Page 1

DES JOURS DANS LE SABLE: MATCHU SE DECHAINE

MAI TIME: REFLEXIONS SUR L’UNE DES VERITABLES ICONES DU KITE

MAURITIUS INVITATIONAL 2006: 10 ANS…

TESTES: 10 FOILS MIS A L’EPREUVE


2 | TheKiteMag


TheKiteMag | 3


4 | TheKiteMag


TheKiteMag | 5


6 | TheKiteMag


TheKiteMag | 7


8 | TheKiteMag


TheKiteMag | 9


Contenu 058 MAI TIME Susi Mai se trouve au coeur de la scène kite depuis le début... elle a aidé le sport à se développer et à évoluer et maintenant passe la plupart de son temps à organiser ses évènements MaiTai. Avec encore plus d’évènements et un nouveau film à venir nous avons pensé qu’il était temps de s’entretenir avec elle.

068

082 L E S C H A S S E U R S D E V E N T: T R I P L E - S 2 0 1 6 Le Triple-S est devenu encore plus hardcore ses dernières années avec une approche encore plus puriste des sliders et kickers... 2016 a offert de bons runs avec de bonnes conditions combinées à la détermination des rideurs invités qui ont offert un vrai spectacle. Le résultat, cette édition 2016 fut sans l’ombre d’un doute la plus impressionnante de ces dernières années.

JOURS DANS LE SABLE Voici un fait dont personne ne peut douter: Matchu déchire tout. Alors quand il nous offre quelques clichés de sa toute dernière mission, dans un autre coin du Cap Vert encore non exploré, vous pouvez vous attendre à de la haute photographie. Et c’est exactement ce que nous avons pour vous...

Les habituels… 044

// A chacun sa board… Patri McLaughlin

124

//

Testé… Foil

050

// Lignes mêlées avec Hannah Whiteley

138

//

KiteSista… Il en faut peu pour être heureux

144

//

En coulisse avec… Eudazio Earth & Space

1 1 2 // 114 120

Technique avec Billy Parker

// Les projets de RRD //

Parle moi du… Cabrinha Fireball; Naish Hover Foil

12 | TheKiteMag


COUVERTURE: Damien LeRoy inversé Photo: James Boulding

ICI: Est-il possible d’avoir une meilleure vue freestyle? Probablement non... Photo: Lukas Pitsch TheKiteMag | 13


14 | TheKiteMag


TheKiteMag | 15


TheKiteMag | XVI


EDITORIAL

Ce n'est pas toujours tout noir ou tout blanc... L’une des bonnes choses à propos de notre sport est que nous n’avons pas à nous limiter à une catégorie. Vous pouvez sortir à fond en boots envoyant du bon gros wakstyle pour ensuite vous mettre en straps et partir pour une session kung-fu à 20 mètres de haut. Vous pouvez devenir chasseur de tubes durant un jour de surf, pour vous éclater ensuite pour une session freestyle strapless sur de l’eau flat et vous pouvez aussi rider votre twin-tip tout en gardant à vos côtés votre surf au cas où les vagues commencent à rentrer. Il y a des tonnes d’options, des tonnes de ‘nuances de gris’ si vous préférez... Il y a pourtant une chose qui fait l’unanimité chez tout le monde que cela soit chez les freestyleurs, les waverideurs ou autres: peu importe ce que vous faites, vous devez absolument vous mettre au foil! Il semblerait que la France a gardé le secret pendant longtemps mais maintenant nous savons tout. Avec ceci en tête nous avons pensé qu’il serait judicieux de changer un peu de nos tests normaux pour dédier un numéro spécialement au foils... alors après deux mois de tests intenses nous avons des résultats impressionnants que vous découvrirez à travers nos pages. Puis nous nous entretenons avec quelqu’un qui en sait plus sur les flux et reflux du monde du kite, Susi Mai nous parle de son voyage à travers ces dernières années et de son projet à but non lucratif le MaiTai... En plus de ça nous avons Matchu en action à la maison, les wakestyleurs qui tuent tout au Triple S et les tous premiers tests sur le matos 2017 qui viennent tout juste de tomber. Alors dans ce fantastique monde remplis d’options (et de contradictions) nous vous invitons à vous plongez dans le dernier numéro de TheKiteMag, et vous verrez que ce n’est pas toujours tout blanc ou tout noir...

Bonne lecture.

Alex

PHOTO: ICI, BLADE’S SIVAN OZ AVEC BEAUCOUP DE TEMPS POUR CONTEMPLER LE MONDE QUAND ON VOIT LE HANGTIME QUE LUI OFFRE SA FAT LADY.

Photo: Or Whartman 16 | TheKiteMag


TheKiteMag | 17


L’équipe : Editeur: Alex Hapgood (editor@thekitemag.com) Editeur adjoint: Cai Waggett Correspondant senior : Toby Bromwich Correspondant aux Etats-Unis: Brian Wheeler Correspondant à Cape Town: Graham Howes Directeur artistique: Jody Ward Assistant designer: Jodie Matthews Contributeurs: Andre Magarao, Stephan Kleinlein, Stu Gibson, Maria Enfondo, John Carter, Trent Hightower, Toby Bromwich, Vincent Bergeron, Thomas Burblies, Paul Smythe, Ning Ma, Jesse Richman, Quincy Dein, Sky Solback, Christian Black, Eric Rienstra, Mark Moore, Tuva Jansen, Jason Wolcott, Bianca Asher, Mitu Monteiro, Brandon Scheid, Alex Caizergues, Axel Reese TheKiteMag c’est … WATER BORN Publié par M E D I A Demande Publicitaire : advertising@thekitemag.com. Tout ce que contient TheKiteMag est soumis à un copyright. Toute reproduction sans permission de l’éditeur pourra faire office de poursuites. Publications: En ligne: Si tu as un clip ou si tu veux mettre un truc sur le site n’hésite pas et envoie-le nous à : media@thekitemag.com. Dans le mag: TheKiteMag est friand de nouveaux récits ou photos, alors n’hésitez pas. Les photos doivent être envoyées à la fois en RAW et en format édition. Merci de prendre en compte que la publication des histoires dépend souvent de la qualité des photos qui vont avec, donc pensez d’abord à nous envoyer quelques clichés et 150 mots résumant l’action à : checkmeout@thekitemag.com Vous pouvez trouver TheKiteMag sur:

18 | TheKiteMag


TheKiteMag | 19


20 | TheKiteMag


TheKiteMag | 21


SUBSCRIBE TO THEKITEMAG TODAY AND YOU’LL GET EVERY ISSUE DELIVERED DIRECTLY TO YOUR DOOR

PLUS:

Quality new-design tee

An exclusive Mystic rashie BARRACUDA 6’0

PLUS...

BA

’2 POP 5

YOU’LL BE ENTERED INTO OUR DRAW TO Win ONE OF THESE 3 RRD SURFBOARDS! *EXISTING SUBSCRIBERS CAN ENTER TOO. JUST EMAIL COMPS@THEKITEMAG.COM SAYING WHICH BOARD YOU’D LIKE…

THEKITEMAG.COM/SUBSCRIBE

22 | TheKiteMag

LE

NA

5’7


TheKiteMag | 23


24 | TheKiteMag


TheKiteMag | 25


FOCUS

RIDEUR YARON MOURA

LIEU CAUÍPE LAGOON, CUMBUCO, BRAZIL

PHOTO RENATO BALBINO

26 | TheKiteMag

YM: Quand j’ai commencé à pomper mon kite ce jour les Dieux du vent se sont mis à souffler ensemble et il n’y a avait que nous, le lagon de Cauipe et un cheval! Nous sommes allés sur la partie la plus plate pour avoir de bons clichés et ce cheval nous a suivi pour parfaire notre arrière plan.


RIDEUR PAUL SERIN

LIEU SAFETY BAY

PHOTO PAUL SMYTH

Côte Ouest Australienne fut clairement ma meilleure destination pour m’entrainer: de l’eau plate, du vent consistant, la vie tranquille, un bon climat tout ce dont je pouvais rêver réuni en un seul et même endroit. Cette photo a été prise à Safety Bay, dans la ville de Rockingham, un spot bien connu avec ses arbres bien typiques en arrière plan et son eau plate et son banc de sable parfait pour le freestyle. Quelques autres pros sont venus s’entrainer ici également. Se motiver les uns les autres est sans doute la meilleure façon pour apprendre de nouveaux tricks mais c’est aussi une belle opportunité pour les photographes d’obtenir de beaux clichés. Comme ce KGB devant l’appareil de Paul durant une après midi ensoleillée.

TheKiteMag | 27


FOCUS

28 | TheKiteMag


RIDEUR JAMES BOULDING

LIEU SICILY

PHOTO MANUELA JUNGO

JB: Construire des sliders prend du temps et beaucoup de persévérance mais tout devient tranquille lorsque vous regarder ces premières press et que la photo est juste là pour capturer l’action: le dur travail commence enfin à payer... Ce setup a combiné le kite et le SUP car il nous a fallu nous rendre sur l’île voisine pour avoir les bons matériaux et ensuite tout assembler ensemble. J’ai appris beaucoup et acquis de nouvelles compétences en kitant avec des tubes de 6m de long, lutté contre la malédiction des tournevis, contre les mauvaises coupes de bois et les maux de tête ne pouvant seulement être résolus par des sessions de kite.

TheKiteMag | 29


FOCUS

RIDEUR ROB KIDNIE

LIEU CÔTE EST AUSTRALIENNE

FOTO ANNA KUZMINA

30 | TheKiteMag

RK: Récemment et durant un trip sur la côte est Australienne, je suis tombé sur une petite île magnifique située proche de la côte. Les conditions étaient vraiment légères et un peu irrégulières mais si vous aviez le bon timing avec une bonne petite rafale vous pouviez alors avoir quelques bons rides avant de rejoindre le bord et de remonter à pied le long de la plage. Si vous regardez de plus près mes lignes vous pouvez voir de quoi je parle... mais il n’a suffi que d’un essai pour que ça vaille vraiment le coup.


RIDEUR LACI KOBULSKY

LIEU CARIBBEAN

PHOTO ANDRE MAGARAO

Il n’est pas toujours facile d’être un rideur CrazyFly car ils ne sont pas le genre de marque à faire les choses à moitié... alors quand il question de se rendre au photoshoot annuel vous avez intérêt d’avoir votre passeport en règle car vous pouvez être certain que vous allez être envoyé dans un endroit paradisiaque très prochainement.

TheKiteMag | 31


FOCUS

RIDERS GISELA PULIDO ET JULIEN LELEU

PHOTOS SVETLANA ROMANTSOVA

LIEU TARIFA

32 | TheKiteMag


SR: Le premier shot est Julien qui est un nouveau rideur chez RRD. La dernière fois que j’ai shooter avec la team RRD à Cape Town je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de shooter avec lui car il était très occupé à filmer. Alors c’était sympa de pouvoir se retrouver à Tarifa pour finalement avoir quelques clichés de lui. Durant mon dernier trip à Tarifa j’ai passé un peu de temps à shooter avec Gisela sur différents spots et c’est toujours très intéressant de travailler avec elle. Les meilleurs clichés sont toujours ceux prix sur le spot de Balnearo tôt le matin quand le Levante commence tout juste à souffler et qu’il n’y a personne autour...

TheKiteMag | 33


FOCUS

RIDEUR MITU MONTEIRO

LIEU SAN CARLOS, CALIFORNIA

PHOTO CLARK MERRITT

34 | TheKiteMag

Mitu s’est rendu aux USA et a représenté dignement les couleurs de F-ONE en attrapant sur son passage quelques jolies vagues.


RIDEUR NED DE BECK

LIEU VANCOUVER EILAND

PHOTO CHRIS CURRAN

J’ai nagé au large dans le lac de Nitinat pour capturer proprement Ned De Beck pour Ocean Rodeo avec ma housse waterproof et mon 1DX. J’ai capturé le moment juste avant le décollage et le froid et les gouttelettes rendent ce shot intéressant avec cette perspective unique en étant dans l’eau et en pointant la caméra à Ned.

TheKiteMag | 35


FOCUS

36 | TheKiteMag


RIDEUR JESSE RICHMAN

LIEU ANGEDA, BVI

PHOTO QUINCY DEIN

QD: Deze locatie was mythisch in de gedachten van de crew een paar weken voor de shoot. We hoorden geruchten over een prachtig stuk kustlijn met boter glad water omringd door eilanden die bestonden uit niets meer dan schelpen. Deze ochtend kwamen we aan en vonden perfecte wind en prachtig sprankelend blauw water. Jesse verspilde geen tijd en liet een overvloed aan nieuwe progressieve tricks zien.

TheKiteMag | 37


FOCUS

38 | TheKiteMag


RIDEUR MARVIN BAUMEISTER

LIEU WAKATOBI, INDONESIA.

PHOTO JASON WOLCOTT

JW: Ce n’est pas tous les jours que le vent souffle régulièrement jusqu’à ce qu’il fasse noir. J’ai toujours été amoureux de ces photos prises à vitesse d’obturation lente et ce genre de jours est exactement ce que je recherche. Je shootais dans un petit bateau bougeant dans tous les sens et rendant les conditions incroyablement difficiles pour shooter ce genre d’image...

TheKiteMag | 39


FOCUS

RIDEUR DIMITRI MARAMENIDES

LIEU ÎLES TURQUES ET CAÏQUES

PHOTO GUSTAV SCHMIEGE

Quand il est question de rendre un ‘hanging out’ super cool il est sans aucun doute l’homme de la situation. Ici Dimitri s’envoyant dans les airs réussissant tout de même à sourire à la caméra.

40 | TheKiteMag


TheKiteMag | 41


42 | TheKiteMag


TheKiteMag | 43


BOARD: NORTH PRO SURF

|

D I M E N S I O N S : 5 ’ 8 ” X 1 7 7/8 ” X 2 1 /8 ”

A CHACUN SA BOARD

Le surfeur ultime tout terrain nous fait découvrir sa board ‘à avoir’... J’adore la Pro Surf parce qu’elle se gère très bien dans tous types de vagues. Elle possède l’équilibre parfait entre contrôle et puissance Dans les petites vagues c’est facile de pomper avec la board pour générer de la vitesse. C’est aussi facile de sortir les ailerons de l’eau lorsque vous envoyer des bons gros snaps. Dans les grosses vagues les rails tiennent bons quand vous tournez avec beaucoup de vitesse et c’est vraiment facile de sortir vos ailerons quand vous venez taper la lèvre. J’ai rider beaucoup de différentes boards dans le passé qui ne fonctionnaient bien que pour une seule chose: certaines boards se tiennent bien à haute vitesse mais ne marchent pas bien dans les petites vagues. J’ai aussi ridé des boards qui sont super réactive et qui snap trop bien mais qui sont vraiment instables dans du gros surf. La North Pro Surf est parfaite pour du flat comme pour du gros 7mètres de vague. Le bottom shape est très simple mais efficace. Elle a un concave modéré simple qui devient un peu plus profond juste entre les ailerons avant et qui s’aplatit jusqu’au tail. Les rails

44 | TheKiteMag

sont très solides vers le tail pour un max de grip et s’arrondissent vers l’avant pour éviter les fautes de carre. Les rails sont aussi relativement affutés pour vous permettre de bien engager dans vos tours sans subir une éventuelle déformation provoquée en général par les rails plus épais. J’ai vraiment insisté pour avoir des planches plus légères. Cela a été un véritable défi de trouver une construction légère qui est aussi solide. Au cours des dernières années, Sky et moi avons testé un tas de différentes constructions en usine, et 2016 a été une vraie révélation pour nous. Nous avons finalement obtenu une construction qui est à la fois légère et durable. J’ai utilisé la même 5’8 “pendant tout hiver et elle est encore en pleine forme. J’aime aussi beaucoup la sensation de cette planche. Elle est mieux pour kiter que mes planches de surf de construction standard. Je surf avec un grip et je wax l’avant de ma planche jusqu’au nose. J’ai toujours aimé la sensation que procure la wax sous mes pieds. Cela donne aussi

la sensation que la planche est plus fine. Je me suis aussi rendu compte que d’avoir un grip à l’avant devient souvent plus rapidement glissant que lorsque l’on utilise de la wax. J’utilise aussi la Pro CSC pour l’eau flat et les tricks freestyles. La CSC est super légère et courte alors c’est super facile de sauter plus haut et de la faire tourner plus rapidement. Cependant en toute honnêteté je ne fais pas beaucoup de freestyle sur le flat, je préfère m’amuser dans les vagues. Même si les vagues n’atteignent qu’un petit 50 cm vous avez toujours la possibilité de jouer en surfant dessus.


TON ÂGE: 27

|

TON POID: 72,5 KG

|

TA TA I L L E : 5 ’ 9 ”

TheKiteMag | 45


46 | TheKiteMag


TheKiteMag | 47


48 | TheKiteMag


TheKiteMag | 49


L I G N E S

M Ê L É E S

HANNAH WHITELEY

HANNAH A FAIT UN SUPERBE TRAVAIL AVEC SA CARRIÈRE DANS LE M O N D E D U K I T E I N T E R N AT I O N A L . V E N A N T P O U RTA N T D U N O R D D E L’A N G L E T E R R E O Ù E L L E N E P A S S E P A S B E A U C O U P D E T E M P S E N B I K I N I ET PRÉFÈRE OPTER POUR LA GROSSE COMBINAISON JUSQU’À CE QUE LA NUIT TOMBÉE... MAIS QUEL EST SON SECRET?

Q

SENSI GRAVES Quel est le move le plus cool que tu peux faire en roller?

Q

A

YOURI ZOON Hannah Montana, j’ai cru voir que tu fais beaucoup d’entrainements calisthéniques. Est-ce que tu fais cela pour te garder en forme ou plus pour te détendre? Ou les deux?

Hmmm. Je dirais le front flip avec un 180.

A

J’adore apprendre de nouvelles choses et avoir JULIAN WISKEMANN (BEST PR) de nouvelles compétences. Quand il n’y a pas de Est-ce que tu as certains rituels avant tes vent je suis toujours en train de chercher un truc sessions, du genre écouter de la musique pour repousser mes limites. J’ai besoin du sport et des qui donne la patate? endorphines qu’il me donne. Je me suis vraiment mise à fond dans ces exercices calistheniques car ils Oui alors avant tout je mange du sollicitent les muscles les plus efficaces. Les mouvements chocolat, c’est très important! Ensuite fonctionnels sont bien mieux que ceux que vous faites à j’aime bien m’échauffer un peu sur la la salle de sport quotidiennement car il est question de plage et comme ça je suis bien prête pour mouvements isolés du corps qui sont tous simplement le moment ou les sucres viennent faire parfait pour la préparation au kite. En calisthenie vous leur effet. êtes constamment en train d’apprendre de nouveaux tricks et moves tout comme le kite et vous n’avez pas la sensation de faire juste de l’exercice c’est aussi beaucoup de fun! Et si vous vous vous amusez alors vous pouvez être sûr que vous vous entrainerez bien plus longtemps et que vous aurez de meilleurs résultats. MANUELA JUNGO Je me souviens il y a de ça un moment que tu ne pourrais jamais avoir des tablettes de chocolat. Mais regarde toi maintenant! C’est quoi ton secret? LUKE WHITESIDE Un jour en Turquie nous avons fait une vidéo avec Et bien je pense tout simplement que c’est parce pour musique Nirvana avec les mecs de Radical que ça fait un bon moment que je ne suis pas partie en kitesurfing. T’étais vraiment à l’aise… si tu devais vacances avec toi! Tu cuisines trop bien et tu sais que je être un chanteur dans ce monde, qui serais-tu? ne m’arrête jamais de manger. Toi et moi avions un bon système lorsque nous nous rendions toutes les Ahah! Je suis clairement la pire des chanteuse deux au Brésil et que tu cuisinais alors que moi je au monde! Je suis trop nulle en vrai, mon père m’a faisais le ménage. C’était trop top! Mais pas pour toujours demandé de me taire. Cependant je pense mes tablettes de chocolat. que je suis plutôt douée pour imiter et mimer et c’est ce que j’ai fait avec Nirvana et cette vidéo. Si je devais choisir pour une chanteuse je serais Beyonce.

Q A

Q

Q

A

A

Q Q

POLLY CRATHORNE Penses-tu qu’il y a de la place pour les futures Queen of the Air?

A

Tout à fait! Nous les filles pouvons aller haut et être bien radicales aussi! Je pense que ça peut être une très bonne chose d’avoir le ‘Queen of the Air’.

SAM MEDYSKY Si ce n’était pas du kite de quoi s’agirait-il?

A

Je pense que j’aurais ma propre entreprise dans le design d’intérieur, la déco et la peinture. C’était la voix que j’étais en train de suivre avant que le kite ne devienne vraiment sérieux. J’ai aussi une très grosse passion pour le rollerblading/inline skating alors peut-être que j’aurais pu faire carrière également... mais je suis trop contente d’être kiteuse!


D

A

I

L

Y

W

O

R

K

W

E

A

R

ST RIKE

S E R I E S

A I R T O N C O Z Z O L I N O ´ S D A I LY W O R K W E A R

S URFI N G ELEME N T S ION-PRODUCTS.COM

TheKiteMag | 51


M ATO S

S T U F F W E L I K E T H E L O O K O F

AXIS Liberty Designée expressément pour vous aider à rider le plus vite possible et à commencer à replaquer vos premiers moves, la Liberty apporte à AXIS une qualité de construction de renom et vous assurera de progresser le plus rapidement possible. Le rocker relativement plat vous garantira de vous faire planer avec le minimum de perturbations.

52 | TheKiteMag

Zeeko Notus AIR Toutes les boards de chez Zeeko sont les bienvenues pour notre test de foil - Ils ont franchement un des meilleurs foils en Aluminium du test. Le fait qu’ils aient mis tout leur savoir-faire pour créer un kite en tenant compte des attentes des pratiquants de foil attirera de façon certaine votre attention...

EPIC Renegade Infinity V4 L’Epic est un kite de vent léger. Dans sa version V4 elle fait clairement les choses bien et la V4 s’est améliorée de plus de 15% sur les changements de directions ainsi qu’en termes de portance et de performance en remontée au vent.


TheKiteMag | 53


M ATO S

Blade Fat Lady LE kite pour les jours de vent léger. La 4e génération de la Fat Lady améliore la remontée au vent pour vous aider à maximiser votre nombre de tricks dans votre session. Elle vous permet de faire vos meilleures figures grâce à sa vitesse de rotation et sa réactivité accrue.

Best Roca Lightwind Disponible en 14 et 17m, la Roca est un monstre pensé pour les sessions de vent léger d’après-midi... Mais ne soyez pas dupe: même si la météo est approximative, vous pouvez toujours vous attendre à de grandes performances et à remonter au vent facilement avec la Roca.

RRD Vision La Vision a été dans la gamme de chez RRD depuis maintenant 6 ans et est connue pour être un kite tout terrain et que tout le monde adore. Depuis que la Vision a su embrasser sons statut d’aile à tout faire et tout terrain elle s’avère être un kite super fun et qui est adapté à tous types de kiteurs qui cherchent à garder les choses simples sans pour autant faire de compromis en

Cabrinha Apollo Non, vous ne rêvez pas, ceci est vraiment un kite à énorme aspect ratio et c’est le nouveau kite de chez Cabrinha. Délivrant une puissance extrêmement efficace, l’Apollo est une kite de rêve pour les foileurs ou pour tous ceux qui rêvent d’un kite pour le vent léger.

54 | TheKiteMag


TheKiteMag | 55


M ATO S

SU2 Proseries La Proseries est une board tout terrain de chez SU2 qui s’est inspirée d’un paraboloïde hyperbolique: la forme géométrique parfaite. C’est une board très douce, incroyablement légère et designée spécialement pour vous offrir le maximum de contrôle sur l’eau flat ou dans le clapôt avec des rails de 2 mm supers fin vous permettant de garder votre vitesse et de carver à fond...

Ozone Chrono V2 Pour améliorer la Chrono, qui est déjà au top de sa catégorie, il a fallu reprendre le design de la Chrono avec ses caractéristiques hautes performances pour la rendre plus accessible pour les personnes cherchant un kite polyvalent dans toutes les conditions, pour toutes les surfaces. Le résultat ? La Chrono V2 est plus stable, plus simple à gonfler et apporte des aptitudes polyvalentes pour des rideurs compétents.

CORE GTS4 La GTS3 a montré que vous pouviez avoir un kite polyvalent qui pouvait activer la puissance en un claquement de doigt. Nous savons que Core ne se pressent pas pour leurs nouvelles sorties et prennent le temps de faire les choses bien, c’est pour cela que la GTS4 est sortie avec beaucoup de promesses à tenir: L’assurance de tenir bon dans les vagues, sur de l’eau plate ou à 30m dans les airs ou vous envoyant bien haut pour de bons megaloops…

Slingshot Rally 2017 Au coeur de la gamme Slingshot 2017 la Rally est l’une de leurs icônes. Elle est compacte et possède des bridages sans poulies et délivre beaucoup de précision dans les changements de direction et peu être bien ajusté pour être parfaitement adapté à votre style de nav. Un kite très polyvalent.

56 | TheKiteMag


TheKiteMag | 57


58 | TheKiteMag


HARNESSES

i a M

e iT m

Ayant passé son enfance sur les plages de la république dominicaine et maintenant étant en charge des évènements à but non lucratifs MaiTai connaissant un succès énorme, il est juste de dire que Susi Mai à fait un sacré bout de chemin dans le monde du kite. Brian Wheeler a pris le temps de s’entretenir avec elle pour savoir exactement sur quoi elle est en train de travailler de nos jours et tout simplement pour savoir comment elle en est arrivée là...

TheKiteMag | 59


MAI TIME

n u e d n o m u d e r Fai r u e l l i e m e mond

Que vous soyez un vrai puriste du kite ou que vous venez tout simplement de débuter vous avez surement entendre parler de Susi Mai (et si non vous devriez vraiment savoir qui elle est). En étant l’une des figures originelles de la bandes des kiteurs n’ayant plus rien à prouver, Susi a surement dû en faire plus pour notre sport que n’importe quel autre kiteur. Aujourd’hui co-fondatrice et présidente du MaiTai Global, une communauté spectaculaire d’athlètes, innovateurs et entrepreneurs, Susi a transformé son amour pour le kite à travers son entreprise et en veillant à faire de notre monde, un monde meilleur. (tout en passant suffisamment de temps à l’eau également). Mais plutôt que de jacasser pendant des heures sur tous les trucs légendaires qu’elle a fait ou tout simplement sur la personne remarquable qu’elle est, nous allons lui parler en personne...

60 | TheKiteMag


Mai Tai 2013

Mai Tai 2014

Mai Tai 2013

Mai Tai 2014

Mai Tai 2013

Mai Tai 2014

Mai Tai 2013

Mai Tai 2014


MAI TIME

BW: Quand as-tu commencer le kite? Susi: J’étais sur la plage à Cabarete quand le kiteboarding a commencé. En 2002 je regardais ma première compétition en en 2003 je participais à ma première. BW: As-tu fait de la planche à voile avant? Susi: Non, mon père était windsurfer mais je n’en ai cependant jamais fait et je n’ai jamais voulu. Je pense surement parce qu’il voulais absolument que j’en fasse! Mon père est shaper maintenant il fait des boards de kite. Il en fait maintenant depuis un bon moment. BW: Ta carrière à pris un chemin vraiment unique ces dernières années... venant d’une carrière de kitesurfeuse professionnelle comment la décrirais-tu aujourd’hui? Susi: Je dirais que je m’occupe du MaiTai d’un côté et que je suis encore un athlète professionnelle essayant de ne pas perdre son statut. Mais je pense très clairement la plupart de mon temps à faire tourner mon projet à but non lucratif. BW: Peux-tu m’expliquer comment le MaiTai a commencé? Susi: En gros, MaiTai a commencé parce que Bill (Tai) aidait certains de ses amis à apprendre à kiter et j’ai été invité pour un trip à Maui pour l’aider à les encadrer. Je suis venue avec l’un de mes amis qui vit en République Dominicaine et qui était un ami commun à Bill et moi et c’est ainsi que tout a commencé. BW: Et combien d’évènements organises-tu aujourd’hui? Susi: Nous avons fait du MaiTai une entreprise à but non lucratif et qui tourne désormais depuis deux ans. Nous avons aussi mis en place des plus petites versions du MaTai que nous avons appelé les MaiTai Expeditions qui sont en fait des trips plus petits avec une cause bien définie. Mais dans l’ensemble, nous avons environ 14 événements cette année, y compris des choses comme l’Extreme Tech Défi, qui est l’une de nos nouvelles initiatives et qui jusqu’à présent se déroule vraiment bien.

62 | TheKiteMag


" l o o c t Ô t u l p t s e "C'


MAI TIME

BW: Quelle personne est un exemple en terme de business? Y-a-t-il quelqu’un qui t’inspire en termes de créativité et de passion que tu as envie de voir au MaiTai? Susi: J’ai toujours été très reconnaissante d’avoir eu la chance de passer autant de temps avec Pete Cabrinha, l’une de mes plus grandes influences. Vous savez, ce fut un grand chapitre de ma vie et j’ai appris énormément de choses qui se sont édifiées à travers les MaiTai et à travers leur culture. Il y a encore beaucoup beaucoup de travail. Vous savez je suis vraiment très pointilleuse et c’est quelque chose que j’ai appris de Pete et c’est très important. J’ai toujours admiré sa façon de manager son entreprise. BW: Peux-tu me parler un peu du Extreme Tech Challenge (XTC)?

Susi: Nous avons toujours ce genre de situation où si vous développez vos évènements vous risquez de tout ruiner en y invitant trop de monde ou nous risquons de générer trop de argent en proposant des prix trop élevés en se limitant à un seul type de personne ce qui n’ai pas ce que l’on souhaite avec les MaiTai. Alors nous avons dû trouver une façon de générer de l’argent sans aucun rapport avec les MaiTai et qui ainsi ne risquait pas de ruiner la véritable essence de ces derniers. Concrètement le Extreme Tech Challenge était quelque chose en lequel Bill croyait vraiment fort et je pense que ce fut la première fois où MaiTai fit son tout premier profit et qui devint très rapidement le XTC [Extreme Tech Challenge]. Nous venons d’achever deux ans de XTC. C’était génial et les personnes se sont éclatées. Nous avons eu plus de 1000 inscriptions dans l’année et avons même été dans les pages centrales du CES [the Consumer Electronics Show] lu par plus de 100,000 personnes avant un évènement à Las Vegas. Alors XTC est en train de créer sa propre communauté mais c’est beaucoup plus de business que la communauté MaiTai. BW: Lorsque tu organises un évent XTC sur l’île Necker est-ce qu’il est question de kite? Susi: Oui. Nous faisosn du kite tout le temps! C’est un MaiTai. Je réserve la totalité de l’île pour une semaine et nous faisons un MaiTai et lors du dernier jour du MaiTai nous organisons le XTC. Le XTC ouvre la porte à plus d’une centaine de nouvelles personnes nous rejoignant sur l’île pour une journée. Normalement la capacité de l’île est de 45 invités mais pour le XTC nous invitons 150 personnes à diner.

64 | TheKiteMag


Mai Tai 2015

Extreme Tech 2016

Mai Tai 2015

Extreme Tech 2016

Mai Tai 2015

Ocean Gala 2015


MAI TIME

BW: Qu’est cela fait d’être à l’eau maintenant que tu es toujours si occupée? Susi: C’est amusant car je suis allée à l’eau beaucoup plus ces derniers temps maintenant que nous avons construit notre team. Nous avons 10 personnes travaillant pour le MaiTai ce qui m’a enlevé beaucoup de stress. J’avais l’habitude de tout faire toute seule alors c’est plutôt agréable d’avoir un peu d’aide. A la fin la bonne chose est que je continue à kiter tout en faisant mon travail car tous les MaiTai impliquent le kite. Maintenant que je ne suis plus en train de courir dans tous les sens à chercher des traiteurs le long de la plage je peux maintenant me mettre à l’eau pendant les évènements car j’ai une équipe pour m’aider. J’ai maintenant la chance de kiter avec tout le monde et chacun en est heureux. BW: Que se passe-t-il avec Tona? Susi: J’essaye toujours de promouvoir Tona. Nous avons essayer de trouver une façon de récolter des fonds pour créer des kites. Nous voulons vraiment commencer à créer nos propres kites en espérant que ce projet puisse voir le jour dans un an. Mais dans un sens c’est bien, nous avons lancé ma board et lui apportons encore quelques améliorations sans aller trop vite.

Susi: Oui nous avons tourné un teaser sur les filles. Bruna Kajiya, Hope LeVin et Annabel van Westrop, elles sont toues les trois venues sur Necker et avions un cameraman présent avec une RED camera que nous avions loué. Alors nous avons tout tourné en 4K et avons juste fait un shoot spéciale fille à côté. Je venais de terminer un MaiTai alors les filles sont venues sur Necker, nous avons kité un peu et sommes parties à Anegada. Je tiens donc à emballer tout cela et appeler ce projet Eve, le mettre en place sur Kickstarter et voir si nous pouvons faire une campagne de crowdfunding pour créer un film. BW: Quelle est ta plus belle expérience sur l’eau? Susi: Clairement le Red Bull King of the Air en 2005! Ho’okipa était en feu et les vagues étaient énormes et nous pouvions rider les vagues qui normalement n’étaient réservées qu’aux windsurfeurs. C’était la première compétition ou j’ai souhaité que les heats durent plus longtemps.

BW: Et en termes de contenu médiatique, est-ce que tu y consacres un peu de temps?

Ne nous prenez pas au mot... Nous avons demandé à différentes personnes ce qu’ils pensaient d’elle.

“Comment Susi n’a-t-elle pas pu influencer notre sport? C’est une légende!” — Greg Norman Jr. “Susi déchire, elle est forte, confiante et sexy c’est une petite blonde pleine d’énergie qui relèvera n’importe quel défi et qui fera en sorte d’arriver à ses fins.….. Elle est aussi vraiment vraiment vraiment adorable” — Jesse Richman “La personnalité de Susi se voit lorsqu’elle est dans et hors de l’eau. Elle est toujours optimiste et fait toujours les choses à fond. Elle n’hésite pas foncer mais calcul toujours les risques. Nous sommes une très bonne équipe et nous nous équilibrons tous les deux. Je suis plus sur la mis en place de stratégie et elle est celle qui exécute. Durant le Extreme Tech Challenge que nous avons fait avec Mr Richard, sur la scène j’ai dit “Susi est le UI (user interface) du microprocesseur (qui signifie moi). Elle est au très fondamentale mais sait ajouter beaucoup de style alors qu’en ce qui me concerne c’est fonction et efficacité. — Bill Tai, Mai-Tai co-fondateur et Venture Capitalist

66 | TheKiteMag

“Je pense que certaines personnes peuvent penser que Susi n’a pas sa place dans le monde des affaires quand ils entendent qu’elle est une kitesurfeuse professionnelle...mais ceci fonctionne pour elle parce qu’elle les prend tous au dépourvu quand elle parle de sa vision du MaiTai mondiale, ses idées concernant l’image de marque de leurs affaires et les possibilités de partenariat , et ce qu’elle a accompli aux côtés de son partenaire Bill Tai dans la création d’un réseau d’entrepreneurs, d’investisseurs, et d’athlètes professionnels mettant en jeu des millions de dollars dans des futures idées d’affaires cultivées sur la plage pendant leurs événements. Son lui a certainement ouvert beaucoup de portes mais c’est son éclat, son talent, son énergie qui ont vraiment contribué à créer un tel empire mondial réunissant de gens qui espèrent faire du monde un monde meilleur. “ — Kym McNicholas, Directeur exécutif de Extreme Tech Défi


HARNESSES

"J'ai toujours été amoureuse du kite"


JOURNÉES DANS LE SABLE

JOURNÉES DANS LE SABLE

68 | TheKiteMag


Pendant un instant Matchu et Sean se sont posés l’un a côté de l’autre attendant le moment ou un nouveau set arrivera. Le sable sous leurs pieds, la température de l’eau et le vent qui soufflait les réveillèrent tranquillement après une nuit difficile à bord de leur camping dans le désert. Texte et photos: Claudio

TheKiteMag | 69


JOURNÉES DANS LE SABLE

C’EST INTÉRESSANT DE VOIR COMMENT LES PERSPECTIVES PEUVENT DÉTERMINER NOTRE APPROCHE SUR LE MONDE.. Des mots tels que “des conditions classiques”, “une session épique”, “la perfection” sont des termes communs pour ceux qui ont la chance de surfer régulièrement à Ponta Preta, le home spot de Matchu mais avec son esprit aventurier Matchu as eu besoin de regarder à de nouveaux horizons pour se retrourner avec ses anciens potes et pour explorer le monde. Depuis un bon moment nous parlions de la possibilité de faire un trip entre potes et lorsque nous nous y attendions le moins, l’opportunité s’est présentée. Un swell concret était prévu dans l’hémisphère sud. Matchu a donc contacté Sean Guy, un vieil ami qui se proposait d’être notre guide pour les jours que nous allions passer là. L’île sur laquelle nous sommes allés est l’une de la lus grande archipel mais une des moins peuplée. Couverte principalement par le sabel du Désert du Sahara, il semble qu’elle n’a pas laissé la possibilité à beaucoup de peuplade de s’y installer. Les quelques villages dispersés ici et là sont composés de gens qui mènent une vie simple et pleine de sérénité que seul le désert peut leur fournir. Nous avons donc décidé de séjourner dans le village principal pendant que nous attendions pour la houle. Ceci nous donna assez de temps pour trouver une voiture à louer, faire quelques courses et de nous rendre sur une île juste à côté de la côte, qui a d’excellentes conditions pour de bonnes sessions freestyle strapless.

70 | TheKiteMag


TheKiteMag | 71


72 | TheKiteMag


Nous avons passé les jours suivant sur cette île sous un soleil plombant avec juste quelques nuages par ci par là. Nous avons trouvé une petite baie ou l’eau était d’un bleu turquoise irréaliste et ou il n’y avait pas la seule emprunte de pied sur la plage... un bon début pour notre trip. Les seuls fois où nous avons aperçu signe de vie durant tout le temps passé sur cette petite île était lorsque certains pêcheurs passaient par là durant leur journée de travail. Les sessions étaient fun, et nous envoyions des doubles et handlepasses dans tous les sens comme si il n’y avait pas de lendemain.

Na een lange, langzame rit door rotsen en stof beklommen we een kleine heuvel die ons liet zien wat er voor ons lag. Een uitgestrekt droog terrein maakte plaats voor wat lijnen van golven leken te zijn. Een vruchtbare oase,

UN ENDROIT DÉSERT OU LE TEMPS SEMBLE S’ÊTRE A RRÊTÉ TheKiteMag | 73


JOURNÉES DANS LE SABLE

Malgré le fun que nous délivrait les sessions freestyles, trouver les vagues était toujours dans le coin de nos têtes. Une fois de retour dans le village nous avons entendu dire que la houle était enfin arrivée dans le sud des îles. Après avoir tout préparé et acheté suffisamment de nourriture nous sommes donc partis pour débuter la partie la plus fun de notre trip. Après un long et lent trajet à travers les roches et la poussière, nous avons gravi une petite colline nous permettant de voir ce qu’il se trouvait à quelques kilomètres de nous. Un grand terrai sec laissant apparaitre au loin de magnifiques lignes de houle. Une oasis fertile, nous offrant de l’eau et de l’ombre pour se reposer qui ressemblait à une véritable peinture qui avait été placé en face de l’océan. Cet endroit était le refuge parfait pour ceux qui, pour de bonnes raisons avaient décidé d’y séjourner.

74 | TheKiteMag


JOURNÉES DANS LE SABLE

76 | TheKiteMag


Les vagues cassaient sur une dalle rocheuse extrêmement peu profonde durant la marée basse. La plupart d’entre elles étaient petites fermant sur les rochers avec en plus de ça un vent offshore. Ce n’était pas vraiment les conditions auxquelles nous nous attendions mais c’était assez pour Matchu qui avait déjà décidé qu’il profiterait des derniers rayons du soleil pour une belle session de fin de journée. Pendant qu’il était à l’eau, Matchu se rendit rapidement compte que les sets commençaient à grossir comme si on le prévenait que le meilleur était à venir.

TheKiteMag | 77


JOURNÉES DANS LE SABLE

78 | TheKiteMag


Il y avait aussi d’autres options disponibles, une multitudes de vagues à découvrir sur la côte avec quelque chose de nouveaux à chaque coin. Cependant, le meilleur endroit semblait être celui-ci. Le vent était encore offshore, pas la meilleure direction pour ce spot mais malgré tout Matchu pouvait tout de même profiter à fond avec des conditions difficiles pour le surf offrant des sections imprévisibles impossible à tuber. Miraculeusement il réussit tout de même à trouver le bon timing pour se faufiler sous la lèvre et mieux que ça, trouva le bon timing pour en sortir. Il surfa seul pendant un bon moment jusqu’à ce que d’autres kiteurs commencèrent à arriver. Nous pouvions voir combien chacun d’entre eux étaient en admiration devant Matchu. Après un moment ils décidèrent enfin à le rejoindre et firent l’expérience de surfer sur un spot en toute liberté, sans règles où autres limites simplement en profitant d’une journée dans le sable.

UNE EXPÉRIENCE DE LIBERTÉ, SANS RÈGLES OÙ AUTRES LIMITES SIMPLEMENT E N P R O F I TA N T D’UNE JOURNÉE DANS LE SABLE. . TheKiteMag | 79


Photo: Klaus Schulz | Model: Sabrina A. Parisi

d n o y e b n . . o . i t a t c e p ex

HIGH PERFORMANCE CROSSOVER L.E.I

Sizes 580/ 7| /TheKiteMag 9 / 11 / 13 / 15 LW / 18 LW Airstyle, Freeride, Hydrofoil

flysurferkiteboarding


TheKiteMag | 81


RĂŠflexions

2016

Colleen Carrol en tail press en direction du podium durant le Wind Voyager Triple-S Invitational 2016.


Judges and announcers intently take in the most competitive Triple-S Open ever, where nearly 30 athletes went head to head for the last-chance invites to the main event. In the end, Manuela Jungo won the women’s spot, while Will Palmer and Aymeric Martin earned entry on the men’s side.

Tout le monde est assez d’accord pour dire que pour cette année le Triple S était un vrai classique... le vent était là, tous les modules y étaient aussi (et quelques nouveaux également) et les rideurs étaient super motivés pour envoyer du lourd devant les caméras. Le juge principal de l’évènement, Brian Wheeler à attendu que tout se tasse un peu et revienne à la normal pour ensuite pouvoir s’entretenir avec quelques des acteurs principaux pour connaitre leur pensés au sujet de l’évènement. Pour vous permettre d’avoir un vue interne sur ce qui s’est passé cette année durant un Wind Voyager Triple-S Invitational historique, je me suis entretenu avec certains des participants pour leur poser quelques questions que vous découvrirez à travers ces pages. Ces interviews inclues: le quadruple Champion du Triple S Sam Light; le co-fondateur et compétitieur pour le Triple S Jason Slezak, Rich Sabo qui fut celui qui se qualifia tout juste automatiquement pour l’année suivante; Toby Bromwich, l’un des caméraman présent à l’évènement et qui a déjà shooter en kite park bien plus que n’importe quel photographe présent sur cette planète; et finalement l’équipe des juges (sauf moi) incluant Eric et Justin Worrall, mais aussi Josh Wright qui fut aussi juge durant le World Wakeboard Association’s Wake Park World Series. 84 | TheKiteMag


Brandon Scheid finding the time to sneak in a grab.

The calm before the competitive storm

Les rideurs étaient très motivés pour envoyer du lourd devant les caméras. TheKiteMag | 85


Tom Court envoyant sur le spider North

La vie nocturne au Triple-S ne dÊçoit jamais personne

86 | TheKiteMag


REFLEXIONS SUR L'EVENEMENT DE CETTE ANNEE

Q: Qu’as-tu pensé du format de compétition et du niveau de ride cette année? Sam Light: Le format s’est encore amélioré et affiné. Nous avons une bonne organisation qui a su satisfaire tout le monde. Les rideurs ont créé le KPL aidant à établir une véritable norme présente sur tous les évènements en parks en travaillant avec les organisateurs pour faire en sorte de mettre en place le format de compet le plus adapté pour l’évènement.

Q: Comment souhaiterais-tu décrire l’évènement de cette année comparée aux 10 éditions précédentes?

So n style était bien prés ent et san s co m pro mis

Jason Slezak: Personnellement j’ai surtout été impressionné par le niveau de ride de chaque rideur cette année: hommes et femmes confondus.

Q: Comment décrirais-tu le niveau de ride des hommes cette année versus les années précédentes? Josh Wright: J’ai remarqué une énorme différence par rapport à l’année dernière. Je pense que le ride à vraiment fait une énorme pas en avant, les progrès sont concrets. L’amplitude des tricks et le wake style était sous les feux des projecteurs cette année. Des gens tels que Ewan m’ont vraiment impressionné... vous ne pouviez pas savoir si il était tiré par un câble, un bateau, un treuil ou un kite.

Q: Tes pensées au regard de ce qui s’est passé durant le Wind Voyager Triple-S Invitational 2016? Toby Bromwich: Malgré le fait que Sam Light ait gagné pour la 4ième fois de suite, le niveau fut encore plus compétitif. Et pour les filles également avec Karolina Winkowska se concentrant davantage sur le park cette année et gagnant au Triple S et au Palawan. Tout cela montre que le niveau est plus élevé et ce même chez les filles.

Q: Comment était la vie nocturne cette année? Sam Light: La vie nocturne est toujours excellente durant le Triple S: tous les soirs c’est la fête! Le sponsor principal, Wind Voyager, a organisé une soirée de fou dans leur maison énorme une fois que l’évènement fur terminé! Tous les rideurs sont venus faire la fête et ont profité un max sachant que la compet était finie.

TheKiteMag | 87


Alex Fox en mode inversĂŠ sur le kicker Core

88 | TheKiteMag


Le gagnant de 2016 Sam Light en transfert sur le module John Wayne Cancer Foundation A-frame long de 82 pieds

TheKiteMag | 89


Brandon Scheid, stylish and creative as always.


LA CONNEXION AVEC LE CABLE Q: Sachant que tu as participé pendant les 10 dernières années à l’évolution du Triple S, penses-tu que le wake cable a influencé et accéléré la progression du ride en kite park? Justin Worrall: Oui. Les sliders et les kickers viennent tout droit du wakeboard alors même les kiteurs qui débutent seulement avec les sliders progressent très rapidement rien qu’en regardant et en apprenant des rideurs de câble.

Q: Sachant que tu es plutôt concerné par le milieu du wake en câble, peux-tu dire quels rideurs ont passé du temps à s’entrainer en câble? Justin Worrall: C’est en général assez clair de voir quel compétiteur s’est entrainer en câble. Les kiteurs qui rident au câble sont vraiment à l’aise sur les modules au REAL Slider Park et envoient souvent des tricks bien connus dans le monde du wake.

Q: Quelle genre d’influence le monde du câble a-t-il sur le monde du kite en général? Josh Wright: Le wakeboard en câble a beaucoup de tendances que l’on retrouve dans le monde du kite. Le simple fait que le monde du wake possède plus de hardcore rideurs aide à définir ce que tu peux ou ne pas faire et ceci est en train de transparaitre dans le monde du kite. Cependant j’aime vraiment le fait que le kite a su garder son propre style malgré tout.

Q: Pense-tu que les athlètes du Triple S auront un vrai avantage si ils rident davantage en cable avant de prétendre concourir lors du Wind Voyager Triple-S Invitational 2017? Ou c’est simplement une nécessite désormais pour accéder au premières marches du podium? Josh Wright: Les 3 meilleurs rideurs du Triple S sont tout simplement aussi bons en câble (si ce n’est meilleurs) qu’ils ne le sont en kite sur les modules. Passer beaucoup de temps à l’eau et être capable d’essayer des tricks encore et encore est ce qui permet à un rideur d’être vraiment à l’aise sur les modules et c’est exactement ce que le câble vous offre.


Ne faites pas confiance à cet homme

« LE CABLE VOUS OFFRE LA POSSIBILITÉ D'ÊTRE À L'AISE SUR UN MODULE EN LE PRENANT ENCORE ET ENCORE »

Après des années de blessure, Ewan Jaspan à fait tourner plus d’une tête durant cet évènement

92 | TheKiteMag


LA BULLE Q: Est-ce que l’entrée en compétition pour le Wind Voyager Triple-S Invitational 2017 suivra les mêmes règles que cette année: les 4 meilleurs femmes et le 16 meilleurs hommes pré-qualifiés, plus le Contest Video Wildcard? Jason Slezak: Ouais, exactement pareil. Cette année durant l’évènement nous avons vraiment vu les 16 mecs pré-qualifiés se donner à fond pour obtenir cette place. Et ceci favorise aussi la progression tandis que dans le passé il y a eu des moments ou certaines personnes étaient du genre, “Oh de la merde, je ne serai jamais sur le podium... je vais juste aller faire la fête ou peu importe...”

Q: Sachant que tu as obtenu la 16ième place à cet évènement cette année, j’ai entendu dire que tu te faisais appeler “Bulle Boy,” car tu n’es pas passé loin de la correctionnelle pour l’évènement de 2017. Comment était-ce de vivre dans ta bulle d’incertitude pendant ton dernier heat? Rich Sabo: Je suis vraiment fier de moi d’avoir tenu le coup avec tous ses rideurs talentueux et obtenir cette 16ième place me fait réaliser combien je vais devoir me surpasser l’année prochaine. Ma “bulle” fut très stressante! Après ne pas m’être qualifié l’année précédente pour l’évènement j’étais vraiment stressé à l’idée de devoir finir dans les 16 premiers. Le format de compétition demande beaucoup de niveau et si vous obtenez un zéro sur l’un des modules vous pouvez être certain que vous ne reviendrez pas l’année prochaine.

Bruna Kajiya à l’aise sur son kicker

TheKiteMag | 93


2016 Wind Voyager Triple-S Invitational Résultats Finaux Men:

18e – Will Palmer – USA – F-One

1e – Sam Light – United Kingdom – Slingshot ($12,000)

19e – Andre Phillip – Antigua – Tona

2e – Brandon Scheid – USA – Liquid Force ($7,5000)

20e – Aymeric Martin – France – North

3e – Christophe Tack – Belgium – Liquid Force ($5,000)

21e – Jason Slezak – USA – Liquid Force

4e – Noè Font – Spain – North ($3,000)

22e – Tom Court – UK – North

5e – Ewan Jaspan – Australia – Naish ($2,000) 6e – Aaron Hadlow – UK – North ($1,500) 7e – Craig Cunningham – Canada – North ($1,200) 8e – Jake Kelsick – Antigua – Tona ($1,000) 9e – Eric Rienstra – USA – Core ($800) 10e – Billy Parker – USA – Best ($600) 11e – Axel Tack – Belgium – Liquid Force ($500) 12e – Maciek “Magic” Lewandowski – Poland – Nobile ($400) 13e – Tobias Holter – Germany – Cabrinha 14e – Alex Fox – USA – Slingshot 15e – Sam Medysky – Canada – Best 16e – Rich Sabo – USA – Liquid Force 17e – Chris Bobryk – USA – Best Winners...

Winners...

94 | TheKiteMag

Women: 1e – Karolina Winkowska – Poland – Slingshot ($5,500) 2e – Colleen Carroll – USA – North ($3,300) 3e – Bruna Kajiya – Brazil – Red Bull ($2,000) 4e – Sensi Graves – USA – Liquid Force ($1,000) 5e – Annelous Lammerts – Netherlands – Slingshot 6e – Lindsay McClure – USA – Liquid Force 7e – Manuela Jungo – Switzerland – North 8e – Victoria Soloveykina – Russia – Best

Wind Voyager Triple-S Challenge Series: Christophe Tack – First 900 ever landed in kite park competition ($900)


TheKiteMag | 95


Will James lines one up and hopes his kite stays in the air...

96 | TheKiteMag


10 ANS DÉJÀ... POUR LE MAURITIUS INVITATIONAL

Pensez aux kites il y a de ça 10 ans. Une dépuissance très limitée, un drift quasi inexistant et des options bien maigres pour surfer. Et maintenant imaginez vous à cette époque avec ce matos dans un énorme One Eye!

Texte: Leena Ballack | Photos: Stephane Fournet

TheKiteMag | 97


Le concept était simple: inviter 10 des meilleurs waverideurs à One Eye sur une période de trois semaines. Et puis envoyer du lourd devant les caméras. Alors pas de juges, pas d’attente sur la plage pour votre tour et à la fin de l’évènement les rideurs se notant les uns les autres. Alors chaque journée le jugement était réalisé en regardant les vidéos d’Elliot Leboe et les photos de Stephane Fournet. Pur et simple. Pour cet évènement nous avons été vraiment gâté par Mère Nature. C’était énorme. 20 pieds de vagues, 15 à 18 noeuds de vent. C’était vraiment difficile de se lancer dans ses monstres et là vous pouvez imaginer le tableau...

Peu importe la façon dont vous la mesurez: c’est un monstre. 98 | TheKiteMag


Grant keeping it low and hoping his kite behaves itself.

GRANT TWIGGY BAKER “Ce fut des moments magiques du kiteboard, tout était nouveau et frais en waveriding et nous testions les limites de ce que nous pouvions faire avec notre équipement. Cet évènement était fou à One Eye avec une houle énorme et un vent fort je me souviens simplement d’essayer de survivre et de revenir vivant sur la plage après chaque session!” Unhooked, strapped in, and hanging on

TheKiteMag | 99


FELIX PIVEC 100 | TheKiteMag

“Les meilleurs mondiaux ce sont rendus à Maurice pour tester leurs capacités. Avec le soutien de tous les sponsors qui ont fait en sorte que ces trois semaines aient eu lieu, chacun était pour tester leurs capacités et le matériel. La compétition nous offrit des vagues allant de 2 pieds à 20 pieds! Comme il n’y avait pas de heats, chacun se motivait mutuellement durant toute la durée du contest. En gros tout le monde a envoyé du gros... les rideurs se lançaient sur des sections gigantesques les recouvrant par leur lèvre monstrueuse. Cette compétition donna vraiment la direction que notre sport à pris aujourd’hui. Cette photo a été prise un jour de taille moyenne juste devant le reef de One Eye et les sets se formaient pour ouvrir des tubes magnifiques, c’était clairement une vraie machine. Choisissez votre section et voyez à quel point vous pouvez vous y foncer profondément. J’utilisais ma 5m C kite et je ridais déhooké et sans leash car je ne voulais vraiment avoir rien à faire avc mon matos si je devais me crasher.”


Nous ne savons pas si cette vague est « la vague » mais nous voyons ici à quel point John est engagé.

JOHN AMUNDSON “Voici sans doute l’un de mes souvenirs qui restera gravé dans ma mémoire pour le reste de ma vie: un jour nous avions tous un photoshoot de prévu avec un hélicoptère qui devait avoir lieu aux alentours des 11h. Le surf était énorme et nous avions des sections qui atteignaient facilement les 20 pieds. Je me suis donc préparé et me suis rendu jusqu’au reef et choisi un set énorme! J’aurais pu choisir n’importe laquelle des ces énormes vagues car Felix et Pete venaient justement de prendre la leur et s’étaient déjà placés à l’intérieur. J’ai donc choisi la plus grosse et me suis lancé. C’était vraiment profond et alors

que je faisais mon bottom turn j’aperçu deux paires d’yeux me fixer, c’était mon juge et le jury. Cette vague cassa sur des mètres. Je me suis enfoncé dans le tube, me suis redressé et parcouru de nombreux mètres avant d’être aspiré par la lèvre cassante attrapant avec elle mes lignes de kite et me faisant rouler dans le tube encore et encore pour au final me faire complètement détruire. Certain pense sans doute que j’ai échoué ce jour mais mon intérêt était de repousser les limites de ce sport et de m’engouffrer à travers le tube le plus gros encore jamais kité auparavant.”

TheKiteMag | 101


102 | TheKiteMag


Sky Solbach fléchis et concentré

RESULTS Felix Pivec - Australia

Martin Vari - Argentina Will James – USA Jon Amundson- USA Bertrand Fleury – France

TheKiteMag | 103


104 | TheKiteMag


TheKiteMag | 105


La Session Ydwer Van Der Heide Hermanus, Western Cape.

106 | TheKiteMag


TheKiteMag | 107


108 | TheKiteMag


Cape Town est l’endroit ou je passe beaucoup de temps dans l’année. C’est presque ma deuxième maison. c’est là ou je rencontre beaucoup de monde qui deviennent rapidement des amis et cet endroit possède une atmosphère unique qui attire énormément de kitesurfeurs à travers le monde. Les conditions changent beaucoup et les paysages également et rendent ce lieu magnifique pour d’incroyables clichés. Si vous n’avez pas de soucis à conduire quelques kilomètres vous pouvez partir explorer de nombreux endroits tels que la fameuse Kite Beach, et vous pourrez trouver de nombreux spots vous offrant différents types de conditions que celles que les personnes connaissent de Cape town. Hermanus est l’un d’entre eux. Il possède un très beau lagon et avec la bonne direction de vent vous obtenez de l’eau parfaitement plate qui est encore peu connu des kiteurs...i Mon matos préféré est mon Canon 5D avec différents objectifs que j’utilise pour différents types de shots. J’aime voyager léger mais je n’y arrive jamais! Je ne peux vraiment plus me rappeler du jour ou j’ai voyagé pour la dernière fois avec un bagage à main qui ne dépassait pas le poids autorisé en cabine...

TheKiteMag | 109


110 | TheKiteMag


TheKiteMag | 111


TECHNIQUE

AV E C

B I L LY

F R O N T S I D E 3 6 0 T O TA I L P R E S S T O BAC K 1 8 0 L E M OV E

Le truc que je préfère faire au Real Kite Park est le Kicker to Slider Transfer.La chose la plus importante est d’être sûre que le kicker et le slider sont bien positionnés pour faire le transfert et finir le slider sans se faire sortir du module par son kite. Ensuite il faudra faire plusieurs essais pour avoir la bonne vitesse et la bonne distance. Si vous n’avez pas assez de vitesse il vous sera impossible de terminer la section descendante du slider et si au contraire vous avez trop de vitesse vous allez passer de l’autre coté du module.

112 | TheKiteMag


PHOTO: TOBY BROMWICH

PA R K E R L E C O M M E N T FA I R E : Approchez le kicker avec plus de vitesse que vous pensez avoir besoin . Cela vous donnera assez de puissance pour avoir suffisamment de distance et de hauteur en l’air pour finir la première rotation avant d’être en contact avec le slider. Pour bien atterrir vous devez regarder le slider après votre premier 360. Faites bien attention à rider jusqu’en haut du kicker avant d’entamer la première rotation (ne commencez pas la rotation sur le kicker car vous pourriez perdre l’équilibre et tomber) , cela va vous donner le temps nécessaire pour faire le 360. Passez la barre et regardez ou atterrir. Quand vous voyez le slider et que vous jetez, prêt a atterrir, soyez prêt a absorber l’atterrissage et pensez en même temps à la position de votre planche et de votre corps. Vous allez tourner, concentrez vous donc â arrêter votre rotation en utilisant vos épaules, vos abdos, vos hanches et tout ce qui se trouve en dessous de la taille pour garder la planche aligné avec le slider. Après avoir atterri , se poser sur le slider est la meilleure des sensations. Gardez la planche et le corps alignés avec le slider. Préparez-vous pour la fin car elle arrive plus vite que prévu!. Continuer votre tail press jusqu’a la dernière seconde, gardez la barre prêt de vos hanches, puis utilisez le tail pour sauter du slider et commencer le backside 180 en utilisant la tension de la barre pour vous aider a tourner. N’oubliez pas de regardez au dessus de l’épaule dans la direction dans laquelle vous tourner . Pliez les genoux , absorbez l’atterrissage et gardez votre position tout en souriant car vous venez de passer du bon temps avec le Real Watersport John Wayne Cancer Foundation slider. C’est le meilleur kite park au monde.

TheKiteMag | 113


LES PROJETS DE – RRD

LES PROJETS DE – RRD

C’est un moment important pour la team RRD qui a bien travaillé cette année avec un nouveau logo et qui a sorti constamment de nouveaux produits. Nous ne savons pas vraiment comment Roberto Ricci se débrouille pour faire ça. Il y a de nombreuses rumeurs qui prétendent qu’il aurait réussi à se cloner car sans cela c’est difficile d’imaginer comment il peut trouver assez d’heures dans la journée... A l’opposé des autres marques, RRD essaye de ne pas avoir de sortie annuelle mais il est vrai que cet été vous avez tout de même beaucoup de nouveaux produits sur le marché, est-ce-l’une de vos plus grosse sortie? Oui, c’est la première année en 9ans que nous faisons une vraie sortie annuelle. Parce que nous avons changé le logo nous avons du arrêter notre calendrier et changer la totalité des graphiques de notre collection. Le nouveau look est beaucoup plus cohérent et a été présenté lors du meeting des distributeurs en Mai dernier. Donc il y a de nouveaux shapes dans ta gamme de surf, peux-tu nous en parler un peu? Oui bien entendu. Donc nous avons la nouvelle Rocket qui est une toute nouvelle board pour le freeride. Elle est très rapide, facile à accélérer, plane 114 | TheKiteMag

rapidement et possède beaucoup de contrôle. Elle est parfaite pour le flat, le clapôt, ou les petites vagues, ce surf tiendra le coup dans des conditions marginales. Et puis nous avons la Spark qui allie les attributs de l’Assopigliatutto et de la Chiatta pour créer une board performante sur tout type de terrain. A cette combinaison est associé le shape de la COTAN qui vous offre une board de premier ordre qui a été vraiment shapée pour tous les types de conditions. C’est une board idéale pour ceux qui ont le coeur qui balance entre la Rocket et la COTAN. Peux-tu nous en dire un peu plus sur les trois différentes constructions des planches de vagues? Oui donc nous avons: le Classic PU, le BoisWood et les constructions LTD…

La construction Classic PU a été développée pour créer de purs surfs pour du pur waveriding et pour offrir assez de contrôle dans des conditions de clapôt. Nous avons amélioré le poids et la solidité de la board cette année. Nous utilisons maintenant une résine pigmentée. Ce type de résine remplie les trous dans la mousse et imprègne moins les fibres de verre ce qui rend la board plus légère. Alors le feeling de cette board est vraiment orienté pur surf. La construction Bois est une toute nouvelle technologie utilisée pour créer nos boards. C’est une procédé très spécial créé à partir de la HDT (High Definition Technology). Les boards sont moulées en une fois ce qui signifie que les fibres et les couches supérieures sont moulées en même temps. Les boards sont ensuite laminées avec un procédé d’infusion. L’infusion apporte la résine dans le moule en commençant du nose pour descendre


RRD

Le team RRD avec quelques nouveaux jouets

le long jusqu’au tail de la board. En fabricant les planches de cette façon il est possible d’utiliser la plus petite quantité de résine possible et qui dit moins de résine, dit board plus légère. Regardons désormais les kites, peux-tu nous en dire plus ce qui est sortie et quels ont été les principaux développements? Oui. Nous allons bientôt sortir la nouvelle Visison et l’Emotion. La Vision existe déjà depuis 6 ans et est connue pour être un kite d’entré de gamme, tout terrain qui est désormais réputé pour être un kite polyvalent et accessible à tous niveaux. Durant toues ces années ce kite a connu de nombreuses transformations. Le shape est désormais plus ouvert ce qui augmente l’efficacité dans les changements de direction et qui offre moins de pression en barre. Les bridages et les pigtails sont aussi plus courts. En gros les nouvelles améliorations font de

la Vision un excellent kite pour tous les freerideurs et les kiteurs de vagues qui aiment encore avoir un kite qui vous éjecte haut dans les airs. L’Emotion est notre kite sans latte qui est une arme pour le vent léger et qui est dispo en 17, 14 et 12m. L’absence de latte n’empêche à ce kite d’avoir beaucoup de hangtime et de boosting tout en étant un kite pratique qui est 30% plus petit qu’un kite normal à 3 lattes lorsqu’il est plié. Ou est basée ton équipe de designeurs et comment fonctionnez-vous en terme de tests de prototypes et d’évolution des produits? Nous sommes partout dans le monde! Notre principal centre est basé en Italie mais nous avons une équipe de designeurs qui voyage entre l’Europe et l’Afrique du Sud. C’est vraiment important pour nous de tester nos proto dans différents types

de conditions tout en ayant la possibilité de travailler sir de nouveaux produits tout au long de l’année. Ceci nous permet d’avoir un processus de création continu qui assure une qualité de contrôle et une facilité à tester chaque produit. Quels rideurs ont aidé au processus de création des produits? La plupart de nos rideurs ont été impliqués dans la création. Nous voulons être certains que la plupart d’entre eux testent nos produits pas seulement leur fonctionnalité mais aussi et surtout leur durabilité. Nous avons certains d’entre eux qui sont très techniques et possèdent beaucoup de connaissances après toutes ces années et nous évaluons avec attention leurs feedbacks. Nous écoutons même parfois Kari de temps en temps lorsqu’elle souhaite avoir un peu plus de rose dans les graphiques!

TheKiteMag | 115 PHOTO: QUINCY DEIN


IN DE PIJPLIJN

Spark Classic PU

Spark Wood

Spark LTD

En plus d’Abel et Werther (les principaux acteurs de l’équipe du développement) nous travaillons beaucoup avec Alex Neto, Jerrie van de Kop, Julien Leleu, Forest Bakker et aussi avec des mecs très expérimenté tel que Rui Meira – des testeurs indépendants qui nous aident à créer du matériel capable d’atteindre un niveau d’excellence dont les les pros du wakestyle et freestyle ont besoin.

en aluminium. La priorité fut avant tout de rendre le foil facile, stable et sécuritaire. Créer du matériel qui permet au rideur de progresser en foil. Il sera possible également de changer les ailes ou le mât par la suite en fonction de votre progression et ainsi utiliser notre feuille comme un véritable support pouvant être modifié en fonction de vos exigences. Une sortie importante est celle de notre nouvelle ligne de combinaisons d’hiver. Une collection qui suit les traces de 2016 mais qui proposera du néoprène plus épais avec 3 nouveaux styles pour les hommes et deux nouveaux pour les femmes. Nous sommes très fiers de notre nouvelle gamme et du nouveau look et avons de nouveaux matériaux, de nouvelles tailles incluant la Grado Junior pour les les garçons et les filles qui veulent

avoir une vraie combinaison comme papa!

Dons une grosse sortie pour le moment et après... vous avez d’autres nous produits à venir près à sortir cette année? Bien sûr. Nous sommes impatients d’annoncer la prochaine sortie de notre foil qui sera dispo en septembre. Notre nouveau concept de foil est une vraie combinaison entre un fuselage hybride, des ailes en carbone et un mât

116 | TheKiteMag

Parle du Firball de Cabrinha Parfois il est important de prendre un peu de recul par rapport à une chose, d’y jeter un oeil et d’essayer de le voir sous une toute nouvelle perspective. C’est exactement ce qu’à fait Cabrinha avec l’élément le plus fondamental des kiteurs, la connexion entre les rideurs et le kite. Pete Cabrinha nous parle de son tout nouveau monde on s’y trouve le tout nouveau Fireball… Quand et pourquoi as-tu décidé de regarder de plus près ce qui nous connecte à notre kite? J’ai toujours été un douteux concernant le chicken loop. Il marchait très bien pour les besoins du kite mais il était aussi l’une


RRD

Les deux petites nouvelles: l’Emotion et la Vision

des nombreuses partie du matériel de kite qui n’a pas été spécialement design pour le kite surf. Le look et le loop viennent tout droit du windsurf et nous avons passé les 20 dernières années à le modifier pour nos besoins spécifiques. Nous avons eu quelques prototypes du Fireball lorsque nous étions en train de développer Quicklink™ mais nous ne l’avons pas développer complètement jusqu’à ce jour et ce après deux de développement. Quel était l’objectif principal que vous vous cherchiez à définir? Les principaux objectifs du Fireball étaient de simplifier la connexion tout en minimisant le shape et le design et pour pouvoir lui adresser les forces et les angles les plus extrêmes présents lorsque l’on kite. Pour simplifier, nous avons décidé de partir de la base et re-créer quelque chose de nouveau avec un véritable objectif

plutôt que d’essayer de modifier un loop désigné spécifiquement pour le windsurf. Peux-tu nous expliquer rapidement les principaux avantages de ce système. Le Fireball enlève toutes frictions, c’est une connexion rotative qui est plus proche du rideur qu’avec un chicken loop normal. C’est un design minimal simplifié. Il possède un système de fermeture révolutionnaire qui bloque la balle et lui permet de rester en place. Nous l’appelons Autolock™ et se situe tout en dessus de l’embase et est totalement non contraignante. L’Autolock™ ne restreint pas la balle dans ses mouvements. c’est aussi plus élégant et plus simple à utiliser. Comment avez-vous testé les différentes forces et l’amplitude des mouvements du système?

fait des milliers de tests en labo. Mais la performance a été testée à l’eau. La principale différence entre le Fireball et un loop et hook normal est que le hook et le loop ont été conçus pour les windsurfers qui gardent leur corps dans une position proche du wishbone la plupart du temps lorsqu’ils rident. Tandis qu’un kiteur est toujours en mouvement: parfois le kite est au Zenith, parfois sur le côté du rideur (lorsqu’il ride en switch) et parfois même en dessous de lui (lorsqu’il envoi des moves inversés comme un deadman par exemple). Alors nous avions besoin d’un système qui pouvait tourner complètement et il n’y avait rien de mieux qu’un système de rotule. L’Autolock est un bon exemple de solution simple. Avez-vous testé différents types de fermeture plus complexe pour fermer le Fireball?!

Pour la force et la résistance nous avons TheKiteMag | 117


IN DE PIJPLIJN

la partie la plus complexe était celle de trouver un système pour garder la balle en place sans en affecter son mouvement. L’Autolock système a été créé dans la deuxième année du développement après de nombreuses directions prisent dans le procédé de création. L’Autolock fut l’un de ces moments de « ah ah ah!! »… nous avions enfin trouver les système de rotule. La principale spécificité du Autolock est qu’il s’engage automatiquement dans la bonne position lorsqu’il est activé. Et là il n’y a plus aucun risque de mauvais positionnement comme vous pouviez le rencontrer avec un système de crochet et de boucle. Nous avons testé le système et avons été vraiment impressionnés par le fait que vous avez vraiment moins de frictions avec votre harnais et que vous vous sentez plus concrètement attaché à votre kite. Comment un si simple système peut avoir autant effet? La principale raison qui fait du Fireball un système si efficace est simple. Si vous regardez quelques années en arrière, vous vous rendrez compte que chaque année nous (l’industrie) essayions toujours de rajouter quelque chose de nouveau au chicken loop et finalement le loop est devenu rapidement un peu trop compliqué incluant trop de pièces à droite et à gauche. Avec le Fireball nous avons commencé à designer les choses

qui étaient tout simplement absolument nécessaires. Je suppose que de nombreux rideurs aimeront ce système mais seront surement moins motiver à acheter une nouvelle spreader bar. Peux-tu assurer à tous ces rideurs que ce système va rester en place dans le futur et que ça vaut le coup d’investir? Nous avons verrouillé notre système de rotule de telle sorte que dans l’avenir tous les nouveaux systèmes soient compatibles. Le système Fireball est modulaire. Si vous regardez le système, vous verrez que la moitié inférieure du système est séparée de la moitié supérieure. Ceci vous donnera la possibilité dans le futur de pouvoir connecter différents types de connecteurs que vous pourrez adapter à votre style de ride. Nous avons créé un système écologique qui pourra prendre en charge tous types de ride. L’industrie du kite est devenue incroyablement compétitive alors je suppose que ce genre de grosse innovation est un GROSSE affaire pour une marque telle que Cabrinha. Penses-tu que le Fireball va changer la donne? En tant que marque c’est difficile de dire si cela va changer la donne sans être arrogant. Alors nous laisserons les clients nous dire ce qu’ils en pensent. Oui, je

Roberto spreading the word 118 | TheKiteMag

Abel and Werther talk cant...

pense personnellement que le Fireball va changer la donne pour nous dans notre équipe en recherche et developement. Nous cherchons toutes les choses dans le kitesurf qui sont cataloguées comme “standard de l’industrie» et nous interrogeons pour voir si notre sport se satisfait de toutes ces «normes». Je crois que les normes peuvent souvent être à l’origine de la mort de l’innovation et si nous (en tant qu’industrie) n’innovons plus ... le client n’obtiendra sans doute plus les meilleurs produits qu’il devrait obtenir.


RRD

Time to go testing...

TheKiteMag | 119


PARLE MOI DU

Parle moi du :

NAISH HOVER FOIL Naish arrive sur la scène du foil en 2017. Tout fraichement sorti, le Naish Hover Foil est destiné à s’ouvrir à un large public et à présenter son foil à la masse. L’homme derrière, Des Walsh nous parle de cette nouvelle sortie…

Donc avant de commencer à regarder ce foil plus en détails,

Ce foil freeride possède un shape intemporel qui ne sera pas

Naish de sortir son foil?

ah » est arrivé lorsque nous avons trouvé un système pouvant

peux-tu nous expliquer pourquoi ce fut le moment pour

Nous avons toujours gardé un oeil sur la scène du foil et avons rider de nombreux différents foils pendant des années. Le kite

foil est maintenant présent depuis de nombreuses années et

tend à devenir populaire. Les possibilités du foil ont été testées sous de nombreuses formes récemment et Naish a senti que

c’était le bon moment de développer des foils pour le kite, le windsurf et le SUP.

Et quelle a été la mission que vous avez défini pour ce foil? Vers quel public est-il orienté?

Nous voulions un foil classique, confortable pour rider et facile pour progresser. Le Hover Foil offre beaucoup de stabilité et

est spécialement adapté pour le foil a vitesse lente, tout terrain qui le rende facile pour débuter.

Comment avez-vous décidé quels matériaux choisir pour faire de ce foil le foil correspondant à votre vision?

Le but était d’offrir un produit qui permettrait au plus grand

nombre de personnes de se jeter à l’eau avec un foil et de s’amuser. Les bons matériaux rendent notre produit abordable,

obsolète dans quelques années. Pour ce projet , le moment « ah permettre à n’importe qui de sortir dans des conditions très

légères. Un design adapté pour les débutants souhaitant

apprendre et atteindre un niveau pour être confortable le plus rapidement possible.

Passons maintenant à la board, peux-tu nous en dire plus à son propos?

Naish offre deux boards, la Hover 160 et la 130. La Hover

160 est une super board pour commencer car elle est vous

pardonnera vos petites erreurs du début et est confortable à

rider avec ses côtés arrondis. Pour les débuts en foil, la planche fait toute la différence. C’est pourquoi cette board est top pour

les débutants car elle amortit une partie de la sensibilité du foil lors de l’apprentissage des transitions. La Hover 130 est

légère, moins épaisse et vous offre un feeling direct avec votre foil.

Ces dernières années ont vu le foil devenir extrêmement populaire. Est-ce quelque chose qui te surprend et que penses-tu de cette popularité grandissante?

résistant et durable. Le Aircraft grade aluminum 6061 offre

Ce n’est pas une surprise que le foil devienne si populaire.

relativement léger. Les ailes en verre quand à elles ont été

et explorer de nombreux différents endroits ou ils n’ont encore

une bonne rigidité et est résistant à la corrosion tout en étant moulées pour vous offrir une bonne longévité.

Y-a-t-il eu l’un de ces moments « Eureka! » lorsque vous étiez en pleine création?

Avec son potentiel en vent léger, les kiteurs peuvent naviguer

jamais kité auparavant. Faire du foil est aussi très gratifiant lorsque vous progresser car vous avez l’unique sensation de

rider sans friction, sans bruit. Kiter avec un twin-tip ou un surf

ne vous offrira jamais cette sensation mais avec votre foil et simplement 6 noeuds vous pourrez sortir et vous videz l’esprit.

120 | TheKiteMag


NAISH HOVER FOIL

TheKiteMag | 121


PARLE MOI DU

Des Walsh (left) discusses the finer points with Damien Girardin

Est-ce-que le foil est devenu populaire à Maui, y-a-t-il de bon spots flats ou les conditions sont elles trop difficiles pour le foil? Le foil se développe dans de nombreuses différentes directions ici à Maui et devient de plus en plus populaire. Avec du vent fort et des vagues il est facile à penser que ce n’est pas le lieu privilégié pour le foie mais il y a parfois de très agréable journée de vent léger et de nombreuses belles soirées parfaites pour une petite session de foil. Il y a beaucoup de rideurs qui kitent depuis très longtemps et sont toujours prêts à repousser leurs limites. Le vent fort est difficile mais les rideurs s’adaptent et utilisent des tous petits kite pour faire en sorte que cela fonctionne et pour progresser encore davantage. Vous verrez des freerideurs, des speed/racers, des waves rideurs, des jumpeurs de big air, et même maintenant Jesse Richman s’essayant à des tricks strapless.

122 | TheKiteMag


NAISH HOVER FOIL

It works!

TheKiteMag | 123


Photo: Ici Olly Bridge traçant autour de l’île de Wight sur son foil Levitaz. Nous ne sommes pas allés aussi vite avec les tests... Photo: Mark Lloyd

THEKITEMAG 2016 FOIL TEST Alors que les produits de 2016 commencent à prendre de la distance et que les marques se préparent toutes à sortir leurs nouveauté 2017, nous avons pensé qu’il serait bon de se pencher uniquement sur les foils. Nous avons passé les deux derniers mois à tous les tester. Dans le team de test nous avions un mix de rideurs allant des débutants au rideurs expérimentés et testant dans tous types de conditions, de 6 noeuds à 25, de l’eau parfaitement plate à des conditions clapoteuses. Ainsi nous leur avons donné un véritable test dans le monde réel.

124 | TheKiteMag


LEVITAZ Il est juste de dire qu’ils ne se sont pas retenus et se sont efforcés d’être sur la première marche du podium avec leurs rideurs et leur engagement dans leur recherche et développement. Nous avons eu l’Element et la Bionic à tester et avons ainsi été en mesure de mettre la plupart de leur matos à l’épreuve. la première chose à dire est que la totalité de la gamme fait preuve d’une grande qualité et vous le remarquez dès lors ou vous déballez les produits: d’un rembourrage personnalisé pour le mât jusqu’à un montage simple en cinq étapes. Le fuselage s’adapte simplement mais absolument parfaitement sur le mât et leur système unique vous permet de changer rapidement à la fois l’aile avant et l’aile arrière, et ce de façon incroyablement simple tout en étant très solide.La première aile que nous avons testé était l’Element, l’aile «d’entrée de gamme». La première chose à dire est que pour une entrée de gamme elle offre tout de même un foil de haut de gamme! L’Element n’est pas très rapide au décollage, mais quand vous la comparée aux autres foils des autres marques alors vous vivez une tout autre expérience. Elle a besoin de plus de vitesse de board pour pouvoir planer mais une fois qu’elle plane elle est très rapide. Elle peut vraiment être mise à l’épreuve et atteindra facilement les 27 mph. Vous devez rester concentré sur votre ride car sa construction carbone ne vous laissera pas une grande marge d’erreur si vous positionnez votre pied là ou vous ne devriez pas. Cependant une fois maitrisée, elle vous procure des sensations incroyables. Sa performance et son potentiel sont tout simplement géniaux et vous ravirons tout au long de votre session. Les avantages d’une marque possédant beaucoup d’expérience en terme de matériaux a clairement investi ici tous ses talents dans ce foil... à condition d’avoir les L TEST compétences! Une fois que nous avons eu savouré la performance de l’Element, nous avons OI Y F GET IT donc mis en place l’aile Bionic pour les courses de haut de gamme. Cela ne fonctionne IL TI N IB S G pas vraiment avant que vous n’atteignez les15 noeuds, mais une fois là, accrochez votre S E ceinture de sécurité ... Ce foil est un foil destiné à 10% des tops foileurs. Avec son accélération incroyable, sa vitesse et sa performance globale. Il est agréable de goûter à ce niveau de performance, mais il serait insensé de prétendre que vous pourriez rider ce foil sans avoir les compétences préalables. A

C

P

C

U

D

SPEED

BILITY STA

En résumé: Avec une qualité de construction haut de gamme et beaucoup de performance, il est difficile d’imaginer autre chose. Oubliez les ballades et dites bonjour à la vitesse.

P

W

D IN

FO

IL G

T

DO W

N

W

IN A

C

P

D

SPEED

BILITY STA

Ce que nous aimons vraiment avec ce maths est la vitesse à laquelle ce fois glisse. C’est presque instantané ce qui est top mais c’est aussi grâce à son mât en alu qui le rend très stable et prévisible. Pour changer de direction avec le Hover Glide vous devez pousser relativement fort. Contrairement aux mâts carbone, il vous donne le temps de vous concentrer sur votre équilibre et de venir placer votre poids du corps vers l’avant lorsque vous foilez. En ce qui concerne la planche nous avons eu en test la Dwarf Craft 5’4 qui est tout simplement superbe. Elle est bien pensé et est légère ses rails ‘chined’ sont super pour le foil. Ne vous décourager pas au début par la longueur de la board qui peu paraitre courte car lorsqu’elle est couplée au Hover Glide foil vous avez simplement à mettre un peu de pression sur le pied arrière et vous n’avez pas besoin d’une board plus longue pour continuer.

ST

U

C

GET TI N

E

Les fils Slingshot ont présenté une solution intelligent pour aider les débutants dans leur voyage dans le monde du foie. Il propose des le package Foiling Flight School qui vous initient à 3 différentes ITY IL tailles de mâts qui peuvent être augmenter au fur et à mesure que vos capacités augmentent. Les IB S S avantages de ce package est qu’une fois que vous êtes à l’aise avec les bases et que vous passez E à un autre objectif vous pouvez toujours revenir à votre mât plus court pour apprendre d nouvelles choses tel que le gobe par exemple.

U

SLINGSHOT HOVER GLIDE + FOILING FLIGHT SCHOOL

U

P

W

D IN

DO W

N

W

IN

En résumé: Un package très bien conçu et très impressionnant. Avec le foie, les mâts et la Dwarf craft vous avez tout ce dont vous avez besoin pour être confortable pour faire vos premiers pas en fois jusqu’à vos modes plus avancés en foil.

TheKiteMag | 125


126 | TheKiteMag


IL TEST F OL I T Y GET

ZEEKO WHITE & BLUE EDITION

A

C

P

C

I TI Les premières impressions ont été bonnes et ce que vous remarquez N IB S G S U en premier avec le foil Zeeko est à quel point il est léger. La plupart E des autres fois qui ont été testés et qui ne possédaient pas d’ailes en carbone étaient ralliement lourd mais à notre grande surprise pas celui-ci. Le foie de chez Zeeko est aussi livré avec un joli sac de voyage qui est très surprenant lorsque l’on voit le prix. L’aile avant est aussi interessante et possède un ratio élevé comparé aux autres fois en alu. Nous avons aimé cela car nous savons que c’est quelque chose qui aide beaucoup pour progresser. Zeeko ont aussi ajouté un aileron de type twin-tip en dessous de l’aile arrière qui n’a jusqu’à présent encore jamais été vu sur aucun autre foil. Le concept derrière ceci est de réduire les mouvements latéraux (tangage) quand vous ridez. Ainsi lorsque ce foil est couplé à un plus long fuselage il est plus rapide, plus stable et plus rapide à planer. Sur l’eau la Zeeko ne nous a pas déçu. Nous avons testé la zeeko Clash 5’4 Convertible surfboard. Initialement, la largeur était un peu préoccupante par rapport à son habilité à planer mais cette inquiétude à vite disparue lorsque le foil de chez Zeeko a été mis à ‘eau et un seul petit coup de pied arrière lui ont alors permis à planer. Une fois sortie de l’eau et lorsque vous ridez ce foil, il s’avère être super stable et le petit aileron twin tip aide vraiment dans le contrôle du tangage, ce qui vous permet de rider sans vous souciez d’être un peu déstabilisé. Le foil est très confortable à rider juste en cruisant avec votre kite haut en allant doucement. Mais la vraie surprise est de voir combien vous pouvez pousser la Zeeko, nous l’avons gardé jusqu’à 27 mph et elle était toujours super stable et nous a vraiment offert la confiance nécessaire pour la pousser davantage. D

SPEED

BILITY STA

U

P

W

D IN

DO W

N

W

IN

En résumé: Ce foil Zeeko est un loup déguisé en mouton. Ne vous laissez pas duper par son prix car il possède 90% des performances que recherchent tous foileurs.

SPOTZ TUNA

FOIL

TE G

S

U

A

C

P

C

GET TI N

T

Spotz sont l’une des entreprises de foil qui ont travaillé tranquillement sur le ITY IL IB développement de leurs foils pour un certain nombre d’années. Cette montée S S E impressionnante du foil , maintenant extrêmement populaire leur a permis de bien se placer pour montrer à tous ces débutants comment il faut faire! La Tuna n’est pas une board d’entrée de gamme, ni un foil de course mais bel et bien un foil créé pour les rideurs qui souhaitent profiter d’un foil de qualité tout en se déplaçant facilement et en toute confiance. L’assemblage de la Tuna et sa construction ont été modifiés et simplifiés. Le mât s’adapte maintenant au fuselage avec deux inserts et le fuselage et l’aile avant sont à eux deux une seule et même section permettant ainsi à l’aile arrière de se monter facilement. L’aile de stabilisation peut également être ajustée pour affecter la portance et la performance du foil. Donc un fuselage court, d’aspect élevé, avec du carbone conçu pour avoir une bonne performance globale. Sur l’eau notre première impression fut la suivante: Wow, la Spotz va bien! Pour les rideurs plus intermédiaires et avancés dans l’équipe de test la Spotz est vite devenue le foil à rider. D

SPEED

BILITY STA

U

P

W

D IN

DO W

N

W

IN

Offrant des performances vraiment excellentes, il fut aussi étonnamment indulgent pour un foil de haute performance. Il remonte, et descend au vent très bien et possède une accélération qui vous saisie vraiment, surtout après avoir ridé avec des foils d’entrée de gamme. Un foil qui vous encourage à repousser vos limites et vous permet de commencer vraiment à développer vos compétences. En résumé: Un foil très impressionnant de haut de gamme qui est devenu un véritable coup de coeur dans l’équipe de test. Un foil pour les rideurs qui aiment se balader, mais ont également la possibilité de faire rapidement évoluer les choses.

TheKiteMag | 127


FOIL TES

S

S

T

GET TI N

G

F–ONE FREERIDE 800

U

A

C

P

C

E

ITY IL IB

U

P

W

D IN

DO W

N

W

D

SPEED

BILITY STA

Le Freeride 800 est le foil accessible de la gamme complète des foil F-ONE mais peut facilement être transformé avec l’aile 600 où vous pouvez également passer à un plus long mât carbone pour vous permettre de développer encore plus vos compétences. Il faut dire que l’ensemble du paquet global est superbe et est également très facile à assembler. Nous avons également eu en test leur board spécifique foil ( mais vous pouvez aussi assembler le foil avec la Mitu Convertible) qui a été extrêmement bien construite. Nous avons vraiment beaucoup aimé la board même si nous avons trouvé que le strap avant aurait du être placé un peu plus en avant pour permettre à la board de continuer à planer plus longtemps. Sur l’eau le foil est contrôlable et vous avez une bonne poussée à vitesse lente avec le foil commençant à planer parfaitement. La board est très confortable à rider avec son pont encastré et ses pads somptueux. le foil pointe bien au vent et sous le vent et est confortable et contrôlable même si il faut tout de même garder beaucoup de pression sur le nose (ce qui est ok lorsque vous ne faites pas de longue distance) mais c’est autre chose lorsque vous partez pour de longues traversés et que votre jambe est en feu au bout de quelques minutes. La vitesse max est excellente et même si ce foil est considéré comme une “d’entrée de gamme” il vous offre tout de même beaucoup de vitesse ce qui signifie que lorsque vous allez changer pour la Freeride 600 vous aurez les bonnes compétences pour progresser.

IN

En résumé: ce foil a été développé et produit avec beaucoup de passion de la part de F-ONE et ça se voit. La meilleure qualité pour un foil milieu de gamme et un ride qui vous donnera le sourire.

NAISH HOVER FOIL

A

Il y a eu beaucoup d’agitation lorsque le foil Naish, le Hover Foil a fait son entrée. A la sortie de son sac c’était top de voir que le Foil de chez Naish était livré avec son sac de voyage, avec ses straps joliments faits et avec son mât aluminium aircraft grade 6061. Les ailes possèdent un faible ratio qui créé une petite poussée vers le haut harmonieuse à vitesse lente et vous permet ainsi de vous baladez tranquillement si c’est ce que vous recherchez. Naish a aussi opté pour un fuselage relativement long pour vous aider encore plus avec la stabilité. Sur l’eau ce que nous avons vraiment aimé avec la Naish est qu’une fois au planning l’équilibre est excellent donc vous n’avez pas nécessairement besoin d’appuyer de trop avec votre pied avant pour l’empêcher de se lever de trop. Le foil s’assoit gentiment dans l’eau ce qui vous donne beaucoup de confiance. Il remonte au vent facilement et F O I L T E S T lorsque vous déciderez de rider à l’abatée vous réaliserez soudainement LITY IBI que même après 15 minutes vous n’êtes toujours pas tombé! Le foil est GE SS T E T C I stable et tolérant et si le nez plonge, il ne coule pas, et la vitesse et C N le tangage sont vraiment contrôlables. Ce foil n’a pas été conçu pour aller vite et plafonne environ à 20 mph, et même à cette vitesse il était encore stable et nous sommes sortie de l’eau en chantant ses louanges montrant à quel point il est un foil vous donnant beaucoup de confiance. G

U

STABIL IT Y

SPE ED

P

W

IN

D

En résumé: l’introduction de Naish sur le marché du foil est un foil durable et accessible à un prix très compétitif qui rempli toutes les conditions pour toute personne souhaitant débuter en foil.

U

IND PW

DO

W

N

128 | TheKiteMag


GET TI N

G

U

C A

KETOS FREERIDE 2

U

P

W

D IN

DO W

N

En résumé: La Ketos Freeride 2 Foil est une bonne option pour chaque rideur à la recherche d’un produit de haute qualité qui est tout fait accessible à tous les rideurs. Avec des réglages modulables vous pourrez l’adapter à tous types de niveaux pour tous les styles de ride.

FOIL TES

CABRINHA DOUBLE AGENT

ITY IL IB

T

GET TI N

D

BILITY STA

SPEED

A

C

P

C

S G Le Cabrinha Double Agent est le foil d’entrée de gamme de chez Cabrinha S U E et ils nous offrent ici un foil durable, créer pour être utilisé facilement et facile à transporter. Sorti du sac vous remarquerez que le Double Agent est le foil le plus léger du marché mais reste pourtant extrêmement solide et son mât aluminium et ses matériaux “twin tip” pour ses ailes vous prouvent que vous n’avez pas besoin de faire trop attention avec lui. La première chose que vous remarquerez est à quel point il est facile de se lever et de commencer à rider avec le Double Agent. Il a été spécialement designé pour foiler à faible vitesse et avec ses ailes avant et arrière à faible ratio il s’en sort très bien. Nous ne dirions pas qu’il possède énormément de poussée et même à faible vitesse il vous demandera de pousser fort avec votre jambe arrière qui sera assez loin en arrière sur la board. Le Double Agent est designé pour la balade et il peu vous promener pour très longtemps et même si sa vitesse max ne dépasse pas les 20mph, ceci est largement assez pour tester l’ensemble de ses capacité freeride. Au final nous dirions que ce foil est parfait pour les rideurs qui ne cherchent pas à casser des records mais pour ceux qui recherchent un foil accessible avec la philosophie ‘balade’ au centre de leurs priorités...

P

W

D IN

DO W

N

W

IN

D

SPEED

BILITY STA

La première chose que vous remarquerez avec la Ketos est sa qualité de construction. La Ketos est une nouvelle marque qui construit des foils depuis déjà un certain nombre d’années (depuis 2010) et cela se voit. Ce sont des foils haut de gamme en terme de construction. La Ketos utilise le KF box qui permet d’être adaptée à des boards plus petites et ainsi aux boards possédant le 4 bolt system. La gamme de board Ketos, la Pocket et la Slim utilisent toues deux une longue box qui ajoute de la rigidité tout en gardant la planche légère et fine. Le foil est modulable avec un boulon connectant le mât et le fuselage et deux boulons connectant l’aile avant et arrière au fuselage. Ceci permet d’assembler le tout facilement en utilisant la clé Allen fournie et rend le foil facile à moduler pour varier entre les différentes ailes incluant les options Race et Wave. Sur l’eau vous montrez facilement sur le foil et remarquerez rapidement à quel point ce dernier est stable et doux. Le foil possède une bonne accélération et remonte très bien au vent. Pour descendre au vent la vitesse est toujours bonne avec une bonne stabilité vous permettant de pousser fort et d’atteindre facilement les 25 voir même les 30 noeuds. Les gybes sont très doux et ce même en pleine vitesse ou encore lorsque vous ralentissez. Nous avons eu quelques bons jours avec quelques vagues et avons vraiment apprécié carver avec ce foil avec son accélération impressionnante.

U

I

S

C

E

S

P

FO

L

ST T EI B I L I T Y

En résumé: le foil Double Agent est fun, solide mais reste assez couteux. Il est parfait pour la ballade et vous donnera le sourire tout en boostant votre confiance en foil.

TheKiteMag | 129

W

IN


LIQUID FORCE ROCKET FISH

A

T

P

C

S

C

E

Liquid Force ont été l’une des marques qui ont vraiment su profiter de la révolution du foil et se sont vraiment engagé dans leur programme de conception de foil. La première chose que vous remarquerez est que Liquid Force ont changé l’interface de la board avec un Rocket Fish. Elle possède maintenant un Track Mast Mounting System, qui vous facilitera vla vie pour l’assemblage et qui vous donnera aussi plus d’options pour adapter le foil à votre style et aux conditions. Comme pour les autres foils, l’option aluminium n’est pas la plus légère mais elle ajoute cependant beaucoup de solidité ainsi qu’un peu de stabilité. Sur le mât la profondeur de la corde a aussi été augmentée pour réduire les vibrations à haute vitesse et parmi tous les foils en alu à faible aspect ratio que nous avons testés, ce dernier possède la meilleure vitesse de pointe. La Rocket Fish plane à faible vitesse et est incroyablement stable ce qui la rend vraiment attirante aux yeux des foileurs débutants. Ce matériel est vraiment conçu pour les rideurs qui souhaitent se balader et peutêtre s’amuser un peu à surfer. Avec ses ailes à faible ratio la board carve très bien sans se soucier d’avoir le nose de la plancher plonger en avant. Pour les performances en remontée au vent FO encore une fois le foil est efficace et ce pour descendre au vent également. IL GET ITY L T I TI Liquid Force ont un foil perfromant et pas très couteux alors si vous N IB S G S U sentez que vous voulez progresser et vous balader tranquillement ne E cherchez plus et lancez vous avec le Happy Foil!

D

SPEED

BILITY STA

En résumé: Une marque qui est 100% engagée dans la révolution foil et qui propose un foil polyvalent milieu de gamme bien équilibré.

W

IN C

N

G

U

A

C

P

BILITY STA

U

P

W

D IN

DO W

N

W

D

SPEED

DO W

Le North Foil est unique et possèdes des rails connectant l’aile avant et l’aile arrière (qui possèdent toutes deux la même largeur). Le North Foil LTD vise le marché de la ballade et est un foil pour débuter. Son prix est relativement élevé mais c’est un foil ultra résistant donc vous n’avez pas trop à vous préoccuper de sa longévité. Sur l’eau son long mât vous offre beaucoup de stabilité à travers l’eau clapôteuse et vous aide à apprendre tranquillement. le foil en lui même est un peu lent à planer mais est assez facile à sortir de l’eau. Alors que vous accélérez il sort de l’eau naturellement et vous donne suffisamment de temps pour prendre vos marques sur la board. Les rails l’empêche de tanguer de trop ce qui rend parfois difficile les changements d’angles. Enfin et pour réaliser vos changements de direction il vous faudra faire preuve persévérance mais comme le foil est si facile à gérer vous verrez que cela peut-être un plus. Au final le North Foil LTD est un produit vraiment unique. C’est un foil bien construit et de bonne qualité avec un mât et des ailes carbones et on retrouve ici la finition parfaite de chez North dans le moindre détail.

S

IN

En résumé: Un foil très sécuritaire et facile à utiliser. Le North Foil LTD vous fera rider rapidement et vous offrira beaucoup de fun pour les foileurs à la recherche de divertissement.

130 | TheKiteMag

D IN

NORTH FOIL LTD GET TI N

W

S

ITY IL IB

P

O E

TEST

U

F

IL


TheKiteMag | 131


132 | TheKiteMag


TheKiteMag | 133


134 | TheKiteMag


TheKiteMag | 135


WIND WAVES SURFARI

BEST BEACH IN AFRICA 136 | TheKiteMag

SEA VIEW OR BUDGET ROOMS

DIANIBEACHKENYA www.thekenyaway.com info@thekenyaway.com +254728886821


TheKiteMag | 137


Il en faut peu pour être heureux AVEZ-VOUS VRAIMENT BESOIN DE TOUT CE MATOS?

KITE? CHECK. BARRE? CHECK. POMPE? CHECK. BOARD? CHECK. HARNAIS? CHECK. LET’S GO! Nous avons tous une liste de ‘besoins’ avant de nous jeter à l’eau pour une session cependant je serais vraiment surpris de voir que votre liste s’arrête à ça… la 138 | TheKiteMag

vraie nature de notre sport nous permet de devenir très rapidement des accros du matos et de gadgets en tout genre.


Bien évidemment vous avez sans doute déjà pris conscience que dans notre section KiteSista nous vous faisons part de notre avis personnel (parfois) mais nous savons aussi qu’il est parfois important d’avoir une second opinion. Ainsi considérez-nous simplement comme les « poseurs de questions » que vous n’osez pas poser vous-même.

COMMENT FONT-ILS/ELLES POUR SE METTRE À L’EAU SI RAPIDEMENT?

Avez-vous déjà remarquer à quelle vitesse les rideurs expérimentés se mettent à l’eau juste après être arrivés à la plage? Ils ne sont jamais pressés (et passerons en plus de ça généralement 5 à 10 minutes à s’échauffer) et pourtant réussissent encore à chausser leurs boots et disparaitre de l’horizon alors que vous, vous êtes encore là à démêler vos lignes et mettre de la crème solaire. La raison: simplicité et minimalisme. Nous parlons pas de design d’intérieur là, juste des essentiels de votre vie de kiteur(se).

Rideur: Maureen Castelle Photo: KiteSista TheKiteMag | 139


QU’EST-CE-QUI SE TROUVE DANS TON SAC DE KITE? ANÉMOMÈTRE. Ces petits appareils arrivent sous nombreuses différentes formes dont l’application iPhone vous permettant d’utiliser le micro de ce dernier pour deviner la force du vent. Alors laissons-nous vous expliquer cela gentiment: tout le monde se marre quand l’un d’entre nous sort l’un de ces gadgets. Regardez: la vitesse du vent elle même ne suffit pas à vous permettre de savoir quel kite pomper. La température de l’air et sa densité, les prévisions vous permettant de savoir si le vent est prévu à la hausse ou à la baisse, les nuages à l’horizon, le mouvement du sable sur la plage, le nombre de moutons (la crête des petites vagues à l’horizon pas les vrais mouton hein..), les oiseaux luttant à voler ou non face au vent, tous ces éléments vous offrirons les vraies réponses mais plus que ça, posez-vous une question importante: QUELLE EST LA TAILLE UTILISEE PAR LES AUTRES KITEURS SUR LE SPOT?

« RANGEZ VOTRE ANÉMOMÈTRE ET OUVREZ LES YEUX. REGARDEZ AUTOUR DE VOUS ET PRENEZ LES INDICES QUI VOUS ENTOURENT ET VOUS AIDERONT À CHOISIR LA BONNE TAILLE DE KITE SI VOUS NE SAVEZ PAS DÉJÀ QUELLE TAILLE DE KITE VOUS ALLEZ RIDER. »MAUREEN CASTELLE « JE PEUX AVOIR TOUS MES ESSENTIELS DE KITE AVEC MOI SUR UNE MOTO » - THERESE TAABBEL

LES BOUÉES DE FLOTTAISON POUR LES BOARDS. Mais qu’est-ce-que c’est que ça?! C’est une petite bouée orange qui ressemble à un gros brassard de gosse que vous attachez sur la poignet de votre planche et qui, lorsque vous perdez votre planche, se gonfle avec la vent et fait dériver votre planche sous le vent pour plus de faciliter à la récupérer.

« C’EST VRAIMENT QUELQUE CHOSE QUE LES DÉBUTANTS SE PROCURENT MAIS QUI NE FAIT QUE LES EMPÊCHER DE PROGRESSER EN LEUR SUPPRIMANT LA POSSIBILITÉ DE GRANDIR LEURS COMPÉTENCES EN TERME DE NAGE TRACTÉE ET D’AISANCE DANS L’EAU.» - COLLEEN CARROLL

Rider: Therese Taabbel Photo: KiteSista 140 | TheKiteMag


Rider: Maureen Castelle Foto: KiteSista

LES LEASHS DE PLANCHE. Certainement l’accessoire possédant la pire des réputations: le leash tueur. Même si vous nous direz surement qu’il y a de nombreux leash enrouleurs sur le marché et que vous ne risquez certainement pas de vous prendre votre planche en pleine tête en attendant il y a un moment ou il vous faudra bien apprendre ( et ce tout comme avec la bouée de flottaison) à faire de la nage tractée. C’est simplement un accessoire pour fainéants qui vous empêchera de progresser et de faire les choses proprement. CASQUES. Nous pourrions très facilement commencer à attaquer ce sujet en même temps que nous attaquons les vestes impactes… mais laissez-nous vous dire que personne ne devrait se sentir mal à l’aise de porter un casque. C’est un choix personnel et même si certains rideurs vous diront surement qu’il n’est pas nécéssaire pour faire du kite, il est quasiment essentiel lorsqu’il est question de monter sur des sliders ou des kickers. Pourquoi? Parce que ce sont des objets solides… N’oubliez pas qu’il y a 20 ans de cela personne ne portait de casque sur les pistes de ski. La seule chose que nous ajouterons à ce propos est qu’un casque est fait pour protéger votre tête alors oubliez tous ceux qui vous feront ressembler à Dark Vador et qui vous feront voir le paysage derrière une vitre en plastique.

Cependant tout comme les enfants qui apprennent à nager avec des brassards il y a un moment ou il est temps pour eux de se lancer sans leurs bouées… et bien dites-vous que c’est pareil pour vous. Il est temps d’apprendre à faire de la nage tractée et de savoir remonter au vent pour pouvoir récupérer votre planche.

LUNETTES DE SOLEIL. Ce sujet peut être épineux car vous verrez de très nombreux kiteurs kiter avec des lunettes de soleil. Mais encore une fois nous ne sommes pas de grands fans du kite derrière des vitres en plastique et nous faisons sans doute partie de ceux qui pleurent à l’idée d’avoir vu disparaitre la Nième paire de lunettes sous l’eau. Mais il est vrai qu’en tant que débutant les lunettes sont très importantes car vous passez la plupart de votre temps à regarder en l’air à votre kite mais il est vrai aussi que lorsque vous progressez vous ne regardez plus vraiment votre kite…

TheKiteMag | 141


CHAPEAUX. Celui-ci est très simple. Si vous faite partie de a) celui qui protège sa tête du soleil ou b) celui qui garde sa tête au chaud en hiver, le chapeau est une très bonne option. Si cependant vous portez un casquette pour le style et qu’à chaque fois que vous ridez vous la perdez et donc passez la plupart de votre temps à la cherchez alors dans ce cas ce n’est surement pas toujours nécéssaire.

PIÈCES DE RECHANGES. Ces pièces de rechanges peuvent faire la différence entre une session formidable et un trip gâché (pensez un peu au vis de secours pour vos boots par exemple). Cependant avoir TOUTES les pièces de rechange est peut être juste un peu excessif et vous alourdiras beaucoup pour vous déplacer.

SHORTS SUR LA COMBINAISON. Ceci nous est tous arrivé un jour (ou presque tous) mais jusqu’à présent personne n’a osez le dire haut et fort: c’est NON! Vous avez l’air ridicule, ça ne sert à rien et vous devez tout de suite mettre un terme à ce style. Les gens se marrent en vous voyant.. GPS ET CAPTEURS DE SAUTS. Lorsque commencez, arrêter, configurer, télécharger vient se mêler à la joie de tout simplement aller naviguer, il y a quelque chose qui cloche. Ne vous méprenez pas, c’est super cool de savoir à quelle hauteur vous sautez mais est-ce-que le reste du monde à besoin de le savoir après chacune de vos sessions?? Et nous ne voulons certainement pas voir non plus vos millions d’allés-retours dessinés sur une carte google que vous avez fait pendant vos deux heures de session…

« AVOIR UNE BONNE VARIÉTÉ DE PIÈCES DE RECHANGE ET QUELQUES OUTILS SONT DES CHOSES QUE JE N’OUBLIE JAMAIS LORSQUE JE VOYAGE. »– - COLLEEN CARROLL Rideur: Colleen Carroll Photo: Toby Bromwich 142 | TheKiteMag


LE PONCHO. Ceci peut vous sauver la vie en hiver sur les parkings et peut-être aussi un accessoire vraiment stylé également… mais choisissez avec soin! Nous venons récemment d’abandonner nos gros poncho éponges pour nos nouveaux petits préférés, les Thuggies (d’autres marques supers cools sont aussi dispo mais notre coeur balance pour ceux là). Avec deux fonctions, vous pouvez aussi le porter comme un vrai pull à capuche et vous aurez encore moins de chose à transporter avec vous!.

LE KIT OFFICIEL DU KITESURFEUR

Nous voulons clôturer le sujet en en brisant une fausse idée commune: il n’y a pas de kit officiel du kitesurfeur. Tant que vous vous sentez à l’aise et confortable portez ce que vous voulez. Démarrez votre propre style, mode que cela soit une chemise au dessus de votre harnais, un short en jean, un débardeur, peu importe… si c’est votre style et que vous ne risquez pas de vous étrangler avec je ne sais quels artifices qui pendouillent alors allez-y! Nous n’avons pas tous besoin de ressemblez les uns aux autres à l’eau.

ECOUTEZ PAPA OURS… Nous avons trouvé l’inspiration pour cet article à travers le personnage de Baloo dans le livre de la jungle. Alors que nous chantions cette chanson bien connue « il en faut peu pour être heureux » nous avons facilement retrouvez de nombreux aspects de notre existence de kitesurfeurs…

«SI VOUS ÊTES DÉBUTANT EN KITE ET VOUS DEMANDEZ DE QUEL ÉQUIPEMENT VOUS AVEZ VRAIMENT BESOIN, CE N’EST PAS COMPLIQUÉ, IL SUFFIT DE RESTER SIMPLE.» - MAUREEN CASTELLE

Et tu verras que tout est résolu Lorsque l’on se passe Des choses superflues Alors tu ne t’en fais plus. Il en faut vraiment peu, très peu, pour être heureux. TheKiteMag | 143


BEHIND THE CLIP

Eudazio Earth And Spaces 2016 Parfois ce ne sont pas ces films avec ses intro impressionnantes qui vous coupe le souffle, parfois ce sont les petits clips de deux minutes qui vous transpercent… celui-ci a été filmé au cours de deux session mais la qualités des images du drone et l’atmosphère générale qui se dégage du film a vraiment retenu notre attention… nous avons demandé à Eudazio de nous en parler u peu…S Ou a été tourné le film? ce clip a été tourné sur deux plages de Fuerteventura. El Burro Beach (Corralejo) et Calle Majanicho.

Et avons-nous raison de penser que celui-ci fait partie de la grosse série de clips ‘Earth and Space’ par Nobile? Yes, Il y’a 3 clips qui ont été filmés à Fuerteventura l’été dernier que nous avons sorti au cours de l’année.

Avez-vous donc filmé ces clips à différents moments? Yes, nous avons tout planifié avec Nobile et avons tout filmé séparément.

Nous avons pensé que ceci fut sans doute le meilleur tournage en freestyle que nous avions jusqu’à présent vu d’un drone! Qui a piloté le drone et comment avez-vous établis la communication entre vous et le pilote?

144 | TheKiteMag

C’était l’équipe de ‘Off creative’. Le pilote était Aleksander Lewandowski qui a aussi filmé et édité le film. Aleksander est aussi un ambassadeur Nobile alors il sait quand, comment et pourquoi je vais tenter ce move ou ce trick à cet instant lorsque je suis à l’eau. I faut savoir que nous avons simplement passé deux dans l’eau, une heure à El Burro et une heure à Majanicho! Ca a été très rapide mais nous avons tout de suite été très heureux du résultat.

Quel est ton move préféré dans le clip? A 1:09 j’aime le Double Heart Attack

As-tu choisi la musique? Non mais je l’adore. C’est Maciej Jazwiecki de chez ‘Off creative’ qui a eu l’idée.

Et comment cas-tu après ta blessure? Très bien. Ce fut une formidable idée de venir en Pologne pour l’opération et je remercie Gosia Rosiak-Brawanska, la responsable de chez Nobile. Ce fut un véritable soutien et je leur en suis très reconnaissant. Je me sens bien et mon genoux aussi. Maintenant j’ai juste besoin de me remuscler et de pratiquer des exercices spécifiques pour mon genoux. Alors je serais bientôt de retour!

Cool, et quand penses-tu être de retour dans le monde de la compétition? La saison prochain c’est certain. Je vais avoir beaucoup de temps pour me préparer et pour me battre pour le titre.


TheKiteMag | 145


148 | TheKiteMag


THEKITEMAG #13

DAYS I N T H E SA N D W I T H M AT C H U | M A I T I M E : T H E S U S I M A I I N T E RV I E W | T E S T E D : 1 0 F O I L S |

T H E M AU R I T I U S I N V I TAT I O N A L : 1 0 Y E A R S O N . . .

TheKiteMag #13 - French  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you