprocess: an impressive premier Texprocess was born of a vision by Messe Frankfurt and VDMA, a major German industrial association representing over 3000 engineering companies. Previously, VDMA had a stake in the IMB trade fair in Cologne, Germany, also dedicated to textile processing technologies, but aimed mainly at clothing rather than technical products. VDMA ended its alliance with IMB before the last edition of the IMB fair in 2009, which attracted 493 exhibitors and 18,771 visitors. The next IMB show is scheduled for 2012. With its first edition, Texprocess scored highly, attracting 330 exhibitors and 16,000 visitors. Organizers confirmed that a second edition will be held in tandem with Techtextil in June 2013. Only time will tell if the two events are compatible. One thing was for sure: There was a nice cross-pollination of visitors for the combined Texprocess and Techtextil, highlighting the entire textile sector value chain and attracting new contracts throughout.

54

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Texprocess est né de la vision de Messe Frankfurt et d’une association industrielle majeure en Allemagne, VDMA, qui représente plus de 3 000 entreprises d’ingénierie. Cette association était autrefois partie prenante du salon IMB de Cologne (Allemagne), lui aussi dédié aux technologies de transformation des textiles, mais visant principalement les vêtements plutôt que les produits techniques. VDMA avait mis un terme à son alliance avec IMB lors de la dernière édition du salon IMB en 2009, qui avait accueilli 493  exposants et 18  771  visiteurs. Le prochain salon IMB est prévu pour 2012. Pour sa première édition, Texprocess réalise un excellent score, en accueillant 330 exposants et 16 000 visiteurs. Les organisateurs ont confirmé la tenue d’une seconde édition, en parallèle avec Techtextil, en juin 2013. L’avenir dira si ces deux événements peuvent cohabiter. Ce qui est certain, c’est que la combinaison de Texprocess et de Techtextil a engendré une fréquentation croisée très importante, avec une participation de toute la chaîne de valeur du secteur du textile, et a permis de nouer de nouveaux contacts tout au long de cette chaîne. Le salon Texprocess comprenait une section « Source It ! », qui réunissait une soixantaine de confectionneurs à façon, notamment d’Amérique du Sud, de Mauritanie, d’Asie et du Portugal.

Les Symposiums et le Forum Texprocess Parallèlement aux salons, les symposiums Techtextil et Avantex et le Forum Texprocess – qui ont regroupé une centaine de conférences présentant les plus récentes innovations – ont attiré près de 1 500 participants. Les thèmes des conférences portaient sur les sujets suivants :

n matériaux composites à base de fibres ; n nouveaux matériaux ; n textiles à hautes performances basés sur les nanotechnologies ;

n tissus intelligents et électronique flexible ;


Texprocess included a section called “Source It!” with roughly 60 contract manufacturers from South America, Mauritania, Asia and Portugal.

n modification des surfaces pour des usages nouveaux et

The Symposiums and Texprocess Forum

n technologies : nouveaux développements et nouveaux

At the same time as the fair, the Techtextil and Avantex symposiums and the Texprocess Forum—which brought together roughly 100 speakers discussing the latest innovations—drew nearly 1500 attendees. Conference themes included:

n Fibre-based composites n New materials n Nanotechnology-based high-performance textiles n Smart materials and flexible electronics

adaptatifs ;

n nouvelles fibres et formation des fibres ; procédés ;

n protection personnelle et textiles barrières ; n vêtements et électronique ; n textiles intelligents : de la recherche aux nouveaux produits ;

n forum Texprocess : sourçage, réglementation douanière, durabilité, profil des pays, nouvelles technologies, normes sociales, projets de l’Union européenne (personnalisation de masse, innovation ouverte).

n Surface modification for new and adaptive applications n New fibres and fibre formation

Les Prix pour l’innovation

n Technology: New developments/processes

Des produits véritablement innovants ont été mis à l’honneur lors de la cérémonie officielle d’ouverture. L’un dans l’autre, dix développements exemplaires illustrant parfaitement le potentiel de créativité et de mise au point du secteur ont été présentés lors de la remise des prix pour l’innovation Techtextil, Avantex et Texprocess :

n Personal protection and barrier textiles n Clothing and electronics n Smart textiles, from research to new products

n Texprocess Forum: Sourcing, customs regulations, sustain- n D’Appolonia S.p.A. (Italie), conjointement au Saxon ability, country profiles, new technologies, social standards, EU projects (mass customization, open innovation).

Innovation Awards Pioneering product innovations were honoured during the official opening ceremony. Altogether, ten exemplary developments that epitomize the potential of the sector for creativity and development were presented with the Techtextil, Avantex and Texprocess Innovation Awards:

n D’Appolonia S.p.A. (Italy), together with the Saxon Textile Research Institute (Germany), Blastech Ltd. (Great Britain), Consorzio CETMA (Italy), Air Tex Solution (U.S.A.), Cargo Network (Germany), Meridiana Maintenance S.p.A. (Italy), APC Composite (Sweden), and Riso DTU National Laboratory for Sustainable Energy (Denmark), for their “Fly-Bag: explosion-resistant textile luggage container for aircraft cargo holds” in the category of Safety + Protection.

Textile Research Institute (Allemagne) et à Blastech Ltd. (Grande-Bretagne), Consorzio CETMA (Italie), Air Tex Solution (États-Unis), Cargo Network (Allemagne), Meridiana Maintenance S.p.A. (Italie), APC Composite (Suède) et Riso DTU National Laboratory for Sustainable Energy (Danemark), a été distinguée pour le Fly-Bag, un conteneur à bagages en textile à l’épreuve des explosions pour les soutes d’avion, dans la catégorie de la sécurité et de la protection.

n Fibroline France SARL (France) a reçu une mention honorable dans la catégorie des nouveaux procédés, pour un nouveau tapis de sol sans latex destiné à l’industrie automobile et fabriqué à partir de résidus d’enduits en poudre.

n L’Institute of Textile Technology and Process Engineering Denkendorf (Allemagne), conjointement au Plant Biomechanics Group, de l’université de Fribourg (Allemagne) et à l’Institute of Building Structures and Structural Design de l’université de Stuttgart (Allemagne) ont été récompensés pour des « pare-soleil de façade bioniques inspirés de l’oiseau de paradis », dans la catégorie de l’architecture.

n L’Institute of Textile Technology and Process Engineering Denkendorf (Allemagne), conjointement avec le Musée d’État d’histoire naturelle de Stuttgart (Allemagne), l’Institut de géosciences de l’université de Tübingen (Allemagne), Mattes & Ammann GmbH & Co. KG (Allemagne) et Solarenergie Stefanakis (Allemagne), a été distingué pour la « mise au point de matériaux textiles tridimensionnels pour la récupération de l’eau du brouillard » dans la catégorie des nouveaux matériaux.

56

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


n Fibroline France SARL (France) received an Honourable Mention for a new latex-free carpet for the automotive industry manufactured with powder coating wastes in the category of New Processes.

n The Institute of Textile Technology and Process Engineering Denkendorf (Germany), together with the Plant Biomechanics Group, University of Freiburg (Germany), and the Institute of Building Structures and Structural Design, University of Stuttgart (Germany), for their “Bionic facades shading based on the model of the strelitzia” in the category of Architecture.

n The Institute of Textile Technology and Process Engineering, Denkendorf (Germany), together with the State Museum of Natural History in Stuttgart (Germany), the Institute of Geo-sciences, the University of Tübingen (Germany), Mattes & Ammann GmbH & Co. KG (Germany) and Solarenergie Stefanakis (Germany) for their “Development of three-dimensional textile materials for the recovery of water from fog aerosols” in the category of New Materials.

n Lindauer Dornier Gesellschaft GmbH (Germany) for its “Open-Reed Weave Technology” in the category of New Technologies.

n Outlast Europe GmbH (Germany) for its PCM - Polyester fibres in the category of New Materials.

n PyroTex GmbH (Germany) received an Honourable Mention for a new safety fibre in the category of New Materials. Avantex Innovation Award Winners:

n The Hohenstein Institute for Textile Innovation (Germany), together with the Center for Computing and Communication Technologies and the Institute for MicroSensors, Actuators and Systems of the University of Bremen (Germany), for a sensor-based personal protective equipment for forestry work with dangerous machines and tools in the category of Personal Protection.

n Berlin-Weissensee Art Academy, College of Design (Germany) and the Textile Research Institute Thuringia-


Vogtland (Germany) received an Honourable Mention for its Tex-Vest in the category of Safety + Protection.

n Lindauer Dornier Gesellschaft GmbH (Allemagne) a été primée pour sa technologie Open Reed Weave (ORW), dans la catégorie des nouvelles technologies.

n Outlast Europe GmbH (Allemagne) a été récompensée pour ses fibres de polyester à changement de phase, dans la catégorie des nouveaux matériaux.

n PyroTex GmbH (Allemagne) a reçu une mention honorable pour une nouvelle fibre de sécurité, dans la catégorie des nouveaux matériaux. Les gagnants du prix pour l’innovation Avantex :

n Le Hohenstein Institute for Textile Innovation n Luxilon (Belgium), together with Sofileta (France), for its Luxicool performing yarn in Sofileta cooling fabrics in the category of Comfort + Function.

(Allemagne), ainsi que le Center for Computing and Communication Technologies et l’Institute for MicroSensors, Actuators and Systems de l’université de Brème (Allemagne), ont été distingués pour un équipement de protection personnelle doté de capteurs pour le travail en forêt avec des machines et outils dangereux, dans la catégorie de la protection personnelle.

Texprocess Innovation Awards:

n Xtreme-tech with Dyneema® by Amann & Söhne GmbH n CutEXPERT ecocam by Expert Systemtechnik GmbH n M-Type 867-190146 by Dürkopp Adler AG n iSize by Human Solutions GmbH n Bügelformen by GF-Garmenttec

n PFAFF Powerline 3721 by PFAFF Industriesysteme und n La Berlin-Weissensee Art Academy, College of Design Maschinen AG

n X-Feed by Xi’an TYPICAL Europe GmbH n VETRON by Xi’an TYPICAL Europe GmbH.

58

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

(Allemagne) et l’Institut de recherche sur les textiles de Thuringe-Vogtland (Allemagne) ont reçu une mention honorable pour leur Tex-Vest, dans la catégorie de la sécurité et de la protection.


Upcoming Events in 2013 The next Techtextil International Trade Fair for Technical Textiles and Nonwovens will be held in association with Material Vision’s Trade Exhibition and Conference on Materials for Product Development, Design and Architecture, in Frankfurt am Main from June 11 to 13, 2013. Techtextil will once again be held concurrently with Texprocess, the international Trade Fair for Processing Textiles and Flexible Materials, the second edition of which will also run a day longer, from June 11 to 14, 2013. Texprocess Americas will make its debut April 24–26, 2012, in Atlanta.

SOME OF THE INNOVATIONS ONSITE, AS OBSERVED BY OUR EXPERTS

n Luxilon (Belgique), conjointement à Sofileta (France), a été récompensée pour son fil performant Luxicool utilisé dans le tissu refroidissant Sofileta, dans la catégorie du confort et des fonctions. Les prix de l’innovation Texprocess :

n Xtreme-tech with Dyneema®, de Amann & Söhne GmbH ; n CutEXPERT ecocam, d’Expert Systemtechnik GmbH ; n M-Type 867-190146, de Dürkopp Adler AG ; n iSize, de Human Solutions GmbH ; n Bügelformen, de GF-Garmenttec ; n PFAFF Powerline 3721, de PFAFF Industriesysteme und Maschinen AG ;

Texprocess We were able to note a number of innovations in terms of productivity and quality of sewing machines, many of which were acclaimed with innovation awards. Durkopp Adler (www.duerkopp-adler.com) displayed a decorative stitching machine used for car seat production. Pfaff (www.pfaffpowerline.com) showed off its Powerline 3721 for delicate leather or artificial leather textiles that included an impressive number of integrated sensors and individual motors for complete control of materials and sewing threads during assembly. The company Xi’an Typical Europe GmbH (www.typical-europe.com) announced a new generation of

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

59


machines in its Vetron series made up of interchangeable modules that enable a flatbed machine to be converted into a long-arm machine in minutes, and even to be installed with an ultrasonic head rather than a sewing head. We were also able to see assembly robots in action, such as the JT882 prototype for pocket assembly developed by Jam International (www.jaminternational.it), which coupled three dedicated sewing machines and an automatic transfer system between them. The Brother GT-782 Inkjet Garment Printer

n X-Feed, de Xi’an TYPICAL Europe GmbH ; n VETRON, de Xi’an TYPICAL Europe GmbH.

Prochain rendez-vous en 2013 La prochaine édition de Techtextil, salon professionnel international des textiles techniques et des non-tissés, se déroulera en partenariat avec Material Vision, salon-conférence sur les matériaux pour le développement, la conception et l’architecture, à Francfort-sur-le-Main, du 11  au 13  juin  2013. Techtextil se tiendra à nouveau parallèlement à Texprocess, salon international de premier plan consacré à la transformation des textiles et matériaux flexibles, dont la deuxième édition durera un jour de plus, soit du 11  au 14  juin  2013. Texprocess Americas se tiendra pour la première fois du 24 au 26 avril 2012 à Atlanta.

QUELQUES INNOVATIONS REMARQUÉES SUR PLACE PAR NOS EXPERTS (www.brother-usa.com) amazed many with its ability to print a four-colour design of high graphic quality directly onto a garment in two minutes flat. A number of suppliers of CAD systems for the processing and visualisation of products prior to manufacturing were also on site. Lectra (www.lectra.com) offered computer solutions to designers and manufacturers for developing their creativity and rationalizing their production processes for faster product launches. Software solutions, for everything from 3-D design to pattern-making, and automated cutters guarantee the quality of the finished product and generate savings in materials as a result. The cutters, equipped with a range of heads and cameras to detect fabric patterns and imperfections, especially in leathers, rapidly calculate the optimal solution for pattern-making for automated and rapid cutting, which can be controlled directly at the client’s command system in stores and distribution centres. Clothing manufacturing’s justin-time process is now as organized as it is in the automotive industry. RTT (www.realtime-technology.com), specialists in prototyping and virtual marketing, previously dedicated to the automotive sector, is now offering its solutions to shoe and clothing designers. Apart from Kenya’s Ricardo (www.ricardointernationalepz.com), there were very few manufacturers presenting technical products in the “Source It!” section, made up of manufacturers from around the world. Ricardo’s products are manufactured in Africa from fabrics imported from China, and then exported to the U.S. (workwear and military markets).

Techtextil n Heracron®, by the Korean company Kolon Industries (www.heracron.co.kr), and the para-aramid fibres Apyq®, Artec® and Pycap®, by Russia’s JSC Kamenskvolokno (www.aramid.ru), are new sources of aramid fibres.

60

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Texprocess Nos experts ont remarqué plusieurs innovations en matière de productivité et de qualité des machines à coudre, parmi lesquelles plusieurs ont précisément reçu un prix récompensant l’innovation. Durkopp Adler (www.duerkopp-adler.com) présentait une machine à coutures décoratives pour la production de sièges automobiles. Pfaff (www.pfaff-powerline.com) exposait sa Powerline 3721 pour les textiles délicats en cuir ou cuirs artificiels, qui est dotée d’un nombre impressionnant de capteurs intégrés et de moteurs individuels, pour un contrôle total des matériaux et des fils au cours de l’assemblage. De son côté, la société Xi’an Typical Europe GmbH (www.typical-europe.com) annonçait une nouvelle génération de machines sous la marque Vetron, composées de modules interchangeables permettant de modifier en quelques minutes une machine à plateau en une machine à bras déporté, voire d’implanter une tête à ultrasons au lieu d’une tête de couture. Il a aussi été possible de voir en action quelques robots d’assemblage, tel le prototype JT882 d’assemblage de poches mis au point par Jam International (www.jaminternational.it), qui couple trois machines à coudre dédiées et un système de transfert automatique entre les machines. L’imprimante à jet d’encre Brother Garment Printer GT-782 (www.brother-usa.com) en a également ébahi plusieurs par sa capacité à imprimer en deux minutes un dessin en quadrichromie de grande qualité graphique directement sur un vêtement. Le salon a aussi été l’occasion de rencontrer de nombreux fournisseurs de système de FAO pour la transformation et la visualisation de produits avant la fabrication. La société Lectra (www.lectra.com), offrait aux concepteurs et aux confectionneurs des solutions informatiques pour stimuler leur créativité et rationaliser leurs processus de production, pour une mise en marché plus rapide. Les solutions logicielles, du design en 3D au placement, et les découpeurs automatiques garantissent la qualité des produits finis et permettent de réaliser


n Dow Corning presented the second generation of its des économies conséquentes de matériaux. Les découpeurs, thixotropic product Deflexion™, which disperses the shock of impact without added stiffness, remaining breathable, washable and long-lasting throughout (www.dowcorning.com).

n Schoeller highlighted its different technologies: NanoSphere® for keeping dry and clean, 3Xdry®, Coldblack® and Energear™. After seven years of development, the company launched its iLoad® technology, a new washable personal care textile destined for the healthcare, workwear and sportswear sectors that can be loaded as desired with therapeutic or medicated substances, which are then released. According to Schoeller Textil, holistic health, which advocates the reconciliation of body and spirit, is a key trend in many sectors. In the same vein, Korea’s Quantum Energy Co. (www.quantumenergy.co.kr) displayed fabrics and products that integrated mineral materials beneficial for human health based on the phenomenon of quantum energy. The French company Lytess (www.lytess.com) offered cosmetotextiles that integrate a slimming serum micro-encapsulated in a body-shaping textile.

n Lindauer Dornier GmbH (www.lindauerdornier.com) showed off its latest innovation, Open Reed Weave (ORW) technology for fashion and technical textiles. This technology allows embroidery to be directly integrated into the weaving process, and makes multiaxial weaving with two additional weaving axes possible. Because it is a modular system, the initial functions and performance of the weaving machine are maintained.

munis de plusieurs têtes et de caméras leur permettant de détecter les motifs des tissus et les imperfections, notamment pour les cuirs, calculent rapidement les solutions optimales de placement des pièces pour une découpe automatisée et rapide, qui peut être asservie directement au système de commande des boutiques clientes ou des centres de distribution. Le juste-à-temps dans le secteur de la confection des vêtements est désormais aussi organisé que dans celui de l’automobile ; d’ailleurs, l’entreprise RTT (www.realtime-technology.com), issue du secteur automobile et spécialisée dans le prototypage et le marketing virtuels, offre désormais ses solutions aux designers de chaussures et de vêtements. Exception faite de la société Ricardo (www.ricardointernationalepz.com) du Kenya, peu d’entreprises présentaient des produits techniques dans la section « Source It ! » qui rassemblait des confectionneurs du monde entier. Les tissus de Ricardo sont importés de Chine et confectionnés en Afrique, puis les produits finis sont exportés vers les États-Unis (marchés « workwear » et militaire).

Techtextil n Heracron®, de la société coréenne Kolon Industries (www.heracron.co.kr), ainsi que les fibres para-aramides Apyq®, Artec®, Pycap®, de l’entreprise russe JSC Kamenskvolokno (www.aramid.ru), constituent de nouvelles sources de fibres aramides.

n Dow Corning présentait, sous la dénomination Deflexion, une seconde génération de son produit thixotropique, qui répartit l’énergie du choc en cas d’impact. Le produit ne devient pas plus raide pour autant et reste respirant, lavable et durable (www.dowcorning.com).

n Schoeller mettait en avant ses différentes technologies : NanoSphere® pour garder propre et au sec, 3Xdry® et Coldblack®, ainsi que EnergearMC. Au terme de sept ans de développement, l’entreprise a lancé sa technologie iLoad®, un nouveau textile de soins personnels lavable permettant la diffusion de substances thérapeutiques ou médicamenteuses et destiné aux secteurs du mieux-être, du vêtement de travail et du sport. Selon Schoeller Textil, la santé holistique, qui prône la réconciliation du corps et de l’esprit, est aujourd’hui une tendance majeure dans de nombreux secteurs. À cet égard, une entreprise coréenne, Quantum Energy Co. (www.quantumenergy.co.kr), pré sentait des tissus et des produits intégrant des matériaux minéraux bénéfiques pour l’être humain grâce à un phénomène d’énergie quantique. En outre, la société française Lytess (www.lytess.com) présentait des cosméto-textiles intégrant un sérum minceur microencapsulé dans un textile galbant.

n Lindauer Dornier GmbH (www.lindauerdornier.com) montrait sa dernière innovation, la technologie Open Reed Weave (ORW), pour la mode et les textiles techniques. Cette technologie permet d’intégrer de la VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

61


n Freudenberg (www.freudenberg-nw.com) announced recent developments in lithium battery separators and Lutraflor®, including a new generation of 100%-recycled latex-free car carpets.

n The company Tex Trace AG (www.textrace.ch) of Jakob Müller Holding AG showed off its new textile RFID (Radio Frequency Identification) process. RFIDs optimize purchase/supply, manufacturing and logistics right up to sales. Billions of dollars are predicted to be invested in the RFID market, which is growing rapidly.

broderie directement au stade du tissage et de réaliser du tissage multiaxial, avec deux axes additionnels de tissage. S’agissant d’un système modulaire, les fonctions et performances initiales du métier à tisser sont conservées.

n Freudenberg (www.freudenberg-nw.com) a annoncé des développements récents pour les séparateurs de piles au lithium et lutraflor®, dont une nouvelle génération de tapis d’automobile, sans latex et 100 % recyclés.

n La société Tex Trace AG (www.textrace.ch), de Jakob Müller Holding AG, présentait un nouveau procédé d’identification par radiofréquence (RF) pour les textiles. Les circuits RF permettent d’optimiser les processus d’achat et d’approvisionnement, de fabrication et de logistique jusqu’à l’étape de la vente. On s’attend à ce que des centaines de milliards de dollars soient investis dans le marché des circuits RF, en forte croissance.

n Kermel a indiqué qu’elle poursuivait ses travaux pour

n Kermel was involved in the work carried out to increase the presence of Skeed® (www.skeed.kermel.com), technological undergarments for speed sports (motorcycles, cars) and made of Kermel fibres. Kermel is poised to penetrate this market of over a million and a half athletes worldwide and is now on the lookout for North American partners.

Avantex n The Italian company Texe srl (www.inntex.com) exhibited a wheelchair that integrates textile pressure sensors in the back, seat and elbow rests, helping handicapped people improve their posture and thus minimize problems associated with poor circulation. The analog pressure sensors are composed of two textile conductors separated by a flexible material whose electrical resistance varies depending on the pressure applied. The development team is now conducting trials in collaboration with hospitals.

n The German institute Hohenstein (www.hohenstein.de) has developed a textile heating product designed for hospital patients about to undergo surgery. Hypothermia, which occurs when body temperature falls below 35°C, is

accroître la présence de Skeed® (www.skeed.kermel.com), des sous-vêtements technologiques développés pour les sports de vitesse (moto, auto) et composés des fibres Kermel. La compagnie compte pénétrer ce marché, qui compte plus d’un million et demi d’athlètes dans le monde, et recherche d’ailleurs des partenaires en Amérique du Nord.

Avantex n L’entreprise italienne Texe srl (www.inntex.com) exposait un fauteuil roulant intégrant des capteurs de pression textiles dans le dossier, le siège et l’accoudoir, afin de permettre aux personnes handicapées d’améliorer leur posture et de minimiser ainsi les problèmes liés à une mauvaise circulation sanguine. Les capteurs analogiques de pression se composent de deux conducteurs textiles séparés par un matériau flexible dont la résistance électrique varie selon la pression appliquée. L’équipe de développement procède en ce moment à des essais en collaboration avec des hôpitaux.

n L’Institut allemand Hohenstein (www.hohenstein.de) a développé un produit textile chauffant destiné aux patients hospitalisés devant subir une opération chirurgicale. Les risques d’hypothermie, c’est-à-dire de chute de la température corporelle en dessous de 35 °C, sont importants pendant les opérations chirurgicales longues. L’élément chauffant est réalisé en intégrant des fils conducteurs au sein d’un tricot circulaire. Les éléments textiles peu invasifs sont directement placés en contact avec la peau et disposés sur six zones du corps. Avantex 2011 présentait également des produits prêts à la commercialisation. Les résultats de plusieurs importants projets européens étaient exposés, notamment ceux du projet PROETEX, qui porte sur un équipement de pompiers intégrant une panoplie de capteurs pour la surveillance des signes vitaux. Plusieurs entreprises et services d’incendie

62

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


a major risk during long surgical operations. The heating element is obtained by integrating conductive yarn into a circular knit. Non-invasive textile elements are placed in direct contact with the skin over six areas of the body. Avantex 2011 also presented products ready for marketing. The results of a number of major European projects were exhibited, notably those of the PROETEX project on advanced firefighting equipment integrating a panoply of sensors for monitoring vital signs. A number of companies and fire departments collaborated in developing the prototype. The results of the STELLA project (Stretchable Electronics for Large Area Applications) were also demonstrated in a number of products, yielding stretchable electronic textiles and clothing parts. The Avantex showcase was once again the place to be for demonstrators of intelligent textiles: bags integrating solar panels, jackets integrating cooling elements, or this recipient of an innovation  award: a pair of forestry worker’s pants whose fabric is interlocked with sensors; the latter detect when a chainsaw is too close and shut off its power supply. To obtain further information on the shows’ innovations, order the complete experts report or take part in upcoming events, contact Mathieu Rodrigue at CTT Group at mrodrigue@gcttg.com. T

ont collaboré à l’élaboration de ce prototype. Les fruits du projet STELLA (STretchable Electronics for Large Area applications) ont également été adaptés à de nombreux produits, comme des textiles électroniques étirables et des morceaux de vêtements. La vitrine Avantex a une nouvelle fois été un lieu d’exposition pour les textiles intelligents : sacs intégrant des panneaux solaires, vestes incorporant des éléments refroidissants, ou encore, récipiendaire d’un prix pour l’innovation : un pantalon pour les travailleurs forestiers intégrant des capteurs intimement liés au textile. Les capteurs détectent la présence d’une tronçonneuse qui s’aventure trop proche du travailleur et coupent alors automatiquement l’alimentation de la scie. Pour obtenir d’autres informations sur les innovations recensées lors du salon, commander le rapport complet des experts ou prendre part aux événements à venir, prenez contact avec Mathieu Rodrigue, du Groupe CTT, au mrodrigue@gcttg.com. T


NOTES DE LECTURE

BOOK REVIEW

THE CHANGE LEADER’S ROADMAP: HOW TO NAVIGATE YOUR ORGANIZATION’S TRANSFORMATION, 2nd EDITION BY | PAR : DEAN ANDERSON, LINDA ACKERMAN ANDERSON ISBN : 9780470648063 PUBLICATION : 2010 400 PAGES PUBLISHER | ÉDITEUR : WILEY, JOHN & SONS, INC.

“This is the most complete change methodology we have found anywhere.” — Pete Fox, General Manager, Corporate Accounts, Microsoft US This second edition of The Change Leader’s Roadmap is the king of all “how-to” books on change and is the most comprehensive guide available for building transformational change strategy and designing and implementing successful transformation. For both leaders and consultants, knowing how to navigate the complexities of organization transformation is becoming the key to a successful career. It provides a strategic overview of a proven change process methodology, as well as pragmatic guidance and tools for each key step in a complex transformational change process. This book is specifically written for leaders, project managers, organization development practitioners, change practitioners, and consultants seeking greater change results. Based on thirty years of action research with Fortune 500 companies, government agencies, the military, and large non-profit global organizations, the book provides worksheets, tools, case examples, and assessments that can be immediately applied to all types of change efforts. The new edition also includes new activities, methods for building change capability, guiding principles for change, and advice for leading the human dynamics in change and creating an organizational vision.

Cette deuxième édition de The Change Leader’s Roadmap est le meilleur et le plus complet de tous les guides pratiques sur le changement. Il est destiné à élaborer une stratégie de changement transformationnel et à concevoir et mettre en œuvre une transformation réussie. Savoir comment piloter la transformation d’une organisation, avec les complexités inhérentes à une telle démarche, constitue de plus en plus la clé d’une carrière réussie, tant pour les chefs d’entreprise que pour les consultants. L’ouvrage propose un aperçu stratégique d’une méthodologie de changement éprouvée, ainsi que des conseils pratiques et des outils pour chaque phase importante d’un processus complexe de changement transformationnel. L’ouvrage s’adresse aux chefs d’entreprise, aux gestionnaires de projet, aux professionnels du développement organisationnel ou du changement et aux consultants qui souhaitent optimiser leurs résultats dans ce domaine. Basé sur trente ans de recherche-action pour des entreprises classées dans le Fortune 500, pour des organismes gouvernementaux, pour l’armée et pour d’importants organismes internationaux à but non lucratif, l’ouvrage renferme des fiches pratiques, des outils, des études de cas et des modèles d’évaluation pouvant être immédiatement appliqués à tous les types de projet de changement. La nouvelle édition s’enrichit aussi de nouvelles activités, méthodes pour bâtir une capacité de changement et lignes directrices pour mener à bien le changement ainsi que de conseils pour encadrer la dynamique humaine dans le changement et créer une vision organisationnelle.

« Il s’agit là de la méthodologie de changement la plus complète que nous ayons jamais trouvée. »

Visit us online at

— Pete Fox, directeur général, Grands comptes, Microsoft États-Unis

www.textilejournal.ca/online La revue est disponible en ligne !

64

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

*

La première édition de l’ouvrage a été publiée en français en 2004, sous le titre Itinéraire pour conduire le changement – AFNOR, 2003, 287 p., ISBN : 9782124750900.


SPECIAL EVENTS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX

RESOUNDING SUCCESS FOR THE JEC COMPOSITES SHOW 2011

SUCCÈS MÉMORABLE POUR L’ÉDITION 2011 DU SALON DES COMPOSITES DE JEC

JEC Show Paris closed its doors on an exceptionally successful event. Over the three days, JEC received 1,122 exhibiting companies and 29,867 visitors from around 100 countries (compared to 27,500 visitors in 2010). Two thirds of visitors came from abroad.

Le salon JEC de Paris a fermé ses portes sur un bilan exceptionnel. Pendant trois jours, JEC a accueilli 1 122 exposants et 29 867 visiteurs représentant quelque 100  pays (contre 27 500  visiteurs en 2010). Deux tiers des visiteurs venaient de l’étranger.

JEC 2011 was marked by a significant economic upturn for composites, with many product launches and contract deals announced during the show. According to Frédérique Mutel, JEC President & CEO: “Based on the collected data, the cumulative returns from the tradeshow may be estimated at around €673 million, or US$950 million. Around 65 useful contacts (i.e. with follow-up orders) are acquired on average per exhibitor, with a declared payback period of 20 months.” The next JEC Composites shows will take place respectively in Singapore (Singapore) on October 18-20 2011, Paris (France) on March 27-29 2012, and Boston (MA, U.S.) on November 7-9 2012. www.jeccomposites.com T

L’édition 2011 du salon a été marquée par une bonne reprise économique dans le secteur des matériaux composites, reflétée par les nombreux lancements de produits et contrats signés pendant l’événement. Selon Frédérique Mutel, présidente-directrice générale de JEC, les retombées du salon, d’après les données recueillies, peuvent être estimées à environ 673  millions d’euros, soit 950  millions de dollars  US. Chaque exposant noue en moyenne environ 65 contacts utiles (c.-à-d. avec des commandes à la clé), avec un délai de rentabilisation déclaré de l’ordre de 20 mois. Les prochains salons de JEC se tiendront à Singapour (Singapour) du 18 au 20 octobre 2011, à Paris (France) du 27 au 29 mars 2012 et à Boston (Massachusetts, États-Unis) du 7 au 9 novembre 2012. www.jeccomposites.com T

2011 EXPO HIGHTEX 2011: EVEN SIMPLER!

EXPO HIGHTEX 2011 : ENCORE PLUS SIMPLE !

CTT Group, AMETVS (the Specialty Vehicles and Transportation Equipment Manufacturers’ Association) and TDS (Technopôle Defence & Security) are joining forces to offer a

Le Groupe CTT, l’AMETVS (Association des manufacturiers d’équipements de transport et de véhicules spéciaux) et TDS (Technopôle Défense et Sécurité) regroupent leurs forces pour VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

65


SPECIAL EVENTS unique event—Innovation Partnership—to meet the needs of users and manufacturers in defence, security, textiles and transportation. Along with its unique networking opportunities, Expo Hightex will feature conferences, exhibitions, Advanced Workwear Canada and Buytex. Guided by the theme of new applied technology development, Innovation Partnership anticipates profitable economic spinoffs in all sectors with a program that includes over 100 world-class conferences, attendance by 200 industry exhibitors and 50 international buyers, and the scheduling of over 1000 private B2B business meetings. Come one come all to the Québec City Convention Centre on November 21, 22 and 23. Registration is ongoing at www.expohightex.com, www.workwear-canada.com or www.partnership2011.com. T

TRAINING WORKSHOP IN INTELLIGENT TEXTILES CTT Group’s Research group in intelligent textiles is offering a one-day workshop, including lunch, that will shed light on the special features, properties and possible uses of intelligent textiles. The training session is addressed to anyone involved in product development, along with business leaders, R&D directors, product managers, marketing directors, R&D people, and more. By the time the training is over, participants will understand what an intelligent textile is, have a prospective vision of emerging technologies as they apply to textiles, and be aware of their short-, medium- and long-term applications. Subjects covered will range from the definition of intelligent textiles (needs and applications), to conductive textiles (heating applications, current/data trans fer), luminous textiles, physiological signal sensors and electromechanical sensors (actuators and in terrupters, pressure sensors, elongation sensors). Two more intelligent textile training days have been added to meet demand: Thurs day, September 8, in French, and Tuesday, October 18, in English. For more information, contact Aldjia Begriche at abegriche@gcttg.com. www.gcttg.com T

66

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX

offrir un événement unique – Partenariat Innovation – qui répondra aux besoins des utilisateurs et manufacturiers impliqués dans les milieux de la défense, de la sécurité, du textile et du transport. En plus d’opportunités de réseautage uniques, Expo Hightex comprendra des conférences, des expositions, Advanced Workwear Canada, Buytex. Guidé par une thématique orientée vers le développement de nouvelles technologies appliquées, Partenariat Innovation prévoit des retombées économiques profitables à tous les secteurs grâce au dévoilement d’un programme de plus de 100 conférences de calibre international, à la participation de 200 exposants industriels et de 50 acheteurs internationaux, ainsi qu’à la programmation de plus de 1 000 rencontres d’affaires privées B2B (acheteur à acheteur). Rendez-vous au Centre des congrès de Québec les 21, 22 et 23 novembre prochains. Les inscriptions sont possibles sur www.expohightex.com, www.workwear-canada.com ou au www.partenariat2011.com. T

FORMATION EN TEXTILES INTELLIGENTS Le Groupe de recherche en textiles intelligents du Groupe CTT propose une formation d’une journée, incluant le dîner, qui permettra de faire la lumière sur les particularités, les propriétés et les usages possibles des textiles intelligents. La formation s’adresse à tous ceux qui sont impliqués dans le développement de produits, ainsi qu’aux chefs d’entreprise, directeurs R-D, chefs de produits, directeurs commerciaux, acteurs de la R-D, etc. À l’issue de la formation, les participants seront en mesure de comprendre ce qu’est un textile intelligent, d’avoir une vision prospective des technologies émergentes appliquées au textile, et de connaître les applications à court, à moyen et à long termes. Les sujets traités iront de la définition des textiles intelligents (besoins et applications), aux textiles conducteurs (applications chauffantes, transport de courant/données), en passant par les textiles lumineux, les capteurs de signes physiologiques ainsi que les capteurs électromécaniques (actuateurs et interrupteurs, capteurs de pression, capteurs d’élongation). Deux nouvelles journées de formation sur les textiles intelligents ont été rajoutées à celle du 6 septembre afin de répondre à la demande : le jeudi 8 septembre en français et le mardi 18 octobre en anglais. Pour obtenir davantage de renseignements, prenez contact avec Aldjia Begriche, abegriche@gcttg.com. www.gcttg.com T


SPECIAL EVENTS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX

PARTICIPATION À ITMA 2011 L’Équipe Textile Québec-Canada participera à la foire équipementière et technologique ITMA 2011 qui se tiendra à Barcelone, en Espagne, du 22 au 29 septembre. Les industriels participants bénéficieront d’un espace spécialement aménagé pour faciliter les rencontres tout en leur offrant la possibilité, par la mise en place de présentoirs communs, de faire la promotion (brochures, dépliants) de leurs produits et de leurs services. Le Groupe CTT supervisera les activités qui se dérouleront dans cet espace « de veille et de discussions technologiques et commerciales ». L’événement ITMA, qui se déroule une fois aux quatre ans, offrira une occasion unique d’apprécier les plus récentes avancées en matière d’équipements de production et de technologies textiles et, indirectement, de s’informer sur les produits prometteurs qui seront sur le marché aux cours des prochaines années. Cette manifestation donnera également l’occasion aux participants de l’Équipe Textile Québec-Canada d’assister à la présentation de plusieurs conférences données par des spécialistes reconnus internationalement dans leur domaine de compétences. À cet effet, le Groupe CTT se propose d’être positionné en mode de veille technologique afin de recueillir et de transmettre des renseignements et informations hautement stratégiques. Inscrivez-vous aujourd’hui en visitant le www.teamtextilecanada.com. T

ITMA 2011 ATTENDANCE Team Textile Québec-Canada will attend the ITMA 2011 equipment and technology fair taking place September 22 to 29, in Barcelona, Spain. Attending manufacturers will have a space specially designed to facilitate meetings at their disposal, with the added possibility of promoting their products and services via brochures or folders on shared displays. CTT Group will supervise activities in this hotspot of “technology and commercial watch and discussion.” ITMA, held every four years, is a unique opportunity to appreciate the latest advances in production and textile technology equipment and, indirectly, learn about the promising products that will be arriving on the market in the next few years. The event will also give Team Textile Québec-Canada members the opportunity to attend a number of conferences by specialists recognized internationally in their field. As a result, CTT Group plans to position itself in technology-watch mode to collect and share some highly strategic information. Register today at www.teamtextilecanada.com. T VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

67


La page

ÉCOLO

page EN

|

he GRE |T

IMPLEMENTING A SUSTAINABLE DEVELOPMENT STRATEGY Corporate social and environmental responsibility is increasingly seen as a major strategic issue in world development. The concept of sustainable development is a manner of envisaging economic growth in a way that allows current generations to meet their needs without compromising future generations, i.e. without depleting resources, polluting or contaminating the environment and without creating social inequalities. Adopting a sustainable development strategy is a concrete way to ensure that a company’s policies and practices address these three major concerns: economic, ecological and social. Many large companies, organizations and ministries have integrated sustainable development into their organizational structure since the adoption by the Québec government of the Sustainable Development Act in 2006. Increasing numbers of small and medium-size companies are following their lead because adopting a sustainable development strategy is simple, requires few resources and can even generate substantial savings. A shift toward sustainable development takes place in several stages: sensitization, mobilization, evaluation, preparation and implementation. n

In the sensitization stage, the company acquires knowledge, familiarizes itself with the concept of sustainable development and becomes aware of the benefits such a policy will bring.

n

Sustainable management determines organizational decisions and remains a senior management initiative, but the mobilization of employees and partners is an integral part of any successful sustainable development strategy. In specific terms, this might mean forming a special committee of interested parties to study the issue in detail.

n

n

n

The company then proceeds with an evaluation, identifying any issues and risks around the products and services it offers. A company might carry out a life-cycle analysis (LCA), for instance, to evaluate the raw materials used, the way they’re processed, the packaging and distribution, the product’s use and end-of-life, etc. Data collected in the evaluation will guide the company in the preparation of its strategy (or action plan), i.e. the concrete measures it intends to prioritize and adopt. In the implementation stage, the company states its commitment to sustainable development and sets out to achieve the objectives identified in the action plan, monitoring the progress achieved and reporting back to stakeholders along the way.

Additional documentation can be obtained from the Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (www.mddep. gouv.qc.ca). In addition, the Association des professionnels en développement durable (www.aprodd.ca) site provides a directory of professionals and consultants who can help structure this process.

68

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

IMPLANTER UNE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE La responsabilité sociale et environnementale des entreprises s’avère désormais un enjeu stratégique majeur du développement mondial. Le concept du développement durable est une façon d’envisager la croissance économique de manière à ce que le la génération actuelle réponde à ses besoins sans nuire aux générations futures, donc sans dilapider les ressources, sans polluer ou contaminer l’environnement et sans créer d’inégalités sociales. L’adoption d’une stratégie de développement durable constitue une façon concrète de s’assurer que les politiques et les pratiques de l’entreprise prennent en compte ces trois grandes préoccupations, soit l’économique, l’écologique et le social. Beaucoup de grandes entreprises, d’organismes et de ministères ont intégré le développement durable à leur structure organisationnelle depuis l’adoption par le gouvernement du Québec de la Loi sur le développement durable en 2006. De plus en plus de petites et moyennes entreprises leur emboîtent le pas, car l’implantation d’une telle stratégie est simple, ne requiert pas beaucoup de ressources et peut même générer des économies substantielles. Une démarche de développement durable comprend plusieurs étapes, dont la sensibilisation, la mobilisation, l’évaluation, l’élaboration et la mise en œuvre. n

À l’étape de la sensibilisation, l’entreprise acquiert des connaissances, se familiarise avec le concept de développement durable et prend conscience des bénéfices qu’on peut en tirer.

n

Même si la gestion durable encadre l’ensemble des décisions organisationnelles et demeure une initiative de la haute direction, la mobilisation des employés et des partenaires fait partie intégrante de toute stratégie de développement durable réussie. Concrètement, cela peut se traduire par la formation d’un comité spécial constitué d’acteurs clés qui se pencheront sur cette question.

n

L’entreprise procède ensuite à une évaluation en identifiant les enjeux et les risques des produits et services offerts. Par exemple, une entreprise peut effectuer une analyse du cycle de vie (ACV) afin d’évaluer les matières premières utilisées, les processus de transformation, l’emballage et la distribution, l’utilisation et la fin de vie du produit, etc.

n

Les données recueillies lors de l’évaluation guident la compagnie dans l’élaboration de sa stratégie (ou plan d’action), c’est-à-dire les mesures concrètes qu’elle souhaite prioriser et adopter.

n

Lors de la mise en œuvre, l’entreprise énonce son engagement envers le développement durable et réalise les objectifs identifiés en fonction du plan d’action. L’entreprise effectue aussi un suivi et rend des comptes aux parties prenantes sur les progrès réalisés.

On peut se procurer de la documentation additionnelle auprès du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (www.mddep.gouv.qc.ca). Le site de l’Association des professionnels en développement durable (www.aprodd.ca) propose également un répertoire de professionnels et d’experts conseils qui peuvent aider à démarrer et structurer cette démarche.


Coming up:

ADVERTISERS’ INDEX INDEX DES ANNONCEURS

TEL. #

WEB SITE WEB

PAGE

❏ American & Efird

514-385-0880

www.amefird.ca

45

❏ Belt-tech

877-932-6455

www.belt-tech.com

49

❏ Cansew

1-800-361-7722

www.cansewspecialops.com

51

❏ Cégep de Saint-Hyacinthe

450-771-9260

www.cegepsth.qc.ca

• •

9

Expo Hightex – Innovation Patnership 2011 Preview CADSI/CTIA Soldier Systems Event Preview Le Grand Rendez-Vous Santé et Sécurité au Travail Expo Preview

❏ Comité sectoriel de main-d'œuvre

de l'industrie du textile du Québec 819-477-7910

www.csmotextile.qc.ca

43, 67 IFC | C2

❏ Davey Textile Solutions

780-484-4474

www.daveytextiles.com

❏ Doubletex

1-800-311-1770

www.doubletex.com

❏ Eurotex

1-866-387-6839

www.eurotex.com

❏ Expo Hightex 2011

1-877-288-8378

www.expohightex.com

❏ Groupe CTT Group

1-877-288-8378

www.gcttg.com

❏ Hudson

1-888-599-9959

www.hudson4supplies.com

15

❏ Jakob Müller

704-394-3135

www.mueller-frick.com

57

❏ Logistik Unicorp

888 326-8688

www.logistikunicorp.com

37

❏ Matador Converters

514-389-8221

www.matador.ca

31

❏ Monterey

819-475-4333

❏ Peerless Garment

204-774-5428

www.peerless.mb.ca

29

❏ Oratex

514-493-4986

www.oratex.ca

39

❏ Sageos

450-771-4608

www.sageos.com

63

❏ Soleno

450-668-2545

www.solenotextiles.com

59

❏ Starchem Inc.

1-888-697-7340

www.star-na.com

51

❏ Stedfast

450-378-8441

www.stedfast.com

5

❏ Texel

418-387-5910

www.texel.ca

❏ Titan Textile Canada Inc.

1-877-848-2689

www.titantx.ca

❏ Victor Group

1-418-227-9897

www.victorgroup.com

47

❏ Vintex

1-800-846-8399

www.vintex.com

27

11 IBC | C3

35, 55

|

Canada 45 $ CAD per year | par année 80 $ CAD for 2 years | pour 2 ans Plus applicable taxes. | Plus les taxes applicables. U.S.A. | É.-U. 55 $ US per year | par année 90 $ US for 2 years | pour 2 ans Other countries | Autres pays 65 $ US per year | par année 110 $ US for 2 years | pour 2 ans

• • •

21

17 7, 13, 19

These companies can provide you with FREE information on their products or services. Simply check the box and the companies will contact you directly. Please send the completed information to: | Ces compagnies peuvent vous faire parvenir GRATUITEMENT de l’information sur leurs produits et services. Cochez les cases et les compagnies vous contacteront directement. Faites parvenir votre demande à : The Textile Journal | La Revue du textile – 3000, Boullé – Saint-Hyacinthe (Québec) – J2S 1H9

SUBSCRIPTION RATES

Prochain numéro :

3, BC | C4

Avant-goût de l’Expo Hightex – Partenariat Innovation 2011 Avant-goût de l’événement du CADSI/CTIA sur les systèmes du soldat Avant-goût du salon Le Grand Rendezvous santé et sécurité au travail

Photos: ©U.S. Army: Sgt. Richard Andrade, 16 th MPAD (p. 34); Cpl Laviolette, Courtesy Canadian Department of National Defense (p. 42); Spc. Warren W. Wright, Jr. (p. 44); U.S. Army (p. 46); Lance Cpl. Daniel A. Flynn (p. 48); Casey Bain (p. 50). Photos: ©iStockphoto – LotusWorks (p. 10); Konstantin Tavrov (p. 15); Arthur Carlo Franco (p. 24-25); David Coleman (p.27); P_Wei (p. 34, 36, 38); Daniel Bendjy (p. 40). Photos: ©Messe Frankfurt Exhibition GmbH – Jean-Luc Valentin (p. 52-54, 57-58); Pietro Sutra (p. 58-59).

TARIFS D’ABONNEMENT

Single copies | Exemplaires à l’unité Canada : 15,00 $ U.S.A. | É.-U. : 15,00 $ US Other countries | Autres pays : 15,00 $ US The Textile Journal is published four times a year. La Revue du textile est publiée quatre fois par année. www.textilejournal.ca www.textilejournal.ca/online

The Textile Journal is not responsible for unsolicited manuscripts. With the acceptance of an article for publication, the right to publish and translate is transferred to The Textile Journal. The contents of this publication may not be reproduced in whole or in part, by any means (including electronic, mechanical or photographic), without the prior written consent of the publisher. La Revue du textile ne peut être tenue responsable pour les manuscrits non sollicités. Dans l’éventualité qu’un article soit retenu pour être publié, les droits de reproduction et de traduction deviennent l’acquis de la Revue du Textile. Le contenu de cette publication ne peut être reproduit en tout ou en partie, par quelque procédé que ce soit, et notamment par de procédés électroniques, mécaniques ou photographiques, sans le consentement écrit de l’éditeur.

Canadian Publications Mail Product Sales Agreement No. 40068979 ISSN : 0008-5170 Canada Post – Send address changes to | Postes Canada – Veuiller faire part des changements d’adresse à : The Textile Journal | La Revue du textile 3000 Boullé, St-Hyacinthe (Québec) Canada J2S 1H9 Tel./Tél. : (450) 778-1870 Fax/Téléc. : (450) 778-9016 MEMBER OF | MEMBRE DU CANADIAN BUSINESS PRESS PRINTED IN CANADA ON RECYCLED PAPER | IMPRIMÉ AU CANADA SUR PAPIER RECYCLÉ

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

69


A G E N D A THE AMERICAS | LES AMÉRIQUES OUTDOOR RETAILER SUMMER MARKET 2011 August 4-7 août Salt Lake City, UT, USA | É.-U. www.outdoorretailer.com

SYMPOSIUM « LA FORMATION, ÇA RAPPORTE !» September 13 septembre Drummondville, QC, Canada www.csmotextile.com

FRI 2011 August 23-27 août Atlanta, IL, USA | É.-U. www.iafc.org/fri

CONSTRUCT 2011 & 55th CSI ANNUAL CONVENTION September 13-16 septembre Chicago, IL, USA | É.-U. www.constructshow.com

INTRODUCTION AUX TEXTILES INTELLIGENTS September 6, 8 septembre Saint-Hyacinthe, QC, Canada www.groupecttgroup.com AIRCRAFT INTERIORS EXPO AMERICAS September 12-14 septembre Seattle, WA, USA | É.-U. www.aircraftinteriorsexpo-us.com

FIRE RESCUE CANADA 2011 September 25-28 septembre Calgary, AB, Canada http://cafc.ca/en/conference RESEARCH, INNOVATION & SCIENCE FOR ENGINEERED FABRICS October 3-6 octobre Raleigh, NC, États-Unis www.inda.org/events

SAMPE TECH 2011 October 17-20 octobre Houston, TX, USA | É.-U. www.sampe.org

CADSI SOLDIER SYSTEMS November 6-8 novembre Ottawa, ON, Canada www.defenceandsecurity.ca

INTRODUCTION TO SMART TEXTILES October 18 octobre Saint-Hyacinthe, QC, Canada www.groupecttgroup.com

FILTRATION 2011 November 15-17 novembre Chicago, IL, USA | É.-U. www.inda.org/events

PSC NORTH 2011 October 19-20 octobre Fort St-John, BC, Canada www.psc.ca NATIONAL SAFETY COUNCIL CONGRESS & EXPO October 30 octobre – November 4 novembre Philadelphia, PA, USA | É.-U. www.congress.nsc.org

EXPO HIGHTEX 2011 November 21-23 novembre Québec, QC, Canada www.expohightex.com WORKWEAR CANADA 2011 November 21-23 novembre Québec, QC, Canada www.workwear-canada.com PARTENARIAT INNOVATION November 21-23 novembre Québec, QC, Canada www.partenariat2011.com

EUROPE & AFRICA | EUROPE ET AFRIQUE SAMPE EUROPE TECHNICAL CONFERENCE 2011 - SETEC 11 September 14-15 septembre Leiden, Netherlands | Pays-Bas www.sampe.org 50th DORNBIRN MAN-MADE FIBERS CONGRESS September 14-16 septembre Dornbirn, Austria | Autriche www.dornbirn-mfc.com

WORLD TEXTILE SUMMIT 2011 September 21 septembre Barcelona, Spain | Espagne www.worldtextilesummit.com

OUTLOOK 2011 September 28-30 septembre Budapest, Hungary | Hongrie www.edana.org

ITMA 2011 September 22-29 septembre Barcelona, Spain | Espagne www.itma.com

A + A 2011 October 18-21 octobre Düsseldorf, Germany | Allemagne www.mdna.com

TECHTEXTIL INDIA 2011 October 10-12 octobre Mumbai, India | Inde www.messefrankfurtindia.in

TEXCARE ASIA - INTERNATIONAL TRADE FAIR FOR MODERN TEXTILE CARE 2011 November 17-19 novembre Beijing, China | Chine www.messefrankfurt.com.hk

ASIA | ASIE 18TH INTERNATIONAL CONFERENCE ON COMPOSITE MATERIALS August 21-26 août Jeju Island, Rep. Korea | Rép. Corée www.iccm18.org YARN EXPO - CHINA INTERNATIONAL TRADE FAIR FOR FIBRES AND YARNS 2011 August 29-31 août Shanghai, China | Chine www.messefrankfurt.com.hk

70

INTERSTOFF ASIA ESSENTIAL October 6-8 octobre Hong-Kong, Hong-Kong http://www.messefrankfurt.com.hk

VOL 128. NO 3 | MILITARY ISSUE – ÉDITION MILITAIRE THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

FILTREX Asia 2011 December 6-7 décembre New Delhi, India | Inde www.edana.org

INTERNATIONAL CONFERENCE ON INTELLIGENCE TEXTILES AND MASS CUSTOMIZATION October 27-29 octobre Casablanca, Morrocco | Maroc www.itmc.ma



La Revue du Textile - The Textile Journal