Issuu on Google+

Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:54 Page 1


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:54 Page 2


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:54 Page 3


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:54 Page 4


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:54 Page 5


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:56 Page 6

C O N T E N T S S O M M A I R E 24

24

30

Workwear

Advanced Workwear 2013 Show Preview | Avant-goût de l’événement 30

Workwear

Interview: Dave J. Fennell Safe PPEs for the Oil Industry | Des ÉPI sécuritaires pour l’industrie pétrolière 40

40

D E PA R T M E N T S | R U B R I Q U E S Industry News | Nouvelles en bref

08

New Products | Nouveaux produits

16

Special Events | Événements spéciaux

49

Agenda

53

Advertisers’ Index | Index des annonceurs

54

Workwear

Extreme Cold Climate Workwear | Des vêtements de travail pour le climat arctique

The Textile Journal | La Revue du textile textilejournal.ca EDITORIAL BOARD |

TRANSLATION

COMITÉ DE RÉDACTION

TRADUCTION

PUBLISHER

| ÉDITEUR

Groupe CTT Group 3000, Boullé, St-Hyacinthe (Québec) Canada J2S 1H9 Tel./Tél. : 450 778-1870 Fax/Téléc. : 450 778-3901 info@gcttg.com gcttg.com EDITORS IN CHIEF

|

RÉDACTEURS EN CHEF

Martin Filteau Tel./Tél. : 450 778-1870 mfilteau@gcttg.com

6

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

CORRESPONDING EDITOR RÉDACTEUR ASSOCIÉ

Daniel Bertrand Tel./Tél. : 450 778-1870 info@gcttg.com

DESIGN

Text2texte Tel./Tél. : 450 349-1010 phr@text2texte.com ADVERTISING SALES

|

VENTES PUBLICITAIRES

Ann Langlois Advertising Sales Manager | Directrice, ventes publicitaires Tel./Tél. : 450 778-1870 Fax/Téléc. : 450 778-3901 alanglois@gcttg.com [EUROPE] (excluding Italy / sauf l’Italie)

Eddie Kania Robert G. Horsfield Co. Tel./Tél. : +44-1663-750-242 Fax/Téléc. : +44-1663-750-973 ekania@btopenworld.com

Olivier Vermeersch Tel./Tél. : 450 778-1870 overmeersch@gcttg.com

PRINTED IN CANADA ON RECYCLED PAPER | IMPRIMÉ AU CANADA SUR DU PAPIER RECYCLÉ

|

|

[ITALY | ITALIE] Ferrucio Silvera Tel./Tél. : +39-2-284-6716 Fax/Téléc. : +39-02-289-3849 ferruccio@silvera.it

| INFOGRAPHIE

Ateliers Prêt-Presse Tel./Tél. : 450 460-5246 pretpresse@videotron.ca ACCOUNTING

| COMPTABILITÉ

Annie Maillé Tel./Tél. : 450 778-1870 amaille@gcttg.com SUBSCRIPTIONS

|

ABONNEMENTS

Lise Bouchard Tel./Tél. : 450 778-1870 lbouchard@gcttg.com BOARD OF DIRECTORS

|

CONSEIL D’ADMINISTRATION

Guy Pelletier (Fintex Mécanique & Procédés) Alex Artus (Stedfast) Roger Sylvestre (Cégep de SaintHyacinthe) France Doire (Ville de Montréal) Jacek Mlynarek (Groupe CTT) Martin Filteau (Groupe CTT) Olivier Vermeersch (Groupe CTT)


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:56 Page 7


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:56 Page 8

?

INDUSTRY NEWS NOUVELLES EN EN BREF BREF NOUVELLES

BAUER PERFORMANCE SPORTS ACQUIERT COMBAT SPORTS

BAUER PERFORMANCE SPORTS ACQUIRES COMBAT SPORTS Bauer Performance Sports Ltd announced it has acquired substantially all of the assets of Combat Sports, a leading designer of composite baseball and softball bats, hockey sticks and lacrosse shafts. The acquisition will provide Bauer with advanced composite technologies and strong intellectual property to further strengthen its industry-leading R&D capabilities across its platform of high-performing sports equipment. Bauer plans to combine relevant composite technologies where applicable to strengthen its overall offerings under the Bauer and Maverik brands. By focusing resources in the areas of Combat’s success—baseball, softball and advanced composite technologies—Bauer expects to strengthen the Combat brand and grow its overall portfolio of highperforming products. bauerperformancesports.com 

IKEA GREENTECH INVESTS IN INNOVATIVE WATERLESS TEXTILE DYEING SYSTEM IKEA GreenTech has invested in DyeCoo Textile Systems, a Dutch company that has developed the first commercially available waterless dyeing technology. Using recycled carbon dioxide (CO2), the technology avoids the large amount of water and chemicals used in traditional dyeing processes.

Bauer Performance Sports Ltée a annoncé avoir acquis l’essentiel des actifs de Combat Sports, concepteur de premier plan de battes de baseball et de balle molle, de bâtons de hockey et de manches de crosse en matériaux composites. L’acquisition permettra à Bauer de bénéficier de technologies avancées dans le domaine des matériaux composites et de propriétés intellectuelles solides ; l’entreprise compte ainsi accroître ses capacités de recherche et développement déjà substantielles pour l’ensemble de son catalogue d’équipements de sport de haute performance. Bauer envisage de combiner au besoin les technologies à base de matériaux composites pertinentes pour renforcer l’ensemble de ses gammes Bauer et Maverik. En orientant ses ressources vers les secteurs où Combat réussit bien (baseball, balle molle et technologies évoluées à base de matériaux composites), Bauer espère asseoir davantage la marque Combat et étendre son portefeuille global de produits hautement performants. bauerperformancesports.com 

IKEA GREENTECH INVESTIT DANS UN SYSTÈME INNOVANT DE TEINTURE SANS EAU IKEA GreenTech a investi dans DyeCoo Textile Systems, une société néerlandaise ayant mis au point la première technologie commercialisable de teinture à sec. Cette technologie, qui fait appel à du gaz carbonique (CO2) recyclé, permet d’éviter d’employer les grandes quantités d’eau et de produits chimiques qu’exigent les procédés de teinture traditionnels.

The textile industry is one of the largest consumers of water and most of the world’s textile suppliers are located in Asia. The scale of the industry’s activity in the region can put pressure on the availability of clean water and contribute to environmental pollution in the discharges from manufacturing processes. By removing the need to use water in the dyeing process and eliminating the risk of effluent discharge, a known environmental hazard, the DyeCoo system could bring significant benefits to the region.

L’industrie textile est un des plus importants consommateurs d’eau, et la plupart des fournisseurs de ce secteur sont établis en Asie. L’ampleur de l’activité de cette industrie dans la région est susceptible de menacer les réserves d’eau claire et de contribuer à la pollution de l’environnement, en raison des rejets occasionnés par le processus de fabrication. En supprimant la nécessité d’utiliser de l’eau dans l’opération de teinture et en éliminant le risque de rejet d’effluents, un danger connu pour l’environnement, le système de DyeCoo pourrait s’avérer fort bénéfique pour la région.

The first range of machines developed and manufactured by DyeCoo are for waterless dyeing of polyester fabric. Through the partnership, IKEA will help to speed up the development

La première gamme de machines conçues et fabriquées par DyeCoo permet de teindre sans eau les tissus de polyester. Grâce à ce partenariat, IKEA espère accélérer le développement

8

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:56 Page 9

Le leader en recherche et innovation Technologies des textiles et des géosynthétiques

RÉSEAUTAGE Expo Hightex et Advanced Workwear La Revue du Textile EXCELLENCE TECHNIQUE Analyses en laboratoire Homologation Expertise Recherche et développement EXCELLENCE COMMERCIALE Commercialisation Aide à l’exportation www.gcttg.com ISO 9001:2008; ISO 17025; GAI-LAP & TRANSPORT CANADA: DAO


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:56 Page 10

and availability of the technology as well as further the development of processes and machines for dyeing cotton. ikea.greentechab.com and dyecoo.com 

INDA JOINS SUSTAINABLE MINDS INDUSTRY SPONSOR PROGRAM INDA, Association of the Nonwoven Fabrics Industry, has become a member of the Sustainable Minds Industry Sponsor Program. The goal of this relationship is to enable manufacturers across the nonwovens value chain to credibly, efficiently and cost-effectively evaluate the environmental performance of nonwovens in order to design innovative and greener products by using Sustainable Minds’ cloud-based Life Cycle Assessment (LCA) software. The Sustainable Minds nonwovens solution will include a continually expanding dataset, example products, knowledge sharing, training and a platform for showcasing greener materials and products, their uses and applications.

The first offering, the expanded nonwovens life cycle dataset, will include publicly available data for materials and processes and focus initially on several product categories. On an ongoing basis, to expand these and to add new categories, Sustainable Minds will create new data through its Custom Data Creation Program and publish existing data provided by nonwoven manufacturers and other industry sources. To facilitate the rapid adoption of this solution, nonwovens manufacturers will be offered discounted access to the software. sustainableminds.com 

KIMBERLY-CLARK LAUNCHES RECYCLING PROGRAM To provide cleanrooms and laboratories with effective solutions to mitigate waste and enhance sustainability

10

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

?

INDUSTRY NEWS NOUVELLES EN EN BREF BREF NOUVELLES

et la disponibilité de la technologie, de même que la mise au point de procédés et de machines permettant de teindre le coton. ikea.greentechab.com et dyecoo.com 

L’INDA SE JOINT AU PROGRAMME DE PARRAINAGE SUSTAINABLE MINDS L’association de l’industrie des non-tissés, l’INDA, est devenue membre du programme de parrainage des industries de Sustainable Minds. Cette relation a pour but de permettre aux fabricants de toute la chaîne de valeur de l’industrie des nontissés d’évaluer de façon fiable, efficace et économique le bilan environnemental des non-tissés afin de concevoir des produits innovants plus écologiques, grâce au logiciel d’analyse du cycle de vie disponible « dans le nuage » (en ligne) de Sustainable Minds. La solution pour les non-tissés de Sustainable Minds s’appuie sur un ensemble toujours croissant de données, des échantillons de produits, un partage des connaissances, de la formation et une plateforme de présentation de matériaux et de produits verts, ainsi que de leurs utilisations et applications. L’offre initiale, une vaste gamme de données sur le cycle de vie des non-tissés, comprendra des données publiques sur les matériaux et les procédés et ciblera, pour commencer, plusieurs catégories de produits. Pour enrichir ces éléments et y ajouter de nouvelles catégories, Sustainable Minds générera constamment de nouvelles données au moyen de son programme de création de données personnalisées et publiera régulièrement des données existantes fournies par les fabricants de non-tissés et d’autres sources de l’industrie. Pour faciliter l’adoption rapide de cette solution, la société compte offrir aux fabricants de non-tissés un accès au logiciel à un tarif préférentiel. sustainableminds.com 

KIMBERLY-CLARK LANCE UN PROGRAMME DE RECYCLAGE DES GANTS ET VÊTEMENTS Afin de doter les laboratoires et les salles blanches de solutions efficaces pour limiter les déchets et soutenir leurs efforts en matière de développement durable, Kimberly-Clark Professional vient de présenter RightCycle, la première initiative à grande échelle de recyclage des déchets non traditionnels des salles blanches.


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:56 Page 11

INDUSTRY NEWS NEWS INDUSTRY NOUVELLES EN BREF

?

efforts, Kimberly-Clark Professional has introduced RightCycle —the first large-scale recycling effort for nontraditional cleanroom waste.   The program takes recycling to a new level—beyond downcycling, upcycling and other approaches. It makes it easy to recycle previously hard-to-recycle items like cleanroom garments, gloves, hoods, boot covers and hairnets. Items are deposited in either a RightCycle collection box or in the client’s own boxes. Full boxes are assembled onto pallets and picked up by Kimberly-Clark Professional recycling partner TerraCycle.  After the products are collected, they are turned into raw materials and used to create useful, eco-friendly consumer products, such as plastic Adirondack chairs and benches, bulk plastics and other items. Kimberly-Clark Professional first announced its single-use garment recycling program in 2011 and completed successful pilots of a nitrile glove recycling program in 2012, which is now available nationwide.  Since the recycling efforts began, participating cleanrooms and laboratories have diverted 70,000 pounds of garment, glove and other waste from landfills. kimberly-clark.com 

Au-delà de l’infrarecyclage, du suprarecyclage et des autres approches, le programme fait entrer le recyclage dans une nouvelle dimension. Il rend faciles à recycler des articles dont le recyclage était jusque-là complexe, comme les vêtements, gants, capuchons, couvre-chaussures et résilles employés en salle blanche. Il suffit de déposer ces éléments dans un bac de récupération RightCycle ou dans les propres récipients du client. Une fois pleins, ces contenants sont rassemblés sur une palette, qui est ensuite prélevée par TerraCycle, partenaire de Kimberly-Clark Professional pour le recyclage. Les articles, une fois récupérés, sont transformés en matières premières et employés pour créer des produits de consommation utiles et écologiques, comme des chaises ou bancs Adirondack, des contenants ou d’autres objets en plastique. Kimberly-Clark Professional, qui avait annoncé son programme de recyclage des vêtements à usage unique en 2011, a mené à bien des projets pilotes de recyclage des gants de nitrile en  2012 et offre désormais le programme dans tout le pays. Depuis le début de l’opération, près de 32  tonnes de vêtements, gants et autres déchets provenant de salles blanches et de laboratoires ont ainsi été détournées des sites d’enfouissement. kimberly-clark.com 

ONEGA TISSUS DE PROTECTION INC. OUVRE SES PORTES Les propriétaires de l’entreprise Mme Annie Gagnon et M. Yvon Duheme, tous les deux diplômés en gestion et technologie des textiles, ont annoncé le démarrage de l’entreprise ONEGA Tissus de Protection Inc., qui se spécialisera dans la fabrication de tissus techniques destinés à la protection humaine et utilisés, entre autres, dans différents marchés comme le militaire, le pétrochimique, l’hydroélectrique, les services d’incendie et la visibilité accrue. Les opérations manufacturières se feront à Saint-Hyacinthe, QC. « Saint-Hyacinthe constitue une location géographique stratégique pour nous. La proximité du centre de recherche, l’expertise au niveau de

ONEGA PROTECTIVE FABRICS INC. OPENS ITS DOORS Ms. Annie Gagnon and Mr. Yvon Duheme, both textile graduates and owners of the company, announced that ONEGA Protective fabric has started its manufacturing operations in St-Hyacinthe, QC. The company will be concentrating its efforts in weaving fabrics for the protective markets such as the military, petrochemical, electrical, fire service and high visibility. The company has chosen St-Hyacinthe for its strategic positioning due to the presence of the research center, VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

11


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 12

qualified manpower and the proximity to all major highways. “All these benefits weighed considerably in favor of this location,” says Mr. Duheme, president of the company.

?

INDUSTRY NEWS NOUVELLES EN EN BREF BREF NOUVELLES

Mr. James Doll of RB Macdonald Sales Inc. will promote the company’s protective fabrics in Western Canada. onegaprotective.com  la main-d’œuvre et la proximité des axes routiers sont des avantages non négligeables », avoue M. Duheme, président de l’entreprise.

ADVANCED PHASE CHANGE MATERIAL (PCM) MARKET TRENDS & FORECAST According to a new report by Research and Markets, the global PCM market is estimated to grow from $460 million in 2013 to $1,150 million by 2018, at a compound annual growth rate of 20.1%. The report identifies the factors which are currently driving PCM demand and focuses on market restraints. For example, energy saving, environment friendliness, and wide range of applications are the main growth drivers for the PCM market, which offers applications across building & construction, HVAC, textile, fixed refrigeration, cold chain, thermal energy storage, electronics, and more. Building & construction has the largest PCM market, followed by HVAC. The highest growth is observed in Europe where most of the companies involved with PCM are already established. For this report, developments by 26 players were studied to identify current market trends and strategies followed by top manufacturers. It is estimated that reducing the price of PCMs and R&D for novel materials will create new opportunities and will drive the market in the future. researchandmarkets.com 

M. James Doll de RB Macdonald Sales Inc. se chargera des ventes de tissus de protection pour l’Ouest canadien. onegaprotective.com 

TENDANCES ET PRÉVISIONS DU MARCHÉ DES MATÉRIAUX À CHANGEMENT DE PHASE ÉVOLUÉS Selon un récent rapport de Research and Markets, le marché mondial des matériaux à changement de phase (MCP) devrait croître de 460  millions de dollars en  2013 à 1 150 millions de dollars d’ici 2018, soit à un rythme annuel composé de 20,1 %. Le rapport précise les facteurs qui stimulent actuellement la demande pour des MCP et s’intéresse aux contraintes pesant sur le marché. Ainsi, les principaux facteurs contribuant à la croissance du marché sont les économies d’énergie, la protection de l’environnement et un large éventail d’applications, notamment dans le bâtiment et la construction, le CVC, le textile, les installations fixes de réfrigération, la chaîne du froid, le stockage de l’énergie thermique et l’électronique. Le bâtiment et la construction représentent le principal marché pour les MCP, suivi par le secteur du CVC. C’est en Europe, où sont aujourd’hui installées la plupart des entreprises faisant appel aux MCP, que l’on observe la plus forte croissance. Pour les besoins du rapport et pour repérer les tendances actuelles et les stratégies suivies par les principaux fabricants, les analystes ont étudié l’évolution de 26 acteurs du marché.

Iso-Cool Pillow with Outlast Adaptive Comfort material and microscopic PCM beads. | Oreiller Iso-Cool fabriqué à partir d’un tissu Outlast Adaptative Comfort et comportant des billes MCP.

12

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 13


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 14

COMMUNICATION IN THE WORKPLACE According to the Literacy Foundation, 49% of Quebeckers have difficulty reading. It’s all the more problematic in the province’s textile sector, where 33% of workers have no diploma or certificate—a situation that can’t help but impact such factors as worker mobility and preparing the future workforce. To alleviate the problem, CSMO Textile made a funding request for in-house training aimed at giving workers basic skills. The two-year project has been a resounding success in four companies now, where more than 50 workers are taking lessons in reading, writing, reading comprehension, mathematics, and more. These adult trainees can even obtain their high school diploma equivalence or the credits they need for occupational training. It’s a great opportunity for employees, whose newfound knowledge translates into higher productivity and opens up the possibility of applying for skilled jobs. Programs are personalized so that the companies’ employees can learn at their own pace, without compromising production needs. Most of the costs, moreover, are covered by the funding grant, including exam fees, teachers’ salaries, course material and employees’ salaries. For more information on developing workforce skills: 819 477-7910 or csmotextile.qc.ca 

?

INDUSTRY NEWS NOUVELLES EN EN BREF BREF NOUVELLES

Le rapport estime qu’une réduction du prix des MCP et des coûts de R-D de nouveaux matériaux devrait créer de nouvelles occasions et favoriser le développement futur du marché. researchandmarkets.com 

LA COMMUNICATION EN ENTREPRISE Selon la Fondation pour l’alphabétisation, des difficultés de lecture touchent 49 % des Québécois. Cela est d’autant plus problématique dans le secteur textile québécois, où 33 % des personnes en emploi ne détiennent ni diplôme ni certificat. Cette situation a des conséquences, entre autres, sur la mobilité de la main-d’œuvre et la préparation de la relève. C’est pour améliorer cette situation que le CSMO Textile a fait une demande de financement pour implanter des formations en entreprise visant l’acquisition des compétences de base. Ce projet se déroulant sur 2 ans connaît un vif succès dans 4 entreprises chez qui plus de 50 travailleuses et travailleurs reçoivent actuellement de la formation en lecture, écriture, compréhension de texte, mathématiques, etc. Ces adultes en formation pourraient même obtenir leur équivalence de secondaire V ou les crédits leur permettant d’accéder à certaines formations professionnelles. Cela représente une belle occasion pour tous les employés dont les nouvelles connaissances engendrent une meilleure productivité et la possibilité pour certains de postuler sur des postes nécessitant plus de compétences. Chaque entreprise bénéficie d’un programme fait sur mesure qui lui permet d’aller à son rythme et ainsi former sans compromettre ses besoins de production. En plus, la majorité des frais sont couverts par le financement accordé  : frais d’examen, salaire de l’enseignant, matériel pédagogique, salaire des employés, etc. Pour obtenir davantage d’information sur développement des compétences de la main-d’œuvre : 819  477-7910 ou csmotextile.qc.ca 

UNE BELLE RECONNAISSANCE POUR BELT-TECH La Chambre de commerce Haute-Yamaska a décerné le prix Distinction Grande entreprise manufacturière 2013 à Les produits Belt-Tech inc. L’entreprise a en effet triplé son chiffre d’affaires dans les trois dernières années en plus de créer une cinquantaine de nouveaux emplois. La compagnie peut

14


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 15

INDUSTRY NEWS NEWS INDUSTRY NOUVELLES EN BREF

?

BELT-TECH RECOGNIZED The Haute-Yamaska Chamber of Commerce has awarded its 2013 Large Manufacturing Company Distinction to BeltTech Products Inc. The company has tripled its sales in the past three years, created some 50 new jobs, and can boast the fact that it now serves 50% of the world aviation seatbelt market.

d’ailleurs s’enorgueillir de desservir 50 % du marché mondial de l’aviation pour les sangles de sécurité.

To better meet growing demand, Belt-Tech has just invested $2 million in new equipment to increase its production capacity. Belt-Tech president and CEO Robert Bélanger has hinted that new products will soon be appearing on the production lines of the Granby plant: “It was imperative for us to develop high-value-added products to consolidate our position as the number-one supplier in the world. The Distinction award we just received is a tremendous recognition of our efforts.”

Pour mieux répondre à la demande, Belt-Tech vient d’investir 2 millions de dollars pour de nouveaux équipements afin d’augmenter sa capacité de production. Le président et chef de la direction de Belt-Tech, Robert Bélanger, a laissé entrevoir l’introduction prochaine de nouveaux produits qui seront fabriqués à l’usine de Granby : « Il était impératif pour nous de développer des produits à haute valeur ajoutée pour consolider notre position de premier fournisseur mondial. Le prix Distinction que nous venons de recevoir apporte une belle reconnaissance pour nos efforts. »

At the 2013 Hightex exhibition that was held last April, BeltTech unveiled its new aviation technology. Not only will the company’s new generation of belts increase passenger safety, but make them more comfortable as well. belt-tech.com 

Lors de l’exposition Hightex 2013, Belt-Tech a dévoilé sa nouvelle technologie pour l’aviation. En plus d’augmenter la sécurité des passagers, la nouvelle génération de sangle contribuera à un meilleur confort. belt-tech.com 

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

15


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 16

PROTOTYPE DIOLEN® CLEAN WITH PERMANENT SELF-CLEANING TWD Fibres, in cooperation with the Institute for Textile Technology and Process Engineering (ITV) and the Institute of Textile Chemistry and Chemical Fibers (ITCF) in Germany, has developed a superhydrophobic filament yarn with a permanent built-in self-cleaning effect. A botanical phenomenon, which can be observed for example in lotus plants, gave the impulse for this innovation: leaves with a rough and waterrepellent surface structure self-clean, as dirt and microorganisms roll off with the rain. TWD Fibres’ trendsetting Diolen Clean innovation achieves this permanent effect by using a specialised spinning process that integrates the self-cleaning effect in the yarn. Many promising applications are possible: from home textiles (table cloths, furniture upholstery, decorative and curtain fabrics) for the private and contract sector, hospitals, pensioners’ residences; outdoor and functional clothing; via car interior textiles (upholstery, side trim panels); to canvas, cover and tent fabrics. It is expected that Diolen Clean will be available as polyester filament yarn in raw white, package or dope dyed in various yarn counts once further development work has been completed. The product is expected to be available on the market from 2014. twdfibres.de 

!

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

UN PROTOTYPE DE DIOLEN® CLEAN À EFFET AUTONETTOYANT PERMANENT TWD Fibres a mis au point, en coopération avec l’Institute for Textile Technology and Process Engineering (ITV) et l’Institute of Textile Chemistry and Chemical Fibers (ITCF), deux établissements allemands, un filé de filaments superhydrophobe présentant de façon inhérente un effet autonettoyant permanent. L’idée de cette innovation vient d’un phénomène botanique, que l’on observe notamment chez le lotus, dont la surface des feuilles se caractérise par une structure rugueuse et hydrophobe et s’autonettoie lorsque la pluie balaie la saleté et les microorganismes. L’innovation révolutionnaire Diolen Clean de TWD Fibres reproduit cet effet permanent d’autonettoyage en faisant appel à un procédé de filage spécialisé permettant d’intégrer cette propriété dans le fil. De nombreuses applications prometteuses sont envisagées, que l’on songe aux textiles de maison (linge de table, tissus d’ameublement ou décoratifs, rideaux) pour le secteur privé ou celui de la décoration, au linge pour les hôpitaux ou les résidences de retraite, aux vêtements de plein air ou fonctionnels, aux textiles pour intérieurs de véhicules (sellerie, panneaux de garniture des portières) ou aux toiles ou tentes. Le Diolen Clean devrait être offert sous forme de filés de filaments de polyester écrus, teints sur bobine ou teints dans la masse, dans différents numéros de fil, dès que les travaux de développement complémentaires auront été menés à bien. Le produit sera en principe commercialisé à partir de  2014. twdfibres.de 

NSA PRÉSENTE SA GAMME STEALTH POUR LES MILIEUX DE TRAVAIL À CHALEUR INTENSE

NSA INTRODUCES ITS STEALTH HIGH HEAT GARMENTS National Safety Apparel’s non-aluminized Stealth garment line is designed for workers in high heat environments seeking a more comfortable option than traditional aluminized

16

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

La gamme de vêtements non aluminés Stealth de National Safety Apparel est conçue pour les travailleurs œuvrant dans des milieux extrêmement chauds et cherchant une solution plus confortable que les traditionnelles tenues individuelles aluminées. La coquille externe enduite de silicone, unique en son genre, laisse les éclaboussures de métal en fusion glisser le long du vêtement. Les matériaux de la gamme Stealth sont près de 60 % plus légers que la plupart des autres matériaux de protection, ce qui procure de la souplesse et favorise les mouvements. Outre le confort, Stealth est intrinsèquement résistant à la flamme, ce qui signifie que ses propriétés ignifuges ne s’amoindriront pas avec l’usure et le temps.  


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 17


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 18

personal garments. The unique silicone coated outer shell allows molten metal splash to slide right off of the coat. Stealth is almost 60% lighter than most other protective materials, allowing flexibility and a high range of motion. In addition to comfort, Stealth is inherently flame resistant, meaning its FR properties will not wear out with use over time.  

!

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

National Safety Apparel is releasing three versions of the coat. The standard version is available in either 8 or 10 oz. fabric weights, and a deluxe version features a ventilated back and reflective striping for enhanced visibility. nsamfg.com 

NEW OIL AND GAS PPE Burns caused by blasts of hot steam and scalding water will soon be a thing of the past thanks to new safety gear for the oil and gas industry designed by a team of researchers at Alberta University. The project first took off four years ago when industry representatives reached out to the school, asking for solutions to reduce the increasing number of injuries and fatalities caused by hot water and steam. “Industry recognized that the coveralls currently in use protected workers from flash fire and radiant thermal exposure, but because of the ‘porousness’ and the permeability of the fabrics the coveralls were made of, workers weren’t being protected from hot water or steam,” assistant professor Megan Strickfaden explained. The first round of testing on the new garment system has just been completed. Four oil sands workers were enlisted to test out the gear for 14 consecutive weeks of 12-hour days. The new garment system, consisting of a jacket and pants meant to be worn over a pair of coveralls, features pant legs that are wide enough that workers can slip them on without having to take their boots off and a fleece lining with venting

National Safety Apparel met sur le marché trois versions de sa veste : la version de base est offerte dans des tissus de 8 onces ou 10 onces, tandis qu’une version « Deluxe » est dotée d’un dos aéré et de bandes réfléchissantes destinées à améliorer la visibilité. nsamfg.com 

UN NOUVEL EPI POUR LES PROFESSIONNELS DU PÉTROLE ET DU GAZ Les brûlures causées par les jets de vapeur brûlante et l’eau bouillante seront bientôt choses du passé grâce à la nouvelle tenue de protection conçue pour l’industrie pétrolière et gazière par une équipe de chercheurs de l’Université de l’Alberta. Le projet a démarré il y a quatre ans, lorsque des représentants de cette industrie ont demandé à l’établissement de trouver des moyens de réduire le nombre croissant de blessures et de décès causés par l’eau bouillante et la vapeur. « L’industrie reconnaissait que les combinaisons alors utilisées protégeaient les travailleurs des risques d’embrasement et de l’exposition à la chaleur rayonnante, mais qu’en raison de la porosité et de la perméabilité des matériaux dont elles étaient faites, ces travailleurs n’étaient pas protégés contre l’eau brûlante ou la vapeur », explique Megan Strickfaden, professeure adjointe.

PHOTO: DEVON ENERGY CORP A worker testing the new gear. | Un travailleur met la nouvelle tenue à l’épreuve.

18

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

La première série d’essais du nouveau système de vêtements vient de s’achever. Quatre travailleurs œuvrant dans les sables bitumineux se sont inscrits pour tester la tenue durant 14 semaines consécutives, à raison de 12 heures par jour.


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 19

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

!

in the back (where a worker is least likely to be exposed to hot water or steam). A tri-laminate, semi-permeable material is used for the pants and jacket, letting air pass through but still staying water and fire resistant. In addition to the new gear, Strickfaden’s team is drafting the first set of ASTM international standards for steam and hot water protective clothing. The gear itself will not be ready for production until it is field tested in the summer to ensure it will not cause issues like heat stroke. Also, because the gear was an industry-funded project, the team does not have any intellectual property rights on the design and is open to any companies that want to incorporate it. 

Le nouveau système de vêtements, qui comprend une veste et un pantalon, est destiné à être porté au-dessus d’une combinaison ; les jambes du pantalon sont suffisamment larges pour que le travailleur puisse les enfiler sans retirer ses bottes, tandis que la tenue comporte une doublure molletonnée aérée dans le dos (où l’exposition à l’eau brûlante ou à la vapeur est moindre). Le pantalon et la veste sont faits d’un matériau semi-perméable à trois couches contrecollées, qui laisse passer l’air tout en restant à l’épreuve de l’eau et du feu. Outre la conception de la nouvelle tenue, l’équipe de Megan Strickfaden rédige le premier ensemble de normes internationales de l’ASTM en matière de vêtements de protection contre la vapeur et l’eau bouillante. La tenue ne sera quant à elle pas mise en fabrication tant qu’elle n’aura pas été éprouvée sur le terrain en été, afin de vérifier qu’elle n’entraîne pas de problèmes tels que des coups de chaleur. En outre, le projet étant financé par l’industrie, l’équipe ne détient aucun droit de propriété intellectuelle sur la conception du vêtement et est ouverte à toute entreprise voulant l’incorporer. 

OPTISPUN™ TECHNOLOGY BY REGITEX Significant investments in innovation have led to Regitex’s new OptiSpun technology, which focuses on enhancing and optimizing yarn characteristics throughout the yarn manufacturing process. OptiSpun technology provides an enhanced structure to the yarn, resulting in higher strength, reduced hairiness, and improved evenness. The yarn structure using OptiSpun technology maximizes utilization of each fiber in the yarn bundle, making it possible to achieve higher yarn strength. OptiSpun technology enhances the yarn characteristics in comparison to conventional short staple ring spinning. These results suggest that OptiSpun technology will enable weavers and knitters to substitute the long staple yarns with short staple yarns, allowing them to create value enhanced fabrics. regitex.com 

LA TECHNOLOGIE OPTISPUNMC DE REGITEX Des investissements importants dans l’innovation ont permis de mettre au point la nouvelle technologie OptiSpun de Regitex, qui vise à parfaire et à optimiser les caractéristiques du fil tout au long de son processus de fabrication. OptiSpun procure au fil une structure améliorée, qui se traduit par une résistance accrue, un caractère fibreux réduit et une régularité supérieure. La structure du fil obtenu grâce à la technologie OptiSpun maximise l’utilisation de chaque fibre dans le faisceau de fibres,

SMARTSILVER® ANTIMICROBIAL YARN AND FIBER NanoHorizons Inc., a company focused on the development of antimicrobial solutions, introduced silver-bonded yarns and fibers under the SmartSilver brand. Based on a proprietary manufacturing, this patent-pending technology is applicable to fabric and fiber products across a broad spectrum of industries where long-lasting, high performance antimicrobial protection is required. The process for producing SmartSilver fiber is highly flexible and allows a range of filament and spun yarns to be produced to customer specifications. SmartSilver fiber is currently VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

19


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 20

available as nylon-66 filament yarn and polyester spun yarn, but can be applied to a wide variety of substrates including modacrylic, cotton, wool and rayon yarns as well. “Not only does this product offer exceptional efficacy and durability,” states Dr. James Delattre, Vice President of NanoHorizons, “but it offers cost savings and improved moisture management.” Proprietary SmartSilver technology enhances silver’s inherent powers to control microbial growth. In addition, SmartSilver protection does not thermally or UV degrade. SmartSilver antimicrobial additives require no compromises in the manufacturing process or in product performance. With the help of SmartSilver:  Enhanced apparel and footwear stay fresh and odor-free  Foams and laminates resist microbe growth that causes degradation  Coatings and plastics prevent the growth of mildew and odor build-up  Hospital products help control bacteria. The active ingredient in SmartSilver formulated products is EPA-registered under FIFRA and is also Oeko-Tex® approved as free from harmful levels of dangerous substances. smartsilver.com 

TEIJIN DEVELOPED RADIATION SHIELDING ARAMID FABRIC Teijin Ltd has developed the radiation shielding Technora fabric, an aramid fiber fabric that protects users against X-ray and gamma-ray radiation. The newly developed product is conceived by blending radiation-shielding tungsten particles with Technora high-strength para-aramid fiber. In addition, the tungsten-blended Technora fabric exceeds the already high levels of flame retardancy and cutting resistance exhibited by the regular Technora aramid fiber. The new product offers the following key features:  Due to the superior strength and modulus of para-aramid fiber, the product is stronger than polyester and other general purpose fibers despite containing high concentrations tungsten, a high-density metal that tends to impair the fiber’s mechanical properties

20

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

!

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

ce qui permet d’obtenir un fil de robustesse accrue. La technologie OptiSpun renforce les caractéristiques du fil, comparativement au filage à anneau traditionnel des fibres courtes. Ces résultats laissent penser que les professionnels du tissage et du tricot emploieront la technologie OptiSpun pour remplacer les fils à fibres longues par des fils à fibres courtes et ainsi améliorer et valoriser leurs tissus. regitex.com 

LES FIBRES ET FILS ANTIBACTÉRIENS SMARTSILVER® NanoHorizons Inc., une société spécialisée dans le développement de solutions antibactériennes, a présenté des fibres et des fils liés à de l’argent sous la marque SmartSilver. Cette technologie en attente de brevet, qui repose sur une fabrication exclusive, peut s’appliquer à des produits tissés ou à base de fibres destinés à un large éventail de secteurs d’activité, dans lesquels une protection antibactérienne très efficace de longue durée est impérative. Le procédé de fabrication de la fibre SmartSilver est très souple et permet de produire, selon les spécifications du client, une variété de filés de filaments et de filés de fibres. La fibre SmartSilver, pour le moment offerte sous forme de filés de filaments de nylon  66 et de filés de fibres de polyester, peut être appliquée à une vaste gamme de substrats, comme des fils de modacrylique, de coton, de laine et de rayonne. « Non seulement ce produit offre-t-il une efficacité et une durabilité exceptionnelles », déclare James Delattre, Ph. D., vice-président de NanoHorizons, « mais il permet aussi des économies et une gestion améliorée de l’humidité. » La technologie exclusive SmartSilver accroît la capacité inhérente à l’argent de limiter la prolifération bactérienne. Qui plus est, la protection offerte par SmartSilver ne se dégrade pas au contact de la chaleur ou des rayons UV. Les additifs antibactériens SmartSilver n’exigent aucun compromis dans le processus de fabrication ou sur le plan des performances du produit. Grâce à SmartSilver :  les vêtements et souliers ainsi améliorés restent frais et sans odeur ;  les mousses et textiles laminés résistent à la prolifération bactérienne responsable de leur dégradation ;  les enduits et plastiques préviennent la propagation de la moisissure et la formation d’odeurs ;  les produits hospitaliers contribuent à freiner la prolifération des bactéries.


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 21


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 22

!

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

L’ingrédient actif dans les produits incorporant SmartSilver est enregistré par l’EPA des États-Unis conformément à la loi fédérale américaine sur les insecticides, fongicides et rodenticides (la FIFRA) et homologué par Oeko-Tex® comme ne contenant pas de quantités nocives de substances dangereuses. smartsilver.com   The level of radiation shielding corresponds to the amount of tungsten blended into the aramid fiber  Fabric products offer excellent flexibility and workability for use in ways not possible with lead plates or concrete. teijin.com 

TEIJIN A MIS AU POINT UN TISSU D’ARAMIDE ANTIRADIATION Teijin Ltée a mis au point le tissu Technora antiradiation, fait de fibre d’aramide, qui protège contre les rayons  X et les rayons gamma. Ce nouveau produit est obtenu en associant des particules de tungstène faisant obstacle aux radiations à de la fibre très résistante de para-aramide Technora. Le tissu Technora incorporant du tungstène dépasse déjà les niveaux élevés d’ignifugation et de résistance à la coupure démontrés par la fibre d’aramide Technora normale. Les caractéristiques suivantes sont annoncées :  en raison de la résistance et du module supérieurs de la fibre de para-aramide, le produit est plus robuste que le polyester et les autres fibres à usages multiples malgré des concentrations élevées en tungstène, métal à haute densité tendant à nuire aux propriétés mécaniques de la fibre ;  le degré de protection contre les radiations est lié à la quantité de tungstène mélangé à la fibre d’aramide ;  les produits en tissu offrent une souplesse et une facilité à travailler remarquables, ce qui les destine à des usages qui n’étaient pas envisageables avec des plaques de plomb ou du béton. teijin.com 

UN NOUVEAU PRODUIT QUÉBÉCOIS RENFORCE LA SÉCURITÉ DES TRAVAILLEURS Un projet collaboratif du créneau d’excellence Matériaux souples avancés de la Montérégie – regroupant les entreprises Produits Belt-Tech, FilSpec, Industries de câbles d’acier et le Groupe CTT – a permis la mise en marché d’élingues aux qualités inégalées. Ce projet consistait à concevoir et à fabriquer une sangle qui réponde à un problème important, soit le sectionnement lors d’une percussion sous forte tension. Chaque année, ce

22

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 23

NEW PRODUCTS NOUVEAUX PRODUITS

!

A NEW QUEBEC PRODUCT TO KEEP WORKERS SAFE A collaborative project by the Niche of Excellence for Advanced Flexible Materials has resulted in a new product being put on the market: a sling of second to none quality. The project was lead by Belt-Tech Products, FilSpec, Wire Rope Industries and CTT Group, and involved designing and manufacturing a strap that provided a solution to a major problem, namely, severing due to high-tension impact. Every year, this problem causes material losses and serious accidents in many user industries, including construction, shipping and mining. Christened the SDS (Super Duty Sling), the product is a major step forward for Quebec, on both a technological level and a commercial one. Not only is its cut resistance head and shoulders above the competition, but it has proven far more resistant to ultraviolet rays, thus prolonging its useful life. The SDS is being manufactured and commercialized at a very competitive price by Belt-Tech Products. One of the key elements in the project’s success is FilSpec’s contribution: a yarn with specific properties. The new product’s success will have a positive impact in a number of regions and on the revitalization of Quebec’s textile sector.

problème entraîne des pertes matérielles et des accidents graves dans plusieurs industries utilisatrices, notamment celles de la construction, du transport de marchandises et des mines. Baptisé Élingue SDS (Super Duty Sling), le produit créé constitue une avancée importante pour le Québec, tant sur le plan technologique que commercial. En plus d’offrir une résistance aux coupures nettement supérieure à la concurrence, il fait preuve d’une meilleure résistance aux rayons ultraviolets, ce qui favorise sa durabilité. Élingue SDS est fabriqué et commercialisé à un prix très compétitif par l’entreprise Produits Belt-Tech. Un des éléments clés du succès du projet réside dans la fabrication, par l’entreprise FilSpec, d’un fil aux propriétés particulières. Le succès connu par ce nouveau produit aura donc des répercussions positives dans plusieurs régions et contribuera à redynamiser le secteur du textile au Québec. 

DÉVELOPPEMENT D’UN FIL DURABLE PAR RÉGITEX Le fabricant de fils Régitex a annoncé le développement d’une nouvelle gamme de produits : les fils à base de fibres recyclées RS Armor™. Ceux-ci ont été développés pour satisfaire les besoins de la clientèle de l’entreprise. Grâce à RS Armor, Régitex sera en mesure de contribuer à préserver l’environnement et à réduire l’empreinte de carbone de ses clients. En effet, en introduisant un fil recyclé dans la chaîne de valeur, cela permet de réduire l’enfouissement des tissus textiles ou des vêtements et suscite du coup des économies qui bénéficient à toute la chaîne de valeur. regitex.com 

REGITEX DEVELOPS A SUSTAINABLE YARN Yarn manufacturer Regitex has announced a new product range: RS Armor™ yarns made from recycled fibres. These yarns have been developed to meet the needs of the company’s clientele. Thanks to RS Armor, Regitex will be able to do its part for the environment and reduce its clients’ carbon footprint. When they are introduced into the value chain, the yarns will reduce the amount of textile fabrics and clothing ending up in landfills and at the same time generate savings that will benefit the chain as a whole. regitex.com 

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

23


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 24


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:57 Page 25

LES ENJEUX TECHNOLOGIQUES DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE PERSONAL PROTECTIVE EQUIPMENT & TECHNOLOGICAL ISSUES There is no lack of business opportunities in the Canadian West, where most of the country’s oil and gas activities are concentrated. Yet despite the favourable economic climate, finding qualified workers remains a significant problem for the industry, namely because of the distance and hard working conditions that make worker recruiting and retention difficult. Jobs in the oil and gas industry are among the most specialized in the country, and the 120,000 people directly employed in the sector need equipment that is equally specialized to do their jobs. To better understand the issues around the personal protective equipment (PPE) used in the sector, Advanced Workwear Canada (AWC) is heading this Fall to Alberta for the second year in a row, to the heart of the Canadian oil industry. This year, AWC is forsaking the traditional formula—a trade show held alongside a series of conferences—to focus on training. The event’s two days have been organized to offer a maximum of information to delegates, who will learn more about the technological issues and challenges around PPEs for the Canadian oil sector. “We hope that PPE end users and buyers will be able to intelligently evaluate the textile technologies out there and choose the optimal, safe solutions,” explained Aldjia Begriche, delegated AWC organizer. “By obtaining a clearer vision of the technological challenges of the supply chain, they’ll find it easier to collaborate with suppliers on improving products and finding innovative solutions to problems.” In an interview with The Textile Journal (see page 30-39), Dave J. Fennell, Senior Safety Advisor with Imperial Oil Resources, and Senior Technical Professional – Safety with ExxonMobil Production Company, says, “We collectively can be more effective in improving the protective equipment for the workers by understanding how the workers actually do their job, how they use their personal protective equipment and how they can be exposed to multiple hazards in completing their everyday tasks.”

Ce ne sont pas les occasions d’affaires qui manquent dans l’Ouest canadien, où se concentrent la plupart des activités gazières et pétrolières du pays. Malgré la situation économique favorable, trouver de la main-d’œuvre qualifiée demeure un problème de taille pour cette industrie, particulièrement en raison de l’éloignement et des conditions de travail difficiles qui rendent le recrutement et la rétention des travailleurs ardus. Les emplois dans l’industrie pétrolière et gazière comptent parmi les plus spécialisés au pays, et les 120 000 travailleurs qui y œuvrent directement nécessitent des équipements tout aussi spécialisés pour accomplir leurs tâches. Afin de mieux comprendre les enjeux liés aux équipements de protection individuelle (EPI) employés dans ce secteur, Advanced Workwear Canada (AWC) se rendra cet automne, pour la deuxième année consécutive, en Alberta, au cœur même de l’industrie pétrolière canadienne. Cette année, AWC délaissera la formule traditionnelle du salon commercial qui se tient parallèlement à une série de conférences afin de mieux se concentrer sur le volet « formation ». Les deux journées consacrées à l’événement seront conçues afin d’offrir un maximum d’information aux participants, qui approfondiront leurs connaissances des problématiques et défis technologiques liés aux EPI destinés au secteur pétrolier canadien. « Nous souhaitons que les utilisateurs finaux et les acheteurs d’EPI soient en mesure d’évaluer concrètement les technologies textiles offertes afin de choisir des solutions optimales et sécuritaires », explique Aldjia Begriche, organisatrice déléguée de AWC. « En obtenant une vision plus claire des défis technologiques et de la chaîne d’approvisionnement, il sera plus aisé pour eux de collaborer ensuite avec les fournisseurs afin d’améliorer les produits et de trouver des solutions novatrices aux problématiques. » Comme l’indique Dave J. Fennell, conseiller principal en sécurité à Imperial Oil Resources et technicien professionnel principal en sécurité à ExxonMobil Production Company, dans l’entrevue qu’il a accordée à La Revue du textile (voir pages 30-39), « nous pouvons collectivement améliorer l’équipement de protection des travailleurs de manière plus efficace en comprenant comment ces derniers effectuent leur travail en pratique, comment ils utilisent leur équipement de protection individuelle et comment ils sont exposés à des risques divers dans leurs tâches quotidiennes. » VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

25


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:58 Page 26

Dans le but de visualiser les produits présentés lors des formations, des manufacturiers textiles du Canada présenteront leurs produits dans le cadre d’une exposition sur table.

PRÉSENTATIONS Les séminaires organisés dans le cadre d’AWC seront livrés par des experts de différents secteurs et le public visé sont les personnes impliquées dans la R&D, le contrôle de la qualité, les achats, le développement de produits, ainsi que le marketing. Les formations porteront sur les technologies actuelles et futures, les essais de performances, les outils pour le développement de spécifications, les outils pour la conception, et l’analyse du niveau de maturité de ces nouvelles technologies. Voici ce que les organisateurs de l’événement vous préparent.

Présentation des textiles intelligents : quel potentiel pour le secteur du vêtement de travail ? Mme Aldjia Begriche, directrice technico-commerciale, Groupe CTT Delegates will have the chance to see the products discussed in training sessions at a tabletop exhibition by Canadian textile manufacturers.

SEMINARS The seminars organized for AWC will be given by experts from different sectors, and the target audience are people involved in R&D, quality control, purchasing, product development and marketing. The training sessions will cover current and future technologies, performance testing, tools for developing specifications, design tools and analyses of the new technologies’ level of maturity. Here are some of the presentations that the organizers are scheduling.

Introduction to Smart Textiles : What is their Potential for the Workwear Industry? Ms. Aldjia Begriche, Technical & Commercial Manager, CTT Group Intelligent textiles are the result of a combination of several skills, and are often defined as structures capable of reacting, adjusting themselves to external demands, and communicating with their environment. In order to functionnalize these textile structures, they can be coupled to electronic components, chemical components or materials provided with particular properties. The training will focus on obtaining a long-term vision of emerging technologies as they apply to textiles as well as short-, medium and long-term applications. Subjects covered will range from the definition of intelligent textiles (needs and applications), to conductive textiles (heating applications, current/data transfer), luminous textiles, physiological signal

26

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Les textiles intelligents sont le résultat d’une combinaison de plusieurs disciplines. On les définit souvent comme des structures capables de réagir, de s’adapter aux exigences extérieures et de communiquer avec leur environnement. Pour rendre ces structures textiles fonctionnelles, il est possible de les coupler avec des composantes électroniques, des éléments chimiques ou des matériaux possédant des propriétés particulières. La formation aura pour but de donner une vision à long terme des technologies émergentes pouvant s’appliquer aux textiles et de leurs applications à court, moyen et long termes. Les sujets abordés iront de la définition de la notion de textile intelligent (besoins et applications) aux textiles conducteurs (réchauffement, circulation d’électricité, transfert de données), en passant par les textiles lumineux, les capteurs de signes physiologiques et les capteurs électromécaniques (dispositifs de commande, interrupteurs, capteurs de pression, capteurs d’élongation).

Confort ou performance ? Une nouvelle manière de concevoir M. Alain Bujold, Mawashi vêtements de protection L’équilibre entre la performance et le confort constitue une question importante lors du développement d’un vêtement de protection. Les lacunes dans la conception du vêtement ne doivent pas entraver le niveau de protection des travailleurs. Pendant cette présentation, les points suivants seront explicités : les principes de base en ergonomie, l’impact des mouvements du corps sur le vêtement de protection, les normes et les facteurs humains, les solutions pour améliorer la conception d’un vêtement, la mesure du confort d’un vêtement. 


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:58 Page 27


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:58 Page 28

sensors and electromechanical sensors (actuators and interrupters, pressure sensors, elongation sensors).

Wear Comfort vs Performance: A New Way to Design Mr. Alain Bujold, Mawashi Protective Clothing Striking a balance between performance and comfort is an important step in developing protective clothing. Shortcomings in a garment’s design must not compromise worker protection. In this presentation, the following points will be explained: the basic principles of ergonomics, the impact of body movement on protective clothing, standards and human factors, solutions for improving clothing design, and the clothing’s degree of comfort.

Breathability and Thermal Comfort Speaker to be confirmed

Steam and Hot Water Protection: New Solutions Mrs. Jane Batcheller, University of Alberta Burns caused by hot vapours and liquids are a major safety risk for workers in the oil and gas industries. This one-hour seminar will cover some of the challenges of protecting workers from hot vapours and liquids, the shortcomings of current textile solutions, techniques for evaluating these textile technologies, textile solutions that might improve the situation, and the key players in the sector.

Respirabilité et confort thermique Formateur à confirmer

Laboratory Testing and How to Build a Specification

Protection contre la vapeur et l’eau bouillante : les nouvelles solutions

Mr. Valerio Izquierdo, CTT Group

Mme Jane Batcheller, Université de l’Alberta

The goal of this presentation is to understand—using examples of technical specifications and the performance tests they require (flammability, electric arc, TPP)—how performance tests are conducted and what values they measure. It is addressed to any person that has to work with technical specifications to develop, select and purchase protective clothing. 

REGISTER ONLINE! INSCRIVEZ-VOUS EN LIGNE ! workwear-canada.com 28

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Les brûlures provoquées par des vapeurs ou liquides chauds représentent un risque majeur pour la sécurité des travailleurs des industries pétrolières et gazières. Durant ce séminaire d’une heure, la professeure Jane Batcheller, experte dans ce secteur, présentera les défis entourant la protection contre les vapeurs et liquides chauds, les lacunes des solutions textiles actuelles, les techniques d’évaluation de ces technologies textiles, les solutions textiles permettant d’améliorer la situation ainsi que les joueurs clés dans ce secteur.

Essais en laboratoire et processus d’élaboration d’une spécification technique M. Valerio Izquierdo, Groupe CTT Le but de cette présentation est de comprendre – grâce à des exemples de spécifications techniques et des essais de performance requis (inflammabilité, arc électrique, TPP) – comment les essais de performance sont réalisés et quelles sont les valeurs mesurées. Elle s’adresse à toute personne devant travailler avec des spécifications techniques pour le  développement, la sélection ou l’achat de vêtements de protection. 


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:58 Page 29


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:59 Page 30

PERSONAL PROTECTIVE EQUIPMENT FOR THE OIL AND GAS INDUSTRY


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 10:59 Page 31

LES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE DE L’INDUSTRIE PÉTROLIÈRE ET GAZIÈRE CANADIENNE AN EXCLUSIVE TEXTILE JOURNAL INTERVIEW

UNE ENTREVUE EXCLUSIVE DE LA REVUE DU TEXTILE

With the Advanced Workwear Canada event coming up, The Textile Journal consulted with Dave J. Fennell, Senior Safety Advisor with Imperial Oil Resources, and Senior Technical Professional—Safety with ExxonMobil Production Company, who shared some of his insights on safety issues concerning the Canadian textile industry as it is thriving to meet the high requirements of the oil, gas and petrochemical industry.

À l’approche du salon Advanced Workwear Canada, La Revue du textile a rencontré Dave J. Fennell, conseiller principal, Sécurité à Imperial Oil Resources et technicien professionnel principal, Sécurité à ExxonMobil Production Company, qui nous fait part ici de ses réflexions sur les questions de sécurité intéressant l’industrie du textile canadienne, alors que celle-ci s’efforce de répondre aux exigences rigoureuses des secteurs du pétrole, du gaz et de la pétrochimie.

How many workers use personal protective equipment (PPE) in the processes of exploration, extraction and refining across Canada? What are the current and future needs in terms of specialized clothing and material for this workforce?

Combien de travailleurs utilisentils un équipement de protection individuelle (EPI) dans les activités d’exploration, d’extraction et de raffinage au Canada ? Quels sont les besoins actuels et futurs en tenues et matériaux spécialisés pour cette main-d’œuvre ?

DAVE J. FENNELL

Approximately 500,000 workers are employed in the oil and gas industry across Canada. This workforce processes hydrocarbons,

DAVE J. FENNELL

L’industrie pétrolière et gazière canadienne emploie quelque 500 000  travailleurs au pays. Cette main-d’œuvre manie des

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

31


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:00 Page 32

and fire retardant workwear is an essential part of the protective equipment used by most of these operatives. For about a third of this labour force, additional protection is needed for its proximity to hot fluids and chemical products.

You have been quoted saying that risk tolerance involves considering different factors that influence a decision to either accept or reduce a given risk. In light of this, are workers in the oil and gas industry well protected by their workwear, and should further investments be made to accentuate this protection?

There is no business that is completely free from risk and, DAVE J. given the products that our FENNELL industry processes (hydrocarbons, flammables), we must take extraordinary measures to ensure that the risk level is as low as practically possible so that our workers do not get injured. Our primary way of doing this is by ensuring that the

hydrocarbures, aussi les vêtements ignifuges sont-ils un élément essentiel de l’équipement de protection utilisé dans la plupart de ces exploitations. Environ un tiers de cet effectif a besoin de protections supplémentaires, en raison de son exposition à des produits chimiques et des liquides brûlants.

Vous avez déjà affirmé que la tolérance au risque implique de prendre en compte différents facteurs ayant une influence sur la décision d’accepter ou de réduire un risque donné. À la lumière de cela, les travailleurs du secteur pétrolier sont-ils adéquatement protégés par leurs tenues de travail, ou bien y a-t-il lieu d’investir davantage pour renforcer cette protection ?

Aucune activité n’est totalement exempte de risque et, compte tenu des produits que notre industrie manie (hydrocarbures, produits inflammables), nous devons prendre des mesures extraordinaires pour faire en sorte que le risque soit aussi réduit que cela peut se faire en pratique, de sorte que nos travailleurs ne subissent pas de blessures. La première précaution pour ce faire consiste à veiller à ce que les produits que nous manipulons restent dans des systèmes clos, nommément les puits, tuyaux, récipients et cuves conçus à cette fin. Les normes d’ingénierie et de conception sont la première étape vers la sécurité, puis nous misons sur les équipements de protection individuelle pour protéger nos travailleurs en cas de défaillance. Étant donné que la majeure partie de notre industrie manie des hydrocarbures inflammables, les vêtements de travail ignifuges sont devenus la norme. Et ça fonctionne ! Nous avons de nombreuses études de cas d’accidents liés à des embrasements où les vêtements ignifuges ont grandement contribué à réduire les blessures subies par les travailleurs. Dans ces cas, l’équipement de protection aide à sauver les gens. Cependant, ces mêmes travailleurs restent exposés à d’autres dangers, comme les liquides brûlants ou la vapeur. Il existe certes des tenues de protection adéquates contre ces risques, mais leur efficacité pourrait ne pas être appropriée lorsque ces travailleurs sont exposés à des risques de natures diverses dans le cadre d’une même tâche. Pour effectuer une tâche donnée, les travailleurs peuvent devoir composer avec des risques à la fois d’embrasement et d’éclaboussures d’eau bouillante. Il leur faut un EPI capable de les protéger contre ces deux types de risque. DAVE J. FENNELL

Le fait de considérer les vête ments de protection comme la dernière ligne de défense – plutôt que comme un équipement auquel on peut se fier – reflètet-il les limites des vêtements de travail ?

32

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:00 Page 33


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:00 Page 34

products we handle stay within the enclosed systems of wells, pipes, vessels and tanks designed for them. Engineering and design standards are the first step towards safety, and, if a failure should occur, we protect our workers with the best available personal protective equipment. Given that most of our industry handles flammable hydrocarbons, fire retardant workwear has become standard protective equipment. And it works! We have had many case studies from flash fire incidents where injury to workers has been greatly reduced thanks to their fire retardant clothing. In these cases, the protective equipment is helping to keep the workers safe. These same workers can however be exposed to other hazards like hot fluids or steam. There is adequate protective clothing for these hazards as well, but protection might not yet be adequate where workers are exposed to these multiple hazards within the same job. In completing a unique task, workers may have to deal with the potential risks of flash fires as well as splashes of hot water. They need PPEs that will protect from both.

Is seeing protective gear as the last line of defence—instead of equipment to be relied upon—a testimony to the limitations of workwear?

Not at all! Key principles of managing risk are: 1) Eliminate the risk—can we get rid of it completely? 2) Can we reduce the probability that an event will happen? 3) If the event actually occurs, how do we minimize the impacts of that event on workers? It is at the third point that protective equipment comes in. DAVE J. FENNELL

If we apply this to our industry: First, we eliminate the hazards of flash fire by keeping the hydrocarbons in the system. Then we minimize the probability of a release with engineering, shut downs and safety systems and we further minimize the seriousness of a release, should it arise, by having gas detection systems that will allow us to discover it as early as possible. And if all else fails and a leak ignites, our workers are protected by their fire retardant clothing. 

How can the Canadian Textile Industry contribute to increase the safety of workers in your field, through innovation and alliances?

DAVE J. FENNELL

34

We collectively can be more effective in improving the protective equipment for the workers by understanding how the workers

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Pas du tout ! Les principes clés de la prévention du risque sont les suivants : 1) Éliminer le risque – peut-on s’en débarrasser complètement ? 2) Peut-on réduire la probabilité de voir un événement se produire ? 3) Si cet événement se concrétise, comment peut-on minimiser ses conséquences pour les travailleurs ? C’est au troisième point que l’équipement de protection doit répondre. DAVE J. FENNELL

Si on applique ces principes à notre industrie : pour commencer, nous éliminons les risques d’embrasement en confinant les hydrocarbures dans les systèmes. Ensuite, nous minimisons la probabilité d’une fuite grâce à des dispositifs techniques d’arrêt et de sécurité, puis, le cas échéant, nous réduisons autant que faire se peut la gravité de la fuite au moyen de détecteurs de gaz nous permettant de la localiser dès que possible. Enfin, si tout cela ne suffit pas et que les substances qui se sont échappées s’enflamment, nous comptons sur les tenues ignifuges pour protéger nos travailleurs. 


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:00 Page 35


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:01 Page 36

Selon vous, comment l’industrie du textile canadienne peut-elle continuer à contribuer à l’amélioration de la sécurité des travailleurs dans votre domaine, grâce à l’innovation et à des alliances ?

Nous pouvons collectivement améliorer l’équipement de protection des travailleurs de manière plus efficace en comprenant comment ces derniers effectuent leur travail en pratique, comment ils utilisent leur équipement de protection individuelle et comment ils sont exposés à des risques divers dans leurs tâches quotidiennes. Nous tendons à établir une corrélation directe entre le risque (p. ex., le risque d’embrasement) et le matériau de protection (p. ex., les vêtements ignifuges), et cela nous semble être la solution parfaite. Cela laisse cependant beaucoup de place à l’amélioration si le fabricant sait comment le travailleur porte ses vêtements. Par exemple, si le matériau n’est pas respirant et tient trop chaud, le travailleur aura tendance à retrousser ses manches et à ne pas attacher ses fermetures à glissière, ce qui neutralisera tout l’intérêt de porter une combinaison ignifuge. Si le matériau ne tient pas assez chaud, le travailleur portera en plus une capuche de coton non ignifugée et s’exposera ainsi à un risque de brûlure à la tête en cas d’inflammation de sa capuche. Il peut aussi porter sa tenue ignifuge parfaitement isolée alors qu’il se trouve dans une zone où il existe un risque d’éclaboussure par des eaux industrielles brûlantes et n’est pas conscient du risque auquel il s’expose : le bon vêtement pour le mauvais risque ! Pour proposer une protection contre les liquides bouillants, le fabricant doit savoir si les travailleurs portent leurs tenues imperméables avec les jambes de pantalon dans ou par-dessus les bottes ; cela peut faire la différence entre un désagrément mineur et une brûlure invalidante. Il doit savoir si les poignets de l’individu sont exposés en raison de la conception des poignets du vêtement et comment il porte ses gants par rapport à ses manches. C’est principalement sur ces points que les secteurs du textile et du vêtement de travail doivent apporter des améliorations aux « systèmes de vêtements ». DAVE J. FENNELL

actually do their job, how they use their personal protective equipment and how they can be exposed to multiple hazards in completing their everyday tasks. We tend to make a direct correlation between the hazard (i.e. flash fire) and the protective material (i.e. fire-retardant clothing), and this is viewed as the full solution. But much room for improvement exists where a manufacturer knows how the clothing is being worn by the worker. For example, if the material is not breathable and feels too hot, sleeves will be rolled up and zippers undone, thus defeating the full benefit of the fire-retardant coveralls. If the material is not warm enough, a worker may supplement it with a non-fire-retardant cotton hoodie and expose his head to a burn from the flames of the ignited hood. Also, a worker may be using his fully-insulated fire-retardant suit while in an area where he would be exposed to industrial hot water, not understanding what would happen if he gets splashed: the right suit for the wrong hazard! For hot fluid protection, a manufacturer needs to know if the workers wear their rain suit with legs over the boots or tucked in the boots, which could mean the difference between a minor inconvenience and a crippling burn.  He must know if the wearers’ wrists are exposed because of how the cuffs are designed and how they wear their gloves with the garment. Such issues with “clothing systems” are where most improvement is needed from the textile and workwear industries.

36

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Avec qui voyez-vous l’industrie textile collaborer pour répondre aux besoins futurs de l’industrie pétrolière et gazière ?

Les fabricants de textiles doivent s’associer avec des chercheurs indépendants, comme l’équipe de l’Université de l’Alberta, et travailler en étroite collaboration avec les utilisateurs finaux, qui devraient être la première source de rétroaction pour l’innovation dans les matériaux. Le DAVE J. FENNELL


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:01 Page 37


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:01 Page 38

Who do you foresee the textile industry teaming-up with in order to meet the future needs of the oil and gas industry?

Textile manufacturers need to pair-up with independent researchers, like the University of Alberta team, and work closely with the end users, who should be the first source of feedback on material innovation. Comfortable, performing and cost effective workwear has already been developed for flash fire protection, and materials have similarly been developed for splash protection, through strategic partnering. The Canadian textile industry must continue to pursue innovation in this manner. DAVE J. FENNELL

What is the value of events such as Advanced Workwear Canada, to be held in Calgary this coming Fall, for industry players, and how can they help the oil and gas industry reach its own goals?

These meetings of all key players in the workwear chain are incredibly valuable. High performance fabric manufacturers, researchers, garment manufacturers, distributors, sales people, safety professionals, health professionals and end users all have an explicit role in ensuring workers’ wellbeing. Getting them together with a common focus will improve the safety for all workers in our industry.  DAVE J. FENNELL

38

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

partenariat a déjà permis de mettre au point des vêtements de travail confortables, performants et économiques offrant une protection contre les risques d’embrasement, de même que des matériaux protégeant les gens contre les éclaboussures. L’industrie du textile canadienne doit continuer à innover de cette façon.

Qu’est-ce qui fait l’intérêt, pour les acteurs de l’industrie, d’événements comme Advanced Workwear Canada, qui doit se tenir à Calgary cet automne, et comment peuvent-ils aider le secteur pétrolier à atteindre ses propres objectifs ?

Ces rassemblements de tous les acteurs majeurs de la chaîne du vêtement de travail sont incroyablement précieux. Les fabricants de tissus de haute performance, les chercheurs, les fabricants de vêtements, les distributeurs, les vendeurs, les professionnels de la sécurité, les professionnels de la santé et les utilisateurs finaux jouent tous un rôle évident dans le bien-être des travailleurs. Les réunir tous autour d’un but commun ne peut qu’améliorer la sécurité pour tous les travailleurs de notre industrie.  DAVE J. FENNELL


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:01 Page 39


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:01 Page 40

WORKING COMFORTABLY IN COLD CLIMATES


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:02 Page 41

By | Par JUSTINE DECAENS, ALDJIA BEGRICHE, OLIVIER VERMEERSCH

TRAVAILLER CONFORTABLEMENT DANS LES CLIMATS FROIDS THE CHALLENGES OF THE GREAT

LES ENJEUX DU GRAND NORD

NORTH Ever since the sharp rise in energy prices in the early 1970s, resources such as oil and natural gas have become major economic issues for countries around the world. The Canadian Arctic boasts a wealth of natural resources: oil and gas; gold, silver and lead; nickel, zinc and uranium. In fact, the Arctic right now holds a quarter of the as-yetundiscovered energy resources on the planet1. Global warming and the melting ice caps are making it easier to access these resources, and Aboriginal Affairs and Northern Development Canada has launched a series of projects, set to be directed by the Arctic Institute of North America, to develop stations for managing wind energy.

Depuis la forte hausse des prix de l’énergie au début des 1970, les ressources telles que le pétrole et le gaz naturel. sont devenues des enjeux économiques importants pour les pays du monde entier. L’Arctique canadien contiendrait de nombreuses ressources naturelles telles que du pétrole, du gaz, ainsi que de l’or, de l’argent du plomb, du nickel, du zinc et de l’uranium. L’Arctique recelerait le quart des ressources énergétiques non encore découvertes de la planète1. Or le réchauffement climatique et la fonte des glaces permettent d’accéder plus facilement à ces ressources. En outre, le département des Affaires autochtones et du Développement du Nord Canada a lancé plusieurs projets qui seront menés par l’Arctic Institute of North America et qui ont pour objectif de développer des stations de gestion d’énergie éolienne.

To exploit these resources, a large workforce will be necessary. The new jobs will be particularly plentiful in the mining, petroleum and energy sectors. The new workers will need to adapt quickly to the extreme conditions of the Arctic. Can the textile industry develop effective and innovative solutions to suit these needs?

Pour exploiter ces ressources, une main-d’œuvre importante sera nécessaire. Des emplois seront créés particulièrement dans les secteurs minier, pétrolier et énergétique. Les nouveaux travailleurs devront s’adapter rapidement aux conditions extrêmes de l’Arctique. L’industrie du textile peutelle développer des solutions performantes et innovantes pour répondre à ces besoins ? VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

41


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:02 Page 42

FEATURES OF THE ARCTIC CLIMATE

LES SPÉCIFICITÉS DU CLIMAT ARCTIQUE

There is not just ONE Arctic climate, but a variety of climates that differ from one place to another. Weather conditions vary according to latitude, distance from the coast, the possible presence of ocean currents, altitude, and landforms. There are two seasons: a winter that lasts over nine months and a polar summer that is over in less than three. In winter, temperatures can drop as far as -50°C, while in summer they might rise as high as 7°C. The Arctic region receives very little precipitations, but is often assailed by violent winds and blizzards.

Il n’existe pas UN climat arctique mais en réalité une pluralité de climats différents d’un endroit à l’autre. En effet, les conditions météorologiques varient en fonction de la latitude, de la distance par rapport aux côtes, de la présence potentielle de courants marins, de l’altitude et des reliefs. Deux saisons se distinguent : l’hiver qui dure plus de 9 mois, et l’été polaire, un peu moins de 3 mois. En hiver, des températures minimales de -50 °C peuvent être enregistrées avec à l’inverse des températures maximales de +7 °C l’été. La région arctique reçoit très peu de précipitations mais est souvent assaillie par des vents violents et des blizzards.

USERS’ NEEDS IN THE ARCTIC CLIMATE A number of parameters affect a person’s thermal comfort: body temperature (which depends on the outdoor temperature), the physical activity exerted by the person, and the degree to which they are insulated (layers of clothing). Humidity is another parameter that arises in different forms (precipitation and water vapour, perspiration given off by the body). Wind, too, must be considered, which sharpens one’s perception of cold by acting on the principle of convection. To respond to these three issues, protective clothing against cold must fulfill several so-called primary functions. The layer closest to the body must provide comfort and drain off perspiration. Integrating thermoregulating elements will limit perspiration and add additional heat. The intermediate layer, also called the lining, mainly plays the role of thermal insulation. It is usually thicker than the other layers, though it can be made thinner with the insertion of thermoregulators. The external layer (membrane) comes in direct contact with the elements. It must meet wind resistance and water penetration requirements while still allowing water vapour to escape.

PROFLEX ® 876WP Hi-Viz Thermal Waterproof Gloves. | Gants thermiques haute visibilité à l’épreuve de l’eau.

LES BESOINS DES UTILISATEURS FACE À CE CLIMAT Plusieurs paramètres influencent le confort thermique d’une personne. La température corporelle qui dépend de la température extérieure, de l’activité physique exercée par la personne ainsi que de son niveau d’isolation (les couches de vêtement). L’humidité constitue un autre paramètre qui se présente sous différentes formes (précipitations et vapeur d’eau – transpiration dégagée par le corps). Et l’on doit aussi considérer le vent, qui accentue la perception du froid en agissant selon le principe de convection. Pour répondre à ces trois problématiques, les vêtements de protection contre le froid doivent remplir plusieurs fonctions dites primaires. La couche la plus proche du corps doit assurer le confort ainsi que l’évacuation de la transpiration. L’intégration d’éléments thermorégulateurs permet de limiter la transpiration et apporte de la chaleur supplémentaire. La couche intermédiaire, aussi appelée garniture, remplit principalement la fonction d’isolation thermique. Son épaisseur est généralement supérieure à celle des autres couches bien qu’elle puisse être réduite par la présence de thermorégulateurs. La couche externe (membrane) entre en contact direct avec les éléments météorologiques. Elle devra répondre à des exigences de résistances au vent et à la pénétration de l’eau tout en autorisant le passage de la vapeur d’eau vers l’extérieur. Les travailleurs spécialisés sont exposés à d’autres risques, tels les arcs électriques, les matières inflammables, une faible visibilité, etc. Les technologies textiles développées doivent également répondre à ces besoins et assurer la protection des utilisateurs dans l’accomplissement de leurs fonctions. Étant donné que les différentes solutions ne sont pas toujours compatibles les unes avec les autres, cela créée une difficulté supplémentaire. Le développement d’autres fonctions peut s’avérer nécessaire selon le milieu de travail. Ce sont des fonctions dites secondaires. Par exemple, les vêtements contre le froid

42

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:02 Page 43


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:02 Page 44

Specialized workers are exposed to other risks, such as electric arcs, flammable materials, poor visibility, etc. The textile technology developed must also respond to these needs and protect users as they carry out their duties. Because the various solutions are not always compatible with each other, other difficulties arise. Depending on the work environment, other functions may be necessary. These are known as the secondary functions. Cold weather clothing, for instance, must provide some freedom of movement and not be so bulky or heavy as to prevent users from accomplishing their mission. For first-aid workers and guides, the integration of communications and positioning systems (GPS, GSM, etc.) is worth studying since one of the dangers of the Arctic region is its isolation. The population density is very low (0.01 inhabitant/km²) and the means of communication are still quite precarious. The ability to contact rescue services is an important part of safety. Integrated sensors monitoring vital signs or temperature—in soldiers’ uniforms, for instance—may also prove useful.

STANDARDS AND REGULATIONS FOR COLDWEATHER CLOTHING At the moment, few standards govern textiles for protection against cold. In the clothing sector, the EN 342 standard (or its North American equivalent, ASTM F 1291) may be considered applicable for temperatures lower than -5°C. This standard evaluates thermal insulation on a moving and immobile mannequin, permeability to air, and resistance to water penetration.

doivent permettre une certaine liberté de mouvement, ne doivent pas être trop encombrants ni trop lourds pour permettre à l’utilisateur d’accomplir sa mission. Pour les secouristes ou les guides, l’intégration de systèmes de communication et de positionnement (GPS, GSM, etc.) est intéressante. En effet, l’un des dangers du territoire arctique est l’isolement qui y règne. La densité de population est très basse (0,01 habitant/km²) et les moyens de communication demeurent encore précaires. La possibilité de contacter des secours est un pas important vers la sécurité. L’intégration de senseurs tels des capteurs de signes vitaux ou de température peut aussi s’avérer utile, pour les militaires par exemple.

LES NORMES ET LES RÉGLEMENTATIONS DES VÊTEMENTS CONTRE LE FROID Actuellement, peu de normes régissent les textiles de protection contre le froid. Dans le secteur de l’habillement, on peut considérer la norme EN 342 (ou son équivalent nord-américain ASTM F 1291) applicable pour des températures inférieures à -5 °C. Elle évalue l’isolation thermique sur un mannequin en mouvement et immobile ainsi que la perméabilité à l’air et la résistance à la pénétration de l’eau. Les gants de protection font l’objet de la norme EN 511 pour des températures pouvant aller jusqu’à -50 °C. Les critères de performance sont la résistance au froid de convection, la résistance au froid de contact et la perméabilité à l’eau. L’isolation des chaussures ne constitue pas une norme à part entière, mais simplement un test supplémentaire que l’on

5.11 TACTICAL ® 3-in-1 Hi-Viz Reversible Parka. | Manteau haute visibilité 3-en-1 réversible.

44

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

COFRA MOZAMBICO Safety Boot for Cold Temperatures. | Botte de travail pour climats froids.


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:02 Page 45

Protective gloves are governed by the EN 511 standard for temperatures as low as -50°C. Performance criteria are resistance to convective cold, resistance to contact cold, and permeability to water. Insulation in footwear does not constitute a full-fledged standard, but is simply an additional test that can be added to an existing standard. The added CI code certifies perfect insulation down to -10°C. Other standards govern the flameproofing and anti-static qualities, etc., necessary for specialized workers. An example is ASTM F-1506, for flame resistant and arc-rated textile materials.

CURRENT TECHNOLOGY Commercially available technology can be classified according to the layer principle. The layer closest to the body is mainly composed of Merino wool if it is natural material. Synthetic

peut ajouter à une norme. L’addition de la mention CI certifie une isolation parfaite jusqu’à -10 °C. D’autres normes régissent les propriétés ignifuges, antistatiques, etc., nécessaires aux travailleurs spécialisés. On peut citer comme exemple ASTM F-1506 pour les textiles ignifuges et résistants aux arcs électriques.

LES TECHNOLOGIES ACTUELLES On peut classifier les technologies commercialement disponibles selon le principe des couches. La couche la plus proche du corps sera composée principalement de laine mérinos s’il s’agit de matière naturelle. Les composants synthétiques peuvent être de diverses origines mais tous revendiquent des propriétés thermorégulatrices. À cet égard, mentionnons qu’Advansa®, une entreprise allemande, a mis au point les fibres intelligentes Thermocool Duoregulation® distribuées exclusivement au Canada par Filspec Inc. Les matériaux à changement de phase (PCM) font également partie de cette


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:03 Page 46

catégorie dite « intelligente ». On peut citer l’exemple de la technologie Outlast® qui est accessible directement sous forme de fils. En seconde couche, les fibres de garnissage présentent des formes creuses afin de maximiser la quantité d’air emprisonnée et ainsi améliorer l’isolation thermique. Ce système permet également de diminuer le poids du textile, comme le démontre le groupe Invista avec la fibre Hollofil®. Certains produits adoptent une isolation naturelle en utilisant du duvet de canard ou d’oie. Les textiles intelligents chauffants font également leur entrée avec la technologie Thermastrom®, issue de la compagnie Soleno Textiles, qui consiste en un nontissé incorporant des fibres conductrices.

ERGODYNE CORE PERFORMANCE ® Thermal Bib Workwear. | Combinaison de travail thermale.

Enfin, la membrane extérieure est soit imper-respirante, soit hydrophile. Les membranes imper-respirantes sont composées d’une multitude de micro-pores qui permettent la diffusion de la vapeur d’eau tout en évitant le passage de gouttes d’eau. Les membranes hydrophiles sont constituées de longues chaînes de molécules hydrophiles qui entraînent les molécules de vapeur d’eau jusqu’à l’extérieur. Ainsi, les principes varient, mais l’objectif reste le même : rester au sec. Stedfast Inc. propose une gamme diversifiée de membranes sous la marque Stedair®.

HELLY HANSEN ODIN HYBRID Undergarment with LIFA ® Stay Dry Technology and Merino Wool. | Sous-vêtement comprenant la technologie LIFA ® Stay Dry et de la laine de mérinos.

46


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:03 Page 47

components come from a variety of sources that have the same thermoregulating properties. These include the German company Advansa®, which has devised intelligent Thermocool Duoregulation® fibres distributed in Canada exclusively by Filspec Inc. Phase-changing materials (PCM) also fall in this “smart textiles” category. One example is Outlast® technologies, available directly in the form of yarn. With the second layer, the lining fibres are hollow in shape to maximize the quantity of trapped air and improve thermal insulation. This system works to diminish the weight of the textile, as the Invista Group has demonstrated with its Hollofil® fibre. Some products have taken the natural insulation route with duck or goose down. Intelligent heating textiles are also entering the market with Thermastrom® technology by Soleno Textiles, a non-woven that incorporates conductive fibres. Finally, the exterior membrane is either breathable-waterproof or hydrophilic. Breathable-waterproof membranes are made up of multitudes of micro-pores that diffuse water vapour while blocking water drops. Hydrophilic membranes are made from long chains of hydrophilic molecules that carry water vapour molecules out. In the end, the principles vary, but the objective of staying dry remains the same. Stedfast Inc. offers a wide range of membranes under the Stedair® brand.

ARBORTEC XPERT LO Sock Made with Thermocool, Merino Wool and Lycra. | Bas fabriqué à partir de Thermocool, de laine de mérinos et de Lycra.


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:28 Page 48

DEVELOPMENT OPPORTUNITIES

LES OPPORTUNITÉS DE DÉVELOPPEMENT

The Arctic climate and the cold sector in general are a specific environment that textile and technical clothing industries would do well to look into. It will enable them to offer a new generation of comfortable, versatile and adaptive solutions, ones that will ultimately make work safer. This is one of the ambitions of the Industrial Research Chair in Innovative Technical Textiles and of its founding partners, Filspec Inc., CTT Group, Logistik Unicorp, Belt-Tech Products, Soleno Textiles and Stedfast. T

Le climat arctique et le secteur du froid en général constituent un environnement particulier sur lequel les industries du textile et du vêtement techniques doivent se pencher pour offrir une nouvelle génération de solutions confortables, polyvalentes et adaptatives, facilitant le travail sécuritaire. C’est l’une des ambitions de la Chaire industrielle des textiles techniques innovants et de ses partenaires fondateurs : Filspec Inc., Groupe CTT, Logistik Unicorp, Produits Belt-tech, Soleno Textiles et Stedfast. T

NOTE 1.

United States Geological Survey, (USGS) (27-07-2008).  «90 Billion Barrels of Oil and 1,670 Trillion Cubic Feet of Natural Gas Assessed in the Arctic». USGS. Retrieved | consulté 12-08-2008.

HJC RIVAL EXTREME Snowmobile Jacket with Invista Hollofil Insulation. | Manteau de motoneige comprenant la tehnologie isolante Hollofil d’Invista.

CARHARTT EXTREMES ® Arctic Quilt-Lined Coveralls. | Survêtement à doublure piquée conçue pour l’Arctique.

48

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:04 Page 49

SPECIAL EVENTS INDUSTRY NEWS ÉVÉNEMENTS NOUVELLESSPÉCIAUX EN BREF

@

UPCOMING TECHTEXTIL 2013 Well over 1,250 exhibitors, including worldwide leading manufacturers, will make presentations at the upcoming Frankfurt Fair and Exhibition Centre from June 11 to 13, 2013. As in previous years, all key players have registered for Techtextil in order to present their high-tech solutions. “But for the first time ever, Techtextil is fully sold out. The growth in exhibitor numbers, the proportion of new exhibitors and returnees, as well as the further increase in the level of internationality leave no doubt that Techtextil is the world’s platform for the sector,” says Olaf Schmidt, Vice President, Textiles & Textile Technologies. Trade visitors can expect to find an outstanding, multifaceted and international spectrum of textile materials including fibres and yarns, coated textiles and textile technologies for all different technical applications. In terms of registrations by product groups, the five biggest areas of application for Techtextil products are Indutech, Mobiltech, Buildtech, Hometech and Protech. To top it all off, the range of products on show at the fair will be supplemented by the Techtextil and Avantex Symposiums.

TECHTEXTIL 2013 APPROCHE Plus de 1 250  exposants, parmi lesquels des fabricants de premier plan du monde entier, feront prochainement des présentations au salon Techtextil, qui doit se tenir du 11 au 13  juin  2013 au parc des expositions de Francfort. Comme lors des éditions précédentes, tous les principaux acteurs de l’industrie se sont inscrits afin de faire connaître leurs solutions de haute technologie. « Pour la toute première fois depuis le début, tous les emplacements de Techtextil sont vendus. La croissance du nombre d’exposants, la proportion d’exposants nouveaux par rapport aux habitués ainsi que l’augmentation du nombre de pays représentés ne laissent aucun doute quant au fait que Techtextil est la plateforme mondiale de l’industrie », déclare Olaf Schmidt, viceprésident, Textiles & technologies textiles. Les visiteurs du salon peuvent s’attendre à y découvrir un éventail extraordinaire et varié de matériaux textiles provenant de partout dans le monde, dont notamment des fibres et des fils, des textiles enduits et des technologies textiles destinés à des applications techniques diverses. Sur le plan des inscriptions par catégories de produits, les cinq domaines d’application les plus importants des produits présentés à Techtextil sont les secteurs Indutech, Mobiltech, Buildtech, Hometech et Protech. Pour couronner le tout, l’exposition de cette vaste gamme de produits au salon se doublera des symposiums Techtextil et Avantex.

Symposiums

Photo: RWTH Aachen

The market for technical textiles is expanding rapidly and, over the coming years, experts anticipate an increase in demand for textiles for building and architecture, automobiles, filtration, safety apparel and medicine. Therefore, the Techtextil complementary programme will present the latest trends from these and other areas of application. As in previous years, the subjects covered by the Techtextil Symposium are deliberately user-oriented. They include sustainability and technical textiles, new developments in the

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

49


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:04 Page 50

fields of fibres and fibre-based composites, finishing and surface modifications, lightweight structures and a special block on textile-reinforced concrete.

@

SPECIAL EVENTS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX

Techtextil and Avantex Innovation Prizes Energy efficient membranes, silicone-coated textile fibres, a new master batch for tintable polypropylene or technologies for integrating systems into apparel—these are just some of the inventions of the ten winners of the Techtextil and Avantex Innovation Prizes, which will be presented for outstanding achievements and new developments in various categories and disciplines at Techtextil. All award-winning products will be on show during the fair.

Texprocess For the second time, Techtextil will be held concurrently with Texprocess, the leading international trade fair for processing textile and flexible materials. At Texprocess, the industry presents its entire innovative expertise to manufacturers who

Les symposiums Le marché des textiles techniques croît rapidement, et les experts s’attendent à voir augmenter dans les années à venir la demande en textiles destinés aux secteurs de la construction et de l’architecture, de l’automobile, de la filtration, des vêtements de protection et de la médecine. En conséquence, le programme complémentaire de Techtextil présentera les dernières tendances dans ces domaines et dans d’autres champs d’application. Comme les années précédentes, les thèmes abordés par le prochain symposium Techtextil sont délibérément axés sur l’utilisateur. Seront ainsi traités des sujets comme la durabilité et les textiles techniques, les nouvelles avancées dans les domaines des fibres et des matériaux composites à base de fibres, le finissage et les modifications de surface, les structures légères, ainsi que le béton renforcé au moyen de textiles, ce dernier thème devant faire l’objet d’un bloc spécial.

Les prix de l’innovation Techtextil et Avantex

Photo: Tajima

Des membranes écoénergétiques, des fibres textiles enduites de silicone, un nouveau mélange maître pour le polypropylène teignable et des technologies permettant d’intégrer des systèmes dans des vêtements... il ne s’agit là que de quelques-unes des inventions des dix lauréats des prix de l’innovation Techtextil et Avantex, qui sont décernés pour saluer des réalisations et des développements nouveaux exceptionnels dans différentes catégories et disciplines présentées à Techtextil. Tous les produits s’étant mérité un prix seront présentés au salon.

Texprocess

Photo: TITV

Pour la deuxième fois, Techtextil et Texprocess, principal salon international consacré au traitement des textiles et matériaux flexibles, se tiendront parallèlement. Texprocess est l’occasion pour l’industrie de présenter toute son expertise innovante aux fabricants à la recherche de solutions pour pallier la hausse des coûts de production et pour répondre aux attentes grandissantes en matière de durabilité, d’efficacité énergétique, de délais de réaction, etc. L’exposition de produits et services à découvrir à Texprocess s’accompagne d’un vaste programme complémentaire, qui comprend notamment la remise du prix de l’innovation Texprocess, le programme de conférences Texprocess Forum et le programme promotionnel Texprocess Campus à l’intention des jeunes.  messefrankfurt.com

50

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:04 Page 51


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:04 Page 52

seek solutions to rising production costs, increasing expectations in terms of sustainability, energy efficiency, reaction times, etc. The range of products and services to be seen at Texprocess is rounded off by an extensive complementary programme, which includes the Texprocess Innovation Award, the Texprocess Forum lecture programme and the Texprocess Campus promotional programme for young people.  messefrankfurt.com

NSC EXPO 2013: LEADING SAFETY INTO THE FUTURE The NSC Congress & Expo 2013, the world’s largest annual event for safety, health and environmental professionals, will take place at McCormick Place in Chicago (IL) from September 28 to October 4. For more than 100 years, professionals have turned to this event to get familiarized with cutting-edge technologies and products as well as for networking and educational opportunities. This year’s event will feature keynote speakers Captain Mark Kelly, Commander of the Space Shuttle Endeavor’s final mission, and Janet Froetscher, President & CEO of the National Safety Council. The Congress is designed to build awareness and to showcase the tools available to organizations who are pursuing the path to safety excellence. More than 130 technical sessions and 30 development seminars will be providing hands-on knowledge of the latest industry trends and comprehensive information to face today’s challenges. The Expo floor, offering 190,000 square feet of more than 850 companies promoting their latest innovative products and services, allows face-to-face communication and networking opportunities for vendors and attendees alike.  congress.nsc.org

52

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

@

SPECIAL EVENTS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX

L’EXPO 2013 DU NSC : LA SÉCURITÉ VERS L’AVENIR L’exposition  2013 du National Safety Council (NSC) américain, événement le plus important de l’année dans le monde pour les professionnels de la sécurité, la santé et l’environnement, se tiendra au McCormick Place de Chicago, dans l’Illinois, du 28 septembre au 4 octobre prochains. Depuis plus de 100  ans, les professionnels de ce secteur courent cet événement pour se familiariser avec les technologies et produits de pointe, pour cultiver leur réseau ou encore pour profiter des occasions de formation. L’édition 2013 accueillera à titre de conférenciers principaux le capitaine Mark Kelly, commandant de l’ultime mission de la navette spatiale Endeavor, et Janet Froetscher, présidente et chef de la direction du National Safety Council. Le congrès joue un rôle de sensibilisation et de présentation des outils offerts aux organismes qui s’efforcent d’atteindre l’excellence en matière de sécurité. Plus de 130  séances techniques et 30  séminaires de perfectionnement permettront de découvrir de façon interactive les dernières tendances du secteur d’activité et d’obtenir des quantités d’information pour relever les défis d’aujourd’hui. L’exposition, qui s’étendra sur plus de 17 500 m2 et permettra à plus de 850 entreprises de faire la promotion de leurs produits et services innovants, sera pour les fournisseurs et les visiteurs l’occasion de faire du maillage et d’échanger en personne.  congress.nsc.org


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:04 Page 53

A G E N D A THE AMERICAS | LES AMÉRIQUES TOURNOI DE GOLF DU GROUPE CTT 2013 July 5 juillet St-Hyacinthe, QC, Canada gcttg.com

6th ADVANCED LIGHTWEIGHT MATERIAL FOR AUTOMOTIVE (2013) August 26-27 août Detroit, MI, USA | É.-U. advancedlightweightvehicle.com

MARITIME FIRE CHIEFS ASSOCIATION (MFCA) ANNUAL CONFERENCE 2013 July 7-10 juillet Summerside, PE, Canada mfca.ca

DAM SAFETY 2013 September 8-12 septembre Providence, RI, USA | É.-U. damsafety.org

TEXWORLD USA 2013 July 16-18 juillet New York, NY, USA | É.-U. texworldusa.com

13th ANNUAL SPE AUTOMOTIVE COMPOSITES CONFERENCE & EXHIBITION September 10-12 septembre Troy, MI, USA | É.-U. speautomotive.com

19th INTERNATIONAL CONFERENCE ON COMPOSITE MATERIALS July 28 juillet-August 2 août Montréal, QC, Canada iccm19.org

OIL SANDS TRADE SHOW & CONFERENCE 2013 September 10-11 septembre Fort McMurray, AB, Canada oilsandstradeshow.com

OUTDOOR RETAILER SUMMER MARKET 2013 August 1-4 août Salt Lake City, UT, USA | É.-U. outdoorretailer.com

SPE AUTOMOTIVE COMPOSITES CONFERENCE & EXHIBITION 2013 September 11-13 septembre Novi, MI, USA | É.-U. speautomotive.com

FRI 2013 August 13-17 août Chicago, IL, USA | É.-U. iafc.org

AIR & SPACE CONFERENCE AND TECHNOLOGY EXPOSITION 2013 September 16-18 septembre National Harbor, MD, USA | É.-U. afa.org

FIRE RESCUE CANADA 2013 September 22-25 septembre Regina, SK, Canada cafc.ca

CONTECH QUEBEC 2013 October 10 octobre Québec, Canada contech.qc.ca

CONSTRUCT & CSI ANNUAL CONVENTION 2013 September 24-27 septembre Nashville, TN, USA | É.-U. constructshow.com

ASCE'S 143rd ANNUAL CIVIL ENGINEERING CONFERENCE October 10-12 octobre Charlotte, NC, USA | É.-U. asce.org

WORKSHOP : INTELLIGENT TEXTILES FOR PPE 2013 September 24 septembre Saint-Hyacinthe, QC, Canada gcttg.com

THE FIBER SOCIETY 2013 FALL CONFERENCE October 22-24 octobre Clemson, SC, USA | É.-U. thefibersociety.org

GEOMONTREAL 2013 September 29 septembreOctober 3 octobre Montreal, QC, Canada geomontreal2013.ca

IFAI EXPO 2013 October 23-25 octobre Orlando, FL, USA | É.-U. ifaiexpo.com

NSC CONGRESS & EXPO 2013 September 30 septembreOctober 2 octobre Chicago, IL, USA | É.-U. congress.nsc.org RESEARCH, INNOVATION & SCIENCE FOR ENGINEERED FABRICS September 30 septembreOctober 3 octobre Denver, CO, USA | É.-U. inda.org

EUROPE & AFRICA | EUROPE ET AFRIQUE ITMF ANNUAL CONFERENCE 2013 September 8-10 septembre Bregenz, Austria | Autriche itmf.org INTERNATIONAL SYMPOSIUM ON WEARABLE COMPUTERS (ISWC 2013) September 9-12 septembre Zurich, Switzerland | Suisse iswc.net

52nd DORNBIRN MAN-MADE FIBERS CONGRESS September 11-13 septembre Dornbirn, Austria | Autriche dornbirn-mfc.com 8th EUROPEAN TRADE FAIR & FORUM FOR COMPOSITES, TECHNOLOGY AND APPLICATIONS September 17-19 septembre Stuttgart, Germany | Allemagne composites-europe.com

SARDINIA 2013 INTERNATIONAL WASTE MANAGEMENT AND LANDFILL SYMPOSIUM September 30 septembreOctober 4 octobre S. Margherita du Pula, Italy | Italie sardiniasymposium.it ITMC 2013 October 9-11 octobre Lille, France itmc.ensait.fr

OUTLOOK 2013 October 9-11 octobre Lisbone, Portugal edana.org FILTECH 2013 October 22-24 octobre Wiesbaden, Germany | Allemagne filtech.de

ASIA | ASIE INTERSTOFF ASIA ESSENTIALAUTUMN 2013 September 25-27 septembre Hong Kong, China | Chine messefrankfurt.com.hk

TECHTEXTIL INDIA 2013 October 3-5 octobre Mumbai, India | Inde messefrankfurtindia.in

INTERTEXTILE SHANGHAI APPAREL FABRICS 2013 October 21-24 octobre Shanghai, China | Chine messefrankfurt.com.hk

YARN EXPO SPRING-CHINA INTERNATIONAL TRADE FAIR FOR FIBRES AND YARNS 2013 October 21-23 octobre Shanghai, China | Chine messefrankfurt.com.hk

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

53


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:04 Page 54

ADVERTISERS’ INDEX INDEX DES ANNONCEURS TEL. #

WEB SITE WEB

❏ American & Efird

514-385-0880

amefird.ca

❏ Belt-tech

877-932-6455

belt-tech.com

❏ Block Bindings

514-381-7493

blockbindings.com

PAGE 29 15, 49 35

❏ Buyers’ Guide

51

❏ Cansew

1-800-361-7722

cansewspecialops.com

43

❏ Cégep de Saint-Hyacinthe

450-771-9260

cegepsth.qc.ca

47

❏ Comité sectoriel de main-d'œuvre

de l'industrie du textile du Québec 819-477-7910

csmotextile.qc.ca

15, 43 5

❏ Davey Textile Solutions

780-484-4474

daveytextiles.com

❏ Doubletex

1-800-311-1770

doubletex.com

❏ Groupe CTT Group

1-877-288-8378

gcttg.com

❏ Labware

302-658-8444

labware.com

❏ Logistik Unicorp

888 326-8688

logistikunicorp.com

27

❏ Matador Converters

514-389-8221

matador.ca

21

❏ Midwest Quilting

877-783-6009

17

❏ Monterey

819-475-4333

IFC | C2

❏ Oratex

514-493-4986

oratex.ca

❏ Peerless Garment

204-774-5428

peerless.mb.ca

33

❏ Régitex

418-397-5775

regitex.com

17

❏ Sageos

450-771-4608

sageos.com

45

❏ Soleno

450-668-2545

solenotextiles.com

21

❏ Starchem Inc.

1-888-697-7340

star-na.com

35

❏ Stedfast

450-378-8441

stedfast.com

IBC | C3

messefrankfurt.com

BC | C4

❏ Techtextil ❏ Tricots Liesse

514-485-9900

4 9, 37

Coming up:

13, 39

• •

Tech Smart Textiles Buyers’ Guides Canadian Textiles & Workwear

7

tricots-liesse.com

3

These companies can provide you with FREE information on their products or services. Simply check the box and the companies will contact you directly. Please send the completed information to: | Ces compagnies peuvent vous faire parvenir GRATUITEMENT de l’information sur leurs produits et services. Cochez les cases et les compagnies vous contacteront directement. Faites parvenir votre demande à : The Textile Journal | La Revue du textile – 3000, Boullé – Saint-Hyacinthe (Québec) – J2S 1H9

Prochain numéro : • •

Tech Textiles intelligents Guides d’achats Textiles et vêtements de travail canadiens

textilejournal.ca

Photos ©123RF – Vectomart (p. 10); Kasem Choosrichom (p. 16); Laurentiu Iordache (p. 18); zagandesign (p. 19); RP Studio (p. 20); Dmitry Kalinovsky (p. 22); Alex Millos (p. 23); Zoran Orcik (FC | C1, p. 34); 36clicks (p. 36); Kiattisak Chiphimai (p. 38); George Tsartsianidis (p. 40-41). ©iStockphoto – Kali9 (p. 14); Christian Lagereek (p. 30-31); Alexander Novikov (p. 32).

SUBSCRIPTION RATES

|

Canada 45 $ CAD per year | par année 80 $ CAD for 2 years | pour 2 ans Plus 5% G.S.T. | Plus 5 % pour la TPS. Quebec residents add 7.5% P.S.T. | Les résidents du Québec doivent ajouter 7,5 % pour la TVQ. U.S.A. | É.-U. 55 $ US per year | par année 90 $ US for 2 years | pour 2 ans Other countries | Autres pays 65 $ US per year | par année 110 $ US for 2 years | pour 2 ans

54

TARIFS D’ABONNEMENT

Single copies | Exemplaires à l’unité Canada : 15,00 $ U.S.A. | É.-U. : 15,00 $ US Other countries | Autres pays : 15,00 $ US The Textile Journal is published four times a year. La Revue du textile est publiée quatre fois par année. textilejournal.ca textilejournal.ca/online

The Textile Journal is not responsible for unsolicited manuscripts. With the acceptance of an article for publication, the right to publish and translate is transferred to The Textile Journal. The contents of this publication may not be reproduced in whole or in part, by any means (including electronic, mechanical or photographic), without the prior written consent of the publisher. La Revue du textile ne peut être tenue responsable pour les manuscrits non sollicités. Dans l’éventualité qu’un article soit retenu pour être publié, les droits de reproduction et de traduction deviennent l’acquis de la Revue du Textile. Le contenu de cette publication ne peut être reproduit en tout ou en partie, par quelque procédé que ce soit, et notamment par de procédés électroniques, mécaniques ou photographiques, sans le consentement écrit de l’éditeur.

VOL. 130, NO 2 | WORKWEAR ISSUE – ÉDITION WORKWEAR THE TEXTILE JOURNAL | LA REVUE DU TEXTILE

Canadian Publications Mail Product Sales Agreement No. 40068979 ISSN : 0008-5170 Canada Post – Send address changes to | Postes Canada – Veuiller faire part des changements d’adresse à : The Textile Journal | La Revue du textile 3000 Boullé, St-Hyacinthe (Québec) Canada J2S 1H9 Tel./Tél. : (450) 778-1870 Fax/Téléc. : (450) 778-9016 MEMBER OF | MEMBRE DU CANADIAN BUSINESS PRESS PRINTED IN CANADA ON RECYCLED PAPER | IMPRIMÉ AU CANADA SUR PAPIER RECYCLÉ


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:04 Page 55


Revue avril 2013-10_Mise en page 1 13-05-30 11:05 Page 56


La Revue du Textile / The Textile Journal